Partagez | 
 

 J'aime l'odeur du pet au p'tit matin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
avatar
Messages : 13994
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
50/75  (50/75)
Expériences:
184/750  (184/750)
Berrys: 4.936.256.002 B

MessageSujet: J'aime l'odeur du pet au p'tit matin.   Lun 6 Aoû - 19:25


Whiskey Peak. Cette île, le blond ne l'avait absolument jamais visité, malgré le temps qu'il avait passé sur Grand Line. Bien sûr, il y était passé, mais jamais suffisamment longtemps pour se permettre d'apprécier la beauté des pierres rondes qui étaient installés à plusieurs endroits. Il savait plus ou moins que cet endroit abritait un grand nombre de chasseurs de primes mais il s'en fichait singulièrement : la plupart de ces types juste après Reverse Mountain n'avait jamais connu de vrai combat et se contentaient de bêtes pièges pour vaincre leurs ennemis. Ils n'avaient sans doute pas de granit marin et leur force était bien loin d'égaler celle d'Harushige, et ils n'étaient donc pas invincibles pour Nakata qui marchait calmement sur les rives de cette île. Il bailla ostensiblement en se demandant ce qu'il devrait faire : passer la nuit à l'écart de la ville sans se faire remarquer ou aller manger là bas. Peut être que personne ne tenterait de le tuer, même si c'était trop espéré : il avait tout de même 25 millions de berrys sur sa tête et cette prime était suffisante pour un homme de vivre sans travailler. Enfin bon, personne ici ne serait une réelle menace. Il n'aurait qu'à vaincre une trentaine de ces types pour qu'ils comprennent réellement qu'ils n'avaient pas le niveau, et ainsi, il pourrait passer une nuit calme dans une chambre d'hôtel. Peut être que les types de cet endroit lui offriraient. Un sourire amusé vint se loger sur les lèvres du Fenice qui continua d'avancer en silence. Il finit par voir un bateau au loin, avec un drapeau pirate accroché au mât. Alors, ainsi, d'autres hors la loi étaient présents sur Whiskey Peak... Peut être qu'eux aussi, ils avaient une belle somme sur leur tête. Et avec un peu de chance, le maudit passerait totalement inaperçu... Mais même s'il était plein d'espoir, Nakata n'y croyait pas trop : ces chiens de traqueurs étaient tellement appâtés par l'argent qu'ils auraient pu s'en prendre à un Yonkou rien que dans l'espoir de devenir riche... D'ailleurs, cela fit penser au pirate qu'il n'avait jamais croisé d'Empereur. Non pas qu'il espérait en croiser un, surtout que l'une d'entre eux avait une réputation assez.... impitoyable.

L'ancien révolutionnaire regarda le navire pirate lorsqu'un bruit s'y fit entendre. Un bruit de pas, plus précisément. Non, plusieurs bruits de pas. L'équipage tout entier descendait de ce bateau et un des types pointa le Fenice du doigt. Le capitaine, qui avait un katana accroché à sa ceinture, sourit avant de s'approcher de celui-ci, suivit de ses hommes. Nakata se mit face à eux l'air méfiant. Ces mecs n'étaient peut être pas des enfants de cœur, et il faudrait sans doute user d'un peu de force pour qu'ils s'en aillent sans soucis. Mais le chef prit la parole d'une manière agréable, en souriant assez gentiment, ce qui tranchait avec son apparence cruelle :

-Bonjour. Vous êtes un pirate non ? Mon subordonné vous a reconnu.
-Oui, c'est bien le cas.
-Je vous propose une chose... Un défi, pour être exact. Un combat en un contre un, et le gagnant aura l'argent de l'autre !
-Et bien... Pourquoi pas ?


Le Fenice était assez surpris d'une telle demande. Il avait une forte somme de berrys sur lui mais il n'en avait pas vraiment besoin et ce n'était pas du tout ce que lui donnerait son adversaire en cas de victoire qui l'importait, mais plutôt le défi que cela constituait. Il n'avait plus eu de vraie montée d'adrénaline depuis quelques temps et il était l'un de ces hommes qui ne souhaitait absolument que ça. Une vie risquée était tout ce qui lui fallait, et il le savait suffisamment assez pour se mettre en garde face à ce type qui sortit l'arme de son fourreau. Une belle lame, d'ailleurs. Le gris de celle-ci reflétait la Lune qui venait d'apparaitre dans le ciel. Peut être allait-elle finir rouge... Mais le Fenice ferait tout pour que ce ne soit pas le cas.


Son adversaire bondit en avant, envoyant l'épée verticalement. Le combattant l'esquiva sans mal avant de répliquer d'un coup de pied, également évité par le type qui enchaîna avec un saut en arrière. Le Fenice, bien décidé à ne lui laisser aucun répit, se mit à courir dans sa direction, près à frapper. Il fixa l'épée fondre vers lui horizontalement et il se pencha sur le côté pour l'esquiver avant de donner un coup de poing à son ennemi. Ce dernier le bloqua avec son propre poing mais il fut, avec l'impact, repoussé en arrière. Le blond se remit droit, en garde, près à repartir à l'assaut. Ce mec était bon mais sans plus. Le vaincre ne serait pas du tout un problème. Il ne fallait cependant pas croire que tout était gagné d'avance car un combat était souvent plein de renversements de situation. Et c'était l'un de ceux là qui se produisit lorsqu'une fiole éclata aux pieds de Nakata. Du gaz toxique ? Non, sans doute pas, puisque l'autre fonçait vers lui. Il ne prendrait pas le risque de le respirer si cela était vraiment toxique... Mais une odeur atroce remonta aux sinus du musicien qui écarquilla les yeux. C'était affreux ! Son fruit du démon Zoan ne faisait qu'accentuer cela car, oui, les oiseaux ont un excellent odorat. Il se serrait roulé par terre si cet épéiste n'avait pas déjà levé son épée mais l'odeur que cette fiole avait dégagée était si puissante que le maudit n'arrivait pas à se concentrer suffisamment rapidement. Au dernier moment, il sauta en arrière, le bout de la lame déchirant tout de même ses vêtements et sa peau de son épaule gauche à son bassin du même côté. Il s'enfuit du nuage ignoble en courant avant de se retourner en fixant le capitaine. Comment pouvait-il attaquer avec une telle odeur ? C'était hallucinant... Il avait peut être été élevé dans une telle puanteur... Il lança une seconde fiole aux pieds du jeune qui se pinça le nez en serrant les dents. Il ne pouvait pas respirer ça et se battre... C'était physiquement impossible ! Le mec se décida à attaquer une nouvelle fois en coup d'estoc et l'artiste l'évita au dernier moment en partant sur le côté. Il s'arrêta dans une glissade avant de repartir à l'attaque en fonçant vers son ennemi, se décidant à rester en mouvement pour rendre les jets de fioles impossible. Mais le capitaine lâcha une fiole à ses pieds avant de marcher dessus, libérant cette odeur une troisième fois. Les gestes du Fenice en furent désordonnés et il en profita pour le faire chuter sur le sol d'une balayette. Nakata rampa jusqu'à ce que l'odeur disparaisse, un peu plus loin, dans le sens du vent sous les éclats de rire de l'équipage. Ces mecs se foutaient de lui... mais il ne pouvait absolument rien faire ! Il se releva en se grattant le nez comme pour chasser les restes de cette émanation. Bien entendu, c'était impossible... Ses méninges se mirent à fonctionner autant qu'elles le pouvaient et tant qu'elles le pouvaient. Ce capitaine s'amusait avec lui... Il n'y allait pas à fond, et pensait simplement qu'il gagnerait d'ici peu. Il avait trop confiance en lui... Mais pour le coup, il avait raison. En serrant les dents, le blond se demanda comment il pourrait faire pour gagner ce duel. Il finit par courir en cercle autour du type en décidant de passer réellement à l'attaque. Il avait testé ce schéma d'attaque sur Harushige mais cela n'avait absolument rien donné... Il voulait voir la différence entre ces deux adversaires. Il utilisa donc Hīru.
Spoiler:
 
Le capitaine évita d'une roulade. Il avait au passage lâché une fiole et il se mit accroupi en regardant le Fenice qui réagit impulsivement en lui donnant un puissant coup de pied dans la mâchoire pour l'envoyer voler un peu plus loin. Il se pinça ensuite le nez en s'éloignant de l'endroit où le verre avait délivré le parfum horrible. Pendant ce temps, l'autre pirate se relevait en essuyant le sang qui coulait de ses lèvres. Ses dents saignaient et la douleur l'énervait. Il lança plusieurs fioles sur tout le terrain sous le regard désespéré de Nakata. Jamais ce mec n'arrêterait d'essayer de le tuer olfactivement parlant ? Il semblait contrarié d'avoir été blessé et il hurla qu'il le ferait payer au maudit. Il fonça dans sa direction et l'ancien gouvernemental serra les dents en fronçant les sourcils.

-Si tu veux me le faire payer...


-Essaie déjà d'avoir la force pour le faire !

Les bras du maudit se changèrent immédiatement en ailes enflammées, stoppant directement l'offensive du capitaine qui le fixait l'air choqué. Son équipage ne bougeait plus et Nakata poussa un hurlement d'énervement en battant des ailes, faisant partir le gaz dans les airs, la rive retrouvant son odeur originale. Une fois cela fait, ses bras reprirent leur vraie apparence et il courut vers l'homme avant de sauter et de donner un coup de genou dans sa mâchoire. Il l'envoya un peu plus loin et le type roula sur le sol en lâchant son arme. Le blond fit craquer les os de ses doigts et ajouta :

-Arrête tes tours de passe passe et vient te battre comme un homme.

L'un des membres d'équipages courut vers son chef pour l'aider à se relever tandis qu'un autre de ces gars fonça vers le Fenice en levant sa propre arme, un autre katana. Le blond se tourna dans sa direction en trouvant que la peur faisait faire de drôles de choses. Il attendit que son adversaire soit suffisamment près de lui pour attaquer par Yūi, en envoyant ses deux mains dans l'abdomen de l'ennemi avec une telle force qu'il le fit voler jusqu'à un des rochers étranges qui se brisa sous le choc. Les autres n'osaient plus bouger tant ils étaient choqués d'une force si monstrueuse et Nakata prit la parole :

-Dégagez de Grand Line, vous tous. Vous n'avez rien à y faire et vos fioles ne changeront jamais l'écart de puissance qu'il y a entre vous et les combattants qui siègent ici depuis des lustres.

L'un des membres d'équipage, avec un cri de peur, retourna en courant jusqu'au bateau, bientôt suivit par deux de ses compères. Le capitaine, l'air agacé, ne bougeait plus, son second à ses côtés. Tous les deux fixaient le blond qui les regardait froidement. Même s'ils l'avaient profondément énervé, il pensait tout ce qu'il venait de dire. Leur niveau était faible par rapport aux autres équipages : dans un vrai combat, les fioles ne serviraient à rien car les opposants n'auraient aucune pitié. Le Fenice ne voulait clairement pas tuer le capitaine et avait donc évité de le frapper trop méchamment, mais il repensait à Harushige qui les aurait découpé à l'instant même où ils auraient osés se mettre face à lui. Ils n'étaient rien pour cette mer impitoyable qui ne voudraient qu'une chose : faucher leurs vies. Mais une voix retentit à côté des pirates : un homme, avec une lance dans la main, avait déclaré :

-Il n'a pas tord, le blondinet ! Vous auriez mieux fait de ne jamais posé pied sur cette terre !

Un groupe d'une dizaine de chasseurs de primes était derrière celui-ci et Nakata sourit l'air presque fou, pensant qu'enfin il allait pouvoir se défouler. Il allait enfin pouvoir se vider des énergies négatives qui l'habitaient et ce, depuis sa rencontre avec Harushige. Enfin, il allait combattre sans aucune retenue, dans le simple but de fracasser des crânes. Il se mit à courir en direction du combattant et il l'attaqua directement avec Hiza. En effet, l'homme avait tenté de l'attaquer avec la lance. Le maudit, en se baissant, évita la lame avant de donner un puissant coup de genou qui fit décoller le type comme s'il était une vulgaire brindille. Le reste du groupe de chasseurs de prime fut surpris mais ils attaquèrent tous les uns après les autres, étant chacun balayé comme le précédent, sans opposer de réelle résistance.
Une fois cela fait, le Fenice s'approcha du capitaine qui le regarda s'approcher sans oser bouger. Il prit la bourse située dans la poche de son pantalon et il s'éloigna du groupe en marchant calmement, les hors la loi n'osant plus bouger. Il rangea la bourse pleine dans sa propre poche et, en baillant, se dit que cette île l'avait suffisamment énervé pour ce jour. Il se changea en phoenix complet et s'élança dans les airs en direction d'une autre île où il pourrait tout simplement se reposer, sans que quiconque ne vienne l'y embêter.



_________________
“C'est parfois l'homme le plus pauvre qui laisse à ses enfants l'héritage le plus riche.” Ronald Ross
“La mort est le plus profond souvenir.” Ernst Jünger


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

J'aime l'odeur du pet au p'tit matin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'aime l'odeur du pet au ptit matin.
» J'aime l'odeur du pet au p'tit matin.
» J'aime l'odeur des nibards humides de bon matin !
» L'odeur de l'herbe [Pv Maryweather H. ]
» J'aime pas l'odeur d'la cigarette.. [Le Taré A La Cigarette]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 1 :: Whiskey Peak-