-35%
Le deal à ne pas rater :
MINERVA Vélo de ville – 3 vitesses Nexus
89.99 € 139.00 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1876

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMer 6 Nov - 23:32





Erkhan Valdos


Une journée comme les autres à Shabondy. Tout se passait pour le mieux dans le petit quotidien d’Erkhan. L’homme à la chevelure blanche se tenait fièrement au milieu de ses dernières prises. Une nouvelle cargaison d’esclave dont certains spécimens seraient certainement achetés à un très bon pris. Trois hommes et femmes-poisson, un cornu, deux hommes-bêtes… Voilà qui annonçait une journée bien intéressante au niveau des profits. Ses hommes de mains étaient disposés aux quatre coins de la salle des ventes de son propre établissement. Le Dalvos était un esclavagiste important du coin qui avait déjà reçu l’honneur de vendre certain de ses « produits » à des Dragons Célestes. Le nombre de gardes travaillant à ses ordres ainsi que les riches décorations de son lieu de travail mettait en avant tout l’argent qu’il avait su tirer de ce commerce prolifique de Shabondy. Erkhan passait observait avec attention les moindres détails de la marchandise placé devant lui. Il scrutait afin de pouvoir déterminer un prix de base et considéré le prix qu’il voulait tirer individuellement de chacun en étant pragmatique sur les enchères. C’était une bonne crue. Encore des millions et des millions qui allaient encore atterrir dans sa poche. Quittant le milieu de la salle, il ordonna d’un simple geste que l’on escorte les esclaves à l’arrière de l’établissement. Le bourgeois s’approcha d’une des vitrines qui était adossé à un mur, une de celles où se trouvait des reproductions de meitou. Le Dalvos collectionnait les épées et c’était d’ailleurs assez connu dans le coin. On racontait même qu’il aurait accepté d’échanger tout un lot de sa marchandise contre un véritable meitou. Néanmoins, personne ne pouvait savoir si cela était vraie étant donné que l’arme serait probablement très bien cachée par l’amateur de lames.

-Faites entrer les fournisseurs, déclara le marchand en caressant le verre qui recouvrait une reproduction du sandai kitetsu.

Fournisseur était un mot bien élégant pour parler des kidnappeurs, ceux-là même qui pourchassait les créatures intéressantes au travers de l’archipel ainsi que dans sa périphérie pour ensuite les amener aux vendeurs d’esclaves. Bien sûr, il y avait une certaine quantité d’importation de la marchandise, surtout auprès des établissements travaillant en lien avec Konan, mais ces groupes criminels semblable à des chasseurs de primes au sein de Shabaody demeuraient une source de surprises. Parfois, des articles incroyablement rares émergeaient grâce à eux. C’était ce qu’Erkhan préférait dans l’emploi de ces kidnappeurs, là où traiter en courtier avec des fournisseurs hors de l’archipel permettait de savoir à l’avance ce sur quoi on allait tomber. Les troupes ayant fait les prises du jour pénétrèrent donc dans la salle richement décorée sous le regard pesant des sbires du Dalvos. L’un d’eux se léchait déjà les babines en se disant que leur hôte allait peut-être leur offrir de quoi manger en plus de les payer cette fois encore. Le bourgeois s’éloigna finalement de la vitrine pour se diriger vers la troupe qui s’installa dans la partie VIP de la salle des ventes. Erkhan se plaça donc à nouveau au milieu de la salle, sur son estrade recouverte d’une moquette rouge qui s’harmonisait avec les tapisseries et tapis qui étaient presque omniprésent dans le lieu le plus chic du coin. Alors qu’il ouvrit la bouche pour prendre la parole, un brouhaha venant de l’extérieur complexifia la compréhension de ses dires.

-Je vous remercie encore une fois pour vos efforts. Cela fait maintenant presque quatre ans que nous travaillons main dans la main afin de ravir la clientèle. Vous vous êtes surpassés récemment en redoublant d’ardeur, ce qui nous a permis d’acquérir des articles inédits au nez et à la barbe de nos concurrents. C’est pourquoi j’aurais voulu vous faire une offre. Aujourd’hui, alors que cette entreprise est au sommet de sa réussite, à son apogée, je voudrais vous proposer une offre d’emploi. Vous continuerez à traquer vos proies, mais vous aurez un salaire qui pourra se voir accroître avec des bonus et des promotions liés à vos prises…

Alors qu’il allait entrer dans les détails, les portes de la salle s’ouvrirent. Les sbires se tinrent prêt à intervenir. Il s’agissait du tenancier d’une taverne situé trois bâtiments plus loin qui ne tarda aucunement à éclairer tout le monde sur les raisons de sa présence.

-La… La… Marine ! LA MARINE ARRIVE !

-Quoi ?
lâcha Erkhan de surprise, ne comprenant pas du tout ce que cela impliquait, les troupes gouvernementales ne s’étant jamais occupé de faire disparaître les activités illicites qui gangrénaient Shabaody.

-La rue des savonnettes a été complétement ravagé ! Nous sommes les prochains ! IL FAUT SE BARRER !

Sur ces mots, le tenancier referma la porte et rejoignit la foule qui cherchait à rejoindre un port le plus vite possible afin d’évacuer ces grooves, et même l’archipel, le plus vite possible. Il laissa derrière lui un marchand d’esclave interloquer qui reste bloquer durant une trentaine de secondes à traiter l’information abracadabrante…





Verghil Azkermenn
Primé à 99.753.000 B


-Qui reste-t-il encore sur la liste des personnes en danger dans l’immédiat ? demanda le caïd à l’un de ses subordonnées.

-Matol, Jedermann et Erkhan.

-Pourquoi maintenant ? …


Le voyou avançait avec l’intégralité de sa bande de malfrats vers le quartier de la rose des vents où se situait l’établissement du Dalvos, la prochaine zone sur la route de la véritable petite armée dirigée par Hérail après la rue des savonnettes. La grande majorité de l’archipel était s’en dessus dessous. La nouvelle c’était répandu comme une traînée de poudre, les commerçants l’indiquant à leurs voisins, qui faisaient de même avant d’appeler leurs collègues les plus proches pour permettre à l’information de circuler et de lancer un processus d’évacuation. La Marine marchait sur Shabaody. Si on en avait parlé à Verghil quelques heures plus tôt, il n’aurait pas cru que ce jour était venu. Néanmoins, chercher un sens à cette action n’était pas dans les priorités du scélérat qui avait une mission. La Guilde Marchande l’avait envoyé jusqu’au bout de Grandline pour assurer la protection des commerces qui leur était affilié. Il ne pouvait cependant pas à lui seul se chargé de tous les fronts, les gouvernementaux ayant lancé leurs assauts par divers endroits. Etant donné qu’il était au plus proche de la zone qui semblait incomber à Hérail, le vice-amiral d’East Blue qui semblait avoir été aperçu par quelques courtiers alors qu’il n’y avait à priori pas de raisons pour qu’il quitte son océan, le Azkermenn se dirigeait droit vers là où se trouverait certainement bientôt le front. Trois cibles à exfiltrer avant qu’il ne soit trop tard. Le caïd espérait que lui et sa bande avançait suffisamment vite pour arriver avant que ne déferle ces maudits fanatiques.



Filgurd "Charge-Montagne"
Primé à 126.300.000 B


La montagne de muscle grognait. Lui aussi avançait avec des combattants, mais il ne s’agissait en aucun cas d’une bande soudé. Il s’agissait de différents hommes de Konan qui avaient été rassemblé par les responsables du chef de la mafia sur l’archipel, rassemblement compliqué en raison du chaos. De par ses compétences, Filgurd avait était nommé chef de cette escouade qui avait reçu une charge faisant trembler certains d’entre eux : retenir la Marine jusqu’à l’évacuation des personnes importantes pour Konan sur place. Le Charge-Montagne avait lui-même contacté le manoir d’Himitsu Shima, tombant même sur Osmose du quatuor juste sous Konan, pour mettre au courant les autres strates de la situation sur Shabondy. Les ordres étaient donc clairs, sans aucune garantie d’en sortir vivant. Les pensées du colosse se tournèrent bientôt vers Arine Adamov. Ce lieutenant de presque 400.000.000 B de prime était tombé au combat durant le blocus contre les décimas. Sa disparition toute récente avait empêché les hautes strates de la mafia, déjà plongés dans divers problèmes et conflits, d’envoyer un remplaçant, tant et si bien qu’il semblait n’y avoir personne pour coordonner les efforts des hommes de Konan durant cette terrible journée. C’était le chaos. Si tout avait été plus structuré et qu’un lieutenant avait été présent pour centraliser tout cela, cela aurait été bien plus fluide. Il y aurait davantage d’hommes qui se dirigeraient vers le front et l’exfiltration aurait commencé plus tôt. L’ancien bandit de grand chemin était tout sauf ravi par la situation, mais il n’allait pas laisser les gouvernementaux détruire ce centre névralgique de la pègre. Le demi-géant comptait bien les éclater, peu-importe qui avait été envoyé pour mener l’assaut.





"Le Silence Sanglant"


La taverne était vide. De nombreuses tables étaient retournés tout comme les chaises et les tabourets. Dans un salon privé presque comparable à une arrière-salle, la mercenaire au doux surnom de Silence Sanglant était assise sur son siège. Elle avait entendu l’appel qu’avait reçu le tenancier ainsi que la déclaration qu’il avait fait à tout le monde pour que tout le monde soit au fait de la situation. Cependant, la muette était restée là, attendant qu’il n’y ait plus personne. Ils avaient déserté. Les lieux étaient désormais déserts. Elle trônait là, dans les ténèbres de cette établissement construit dans les racines et qui demeurait très peu connu de la majorité des habitants de l’archipel. L’endroit idéal pour quelqu’un comme elle. Cependant, aujourd’hui, le Silence Sanglant ne recevrait pas de mission directement. Personne ne pourrait l’avertir si quelqu’un avait déposé un couteau d’or à l’un des commerçant de Shabaody. Ni soupir, ni inquiétude ne paru sur le visage de cet créature froide et sans nom qui exécutait d’abominables actes pour le compte de quelques employeurs sans que quiconque ne sache jamais qui elle pouvait bien être. Après tout, il fallait au moins connaître le nom de « La Triade » pour se faire une idée de la raison pour laquelle les carnages qu’elle avait perpétrés ne lui avait jamais été attribué, toute rumeur urbaine que son existence représentait. Finalement, la demoiselle à la chevelure ébène et au regard étincelant se leva et traversa la pièce abandonnée où elle avait vécu durant ces dernières années, attendant toujours qu’on vienne lui donner un travail à accomplir. Le Silence Sanglant ouvrit la porte et remonta la caverne creusée dans les épaisses racines d’un Yarukiman Mangrove afin de finalement apparaître à la surface, à un mètre de la mer. Elle savait ce qu’elle allait faire et ce que certainement les combattants des autres organisations allaient devoir faire.



Vice-amiral Hérail "Le Croisé", Contre-amiral Sonnac "La Zélote"


Au pied du gradé d’East Blue se trouvait un cadavre. Un corps sans vie qui quelques minutes plus tôt était un hors-la-loi qui se battait pour défendre son commerce avant de finalement tenter de fuir. La rue des savonnettes, un de ces regroupements de bâtiments où se terraient bon nombre de criminels, avait été pratiquement rasé par l’affrontement entre la Marine et les malfrats. Néanmoins, les gouvernementaux n’y avait trouvé que bien peu de résistance. D’un certain point de vue, c’était bénéfique puisqu’ils économisaient leur force. Cependant, l’information avait déjà dû commencer à circuler et la défense devait être en train de se mettre en place. Peu importait. L’armée rassemblé pour la Purge de Shabondy était plus que conséquente et la défaite était plus qu’inenvisageable. Un grove à côté, c’était Wakai Tsuki qui menait la charge d’après ce qu’Hérail avait cru comprendre. Des amiraux, des vice-amiraux, une foultitude de contre-amiraux et de colonels. Après le fiasco que représentait la bataille de Marineford grâce à la presse ainsi que l’assassinat de Centes de la main de Sergueï, cette action de la partie constantiniste de la Marine achèverait de montrer que la faction religieuse était bien plus efficace que les adeptes de Chairoka. Le Croisé se tourna vers le grove suivant, vers le quartier de la rose des vents. Encore un rassemblement de commerces diverses où l’illégalité transpirait de chaque pierre de chacun des bâtiments. Ils étaient tous coupable. La Justice allait enfin résonnait. Le bourreau était là.

-À L’ASSAUT ! cria le haut officier en pointant de son épée la prochaine proie tandis que les gradés derrière lui avaient pris quelques instants pour célébrer leur première victoire au cours de cette journée mémorable.

Tous se mirent en marche vers une nouvelle confrontation. Les pas de ces troupes résonnèrent atteignant le quartier qui était encore en pleine évacuation. L’heure était cependant venue.




Pour ce premier tour, je vous laisse choisir où vous vous trouvez au moment où la nouvelle de l'assaut de la Marine retentit. ^^ Pour information, il s'agit du groove 5.

Ordre de réponse à titre indicatif :
Ren - Nemesis - Raki - Akira
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !


-Erkhan Dalvos Lvl ??
-Verghil Azkermenn Lvl ??
-Filgurd Lvl ??
-"Le Silence Sanglant"  Lvl ??

-Vice-amiral Hérail Lvl ??
-Contre-amiral Sonnac Lvl ??

-Sbires d'Erkhan Lvl ?? à ??
-Kidnappeurs des Shabaody Lvl ?? à ??
-Bande de Verghil Lvl ?? à ??
-Hommes de Konan Lvl ?? à ??
-Autres hors-la-loi sur place Lvl ?? à ??
VS
-Troupes constantinistes d'Hérail Lvl ?? à ??
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 523
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue36/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue182/350[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (182/350)
Berrys: 22.650.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeJeu 7 Nov - 23:04




Organiser la défense !




Shabondy, une ile au porte de ce que je considéré comme le véritable enfer sur terre et qui mériterais une atomisation pur et simple. A savoir Red line et a son sommet Marijoa. Ce centre névralgique du gouvernement ou les dragons célestes dominait le monde de leur pseudo puissance. Imposant au monde leur envie délirante et leur folie des grandeurs et tout ce qui l’accompagner.

Cela faisait a présent quelque temps que nous étions arrivé, cherchant a écouler le stock de masque souriant que nous avions emporté avec nous. Mais également pour faire du repérage de cible a se mettre sous la dents. Nous arborions un symbole de liberté et il n’y aurais pas eu plus hypocrite que nous si nous ne nous en étions pas pris a des esclavagiste présent sur place. Je m’étais donc amuser a prendre ma forme animal dés notre arrivé, a la fois pour évité d’être repéré trop facilement, mais également pour garder un minimum de surprise en cas de danger imminent, certes je n’étais qu’un Hors la loi a la prime relativement peu élevé par rapport a des Ren Tao ou des Konan, mais il fallait a mon sens faire néanmoins preuve de prudence.

J’avais donc profité de ma forme pour espionner un établissement situé dans le quartier de la rose des vents. Un espace de vente d’être vivant en tout genre et de toute espèce pouvant servir comme esclave. Le fonctionnement était toujours plus ou moins le même pour l’approvisionnement, des freelances qui avide de kidnapping amener leur prise a un homme a la chevelure blanchâtre.  Il ne nous avez pas fallut longtemps a Akira et moi pour établir un petit plan sans prétention, histoire de mettre un point d’honneur a notre passage sur Shabondy avant de reprendre la route vers North Blue. Ce jour était d’ailleurs arrivé.

J’avais revêtu ma forme humaine, clope au bec et sourire carnassier plaquer sur le visage tandis que nous nous dirigions vers le commerce de l’homme qui je l’avais appris il y avait peu n’était autre qu’un certain Valdos. Je trainais derrière moi un Akira aux mains enchaîné le visage caché par sa capuche, suivis de prêt par un Mockingbird au sourire toujours aussi inébranlable plaqué sur le masque qui caché le visage de mon père. Il n’avait qu’une seule chose a faire, se taire, couvrir nos arrière et profiter de la foule pour récolter quelque cheveux au passage, et sa tache semblerais plus aisé que prévu, en effet un mouvement de panique se mis en branle lorsque nous arrivâmes du coté de l’établissement esclavagiste. Le Gunther profiterait de la cohue pour prélever tout un tas de cheveux différent avant d’approvisionner le Cornu en carburant pour sa malédiction. Ce ne fut que lorsque j’entendis le tavernier gueuler dans l’établissement tandis que nous approchions que je compris que la marine attaquait en masse. Mais pourquoi ? Et pourquoi maintenant ?
Mon esprit vrilla a toute allure tandis que le tavernier prenais son envole pour prendre la fuite. Pourquoi tant de personne en fuite alors que les gens d’ici avait l’avantage de la connaissance du terrain, l’avantage de l’équipement, ilne leur manquer qu’une chose crucial. L’organisation et une tête capable de réfléchir pour le bien commun plutôt que pour lui-même.

J’attaper le tavernier par le col tandis qu’il passait a coté de moi et je lui dirait d’un ton amuser et sans équivoque :


« On prend la poudre d’escampette l’ami ? Sur ta route fait moi plaisir, répète a qui veut l’entendre que Raki Goshuushou cherche des gars suffisamment couillu pour se battre pour leur propre liberté de faire se qui leur chante. »


Je continuerais ma route avançant tranquillement a contre courant vers la porte d’entrée du batiment. J’entrerais alors ouvrant la porte le plus tranquillement du monde trainant le cornu toujours derrière moi tandis que Gunther aurais fait passer les cheveux au Cornu pendant la discussion avec le Tavernier.  Je prendrais mon temps pour avançais vers un Valdos completement bloquer. Me raclant la gorge je finirait par lacher un nuage de fumée qui masquerait mon visage quelque seconde pour enfant dire d’un ton détacher :

«  Bien le bonjour mes ami, Permettez que je me présente Raki Goshuushou, humble musicien en quête de richesse. J’ai ici avec moi un magnifique spécimen de Cornu, il vaut son pesant d’or, Il ne s’agit ni plus ni moins que de Suzuran Akira…. »

Je laisserais quelque seconde  le silence monter le temps de prendre une inspiration sur ma cancéreuse et pour enfin finir par dire d’un ton amusé :

« Malheureusement,  au vu de l’attaque de la marine j’ai bien peur de ne pouvoir me séparer de lui de suite. Vous comprenait le céder a un marchand d’esclave en passe de perdre son fond de commerce, sa réputation, ses richesses. Ce n’est pas forcément le mieux pour mes affaires. En revanche je peux vous proposer quelque chose…. Nous savons tous que la marine récupérera vos esclaves pour les refourguer aussi vite que possible au dragon célestes. Plutôt que de laissé la marchandise s’envoler comme ça, utiliser la. Libéré les du moins le temps de la bataille, faites leurs croire que vous êtes prêt a leur laisser leur liberté si ils sont efficaces. Selon vous que choisiront-ils ? Une vie de servitude dans les hautes salles de Marijoa, ou se battre et mourir en homme libre ? »






Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1137
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue46/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue512/750[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (512/750)
Berrys: 659.850.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeDim 10 Nov - 20:14

Trouble Maker
Le temps s’était écoulé depuis notre aventure sur Thriller Bark. Petit à petit, les plans se multipliaient et tandis qu’à une époque l’avenir semblait flou, désormais, il devenait de plus en plus clair pour moi et mes compagnons. Nous allions profiter du chaos ambiant pour percer. En effet, le monde était en proie à du changement et cela, de façon globale. La bataille de Marinford, la mort de Centes... Que des scoop qui devaient réjouir grandement des gens tel que des reporters affamés de news à balancer au monde entier. Mais derrière ces nouvelles qui se disent bonne, il y a une autre vérité que les plus grands de ce monde savent avec certitude : l’équilibre est rompu. On a beau compter les forces de la marine, les younkou et les révolutionnaire, toutes ces batailles ont affaiblit chaque factions et de ce fait, cela laisse la main aux électrons libres. Le moment était idéal pour frapper fort et pouvoir passer devant bien des concurrents et c’est clairement ce que j’avais décidé en ce jour.

Et quoi faire pour marquer un tournant décisif dans ma bataille ? Officialiser la guerre entre moi et Konan. Maintenant que mes affaires sont techniquement sécurisées, je pouvais me concentrer sur les batailles à venir sans craindre de représailles. Ou du moins indirect. J’allais infliger aux ennemis ce que eux ne peuvent pas me faire. Et c’est ainsi que moi et mon organisation avions atteint l’Archipel Shabaody afin de préparer notre futur coup.
Grâce à des informations précises ou approximatives d’Anatole, nous avions décidé de cibler un certain commerce du fameux destructeur. Le plan était simple : infiltrer le/les “groves”, piéger ce dernier et faire en sorte de se poster aux bons endroits quand des personnes “ importantes “ tenteraient de fuir. L’objectif étant de causer un coup dur au destructeur et éliminer toutes les personnes qui pèsent lourds dans son bordel afin de lui porter atteinte et faire guise d’avertissement, d’exemple pour l’avenir. Les préparations étaient terminées, désormais, il s’agissait d’une guerre totale où le Destructeur devrait se salir les mains pour mettre fin à cette guerre qui allait devenir embêtante pour lui. Si autrefois il pouvait m’ignorer, il allait comprendre que désormais ce n’est plus possible.

Ainsi donc, les zones ayant été ciblées, piégées et prêtes à s’enclencher, je m’apprêtais à me lancer dans une balade afin d’être aux devant du danger afin de cueillir en premier les ennemis qui tenteraient de fuir. Mais voilà, comme toujours, il y a des soucis qui viennent déranger nos plans. Ou du moins, un semblant... Une fumée se voyait au loin et tandis que je n’y prêtais pas attention, ce fut mon escargophone qui me rappela à l’ordre. N’y répondant pas une première et une seconde fois, c’est au bout de la troisième fois que je me mis à grogner et quelque peu perdre patience. Qui pouvais autant insister pour me contacter ? Est-ce qu’il y a un souci qui mérite vraiment toute mon attention ? Prenant l’appareil avec une nonchalance qui me caractérise dans ces moments là, je vins à écouter ce qu’on avais à me dire.

“ Allô ? Ren ? ... “
“ Ayabusa ? Qu’est-ce qu’il y a ? “
“ Il y a un souci et ça n’annonce rien de bon. Nous avons perdu contact avec un grand nombres de sous-fifres. En cherchant la raison, il semblerait que quelque chose se soit passé pas loin de votre position. Pire encore, cela ne semble pas être la seule zone touchée... La marine fait une descente étonnamment violente semble-t-il. “

Restant silencieux, je vins à me demander pourquoi ils faisaient ça. Eux qui ont toujours laisser faire ces transactions en tout genre, voilà qu’ils se réveillent ? Est-ce un moyen de prouver au monde que malgré la bataille dantesque à Marinford la marine n’a pas perdu le nord ? Tsss... Le timing est le plus mauvais qui soit, mais il était hors de question que je me laisse faire ou m’enfuie immédiatement. Contrairement à mes ennemis, je n’avais rien à perdre moi, et tout à gagner à les faire plonger par ma faute. Aussi... Bien que cela me fasse chier, dans un premier temps j’allais sans doute mâcher le travail de la marine, mais c’est un mal pour un bien, car eux aussi seraient en proie à mon courroux.

“ Changement de programme Ayabusa... On passe en tout azimut ! Les personnes affilées à Konan, on les coules par le fonds, on les ralentis, qu’importe... Ils ne doivent en rien s’échapper. Quant à la marine, j’en fais mon affaire en temps et en heure. “
“ ... D... Deux fronts à la fois ? Mais nous n’avons pas assez de gens sur place, qui plus est nous ne sommes pas prêts pour ça, cela va demander beaucoup de manœuvres presque hasardeuses. Il fau...”
“ Nous avons de quoi faire. Si la marine se met sur ma route, je m’empresserais de les éliminer. Contente toi d’identifier les principaux fuyards et si possibles aussi les assaillants. Si une menace semble trop grande, là en effet je réviserais mes plans. Repère aussi éventuellement par où s’organise les fuites des hommes de Konan.“

Un léger silence se fit. Si certains aimaient fuir face à la marine, pour ma part, l’armée déployée par celle-ci ne me faisait guère peur et pour cause, j’allais les incinérer vivant, les disperser par la force de ma volonté et ainsi, porter encore plus loin mon surnom qui gagnerait en force.

“ De Konan ? Mais c’est pas écrit sur leurs fronts et même Anatole ne pourrait tous les reconnaitre, bien au contraire. “
“ Dans ce cas... “
“ ... “

Le silence pesa de nouveau. Si nous ne pouvions éliminer des forces précises, alors il allait falloir taper dans le tas et espérer que dans le lot, nos cibles s’y trouvaient. Nous allions nous faire sans doute des ennemis de plus, mais au fond, ils comprendraient bien vite que se mettre sur ma route n’était pas une bonne idée. Confirmant donc les pensées du stratège de l’organisation, il raccrocha et prévenu la plupart des gens de mes troupes. Si le chaos commençait à gagner toute la population, ce n’était qu’un pré-quel au réel chaos qui allait gagner l’archipel.
Venant m’adresser à ma comparse non loin de moi, l’ordre était clair.

“ ... Pas de limites. “

Et tandis que je la laissais faire ce que bon lui semble, moi, je fermais les yeux pour me concentrer et faire un repérage. Tentant de repérer un maximum de personnes dont de possibles cibles, je ressentis rapidement des présences venir de la direction d’où émanaient les fumées. Ainsi donc, il s’agissait sans doute de la marine et si je n’arrivais pas à totaliser concrètement le nombre de voix, ces dernières étaient en constante augmentation, signe qu’il s’agit bel et bien de quelque chose de sérieux. Me concentrant donc toujours plus, je détournais mon attention vers un autre genre de rassemblement qui semblait venir vers nous. Hm ? Serait-ce des ennuis supplémentaires ? Moindre en apparence, cela ressemblais à une force de frappe plus petites, mais le nombre ne veut rien dire. Ainsi, je me mis à hésiter entre des renforts pour prendre en tenaille, ou des ennemis possiblement amis vu le contexte. Hm ...
Re ouvrant les yeux, je vins à marcher en direction du petit groupe mais dans l’optique de l’éviter et observer. Ainsi donc, je laisserais éventuellement Nemesis prendre le côté gauche, tandis que moi je passerais par la droite - à moins d’être suivis par cette dernière - pour ainsi observer de qui il s’agissait. Une fois le repérage terminé, qui sait si nous ne pourrions pas profiter de toute cette agitation pour éliminer tout ces groupes ? Si cela se trouve, avec les pièges disposés dans la zone, pour sur qu’ils allaient voir une belle utilité. Une pierre, deux coups.
Codage par Libella sur Graphiorum


résumé:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 56
Race : Humaine
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue32/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue85/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (85/220)
Berrys: 3.646.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeLun 11 Nov - 17:25







L'heure de la purge



Shabaody, l’archipel des excès et de la délinquence à petite et grande échelle. Ne pas trouver au moins une trace de délit sur l’île était un exploit, ou alors l’oeuvre d’un homme aveugle, sourd, muet et particulièrement feignant. Il suffisait presque de se pencher pour trouver les traces de sang de la dernière bagarre, ou du moins c’est comme cela qu’Ayabusa avait décrit l’île à la blonde peu avant le débarquement. Ren avait de son commun accord décidé de déclarer la guerre à Konan, et si cela permettait à la Nemesis de se défouler tout en marquant des points “Dettes” auprès du jeune homme, grand bien lui fasse, elle serait ravie de l’aider.

Lorsqu’ils étaient arrivés sur l’archipel, le plan était simple, fouiner quelques temps pour trouver la trace du larbin qu’il souhaitait éliminer, puis l’éliminer, en laissant vraisemblablement un petit mot doux indiquant au chef ennemi l’identité de celui qui avait causé le massacre, ajoutant probablement une ou deux insultes et agrémenté d’un sobre “A ton tour pétasse” ou assimilé. Les premiers jours s’étaient bien passés, la première partie d’une plan, une destruction en bonne mesure d’un commerce d’esclave affilié au hors-la-loi allait s’enclencher sous peu, mais visiblement, quelqu’un là-haut ne l’entendait pas de cette oreille. Un bruit caractéristique se dégagea d’une poche de Ren, dont il finit par sortir un escargophone accompagnée de la voix empressée d’Ayabusa, annonçant la perte de menu fretin, information dont la Nemesis se moquait éperdument. Ce n’était pas ses hommes, elle ne leur devait rien, et s’ils étaient assez inaptes pour mourir, alors grand bien leur fasse. La suite du message en revanche était plus gênante, puisque si la théorie de la jeune femme était exacte, alors tous les plans en cours s’effondraient. Ils ne pourraient pas gérer à la fois la marine qui menait son raid et les hommes de Konan qui se défendraient, mais visiblement Ren n’était pas de cet avis, annonçant la poursuite de leurs plans et donnant l’ordre d’ignorer la marine pour le moment.

C’était relativement suicidaire, mais la Nemesis avait elle quoi que ce soit à perdre? La réponse était oui, son désir brûlant de vengeance principalement, mais au delà de ça, rien. Et si elle mourrait, alors au moins un bûcher funéraire emporterait ses ennemis avec elle. Le souci principal était qu’il jouait la vie de sa collègue comme si elle lui appartenait, une chose qui lui tapait déjà sur le système. La discussion entre Ren et Ayabusa s’éternisait presque, s’achevant sur un ordre simple, partir en vrille. Exit les plans construits, exit les cerveaux, le plan se résumait désormais à causer un maximum de destruction et compter sur la chance pour obtenir ce qu’on voulait. Hochant la tête, la Nemesis embrasa sa main, soufflant et projetant une légère volée de cendres dans les feuillages d’un arbre proche, la matière incandescente s’accrochant aux branches, aux feuilles et au tronc de l’arbre, rougeoyant lentement avant de s’éteindre.

Insatisfaite, la jeune femme décida de passer à la vitesse supérieure, créant ainsi une armure de cendres de trois mètres de haut dans laquelle elle fusionna. La créature ainsi formée, un monstre ardent visuellement dangereux, se déplaça en direction des bâtiments, projetant occasionnellement des nuées de cendres brûlantes pour enflammer habitations, taudis, plantes ou tout autre matériau combustible. Ren voulait de la destruction? C’était parfait, il s’agissait d’un domaine que la blonde vengeresse n’avait aucun mal à utiliser. Laissant le rouquin derrière elle, elle commença à déambuler, continuant sa marche incendiaire, agissant tel un automate de la marine programmé pour détruire la mangrove. Dans le pire des cas quoi, elle croiserait un ennemi trop fort pour elle?


© Jawilsia sur Never Utopia



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 453
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue33/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue155/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (155/220)
Berrys: 10.285.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMer 13 Nov - 1:25

Le trio venait d’arriver sur l’île que déjà Akira voyait de quoi lui avait parlé Raki lors de leur voyage, comment était Shabondy, ce qu’il s’y faisait comme commerce et les gens qu’il y avait. La traversé de Gran Line avait été longue, pleine d’embuche, mais aussi intéressante de part les rencontres faites. Akira était content d’avoir pu accompagner son ami dans cette aventure. Notre héro devait bien se cacher quand il se baladait tout l’île vu qu’il était un cornu, il serait surement attrapé pour être revendu.

C’était grâce à cette particulatité que le duo avait eu une idée pour se rapprocher de vendeur, tablé sur le fait que le fumeur allait se faire passer pour une personne voulant vendre sa proie. Il avait pour cela utiliser sa forme féline pour trouver des endroits et des personnes a surveiller.

Le jour tant attendu d’utiliser le plan était venu, ce fut une préparation sur plusieurs jour, il avait fallut acheter quelques accessoires, partager aux plus grand nombre le masque lié à paradise. Une fois les préparatifs finis, Akira suivait Raki avec des menottes et une chaîne, mais les menottes n’étaient pas réellement fermés, Akira pouvait les enlever rapidement au cas où il se passait une chose imprévu et qu’il fallait se battre. En parlant de choses imprévues, une attaque de la marine cela était imprévu.

C’était une chose imprévu, mais bénéfique au plan, les civils empêcheront la marine d’arriver vite, permettait au second Mockingbird de pouvoir prendre des cheveux pour le cornu, à chaque fois qu’il le faisait, il mettait le cheveu dans la poche droite de notre chasseur, celui-ci, pouvait ainsi quand il serait prêt de créer des poupées. Par exemple quand Raki s’était stoppé pour parler au tavernier, Akira avait attrapé un cheveu pour fermer les yeux, se concentrer et en profiter pour créer une poupée, cela en faisait une, il pouvait encore en faire plusieurs, mais cela lui demandait du temps et de la concentration, il était établi dans le plan qu’il pourrait en faire plusieurs lors du rendez-vous avec Valdos qui pourrait être intéresser par le cornu et Raki se mettrait en scène pour attiré l‘attention sur lui et donc ainsi permettre a Akira de rester dans une certaine ombre et créer d’autres poupées pour se battre !

Raki rentrait dans la bâtisse de l’homme qu’il avait repérer plus tôt, il se présentait et présentait sa proie qui n’était d’autre que notre cornu, puis il s’était mis à faire un monologue sur l’attaque de la marine, une bonne mise en scène qui attirerais l’œil sur lui, si tel était le cas, Akira prendrait discrètement des cheveux dans sa poche pour créer deux ou trois poupées maximum car il aurait surement le temps de faire que ce nombre là, et si Raki n’attirerait pas l’attention, il ne prendrait aucun risque pour aller chercher les cheveux et faire échouer leur plan. Il ne restait plus qu’à savoir qu’elle allait être la réaction des hommes qu’ils avaient en face !
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1876

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMer 13 Nov - 1:34







Erkhan Valdos


Tandis que le tavernier que le félin avait critiqué prenait la poudre d’escampette en cherchant à comprendre les délires du barjot qui semblait vouloir rester se battre pour une cause semblant perdue, Erkhan revenait à lui pour écouter les paroles du cerveau de Paradise. Alors que le propriétaire des lieux allait arrêter le kidnappeur d’esclave improvisé afin de lui dire que vu la situation ce n’était pas le moment de conclure une vente, aussi intéressant le spécimen était-il. C’est alors que le véritable dirigeant d’Ironfall révéla la vérité ainsi que son plan, la situation le contraignant à revoir ce dernier rapidement pour s’adapter aux événements plus que surprenants. L’amateur de lames grogna au milieu du discours du Goushuushou tout en laissant poursuivre tandis que ceux qui venaient lui livrer de la marchandise essayaient tant bien que mal de rejoindre discrètement la position des membres de Paradise dans l’espoir de prendre la poudre d’escampette et évacuer au plus vite le quartier.

-Qu’est ce que vous faites, les rappela-t-il à l’ordre avant d’entamer sa réponse à Raki. Vous me prenez pour imbécile ? Vous croyez que ce plan ne m’a pas traversé l’esprit ? Au moins, si vous dites cela, c’est que vous êtes prêt à coopérer. Vous avez raison, si on veut en sortir vivant nous allons devoir bosser tous ensemble ! Ce sera la meilleure façon de se tailler un chemin pour survivre, raconta le vendeur d’esclaves qui comptait bien entendu laisser toutes les autres personnes présente dans la pièce à l’arrière garde pour que ces derniers s’occupent de retenir la Marine pendant que lui s’enfuyait avec un maximum de ses biens.

D’un geste de la tête, le Dalvos ordonna à un de ses sbires, celui qui portait un trousseau de clés et qui fut bientôt suivit par les autres, de se rendre à l’arrière-salle. Erkhan avait beau ne pas être la personne la plus pragmatique qui soit, il avait déjà eu l'occasion de se demander ce qu'il faudrait faire si jamais la Marine arrêtait de les couvrir. Même si cela avait aucun sens à première vue, lui qui aimait l'imprévisibilité avait envisagé la chose. De plus, dans cet état de pression, la survie primait avant tout même s'il cherchait à en tirer le meilleur partie afin de sauver ses précieux biens au passage.

-Suivez-le pour aller l’aider à les libérer, ordonna le marchand aux kidnappeurs.

-Hors de question ! Chaque seconde gagné est importante ! déclara l’un d’entre eux avant de s’élancer en direction de l’entrée pour fuir.

Erkhan ne disposait pas de l’autorité nécessaire pour rappeler à l’ordre ces hommes qui capturaient les gens sur l’archipel pour marchander dans les zones de non-droit. Des opportunistes dans un système vicieux qui étaient les premiers à s’enfuir quand ce dernier se faisait attaquer. Paradise bloquaient le passage et c’était donc à Raki et Akira de s’occuper de la mauvaise troupe. Que comptaient-ils faire ? Si jamais les chasseurs de primes mouraient ou restaient finalement là pour aider, le Dalvos serait plus ou moins satisfait et pourrait poursuivre plus sereinement la suite de ses instructions. Dans le cas contraire, il se montrerait pressé et plus colérique de voir ses chances de survie réduites, rendant la coopération plus compliqué.

-Récupérez les armes que j’expose pour les distribuer aux esclaves lorsque ces derniers sortiront, expliqua-t-il tout en se dirigeant vers un présentoir. Essayez de ne pas trop casser de choses au cas où je pouvais revenir chercher mes biens après l’attaque.

Soulevant le verre qui protégeait l’arme, Erkhan vint refermer ses doigts sur la garde d’une épée assez étrange. Si elle ressemblait globalement à une épée bâtarde dans un style très proche de celui de Kingadomu, la base du plat de la lame était recouverte de gravures typiques de Wa no kuni. Cela reflétait l’originalité de l’arme personnel du Dalvos qui était un petit bijou conçu par deux forgerons. En effet, ils mettaient les arts de la forge de ces deux nations en commun afin de créer des armes peu communes. Grâce à l’argent qu’il avait amassé durant ces dernières années, le vendeur d’esclaves étaient parvenu à se faire fabriquer ce modèle unique dont la qualité frôlait celle des meitou des 50 et qui avait nécessité au binôme une longue semaine de travail. Refermant sa main sur le manche, Erkhan jugea de l’équilibre de l’outil de mort avant de se mettre à récupérer différentes répliques de meitous célèbres.





Verghil Azkermenn
Primé à 99.753.000 B


Le voyou serrait le poing et sa mâchoire demeurait crispé tandis que le constat était sans appel à mesure qu’il se rapprochait de la cité. Cela n’allait pas du tout ! Loin de là ! La fumée générée par les dégâts que provoquez Nemesis en s’attaquant aux habitations inquiétaient fortement le responsable de cette escouade travaillant pour la Guilde Marchande. C’était sûr maintenant. L’affrontement avait commencé et il faudrait rentrer dans la mélée pour gagner un maximum de temps. Son gang est lui risquaient fortement de se faire écraser par la puissance adverse. Lutter contre la Marine en pleine possession de ses moyens serait aller au suicide. Pourquoi ses responsables n’avaient pas contacté Mozero ? L’homme dont la prime frôlait la barre de la centaine de millions croyait que depuis la bataille de Marineford, le célèbre combattant s’était réfugié à Shabaody pour se remettre de la guerre. Après tout, Erghil avait ouïe dire que Nu Wa était là pour cette même raison. Mais non bien sûr, ils devaient se coltiner cette zone à évacuer. Trop sous tension, l’Azkermenn commença à exposer son point de vue à ses camarades à haute voix.

-Il n’y a qu’une chose à faire. Il faut trouver ceux que les autres organisations criminelles ont envoyés ici afin de s’allier et de lutter ensemble. Si on reste désunis, nous n’avons aucune chance de tenir face à ces putains de mouettes. L’idéal serait de trouver les hommes de Konan. J’espère qu’ils ont envoyés Adamov, même s’il n’est plus apparu depuis le blocus. Ce serait vraiment une aubaine…

S’il était assez près, le Tao pourrait certainement capter une bonne partie du monologue alors que le gang pressait le pas et s’apprêtait à contourner la périphérie du quartier de la Rose des Vents dans l’espoir de trouver des personnes à qui s’allier face à la menace commune. Bien entendu, il ne tenait qu’à Ren de s’en prendre ou non à ce groupe isolé qui semblait assez paniqué. Ce gang serait complétement à la merci du célèbre roux si jamais il prenait l’envie à ce dernier d’éradiquer les combattants des organisations majeurs en présence sur l’archipel, même s’il ne pouvait pas déterminer leur affiliation à la Guilde Marchande par ce simple échange entre l’Azkermenn et ses hommes. Néanmoins, il y avait là une porte grande ouverte à tissé une alliance temporaire pour faire face à l’attaque surprise de l’organisation gouvernementale.





Vice-amiral Hérail "Le Croisé", Contre-amiral Sonnac "La Zélote"
Renommées à 300.000.000 B et 250.000.000 B


C’était une véritable légion qui s’apprêtait à déferler sur le grove cinq. Hérail menait la force d’attaque principale alors que deux détachements d’officiers s’étaient dirigés sur les côtés afin de couper la route aux personnes qui fuyaient, voir à les rattraper et les exécuter selon ses ordres. Une contre-amiral qui le secondait en plus de sa chère Sonnac sur le corps armée principal n’approuvait guère ces méthodes, mais cette dernière ne pouvait pas contesté les instructions du vice-amiral. Le Croisé n’hésita pas un instant à se lancer à l’assaut pour venir exterminer tous les hérétiques qui s’opposaient au Gouvernement Mondial. L’impitoyable haut gradé ne faisait aucun prisonnier. Toutes ses proies seraient mortes lorsque le soleil se coucherait. En attendant, Hérail sauta en un seul bond jusqu’au toit du premier bâtiment se dressant sur sa route. Il fut suivi par Sonnac qui observa avec lui l’incendie généré par Nemesis. Un grognement jaillit des lèvres du fervent défenseur du Décret Décima.

-C’est le chaos ! Ils commencent à s’entretuer entre eux ! Si ce n’est pas affreux ! Nous n’avons même pas l’occasion de les punir par notre jugement. Qu’est-ce qu’ils croient. Le suicide ne sauvera pas leurs âmes.

Refusant que les hors-la-loi ne meurt pas de la main sainte du Gouvernement Mondial et puisse ainsi échapper à la Justice, le Croisé contracta les muscles de ses jambes et saute vers un autre toit avant de s’élancer dans une course effréné en direction des incendies. Il franchissait les distances à une vitesse ahurissante pour un humain normal et était suivit par sa partenaire beaucoup plus mesurée que lui.

-Attends ! Cela pourrait être un piège ! Ils essayent peut-être de nous attirer spécifiquement dans un endroit à leur avantage ! Je te rappelle que nous ne connaissons pas les forces criminelles en présence ! essayait de protester la Zélote en poursuivant son impulsif vice-amiral, beaucoup moins posé et réfléchie qu'elle.

Cela était vainc le vice-amiral s’arrêta quelques instants sur le toit d’un immeuble d’où partait une rue qui s’étendait jusqu’à l’extrémité est du Quartier de la Rose des Vents. Le vice-amiral chercha à voir s’il parvenait à remarquer des silhouettes au niveau des flammes. C’est ainsi que Sonnac le rejoignit.

-Si tu ne veux pas m’écouter, préparons-nous au moins à dégagé le terrain en les amenant à se montrer.

-Soit.


Dégainant de manière synchronisé, le binôme croisa ses lames afin de réaliser une de leur technique préférée en duo. L’acier siffla alors que chacune des armes décrivit un arc de cercle devant eux, l’épée de la contre-amiral bénéficiant d’une propulsion supplémentaire accordé par celle du régeant d’East Blue qui était positionner derrière dans le croisement.

-LA CROIX DE L’ORIENT.

Les deux puissantes et imposantes lames d’airs superposés prirent la forme d’une croix pour remonter la rue, découpant les toits sur la trajectoire, et se diriger vers la zone où le brasier s’étendait. Nemesis pourrait ainsi voir ce projectile tranchant arraché des pans de murs aux étages des habitations autour d’elle. Par chance pour elle, les deux hauts-gradés avaient visé les hauteurs, néanmoins cela était clair : le duo à la tête de l’océan de l’est allait arrivé d’ici peu.



Colonel Elve Madria, Colonel Harkford


À l’arrière de la troupe envoyé pour contourner la cité par le sud, on trouvait deux figures montantes de ces derniers mois. Recrus constantinistes, ils s’étaient élevés rapidement dans la hiérarchie pour des raisons différentes. Officier exemplaire ayant reçu diverses médailles grâce à sa bravoure, Elve avait à cœur le bien des populations et était persuadé que le Constantinisme allait amener l’humanité à enfin aller de l’avant. Ayant à cœur de protéger les populations civiles qui pourraient voir leur situation s’améliorer grâce à la religion qu’elle prêche, la Madria critiquait les ordres d’exterminations totales d’Hérail à son voisin qui ne l’écoutait guère. Ce dernier, jeune fils d’une famille riche ayant été quelque peu pistonné, il vise le grade de contre-amiral. Particulièrement attaché aux apparences, il cachait depuis longtemps qu’il avait rejoins le mouvement religieux par effet de mode au sein de la noblesse. Le tournant que prenait la Marine ne faisait que le conforter dans son opportunisme. Afin de tirer son épingle du jeu, il avait fait une demande auprès de son supérieur direct afin de l’accompagner dans son opération et ainsi demeuré au mieux dans ses bonnes grâces. L’Harkford essayait donc de presser le pas pour dépasser ses collègues et atteindre le niveau de la personne en charge de la troupe qui était justement le haut gradé auquel il était affilié.



Contre-amiral Justinien, Colonel Shard Pritts


Impitoyable à l’image d’Hérail qu’il sert depuis l’avènement du constantinisme, Justinien était un gradé dévoué corps et à âmes aux ordres émanant de ses supérieurs et qui prenais du plaisir à massacrer les criminels. Il n’avait pas hésité un instant quand il avait appris que le vice-amiral devait partir pour Shabondy afin d’étriper du paria. Le gestionnaire d’East Blue avait ainsi toute confiance en ce fidèle allié pour mener ce détachement devant prendre de cours des fuyards. C’est de cette manière que le contre-amiral n’hésita pas un instant lorsqu’un groupe de commerçants ayant tardé à partir quitta le Quartier de la Rose des Vents.

-Tuez-les tous, ordonna Justinien en dégainant son sabre de cavalerie afin de faire une première victime par décapitation.

Le colonel Pritts s’exécuta sans attendre, faisant trépasser un autre malheureux sous le regard consternée d’Elve. Officier de North Blue, Shard avait fait ses preuves durant la bataille finale contre les Décimas en participant aux opérations de Piso à Izaria. Témoin de l’association de la Marine avec des criminels notoires et n'arrivant pas à accepter que la Marine ait pu s'allier temporairement à ces hors-la-loi pour vaincre leurs ennemis, il demanda une mutation afin de rejoindre les troupes du constantiniste Chesterfield Machigan qui lui vint secourir Seppen Town qui subissait un assaut des Décimas. Cela devait être effectif une fois la purge terminée et alors le colonel Pritts espérait pouvoir se mettre à traquer des criminels… en particulier ceux qui avaient souillés l’honneur de la Marine en coopérant avec Piso Burmeister à Izaria et qui étaient au sommet de la pile d‘avis de recherches que Shard trimbalait partout à la manière d’un chasseur de primes. Dans ces noms, on trouvait Raki Goushuushou et Suzuran Akira...






Ordre de réponse à titre indicatif :
Ren - Nemesis - Raki - Akira
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Carte :
 


-Erkhan Dalvos Lvl ??
-Verghil Azkermenn Lvl ??
-Filgurd Lvl ??
-"Le Silence Sanglant" Lvl ??

-Vice-amiral Hérail Lvl 42 Ichitoryu pur
-Contre-amiral Sonnac Lvl 40 Ichitoryu pur
-Contre-amiral Justinien Lvl ??
-Colonel Shard Pritts Lvl ??
-Colonel Elve Madria Lvl ??
-Colonel Harkford Lvl ??

-Sbires d'Erkhan Lvl 17 à 20
-Kidnappeurs des Shabaody Lvl 10 à 22
-Bande de Verghil Lvl 15 à 25
-Hommes de Konan Lvl ?? à ??
-Autres hors-la-loi sur place Lvl 7 à ??
VS
-Troupes constantinistes d'Hérail Lvl ?? à ??
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1137
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue46/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue512/750[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (512/750)
Berrys: 659.850.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeJeu 14 Nov - 2:20

Deal
Les réjouissances allaient débuter et je n'allais pas me priver pour me faire plaisir, mais uniquement quand le temps serait réellement venu . Pour l'instant, je cherchais à prendre connaissance de mon environnement afin de le maîtriser et pouvoir parer n'importe quelle éventualité. De son côté, Némésis faisait des siennes et je m'en amusais presque. Bien que je n'avais pas prévu qu'elle se laisse autant aller, j'étais impressionné par la plaisante surprise qu'était devenue son don. Un logia est vraiment une chose fascinante et si le fait de devenir faible à l'eau et d'autres choses était déplaisante, qui sait si un jour je ne me laisserais pas tenter par une de ces choses ? Mais pour l'heure, je me plais comme je suis et n'allais pas changer. Admirant rapidement le golem de cendres se faire remarquer de bien du monde, je me dis qu'elle serait un parfait appât pour me permettre de descendre bien des ennemis ennuyeux. Pour le moment, ces derniers ne voyaient pas le jour, alors j'avais carte blanche pour agir de mon côté.

Continuant mes recherches donc, je savais très bien que l'affrontement aurait lieu sous peu, alors il fallait faire vite et en arrivant sur un toit, je pu alors entendre des paroles bien plaisantes. Des gens clairement en panique vu la façon de parler. Affichant un sourire malsain sur les lèvres, je vins donc à capter la totalité de ce qui m'étais permis et compris que ces personnes étaient de doux agneaux en perdition. Hm ? Se joindre aux hommes de Konan ? Voilà une indication qui m'affirmait qu'ils ne sont pas des leurs, alors cela les sauva quelque peu. Peut-être pourrais-je m'en faire des " amis " dans cette situation. Ne perdant pas de temps, je sautais de mon perchoir pour alors apparaitre d'un coup brutalement, accroupis proche de celui qui semblait être le leader et de manière nonchalante, je me redressais, laissant l'air déjà devenir plus lourd en apparence. Quand bien même je retenais mes pulsions, on pouvais clairement deviner qu'un moindre geste pourrait signifier la fin de bien des gens ici présent.


Fixant les diverses personnes ici présentes, je vins à m'étonner de celles et ceux qui osaient balancer un simple " t'es qui ". Foudroyant du regard ces personnes ignorantes, je me demandais si je devais punir ces idiots ? Ma prime n'est-elle pas assez importante pour faire parler de moi y compris jusque dans le nouveau monde ? Insulté, atteint dans mon égo, les combattants les plus expérimentés pouvaient deviner qu'il s'agissait là d'un faux pas. Le genre de parole qui sonne comme une provocation. Le genre d'acte qui peut vous mettre à dos la pire des calamités : moi. Foudroyant du regard ces personnes donc, je faisais vite comprendre qu'une parole de plus de ce genre, et cette idiotie aura été la dernière chose qu'ils auraient dit sur cette planète. L'air ambiant devenant encore plus malsain qu'à la base, additionné à la panique générale alentour, on pourrais croire que le destin venait de punir ces gens et ce n'est pas ... un mensonge. D'une certaine façon, la destinée venait de tourner le dos à ces gens qui n'ont rien demandés jusqu'à maintenant.

" Rejoindre les hommes de Konan ? Et pourquoi pas plutôt le camps des vainqueurs ? "

Moi ? Prétentieux ? A peine...  Le regard sombre, bien que mes paroles étaient arrogantes, on pouvais clairement voir qu'il s'agissait de paroles clairement assumées. Oui je semblais sûr de moi, mais pour sûr que cette confiance ne vient pas de nul part. Et la mort de Shadow sur mon palmarès n'y est pas pour pas grand chose. Le sourire discret aux lèvres, je fus surpris de voir quelque chose approcher dangereusement du Golem qui faisait diversion plus loin. Oh ? Une telle attaque ne signifiait qu'une chose : nos ennemis ne font pas semblants. Ce serais un bon amuse bouche pour moi. Mais qui sait si ces gens ici bas ne me serviront pas d'apéro ? De petits crackers qui craque sous la dent ? Reprenant alors la parole, j'annonçais la couleur.

" Plutôt que rejoindre et servir temporairement sous la bannière de Konan... Joignez vous à la mienne et aidez moi. Votre survie sera votre récompense. Si vous me suivez et vous montrez utile, alors je vous aiderez à sortir de là vivant et continuer vos affaires. Tout ce qu'il faut faire en échange, c'est ... Mener ces pseudos hommes de Konan où je le veux discrètement, et aussi me dire par où s'organise la majeur partie des départs. Répondez ... Ou ... "

Mon poing se serra en signe de réponse claire. Le moindre mouvement suspect et mon poing ne ferait qu'une bouchée de ces gens. Eux qui étaient en proie à des marines, désormais, ils étaient en plus victime de ma mégalomanie. Moi, Ren Tao, telle la peste qui vous frappe et vous contamine sans que vous puissiez en guérir, je tentais un deal avec eux. Me suivre, ou mourir de ma main plutôt que celles de ces marines qui prêchent la bonne parole parait-il... Laissant le choix à ces personnes, dès que l'un semblait hésiter, je posais mon regard sur lui. Et afin d'appuyer mes dires, je vins à bouger en un clin d'oeil. Semblant disparaitre de la vue humaine, ceux incapable de suivre mon mouvements n'y verraient qu'une disparition. Apparaissant derrière un gars lambda, je vins laisser mon regard se poser sur lui. Un seul mauvais mot prononcé, une seule négation, et ce dernier allait sans doute être envoyé aux portes du royaume des morts de façon éclair. Fixant donc le " leader ", je mettais toute la pression sur ses épaules. En tant que bandit, allait-il se salir un peu et se retourner contre de possibles " alliés ", négocier, ou accepter ? Le choix était sien, cependant, les conséquences étaient miennes. Au milieu de cette futur apocalypse, j'imposais un moment de calme qui ne serait que temporaire.

" Choisissez bien vos mots... Ils pourraient être les derniers si cela ne me va pas. Qui que vous soyez ... Il ne tient qu'à vous de mourir de façon pathétique, brutale ou... Survivre. Suis-je clair ? Deal ? "

Appuyant l'épée de Damoclès contre leurs nuques, j'attendais leurs réactions pour agir. La suite n'en serait que plus plaisante et pour cause, ils pourraient peut être faire avancer mes plans. Tout comme les ralentir, mais avouons le... Cela serait peu bénéfique pour eux, car ici, nul ne peut les protéger de moi. Pas même cette attaque de Marines. Eux les craignaient, moi pas...
Folie des grandeur, arrogance poussée à l'extrême, je m'affichais comme l'être qui est décrit ainsi. Ren Tao, la bête pourpre. Connue pour  participer aux pires actes, ou souvent reconnues comme emmerdants pour ce monde. Menace en devenir, je comptais bien confirmer cela en faisant un tour de force qui restera dans l'histoire. Je n'avais peut-être pas fait exploser l'île autrefois, mais prochainement, qui sait je ne ferais pas pire... Ainsi donc, laissant mon " aura " agressive se faire sentir, j'attendais les mots justes de ces charmantes personnes, me demandant s'ils allaient être sages ou idiots ? Sont-ils vraiment prêt à mourir ? Si oui, j'en serais amusé, mais la logique voudrait qu'ils se soumettent. Mais on n'est pas à l'abri des surprises... Agréables surprises même.


Les membres actifs des SG étaient en position pour la plupart. Krake attendait le fameux signal pour se ruer vers la zone de fuite et causer de lourds dommages. Quand à mes autres compagnons, ils observaient, ou se " baladaient ", prêt à venir en aide à ma personne, ou Némésis par exemple. L'ordre avait retentit et quand je dis " nous " passons en tout azimut cela signifiait que la zone de guerre étaient déjà défini : toute l'archipel. Shabondy ne sortirait pas indemne de cette journée. Et bientôt, les détonations - si activées - qui se feraient entende en seraient la preuve. L'étau se resserre, mais allez savoir sur qui ? Est-ce que la proie est vraiment la futur victime ?

En découvrant ma présence, les marines devraient vite le comprendre, le chasseur finira chassé... et non l'inverse.
Codage par Libella sur Graphiorum


résumé:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 56
Race : Humaine
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue32/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue85/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (85/220)
Berrys: 3.646.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeSam 16 Nov - 20:06







L'heure de la purge



Incinérer la zone était finalement une activité relaxante, la blonde avait presque pu se reposer, calée dans son armure de cendre, projetant de façon mécanique des volutes ardentes déclenchant des incendies ça et là, aggravant la situation alors que le bois craquant se mêlait aux cris des fuyards en une symphonie de terreur et de destruction sonnant comme une berceuse aux oreilles de la pyromane enchantée. Une fausse note pourtant se devait de s’insérer dans la mélodie, crissant comme un archet mal placé le long des cordes de sa contrebasse. Si jusque là les rares hommes qui avaient envisagés d’interrompre cette musique s’étaient ravisés à la vue du monstre, d’autant plus que pressés par l’arrivée imminente de la marine, et avaient priorisés leurs vies à leur grove, la lame d’air massive qui venait de passer à une distance presque négligeable de la tête de l’armure émanait un message clair: La fête était finie.

Ce simple état de fait, cette destruction massive apportée par rien d’autre que du vent, suffit à sortir la blonde de sa transe enflammée, la rappelant immédiatement à l’ordre tout en lui soufflant qu’il était l’heure de filer. Si une personne était capable de faire ce genre de dégâts seulement d’un coup de vent, elle n’était tout simplement pas en mesure de le vaincre, ou même de lui poser un quelconque souci et elle ne pouvait que le larguer sur plus fort qu’elle ou espérer le semer. Dans les deux cas, la priorité était de quitter son champ de vision, et si possible lui échapper entièrement, et elle avait un plan. Projetant des vapeurs ardentes de façon plus ou moins aléatoire, et de taille plus ou moins convaincantes, espérant ainsi faire croire à un malfonctionnement de la “machine”, la blonde préparait de son côté son échappatoire.

Alors que l’ennemi s’interrogeait sans doute désormais sur la provenance de la machine défectueuse qui provoquait ainsi la destruction des lieux avant lui, la Nemesis projeta un nuage de cendres massif, aussi gros que possible, tentant de recouvrir les lieux autant qu’il était dans sa capacité avant de prendre la cendre d’escampette. La blonde se dissipa, disparaissant du milieu de l’armure et se répandit en une infinité de particules, ayant toutes pour destination un seul endroit, l’avenue croisant celle que la lame d’air venait de détruire. C’était une sensation étrange que celle-ci, et bien que désagréable, la vengeresse se devait de prendre sur elle, accepter son incapacité à gérer la situation actuelle et cet état vomitif qu’était son éclatement au sein du nuage.

Le corps se reforma plus loin, à l'extrémité sud du nuage, couvrant un nouveau croisement plus bas, dans lequel la jeune femme s’engouffra, prenant soin de longer les bâtiments pour s’assurer de ne pas être repérée par l’ennemi. Elle ignorait où se situait Ren, mais elle savait où était le navire pour leur évacuation en cas de besoin. Si sa manoeuvre avait fonctionnée, elle se dirigerait lentement vers celui-ci, déclenchant un dernier incendie de plus grande envergure pour bloquer la marine avant de partir. Dans le cas contraire, sa survie passait avant tout, et elle n’hésiterait pas à mentir ou vendre son collègue pour s’assurer de ne pas repartir les deux jambes devant. Est ce qu’il serait en colère? Sans doute, mais nulle colère ne pouvait égaler celle de la volcanique Nemesis.


© Jawilsia sur Never Utopia



Spoiler:
 


Dernière édition par Nemesis le Sam 16 Nov - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 523
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue36/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue182/350[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (182/350)
Berrys: 22.650.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeSam 16 Nov - 23:07




Une offrande !



Le Valdos parla au kidnappeur des Shabondies, il leur imposer un ordre, un choix qui n’était pas le leur, un choix que leur peur n’avait pas choisit et il ne me fallut pas longtemps pour me rendre compte de ça. Les hommes ne s’exécutèrent pas le moins du monde, Ils préférèrent tenter de prendre la poudre d’escampette.

Qu’attendre de plus d’homme ne cherchant qu’une chose, l’appât du gain ? Qu’attendre d’hommes imbriqués dans un système qui les surpassait complètement et depuis tant d’années. Ce système monétaire et ordonnée qui en définitive ne voyait qu’un seul gagnant. Le Gouvernement et ses fonds. A dire vrai tous les homme présent sur cette archipel était assujettis a ce système. Il n’y avait qu’une seul différence qui les séparait, leur camp. La ou les gouvernementaux avait décidé de suivre le système et le défendre pour subvenir au besoin de l’hégémonie gouvernemental, Les hors la loi avaient quand a eux décider d’utiliser ce système pourvoyant au plus bas désir instinct des dirigeant gouvernementaux. Un système bien huilé jusqu’au moment ou l’une des parties doit disparaitre de l’équation.

Ces hommes apeuré, était le parfait produit de ce système qui ne demandait qu’a évoluer et il était temps que tout cela change. Je me positionnerais un peu plus devant la porte Gunther non loin de moi prêt a utiliser sa musique au moindre signe de ma part. Je prendrais alors la parole d’un ton grave tandis que je relacher un léger nuage de fumer âcre :


«  Les rats quittes le navire ? Qu'attendre de mieux de pauvre larbin couinant après la moindre miettes que votre patron vous laissera grignoter pour engendrer plus de profit ? »

J’inspirais un peu plus sur ma cancéreuse leur laissant le temps d’encaisser doucement ma provocation, puis ne leur laissant pas le temps a la colère en leur sein de prendre son envole je poursuivrais sur un ton plus déterminé :

 « Vous qui durant des années vous êtes battu pour conserver votre mode de vie et vivre de la façon dont vous le souhaitez, vous allez fuir comme des lâches ? Qui fait le sale boulot ici est-ce notre ami commerçant ici présent ou vous ? Pensez vous concrètement que la Marine n'aura pas anticipé les fuyard et installé un blocus ? »


Je leur laisserais le temps de digérer la salve de mes question prenant un malin plaisir en insistant sur la potentialité du blocus maritime afin d’appuyer avec plus de puissance la dernière partie de mon propos sur un ton à présent qui se voulait galvanisant :

«  J'ai un navire prés à appareiller dés mon retour, avec a son bord un navigateur capable de passer n'importe quel blocus maritimes...la seul contre partie que je vous demande c'est non pas de vous battre pour lui, pas de vous battre pour moi, mais de vous battre pour votre liberté et ce a quoi vous tenez le plus. »

Suite a mon discours s’il faisait l’effet escompter les Kidnappeurs se stopperaient dans leur fuite pour enfin allaient aider les sbires du Valdos dans leur tache. Je prendrais alors un peu plus de largesse, détachant Akira de ses pseudos chaines et lui affichant un large sourire narquois s’il m’adressait la moindre remarque, je prendrais alors la direction de l’esclavagiste pour enfin lui dire d’un ton détacher et serein et a un volume que lui seul pourrait entendre :

« Si tu n’y vois pas d’inconvénient l’ami, j’aimerais dire deux mots aux esclaves quand ils seront tous réuni. J’ai une chose a leur apporté, que tu ne pourras jamais leur offrir et qui leur manquera cruellement…. »

Je prendrais le temps de tirer une dernière latte sur ma cancéreuse lui laissant le temps de poser une question sur la nature de cette offrande, je finirais enfin par répondre d’un ton amusé :

« …Une motivation ! »





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 453
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue33/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue155/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (155/220)
Berrys: 10.285.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeLun 18 Nov - 11:59

Feat


Du Monde
L'Heure de la Purge


Akira était là présent dans l’établissement de cet homme qui revendait des esclaves. Il devait jouer un rôle, donc il restait sage, mais s’il n’y avait pas de plan, le cornu s’en serait pris au chef. Le let motiv de paradise était des êtres libres de leur mouvement. Ici en étant esclave, il n’ avait plus aucune notion de liberté. Et ce que voulais le duo était de créer une organisation où chaque personne de se monde pourrait être libre et aussi pouvoir demander de l’aide à n’importe quel moment.

Le chasseur avait stoppé pendant un petit instant la fabrication de ses poupées, le criminel en face d’eux avait lancé un discours qui n’avait pas plus aux petites raclures de bas étage qui voulait partir et s’enfuir. Mais s’il faisait ça, c’était la mort assuré, car la marine allait les cueillir très facilement, surtout qu’il n’avait aucun plan. Akira voyait Raki se déplacer pour leur barrer la route et leur parler, tandis qu’il essayait d’écouter dehors. La seule chose qu’il arrivait à entendre était un chaos beaucoup plus chaotique qu’à leur arrivée. On dirait que certains membres de la marine avaient décidé de lancer des attaques. Ou peut-être qu’il y avait d’autres factions en combat aussi. Pour le moment, ils étaient à l’abri de toute attaque.

Le pêcheur regardait la réaction des fuyards à travers un regard lancer par-dessous sa capuche. Si Raki ne réussissait pas à les convaincre, le cornu serait prêt à les attaquer même avec les menottes qu’il avait aux poignets. Mais le chaton avait l’air d’avoir quelque peu réussit à les convaincre, mais Akira n’en était pas certains.

Le fumeur détachait les menottes de son prisonnier fictif pour lui redonner sa liberté. Notre héros était content, il n’aimait pas trop avoir des menottes aux poignets, cela lui rappelait de mauvais souvenir de sa jeune enfance. Il regardait autour de lui et s’étirait avant de se déplacer vers un siège.

« Ah ça fais du bien de ne plus avoir de menottes ! »

Puis il regardait son ami.

« ON va bientôt pouvoir aller se défouler ? »

Il lui avait demandé cela après qu’il avait fini de parler avec Dalvos. Notre homme avait envie de se battre. En attendant il s’était assis sur une des chaises que comptait la salle. Il s’était de nouveau mis à part pour se concentrer et finir de créer ses poupées vaudoues. Il fallait être prêt pour se battre, ce n’était plus la même bataille qu’Izaria, là il avait le temps d’utiliser son pouvoir et faire sa poupée. Il n’avait pas un assassin pour le gêné dans sa création.

IL y avait toujours la personne portant le masque de Raki devant la porte au cas où les fuyards voulaient vraiment partir. Maintenant, il ne restait plus qu’à convaincre ceux qui restaient, Dalvos et les esclaves derrière. Akira n’avait aucun doute du pouvoir de persuasion de Raki et qu’il réussirait à les convaincre de se battre pour Paradise. Et les esclaves restant après la bataille et s’ils voulaient rejoindre leur organisation, ils serviraient à créer une agence d’espionnage sur cette grande île qu’était Shabaody !

Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1876

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeLun 18 Nov - 15:25







Erkhan Dalvos


Raki s’exprima afin de stopper les kidnappeurs dans leur tentative de fuites. Eux qui ne voyaient dans l’ordre de l’un de leurs employeurs qu’une façon de retardé leur départ et d’augmenter leurs chances d’êtres exécutés par la Marine froncèrent les sourcils quand l’anarchiste commença son petit discours. Certains avaient envie de protester, dire qu’ils n’étaient pas des lâches, alors que d’autres comptaient simplement ignorer pour quitter les lieux au plus vite. Néanmoins, lorsque l’homme d’Ironfall mit en évidence la possibilité de la présence d’un blocus, les corps déjà tendu par la situation épineuse se raidirent davantage. Il était en effet plus que probable que les gouvernementaux, s’ils menaient une telle opération, auraient préparé leur coup afin de s’occuper des fuyards. Les kidnappeurs, à part deux ou trois plus impulsifs, commencèrent à se montrer plus attentif au monologue de Raki qui se montrait la pertinent et semblait avoir une idée derrière la tête. C’est ainsi que le Goshuushou leur offrit sur un plateau d’argent une opportunité qu’ils ne pouvaient décemment pas refuser : une porte de sortie. Un espoir dans les ténèbres. En partant maintenant, ils n’avaient nulle part où aller. Certes, ils seraient plus exposés à la Marine en participant à l’opération de libération des esclaves et en prenant ainsi du retard sur les autres fuyards, cependant ils n’auraient pas à courir dans tout les sens sans aucun but afin de trouver un moyen de quitter l’archipel. Ainsi, même les derniers contestataires se turent et partirent sur le champ pour aider les sbires du propriétaire de la salle afin que cela se fasse le plus rapidement possible. C’est ainsi que l’anarchiste derrière l’attentat à Toroa vint s’adresser au Valdos qui venait de leur demander de prendre possessions des différentes armes présentes dans sa collection pour les distribuer et s’emparait de son épée fétiche.

-Merci pour avoir convaincu ces opportunistes de rester, déclara l’esclavagiste en écoutant son allié de circonstance d’une seule oreille. Si vous pensez que le désir de survivre n’est pas assez puissant pour les motiver, sachant que contrairement à ceux déjà vendus depuis un moment ils ont pour beaucoup encore l’espoir d’être libérés de leur condition plus que récente, faites vous plaisir et racontez leur ce que vous voulez. Mais veillez à ne pas trop nous retarder. Nous sommes déjà très en retard si on s’en fit à la foule qui commençait à s’enfuir quand vous êtes entrer, terminerait-il avec monotonie, une pointe de nostalgie dans sa voix alors qu’il songeait à tout ce temps passé ici à amasser sa collection, avant de se diriger vers une vitrine qu’il allait ouvrir afin d’en extraire l’armement.

Les esclaves libérés de leur lien commençaient à sortir des entrailles du bâtiments pour remplir la salle alors qu'Erkhan jetait un regard consterné vers les membres de Paradise pour remarquer qu'ils n'aidaient pas à préparer l'armement pour les esclaves, ce qui réduisait l'équipement dont allait disposé ces derniers. La situation leur avait été expliqué et beaucoup d’entre eux avaient le visage recouvert du même stress que celui des kidnappeurs. Le manque d'armement poussaient certains à se disputer pour les même objets. Tout le monde serait alors plus ou moins prêt pour l’opération d’extraction et Raki pourrait leur adresser deux mots, cependant si cela atteignait la minute, Erkhan tousserait fortement afin de signifier à l’anarchiste que celui-ci prenait trop son temps et qu’il fallait filer. Les portes de l’établissement s’ouvriraient et tout le groupe pourrait enfin s’engouffrer dans la rue afin de quitter la ville au plus vite en suivant le Goshuushou vers son embarcation.





Verghil Azkermenn
Primé à 99.753.000 B


Verghil se tourna vers l’homme qui venait se présenter à lui et ne tarda pas à écarquiller les yeux tandis que certains des membres de son gang lâchèrent un « T’es qui ? » de surprise avant de réaliser à qui ils avaient à faire. Le leader pesta intérieurement. Ce foutu terroriste de Ren Tao. Qu’est ce qu’il foutait là. Au moins, s’il participait à la bataille il y avait une chance pour retenir suffisamment longtemps les ennemis et sauver un maximum de commerçants undergrounds du triste sort que la Marine voudrait leur administrer, après des années à les avoir laissé proliférer. Il ne fallait qu’un coup d’œil pour remarquer l’instabilité du célèbre bonhomme faisant partit de ces personnes aux primes considérables tout comme Mozero. Il ne restait plus qu’à savoir ce qu’il voulait. C’est ainsi que les premiers mots sortirent de sa bouche et c’est la consternation qui les accueillit au sein de l’esprit de Verghil qui luttait au mieux pour ne rien laisser paraître. Le camp des vainqueurs ? Le camp des vainqueurs c’était la Marine et les perdants c’était l’ensemble des hors-la-loi qui devaient s’unir dans l’adversité. Pris de cours par cette attaque surprise allant à l’encontre de la politique habituelle du Gouvernement Mondial au sujet des groves de non droit, cout ce qu’ils pouvaient faire était réduire les dégâts et c’était la raison de cette mission suicide. Mais forcément, de tels paroles génèrent l’espoir et l’intérêt dans un ou deux des membres du gang, ceux qui étaient certains de courir droit à leur mort dans ces heures sombres. Cependant, dire la vérité à cet abruti présomptueux n’apporterait rien de bon, cela semblait évident étant donné l’attitude de ce dernier qui semblait se retenir de défoncer les quelques personnes ayant lâcher leur fameux « T’es qui ? ».

-Que proposez-vous ? se contenta de répondre le primé à presque cent millions de berrys.

C’est ainsi que le roux explosif dévoila le fond de sa pensée. Se joindre à lui pour survivre en échange de mener les hommes de Konan dans un piège et révéler la position du point d’extraction où convergeaient forcément les marchands que le gang était censé protégé et qui expliquait sa présence ici. Mais pourquoi diable voulait-il perdre son temps à s’occuper des hommes de Konan alors qu’ils suffisaient que ceci aille confronter la Marine pour que la majorité d’entre eux crèvent ? Au pire, il pourrait faire semblant d’accepter et expliqué la situation au responsable de Konan qu’il rencontrerait afin de coopérer ensemble dans leur lutte contre la Marine. C’était plus délicat pour le second point… Pouvait-il se permettre de vendre ainsi une telle information ? Beaucoup de monde la possédait en fin de compte. La Marine était peut-être même déjà au courant. Il fallait simplement espérer que les hommes dépêchés sur place soient en mesure de défendre les affiliés. Malgré tout, l’Azkermenn hésitait et restait plongé dans ses réflexions durant de long instant. L’avantage de la présence était trop important pour laisser passer cette chance. En l’envoyant dans la bataille, ils avaient peut-être une chance de pouvoir se replier en le laissant s’occuper de tout et ainsi survivre grâce à son sacrifice. Il suffisait de coopérer, de faire semblant de piéger les unités de Konan, puis se casser rapidement en abandonnant tout le monde. Les chances de victoires étaient nulles de toute façon du point de vue de Verghil.

-Très bien. Donnez-vos instructions et nous vous dévoilerons ce que vous voulez savoir, lâcherait-il finalement, générant quelques sourires parmi ses hommes qui n’avaient pas envie de se sacrifier aujourd’hui.

Ils répondraient à ses exigences, prenant connaissance du lieu où ils étaient sensé amener les soldats du chef de la Mafia et communiquant l’emplacement du port où il était prévu de faire fuir tous les courtiers et autres vendeurs de l’ombre en cas de crises. Suite à cela, il partirait vers le Nord, laissant le Tao communiqué le lieu à Krake. Si les scélérats semblaient assez contents, l’Azkermenn était tout sauf rassuré par cet échange.





Vice-amiral Hérail "Le Croisé", Contre-amiral Sonnac "La Zélote"
Renommées à 300.000.000 B et 250.000.000 B


Leur attaque combinée était à mi-chemin que le binôme s’élançait déjà dans la rue, traversant à grande vitesse les airs entre les façades des bâtiments pour finalement attendre l’avenue principal qui scindait le Quartier de la Rose des Vents en le traversant du nord au sud. Durant leur vol, ils observèrent les flammes danser et une forme étrange qui agissait étrangement. Sans attendre un instant, désireuse de percer la chaleur de sa lame, la Zélote referma sa main sur le manche de son arme dont la lame avait été incrusté de cristaux de granit marin. En effet elle et Hérail avaient profité d’être dans les premières figures prestigieuses contantinistes au sein de la Marine s’étaient chacun vu offrir une arme d’exception sous la pression directe de Saint Constantin, le vice-amiral ayant quant à lui reçus une lame à la qualité équivalente à celle d’un des meitou des 21. Une fine pellicule de glace commença à apparaître sur le fourreau tandis que l’acier crissa, fauchant l’air pour envoyer une attaque dont la demoiselle avait le secret. Une vague d’un froid violent traversa la zone tandis que Nemesis répandait son brouillard de cendre. Le sol et les murs se virent recouvrir du gel tandis que les incendies perdirent en ardeur, les plus faibles s’éteignant sous le passage de l’assaut. Maîtresse du combat à l’épée, il n’était pas étonnant que Sonnac ait développé un style pur de tranche-froid étant donné son caractère froid et calculateur bien à l’opposée de celui de son supérieur direct.

Le haki de l’observation déployé, les deux membres du duo n’eurent pas besoin de s’échanger de regards lorsqu’ils découvrirent une voix des plus anormales. En effet, elle s’étendait sur une surface beaucoup trop large dans un nuage qui avait en bonne partie souffert lors de sa formation à cause l’attaque générée par la contre-amiral. Il ne fut pas compliqué pour eux de suivre le déplacement de cette voix qui serait passé inaperçue en demeurant dans la multitude de la foule. La Zélote envoya une lame d’air préventive pour couper la route de l’inconnue avant que la gradée ne s’élance à sa suite en l’interpellant sous le regard circonspect du vice-amiral.

-Hey toi ! Cela te dirais de nous aider à détruire complétement cette ville ?

Une proposition intéressante étant donné la situation. Est-ce que la criminelle profiterait de cette opportunité pour rallier la Marine et les aider dans la destruction des lieux ou Nemesis poursuivrait sa fuite envers et contre tout ? De son côté, Hérail observait avec appréhension cette scène après avoir envoyé une lame d’air qui vint cueillir des fuyards au nord de l’avenue, des fuyards dont les corps s’effondrèrent, privés de leurs têtes. Si jamais la criminelle ne s’arrêtait pas en dépit de la proposition de l’officier, celle-ci ne chercherait pas à la poursuivre davantage, se disant que les autres se chargerait de cette personne même si la Zélote allait suivre sa voix afin de pouvoir venir terminer le travail si les colonels et autres contre-amiraux ne s’en occupaient pas. À l’instar du vice-amiral, Sonnac envoya une larme d’air vers le sud pour éliminer certaines personnes n’ayant pas eu la sagesse de quitter l’axe de circulation principal plus tôt.



Commandante Sébaltane


Tandis que les premières lignes d’infanteries se déployaient pour pénétrer dans la ville, l’artillerie se mettait en place grâce aux améliorations à base de dials permettant de transporter le matériel plus facilement et rapidement. Le vice-amiral d'East Blue avait investit spécialement dans l'optique de cet assaut terrestre dans ce matériel pour le bien de la foi ! Les canons chargés qui avaient fait pleuvoir le plomb sur le grove précédent se mettaient en place sous l’œil expert de la canonnière en cheffe du contre-amiral Justinien chargé de la troisième unité d'artillerie des troupes d'Hérail dans cette grande purge. Cette dernière inspecta une dernière fois le matériel du groupe qu’on lui avait donné, puis dégaina son épée. Son regard se porta sur le Quartier de la Rose des Vents. La bataille avait déjà commencé, il n’y avait pas besoin d’attendre davantage. Aucun signal ne leur serait transmis de toute façon et l'absence de communication de la part du service du génie militaire en était un indicateur clair. Dressant sa lame haut dans le ciel, en direction du zénith, Sébaltane cria son ordre en abattant son épée devant-elle dans l’optique de pointer les bâtiments en face d’eux.

-FEUUUUUUUUUUUUUUUUU !

La poudre hurla, propulsant les premiers boulets qui s’élevèrent avant d’aller s’écraser dans la troisième ligne d’habitation de la cité. Une seconde salve, envoyée par une unité plus à gauche, s’écrasa dans les premières habitations. Les fenêtres explosèrent, des murs cédèrent et les toitures s’effondrèrent. Les habitations ne céderaient pas sous leur propre poids pour l’instant, mais la destruction était bien amorcée. Les troupes situées juste en contrebas reculèrent d’un pas avant de tourner leurs regards vers l’artillerie en rallant. Ils craignaient de se faire toucher, néanmoins les experts veillaient au grain pour que les canons visent les bonnes cibles.

-RECHARGEZ ! ordonna la commandante. Nous allons éliminer ces constructions qui portent la souillure de ces commerces illégaux violant les lois humaines et morales afin de pouvoir en ériger de nouvelles vierges de toute noirceur !

La lieutenante Adakova et le sergent-chef Emric Krollhor qui assistaient leur supérieure à la gestion de l’unité levèrent leur armes en criant un « Hourra ! » et furent imité par leurs camarades avant que ces derniers ne se remettent au travail.



Contre-amiral James Hillington, Commandant Vernacker


Tandis que les forces de Justinien se déployaient au sud en deux unités distinctes, l’homme en charge du contournement par le nord pénétrait dans le quartier, bien décidé à saboter l’opération des constantinistes. James Hillington n’était en effet pas un membre de cette religion qui s’emparait petit à petit du pouvoir. Ayant participé à la bataille de Marineford sous les ordres de Chairoka, même s’il n’avait aucun poids dans un conflit de cette ampleur, il était resté sur place et avait été embarqué dans cette attaque sur Shabaody lorsque la partie croyante de la Marine avait fait voile vers l’archipel. Affecté à Hérail, le contre-amiral espérait pouvoir malmener ses alliés afin de tenter de saboter une partie de l’opération pour que moins de gloire soit attribué à cette faction interne du Gouvernement Mondial. S’étant opposé à Justinien et au vice-amiral, ce dernier l’avait affecté à l’assaut par le nord où l’officier serait certainement contraint de rallier les constantinistes afin de survivre. Cependant, pour l’instant, l’opposition trouvé par l’officier n’était pas vraiment conséquente. Sous les plaintes des croyants qui se trouvait avec lui, James laissa s’enfuir plusieurs personnes et chercha à faire route vers l’ouest où une surprise allait l’attendre, sa nature dépendant cependant du déroulement des événements de l’autre côté de l’axe principal du quartier. À ses côtés, le commandant Vernacker, fidèle second du Hillington depuis plusieurs années, faisait de son mieux pour apaiser la colère de ses collègues qui n’étaient pas enthousiastes d’être dirigé par deux partisans à Chairoka. Vernacker perdait cependant foi et avait du mal à géré la situation. Il avait échoué à convaincre certains amis des Cipher Pol que le Constantinisme manipulait la presse pour mettre en avant Sergueï et écraser l’amirale-en-cheffe médiatiquement et commençait à craindre que le sort de la Marine était scellé. Néanmoins, James arrivait à le remotivé et ils espéraient bien pouvoir ralentir l’opération avec leur plan.





???


En approchant du lieu de fuite convenu par la majorité du monde underground de l’archipel en cas de crise majeur, Krake pourrait assister à un spectacle pouvant peut-être lui paraître amusant. Les non combattants rejoignaient les pontons afin de charger des navires qui attendaient encore de se charger davantage avant de lever l’ancre. Ce n’était pas l’activité au niveau du quai qui se démarquait le plus, bien qu’on y trouvait également un lot conséquent de morts et divers défenseurs, c’était le chemin qui descendait vers ce petit port où se trouvait plus de navires que ce qu’il devrait y avoir en temps normal alors que l’attaque avait pris tout le monde de court. En effet, plusieurs hommes, dont un bon nombreux en costard cravates, géré le trafic, faisaient le tri dans le trafic de fuyards, n’hésitant pas à tuer ceux qui essayaient de forcer le passage. Pour les combattants affiliés à certaines organisations criminelles, leur cas était vite réglé. Et à quelques mètres de là, un homme blond à la tenue radicalement différente de ses compères s’occupait d’éradiquer une troupe complète de la Marine qui avait également appris la position de cet endroit et était venu couper la fuite des locaux. Ce combattant ne semblait guère en difficulté et lancé régulièrement des regards vers ses camarades en costard cravates pour vérifier que tout se passait bien.

-Bon, il est temps d’en finir messieurs, lancerait l’énergumène à l’attention des survivants gouvernementaux.

Si Krake cherchait à rejoindre les quais afin de faire le plus de dégâts possibles aux installations, il avait plusieurs choix possibles, mais chacun d’entre eux l’amènerait à rencontré une résistance. S’il passait par le chemin normal où les fuyards s’accumulaient, il devrait se confronter à ce blond alors que s’il cherchait à contourner pour arriver directement au quai, que ce soit par l’eau ou par les airs, il ferait face à quelques surprises.





Contre-amiral Meredith "Cœur de Héron" Helmaroc, Contre-amiral Takahoka Gozen "La Trancheuse de Brises"
Renommées à 280.000.000 B et à 106.000.000 B


Le plomb commençait à s’abattre sur les bâtiments, Hérail et Sonnac étaient entrés dans la danse et l’étau commençait à se resserrer sur ce grove. Les corps assommés chutaient au sol dans la rue s’approchant le plus d’un axe est-ouest pour la partie est du Quartier de la Rose des Vents. La responsable était celle qui guidait pour l’instant l’assaut terrestre. Déferlant sur toutes les personnes encore présente dans ce qui servait de porte d’entrée à la légion d’Hérail, Meredith virevoltait dans une valse indescriptible en agitant ses deux précieuses lames qui venaient propulser dans l’inconscience chacune des personnes qui les rencontraient. Derrière elle, sa vieille amie Gozen, que la Cœur de Héron considérait comme sa partenaire, suivait le rythme pour semer les troupes constantinistes. Si les deux femmes avaient rallié la religion du Saint, leurs visions de la foi étaient diamétralement opposées à celle du vice-amiral qui les dirigeaient actuellement, tant et si bien que les deux femmes cherchaient à ignorés les soldats qui mettaient un terme à l’existence des personnes s’étant effondrés sous l’assaut de la Helmaroc.

Que ces deux femmes se retrouvent mêlée à ces événements n’étaient guère étonnant. Ayant servie durant la majorité de leur carrière sur le Nouveau Monde, elles faisaient partie des constantinistes les mieux placés pour se confronter à ceux qui souhaitaient rejoindre cet océan qui s’étendaient de l’autre côté de la muraille que représentaient les immenses falaises de Redline. La différence d’opinion entre Meredith et Hérail sur le traitement à apporter à ceux qui étaient déjà des condamnés avait amené le plus haut gradé à la laissé quelque peu en retrait par rapport à lui, pourtant la contre-amiral n’allait pas tardé à presser le pas pour atteindre le cœur de la ville. Figure à la réputation grandissante, ce n’était pas vraiment pour ses faits d’armes et sa participation à de nombreuses batailles qu’elle était connue en premier lieu. En effet, chevaleresse ayant arpenté Grandline durant l’émergence du Constantinisme, la Cœur de Héron avait partagé la bonne parole et convertit les populations tout en soutenant le peuple par ses idéaux chevaleresques. Elle donnait une bonne image de la religion et une bonne partie des troupes présente, ceux qui ne se retrouvaient pas dans la férocité impitoyable, d’Hérail se rassemblaient derrière elle, prêt à tout donner pour la cause.

-Tu entends toutes ces vies qui s’éteignent ?

-Non Meredith, je te rappelle que je ne le peux pas.

-Toutes ces vies qui auraient pu obtenir le salut pour leurs âmes si on leur avait donné l’occasion de confesser leurs pêchés et de se tourner vers la lumière avant que la lame du bourreau ne s’abatte…

-…

-Continuons. Il faut malgré tout laver ces terres de la souillure qui la ronge
, déclara la chevaleresse avant de reprendre sa route.

Deux binômes, deux visions du jugement, deux forces de frappes que les personnes sur place allaient devoir affronter. Qui serait en mesure de les arrêter ?




-Les mots de Raki forcent les kidnappeurs à se rallier à lui afin d'atteindre l'échappatoire que représente son bateau. Vous pouvez quittez l'établissement de vente d'esclaves !
-Nemesis se fait interpeller par Sonnac et a la possibilité de fuir.
-Ren parvient à forcer le gang de la Guilde Marchande à coopérer.
-L'armée continue de se déployer tout en attaquant.
-Krake découvre que la fuite des commerçants est protégé par un groupe de personnes qui est en train de terminé d'annihiler une unité de la Marine tandis que divers cadavres traînent au sol.

Ordre de réponse à titre indicatif :
Ren - Nemesis - Raki - Akira
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Carte :
 

Quartier de la Rose des Vents :

Criminels et pirates :
-Erkhan Dalvos Lvl ??
-Verghil Azkermenn Lvl 33
-Filgurd Lvl ??
-"Le Silence Sanglant" Lvl ??

-Sbires d'Erkhan Lvl 17 à 20
-Kidnappeurs des Shabaody Lvl 10 à 22
-Bande de Verghil Lvl 15 à 25
-Hommes de Konan Lvl ?? à ??
-Autres hors-la-loi sur place Lvl 7 à ??
-Pirates sur places Lvl 6 à ??

Forces d'Invasions Constantinistes d'Hérail :
-Vice-amiral Hérail Lvl 42 Ichitoryu pur, Haki de l'observation
-Contre-amiral Meredith Helmaroc Lvl ??
-Contre-amiral Sonnac Lvl 40 Tranche-Froid, Haki de l'observation
-Contre-amiral Justinien Lvl ??
-Contre-amiral James Hillington Lvl ??
-Contre-amiral Takahoka Gozen Lvl ??
-Colonel Shard Pritts Lvl ??
-Colonel Elve Madria Lvl ??
-Colonel Harkford Lvl ??
-Commandant Vernacker lvl ??
-Responsable de la 1ère unité d'artillerie Lvl ??
-Responsable de la 2nde unité d'artillerie Lvl ??
-Commandante Sébaltane Lvl ??
-Responsable(s?) du génie Lvl ??

-Troupes d'infanterie d'Hérail Lvl 5 à ??
-Troupes d'artillerie d'Hérail Lvl 5 à 23
-Troupes du génie d'Hérail Lvl ?? à ??

Extraction des commerçants undergrounds :

-??? Lvl ??
-Hommes de ??? Lvl ?? à ??
-Responsable de l'unité de la Marine Lvl ??
-Unité de la Marine Lvl 10 à 19
-Fuyards Lvl 1 à ??
-Autres Hors-La-Loi Lvl 7 à 23
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1137
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue46/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue512/750[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (512/750)
Berrys: 659.850.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeLun 18 Nov - 18:38

Ready for Action
Mon arrivée semblait bien avoir affecté bien des gens ici présents. Cependant, malgré mes talents de négociations, je ne pouvais prédire s’ils allaient oser marcher ou non. Après tout, le monde est remplit de fous, alors qui sait si l’un ne mettrait pas sa fierté de côté et ferait la forte tête... Mais heureusement pour eux, ce ne fut pas le cas à première vue et cela ne fit que faire grandir mon sourire peu rassurant de base. Ainsi donc, ces hommes allaient se soumettre ? Bien... Face à la coopération naissante, je ne pouvais qu’être content et dévoilais mes intentions pour le moins saugrenues. Au fonds, cette situation m’arrange en un sens et pour cause, la descente de la marine provoque un véritable chaos ambiant. Devant sauver leurs commerces, les têtes pensantes, trésoriers ou autres étaient envoyés ailleurs pour sauver les business du coin. Bref, éliminer ce beau monde ferait un gros coup dans le porte monnaie de chacun et c’est donc moi qui allais faire ce hold-up royal aujourd’hui. Un moyen d’affirmer au monde que c’est marche ou crève et que tout adversaire sera écrasé par la force et pas forcément de la manière la plus loyale qui soit. Conclusion déjà facile à comprendre ? Don’t mess with me !

Les laissant me dire où aller, je vins à prendre en main mon appareil de communication, mais surprise, je les voyais se barrer. Oh ? Intrigué devant une telle impatience, je vins à laisser de nouveau l’ambiance devenir insoutenable et telle une prise qui se refermait sur eux, ma voix retentit, laissant s’évader toujours plus de ce malaise aux alentours.

“ Qui vous a dis que vous pouviez partir par-là ? “


M’adressant à ces hommes, je cessais de composer un numéros et me concentrais sur eux. Plus particulièrement sur le leader qui semblait vraiment avoir des sueurs froides. S’il pensait que je suis qu’une bête sauvage qui mord sans distinction, il allait vite tomber de haut. Les sourcils froncés, ma voix rauque se fit de nouveau entendre et je donnais de nouveaux fameux ordres.

“ Vous... Les petits fantassins, vous allaient vous diriger vers l’auberge du ‘ Au Crabe Pionceur ‘. Montez sur le toit et avec vos armes ou de quelque manière que ce soit, attirez l’attention de ces marines. Mes hommes viendront vous épauler. Vous jouerez des appâts certes, mais ... Cela ne fera que rassembler les ennemis que je m’empresserais à éliminer, ou du moins... Mes hommes. “

Loin de dire la vérité, cette dernière était bien plus funèbre, mais hors de question de révéler cela. Ils allaient en effet me servir d’appât,  qui plus est attirer des marines, mais pour ce qui est de leur venir en aide, cela restais à voir. Seul un fin sourire mettait le doute sur tout ça, mais au fond, n’avais-je pas juré de les protéger en cas de coopération ? Je suis un homme de parole... Il suffit juste de savoir lesquels sont vrais ou fausses...

“ Essayez de fuir ailleurs et je le saurais... Mes compagnons sont dispersés un peu partout et ... Je compte bien punir quiconque essaie de me doubler, bien que vu la situation, ce soit pas dans votre intérêt. On veut tous vaincre cette marine... Moi.. Juste récolter la gloire de cette bataille. “

Nouveau mensonge, je déposais alors mon attention sur Verghil et vins à sourire en coin. Faisant quelques pas vers lui, il serait ma pièce maîtresse dans ce jeu d’échec où il n’avait pas son mot à dire.

“ Quant à toi... Tu vas aussi rejoindre un endroit précis. Tu vas rejoindre les hommes de Konan s’il y en a dans le coin et tu vas les attirer à un endroit précis. Je veux que le conflit entre eux et les marines se déroule proche de du marché couvert. Là encore, tu ne dis absolument rien, si ce n’est éventuellement que vous allez prendre l’ennemi en tenaille. J’arriverais pour les écraser et je compte sur toi pour mener à bien cette mission... Il en va de ta propre survie après tout. Là encore, mes compagnons t’aideront à ... Filer de là saint et sauf. “

Souriant en coin, je vins à bien faire comprendre que là encore, un mot de trop et ils seraient terminés. Les laissant donc vaquer, comptant sur ce bluff, je vins à m’envoler dans les airs via une explosion maniée avec soin. Additionnant diverses techniques de mon arsenal plutôt varié, je m’envolais alors une certaine tour de l’horloge dans un premier temps. Cachant ma voix, je vins à arriver en un rien de temps vers cette dernière et sourire en voyant ma petite protégée qui observait les lieux. M’étirant grandement, je pris des nouvelles apprenant les divers mouvements militaires qu’il était possible de voir d’ici-même. La bataille serait amusante et au loin, ma chère Némésis semblait faire aussi le show. Le rejoindre me semblait être la plus logique des choses, mais avant, je devais m’assurer que tout le monde soit en place dans mon échiquier improvisé.
Ainsi donc, j’appelais mes compagnons dans un appel général vins donc à transmettre les informations ainsi obtenues.

“ Krake ... Ayabusa, Dee-Ji, Klara... Tout le monde est prêt ? Bientôt, tout ce beau monde sera en place. Changement de plan, nous allons réduire marines et hors la lois en cendre en un coup.
Krake, les gens semblent se diriger vers un certain port. Va vérifier la zone et reste en stand-by pour le moment en profondeur. Qui plus est... Tient moi au courant de comment ils fuient. Si une occasion se présente, fait toi plaisir. Amène avec toi une compagnie de choix ok ? Quand je dis de choix... Je parle de " lui ". Que sa première fois soit marquant pour tous.
Ayabusa, de ton côté, reste en observation.
Dee-Ji et Klara... Bougez et approchez des ennemis, attirez leur attention le temps que j’arrive... “


Chacun ayant reçu son ordre, je vins à ‘ pat pat ‘ la tête de la jeune voleuse qui de son côté avait un rôle d’observatrice générale sur place. Sur ces mots, je vins alors à me tourner vers ce qui semblait être au loin un gros nuage et je me craquais la nuque en douceur.

“ Bien ... Allons casser du marine un peu. Et bien d'autres ennemis...  “

Et sur ces mots, je m’apprêtais à partir comme une fusée vers le front. Le chaos allait s’emparer de bien des gens et je ne comptais pas faire dans le doux. Il allait s’agir d’une arrivée éclair et d’un grand coup qui ne laisserait personne indemne. Suite à quoi, j’irais m’empresser de détruire les commerçant une fois assez “ à l’abri “. Si seulement tout ce beau monde savaient dans quoi ils s’engagent.

Les pions bougent, les coups se font déjà dans l’ombre. Un échiquier géant voyait le jour et si sur des grooves voisins des personnes auraient pu être de potentiels “ roi “ et “ reine “ de renom, sur ce groove, j’étais la pièce maîtresse qui de sa simple présence fait tourner la table. Et si des gens osaient en douter, ils seraient bientôt mis devant le fait accomplit, car ici-bas, personne ne peut stopper mon courroux. Absolument rien ni personne, pas même de misérables vice-amiraux surentraînés. À l’heure actuelle, mon adversaire de rêve n’était nul autre qu’un potentiel Konan, ou un John Pacifique, ou ce genre personnes faisant parler d’eux uniquement via leurs poings.

Volant au travers les cieux aussi rapidement que possible, ma voix cachée, je me dirigeais donc vers le lieu de l’assaut principal en théorie. Là où les pertes seraient les plus lourdes si un assaut imprévu se déroulait. Prenant de la hauteur, je faisais en sorte que malgré les “ explosions “ les bruits soient les plus moindres possibles et de ce fait, je préparais à la fois mon arrivée qui ne manquerait pas d’explosif. Un sourire machiavélique se dessinait sur mes lèvres. Il me faudrait juste faire un choix crucial par la suite : qui frapper en premier ? Qui aurait l’honneur de subir mon attaque d’entrée ? Qui allais-je baptiser ? Ces marines allaient recevoir la bénédiction de leur vie et de ma main... Quel autre honneur pourrais-je leur faire ?


Codage par Libella sur Graphiorum


résumé:
 

Techniques:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 56
Race : Humaine
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue32/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue85/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (85/220)
Berrys: 3.646.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMer 20 Nov - 19:18







L'heure de la purge



La blonde avait à peine commencée à se disperser qu’un courant traversait le nuage ardent, froid comme le cristal, perçant la demoiselle de part en part. Elle ne ressentait pas de blessure profonde, pas de douleur lancinante, mais l’équivalent d’un millier d’aiguilles qui s’enfoncaient sous la peau, rien qu’un instant, avant de plonger plus profondément. Le transfert de corps avait été plus douloureux que prévu, mais s’était achevé, laissant un corps reformé et couvert de centaines de cicatrices infimes, micro-lésions ayant entaillées rien que quelque millimètres de peau mais ne laissant perler aucune goutte de sang, en partie à cause de la finesse des coupures mais également à cause des cristaux de glace qui les recouvraient. Les résultats étaient clairs comme les cristaux qui étaient apparus sur les cils de la blonde, l’ennemi était son opposé, capable de générer la froidure comme elle même était capable de générer la chaleur.

Son premier pas avait été stoppé net à son tour, par une lame d’air dispersant le brouillard environnant et révélant ainsi non pas un, mais deux ennemis au regard de la Nemesis. Une jeune femme, proche, et un homme sans doute légèrement plus âgé, au coeur du croisement. Pas des figurants au vu de leurs capacités, mais le simple fait qu’ils soient deux rassurait la blonde. Elle n’avait qu’à affronter deux surdoués et pas un sabreur monstrueux, presque du gâteau, si elle avait pu n’en affronter qu’un à armes égales. Ses soucis et sa garde furent désarçonnés un instant par la demande de la marine devant elle, son incinération de la zone avait donc été stoppé pour qu’on lui propose de continuer? Quelle espèce de futilité était-ce là? Ou bien était-ce un piège? Ils ne paraissaient pas avoir besoin de ce genre de traquenard pour la vaincre, alors pourquoi?

Alors que l’esprit de la Nemesis carburait, l’intérieur de son corps braisoyait, la réchauffant et liquéfiant les cristaux qui la gênait, les poussant à s’évaporer sous la chaleur, ramenant une couleur normale à sa peau et camouflant ainsi les fines entailles parsemant celle-ci. La dernière gouttelette partait en vapeur alors que la Nemesis prenait sa décision. Rester était sans doute dangereux, mais fuir la mettrait dans une situation précaire, il était plus que probable qu’elle prenne un coup dans le dos. Pour le moment, feindre l’obéissance était vraisemblablement la route la plus sûre, à condition de rester sur ses gardes. La blonde n’était pas assez sotte pour croire en la bonté et la mansuétude infinie de la marine. Elle était de toute façon dos au mur, coincée entre Charybde et Scylla, et il valait mieux voir le danger de face que de l’attendre dans son dos.

Je ne demande que ça. Si l’on m’en laissait l’occasion, j’incinérerais chaque grove puant l’esclavagisme de cet archipel pourrissant sous le poids des chaînes et de l’argent sale. A défaut de pouvoir m’occuper de tous, je me contenterais de celui-ci.

Levant une main vers les bâtiments à sa droite, la blonde ferma le poing, y concentrant toute la chaleur qu’elle pouvait générer dans quelques cendres qu’elle relâcha, les laissant flotter doucement vers la fenêtre la plus proche, glissant près d’un rideau, frôlant un fauteuil, se déposant sur un tapis peut être. Il suffisait d’un instant pour qu’un grand feu prenne sous l’extrême chaleur de ces quelques particules. La Nemesis avait gardé son regard sur la jeune femme près d’elle tout ce temps durant, la voyant s’approcher, prête à tout arrêter et à fuir au moindre geste offensif de celle-ci.


© Jawilsia sur Never Utopia



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 523
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue36/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue182/350[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (182/350)
Berrys: 22.650.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMer 20 Nov - 21:06




Tous au Sud !




J’écouterais d’une oreille la réponse du Valdos, l’homme semblait bien sur de lui et semblait minimiser plus que de raison la colère que pouvait ressentir une personne privé de ses libertés. Mais ce qui attira un peu plus mon attention fut une tenture non loin de moi je m’empressait de l’attraper, la détacher d’un coup sec et prenant la direction de Gunther et Akira je prendrais ma forme hybride leur indiquant de faire comme moi je commençait a découper dans le tissus a l’aide de mes griffes taillant le plus vite possible en usant de la dextérité et la rapidité de ma malédiction, pourquoi faire ça ? Afin de confectionner des morceaux de tissu que les combattant ici présent pourrait se mettre dans les oreilles lors des combat et donc ne pas souffrir de mes mélodie hypnotique. Je ne me stopperais que lorsque tout l’esclave serait présent, laissant Gunther et Akira poursuivre la besogne.

Je me tournerais alors vers eux, soupirant en voyant les querelles qui commenceraient a éclater pour de simple bout de métal, entre ça et les visage terroriser des esclaves qui se retrouvais perdu dans le flou artistique de la situation actuelle. Il leur fallait un petit remontant a tous. Je prendrais ma guitare et murmurais un simple :


« Lovely Requiem »

Je ne gratterais que quelque mesure, juste histoire d’attiré l’attention de tous, pas suffisant pour plonger totalement dans les effets les plus néfaste de ma mélodie mais suffisamment pour que les premières lueurs de ceux-ci se fasse sentir. Puis j’embrayerai sur un nouveaux discoure, cette fois a destination de tous et sur un ton qui se voulais grave et galvanisant a la fois :

« Arrêté vos dispute, une simple arme ne vous sauvera pas si la marine nous tombe dessus. je ne vous mentirez pas...il y a des chances pour que plusieurs d'entre nous y passe, la marine à décidé d'éliminer les pauvres gens que nous sommes de la carte, kidnapper, esclaves à offrir au dragon céleste, Valdos ou moi ! Je ne peux vous promettre la survie, mais je peux vous promettre la liberté. Sachez que chacun d'entre vous à sa place en homme libre sur mon navire. Y compris Valdos l'heure n'est pas à la rancune, elle est à la lutte pour la survie, la lutte pour notre liberté de penser, d'agir, de vivre ! »


Je prendrais le temps a la fin de mon discoure de me diriger vers la porte de sortie, l’atteignant en premier j’y retrouverais Gunther qui avait récupérer tout les bout de tissu, il me signalerait qu’il fallait se dépêcher, il y avait selon lui des troupes en approche et beaucoup de voix comme il les appelait qui s’éteignaient trop brusquement a son gout. Je dirais alors :


« La courte mélodie que j’ai utilisé tout a l’heure est une de mes technique, Bird vous donnera des bout de tissus, lorsque nous seront dehors si Bird, Akira ou moi-même levons le poing en l’air boucher vous immédiatement les oreilles si vous ne voulez pas sombrer dans la folie pur et simple. Dernière choses on par au sud, Je serais en groupe de tête avec Bird et Akira restera avec les libéré. Je ne veux pas entendre qui que ce soit broncher, vous suivez ce qu’on vous dit et tout devrait bien se passer. Aller on se casse d’ici ! »


J’ouvrirais la porte m’engouffrant en extérieur, tandis que Gunther ferais la distribution. Je prendrais ma forme hybride laissant tout mes sens en éveil pour repérer le moindre signe de vie ou d’attaque potentiel. Nous prendrions alors la direction du sud pressant le pas mais pas trop afin de repérer l’ennemi avant d’être nous même repérer. Ainsi si lors d’un passage a un croisement de rue j’apercevais ne serais-ce que l’ombre d’un Marine je m’empresserais de faire tomber un bâtiment en travers de la dite rue en utilisant mon onde InfraRed.






Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

Pnjisation vue avec Akira

_________________
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 453
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue33/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue155/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (155/220)
Berrys: 10.285.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeJeu 21 Nov - 0:17

Feat


Du Monde
L'Heure de la Purge


Une nouvelle besogne alors que la première était finie. Le cornu venait de finir de confectionner ses poupées, il en avait maintenant le maximum et était paré au combat dans les meilleures dispositions possibles. Il n’avait subi aucune perte de poupées pour le moment, cela voulait simplement dire que la marine n’avait pas tuer les civils à qui ils avaient pris des cheveux. Maintenant Akira voyait Raki prendre une forme hybride pour ensuite couper des morceaux de tissu. Notre héros lui utilisait la force qu’il avait dans les mains et dans les bras pour déchirer les morceaux, et ainsi il comprit ce que voulait faire le fumeur, offrir aux hommes qu’il allait convaincre une chance de ne pas être affecté par son pouvoir mélodieux !

Tout en faisant ce qu’il avait demandé, le cornu écoutait ce qu’il se passait et entendre tous les autres se disputer pour tel ou tel chose le soûlait un peu. Il avait envie d’aller en cogner un ou deux pour les remettre en place et ainsi les calmer et les obliger à écouter ce qu’on avait à leur dire mais aussi le plan à adopter quand tout le groupe sera face à la marine. Mais ce fut le chaton qui avait eut raison d’eux en lançant une petite mélodie, qui s’en suivait d’un petit discours qui avait peut-être réussi à galvaniser les troupes, mais dans un sens les esclaves seraient limite plus en sécurités ici à attendre la marine qui pourrait les secourir, mais Akira n’y croyait pas. Alors que Raki avait fini son discours et que les morceaux de tissus était près c’était au tour de notre grand homme de jouer. Ainsi alors que Raki se dirigeait vers lui et Gunther, Akira ouvrait rapidement sa veste pour laisser voler le tissu au passage de son ami. Une fois cela fait et que l’arrière de sa veste flottait dans les airs, il retirait sa capuche tout en aillant un grand sourire aux lèvres et en arborant fièrement ses deux cornes. Avant que le fumeur ne reprenne Akira lançait !

« Nous sommes la personnification de la liberté ! Suivez nous et la liberté vous tendra les bras ! Plus personne ne sera là pour vous capturer et essayer de vous vendre sinon il aura affaire à nous ! »

Le cornu espérait que montrer ses cornes et dire quelques mots auraient suffit à convaincre les hommes qui étaient quelque peu récalcitrant au fait de les suivre. Ensuite le cerveau de Paradise expliquait certaines choses, mais Akira était rester sur le fait que c’était bientôt l’heure de se battre et son sourire joviale et amical s’était transformé en un sourire carnassier et adorateur de combat. Ainsi il avait été dit que s’il venait à lever le poing ou un de ses deux acolytes, ils devaient tous se boucher les oreilles pour ne pas subir les pouvoirs mélodieux du chaton. Raki ouvrait donc les portes et sortait en premier suivis par son fidèle ami et Bird. Maintenant il ne restait plus qu’à dire une seule chose !

« Qui m’aime me suive ! »

Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1876

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeJeu 21 Nov - 1:55







Erkhan Dalvos


Les notes jaillirent de la guitare et insufflèrent une sensation de douceur chez les personnes présentes. Il n’en avait pas fait assez pour générer un sentiment d’amour, mais cela se ressentait malgré tout dans la rondeur voluptueuse et la sérénité qui voyait le jour chez certains. Le calme s’imposa presque naturellement, néanmoins la peur et la tension était trop présente pour que cela suffise à tous les libérer de l’emprise de la situation. Certains, bien que se taisant, se lancèrent des regards sombres, prêts à se jeter sur une arme afin de la récupérer et se l’accaparer au plus pour éviter de perpétuer le conflit. Ceux qui craignaient le plus la situation se virent rassurer, mais ceux en qui la terreur était trop présente tentaient simplement de garder cela pour eux. Erkhan, lui aussi sous l’influence de la mélodie, fit des efforts pour se retenir de raller après le discours de l’anarchiste. La majorité de la troupe d’esclaves, et même quelques sbires et kidnappeurs, furent réceptifs au message, mais ce n’était clairement pas le cas de tout le monde. De par l’usage de la musique pour apaiser les esprits, les critiques se firent tranquillement et non avec virulence tandis que d’autres, comme ceux qui se jetaient des regards et attendaient de s’élancer sur les armes, n’avait pas vraiment écouter le discours. L'intervention d'Akira permis de gagner quelques personnes en plus à la cause, mais plsuieurs restaient sceptiques.

-Vous n’avez aucune preuves que vous voulez nous octroyer la liberté, déclara un homme qui avait trainé longtemps dans les geôles du Valdos. Vous pourriez très bien nous réduire à nouveau en esclave.

Une distance assez clair naissait entre ceux qui avaient été capturés il y a un moment et avait fini par accepté leur condition d’esclave et ceux qui gardaient espoir. Il y avait d’ailleurs dans le lot des personnes qui avaient été kidnappé le jour même et étaient encore perdus, ne sachant pas comment réagir, qui croire, alors que leur monde venait tout juste de se briser. Ces derniers voyaient l’intervention du Goushuushou comme un juste retour des choses, le destin venant les ramener à la vie qu’ils avaient tous juste quitté pour des raisons assurément absurdes. Les plus anciens eux se méfiaient des libérateurs et donc de Paradise. C’était après tout comme cela que certains esclaves d’Erkhan avait été volé par un établissement concurrent : en envoyant quelqu’un libéré de la marchandise afin de soi-disant les « amener en lieu sûr ». Shabaody était un véritable enfer où l’on ne pouvait pas avoir confiance en qui que ce soit. Enfin, un autre type de critique se fit entendre.

-Vous allez lui laisser la vie sauve à ce chien ? À ce misérable ? déclara un comparse du précédent. Il est hors de question que je me batte aux côtés du type qui est responsable de notre sort. Je ne reposerais pas en paix avant que sa tête ne se trouve au bout d’une pique.

Les sévices corporelles qu’avait subit celui qui s’exprimait demeuraient encore visible de par les innombrables cicatrices et marques qui recouvraient son corps. C’était la haine qui l’avait empêché de se faire briser par l’esclavagiste et lui avait permis de ne pas être vendu durant cette dernière année. Les quelques notes du félin n’était clairement pas suffisante pour étouffer le désir ardent de meurtre du prisonnier qui se retint de s’élancer sur le Valdos seulement grâce à l’effet musical de Raki. Avoir cette foule regroupant toutes sortes d’individus, les geôliers, les prisonniers ainsi que ceux à l’origine de la condition de ces derniers, complètement unis serait certainement impossible, même autour d’un axe aussi primordial que la survie. Néanmoins, un semblant de cohésion avait pu naître même si cela se faisait à contre-cœur pour la majorité. C’est alors que le Goushuushou révéla qu’il possédait une technique en lien avec sa musique, ce qui signifiait que cette sensation qui les avaient envahis était peut-être généré par lui. Un sentiment de consternation vit le jour chez certains des critiques, sentiment qui dispersa l’effet des quelques notes du chat. Le fait que l’homme déclare en plus qu’il ne voulait pas que qui que ce soit bronche n’aida pas à apaiser ces derniers.

-… Vous… Vous tentez de nous manipulé ! déclara celui qui c’était exprimé en tout premier. Ne comptez pas sur moi pour vous suivre sur votre navire.

Des grognements se firent entendre et parmi le groupe des esclaves de nouveaux conflits naquirent entre ceux qui croyait en Paradise et ceux qui s’opposaient à eux sous le regard des sbires du Valgos et des kidnappeurs qui se sentaient un peu mal à l’aise. Erkhan quant à lui ricanait en observant ce spectacle, tout en se retenant de faire un quelconque commentaire. Dans l’urgence de la situation, les jérémiades cessèrent et tout le monde s’élança dans la rue, certains refusant le bout de tissue car ils ne faisaient pas confiance en ces inconnues libérateurs.



Colonel Shard Pritts, Colonel Harkford


Malheureusement pour la petite troupe, une unité de la Marine jaillit de la ruelle que Raki comptait boucher avant que l’anarchiste n’arrive au niveau du bâtiment qu’il aurait fait tomber pour boucher la voie. L’homme à la tête du groupe écarquilla les yeux pendant une seconde tandis que non loin derrière le groupe de Justinien se traçait une voie vers le sud de l’avenue principal du Quartier de la Rose des Vents.

-Vous… lâcha dans un souffle le colonel ayant participé à la bataille d’Izaria dans l’armée de Piso.

Il ne pouvait pas se tromper. Ce chat dans ces vêtements qui portait une guitare et non loin de là ce cornu. C’était deux de ses cibles. Deux de ceux qui avaient souillés l’honneur de la Marine en s’accaparant la gloire de combattre certains Décimas à la place des officiers sur place. Il en tenait deux devant lui. C’était inopiné. C’était le moment où jamais de s’occuper d’eux. Ayant beaucoup travaillé sur ses souvenirs de bataille pour être prêt au moment de se confronter à certains d’eux, il sortit deux bouchons d’oreille de sa sacoche qui pendait à sa ceinture et hurla aux autres un ordre que ces derniers ne comprirent pas immédiatement.

-Bouchez-vous les oreilles ! N’écoutez surtout pas une seule de ses musiques ! révéla Shard Pritts avant de se mettre en position de combat. Ne le touchez pas en revanche. Je m’occupe de son cas et de celui de son ami à cornes.

Après quelques instants certains soldats s’exécutèrent, certains le faisant avec leurs doigts comme Harkford qui refusait d’arracher un morceau de son élégante tenue afin d’en remplir ses oreilles. De son côté, Justinien entendit le cri de son subordonné et tourna la tête en direction de ce dernier pour découvrir cette floppée de personnes à exterminer. Il semblait assez clair qu’il se joindrait à cette confrontation d’ici peu.





Verghil Azkermenn
Primé à 99.753.000 B


Alors que le gang essayait de s’en aller, il fut rappelé à l’ordre par l’oppresseur. Ce dernier se montra alors bien trop autoritaire et menaçant pour que Verghil n’ait la moindre confiance en lui. Malheureusement ce n’était pas le cas de tout ses hommes. C’était pour la plupart des petites-frappes des bas-fonds de Trader qui appréciait les leaders forts qui en imposés. C’est d’ailleurs comme cela que le roux de la Guilde Marchande avait rallié différents membres à une certaine époque. Aujourd’hui cela se retournait contre eux et faisait enrager l’impuissant primé qui aurait rêvé pouvoir se retourner contre ce terroriste et lui infligé la défaite de sa vie. Ce n’était qu’une racaille merdique qui était parvenue à développer ses capacités de combats. Le même genre que Verghil était auparavant, lorsqu’il était le puissant caïd des quartiers qui imposait sa loi. Voir des caractères semblables l’avait toujours énervé au plus au point, mais ce coup ci il devrait s’incliner et simplement se venger en la mettant à l’envers à ce criminel. Néanmoins, il pressentait bien que rien ne pourrait se passer comme le raconter le Tao, peu importe la raison du revirement. C’était peut-être la dernière fois qu’il voyait ses camarades qui suivirent les indications de l’agent du chaos. Il comptait « vaincre ». Mais bien sûr. La mine sombre, ne disant aucun mots, l’Azkermenn se contenta de hocher la tête et partit à la recherche d’hommes de Konan en retenant de toutes ses forces le « Stupide et sombre connard » qu’il mourrait envie de lâché pour insulter cet homme.

C’était malheureusement les lois de la jungle dans ce monde hors-la-loi et cela Verghil comptait le mettre à son avantage. Il ne pouvait pas avoir confiance en Ren Tao, alors s’il tombait vraiment sur des hommes de Konan maintenant qu’il était seul sans ses hommes, autant s’allier à ces derniers et leur proposer de s’enfuir en leur expliquant que le terroriste semblait vouloir dicter la bataille selon ses propres règles. Tant pis s’il devait s’attirer les foudres des Shadow Ghosts, il aurait plus de chance de survie en se ralliant aux mafieux. Verghil adressa une dernière pensée à ses camarades qui fonçait droit vers la mort. « J’aurai aimé pouvoir vous sauver. Je suis désolé », songea-t-il avant de pressé le pas, laissant le roux explosif à sa conversation escargophonique.





Vice-amiral Hérail "Le Croisé", Contre-amiral Sonnac "La Zélote"
Renommées à 300.000.000 B et 250.000.000 B


Nemesis avait répondu. Le piège se refermait sur elle. Cette jeune femme devait être ignorante de la terrible réputation du binôme à la tête de East Blue. Des êtres implacables qui haïssait tout autant les pêcheurs que les criminels. Deux esprits impitoyables, l’un impulsif, l’autre calculateur, qui ne se faisaient pas prier pour administrer les pires sentences aux ennemis de la foi. En aucun cas ils ne seraient alliés à des hors-la-loi pour mettre un terme plus rapidement à ce massacre. Certes le pouvoir de destruction tape à l’œil de Nemesis était intéressant pour une telle manœuvre, mais c’était bien ce qui donnait de la crédibilité au piège de Sonnac. C’était pour ses capacités de réflexions, combiné à la férocité propre à ce duo, que la contre-amiral était encore plus crainte que son supérieur par beaucoup, ses aptitudes la rendant en effet régulièrement imprévisible. Certains racontaient même que c’était elle qui était derrière le coup de pression qui avait mené Lim Focker vers la sortie de son poste à la tête d’East Blue. Haïssant bien plus les pêcheurs que les bandits, si jamais la logia avait continué sa fuite, la Zélote aurait laissé son cas à d’autres, mais ici, elle avait une opportunité pour éliminer un adversaire d’un simple geste. Cela ne la mettrait aucunement en retard. N’écoutant même pas la réponse qu'avait le temps de lui offrir la femme-cendres, la gradée généra une vague de gel qui partirait de son corps pour atteindre la chair de la cible et figé celle-ci durant au moins quelques instants si cette dernière pouvait s'en libérer par sa propre chaleur. La lame brillant de ses éclats de granit marin sembla s’abattre sur l’épaule de la recrue des Shadow Ghost afin de la découper en deux dans le sens de la diagonale. Même les pouvoirs de logia ne pourraient pas la sauver. C’est en effet la mort qui tomberait nette sur sa vie si Ren Tao ne choisissait pas la contre-amiral pour cible de son assaut. Seul lui pouvait encore corriger la grave erreur de jugement initial ayant aboutit à cette situation.

Même dans le cas où le roux s’élancerait pour sauver son alliée, Hérail, qui suivait sa camarade et qui aurait râlé si Sonnac avait laissé Nemesis s’échapper, découvrirait la silhouette qui jaillissait des hauteurs. Allant le plus vite possible, le Croisé pourrait seulement s’interposer en vol pour accueillir l’attaque du Tao et serait alors propulsé vers le sol où il rentrerait dans la contre-amiral et la criminelle. Les deux officiers rouleraient sur quelques mètres avant de se stabiliser sur les pieds et brandir chacun leur arme en direction du nouvel intervenant.

-Toi ici ? Voilà un imprévue qui pimente quelque peu la journée, déclara le gestionnaire de l’océan orientale, déjà prêt à en découdre.

Le binôme savait qu’ils faisaient face à un ennemi de haut calibre, néanmoins ils ne flanchaient pas. Ils formaient un duo complémentaire. Même si la femme était moins forte et résistante que le vice-amiral, son intelligence lui offrait un rôle de support stratégique et non négligeable dans les affrontements les plus ardues. D’ailleurs, pour le bon fonctionnement du binôme, le vice-amiral cherchait toujours à contrer et prendre les coups à la place de la Zélote afin qu’ils puissent plus ou moins front durant le même temps. Si la Crimson Beast c’était occupé d’eux individuellement ils n’auraient peut-être pas eu à se donner beaucoup de mal, néanmoins il ne fallait pas sous-estimer le potentiellement d’une équipe qui se connait par cœur.  





Meredith "Cœur de Héron" Helmaroc, Takahoka Gozen "La Trancheuse de Brises"
Renommées à 280.000.000 B et 106.000.000 B


Toute résistance était veine. Le Captain Zelton Von Crown et Brian Lazerlitch le comprirent bien vite en observant la Cœur de Héron pénétrer dans le bâtiment où ils s’étaient terrés avec leurs équipages respectifs, espérant pouvoir attendre que la tempête passe. À combien s’élever les primes sur leur tête ? Cent cinquante millions ? Deux cents millions ? Trois cent peut être même ? Meredith ne le savait pas, mais cela n’avait pas d’importance. Ils ne représentaient aucun dangers et la chevaleresse devait agir au nom du Constantinisme.

-Je prie pour le salut de vos âmes. Pardonnez-moi pour cette fin si amère, se contenta-t-elle de raconter le visage éteint, les paupières fermés, alors qu’elle récitait dans son esprit quelques versets.

Les deux puissants combattants, dans une tentative vaine, se jetèrent sur la femme qui tournoya sur elle-même. Hauteclair et Sombrabîme, ses deux lames jumelles formant ensemble un seul et même meitou, percutèrent les corps des forbans qui furent envoyé comme des boulets de canon à travers les habitations. Les corps rejoignirent la position du contre-amiral Hillington qui observa, assez ébahit, le vol des deux flibustiers. En ce qui concernait leurs équipages respectifs, c’était là l’occasion de repartir du bon pied. Usant de son style à deux épées issue de Kingadomu, la demoiselle virevolta en formant une véritable tornade qui secoua tout l’intérieur du bâtiment. Les pirates inconscients volèrent dans toutes les directions, traversant les parois pour finalement faire menacer le bâtiment de s’effondrer. D’une simple lame d’air vers le ciel, la Cœur de Héron trancha la construction qui s’écroulait en deux et en jaillit ainsi par le dessus avant de rejoindre Gozen qui poursuivait son œuvre dans la rue tandis que la tour de l’horloge se dressait là non loin devant eux. Alors que les soldats commençaient à rattraper ce binôme et qu’Ashley Terbilon mourrait de la main de Justinien, le haki de l’observation de la femme à la chevelure mauve lui indiqua la présence d’une personne au sommet de l’édifice et des déplacements étranges au niveau des voix de Sonnac, Hérail et une autre personne inconnue.

-Suis-moi, déclara l’originaire du Nouveau Monde à sa collègue avant de se propulser vers le sommet de ce grand clocher alors qu’il fallait une foultitude de sauts à Gozen pour arriver là-haut.

En raison de la mission, c’est à contrecœur que la contre-amiral se chargea du cas de Melina. En soit c’était peut-être une chance étant donné que la gradée se refusait à mettre un terme à l’existence de toutes ces gens sans avoir pu tenter de les amener à la paix avant qu’ils ne trouvent le repos. Ainsi, le plat de la lame de Sombrabîme vint s’écraser sur le visage de la pauvre demoiselle placé là à porté d’un haki de l’observation suffisamment développé se trouvant dans le cœur du Quartier de la Rose des Vents. À moins d’une façon de contrecarrer cette attaque fulgurante via une aide extérieure prévu à l’avance par le Tao, le corps de Melina viendrait s’écraser comme une météorite dans un bâtiment de l’autre côté de l’axe principal, bâtiment dont elle traverserait les étages jusqu’à s’écraser dans le sol. Dans l’instant qui suivit, la contre-amiral sauta dans le vide en faisant volte-face afin de plonger Hauteclair dans la tour qui se retrouva coupé en deux. Afin de passer au travers, Gozen termina le travail en perçant la structure tout en générant une attaque vers le bas. Le clocher prendrait du temps pour s’effondrer, mais il serait bientôt de l’histoire ancienne, à l’instar des demeures qui croulaient sous le feu de l’artillerie. Se retrouvant dans l’avenue principale du Quartier de la Rose des Vents, la chevaleresse découvrit la personne qui venait se confrontait à Hérail et Sonnac. Ce n’était nulle autre que le terroriste Ren Tao.

-Désolé monseigneur le Croisé, mais je crois que vous allez avoir besoin de notre aide, releva Meredith en parlant à Gozen qui hocha la tête.

Elles participeraient à cette confrontation d’ici quelques instants, que le vice-amiral veuille la tenir à l’écart, en raison de leurs divergences, ou non.





???


Sous les flots qui dansaient, une ombre attendaient patiemment, demeurant alerte pour mener à bien sa tâche. Protéger ce port. Protéger le plan. Protéger le convoi. Voilà ce que faisait cette femme-méduse dans les eaux tourmentées de l’archipel de Shabaody. Les bulles tourbillonnaient, la lumière berçait les racines et les profondeurs lointaines demeuraient aussi sombre que l'encre. Une nouvelle présence involontaire entra dans le périmètre, une présence qui attira immédiatement l’attention. Les courants virevoltaient tandis que la demoiselle quittait son poste pour quelques instants. Une poignée de secondes ne permettraient en aucun cas une attaque du quai, d’autant plus qu’il était encore là et pouvait gérer parfaitement la situation tout seul si cela tournait au vinaigre. Un sourire sur le visage, la demoiselle au collier d’ânkh flotta en direction de l’homme-requin. Derrière son masque, ses yeux brillaient d’un amusement certains. Ses cheveux violets se confondaient au liquide sous les rayons lumineux qui ricochaient dans la mer. Cette chevelure, captivante, envoutante… qui s’agrandissait, s’étalant progressivement dans ce milieu où elle était la reine. Son corps ondulait en se dirigeant à toute vitesse vers la position de sa proie qui n’aurait pas le temps de fuir. Elle lui était bien trop supérieur pour qu’il tente quoi que ce soit contre elle en vérité. Les cheveux qui disposaient des caractéristiques des méduses se refermèrent sur le corps du requin comme des tentacules. Une multitude de piqures déferlèrent simultanément là. Retournant vers le ponton, la demoiselle jaillie de l’océan pour atterrir sur le bois, sa cible flottant dans les airs au rythme de l’ondulation de l’imposante toile violette sous le regard surpris et terrorisé de quelques personnes. D’un geste bref, la porteuse d’Ânkh abattit Krake sur les planches qui cédèrent sous l’impact.

-Enchaînez-le.

L’ordre était simple et direct. Demeurant là le temps de s’assurer que la capture de ce perturbateur était bouclée, la femme-méduse retourna bien vite à la mer afin d’accomplir la tâche qui était la sienne. Les sbires présents quant à eux savaient quoi faire. Ce prisonnier devait être amené au chef des opérations pour que ce dernier décide de ce qu’ils feraient de lui. L’interroger ? Le torturer ? L’envoyer dans les limbes de l’oubli ? Une chose était sûr : son destin n’était plus entre ses mains. Tout cela à cause de cette silhouette qui dormait dans les abysses depuis si longtemps que le monde la majorité avait oublié jusqu'à son existence.




-Côté Paradise, vous rencontrez la troupe de Shard Pritts et vous avez une fenêtre pour prendre l'initiative alors que Shard ordonne de se boucher les oreilles.
-Dommage ! Nemesis est tombé dans le piège de Sonnac.
-Ren n'a pas de problèmes à faire passer ses ordres et peut aller se battre. Il a part ailleurs l'occasion de sauver Nemesis.
-Krake est fait prisonnier par une inconnue.

Ordre de réponse à titre indicatif :
Ren - Nemesis - Raki - Akira
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Carte :
 

Quartier de la Rose des Vents :

Criminels et pirates :
-Erkhan Dalvos Lvl ??
-Verghil Azkermenn Lvl 33
-Filgurd Lvl ??
-"Le Silence Sanglant" Lvl ??
-Captain Zelton Von Crown Lvl 33
-Brian Lazerlitch Lvl 30
-Ashley Terbilon Lvl 26

-Sbires d'Erkhan Lvl 17 à 20
-Kidnappeurs des Shabaody Lvl 10 à 22
-Bande de Verghil Lvl 15 à 25
-Hommes de Konan Lvl ?? à ??
-Autres hors-la-loi sur place Lvl 7 à 21
-Pirates sur places Lvl 6 à 21

Forces d'Invasions Constantinistes d'Hérail :
-Vice-amiral Hérail Lvl 42 Ichitoryu pur, Haki de l'observation
-Contre-amiral Meredith Helmaroc Lvl 43 Nitoryu pur, Haki de l'observation
-Contre-amiral Sonnac Lvl 40 Tranche-Froid, Haki de l'observation
-Contre-amiral Justinien Lvl ??
-Contre-amiral James Hillington Lvl ??
-Contre-amiral Takahoka Gozen Lvl 31
-Colonel Shard Pritts Lvl ??
-Colonel Elve Madria Lvl ??
-Colonel Harkford Lvl ??
-Commandant Vernacker lvl ??
-Responsable de la 1ère unité d'artillerie Lvl ??
-Responsable de la 2nde unité d'artillerie Lvl ??
-Commandante Sébaltane Lvl ??
-Responsable(s?) du génie Lvl ??

-Troupes d'infanterie d'Hérail Lvl 5 à ??
-Troupes d'artillerie d'Hérail Lvl 5 à 23
-Troupes du génie d'Hérail Lvl ?? à ??

Extraction des commerçants undergrounds :

-??? Lvl 45+
-??? Lvl ??
-Hommes de ??? Lvl ?? à ??
-Commandant Zackra Lvl 25
-Unité de la Marine Lvl 10 à 19
-Fuyards Lvl 1 à ??
-Autres Hors-La-Loi Lvl 7 à 25
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1137
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue46/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue512/750[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (512/750)
Berrys: 659.850.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeVen 22 Nov - 16:23

The beast is here


Soumettre, être craint, se faire respecter ... Voilà mon dada actuel et je me plaisais à obtenir ce que je désire par la force, car au fond on gagne tellement de temps en faisant ainsi. Bref, ayant donner mes ordres tant à mes laqués que mes compagnons, je prenais de la hauteur en observant les alentours. Nemesis semblait vraiment faire parler d'elle, cependant, par sécurité, je pris soin d'aller vers elle plutôt que veiller sur Mélina et ce fut une erreur que je ne remarquais pas. Cette dernière balayée était donc mise inconsciente après avoir fait la passe-muraille dans divers bâtiments. Pendant que de mon côté je prenais de la hauteur et m'apprêtais à aider Nemesis, en mer, les choses évoluaient aussi.

Sur le navire, le jeune ex-marine attendait des nouvelles de Krake. Et malheureusement, quand quelque chose lui fit dire " hein ? " avant de perdre la communication, cela ne ravit guère Ayabusa qui cru comprendre une chose : des ennuis viennent de tomber miraculeusement sur lui. Jusqu'à aujourd'hui, personne n'avait jamais pensé à protéger le côté marin lors d'une attaque, mais se pourrait-il que là le hasard ait bien fait ? Grommelant quelque peu, l'ancienne mouette réfléchit aux possibilités concernant Krake et ce qu'il fallait faire. Sans son soutient marin, il serait difficile d'échapper à tout les ennemis réunis en ce jour. Autrefois, c'est grâce à Krake que le navire a pu mettre une branlée à celui des hommes de Konan... Bref, tout ça pour dire qu'au final, ce coup de pute tombait pile quand il faut pour les ennemis et au pire moment pour le fameux groupuscule anarchiste. Que faire que faire se disait Ayabusa, se grattant le menton, il vint à penser aux divers forces déployées et se dit qu'il allait devoir jouer certains coups plus tôt que prévus.
Une bataille de ce genre est une vraie partie d'échec où chaque coup à ses conséquences. Devait-il lui dire à " lui " de bouger ? Ou plutôt envoyer quelqu'un faire du repérage ? Prévenant les alliés que quelque chose d'étrange se déroule, le plan allait se diriger plutôt sur l'observation de la mer et du port indiqué par Ren afin de pouvoir garder la main et accesoirement savoir ce qui est arrivé au requin médecin. De toutes les personnes à perdre, il était bien le dernier à devoir être perdu aujourd'hui. Bien d'autres personnes pouvaient servir de chaire à canon, alors le bon vieux hasard devra revoir ses options se dit la mouette.

" Changement de programme... "

Un début de phrase qui fit mouche pour toutes personnes en ville qui écoutaient l'appel. Une fois les ordres donnés, une fois de plus, les silhouettes dispersées en ville se mettraient en route pour cette fois-ci se rapprocher de toutes personnes allant en " sécurité ". Restais à voir ce qui en découlerais.

De mon côté, les choses semblaient chauffer et quand un visuel sur Nemesis se fit voir, je remarquais que celle-ci semblait ... Hm ? Papoter avec l'ennemi ? Je rêve ou ? Essayant de comprendre, quand je vis que la marine semblait clairement vouloir la prendre de dos, mon sang ne fit qu'un tour et c'est une multitudes de détonations qui se faisaient doucement entendre. Une ... Deux... Trois... Ma silhouette disparue et c'est bien trop tardivement que la demoiselle à l'épée pourrait comprendre que la mort s'abbat sur elle. Ou du moins en théorie... Vitesse optimale, zone choisit à frapper, c'est bel et bien un météore qui allait s'écraser sur elle, mais surpris, quelqu'un s'interposa. Les pieds/jambes noirs grâce au haki et limites un effet de flammes qui les entouraient, c'est avec violence que je percutais donc le sauveteur du jour et laissais le coup exploser de la détonation la plus puissante que je puisse produire. L'explosion allait souffler bien des choses sur son passage et si le corps de mon cendrier ambulant n'était pas affecté, en revanche ses cendres seraient dispersées avec aisance.
Arrivée fracassante, je me posais comme si de rien était et observais alors Nemesis qui devait sans doute reprendre forme, ou se remettre de ses émotions. Ma voix ne se fit pas prier pour demander à la miss sous quelle forme qu'elle soit.

" Qu'est-ce que tu fou bon sang ?!!!  "

Reposant mon regard sur les deux gugusses avec qui elle tapait la discution, ni une ni deux j'agissais, laissant ces derniers se rendre compte d'un soucis s'il se basaient sur leurs possibles hakis de l'observation : il serait retardé. Sauf en cas d'un haki supérieur au miens, dans le meilleur des cas, ils capteraient mes intentions, mais auraient moins de marges de manœuvres pour agir ente le moment où ils ressentent la chose et que j'agis. Les joies de l'effacement de voix... Laissant un mini cratère là où je me trouvais, je passais derrière eux en leur laissant à peine le temps de respirer depuis mon arrivée et je tentais de frapper de nouveau avec une jambe dans le dos de la demoiselle qui  tenait une épée. Si durant la course éclair j'avais pu voir un moindre geste défensif, le coup aurait été obligé d'être effectué avant et c'est Hérail qui aurait prit ce dernier et de face.  Mais en cas normal, c'est tel un fantôme que j'apparaitrais dans le dos de Sonnac et viendrais la fracasser de plein fouet avec une jambe de nouveau noire avant d'exploser une fois de plus. Le but ? Malmener ces deux gugusses avant que de possibles renforts arrivent, car les marines je les connais... Attaquez en un et dix viennent se joindre à la fête. C'est pourquoi à l'heure actuelle, j'y allais pas de main morte, venant attaquer puissamment et surtout rapidement.

Qu'ils soient deux ne me posaient guère problème et j'allais leur faire comprendre rapidement. L'avantage de mon corps à corps explosif était le fait de pouvoir aisément gérer bien plus d'un adversaire à la fois, car peu sont ceux qui peuvent jouir d'une protection contre des onde de choc ou autre. Au final, si je m'étais spécialisé ainsi plutôt que copier certaines personnes connues tel Mozero, c'est bien pour me démarquer dans ce qui me semble être mon style le plus idéal qui soit. Allier des explosions à ma rapidité et furtivité d'excellence était le mélange parfait pour devenir une machine de guerre en plein champs de bataille. Plus délicat en milieu restraint, mais à l'air libre, que ce soit contre un ou cent... Mon style de combat me faisait devenir une machine de guerre à moi seul.

Bref, de façon impitoyable, je m'acharnais sur ces deux marines. Qui qu'ils soient, je ne laissais aucune chance pour ces derniers. S'ils désiraient respirer ou reprendre leurs esprits, il faudrait le faire dans l'autre monde et mes coups traduisaient bien ce constat alarmant. Restais à voir ce qui allait suivre, car dans ce genre de moment, il y a toujours un imprévu et mon esprit aiguisé me fit penser : par où vas-tu venir petit contretemps ? Un rictus en coin, si aucune contre-attaque n'était prête à être lancée par mes deux jouets du moment, je comptais bien renchainer et mes poings se serraient, signe d'un nouvel assaut immédiat.

Codage par Libella sur Graphiorum


résumé:
 

Techniques:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 523
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue36/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue182/350[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (182/350)
Berrys: 22.650.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeSam 23 Nov - 0:14




Un amour inconditionnel !





J’étais sur mes garde, le moindre de mes sens au aguets, mais comment pouvais-je ne pas l’être ? La marine débarquait dans l’objectif de purger le quartier a ce qu’il semblait. Une preuve de plus que ce monde changer et pas qu’en bon. Mais il n’y avait pas que moi qui sondait les environ grâce a des sens que je ne faisais qu’éveiller selon lui. Un sens capable d’entendre la voix des être vivant.

Ce fut d’ailleurs lui qui me stoppa, posant sa main sur mon bras me signalant une troupe d’homme dans une rue proche. Je ne cherchais pas a comprendre, préférant prévenir que guérir je levais automatiquement le bras, signalant ainsi au reste de la troupe de se boucher les oreilles avec les bouts de tissus. Je profiterais de se laps de temps ou la petite troupe disparate que nous formions se stoppa momentanément pour échanger ma guitare avec celle de mon paternel. Je le ne pouvait le voir, mais je pouvais sentir son sourire au travers du masque, il connaissait le fonctionnement de l’engin et avait plusieurs fois eut l’occasion de l’essayer durant le voyage jusqu’à shabondie. Nous avions passé un peu de temps a coordonnée une formation de combat et le moins que l’on pouvait dire c’est qu’il avait put m’apprendre des choses que je ne pensais pas pouvoir accomplir, du moins pas seul.

Une fois les bouchon en place nous avions repris notre route pour nous stopper un peu plus loin tomber nez a nez sur une troupe marine, Il ne m’avait fallut qu’un coup d’œil pour que mes réflexe felins se mette en branle, ne prêtant attention qu’a celui qui nous braquerais du regard. Un « vous » s’échappant de ses lèvres, je ne lui laisserais pas le temps d’en dire plus, a voir sa réaction, se boucher les oreilles. Ce gars devais être au courant pour ma musique, il n’y avait pas d’autre alternative possible. Le tout était de l’empêcher de révéler son savoir a ses comparses avant de perdre l’initiative de la surprise. Gunther ne se fit pas prier, je n’eut pas le temps de lui dire quoi que ce soit, un simple claquement de ma langue a son attention suffit pour qu’il déploie l’emplis intégré a ma guitare et qu’il dise d’une froideur que je connaissais a mon père :


« Lovely Requiem »


La musique de mon père exploserait dans la ruelle, fondant sur toute personne pouvant l’entendre dans le périmètre sonore que couvrait l’ampli. Elle plongerait toutes ses victimes dans un état d’admiration voir d’amour profond, poussant les allié a s’handicaper entre eux, les sous fifre admiratif adulant leur patron ou supérieur tel des groupies en chaleur a la fin d’un concert savamment orchestré. En bref tout ce qu’il me fallait pour ce que je réservais a notre inconnu bouchonné.

Dans le même laps de temps que la musique prenait son envole je n’attendrais pas une seconde de plus pour lancé une onde infrared sur un bâtiment proche de la troupe. Je ferais en sorte de visé le pied de la structure afin qu’elle ne s’écroule non pas sur elle-même, mais qu’elle décrive une courbe destiné a s’écraser sur la troupe ennemis. Je prendrais enfin ma propre guitare, laissant le lovely s’insinuer doucement en moi je pouvais ressentir mon amour grandir, me plaquant un sourire amoureux sur le visage je dirais alors avant de me retrouvais submerger :


« Flamenco Tempo »


Le cumule des deux mélodie, maléfique et bénéfique s’insinua en moi, portant mon amour a des niveaux quasi jouissif. Je pouvais sentir l’amour pulser la rythmique cardiaque dans tout mon être, après tout ne dit on pas que l’amour donne des ailes. Je me propulserais alors sur l’homme a vitesse cumuler de ma malédiction, et du cumule de mon tempo et de son réquiem. J’arriverais sur lui aussi vite qu’il m’étais donner de le faire, feintant un coup de pate en direction de la poitrine de l’homme je m’abaisserais au dernier moment pour lui faucher les jambes, et lui envoyer un coup de queue dans le poitrail. De la même manière je me tenais également prêta changer de manœuvre si l’adversaire se montrer en mesure de me suivre dans cette danse, ainsi s’il tenter la moindre parade, ou si je dénicher le moindre signe qu’il avait percé ma feinte a jour, je stopperais ma course a distance suffisante pour lui envoyer une onde de type Red.




Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) 1463386999-raki-sign-2


Dernière édition par Raki Goshuushou le Lun 25 Nov - 10:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 453
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue33/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue155/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (155/220)
Berrys: 10.285.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeDim 24 Nov - 13:11

Feat


Du Monde
L'Heure de la Purge


Notre duo de libérateur n’avait pas réussi à convaincre tout le monde. Entre ceux qui penser qu’ils ne voulaient que les revendre, ceux qui ne voulaient pas se soumettre à être allié à Valdos, et ceux qui pensaient que le chaton les avait manipulé. Il restait donc des contestataires à leurs actions, mais cela n’était pas important, il y avait bien d’autres méthodes pour les faire changer d’avis.

Alors que le premier des contestataires avait parlé, Akira le regardait d’un air méfiant. Mais il s’était dit qu’il fallait des preuves pour les convaincre. C’est ainsi qu’il regardait tout ceux qui contestait leurs actions en leur parlant sérieusement.

« Si cela n’est pas une preuve de liberté c’est quoi ? »

Après avoir dit cela, il baissait un peu son pantalon pour laisser apparaître sa hanche gauche, une marque au fer rouge signe d’un ancien esclave apparaîtrait aux visages de tous. Il était un ancien esclave maintenant libre de tous ses mouvements.

« J’étais comme vous avant, un ancien esclave, maintenant je lutte avec Raki pour la libération de tous les esclaves de ce monde. Pour que l’esclavagisme soit aboli dans ce monde, ce n’est pas une cause simple à défendre car il y en a tous les coins de mers, mais seuls c’est très compliqué, mais à plusieurs nous réussiront à faire s’éteindre cette chose archaïque ! Et sans vous ce sera bien trop compliqué ! Et pour continuer notre mission, nous avons besoin de votre aide pour sortir de ce merdier dans lequel la marine est en train de nous mettre ! »

Alors qu’il était en train de parler, il avait entendu un autre contestataire dire quelque chose. Lui, il était là depuis longtemps, cela se voyait et Akira nous pouvait rien faire contre cela, il aurait aimé pouvoir venir plus tôt le libérer mais cela était impossible. Il regardait cet homme avec pitié au vu des nombreuses sévices qu’il avait reçu.

« Il est important d’avoir le plus de monde possible pour se battre contre la marine. C’est un être abject je suis d’accord avec cela, si ce n’avait été que moi je l’aurais tué sur-le-champ, mais nous ne pouvons pas nous permettre cela, nous avons besoin de lui, il sait se battre. »

Une fois cela finis, il se rapprochait de l’homme pour lui dire tout bas.

« Mais s’il arrivait quelque chose durant les combats ce ne sera pas de notre ressort. Se tromper d’adversaire est si vite arriver et nous n’en tiendrons pas rigueur ! »

Tout cela se passait très vite, le cornu n’eu pas trop le temps de faire autre chose que toute la troupe était déjà dehors et qu’il était même déjà temps de se boucher les oreilles avec le tissu. Ce que le chasseur avait fait directement avant de lui-même lever son bras au cas où certains esclaves n’avait pas vu le signe. Et sûrement que les contestataires n’allaient pas suivre la marche et ne se boucheraient pas les oreilles. Akira était resté non loin d’eux au cas où. Raki lançait sa musique, et ainsi les derniers n’ayant pas mis leur bouchon d’oreille se voyait toucher par sa technique et tomber sous le charme de personnes qu’ils n’auraient jamais cru. C’était le pouvoir de cette musique, tu tombais amoureux de n’importe qui ou n’importe quoi. C’était alors que le cornu avait forcé ces personnes sous l’influence de la musique à mettre leurs bouchons et ainsi ne plus en subir les effets. Et c’était avec ça qu’il espérait avoir réussi à convaincre les derniers esclaves.

C’était alors que le cornu avait aussi entendu la phrase que le chaton, il y avait quelqu’un qui les connaissait et qui savait de quoi le duo était capable. Ce serait sûrement un ennemi difficile à combattre et ils auraient donc besoin des esclaves, des geôliers et de Valdos pour s’occuper du menu fretin et laisser l’opportunité aux deux hommes de se battre contre cette personne. Tout se passait très vite, la musique, un bâtiment qui tombait et Raki qui partait en direction de leur ennemi. Tout cela faisait soupirer notre héros qui voyait son ami foncer droit sur l’ennemi et qui allait pouvoir se battre mais aussi se marrer en premier. Il était un peu loin, mais le cornu s’élançait aussi le plus rapidement dans la bataille, il essayait de rejoindre le fumeur le plus rapidement possible !
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 56
Race : Humaine
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue32/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue85/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (85/220)
Berrys: 3.646.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMar 26 Nov - 20:02







L'heure de la purge



Toujours se méfier des bleus, une règle élémentaire de la piraterie et du grand banditisme que la Nemesis avait toujours respectée à la lettre. Si elle était restée, ce n’était clairement pas dans l’espoir d’une alliance, mais plus par crainte de prendre un coup dans le dos, où elle aurait bien moins de chance d’esquiver que de face. Bien sûr, si la marine avait été honnête, la blonde n’aurait pas hésitée une seconde à la trahir à la première occasion, mais le résultat avait été plus que prévisible, la proposition n’était qu’un trompe l’oeil rudimentaire. Le souci était que, rudimentaire ou non, son ennemie était de toute manière bien trop rapide pour elle, et esquiver entièrement était impossible, au mieux elle s’en sortirait avec une plaie large qui nécessiterait des soins quasi immédiats. Visiblement, elle avait cependant un ange gardien, ou juste un collègue soucieux, puisqu’avant que la lame ne l’atteigne et que son pied ne recule, un mouvement violent se révéla derrière son ennemie, un corps projeté à toute vitesse, percutant les deux femmes.

Le souffle coupé, la jeune femme se laissa emporter, tentant vaguement de distancer les deux bleus, avec succès puisque ceux-ci se stoppèrent rapidement alors qu’elle même continuait de rouler sur vingt, peut être trente mètres, la vision tournoyante et le coeur au bout des lèvres, sans parler des côtes douloureuses, des os criants et des tendons hurlants. Son corps n’était que douleur en cet instant, mais par bonheur, rien ne paraissait gravement abîmé, pour le moment du moins. Se relever maintenant aurait été une erreur, confirmée lorsqu’une nouvelle voix s’éleva, annonçant du renfort pour les empêcheurs de tourner en rond.

La situation tournait au vinaigre de plus en plus vite, au grand dam de la blonde qui n’avait cherchée qu’à incendier une île, à la demande du rouquin de surcroît. Celui-ci avait joué sa vie, il avait tout intérêt à la défendre désormais, sans quoi une Nemesis en furie n’hésiterait en aucun cas à vendre sa vie aux marines en échange d’une chance à exterminer le rouquin, telle une maniaque vengeresse, et surtout rancunière. Pour autant, elle n’oubliait pas le danger qu’elle courait, et surveillait, tant bien que mal, les potentiels ennemis qui pourraient s’approcher. Se faire passer pour morte, oui, le devenir, hors de question.


© Jawilsia sur Never Utopia



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1876

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMer 27 Nov - 2:35







Colonel Shard Pritts, Colonel Harkford


Les notes de musiques s’élevèrent quand le colonel se boucha précipitamment les oreilles. Il n’eut pas le loisir de prévenir ses camarades, néanmoins ces derniers avaient vu leur attention se diriger vers la troupe qu’observait leur chef. C’est ainsi que le regard des mouettes était posé sur leurs adversaires quand l’amour se mit à se déverser dans leurs veines. Sans attendre une seconde de plus, ils cédèrent à leurs pulsions et se jetèrent sur le groupe que menait Paradise, prêts à s’emparer des personnes en face d’elle pour se les approprier tout en interagissant entre eux. Le feu de la passion avait été rendu bien trop ardent pour qu’ils aient la moindre restriction. Certains cherchaient à embrasser tandis que ceux aux désirs les plus refoulés laissaient libre court à leurs envies devenus bien trop forte. C’est une véritable cohue qui venait percuter la troupe d’anarchiste, une vague humaine qui réduisait visibilité et mouvement. Certains esclaves, dont une partie qui avaient été convaincu par les propos d’Akira, reculèrent fasse à la masse. Le manque d’armes pour ces derniers les fit crouler sous le poids humain tandis que les kidnappeurs et sbires d’Erkhan se défendaient comme ils pouvaient. Harkford de son côté embrassait langoureusement ses propres vêtements et se caresser le visage dans son coin. Grinçant des dents, le colonel en charge de la petite troupe envoya avec des coups de poing trois vagues d’air qui parvinrent à dévier l’attaque d’infrasons pour que celle-ci touche le mauvais bâtiment, c’est-à-dire plutôt celui en face duquel se trouvait les deux camps. La vitesse que put déployer Raki par la suite était tout simplement surprenante. Même si le Pritts put voir l’assaut venir, il voyait bien qu’il aurait du mal à esquiver. Par réflexe, Shard entama un mouvement de recul avant de croiser les bras lorsqu’il mordit à la feinte du coup de pattes de son adversaire. Si la suite aurait pu se dérouler à quelques choses prêts comme le prévoyait le Goshuushou, un élément perturbateur vint tout changer.



Contre-amiral Justinien, Colonel Elve Madria


Transformé en entélodonte grâce à sa malédiction préhistorique, le contre-amiral avait foncé à pleine charge en direction du félin avec l’intention de le percuter. Son haki de l’observation activé, il serait sur le qui vive pour arrêter le mouvement et s’adapter. Le groupe dirigé par Justinien se trouvait un peu plus loin dans la même rue et avait été prit dans l’étau de la musique. On voyait d’ailleurs la majorité de ses hommes, admiratifs de leur supérieur, lui courir après alors qu’à l’inverse Elve, désemparée, ne savait pas sur qui dirigé l’amour qu’elle ressentait et était resté sur place. La question que devait certainement se poser le leader de Paradise était « Comment cet homme a résisté ? ». Un peu d’observation donnait la réponse. Le sang qui coulait de ses oreilles et de sa dague évoquaient l’action qu’il avait commise : soumis au terrible pouvoir, parvenant à conserver en partie la raison pour comprendre que la musique avait un effet maléfique et par amour pour le sacrifice autant de soi même que de soldats, Justinien avait plongé la lame dans ses tympans pour se priver de ce sens qu’il pouvait combler grâce au fluide perceptif qu’il avait développé il y a peu. Conscient du fait que ses propres hommes le poursuivaient avec des intentions étranges et découvrant ce qu’il se passait du côté de Pritts, le gradé avait décide faire converger les soldats tout en essayant de mener le combat contre ceux à l’origine de ce maléfice. Peu importe combien de personnes mourraient dans l’opération, il fallait poursuivre sur la voie du divin, offrir tout ce que l’on possède, tout ce que l’on est, tout ce que l’on peut obtenir à la foi et au destin du Constantinisme. Faisant ainsi face à Raki en adoptant sa forme hybride, le cochon de l'enfer et l'ancêtre du phacochère comptait bien dévorer son opposant grâce à sa puissante mâchoire et ses terribles dents. Pliant les jambes, il déploya toute sa force dans un saut en avant pour tenter de refermer sa gueule sur le bras du félin tandis que Pritts se dirigeait vers son autre cible : Akira.





Vice-amiral Hérail "Le Croisé", Contre-amiral Sonnac "La Zélote"
Renommées à 300.000.000 B et 250.000.000 B


L’explosion tonitruante ne fut pas difficile à contrer, mais plutôt à encaisser. Le fait qu’il avait déployé son haki de l’armement dans son épée de qualité équivalente à un meitou des 21 avait permis de dresser un très solide rempart entre la déflagration et les deux officiers de la Marine qui furent projeté violemment. En vol, Sonnac fit de son mieux pour générer du froid tout en tranchant l’explosion afin d’affaiblir celle-ci à leur niveau. Les bâtiments autour s’effondrèrent avec fracas tandis que les deux se rattrapèrent tant bien que mal. Le Croisé fit une roulade arrière pour freiner avec ses pieds tandis que la Zélote avait été contrainte de plonger sa lame dans le sol pour faire la même chose. Ils ne faisaient pas face à un plaisantin. L’attaque était clairement d’une puissance ahurissante, dans ce qu’était capable de faire l’un des amiraux remplaçant par exemple. Cependant, le duo ici présent faisait partie de l’élite. Même s’il ne pourrait pas dominer le combat, qu’il faudrait se mettre dans la réaction, ils étaient en mesure de combler les faiblesses de l’un et l’autre pour ensemble se dresser comme une opposition sérieuse. Cela n’allait pas être dans le même style que leur entraînement contre Sorafuka, mais ils se savaient en mesure de rivaliser ici aussi. Leur haki de l’observation ne les avaient pas prévenus de la manœuvre du roux et les mouettes ne le ressentait toujours pas, ce qui était étonnant. Si cela était une technique avancée de haki, il ne pourrait pas le maintenir éternellement. Cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas battus à l’aveugle sans pouvoir lire un minimum dans leur ennemi. C’était une confrontation sérieuse qui allait avoir lieu aujourd’hui. Aligné l’un derrière l’autre, légèrement décalé et très proche l’un de l’autre, les deux épéistes purs, aux réflexes et capacités physiques valant assurément celles d’un puriste du corps à corps du même niveau qu’eux, n’eurent pas une seconde de répit puisqu’ils virent ce dernier quitter son cratère afin de foncer droit sur eux pour enchaîner.

S’ils n’étaient pas en mesure de rivaliser avec cette vitesse, les deux hauts gradés étaient au moins en mesure de voir le déplacement, surtout Hérail qui pouvait réagir. Il n’aurait pas le temps de bloquer sérieusement l’assaut puisqu’impossible de s’interposer, mais une manœuvre simple permettrait à Sonnac de ne pas être touché et de pouvoir contre-attaquer pendant que lui subirait l’attaque. La jambe du Croisé vint frapper l’arrière du genou de la Zélote qui chuta brutalement au sol, passant ainsi sous la jambe du hors-la-loi. Sa lame aux éclats de granit-marin fumait légèrement de sa vapeur caractéristique, similaire au souffle humain en plein hiver, lorsque Sonnac profiterait de cet esquive violente pour abattre l’arme par le dessous sur l’homme explosif tout en générant une vague de froid pouvant infliger des brûlures par le gel, ce qui la protégerait également d’une explosion. L’instant qui suivrait son visage s’écraserait sur le sol avant qu’elle ne se serve du mouvement pour rouler sur le côté. De son côté, dans le même temps, Hérail effectua une tranche horizontale enduite de fluide offensif en pivotant pour tenter lui aussi d’atteindre Ren durant son mouvement suite à quoi il plongerait sa lame dans le sol. Pivotant cette dernière dans la terre, enfin plutôt les racines de mangroves, il la souleva pour générer un mur de magma, qui le couvrirait le temps qu’il rejoigne Sonnac, qui retomberait ensuite sur le sol. Affronté une véritable équipe était différent de simplement se confronter à deux adversaires en même temps. Un tel binôme se faisant confiance pouvait sans peine effectué des manœuvres en agissant l’un sur l’autre, en mélangeant leur capacité. C’était au final presque comme fusionné les deux combattants pour en avoir un seul encore plus performant.


 



Meredith "Cœur de Héron" Helmaroc, Takahoka Gozen "La Trancheuse de Brises"
Renommées à 280.000.000 B et 106.000.000 B


Une silhouette fendit l’air. Moins rapide que la Tao, elle dépasserait Nemesis sans que cette dernière n’ait le temps de réagir. Il était rare que les deux demoiselles exécutent cette technique dans ce sens-là, puisque généralement c’était Gozen qui se positionnait sur les lames de la chevaleresse qui propulsait alors son acolyte comme un boulet de canon vers la cible. Vu ce dont était capable cette dernière, c’était un cas où Meredith devait s’occuper elle-même de l’ennemi. Envoyée par la Trancheuse de Brises qui avait revêtu sa forme hybride caracal pour l’occasion afin d’user de toute sa puissance physique pour faire le lancer avant de pouvoir se diriger vers Nemesis, la Helmaroc tournoya dans les airs pour arriver en véritable tornade tranchante sur la bête pourpre. Ayant coupé son haki de l’observation, ou plutôt coupé sa voix du reste du monde, ce dernier ne pouvait pas voir arrivé cette dernière durant qu’il s’attaquait à Hérail et Sonnac, ce qui impliquait qu’il ne pourrait pas esquiver intégralement ce tourbillon de deux lames. L’acier mordrait la chair au moins à un endroit. S’arrêtant en plongeant ses jambes dans le sol, l’originaire de Kingadomu pointerait ses deux légendaires armes en direction de l’adversaire.

-Repends-toi, invectiverait-elle.

Le Croisé grinça des dents lorsqu’il comprit ce qu’il se passait.

-On a pas besoin de toi pour s’occuper de lui, pesta le vice-amiral.

-Vous savez parfaitement qu’il faut mettre toutes les chances de notre côté.

Durant ce court échange et suite à la plaie qu’il aurait reçu en s’extrayant de sa position, Ren n’aurait peut-être pas l’occasion de remarquer une étrangeté, quelque chose de singulier assez étonnant vu sa personnalité… La flamme de sa volonté avait été légèrement réduite. Ses pulsions, son envie de se battre, de soumettre, avait diminué. C’était infime, à peine perceptible, mais si cela se reproduisait, ou s'il avait reçu une multitude de plaies, il était certain que le Tao aurait de quoi être troublé…





-Shard dévie l'attaque d'infrasons puis Justinien intervient pour s'occuper de Raki en personne tout en ramenant ses propres hommes sous l'effet de la musique.
-Arrivée de Meredith contre Ren alors que l'attaque de ce dernier est esquivé par une "attaque" (ou plutôt manœuvre) d'Hérail sur Sonnac qui tentent chacun une contre-attaque.
-Gozen s'élance vers Nemesis.

Ordre de réponse à titre indicatif :
Ren - Nemesis - Raki - Akira
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Carte :
 

Quartier de la Rose des Vents :

Criminels et pirates :
-Erkhan Dalvos Lvl 23 Ichitoryu
-Verghil Azkermenn Lvl 33
-Filgurd Lvl ??
-"Le Silence Sanglant" Lvl ??
-Captain Zelton Von Crown Lvl 33
-Brian Lazerlitch Lvl 30
-Ashley Terbilon Lvl 26

-Sbires d'Erkhan Lvl 17 à 20
-Kidnappeurs des Shabaody Lvl 10 à 22
-Bande de Verghil Lvl 15 à 25
-Hommes de Konan Lvl ?? à ??
-Autres hors-la-loi sur place Lvl 7 à 21
-Pirates sur places Lvl 6 à 21

Forces d'Invasions Constantinistes d'Hérail :
-Vice-amiral Hérail Lvl 42 Tranche-Magma, Haki de l'observation, Haki de l'armement
-Contre-amiral Meredith Helmaroc Lvl 43 Nitoryu pur, Haki de l'observation
-Contre-amiral Sonnac Lvl 40 Tranche-Froid, Haki de l'observation
-Contre-amiral Justinien Lvl 35 Fruit de l'Entélodonte, Haki de l'observation
-Contre-amiral James Hillington Lvl ??
-Contre-amiral Takahoka Gozen Lvl 31 Ichitoryu, Fruit du Caracal
-Colonel Shard Pritts Lvl 32
-Colonel Elve Madria Lvl 30
-Colonel Harkford Lvl 29
-Commandant Vernacker lvl ??
-Responsable de la 1ère unité d'artillerie Lvl ??
-Responsable de la 2nde unité d'artillerie Lvl ??
-Commandante Sébaltane Lvl ??
-Responsable(s?) du génie Lvl ??

-Troupes d'infanterie d'Hérail Lvl 5 à ??
-Troupes d'artillerie d'Hérail Lvl 5 à 23
-Troupes du génie d'Hérail Lvl ?? à ??

Extraction des commerçants undergrounds :

-??? Lvl 45+
-??? Lvl ??
-Hommes de ??? Lvl ?? à ??
-Commandant Zackra Lvl 25
-Unité de la Marine Lvl 10 à 19
-Fuyards Lvl 1 à ??
-Autres Hors-La-Loi Lvl 7 à 25
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1137
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue46/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue512/750[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (512/750)
Berrys: 659.850.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMer 27 Nov - 22:10

3 VS 1


D'humeur déchainée, je n'allais pas ménager ces personnes sous prétexte que ce sont de ridicules épéistes. En effet... Artilleurs, utilisateurs de fruit du démon ou épéistes, selon moi ils ne sont rien contre moi. Les seules personnes digne d'intérêt sont celles qui n'utilisent que leurs corps, d'où mon envie d'affronter Shirokuma par exemple... De ce fait, ces deux déchets devant moi n'avaient rien à faire ici et qui plus est me mettre des bâtons dans les roues. Ainsi, je démontrais ma supériorité via mes assauts répétés et brutaux. Bourrin ? Pas seulement... Quoi qu'on en dise, il y avait toujours une stratégie derrière les attaques fulgurantes et j'allais prouver que derrière cette image de berseker se cache une personne aussi redoutable que machiavélique au combat. Pour sûr, le fameux Mozero ne serait plus le seul à être craint pour son corps à corps des plus transcendant.

De ce fait, aussi synchrone soient-ils, mes réflexes eux n'avaient rien à envier à leur travail d'équipe remarquable. Quand je vis l'homme tenter de protéger sa miss, je continuais mon coup tout en prenant en compte la position et l'action de la miss. Avec une dextérité monstrueuse, je fis un léger bond et envoyais ma main frapper le poignet de celle-ci pour dévier sa lame, ou du moins essayer. Dans tout les cas, mon écrasement avait pour but de tout simplement tuer toute tentative de couper mes parties y tenant bien trop... Quant à l'autre gredin, je laissais ma jambe frapper sa lame avec frénésie et maintenais l'appuie fermement en croisant le regard de cet homme pour le moins désireux de combattre. Créant ainsi une explosion à bout portant, je comptais bien voir si ce dernier serait résistant contre ça sans l'aide de sa copine. Laissant un nuage de fumée recouvrir la zone, le contact entre nous tous était rompu et seul le haki de l'observation pourrait être utile en temps normal, ou une capacité pouvant permettre de ressentir les présences sans visuel. Bref, m'offrant quelques secondes de " pause ", je bondis violemment hors du nuage de fumée pour avoir un visuel sur ces deux crétins, mais voilà qu'un bruit m'interpella. Bien que je ne savais pas précisément d'où il venait derrière moi ni même sa proximité, j'usais de mes explosions pour me décaler brutalement dans les airs, démontrant une maîtrise du " geppou " poussée. Couplant ma spécialité et une simple technique copiée, je gagnais une mobilité redoutable tant sur terre que dans les airs. Virevoletant avec efficacité, je fus frôlé par une masse étonnante de lame d'air et laissais le liquide carmin décorer ma joue droite et un peu mon bras et buste du même côté. Ma veste et ma tenue était foutue si ce genre d'égratignure était non tolérée, mais je m'en foutais pour l'heure. Le dicton dit vrai visiblement : jamais deux sans trois.

Me tenant dans les airs, j'admirais ces marines au milieu des flammes et des ruines alentours. Ou du moins, ce qui le serait bientôt. Admirant donc cette population, je laissais une surprise pour eux se produire : l'apparition de ma voix. Devant ménager ce petit tour de passe-passe, je vins à sonder les horizons et être assez surpris. Visiblement, la dernière venue semble capable de faire comme moi ? Un sourire carnassier décora mes lèvres un court instant tandis que je trouvais cela aussi risible que plaisant. Combattre le feu par le feu ? C'est devenu ça la logique de la marine ? Lamentable... S'ils pensent pouvoir m'avoir à leur propre jeu, j'allais clairemnt me foutre de leurs gueules à ces idiots. Ainsi, alors que j'allais enchaîner, quelque chose me fit tiquer. Moi qui étais d'humeur exécrable, voilà qu'un faible " changement " m'affecta, comme si ma colère se calmait. Rien de méchant visiblement, mais c'est perceptible et cela me fait dire qu'une chose, chaque épéiste avait visiblement une spécialité. La petite miss pouvait visiblement contrer des explosions, ou tout ce qui se rapporte à de la chaleur. La nouvelle venue semble pouvoir affecter l'esprit ou peut-être est-ce un poison et du coup, une question se posait : quelle est la spécialité de l'autre ? Quoi qu'il en soit, cela ne me dictais qu'une stratégie fiable pour mettre une dérouillée à ces lascars : éviter et frapper fort. Moi ? Jouer défensif ? Quelle plaie que voilà... Mais bon... S'il fallait se plier à cet exercice, alors j'allais m'en faire une joie et d'ailleurs, j'allais mettre à mal leurs principes de bien protéger les innocents.

" En voilà des méthodes peu scrupuleuses ? Et les civils alors ? "


Me déplaçant à peine, je pris rapidement de la hauteur sans les quitter du regard et me positionnais au dessus des habitations. Même s'il y a souvent que des ripoux ici, il y a aussi et peut-être des civils innocent à tout ça. Allaient-ils oser s'en prendre à eux pour m'avoir ? Quelle belle image qu'aurait la marine... Prête à sacrifier des centaines de vies pour en éliminer une seule ? Bonjour le scandale médiatique... Quand bien même il n'est pas rare qu'ils modifient des informations, pour sûr que du côté des hors-la-lois, des "journalistes" adoreront faire retentit ce glas. La marine qui n'hésite plus à sacrifier les civils pour capturer des gens, ça ça faire du bruit.

Scannant en continu les mouvements alentours, pour sûr que des gens qui dissimulent leurs présence ça court par les rues, ou alors ils ont sacrément de la chance d'avoir tout ce monde aujourd'hui. Je n'ai pas souvenir que la marine soit des experts en assassinat, du moins, si on colle cette capacité uniquement aux " assassins ". Bref... Gardant à l'oeil ces trois lascars tout en tentant d'éviter toute surprise qui irait contre mon sens, je vins à me frotter la nuque.

" Trois contre un ? ... Vous pensez vraiment pouvoir me vaincre ensemble ? Avec vos cure-dents ridicules ? Regardez vous... Acculés, à peine capable de retrouver votre souffle. Combien de temps tiendrez vous ? Une, deux heures maximum ? Mes hommes auront vite fait de vous faire une surprise ... Un conseil, rebroussez chemin, je suis d'humeur sympathique aujourd'hui... Sinon... Soit... Amusez moi, je vous en pris. "

Cachant ma propre baisse d'endurance à peine perceptible suite à ce premier rush infernal, je jouais mon grand méchant qui s'assume totalement. Une déclaration de guerre qui en disait long sur leur mission : périlleuse. S'ils pensaient pouvoir surprendre tout le monde et n'avoir aucune résistance, pour sûr qu'ils auraient des surprises d'ici peu. Et ayant mis durant mon discours ma main dans ma poche, j'avais activé mon escargophone pour que Ayabusa ait un signal en temps et en heure pour mettre la ville sous le feu des projecteurs. A moins que ce soit autre chose ? Quoi qu'il en soit, mon sourire carnassier en disait gros. Les moments qui allaient suivre ne seraient pas plaisant pour ces trois abrutis et leurs troupes qui oseraient vouloir se frotter à moi. Ils allaient clairement s'en mordre les doigts. Ensuite, ce sera au tour de Konan.

Plus loin en ville, la troupe organisée restant dans l'ombre faisait des siennes. Approchant à pas de loup vers la zone d'évacuation, c'est essentiellement Dee-Ji qui jouait le radar, usant de son haki, tandis que Klara elle laissait parler ses instinct animals. Les deux demoiselles scannaient les alentours pour noter les divers effectifs présents en supposant qu'elles puissent ressentir quelque chose à la distance de sécurité à laquelle elles étaient. Une simple observation pour l'heure.

Codage par Libella sur Graphiorum


résumé:
 

Techniques:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis
Ignis Irae
Nemesis
Messages : 56
Race : Humaine
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue32/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue85/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (85/220)
Berrys: 3.646.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeSam 30 Nov - 13:30







L'heure de la purge



Si les renforts étaient arrivés pour les ennemis, ils se concentraient visiblement sur Ren, ce qui était logique au final, et permettait à la blonde de se faire oublier encore un peu plus, de reculer pourquoi pas, entrer dans une allée pour servir de couverture éloignée, à condition que le statu quo se fasse chez le rouquin et ses adversaires. Le plan en lui même tenait la route, mais un grain de sable s'infiltrait dans la mécanique bien huilée, comme depuis le début de cette escapade sur l’archipel. Une nouvelle personne s'avançait, s’élançait même vers la Nemesis, au grand dam de celle ci. Qu’avait elle donc fait pour mériter toute cette attention, quelle était la raison pour laquelle la blonde était ainsi malmenée, et de quel droit ses ennemis se prétendait il pour ainsi l'agresser?

La colère grimpait dans les entrailles ardentes de la demoiselle, montant jusqu’à la tête. Se coucher et attendre que la tempête passe? Elle pouvait bien sûr, mais ne continuerait elle pas ainsi de se faire malmener par tout les abrutis décidant pour une raison ou une autre de chercher la merde auprès d’elle? Ne risquait elle pas ainsi de passer pour une faible, une sournoise, une vile, une veule, et ainsi ternir le tricorne qu’elle portait, ternir le nom de Red par extension? Pour sûr, celle-ci lui avait appris qu’il n’y a aucune honte à se coucher le temps d’avoir les forces nécessaires à abattre un ennemi trop fort, mais était elle si malchanceuse qu’elle ne croisait que des gens de cet acabit, ou avait elle simplement surestimé chaque adversaire jusque là? Continuer ainsi n’était il pas juste une erreur? Autant de questions qui agaçaient de plus en plus la blonde, de toute manière au pied du mur et l’incitait à prendre action à l’encontre des bleus, de l’île, de l’archipel entier même.

Les marines voulaient jouer au con? C’était parfait, elle en avait plus qu’assez de leurs conneries, et elle comptait bien leur faire payer chaque foutue crasse qu’elle avait subie depuis le début de cette histoire, en commençant par celle qui s’approchait. Serrant les dents, la Nemesis projeta plusieurs projectiles ardents de son dos, dans la direction approximative de celle qui arrivait avant d’éjecter un brouillard ardent d’une douzaine de mètres de diamètre, assez grand pour couvrir l’adversaire et elle même tout en étant assez petit pour ne pas gêner le combat plus loin, évitant ainsi d’attirer leur attention.

Sous peu, de nouvelles cendres seraient créées, s’accumulant cette fois en une armure brûlante qui causerait de sévères dégâts à son adversaire si celui-ci avait la mauvaise idée de venir s’y frotter. Les mains de l’armure ne seraient rien de plus que des lames de cendres, prêtes à couper et brûler chaque centimètre carré de peau disponible La blonde était bien décidée à ne plus se faire marcher dessus, et l’heure de la vengeance avait sonnée. Les premiers à tomber seraient les plus chanceux, ils n’assisteraient pas au massacre qui suivrait, aux flammes et à la mort, aux corps calcinés et aux hommes hurlant de douleur.


© Jawilsia sur Never Utopia



Résumé:
Spoiler:
 

Techniques:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 523
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue36/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue182/350[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (182/350)
Berrys: 22.650.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeSam 30 Nov - 22:55




Nouvelle Forme !



Ma course se poursuivait inexorablement vers ma cible, ce marine bouchonné ne serais certainement pas en mesure de prévenir tout ce que j’avais prévu pour lui. Mais c’était sans compter sur l’arrivé d’un être inattendu. Mon Ouïe m’avertie en premier, une cadence rythmique dissonante dans cette mélodie qui me porté, suivis de prés par une odeur, une odeur que je n’avais jamais sentis jusque la mais a la fois similaire a celle d’un cochon ou d’un sanglier. Il ne me fallut qu’une fraction de seconde pour percevoir la charge de mon nouveau compagnon de danse, je comprenais aisément qu’il me percuté si je poursuivais sur ma lancer.

Il ne me fallut pas longtemps non plus pour remarquer la provenance de cette insensibilité musical qui caractériser cette être, un sourire s’épanouie un peu plus sur mon visage. Du sang dégoulinait de ses oreilles, s’il y avait bien une chose que je respectais chez un adversaire c’était le pragmatisme. Etre capable de se sacrifier ou de sacrifier tant d’autres choses pour le bien d’une cause a laquelle on se voue corps et âme, n’étais-je pas moi-même comme ça ?  Cela rendez les choses plus excitantes et la partie la plus folle en mon sein trouver même tout ça amusant.

Je ne ralentirais pas ma course bien au contraire, si l’on y prêtait attention ma forme se modifierais légèrement, l’on pourrait me trouver plus petit, plus svelte. Il y avait aussi un point sur lequel il faudrait compter, ma vitesse avait encore augmenté par rapport a ma forme précédente. Il y avait également une surprise que je réservais a mon adversaire mais pour l’instant je lui laisserais le loisir d’apprécier cette toute nouvelle vitesse que je déployer a son quasi maximum pour enfin sauter par-dessus mon adversaire au moment de l’impact. Voila tout ? Loin de la je déploierais a ce moment la ma queue qui sous cette forme atteignait une taille impressionnante, et m’en servirais pour changer de direction instantanément pour me retrouver non plus sur le trajet initial de ma course mais bien sur le trajet de charge du Sourd. Je relâcherais alors momentanément ma guitare qui en bandoulière ne s’envolerais pas le moins du monde, planant au dessus de ma victime je lui lacérerais alors le dos en profondeur. J’atterrirais alors derrière lui et stopperais ma course à bonne distance de lui.
S’il enchainer alors sur un bond en ma direction en forme hybride toute gueule dehors afin de me dévorer le bras je prendrais les devant et répondrais par un bond en arrière, suivit d’une course tout aussi rapide que la première, celle-ci diriger non pas sur lui mais sur son flanc, je tenterais au passage une attaque toute griffe dehors, tout en observant attentivement le moindre geste de l’adversaire, prêt a effectuer un changement de direction instantanées en cas de signe suspect.


-------------


De son coté Gunther jubilé sous son masque. Lui qui adoré jouer avec les émotions et sentiments des autres prenait littéralement son pied, a tel point que lorsque la troupe marine vint a leur rencontre bras devant pour câliner et bouche en cul de poule pour embrassé, il pris un malin plaisir a utiliser son haki de l’observation pour esquiver les marque d’affection. Loin de s’arrêter la il répondrait a chaque esquive en infligeant un coup de pied qui enverrait immanquablement les marines au sol. Il repérerais bien vite les esclaves en galère et bien qu’il ne soit pas du tout de la même sensibilité que son fils vis-à-vis de l’esclavagisme il prit tout de même le partie d’aller a leur secoure. Les pauvre bougre ayant bien du mal a se dépêtré des pauvres groupies qu’étais devenu les marines il se servit une nouvelle fois de son haki pour repérer plus efficacement ses cibles et frapperais de façon chirurgical afin que les esclaves suive l’exemple et prennent le dessus. Dans le même temps Gunther n’avais pas cesser de jouer sa mélodie, il ne commencerait qu’a en changer une fois les esclaves ragaillardie, il dirait alors tandis que son ancienne mélodie n’était pas encore finit :

« Si on calmer vos ardeurs mes cochons ? Paranoid Tempo ! »


La mélodie exploserais a nouveau mais cette fois elle n’insufflerais rien de bon chez les personne pouvant l’entendre, la peur prendrais le contrôle du cœur de chaque personne a sa merci et dévorerais chaque parcelle de lucidité poussant la majorité a la tétanie, aux cris d’angoisse et au déchirement de l’âme face aux peurs les plus refouler que tout un chacun refouler au plus profond de soi.






Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 453
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue33/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue155/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (155/220)
Berrys: 10.285.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeLun 2 Déc - 1:50

Feat


Du Monde
L'Heure de la Purge


Akira était un peu loin de Raki mais pouvait entrevoir ce qu’il se passait. Occupé à avancer dans la cohue qu’avait créée la musique, il ne pouvait réellement se concentrer sur l’observation. Il avançait en assommant des marines qui venait sur lui pleins d’amour que lui ne voulait pas recevoir. Bien trop de monde quand il avançait, il regardait autour de lui, les hommes de Dalvos se battaient comme il le pouvait, les anciens esclaves pareils, et Akira était content d’avoir pu convaincre les derniers récalcitrant. Gunther lui aidait ceux qu’il pouvait, mais pour lui, cela semblait très simple.

Akira regardait au loin et voyait que Raki allait changer d’adversaire pour un animal préhistorique. Cela voudrait donc dire qu’il allait lui laisser une part du gâteau et que le cornu allait pouvoir se battre contre des marines. Il était tout excité, il ne pouvait contenir sa joie. Il souriait comme un petit-enfant, cette longue traversé pour arriver à ce but qu’était cette île et ces combats. Le cornu était aux anges, il se souvenait de la bataille d’Izaria où il avait dû aider la marine. Maintenant, il devait la combattre et c’était dans cela qu’il était le plus fort. Il se devait donc de se donner à fond quitte à y laisser la peau tant que la victoire était la leur !

Alors qu’il avançait toujours, il voyait ce marine, blond foncer sur lui. Une chance, il ne connaissait pas ses aptitudes, mais l’inverse était sûrement faux et il devait savoir pour sa malédiction. Le chasseur ne jouerait pas sur ça au début, sa transformation, il l’utiliserait plus tard, là, il pouvait se battre avec ses poings. C’était pour cela qu’il s’était stoppé et qu’il attendait que ce marine soit à porter et lui enverrait un coup-de-poing vers le ventre pour voir ce qu’il faisait. Il voulait voir s’il utilisait un sabre, un pouvoir spécial ou s’il était simplement au corps-à-corps. Il ne se posait plus de questions, il était maintenant question de se battre et de faire perdre ces marines et de montrer à tout le monde que Paradise en avait dans le ventre et que chacun d’eux était assez puissant pour être pris au sérieux.

Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-