Partagez
 

 [Présent] Ingolstadt d'Hypparchia (Solo 6)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1226
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] Ingolstadt d'Hypparchia (Solo 6) Left_bar_bleue47/75[Présent] Ingolstadt d'Hypparchia (Solo 6) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Présent] Ingolstadt d'Hypparchia (Solo 6) Left_bar_bleue349/750[Présent] Ingolstadt d'Hypparchia (Solo 6) Empty_bar_bleue  (349/750)
Berrys: 47.559.000 B

[Présent] Ingolstadt d'Hypparchia (Solo 6) Empty
MessageSujet: [Présent] Ingolstadt d'Hypparchia (Solo 6)   [Présent] Ingolstadt d'Hypparchia (Solo 6) Icon_minitimeMar 25 Juin - 19:13





Solo

Ingolstadt d'Hypparchia



Ishtar se trouvait assise au sol dans un des bureaux les plus spacieux de cette grande forteresse qu’était Saint Protagoras. Les jambes croisées en position du lotus. Qu’essayait-elle de faire ? En fait, cela faisait quelques temps, depuis son arrestation après la bataille contre le Chevalier Noir en vérité, que violents maux de tête surgissaient de manière impromptue en pleine journée ou en pleine nuit. Si au début l’archange s’imaginait simplement être malade, l’absence d’autres symptômes et la recrudescence des migraines au fil des jours l’amenait à penser qu’elle avait éveillé son haki de l’observation. En tant qu’amazone et que combattante qui parcourait les mers bleues depuis plus d’une décennie, la De Lérhane avait eu le temps d’apprendre l’existence du haki, de connaître son fonctionnement et de faire face à des adversaires qui le maîtrisait, néanmoins elle n’avait jusqu’alors jamais été confronté à quelque chose l’amenant à briser le verrou, en tout cas pour l’observation, pour éveiller ce pouvoir enfoui en chaque humain… jusqu’au moment où elle a découvert que le Chevalier Noir, qui la traquait dans l’optique de la tuer, n’était autre que son petit frère semble-t-il. Désormais certaine de la nature de l’origine de cette douleur dans son crâne, la bilcane tentait d’user de la méditation, art spirituel qu’elle avait intensivement pratiqué chez les Wans sur l’île aux prières, pour se couper du monde extérieur. C’était bien évidemment dans l’optique de plonger au cœur de sa propre âme pour trouver le pouvoir du haki de l’observation dans le but d’en prendre contrôle, réussir à le maîtriser, l’amadouer et, de par ce fait, faire taire cette cacophonie dans sa tête qui, si elle se fiait à ce qu’elle savait de cette puissance invisible, découlait de l’ensemble des Voix présentent aux alentours dans le fort et qu’elle captait par le biais du haki sans parvenir à les démêler et les comprendre puisqu’elle n’en était qu’à l’éveil.

Le front crispé par la douleur qui l’empêchait de se concentrer pleinement, les paupières closes, l’ancienne révolutionnaire contrôlait sa respiration, tentant de calmer la frénésie de son cœur pour trouver la sérénité. Ses mains été posées sur ses genoux, ses épaules descendant et montant au fil du souffle, le dos demeurant droit. Le regard métaphoriquement tourné vers l’intérieur, l’ancienne décima essayait de visualiser les flux de son corps se concentrer en un seul point, dans son cœur. Néanmoins ce fut un échec, la douleur s’avérant bien trop grande pour garder l’image nette dans sa tête, ce que vint confirmer les tentatives suivantes. Un soupir quitta les lèvres de la demoiselle ailée avant de se transformer en grognement à cause des assauts incessants dans son crâne. Il n’était réellement pas aisé de gérer ces bourdonnements cacophoniques qui hantaient son âme, se répandant comme un écho à chaque pensée, les réflexions se retrouvant elles-mêmes parasités, recouvertes par cette multitude d’informations impossible à traiter. Alors que l’amazone tentait à nouveau de faire le vide, elle eut l’impression que c’était cet amoncellement inconstant, ce brouhaha envahissant, qui essayait de prendre le contrôle de sa conscience. D’un réflexe de défense, elle fit un mouvement de recul, l’amenant à taper sa tête contre le mur. Gémissant, la bilcane porta ses doigts à ses tempes pour effectuer des mouvements rotatifs dans le but un peu vain de calmer la douleur. La souffrance était trop forte et la Kuja prit sa tête entre ses mains, ses doigts se crispant, se resserrant comme des serres sur son crâne. Puis, d’un coup d’un seul, elle expira, essayant d’évacuer par le souffle la tension qu’elle accumulait. Paniquer ne faisait qu’aggraver la situation, il fallait demeurer calme, quasiment imperturbable. Se remettant en position, la De Lérhane chercha à canaliser son flux cérébral, à le rediriger tout en contenant dans une cage imaginaire l’agglutinement dans son crâne. La force de celui-ci se déchaînait, tentant de passer outre les barreaux alors que les muscles de tout le corps de l’immense blonde aux yeux d’argent se tendaient. Les doigts se refermèrent sur les cuisses, les ongles plongeant dans la chair et créant un nouveau point de douleur tendant à compenser un minimum celle du crâne. Cela ne fut pas suffisant et bientôt la geôle imaginaire se brisa, laissant le brouhaha exploser pour traverser tout le corps spirituel en une onde qui secoua physiquement l’ancienne révolutionnaire sur son passage.

Ishtar passa sa main dans ses cheveux alors que son front était recouvert de sueur et qu’elle était toujours prise d’assauts soudain au sein de son âme, tant et si bien qu’elle finit par hurler sous la douleur, son visage se déformant avant de redevenir plus neutre. Elle reprit son travail de respiration et entama un long contrôle d’elle-même. Tentant une nouvelle technique, puis une autre, puis encore une autre, sans résultat flagrant. Il lui fallait encore essayer, s’entraîner davantage pour réussir à dompter cette puissance intérieure qui sommeillait jusqu’il y a peu. Ainsi, elle n’allait pas se contenter de chercher à amoindrir sa souffrance pour que cela passe plus rapidement. Bien au contraire, elle allait lutter, encore et encore, pour tenter de prendre le dessus, pour contrôler ce haki de l’observation qui pourrait s’avérer un allié de premier plan dans l’avenir, qui pourrait la sauver de situations périlleuses. Serrant les dents, frappant du poing le plancher, la guerrière céleste se battait à l’intérieure d’elle-même, ne cessant de contenir cette vocifération incompréhensible qui semblait vouloir s’imposer, brouiller ses pensées, interférer avec sa conscience. Hors de question de rendre les armes. La lutte se poursuivit donc, dans la sueur et la douleur, dans ce bureau au milieu d’une base de la Marine en pleine réunion. Le temps défilait lentement sous la rudesse des martèlements crâniens, les minutes se suivant en se ressemblant. Cependant, au bout d’une vingtaine de minutes, la souffrance commença à s’amenuiser, s’éloignant petit à petit tandis que, essoufflée, la bilcane se trouvait dos contre le mur, attendant que cela finisse par disparaître. Elle n’avait pas réussi à le maîtriser pour l’instant, mais ce n’était que partie remise.

-J’y arriverai, murmura-t-elle en resserrant le poing.



[Présent] Ingolstadt d'Hypparchia (Solo 6) Ingols10
Contre-amiral Ingolstadt d'Hypparchia

De nombreuses autres minutes défilèrent, laissant le temps à Ishtar de se remettre petit à petit. Elle avait encore du mal à croire à ce qu’il se passait. Arrêté pour la destruction d’un fort dans son affrontement contre le Chevalier Noir, elle avait été emmenée jusqu’ici, dans la forteresse de la Ligue d’Arkhélaos, une coalition d’officiers de la Marine, afin d’être jugé par ces derniers. C’est avec une certaine surprise pour l’ange que celle qui l’avait transportée sur son navire jusqu’à cette île, Aphanasie, commença à raconter les étapes du voyage ce qui fut suivit de l’intervention d’un timonier que l’ancienne révolutionnaire avait rencontré durant les événements à Okalmoa. Tout ceci amena la tablée à gracier l’amazone, contre toute les attentes de la De Lérhane qui, déprimée depuis le matin même, était persuadée de finir à Impel Down, cette prison infernale et maudite. En effet, les membres de la Ligue n’avait pas une vision absolutiste de la Justice et avait pour valeur première la défense des populations. Ayant jugé les actes de la bilcane, ils considéraient que celle-ci n’était pas une menace pour le peuple et qu’il pourrait même être contreproductif de se priver d’un élément comme elle, comme pour Okalmoa où l’ancienne décima et Tylor V. Alexander, chef des gardes du corps d’une noble famille locale, avaient jouée un rôle de premier plan dans la mise en échec des plans des flibustiers, pouvant même être d’un certain point de vue considérés comme l’origine de la défaite de Marek et ses hommes. Si on lui avait raconté cette journée, la fille du ciel ne l’aurait s’en doute jamais cru. Néanmoins ce n’était pas fini et elle se demandait ce que le navarque de la Ligue d’Arkhélaos, le contre-amiral qui la dirigeait, lui voulait. Il avait demandé à l’originaire de Bilca de l’attendre dans son bureau, mais elle ignorait encore pourquoi. Finalement, Ingolstadt ouvrit la porte en trombe.

-Excusez-moi pour le temps d’attente. La réunion était véritablement importante et le sujet n’est pas à prendre à la légère, alors cela s’est éternisé, déclara-t-il en cherchant son invitée du regard. Installé vous sur la chaise je vous prie.

L’homme alla s’asseoir de son côté du bureau avant d’entamer la raison de cette entrevue.

-Mademoiselle De Lérhane, si je vous ai demandé de m’attendre ici c’est car j’ai une proposition à vous faire et c’est en lien avec ce dont il était question à la rencontre avec mes collègues. Nous ne rassemblons juste pour juger des prisonniers, vous vous en douté. Nous profitons des rassemblements pour faire cette tâche, mais c’est toujours une autre raison qui motive de rappeler tout le monde à Saint Protagoras.

-Je comprends… De quoi s’agit-il alors ?


Le gradé marqua un instant de silence avant de se lever, faisant quelques pas tout en parlant.

-Nous avons créer la Ligue d’Arkhélaos afin de posséder une force de frappe imposante ainsi qu’un réseau assez étendu dans le but de protéger le plus de villes possibles, des villes n’ayant pas forcément beaucoup d’intérêt et qui sont par conséquent peu défendu. Cela marche bien, néanmoins nous n’avions pas anticipé que quelque chose de similaire pouvait se créer en réponse à l’existence de notre coalition… Plusieurs capitaines pirates se sont alliés et ont fondé ce qu’ils appellent l’Alliance Borgne. Il y a bien entendu dans le lot d’anciens adversaires de la Ligue que nous n’avons pas réussi à arrêter, mais ils ont réussi à rallier d’autres forbans à leur cause. De ce que nous avons réussi à apprendre grâce à un agent des Cipher Pol, que le contre-amiral Chainaux connait bien et qui a réalisé gentiment quelques missions en dehors de celle-ci pour notre compte, l’Alliance Borgne viserait à exterminer notre flotte non seulement pour pouvoir déferler sur cette île, mais également pour mener une attaque simultané sur les endroits qui sont sous notre protection pour saccager, piller et tuer.

L’Archange du Typhon écoutait attentivement et comprenait bien l’embarras dans lequel était ces officiers. Elle restait silencieuse tandis que l’Hypparchia s’approchait de sa fenêtre, portant son regard vers les navires de leur petite communauté qui étaient amassés au quai militaire, en particulier sur son propre navire qui avait donné son nom à leur groupe, l’Arkhélaos.

-Qu’attendez-vous de moi ? questionna finalement la maudite.

Ingolstadt marqua un nouveau silence avant de pivoter pour regarder l’ancienne révolutionnaire.

-Aphanasie à plaider votre cause bien avant le procès, m’appelant à deux reprises pour parler de vos actions et du fait que vous devriez être une des rares personnes jugé ici même à sortir libre. Comme je vous l’ai dit plus tôt, à mon sens une seule personne comme vous peut changer le court des événements et donc vous envoyer en prison ne serait ni juste ni bénéfique aux populations. Je me moque bien de ce que vous avez pu faire par le passé, que vous vous soyez confronter à des gouvernementaux ou non ne m’intéresse pas, même l’existence d’une prime sur une tête ne veut pas forcément dire que la personne est mauvaise. Ce qui m’intéresse c’est l’humain derrière et clairement, vous avez montré à Okalmoa, face à Von Müller et Edwinburg qu’il y avait des valeurs qui prévalaient sur soi-même, même sur votre liberté, que la défense des autres et la morale vous dépasse. Je ne dis pas tout ça pour vous complimenter, en soit je me moque assez de l’avis que vous pouvez avoir de moi… Néanmoins nous sommes à la veille d’une bataille importante qui va mettre en jeu la vie de nombreux innocents qui sont sous la protection de la Ligue. C’est dans ces moments là où nous avons besoin de personnes comme vous. Est-ce que vous seriez prête à mettre à nouveau votre existence en jeu pour le bien du plus grand nombre ? Accepteriez-vous d’être l’une des autres pendant cette bataille ?

C’était là une nouvelle surprise pour la guerrière céleste. Un gouvernemental demandait à une pirate dont il connait les passifs de l’aider pour protéger autrui. Ce n’était pas un geste anodin. Sous le coup de la demande, elle ne parvint pas à répondre immédiatement, amenant l’officier à reprendre la parole en tournant à nouveau le visage pour regarder par la fenêtre.

-J’ai contacté les autres personnes que nous avons sauvé de la prison comme vous. Certains ont acceptés, décidant de s’occuper de la défense des villes où ils se trouve étant donné que pour les couvrir nous les avons cachés dans notre protectorat, et d’autres n’ont pas voulu reprendre les armes pour une raison x ou y. Néanmoins nous avons besoin du maximum de personne disponible. De plus, Aphanasie a put évaluer vos capacités durant votre affrontement en binôme contre les mercenaires d’Oscar Wellington, ainsi que noter que vous possédiez une malédiction, à priori zoan, assez surprenante. Vous avez apparemment un niveau très élevé dépassant le sien. Je me dois donc d’essayer de vous convaincre de faire partie de la flotte pour l’affrontement principal.

-Je… Euh… Je…


L’ange inspira puis expira, cherchant à trouver son calme pour s’exprimer correctement. Si Tenshi apprenez ce qu’elle s’apprêtait à faire, elle ne serait certainement pas très ravie, mais la Kuja n’allait pas ici mettre en danger les amazones.

-Je m’en voudrais de vous répondre que non. Je ne pourrai pas vivre sans regret si jamais je laissais tant de gens face à la mort sans tenter de me battre pour eux… Contre-amiral, j’accepte votre offre si bien sûr vous me permettez de partir une fois l’affrontement passé.

Un sourire illumina le visage du gradé qui acquiesça.




La blonde aux yeux d’argent suivait le dignitaire gouvernemental sous le regard surpris de ses troupes du quai militaire. Il la conduisait droit vers l’Arkhélaos, ce magnifique galion taillé pour le combat naval qui était à la tête de toute la Ligue lors des batailles. C’était une embarcation imposante et aux courbes gracieuses, de sa figure de proue représentant Triton armée de son trident et sa conque jusqu’à la poupe sculptée de nombreuses gravures, et qui arborait trois rangés des canons, ce qui n’était pas forcément très commun pour ce type de vaisseaux. En dehors de la batterie d’artillerie du pont supérieur, elles faisaient le tour de l’embarcation pour pouvoir tirer même depuis la poupe ou la proue. Cependant, il restait étrange qu’un ensemble de canons se trouve dans la cale même dit d’après les dimensions ridiculement petites des trappes. Ishtar ignorait complétement qu’il s’agissait d’une arme spécifique pensé par Ingolstadt. C’était ni plus ni moins que le feu grégeois, le génie naval qu’était le contre-amiral ayant spécifiquement conçu la recette pour être utiliser avec un type de canon inventé pour l’occasion. L’Hypparchia jouissait de la belle réputation, non pas pour des talents de combattant qu’il aurait démontré en ayant vaincu en affrontement singulier des primés, mais bien pour ses capacités stratégiques de batailles en mer. De plus, si on le surnommait L’Hydre c’était en lien avec cela. Sa meilleure tactique s’avérant en effet être basée sur l’utilisation de neuf navires alliés, les neuf têtes de la bête dont l’Arkhélaos est la principale, et son équipage étant toujours composé d’un groupe de huit subordonnés experts dans un domaine du navire, que ça soit la canonnerie, la navigation ou d’autres choses, affublés depuis du surnom de « Têtes secondaires de l’Hydre ». Deux des cinq autres contre-amiraux de la Ligue avait même été à cette place à une époque. L’Archange du Typhon monta finalement sur le galion, invitée par le navarque qui l’emmena jusqu’au gaillard arrière où une carte était déjà déplié sur une table, les lieutenants d’Ingolstadt discutant autour.

-Mes camarades, voici une femme qui va nous aider dans la bataille à venir contre l’Alliance Borgne. Elle n’a encore aucune idée des événements alors pendant que je lui explique, pourriez-vous aller aider les autres. Nous rediscuterons du plan après.

Les huit jeunes officiers hochèrent la tête après avoir saluer la nouvelle arrivante. Ils quittèrent donc l’endroit pour laisser les l’ancienne révolutionnaire et le gradé seuls.

-Bien… D’après nos informations, nos ennemis ont prévu d’attaquer dimanche. Cela nous laisse donc quelques jours pour peaufiner la stratégie. Néanmoins, ce dont nous sommes déjà sûr c’est que seuls les bateaux de contre-amiraux feront partie de la flotte principale devant faire face à l’Alliance Borgne au large de Saint Protagoras. Nous n’aurons donc que six navires face à plus du double à priori. Les colonels et commandants membres de la Ligue eux sont déjà partie pour aller se charger de défendre les villes de notre protectorat. C’est la configuration dans laquelle nous nous trouvons.

-Je vois… Qu’attendez-vous de moi ?
demanda l’ange qui se grattait le menton.

-Plusieurs choses en vérités. Déjà, pouvez-vous me parler de vos capacités en tant que combattante ? Je sais qu’Aphanasie vous à vu vous transformer en un genre de reptile à plumes, mais je ne sais rien de plus. Pour preuve de bonne fois, je vais vous révéler les miennes en échange. Comme ça c’est donnant donnant et vous n’êtes pas lésés.

-Vous n’êtes pas obligé vous sav…

-Non, non, j’insiste !

-Soit, comme vous voulez… J’ai mangé le fruit du Serpent à Plumes, un zoan mythologique qui a pour capaciter spécial de me permettre d’imposer un état météorologique sur une zone du ciel
, lâcha-t-elle sans vouloir donner plus de précisions.

-Oh ! Bien ! Très bien même ! Cela pourrait être très utile pour le combat… Plein de possibilités s’ouvre avec cela. En tout cas, merci. Quant à moi, je dispose d’un regard particulier. C’est comme un don, je ne sais pas ce qui en est l’origine, mais c’est certainement lié à mon amour pour l’océan et le fait que j’ai du talent pour naviguer depuis que je suis tout petit… Enfin, ce don facilite grandement tout cela en vérité. J’ai ce que j’appelle les Yeux de Triton. En fait, lorsque je regarde l’océan, je ne vois pas des vagues, je vois les courants marins prendre vie dans une forme presque animal. Au fil des ans, à force de voguer au gré de mes envies, j’ai fini par acquérir assez d’expérience pour analyser les mouvements de ces bêtes d’eaux. Je peux deviner où le courant se dirige, où il faut placer le navire pour gagner en vitesse et où on peut ralentir. J’arrive plus où moins à comprendre ce que les eaux veulent me dire.

-C’est… C’est déconcertant…

-Grâce à cela, j’ai une capacité d’adaptation certaine en haute mer… Enfin bref ! Maintenant que j’ai vos données en tête, je vais pouvoir rajouter cela à la stratégie. Ce que je voulais vous demander d’autre c’était si pendant que nous organisons la défense vous ne pourriez pas vous occuper de certains capitaines de l’Alliance Borgne pour réduire leurs forces. Nous avons obtenu la position de certains d’entre eux qui ne devraient pas vous poser trop de problèmes. Malheureusement, nous ne savons pas lesquels font partie du groupe d’assaut principale et lesquels font partie des attaques secondaires sur les autres villes.

-Très bien… Je vais m’en charger.

-Voici la liste… Les îles en question
, dit-il en pointant du doigt les lieux sur la carte devant lui. Et je vous donne un exemplaire de la carte car ce serai bien trop en demander de retenir toutes leurs positions de tête. Merci encore de votre aide mademoiselle De Lérhane.

-Je me mets en route immédiatement.

-Tâchez de revenir pour samedi soir au plus tard
, déclara Ingolstadt.

C’est alors qu’il assista avec surprise à la métamorphose de l’Archange du Typhon en une créature reptilienne à plumes et ailée de plusieurs mètres de longueur. En quelques battements, la maudite s’éleva dans les cieux en envoyant quelques bourrasques sur l’embarcation. Se tournant vers l’horizon, Ishtar partit à tout allure pour rejoindre sa première destination.

-Vous êtes sûr qu’elle ne va pas nous abandonner et se sauver ? demanda l’un des subordonnés en rejoignant le contre-amiral.

-Il y a toujours un doute, mais je suis assez confiant. Sinon je ne lui aurais jamais proposé tout ceci… Oui, je pense qu’on peut avoir confiance en elle pour cette lutte.






© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] Ingolstadt d'Hypparchia (Solo 6)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-