Le Deal du moment : -33%
Ecran PC XIAOMI – 24″ – MI MONITOR 1C
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 

 I - Les Lames d'Exception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2398

Feuille de personnage
Niveau:
I - Les Lames d'Exception Left_bar_bleue0/0I - Les Lames d'Exception Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
I - Les Lames d'Exception Left_bar_bleue0/0I - Les Lames d'Exception Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

I - Les Lames d'Exception Empty
MessageSujet: I - Les Lames d'Exception   I - Les Lames d'Exception Icon_minitimeMar 1 Déc - 14:32

12 Lames de Premier Rang/Saijō Ō Wazamono :

Shodai Kitetsu
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Rortto Mifune (PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Une sorte d'aura maléfique sort de la lame de Shodai Kitetsu, comme si une malédiction se matérialisait. C'est également une arme qui fait partie de ces lames noires, celles ayant absorbé un haki de l'armement si intense et persistant qu'il s'est intégré au métal et demeurera à jamais. Manier cette arme permet de déployer et s'envelopper d'une aura malfaisante similaire qui augmente le charisme du porteur, tout en lui octroyant un aspect terrifiant qui inspire la crainte et l'effroi aux adversaires. En tenant cette arme, une personne qui ne sait pas se canaliser ou qui n'est pas assez forte aura l'impression que l'arme absorbe sa force et s'en nourrit. De même, lorsque la lame tranche la chair d'une personne, la douleur est deux fois plus importante que ce que l'on est sensé ressentir.
Histoire :
Cet arme est le meilleur des trois Kitetsu, Nidai Kitetsu étant un O Wazamono et Sandai Kitetsu un Ryo Wazamono, ces lames forgées par l'incroyable forgeron du même nom à Wa no Kuni. Toutes trois réputées pour êtres maudites, tout épéiste les maniant mourant de manière atroce ou plongeant dans la folie selon la rumeur, celle-ci est clairement la plus terrifiante. Passant de mains en mains au fil des décennies, on ne compte plus le nombre d'exploits qui ont été réalisés avec Shodai Kitetsu. Rortto Mifune n'est d'ailleurs pas le premier Sword Master à l'avoir possédée... et les morts de ces derniers s'inscrivent pleinement dans la légende entourant la malédiction de cette lame. Le plus connu d'entre eux fut l'un des meilleurs épéistes de tous les temps, l'empereur pirate homme-morse, terrifiant et sanglant "Dent Longue" qui fut celui qui fit de cette arme une lame noire en y incrustant son haki pour l'éternité. Il mourut dévoré vivant par des piranhas du Nouveau Monde lorsqu'un de ses disciples le trahit.

Kokuto Yoru
-Nature de la lame : Epée Massive
-Possesseur : ???
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Kokuto Yoru est un long sabre noir, en raison du haki demeurant à jamais dans le métal, de plus de 2 mètres de long en une forme de crucifix qui a une garde ornée de plusieurs pierres précieuses mais il ne possède cependant pas de fourreau. De part sa taille et son poids, il faut beaucoup de force et de dextérité pour parvenir à le manier. Les lames d'airs exécutées avec cet arme sont pour le moins dévastatrices.
Histoire :
Cette épée incroyable et unique est l'œuvre d'une vie. Il y a des siècles, le forgeron royal de Kingadomu se nommant Ludwig Gehrman décida de créer l'épée ultime, une arme qui pourrait soit disant même surpasser Excalibur. Au terme d'une existence de voyages pour rassembler des matériaux rares, périple où il fut même transformé en vampire afin d'avoir plus de temps devant lui, il put enfin se rendre à Vulcania en compagnie de grands seigneurs vampires. L'obsidienne qu'il avait récolté fut fondu par le magma ainsi que l'or issue des profondeurs de Redline où il incrusta les gemmes issues du trésor royal d'un pays englouti par les eaux sur South Blue. C'est ainsi que naquit Kokuto Yoru, l'arme des vampires que plusieurs chefs de la Garde Royal de Kingadomu manièrent au fil des siècles. Cette histoire est connue mondialement à travers un conte qui raconte le voyage de Ludwig, bien que celui-ci s'éloigne de la réalité historique. D'après ce que l'on raconte, c'est l'une des plus grands amiraux de la Marine de tout les temps, Bellone de Tourville, qui en fit une lame noire.

Jimmu Tennō
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Wakai Tsuki (PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Katana réputé pour son élégance et sa sobriété, il marie les couleurs du fourreau en cuir orange issu d'un monstre de Titanomakhia avec le symbole doré ornant la garde entourée d'un ruban bleu en soie de Wa no Kuni. Mais sa particularité la plus importante est qu'il s'agit du katana le plus léger du monde, ce qui permet à son possesseur d'exécuter des mouvements à une vitesse exceptionnelle.
Histoire :
Tous les katanas ne sont pas originaire de Wa no Kuni... Preuve en est que cette lame-ci est l'ultime chef d'œuvre du forgeron de Kitamura Island du nom de Ek Chuah mort il y a six siècles. C'était le père de l'ange amiral de la Marine Balam Chuah aka "Bējuhen" qui fut le premier à utiliser cette arme avec le Ryo Wazamono Larme des Nuages, autre katana léger forgé par Ek Chuah pour créer un Nitoryu véloce et précis. Le secret de la fabrication de ce métal extrait des nuages de fer et qui emprisonne des particules de nuages qui allègent l'arme a été perdu avec la mort de celui qui est considéré comme le plus grand forgeron ayant vu le jour sur la mer blanche.

Khépesh
-Nature de la lame : Cimeterre
-Possesseur : ???
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Ce qui surprend au premier abord c'est que l'arme est loin de ressembler aux cimeterres habituels esthétiquement parlant puisque son style est inspiré des plus belles armes de la dynastie étrangère des Mèdes qui régna sur Alabasta il y a plus d'un millénaire. Lame d'exception, l'alliage créé pour forger cette arme est particulièrement glissant. Ainsi,  Khépesh peut glisser, littéralement, sur les surfaces et corps. Elle est ainsi excellente pour les enchaînements à grande vitesse tout en offrant une grande adaptabilité grâce à toute une palette de mouvements issue de cette particularité unique.
Histoire :
Portant le nom de cette arme antique d'Alabasta qui n'est plus fabriquée depuis au moins deux millénaires, ce cimeterre est un hommage au passé de ce pays fait par le forgeron Ptah Sokapis. L'arme fut réalisée à la sortie du Siècle Oublié afin de rendre hommage au Gouvernement Mondial, fondé en partie par la famille royale d'Alabasta, et qui fut offerte à l'ensemble des monarques fondateurs. Elle aurait d'ailleurs était l'arme du tout premier amiral-en-chef de la Marine quand celle-ci fut fondée, l'ancêtre des Dragons Célestes de la famille Nago.

D'Artagnan
-Nature de la lame : Rapière
-Possesseur : ???
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
D'Artagnan est la plus légère des rapières qui existe, type d'épée déjà assez légère. La finesse de cette arme est sans pareil, offrant une précision d'extrême et peu de frottement avec l'air. De plus, l'intégralité du manche a été façonné dans du cristal transparent lui même très léger orné d'une petite gemme bleue présente simplement pour l'équilibrage de l'arme en main. Le cristal a été sculpté avec tant de soin qu'il vient s'enrouler autour de la base de la lame comme un serpent qui s'enroule autour d'un arbuste. Avec D'Artagnan en main, on peut réaliser des mouvements d'une rapidité et d'une précision extrême.
Histoire :
D'Artagnan est avant tout une réussite, la dernière rapière de la série légendaire de Flevance, les "Vieilchastel". Après avoir forgé les trois rapières devenus Ryo Wazamono, Athos, Portos et Aramis, le forgeron Peyrer de Castelmore de Vieilchastel natif de Flevance n'était toujours pas satisfait. Lui qui était également l'un des meilleurs épéistes de son temps voulait créer la rapière la plus légère possible pour rendre son utilisation la plus efficace possible. C'est ainsi qu'il réfléchit pendant plusieurs années, faisant de multiples tentatives qui ratèrent et ne purent pas atteindre le niveau d'Athos, Portos et Aramis, avant de finalement parvenir à concevoir D'Artagnan grâce à toute son expérience accumulée.

Nobunaga
-Nature de la lame : Nodachi
-Possesseur : Eko Taka (PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Arme extrêmement tranchante et longue, lorsqu'elle est maniée par un épéiste d'exception on a l'impression qu'elle s'étend à l'infini et tranche tout ce qui se trouve sur sa route. Les lames d'airs générées par Nobunaga sont réputées pour ne jamais s'arrêter, comme s'ils étaient le prolongement de la lame. La portée dont on dispose grâce à cette arme rend l'épéiste difficilement approchable. Cependant, la manipuler n'est pas à la portée de n'importe qui et des novices ont vite fait de se blesser en tentant de la manier.
Histoire :
Nobunaga est le fruit de la collaboration exceptionnelle de deux forgerons des pays rivaux Kingadomu et Wa no Kuni. Après des mois de correspondance et de réflexion, alliant le savoir de leurs deux traditions, le chevalier Lohengrin et le samouraï Masakado parvinrent à concevoir ce nodachi qui conceptuellement était une arme hybride entre l'épée longue à deux mains et le katana. Certains prétendent même que ce serait là l'origine du nodachi, mais cette affirmation est parfois remise en cause. En tout cas, l'arme a réussi à tirer le meilleur parti des deux armes de base et à les unifier dans un concept.

Caesarius
-Nature de la lame : Glaive
-Possesseur : Jasmine (PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Ce glaive de taille assez imposante pour ce type d'arme dispose d'une prise en main incroyable. Même un novice parviendrait à le manipuler et se montrer redoutable avec. De plus, cette prise en main exceptionnelle la rend extrêmement stable tant et si bien qu'il est pour ainsi dire impossible de désarmer la personne qui utilise Caesarius. Composé de différents alliages, son poids est réparti de manière extrêmement précise pour aboutir à ce résultat, ce qui est un travail de forgeron unique. De plus, Caesarius dispose d'une polyvalence extrême entre sa capacité de trancher et celle de perforer là où la quasi totalité des autres lames sont concentrées sur l'un ou l'autre de ces deux aspects.
Histoire :
Personne ne sait qui est l'auteur de ce glaive hors du commun. En effet, l'arme se retrouva jadis plantée au milieu d'une arène d'Akropolis sans que l'on ne sache ni qui l'avait mis là, ni comment. Le mystère autour de l'auteur de cette création, sommet de l'art de la forge d'Akropolis dépassant même Troie en terme qualité, est l'un des plus grand mystère de l'Histoire de l'art de la forge. En tout cas, il est fort probable que l'arme ait été forgée dans cette cité, douze des seize forgerons potentiellement à l'origine de cette arme étant natif de l'île et l'arme étant elle-même l'aboutissement de l'évolution du style antique des épées d'Akropolis et le passage du xiphos parfait en un glaive parfait. C'est ainsi que l'arme se retrouva au centre de l'attention des combattants et misthios en tout genre de la cité pendant quelques semaines, éprouvant alors ses premiers combats, avant qu'un étranger ne la remporte dans la finale d'un tournoi. Il repartit avec sur les mers, entamant alors la légende de l'arme célèbre qu'elle est devenue aujourd'hui, plusieurs siècles plus tard, après être passée entre les mains de nombreux bretteurs renommés et reconnus.

Xiwangmu
-Nature de la lame : Jian
-Possesseur : ???
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Là où une lame classique de ce type possède une flexibilité moyenne, celle de cette lame est sans pareille. En effet, avec suffisamment d'énergie appliquée dans celle-ci, la lame peut se tordre presque n'importe comment avant de se redresser à très grande vitesse comme si de rien n'était. Seul un maître peut maîtriser cette lame, un novice ne pourrait pratiquement pas l'utiliser sans la voir se tordre n'importe comment.
Histoire :
Cet arme fut jadis le trésor national de Ka no Kuni où elle fut forgée par le mythique Guan Xiaoquan durant une bataille. Accompagnant l'armée nombreuse de la nation, il entreprit de créer une arme pour le général en chef qui avait brisé la sienne au cours d'un duel la veille. Avançant au milieu des troupes en portant un four, il récupéra les armes des défunts pour les fondre. Moulant alors sa lame durant l'affrontement entre les chefs des deux camps, il apporta la touche final en y mêlant la guandao du général vaincu, elle même chef d'œuvre de forgeron. Afin de refroidir le métal brûlant, il planta la lame dans le corps du militaire défait, le sang venant figer l'acier. On raconte que si Xiwangmu a une lame qui donne l'impression de danser, c'est car elle est nait d'un champ de bataille où les affrontements entre soldats étaient omniprésents.

Masamune
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : ???
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
L'une des deux lames les plus tranchantes au monde. Avec un manche et un fourreau fait dans un matériau brut rocheux de nature inconnue sculpté et gravé à la main, Masamune est un katana antique et même plus précisément le tout premier katana qui ait existé selon l'histoire de Wa no Kuni. La cordelette rouge enroulée autour est un ajout relativement récent, d'il y a une centaine d'année, afin de rendre le tout plus utilisable et de pouvoir sceller l'arme avec. Mais ce qui rend cette arme si particulière, c'est bien entendu sa lame. Cette dernière a été taillée dans un unique bloque, dans ni plus ni moins qu'un diamant, et a été sculptée de tel manière que la lumière qui y pénètre se démultiplie lorsqu'elle en ressort, permettant ainsi d'éblouir les ennemis rien qu'en la brandissant.
Histoire :
Ancien... Aucun autre mot ne pourrait mieux décrire le trésor national de Wa no Kuni protégé dans son temple. Masamune n'est pas seulement le nom de l'arme, mais également de celui qui l'aurait forgé et qui devint une véritable déité, un genre de saint protecteur des forgerons. Cet homme de légende aurait vécu lors de la fondation de Wa no Kuni et aurait créé cet épée pour le tout premier dirigeant, celui qui fonda ce pays sur cette île et qui aurait accompli moultes miracles avec cet lame. A-t-elle donc deux, trois ou même quatre mille ans ? Personne ne serait en mesure de le dire, mais ce katana est considéré comme une relique divine, témoin d'un âge révolu depuis bien des générations. Et malgré tout ces siècles passés, l'arme est toujours en bonne état, preuve de sa conception hors du commun.

Excalibur
-Nature de la lame : Epée Bâtarde
-Possesseur : Erwin Dog (PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
L'une des deux lames les plus tranchantes du monde. Les dégâts qu'elle peut faire au corps à corps sont juste monstrueux. Son secret est également la raison pour laquelle elle trop lourde pour qu'un épéiste non confirmé puisse la soulever. En effet, la lame d'Excalibur est faite en obsidienne, un métal noire bien plus résistant que le titane, et, par dessus, le marché elle s'inscrit également dans les lames noires puisque l'arme légendaire a la faculté de converser une partie du haki de l'armement que chaque porteur y a insufflé. Elle est donc littéralement incassable et la volonté de tous ceux s'étant montré dignes de l'utiliser par le passé accompagne le porteur actuel au travers de l'épée. Le fourreau a dû être créé sur mesure et doit être resauté assez régulièrement. La garde faite dans l'or pur est également tranchante.
Histoire :
L'histoire d'Excalibur remonte à des temps si anciens que ses origines ne sont plus que légendes : sortie d'un lac, créée par la magie d'un grand sage, les versions sont multiples. Trésor national de Kingadomu reposant entre les mains du roi du pays il y a plus d'un millénaire, l'arme reposait autrefois plantée dans son sanctuaire au milieu de son lac jusqu'à ce que le roi Godefroid l'emporte pour la sceller en la plantant dans un rocher qui s'avéra être le Mont Olympus. Selon les interprétations, celui qui dispose de cette épée peut prétendre à s'emparer du trône de Kingadomu puisque la personne qui la ramènera au pays sera l'homme au centre de plusieurs prophéties. Si l'on s'en fie aux légendes, c'est le chevalier principal de la mythologie de Kingadomu et auteur mythique du code de la chevalerie, le chevalier divin Graal, qui aurait reçu l'arme des mages et en aurait fait immédiatement une lame noire.

Sakkin
-Nature de la lame : Rapière
-Possesseur : Nu Wa
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Si D'Artagnan est la plus véloce des rapières, Sakkin est indubitablement l'épée la plus perçante qui existe. Disposant d'une lame de couleur rouge, étrangement le meitou n'acceptera d'être manié que par une femme. Finement ouvragé, la manier nécessite une incroyable précision de mouvement. En effet, si la pointe peut théoriquement passer toutes les défenses, les tranchants ici ne coupent presque pas. Seuls les meilleurs épéistes sont ainsi en mesure d'exploiter correctement le potentiel de cette arme mythique.
Histoire :
L'histoire de cette arme est une rencontre... Une rencontre entre deux esclaves à qui tombent amoureux au milieu de l'enfer négrier de Nhóts-vör’ot. L'un, Wullam Armann, est un ancien guerrier qui travaille dans les mines, l'autre, Estella d'Arc, est une forgeronne travaillant pour ses maîtres. Néanmoins, pour sceller leur amour, elle décide de fabriquer en secret une arme pour son aimé et espère qu'ils pourront conquérir leur liberté avec. Croyant fermement en ses sentiments, elle se servit de ces derniers pour forger cette lame d'exception. Néanmoins, au moment de terminer la lame, des soldats pénètrent son atelier et Wullam se trouve là avec le maître de la jeune femme. Ce dernier tend alors une bourse au Armann et la forgeronne doit accepter la réalité : elle a été trahie par son amant qui a préféré marchander sa liberté en l'offrant à leurs geôliers. Achevant l'arme en y mettant toute sa rancœur, alors que son maître voulait s'approprier la rapière avant de faire travailler encore plus Estella, elle brandit Sakkin qui était encore fumante et tua les personnes présentes. Le métal incandescent brûla sa main tandis que la lame se nourrissait du sang. Cherchant Wullam qui avait fui, elle quitta finalement le pays et ne put plus jamais faire confiance à un homme. C'est de là que viendraient toutes les caractéristiques de ce meitou.

Kinoken
-Nature de la lame : Double Lame
-Possesseur : ???
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Cette arme est composée de deux épées jumelles dont le manche de chacune peut être combiné ensemble pour donner une sorte de bâton avec une lame à chaque extrémité. Celle-ci est particulièrement utile pour les attaques rotatives, Kinoken devenant une vraie hélice, et pour changer de méthode de combat brusquement. Grâce à la composition exceptionnelle de cette arme de premier rang, en faisant tournoyer ces lames on peut générer de véritable tornades aux vents aussi tranchants que des épées.
Histoire :
Kinoken fut forgé par les sœurs jumelles Ana Maria et Ana Gram, les deux plus grandes forgeronnes de l'histoire d'Amazon Lily. Ces dernières étaient les cadettes de l'impératrice en place à l'époque et voulurent créér une arme en mesure d'aider Ana Conda à défendre leur île et leur tribu. C'est ainsi que chacune d'entre elle s'occupa de forger une moitié de Kinoken de chaque côté de Rusukaina, chacune dans une cheminé volcanique. En raison de cela, l'impératrice avait tendance à surnommer les deux lames Maria et Gram. Si pour les autres la seule différence était le dispositif de combinaison des deux parties, Conda semblait toujours savoir quelle sœur avait fait la moitié qu'elle désignait.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2398

Feuille de personnage
Niveau:
I - Les Lames d'Exception Left_bar_bleue0/0I - Les Lames d'Exception Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
I - Les Lames d'Exception Left_bar_bleue0/0I - Les Lames d'Exception Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

I - Les Lames d'Exception Empty
MessageSujet: Re: I - Les Lames d'Exception   I - Les Lames d'Exception Icon_minitimeMar 1 Déc - 14:33

21 Grandes Epées/Ō Wazamono :

Fēi Jiāng
-Nature de la lame : Dadao
-Possesseur : Taka Kouji (PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Ce dadao est un sabre tranchant dévastateur. La particularité de cette arme est qu'elle peut accumuler une partie des chocs reçus, jusqu'à un certain point, pour la relâcher en une unique onde de choc. Elle prend cependant quelques secondes avant de pouvoir être en mesure de répéter l'opération.  
Histoire :
Il s'agit d'une arme qui a été forgée par des hommes-bêtes à Armageddon Town sur South Blue il y a bien longtemps. L'arme n'a pas attendu d'être la lame préférée de Taka Kouji pour marquer l'histoire. Le célèbre épéiste homme-poisson Néréide possédait cette arme et aurait vaincu avec un roi des mers ayant perdu l'esprit qui menaçait de percer la bulle protégeant l'île des Hommes-Poissons, sans parler de son accession au titre de Sword Master en défaisant en duel le Sword Master homme-bête Romulus qui maniait Kokuto Yoru. Le chasseur de prime Rortto Toshiro, ancêtre de Mifune, usa également de l'arme pour pourfendre un pirate zoan du Dragon d'Obsidienne, ainsi que couper une île en deux au passage.

Devilslayer
-Nature de la lame : Epée Massive
-Possesseur : Nathanael Winch (PNJ au service des PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Cette épée large et massive à double tranchant qui pèse un poids faramineux, tant et si bien qu'il faut disposer d'une grande puissance physique pour la soulever en plus de nécessité de savoir gérer le poids pour savoir la manier correctement. Tout ceci rend chaque coup de l'arme dévastateur.
Histoire :
La Devilslayer fut forgée durant la sombre période de l'Invasion des Démons qui se serait déroulée il y a un peu plus d'un millénaire, bien avant que le Gouvernement Mondial ne voit le jour. En cette époque lointaine, un peuple d'hommes-démons provenant d'une contrée du Nouveau Monde s'est mis à déferler sur la première partie de Grandline avant d'aller jusqu'à s'étendre sur les Blues. Ceux qui mirent fin à cette décennie barbare et chaotique fut un groupe nommé la Confrérie des Chasseurs de Monstres. Le champions de cette dernière, Gwendorf surnommé Devils Slayer, lança, après des années de combat, une ultime expédition vers Volcano Island où se terrait le quartier général de cette armée démoniaque. Le forgeron de la confrérie, le nain Albanar originaire de Dwarf Town, qui avait étudié pendant de nombreuses années les armes des hommes-démons parvint à en fabriquer une qui était mêlée à des techniques ancestrales et traditionnelles des ordres de chevalerie de Kingadomu. Le résultat était cette arme exceptionnelle que seul Gwendorf était capable d'utiliser et avec laquelle il mis un terme à l'Invasion des Démons en exterminant leurs dirigeants. En raison de cet exploit, l'arme reçut le surnom de son porteur pour que personne n'oublie cette époque sombre.

Fleur de Lys
-Nature de la lame : Epée de cour
-Possesseur : ???
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Epée de cour, évolution de la rapière à vocation d'être utilisée en duel, disposant d'un saphir surmonté de petits diamants jaunes en guise de pommeau, Fleur de Lys est considéré comme l'une des plus élégantes armes parmi les meitou des 21. Ornée de divers diamants tout le long de sa garde et disposant d'une magnifique fleur de lys gravée de chaque côté de la lame sur la coquille ainsi que sur le fourreau d'or, c'est une lame difficile à prendre en main et assez déséquilibrée. Néanmoins, grâce à ses caractéristiques, les grands épéistes qui parvienne à s'adapter à ses particularité en tirer une grande vitesse et une capacité de perforation importante, tant et si bien que la Fleur de Lys est considérée comme la meilleur épée d'escrime traditionnelle.
Histoire :
C'est le maître des épées d'escrime Auguste Montmorency d'Éon de Noailles, plus souvent appelé Auguste d'Éon, qui forgea cette épée. Maître d'armes et forgeron de renommée mondiale spécialisé en épées de nobles, la Fleur de Lys était une commande du souverain de sa nation natale, Flevance, afin de compléter la plus belles des tenues du roi, celle qu'il sortait pour les grands jours. Afin de satisfaire au mieux le fastueux et puissant roi Dieudonné Ier, "le Monarque Astral" qui avait rejoint la coalition qui forma le Gouvernement Mondial ainsi qu'ancêtre fondateur de la famille de Dragons Célestes De Bourbon, Auguste d'Eon chercha à faire la meilleure arme possible, non seulement en terme de visuel et d'apparat qu'en terme d'efficacité. En est sortie la Fleur de Lys avec laquelle Dieudonné Ier triompha d'autres rois fondateurs du Gouvernement Mondial en duels amicaux, premiers pas de cette arme dans la légende.

Aroundight
-Nature de la lame : Epée Bâtarde
-Possesseur : Roi de Kingadomu (PNJ Leader d'île)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Au manche d'or sertie d'un rubis issu du trésor d'un dragon, Aroundight est une épée exceptionnelle à la lame faite d'un alliage de titane avec des éclats de cristal. La gemme en sont centre associée aux éclats de cristal permet de faire entrer l'arme en résonnance qui se met alors à vibrer et à produire un effet de télékinésie basique. En effet, le porteur d'Aroundight est en mesure d'attirer vers lui ou de repousser sur une distance d'un mètre une personne ou un objet faisant au maximum son poids. Ainsi, face à des combattants plus véloces, le chevalier peut se protéger de l'ennemi.
Histoire :
Lorsqu'Excalibur fut placée dans son sanctuaire et déclarée trésor national, les forgerons du pays se rassemblèrent afin de créer une nouvelle épée royale. Les chevaliers contribuant en fournissant les matériaux, et notamment le rubis, l'arme fut forgée et offerte au monarque. L'arme fut utilisér par certains Gardes Royaux au fil des siècles, néanmoins elle demeure officiellement comme une possession de la couronne et un symbole de l'autorité royale et est utilisée lors du sacre d'un nouveau roi pour symboliser la passation de pouvoir.

Troie
-Nature de la lame : Xiphos
-Possesseur : ???
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Xiphos somptueux, Troie est une lame exceptionnelle disposant d’un pouvoir surprenant. Forgé à l’aide d’un métal issue de la roche télékinétique que l’on trouve dans les profondeurs sous Akropolis, le porteur peut choisir de déployer ce pouvoir télékinétique latent, faisant alors briller les sillons du métal. Là où de nombreux meitous augmentent les capacités d’attaques grâce à leurs particularités, ici son pouvoir sert à générer une sorte d’armure invisible télékinétique autour du corps du porteur. Loin d’égaler le pouvoir des roches sous Akropolis, il est tout de même possible de passer au travers de cette aura protectrice rappelant le blindage du fluide offensif.
Histoire :
Cette arme n’est ni plus ni moins que le trésor national d'Akropolis perdu depuis un demi-siècle. Découverte dans la statue d’une des tombes des fondateurs de la cité volante il y a un peu plus de treize siècles, les recherches archéologiques parvinrent à découvrir l’histoire de sa création. C’est en effet l’une des fondateurs de la cité volante, Léto, qui forgea Troie afin qu’un de ses collègues l’utilise pour vaincre les géants cornus qui menaçaient la cité en construction. Pour créer l’épée, elle réussit l’exploit, qui n’a toujours pas pu être reproduit depuis, d’obtenir et manipuler de la roche télékinétique ainsi qu’en tirer un métal pour forger l’arme avec. C’est Agésilas, l’un des héros et misthios les plus célèbres de l’histoire d’Akropolis qui vécut avant le Siècle Oublié, qui marqua l’histoire en conquérant plusieurs îles du Nouveau Monde en usant de Troie, créant ainsi un véritable empire colonial pour la cité-état.

Nidai Kitetsu
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Jormungand (PNJ au service des PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Le Nidai Kitetsu possède une apparence atypique. Sa garde est une sorte de croix aux bouts plus larges que le centre, et la lame possède des motifs uniques en vaguelettes. Le sabre ressemble beaucoup au Sandai Kitetsu. Cette lame maudite a littéralement soif de sang, buvant en partie le sang des personnes qui sont tranchés avec. Ainsi, l'arme pousse les utilisateurs à la violence, mais ceux qui sont déjà extrêmement brutaux entrent en communion avec l'arme maudite et peuvent exulter avec elle des massacres, étant alors étrangement immunisés contre cette descente vers la folie.
Histoire :
Second des trois Kitetsu forgés par le forgeron de Wa du même nom, comme ses sœurs cette lame est connue pour être maudite, ceux ayant manié ce katana étant soi-disant destinés à mourir de manière atroce ou à sombrer dans la folie. Nidai Kitetsu est peut être parmi les trois celles qui a le plus influé sur cette légende étant donné que nombre de ses porteurs deviennent des meurtriers de masse jusqu'à sombrer dans la folie meurtrière et ne plus pouvoir en sortir.

Shusui
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Kuroitora Shadou (PNJ au service des PIs)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Elle est décrite comme particulièrement solide et résistante, il paraît qu'elle pourrait arrêter la charge d'un dinosaure enragé et en ressortir sans aucune fissure, cependant cela la rend plus lourde et difficile à manier qu'un sabre classique. C'est en effet l'une des lames noires, ces épées qui ont réussis à intégrer le haki d'un de leur porteur qui depuis recouvre en permanence le métal. Ici c'est la légendaire Ryuma qui a transformé cette arme.
Histoire :
Jadis existait un grand samouraï de Wa no Kuni portant le nom de Ryuma. Ce dernier accomplit de nombreux exploits, tranchant même la tête d'un dragon d'un simple coup, et acquit une renommée alors qu'il ne donnait jamais son nom. Ainsi, un surnom lui fut inventé et circula dans tout le pays qu'un éminent bretteur était le plus puissant de tous, un Sword Master. Ryuma, entendant parler de cette histoire, se mit en quête de trouver cet homme, ne sachant pas que la personne qu'il traquait était en vérité lui même. Ne cessant d'accomplir des hauts-fait jusqu'à ce que son véritable nom devienne célèbre, il rentra dans la légende, avec son katana Shusui, pour avoir été l'un des meilleurs samouraïs ayant existé. Depuis plusieurs siècles, les shoguns confient cette arme à un samouraï ayant démontré des talents exceptionnelles.

Wadō Ichimonji
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Molly Orloss (PNJ au service des PIs)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
L'épée a une poignée d'un blanc pur avec une garde circulaire et un fourreau tout aussi éburnéen. C'est une lame toute en sobriété et pureté, connue justement pour cet aspect épuré. La lame elle même est pure et très résistante, pouvant même résister sans être couverte de haki à des lames noires, celles imprégnées perpétuellement de fluide offensif. Cette arme est la perfection absolue du katana basique repoussant les limites pour se hisser dans cette catégorie d'épée.
Histoire :
Chef-d'œuvre d'un des légendaires forgerons de Wa, Shimotsuki Kozaburo. Ce dernier quitta Wa au cours de sa vie en emportant cette arme puis se rendit sur East Blue où il participa à la fondation d'un dojo à Shimotsuki Town. Le meitou devint le trésor national de la ville avant d'être volé et de se voir attribuer une grande renommée grâce aux exploits de ceux qui la manièrent par la suite.

Fragarach
-Nature de la lame : Epée Celtique
-Possesseur : Inconnu
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
L'arme est faite entièrement d'or renforcé avec du Sang de Feu, un minerai doré endémique à une île primitive qui fut épuisé il y a déjà un millénaire, et ornée de quatre gemmes rouges prenant chacune la forme d'un œil. Sa composition en Sang de Feu est à l'origine de sa particularité. En effet, Fargarach permet à son porteur de décupler sa force. Une attaque porté avec cette épée vaut deux à quatre fois la force initiale du porteur.
Histoire :
Cette arme est l'apogée de la métallurgie des peuples tribaux ou primitifs. Selon les mythes traditionnels du peuple d'où l'arme est originaire, cette arme est l'épée royal confié par la divinité Gobniu, certainement le forgeron à l'origine de l'arme, à leur mythologique chef Cúchulainn afin d'unir les peuples sous sa tutelle. L'existence de ce leader a beau être ancienne, il marqua les époques et eu un impact sur tout les Sea Blues il y a deux millénaires via ses conquêtes et voyages qui marquèrent les populations. En effet, les historiens sont parvenu à conclure que divers personnages de plusieurs contes et mythes d'îles n'étaient en fait nulle autre que ce Cúchulainn qui apporta avec lui une partie de sa mythologie sur les divers océans bien que ces aspects évoluèrent au fil des siècles. S'il y avait quelques exploits à retenir, c'est le triomphe contre le Serpent des Mers, la destruction du Mur des Glaces et sa victoire à un contre mille sur l'actuelle Royaume de Goa.

Mediator
-Nature de la lame : Epée courte incurvée
-Possesseur : Caligula Spawn (PJ)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Médiator est une lame qui permet à son utilisateur de manipuler correctement le son avec. Elle est juste forgée de manière à ce que l'air ait une préhension optimale sur la lame, et puisse être diffusé à l'aide de petites ouvertures qui modifient ainsi la structure du son quand on sait la maîtriser.
Histoire :
Conçu par un musicien du royaume d'Illusia, cette arme assez atypique traversa l'histoire en passant de mains en mains jusqu'à arriver entre celles d'un yonkou adepte du Santoryu qui put enfin révéler son plein potentiel. Ayant atterri dans les mains de Cain, membre de l'équipage du célèbre Mendela Yorkshire, c'est Caligula Spawn qui récupéra le meitou en triomphant de son adversaire.

Vulkain
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Shiki M. Eiki (PJ)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Cette lame totalement noire se confond avec les ténèbres. La lame mesure environ 50cm. On ignore qui l'a transformé en lame noire.
Histoire :
La légende raconte que Vulkain a été créée dans les forges de Héphaïstos, un géant du Nouveau Monde, forgeron du siècle passé. Il forgerait aujourd'hui encore des lames exceptionnelles, mais celle-ci a de particulier qu'elle fut créée avec l'aide d'un Gnome. L'union de l'art de ces deux personnages créa une lame adaptée à la taille d'un humain.

Gekkotsume
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Shiki M. Eiki (PJ)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Au nom signifiant Griffe du Clair de Lune, la lame bleuté fait d'un alliage en manganèse se chargeait en énergie à la lueur de la lune. Sa seule capacité est de libérer cette énergie sous forme de vagues éblouissantes, à l’apparence d’un croissant de lune... C'est une technique unique.
Histoire :
Forgée il y a plus trois siècles lors d'une nuit de pleine pleine lune, cette arme est à l'origine du surnom de Chishiki Gaihakuna "Tranche-Lune", membre des décadents "huit nihonto ternis" qui parvint à retrouver le droit chemin et enseigna l'art du sabre à de nombreux épéistes dont son meurtrier, le constella à 305.000.000B Prométhée. Lors de son dernier voyage, il légua l'arme à Shiki.

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2398

Feuille de personnage
Niveau:
I - Les Lames d'Exception Left_bar_bleue0/0I - Les Lames d'Exception Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
I - Les Lames d'Exception Left_bar_bleue0/0I - Les Lames d'Exception Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

I - Les Lames d'Exception Empty
MessageSujet: Re: I - Les Lames d'Exception   I - Les Lames d'Exception Icon_minitimeMar 1 Déc - 14:34

50 Epées de Qualité Supérieure/Ryō Wazamono :

Æther
-Nature de la lame : Non classé
-Possesseur : Enfermé dans le Sanctuaire des Cinquante
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Cette lame d'exception surpasse tout les meitou des 50 en terme de qualité mais demeure sous les meitou des 21. Elle fut faite à partir du métal wootz, matériau utilisé pour l'acier de Damas originel réputé pour sa dureté et dont la constitution avait été perdu, cette épée est d'une résistance incroyable proche de celle des lames noires et est tout aussi tranchante que ces dernières. Elle dispose d'une capacité spéciale qui est la possibilité générer un champ de force autour de la lame, tout aussi tranchant qu'elle, qui permet ainsi d'augmenter la portée de l'arme. C'est comme disposer d'une épée massive en maniant une épée à une main assez légère. Les rumeurs veulent que si elle devenait une lame noire elle aurait tout le potentiel d'intégrer les Meitous des 12.
Histoire :
Cette épée vit le jour sur l'île d'Oakeshott, patrie ancestral des experts dans l'Histoire de la Forge et dans l'analyse des meitous, où elle fut forgé par le rassemblement occulte d'une secte des meilleurs historiens de l'art de la forge qui cumulèrent leurs savoirs sur les meitous afin d'en produire un. Le résultat dépassa leurs espérances et ne tarda pas à être connu mondialement comme le plus puissant des Meitous des 50. Convoitant le savoir de cette nation, nombreux s'élancèrent vers le pays et le réduire à l'état de ruine. Les survivants cachèrent alors l'épée légendaire dans la Chambre du Dragon fermé par une porte indestructible dans le Sanctuaire des Cinquante, un temple circulaire où étaient disposés dans la roche cinquante cavités faite pour y placer les 50 Meitous. Æther est incluse dans le compte car la Chambre du Dragon a été détourné de sa fonction première de temple secret de la métallurgie pour sceller l'arme. Pour ouvrir la fameuse porte, il est ainsi nécessaire d'y ramener plusieurs Meitous des 50, néanmoins le nombre nécessaire n'est pas connu. De nombreux épéistes sont en quête de cette île en ruines perdue sur les océans pour cette lame et cherchent à s'accaparer le plus de Meitous possibles, comme le chasseur de prime Tégée Deimos, dans cette optique.

Yawata no kami
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : ???
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Un katana mystérieux dont la lame est composée d'un métal issu de météorite et d'où émane régulièrement des volutes de vapeur violette. Ce minéral particulier empoisonne le sang des personnes blessées par la lame, les paralysant progressivement au fil des blessures. Cela rend cette arme redoutable, rendant même complexe son entretien, et crainte de nombreux épéistes.
Histoire :
Le forgeron de cette arme est inconnu, tant et si bien qu'une légende autour raconte que cette lame aurait été créé par l'un des disciples de Kitetsu qui aurait lui aussi voulu créér un katana maudit. Néanmoins, les découvertes archéologiques récentes ont permis de mettre en évidence que le pommeau n'est pas sans rappeler ceux des épées de la civilisation ayant vécu il y a plus de 500 ans sur Shivering Island avant la première éruption. Il est donc conjecturé que le forgeron est issu de ce peuple.

Hauteclair et Sombrabîme
-Nature de la lame : Epées Bâtardes Jumelles
-Possesseur : Meredith Helmaroc (PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Hauteclair et Sombrabîme sont deux épées batardes jumelles, considérés comme un seul et même meitou, différenciables par leurs couleurs et leurs matériaux différents. Si Hauteclair dispose d'un manche en alliage de laiton et tantale et d'une lame composée à partir de titane et d'argent, Sombrabîme a une lame composée à partir de laiton et titane ainsi qu'un manche d'un alliage de tungstène très noir et d'argent. Assez lourdes et imposantes, elles peuvent être utilisées séparément mais son encore plus redoutable lorsqu'elles sont utilisées ensemble puisqu'elles ont été conçues pour le combat à deux lames. Selon ce qu'on dit, elles porteraient une malédiction, ou bénédiction, amenant les deux épées à toujours se retrouver si elles sont séparées.
Histoire :
Forgées à Kingadomu pour un éminent membre de la Garde Royal combattant à deux épées, elles passèrent de mains en mains entre chevaliers avant d'être volées par des étrangers et de voyager à travers le monde. C'est un Garde Royal, membre de la famille Helmaroc, qui quitta le pays pour les rassembler et les ramener à Kingadomu. Héritage de ce clan jusqu'à ce qu'elles soient enterrées avec un membre de la famille, Meredith Helmaroc les sortit de leur torpeur pour les emporter hors du pays et les utiliser pour défendre la veuve et l'orphelin.

Rübezahl
-Nature de la lame : Flamberge
-Possesseur : Tégée Deimos (PNJ au service des PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Cette épée ondulée est particulière étant donné qu'elle a été entièrement façonnée dans les os d'un dragon. Disposant de nombreuses pointes, des "dents", tout le long de sa lame, c'est une véritable scie qui déchire les chairs profondément pendant que le reste tranche l'épiderme. L'arme serait même capable de vibrer pour enfoncer les dents encore plus profondément.
Histoire :
Cette arme a plutôt mauvaise réputation à cause de toute la cruauté qu'elle incarne et des immondices qui ont étés causées en l'utilisant. Un conte raconte même que c'est un ogre qui l'aurait façonné et l'utilisait pour cuisiner les humains qu'il capturait.

Le Pourfendeur de Cyclopes
-Nature de la lame : Xiphos
-Possesseur : Tégée Deimos (PNJ au service des PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Xiphos réputé pour avoir l'une des lames les moins larges pour ce type d'arme. Composé avec un métal très lourd et résistant, il fait le poids d'une épée standard alors qu'il est plus court. Néanmoins, le poids est plutôt bien réparti puisque c'est une arme très stable avec une bonne prise en main. La tête de taureau sur la garde est en fait un contenant pouvant accueillir un liquide qui sera par la suite déversé à un débit régulier sur la lame par les narines du taureau.
Histoire :
Conçu à Akropolis par Euclypès, Le Pourfendeur de Cyclopes a été forgé lors de la participation de l'homme à un concours. Acheté par un guerrier après la victoire d'Euclypès, l'arme fut baptisée en étant utilisée pour la première fois par ce combattant afin de transpercer l'oeil d'un cyclope sur Jūrastatuja. Divers autres exploits contre des animaux du Nouveau Monde on été recensés, mais elle a été régulièrement utilisée pour percer des yeux...

Négus
-Nature de la lame : Shotel
-Possesseur : Tégée Deimos (PNJ au service des PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Lame forgée principalement à partir de roches volcaniques, c'est une arme originellement dédiée à des cavaliers, néanmoins elle est extrêmement efficace pour que les épéistes puissent crocheter l’adversaire derrière un bouclier ou tout autre moyen de défense et armures. De plus, grâce à sa constitution magmatique originelle, la lame est capable de chauffer sans utiliser un quelconque dial.
Histoire :
Forgée dans un volcan par une femme-chien du nom de Deltora, Négus vit le jour lors d'une guerre entre les hommes-bêtes et les humains il y a deux millénaires. Elle fut créée dans l'unique but d'être utilisée pour passer la défense humaine et permit aux hommes-bêtes de prendre l'ascendant au cours de certaines batailles.

Calisto
-Nature de la lame : Kilij
-Possesseur : Calice Fernand (PNJ au service des PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Calisto est une des cinquante lames renommées de qualité supérieur qui permet de refroidir la chaleur provoquée par l'aptitude de Calice et créer de la brume. Le manche et le fourreau ont été façonnés dans un bois ininflammable, qui aurait soit été ignifugé par le forgeron d'exception, soit qui le serait devenu de manière naturel. La lame est d'une composition étrange qui demeure toujours très froide, au point de geler parfois les blessures faites lorsqu'elles sont réalisées.
Histoire :
Cette arme fut façonnée à Dwarf Town, aux portes des confins polaires de la plus froide des mers. Elle fut réalisée selon un procédé unique de cristallisation par le froid par l'un des meilleurs nains forgerons de tout les temps, Caridin "le Façonneur de Golems" qui est le grand-père du fondateur de la Very Melon Society qui fut créée grâce à la fortune amassée par Caridin pour la vente de ses armes. La Very Melon Society l'aurait d'ailleurs vendue lorsqu'elle traversait une mauvaise passe financière pour éviter de mettre la clé sous la porte.

Tanuki no eien no ya
-Nature de la lame : Nodachi
-Possesseur : Musashi Oda (PNJ au service des PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Ce nodachi d'excellente facture a la particularité d'être très lisse grâce au métal utilisé et à la façon dont il a été forgé. Grâce à cela, les épées qui rentrent en contact avec ont du mal à maintenir ce contact, leur propre arme semblant glisser de haut en bas sur quelques centimètres. Néanmoins, le phénomène n'est pas assez puissant pour que les armes et ennemis glissent sur le nodachi au moindre contact. Le problème se pose uniquement lors de contacts prolongés.
Histoire :
Tanuki no eien no ya fut forgé sur l'île d'Ukkari sur Grandline comme la toute première réalisation issue de l'association entre une talentueuse forgeronne homme-poisson de Namakura, Shaton Kotumari, et un forgeron renommé de Shimotsuki Town, Arakura Nogazi. L'arme fut refroidie en étant plongée dans les eaux curatives de la source chaude qui aurait participé au phénomène de lissage de la lame. Malheureusement, ils furent attaqués lors de leur voyage vers East Blue. L'arme fut volée en passant sur le corps des deux créateurs qui tentèrent d'utiliser leur bien pour se défendre. Assassinés avant d'avoir put progresser pour créer une lame encore plus exceptionnelle, cet acte de piraterie est reconnu comme étant l'un des plus dommageables à l'histoire de la métallurgie car ce binôme aurait eu le potentiel ensemble pour créer un nouveau Ō Wazamono voir même un Saijō Ō Wazamono.

Nibanme Ryū
-Nature de la lame : Wakizashi
-Possesseur : Tobun Temochida (PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Arme disposant d'une lame courte, elle semble pourtant plus lourde qu'elle ne devrait l'être lorsqu'on l'a en main. Faisant partie des lames noires, ces épées qui ont intégré le haki d'un épéiste qui les recouvrira éternellement et qui sont donc des armes extrêmement résistantes, elle était déjà une arme exceptionnelle avant cela bien qu'elle n'aurait pu intégrer les meitou des 50. La lame est découpée très finement et s'accorde à merveille avec un katana pour effectuer des combinaisons de nitoryu très avancés.
Histoire :
Ce wakizashi serait ni plus ni moins que le tout premier wakizashi forgé pour être utilisé en simultané avec un katana par un samouraï usant du nitoryu, d'où son nom signifiant "Second Dragon". Il fut pendant longtemps une arme hautement recherchée par les samouraï de Wa sachant que nombre de Shogun le possédèrent, alors que parfois c'était simplement pour disposer d'un symbole de pouvoir fort. La personne ayant fait de cette arme une lame noir ne serait autre que Nabe Kozuki, le légendaire maître du nitoryu et fondateur de Hyōhō niten ichi ryū, traduit par "l’École de la stratégie des deux cieux comme une terre" et qui est le style de nitoryu utilisant un wakizashi en seconde lame.

Durandal
-Nature de la lame : Epée Bâtarde
-Possesseur : Elisabeth Reina (PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Cette magnifique épée de chevalier est particulière. En effet, Durandal est connu non pas pour trancher mais pour "déchirer" les personnes qu'elle touche. C'est pour cela que la lame n'est pas polie et tranchante, étant même parfois qualifiée d'arme contondante puisqu'il n'existe pas vraiment de terme pour évoquer une telle aptitude. Une personne qui se fait "trancher", pour ainsi dire, par Durandal voit sa peau et ses tissus musculaires se déchirer à l'endroit de l'impact par friction.
Histoire :
Forgée à Kingadomu, cette épée bâtarde est très célèbre et a fait beaucoup parler d'elle au cours des derniers siècles. Lame d'exception, elle fut conçue afin qu'un chevalier errant, vassal d'aucun seigneur, puisse triompher d'une bête monstrueuse attaquant la côte nord de Kingadomu. La créature informe était faite majoritairement de chair et de muscles mais le combattant n'arrivait pas à trancher ou perforer le béhémot. Reconnu pour son action, le roi lui proposa d'intégrer la Garde Royal, mais il refusa et partit sur les mers où il devint chasseur de primes.

Nyx/Nox
-Nature de la lame : Glaive
-Possesseur : Inconnu
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Ce superbe glaive faisant une taille standard de glaive, arme plus courte que les épées bâtardes, a pour seule particularité d'être ni plus ni moins qu'une lame noire. Les lames noires sont une catégorie de meitou extrêmement rare qui sont apparemment imprégné du haki d'un de leur porteur pour l'éternité. Ce glaive fait ainsi le poids d'une épée battade sans en avoir la taille et est à la fois plus résistante et tranchante qu'une arme traditionnelle.
Histoire :
Nyx d'après son nom d'Akropolis ou Nox d'après son nom de Dressrosa, est selon les rumeurs soit une arme forgée en essaie par celui qui fit Caesarius, soit l'œuvre d'un forgeron d'Akropolis qui voulait reproduire Caesarius. Les sources historiques ne permettent pas de trancher entre ces deux hypothèses. Son nom vient de sa couleur noire et la place comme l'incarnation même de la nuit. A priori, ce serai le général Naeron, plus grand gladiateur de l'histoire de Dressrosa et un des plus grand chasseurs de prime de l'Histoire ainsi que premier porteur de Nox, qui serait à l'origine du fait que Nyx soit une lame noire.

Le Chant des Sirènes
-Nature de la lame : Sabre d'abordage
-Possesseur : Vaquant
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Sabre d'abordage très tranchant, cette arme dispose d'une particularité peu utile comparé à d'autres meitous mais qui a inspiré la crainte et la peur des pirates à travers les âges. La structure assez particulière de la lame du Chant des Sirènes a en effet été conçu pour que le sang gicle dans toutes les directions lorsque l'arme blesse une adversaire. Cet aspect terrifiant aurait contribué à faire craindre de tous les tous premiers pirates. C'est une arme de violence pure.
Histoire :
Forgé par des pirates pour un pirate, cette arme est au cœur d'une chanson traditionnel de forbans que certains équipages de boucaniers chantent en mer. Cette chanson raconte comment après s'être rebeller, l'un des tout premier équipage de pirate auraient forgé cette épée afin de l'offrir à leur leader, l'un des tout premiers capitaines pirates. Pour certains historiens, ce serait même cette arme qui serait à l'origine du nom de "Sabre d'abordage" pour ce type d'arme désormais largement répandu dans la Marine et dans les équipages de tout horizons. En effet, elle aurait marqué les esprits en étant brandit d'abordage en abordage sans que jamais ses porteurs ne faillissent.

Athos
-Nature de la lame : Rapière
-Possesseur : Vaquant
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Rapière inspirée des flamberges, Athos est assez légère, même pour une rapière, et sa lame demeure résistante malgré cette forme particulière. Athos ne fait pas plus de dégâts qu'Aramis ou Porthos en dépit de sa forme, à ceci près que les blessures qu'elle cause peuvent être plus difficiles à soigner. En revanche, lorsqu'une lame adverse glisse le long de la lame ondulante, cela produit des vibrations spécifiques et dérangeantes dans l'arme de l'adversaire.
Histoire :
Il s'agit de la troisième des quatre rapières mythiques de Flevance, les "Vieilchastel". Peyrer de Castelmore de Vieilchastel, forgeron de Flevance et un des meilleures épéistes de son temps, cherchait à concevoir une rapière légère et véloce afin de pouvoir améliorer son style à l'épée. Après deux essais, qui n'étaient autre que les meitou Aramis et Porthos, il réfléchit à une nouvelle manière d'aborder son projet. S'inspirant de la flamberge, cette épée de chevalier avec une lame ondulée qui rappelait les vagues, il créa une rapière de ces rares rapières à la lame ondulante. Néanmoins, le résultat était moins intéressant qu'escompté alors il l'offrit à un des nobles de Flevance qui la conserva précieusement jusqu'à être vaincu en duel par un autre seigneur qui lui se mit à se servir de l'arme.

Porthos
-Nature de la lame : Rapière
-Possesseur : Vaquant
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Assez légère, même pour une rapière, cette arme est avant tout très précise et perforante. Fine, sa lame demeure résistante. Son équilibre est très bon et permet de la manœuvrer assez facilement. Parmi les quatre Vieilchastel, celle-ci est certainement la plus facile à manier.
Histoire :
Il s'agit de la seconde des quatre rapières mythiques de Flevance, les "Vieilchastel". Peyrer de Castelmore de Vieilchastel, forgeron de Flevance et un des meilleures épéistes de son temps, cherchait à concevoir une rapière légère et véloce afin de pouvoir améliorer son style à l'épée. Après son premier essai, qui n'était autre que le meitou Aramis, il réfléchit à une nouvelle manière d'aborder son projet, ce qui aboutit à la création de Porthos. Toujours pas satisfait, il confia l'arme à un de ses collègues qui s'en servit pour vaincre la Bête du Larmoyant quelques jours plus tard.

Aramis
-Nature de la lame : Rapière
-Possesseur : Mesta Skeer (PNJ au service des PI)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Assez légère, même pour une rapière, Aramis est une lame semblant simple mais qui est très résistante. Sa pointe est notamment finement taillé afin de créer des micro-incisions lors de mouvements d'estoc. Parmi les quatre Vieilchastel, celle-ci est certainement la plus simple.
Histoire :
Il s'agit de la première des quatre rapières mythiques de Flevance, les "Vieilchastel". Peyrer de Castelmore de Vieilchastel, forgeron de Flevance et un des meilleures épéistes de son temps, cherchait à concevoir une rapière légère et véloce afin de pouvoir améliorer son style à l'épée. C'est ainsi qu'il effectua un premier essai qui n'était autre qu'Aramis. Peu convaincu des résultats, alors que cette arme exceptionnelle est devenue un meitou, il la confia à un de ses collègues escrimeurs. Depuis, elle se tailla sa part de légende.

Howling Horse
-Nature de la lame : Sabre de Cavalerie
-Possesseur : Locky Lok (PNJ au service des PIs)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Sabre de cavalerie au pommeau en forme de tête de lion, Howling Horse dispose d'une lame de grande facture... Néanmoins ce qui fait l'attrait principal de l'arme est son canon, car un revolver est intégré à la garde. Sa puissance de feu est supérieur à un revolver lambda, de plus tout le poids de la lame est équilibré de manière à ce que cela soit simple de viser avec l'arme à feu intégré en dépit du fait que c'est une épée.
Histoire :
Beaucoup de personnes se demandent pourquoi Horse se trouve dans le nom alors que le pommeau représente un lion. En fait, c'est car la personne ayant conçu l'arme et forgé le revolver n'est autre que Jacob Horse, célèbre créateur de pistolets et revolvers ayant marqué son époque par des modèles comme le Horse 128 ou le Big Horse. Howling Horse est le joyau de sa vie. Cependant, n'étant pas forgeron, c'est son cousin Willgate Horse, qui était aussi celui qui le fournissait en métal pour ses armes à feu, qui s'occupa de la lame et de peaufiner le manche pour trouver l'équilibre parfait permettant d'exploiter pleinement le potentiel du révolver.

Sandai Kitetsu
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Vaquant
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Sandai Kitetsu est un katana avec un bord blanc et un hamon bleu distinct qui a l'apparence de flammes. Son tsuba est dorée et en forme de croix pattée arrondie. Le fourreau de l'épée est rouge foncé et continue la conception de la poignée, ayant deux fermoirs dorés en courte succession autour de son milieu. Lorsque certaines personnes tiennent en main l'arme, ils ressentent une présence qui les mettent mal à l'aise et trouvent leur usage de la lame. Pour les plus sensibles, ils ressentent même clairement une présence malfaisante.
Histoire :
Dernier des trois Kitetsu forgés par le forgeron de Wa du même nom, comme ses sœurs cette lame est connue pour être maudite, ceux ayant manié ce katana étant soi-disant destinés à mourir de manière atroce ou à sombrer dans la folie. Le début de son histoire est assez triste et n'est pas sans rappeler la légende étant donné que son premier porteur, le samouraï Nakaba Eiki, mourut de manière atroce de la main d'un étranger qui voulait s'emparer de l'arme. Il l'emmena sur les Blues où son navire coula dans une tempête et où il fut avalé par un monstre marin. Le seul survivant du naufrage, qui portait l'arme, perdit la raison sur l'île de Gaimon, alors toujours déserte, et il fut recueilli par un navire marchand qui vit naître une épidémie de scorbut, puis de la peste. Arrivé au port, ils furent mis en quarantaine et moururent tous à petit feu. On trouva alors Sandai Kitetsu dans la cale et l'histoire se poursuivit...

La Larme des Nuages
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Sakuga Keigo (PJ)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
La Larme des Nuages a en effet été façonnée à partir de Feronimbus, ces nuages de fer que l’on peut accumuler dans des Eisen Dials. si en apparence c’est un katana classique, il est plus léger en main. Cela permet de pouvoir effectuer des mouvements un peu plus rapides et de générer des lames d’air plus facilement.
Histoire :
Ce katana fut forgé dans les îles célestes il y a environ six cents ans. Derrière ce chef d’œuvre se trouverait un forgeron de Kitamura Island, le même qui forgea le Saijō Ō Wazamono du nom de Jimmu Tennō, qui aurait découvert une méthode pour extraire le métal des Feronimbus. Néanmoins, l’acier obtenu grâce à sa méthode conserve de nombreuses particules nuageuses dans sa structure, ce qui allège le poids de la lame. Celui qui a fait gagner à cette arme sa renommée serait l’amiral Bējuhen, un ange adepte du nitoryu qui serait le fils du dit forgeron.

Kasenshiki
-Nature de la lame : Lame Fouet
-Possesseur : Ghetis Archer (PJ)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Une lame aussi souple et longue qu'un fouet, mais tranchante et pointue. Elle est utilisée pour concevoir des attaques aériennes plus complexes qu'à l'accoutumé. En clair, sa flexibilité permet de concevoir des lames d'air de formes plus poussées selon la forme du sabre au moment de la projection. Par conséquent souple mais manquant de toute forme de rigidité contrairement à la merveille qu'est le Saijō Ō Wazamono du nom de Xiwangmu, il est nécessaire de prendre un temps d'adaptation correctement. Son défaut majeur réside dans son utilité moindre en combat rapproché.
Histoire :
Forgée il y a fort longtemps sur les mers blanches, on raconte que l'homme qui la forgea était un amoureux des longues et tortueuse rivières de nuage. C'est ainsi qu'il chercha un métal particulièrement souple pour créer son chef d'œuvre.

Yubashiri
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Inconnu
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Yubashiri est un katana avec une poignée noire ornée d'un point jaune. Il a une garde en forme de croix et un fourreau laqué noir. La lame elle-même est d'apparence normale. Elle est considérée comme une épée très légère. Bien que principalement noirs, le fourreau et la poignée avaient tous deux des motifs dorés minces mais élaborés.
Histoire :
Cette arme élégante devait à l'origine être simplement une épée d'apparat pour le maire de Shimotsuki Town. Le forgeron Akino Morakita décida cependant d'essayer d'en faire l'œuvre de sa vie et travailla dessus jour et nuit pendant trois mois avant de parvenir à ce résultat incroyable. Néanmoins, déjà âgé, il passa l'arme à gauche après avoir mis un point final à l'œuvre, la fatigue de toutes ces journées ne pouvant plus être supportée par son corps. Il fut enterré avec les honneurs et on décida d'officialiser Yubashiri comme étant un artefact historique de Shimotsuki Town.

Konnasshu
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Ghetis (PJ)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Jadis un système de dial s'y trouvait, mais ce dernier se brisa, laissant un creux dans le pommeau. Laissant à qui l'entend le désir de réparer ce système…
Histoire :
Bercée par une histoire assez incertaine, cette lame aurait été forgée sur l'île céleste de Skypiea grâce à un métal propulsé en haut par les courants marin. Un forgeron aurait alors découvert ce métal rare et l'aurait travaillé pour former ce katana à la lame blanche tel un nuage. Son pommeau vert émeraude est un rappel à l'origine de ce nom : la Conache, un fruit particulièrement résistant du ciel et impossible à croquer à moins de s'y briser les dents. C'est en rapport avec la grande solidité de cette lame que ce nom fut choisi.

Shigure
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Inconnu
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Le Shigure est un katana avec une poignée verte et une garde composée de quatre pétales. La lame elle-même est normale. Le fourreau est élaboré, avec la première moitié avec un design vert et bosselé, tandis que la seconde moitié est blanche et lisse. Il existe des motifs circulaires intégrés sur tout le fourreau.
Histoire :
Forgée à Kazan Shima sur South Blue par l'homme-loup Alberford Musaghet, cette lame est réputée pour porter chance à la personne qui la porte. Une sorte de bénédiction à l'opposé de la fameuse malédiction des Kitetsu. Néanmoins cette affirmation sur le fait qu'elle porterait chance n'a jamais été prouvée.

Tachi Sora No Yari
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Ayabusa Mikono (PNJ de Ren Tao)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Visuellement, la lame est classique de vue. Un katana comme on peut en trouver partout. Mais ne vous méprenez pas, ceci est une des lames des 50. Cependant, ce sont ses dimensions qui sont différentes. Le manche mesure 50 cm au lieu de 30 pour un sabre normal. De plus, la lame légère bien que résistante mesure environ 92 cm contre 70 pour un sabre classique. De ce fait, cette épée est assez imposante niveau longueur, d'où son nom.
Histoire :
À mi-chemin entre le katana et le nodachi, Tachi Sora No Yari aurait été forgé pour un demi-géant qui voulait une arme à sa taille. C'est Héphaïstos, forgeron géant du Nouveau Monde réputé mais dont on ignore s'il est toujours en vie, qui a commencé à la forger au cours du début du siècle dernier mais il ne pouvait la terminer à cause de la différence de taille entre lui et l'objet. C'est son apprenti, lui même demi-géant, qui se chargea de l'achever. Un membre de l'équipage de Gold Roger l'a porté et lui a fait gagner beaucoup de renommée.

Seiya Toushin
-Nature de la lame : Epée Massive
-Possesseur :Sakuga Keigo
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Lame d'une pureté inégalée. Elle a été sculptée dans la Glace Millénaire. Un étrange glace du Nouveau Monde qui ne se forme que rarement, mais dont la résistance est entre l'alliage et le diamant. Elle dégage du froid et est en mesure de geler les blessures qui sont faite avec la lame à l'instant où elles sont faites.
Histoire :
Mystérieuse lame ayant été forgée par le célèbre forgeron géant Héphaïstos et un homme barbu, son nom signifie littéralement Lame du soir de Noël. Cet homme barbu est en vérité nulle autre que le père Grégorio Fouettard, un forgeron ayant créé d'autres lames de glace éternelle mais qui s'est associé à Héphaïstos afin de créer une version ultime. Si Grégorio Fouettard s'impliquait tant à faire une arme parfaite, c'est car il comptait bien punir tout les enfants pas sages du monde à coup d'épée. Comptant les pirates comme des grands enfants, il aurait ainsi voulut éradiquer la piraterie simplement car ils étaient vilains tout au long de l'année.

Tsuindoragon
-Nature de la lame : Epée Séparable
-Possesseur : Shiki M. Eiki (PJ)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Outre son aspect clairement différence des épées classiques, celle-ci a été forgée de façon admirable. Celle-ci comme toutes les lames des 50 possède une résistance plutôt plaisante d'après les sabreurs, mais sa spécificité est le fait qu'elle peut se scinder en deux via un mécanisme manuel discret. Ainsi, le sabreur a le choix entre manier une épée plutôt massive et porter des coups presque grossier, ou alors avoir en un clin d'œil deux lames plus petites en terme de largeur, lui permettant de donner des coups fluides, rapides et précis.
Histoire :
Forgé à Kingadomu par William Von Vurfel pour le compte d'un étranger qui s'était présenté à lui comme un chevalier, Tsuindoragon connut un grand succès en étant l'arme du serial killer "Dark Death". En effet, quand ce dernier fut arrêté, l'épée avec laquelle il avait pu mettre à mort certains personnages martialement renommés fut vendue aux enchères une fortune, puis on découvrit ses capacités et l'acquéreur la donna au chef de sa garde personnel.

Mekatana
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Nokunito Tsusha (PJ)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Mekatana est un katana classique à lame assez large et plutôt épaisse. Elle un peu plus lourde que la normale. L'arme possède un système de poids à l'intérieur de la lame. Les poids, de base, sont placés de façon à équilibrer l'arme. L'utilisateur peut changer l'agencement des poids de façon à déséquilibrer la lame dans un sens qui peut permettre à l'utilisateur d'exécuter des actions normalement très difficiles. On peut déséquilibrer la lame vers l'extérieur (le côté tranchant), l'intérieur (le côté latéral non tranchant), l'avant ou l'arrière. L'utilisateur gère l'agencement des poids à l'aide d'une commande située près de la garde. 
Histoire :
Elle fut forgée à Wa no Kuni par Zobukibo Nazamura pour l'offrir à son frère samouraï, Zobukibo Konazawa, qui devint un guerrier très célèbre au sein du pays. Quelques balades furent écrites sur ses exploits, notamment sur sa victoire contre le chef des bandits terrifiant Kuri qui s'appelait Nowaka Mozenboza. Cette arme voyagea beaucoup une fois que le clan Zobukibo fut expulsé du pays par un daimyo qui craignait que Konazawa prenne sa place.

Natsu no Geishi
-Nature de la lame : Katana
-Possesseur : Goat D. Daiki (PJ)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description :
Au nom signifiant Braiser du Solstice d'Eté, cette arme dispose d'une particularité qui est un petit mécanisme incorporé au tsuba qui permet l'ouverture d'une fente délivrant une dose d'huile inflammable puis un second mécanisme créant l'étincelle, mettant alors le feu à toute la lame. Sa lame est rouge côté tranchant et noire côté non-tranchant. La séparation entre les deux couleurs est marquée par des vagues. La garde ainsi que la poignée sont en or mais sont plutôt sobres. Son nom est gravé sur la poignée. Plutôt longue, la lame à elle seule fait 74 centimètres, de sa base à la pointe.
Histoire :
Cette arme n'a pas été forgé par un forgeron comparé à la majorité des Meitous. En effet, la lame est le résultat d'une expérience scientifique. Dans un laboratoire-usine de Steam Rock City, un groupe de scientifiques tentèrent à un point de température très élevé la fusion entre deux alliages endémiques à des îles du Nouveau Monde : le Titanozium et le Brizamuth. Ils réussirent cette exploit et créèrent ainsi le Titanozamuth, un acier à l'extérieure noire et à l'intérieur rouge, qui étaient sur leur essaie une épaisse et étroite tige qui n'attendaient qu'à être polie pour être transformé en lame de katana. Malheureusement, suite à la fête qui suivit, les savants oublièrent les conditions permettant la fusion entre les deux alliages. Pour honorer malgré tout leur découverte, ils firent de leur seul morceau de Titanozamuth un katana d'exception.

La Rose Bleue
-Nature de la lame : Rapière
-Possesseur : Minerva Myrddin (PNJ de Logan)
-Visuel : Lien
Image :
 
Description : 
Il s'agit d'une rapière de superbe qualité. Fine et légère, elle est parfaitement équilibrée et fait partie des 50 lames de qualité supérieure. Sa garde est ornée de pétales métalliques formant une rose bleue. Cette épée tient une réserve de pop green dans sa garde permettant une utilisation diverse de ceux-ci. Un léger conduit interne à la lame permet notamment de faire remonter ces graines le long de la lame et potentiellement de les planter dans le corps de l'adversaire ou tout autre surface pénétrée par l'épée.
Histoire :
Cette arme a été crée sur l'île de Kingadomou en l'honneur d'un ordre de chevalier particulièrement ancien et respecté de l'époque et du même nom ; l'ordre de la Rose Bleue. La Rose Bleue était un ordre de chevalerie fondé par le Duc de Francie et rassemblait l'élite de la noblesse chevalière de ce duché, une élite rassemblée au sein d'une organisation qui n'existe aujourd'hui plus que sous une forme minime. Lors de l'apogée de l'ordre, les nobles de cette région commencèrent à dédaigner l'usage d'épées médiévales pour se battre et se tournèrent vers la rapière jugée plus délicate, s'inspirant en fait d'un voyage du duc de l'époque à Flevance qui y vit des maîtres d'armes de la rapière. C'est ainsi que comme lame de l'ordre, maniée par le commandeur de celle-ci, la Rose Bleue fut forgée par l'un des meilleurs forgerons de Kingadomu à l'époque, Eimrich Rosebud.

Seiya Toushin
-Nature de la lame : Epée Massive
-Possesseur : Sakuga Keigo (PJ)
-Visuel : Lien
Image :
 

Description :
Lame d'une pureté inégalée. Elle a été sculptée dans la Glace Millénaire. Un étrange glace du Nouveau Monde qui ne se forme que rarement, mais dont la résistance est entre l'alliage et le diamant. Elle dégage du froid et est en mesure de geler les blessures qui sont faite avec la lame à l'instant où elles sont faites.

Histoire :
Mystérieuse lame ayant été forgée par le célèbre forgeron géant Héphaïstos et un homme barbu, son nom signifie littéralement Lame du soir de Noël. Cet homme barbu est en vérité nulle autre que le père Grégorio Fouettard, un forgeron ayant créé d'autres lames de glace éternelle mais qui s'est associé à Héphaïstos afin de créer une version ultime. Si Grégorio Fouettard s'impliquait tant à faire une arme parfaite, c'est car il comptait bien punir tout les enfants pas sages du monde à coup d'épée. Comptant les pirates comme des grands enfants, il aurait ainsi voulut éradiquer la piraterie simplement car ils étaient vilains tout au long de l'année.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


I - Les Lames d'Exception Empty
MessageSujet: Re: I - Les Lames d'Exception   I - Les Lames d'Exception Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

I - Les Lames d'Exception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Préface - Les Bases :: Règles & Contexte :: Contexte :: Autres-