-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les chaussures de running Nike Air Zoom Pegasus 36 Shield
78.47 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue19/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue48/60[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (48/60)
Berrys: 9.225.000

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeSam 2 Mai - 15:30

C'était l'année 1504, au début de l'été. Le ciel sans nuage laissait le soleil faire régner une chaleur accablante sur la ville de Paradise City. Dans la Fosse, le jolie nom du bidonville un peu à l'écart de la ville, cette canicule faisait sortir des arômes d'excréments et de pourriture auxquels il n'avait fallu que quelques heures pour envahir l'intégralité du district. Un phénomène très désagréables pour les nouveaux venus, mais pas inhabituel pour les habitants du coin qui, pour la plupart, vivaient au milieu de ces effluves malicieux depuis le début de leur vie. La propreté était un luxe réservé à quelques privilégiés.

Par chance, Cassidy en faisait partie. En tant que médecin, elle ne pouvait pas se permettre de diffuser des saloperies, en particulier aux malades auxquels elle rendait visite. Comme elle avait grandi dans cet endroit, ça n'avait pas toujours été si simple. Huit années passées à vivre au milieu des ordures n'avaient pas contribué à lui donner de bonnes habitudes en matière d'hygiène. Il avait fallu plusieurs semaines à Richter pour lui faire absorber l'intérêt de la propreté dans le travail médical, sans compter les mois qu'elle avait passé à se forcer à oublier ses mauvaises habitudes. À cette époque, elle avait 9 ans. Aujourd'hui, elle en avait 17 et préférait ne pas repenser à cette période de sa vie.

L'adolescente se trouvait chez elle, dans la grande maison que ses trois bienfaiteurs avaient obtenus suite à une bagarre particulièrement humiliante avec un gang local. L'une des seules maison convenable de la Fosse, un vieux reste de ce que ce coin pourri avait été autrefois. Enfin bon, toujours mieux que de vivre au milieu de la taule. La jeune fille prenait un petit-déjeuner composé de fruits cueillis par Ben pendant qu'il récoltait des plantes en dehors de la ville afin de fabriquer des médicaments. Franz était lui aussi à table, occupé à manger une pomme en utilisant une assiette et des couverts, comme à son habitude, une habitude que Cassie avait toujours trouvée très marrant. En fait, il prenait des précautions en prévision d'une grosse opération qui aurait lieu plus tard dans la matinée et qui durerait probablement jusqu'au soir. D'ailleurs, il avait passé la soirée de la veille à nettoyer la cave qui lui servait de salle opératoire, histoire d'éviter les imprévus. Cassidy aurait aimé l'aider pendant l'opération, mais Stella avait d'autres plans pour elle aujourd'hui.

"Tu es prête, jeune fille ?"

Quand on parle du loup... Stella avait parlé en descendant l'escalier. Elle portait un débardeur noir accompagné d'un jean bleu clair. Ses cheveux roux étaient attachés en une longue queue de cheval, son visage était habillé d'un sourire radieux qui valait tous les maquillages que l'on pouvait trouver sur le marché. Cassie termina sa pomme en trois bouchés et se leva de sa chaise.

"Attrape !"

L'adolescente rattrapa de justesse la sacoche que Stella venait de lui lancer, manquant de la recevoir en plein visage, ce qui était déjà arrivé par le passé.

"C'est les médocs à distribuer, je suppose que tu sais quoi donner à qui..."
"Les pilules rouges pour le vieux Thompson, les vertes pour les jolies jumelles Fernández et les trucs marron à l'odeur dégueulasse pour l'autre connard de Jean-Claude de mes couilles."
"Hé ! Qu'est-ce que je t'avais dit concernant ton langage."
"Je surveillerai mon langage quand il surveillera le sien."
"C'est pas une raison. S'il nous fait pas confiance, les médicaments marcheront moins bien, voir pas du tout. Ça s'appelle..."
"...L'effet placebo, je m'en souviens."
"Et ben fait en sorte de t'en souvenir quand tu le croiseras !"
"… D'accord..."

Stella poussa un soupir.

"Te vexe pas pour si peu, t'es pas la seule à vouloir lui péter la mâchoire en voyant sa sale gueule. Je te demande juste de faire un effort. Son cœur va déjà assez mal comme ça..."
"Je me demande bien pourquoi..."
"Mais tu vas pas t'y mettre aussi !"

Le commentaire de Franz Richter avait été inattendu, mais pas la réaction de la généraliste, qui provoqua de grands éclats de rire chez Cassidy.

"Toi, arrête de te fendre la gueule et va distribuer ces médocs parce que c'est pas une sacoche que je vais te balancer si tu continues !"
"Ok, j'y vais. Bonne chance avec vos patients !"

On aurait pu prendre Stella pour une femme agressive, mais elle mettait rarement ses menaces à exécution. S'il y avait un problème, elle était plutôt du genre à sauter dans le tas et à parler après plutôt que de faire des menaces... Bon, en fait, si, c'était une grosse bourrine, mais une grosse bourrine ne menaçait pas de mettre des claques quand il y avait des claques à mettre, elle se contentait de les mettre. Une façon d'être un peu particulièrement, mais on finit par s'y habituer.

Cassie quitta la maison et fut immédiatement assaillit par la chaleur. Elle ignora les odeurs qui, de toute façon, ne lui faisait plus rien, s’inquiétant surtout de la crasse qui pourrait la salir sur le chemin, même si la boue qui servait de route avait séchés à cause du soleil. Les rues étaient aussi pleines que d'habitude. Personne n'avait le temps de se préoccuper de la température : trouver de l'argent ou de la bouffe était plus important. Cassidy avançait en longeant les baraques de taules qui délimitaient les allées de la Fosse, attirant pas mal de regards à cause de ses vêtements propres et de sa bonne humeur. Ironiquement, elle faisait tache dans les rues sales du bidonville, mais là encore, rien d'inhabituel. On aurait pu croire qu'elle courrait un quelconque danger, mais c'était mal connaître la réputation de Stella, dont le nom suffisait à intimider n'importe qui.

Elle comptait se rendre chez l'autre connard de Jean-Claude en premier, histoire de mettre la partie la plus désagréable de sa journée derrière elle le plus vite possible. L'adolescente ne savait pas ce qui l'attendait pendant cette journée et, pour dire vrai, elle n'espérait rien de particulier. Avec un peu de chance, elle pourrait assister Franz pendant son opération et apprendre quelques trucs. Peut-être même qu'il allait la laisser participer, mais elle en doutait. Il s'occupait toujours des opérations les plus longues et les plus accablantes.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1174
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue46/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue622/750[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (622/750)
Berrys: 326.159.000 B

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeSam 2 Mai - 16:37




feat Cassidy Monroe

Un été comme les autres



Au sein de la voûte céleste se mouvait une créature légendaire. Fendant les cieux, glissant sur le vent comme un fier navire glisse sur l’océan, Ishtar, sous sa forme totale de Serpent à Plumes, naviguait à travers West Blue en voyageant d’île en île en volant. Ce pouvoir zoan était encore plus pratique pour cette méthode de déplacement qu’une créature volante normale étant donné que la capacité mythique que lui conférait cette malédiction était de pouvoir régir la météo, imposant là où elle passait le climat qu’elle souhaitait. Etant une créature à sang-froid sous ses formes hybrides et animales en tant que reptilienne, une température ambiante chaude lui était bénéfique, le métabolisme fonctionnant via la chaleur qui l’entourait. Cela expliquait qu’il était plus difficile pour elle de traverser les contrées glaciales de l’hivernal North Blue, le ralentissement de son métabolisme pouvant en vérité même la conduire à l’hypothermie létale, que la printanière East Blue ou l’automnal West Blue là où South Blue était plus estival de manière général. Par conséquent, la canicule de la région qu’elle était en train de l’affecter l’affectait bénéfiquement davantage que négativement. Approchant d’une île, la bilcane amorça la descente vers Paradise City qui se profilait au terme de l’étendu bleu de cette mer qui s’étiraient plusieurs dizaines de mètres plus bas sous elle et ce jusqu’à l’horizon. La guerrière angélique chercha un endroit où elle pourrait atterrir à l’abri des regards. Se présenter au peuple sous une apparence pouvant leur sembler monstrueuse était une très mauvaise idée et l’ancienne révolutionnaire le savait depuis bien longtemps. Elle espérait que, avec la hauteur qu’elle avait prise, ses dix mètres de longueur ne ferait pas d’elle une menace trop importante à cause de la perspective qui réduisait visuellement la distance à mesure que l’on s’éloignait de ce sur quoi le regard portait son focus.

Descendant en flèche vers le toit d’une habitation du bidonville qui faisait plus ou moins un bol à cause peut-être de l’effondrement de plusieurs couches de frêles toitures lors d’une pluie il y a certainement plusieurs mois. Freinant à l’arrivée, la blonde aux iris argentées reprit sa forme humaine en atterrissant, puis s’extirpa de l’enfoncement pour sauter dans la rue. Nul doute que les regards se porteraient sur elle, mais, dans tous les cas, elle ne pourrait rien y faire. De ses pieds au sommet de son crâne, la De Lérhane mesurait trois mètres de hauteur, une taille considérable qui n’était atteinte que par très peu d’humaines. Mais l’Archange du Typhon avait une caractéristique supplémentaire qui ne pouvait que surprendre ceux qui ne l’avait jamais vu. En effet, de son dos s’étendaient quatre immenses ailes qui lui donnaient encore plus d’amplitude et portaient sa hauteur à au moins quatre mètres aux points les plus élevés de ces toisons de plumes. Issue de la mer blanche, la contrée du peuple des anges, Ishtar portait une malformation génétique qui avait ainsi transformer les petites ailettes habituelles de son peuple en immenses ailes et qui étaient peut-être également l’origine de sa taille immense et de sa force surhumaine. Cela lui avait valu de la discrimination jadis et désormais elle c’était habitué à ce que les civils découvrent avec étonnement un physique si exotique et qui semblait peut-être même sortir d’un autre monde pour ceux qui ne connaissaient pas toutes les merveilles qui existaient dans les coins reculés du monde et sur Grandline. Marchant dans la rue en se mettant à la recherche d’un endroit où logé le temps de faire escale et de se reposer avant de reprendre son voyage, à cause de sa grande taille, la bilcane réagit trop tard quand elle bouscula une femme. Se rendant compte de cela, la céleste s’abaissa et tandis la main.

-Excusez-moi, je ne vous avez pas vu.






© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue19/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue48/60[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (48/60)
Berrys: 9.225.000

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeDim 3 Mai - 21:23

Tandis qu'elle avançait dans la rue, Cassidy fut soudain face à une vision sortie tout droit d'un autre monde. C'était une femme, une femme immense qui dominait la rue ainsi que toutes les maisons de taule qui la constituait. Elle avait sur le dos deux paires d'ailes, quatre masses cotonneuses absolument gigantesques qui aurait put servir de couverture à n'importe quelle personne du coin, voir de lit. En plus, elle était très jolie avec ses longs cheveux blonds, ses yeux d'argent et son visage lisse plein de charme. Si elle n'avait pas été si grande, la moitié des hommes de la Fosse auraient tentés leur coup, pour le meilleur et pour le pire. L'adolescente n'avait jamais vu une femme avec des ailes et n'avait jamais entendu parler des îles céleste de sa vie. Ni elle, ni qui que ce soit dans la Fosse. En fait, c'était comme si elle s'était retrouvée dans un rêve, au point qu'elle se mordit l'intérieur de la joue pour s'assurer qu'elle n'était pas en train de dormir. Mais non, elle était bien au milieu de la rue à contempler cette femme colossale.

"Whoa !"

Sa réaction n'avait probablement rien de nouveau pour la géante, surtout si elle aimait se promener dans les bidonvilles. Toutefois, cette étrangère provoqua des comportements très variés dans la rue. Certains furent si impressionnés qu'ils restèrent pantois face à elle, comme Cassidy. D'autres furent apeurés et se dirigèrent vers la première ruelle venue pour se casser vite faite, réflexe de base quand on croise quelqu'un d'aussi intimidant et qu'on ne veut pas en savoir plus dans la Fosse. Mais il y avait aussi ceux qui y virent immédiatement un profit, ceux qui se demandaient combien pouvait leur rapporter ces ailes splendides, qui intéresseraient à coup sûr la noblesse locale, très friande de décoration exotique dans ce genre. Sans compter sur ceux qui voudraient revendre la femme a un bordel et profiter des pervers qui voudraient se payer du bon temps avec elle. Des regards s'échangèrent, des murmures se diffusèrent et quelques gars parmi les moins respectables de la Fosse quittèrent eux-aussi la rue pour aller prévenir leur gang que de l'argent facile se promenait dans la rue. Ces gens reviendraient bientôt, accompagné d'une dizaine de leurs amis pour compenser leur faiblesse par le nombre et tenter de capturer cette femme. Ça avait même des chances de tourner à la baston général si beaucoup de gangs étaient sur le coup.

Cassidy n'avait rien vu de tout ça, elle était trop occupée à regarder en l'air. Une foule de question s’enchaînaient à l'intérieur de son crâne. Qui était cette femme ? D'où venait-elle ? Est-ce qu'elle était née avec ces ailes ou est-ce qu'elle avait mangé un fruit du démon pour les avoir ? Si elle était née avec, est-ce que tout le monde avait des ailes là d'où elle venait ? Sa fascination était telle qu'elle resta paralysé lorsque la femme s'approcha d'elle... et fut incapable de s'écarter lorsqu'elle la bouscula par accident. Surprise, Cassie fut poussée vers l'arrière et tomba sur les fesses. Assise sur le sol, elle fut encore plus surprise lorsque cette femme se baissa vers elle et lui tendit la main en s’excusant. En plus, elle l'avait vouvoyé, un effort auquel elle n'avait droit que de la part des brigands qui tentaient de la draguer avec beaucoup de lourdeur. Elle accepta la main de l'étrangère qui l'aida à se relever et lui dit en souriant :

"Pas de soucis, je sais pas si je me serais vu si je faisais votre taille."

Pas un commentaire particulièrement intelligent, mais elle ne savait vraiment pas quoi dire. En fait, si, elle savait ce qu'elle voulait dire, mais poser mille questions d'un coup pour ne recevoir aucune réponse ne lui paraissait pas très judicieux. Il fallait plutôt commencer tranquillement la conversation, tenter d'établir lentement le contact et gagner peu à peu la confiance de cette femme. Oui, c'était exactement ce qu'il fallait faire...

"Vous êtes qui ? Vous venez d'où ? Vos ailes, c'est un fruit du démon ? C'est naturel ? Y a d'autres gens avec des ailes ? Des anges ? Vous êtes un ange ?... Une ange ?"

… et elle foira complètement son coup en faisant l'inverse. Ça avait été plus fort qu'elle, toutes ces questions dans sa tête... Il fallait que ça sorte. Embarrassée par son comportement, elle rougit et bloqua sa bouche avec ses mains, comme si ça allait arrêter les sons qui en étaient déjà sortis. Machinalement, elle tenta de s'excuser.

"Désolé, on me dit tout le temps que je suis trop curieuse. J'espère que je vous ai pas vexé. J'ai jamais rencontré quelqu'un comme vous."

Au moins, Cassie avait vouvoyé l'étrangère, ce qui lui faisait bizarre car elle ne vouvoyait jamais les gens D'ailleurs, personne ne vouvoyait personne dans la Fosse : c'était une forme de respect qui n'existait pas dans cette endroit. Le respect, ça venait avec la force d'un poing ou la lame d'un couteau. Malgré sa gêne, elle décida tout de même de s'accorder une question, la plus importante à ses yeux et, ironiquement, la seule qu'elle n'avait pas posée.

"Qu'est-ce que vous faites dans le coin ?"

Une question légitime, dans la mesure où la Fosse était le pire district de la pire ville de West Blue. Du moins, c'est ce que Cassidy avait entendu, mais vu l'état du bidonville, elle était prête à y croire. Elle espérait que cette inconnue était au courant, mais si ça n'était pas le cas, elle se ferait une joie de lui expliquer où elle était tombée et ce qu'elle risquait... Si elle risquait quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1174
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue46/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue622/750[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (622/750)
Berrys: 326.159.000 B

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeDim 3 Mai - 22:29




feat Cassidy Monroe

Un été comme les autres



-J’aurais dû faire plus attention malgré tout. Veuillez me pardonnez, déclara l’Archange du Typhon avant que la femme ne finisse par l’assaillir de questions et qu’un sourire naisse au coin des lèvres de la demoiselle ailée. Je me nomme Ishtar De Lérhane et oui mes ailes sont naturels et ne sont pas dû à un fruit du démon. Vous connaissez donc les malédictions ? Et toi, quel est ton nom ?

De nombreux mythes circulaient à travers les mers, certains vraies, certains faux. Lorsque l’on était habitué au contexte de Grandline ou tout simplement familier avec les fruits du démon, on oublier souvent que pour la grande majorité de la population des Blues cela ne demeurait qu’une légende. Voyageant aux quatre coins des mers, l’angélique était habitué à croiser des personnes qui n’y croyait pas, qui n’avait eu aucune preuve que de tels pouvoirs existaient et parfois qui n’en avaient même pas entendu parler. Alors en ce qui concernait la mer blanche et le peuple qui vivait dans les cieux au-dessus de la Route de tous les périls, ceux qui connaissait cette histoire étaient encore moins nombreux que les précédents. Raconter son histoire ainsi que son monde, ou plutôt celui qui fut le sien jadis avant qu’on ne la pousse de Bilca a cause de ses fameuses ailes qui lui avait attiré la haine de certains autres habitants, était devenu une habitude, mais elle essayer de toujours donner du meilleur d’elle-même pour assouvir la soif de connaissances des personnes qui voulaient s’intéresser à cela. Là, même attirer l’intérêt de personnes mal intentionnés n’avait pas de si grandes conséquences car il fallait encore trouver le moyen de grimper là-haut, chose que très peu d’humains étaient parvenu à faire au cours de l’histoire.

-Je suis bien un ange. Rien de mystique contrairement à ce que certains croit sur les mers bleues. Les anges sont simplement un peuple qui vit dans le ciel sur une mer de nuages au-dessus de Grandline, expliqua la blonde aux iris argentées.

Certains pourraient refuser de croire une telle histoire, mais il était cependant indéniable que les ailes étaient des vraies.

-Ce n’est pas un si grand défaut d’être curieuse. Je ne me vexerai pas pour si peu, soit en rassuré. Et si tu m’avais dit avoir déjà rencontré une femme avec quatre ailes, là j’aurais été surpris car même au sein de mon peuple c’est une propriété unique propre à moi-même pour une raison que seule la nature, et peut être la science, connait. Nous devrions cependant bougé car je ne voudrais pas bloquer la circulation de tout le monde.

Faisant quelques mètres, la De Lérhane répondrait à la dernière question de cette première vague tout en étant contente d’avoir déjà fait une nouvelle connaissance en ce lieu. En quête de sagacité, l’ancienne révolutionnaire jugé qu’au travers de toute rencontre est visible un tout nouveau point de vue qui vient enrichir de sa profondeur la vision globale du sage, ce dernier se devant d’être en mesure de comprendre chaque être du bienheureux bienveillant au diabolique sadique.

-J’ai atterrit ici car cela me semblait plus propice que d’arriver directement dans le cœur de cette ville. Mais je ne connais pas cette île, c’est la première fois que je viens ici. Est-ce que vous auriez le temps de me raconter un peu comment est la vie ici et ce qu’il y a à savoir sur votre cité ? Je comprendrai parfaitement que vous refusiez, vous devez avoir des choses à faire surtout que la vie ne doit guère être facile dans ces faubourgs… En soit cela me rappel un peu Trader… Je me demande combien de personnes tenteront de me capturé pour me vendre au plus offrant, que ce soit en pièce détaché ou non.

Trader était l’île de South Blue la plus proche de Reverse Mountain, mais c’était aussi une nation commerçante puissante et indépendante du Gouvernement Mondial, siège de la Guilde Marchande qui pouvait être considéré comme une organisation criminel entre ses trafics et ses mercenaires dont le plus célèbre était certainement le terrible Mozero. Une nation qui détenait aux yeux de la De Lérhane le record de tentative de captures de la zoan mythique. En effet, avec un tel corps et un exotisme si unique avec ces fameuses ailes, l’Archange du Typhon était logiquement la cible de l’intérêt de bien des malfrats et c’était devenu chose commune de devoir se débarrasser de certains d’entre eux.

-Quel est le nom de cette ville et que fais une charmante demoiselle comme vous dans ces quartiers pauvres ? Racontez-moi votre histoire et soyez assurés que je vous ferai part de la mienne dans une plus grande mesure que ce que je vous ai déjà narré.






© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue19/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue48/60[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (48/60)
Berrys: 9.225.000

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeMer 6 Mai - 17:29

L'inconnue s'excusa après avoir poussée l'adolescente. Là encore, quelque chose de très rare dans la Fosse. Les gens mettaient souvent leur fierté en avant, car montrer la moindre faiblesse à la mauvaise personne pouvait facilement mener à du chantage, voir bien pire. Pour Cassidy, ça voulait surtout dire qu'elle avait affaire à quelqu'un qui ne cherchait pas la bagarre pour un oui ou pour un non. Tant mieux, car l'adolescente n'aurait pas donnée cher de sa peau si une personne de cette carrure l'avait attaqué. L'étrangère sembla surprise quand la jeune fille mentionna les fruits du démons. Pour dire vrai, c'était sorti tout seul. En général, les gens avaient entendu parler de ces fruits sans croire à toutes les histoires qui les entouraient. Pour sa part, Cassidy avait apprit leur existence lors d'une conversation avec Ben Seed, après avoir demandé s'il existaient des fruits ou des légumes dont le goût était très mauvais. Il y avait cru immédiatement, d'une part parce qu'elle était naïve, d'autre part parce qu'elle faisait confiance à l'apothicaire. Pour elle, trouver l'un de ces fruits tenait du fantasme et elle s'imaginait mal posséder un jour ce genre de pouvoir.

Plus important, l'étrangère lui donna son nom : Ishtar de Lérhane. Un nom particulier, mais pas vraiment étonnant dans la Fosse où on trouvait tout et n'importe quoi quand il s'agissait des patronymes. On aurait put croire que le bidonville n'abritait que des locaux, mais son statut isolé en faisait en lieu parfait pour se cacher, sans compter sur les prisonniers arrêtés en ville et libérer dans la Fosse sans plus jamais avoir la possibilité d'en sortir à cause des gardes trop zélés et de la marine locale corrompue. Les gens préféraient bien souvent la misère à la mort. Toujours est-il que cette étrangère demanda son nom à l'adolescente, qui répondit avec plaisir.

"Je m'appelle Cassidy, Cassidy Monroe, mais vous pouvez m'appeler Cassie. Je suis apprentie médecin, j'apprends aussi la chirurgie."

Elle avait montré beaucoup de fierté en prononçant cette phrase, d'autant plus que sa formation arrivait bientôt à son terme. Encore une ou deux années et Cassidy serait aussi bonne que n'importe quel praticien des mers bleues, même si elle n'aurait pas de diplôme pouvant attester de ses compétences. Elle s'en moquait, car pour elle, le fait de pouvoir sauver des vies était plus important que d'avoir un bout de papier pour le prouver.

Les yeux de l'adolescente se mirent à briller quand Ishtar lui affirma qu'elle était bien un ange. Comme la jeune fille était naïve, elle y crue immédiatement. Son enthousiasme fut à son comble quand la géante aux ailes de coton lui parla d'une mer de nuages au-dessus de Grand Line. Elle n'avait jamais entendu parler d'un truc de ce genre, mais, si la moitié des choses que lui avait dit Stella au sujet de Grand Line étaient vraies, alors une mer de nuages pleine d'habitants avec des ailes ne semblait pas complètement irréaliste. Toutefois, elle fut quand même un peu déçue lorsque l'étrangère lui dit qu'elle était une exception parmi son peuple, qu'elle était unique à cause de ses quatre ailes. Elle s'était fait une image représentant des dizaines de très grandes personnes avec quatre ailes immense, une image qui fut brisé instantanément. Dommage, mais elle ne pouvait que s'en prendre à elle-même pour cette rêverie.

L’étrangère proposa ensuite de se mettre en marche, selon elle pour ne pas bloquer la rue, mais Cassidy se demanda si elle ne voulait pas tout simplement visiter la ville. Si c'était le cas, elle serait probablement déçue, car cette rue était très représentative de l'apparence générale de la Fosse, même s'il y avait quelques exceptions. Voir ces deux femmes marcher côte à côte devait être vraiment une vision bizarre pour les passants, que Cassidy ne voyait pas, car elle avait la tête levée pour regarder Ishtar lui parler. L'ange continua en lui disant qu'elle avait atterrit dans la Fosse pour éviter d'attirer trop d'attention en se posant en ville, une sage décision. Puis l'étrangère commença à lui poser quelques questions sur la ville et ajouta que la Fosse lui rappelait Trader, un endroit dont Cassidy n'avait jamais entendu parler. D'ailleurs, elle mentionna que des gens voudraient probablement la capturer, ce qui était vrai à 100%. Une question qui poussa Cassie à regarder rapidement autour d'elle pour vérifier si ça n'allait pas arriver très bientôt, mais ça ne semblait pas être le cas.

"Des trucs à savoir sur la Fosse... Euh... Toujours garder une arme à porter de main. Franchement, la vie est misérable dans le coin. Les gardes nous parquent à l'intérieur et ne laissent sortir quasiment personne, à moins de se montrer très persuasif ou d'avoir de l'argent. La noblesse n'aime pas que les pauvres viennent salir leurs rues."

Elle avait montré beaucoup de dédain en prononçant cette phrase, ce qui en disait long sur ce qu'elle pensait de cette fameuse noblesse. Des pourritures qui laissent crever les pauvres dans un trou à rat pour montrer une façade pleine d'hypocrisie aux touristes, voilà ce qu'elle pensait de la noblesse. Puis Ishtar posa des questions à son sujet, ce qui étonna l'adolescente qui ne voyait pas comment quelqu'un pouvait s’intéresser à elle. Ça devait être les vêtements propres. Elle demanda aussi le nom de la ville, ce qui fit naître un sourire malicieux sur ses lèvres.

"Je vous présente Paradise City. La ville est séparée en district dont l’accès dépend du statut sociale de celui qui veux y accéder. En gros, si vous êtes riches, vous pouvez aller dans les quartiers riches. Si vous êtes pauvres, vous terminez ici. Moi, j'ai toujours vécu dans le coin, je crois même que j'y suis née. Je me souviens pas de ma petite enfance mais j'ai grandi dans la rue, jusqu'à mes huit ans. Puis j'ai rencontré trois médecins .. Attendez une seconde, j'ai une course à faire."

Le hasard avait voulu que les deux femmes finissent devant la maison de taule du fameux Jean-Claude, le patient le plus désagréable des trois médecins. Un vieil homme avec des problème cardiaque et une fâcheuse tendance à se montrer détestable en toute circonstance. Cassidy prit une petite fiole de pilules marrons, se força à sourire et frappa à la porte, qui s'ouvrit presque immédiatement.

"C'est pas trop tôt, ça fait trente plombes que j'attends... T'as ce qui faut ?"
"Oui monsieur."
"Bien, donne-moi ça tout de suite, j'ai d'autres choses à foutre que de perdre mon temps avec une gamine comme toi. Allez, donne !"
"Oui monsieur."

Elle tendit la fiole au vieillard qui l'attrapa d'un geste brusque et claqua la porte immédiatement, sans ajouter un mot et sans même faire attention à Ishtar. Cassidy retourna vers Ishtar et marcha quelques mètres sans rien dire, son faux sourire toujours planté sur le visage. Puis le sourire disparu pour laisser place à un profond dégoût.

"Pourriture de vieille carne dégénérée..."

Elle lâcha un long soupir excédé avant de reprendre la conversation.

"J'en étais où moi ?... Ah oui, je me souviens. J'ai rencontré trois médecins... enfin, plutôt une médecin, un chirurgien et un pharmacien, qui ont décidés de m'adopter après la journée la plus mouvementée et peut-être aussi la plus drôle de ma vie. D'ailleurs, si vous avez un problème de santé, c'est eux qu'il faut aller voir, ils soignent les gens gratuitement et ils font ça bien. Pas comme les charlatans qui demandent des fortunes pour faire ça comme des cochons. Comme j'étais curieuse et motivée, ils ont décidé de m'apprendre leurs trucs et je suis devenu leur apprentie... Enfin, sauf le pharmacien parce que les médicaments, c'est pas trop mon truc. Avant ça, j'étais qu'une petite voleuse, une gamine des rues qui passaient son temps à courir d'un coin à l'autre pour faire les poches des gens. Je sais pas ce que je serais devenue sans eux et, franchement, je préfère pas le savoir. Cela dit, je me démerde encore pas trop mal avec un couteau."

Avec un scalpel aussi d'ailleurs, mais elle évita de le dire, car elle n'avait pas envie de passer pour une psychopathe aux yeux de cette femme particulièrement sympathique. Surtout qu'elle n'utilisait jamais de scalpel pour se défendre : elle avait toujours un couteau sur elle pour affronter les dangers de la Fosse, sans compter sur l'entraînement que lui donnait Stella pour lui apprendre à se défendre avec son corps. Cela dit, si elle n'avait rien d'autre sous la main, elle n'aurait aucun scrupule à utiliser un scalpel sur un adversaire. Mais elle préférait éviter, Franz Richter avait été très clair : un scalpel, ça sert à ouvrir les gens pour les sauver, pas pour les tuer.

Elle reporta ensuite son attention sur Ishtar, qui avait fait l'erreur de lui dire qu'elle raconterait son histoire. Des étoiles plein le yeux, l'adolescente laissa toutes les questions qu'elle avait sur le bout de la langue sortir sans réserve de sa bouche.

"C'est quoi votre histoire ? Comment vous êtes arrivé dans le coin ? Vous avez quel âge ? Vous faites quoi dans la vie ? C'est haut, la mer de nuage ? C'est comment la vie, là-bas ? Tout le monde est grand comme vous ? Y a des animaux là-bas ? Des plantes ? Des fruits ? Des hommes, y a des hommes ou est-ce que les anges sont toutes des femmes ?... C'est où, Trader ? Vous voyagez beaucoup ? Vous avez visitez North Blue ? East Blue ? South Blue ? Grand Line, vous avez visité Grand Line ?"
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1174
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue46/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue622/750[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (622/750)
Berrys: 326.159.000 B

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeMer 6 Mai - 18:26




feat Cassidy Monroe

Un été comme les autres



-Enchanté Cassidy, rétorqua la bilcane en souriant.

C’est ainsi que la demoiselle se mit à décrire rapidement la ville. Paradise City était un autre de ces endroits assez peu attractifs où la distinction des castes était le cœur de la société. Un système qui rendait les riches encore plus riches et les pauvres encore plus pauvres en théorie. Il était toujours assez triste de découvrir l’existence de tels endroits où tant de personnes souffraient tandis que tant d’autres profitaient de la vie de manière superficiel au travers de leur richesse. Arrivé devant la demeure de l’un des « clients » de la Monroe, cette dernière s’excusa et offrit ses médicaments au dénommé Jean-Claude qui ne semblait pas très aimable, ce qui se confirma quand l’apprentie médecin pesta quelques instants plus tard.

-Il faut malheureusement parfois prendre beaucoup sur soit pour tracer sa route, releva l’Archange du Typhon en faisant référence à ce qu’était contrainte de faire sa camarade du jour.

La De Lérhane écouta par la suite l’histoire de la vie de la demoiselle avec attention, découvrant ainsi un passé guère étonnant dans un lieu pareil. D’une certaine façon, l’ancienne révolutionnaire avait beaucoup d’empathie et de compassion pour tout ces jeunes des rues qui étaient contrains de voler pour survivre.

-Je vois. Je suis contente pour toi que tu ais pu t’en sortir grâce à eux.

Cependant, la partie majeur était encore à venir car une pluie de questions vint assaillir la femme qui mesurait trois mètres de haut, provoquant un petit rire chez elle avant qu’elle n’entame une réponse en constatant la petit boîte de pandore qu’elle avait ouverte.

-Bon alors… Etape par étape… Je suis arrivé ici en me laissant porté par les vents, tout simplement. Je ne connaissais absolument pas cette ville donc je n’avais pas pour intention première de m’y rendre. J’ai vingt-six ans actuellement. On peut dire que je suis une voyageuse et une combattante. La mer blanche se trouve à environ à environ dix kilomètres au-dessus de la surface de la mer je dirais. Il faut traverser la couche de nuages aqueux pour atteindre la couche de nuages fermes. La vie là-haut est à la fois différente et similaire. Nous avons un environnement particulier et n’avons que peu de lien avec la politique du monde d’en bas. Je ne connaissais pas le Gouvernement Mondial, les pirates, les Blues et le reste à l’époque. Nous vivons donc détachées du reste de la planète, néanmoins nous nous y développons comme toutes personnes qui s’installent dans un coin plutôt isolé et des tensions et guerres sont déjà apparu au sein de notre peuple. C’est le propre de l’être de raison de s’épandre en sentiments qui le conduise à générer des conflits. Non je suis anormalement grande. Les anges font des tailles similaires aux humains, donc il y a quelques exceptions comme moi dans le lot. Je ne sais pas si tu en as déjà vu, mais il existe des humains qui font trois mètres de haut aussi. Il y a bel et bien des animaux dont certains sont des mix entre des animaux terrestres ou aquatiques avec des créatures volantes. Nous avons donc des renards, des homards, des poulpes, des monstres marins célestes, des oiseaux tyranniques surpuissants, mais aussi des vaches-faucons, des dorades-volantes, des aigles-crustacés… Nous avons également des végétaux et des fruits et certains endémiques à la contrée. Nous avons également des hommes, sinon j’imagine que la reproduction serait une affaire compliqué.

Elle marqua une pose pour retrouver dans son esprit les dernières questions posés.

-Trader est le royaume de South Blue qui est le plus proche de Reverse Mountain. C’est un pays indépendant du Gouvernement Mondial dirigé en partie par la Guilde Marchande, une organisation que l’on pourrait qualifier d’hors-la-loi… Une sous-mafia. Le terrible et célèbre capitaine-corsaire Mozero aurait des liens avec il me semble, déclara la bilcane sans-savoir que suite à la bataille de Baltigo qui se déroulerait l’année suivante le surnommé « La Foudre de la Force » serait radié des shishibukai et deviendrait à nouveau un pirate. Sinon oui, je passe beaucoup de temps à voyagé et j’ai traverser tout autant les quatre océans cardinaux que Grandline, que ce soit Paradise ou le Nouveau Monde. Ah oui… Cela n’a rien à voir avec ta ville où l’Archipel Paradise à South Blue. En fait, ceux qui se sont rendus dans la seconde moitié donne le nom de paradis à la première partie de la Route de tous les périls parce qu’elle en est justement un en comparaison du plus que dangereux Nouveau Monde. Il existe en ce monde des merveilles, mais pour chacune d’entre elle existe un danger immanent et Grandline en est la parfaite illustration car centralise la majorité de ces lieux qui sont à la fois féérique, exotique et démoniaque ou létaux. Il y a-t-il d’autres questions que tu voudrais posés ? Tu voudrais que je raconte un voyage ou que je te cite certaines îles particulières que j’ai traversés ?






© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue19/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue48/60[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (48/60)
Berrys: 9.225.000

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeLun 11 Mai - 20:05

Une fois ses questions posées, l'adolescente fut la première surprise par la quantité de choses qui était sorti de sa bouche. Tout était parti d'un coup, sans discontinuer. C'était comme si toutes les pensées qui lui avaient traversées l'esprit s'étaient exprimées d'elles-mêmes, sans qu'elle puisse intervenir pour les arrêter. Ça faisait longtemps que quelque chose comme ça n'était pas arrivé, pas depuis ses huit ans. À l'époque, elle venait tout juste de sortir de la rue et occupait ses journées à observer les travaux de ses trois sauveurs, car elle n'avait rien d'autre d'intéressant à faire. Dans ces moments, elle faisait preuve d'une curiosité hors du commun et n'hésitait pas à poser chaque question qui lui venait à l'esprit, quitte à en poser trop en même temps. Une tendance qui devint très vite insupportable pour ses trois protecteurs, qui décidèrent finalement de lui apprendre la médecine pour qu'elle n'est qu'à chercher dans son propre crâne pour trouver les réponses qu'elle cherchait. D'une certaine manière, on pouvait dire qu'elle les avait forcée à partager tout leur savoir. Face à cette géante, elle était redevenue la gamine curieuse et infatigable qu'elle avait été quelques années plus tôt, avant que les enseignements qu'elle avait reçu ne fassent d'elle quelqu'un de plus sérieux et de plus méthodique. En tout cas, c'est l'impression qu'elle avait d'elle-même.

Mais pour elle, le plus surprenant fut les réponses d'Ishtar. Non seulement elle l'écouta jusqu'au bout, mais en plus, elle répondit à tout. Absolument TOUT. La manière dont elle était venu dans la Fosse, son âge et le fait que sa taille fut une exception parmi son peuple. Elle donna des détails sur la mer de nuages, sur son peuple et même sur les animaux qui vivaient dans ces contrées lointaines. L'ange lui parla de Trader et de son dirigeant, de Grand Line et du "paradis" que cette mer était en comparaison du Nouveau Monde et de ses dangers... Cassidy passerait des mois à penser à toutes ces choses, à tenter d'y mettre une image qui ne serait, au final, qu'une représentation. Rien de plus que le fruit de l'imagination d'une adolescente qui n'avait jamais rien vu du monde qui l'entourait.

Peut-être qu'elle devrait prendre la mer un jour... Voyager, découvrir toutes ces choses par elle-même... Elle pourrait le faire. En plus, une médecin n'aurait pas tant de soucis pour se faire de l'argent. Elle n'aurait jamais de diplôme, mais, en soit, ça n'était pas un problème... Pas vraiment. Stella disait souvent que les docteurs pouvaient être très rares sur certaines îles. Personne ne lui demanderait un diplôme si elle aidait spontanément des gens qui avaient besoin de son expertise, encore moins si elle leur sauvait la vies... Ouais... Ouais, elle pourrait faire ça...

Mais pas tout de suite. Il lui restait beaucoup de choses à apprendre. Stella et Franz ne la laissaient faire que les trucs les plus faciles. Il lui faudrait encore quelques années pour avoir le niveau, quelques années de plus pour devenir une véritable experte, aussi bien en médecine générale qu'en chirurgie. Pour ça, elle devait rester dans la Fosse.

Plus important encore, Ishtar lui avait demandée si elle avait d'autres question à poser ou si elle voulait se faire raconter un voyage. Cassie ne pouvait donc pas perdre son temps à l'intérieur de son propre crâne... Et elle avait déjà une bonne idée de la question qu'elle voulait poser. 

"Ça s'est passé comment la première fois que vous êtes descendue des nuages ? Vous avez ressenti quoi ? Vous pouvez me raconter ?"

Tandis qu'elle posait cette question, Cassidy se rendit compte que les deux femmes avaient beaucoup avancée dans la rue. Elles avaient traversé deux croisement et se trouvaient très proche de sa prochaine destination. Si proche qu'elle fut obligée de couper la parole à Ishtar pour la prévenir, car elle faisait passer les patients avant les histoires qu'elle écoutait.

"Hum... Excuse-moi, une autre course à faire... "

Elle sortit sa fiole de pilules vertes et alla frapper à la porte des deux jumelles. Une femme d'âge mûre vint lui ouvrir. Elle avait les cheveux gris et des cernes noirâtre sous les yeux. Elle tenait une clope à la main et parla avec la voix de quelqu'un qui avait fumée pendant plus de la moitié de sa vie. Malgré cela, elle était d'une beauté rayonnante, qui avait dû être éblouissante dans sa jeunesse.

"Salut gamine, tu nous apportes nos pilules ?"

Puis elle s'arrêta et bloqua sur Ishtar. Elle regarda d'abord les jambes, puis son regard monta le long de son corps jusqu'à atteindre la tête. Elle prit une bouffée et lâcha quelques mots tout en crachant.

"Et bah putain, si on m'avait dit que verrais quelqu'un comme ça aujourd'hui... Vous voulez une clope ?"

Elle attendit la réponse de la géante puis fit soudain un sourire malicieux. En riant à moitié, elle se retourna vers l'intérieur de la parodie de maison qui lui servait de foyer.

"HEY ! Hey, tu me donnes combien si je te dis qu'il y a une géante avec quatre ailes devant la maison ?!"

Une autre voix identique lui répondit.

"Si y a une géante avec quatre ailes devant la baraque ?! C'est moi qui fait la bouffe jusqu'à la fin de l'année !"

Puis une autre femme apparu. Elle était la jumelle de la première, identique en tous points à sa sœur, ce qui n'était pas toujours le cas. Elles auraient été impossible à distinguer si leurs coupes de cheveux et leurs vêtements n'avaient pas été différents. La nouvelle venue souriait en arrivant à la porte, un sourire qui disparu lorsqu'elle posa ses yeux sur la géante des îles célestes.

"PUTAIN DE MERDE!"

Et elle rentra chez elle en continuant de balancer des insultes. Sa sœur éclata de rire et fit un clin à l'adolescente suivit d'un petit signe de la main à Ishtar avant de rentrer chez elle. Elle semblait comblée. Cassidy quelques instants sans rien dire, ne sachant pas quoi ajouter à cette scène. Pour finir, elle se gratta l'arrière du crâne avec embarras.

"Désolé pour ça, elles font toujours des paris à la con entre elles... Et désolé de vous avoir coupé. Elles ont choppé un sale truc toutes les deux et si les médocs arrivent trop tard, ça peut vite tourner à la catastrophe... Vous en étiez où dans votre histoire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1174
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue46/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue622/750[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (622/750)
Berrys: 326.159.000 B

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeLun 11 Mai - 22:03




feat Cassidy Monroe

Un été comme les autres



-À vraie dire j’ai quitté la mer blanche qu’une seule fois, il y a environ huit ans. Disons que je n’étais pas forcément apprécié parmi les gens de mon âge. Si ici-bas le racisme existe envers les hommes-poissons de manière très marqué par exemple, au sein des communautés vivant en autarcie d’autres types de discrimination voient le jour lorsque le moment opportun arrive. Les gens ont envie de se sentir exceptionnelle, de se considérer comme supérieur ou meilleur que d’autres. C’est comme cela que l’on arrive à certains de ces cycles de haines. En tout cas, cette malformation qui a aboutit à mes quatre ailes m’a valu d’être au centre des moqueries et des jugements d’autres habitants de Bilca. C’est l’un d’eux qui, le jour de mon dix-huitième anniversaire me poussa du promontoire. J’ai alors chuté, traversant les différentes couches de nuages, mon corps soumis aux frictions de l’air que je traversais littéralement au cours de ma chute. Pour tout dire, j’ignorais qu’il existait une mer faite d’eau tout en bas et je fus surpris de découvrir une immense étendue bleue similaire à mon océan de nuages recouvrir les lieux sous moi. À mesure que je m’approchais de la surface, je voyais les formes que prenaient le liquide, les vagues qui s’élevaient pour finalement s’écrouler. Enfin, mon corps s’enfonça dans l’eau sur de nombreux mètres en raison de la hauteur de la chute qui avait duré de nombreuses secondes voire dizaines de secondes, même si je ne saurais dire combien de temps précisément tant ces instants m’ont paru longs face à cette inconnue qui se dessinait comme mon avenir. Laissant une trainée de bulles derrière moi, je ne pus qu’observer que je sombrais et que la lumière traversant la mer s’éloignait. Je n’avais pas appris à nager en vérité. Par chance, un navire se trouvait dans les parages et m’avait vu tombé et pourfendre l’eau dans une colonne d’eau qui s’éleva quand j’eu transpercé la surface…

C’est à ce moment là que le binôme parvint chez la seconde destination de la doctoresse. Hochant la tête, la blonde aux iris argentées observa l’échange avant de faire un petit signe de la main en guise de salutation lorsque l’habitante se mit à scruter son être en détail, chose dont la De Lérhane était habitué. L’échange avec sa jumelle fit sourire la bilcane qui répondit au juron de la seconde :

-Je crois bien que vous en avez jusqu’à la fin de l’année avec cette vaisselle.

Les deux sœurs rentrèrent chez elle et la conversation avec Cassidy reprit de plus belle.

-Oh ce n’est pas grave. Il faut savoir trouver des façons de se divertir et certains dans la mesure de leurs moyens se tourne vers des méthodes assez insolites. Cela est assez amusant je trouve. Et tu n’as pas à t’excuser voyons, ce serait plutôt à moi de le faire étant donné que je te prends du temps sur ton travail et que tes clients on certainement davantage besoin de toi que moi de toi ou inversement. Sinon j’en était au stade où l’équipage révolutionnaire du Centaurus m’a recueilli en pleine mer en ayant vu que j’étais tombé du ciel. Il m’a fallut quelques années pour apprendre ce qu’il y avait à savoir sur ce monde des mers bleues bien différent de celui que j’avais connu jusqu’alors et aujourd’hui encore je m’émerveille de toutes les choses surprenantes qui existent dans ce monde, toutes ces îles aux caractéristiques étonnantes… Comme Maniralie par exemple, une île de West Blue ayant un sol spongieux mauve sur lequel pousse des arbres en pierre ayant en guise de feuilles du lin et comme minerais des écorces de bois qui font aussi office de batteries électriques… Il y en a des choses stupéfiantes.






© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue19/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue48/60[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (48/60)
Berrys: 9.225.000

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeSam 16 Mai - 1:04

Alors Ishtar avait été jeté de chez elle... littéralement. Un acte lâche motivé par de la haine. Elle n'avait pas l'air de savoir qui l'avait fait... Cassidy ne savais pas si le fait de ne pas savoir était une bonne ou une mauvaise chose. Si quelqu'un lui faisait quelque chose de comparable, elle voudrait au moins savoir qui, mais, au fond, c'était peut-être mieux si ça n'était pas le cas. Plus simple d'avancer dans la vie sans pouvoir mettre un visage sur celui ou celle qui avait tenté de la détruire... Cela dit, peut-être qu'elle savait qui l'avait poussée et le gardait simplement pour elle. Aucun intérêt de donner un nom à une adolescente rencontrée au hasard au milieu d'un bidonville.

Peut-être qu'elle réfléchissait trop. La géante avait pris soin de relativiser cet événement, mettant en avant la présence du racisme dans les mers bleues et parlant d'autres formes de discriminations dans son pays natal. Elle était plus grande que tout le monde, plus forte, probablement plus jolie aussi. Bref, plus remarquable en tout point. Il n'était pas si surprenant qu'elle en est souffert. Une cible idéale pour tous ceux qui n'avaient aucunes de ces qualités.

La discrimination n'était pas courante dans la Fosse, qui avait l'avantage de mettre tout le monde à égalité face à l'adversité. C'est surtout en sortant du bidonville qu'on sentait l'intolérance, c'est-à-dire celle des plus riches. Par contre, être plus grande et plus forte que tout le monde, ça pouvait être un énorme avantage comme un immense inconvénient. D'un côté, on se sortait beaucoup plus facilement de certaines des situations les plus houleuses que le bidonville avait à offrir ; de l'autre, ce genre d'exception attirait inévitablement les convoitises. Si Ishtar avait grandi dans la Fosse, elle aurait été très vite approché par un gang et aurait été forcé de les rejoindre. Si elle avait refusé, ils l'auraient tué pour éviter qu'elle ne serve dans les rangs d'un concurrent.

Au final, la géante ne semblait pas particulièrement amer face à cet événement. Son émerveillement face aux mers bleues et à ses merveilles était tout ce qu'il y a de plus réel et elle utilisa même une île de West Blue comme exemple. Un sol mauve et spongieux, des arbres en pierre avec des feuilles de lin... c'est vrai qu'il y avait de quoi rêver. Par contre, il y avait une chose que Cassidy avait du mal à comprendre dans cette histoire et, une fois encore, sa nature curieuse prit le dessus.

"Si quelqu'un vous a poussé, pourquoi vous êtes pas remontée en volant ? C'est comme ça que vous êtes venu ici, non ?"

C'est bien ce qu'Ishtar avait dit, qu'elle était arrivée dans la Fosse en se laissant porter par les vents. Le détail n'avait pas échappé à l'adolescente, qui dévorait les histoires de la géante sans en laisser une miette. Peut-être que c'était anodin, que les anges ne savaient pas voler avant une certaine période de leur vie, un peu comme des oisillons qui étaient encore dans leur nid. Mais tout de même, ça lui semblait un peu bizarre. Ou peut-être que ses ailes avaient été endommagé quand on l'avait poussé. Mais si c'était le cas, elles aurait probablement subis bien pire au moment de toucher l'eau après une chute si longue... Peut-être qu'elle avait posé la question de trop... Tant pis, trop tard.

Alors qu'Ishtar lui répondait, Cassidy remarqua un groupe assez large un peu plus loin dans la rue, un groupe composé d'une dizaine de personnes armées qui approchaient et qui avaient clairement l'attention d'en découdre. Leur armement était misérable. Pas d'épées ou d'armes à feu, même si certains portaient des couteaux. Pour la plupart, ils portaient de l'équipement improvisé, comme des barres de fer, des planches de bois avec des clous, des bouteilles cassés. De manière générale, on trouvait dans leurs mains n'importe quel objet qui pouvait causer des blessures. En regardant autour d'elle, l'adolescente remarqua également que les quelques ruelles qui entouraient les deux femmes abritaient aussi quelques brigands, très certainement destiné à bloquer le passage si elles essayaient de fuir.

Une femme se détacha du groupe et approcha. Elle portait de nombreux tatouages et piercing sur le corps, ainsi que quelques cicatrices sur le visage. Contrairement aux autres, elle portait une machette, l'arme la plus élaborée du groupe. Cassidy avait déjà vu cette femme : c'était la cheffe d'un gang local, une des rares saloperies à qui Stella et Ben n'avaient pas encore cassé la gueule, surtout parce qu'elle n'avait pas tenté de prendre d'assaut la maison occupée par les médecins. Elle pointa du doigt l'adolescente.

"Toi, tu dégages d'ici, c'est pas toi qu'on veut."
"Hors de question."

Elle avait répondu immédiatement, sans hésiter un instant. Stella lui avait ordonné de s'enfuir si elle se retrouvait dans une situation comparable, mais elle n'avait pas l'attention de laisser cette étrangère si sympathique se faire attaquer sans lever le petit doigt. Elle réfléchit un instant et tenta un coup de bluff.

"C'est une amie de Stella. Si tu la touches, tu sais ce qu'elle va te faire, à toi et à tous les autres."

Certains des bandits devinrent hésitant à la mention de ce nom. Il faut dire que Stella s'était construite une sacré réputation en distribuant des roustes à tous ceux qui lui cherchaient des noises. On racontait qu'elle était aussi douée pour soigner les gens que pour les blesser. Mais la cheffe de gang se contenta de sourire.

"Si c'est vrai, ça veut juste dire qu'on va devoir s'occuper de vous avant qu'elle vienne foutre sa merde. On a déjà un acheteur pour les ailes, on sera sorti de ce trou avant qu'elle trouve ton cadavre."

Elle... s'en était beaucoup moins bien sorti que prévu lors de cette échange. Elle aurait pu ajouter que ça ne servait à rien, que même si elle arrivait à prendre les ailes, elle se ferait doubler et jeter comme un déchet sans rien recevoir, peut-être même tuer par la garde de la ville, comme une chienne. Mais les hors-la-loi commençaient déjà à les entourer, y compris ceux cachés dans les ruelles qui bloquèrent très rapidement toutes les issues possibles. Le pire était qu'Ishtar pouvait très bien s'envoler et laisser Cassie s'en sortir seule. Alors, les brigands passeraient leurs nerfs sur elle de la pire manière possible. Elle écarta cette possibilité de son esprit et sortit un couteau de sa sacoche, une arme qu'elle utilisait depuis toujours, volée alors qu'elle n'était qu'une gamine.

"On va devoir se battre. Merde... Désolé, si j'avais remarqué plus tôt, on aurait pu trouver une échappatoire."
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1174
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue46/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue622/750[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (622/750)
Berrys: 326.159.000 B

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeSam 16 Mai - 15:50




feat Cassidy Monroe

Un été comme les autres



-J’ai déjà essayé, mais c’est assez particulier. La couche basse de la mer blanche est constituée de nuages aqueux. Ils ont très peu de consistance et son facilement traversable, mais il dispose d’une énergie proche de celle de la mer. Ainsi, j’ai pu les traverser durant ma chute, ce qui a permis de la ralentir d’ailleurs durant un petit moment, mais comme ce qui me permet de voler c’est mon fruit du démon, étant donné que les ailettes de mon peuple ne permettent pas de voler, je n’ai aucun moyen de passer au travers de cette couche qui annihile mes forces. Il existe peut-être des trous dans ces nuages comme il en existe dans la couche supérieure de la mer blanche, mais il n’existe pas de carte ici-bas qui me permettrait de savoir où et cela prendrait une éternité de parcourir le ciel de Grandline de long en large jusqu’à trouvé un accès. De même, je pourrais m’élever à une hauteur suffisante depuis une des Blues où une île au-dessus de laquelle la mer blanche ne s’étends pas, néanmoins je serai certainement épuisé avant d’atteindre une île céleste. J’ai quand même besoin de dormir après tout, expliqua la bilcane qui avait bien entendu testé cette solution lorsqu’elle eut été en mesure d’exploiter ses capacités de vol que lui offrait sa malédiction.

Bien entendu, la demoiselle ailée observa également l’attroupement de malheureux à peine équipé qui s’approchaient du binôme en pleine conversation. D’un air détaché, l’Archange du Typhon regarda la conversation se mener bien qu’elle se doutait que la tentative serait infructueuse. Lorsque Cassidy dégaina sa dague, la blonde aux iris argentées posa sa main sur l’épaule de son interlocutrice en cherchant à la rassurer.

-Je vais essayé de leur faire peur.

La guerrière céleste fit deux pas en avant tout en toisant les ennemis.




Les yeux de la De Lérhane se transformèrent alors. L’argent céda sa place à l’or. La pupille ronde s’allongea verticalement. La chevelure blonde se fit de plumes jaunes longues, fines et souples tandis que la chair de face se changea en écailles ventrales tout en laissant le plumage des ailes, devenu vert émeraude, s’étendre au reste de l’épiderme. Ouvrant sa bouche, la maudite montra ses dents devenus crocs pointus aussi acérés que des griffes de prédateurs. Ses ailes se mirent à battre en rythme, soulevant le corps de la reptilienne dont les deux jambes avaient fusionné en un appendice. De son corps long de huit mètres, l’angélique fit une spirale, plaçant sa tête entre le soleil et les ennemis, octroyant une étrange auréole à la créature légendaire. Pourtant, ses deux iris dorées reluisaient avec la même intensité que l’astre du jour en arrière-plan. Les prunelles semblèrent alors pulser dans l’immatérielle, tranchant l’espace d’une onde abstraite et intangible qui englobait tout sur son passage. C’est alors qu’en quelques instants le ciel se couvrit de nuages, que la pluie s’abattit en déluge dans les rues de la Fosse dans une symphonie d’éclair et de foudre qui dansaient ensemble au gré du hurlement de la monstruosité divine qui avait invoqué cet état météorologique. À cela s’additionnait par-dessus le marché un froid glacial tout droit sortit des contrées polaires. À peine les gouttes se répandaient au sol que l’eau commençait à geler avant que finalement la pluie ne devienne grêle.

-Fuyez ou recevez le courroux du ciel et de la terre. Que le monde s’effondre sur votre existence et vous emporte dans les limbes de l’oubli, déclara avec une voix volontairement solennel et éthéré la combattante du firmament qui se voulait être la parole d’une entité d’un autre monde.

Si jamais cela n’était pas suffisant pour faire fuir ceux qui comptaient venir s’en prendre au duo, les prunelles pulseraient à nouveau pour que la température grimpe à un état caniculaire digne des profondeurs du désert, transformant le déluge en mousson. De plus, elle foncerait sur le sol et plongerait chaque main dedans pour soulever plusieurs mètres carrés de roches et de terre dans l’optique de boucher deux ruelles où se trouvaient des bandits menaçant de lancer l’assaut.






© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue19/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue48/60[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (48/60)
Berrys: 9.225.000

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeLun 25 Mai - 15:58

Le groupe de truands provoqua tant d'inquiétude chez Cassidy qu'elle n'écouta qu'à moitié les explications d'Ishtar, ce qui suffit à l'adolescente pour lui donner l'impression qu'elle avait paranoïé pour rien. Bien sûr qu'elle avait essayé de remonter dans son pays natal et bien sûr que c'était difficile, pour ne pas dire impossible. La fameuse mer blanche était comparable à la mer bleue sur de nombreux points, un fait que Cassidy trouva fascinant et en même temps, bizarrement logique. Il faut dire que Cassidy en savait autant sur la mer que sur les nuage, c'est-à-dire rien du tout. Donc, pour la jeune fille, une mer était une mer, qu'elle soit au sol ou dans le ciel. On pouvait dire que son ignorance lui simplifiait beaucoup les choses, à elle et à Ishtar, qui n'auraient pas à répondre à une nouvelle avalanche de questions concernant le royaume céleste.

Ishtar annonça qu'elle allait tenter de faire peur à la troupe. Cassidy se montra dubitative face à cette remarque. Sa propre tentative avait été un échec cinglant et elle voyait mal comment la géante pouvait faire mieux. Si sa taille n'avait pas suffit à les impressionner, l'adolescente voyait mal ce qui pourrait marcher. À moins d'avoir un atout vraiment effrayant, le genre de truc qui pouvait pousser une foule entière à se faire dessus en quelques secondes. Un genre de pouvoir, en fait... C'est alors qu'elle tilta.

"Attend... T'as bien dit fruit du dé..."

Elle fut incapable de finir sa phrase, ni de lâcher le moindre mot pendant ce qui suivit. Pour l'adolescente, la transformation qui eut lieu fut complètement irréelle, au point qu'elle se demanderait dans les jours suivants si elle n'avait pas rêvé la scène, si cette femme n'avait pas le pouvoir de faire halluciner les gens. Comme Ishtar s'était un peu avancée, Cassidy ne vit pas son visage changer, même si sa proximité avec la géante lui donna une place de choix pour le spectacle. Un spectacle qui la choqua au point de la faire tomber au sol. Elle se retrouva assise par terre, les yeux exorbités et la bouche grande ouverte tandis que son interlocutrice prenait la forme d'un gigantesque serpent à plumes. Si le corps de l'adolescent se retrouva paralysé sous le coup de la peur, son cerveau fonctionna un plein régime. L'adolescente connaissait l'existence des fruits du démon et leurs différents types, mais elle n'en savait guère plus. Est-ce qu'une personne qui se change en bête conserve sa conscience ou est-ce qu'elle devient littéralement une bête sauvage ? Elle n'en savait rien. Est-ce qu'Ishtar allait se tourner vers elle et la dévorer d'un coup de mâchoire ? Elle l'ignorait. Est-ce qu'elle avait fait une erreur monumentale en engageant la conversation avec cette femme ? Elle commençait à le penser.

Puis le temps changea, le ciel se couvrit de nuages noirâtres qui déversèrent des trombes de pluie, le tout accompagné des craquements incessants de la foudre provoqué par cet orage soudain. La température chuta pour devenir frigorifique, faisant geler toute la flotte tombée au sol et changeant la pluie en grêle. Cassidy fut trempée puis frigorifiée en quelques secondes. Si les gens qui assistèrent à la transformation firent immédiatement le lien entre la météo et le serpent à plume, le reste de la Fosse resterait dans l'incompréhension vis-à-vis de ce temps épouvantable arriver en un instant. Du jamais vu en cette saison, un événement qui deviendrait un sujet de conversation privilégié pendant les semaines à venir dans le bidonville. Peut-être l'un des rares moments où parler de la pluie et du beau temps aurait un quelconque intérêt.

Les paroles de la géante suffirent à faire fuir les quelques courageux qui n'avaient pas encore pris leurs jambes à leur cou... Eux et les autres gens qui se trouvaient dans les parages. En fait, c'était tous ceux qui avaient vu ou aperçu le serpent à plumes qui s'étaient mis à courir dans la direction opposé. Il faut dire que beaucoup de curieux avaient mis le nez dehors en entendant la pluie et la grêle se succéder, sauf ceux qui avaient vu le gang avant ça et préférait ne pas se retrouver mêler au combat à venir. Bref, la rue se vida en quelques secondes. Malgré ses menaces et son apparente confiance, la cheffe de gang avait été une des premières à s'enfuir. Un fait qui n'avait rien d'étonnant, après tout, on apprend pas à vivre aussi longtemps dans la Fosse sans faire confiance à ses jambes quand ça compte. Simple question de survie. Tout ça pour dire que Cassidy et Ishtar se retrouvèrent seules dans la rue.

L'adolescente était toujours assise par terre. À ce stade, elle commençait à se rendre compte que la géante avait encore toute sa tête, parce qu'elle avait parlé et qu'elle ne s'était pas jeter sur le tas de gens qui lui faisaient face pour en faire son petit-déjeuner. Toutefois, elle n'était toujours pas rassuré. Difficile de s'imaginer qu'une bestiole aussi impressionnante puisse être douée de raison. Sans lâcher la géante du regard, Cassidy se releva lentement et s'épousseta avec ses mains, ce qui ne changea rien à l'état de ses vêtements. Elle était sale, gelée, un peu choqué, mais tout de même rassurée de ne pas s'être fait étriper par des malfrats pendant sa tournée des malades. C'est à Ishtar qu'elle le devait, il faudrait qu'elle trouve un moyen de la remercier. Malheureusement, elle n'avait pas grand-chose à offrir à part des médicaments, du matériel médical et des conseils... et un couteau. Mais si Ishtar cherchait un endroit où dormir, elle lui proposerait sa maison sans hésiter. Ses trois sauveurs allaient probablement protester un peu, mais quand ils sauraient que la géante lui avait sauvé la vie, ils la laisseraient entrer sans hésitation. D'ailleurs, Ben disait souvent qu'il aimait les grandes femmes blondes, c'était parfait. Mais avant ça...

"Euh... Ishtar ? Euh... ils sont partis maintenant... Vous pourriez reprendre votre apparence normale ? J'aimerais pas avoir à gérer des crises cardiaques en plus des trucs habituels...."

Elle avait tenté de faire de l'humour pour se détendre, mais ça n'avait pas très bien marché. Cassidy était incapable d'associer Ishtar à l'immense serpent à plume qui se trouvait face à elle. Cela dit, elle était sérieuse à propos des crises cardiaques. Les quelques vieux qui avaient réussi à survivre jusqu'à un âge avancé dans la Fosse n'avaient pas eu une vie facile. Leur cœur ne tiendrait pas face à une Ishtar transformée.

"Si vous cherchez un endroit pour la nuit, je propose ma maison. C'est probablement mieux que tous les autres trucs que vous pourrez trouver dans le coin. Et puis, je dois bien vous rendre la pareille... Cela dit, il me reste une personne à voir avant ça... et on sera pas seules, mes professeurs seront là aussi."

C'était encore le matin, mais ça, c'était un autre problème. Au pire la géante aurait un endroit où dormir... Si elle acceptait.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1174
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue46/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue622/750[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (622/750)
Berrys: 326.159.000 B

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeLun 25 Mai - 18:53



kkkkkk10.jpg
feat Cassidy Monroe

Un été comme les autres



La bilcane observa la foule fuir et attendit juste d’être certaine que tout le monde s’éloigne suffisamment pour ne plus représenter de menace pour amorcer le retour à une météorologie normale. Les nuages se dissipèrent aussi rapidement qu’ils étaient apparus et la température redevint caniculaire en quelques dizaines de secondes, faisant à nouveau fondre progressivement les flaques qui avaient déjà commencé à geler sous les flots du froid apocalyptique qu’avait fait déferler la reptilienne mythologique. Souriant à la remarque de son accompagnatrice, la demoiselle ailée repris forme humaine en quelques secondes, retrouvant fermement le sol.

-C’est sous cette forme hybride que je me déplace généralement d’île en île en volant quand je ne monte pas sur un navire, étant donné que pour véritablement exploité mes ailes je dois passer par la malédiction. C’est pour cela que j’évite d’atterrir en pleine ville. Ça m’évite de faire mauvaise impression et que les civils ne se lance à la chasse au monstre en ayant aperçu la créature mythologique dont je suis l’incarnation. À dire vraie, les zoans mythiques, comme celui que je possède, sont considéré par certains comme la sous-catégorie de fruit du démon la plus rare… Plus rare que les logias et les paramécias productifs d’après certaines rumeurs du fin fond de Grandline.

En effet, le Serpent à Plumes n’était pas particulièrement répandu ou commun ne serait ce de par le fait que son existence n’avait jamais été prouvé et ce depuis des temps immémoriaux.

-C’est très gentil à toi. Cela me fera certainement du bien de me reposer et de dormir dans un lit, peu importe qu’il ne soit pas des plus confortables, après toutes ces heures de vol. J’espère que cela ne dérangera pas tes professeurs. Tu devrais peut-être demander leur accord avant que je ne rentre chez eux. Et il n’y a pas de problèmes pour les livraisons qu’il pourrait te rester. Nous avons toute la journée et je ne voudrais pas empiéter sur ton temps. C’est une denrée précieuse après tout. Est-ce que vous avez encore des choses à faire aujourd’hui après avoir délivrer tout ceci ? Vous avez des leçons à recevoir de vos mentors ou vous auriez un peu de temps libre pour montrer les endroits un peu intéressant du coin… Ou même le repère d’un groupe de bandit qui serait particulièrement nuisible à la population et chez vous. Bien entendu, je comprends qu’éliminer les criminels ne fera que faire apparaître de nouveaux groupes pour remplacer les anciens, mais je peux éventuellement réussir à intimider suffisamment le pire de ces gangs pour apaiser un peu la situation temporairement pour une partie de la population. Dans un tel contexte, il n’existe pas de solution permanente à notre échelle et il faudrait des actions massives pour changer les choses, mais donner du répit à certains est une lueur d’espoir qui permet de s’épanouir… Qu’en pensez-vous ? Croyez vous que dans la situation actuelle de votre faubourg cela pourrait avoir un impact positif pour une quantité non négligeable de concitoyen ?



sdfd10.jpg


© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue19/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue48/60[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (48/60)
Berrys: 9.225.000

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeDim 31 Mai - 2:27

Zoans Mythiques ? Ça, c'était quelque chose dont Cassidy n'avait jamais entendu parler. Un fruit permettant de se changer en une créature de légende... Elle voulait bien croire que c'était le type de fruit du démon le plus rare. Elle se demanda en quel genre de créature quelqu'un qui mangeait un tel fruit pouvait se transformer... Dragon ?... Phoenix ?... Sans compter le serpent ailé géant qu'elle venait de voir. Les créatures de légende n'étaient pas son fort, mais tout de même, ça paraissait complètement dingue que de tels pouvoirs puissent exister... Dingue et effrayant. Qui sait ce qui pouvait arriver si l'un de ces fruits tombait entre de mauvaises mains ? Quelque part, c'était une bonne chose qu'un pouvoir de ce genre soit entre les mains d'une femme comme Ishtar. Cassidy ne la connaissait pas très bien, mais, à vu de nez, elle n'avait pas l'air d'être le genre de personne à utiliser sa puissance de manière excessive pour se faire plaisir. La preuve, elle s'était contenter d'intimider le groupe d'attaquant. Avec son pouvoir, elle aurait pu faire bien pire. Peut-être même qu'elle était capable de détruire entièrement le bidonville sans aucuns soucis, voir le reste de la ville avec... Peut-être qu'elle exagérait, mais, pour tout dire, elle ne préférait pas découvrir si elle avait raison. Un gang assoiffé de sang, c'était assez pour une journée. Mais quand même, Zoans Mythiques...

Au moins, elles étaient hors de danger. En plus, Ishtar avait accepté sa proposition. Obtenir l'accord de ses trois protecteurs ne serait pas un problème. La géante lui avait sauvé la vie, ce qui lors suffirait à tout les trois, même s'ils allaient très probablement se montrer méfiant. Stella en particulier, Ben tenterait plutôt de séduire Ishtar et Franz serait trop timide pour se montrer très bavard, sauf si Ishtar engageait la conversation avec lui sur un sujet qui l’intéressait. Mais pour Stella, ça serait plus compliqué. Elle faisait toujours ce qu'elle voulait quand elle voulait, sans aucunes hésitations et sans retenue. Le problème, c'était qu'il était difficile de savoir ce qu'elle voulait et quand. Elle avait autant de chances de casser la gueule à quelqu'un que de boire une nuit entière en échangeant des histoire avec la même personne personne. Même après toute ses années, L'adolescente n'arrivait toujours pas à la comprendre. Elle la connaissait très bien, mais elle ne la comprenait pas. Au final, ça dépendrait du premier contact. Pour ce qui était des gangs dangereux...

"Franchement, c'est difficile à dire. Le pire est pas les nouveaux groupes qui vont apparaître. Le pire, c'est les groupes déjà là qui vont gagner en puissance en profitant du vide laissé par celui que vous allez détruire. À ce compte-là, il faudrait tous les bousiller, et encore, ça rendra la garde royale corrompue plus puissante dans le coin et ça, c'est bien pire sur le long terme. Vu la manière dont ils nous traitent... Cela dit, y a un groupe vraiment problématique qui s'est installé dans le coin récemment. Des pirates qui sont venus se cacher dans le coin, un équipage entier. Ils sont vicieux, mais genre, vraiment vicieux. Ils empoisonnent leurs armes, visent les gens les plus vulnérables en priorité pour se faire de l'argent facile. Ils utilisent des contacts en dehors du bidonville pour se procurer des armes et vendre à des esclavagistes leurs prisonniers. Eux, ils manqueront à personne et ça pourrait faire réfléchir à deux fois les autres. Leur nom c'est..."

"… Les Blood Stars."

Cassidy sursauta. Pas à cause de la voix, qu'elle avait reconnue immédiatement, mais à cause du ton employé, qui lui disait qu'elle était sur le point de se prendre un savon. Stella Monroe, sa professeur et mère adoptive, se trouvait derrière les deux femmes, les sourcils froncés. Sans être aussi grande qu'Ishtar, son mètre quatre-vingts la rendait assez intimidante quand elle était en colère. Sans même accorder un regard à Ishtar, elle s'approcha de Cassidy, ses yeux de jade pointés sur elle.  

"T'as fini de distribuer les médocs ?"
"Euh... Je... Non."
"Donc tu prends ton temps et t'as même pas fini... Trois livraisons, c'est pas censé prendre trente plombes, on est d'accords ?"
"Je... Euh...."
"Tu te rends compte que Franz est en train d'opérer ? Tu te rends comptes que si il avait eu besoin de toi, ça aurait pu tourner au vinaigre ? Je suis pas chirurgienne moi, je peux pas l'aider si il est dans la merde, tu t'en souviens ?"
"Ça a mal tourner ?"
"Tu viens de me répondre là ?!"
"Non, je..."
"SILENCE !!"

C'était toujours comme ça quand Stella était en colère. Impossible de placer un mot sans que ça passe pour de la provocation. Le pire, c'est que Cassidy comprenait très bien pourquoi on l'engueulait. Elle comprenait, mais elle savait très bien que sa professeur n'était pas d'humeur à écouter la moindre explication. Frustrée, embarrassée, l'adolescente baissa les yeux et laissa Stella continuer de lui faire la leçon.

"Tu sais très bien que t'as des responsabilités et tu sais très bien quelles sont les conséquences quand tu les négliges. Non, ça a pas mal tourné, mais si ça avait été le cas, t'aurait une mort sur la conscience en ce moment. Tu t'en rends compte de ça ?"
"...Oui."
"Je serais pas toujours là pour être sur ton dos, ni moi, ni Franz, ni Ben, ni personne. Il suffit d'une fois, une seule putain de négligence pour réduire des vies en miette. Celle du pauvre bougre qui va crever à cause de toi, celles des membres de sa famille qui comptaient sur toi et peut-être même la tienne si tu peux pas le supporter. Tu le sais bien, ça ?"
"...Je sais."
"Je sais bien que t'es une adolescente et que tu voudrais peut-être avoir plus de temps pour toi, mais on a pas le luxe de se permettre de prendre notre temps. Pas dans cet endroit, pas avec les moyens qu'on a. T'as bien compris ?"
"Oui."
"Bien, maintenant, qu'est-ce que t'as à me dire ?"
"...Chuis désolé."

Stella poussa un soupir et passa la main dans ses cheveux orangés. Jouer les mères autoritaires était quelque chose qu'elle faisait avec beaucoup d'aise, mais ça ne voulait pas dire qu'elle y prenait du plaisir. Cassidy regrettait clairement son attitude et avait compris la leçon. C'était tout ce qui comptait.

"Bien, très bien. Maintenant, fini les livraisons et rentre, c'est pas parce que Franz a pas de problèmes que tu peux rien apprendre de l'opération. D'ailleurs, va prendre une douche et change de vêtement, t'es trempée et ton pantalon est dégueulasse comme si tu t'étais jeté par terre. Sérieusement, y a eu un truc chelou au niveau de la météo, mais quand même, t'aurais pu faire un effort pour pas rester en-dessous."

Cassidy hésita à répondre, mais se ravisa, car elle allait probablement se faire engueuler de nouveau. À la place, elle se tourna vers Ishtar et lui lâcha un petit :

"Je vous laisse lui expliquer... Si vous voulez..."

Elle partit en direction de la maison du vieux Thompson, qui se trouvait deux rues plus loin. Elle ferait ensuite tout ce qu'on lui avait dit de faire, c'est-à-dire prendre une petite douche, changer de fringue et aller voir si Franz avait besoin d'une assistante. Après quelques pas, elle se tourna et fit un signe de la main à la géante, son sourire revenue.

"On se revoie tout à l'heure !"

Puis elle partit, laissant sa professeur seule avec Ishtar. Après quelques seconde de silence gênant, Stella décida de briser la glace.

"T'es un sacré morceau... C'est pas compliqué de draguer avec ta taille ?"

Puis elle éclata de rire.

"T'en fait pour la gamine, elle en a besoin de temps en temps. Elle est talentueuse et motivée, j'ai pas envie de la laisser se complaire dans sa réussite, ça va la rendre condescendante. Y a rien de plus casse-couille qu'un médecin condescendant, ça donne pas confiance et ça finit par bâcler le boulot en pensant tout réussir."

Elle accompagna sa remarque d'un crachat sur le sol, comme si ça lui avait rappelé un mauvais souvenir.

"Maintenant, si tu me racontais ce que tu foutais avec elle... Puis le délire avec la météo et son arrière-train tout marron, elle avait l'air de dire que tu savais un ou deux truc à ce sujet... Et puis tu sais quoi ? Si t'es sérieuse au sujet des Blood Stars, et quand je dis : "Si t'es sérieuse", je veux dire pour nettoyer les murs avec leur gueule, je te montre leur base et on va se faire ça ensemble. Comme ça, tu me racontes en chemin... T'en dit quoi grande asperge ?"

Si Ishtar acceptait, Stella la conduirait à une maison en taule très semblable à toutes les autres de la Fosse. La différence, c'était que celle-ci contiendrait une cave de plusieurs étages, vestiges d'une époque où le bidonville était un quartier comme les autres. Cette cave était la vraie base de l'équipage et contenait tous ses membres, son matériel et ses prisonniers. Restait à savoir si la géante accepterait le ton familier de sa nouvelle interlocutrice. Elle se montrait toujours particulièrement familière avec les gens qu'elle ne connaissait pas. C'était sa manière de les tester.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1174
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue46/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue622/750[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (622/750)
Berrys: 326.159.000 B

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeDim 31 Mai - 12:09



kkkkkk10.jpg
feat Cassidy Monroe

Un été comme les autres



La bilcane écouta les dires de sa camarade du jour et hochait la tête régulièrement afin de signifier sans coupé son interlocutrice qu’elle était d’accord avec l’avis énoncé sur le renforcement des autres gangs si jamais l’un d’entre eux disparaissait. C’était une situation fortement probable que la demoiselle ailée espérait ne pas avoir à croisé et raison pour laquelle elle voulait demander l’avis de sa nouvelle connaissance, qui elle était accoutumé à la vie dans ce bidonville, afin de savoir la meilleure façon d’agir avec ce contexte géopolitique criminel de ce faubourg. Néanmoins, un nom d’équipage pirate qui se lançait dans les trafics et revêtaient encore davantage un aspect criminel allait sortir et se montrer comme étant une cible particulièrement appropriée pour soulager un peu quelques pauvres gens de ces quartiers pauvres et miséreux qui étaient maudit d’une funeste condition par le système social d’un pays qui comme d’autres était dans la séparation en caste. Soudain, une nouvelle voix vint s’intégrer à l’échange. L’Archange du Typhon pivota pour regarder la femme qu’elle ne connaissait guère et fronça un seul de ses deux sourcils afin d’interroger par le regard en attendant de savoir de qui il s’agissait. C’est alors que la nouvelle venue s’élança dans un sermon pour remettre l’apprentie médecin sur le chemin approprié du point de vue de cette femme qui lui voulait assurément seulement le plus grand bien, sinon elle ne prendrait pas la peine de s’exprimer de la sorte et de fournir un appui à l’existence de Cassidy. En tout cas, la demoiselle ailée tenta à plusieurs reprises de signifier que c’était de sa faute si la jeune demoiselle s’était mise en retard, mais la De Lérhane ne trouva aucun moment pour s’immiscer dans l’échange unidirectionnelle et dû donc se contenter d’être spectatrice en dépit de ses tentatives. Finalement, quand la Monroe lui fit des salutations pour dire au revoir, l’originaire de la mer blanche lui répondit par un sourire et hocha la tête.

-À plus tard oui.

Quelques secondes de silence plus tard, l’étrangère, que la maudite avait deviné être la médecin faisant partie du trio ayant recueillie Cassie, se remit à s’exprimer ce à quoi la blonde aux iris argentés pu enfin répondre.

-Je suis asexuelle alors ça règle le problème, répondit l’angélique pendant que son interlocutrice riait de bon cœur. Je suis désolé, c’est ma faute si Cassidy était en retard.

Sur ces paroles, Stella répondit et s’exprima rapidement sur les événements et sur la suite de ceux-ci, notamment ses interrogations et ses intentions. La blonde aux iris argentées ne faisait pas grand cas de la familiarité de la nouvelle venue. Si elle aimait le respect, la familiarité ne devenait vulgarité et irrespect uniquement lorsque les intentions derrières étaient vils, discriminatoires et néfastes. Hochant la tête pour confirmer qu’elle voulait vraiment s’occuper de l’équipage de flibustiers, l’ancienne révolutionnaire se mit à expliquer ce qu’il s’était passé.

-Pour vous répondre, je l’ai croisé dans la rue et je l’ai bousculé sans la voir. Je me suis excusé et elle s’est mise à me poser des questions alors je lui ai répondu tout en marchant vers les clients qu’elle devait livrer avec elle. De plus, j’ai attiré l’attention d’un des gangs étant donné qu’un physique comme le mien attire toujours les chasseurs d’esclaves. J’ai donc dû les effrayer en utilisant mes capacités et cela a surpris Cassie qui est par conséquent tombé, d’où les tâches de boue. J’ai remis la chaleur caniculaire par la suite pour que tout le monde puisse se sécher, mais forcément je ne pouvais pas faire grand-chose pour les tâches. Je me doute que ce n’est pas forcément simple de croire que quelqu’un contrôle le climat, alors une démonstration bien moins expansive que la précédente pourrait certainement vous convaincre plutôt que d’en discuter trop longuement.




La guerrière céleste leva le visage, ses yeux redevenant ceux du serpent divin. Le soleil qui baignait dans l’étendu bleu du firmament se vit bientôt être rejoint quelques nuages blancs qui apparurent, naissant de rien pour offrir leur compagnie à l’astre du jour. Le vent changea également de direction, venant de la direction opposée à celle d’où il venait jusqu’alors. En tout cas, une fois arrivé au repère des pirates, la fille des cieux proposerait rapidement quelque chose à son interlocutrice.

-Montez sur mon dos.

Sur ces mots, la maudite fit appel à ses pouvoirs et se métamorphosa alors, reprenant selon le même processus que précédemment sa transformation pour atteindre sa forme hybride. Même si c’était moins grandiloquant que contre le gang car moins mis en scène, cela demeurait le passage d’une créature angélique tout droit descendu du ciel en une monstruosité reptilienne couverte de plume et arborant en lieu et place de jambes une queue de serpent puissante et virulente. Que la médecin, après avoir été surprise par la chose à moins qu’elle dispose d’un sang-froid suffisant pour ne pas y réagir outre-mesure bien que cela soit peu probable dans l’esprit de la demoiselle ailée, accepte de grimper ou non, la De Lérhane s’élancerait en l’air. Grimpant à quelques mètres au-dessus du toit, l’incarnation du Serpent à Plumes lâcha un cri en mesure de fendre le ciel avant de filer droit vers le sol comme un météore, le poing tendu vers la terre. La taule fut pulvérisée à l’impact et l’Archange du Typhon pénétra ainsi à l’intérieur du bâtiment mais ne s’arrêta pas pour autant. Fusant droit vers le sol, celui-ci éclata en morceau sous la force surhumaine encore accru par la forme hybride qui accroissait les caractéristiques physiques de la femme des cieux. Cela se poursuivit, de sous-sol en sous-sol jusqu’à ce qu’elle arrive au fin fond des tréfonds de cette base, percutant la dernière paroi dans une puissance qui propulsa l’air dans toutes les directions avec la puissance d’une déflagration tandis que les fissures s’étendaient dans la roche autour du cratère formé autour du poing et du corps de la zoan mythique.

-L’heure du châtiment à sonner. Priez pour vos âmes, se permit de lancer la reptilienne dans l’optique d’intimidé les forbans présents avant même qu’elle ne se relève et se dresse de plusieurs mètres hauteurs.



sdfd10.jpg


© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue19/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue48/60[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (48/60)
Berrys: 9.225.000

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeMar 2 Juin - 21:27

Les familiarités ne la dérangeaient pas... Très bonne chose. Pour Stella, ça voulait dire qu'elle n'était pas une connasse condescendante. Pas le genre à demander le respect sans raison, donc la médecin n'aurait pas besoin de lui mettre un taquet pour la remettre à sa place. Stella n'aurait pas hésité à le faire, bien au contraire : une femme si grande, ça valait le coup d'être affronté. Rien de mieux qu'une bonne baston pour partager avec ses interlocuteurs. Par contre, asexuée... Ben serait dégoutté en entendant ça. Lui qui aimait les grandes blondes aux cheveux longs... Cela dit, ça l'empêcherait pas de tenter de la séduire, ça voulait juste dire qu'il allait probablement échouer. Il faudrait qu'elle intervienne s'il devenait trop lourd. Stella n'envisageait pas encore d'inviter la géante chez elle, mais elle se doutait bien que Cassidy parlerait de cette géante à Ben Seeds, qui ferait tout pour la rencontrer. D'ailleurs, la gamine avait dit : "On se revoie tout à l'heure", ce qui voulait bien dire qu'elles avaient l'intention de se croiser à nouveau. Stella comptait bien profiter des prochains événements pour juger si c'était une bonne idée. Cassidy pouvait être un peu naïve et faisait confiance aux inconnus beaucoup trop rapidement. Quelques mauvaises expériences seraient mieux pour apprendre, mais la Fosse était trop dangereuse à son goût. Faire les choses lentement était plus prudent.

La géante s'excusa et dit être responsable du retard de Cassidy. Stella fronça les sourcils à ces paroles. Son point de vue était différent à ce sujet.

"Tu sais, t'as beau dire que c'est ta faute, de mon point de vue, c'est de sa faute à elle. Je lui ai dit je sais pas combien de fois de faire les choses aussi vite que possible. Tel que je vois tout ça, elle aurait même pas dû s'arrêter pour taper la discute avec toi... Prends-le comme tu veux mais c'est la vérité, y a des vies en jeu... Enfin bon, je vais pas te refaire le discours que la gamine vient de se taper, t'es pas médecin... T'es pas médecin, pas vrai ?"

Tandis que les deux femmes progressaient dans la Fosse, la géante fit un résumé de la journée à la médecin. Que Cassidy se soit intéressée à cette femme venue d'un autre monde, c'était logique. Que cette géante avec des ailes magnifiques est attiré l'attention d'un gang qui aient tenté un truc contre elle, ça paraissait normal. Par contre, le coup d'effrayer les gars en changeant la météo, ça, ça puait la connerie. Déjà, changer un coup la météo pour faire fuir des gens, c'est pas assez. La pluie est la foudre, ça fait peur aux enfants, mais pas aux adultes qui peuvent se faire une fortune en vendant des ailes au marché noir. En tout cas, pour Stella, ça n'aurait pas suffi. Mais si Ishtar pouvait montrer comment elle avait fait ça, alors qu'elle le fasse.

"Ben montre alors, parce que ton histoire, elle pue l'arnaque."

Puis Ishtar fit exactement ce qu'elle avait dit. Ses yeux se transformèrent pour devenir ceux d'un reptile et le temps changea. Quelques nuages sortis de nulle part et le vent qui change de sens sans raison... Ce fut largement suffisant pour la convaincre. Donc le reste de son histoire était vrai : elle avait bien fait peur au gang en changeant la météo... Mais pas que. Elle resta sur sa position initiale : dans sa tête, la météo, c'était pas assez pour faire fuir un groupe qui peut gagner un butin capable de changer leur vie du jour au lendemain. C'était quoi son pouvoir ? Un fruit du démon, ça c'était clair, mais quel genre ? Pas un logia, elle avait pas eu besoin de faire sortir des nuages ou du vent de son propre corps... Paramécia ? Peut-être... mais ça expliquait pas le changement au niveau des yeux... Des yeux comme ceux d'un serpent... Un pouvoir complètement craqué...

"Ça pue le Zona mythique tout ça... je me trompe ?"

Elle ignorait lequel, mais un pouvoir comme ça, ça sentait la créature mythologique avec des capacités allant bien au-delà du rationnel... Aussi rationnels que puissent être les fruits du démon. Stella fut fixée quand les deux femmes arrivèrent devant la base des Blood Stars. Une baraque de taule comme toutes les autres, rien de remarquable si on oubliait les deux gars qui gardaient l'entrée.

"C'est là-dessous. La baraque est qu'un leurre, y a une immense sous-sol en-dessous, c'est là qu'ils entreposent tout."

Puis la géante lui demanda de monter sur son dos avant de se changer pour prendre une forme à mi-chemin entre le serpent à plume et la géante des îles célestes. La médecin fit tout son possible pour ne pas avoir l'air trop impressionner. Elle était impressionnée, très impressionnée même. Par contre, elle n'aimait pas avoir l'air d'une ahurie face à un truc qu'elle n'avait jamais vu, donc elle fit un effort surhumain pour avoir l'air vaguement impressionnée. La chose fut plus compliquée pour les deux gardes, qui rentrèrent en courant dans la baraques pour alerter leurs compagnons. Stella réussit à se contrôler et se contenta de lâcher un sifflement, puis réfléchit un moment avant de sortir une nouvelle phrase en riant à moitié, parce qu'elle se trouvait drôle.

"Dit donc, t'es un sacré morceau, c'est pas compliqué de draguer avec ta taille ?"

Et elle éclata de rire encore une fois. Si Ishtar lui en donnait l'occasion, elle ferait encore cette blague, dont elle était clairement très fier. La médecin monta ensuite sur le dos de la femme-serpent et se demanda comment elle pourrait s'agripper aux plumes. Au final, elle entoura la forme gigantesque de ses bras et fut très surprise du confort qu'apportaient toutes ces plumes. Heureusement que c'était le matin, sinon, elle aurait été capable de s'endormir dans ce duvet. C'est alors que la géante s'élança dans les airs. Elles se retrouvèrent plusieurs mètres au-dessus du sol, une hauteur qui donna à Stella une vue parfaite sur toute la Fosse. La géante lâcha ensuite un cri strident, que la médecin décida d'accompagner par un hurlement d'un tout autre genre.

"WOUHOU !!!"

Si elle avait portée un chapeau de cow-boy, elle l'aurait sans aucun doute prit dans sa main pour le faire tournoyer dans les airs. Malgré le combat à venir, elle prenait beaucoup de plaisir à vivre cette expérience unique.... Probablement beaucoup trop, mais bon, dans ce bidonville, faut savoir s'amuser. L'hybride fonça en direction du sol, le poing dirigé vers le bas, comme un oiseau de proie fondant sur sa cible... Un oiseau de proie avec des poings. Elle perça le toit, le sol et tous les étages de la cave jusqu'à atteindre le fond. Son passage avait laissé un trou de plusieurs mètres de profondeur, sans compter le cratère créer par son poing et la quantité non négligeable de poussière qui voletait maintenant dans les environs. Stella y vit immédiatement un avantage : en plus de rien comprendre à la situation, leurs adversaires n'y voyait plus rien. Un avantage que la médecin pouvait exploiter très facilement.

Pendant qu'Ishtar intimidait leurs adversaires en se la jouant déesse, Stella ferma les yeux et concentra son Haki de l'observation. C'est une capacité qu'elle avait obtenue lors de ses voyages, à l'époque où elle était encore pirate, plus de neuf ans auparavant. Elle utilisait rarement son pouvoir et avait perdu beaucoup des capacités qu'elle possédait autrefois. Toutefois, elle était encore parfaitement capable de déterminer le nombre de personnes qui se trouvaient au même étage qu'elle ainsi que leur position. Elle en fit un résumé à la géante en chuchotant à son oreille, ne sachant pas si elle possédait elle aussi cette capacité.

"Quinze hommes au même étage que nous : trois sur la gauche, cinq derrière, deux devant et trois autres à droite. Les deux derniers sont plus loin et ils ont l'air faible, je dirais que ce sont des prisonniers. Il manque des gars, surtout le capitaine et le second. Mon mantra manque de pratique, je peux pas atteindre les autres étages. Je m'occupe des prisonniers, ils ont peut-être besoin de soins. Fais-toi plaisir avec le reste."

Stella avait parlée de mantra, le terme qui désignait le haki de l'observation dans les îles célestes. Contrairement à ce que l'on pouvait croire, Stella n'avait jamais mis les pieds sur la mer de nuage. Ben Seeds, par contre, avait fait un bref voyage dans le ciel avec l'équipage dont il avait fait parti. C'est lui qui avait raconté à Stella que le Haki portait un nom différent là-bas. Il ne possédait pas lui-même cette capacité, mais avait fait le lien en voyant Stella s'en servir, comme il avait vu des habitants du ciel s'en servir à l'époque. Une technique qu'il trouvait particulièrement désagréable et considérait comme de la triche... Vieux rageux.

Stella sauta du dos de la géante et s'élança sur la trace des deux voix plus faibles. En vérité, elle ignorait si c'était bien des prisonniers. Après tout, ça pouvait très bien être des recrues, ce qui expliquerait le fait qu'ils aient eu l'air si faible au contact de son haki. Toutefois, elle préférait s'en assurer elle-même. La médecin fonça sur la droite, ce qui signifiait qu'elle devait affronter trois adversaires pour passer. Si Stella manquait autant de pratique au combat que pour son Haki, elle n'en manquait pas moins d'expérience. À l'époque, elle possédait une prime de 150 millions sur sa tête. Une immense fierté, même si le chiffre avait probablement baissé, après tout, elle avait disparu de la circulation depuis neuf ans.

Elle se retrouva face à deux hommes et une femme. Malgré la surprise, ils avaient eu le réflexe de prendre leurs armes. La femme tenait un flingue, c'est donc elle qui eut le privilège de se faire tarter la première. Elle fut incapable de réagir lorsque la médecin aux cheveux enflammés émergea de la poussière pour lui dévisser le visage. Un coup de poing tout simple qui l'envoya dans les vapes en un instant. Un des deux hommes restant eut l'intelligence de faire prévenir ses compagnons.

"Alerte ! On nous attaque ! Aler..."

Stella lui décrocha la mâchoire pendant qu'il terminait sa phrase. Trop tard... Si elle avait cherché à rester discrète, ce qui aurait été très con après l'entrée fracassante des deux femmes. Par contre, ça ajouterait encore un peu plus à la confusion ambiante, ce qui faciliterait les choses à Ishtar et permettrait à Stella de continuer ses recherches sans qu'on la dérange. Le dernier homme leva son sabre et courut vers elle en hurlant. Un coup de taille diriger sur sa tête... Même pas besoin du haki pour prévoir ça. Elle évita tranquillement d'un pas rapide sur le côté et le sécha d'un coup de pied en pleine face. Stella aimait attaquer le visage, c'était un peu sa marque de fabrique. Rien de plus satisfaisant que de sentir les os d'un visage tomber en morceaux pendant qu'on y donne un coup.

Sans attendre, elle reprit sa course vers les deux voix plus faibles. La médecin ne s’inquiéta pas un instant pour Ishtar. Elle avait déjà pas l'air faible à la base, alors avec un pouvoir comme le sien, ça passerait tout seul... Probablement. Au pire, elle pourrait la soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1174
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue46/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue622/750[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (622/750)
Berrys: 326.159.000 B

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeMer 3 Juin - 22:13



kkkkkk10.jpg
feat Cassidy Monroe

Un été comme les autres



La bilcane ne fit que peu attention à la phrase que déclarait pour la seconde fois Stella. Plongeant dans la demeure, elle éventra celle-ci, perçant roche et pierre pour se diriger droit vers les tréfonds où se terrait les criminels. L’atterrissage fut tonitruant et sema le désordre au cœur de l’antre. Si la poussière bloquait la vue de plusieurs ennemis, la vision thermique du Serpent à Plumes permettait à la De Lérhane de remarquer les signatures de chaleur corporelle de ses opposants. C’est alors que la professeure de Cassidy prit une position plutôt étrange, une concentration particulière qui ne sied guère à un tel contexte pour un combattant ordinaire et une posture que l’angélique ressentait grâce à ses sens animaux. Userait-elle d’une transe méditative ou d’un pouvoir nécessitant ce genre de ressort ? Ou cela cachait-il autre chose ? L’indication du nombre précis d’homme ne laissa que très peu d’options à l’Archange du Typhon, options qui disparurent pour laisser place à la vérité quant elle l’avoua. Il s’agissait d’un usage du fluide perceptif. Sur les Blues, ce pouvoir était extrêmement rare, presque comparable au nombre de possesseur de haki des rois sur l’intégralité de la planète même si c’était une affirmation que la demoiselle ailée ne pourrait jamais vraiment vérifier. Même sur Grandline il s’agissait d’une particularité que peu maîtrisaient vraiment. Après sept ou huit ans à traverser les mers et à se battre sur de nombreux champs de bataille, la zoan mythique n’était toujours pas parvenu à éveiller ce pouvoir qui sommeillait en chacun. De plus, Stella avait employé un mot particulier. « Mantra ». Bilca étant autarcique, Ishtar n’était pas extrêmement aux faites de comment la vie était sur les autres îles célestes, mais elle savait néanmoins une chose grâce à ses connaissances sur le haki de l’observation : c’était le nom que son peuple avait donné à cette capacité. Dans ses souvenirs, seul trois des chasseurs parmi l’élite de Bilca quand elle y était avaient obtenu ce pouvoir.

Tout ceci signifiait plusieurs points avec deux principaux : c’était une guerrière avec des capacités certaines si elle avait appris à user consciemment du fluide perceptif et elle devait avoir fait partie d’un des rares groupes d’humains à avoir atteint la mer blanche, la Marine ayant réussi à s’implanter faiblement uniquement à Angel Island par des moyens que la De Lérhane ignorait complétement… Une chose extrêmement rare en ces régions du monde additionné à un évènement tout aussi rare à une époque où le vice-amiral Ghetis Archer n’avait pas lancé sa conquête et colonisation de l’océan du firmament. La mentor de Cassidy rejoignait un cercle très fermé des rencontres martiales les plus intéressantes faites au cours de ses pérégrinations sur ces mers cardinales aux dangers bien moindre qu’en les flots équatoriaux. Cette femme partit alors sur la droite, s’occupant donc d’un groupe de trois et laissant le reste à Ishtar.

Cinq, deux et trois. Sans attendre davantage, l’ancienne révolutionnaire plongea ses mains dans le sol et souleva deux plaques qu’elle envoya vers les deux groupes les plus réduits, écrasant sous une fine couche les cinq concernés, certains perdant certainement connaissance tandis que ceux qui y résisteraient éventuellement prendraient à priori du temps pour s’en dépêtrer. La queue de la fille des cieux balaya l’espace tel un fouet et vint embarquer sur son passage deux hors-la-loi qui furent alors embarqué jusqu’au mur. S’élancer vers le trio restant, la maudite s’élança en avant, effectuant une roulade en l’air à mi-parcours. Plongeant alors sa main dans le sol, elle freina son mouvement tandis que son corps vint s’immobiliser à l’horizontal, lui permettant d’abattre verticalement avec encore plus de violence son appendice sur l’ennemi droit en face d’elle. La bilcane enchaîna directement en sautant sur place, pivotant autour de l’axe horizontal pour donner un coup d’aile puissant qui envoya une bourrasque repoussée l’un des ennemis. Le dernier se trouvait dans son dos dans la direction vers lequel se dirigeait son être suite aux battements. Tournant encore un peu, l’Archange du Typhon abattit son coude sur le crâne du criminel dont la mâchoire vint alors rencontrer le sol dans un fracas sympathique. Relâchant immédiatement sa prise, la De Lérhane planta à nouveau ses mains dans le sol et se mit dans une position où ses deux membres supérieurs faisaient office de l’élastique d’un lance-pierre plus grand. Se tractant à la seule force de ses bras, la reptilienne se propulsa elle-même en l’air via cette impulsion pour gagner en vitesse et venir plaquer celui qu’elle avait viser avec la bourrasque en le ceinturant à la taille et en l’emmenant jusqu’au mur qui explosa en plusieurs morceaux à l’impact.

-Vous êtes coriaces, déclara Ishtar en regardant l’homme et les deux femmes qui s’entaillèrent des plaques de pierre, un peu sonné.

Reprenant forme humaine, l’originaire de la mer blanche courut dans leur direction et esquiva un tir hasardeux avant d’atteindre grâce à ses grandes jambes le premier opposant assez rapidement. Effectuant un petit saut, elle leva la jambe pour que son genou vienne frapper la gorge du seul homme du trio. D’un mouvement de bras circulaire, la femme surdimensionnée enclencha en même temps une roue et déplia alors la jambe du genou qu’elle avait levé pour faucher horizontalement l’ennemi et l’envoyer droit dans la paroi comme si son crâne n’était qu’un ballon. Effectuant immédiatement une roulade au sol, la blonde aux iris argentées passa soudainement en forme total et fila dans les airs tel une flèche, le Serpent à Plumes se jetant sur sa proie et venant lui donner un coup de tête surpuissant accompagné des crocs qui s’enfoncèrent dans l’épaule tandis que la queue vint se refermer sur la seconde femme et lui appliquer un effet constricteur pour que l’étau se resserre douloureusement au niveau de la taille. Repassant alors en forme hybride et remplaçant les crocs par une main apposé à la gorge pour effectuer un étranglement contrôlé, la demoiselle ailée prit la parole.

-Où est votre capitaine ? interrogea alors la De Lérhane en cachant bien le fait qu’elle avait retenu sa force pour éviter de tuer, se contentant de blessures lourdes.



sdfd10.jpg


© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Cassidy Monroe

Cassidy Monroe
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue19/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue48/60[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (48/60)
Berrys: 9.225.000

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeVen 3 Juil - 16:00

Stella avait entendu de nombreuses choses au sujet de cette cave. On parlait d'un souterrain immense datant d'une époque où la Fosse n'était pas encore la Fosse. Les rumeurs auraient pu s'arrêter là, mais c'était sans compter sur l'effet que l'ennui pouvait avoir sur l'imagination des gens. Elle avait entendu parler d'un réseau tentaculaire s'étendant sous la totalité du district, destiné a permettre aux habitants de se cacher et de survivre en cas de catastrophe. On parlait également de salles obscures où restait caché le savoir oublié des temps anciens, un trésor de connaissances attendant impatiemment d'être déterré pour changer à jamais le visage du monde...

Dingue le genre de trucs que les gens peuvent inventer pour se divertir. L'ancienne pirate n'avait jamais cru à toutes ces balivernes, qui lui semblaient être des histoires à dormir debout racontés par ses patients dans le but de s'attirer les faveurs d'une Cassidy beaucoup trop naïve. La gamine dévorait ce genre d'histoire inlassablement, comme pour se faire croire que l'endroit écœurant dans lequel elle avait grandi était plus qu'un bidonville, comme si un lieu magique se cachait en-dessous. Un lieu que personne n'avait jamais trouvé, mais que tout le monde pouvait atteindre. Bien sûr, Stella faisait son possible pour lui ouvrir les yeux, mais c'était une tâche complexe avec cette adolescente qui en savait trop peu sur le monde qui l'entourait.

Maintenant qu'elle se trouvait dans la partie la plus basse de la cave la plus profonde de la Fosse, Stella avait la preuve que toutes ces histoires étaient bel et bien fausses. La cave était tout ce qu'il y a de plus normal. Pas de couloirs labyrinthiques ou de salles cachées, pas d'arme ancestrale ou de savoir oublié. Juste de la poussière, des murs fissurés et beaucoup d'humidité... sans compter sur l'odeur... franchement immonde. Dommage qu'elle n'est pas eu de quoi prendre quelques photo pour les ramener à Cassidy et lui balancer la vérité au visage. Même sans ça, la gamine serait déçue et pour dire vrai, Stella l'était un peu aussi. Après tout, sa journée aurait été beaucoup plus intéressantes si un semblant de vérité s'était caché parmi toutes ces histoires.

Sans se préoccuper de l'étrangère qui semblait tout à fait capable de s'en sortir seule, la médecin se dirigea en direction des deux voix qu'elle avait sentit en se concentrant. Ces deux échos n'étaient pas loin, moins d'une dizaine de mètres. Le problème était les différents murs qui la séparait deux et l'obscurité ambiante, même si le trou béant dans le plafond avait très certainement amélioré les choses. En tout cas, suffisamment pour lui montrer où était le couloir, dans lequel elle s'engouffra sans hésiter. Par chance, ce couloir était éclairé par deux sources de lumières. La première était une petite lampe à huile accroché au mur, la seconde une flaque d'huile enflammé sur le sol, probablement issu d'une lampe tombé pendant l'entrée fracassante des deux femmes. Voyant plusieurs portes le long des murs, elle utilisa brièvement son haki une fois de plus pour se diriger. Son pouvoir lui confirma que personne d'autre ne se trouvait dans les environs à part les deux échos, qui se trouvaient derrière une porte particulièrement épaisse, juste à sa droite. Si cette porte semblait résistante, elle ne valait pas grand-chose face aux mains de Stella, qui la défonça en y laissant trois marques de la forme de ses poings. Elle n'alla pas jusqu'à utiliser toute sa force, effrayé de blesser quelqu'un inutilement en lui envoyant la porte au visage.

La pièce était plongée dans l'obscurité et aucun bruit n'en sortait. Étrange, elle était certaine que deux personnes bien vivantes s'y trouvait. Elle n'avait pas utiliser le haki depuis un moment, mais ce genre de pouvoir ne mentait pas. À tout hasard, elle tenta autre chose.

"Y à quelqu'un ?"

Pas de réponse... Peut-être une embuscade... Non, on lui aurait déjà tiré dessus si ça avait été le cas. La médecin décida de revenir sur ses pas pour prendre la lampe accrochée dans le couloir, histoire de se simplifier la vie. En revenant dans la pièce, la lumière lui dévoila deux personnes : un enfant assis contre le mur et une femme étendue au sol. L'enfant la regardait avec des yeux de poisson mort, sans faire un seul bruit. Il ne semblait pas avoir peur, comme si cette situation ne lui inspirait aucune émotion. Stella s'approcha de la femme, sans provoquer la moindre réaction chez l'enfant. La médecin en conclut qu'il ne devait pas s'agir de sa mère. La femme était inconsciente. Aucune blessure inquiétante n'était visible sur son corps et ses vêtements étaient intacts, ce qui, en soit, était rassurant, mais aussi très bizarre. Vu la réputation des pirates, on aurait pu s'attendre à ce qu'elle serve à assouvir leur fantasme. Il faudrait tout de même vérifier, mais il aurait été bizarre que ses vêtements sortent intact après un tel traitement.

Les deux prisonniers étaient enchaînées à des crochets planté contre le mur. Stella les détacha tous les deux, en commençant par la femme. Elle brisa les chaînes sans difficulté, à la seule force de ses mains. Quand l'enfant fut détaché, il tenta immédiatement de s'enfuir et s'élança vers la porte. La médecin s'y était attendue et lui attrapa le bras d'un geste vif. Le gamin commença à se débattre.

"Lâche-moi !"
"Calme-toi, je vais pas te faire de mal."
"LÂCHE-MOI !"
"J'AI DIT : CALME-TOI !"

Ce hurlement suffit à calmer ses ardeurs. Le gamin se tourna vers elle et plissa les yeux en voyant son visage de près. Peut-être qu'il l'avait déjà vu. Ça n'aurait rien d'étonnant, après tout, elle était une excellente médecin, une experte accompagné de deux hommes talentueux...

"Hey ! Je vous connais ! Vous êtes la femme bizarre qui met des patates à tout le monde !"

... Et y avait ça aussi... Bon, tant pis, si ça l'empêchait de s'enfuir...

"C'est bien moi."
"Qu'est-ce que vous foutez là ? C'est vous qu'avez fait tout ce bruit ?"
"Ah non. Ça, c'était pas moi..."
"C'était qui alors ?"
"T'occupes... Vous êtes les seuls ici ?"
"On était plein avant. Ils ont embarqué tout le monde hier."

À un jour près... Dommage, mais elle n'allait pas leur courir après. Ces pauvres gens avaient probablement été vendu et Stella ne chassait pas les esclavagistes. Leurs clients pouvait être trop... difficile à gérer, surtout les plus influents d'entre eux. Elle ne pouvait se concentrer que sur les deux personne qu'elle avait face à elle.

"Qu'est-ce qui lui est arrivé à elle ?"
"Elle ? Ils lui ont filé un truc bizarre. Au début, elle a refusé, puis ils ont menacé de me tuer alors elle a accepté... J'ai pas compris pourquoi."

Un gamin des rues, comme Cassidy quand elle l'avait rencontré. Le genre de garçon qui avait tellement l'habitude de se faire cracher au visage et de ne faire confiance à personne qu'il ne comprenait même pas que quelqu'un puisse se sacrifier pour lui. Ça expliquait son apathie, il avait accepté son destin... C'est d'un autre genre de médecin dont il aurait besoin. Par contre, cette histoire de pilule...

"Elle se sentait comment après ?"
"Après, elle a commencé à trembler et à respirer très fort. Puis elle a commencé à hurler."
"À hurler ?"
"Ouais, elle disait qu'elle voyait des fantômes. Puis après, elle a dit qu'un fantôme lui a attrapé le cœur et elle est tombée. Maintenant, elle est morte."
"Elle est pas morte."

Tremblement et essoufflement suivis par des hallucinations et une perte de connaissance. Restait à savoir si cette histoire de cœur attrapé était juste une illusion lié à l'hallucination ou si cette femme avait des problèmes cardiaques, à cause des pilules ou avant d'en prendre. Son pouls était faible et sa respiration aussi, mais au moins, elle était encore en vie. Un diagnostique plus poussé et quelques soins immédiats étaient nécessaire pour garantir sa survit. De l'eau propre et de la nourriture saine ne seraient pas de trop non plus... Pour le gamin aussi d'ailleurs. Si il avait l'air dans un bon état, les apparences pouvait être trompeuse, surtout dans un endroit pareil. Qui sait ce qu'ils avaient vécu tous les deux ?

Elle devait les sortir d'ici immédiatement. Stella posa la lampe au sol et prit la femme dans ses bras, puis elle se tourna vers l'enfant.

"Je la sors d'ici, tu viens ?"

Le gamin accepta sans dire un mot, mais avec un petit sourire qui rassura la médecin concernant son état mental. Comme il avait déjà tenté de prendre la poudre d'escampette, elle savait qu'il pouvait courir sans problème et qu'il avait la volonté de survivre. Il l'a suivit tandis qu'elle sortit de la pièce en tenant la pauvre inconnue comme une princesse en détresse. Ils traversèrent le couloir toujours éclairé par la tâche d'huile et tombèrent sur une Ishtar en forme hybride qui interrogeait ce qui semblait être le dernier pirate capable de parler dans la pièce. Une scène qui fit paniquer le gamin qui manqua de se faire dessus et fut complètement paralysé.

Avec ce qu'elle avait autour d'elle, Stella regretta presque de ne pas être resté, elle avait sans aucun doute manqué un beau spectacle. Entre les gueules cassées et les murs brisés... les murs brisés à cause des gueules cassées. Franchement, ça tenait presque de l'art pour Stella, qui se considérait comme une experte en matière de cassage de gueule. Elle avait fait ça bien en plus. Beaucoup de blessures sérieuse, mais pas un seul mort... Du moins pour l'instant. Les gens sous-estimes toujours les complications provoquer par des blessures graves. Heureusement que Cassidy n'était pas là, sinon, elle aurait insisté pour soigner tout le monde et ça aurait pris trente plombes. C'est Stella qui lui avait enseigné ce genre de principe, mais ça ne voulait pas dire qu'elle les appliquait en toutes circonstances, en particulier avec des ordures pareilles. Par contre, la question du capitaine ne se posait plus pour Stella, elle avait des gens à soigner.

"Dit, désolé de t'interrompre, mais on a plus important à faire. Ces deux-là ont besoins de soins urgents, surtout la demoiselle, et on peut faire ça que chez moi. Je veux pas te forcer, mais ça irait plus vite si tu nous emmenais."

Elle se demandait comment l'ange allait réagir. Après tout, c'était dommage d'aller si loin sans mettre fin à toute cette histoire, qui leur reviendrait certainement au visage plus tard. En tout cas, la médecin comptait bien prendre en charge ces deux-là, que son interlocutrice le veuille ou non. Si l'ange acceptait, Stella monterait sur son dos avec la femme et l'enfant, à qui on aurait probablement besoin de forcer la main. Elle indiquerait ensuite le chemin pour rejoindre la maison des trois médecins, une grande maison en bois en très bon état dans laquelle elle transporterait les deux rescapés à toute vitesse pour leur donner ce qu'il faut... Mais ça, c'était sans compter sur le capitaine encore introuvable et le reste de son équipage, qui ne se limitait certainement pas aux individus qui venaient de prendre la raclée de leur vie.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1174
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue46/75[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Left_bar_bleue622/750[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty_bar_bleue  (622/750)
Berrys: 326.159.000 B

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitimeVen 3 Juil - 22:11



kkkkkk10.jpg
feat Cassidy Monroe

Un été comme les autres



Le feu, la chair et le sang. Dans un tourbillon de maux naquit la fureur céleste, celle-là même qui se déchaîne sur les hommes lorsque leur gloire devient poussière, lorsque la haine et le désir s’empare de leur réalité pour que chute les murs de la paix. L’heure du crépuscule est arrivée. C’est dans le chaos que sera forgé le prochain monde, celui qui sera l’héritage de ceux qui survivront à la guerre pour le trône. Le passé vivra dans l’avenir et le présent s’étendra dans l’espace. L’heure approche inexorablement. En attendant celui qui naîtra héritier et se fera élu, le One Piece demeure prisonnier de son histoire, de sa légende, de sa réalité.

Ishtar jeta un coup d’œil en direction de la doctoresse quand cette dernière revint. Il ne lui fallut qu’un instant pour découvrir la présence d’un enfant ainsi que d’une autre personne qui semblait être en bien mauvaise posture. La bilcane hésita un instant à reprendre forme humaine pour apaiser le jeune homme, mais elle se ravisa bien vite car il lui fallait demeurer dans cette apparence pour emmener tout ce beau monde à l’extérieur assez rapidement. Les paroles de la médecin ne firent que confirmer ce fait bien tangible par la situation qui s’étalait là dans la pièce au milieu des décombres de ce raid.

-Montez sur mon dos, il ne faut pas perdre instant. Je vais emmener celui-là avec nous pour l’interroger, ajouta-t-elle en donnant un coup sec, mais contrôlé, à l’arrière du crâne du concerné pour l’envoyer voir Morphée sans lui causer de trop graves dégâts avant de commencer à s’envoler tout en continuant à parler. Au-delà de savoir où se trouve son capitaine, ce qui permettra de calculer de combien de temps de marge nous disposons pour se préparer à une contre-attaque punitive, cela nous permettra peut-être de savoir comment ils fonctionnent. Pour établir une défense optimale il nous faut connaître leur façon de faire, les capacités assez précises des membres les plus importants de leur troupe, une estimation du matériel à leur disposition ou encore leurs liens avec d’autres groupes qui pourraient les aider. L’avoir avec nous nous permettra donc de savoir à quoi s’attendre quand bien même je doute qu’ils ne lui accord aucune valeur autant qu’otage. Ce genre de criminel sans cœur n’a malheureusement souvent aucune compassion pour les siens, mais on pourra peut-être essayer au cas-où, sur un malentendu cela pourrait être utile.

La De Lérhane avait atteint une cinquantaine de mètres au-dessus du sol lorsqu’elle eut finit son explication. La demoiselle ailée suivit les indications de sa passagère principale pour se rendre rapidement à la demeure de la collocation des soignants tout en offrant un spectacle au garçon des rues qui n’aurait peut-être plus l’occasion de voir ça dans sa vie. Lorsque l’on ne disposait pas d’un fruit du démon adéquate, la seule manière de pouvoir ressentir les sensations du vol et d’avoir pareille vue était d’apprendre à maîtriser le geppou, l’une des techniques du rokushiki, cet art martial développer par le Gouvernement Mondial et dont seul ses membres pouvaient en être des experts absolus. Arrivé au sol juste devant la demeure, l’ancienne révolutionnaire reprendrait forme humaine et aiderait Stella à transporter les deux patients jusqu’à l’intérieur, ainsi que son prisonnier qu’elle réveillerait pour l’interroger dès que les deux prisonniers seraient hors de danger. Cependant, si la doctoresse pouvait s’en occuper elle-même, ou si Cassidy pouvait l’aider en étant déjà rentrer, l’angélique laisserait faire les personnes compétentes et se chargerait au plus vite de l’interrogatoire en réveillant son captif à coup de petites baffes. L’Archange du Typhon s’attendait également à des questions sur la situation et y répondrait à la place de Stella pour permettre à cette dernière de se concentrer sur les soins qu’elle devait donner.




sdfd10.jpg


© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)   [FB] Un été comme les autres (pv Ishtar) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Un été comme les autres (pv Ishtar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Madame Irma [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-