-43%
Le deal à ne pas rater :
Carte Mémoire microSD XC SanDisk Extreme 64 Go (avec ...
15.45 € 26.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Goat D. Daiki
L'Enfant-Démon
Goat D. Daiki
Messages : 67
Race : Humain
Équipage : Daiki's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Left_bar_bleue16/75[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Left_bar_bleue40/60[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty_bar_bleue  (40/60)
Berrys: 3.865.000 B

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty
MessageSujet: [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates)   [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Icon_minitimeMar 11 Fév - 16:02






Ivrognes, quel est votre métier ?
With


Daiki's Pirates
MP(salut)

Débarquement
Raiki, Daiki et Lloyd se laissaient une fois de plus emportés par les vents marins dans l'attente d'une prochaine terre en vue. Sous un paysage enneigé les pirates voguèrent lentement, des jours durant. La neige trop peu dense était désintégrée au contact de la couverture marine. La joie ambiante et l'énergie infinie des trois garçons s'était pourtant peu à peu dissipée pour introduire une ambiance calme, pour certains relaxante et pour d'autres effroyable. De son côté, Raiki se tenait en boule, tout tremblant, peu assuré qu'ils trouveraient un jour une terre sur laquelle poser pieds. Daiki lui était si relaxé que son petit corps s'étendait malgré ce détail sur quasiment la totalité de la longueur de la barque, bercé par les légères secousses des vagues. Lloyd quant à lui, eh bien... Lloyd est le problème de Lloyd.

L'horizon décoré de flocons de neige dissimula aux trois pirates la silhouette pourtant gigantesque et montagnarde d'une île dont l'agitation ne tarda pas à arriver à leurs oreilles.

- Vous entendez ça ? Raiki releva-t-il la tête, tremblant de froid. - Lloyd, Daiki !

Daiki s'était assoupi et ne répondit donc rien, s'allongeant plus encore au fond de la barque et réduisant la zone de confort de ses camarades au néant. Lui qui était d'ordinaire le premier à ne jamais qutter l'horizon du regard, il devait véritablement être écrasé par la fatigue pour manquer un spectacle aussi poignant que celui d'une mer prise sous la neige. Ce que Raiki avait entendu se répéta, ne lui laissant aucun doute sur l'origine du bruit entendu. Il s'agissait là de coups de feu et l'île montagnarde qui ne semblait encore n'être qu'une ombre dans le ciel dessina bientôt ses premiers reliefs.

- Daiki ! son ami le secoua-t-il avec insistance. - Une île ! Daiki ! Une île en vue ! Réveille-toi imbécile, et pagaye, nom d'dieu !

- Hm ? ouvrit-il doucement un premier œil. - UNE ÎLE ?! OÙ ?! OÙ ?! se releva-t-il en trombe, scrutant de ses yeux ronds un horizon blanc derrière lequel il ne tarda pas à discerner les traits de l'île en approche. - AH ! UNE ÎLE ! continua-t-il avec la même énergie. - EN AVANT ! À VOS PAGAIES ! ordonna-t-il donc en pointant l'île de tout son être.

- Hmmmm... grogna Raiki avant de donner un coup de pagaie sur la tête du brun balafré. - Non ! À TES pagaies ! lui tendit-il ainsi ces derniers.

Non sans broncher, Daiki accepta de pagayer pour le reste de la bande qui l'avait sans doute assez laisser se reposer et monopoliser tout l'espace disponible sur l'embarcation. Un juste retour de bâton que ne comprenait pas vraiment l'épéiste habitué à l'absence de confort.

- Pourriez au moins m'aider... marmonnait-il en pagayant sans aucune volonté.

À la vitesse minimale que proposait le capitaine pirate, l'embarcation arriva mine de rien aux abords de l'île et amarra aux pieds d'un port très agité. Posant un pied après l'autre sur le pont de bois servant de quai aux petites embarcations, les pirates furent témoins de l'activité ayant recours à ces fameux coups de feu que eux pouvaient entendre depuis la mer. Au bord du port et sur leur chemin, un groupe d'hommes s'amusait d'une manière très particulière. Trois d'entre eux se tenaient droits au bord de l'eau, une bouteille en verre vide posée sur la tête tandis que les trois autres s'évertuaient à viser les bouteilles, le tout dans une forte odeur de rhum. Les trois bouteilles éclatèrent à quelques secondes d'intervalle avant que le groupe ne s'égosille de rires tandis que les trois pirates passaient près d'eux.

- Ouh ! Raiki ! Raiki ! Joue avec eux ! s'émerveilla Daiki devant un jeu plus stupide encore que lui-même.

- Tais-toi, Daiki ! tenta le roux qui ne voulait absolument pas attirer leur attention. - On passe notre chemin, laisse ces ivrognes s'entre-tuer ! lui chuchota-t-il aussi faiblement que possible.

- Hmm ? C'qui tu traites d'vrognes ?
se retourna l'un de ceux ayant tiré. - T'crois on s'loupe ? Zamais ! Vin par là p'tit gars, vin par là... Hey ! Eddy ! Fi ui oune bteille !

Le dénommé Eddy lui jeta aussitôt une bouteille qu'il attrapa plus par réflexe qu'envie avant qu'il ne se retourne vers Daiki, le suppliant de quitter cet endroit alors que ce dernier ne faisait que s’esclaffer.

- Pitié, Daiki ! Les laisse pas s'amuser avec moi ! le suppliait-il.

- Allez, allez ! Ce sera marrant ! lui assura-t-il. - Les gars ! Quand vous aurez finis, ce sera à son tour de jouer ! Vous y voyez pas de problème ?

- Hmm ? le fameux Eddy scruta-t-il Daiki et Raiki du regard. - Y so t'nir oune arme m'moins ?

- Bien sûr ! assura Daiki lorsqu'il remarqua que son ami ne répondrait pas. - C'est l'meilleur que je connaisse ! oublia-t-il de préciser qu'il était aussi le seul.

- Alors c'okai ! confirma le premier des hommes à avoir pris la parole. - Allez, on plece !

Apeuré et tremblant, Raiki se tint au bord de l'eau, une bouteille sur la tête. Cela ne dura qu'un instant mais lui sembla être une éternité avant que la bouteille n'explose, bientôt remplacée par une nouvelle, encore et encore jusqu'à ce que les six bonhommes aient tirés leur coup (hm). L'on pouvait dire ce que l'on voulait sur leur addiction à l'alcool, ces bougres restaient bougrement solides en terme de précision et d'acuité visuelle. Raiki cria à chaque coup de feu mais ne flancha pas. Preuve qu'après tout, derrière cette facette apeurée se cachait en vérité un être bourré de courage... ou de stupidité.

- À son tour maintenant ! rythma Daiki, impatient de voir son ami à l'oeuvre.

Raiki et les six hommes échangèrent alors de place et le roux leur emprunta l'un de leurs revolvers. Vérifiant bien que le revolver fut chargé, le Raiki tremblant encore se mit à pointer le bout de son arme vers le groupe d'ivrognes qui eux restaient presque parfaitement stoïques. Sa respiration se fit haletante, comme s'il avait plus peur pour leur vie qu'il n'en avait eu pour la sienne. La pression s'installa et l'impatience se fit bientôt ressentir chez les probables habitants de l'île qui le pressaient à se manier le fion.

- Alli ! N'a pas tute la jnéé ! répétaient-ils tous.

Six coups de feu furent rapidement tirés, si rapidement qu'il semblait presque impossible qu'il eût le temps de changer de cible entre chape coup. Lorsque les ivrognes rouvrirent les yeux, ils remarquèrent que le revolver pointait le ciel et que leurs bouteilles étaient intactes. Ils se moquèrent sans plus attendre de lui, récupérant leur revolver et exigeant qu'il rembourse ces six balles qu'il avait tirés inutilement avant que les six bouteilles ne se fissurent dans un craquement, explosant dans une symphonie de cristal et laissant tomber au sol les balles écrasées qui avaient traversées les goulots des bouteilles.

- WOAW ! T'ES TROP FORT RAIKI ! le félicita le balafré en l'attrapant par l'épaule. - Maintenant, excusez-vous de vous être moqués de lui ! se retourna-t-il vers les six hommes avec un sourire fier.

- Mais arrête, Daiki... J'ai po fait exprès tu sais... lui confessa-t-il à voix basse. - J'ai juste craqué sous la pression... Ça fait rien les gars, oubliez ! Allez, on s'bouge !

- Ué c'ca, un cul d'chonce ! Rin d'plusse ! confirma l'un d'eux alors que les pirates s'apprêtaient à s'immiscer un peu plus loin dans le village.


© Halloween







Dernière édition par Goat D. Daiki le Mar 11 Fév - 18:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Gratz
Mousse
Alphonse Gratz
Messages : 15

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Left_bar_bleue17/75[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty_bar_bleue  (17/75)
Expériences:
[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Left_bar_bleue7/60[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty_bar_bleue  (7/60)
Berrys: 3.400.000 B

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates)   [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Icon_minitimeMar 11 Fév - 20:43




Ivrognes ! Quel est votre métier ?




- C’est quoi ce qu’on entend ?

C’est le vent… c’est le vent qui nous parle...
- Et qu’est-ce qu’il dit ?

Je sais pas : je ne parle pas le vent…
Alphonse était adossé à un mur d’une taverne plus que miteuse. Voila maintenant plusieurs mois qu’il traînait et voguait au gré du vent. Aujourd’hui, il était maintenant persuadé qu’il lui parlait et d’être l’homme qui murmurait à l’oreille du vent. Évoquant ainsi ces quelques mots avec une voix particulièrement rauque et sombre, il inspirait parfois la « terreur ». En réalité, les gens évitaient simplement de s’approcher de lui, le pensant bien trop taré pour pouvoir le fréquenter.

C’était devenu une réalité pour le jeune mousse. Comme beaucoup, il avait finalement quitté la marine et avait plus ou moins oublié qui il était. Ses nombreux jeux de rôles l’avaient perdu et même s’il avait idéalisé l’image de son grand-père qu’il voyait un peu comme un beau chauve musclé capable de soulever des montagnes et d’abolir toute dictature, il n’en restait pas moins un peu dérouté quant à ce qu’était véritablement devenu Nils Gratz. Maintenant arrivé sur la petite ile montagneuse depuis quelques jours, il restait souvent à écouter les informations qu’il glanait ici et là même si en réalité, il ne retenait que ce qu’il souhaitait et déformait la réalité.

Ainsi, tournant son regard dans le vide après sa petite tirade, le jeune homme inspira grandement tandis que les deux gamins qui avaient pourtant écouté avaient également fui devant la folie Gratzienne. Lorsqu’il reporta son attention sur les deux gamins, ils seraient déjà loin et il ne s’en formaliserait pas, bien trop habitué à ce genre de réactions. Un chapeau de Cow-boy à la ceinture, il l’attraperait alors pour le mettre sur sa tête tel un maitre de saloons à qui on ne chercherait pas des crosses, la tête baissée. Les bras croisés sur une chemise à carreaux rouges et un foulard tout aussi rouge pour l’occasion, le nouveau Gratz sans attaches posa même le pied sur la devanture du « saloon » contre lequel il s’était adossé. Un vrai bad boy… du moins dans sa tête.

- Hey p’tit con ! Tu veux aussi que j’te foute ma semelle sur ta tronche ?

Le tenancier semblait bien moins apprécier le gamin et, à dire vrai, c’était pas la première fois qu’il lui faisait le coup. Alphonse, la tête baissée, laissa simplement son index soulevé un peu son chapeau avant d’adresser un regard en coin au patron. Ses yeux criaient « Qu’est ce qu’il me veut c’lui là » mais une seule chose sortit de ses lèvres difficilement perceptibles sous ce chapeau.


J’crois qu’il y a un sheriff de trop dans cette ville…
La voix grave, profonde, presque impénétrable dénotait avec le style du patron mais correspondait visiblement parfaitement avec l’allure du Gratz, bien trop sapé pour ne pas être sérieux dans ses propos ! Malheureusement, si personne n’intervenait, la colère du patron semblerait alors bien plus réelle que pouvait l’être Alphonse et nul doute que ce jeune petit con subirait un sale quart d’heure !


Revenir en haut Aller en bas
Lloyd Yue

Lloyd Yue
Messages : 17

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Left_bar_bleue12/75[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty_bar_bleue  (12/75)
Expériences:
[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Left_bar_bleue0/40[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty_bar_bleue  (0/40)
Berrys: 100.000 B

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates)   [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Icon_minitimeMer 12 Fév - 22:03


Ivrognes, quel est votre métier ?

La symbolique est indissociable de la poésie, comme le rhum l'est des pirates.

Lloyd et son petit équipage y étaient enfin. C'était le tout premier port dans lequel ils allaient amarrer. L'ancien soldat soupira d'espoir, préférant tout de même se mêler à la population. Être un pirate n'était pas chose facile, surtout avec un capitaine aussi insouciant que Daiki. Ne sachant pas l'expliquer, mais le roux au bandana le voyait presque comme un petit frère, se devant de le protéger. Cette attraction semblait ébranler toutes les idées de l'homme qui venait tout juste de le rencontrer. Pourtant, ils se parlaient tous comme s'ils étaient des amis de longue date.

« Hé ouais, il est temps d'mettre notre première ville c’en dessus dessous ! »

Lloyd ne pouvait s'empêcher de rigoler en voyant l'attitude renfrognée du brun qui voulait être aidé par ses partenaires pour ramer. Il fallait dire que celui-ci avait dormi pendant tout le trajet et ne s'était pas privé de donner des directives. Cette petite punition était bien faite pour lui. La prochaine, Lloyd le jetterait dans l'eau, aux monstres marins, pour le corriger. Un capitaine se devait d'en faire plus que son équipage.

Leur arrivée dans le port ne fut pas sans animation, car le petit trio rejoignit un groupe d'ivrognes plutôt doués en tirs. Raiki et Daiki se mirent directement dans le pas, s'amusant à être utilisés pour cible ou à tirer dans les bouteilles. Un jeu plutôt dangereux. L'homme au bandana n'appréciait pas trop les armes à feu, préférant largement l'utilisation de sa lance qu'il nettoyait dans son petit coin, en profitant pour chaparder une bouteille de rhum. Ni vu ni connu, l'homme se rinçant la gorge en cul sec. Le problème était que Lloyd ne tenait pas l'alcool.

Se levant, rouge comme une tomate, l'ancien soldat s'approcha de Daiki et Raiki, les fixant pendant une bonne minute, les faisant s'interroger, puis commença à rigoler aux éclats. L'homme demanda à Raiki de jeter la bouteille qu'il avait englouti dans les airs, vers la mer. La question était, non pas, de savoir s'il allait toucher la bouteille mais plutôt quel était le projectile utilisé pour pouvoir toucher cette bouteille.

Cette dernière était encore bien haute et Lloyd s'empara de Daiki en beuglant qu'il allait l'utiliser comme javelot. Ne se priant pas, l'homme au bandana jeta son capitaine jusqu'à la bouteille, réussissant malgré tout à la toucher. Par-contre, Daiki finit à la mer, trempé jusqu'aux os et un brin énervé du comportement de son Nakama. La chute n'allait sûrement pas être osée douce que dans l'eau. Sachant que son capitaine était en colère, Lloyd s'amusa à le narguer.


« Ben alors cap'taine ! L'eau n'était pas bonne ? »


Revenir en haut Aller en bas
Lucina Delalande

Lucina Delalande
Messages : 12
Race : Je fais partie de la famille des vampires.
Équipage : Equipage de Daiki !

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Left_bar_bleue13/75[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty_bar_bleue  (13/75)
Expériences:
[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Left_bar_bleue16/40[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty_bar_bleue  (16/40)
Berrys: 125.000

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates)   [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Icon_minitimeSam 15 Fév - 16:15

Ivrogne, quel est votre métier ?


Après toutes nos péripéties nous avions faim… L’île sur laquelle nous avions accosté nous paraissait complètement déserte. L’estomac qui se tordait de douleurs, je dessinais dans le sable. Je ne pouvais supporter l’idée de devoir tuer un animal pour boire son sang écarlate et encore moins de mordre dans de la chaire humaine. Un autre problème se posait, nous ne savions pas non plus où nous nous trouvions. Nous étions complètement perdues.


[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 200213013143144669 “Tu as l’intention de rester planter là, à attendre de mourir désecher ?”



 

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 200213013125257731 “Non, non ! Je me détends. Après tout ce qui s’est passé, j’ai bien le droit à une pause quand même ?”



[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 200213013143144669 “Le repos c’est pour les faibles ! Trouve une solution au lieu de faire mu-muse avec le sable Neko-sama ! Ou je te promets de te faire passer un sale quart d’heure !” grogne-t-elle.



Je restais figer sur place de peur qu’elle me frappait. J’avais à la fois peur de ce qui nous attendait et de ne pas pouvoir manger pour survivre. Par la suite, je décidais (enfin) à visiter l’île, afin de savoir où nous étions. Cependant dans notre état actuel, la marche semblait très longue. Nous ne savions pas où nous allions, mais nous continuions tout de même.
Durant notre escapade, je remarquais que nous étions entourer par des vignes. Et qui disait vigne, disait du vin. Une île avec du vin… maman m’en parlait si souvent que je ne voulais retenir le nom de ce lieu.  
Yeurk ! La grimace de dégoût s’affichait sur mon visage, car je ne pouvais supporter l’odeur infâme que cela me produisait dans la bouche. La nourriture humaine n’était vraiment pas faite pour moi, puisque la moindre bouchée le goût fade emplissait mes papilles gustatives. Je préférais largement déguster du bon sang frais et chaud du petit animal que j’apercevais au beau milieu de ces même vignes. C’était tellement alléchant. Sa saveur devait être si douce et sucré que la moindre goutte de ce nectare provenait très certainement des cieux délivrer par nos dieux eux-même pour que nous pouvions nous remplir la panse avec Color’Art.  
Mais qu’est-ce que je racontais ? Je perdais la tête à cause de la faim et me contrôler s’avérait de plus en plus difficile. Je me donnais des petites claques sur les joues pour reprendre à nouveau mes esprits. Hors de question de tuer ce pauvre petit lapin !


[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 200213013143144669 “Hey ! Lucina ! Regarde là-bas ! Avec un peu de chance on trouvera de la bouffe !”



 

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 200213013125257731 “Je l’espère tellement ! Ça devient insupportable de ne pas pouvoir manger… et je refuse d’enlever la vie à ce petit animal.”



[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 200213013143144669 “Si mademoiselle était moins difficile sur le sujet de tuer un être vivant elle ne serait pas dans l’état qu’elle est actuellement !”



 

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 200213013125257731 “Tu n’as qu’à le faire toi ! Imagine ce pauvre petit lapin inoffensif qui n’a rien demandé à personne et qui se fait dévorer gratuitement, comme ça. Et sa famille, y as-tu songé ?! Comment va-t-elle se porter sans ce papa lapin qui travaille si dur pour trouver le moindre bout de salade pour l’apporter à ses petits ?”



BAM ! Aïe, mais ça faisait mal ! Je rêvais ou elle me frappait sur la tête ? C’était pas gentil d’être méchant ! Je ne disais rien de mal, j’exprimais seulement mon point de vue et madame n’était pas contente.

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 200213013143144669 “Tu es un vampire sombre idiote ! Tu es irrécupérable !” elle se ralcait la gorge et en me regardant me disait: “Avancons jusqu’au vilage.”



Donc nous continuions notre chemin sans que nous nous adressions la parole. Je l’admets, j’étais vexée qu’elle m’affligeait un tel traitement concernant ma nature.
Nous arrivions au village et remarquions que les habitants portaient de drôle de vêtements. Cela faisait penser à des pirates, mais c’était probablement le fruit de mon imagination qui me jouait des tours. A notre grande déception nous ne trouvions pas d’auberge et le regard des personnes me semblaient de plus en plus menaçant. Je souriais bêtement, histoire de tenter de me détendre un peu.
Quelqu’un s’approchait de nous et une senteur d’alcool se dégageait très fortement de lui. Mais que nous voulait-il ?


 

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 20021311300429300 “S’lut maz’elle ! Ca t’dirai d’prendr’un p’tit verre ?”



[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 200213013143144669 “Qu’est-ce qu’il veut l’ivrogne ?! Ne pose même pas tes yeux de pervers sur ma Lucina ! Ou la seule chose que tu vas recevoir en guise de réponse ce sont mes poings ! ”



Et la même chose se produisait que sur l’île Mirrorball, c’était comme si (encore une fois) elle n’existait pas. Pourtant elle était présente, car je pouvais la voir et l’entendre.
En tout cas, notre cher ami n’avait pas l’air dans son assiette, j’hésitais à accepter sa proposition et finissais par décliner son offre. Je ne savais pas quelles étaient ses intentions et ne voulais probablement pas le savoir. Ni une ni deux, le nigaud passait son bras autour de mes épaules et mettait sa main devant ma bouche. Je n’étais pas en mesure d’esquiver épuisée par mes précédentes mésaventures et le seul réflexe que j’avais pour me défendre était de le mordre dans cette même main. La souffrance de ce drôle de bonhomme se faisait entendre pas des hurlements. Au  même moment, la saveur du sang coulait le long de mes lèvres et je ne pouvais résister à l'envie de boire quelques gorgées avant de me prendre un coup entre les côtes. La douleur était très intense, mais au moins j’avais mangé et depuis le temps que j'attendais cet instant ca en valait la peine. Je me détestais quand même, car l’une des choses à laquelle je ne voulais céder venait de se produire, j’ai mordu cet homme et je ne me pardonnais pas de l’avoir fait. Par contre, son sang avait un drôle d’arrière goût, comme si celui-ci était imbiber d’alcool.
Aussitôt, je comprenais que j’étais à terre et que le monsieur ne voulait certainement plus faire copain-copain avec moi. Un maillet en main il tentait de me l’éclater en plein visage. Ayant mon petit ventre un peu combler, j’esquivais et  me levais fissa, un peu sonnée. Je commençais à courir en attrapant Color’Art par la main au passage.

Durant notre course poursuite, c’était bel est bien de l’alcool dans le flux de ma victime !  La fuite était plus que difficile puisque la boisson me montait très rapidement à la tête et n’ayant pas l’habitude de boire la vision commençait à se troubler. Je voyais de plus en plus flou et je ne savais pas où j’allais et ni ce qui m’entourais. Je pouvais entendre le mécontentement de mon agresseur me poursuivre. Je devais me concentrer le plus possible sur “courir” et rien d’autre.


 

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) 20021311300429300 “R'viens là ! Sale p'tite garce ! J'vais t'passer l'envie d'me bouffer !”



Malheur, ! Je trébuchais sur un caillou et étant proche d’une pente je dégringolais jusqu’en bas entrainant cette pauvre Eleona avec moi. L’homme était toujours à notre poursuite, mais le roulé-boulé était de trop et je finissais par tomber dans les pommes, à la fois ivre et blessée.


P.S: Personne ne peut intéragir avec Color'Art, c'est à la fois son arme et une amie imaginaire matérialiser à travers l'arme du personnage par Lucina, merci Smile


Dernière édition par Lucina Delalande le Lun 17 Fév - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Goat D. Daiki
L'Enfant-Démon
Goat D. Daiki
Messages : 67
Race : Humain
Équipage : Daiki's Pirates

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Left_bar_bleue16/75[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Left_bar_bleue40/60[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty_bar_bleue  (40/60)
Berrys: 3.865.000 B

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates)   [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Icon_minitimeLun 17 Fév - 14:22






Ivrognes, quel est votre métier ?
With


Daiki's Pirates
MP(salut)

À l'eau
Tandis que Daiki tournait le dos à la mer et que Raiki y jetait une bouteille sous les directives d'un Lloyd étonnamment saoul, un bras vint attraper le jeune épéiste et pirate pour le balancer à son tour comme un projectile visant le verre. Seul au dessus de l'eau, Daiki remarqua sur le port l'attitude dérisoire de sa dernière recrue et comprit alors qu'il s'agissait bien de son action. Mais alors qu'il regardait le port, sa tête se heurta à un nouvel obstacle. Pris dans ce choc inattendu, Daiki rattrapa in-extremis la bouteille qui venait de lui cogner le haut du crâne pour la balancer dans la direction du roux au bandana sans vraiment pouvoir y mettre une quelconque précision tant il s'approchait du niveau de la mer. Le bruit du verre brisé fut étouffé par le "splash" que fit le pirate dans l'eau où fondaient encore les flocons chutant des cieux.

Trempé comme sous une averse, le jeune épéiste sortit des flots marins devant un Lloyd enivré qui ne cessait de se moquer de son capitaine. Rien de bien méchant pour un Daiki farceur. Ce dernier remarqua d'ailleurs combien son matelot n'était pas sûr de sa réaction et en profita pour faire durer le suspense un instant avant d'exploser en rires puis de cracher un litre ou deux d'eau salée.

- Quand on aura un vrai navire et des canons, on pourra s'envoyer beaucoup plus loin ! s’esclaffa-t-il des étoiles pleins les yeux. - Bon maintenant me faut un coin chaud où m'chauffer ! L'eau était très froide ! rit-il en continu.

Mais alors qu'il s'apprêtait à trouver la rue principale, large et pentue, une masse vint s'écraser sur lui, l'envoyant une fois encore en bordure du port, à l'eau. Remontant cette fois bien plus vite, il sembla énervé et prêt à se battre jusqu'à ce qu'il ne voit la créature l'ayant bousculé à l'eau être d'ores et déjà inconsciente, allongée là où lui se trouvait quelques secondes plus tôt.

- Je ne suis pas un galet ! s'exclama-t-il aussitôt sorti de l'eau. - Oh ! changea-t-il aussitôt de ton. - Tu vas bien ? s'avança-t-il vers la jeune femme inconsciente qui à l'évidence ne lui fournirait aucune réponse immédiate.

- T'voala ! P'tite garce ! intervint un trentenaire au nez et aux joues rosées par une bonne dose d'alcool.

- Pffff ! pouffa Daiki. - Regarde Lloyd ! Il a la même coupe de cheveux que toi ! se moqua-t-il ouvertement de son camarade comme du vieil ivrogne qui semblait poursuivre la pauvre femme qui elle aussi avait le visage rosé.

Première impression sur l'île de Micqueot, elle devrait s’appeler l'île aux ivrognes tant elle n'était peuplée que de ce type d'individus. L'ivrogne brun et à la calvitie très ressemblante à celle de Lloyd ne sembla pas apprécier les moqueries du jeune pirate insouciant et s'avança alors vers lui d'un air menaçant pour l'attraper par son col mouillé.

- P'tit malin ! S't'aimes tant l'eau qu'ça j'vo t'y j'té ! s'exclama l'ivrogne sans prêter vraiment attention à son élocution.

- Ah non ! s'activa aussitôt le jeune pirate qui avait déjà par deux fois goûté l'eau salée derrière lui. - Par contre t'en aurais bien besoin ! appuya-t-il ses genoux sur le torse de l'enivré avant de tourner sur lui-même pour jeter l'homme à la mer à la force de ses jambes.

Mais le pirate n'était pas non plus un idiot fini et savait d'expérience qu'une personne ivre ne s'en sortirait pas seule une fois plongée dans l'eau. C'est pourquoi il rattrapa l'ivrogne par les pieds, laissant juste ce qu'il fallait de son corps tremper aux abords du port. Trouvant la force de le remonter dans ses bras, il laissa le trentenaire là où il atterrit, crachant à son tour des litres d'eau.

- Lloyd ! Raiki ! Ramassez cette fille ! On va trouver un coin où se réchauffer !


© Halloween





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Empty
MessageSujet: Re: [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates)   [Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] Ivrognes, quel est votre métier ? (ft. Daiki's Pirates)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Quelle délicieuse prestation {Hentaï} [PV Siin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Île de Micqueot-