-49%
Le deal à ne pas rater :
Table de cuisson induction – ROSIERES RPI2S0 – 3 foyers
204 € 400 €
Voir le deal
-30%
Le deal à ne pas rater :
LCH lot de 160 Compresses stériles non tissées 40g – 7,5×7,5cm
3.43 € 4.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 404

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeMar 9 Juil - 9:36


L’île était radieuse : littéralement. Elle avait cela d’impressionnant que les rayons du soleil semblait s’enfermer en chaque chose qui se trouvait sur place. On pouvait apercevoir ainsi les maisons, les plantes, et même le sol briller de mille feux à longueur de journée. C’était l’endroit idéal pour avoir l’impression d’être riche sans l’être réellement. En plus de cela, les aborigènes de l’île semblaient en majeure partie échapper à la règle. Ils étaient mats comme le plus sombre des cœurs d’onyx… Bien que certains eussent parfois un début de « brillance ». Edward pourrait remarquer un autre point intéressant : tous les humains ici étaient grands, voire aussi grands que lui. La plupart culminaient les trois mètres, mais certains restaient aux alentours des deux mètres cinquante.

Autre point qui n’était pas anodin pour le maudit : la majorité de la population était… féminine. Des femmes sveltes, des femmes fortes, des femmes jeunes, il y en avait pour toutes les natures. Elles s’apparentaient à de belles créatures issues des contes de fée, même si toutes ne seraient pas au goût du Lawrence. Une certaine quiétude semblait émaner d’elles, tandis que leurs journées étaient réglées par l’étrange phénomène qu’était… la douche. En effet, des cabines publiques aux maisons individuelles, de nombreux systèmes semblaient permettre de se laver à toute heure de la journée. Lorsque les habitants de l’île auraient fini leur toilette, ils reprendraient le travail de cultiver les champs, de tanner le cuir, de forger le métal...


Boccum Sail

Boccum Sail n’avait jamais mis le pied sur Yakan. Fort heureusement pour Edward, il connaissait quelques petits éléments sur cette île grâce aux nombreuses péripéties de Warath. Il les avait partagés sans oublier une seule miette, et se disait effectivement bien démuni si jamais il devait y avoir un jour quelques informations d’une importance capitale. Tout d’abord, l’île était sous le joug de Erika Orato, l’Impératrice surnommée « La Dangereuse ». Les habitants ne coopéraient que sous la menace de voir leurs familles exécutées en cas de rébellion. En réalité, les hommes issus de cette île étaient utilisés pour gonfler les forces de Erika, dans son armée : c’était la raison pour laquelle il fallait s’attendre à ne voir que de jeunes hommes ou des vieillards inaptes au combat. Par ailleurs, l’Impératrice semblait venir ici régulièrement pour des raisons qui échappaient à Boccum autant qu’à Warath : pour cela, ils n’avaient pas la science infuse.

En se déplaçant des côtes de l’île en direction du village principal, parcourant les lieux en quelques heures seulement, Edward pourrait observer le phénomène de luisance de l’île. Il était présent même dans les endroits censés être ténébreux.

    - On va aller vers le plus grand des villages qui sont sur l’île. On d'vrait y trouver quelqu’un qui nous mènera à l’endroit où s'trouve Erika.

« Si elle est sur l’île » aurait pu dire quelqu’un de sceptique. En réalité, il n’avait aucun doute sur le fait que l’Impératrice se trouve ici. Lily l’avait dit après tout : et Lily ne se trompait jamais.


Boccum Sail est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 631
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Entre les Yonkou Hadès et Erika

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue37/75Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue189/350Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (189/350)
Berrys: 474.667.000 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeJeu 17 Oct - 19:42







Début 1506 ~ Yakan - Nouveau Monde







« Je les aime toutes. »

Les rayons de soleil scintillaient de mille feux et venaient s’échouer sur les innombrables surfaces réfléchissantes, accordant à ce paysage peu orthodoxe un éclat inestimable. Mes yeux frémirent, comme bousculés par cette abondance de lumière, tandis que je continuais à progresser sur ces scintillantes terres, en compagnie de Bocum. Mais plus que de la lumière, il y avait ici… des femmes. Des femmes partout.

« Je les aime toutes… aucune ne n’aime… »

Un constat affligeant de vérité. Si la plupart des demoiselles nous accordaient une attention particulière, distribuant sourires, gloussements et regards intéressés, leurs mœurs particulières vinrent confirmer mes présomptions. Elles semblaient bien plus préoccupées par leur luminescence à travers nos yeux que par notre présence parmi elles. Mais préoccupés par ce que l’on montre, qu’est-on vraiment ?

« … du coup j’vais toutes les tuer. »

Un torrent de haine se déversa soudainement en moi, submergeant toute empathie envers les belles créatures qui peuplaient l’endroit, noyant toute la magie que j’avais pu ressentir en découvrant les lieux. En réponse à cette brillance, mes yeux s’étaient injectés de sang, tandis que les pulsions de meurtre faisaient rythmer mon cœur. Une société aussi pathétique n’avait pas lieu d’exister, pas plus que leur peuple creux et insipide.

« Les hommes sont partis à la mer… mais les autres restent ici toute l’année. »

Parmi la peuplade féminine émergeaient tout de même quelques irréductibles représentants de la gent masculine : des vieillards décatis aux bambins qui s’amusaient innocemment dans la rue. Seuls les hommes avaient reçu le privilège de pouvoir se libérer de cette insidieuse prison aux barreaux étincelants. Une hérésie de plus.

« Ils sont tous prisonniers… ils n’ont pas de liberté… »

Je pestai. Je pestai contre cette contrée pourrie jusqu’à la moelle, contre ce peuple décadent et superficiel, contre cette société focalisée sur le paraitre, si détestable… et surtout si familier. Et, tandis que je continuais de réciter intérieurement l’innocente comptine, l’univers tournoya et fut envahi d’un torrent de souvenirs.


***


Le resplendissant Royaume de Nobtalia. Une doucereuse farce, un ramassis d’affabulations. Un lieu si semblable et détestable.

Je fus replongé près de vingt ans en arrière, au sein d’un paysage encore plus riche et radieux. Un paradis terrestre aux yeux de tous, une immondice sans nom à mes yeux. Ce royaume, c’était ma prison dorée. Il n’y avait pas de place pour ce qui n’était pas précieux ou noble. Les fantaisies, telles que les aventures, les rêves et la liberté étaient calomniés. Toujours plus de richesse, toujours plus de noblesse, toujours plus haut. Et toujours moins de place pour ma propre existence, ma propre histoire. Étais-je vraiment né pour faire perdurer cet immuable cycle ? Étais-je vraiment né pour réaliser le rêve d’un autre ?

Je voulais juste déployer mes ailes.

Je voulais juste m’extirper de ma cage et voir le monde. Je voulais juste découvrir le monde, me découvrir moi-même. Je ne pouvais plus supporter toutes ces parures de faux-semblants, je ne pouvais plus supporter ces sentiments illusoires, au travers desquelles mon existence se noyait. Au travers de ces riches décors, de cette noblesse abondante, de cette perfection apparente, je m’étais étouffé. Si bien que je ne me sentais plus vivre.

Alors, l’innocente petite comptine défila lentement dans ma tête, délivrant mes complaintes passées.

Je les aime tous, aucun ne m’aime… du coup je vais tous les tuer.
Les autres sont partis prendre la mer… Moi ? J’reste bloqué ici tout l’été.
Aucun rêve, aucune liberté, père et mère me retiennent prisonnier.
Un jour je finirais par craquer, et je pourrais enfin m’envoler.



***


Au terme de quelques heures de marche, nos pas nous menèrent finalement aux abords d’un imposant village. Le plus grand de l’île, d’après les dires de Bocum, qui s’était autoproclamé guide en ces lieux étrangers. Tout au long du trajet, je m’étais emmuré dans un certain silence, perdu dans le fil de mes pensées. Pour autant, j’étais parvenu à trouver une certaine stabilité émotionnelle en laissant mes houleux souvenirs derrière moi et en me concentrant sur ceux qui m’échappaient encore. Puis, au détour d’un énième groupement de douches public, je fus extirpé de mes cogitations par des éclats de voix. Plus loin, deux jeunes femmes gloussaient tout en nous lançant des regards aussi mielleux qu’intriguaient. Nous continuâmes à progresser vers notre objectif et je glissai un mot à mon comparse tandis que mon visage songeur s’était scindé en un arc-en-ciel d’émotions diverses. Entre amusement et mélancolie.

.Edward Lawrence a écrit:
« Hey, dis-moi, Bocum… Tu as déjà eu une petite copine toi ? »






______________________




Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 404

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeLun 21 Oct - 19:08


Alors que Edward posait sa question, les joues de Boccum rougirent et il tournoya sur lui-même, un peu gêné de parler de ce genre de choses. Le voyou semblait perdre ses moyens devant le sujet de l’amour, et il ne pouvait pas dire qu’il n’avait jamais goûté la chose, qu’il n’avait jamais été dans cette situation insoutenable où son cœur bat à tout rompre pour la beauté qui envahissait son esprit. Autrefois, Lilly avait été l’une de celles qui avait fait chavirer son cœur… Mais il s’était pris un vent. Aujourd’hui, il n’avait personne, cependant il s’apprêta à répondre avec enthousiasme à cette question quand une présence arriva dans son dos, sombre, presque glauque. Se retournant doucement, il observa la personne à la chevelure sombre, aux yeux marqués par des traits noirs, à la tenue digne d’une mauvaise pièce de théâtre.


Sombre Inconnu

    - Qui es-t…
    - Avant que l’un d’eux n’arrivent, j’aimerais vous proposer un marché… Monsieur Lawrence.
    - Quoi ? Et pas à moi ? Quelle enfl…
    - Tais-toi, petite chose insignifiante. Seul cet homme a le pouvoir de réaliser la déchéance d’une Impératrice. Seul lui peut, de ses incroyables griffes, arracher le cœur du Centaure.

Se figeant, Boccum prêta une oreille attentive mais décida de ne plus intervenir : il fallait qu’il se préserve, et qu’il trouve une occasion de fuir au besoin. C’était un sujet grave qui était en train d’avoir lieu ici… Et loin de lui l’idée de venir l’entraver.

Plus loin sur l’île


Slay Orato, Impératrice Erika Orato

    - Il est là, Erika.

La jeune femme avait les cheveux sombres détachés, qui lui tombaient sur les épaules. Elle tenait dans sa bouche une épingle, celle qui viendrait sceller sa coiffure pour lui permettre de ne pas être embêtée en combat. Tous les Empereurs surveillaient les mouvements de Doji Shouten, et tous étaient ravis de le voir s’en prendre à leurs ennemis. Cette fois-ci, elle avait tiré la courte paille. Pour une étrange raison, sûrement quelque chose qui lui échappait encore, il avait vrillé de direction et s’était rendu sur Yakan.

Elle se doutait que les autres Empereurs ne l’avaient pas jeté directement dans sa gueule. Il s’agissait sûrement de l’action d’un tierce, et si elle couvait la petite idée des personnes concernées, elle n’était pas inquiète. Son frère était, heureusement, aussi présent. Il saurait gérer en cas de problèmes.

    - Je vais aller le saluer…
    - Fais attention, grande-sœur.

Le lieutenant se tenait droit, pourtant une pointe d’inquiétude perçait dans ses yeux. Il n’était pas encore de taille face à Doji, même si en s’alliant à la Dangereuse, il aurait sûrement pu alléger son poids. Pourtant il ne le proposerait pas. Ç’aurait été indigne. Lorsqu’elle partit, ses cheveux attachés par cette épingle, il ne put s’empêcher de laisser échapper un sourire. Elle reviendrait. La seule question était de savoir si elle aurait tué Doji Shouten d’ici la fin de leur affrontement.

Près du village

    - J’ai une proposition à te faire… Edward Lawrence. Nous souhaitons que tu amènes les subordonnés d’Erika dans un piège. Elle va avoir les mains bien prises, mais certains de ses plus puissants lieutenants sont encore là. Séduis-les.

La demande était évidemment osée. Edward aurait pu sonner l’alerte, ce qui aurait provoqué un véritable affrontement de masse sur l’île. La question était peut-être de savoir qui demandait de l’aide à cet illustre inconnu, et ce qu’il avait à y gagner. S’il demandait, on lui répondrait qu’il pouvait obtenir une protection indéfectible… De la part de Kyo Kara et de ses alliés, d’une nouvelle alliance qui souhaitait affronter Erika. En les menant au point qui lui serait indiqué, le piège se refermerait sur les gars d’Erika. Il n’aurait pas à les affronter, lui n’avait qu’un seul rôle.

Sombre Inconnu est niveau ??
Boccum Sail est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 631
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Entre les Yonkou Hadès et Erika

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue37/75Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue189/350Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (189/350)
Berrys: 474.667.000 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeDim 27 Oct - 8:05







Début 1506 ~ Yakan - Nouveau Monde







Finalement, la réponse attendue ne vint jamais, compromise par l’intervention d’un homme sorti de nulle part. Une intervention mal venue : ce pleutre, dès ses premiers mots, était déjà grossier. Ce qui empira drastiquement lorsqu’il se mit à insulter l’exultant petit être, ce sympathique petit compagnon. Pourtant, la suite de son discours éveilla grandement mon intérêt. Une fois encore, le destin frappait à ma porte, une fois encore, l’opportunité d’accomplir l’exceptionnel s’offrait à moi. Les étoiles se seraient-elles finalement toutes alignées ? Mes sombres machinations étaient-elles sur le point d’aboutir, afin de me mener à mon houleux objectif ? Non. Ce n’était pas encore suffisant.

Et puis, la langue de l’illustre inconnu continua de se délier, délivrant de nouvelles informations. Quelque chose sembla rompre au sein de mon esprit retors, et d’intenses convulsions firent vrombir mon âme. Je m’étais totalement fourvoyé, j’avais été naïf. Mon évaluation de la situation était fallacieuse, incomplète et j’avais manqué de discernement. Mon esprit, comme pris de vertiges, se mit à vaciller, comme plongé dans un état second. C’était impensable et hors de ma portée : je n’étais pas en mesure de faire chuter l’Impératrice, ni même d’entreprendre une quelconque action en vue de la destituer de son titre. Non.

J’étais en mesure de la détruire, elle et son équipage. J’étais en mesure d’éradiquer son empire, de l’effacer de la surface terrestre.

Opportunité extraordinaire : les rouages étaient parfaitement imbriqués entre eux. L’exultation me gagnait, me faisait transpirer d’excitation et d’émerveillement. C’était jouissif, indescriptible.

Et puis, après un très bref coup d’œil envers l’anonyme, ton corps reprit son impérieuse marche en avant, là où ton regard se perdait. Pas la moindre émotion semblait émaner de ton être, comme si l’annonce surprenante ne t’avait pas ébranlé le moins du monde. Seul l’instant où l’anonyme avait invectivé ton compagnon de voyage semblait t’avoir arraché ce qui s’apparentait à un éclair de contrariété. Fidèle à tes récentes habitudes, tu t’étais contenté de t’emmurer dans ton mutisme. Et, dès lors, je compris la teneur de la réalité.  
Tu poursuivais ta progression sans te soucier de ce qui était survenu, sans dire un mot. En vérité, tu n’avais pas accordé la moindre attention à l’inconnu. C’était comme si tu avais réfuté son existence, ignoré totalement sa présence, amenant mon désarroi à des sommets encore rarement atteints.

Je ressentais la froideur de la lame que tu avais insérée dans mon corps. Je ressentais le poison de la trahison faire bouillir mes veines tandis que mon âme tourbillonnait d’une rage sans commune mesure. Sois maudit, Edward Lawrence. Toi qui venais de me trahir de la plus horrible des façons, toi qui avais osé t’asseoir sur ma volonté et piétiner ma souveraineté. Toi qui venais de détruire cette extraordinaire opportunité. Sois maudit, car je ne te le pardonnerais jamais. Un jour, ta régence et ton existence finiront par prendre fin et je serais à nouveau aux commandes.



______________________






Ed s'arrête lorsqu'il entend son nom, puis poursuit son chemin en ignorant totalement l'inconnu et sa proposition.




PS : Lors de l'animation précédente, Ed semblait avoir perdu la mémoire. Puis, sur la fin, l'avoir retrouvé. Je lève donc le voile sur cette subtilité.

Edward Lawrence : Mémoire 40%.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 404

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeVen 8 Nov - 19:10



Sombre Inconnu

Le regard de l’inconnu se porta lentement sur son interlocuteur tandis que celui-ci s’éloignait. Il fronça les sourcils, faisant un signe de la tête avant de s’en aller dans une direction différente. Personne ne semblait porter attention à sa présence, comme s’il n’existait qu’aux yeux de ceux auxquels il désirait apparaître. La brume de sa silhouette ne fut bientôt plus qu’un vague souvenir pour le Lawrence, et bientôt, à nouveau, l’individu ne serait sûrement qu’un complotiste parmi tant d’autres. Il avait planté sa graine, maintenant il fallait voir si elle allait germer… Son sourire satisfait indiqua qu’il avait peut-être déjà sa petite idée dessus. Le monde était fait de surprises, après tout.

L’avancée d’Edward ne laissait personne indifférent dans le village. Les douches positionnées de toute part de la place finiraient peut-être par attirer son attention, et s’il les détaillait un petit peu, son acolyte lui indiquerait sur un ton érudit qu’elles devaient servir à enlever le pollen qui leur tombait dessus depuis leur arrivée. En effet, s’il ne l’avait pas remarqué à cause de la taille microscopique de ces éléments présents dans l’air, il recevait en quantité non négligeable des effusions des plantes qui poussaient sur l’île. Bientôt, il se mettrait à briller comme les bâtiments qui, eux, ne bénéficiaient pas d’une douche pour enlever cette substance.

    - Pour un grand humain comme lui, il faudra sûrement quelques heures de plus, marmonna de manière audible un inconnu.

En effet, le mastodonte, de par sa taille, était une surface plus longue à recouvrir et cela lui serait bénéfique. En avançant, il remarquerait que certaines personnes, plus brillantes que les autres, semblaient tombées dans un état de léthargie partiel. Quand on y prêtait attention, on les tirait jusqu’à une douche où leur « brillance » s’enlevait à force de frotter, et où ils retrouvaient des couleurs.

    - Comment ce système fonctionne ? Lâchait Sail avec un intérêt stupide. Oh, je sais ! Le pollen doit emmagasiner la lumière au lieu de la réfracter, ce qui fait qu’à part d’un moment, la lumière ne peut plus entrer. Elle doit donc finir par se réfracter sur elle-même, ou par se libérer du pollen.

C’était une théorie comme tout ce qu’il avait émis pendant cette balade scientifique. Ainsi, en continuant son avancée ils arrivèrent devant un château qui, lui, tranchait pas son côté sombre. Des sortes de ventilateurs étaient installées de-ci, de-là pour repousser l’air, et semblaient constamment en activité. C’était des hommes animaux qui actionnaient en continue les mécanismes coûteux en énergie physique. Ceux-ci trimaient sous le joug d’esclavagistes dont les fouets claquaient de manière de plus en plus audible à mesure qu’on s’approchait du château.

Le lieu était par ailleurs assez peu élevé par rapport à d’autres bâtiments du même style, en pierres. Un garde à l’entrée se curait le nez, tandis que deux autres avaient l’air de bailler aux corneilles, faisant avec le manque d’activité que leur poste leur imposait. Ils observèrent à un moment le garçon qui s’avançait dans leur direction, fronçant les sourcils sans l’identifier. On était assez enfoncé dans le Nouveau Monde pour que les Supernovas soient totalement inconnues au bataillon. Pis encore, la prime d’Edward Lawrence n’était pas publiée sur la liste des personnes « dangereuses » qui auraient permis d’alerter directement Erika, ou un de ses subordonnés les plus proches.

    - Vous êtes, euh… ?
    - J’te laisse nous présenter, bro !

Le phoque racaille s’amusait de cette situation, et tandis qu’il prenait la pose, comme pour indiquer son appartenance aux gangsters, on commençait à prêter attention à lui. « Ah, ce n’est pas un animal de compagnie ? » Lâcha l’un des gardes avec un air dépité.

C’était donc à cela qu’il était réduit ? Enfin, qu’importe. Il allait laisser le Lawrence faire opérer la magie de son écriture… Mais se rendrait-il compte que ces hommes en face de lui étaient illettrés, et ne fronçaient les sourcils que parce qu’ils ne comprenaient pas ce qu’il faisait, ou réussirait-il à faire passer son message ? Sur le chemin pour devenir le subordonné d’une Impératrice, les embûches étaient légions !

Sombre Inconnu est niveau ??
Boccum Sail est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 631
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Entre les Yonkou Hadès et Erika

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue37/75Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue189/350Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (189/350)
Berrys: 474.667.000 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeLun 20 Jan - 20:41







Début 1506 ~ Yakan - Nouveau Monde







Nous poursuivîmes notre destiné au travers de ce paysage ainsi que toutes ces choses qui à mes yeux, n’avaient pas le moindre intérêt. Ces autochtones aux mœurs étranges, ce climat et cette biologie endémique : des facéties désuètes qui ralentissaient ma progression vers ma glorieuse destinée et continuaient de mettre ma patience à rude épreuve.

Mais, une fois encore, tu te dérobas de la destiné que je m’étais efforcé de te dérouler. Une fois de plus, tu voulus te raccrocher à cet insolente quête, cette hypothétique idéal de liberté que tu nourrissais depuis toujours. Tes yeux innocents s’attardèrent alors sur ces fines particules qui s’étaient peu à peu amoncelées sur ton épiderme tandis que ton esprit tanguait de droit à gauche, glanant ici et là la moindre petite parcelle d’exotisme qui s’offriraient à toi. Tu t’empressas alors d’avaler goulument les quelques informations et suppositions qui te parvinrent, alimentant tes propres suppositions sur l’environnement qui t’entourait. Tu t’empressas alors de prendre des notes, comme pour consigner les quelques observations que tu venais de faire. Et puis soudain, je parvins enfin à comprendre les émotions qui t’habitaient, alors que mon regard venait de s’échouer dans le tiens. Tes prunelles étaient garnies de ces lueurs que je n’avais jamais vues : des brasiers qui reflétaient ton intense fascination.

Je venais de découvrir une facette de toi dont je n’aurais jamais soupçonné l’existence. Cette passion pour la découverte d’un univers qui t’était inconnu, cet attrait pour l’environnement qui t’entourait. Edward Lawrence, l’aventurier. Edward Lawrence l’explorateur.

Mes pupilles se refermèrent douloureusement sur ce paradoxe profondément bouleversant. Pour la première fois de mon existence, je considérais d’idée d’accepter la tienne, comme si un profond respect venait de s’initier entre nous. Alors, je délaissai mon emprise en me contentai d’observer mélancoliquement tes agissements.

______________________


Nos pas nous menèrent finalement au pied d’un édifice aux contours sombres, comme menaçants. J’adressai un regard absent en direction des claquements sourds qui résonnaient aux alentours, sans y accorder plus d’intérêt que ça. Maintenant que je devinais être aux abords de notre objectif initial, l’univers qui m’entourait me semblait soudainement bien terne et sans saveur. Puis, nous nous fîmes héler par les deux gardiens de la forteresse, je m’effaçais quelque peu afin de laisser le soin à mon compagnon de route de nous présenter… avant qu’il ne me retourne la faveur.

Je lui répondis d’abord par un regard noir devant cette bassesse sans nom. Et, alors que mes doigts se refermaient machinalement sur mon calepin afin de leur rédiger une réponse, mes sourcils se froussèrent et ma main fut stoppée nette. Alors, dans un haussement d’épaule dédaigneux, je tournai les talons et commençai à m’éloigner de ces individus peu recommandables, tournant le dos à cette insidieuse destinée.

En surface, j’étais simplement irrité et lassé de devoir sans cesse devoir écrire afin de communiquer avec autrui, d’autant que cet idiot de Bocum prenait un malin plaisir à profiter de la situation. Mais au fond, c’étaient d’autres sentiments qui m’animaient. Je me sentais confus et désorienté fasse à ce futur qui semblait vouloir s’offrir à moi.

Pourquoi étais-je sur cette île, pourquoi avais-je fait tout ce chemin ? Pour rejoindre Erika ? Mais à quoi bon au juste ? M’offrir une prestigieuse protection afin de pouvoir survivre ? Mais pourquoi étais-je à ce point obnubilé par la survie ? Ce but me paraissait totalement incohérent et impersonnel. Ce n’était pas mon souhait : moi ce que je voulais, c’était de parcourir librement le monde et de faire plein de découvertes. Il n’y avait qu’en voyageant, que je me sentais vivre.

La mort me laissait indifférent. Car je n’avais aucune attache particulière envers ce monde, aucune raison fondamentale de vivre. Je n’avais pas d’amis ou de famille derrière moi. Et je n’avais pas de femme à aimer.

[…]

« Pathétique créature. Il y a tant de choses que tu ignores... »

[…]

Un battement impulsif oppressa ma poitrine. Sous le choc, mon esprit se mit à vriller, jusqu’à se dérober. Puis, les ténèbres m’envahirent. Lorsque je repris conscience, mes yeux me détaillèrent les faciès des deux gardes aperçus plus tôt. Ils fixaient non sans intérêt un bout de papier froissé, suspendu à ma main gauche. Ils y verraient les traits taciturnes d’un homme qu’ils pourraient facilement identifier.

Papier Froissé:
 


______________________






Ed et la crise identitaire, chapitre 124837.

Edward Lawrence : Mémoire 40%.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1984

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeMer 5 Fév - 19:26


L’affiche du Lawrence tombait à pic. La dévisageant avec leurs têtes primitives, les deux hommes s’approchèrent en même temps. Leur synchronie était d’autant plus étonnante qu’ils convergeaient vers le même point, et finirent par se rentrer dedans. Ils titubèrent chacun de leur côté pour finalement finir cul au sol, le regard hébété et les idées toujours aussi peu claires. Pourtant, ils savaient ce qu’ils devaient faire : comparer la tête du visiteur avec l’affiche et en informer les personnels plus importants. Ils se contentèrent donc de regarder de loin et de sortir un Den Den Mushi de leur poche. Chacun un. Une conversation surnaturelle en écho se déroula alors devant le Lawrence et « l’animal ».

    - Un primé est là. Je ne sais pas qui c’est ! Vous pouvez venir, maître ?

L’écho de la conversation résonnait intensément, mais soudainement les deux hommes semblèrent se perdre dans leurs propres pensés. Leurs bras tombèrent contre leur corps, et leur Den Den Mushi respectif roula au sol, se bloquant chacun contre un caillou. Ils expirèrent en même temps, tandis que l’air bête qui était apparu sur leur tête disparut. Les deux gardes incompétents avaient laissé place à une autre personne, un individu clairement plus apte à répondre aux questions du Lawrence, qui détailla l’affiche de Wanted avant d’élaborer sur les visages difformes un sourire amusé :

    - Edward Lawrence, le plus imprévisible des pirates de Paradise… Et maintenant du Nouveau Monde. C’est un plaisir. Je suis Dorothy, le Possesseur. On m’appelle ainsi car je…
    - Possède les corps ? Wahou, quelle originalité, se moqua Boccum.

Un blanc. Un blanc total dans la conversation. La bouche ouverte, les deux gardes semblèrent un instant avoir repris le contrôle de leur corps… Mais c’était faux, c’était juste l’homme qui était atterré par ce qu’il voyait. Brusquement, les deux hommes hurlèrent en reculant comme un seul homme :

    - Aaaaah ! L’otarie a parlé !
    - Je suis un phoque, putain !
    - Et vulgaire en plus !

Le visage se décomposait un peu plus tandis que les mots sortaient. Boccum eut un sourire victorieux en voyant qu’il faisait « peur » à leur interlocuteur. Ce dernier était bien sûr juste atterré par les nouvelles choses, et lorsque quelque chose comme ça se produisait, il ne pouvait s’empêcher de sur-réagir. Laissant de côté son étonnement, il finit par reprendre le contrôle des deux corps, toussotant pour se donner de la superbe – ce qui était difficile dans les corps de deux personnes comme celles-ci.

Le troisième garde, qui s’était jusqu’alors fait oublié après avoir interpellé le Lawrence, finit tout juste de se curer le nez. Il avança pour ramasser les deux escargophones, à peine interpellé par la scène qui se produisait. C’était d’un banal, en réalité : le Boss faisait toujours la même chose, toujours de la même manière. Il attendait loin du danger, prenant possession des corps des autres pour accueillir des visiteurs potentiellement dangereux.

    - Pourquoi viens-tu ici, Edward Lawrence ? Quel est ton but ? Quelles sont tes ambitions ?

Trois questions convergentes, et pourtant… Pourtant, il s’attendait à trois réponses distinctes. C’était lui le premier rempart de l’Impératrice, et il se considérait comme infranchissable ! Même si l’expérience avait montré que tout le monde lui était déjà passé dessus, ou presque.


Slay Orato

Il observait la scène de loin, mais avec intérêt. Maintenant que sa sœur était partie, c’était lui le maître du Donjon. Le château qui surplombait l’île était le meilleur lieu pour regarder tout ce qui s’y déroulait, et quand il vit Edward Lawrence aux bords de ses remparts, il ne put s’empêcher de le lorgner comme on lorgne un cadeau inattendu. Sa sœur était allée se défouler, mais le reste de l’équipage était encore entre ces remparts. Il y avait donc la puissance de feu d’une flotte standard de la marine, sans compter les talents spéciaux de certains d’entre eux qui pouvaient totalement renverser la tendance d’une bataille.

L’équipage d’Erika était une chose, mais l’équipage de Slay ? Oh, c’était un tout autre délice. S’il était lui-même le Bras-Droit de sa sœur, il s’était toujours assuré d’avoir des hommes de main capables de l’aider à reprendre l’Empire de cette femme qui l’avait toujours chérie plus que tout au monde. Il était confortablement installé dans une position qui lui réussirait dans les lendemains difficiles, et s’il espérait qu’elle ne viendrait que dans ses vieux jours, il aimait s’imaginer que sa sœur atteindrait des sommets grâce à la puissance qu’il avait engrangée.

Sombre Inconnu est niveau ??
Boccum Sail est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 631
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Entre les Yonkou Hadès et Erika

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue37/75Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue189/350Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (189/350)
Berrys: 474.667.000 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeMar 3 Mar - 20:36







Début 1506 ~ Yakan - Nouveau Monde







Mon faciès se décrispa lorsque sonnèrent ces improbables frasques qui se déroulèrent sous un regard que je m’efforçais de garder neutre. En mon for intérieur, j’aurais souhaité rire et m’amuser avec eux. Pourtant, alors que les interlocuteurs poursuivaient leurs pitreries, je me mis à ressentir un grand vide dans mon cœur. Mes pensées flottaient dans une sorte de pénombre, tandis qu’un froid hivernal venait de temps à autre s’insuffler dans mes veines. Quelque part, c’était peut-être le signe que je ne me sentais pas à ma place en ces lieux, en ces circonstances potentiellement dramatiques et en compagnie de ces personnes. Ou peut-être que je me sentais simplement incomplet, comme si une partie de mon existence avait été effacé. Cela expliquerait peut-être cette impression étrange qui me suivait depuis quelques temps : les émotions et sentiments qui me traversaient paraissaient morcelés. Comme si, finalement, je ne vivais qu’à moitié.

Pourtant, je fus tiré de mes introspections hasardeuses par un évènement fascinant au possible qui vint me remémorer où je m’étais aventuré. Un pouvoir démoniaque aux applications qui l’étaient tout autant : la possession du corps d’autrui. Rapidement, je me surpris à vouloir analyser la portée d’une telle faculté et ses inévitables limites. Une goutte dégringola sur l’un des versant de mon visage qui trahirait peut-être une infime pointe d’intimidation. D’un autre côté, je ne pouvais que me sentir admiratif devant ce très bref et infime aperçu du pouvoir démesuré dont pouvait jouir l’un des régents de l’océan le plus dangereux du monde. Et de l’autre, je percevais son insidieux potentiel et toutes les conséquences que cela impliquait.

Pour autant, une interrogation s’extirpa soudainement de mon subconscient. Où se trouvait celui qui tirait les ficelles ? S’agissait-il simplement d’une exhibition de sa précieuse et effrayante faculté ? Ou bien s’était-il employé à user de prudence en marquant une distance de sécurité ? La pointe sarcastique s’effila. Quel que soit l’endroit où il se terrait… pensait-il vraiment être à l’abri ?

Je réprimai les mauvaises gaines qui s’étaient brièvement dans mon antre décisionnel et me concentrai sur la requête qui m’étais adressée. De légers frissons effleurer mon être à mesure que je m’appropriais les réponses. Bien souvent dans ma vie, je m’étais joué de mes interlocuteurs, allant jusqu’à me mentir à moi-même. Mais pour quelle finalité ? N’était-il pas temps d’aborder l’avenir d’une manière différente ? D’affirmer et d’assumer clairement les ambitions qui étiraient mon voyage ? Je ne voyais pas de raison de me dissimuler à ces gens et je doutais que cela ne fût dans nos intérêts.

Alors, mon faciès se crispa, mes pupilles scintillèrent tandis que je m’avançai quelque peu vers mon assemblée. Mes épaules s’ouvrirent et ma cage thoracique se déploya en avant : j’adoptais une posture sérieuse, presque solennelle. Alors, en cet instant fatidique mes cordes vocales vibrèrent et annoncèrent au monde les couleurs de mes ambitions. Cette déclaration marqua inévitablement ceux qui l’entendirent et le silence prit possession des lieux.


« Heuarrr Whiraware Huuuur Aaaror […] Heeer Wouur Haaaam Dreeee Bwaaa »



______________________






Quel beau discours.

Edward Lawrence : Mémoire 40%.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 404

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeMer 4 Mar - 21:16


Pendant un long instant de silence, des regards  choqués traduisirent les sentiments que ressentaient les personnes en face d’Edward : ils étaient à la fois surpris par sa prise de parole, sa diction et le sens qu’ils semblaient trouver devant ce qu’il venait de dire – alors même que Sail était presque sûr qu’il venait de baragouiner une ineptie sans se soucier de ce qu’il voulait dire. Laissant un instant au Lawrence pour se rétracter, Dorothy finit par faire soupirer les deux corps qui baissèrent les épaules. « Très bien » se dit-il. Il ne pouvait pas refuser cet homme tandis qu’il venait pour cette raison-là.

S’il était une chose que Dorothy savait, c’était le reconnaître dans les yeux d’un pirate. Ah, quelles n’avaient pas été les aventures qu’il avait dû vivre pour en arriver jusque-là ! Brusquement, les portes s’ouvrirent, et un visage se dévoila à l’entrée. Les deux soldats imbéciles clignèrent des yeux en comprenant qu’il venait de se produire quelque chose – mais comme d’habitude, le son de leur voix à l’unisson ne leur restait pas en mémoire. Le dernier homme en contrebas se contenta de hausser les épaules, et Boccum s’avança tandis que le Lawrence venait, pour une obscure raison, de gagner son droit de passage.


Dorothy

    - Venez donc par-là. Je suis Dorothy, en chair et en os.

Le Possesseur avait bien sûr un corps, et c’était celui d’un homme un peu excentrique. Son visage pâle et son maquillage étaient là pour masquer des crises d’exémas qu’il faisait régulièrement. Il l’expliquerait sans qu’on lui ait demandé, se plaignant de sa condition tandis qu’il avançait dans le château en direction des salons des invités. Laissant le Lawrence observer l’architecture, il la commenterait avec un air distrait : il y avait des statues, faites à partir des pierres des châteaux ennemis, et parfois on y intégrait des parties des vaincus. Par parties, il voulait bien sûr dire des parties du corps. A quoi bon sinon ?

Quand il s’engouffra dans le premier salon, il put apercevoir la douzaine de portraits qui, au mur, donnaient une empreinte particulière à la salle : toutes les images étaient des représentations valorisantes de l’Impératrice. La femme était embellie par chacun de ces portraits ou de ces moments de vie. Il y avait une image d’elle à la chasse, une autre sur son trône, un portrait simple mais efficace…

    - Tous représentent des aspects de l’Impératrice.

Une des scènes la montrait devant un homme aux allures de démon, qui portait une gourde sur le dos… Oh, en réalité ils bougeaient. C’était une rediffusion en direct de sa rencontre actuelle avec Doji. Appuyant sur l’escargophone, Dorothy éteignit la caméra.

    - Je ne vous offrirai pas ce petit spectacle, pas maintenant, fit l’excentrique en souriant. Bien, maintenant veuillez patienter ici.

Il sortit de la salle, laissant l’escarméra sur la table où Edward pourrait, s’il était d’une curiosité maladive, projeter à nouveau les images du combat qui opposait l’Impératrice à Doji Shouten. Une fois installé, Boccum constaterait que les coussins ici étaient moelleux. Il prendrait le temps de s’affaler dedans, sans s’impatienter. Leur long voyage – du moins pour lui – touchait à sa fin. Qu’allaient-ils bien pouvoir faire ici ? Et pourquoi étaient-ils entrés ?

Alors qu’une douzaine de minutes se passa, de nouveaux pas se firent entendre dans le couloir. La porte s’ouvrirait, laissant un homme montrer le bout de son nez. Il s’agissait de Slay Orato en personne. Observant Boccum, il ne ferait que le dévisager avant de se concentrer sur le Lawrence.

    - Ne parle pas, écris, je ne veux pas de baragouinage, fit le second de l’équipage de sa sœur.

Il était peu commode de toute évidence… S’il avait besoin, Edward aurait du papier à sa disposition, une plume et de l’encre.


Slay Orato



Slay Orato est niveau ??
Dorothy est niveau ??
Sombre Inconnu est niveau ??
Boccum Sail est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 631
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Entre les Yonkou Hadès et Erika

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue37/75Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue189/350Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (189/350)
Berrys: 474.667.000 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeJeu 5 Mar - 18:55







Début 1506 ~ Yakan - Nouveau Monde







Une fois la formule magique prononcée, les portes s’écartèrent et dévoilèrent un chemin vers mille et une richesses. Le sésame s’y trouverait peut-être. Mes yeux glissèrent vers la silhouette peu orthodoxe de l’homme qui était venu nous cueillir. Il possédait en lui ce que tant d’autres avaient rêvé d’obtenir. Une pointe de jalousie vint se dresser envers mes idéaux, aussi m’empressais-je de la châtier afin de me concentrer un peu plus sur les quelques détails qui me parvenaient. Cet antre était doté d’une aura toute particulière et ses décorations de mauvais gout ne faisaient qu’y ajouter plus de cachet.

Puis, lorsque nous entrâmes dans la pièce suivante, je fus littéralement captivé par la prestance et l’insidieuse beauté qui transpiraient des vitraux artistiques. Je m’amusai alors à tenter de les décrypter afin de deviner quels étaient les fondements qui façonnaient son impérieuse âme. Pourtant, mes pérégrinations furent rapidement balayées par un brusque cliquetis. Une goutte de sueur dégringola à mesure que je réalisais la nature de ce que je venais de voir. Un petit plaisir immensément rare qui venait de m’être dérobé par notre guide, m’arrachant un fin rictus de frustration.

J’enclenchai le dispositif de transmission vidéo et tentai de m’approprier son contenu. L’affrontement entre un empereur et un valeureux challenger. Mes yeux peinaient à me retranscrire l’intégralité des échanges ainsi qu’une analyse suffisamment constructive des combattants. Mais putain, c’était fascinant.

Pour autant, mon intérêt fut progressivement noyé par les thèses qui vinrent s’écouler en moi. Mon cœur se chargea d’une émotion assez particulière tandis que mon faciès laissa transparaitre une certaine préoccupation.

Et puis, mes certitudes dégringolèrent lorsqu’il nous imposa sa présence. Un œil froid et dur régnant sur un visage qui transpirait la puissance. Une posture impérieuse, une prestance sans pareil et une effroyable renommée. Mes pupilles vrombirent, mes yeux se plissèrent tandis que mes dents menaçaient nerveusement mes lèvres. Mon for intérieur était désormais le théâtre d’un affrontement entre les différentes manières d’aborder la situation. Mon regard roula plusieurs fois aux alentours, comme pour glaner une quelconque information, un détail qui aurait été négligé. Mais c’était peine perdue. Car le vainqueur venait d’être déclaré.  

Alors, mes pieds se déracinèrent et avalèrent la distance qui me séparait de mon objectif, d’un pas lent et décidé. Une fois arrivée à la hauteur de mon interlocuteur, ma tête pivota légèrement dans sa direction, en signe de respect. Puis, le vermeil assombri de mes yeux vint se déverser dans les siens tandis que mon visage d'une expression grave. Ma posture quant à elle, reflétait assurance et détermination.

Et puis, lentement, mes doigts glissèrent à travers la poche de ma chemise et dévoilèrent les contours froissés de l’annotation escomptée. Et lorsqu’il le porterait à ses yeux, il prendrait alors conscience du message que j’y avais jusqu’alors dissimulé.


.Edward Lawrence a écrit:
« J’ai des raisons de penser qu’il y a peut-être un traitre parmi vous. »



______________________




Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 404

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeDim 8 Mar - 14:24





Slay Orato, Dorothy


Slay était un homme d’envergure sur le Nouveau Monde. On lui reconnaissait des talents de leader, et des aptitudes au combat. C’était à la fois un stratège et un diplomate. Il avait pour ainsi dire les mêmes qualités que Hadès, même si à présent celui-ci avait retrouvé sa jeunesse et était bien supérieur au monstre que l’Orato représentait déjà. Lorsqu’il pénétra dans la pièce, il était certes surplombé par la taille d’Edward, mais sa prestance était clairement d’un autre niveau. Son attitude à la fois sèche et directe donnait l’impression qu’il méprisait son interlocuteur. Pourtant, il n’en était rien. Il trouvait juste la personne en face de lui… insignifiante.

Quand le Lawrence affirma qu’il y avait un traitre parmi eux, il ne put s’empêcher de penser aux nombreuses personnes qui pourraient occuper ce rang. Il y avait Dorothy en première ligne : cet homme androgyne n’avait pas la confiance du petit-frère de l’Impératrice. Il était trop fluctuant. Son esprit vagabondait souvent, et s’il avait des failles dans son pouvoir de possession, il en restait quand même quelqu’un de redoutable. Une vraie épine dans le pied, mais ce n’était pas le seul, car les rangs d’Erika étaient remplis d’espions.

Elle ne se cachait pas, en réalité : sa puissance destructrice était suffisante pour que, même alertées, les troupes ennemies ne puissent pas se préparer suffisamment. Elle était sûrement infiltrée par des pirates de Tengen, Hadès et Eko, sans oublier les révolutionnaires du Nouveau Monde qui avaient des yeux partout et… Et bien, cette autre organisation mystérieuse qu’était la Triade. Il allait donc falloir que le Lawrence soit plus spécifique.

    - Qui donc ? Demanda le Lieutenant sans détours.

Il fronça les sourcils, et finalement lorsqu’il s’assit sur le siège qui trônait près de l’écran à présent vierge, il reprit tandis qu’Edward devait à nouveau écrire pour communiquer :

    - Je croyais que vous veniez pour épouser ma sœur, c’est bien ce que vous avez dit, n’est-ce pas ?

Dorothy acquiesça énergiquement alors que la raison pour laquelle le Lawrence avait pu pénétrer ici était levée. Il avait bien compris cela : « Je veux voir l’empereur… Je vous aime de… » et la suite avait été incompréhensible.


Impératrice Erika Orato, Nébula Shouten Doji

Les montagnes d’un côté, ou du moins ce qu’il en restait, c’est-à-dire une falaise escarpée et réduite à l’état de tas de gravats, et la forêt de l’autre. Au milieu, une vaste étendue calcinée d’arbres et de buissons dans laquelle se livrait un combat qui opposait l’Impératrice Erika Orato et le Nébula Doji Shouten. Les deux semblaient être sur un pied d’égalité relative dans cet affrontement titanesque qui créait quelques ondes de chocs dont le paysage se souviendrait.

En arrière-plan, un jeune homme tenait un escarméra pour enregistrer ce moment mémorable et le diffuser aux forces de Erika. Elle avait tout de suite saisi l’occasion en entendant dire que l’un de ses némésis était présent. En effet, quoi de mieux pour remonter le moral de ses troupes que de voir leur impératrice triompher d’un de leurs ennemis. Elle comptait bien ne pas y aller de main morte, mais l’Impitoyable était aussi stratège qu’impulsive. Pour l’instant, elle jaugeait les forces de son ennemi, et menait ce dernier par le bout du nez. Doji avait toujours compté sur sa force brut, et elle lui ferait regretter cet état d’esprit.

L’homme-démon sortit sa gourde, enfin, lassé de jeter des coups de poings et de pieds dans le vide et d’abîmer un peu plus la topographie des lieux. Quand brusquement il se saisit de sa poterie géante et l’ouvrit, une déflagration vint illuminer l’image de l’escarméra et empêcha de voir ce qu’il se passait l’espace de quelques secondes. Les flammes vinrent tutoyer les arbres une centaine de mètres plus loin, provoquant le début d’un incendie alors même qu’Erika avait bougé… Et se trouvait à présent au sommet de la falaise. Son esquive avait, une fois encore, été parfaite.


Erika Orato est niveau ??
Shouten Doji est niveau ??
Slay Orato est niveau ??
Dorothy est niveau ??
Sombre Inconnu est niveau ??
Boccum Sail est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Edward Lawrence
Pirate
Edward Lawrence
Messages : 631
Race : Humain de grande taille (3m)
Équipage : Entre les Yonkou Hadès et Erika

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue37/75Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue189/350Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (189/350)
Berrys: 474.667.000 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeDim 8 Mar - 18:26







Début 1506 ~ Yakan - Nouveau Monde






À mesure que le borgne parcourait les lettres griffonnées avec soin sur le morceau de papier, je me contentai de l’observer attentivement. La moindre de ses réactions fut analysée, décortiquée avec soin afin d’y prélever le maximum d’informations. Outre son attitude quelque peu méprisante à mon égard, je ne récoltai pas grand-chose de tangible. C’était attendu d’un pirate aussi fameux réputé autant pour son potentiel de combattant que pour son intellect. Durant un court instant, une pointe de frustration s’invita dans mon cœur. Pourquoi n’étais-je pas en mesure de lire en lui ? De saisir ses pensées et de les tourner à mon avantage ? Comme avait pu le faire Norton pendant toutes ses années, déjouant  tout ce que je pouvais entreprendre. Ce maudit Haki de l’observation qui s’était toujours refusé à moi. Alors, d’un ton direct, que je perçus comme légèrement autoritaire, Orato Slay me réclama un nom.

Mes épaules se haussèrent en guise de réponse. Je n’avais pas de nom à lui proposer, et d’ailleurs, comment aurais-je pu ? Je ne connaissais pas les membres de son équipage, je ne savais pas qui était présent sur l’île ou pas. S’attendait-il vraiment à ce que j’accuse directement quelqu’un ?

Pour autant, sa réaction avait éveillé mon intérêt et alimenté mes réflexions : il n’avait pas semblé surpris ni désarçonné le moins de monde par ma déclaration écrite. Dès lors, je voulus savoir pourquoi. Était-ce parce qu’il n’accordait aucun crédit à ce que je pouvais dire ? Après tout, qui étais-je concrètement à ses yeux ? Peut-être y verrait-il là une simple tentative de le désarçonner, lui et son équipage. L’autre possibilité s’avérait bien plus glauque. De par l’absence d’émotions de sa réaction, il m’était apparu comme indifférent, presque laxiste. Comme si une telle nouvelle était monnaie courante et qu’il n’existait pas de relation de confiance au sein de ses troupes. Ou alors, peut-être était-ce un excès de confiance : les deux Orato ne craignaient peut-être personne, pas même la menace d’un coup de poignard dans le dos. Mais était-ce vraiment justifié ?

Alors, d’un geste, je fis pivoter mes doigts afin de l’inviter à déplier le papier qu’il tenait entre ses mains afin de lui dévoiler la suite de mes déclarations. Il y découvrirait alors des détails sans doute plus constructifs et dignes d’intérêt que l’évocation d’un nom ou deux. Et, une fois de plus, j’aurais alors tout loisir d’analyser sa réaction.

.Edward Lawrence a écrit:
« Je suis supposé avoir trouvé la mort il y a quelques temps. Je présume que vous gardez un œil sur ce qui entre et sort de votre territoire. Vous étiez donc au fait de ma survie et surtout de ma présence sur votre île.  Sur le chemin jusqu’ici, un illustre inconnu est venu me trouver, moi, spécifiquement. Comment m’a-t-il trouvé ? Pourquoi n’était-il pas surpris de me voir en vie ? Est-il l’un d’entre vous ? Sinon, pourquoi se trouverait-il en plein de milieu de votre territoire ? »


Tels seraient les mots qu’il trouverait sur la face qu’il aurait déplié. Considérant que cela serait suffisant pour éveiller son intérêt, je l’inviterais alors d’un nouveau geste de la main à retourner le papier afin d’en apprendre plus. Il serait à même de juger de la pertinence ou pas de mes propos et de déterminer le niveau de risque qui en découlerait. Et surtout de corroborer les faits évoqués avec la présence de ce véritable monstre qui faisait actuellement face à Erika.


.Edward Lawrence a écrit:
« Il m’a présenté comme l’élément clé dans l’accomplissement de leurs ambitions. Mon rôle aurait consisté à piéger plusieurs d’entre vous. Dans quel but ? Il a parlé d’un plan visant à provoquer la chute de l’Impératrice. »


Après quelques instants, je me détournerais alors du second afin de récupérer le papier et la plume qui m’avaient été proposés un peu plus tôt. Mais si quelqu’un me portait une attention très particulière, il découvrirait que quelque chose clochait. J’étais comme abasourdi, sonné. Mes convictions étaient ébranlées, mes certitudes envolées, mes ambitions désordonnées. En fait, je ne parvenais plus à effectuer la moindre réflexion censée, comme si mes organes internes venaient de subir une décharge. Les extrémités latérales de mon faciès s’étaient très légèrement teintées d’un revêtement carmin, bien qu’à peine perceptible. Je tenterais alors de retrouver le contrôle de mes émotions et de me raccrocher tant bien que mal aux terribles enjeux qui se dessinaient sur le chemin que j’avais choisi d’emprunter.



______________________






omg Erika jtm epouse-moi

Edward Lawrence : Mémoire 50%.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 404

Feuille de personnage
Niveau:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Left_bar_bleue0/0Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitimeMar 10 Mar - 20:53





Slay Orato, Dorothy


Slay s’interrogeait clairement sur la nature de la visite de son interlocuteur. Il lut le mot, et on put lire dans ses yeux une pointe de changement, comme l’ombre d’un sentiment étrange chez les pirates de l’Orato : de la reconnaissance. Il remettait toutes les pièces d’un grand puzzle ensemble, un puzzle qu’il n’avait pas encore eu le temps de mettre en place depuis l’arrivée de Doji Shouten dans leurs radars. Pourquoi le démon avait-il subitement décidé de venir ici, dans le fief de la Centaure ? C’était une véritable question à laquelle il n’arrivait pas à répondre… Mais à présent, il y voyait un peu plus clair. Un large sourire fendit finalement son regard, tandis qu’il tapotait la hanche d’Edward.

    - Je vais éclaircir ce mystère.

Il sortit un escargophone et observa la réaction d’Edward sur la question de la demande en mariage. Il ne répondrait certes pas à sa multitude de question, car il n’avait pas encore les réponses, mais il saurait apprécier son teint vermillon qui commençait à endiabler son visage. Tandis que quelqu’un décrochait à l’autre, demandant un « ‘Sup ? » bien familier, il se mit à parler, son sourire toujours figé sur ses lèvres :

    - Il y a des rats sur l’île qui vont tenter de nous attaquer. Je parierais sur… eux. Trouve-les, nous avons du ménage à faire.

Il raccrocha sans attendre de réponse, et laissa donc son escargophone retrouver sa place dans sa poche. Enfin, il avait une réaction intéressante de la part de son interlocuteur qui lui devenait plus sympathique que quelques secondes auparavant… Et de fait. Une lueur brillait dans les yeux de Slay maintenant que son esprit était libre de sa principale inquiétude de la journée. Il pouvait donc se concentrer sur ce qui comptait vraiment.

    - J’en étais sûr ! Tu en pinces pour nee-san ! Je ne peux que te comprendre. C’est la meilleure : la plus élégante, la plus impitoyable, la plus… Argh, je n’ai pas de mots pour exprimer réellement tout ce qu’elle représente.

Il acquiesça à lui-même, fermant les yeux et se tenant le menton. Son sourire avait changé : il n’était plus satisfait, il était euphorique. Parler de sa sœur déclenchait une flamme qui ne brûlait que pour elle. C’était la seule femme qu’il aimait, et la seule qui saurait donner un semblant de sens à sa vie. Il essayait de ne pas envisager sa disparition : jamais, il faudrait lui passer sur le corps, même si cela serait difficile.

    - A ton avis… Qui a installé ces portraits ? J’ai essayé de faire capturer ses traits pendant des années, mais ces soit-disant artistes n’arrivent pas à la cheville de ce que j’attends d’eux ! Et pourtant, tu savais qu’en 1501, ma sœur avait vaincu élégamment à elle seule l’équipage d’Arthurus, le Nébula. C’était la belle époque. Aujourd’hui, elle faisait faire ce genre de travail par ses subordonnés. Elle domine tout ce qu’elle peut, et montre au monde que les femmes ont leur place en haut de la société.

Il ne pensait que pour elle, que par elle. C’était une divinité pour lui. Erika Orato avait son plus grand fan, et c’était son frère. Il continuerait à divaguer tant que le Lawrence ne l’interromprait pas. Pendant sa divagation, il parlerait de tous ces hommes qui la voyaient comme lui, mais en n’ayant qu’une portion de la vérité. Les prétendants, accueillis par l’Impératrice, se faisaient rares car ils savaient que les épreuves pour devenir son époux étaient nombreuses, dont une qui consistait à affronter Slay sur le terrain de son choix : et il fallait dire que cet homme excellait presque partout, et qu’il était difficile à battre.

Boccum se contenterait de hocher la tête énergiquement pour acquiescer, sauf si Edward virait au pâle plus qu’au rouge. Dorothy, lui, bailla. Il s’ennuyait d’entendre pour la énième fois cet homme avec son problème d’amour fraternel.


Erika Orato est niveau ??
Shouten Doji est niveau ??
Slay Orato est niveau ??
Dorothy est niveau ??
Sombre Inconnu est niveau ??
Boccum Sail est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]   Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre radieuse [Pv : Edward Lawrence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Le Nouveau Monde-