Partagez
 

 [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1826

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMer 6 Nov - 23:32





Erkhan Dalvos


Une journée comme les autres à Shabondy. Tout se passait pour le mieux dans le petit quotidien d’Erkhan. L’homme à la chevelure blanche se tenait fièrement au milieu de ses dernières prises. Une nouvelle cargaison d’esclave dont certains spécimens seraient certainement achetés à un très bon pris. Trois hommes et femmes-poisson, un cornu, deux hommes-bêtes… Voilà qui annonçait une journée bien intéressante au niveau des profits. Ses hommes de mains étaient disposés aux quatre coins de la salle des ventes de son propre établissement. Le Dalvos était un esclavagiste important du coin qui avait déjà reçu l’honneur de vendre certain de ses « produits » à des Dragons Célestes. Le nombre de gardes travaillant à ses ordres ainsi que les riches décorations de son lieu de travail mettait en avant tout l’argent qu’il avait su tirer de ce commerce prolifique de Shabondy. Erkhan passait observait avec attention les moindres détails de la marchandise placé devant lui. Il scrutait afin de pouvoir déterminer un prix de base et considéré le prix qu’il voulait tirer individuellement de chacun en étant pragmatique sur les enchères. C’était une bonne crue. Encore des millions et des millions qui allaient encore atterrir dans sa poche. Quittant le milieu de la salle, il ordonna d’un simple geste que l’on escorte les esclaves à l’arrière de l’établissement. Le bourgeois s’approcha d’une des vitrines qui était adossé à un mur, une de celles où se trouvait des reproductions de meitou. Le Dalvos collectionnait les épées et c’était d’ailleurs assez connu dans le coin. On racontait même qu’il aurait accepté d’échanger tout un lot de sa marchandise contre un véritable meitou. Néanmoins, personne ne pouvait savoir si cela était vraie étant donné que l’arme serait probablement très bien cachée par l’amateur de lames.

-Faites entrer les fournisseurs, déclara le marchand en caressant le verre qui recouvrait une reproduction du sandai kitetsu.

Fournisseur était un mot bien élégant pour parler des kidnappeurs, ceux-là même qui pourchassait les créatures intéressantes au travers de l’archipel ainsi que dans sa périphérie pour ensuite les amener aux vendeurs d’esclaves. Bien sûr, il y avait une certaine quantité d’importation de la marchandise, surtout auprès des établissements travaillant en lien avec Konan, mais ces groupes criminels semblable à des chasseurs de primes au sein de Shabaody demeuraient une source de surprises. Parfois, des articles incroyablement rares émergeaient grâce à eux. C’était ce qu’Erkhan préférait dans l’emploi de ces kidnappeurs, là où traiter en courtier avec des fournisseurs hors de l’archipel permettait de savoir à l’avance ce sur quoi on allait tomber. Les troupes ayant fait les prises du jour pénétrèrent donc dans la salle richement décorée sous le regard pesant des sbires du Dalvos. L’un d’eux se léchait déjà les babines en se disant que leur hôte allait peut-être leur offrir de quoi manger en plus de les payer cette fois encore. Le bourgeois s’éloigna finalement de la vitrine pour se diriger vers la troupe qui s’installa dans la partie VIP de la salle des ventes. Erkhan se plaça donc à nouveau au milieu de la salle, sur son estrade recouverte d’une moquette rouge qui s’harmonisait avec les tapisseries et tapis qui étaient presque omniprésent dans le lieu le plus chic du coin. Alors qu’il ouvrit la bouche pour prendre la parole, un brouhaha venant de l’extérieur complexifia la compréhension de ses dires.

-Je vous remercie encore une fois pour vos efforts. Cela fait maintenant presque quatre ans que nous travaillons main dans la main afin de ravir la clientèle. Vous vous êtes surpassés récemment en redoublant d’ardeur, ce qui nous a permis d’acquérir des articles inédits au nez et à la barbe de nos concurrents. C’est pourquoi j’aurais voulu vous faire une offre. Aujourd’hui, alors que cette entreprise est au sommet de sa réussite, à son apogée, je voudrais vous proposer une offre d’emploi. Vous continuerez à traquer vos proies, mais vous aurez un salaire qui pourra se voir accroître avec des bonus et des promotions liés à vos prises…

Alors qu’il allait entrer dans les détails, les portes de la salle s’ouvrirent. Les sbires se tinrent prêt à intervenir. Il s’agissait du tenancier d’une taverne situé trois bâtiments plus loin qui ne tarda aucunement à éclairer tout le monde sur les raisons de sa présence.

-La… La… Marine ! LA MARINE ARRIVE !

-Quoi ?
lâcha Erkhan de surprise, ne comprenant pas du tout ce que cela impliquait, les troupes gouvernementales ne s’étant jamais occupé de faire disparaître les activités illicites qui gangrénaient Shabaody.

-La rue des savonnettes a été complétement ravagé ! Nous sommes les prochains ! IL FAUT SE BARRER !

Sur ces mots, le tenancier referma la porte et rejoignit la foule qui cherchait à rejoindre un port le plus vite possible afin d’évacuer ces grooves, et même l’archipel, le plus vite possible. Il laissa derrière lui un marchand d’esclave interloquer qui reste bloquer durant une trentaine de secondes à traiter l’information abracadabrante…





Verghil Azkermenn
Primé à 99.753.000 B


-Qui reste-t-il encore sur la liste des personnes en danger dans l’immédiat ? demanda le caïd à l’un de ses subordonnées.

-Matol, Jedermann et Erkhan.

-Pourquoi maintenant ? …


Le voyou avançait avec l’intégralité de sa bande de malfrats vers le quartier de la rose des vents où se situait l’établissement du Dalvos, la prochaine zone sur la route de la véritable petite armée dirigée par Hérail après la rue des savonnettes. La grande majorité de l’archipel était s’en dessus dessous. La nouvelle c’était répandu comme une traînée de poudre, les commerçants l’indiquant à leurs voisins, qui faisaient de même avant d’appeler leurs collègues les plus proches pour permettre à l’information de circuler et de lancer un processus d’évacuation. La Marine marchait sur Shabaody. Si on en avait parlé à Verghil quelques heures plus tôt, il n’aurait pas cru que ce jour était venu. Néanmoins, chercher un sens à cette action n’était pas dans les priorités du scélérat qui avait une mission. La Guilde Marchande l’avait envoyé jusqu’au bout de Grandline pour assurer la protection des commerces qui leur était affilié. Il ne pouvait cependant pas à lui seul se chargé de tous les fronts, les gouvernementaux ayant lancé leurs assauts par divers endroits. Etant donné qu’il était au plus proche de la zone qui semblait incomber à Hérail, le vice-amiral d’East Blue qui semblait avoir été aperçu par quelques courtiers alors qu’il n’y avait à priori pas de raisons pour qu’il quitte son océan, le Azkermenn se dirigeait droit vers là où se trouverait certainement bientôt le front. Trois cibles à exfiltrer avant qu’il ne soit trop tard. Le caïd espérait que lui et sa bande avançait suffisamment vite pour arriver avant que ne déferle ces maudits fanatiques.



Filgurd "Charge-Montagne"
Primé à 126.300.000 B


La montagne de muscle grognait. Lui aussi avançait avec des combattants, mais il ne s’agissait en aucun cas d’une bande soudé. Il s’agissait de différents hommes de Konan qui avaient été rassemblé par les responsables du chef de la mafia sur l’archipel, rassemblement compliqué en raison du chaos. De par ses compétences, Filgurd avait était nommé chef de cette escouade qui avait reçu une charge faisant trembler certains d’entre eux : retenir la Marine jusqu’à l’évacuation des personnes importantes pour Konan sur place. Le Charge-Montagne avait lui-même contacté le manoir d’Himitsu Shima, tombant même sur Osmose du quatuor juste sous Konan, pour mettre au courant les autres strates de la situation sur Shabondy. Les ordres étaient donc clairs, sans aucune garantie d’en sortir vivant. Les pensées du colosse se tournèrent bientôt vers Arine Adamov. Ce lieutenant de presque 400.000.000 B de prime était tombé au combat durant le blocus contre les décimas. Sa disparition toute récente avait empêché les hautes strates de la mafia, déjà plongés dans divers problèmes et conflits, d’envoyer un remplaçant, tant et si bien qu’il semblait n’y avoir personne pour coordonner les efforts des hommes de Konan durant cette terrible journée. C’était le chaos. Si tout avait été plus structuré et qu’un lieutenant avait été présent pour centraliser tout cela, cela aurait été bien plus fluide. Il y aurait davantage d’hommes qui se dirigeraient vers le front et l’exfiltration aurait commencé plus tôt. L’ancien bandit de grand chemin était tout sauf ravi par la situation, mais il n’allait pas laisser les gouvernementaux détruire ce centre névralgique de la pègre. Le demi-géant comptait bien les éclater, peu-importe qui avait été envoyé pour mener l’assaut.





"Le Silence Sanglant"


La taverne était vide. De nombreuses tables étaient retournés tout comme les chaises et les tabourets. Dans un salon privé presque comparable à une arrière-salle, la mercenaire au doux surnom de Silence Sanglant était assise sur son siège. Elle avait entendu l’appel qu’avait reçu le tenancier ainsi que la déclaration qu’il avait fait à tout le monde pour que tout le monde soit au fait de la situation. Cependant, la muette était restée là, attendant qu’il n’y ait plus personne. Ils avaient déserté. Les lieux étaient désormais déserts. Elle trônait là, dans les ténèbres de cette établissement construit dans les racines et qui demeurait très peu connu de la majorité des habitants de l’archipel. L’endroit idéal pour quelqu’un comme elle. Cependant, aujourd’hui, le Silence Sanglant ne recevrait pas de mission directement. Personne ne pourrait l’avertir si quelqu’un avait déposé un couteau d’or à l’un des commerçant de Shabaody. Ni soupir, ni inquiétude ne paru sur le visage de cet créature froide et sans nom qui exécutait d’abominables actes pour le compte de quelques employeurs sans que quiconque ne sache jamais qui elle pouvait bien être. Après tout, il fallait au moins connaître le nom de « La Triade » pour se faire une idée de la raison pour laquelle les carnages qu’elle avait perpétrés ne lui avait jamais été attribué, toute rumeur urbaine que son existence représentait. Finalement, la demoiselle à la chevelure ébène et au regard étincelant se leva et traversa la pièce abandonnée où elle avait vécu durant ces dernières années, attendant toujours qu’on vienne lui donner un travail à accomplir. Le Silence Sanglant ouvrit la porte et remonta la caverne creusée dans les épaisses racines d’un Yarukiman Mangrove afin de finalement apparaître à la surface, à un mètre de la mer. Elle savait ce qu’elle allait faire et ce que certainement les combattants des autres organisations allaient devoir faire.



Vice-amiral Hérail "Le Croisé", Contre-amiral Sonnac "La Zélote"


Au pied du gradé d’East Blue se trouvait un cadavre. Un corps sans vie qui quelques minutes plus tôt était un hors-la-loi qui se battait pour défendre son commerce avant de finalement tenter de fuir. La rue des savonnettes, un de ces regroupements de bâtiments où se terraient bon nombre de criminels, avait été pratiquement rasé par l’affrontement entre la Marine et les malfrats. Néanmoins, les gouvernementaux n’y avait trouvé que bien peu de résistance. D’un certain point de vue, c’était bénéfique puisqu’ils économisaient leur force. Cependant, l’information avait déjà dû commencer à circuler et la défense devait être en train de se mettre en place. Peu importait. L’armée rassemblé pour la Purge de Shabondy était plus que conséquente et la défaite était plus qu’inenvisageable. Un grove à côté, c’était Wakai Tsuki qui menait la charge d’après ce qu’Hérail avait cru comprendre. Des amiraux, des vice-amiraux, une foultitude de contre-amiraux et de colonels. Après le fiasco que représentait la bataille de Marineford grâce à la presse ainsi que l’assassinat de Centes de la main de Sergueï, cette action de la partie constantiniste de la Marine achèverait de montrer que la faction religieuse était bien plus efficace que les adeptes de Chairoka. Le Croisé se tourna vers le grove suivant, vers le quartier de la rose des vents. Encore un rassemblement de commerces diverses où l’illégalité transpirait de chaque pierre de chacun des bâtiments. Ils étaient tous coupable. La Justice allait enfin résonnait. Le bourreau était là.

-À L’ASSAUT ! cria le haut officier en pointant de son épée la prochaine proie tandis que les gradés derrière lui avaient pris quelques instants pour célébrer leur première victoire au cours de cette journée mémorable.

Tous se mirent en marche vers une nouvelle confrontation. Les pas de ces troupes résonnèrent atteignant le quartier qui était encore en pleine évacuation. L’heure était cependant venue.




Pour ce premier tour, je vous laisse choisir où vous vous trouvez au moment où la nouvelle de l'assaut de la Marine retentit. ^^ Pour information, il s'agit du groove 5.

Ordre de réponse à titre indicatif :
Ren - Nemesis - Raki - Akira
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !


-Erkhan Dalvos Lvl ??
-Verghil Azkermenn Lvl ??
-Filgurd Lvl ??
-"Le Silence Sanglant"  Lvl ??

-Vice-amiral Hérail Lvl ??
-Contre-amiral Sonnac Lvl ??

-Sbires d'Erkhan Lvl ?? à ??
-Kidnappeurs des Shabaody Lvl ?? à ??
-Bande de Verghil Lvl ?? à ??
-Hommes de Konan Lvl ?? à ??
-Autres hors-la-loi sur place Lvl ?? à ??
VS
-Troupes constantinistes d'Hérail Lvl ?? à ??
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 501
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue34/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue123/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (123/220)
Berrys: 4.520.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeJeu 7 Nov - 23:04




Organiser la défense !




Shabondy, une ile au porte de ce que je considéré comme le véritable enfer sur terre et qui mériterais une atomisation pur et simple. A savoir Red line et a son sommet Marijoa. Ce centre névralgique du gouvernement ou les dragons célestes dominait le monde de leur pseudo puissance. Imposant au monde leur envie délirante et leur folie des grandeurs et tout ce qui l’accompagner.

Cela faisait a présent quelque temps que nous étions arrivé, cherchant a écouler le stock de masque souriant que nous avions emporté avec nous. Mais également pour faire du repérage de cible a se mettre sous la dents. Nous arborions un symbole de liberté et il n’y aurais pas eu plus hypocrite que nous si nous ne nous en étions pas pris a des esclavagiste présent sur place. Je m’étais donc amuser a prendre ma forme animal dés notre arrivé, a la fois pour évité d’être repéré trop facilement, mais également pour garder un minimum de surprise en cas de danger imminent, certes je n’étais qu’un Hors la loi a la prime relativement peu élevé par rapport a des Ren Tao ou des Konan, mais il fallait a mon sens faire néanmoins preuve de prudence.

J’avais donc profité de ma forme pour espionner un établissement situé dans le quartier de la rose des vents. Un espace de vente d’être vivant en tout genre et de toute espèce pouvant servir comme esclave. Le fonctionnement était toujours plus ou moins le même pour l’approvisionnement, des freelances qui avide de kidnapping amener leur prise a un homme a la chevelure blanchâtre.  Il ne nous avez pas fallut longtemps a Akira et moi pour établir un petit plan sans prétention, histoire de mettre un point d’honneur a notre passage sur Shabondy avant de reprendre la route vers North Blue. Ce jour était d’ailleurs arrivé.

J’avais revêtu ma forme humaine, clope au bec et sourire carnassier plaquer sur le visage tandis que nous nous dirigions vers le commerce de l’homme qui je l’avais appris il y avait peu n’était autre qu’un certain Valdos. Je trainais derrière moi un Akira aux mains enchaîné le visage caché par sa capuche, suivis de prêt par un Mockingbird au sourire toujours aussi inébranlable plaqué sur le masque qui caché le visage de mon père. Il n’avait qu’une seule chose a faire, se taire, couvrir nos arrière et profiter de la foule pour récolter quelque cheveux au passage, et sa tache semblerais plus aisé que prévu, en effet un mouvement de panique se mis en branle lorsque nous arrivâmes du coté de l’établissement esclavagiste. Le Gunther profiterait de la cohue pour prélever tout un tas de cheveux différent avant d’approvisionner le Cornu en carburant pour sa malédiction. Ce ne fut que lorsque j’entendis le tavernier gueuler dans l’établissement tandis que nous approchions que je compris que la marine attaquait en masse. Mais pourquoi ? Et pourquoi maintenant ?
Mon esprit vrilla a toute allure tandis que le tavernier prenais son envole pour prendre la fuite. Pourquoi tant de personne en fuite alors que les gens d’ici avait l’avantage de la connaissance du terrain, l’avantage de l’équipement, ilne leur manquer qu’une chose crucial. L’organisation et une tête capable de réfléchir pour le bien commun plutôt que pour lui-même.

J’attaper le tavernier par le col tandis qu’il passait a coté de moi et je lui dirait d’un ton amuser et sans équivoque :


« On prend la poudre d’escampette l’ami ? Sur ta route fait moi plaisir, répète a qui veut l’entendre que Raki Goshuushou cherche des gars suffisamment couillu pour se battre pour leur propre liberté de faire se qui leur chante. »


Je continuerais ma route avançant tranquillement a contre courant vers la porte d’entrée du batiment. J’entrerais alors ouvrant la porte le plus tranquillement du monde trainant le cornu toujours derrière moi tandis que Gunther aurais fait passer les cheveux au Cornu pendant la discussion avec le Tavernier.  Je prendrais mon temps pour avançais vers un Valdos completement bloquer. Me raclant la gorge je finirait par lacher un nuage de fumée qui masquerait mon visage quelque seconde pour enfant dire d’un ton détacher :

«  Bien le bonjour mes ami, Permettez que je me présente Raki Goshuushou, humble musicien en quête de richesse. J’ai ici avec moi un magnifique spécimen de Cornu, il vaut son pesant d’or, Il ne s’agit ni plus ni moins que de Suzuran Akira…. »

Je laisserais quelque seconde  le silence monter le temps de prendre une inspiration sur ma cancéreuse et pour enfin finir par dire d’un ton amusé :

« Malheureusement,  au vu de l’attaque de la marine j’ai bien peur de ne pouvoir me séparer de lui de suite. Vous comprenait le céder a un marchand d’esclave en passe de perdre son fond de commerce, sa réputation, ses richesses. Ce n’est pas forcément le mieux pour mes affaires. En revanche je peux vous proposer quelque chose…. Nous savons tous que la marine récupérera vos esclaves pour les refourguer aussi vite que possible au dragon célestes. Plutôt que de laissé la marchandise s’envoler comme ça, utiliser la. Libéré les du moins le temps de la bataille, faites leurs croire que vous êtes prêt a leur laisser leur liberté si ils sont efficaces. Selon vous que choisiront-ils ? Une vie de servitude dans les hautes salles de Marijoa, ou se battre et mourir en homme libre ? »






Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1121
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue46/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue109/750[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (109/750)
Berrys: 554.850.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeDim 10 Nov - 20:14

Trouble Maker
Le temps s’était écoulé depuis notre aventure sur Thriller Bark. Petit à petit, les plans se multipliaient et tandis qu’à une époque l’avenir semblait flou, désormais, il devenait de plus en plus clair pour moi et mes compagnons. Nous allions profiter du chaos ambiant pour percer. En effet, le monde était en proie à du changement et cela, de façon globale. La bataille de Marinford, la mort de Centes... Que des scoop qui devaient réjouir grandement des gens tel que des reporters affamés de news à balancer au monde entier. Mais derrière ces nouvelles qui se disent bonne, il y a une autre vérité que les plus grands de ce monde savent avec certitude : l’équilibre est rompu. On a beau compter les forces de la marine, les younkou et les révolutionnaire, toutes ces batailles ont affaiblit chaque factions et de ce fait, cela laisse la main aux électrons libres. Le moment était idéal pour frapper fort et pouvoir passer devant bien des concurrents et c’est clairement ce que j’avais décidé en ce jour.

Et quoi faire pour marquer un tournant décisif dans ma bataille ? Officialiser la guerre entre moi et Konan. Maintenant que mes affaires sont techniquement sécurisées, je pouvais me concentrer sur les batailles à venir sans craindre de représailles. Ou du moins indirect. J’allais infliger aux ennemis ce que eux ne peuvent pas me faire. Et c’est ainsi que moi et mon organisation avions atteint l’Archipel Shabaody afin de préparer notre futur coup.
Grâce à des informations précises ou approximatives d’Anatole, nous avions décidé de cibler un certain commerce du fameux destructeur. Le plan était simple : infiltrer le/les “groves”, piéger ce dernier et faire en sorte de se poster aux bons endroits quand des personnes “ importantes “ tenteraient de fuir. L’objectif étant de causer un coup dur au destructeur et éliminer toutes les personnes qui pèsent lourds dans son bordel afin de lui porter atteinte et faire guise d’avertissement, d’exemple pour l’avenir. Les préparations étaient terminées, désormais, il s’agissait d’une guerre totale où le Destructeur devrait se salir les mains pour mettre fin à cette guerre qui allait devenir embêtante pour lui. Si autrefois il pouvait m’ignorer, il allait comprendre que désormais ce n’est plus possible.

Ainsi donc, les zones ayant été ciblées, piégées et prêtes à s’enclencher, je m’apprêtais à me lancer dans une balade afin d’être aux devant du danger afin de cueillir en premier les ennemis qui tenteraient de fuir. Mais voilà, comme toujours, il y a des soucis qui viennent déranger nos plans. Ou du moins, un semblant... Une fumée se voyait au loin et tandis que je n’y prêtais pas attention, ce fut mon escargophone qui me rappela à l’ordre. N’y répondant pas une première et une seconde fois, c’est au bout de la troisième fois que je me mis à grogner et quelque peu perdre patience. Qui pouvais autant insister pour me contacter ? Est-ce qu’il y a un souci qui mérite vraiment toute mon attention ? Prenant l’appareil avec une nonchalance qui me caractérise dans ces moments là, je vins à écouter ce qu’on avais à me dire.

“ Allô ? Ren ? ... “
“ Ayabusa ? Qu’est-ce qu’il y a ? “
“ Il y a un souci et ça n’annonce rien de bon. Nous avons perdu contact avec un grand nombres de sous-fifres. En cherchant la raison, il semblerait que quelque chose se soit passé pas loin de votre position. Pire encore, cela ne semble pas être la seule zone touchée... La marine fait une descente étonnamment violente semble-t-il. “

Restant silencieux, je vins à me demander pourquoi ils faisaient ça. Eux qui ont toujours laisser faire ces transactions en tout genre, voilà qu’ils se réveillent ? Est-ce un moyen de prouver au monde que malgré la bataille dantesque à Marinford la marine n’a pas perdu le nord ? Tsss... Le timing est le plus mauvais qui soit, mais il était hors de question que je me laisse faire ou m’enfuie immédiatement. Contrairement à mes ennemis, je n’avais rien à perdre moi, et tout à gagner à les faire plonger par ma faute. Aussi... Bien que cela me fasse chier, dans un premier temps j’allais sans doute mâcher le travail de la marine, mais c’est un mal pour un bien, car eux aussi seraient en proie à mon courroux.

“ Changement de programme Ayabusa... On passe en tout azimut ! Les personnes affilées à Konan, on les coules par le fonds, on les ralentis, qu’importe... Ils ne doivent en rien s’échapper. Quant à la marine, j’en fais mon affaire en temps et en heure. “
“ ... D... Deux fronts à la fois ? Mais nous n’avons pas assez de gens sur place, qui plus est nous ne sommes pas prêts pour ça, cela va demander beaucoup de manœuvres presque hasardeuses. Il fau...”
“ Nous avons de quoi faire. Si la marine se met sur ma route, je m’empresserais de les éliminer. Contente toi d’identifier les principaux fuyards et si possibles aussi les assaillants. Si une menace semble trop grande, là en effet je réviserais mes plans. Repère aussi éventuellement par où s’organise les fuites des hommes de Konan.“

Un léger silence se fit. Si certains aimaient fuir face à la marine, pour ma part, l’armée déployée par celle-ci ne me faisait guère peur et pour cause, j’allais les incinérer vivant, les disperser par la force de ma volonté et ainsi, porter encore plus loin mon surnom qui gagnerait en force.

“ De Konan ? Mais c’est pas écrit sur leurs fronts et même Anatole ne pourrait tous les reconnaitre, bien au contraire. “
“ Dans ce cas... “
“ ... “

Le silence pesa de nouveau. Si nous ne pouvions éliminer des forces précises, alors il allait falloir taper dans le tas et espérer que dans le lot, nos cibles s’y trouvaient. Nous allions nous faire sans doute des ennemis de plus, mais au fond, ils comprendraient bien vite que se mettre sur ma route n’était pas une bonne idée. Confirmant donc les pensées du stratège de l’organisation, il raccrocha et prévenu la plupart des gens de mes troupes. Si le chaos commençait à gagner toute la population, ce n’était qu’un pré-quel au réel chaos qui allait gagner l’archipel.
Venant m’adresser à ma comparse non loin de moi, l’ordre était clair.

“ ... Pas de limites. “

Et tandis que je la laissais faire ce que bon lui semble, moi, je fermais les yeux pour me concentrer et faire un repérage. Tentant de repérer un maximum de personnes dont de possibles cibles, je ressentis rapidement des présences venir de la direction d’où émanaient les fumées. Ainsi donc, il s’agissait sans doute de la marine et si je n’arrivais pas à totaliser concrètement le nombre de voix, ces dernières étaient en constante augmentation, signe qu’il s’agit bel et bien de quelque chose de sérieux. Me concentrant donc toujours plus, je détournais mon attention vers un autre genre de rassemblement qui semblait venir vers nous. Hm ? Serait-ce des ennuis supplémentaires ? Moindre en apparence, cela ressemblais à une force de frappe plus petites, mais le nombre ne veut rien dire. Ainsi, je me mis à hésiter entre des renforts pour prendre en tenaille, ou des ennemis possiblement amis vu le contexte. Hm ...
Re ouvrant les yeux, je vins à marcher en direction du petit groupe mais dans l’optique de l’éviter et observer. Ainsi donc, je laisserais éventuellement Nemesis prendre le côté gauche, tandis que moi je passerais par la droite - à moins d’être suivis par cette dernière - pour ainsi observer de qui il s’agissait. Une fois le repérage terminé, qui sait si nous ne pourrions pas profiter de toute cette agitation pour éliminer tout ces groupes ? Si cela se trouve, avec les pièges disposés dans la zone, pour sur qu’ils allaient voir une belle utilité. Une pierre, deux coups.
Codage par Libella sur Graphiorum


résumé:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis

Nemesis
Messages : 32
Race : Humaine
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue30/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue39/120[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (39/120)
Berrys: 316.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeLun 11 Nov - 17:25







L'heure de la purge



Shabaody, l’archipel des excès et de la délinquence à petite et grande échelle. Ne pas trouver au moins une trace de délit sur l’île était un exploit, ou alors l’oeuvre d’un homme aveugle, sourd, muet et particulièrement feignant. Il suffisait presque de se pencher pour trouver les traces de sang de la dernière bagarre, ou du moins c’est comme cela qu’Ayabusa avait décrit l’île à la blonde peu avant le débarquement. Ren avait de son commun accord décidé de déclarer la guerre à Konan, et si cela permettait à la Nemesis de se défouler tout en marquant des points “Dettes” auprès du jeune homme, grand bien lui fasse, elle serait ravie de l’aider.

Lorsqu’ils étaient arrivés sur l’archipel, le plan était simple, fouiner quelques temps pour trouver la trace du larbin qu’il souhaitait éliminer, puis l’éliminer, en laissant vraisemblablement un petit mot doux indiquant au chef ennemi l’identité de celui qui avait causé le massacre, ajoutant probablement une ou deux insultes et agrémenté d’un sobre “A ton tour pétasse” ou assimilé. Les premiers jours s’étaient bien passés, la première partie d’une plan, une destruction en bonne mesure d’un commerce d’esclave affilié au hors-la-loi allait s’enclencher sous peu, mais visiblement, quelqu’un là-haut ne l’entendait pas de cette oreille. Un bruit caractéristique se dégagea d’une poche de Ren, dont il finit par sortir un escargophone accompagnée de la voix empressée d’Ayabusa, annonçant la perte de menu fretin, information dont la Nemesis se moquait éperdument. Ce n’était pas ses hommes, elle ne leur devait rien, et s’ils étaient assez inaptes pour mourir, alors grand bien leur fasse. La suite du message en revanche était plus gênante, puisque si la théorie de la jeune femme était exacte, alors tous les plans en cours s’effondraient. Ils ne pourraient pas gérer à la fois la marine qui menait son raid et les hommes de Konan qui se défendraient, mais visiblement Ren n’était pas de cet avis, annonçant la poursuite de leurs plans et donnant l’ordre d’ignorer la marine pour le moment.

C’était relativement suicidaire, mais la Nemesis avait elle quoi que ce soit à perdre? La réponse était oui, son désir brûlant de vengeance principalement, mais au delà de ça, rien. Et si elle mourrait, alors au moins un bûcher funéraire emporterait ses ennemis avec elle. Le souci principal était qu’il jouait la vie de sa collègue comme si elle lui appartenait, une chose qui lui tapait déjà sur le système. La discussion entre Ren et Ayabusa s’éternisait presque, s’achevant sur un ordre simple, partir en vrille. Exit les plans construits, exit les cerveaux, le plan se résumait désormais à causer un maximum de destruction et compter sur la chance pour obtenir ce qu’on voulait. Hochant la tête, la Nemesis embrasa sa main, soufflant et projetant une légère volée de cendres dans les feuillages d’un arbre proche, la matière incandescente s’accrochant aux branches, aux feuilles et au tronc de l’arbre, rougeoyant lentement avant de s’éteindre.

Insatisfaite, la jeune femme décida de passer à la vitesse supérieure, créant ainsi une armure de cendres de trois mètres de haut dans laquelle elle fusionna. La créature ainsi formée, un monstre ardent visuellement dangereux, se déplaça en direction des bâtiments, projetant occasionnellement des nuées de cendres brûlantes pour enflammer habitations, taudis, plantes ou tout autre matériau combustible. Ren voulait de la destruction? C’était parfait, il s’agissait d’un domaine que la blonde vengeresse n’avait aucun mal à utiliser. Laissant le rouquin derrière elle, elle commença à déambuler, continuant sa marche incendiaire, agissant tel un automate de la marine programmé pour détruire la mangrove. Dans le pire des cas quoi, elle croiserait un ennemi trop fort pour elle?


© Jawilsia sur Never Utopia



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 440
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue31/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue123/220[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (123/220)
Berrys: 10.285.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMer 13 Nov - 1:25

Le trio venait d’arriver sur l’île que déjà Akira voyait de quoi lui avait parlé Raki lors de leur voyage, comment était Shabondy, ce qu’il s’y faisait comme commerce et les gens qu’il y avait. La traversé de Gran Line avait été longue, pleine d’embuche, mais aussi intéressante de part les rencontres faites. Akira était content d’avoir pu accompagner son ami dans cette aventure. Notre héro devait bien se cacher quand il se baladait tout l’île vu qu’il était un cornu, il serait surement attrapé pour être revendu.

C’était grâce à cette particulatité que le duo avait eu une idée pour se rapprocher de vendeur, tablé sur le fait que le fumeur allait se faire passer pour une personne voulant vendre sa proie. Il avait pour cela utiliser sa forme féline pour trouver des endroits et des personnes a surveiller.

Le jour tant attendu d’utiliser le plan était venu, ce fut une préparation sur plusieurs jour, il avait fallut acheter quelques accessoires, partager aux plus grand nombre le masque lié à paradise. Une fois les préparatifs finis, Akira suivait Raki avec des menottes et une chaîne, mais les menottes n’étaient pas réellement fermés, Akira pouvait les enlever rapidement au cas où il se passait une chose imprévu et qu’il fallait se battre. En parlant de choses imprévues, une attaque de la marine cela était imprévu.

C’était une chose imprévu, mais bénéfique au plan, les civils empêcheront la marine d’arriver vite, permettait au second Mockingbird de pouvoir prendre des cheveux pour le cornu, à chaque fois qu’il le faisait, il mettait le cheveu dans la poche droite de notre chasseur, celui-ci, pouvait ainsi quand il serait prêt de créer des poupées. Par exemple quand Raki s’était stoppé pour parler au tavernier, Akira avait attrapé un cheveu pour fermer les yeux, se concentrer et en profiter pour créer une poupée, cela en faisait une, il pouvait encore en faire plusieurs, mais cela lui demandait du temps et de la concentration, il était établi dans le plan qu’il pourrait en faire plusieurs lors du rendez-vous avec Valdos qui pourrait être intéresser par le cornu et Raki se mettrait en scène pour attiré l‘attention sur lui et donc ainsi permettre a Akira de rester dans une certaine ombre et créer d’autres poupées pour se battre !

Raki rentrait dans la bâtisse de l’homme qu’il avait repérer plus tôt, il se présentait et présentait sa proie qui n’était d’autre que notre cornu, puis il s’était mis à faire un monologue sur l’attaque de la marine, une bonne mise en scène qui attirerais l’œil sur lui, si tel était le cas, Akira prendrait discrètement des cheveux dans sa poche pour créer deux ou trois poupées maximum car il aurait surement le temps de faire que ce nombre là, et si Raki n’attirerait pas l’attention, il ne prendrait aucun risque pour aller chercher les cheveux et faire échouer leur plan. Il ne restait plus qu’à savoir qu’elle allait être la réaction des hommes qu’ils avaient en face !
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1826

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue0/0[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeMer 13 Nov - 1:34







Erkhan Dalvos


Tandis que le tavernier que le félin avait critiqué prenait la poudre d’escampette en cherchant à comprendre les délires du barjot qui semblait vouloir rester se battre pour une cause semblant perdue, Erkhan revenait à lui pour écouter les paroles du cerveau de Paradise. Alors que le propriétaire des lieux allait arrêter le kidnappeur d’esclave improvisé afin de lui dire que vu la situation ce n’était pas le moment de conclure une vente, aussi intéressant le spécimen était-il. C’est alors que le véritable dirigeant d’Ironfall révéla la vérité ainsi que son plan, la situation le contraignant à revoir ce dernier rapidement pour s’adapter aux événements plus que surprenants. L’amateur de lames grogna au milieu du discours du Goushuushou tout en laissant poursuivre tandis que ceux qui venaient lui livrer de la marchandise essayaient tant bien que mal de rejoindre discrètement la position des membres de Paradise dans l’espoir de prendre la poudre d’escampette et évacuer au plus vite le quartier.

-Qu’est ce que vous faites, les rappela-t-il à l’ordre avant d’entamer sa réponse à Raki. Vous me prenez pour imbécile ? Vous croyez que ce plan ne m’a pas traversé l’esprit ? Au moins, si vous dites cela, c’est que vous êtes prêt à coopérer. Vous avez raison, si on veut en sortir vivant nous allons devoir bosser tous ensemble ! Ce sera la meilleure façon de se tailler un chemin pour survivre, raconta le vendeur d’esclaves qui comptait bien entendu laisser toutes les autres personnes présente dans la pièce à l’arrière garde pour que ces derniers s’occupent de retenir la Marine pendant que lui s’enfuyait avec un maximum de ses biens.

D’un geste de la tête, le Dalvos ordonna à un de ses sbires, celui qui portait un trousseau de clés et qui fut bientôt suivit par les autres, de se rendre à l’arrière-salle. Erkhan avait beau ne pas être la personne la plus pragmatique qui soit, il avait déjà eu l'occasion de se demander ce qu'il faudrait faire si jamais la Marine arrêtait de les couvrir. Même si cela avait aucun sens à première vue, lui qui aimait l'imprévisibilité avait envisagé la chose. De plus, dans cet état de pression, la survie primait avant tout même s'il cherchait à en tirer le meilleur partie afin de sauver ses précieux biens au passage.

-Suivez-le pour aller l’aider à les libérer, ordonna le marchand aux kidnappeurs.

-Hors de question ! Chaque seconde gagné est importante ! déclara l’un d’entre eux avant de s’élancer en direction de l’entrée pour fuir.

Erkhan ne disposait pas de l’autorité nécessaire pour rappeler à l’ordre ces hommes qui capturaient les gens sur l’archipel pour marchander dans les zones de non-droit. Des opportunistes dans un système vicieux qui étaient les premiers à s’enfuir quand ce dernier se faisait attaquer. Paradise bloquaient le passage et c’était donc à Raki et Akira de s’occuper de la mauvaise troupe. Que comptaient-ils faire ? Si jamais les chasseurs de primes mouraient ou restaient finalement là pour aider, le Dalvos serait plus ou moins satisfait et pourrait poursuivre plus sereinement la suite de ses instructions. Dans le cas contraire, il se montrerait pressé et plus colérique de voir ses chances de survie réduites, rendant la coopération plus compliqué.

-Récupérez les armes que j’expose pour les distribuer aux esclaves lorsque ces derniers sortiront, expliqua-t-il tout en se dirigeant vers un présentoir. Essayez de ne pas trop casser de choses au cas où je pouvais revenir chercher mes biens après l’attaque.

Soulevant le verre qui protégeait l’arme, Erkhan vint refermer ses doigts sur la garde d’une épée assez étrange. Si elle ressemblait globalement à une épée bâtarde dans un style très proche de celui de Kingadomu, la base du plat de la lame était recouverte de gravures typiques de Wa no kuni. Cela reflétait l’originalité de l’arme personnel du Dalvos qui était un petit bijou conçu par deux forgerons. En effet, ils mettaient les arts de la forge de ces deux nations en commun afin de créer des armes peu communes. Grâce à l’argent qu’il avait amassé durant ces dernières années, le vendeur d’esclaves étaient parvenu à se faire fabriquer ce modèle unique dont la qualité frôlait celle des meitou des 50 et qui avait nécessité au binôme une longue semaine de travail. Refermant sa main sur le manche, Erkhan jugea de l’équilibre de l’outil de mort avant de se mettre à récupérer différentes répliques de meitous célèbres.





Verghil Azkermenn
Primé à 99.753.000 B


Le voyou serrait le poing et sa mâchoire demeurait crispé tandis que le constat était sans appel à mesure qu’il se rapprochait de la cité. Cela n’allait pas du tout ! Loin de là ! La fumée générée par les dégâts que provoquez Nemesis en s’attaquant aux habitations inquiétaient fortement le responsable de cette escouade travaillant pour la Guilde Marchande. C’était sûr maintenant. L’affrontement avait commencé et il faudrait rentrer dans la mélée pour gagner un maximum de temps. Son gang est lui risquaient fortement de se faire écraser par la puissance adverse. Lutter contre la Marine en pleine possession de ses moyens serait aller au suicide. Pourquoi ses responsables n’avaient pas contacté Mozero ? L’homme dont la prime frôlait la barre de la centaine de millions croyait que depuis la bataille de Marineford, le célèbre combattant s’était réfugié à Shabaody pour se remettre de la guerre. Après tout, Erghil avait ouïe dire que Nu Wa était là pour cette même raison. Mais non bien sûr, ils devaient se coltiner cette zone à évacuer. Trop sous tension, l’Azkermenn commença à exposer son point de vue à ses camarades à haute voix.

-Il n’y a qu’une chose à faire. Il faut trouver ceux que les autres organisations criminelles ont envoyés ici afin de s’allier et de lutter ensemble. Si on reste désunis, nous n’avons aucune chance de tenir face à ces putains de mouettes. L’idéal serait de trouver les hommes de Konan. J’espère qu’ils ont envoyés Adamov, même s’il n’est plus apparu depuis le blocus. Ce serait vraiment une aubaine…

S’il était assez près, le Tao pourrait certainement capter une bonne partie du monologue alors que le gang pressait le pas et s’apprêtait à contourner la périphérie du quartier de la Rose des Vents dans l’espoir de trouver des personnes à qui s’allier face à la menace commune. Bien entendu, il ne tenait qu’à Ren de s’en prendre ou non à ce groupe isolé qui semblait assez paniqué. Ce gang serait complétement à la merci du célèbre roux si jamais il prenait l’envie à ce dernier d’éradiquer les combattants des organisations majeurs en présence sur l’archipel, même s’il ne pouvait pas déterminer leur affiliation à la Guilde Marchande par ce simple échange entre l’Azkermenn et ses hommes. Néanmoins, il y avait là une porte grande ouverte à tissé une alliance temporaire pour faire face à l’attaque surprise de l’organisation gouvernementale.





Vice-amiral Hérail "Le Croisé", Contre-amiral Sonnac "La Zélote"
Renommées à 300.000.000 B et 250.000.000 B


C’était une véritable légion qui s’apprêtait à déferler sur le grove cinq. Hérail menait la force d’attaque principale alors que deux détachements d’officiers s’étaient dirigés sur les côtés afin de couper la route aux personnes qui fuyaient, voir à les rattraper et les exécuter selon ses ordres. Une contre-amiral qui le secondait en plus de sa chère Sonnac sur le corps armée principal n’approuvait guère ces méthodes, mais cette dernière ne pouvait pas contesté les instructions du vice-amiral. Le Croisé n’hésita pas un instant à se lancer à l’assaut pour venir exterminer tous les hérétiques qui s’opposaient au Gouvernement Mondial. L’impitoyable haut gradé ne faisait aucun prisonnier. Toutes ses proies seraient mortes lorsque le soleil se coucherait. En attendant, Hérail sauta en un seul bond jusqu’au toit du premier bâtiment se dressant sur sa route. Il fut suivi par Sonnac qui observa avec lui l’incendie généré par Nemesis. Un grognement jaillit des lèvres du fervent défenseur du Décret Décima.

-C’est le chaos ! Ils commencent à s’entretuer entre eux ! Si ce n’est pas affreux ! Nous n’avons même pas l’occasion de les punir par notre jugement. Qu’est-ce qu’ils croient. Le suicide ne sauvera pas leurs âmes.

Refusant que les hors-la-loi ne meurt pas de la main sainte du Gouvernement Mondial et puisse ainsi échapper à la Justice, le Croisé contracta les muscles de ses jambes et saute vers un autre toit avant de s’élancer dans une course effréné en direction des incendies. Il franchissait les distances à une vitesse ahurissante pour un humain normal et était suivit par sa partenaire beaucoup plus mesurée que lui.

-Attends ! Cela pourrait être un piège ! Ils essayent peut-être de nous attirer spécifiquement dans un endroit à leur avantage ! Je te rappelle que nous ne connaissons pas les forces criminelles en présence ! essayait de protester la Zélote en poursuivant son impulsif vice-amiral, beaucoup moins posé et réfléchie qu'elle.

Cela était vainc le vice-amiral s’arrêta quelques instants sur le toit d’un immeuble d’où partait une rue qui s’étendait jusqu’à l’extrémité est du Quartier de la Rose des Vents. Le vice-amiral chercha à voir s’il parvenait à remarquer des silhouettes au niveau des flammes. C’est ainsi que Sonnac le rejoignit.

-Si tu ne veux pas m’écouter, préparons-nous au moins à dégagé le terrain en les amenant à se montrer.

-Soit.


Dégainant de manière synchronisé, le binôme croisa ses lames afin de réaliser une de leur technique préférée en duo. L’acier siffla alors que chacune des armes décrivit un arc de cercle devant eux, l’épée de la contre-amiral bénéficiant d’une propulsion supplémentaire accordé par celle du régeant d’East Blue qui était positionner derrière dans le croisement.

-LA CROIX DE L’ORIENT.

Les deux puissantes et imposantes lames d’airs superposés prirent la forme d’une croix pour remonter la rue, découpant les toits sur la trajectoire, et se diriger vers la zone où le brasier s’étendait. Nemesis pourrait ainsi voir ce projectile tranchant arraché des pans de murs aux étages des habitations autour d’elle. Par chance pour elle, les deux hauts-gradés avaient visé les hauteurs, néanmoins cela était clair : le duo à la tête de l’océan de l’est allait arrivé d’ici peu.



Colonel Elve Madria, Colonel Harkford


À l’arrière de la troupe envoyé pour contourner la cité par le sud, on trouvait deux figures montantes de ces derniers mois. Recrus constantinistes, ils s’étaient élevés rapidement dans la hiérarchie pour des raisons différentes. Officier exemplaire ayant reçu diverses médailles grâce à sa bravoure, Elve avait à cœur le bien des populations et était persuadé que le Constantinisme allait amener l’humanité à enfin aller de l’avant. Ayant à cœur de protéger les populations civiles qui pourraient voir leur situation s’améliorer grâce à la religion qu’elle prêche, la Madria critiquait les ordres d’exterminations totales d’Hérail à son voisin qui ne l’écoutait guère. Ce dernier, jeune fils d’une famille riche ayant été quelque peu pistonné, il vise le grade de contre-amiral. Particulièrement attaché aux apparences, il cachait depuis longtemps qu’il avait rejoins le mouvement religieux par effet de mode au sein de la noblesse. Le tournant que prenait la Marine ne faisait que le conforter dans son opportunisme. Afin de tirer son épingle du jeu, il avait fait une demande auprès de son supérieur direct afin de l’accompagner dans son opération et ainsi demeuré au mieux dans ses bonnes grâces. L’Harkford essayait donc de presser le pas pour dépasser ses collègues et atteindre le niveau de la personne en charge de la troupe qui était justement le haut gradé auquel il était affilié.



Contre-amiral Justinien, Colonel Shard Pritts


Impitoyable à l’image d’Hérail qu’il sert depuis l’avènement du constantinisme, Justinien était un gradé dévoué corps et à âmes aux ordres émanant de ses supérieurs et qui prenais du plaisir à massacrer les criminels. Il n’avait pas hésité un instant quand il avait appris que le vice-amiral devait partir pour Shabondy afin d’étriper du paria. Le gestionnaire d’East Blue avait ainsi toute confiance en ce fidèle allié pour mener ce détachement devant prendre de cours des fuyards. C’est de cette manière que le contre-amiral n’hésita pas un instant lorsqu’un groupe de commerçants ayant tardé à partir quitta le Quartier de la Rose des Vents.

-Tuez-les tous, ordonna Justinien en dégainant son sabre de cavalerie afin de faire une première victime par décapitation.

Le colonel Pritts s’exécuta sans attendre, faisant trépasser un autre malheureux sous le regard consternée d’Elve. Officier de North Blue, Shard avait fait ses preuves durant la bataille finale contre les Décimas en participant aux opérations de Piso à Izaria. Témoin de l’association de la Marine avec des criminels notoires et n'arrivant pas à accepter que la Marine ait pu s'allier temporairement à ces hors-la-loi pour vaincre leurs ennemis, il demanda une mutation afin de rejoindre les troupes du constantiniste Chesterfield Machigan qui lui vint secourir Seppen Town qui subissait un assaut des Décimas. Cela devait être effectif une fois la purge terminée et alors le colonel Pritts espérait pouvoir se mettre à traquer des criminels… en particulier ceux qui avaient souillés l’honneur de la Marine en coopérant avec Piso Burmeister à Izaria et qui étaient au sommet de la pile d‘avis de recherches que Shard trimbalait partout à la manière d’un chasseur de primes. Dans ces noms, on trouvait Raki Goushuushou et Suzuran Akira...






Ordre de réponse à titre indicatif :
Ren - Nemesis - Raki - Akira
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 36h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Carte :
 


-Erkhan Dalvos Lvl ??
-Verghil Azkermenn Lvl ??
-Filgurd Lvl ??
-"Le Silence Sanglant" Lvl ??

-Vice-amiral Hérail Lvl 42 Ichitoryu pur
-Contre-amiral Sonnac Lvl 40 Ichitoryu pur
-Contre-amiral Justinien Lvl ??
-Colonel Shard Pritts Lvl ??
-Colonel Elve Madria Lvl ??
-Colonel Harkford Lvl ??

-Sbires d'Erkhan Lvl 17 à 20
-Kidnappeurs des Shabaody Lvl 10 à 22
-Bande de Verghil Lvl 15 à 25
-Hommes de Konan Lvl ?? à ??
-Autres hors-la-loi sur place Lvl 7 à ??
VS
-Troupes constantinistes d'Hérail Lvl ?? à ??
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1121
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue46/75[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Left_bar_bleue109/750[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty_bar_bleue  (109/750)
Berrys: 554.850.000 B

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitimeHier à 2:20

Deal
Les réjouissances allaient débuter et je n'allais pas me priver pour me faire plaisir, mais uniquement quand le temps serait réellement venu . Pour l'instant, je cherchais à prendre connaissance de mon environnement afin de le maîtriser et pouvoir parer n'importe quelle éventualité. De son côté, Némésis faisait des siennes et je m'en amusais presque. Bien que je n'avais pas prévu qu'elle se laisse autant aller, j'étais impressionné par la plaisante surprise qu'était devenue son don. Un logia est vraiment une chose fascinante et si le fait de devenir faible à l'eau et d'autres choses était déplaisante, qui sait si un jour je ne me laisserais pas tenter par une de ces choses ? Mais pour l'heure, je me plais comme je suis et n'allais pas changer. Admirant rapidement le golem de cendres se faire remarquer de bien du monde, je me dis qu'elle serait un parfait appât pour me permettre de descendre bien des ennemis ennuyeux. Pour le moment, ces derniers ne voyaient pas le jour, alors j'avais carte blanche pour agir de mon côté.

Continuant mes recherches donc, je savais très bien que l'affrontement aurait lieu sous peu, alors il fallait faire vite et en arrivant sur un toit, je pu alors entendre des paroles bien plaisantes. Des gens clairement en panique vu la façon de parler. Affichant un sourire malsain sur les lèvres, je vins donc à capter la totalité de ce qui m'étais permis et compris que ces personnes étaient de doux agneaux en perdition. Hm ? Se joindre aux hommes de Konan ? Voilà une indication qui m'affirmait qu'ils ne sont pas des leurs, alors cela les sauva quelque peu. Peut-être pourrais-je m'en faire des " amis " dans cette situation. Ne perdant pas de temps, je sautais de mon perchoir pour alors apparaitre d'un coup brutalement, accroupis proche de celui qui semblait être le leader et de manière nonchalante, je me redressais, laissant l'air déjà devenir plus lourd en apparence. Quand bien même je retenais mes pulsions, on pouvais clairement deviner qu'un moindre geste pourrait signifier la fin de bien des gens ici présent.


Fixant les diverses personnes ici présentes, je vins à m'étonner de celles et ceux qui osaient balancer un simple " t'es qui ". Foudroyant du regard ces personnes ignorantes, je me demandais si je devais punir ces idiots ? Ma prime n'est-elle pas assez importante pour faire parler de moi y compris jusque dans le nouveau monde ? Insulté, atteint dans mon égo, les combattants les plus expérimentés pouvaient deviner qu'il s'agissait là d'un faux pas. Le genre de parole qui sonne comme une provocation. Le genre d'acte qui peut vous mettre à dos la pire des calamités : moi. Foudroyant du regard ces personnes donc, je faisais vite comprendre qu'une parole de plus de ce genre, et cette idiotie aura été la dernière chose qu'ils auraient dit sur cette planète. L'air ambiant devenant encore plus malsain qu'à la base, additionné à la panique générale alentour, on pourrais croire que le destin venait de punir ces gens et ce n'est pas ... un mensonge. D'une certaine façon, la destinée venait de tourner le dos à ces gens qui n'ont rien demandés jusqu'à maintenant.

" Rejoindre les hommes de Konan ? Et pourquoi pas plutôt le camps des vainqueurs ? "

Moi ? Prétentieux ? A peine...  Le regard sombre, bien que mes paroles étaient arrogantes, on pouvais clairement voir qu'il s'agissait de paroles clairement assumées. Oui je semblais sûr de moi, mais pour sûr que cette confiance ne vient pas de nul part. Et la mort de Shadow sur mon palmarès n'y est pas pour pas grand chose. Le sourire discret aux lèvres, je fus surpris de voir quelque chose approcher dangereusement du Golem qui faisait diversion plus loin. Oh ? Une telle attaque ne signifiait qu'une chose : nos ennemis ne font pas semblants. Ce serais un bon amuse bouche pour moi. Mais qui sait si ces gens ici bas ne me serviront pas d'apéro ? De petits crackers qui craque sous la dent ? Reprenant alors la parole, j'annonçais la couleur.

" Plutôt que rejoindre et servir temporairement sous la bannière de Konan... Joignez vous à la mienne et aidez moi. Votre survie sera votre récompense. Si vous me suivez et vous montrez utile, alors je vous aiderez à sortir de là vivant et continuer vos affaires. Tout ce qu'il faut faire en échange, c'est ... Mener ces pseudos hommes de Konan où je le veux discrètement, et aussi me dire par où s'organise la majeur partie des départs. Répondez ... Ou ... "

Mon poing se serra en signe de réponse claire. Le moindre mouvement suspect et mon poing ne ferait qu'une bouchée de ces gens. Eux qui étaient en proie à des marines, désormais, ils étaient en plus victime de ma mégalomanie. Moi, Ren Tao, telle la peste qui vous frappe et vous contamine sans que vous puissiez en guérir, je tentais un deal avec eux. Me suivre, ou mourir de ma main plutôt que celles de ces marines qui prêchent la bonne parole parait-il... Laissant le choix à ces personnes, dès que l'un semblait hésiter, je posais mon regard sur lui. Et afin d'appuyer mes dires, je vins à bouger en un clin d'oeil. Semblant disparaitre de la vue humaine, ceux incapable de suivre mon mouvements n'y verraient qu'une disparition. Apparaissant derrière un gars lambda, je vins laisser mon regard se poser sur lui. Un seul mauvais mot prononcé, une seule négation, et ce dernier allait sans doute être envoyé aux portes du royaume des morts de façon éclair. Fixant donc le " leader ", je mettais toute la pression sur ses épaules. En tant que bandit, allait-il se salir un peu et se retourner contre de possibles " alliés ", négocier, ou accepter ? Le choix était sien, cependant, les conséquences étaient miennes. Au milieu de cette futur apocalypse, j'imposais un moment de calme qui ne serait que temporaire.

" Choisissez bien vos mots... Ils pourraient être les derniers si cela ne me va pas. Qui que vous soyez ... Il ne tient qu'à vous de mourir de façon pathétique, brutale ou... Survivre. Suis-je clair ? Deal ? "

Appuyant l'épée de Damoclès contre leurs nuques, j'attendais leurs réactions pour agir. La suite n'en serait que plus plaisante et pour cause, ils pourraient peut être faire avancer mes plans. Tout comme les ralentir, mais avouons le... Cela serait peu bénéfique pour eux, car ici, nul ne peut les protéger de moi. Pas même cette attaque de Marines. Eux les craignaient, moi pas...
Folie des grandeur, arrogance poussée à l'extrême, je m'affichais comme l'être qui est décrit ainsi. Ren Tao, la bête pourpre. Connue pour  participer aux pires actes, ou souvent reconnues comme emmerdants pour ce monde. Menace en devenir, je comptais bien confirmer cela en faisant un tour de force qui restera dans l'histoire. Je n'avais peut-être pas fait exploser l'île autrefois, mais prochainement, qui sait je ne ferais pas pire... Ainsi donc, laissant mon " aura " agressive se faire sentir, j'attendais les mots justes de ces charmantes personnes, me demandant s'ils allaient être sages ou idiots ? Sont-ils vraiment prêt à mourir ? Si oui, j'en serais amusé, mais la logique voudrait qu'ils se soumettent. Mais on n'est pas à l'abri des surprises... Agréables surprises même.


Les membres actifs des SG étaient en position pour la plupart. Krake attendait le fameux signal pour se ruer vers la zone de fuite et causer de lourds dommages. Quand à mes autres compagnons, ils observaient, ou se " baladaient ", prêt à venir en aide à ma personne, ou Némésis par exemple. L'ordre avait retentit et quand je dis " nous " passons en tout azimut cela signifiait que la zone de guerre étaient déjà défini : toute l'archipel. Shabondy ne sortirait pas indemne de cette journée. Et bientôt, les détonations - si activées - qui se feraient entende en seraient la preuve. L'étau se resserre, mais allez savoir sur qui ? Est-ce que la proie est vraiment la futur victime ?

En découvrant ma présence, les marines devraient vite le comprendre, le chasseur finira chassé... et non l'inverse.
Codage par Libella sur Graphiorum


résumé:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Empty
MessageSujet: Re: [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)   [Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mini-Event] L'Heure de la Purge (Groupe 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les upgrade event.
» Event pirate
» L'Art Est Le Plus Beau Des Mensonges | Groupe 2
» [EVENT] Groupe Dernier étage 1
» Sortie du groupe DeadDogs vs Catacombes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-