Le deal à ne pas rater :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – 3 Appareils – 1 an (clé ...
4.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Otori Takeshi, Chapelain des lames.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otori Takeshi

Otori Takeshi
Messages : 3

Otori Takeshi, Chapelain des lames.  Empty
MessageSujet: Otori Takeshi, Chapelain des lames.    Otori Takeshi, Chapelain des lames.  Icon_minitimeLun 8 Juin - 20:04


Otori Takeshi



  • Nom : ... Otori.
  • Prénom : ... Takeshi.
  • Surnom : ... Rouge, Aumônier, Le Prêtre Rouge.
  • Âge : ... 22 ans.
  • Sexe : ... Masculin.
  • Race : ...Humain.
  • Lieu de naissance : ... Shimotsuki.
  • Camp : ... Marine.
  • Métier : ... Aumônier / Guide spirituel.
  • FDD / Arme : ... Sandai Kitetsu  (Meitou, 50 Ryō Wazamono), des griffes au bout de ses poings.
  • Équipage : ... Aucun pour le moment.
  • Buts / Rêves : ... Devenir le plus fort des martialistes, faire carrière dans la marine, et s’installer quelque part avec une femme et des enfants.



Description Physique

Des cheveux flamboyants, d'un bleu improbable, sont sa marque de fabrique. Il les entretient tout les jours avec des produits de teinturier, s'étant toujours dit que pour marquer les esprits, il lui fallait un signe distinctif clair. Et le rouge se voit particulièrement bien sur ce bleu ciel presque électrique, comme si une tempête couvait sous son crâne. Il est temps de s'attarder sur ce fasciés presque commun, mais d'une beauté presque trompeuse. Un nez aquilin, plusieurs fois cassé et remis en place, est présent en plein milieu de sa figure, comme tout le monde. Deux yeux en amande, comme tout ceux de Shimotsuki, vous mire comme s'ils savaient ce que vous avez dans le cœur. Ils sont d'un brun presque ocre, assez lumineux pour vous cacher sa part d'ombre. Des lèvres vermeils, mais quasi translucides surplombe un menton volontaire.

Sa silhouette est plutôt massive, avoisinant le mètre quart vingt dix, un peu moins, il  travaille son corps comme d'autre des matériaux brutes, et en a fait une véritable oeuvre d'art ; Chaque muscles est taillé à la serpe, donnant son potentiel maximum même quand il n'use pas de toute sa force. Chaque mouvement est précis, calculé, et exécuté avec une qualité impensable pour le commun des mortels. Le tout lui donne des airs de félins en chasse, et son aura brutale, presque bestiale par moment, tromperait un expert en faune particulièrement aguerri.

Quand on le voit nue, on est frappé par les scarification tribale qui couvrent son corps comme un lierre, et lui donne des airs de sauvages.

Son accoutrement, encore une fois, le démarque du péquin moyen de l'armée. Déjà, étant aumônier, il lui est libre de choisir lui même sa tenue. Il doit simplement respecte le code couleur pendant les batailles rangées. Habituellement, il porte un kimono à Haori jaune vif, pourvu d'inscriptions étranges sur les épaules. Ce sont les blasons de son dojo d'origine. Le kimono quand à lui, est bleu nuit, pourvu de rayure blanches comme certains costumes de notre monde. Il s'agit là du dernier Agutshi à la mode. Il porte en dessous un Hakama reprenant les couleurs de son kimono. De lourdes sandales, des Getas plombées et capable de briser des os terminent l'ensemble.

Mais s'il y'a quelque chose de remarquable chez lui, c'est bien son sabre qu'il porte toujours à la ceinture.


Description Mental

Alcoolique notoire, il est un de ses bannis de la hiérarchie, un de ses oubliés qui ne sera jamais ou bien dans des conditions suspectes, amené à évoluer au sein des forces de la marine mondiale. Il ne porte donc jamais d'uniforme réglementaire, étant l'un des sous fifre à l'aumonier le moins gradé de tout l'organigramme. Irresponsable et incompétent, il ne doit sa survie dans la grande organisation qu'est la notre, qu'à ses redoutables capacités de combattants, et à une spiritualité qui en fait l'enfant béni de tout les régiments. Il sait comment calmer les esprits autant que les échauffer, fantastique orateur qui ne parle que très rarement pour ne dire autre chose que des insanités. On le croirait atteint d'une sorte de diarrhée verbale, qui lui fait dire tout un tas de sottise quand il est stressé ou bien même quand la situation demande un sérieux certains.

D'un naturel échaudé, vindicatif et prompt à l'emportement, on le taxe souvent d'excessif. Il n'est pas autre chose qu'un bon vivant selon lui, et qui dit bien vivre, dit vivre à fond. C'est sa devise, il est toujours au maximum, quoi qu'on en pense ou qu'en dise, et reste naturel dans n'importe quel situation. Enfin, pour l'instant. Il n'a jamais connu la peur, la véritable peur, celle qui vous prend et vous fait trembler comme une feuille, celle qui vous prend aux tripes et vous tord les boyaux. Il a déjà connu l’appréhension d'une bataille, mais la terreur serait une expérience nouvelle pour lui.

Il ne craint ni la douleur, ni la mort. Elles font parties du cycle de la vie, qu'il respecte scrupuleusement. La vie est une roue, et il n'appartient qu'à l'humain d'être le grain de sable qui le fera sortir de son ornière, et dériver en dehors de sa destinée. Rien n'est vrai, tout est faux, le destin se forge à la force de nos poignes.

Il déteste la routine, et cherche par tout les moyens à la briser. Briser les chaînes, briser les rotules, briser le cycle. Tout chez lui n'est presque que tourné vers la destruction, de lui même et des autres. Quoi qu'en dise, quoi qu'il y fasse, ce sera toujours ce même constat défaitiste : Il est un être néfaste pour son environnement. Vil manipulateur, beau parleur, vendeur d’idéaux et charmeur de première. Il sait qu'il est beau, en joue forcément toujours dans ses relations, et n'a de cesse d'écraser les autres de sa prestance. Il fallait bien un peu de nuance à ce tableau d’hégémonie bienfaisante. Le cliché de l'aumônier qui fait le bien autours de lui en prend un coup dans l'aile, mais ça donne un peu de piquant à notre aventure, n'est-il pas ?    


Histoire

J'suis un type normal. J'ai une mère, un père, des frères et des soeurs. Bon, peut être que ma famille n'a rien de normal après tout. Dans le lot, on compte un colonel de la marine au sommet de sa gloire quand je viens à pointer le bout de mon nez, un ingénieur fort connu du gouvernement, et une mère politicienne à ses heures perdues, issue de l'aristocratie déchue d'une île autrefois glorieuse et puissante. Je suis le second fils, celui du milieu. On a tendance à dire qu'on est souvent comme le clou qui dépasse, qu'on aime à nous taper dessus. Les expériences du premier ont souvent déchu l'enfant de son statut de "prophète". Et le troisième n'est pas encore la pour donner de l'espoir. On déçoit forcément en bien, comme en mal.

C'est fortement discriminatoire. Et c'est difficile à vivre.

Mon enfance fut donc d'une banalité sans nom, bercé entre les leçons du précepteur, et les démonstrations de force du paternel et de son fils prodigue.


Revenir en haut Aller en bas
 

Otori Takeshi, Chapelain des lames.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Préface - Les Bases :: Personnage :: Présentations-