Partagez
 

 [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1433
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Left_bar_bleue50/75[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Left_bar_bleue308/750[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty_bar_bleue  (308/750)
Berrys: 2.609.000 B

[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty
MessageSujet: [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence)   [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Icon_minitimeLun 28 Déc - 16:22



kkkkkk10.jpg
feat Edward Lawrence

Entre trois mètres



Le vent soufflait fort sur cette partie du Nouveau Monde. Derrière cette zone recouverte presque perpétuellement de brouillard où naissait d’innombrables geysers jaillissant de la mer pour soulever les bateaux et les faire se retourner, l’archipel était entré dans une certaine paix. Le calme avant la tempête. La première Aegean Ironblitz Cup commencerait dans deux jours, l’événement du moment avec ce sport d’hommes poissons violent qui allait s’inviter dans l’arène des gladiateurs d’Agnôstos : l’Amphithéatrion. Cette contrée perdue aux confins du Nouveau Monde, à la frontière sud de cet océan de tous les périls avec le Calm Belt méridional, avaient déjà été attaqué par des yonkou par le passé, mais la chance, la difficulté à atteindre l’île ainsi que l’association des insulaires et des charpentiers de l’Arsenal Egéen avaient réussi à s’en sortir de justesse à plusieurs reprises, trouvant des accords plutôt que de se faire conquérir tout bêtement même si la population n’était pas passé loin de l’éradication. L’ancienne colonie d’Akropolis avait tenue bon jusqu’à passer sous la protection d’Eko Taka. La guerre de ce dernier avec l’Alliance des Chasseurs de Primes l’avait contraint à abandonner les lieux et l’Assemblée de l’Agora avait réussi à négocier avec le Gouvernement Mondial qui finalement avait accepter de s’associer à l’île même s’ils n’étaient pas encore parvenus à envoyer de représentant ou de troupes sur place. Le mouvement de la Révolution dirigée par Andromède se trouvait sur le chemin après tout, l’archipel de Tir na Crann se trouvant bien plus loin que le G-5 et Foodvalten, le territoire le plus avancé du Gouvernement Mondial sur le Nouveau Monde. Finalement, c’était comme si les lieux se retrouvaient à nouveaux livrés à eux-mêmes, néanmoins la Ligue Egéenne de Milon avait vu le jour grâce à ce fameux Milon il a à peine quelques décennies et ses différents membres étaient en mesure de venir en aide à l’archipel pour l’aider à se protéger en cas de danger.

En tout cas, posé sur un toit de la cité hellène au style architectural reconnaissable, Akropolis ayant bien entendu reproduit sa patte dans les cités qu’elle avait battit en colonie à l’époque de son apogée, Ishtar observait l’horizon en patientant. Elle était arrivée plus tôt qu’il ne fallait et attendait patiemment que l’heure arrive, se questionnant sur ce Nouveau Monde qui ne lui avait pas laissé que des bons souvenirs. C’était un lieu particulièrement dangereux où les plus forts dévorés les plus faibles. Jadis la De Lérhane était une proie, aujourd’hui était-elle devenue prédatrice ? Elle l’ignorait. Erwin, qui avait remporté un tournoi dans l’Amphitéhatrion et protéger l’Archange du Typhon durant celui-ci, était certainement encore plus fort qu’elle, tout comme Rébéna… Repensée à sa professeure en haki de l’armement fit tiquer la blonde aux quatre ailes, pourtant c’était cette dernière qui était à l’origine de ses deux voyages vers Agnôstos. En tout cas, l’originaire de la mer blanche espérait ne pas avoir à combattre cette fois. Néanmoins le destin était parfois trompeur et nul ne savait comme une journée pouvait évoluer. Si un navire apparaissait soudainement, l’amazone se contenterait pour l’heure de lever un sourcil, se questionnant sur quel nouvel arrivage de spectateurs était sur le point de débarquer.



sdfd10.jpg


© By Halloween



Lien de la Carte

_________________
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Signai11
Thème Général d'Ishtar, Thème Prédateur, Thème Honneur du Guerrier

DC d'Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 748
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Yonkou Erika - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Left_bar_bleue39/75[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Left_bar_bleue195/350[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty_bar_bleue  (195/350)
Berrys: 8.255.827.000 B

[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence)   [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Icon_minitimeMer 30 Déc - 20:26



Entre trois mètres

1507 ~ En mer - Nouveau Monde




Un rire ébranla le forban aux cheveux décolorés et au teint bronzé par ses nombreuses sorties en mer. Il contemplait, aussi hilare qu’impuissant, l’étendue du désastre. C’était impensable, insensé, inexplicable peut-être même. Mais tel était l’enfer dans lequel ils avaient cru bon de retourner. Rien n’était prévisible, rien n’était mesurable ni même quantifiable ici. Non, c’était l’anarchie la plus totale. Et lui, petit être insignifiant, en ces instants, ressentait pleinement la petitesse de son existence par rapport à la grandeur des éléments. Oui, même lui était impuissant, alors qu’on l’avait affublé de ce titre fameux et honorifique de Nébula. Un forban de renom naviguant sur les eaux plus dangereuses du monde.

Quelle hérésie, pesta-t-il.

Lui comme son équipage, qu’ils fussent Nébula ou n’importe lequel de ces sobriquets stupides, n’était pas taillé pour affronter de tels périls. Son expérience ? Il s’agissait d’une donnée dérisoire et dénuée d’utilité. Rien ne semblait à leur mesure, rien ne semblait pouvoir être surmontable dans ce putain de Nouveau Monde. C’était la merde, clairement.

Ils allaient crever comme les sous-merdes qu’ils étaient.

C’était la laconique pensée dont le pugiliste ne parvenait à se défaire, et qui l’emmurait ainsi dans son inaction. Ils étaient allés trop loin dans le Nouveau Monde. C’en serait bientôt fini des misérables miettes que constituaient leurs existences.

Et pourtant, tout autour de lui, ses compagnons d’infortune s’activaient dans une panique généralisée. Ils œuvraient avec l’espoir d’inverser l’irrémédiable tendance qui se dessinait pourtant sous leurs yeux. Ils allaient finir par couler, comme le bateau qui les précédait. Ou pire.

Les vents étaient forts, beaucoup trop forts même et les vagues s’agitaient dans un capharnaüm grandissant. Il n’était pas possible de manœuvrer le navire dans de telles conditions climatiques, pourtant la courageuse navigatrice tentait désespérément d’apporter un semblant de contrôle et s’efforçait de diriger les opérations ainsi que le reste de l’équipage. Malgré son talent indéniable, Celeste elle-même était submergée. C’était ridicule.

Ridicule et hors de portée.

Un nouveau rire empreint de folie agita la carcasse du rugueux pirate. Combien de temps s’était-il écoulé depuis la dernière explosion aqueuse qui avait littéralement soufflé ce pauvre navire ? Il en avait perdu le compte. Peu importe : c’en serait bientôt fini de leur folle et outrageuse épopée. Car même s’ils parvenaient miraculeusement à éviter l’un de ces infernaux geysers, ils étaient encore beaucoup trop loin de ce qui ressemblait vaguement aux côtes, derrière la brume éventée par les puissantes bourrasques.


Marorn Pregwich - Nébula primé à 104M


__________







_________________
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) 597921Signature


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1433
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Left_bar_bleue50/75[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Left_bar_bleue308/750[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty_bar_bleue  (308/750)
Berrys: 2.609.000 B

[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence)   [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Icon_minitimeJeu 31 Déc - 15:09



kkkkkk10.jpg
feat Edward Lawrence

Entre trois mètres



Le fluide perceptif se répandit comme une mer, ou plutôt comme un tsunami qui naissait d’un seul point et s’étendait en forme de cercle sur des centaines de mètres. S’entrainant à porter au plus loin celui des deux hakis qu’elle maîtrisait le moins bien, l’Archange du Typhon fronça les sourcils lorsqu’elle chercha à comprendre les voix. Impossible dans lire plus de deux à la fois, mais en essayant de comprendre le plus de monde possible elle se retrouva à capter un groupe de voix perdues au large dans la brume. De la peur, de la tension, de l’agitation d’après leurs mouvements… Certainement de la panique en somme. Ils devaient être en danger. Les ailes de la De Lérhane s’étendirent derrière son dos tandis que le plumage prenait une teinte verte. Les plumes se répandirent, jusqu’à atteindre la chevelure qui demeura blonde même si composée elle aussi comme un plumage désormais fait des plumes longues, souples et fines. Les iris argentées virèrent à l’or quand les pupilles s’étirèrent verticalement, donnant l’apparence reptilienne au regard lui-même de la bête divine. Les écailles proliférèrent depuis son ventre et son visage tandis que certaines dents rentrèrent dans ses gencives et que les autres devinrent de vrais crocs acérés laissant passer la langue bifide du Serpent à Plumes. Les deux jambes se réunirent pour former un seul et même appendice. Sous sa forme hybride, l’angélique prit son envol, grimpant dans les airs pour filer à toute vitesse, telle un météore, en direction de la brume et des voix qu’elle captait via son fluide perceptif. Transperçant le brouillard telle flèche vivante, la bilcane s’approcha à grande vitesse de l’embarcation. Arrivant à proximité du navire à la dérive au moment de frôler la surface marine, l’amazone posa ses mains sur la coque et enfonça ses doigts au travers.

Ishtar l’ignorait elle-même, mais elle était devenue l’une des personnes les plus fortes physiquement parlant dans le monde entier. Cumulant sa force absolue, celle là même qui surpassait même les combattants de force surhumaine de son niveau, avec la puissance physique que lui octroyait la forme hybride, sachant que sous sa forme éveillée qu’elle contrôlait désormais cela était encore plus terrifiant, ainsi que son haki de l’armement parfaitement maitrisé, l’envoyé du firmament se mit à soulever l’embarcation. La nef se mit ainsi d’abord à léviter avant de se diriger vers l’île de Mag Tuired, la proue pourfendant la brume comme la lame d’une épée découpant un nuage de feuille. Bientôt elle émergea à l’air libre et l’équipage pourrait observer l’archipel qui se présentait à lui. Au nord-est l’île où tout était en pierre, ensuite l’île forestière se trouvant au sommet de falaises, puis celle qui accueillait la cité d’Agnôstos et enfin au sud sur Calm Belt, caché en partie par Mag Tuired, la terrible contrée d’Aub Beothu où se trouvait un immense arbre s’élevant jusqu’au ciel et d’où émanait une lueur verdâtre. Arriver au porte d’Agnôstos. La Kuja déposa le vaisseau dans les eaux et se replaça sur le quai en reprenant forme humaine. Elle se tourna alors vers l’équipage.

-Vous êtes là pour la Ironblitz Aegean Cup ? interrogea-t-elle avant de reconnaître le primé à plus de cent millions, bien qu’elle n’avait plus le montant exact de son avis de recherche en tête, et froncé les sourcils en espérant que ce n’était pas encore un groupe de pirate essayant de venir semer le trouble sur cette terre où des terribles forces pouvaient les écrasés depuis que la Ligue c’était établit plus intensément ici.



sdfd10.jpg


© By Halloween



-Ishtar De Lérhane lvl 49

Lien de la Carte

_________________
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Signai11
Thème Général d'Ishtar, Thème Prédateur, Thème Honneur du Guerrier

DC d'Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 748
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Yonkou Erika - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Left_bar_bleue39/75[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Left_bar_bleue195/350[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty_bar_bleue  (195/350)
Berrys: 8.255.827.000 B

[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence)   [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Icon_minitimeJeu 18 Fév - 17:58



Entre trois mètres

1507 ~ En mer - Nouveau Monde






Marorn Pregwich - Nébula primé à 104M


Ils n’allaient pas y arriver. C’était l’évidence qui, tels les tumultes aqueux, malmenait à présent leur embarcation d’infortune. Ces colonnes d’eau étaient aussi furieuses qu’imprévisibles, ils ne puissent pas y échapper davantage. Le pirate aux cheveux d’or pesta une nouvelle fois, contre cette folle destinée qui semblait planer au-dessus de lui telle l’ombre de la mort depuis qu’il avait eu le malheur de croiser la route de cet homme. En un sens, il était presque pire que cette mer déchainée, que cet océan de fous furieux.
Ce putain de capitaine.

Où était-il encore passé alors qu’ils se démenaient, luttant désespérément contre les éléments qui menaçaient de s’abattre sur eux à tout moment ? Où était-il lorsque sa force était nécessaire pour braver ces obstacles qui se dressaient sur leur route ? Comment pouvait-il agir de manière aussi détachée alors que tout l’équipage attendait son commandement ? Mais cet homme était fou, fou à lier. Il accordait une importance dérisoire à la vie humaine. Avec une telle inconscience… il était inconcevable de penser qu’il était parvenu à survivre aussi longtemps.

« Prouvez-moi que vous méritez d’être sur mon navire et que nous voguons tous vers la même destinée ! Brandissez notre pavillon par-delà cet océan… maitrisez-le, domptez-le ! Battez-vous contre ce monde qui veut s’imposer à vous et faites-en notre monde. Et si vous échouez, si vous chutez en chemin… c’est que vous n’auriez pas pu aller plus loin ! »

Telles avaient étés les paroles du psychopathe qui leur servait de capitaine. Avait-il trop regardé le soleil au point d’en devenir fou et illuminé ? Il s’était persuadé qu’il ne pouvait pas mourir, car son destin était de se tenir sur le toit du monde… Que des conneries !

Et là, cet imbécile, au pire des moments, était parti s’enfermer dans sa cabine alors que nous traversions un énième aléa critique dans cette maudite mer, prétextant un appel urgent à passer avec… Lilith. Marorn retint un excès de haine lorsque l’horripilant souvenir de cette femme commença à émerger. Mais ce n’était pas le moment pour ça… Tant bien que mal, pour le moment… ils devaient survivre. Coûte que coûte.

Et puis, l’apocalypse se produisit.

Dans l’immensité du ciel, son envoyé, un monstre plus hideux et plus féroce que Jörmungandr lui-même fendit les cieux et fusa en direction de leur embarcation précaire. Marorn crut pouvoir sentir l’étreinte chaleureuse de la mort… dans ce qu’il imaginait être les derniers instants de sa vie, il crut voir le navire s’embraser tandis que d’épaisses langues de feu viendraient le lécher goulument. Il périrait ici, inhumé dans ce bateau-tombe et, s’il était reconnu par les dieux, verrait sa dépouille être cueillie par l’ange de la mort afin de rejoindre le Vahalla.  

[…]



Lorsque le navire entra de nouveau en contact avec l’eau, devenue apaisée, les pirates qui étaient parvenus à rester conscients face à cet évènement absolument indescriptible se regardèrent hébéter, décontenancés, perdus. Une poignée d’entre eux, à commencer par Marorn, pensèrent qu’ils étaient morts et que tous ceux-ci n’étaient qu’une matérialisation du monde de l’au-delà. D’autres, dont la gracieuse Céleste, crurent à une overdose d’une quelconque substance particulièrement hallucinogène, et que tout ceci était issue de leur imagination ou rien de plus qu’un étrange rêve. Enfin, un très petit comité, avec O-Karaï en tête de file, était totalement de marbre face à l’intervention de celle qui était surement une zoan mythique.  

Le premier à se hisser sur la terre ferme fut Marorn, suivi ensuite par Céleste, bien que cette dernière se contentait surtout d’inspecter le navire afin de recenser les avarices qui allaient nécessiter des réparations après leur infortune. Le Nébula, quant à lui, fut irrésistiblement attiré par la figure blonde qui se tenait sur le quai, tel un insecte hypnotisé par un appât badigeonné de miel.

« La quoi ? »


Réagit dans un premier temps le fougueux pugiliste à la question étrange de son interlocutrice, qui n’avait pas tellement de sens pour lui. Car en cet instant, ces pensées étaient tout autres…

« Poualala qu’est-ce que t’es bonne ! Ne perdons pas plus de temps, ma cabine nous attend. »


Répondit le pirate, tandis que ses yeux léchaient goulument les contours harmonieux de la splendide créature qui le surplombait. C’était un sacré modèle qui l’attendait, se disait-il, visiblement ravi de pouvoir gouter à une pièce de qualité. Et puis, à mesure que ses pupilles détaillaient les courbures sensuelles de celle qu’il allait s’offrir… la pression montait doucement… jusqu’à ce que, quelque part dans sa tête, quelque chose finit par péter comme un bouchon de liège.  

« Bordel… mais quelle cambrure divine… ces lèvres sulfureuses… cette poitrine débordant de luxure… »


Marmonna Marorn, qui était venu soutenir sa tête avec l’une de ses mains, comme si la silhouette aguicheuse de cette demoiselle lui donnait mal à la tête... Aussi, il ne put s’empêcher de s’imaginer toutes les positions qu’ils auraient tout loisir de tester si leur entrevue s’avérait être aussi longue que l’étaient ses jambes. Quel pied il allait prendre !

Si l’immense guerrière prenait le temps d’inspecter l’homme qui lui faisait face… ou plutôt, si ses yeux avaient le malheur de glisser un peu trop bas, elle serait alors témoin d’un détail assez… particulier : une bosse tout à fait visible s’était formée en plein milieu du bermuda qui habillait le pirate bronzé dont le regarde suintait le désir.  

« Je vais te déglinguer. »


C’était une certitude.

« Je vais tellement te déglinguer que le bateau ne fera pas qu’osciller… nos ébats vont provoquer un putain de raz de marée ! Mmmm… Je vais te prendre dans tous les sens comme les canaux Water Seven… Bordel… Je vais tellement te pilonner que tu pourras plus jamais remarcher… »


Marorn s’extasiait face aux incroyables ébats qu’il s’apprêtait à vivre. Et ce serait tellement long et intense qu’il doutait lui-même être capable d’en ressortir vivant. Mais qu’importe, il ne fallait pas laisser passer ce genre de... culs.


__________







_________________
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) 597921Signature


Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux" et des "Victimes de Pumori".
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1433
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Left_bar_bleue50/75[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Left_bar_bleue308/750[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty_bar_bleue  (308/750)
Berrys: 2.609.000 B

[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence)   [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Icon_minitimeJeu 18 Fév - 21:28



kkkkkk10.jpg
feat Edward Lawrence

Entre trois mètres



Les rêves sont faient pour être noyés. La mer les fait naître, les manipule, les avalent puis les recrachent sous de nouvelles ambitions dénaturées. Le cauchemar du vivant pulsait dans les chairs. La carotide se gonflait puis s’écroulait au fil de la crue du fleuve pourpre. La poitrine se soulevait dans le fracas des vagues, ces lames tortionnaires qui arrachaient avec la puissance de la mâchoire d’un caïman les douleurs et les gains, les pertes et les mythes, les perles et les hommes. La gorge se déployait, courroucé par la manière de parler de l’être ayant jaillit de la tempête dans un capharnaüm aux embruns sépulcrales. La main jaillit dans le canrage, joignant les jugulaires de ses doigts. Les prunelles argentées virèrent à l’or, les pupilles se verticalisant dans un axe reptilien. Les miroirs de l’âme c’étaient ouvert sur une tempête bien pire que celle qui avait fait rage au large, une fureur solaire qui explosa, pulsant dans l’abstrait, murmurant à l’oreille des cieux qui se gorgèrent de nuages plus noirs que l’ombre. La foudre transcenda l’espace, fendant l’histoire elle-même sans qu’aucune goutte de pluie ne tombe. Le corps de la céleste se métamorphosait en même temps. La gracieuse reine du firmament revêtait le voile du démon, s’accaparant la malédiction apposée par les tentaculaires doigts du diable marin aux enclumes tonitruantes. L’hybridation s’exprimait dans sa démesure, n’attendant guère que céans le glaive se taise. Le visage dans l’âme, la mort dans la main, son courroux pourfendrait immatériellement le corps de cet agresseur qui n’avait pour décence que son absence. D’un geste sauvage, l’asexuelle enverrait plusieurs mètres sur le côté l’immondice qui avait osé s’exprimer dans le pire langage humain, dans l’exécration pur, absolue et ardente de l’intimité et de l’humilité.

Fermant ses paupières, la quête du calme se fit, dans la consternation et la frustration, dans l’apitoiement et le malheur. L’univers se calma, la météo se dissipant tout aussi soudainement qu’elle se troubla, laissant sa place à un enfer bien moins perceptible mais pourtant tellement tangible. Reprenant forme humaine, la De Lérhane se tourna tout entière vers l’origine de son trouble, vers la calamité à l’origine de son désastre. La froideur de son visage rimait avec l’implacable, ses lèvres fermées élevés en guillotine et ses yeux en bourreaux intraitables.

-Prenez garde à vos propos si vous ne voulez pas retourner à l’enfer que vous avez quitté. Il sierra davantage à vos pulsions d’incubes que l’Élysée que de vos palabres corrosives vous venez souillés.

Ferme et tragique. Certains borborygmes mourants entre les dents de l’interlocuteur frémiraient certainement, mais il fallait craindre qu’une réaction bien plus concrète voit le jour, une réaction de noirceur et de pulsion aussi sauvage que l’envie qui était monter subitement entre les jambes du Gomorrhéen. S’il se montrait prompt à redoubler de vigueur par un désir grandissant à mesure qu’on lui résistait, il faudrait se montrer encore davantage convainquant, encore plus sévère dans la répression de la fougue inconditionnelle de l’intempestif.

-Sachez que je n’aurai aucun scrupule à sectionner votre membre et de faire de vous un eunuque livré à la fureur des eaux du Nouveau Monde qui est un enfer aussi sombre que l’abysse d’Impel Down. Craignez le courroux de la maîtresse, vous qui en ces terres pénétrez avec la ferveur de l’indécente perversion et l’indolence cataclysmique.

S’il ne voulait pas être bouté jusqu’aux portes de la faucheuses par la reptilienne angélique, Marorn devrait trouver la paix. Il n’existait nulle engeance que la guerrière détestait plus en ce monde que ceux qui considérer la femme uniquement pour sa satisfaction intime.



sdfd10.jpg


© By Halloween



-Ishtar De Lérhane lvl 49

Lien de la Carte

_________________
[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Signai11
Thème Général d'Ishtar, Thème Prédateur, Thème Honneur du Guerrier

DC d'Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence)   [FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Entre trois mètres (feat Edward Lawrence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Le Nouveau Monde-