Partagez | 
 

 Quelles Singeries [Mission]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carmen y Baroona
Chasseur de marines
avatar
Messages : 229

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
12/250  (12/250)
Berrys: 3.166.000 B

MessageSujet: Quelles Singeries [Mission]   Jeu 12 Juil - 16:27


Quelles singeries !

- C’est quoi cet endroit ?

Alors qu’il se hissait sur la berge, Shindô contemplait devant lui cette île lugubre. Il ne l’avait jamais vue, mais sentait pourtant l’aura malfaisante qu’elle dégageait… Malgré le léger brouillard, on pouvait distinguer au loin un grand bâtiment, probablement un château. Il fallait traverser une forêt pour y aller. Cela ne l’enchantait pas vraiment de s’éloigner de la côte, mais il n’avait pas le choix, le pirate qu’il avait poursuivi jusqu’ici semblait s’être engouffré par là également. Heimdall surnommé « le Bouclier » en raison de son arme de prédilection. Ce colosse de trois mètres dont la prime avoisinait les 20 000 000 B avait eu le malheur de croiser la route du chasseur de prime, alors en pleine balade. Il avait entendu parler de la venue du « bouclier » dans la zone, l’occasion était trop bonne, il fallait absolument emmagasiner de l’argent pour espérer se déplacer dans Grand Line. La course poursuite dans l’océan avait duré toute l’après-midi, avant que le navire d’Heimdall ne se mette à rouler sur la plage de cette île, probablement grâce à un système de roues incorporées… Maintenant, Shindô n’avait qu’à suivre les traces de roues à travers la forêt pour retrouver l’équipage…

Les arbres se dressaient de part et d’autres du chemin, donnant l’impression d’être cerné par de grandes formes menaçante. Shindô repéra malgré la pénombre le navire de l’équipage qu’il traquait… Vide. Il y avait des traces de lutte, mais personne ne semblait se trouver à l’intérieur. Pire, depuis qu’il était entré dans cette forêt, il avait la désagréable sensation d’être épié… Etrange, ils se seraient donc battus contre un autre adversaire, à moins qu’ils soient tous morts ou qu’ils aient déjà fui… De toute façon il se faisait tard et même avec l’Eternal pose, nager jusqu’à Whiskey Peak serait trop dangereux… En grimpant sur un arbre, l’homme poisson aperçut des ruines, surélevées par rapport au reste de la forêt, l’endroit idéal pour dresser un camp….

*Vu la taille de ces ruines, il devait probablement y avoir une ville importante ici… *

Le sommeil gagna rapidement l’homme poisson, adossé contre un mur, avec une couverture qu’il avait trouvé dans les décombres. Il ne le savait peut-être pas, mais il était devenu la cible d’un groupe particulièrement dangereux. Ces derniers avançaient sans bruit, calant leur pas sur la respiration du guerrier… Ils savaient parfaitement ce qu’ils faisaient, une fois le signal donné, tous sauteraient sur la cible… Tout se passait bien jusqu’à ce que Tonbeï, le nouveau, ne passe trop près d’un mur, raclant la pierre avec la pointe de sa lance. Le bruit réveilla aussitôt Shindô, qui se leva et regarda aux alentours… Il n’y avait rien, mais pourtant il avait bien été réveillé… Cela confirmait son soupçon.

L’air siffla soudain brièvement sur la droite du chasseur de prime. Il se déplaça juste à temps pour voir une flèche plantée à l’endroit où il avait roupillé. Brusquement, une nuée de flèche semblant surgir de nulle part brassa l’air vers sa direction. D’une habile roue à une main, il évita les projectiles et balança une pierre en direction d’un arbre situé dix mètres devant lui. Une ombre, visiblement assommée par la contre-attaque chuta de l’arbre en question. Bondirent alors de part et d’autres des ruines une multitude d’autres ombres, assez similaire. Shindô ne pouvait dire s’ils étaient humains ou non, mais il discernait clairement les sabres, haches, arc, marteau et autres armes pointées vers lui.

- Euh, je me rends… Fit-il en levant les bras

Comme il s’y attendait, plutôt que de baisser les armes, ses agresseurs profitèrent de cette ouverture pour le trouer de toute part. Sabre, hache, lance, arme à feu… Personne ne pouvait y résister. Pourtant lorsque le nuage de poussière se dispersa enfin, le corps de Shindô n’était plus. Ils venaient ainsi pour la plupart de se blesser eux même avec leurs attaques. L’homme poisson avait évité l’encerclement en prenant rapidement appuis sur l’épaule de l’un de ses agresseurs avant d’effectuer un majestueux salto pour atterrir à l’extérieur du cercle. Avec ce mouvement, il avait pu clairement discerner le visage de son opposant… C’était une sorte de grand singe en armure ! Impressionnant, ces bêtes se battaient comme une troupe humaine organisée. Les ruines ne présentaient pas assez de cachette, les affronter de face allait être difficile. Mais il avait pour l’instant un temps de répit, caché derrière l’immense croix de bois au centre de la ville en décombre, il était recherché par les primates guerriers, qui ne tardèrent pas à le trouver à cause de son odeur particulière.

C’est alors qu’une bande d’humain déboula de l’autre côté des ruines, en hurlant. Leurs vêtements étaient en mauvais état et ils présentaient plusieurs blessures. Shindô reconnut sur l’un d’entre eux le symbole des pirates d’Heimdall. D’après les lourdes vibrations dans l’air, ils étaient poursuivis par un ennemi massif. A l’approche de cette masse inquiétante, les singes poussèrent des cris d’excitation et de joie, cette chose qui arrivait, il la connaissait bien puisqu’il s’agissait de leur chef, Goku, un singe beaucoup plus grand et plus imposant que tous les autres. D’un bond magistral, il s’interposa sur le chemin des fuyards et brandit son imposant marteau au-dessus de sa tête, avant de le rabattre avec force sur le groupe d’humain. L’un d’entre eux poussa un hurlement strident, digne d’une princesse en détresse. Les malheureux allaient être écrasés sans aucune chance de s’en sortir.

- Je suis le seul à avoir le droit de les frapper ! Sale primate ! hurla soudain une voix provenant de la forêt sombre.

Bondissant de l’arbre où il était perché, Heimdall le Bouclier se rua vers le singe géant avec une vitesse insoupçonnée ^pour sa carrure. L’homme s’interposa entre le marteau de Goku et les malheureux pirates qui allaient se faire écraser, et il brandit l’immense bouclier d’acier qu’il portait sur le dos. Les deux armes se fracassèrent avec choc, mais le capitaine ne céda pas. On pouvait pourtant voir de nombreuses blessures et autres traces de morsures sur son corps. Shindô admirait cet homme qu’il avait à tort pris pour un lâche. En voyant leur navire vide, l’homme poisson s’était imaginé que tout l’équipage s’était enfui en courant dans tous les sens, pour échapper aux singes guerriers, mais visiblement, leur capitaine avait vaillamment lutté pour protéger les siens. En totu cas, notre chasseur de prime avait maintenant sa cible à portée de mains.

- On ne m’appelle pas « Le Bouclier » pour rien ! Barrez-vous les gars, je m’occupe de cette bête et on quitte cette île de fou ! lâcha-t-il de sa voix caverneuse

- Pas si vite, Heimdall ! Tu m’as oublié on dirait ?

- L’homme poisson de tout à l’heure ! C’est toi qui nous a foutu dans cette bouse ! Dès que j’en ai fini avec lui, je te règle ton compte !

Shindô lui aurait volontiers répondu mais à cet instant, une horde de singe en armure lui sautèrent dessus. Bondissant à son tour, il effectua une série de cinq coups de pieds aériens qui les envoyèrent tous au tapis. Cette technique, nommée Hyakumaigawara Godaigeri était un mouvement aérien dévastateur. De son côté, Heimdall peinait à se défaire du puissant Goku. Si le pirate était doué pour parer les attaques, il ne parvenait pas à attaquer correctement. Armé d’un fléau, il essayait de le faire tournoyer sa boule de fer au-dessus de sa tête puis de l’abattre sur son ennemi, mais le corps du primate était tellement massif que ce dernier ne ressentait rien du tout. D’un puissant revers de bras, il frappa le pirate qui recula de plusieurs mètres, mais demeurait debout sur ses jambes car il avait à nouveau bloqué le coup de son large bouclier. Exaspéré de voir cet humain résister, Goku leva un bras en poussant un cri particulier. Soudain, une énième vague de singes arriva, mais restait tout autour de ruines, perchés sur les arbres.

- Foutu singe, meme pas capable de te battre seul, tu as préféré appelé tes amis de l’artillerie en renfort ! Ce n’est pas fair-play !

- Sâche, humain, qu’une bataille n’est pas un jeu. Lorsque ta vie est menacée, il faut pouvoir être le plus fort mais également le plus rusé. Ainsi, tous les moyens sont bons pour arriver à la victoire.

- Ouaw ! Un singe géant qui parle ? Comment est-ce possible ?

- Vous vous adressez au Grand Goku, chef des guerriers primates et roi de cette île ! Si tu veux tout savoir, notre espèce possède une grande capacité d’assimilation. De tout temps, nous avons toujours copié les humains pour nous développer. Mais il y a dix ans, une grande guerre à éclater sur l’île et les humains se sont entre tués. Nous les primates avons assimilé leur comportement et avons commencé à nous battre entre nous… Mais moi, Goku ait réussit à instaurer la paix en démontrant en tous qui était le plus fort !

Profitant de ce monologue, Shindô s’était discrètement déplacé jusqu’à atteindre les débris d’une ancienne fontaine. Du coup, lorsque le Roi primate donna l’ordre de faire feu, l’homme poisson se coucha à plat ventre dans l’ancienne fontaine et entendit les balles fuser dans tous les sens, à quelques centimètres de sa tête. Il entendit également les hurlements d’Heimdall, qui devait probablement avoir été troué de toute part par les armes à feu. Lorsqu’on tira la dernière balle, Shindô se releva lentement. Maintenant que sa cible n’était plus, son voyage ici n’avait aucun sens. Il pourrait obtenir une partie de sa prime en ramenant sa dépouille, mais avec tous les tirs qu’il avait reçu, l’humain était méconnaissable. Tant pis, il se rabattrait sur ses hommes d’équipage, mais pour ça, encore fallait-il les rattraper avant qu’il ne quitte l’île… Il fallait donc venir à bout de ce Goku…

- Toujours vivant, Homme Poisson ?

- Je voulais affronter Heimdall, mais je pense que tu seras un challenge plus distrayant ! répondit-il en prenant sa pose de combat habituelle

Goku n’était pas sorti indemne de son combat contre le pirate, de même que le chasseur de prime, qui avait dû lutter contre des primates. Les deux adversaires conservaient pourtant leur grande puissance destructive. Avec un tel niveau, l’affrontement allait très court, mais très intense.
Alors qu’il était couché dans l’ancienne fontaine, Shindô avait percuté un tuyau qui l’avait couvert d’eau. Du coup, lorsque Goku entama une course effrénée pour lui asséner un coup de poing destructeur, l’homme poisson, parfaitement calme, secoua tout son bras mouillé avec force, devant lui. Les gouttes d’eau furent propulsées avec la force et la vitesse de plusieurs balles de fusil et percutèrent le Roi des singes de plein fouet. Mais Shindô n’en resta pas là. Il sprinta à son tour vers le grand primate – qui gémissait toujours à cause de la précédente technique, Yabusame – et arma son poing avant de sauter à hauteur de son ventre.


- Prend ça ! Senmaigawara Seiken !

Son poing, qui avait pris une teinte indigo, s’enfonça dans le ventre du singe, qui poussa un terrible cri de douleur. Il eut cependant la force de contre-attaquer Shindo en l’écrasant au sol de sa main gauche, avant d’être éjecté sur quelques mètres. Les deux adversaires venaient de s’attaquer mutuellement, pourtant, malgré la signifiante douleur qu’il ressentait dans tous ses membres, Shindô avait l’air serein. Le visage coi, il s’avança lentement vers un Goku qui peinait à se relever. Le roi avait une respiration bruyante et semblait souffrir le martyr. De plus, il ne parvenait plus à bouger ses jambes comme il le souhaitait. A la vue de l’homme poisson s’avançant vers lui, il prit alors peur et tenta de le faire reculer en faisant de grand geste. Cette créature pourtant plus petite que lui était maintenant aussi menaçante que l’ombre de la mort. Pourtant, contre toute attente, Shindô passa à côté du primate sans même lui prêter attention.

- Qu’est-ce que cela veut dire ? Homme Poisson ? Tu ne me tues pas ?

- Et pourquoi le ferais-je ? Je t’ai dit que je te combattrai uniquement pour me distraire. Dès le moment où mon poison t’a atteint, tu as perdu et tu ne m’intéresse plus. En outre, tu m’as déjà fait perdre beaucoup de temps, notamment en tuant ma cible de vingt millions de Berry ! Maintenant si tu veux, on peut remettre ça à une autre fois, quand tu seras au mieux de ta forme… lui répondit-il sans même se retourner

Pour Goku, Grand Roi des Singes, c’était l’humiliation suprême ! Il avait été battu et tourné en ridicule par un vulgaire homme poisson, sur son propre territoire et devant tous ses hommes. A compté de ce jour, il ne s’écoula pas une seule seconde sans qu’il ne jure de prendre un jour sa revanche. En attendant, Shindô arriva au bord de l’ile juste à temps que pour voir l’équipage d’Heimdall à l’horizon. Heureux de voir qu’il pouvait encore les rattraper, il prit son élan et plongea à la mer, avant de nager vers le navire. Sur la bateau, l’équipage du « Bouclier » était en panique totale ! Ils avaient perdu leur capitaine et contrairement à leurs espérances, l’homme poisson avait également survécu. Ce dernier fit soudain un bond magistral hors de l’eau et atterrit sur le pont du navire. Il s’empressa de rassurer l’équipage en stress.

- Bien, nous allons éviter les combats inutiles, vous savez bien que vous n’avez aucune chance face à moi, en particulier au milieu de l’océan. Alors on va tranquillement se diriger vers la base Marine la plus proche et vous descenderez en file.

En temps normal, Shindô ramenait lui-même les têtes primées aux bases de la Marine, mais cette fois, il devait ramener un équipage entier et le porter aurait été difficile. Cette solution l’arrangeait donc bien. Les pirates eux étaient un peu plus réticents et l’un d’entre eux, un certains Maverick qui s’était imposé comme capitaine après la mort d’Heimdall, tenta même d’attaquer l’homme poisson. Bien enfoncé sur ses appuis, Shindô n’eut qu’à effectuer un bon coup de poing dans le ventre, pour plier le rebelle en deux. Cela découragea les autres membres qui ne cherchèrent plus à se rebeller. Ils étaient à présent résignés. Une fois son colis livré et la somme empochée, Shindô prit un peu de repos sur l’île. Le lendemain, il allait repartir pour Whiskey Peak, s’orientant grâce à son Eternal Pose…

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelles Singeries [Mission]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 6 :: Île de Kuraigana-