Le Deal du moment : -47%
Réduction de 47% sur la souris gaming Razer ...
Voir le deal
79.99 €

Partagez
 

 Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2330

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeSam 31 Oct - 20:37






Alors que sur le Baratie une ambiance de fête semblait naître, le commerce allant à foison dans une chaleur délicieuse. Certains fous avaient accepté de perdre du temps sur l’île de Time End. Il y faisait froid, le ciel était couvert de nuage gris, bref le temps était « moche ».

L’explication à cela était sans doute la même que pour le Baratie en vérité. Le mystérieux groupe de scientifiques, répondant au nom d'Extinction avait annoncé son ultime projet comme étant achevé : Concevoir de parfaites chimères.

Inconnus au bataillon, moqué par le plus grand nombre, leur rendez-vous sur Time End avait attiré certains curieux malgré tout. Pourquoi donner de l’importance à un groupe d’illustres inconnus ? Seuls eux le savaient. Peut-être s’étaient-ils perdus, peut-être faisaient-ils une simple halte sur cette île ? Il y avait tant de raison possible et imaginable en vérité….

L’île était d’une taille raisonnable pour une île de Grand Line, petite en comparaison d’autres îles hivernales comme le Royaume de Drum, mais elle pourrait accueillir énormément de monde. Une brusque tempête de neige s’était élevée dans le ciel quelques temps avant l’heure du rendez-vous prévu. Ainsi certains pourraient arriver de façon discrète aux abords de l’île, d’autres se seraient fait avoir par cette météo, finissant en des lieux imprévus. Tandis que le reste pourrait se rendre au bon point de rendez-vous.

Le point de rendez-vous se trouvait au sud de l’île, sur un petit port qui avait été fabriqué à la hâte pour permettre cet évènement. Par la suite, on pouvait retrouver le village, se trouvant à l’est de l’île.

C’était d’ailleurs pour au point est et aux autres points de l’île que s’intéresserait le commencement de ce récit.

En effet, certains auraient pu se rendre plutôt au village des chasseurs. C’était un peu le groupuscule civil ayant élu domicile sur cette île depuis des lustres. Ils avaient vu l’apparition des scientifiques comme une bien étrange chose, mais ne s’en étaient pas méfiés. Pourtant, ils commençaient désormais à être méfiants. Depuis qu’un tigre à dents de sabre volant s’était fait remarqué, le village n’était plus serein.

Si beaucoup de combattants venaient avant tout pour découvrir ce que préparait Extinction, d’autres cherchaient clairement à détruire ce groupe, ou à le gêner…

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] PNJ2Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Unknown
Clara Ulrika Ton & Guy MontRoyal, renommée 28.000.000 de berrys

Les deux s’entretenaient actuellement avec le chef du village à l’entrée de celui-ci. Tout aventurier le désirant pourrait d’ailleurs venir à leur rencontre sans trop de problème. C’est d’ailleurs ce que fit Yann Tiers.

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] General2
Yan Tiers, Recruteur de la Révolution de Seas Blues, primé à 25.000.000 de berrys.

Arrivant à la hâte sur ce qui semblait bel et bien être un tigre à dents de sabre, il inquiéta tout le monde, avant de freiner devant le ville avec la bête, sautant de celle-ci avant de lui mettre un simple coup de pied pour lui ordonner de déguerpir. Apparemment il avait dressé la bête par la force afin de se déplacer. Arrangeant son manteau de fourrure il put ainsi s’approcher du groupe. Guy l’avait reconnu, Yann de même. Les deux s’étaient déjà affrontés par le passé, mais cela n’avait rien donné de concluant.

    - Je viens observer cette mascarade moi aussi.
Dit-il.
    - C’est ça… Je parie que tu cherches de nouvelles recrues pour ton mouvement !
Grognant le MontRoyal.
    - C’est un fait, mais pour l’instant nous sommes du même quand, si je n’approuve pas ce que je vois je serai de votre côté et tu le sais. Je n’aime pas la violence gratuite.
Répondit Yann.
    - Apparemment les expériences des scientifiques d’Extinction sont véridiques… Cependant elles seraient particulièrement dangereuses pour population en plus d’être inhumaine. Clara Ton, je suis venue enquêter sur cette affaire.

    - Yan Tiers, membre actif de la révolution. Pas d’inquiétude je viens en paix.


Se jaugeant, ils avaient tous les trois compris qu’ils étaient d’un niveau assez proche, alors ils avaient préféré ne pas être trop incisifs et favorisèrent le dialogue, remarquant ainsi leur objectif commun. Ils étaient globalement là pour faire une entrée discrète, ou arrêter ce mouvement.

D’autres aventuriers pourraient venir à ce village et les rencontrer sans crainte, la discussion se ferait naturellement.

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] PNJ3
Aimée, L’Enfant Sauvage.

Au loin, errant aux abords de l’île, une femme muette se tenait là. Elle était entièrement vêtue de fourrure, couvrant son corps grâce à un grand manteau. Le crâne sur sa tête laissant la demoiselle s’envelopper d’une aura sombre. Particulièrement discrète, il ne serait pas possible de venir à elle. Cependant,  elle viendrait à la rencontre de ceux qui n’auraient choisi, ni le village, ni le point de rendez-vous initial d’Extinction.




Pour ce premier tour, les joueurs peuvent poster dans l'ordre voulu. Vous disposez tous de 72H pour répondre à ce premier tour, avec un délai supplémentaire de 24H. Lorsqu'un joueur poste le compte à rebours de 72H est relancé pour les joueurs restants.

Ce premier tour définira l'ordre de passage à venir du RP.

Clara Ulrika Ton, niveau ??
Guy MontRoyal, chasseur de primes, renommée de 28.000.000B, niveau ??
Yan Tiers, recruteur de la révolution de Seas Blues, primée à 25.000.000B, niveau ??
Aimée, niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Goat D. Daiki
L'Enfant-Démon
Goat D. Daiki
Messages : 112
Race : Humain
Équipage : Daiki's Pirates - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue25/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue4/80Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (4/80)
Berrys: 20.060.000 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeLun 2 Nov - 18:50






Le courroux des chimères
With


Daiki's Pirates
MP(salut)

Time End.
Les récents événements avaient été traumatiques pour tout l'équipage, aussi petit fut-il. Daiki était probablement le plus touché. Il semblait passer le plus clair de son temps à réfléchir, mais à quoi ? Edward Lawrence leur avait fourni ce qu'il appela un Eternal Pose, leur spécifiant qu'il les mènerait sur son île, Time End, en temps voulu.

Raiki s'était bien remis de cette histoire. Il faisait maintenant le fier, disant qu'avec lui à la tête de l'équipage, tout ça ne serait jamais arrivé. Daiki l'entendait se vanter comme s'il avait été le héros dans cette situation critique. Qu'il les avait prévenus, que s'il avait été le capitaine, ils auraient fuis, comme il l'avait dit. Le véritable capitaine, lui, écoutait depuis sa cabine plongée dans le noir. Alité, il récupérait aussi bien physiquement que mentalement. Mais il ne pouvait pas se permettre de dormir trop longtemps, c'était lui désormais, le navigateur. Alors, cette pensée en tête, il se releva et repris les rênes. Combien de temps était passé depuis ce fameux abordage, il n'en était pas sûr. Depuis combien de jours n'avaient-ils plus rien dans l'estomac et plus rien à se mettre sous la dent ? Il n'en savait rien. L'équipage devait avoir hâte de poser pied à terre et de remplir les réserves et les ventres. D'autant plus que selon les rumeurs, la prochaine île était surnommée "l'Île des Gourmets". Un surnom donnant particulièrement envie d'y faire halte.

- Salomeh, depuis combien de temps naviguons-nous ? demanda-t-il à la petite fille au visage caché dans un énième livre.

- Je n'sais pas. J'ai eu le temps de relire chaque livre de la bibliothèque, il nous en faut de nouveaux, et vite.

Daiki soupira.

- Ca ne m'aide pas vraiment. Tiens, lui tendit-il un livre qu'il cachait à l'intérieur de son manteau. - Norland le Menteur, c'est un livre que j'aime beaucoup, j'espère que tu l'aimeras.

Il piqua la curiosité de la petite fille. Il restait ainsi un livre sur ce navire qu'elle n'avait pas lu. Pourtant, à la première page, la déception se lu sur son visage.

- C'est un livre d'images... Grand-frère... Tu me prends vraiment pour une enfant ?

- Mais... balbutia-t-il, une goutte de sueur perlant son front. - Tu es une enfant, dihihi. Allez, donne lui une chance, ça me ferait plaisir.

- Hm, acquiesça-t-elle. - D'accord, se plongea-t-elle finalement dans le comte pour enfant.

Une bourrasque de vent réveilla les sens du navigateur.

- Tout le monde ! Les vents nous sont favorables ! Déployez le ballon, nous allons voler !

Observant son Log Pose, Daiki adapta la barre. Elle paraissait si lointaine, cette île des gourmets.
L'air remplit bientôt le gigantesque ballon, Raiki se chargeant d'ajuster la position des mâts pour qu'ils ne gênent pas. Le Sanglier des Mers pris son envol.

Bientôt, le ciel bleu commença à s'éclaircir plus encore, au point d'en devenir d'un blanc aveuglant. Les flocons commencèrent à tomber, fondant au contact du bois, jusqu'à ce qu'une couche assez solide finisse par se créer. Le changement de puissance dans le vent fut soudain. Le navire peinait à avancer et le paysage était obstrué. L'équipage avançait désormais à l'aveugle et dans des conditions extrêmes. Les membres peineraient à se mouvoir et à s'entendre. Dans ce genre de situation, il était important que seul le capitaine ne communique, pour plus de clareté. Les ordres de ce capitaine étaient simples :

- On avance, on continue, on a pas le choix !

Il n'avait pas trop tort. Naviguer en mer était une chose, mais combattre une tempête en plein vol en était une autre. C'était à la limite de l'impossible, en tout cas pour Daiki, apprenti navigateur. Tout ce qu'ils pouvaient faire, c'était croiser les doigts et espérer que le destin ne leur avait pas réservé de mauvais coup. La proue frappa quelque chose et le navire sembla s'immobiliser. Daiki se jeta par-dessus la rambarde du pont supérieur, se ruant au devant du navire pour observer ce qu'il en était. Les défenses du sanglier s'étaient brisées contre la roche. Ils avaient atteints la terre. Mais à cette hauteur, ils devaient être quelque part au sommet d'une montagne. Le capitaine jeta un nouveau regard sur son Log Pose. Ils étaient arrivés. Ils pouvaient relâcher la pression, ils allaient pouvoir goûter les plats de cette fameuse "Île aux Gourmets". L'excitation fut aussi courte que soudaine, car en-dessous de ce qu'il cru être son log pose, Daiki trouva le nom d'une île qu'il ne souhaitait pas visiter de si tôt.

- Time End... Depuis le début, on suit l'Eternal Pose pour Time End... Dihihihi, rit-il de sa propre erreur en se grattant l'arrière de la tête. Il n'y avait pas grand chose qu'il pouvait faire à ce sujet. Ils étaient là, maintenant il s'agissait de trouver à manger, et vite.

Ils attendirent que la tempête de neige ne se soit calmée pour enfin pouvoir observer le paysage qu'avait à offrir Time End. Il s'agissait vraisemblablement d'une île hivernale et l'équipage n'avait pas atterrit tant en hauteur que ça. L'île paraissait d'ailleurs plutôt plate. Non loin, l'équipage observa quelques bâtiments dépasser des bois. Il s'agissait sans nul doute d'une ville ou d'un village. Et là où il y avait de la vie, il y avait de la bouffe !

- En avant ! hurla-t-il à son équipage en oubliant complètement qu'il devrait rester sur ses gardes. Il avait beau être techniquement en territoire allié, il n'avait aucune confiance envers Edward Lawrence. Sa garde totalement baissée, il se dirigea vers l'est, accompagné de Lucina et Raiki. Salomeh, elle, resta garder le navire.

Ils arrivèrent bientôt au village. Affamés, la traversée leur paru interminable. Pourtant, ils y étaient. Ils allaient enfin pouvoir manger.

- ON EST ARRIVE ! hurla le capitaine en levant les bras en l'air.

Il s'approcha d'un petit attroupement, le visage creusé par la faim. Les apparences étaient très hétéroclites.

- Excusez-moi, est-ce qu'il y a... manger ? dit-il d'une voix qui aurait aussi bien pu être celle d'un mort.



© Halloween






_________________

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Frlg

Couleurs des dialogues : Daiki : #009900 Raiki : #ff6600 Daiki & Raiki : #669900


Dernière édition par Goat D. Daiki le Mar 10 Nov - 8:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Delalande

Lucina Delalande
Messages : 134
Race : Je fais partie de la famille des vampires.
Équipage : Equipage de Daiki !

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue28/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue20/120Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (20/120)
Berrys: 1.570.000

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeMar 3 Nov - 19:29

Le courroux des chimères



[Groupe 2 - Mini event]

Après notre mésaventure avec notre capitaine nous reprenions la mer, dans quelle direction ? Je ne m'en souvenais plus, mais une chose était sur, c'était que j'étais contente d'être entourer de mes compagnons pour une nouvelle quête. Notre capitaine déprimait de son nouveau sort, de plus la vantardise de Raiki n'aidait pas beaucoup.  

LUCINA: Dis moi Raiki, je ne me souviens aucunement t'avoir vu faire un acte de bravoure, si ce n'est prendre tes jambes à ton cou.

C'était plus fort que moi. Il fallait que je lui dise pour le calmer un peu celui-là, la situation s'oppressait déjà assez comme ça. La faim et la soif régnaient sur le navire, car après l'achat de son bateau et par fierté, supposais-je, le capitaine ne pouvait payer l'alimentaire et se refusai, probablement, de me demander de l'aider de se côté là. Je sortais de mes pensées lorsque j'entendais le capitaine nous ordonner d'hisser le ballon.

LUCINA: Entendu capitaine !

Je me contentais de grimper et d'exécuter la demande de celui-ci. Pfiou, que c'était difficile de faire remplir l'air du ballon avec une faignasse telle que dame Eleona. Elle faisait un sieste comme à son habitude et ne daignais pas bouger son petit doigt pour me filer un coup de main.


LUCINA: Hey Color'Art ! C'est difficile toute seule. Donne moi un peu d'aide, s'il te plait.

COLOR'ART: Non, maman, laisse moi dormir encore cinq minutes.

Je lâchais un long soupire et comprenais que je devais me coltiner tout le boulot comme à mon habitude. Une fois chose faite, nous décollions de l'eau. Cela me rappelait tant de souvenir en compagnie d'Ishtar lorsque nous volions au dessus des mers ! Un petit moment de nostalgie qui me donnait envie de me suspendre au cordage sur le côté du majestueux Sanglier des Mers afin de ressentir ce semblant de liberté. Un instant, qu'est-ce que c'est que ces gros nuages ? Oh mon dieu ! Je me dépêchais de retourner sur le navire pour ne pas me faire souffler par le vent qui devenait plus fort, rendant la navigation pour notre ami Daiki plus difficile. La seule chose que nous espérions était d'arriver sain et sauf à notre destination.
Soudainement, les défenses du navire se brisaient contre une montagne. Après un bon repas nous devrions ensuite les réparer, à quoi bon se nommer Sanglier des Mers si nous n'avions plus de défenses ? Les gens pourraient très vite se moquer et nous nommer le Cochon des Mers ou quelque chose du genre. Il était temps d'atterrir en dégonflant doucement cette immense baudruche, la terre était plus proche que nous le pensions.

LUCINA: Qu'est-ce qu'il fait froid ici !

Fini les grandes chaleurs et bienvenue à l'hiver ! Le changement était plutôt radicale et pour cela, rien de mieux que de se vêtir plus chaudement. Après que la tempête de neige s'était calmée tout le monde sauf Salomeh s'aventurait dans ces terres inconnues, mais aussi alliées. Nous mettions pas mal de temps avant d'entrapercevoir un petit village. qui disait village, disait nourriture et nous mourrions tous de faim. Enfin mourir était une expression bien entendu ! Les dernières forces qui nous restaient, s'usaient dans un petit footing jusqu'au maisonnette et dès que nous apercevions les premiers villageois, la question était la suivante: Où pouvions nous manger ?

LUCINA: Excusez nous de paraître si grossier. Nous avons fait un long voyage et n'ayant plus assez de provisions depuis quelques jours nous mourrons de faim. Pouvez-vous nous indiquer le chemin vers l'auberge, s'il vous plait ? 

De peur de faire fuir les habitants, j'évitais de demander s'ils possédaient du sang frais. Car notre petite lueur d'espoir pourrait se fermer devant nous et pour le bien de l'équipage je ferais attention de ne pas révéler ma véritable nature.

_________________
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] 200213121040718601
Revenir en haut Aller en bas
Auster Litz

Auster Litz
Messages : 81
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue22/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue1/80Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (1/80)
Berrys: 388.199.000 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeJeu 5 Nov - 8:27


Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]



  • Il y a quelques jours, j’avais débarqué à Time End, à bord de ma caravelle. Ce beau navire tout neuf avait connu déjà quelques voyages, particulièrement sur East Blue. C’est sur cette mer que mon escargophone a sonné pour m’indiquer que je devais me rendre sur cette île. Locky Locke ne me donna pas beaucoup d’explications, pas beaucoup plus en tout cas que ce qui tournait déjà sur le groupe qui allait présenter ses Chimères. Il ajouta que d’autres révolutionnaires étaient appelé sur place, qui exactement, aucune idée mais il y en avait un que je devrais trouver : Yan Tiers. Cet homme était un recruteur sur les Seas Blue et faire sa rencontre pourrait être bénéfique pour nos plans sur East Blue.

    J’avais eu vent de cet homme et j’en avais eu une description assez précise, notamment de mon garde du corps Sawyer que lui avait déjà rencontré, il m’avait même montré la photo sur son affiche de recherche. Ce n’était pas mon cas mais j’avais maintenant une détermination de fer concernant la révolution et j’étais très motivé à réussir dans mes plans. Ce qui était drôle puisque j’avais l’impression qu’en ces six derniers mois, j’avais considérablement changé. J’étais retourné dans le bain d’une façon bien hésitante, peureuse presque, écrasé par les forces de ce monde qui me dépassait de loin. J’avais toujours en tête le souvenir du Colonel à Shabaody, qui avait ensuite mis ma tête à prix.

    Alors que je me baladais dans le village qui subissait le courroux d’une tempête de neige, j’essayais de comprendre à quel point j’avais pu changer et qu’est-ce qui avait majoritairement changé. Ma force certainement, j’avais poussé mes limites et celles de ma malédiction bien plus loin que j’aurais pu l’imaginer. Je n’avais plus peur, peur de mon incompétence. Mais globalement, LE changement, c’est ma confiance en moi, elle avait explosé. Le petit révolutionnaire n’était plus, j’étais Auster Litz Le Révolutionnaire, celui qui accomplirait de grandes choses et qui défendrait la liberté et la vérité, celui qui combattrait avec force et malice le gouvernement.

    Si je n’étais pas un tank, Sawyer se chargeait de cette fonction, si bien que je me concentrais plutôt sur l’élaboration de stratégies ou, comment utiliser les compétences de chacun pour atteindre un but. Et j’avais bien pu réaliser en ces quelques mois à quel point le fruit des émotions prenait tout son sens dans les stratégies. Je commençais à comprendre mon rôle dans cette histoire.

    Quoiqu’il en soit, mes pensées m’échappèrent lorsque j’aperçu au loin quelques individus discuter et aucun doute, le primé à 25 millions de Berry que j’avais vu sur l’affiche se trouvait dans le groupe. Alors je m’approchais et rejoignais ce groupe.

    En arrivant, une fille prit la parole

    « Apparemment les expériences des scientifiques d’Extinction sont véridiques… Cependant elles seraient particulièrement dangereuses pour population en plus d’être inhumaine. Clara Ton, je suis venue enquêter sur cette affaire. »

    C’était déjà une bonne chose à savoir. Ce à quoi on lui répondit :

    « Yan Tiers, membre actif de la révolution. Pas d’inquiétude je viens en paix. »

    C’était tout aussi bon à savoir. Donc je m’immisçais en ajoutant avec calme :

    « Auster Litz, membre actif de la Révolution, aussi. »

    Puis me positionnant plutôt vers mon camarade révolutionnaire j’ajoutais :

    « On m’a dit que je vous trouverez ici. »



_________________
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] 200119041021553109
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2330

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeDim 8 Nov - 22:48





Du côté du village la situation était un peu plus stable. Le trio discutait principalement des fameux scientifiques et semblait chercher une solution pour cesser leurs activités. Manifestement ce groupe n’était pas aussi large que le groupe qui s’était dirigé vers l’entrée principale, mais cela n’empêcherait pas à ceux-ci de réaliser leur mission. C’est en tout cas ce qu’ils pensaient tous…


Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] General2
Yan Tiers, Recruteur de la Révolution de Seas Blues, primé à 25.000.000 de berrys.

Lorsqu’Auster arriva tout en se présentant, la réaction de Yan Tiers allait être très honnête pour le jeune révolutionnaire puisque les yeux de Yan sembleraient s’illuminer ! Ce dernier tapotant l’épaule du jeune homme avec une fierté affirmée. Il était content de voir son collègue et n’allait pas se gêner pour clamer cela haut et fort !

    - Mais tu es Auster Litz ! C’est toi le nouveau protégé de Locky Lock de ce que je sais. Tu t’es fait un petit nom depuis tes actes à Shabaody toi !


Chez les petits révolutionnaires comme Yan, Auster était une personnalité reconnue. Si de grands révolutionnaires comme Oulanov ou Kichiko Jonas ne le connaissaient pas, ce n’était pas le cas des basses primes.

    - Tu as libéré tant d’esclaves à Shabaody, je suppose que tu viens libérer les chimères cette fois-ci.
Déclara l’homme dont le visage fermé s’était éclairé.

C’est à cet instant qu’arriveraient Daiki, Raiki et Lucina. Le trio semblant être affamé. C’est donc sans trop de problème que le chef du village arriverait pour discuter avec eux. Homme robuste et bien bâti sous sa tenue hivernale, il allait pouvoir accueillir les individus. Ici les maisons ressemblaient plutôt à des huttes ayant vaguement l’allure de maison. Le village vivait avec le strict minimum. Les hommes cuisinaient et les femmes chassaient, c’était l’étonnant fonctionnement d’une tribu qui semblait figée dans l’ancien temps malgré tout.

C’est ainsi qu’autour d’un plat, il expliqua aux groupes ce qui se tramait là-bas.

    - Jusqu’ici tout allait bien avec ces scientifiques. Ils faisaient leurs expériences et ne nous dérangeaient pas, au contraire, les animaux étaient même un peu moins présents. Cependant, une de nos chasseuses a croisé un mammouth à deux têtes ainsi qu’un tigre à dents de sabre volant depuis peu…. Nous avons un très mauvais pressentiment… Il est déjà arrivé que la montagne tremble ou même que le village tremble comme s’il y avait quelque chose en dessous de nous. Aujourd’hui ils ont fait venir énormément de villageois, il faut vraiment trouver une solution je pense…



Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] PNJ2Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Unknown
Clara Ulrika Ton & Guy MontRoyal, renommée 28.000.000 de berrys
Il avait véritablement besoin d’aide et Clara, MontRoyal et Yan n’allaient pas attendre plus longtemps. Les villageois leur avaient indiqué une entrée par laquelle ils avaient déjà vu des scientifiques pénétrer par surprise. C’est ainsi qu’ils prirent la route avec ceux qui voudraient bien les suivre.

La marche étant ouverte par Clara et Guy, ils n’avaient pas vérifié ceux qui les suivaient.

Arrivant à l’endroit indiqué après un peu une petite heure de marche. En soit ils arrivaient donc à ce point en même temps que l’heure de rendez-vous du groupe étant avec les scientifiques. Cependant, lorsque Clara décida d’enclencher le « bouton » secret qu’on lui avait indiqué, une créature, arrivant des airs, fondit sur elle, la bousculant d’un énorme coup de bélier.

La créature d’une énorme taille était une sorte de grand sanglier, pourvu d’ailes.

    - Eh mince, forcément il fallait que l’entrée soit gardée. Je vais m’en occuper.
Dit Clara.

Néanmoins, après cette phrase, un tigre à dents de sabre pourvu de deux têtes s’ajouta, une sorte d’ours centaure arriva également. Enfin la dernière bête qui se présenta et sans doute la plus inquiétante fut un ours de trois bons mètres. Il avait l’air tout à fait normal en apparence hormis son immense taille. Pourtant on sentait la puissance qui émanait de celui-ci. Il était bien plus fort et Clara s’était donc dressée face à lui.

    - Je peux me charger de lui, occupez-vous des autres en binôme.


C’est ainsi que Yan n’hésita pas plus longtemps à tirer sur le grand tigre à dents de sabre qu’il avait pris pour cible.

    - Je peux le tenir à distance si quelqu’un gère le corps-à-corps !
Déclara Yan.

    - Qui veut faire équipe avec moi pour s’occuper d’une créature ?
Enchaina Guy MontRoyal.

Tous allaient en découdre. Les créatures mesuraient toutes deux mètres à l’exception de l’ours immense. Manifestement l’entrée était bien gardée et une personne souhaitait que personne n’y pénètre. Le groupe commettait-il une erreur en se mêlant à cette histoire ?




Ordre : Daiki - Lucina - Auster

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Clara Ulrika Ton, niveau ??
Guy MontRoyal, chasseur de primes, renommée de 28.000.000B, niveau ??
Yan Tiers, recruteur de la révolution de Seas Blues, primée à 25.000.000B, niveau ??
Aimée, niveau ??

4 Chimères vous surprennent si vous avez suivi Clara.

Elles semblent être de niveau 15 à 25.
Celle que Clara affronte semble être plus forte encore...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Goat D. Daiki
L'Enfant-Démon
Goat D. Daiki
Messages : 112
Race : Humain
Équipage : Daiki's Pirates - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue25/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue4/80Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (4/80)
Berrys: 20.060.000 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeLun 9 Nov - 8:19






Le courroux des chimères
With


Daiki's Pirates
MP(salut)

Souvenirs.
- Bon appétit ! scanda Daiki avant de courber légèrement les épaules, paume contre paume pour remercier la générosité de celui qui semblait chef en ces lieux.

Une vapeur chaude s'échappait d'un bol de soupe très appétissant. Rien d'étonnant jusque là, sur une île constamment plongée en hiver, il valait mieux manger chaud. Le chef du village les avait invités à se joindre à eux autour d'une table, lui et ses compagnons. À moins qu'ils étaient de parfaits étrangers également. Daiki n'avait rien suivi, obnubilé par sa faim. Il entendait quelques mots par-ci par-là mais ne pensait réellement qu'à une chose : cette odeur alléchante qui se faisait abondante dans ses narines. Ne pouvant pas plus attendre, il attrapa le bol par les deux mains et bu toute la soupe d'une traite. Alors que le liquide chaud traversait son gosier, le pirate eut le temps de jeter enfin quelques regards aux personnes réunies autour de cette table. Mais c'est alors qu'il en faisait le tour avec leur discussion en bruit de fond qu'il recracha dans un torrent chaud une partie de sa soupe sur le bonhomme au bob rayé.

- VOUS AVEZ DIS UN MAMMOUTH A DEUX TÊTES ??? s'insurgea-t-il.

Il n'avait rien suivi à la conversation jusque-là, seulement quelques bribes. Ils avaient mentionnés des chimères, pensait-il. Star -comprenez Ishtar- était-elle une chimère, se demanda-t-il avant même de penser à s'excuser auprès du blond.

Bref. Un mammouth, il n'avait jamais vu ça. Alors un mammouth à deux têtes !

- Désolé ! s'excusa-t-il finalement en riant de bon cœur avant que la conversation ne continue.

Sans qu'il n'ait trop compris les problèmes qu'étaient ceux du chef du village, Daiki, satisfait seulement de leur compagnie, embarqua dans une nouvelle aventure. Son visage retrouvant des couleurs -merci au cuistot- lui et ses compagnons suivirent les pas du chef villageois et des autres. Légèrement en retard sur eux car il tenait à remercié le chef cuisinier, le balafré pu enfin observer individuellement ses camarades de fortune. Il y avait une fille, pas vraiment plus haute que lui ne l'était, c'était à vérifier. Alors il accéléra le pas, sa vitesse calée sur celle de cette dernière. Il l'observa longuement, peut-être même trop longtemps pour que cela ne paraisse pas étrange. Un sourire se dessina sur son visage : elle n'était définitivement pas plus grande que lui. Passant au suivant, il pu observer un bonhomme robuste, coiffé d'un chapeau orné de plumes. À sa ceinture, une lame : c'était lui aussi un épéiste. Son regard passant rapidement au prochain, il fit à nouveau une mine désolé en direction de l'homme au bob pour l'avoir potentiellement ébouillanté. Lui aussi était définitivement un épéiste. Sa canne pouvait tromper un débutant, mais Daiki ne manqua pas de remarquer cette fine séparation entre le manche et le fourreau. Le dernier mais pas des moindres, tout vêtu de rouge, plus robuste encore que tous les autres, avait l'allure d'un leader. Mis à part le chef du village, tous semblaient être des épéistes.

Le capitaine du sanglier des mers s'imagina une seconde les affronter. Cela serait un bon entraînement, sans doute. Mais le souvenir glaçant d'Edward Lawrence lui rappela qu'il n'était pas bon de faire n'importe quoi en ne prenant pas le temps de juger des risques encourus. Une bonne heure passa avant que tous n'arrivent à destination, mais le moment était finalement venu. Le moment de quoi, ça Daiki n'en savait toujours pas grand chose.

Le balafré reconnu l'endroit, du moins il reconnu le flan montagneux. Après tout, s'ils gravissaient la petite zone montagneuse, ils tomberaient normalement nez-à-nez avec Salomeh, gardant le Sanglier des Mers.

- WOOOOOW ! ENORME ! fut-il surpris par l'arrivée d'un -pour reprendre ses termes- énorme sanglier, qui plus est volant, qui envoya la jeune aventurière valser d'un puissant coup.

La ressemblance était frappante avec le sanglier qui avait bien failli tuer Juunen-san, à l'époque. Daiki ne fit pas la différence. Ignorant le danger et tout le reste, il n'écouta guère le reste de la troupe et chercha plutôt un point de vue en hauteur, accompagné de son ami Raiki avec lequel il aimait faire les quatre cent coups. Ils agissaient maintenant comme si leur querelle n'avait jamais eue lieu. Ce haut lieu trouvé, le pirate ingénu tendit les mains en l'air, faisant des vagues avec ces dernières pour attirer l'attention du sanglier.

- OIIIII ! TU TE RAPPELLES DE MOI ?! APPROCHE ! affichait-il un regard et un sourire joueur. - Ca va être fun, Raiki ! T'es prêt ?!

Si comme il l'espérait le sanglier volant foncerait vers eux, alors ils profiteraient de la hauteur pour lui sauter sur le groin et s'agrippés à lui sans jamais imaginer que l'animal ne puisse avoir de mauvaises intentions. Après tout, il ne s'agissait que de ça, d'un animal. Et comme tel, il n'agissait pas avec intention, mais certainement en réponse à son instinct, qu'il s'agisse de peur, d'instinct maternel, paternel... Bref. Pour Daiki et Raiki, il était l'heure de s'amuser et même le coup de feu qui retenti au sol ne saurait les en empêcher. Encore fallait-il qu'ils arrivent à se stabiliser sur la gueule de l'animal.



© Halloween







PNJ : Raiki, niveau 17

_________________

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Frlg

Couleurs des dialogues : Daiki : #009900 Raiki : #ff6600 Daiki & Raiki : #669900


Dernière édition par Goat D. Daiki le Mar 10 Nov - 8:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Delalande

Lucina Delalande
Messages : 134
Race : Je fais partie de la famille des vampires.
Équipage : Equipage de Daiki !

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue28/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue20/120Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (20/120)
Berrys: 1.570.000

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeLun 9 Nov - 21:49

Le courroux des chimères



[Groupe 2 - Mini event]

L'heure du repas sonnait ! Et malheureusement pour moi il n'y avait que de la nourriture humaine. L'odeur était immonde et voyant comment Daiki et Raiki s'empiffraient cela ne me donnait aucunement envie de manger. Au même moment, le groupe de villageois nous parlaient de scientifiques et de chimères et je tentais tout de même de manger un peu pour ne pas paraître impolie aux yeux de nos sauveurs. La couleur du plat était fade, tout comme le goût de cette soupe. Après avoir bu la première gorgeait que je recrachais aussitôt je répondais.

LUCINA: Je veux bien vous aider, mais j'ai besoin de l'accord de mon capitaine.

Daiki devait sentir que la nourriture était immonde, car lui aussi éclaboussait la table de ce met infâme. Je me perdais alors dans de vieux souvenirs ou nous nous amusions avec Yokaï, un petit animal chimère trouver sur une île perdue à l'époque où j'accompagnais l'azamon à travers l'Est Blue. Enfin, bref. Une fois que toute la nouvelle bande finissait de se rassasier, sauf moi, ils partaient en direction des montagnes dans un lieu plutôt reculer et à l'abri des curieux. J'observais les braves qui voulaient connaître la vérité concernant la disparition d'animaux et l'apparition de nouvelles espèces. Le révolutionnaire de la tribu était magnifiquement vêtu de couleurs rouge feu, il inspirait la sagesse et la détermination. La petite blonde blanche comme la neige, s'habillait tout de noir, faisait penser au symbole de l'équilibre, le Ying et le Yang. Et enfin pour compléter le tableau, le troisième de leur groupe se vêtissait comme un capitaine de navire dans les comptes pour enfants que Mamie me lisait petite, il imposait le respect et la fierté.  
Une fois que nous arrivions à notre petite destination, la jolie demoiselle appuyait sur un "bouton" nous entendions de drôles de bruits. Je pensais tout d'abord que cela provenait de mon estomac avant de me rendre compte que des animaux agressifs surgissaient de nul part et nous forçaient à nous battre contre eux.

LUCINA: Attention !

La pauvre femme se faisait percuter par ce qui semblait être un sanglier volant... Non Color'art ! Tais toi de suite !

COLOR'ART: Hey ! Daiki ! Il y a un de tes congénères juste là dans le ciel ! Bwahahaha !

Je la fixais avec dédain, désespérée de sa profonde stupidité, avant d'entendre l'appel aux renforts pour vaincre ces créatures géantes. D'un air enjoué, je fonçais alors sur la grosse boule de poils aux dents aiguisées !

LUCINA: Je m'occupe du corps à corps monsieur !  

COLOR'ART: Viens jouer avec Tati Eleona !

J'adorais les chats et celui-là était bien gros. Il devait être tout doux et docile une fois que nous ferions copain-copain, j'en étais sûre ! J'avais tellement envie de le câliner et de lui faire des gratouilles à ce minou.

LUCINA: Minou, minou ! Viens voir Neko-sama ! On va bien s'entendre toi et moi, j'en suis persuadée.  

[Color'Art alias Dame Eleona est un personnage dans la tête de Lucina. Celle-ci interagit par moment avec son pinceau pensant avoir cette vampire en face d'elle.]

_________________
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] 200213121040718601
Revenir en haut Aller en bas
Auster Litz

Auster Litz
Messages : 81
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue22/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue1/80Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (1/80)
Berrys: 388.199.000 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeLun 9 Nov - 23:52


Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]





  • Jamais je n’aurais pensé que ma venue soit aussi bien accueillie par mon camarade qui pourtant me semblait plus expérimenté et robuste que moi. Mais effectivement, maintenant je m’étais fait un nom à ma hauteur dans la révolution, j’étais plus fort qu’il y a six mois et je n’avais pas honte qu’ « Auster Litz » soit cité haut et fort. Du moment que l’on n’en faisait pas des caisses non plus, heureusement Yan frôlait cette limite sans la franchir. Je me contentais de lui rendre une main sur l’épaule, accompagnée d’un sourire bienveillant :

    -     Yan Tiers. C’est un plaisir d’enfin te rencontrer !

    Puis j’ajoutais pour répondre à ses remarques concernant ma notoriété grandissante et son rappel aux esclaves qui me fit chaud au cœur tant j’avais d’amour pour eux :

    -     Ah, comme toi, j’essaye de faire mon chemin et de faire avancer la cause comme je peux. Les esclaves que j’ai libéré vont bien, je leurs ai trouvé un endroit où prendre un nouveau départ… J’ai d’ailleurs grandement envie de te raconter cette histoire, dès qu’on aura un moment !

    A vrai dire, c’était aussi une des raisons de ma venue, Yan Tiers pouvait jouer un rôle dans mes plans sur East Blue. Il y avait de la place pour tout le monde mais Yan Tiers était une tête, charismatique, il pouvait mugir les foules par sa présence. Cela ne m’étonnait absolument pas qu’il soit recruteur. Mais j’avais aussi une bonne image, être un affranchisseur d’esclave, quelqu’un qui a de belle valeur et les respecte et à ce sujet, je rebondissais sur les chimères :

    -     Nous verrons ce qu’il en est, mais j’ai bien l’impression que le dressage de ces bêtes, la captivité mentale, la vente comme des objets me renvoie 6 mois en arrière sur Shabaody… Espérons qu’on puisse venir aussi en aide à ces pauvres créatures. »

    J’étais sincère, il m’avait fallu du temps pour me positionner sur la question. Ces chimères n’avaient rien de naturel, qu’en penser ? que penser de ce que faisaient ces scientifiques avec la vie ? Car en soit, cela me gênait que l’on créé  une créature dans un but en lui privant avant même sa naissance de la liberté. Et dieu sait que « la liberté » était mon cheval de bataille et une des choses à laquelle j’accordais le plus d’importance. Penser que ces bêtes étaient dressées dès la naissance à obéir, pour un but militaire en plus, cela me donnait envie de vomir. C’était différent et pourtant si proche des esclaves de Shabaody.

    C’est là que notre groupe s’est déplacé pour en rejoindre un second, composé de trois personnes totalement affamées. Nous sommes alors rentré dans une sortes de hutte où des hommes cuisinaient, une organisation assez originale du travail. Quoiqu’il en soit, le chef du village bien emmitouflé repris la parole pour parler de la situation tandis que les voyageurs dégustaient une soupe. À vrai dire, j’écoutais d’une oreille son discours. C’était impolis, du moins quand on s’en rendait compte ce qui ne pouvait être le cas car je faisais attention. Mais mon attention se dirigeait plutôt sur les vêtements qu’il portait. Mon haori, ma tenue en général n’était pas du tout adaptée à l’hiver qui régnait sur place et même si j’évitais de le montrer, j’avais vraiment super froid ! Et c’est en me perdant dans des pensées jalousives, tourné à trois quart profil de l’abruti à la marque frontale que je ne me prépara pas à ce qu’il me crache sa gorgée de soupe dessus, hurlant « mammouth à deux têtes ? ». A quel point était-il idiot ? Heureusement que je ne me tenais pas de face, sinon j’aurais tout pris dans le visage, là c’était mon haori qui avait reçu le liquide et les quelques morceaux qui flottait dans le bouillon que cet imbécile avait mis dans sa bouche. Au début totalement surpris, je consultai mon haori tout sale, réalisant que mon chapeau fétiche avait aussi reçu un peu de soupe…

    Là, le chef du village réagis de suite, il était confus qu’un invité soit traité de la sorte, même si c’était par un autre invité. Alors il s’excusa, et cet élan de gentillesse me coupa le sifflet, je pouvais ressentir sa bienveillance, elle me traversa et apaisa immédiatement ma colère. Je le regardais avec des yeux incrédule inspecter la tâche, puis me demander d’enlever mon vêtement. Comme si c’était sa soupe si j’étais jetée sur moi. Il était physiquement bien, charismatique, il avait l’allure d’un chasseur des neiges, sculpté, il semblait fort. On avait l’impression à ses côtés qu’il était en mesure de garantir notre protection.

    Puis l’autre idiot s’excusa à son tour, il m’apparut bien jeune et pas bien fin d’esprit, je ne lui tins pas trop rigueur, me contenta de lui souffler sans même le regarder :

    -     Tes parents ne t’ont pas appris les bonnes manières ? Ni à ne pas gâcher la nourriture ?

    J’étais plutôt exaspéré, mais maintenant j’avais surtout beaucoup plus froid, mais ne le montrant toujours pas. Le chef, tenait maintenant mon haori sur un bras, en précisant que « nous te le laverons, pas d’inquiétude ». Puis il me demanda mon chapeau. Je ne pu me résoudre à le lui donner, aimant garder quelque chose sur la tête. Heureusement le chef était bon et revint rapidement avec un manteau long blanc composé de fourrure animale qui me réchauffa directement et le corps et le cœur. Il me tendis aussi une petite pièce de tissu :

    -     J’ai pu trouver ça, je crois que c’est le même imprimé que votre chapeau. Prenez-le, vous en aurez certainement plus besoin, et ça vous évitera de sentir la soupe de par le crâne ! Son sourire, sa sympathie à mon égard et son physique m’inspirait confiance et me rassurait. Il dégageait quelque chose de protecteur.

    En effet j’étais assez grand pour un humain normal. Mais, c’était surtout que son geste me vint droit au cœur, alors pour lui montrer ma gratitude, j’ai retiré mon couvre-chef et le lui ai donné. Enfilant le bonnet rayé identique à mon bob, et le manteau long, j’avais une allure à la fois classe et décontractée. Je pouvais presque défiler pour la Time End’s Winter Fashion Week. J’étais si fier dans ce nouvel accoutrement qui m’allait si bien.

    -    Merci beaucoup Monsieur. Je ne trouvais pas d’autres mots à ajouter que sinon les prononcer avec respect.

    C’est donc préparé à affronter le froid que je suivis le groupe. Utilisant mon pouvoir pour étudier les émotions qui traversaient chacun, cela permettait déjà d’étudier leurs intention et leur psychologie. Pourtant, arrivant à ce que je vais appeler une « entrée secrète » d’Xtinction je réalisais que c’était peut-être une armure plus résistante que seulement au froid qu’il me fallait vu ce qui s’annonçait.

    Lorsque la petite Clara s’approcha du mécanisme indiqué et fut renvoyée dans les 22 par un sanglier ailée. Une attaque surprise qui s’ensuivit de l’apparition de 4 autres chimères. Un tigre à dents de sabre à deux têtes, un ours centaure et enfin un ours géant. Toutes ces chimères feraient intervenir des émotions chez chacun, que je percevrais, pourtant c’était une crainte et une tristesse pour ces animaux manipulés et privés de libertés qui me traversaient.

    Alors,  me tenant proche de Yan, je me précipitais pour faire lever son bras, éloignant le tir de sa cible lorsqu’il dégaina l’arme à feu. Cela compromettrait toute la suite du plan à venir. Mais chacun commençait à agir.

    -     Attendez ! Dis-je d’un ton ferme avant de reprendre plus calmement, tentant une passe de dictions charismatique. Évitons un combat alors même que la vrai partie n’a pas débuté… Nul ne seul sait ce qui nous attends derrière cette porte. Et pour qu’elle soit gardée par de si dangereuses et nombreuses chimères, c’est le signe qu’il faut rester prudent et garder ses forces. Laissez-moi d’abord tenter quelque chose

    Ils devaient me faire confiance, de toute façon, j’étais une potentielle solution pacifique. Bien sûr je ne fus pas étonné que l’équipage des « Teubés » saute sur les animaux comme si c’était des peluches. Mais ce n’était pas des postures agressives et cela pouvait peut-être même jouer en notre faveur. Heureusement, depuis que j’avais « grandis », mon Empathy Radar était bien plus vaste et s’étendait jusqu’à vingt-cinq mètres, ce qui était bien assez grand pour englober tous les acteurs de la scène.

    Dès l’instant où les animaux apparaissaient, je devais construire une stratégie. J’avais directement compris que je pouvais sentir leurs émotions et donc user de mes pouvoirs sur eux. Cependant, je devais choisir de quelle manière pour éviter un conflit. Et mes coéquipiers n’attendraient pas plus de quelques secondes avant de passer à l’offensive face à la tension d’une posture agressive à leur égard.

    Ces animaux, c’étaient des êtres doués de sensibilité en manque d’amour, élevés comme des machines à tuer et à se soumettre… Pourquoi en manque d’amour ? il y a deux façons d’éduquer : à la récompense qui félicite positivement, par des caresses par exemple, mais nécessite un lien affectifs et donc de l’amour. Ou par la peur et la violence. Et une éducation compassionnelle ne collait pas ensuite avec leur utilité meurtrière. Car recevoir l’amour développe l’empathie et tuer est plus difficile pour quelqu’un qui connait l’amour que quelqu’un qui ne connait que la violence et la haine, où justement ça a tendance à accentuer cette facilité à reproduire un schéma de violence.

    Maintenant, je vais vous expliquer longuement une réflexion et des actions qui ont pourtant fusés si vite dans ma tête, puisque le temps été compté. Tout d’abord, il fallait calmer ces bêtes, pour qu’elles soient plus réceptive à des émotions plutôt positives que je pourrais leurs transmettre. Après tout, elles comme nous, avions-nous envie de nous blesser ? Mais en voyant les bêtes, je me disais que peut-être ma force n’était pas encore suffisante pour influencer certains, je pensais principalement à cet ours géant qui m’inquiétait. Alors, peut-être que je pouvais utiliser pour la première fois ma nouvelle création : l’Empathy Link. Il rendait plus efficace encore qu’elle ne le sont habituellement mes techniques.

    C’est pourquoi donc, dans ce très court laps de temps, je réfléchis vite et agis en conséquence en lançant rapidement trois flèches. Elles fusèrent l’une après l’autre, ne pouvant pas les lancer en même temps, j’agitais ma main gauche trois fois faisant partir à chaque fois une de ces boules d’énergie verte fluo. À mon niveau, je n’arrivais à en lancer que trois, compliqué pour 4 animaux. Mais par la difficulté à toucher un sanglier volant, et en estimant qu’il était peut-être le plus faible et serait donc très sensible sans un Link sur lui, je me concentrais en visant les trois animaux qui étaient apparus en dernier. Étant assez gros et assez proche, j’avais de bonnes chances de toucher les trois. Échec ou réussite, pas le temps de retenter l’expérience, j’alignais derrière avec un Kanjou Kanjou no Water, bien sûr en gardant à chaque fois le silence sur le nom des techniques, je gardais tout cela dans ma tête. Cette technique, une de mes première, calmait les cibles et là j’espérais vraiment calmer ces quatres chimères. Leur laissant un cours moment de répits pour « reprendre leur calme », j’alternais ensuite avec un Kanjou Kanjou no Spritz, un sort invitant la cible à l’affection, affection envers nous bien sûr.

    Parfois, pas besoin d’une technique supplémentaire pour accentuer l’effet d’uneautre. Je pensais là aux approches très amicales et aimante des nigots que je commençais quand même à apprécier pour leur simplicité et l’amour qu’ils étaient capable de donner, leur humanité. Ce genre d’amour sincère qui peut faire pencher la balance et appuyer ce sentiment affectif envers nous. Ils verraient donc que nous n’étions pas une menace. Aussi, si la majorité agissait comme je le voulais, l’effet de conformisme inciterait plus facilement le mouton déviant à rentrer inconsciemment dans la norme. Ainsi, si trois collègues chimères finissait dans l’état d’affection que je voulais, il était possible que le dernier suive la marche ou au moins, se remette en question.

    Un plan plutôt bien ficelé pour éviter à tout le monde de se faire du mal, c’était mon but. Mais j’avais une idée aussi, un espoir. Que ces animaux se sentent libérés de l’emprise qu’Extinction avait pu avoir sur eux en leurs donnant une autre option, leur ouvrant une autre portes. Ils pouvaient nous suivre ou partir et continuer leurs vie de manière libre. Encore une fois, la liberté, voilà ce que je leur souhaitais. La liberté et le bonheur qui en résulte.


_________________
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] 200119041021553109


Dernière édition par Auster Litz le Dim 15 Nov - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2330

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeSam 14 Nov - 16:05





Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] General2
Yan Tiers, Recruteur de la Révolution de Seas Blues, primé à 25.000.000 de berrys.

    - Il est vrai que la condition, de ces monstres, laisse à penser qu’ils sont en situation d’esclavage. Rares sont les défenseurs des animaux, serais-tu un libérateur, Auster Litz ? Prompt à libérer chacun d’une situation allant contre sa volonté ?


Il s’agissait là d’une noble cause, mais comment ferait-il le jour où il devrait capturer ou éliminer des chasseurs de primes ou des marines ? La liberté des uns commençait là où s’arrêtait celle des autres. Un jour il aurait besoin de priver de liberté certains individus pour libérer les siens. La prime de Yan était proche de celle d’Auster car il n’était que recruteur, mais il était dans la Révolution depuis bien longtemps, il avait eu le temps de connaître la Révolution unifiée. De ce fait, il était un peu plus pragmatique et il voyait déjà les difficultés futures du Libérateur.

Après leurs différentes préparations au sein du village, le groupe de six pourrait s’échanger quelques mots pour connaître l’identité de chacun au passage. Pour Auster et son changement d’habits, il n’y aurait guère de problème. Pour ce qui était des émotions de chacun, il n’y aurait pas grand-chose à noter. Clara paraissait anxieuse, Yan était calme et Guy semblait excité par cette situation.

Finalement vint la confrontation avec les chimères…

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] PNJ2Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Unknown
Clara Ulrika Ton & Guy MontRoyal, renommée 28.000.000 de berrys

    - Mais ? Qu’est-ce qu’ils font


S’exclama MontRoyal en voyant le trio Auster, Lucina et Daiki. Ils avaient un comportement très étrange. Si Lucina avait témoigné son envie de combattre comme tout le monde, ce ne fut pas vraiment le cas de Daiki ou d’Auster !

Se jetant littéralement sur le cochon, Daiki prenait là un risque fou. Le monstre  commençant à surélever son arrière comme un taureau voulant se débarrasser de son cowboy. Cependant le pirate aurait suffisamment d’appui pour tenir, tandis que Raiki serait éjecté sans mal par la bête. La suite allait d’ailleurs être moins amusante ! Le cochon commençant à voler à faible hauteur avant de monter dans le ciel d’un coup tout en se secouant dans tous les sens. C’est ainsi qu’il évita de peu la zone « d’affection » créée par Auster.  Comment allait faire le pirate ? La bête enchainait des piqués et tournait parfois sur elle-même !

Du côté d’Auster la situation allait être bien plus avantageuse par contre. L’ours-centaure et le tigre réagirent particulièrement bien. Ils se calmèrent sans mal, si bien que Lucina pourrait aisément gratouiller et câliner le tigre comme elle le voulait. L’ours-centaure se calma radicalement, c’était même celui sur qui le pouvoir avait le mieux fonctionné. Il se tenait paisiblement devant MontRoyal.

En revanche, pour l’ours géant la réaction avait été très surprenante par contre… Il semblait ne pas avoir réagi… La bête s’était montrée moins agressive, permettant à Clara de lui asséner un puissant coup de pied dans le torse, faisant ainsi chuter la bête de trois mètres. Cela en disait long sur la force de la demoiselle ! Pourtant cela n’expliquait pas pourquoi l’ours n’avait que peu réagit. Etait-il possible que la bête n’ait pas d’émotions ? D’une traite l’ours vint alors projeter sa langue vers Yan pour le saisir par le bras avant de le balloter dans tous les sens, si rien n’était fait, il serait alors fracassé contre la roche de la montagne….

    - Une langue de caméléon !
S’écria Guy MontRoyal !

Ce dernier sortant alors sa lame, il s’agissait là d’un fleuret,  il était incapable de projeter une lame d’air pour combattre, il faisait essentiellement des pieux d’air, ainsi il projeta une pluie de ses fins pieux pour frapper directement l’Ours ! La bête reculant alors, pour se retrouver dos au mur rocheux ! Malgré tout, elle ne cesserait pas de mouliner la tête pour fracasser Yan directement sur Lucina. Bien entendu, celle-ci pourrait esquiver  le coup si elle le désirait ! De plus cette action n’arriverait pas si la langue avait été sectionnée avant.

    - On a pas le choix il est trop hargneux !
S’écria Clara.

Alors que Clara s’élança vers la bête pour cibler, cette fois-ci, son bras. Utilisant sa main comme une lame, elle trancha net le bras de la créature ! Celle-ci pousserait alors un puissant hurlement qui ferait souffrir tous ceux présents, c’était comme s’il possédait un super cri…. Un cri qui frappa même Daiki et le sanglier-volant, ceux-ci étant un peu plus bas à ce moment ! Si d’ici là Daiki avait tenu bon, alors il pourrait voir que la haine du porc s’était retournée vers l’ours ! Restait à trouver une façon de « piloter » cet aéro-porc pour l’utiliser contre l’Ours !

    - Cet ours… Ce ne serait pas une sorte de mélange chauve-souris et caméléon ?
Demanda Guy MontRoyal, alors que ses mains couvraient ses oreilles après le choc auditif subis.

Si Yan avait été libéré avant d’être fracassé contre la montagne, ce dernier pourrait user de son pistolet pour tirer une balle en plein dans le visage de la bête lui faisant perdre un œil !  Guy Montroyal projetterait d’ailleurs un pieu d’air pour priver l’ours de l’autre œil… Si Yan n’avait pas été sauvé avant, alors il serait trop occupé à se tordre de douleur… Enfin s’il n’avait pas été sauvé  lorsque l’Ours l’avait projeté au sol après l’avoir fracassé contre le mur, alors il serait littéralement K.O…

Alors que la situation semblait déjà bien compromise, une chose affreuse se produisit…. Le cri de l’ours avait attiré facilement une dizaine de chimères, venant encercler la scène. Néanmoins, elles n’attaquaient pas. Comme un chien constatant son infériorité face à l’homme, elles étaient baveuses de rage, mais n’agissaient pas.

En revanche, il y avait fort à parier qu’une fois le monstre à terre elles attaqueraient toutes ! Comment le groupe allait faire pour les gérer ? De même, pourquoi l’ours-caméléon-chauve-souris, n’avait pas été affecté fortement par le pouvoir d’Auster, là où ce fut le cas de l’ours-cheval et du double tigre ?




Ordre : Daiki - Lucina - Auster

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Clara Ulrika Ton, niveau 35
Guy MontRoyal, chasseur de primes, renommée de 28.000.000B, niveau 27
Yan Tiers, recruteur de la révolution de Seas Blues, primée à 25.000.000B, niveau 27
Aimée, niveau ??


Ours géant était en vérité niveau 30 (ours-caméléon-chauve souris)
Porc-volant niveau 21
Ours-cheval niveau 18
Tigre à deux têtes niveau 20

Les autres chimères semblent être de niveau 10 à 15, elles sont plus chétives, on voit facilement de quoi elles sont le mélanges, elles semblent mélangées uniquement deux espèces. Et font des tailles "normales".
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Goat D. Daiki
L'Enfant-Démon
Goat D. Daiki
Messages : 112
Race : Humain
Équipage : Daiki's Pirates - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue25/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue4/80Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (4/80)
Berrys: 20.060.000 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeSam 14 Nov - 17:26






Le courroux des chimères
With


Daiki's Pirates
MP(salut)

Montagnes russes
- Raiki ! cria Daiki lorsque son fidèle ami chuta du groin de la grosse créature.

Le corps inexorablement attiré vers le bas par le phénomène de gravité, le roux jeta à son capitaine un pouce en l'air, des larmes de joie et un sourire sur le visage. Il était confiant, heureux et semblait persuader que sa chute ne lui vaudrait pas de grandes séquelles. Cela suffisait à Daiki dont le sourire n'en fut que plus grand alors que le sanglier volant gagnait en vitesse.

- WOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOW ! hurla-t-il alors que l'air couplé à la vitesse lui arrachait quelques larmes tandis qu'il du se rattraper à l'une des défenses du sanglier pour ne pas chuter à son tour.

Le corps pendant dans le vide, les bras entremêlés autour de la corne d'ivoire de la créature, il craignait pour sa vie presque autant qu'il prenait son pied de la situation. Les sensations de vol lui avaient manquées. La rencontre avec Star lui semblait si lointaine aujourd'hui.

- Oiii ! Tu vas te calmer, Idioshishi ! le frappait-il de ses poings fermement clos.

Soudainement la bête se remis à pointer vers le sol.

- Oui ! Voilà, exactement ! On se ca-a-aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaalme.

Alors qu'il pensait l'attraction terminée, le pirate se rendit vite compte qu'elle ne faisait en vérité que commencer. La vitesse du sanglier volant se décupla presque, ne laissant au balafré que l'option de ravaler sa langue pour se concentrer à ne pas lâcher la chimère. Cette dernière changea soudainement de cap, repointant son groin vers le ciel.

- MAIS VA MOINS VITE MWEEEEEEEEEEEEEEEEEEERDE ! hurlait un Daiki qui cherchait tant bien que mal un moyen de trouver une meilleure posture.

Ce qui se passait en-dessous était pour l'heure le cadet de ses soucis. D'en haut, d'ailleurs, seule la silhouette de cette ours hors-norme paraissait plus grosse que le reste.

- MAIS QU'EST-CE QUE JE FAIS A REGARDER EN BAS MWOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! s'égosilla encore le pirate balafré tandis que ses yeux larmoyants se posèrent sur Hiryuu, sa lame rangée dans son fourreau.

- Euuuh, okai. Okai... J'peux l'faire... NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !

C'était reparti. Le sanglier volant, arrivé haut dans le ciel, réentreprit de descendre à toute allure. Naturellement, cela ne donnait au pirate d'autre choix que de regarder le sol, à moins de fermer les yeux naturellement. Mais ce n'était pas son genre. Il vivait pour ce genre de sensations fortes. Le sol se rapprochait mais il était difficile d'en distinguer la distance, la vue embrumée par la vitesse et les larmes. Lorsque le sol fut si proche qu'il était impossible de voir autre chose, que Daiki cru que tout était finalement terminé. Que son aventure, ses rêves, tout s'arrêtait là... Le sanglier se courba au dernier moment pour reprendre, encore, la direction du ciel.

- MAIS TU VAS ARRÊTER ! hurla encore Daiki qui, même s'il ne l'avouerait pas, commençait à ne plus en pouvoir.

Profitant d'un instant de répit -il s'acclimatait à la vitesse- où il n'avait pas la tête vers le sol, il prit le risque de lâcher une main pour attraper son fourreau et le sortir de sa ceinture. Il avait une idée en tête et allait peut-être enfin pouvoir la mettre à exécution. Le fourreau dans la main, il chercha à utiliser l'avant-bras pour retrouver sa posture initiale, voir se hisser un petit peu. Mais le destin n'étant pas en sa faveur, un hurlement strident vint frapper ses oreilles. La surprise couplée à la douleur que ce cri engendra, Daiki perdit tout sens de l'équilibre et lâcha la défense du sanglier.

- AH NON ! hurla-t-il d'une voix qu'il n'entendit pas lui-même. - AH NON NON !

Ce dernier hurlement fut pour le sanglier qui avait soudainement changé de trajectoire. Son groin fumant lui fonça dessus, habillé de yeux d'une colère animale. Le museau de la créature frappa Daiki de plein fouet. Supprimant la douleur de son esprit, le pirate chercha immédiatement une accroche. Quelque chose. Sa main gauche attrapa les poils du museau de la bête tandis que ses jambes s'enroulaient autour de ses canines supérieures. De son avant-bras droit, il se hissa de nouveau sur le groin de la chimère. Exténué, haletant, son regard se porta sur celui du sanglier. Premièrement, il avait cessé ses montagnes russes, ce qui représentait une aubaine pour le pirate. Deuxièmement, il semblait avoir souffert du même cri strident que lui.

- Eh bien ! Tu m'en auras fait bavé dis donc ! lui dit-il en riant avant de remarquer qu'ils étaient drôlement proches du sol en plus d'être quasi stationnaires.

La bête semblait enragée mais indisposée à agir. Quelque chose n'était pas clair pour Daiki. Se frayant un chemin jusqu'en haut de la tête de la bête, il vint caresser ses oreilles. C'était bel et bien ce qu'il pensait. La chimère souffrait des hurlement de l'ours-chimérique, tout comme lui.

- Qu'est-ce qu'il y a ? Tu veux lui en coller une ? Vas-y n'ai pas peur ! lui tira-t-il sur les poils crâniens avec force en espérant lui transmettre la hargne dont elle avait besoin. - Vas-y Idioshishi ! Te laisse pas faire seulement parce qu'il est plus imposant ! Au combat, Idioshishi !



© Halloween







PNJ : Raiki, niveau 17

_________________

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Frlg

Couleurs des dialogues : Daiki : #009900 Raiki : #ff6600 Daiki & Raiki : #669900
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Delalande

Lucina Delalande
Messages : 134
Race : Je fais partie de la famille des vampires.
Équipage : Equipage de Daiki !

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue28/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue20/120Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (20/120)
Berrys: 1.570.000

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeSam 14 Nov - 22:18

Le courroux des chimères



[Groupe 2 - Mini event]

Nous avions à peine entamer la bagarre qu'Auster lançait trois sortes de flèches sur les trois chimères au sol. Au final, je n'avais pas besoin de faire de corps à corps et de me battre contre le gentil tigre à dents de sabre. Je m'avançais toute joyeuse et sautillante pour lui faire des gratouilles à ses deux têtes. Le sentiment de bien être fusait probablement en l'animal qui se laissait faire ! Je pouvais constater même qu'il se laissait désirer tant il était satisfait de mes caresses.  

LUCINA: Ah ben tu vois ! Je savais bien que nous pouvons être copain-copain tout les trois ? Ah ah ah !

J'étais aux anges à faire des gouzis gouzis avec ce chat géant ! Il se mettait sur le dos et je lui gratouillais le bidou, m'amusais avec ses coussinets et lui faisais pleins de bisous sur ses deux adorables frimousses d'amour.

COLOR'ART: T'es pas sérieuse ? Tu penses vraiment que c'est le moment de faire des gratouillis à ces monstres ?!

LUCINA: Comment peux-tu dire ça dame Eleona, ils sont adorables ! Regarde ces petites bouilles. Pour une fois qu'un gros minet de ne me fuis pas ! Alors laisse moi le cajoler !

Mais mon attention se dirigeait à nouveau vers l'ours géant qui n'était pas affecté par ce drôle de tranquillisant et qui d'un coup de langue caméléon attrapait ce fameux Yan. Mais avant que la créature ne tenterait quoi que ce soit envers sa personne cette même langue se ferait trancher si un membre de l'équipe la lui coupait. Je devrais alors laisser mon nouvel ami de côté pour tenter de réceptionner ce pauvre homme qui serait balancer par cette bête géante ! Je m'élancerais pour rattraper ce pauvre révolutionnaire, mais la vitesse de propulsion de celui-ci nous projetterait, nous faisant un rouler-bouler et nous envoyant dans le décor. Je me remettrais avec lenteur sur mes deux jambes, ma tête tournant dans tous les sens, tentant d'aider l'homme qui se ferait libérer à l'instant.

En revanche, ce pauvre Yan se ferait secouer dans tous les sens contre la roche si ce n'était pas le cas jusqu'à ce que le K.O viendrait probablement ou qu'il se tordrait de douleurs.

Dans tous les cas, cette brave Clara fonçait sur l'animal lui coupant l'un de ses deux bras.
Ce pauvre nounours hurlait de douleurs ce qui m'obligeait à boucher mes deux oreilles tant son cri ultrasonique était puissant.

Si je me trouvais dans le décor, je pourrais alors observer Daiki accroché au sanglier volant. Et sinon, je me trouverais à côté du grand monstre recroquevillée sur moi même, ne pouvant plus supporter le brouahaha de ce géant. Une fois que celui terminerait son hurlement, appelant ses copains aux alentours au passage, je tenterais de lui lancer une bombe de peinture dans le but de détourner son attention. Les dès seraient jetés.

_________________
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] 200213121040718601
Revenir en haut Aller en bas
Auster Litz

Auster Litz
Messages : 81
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue22/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue1/80Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (1/80)
Berrys: 388.199.000 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeMar 17 Nov - 12:42


Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]





  • - Il est vrai que la condition, de ces monstres, laisse à penser qu’ils sont en situation d’esclavage. Rares sont les défenseurs des animaux, serais-tu un libérateur, Auster Litz ? Prompt à libérer chacun d’une situation allant contre sa volonté ?

    Sa question ne me prenait pas au dépourvu, des échanges avec Sawyer m’avaient déjà mené sur ce terrain-là. Me tournant avec charisme pour rejoindre la cabane, je me contentais avec un sérieux de répondre :

    - La Liberté n’a pas de prix. Elle est le bien commun, la volonté de celui qui la refuse est celle de celui qui ne voit pas qu’il est enchainé.

    Si certains pouvaient être libérés de leurs vivant, d’autres ne pouvaient l’être que par le trépas. Mais j’étais totalement conscient que pour libérer ce monde et ses occupants, il faudrait passer par la force et anéantir certaines menaces. Pour le bien commun.



    ****************************************



    Le cochon était sortis de ma zone d’action, mais je faisais confiance à Daiki pour apprivoiser « Idioshishi ». Mais le tigre chimère et le centaure s’adoucirent. Le géant, lui se contenta de s’arrêter d’être agressif quelques secondes. Je pouvais bien sentir que ce n’était pas vraiment effectif. Si son agressivité avait momentanément diminué, une chose me faisait poser question : Pourquoi ne sentais-je rien de lui, cet ours pourtant si enragé semblait n’avoir aucune émotion. Ce n’était clairement pas naturel. Quelqu’un, ou quelque chose avait dû confiner ses émotions dans une boite, le privant ainsi de son libre arbitre et en faisant une simple machine. Il n’agissait pas par émotion, c’est donc autre chose qui guidait cette rage. Une rage d’ailleurs totalement factice, il était programmé à agir de manière enragé. Portait-il une technologie qui effaçait sa conscience tel une machine ? Car c’était cela, j’avais l’impression qu’il n’avait plus de conscience propre. Son programme lui disait « protège cette porte » et il agissait tel qu’on lui avait appris : en étant un monstre.

    J’aurai aimé étudier un peu plus la situation mais Clara s’attaqua à lui, profitant de l’ouverture que j’avais faite pour lui infliger de lourds dégâts. Sa force semblait monstrueuse et je ne tenterais certainement jamais à un bras de fer avec elle. Mais c’était une idiote. Elle aurait dû m’écouter. Tout s’enchaina ensuite si vite, Yan fut saisi par une langue extensible que Guy décrit de « caméléon », et commença alors à être projeté de partout. Avant même de réfléchir plus, je dégainais mon épée et lançais une lame d’air. Une attaque suffisamment tranchante pour sectionner cette langue fine. Yan dans son élan fut projeté sur Lucina qui le réceptionna tant bien que mal. Ensuite, Montroyal s’employa à couvrir de pieux d’airs la bête qui reculait, s’approchant d’un mur rocheux. Clara déclara qu’il était trop hargneux, et probablement pas à cause de son attaque sur lui, BIEN SUR !
    Elle lui trancha net le bras, ce qui eut pour effet de le faire hurler si fort qu’il nous brisait presque les tympans, rameutant de facto une dizaine de chimères qui se contentèrent d’observer la situation.

    - Clara ! Vous êtes idiote ou quoi ? Vous ne voyez pas qu’agir par violence comme vous faites ne fait qu’aggraver la situation. Si c’est pour penser avec vos poings, laissez-moi être le cerveau de la situation ! Si vous ne l’aviez pas frapper, Yan n’aurait pas été saisi par surprise, nous n’aurions eu qu’à attendre qu’il attaque et nous aurions pu facilement esquiver en prévision le temps que l’on trouve un moyen de le ramener à la raison !  

    De suite, je tournais ma tête en direction de Yan :

    - On m’avait fait des éloges de toi et tu te fais avoir dès la première offensive, me voilà déçu.

    J’étais énervé, j’espérais qu’il ne m’en veuille pas trop mais c’était déjà sortis de ma bouche, je regretterais et m'excuserais sûrement plus tard... Clara avait agis en ne pensant à elle, mettant en danger tout ses coéquipiers. De mon côté, j’avais réfléchis à un plan. Vu nos actions, je me voyais mal réussir à ramener à la raison cette bête et le faire nous apprécier. Et je ne savais pas encore si son absence d’émotion était une programmation du à une technologie ou a un lavage de cerveau. Un seul moyen de le savoir, retenter sur lui mes techniques. Peut-être à l’aide de certaines je pourrais libérer ses émotions… C’était assez drôle puisque ma technique Vesper, me permettait d’acquerir un état très proche de celui que j’avais en face par un effacement de mes émotions, je décrivais même cette technique comme faisant de l’utilisateur une machine.


    Cependant, il fallait agir. Bientôt dos au mur, et toujours affecté par mon Link, je commençais par un Kanjou Kanjou no Old Fashioned, de quoi voir si je pouvais faire revivre un souvenir et des émotions. Peut-être ce souvenir m'apporterais des informations quelles qu'elles soient. Je suivais avec un Kanjou Kanjou no Shaker, je ne savais pas si cela fonctionnerait mais si la technique précédente arrivait à faire revivre des émotions chez ma cible ours, celle-ci les feraient alors toutes revenir sans exceptions. Un retour plutôt perturbateur vu qu’elles s’alterneraient les unes après les autres à grande vitesse.

    En faisant porter ma voix pour que l’équipe entende, je leur indiquais :

    - Soyez attention, observez-le, il porte peut-être un dispositif électronique qui dicte ses mouvements, cette bête n’est pas consciente ! Elle agit mécaniquement, n’est pas maitre d’elle-même ! Si vous voyez quelque chose, essayez de lui enlever !

    Enfin, pour contribuer à l’affaiblir, je m’élancer vers la chimère qui avait maintenant son dos collé à la parrois rocheuse. D’un grande saut, je me postais à hauteur de son visage, tout en restant assez loin pour ne pas être à porter d’un coup qui, j’en étais persuadé, me mettrais KO. Mais si le Shaker faisait bien effet, il serait suffisamment sonné pour ne être apte à se mettre à porter, annuler ma future attaque et m’infliger une blessure handicapante pour la suite

    Alors. Utilisant toute ma force, je lui lançais une nouvelle lame d’air, tranchant de haut en bas son visage et son buste de manière symétrique. Vu ma puissance, je ne savais pas vraiment si cela serait très efficace. Mais le but était double :

    1- Lui infliger des dégâts et montrer que je suis à même de participer au combat. Que si j’ai un côté pacifique, je peux aussi jouer à l’offensive suivant la situation
    2- M’imposer en me mettant à sa hauteur comme celui qui n’avait pas peur, qui cherchait à l’égaliser, et le vaincre, souhaitant apparaitre comme un leader au sein de mon équipe et pour les chimères autour. Qui était potentiellement des sous-fifres du chef de meute que pourrait être l’ours, s’ils fonctionnaient en meute.






Techniques utilisées:
 

_________________
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] 200119041021553109
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2330

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeSam 21 Nov - 17:47





Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] PNJ2Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Unknown
Clara Ulrika Ton & Guy MontRoyal, renommée 28.000.000 de berrys

Le groupe commençait à se coordonner avec une certaine harmonie. Bien que précaire, celle-ci avait été assez fonctionnelle pour sauver Yan. Auster avait empêché à ce dernier d’être éjecter contre un mur et Lucina l’avait rattrapé pour lui éviter une violente chute.

Clara voyait les propos d’Auster comme étant hors de toute logique, comment pouvait-il être persuadé du raisonnement d’une bête dont il ignorait tout ? Il y avait plus de chances, à ses yeux, que la bête les violente tous, que de chances qu’elle devienne subitement gentil.

    - Ne sois pas incisif sur une chose que tu ignores Litz. Tu pourrais être pris de court un jour.
Lui dit sobrement la demoiselle. Elle n’avait pas à lui répondre davantage. Elle était plus expérimentée sur le champ de bataille et en était convaincue. Néanmoins, puisque le blondin était si sûr de lui, elle se mit volontairement en retrait. Ayant déjà compris qu’elle n’avait rien à craindre de cet ours trop faible par rapport à elle.

Pour ce qui était de Yan, il trouva Auster particulièrement condescendant sur cette succession de parole, affichant une mine dessus. Il ne comprenait pas pourquoi celui qui se donnait une image de libérateur cool, était subitement devenez un « commandant autoritaire »… C’était deux salles, chacune d’une ambiance bien différente de l’autre. Cependant, l’homme d’expérience ne vit pas l’utilité de parler…. Il était simplement déçu.

Grâce au Vesper, l’aptitude basique du fruit des émotions, Auster Litz était en mesure de ressentir l’émotion de chacun. C’était un effet particulièrement efficace de sa malédiction et pour cause, cela lui offrait des compétences proches des prémices d’un haki de l’observation. Un utilisateur de haki standard aurait également pu ressentir le peu d’émotion de ses bêtes, mais avec un détail moindre.

En revanche, pour Auster la chose était bien plus poussée, puisqu’il pouvait littéralement sentir l’absence d’émotion du monstre, ou d’émotions très enfouies.

En utilisant Old Fashioned, il réveilla comme prévu une émotion endormie chez la bête, un souvenir lointain…. Le jour de sa naissance… Elle avait été sortie d’une cuve d’un liquide verdâtre et de suite électrocutée à foison pour assurer son dressage…. Les chimères naissaient chimères, naissaient soumises. Malheureusement, le révolutionnaire n’en tirerait pas autant d’informations. Il pourrait surtout ressentir une profonde tristesse dans le for intérieur de la bête, son souvenir étant empli d’une peine inexprimable.

Malgré tout, ce sursaut ne suffit pas à rendre le Shaker utile. En effet, n’arrivait à alterner que deux état dans sa vie : la haine et la soumission. Elle était soit docile soit agressive et rien d’autres. De cela  on ne retirait qu’une émotion : la haine…. Ainsi, l’émotion qui s’alternait était la même constamment. Poussant la créature dans une rage folle !

Sans prendre en compte sa douleur, elle commencerait alors à avancer ! Au moment même où elle comptait bien frapper Auster de son immense patte,  la bombe de Lucina entra en scène ! Elle éclata à la face de la créature  et directement Yan et Guy purent la priver de la vue grâce à une balle et un pieu d’air ! L’assaut d’Auster venant ainsi frapper de plein fouet la bête ! Celle-ci étant assez épaisse, cela ne la coupa pas en deux, mais créa une longue plaie ! Le monstre hurlant de nouveau face à l’assaut du quatuor !

C’est ainsi que le pirate ingénu, Goat D. Daiki, entrerait en scène ! En tirant les poils crâniens du cochon, il avait fait mouche. La bête se dirigeant interprétant cela comme une sorte d’autres, elle n’hésita pas à fuser directement sur l’Ours ! Fondant sur lui avec fureur pour lui infliger un énorme coup de bélier en pleine tête ! Coup qui le projeta contre le mur, l’ours s’écrasant alors lourdement au sol….

S’il y avait quelque chose à en tirer, c’est que les chimères s’approchèrent toutes de l’ours géants, à l’exception des deux chimères pacifiées par le fruit des émotions. Elles commencèrent alors une scène naturelle pour des animaux, mais horrible pour des humains…. Elles commencèrent à manger l’ours….. Répandant son sang entre le rouge et le verdâtre dans la neige avec abondance. Si cela n’avait pas pu se voir immédiatement dans le feu de l’action, les héros pourraient voir ce sang verdâtre qu’avait perdu la bête depuis le début.

Pourquoi les chimères se mangeaient entre elles ?


    - Mais que font-elles ?
Déclara Yan.
    - Elles en ont besoin pour survivre.



Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] PNJ3
Aimée, L’Enfant Sauvage.

Cette voix, elle était étrangère… Elle appartenait à une personne encore inconnue pour l’heure. Vêtu d’un grand manteau de fourrure cachant tout son corps, Aimée prenait place.

    - Les chimères à l’extérieur sont  celles qui ont pu s’enfuir ou ont été jugées inutiles… Cependant, elles semblent avoir besoin de se nourrir du sang des autres. Sûrement a-t-il des propriétés nécessaires à leur survie. Vous n’auriez rien pu faire pour raisonner ce monstre… Il tue ses congénères depuis bien longtemps.


Arrivant avec énormément de panache, celle qui portait un crâne au sommet de sa tête paraissait bien triste.
    - Je me nomme, Aimée et comme vous, je veux détruire ce laboratoire. Je vous ai observé depuis votre arrivée dans le village et j’observe cette île depuis un mois.


Allant alors vers le cochon volant, désormais calme, elle vint le caresser gentiment.

    - Les chimères deux animaux sont les plus dociles. Elles sont déjà pré-dressées. Il suffit de les mettre en confiance de la façon qu’elles aiment. Cela peut parfois passer par la violence et parfois par la douceur, impossible de savoir.


C’est d’ailleurs ce que remarquerait Lucina quand le tigre à deux têtes viendrait se frotter à elle. L’ours-centaure vint quant à lui saluer Auster avant de repartir.

    - Il te remercie de l’avoir apaisé.
Cette femme, elle semblait communiquer avec les animaux ou les comprendre.

    - Pour ma part, je suis ici pour éliminer les scientifiques.
Expliqua Clara.
    - Nos objectifs convergent, même s’il sont différent. Si vous le permettez je vous accompagnerai.
Répondit Aimée.
    - Pas de problème pour moi !
Enchainerait Guy.

Yan hochant la tête quant à lui.

Si Daiki et Lucina le désiraient, les deux monstres, les accompagnant, seraient prompts à les suivre. De même, ils pourraient les faire attendre ici, mais il faudrait revenir les chercher…

Du côté des monstres charognards ils avaient rapidement décampé…. Ils furent si nombreux que l’ours n’avait pas tenu longtemps….

Il était temps de pénétrer par le passage qu’avait ouvert Clara précédemment. Il mènerait à un long tunnel, étroit, mais éclairé de quelques lampes. On pouvait constater qu’il s’agissait d’une roche gelée. Par la suite, un grand gouffre se présenterait à eux avec un simple pont suspendu. Il faudrait le prendre avec prudence, ou le survoler.

Si Lucina avaient emmené le tigre, alors ce dernier devrait être porté par le cochon volant pour espérer traverser, sinon le pont était bien trop étroit pour lui ou le cochon…

En passant sur ce pont, ils pourraient alors entendre des bruits proches de foreuses et de pioches, ainsi que des voix au loin. Le Vesper d’Auster n’aurait pas la portée nécessaire pour ressentir quoi que ce soit, mais une chose était sûre, il y avait de l’activité dans ce gouffre.

C’est ainsi que le trio arriverait derrière une immense porte métallique…. Elle semblait particulièrement bien blindée… Comment allait-il faire pour l’ouvrir ? Clara avait décidé de ne pas parler, puisqu’apparemment elle était idiote. Yan avait dit avoir des balles explosives, mais dont l’explosion ne suffirait probablement pas. Guy ne pouvait rien faire  à part proposer d’utiliser tous ensemble des lames d’air pour tenter de créer une brèche dans la porte.

Cependant, Yan souleva un point.

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] General2
Yan Tiers, Recruteur de la Révolution de Seas Blues, primé à 25.000.000 de berrys.

    - Il y a fort à parier que derrière cette porte se cache un laboratoire, une réserve à monstres, des scientifiques ou un dépôt… En l’ouvrant nous prenons le risque d’être surpris par n’importe quoi, il faut y être prêt….




Ordre : Daiki - Lucina - Auster

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Clara Ulrika Ton, niveau 35
Guy MontRoyal, chasseur de primes, renommée de 28.000.000B, niveau 27
Yan Tiers, recruteur de la révolution de Seas Blues, primée à 25.000.000B, niveau 27
Aimée, niveau ??


Ours géant était en vérité niveau 30 (ours-caméléon-chauve souris) --> Mort --> Travail d'équipe de l'ensemble du groupe.

Porc-volant niveau 21 --> Obéis désormais à Daiki.
Ours-cheval niveau 18 --> Parti
Tigre à deux têtes niveau 20 --> Obéis désormais à Lucina.

Les autres chimères semblent être de niveau 10 à 15 --> Parties.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Goat D. Daiki
L'Enfant-Démon
Goat D. Daiki
Messages : 112
Race : Humain
Équipage : Daiki's Pirates - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue25/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue4/80Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (4/80)
Berrys: 20.060.000 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeDim 22 Nov - 13:43






Le courroux des chimères
With


Daiki's Pirates
MP(salut)

Idioshishi no tanto
Daiki était un peu resté dans son coin dans cette histoire. Lui et Idioshishi, il n'avait pas vraiment eu le luxe de suivre ce qui se passait au sol avant cet instant.

- Hey... c'est normal toutes ces bêtes ? s'en gratta-t-il le haut du crâne lâchant le poil crânien d'Idioshishi d'une main alors que la créature réagissait à son ordre et partait droit devant à haute vélocité. - WOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOW !!! hurla-t-il tandis qu'il donnait à nouveau de toutes ses forces pour s'accrocher à son nouvel ami.

Une fois stabilisé, il ploya les genoux, mains bien fermées sur le poil épais de la bête. C'était pour lui très amusant et son sourire ingénu ne pouvait qu'illuminer ceux qui le regarderaient. Face à eux, le pirate pu observer l'équipe enchaîner l'ours avec une drôle de synergie.

- VAS-Y LULU ! T'ES LA MEILLEURE ! l'encourageait-il alors que les pas de la chimère gagnaient en puissance. - POUSSEZ-VOUUUUUUUUUUUUUUUUUS ! hurla-t-il, notamment à l'intention de Auster Litz qui était le dernier à avoir porté une attaque.

La chimère ours géante était déjà en piteux état, un état tel que Daiki s'en serait presque voulu de lui porter le coup final. Mais après tout, ce n'était pas lui. C'était Idioshishi, et Idioshishi était en colère. Les quatre pattes de la bête ne touchèrent soudainement plus le sol. Daiki sû instinctivement que le moment était venu pour sauter s'il voulait éviter une catastrophe. Mais la créature fut bien trop rapide à donner l'assaut, ou plutôt "l'instinct" de Daiki avait mis bien trop de temps à lui envoyer des signaux d'alerte. À l'impact entre le sanglier et l'ours, Daiki fut projeter contre la paroi, encastré comme l'aurait été une balle perdue. L'ours géant ne tarda pas à se fracasser à son tour contre le mur, aidant involontairement le pirate à s'en réchapper. Daiki tomba sur le dos velu de la chimère.

- Merci, et... WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHH !!!

Toutes les chimères aux plus petits gabarits s'avançaient, d'autres plus rapidement que leurs paires, la bave leur coulant sous le menton, leurs dents toutes révélées. Il ne fallu pas longtemps à Daiki, cette fois-ci, pour déguerpir de là en vitesse, remontant sur le haut du crâne d'Idioshishi. Là-haut, il entendit une voix féminine et étrangère s'élever auprès de ses camarades de fortune. Parcourant le corps d'Idioshishi, le pirate vint finalement rejoindre le groupe en riant. Que les bêtes se mangent entre elles ne le choquait point, c'était après tout la base de la vie. Quant à la couleur du sang, qui était-il pour juger ? Il fut néanmoins contant de voir qu'Idioshishi était venu se reposer à ses côtés tandis que le groupe écoutait la femme au visage orné d'un crâne. Daiki l'observa venir caresser la cochon volant.

- Allons botter les fesses de ces scientifiques ! scanda-t-il quand tous semblèrent donner leur approbation pour que Aimée se joigne au petit groupe.

L'ingénu affichait toujours ce grand sourire blanc tandis qu'il se tournait vers Idioshishi.

- Je vais te laisser ici, d'accord ? Tu ne veux peut-être pas voir ce qui se passe là-dedans... il se tourna vers Aimée, - Pas vrai ?

Par ces paroles, Daiki suggérait d'un regard à Lucina et Auster de faire de même; laisser les chimères se reposer ici, leur épargner ce danger. S'ils refusaient de laisser les chimères là, Daiki insisterait d'un regard autoritaire. Il se tourna alors vers Idioshishi et les autres chimères dont les noms restaient encore à être déterminés.

- Si des gens viennent, fuyez, ne défendez plus cette porte, c'est inutile, leur souriait-il en se doutant bien qu'ils ne comprendraient pas un mot de ce qu'il disait.

Mais peut-être comprendraient-ils les intentions derrière.

- Je... Je vais rester avec eux, reprit finalement Raiki qui faisait le mort jusque-là. Il affichait une mine trouillarde, rien d'inhabituel.

Finalement, le groupe pénétra les lieux, traversant un tunnel étroit et peu éclairé. Les cloisons étaient gelées mais il n'y faisait pas particulièrement plus froid que dehors. Enfin, c'était l'avis d'un Daiki originaire de North Blue. Le groupe arriva finalement face au plus grand -et seul- gouffre que le pirate n'ait jamais vu. Un pont suspendu trônait en son milieu, rudimentaire. Une bulle fictive se dessina au-dessus de la tête de Daiki, puis la bulle se remplie d'Idioshishi et de ses ailes. S'il l'avait emmené, tout le groupe aurait pu traverser le gouffre sans prendre de risque. Mais il ne reviendrait pas sur sa décision. S'il avait été créé de toute pièce par des scientifiques, lui non plus n'aimerait pas retourner sur les lieux de sa conception. Son sourire inchangé, Daiki passa le premier. Amusé, il testait les limites du pont en faisant de petits sauts qui étaient voués à faire paniquer le reste de la troupe. Mais bientôt quelques bruits se firent entendre en-dessous. Des bruits de pioches, de foreuses. Il s'y passait quelque chose. Peut-être le chemin qu'ils empruntaient les mènerait en bas. En tout cas, la curiosité du capitaine pirate avait été piquée. Au premier bruit qu'il avait entendu, il s'était penché par-dessus le pont pour observer le fond du gouffre, en vain. Il reprit son chemin, inconscient qu'il bloquait la route à des personnes qui potentiellement ne souhaitaient pas rester trop longtemps sur ce pont.

- YOOSH ! s'exclama-t-il de vive voix lorsqu'il eut atteint l'autre rive, se retrouvant face à une énorme porte métallique prenant toute la largeur de la paroi.

Tout le monde arrivait derrière lui et Yan pris la parole. Avançant naturellement vers la porte, Daiki jeta un regard au reste du groupe, son visage redevenu sérieux.

- Abbé, écorcha-t-il le nom d'Aimée. - Tu as bien dit que tu voulais détruire ce laboratoire, de toute façon ? Alors, tenez-vous prêts.

Il avait eu l'idée d'une nouvelle technique en observant Idioshishi foncer droit sur l'ours précédemment. Le groupe aurait droit à un premier aperçu de sa nouvelle technique. Un premier jet. Il se mit de biais, fléchit les jambes et contracta le moindre de ses muscles, sa lame encore dans son fourreau mais prête à être dégainée. Son effort fut si important que de la fumée s'échappa de ses narines. Puis, avec la vélocité d'Idioshishi, il dégaina et porta un coup puissant sur la porte.

- Idioshishi no tanto !



© Halloween







Résumé:
 

_________________

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Frlg

Couleurs des dialogues : Daiki : #009900 Raiki : #ff6600 Daiki & Raiki : #669900
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Delalande

Lucina Delalande
Messages : 134
Race : Je fais partie de la famille des vampires.
Équipage : Equipage de Daiki !

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue28/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue20/120Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (20/120)
Berrys: 1.570.000

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeMar 24 Nov - 13:14

Le courroux des chimères



[Groupe 2 - Mini event]

Malheureusement pour gros nounours il se trouvait en grande difficulté et le coup de grâce se faisait infliger par notre capitaine ! L'ours à terre ses congénères le dévoraient sans en laisser une miette. Quel tableau lugubre, mais qui me rappelait de bons souvenirs lorsque nous mangions des animaux jusqu'à la moelle avec maman et mamie. Oups, pardon ! Je penses un peu trop là. Hum, hum... Au même moment une drôle de femme sapée d'un chapeau squelette sur la tête et de vêtements déchirés apparaissait. Ses cheveux d'un bleu cyan étaient mal coiffé et sa peau était encore plus blanche que la neige, était-elle une morte-vivante ? En revanche, nous ne pouvions voir ses yeux, car son masque nous empêchait de les voir. Mais qui était cette drôle de dame ? Au fil de la discussion Aimée, c'était ainsi qu'elle se nommait, nous parlait de la manière dont fonctionnaient les chimères et le gentil minou géant me poussait avec ses deux têtes au niveau de mes deux coudes pour que je le gratouille encore, non mais celui là il n'en ratait plus l'occasion, adorable !  

LUCINA: Ah ah ah ah ! Arrêtes tu me chatouilles, Twogrigri !

Je décidais de l'appeler ainsi, Daiki choisissait bien un nom pour son cochon volant pourquoi ne pas en faire de même ? Une chose était certaine, nous avions tous un objectif commun pour démanteler ce réseau malveillant qui se permettait de commettre d'horrible choses sur ces pauvres créatures. Direction les grottes ! Nous percevions là, un pont beaucoup trop étroit pour emmener nos nouveaux copains, mais une drôle de sensation me parcourait le long du corps, c'était comme si je pouvais connaître ce que le capitaine dirait. Laisser les chimères ici et partir s'aventurer dans ses grottes sans elles. QUe m'arrivait-il ? Cela ne devait être pas grand chose, surement la faim qui me tenaillait encore mon estomac. Ah ma plus grande surprise... en fait non. Raiki voulait restait avec les chimères à l'extérieur et attendre notre retour.

COLOR'ART: Laisse cette pauvre poule mouillette dehors, Neko-sam. On a pas besoin d'un pleurnichard ouin-ouin.

LUCINA: Oui, mais ça ne me rassure pas de le savoir tout seul. Qui c'est ce qui peut lui arriver ?

De toute façon, là où nous en étions nous ne pouvions plus faire demi-tour. Je suivais le reste du groupe me mettant à l'arrière et tentant de discuter avec ce fameux Auster. Ses techniques étaient incroyables !

LUCINA: Salut l'ami ! Je voulais te dire que tu étais super fort avec les animaux ! Et je voulais te remercier, car grâce à toi, j'ai enfin pu caresser un gros chat. D'habitude ils me fuient tous, mais celui-là pas du tout.

Je lui souriais laissant apparaître mes deux grosses canines, les yeux emplit d'admiration. C'est pas parce que je suis une vampire que je peux pas aimer les petits animaux, non mais oh ! Ca m'attriste même de devoir les tuer pour boire leur sang... Pendant que Daiki tentait se nouvelle galipette, nous nous approchions de plus en plus à ce qui ressemblait à une porte. Yan supposait qu'il valait mieux se tenir prêt à une autre potentielle attaque. Je décidais de surveiller les arrières Color'Art à la main, après tout cela pouvait venir de n'importe où supposais-je.

_________________
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] 200213121040718601
Revenir en haut Aller en bas
Auster Litz

Auster Litz
Messages : 81
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue22/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue1/80Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (1/80)
Berrys: 388.199.000 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeMar 24 Nov - 16:18


Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]



  • Une pirouette rapide en l’air de dernière minute me permit d’eviter l’assaut du cochon volant nommé dès lors Idioshishi. En reposant les pieds au sol, le combat avait pris fin. Et j’observais sans cligner des yeux, le cadavre. C’était toujours difficile de voir s’éteindre la vie, surtout lorsqu’on pouvait ressentir l’arrêt total des émotions de la personne. C’était pourtant ici plus frustrant encore de réaliser que je ne ressentais déjà quasiment rien et que ce qui aurait dû être un grand feu s’évanouissant comme par magie m’apparaissait plutôt comme un petit tapis rougeoyant de quelques braise perdre sa couleur rougeâtre et sa chaleur, rejoignant le passé et la mémoire. Alors, je pu voir fondre sur la chimère au bras manquant la dizaine de ses congénères qui s’entreprise de le dévorer avec une frénésie comme je n’en avais jamais. J’étais bloqué, j’observais, je me concentrais sur ce que je ressentais, le froid sur mon visage, mon cœur qui ralentissait, l’odeur du sang étrangement vert sur la neige, et les émotions de ces bêtes affamés. Le cannibalisme n’était pas rependue chez les animaux mais la normalité des sentiments de ces chimères dans cette action permettait de conclure que c’était une pratique normale pour eux.
    Malgré tout, j’avais une grande peine pour la bête à terre, je n’avais pas réussi à la sauver, et je n’avais pas réussi à trouver un remède à son blocage émotionnel… Était-ce seulement possible ? Peut-être ne pouvais-je libérer ces bêtes qu’en leur ôtant la vie ?

    En guise de réaction à l’arriver d’Aimée, je me contenter de tourner porter mon attention vers elle. Je ne voyais aucun inconvénient à ce qu’elle nous dise, cela dit je lui demandais quand même plus d’explication :

    - Bonjour. Vous dîtes que les chimères de deux animaux sont plus docile, qu’entendez-vous par « plus » ? Les mélanges de plus de deux sont-elles des peines perdues peut-on les amadouer aussi d’une manière particulière ? Est-il impossible de les libérer de l’emprise qu’ils subissent ?

    En même temps, j’examinais bien ce que je pouvais ressentir venant d’elle, savoir si elle était digne de confiance ou non. Ce qui me marquait était clairement la beauté de cette femme, son charisme m’avait déjà envouté. Tombais-je amoureux ? je n’irais pas jusque-là mais j’étais clairement sous son charme.

    Tout en parlant, je m’étais approché de Carla. Après tout elle m’avait clairement sauvé la vie et je la savais vexé à mon égards puisque c’est exactement ce que je sentais venant d’elle me concernant. Mais elle était d’une force extraordinaire, j’étais une fourmie face à elle et nous devions travailler en équipe. Alors, avant de prendre la route, je démarrais un petit discours :

    - Carla, merci de m’avoir sauvé. Je n’ai pas été très tendre avec vous tout à l’heure et je sais que vous m’en voulais puisque je peux le sentir. C’est une capacité que j’ai, l’empathie et je suis là pour aider ces chimères qui ne sont que des victimes des scientifiques. Dans le feu de l’action, je n’avais ni le temps d’expliquer pourquoi il fallait mieux étudier cet ours, cette frustration s’est exprimé par de la colère. Il ne faut pas le prendre mal. En guise de bonne foi, je vous donne déjà cette information sur moi, l’empathie, et je vais aussi partager ce que j’ai pu sentir de cet ours. Quasiment rien. Quelque chose, une pratique de dressage certainement a confiné ses émotions, annihiler peut-être. Les autres chimères ont pu être apaisé, pourquoi pas cet ours. C’est pour cela que je ne voulais pas qu’on attaque, je voulais trouver la faille et ramener cet ours à la raison, le calmer et le libérer de son emprise. Peut-être est-ce vain. Mais je suis bien motivé à poursuivre ma recherche, à  libérer ces bêtes plutôt que de les tués. Puis bien sur régler le compte de ce groupe de scientifique aux pratiques inhumaines. Maintenant que je suis honnête avec vous, j’aimerais que nous soyons sûr d’être sur la même longueur d’onde, et qu’on soit prompt à poursuivre un objectif commun. Et bien sûr merci encore de m’avoir sauvé la vie.

    Alors je lui tendais la main avec un petit sourire sincère, espérant qu’elle accepterait une poignée de main significative. Je restais cependant vague sur l'origine de cette empathie, un Haki? un fruit? je ne voulais pas trop en dire.

    Vint ensuite la chimère centaure qui s’approcha, c’était une façon de me remercier, cela me vint droit au cœur, me rappelant que mes actes n’était pas inutile et que j’atteignais, même partiellement, mes objectifs. Il parti après ce petit moment de gratitude puis tous ensemble, nous primes la route. De suite, je m’approchais de Yan. Lui était déçu, c’était pareil, je pouvais le sentir. Et je savais que j’irais m’excuser, que je m’étais emporté. C’était ce que je m’employais de suite à faire :

    - Yan. Je suis vraiment désolé pour tout à l’heure, mes mots ont dépassé ma pensée. J’étais en colère que rien ne se soit passé comme prévu. Avec une tête un peu gêné et me grattant l’arrière de la tête. Je suis sincère, on m’a parlé de votre niveau et si la langue de cette chimère vous a saisi, elle m’aurait eu encore plus facilement et m’aurait mis KO bien plus vite… Je suis juste un peu frustré de ne pas réussir à l’avoir sauvé… Je comprends mieux ce que vous m’avez dit tout à l’heure au village… Alors j’ajoutais à voix plus basse, de sorte à ce que seul lui et moi entendent. Ecoutez, je suis capable de ressentir et d’influencer les émotions des êtres vivants. J’ai mangé le Kanjou Kanjou no mi, j’ai pu ressentir directement ce que vivaient ces bêtes. Cette empathie m’a fait perdre mon objectivité tout à l’heure. Je pense que je réalise que je ne suis pas encore suffisamment fort pour sauver tout le monde... Bref, j’espère que tu m’excuseras et que tu m’aideras dans mes objectifs, je ne pourrais bien sûr pas libérer toutes ces chimères tout seul, elles souffrent vraiment.  

    J’avais la vague impression de me répéter. Mais c’était nécessaire, la frustration de l’impuissance et de la perte de contrôle de la situation m’avait fait réagir au-delà de mes pensées et il fallait assumer ses erreurs.

    Je ne fus pas plus inquiéter que ça à l’idée de traverser le pont, et je ne fis même pas attention aux agissements sur-expressif de mon collègue pirate. Je me contentais au milieu du pont de pensée à voix haute

    - J’espère qu’ils ne sont pas en train de déterrer des dinosaures… ou des espèces humanoïde préhistorique…

    En même temps, je réalisais que nous avions laissé dehors les chimères apprivoisées, dont Idioshishi qui aurait pu nous permettre de rejoindre le fond du gouffre dont les bruits qui nous parvenaient m’interrogeaient vraiment.

    Arrivé devant la porte, Lucina vint à mes coté, elle me remercia de lui avoir permis de devenir proche de cet animal. Avec gentillesse je lui dis :

    - Oh c’est gentil mais je n’ai pas fait grand-chose, c’est votre amour naturel pour eux qui les a sauvé. En plus, je ne suis pas si fort que ça. J’affichais de nouveau une mine gênée. Vous savez, tous les gens de ce groupe sont bien plus fort que moi. Je m’appelle Auster d’ailleurs, je ne sais pas si nous avons été présenté.

    Je regardais ensuite mes compagnons d’aventure proposer chacun des idées.  Je ne comprenais pas pourquoi tout le temps ils voulaient être violent. Il fallait agir sans prendre aucun danger et Carla en restant silencieuse était peut-être la plus sage d’entre nous.
    Je me contentais à mon tour de donner une série de possibilités qui s’offrait à nous :

    - Peut-être qu’on devrait retourner chercher Idioshishi, on pourrait descendre au fond du gouffre, ou faire deux équipe, une poursuivant derrière la porte et un autre poursuivant en bas. Et si nous savons comment descendre, je ne sais pas trop comment la passer. Je peux juste vous dire qu’il n’y a personne à vingt mètres environ derrière cette porte. Aucun être vivant en tout cas, un dispositif technologique peut-être, nous devrions être prudent…

    Mais je n’avais je crois pas compris ce que voulait dire Daiki lorsqu’il avait dit « Tenez-vous prêt ». Puisqu’à peine je terminais mon intervention que je le vis dégainer et faire subir à notre obstacle une lourde attaque au sabre. Plutôt impressionnante d’ailleurs je devais le reconnaitre.


    Si son attaque venait à nous ouvrir un passage je me contenterais de signaler :

    - Bon… affaire réglé. Reste à savoir ce qui nous attend ensuite. Voulez-vous du coup qu’on se divise en deux équipes? Je vous avoue que le fond de ce gouffre m’inquiète et il serait peut-être bien d’aller y jeter un coup d’œil à dos de sanglier volant ? Qu’en dites-vous vous ?

    Et je terminerais en regardant Carla, l’invitant à participer, l’occasion de vérifier que mon intervention précédente à son égards avait été ou non efficace. Mais je resterais aussi sur mes garde, au cas où un nouveau danger arriverait


    S’il échoue je soupirerais, pas même énervé par ce genre de comportements impulsifs auxquels je commençais à m’habituer :

    - Bon… Si on on voulait être discret c’est raté, ce bouquant aurait pu réveiller la montagne elle-même… Du coup… Est-ce qu’on retente de rentrer, s’il faut des gens ou des chimères sont déjà en train de venir vérifier ce qu’il se trame ici attiré par le bruit. Carla votre prestation de force pourrait peut-être venir à bout de cet obstacle. On peut toujours utiliser le cochon pour descendre dans ce gouffre qui m’inquiète et m’intrigue ? ou se diviser en deux équipe entre continuer derrière la porte et explorer plus bas ? En tout cas. Si nous devant défoncer cette porte, autant attendre de voir si quelqu’un s’en approche… La faire exploser dessus serait un moyen de venir à bout d’une menace potentielle


    Il s’adapterait alors à la situation, restant sur ses gardes. Si l’équipe décidait de redéfoncer la porte, il pourrait accompagner une attaque commune d’une lame d’air



_________________
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] 200119041021553109
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2330

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue0/0Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeMar 1 Déc - 18:01






Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] PNJ2Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] General2
Clara Ulrika Ton & Yan Tiers, Recruteur de la Révolution de Seas Blues, primé à 25.000.000 de berrys.


Globalement tout semblait bien se dérouler pour le petit groupe, ils venaient d’obtenir une premier victoire bien qu’amère et se dirigeaient vers leur destin. Les difficultés allaient naître dès maintenant, c’était comme si l’aura du danger venait de s’éveiller, comme si la quiétude de ce paysage enneigée allait les quitter.

Les quelques mots d’Auster avec Clara eurent un effet plutôt mitigé. Elle n’était pas dupe, elle voyait bien qu’il lui parlait uniquement pour rester en bon terme avec elle, car elle représentait un atout fiable. De plus il avait écorché son prénom, ce qui l’agaçait quelque peu.

    - Clara. Pas Carla. Je suis ici pour tuer Zifukoro, le fondateur d’Extinction. Je ne préoccupe pas des chimères aujourd’hui, en tout cas pas avant d’avoir eu cet homme. Nos intérêts convergeront vers cet unique but.


Manifestement Clara était un minimum renseignée sur l’organisation dont elle connaissait le leader. Si seulement elle avait su qu’il n’interviendrait pas à Time-End, mais bel et bien au Baratie, elle aurait pu faire quelque chose... Il était maintenant trop tard de toute et elle ignorait encore ce paramètre, comme l’ensemble de son groupe.

Pour ce qui était de Yan, il hocha positivement la tête aux propos de son collègue. Il comprenait davantage pourquoi Auster représentait une recrue de premier choix pour Locky Lock, il devait avoir une facilité déconcertante à rallier les foules, un peu comme avec les chimères.

    - Il faudrait utiliser ce pouvoir pour récupérer un maximum de chimères, elles formeront une armée de choix pour la Révolution.


Sous cette phrase Yan sonnait en quelque sorte la fin de l’idée « friendly » que se faisait le Libérateur du sauvetage de chimères. Il s’agissait clairement d’armes de guerre, alors si Auster désirait réellement grossir les rangs de la Révolution, c’était une possibilité qu’il devrait considérer durant cette mission. Si la Révolution possédait de telles armes, alors elles serviraient presque de « simili-Pacifista » version Révolution.


Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] PNJ3
Aimée, L’Enfant Sauvage.

Aimée, quant à elle, ne répondit pas immédiatement au révolutionnaire blond. Elle attendit un peu avant de prendre la parole pour que l’ensemble du groupe l’écoute.

    - Effectivement c’est plus apaisant pour les chimères de rester à l’extérieur. D’ailleurs je me nomme Aimée, pas Abbé. Quant à la docilité des chimères. Je ne peux vous l’expliquer, tout ce que je sais c’est que les chimères de deux espèces m’obéissent plus facilement. Celles de trois espèces tout dépend… C’est le fruit du hasard. Je n’ai pas encore vu de chimère dépassant trois espèces cela dit.


Etait-il possible que les scientifiques déterrent des dinosaures ? Oui, s’il y en avait. Cependant, comment pouvait-il y avoir des dinosaures là ? Malgré tout, une chose allait être utile. Le flair de Daiki pourrait ressentir quelques odeurs en contrebas. Il pourrait sentir l’odeur du métal ainsi que l’odeur d’êtres humains. C’était globalement ce qui venait d’en bas. Cela confirmait simplement que des hommes semblaient creuser dans le gouffre.  Il est vrai que sanglier volant aurait pu, sans mal, descendre au fond de ce gouffre, mais Daiki avait fait le choix de la prudence. De même le cochon aurait sans doute été en capacité d’enfoncer la porte blindée.

Néanmoins ! L’audace du jeune pirate paya, puisqu’il traversa littéralement la porte blindée avec ça technique, laissant un group trou dans celle-ci !  C’était en vérité une bonne initiative car le bruit avait ainsi été moins violent que s’ils avaient enfoncé la porte, explosé celle-ci ou autre. Heureusement que Daiki était encore un novice, avec plus de puissance, une attaque pareille, non dosée, aurait pu briser la porte dans un grand vacarme.


Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Unknown
Guy MontRoyal, renommée 28.000.000 de berrys

Tout le monde pourrait donc passer par ce trou à taille humaine. Cependant, si Auster le désirait et si Daiki le lui accordait bien sûr, Guy se proposerait.

    - Si nous avons le cochon, je peux vous accompagner.


Là où Yan préférait donc disperser les forces révolutionnaires en restant avec l’autre groupe. Clara et Aimée ne voyaient pas en quoi cela coïncidait avec leurs objectifs, elles risquaient même de perdre du temps en fait. Alors elles refusèrent poliment.

Pour ceux qui avanceraient à la suite de la porte, la surprise serait toute autre… Il était manifestement dans un vaste entrepôt souterrain où se trouvaient plusieurs cages vides. Comme si les bêtes avaient été libérées…

Le lieu était peu éclairé, pourtant plus le groupe avançait, plus les cages vides se multipliaient, en plus du fait que le dépôt paraissait immense ! En revanche, pour Daiki dès le début il pourrait prendre l’odeur du sang un peu partout dans ce lieu. Comme si des massacres y avaient eu lieu par le passé.

D’ailleurs, des armes étaient entreposées, comme des bâtons électriques pour calmer les bêtes, des fusils avec des fléchettes tranquillisantes, des fouets et bien d’autres objets.

Finalement, en utilisant son radar, Auster pourrait alors sentir plusieurs émotions émanant du fond de la pièce, là où Daiki ressentira plusieurs odeurs de bêtes.  En arrivant au bout c’est alors qu’ils assisteraient à une scène étrange.

On comptait une bonne cinquantaine de chimères.  Elles étaient toutes réunis encerclant un homme qui essayait de les fuir tant bien  que mal, pourtant les bêtes s’acharnaient sur lui, le frappant, le blessant, on aurait juré qu’elle avait un certain plaisir à le faire souffrir. C’était une vaste torture que l’homme subissait. Couverts de blessures en tout genre, il était vêtu d’une blouse de médecin en lambeaux, il pleurait face à tant de violence….

Il était difficile de discerner les chimères entre elles, il y avait une majorité de chimères de deux espèces, mais également quelques-unes de trois espèces !

Qu’allait faire le groupe ? Un peu plus loin ils verraient un grand escalier bloquer par de grands barreaux métalliques…. Sans doute celui qui communiquait avec le reste du laboratoire.

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Tisseu10
???




Ordre : Daiki - Lucina - Auster

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Clara Ulrika Ton, niveau 35
Guy MontRoyal, chasseur de primes, renommée de 28.000.000B, niveau 27
Yan Tiers, recruteur de la révolution de Seas Blues, primée à 25.000.000B, niveau 27
Aimée, niveau ??


Ours géant était en vérité niveau 30 (ours-caméléon-chauve souris) --> Mort --> Travail d'équipe de l'ensemble du groupe.

Porc-volant niveau 21 --> Obéis désormais à Daiki. ( Dompter par Daiki)
Ours-cheval niveau 18 --> Parti (Vaincu Par Auster)
Tigre à deux têtes niveau 20 --> Obéis désormais à Lucina. (Vaincu par Auster)

Les autres chimères semblent être de niveau 10 à 15 --> Parties.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Auster Litz

Auster Litz
Messages : 81
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue22/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue1/80Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (1/80)
Berrys: 388.199.000 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeMer 2 Déc - 10:30


Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]



  • L’attaque du dompteur de sanglier volant perça avec une plus grande efficacité que je ne l’espérais. D’une part, son attaque perça la porte, c’était déjà impressionnant, mais son attaque fit beaucoup moins de bruit que n’aurait-pu faire un explosion. C’était presque tout benef’. Aussi, l’entrée n’était pas gardé et l’intérieur ne fut pas aussi hostile que ce que j’attendais.

    Concernant ma remarque d’utiliser Idioshishi pour descendre au fond de la grotte, Daiki resta ferme :

    -     Vous n’utiliserez pas Idioshishi ! s’exclama-t-il en réponse à Guy qui s’était proposé de m’accompagner.

    Ce qui se tramait au fond du gouffre resterait donc un mystère, pour l’instant. Mais ce n’était pas plus mal puisque nous restions en groupe et notre travail en équipe n’était finalement pas mauvais.

    En avançant, nous découvrîmes un vaste entrepôt, des cages alors vident se multipliaient à mesure que nous avancions. J’avais l’impression de revenir dans un opposé pourtant si ressemblant de la cave de Shabaody dans laquelle se trouvait les esclaves, sauf qu’ici, l’entrepôt était immense et les cages étaient vide. Elles devaient probablement enfermer des chimères qui étaient maintenant ailleurs. Mais où ?

    Au vu de l’ambiance de champs de bataille qui régnait, en voyant des armes au sol et un certain basard, je me dis que ces chimères s’étaient décidée à gagner leurs libertés.

    C’est à ce moment-là que je pensais à ce que m’avait dit Yan, il avait raison, ces animaux pourraient devenir une arme pour la révolution. Mais jamais cela ne devait passer par la force. Ils pourraient choisir, comme l’avait fait les esclaves de Shabaody. Dans tous les cas, repartir d’ici avec le maximum de chimères était un but premier, puisqu’avant même qu’elles deviennent des armes, elles deviendraient véritablement libre…

    D’ailleurs, je m’approchais d’un baton électrique que j’accrochais à ma ceinture, s’il y avait des armes, elles pouvaient être utile. Aussi, je saisissais un fusil tranquillisant que j’accrochais dans mon dos. Je n’étais pas un spécialiste du tir mais assez proche, je pouvais toujours neutraliser de manière non létale un ou plusieurs adversaire. Bien sûr, je regardais le nombre de munition dont je disposais et si j’en voyais au sol, jen prendrais pour en mettre dans mes poches. Je proposais ensuite à Yan, qui était un tireur s’il voulait un fusil aussi. Puis aux autres s’ils voulaient aussi récupéré des armes, appuyant bien sur le fait qu’elles étaient non létale.


    Après avoir fait arrêter le groupe pour m’équiper, nous avons poursuivis notre avancé. Mon radar empathique vit rentrer dans son périmètre d’actions des êtres, puis plusieurs, de plus en plus donnant lieu sur une vision étrange. Une cinquantaine de chimère avait pris à partie un homme bien amoché, en blouse en lambeau qui pleurait d’être si violenté.

    Je ne savais pas ce qu’il avait fait pour en arriver là, mais si les bêtes agissaient comme ça c’était pas pour rien. Alors je dis à mon équipe sur un ton assez joueur, leur inventant même un petit nom :

    -     Équipe Renard des neiges ! C’est le moment de réessayer l’expérience de domptage à grande échelle…

    Remplaçant la canne que je tenais en main par le bâton électrique que j’actionnais en la mettant la place de l’autre à ma ceinture. Je me mis en position de course, avant de quitter ma position à toute vitesse, je prenais de l’élan et je savais ce que je devais faire. C’était le moment de tester un protocole opérationnel de domptage de chimère. Arrivé proche du cercle d’animaux, je sautais, haut et loin pour atterrir en grand éclat et surprise au milieux de la mini arène que l’encerclement faisait  dans laquelle était malmené le scientifique. C’est une suite rapide d’actions qui intervint lorsque je repoais les pieds au sol.

    En atterrissant au côté du scientifique, je le saisissais par le col, en le menaçant du baton électrique dont la pointe était proche de sa nuque. Déjà, en atterrissant au côté du scientifique, je le saisissais par le col, en le menaçant du baton électrique dont la pointe était proche de sa nuque. En même temps, j’alignais un combo d’émotion Kanjou kanjou no Water envers les 12 premières chimères qui étaient le plus proche de moi. Elle formait le premier cercle, celui au cœur de l’action, si elles se calmait, ce calme se transmettrait par effet de groupe à ceux qui étaient moins dans l’action et dont l’effervescence prenaient source dans l’activité des autres. Ensuite, à défaut d’être capable de dessaouler émotionnellement plus de 12 individus, j’utilisais le Kanjou Kanjou no Mojito sur l’ensemble des chimères pour que mon apparition, associé à ma position menaçante envers le scientifique qui cherche à montrer que je suis de leur côté me fasse passer pour une figure d’espoir envers les chimères.

    C’était un pari risqué que d’agir de la sorte, je me mettais au cœur du conflit avec des chimères à cran que j’essayais quand même de calmer. Mais si mes actions ne fonctionnaient pas et que les chimères souhaitaient se prendre à moi, je pourrais toujours prendre en otage le scientifique, me position ventre contre son dos, bâton à la gorge. Oseraient-elles dans cette situation se priver de leur jouer ? Mais bien sur j’espérais profondément ne pas en arriver là.



Résumé :

Rentre avec le groupe dans l’entrepôt. Observe et annalyse la situation puis va ramasser un bâton électrique et un fusil tranquillisant (vérifie les munitions et en ramasse s’il en voit). Il propose aussi à Yan d’en prendre un car c’est un bon tireur et à ses compagnons de voyage pour avoir aussi une arme non létale dans notre inventaire. Arrivé au groupe de chimère, il va tester des moyens de les dompter en masse. Il court, saute, rejoins le scientifique, le saisi par le col, le menace du baton électrique qu’il a ramassé. En même temps, pour les chimères les plus proches qui encerclent il utilise le kanjou kanjou no water en espérent que par effet de groupe, le calme des plus au cœur de l’action se répende dans le groupe entier. En même utilise le kanjou kanjou no mojito pour qu’auster devienne lros de son apparition une figure d’espoir pour les chimères (qu’il associe à son action menaçante envers le scientifique pour montrer qu’ils sont lui et eux dans le même camps).
Si les chimères veulent quand même s’en prendre à Auster, ou que le groupe de fait rien, il prendra en otage le scientifique, collant son dos sur son torse en passant le bâton électrique sous sa gorge.

Techniques utilisés:
 


EDIT: La modification de l'ordre pour ce tour a été vu dans le groupe et validé par l'animateur.
Daiki a lui-même écrit sa réplique et a validé que je le fasse donc parler dans mon post

_________________
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] 200119041021553109
Revenir en haut Aller en bas
Goat D. Daiki
L'Enfant-Démon
Goat D. Daiki
Messages : 112
Race : Humain
Équipage : Daiki's Pirates - Edward's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue25/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue4/80Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (4/80)
Berrys: 20.060.000 B

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeMer 2 Déc - 13:46






Le courroux des chimères
With


Daiki's Pirates
MP(salut)

Lugubre entrepôt
L'initiative du porteur de D paya. Ce n'était pas tous les jours qu'il résolvait une situation, encore moins sans créer un bazar énorme. Il se tourna alors pour jeter son plus grand sourire à Lucina, très fier de sa nouvelle invention dont il chercherait d'ores et déjà des angles d'amélioration. Se positionnant initialement à côté du trou qu'il avait créé, il arborait une position droite et fière, invitant le reste de l'équipe à le traverser. Beaucoup de conversations avaient lieu et Daiki, très peu à l'aise sur le sujet choisissait plutôt de rester en retrait. Mais lorsqu'il comprit que certains membres de l'équipe exprimaient leur désir de retourner chercher Idioshishi pour diviser les effectifs et envoyer un duo au fond du gouffre, il dû retenir une certaine frustration. Que fallait-il pour être pris au sérieux, sérieusement.

- Vous n'utiliserez pas Idioshishi, lança-t-il en traversant finalement la porte en premier, invitant le reste du groupe à le suivre.

De l'autre côté de la porte métallique, il arriva donc le premier dans ce qui semblait être une vaste pièce peu éclairée. Mais s'il ne voyait à l'instant pas grand chose, il ne pouvait que sentir une odeur de sang omniprésente. Elle n'était pas particulièrement forte, elle était même plus faible. Mais elle était partout. Ca ne pouvait augurer rien de bon. Se couvrant le nez un moment face à l'horreur de sa découverte olfactive, il fit quelques pas en dehors de l'ombre, laissant entrer derrière lui le reste de l'équipe.

Ses yeux cherchaient mais ne trouvèrent nulle trace de sang. La faiblesse de l'odeur et l'absence concrète de sang ne pouvait indiquer qu'une chose ; c'était une odeur ancienne qu'il sentait là, mais il fallait qu'un massacre, au moins, ait eu lieu ici pour qu'une odeur aussi forte persiste encore. Le sang était animal, aucun doute là-dessus, il devait donc s'agir de celui des chimères. Mais il était mêlé à une odeur particulièrement étrange, inconnue du pirate, à moins que ? Il observa en revanche de nombreuses cages vides dont l'alignement ne pouvait qu'indiquer que la pièce en était remplie de bout en bout. Mais si les cages étaient vides, où étaient les créatures et où étaient les scientifiques ?

Daiki fut sorti de ses songes par le son métallique des fusils et des bâtons que ramassaient le reste de l'équipe.

- Moi aussi, moi aussi ! se dépêcha-t-il de venir ramasser un fusil anesthésiant dont il passa la sangle autour d'une épaule d'un air contenté.

Il lui en fallait peu pour oublier l'horrible odeur dont il était victime, un brin de jalousie.

- Non... létal ? sembla-t-il chercher un instant dans sa mémoire ce que signifiait ce terme. - Ah ! Non-métal ! conclu-t-il en suivant le groupe qui s'enfonçait un peu plus dans l'entrepôt.

Plus ils avançaient, plus une odeur animale se fit forte. À en juger par celle-ci, les créatures devaient être nombreuses, plus nombreuses qu'elles ne l'étaient dehors.

- Sur vos gardes, prévint Daiki sans suivre lui-même son propre conseil. - Je sens beaucoup de bêtes par là-bas.

L'équipe finit par voir le bout de l'entrepôt et devinrent témoin d'une scène à l'allure aussi atroce que méritée. Une cinquantaine de chimères, entourant un scientifique à la blouse déchirée, couverte d'un sang frai qui était bien humain. Daiki s'était déjà équipé de son fusil anesthésiant avant qu'Auster ne décide à retenter son expérience. Attendez, quelle expérience ? Daiki était trop occupé à s'amuser avec Idioshishi pour suivre ce qui s'était passé pour le reste du groupe lorsqu'ils étaient dehors.

- Okai mais si ça ne marche pas, tu n'auras pas de seconde chance ! lui dit-il tandis que le blond sautait au milieu de la mêlée. - Il nous a pas appelé "Equipe Renard des neiges", si ? se tourna le balafré pour s'en assurer auprès du reste du groupe.

Dans le cas où les initiatives d'Auster Litz se révèleraient inefficaces et qu'il se retrouvait entouré de chimères cherchant à l'attaquer, le pirate n'hésiterait pas deux secondes. Se ruant vers les chimères, il sauterait d'un bond devant Auster et le scientifique et, empoignant le fusil tel un sabre, prendrait une profonde respiration avant de donner un puissant coup de crosse circulaire qui frapperait plusieurs créatures à la fois avant d'enchaîner sur de multiples coups dans le vent qui devraient créer plusieurs lames d'air s'il était capable d'en créer en utilisant la crosse d'un fusil comme sabre.

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Tf2j

Toutefois si l'initiative d'Auster Litz s'avérait efficace, il resterait en retrait, attendant de voir comment se déroulerait la suite, mais prêt à agir.



© Halloween







Résumé:
 

_________________

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Frlg

Couleurs des dialogues : Daiki : #009900 Raiki : #ff6600 Daiki & Raiki : #669900
Revenir en haut Aller en bas
Lucina Delalande

Lucina Delalande
Messages : 134
Race : Je fais partie de la famille des vampires.
Équipage : Equipage de Daiki !

Feuille de personnage
Niveau:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue28/75Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Left_bar_bleue20/120Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty_bar_bleue  (20/120)
Berrys: 1.570.000

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitimeAujourd'hui à 13:15

Le courroux des chimères



[Groupe 2 - Mini event]

L'homme qui pouvait parler aux animaux se nommait donc Auster ! Je me devais de suivre son exemple pacifiste pour tenter de l'aider à sauver le plus de chimères possible. En attendant, mon Capitaine défonçait la porte de ce fameux laboratoire. Trop fier de lui, il me lançait son plus grand sourire qui lui donnait un air niais. En guise de réponse, je souriais timidement en le levant le pouce en l'air pour lui signifiait qu'il gérait. Une partie des membres voulaient utiliser le cochon des mers... Heu... le cochon-volant dompté par Daiki. Celui refusait catégoriquement, ce qui était normal. Il y avait déjà suffisamment de sang versé dans la précédente baston. En parlant de sang, l'odeur venait me chatouiller les narines et comme mon Capitaine je me bouchais le nez en mettant ma main recouvrant une partie de mon visage. Cette senteur ne devait pas être fraîche et probablement ancienne. Ce qui me rendait triste de savoir que beaucoup de massacre et d'expérience ont eu lieu ici. La troupe s'arrêtait pour s'équiper de fusil tranquillisant et de bâton lumineux ? Qu'est-ce que cela pouvait être ? Auster proposait à la troupe de s'équiper eux aussi.  

LUCINA: Je refuses. Je ne veux pas blesser ces pauvres animaux qui n'ont rien demander à personne...

Dans l'histoire, ces pauvres créatures n'étaient que les victimes de l'absurdité de ces scientifiques assoiffés de connaissances. En regardant autour de moi, je pouvais constater comme tout le monde que toutes les cages étaient grandes ouvertes. Aucun animal pour le moment jusqu'à ce que Daiki nous mettait en garde que nous approchions des chimères.

LUCINA: Compris, Capitaine !

Lui répondais-je en me mettant sur mes gardes pour contrer toutes attaques provenant de n'importe quel côté malgré mon œil en moins.
La boule au ventre de savoir ce que nous allions découvrir, je retenais un cri horrifié de la scène. Cet homme habillé de blanc se faisait massacrer par un immense groupe de chimère. Ni une, ni deux Auster se précipitait menaçant l'homme sous les yeux de toutes ces créatures. Je me demandais pourquoi il agissait d'une telle manière et comprenais assez vite par la suite son intention. Il voulait probablement montrer à ces pauvres bêtes qu'il était de leur côté et non de ces hommes aux crimes qui ne resteraient pas impunie indéfiniment ! La preuve était sous nos yeux de tous ces animaux qui cherchaient à gagner leur liberté en tuant ceux qui les faisaient souffrir intentionnellement. Non loin de là se trouvait un escalier dont le chemin était bloqué. Que pouvait bien cacher les salles en dessous ? Y avait-il d'autres scientifiques qui se réfugiaient pour échapper à la sentence donner par leurs propre créations ? Nous le saurons après avoir calmer toutes les chimères de la salle, s'il cela était possible.

LUCINA: Là-bas, cet escalier. Il faudrait y faire une inspection après avoir calmer ces pauvres animaux.

COLOR'ART: C'est une bien drôle d'histoire tout de même. Je t'avouerais Neko-sama que cette partie de labo m'intrigue autant que toi.

Je hochais la tête pour acquiescer les propos de Dame Eleona, pointant l'endroit en question du doigt et employant une intonation des plus calme et intriguée.
Si le plan d'Auster fonctionnerait, je me dirigeais pacifiquement vers les espèces qui possèdent deux gênes animal dans le but de les apaiser par amour et non par la violence. Je me souvenais des paroles d'Aimée qui précisait que les duo étaient plus docile que les trio. Ensuite, je me dirigeais vers le point qui m'intriguait pour inspecter les environs, mais là encore une fois, il faudra détruire l'obstacle des barreaux qui bouchent l'entrée.

En revanche, si la situation s'aggravait, je n'hésiterais pas à foncer pour défendre mes camarades en ayant toujours la volonté de ne pas blesser les victimes probablement souffrantes et colériques. Et d'apaiser par la force ou l'amour ces animaux comme nous l'avions fait avec Idioshishi et Twogrigri !

Qu'allait-il se passer ? Le plan de notre nouvel ami fonctionnerait-il ou bien était-ce la catastrophe qui pointerait son bout du nez ?


Résumé:
Nous venons de pénétrer dans le laboratoire. Une partie de l'équipage prenait les armes pour neutraliser les chimères. Je refuse d'en prendre étant pacifiste et n'aimant pas la violence.

_________________
Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] 200213121040718601
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Empty
MessageSujet: Re: Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]   Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Le courroux des chimères [Groupe 2 - Mini event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Time End-