Partagez
 

 [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2183

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Left_bar_bleue0/0[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Left_bar_bleue0/0[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty
MessageSujet: [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy)   [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Icon_minitimeLun 1 Juin - 20:04




[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) 0000211

Au milieu de North Blue se dressait l’île de Kasino Island. Elle était constituée principalement d’une immense montagne au climat encore plus glacial que la majorité des terres hivernales de l’océan septentrional. Néanmoins, ce mont culminait au-dessus d’un plateau que l’on devait atteindre en grimpant les falaises ou les landes pentus servant de pourtour au Pic du Point. On y trouvait principalement trois petites villes sur son littoral qui accueillaient les étrangers. Au final peu peuplée, elles disposaient cependant d’une grande quantité d’hôtel pour accueillir ceux désireux de rejoindre l’attraction principal de l’île. Néanmoins, pour rejoindre ce lieu, il fallait d’abord remonter les divers chemins jusqu’aux Chutes du Pendu, là où avait été construite la jonction la plus importante entre la montagne et les terres qui l’entourait. Sur une multitude de rochers se trouvait la Forteresse de la Fortune. Il s’agissait d’un casino directement relié à un hôtel trois étoiles où il fallait faire ses preuves avant de continuer la route vers le sommet. En effet, pour éviter d’avoir à traverser le climat presque polaire de la montagne, un grand tunnel avait été creusé dans la roche en direction du point culminant, tunnel qui partait de la Forteresse de la Fortune. Ce qui se cachait dans les hauteurs du Pic du Point n’était cependant désormais plus un secret étant donné que des gens venaient des quatre coins des Blues pour essayer de s’y rendre. Une enclave existait là-haut, enclave qui bénéficiait d’un climat extraordinairement tropical qui disposait d’une végétation propre et était alimenté en eau par les cascades issue du glacier de la montagne qui s’y réunissait pour former une rivière. Une petite cité, Kasino, y avait été battit… Peut-être peu approprié car il s’agissait en réalité d’un complexe hôtelier qui entourait un ensemble de casino dont le plus important se dressait comme une flèche au cœur de l’enclave : le Brelan Royal.

Tout ceci était bien beau, mais pour atteindre ce lieu prestigieux, qui accueillait des compétitions ainsi que régulièrement des joueurs issus de certains des meilleurs casinos du monde, il fallait donc d’abord trouver un moyen de monter là-haut. Les trois villes portuaires de Kasino Island étaient Loruthbridge, Shouldrand et Quintérum chacune avait ses particularités et ses criminels qui tentaient d’arnaquer ceux venus faire l’ascension. De plus, des groupes de pillards parcouraient les landes afin d’attaquer ceux qui arpentaient les chemins vers la Forteresse de la Fortune. Tout un écosystème criminel s’était battit sur cette terre qui tombait hors de la juridiction de la Marine depuis que l’Inquisition s’était emparée de nombreuses îles de North Blue, coupant de ce fait l’accès à Kasino Island aux mouettes. La base gouvernementale qui se dressait autrefois à Loruthbridge n’était d’ailleurs aujourd’hui plus qu’une ruine qui abritait des personnes sans domiciles fixes, les pauvres de cette contrée dont une partie non négligeable était composé de personnes ayant perdu tout leur argent dans l’un ou l’autre des casinos. En ces temps troublés, le monde revêtait ses aspects les plus cruelles et nulle nation n’échappait à cette règle sinistre. Par quel port chacun des protagonistes de cette histoire allaient arrivaient ? Se croiseraient-ils avant d’atteindre la Forteresse de la Fortune ? Est-ce que certains d’entre eux étaient venus sans même connaître l’existence de ces sociétés de jeux de luxe qui dominaient l’économie de cette île ? Il était venu l’heure de la savoir pendant que certains complotés dans les ombres.

[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Rzovol10
???

-Les gars, il est temps de passer à la phase trois de notre plans. Prenez gardes à être discret.

Cachez dans les arbres non loin de la fameuse tour qui se dressait au-dessus des Chutes du Pendu, un groupe se préparer à mener une opération dont les objectifs restaient encore à être percé à jour.


Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

Etowaru Ryori
Messages : 334
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Left_bar_bleue31/75[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Left_bar_bleue155/220[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty_bar_bleue  (155/220)
Berrys: 31.840.000 B

[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy)   [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Icon_minitimeDim 7 Juin - 20:42

Double ennuis



Fauché… Je suis fauché. Bon sang que c’est déplaisant ça. Le fait de ne rien avoir pour soi, c’est vraiment une belle merde. En plus de ça, ma « chère et tendre » ne cesse de retrouver ma trace et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne lésine pas sur les moyens. Moi qui pensais que son physique ressemblant à une « ogre » l’empêcherait de prendre des navires marchands ou autre… Que de surprise quand dernièrement elle a débarqué d’un navire de pêche. Bref, c’est la merde. Entre la faim croissante et le fait de n’avoir que mes petits biens comme possession, je me sens plus dénudé que jamais. Il faut que je change ça moi et après une petite réflexion intérieure, je me suis dit : pourquoi pas aller au casino. Bon, ça c’est le côté civil qui parle, mais rapidement, une idée dingue m’est venue en tête, une idée que seul un homme libre peut avoir, à savoir : et si je volais ce casino ? Au fond, est-ce que voler des voleurs c’est du vol ? Réfléchissons-y et répondons honnêtement ensemble. En tout cas pour moi, ça n’est pas un mal. Ou plutôt, c’est un mal pour un bien. C’est décidé donc, j’allais m’attaquer à un casino et faire un véritable tour de force. La gloire et le reste, qu’importe… Je veux juste me faire les poches bien comme il faut.

M’habillant donc de mon plus bel habit ainsi que de mon sublime couvre-chef, je fis le tour de l’île sur laquelle je m’étais exilé et avais recueillis des informations pour savoir où frapper. Une certaine île semblait posséder pas mal de casinos et de ce fait, cela devenait la plus belle île possible pour mon coup. Ce soir, l’île allait connaître sa plus belle histoire de toute sa vie. Pas un gagnant du hasard, mais bel et bien un homme qui est entré et ressortis avec un paquet d’argent et de beaux souvenirs en tête. Moi, Ryori Etowaru, j’allais forger ma légende à main nue.

Posant le pied à terre donc, je respirais l’air à plein poumons. Pour les gens normaux, cet air n’a rien de spécial, pourtant, moi, j’y sens une odeur particulière. Une odeur de victoire méritante, une excitation montante qui fait que je vais apprécier tant les minutes à suivre que les heures à venir après mon casse. Sortant ma bourse à peine rempli, je me dis que je n’aurais que très peu de temps pour jouer les observateurs et fonder un plan. De ce fait, c’est naturellement que j’irais vers un seul type de jeu : le poker.
Joyeux, je marchais tranquillement dans le port de Quintérum et apprenais les bases de cette île. Ainsi donc, il fallait faire ses preuves, une ascension etc-etc ? Mettant de côté toutes ces informations, je me mis donc en route pour faire tout ce qu’il fallait. L’objectif : atteindre le « Brelan Royal » et me barrer d’ici riche comme Crésus ! Clairement de bonne humeur pour une fois, je marchais et dansais presque, semblant très en confiance avec moi-même. De rare fois, je sautillais presque sur place en donnant droit à un clin d’œil à quelques femmes qui passaient par là. Euphorique ? C’est un euphémisme… J’allais vraiment transformer ce quotidien ennuyeux en une histoire dont on se rappellerais prochainement.

M’allumant une clope, je faisais ma route en douceur tout en gardant en tête que cette île reste une île peu fréquentable à ses heures. Des bandits ? Est-ce que je crains cela ? Oui et non… Au fond, je me demandais bien ce qui pourrais mal tourner. Belle naïveté que voilà, car sans le savoir, c’est non pas fois un que le problème sera, mais bien fois trois. Cette île ne le savait pas encore, mais elle allait accueillir les trois pires calamités que cette ère puisse connaître. Continuant donc de marcher, glisser et sauter, je semblais prendre toute la situation à la légère, ce qui est bel et bien le cas, mais l’ambiance changerait une fois les cartes en main.

Fumant ma clope, j’avançais à pas de loup.



Codage par Libella sur Graphiorum



Dernière édition par Etowaru Ryori le Dim 18 Oct - 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 32

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Left_bar_bleue19/75[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Left_bar_bleue48/60[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty_bar_bleue  (48/60)
Berrys: 32.145.000

[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy)   [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Icon_minitimeMar 9 Juin - 21:39

Cassidy était arrivée à Loruthbridge dans la matinée. En entendant le nom de Kasino Island, elle n'avait pas du tout fait le rapprochement avec les jeux d'argent. La surprise fut amère pour la jeune femme, dont la totalité des fonds servaient à acheter du matériel médical pour soigner les gens gratuitement. Un tel endroit était une aberration à ses yeux, une véritable arnaque destinée à dépouiller des âmes en peine à la recherche de richesse facile et des riches condescendant incapable de faire quoi que ce soit d'utile avec leur fortune. Dans ce genre d'endroit, les gagnants étaient toujours excessivement rares comparés aux perdants. Elle ne pouvait s'empêcher d'imaginer ce que l'argent gaspillé pour ces absurdités pourrait apporter dans un bidonville comme celui dans lequel elle avait grandi. Une semaine de gain suffirait probablement à changer la Fosse de fond en comble pour en faire un endroit décent. Elle enrageait rien qu'en y pensant.

Tout ça pour dire qu'elle fut immédiatement dégoûtée par cette île, plus encore par la quantité d'arnaqueurs qui tentait de dépouiller plus ou moins subtilement tous ceux qui tentait l'ascension vers la Forteresse de la Fortune... Un nom bien ridicule pour un endroit qui ne regroupait pas grand chose à part des rêves brisés. Arrivée un soir, elle chercha d'abord un hôtel pas trop cher où passer la nuit. De manière générale, elle préférait dormir à l'extérieur, souvent sur les plages quand elle atterrissait sur de belles îles où il faisait beau et chaud. Malheureusement, avec son froid polaire, North Blue ne se prêtait pas vraiment à l'exercice.

Le lendemain matin, elle commença à chercher un endroit où son aide pourrait être utile. Loruthbridge n'était pas le bon endroit pour poser ce genre de questions. La plupart des gens qui semblaient avoir besoin d'elle s'attendaient à une arnaque et refusaient purement et simplement ses services. Pire encore, beaucoup lui demandaient de l'argent en échange d'informations et ceux qui ne le faisaient pas n'en disaient que très peu, attendant clairement qu'on leur propose de l'argent avant de s'exprimer. Tout le monde n'était pas malhonnête, mais tout le monde avait besoin de fric et cherchait à en obtenir par tous les moyens possible. Toutes les occasions étaient bonnes. Au final, elle fut incapable d'apprendre quoi ce soit et gaspilla une journée à chercher des infos et des malades sans obtenir ni l'un, ni l'autre. Une situation particulièrement frustrante.

Pas découragée pour autant, elle décida d'aller dans une autre ville pour continuer ses recherches. La jeune médecin passa une nouvelle nuit à l'hôtel et se leva tôt pour se rendre dans le port de Shroudland. Comme elle longea la côte, elle ne croisa aucun malfrat ni rien de remarquable sur le chemin, même si le forid ne l'empêcha pas de beaucoup apprécier cette longue marche au bord de la mer. Son plaisir cessa immédiatement quand elle se rendit compte que les gens étaient pareils dans cette nouvelle ville. Est-ce que tout les gens de cette île étaient comme ça ? Elle en fit le constat sans vraiment y croire. Après plusieurs heures infructueuses, elle finit par rencontrer une âme charitable qui lui parla du fort abandonnée de la marine où logeaient les sans-abris... à Loruthbridge, la ville d'où elle venait. Elle fit donc le chemin inverse, au bord du pétage de câble.

Nouvelle nuit à l'hôtel. Malgré ses nerfs à vif, sa journée de marche la fatigua suffisamment pour lui épargner une nuit d'insomnie. À son réveil, elle se rendit à cette forteresse, un lieu sombre, insalubre et malfamé, le genre d'endroit qu'elle appréciait, car ça lui rappelait sa ville natale. À son arrivée, elle fut accueillit par un truand qui la menaça avec un couteau et lui ordonna de vider ses poches. Malheureusement pour lui, Cassidy n'était pas complètement calmée. Elle profita de l'occasion pour se défouler en mettant une bonne dérouillée à cet individu, une déculottée suffisamment spectaculaire pour dissuader tous ceux qui voudraient en faire autant, au moins le temps qu'elle soigne tout le monde. Une telle attitude lui attirerait probablement des problèmes plus tard, mais bon, de son point de vue, c'était lui le fautif pour l'avoir attaqué pendant qu'elle était de mauvaise humeur. Elle prit tout de même le temps de panser les blessures qu'elle avait provoqué, parce que c'était quand même son boulot, puis elle entra.

Elle fut un peu plus dégoûté par ce qu'elle trouva. Beaucoup de gens souffrait de déshydratation ou de malnutrition, sans compter sur l'insalubrité des lieux qui aggravait les blessures en provoquant des infections vicieuses. Elle distribua quelques médicaments pour soigner des maladies liés à l'insalubrité des lieux et banda quelques coupures issus de batailles au couteau provoqués par des questions de bouffes. Elle n'avait pas de nourriture sur elle et préféra ne pas aller en chercher, de peur de provoquer de nouvelles bagarres et d'aggraver un peu plus la situation. En plus, si elle se laissait aller, elle gaspillerait tout son argent et se retrouverait elle aussi bloquer dans cet endroit, ce qui ne servirait à personne. La jeune femme n'oubliait pas sa propre survie. Au final, elle fut incapable d'aider qui que ce soit sur le long terme et ne réussit qu'à se mettre un peu plus en colère.

Sa découverte la plus sinistre fut un cadavre laissé à l'abandon, une femme excessivement maigre qui avait fini à succomber au manque de nourriture et au froid. Le corps était entouré de mouche et de vermisseaux et une odeur nauséabonde s'en échappait déjà, même si l'état de décomposition n'était pas très avancé. Elle était morte récemment et personne n'avait fait l'effort de la déplacer. Une vision épouvantable.

"Tu perds ton temps gamine, tu peux plus rien faire pour celle-là."

L'homme qui venait de lui parler était un vieillard assis contre un mur, un peu plus loin dans la pièce. Elle trouva sa remarque exaspérante et n'hésita pas à le montrer sur son visage.

"Me regarde pas comme ça, c'est pas moi qui l'ai tué. C'est la forteresse, cette putain de Forteresse de la Fortune qui a eu raison de lui."

Une remarque étonnement censée venant d'une âme en peine venue gaspiller son argent. Elle s'approcha du vieil homme pour l'observer et voir s'il n'avait pas besoin d'être soigné. Malgré son âge, il n'était pas particulièrement maigre et ne souffrait pas de malnutrition. En plus, ses vêtements n'étaient pas vraiment sales comparé à ceux des autres résidents, ce qui signifiait qu'il n'était pas ici depuis très longtemps. En y regardant de plus près, elle remarqua une coupure sanglante sur son bras. Sans lui adresser un mot, elle s'approcha et lui prit le bras pour l'examiner. À ce moment, elle était dans cet endroit depuis plus d'une heure et le mot avait couru la concernant. Une jeune femme médecin qui soignait sans rien demander en retour et qui était parfaitement capable de se défendre. D'ailleurs, elle prendrait probablement un autre chemin pour sortir, histoire déviter une éventuelle embuscade. Le vieillard reprit la parole tandis qu'elle désinfectait et nettoyait sa plaie sanglante qui, par chance, n'était pas infectée.

"Moi, je viens de Yakoutie Island. J'étais venu prendre du bon temps, tenter ma chance au casino. J'ai croisé personne en montant, je me croyais chanceux. Une aprem, juste une aprem pour perdre tout ce que j'avais amené. J'avais à peine assez pour le voyage de retour. Puis je me suis fais dépouiller pendant que je descendais et j'ai fini ici. Maintenant, j'ai plus rien. Quel con mais quel con..."

Il continua à se balancer des insultes pendant qu'elle appliquait un bandage sur son bras avant de reprendre.

"Mais c'est pas de leur faute. Eux, ils sont comme moi. Des imbéciles qui ont tout perdu... Forteresse de la fortune... Mon cul ! Forteresse de l'infortune, ouais ! Sauf qu'eux, eux, ils sont jeunes, ils sont plein d'énergie. Moi, je fais un truc comme ça, je finis comme elle."

Il montra le cadavre du doigt en terminant sa phrase. Elle ignorait si son histoire était vraie ou non, mais elle se sentait désolée pour lui. Pas plus que pour les autres, mais le fait qu'il soit vieux fit la différence. La jeune femme fit mine de chercher quelque chose dans sa sacoche avec sa main et créa discrètement un poignard de verre à l'intérieur. Elle le sortit et le lui tendit.

"Tenez. Vous pouvez le garder pour vous défendre ou essayer de le vendre."

L'homme hésita un instant, mais ne chercha pas à la dissuader. Il regarda rapidement autour de lui pour s'assurer que personne ne les observait, prit l'arme d'un geste vif et la cacha rapidement sous ses vêtements. Le sourire malicieux qui apparu sur ses lèvres en disait long, il devait être certain de l'avoir arnaqué. Inspirer de la pitié à la petite médecin pleine d'empathie pour la pousser à lui donner quelque chose... elle ne voyait aucune raison de lui laisser penser l'inverse. Et s'il voulait s'en vanter comme un imbécile et se faire piquer se la faire piquer dans les cinq minutes, c'était son problème.

La jeune femme quitta la forteresse abandonnée après avoir fait le tour des résidents. Elle retourna ensuite dans sa chambre et passa une bonne demi-heure sous la douche à réfléchir

Le choix le plus logique aurait été de quitter l'île le plus vite possible. Elle détestait cet endroit et ne voulait pas y passer une seconde de plus. Kasino Island offensait ses sens d'une manière qu'elle n'avait jamais ressentit. Elle ne pouvait rien faire pour les victimes de cette immense arnaque à part gaspiller ses ressources pour rendre un peu plus confortable une situation qui n'allait jamais s'améliorer. Une perte de temps, elle n'aimait pas l'admettre, mais c'était exactement ça. Est-ce qu'elle pouvait améliorer cette situation ? Pas du tout. Cassidy n'était pas quelqu'un d'important ou d'influent, encore moins une sainte. Changer la politique locale et transformer les mentalités n'était pas des options qu'elle pouvait s'offrir. En plus, c'était pas son trip. Elle, elle voulait parcourir les mers, pas faire de la politique. Alors que faire ?

Humm... À bien y réfléchir, elle avait pas tellement envie de sauver les pauvres bougres bloqués sur cette île. Pour la plupart, ils avaient mérité leur sort. Quel intérêt de se faire de l'argent si c'est pour aller le gaspiller ? Elle n'avait aucun souvenir agréable de ses trois jours passés sur l'île, au contraire. Elle ne voulait pas améliorer les choses, elle voulait se venger, donner une bonne leçon à cette île pleine d'avarice qui lui avait pourri trois jours de sa vie... ça paraissait bizarre quand on y pensait, mais c'était comme ça qu'elle ressentait les choses sur le moment. Il y avait ce casino au sommet de la montagne, ce secret de polichinelle dont plusieurs personnes louches lui avait parlé pendant ses recherches. Même pas besoin de payer pour le savoir, probablement pour la pousser à faire l'ascension et tenter de la braquer sur le chemin. En tout cas, ce casino représentait le centre de l'île et de ses activités, le point culminant dans la recherche de la gloire... L'endroit parfait pour accomplir sa vengeance. Montrer aux propriétaire de cet endroit que la situation pouvait très bien se retourner contre eux, lui rappeler que ça fonctionne dans les deux sens...

C'était décidé, elle allait braquer ce joyaux inaccessible. Sa décision lui rendit un peu de sa bonne humeur et lui permit de passer une nuit de sommeil très agréable, la dernière dans cette petite chambre miteuse. Après une grasse matinée destinée à faire le plein d'énergie, elle sortit et alla dans l'unique pharmacie de la petite ville pour acheter du matos. Elle en avait utilisée pas mal la veille et ne voulait pas de mauvaise surprise sur le chemin. Tomber à court après avoir choppé une saloperie et se faire aider par un révolutionnaire sur un coup de chance n'était pas une expérience qu'elle voulait tenter de nouveau. Après avoir fait ses emplettes, Cassidy quitta la ville et commença l'ascension, sans trop se préoccuper des bandits malgré le fait qu'elle avait certainement attiré l'attention. Au pire, elle avait son fruit et son cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2183

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Left_bar_bleue0/0[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Left_bar_bleue0/0[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy)   [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Icon_minitimeVen 16 Oct - 12:10




[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Prosti12
Emalia Storn

Alors qu’Etowaru arrivait en vue de la Forteresse de la Fortune, composait principalement de cette tour qui se dressait au-dessus des Chutes du Pendu, il serait amené à croiser la route d’une ravissante femme dans une tenue splendide et orientale contrastant avec le froid de cette région du monde. À la poitrine généreuse et au visage évoquant la timidité, elle se précipita vers le cuisinier dès qu’elle l’aperçut. Semblant apeuré, la Storn sauta sur l’inconnu pour l’enlacer.

-Monsieur ! Sauvez-moi ! Il y a des méchants par là-bas… Ils en veulent à mon intimité. Je vous prie. Aidez-moi.

Son visage se releva et chercha à capter le regard du Ryori. Les larmes apparaissaient aux coins des paupières de la jeune femme qui prenait l’air le plus triste possible pour apitoyer la personne qu’elle venait tout juste de rencontrer. Sa poitrine abondante se collait à celle de son interlocuteur, semblant même se presser intensément sous l’envie de trouver un endroit sûr pour échapper à ses poursuivants. Si jamais Etowaru refusait, elle se mettrait à tomber à genoux et à pleurer pour le supplier. S’il n’acceptait toujours pas, la demoiselle prendrait ses jambes à cou et disparaîtrait plus loin, tandis que s’il allait à la recherche des bandits en question, Emalia le suivrait en restant le plus collé possible à lui. Il pourrait même sentir le souffle chaud de la belle venir caresser sa nuque.

[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Hll1510
Irdal Zartane

-Elle est passée où cette pouffiasse ? Je l’ai payé pour qu’elle me fasse la totale et elle s’est barrée en courant. Retrouvez là ! invectivait le chef de la petite bande lorsque Cassidy arriverait en vue de la Forteresse de la Fortune. Oh… Mais voilà une autre belle plante. Viens ici ma jolie, ajouta-t-il quand il était encore hors de portée d’écoute de la nouvelle venue.

Un sourire narquois aux lèvres, Irdal, une petite frappe de Micqueot qui avait migré ici il y a cinq ans attiré par l’appât du gain et qui s’était progressivement bien implanté dans les bandits de l’île, se tourna donc vers la médecin et marcha lentement vers elle.

-Cela ne te dirais pas de faire un tour avec nous ? On a plein de belles choses à te montrer. Tu verras tu ne regretteras pas d’être venu avec mes copains et moi. On est des voyageurs qui avons parcouru les Blues et avons découvert ici des coins cachés magnifiques… Alors, t’en penses quoi belle inconnue ?

Si Etowaru avait accepté la demande d’Emalia, c’est à ce moment là qu’il arriverait, sinon cela lui prendrait quelques dizaines de secondes supplémentaires en marchant d’atteindre cette intersection entre deux des chemins qui menaient au premier casino de l’île. Durant ces quelques secondes de différences, Cassidy aurait pu donner sa réponse et le Zartane s’approché d’elle pour la forcer à venir s’il y avait besoin, tout en continuant d’essayer de la convaincre. Le Ryori pourrait alors intervenir comme bon lui semble pour se débarrasser d’Irdal qui demeurait trop fort pour que la Monroe puisse prendre l’ascendant sur lui. Néanmoins, le reste de la bande ne serait que de la piétaille pour la logia et encore davantage pour le cuisinier. Si jamais cela se passait ainsi, les malfrats fuiraient en emportant leurs camarades et en hurlant. Emalia se jetterais alors sur Etowaru en hurlant à tout bout de champs « Mon sauveur ! » si ce dernier avait accepté sa demande.

-Merci de nous avoir dégager le passage mes braves. Voulez-vous venir avec nous jusqu’au casino ? déclarerait une voix venant de plus bas sur le chemin que la Monroe avait suivit.



[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Cdp_2910[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Hll6210
Absum'bila Falkatra, Jorèpe Kultro

Riches vêtements, décorations inutiles et purement esthétiques, un gantelet taillé dans de l’étain pur, cet homme avait tout d’un noble. C’était normale, il en était bel et bien un. Absum'bila Falkatra était un membre de la cour d’Alabasta, ce royaume désertique de Grandline faisant parties des vingt nations ayant fondé le Gouvernement Mondial. Ce personnage assez important s’était déplacé jusqu’à ces contrées polaires pour atteindre le Brelan Royal. Depuis que le casino de Shing Wu avait fermé suite à l’exposition de la Triade, le Falkata s’ennuyait dangereusement et espérait retrouver là-haut le charme des parties privés qu’il avait mené avec des personnalités de tout horizons, que ça soit des représentants de Konan ou de la Guilde Marchande ou même des révolutionnaires de l’ombre. Après tout, l’invitation qu’on lui avait envoyée lui laissait entendre des choses intéressantes. La dénommée Yoko Ceresa lui avait déconseillé de venir, mais il avait fait fi de cette mise en garde. Après tout, il n’était qu’un membre de son réseau, pas un révolutionnaire, alors il n’avait pas à obéir au doigt et à l’œil à cette dernière. Celui qui accompagné Absum’bila se nommait Jorèpe Kultro. Chasseur de prime de son état et membre honoraire de l’alliance formé par Mijushike, le riche du désert lui avait offert une somme assez intéressante pour faire office de garde du corps. Face à ses difficultés à trouver des proies en ce moment, Jorèpe avait accepté et voyagé depuis aux côtés de son employeur pour atteindre le Brelan Royal. Observant les bandits qui fuyait, il lança l’un de ses nombreux couteaux qui atterrit directement dans la jambe d’un des fuyards.

-Nous ne sommes jamais assez pour se protéger lorsque nous traversons un milieu hostile non ? déclara le noble en ouvrant les bras et en souriant.




Il a été convenue que l'on reprend sans Echo qui peut malgré tout revenir et répondre à tout moment pour entamer l'anim de son côté.

-Emalia Storn lvl 4
-Irdal Zartane lvl 25
-Bandits avec Irdal lvl 10 à 13
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

Etowaru Ryori
Messages : 334
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Left_bar_bleue31/75[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Left_bar_bleue155/220[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty_bar_bleue  (155/220)
Berrys: 31.840.000 B

[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy)   [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Icon_minitimeDim 18 Oct - 23:24

Double ennuis



Mon avancée se faisait en douceur dans ces lieux et si d’ordinaire je pourrais m’impatienter, la nicotine m’aidait à clairement faire durer le trajet et le rendre supportable. Ne pensant qu’à une chose à savoir l’argent que j’allais gagner, je ne me doutais pas de ce qui allait suivre, à savoir l’arrivée d’une certaine demoiselle. La tenue aguicheuse, le faciès très agréable à regarder, une demoiselle en détresse se présentait à moi. Malheureusement, moi et mes soucis d’argent… Je ne pouvais me laisser aller à un sauvetage si distrayant. Au pire, il y aurait sans doute bien d’autres mecs disposés à l’aider non ? Ou des pervers ? Quoi qu’il en soit, je déclinais une première fois sa demande jusqu’à ce que soudainement elle utilise une autre approche, plus dérangeante. En effet, se mettant à genoux, elle commença à pleurer, ce qui me mit un peu mal à l’aise. Ah… Voilà qui est dérangeant et les regards indiscrets ne manqueraient pas de se poser sur nous. Me frottant la nuque, c’est bien vite que j’agitais les mains comme pour le supplier de se calmer.

« Ok ok… Arrête de pleurer je t’en supplie… Je vais t’aider c’est bon… Là, calme toi… »

Espérant que ça serait assez pour la calmer, je la laissais me mener à l’endroit où son ennemi se trouvait. Un agresseur ? Je n’aime pas trop régler ces histoires, mais puisque je me suis dis ok car on m’a fait du chantage affectif… Je m’avance alors vers le goujat qui semble reluquer une autre demoiselle. J’arrivais à la fin de son discours et vins à l’interpeller après que ma « camarade » m’ait dit de qui il s’agissait.

« Ahem… Excuse-moi, c’est toi qui emmerde cette demoiselle ? »

Je vins à interpeller la rose.

« Il vous emmerde aussi ? Deux secondes… »

Refaisant face au caïd qui semblait ne pas avoir la langue – et pas que – dans la poche, je vins à me faire plus clair, n’ayant clairement pas de temps à perdre.

« Je crois que tu vas devoir te mettre ça dans le crâne , donc je t'épargne la morale classique comme quoi harceler c'est mal, bla-bla-bla. On va faire ça vite : Quand une femme dit non, c’est non. Ok ? »

Tandis que je ponctuais me phrase comme si j’allais le frapper, il ne se passa rien. Cependant, mon regard se tourna vers une de mes mains. Celle-ci avait prit la forme de griffes de pangolin. Clignant des yeux, je soupirais alors que les hommes et femmes présentent devaient être étonnés. Grognant de mécontentement, j’agitais la main comme pour faire disparaitre ça.

« Bordel, c’est toujours si instable… Un moment. »

Si l’homme commençait à s’exciter par rapport à mon intervention, c’est donc après la prise d’un coup que je me reculerais sans tomber au sol. Titubant légèrement, ma main redeviendrait normale et sans attendre, mon regard se reposerait sur lui. D’un coup d’un seul, une queue écailleuse viendrait s’enrouler férocement contre l’homme et le compresserait assez fort pour que ce soit douloureux. Si l’assaut était un succès, c’est sans aucune pitié que je viendrais retourner l’homme tête en bas vers le sol histoire de le calmer et si là encore ça réussissait, je redeviendrais normal en tapant mes mains l’une contre l’autre.

« Un bon truc de fait … On en est où donc ? »

Dès lors la femme se jetterait sur moi, ce qui me ferais presque rougir. Essayant de la repousser, je regardais alors l’autre demoiselle avant qu’on nous interpelle suite à cette contre-attaque.

« Rien de cassé ? »

Et c’est là qu’un autre duo se présenta. M’avançant d’un pas en pensant que les ennuis venaient à nous tel un aimant, finalement c’est une sorte de noble qui se présentait à nous. Aller au casino ? Ouvrir la voie ? Pensait-il que je jouais le rôle de garde du corps ? Grognant quelque peu, je me dis que je devais y aller, mais voilà… Alors que je prenais mon paquet, je remarquais que je n’en avais plus. Déjà ?!!! Clignant des yeux et écrasant mon paquet vide, je vins à doucement regarder l’assemblée.

« Quelqu’un a une cigarette ? »



Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy)   [Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] Un Quasi No (feat Etowaru, Echo et Cassidy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-