Partagez
 

 [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakuga Keigo
L'Ange Gardien
Sakuga Keigo
Messages : 791
Race : Ange
Équipage : Unite - Equipage de Meredith Helmaroc

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue38/75[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue304/350[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (304/350)
Berrys: 1.191.700 B

[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty
MessageSujet: [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]   [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Icon_minitimeSam 14 Nov - 2:27

Le Retour du Cirque [1]



L’archipel Shabaody. L’endroit où commençait et se terminait le rêve de beaucoup d’aventuriers, de forbans, de criminels dans ce monde. Sakuga avait posé les pieds sur l’archipel pour la première fois, il y a un moment mais aujourd’hui c’était pour une raison tout autre. Il était venu directement pour réaliser à la fois un pèlerinage à l’église qui avait été construite sur l’archipel après que la purge ait eu lieu. Si l’ancien criminel n’était pas encore constantiniste à l’époque de cette fameuse purge, il aurait aimé qu’elle se passe autrement. Beaucoup de criminels avaient tout simplement péri ici sans avoir eu la moindre de chance d’atteindre une rédemption qui les aurait permis de devenir des hommes meilleurs.

Après avoir réalisé sa prière dans cette église, le bretteur sortait donc pour visiter un peu l’Archipel ou plutôt un des anciens grooves de non-droit. Sa volonté était de bien vouloir aider et se rendre utile pour ceux qui auraient été des victimes ou des dégâts collatéraux d’une attaque commise par les siens. Ainsi le bretteur fut doucement attiré vers les lieux du drame qu’il y avait eu quelques mois auparavant. Tout semblait bien plus calme et paisible dans cet endroit si particulier. Il donnait un coup de main par-ci en aidant des gens à porter des caisses ou en offrant des morceaux de pains aux petits mendiants. Il était étonnant que si proche de Marijoa la terre sacrée divine, il existait une telle misère. Le bretteur voulait néanmoins donner un coup de main et apporter la lumière de son culte sur l’archipel tant qu’il le pouvait.

C’est alors que le bretteur vit une affiche qui attira son attention, un concert caritatif était organisé non loin de là pour les personnes qui avaient soufferts. Une intention bien louable de la part de cette troupe musicale pensait alors le bretteur. Il n’aimait pas réellement la musique au départ mais il allait quand même lâcher un peu d’argent pour assister à ce concert afin de continuer sa bonne œuvre de charité. C’est donc en donnant de l’argent à la personne qu’il avait désormais son billet pour le concert de la soirée. Il se demandait bien quel type de musique pourrait y être joué, peut-être de la musique classique pour attirer les nobles ? Ou alors c’était un concert populaire avec des jeunes artistes prometteurs ?

« Allez allons voir ça de nous même après tout. », dirait-il alors à haute voix.

Il allait donc prendre au milieu de la salle de concert et se mit alors en place en attendant que la représentation des artistes ne commencent…
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 578
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue37/75[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue176/350[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (176/350)
Berrys: 293.336.000 B

[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]   [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Icon_minitimeSam 14 Nov - 22:33




Je vous présente Sakuga Keigo !



Cela faisait un moins de six qui s'était écoulé depuis la prise de Maisestsu et mon périple a travers les mers en quêtes de changement, j'avais arpenter les océans non pas cette fois afin de faire évolué mes idéaux anarchiste mais bien pour faire évoluer et faire découvrir ma musique a tous. Je profitais ainsi a chaque escale pour organiser des concert soit gratuit soit a but caritatif afin de venir en aide au population local. Et voilà que j'étais de retour sur l'Archipel Shabondie, certes un lieu qui avait connu beaucoup de dommage dernièrement mais qui de ce fait avait également besoin par la même occasion de soutien, notamment les personnes qui avait subit de plein fouet les dégâts et la désolation induite par la purge constantiniste.

J'était entrain d'observé depuis un recoin sombre de la salle la foule entrée au fur et a mesure, ayant pris ma forme de chat afin de ne pas être reconnu et de pouvoir étudier un peu le public du jour afin d'adapté ma musique au mieu, le tout pour les emmené litteralement en voyage sur mon petit nuage musicale. A ce moment la un visage me marqua, une chevelure blonde et ces yeux bleu, il avait certes vieillie et semblait un peu plus apaisé qu'a l'époque, il n'en resté pas moins que je reconnaîtrais ce visage entre mille. Que faisait Sakuga Keigo a un de mes concerts ? Lui qui a une époque me répété sans cesse qu'il détestait ma musique et particulièrement la mienne, que faisait-il ici ? Je commencerais alors a bouger, le suivant d'abord de loin a travers la foule je finirais par le rattraper doucement, me frottant a ses jambes comme tout bon chat amical l'aurait fait, j'aurais même droit a une caresse avant de prendre la poudre d'escampette, voyageant entre les jambes de la foule pour me diriger vers les coulisse. Le concert allait pouvoir débuter et tandis que je me préparais et donner des instruction a mes musiciens un sourire radieux se développa sur mon visage. J'avais une idée en tête vis a vis de cet ancien camarade que, comme Akira et Vincent, je considérais comme mon frère.

La salle commencerait par être plongée dans le noir, nous laissant l'occasion de monter en scène tandis que je commençais a gratter délicatement des notes sur ma guitare a un rythme jazzy, laissant ma voit prendre enfin son envole d'une voix suave et entraînante tandis que la lumière du projecteur se déployait peu a peu sur moi et mes acolyte. La musique exploserait alors un peu plus, gardant toujours cet aspect jazz tout en y incorporant une pointe rock je laisserais la mélodie me transportait autant qu'elle pouvait transporter le publique qui commencerais a chanter et a applaudir a la fin du morceau. J'embrayerais ainsi sur différent morceau tantôt funk parfois bien plus rock, par moment romantique a d'autre mélancolique je ne me lasserais de jouer donnant toujours plus de ma personne dans ces morceaux pour ces orphelins de la purge. Je finir enfin mon concert en apothéose




Le temps d'un instant la lumière se coupa, le temps de faire entrée sur scène un piano, j'avais depuis le début de ma tournée adopté un rituel, jouer une musique lié de prét a l'histoire récente de l'île qui m'accueillait, ici les note commencèrent a s'envolé délicatement tandis que je me remémorais mes propre souvenir de la purge, les cris, les pleures, les explosions, la peine, la désolation. Tout remonter a une vitesse impressionnante me plongeant littéralement dans un état second mon chant fendit la salle perforant le cœur des amateur de musique présent au point que certain commencerait a sortir des briquets pour les faire volé au vent au rythme de ma mélodie qui irait jusqu'à m'arracher quelque larmes. Je finirait enfin le morceau sur une note déchirante suivit de l'acclamation général. Les lumière illuminerait alors entierement la scène, et je prendrais alors la parole :

« Je te remercie Shabondie, ou dois-je dire, les orphelins vous remercie. Pour être tout a fait honnète avec vous, ce concert n'aurait pas était possible sans un homme, présent ici ce soir dans cette salle. Il est trop modeste pour venir de lui même c'est pourquoi je vous demande un tonnerre d'applaudissement pour Sakuga Keigo, qui a eut l'idée de recueillir des fond pour la création d'un orphelinat pour les enfants orphelin de la purge. Je vous demande a tous de l'applaudir bien fort »

Et tandis que mon discourt prenait de l'ampleur l'un des projecteur de la salle se braquerais sur mon ancien camarade que je montrais du doigt dans la foule, prenant ensuite le temps de faire un signe de mains au public tandis que les applaudissement s'élever de plus en plus alternant entre mon nom et celui de Sakuga je prendrais la direction des backstage, m'installant tranquillement proche de l'entrée en m'allumant une cigarette et attendant tranquillement un Sakuga accompagner d'un probable sermon.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] 200119042744678461


Dernière édition par Raki Goshuushou le Lun 16 Nov - 0:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
L'Ange Gardien
Sakuga Keigo
Messages : 791
Race : Ange
Équipage : Unite - Equipage de Meredith Helmaroc

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue38/75[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue304/350[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (304/350)
Berrys: 1.191.700 B

[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]   [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Icon_minitimeDim 15 Nov - 20:24

Le Retour du Cirque [2]


Alors qu’il avait pris place dans un endroit plutôt au milieu de la masse populaire pour rester discret due à son statut de commandant pour le gouvernement mondial le bretteur fut une étrange rencontre. Un petit chat était venu directement se frotter à sa jambe en ronronnant. Souriant alors le blondican s’abaissait alors pour caresser l’animal. Le bretteur aimait très honnêtement les animaux après tout eux aussi était doté d’une conscience bien que plus primaire que celles de l’espèce humaine, ils étaient tous amenés à évoluer. Ce chat deviendrait peut-être dans le futur, un père de famille ou un protecteur, c’était un animal qui allait vivre une belle vie. Cela rappelait l’endroit où Sakuga vivait désormais, Graou Island, toute les nuits les habitants se transformaient en hybride mi-homme mi-animal pour devenir des créatures sanguinaires. Il aimait profondément les habitants de l’île de Graou et se battait tout les soirs pour eux et ainsi essayait au maximum de les guider dans leurs choix au quotidien. Il était devenu un bienfaiteur se relevant alors et regardant l’animal partir. Il fallait maintenant qu’il essaye à minima de passer un bon moment même si il n’aimait pas très honnêtement la musique.

« C’est une blague ? »

Le bretteur venait juste de se rendre compte alors que les yeux mirent feux à la scène de la salle de concert. Des souvenirs qui explosaient, une mélodie qu’il connaissait, tout cela se mélangeait et l’envahissait du plus profond de son être, du plus profond de son âme. Il connaissait cette façon de chanter, il connaissait cette mélodie et tout ce qu’il s’en suivait tandis que le public adorait le concert qui se produisait le bretteur explosait intérieurement. Son monde s’effondrait comme si le temps s’arrêtait autour de lui, il ne prit pas beaucoup de temps à reconnaître que ce n’était que le Maestro de l’Anarchie qui se trouvait sur scène, Raki son ancien frère d’armes au sein des Psycho Circus. Si le Keigo avait ruminé pendant toute ces deux dernières années, la disparition du brun et d’Akira, il était en colère contre les deux criminels non seulement ils avaient continué leurs méfaits mais il y avait aussi la sensation d’abandon qui était encore là dans le cœur du bretteur. Il avait été trahi par les siens autrefois et c’est ce qui avait commencé à provoquer un sentiment de rédemption chez l’ancien pirate, il était désormais un commandant au service du gouvernement mondial avec une force bien plus grande que ses collègues. Celui qui se trouvait sur scène désormais était un criminel hautement recherché par les services du gouvernement mondial car il avait tout simplement tenu en échec un Contre-Amiral ici à Shabaody il y a déjà quelques mois de cela.

« Il doit mourir. », pensait-il en premier lieu alors qu’il essayait tant bien que mal de supporter la musique du Goshuushou. Si le Régicide devait mourir des mains d’un gouvernemental ce serait de celle de Sakuga. Il était l’une des preuves vivantes de son passé, une preuve vivante qu’il avait échoué autrefois et sa foi lui dicterait qu’il fallait que cette personne soit éliminée. C’était une décision qui n’était pas sage cependant pas en état, le bretteur n’était pas venu pour éliminer Goshuushou, il n’était pas préparé pour le combat. Il était après tout en pèlerinage ici à Shabaody, il fallait qu’il garde cet esprit de prière qui l’accompagnait. La non-violence était aussi une solution. Lorsque les projecteurs de la salle mirent la lumière sur le bretteur, il eut pour réflexe de cacher son visage avec la cape blanche qu’il l’accompagnait en toute circonstance. Il ne voulait pas être sous les feux des projecteurs, pas aujourd’hui pas maintenant pas après tout ce qu’il avait fait. Quelles étaient les intentions du dirigeant de Paradise en faisant cela ?

« T’es vraiment qu’un chien ça n’a pas changé. T’as profité de ta forme animale pour avoir des caresses le chat mal lavé. », dirait-il une fois qu’il aurait en vue Raki. Il était en colère mais il essayait de cacher cela par un sourire qu’il abordait quand il était encore pirate. « Pourquoi vous êtes partis ? Pourquoi vous nous avez abandonné ? Si je n’étais pas venu à Shabaody pour prier je t’aurais certainement attaqué sur le champ. Dis-moi pourquoi Raki.»

Il y avait beaucoup de rancœurs et de colère dans les paroles du bretteur. Il voulait comprendre pourquoi s’était-il retrouvé seul. Il voulait connaître les raisons du musicien, les raisons de cette haute trahison. Il voulait connaître l’histoire de son vieil ami.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 578
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue37/75[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue176/350[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (176/350)
Berrys: 293.336.000 B

[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]   [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Icon_minitimeLun 16 Nov - 0:44




Tout a commencé sur Shimotsuki Town !



Je ne pourrait m’empêchait de sourire en entendant la voix du blondican, il ne s'en était plutôt pas trop mal sorti pour s'extirper de la foule. Je lèverais les yeux vers mon ancien compagnon d'arme devenu a présent commandant de la Marine rien que ça ! Je pu m’empêcher de remarquer son sourire, pas besoin d'utiliser le haki de l'observation pour remarquer qu'il dissimulait une certaine colère derrière ce masque. La suite ne tarderait pas a me donner raison, sa voix était pleine de rancœur, ce que je ne pouvais que comprendre. Je tirerais longuement sur ma cancéreuse avant de soupirait logueument. Les évenement qui avait suivit notre départ a Akira et moi de l'équipage des Psycho Circus n'avait pas était forcément la plus joyeuse de ma vie, et ressasser tout ça n'était pas forcément la chose qui me faisait le plus envie, mais je lui devais bien ça. Je finirais mon soupire en lui faisant signe de la tête de me suivre, je prendrais la direction de ma loge avant de dire d'un ton calme et amical :

«  Je suppose que tu veux la version longue blondinet ? Vas me falloir un verre et qu'on s'installe confortablement yen a pour un moment..... »


Je ne pourrait masquer complètement la légère pâleur qui s’imprimerait sur mon teint en repensant a ce que m'avait fait vivre mon père, a cette impression de mort imminente que j'avais éprouvé a ce moment la. Cette torture psychologique m'avait tenailler pendant des jours, brisant une partie de moi-même allant jusqu'à transformer une part de l'être que j'étais. Le regard fixe perdu dans la brume de ces souvenirs je ne sortirais pas un son de plus jusqu'à ce que je sorte deux verre et les remplisse de whisky, en tendant un a Sakuga je m'installerais sur un des fauteuils de la pièce m'allumant une cancéreuse, je commencerais en disant calmement :

« Pour être tout a fait honnête avec toi, tout a commencé a Shimotsuki Town, tu te souvient de Pernica que nous avions rencontré sur Dwarf Town ? J'ai cru l’apercevoir, déguisé certes, mais elle m'avait laissé un mot, une simple lettre qui stipuler, Gunther n'est pas mort. Le mot vous menaçait également tous de mort, et je n'ai pas voulu me résigner a vous méler a mes affaires encore moins vous traîner dans la déchéance qui a toujours était la mienne. Akira a vu le mot quand je préparais mes affaires il n'as strictement pas voulu me laissait y aller seul et tu sais a quel point il peut être buter quand il a une idée en tête. »


Je poursuivrait tranquillement lui expliquant tout dans les moindres détails, notre trajet de l'île au quatre Dojo, jusqu'à Logue Town, la rencontre sur Logue Town avec les Brandades de Kabi-yo et enfin l'affrontement entre Pernica, Akira, moi et Mélia. Je lui expliquerais tout, ma surprise de retrouver la femme que j'avais toujours aimé vivante alors que je la croyais morte, mais surtout son désir de me tuer, sa révélation vis a vis de son désir de me voir mort. Je lui expliquerais le pacte que j'avais passer avec Pernica me livrant a elle pour sauver la peau d'Akira.

Je m’arrêterais la deux minute le temps de boire une autre gorgé de whisky, et tiré un peu plus sur ma cancéreuse, mon teint deviendrais alors un peu plus pâle, mes yeux un peu plus vide, tandis que j’entamerais l'explication de ce que j'avais subit sur Ironfall, les quelques jours passé dans le cercueil de métal enterré dans le sol gelé de mon île natal, les retrouvailles morbide avec le visage sans vie de ma défunte mère dans un bocal de formol, je ne pourrais m’empêcher de versé une larme en repensant au sort qu'elle avait eut pendant tant d'années. J’enchaînerais sur la découverte de l'identité de mon géniteur qui n'était autre que Gunther, et enfin la découverte de ma jumelle en la personne de Pernica. Je lui expliquerais la rébellion que nous avions mené avec Akira sur Ironfall, le ralliement de ma jumelle a notre cause, et la création de Paradise. J’arrêterais mes explication, lui souriant tristement :


« J'ai conscience que j'aurais très certainement du faire les choses autrement sur Shimotsuki Town, et je m'en excuse encore, mais la suite des événements m'as prouvé qu'en quelque sorte ce que j'ai endurer je vous l'ai épargner en agissant comme ça. Je ne cherche pas a me dédouaner tu as toutes les raisons du monde de m'en vouloir. En tout cas je tiens quand même a te félicité, de nous tous les ancien du cirque, tu doit bien être un des seul avec Akira a être en paix avec toi même, ou du moins tu semble l'être. »




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] 200119042744678461


Dernière édition par Raki Goshuushou le Mar 24 Nov - 0:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
L'Ange Gardien
Sakuga Keigo
Messages : 791
Race : Ange
Équipage : Unite - Equipage de Meredith Helmaroc

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue38/75[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue304/350[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (304/350)
Berrys: 1.191.700 B

[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]   [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Icon_minitimeMer 18 Nov - 1:29

Le Retour du Cirque [3]


« Raconte-moi tout avant que je décide de te livrer directement à Impel Down. », disait-il d’un ton empli d’une haine. Il était curieux de connaître ce qui avait fait le Goshuushou pour quitter l’équipage des Psychos Circus et ainsi abandonner les personnes avec qui ils étaient censé être un ami. Le bretteur se demandait déjà quelle pouvait être la mystérieuse excuse de son ancien ami qui était tombé dans la dépravation, dans le désespoir.

Au vu du Goshuushou qui pleurait les larmes de son corps, le blondican comprit que c’était peut-être une raison sérieuse ou alors c’était un stratagème du zoan pour attirer la compassion du bretteur. Qui pourrait bien savoir la vérité mise à part Raki. Il écoutait donc le récit de l’anarchiste notant avec attention tout les noms des personnes qui avaient distribué le mal autour de Raki.

« Pernica ? La femme de Dwarf Town, je m’en souviens. Nous tuer ? Elle n’avait qu’à essayer, nous sommes plus forts que cela tu le savais bien. », commentait-il alors en regardant le hors-la-loi avec un regard. Il attendait la suite de l’histoire pour savoir qui était ce fameux Gunther. Le Supernova Akira avait suivi Raki dans sa fuite pour l’île natale du Goshuushou Ironfall. Plus l’histoire avançait,  plus le bretteur commençait à avoir une envie de vomir. Son ancien ami avait du éprouvé tout cela, une torture mentale que le bretteur connaissait pour avoir vécu une situation similaire. La vie n’avait pas été facile pour le Goshuushou comme si la malédiction des faux dieux célestes continuaient à s’abattre sur les personnes qui ont comptés pour le bretteur.

« Tu penses vraiment nous avoir protégé en partant comme cela avec Akira ???? », disait-alors le Keigo. « Tu penses vraiment qu’il fallait fuir la vérité tout ce que tu cachais et que tu ne désirais pas affronter ? Ce n’est pas un acte de bravoure mais un acte de lâche. Nous sommes des amis Raki. Nous devions affronter cet épreuve ensemble car un lien nous unissait plus fort que tout. Tu crois que l’abandon cela ne fait pas mal ? J’ai cru que vous étiez morts, que vous m’aviez lâchement abandonné sur la route. Je n’ai fait qu’apprendre durant mon procès que j’étais en vie. »

Soupirant alors, le visage du bretteur semblait être un peu plus apaisé qu’à la normale. Il était bien plus calme et il essayait de réfléchir à comment raconter son expérience. Il n’y avait rien de mieux que de se mettre torse nu, le maudit du chat pourrait alors voir toute les cicatrices de combat que le bretteur possédait. Raki pourrait également remarqué qu’il y avait une croix du Constantinisme qui pendait au bout d’un collier entre les deux pectoraux du bretteur. Se retournant alors pour exhiber ses nouvelles ailes, le Goshuushou pourrait cependant apercevoir qu’il y avait deux grosses cicatrices semblables à des cavités juste en dessous de la base des ailes du bretteur.

« Si il est temps de révéler des secrets, voilà le mien. », disait-il avec une voix grave. « Je viens de l’île de Bilca dans le ciel comme les autres anges de mon espèce avec les mêmes ailes que moi. Les cavités que tu peux apercevoir sont la cicatrice de mes anciennes ailes. Elles sont la marque de mon passé, de mon père Octavius de Rémus. »

Il souhaitait bien révéler l’histoire de son passé pour expliquer les choix qu’il avait fait aujourd’hui. Il commencerait donc par exposer le contexte au musicien.

« J’étais un enfant plutôt turbulent et empli d’énergie. Mon père battait ma mère et moi sous prétexte que nous n’étions pas assez bien pour lui qui était le chef des chasseurs de l’île. Un jour, c’était la fois de trop. Mon père était devenu un véritable démon tuant celui qui était censé être son ami de longue date, le père de deux de mes amis devant nous. Il allait continuer le massacre si je ne m’étais pas interposé. Il m’a arraché mes ailes et m’a kidnappé. »

Il essayait d’être le plus bref possible contrairement à Raki, l’attrait du cauchemar n’était pas vraiment quelque chose qu’il voulait partager aux autres. Rien qu’à y repenser le traitement que son père lui avait fait lui donnait la boule au ventre.

« Lorsque j’étais avec vous, je suivais petit à petit la voie de cet homme, la voie de la violence de mon père. J’ai cependant quitté la dépravation et j’ai accepté mon passé. Il me sert de force pour le futur et à être un homme meilleur. Je m’efforce donc de réparer mes erreurs passées et mes péchés en sauvant la vie d’autrui. C’est pour cela que je suis Commandant au service du Gouvernement Mondial. », disait-il. « Raki tu n’es pas quelqu’un de mauvais. Sors de ce chemin de la dépravation, tu peux encore être sauvé. »
 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 578
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue37/75[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue176/350[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (176/350)
Berrys: 293.336.000 B

[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]   [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Icon_minitimeMar 24 Nov - 0:02




Tu ne peux me sauver mon ami !



J'écouterais attentivement les dire du blondinet et je ne pouvais que le comprendre voir même cautionner ce qu'il me disait, effectivement j'aurais pu faire d'autre choix a ce moment la, mais la peur sempiternel qui me tenaillait le ventre et qui m'avais enfermé dans ce cycle infernal a ce moment la, ne m'avait pas quitté jusqu'à la chute de mon père. Il m'expliqua ensuite son histoire ainsi que celle de son père, il avait également connu des choses horribles, des choses qui changerait tout homme, il me montrerait ses cicatrices marque des ces nombreux combat mené et je remarquerais également la croix constantiniste. Ainsi donc il était passé de pirate a Marine et de marine a cul béni ? Je n'avait rien a redire contre ça du moment qu'il ne m'imposait pas sa propre vision des choses cela ne me dérangeait pas en soit mais vint alors sur le tapis le sujet de mon propre salut.

Je n'étais pas un enfant de chœur, ça je le savais et ceux depuis bien longtemps. La vie avait fait de moi ce que j’étais devenu, l'être que j'étais a présent. J'avais était ballotté de galère en galère, j'avais dérivé sur le torrent furieux de ce monde au gré des eaux qui m'avait entraîné vers des berges qui m'avais accueillit bien malgré moi et m'avait modelé, façonné non pas pour vivre mais pour survivre. Je ne pourrais m’empêcher de sourire en repensant a tout ça, et je finirais enfin par voir les seuls souvenirs heureux qu'il me restait, ma mère souriante me berçant au coin du feu lors de ces froide nuit d'hiver sur Ironfall. Le sourire de ma sœur jumelle berçant délicatement son ventre entrain de s'arrondir, chantonnant une berceuse que je connaissait comme étant celle que notre mère nous chanter. Les tape sur l'épaule brutale et rude du cornu lorsqu'il me sortait une vanne a mon insu suivit de son rire contagieux et chaleureux, les concours d'alcool que je ne pouvais m’empêcher de perdre continuellement face a Kabi-Yo, cette nouvelle famille que je m'étais créer avec Paradise, puis vint cette image des Psycho circus, Vincent arborrant toujours ce petit sourire chaleureux, Saku et moi nous disputant fraternellement continuellement et Akira riant au éclat en nous voyant. C'était le bon temps, et il fallait que quelqu'un se salisse les mains pour tout ça. Ce n'était pas la marine qui imposerait une crainte suffisante au monde underground pour pallier tout ces  vices. L'underground obeissait a ses propres règles et ce n'était pas la marine qui allait les changer. Je regarderait Sakuga lui adressant un sourire chaleureux :



« Je n'ai pas besoin d'être sauvé mon ami, ton offre est généreuse mais je suis en paix avec ce que je suis, certes je ne suis pas un enfant de chœur, mais il faut bien que quelqu'un protège les faibles hors de la porté de l'influence du gouvernement mondiale. Ce monde a fait ce que nous sommes devenu aujourd'hui et il doit bien y avoir une raison a cela, autant je ne pourrait jamais supporter de plié le genoux devant ton gouvernement, tu ne supportera jamais de prié pour les pauvres gens qui vivent dans le monde de l'underground... »

J’inspirerai tranquillement sur ma cancéreuse, exhalant tranquillement la fumée légèrement bleuté avant de poursuivre d'un ton calme :

« J'ai décidé de vivre parmi eux, de me salir les mains pour eux, de passer pour l'ordure, le meurtrier, le terroriste et le régicide, je ne peux le nier je suis immanquablement tout ça, j'ai fait ce choix car j'ai vécu sur une île contrôler par un tyran, j'ai connu la peur qui gagne le cœur de nombre de ces gens il est temps que cette peur gagne le cœur de mes ennemis qu'il se trouve dans l'underground, ou ailleurs tout tyran doit payer, dois ressentir une peur viscéral, tout esclavagiste dois connaître le poids de la chaîne autour du cou et la terreur que cela procure. Non mon ami je n'ai pas besoin d'être sauvé, si tu me sauve de ma propre gangrène comment pourrais-je insufflait cette terreur qui doit être la leur pendant que tu couvrira ce monde de rédemption ? »




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] 200119042744678461


Dernière édition par Raki Goshuushou le Mer 2 Déc - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
L'Ange Gardien
Sakuga Keigo
Messages : 791
Race : Ange
Équipage : Unite - Equipage de Meredith Helmaroc

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue38/75[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue304/350[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (304/350)
Berrys: 1.191.700 B

[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]   [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Icon_minitimeMer 25 Nov - 20:16

Le Retour du Cirque [4]


Plus le Goshuushou parlait, plus le Keigo était agacé par la réponse qu’il entendait. Il ne voulait que son ami termine comme cela, il y avait bien des solutions. Si la vision des choses du Goshuushou pensait que le gouvernement mondial excluait les vies des faibles qui étaient hors de sa portée paraissaient peut être vrais mais le Keigo refusait de vivre dans un monde comme cela. Il n’avait pas seulement rejoint le gouvernement mondial pour se faire pardonner et entrer dans un monde empli de vertu, il voulait le bâtir de ces mains. Il voulait bâtir un endroit où chacun pourrait vivre dans la paix de chacun, dans la liberté c’était pour cela qu’il chassait les démons de ce monde. Son objectif de devenir une légende qui pourrait s’élever au dessus de tout les autres épéistes de l’histoire, au dessus de tout les autres guerriers ayant existé et vécu pour ramener de l’espoir aux personnes qui étaient comme lui autrefois tombé dans la dépravation.

« Tu te trompes Raki. », dit-il alors d’une voix calme et posée.  « C’est justement le monde que je cherche à combattre, le monde que je cherche à bâtir avec ma propre force. La force de quelqu’un qui était tombé dans les plus grandes profondeurs de l’humanité et qui en est sorti pour être plus fort.  Vivre dans la noirceur de l’underground ne fait que de l’agrandir et ne te fera que sombrer au plus profond d’un chaos sans nom. »

Marquant un temps de pause, le bretteur regardait son ami dans les yeux avec un air plutôt menaçant. Il savait que l’ancien membre des Psychos Circus était encore quelqu’un de sauvable, il était encore quelqu’un qui pouvait évoluer dans une vie saine en dehors de tout le malheur que pouvait vivre le milieu dont il venait.

« Mon souhait est de devenir un véritable légende, une lumière né des ténèbres. Je serais la personne qui va purifier ce monde de tout ce malheur. Tout ce que tu souhaites n’est qu’un cycle de vengeance, tu risque de devenir le tyran à ton tour et tu créeras des gens qui comme toi. Ce ne sera que de nourrir un cycle perpétuel de haine sans fin qui te conduira à ta perte et à celle de tes proches. Regarde ce qu’on a fait à Goa, as-tu pensé un instant à toute les vies que tu as prise et que tu as ruiné dans ta quête. As-tu pensé à toute ces personnes innocentes qui se sont vues prendre cette petite chance que nous avons d’être en vie sans pour autant le vouloir. », disait-il. « Répandre la peur et la haine ne fait qu’attirer la peur et la haine. J’ai choisi de mettre mes prières et ma foi au service des plus démunis, de toujours aller au bout de ma mission pour prouver à l’histoire que lorsque l’une lumière sort des ténèbres elle est plus rayonnante que quiconque. »

Tant de souvenirs, tant de choses s’entremêlaient dans la tête du bretteur. Il ne voulait pas capturer son ami, il ne pouvait pas le faire en état car il était complètement désarmé. Néanmoins il reconnaissait sa force, il savait que Raki était capable d’évoluer encore et de prendre l’ascendant sur la lumière qu’il voulait lui-même créer. Ils avaient toujours été amis mais ils avaient également toujours été rivaux.

« Je couvrirais le monde entier même les plus profondes noirceurs de ce monde d’une lumière inégalée. Celle-ci sera la preuve que tout le monde peut avoir un avenir radieux, je continuerais à penser que tu peux devenir une lumière. Le point de non-retour n’est pas encore atteint pour toi Raki. Néanmoins si un jour tu l’atteins, je serais celui qui frappera à tes portes, je serais la personne qui viendra t’effacer de l’histoire. »
 
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 578
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue37/75[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue176/350[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (176/350)
Berrys: 293.336.000 B

[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]   [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Icon_minitimeMer 2 Déc - 1:10




Tu ne peux me sauver mon ami !



J'écouterais mon ancien camarade, souriant chaleureusement tout en appréciant a sa façon de pensée. C'était indéniable, il avait muri, il n'était plus obnubilé par cette soif de démontrer qui était le plus fort, il pensait aux autres avant lui même du moins de ce que son discours m'en apprenait. Personnellement j'avais une vision des choses pas si éloigner de la sienne. Je le laisserais finir inspirant tranquillement sur ma cancéreuse avant de reprendre la parole d'un ton calme et amical :

«  Dans tes paroles je retrouve beaucoup un combat opposant les ténèbres et la lumière, Sakuga ne pense tu pas qu'il puisse être tout simplement complémentaire ? »

J’inspirerai tranquillement sur ma clope avant de reprendre sur un ton toujours aussi calme :


« Sans lumière il n'y a pas d'ombre, sans ombre il n'a pas de ténèbres, de la même manière, le bien, le mal, tout n'est qu'une question de point de vue et une complémentarité. Le bien nécessite de faire le mal pour parvenir a un résultat et inversement. De mon point de vue ce monde n'est ni blanc ni noir, il n'est que composé d'une nuance de gris. Avant de me dire que j'ai tord je vais te poser une simple question. Enfant je crevais de faim dans la rue après la mort de celui que je pensais être mon père, je devais voler sur les marcher ou a d’honnête gens pour survivre, selon toi j'aurais du me laisser mourir de faim car le fait de voler autrui est considérer comme mal ? »


J'inspirerait a nouveau avant de reprendre me laissant littéralement emporter par mes idéaux et ma façon de voir les choses :

«  prenons l’exemple de la purge de Shabondie, certes l'intention de libérer l'archipel de groupe mafieux oppressant la population était louable, mais était-ce nécessaire d'en venir a éradiquer la population civil avec ? Je ne cherche pas incriminé ta confession sakuga tu me connais suffisamment pour savoir que j’estime que chacun est libre de faire ce qui lui chante sans que je n'ai mon mot a dire, du moment que ces personne n'interfère pas avec ma propre liberté. Mon père adoptif qui s'avéra en définitive être mon grand père m'as dit un jour, la liberté d'un homme s’arrête la ou celle d'un autre commence. Herail et justinien et leur clique ont-il respecter ça lorsqu'il sont venu bombarder et massacrer certes des hors la loi qui avait choisit de vivre ainsi, mais aussi des esclave encore prisonnier de leur geôle, des mères protégeant leurs enfants, ou des hommes lâcher par la société obligé de s'abaisser a cette vie de marginal. »



je braquerais mon regard dans le sien un regard amplis de compassion, d’empathie et a la fois chaleureux :



« Tu dis vouloir baigner ce monde lumière, je te l'accorde tu es une lumière mon ami, mais chaque lumière a obligatoirement une part d'ombre qu'il génère, tu ne pourras empêcher l'homme d'exprimer de l'ambition, de l'envie, de la jalousie. La rédemption que tu offre es un magnifique cadeau mais faut-il que certain puisse le voir comme tel. Il faut que tu comprennes mon Sakuga que tu ne peux pas me sauver blondinet.... »


J'inspirerais profondément sur ma cancéreuse lui souriant amicalement et plongeant un peu plus mon regard dans son âme je finirais enfin en lui disant :


« Tu ne peux pas me sauver car a l'image du soleil et de la lune nous sommes tout simplement complémentaire. »





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] 200119042744678461
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
L'Ange Gardien
Sakuga Keigo
Messages : 791
Race : Ange
Équipage : Unite - Equipage de Meredith Helmaroc

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue38/75[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Left_bar_bleue304/350[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty_bar_bleue  (304/350)
Berrys: 1.191.700 B

[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]   [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Icon_minitimeAujourd'hui à 2:56

Le Retour du Cirque [5]


« Je te tuerais dans ce cas. », disait-il sans détailler plus son idée. Il comprenait ce que pouvait ressentir le Goshuushou le monde lui avait tout pris, il était devenu fou. Il n’avait plus une once de quelque chose qui pourrait être sauver, le salut du zoan ne viendrait que du fait qu’il perdrait certainement la vie un de ces jours.

« Tu me parles de personnes dont je ne connais que le nom. Cette purge, tout ce mal était peut-être nécessaire pour l’avenir. Je souhaite effacer cette vision des choses, détruire l’image du mal qui entoure le gouvernement mondial chez les démunis. Je souhaite accepter les parias comme j’ai été accepté et on m’a donné une deuxième chance. Si tu souhaites un monde où chacun est libre de faire ce qu’il lui plaît sans interférer à ta propre liberté, pense alors à toute ses personnes que tu as certainement blessé, tué ou atteint à leur liberté sur Toroa ou encore ici. Tu n’es pas quelqu’un de mauvais Raki mais tu te fourvoies certainement je ne vois pas un affrontement de la lumière contre les ténèbres. Je veux prouver à ce monde que même dans les ténèbres les plus sombres, tant que l’espoir existe la lumière pourra triompher. », dirait-il avant d’effectuer plusieurs mouvements de soru pour se dédoubler à l’aide d’images rémanentes.

« C’est la preuve que ce monde a besoin de quelqu’un, ce monde a besoin de quelqu’un qui inspirerait le respect, qui serait un symbole de l’espoir. Quelqu’un qui serait capable par la seule mention de son nom qui rendrait le sourire à tout en chacun car il serait là pour les protéger. Et ce rôle que je veux prendre. Si jusqu’au jour d’aujourd’hui à chaque fois qu’un puissant mal est éradiqué, un autre naît telle une hydre, je veux inspirer le bien quand je perdrais la vie quelqu’un prendra ma place et deviendra profondément le symbole du bien et ce pour des siècles et des siècles. », disait-il en fermant les yeux tout en souriant. En un claquement de doigt, le bretteur se mit alors à rire avant de reprendre la discussion.

« Néanmoins, si un jour ma lame devrait croiser tes griffes de nouveau j’espère que tu auras eu des beaux p’tits gamins mon cher. », dirait-il alors sur un ton amusé. « T’es une star après tout, les femmes ça doit te courir après dans ton monde de ténèbres. De mon côté c’est le calme plat, je suis trop occupé avec mon travail. »

Le Keigo avait il volontairement changé de sujet ? Il en était évident, il avait compris néanmoins que le Goshuushou n’avait pas changé après tout. Il courait toujours derrière des idéaux et un cycle de haine impérissable cela n’empêchait pas à Raki de rester Raki. Si le bretteur avait nourri une haine envers le zoan pendant des mois et des mois cela ne devait plus être le cas. Il fallait pouvoir profiter de cette parenthèse chaleureuse entre les deux membres de l’ancien équipage des Psychos Circus pour discuter avec des sourires aux lèvres.

« D’ailleurs j’voulais t’annoncer que j’suis l’oncle de deux merveilleuses jumelles ! Regarde les c’est mon p’tit coup d’énergie quotidien tellement j’les aime hahahaha ! », dirait-il en montrant une photo des deux filles de son petit frère. « Ah que le destin est capricieux. Il aime bien me jouer des tours ce coquin. »
 
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]   [FB] Le Retour du Cirque [PV Raki] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Le Retour du Cirque [PV Raki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-