Partagez
 

 Au Cœur de la Tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 418

Feuille de personnage
Niveau:
Au Cœur de la Tempête Left_bar_bleue0/0Au Cœur de la Tempête Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Au Cœur de la Tempête Left_bar_bleue0/0Au Cœur de la Tempête Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Au Cœur de la Tempête Empty
MessageSujet: Au Cœur de la Tempête   Au Cœur de la Tempête Icon_minitimeSam 26 Sep 2020 - 19:32





Ridgisland était une île entièrement rocheuse dont les côtes étaient couvertes de récifs et dont la taille se situait à mi-chemin entre moyenne et grande puisque l'on pouvait en faire le tour en deux jours de marche en contournant ses montagnes pour rester aux bords. Atteindre l’île se trouvant au cœur de ce sinueux entremêlement de pierres pointues qui jaillissaient des flots pour transpercer les coques était toute une épreuve. Se situant hors des champs magnétiques des logs poses, Ridgisland se trouvait cependant entre deux de ces îles majeures du Nouveau Monde. Au centre de courants marins, les courants étaient si puissants que ceux qui essayaient de faire le trajet en ligne droite en suivant leur trilog pose dérivaient jusqu’ici et voyaient leur vaisseau s’écraser contre l’un des multiples récifs rocheux qui parcouraient le pourtour de l’île. S’ils avaient de la chance, ils étaient suffisamment près de Ridgisland pour l’atteindre à la nage, mais les formations de pierres s’étendaient très loin sous la surface de la mer et la distance étaient souvent trop grande pour être franchie. Dans les villages qui entouraient cette contrée constamment couverte par les orages, il était assez habituel de récupérer les cadavres que rejetait la mer et de s’en servir. En dehors de tout cela, Ridgisland n’avait rien de spécial et n’attirait donc pas vraiment les foules à y vivre. Les empereurs ne s’y intéressaient pas davantage, néanmoins c’était toujours une île de plus à rajouter à un empire. C’est pour cela qu’Hadès Tenryon l’avait prise sous son égide il y a bien des années de cela. De plus, il aimait l’endroit car il n’était pas compliqué de défendre cette position vu toutes les difficultés qu’il y avait à atteindre les terres intérieures.


L'Empereur Pirate Hadès Tenryon, "L'Implacable"

Le yonkou était de sortie. Suite aux différentes batailles récentes, surtout celle aux pieds Redline face à l’Alliance des Chasseurs de Primes puis face à l’empereur pirate Eko Taka, le Tenyon faisait le tour de ses installations pour s’assurer que malgré tout ses troupes avaient les moyens de se défendre face à une attaque éclair. Le calme régnait un peu partout dans le monde, comme si tout le monde se préparait à reprendre les hostilités plus tard, mais ce n'était pas le moment de se relâcher car les conflits pouvaient repartir à n'importe quel moment. La pluie tombait sur son manteau noir qui trônait fièrement sur ses épaules de meilleur pugiliste du monde. Une chemise blanche se trouvait sous une veste cardigan blanche à pois noirs très élégante. Le tout était terminé par un pantalon sombre qui rentrait dans ses bottes de la même couleur. C’était l’une de ses tenues de visite diplomatique qu’il avait mise pour rencontrer le capitaine qui dirigeait la défense de l’île. L’eau ruisselait le long de ses vêtements quand l’Implacable leva la tête pour admirer la fureur de la foudre qui se déchaînait dans ce ciel matinal. Il était impossible de le constater d’ici, mais l’aube dans le lointain annonçait le début d’une nouvelle journée. Néanmoins, l’empereur ne se doutait pas des surprises qui l’attendaient aujourd'hui. Reprenant sa marche, il sauta depuis le sommet de la falaise qu'il était en train de remonter afin d'atterrir en contrebas. Pour un être humain normal, cette chute serait synonyme de mort, mais pour quelqu'un de son niveau cela ne faisait rien du tout. Sous le choc, la pierre sous ses pieds vola en éclat. Celui qui régnait sur ces terres se redressa alors pour observer le paysage de cette vallée.


Décidément, rien n'était accueillant dans ce pays. Une légende des temps anciens de Ridgisland disait que l'île elle même était un démon qui avait été scellé par les dieux pour le retenir sous la forme d'une étendue de pierre. Il se préparait à effectuer un bon dans l'optique d'avancer vers le nord, afin de pouvoir achever son inspection par le village qui se situait un peu plus loin, quand il se stoppa sur place. Une silhouette se dessinait sur sa route et une voix reconnaissable atteint ses oreilles. L'expression du Tenryon se fit plus sèche et sévère.




L'Empereur Pirate Liga D. Tengen, "L'Homme le Plus Fort du Monde"

-On dirait que la rumeur était vraie. Tu as bel et bien rajeuni, Hadès.

Il se tenait là, à la lisière de leurs empires. Portant son armure habituelle ainsi que sa lance de guerre en granit marin, le célèbre Tengen se présentait avec sa désinvolture habituelle. Il avait bravé les frontières de son ennemi afin de venir à sa rencontre pour vérifier ce qu'il se racontait ces derniers temps à travers tout le Nouveau Monde.

-Retourne d'où tu viens. Je ne sais pas ce que tu es venu faire ici, mais je n'hésiterais pas à te tuer si tu ne retournes pas bien gentiment chez toi.

-Olala ! Du calme !
sourit le Liga en terminant la bouteille de rhum qu'il avait dans une de ses mains. Je ne suis pas venu ici pour me faire rembarrer. J'étais simplement curieux de voir si tu avais bel et bien retrouvé l'âge de ton apogée.

L'homme à la lance rejoignit son interlocuteur en un seul saut. Le yonkou toujours prompt à s'amuser et qui n'en faisait qu'à sa tête se montrait plus sérieux qu'à l'accoutumé et cela intriguait le Tenryon qui demeurait attentif aux moindres détails tout en répondant.

-Si tu n'es pas déjà parti, est-ce que c'est parce que tu veux savoir comment j'ai fait ? Tu dois pourtant te douter que je n'ai pas l'intention de le dévoiler. Je te le répète une dernière fois, retourne t'amuser chez toi si tu ne veux pas que je t'arrache la tête.

-Tu as raison, ma curiosité ne me poussait pas simplement à vérifier que tu sois revenu à ton plein potentiel... Ce que je voulais vraiment c'était que l'on s'affronte pour que je puisse voir à quel point tu es plus fort !


Par cette phrase, il passa du sourire niais à un rire tonitruant qu'il ne sortait que quand il était excité.

-Si c'est ce que tu veux !



_________________
Au Cœur de la Tempête 274333EssaiSignaPirate
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 418

Feuille de personnage
Niveau:
Au Cœur de la Tempête Left_bar_bleue0/0Au Cœur de la Tempête Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Au Cœur de la Tempête Left_bar_bleue0/0Au Cœur de la Tempête Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Au Cœur de la Tempête Empty
MessageSujet: Re: Au Cœur de la Tempête   Au Cœur de la Tempête Icon_minitimeSam 26 Sep 2020 - 19:32







Les Yonkou Hadès Tenryon, "L'Implacable", et Liga D. Tengen, "l'Homme le Plus Fort du Monde"


Il y eut un unique instant de silence, comme si le temps se recroquevillait sur lui-même tout en se figeant. Tout demeura immobile durant ce laps de temps des plus infimes. Puis naquit la destruction. Le poing de Hadès fendit l'air et vint rencontrer la lance qu'abattait son adversaire. L'impact fut tonitruant. L'onde de choc se répandit dans l'air comme la terre. Des éboulements s'enclenchèrent aux quatre coins de la vallée pendant que l'eau se retrouvait projetée contre les falaises. Le vent généré arracha des rochers entiers pendant que le ciel se fendait en deux. La roche se fissura sous les pieds des deux adversaires qui reculèrent en un saut chacun de leur côté. D’une main, l’Implacable déboutonna sa chemise pendant que de l’autre il faisait tomber son cardigan au sol afin d’être le plus à l’aise possible. L’homme le plus fort du monde, le sourire aux lèvres, attendit quelques instants que son adversaire puisse se débarrasser du superflu, mais enchaîna directement après. Le pugiliste esquiva la lance grâce à la maîtrise parfaite de son corps qu’il avait obtenu grâce aux années de pratique de combats au corps à corps. De retour à son apogée, le plus ancien des yonkou en poste pouvait laisser son potentiel exploser de nouveau tout en ayant l’expérience de l’âge pour surpasser celui qu’il était jadis. Son poing vint s’enfoncer dans le visage du porteur du D qui laissa son corps s’avachir et être porté entièrement par la zone de contact afin de pivoter autour de la main de son antagoniste et se retrouver au-dessus de lui. Il abattit sa lame que le blond détourna en déployant in extremis sa jambe. Commença alors une danse qui dura de nombreuses secondes où les deux opposants se rendaient coups sur coups. À chaque fois que la lance de Tengen et les membres d’Hadès se rencontraient, l’air était propulsé dans toutes les directions et tout l’environnement subissait des ondes de choc.

Alors que des pans entiers de roches se retournaient et que les falaises s’écroulaient sur elle-même, les deux empereurs se donnaient pleinement à ce qui demeurait en fin de compte un échauffement. Plus les secondes défilaient, plus leur rapidité d’exécution grandissait, tant et si bien que bientôt tout usage du haki de l’observation deviendrait purement obsolète. En effet, les mouvements étaient si vifs et les deux guerriers si véloces que le fluide perceptif ne permettait pas d’obtenir des informations suffisamment tôt pour que les combattants puissent adapter leurs mouvements en considérant ces donnés nouvelles. À moins que… En effet, si sur le papier c’était le Liga qui était supérieur à son adversaire, la maîtrise parfaite de son corps à corps permettait au Tenryon de s’adapter même au dernier moment et à une telle vitesse qu'il pouvait finir sa trajectoire sur son ennemi. Être ainsi porté en difficulté amusa sincèrement l’être qui jadis avait pour rival Arias et Alucard pour le titre d’homme le plus fort du monde avant qu’ils ne disparaissent pour la plus grande tristesse du pirate. « Enfin » se disait-il. Cela faisait si longtemps qu’il espérait retrouver ce genre de sensation. Pendant un instant, alors que de plus en plus d’attaque de l’Implacable l’atteignait, il se demanda s’il ne devrait pas songer à défier plus souvent en escarmouche les autres yonkou afin de trouver un peu de challenge, les entrainements avec son second ne le satisfaisant plus après tant de temps sans véritable défi. Finalement, celui que l’on surnommait aussi le Calculateur décida de se soustraire à cette danse dans laquelle il était malmené. Après tout, le combat rapproché était bien la spécialité d’Hadès qui était généralement considéré comme ayant le meilleur corps à corps au monde.

Combien de temps s’était écoulé depuis le début de cette confrontation ? À peine quelques minutes et le terrain était déjà sans dessus dessous alors qu’ils n’avaient même pas sorties d’atouts particuliers. Le plus insouciant des empereurs prit quelques respirations. Ses muscles se gonflèrent alors que ses veines doublaient, voir triplaient, de volume. S’élançant à nouveau vers le Tenryon, Tengen frappa son adversaire avec sa lance indestructible comme s’il s’agissait d’une batte de baseball, mettant dans ce geste une puissance absolument monumentale. De son côté, l’Implacable avait profité de ces instants de répit pour laisser son fluide de l’armement s’installer un peu partout dans son corps dans l’optique de l’utiliser sous peu. Ainsi, il croisa les bras, qu’il couvrit de haki de l’armement, pour former un X et se protégea de l’impact. Cependant, le porteur du D était bel et bien l’homme le plus fort du monde et cela ne suffit pas arrêter l’attaque. Hadès se retrouva propulsé à une vitesse ahurissante jusque dans la roche de la montagne qu’il traversa, la perçant de part en part comme si de rien n’était en laissant derrière son passage un tunnel d’où partirent d’innombrables fissures. Déployant la puissance physique de ses jambes, le Calculateur rejoignit en un seul saut sa cible qui eut le temps de tournoyer sur lui-même afin d’abattre verticalement sa jambe qui fut bloquée par la lance de granit marin. La puissance du choc balaya les environs, arrachant une nouvelle fois des morceaux entiers du sol qui furent propulsés à travers toutes l’île. Profitant d’être au contact, celui qu’on surnommait encore il y a peu le Vieux ou même l’Expérimenté esquiva la riposte de son antagoniste et attrapa le crâne de ce dernier pour l’entraîner jusqu’au sol et l’encastrer dedans.

Les failles s’ouvrirent sur environ trois cent mètres de rayons avant que le Liga ne réplique en donnant un coup de pied dans les côtes de son adversaire qui fut ainsi propulsé jusqu’à la paroi la plus proche qui ne tarda pas à s’effondrer après cette rencontre. Quelques secondes de silence s’installèrent, laissant l’écho du décor qui s’écrouler planer sur la scène, tandis que les deux hommes émergèrent chacun de leur position pour se remettre correctement sur leurs deux jambes avant d’enchaîner à nouveau. Cette fois-ci, ils avancèrent l’un vers l’autre en même temps. L’attaque de Tengen fut esquivée par l’Implacable, grâce à sa maîtrise parfaite de son propre corps, qui lui parvint à porter son assaut jusqu’à son terme dans le visage du porteur du D. Ce dernier vola sur plusieurs dizaines de mètres, passant finalement au-dessus de la mer jusqu’à finir par percuter un navire d’habitants de l’île qui voguait à deux cents mètres du bord. L’impact en pleine coque fit exploser le bois et fit chavirer en même temps le bateau qui fit un tonneau en perdant la majorité de ses composants avant de sombrer rapidement sous la surface. De son côté, le yonkou commença à faire des ricochets sur l’eau à cause de cette rencontre malencontreuse qui laissait des habitants en proie au tourment des flots et des récifs tranchants. Observant toujours Ridgisland, l’homme le plus fort du monde vit bientôt une véritable météorite se diriger vers lui à toute vitesse. Plaçant sa lance couverte de haki sur la trajectoire, il accueillit sans broncher le poing du Tenryon également blindé au fluide. Le choc fut une nouvelle fois démentiel. Les nuages se fendirent à nouveau tandis que la mer s’écarta pour former un cratère d’eau d’environ cent mètres de rayons autour d’eux. Le haki des rois remplit également l’espace, des arcs électriques noirs naissant de l’impact pour matérialiser cette confrontation de volontés impériales.




Un sourire s’inscrivit finalement sur le visage d’Hadès qui replia ses deux jambes sur l’arme de son antagoniste pour prendre appui et effectuer un saut vers les hauteurs et qui avait pour objectif d’envoyer balader l’homme le plus fort du monde dans la mer. Néanmoins, ce dernier planta sa lance dans l’océan pour freiner le mouvement tandis que de l’autre main il attrapa le grappin à sa ceinture qu’il envoya vers le Tenryon qui se retrouva alors ceinturé. Tirant vers lui son ennemi, Tengen se tracta jusqu’à ce dernier et lui infligea un terrible lariat pendant qu’en dessous d’eux les flots s’effondraient sur eux même pour boucher le cratère formé quelques secondes plus tôt. L’attaque portée propulsa l’Implacable droit vers l’île et, par la même occasion, l’autre yonkou également étant donné qu’ils étaient reliés par une corde. Réagissant durant le vol, le plus grand des pugilistes attrapa le lien qui l’unissait à son rival et l’arracha avec simplement sa force physique. Les deux hommes pivotèrent en l’air pour finalement atterrir sur une falaise, leurs corps à l’horizontal. Les rochers tombaient vers l’océan, les faisant s’affronter dans une véritable pluie de pierres. Sautant de minéral en minéral, les deux ennemis se frappèrent à plusieurs reprises, faisant davantage trembler la structure environnante qui ne semblait pas cesser de se détériorer. L’arme en granit marin vint finalement perforer la chair d’Hadès qui fut alors envoyé vers des rochers qu’il traversa pour finalement se retrouver à plusieurs mètres au-dessus du sommet de la falaise. Il fut rejoint sans plus attendre par le porteur du D qui fut contraint de parer un coup de pied vindicatif. Les deux antagonistes se retrouvèrent ainsi à nouveau sur la terre ferme et entrèrent dans une nouvelle danse où ils esquivaient chacun toutes les attaques de l’autre sans qu’aucun coup n’atteigne jamais sa cible.

Finalement, tandis que l’homme le plus fort du monde abattait de haut en bas sa lance, son rival déploya son haki des rois de manière brutale et succincte pour déstabiliser pendant un quart de seconde le Liga. Les deux paumes du pugiliste se refermèrent alors sur l’arme qui se retrouva donc bloquée. « Le Vieux » qui avait rajeuni en profita donc pour tirer vers lui son adversaire et enfonça son coude en plein dans la gorge de Tengen, en plein au niveau de la pomme d’Adam. Le Calculateur déglutit tandis que l’autre empereur pirate, lâchant définitivement la lance, joignit les doigts de son autre main couverte de fluide offensif afin de la transformer en une véritable lame qu’il vint enfoncer directement dans le ventre de celui considéré comme étant le plus puissant des yonkou qui lui avait établi sa propre défense de haki pour contrer la seconde attaque. Le choc fut terrible tandis que l’air autour du membre de l’Implacable devenait une véritable lame d’air soumis à une haute pression. Finalement, le pugiliste lâcha la confrontation pour tourner sur lui-même très rapidement afin de frapper avec cette main tranchante l’arrière du crâne du porteur du D. Esquivant le mouvement, il envoya son pied dans l’abdomen de l’expert en corps à corps avant de faire tournoyer sa lance couverte de fluide tout en tournant autour de son adversaire avec un petit. Il envoya la pointe de son arme droite vers son antagoniste qui se retrouva bientôt avec le dos lacéré par ce qui s’était transformé en une scie circulaire géante déchiqueteuse de chaire. Si Hadès, lâcha un grognement de douleur, une telle blessure n’était pas si grave pour un combattant de si haut niveau. Ils étaient d’une endurance exceptionnelle et un affrontement entre eux, pour avoir un véritable vainqueur, s’étendrait certainement sur au moins une semaine entière. Ils pouvaient tout à fait supporter des centaines de blessures, certaines pouvant être fatale pour des êtres n’ayant pas leur constitution ahurissante.



_________________
Au Cœur de la Tempête 274333EssaiSignaPirate
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 418

Feuille de personnage
Niveau:
Au Cœur de la Tempête Left_bar_bleue0/0Au Cœur de la Tempête Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Au Cœur de la Tempête Left_bar_bleue0/0Au Cœur de la Tempête Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Au Cœur de la Tempête Empty
MessageSujet: Re: Au Cœur de la Tempête   Au Cœur de la Tempête Icon_minitimeSam 26 Sep 2020 - 19:33







Les Yonkou Hadès Tenryon, "L'Implacable", et Liga D. Tengen, "l'Homme le Plus Fort du Monde"

Finalement, Hadès partit dans un rire tonitruant qui surprit même son adversaire qui s’amusait beaucoup de cette rencontre.

-Cela faisait si longtemps que je ne m’étais pas senti aussi bien. Même en ayant retrouvé mon corps de l’époque je ne savais plus l’exploiter à sa pleine puissance. Je dois te remercier, le timbré ! Cet affrontement me permet de retrouver toutes les sensations que je n’avais plus retrouvé depuis cette époque.

Un sourire en coin apparut sur les lèvres de son interlocuteur.

-À vrai dire, c’est un peu pareil pour moi. Je n’ai plus eu l’occasion de me donner autant depuis ma confrontation contre Arias et Alucard.

-On n’est pas là pour discuter de toute manière. Si tu ne dégages pas par toi-même, c’est moi qui vais te bouter hors de mes terres.

-Essaye un peu pour voir, l’ancêtre !


L’instant qui suivit, les deux rivaux reprenaient déjà l’affrontement. Le Tenryon donna un coup de poing qui fut esquivé promptement. Néanmoins, l’attaque généra une vague d’air sous pression qui déferla en ligne droite pour pulvériser ce qui se trouvait sur sa route jusqu’à éclater contre une structure rocheuse dont il ne resta plus qu’un cratère quelques instants plus tard. Le Liga fendit l’air d’un geste de son arme, mais son ennemi s’abaissa pour éviter l’attaque. La lame d’air qui s’en suivit se dirigea vers l’un des sommets environnants qui se retrouva tout simplement scalpé. Un morceau haut de deux cents mètres se mit à dégringoler le long du versant pour finalement s’écraser au milieu d’une rivière qui se retrouva donc bouchée. D’un coup de pied à l’arrière du genou, l’homme le plus fort du monde fit fléchir la jambe de l’Implacable et lui donna un coup de genou en pleine mâchoire, le tout se déroulant malgré les usages de haki de l’armement. Finalement, le Calculateur planta l’extrémité de sa lance dans l’autre yonkou et courut à grande vitesse tout en mettant de la pression sur son arme afin d’user de son ennemi pour creuser une tranchée dans le sol dans lequel « l’Expérimenté » était encastré. Renouvelant son geste de batte de baseball, le porteur du D envoya le pugiliste droit dans le pied de la montagne scalpé. S’enfoncer à l’intérieur en creusant un tunnel, l’empereur planta ses doigts de chaque côté de la paroi qu’il laissait derrière lui pour freiner et s’arrêta ainsi à mi-chemin de la traversé complète. Tengen bondit alors et pénétra le passage pour rejoindre son antagoniste qui de son côté frappa à grand coup de haki de l’armement contre le plafond. Le mont trembla alors et tout le versant s’effondra sur lui-même. Des tonnes de roches vinrent frapper l’homme le plus fort du monde qui se retrouva donc enseveli pendant qu’Hadès lui demeurait plongé dans le noir au milieu d’une cavité de quelques mètres de long qui était bouchée par une quantité astronomique de gravats.

Avant que le porteur du D ne parvienne à se libérer, le Tenryon fit craquer ses doigts et laissa son sang affluer dans sa main après avoir vérifié la position de son adversaire via le haki de l’observation. C’est ainsi que ses muscles doublèrent, comme Tengen avait pu le faire précédemment quand il passa aux choses sérieuses. Déployant son fluide offensif pour encore plus de résultat, l’Implacable frappa le vide devant dans un geste si rapide qu’il serait invisible à l’œil nu, son bras semblant littéralement se téléporter. Le mouvement d’air qui en suivit fut cataclysmique, comme si tout l’air de la cavité explosait en un seul instant. La majorité des gravats fut alors propulsée par cette puissance inimaginable, le yonkou piégé au milieu avec. Les rochers percutèrent la montagne se trouvant de l’autre côté et s’enfoncèrent dans la paroi sur plusieurs mètres, criblant petit à petit ce versant de nombreux trous dont l’un comprenait le plus puissant des humains. Ce dernier réagit instantanément quand il vit une véritable fusée se diriger vers lui. Parant le coup de pied avec sa lance, le Liga effectua un mouvement de poignet pour planter son arme dans le sol l’instant d’après alors qu’il était à son tour en train de traverser une montagne à cause de la férocité de l’impact qui venait d’avoir lieu. Inspirant, il leva son arme droite en direction du ciel et l’abattit vers l’avant. Le mont se retrouva ainsi éventré de l’intérieur, une brèche verticale s’étendant du sommet à son pied s’ouvrant en un instant pour finalement. L’attaque atteignit le corps du « Vieux » qui n’eut pas le temps de couvrir son torse de haki, laissant ainsi sa chair s’ouvrir le long de sa musculature. Le sang dégoulina pendant que derrière l’empereur, la montagne décapitée plus tôt et dont une partie s’était effondrée se voyait être achevée par ce qu’il restait de l’attaque de Tengen.




Le pugiliste entra dans la faille dans le pic éventré, mais l’homme le plus fort du monde s’y attendait. Plongeant une main dans une paroi et son arme dans l’autre, l’empereur referma littéralement la brèche sur son antagoniste qui frappa de chaque côté afin de pulvériser la roche et éviter de se retrouver écrasé. Dans le même temps, le porteur du D donna un coup d’estoc qui traversa le minéral pour ouvrir la voie jusqu’à son opposant. Quelques secondes plus tard, les deux yonkous se retrouvèrent de nouveaux proches. La pointe du Calculateur perça l’épiderme du pugiliste avec l’intention de faire de ce dernier une brochette, néanmoins il profita de cette ouverture pour rassembler ses forces dans son poing et abattre ce dernier avec une violence inouïe en plein dans le visage de l’homme le plus fort du monde. Le sang jaillit de la bouche de Tengen qui fut projeté directement dans le sol en contrebas où l’impact souleva la poussière sur un kilomètre à la ronde tandis que le support de la montagne se voyait fragilisé. Le Liga sentait encore un fourmillement dans sa joue endolorie par l’attaque du plus grand combattant au corps à corps qui existe lorsqu’il parvint à s’extraire de justesse à une seconde attaque en roulant plusieurs mètres sur le côté. Ayant raté sa proie, le poing de l’Implacable recouvert d’une épaisse plaque sombre de fluide s’enfonça dans la pierre comme dans du beurre et la roche se mit à fourmiller de fissure qui s’étendirent à une vitesse ahurissante à tout l’environnement dans une sphère de cinq cent mètres. L’instant qui suivit, toute la matière située dans ce volume fut réduite à l’état de gravats ne dépassant que rarement le centimètre. Privé de la majorité de son support, ce second mont, beaucoup trop fragilisé, s’écroula sur lui-même à l’inverse de son homologue qui avait perdu le peu qui lui restait en étant tranché en deux.

S’engagea alors une nouvelle danse, mais cette fois-ci à distance. Frappant et tranchant l’espace devant eux, les deux guerriers s’envoyaient des projectiles qu’ils esquivaient simultanément. Ces derniers finissaient donc dans le décor. Il semblait assez difficile d’anéantir encore davantage l’environnement, et pourtant cela put être réalisé. Les projectiles ne venaient pas seulement saccager ce qui l’était déjà. Une lame d’air traversa une vallée entière pour finalement atteindre l’un des villages, coupant de nombreuses maisons aux passages qui tenaient déjà difficilement avec tous les tremblements et les éboulements. De son côté, le Tenryon généra une vague d’air monstrueuse qui s’écrasa sur un des récifs entourant Ridgisland, faisant voler cet obstacle en éclat. Un nouveau passage venait d’être créé, mais les morceaux tranchants qui traversaient les airs vinrent trancher la chaire des marins du navire qui avait été détruit un peu plus tôt, l’un d’eux ayant même subi de plein fouet l’impact du projectile et ayant été broyé sur place. Le pire, c’était que les deux combattants n’avaient pas fait attention au fait qu’ils étaient en train de nuire à l’existence des personnes qui se trouvaient sur l’île. Ils étaient tellement plongés dans leur affrontement que le reste n’existait plus dans leur esprit. Il n’y avait que leur adversaire, celui qu’ils devaient vaincre. Les deux fluides royaux s’entrechoquèrent et s’étendirent en vagues inébranlables sur toute la surface de l’île, faisant plonger dans l’inconscient un bon nombre d’habitants et même la plupart des soldats d’Hadès qui se trouvaient en faction sur place. Pour toutes ces personnes, c’était de toute manière la fin du monde qui était en train de leur tomber dessus tant c’était démentielle.




Le monde tombait en morceaux. Les cieux orageux n’étaient plus que des amas de nuages faisant chuter la foudre sur les alentours. Les montagnes tombaient en lambeaux. Les flots fuyaient face à la puissance dégagée par chaque rencontre entre les deux corps. Combien de temps s’était déroulé depuis le début ? Une heure ? Deux ? Trois ? Pourtant ils allaient franchir à nouveau cap. Tout deux en position, ils échangèrent un regard qui voulaient tout dire. Ils allaient passer à la vitesse supérieure.

-Je me demande si je peux briser ton arme, lança Hadès.

-Ne te surestime pas, rétorqua Tengen.

Le poing couvert de haki de l’armement du pugiliste se mit à luire faiblement, avant de prendre tout à coût une teinte rougeâtre qui courrait du bout de ses doigts à la naissance de son coude. Quand cette technique de fluide offensif avancé était libérée, le Tenryon pouvait libérer assez de puissance pour détruire entièrement une île. L’homme le plus fort du monde allait devoir aussi être contraint d’user de son propre haki avancé. Dans un hurlement surpassant le tonnerre, la lance et le poing se percutèrent.

Ce n’est pas seulement le ciel qui se fendit en deux. Une faille naquit, quittant le centre de l’île pour couper cette dernière en deux dans le sens de la longueur, et se poursuivit même au-delà dans l’océan. L’impact était si colossal que le sol vola en miette, laissant les deux adversaires avec leur opposition comme seul appui au milieu des airs dans un flash de haki pourpre qui tenait plus de la déflagration gargantuesque. Les sommets des montagnes furent arrachés pour tomber dans la mer. L’océan se recula de plusieurs dizaines de mètres des côtes de Ridgisland dévoilant à l’œil nu les récifs et générant des vagues monstrueuses dans l’autre sens. Les villages furent balayés par des vagues de bourrasques issues de l’explosion apocalyptique des haki avancés. Là où quelques heures plus tôt se trouvait une chaîne de montagne, il ne restait bientôt plus qu’une plaine morne, balayée constamment par des rafales qui creusaient continuellement le sol, et dont le centre était un immense cratère d’où naissait la destruction.


Au Cœur de la Tempête Unknow24Au Cœur de la Tempête 21787710
Vermeil « l’Osseux », Flora « la Sorcière Blanche »

-STABILISEZ LE NAVIRE ! hurlait le lieutenant de Tengen, essayant de se faire entendre malgré le bruit assourdissant de l’annihilation absolu, affolé sur le bateau qui avait conduit le yonkou jusqu’ici. ILS SONT EN TRAIN DE DÉCLENCHER UN SÉISME DANS LES PROFONDEURS ! QUE TOUT LE MONDE S’ACCROCHE POUR NE PAS ÊTRE EMPORTÉ PAR LE SOUFFLE !

Plusieurs mousses se faisaient embarquer par la puissance des bourrasques, le vaisseau lui-même se soulevant progressivement pour quitter la surface marine qui n’avait plus aucune forme cohérente.

-C’est donc cela la véritable puissance des empereurs, murmurait Flora pour elle-même. Contre moi il n’avait même pas utilisé la moitié de sa force.

Soudainement, la déflagration d’air générée par le choc entre les deux plus puissantes techniques des deux empereurs prit fin. Durant un instant, le temps sembla en suspens, puis tous les flots s’écroulèrent pour reprendre la place qu’ils avaient cédé sous la violence. Une partie des débris s’était néanmoins répartie pour combler la place laissée par l’océan pendant que l’autre sombrait dans les eaux torturées, ayant été propulsés plus loin que les premiers.




Les deux empereurs se faisaient face alors que le soleil couchant apparaissait à l’horizon. Au bout de cette première journée d’affrontement, ils haletaient en se gardant à l’œil. Ils avaient déployé plusieurs techniques coûteuses en énergie ou en fluide tout au long de la journée tant et si bien que cet affrontement se révélait plus intense que prévu pour un combat entre deux adversaires de ce calibre. Même lors de leur triple confrontation, Arias, Alucard et Tengen n’avait pas usé autant de cartouches au cours de leurs échanges.

-Et bien ce fut fort amusant, déclara le porteur du D en quittant sa posture de combat.

-Ah ? Tu te défiles ? On est allé trop loin pour ça.

-À aucun moment je n’ai souhaité que cet affrontement ait une véritable conclusion. Je suis venu pour voir si tu avais bel et bien rajeuni et juger de tes nouvelles capacités si c’était le cas. Après cette journée à s’affronter, j’ai pu amplement mesurer ta force actuelle.


Le Tenryon conservait un regard bien sombre qui ne quittait pas son rival.

-Sur ce… À une prochaine fois l’ancêtre.

-C’est ça… Dégage de mon territoire le timbré.


C’est sur ces paroles que s’acheva une confrontation jugée mémorable. Le porteur du D s’éclipsa aussi rapidement qu'il était apparu tandis que son adversaire l'observait s'en retourner à ses propres terre. Le combat était fini. Après tant de sévisses, l'île allait pouvoir se reposer, mais pouvait-elle au moins se reconstruire après tant de destructions ? Hadès était occupé par d'autres pensées sur le moment et ne s'en occuperait qu'une fois revenu sur son propre navire. Il tourna le dos au Liga qui disparaissait et revint à ses propres affaires qui l'attendait à de l'autre côté.

Cette joute entre deux des empereurs pirates du Nouveau Monde était certainement la chose la plus intéressante que les médias pouvaient se mettre sous la dent pendant ces longs premiers mois de l’année 1507. On en entendrait assurément parler jusqu’à ce que les hostilités reprennent un peu partout, mais rien ne pouvait égaler le fait d'avoir vu en vrai ce duel au sommet. Ce dernier prouvait que ceux qui parvenaient à se dresser jusqu'à un tel niveau ne pouvaient plus être considérés comme de simples humains alors qu'en vérité il fut un temps où ils furent tous des personnes comme les autres...



_________________
Au Cœur de la Tempête 274333EssaiSignaPirate
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Au Cœur de la Tempête Empty
MessageSujet: Re: Au Cœur de la Tempête   Au Cœur de la Tempête Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Au Cœur de la Tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Le Nouveau Monde-