Partagez
 

 [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1706

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeMar 11 Juin - 10:54




Zen Amar

Le silence était assourdissant. La main tremblante, l’homme de main de Fudo s’apprêtait à passer un coup de fil à son maître pour lui donner les derniers détails de la rencontre. Il l’avait contacté quelques jours plus tôt afin de lui demander de se rendre sur West Blue où un cartel s’était proposé de rejoindre le « Roi Fou ». C’était ce qui était prévu, et c’était ce qui allait se produire. Depuis qu’il avait rencontré cette personne, il s’en était fait la promesse : il le hisserait au-dessus de tout, au-dessus des rois et des reines de l’underground. Il le ferait devenir le meilleur, quitte à en abattre d’autres.

Sa main vint se poser lentement sur le combiné. Il composa le numéro et attendit. Les sonneries résonneraient dans sa chambre d’auberge dénuée d’intérêt : rien n’y était personnalisé. Il ne pouvait se permettre d’avoir un endroit fixe où dormir : il devait être impossible à tracer. Ses journées se partageaient entre l'organisation des rencontres avec des cartels et camoufler ses traces. Il était bon à cela. Il était même excellent.

L’appareil décrocherait soit après cet appel, soit après une série d’essais qui mettraient ses nerfs à rude épreuve. Ses dents grinceraient tandis qu’il tiendrait d’une main tendue l’appareil.

    -  J’ai le lieu de rendez-vous.

Il entendit un bruit qui venait de derrière lui. Zem se retourna, sur ses gardes. C’était un pas lourd, anormal. Il déglutit. Il fallait rapidement changer ses plans au cas où. Il fallait prévenir Fudo, au cas où. Non, ne pas s’affoler.

    - Powder Island, à l’Auberge « Bière de Pong », Pauda…

Il n’eut pas le temps de terminer de donner les détails, l’heure, ces choses qui auraient fait la différence. A ce moment-là, Fudo pourrait entendre la porte de l’auberge se fracasser en mille morceaux épars. Il pourrait entendre le bruit sourd de Zem et le bruit d’os qui se brisent sauvagement. Il comprendrait rapidement que quelque chose n’allait pas : mais quoi ? Des sanglots interminables indiqueraient au hors-la-loi que son subordonné était encore en vie, tandis que deux voix se feraient entendre, l’une plus aigu, l’autre plus grave.

    - On l’a. ON L’A ! Ferait la voix caverneuse.
    - Oui… On l’a…, répèterait lentement la voix claironnante.

Et brusquement, d’un coup franc, l’escargophone arrêterait de transmettre. Si Fudo tentait de rappeler, il constaterait qu’il n’était plus possible de recevoir la transmission. L’appareil avait été détruit, écrasé par une main qui s’était appliquée à ne fêler que le bois en-dessous sans l'abîmer à outrance.

__________________

Le port était agité : les pêcheurs étaient dans une période assez prospère avec de nombreux arrivages. En peu de temps, l’île avait subi de nombreux et affreux changements. Les adorateurs de Constantin avaient renforcé leur contrôle sur les lieux, mais c’est surtout au niveau topographique que les choses avaient changé. La partie Sud de l’île avait été totalement désertée sauf par quelques irréductibles et quelques garnisons suite au massacre provoqué par l’explosion d’un primé aujourd’hui introuvable. La montagne elle-même s’était effondrée, baissant de quelques dizaines de mètres. Certains pourraient témoigner en disant qu’un monstre avait tenté de la faire choir, mais fort heureusement les scientifiques de la Section du Gouvernement Mondial étaient venus à la rescousse avant le grand déluge de pierres.

Une face de l’île rasée, l’autre en pleine expansion. L’ancien système politique était tombé en attendant d'être remplacé. Des hangars plus grands que jamais avaient pris place et pourraient rappeler à Fudo son voyage à Shabaody s’il avait transité par les docks. Sur l'île, des églises à l'honneur de Saint-Constantin avaient été érigées même dans les zones dévastées. L’auberge qu’il ciblerait serait occupée par quelques demi-douzaines de marines qui enquêteraient sur les causes de cette « porte cassée ». S’ils tenteraient de fouiller les lieux, tout ce qui était visible ne leur donnerait aucune indication.

Grand Line – Quelque part dans une sorte de complexe.

Temporalité : Inconnue.

Les deux grandes cellules étaient ouvertes. Sous le clignotement de la lumière grésillant, quelque chose s’était produit. Les murs semblaient avoir retenu à jamais le cri de la pauvre femme qui se trouvait à l’intérieur de ces lieux. Des dizaines de personnes avaient laissé la vie ici-même pour nourrir les cadavres sur lesquels s’entraînaient la tendre du Roi Fou.

Au sol, une flaque de sang indiquait qu’un corps avait perdu au bas mot deux litres de ce liquide carmin. Un animal pourrait y sentir la panique de celui ou de celle qui ne se relèverait jamais. Dans le sang, quelqu’un s’était malicieusement amusé à dessiner. Dessiner quoi ? Une corneille. Une corneille à trois yeux.


Zem Amar (Situation inconnue)
Eve (Situation inconnue)
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
The Mad King
Fudo
Messages : 668
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue35/75[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue54/250[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (54/250)
Berrys: 398.205.000 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeMar 11 Juin - 21:29



A Crown For A King


Powder Island, Pauda.

La croix argentée glissait majestueusement entre les fins doigts de son propriétaire. Celle-ci était rattachée à une longue chaîne du même éclat qui cerclait le cou de l'homme en costard contemplant le bâtiment s'offrant à lui. Son regard filtré par la sobre monture posée sur son nez caressait la mosaïque translucide ornant la façade de l'église. L'individu resta planté là un moment, puis s'engouffra d'un pas décidé au sein de la maison de Dieu tout en délaissant son pendentif. Il était arrivé sur cette île hier afin d'acheter l'un des nombreux hangars disponibles sur le port. Les négociations semblaient se dérouler correctement, avec un certain Oslo Bim, et bientôt il obtiendrait un contrat convenable qu'il s'empresserait de signer. Aussi, pour l'heure dans l'attente, se recueillir lui semblait être la meilleure chose à faire. Accorder un peu de repos à son esprit épuisé de business man après une longue journée de travail.

Quelque part sur West Blue. Trois jours auparavant.

Toute la classe le fixait, lui, le petit malin  qui s'était encore fait remarquer. Lui, le petit génie que tout le monde jalousait, lui, l'élève énervant qui semblait tout réussir sans le moindre effort.

-Alors, dites-nous. De quoi parle Méchiaval dans ce chapitre ?

Le brunet laissa un regard fatigué rouler sur l'ensemble de son auditoire, pour finalement tomber dans les yeux de son enseignant. Le livre tenu captif par la main de l'étudiant fut fermé d'une claque sèche, puis déposé sur le bureau du pédagogue.

Cette attitude déplaisait fortement au dernier, l'arrogance exsudait du moindre pore de ce si jeune élève. Et pourtant, dès qu'il eut fermé son visage pour finalement débuter son discours, cette arrogance parut disparaître au profit d'autre chose.

-Lorsqu'on souhaite être Roi, on se fiche de savoir si le peuple nous craint ou nous aime. Le peuple nous aime seulement quand tout semble bien aller, dès que les choses se corsent et que les premières difficultés se présentent, ces gens là font tout pour vous éteindre, vous destituer du pouvoir qu'ils vous auraient soi-disant octroyé : vous devenez une cible à descendre. Il est ainsi préférable d'être un parangon de cruauté que de pitié, il vaut mieux inspirer la terreur que l'amour.

Ses yeux s'étaient transformés en deux trous noirs, absorbant sans mal aucun l'attention de Monsieur Sophefilo.

-L'amour se brise, l'amour fane, l'amour est voué à devenir haine. La peur, elle, ne saurait devenir autre chose. Elle est immuable. Elle est là, pour le meilleur comme pour le pire, et personne ne peut rien y...


L'escargophone tira le maudit hors de ses pensées. Celui-ci déposa son stylo sur la page vierge lui faisant face avant de finalement sortir l'appareil de sa veste pour décrocher. Il fut alors subitement happé dans une toute autre situation, à plusieurs lieux d'ici, l'espace d'un instant. Puis le temps stoppa son galop lorsque le den-den mushi n'émit plus aucun son.

Le sans nom n'avait prononcé aucun mot, il était resté spectateur d'une scène qu'il pouvait, au mieux, se l'imaginer dans sa tête.

Les différents bruits, la voix de l'Amar, le moindre mot prononcé : tout ça constituait des indices pouvant permettre de se faire belle idée de ce qui venait de se dérouler. Et pourtant, le borgne n'en fit pas grand chose puisque la finalité pour lui était la même, que l'Amar soit détenu captif ou mort.

Il s'était fait attaqué alors qu'il travaillait pour celui que l'on nommait Roi Fou.  Aussi, on s'était directement attaqué à sa personne : lui, Fudo. C'était tout ce don il avait besoin de savoir.

Un obstacle venait de se présenter sur son chemin royal, celui qui lui aurait permis d'atteindre son tendre objectif. Le damné ne quitterait jamais cette route là, pas même une seconde, il ne se permettrait pas le moindre écart et personne ne saurait lui imposer de faire autrement : cet obstacle, il passerait au travers.

Le criminel se leva dans un grincement éreintant, puis, tout en triturant l'escargophone qui l'avait dérangé, ses jambes l'amenèrent à sa salle de bain. Il fut bien vite confronté à son reflet dans la glace située au dessus du lavabo.

Le den-den mushi se mit à geindre un moment, la tonalité se brouillait à mesure que l'esprit du mort en sursis se perdit dans l'orbite vide de son vis-à-vis. Il replongea dans son monde.

-S'il a une armée, celle-ci doit rappeler à tous à quel point ce Roi est effroyable. Il doit se faire craindre pour affirmer son autorité sur ses sujets. Les prouesses d'un Roi proviennent de la peur qu'il inspire, de sa façon de la communiquer. C'est son image qui fait le Roi, et celle-ci, tout le monde la voit, tout le monde la reconnaît. Sa réputation la précède.

Le moindre affront ne saurait être toléré.

-Monsieur ? Quelque chose ne va pas ?

La voix de Bahal ramena le Roi Fou à la réalité, une nouvelle fois.

-Il y a du nouveau. Cinq heures, lieu habituel.  

La lame d'obsidienne sis dans sa pupille vint alors couper la crinière défraîchie de ce reflet. Il était temps de revenir sur le devant de la scène. De montrer à tous qu'il était bel et bien là, que son coup d'éclat sur Nighty Town n'annonçait que le début.


Powder Island, Pauda.

Le Soleil entamait sa deuxième pinte, le ciel s’obscurcissait peu à peu, au fil des verres vidés, la nuit s'annonçait dans une brise froide.

Les portes battantes d'un petit bar s'ouvrirent d'un coup, de manière anodine, laissant le vent frais porter une silhouette encapuchonnée, traînant à ses pieds un cylindre en toile, jusqu'au bar en forme de croissant. Alors le nouvel individu vint s'y asseoir avant de commander un verre de whisky. Peu importait la référence. Il lui fallait juste quelque chose à boire, pour faire passer le temps, pour que la nuit s'entame réellement et que les autres lui apportent ce qu'il attendait.

Car, conformément à ce qui avait été dit plus tôt, deux des hommes de Bahal avaient été dépêchés ici avec pour objectif d'inspecter le lieu indiqué par l'Amar. Le Bière de Pong. Les autres Crânes Rouges, eux, avaient investis petit à petit la ville, sur quarante huit-heures, et veillaient au grain.

Le moindre signal, la moindre action, le moindre mot de travers : tout un tas de choses qu'ils se devaient de rapporter à l'homme auquel avait été affilié leur boss.

-La nuit s'annonce longue, de ce que je vois. Remarqua l'un des serveurs, en constatant que son client avait fini sa consommation d'un coup d'un seul.

Pour toute réponse, un crissement de verre sur le bar en bois ainsi que deux mots, balancés d'une voix dénuée d'émotions. Sur ces paroles, l'individu se mit à son aise et ôta sa capuche, dévoilant sa sombre tignasse maladroitement coiffée. Des épis émanaient ça-et-là des, semblaient-ils, vestiges d'une banane qui se devait, autrefois, d'être brillante.

-Un autre.

Le Roi Fou était de retour, après une absence longue et éprouvante, bien déterminé à reprendre les choses là où il les avait laissées, et tous seraient bientôt au courant.

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] 1509910014-jhaeioahe

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1706

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeMer 12 Juin - 12:28



Les lieux semblaient se vider progressivement tandis que la soirée s’allongeait. Les clients de l’auberge avaient pu commencer à retrouver leurs chambres tandis que ceux qui trouvaient un appartement dans les environs s’y rendaient, l’estomac rempli de la piquette qu’on vendait ici. Finalement, c’était sous une petite assistance composée d’une demi-douzaine d’ivrognes et du barman que le visage stupéfiant du « Roi Fou », célèbre aujourd’hui sur West Blue, se découvrit. Ils avaient vu son avènement dans les journaux avec l’attaque de Nighty Town, et avaient constaté sa disparition des mois plus tôt. Aujourd’hui, il était de retour, tristement pour la plupart d’entre eux.

L’angoisse sur les traits du barman ne mit pas longtemps à croître tandis qu’il envisageait déjà la punition que ces satanés croyants ne mettraient pas longtemps à lui infliger en apprenant qu’il avait servi un hors-la-loi. Pour l’instant, il semblait être le premier à avoir compris de qui il s’agissait : les autres étaient trop occupés à rire comme des saoulards tandis que les marines passaient, lampes à huiles à la main, dans les rues juste à côté de l’auberge.

Les rondes étaient devenues sévères et ils n’hésitaient pas à alpaguer la moindre âme qui semblait suspecte. Ils ne feraient qu’une bouchée des Crânes Rouges qui oseraient leurs manquer de respect, ou peut-être serait-ce l’inverse. En tout cas, ils étaient à cran, et ça se sentait dans leur allure lourde et pressée. Le barman émit un soupir de soulagement en comprenant qu’ils ne s’arrêteraient pas lorgner dans son établissement une nouvelle fois. Depuis qu’ils avaient arrêté un petit cartel en ville, ils semblaient moins véhéments.

    - Je…

« Un autre. ». La demande était légitime pour tout autre client, mais celui-là… Ah, le vieil homme au comptoir ne pouvait pas réagir promptement, et il abdiqua en servant une nouvelle pinte à son interlocuteur, en espérant que ce ne soit pas un violent quand il était bourré. Il attendrait qu’il soit ivre mort pour appeler les marines, le dénoncer. Peut-être que ça lui éviterait la prison – encore une fois.

    - Z’êtes pas du coin, vous, hein ? Fit-il en mimant l’ignorance. Qu’est-ce qu’vous v’nez faire ici, mon p’tiot ?

« Ouch. ». Ce surnom était peut-être de trop. Le barman se figea un instant, piètre acteur qu’il était. Il se laissa aller à imaginer sa mort avant de reprendre des couleurs : peut-être qu’il n’allait pas mourir ce soir.

Les Crânes Rouges étaient éparpillés dans la ville. Entre les marines et les fervents adeptes de Constantin qui naviguaient de toute part pour assurer la sécurité, ils avaient cependant une marge de manœuvre bien maigre. Les saoulards se faisaient alpaguer pour « ivresse sur la voie publique ». L’abus de toute chose ne faisait pas partie des préceptes dictés par leur prophète, et ils ne voulaient pas prendre le risque de finir avec la colère divine. Les ivrognes finissaient donc au trou le temps de décuver.

Pourtant, s’ils aventuraient sur les docks cette nuit-là, certains d’entre eux en tendant l’oreille pourraient entendre des bruits de fracas dans un entrepôt aux fenêtres teintées. Impossible de voir ce qui se déroulait à l’intérieur, mais à en croire le son il s’agissait sans nul doute d’un passage à tabac. Quelqu’un se faisait fracasser, péniblement. Il n’en avait d’ailleurs plus pour très longtemps. Fallait-il le sauver ? S’agissait-il bien de celui qu’ils recherchaient ? Qui sait.

De leur côté, les deux hommes de main de Fudo qui iraient observer les lieux mais se feraient arrêtés par deux pauvres gardes qui, s’ils le désiraient, ne leur résisterait pas longtemps. Les lieux, la pièce en l’occurrence, se situait juste au-dessus de la tête du hors-la-loi, au-dessus du bar « La Bière de Pong ».


Zem Amar (Situation inconnue)
Eve (Situation inconnue)
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
The Mad King
Fudo
Messages : 668
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue35/75[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue54/250[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (54/250)
Berrys: 398.205.000 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeMer 12 Juin - 19:01



A Crown For A King


Powder Island, Pauda.

Le business man avait été accueilli par un prêtre qui tenait les lieux. Celui-ci fut bien surpris quand le nouveau venu lui demanda s'il pouvait se faire entendre, si tardivement. Une démarche bien solennelle que l'homme de foi s'était empressé d'accepter.

Cela faisait une éternité qu'ils étaient rentrés dans le confessionnal et l'homme en costard n'avait toujours pas décroché un mot. Alors, timidement, le prêtre désarçonné se lança.

-Quels genre de problèmes tourmentent votre esprit ? Vous êtes au bord de la libération, un mot en libérera cent autres, puis vous serez enfin apaisé. Ne vous en faites ainsi pas, prenez le temps, mais je vous en prie, pour votre propre bien, osez parler.


Royaume d'Illusia, quelque part près des quais. Soixante deux heures plus tôt.




Les pales rouillées du hangar s'étaient figées depuis le temps, la corrosion et l'usure avaient eu raison d'elles. Tout comme elles continuaient peu à peu de grignoter les parois métalliques de la bâtisse, la peinture s'écaillait encore et toujours, la nature regagnait peu à peu le terrain sur le bitume froid, émanant des maintes fissures le parcourant.

Le Dékhamemnom s'était rendu au lieu prévu pour rencontrer Ghost, celui sous lequel il était au service depuis que la Triade en avait décidé ainsi. Cela lui convenait amplement, cet hors-la-loi, aussi inconnu fusse-t-il, paraissait prometteur. Il était réfléchi et patient, loin de cette foule de jeunes hommes impulsifs à l'ambition démesurée qui voulaient tout obtenir dans l'instant. Et si son anonymat dans le milieu pourrait en déranger certains, le fait que la Corneille aux trois yeux l'avait choisi, lui et pas un autre, confortait le démoniaque dans sa décision.

Cet homme prenait son temps. Il savait que, pour bâtir un empire, du moins son petit royaume à lui, il fallait prendre le temps de faire les choses correctement : en témoignaient les divers tests qu'il avait lancés afin de mettre au point une came et une coupe de qualité, dans le but de faire ses premiers pas dans le marché de la drogue sans avoir à envier qui que ce soit. En témoignaient les diverses recherches qu'il effectuait afin de stocker ces mêmes produits. Tout était prévu à l'avance afin que, au moment de se lancer, le criminel pusse avancer sans soucis aucun.

Mais, cette fois-ci, il était question d'autre chose que l'un de ses projets. Il était question d'un criminel dont Bahal n'avait pratiquement jamais entendu parlé, sur Grand Line.

Ce nom se cristallisa dans son esprit par le biais d'une image, un wanted.

Fudo, 133 millions de berrys.

Et désormais, l'homme démon se trouvait dans ce hangar abandonné, le Yellow Box, avec l'ensemble de son effectif. Celui-ci s'était disposé en ligne face aux deux têtes pensantes, et, l'avis de recherche de ce nouveau criminel en main, Ghost s'avança en direction des Crâne Rouge, leur leader dans son ombre.

Après un moment de silence, les lèvres du damné s'ouvrirent enfin. Les yeux de Bahal s'écarquillèrent alors, suivirent ceux de ses sbires.


Powder Island, Bière de Pong, Pauda.




-Je viens ici pour enquêter sur la disparition de mon intermédiaire. Ses derniers mots indiquaient ce lieu.

Ses griffes vinrent saisir sa nouvelle consommation, tandis qu'un des clients quitta semblait-il sa compagne pour rejoindre les deux protagonistes afin de reprendre une tournée. Il fut cependant coupé dans son élan par la voix grave et volontairement pesante d'un de ses homologues buveurs.

-On dit aussi qu'un groupuscule cherche à me rencontrer. Me voilà donc, un disparu et un cartel à trouver, tout ça ici, sur cette île, et ma seule piste c'est cet établissement.

Jusque là, tout se passait comme prévu. Le brunet se pencha d'un côté pour venir saisir la lanière de son sac de sport qu'il avait trimbalé jusqu'ici. Il le souleva puis le déposa en douceur sur le bar, aux vus et aux sus de tous, mais surtout de son interlocuteur.

-Auriez-vous des choses à me dire ? Le temps file, et il m'est précieux.

Le client lorgnait le visage du principal concerné, puis il posa ses yeux sur celui du serveur. Ses mirettes firent plusieurs allers-retours entre les deux êtres, avant de se planter dans le vide un temps.  Ses doigts plongèrent dans son manteau, y extrayant un den-den mushi qu'il s'empresserait de comprimer comme l'on comprimait une balle anti-stress.

-Vous... vous... êtes... -Bègue, il fut bien trop lent pour finir sa phrase et fut coupé par celui qui, semblait-il, l'ignorait.

-Répond, et fais le bien.

_____

Les deux Crânes Rouges étaient désormais au niveau de l'auberge, des gardes avaient essayés de leur barrer la route mais leur ordre était pour le moins clair : tout obstacle se devait d'être franchi, peu importait comment. Aussi, le duo de criminels parvint non sans mal à débouler dans le lieu d'intérêt pour y débuter des recherches. Tout serait passé en revu, chaque chambre, chaque armoire, tout. Mais, avant tout, il fallait s'assurer de remplir leur première fonction : déposer l'affiche du primé, qu'on leur avait présentée quelques jours auparavant, sur le comptoir de l'accueil.


Powder Island, Pauda.



Non loin de ça, dans un lieu silencieux et éclairé d'une lumière filtré par un rideau blanc, un den-den mushi sonna deux fois.

Il ne fut guère décroché par son possesseur qui s'était contenté de zieuter l'appareil sis dans le creux de sa main.  

Comme prévu.

_____


Sur les quais, trois silhouettes furent subitement découpées par les rayons de la lune. Celles-ci sortaient d'une des nombreuses ruelles donnant sur les quais et portaient sur leurs dos plusieurs caisses. Elles s'engouffraient finalement sur les docks, dans les rangées de hangars se présentant à elles, avec un en particulier en tête.

Un travail de routine pour eux. Entrer en douceur, poser ce qu'on leur avait filé puis quitter les lieux comme si de rien n'était. Tout ça dans le silence et les ténèbres.

Mais routine fut perturbée en cette nuit. Un bruit, un bruit qu'ils pouvaient facilement reconnaître, que tout le monde pouvait s'imaginer reconnaître, se fit entendre à plusieurs pas de leur position.

Ils s'arrêtèrent donc, se regardèrent un instant, puis un den-den mushi se fit saisir.

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1706

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeVen 14 Juin - 11:21



Il n’y avait rien. Pas un indice, pas la moindre trace de la lutte qui avait eu lieu ici, sinon la porte. En revanche, la plancher était fendu à plusieurs endroits. Une seule personne était entrée, et deux étaient sorties. C’était la constatation que pourraient faire les deux hommes de main de Fudo, tandis qu’ils observeraient ces lieux désormais inhabités, abandonnés. Pour un temps, ils pourraient tout de même réaliser que cette scène avait quelque chose de dérangeant. Les meubles n’étaient pas à une place habituelle : ainsi le lit était positionné directement en face de la porte, et le bureau à gauche en entrant. L’armoire était isolée, vide, et semblait avoir été déplacée récemment à droite au fond de la chambre. Il n’y avait que ces trois meubles. Les draps avaient été défaits et refaits les derniers jours, mais les marines avaient fini par s’énerver et éventrer le matelas : rien ne se trouvait à l’intérieur. Le bureau avait subi aussi une inspection minutieuse, ainsi que l’armoire. Rien. Pas de faux-fond qui aurait pu donner accès à une information supplémentaire. Cette piste était-elle une perte de temps ?


Colonel Venganza

Les portes de l’église s’ouvrirent sur une figure peu familière des lieux. En temps normaux, les marines n’étaient pas légions sur l’île, mais le Colonel Vengazura, connu pour faire partie de la flotte de la Contre-Amirale Expiar, était venu se recueillir auprès de son seul et unique dieu. Il faisait partie d’une équipe que le leader de cette mer, le Vice-Amiral Ericken, avait constituée pour « purifier » la mer sous les ordres de Saint-Constantin. Il faisait donc partie des mains que le Gouvernement utilisait pour réaliser le Salut des êtres humains. Aujourd’hui, il venait pour prier. Tournant son regard vers le confessionnal, il ne se permit pas d’aller arrêter la discussion et se dirigea vers un cierge qu’il alluma.

Ses genoux au sol, il ferma les yeux et commença à prier doucement.

« Saint-Constantin, Seigneur Tout-Puissant…. Accordez à votre brebis égarée votre miséricorde… »

Il psalmodia quelques temps, sans porter réelle attention à ce qui se déroulait à côté de lui.

______________________

Les docks étaient une zone particulièrement surveillée de nuit. Ainsi, transporter une caisse et passer inaperçue aurait relevé du miracle : ce ne fut pas le cas. Le fait d’être inaperçu, ce n’était pas quelque chose d’évident, surtout quand on considérait le passif de cette île avec les bombes – humaines ou non – et les événements qui avaient eu lieu sur Toroa quelques mois plus tôt. Ainsi, lorsque certains dockers et marines eurent repéré l’avancée de ces personnes, ils émirent eux-mêmes, inquiets, un signalement qui remonterait très rapidement aux oreilles des personnes présentes sur l’île. Les protecteurs de ces lieux ne tardèrent pas à s’agiter tandis que les rues, jusqu’alors silencieuses, venaient perdre leur quiétude. Les passants durent rentrer chez eux, et quelques personnes aux cous desquelles pendaient des chaînes et des croix commencèrent à envahir la ville et les docks dans le but d’intercepter ces fameuses caisses.


Zen Amar

    - Libérez-moi, pitié… PITIE !

Les pleurs d’Almar étaient le berceau d’une panique qu’il n’avait jamais ressenti, et résonnaient dans l’entrepôt, étouffés par les parois de celui-ci. Ce qu’il avait en face de lui n’avait rien d’humain, et il s’amusait à le torturer en attendant que Fudo ne daigne venir jusqu’à lui. Il lui était indispensable pour les transactions, alors à la vue de sa valeur, il savait qu’il serait secouru… Mais quand ? L’attente était interminable, son corps commençait déjà à flancher tandis qu’il se demandait combien d’organes on lui avait prélevé. A côté de lui, sur une table d’opération non stérilisée gisait une autre personne qu’il n’avait pas encore réussi à identifier tellement elle avait été charcutée. Les deux rires qui sortirent devant lui l’inquiétèrent tandis que la créature continuait son œuvre.

______________________

Le barman avait peur. C’était cette émotion qui resterait gravée dans sa mémoire, si mémoire il y avait à graver après cette soirée. Il déglutit, sans oublier de servir un nouveau godé à son client. Quand l’homme reprit la parole, ce ne fut pas pour se plaindre mais bien pour évoquer quelque chose de sa situation. Savait il quelque chose ? Ou Fudo venait-il de perdre quelques précieux moments dans sa quête de son informateur ? Si quelqu’un avait été enlevé, le barman devrait pouvoir broder quelque chose pour s’en sortir vivant. Il n’en avait cependant pas le courage, car un mensonge lui vaudrait sûrement plus de mal qu’une vérité. Ses yeux se fermèrent, et ses mains tremblèrent si fort qu’elles vinrent briser le verre qu’il essuyait avec son torchon d’une propreté contestable.

    - Je…

Il commença à ramasser les bouts de verre, quittant le hors-la-loi du regard, et sous le bar, à l’abri des regards, sa langue sembla se délier. Il n’était plus à portée de tout le monde, sinon un client bègue et ivrogne dont il ne se méfiait pour l’instant pas.

    - Pour votre homme, je ne sais rien… Pour le cartel, je peux juste vous dire que de l’autre côté de l’île, il y aurait un homme du nom de « Merlin » qui ferait des miracles aujourd’hui avec des armes ou de la drogue, je ne sais plus… Enfin, voilà.

Il se releva, espérant que l’information pourrait lui permettre de garder la vie sauve. Si ce « Merlin » était connu, ce n’était cependant pas bon signe : des marines devaient être au courant de son existence. Ils devaient avoir cette connaissance, et étaient peut-être sur ses traces. Qui sait ?



Colonel Venganza - ???

Zem Amar (Situation inconnue)
Eve (Situation inconnue)
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
The Mad King
Fudo
Messages : 668
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue35/75[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue54/250[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (54/250)
Berrys: 398.205.000 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeVen 14 Juin - 19:17



A Crown For A King


Powder Island, Bière de Pong, Pauda

Les paroles du barman avaient été entendues par le criminel et le client semblant effrayé par sa sombre découverte. Il tenait toujours son den-den mushi en main, visible par tous ici présent, mais cette fois-ci le bonhomme avait visiblement repris contenance. Il ne tremblait plus ni ne comprimait son foutu appareil comme si sa vie en dépendait.

La demoiselle assise à la table qu'il avait quittée plus tôt s'était levée à ce moment-là, elle prit alors pour direction la sortie du bar. Deux secondes plus tard, tandis que le brunet examinait le contenu de son verre, le client imita son apparente compagne. Sur le chemin de la sortie, il se mit à composer sur son escargophone.

-Bien. Je pense que tu es quelqu'un de raisonnable. Balança celui qui avait causé tout ce malaise. Je vais donc prendre ton partie et te croire sur parole.

Sur ces mots, le malfrat repositionna sa capuche sur sa tête dans un grincement de chaise. Ses talons tournèrent d'un coup, puis il emboîta le pas en embarquant son sac. Il franchit les deux portes battantes, laissant l'atmosphère du bar se délester de sa pesante présence. Il laissa cependant un souvenir à ce dernier : le cylindre de toile ornait le seuil d'entrée de l'institut.


Powder Island, quais de Pauda



La communication venait de se terminer, les nouveaux ordres reçus. Ainsi, le trio de silhouettes délaissa les diverses caisses qu'il transportait jusqu'alors pour se séparer en deux groupes. L'une prendrait la direction opposée à celle empruntée par le nouveau duo pour retourner à l'obscurité. Le reste du groupe, quant à lui, se dirigea, escargophone toujours en prêt à être utilisé, vers le lieux où les bruits qui les avaient perturbés surgissaient.

Sans plus réfléchir, les deux ombres rentreraient dans le hangar concerné.


Powder Island, Bière de Pong, Pauda



Les deux hors-la-loi avaient inspectés les lieux de fond en comble, pour au final n'obtenir qu'une simple confirmation. La personne qu'ils recherchaient avait belle et bien été enlevée, et visiblement leur déplacement en ce lieu ne leur apportèrent aucun indices pouvant mener à une quelconque piste.

L'un des deux allaient, par soucis de conscience, refaire un tour de la pièce. Cependant, l'escargophone de son collègue se mit à geindre au travers de son pantalon. Celui-ci se fit taire d'un coup d'un seul, puis le duo se mit à l'action bien rapidement : c'était le signal. Ils quittèrent l'endroit sans plus attendre.

A toute vitesse.



Powder Island, Pauda



-Paradis ou Enfer. Bon ou mauvais. Sommes nous jugés pour nos actes ou pour nos motivations ? Qu'est-ce qui vous rend capables, vous et votre création, de dire si un individu est bon ou mauvais ? Cela n'a pas de sens, ces notions dépendant des normes de tout un chacun, elles ne sauraient devenir un critère universel. Non, je ne crois pas qu'il existe de bon ou de mauvais, vous savez. Le monde n'est fait que de deux types d'êtres, mais ceux-là ne se distinguent nullement par critère de bonté.

Les doigts de l'individu vinrent pincer l'une des broches de ses lunettes, celles-ci quittèrent ainsi son nez pour se figer dans les airs, observées par leur propriétaire.

-Il y a ceux qui commandent et ceux qui sont voués à être commandés, ceux qui baisent et ceux qui se font baiser.

Son ton avait subitement changé, et cette soudaine vulgarité associée à ce discours des plus détestables força l'homme de foi à tourner sa tête. Il put ainsi poser, au travers de la grille liant les deux cellules du confessionnal, un regard nouveau sur le profil de son invité, ses yeux commencèrent par rouler sur cette chevelure de cendres.

-Le reste n'est qu'apparence. Aujourd'hui vous êtes un prêtre et moi un homme pieux. Demain vous seriez peut-être une prostituée et moi le pire des pêcheurs. Cela n'a aucune importance : au fond, nous serions toujours les mêmes. Un baisé et un baiseur. Un sujet et un roi.  Votre Dieu, lui, sait-il distinguer lequel des deux a le dessus sur l'autre ? Peut-il voir au travers des apparences ?

Sur cette question, l'individu tourna sa tête pour planter son regard dans les yeux de son auditeur, comme pour lui montrer qu'il était à son tour de prendre la parole. La face de ce dernier se froissa quand il découvrit finalement le visage, totalement découvert, dénué du filtre teinté que lui octroyait ses montures, de l'être qui osait remettre en question l'existence de son Seigneur. On disait que les yeux étaient le miroir de l'âme, comment pouvait-il alors juger ce vide qui lui faisait désormais face ?

-C'est bien ce que je pensais.

Aussi, les lunettes retrouvèrent le nez de leur possesseur avant que celui-ci ne quittent sa cellule. Il se dirigea alors, d'un pas lent et assuré, vers la sortie de ce lieu sacré, non sans laisser son regard rouler sur le nouvel arrivant.

_____


Quelques minutes plus tard, non loin du Bière de Pong que l'encapuchonné avait quitté, des beuglements d'escargots se feraient entendre tour à tour dans la pénombre. Il s'agissait d'un signal, évidemment. De la pénombre surgiraient quatre ogives qui viendraient embrasser les différentes façades du bâtiment, dans une douce explosion.

Face à l'enfer qui prendrait vie autour de lui, les derniers mots que lui avait adressés le malfrat résonneraient alors dans le crâne du barman.

-Le Roi Fou te remercie.


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1706

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeSam 15 Juin - 14:22



Le barman sourit en observant l’homme quitter les lieux. Ses épaules se détendirent, et il sortit le Den Den Mushi dans sa poche. Les deux premières sonneries vibrèrent dans le vide tandis qu’il essuyait nerveusement un nouveau verre à l’aide de son torchon sale. Il tremblait d’excitation à l’idée de pouvoir aider les protecteurs de l’île à attraper un « vilain ». On ne lui reprocherait au moins pas cet acte-là. Son excitation redoubla quand quelqu’un décrocha à l’autre bout du fil. Il entendit la voix peu amicale d’un marine qui semblait ensommeillé. Il n’avait sûrement pas l’habitude d’être appelé : en réalité, c’était un des rares à ne pas avoir été dérangé lors du déploiement des différents marines sur l’île.

    - Je voudrais signaler un primé sur l’île.
    - Je vous écou-

Une déflagration vint gronder. L’auberge vrombit un instant tandis que l’explosion annihila les rares personnes présentes. A l’étage, les différents dormeurs ne pourraient jamais revoir la lumière du jour pour la plupart, et le barman sentirait son corps subir brûlures et déchiquètements dans une affreuse douleur avant que son esprit ne retourne au néant.

Le feu commencerait à embraser les poutres et le bois qui n’avait pas été propulsé dans l’explosion. Certains morceaux de l’auberge seraient venus frapper contre les vitres de maisons adjacentes, et réveilleraient, peut-être plus que le bruit sourd de l’explosion, les habitants de la ville. Des hurlements de terreurs viendraient emplir l’air de la nuit. Les mains sur les vitres, quelques enfants regarderaient le début de l’incendie qui masquerait pour l’instant les corps inertes qui tombaient dans les décombres. Une personne en feu tenterait de se relever, courant dans tous les sens avant de s’éteindre sous le regard médusé des premiers protecteurs de l’île qui arriveraient sur place.

De l’étage tomberait en se consumant doucement l’avis de recherche d’un certain « Fudo », ainsi qu’une plaque de métal précédemment cachée sous une planche en bois du sol, sur laquelle était inscrite « Dock 5 ».

Une attaque de cette envergure, ce n’était pas banal. Le premier gradé qui pénétrerait en ces lieux serait le Commandant Wicked, un marine qui avait été dépêché sur les lieux pour les garder en sécurité et qui, de toute évidence, n’avait pas réussi son coup. Il se mordillerait les lèvres avant de commencer à établir le périmètre de sécurité. Des marines continueraient à passer à côté de la silhouette qui partait en contresens sans lui prêter d’attention particulière, trop inquiets.


Colonel Venganza

Le bruit sourd de l’explosion résonna dans l’église, tandis que le jeune homme aux cheveux de cendres commençait à quitter les lieux. Le Colonel se releva de sa prière, l’air embêté : il ne savait pas qui avait provoqué l’explosion. Etait-ce dû à sa supérieure ? Ou s’agissait-il de quelque chose de plus annexe ? Il déroula son manteau de marine et se le mit sur le dos en se dirigeant vers la sortie lui aussi. Il interpella l’inconnu d’un ton autoritaire et strict :

    - Restez dans l’église. Ce sera un lieu de sécurité.

Alors, sortant du confessionnal, le prêtre sembla babiller quelques paroles en s’avançant. Il observa la personne qui sortait de ces lieux sacrés qu’il avait bafoués quelques secondes plus tôt. Ses lèvres étaient si tremblantes que le Colonel s’arrêta un instant pour observer plus attentivement celui qui s’apprêtait à partir.

    - Qui êtes-vous ? Demanda-t-il en fronçant les sourcils.

S’il avait une réponse satisfaisante, il continuerait son petit bonhomme de chemin. En revanche, dans le cas contraire, il devrait observer la personne avec plus d’attention pour découvrir sa véritable identité.


Zen Amar

L’entrepôt n’était pas fermé. A quoi bon ? Il n’y avait rien d’exceptionnel qui puisse inquiéter ceux qui se trouvaient à l’intérieur. Amar déglutit. Ses yeux semblaient commencer à rejeter des larmes de sang, tandis qu’il observait sur la droite l’antidote qu’il lui aurait fallu pour assurer sa survie. Combien de temps lui restait-il à vivre ? Comment Fudo ferait-il diable pour trouver ses cartels s’il ne pouvait plus compter sur son fidèle informateur ? Les choses étaient critiques pour le hors-la-loi. Encore plus pour son boss s’il se permettait de perdre un atout aussi fidèle dans sa manche.

Malheureusement pour eux, les deux membres de l’équipage du Crâne Rouge entrèrent dans l’entrepôt sans prendre de précautions particulières. Les yeux d’Amar s’écarquillèrent alors devant le déchainement de violence qu’il y eut à cet instant-là. La créature dans l’ombre prit alors le Den Den Mushi et composa le dernier numéro en date. Si quelqu’un décrochait, il pourrait entendre deux voix qui se superposeraient l’une à l’autre :

    - Les docks, tic, toc, tic…
    - Aidez-moi ! Hurlerait alors Amar.

______________________

Dans la ville, les Crânes Rouges pourraient progressivement rencontrer des marines. Celui qui s’était éloigné, seul, dans les docks finirait par tomber sur le Lieutenant Lawless. Cet homme était connu pour faire partie de l’équipage de la Vice-Amirale Expiar, même s’il était l’un des sous-fifres les moins gradés parmi eux. Il s’était fait connaître lors de l’assaut de Nighty Town de Ren où il avait aidé de nombreux civils en marge de l’attaque. Son aura apaisante aidait souvent.

    - Que faîtes-vous ici ? Demandait-il à celui qu’il aurait en face lui.


Il avait entendu l'explosion et pouvait voir les flammes d'ici. La fumée léchait le ciel avec ferveur, mais tandis qu'on lui avait donné l'ordre d'inspecter les docks, ceux-ci se trouvaient être en proie à un calme inhabituel. Jusqu'à présent.


A l'église :

Colonel Venganza - ???

Sur les docks :

Lieutenant Lawless - ???

Zem Amar (Situation inconnue)
Eve (Situation inconnue)
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
The Mad King
Fudo
Messages : 668
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue35/75[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue54/250[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (54/250)
Berrys: 398.205.000 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeSam 15 Juin - 16:06



A Crown For A King


Powder Island, Pauda


L'homme s'était arrêté en entendant l'explosion retentir. Sa main se fraya un bref chemin au travers de sa crinière tandis qu'il semblait prendre mesure de ce qu'il se déroulait dans cette ville. Rien, voilà le constat que l'individu pouvait réaliser : rien ne s'était passé comme il l'aurait voulu, mais cela était monnaie courante pour lui.

C'était d'ailleurs pour cela qu'il venait d'entendre ce bruit sourd qui était la parfaite cristallisation de la leçon qu'il avait pu tirer des récentes tribulations qui l'avaient jusqu'alors tourmenté : renoncer à quelque chose pour passer à la suite, pour bâtir son avenir.

Il soupira alors, puis rouvrit les yeux. Là, il se fit agresser par le blason de la marine qui figurait sur la veste de l'être qu'il avait à peine calculé un instant auparavant. Puis ce fut ses palabres qui continuèrent l'assaut, un ordre, un seul, celui de rester dans ces lieux par mesure de sécurité.

L'esprit du borgne se froissa alors dans un étrange rictus tandis qu'il se plia aux mots du colonel. Il n'était personne ici, seulement un vulgaire civil, et, lorsqu'on lui demanda, il répondit sans hésitation aucune.

-Kitano Ken, je suis venu ici pour faire affaire sur les docks.

Pour seule réponse, le soi-disant Ken vit le soldat tourner les talons pour reprendre sa route. Ce fut alors que son den-den Mushi retentit.

Il décrocherait sans plus attendre, tout en toisant la silhouette fuyante du gouvernemental.

-J'écoute.

Son interlocuteur alla à l'essentiel. Le borgne congédia alors son collègue pour composer un tout autre numéro, un qui venait de lui être communiqué.

____


La lumière orangée filtrait au travers des rideaux de sa chambre pour venir éclairer la page d'un cahier. Bahal, assis au bord du lit, avait porté son stylo à ses lèvres et réfléchissait quant à ce qui devrait désormais être fait. Le court appel qu'il venait de recevoir lui avait déplu et l'avait contraint d'appeler Ghost dans les plus brefs délais pour lui faire parvenir la nouvelle. Au prix trois morts, ils avaient finalement obtenus un indice quant à la position de Zem. Ces pertes l'ennuyait, mais la mort de ses sbires était coutume pour lui. L'échec n'avait pas sa place ici et entraînait inévitablement la mort, à un moment ou un autre, aussi, autant opter pour le plus tôt afin de ne pas laisser à celle-ci la possibilité de gagner en poids.

-Fais-le. -balança-t-il en rayant trois suites de chiffres sur la page se présentant à lui.

Le Crâne Rouge, adossé au mur, imita alors l'homme démon puis se mit à pianoter sur son escargophone. Les deux hors-la-lois tiendraient à chaque fois le même discours, conformément aux seuls mots qu'avait lancés leur leader.

Chacun de l'organisation se devait de retourner aux ombres, redevenir personne en profitant du chaos initié par l'explosion. Ils étaient en standby, jusqu'à nouvel ordre.


Powder Island, quais de Pauda




Le Lieutenant Lawless avait posé sa question à celui qu'il venait d'interpeller à proximité des docks. L'individu confronté aux forces du gouvernement se savait désormais bloqué : il n'avait reçu aucun ordre depuis lors et ne pouvait ainsi pas répondre à l'obstacle se présentant à lui, ni le reporter à son supérieur. Il avait ainsi échoué.

Le marine ne recevrait aucune réponse de la part de cet individu, il pourrait bien vite le comprendre quand celui-ci tomberait au sol dans un bruit mat. S'il se rapprocherait de lui, il pourrait constater du sang ruisseler entre les lèvres du criminel. Lawless serait ainsi en mesure de le comprendre : cet homme venait de s’administrer la mort.

____


Dans le hangar, un autre bruit perturberait le tortionnaire de l'Amar. Il pourrait facilement en deviner la source : l'escargophone logé dans la poche de l'un des deux cadavres. A lui de savoir s'il voulait prendre l'appel ou non. S'il le prenait, une voix inhumaine sortirait du combiné.

-Vous détenez quelque chose qui m'appartient.



Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1706

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeSam 15 Juin - 16:31




Zen Amar


L’escargophone résonna dans l’entrepôt. Quatre yeux se levèrent en direction de la provenance du son. On décrocha bientôt, et la question resta en suspension dans l’air. Le sourire au visage, une voix féminine répondit tandis qu’un visage masculin très proche affichait un air boudeur. Leur plan ne semblait pas fonctionner : qu’importe, ils n’avaient pas grand-chose à perdre dans l’affaire. La douce froid qui fendit l’air était teinté d’une pointe de discorde : le germe du chaos était planté dans cette personne.

    - Enfin. Fudo. Vous daignez nous répondre, « Roi Fou ».

Les paroles de la personne en face étaient pesées les unes après les autres. Soudain, un éclat de rire gras cassa la tirade, et se calma juste après coup, laissant place à un malaise dans cette conversation.

    - En tant que « chirurgiens », nous pouvons nous comprendre j’imagine. Sachez que votre petit « Amar » n’en a plus que pour quelques dizaines de minutes à vivre. Dock 5. Pas la peine de rappeler.

L’appareil fut broyé immédiatement sans laisser l’occasion à l’interlocuteur de répondre. S’il ne venait, il perdrait un informateur. Et ils auraient tout le loisir de le retrouver, le traquant heure après par d’autres intermédiaires. Sur la table, les deux corps anesthésiés venaient de perdre un bras chacun : le droit pour l’un, le gauche pour l’autre. Ils ne pourraient alors plus jamais se tenir la main. Quel malheur.

______________________

Les rues étaient en proie à une grande agitation. Le Commandant Wicked s’approcherait de l’endroit où se trouvaient les avis de recherche, et sortirait ceux qui avaient réussi à ne pas se faire consumer du sac. Il pesterait intérieurement et entamerait un premier appel. « Satanés criminels » se dirait-il en remuant la gourmette en forme de croix à son poignet. Si seulement il avait pu prévoir ces terribles actes… Argh, la peine l’étouffait, mais ses mots franchirent ses lèvres.


Colonel Venganza

Le Colonel observa sur les toits à proximité de l’enseigne qui avait brûlé les quelques bazookas laissés pour gagner en vitesse. Il ne retrouverait certainement jamais les personnes qui étaient censées avoir tiré là-dessus, mais plus important : des informations allaient bientôt lui revenir, et il devrait agir en fonction de celles-ci… Quitte à délaisser quelques temps son objectif principal. Il entendit alors son escargophone retentir et sauta du toit en décrochant.

    - Oui ?
    - J’ai retrouvé des affiches… Un certain « Fudo ». Je ne sais pas si c’est le hasard…
    - Le hasard ? Laisse-moi rire. Envoie un signalement à tous nos hommes.

Il raccrocha et repensa à cette tête cendrée qu’il avait vue dans l’église avant de hausser les épaules. Ce n’était sûrement pas la même personne.

______________________

Le lieutenant eut le souffle coupé devant l’acte imbécile de celui qui lui avait fait face quelques instants plus tôt. Il observa cette auto-mise à mort qui ne lui plaisait pas du tout. L’idée même du suicide était inconcevable, et une fois qu’il eut signalé sans l’analyser cet étrange mort sur le réseau de son équipage, il pria pour l’âme perdue qui ne rejoindrait jamais celles des héros du Gouvernement Mondial.

Il se releva alors et se mit en direction de là où venait supposément cet ennemi, peut-être pour découvrir ce qu’il avait fait, et ce qui l’avait poussé à s’ôter la vie. Avant cela, il se saisit tout de même de l’escargophone qu’il portait sûrement sur lui, dans le but de pouvoir surveiller une prise d’appel.


A l'église :

Colonel Venganza - ???

Sur les docks :

Lieutenant Lawless - ???

Zem Amar (Situation inconnue)
Eve (Situation inconnue)
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
The Mad King
Fudo
Messages : 668
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue35/75[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue54/250[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (54/250)
Berrys: 398.205.000 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeSam 15 Juin - 17:23



A Crown For A King





Powder Island, Pauda


Elle te répondit et t'énerva dès ses premiers mots. Puis la suite te déplut tout autant, si elle s'était contentée de le tenir en otage tout aurait été plus simple. La Mort allait lui sourire, visiblement, et tu n'étais actuellement pas en mesure de lui sauver la vie.

-Fudo, Roi... Sa voix s'éteignit.

Qu'allais-tu faire ? Avoir tordu le cou du prêtre ne te permit pas te passer tes nerfs convenablement. Tu étais frustré. Tu ne souhaitais pas te risquer à aller là-bas, tu savais pertinemment dans quoi tu allais mettre les pieds : c'était très probablement un piège.

Mais quoi ? Ce type était la base du plan que tu avais présenté aux Thalassas. Ceux-ci allaient te retrouver, à un moment ou un autre, et si tu n'avais pas avancé depuis que tu les avais quittés ils ne t'auraient finalement pas pris au sérieux : tu serais retiré de leur projet, ils te tueraient alors prématurément et tu n'aurais jamais atteint ton but.

Y aller et tout détruire. Y aller et tous les tuer.

Qui était-elle pour s'adresser à toi de la sorte ?

Qui ?

Savait-elle ce que t'étais ?

Qui ?

Savait-elle ce que tu avais fait ?

Qui ?

Fudo. Roi Fou.

Assez.

Personne ne savait. Personne.

Ni eux, ni les autres.

Ni ce marine, ni Bahal.

Ni les Thalassa, ni la Triade.

Ni Eve, ni toi.

Oui toi.

Qui ?

____

L'escargophone de Bahal s'était mis à sonner, lorsqu'il décrocha les ordres lui parvinrent sans aucune espèce de forme.

Que se passait-il ? Il lui fallait s’exécuter au plus vite, lui et son sbire. Son épée à sa hanche, cahier dans la main gauche, escargophone dans sa main droite, l'homme démon sortit de l'hôtel, prudemment.

La marine était centrée au niveau de l'auberge, pour l'heure, aussi cela leur faciliterait la tâche.

Les crânes rouges se rendraient à deux destinations différentes. Bahal aurait rejoint l'encapuchonné qui était accompagné du duo de hors-la-lois ayant été présents avec lui dans le bar.

De là la stratégie fut mise en place.

Tandis que le groupe de quatre, avec à sa tête le Dékhamémnom, se dirigerait prudemment vers le dock 5, les autres Crânes Rouges s'activeraient autour de l'auberge. Des tirs, cette fois-ci, encore et toujours, de fusil à pompe. Sur un hôtel, sur une habitation quelconque et un malheureux restaurant.

Ils délaisseraient leurs armes, puis se mirent à cavaler à l'opposé des docks.

____


Dans l'une des cellules du confessionnal gisait le corps du prêtre vulgairement assassiné. L'église était à nouveau vide, seul Dieu avait été témoins de la scène au travers de ses diverses représentations au sein de sa maison.

L'auteur de ce crime impulsif s'était évaporé d'un claquement de doigts.


Powder Island, quais de Pauda


Lorsque Bahal arriverait, escargophone et cahier rangé dans sa veste, au niveau du hangar indiqué avec sa troupe, il aurait laissé son sbire faire son travail. Celui-ci retirerait sa capuche pour finalement prendre parole.

-Ouvre.

L'un des deux autres sbires, la femme, se lança vers l'entrée piégée du hangar. Bientôt, cette femme saurait que Fudo avait réagi selon ses désirs.

Il était à sa porte.

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1706

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeSam 15 Juin - 18:02



De nouveaux coups de feu. L’action parut prendre seulement quelques secondes pour les hommes de main de Fudo qui se trouvaient ici. Elle fut cependant une éternité pour ceux qui reçurent les balles et furent les destinataires de cette acte purement gratuit. Une mère devrait enterrer son fils ce soir. Un mari regarderait sa femme mourir sous ses yeux, traversée d’une série de balles. Un enfant hurlerait le nom de sa sœur sans pouvoir l’aider à se relever, trimballant son corps sans vie pour le mettre à l’abri. Tant d’actes odieux, tant d’actes gratuits. Le malheureux restaurant était vraisemblablement vide vue l’heure, mais une réaction en chaine se produisit : le gaz utilisé pour la cuisine exploserait et attirerait cette fois-ci les regards désespérés de quelques personnes dans la rue.

Le Colonel Venganza se trouvait, lui, trop loin pour intervenir. Ce n’était cependant pas le cas de tout le monde, malheureusement pour les hommes de main de Fudo qui se trouvaient encore en ville. S’ils tenteraient de s’enfuir, des flammes du restaurant sortirait une figure christique presque démoniaque. Sur son épaule, le corps inanimé du Chef des lieux, qui avait été amené pour faire goûter ses meilleurs mets à cette personne d’une grande importance. Ses mains passaient le long du corps de l’homme tandis qu’elle déposait ce dernier à terre.


Contre-Amirale Expiar

    - C’est regrettable, dirait-elle en regardant ce qui venait de se produire.

Elle ne laisserait pas ces oiseaux s’envoler. D’un geste simple, elle sortirait son épée et ferait un geste simple dans la direction de chacun des fuyards qui avait osé prendre les armes contre sa ville. Tous les hommes tomberaient, sans exception, comme des mouches. Ils s’évanouiraient sur le coup sans jamais avoir pu comprendre ce qui leur arrivait.

    - Ainsi va la volonté de Saint-Constantin.

Ainsi tourne le monde.

______________________

« J’ai froid. ».

Les bras du Seigneur avaient accueilli la pauvre âme qui gisait dans l’église. Personne ne la découvrirait immédiatement, mais quand ce serait le cas, la tristesse s’emparerait de l’île.

______________________

Un seul bruit de pas. Dans l’obscurité, Bahal comprendrait qu’il avait affaire à un pas lourd. Les choses étaient loin de s’arranger pourtant. Le rire claironnant était succédé par un rire gras. Ses pas continuèrent tandis que la femme était soulevée au sol par un bras plus puissant que la normale. Elle fut balancée allègrement en arrière, en direction de là où elle venait. La distance qu’elle parcourut parut pourtant ridicule quand on connaissait la personne qui venait de l’envoyer des ténèbres dans la lumière des lampes à huile qui illuminaient les docks.

    - Il va tenter de libérer Amar, j’te dis.
    - Et ? Et ?

La voix masculine était provocatrice. Un sourire se dessina tandis qu’elle sortait des ténèbres.

    - Il ne pourra rien faire sans l’antidote, lâcha la voix féminine en montrant de sa main amusée la fiole.

Effectivement, il ne pourrait pas sauver son homme de main sans la fiole. Les trois personnes dehors eurent droit à deux regards froids tandis que le corps continuait d’avancer. Progressivement, la masse se dévoilait, uniforme. Sur un seul tronc accompagné de ses extrémités se dévoila. Au-dessus du cou, cependant, deux têtes trônaient fièrement. La première était celle d’un homme, la seconde celle d’une femme, bien que de toute évidence le genre de chacun soit encore à déterminer.

Spoiler:
 

Ils étaient connus. Oh, oui, ils étaient tristement connus pour leurs actes de chirurgie sauvages. On les engageait souvent dans de salles affaires : Yoh et Loh Tucker, les « Siamois ». Un seul corps, deux têtes : quel genre de créature pouvait donc résulter de ce type de malformation à la naissance ? Alors que d’autres s’en seraient emparés comme d’un avantage, eux avaient décidé d’en faire une force funeste. Ils étaient les représentants des ténèbres, habituellement sur Grand Line. Aujourd’hui, ils étaient là pour une seule et unique chose :

    - Ce gringalet… Où est Fudo ? Et ne me dîtes pas que c’est cette pâle copie, s’énerva Yoh.
    - Calme-toi, frérot. Les choses commencent à peine à être intéressantes.

Le sourire grandiose de Loh était malveillant, dérangeant, même pour Bahal.


Zen Amar

De son côté, Amar était le Seigneur de ces lieux. Il était le seul éveillé, attaché, saucissonné. Arf, qu’est-ce qu’il avait fait pour mériter ça ? Maintenant, les hallucinations commençaient à le prendre. Il voyait le corps de cette inconnue se lever à côté de lui et tenter de le poignarder. Il voyait les deux Crânes Rouges qui avaient tenté de s’infiltrer et qui étaient à présent cousus au bras l’un à l’autre rire à grands éclats. Le sang maculait ces lieux. C’était l’Enfer. Son Enfer personnel.


Dans la ville :

Contre-Amirale Expiar - ??? (Bien trop powerfull)
Colonel Venganza - ???

Sur les docks :

Lieutenant Lawless - ???

Zem Amar (Situation inconnue)
Eve (Situation inconnue)
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
The Mad King
Fudo
Messages : 668
Race : Humain
Équipage : None

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue35/75[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (35/75)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue54/250[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (54/250)
Berrys: 398.205.000 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeHier à 7:51



A Crown For A King


Powder Island, Pauda




D'innombrables serpentins noirs recouvraient le ciel étoilé, des bruits de crépitement s'ajoutaient aux cris des civils pour s'agglomérer en un fond sonore morbide. Le chaos régnait, et avec lui la terreur de l'incompréhension.


L'irréparable avait été perpétré ici, et ce gratuitement. Bon ou mauvais : il n'y avait pas à se poser pareille question. Il ne s'agissait pas de ça, ni même de motivation. Il s'agissait d'humanité ou de monstruosité. Les marines emplissaient dorénavant la ville, révélant son lot de grosses têtes, éteignant ceux qui s'étaient permis de mettre le feu aux poudres.


Le borgne, ce sombre panorama dans son dos, toisait au travers de ses verres teintés les quais de Pauda depuis l'un des nombreux toits de la ville. Il était à la lisière entre docks et cité, perdu dans l'anarchie de ses pensées.


Son den-den mushi dans la paume, tournée vers le ciel, lui permettant de suivre la scène au travers du Dékhamemnom qui était resté en ligne avec lui. Son escargophone, à lui, étant terré dans la poche interne de sa veste.


Les voix se succédèrent alors. Visiblement, la supercherie ne prenait guère sur ces hommes, ou alors peut-être émettaient-ils simplement un doute. Beaucoup de rumeurs couraient à propos de Fudo, mais, au final, personne ne l'avait réellement rencontré et vu à l'oeuvre, lui, le seul et le vrai. Personne savait de quoi il était capable, aucun n'était au courant de pourquoi on le nommait ainsi.


De comment il avait obtenu son titre de Roi Fou. De quoi il avait privé Shadow et le CP9 en ce début d'année.


Il pouvait encore jouer sur ça, laisser sa marionnette essayer encore un temps, sous le regard froid de Bahal.


Il s'était d'ailleurs lancé tout seul, cette pâle copie, d'un ton arrogant. Peut-être trouvait-il son supérieur, planté dans son ombre tel un sbire, épée prêt à être dégainée, plus effrayant que ce qui lui faisait face. Qu'importait, le Crâne Rouge ne s'était guère décontenancé et avait demandé ce qu'on lui voulait en plus de voir son intermédiaire, l'Amar.


Les voix du duo apparurent alors au borgne, retransmises par le den-den mushi.


- Qu'est-ce qu'on veut ?

- Qu'est-ce qu'on veut ?

- On veut ta peau... Ou du moins, c'est ce que notre employeur veut.

- T'as un contrat sur ta tête, la truffe. T'as un contrat, ahahah.

- Et on peut te fumer... Quand on veut.

- Mais c'est pas marrant si y'a pas d'enjeu, hein ?

- Alors on va faire un pari. Si t'arrives à nous empêcher d'agir, tu gagnes. Sinon... Tu meurs.


_____


Le gouvernement aurait pu s'en occuper sans même que tu ais à te déplacer. Il suffisait de passer un appel, dire que tu avais identifié le Roi Fou sur les docks, accompagné d'autres personnes, et les mouettes s'en seraient chargées dans les plus brefs délais.

Et, si on te retrouvait, il t'aurait suffi de dire ce que tu avais déjà pu dire à celui que tu rencontras dans cette église. Tu devais faire affaire sur les docks.

C'était la chose la plus raisonnable à faire.

Oui, un appel et ces types se feraient buter sans même que t'ais à lever le petit doigt. Tu aurais perdu les Crânes Rouges, mais à quoi bon ? Tu pourrais très bien trouver un substitut avec...

Zem. Tu avais besoin de lui. Comment aurais-tu pu le récupérer avec ce plan ? Il était primé.


Et ce contrat ?

Mon rire retentit dans ton crâne. Il fallait choisir.

Tic tac.

Powder Island, Dock 5, quais de Pauda

Les Tucker avaient permis au comité d'entrer dans le hangar pour y découvrir ce qu'ils devinaient être l'Amar, une femme qui ne leur était guère connue ainsi que deux des leurs gisant au sol. Le démoniaque les avait observés d'un regard sévère avant de recentrer son attention sur le principal concerné, la raison de leur venue.

Celui que l'on surnommait l'anguille semblait être au bord du gouffre, à deux doigts d'y passer. La douleur avait déjà eu raison de son esprit, au vu de sa tête décomposée, et la folie suivrait bientôt si elle n'était pas encore arrivée.

Le Crâne Rouge avait bien été formé.

-S'il n'est plus en état, il est inutile. Qu'est-ce que vous voulez pour le soigner ?

- On veut s'fighter. S'battre quoi.

- Allez, en sel, Roméo.

La main de Bahal vint trouver la poignée de son épée.

-Foutaises.

Il dégaina brutalement, lançant une première lame d'air vers ses ennemis tandis qu'il réalisa un saut de retrait pour instaurer une distance de sécurité entre eux et lui. C'était sans issue, cette affaire, ça le démon l'avait compris.

Aussi il préféra engager le combat, démunis comme il l'était, pour faire bouger les choses.

____

Tu étais seul dans cette histoire, désormais.

Seul, contre l'inconnu.

Seul avec moi.

Et c'était tout ce qui comptait.

Lorsque les lunettes touchèrent sol, ton poing se ferma.


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1706

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Left_bar_bleue0/0[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitimeAujourd'hui à 16:12




Yoh & Loh Tucker

Le hangar était un véritable dépotoir. Dans un coin traînaient des bouts de chairs qui avaient sûrement été amenés d’une autre île pour être raccommodés sur de nouveaux corps, tandis que devant deux bras, un gauche et un droit, semblaient avoir été tout fraichement coupés. Pour Amar, les blessures n’étaient pas visibles au premier coup d’œil : il semblait en parfaitement bon état. Son corps n’avait pas de traces de sangs particulièrement béantes, et à compter ses extrémités on aurait dit qu’elles étaient toutes là. Les « Bouchers de Babylone » ne s’étaient pas amusés avec la pièce la plus précieuse de leur jeu autant qu’ils l’auraient voulu.

D’un air serein, ils arboraient des sourires radieux. Leurs deux têtes étaient collées au même corps, et ils semblaient avoir une synchronisation parfaite dans ce qu’ils désiraient dire ou faire. Ils ne vivaient clairement pas mal le fait d’être siamois : leur force résidait dans leur puissant lien. Impossibles à surprendre, de toute évidence, et impossibles à effrayer. Ils avaient déjà tout vu. Aujourd’hui, ils recherchaient un frisson supplémentaire.

En amenant Bahal, ils répondirent à ses questions comme de simples petits être inoffensifs qu’ils étaient : avec la promesse du sang et de la mort en cas de refus. Ils jouaient à un jeu dangereux, et s’ils appréciaient clairement leur rôle dans cette histoire, ils n’avaient pas prévu que les ennemis seraient aussi nombreux. La victoire ou la mort, c’était sûrement une condition bien louable. Ils n’étaient pas attirés par la seconde condition. Capturer cet homme de main de Fudo avait été la première étape : mais pour l’instant, la seconde, quelle était-elle ?

    - Oh, il dégaine.
    - Qu’il est… mignon.

Yoh arrêta la lame d’air d’un coup cassant de la main. Il ne s’y intéressa que brièvement, comme si elle n’était pas d’une importance capitale. Certes, il ne l’avait pas encaissée, signe qu’elle aurait sûrement pu le – les – blesser, mais il n’était pas plus amusé que cela. L’homme de main avait pris ses distances, sûrement dans le but de les attirer loin de l’informateur. Certes, bonne chose à faire : ils auraient sûrement fait peu attention à sa présence.

    - Je lance le tempo.
    - Et je continue la danse.

Loh Tucker concentra une énergie impressionnante dans ses – leurs – pieds. L’énergie libérée, elle avala la distance à une telle vitesse que Bahal aurait du mal à la voir arriver. La main de Yoh, celle de droite, viendrait saisir le poignet de leur adversaire pour le contraindre à diriger sa propre arme contre son visage. L’action fut d’une telle violence… Et d’un tel impact que si personne ne venait au secours de l’homme-démon, celui-ci risquait de se manger sa propre épée en pleine face, ce qui lui laisserait une belle cicatrice.

______________________

Les quais étaient marqués par l’absence de bruit. Le lieutenant qui se baladait dessus n’attendait pas les renforts. Ils observait les docks. Il était déjà au quatre, mais toujours pas de signe… Oh, si, il y en avait un. Une caisse en bois qui n’avait rien à faire ici : il était souvent affecté dans cet endroit et ces objets étaient non-homologués. Il saisit son Den Den Mushi pour appeler alors l’équipe de déminage, et mettre hors d’état de nuire l’objet s’il s’agissait d’un objet explosif.


Contre-Amirale Expiar

La Contre-Amirale Expiar observa les hommes à terre et les ramassa les uns après les autres elle-même, dans une charrette. Elle ne tarda pas à les confier aux officiers inférieurs, observant les forces de l’île qui venaient maîtriser le feu. Le chef à ses côtés était atterré depuis son réveil quelques secondes plus tôt : « Mon restaurant… mon restaurant… » Baragouinait-il. Un homme faible, à l’esprit brisé par la perte d’un bien matériel. Saint-Constantin était trop clément envers ces populations d’individus calfeutrés dans leurs idéaux.

Elle pesta. « Gloire au Seigneur. » se dit-elle intérieurement avec un rictus malsain.


Dans la ville :

Contre-Amirale Expiar - ??? (Bien trop powerfull)
Colonel Venganza - ???

Sur les docks :

Yoh & Loh Tucker - Niveau 34 (Synchronisation parfaite, Haki de l'Armement, Haki de l'Observation)
Lieutenant Lawless - ???

Zem Amar (Situation inconnue)
Eve (Situation inconnue)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]   [Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] - A Crown for a King [Pv : Fudo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CAVALIER KING CHARLES F 5 ANS REFUGE DE BETHUNE 62
» STEPHEN KING
» King of War
» Stephen King [Débat]
» The Lion King RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Powder Island-