Le Deal du moment : -25%
-100€ sur l’Ecran incurvé PC ...
Voir le deal
299.99 €

Partagez
 

 [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue111/120[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (111/120)
Berrys: 42.440.000

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeLun 14 Déc - 22:20

Cassidy n'avait jamais mis les pieds en dehors de son bidonville natal sans être accompagnée d'un adulte. En général, c'était Stella Monroe, sa mère adoptive, qui l'accompagnait. Parfois, c'était Ben Seeds, le pharmacien, qui l'emmenait au port pendant qu'il faisait ses magouilles avec ses contacts dans le but de chopper de nouveaux ingrédients pour ses médicaments artisanaux. Mais ce jour n'était pas un jour comme les autres. Aujourd'hui, pour la première fois, Cassidy était allée seule dans le quartier portuaire. En prenant cette initiative, elle pensait se préparer une aventure exaltante pleines de mystères et de rebondissement, un voyage initiatique qui ferait d'elle l'adulte qu'elle avait toujours souhaité être et prouverait sa valeur à sa famille. Sauf que tout ne s'était pas passé comme prévu. Elle était sortie de la Fosse aussi discrètement que possible pour éviter que les gardes postés entre les deux districts ne donnent son signalement à tous leurs collègues et ne fassent de son aventure un enfer. Elle avait progressé dans cet environnement étranger, impressionné par l'architecture inhabituelle et les vêtements bizarres que portaient tous ces gens à la propreté irréprochable. Après quelques minutes, elle fit un constata...

… Elle s'était perdue. L'adolescente n'avait aucune idée de l'endroit où elle pouvait bien se trouver. Ses rares visites dans le secteur avec Ben ne l'avaient jamais conduite dans cette rue. Où est-ce qu'elle pouvait bien être ? Il y avait bien quelques panneaux d'indications, mais ils n'aidaient pas cette jeune fille qui ne connaissait les noms d'aucunes rues, d'aucunes places et d'aucuns lieux touristiques. En gros, il faudrait qu'elle demande. D'habitude, elle n'avait pas trop peur d'engager la conversation avec les inconnus, mais là, c'était différent. Si quelqu'un apprenait qu'elle venait de la Fosse, elle serait dans une merde noire. Normalement, c'était l'inverse : les gens se sentaient dans la merde en apprenant qu'elle venait de la Fosse... En fait, c'était exactement pour ça que ça posait problème.

L'apprentie médecin chercha autour d'elle quelqu'un d'amical et repéra une fleuriste en train de poster quelques tulipes face à son magasin. Une femme âgée de la quarantaine qui avait l'air sympathique et bienveillante, ce qui permit à Cassy de trouver son courage et d'aller la voir. Pour ne pas avoir l'air d'une barbare, l'adolescente fit un effort pour prononcer convenablement les mots. Heureusement, Franz lui avait appris quelques trucs au niveau du langage. En tous cas, assez pour ne pas avoir l'air d'une gamine des rues quand il fallait, même si elle préférait parler "à l'arrache", c'était plus marrant et moins contraignant.


"Euh... Bonjour."
"Bonjour, jeune fille. Vous voulez quelques conseils pour choisir vos fleurs ?"
"Non, je... euh."

C'est là que l'adolescente passa en mode impro.

"… Mon oncle est tombé malade quand nous avons débarqué ce matin. On lui a conseillé une clinique privée, un tout nouvel établissement d'après ce que nous avons compris. Il y est allé pendant que nous sommes partis poser nos affaires à l'hôtel avec ma tante. Je suis censé allée le chercher, mais je n'ai aucune idée de l'endroit où peut se trouver cette clinique. Pouvez-vous m'aider ?"
"Oh, mais quelle jeune fille bien éduqué ! On entend pas souvent des adolescentes parler aussi bien dans le coin. Les adolescentes sont si mal éduqués de nos jours..."

Merde, est-ce qu'elle avait poussé le délire trop loin ? Elle ignorait comment étaient censés s'exprimer les filles de son âge.

"… Une nouvelle clinique, hein ? Il y a bien celle qui a ouvert il y a quelques semaines, avec ce chirurgien très bien. Tu as un plan de la ville, je peux te montrer."
"Euh..."

La jeune fille fut d'un coup au bord de la panique. C'est souvent comme ça quand on se retrouve face à une question à laquelle on n'avait pas pensé. Cassidy n'avait pas réalisé à quel point les gens "normaux" pouvaient être intimidants. La fleuriste remarqua son coup de stress et l'interpréta comme quelque chose de normal pour une adolescente dans un lieu inconnu et loin de chez elle. En un sens, c'était exactement ça.

"C'est bon, détends-toi, tu l'as oubliée à l'hôtel, c'est ça ?"
"… Oui."
"Nous avons des plans de la ville dans la boutique, je vais t'en chercher un..."
"Merci !"
"… Si tu acceptes de m'acheter un bouquet."

Putain, il savait négocier dans le coin. La jeune fille déboursa les trois-quart de l'argent qu'elle avait amené pour acheter des fleurs, accompagné d'une carte de la ville. La femme marqua la clinique d'un rond et sa propre boutique d'une petite flèche.  Cassidy la remercia et partit en direction de son objectif.

Malgré cet échange plein d’insouciance, la jeune fille était en ville pour une raison très sérieuse. Des bandits avaient tenté de la tuer plutôt dans la journée, pendant qu'elle était allée chercher de l'eau avec Ishtar, dans un ruisseau à l'extérieur de la ville. L'ange avait soutiré quelques informations à l'un des brigands et apparemment, la tête de l'adolescente avait été mise à prix par un homme se faisant appeler le faiseur de miracle, apparemment chirurgien. Cassidy ne savait pas trop ce qu'elle cherchait, mais comme les médecins n'avaient jamais eu de problèmes avec qui que ce soit jusque là, elle trouvait logique de commencer avec la clinique privée fraîchement ouverte et sans doute pleine de nouveaux praticiens. Même si elle se trompait, elle pourrait au moins glaner quelques infos qui lui permettraient de trouver une meilleure piste.

L'adolescente commença son périple vers la clinique, un bouquet de fleurs à la main et beaucoup de questions dans le crâne, isolé dans un milieu qu'elle ne connaissait pas et qu'elle n'avait jamais vraiment compris.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1414
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue50/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/750[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/750)
Berrys: 809.000 B

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeMar 15 Déc - 15:19



kkkkkk10.jpg
feat Cassidy Monroe

Une recherche comme les autres



L’Archange du Typhon qui dressait au sommet du bâtiment le plus élevé du district, sa silhouette ailée dominant les lieux s’étalant devant elle. Un long soupir quitta les lèvres de la fille des cieux alors qu’elle réfléchissait à ce qu’elle devait faire. Avec son corps gigantesque, faisant environ trois mètres de haut, et les quatre ailes qui se trouvaient dans son dos la céleste n’était pas la personne la plus discrète qui soit. Pour passer un peu plus inaperçu elle avait posé un manteau sur ses épaules pour en faire une cape qui couvrait son dos, mais on voyait malgré tout assez clairement qu’il y avait quelque chose en dessous. De plus si elle mettait la capuche on la remarquerait, vu que sa tête n’était pas à hauteur de la foule, et cela paraîtrait suspect. Il fallait se résigner à y aller au naturel pour essayer d’obtenir les informations désirées. La De Lérhane chercha du regard un endroit peu exposé d’où elle pourrait rejoindre le sol sans attirer trop l’attention. S’envolant sous forme hybride, elle redescendit dans une ruelle étroite, sombre et assez sale où elle reprit forme humaine. L’angélique quitta alors les lieux et se dirigea vers un genre de bar, lieu parfait pour recueillit des informations via les soulards et les rumeurs de quartiers. N’appréciant guère l’alcool, détestant cela même, la bilcane allait devoir se forcer à jouer le jeu pour essayer de s’intégrer. Elle trouverait bien un moyen de ne pas boire réellement ce qu’elle allait commander pour faire genre. Pénétrant alors comme si tout était normal dans le bar sous le regard de certains clients surpris par la taille de la blonde, elle alla s’assoir au comptoir.

-Une bière s’vous plait ! déclara-t-elle au barman. Et les gars… Vous avez entendu parler de cette nouvelle clinique pas loin ? Askip elle est bien. Vous en pensez quoi vous ? demanda-t-elle à ses voisins au comptoir comme si elle les connaissait déjà bien et que c’était une bande de potes qui se retrouvaient régulièrement ici.

Ils l’a regardèrent étrangement, s’interrogèrent lentement du regard avant de finalement haussé les épaules et laisser cette dame s’intégrer à leur discussion.

-Mouai. Georges dit qu’ça fais le café comme toubib. Mais comme Georges est con comme un balais, pas sûr qu’on puisse croire cette tafiole.

-C’est bien vrai ça !
hurla le plus soul du groupe en levant sa pinte d’un coup bref qui en renversa plusieurs millilitre sur le bois.

-J’vais p’t’être allez vois par moi-même alors… J’sais juste po où c’est cette merde, pesta la De Lérhane en essayant de s’adapter.

-J’y vais là maintenant s’tu veux, déclara un autre. Me faut un certificat pour mon connard de patron.

-C’est sympa mec
, rétorqua l’ancienne révolutionnaire en donnant un bon coup dans l’épaule de son camarade afin de jouer les brutes.

Pour ne pas être trop suspectes, elle demeura là à s’impliquer dans les discussions jusqu’à ce qu’il soit l’heure de partir.

-Allez viens j’vais te montrer. Comme ça tu pourras prendre rendez-vous.

Guidez par un ouvrier, la bilcane traçait sa voie jusqu’à sa cible.



sdfd10.jpg


© By Halloween


_________________
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Signai11
Thème Général d'Ishtar, Thème Prédateur, Thème Honneur du Guerrier

DC d'Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue111/120[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (111/120)
Berrys: 42.440.000

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeJeu 17 Déc - 22:55

Cassidy continuait sa progression, un bouquet dans une main et une carte de la villedans l'autre. Elle n'était pas satisfaite par cette apparence et se disait qu'elle devait avoir l'air suspecte avec cet attirail. Des fleurs et une carte... Franchement... C'était bizarre, non ? La pauvre Cassidy ne se rendait pas compte qu'elle ressemblait juste à une touriste se promenant avec un bouquet de fleur. Il fallaitt dire que l'apprentie médecin n'avait pas l'habitude de sortir de la Fosse, qui constituait pour elle une zone de confort. Il était probable qu'elle se soit sentis mal avec n'importe quel déguisement, aussi convaincant soit-il.

L'autre problème auquel elle faisait face, c'était qu'elle n'avait pas non plus l'habitude de lire des cartes. Dans la Fosse, elle fonctionnait à l'instinct, se basant sur des repères construits pendant des années de vadrouille au travers des rues. Ici, cette carte était les seuls yeux auxquels elle pouvait se fier et elle savait à peine les utiliser. Heureusement que Franz lui avait appris à se servir d'une carte. Le vieux chirurgien avait pris cette initiative un jour, sur un coup de tête. Stella et Ben avaient trouvé ça inutile, mais pas assez inutile pour le forcer à arrêter, ce qui aurait été très simple. Franz Richter tenait plus de la brindille que du combattant face à ces deux mastodontes qu'étaient Ben Seeds et Stella Monroe. Cassidy savait donc utiliser une carte, ainsi qu'une boussole. Elle bataillait, car s'était la première fois qu'elle en utilisait une sans être accompagnée de quelqu'un pour la corriger au cas où. Toutefois, la fleuriste ne l'avait pas complètement arnaqué en la forçant à acheter des fleurs. En effet, la carte qu'elle lui avait refourguée était très détaillée, avec les noms des rues même des infos sur les lieux historiques de la ville. Une grande quantité d'informations dans lesquelles la future logia du verre se perdait parfois, avant d'en revenir à son point de départ et de se refaire mentalement tout son cheminement pour savoir où elle était.

Au détour d'une rue, la jeune femme leva le nez et faillit avoir une crise cardiaque. Elle vit Ishtar entrer dans un bar. Immédiatement, elle cacha son visage avec le bouquet et fit demi-tour à reculons, ce qui la rendit suspecte aux yeux de tous les passants qui la virent faire.

Est-ce que l'ange l'avait vue ? C'était peu probablement. Elle était en train d'entrer dans le bar et n'avait pas regardée dans sa direction. Si Ishtar la voyait, elle l’emmènerait de force à la maison. Elle ne connaissait pas si bien que ça la bilcane, mais elle semblait être une femme raisonnable et, au vu des circonstances, cette option était la plus raisonnable. Cassidy n'avait pas fait tout ce chemin pour être ramené de force à la maison. Affronter tout ça pour se faire engueuler par ses trois maîtres, chacun leur tour et peut-être à plusieurs heures d’intervalle et suivit de trois punitions différentes, c'était bof. Non, c'était hors de question. Si elle devait prendre trois punitions, ce qui arriverait à coup sûr, ce serait après avoir fait ce qu'elle avait à faire. La jeune femme continua son chemin a grands pas, cherchant à mettre le plus de distance possible entre elle et le bar. Elle progressa cinq bonnes minutes, passant de rues en rues sans s'arrêter une seule fois. Une fois qu'elle considéra être assez loin, elle regarda autour d'elle et fit un constat :

Elle était perdue... encore. L'apprentie médecin était maintenant sur une place ronde au sol pavé  avec une belle fontaine habillée de statues de marbre. Cette place était bordée de vieux bâtiments en pierre accueillant à leurs pieds des boutiques de souvenirs, ainsi que quelques cafés et restaurants en tout genre. Ces établissements étaient parés de larges terrasses pleines à craquer de gens, aussi bien touristes que locaux, qui se reposaient en sirotant des boissons de toutes les couleurs. Une vision très étrange et très agréable pour Cassidy, qui se retrouva paralysée devant toutes ces choses qu'elle n'aurait jamais osée imaginer. Elle hésita à aller s'asseoir à une terrasse pour boire un coup elle aussi, avant de se rappeler qu'elle n'avait plus beaucoup d'argent. Ça aurait été dommage d'aller se poser pour se rendre compte une fois la carte en main qu'elle ne pouvait se payer qu'un verre d'eau.

C'est bon, détends-toi Cassidy. C'est juste une grande place. T'en as jamais vu mais c'est pas grave, tu pourras revenir la voir plus tard. Pour l'instant, t'as mieux à faire. La jeune fille regarda autour d'elle et repéra une fille de son âge. Cette demoiselle fixait son escargophone, levant parfois la tête pour regarder un petit coup autour d'elle avant de pousser un soupir et d'en revenir à son escargot. Visiblement, elle attendait quelqu'un. Cassidy décida de l'approcher pour lui demander des informations. La fille leva une nouvelle fois la tête et repéra l'apprentie médecin qui approchait. Elle commença alors à la fixer, ce qui manqua de faire paniquer l'adolescente de la Fosse, qui décida toutefois de persister, car franchement, elle était probablement la plus dangereuse des deux si ça partait en couille.


"Euh... Excusez-moi, mais..."
"O. M. G !!!"

La jeune fille se précipita vers elle.

"Meuf, j'sais qu'on s'connait pas... mais je kiff tes cheveux. Genre, ils sont trop trop beaux !!"
"Euh... Merci !"

Elle s'était attendue à beaucoup de choses, mais ça, elle l'avait pas vu venir.

"Ta couleurs, elle est ouf !!!! C'est qui qui t'la faite ? Y m'faut son adresse ?"
"Ben, personne. Ils ont toujours eu cette couleur."
"Mais meuf, mais... ça m'fout le seum, mais si c'est pas du mito, c'est un truc de dingue. Genre, ils sont vraiment trop beaux en vrai."

Cassidy était un peu perdu face à tous les mots bizarres qu'employait cette demoiselle. Personne ne lui avait appris à parler comme ça. Est-ce que toutes les adolescentes de son âge parlaient comme ça ? Si c'était le cas, le commentaire de la fleuriste sur le langage des jeunes n'avait rien d'étonnant. C'était même complètement justifié.

"Tu m'laisses prendre un selfie avec toi ? Mes potes, elles vont trop être en PLS quand elles vont voir tes ch'veux. En plus t'es trop choupi!!!"
"… D'accords."

Ça commençait à devenir bizarre. La demoiselle tourna le visage de son escarphone dans sa propre direction et commença à faire une pose bizarre en faisant un V avec ses doigts en face à son visage en fermant un œil. De son côté, Cassidy se contenta d'un sourire pas confortable. Heureusement, il faudrait le déposer chez un escargographe pour la faire développer, donc le malaise attendrait.

"Euh... sinon, tu sais où on est ? J'me suis perdue..."
"Ah mais tu t'étais paumée !! Fallait l'dire meuf, j'vais t'montrer !!"

Elle pointa du doigt l'endroit sur la carte. Elle préféra le marquer mais, comme elle n'avait rien, elle fit une trace avec son rouge à lèvre. Quand Cassidy leva un sourcil étonné vers elle, la jeune fille lui répondit simplement "OSEF, j'en est quinze, lol !!!!". La jeune fille regarda autour d'elle et repéra celui qu'elle cherchait, une jeune homme qui devait avoir le même âge.

"Merci, meuf !! Passe me voir, j'suis souvent dans l'coin !!... On s'refait ça !!"

Cassidy ne voyait pas ce qu'il y avait à refaire, mais elle avait le sentiment de s'être fait une amie, ce qui était aussi plaisant qu’inattendu dans sa situation. Elle regarda le demoiselle se jeter dans les bras de son bien-aimé avant de repartir en direction de la clinique.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1414
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue50/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/750[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/750)
Berrys: 809.000 B

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeSam 19 Déc - 2:43



kkkkkk10.jpg
feat Cassidy Monroe

Une recherche comme les autres



Les pas guident le destin sur des marches étranges, des vallées larmoyantes aux colonnes émouvantes. Des pays souverains aux éloges malencontreuses s’engouffrant dans les sacrifices anciens se montre sous leur profil olympien pour mieux traverser leur destin. Un à un, les vérités s’anéantissent dans une farandole furieuse et obsolète. Distribution froide et destructrice dans une idylle inconséquente, parenthèse branlante d’une vision concordante. Le regard plongé dans la paroi, l’astrale dévisage l’abime avec ses sens d’élu, questionnant son rapport à l’existence sur les frontières d’une existence qui lui échappe sur les points de vue primordiaux. Existence et virtualisation sur les deux plans de l'illusion s'harmonisant à la balance pour que naisse la persévérance. Ce qui tiens du divin tiens à l’histoire et non à la transcendance, conséquence arbitraire de cette déstructuration inconfortable d’une thèse asphyxiante. Tel le stylo sur la page, le doigt suis les lignes de l’encre en une variation sensuel, le décryptage sentimental au cœur du processus de narration improvisé pour qu’à jamais les lettres coulent sur la chair et les mots sur l’écorce.

La demoiselle ailée traversait la rue, une appréhension s’imposant à l’esprit. Il n’y avait pas de quoi être rassuré en milieu hostile, au cœur de ce royaume de l’égoïsme, terre de délit et arme du sacrifice. Le visage se dressa vers les murs, briques sur briques, planches sur planches, les constructions toutes aussi branlantes les unes que les autres face à la force herculéenne de la créature tout droit sortie d’un autre monde, tombé du ciel par un beau jour de janvier il y a bien des années. De multiples lunes avaient passés et les témoignages avec elles. Voilà qu’au fin fond d’un des océans cardinaux, son chemin la menait à la rencontre du Faiseur de Miracles, un titre honorifique aux sens multiples, sous-entendus et interprétations étaient possibles mais la vérité était que derrière chaque mot le sens se décomposait en matière qui pouvait être assembler à convenance pour établir ce que l’on désirait, la limite étant l’humanité elle-même.

Finalement, entre les maisons et petits immeubles se dégagea une petite clinique sympathique à l’allure standard. Quoi de mieux que la normalité pour cacher mille et un secret.

-C’est là.

-Merci mec ! À plus !


Toujours assez décontenancé face à cette étrangère si familière avec lui, il en était arrivé au point de douté des événements. Est-ce qu’un ami lui jouait un mauvais tour avec un costume ? Un de ses amis s’était-il métamorphoser subitement ? Secouant la tête, il s’en alla en vitesse tandis que l’Archange du Typhon pénétra à l’intérieur du cabinet où le chirurgien faisait assurément régner sa loi, celle sensé reposer sur le serment d’Hippocrate. Après avoir taper deux fois contre la porte, la bilcane entra dans la première pièce, l’accueil où une demoiselle leva la tête et découvrit avec une grande surprise l’étrange créature qui venait à elle. Etait-elle en train de rêver ?

-Bonjour. Je voudrais prendre rendez-vous le plus tôt possible avec le Faiseur de Miracles.



sdfd10.jpg


© By Halloween


_________________
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Signai11
Thème Général d'Ishtar, Thème Prédateur, Thème Honneur du Guerrier

DC d'Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue111/120[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (111/120)
Berrys: 42.440.000

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeSam 26 Déc - 23:57

Cassidy arriva enfin devant la clinique... Et par "devant la clinique", je veux dire face au mur arrière de l'établissement. Après tout, l'adolescente avait fait un détour pour éviter Ishtar et ne comptait pas la rencontrer de nouveau face au bâtiment. De plus, passer par la porte de devant n'était pas son genre. Elle était plutôt le type de personne à prendre l'option la plus discrète quand elle en avait l'occasion, à moins de ne pas avoir le choix.

Trouver cette clinique n'avait pas été aussi simple que ça. Le rond tracé par sa nouvelle amie sur sa carte était assez large, sans compter sur le fait qu'elle n'ait aucune idée de l'apparence que devait avoir une clinique... Une clinique ou même n'importe quoi d'autres en ville d'ailleurs. Elle comprenait qu'elle était face à des restaurants ou a des bars quand elle voyait des gens boire ou manger à des terrasses, elle comprenait aussi les boutiques qui disaient clairement ce qu'elles servaient à faire sur leur devanture, du genre "souvenirs" ou autre. Pour tout le reste, c'était plus compliqué, ce qui fut le cas avec cette clinique. En fait, c'était grâce à un coup de chance qu'elle avait trouvé. Tandis qu'elle regardait autour d'elle en se demandant si la demoiselle qu'elle avait croisée ne s'était pas trompée, elle entendit de loin une conversation entre deux petits vieux qui discutaient sur la terrasse d'un bar... Enfin, discuter... Disons qu'ils se plaignaient de tout et de rien. Ils se plaignirent du temps trop chaud de cet été, du nombre de touristes trop grands et du fait qu'ils étaient trop bruyants, des policiers trop laxistes avec les criminels de la Fosse, des politiciens locaux trop incompétents, du gouvernement mondiale trop corrompu... L'apprentie médecin entendit ces deux hommes balancer plus de critiques en cinq minutes qu'elle en entendait en une semaine de visites quotidiennes à des gens avec des problèmes de santé et donc des raisons de se plaindre.

Elle comprenait assez mal pourquoi ces vieux aussi mécontents de toutes les choses dont ils parlaient. Leur vie était si nul que ça ? Pourtant, leur situation semblait confortable. Ils ne faisaient rien d'épuisant et se contentaient de rester assis à leur table à discuter comme si de rien n'était en sirotant des cocktails beaucoup trop chers. Pour elle, ça n'était clairement pas de bonnes raisons de faire tous ces reproches au monde entier. En plus, ils en parlaient comme s'ils avaient réponses à tout et qu'ils pouvaient régler tous les "problèmes" qu'ils mettaient en avant. Elle s'approcha subrepticement, le nez sur sa carte, faisant mine d'être une touriste perdue, pour les entendre un peu mieux. Même si leur conversation lui semblait parfaitement inutile, elle resta bloquée, fascinée par cet espèce de grand rien du coup qui ne ressemblait à rien qu'elle avait déjà entendue dans sa vie.

Puis ce fut le coup de chance. L'un des vieux se plaignit de l’absence de soleil, oubliant probablement qu'il s'était plaint de la chaleur un peu plus tôt. Son comparse approuva, notant que la terrasse était plus agréable avant que la nouvelle clinique ne soit construite et ne commence à leur cacher la lumière... elle aurait été prête à parier toutes ses économies qu'ils se plaignaient exactement de l'inverse à l'époque. En tout cas, ça l'arrangeait bien. Elle remercia silencieusement les deux hommes et se dirigea vers le bâtiment.

La clinique n'avait rien de remarquable et l'arrière encore moins. Un petit bâtiment assez modeste. À l'arrière, elle remarqua quelques poubelles contre le mur et un peu côté, deux femmes en blouse blanche qui clopaient vers une porte qui devait être la porte arrière. Elle attendit quelques minutes, toujours le nez dans la carte, mais les deux femmes discutaient longuement et semblaient faire durer leur pause. Face à ce constat, la jeune fille décida d'y aller au culot et s'approcha dans le but d'entrer.


"Qu'est-ce que tu crois qu't'es en train de faire, toi ?"

L'une des infirmières s'était adressée à elle sans attendre. Elle semblait avoir la cinquantaine et parlait avec la voix de quelqu'un qui avait beaucoup trop fumée pendant sa vie.

"Ben, je vais à l'intérieur."

Quitte à y aller au culot, autant y aller jusqu'au bout.

"Et qu'est ce qui t'fait croire que t'as le droit d'faire ça ?"
"Je suis attendue à l'intérieur."
"Et par qui, j'te prie ?"
"Le faiseur de miracle."

La deuxième infirmière éclata de rire alors que la première sembla scandaliser par sa réponse, ce qui commençait presque à devenir embarrassant.

"Non mais tu t'fous d'ma gueule ?!"
"Ben non, je suis étudiante en chirurgie."
"Étudiante en chir qu'elle sort !"

La deuxième infirmière rit encore plus fort et attira l'attention de tous les gens qui se trouvaient dans la rue.

"Me prend pas pour une conne, ça s'voit bien qu't'as pas dix-huit piges. Ça m'ferait chier qu'une gamine comme toi soit sortie du lycée... Alors étudiante en chir..."
"Vous voulez des preuves ?"
"Fais-toi plaisir, gamine, montre-nous des preuves !"

Un grand sourire assassin planté sur la bouche, Cassidy leva la main droite et fit la liste de tous les os qui s'y trouvaient en les pointant du doigt consciencieusement. Elle continua en remontant le long du bras pour faire le reste du corps et eu le temps de nommer au moins un tiers des os du corps humain avant que les infirmières ne soient convaincus.

"C'est bon, on a compris, c'est bon !... P'tain d'merde, ils les recrutent au berceau ou quoi... t'es nouvelles dans l'coin, j'me trompe ?"
"Je viens d'arriver en ville."
"Ça s'vois, tu r'semble à une touriste... T'es une des étudiante en "stage" pendant l'été, j'présume ?"
"C'est ça."
"Tu t'méfieras, le f'seur de miracle, il a les mains baladeuses... vieux pervers... T'laisse pas faire surtout !"
"J'm'en souviendrais... Merci !"

Puis elle entra, suivit des yeux par ces deux infirmières dont la pause durerait une conversation de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1414
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue50/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/750[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/750)
Berrys: 809.000 B

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeDim 27 Déc - 16:08



kkkkkk10.jpg
feat Cassidy Monroe

Une recherche comme les autres



Attendre… Attendre… Attendre… C’était clairement le maître mot lorsqu’on allait voir un docteur dans une grande ville. Cela s’appliquait généralement surtout aux généralistes, néanmoins dans le cas présent il semblait que beaucoup de mondes convoitaient également l’avis du faiseur de miracles pour leur cas. Tous pour de la chirurgie ? Ishtar n’avait aucun moyen de le savoir. Pour l’heure, elle venait de finir de remplir le formulaire qu’on lui avait donné pour prendre rendez-vous, l’avez déposé à l’accueil et c’était à nouveau assise dans la salle d’attente où neuf autres personnes étaient assises sur les sièges mis à disposition en attendant que cela soit leur tour. Il y avait peut-être d’autres salles d’attente dans le bâtiment, mais la De Lérhane n’avait pas moyen de savoir si c’était le cas vu qu’on lui avait indiqué celle-là. Récupérant un magazine qui trainaient sur la pile, l’Archange du Typhon se mit à le feuilleter sans vraiment faire attention aux articles qu’elle trouvait peu passionnant. C’était plus histoire de bien se mêler à tout le monde. En tout cas, elle avait du temps à perdre puisque son rendez-vous serez dans au minimum deux heures s’il n’y avait pas de retard, ce que l’ancienne révolutionnaire trouver assez ambitieux malheureusement. Mais prendre un rendez-vous pour consulter le jour même, on ne pouvait pas s’attendre à des miracles, même pour celui qui en était un faiseur d’après son surnom. Un soupire quitta les lèvres de la demoiselle aux quatre ailes qui s’enfonça dans son siège et laissa sa tête se poser contre le mur pendant que son esprit et ses pensées se mettaient à voyager, voguant dans les contrées psychiques et immatérielles de l’envoyé du ciel. Heureusement pour elle, Ishtar était experte en méditation qu’elle travaillait depuis un moment, notamment depuis son passage chez les Wan.

Cependant, la mystagogue émergea à un moment donné pour observer ce qu’il se passait autour d’elle. Elle observa les différentes affiches de médecin accrochés aux murs. Certains rappelaient des conseils de santé, d’autre évoqués de possibles remboursement de consultation ou d’opération via une Agence Privé de Sécurité Sanitaire qui était cependant réservé aux natifs de Paradise City et plutôt du côté des riches et de la classe moyenne. C’était peut-être une entreprise privée, à moins que cela soit directement dirigé par les autres instances pour qu’ils n’aient pas besoin de payer leurs soins de leurs poches. Ishtar ne connaissait pas suffisamment le système politique de la cité pour conjecturer avec suffisamment de justesse cela à partir d’une simple affiche. La demoiselle ailée se leva pour aller chercher un gobelet au distributeur d’eau et se servir un verre juste à côté du couloir. Si la Monroe cherchait le Faiseur de Miracles pour son « stage », elle passerait certainement devant cette salle d’attente et devant la bilcane donc qui ne manquerait pas alors de reconnaître le jeune médecin et de se questionner sur ses intentions. Les raisons de sa présence seraient cependant évidentes.

-Il y a encore beaucoup d’attente, questionnerait alors très bêtement la De Lérhane à Cassidy en faisant comme si elle ne la connaissait pas. C’est plutôt une urgence et je me vois mal attendre encore au moins deux heures avant de rencontrer une personne habilité à me traiter, rajouterait-t-elle pour essayer de faire passer un message à son amie sans griller sa couverture bien qu’elle fit râler les autres patients qui se considéraient totalement légitime à passer avant elle.



sdfd10.jpg


© By Halloween


_________________
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Signai11
Thème Général d'Ishtar, Thème Prédateur, Thème Honneur du Guerrier

DC d'Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue111/120[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (111/120)
Berrys: 42.440.000

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeMar 29 Déc - 23:50

Une fois à l'intérieur de la clinique, Cassidy se rendit compte qu'elle ne savait pas du tout où elle devait aller. Face à elle, un long couloir au mur blanc avec deux portes bleues de chaque côté. Un peu plus loin, un autre couloir qui formait une intersection, quatre nouvelles portes et tout au bout, une porte transparente avec une inscription qu'elle était trop loin pour lire... Aucune indication concernant les différents services de la clinique. Stella lui avait dit que des indications précises étaient marquées dans les couloirs des hôpitaux pour éviter que les gens ne se perdent.. Est-ce que les choses étaient différentes dans une clinique privée ? Ou peut-être que l'établissement était trop petit pour ça ? Peut-être même une mesure de sécurité. Après tout, si ce fameux "faiseur de miracle" traînait bien dans des affaires sordides, il ne voulait pas que les gens puissent s'y retrouver si facilement dans sa clinique... D'ailleurs, c'était sa clinique ? Cassidy n'en savait rien. Généralement, une clinique dépendait des quelques médecins qui l'avaient fondés, plus le financement privée... et à Paradise City, impossible de construire un établissement de ce genre sans l'aval de la noblesse.

Le problème était de savoir ce qu'elle pouvait faire. En principe, une interne aurait probablement reçu quelques instructions avant d'être envoyé. Pour elle, ça ne serait pas aussi...


"Vous êtes la nouvelle interne ?"

Cassidy sursauta. Elle n'avait pas entendu la femme qui venait de lui parler, ce qui tenait de l'exploit avec cette ancienne gamine des rues qui avait grandit dans la méfiance. D'après ses vêtements, elle n'était pas une médecin ou une infirmière. C'était probablement une secrétaire.

"Euh.. Oui, c'est ça."
"Vous pouvez le prouver ?"

Celle-la, elle s'y était pas attendue. Bordel, faudrait quand même pas refaire le coup des os. Enfin bon. Alors qu'elle ouvrit la bouche pour se préparer à balancer un nouveau mensonge, la femme l'arrêta d'un geste de sa main.

"Je plaisante ! Je sais que Martine est en pleine pause cigarette, c'est d'ailleurs pour ça que je suis là. Si cette connasse vous a laissée passer, vous devez être digne de confiance."

Une voix se fit entendre de l'autre côté de la porte.

"La connasse peut t'entendre !"
"Je m'en branle, Martine ! Le docteur Titoune t'attend alors y passe pas trente plombes !"
"Salope !"

Bonjour l'ambiance... Dans ce genre de situation, la question était de savoir qui était la plus connasse des deux. La dénommé Martine avait été un peu vache avec l'apprenti médecin, mais elle n'avait pas eu l'air particulièrement méchante. Agressive, certes, mais pas déraisonnable dans son agressivité. Donc, ça voulait probablement dire que...

"Suivez-moi."

Cassidy laissa ses pensées de côté et suivit son interlocutrice dans les couloirs.

"Excusez-moi pour cette scène, mais l'équipe est un peu à cran ces derniers temps."
"Comment ça ?"
"Quelques rumeurs concernant notre grand chirurgien. Il semblerait que la concurrence supporte assez mal le succès de notre établissement."
"Je vois."

La concurrence, hein ? Ça avait rien a voir avec le fait qu'il offrait du fric aux bandits de la Fosse... S'il était capable de lancer des contrats sur des adolescentes, qui sait toutes les magouilles qu'il avait pu fomenter depuis sa petite clinique ? Lui et peut-être d'autres d'ailleurs. Après tout, elle n'avait aucune garantie que ce "faiseur de miracle" qui voulait sa mort agissait seul. Il pouvait très bien faire partiz d'une organisation dont cette clinique était la façade. Elle regarda son interlocutrice en se demandant si elle faisait elle aussi partie d'un business peu recommandable.

"Tenez, votre blouse est là."

La femme l'avait mené à des vestiaires. "Sa" blouse était attachée à un porte-manteau. C'était un détail auquel elle n'avait pas pensé, le fait de porter une blouse. Chez elle, Franz était le seul à en porter une... La même depuis qu'elle le connaissait. Ça voulait dire qu'il portait la même blouse depuis plus de huit ans, peut-être même plus. Pour un vêtement porté depuis si longtemps, elle était étonnement propre, signe que Franz Richter n'était pas le genre à se foutre du sang partout quand il opérait.

"Vous avez un problème ?"
"Non, non, tout va bien..."

Elle prit la bouse et l'enfila sans attendre. Juste à sa taille... comme quoi, le hasard faisait bien les choses. Car plus elle progressait dans la clinique, plus elle se disait qu'une interne était bel et bien attendue dans le coin et que ça finirait par poser problème à un moment ou à un autre.

"Je vais chercher le docteur Parlourdio, c'est lui qui vous expliquera notre fonctionnement plus en détail, le temps que notre faiseur de miracle finisse son opération. Je vous laisse près de la salle d'attente, histoire de vous familiariser avec la clientèle en attendant."
"Bien... Merci beaucoup !"

La secrétaire la laissa dans l'entrée de la salle d'attente. Le mur était couvert d'affiches et posters, surtout des indication concernant les choses à faire pour éviter ou reconnaître certaines maladies, mais aussi plein d'autres trucs très diversifiés concernant le milieu hospitalié. Sans se préoccuper des clients, elle avança dans la pièce en regardant tous ces trucs accrochés au mur, avant de reconnaître une voix familière. Elle sursauta de nouveau et devint rigide avant de tourner lentement la tête. Ishtar était juste derrière elle, assise parmi les autres clients, et lui adressa quelques mots pour demander à Cassidy d'une manière un peu détournée de l'aider à aller plus vite.

L'apprenti médecin se retourna et constata que l'ange rendait les gens nerveux, particulièrement ceux qui étaient assis près d'elle. Face à se constat, elle approcha de la femme assise derrière le bureau de l'accueil. Celle-ci regardait ses papiers et levait parfois les yeux quelques instants pour regarder Ishtar avant de les baisser à toutes vitesse. Ce comportement détestable rendrait les choses plus simple pour l'adolescente.


"Excusez-moi ?"

Cette fois, ce fut la femme qui sursauta.

"Ou...Oui ?"

Cassidy approcha un peu son visage d'elle et chuchota, faisant son possible pour paraître discrète.

"Dites, elle vous fout pas les boules, la grande asperge ?"

La femme lui répondit sur le même ton, visiblement rassuré que quelqu'un pense comme elle.

"Carrément ! Je sais pas quoi faire, j'ai peur qu'elle..."
"Faites-la passer en priorité."
"Pardon ? Mais vous êtes folle ! Les autres clients vont..."
"Si on la laisse traîner trop longtemps ici, elle va faire fuir tout le monde. Je sais pas pourquoi elle est là, mais plus tôt elle partira, mieux ce sera pour tout le monde."
"Oui... Oui, vous avez raison, ça me paraît raisonnable."

Cassidy s'écarta et regarda la femme appeler Ishtar pour l'envoyer vers un praticien compétent le plus vite possible. Dans le même temps, la secrétaire revint. En voyant Ishtar, elle plissa les yeux et fit une expression qui donna envie à Cassidy de la gifler. La jeune fille réussit à se retenir, se disant qu'elle ne voulait pas faire un mauvais numéro devant tous ces gens et qu'elle aurait peut-être l'occasion de le faire plus tard.

"Suivez-moi, le Docteur Palourdio vous attend."
"Parfait."

L'adolescente sortit de la pièce, sans lâcher un regard vers sa bienfaitrice pour ne pas paraître suspecte.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1414
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue50/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/750[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/750)
Berrys: 809.000 B

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeMer 30 Déc - 2:45



kkkkkk10.jpg
feat Cassidy Monroe

Une recherche comme les autres



Il allait falloir jouer un rôle. En effet, l’Archange du Typhon se montrait ici assez détestable vis-à-vis des autres clients pour faire passer son message. Demander à avoir la priorité sur d’autres n’était pas vraiment la chose la plus intelligente du monde et la plus empathique. C’était à l’inverse très égocentrique. La De Lérhane allait devoir accentuer ce trait dans la suite de son jeu pour demeurer crédible. Lorsque Cassidy se dirigea vers l’accueil, la zoan mythologique tapa de manière frénétique du pied sur le sol afin de signaler physiquement qu’elle attendait une réponse avec beaucoup de hâte et d’exaspération. La grande blonde aux quatre ailes tandis l’oreille pour essayer d’entendre la conversation entre la Monroe et la secrétaire de l’accueille, en vain bien entendu vu que cela se basait sur des chuchotements. Néanmoins, Cassidy ne tarderait pas à s’en aller à son tour. La demoiselle ailée n’avait aucune indication sur le fait que l’intervention de sa camarade ait marché ou non et se remit à patienter en se forçant à se montrer impatiente alors qu’à l’inverse elle était en réalité très calme. Cependant, avant que celle qui normalement ne devrait pas du tout être là, la présence de la disciple de Stella poussant l’ancienne révolutionnaire à se poser mille et une question, ne disparaisse, la femme de l’accueil appela l’originaire de la mer blanche qui s’approcha ainsi promptement.

-Le docteur Romano vous attends.

-Merci bien !
lâcha la grande asperge tandis que derrière les clients s’insurgeaient déjà.

S’élançant dans le couloir, la bilcane fut ravi de pouvoir abandonner son rôle d’égocentrique et se mit tranquillement à chercher la salle de consultation qu’on lui avait indiqué. Mais une certaine tension s’était malgré tout installée : dans qu’elle panade s’était mise Cassidy ? Pensait-elle pouvoir gérer le Faiseur de Miracles seule ? Ouvrant la porte, l’originaire de la mer blanche observa le docteur qui fut plus que surpris par le physique exotique de la décima. Rien d’étonnant. Réaction classique. S’installant sur le siège en face du bureau, l’angélique entama la conversation avec l’homme nerveux en avançant la stratégie qu’elle s’était établie afin d’essayer de s’approcher de sa proie si jamais on ne l’orientait pas directement vers cette dernière.

-Alors voilà… J’imagine que vous voyez ces grandes ailes dans mon dos. Et bien elles sont plus que gênantes. On m’a dit grand bien d’un homme qui se fait appeler le Faiseur de Miracles. C’est ce dont j’ai besoin : un miracle. J’aimerais qu’on me retire ces ailes qui m’empêche de m’installer comme je veux pour dormir, qui m’empêchent de passer les portes tranquillement et bien d’autres choses. Le souci c’est qu’on m’a dit qu’elles étaient directement reliées à mon squelette et que pour les enlever il faudrait charcuter ma colonne vertébrale et qu’on risquait de couper ma moëlle épinière et donc de me rendre paraplégique. Si votre chirurgien est si doué que cela, est ce que vous pensez qu’il pourrait s’en charger ? Je suis prêt à y mettre le prix.

Au-delà de l’aspect hors norme de l’opération, Ishtar comptait sur la cupidité du Faiseur de Miracles qui se retrouverait là avec ni plus ni moins que de véritables ailes qu’il pourrait éventuellement réussir à greffer à un quelconque noble avec assez d’argent ou en faire des décorations pour un autre riche voulant des choses très exotiques. La De Lérhane avait déjà rencontré un baron collectionneur d’organes et faisait empailler ses esclaves, alors cela n’aurait nullement étonné l’envoyé du firmament qu’il y ait une clientèle souhaitant des ailes comme les siennes. La zoan mythique espérait bien pouvoir décrocher un rendez-vous avez ce mystérieux personnage grâce à cela.



sdfd10.jpg


© By Halloween


_________________
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Signai11
Thème Général d'Ishtar, Thème Prédateur, Thème Honneur du Guerrier

DC d'Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue111/120[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (111/120)
Berrys: 42.440.000

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeJeu 31 Déc - 21:14

Face à la porte du bureau du professeur Palourdio, Cassidy ignorait encore ce qu'elle allait faire. Elle approchait du moment ou l'on se rendrait compte qu'elle n'était pas celle qu'elle prétendait être. Que pourrait-elle faire à ce moment-là ? Tout dépendait des circonstances. Le pire des scénarios, c'était que quelqu'un hurle pour appeler la sécurité... D'ailleurs, y avait-il un service de sécurité dans la clinique ? Ce n'était pas courant dans ce genre d'établissement, même privée. D'après Ben, c'était souvent les brancardiers qui s'occupaient de ce genre de tâche, mais elle n'en avait croisé aucun depuis son arrivée...

"Je vous laisse. Tâcher de vous montrer digne de votre futur diplôme."
"Merci beaucoup."
"C'est moi."

Puis la secrétaire qui l'avait naïvement amené si loin dans la clinique la laissa face à sa prochaine épreuve. Une épreuve qui s'annonça problématique avant même d'avoir commencé, car, sur la porte du médecin, se trouvait une petite plaque dorée avec une inscription.


Docteur Michel Palourdio
Cardiologue


Cardiologie... Une spécialité qui ne faisait pas partie des compétences de ses bienfaiteurs et, par extension, des siennes non plus. L'homme allait probablement remarquer très rapidement qu'elle n'était pas celle qu'elle prétendait être... Ce qui voulait dire qu'elle devait le flouer avec autre chose que ses connaissances en médecine... Mais toutes ces spéculations ne l'avançaient à rien. Pas à ce stade, en tout cas. C'était vrai qu'elle aurait put réfléchir un peu plus longuement à un plan, mais réfléchir trop longtemps alors qu'elle n'avait aucune information lui aurait fait perdre du temps pour rien. Elle avait déjà réussi à aller assez loin grâce à sa chance. De son point de vue, il fallait temporiser.

L'adolescente frappa à la porte et entra quand on l'invita à le faire. Le bureau de ce fameux docteur Palourdio était une petite pièce aux murs blancs avec quelques meubles en bois et quelques affiches sur les murs. L'homme l'attendait, assis tranquillement à son bureau, occupé à regarder une feuille de papier. C'était un homme à la peau noir avec les cheveux courts et grisonnants, quelques rides sur un visage qui n'avait pas l'air bien méchant. Sans lever la tête vers elle, il l'invita à s'asseoir d'un geste de la main et resta une bonne minute sur sa feuille avant de la signer et de finir par la regarder.


"Bien... Delphine Brunoff, c'est bien ça ?"
"C'est ça."

Probablement le nom de l'étudiante qu'il attendait.

"Bien. Pour commencer, je vais vous poser quelques questions, une sorte de petit examen improvisé... Ça vous pose un problème ?"
"Aucun, je me fais confiance."
"Parfait !"

Le docteur Palourdio commença à lui poser des questions de médecine. D'abord très simple, ces questions devinrent de plus en plus compliqués à mesure que les minutes passèrent. Heureusement pour Cassidy, cela faisait maintenant neuf années qu'elle étudiait la médecine tous les jours et elle en savait assez pour pouvoir répondre à toutes les questions sans trop forcer. Elle stressait surtout à l'idée qu'une question liée à la cardiologie lui arrive dans la face... Mais ce ne fut pas le cas. L'homme passa dix bonnes minutes à enchaîner les questions avant de s'arrêter, un grand sourire satisfait sur le visage.

"Très impressionnant."
"Merci."
"Pour quelqu'un qui a appris la médecine dans un bidonville, c'est très impressionnant."

Grand silence de la part de Cassidy, qui resta pantoise devant ce résultat inattendu. Son esprit fut soudain bombardées de questions concernant les motivations de ce bonhomme qui l'avait laissé venir en sachant très bien qu'elle n'était pas ce qu'elle prétendait être.

"Delphine Brunoff est une jeune femme blonde, plutôt grande et avec un léger problème de sur-poids... tout le contraire de votre apparence physique, en somme. D'ailleurs, ça fait quelques années que je ne l'ai pas vu, pas depuis qu'elle a obtenu son diplôme. Je me demande ce qu'elle devient..."

L'homme ne semblait pas plus sérieux qu'avant. Il portait toujours son petit sourire et semblait beaucoup s'amuser avec la situation.

"Vous savez que vous êtes relativement célèbres dans le milieu local ?"
"Le milieu local ?"
"Le milieu médical de cette ville."

Elle ignorait où il voulait en venir. Elle tâcha de garder son calme alors que son stress montait, tandis que l'homme ne semblait toujours pas avoir changé d'état d'esprit.

"...Vraiment ?"
"Oui, un groupe de trois médecins, enfin, deux médecins et un herboriste qui se présente comme un apothicaire, qui sauvent les gens gratuitement dans le pire bidonville de West Blue, vous avouerez que ça ne passe pas inaperçu."
"J'pensais qu'on f'sait peur aux gens du coin."
"C'est le cas. Beaucoup de rumeur tournent aux sujets de vos professeurs, des histoires de trafic d'organes, d'expériences interdites et beaucoup d'autres choses toutes plus farfelues les unes que les autres."
"Je vois..."

Ça la déprimait un peu que ses bienfaiteurs puissent avoir une image aussi mauvaise en dehors du bidonville... Enfin bon, vu l'image qu'avait la Fosse du reste de la ville, ça n'avait rien d'étonnant, mais quand même.

"Mais la rumeur la plus persistante parle d'une adolescente aux cheveux roses qui les assisterait dans leur tâche. Une jeune femme talentueuse qui aurait des compétences proches de celle du professionnel sans avoir l'âge d'un étudiant. Quand la secrétaire m'a parlé de vous, j'ai immédiatement fait le rapprochement. Honnêtement, je suis très curieux à votre sujet."
"Ah ?"
"Est-il vrai que vous avez déjà participé à des opérations chirurgicales ?"

Cassidy réfléchit un instant à ce qu'elle pourrait lui répondre, puis décida que l'honnêteté était une très bonne solution, au moins le temps de trouver un plan.

"J'ai pratiqué une appendicectomie la semaine dernière."
"Vraiment ?!"
"Vraiment. J’étais assisté de mon professeur, mais il s'est contenté de m'observer sans intervenir, ce qu'il ne manque pas de faire si je suis sur le point de faire quelques chose de stupide."

Elle prit soin de ne pas nommer Franz Richter. Elle ne savait toujours pas ce que voulait ce docteur Palourdio et elle pouvait très bien être tombé dans un piège. Cassidy passa une minute à donner quelques détails sur cette opération. Le docteur Palourdio semblait très intéressé, même si du point de vue de l'adolescente, une opération de l'appendicite, c'était pas grand chose non plus. Une fois qu'elle eut terminé, l'homme ne tenait plus en place.

"Vous... Vous pouvez me parler de vos expériences ?.. En tant que médecin, je veux dire."
"Pourquoi je ferrais quelque chose comme ça ?"
"Parce que je m’ennuie beaucoup dans cette ville. Rien d'autre que des petits bourgeois arrogants, des nobles horripilants ou des petits vieux qui pensent que raconter leur quotidien est une bonne manière de passer le temps pendant une consultation... Plus important, je peux hurler et appeler la sécurité. Les brancardiers ont l’obligation de posséder quelques compétences en matière de sécurité... Peut-être que vous arriverez à sortir de la clinique, mais ça m'étonnerais que vous soyez capable de rentrer dans votre bidonville."
"Vous seriez surpris, je suis pleine de ressource."
"Je ne suis pas certain que vos... 'ressources' ne suffisent face à ce que mon employeur a préparé pour vous si votre présence est connue."
"Votre employeur ?"
"Le faiseur de miracle."

Nouvelle surprise.

"Vous savez ce qu'y m'veux ?"
"Bien sûr !... Comme tout le monde d'ailleurs... C'est le problème quand on rencontre un brigand dans son bureau pendant qu'une infirmière très curieuse et beaucoup trop bavarde se trouve dans le couloir. Franchement, je me demande si une seule personne dans l’hôpital n'est pas au courant...  Je pense même que certains clients..."
"Donc, vous voulez que j'vous raconte ma vie... Et en échange... Vous m'dites c'que m'veux vot' employeurs... J'ai tout compris, là ?"
"C'est exactement ça."

Est-ce qu'elle était face à un cardiologue ou face à un psychopathe ? Ou peut-être un abruti ? Elle n'en savait rien. Cette solution l'arrangeait, aucun doute là-dessus, mais ce que demandait cet homme était ridicule, surtout quand on prenait en compte la situation dans laquelle elle se trouvait. Quelqu'un d'autre aurait apprécié la simplicité, mais Cassidy était certaine qu'elle venait de tomber en plein dans un piège sadique et qu'une catastrophe l'attendait à la fin... Ce qui n'était pas le cas. Le docteur Palourdio était réellement curieux à son sujet et s'ennuyait beaucoup à Paradise City. De plus, il n'aimait pas les magouilles de son employeur, aussi célèbre soit-il, et trouvait très amusant de s'y opposer de cette manière.

Au final, l'adolescente décida de jouer le jeu, toujours méfiante et prête à improviser une fuite si jamais ça la situation partait en vrille.


"Bon, d'accord. Qu'est-c'que vous voulez que j'vous raconte en premier."
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1414
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue50/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/750[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/750)
Berrys: 809.000 B

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeVen 1 Jan - 15:21



kkkkkk10.jpg
feat Cassidy Monroe

Une recherche comme les autres



Vent, feu, sang, ouragan. Sur les terres blanches du fardeau s’élève la mystérieuse voix d’un crédo, un idéal. Suivis par les apprentis comme les maîtres, de leurs gestes ils tracent la santé et répare l’existence mille et un actes solennels. Aux confins d’une existence profonde, là où la vie demeure dans l’ombre et la mort sous la lumière solaire, les doigts tissent la réalité d’une guerre déchaînée. Les tombes s’accumulent en monts là où les tissus blancs recouvrent le firmament. Le concept est à l’annexe, l’artifice est cœur du processus, la lame plongeant dans les chairs. Il fallait se dresser contre l’adversité dans cette lutte acharnée pour la défiance et la prépondérance. Cassidy menait ce combat au cœur de la clinique, un affrontement sanglant et brutal à sa manière, frontale et barbare par ses méthodes directes et menaçantes. Pourtant ce n’était pas seule à chercher à déchirer le voile ériger par l’homme créant les miracles comme un marionnettiste actionne la machinerie. Gloire et dramaturgie, sur le seuil de ces deux mots longuement ourdi, Ishtar aussi se rapprochait des problèmes et, par conséquent, de cette cible qui voulait du mal aux trois compères de la Fosse.

Ishtar demeurait assise dans son fauteuil et observait le docteur Julian Romano rédiger le document. Il était assez silencieux depuis qu’il avait répondu à l’Archange du Typhon. Cette intervention lui semblait justifiable bien que c’était l’avis du grand patron qui comptait avant tout. Il soupire a un moment donné.

-Nous allons faire des radios pour voir comment son relier les ailes à votre corps mademoiselle.

-Très bien, mais vous êtes sûr que vous disposez d’une machine où je peux passer avec ma taille et ces maudites ailes ?

-On va s’arranger ne vous inquiétez pas.


La bilcane opina du chef et se leva pour suivre l’homme jusqu’à une autre pièce où ce dernier se mit à faire divers examen avant de placer un genre de surface plate blanche contre le dos de l’originaire de la mer blanche qui devina sans peine que cela lui permettrait de faire une radio improvisé. Plaçant une autre surface de la même manière à l’avant, Ishtar se retrouva prise en sandwich dans le dispositif qui fonctionnait de la même manière que les appareils de dentistes permettant de faire une radio de la mâchoire.

-Patientez-ici. Je vais dans la salle d’à côté pour activer le système. Je reviens.

Des examens, des examens et encore des examens. Si ça ne finissait pas par avancer plus vite, la De Lérhane ne pourrait pas rencontrer le Faiseur de Miracles assez tôt pour aider Cassidy si cette dernière rencontrait des difficultés. Malheureusement, c’était bien le cas et il restait à savoir si ces difficultés allaient également toucher la femme ailée. En tout cas, Julian Romano rentra à nouveau dans la pièce après une petite minute, observant les radiographies d’une main avant de dire d’un ton monotone.

-Suivez-moi.

Haussant un sourcil, la demoiselle ailée se demandait si cet homme était aussi froid avec tout ses patients ou juste elle car quelque chose clochait…



sdfd10.jpg


© By Halloween


_________________
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Signai11
Thème Général d'Ishtar, Thème Prédateur, Thème Honneur du Guerrier

DC d'Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 106

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue111/120[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (111/120)
Berrys: 42.440.000

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeLun 11 Jan - 23:02

"... Le mec revient quelques heures plus tard et nous balance sans pression : vous inquiétez pas, j'm'en suis occupé tout seul, ça fait plus mal..."
"Je me mettrais à paniquer si j'entendais ça d'un homme à fond de cocaïne."
"J'vous l'fais pas dire. En plus, le bonhomme avait la main couverte de sang et ça faisait pas semblant de pisser."
"Attendez, ne me dites pas que..."
"C'est exactement c'que vous imaginez."

Cassidy avait déjà raconté quelques histoires au docteur Palourdio. Celle-ci était à propos d'un homme dépendant à la cocaïne qui s'était fait mordre le doigt par un chien. Une histoire dont le début n'avait rien de particulièrement original dans un bidonville, mais qui avait dérapé très rapidement pour devenir l'une des préférées de Cassidy.

"Il a coupé son doigt ?"
"Il a coupé son doigt."
"Il a coupé son doigt !"
"Il a coupé son doigt."
"Il a coupé son doigt..."

Le docteur couvrit la moitié de son visage avec sa main en poussant un soupir excédé, puis, après quelques secondes, il éclata de rire. Une réaction qui pouvait surprendre, mais Cassidy avait réagi exactement de cette façon la première fois, même si elle était parvenue à s'en empêcher jusqu'au départ du drogué de la maison des médecins.

"Et après ?"
"Après, ben... On a appelé Ben pour voir s'il savait pas ce que le bonhomme avait prit."
"Oui, j'imagine... Il a cru qu'il ressentait plus la douleur à cause de la cocaïne."
"Oui."
"...Pourquoi ?"
"Il nous a sorti que ça lui faisait cet effet à chaque fois."
"… Donc il a jamais été shooté à la cocaïne, en fait !"
"Exactement ! En fait..."

Quelqu'un vint frapper à la porte, coupant l'adolescente dans son élan. Une femme ouvrit  sans y être invitée et se mit à regarder Palourdio d'un œil interrogateur. C'était une femme assez jolie, des cheveux blonds attachés dans son dos et des lunettes noirs sur le nez, avec une jupe noir sur les hanches et un chemisier blond. Le cliché même de la secrétaire, mais elle laissa une étrange impression de dangerosité à Cassidy. Comme une bête sauvage prête à vous sauter à la gorge.

"Vous avez besoin de quelque chose, docteur?"
"Non, merci."
"Vous en êtes sûr ?"
"Oui, j'en suis sûr, merci beaucoup."
"Très bien, une bonne journée... Mademoiselle."

Puis elle partit, sans même laisser le temps à Cassidy de lui répondre. La future médecin écouta le bruit de ses talons s'éloigner et tourna la tête vers la porte, la regardant longuement d'un œil inquiet tandis que le bruit disparaissait au loin.

"Elle travaille pour le faiseur de miracle, pas vrai ?"
"Oui... Et elle n'est pas une secrétaire."
"Alors qu'est-ce qu'elle est ?"
"Un chien de garde... dans le moment présent. Si les rumeurs sont vraies, elle sert parfois d'assassin."
"Une assassine... Pas très discrète si tout le monde le sait."
"Et bien, quelqu'un parle un peu trop, la femme disparaît, le bavard disparaît pour toujours et la femme réapparaît... Difficile de ne pas tirer de conclusion."
"Effectivement..."

Cassidy continua de regarder la porte en réfléchissant. Si la femme travaillait directement pour le faiseur de miracle en temps qu'assassine, elle devait savoir qui était Cassidy. Elle devait même avoir des instructions à son sujet. Allait-elle prévenir son patron de la présence de cette jeune fille des rues dans sa base d'opération ? C'était très probable... Et ça voulait dire qu'elle ne pouvait pas rester ici. Elle ne comptait pas se laisser piéger, ni mettre ce sympathique médecin en danger. Le docteur Palourdio devina où les pensées de la future logia la mènerait et décida de prendre les devants.

"Premier couloir à gauche, deuxième à droite et c'est la porte au fond."
"… Pardon ?"
"Le bureau du faiseur de miracle."

Cassidy regarda quelques instants son interlocuteur sans comprendre ce qu'il lui disait.

"Voyons, jeune fille ! Vos intentions sont évidentes ? Je vous facilite la tâche en vous indiquant comment vous rendre à l'endroit où vous voulez aller..."
"Merci, c'est..."
"… Même si l'homme que vous recherchez n'est pas là."
"Il est pas là ?"
"Non, il n'est pas là."
"Où est-il, alors ?"
"Aucune idée. L'homme est toujours absent ces derniers temps, même s'il reste relativement discret. Le personnel n'est pas au courant de ses escapades, mais il connaît bien son propre emploi du temps et n'aime pas être dérangé. Alors, il peut disparaître quand il veut... Malheureusement, il a tendance à faire ça aux mêmes heures, ce qui ne le rend pas particulièrement discret dans sa démarche... Mais vous aurez probablement quelques réponses en fouillant dans son bureau."
"Oui, je … oui."

Cassidy n'avait pas l'habitude d'être aidée par des étrangers. Ça faisait bizarre, même si ça faisait quand même du bien.

"Et bien, mer..."
"Une toute petite chose avant votre départ."

L'homme fouilla dans son bureau et en sortit une carte de visite.

"Un petit souvenir, avec mon numéro d'escargophone. Si jamais vos professeurs un patients avec des problèmes cardiaques au-delà de leur compétence, n'hésitez pas m'appeler."
"Je..."

Cassidy hésita avant de parler. Elle devait beaucoup à cet homme, plus qu'elle ne pourrait jamais lui rendre.

"Je ne sais pas comment vous remercier..."
"Dites simplement 'merci', ça me suffira largement."
"Et bien... Merci beaucoup !"

Elle prononça ces dernières paroles avec un sourire radieux sur le visage, un sourire qui fit la journée du vieux bonhomme. Palourdio lui fit un petit signe de la tête à la jeune fille et la regarda quitter son bureau.

"Hum... Une journée très intéressante."

Puis il prit une nouvelle feuille et recommença à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1414
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue50/75[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (50/75)
Expériences:
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Left_bar_bleue27/750[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty_bar_bleue  (27/750)
Berrys: 809.000 B

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitimeMar 12 Jan - 16:09



kkkkkk10.jpg
feat Cassidy Monroe

Une recherche comme les autres



Ishtar était de retour dans le cabinet du docteur Romano. Mince, il ne l’avait pas emmené au Faiseur de Miracles. Il allait falloir continuer ce petit jeu jusqu’à quand ? Ishtar ignorait en effet que le concerné était possiblement absent et que, comme son collègue qui était en train d’écouter l’histoire de Cassidy, Julian avait déduit les horaires auxquels le patron disparaissait généralement. En effet, Julian en tant que docteur étant un de ceux ayant le plus facilement accès aux informations au sujet de leur supérieur mystérieux. Le docteur Romano continua de faire quelques examens, observa la radio tandis que l’Archange du Typhon essayait de se montrer ouvertement impatiente, puis il plaça les radios dans une enveloppe et soupira. Il allait pouvoir se débarrasser d’elle et passer à un autre patient. Qu’est ce que ce boulot l’emmerdait au fond…

-Je vais vous emmener à la salle d’attente pour celui que vous savez. Vous attendrez qu’il puisse vous prendre. Je ne peux pas garantir que cela sera tout de suite, il est très occupé.

Sur ces paroles, il se leva et accompagna la demoiselle ailée comme convenu. Cette dernière essaya de retenir la topographie des lieux pour savoir comme ressortir en cas de besoin. Sur la route, le docteur Romano déposa le dossier qu’il avait compilé à une secrétaire en lui murmurant à l’oreille les explications sur le cas à traiter. Cette dernière opina avant de préparer d’autres dossiers et quitter l’endroit pour faire la distribution des cas aux médecins qui allaient prendre en charge les divers patients qui venaient d’arriver des suites de l’écroulement d’un échafaudage mal posé. Finalement, ils arrivèrent à la salle d’attente personnel du Faiseur de Miracle, bien que cela ne garantissait pas que l’homme soit dans une pièce tout prêt. L’être céleste s’assit et Julian ne perdit pas de temps.

-Attendez-ici qu’il vienne vous chercher.

Il décampa immédiatement pour retourner à la suite de ses consultations avec qu’une seule hâte : rentrer chez lui et se poser dans un bon bain chaud pour profiter de sa soirée avant de reprendre la monotonie du quotidien, la routine, qui lui avait fait perdre toute passion pour ce métier. Pourtant Julian avait jadis été un étudiant enthousiaste qui rêvait de partir aux quatre coins du monde soigné des gens blessés par la guerre. Aujourd’hui il ne restait que cet homme las qui avait pour seul ambition de faire passer sa journée de boulot le plus vite possible afin de rentrer chez lui le plus tôt possible. De son côté, la De Lérhane attendit qu’il quitte le couloir pour prendre une vingtaine de secondes à attendre avant de finalement se lever. Prête à jouer sur l’impatience qu’elle avait eu jusque-là, Ishtar allait chercher le bureau ou la salle d’opération du Faiseur de Miracles afin d’en savoir plus sur lui et potentiellement le rencontrer rapidement afin de tirer au clair cette affaire sordide qui nuisait à Cassidy et les siens. C’est ainsi qu’elle avança et tourna dans un nouveau couloir, arrivant ainsi dans l’un de ceux qui était sur le passage du trajet décrit à Cassidy par Michel Palourdio. Est-ce que les deux demoiselles allaient ainsi se retrouver aux portes de l’endroit qu’elles cherchaient toute deux au sein du bâtiment depuis leur arrivée dans celui-ci ?



sdfd10.jpg


© By Halloween


_________________
[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Signai11
Thème Général d'Ishtar, Thème Prédateur, Thème Honneur du Guerrier

DC d'Aggaddon Médixès
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)   [FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Une recherche comme les autres (feat Ishtar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Drive [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Veteran [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-