Partagez
 

 [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 74
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue16/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue18/60[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (18/60)
Berrys: 9.192.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeLun 23 Déc - 13:46

L'heure de la purge




C’était une situation embarrassante. Malgré l’efficacité du chasseur de prime pour atteindre son adversaire, aucune des offenses n’était suffisamment puissante pour mettre son adversaire hors d’état de nuire. Pire même, les deux marines venus en renfort s’étaient rapidement fait battre tandis que le Ginger Dandy lui était toujours debout. Dans sa fuite, l’ennemi projeta deux lames d’airs sous forme de X. En temps normal, Obra aurait probablement évité l’attaque, mais à ce moment précis il dû faire face à la réalité, une réalité à laquelle il n’avait jamais songé auparavant : sa faiblesse. Immobilisé de part sa réflexion, les coups de lame projetés vinrent tous deux frapper de plein fouet le Taton au torse, l'immobilisation quelques instants. Ce n’était pas la première fois que le scientifique était blessé mais c’était la première fois qu’il avait l’impression d’être bien trop faible. Depuis qu’il était devenu chasseur de prime, Obra avait prit une décision : ne jamais tuer un adversaire. C’était un inventeur, un génie et une personne de cette intelligence ne devrait jamais tuer grâce à ses inventions. Cependant, c’était une chose facile à respecter à East Blue, là où les gens étaient plus faibles, mais c’était une autre tâche dans le Nouveau Monde. Malgré de nombreuses attaques de sa part, l’ennemi n’était que très peu perturbé et c’était davantage les attaques des marines qui avaient blessé le primé. Obra se sentait trop faible.

L’ingénieur ne lâcha pas le moindre râle de douleur et se faisant trancher, bien trop diverti par ses pensées qui passaient en un éclair dans sa tête. Du coup de l’oeil, il remarqua le pistolet d’un des marines et se remémora celui qui avait perdu son bras pour l’aider. Même si l’ingénieur avait un objectif noble en ne tuant pas, il était évident qu’il allait devoir grandement s’améliorer s’il voulait un jour pouvoir vaincre des adversaires de la trempe de Jackson.

Reprenant ses esprits, non sans douleur, Obra tira immédiatement en l’air un Jacquier. Bien évidemment, il ne tira pas n’importe comment ; le but était bien évidemment de faire un tir lobé qui arriverait sur l’adversaire par le ciel. Le Jacquier était également là pour ses propriétés collantes, produisant du latex et pouvant handicaper si jamais il venait à toucher sa cible. Malgré tout, ça n’était pas là l’unique action que l’ingénieur prévu dans son plan. Immédiatement après avoir tiré son fruit, il se projeta sur le pistolet offert par le marine et visa son adversaire. Il prit un instant infime pour viser avant de faire feu, tentant d’atteindre la jambe qui n’avait pas été blessée. Si Jackson avait prit la peine d’esquiver le fruit de la première attaque, il était probable qu’il soit à découvert et qu’il se fasse toucher.

C’était la première fois qu’Obra utilisait une arme létale sur un être humain. Il se sentait mal, mais c’était un passage obligatoire pour pouvoir évoluer et ainsi accomplir son objectif final.

Qu’il touche ou non son adversaire, le Taton foncerait sans plus attendre en courant vers Jackson, pour le mettre hors d’état de nuire pour de bon.





Techniques utilisées :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tsusha Nokunito

Tsusha Nokunito
Messages : 70
Race : Humaine
Équipage : Elle même

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue18/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue5/60[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/60)
Berrys: 223.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeVen 27 Déc - 13:45

L'heure de la purge
Avec Edwin Scott, Obra Taton, Ishtar de Lérhane et Auster Litz
Bizarrement, tu ne l’avais pas vu venir, celle-là. Alors que tu avais touché le premier esclave et te dirigeais vers le second, une explosion se fit entendre… et sentir. Ta mémoire, instantanée de cet évènement était plutôt floue. L’explosion t’avais assourdie, et avait brouillé ton sens du toucher sous les brûlures et la projection. Par réflexe, tu avais fermé les yeux pour ne pas qu’ils soient endommagées. Tu ne sentais plus rien, à part quelques odeurs confuses provenant de la chaire brûlée, des cadavres, et des détonations. Finalement, tu fus stabilisée contre un mur… Plus de peur que de mal. Des brûlures avaient troué ton manteau noir fétiche. Tu relevas lentement la tête, encore embrumée, pour observer les alentours.

Une vision d’horreur te pris, et tu écarquillas les yeux. Tu eus un haut-le-coeur en voyant ce spectacle macabre dont Toku Tokuto semblait se délecter. La scène avait été partiellement repeinte de rouge sang, dans des éclaboussure aussi énormes que dérangeantes. Le liquide vital brillant semblait peu à peu s’imprégner dans le sol. Dans les murs. Dans le décor. Ce lieu maudit sera marqué à jamais de la main de ceux qui y ont laissé la vie, par obligation et non par choix. Deux corps étaient là, affaissés sur le sol. Privés de leur tête, comme les damnés d’un autre temps. On leur avait volé leur liberté, avant de les sacrifier pour le bien de leur tortionnaire. Les os du cou était visible alors que la chair, calcinée et arrachée, ne saignait pas, ou peu. L’odeur de viande humaine grillée t’attrapa les narines avec violence, et manqua de te faire vomir. Plus loin, deux têtes, à peine reconnaissable, gisaient là, les yeux vides et vitreux. Les pauvres durent réaliser leur funeste destin au moment où un déclic final dû se faire entendre dans le collier. Le visage figé dans une expression de terreure pure et dure, ces deux têtes ne bougeront plus jamais, séparées de leur corps par le voile si épais de l’avarice et de la cruauté. Devant la scène, tu étais en état de choc.

Là, sur le côté, non loin de toi, se tenait une jeune femme. Avec un collier. C’était celle qui s’était jetée entre toi et Toku. Elle était là, gisant sur le sol, à l’image de ses deux amis dont on a prit la vie. Ton visage toujours bloqué dans une expression de terreure pure et dure, tu avanças à quatre pattes jusqu’à la personne, que tu secouas gentiment par l’épaule.

“Elle n’est pas morte, hein ? Je ne l’ai pas tuée, elle, n’est-ce pas ? C’est le méchant monsieur qui a tué les deux autres, pas moi, hein, maman ? Elle va se réveiller. Oui, elle va se réveiller, c’est sûr. Hein, maman ?”

Tes pensées étaient embrouillées. Tu restais en état de choc complet, espérant trouver quelqu’un de vivant dans cette scène macabre.
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 996
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue42/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue92/500[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (92/500)
Berrys: 9.864.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeDim 29 Déc - 16:21




Groupe 3

L'Heure de la Purge



La demoiselle ailée se sentit soudainement défaillir, son équilibre se rompant avant que sa vue ne se déforme. Fermant dès lors les yeux, l’Archange du Typhon passa sous forme humaine et plia le genou pour arriver accroupi par terre. La grande blonde mesurant trois mètres de haut lâcha un grognement alors qu’une certaine panique commença à envahir son esprit, panique qu’elle chercha à dissiper au plus vite pour garder l’esprit le plus clair possible. Que lui arrivait-il ? L’ennemi disposait d’une aptitude lui permettant d’ainsi affecter les sens de l’adversaire ou c’était simplement un poison qui faisait ça. Si c’était le cas, ce dernier était-il mortel à terme ? La situation empirait encore. C’était clairement la fin. Des gouttes de sueurs perlèrent sur le front de la demoiselle ailée alors que son poing se resserrait et que son bras tremblait. Quelques larmes commencèrent à longer son nez et sa bouche pour venir s’écraser sur le sol. Cela la préoccupait tellement qu’elle ne fit pas attention aux paroles exactes du monarque olympien, se contentant simplement de le ressentir au travers de sa voix grâce au peu de maîtrise qu’elle avait de son haki de l’observation. Ce sont les paroles du garde du corps qui atteignirent davantage l’amazone. C’était lui aussi un combattant, mais il ne devait pas avoir la même vision de l’honneur qu’elle.

-Nous ne sommes pas des jouets, cracha-t-elle avec rage, toujours les yeux clos. C’est en raison de cette croyance en une supériorité des dragons célestes que j’ai jadis participé activement à la Révolution lorsqu’Arias avait une chance de faire s’écrouler cette domination construite par des siècles d’envoutement par les instances gouvernementales. Ce ne sont que des hommes comme les autres peu importe ce qu’ils croient.

Ces paroles étaient murmurés en une critique que la demoiselle faisait avant tout pour elle-même étant donné qu’elle savait pertinemment que la vision de ces endoctrinés ne changerait pas peu importe ce qu’on pouvait leur dire. Cela ne ferait qu'une provocation de lui lancer la vérité au visage, provocation qui pourrait raccourcir un peu plus l'existence de la blonde. Au fond, ces êtres étaient esclaves de leur éducation. Ils apprenaient à être les prétendus dieux sans humanités que leurs parents étaient avant eux, une condition qui leur accordait beaucoup de pouvoirs et une autorité théorique absolue mais qui les enracinés à une existence où tout leur était dû, où ils ne pouvaient pas ressentir le plaisir de voir leurs efforts récompensés puisque tout leur était offert. La bilcane ne les avaient jalousés. En vérité, l’ancienne décima les avait toujours plaints en plus de haïr leur façon d’être. Ce n’était pas leur faute, c’était celle de ceux qui avaient instauré ce système, cette caste, lorsque le Gouvernement Mondial avait vu le jour à la sortie du Siècle Oubliée où ils avaient obtenu l’hégémonie. La demoiselle ailée plongea sa main dans le sol tandis que son fluide perceptif, qu’elle avait dirigé depuis le début vers le noble céleste et son sbire, l’informait de l’attaque à venir de X afin de pouvoir y réagir de manière plus préparée que Mocka et sa créature ligneuse. Soulevant le sol pour en extraire une plaque qui percuterait le carré généré par le puissant épéiste qui était clairement en mesure de l’éradiquer, la guerrière se plaça face contre terre dans le trou laissé par l’extraction. Ainsi, l’assaut ne pouvant pas être prévu pour aller sous le niveau du sol, l’attaque passerait assurément au-dessus de l’originaire de la mer blanche qui se redresserait une fois que les lames d’air en X seraient passés.

Ouvrant un instant les yeux pour vérifier que l’attaque avait bien trouvé son terme, la blonde referma ses paupières afin de pouvoir lutter plus aisément contre le trouble. La De Lérhane comptait sur son haki de l’observation pour remplacer son sens défaillant, chose qui allait en plus lui permettre de développer ce véritable sixième sens pour le maîtriser mieux. La maudite mythologique se redressa donc comme elle pouvait et c’est alors qu’elle eu l’impression qu’une puissance se répandait dans son corps, une puissance désespérée pour mener sa dernière lutte durant laquelle elle trépasserait. Pendant que la météo se déchaînait toujours à l’extérieur et devait commencer à s’en prendre à la salle des ventes, notamment la toiture de paille qui n’avait pas dû résister longtemps à cette tempête digne de la haute mer de Grandline qui ne tarderait pas à se manifester même dans la salle d’après la maudite, le fluide offensif en éveil de l’Archange du Typhon se déversa dans son corps pour le prochain assaut. Son instinct commençant à prédominé et voulant malgré tout vaincre la sosie de l’impératrice avant de se faire exécuter par X, ou de se laisser tuer par la Taya pour éviter de finir comme esclave de Saint Octave, la bilcane passa sous forme hybride et envoya sa queue à la rencontre des sièges du dernier rang afin de les arracher au sol et les propulser vers la fausse Tenshi. Elle n'avait plus rien à perdre et ne voulait pas donner satisfaction à octave, mais l’enivrement, l'envie de se battre et triompher ainsi que l'instinct de survie la fit se tourner pour l'instant vers la sosie de son impératrice. La zoan revint un instant sous forme humaine afin de plier les jambes en mobilisant sa puissance physique surhumaine, le sol se fissurant sous ses pieds, afin de bondir à très grande vitesse en direction de sa cible, technique que la guerrière céleste appelait « Envol de l’Ange », tandis que son saut avait propulsé quelques petits gravats dans la direction opposée.

Chargeant de ce fait l’ennemi en volant tout en dirigeant son fluide de l’observation vers elle, la bilcane ayant immédiatement prit sa forme hybride envoya sa queue à la rencontre de l’adversaire. Agissant à l’instinct, la fille des cieux continua à se métamorphoser, faisant disparaître son appendice envoyer tandis que la Kuja passait sous sa forme de Paladin aux Ecailles. Cela recouvrait le corps humain de la combattante angélique d’une armure complète d’écaille qui la ralentissait fortement dans ses mouvements pour augmenter sa défense tandis qu’elle croisait les bras devant elle. Cependant, ce n’était pas seulement pour se défendre, et empêcher davantage de poison d’atteindre son corps grâce à la couche d’écaille à traverser, qu’Ishtar prenait cette apparence. En effet, la De Lérhane comptait sur la vitesse qu’elle avait prise pour venir percuter en plein vol Niishi. Prendre cette apparence plus lourde en fin de course allait lui permettre de conserver de la vitesse pour mieux assurer l’impact, l’esquive étant plus difficile sans matière sur laquelle s’appuyer ou sans aile pour changer de trajectoire en pleine air, et rendre le choc plus violent par la dureté de son corps ainsi que son poids. Si le choc avait lieu, la demoiselle ailée décroiserait les bras pour projeter plus loin, possiblement vers un mur, son opposante. Dans le cas où la Taya parviendrait malgré tout à esquiver, l’ancienne révolutionnaire resterait encore une seconde sous forme de Paladin pour encaisser une potentielle attaque avant de repasser en forme hybride normal pour abattre verticalement sa queue sur l’antagoniste avant qu’elle ne retourne au sol tandis que ses ailes firent un mouvement brutal pour envoyer des bourrasques puissantes dans les autres directions. Le sentiment de puissance qui l’avait poussé à se montrer si offensive, celui octroyé par la manifestation du haki de l’armement, et qui lui faisait ressentir des picotements dans les bras en dépit de l’absence d’excitation dans l’affrontement commença alors à se dissiper.

Le Serpent à Plumes volait au milieu de la salle, à la vue de tous, et allait poursuivre la confrontation en se souciant un peu plus de Mocka et Kokow maintenant que l’effet enivrant du fluide offensif passait. Vu le niveau qu’elle avait pu observer quand elle avait les yeux ouverts chez ces deux-là ainsi que chez leur adversaire, la Taya partait avec un gros désavantage s’ils se mettaient à trois sur son dos. Enfin, fallait-il encore que le désespoir de l'originaire de la mer blanche au sujet de X ainsi que les propos d'Octave ne redevienne pas assez présent pour qu'elle enclenche immédiatement une action suicide qui mettrait fin à sa vie dans l'instant.






© By Halloween




Techniques utilisés :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Auster Litz

Auster Litz
Messages : 36
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue13/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (13/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue8/40[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (8/40)
Berrys: 150.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeVen 3 Jan - 19:25


L'Heure de la purge





  • La pêche fut fructueuse, les clés furent volé et en passant, sans vraiment savoir comment j’avais blessé celui qui s’en prenais à squelette-boy. Peu importe ce qui se passait ensuite, tout ce qui importait été que j’avais enfin ces satanées clés que je poursuivais depuis maintenant quelques temps.

    Zozotor m’attrapa au vol pour m’aider à atterrir en douceur. Il me dit

    « Maintenant, allons zauvés zez ezclaves ! »

    J’acquiesçais en nous tournant tout deux vers la scène et la porte donnant sur les cages. A ce moment, là, vision d’horreur. Une nouvelle fois, c’était la journée mondiale de l’inhumain ou quoi ?
    Deux corps d’esclaves perdirent la tête. Devant la gamine qui se battait comme une lionne féroce qui fut sonnée par le choc. C’était une nouvelle fois une sensation difficile, ressentir le silence s’échapper d’une personne, d’un corps inerte. Mais plus facilement supportable que tout à l’heure. Je fermais les yeux et serrais ma main sur ma poitrine, mon cœur se pinçant étrangement.

    Pendant ce moment, Toku quittait la scène, télécommande en main. Maintenant que j’avais les clés il y avait une histoire de télécommande, lorsque l’on fait un pas vers une fin, un nouveau rideau se lève dévoilant une nouvelle distance à parcouris. Quelles difficultés m’attendait encore.

    Alors qu’il a rejoint les esclaves plus bas, Zozotor et moi rejoignons la scène sans faire attention à ce qui se passe autour de nous. Mon compagnon révolutionnaire se dirige vers la fille évanouis au sol et moi je prends dans les bras la petites qui est plutôt choqué. Je m’abaisse un peu pour me mettre à sa hauteur, je pose mes mains sur ses épaules et utilise une autre pour lui attraper le menton, afin de faire se croiser nos regards. Je suis délicat et presque paternel avec cette fille qui me déclenche une empathie forte. Je murmurais alors :

    « Kanjou Kanjou no Margarita »

    Faisant venir chez elle tout le courage dont elle avait besoin pour lever la tête et affronter la situation. Je continuais

    « Ecoute ma grande, cette homme est un monstre et nous allons lui faire payer ses crimes, nous allons venger ces deux pauvres femmes. Nous allons le faire payer et libérer les esclaves. Je m’appelle Auster Litz, je suis révolutionnaire et j’ai récupéré les clés pour ouvrir les cages. Je compte proposer aux esclaves de partir d’ici avec moi et mon chef, la résistance d’Eken Sor saura les aider à prendre un nouveau départ, ou à reprendre leurs vie d’avant. Aide moi dans cette tâche. Tu auras l’honneur d’éliminer cet homme. »

    Puis j’appelais Zozotor et nous nous dirigions vers la zone de détention, avec ou sans la jeune fille.


    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1850

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeVen 10 Jan - 12:08




[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 2ed36e10
Jackson Roman alias "Le Ginger Dandy", primé à 60.000.000 berrys.


Le pas rendu lent par une jambe invalide, le corps déjà affaibli par trop d’assauts et l’endurance amenuisée par trop de techniques coûteuses. Jackson, le Ginger Dandy n’allait pas faire long feu à ces lieux. Il s’était laissé entrainer dans un combat inutile par pur orgueil et risquait de le payer de sa vie ? Sa liberté était compromise à cause de son orgueil ? Cela ne pouvait être la solution ! Il fallait que l’homme trouve une solution. Il n’avait pas quitté les bas-fonds de San Faldo pour mourir à ce stade. Lui qui venait des bidonvilles, lui qui avait dû braver bien des dangers pour s’offrir une position plus confortable. Il n’était pas très fort, mais il en avait dans la tête et cela l’avait sauvé plusieurs fois. Cet excès de réussite l’avait bouffi d’orgueil et il le payait aujourd’hui.

Il vit aisément le fruit que lui lança Obra, et d’un coup d’épée il le trancha ! Une grave erreur qui fit gicler tout le contenu du fruit sur son visage  et son cou, le rendant complètement aveugle, alors que le chasseur de prime lui asséna le coup de grâce ! La balle franchit la chaire, l’autre jambe céda et le hors-la-loi posa les genoux au sol.

    - Non je refuse ! Je refuse de finir ainsi !


Le brun se mit alors à balancer plusieurs lames d’air à l’aveugle, dans la direction où devait être Obra. Il n’y avait rien de précis dans cela, il s’agissait plutôt d’un dernier excès de rage, venant démolir la plupart des siège de la rangée de droite. Il ne restait plus grand-chose autour d’Obra en ce sens. Et finalement le Jackson planta son épée au sol.

    - J’ai toujours abordé chaque perspective de la vie avec intelligence… J’aborderai celle-ci également..


Jackson, le Ginger Dandy, 60 millions de Berrys, en lice pour être une tête du monde criminel, venait de se rendre.

~


Okihiro Aizen, primé à 45.000.000 de berrys & Colonel Hisagi.


Le combat entre Edwin, Okihiro et Hisagi paraissait acharné ! Okihiro n’avait pas encore compris les intentions de son coéquipier, il était bien trop déboussolé par les pouvoirs d’Auster. Il n’avait pas prévu que son coéquipier tente de l’attaquer, c’est pourquoi, lorsqu’il perçut cette tentative, il n’eut qu’une esquive in extremis ! Une esquive trop imprévue pour permettre d’esquiver la suite !

    - Recule le rouquin !


S’écria un Hisagi dont l’énorme lame vint transpercer grossière l’estomac d’Okihiro ! La lame étant plutôt longue et Edwin étant juste derrière, il valait mieux qu’il recule pour ne pas être embroché lui aussi.

    - Non ! Je ne vais pas mourir ainsi ! Je me l’interdis ! Je suis l’élu ! Je suis un élu !


La rage l’avait rendu complètement fou, il était comme une sorte de guerrier-bête, un berserker. Il poussa alors Hisagi pour sortir la lame de son abdomen qui se mit à ruisseler abondamment de liquide écarlate, il en fut de même pour sa bouche. Dans un geste aussi fou qu’impressionnant, il joignit les manches de ses faux, pour former une double faux ! C’était son arme fétiche, c’était là sa technique maitresse, mais il avait été beaucoup trop désorienté pour l’utiliser habilement. Si Auster n’avait pas été là, Okihiro aurait évincé Hisagi depuis fort longtemps et Edwin le traître aurait suivi.

Joignant ses armes, il commença alors à faire tourner rapide la faux dans sa main puis autour de lui, la passant d’une main à l’autre ! Ce qui eut un effet fantastique, une véritable tornade venant naître autour de lui, projetant de fines lames d’air de façon hasardeuse ! La tornade n’était pas bien grande, sans doute trois à cinq mètres, mais elle suffisait à faire reculer les ennemis et les menacer. Les sièges autour d’eux volèrent dans tous les sens !

C’est à ce même moment que le toit de verre qui protégeait la salle de vente explosait sous l’effet de la tempête causer par Ishtar ! Des éclats de verre tombant un peu partout dans la salle de vente, certains se mêlant à la tornade !

    - C’est ma chance !


Moulinant alors sa faux vers le bas uniquement celle-ci produisit une tornade plus petite, une tornade qui sortait tout simplement du mouvement de moulinet, une tornade qui vint soulever Okihiro et ainsi le projeter vers le toit ! Il prenait littéralement de la hauteur ! Sa première tornade s’était arrêtée dès que celle de sa main l’avait élancé dans les airs ! Il allait fuir ainsi ?

    - Espèce de !
Hisagi saisit alors un siège, le couvrit de haki de l’armement et le balança sur Okihiro…

Le faucheur pensait alors pouvoir trancher l’objet, mais ce fut à ce moment précis que son corps lâcha. Son bras refusa de bouger et il prit le siège de plein fouet.

    - Ramène-toi le rouquin ! Il faut le buter maintenant ! Il est capable de se relever quand il va retomber au sol !


Présentant son énorme lame comme une sorte de tremplin, Hisagi invitait Edwin à monter dessus. Si le pirate s’exécutait alors le marine pourrait le propulser avec force et vitesse sur Okihiro pour le cueillir en plein vol !

~
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 141e5611[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 9c401110
Niishi Taya alias Z, garde du corps & Mocka Hills, primée à 41.000.000 berrys.


    - Fantastique ! C’est ce que je veux !


La façon dont Ishtar esquiva l’assaut d’X régala Octave qui applaudit jovialement. Il aimait ce genre d’esquives, tirer parti de son environnement était l’apanage des grands guerriers ! Lorsqu’il vit la demoiselle fermer les yeux et décider de ne pas affronter son plus puissant guerrier il eut un rictus.

    - Tu as raison, je doute que tu ais la force d’affronter mon dévoué X. Par contre, te battre les yeux fermés est dangereux… A moins que tu es une autre façon de percevoir le monde que la vue.


Octave en avait vu des combats, en avait vu des guerriers, les affrontements n’avaient aucun secret pour lui, il pourrait même faire un excellent maître en vérité. Ainsi lorsque la bilcane alla finalement s’occuper du combat qui la concernait, Octave et X avancèrent un peu plus dans la salle, constatant le véritable désordre qu’il y avait. C’était encore plus plaisant désormais.

En ciblant Niishi plutôt que chercher à protéger Mocka, Ishtar avait condamné sa comparse à recevoir les trois couteaux balistiques qui avaient été lancés précédemment. Cependant, cela eut le mérite d’être un bon sacrifice, Niishi ne put esquiver les sièges, se recroquevillant légèrement en boule, les bras croisés pour mieux se protéger, alors que certains sièges la percutaient, lui laissant bleus et contusions ! Lorsque ce fut au tour d’Ishtar d’arriver, ce fut sa faux qu’elle présenta à son adversaire, le manche entrant en choc direct avec les bras puissants de l’ange qui envoya valdinguer Niishi droit dans un mur ! La puissance venant créer un petite « cratère » dans ce mur, avec la guerrière au centre. Elle retomba alors au sol le corps endolori, son dos souffrait particulièrement, mais elle allait bien globalement.

Ce n’était pas le cas de Mocka dont l’ensemble du corps commençait à se tendre, se raidir, trois couteaux c’était la dose parfaite pour paralyser rapidement. L’ours ligneux restant alors camper devant sa maitresse, tout inquiet.

    - Tu as laissé ta rage te faire négliger ta coéquipière Ishtar.


Sortant une fiole, la Taya vint en couvrir abondamment sa lame, la rendant violacée, alors que le liquide coulait de la pointe de la faux. Regardant l’ange depuis son perchoir, la faucheuse hausa les épaules et usa de sa grande vitesse pour fuser sur l’ours, lui tranchant sans mal une patte avant.

    - Reste en hauteur si tu le désires. Moi je me bats pour ma liberté. Je n’ai que faire de la puissance ou des grands airs que tu te donnes…  Je n’ai pas d’autre choix que combattre.
Le ton de la Taya était neutre et son regard identique. Ishtar qui possédait le haki pourrait le ressentir, aucune émotion ne se dégageait de cette femme, elle agissait par obligation.

~
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 8af4d011
Toku Tokuto, l’Illustre


    - Elvia ne devrait pas tarder. Il est temps pour moi de m’en aller. Suivez-moi mes esclaves.


Initialement, la vente d’esclaves avait prévu une vente massive, proposant une centaine d’esclaves de tout coin. Malheureusement les choses s’étaient déroulées autrement. Les combats et le raid de la Marine était de trop. Toku Tokuto gardait le sourire et son calme, mais en vérité il était anxieux. C’est pour cette raison qu’il avait choisi la fuite et avait d’ores et déjà contacté sa supérieure.
Allant vers le fond de la pièce, il ouvrit plusieurs cages, les unes après les autres, les cages du fond étaient celles des créatures les plus rares. Cela ne lui prit guère de temps, il n’avait ouvert que cinq cages au total. Il avait l’habitude des fuites de ce genre, alors il rangeait les mets de choix tous ensembles. Ainsi, les évacuer était chose aisée.
Ouvrant un autre passage secret que celui par lequel était arrivé Edwin et Okihiro, l’homme ordonna à une quarantaine d’esclaves d’y pénétrer. Il n’avait gardé que la crème de la crème. Certains tenaient des sirènes sur leurs épaules, leur bocal ne pouvant passer par ce passage. Une fois le passage secret refermé, Toku ordonna  à un homme-lion de fracasser un des murs du passage, ce qui créa un éboulement léger. Ainsi, même si on trouvait ce passage, l’éboulement caché derrière le rendrait difficilement empruntable.

    - Au final, si la marine interdit même le marché d’esclaves sur Shabondy, cela signifie que les prix des esclaves vont connaître une énorme inflations car leurs ventes seront plus rares. Haha, au final je perds 60 esclaves moyens, pour rendre encore plus rares mes esclaves de luxe. Décidément…. Le monde est beau !

Toku Tokuto surnommé l’Illustre. Cela n’était pas dû à son charisme légendaire, mais à l’illustre tacticien qu’il était. Les rumeurs racontaient qu’il lisait en tout individu comme dans un livre ouvert. Vérité, mensonge ?  Personne ne le savait réellement, mais cet homme qui aimait se montrer réapparaîtrait bientôt, pour des ventes toujours plus délicieuses !

    - Tiens… J’ai encore oublié mes coéquipiers ! Décidément, c’est un tic chez moi.





L'ordre de réponse est :  Edwin > Obra > Tsusha > Ishtar > Auster
(Vous pouvez librement échanger entre vous chaque tour, prévenez sur le discord de préférence, que je sois au courant.)

Délai de Auster utilisé.

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.

Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement ! Attention cependant, il s'agit d'une course-poursuite, plus vous ratez de tours, plus vous serez lents.

Résumé:
 


Toku Tokuto niveau ???
Vwice Du Poitou niveau 18 / Esquive surhumaine / Force sous-humaine By Tsusha
Okihiro Aizen niveau 29 / Prime : 45 millions
Mocka Hills niveau 28 / Hache / Prime : 41 millions
Kokow Niveau 34 / Zoan de l'Ours Lippu / Prime : 9 millions
Jackson Dandy niveau 20 / Sabre / Prime : 60 millions By Obra (coop Edwin)
Les hommes de Jackson niveau 5~10 By Edwin and Obra
Les marines d'Hisagi niveau 8~12 (Ils sont 10 désormais)
Hisagi niveau 27 / Grande et grosse épée / Haki de l'armement
Saint Octave niveau ???
X niveau 35+
Niishi Taya alias Z niveau 39 / Maitrise de la faux / Haki de l'observation / Experte en poison
Revenir en haut Aller en bas
Edwin Scott

Edwin Scott
Messages : 117
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue18/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue0/60[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/60)
Berrys: 36.100.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeSam 11 Jan - 12:53

L'Heure de la Purge [Mini Event]ft. Edwin, Obra,Tsusha, Ishtat et Auster




Chaque souffle qu'inspirait l'écossais se projetaient à travers son corps. Il laissait le froid pénetrer ses os, essayant de ressentir exactement ce qu'il avait ressenti durant ce souvenir auquel il s'accrochait. Il serrait le sac de poudre dans sa main alors que son ennemi actuel combina ses deux faux pour former une seule arme.
Tu vas mourir quand même?!
C'était suréaliste, voilà donc que devant ses yeux, un cadavre tennait encore debout en usant de ce qu'il restait de son âme. Le sang qu'Okihiro avait visiblement perdu était suffisant pour rendre l'écossais anxieux. Combien de coups pouvait encore encaisser cet abomination qui se qualifiait d'homme?
Soudainement Okihiro fit tourner sa lame, provoquant une sorte de vent tournant autours de lui. Encore un tour dans sa manche?
Mac Galla!
Edwin recula, se protégeant le visage avec ses bras. Il subit encore deux ou trois coupures avant de finir par tenir sa garde. Le toit se brise, le verre se mélant à ce mur mortel qui entourait alors Okihiro.
Distrait, il lache prise de son souvenir, les fragments se disperçant parmis ces reflets de crystal qui ne faisaient que le blesser plus qu'il ne l'était déjà. C'est que son ennemi s'enfuit en plus! Il se lêve lentement, partant vers les cieux.
Au delà du fait qu'il révellerait sa traitrise et comprometera encore plus la position du pirate qu'il ne l'a déjà fait, Edwin était plus concerné par la force encore entre les mains de cet homme. Si il a le temps de se soigner, alors il se fera chasser puis tué en un instant...

Il eut une vieille légende sur Skye... L'histoire de quand Morrigan fut encore une mortelle ordinaire avant de devenir la déesse de l'ile... Son mentor, Aerfrig, voulut la tuer après qu'elle s'est révellée ayant le destin de devenir plus importante que lui et qu'elle le tuerait. Il se présenta armé de milles armures et milles épées et Morrigan ne prit qu'un éclair contenu dans son enveloppe laineuse après avoir été forgé dans les montagnes par les fameux géants de la citée souterraine.
Edwin se rappella de cette légende.
Aerfrig tennait encore debout comme Okihiro à la fin du combat. Lâchant sa magie des flammes et de l'hiver pour contenir Morrigan dans un orage de feu et un blizzard en même temps.

L'écossais rangea sa rapière et prit à la place son pistolet qu'il charge. Okihiro se fait frapper par une chaise jetée par le colonel. Ce dernier appella Edwin à venir et qu'il le jetterait.

Le pirate ne put que sourire.

Je compte sur vous Colonel!

Il court vers l'épée et saute sur la lame, se laissant projeté en direction d'Okihiro. Souriant comme un imbécile fou et suicidaire, Edwin continue à lire la légende dans sa tête.

Morrigan attrapa Aerfrig et s'accrocha à lui, plaquant l'éclair entre elle et lui, prête à prendre les blessures que ça lui infligerait en sachant que le coup sera fatal à son ennemi.
Edwin tenta de même, essayant d'attraper Okihiro pour plaquer le sac de poudre sur son torse à l'aide de son arme à feu et s'accrochant avec tout ce qu'il a à son adversaire.

Comme si il marchait dans les pas de sa déesse, Edwin raconta les mêmes mots que Morrigan dicta à celui qui allait mourrir.

"Ne pleure pas, nous devons tous vivre et mourir."

Il ricana en tirant le petit silex avec son pousse, préparant le tire.

Quand tu arrivera en enfer, dis que c'est un MacScott qui t'a envoyé... Et que je m'escuse du dérangement causé.

Edwin tire, sachant qu'il serait séverement blessé par l'explosion mais au moins, il est certain qu'Okihiro ne peut que mourir d'un coup comme ça.

Il tombe, incertain de si il a réussi ou non, son torse brulé et son visage marqué de traces noires. Il espère que le colonel ou quelqu'un le rattrapera. Sa conscience se dissous lentement alors que ses yeux se ferment.

"Sur le chemin du destin, il y a de la lumière et de l'ombre."

 
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 74
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue16/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue18/60[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (18/60)
Berrys: 9.192.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeDim 12 Jan - 3:09

L'heure de la purge




Ca avait….réussi ? C’était incroyable, la diversion avec le fruit empli de latex pour tirer à l’aide du pistolet avait fonctionné. Son adversaire, dans un excès de rage, dû à l’aveuglement, balaya de lames d’airs les environs, mais rien de suffisamment précis pour qu’Obra ne puisse l’éviter. Finalement, il planta son épée au sol et abandonna, acceptant sa défaite ainsi que sa capture. C’était la meilleure solution, celle qui permettrait à son honneur de rester sauf, l’acceptation dans la défaite.

Se dirigeant vers Jackson, le chasseur de prime prit rapidement la peine de s’arrêter proche d’un des marines précédemment blessé, celui qui lui avait prêté son pistolet. Il s’approcha de sa ceinture, récupérant la paire de menottes avant le lui susurrer quelques mots :

“- Merci encore, je vous emprunte ça pour l’immobiliser pour de bon”.

Sans plus attendre, l’ingénieur s’approcha du criminel primé qu’il cherchait depuis si longtemps, lui attachant les bras dans les dos sans attendre, et fouillant rapidement son corps pour vérifier qu’il n’y avait plus aucune arme de dissimulée. Une fois complètement arrêté, le Taton prendrait quelques instants pour déclamer quelques mots :

“- C’était le bon choix que de se rendre. Criminel ou pas, j’admire les personnes qui savent reconnaître la défaite. Tu auras été une personne difficile à trouver, difficile à vaincre, mais je ne regrette pas ce combat. Tu es probablement le premier défi que j’ai rencontré ici. Tu auras le temps de réfléchir un peu plus à ta vie une fois aux mains de la marine, peut-être qu’un jour tu ressortiras, lavé de tes péchés.”


C’était une victoire, son objectif était à portée de main : capturer le  Ginger Dandy pour pouvoir intégrer l’Alliance des chasseurs de prime. Plus qu’à l'amener à une base pour que tout soit officialisé. Pourtant, l’ingénieur avait l’impression d’avoir perdu ce duel. Pour gagner, il aura eu besoin de l’aide de marines, d’une autre personne douée au combat et d’utiliser des armes qui n’étaient pas les siennes. Il devait se rendre à l’évidence : il était bien trop faible pour pouvoir continuer ainsi dans le nouveau monde. Lorsqu’il se serait occupé de récupérer la prime de Jackson, de longues semaines de créations allaient devenir nécessaires pour lui, pour améliorer son équipement ainsi que ses techniques. Simplement lancer des fruits suffisait dans les Blues, pas dans le nouveau monde.



Revenir en haut Aller en bas
Tsusha Nokunito

Tsusha Nokunito
Messages : 70
Race : Humaine
Équipage : Elle même

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue18/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue5/60[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/60)
Berrys: 223.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeLun 13 Jan - 20:25

L'heure de la purge
Avec Edwin Scott, Obra Taton, Ishtar de Lérhane et Auster Litz
Tout semblait sourd à tes oreilles, comme si le bazar ambiant n’avait plus lieu. Tu ne voyais plus que la jeune femme-poisson, sur laquelle était posé ta main, comme un détail ressortant d’un décor inexistant. Tu étais dans une espèce de bulle. Plus aucun son ne t’atteignais. Presque plus aucune lumière non plus, d’ailleurs. Pourtant, tu sentais tout extrêmement facilement, comme si le toucher était ton seul sens fonctionnel, et qu’il avait remplacé les autres. Tu secouas encore l’esclave assommée. Elle ne répondit pas. Tes yeux s’écarquillèrent encore un peu, même si cela commençait à être difficilement possible.

- Aller… Elle dors, hein ? prononças-tu, dans le vide, comme si tu parlais à ta maman.

En réalité, elle était assommée. Mais ça, tu ne le savais pas. Tu restas là, bloquée, comme dans un mauvais cauchemar, jusqu’à ce qu’un certain Auster Litz vienne poser ses mains sur tes épaules et, certainement sans le savoir ni le vouloir, te sorte de ta transe. Tu posas sur lui un regard étrange, mélange de stupeur, d’étonnement, d’interrogation ou encore de peur et d’espoir. Un joli mic mac qu’Auster pouvait très certainement ressentir. Après quatre mots que tu ne compris pas, tu te sentis mieux. Comme si on avait effectué une sorte de magie sur toi. Le sentiment de pouvoir accomplir de grandes choses émergea dans ton coeur, balayant l’incertitude, l’effroi, et nombre de ces sentiments, les remplaçant par un grand courage, qui te donna l’illusion de pouvoir faire énormément.

Au discours du jeune homme, tu prêtas une attention particulière. Un révolutionnaire qui voulait libérer les esclaves pour leur rendre une vie meilleure. Tu sautas à pied joint dans le plan, sans aucune forme de doute ni de méfiance vis à vis de celui qui t’avais sorti d’un mauvais pas.

- D’accord. Je vous suis, on verra la partie après la récupération d’esclave plus tard.

Après tout, pour l’instant, tu n’avais pas tellement envie de rejoindre qui que ce soit, même si la personne t’avais bien aidé. Tu repris conscience de ton environnement, et tu te dis qu’en quelques instants, cela avait bien changé. Une tempête, que tu n’avais pas entendu à cause du brouhaha ambiant, avait cassé la verrière au plafond, amenant éclairs et vents violents dans le hall. Autre soucis, une tornade s’était créée.

Euh, une TORNADE ?!” pensas-tu, choquée.

Les débris de verre voyagèrent au grès des vents puissants ayant pris leur place dans la salle, blessant à gogo les pauvres âmes qui ne s’étaient pas encore enfuies. De ton côté, tu étais assez loin de la scène pour ne pas trop être exposée, mais tu pris quand même tes jambes à ton cou et suivis Auster et Zozotor jusque dans les sous-sols.

Tu trouvais l’ambiance glauque. Des dizaines et des dizaines d’esclaves étaient là, colliers explosifs au cou, enfermés dans des cages trop petites pour eux et qui ne leur permettaient certainement pas de vivre un minimum correctement. Tu fis quelques pas dans le sous-sol mal éclairé, observant un à un chaque malheureux enfermé ici, avec un regard triste. Mais bon. Vous allez les sortir de là, Auster, Zozotor et toi ! Tu te tournas vers les deux révolutionnaire, leur posant la question fatidique.

- Vous avez les clés ?

Suivant la réponse et la volonté du révolutionnaire, tu suivrais ses indications et demandes, t’activant pour libérer les prisonnier ou seconder l’homme au châpeau.
}
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 996
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue42/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue92/500[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (92/500)
Berrys: 9.864.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeLun 13 Jan - 20:29




Groupe 3

L'Heure de la Purge



Ce n’était pas suffisant. Bien sûr que ce n’était pas suffisant. Finalement, contrairement à ce qu’elle pressentait dans un premier temps, l’effet ne passait pas. Toute l’attention d’Ishtar était focalisée sur son adversaire tant et si bien que les bruissements qu’étaient la voix d’Octave ne la percutèrent même pas, que la présence Mocka et son ami sylvestre disparaissait dans le flot de voix environnante, que le tonnerre qui s’abattait sur le grove n’était plus que la caresse d’une brindille. Son cœur battait la chamade. L’adrénaline grimpait. Le haki de l’armement se manifestait encore une fois. La bilcane avait l’impression que son corps entier allait exploser sous la fureur qui semblait l’habité. Que valait les conseils face à la mort ? Que valait la stratégie lorsque la faucheuse venait prendre notre âme ? Après tout, l’Archange du Typhon ne cherchait pas à survivre. Il était vrai qu’elle avait cherché à survivre un peu plus longtemps dans un premier temps, mais la demoiselle ailée c’était trop enfoncé dans les méandres de sa bestialité. Elle était persuadée que sa dernière heure était venue. Elle cherchait la plus belle façon de mourir. Et plus elle se rapprochait du terminus, plus son instinct prenait le dessus, plus un sentiment de puissance explosait dans son corps. L’inexpérimenté en matière de haki de l’observation se concentrait tant sur l’incarnation de sa fin que la voix de cette dernière lui semblait limpide. Néanmoins, elle entendit les paroles de la demoiselle et les comprit malgré le fait que de son point de vue la Taya se fourvoyait.

Cette dernière ne se battait pas pour la liberté mais pour la survie. Comme tout le monde, depuis toujours. Cette liberté tant convoitée par de nombreuses personnes incarnait cette survie. De plus Niishi pouvait croire que la bilcane se donnait des grands airs si elle le désirait. Ce ne serait pas première fois qu’Ishtar soit considéré comme une moralisatrice, une incarnation de bien-pensance. L’objectif était soit d’aider l’autre à évolué, soit à simplement faire évoluer ses propres réflexions. Le choix était à chacun d’avoir ses propres croyances, ses propres systèmes de valeur, ses propres motivations. Disposant du haki de l’observation elle aussi, la sosie de l’impératrice d’Amazon Lily devrait bien parvenir à le lire quelque part dans la voix de la céleste si elle y prêtait attention : dans chaque combat, la guerrière portait un grand respect à son adversaire, fut-il un horrible monstre ou un ami de longue date. C’était également l’obligation qu’imposait Octave qui amenait l’Archange du Typhon à se battre. Si jamais il n’y avait pas eu ce X, l’ancienne révolutionnaire aurait pu profiter d’un affrontement pour attirer son opposante à l’extérieur et entamé une fuite tout en éloignant la menace de la salle des ventes pour laisser le champ libre aux personnes présentes sur place. Derrière ce qu’Octave entrevoyait comme une rage, c’était en vérité une excitation incontrôlable se basant sur un flot de désespoir qui se manifestait. C’était du « foutu pour foutu ». En soit, la De Lérhane était déjà dans l’acceptation de son propre deuil. Cependant, n’ayant pas passé les différentes étapes, ces dernières n’allaient pas la laisser tranquille et c’était peut pour cela que le fluide offensif revenait à la charge aussi vite.




Tournoyant sur elle-même autour d’un axe horizontal tout en se laissant chuter vers le sol, ses ailes totalement inactives après la propulsion initiale, l’Archange du Typhon abattit sa queue sur la position où se trouvait alors son opposante qui au final esquiverait certainement l’assaut. Dès lors, la Kuja enverrait une bourrasque phénoménale avec ses ailes, bourrasque qui se répandrait certainement dans toute la salle sans que son origine n’y ai pensé et n’où le remarque après l’avoir généré. Des frissons traversèrent les écailles de l’hybride mythique alors que le sang affluait en elle comme un raz-de-marée. Reprenant alors subitement forme humaine pour prendre appuis dans le sol au point de fracturer ce dernier, la bilcane sauta en direction de son adversaire, sans s’éloigner trop du sol, en amorçant une demi-roulade dans les airs pour finalement déplier des jambes et envoyer ses pieds à la rencontre de l’ennemi qui esquiverai assurément. Dans le même temps, le torse de l’ancienne révolution avait amorcé une rotation et la blonde aux iris argentés vint planter sa main dans le sol freinant par conséquent sa course. Les jambes tendues redevinrent alors une queue puisque la zoan mythique reprit sa forme hybride afin de faire tournoyer son appendice autour d’elle, coupant tous les accès que son adversaire pourrait avoir à son corps à 360° au niveau du sol.

Les angles d’attaque que pouvait alors avoir Niishi était soit les airs, soit de glisser sous le niveau de la queue en pleine assaut pour tenter de faucher le bras, choix auquel la demoiselle ailée pourrait réagir dans les temps grâce à son fluide perceptif focalisé sur cette antagoniste. Dans le premier cas, non seulement l’allier sylvestre de Mocka aurait une opportunité à saisir pour s’en prendre à Z, mais l’originaire de la mer céleste pourrait plier le bras et frapper le sol de l’autre main en diagonal afin que l’onde du choc qu’elle provoquait lui permette de se lancer dans les airs sur le côté. Dans une trajectoire logique, la Taya tomberait justement à la position où était la De Lérhane durant l’instant d’avant. L’intervalle de temps devant être suffisamment court, la bilcane pourrait alors normalement aller chercher avec son appendice la sosie de Tenshi pour lui entouré la taille. Sans attendre d’y mettre le moindre effet constricteur, la guerrière céleste chercherait à tirer vers elle son ennemie alors que son buste serait propulsé par deux puissants coups d’ailes, ce qui aurait pour répercussions une vague d’air qui partiraient dans le décor, afin d’administrer un coup de poing sauvage à en plein dans le ventre de Niishi. Si cela passait comme ça sans élément qui couperait l’action et forcerait l’angélique combattante à s’adapter à ce que faisait son adversaire pour cette suite de confrontation direct, la force surhumaine associé à la puissance physique de la forme hybride devrait avoir des effets ravageurs et par conséquent donné une propulsion au corps de la faucheuse. Cependant, cette dernière était alors normalement reliée à l’ancienne décima par la queue de cette dernière et pourrait donc par être envoyé rencontrer le décor. Profitant de la vitesse de la répulsion qu’avait créé son coup si cela se passait de cette manière, le Serpent à Plumes passerait en forme total et ferait dessiner un arc de cercle à la queue pour abattre le corps de la Taya dans le sol, générant à priori au passage un cratère en propulsant des parties de la surface rencontré dans toutes les directions.




Dans le second grand cas où le choix était une glissade, la bilcane réagirait promptement en passant dans sa forme de paladin avec son armure d’écailles. Lâchant toute tension dans le bras durant la métamorphose, ce qui avait pour conséquence logique de laisser la demoiselle ailée s’écrouler sur elle-même, l’Archange du Typhon garde ses deux jambes jointes. L’objectif serait que tout le poids de la fille du firmament s’abatte sur le corps de la demoiselle qui était entrain de passer. Ainsi, les jambes devraient rencontrer le torse ou le dos, en fonction de comment Niishi était passé, de l’esclave qui aurait à sentir se déverser sur eux les kilos de la femme mesurant trois mètres de haut et qui était alourdit par sa forme défensive qui ajoutait une armure aux écailles épaisses. Dans la chute du corps de la De Lérhane, son bras aurait bien évidemment suivi le mouvement de chute et aurait perdu son contact avec le sol pour se « redresser » en parallèle de l’écroulement d’Ishtar sur son ennemie. Dans le cas où la faucheuse serait parvenue à se dégager ou à échapper à l’assaut, la mythologique devrait rouler vers l’avant, tout en reprenant sa forme hybride, afin de se redresser. Si à l’inverse cela se passait de la meilleure façon possible, la Taya se prendrait le coup et serait en contact avec le sol, pour ne pas dire qu’elle pourrait commencer à s’y enfoncer sous le poids qui faisait pression physiquement parlant sur elle, et ne pourrait par conséquent pas évité le prochain coup improvisé par la céleste. Cette dernière se métamorphoserait pour revenir à son apparence hybride standard qui allait lui permettre de mener trois assauts différents en parallèles les uns aux autres.

Le poing de l’amazone chercherait à s’abattre sur le visage de la fausse Tenshi pendant que la gueule remplis de crocs acérés de la bête chercherait à se refermer sur le bras de l’ennemi, ce qui réduirait ses capacités de maniement de son arme en plus du simple endommagement du corps. C’était en sens un gros point faible des combattants armées : sans la possibilité de manier leurs outils de mort ils perdaient en dangerosités et capacités. Si la bilcane avait initialement réduit les possibilités de Kyusuke Sadaemon en laissant sa lame transpercé la main de la gigantesque femme qui avait donc pu empêcher ce dernier de la manié, mais l’autre grande possibilité était de s’en prendre au membre que ce soit la main elle-même où la partie qui la rattache au corps. En tout cas, la dernière partie de cette triple attaque était que la Kuja profiterait du contact d’origine de ses jambes avec le corps adverse pour utiliser directement sa queue qui chercherait à s’enrouler autour du buste de Niishi pour que s’y applique l’étau constricteur du Serpent à Plumes.




Plus les secondes défilées dans cet affrontement, plus l’esprit d’Ishtar comprenait comment employer le fluide perceptif. Un baptême du feu violent et surréaliste aux portes de la mort, dans ce qui devait être l’apogée de sa vie. À chaque coup, l’esprit de l’être originaire des nuages s’enfonçait un peu plus, sa conscience disparaissant peu à peu. Ses mouvements devenaient de plus en plus instinctifs, obéissant davantage à l’impulsion donné sur le moment par la primitivité animal sommeillant au fond des êtres vivants. En ce sens, la lecture de la voix de la De Lérhane devait perdre de son utilité dans l’affrontement au fil du temps puisque l’intention ne pouvait pas être perçu avant que la pensée ne soit émise. Dans des confrontations de ce niveau, les deux partis agissaient à des vitesses passablement hallucinantes pour des humains normaux et c’était en partie dû au fait que la perception du temps s’allongeait au point de pouvoir agir et réagir en conséquence. Le temps semblait donc se dilater autour de la demoiselle ailée qui sentais également le poison en elle perturber le fonctionnement de son corps. Cependant, cela passa à la trappe face à l’intensité que la créature mythique mettait dans ce choc qui devait assurément faire trembler les lieux.

L’adrénaline se répandait, se frayant un chemin et se manifestait comme des bras qui tiraient le corps de la Kuja vers les profondeurs. L’abîme de l’inconscience s’étendaient là à perte de vue, s’assombrissant de mètre en mètre pour perdre la couleur bleutée de ces eaux psychiques. Pourtant, cette substance fictive et complétement métaphorique pulsait au rythme des battements de cœur de la guerrière. Rien ne semblait mettre de frein à l’effet combiné du haki de l’armement éveillé, qui se manifesté avec une impression de surpuissance, et du désespoir qu’inspirait la situation à l’Archange du Typhon de par la présence du Dragon Céleste et son terrible garde du corps ayant le niveau d’un des amiraux remplaçant. La chevelure blonde ondulait, porté par les vagues pulsatoires successives. Le chaos régnait en maître, l’animal sortait de sa tanière, la pensée s’évaporait. L’âge des stratagèmes était révolu. L’ère de la destruction était invoquée. Sur les berges intangibles se dessinaient la sombre destinée que les paroles tranchantes d’un seigneur olympien implémentaient dans ce combat. L’écho des chants des Einherjar parvenaient jusqu’en ce lieu reculait de la spiritualité de l’originaire des océans célestes. Bientôt, oui bientôt, elle serait l’une d’entre eux.






© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Auster Litz

Auster Litz
Messages : 36
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue13/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (13/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue8/40[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (8/40)
Berrys: 150.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeMar 14 Jan - 14:36


L'Heure de la purge



  • Le vacarme assourdissant provenant du ballet de combats et de destructions qui se déroulait autour de nous ne semblait pas m’atteindre, je restais concentré sur ma mission. Je n’avais plus de temps à perdre, Toku était déjà descendu depuis un petit moment. En m’approchant d’ailleurs, je sentis le sol vibrer et un son bruyant provenir du sous-sol, je jetais un regard accompagné d’un sourire compatissant à celle qui me suivait maintenant. Nous étions maintenant trois et si Toku était encore en bas, cela nous donnait plus de chance de le vaincre. Trois individu en grande forme, comparé au reste des gens ici. J’empruntais les escaliers et arrivais en bas, ce qui avait attiré mon attention était un éboulement au fond des geôles. Certaines cages étaient ouvertes, un peu moins de la moitié et derrière l’éboulement, un mur, un simple mur.

    « Il s’enfuit à travers un mur ? surement un passage dérobé… Mais il prend bien soin de bloquer l’accès en emportant son butin. »

    En regardant dans les cages toujours fermées, je ne vois que du menue fretin, avec tout le respect que j’avais pour ces pauvres gens, il semblait que les plus rares aient été embarqué.

    « Vous avez les clés ? »

    Je les sortais de ma poche avec un petit sourire en coin, satisfait d’avoir enfin aboutit à quelque chose. Composé de plusieurs clés, j’en détachais du trousseau pour en donner à Zozotor et ma nouvelle acolyte dont je n’avais pas le nom.

    « Ok, on maintenant, allons libérer tous ces gens ! Dites leurs bien de se placer au milieu de la salle, j’expliquerais la suite du plan à tout le monde ensuite ! »

    Je n’avais malheureusement pas moyen d’enlever leurs colliers, mais à ce que je sache, il n’y avait plus de télécommande en jeu capable de les tuer instantanément, ce n’était donc à priori plus un problème.

    Nous nous activèrent donc à la tâche, invitant les esclaves que je libérais à se réunir au centre du sous-sol. Ils étaient soulagés et heureux qu’on leur vienne en aide, ils avaient dû vivre un enfer depuis leurs captures. Mais ce temps de privation de liberté et de considération les avaient fatigués et un peu miné pour une part qui n’osait pas sauté de joie ou même parler. Surement avait-il encore des doutes sur l’espoir de s’en sortir. Après tout ce n’était que le début d’une série d’embuche pour sortir de ce lieu. Dès que j’avais compris que Toku avait disparu, j’avais dû envisager l’idée de faire sortir tout le monde par le haut. Ce qui allait être compliqué. La terre tremblait même ici sous les coups des trois puissances qui s’affrontaient et de la poussière tombait du plafond.

    Les différents individus nouvellement libres de mes partenaires suivirent le pas pour donner une grosse masse de population au centre de l’espace. Je me postais devant l’encadrement de porte donnant sur la seule sortie possible, c’était la première fois qu’autant d’attention se posais sur moi. Je m’éclaircissais la voix pour pouvoir mieux m’exprimer, en regardant le groupe, j’essayais de me donner une idée du nombre que nous étions, plus de cinquante c’était sûr.

    « Bonjour tout le monde ! Je commencerais par me présenter, je m’appelle Auster Litz, je suis un révolutionnaire et je suis là pour vous aider, le monde tel qu’il est a permis et vous a conduit ici ! Vous n’êtes que victimes d’un système qui porte le monde à l’inégalité et qui laisse faire les esclavagistes sans sourciller ! Et pour quoi ? Pour qui ?! Pour les Dragons Célestes. Il n’y a aucune raison que vous soyez ici et eux là-haut. Nous vous avons libérés de vos cages, mais ce n’est que le début, vous n’êtes pas encore dehors et vous n’avez pas idée des combat qui ont lieu à l’étage. Il va falloir être rusé, rapide et rester près de nous. Nous allons vous sortir de là puis nous vous conduirons à un bateau, la Révolution s’occupera de vous offrir la chance d’un nouveau départ ou vous aidera à retourner à votre vie d’avant. Mais sachez que ce que vous venez de vivre, ce que vous avez subit, d’autres l’ont subis et d’autres encore le subiront tant que nous n’aurons pas mis à bas le gouvernement ! »

    J’espérais un peu d’énergie de leurs part, la distance me séparant d’eux et le nombre m’empêchait de savoir ce qu’il ressentait, et de manipuler leurs ressentis par la même occasion. Je continuais

    « Nous allons monter, et traverser rapidement la scène en se faisant le plus petit possible, pas de groupe pour traverser, l’un à la queue de l’autre. Vous vous dirigerez vers la salle de vente dans laquelle sont d’autres esclaves qui attendent. Là-bas, on essayera de trouver un moyen de s’en sortir ! »

    Avant de monter, je m’approchais de la jeune sabreuse que j’avais rencontré au début de l’évènement pour lui dire :

    « L’organisateur s’est enfuis, je te propose que dès qu’on sorte d’ici, on le traque, on lui fasse payer ses actes et on libère les esclaves restant. Qu’est-ce que t’en dis ? »

    Puis je prenais les escaliers. Il fallait jouer la carte de « tout est normal » pour que rien ne nous arrive, mais si jamais cela devait ENCORE mal tourner, Moi, Zozotor et la fille étant les derniers en parfait état physique, nous aurions une longueur d’avance si un combat venait à avoir lieu.

    Si tout le monde suivait, je me posterais au niveau de la scène, sur le côté droit, tandis que Zozotor se posterait du coté gauche. Moi pour faire passer les gens et lui pour les accueillir. Cela permettant d’être bien sûr que tout le monde passerait et que ceux du fond seraient aussi protéger. Pas de temps à perdre, hop hop hop !

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1850

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeMar 14 Jan - 21:39





[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 2ed36e10
Jackson Roman alias "Le Ginger Dandy", primé à 60.000.000 berrys.


Les paroles d’Obra sonnaient assez distinctement dans l’esprit de Jackson. Il avait admis sa défaite, mais n’avait pas la bêtise d’imaginer une quelconque liberté dans un futur lointain. C’est pourquoi il rétorqua :

    - Impel Down n’est pas réputé pour ses libérations. Je vivrai un enfer sans nom, voici la réalité qui m’attend grâce à toi. Chasseur de primes je parie, vu  que tu ne portes pas d’uniforme marine… Tout comme les corsaires vous êtes les chiens du Gouvernement, rien de plus.



Bien souvent les chasseurs de primes passaient pour des individus acceptant la soumission au Gouvernement pour gagner un certain pécule.

    - Mes hommes ne sont pas tous morts, il est envisageable que dans le futur une prime soit mise sur ta tête. Tu ferais mieux de capturer des pirates plutôt que des criminels de mon genre. Sauf si tu veux découvrir les chasseurs de marines et de chasseurs de primes. Tu ferais mieux de me libérer tant que tu le peux encore.


C’est finalement sur ces quelques paroles que le criminel ce tût. Il accepterait son sort.
~

Lorsqu’Auster et Tsusha arrivèrent dans le vaste sous-sol, les esclaves eurent une réaction presque vivace, ils avaient reconnu le blond et semblaient voir en lui un sauveur étant de retour. Ils avaient vu Toku Tokuto s’enfuir alors ils savaient que le maudit était peut-être leur unique espoir de liberté. Ils sortirent tous avec plus ou moins de calme.

Il y avait essentiellement des longs-bras, des longs-cous, des longues-jambes, des hommes et femmes poisson, des cornus, des anges, des humains à trois yeux et trois liliputiens. On comptait quelques hommes bêtes. Dans le lot il y avait de rares cas d’hybrides, comme un cornu à trois yeux par exemple.

Ils acceptèrent de se réunir comme le demanda Auster puis l’écoutèrent. Son discours était éloquent et semblait plein de promesse, mais le fait qu’il soit révolutionnaire ne rassurait pas tout le monde. Certains auraient préféré être libérés par la Marine et d’autres par de simples civils.  Néanmoins, ils n’avaient guère de choix, alors ils acceptèrent de suivre l’homme, c’était leur seule lueur d’espoir.

Alors ils commencèrent à être guidés par les deux révolutionnaires et pénétrèrent ainsi dans la pièce…
~

Okihiro Aizen, primé à 45.000.000 de berrys & Colonel Hisagi.


Pour ce qui était d’Okihiro, la réponse d’Edwin fut la meilleure possible aux yeux d’Hisagi qui espérait que le rouquin agisse de la sorte ! Cependant il ne s’attendait pas  à ce que le Scott se blesse au même moment, son assaut porta évidemment, laissant un criminel complètement inconscient chuter au sol lourdement. Okihiro le faucheur n’allait pas tarder à décéder si son hémorragie n’était pas stoppée. Il partirait paisiblement dans son inconscient, sans avoir atteint son objectif : Libérer l’humanité de la souffrance.

A sa chute, Edwin fut réceptionné par Hisagi, permettant au roux de tomber sans trop de difficulté.

    - Bien joué mon gars. La Marine a bien besoin d’hommes comme toi, merci pour ton aide.


Hisagi était un homme franc et direct, il était un fonceur un peu simplet et c’est pourquoi il ne revint pas sur la balle perdue qu’il s’était reçu quand Edwin tenta d’atteindre Okihiro en plein tête. Son corps était lourd, mais le marine semblait encore robuste, malgré ses différentes plaies écarlates. Son regard se posa alors sur le combat qui opposait l’ange à la faucheuse, puis vers l’estrade. Sa priorité était la libération des esclaves et la capture de criminels. Jackson semblait être sous contrôle, Okihiro était hors de combat et….

    - Un dragon céleste…
Dit-il en écarquillant les yeux.

Il était tellement pris dans son combat qu’il n’avait pas fait attention à l’arrivée d’une telle instance dans la salle de vente. Il ne savait pas ce qu’un homme pareil faisait là, mais il tiqua en voyant X à ses côtés… il connaissait son visage… il se souvenait de l’individu qu’il avait été avant d’être esclave d’un dragon céleste.

    - Cet homme… était déjà puissant il y a cinq ans auparavant… Je ne sais pas ce qu’il est devenu depuis, mais sa présence au côté d’un dragon céleste est bon signe. Le dragon ne semble pas s’intéressé à nous, il faut vite secourir les esclaves.


Prenant le partie de descendre vers l’estrade, accompagné ou non d’Edwin, il n’alla pas vers la porte gauche, mais celle de droite, celle menant à la pièce où étaient entreposés les esclaves vendus. Il passa à côté d’Obra et le félicita au passage. Dès l’instant où il arriva dans la pièce il fut surpris de voir si peu d’esclaves et leur demanda où étaient les autres, tout en les rassurant. C’est là qu’ils lui expliquèrent qu’ils furent placés ici après leur vente.

    - Je vois… dans ce cas je devrais libérer les autres également.


Les esclaves vendus n’étaient pas en cage, simplement entassé dans la pièce.

    - Je vais ramener les autres, puis je briserai ce mur pour que vous puissiez tous fuir…


C’est à ce moment que la porte s’ouvrit, laissant une masse d’esclaves s’engouffrer au fur et à mesure, complètement stupéfait de voir un membre de la Marine dans la pièce. Ils étaient alors complètement paniqués et commencèrent à clamer qu’ils n’étaient pas révolutionnaires. La fonction d’Hisagi était reconnaissable par son manteau de colonel.

    - Ne vous inquiétez pas je sais que vous êtes des esclaves, je vais vous libérer ayez confiance. En plus je n’ai pas de raison de vous prendre pour des révolutionnaires, il n’y en a aucun ici.
Toujours aussi simplet ce Hisagi.

C’est alors qu’un énorme bruit se fit entendre ! Hisagi invitant les esclaves à vite entrer, ce qui fit accélérer la vitesse d’entrée des esclaves, cela pourrait surprendre ceux qui encadraient tout cela.
~
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 141e5611[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 9c401110
Niishi Taya alias Z, garde du corps & Mocka Hills, primée à 41.000.000 berrys.


En attaquant l’Ours, Niishi souhaitait simplement mettre hors d’état de nuire une créature aussi étrange. Elle se doutait que cela attirerait l’attention de l’ange, mais pas de façon aussi véhémente ! L’assaut qui fut engagé à son encontre était ingénieux en termes de technicité !

Lorsque son adversaire fusa sur elle la Taya se décala alors sur le côté avec aisance, prête à abattre sa faut sur le côté ! Cependant, son haki l’alerta et elle préféra bondir pour esquiver ce coup rotatif spectaculaire !

A sa chute elle avait prévu que la femme serpent tente de l’attraper, cela grâce à son haki de l’observation, mais elle devait prendre des risques ! Ainsi, lorsqu’elle fut saisit elle leva sa faux et l’abattit à la façon d’une hache dans la chaire de son adversaire ! La peau de serpent avait fait preuve de résistance, mais la faux avait pénétré !

Ce poison était sans aucun doute le poison favori d’Octave quand il envoyait Niishi au combat. Il s’agissait d’un puissant paralysant. Il allait sans aucun doute figer une bonne partie de la guerrière. Si tout allait pour le mieux, ce serait une paralysie complète du bas de son corps.

Néanmoins, cela ne serait pas instantané ! Cela au grand damne de la faucheuse qui allait subir un coup de poing véloce ! Le coup fit la demoiselle libérer une gerbe de sang automatiquement, alors que l’écrasement résonna puissamment dans la pièce, venant causer un énorme cratère qui fit valser bon nombres de sièges ! Le dos de la faucheuse avait subis un choc vigoureux et le choc l’avait, en partie, sonné. Cependant elle ne pouvait se laisser faire de la sorte ! C’est ainsi qu’elle planta un de ses couteaux dans la queue de l’ange, ce dernier possédait simplement un poison qui décuplait grandement la douleur, de quoi la faire souffrir suffisamment pour qu’elle la lâche en théorie.

Le poison paralysant avant sans doute bien engourdi la queue, alors si Ishtar ne lâchait pas, Niishi donnerait un brutal coup de faux sur l’appendice pour qu’elle lâche une bonne fois pour toute, même si cette autre dose de poison risquait d’accélérer la vitesse de cette paralysie partielle.

Se relevant douloureusement, elle imbiba sa faux d’un nouveau poison. Son corps commençait à faiblir, mais elle tenait bon. Se projetant alors vers la femme-serpent, la faucheuse s’arrêta à mi-distance. Elle vint fléchir les jambes et d’une vive impulsion donna l’impression de disparaître ! Ce mouvement de célérité donna l’impression qu’elle était réapparue un ou deux mètres derrière l’amazone en lui laissant une belle plaie si elle n’avait pas réussi à éviter ou contrer cette attaque.


~
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 18b8fc10
Octave de Thermopolis

    - Oh, mais que ce passe-t-il, ça en fait des esclaves qui traversent, peut-être qu’il y en aurait un d’intéressant en plus de ma future Ishtar.


Dit un Octave dont le regard se désintéressa brièvement du combat entre les deux femmes de puissance.


L'ordre de réponse est :  Edwin > Obra > Tsusha > Ishtar > Auster
(Vous pouvez librement échanger entre vous chaque tour, prévenez sur le discord de préférence, que je sois au courant.)

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.

Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement ! Attention cependant, il s'agit d'une course-poursuite, plus vous ratez de tours, plus vous serez lents.

Résumé:
 



Toku Tokuto niveau ???
Vwice Du Poitou niveau 18 / Esquive surhumaine / Force sous-humaine By Tsusha
Okihiro Aizen niveau 29 / Prime : 45 millions By Edwin
Mocka Hills niveau 28 / Hache / Prime : 41 millions
Kokow Niveau 34 / Zoan de l'Ours Lippu / Prime : 9 millions
Jackson Dandy niveau 20 / Sabre / Prime : 60 millions By Obra (coop Edwin)
Les hommes de Jackson niveau 5~10 By Edwin and Obra
Les marines d'Hisagi niveau 8~12 (Ils sont 10 désormais)
Hisagi niveau 27 / Grande et grosse épée / Haki de l'armement
Saint Octave niveau ???
X niveau 35+
Niishi Taya alias Z niveau 39 / Maitrise de la faux / Haki de l'observation / Experte en poison
Esclaves (60), niveau 1 à 20. Les races sont cités dans le poste.
Revenir en haut Aller en bas
Edwin Scott

Edwin Scott
Messages : 117
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue18/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue0/60[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/60)
Berrys: 36.100.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeMer 15 Jan - 20:40

L'Heure de la Purge [Mini Event]ft. Edwin, Obra,Tsusha, Ishtat et Auster


Edwin se ressaisit, arrivé dans les bras du Colonel. Il sentait une douleur intense lui piquer au torse. Son vieil uniforme est totalement brûlé, il devra en recoudre de nouveaux morceaux, en faisant un vrai patchwork. Ce n'est pas grâve, il ne s'en séparera jamais de toute façon.
Les paroles du Marine le faisait rire.
Ex-Sergent ici pour vous servir mon colonel. Mais je crains que mon temps dans la marine a touché sa fin il y a longtemps. C'est difficile de se remettre d'une balle dans le dos, j'espère que vous comprendrez.
Néanmoins, il avait beau avoir tué Okihiro, il avait échoué à sa mission payé par les envoyés de Coruña. Il n'avait pas démonté cette organisation et pire que tout, il avait probablement bien grillé ses chances à l'infiltrer. Il demeure le corps encore à peine vivant d'Okihiro.
Mais si vous pouviez m'accorder la possibilitée de fouiller ce criminel, j'en serais fort reconnaissant...
Une fois déposé, Edwin regarda un peu la situation autours de lui. Il trouvait pas Toku. Bon sang, il avait dû filer. La première chose qu'il ferait serait de fouiller l'entrée secrète qu'ils avaient emprunté pour venir à bord mais le fait que ce vendeur qui semblait avoir que du charisme ait aussi facilement disparu montre qu'il doit être plus malin que ça.
Il a commis l'erreur de sous-estimer son adversaire.

Les mots étonnés du colonel saissirent l'attention du pirate qui se tourna pour regarder dans la même direction. Il voyait un combat mais plus particulièrement Ishtar, cette archange qui semblait avoir un goût pour tabasser les ivrognes et les criminels... et il était les deux.
Un quoi?
Edwin était assez confus. C'est quoi ces "drago séléste"? Son manque de culture sur le monde au delà de Skye semblait avoir frappé de nouveau sous la forme d'un adversaire potentiel qu'il ne pouvait pas comprendre la nature.
C'est de nôtre côté ou c'est là pour botter des culs?
Quoiquesoit la réponse du Colonel, à l'évidence c'était en train de tapper une amie à lui. Et ses amis, il les compte sur les doigts d'une seule main.
Désolé Colonel, mais nos chemins se séparent si ce n'est que pour un instant. J'aimerai bien discuter de deux trois trucs une fois tout fini.
Edwin remit son tricorne doté de la plume rouge du fameux "Renard de South Blue", son défunt ami, le symbole de sa vie après Ytrop.
Capitaine Edwin Scott... C'est mon nom Colonel.
Sur ce, le pirate se pressa de se jetter sur le corps d'Okihiro pour y voler ce qu'il pouvait y avoir d'important et utile avant de se retourner et faire face au combat qui rageait entre la bilcane et ces mystérieux ennemis. Clairement ils étaient comme des demi-dieux s'affrontant sous les yeux d'un simple mortel... mais quand est-ce que des détails comme ça ont arrêté l'impulsif mais malin écossais en personne? La brûlure sur son torse avait au moins eu le mérite de fermer certaines plaies comme quand on utilise un fer à blanc. Son état laissait à désirer mais il était encore opérationel.
Oh.... et puis zut!
Dans un élan héroïque ou juste stupide, le fils-de-black courut pour aller assister l'archange. Il cria du haut de ses poumons un bon vieux cri de guerre de son peuple.
Airson Morrigan agus Glòir!  [Pour Morrigan et la Gloire!]
Edwin saute pour finir de rejoindre Ishtar, se mettant en garde contre l'étrange femme qui semble se battre contre la bilcane. Il sort son dernier sac de poudre de sa poche, prêt à l'utiliser comme distraction.
L'écossais se tourne partiellement vers celui qui semble commander la guerrière.
Donc toi t'est un "Lézard Volant"?
Edwin employa son plus fort accent écossais pour provoquer ce type en armure de nobliau gouvernemental autant qu'il pouvait.
J'sais pas c'que c'est en tout cas tu tappes mon amie et ça fait de toi mon adversaire.
L'écossais, doté d'un sourire narquois jette alors le sac de poudre vers le "noble" et tire une balle dedans juste avant que ça le touche, histoire de faire un bel écran de fumée et donner une opportunitée à Ishtar de fuir.
J'te couvre! Tire toi!
Est-ce que c'était idiot? Probablement... Mais en étant aussi proche de la mort peut-être que cela a ramené d'entre les défunts l'âme véritable du Sergent... non... d'Eirsidh MacScott.
 
Revenir en haut Aller en bas
Obra Taton
Le Génie Raté
Obra Taton
Messages : 74
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue16/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue18/60[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (18/60)
Berrys: 9.192.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeJeu 16 Jan - 19:43

L'heure de la purge




Malgré la soumission du Jackson suite à sa défaite, ce dernier ne perdait pas son caractère. Là où les paroles du Taton étaient plutôt bienveillante, il ne reçut que des répliques agressives en retour. “Chien du gouvernement”, “une prime sera mis sur ta tête”, c’était des phrases qui passaient par une oreille du chasseur de prime avant de ressortir par l’autre. Pour lui, le gouvernement représentait les gens bons, pourquoi y aurait-il alors du mal à les assister et à arrêter les criminels ? Jackson était d’ailleurs un chef de mafia, il était évident qu’il avait probablement commis plus de mal que la prétendue malveillance de la marine. Jackson semblait en avoir fini avec cette discussion, mais le Taton se décida quand même à dire quelques derniers mots.

“- Je suis chasseur de prime, c’est bien ça. Tes hommes peuvent mettre autant de prime sur ma tête qu’ils le désirent, je m’en fiche, vous resterez des criminels. Cependant, sache que grâce à toi, je vais intégrer l’Alliance des chasseurs de prime. S’ils désirent s’attaquer à moi, ils devront s’en prendre à un membre de l’équipage du tueur de Yonkou. Je n’ai pas honte de dire que je préfère un monde sans criminel.”

Ces mots seraient les derniers que l’ingénieur donnerait au criminel, le redressant pour commencer à l'emmener un peu plus loin.
Les deux prirent la direction d’Okihiro ; tant qu’a ramener un primé, autant en ramener deux. Malheureusement, ce dernier était dans un état pitoyable, c’était évident qu’il était au bord de la mort et qu’il décéderait en un rien de temps sans prise en charge.
Saluant d’abord le Colonel Hisagi, content qu’il ait remarqué son combat, il interpella ensuite quelques marines qui traînaient encore dans les environs.

“- Hey, venez ici ! Il faut arrêter son hémorragie, un criminel comme lui mérite de finir derrière les barreaux et non de mourir ainsi. Je n’ai aucune compétence en médecine, mais stoppez un peu ça pour qu’on puisse l’emmener !”


Finissant de déclamer sa phrase, Obra généra plusieurs citrons qui vinrent tomber au sol, proche du corps mutilé du criminel aux faux.

“- Utilisez ça pour désinfecter, c’est mieux que rien. Ensuite, on l’amène.”


Suite à cela, l’ingénieur prendrait enfin un instant pour observer ses alentours, et ce qu’il vit ne lui fit pas plaisir. Cette créature...c’était… non, ce n’était pas possible, et pourtant si similaire…
L’ingénieur eut un flash, un souvenir d’une expédition sur les terres gelées de Yakoutie Island. C’était une femme angélique de très grande taille qui l’accompagnait, s’étant transformée en un genre de créature similaire afin d’atteindre les plus hauts sommets. Bien que légèrement différente, l’homme savait au fond de lui qu’il voyait Ishtar de Lérhane. Quand ils s’étaient quittés pour la dernière fois, ils s’étaient promis de partager un jus de fruit, mais il ne s’attendait pas à la revoir dans cette situation. Pourquoi se battait-elle contre cette personne ? Était-elle en danger ? Et pourquoi y a t-il un dragon céleste dans ces lieux ? Et pourquoi l’écossais qui avait aidé un peu plus tôt l’ingénieur à vaincre Jackson se jetait-il sur ce noble intouchable ? C’était trop de questions, mais même l’idiot d’Obra se rendait compte de la situation dangereuse des environs. Lorsqu’Okihiro serait stabilisé, il emmènerait immédiatement les deux criminels, quittant les lieux pour ne pas s’attirer davantage de problèmes.



Revenir en haut Aller en bas
Tsusha Nokunito

Tsusha Nokunito
Messages : 70
Race : Humaine
Équipage : Elle même

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue18/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue5/60[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/60)
Berrys: 223.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeVen 17 Jan - 16:34

L'heure de la purge
Avec Edwin Scott, Obra Taton, Ishtar de Lérhane et Auster Litz
A ta question, le révolutionnaire te sortit un trousseau de clé, duquel il en détacha quelques unes, les tendant à son chef et à toi. Tu récupéras les clés d’un air heureux. Tu allais pouvoir sauver tous ces malheureux enfermés là par la cupidité humaine. Tous ces malheureux rétrogradés au rang de marchandise. Ces malheureux vendus comme des bêtes de foire. Voir le sourire et l’espoir sur leur visage était tout simplement une sensation indéchiffrable. A mesure que tu ouvrais les quelques cellules dont on t’avait donné les clés, ta joie grandissait, et un sourire indéfectible se grava sur ton visage, réchauffant le coeur de ceux refroidis par l’avarice. Finalement, ils se rassemblèrent tous au milieu pour écouter ce qu’avait à dire Auster. Tu rejoignis l’homme coiffé d’un chapeau, observant la foule de plusieurs dizaines de personnes.

Les réactions n’étaient pas unanimes, mais tu étais heureuse pour eux. Ils allaient pouvoir retourner à leur vie d’avant. Retrouver leur familles. Leurs amis. Leurs terres natales. Peut-être que certains sont de Kawaii Kazan Shima ? Tu n’en reconnaissais pas, mais tu ne voyais pas tout le monde, donc l’espoir restait présent. Alors que la petite troupe allait se diriger vers la sortie de ces maudits souterrains, Auster te proposa de les suivre. S’allier à la révolution pour traquer un vendeur d’esclave… L’idée ne te plaisait pas beaucoup. Même si tu brûlais d’impatience à l’idée de lui faire manger le sol, tu étais quand même peureuse. Se mettre avec des révolutionnaire dans une traque qui sera certainement longue, te faire potentiellement un nom chez les bandits que vous affronterez, et donc être en danger… Tu ne te sentais déjà pas en sécurité ici, et avais l’impression d’avoir fait une immense bêtise en te rendant ici, mais là, c’était la même chose. Tu avais le sentiment qu’en faisant ça, tu ferais une grosse bêtise.

- Euh… Désolée monsieur Litz, traquer un type comme ça, ça me fait peur… Il a failli me tuer en explosant deux personnes… Et en plus, ça aura des conséquences… Non, je peux pas, désolée…

C’est une mine désolée et coupable qui se grava sur ton visage. Et tu décidas de partir rapidement, afin de ne pas soutenir le regard de l’homme plus longtemps. Les esclaves commencèrent leur traversée vers l’autre côté de la scène. Toi, tu te greffas au groupe de tête pour arriver avec eux, et pouvoir les défendre au cas où. Pendant la traversée, ton regard se posa rapidement sur l’environnement, et surtout sur le combat ayant court à l’entrée du bâtiment. Ishtar semblait avoir des difficultés… Mais les quelques secondes du combat que tu pus voir suffit à te faire penser que tu n’aurais aucune chance de l’aider. Un rouquin sauta dans la mêlée pour aider Ishtar, et tu lui souhaita mentalement bien du courage, à lui et à l’ange maudite. Sur le chemin, tu trouvas Vwice, qui n’avait pas bougé de là. Tu eus l’idée de porter l’homme et de le mettre en lieu sûr, pour ne pas qu’il s’envole. Tentant tant bien que mal de le porter sur ton dos comme tu pouvais, tu avanças lentement. Peut-être qu’un esclave donnera un peu de sien pour t’aider, qui sait ? Mais pour l’instant, tu arrivais à peu près à le porter. Bientôt, tu arrivas aux portes de la salle des esclaves vendus, passant entre sièges éjectés par le vent et débris en tout genre.

Tu entras dans la pièce, où trouvas les quelques esclaves ayant déjà trouvé preneur. Tu déposas Vwice non loin de toi, et remarqua la présence d’un Marine - en même temps, vu sa taille, pas compliqué de le voir. Ce Marine, tu l’avais vu du coin de l’oeil pendant ton combat contre Vwice et ton intervention sur Toku. Sa grosse épée et son manteau de la marine le notait comme tel, et tu te sentis contente pour toi qu’un tel personnage prenne place ici. Cependant, tu sais que ça sens le roussi pour les révolutionnaires, et bien que tu ne sois pas particulièrement de leur côté, tu voulais quand même qu’ils s’en sortent bien. Tu devais chercher un moyen d’aider… Mais comment ? C’était la question du moment. Tu ne pouvais faire grand chose, pour l’instant. Les esclaves se rassemblaient peu à peu, et tout se passait bien. Tu te dirigeas vers l’homme, afin de lui adresser la parole pour lui poser plein de questions, voulant satisfaire ta curiosité comme l’enfant que tu es.

- Monsieur le marine ? Comment on va pouvoir les faire sortir de là, s’il y a un combat devant l’entrée ? Et que va-t-il leur arriver, après ce sauvetage ? Je voudrais aider, mais je peux faire quoi ?

Le Marine pourrait juger de tes capacités de combat avec le Vwice à terre, pied tranché net, les deux katanas à ton côté, ainsi que les quelques traces de brûlure sur tes vêtements. Tu espérais pouvoir te rendre utile, mais pour l’instant, pas grand chose à faire, de ton point de vue. Tu laissas donc le Colonel t’aiguiller.
Revenir en haut Aller en bas
Auster Litz

Auster Litz
Messages : 36
Race : Humain
Équipage : Eken Sor

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue13/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (13/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue8/40[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (8/40)
Berrys: 150.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeHier à 16:36


L'Heure de la purge



  • Alors que je fais passer les esclaves, je pouvais jeter un œil au niveau colossal de ceux qui s’affrontaient dans ce qui restait de cette salle de vente. Un regard sur la pièce pour voir le vacarme présent.
    Tsusha était partie chercher Du Poitou, le noble bruyant maintenant unijambiste pour le sortir d’ici. Elle l’embarqua dans la salle de l’autre côté dans laquelle s’engouffraient les dizaines d’esclaves en recherche de liberté. Je n’étais alors pas au courant mais Hisagi se trouvait déjà là, prêt à venir en aide à tous ses gens.

    Quand les derniers traversèrent, je posais mon regard sur Okihiro, ce fou instable qui me faisait quand même de la peine… Peut-être, en m’améliorant, mes pouvoirs pourraient lui permettre de devenir stable ? de réparer son instabilité émotionnelle… J’étais médecin après tout, je pouvais y aller et tout faire pour le sauver. Contrôlé, Okihiro pourrait être une arme redoutable au main des révolutionnaires, mais si je décidais de le sauver et de l’embarquer les esclaves l’ayant vu tuer des leurs ne voudraient pas me suivre. En plus, pour réussir à l’embarquer, il me faudrait combattre une dizaine de soldat de la marine et celui qui, faisant à l’instant sortir des citrons de son corps, se chargeaient de sa survie. Ce plan n’était, au vue de ce qui se déroulait, pas envisageable.

    Alors je suivais les derniers sauvés dans la pièce. Hisagi s’y trouvait, heureusement il ne savait pas que j’étais révolutionnaire, je n’étais pas une tête connu du mouvement, ni Zozotor qui me suivait alors. Mêlé d’abord à la foule qui attendait, me faisant discret, j’utilisais sur tout ceux dans mon Empathy Radar le Kanjou Kanjou no Bloody Mary. Hisagi allait gagner leur cause bien plus que ce tous ces pauvres gens gagnait la mienne. Comme d’habitude, je préférais guider ces gens sur le bons chemin, manipuler leurs décision finale ou du moins l’orienter.

    J’alimentais donc d’abord leurs peurs, la peur de tout ceux dans un rayon de 10 mètres dont j’étais le centre, la peur qu’il ressentait en cet instant, une peur qui s’alimentait lorsqu’ils entendirent ce que Hisagi donnait, il fallait qu’ils ne se sentent pas en sécurité en sa présence. Il fallait qu’il ne voit pas en lui l’image du sauveur, une image qu’il devait voir en moi.

    Pour cela, je sortais du lot et m’approchais d’Hisagi, sortant une nouvelle fois de la foule et me rendant visible. Je me présentais, en ne dévoilant pas quand même mon vrai prénom, à Hisagi avec la plus grande prestance dont j’étais capable :

    « Bonjour Monsieur, je m’appelle Rakigo Shitsu, je suis un bon citoyen, c’est moi, aidé de deux camarades, qui ai libéré tous ces gens. Je suis entrainé monsieur, je peux vous aider à les libérer. Je vous ai vu combattre et vaincre Okihiro, vous êtes fort, peut-être pouvez-vous nous faire sortir d’ici en forçant un passage ? Il semblerait que s’échapper d’ici par l’entrée soit un plan compromis par le combat qui s’y déroule. »

    En même temps que je me dévoilais une nouvelle fois à tous ces gens, j’activai à l’inverse le Kanjou Kanjou no Mojito activant l’espoir, supposé faire intervenir à tout ceux encore dans mon champ d’action ce sentiment. Ils attacheraient peut-être à moi une vision d’espoir, l’image du sauveur à suivre, la confiance que je voulais qu’ils aient en moi. Alors qu’à Hisagi moins de confiance, de la méfiance par rapport à leurs avenir. Bref, c’était totalement nouveau d’utiliser mon pouvoir sur autant de gens et de cette manière, j’essayais d’être logique dans l’apparition d’émotion pour orienter comme je l’espérais le jugement des gens. Est-ce que ça allait marcher, je ne savais pas. Mais je reprenais à Hisagi :

    « Si nous faites sortir, je pourrais les guider où vous voulez, vous pourrez comme ça aller sauver vos soldats qui sont eux par contre encore en danger dans la salle principale, ils sont encore à proximité de la bête mythique, elle pourrait s’en prendre à eux. »

    Mon Bloody Mary précédent n'avait pas touché le Colonel, mais mon Mojito oui, espérant qu’il développe de l'espoir en me voyant arriver, si jamais cela pourrait inviter par ricochet à une grande confiance en moi. Je lui réservais ensuite un traitement particulier avec un coup de Bloody Mary quand je parlais de ses soldats pour qu’il ait peur pour eux et qu’il veuille effectivement aller les sauver après m’avoir ouvert la voie.

    S’il nous ouvrait un passage et me laissait les conduire, non là où il voulait comme je l’avais dit, mais là où je voulais, je pourrais embarquer tout le monde, s’ils voulaient bien me suivre. De toute façon, j'essayais de cacher un grand mal de crâne qui apparu violemment, je n'avais jamais utilisé autant de combinaison de mon fruit sur autant de gens et dans un si court laps de temps. Je portais ma main à mon front et le frottais un peu, les yeux plissés et sourcils froncés.



[spoiler]Kanjou Kanjou no Mojito/Margarita/Bloody Mary (lvl.11) : Une technique qui fait apparaitre ou amplifie une émotion chez des cibles dans un rayon d’une dizaine de mètres. Margarita fera apparaitre du courage, Bloody Mary la peur et Mojito l’espoir.[/]
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 996
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue42/75[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (42/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Left_bar_bleue92/500[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty_bar_bleue  (92/500)
Berrys: 9.864.000 B

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitimeHier à 16:37




At End of the Line

L'Heure du Glas



Agissant à l’instinct, Ishtar mena un assaut qui toucha au but au prix d’une blessure qui vit la léthargie s’insinuait en elle. Le choc qu’avait subi Niishi en contrepartie était cependant conséquent et aux répercussions toutes aussi impitoyables pour la suite de la bataille. Elle s’affaiblissait tout autant que les artifices de la fausse impératrice venait mutiler la bilcane pour la faire se déchaîner un peu plus. Le poison se répandit dans l’organisme de l’Archange du Typhon qui relâcha son étau tandis que la douleur s’intensifiait, la plongeant un peu plus instant après instant vers les tréfonds de sa propre animalité. Entièrement concentré et dévoué au combat, la demoiselle ailée sentait la défaite arrivé, le moment d’en finir avec cette vie et cela devait se faire en beauté, dans une brutalité surhumaine qui marquerait glorieusement la fin d’une existence au final très bien remplie. Le sentiment de surpuissance continuait à s’accentuer à mesure que l’adrénaline supplanté sa conscience, la faisant négliger progressivement sa propre condition pour tout simplement faire s’abattre la sauvagerie la plus pure et naturelle sur cette sosie de Tenshi. Les battements du cœur s’intensifiaient encore, les picotements dans les poings qui avaient envie de s’abattre sur l’adversaire se faisaient de plus en plus présent et le souhait d’emporter son adversaire dans la mort devenaient une part même de l’esprit de la demoiselle ailée dont l’humanité disparaissait progressivement pour laisser sa place au prédateur qu’elle incarnait au travers de la malédiction qu’elle arborait depuis tant d’années maintenant. Elle le sentait, c’était le jour où il fallait tous donner pour partir dans une explosion qui emporterait tous dans l’autre-monde. La mélodie d’Arès emplissait son âme. Les Einherjar les attendaient. En ces instants, la guerrière du firmament était persuadé qu’elle serait l’une d’entre eux d’ici peu de temps.

Les yeux toujours clos, prenant conscience que sa queue s’engourdissait, la De Lérhane gardait son esprit tournait vers son adversaire et comprit la manœuvre qu’elle désirait quand l’intention de celle-ci devint assez claire et qui serait confirmer par son emplacement suivant. L’originaire de la mer blanche était habitué à cette manœuvre usant de la célérité, ou plus particulièrement du soru en général, pou arriver dans son et lui porter une attaque en se basant sur la position pour la surprendre. Rien que ces derniers mois, c’était arrivé durant son test de recrutement chez les amazones, face à Kyusuke et même face à Tully Ookami le trancheur de gravité. C’est donc instinctivement, face à une tactique qu’elle connaissait que trop bien que la demoiselle ailée referma ses ailes avec une grande violence, les faisant s’entrechoquer pour envoyer une puissante vague d’air repoussante, ou plutôt une onde de choc, qui soit suffirait à empêcher l’assaut d’avoir lieu, soit lui offrirait le temps nécessaire pour s’élancer vers l’avant en volant en roulant sur le sol pour esquiver l’assaut. Si elle perdait en mobilité au niveau des jambes, les ailes de l’ancienne révolutionnaire lui permettrait encore de se mouvoir en volant si jamais la paralysie devenait trop handicapante. Justement, les faisant battre deux fois de suite pour les garder mobile prête à être utiliser, la Kuja envoya deux vagues vers l'extérieur sans même chercher à le faire. Malheureusement, ou peut être heureusement, l'une d'entre elle vint percuter de plein fouet Edwin qui serait propulsé vers le mur, freinant sa course en direction d'Octave. La gorge de l’ami d’enfance de Sakuga Keigo étouffa un hurlement bestial tandis que son visage se releva comme pour lancer un regard affamé en direction de la Taya alors que les paupières de la bilcane demeuraient sceller. Pourtant elles se soulevèrent quelques instants et laissèrent l’atroce déformation de la vision précipitée un peu plus l’Archange du Typhon dans les méandres de sa propre psyché, vers les pulsions qui se manifestaient de plus en plus et qui donnait littéralement envie à la reptilienne de planter ses crocs dans la gorge de Niishi pour en arracher la chair et l’avaler. Lorsque les yeux retrouvèrent les ténèbres, il était déjà trop tard.




L’abîme se dessinait là, noir, vide, profond immense, autour du corps psychique de la De Lérhane. Elle semblait presque flotter au milieu de ce royaume où les ténèbres s’imposaient comme maîtres de l’océan. L’originaire des nuages s’enfonçait d’instant en instant dans cette masse brumeuse immergé dans les tréfonds de chaque chose doté de conscience, des bulles s’échappant encore de ses narines pour remonter vers une surface qui se trouvait si loin qu’elle ne semblait n’avoir jamais existé. Les profondeurs étaient effrayantes, mais l’ancienne décima était de ceux qui avaient fait face à cette réalité monstrueuse et l’avait accepté. Cette réalité qui était la bestialité dans laquelle s’armait l’humain lorsqu’il luttait contre une force qui semblait le dépasser et qui le contraignait à désirer la mort de son adversaire. Les guerriers sont des prédateurs et à ce titre leur sauvagerie en était encore à mesure qu’ils progressaient. En s’enfonçant encore et encore dans les Tréfonds de son propre esprit, la bilcane se rapprochait de la bête mythologique dont elle était l’incarnation, l’empereur des forêts tropicales. Où était le haut ? Où était le bas ? Au final, y avait-il seulement des directions dans cette antre ? Les pensées formaient un tourbillon immobile, se dissolvant progressivement à l’approche des profondeurs pour ne finalement demeurer que sous la forme résiduelle de souvenirs cristallins. La douleur implémentée par la fausse Tenshi se manifesta sous la forme de poids invisibles qui la tractait vers l’abysse à la manière de mains souhaitant emporter jusqu’aux profondeurs les plus instables la conscience vacillante de la fille des cieux. Cette dernière avait succombé au couple formé du constat désespéré de la condition précaire qui s’imposerait à elle en raison de Saint Octave et la sensation impressionnante de force qui émanait du haki de l’armement l’emplissant qui ensembles valsaient sur les cendres de la conscience de l’originaire de la mer blanche.

Les souvenirs qui dormaient dans la mémoire de l’Archange du Typhon se perdaient dans l’horizon de ce néant profond, semblant mourir les uns après les autres en ne laissant qu’une amertume qui nourrissait la colère animal qui remplissait les poumons de la demoiselle ailée qui se noyait dans son subconscient le visage pourtant toujours serein et presque même… satisfait. Comme si le fait qu’on allait lui arracher la vie allait la délivrer des regrets qu’elle éprouvait, de la honte qu’elle ressentait pour certaines choses qu’elle avait faites ou, à contrario, pas faite. C’était presque comme si cette colère inhabituelle et animal venait apaiser son âme pour la laisser perdre d’elle-même sa conscience et se satisfaire d’abandonner cette partie d’humanité pour profiter d’un repos qui était peut-être mérité au bout d’une décennie de calvaires, de luttes, de réflexions et tentatives d’amélioration du monde qui l’entourait. Des larmes perlaient au coin de ses yeux tandis que les visages réapparaissaient devant elle. Après tout, qu’elle aventure cela avait été. Que ce serait-il passé si jamais la De Lérhane était resté à Bilca et avait grandi dans sa famille ? Serait-elle parvenu à enfin triompher des volatiles tyrannisant l’île ? Aurait-elle su comment réagir lorsque le vice-amiral Archer aurait débarquer avec son fameux projet s’il parvenait à atteindre les confins de l’océan de nuage pour rejoindre la petite cité autarcique ? Tout avait été presque orchestré par un unique moment qui avait décidé du reste de son existence. Elle aurait pu mourir ce jour là en fin de compte, néanmoins la vie lui avait accorder de découvrir des mystères que la jeune blonde de l’île céleste n’imaginait même pas. Un simple instant pour tout une vie, voilà toute la réalité de la situation que la bilcane se remémora.




Cette aventure durait depuis dix années, depuis cette sombre journée où l’un de ces compatriotes de Bilca l’avait poussé dans le vide de la mer blanche pour se débarrasser de l’anomalie qu’elle était. La jeune femme qui s’était réfugié dans l’affrontement contre les oiseaux terrorisant l’île céleste pour oublier la discrimination que les autres adolescents de son âge lui portaient en raison de ses ailes et sa taille avait subit un terrible revers qui avait conditionné le reste de son existence. De ce jour à aujourd’hui, la fille de Séphiran et Leanne était resté sur les mers bleues à vogué contre vents et marées pour diverses raisons. À l’origine, la blonde qui avait à peine atteint la majorité avait cherché à comprendre ce nouveau monde qui se dévoilait à aile. Auprès des révolutionnaires du Centaurus, l’ingénue avait parcourut les flots de Grandline, puis des Blues, afin de voir les merveilles et les horreurs qui existaient de par les océans fait d’eau. La fascination vient avant la vérité. La beauté pouvait cacher la terreur. L’honnêteté pouvait cacher la manipulation. Île après île, découverte après découverte, explication après explication, la jeune De Lérhane avait commencer à comprendre les tenant les aboutissants des principales choses qui se dévoilait à elle. Pourtant elle ne cessait de se poser des questions et de réfléchir à leur sujet. La curiosité avait cédé sa place à la recherche de la pleine compréhension de tous les êtres, qu’elle soit en accord avec eux ou non. Si sa quête de sagacité n’avait pas été définit si tôt, les premiers voyages que la demoiselle ailée avait mené en était assurément les instigateurs.

Cette soif de savoir et de diversités des opinions avait amené Ishtar à tiré parti de chacune de ses rencontres et des relations qu’elle en avait tiré. Outre les membres d’équipage du Centaurus et les Wans, la personne à laquelle l’Archange du Typhon pensait en premier lorsqu’il était question des liens tissés était bien évidemment Karim Ookami, certainement celui fasse auquel elle était le plus tomber par hasard à un grand nombre de reprises durant toute la décennie et qui était également l’une de ses premières amitiés en dehors des révolutionnaires. Mais évidemment, ce n’était pas tout. Les visages avaient été divers et variés, les psychés multiples, et c’est cela qui avait permis à la bilcane de toujours plus avancé dans sa compréhension du monde. D’Alexander à Shinji, de Vincent à Massy, du vice-amiral Archer à l’impératrice Tenshi, du terroriste Ren au chef révolutionnaire Erwin, une pluralité indescriptible qui se poursuivait encore en une liste conséquente de personnes : Heziel, Kyoshiro, Obra, Sairento, Natsumi, Tsusha, Anafesto, Christopher, Nathaniel, Aggaddon, Etowaru, Ash, Liam, Chapter, Vénus, Otto, Monrow, Edwin, Pantalo, Khain, Almar, Raki, Daiki, Tony, Nils, Shimura, Caligula, Nora, Sahei, Yoshitsune ou encore Leoryu. Avec de tels personnalités différentes, il y avait eu de quoi réfléchir sur la nature humaine durant les méditations de la céleste. Tout comme sur les nombreux aspects que la nature pouvait prendre. Les étrangetés mystiques d’Uk-nuuha au sol mystérieux spongieux étonnant de Maniralie en passant par le volcan de neige de la Gorge Polaire, la De Lérhane avait eu la chance d’aborder des îles exceptionnelles et différentes qui étaient perdus et cachés là en plein milieu des quatre océans cardinaux.

Cependant, en dépit de tout cela, la fille des cieux n’avait pas pu sauver son ami d’enfance de la voie qu’il avait emprunté. Bien évidemment il avait changé lorsqu’ils s’étaient recroisés à Senzaï Sazoka ce jour-là, néanmoins elle aurait espéré pouvoir éclairer un minimum son chemin. Des choses ne pouvaient pas être réparé. Le conseiller ne pouvait pas prendre la décision pour celui qui reçoit ses paroles. La compréhension n’était pas la clé qui ouvrait à la création de la paix. Tout ce qu’elle avait pu faire après avoir réalisé cela c’était tenté d’embellir ce monde tout en profitant de ce que cette aventure lui apporter, que ce soit en termes de connaissances ou de combats. Puisqu’après tout ce long voyage de dix ans était cela : une aventure d’une vie. Celle qui la menait à sa mort aujourd’hui, mais qui lui avait permis de vivre heureuse pendant une dizaine d’années en faisant ce qu’elle pouvait pour les autres, en découvrant les merveilles se terrant dans l’obscurités et en se battant comme elle l’avait toujours fait depuis ses huit ans. Le rideau allait tomber sur cette odyssée et, malheureusement, la bilcane n’avait pas réussit à rentre à la maison. Pauvre Naesala, il allait encore plus la haïr. L’amazone se demanda alors encore une fois ce qu’était devenu ses amis d’enfance et les autres de Bilca. Que faisait les révolutionnaires du Centaurus désormais ? Avait-il rejoint Eken Sor ou même l’Inquisition ? Est-ce que Kyoshiro secondait bien Nakata ? Ghetis parvenait-il à unifier la mer blanche ? Et toutes ces innombrables autres visages rencontrés au fil des années, avait-il continué dans la même voix ou la vie les avait-elle amenés vers d’autres rivages, vers d’autres projets ? Tant de question qui ne trouverait jamais de réponse au bilan de ce voyage. Puisque c’était cela le plus grand fait qui en ressortait, au moment où les liens étaient brisés, qu’un maillon de la chaîne était anéanti, l’âme emportait avec elle ses regrets et ses joies en léguant la suite à ceux qui viendrait poursuivre son héritage. Chacun d’eux seraient porteur d’une part de la zoan mythique une fois qu’elle aurait plongé dans le néant.




Le poing de la De Lérhane vint frapper le sol alors que son souffle s’accélérait. L’amazone qui baignait dans l’adrénaline et la sensation de surpuissance avait même l’impression que son cœur allait exploser d’un instant à l’autre tant elle avait l’impression d’avoir une bombe dans la poitrine dont le décompte s’affolait progressivement au fur et à mesure que les secondes défilaient. Elle ne reculerait devant rien, pas même face à cette grande faucheuse venue s’emparer de son existence pour l’emporter de l’autre côté du Styx. Niishi avait beau ne pas être un squelette ambulant dans une longue robe de ténèbres, elle n’en restait pas moins une incarnation de la mort, celle voulut par une pseudo-divinité qui se complaisait dans ses privilèges depuis le sommet du monde dans un palais où lui et ses camarades consanguins pensaient être légitimement les souverains de la planète. Ce simple germe d’absurdité s’étendait via le Gouvernement Mondial comme un poison venant ronger arbitrairement les racines de l’existence en différent endroit tandis que la protection qu’offrait cette unité mondiale en protéger d’autres d’atrocités sans précédents. Constat monstrueux qui amena l’ancienne décima à demeurer parmi les Révolutionnaires d’Arias lorsque les membres de l’équipage du Centaurus l’avait confronté à la sombre réalité hantant ce monde. Avide de destruction, le corps d’Ishtar semblait être remplis d’une infinité de fourmis que le mélange de poisons avaient fait proliférer à une rapidité encore supérieure à avant. L’adrénaline la démangeait littéralement, lui donnant envie de frapper partout en même temps et de faire déferler une fureur sans nom sur les environs. À l’extérieur, la tempête regagna en intensité. Des ars de foudre traversait l’air tandis que les vents s’enroulaient en tornade pour aspirer ce qui étaient à portée. Les éclairs tombaient au rythme des battements de cœur de la Kuja, l’orage se synchronisant sur cette dernière qui par sa prunelle dorée ordonnait à la météo de revêtir les aspects qu’elle souhaitait. Et en ce moment, ce qu’elle souhaitait c’était frapper, frapper et encore frapper dans un torrent destructeur emportant tout sur son passage avec force et fracas. Elle allait se battre. Oui elle ne reculerait pas et la fin résonnerait à travers la chair, les écailles, le sang et la poussière.

C’était le moment d’achever l’existence à son zénith, de lutter, de verser son sang et son corps jusqu’à ce qu’il ne reste plus que des organes pourrissant hors d’un être dont l’enveloppe aurait été déchiré et malmené. On la priverait d’abord peut-être d’une main, puis d’un bras ou des deux mêmes. On lui trancherait les pieds et les jambes. On percerait son corps de part en part. On lui arracherait les yeux. On laisserait son corps perdre son fluide vital encore et encore. Mais, en dépit de chaque blessure, en dépit de chaque perte, l’Archange du Typhon resterait une guerrière. Elle continuerait de se battre, encore et toujours, avec ce qui lui resterait, avec les possibilités qu’on lui offrirait, mais il était hors de question qu’elle abandonne et laisse le trépas s’abattre sur elle en attendant simplement que sa lame lui arrache la vie avec facilité. Jusqu’aux derniers instants elle donnerait du fil à retorde. Peu importait que des spectateurs extérieurs trouvent cet acharnement ridicule. Peu importait que la vie elle-même quitte son corps en pleine action. Même au-delà de la fin elle resterait animée par les résidus de sa conscience. Les tambours résonnaient, tout comme les armes qui s’entrechoquaient, les éclairs qui s’abattaient, le souffle méphitique des morts qui se répandait. Le brasier de la vie devenait une rage de se battre, brute, incandescente, infernal, tandis que les gloires passées devenaient le ciment de la destruction présente. Cela pouvait bien être l’enfer sur terre, cela pouvait être la fin des temps, cela pouvait être la chute du monde, elle ne fléchirait pas le genou, elle n’abandonnerait pas. Rien ne pouvait freiner l’élévation, rien ne pouvait stopper cette descende dans l’abîme, rien ne se dressait sur le chemin vers la zone. Aucune couleur, que ce soit du conquérant, de l’observation ou de l’armement, ne pouvait plus venir s’interposer pour empêcher l’implosion de résonner avec virtuosité comme une requiem tout autant barbare et que sublime pour les oreilles des guerriers immortels.




Une aura sombre se dégageait plus ou moins d’Ishtar. La femme aux dimensions titanesques pour des humains normaux relâchaient pleinement ses attaches, se libérait de ses entraves et le fluide perceptif de la Taya devrait permettre à cette dernière de suivre la fin de l’évolution de l’Archange du Typhon. Durant les quelques instants qui s’étaient écoulés depuis l’esquive de la De Lérhane, cette dernière était parvenue à s’enfoncer dans les profondeurs de son subconscient et perdre pied. Le poison que Niishi avait répandu dans l’organisme de son adversaire avait indubitablement accéléré le processus même si cela allait en effet entraver la bilcane à terme. L’humanité quittait son corps alors que la fille des cieux s’apprêtait à en finir dans un ultime assaut. Le visage de la fille des cieux se déformait sous la sensation qui envahissait son être jusqu’à son âme. Sa bouche remplis de crocs s’ouvrit une dernière fois pour adresser des ultimes paroles, pas seulement à son opposante mais aussi au monde, à l’existence, à tout ce qui était, est et sera. Une dernière déclaration de bravoure avant d’enlacer son destin.

-ALLEZ LA MORT ! VIENS ME CHERCHER ! JE T'ATTENDS !




Sa voix l’indiquait clairement, l’Archange du Typhon avait atteint les profondeurs les plus intenses de la bestialité inhérente à l’animal qu’était les anges et même tous les êtres dotés de conscience. Tout son être explosait, ou plutôt implosait, pour devenir au final l’incarnation primitive d’une sauvagerie qui atteignait son paroxysme dans les affres haletantes des batailles les plus infernales. Une voix jaillissait du fond du néant. Une voix dont l’écho enveloppait tel un manteau le corps psychique de la bilcane qui était perdu loin de toute source de lumière. Une voix qui s’élevait, induisant une direction, un sens, une idée, une solution.

Révèle ta vraie nature.

L’évolution se base sur des stades inférieures sur lesquels se sont développer des améliorations. Peu importe le temps qui passe, des traces de ces temps immémoriaux demeurera alors inscrite au sein même de l’évolution. Les êtres de raison doté de leur conscience demeuraient des animaux qui avaient dompté leur propre intelligence afin de la placer au service de leur dessein, de leur façon de vire. Néanmoins, au fond d’eux se cacher leur vraie nature qui pouvait ressortir lorsque le désir régnait sur leur corps, lorsque les sentiments se faisaient vecteurs de leurs pulsions, lorsque s’écroulait le royaume de la raison pour laisser être érigé une foi absurde.

Libère la bête qui sommeille en toi.

Dans un sens, on pouvait y trouver de la beauté, celle de la Nature avec laquelle l’humain renouer alors qu’il cherchait de s’extraire de ses racines primitives pour s’élever. La simplicité et la sobriété d’une vie le rappelle régulièrement à l’ordre, mais il ne cesse de poursuivre sur sa voie jusqu’à rencontre la véritable source de son essence. C’est au fond des méandres des tréfonds de l’être que l’on doit faire face à notre véritable aspect, terrible réalité qui vient s’imposer même aux esprits les plus réfléchit, en témoigne cet état profond dans lequel l’amazone s’était perdue, se noyait et n’avait qu’une solution : abandonner toute raison, laisser la nature s’exprimer et renouer avec les racines primaires de l’humanité. Il était venu le temps. Il était venu l’heure. Les cloches sonnent. Que résonne la vérité. Que résonne la réalité.

Éveille le Serpent à Plumes.




Dans un sursaut de conscience, la bilcane ouvrit les yeux. Le ciel était bercé des couleurs du crépuscules. La jeune adolescente se rendait compte qu’elle était assise au sol sur un nuage, comme si elle était tombée. Son regard défila alors aux alentours. La mer blanche s’étendait à perte de vue, l’astre du jour disparaissant progressivement à l’horizon derrière l’immense étendue duveteuse où nageait des oiseaux-poissons. Ishtar observa son corps. Elle devait avoir entre huit et dix ans. Sa maison s’élevait là quelques mètres plus loin. La mère de la blonde déjà assez grande pour son âge, Leanne, se trouvait également non loin de là. Plongeant les mains dans un panier en osier, la femme à la chevelure d’or et à la robe blanche sortit une pile d’habits qu’elle commença à étendre sur la corde à linge tendu entre deux poutres de bois plantés bien droit dans le sol. Le père de la jeune damoiselle aux quatre ailes, Séphiran, était assis sur une chaise longue et lisait un petit livre, certainement afin de trouver le courage d’aller faire quelques tâches domestiques comme il le faisait habituellement. Revenant de la place du village, un trio bien reconnaissable s’imposa à la vue de l’Archange du Typhon. Ses amis d’enfance, Sakuga Keigo ainsi qu’Omnis et Eva Icarus courraient dans sa direction en faisant des signes de la main. Ils n’avaient pas fait de bêtises en essayant d’aller dans la forêt ce coup-ci. La plus jeune du groupe qui se prenait pour la princesse de Bilca avait-elle abandonner son projet de cabane ? C’est ainsi que Naesala, le petit frère de la demoiselle ailée, s’approcha d’elle, sa chevelure noir-bleue foncé un peu en fouillis.

-Est-ce que tu rentres en la maison ? questionna le petit bonhomme en tendant la main vers sa sœur pour l’aider à se relever.

Cette dernière resta silencieuse un instant, surprise par la question. Finalement, un sourire se dessina sur son visage.

-Oui, et j'y resterai pour l'éternité, répondit-elle en plaçant sa main dans celle de son frère.



[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Leanne10[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Szophi10
Leanne De Lérhane, Séphiran De Lérhane


La main de Leanne s’arrêta en plein mouvement, caressé par une brise beaucoup plus forte que les précédentes alors que le temps avait aujourd’hui été des plus calme. Le visage de la mère se figea alors, comme si l’air avait apporté avec lui une mauvaise nouvelle, un message muet et sombre provenant de contrer lointaine. Une certaine tristesse s’afficha alors sur son visage sans qu’elle ne comprenne la signification de cela. La boule au ventre et une robe blanche en main, elle se tourna vers son mari qui s’approchait, un panier en main, pour l’aider à éteindre le linge.

-Séphiran ?

-Oui qui a-t-il ?

-… J’ai comme un mauvais pressentiment.


L’homme à la chevelure d’ébène s’arrêta alors, cherchant à décrypter les paroles de la blonde qui tourna le regard vers l’horizon dans la direction où se trouvait l’archipel Shabaody sans qu’elle n’en connaisse même l’existence, comme guidé par un instinct maternel. Le silence plana quelques instants et l’homme qui commençait à se faire vieux put finalement comprendre où en voulait en venir la femme dont il partageait la vie depuis plus de trente ans alors qu’il la trouvait toujours aussi belle qu’au premier jour alors qu’il connaissait la grande force qui se cachait derrière ce teint de poupée de porcelaine.

-Tu pense que Naesala va nous la ramener ? demanda la De Lérhane sans détourner le visage de cet horizon qui captivait son attention.

-Je l’espère ma chérie. Je l’espère…

-J’ai peur que nous ne la revoyons jamais.


Cet aveux reflétant toutes les craintes du couple ne fit que ronger un peu plus la mine de Séphiran qui vint enlacer sa femme, posant son visage dans le creux du coup de cette dernière qui fixait encore et toujours cette étendue blanche qui touchait le ciel. Finalement ses paupières se fermèrent et, ayant l’impression que quelqu’un venait poignarder le cœur de quelqu’un qui lui était cher, des larmes se mirent à couler sans qu’elle n’ose continuer à regarder.

-Nous devrions évitez de trop trainer, nous allons mangé chez Omnis et Eva ce soir, fini par déclarer le mari pour changer de sujet et les ramener à leur quotidien morose loin de leurs deux enfants sur ces terres lointaines et perdues de Bilca.

Hochant faiblement la tête, Leanne ne put cependant se résoudre à quitter des yeux cet horizon qui captait toute son attention, comme si elle attendait que quelque chose en sorte, comme si elle espérait que ses craintes étaient infondés et que Naesala et Ishtar reviendrait à eux, mains dans la mains, depuis là-bas.




Les dernières paroles de l'amazone se transformèrent en un rugissement tandis que ses deux prunelles dorées brillèrent avec la même intensité que le soleil. La conscience d'Ishtar disparut purement et simplement, laissant sa place à l'esprit d'un prédateur sauvage mythologique. Il ne subsistait plus qu'un fléau. Le corps de la blonde prit des proportions semblant encore plus aberrantes qu'avant. Alors que sa queue se séparait à nouveau en deux pour redevenir une paire de jambe, la guerrière atteignit bientôt la taille de sept mètres de hauteur. Sa musculature était bien plus développée qu’à l’accoutumé et laisser présager d’une force de frappe monumentale si on liait cela à la puissance surhumaine qu’avait la combattante à la base. Son visage avait perdu une grande partie de son aspect humain que l’on retrouvait dans sa forme hybride et se rapprocher bien plus de celui de l’animal mythologique. Les ailes dans son dos gagnaient également plusieurs tailles en conséquence, chacun de leur mouvement pouvant désormais envoyer une puissante bourrasque sans même que cela soit recherché par la bête. Les pupilles solaires semblaient pulsés en continue, donnant à ce regard affamé une impression d’explosion en supernova. Le pouvoir apocalyptique étant incontrôlable, la capacité mythologique de la créature de légende fonctionnait de manière erratique. À l’extérieur, l’orage se transforma subitement en une pluie de grêles grosses comme des poings accompagné de vents glaciales à même de geler le sol avant que cela ne se dissipe pour céder sa place à un climat aride et caniculaire digne des profondeurs du désert. La météo allait changer constamment en possédant des propriétés différentes à chaque fois. La température comme le taux d’humidité changer en conséquence au même rythme que les malversations météorologiques se poursuivaient.

Et tandis que dehors, un véritable chaos des éléments s’était enclenché, l’esprit de la monstruosité n’était animé que par un désir : détruire. La volonté de finir son existence en apothéose avait imprimé une dernière volonté dans cet état où sa malédiction en pleine éveil prenait le dessus sur elle, une dernière volonté qui était dans la continuité de la descente vers la bestialité qu’avait été ce combat et qui lui avait justement permis de trouver au fond elle une puissance encore plus cachée que les fluides perceptifs et offensifs. Le résultat du désespoir instigué en elle par Saint Octave et de l’adrénaline issue du haki de l’armement se tenait là devant tout le monde au milieu de la salle des ventes, lâchant un hurlement qui ferait certainement trembler sols comme murs. Le bras de la créature jaillirait ainsi d’un coup d’un seul pour balayer d’un coup de main courroucé la zone où se trouvait la cible la plus proche : Niishi.






© By Halloween



Eveil du Fruit du Démon

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]   [Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mini-Event] L'Heure de La Purge [Groupe 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-