Partagez
 

 Pestilence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nils Gratz
Pépé Péteux
Nils Gratz
Messages : 2231
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
Pestilence Left_bar_bleue43/75Pestilence Empty_bar_bleue  (43/75)
Expériences:
Pestilence Left_bar_bleue266/500Pestilence Empty_bar_bleue  (266/500)
Berrys: 301.732.000 B

Pestilence Empty
MessageSujet: Pestilence   Pestilence Icon_minitimeDim 10 Jan - 8:46




Pestilence



Nils grinçait des dents : s’il avait accordé les fonds illimités à Viktor, il se demandait maintenant si ce n’était pas de trop dans la mesure où il avait vu les plans. S’il ne comprenait absolument rien à la technologie, il comprenait au moins que tout ça n’allait pas être remboursé par l’assurance maladie et les fonds du Compost restaient encore probablement insuffisants. Non, Nils devait agir pour le bien du Compost et, pour la première fois depuis des années, il commença à étudier dans son bureau comme s’il devait passer le concours médical quelques jours plus tard. Rapports, budgets, programmes, avis de recherches, lettres de recommandations, journaux… tout passait au crible de l’ancêtre, tant et si bien qu’il ne sortit pas de son bureau pendant plusieurs jours, pendant toute la durée du voyage jusque Marijoa.

Pestilence Bd2268e2Pestilence Netero10

Mama et Raifort étaient en grande communication. Les deux lieutenants principaux du Compost s’inquiétaient de l’état de l’ancêtre, un état dans lequel Nils n’avait jamais été retrouvé. D’un signe de tête la grosse dame acquiesça à la proposition du vieil ami du capitaine. Le duo quitterait alors le pont principal pour rejoindre la cuisine. Mama habituée à faire dans la quantité se contenterait simplement de prendre quelques patates et d’autres légumes et épices.

- j’espère qu’il appréciera…
- Je ne te connaissais pas si inquiète Manjtou !


Le duo se mit à rire de bon cœur comme s’il s’agissait d’un mécanisme de défense pour éviter d’avoir trop à penser. D’un geste expert, elle s’occupa de préparer un bol de soupe presque de façon gastronomique tant elle y apportait un soin précieux. En quelques minutes, le plat serait prêt et elle le tendrait à Robert.


Tiens, apporte-lui histoire qu’il se nourrisse un peu. J’m’occupe de garder les autres, prend le temp qu’il faudra.
Robert déglutit à l’idée : Mama était plus que capable de gérer les hommes du Compost et surtout de diriger bien des membres de l’équipage. Mama était considérée presque comme la seconde du Gratz… peut-être équivalente à Robert Raifort justement. Sortant de la cuisine, le vieillard avec la soupe referma la porte avec ses pieds pour prendre la direction du bureau de son vieil ami. Une fois un peu plus loin, le vieillard se mettrait à rire en entendant Mama hurler à distance sur divers soldats qui flemmardaient comme à l’accoutumée.

Robert toqua à la porte du capitaine qui ne répondait pas. Répétant l’action une seconde fois, il ouvrit finalement le bureau de son confrère et découvrit l’ancêtre plongé dans ses lectures. Le bureau était dans la pénombre et des papiers jonchaient l’entièreté du bureau. L’odeur de fauve qui régnait dans la pièce fit simplement soupirer le médecin, il avait connu pire mais il reconnaissait bien Nils dans cette façon de faire, une fois qu’il avait décidé, rien ne pouvait le détourner de sa mission.


On arrive dans deux jours Rob, qu’est-ce que tu veux ?
Nils demandait ça sur un ton particulièrement amical, il était bien content de retrouver son ami et s’était sans doute oublié depuis plusieurs jours, en plus d’une soupe, une douche aurait certainement pu faire le plus grand bien. Amical, il n’avait néanmoins pas décroché les yeux de son journal et peu à peu un plan se dessinait dans son regard. Nils avait une petite idée de quoi faire pour les prochains mois.


Tu ferais mieux de prendre soin de toi, on pourrait penser à un cadavre en te voyant ! Imagine la tête de Line si elle te voyait comme ça !
Rob avait bien connu la femme de l’ancêtre et s’en servait souvent pour aider Nils à faire ce qu’il pensait être juste et… à dire vrai, il était de bon conseil. L’ancien membre du CP1 avait souvent eu à gérer de nombreux dossiers. Il était d’une aide précieuse.


Manjtou t’a fait une soupe, rien que pour toi, c’est bizarre venant d’elle ouai. Qu’est ce qui est prévu pour la suite alors ?
Nils comprenait bien mieux les enjeux de ce monde et ce qu’on pouvait attendre de lui. Il était revenu sur de nombreux points et il constatait qu’on avait souvent parlé de lui dans les journaux. Il y avait de quoi décontenancer plus d’une personne et aujourd’hui il était même primé… pourrait-il se servir de ça pour ses plans ? Rien n’était moins sûr.


Tu as raison. J’vais prendre un peu de temps pour moi. On se retrouve dès qu’on accoste à Marijoa. Assure-toi que les commandants de vaisseaux, toi, Viktor et Mama soient là pour les ordres prochains.
Nils mentait. Il n’avait en rien dans l’objectif de prendre soin de lui et encore moins du temps pour lui mais il y avait bien un point sur lequel il était nécessaire de revenir. Il fallait organiser la suite des événements et des projets. Pour ça, le vieillard avait besoin de lieutenants de confiance et pour ça, il fallait faire en sorte que chacun sache ce qu’il avait à faire.


Ça marche. On arrive demain sans doute alors à toute. Ah et je ferai venir une femme de ménage pour ranger tout ça quand même…
Ressortant, Robert laisserait alors Nils seul à ses papiers… et sa douche.

------------------------------------------------------

En réalité, il aurait fallu deux jours encore au reste de la flotte Gratzienne pour rejoindre Marijoa. S’ils parvinrent sans problèmes à accoster, Mama et Robert étaient encore en train de réunir les soldats pour le briefing. Au dernier moment, tous se retrouvèrent sur le pont principal. Viktor aurait alors pu se joindre à eux sur le devant. Il n’était pas tenu de se mettre au garde à vous dans la mesure où il n’était pas soldat mais il lui aurait été demandé d’aller devant avec les trois commandants, Robert et Mama.

La porte du bureau de Nils s’ouvrit alors et révèlerait le capitaine du Compost. Depuis toujours, Nils n’avait jamais fait attention à qui il n’était ni à ce qu’il laissait paraitre mais aujourd’hui était un tout autre jour. Un pas devant l’autre, Nils aurait un peu de hauteur et s’appuierait sur son bâton. Un parfait uniforme de vice-amiral, coiffé pour le peu de cheveux qui lui restaient, des lunettes saillantes lavées et brillantes et quelques médailles. Le Vice-Amiral Gratz, capitaine du Compost était prêt à endosser le rôle qui était le sien. Au niveau des médailles, une autre semblait avoir été fabriquée sur mesure, une sorte d’écusson qui ressemblait plus à un drapeau : du vert, du blanc, du bleu et une roue de navigation à 6 branches teintée d’or, signe d’appartenance au Compost resplendissait également.

Plus que jamais, le vice-amiral prenait le contrôle de la situation et s’apprêtait à expliquer les agissements futurs. S’approchant de la balustrade, il ferait en sorte que tous l’entendent, montrant alors un capitaine fort et sûr de lui.


Sergent Ité Manjtou. Prenez le commandement principal des trois vaisseaux avec Tarr, Zayne et Mont, partez en direction de Erwin. Retrouvez-le et voyez où établir la base principale du Compost sur le nouveau monde.
La grosse dame acquiesça et les trois capitaines également en attendant la suite des ordres.


Colonel Robert Raifort, prenez le contrôle de la flotte sur les blues et assurez la protection avec le vice-amiral en poste sur cette zone.
Un clin d’œil du vieil ami médecin permit de comprendre pourquoi il lui demander une chose pareille, Nils avait besoin de quelqu’un en qui il pourrait avoir une confiance aveugle et Robert était de loin le plus grand gestionnaire et ami qui pouvait remplir ce rôle. Il sourit à l’idée que lui aussi n’aurait pas droit à sa retraite tout de suite mais en réalité, le Gratz lui faisait une fleur et il le savait.


Mr le marquis Rosenbaum…
Nils inclina la tête respectueusement en direction du marquis avant de continuer, il lui témoignait une forme de respect rare mais savait pertinemment qu’il avait beaucoup fait pour le Compost, ainsi c’était tout naturel.


Je vous demanderai de bien vouloir mettre votre génie à contribution pour bâtir les plans que vous m’avez montré.
Nils faisait une simple demande, mais tout le monde savait maintenant quoi faire. D’un seul geste, il expliqua ce que lui allait faire avant de prendre la direction de la ville principale, avec un peu de chance, peut-être serait-il guidé vers l’homme au riche portefeuille…


Quant-à-moi, j’vais aller vendre mon beau p’tit cul… rompez !
L’ensemble des soldats entreraient alors en action et bientôt, les navires et hommes de Mama partiraient pour la première ile du nouveau monde pour rejoindre Erwin. De son côté, Robert avancerait en direction de Toroa. Tout se mettait peu à peu en place…



_________________
Pestilence 1436021033-gratzousignv2
Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
 

Pestilence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Marijoa-