Le Deal du moment :
Borderlands 3 pour PS4
Voir le deal
6.99 €

Partagez
 

 Dis Aliter Visum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 789

Feuille de personnage
Niveau:
Dis Aliter Visum Left_bar_bleue0/0Dis Aliter Visum Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Dis Aliter Visum Left_bar_bleue0/0Dis Aliter Visum Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Dis Aliter Visum Empty
MessageSujet: Dis Aliter Visum   Dis Aliter Visum Icon_minitimeDim 15 Mar - 16:02





Dis Aliter Visum 572826Chairoka
Amirale-en-cheffe Chairoka : Asya Lida.

Les flots de Grandline étaient déchaînés, tout comme le ciel tapissé de nuages sombres. La tempête se déchaînait. Pourtant, là, entre les immenses vagues scélérates qui s’entrechoquaient, on pouvait apercevoir les falaises pourpres de l’unique continent, Redline, s’élever telles une immense muraille dans le lointain. Charoika était seule sur son embarcation alors qu’elle devait faire face à la fureur de l’océan comme elle ne l’avait plus fait depuis des années. L’amirale-en-cheffe savait que c’était sa seule opportunité d’échapper proprement à la menace qui planait sur elle. Néanmoins, Lida se doutait que cela ne serait pas suffisant. C’était surtout mieux pour les officiers qui avaient déjà dû atteindre Shabaody de ne pas être présents au moment de l’arrivée du fidèle chien de Saint Constantin. Pourtant, en dépit de sa situation précaire et de l’effondrement prochain de ce qu’elle avait construit depuis la capture de Kizaru, Aokiji et Akainu par Centes, la plus haute gradée de la Marine restait sérieuse, le visage impassible ne s’écroulant pas face aux assauts de la réalité de la même manière que la coque de son embarcation résistait aux eaux courroucées. Une flèche blanche pourfendit le ciel pour s’abattre plusieurs dizaines de mètres plus loin, illuminant de sa lumière l’intégralité de cet environnement plongé dans les ténèbres semblant être un signe moqueur du destin pour lui annoncer ce qui allait arriver. Pourtant, l’amirale-en-cheffe, posée, réfléchie, ne se laissant pas aller à la panique, manœuvrait pour franchir la tempête et se rendre le plus rapidement possible à Marijoa pour user une ultime fois de son statut pour franchir ces falaises interminables et disparaître dans le Nouveau Monde.

Retrouvant ses repères, la gradée n’ayant pas exécuté elle-même des manœuvres depuis l’époque où elle se trouvait bien plus bas dans la hiérarchie, Lida s’affairait tant bien que mal à faire survivre le bateau. Les planches crissaient et les cordes grinçaient. Heureusement qu’elle avait jadis pu faire face aux difficultés du Nouveau Monde avec une petite embarcation comme celle-ci avec d’autres camarades, cela lui permettait de savoir les dangers qui planaient sur le navire qui à l’évidence n’était pas fait pour traverser une tempête et peut-être même simplement pour naviguer sur la Route de tous les périls. Ce qui le rendait discret obligeait Chairoka à se démener pour l’empêcher de se disloquer. Une vague s’éleva et vint s’abattre sur le pont, tranché tel une lame par le bastingage. L’eau ruissela sur le bois avant de retourner dans l’océan, tandis que l’Asya, trempée, continuait de tirer sur une corde afin de rentrer la dernière voile encore déployée et ainsi éviter que cette dernière ne s’envole, arrachée par les bourrasques véhémentes. L’eau de mer qui venait s’écrouler sur le navire avait beau la submerger, l’amirale-en-cheffe tenait bon, s’accrochant aux mats et à tout ce qu’elle pouvait pour ne pas se laisser entraîner. La pluie diluvienne venait rapidement prendre la place du liquide salé tout en glissant sur la chevelure humide de l’officier. Passant au travers d’une nouvelle vague, la dirigeante de la Marine lança un regard vers Redline. Les falaises semblaient à la fois si loin et si proches. Le temps semblait s’écouler au ralenti et le vaisseau ne pas progresser étant donné que la distance la séparant de la muraille naturelle évoluait peu. Un nouvel éclair vint fendre le ciel. Dirigeant ses yeux vers l’endroit où la foudre avait chuté, elle vit sa destinée.




Dis Aliter Visum Malie_10
Amiral Shinseishi : Sergueï Ivanovitch

Les ténèbres recouvrirent la surface tourmentée, s’adaptant aux formes de l’océan pour tapisser ce dernier d’une couche sombre et presque vaporeuse. S’étendant de manière tentaculaire, l’amirale en cheffe n’eut pas besoin d’attendre plus longtemps pour en voir la source jaillir de la tempête. Un navire à trois mats, assez massif pour supporter les affres de Grandline mais plus léger que de nombreux autres vaisseaux de cette taille afin d’être plus rapide, apparut entre les vagues. Sa coque était recouverte des ténèbres qui chutaient du pont à la manière d’une cascade. Se dressant sur la proue, la silhouette imposante et terrifiante de la Sainte Mort observait imperturbablement ce qui présentait devant lui, à savoir la frêle embarcation de Chairoka. Lida, sachant pertinemment qu’elle ne pourrait plus s’échapper ainsi désormais, attendit calmement que le fidèle de Constantin se rapproche. La marée noire issue de la terrible malédiction de l’amiral remontait déjà la coque du vaisseau de l’amirale-en-cheffe pour atteindre le pont et se mettre à recouvrir ce dernier. Grimpant aux cordages pour éviter d’être prise dans cette substance qui permettait à l’Ivanovitch d’absorber êtres et matières tout en annulant les pouvoirs des maudits, l’Asya ne fit aucun mouvement brusque alors que le navire plus imposant de Shinseishi abordait le sien. Dissipant un temps les ténèbres, Sergueï se laissa tomber sur le pont, suivi de deux soldats constantinistes. L’un des deux s’arrêta un instant, comme troublé, avant de revenir à la réalité. Faisant un pas, puis un second, l’amiral ouvrit la bouche et prononça les paroles que l’amirale-en-cheffe avait deviné bien avant cette journée.

-Asya Lida, vous êtes démise de vos fonctions d’amirale-en-cheffe et serez jugée pour faute grave.

Implacable tout en étant sobre, cette décision imposée par les désormais influents constantinistes avait de lourdes conséquences et signifiait une chose : l’ère du Constantinisme allait véritablement débuter. Les ténèbres enveloppèrent tel un voile le corps de Lida qui se laissa faire et ne se défendit même pas, sachant pertinemment que cela était inutile. Shinseishi dressa son bras en générant une spirale noire autour de sa main et attira à lui Chairoka comme s’il maitrisait la télékinésie. En effet, le pouvoir du fruit des ténèbres lui permettait en plus d’annuler les malédictions et de stocker ce que son vortex absorbait de pouvoir attirer à lui ses ennemis. Alors que la Louve Brune était prisonnière de la poigne du Constantiniste, l’un des soldats, celui qui avait hésité, vint passer les menottes en granit marin à l’amirale-en-cheffe déchue avant de se reculer. La plaçant sur son épaule, la Mort Sainte regagna son navire en un saut, suivie des deux soldats. Avant d’aller mettre aux fers dans une des geôles du vaisseau Lida, le maudit déclencha à nouveau ses pouvoirs pour que les ténèbres recouvrant l’embarcation qu’avait prise la femme pour fuir se referment dessus. Le bois fut rapidement rongé par l’obscurité tant et si bien que le navire se retrouva complétement avalé par la malédiction de l’Ivanovitch. Descendant dans les entrailles arborescentes, celui qui serait assurément promu amiral-en-chef à la suite de ces événements jeta l’Asya dans l’un des cachots et referma la porte d’un simple mouvement. Fermant à clé, il jeta un dernier regard à celle qui fut quelques années plus tôt la seule membre de l’amirauté à s’échapper de Merveille et du pouvoir de Centes Decima.

-L’heure de reprendre en main la Marine est venue, déclara gravement Sergueï tout en sous-entendant par là qu’il n’y avait rien de personnel là-dedans, que tout ceci était simplement pour le bien du Gouvernement Mondial.  

-Vous avez bien joué. Je vous félicite, répondit Chairoka en s’adressant plus aux têtes pensantes du constantinisme, qui étaient parvenues à mettre en place une stratégie pour ravir la Marine à son amirale-en-cheffe pendant que cette dernière était pleinement concentrée sur l’affrontement final avec Centes, qu’à Sergueï lui-même. Je vous souhaite bonne chance pour la suite, cher successeur.

Shinseishi quitta sans plus de cérémonie la cale pour remonter sur le pont où se trouvait l’équipage qu’il avait réquisitionné. C’est le visage toujours orné d’une sévérité sans nom qu’il apparut à ses hommes dont les cœurs de soldats battaient avec angoisse au rythme de ses pas. Cette incarnation de la mort était terrifiante et ces derniers craignaient sa simple présence. Les marins s’afféraient à diriger le navire vers Enies Lobby où l’amiral comptait remettre celle qui avait jusque là été sa supérieure aux autorités judiciaires sur place afin de mettre en place un procès qui conduirait Chairoka à Hell’s Gate ou Impel Down, la seconde étant plus probable en raison du niveau six où elle croupirait loin de la mémoire de l’humanité. Pourtant, Lida n’avait pas dit son dernier mot. Le plan qui avait été dressé était en place. Le soldat qui avait marqué une hésitation ne tarda pas d’ailleurs à descendre lui rendre visite. Pendant ce temps, Sergueï, cet homme pour qui on avait créé un quatrième poste d’amiral et qui avait été imposé à cette place par le Conseil des Cinq Etoiles en raison d’une pression effectuée par les dragons célestes sur ces derniers, réfléchissait déjà aux changements qu’il mettrait en place dans l’intérêt de la défense du Gouvernement Mondial et de l’attaque des hérétiques. Plus rien ne pouvait entraver les projets de Saint Constantin qui allait redorer le blason du Gouvernement Mondial qui avait fortement souffert depuis le début de l’âge d’or de la piraterie et la création de l’ordre décima. La Marine aurait un nouveau visage et serait beaucoup plus efficace qu’auparavant, à l’image de la mort de Centes de la main de l’Ivanovitch, réussissant là où Chairoka avait échoué pendant si longtemps. Pourtant, il était bien trop tôt pour ressentir une quelconque satisfaction. Cette arrestation n’était pas un aboutissement, mais le commencement.




Dis Aliter Visum 501888AstonFinleyDis Aliter Visum 456074PNJ1
Aston Finley, Kali Nomade

Alors que la Purge se rapprochait de son terme à Shabaody, un grognement sortit des lèvres pourtant closes de la Sainte Mort au milieu d’une mer bien plus calme que celle où il avait capturé Asya Lida un peu plus tôt. Au large d’Enies Lobby, dressés sur un rocher qui sortait des flots, se trouvaient deux personnes s’étant positionné là en partant du siège du pouvoir des Cipher Pol. C’était un binôme étonnant, une association surprenante entre le Directeur de l’AOI et l’une des meilleures alliées de Centes qui avait été défaite lors de la Bataille de Marineford. Cependant, Sergueï n’eut aucun mal à deviner les intentions que portait le Finley, qui était un loyal partisan de Chairoka. Ils étaient là pour libérer l’amirale-en-cheffe avant son jugement. Piètre tentative qui aurait de grandes difficultés d’aboutir face à l’incarnation de la mort et de la terreur. Néanmoins, leur présence soulevait une question : comment savaient-ils qu’il allait l’emmener à Enies Lobby et non pas à Marineford ou Marijoa ? y avait-il un traître parmi les quelques personnes au courant ? Pourtant tout ceux qui avaient été choisis étaient des partisans de Constantin. L’Ivanovitch n’eut pas l’occasion de se poser davantage de questions. Ses deux adversaires s’élancèrent de leur position pour atteindre le navire de l’amiral. Ce dernier dressa en un instant un mur de ténèbres devant lui. Tout ce qui constituait l’embarcation prise par Lida pour fuir se retrouva expulsé de l’obscurité pour déferler sur le duo avec une puissance de feu supérieure à des canons. Cette manœuvre contraignit l’étrange binôme à se séparer en plein vol afin de chacun esquiver l’assaut par un côté. Déployant sa malédiction, ses iris semblant émettre une lumière rouge tant son regard était terrifiant au milieu de ces volutes noirs, il étendit son empire funèbre vaporeux.

Les hommes de l’équipage, pris de panique face à l’hostilité émanant de ces combattants exceptionnels, et en particulier celle qu’émettait leur chef d’opération, prirent la fuite et se réfugièrent dans les tréfonds du navire. Tandis qu’Aston faisait appel à une incroyable technique qu’il avait pu copier par le passé, comme le pouvoir de téléportation d’Erwin Dog, Kali faisait appel à son Brise-Distance et son haki de l’armement avancé d’entrée de jeu pour faire face aux pouvoirs de cette sinistre abomination macabre. C’est ainsi qu’alors que l’affrontement débutait, la porte de la cellule de Chairoka s’ouvrit. Un soldat libéra ainsi l’amirale-en-cheffe déchu de ses menottes, permettant à cette dernière de retrouver l’usage de ses pouvoirs lui ayant permis d’en arriver là. En effet, si Shinseishi avait utilisé immédiatement son pouvoir pour empêcher la gradée d’agir, une simple fenêtre vers un des hommes de ce dernier avait suffit pour implanter toute une série d’instructions à suivre pour ce dernier qui avait été lobotomisé en un instant retranscrit par une simple hésitation. Le marin avait ainsi appelé Aston, l’homme chargé de la logistique de la véritable fuite qui allait commencer dans quelques instants, afin de lui indiquer l’île qu’avait choisi l’Ivanovitch comme destination et le dernier ordre implémenté dans son esprit était la libération de l’Asya qu’il venait d’effectuer. Tout le plan de Lida avait ainsi reposé sur un unique instant de contact visuel avec un subordonné de Sergueï pour faire passer ces quelques instructions et les imposer à un esprit faible.

Maintenant que ceci était fait, la haute gradée déchue s’élança dans les escaliers pour sortir sur le pont alors que le bateau tout entier tanguait par la simple rencontre violente des corps des différents participants du combat se déroulant un peu plus haut, des chocs tout à fait standard pour des combattants de ce niveau mais qui avaient des effets complètement ahurissants pour des marins lambdas et pour un navire classique. Le bois se fissurait sous les pieds des protagonistes alors que le haki de l’observation de l’Ivanovitch permit à ce dernier de se rendre compte que Chairoka était en mouvement. La distraction d’Aston et Kali avait néanmoins été suffisamment impactante pour que Lida ait le temps d’atteindre le pont supérieur avant que Sergueï n’ait fini de se retourner. Faisant appel à sa malédiction, la Louve Brune fit déferler sa puissance psychique sur la Sainte Mort qui fut ainsi bloquée durant quelques instants avec l’afflux du pouvoir mental de la puissante Asya. Avec des ennemis d’un tel calibre, ces infimes moments de pause étaient suffisants pour renverser la situation à leur avantage. Ainsi, le Finley se téléporta, pouvant désormais se représenter visuellement l’endroit où était Chairoka, en lisant dans son esprit, ce qui était nécessaire pour son pouvoir, avec la Nomade auprès de Lida. Alors que Shinseishi reprenait ses esprits et envoyait un véritable torrent de ténèbres vers eux tout en essayant de les attirer avec sa malédiction, Aston enchaîna avec une seconde téléportation les envoyant très loin de là.

Sergueï, sentant très clairement les voix disparaître, dissipa l’obscurité vaporeuse. Asya Lida était décidément une redoutable tacticienne qui venait de réussir à accomplir une évasion en dépit de la présence de l’Ivanovitch. Une seule minute avait permis de complètement retourner la situation. Sortant immédiatement un escargophone, l’amiral composa en vitesse un numéro. Il devait prévenir tout le monde de cette évasion, de la trahison d’Aston et de leur alliance contre-nature avec Kali Nomade, terrible pirate qui fut recherchée pour 809.000.000 de berrys jusqu’au jour où on l’a cru morte. Retrouver ces renégats était désormais une priorité pour empêcher ces traîtres refusant que ne s’applique la Justice du Gouvernement Mondial de fuir et nuire à la nouvelle Marine.




Le trio s’écroula sur le sol en arrivant. Un navire assez large se trouvait là, au bout d’un ponton. À son bord, des provisions et de quoi voyager sur l’océan qui faisait face à ces falaises pourpres : le Nouveau Monde. Le directeur de l’AOI avait tout préparé en secret après avoir été informé du plan par Chairoka et Sakuraba Yu. Alors pourquoi au lieu de prendre le risque de se faire arrêter, l’amirale-en-cheffe et le Finley ne s’étaient pas directement téléportés ici ? C’était pour offrir le temps nécessaire à la réflexion d’autres officiers. En effet, ces trois personnes n’allaient pas partir toutes seules. Aston allait devoir se téléporter à l’Archipel Shabaody en pleine purge après avoir contacté un à un les officiers pro-Chairoka n’ayant pas déjà manifesté leur désir de rester au sein de la Marine parmi ceux qui étaient présents à la réunion et qui avaient débarqué sur place peu avant que les constantinistes lancent leur propre assaut sur les zones de non-droit. Tout ceux qui refusaient de faire partie d’une nouvelle Marine dirigée par des fanatiques pourraient ainsi déserter sans qu’on puisse les en empêcher et rejoindre la Louve Brune pour partir sur le Nouveau Monde avec cette dernière. La chute de l’amirauté Chairoka ne signifiait pas la fin de celle-ci puisque la stratège comptait bien lutter dans l’ombre pour parvenir un jour à reprendre son poste et sauver la Marine du carcan de cette religion.

-Bon, je vais commencer par appeler Alion et voir où cela en est avec les autres…

Sur ces mots, le directeur de l’AOI, qui ne serait de toute manière bientôt plus à la tête de cette Agence Of Investigation, s’éloigna et laissa les deux femmes seules. Ces dernières restèrent quelques instants en silence avant d’oser s’exprimer. Cela pouvait paraître étonnant que l’Asya s’unisse à cette ennemie, pour elles avaient bel et bien fait un pacte ensemble. Grâce à son fruit du mental, Lida avait créé un chemin psychique dans l’esprit de la puriste vers un objectif pour amener à cette collaboration.

-Merci pour ton aide. Tu peux partir désormais, lâcha finalement la Louve Brune.

-… Si… Si cela ne vous dérange pas, j’aimerais encore vous accompagner quelques temps, répondit Kali, curieuse et ayant perdu un but pour lequel se battre depuis la défaite à Marineford.

Prenant quelques instants pour lire dans l’esprit de son alliée via sa malédiction, la désormais ancienne amirale-en-cheffe ne vit aucune intention de trahison dans son interlocutrice, même si elle devrait se montrer prudente si les choses revenaient à la normale. Etant donné le passé moins sanguinaire chez Kali que chez les autres pirates, Lida décida de faire croire aux autres que la puriste était sous sa coupe et de garder cette puissante combattante en alliée. En effet, avec la position de criminelle qu’elle aurait bientôt, les alliés seraient peu nombreux et il fallait donc éviter de perdre une personne aussi utile que la Nomade.

-Soit. Restez avec nous.

-Bon, je vais y aller
, déclara le Finley en revenant vers les deux femmes. Il est l’heure de faire des aller-retours.

-À tout de suite Aston. Fais attention
, conseilla la stratège avant qu’un sourire d’Aston ne lui réponde.

Le directeur de l’AOI disparut, entamant la récupération des officiers prêts à déserter. En cette journée de la Purge de Shabaody, ce n’était pas simplement une nouvelle Marine qui voyait le jour : l’ancienne Marine allait survivre pour devenir un nouveau mouvement avec à sa tête celle qui pendant des années avait géré la lutte contre Centes Décima.




_________________
Dis Aliter Visum 423461EssaiSignaMarine3
Revenir en haut Aller en bas
 

Dis Aliter Visum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: En Mer-