Partagez
 

 [29.05.2019] Ce fut un long, éreintant, palpitant, mais plaisant voyage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15131
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[29.05.2019] Ce fut un long, éreintant, palpitant, mais plaisant voyage. Left_bar_bleue52/75[29.05.2019] Ce fut un long, éreintant, palpitant, mais plaisant voyage. Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[29.05.2019] Ce fut un long, éreintant, palpitant, mais plaisant voyage. Left_bar_bleue879/1000[29.05.2019] Ce fut un long, éreintant, palpitant, mais plaisant voyage. Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[29.05.2019] Ce fut un long, éreintant, palpitant, mais plaisant voyage. Empty
MessageSujet: [29.05.2019] Ce fut un long, éreintant, palpitant, mais plaisant voyage.   [29.05.2019] Ce fut un long, éreintant, palpitant, mais plaisant voyage. Icon_minitimeMer 29 Mai - 18:36


Membres d'OPS, membres du staff, inscrits, visiteurs, validés, fantômes, bonjour.

Cela fait longtemps, très longtemps, que je me questionne au sujet de ma présence au sein du staff. Désormais, je ne me questionnerai plus. Pour la simple et bonne raison que j'ai d'ores et déjà pris ma décision : je vais quitter le staff.

J'écris ces mots un peu aléatoirement, quand bien même j'ai depuis cette décision drastique réfléchi à ce que je pourrais dire dans ce communiqué, parce que je n'ai jamais été très doué pour ce type d'exercices et de mises à nus. Je m'excuse donc par avance si ce texte paraît brouillon et chaotique, s'il n'est pas structuré, mais je préfère mille fois la spontanéité que je témoigne aujourd'hui à la réflexion abusive et à la réécriture plurielle qui pourrait me permettre d'accoucher d'un tapuscrit plus concis, plus percutant.

Par où commencer ? Les raisons de mon départ, sans doute. Elles sont nombreuses, très différentes les unes des autres, mais la principale est incontestablement la plus implacable. Je me suis lassé. Cela fait désormais plus de sept ans que j'ai fait mon entrée dans le staff. J'y ai tout fait. J'ai commencé en tant que noteur, à une époque où les animations telles que nous les connaissons et telles qu'elles se sont imposées au fil des ans n'existaient même pas. J'ai lu plus de RPs et de présentations que je ne saurais le dire, avant de finalement m'orienter vers l'administratif et les formalités diverses, rébarbatives certes, mais néanmoins indispensables. Lorsque le pôle animation a été créé, notamment sous l'impulsion de Daisuke et de Zora, j'y ai tout naturellement pris une place prépondérante et j'aime à croire que j'y ai excellé, croyance étayée par tout un tas de compliments qu'on aura pu me faire au fur et à mesure des events auxquels j'aurai participé à tous en tant que MJ, que j'aurai très souvent lancé moi-même. Tant et si bien qu'il y a plus de quatre ans que mon activité en tant que membre a pâti de l'importance que j'ai pris au sein du staff : je pense pouvoir affirmer sans me tromper que ces derniers mois, j'ai accouché de bien plus de mots sous ma casquette d'admin et d'animateur plutôt que sous celle de capitaine.

La routine, petit-à-petit, s'est imposée d'elle-même. Je ne la crains pas, certes : j'ai tendance à penser que les habitudes de travail, surtout dans le cadre du bénévolat, sont très souvent pertinentes. Elles permettent de conserver un dynamisme, de s'installer tranquillement dans un rythme constant et, par conséquent, de livrer un travail d'une qualité et qu'une quantité continues. Malheureusement, avec les ans, cette motivation s'est étiolée. Plus le temps passe, et plus je me focalise sur le négatif, plus je fais une fixette sur ce qui ne me convient pas, quitte à omettre tout ce qui, à mes yeux, fait le charme d'OPS, du staff, de sa communauté singulière. Je pourrais soliloquer des jours et des semaines sans que mon esprit ne tarisse d'images et d'exemples, mais je serai bref : mon investissement s'est détérioré et j'ai peur qu'à terme, ce soit la qualité de mon travail qui en pâtisse.
Je ne veux pas devenir un simulacre de l'administrateur que j'étais autrefois, et que j'espère être encore aujourd'hui. Je déteste l'idée de devenir un poids, un boulet, attaché à la cheville du staff. J'abhorre la pensée même d'être incapable de me séparer de mes responsabilités, par mépris ou par méfiance vis-à-vis du travail d'autrui. Je ne suis pas exceptionnel, mon travail ne l'est pas davantage : je sais en revanche que je pourrais à terme devenir un parasite, et c'est l'idée qui m'est, actuellement, la plus intolérable. Elle est le principal moteur à ma démission.

Mais il y en a d'autres, bien sûr. J'ai changé, beaucoup, depuis l'époque où je suis entré au sein du staff. Je n'ai plus la même vie, plus les mêmes loisirs, plus la même énergie. Plus les mêmes préoccupations, plus les mêmes prérogatives, plus les mêmes aspirations... Le rôle d'animateur me freine trop, bien trop, et ne m'apporte plus grand chose. Mes devoirs d'administrateurs occupent trop de mon temps libre, lequel est sévèrement attaqué par mes responsabilités IRL, et rendent de ce fait impossibles tout un tas de loisirs sains que j'aimerais expérimenter davantage. Avec les mois, je pense également devenir plus ambitieux. Certains d'entre vous le savent déjà, je nourris l'envie d'un jour vivre de l'écriture, notre passion à (presque) tous. A ce titre, j'ai déjà écrit un livre, au cours de mon année de chômage écoulée : je sais pertinemment qu'à l'heure actuelle, il me serait impossible de me livrer à la rédaction d'un deuxième livre si je ne renonce pas à mes susdites responsabilités. C'est un choix lourd, donc, qui me met en peine, mais qui m'est tristement incontournable.

Pour autant, je ne dirais pas que la mélancolie ou la nostalgie prédominent à l'instant où j'écris ces lignes. J'ai bien sûr eu le temps de me faire à cette sinistre fatalité, mais ce qui m'habite actuellement, c'est avant toute autre chose la fierté du travail accompli et la satisfaction d'avoir pu progresser sur tant de plans, humains comme artistiques, au nom d'une communauté aussi bienveillante. J'ai été m'inscrire sur foultitude de forums : beaucoup m'ont vu passer sans jamais réussir à me retenir. Le lien qui m'unit à OPS, il est unique, et il le restera à tout jamais : je ne me suis jamais senti aussi à l'aise sur un forum, je n'ai jamais été aussi bien entouré, et je n'ai jamais rencontré de personnes aussi intéressantes et aimables que sur cette plateforme. Même si je quitte le staff, je ne quitte assurément pas le forum, et on pourra de ce fait continuer à échanger ou à écrire, à l'avenir... C'est sans doute ce qui me permet, le plus, d'être optimiste quant à la suite. Je sais que le staff rebondira, je sais qu'il reforgera OPS s'il le faut, je sais que notre forum persistera et qu'il continuera à accueillir les écrits de dizaines et de dizaines d'écrivains en herbe différents. Je sais que la communauté se montrera douce et conciliante à l'égard des staffiens restants, qu'elle fera en sorte de participer à cette restructuration hypothétique, qu'elle sera prompte à pardonner les étourderies et les errances qui résulteront inévitablement de mon départ : ça n'est pas tous les jours qu'une équipe se voit amputée de l'un de ses membres historiques, sans modestie aucune, et c'est principalement pour cela que je vous invite à la clémence à leur encontre, quand bien même je sais que mon invitation n'est en aucun cas nécessaire et que vous serez bien suffisamment adorables par vous-mêmes.

J'aimerais finir (ou plutôt commencer à finir, cela risque d'être encore assez long, pardonnez mon éternelle et lassante tendance à l'exhaustivité) par adresser de sincères remerciements à toutes les personnes qui m'ont encadrées ou qui continuent de le faire. Je vais bien sûr en oublier mais dans l'ordre, j'aimerais remercier Mitsu/Dan et toute l'équipe qui a permis à OPS V2 d'exister, de Raphaël à Loyckh en passant par Zora, Hana, et même Leck, qui ne pourra jamais lire ces mots puisqu'il a été ban IP (cheh). J'aimerais adresser une pensée particulièrement émue à Hato/Element, qui est celui qui m'a envoyé le lien d'OPS en m'invitant à m'inscrire, et au reste des Storms, Fran, Hate, Jack, Perséphone, qui m'ont immanquablement poussé à rester et à m'accrocher. J'aimerais saluer Daisuke et Gunt, mes vieux compères de l'époque, ainsi que ceux qui arrivèrent un peu plus tardivement et que je connus plus ou moins. J'aimerais remercier Ghetis, Ren, Kururu, Mori, et même Kiru pour leur fidélité sur le très long terme. J'aimerais, bien sûr, me souvenir de toutes les épopées que j'ai traversé en tant que capitaine de Tengoku no Seigi, à l'époque de nos débuts, de nos prémices, de nos hauts-faits embryonnaires. J'aimerais à ce titre remercier Hato, encore une fois, mais également Holly, Méliandre, Kyoshiro et tous ceux qui restèrent moins durablement, mais qui permirent néanmoins à l'équipage de subsister, et de devenir petit-à-petit l'équipage le plus ancien encore en activité aujourd'hui.

J'aimerais remercier Zora et Loyckh, encore une fois, pour le trio merveilleux que nous formions alors et tous les enseignements que j'ai pu tirer de leurs profils inventifs et pertinents. J'aimerais remercier tous les staffiens avec qui j'ai, de manière générale, pris un plaisir fou à travailler et tous ceux qui, à la force de leur sueur, ont permis à OPS de survivre à toutes les épreuves qui se seront présentées à nous. Je pense aux rushers, aux Holly, Hokusai, Meïko, Jula, Kiru, Alvin, Tenshi, Hato, Erwin, et à tous ceux qui j'oublie encore. D'une façon plus actuelle, j'aimerais remercier l'ensemble du staff actuel et tous ceux qui m'auront supporté pendant des années, à commencer par Erwin, encore une fois. Je ne les citerai pas tous, mais j'ai une pensée bien sûr toute particulière pour Heziel, l'organisateur numéro 1 des IRL staff, qui m'aura permis de concrétiser toutes ces rencontres indélébiles, et évidemment pour Lorn, mon confrère de toujours, celui avec qui je me lance à pieds joints dans la plupart de mes délires et de mes projets sur le forum depuis son arrivée.

J'aimerais remercier la communauté, dans sa globalité, mais aussi et surtout ses petits nouveaux qui, non contents de lui donner un regain de vitalité et de dynamisme, ancrent dans sa mémoire une nouvelle fournée de délires, de souvenirs doux et chaleureux. Merci donc aux Massy, Aggaddon, Shinji, Nojiko, Chapter, Ayn et j'en passe, qui de part leur fraîcheur permettent à notre joli forum de se sublimer de semaine en semaine, d'année en année.

Enfin, parce que rien ne serait complète sans elle, merci à Kari pour tout le soutien psychologique qu'elle a pu m'apporter ces derniers mois, et pour tout le mal qu'elle a pu se donner récemment en voyant que j'étais en peine, que j'avais de plus en plus de mal à assumer mon rôle sereinement, que j'arrivais à la fin de ce beau voyage.

Car pour un voyage long, semé d'embûches et éreintant, il fut sans conteste plus magnifique encore que je n'aurais pu le croire. Je suis fier de tout ce que nous avons pu bâtir ensemble, et j'ai d'ores et déjà hâte d'observer la relève se mettre en place, puis transcender avec le temps tout ce que j'aurais jamais pu créer.

Merci tout le monde, et au plaisir de vous recroiser très bientôt sur les mers d'OPS dans d'autres circonstances.

Nak', votre (anciennement) administrateur favori.
Revenir en haut Aller en bas
 

[29.05.2019] Ce fut un long, éreintant, palpitant, mais plaisant voyage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un combat long....très long !!
» L'homme au long nez ou Uldry D. Kenneth.
» 2019 après la chute de New York [DVDRiP] Fantastique
» Aux portes de la capitale, le long de la Seine
» Trop long l'hiver...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Préface - Les Bases :: La vie du forum :: Absence :: Départ-