Partagez
 

 [Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1226
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9) Left_bar_bleue47/75[Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9) Left_bar_bleue349/750[Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9) Empty_bar_bleue  (349/750)
Berrys: 47.559.000 B

[Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9) Empty
MessageSujet: [Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9)   [Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9) Icon_minitimeMar 25 Juin 2019 - 19:14




Solo

L'Alliance Borgne



La pleine lune brillait au milieu des nuages au centre de la voûte céleste. En dessous d’elle, se dressant au milieu des flots de Grandline, se dressait une île pouvant sembler ordinaire au premier abord, mais qui s’avère avoir été transformé en véritable forteresse. En effet, Nacréa était le cœur d’un cimetière d’épaves qui furent exploité par des générations de forbans pour ériger non pas une simple cité, mais bien un bastion de bois ouvert à tous les flibustiers pour vivre en sécurité et être prêt à lutter contre les menaces gouvernementales. C’est ainsi que Nacréa devint un refuge pour les pirates de tous horizons prêts à vivre en communauté. C’était l’endroit idéal pour recruter certains d’entre eux et construire une véritable flotte. Et c’était ce qui c’était passé. C’était aujourd’hui l’Alliance Borgne qui régnait sur les lieux en préparant son assaut sur les territoires de la Ligue d’Arkhélaos, une association de nombreux officiers de la Marine étendant leur protectorat dans cette région. C’était là la raison de la venue de l’Archange du Typhon. La demoiselle ailée avait été arrêté par cette coalition gouvernementale qui avait finalement décidé de la libérée, jugeant qu’elle n’était pas dangereuse pour la population et qu’il serait dans l’intérêt des civils de la laisser libre plutôt que de l’envoyer croupir en prison. Le navarque de la Ligue d’Arkhélaos avait même été jusqu’à lui demander de l’aide quant à cette affaire en cours qui menaçait la vie de nombreux habitants. En effet, si jamais l’Alliance Borgne parvenait à déferler sur les terres protégées par les officiers de la Marine en les évinçant, les populations de ces îles seraient en danger de morts.

Poussée par son sens du devoir, la De Lérhane s’était envolée pour retrouver des capitaines affiliés à cette flotte de forban, usant des informations que le contre-amiral Ingolstadt d’Hypparchia lui avait fourni dont une partie avait été obtenu par un agent de Cipher Pol en contact avec un gradé de la Ligue. La guerrière céleste s’était déjà débarrassée de six capitaines, trois à Astrobal Cove et trois à l’atoll Pzarhy, tout en réussissant à s’infiltrer dans l’alliance grâce à l’un des principaux flibustiers qui lui avait fourni, ayant prétendu vouloir intégrer la flotte avant de les trahir et se charge de leur cas, la localisation du quartier-général, à savoir Nacréa, ainsi qu’un moyen de rencontrer les dirigeants de ce conglomérat de scélérats. En effet, le pouvoir météorologique dont disposait la bilcane pourrait s’avérer fort décisif lors d’une bataille navale comme celle qui se préparait, la Ligue d’Arkhéalos étant principalement une puissance maritime. Il ne restait plus qu’à débarquer et se faire passer pour une alliée afin de recueillir un maximum d’informations. Si jusqu’à présent les adversaires avaient été suffisamment faibles pour que l’Archange du Typhon puisse à elle seule annihiler les forces conjointes de trois équipages simultanément, ici ce ne serait pas la même histoire. C’était un nid à primés dirigé par les fondateurs d’une union temporaire de pirates suffisamment grande pour inquiéter six contre-amiraux et leurs alliés, autant dire que les affronter tous simultanément ferait courir de grands risques à la blonde aux yeux d’argent. Se débarrasser de la menace serait donc loin d'être simple et il fallait que l'ancienne révolutionnaire considère l'option de ne pas s'occuper de vaincre les capitaines présents si cela s'avérait véritablement suicidaire.

L’ancienne révolutionnaire descendit doucement en direction d’un ponton afin d’atterrir tranquillement tandis que des hommes armés de fusil s’approchaient d’elle en la voyant arriver. Reprenant forme humaine, ou plutôt angélique, la De Lérhane observa ces forbans qui ne tardèrent pas à prendre la parole.

-Quatre ailes et mesurant environ trois mètres, c’est bien la description qui nous a été transmis. Bienvenue parmi nous à Nacréa ! déclara le chef de la petite unité avant de se tourner pour laisser la nouvelle venue passer.

-Merci bien, mais où est ce que je dois me rendre ?

-On m’a juste demandé de vous dire qu’on viendrait vous chercher. Montez les marches jusqu’à arriver au bâtiment central de la forteresse, puis grimper au premier étage qui est intégralement consacré à la taverne. Attendez là.

-D’accord. Et bien… Bonne journée à vous.

-Merci, à toi aussi !
répondit le forban en profitant du fait qu’elle avait le dos tourné pour lorgner sur le corps de la demoiselle.

Était-ce cela qui créa un déclic ? L’esprit de l’ange tentait-elle de transmettre une telle information ? Ou était-ce simplement la concentration importante de voix dans les lieux ? Ishtar n’en savait rien, mais ressentait bien la douleur émanant de son haki de l’observation qui se manifestait à nouveau. S’arrêtant face à l’assaut que subissait l’intérieur de son crâne, cela déstabilisa le chef des gardes qui détourna le regard, faisant mine de rien, avant de questionner la demoiselle ailée.

-Tout va bien ?

-Oui
, répondit-elle sur un ton sec et froid qui fit frémir certains des hommes du lieutenant pirate.

L’Archange du Typhon reprit bien vite sa marche, grimaçant en portant la main à son crâne. C’était énervant… Pourquoi cela ne pouvait pas la prendre quand elle était tranquille et qu’elle avait tout son temps pour tenter d’amadouer ce pouvoir enfouit au fond de chacun. Dans des situations pareilles où il fallait demeurer concentrer, mentir, être crédible, pour le bien de nombreux civils et face à de mauvaises personnes qui seraient certainement prête à tuer pour quelques berrys. Cette douleur lancinante qui fracassait violemment l’intérieur de sa tête était tout sauf une aide. La blonde aux yeux d’argents serra les dents tandis que son front se crispa. Néanmoins, elle parvint à remonter le chemin au milieu des baraquements pour atteindre le donjon central, une immense tour de planches et autres ensembles de bois tirés des épaves, les figures de proues servant de décoration par endroit, notamment pour les derniers étages où logeaient les dirigeants de Nacréa. Régulant sa respiration alors qu’elle avait l’impression que la pièce tournait, la De Lérhane pénétra dans le rez-de-chaussée du bastion qui était constitué d’un hall donnant accès aux escaliers, le reste de l’étage étant constitué des cachots et de la salle de torture.

Le visage traversé de quelques rictus de crispation, la bilcane porta son regard sur les différents flibustiers présent là et qui se sentirent mal à l’aise face aux yeux reptiliens que la maudite utilisait en ces instants. L’amazone en profita pour monter à l’étage sans être importuné par ces criminels. C’est ainsi qu’elle débarque au milieu de cette taverne à clientèle bien particulière. La fille du ciel n’était pas une experte en ce qui concernait les avis de recherches, mémorisant surtout ceux au-dessus des cents millions, donc elle ne se fit pas la remarque, mais la grande majorité des personnes présentes étaient des petits primés, allant de quelques centaines de berrys à une dizaine de millions. Même parmi le personnel, puisque le chef de cuisine n’était autre qu’un forban recherché pour trente-quatre millions.

La Kuja s’installa donc à une table sous le regard de plusieurs flibustiers qui tournèrent la tête en voyant débarquer cette femme exotique. Rares étaient les personnes au courant de la venue de la guerrière céleste, l’affaire ayant été conclu directement avec les seigneurs de Nacréa il n’y pas longtemps dans la précipitation de l’exécution bientôt imminente du plan de l’Alliance Borgne. Certain s’imaginaient tentés leur chance tandis que d’autres, plus intelligents, se demandaient ce qu’une pareille femme faisait sur cette île hautement surveillée depuis la fondation de la coalition pirate. La bilcane profita de ces moments de tranquillité pour essayer de s’occuper un peu de cette cacophonie dans son crâne qu’elle savait issue d’un amoncellement de voix de par ses connaissances théoriques sur la haki de l’observation, même si elle ne se serait jamais doutée par elle-même que cette douleur si particulière et très vivace était composée de voix tant et si bien qu’après son éveil elle avait cru dans un premier temps être malade. La demoiselle ailée se concentra donc, essayant de contenir la souffrance, de séparer ce brouhaha pour tenter de distinguer ce qui s’apparenterait à des phrases ou des mots prononcés, de dompter le flux puissant de ce pouvoir en éveil. Les minutes commencèrent à défiler tandis que ses tentatives se soldaient par des échecs. Au bout d’un certain temps, des personnes commencèrent à s’approcher pour venir la chercher, poussant la De Lérhane à cesser sa méditation pour rouvrir les yeux et retourner à sa mission. C’est ainsi qu’elle découvrit l’identité des personnes chargés de l’emmener à une réunion stratégique, gens suffisamment importants pour qu’une partie de la clientèle soit fortement surprise.



[Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9) Vampir13[Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9) Pirate24
Lèneryche, James Wilbur
Primés à 81.000.000 et 77.610.000

Pour les bandits des mers présents, ces deux personnes qui se tenait en face de l’Archange du Typhon n’étaient pas n’importe qui, c’était le cas de le dire. Il s’agissait de fondateurs de l’Alliance Borgne. La coalition tenait même son nom de l’homme de ce binôme dont le cache-œil n’était pas décoratif. C’était bien ce dont se doutait la Ligue d’Arkhélaos, néanmoins ceux-ci n’avaient jusque-là pas eu accès à la localisation du quartier-général de l’Alliance Borgne et donc ignorait également l’identité des principaux responsables de cette menace qui planait sur le protectorat. En effet, si Nacréa pouvait être de manière évidente le centre d’opération d’une telle organisation pirate, d’autres lieux étaient d’aussi bon candidats, sans parler du fait qu’une force de frappe principalement navale n’ayant pas les contraintes de protections territoriales, comme celles de l’union d’officiers gouvernementaux, pouvait très bien être dirigé depuis une base mobile comme un vaisseau amiral. Toutes ces possibilités et l’aspect imminent de l’assaut de l’Alliance Borgne empêchait la Ligue d’Arkhélaos de tenter quoi que ce soit, quitter leurs terres amenant évidemment l’ennemi à lancer immédiatement sa charge sans attendre le jour J qui était ce dimanche d’après les informations dont disposait le contre-amiral Chainaux. C’est pour cela que les informations que l’ange pouvait amasser, en se servant de l’utilité stratégique de sa malédiction dans de tels conditions pour s’infiltrer rapidement au centre du commandement adverse, étaient précieuses.

Mais pour en revenir à ce binôme se tenant devant la bilcane, le regard rouge de la femme rappela de nombreux souvenirs à l’ancienne révolutionnaire qui avait un lourd passif avec l’organisation de la famille Báthory. En effet, Lèneryche était une vampire, tout comme le clan aux mouches que l’amazone c’était jadis mit à dos. Bien loin de ce genre de familles nobles embourbés dans leurs traditions et dans leur besoin de dominations, cette dernière était simplement une jeune rebelle avide de massacres et d’argent. Il n’était en aucun cas question de construire un petit royaume criminel, que ce soit en tant que baron de la drogue ou magnat de la pègre, pour elle, mais bien de jouir de ce bonheur qu’était la dépense de sous et l’éviscération. C’était ainsi qu’elle avait été considérée comme danger important par les autorités alors qu’elle avait fuit sa famille pour former un équipage pirate il y a à peine trois mois. Si elle était clairement l’une des plus impulsives membres de l’Alliance Borgne, les autres fondateurs voyaient en elle une puissance brute importante qui pourrait mener l’assaut en première ligne tout en étant en mesure de faire face aux contre-amiraux de la Ligue d’Arkhélaos, tandis qu’elle avait été attirée par la perspective du chaos de la bataille et des trésors qu’elle pourrait trouver à Saint Protagoras, le bastion au cœur du protectorat. Son rôle actuel n’était guère passionnant puisque Lèneryche était chargé de la protection de Nacréa, ses hommes formant la garde actuelle de l’île. D’ailleurs, l’homme qui avait accueilli Ishtar était l’un de ses subordonnés secondaires, Charles Ormia recherché pour huit petits millions de berry.

De son côté, James Wilbur était bien celui à l’origine de l’Alliance Borgne. Plus qu’un fondateur, c’était lui qui en avait eu l’idée et avait contacté les autres pour faire naître cette coopération. Habile diplomate, James était un originaire de North Blue qui voguait sur les mers depuis de biens nombreuses années. Fils de pirate, il avait repris l’équipage de son paternel lorsque celui-ci fut vaincu par l’un de ceux qui allait fonder la Ligue d’Arkhélaos, à savoir l’éminent et expérimenté contre-amiral Chairaux alors encore colonel, membre d’une famille intégralement composé d’officier de la Marine dont il était l’actuel chef. C’était en souvenir de son paternel que le Wilbur avait mis au point ce plan. Ayant fait son deuil, il s’agissait à ses yeux plus d’une revanche que d’une vengeance pure et simple, même s’il ne pouvait pas nier qu’il avait encore en lui une haine certaine pour le gradé. Fin épéiste, James ne disposait pas véritablement d’une réputation fameuse puisque cela lui avait prit de nombreuses années pour se hisser à un tel niveau, sa première prime remontant désormais à il y a une bonne dizaine d’année. Cela avait amené plusieurs personnes à ne pas prendre ce capitaine au sérieux vu comment il peinait à s’imposer, néanmoins il était respecté de ses hommes avec qui il avait tissé de nombreux liens. Même si l’idée de l’Alliance Borgne venait de lui, il n’était pas à la tête de celle-ci, ayant laissé ce poste à quelqu’un de beaucoup plus compétent et connu que lui pour fédérer davantage de forbans.

-Vous êtes donc Ishtar ? Suivez-nous ! déclara sobrement Lèneryche tout en toisant un scélérat dans l’assemblé, un bandit qu’elle ne supportait pas mais qu’elle ne pouvait pas se permettre de tuer puisqu’il avait fourni deux navires à la flotte de flibustiers.

-Comment va ce cher Tokagi ? questionna le Wilbur tandis que la demoiselle ailée hochait la tête en réponse à la vampire.

-Parfaitement bien.

Tokagi Iishi était un ancien chasseur de primes qui était le quatrième et dernier fondateur de la coalition pirate. Usant de son expérience au service de la flotte en prenant le rôle de recruteur, il n’était venu sur Nacréa que pour quelques occasions. C’était lui qu’Ishtar avait berné et qui avait contacté ses camarades pour faire intégrer la bilcane. Néanmoins, il se trouvait désormais en cellule et n’avait aucun moyen d’avertir ses collègues de l’erreur magistral qu’il avait faite.

Un sourire aux lèvres, James fit volte-face avec Lèneryche afin de se diriger vers les escaliers menant aux étages supérieurs qui étaient gardés par des hommes de la vampire. La De Lérhane se leva donc pour les suivre, sous le regard interrogateur d’une grosse partie de la foule. Néanmoins, la douleur dans son crâne était toujours aussi présente. Elle faiblirait certainement petit à petit, mais en l’état il fallait que la bilcane se serve de son impassibilité naturelle, qu’elle avait appris à outrepasser avec les années en forçant les traits de son visage en fonction de ses émotions, pour essayer de masquer au maximum cette gêne lancinante et inconfortable pour éviter de trop inquiéter les forbans, cela pouvant amener à de la méfiance de leur part. Les marches se suivaient en se ressemblant, à l’inverse des étages qui étaient assez varié allant de la réserve d’armes aux salles de bains. Cependant, ils atteignirent bientôt l’ultime niveau de la tour composé des appartements personnels du dirigeant de l’île ainsi que de l’alliance qui attendait l’arrivée de l’Archange du Typhon dans son trône au fond de la salle de réunion qui offrait une vue splendide sur l’océan.



[Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9) Samura17
Lysandre "le Baron Rouge"
Primé à 162.000.000

L’ancienne révolutionnaire n’était pas une experte en prime comme cela a été dit plus tôt, néanmoins une personnalité tel qu’un supernova faisait partie intégrante de son répertoire de connaissances. Oui, cet homme là dépassait ses confrères en termes de célébrité et en termes de dangerosité. Lysandre était un pirate à la fois puissant et riche. À l’opposée de Lèneryche, cet homme était fortement attiré par le profit et ne tirait pas de plaisir particulier de la violence, néanmoins il ne se montrait pas pour autant plus clément que la vampire. En effet, l’homme aux cent soixante deux millions était implacable et ne connaissait pas le pardon. Grand épéiste, il pourfendait ceux qui le défiait sans aucune once de pitié. C’est ainsi que bon nombre de capitaines de navire marchand se pliait à ses instructions lorsque Lysandre menait l’abordage, craignant la mort que cet homme pourrait leur infliger si jamais ils osaient protester. Véritable menace pour le commerce, le Baron Rouge était devenu un expert en pillage et en capture de vaisseaux. Loin d’avoir envie de faire la guerre au Gouvernement Mondial, c’était bien l’enrichissement qui l’intéressait dans le projet de James Wilbur. Sa prime croissait de plus en plus ces derniers temps, Lysandre ayant éliminé des chasseurs de primes et des officiers de la Marine qui étaient partit à sa poursuite à cause du danger qu’il représentait pour les navires marchands, ce qui, au prix de quelques morts, permit aux autorités de se rendre compte du danger que représentait cet homme.

Être particulièrement froid, il avait réussi à réunir sous ses ordres une bande de sauvages flibustiers assez robustes et fort pour des membres d’équipage qu’il tenait en laisse grâce à sa propre force dominante clairement ces derniers. Cependant, derrière cette soif d’or et de marchandises se cachait un autre désir qui tenait à cœur à Lysandre. Il rêvait de devenir un jour un capitaine corsaire pour devenir gouverneur d’une île dans le Nouveau Monde d’où il mènerait des raids contre des vaisseaux appartenant à des empereurs pirates, ce marin de haute-mer ne pouvant se passer du roulis d’un bateau plus de deux jours. Le Baron Rouge était bien un pirate rêvant de liberté et de richesse, mais contrairement à tous les êtres crédules désirant le One Piece et l’aventure il se montrait aussi violent qu’un pirate devrait l’être. Il demeurait cependant un flibustier assez particulier. Né dans une famille de Loguetown tout ce qu’il y a de plus normal, il avait développé des gouts correspondant plus à la noblesse : il demeurait toujours bien habillé et possédait généralement d’excellentes manières même si la froideur avec laquelle il parlait terrifier les négociants, son écriture manuscrite était parfaite et il était un fervent adorateur de la musique classique au point d’avoir plusieurs instruments dans sa cabine. Il était également contre le viol et régulait la consommation d’alcool sur son navire, lui-même ne buvant qu’à de très rare occasion. Pourtant, Lysandre avait le gout du risque et désirait vivre sa vie pleinement, considérant que chaque combat pouvait être le dernier, qu’une existence courte et intense valait bien mieux qu’une vie lassante dans les champs pour de maigres rations. Cette dure loi valait autant pour lui que pour ses ennemis qu’il exterminait froidement, marquant encore plus son détachement vis-à-vis de la mort, tant et si bien qu’il avait malgré tout formulé à son équipage le désir d’être balancé à la mer par-dessus bord si jamais il venait à trépasser au court d’une bataille.

C’était la nature du sombre et pourtant élégant Baron Rouge, qui savourait la vie en ayant jamais aucun scrupule à donner la mort, chose qui se retrouvait subtilement dans son pavillon où un capitaine trinquait avec un squelette. Cela se ressentait en croisant le regard de cet homme. En effet, Ishtar fut pris d’un frisson lorsque ses yeux se posèrent sur lui. Tout comme une aura sauvage et bestiale émanait d’elle lorsqu’elle plongeait dans le Flow, un sentiment implacable et ténébreux se dégageait de lui, une sensation qui parcourait l’échine face à cette aura de froideur terrifiante qui fit oublier à la bilcane l’espace de quelques instants l’horrible migraine qui traversait sa tête.

-Je vois à la surprise qui est apparut dans vos yeux quand vous m’avez regardé que vous savez qui je suis.

-En effet
, répondit la De Lérhane tandis que les deux autres capitaines se placèrent sur leurs sièges aux côtés de Lysandre.

-Bien. Avant tout de choses, j’aimerait voir de mes propres yeux la faculté de votre malédiction qui m’a été décrite par Tokagi lors de son appel.

-Soit. Comme vous voulez. Regardez par la fenêtre.


C’est alors que l’amazone transforma ses pupilles en les passant en forme hybride, se retrouvant avec ses yeux dorés reptiliens qu’elle posa sur la voûte céleste qui se tinta bientôt d’une foultitude de nuages déversant une pluie torrentielle sur Nacréa. Un sourire en coin apparut sur les lèvres de l’implacable supernova qui reprit alors la parole.

-Bien. J’imagine que l’on peut vous faire confiance.

-Moi je reste incertaine de la capacité de Tokagi à vérifier la loyauté des recrues
, commenta Lèneryche en repensant à un capitaine que le Iishi leur avait envoyé et qui comptait en réalité voler la cargaison d’autres pirates avant de se tirer.

-On en a déjà parlé et ce n’est plus le moment de tergiverser. Nous sommes à la phase final, déclara James impatient de voir comment le contre-amiral Chainaux se débrouillerait dans ce conflit.

-Il a raison. Bon, je vais aborder la stratégie que je compte mettre en place maintenant que nous possédons ton pouvoir. Mais avant cela, sache que nous allons mener la charge après-demain et donc que jusque là tu devras rester ici. Je suis désolé si tu comptais faire des choses demain, mais tu ne pourras pas revenir à temps sinon.

-Après-demain ?!
s’exclama la bilcane. J’avais cru entendre que c’était pour dimanche et non pour samedi.

-Oui… Et bien, il s’agit d’une information que nous avons falsifié au cas-où des espions se trouvaient dans nos rangs. Demain nous en informerons les capitaines qui garderons cela secret jusqu’au moment du départ. Pour l’instant seul Tokagi et nous sommes au courant.

-D’ailleurs tu aurais très bien pu te passer de lui révéler
, ajouta Lèneryche.

-Ne t’inquiètes pas. Cette chère demoiselle est trop précieuse. Nous allons la garder à l’œil en la laissant dormir dans le troisième appartement de l’avant-dernier étage, donc il ne devrait pas y avoir de risques. J’espère que cela ne vous dérange pas ma chère, vous comprenez que dans un moment aussi critique nous soyons contraints de vous importunés de la sorte.

-Je vois… Pas de problèmes…
maugréa la demoiselle ailée qui n’aimait guère la tournure des événements, contacter Ingolstadt pour lui révéler le véritable jour de l’attaque s’avérant désormais très compliqué, d'autant plus avec ce mal de tête qui l'empêchait de réfléchir librement.






© By Halloween



-Lysandre le Baron Rouge Lvl ??
-Lèneryche Lvl 32
-James Wilbur Lvl 30
Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] L'Alliance Borgne (Solo 9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-