Partagez
 

 [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 516
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue292/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (292/350)
Berrys: 317.709.300 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeSam 6 Avr - 12:14


Les aléas de la grossesse [1]


Elle mettait une main protectrice sur son ventre qui commençait à montrer le signe d’une grossesse qu’elle n’avait pas sous contrôle. Ses peurs étaient cristallisées par un regard pleinement absent, tandis qu’elle grelottait sous un plaid que lui avait apporté Hypnos. Depuis une douzaine de jours, les deux femmes étaient en train de s’échapper de la vision totale que le frère de la bleue possédait sur cette dernière. Elle le haïssait : elle haïssait le fait qu’il sache tout sur sa vie, sur Heziel. Oh, Heziel. Il lui manquait tellement, elle aurait voulu le voir ici et maintenant pour qu’il la rassure, la prenne dans ses bras.

Dans sa cabane un peu humide, elle se sentait isolée du reste du monde. Le tonnerre grondait derrière et la pluie ne semblait pas vouloir arrêter de battre son plein. Malgré le feu qui coulait dans la cheminée, elle avait toujours un peu plus froid que quelques minutes auparavant. Ici, personne ne pourrait la retrouver. Le fauteuil en cuir épuisé par le temps offrait une odeur âcre à cet endroit, le tapis usé s’effilait. Le petit coin auprès du feu était le seul endroit où elle pouvait se sentir un tant soit peu « bien ». Elle imaginait son frère brûler dans les flammes qu’elle avait en face d’elle, et tandis qu’une haine sourde naissait, ses mains venaient glisser sur une plume. Elle écrivait cette lettre, cette ultime lettre qu’elle souhaitait envoyer au père de ses enfants pour qu’il les retrouve une fois qu’elle les aurait mis en sécurité.

Si elle réussissait à faire cela, elle menacerait à son frère de se suicider s’il les poursuivait… Et elle le ferait, s’il tentait quoique ce soit. Oui, elle pourrait mettre fin à ses jours, sachant l’effet que cela aurait sur son tortionnaire.

Dans un village sur les côtes de l’île sombre, la pluie battante tombait. Hypnos se trouvait dans une taverne où un vieil homme enfumait l’air de son cigare bon marché. Il leur avait offert l’hospice, grâce à un service qu’il devait à la jeune femme masquée. Ses mains se baladaient sur les bras poilus de son bienfaiteur qui appréciait le contact à nu de cette peau si « juvénile » pour lui. Il ne comprenait pas l’attirance qu’il éprouvait pour cette manipulatrice, mais elle avait permis à son commerce de fonctionner et en plus d’être redevable, il devait évoquer le fait qu’il l’aimait bien. Il la couvrait d’un amour platonique si intense…

- T’es vraiment la plus belle.
- Merci, Marcus.


La voix suave qu’elle semblait avoir le séduisait encore plus à chaque instant. Et tandis qu’il tombait dans ses filets, une porte s’ouvrit dans un brouhaha insoutenable. Un petit cortège d’hommes et de femmes entra dans la taverne avec un air agressif. Ils semblaient avoir un objectif, c’est ce qu’en déduisit la fine psychologue à leurs regards. Elle eut une mine inquiète derrière son regard tandis que celui d’un homme du groupe se posa sur elle. Il s’approcha et lui attrapa le bras, l’obligeant à mettre fin au contact qu’elle avait avec Marcus. Celui-ci sentit que son corps tout entier frémissait de cette perte, mais progressivement il retrouverait ses sens. Cette forme d’hypnose tactile, elle l’employait sur des personnes de choix.

- Comment… ?
- On est là pour la nana aux cheveux bleus. Tu nous mènes à elle, pourriture.


Ce n’était pas une question. Etonnée, elle ne put s’empêcher de retenir sa respiration un instant tandis que la main de l’homme allait retirer son masque, dévoilant une jeune femme tout à fait étrange.


Hypnos

Ses yeux étaient de couleur carmin, sa peau avait une pâleur rare. C’était un vampire, à n’en pas douter : pour les connaisseurs, en tout cas, cela ne ferait aucun doute. Ces monstres assoiffés de sang n’étaient pas qu’une légende, mais ici personne ne le savait. Les mercenaires la dévisagèrent sans réellement comprendre. Si personne ne venait éclaircir les choses, ils continueraient leur interrogatoire.

Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 546
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue264/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (264/350)
Berrys: 93.970.000 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeDim 7 Avr - 22:59




Les alés de la grossesse



Une île pommée, un verre de whisky a la main, une bouteille posé devant moi, et une douleur insoutenable. Une douleur qui me lancinait, burinant mon dos comme autant de coup de fouet que j’avais reçu. Mes cotes hurlait leur supplique lacérante a chacune de mes respirations et mon visage contusionnais me faisais souffrir le martyr. Je me trouvais dans cette petite auberge, assis a une table dans l’ombre de la pièce, cachant dans les ténèbres ma propre faiblesse, ma continuelle inutilité et mon incapacité a faire face a cette peur qui me tenailler les entrailles comme les aiguilles qui avait lacéré mes chaires quelque jours plus tôt.

J’étais un être brisé, obligé d’obéir a un ordre qui me répugnait, une mission que je ne voulais accomplir pour rien au monde. Je devais tuer une femme, pourquoi ? Car si je ne le faisait pas je finirais six pieds sous terre après avoir subit un long et intense entretiens avec l’homme que l’on surnommé le Berceur, un homme de main de Gunther devenu adepte de la torture, tant physique que psychologique. J’avais une bonne tête et j’étais un beau parleur, voila pourquoi j’avais apparemment était choisit pour la mission. Choses que j’avais refusé de faire dans un premier temps, mais sur Ironfall toute personne appartient au maitre des lieux et il ne toléré pas la contradiction, a cela on ajouter le fait que j’avais flirté avec sa cher et tendre fille et voila la situation dans laquelle je me retrouvais. Perclus de douleur, briser, a picoler pour oublier et a fumer cancéreuse sur cigarette en espérant mourir d’intoxication avant que la douleur et l’horreur que m’inspiré mon rôle ne me rende littéralement fou.

J’était arrivé sur cette île avec pour seul information le nom et le prénom de ma cible, le fait qu’elle était accompagné et enfin un groupe d’homme qui devait m’obéir mais aussi et surtout s’assurer de ma mort si je cherchais a prendre la poudre d’escampette. Le plan était simple et ingénieux a la fois, je devrait gagner la confiance de l’accompagnatrice et pour ça j’avais passer des jours entier a trainer et a picoler dans cette bicoque afin d’observer les allers et venu, me faisant le plus discret possible et accentuant l’idée que je n’était qu’une pauvre âme en perdition cherchant a se noyer dans l’alcool jusqu’à ce que mort s’ensuive, mais n’était-ce pas réellement ce que je cherchais ? A fond de moi je savais que la seule façon dont je quitterais cette maudite ile, se serait entre quatre belles planches de sapin. Mais l’occasion se présentais enfin et ces crétins de mercenaire avait étés un peut trop entreprenant. Débarquant dans la taverne et menaçant le couple que formé le patron et la dame qui me semblait plus que louche et que je soupçonnais sans avoir plus de preuve.

Je soupirais longuement m’arrachant une grimace de douleur et me levant pour sortir de l’ombre et dévoiler mon œil au beurre noir et mon nez cassé, je dis d’un ton menaçant a la troupe qui avait débarquer :


« Les mecs si vous arrêtiez d’emmerder le monde pour une fois ? La dérouillé que j’ai foutu a vos potes plus tôt dans la journée vous a pas suffit ? Dégager avant que je décide de vous étriper jusqu’au dernier »

Jouant la comédie jusqu’au bout des ongles je débitais mes mensonges, jouant sur mon états corporel pour attester de la véracité de mes dires, les mercenaires commencèrent a feindre la surprise pour certain puis la craintes pour d’autre, et enfin ils s’en allèrent me menaçant qu’il n’en resterait pas la. Une fois les roublard partis, je m’excusais succinctement auprès de la jeune femme aux yeux d’un pourpre sanguin, grimaçant un peu de douleur lorsque j’inspiré sur ma cancéreuse et pour finir par regagner ma place et siroter mon whisky. La première pierre était posée, il ne restait plus qu’a soit attendre que la jeune femme vienne m’aborder, ou la suivre jusqu’à une planque potentiel. Dans les deux cas je ne pensais pas survivre a cette mésaventure.




Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] 200119042744678461
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 516
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue292/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (292/350)
Berrys: 317.709.300 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeDim 7 Avr - 23:27


Les aléas de la grossesse [2]


Le feu continuait de crépiter dans la cheminée sans pour autant combler l’impression de froid qui habitait la jeune femme enceinte. Elle avait décidé de se lever pour aller chercher un peu d’encre, une plume et une feuille qu’elle avait disposé sur une tablette en bois faite pour écrire au sol, une sorte de tablette de calligraphie surélevée. La chaleur de la cheminée n’asséchait pas l’encre qui imbibait progressivement une énième feuille. Différentes lettres avaient déjà été scellées à la cire, toutes portant en guise de symbole un livre dans une assiette, de toute évidence en porcelaine. C’était une commande de la Olsen qui s’était demandé de quelle manière elle pourrait communiquer avec le cuistot pour qu’il soit sûr qu’il s’agissait d’elle, sans pour autant donner son nom dans la lettre. Cette lueur d’espoir, elle espérait la voir arriver avant que les ténèbres ne consument l’esprit de son amant.

Ainsi, quelques lettres se formaient aisément au contact de la feuille, inscrivant les pensées de la demoiselle avec une clarté toute relative à l’état dans lequel elle-même se trouvait.

Heziel,

Si tu reçois cette lettre, c’est qu’il est trop tard


Elle prit la lettre, la chiffonna et l’envoya dans le feu. Quelques braises crépitèrent de plus belle avant de s’éteindre tout aussi vite qu’elles étaient apparues. La Olsen reprit un morceau de papier sur lequel elle inscrivit un nouveau message.

Mon amour,

Tu dois te demander pourquoi je ne suis jamais revenue. Sache que ta présence est irremplaçable à mes yeux, et que je n’aurais jamais quitté Notebouque si les choses n’avaient pas été aussi compliquées.


Une larme coula le long de sa joue et alla s’écraser sur la feuille, s’absorbant aussitôt dans le papier, comme une signature inavouée.


Hypnos

La taverne était sombre, et le vent à l’extérieur amenait les tuiles du toit à brinquebaler comme si elles allaient s’arracher d’un instant à l’autre, ou quitter leur rôle et laisser l’antre s’emplir d’eaux. Par endroit, on aurait déjà dit que le bois était moisi à cause de quelques infiltrations un peu trop avancées. Hypnos regarda les hommes jouer la comédie devant elle sans pour autant focaliser son attention sur eux. Elle constata que celui qui était intervenu en sa faveur semblait avoir vécu un sale quart d’heure récemment, mais son attention était toute particulièrement retenue par ses mimiques, et le ton qu’il avait employé.

Il n’était clairement pas volontaire pour le rôle qu’il jouait actuellement. Ou du alors, s’il l’était, il était piégé dans un rôle qui ne lui allait pas : dans les deux cas, la vampire ne put s’empêcher de soupirer. Il fallait qu’elle découvre ce qui se passait ici, et tandis qu’elle reprenait son masque dans sa main, elle s’approcha de l’escamoté avec une certaine compassion.

- Bonjour, susurra-t-elle avec un air si délicieusement apaisant qu’on aurait pu croire que tout autour d’elle n’avait plus d’importance.

En réalité, ses yeux venaient se planter dans ceux du jeune homme, et son hypnose vampirique commençait déjà à faire effet. Elle appelait au calme et à un état dans lequel le mensonge deviendrait chose compliquée. Les pouvoirs qu’elle possédait étaient d’une nature tout à fait exceptionnelle, et tandis qu’elle les appliquait avec un soin lancinant, le vieillard dans son dos grommelait et retournait à ses occupations dans la taverne.

- Tu m’as l’air d’être un honnête jeune homme, dis-moi. Comment t’appelles-tu, preux chevalier, et que viens-tu faire sur l’île ?

Elle ne lui laisserait pas de répit. Si ses yeux étaient carmins, c’était pour être hypnotisant. Une fois le contact visuel rompu, l’effet s’amoindrirait. Elle n’aurait plus beaucoup de prise sur cet homme, et il pourrait comprendre que quelque chose d’étrange se produisait, ce qui serait tout au désavantage de Hypnos, dont les capacités étaient moins efficaces sur des personnes qui luttaient. A vrai dire, elle n’appréciait pas cet aspect de son être, mais s’il fallait l’utiliser pour protéger Lidy, elle le ferait.  

Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 546
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue264/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (264/350)
Berrys: 93.970.000 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeLun 8 Avr - 10:31




Les Aléas de la grossesse




J’étais le regard vide plongé dans mon verre, une lueur s’allumant dans mon globe dénué d’espérance a chaque inspiration sur ma cigarette. J’étais vide, seul la peur de ce qui m’attendais me dominée alors briguant jusqu’à la plus instinctive de mes pulsions vitale. J’avais du mal a me résigné a cette fatalité qui m’attendais et j’étais apeuré, torturé par cette inconnue que je découvrirais probablement entre les mains d’hommes que je ne connaissais pas.

Un état de fait se faisait de plus en plus présent, j’allais mourir, seul, ignorant et ignoré, lâche et abandonné par la seul personne que j’avais jamais aimé. La question qui me venait en tête alors n’était qu’un simple pourquoi ? Je ne le savais pas a l’époque mais cette peur et cette interrogation se transformerait plus tard en rage, en une colère que je ne saurait contrôler.

Ce ne fut que la voix douce et sensuelle de la jeune femme qui me sortie de ma rêverie, lui adressant un regard inexpressif, je plonger malgré moi mon regard dans le sien. Bizarrement un semblant de calme s’imposa a moi, certes pas suffisant pour bridé cette peur tenace qui me nouer l’estomac mais tout de même. Il y avait comme un semblant de sérénité qui se dégager de ces deux auréole pourpre qui me poussèrent à lui répondre simplement d’une voix désabusé et lasse :


«  Vous pouvez m’appeler Raki… ce que je suis venu chercher ici ? C’est une bonne question »


Je prenais le temps d’écraser ma cigarette avant d’en allumer une autre et de finir mon verre d’une traite avant de m’en servir un autre. Je lâchais un rire ironique avant de plonger un regard résigné dans les yeux de la jeune femme :

« Je suis venu chercher une choses, le trépas… »


Je ne cherchais pas à mentir, j’étais convaincu de ce qui allait m’arriver et je ne me faisais aucune illusion, tuer une femme, voila ce qu’étais mes ordres et je me savais parfaitement incapable de faire ce pour quoi on m’avait torturé et envoyé ici, je venais donc ici en quête d’une seule et unique chose. Une tombe, ou je pourrais fuir la dur réalité de mon monde….de ce monde.





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] 200119042744678461


Dernière édition par Raki Goshuushou le Sam 25 Mai - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 516
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue292/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (292/350)
Berrys: 317.709.300 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeLun 8 Avr - 11:30


Les aléas de la grossesse [3]


Tu te souviens de ce jour où nous étions allés sur la colline ? Nous avions joué dans l’herbe durant des heures. Nous nous étions embrassés sous ce tronc d’arbre à d’innombrables reprises. Cet instant-là, c’était l’un des plus beaux que nous ayons passés ensemble. L’un des plus simples.

Elle s’arrêta d’écrire. Sous la pression de la plume, une tâche d’encre était venue s’étendre sur la page jusqu’à recouvrir les dernières lettres du dernier mot. Elle ne signa pas, et à nous mit la petite lettre sous enveloppe. La cire irait bientôt sceller l’ouverture qui ne serait pas défaite avant un long moment. La Olsen reprendrait son inspiration tout en sortant une nouvelle feuille. Elle savait qu’elle avait peu de temps avant de quitter East Blue, peut-être à tout jamais. Il fallait qu’elle soit concise, mais chacune de ses enveloppes laissait paraître plus détails qu’il n’en fallait.

Au départ, elle avait envisagé de le mettre sur un jeu de piste, ou du moins une série d’indices qui empêcherait quiconque d’autre que lui de trouver la réponse à son ultime question : pourquoi. Cette idée s’était évanouie tandis que l’angoisse de perdre son être aimé et ses enfants à venir lui tiraillait la gorge. D’une main maternelle, elle vint caresser son ventre rebondi. Ses yeux se fermèrent tandis que la chaleur de la cheminée venait lécher son visage.

Un brusque coup de tonnerre vint la faire sursauter, prise au dépourvue. Brusquement, elle se rappela de la pluie qui battait dehors, de la boue qui semblait prompt à envahir sa cahute à la moindre intrusion, des branches et de leurs feuilles qui pliaient sous un temps peu clément. Quand elle observa cela, une angoisse naquit en son for intérieur. Ses mains tremblèrent en se saisissant d’une nouvelle feuille qu’elle déposa avec précaution auprès de l’encrier. Elle inspira un coup, tel un chirurgien qui s’apprête à opérer. La plume se décocha alors dans un mouvement expert.

Il faut que je te confie quelque chose. Tu as le droit de savoir, et si tu ne l’as pas su plus tôt, c’était pour le protéger. Je suis enceinte. Tu es le père de l’enfant qui grandit à l’intérieur de moi, et que je protège déjà du monde qui l’entoure. Je ne t’ai pas tout raconté : j’ai un frère, Nicolas. C’est un homme cruel.

Elle s’arrêta et réfléchit. Si cette lettre venait à tomber entre ses mains hideuses… Elle n’osait pas y penser. Sa sourde haine à l’égard de cet abject individu ne devait pas la dévorer.


Hypnos

La vampire écarquilla les yeux à l’écoute de cette réponse absolument étonnante. Ses mains allèrent se plonger dans ses cheveux tandis qu’un mouvement de ceux-ci libéra une fragrance dont elle se servait pour amadouer le plus pénible des guerriers. Ici, il viendrait faire taire une partie de la douleur en stimulant des zones de sécrétion d’endorphine du cerveau de ce pauvre homme. Elle ne voulait pas qu’il ait un acte suicidaire en face d’elle.

- Le trépas n’est pas une réponse. C’est une facilité.

Elle venait de balancer cela sans préavis, d’une voix si tranchante qu’elle était simplement sortie du personnage. L’idée que quelqu’un puisse encore prendre sa vie devant elle l’effrayait, et il avait touché un point sensible chez la jeune femme aux yeux carmin. Elle secoua la tête, et une de ses mains tenta d’aller se poser, rassurante, sur celle de son interlocuteur. D’un sourire sincère, d’une sincérité évidente et niaise, elle reprit.

- Je m’appelle Hypnos. Je ne suis pas d’ici, comme tu t’en doutes. Raki… Je ne sais pas ce que tu as vécu, mais il y a une solution en tout et à tout. Réfléchis-y.

Son regard traversa alors la salle. Elle cherchait le vieil homme qu’elle séduisait depuis des jours et qui leur avait offert la bicoque, mais il était introuvable. Son regard se fronça tandis qu’elle passait une main gênée dans sa nuque : quelque chose n’allait pas. Il fallait qu’elle comprenne quoi, et vite. Brusquement, son ouïe fine vint capter des bruits de pas de course à l’extérieur de l’auberge, comme les signes d’une fuite qui furent suivis de jérémiades. La jeune femme se précipita à l’extérieur sans même s’étendre sur le sujet du voyageur.

Elle trouva alors, en dehors de l’auberge, le vieil homme au visage tuméfié. Il était en train de vomir du sang. Elle ne s’attarda pas à l’interroger, et courut sous la pluie torrentielle, dans une obscurité à trancher au couteau, en direction de la bicoque. Elle mettrait un certain temps à y arriver, évidemment, mais elle espérait y être avant le groupe de mercenaire qui devait, à coup sûr, avoir fait cela.

Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 546
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue264/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (264/350)
Berrys: 93.970.000 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeSam 25 Mai - 22:18




Les Aléas de la grossesse



La mort, la souffrance, l’oublie, l’incapacité, toute ces sensation, ces ressentiments, ces aspect de la vie qui vous font sentir que vous touchez le fond et qui ne vous font ressentir qu’une émotion, la peur ! Vrillante, tenaillante, endurante et plus que tout terrifiante et excentrique elle était capable de vous faire commettre la pire chose, la chose qui vous rebuterais le plus, ce genre d’actes que vous regretterez pour le restant de vos jours.

J’étais obnubilé par la peur, incapable de pensais, de réfléchir, d’être cohérent. Mes yeux injectés de sang ne cherchant qu’une chose, une échappatoire a cet enfer sur terre. Se souviendrait-on de moi comme du simple meurtrier d’une femme que je ne connaissais pas ? Moi  l’humble musicien nés sur une île maudite aux yeux de la création et qui ne chercher qu’a vivre de son art ? Se rappellerait-on simplement de cette atrocité que j’allais commettre ? Je ne pouvais supporter cette idée, tant et si bien que je ne décollerais mon regard et mes lèvres de mon verre que lorsque la jeune femme s’en irait brusquement.

Ce geste me ramenant a la réalité, je ne pu qu’être alerté. Cette belle bande d’abrutis, qu’avaient-ils encore faits ? Je suivais de loin la jeune femme au regard carmin, tombant quelque minute après elle sur le corps meurtri du tenancier de bar. Mes pupilles se dilatèrent en même temps que ma rythmique cardiaque. J’allais définitivement crever comme un chien, par la faute d’une bande débiles profond incapable de comprendre l’importance de leur rôle. Et moi ? Quel était réellement mon rôle, si ce n’était que de servir de meurtrier et de chair a canon pour un homme qui avait causé la majorité de mes tourments. Je tombais, a genoux les sanglots de frustration et de terreur secouant mes épaules dans une danse saccadé digne d’un ballet contemporain. La folie gagnerais doucement et gentiment sur ma raison, l’instinct de survis prenant le pas peu a peu sur le civisme. La bête furieuse dominant le faible humanoïde que j’étais.

Les sanglots se transformèrent doucement en un rictus dément tandis que je me redressais, empoignant fermement mon couteau et commençant à courir dans la même direction que la belle qui m’avait quitter l’espace d’un instant.

L’incapacité, l’oublie, la souffrance, toutes ces choses ne m’avait conduit ce jours la qu’a la peur, la peur m’avait alors plongé a bras le corps dans la chose que je répugnerais le plus au monde. Ma propre folie et surtout une pulsion meurtrière qui ne me quitteraient probablement jamais. Ces hommes ne méritaient qu’une chose…..La mort !






Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] 200119042744678461
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 516
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue292/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (292/350)
Berrys: 317.709.300 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeMar 25 Juin - 0:11


Les aléas de la grossesse [4]


Et pourtant, la haine la consumait. Elle griffonnait énergiquement des palabres qui étaient loin d’être élogieuses à l’égard de son frère. De temps à autres, elle hésitait à jeter le papier au feu, comme pour consumer avec lui cette rage qui l’animait. Cela aurait-il une incidence sur le caractère de son enfant ? Serait-il plus mauvais parce qu’elle avait eu ce sentiment, ou plongerait-il dans une spirale infernale de haine ? Elle devait s’empêcher de ressentir cela, faire taire ses émotions… Sa respiration se saccada tandis qu’elle retenait en elle la colère et le déchirement qui l’emplissaient.

- Calme-toi, Lidy… Oh, je t’en supplie, ne m’en veux pas, dit-elle en retenant des larmes de ses yeux embués, une main sur son ventre.

Elle ne voulait pas être ce monstre qui viendrait ruiner l’avenir de cet être qui allait naître d’ici quelques mois. Nicolas ne devait pas être au courant, il devait tout ignorer à partir de maintenant : sa position, ses projets, tout. Y compris ces lettres. Le feu crépitait dans une obscurité infernale, et elle tentait de retenir ses larmes de plus belle en voyant dans les braises le visage dansant de Heziel, comme l’image d’un souvenir qui s’imprimait dans la réalité.

S’empressant de prendre une nouvelle lettre, la demoiselle laissa derrière elle le morceau de papier raturé sur lequel elle admettait volontiers qu’elle haïssait son frère, qu’il était l’être le plus manipulateur et abject qu’elle avait pu rencontrer… Et que finalement, elle l’aimait tout de même, incapable de garder ce profond sentiment inscrit en elle. Qu’elle était trop attaché à cet être de ténèbres, à cette lueur d’obscurité qui grandissait et l’éloignait de celui avec qui elle aurait pu fonder une famille.

J’aurais aimé que nous choisissions le nom de cet enfant ensemble. Comment l’aurions-nous appelé ? Il aurait eu le plus beau nom du monde, issu d’une longue conversation. J’aurais sûrement fait des recherches approfondies sur sa signification, j’aurais peut-être voulu quelque chose de compliqué et toi quelque chose de simple. On l’aurait appelée Alice, peut-être, ou Elise. Je sais que tu aimes ces prénoms… Et si c’est un garçon, nous l’aurions appelé comme un de nos grands-pères…

Soudain, un nouveau coup d’orage retentit. Elle sentit son corps trembler, et la plume tomba de sa main, laissant une tâche d’encre sur la lettre. Sous la pluie, les carreaux des vitres semblaient prêts à lâcher, et elle tremblota.


Hypnos

La folle course de Hypnos devait la conduire à ces malfrats. Elle ne devait pas, sous aucun prétexte, les laisser s’approcher de la Olsen. Sa protégée n’aurait pas de visite importune… Ou du moins l’espérait-elle. Ferait-elle le poids contre tous ces hommes, toute seule ? Heureusement, l’orage lui donnait l’avantage de ne pas être exposée au soleil. Elle pourrait leur arracher la tête sans aucun souci, et son corps svelte lui permettait d’avancer avec aisance dans les bois.

Ainsi, lorsqu’elle arriva à hauteur de ceux qui avaient perdu l’avance qu’ils avaient sur elle, son sourire carnassier apparut. Elle allait pouvoir se régaler, se repaître de leur désespoir. Cette idée était réjouissante, d’autant plus qu’elle était bien plus virulente qu’on n’aurait pu le penser au premier abord. Ces hommes allaient souffrir d’avoir tenté de s’en prendre à Lidy, et ils allaient souffrir d’avoir croisé sa route. Autrefois, elle était une hors-la-loi, aujourd’hui elle n’était plus qu’une femme qui en aidait une autre.

Son saut fendit la distance qui la séparait de la personne en queue de groupe. Celle-ci étouffa un cri, tandis que son corps tout entier semblait se préparer à répliquer. Il sentit des mains attraper son cou, fines et blanches comme la neige la plus pure. Puis soudain, comme dans un brusque mouvement d’une force surnaturelle, il ne sentit plus rien. La tête de l’individu vola, tandis qu’un flot de sang commençait déjà à se déverser. Les mercenaires se retournèrent en entendant, sous la pluie, le cri d’une de leurs camarades. Ils saisirent leurs armes, mais le monstre qui venait de tuer l’un de leurs ne bougeait déjà plus. Cette scène dura quelques secondes, durant lesquelles Raki pourrait arriver à leur hauteur. Elle se lancerait alors dans le massacre unilatéral de cette petite garnison, sans faire attention à ce qui l’entourait sinon ses adversaires.


Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 546
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue264/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (264/350)
Berrys: 93.970.000 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeLun 5 Aoû - 23:11




Les Aléas de la grossesse



J’étais ivre, ivre de rage, ivre de peur, ivre de désespoir, au point ou j’en devenais fou, aussi fou que ma course effréné a la poursuite de la jeune Hypnos, mais surtout a la poursuite du groupe de mes tortionnaire.  Couteau a la main, le visage déformé par une folie pulsionnel qui me consumé littéralement je bifurqué instinctivement sur une trajectoire parallèle a celle de la jeune femme lorsque j’entendis le début du massacre, mon objectif était simple atteindre la tête de file et prendre la troupe a revers.

Je pouvais sentir la légère brise douloureuse d’un point de coté commencer a me gagner la poitrine tandis que j’accentuer un peu plus ma course pour finir par débouler devant le premier hommes alerté par le massacre a l’arrière garde. Ma lame vola au vent, fendant l’organe oratoire du premier lascar qui mon tomber sous la main. Une fontaine jaillie dans la pénombre, parant d’un reflet carmin la douce arabesque d’un éclair se reflétant dans une flaque non loin de moi.  Surpris par l’arrivé d’un autre assaillant qui ne se trouvé être autre que moi les autres ne tardèrent pas a se jeté sur moi.

Je ne pu m’empêcher de lâcher une rire démentiel d’excitation, le premier reçu mon talon en plein dans le diaphragme, s’écroulant au sol le souffle couper et ouvrant la bouche comme un poisson sortis de l’eau, le second plus intelligent fit équipe avec un autre pour me prendre en tenaille et m’agripper au niveau de la chemise tandis que l’autre m’envoyer un coup lacérateur qui m’entailla le visage et ne fit que décuplé inlassablement mon envie de leur faire la peau. Me contorsionnant dans la suite d’un mouvement d’esquive du coup j’en profité pour retiré ma manche agrippé et l’enrouler dans un geste fluide autour du bras armé du quatrième larron, le forçant a poursuivre son mouvement et poignarder son compagnon en plein cœur. Malheureusement ma veste ne résisterais pas au choc et dévoilerais mon torse meurtrie a nue tandis que déjà d’autre arrivé.  Alors que je finissais de me défaire des premiers. Riant alors à gorge déployé, j’agripperais l’homme qui venait de poignarder son camarade, encore sous le choc il ne résista pas tandis que je m’en servais comme d’un bouclier pour me protéger des coups de feu des autres. Une fois la salve passé, mon couteau pendrais son envole tandis que je prenais dans la main vide de vitalité celui du bouclier humain. Ma propre lame plongea entre les yeux d’un barbue tandis que je fondais sur un autre traçant une route à l’encre rouge rubis sur la cartographie de son abdomen.  Le combat durerais comme ça pendant je ne sais combien de temps. Je me rappel juste m’être effondrer a genou avec quelque contusion et taillade, mais plus vivant que jamais, j’avais alors attraper l’homme au souffle couper et lui aurais tranché le muscle buccal sans la moindre pitié avant de lui susurrer  d’une voix ivre de folie :

« Vas ! Vas retrouver ton maitre, et donne lui ça de ma part. Dit lui que Raki n’est plus son petit jouer et qu’il deviendra sa plus grande frayeur »

Laissant l’homme a a son sort je tournerais la tête vers une cabane dont que je venais juste de remarquer dans un éclat de tonnerre,  J4 m’approcherais d’elle le souffle court et le regard fiévreux, pour enfin ouvrir la porte dans un grincement horrifique, avant de laisser mon couteau tomber sur le plancher et de m’écrouler  a genoux, des larmes de  terreur dégoulinant sur mon visage et se mêlant a la pluie qui avait ruisselé de mes cheveux. Qu’avais-je fait ?





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] 200119042744678461


Dernière édition par Raki Goshuushou le Lun 30 Mar - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 516
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue292/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (292/350)
Berrys: 317.709.300 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeLun 17 Fév - 22:41


Les aléas de la grossesse [5]


Son angoisse continuait à l’impulser. Elle prit la plume qui était tombée au sol, tremblante, et ratura à nouveau la page sur laquelle étaient inscrits des palabres immuables. Ceux de son amour sincère et profond pour l’homme le plus gentil, le plus protecteur, le plus humain qu’elle ait jamais rencontré. Dans ce monde de déchéance, dans ce monde de corruption, elle avait trouvé une lumière qui risquait de s’éteindre à tout instant. Son seul espoir était qu’il ne lise jamais ces lettres, qu’il ne découvre jamais à quel point elle avait besoin de lui, à quel point il était essentiel à son équilibre mental. Oh, s’il avait su qu’il attendait un enfant, il aurait rappliqué en faisant fi du danger. La décision égoïste qu’elle avait prise la peinait, plus que tout au monde.

Pourtant, elle continua de raturer la page, d’écrire. Les lettres allaient de travers, tandis que sur le papier s’imprimait la détresse de la demoiselle. Celle-ci sanglotait à présent pleinement, tandis qu’elle continuait d’écrire. Dans les ultimes paroles qu’elle adressa à Heziel, dans ces ultimes mots qui sortirent de sa plume, elle était étreinte par la chaleur inconditionnelle du feu. Elle s’imaginait les bras rassurants de son ami, de son amant.

- Heziel… Heziel…

Elle pleurait, dominée par des émotions surnaturelles. Ses lèvres tremblaient. Son regard se perdait dans le vide. Elle agonisait. La pluie tombait. Elle perdait pied.

Un jour, quand tout sera fini, tu apprendras que ton enfant a grandi à l’abri du danger. Qu’il est devenu fort dans ton ignorance, et faible par ton absence. J’aurais aimé nous épargner ça, j’aurais tellement aimé que tu puisses élever cet enfant, que nous puissions l’élever.

Elle s’arrêta d’écrire, et ses mains se mirent à trembler de plus belle. Son écriture devint illisible, laissant le contenu de la lettre dans son esprit. Finalement, alors que le tonnerre grondait, elle inscrivit sur le papier ces dernières paroles.

Pitié, Heziel. Aide-moi.

Et alors la porte s’ouvrit. Pendant un bref instant, elle eut le maigre espoir de voir débarquer son amant, venant à sa rescousse, la sauvant de ce tourment. Elle fut estomaquée en apercevant un homme qu’elle ne connaissait pas, ni d’Eve, ni d’Adam. Qui était-il ? Elle saisit l’ouvre-lettre à sa gauche, et, toujours tremblante, hurla, la voix éraillée par l’émotion :

- Ne vous approchez pas ! Vous ne l’aurez pas ! Vous n’aurez pas mon enfant !

Brusquement, elle réaliserait que la personne en face d’elle était en train de pleurer. A côte de la cabane, des hurlements retentissaient dans l’obscurité. Les têtes tombaient, les jugulaires saignaient, et la vampire participait à un joyeux massacre qui l’empêchait d’accéder à sa destination. Lidy écarquilla les yeux. Elle n’arriverait pas à temps.

Elle-même était trop faible pour se défendre. Il l’avait à sa merci. S’il voulait terminer sa vie aujourd’hui et maintenant, il disposait de toutes les cartes en main pour le faire. Elle savait qu’un risque existait, et intérieurement elle espérait toujours que ce soit Heziel qui arrive par cette porte, qui la sauve de cette situation. Il était le seul en qui elle avait confiance, en dehors de Hypnos. Mais il ne savait rien de tout cela, elle s’en était assurée.

Elle causait sa propre perte, pour protéger son enfant de son ignoble frère. Mais il obtenait souvent ce qu’il voulait. Et à présent, ce qui s’apparentait à sa fin se profilait devant elle.

Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 546
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue264/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (264/350)
Berrys: 93.970.000 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeLun 30 Mar - 22:58




Les Aléas de la grossesse




Les larmes coulaient le long de mes joues, glaciales et brûlante a la fois, tranchante comme des rasoir et rassurante, apaisante et traumatisante. Je n'avais plus versé une seul larme depuis des années, depuis la mort de ma mère en vérité, me voir pleurer de peur et de désespoir dans un moment pareil me donné dans un sens la nausée mais réconforté dans un autre, la bête que les hommes de Gunther avait voulut faire de moi ne resté en définitive qu'un humain fait de chair, de sang mais surtout libre de ses propres choix.

La diatribe de la jeune femme m'intimant de ne pas l'approchait me sortit de mes pensée. Je ne put m’empêchait de lâcher un léger rire sincère, entrecouper de quelque reniflement disgracieux. J'observerais un peu plus la pièce qui m'entourait. Un mobilier rudimentaire qui correspondrait a l'idée que l'on pouvait se faire d'un endroit où se planquer, avec tout de même le peu de confort rudimentaire digne d'une femme de sa condition tant social que physiologique. Je regarderais alors la jeune femme qui devait être tout aussi apeuré que moi, je lui dirait d'un ton qui se voulait le plus tranquille possible :



« Je ne vous veux aucun mal, rassurer vous. On a essayer de me forcer a vous tuer je le nierais, me demander pas comment les traces sur mon dos sont suffisamment éloquente pour que j'ai a rentré dans les détail... »



Je prendrais le temps de me sortir une cigarette et de l'allumé expulsant ma fumée acre et blanchâtre le plus loin possible de la jeune femme, réfléchissant alors  aussi vite que possible a la situation la mélopée des cris qui s'échapper du ballet qui nous était offert par cette chére hypnos me vint au oreille, il ne resterais plus un homme vivant a la fin de cette journée et c'était une occasion parfaite pour elle comme pour moi de prendre la poudre d'escampette. Un large sourire se déploierais sur mon visage tandis que l'esquisse se profilait un peu plus nettement. Je tomberais alors sur le bureau de la jeune femme, plus exactement sur les lettres. Je prendrais celle posé dessus la lisant succintement avant de dire d'un ton toujours aussi calme :


« J'ai pas de doute que votre amie s'en sortira très bien, en attendant je vous conseil de vous planquer mieux que jusqu'à maintenant, dans cette énorme penderie en bois massif par exemple. Une fois la boucherie terminé quitter East Blue, évité North Blue, et trouvez vous un coin pénard pour élevé votre gamin loin de tous ce bordel. En ce qui concerne ce papelard, je m'occupe de trouver votre dandy, me demander pas pourquoi je fais,e considéré que je dois me faire pardonner pour ce que j'aurais pu vous faire.  Si je trouve votre jolie cœur, je le ferais rappliquer a coup de pompe dans le cul, mais garder en tête que je vais très probablement devoir me planquer pendant un bon moment, ça pourrait prendre un peu de temps. Sur ceux pardonner mon intrusion et mon manque de manière madame mais je vais prendre congé. »

Ce serait sur ces paroles plus ou moins dénué de sens et quelque peu décousu que je m'enfuirais de cette île maudite au yeux de dieux. Je prendrais le premier bateau en direction de South blue pour m'y réfugier le temps de calmer le jeu vis a vis de Gunther et de son cartel. Le temps que je récupère un peu plus mes esprit et que je me lance dans une traque qui me marquerais a jamais.





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] 200119042744678461
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Directrice du CP6
Lidy Olsen
Messages : 516
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue36/75[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Left_bar_bleue292/350[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty_bar_bleue  (292/350)
Berrys: 317.709.300 B

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitimeMar 31 Mar - 0:54


Les aléas de la grossesse [6]


Après avoir observé la pièce, l’homme se mit à parler. Ses paroles furent rassurantes, avouant qu’il avait effectivement été envoyé pour la tuer. Elle retiendrait un soupir de soulagement, pas totalement convaincue de ses paroles. Il commencerait alors à fumer une cigarette, et elle se reculerait simplement pour éviter d’exposer son enfant à ces vapeurs toxiques qu’elle exécrait tant. Se mettant dans un coin de la pièce, elle mettrait ses mains sur son ventre, comme le seul rempart qui chercherait à les protéger. Enfin, comme on oublie parfois de respirer, elle reprendrait sa lecture de pensée en observant l’homme en face de lui. Il était honnête. Il ne comptait pas la tuer. C’était un soulagement, ou du moins ça aurait dû l’être.

Heziel n’était pas là.

Enfin, après avoir parlé, seul, sans attendre qu’elle acquiesce et tandis que le regard estomaqué de Lidy continuait à être le seul qu’elle pouvait partager, il partit. Il s’en alla, emmenant en même temps le souvenir de ces lettres si dangereuses qu’elle avait écrites. Dans un premier temps, elle se dit qu’elle devrait le suivre, mais c’était peine perdue. Et en même temps, une pointe d’espoir semblait naître dans l’esprit de Lidy : une envie subite qu’il trouve son amant, qu’il lui parle de cette folle histoire, et des intentions de meurtres qu’on avait à son égard.

Elle ne suivit pas ses conseils, ne se cacha pas dans l’armoire. Lorsque Hypnos revint, quelques minutes plus tard, elle se présenta couverte du sang de ses ennemis. Elle avait eu la décence d’essuyer sa bouche au moment où elle avait compris que la Olsen était seule. Enfin, les deux femmes se regarderaient sans s’échanger un mot. Il savait qu’elles étaient là : l’objectif était de quitter l’île discrètement pour ne pas attirer les regards. Rapidement, elles firent leurs bagages et, sans pouvoir se résoudre à brûler les lettres, la jeune femme les emmena avec elle durant son périple.

Deux jours et deux nuits s’écoulèrent sans que les assassins ne refassent surface. Elle considéra que ce Raki, dont elle avait compris le nom par la pensée, avait tenu parole, et qu’ils ne seraient plus embêtés avant un moment. Soulagée, elle quitta donc son île de confinement avant de se rendre sur Grand Line, grâce à un navire de roublards que Hypnos avait contraints. Lorsqu’ils partirent de l’île vers de nouvelles destinations, ce fut sans un regret et sans une larme. Cette fois-ci, la Olsen ne comptait plus que sur elle-même : Heziel ne viendrait pas. Elle n’aurait pas l’occasion de lui dire à quel point elle tenait à lui. Son cœur était lourd, mais par la même occasion ce sauvetage lui avait rappelé que l’humanité existait encore chez certains.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Empty
MessageSujet: Re: [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]   [FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Les aléas de la grossesse [Pv : Raki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-