Partagez
 

 [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1251
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue721/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (721/750)
Berrys: 559.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeJeu 21 Mar - 20:29




feat Kyoshiro

Un jour à Graou



Le soleil brillait dans la voûte céleste de Grandline en cette journée tranquille, calme, banale. Le vaisseau de la Flotte Noir de Puerto Havana fendait les eaux de la route de tous les périls, toutes voiles dehors. Son objectif était clairement d’atteindre Graou Island. Si pour Ishtar le but de ce voyage était d’atteindre Jaya pour vérifier que les rumeurs sur un moyen de monter au ciel étaient fondés et ainsi faire le point pour savoir si elle allait retourner voir les siens ou demeurer un peu plus sur les eaux bleues, pour le capitaine négociant l’objectif premier était de faire un maximum d’escales afin de vendre toutes ses marchandises. Cela justifiait ces multiples détours qui amenaient aujourd’hui le navire à la coque et aux voiles aussi sombre que les ténèbres, arborant pour pavillon un lion ailée tenant un livre, à se rendre sur cette île. Le bateau se rapprochait de minutes en minutes tandis que l’archange usait de ses dimensions démesurées, avec une hauteur de pas moins de trois mètres de hauteur, ainsi que de sa force surhumaine dans le but d’accomplir les manœuvres les plus difficiles, aidant de ce fait l’équipage du mieux qu’elle pouvait, une façon de remercier tout le monde de l’accepter durant le voyage en mettant la main à la pâte. Cela lui évoquait à la bilcane des souvenirs du passé, du temps où elle faisait partie intégrante de l’équipage révolutionnaire du Centaurus, à l’époque d’Arias, dont elle était même devenue une des lieutenantes. Son regard se posant vers l’horizon, la De Lérhane ressassa des vieux événement, douloureux comme la mort de Janus Icarus et le sacrifice de Sakuga Keigo, mais aussi plus doux et réconfortant comme le temps passé à l’île aux prières en compagnie des Wans ainsi que ces nuits passées sous la lune sur le pont du Centaurus à jouer aux cartes avec d’autres membres de l’unité révolutionnaire en riant de bon cœur. Le visage des membres de sa famille qu’elle n’avait pas vue depuis neuf longues années ressurgirent également des profondeurs de sa mémoire, s’imposant à son esprit. Que devenait-il ? Comment Naesala avait-il grandit ? Qu’en était-il d’Eva et Omnis, ses deux autres amis d’enfance en plus de Sakuga ? Beaucoup de questions dont elle obtiendrait des réponses si elle choisissait de retourner à l’océan blanc. Néanmoins, l’archange avait encore fort à faire sur les mers bleues. Des batailles à mener bercé par sa passion, des gens à protéger, des promesses à tenir, des lieux à explorer, des gens à rencontrer et tant d’autres choses. Le choix était difficile et lourd de conséquences. Dans un cas comme dans l’autre elle aurait des regrets. Dans un cas comme dans l’autre le spectre de la décision continuerait à la hanter durant la suite de sa vie, et elle ne savait pas à quel point cela serait vrai dans l’année qui suivrait.

Le navire ne tarda pas à se diriger vers Kita, une des deux villes de l’île et certainement la plus importante maintenant que les lieux avaient été débarrassés de l’influence néfaste du comte Jekyll, ancien maître de l’île. C’était tout du moins ce qu’indiquait les contacts de la Flotte Noire qui jusqu’en cette année préconisaient de ne pas trop s’approcher de Graou Island à cause de certains troubles et mystères entourant cette contrée. C’était l’occasion pour la capitaine de vérifier que la quiétude nouvelle qu’on lui avait rapportée était bel et bien réelle. Ainsi le vaisseau d’ébène jeta l’ancre et la petite troupe, Ishtar y compris, s’occupa de descendre une partie de ce que contenait la cale. Néanmoins, cela ne prit pas longtemps à l’archange pour finir cette tâche en usant de sa force physique supérieur à la moyenne lui permettant de transporter plus de matériel en un voyage, accélérant ainsi le processus. Ceci fait, la De Lérhane se permit de partir à la découverte des lieux, se demandant ce qu’elle allait trouver et qui elle allait rencontrer. Déambulant dans les rues, l’ancienne révolutionnaire ne ferait pas attention aux regards qui se porteraient certainement sur elle. Être une femme ailée géante était forcément quelque chose d’exotique, qui sortait de l’ordinaire pour les braves civils de ces océans, ce qui avait amené la blonde aux yeux d’argent à s’habituer d’être au centre de l’attention de certains passants étonnés de voir une telle créature. C’était normal et la guerrière céleste ne leur en tenait guère rigueur. Au détour d’un chemin, tandis qu’elle observait les bâtiments, la demoiselle ailée entendu des jeunes gens discuter d’un lieu d’entrainement, le Dojo Shinsengumi. L’un des deux compères semblaient hésitant, ayant envie de rejoindre la milice du coin, mais craignant en même temps de ne pas réussir à se montrer digne de défendre le coin si jamais il y avait une bataille. Intéressant…

-Bonjour jeunes gens ! Veuillez m’excuser, mais est-ce que vous pourriez m’indiquer la direction de ce dojo ?

Une fois l’information obtenu, elle se mettrait en marche pour aller découvrir l’endroit et avec un peu de chance voir des combattants à l’action.






©️ By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue226/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeJeu 21 Mar - 20:54

Un jour à Graou
 PV Ishtar  | Grao Island

             




Beaucoup disaient que la valeur d'un Homme était jaugée par la somme de ses actes et, dans ce long chemin qu'était la vie humaine, il n'y avait qu'une poignée de moments déterminants où un individu pouvait réellement changer de voie, prendre une autre chemin vers des plaines plus lumineuses ou, au contraire, vers de plus froides abysses. Alors qu'il n'était encore qu'un jeune samouraï en quête de sa voie, en quête d'une cause à la mesure de son grand cœur, l'épéiste lumineux n'avait même pas conscience de sa malédiction et encore moins que son arrivée à Graou island marquerait l'un de ces moments déterminants qui feraient de lui l'homme droit et fidèle qu'il était aujourd'hui. À cette époque il était seul, perdu et même si son intégration aux Tengokus ne datait pas plus que de quelques jours, il n'avait pas le sentiment de se trouver à sa place pour autant. Il n'avait pas conscience de l'importance de cette main tendue, pas conscience de ce qui lui réservait son avenir depuis qu'il avait choisi de répondre à la générosité de ce Phénix dont il ne connaissait encore rien.

Et pourtant ce drastique changement dans sa vie ne l'avait pas ébranlé, n'avait pas mis à bas ses convictions et, par-dessus tout, n'avait pas barré le chemin accédant à la voie du bushido qui régissait sa vie depuis une décennie. Même s'il ne payait pas de mine à l'époque, les épaules basses, la stature légèrement frêle et le regard ne portant pas la même solide détermination qu'aujourd'hui, il était toujours l'homme qui s'entraînait du matin jusqu'à bien après la tombée de la nuit. Il était l'homme qui vivait par le sabre et repoussait ses limites chaque jour, jusqu'à l'épuisement, dans le seul but d'un jour être à la hauteur des enseignements qui lui avaient été inculqués...d'être à la hauteur de la quête qui se présenterait à lui.

Comme d'habitude il s'était levé aux aurores après avoir dormi le stricte minimum, guère plus de six heures, avant d'empoigner ses deux sabres en direction de la salle qui servait de dojo sur cette île. Combien de temps resterait-il ici avant que le navire des Tengokus ne tourne ses voiles ailleurs ? Pas longtemps, à peine quelques jours de plus, aussi avait-il bien l'intention de profiter de toutes les heures qui lui étaient données pour se préparer au mieux. Avant même que le soleil ne soit levé il avait déjà mis les pieds dans le dojo, préférant le fond du terrain en plein air, à l'arrière du dojo, pour ne déranger personne mais aussi pour que personne ne vienne le perturber.
Laissant un sabre de côté, n'ayant à l'époque pas réellement développé son style à deux sabres, le jeune homme s'évertua à répéter les mêmes enchaînements encore et encore pendant des heures, imaginant un adversaire fictif devant lui qu'il esquivait et attaquait à répétition, sans avoir réellement conscience du temps qui passait. D'ordinaire il portait des vêtements discrets qui ne mettaient pas en valeur sa stature mais ici, armé d'un pantalon et d'un simple t-shirt à manches courtes, nul ne pouvait ignorer que s'il ne payait peut-être pas de mine sa solide musculature donnait une toute autre image du candide.

Oh oui ses oreilles captèrent rapidement les bruits naissant un peu plus loin, signe que le soleil était levé et que le reste du dojo commençait à se remplir, mais étrangement en cette belle et chaude journée tous préférèrent se réfugier à l'intérieur pour se protéger des rayons ardents de l'astre solaire. Sauf Kyoshiro, bien entendu, qui ne fit qu'une très courte pause avant de reprendre ses exercices encore et encore avec le sérieux que peu de gens lui connaissaient. Bien en entendu certains jeunes élèves curieux passaient de temps à autres pour l'observer, lui l'inconnu, lui l'étranger qui n'avait pas vraiment sa place, mais aucun de ces regards ne parvinrent à stopper ses passes d'armes. Ce ne fut que lorsque les bruits se stoppèrent pratiquement tous que le silence éveilla la curiosité du jeune samouraï, ce dernier détendit sa posture et tourna sa tête vers l'entrée du dojo.

Quelle était la raison de ce silence ? Un autre étranger passait par là ?




   
   
© ANARCISS sur epicode
           
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1251
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue721/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (721/750)
Berrys: 559.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeVen 22 Mar - 19:00




feat Kyoshiro

Un jour à Graou



L’ange ne tarda pas à arriver aux abords du Dojo Shinsengumi construit par Nakata Fenice après avoir répudié les forces marines de Graou Island quelques temps auparavant suite au renversement du comte. Comme la demoiselle ailée s’en doutait, les regards vinrent bientôt se diriger vers elle et son physique exotique, tout sauf conventionnel même en un lieu ayant subi tant d’expérimentations de la part de son ancien dirigeant. À nouveau, l’enfant céleste de la mer blanche ne leur en voulait pas et comprenait l’étonnement qui pouvait découler du fait de l’apercevoir. Ainsi, elle ne tarda guère à pénétrer dans la structure sous les regards scrutateurs de biens des gens venu s’entraîner ici. L’architecture du bâtiment était sympathique et l’ambiance qu’offrait la sobre décoration était parfaite pour venir s’exercer à la pratique de divers arts martiaux, qu’ils impliquent uniquement le corps ou également une arme. Cela évoquait quelques souvenirs à la blonde aux yeux argentés. En effet, naviguant en tant que soldate depuis neuf années sur les océans azurés de ce monde cerclé par un unique continent, les occasions qu’elle avait eu de participer à des séances d’entraînement étaient légions, que ce soit sur le pont du Centaurus en compagnie de Deylan, Levail ou encore Yorgunn, en face d’une cascade de Tezcatlipoca, sur les versants enneigés de la Gorge Polaire, au milieu d’un champ d’arbre de pierre qui faisait pousser du lin, au beau milieu de la forêt surnaturelle et mystique d’Uk-nuuha ou encore au milieu du monastère de l’île aux prières. C’était cependant toujours tout aussi agréable de plier son corps aux exercices dans une salle dédié qu’au beau milieu de la Nature souveraine. Oui, la demoiselle de trois mètres de hauteur aimait bien les lieux qui respiraient tout aussi bien le combat que l’odeur du verdoyant empire végétal.

S’avançant un peu, la bilcane jeta un regard sur les différentes personnes, ne tardant pas à distinguer les professeurs des élèves, mais surtout un étrange personne n’arborant pas une tenue spécialement adaptée au combat, que ce soit pour l’apprentissage ou l’enseignement d’un art martial. Cela attisa sa curiosité, néanmoins elle préféra attendre un peu d’observer l’entraînement avant d’elle-même aller s’exercer. Cela lui permit d’autant plus d’évaluer le niveau global de chaque personne présente. En effet, la guerrière céleste avait de l’expérience des combats, que ce soit depuis dix ans contre des adversaires humaines, mais également bien avant. Il fallait remonter à jusqu’à ses sept ou huit ans pour retrouver la confrontation entre Rémus et Janus qui avait aboutis à l’enlévement de Sakuga et au trépas du père d’Eva et Omnis. S’il n’était pas agréable de se souvenir de ce sombre jour, il était assez évident que c’est à partir de ce moment qu’Omnis, elle, et même le Keigo de son côté, commencèrent à développer leurs corps et leurs esprits pour le combat. Ishtar était de plus celle qui le faisait le plus frontalement puisque durant toute son adolescence, jusqu’à sa chute de Bilca pour retomber non loin du vaisseau révolutionnaire nommé le Centaurus, la jeune blonde aux yeux argentés avait fait face aux oiseaux tyrannisant le village de Bilca, encore et encore et encore, chaque défaite lui permettant de s’améliorer et d’être en mesure de juger du niveau du volatile qu’elle avait affronté durant cet essai. Forgée par ces confrontations perpétuelles, que ce soit dans le ciel ou sur ces mers, la De Lérhane était en mesure d’évaluer la force d’une personne si elle le voyait combattre. Bien entendu, si la personne se retenait, le jugement n’était pas valide. Cette « capacité » ne se montrait que peu souvent utile vu qu’en général la demoiselle ailée, en tant que simple soldate perdue dans la masse et qui n’avait que peu, voir pas, d’intérêt de la part des hautes instances des factions auxquels elle avait appartenu, se retrouvait face à des adversaires de force environ égale ou inférieur à la sienne. Au moins, lorsqu’elle croisait quelqu’un qui la dépassait clairement, elle était rapidement en mesure de le comprendre pour se prémunir en cas de besoin.

Au bout d’un moment, véritablement intrigué par l’homme venu en t-shirt et simple pantalon qui effectuait des mouvements précis et rapide, la bilcane se dirigea vers lui pour le saluer et lui poser diverses questions, contournant les autres personnes se trouvant dans la salle pour atteindre Kyoshiro.

-Bonjour ! Je vous ai aperçu vous entraîner et je trouve que vous avez un style sacrément intéressant. Après je ne suis pas du tout experte en manipulation d’arme contrairement à ce qu’on pourrait penser avec ça, dit-elle en pointant avec le pouce la claymore de deux mètres de longueur dans son dos dont le manche dépassait au-dessus de son épaule, donc je ne m’y connais pas bien, néanmoins je serai intéressé par vous observer d’un peu plus prêt au-cas où j’étais contraindre d’utiliser Ashunera en dépit du fait que je sois pugiliste. Promis je me ferai discrète !






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 28
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue226/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeSam 23 Mar - 15:05

Un jour à Graou
 PV Ishtar  | Grao Island

             




Même après toutes ces années le jeune homme se rappelait de chacune minute, de chaque seconde passée dans son Dojo comme si c'était hier, avec une clarté qui l'étonnait lui-même. Il se rappelait de son premier jour, sa première leçon, le premier sabre en bois entre ses mains, le premier coup reçu mais surtout le premier coup porté. Il se rappelait de tout et, dans ce tourbillons de pensées et de souvenir, ce matin-là, des limbes de son esprit jaillirent quelques paroles de son sensei. Alors que certains de ses élèves bombaient le torse en criant à qui voulait l'entendre qu'ils deviendraient les meilleurs, les plus forts sabreurs de ces mers, le maître du dojo s'avança pour éclairer la lanterne de ses élèves. Oui le sabre était un instrument de mort, une froide vérité que personne ne saurait nier mais la voie du sabre ne se limitait pas à apprendre à manier cette arme. Non, c'était une véritable philosophie de vie et, calmement, le maître expliqua à ses élèves que la voie du sabre ne permettait pas à un individu d'être le plus fort ou le plus rapide se tous ses congénères.

Non, la voie du samourai permettait à un individu d'être la meilleure version de lui-même.

Jamais ces mots ne quittèrent la tête du jeune sabreur et, même dix ans plus tard, il se remémorait ce petit speech à chaque fois qu'il empoignait sa lame pour s'entraîner ou pour défendre ceux qui devaient l’être. Il savait n'être qu'au début de cette longue voie mais était armé d'une puissante détermination, une volonté d'aider son prochain et, depuis quelques jours, cette volonté était dirigée vers l'équipe dont il faisait désormais partie. Et pourtant il continuait de s'exercer comme s'il n'était qu'un nouvel élève car c'était bien dans la régularité des efforts que les résultats étaient réellement visibles, cela au moins il le savait car, même si c'était la modestie qui le caractérisait le plus, au fil des ans il avait senti son corps grandir et se renforcer jour après jour. Jusqu'à l'arrivée de l'étrangère il poursuivit donc ses passes d'armes encore et encore et encore, acceptant la douleur de ses avants-bras qui, bien qu'habitués à de tels efforts, faisaient comprendre à leur hôte qu'il allait bientôt devoir faire une petite pause. Oh oui il pouvait continuer à ce rythme jusqu'à la tombée de la nuit, il l'avait déjà fait de nombreuses fois mais son corps lui ferait payer ce zèle le lendemain matin. Il avait donc difficilement accepté la tempérance et le repos nécessaire, car cette vie qu'il menait était bien plus semblable à un marathon qu'une course.
Après une énième passe d'arme, tranchant l'air sans que ses mains ne tremblent un seul instant, Kyoshiro reporta une partie de son attention vers la voix proche d'elle. Deux élèves discutant entre eux ? Non, il tourna ses yeux de braise vers l'origine de la voix pour observer – non sans curiosité et surprise – une femme qu'il pouvait qualifier d'aussi grande que belle. Bon d'accord il n'avait peut-être pas visité tous les recoins de l'île mais, au vu de la façon dont les autres élèves reluquaient cette femme, le jeune samouraï était à peu près sûr qu'elle était autant originaire d'ici que lui-même pouvait l'être.

Le plus perturbant dans l'histoire n'était pas de voir une nouvelle tête, en rejoignant un nouvel équipage le candide avait eu son lot de nouvelles rencontres et en aurait certainement beaucoup d'autres dans les mois à venir. Non, le plus perturbant était que, parmi tous les élèves et professeurs rassemblés dans ce modeste dojo, l'attention de cette étrangère s'était dirigée sur le plus discret d'entre eux. Certes la vue d'un samouraï et de son sabre attirait toujours quelques regards, mais ici ce n'étaient pas les adeptes du bushido qui manquaient. Pour lui ? Une question qui ne trouverait jamais de réponse car, malgré le compliment sur son style de combat, Kyoshiro était tout simplement trop modeste pour accepter un tel compliment. Aussi, se drapant d'un sourire discret pour masquer son inconfort, il accueillit cette demoiselle d'un hochement de tête avant de formuler la première partie de sa réponse.


 « Vraiment ? Ce n'est pas grand chose, vous savez. »

Il n'avait pas un style particulièrement acrobatique ou tape-à-l’œil, en vérité il était plus du genre à laisser l'assaut venir à lui plutôt que d'être le premier à faire couler le sang. Réagir et contre-attaquer, telle était sa façon de faire à l'époque. D'ordinaire ceux qui abordaient le jeune garçon le faisaient pour le mettre au défi, pour s'entraîner avec lui mais ici cette étrangère semblait simplement se contenter de vouloir l'observer. Curieux, non ?

 «Vous ne préférez pas plutôt participer ? Je me ferai une joie d'échanger quelques passes d'armes avec vous, si vous m'en donnez l'autorisation. Rien ne vaut la pratique. »

Il était trop poli pour imposer son choix, trop poli pour forcer la demoiselle à un affrontement. Après tout, si leur entraînement devait être fructueux, autant qu'elle y participe de son plein gré. Tendant sa main droite vers la demoiselle, alors que la pointe de sa lame était désormais tournée vers le sol, Kyoshiro invita sa partenaire à des salutations un peu plus officielles avant de conclure par un :

 «Au fait, je suis Kyoshiro. Enchanté. »



   
   
© ANARCISS sur epicode
           
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1251
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue721/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (721/750)
Berrys: 559.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeSam 23 Mar - 22:47




feat Kyoshiro

Un jour à Graou



Qu’est ce qui comptait dans les combats ? Est-ce que c’était d’impressionner son adversaire ? De lui faire craindre la personne qu’il affrontait ? Non, c’était l’efficacité. Peu importait d’être rapide s’il on n’était pas précis, peu importait d’être fort si l’on dépensait toute son énergie en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, peu importait d’être agile si l’on n’était pas en mesure d’esquiver une attaque meurtrière. Ce qui primait c’était l’efficacité et c’est que Kyoshiro avait montré dans sa grande maîtrise de ses mouvements, avec ces exercices répétés tant de fois qu’Ishtar était persuadé qu’il pourrait les faire même inconsciemment à la perfection, tellement c’était gravé dans ses muscles, dans son esprit et dans son katana. L’ange ne pouvait bien entendu pas en être certaine, les manières de développer les aptitudes martiales étant bien différentes entre ceux qui usaient d’armes et ceux qui se servaient uniquement de leur corps. Il n’y avait pas ce rapport à l’extension de son propre corps dans sa manière de faire, néanmoins c’est ce qui émanait de ce guerrier et de cet entraînement selon la bilcane. Demeurant une pugiliste avant tout, même si grâce à sa malédiction elle pouvait se servir de certaines fantaisies avec ses ailes et sa queue, la De Lérhane était bien consciente qu’elle ne deviendrait pas une experte du maniement de sa claymore, néanmoins elle comptait observer attentivement cet homme pour retenir ses mouvements, les graver dans sa mémoire pour qu’un jour, si jamais elle en avait besoin, elle puisse les ressortir en combat. Néanmoins, il semblait que le jeune homme n’était pas de cet avis et voulait faire un affrontement dans les règles. Cela gênait un peu Ishtar, complétement novice en la matière, de se montrer ainsi en public devant tout le monde alors que c’était peut-être la dernière fois de sa vie qu’elle se servirait concrètement d’Ashunera. Pourtant la blonde aux yeux d’argent accepta.

-Soit… Je suis une néophyte, donc j’espère que vous ne serez pas déçu de pouvoir me vaincre aisément.

Se mettant en face de l’homme qui suivait la voie du sabre, l’Archange du Typhon chercha à l’imiter dans sa posture pour le salut. C’est ainsi que d’une seule main, la céleste vint refermer ses doigts sur le manche de l’imposante claymore longue de deux mètres pour la tirer d’un seul et unique coup avant de la faire pivoter dans sa main pour diriger la pointe vers le sol et tendre sa main vers son partenaire. Cela pouvait s’avérer étonnant qu’une arme si lourde puisse être manié si aisément, mais la bilcane possédait une puissance physique surnaturelle dépassant les standards, ce qui lui permettait de parvenir à ainsi pouvoir porter une arme à deux mains avec un seul de ses bras sans que cela ne tiraille ses muscles. Bien sûr, ce n’était pas comme cela qu’elle allait gagner en rapidité, mais en étant une personne tournée vers la force physique, la vitesse n’était pas le fort de l’imposante demoiselle de trois mètres.

-Quant à moi, je suis Ishtar De Lérhane. Ravi de vous rencontrer Kyoshiro.

L’originaire du firmament recula alors un peu afin de laisser suffisamment de distance entre elle et son camarade, une lame aussi longue avec des bras tout aussi grands nécessitant bien un peu d’espace pour pouvoir être manipulé.

-Je ne pense pas réussir à contrer un de vos assauts si vous y aller à grande vitesse, alors je vais tenter ma chance.

Mobilisant sa force surhumaine tout en faisant appel à la puissance zoan, passant son bras en forme hybride, l’ange abattit avec violence le plat d’Ashunera en direction de l’arme de Kyoshiro. Le but n’était pas de blesser son adversaire bien entendu, donc elle ne servirait pas du tranchant. Pour un épéiste aguerrit, le geste qu’elle venait d’effectuer devait contenir une foultitude d’erreur d’exécution et peut-être même des ouvertures flagrantes dans lesquels le manieur de lames pourrait s’infiltrer aisément, mais il était nécessaire d’échouer pour se relever et évoluer, alors en soit ce n’était pas grave si l’entraînement constituer à tenter une action, de faire vaincre puis corriger pour ensuite essayer de s’améliorer à partir des conseils prodigués. Il restait à voir comment la nouvelle recrue des Tengoku no Seigi allait gérer l’attaque de la bilcane.






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 28
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue226/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeDim 24 Mar - 15:20

Un jour à Graou
 PV Ishtar  | Grao Island

             




En règle générale le jeune homme préférait rester seul pour s'entraîner d'une part du fait d'une certaine timidité et d'un manque de confiance en lui, conscient que son style de combat était encore bourré de défauts et donc pas encore prêt à le montrer au grand public, mais aussi parce qu'un style de combat était quelque chose d'éminemment personnel. En effet le sabre était le prolongement du corps d'un individu et, d'une certaine façon, le samouraï mettait une partie de son âme dans chacun de ses mouvements, du moins était-ce ce que le jeune homme avait fini par en déduire à force d'années de pratique. S'il devait développer de nouveaux enchaînements et de toutes nouvelles techniques il préférait donc le faire dans l'intimité, là où personne ne pourrait les voir, ne les ressortant finalement que lorsque l'appel du devoir le forcerait à extirper sa lame de son fourreau. Certes il était trop poli pour refuser un spectateur avec assez de politesse pour demander la permission, encore trop gentil à cette époque pour refuser quoi que ce soit à qui que ce soit, mais s'il était amené à être observé alors il se contenterait de ses passes d'armes habituelles sans rien lâcher de trop développé ou personnel. Parano ? Pas le moins du monde, l'entraînement était avant tout un échange et une recherche de sa force intérieure, mais le lumineux n'était tout simplement pas assez confiant dans les techniques créées par ses soins pour le montrer à une inconnue.

Il aurait pu les montrer à son ancien mentor ou bien son frère d'armes, Drake, pour obtenir un avis extérieur d'un autre adepte du bushido, mais aucun d'eux n'était à portée de main aujourd'hui. Les reverrait-il seulement un jour ? Rien n'était moins sûr, Drake et lui avaient suivi le même enseignement mais, sans parler de leurs styles diamétralement opposés, chacun d'eux devait découvrir sa propre voie tout en restant fidèle aux préceptes qui régissaient désormais leur vie. Aujourd'hui Kyoshiro s'entraînait, aujourd'hui il avait une spectatrice et demain ? Peut-être mettrait-il en pratique ces passes d'armes, ou peut-être pas. Pour l'heure il semblait avoir réussi à convaincre cette grande femme d'échanger quelques coups avec lui, une petite victoire qui, même si cela le sortait de sa zone de confort, aurait au moins le mérite de l'occuper et peut-être d'apprendre quelque chose à cette personne. Après tout elle n'était peut-être pas une spécialiste, selon ses dires, mais cela ne coûtait rien de sacrifier quelques minutes de son temps afin de perfectionner le maniement de cette large lame dans son dos.

Même s'il était fatigué, le jeune homme s'autorisa un petit sourire discret lorsque la demoiselle évoqua ses faibles chances de lui opposer la moindre résistance, ce à quoi il se sentit forcé de répondre :

 « Mon but n'est pas de vous vaincre, mademoiselle. Croyez-le bien. Ce n'est pas mon genre.  »

Kyoshiro était un samouraï qui n'aimait pas devoir user de son sabre, cette phrase à elle seule résumait à la perfection la contradiction qu'était sa vie. Il apprenait à se battre pour défendre les autres, pas pour remporter une quelconque victoire mais, évidemment, cette grande femme ne pouvait en avoir conscience. Il espérait simplement qu'avec cette courte explication il puisse y voir plus clair.
Alors que venait bientôt le temps de débuter leur échanger, le candide ne put ignorer les élèves curieux qui vinrent se positionner aux abords du terrain. D'un simple mouvement de la pointe de son sabre il les somma de retourner à leur activité, en ajoutant un simple :

 « Vous pouvez retourner vous entraîner, merci. Il n'y a rien à voir, ici.»

Plusieurs d'entre eux furent trop curieux pour écouter mais, devant l'insistance du samouraï, il se résignèrent et retournèrent à leurs leçons. Une bonne chose de faite. Enfin le le jeune homme se remettre en place, pied gauche en avant, les deux mains autour du manche, prenant une profonde inspiration pour faire un peu de ménage dans son esprit. Devant l'avertissement de sa partenaire du jour, miss De Lérhane de son petit nom, le candide hocha la tête avant de donner une réponse.

 « Je vous en prie. C'est en essayant qu'on apprend, de toute façon.»

Comme à son habitude il laissa son adversaire venir à lui et, en voyant son bras prendre une apparence pour le moins surprenante. Curieux de nature, Kyoshiro sourit face à cette surprise sans baisser sa garde pour autant.

 «  Oh ! Voilà qui est inattendu ! »

Voyant l'attaque arriver à lui, l'épéiste leva son arme et, lorsque la lame de cette femme s'abattit sur la sienne, la force de son adversaire le força à plier genou à terre. Oh oui il s'était bien douté qu'elle n'était pas juste grande, qu'une frêle femme ne pourrait pas manier efficacement une arme de cette taille, mais il avait sans doute mal jugé la force de sa partenaire. Honte sur lui !
Puisant dans une portion de ses réserves d'énergie, le samouraï se redressa et, d'un mouvement souple, repoussa en arrière son adversaire avant de se remettre en position. Jambes fléchies, pointe vers l'avant, lame parallèle à son visage, le jeune homme se mit en position d'estoc avant de bondir en avant à une vitesse modérée.

 « Sans indiscrétion, puis-je vous demander ce qui vous amène sur cette île ?»

Oui il était assez à l'aise pour parler et se battre en même temps, sans doute du fait que manier son sabre était aussi naturel que de respirer pour lui. Non son coup d'estoc ne serait pas mortel, il était loin de sa vitesse maximale mais pousserait au moins cette femme à réagir, réfléchir à une parade ou contre-attaquer ensuite. Il était assez maître de son corps pour s'arrêter avant de toucher son adversaire, bien entendu, si les choses tournaient mal.
   
   
© ANARCISS sur epicode
           
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1251
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue721/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (721/750)
Berrys: 559.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeLun 25 Mar - 11:29




feat Kyoshiro

Un jour à Graou



Un sentiment de satisfaction s’inscrivit dans l’esprit de la bilcane lorsqu’elle vit son adversaire plier la jambe en essayant de parer son coup. Sa puissance physique, même en passant par la claymore, avait réussit à déstabiliser le bretteur émérite. C’était déjà un bon signe pour elle, non pas que la guerrière céleste croyait avoir plus de chances de victoires mais cela signifiait que ses capacités martiales pourraient toujours avoir de l’impact une fois avec une épée en main. Et après tout, comme l’avait relevé avec bienveillance son partenaire du jour, le but n’était pas en soit la victoire, mais le développement de la maîtrise de l’arme. Cependant, la blonde aux yeux d’argent devait rester concentré. Passant son second bras en forme hybride afin de pouvoir utiliser toute sa puissance physique avec ses deux membres en cas de besoin, la demoiselle ailée recula suite au mouvement de Kyoshiro servant à repousser la lame s’étant abattu sur lui. Observant la position de l’adversaire, la De Lérhane se remit en garde et se demanda s’il allait vraiment donner un coup d’estoc. Ce genre d’attaque était similaire, de son point de vu, à un coup de poing porté avec une extension de bras et, bien évidemment, un front perçant. L’ancienne révolutionnaire réfléchit donc non pas à comment parer le coup, mais comment adapter les parades à un uppercut direct avec une claymore. La demoiselle, essayant de réagir assez vite pour mettre à exécution sa tactique en dépit de la différence de vitesse entre eux, fit un pas de côté et passa la lame à la verticale, le manche vers le ciel, pour venir plaquer le plat de la lame sur l’arme ennemi afin de le contrer, assurant la pression exercée en venant appuyer avec son poing de l’autre côté de l’acier céleste d’Ashunera. C’est alors que la question de l’épéiste parvint aux oreilles de la maudite qui fut perturber par cela. Elle était en plein apprentissage et, forcément, il était facile de la déconcentrer en lui parlant.

-Que… Quoi ? fut tout ce que la fille du firmament put répondre avant de se ressaisir, déstabilisée aussi bien mentalement que dans la posture qu’elle avait adopté.

Reculant suite à cela, elle mit au clair les choses dans son esprit avant de demander à son partenaire de répéter ce qu’il avait dit.

-Désolé, mais je suis trop concentrée sur ce que je dois faire pour pouvoir écouter et répondre en combattant avec Ashunera… Que disiez-vous ?

Si Kyoshiro reposait sa question, celle-ci répondrait, mais s’interromprait s’il revenait à l’assaut.

-Je suis monté à bord d’un navire marchand se rendant à Jaya, mais il fait plusieurs détours afin de s’arrêter à des cités où les gens pourraient être intéressés par la marchandise. Et vous ?

Si la bilcane obtenait une réponse, elle attendrait que celle-ci ait été donné complétement avant de tenter une nouvelle attaque. Prenant le manche à deux mains, la maudite laisserait la pointe de la claymore toucher le sol tout en avançant rapidement avant de se stopper tout en balayant l’air devant elle avec le plat de la lame qui effectuerait ainsi un mouvement en diagonal avec une forme d’arc de cercle. Le but était de tenter de projeter une vague de vent en direction du bretteur adverse. Suite à cela, espérant que cela occuperait l’épéiste au moins un instant, l’Archange du Typhon ferait pivoter l’arme tout en lâchant le manche avec l’une de ses mains qui, un fois la pointe tourné vers Kyoshiro, viendrait se poser sur le pommeau afin d’exercer une pression sur celui-ci et ainsi envoyer l’extrémité avec plus de vitesse en direction de son adversaire, prête à donner un coup de pied dans l’épée pour la détourner si jamais elle n’arrivait pas à stopper l’assaut en cas d’urgence, même si la demoiselle ailée doutait du fait que l’épéiste émérite ne puisse intercepter le coup. Après tout, le but de ce mouvement était précisément que l’ennemi bloque le coup pour permettre à l’ange de pivoter légèrement, se retrouvant presque dos à Kyoshiro, pour replacer sa seconde main sur le manche avant de balayer à nouveau l’air depuis cette position, tout en pivotant, pour venir abattre le plat de la lame à l’horizontal sur l’autre combattant dans l’optique de le repousser, voire de le faire chuter si jamais elle avait de la chance, en usant d'Ashunera comme s'il s'agissait d'une très lourde batte. Sachant pertinemment que d’un point de vue technique le manieur de sabres la dépassait de manière naturelle, l’ancienne révolutionnaire s’était dit que parier sur sa force brute et sa maîtrise de son corps serait le meilleur usage de ses capacités qu’elle pouvait faire en usant d’une arme, d’où l’idée d’exercer une pression en un point de l’arme ou de faire déferler toute sa puissance brute pour l’atteindre. Ça valait le coup de voir si ça avait un impact sur un bretteur aguerri ou si c’était complètement futile.






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 28
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue226/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeLun 25 Mar - 22:32

Un jour à Graou
 PV Ishtar  | Grao Island

             




Pendant cette décennie passée dans ce dojo perdu sur East Blue le jeune homme en avait passé du temps à écouter les leçons de son sensei, mais seulement certaine de ces phrases avaient du du temps à ses yeux, seulement certaines d'entre elles étaient gravées au fer rouge dans son esprit. C'était uniquement avec un sabre entre les mains que la véritable nature d'un homme était révélée, telle était la première phrase qui faisait surface à chaque fois que le jeune homme posait sa main sur sa garde, car il avait mis un certain temps à réaliser à quel point cela pouvait être vrai. Kyoshiro se rappelait de la toute première fois qu'il avait empoigné un sabre et de la lourdeur inattendue de cette arme, il se rappelait également la douleur de mettre ses mains meurtries dans l'eau glacée après avoir manié le sabre pendant des heures, et puis il se rappelait du jour où il avait senti un réellement changement se profiler chez lui. Après un peu plus d'un mois d'entraînement il avait enfin réalisé que le sabre était moins lourd qu'il ne le pensait, que son maniement répété lui faisait moins mal et qu'il avait moins à forcer sur ses bras pour chacun de ses mouvements.
Il aurait pu abandonner dés la première difficulté, supposant que cette lourdeur était le signe que cette voie-là n'était absolument pas faite pour lui, mais fort heureusement à cette époque le lumineux avait assez de motivation en lui pour faire l'effort de voir au-delà de cette barrière et, à présent, il réalisait que son maître avait eu raison.
Désormais n'importe quel sabre lui paraissait incroyablement léger au point de ne presque plus sentir le poids, comme s'il maniait rien de plus qu'une vulgaire branche d'arbre. S'il n'était pas réellement conscient de la puissance qui résidait en lui, de ce que ses sabres lui permettraient d'accomplir par la suite, le jeune samouraï avait oublié ce que c'était que d'être un novice, avait oublié la seule difficulté que constituait e maniement d'un sabre sans se focaliser sur autre chose. C'était devenu un réflexe naturel pour lui, lui permettant de se battre et parler comme s'il discutait tout en cuisinant, à défaut d'avoir une meilleure comparaison sous la main, à tel point qu'il n'avait pas réalisé que ce même exercice pourrait paraître autrement plus difficile pour sa partenaire.
Alors que sa lame glissait tout contre le plat de la large lame adversaire, alors qu'il se décalait sur le côté d'un bon calculé pour gagner un peu de distance, Kyoshiro ralentit le rythme pour se répéter en se fendant d'un sourire navré.

 « Désolé, je ne voulais pas vous perturber. Je voulais savoir ce qui vous amenait ici. »

Tête en l'air et incroyablement curieux de nature, le bretteur devenait un tout autre individu lorsque ce manche familier entrait en contact avec ses paumes. Plus concentré, plus déterminé, plus sérieux tout simplement.
Laissant sa partenaire reprendre ses esprits tout en répondant à sa question, n'étant pas vraiment intéressé par quelques marchandises mais bien plus par la rencontre avec cette inconnue, le jeune homme répondit à son tour tout en effectuant quelques moulinets dans le vide.

 « Eh bien je suis arrivé avec quelques jours et j'ai intégré l'équipage qui possède cette île. Nous n'allons d'ailleurs probablement pas tarder à la quitter, donc je profite du peu de temps libre qui me reste. »

Oui Kyoshiro n'avait pas réellement de secret qu'il souhaitait garder, à quelques détails près on pouvait aisément le qualifier de livre ouvert mais il n'avait pas besoin d'en dire plus pour le moment. C'était tout ce que cette femme avait besoin de savoir, tout ce qu'il savait lui-même pour être parfaitement honnête. L'ange repartit donc à l'assaut et, lorsque le jeune homme vit cette attaque de précision parvenir à lui à une vitesse prodigieuse, il laissa ses yeux guider son bras. La pointe elle aussi vers l'avant, les bras parfaitement immobile, le bout de son propre sabre vint rencontrer la lame adversaire avec une précision prodigieuse, non sans compter sur la force de l'attaque qui le fit reculer d'un bon mètre. Surpris d'y être arrivé ? Un peu, oui, mais il n'en fit rien car déjà le second assaut le força à bondir en arrière, hors de portée de la seconde attaque qui aurait pu être dangereuse. Cette femme avait la technique d'une novice, comme elle s'en doutait, mais elle avait de la suite dans les idées ainsi qu'une force impressionnante : elle avait un très fort potentiel ! Cela faisait longtemps que le bretteur n'avait pas eu les bras qui tremblaient après avoir bloqué un assaut.

Se redressant, laissant un peu de distance entre lui et sa camarade du jour, le candide attrapa son fourreau dans lequel il vint enfourner son sabre.

 « Vous n'avez pas besoin de vous retenir, avec moi. Vous pouvez utiliser le tranchant de votre lame sans crainte. Voyez plutôt. »

Se reposant sur ses jambes pliées, sa main gauche légèrement écartée de son corps, le jeune homme posa sa main juste au-dessus du manche du sabre, formant ainsi une posture de Iaidō dont la rigueur n'était que le fruit d'une décennie de pratique. Prenant une profonde inspiration, le jeune homme fonça à allure modérée vers la femme et dégaina son sabre non pas pour la trancher mais la forcer à bloquer le coup. Que cela arrive ou non, sa main gauche libre viendrait dégainer le bourreau pour viser le cou de son adversaire. Bien entendu il s'arrêterait avant de réellement toucher sa partenaire.

Le but était de lui apprendre, pas de lui couper la respiration.
   
   
© ANARCISS sur epicode
           

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1251
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue721/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (721/750)
Berrys: 559.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeMar 26 Mar - 21:07




feat Kyoshiro

Un jour à Graou



La demoiselle ailée ne tarda pas à observer le résultat de son enchaînement qui fut assez satisfaisant puisque son adversaire expérimenté fut contraint de bondir en arrière pour esquiver son coup final. C’était une petite victoire personnelle pour la blonde aux yeux d’argent qui s’arrêta quelques instants pour échanger avec Kyoshiro qui lui demandait d’y aller même avec le tranchant de la lame, qu’elle n’avait rien à craindre. Il était vrai qu’avec l’écart entre eux, le bretteur devait être en mesure de stopper n’importe quel coup mortel avant que celui-ci ne l’atteigne ou, dans le pire des cas, l’esquiver. La De Lérhane en profita donc pour poser une question dont elle aurait certainement la réponse après la prochaine passe d’armes.

-Quel est le nom de l’équipage qui possède cette île ? Il me semble que l’année dernière encore c’était un noble, un duc, un comte ou quelque chose comme ça, qui régnait dans le coin avec les autorités gouvernementales.

Lorsque l’Archange du Typhon observa le mouvement de l’épéiste, elle reconnut immédiatement le style qu’il allait utiliser. Elle avait beau être une pugiliste, les années de combat sur les mers et ses rencontres lui avait fait connaître différents escrimeurs ainsi que différentes manières d’user d’une lame. L’une de ses vieillesse connaissance, Minamoto Nobunaga Kosenjobi, issue d’une lignée de Wa ayant quitté l’île du Nouveau Monde il y a de bien nombreuses générations était un fervent adepte du iaidō, cet art martial basé sur le fait de dégainer rapidement pour frapper avec vivacité et force en un minimum de gestes. Ainsi, cela permettait à la bilcane de savoir que l’assaut serai fulgurant. Sans la surprise, cela rééquilibrerait un peu la balance de vitesse entre les deux pour lui permettre de réagir plus ou moins dans les temps, la demoiselle entamant sa riposte dès son observation. Bien évidemment, elle ne pouvait pas deviner où Kyoshiro essaierait de l’atteindre, néanmoins grâce à la différence de tailles entre eux, les zones véritablement exposées étaient situées sous la poitrine, sous le niveau des bras, ce qui impliquait que nécessairement le mouvement de parade devrait aller vers le bas. Pour achever le contre, il n’y avait plus qu’à se servir de sa main libre en fonction du mouvement réalisé. Voyant l’attaque venir, le poing vint frapper l’acier céleste pour propulser la lame déjà dirigé pointe vers le bas vers le katana adverse afin de repousser celui-ci et de le bloquer. Restant alerte sur ce qu’il se passait au niveau de la rencontre des deux métaux, elle remarqua avec quelques instants de décalage l’action qu’engagée le bretteur avec le fourreau. Avec la différence de tailles entre les deux, le trajet à décrire pour atteindre le cou de l’Archange du Typhon était long, ce qui permis à l’ange de réagir en dépit de la vitesse du coup et de la réaction un peu tardive.

La demoiselle usa du bras qui avait donné un coup de poing dans Ashunera pour amener son coude sur le fourreau et ainsi le repousser avec le choc avant de déplier le reste du bras pour venir saisir si possible la main tenant l’étui sensé contenir l’arme, sinon l’étui en lui-même. En même temps, l’ancienne révolutionnaire leva sa jambe pour venir enfoncer son pied dans l’estomac de Kyoshiro, ces deux actions jouant sur ses réflexes d’experte en corps à corps. Si le coup porté dans le ventre touchait sa cible qui, à priori, reculerait face à la force de la bilcane, Ishtar serai elle-même surprise et s’excuserait.

-Pardonnez-moi ! C’est mon instinct d’autodéfense de pugiliste qui a réagi. Vous n’avez pas trop mal ?

Entre le stress et les pointes de vitesse de la confrontation, son cœur battait la chamade et cet entrainement tout nouveau pour elle lui demandait beaucoup de concentration.






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 28
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue226/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeLun 1 Avr - 23:52

Un jour à Graou
 PV Ishtar  | Grao Island

             




Pour un homme qui n'était pas du tout conscient de sa propre force, de son propre potentiel, c'était un exercice compliqué de se mesurer à un novice tout en permettant à ce dernier d'apprendre quelque chose de cet échange. Kyoshiro n'avait pas encore assez d'expérience pour se savoir capable de mesurer la puissance de son adversaire du premier regard, aussi ne savait-il jamais vraiment quelle dose de puissance mettre dans chacun de ses coups sans mettre en danger la vie de l'autre. Oui il maîtrisait ses coups à la perfection, son corps n'avait absolument plus le moindre secret pour lui, mais forcer sur ses muscles pour stopper une attaque était autrement plus éprouvante que de simplement y aller mollo, sans compter le fait qu'il n'était pas non plus au top de sa forme.
Réfléchissant encore à la façon dont il devait aborder ce combat, à la façon de procéder face à cette femme dont il ne savait strictement rien, son attention fut attirée par une question qui lui était directement adressée. Le nom de l'équipage ? Bien sûr qu'il avait retenu mais n'arrivait pas pour autant à réaliser qu'il en faisait à présent partie, c'était un sentiment qui lui était bien trop étranger.

 « Il y a eu quelques changements. Ce sont les Tengoku no Seigi qui font loi, désormais.  »

Après avoir donné ce nom comme si de rien n'était le jeune samouraï s'interrogea sur la sagesse de son geste. Avait-il fait une gaffe ? Son capitaine préférait-il peut-être que le nom de son équipage ne se répande pas trop pour le moment ? C'était trop tard de toute façon mais, intérieurement, il se flagella pour cette erreur qui causerait peut-être plus de problèmes qu'il ne soupçonnait. Avant qu'il ne puisse s'attarder davantage sur ce sujet l'assaut reprit et, si le garçon ne fut guère surpris de voir son attaque initiale réduite à néant, il fut néant autrement plus décontenancé de voir son adversaire utiliser son coude pour bloquer le fourreau. En un mouvement de recul naturel le garçon évita de se faire attraper la main, mais sentit tout de même ses poumons se vider de leur air lorsque ce gigantesque bien vint le cueillir pour le repousser violemment.
Retombant à peine sur ses pattes sans une once de grâce, légèrement ébranlé par cette attaque simple mais soudaine, le samouraï n'avait pour autant pas lâché ses deux instruments ne serait-ce qu'un instant. Ce fut bien l'a phrase suivante de la demoiselle qui fit naître un autre sourire sur son visage, car très semblable à ce qu'il pouvait faire d'habituer : s'excuser pour un rien.

 « Il n'y a pas de mal, vraiment. Vous n'avez pas à vous excuser, vous avez fait ce qu'il fallait.»

Crachant sur le sol pour libérer quelque liquide coincé dans sa gorge, rien de plus que de la bave probablement, le samouraï passa son poing tenant son fourreau sur son ventre douloureux, le temps de reprendre son souffle et ses esprits.

 « Vous avez un style...peu orthodoxe, par rapport à ce que je connais en tout cas. Puis-je vous demander où vous avez appris à vous battre ainsi ? »

Une fois encore la curiosité reprenait le dessus – une fois de plus -sur son bon sens, rien d'étonnant pour quiconque le connaissait un peu. Après tout comme ne pas vouloir poser cette question quand on faisait face à une femme si grande, dotée d'une telle force ? C'était intriguant.
   
   
© ANARCISS sur epicode
           


Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1251
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue721/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (721/750)
Berrys: 559.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeMar 2 Avr - 23:00




feat Kyoshiro

Un jour à Graou



Les actions menées par l’Archange du Typhon portèrent leurs fruits, Kyoshiro se retrouvant repoussée. En fin de compte, sur ce coup-là, avec ses habitudes de pugiliste elle n’avait pas pu faire autrement que réduire l’usage d’Ashunera au strict minimum avec simplement le contre de la lame adverse. Au moins, cela montrait à la bilcane qu’elle pouvait user de ses capacités de corps à corps même dans un affrontement entre épées et donc augmentait ses chances de se sortir d’une situation épineuse si jamais elle était contrainte de se battre de cette manière. En tout cas, le bretteur ne semblait pas lui en vouloir pour le coup qu’il avait reçu en dépit de la souffrance que cela lui procurait. Il était vrai qu’il s’agit là des règles du jeu, néanmoins la demoiselle ailée ne pouvait s’empêcher de compatir avec cet aimable personnage qu’elle venait à peine de rencontrer. C’est alors qu’il offrit à la blonde aux yeux d’argents quelques commentaires au sujet de son style de combat peu conventionnelle selon lui. Il s’intéressait à elle et dans un certain sens c’était touchant. L’ange, de son côté, s’était trop concentré sur le combat en lui-même ainsi que le maniement de la claymore pour penser à autre chose et observer en détail le style de son camarade d’entraînement. Bien sûr, la De Lérhane avait pu remarquer qu’il allait faire usage du iaidō, mais c’était dans le feu de l’action pour réfléchir au contre et non pas une analyse globale du style de combat de son opposant. Pour amener pareille réflexion, il fallait le temps que l’ancienne révolutionnaire se repasse l’affrontement dans sa tête pour en tirer les mouvements de Kyoshiro et, de là, chercher à analyser son style.

-Et bien, l’année dernière j’ai fait un passage chez les moines-guerriers de l’île aux prières à North Blue, que l’on nomme les Wans, ce qui m’a permis de perfectionner certains de mes mouvements et d’apprendre quelques séries de katas, commença Ishtar en posant la pointe de l’arme sur le sol et en gardant une main appuyé sur le pommeau. Néanmoins, j’ai appris à me battre bien avant cela. En vérité, la première fois où je me suis réellement confronté à un danger doit remonter à quand j’avais sept ans… Oui, il me semble bien que Sakuga et Eva en avaient six et Omnis et moi sept… Enfin bref. Mes amis et moi nous étions retrouvés dans la forêt de Bilca pour trouver un endroit où construire une cabane et nous nous sommes retrouvés face à un jeune oiseau que nous avons dû vaincre pour l’empêcher d’emmener Sakuga. Oui, je suis un ange donc je viens des îles célestes situées dans une mer de nuages, je ne sais pas si vous en avez déjà entendu parler. En tout cas, Bilca vit plus ou moins en autarcie et doit faire face à la menace de puissants volatiles.

La De Lérhane marqua une pause et plongea quelques instants dans ses pensées, revoyant un par un les visages de ses vieux amis ainsi que de sa famille.

-D’après les souvenirs que j’en ai, je commence à peine à être au niveau de ces oiseaux adultes envahissants qui obligeaient les chasseurs à devenir des vrais experts en combat. Néanmoins, d’une certaine façon, je dois les remercier puisque toute mon adolescence je suis allez à leur rencontre dans la forêt pour me confronter à eux. Bien sûr, je n’ai jamais gagné, mais c’est comme cela que j’ai appris à combattre. Plus ou moins en autodidacte donc… Voilà, voilà… déclara-t-elle dans une nostalgie certaine, se perdant quelques secondes dans ses souvenirs. Et pour ce qui est du maniement de l’épée, je n’ai jamais réellement utilisé, mais il m’est arrivé à plusieurs reprises d’essayer d’imaginer ce que je pourrais faire avec en combat.

Posant alors son coude sur le pommeau pour placer son visage dans sa main, la demoiselle ailée regarda Kyoshiro.

-Désolé, je vous ai un peu racontée ma vie. Cependant c’est parfait pour exiger de vous que vous me parliez un peu de vous, déclara-t-elle en affichant un sourire taquin. Alors, comment êtes vous arriver sur la voie du maniement du sabre ? Et vous m’avez dit que vous veniez d’intégrer les Tengoku no Seigi si je ne m’abuse ? C’est bien l’équipage de Fenice Nakata ? J’espère qu’ils sont sympas avec vous. Est-ce que vous pourriez me dire ce qui vous à amener à les rejoindre ?

Bien évidemment, l’Archange du Typhon suivait l’actualité dans les journaux. Depuis de nombreuses années déjà, elle mémorisait les visages des personnes dont la prime dépassait la centaine de million et Fenice Nakata était dans cette configuration puisqu’il en était à 180.000.000 de berrys sur son avis de recherche. Cependant, ce forban attirait fortement l’attention de la bilcane. Depuis les neuf dernières années qu’elle avait passé sur les mers bleues, elle en avait vu des articles sur des flibustiers tentant leur chance et la De Lérhane trouvait que le cas de ce Fenice était prometteur. C’était donc tout à fait intéressant de se retrouver avec quelqu’un faisant partie de son équipage sur une île que les Tengoku no Seigi venait de conquérir. Cependant, même si Nakata éveillait son intérêt, elle était bien en présence de Kyoshiro et c’était d’abord et avant tout d’en savoir plus sur cette nouvelle connaissance qui l’intéressait dans l’immédiat. Le Fenice serait du bonus.






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 28
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue226/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeMer 3 Avr - 20:09

Un jour à Graou
 PV Ishtar  | Grao Island

             




Durant sa propre formation et pendant les mois qui suivirent le jeune homme ne s'était entraîné pratiquement qu'avec d'autres épéistes, d'autres sabreurs, aussi n'avait-il qu'assez peu d'expérience face à des pugilistes ou des individus maniant des armes bien plus massives que la sienne : cette grande femme ne faisait pas exception à la règle. Oui le samouraï n'avait pas l'habitude de faire face à des personnes plus grandes que lui, aussi avait-il mal jugé la portée de son coup et s'en était mordu les doigts lorsqu'il sentit ses poumons se vider de la moindre parcelle d'air. Combattre un manieur de claymore était une chose déjà complexe en soi, le garçon en avait pleinement conscience, mais en plus cette femme semblait aussi douée avec ses poings qu'avec sa lame, si ce n'était pas plus. Les forces étaient peut-être plus équilibrées que le maudit ne l'avait cru de prime abord, mais cela ne rendrait cet échange que plus intéressant.

Les deux combattants firent une courte pause pour leur propre bien et, à la surprise du jeune homme, sa partenaire accepta de s'ouvrir un peu sur ses origines. Si Kyoshiro écouta la totalité du récit d'une oreille attentive, rangeant sa lame dans son fourreau avant de laisser ce dernier pendre à sa ceinture, retenant les prénoms mentionnés et le fait que cette femme se soit battue relativement jeune, ce fut surtout la fin du discours qui fit naître de la curiosité dans ses yeux.


 « Un...ange ? Sérieusement ? Trop bien !  »

Le sabreur n'était pour ainsi dire jamais vraiment sorti de sa bulle, il avait navigué sans vraiment se renseigner sur l'histoire de ce monde et, en entendant le mot ange, des centaines d'étoiles se mirent à briller dans ses pupilles écarlates. Comme un enfant le matin de Noël il aurait voulu que cette femme lui en dise tellement plus là-dessus, sur son peuple, sur sa patrie, mais à cette époque il était encore trop timide pour s’immiscer ainsi dans la vie des gens. Était-ce vraiment différent aujourd'hui ? Pas vraiment, c'était probablement dans sa nature. Trop respectueux pour son propre bien, entre autres choses.


 « Vous avez un certain talent pour le combat et l'improvisation,  en tout cas. Je dois le reconnaître.  »

Il n'avait peut-être pas l’œil d'un expert, pas encore tout du moins, mais il savait que rares étaient les guerriers à pouvoir maîtriser efficacement deux styles plus distincts. Il avait cru qu'elle utiliserait sa lame jusqu'au bout e s'en était mordu les doigts : qu'y avait-il de plus à ajouter ? Fort heureusement il n'eut pas à y penser plus longtemps car à présent ce fut à son tour de s'ouvrir, encore un autre procédé auquel il n'était pas habitué. Restant silencieux pendant quelques secondes, cherchant ses mots, il formula la première partie de sa réponse concernant ses raisons de vouloir manier le sabre.


 « Moi ? Oh ce n'est rien, vraiment. J'ai commencé à m'entraîner quand j'avais dix ans, emporté par ma volonté de devenir fort afin de venir en aide à ceux qui en avaient besoin. Afin d'avoir la force de défendre mes idéaux.  »

Il l'avait suffisamment répété pour savoir que cette raison semblait niaise et ridicule pour bon nombre de gens, mais il s'y était accroché jusqu'à présent et ne reculerait pas non plus aujourd'hui. Il n'aimait pas se battre, toujours pas à cette époque mais en joignant cet équipage il savait bien que son univers allait être secoué dans tous les sens. Il aurait pu fuir, repousser cette main tendue mais il ne le fit pas, parce que son cœur lui disait que c'était la chose à faire en ce moment sacré. Il allait le suivre, cet homme, ce leader, ce corsaire.


 « Je ne suis pas parmi eux depuis longtemps mais ils me traitent bien, ils m'ont proposé de les rejoindre à mon arrivée sur cette île. Je ne sais pas encore ce que demain me réserve, mais j'ai à cœur de me faire une place à leurs côtés.  »

Doutait-il d'y arriver ? Bien sûr que oui, la confiance en soi n'était son point fort, mais il savait qu'il devait au moins se laisser une chance. Une chance de découvrir vers quel horizon cet équipage se dirigeait, une chance de voir s'il pourrait toucher un plus grand nombre de personnes en rejoignant une cause plus grande que lui-même. En réalisant qu'il s'était perdu dans ses pensées, Kyoshiro se frotta la tête en se drapant d'un sourire gêné avant de conclure par :


 «Je n'ai pas vraiment l'habitude de parler de moi, vous savez. Navré si mon récit a pu vous sembler un peu morne. »

   
   
© ANARCISS sur epicode
           
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1251
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue721/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (721/750)
Berrys: 559.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeJeu 4 Avr - 14:21




feat Kyoshiro

Un jour à Graou



Le récit d’Ishtar faisait son petit effet habituel à en juger par le regard remplis d’émerveillement du bretteur en face d’elle. La demoiselle ailée ne cherchait pas vraiment spécialement une réaction particulière, néanmoins cela lui faisait toujours plaisir si le récit de sa vie et son origine surprenante pouvaient apporter de la joie à des gens. L’Archange du Typhon avait tellement voyagé qu’elle ne pouvait plus compter le nombre de personnes a qui elle avait fait découvrir le monde céleste au travers de ses paroles, néanmoins elle se souvenait de l’intérêt de la plupart pour ces révélations, de l’envie d’aventure qui grandissait à la manière d’une flamme dans le regard de ces gens. Cependant, de manière étonnante, son camarade d’entrainement ne chercha pas à en apprendre davantage et en revint au style de combat en la complimentant ce qui fit rougir intérieurement la grande blonde aux yeux d’argent.

-Euh. Et bien, merci. Quant à vous, on sent une maîtrise de votre corps et de votre arme dans vos mouvements.

C’était maintenant à la maudite de s’intéresser au récit de Kyoshiro, ce qu’elle fit bien entendu. Chaque histoire, chaque vie, recélait bien des merveilles, que ce soit parmi les célébrités ou parmi la population. Comme une citation du premier psyjique des Wans le disait, « aucune existence est inutile » et on se devait donc de tirer de chaque chose une essence, parfois subtile, s’avérant au final précieuse. Enfin elle savait maintenant que son partenaire aussi avait commencé son apprentissage assez tôt lui aussi, même si dans son cas il devait certainement s’agir d’une voie plus classique qu’elle avec ses confrontations vaines avec les oiseaux tyrannisant Bilca, avec un maître, de la discipline et tout le reste. Un sourire s’inscrivit sur son visage lorsque l’épéiste aborda le sujet de ses idéaux. Viens alors le sujet des Tengoku no Seigi qui de l’avis de Kyoshiro étaient des gens biens d’après ce qu’elle parvenait à interpréter entre les lignes en faisant le lien entre les principes du bretteur évoqués juste avant et le fait qu’il souhaite vraiment faire un bout de chemin à leurs côtés. Mais voilà bientôt que le manieur de lames cherchait à s’excuser, ce qui surprise assez la De Lérhane qui chercha alors à le rassurer.

-Oh mais non, ce n’est pas inintéressant. Vous savez, pour moi ces histoires d’îles volantes dans le ciel, c’était ma réalité de ma naissance à ma chute dans les mers bleues. Je peux bien m’imaginer à quel point cela est surprenant et exotique pour les gens à qui j’en parle, ayant moi-même été émerveillée par des îles particulières et surprenantes, mais pour moi il s’agit d’un quotidien de jadis et je n’y vois rien d’incroyable. Ce n’est pas car vous trouvez que votre passé est morne qu’il le sera pour la personne à qui vous le raconté. Je vogue sur les mers depuis neuf ans maintenant. Ecouter les histoires, les vies, de chacun et chacune des personnes avec qui je partage un moment est important pour moi et je dois avouer que cela fait bien longtemps que je ne me suis pas ennuyé dans ces moments-là. Chaque récit est intéressant. Certes parfois ce n’est pas par une quelconque merveille, mais on retrouve toujours une part de la personne dans tout cela et on apprend ainsi à mieux la connaître, à en savoir plus sur elle. Il ne faut pas avoir peur de parler, que ce soit de soit ou d’autres choses, lorsqu’on se trouve avec quelqu’un que l’on apprécie. Parfois ce n’est pas facile, mais au fond cela fera certainement plaisir à la personne en face.

Elle ponctua le tout d’un sourire amical avant de marquer une pause de quelques secondes.

-Ah oui ! J’allais oublier. Votre idéal de devenir fort pour protéger ceux qui en ont besoin, ne le perdez jamais. Personnellement, je ne supporte pas que l’on s’en prenne aux gens qui n’ont rien demandés alors je pense pouvoir vous comprendre sur ce point-là, en tout cas en partie. Vous risquez certainement de tomber face à des gens qui trouve cette idée stupide, mais gardez foi et ne les laissez pas détruire votre être à coup de palabres.






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 28
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue226/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeSam 6 Avr - 1:42

Un jour à Graou
 PV Ishtar  | Grao Island

             




Une fois arrivé sur Graou Island cela faisait un peu plus de quatre années complètes que le jeune homme voyageait en solitaire, voguant d'île en île sans trop savoir où aller, à la recherche de gens à aider ou de nouvelles choses à découvrir, mais il ne se rendrait compte que des mois plus tard à quel point le gouffre de son ignorance pouvait être profond. Au final il voulait aider le petit peuple de ce monde, les plus misérables, les moins chanceux mais ne connaissait pratiquement rien de ce monde dans son ensemble et de la façon dont il fonctionnaire. Ridicule, non ? Aujourd'hui il faisait face à une dame anormalement grande qui, en plus de cela, semblait venir d'une contrée et d'un peuple dont il n'avait sans doute jamais entendu parler. Il devrait avoir honte, devrait être embrassé d'apprendre qu'il existait des anges et pourtant, à ce moment précis, tout ce qu'il pouvait ressentir n'était que de l'émerveillement accompagnée d'un ras de marée de questions toutes plus intrusives les unes que les autres.
C'était bien là son plus gros problème depuis qu'il était tout petit, ses parents avaient toujours avancé qu'avec le temps un homme finissait toujours par s'assagir, se calme et se poser, mais l'énergie débordante de Kyoshiro était toujours restée la même au fil des ans, il n'arrivait pas à s'empêcher de s'émerveiller pour un rien comme un enfant le matin de Noël. Fort heureusement sa curiosité débordante ful balayée quand il reçut ce qui était la chose la plus proche d'un compliment et, s'il détourna le regard un instant, Kyoshiro n'était clairement pas assez bon acteur pour masquer son inconfort ou le fait de se sentir flatté. Aussi, se grattant l'arrière de la tête pour masquer son inconfort, il ne put que dire :


 « Vraiment ? C'est gentil, merci. »

Que pouvait-il de plus ? Il ne pouvait pas admettre être bon ou quoi que ce soit d'autre car ce n'était pas le cas, il avait encore énormément de choses et même plus tard, plusieurs mois après, le constat de sa propre puissance ne serait toujours pas évident pour lui. Au lieu de se focaliser là-dessus il écouta sa camarade lui expliquer l'importance d'écouter les récits de chacun et, en un sens, il crut se retrouver dans chaque mot sortant de la bouche de cette belle femme. Elle était curieuse tout comme lui, bien que plus maîtrisée, mais voyait un intérêt dans chaque chose à commencer par écouter le récit de la vie de chaque personne afin d'apprendre à les connaître car le monde entier ne se résumait finalement qu'à la somme de ses habitants.


 « C'est...exactement ça. »

Il n'aurait pas cru trouver une personne aussi curieuse que lui, aussi sensible que lui à ces choses-là mais elle était-là, devant lui, lui rappelant également à quel point il était important de ne jamais perdre de vue ses objectifs et idéaux en cours de route. Elle évoquait ceux qui voudraient lui mettre des bâtons dans les roues et, à l'écoute de ces paroles, il ne put que balbutier quelques mots avant de finalement se reprendre.


 «Je...merci. J'ai déjà eu mon lot de personnes de ce genre et j'ai toujours fait mon possible pour ne pas perdre de vue cet idéal. Nos croyances sont ce qui nous définit, du moins c'est ce que je pense.  »

Plus tard il apprendre l'art de faire des compromis, de revoir son jugement ou de tordre légèrement sa moralité pour servir une cause plus grande que lui, mais pour le moment il n'était pas encore à ce moment-là de sa vie. Pour l'heure il gardait une vision idéaliste des choses, tronquée par un gardien dont il n'avait pas conscience mais, grâce à cette mémoire fractionnée, il n'était que le plus heureux des hommes. Revigoré par ces quelques paroles, il tapota du bout des doigts le sabre qui pendant à sa ceinture par une simple proposition.


 « Vous voulez vous y remettre ? »
   
   
© ANARCISS sur epicode
           
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1251
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue721/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (721/750)
Berrys: 559.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeSam 6 Avr - 19:59




feat Kyoshiro

Un jour à Graou



Voilà que le bretteur était gêné. C’était du moins l’interprétation qu’en faisait la blonde aux yeux d’argent, mais elle notait cependant que Kyoshiro était assez d’accord avec la vision du monde que l’ange développait ici. Bien évidemment, il faut toujours garder à l’esprit que les idéaux ne font pas tout et des fois il faut les mettre de côtés pour avancer, néanmoins il était important de les conserver profondément inscrit en soit. Le but n’est pas d’incarner l’idéal, mais tendre à le réaliser lorsque c’est possible. Il ne faut pas confondre l’entêtement et la défense de sa manière de pensée. Le monde est un assemblage complexe, même sur le plan abstrait. Il n’y a pas de modèle prédéfini de façon d’agir et se cantonner à une seule n’est pas plus vertueux que d’en adopter plusieurs. C’était cela les compromis que devrait faire le Kyoshiro par la suite, pourtant cela n’invalidait pas ce que disait Ishtar. Il ne fallait pas laisser notre pensée être détruite par d’autres. Même si l’on peut s’en nourrir pour évoluer, il est important de garder toujours en soit-ce qui a fondé notre esprit, les sens premiers que nous voyons dans l’humanité. Néanmoins, tout cela ce n’était pas à la De Lérhane de l’inculquer à qui que ce soit. Il fallait en faire l’expérience, réfléchir et en tirer les conclusions même en passant par des remises en question. Le but de l’Archange du Typhon n’était pas de répandre une quelconque vérité, qu’elle soit prétendument absolue ou non, c’était avant tout de conseiller. C’est ce qu’elle s’évertuer à faire. Bien souvent, les gens n’écoutaient pas et se confortaient dans leur propre opinion, néanmoins il est nécessaire d’être à l’écoute des autres avis tout comme il est primordial de porter de l’intérêt à chaque récit. Ici le conseil d’Ishtar était bien qu’il conserve en lui toujours cette part d’altruisme, même lorsqu’il changerait pour x ou y raisons, pas qu’il se ferme aux autres points de vue.

En tout cas, cela faisait plaisir à la bilcane de tomber sur une personne aussi sympathique et qui avait une opinion assez proche de la sienne au sujet de la défense des civils. Un doux sourire se dessina sur son visage tandis que le jeune manieur de lames arrivait au terme de ses réponses. Les Tengoku no Seigi donc. Avec un peu de chance, Kyoshiro finirait par en être un membre important et permettrait de faire prendre en compte ce genre de pensées à son équipage, en dehors de tout jugement de ces flibustiers sachant qu’elle n’avait justement aucune idée de leurs idéaux. Néanmoins, assez parlé, il était temps de reprendre l’entraînement.

-Oui. Allons-y, déclara-t-elle en empoignant Ashunera à une main.




Ishtar s’assaillit sur le sol, lâchant un lourd soupir avant de poser son dos contre le mur. La sueur recouvrait son front et il n’était pas difficile de voir qu’elle s’était beaucoup impliquée durant cette journée. Cela faisait du bien de relâcher la pression et de laisser ses muscles se détendre. La demoiselle ailée posa la claymore sur le sol avant d’inspirer profondément.

-Je suis épuisé… Pas vous ? envoya-t-elle à Kyoshiro en fermant les yeux tout en s’étirant quelque peu. Merci beaucoup pour tout ceci. C’était vraiment très instructif et intéressant. Je tâcherais de m’en souvenir si jamais je dois user d’Ashunera…

Elle marqua un petit temps de pause, de quoi laisser le temps à son camarade du jour de répondre.

-Qu’allez-vous faire ?

Cela valait aussi bien pour ce soir que pour les semaines à venir. Ishtar s’imaginait qu’il y avait des chances que l’équipage de Fenica Nakata cherche à rejoindre le Nouveau Monde, avec peut-être pour objectif de trouver le One Piece. Cela avait été le cas à plusieurs reprises lorsqu’elle avait croisé des forbans sur Grandline durant les dernières années, alors c’était tout à fait probable. Mais la question pouvait aussi prendre une direction plus individuelle, c’est-à-dire savoir ce qu’attendait Kyoshiro de son futur au sein des Tengoku no Seigi en dehors de faire un bout de trajet avec eux. Qu’espérait-il découvrir à leurs côtés ?






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 28
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue226/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeDim 21 Avr - 17:26

Un jour à Graou
 PV Ishtar  | Grao Island

             




Jusqu'à présent et à quelques exceptions près le jeune homme ne s'était véritablement entraîné avec quelqu'un que lors de sa formation, dans le même dojo où il avait fait la connaissance de Drake, son frère d'armes, et d'une certaine façon s'entraîner aujourd'hui avec une inconnue lui rappelait bien des souvenirs. Un homme vivait et mourrait par le sabre, si au début ces paroles de son senseï avaient été obscures et incompréhensibles pour son jeune esprit de l’époque, mettant cela sur le compte de la solennité plus qu'autre chose, il avait commencé à en comprendre le sens au moment où son style de vie vint à être mis en place. Si dans sa prime jeunesse ses jours n'étaient faits que d'amusement et de jeu avec les rares autres enfants présents sur son île natale, les ressources de cette île ne permettant pas de nourrir des familles trop nombreuses, il se rendit compte du changement lorsque, au lieu de sortir pour s'amuser, son esprit le poussa d'instinct à prendre un sabre et répéter les passes d'armes qu'il connaissait désormais par cœur. Rapidement son rythme de vie prit une toute autre tournure lorsque ses activités quotidiennes et son régime alimentaire prirent une voie plus drastique qu'auparavant.
Il ne regrettait pas ce choix de vie, pas le moins du monde mais il ne pouvait pas s'empêcher de se demander ce qu'aurait pu être sa vie s'il n'avait pas eu à faire ce choix. Se serait-il penché sur sa sensibilité artistique, pour devenir l'un de ces peintres ou de ces chanteurs qui sillonnaient les rues à la recherche de clientèle ? Se serait-il engagé dans la marine, revêtant l'uniforme bleu et blanc et sacrifiant son désir de liberté pour une cause plus grande que lui ? Cette dernière aurait sans doute été l'issue la plus viable pour un homme épris d'égalité tel que lui mais, finalement la vie en avait décidé autrement.

Était-ce pour le mieux ? Il n'aurait su le dire, pas encore en tout cas car les événements à même de lui ouvrir les yeux n'auraient finalement lieu que quelques mois plus tard, lorsqu'il prendrait conscience de sa malédiction et qu'il serait mis face à la nécessité de compromis et de sacrifice dans ce sombre monde, mais pour l'heure il s'accrochait à l'idée qu'il avait fait le bon choix en rejoignant le Phénix. Avoir fait le bon choix...C'était la seule certitude à laquelle il pouvait s'accrocher en ce moment et, s'il ne savait pas du tout de quoi demain serait fait il était au moins sûr d'une chose : il était assez grand, à présent,  pour faire son choix quant au type d'homme qu'il voulait être.

Laissant ses doutes de côté en les enfournant au plus profond de sa boîte crânienne comme il savait si bien le faire, laissant son gardien faire le ménage pour ne garder que le meilleur, qu'une version idéalisée de la vie qu'il menait réellement, l'homme sourit à l'acceptation de sa camarade et repartit à l'assaut en gardant un peu de jus sous le pied. Combien de temps est-ce que cet échange dura ? Difficile à dire, Kyoshiro perdait toute notion du temps dans ces moments-là mais, finalement, la fatigue vint prélever son dû assez rapidement. La demoiselle était épuisée et, lorsqu'elle vint s'enquérir de l'état de son camarade, ce dernier se fendit d'un sourire fatigué.


 « Un peu, oui.  »

Bien sûr la fatigue n'était pas uniquement liée à cet échange mais, au fond de lui, il savait bien qu'il aurait pu continuer pendant bien plus longtemps. Son senseï lui avait appris à profiter de chaque parcelle d'énergie présente dans son corps, à dépenser chaque goutte d'énergie jusqu'à ce que son corps soit brisé bien avant son esprit et, s'il n'avait pas encore été poussé jusqu'à cette extrémité, il craignait que celle-ci n vienne que trop vite.


 « Merci à vous. Les partenaires d'entraînement se font rares. »

Quel était son programme de la journée, maintenant que l'entraînement était enfin terminé ?

 « Me préparer à notre départ imminent, j'imagine. »

Il aurait pu s'exercer avec les autres curieux du dojo juste à côté en insistant un peu mais ne l'avait pas souhaité, par crainte de perturber leur routine...non, par crainte de ne pas trouver un adversaire à la hauteur. Oui, c'était plus cela la vraie raison.
Qu'allait-il faire à présent ? Très bonne question qu'il se posa en rengainant ses armes, s'asseyant sur un rondin de bois couché non-loin d'ici, sentant déjà l'adrénaline retomber et la fatigue venir à grands pas. Que pouvait-il dire, alors qu'il n'en savait rien ? Le doute était présent dans son  esprit, malgré l'intervention du gardien et, le regard dans le vide comme s'il cherchait des réponses dans un monde qui n'était pas le sien, il formula la première partie de sa réponse.


 « C'est amusant. Je devrais être effrayé face à l'inconnu qui se présente devant moi, terrifié de ne pas savoir ce que cette voie me réserve mais, la seule crainte qui enlace mon cœur en ce moment, c'est de ne pas être à la hauteur. »

Ne pas être à la hauteur : ces quelques mots avaient guidé sa vie depuis qu'il avait pris la voie des mers et, s'il s'était toujours battu pour que cela n'arrive pas, évoluer sur Grand Line avait rendu cette menace bien plus réelle. Palpable.


 « C'est idiot, n'est-ce pas ? Ne devrais me soucier de mon avenir mais, pour l'heure, je me contente de mettre un pied devant l'autre en essayer de ne pas tirer des plans sur la comète. J'espère juste pouvoir aider des gens, leur apporter un peu de lumière. J'espère pouvoir faire la différence. »


L'espoir, c'était tout ce qu'il restait à une personne lorsqu'elle avait été privée de tout et, si le jeune homme était trop modeste pour espérer révolutionner le monde, il avait à cœur d'agir...à son petit niveau. Il n'avait pas encore conscience que, bientôt, son nom pourrait résonner sur toutes les mers du globe.


 « Et vous ? Quand repartirez-vous de Graou Island ?  »
   
   
© ANARCISS sur epicode
           


Dernière édition par Kyoshiro le Lun 22 Avr - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1251
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue721/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (721/750)
Berrys: 559.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeLun 22 Avr - 14:04




feat Kyoshiro

Un jour à Graou



-Oh ce n’est rien. J’ai fait de mon mieux et j’ai beaucoup appris grâce à vous.

Et il s’avérait qu’il allait se concentrer à se préparer au départ. Il était vrai que pour un tel voyage il était nécessaire d’être certain d’avoir effectuer correctement les préparatifs, aussi bien en termes de matériel et d’équipement que mentalement. Kyoshiro s’ouvrit finalement un peu plus en décrivant sa situation, son ressentit sur les événements à venir et leur manière de se mêler au passé, enfin surtout à sa peur de ne pas avoir le niveau. La bilcane fronça légèrement les sourcils en attendant que son partenaire d’entraînement du jour développe un peu plus, ce qu’il fit bien vite et cela toucha assez fortement la blonde au regard argenté qui renchérit avec son opinion.

-Je comprends plus ou moins ce que vous ressentez. Lorsque je suis tombé de la mer blanche et que j’ai débarqué dans ce monde qui n’avait rien avoir avec là d’où je viens, les nuages laissant ici leur place à l’eau et à la terre, j’ai été recueilli par un équipage. C’est par eux que j’ai découvert le monde des mers bleues. Moi aussi j’aurais certainement dû être effrayé par cet univers inconnu et omniprésent qui semblait si menaçant, mais je désirais rendre l’appareil à ces révolutionnaires qui m’avait récupéré, les remercier pour leurs soins et ce qu’ils m’apprenaient. Je les ai laissés me guider sans connaître la voie sur laquelle je m’engagé et j’étais aussi bien émerveillé que redevable envers ces gens. J’ai aussi connu la peur de ne pas être à la hauteur, que ma présence, qui demeurait le fruit du hasard, ne soit au final qu’une malédiction des dieux pour que je leur nuise en étant un boulet pour eux. Il s’avéra ironiquement qu’au final j’ai gravi les échelons de l’équipage jusqu’à devenir un des officiers de bord tout en ayant pu faire ce que je pouvais pour les gens que je croisais. L’époque où j’étais sur le Centaurus est désormais loin derrière moi, mais je garde bien en mémoire tout ces moments passés. Je ne regrette rien même si parfois cela me manque.

En parlant, la demoiselle ailée avait progressivement levé le regard vers l’horizon pour parler en faisant défiler dans sa tête l’image de ses anciens camarades.

-Continuez sur cette voix et il se pourrait très bien que vous deveniez au final un élément important des Tengoku no Seigi sans même que vous vous en rendiez compte. Et le pire c’est que même là vous ne serai toujours pas convaincu de votre pleine valeur. Il se peut que vos compagnons vous traite comme un être supérieur alors que pour vous vous n’êtes pas si loin d’eux. Enfin, tout ceci se base sur l’idée que vous connaissiez un futur équivalent à mon expérience passé. Au moins, avec un capitaine tel que Fenice Nakata, avec un tel destin je me retrouverais finalement à avoir des nouvelles de vous alors que je m’effacerais petit à petit de votre mémoire pour devenir une personne comme les autres rencontrée par une douce journée, mon visage s’effaçant au fil des mois comme tant d’autres. Nous sommes bien peu de chose, mais c’est en trouvant de l’intérêt dans ce qui peut paraître inutile que l’on garde une vision positive. C’est pour ça qu’à mon humble avis chaque histoire, chaque récit de vie, aussi banale puisse-t-elle être, s’avère au final intéressante. Il y a toujours quelque chose qui peut en ressortir. Dès fois les hommes se concentre trop sur l’importance qu’ils souhaiteraient avoir et laisse leur cœur se ternir de désespoir. Il est important que des personnes comme nous soit là pour raviver la flamme. Certain rétorquerait que cela ne sert à rien de rendre heureux des personnes isolées, mais en vérité chaque sourire que l’on fait naître sur un visage ayant perdu la lumière est une victoire. Ce n’est pas car ces personnes n’ont pas une place importante dans le monde, que ce qu’on leur apporte ne refaçonnera pas une partie de l’humanité, qu’elles ne méritent pas le bonheur. Ce serait renier l’importance de chaque vie, voir de la vie elle-même dans un certain sens.

La De Lérhane marqua une pause, se perdant dans ses propres pensées durant quelques instants avant de se reprendre.

-Pardon. Qu’est-ce que vous disiez ? Quand est ce que je pars ? J’imagine que le capitaine du vaisseau qui m’a amené ici aura fait son compte de vente d’ici ce soir et que nous prendrons la mer dans peu de temps. Je ne suis que de passage. Je me rends à Jaya où m’attends un choix assez difficile…

Sa voix s’était faite plus attristé sur la fin, la simple évocation du dilemme l’atteignant personnellement. Depuis combien de temps pesait-elle le pour et le contre ? Arriverait-elle réellement à faire son choix ?






©️ By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue226/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeLun 22 Avr - 15:45

Un jour à Graou
 PV Ishtar  | Grao Island

             




Le jeune homme était trop gentil, trop doux pour ce monde. Trop modeste pour accepter un compliment même s'il le savait justifié et pourtant aujourd'hui, sur cette île dont il ne connaissait rien, il aurait aimé pouvoir accepter purement et simplement le compliment de celle qui se tenait devant lui. Était-il un bon partenaire de combat ? Il espérait que oui. Un bon professeur ? Non, il avait encore beaucoup trop à apprendre de ce monde et de la voie du bushido, de toutes ces extrémités possibles, pour envisager de passer le flambeau à quelqu'un d'autre en formant quelqu'un à son tour comme son senseï l'avait fait pour lui. Il pouvait montrer quelques passes d'armes, répéter quelques leçons basiques enseignées par son propre mentor, celles qui restaient gravées pour toujours dans un recoin de sa tête, mais c'était à peu près tout ce que sa modestie naturelle pourrait l'autoriser à faire. Former un jeune esprit était une toute autre paire de manches, il ne s'agissait pas seulement de lui montrer comment brandir un sabre mais comment l'utiliser, comment adapter son enseignement en fonction des réussites et échecs de son poulain mais, par-dessus tout, d'enseigner une philosophie dont il ne comprenait pas lui-même tous les tenants et aboutissants.
Bien des phrases de son mentor ne faisaient pas encore sens pour lui, certaines d'entre elles étaient apparus bien plus claires et compréhensibles au cours des derniers mois à arpenter ce monde mais, de ce qu'il en savait, des dizaines d'autres restaient encore à découvrir. À comprendre. Donc non il ne pouvait pas accepter l'idée de passer le flambeau à un futur épéiste un jour mais, pour l'heure, il se contenta de sourire en acceptant poliment ce compliment.

C'était tout ce qu'il pouvait faire. Accepter sans refuser. Accepter sans le croire. Simplement écouter et sourire, silencieusement.

Vint ensuite le moment pour lui de pense au départ et, immédiatement, une question vint à lui : qu'avait-il à préparer ? Sa modeste embarcation ne contenait que quelques rations et vêtement, aussi le ménage serait fait en quelques minutes à peine, mais ensuite ? Non, sa préparation allait surtout être mentale et, si s'entraîner davantage ne lui serait pas profitable, il allait sans doute se tourner vers la méditation pour effacer tout doute et toute appréhension quant au voyage à venir. Et il en avait des tas.
Alors qu'il se reposait sur ce rondin de bois, leva la tête pour contempler le ciel bleu au-dessus de sa tête à la recherche de réponses qu'il n'osait demander, ses oreilles captèrent la première partie de la réponse de la demoiselle. Elle aussi avait eu de la chance de tomber sur un équipage bienveillant, avait eu la chance que quelqu'un lui tende la main et tout comme lui, l'avait acceptée sans réfléchir aux conséquences. Elle avait eu une dette à payer, en quelque sorte et, à l'écoute de ces mots, Kyoshiro se rendit compte que les dents étaient bien plus similaires qu'il n'y paraissait. Ils venaient de deux mondes diamétralement opposés mais avaient une la même vision des choses sur plusieurs points et ce seul constat réchauffa le cœur du samouraï. Lui qui avait cru pendant longtemps être le seul dans sa position, le seul à voir le monde ainsi, le seul hanté par ces doutes : une autre était passée par là.

Les mains jointes sur ses cuisses, écoutant le discours de la belle, Kyoshiro formula sa réponse d'un air pensif.


 « Je vois. Nous avons eu un début de parcours similaire, apparemment. À ceci près que le mien débute à peine. »

Cela faisait plus de 4 ans qu'il voguait sur les mers et pourtant, jusqu'à présent, il n'avait pas l'impression d'avoir accompli quoi que ce soit de significatif. Il y avaient deux jours importants dans la vie d'un homme, le premier était le jour où il était né et le second jour était celui où il découvrait pour quoi : cette phrase restait dans sa tête et, silencieusement, il espérait que ce serait au sein de cet équipage que ce second jour viendrait. Il écouta la demoiselle expliquer qu'il viendrait un jour où le maudit aurait une place d'importance dans cet équipage et, si le concerné ne pouvait le croire et l'accepter pour le moment, ce fut un autre morceau de la réponse qui attira son attention.


 « Croyez-moi, je ne suis pas du genre à oublier ou banaliser les rencontres qui ont de l'importance.  »

Comment pourrait-il l'oublier ? Elle dont le mental se rapprochait tellement du sien ? Elle qui lui avait dit exactement ce qu'il avait besoin d'entendre et pas ce qu'il aurait voulu entendre ? Ses mots resteraient à jamais gravés dans son cœur et, pour cette seule raison, le bretteur refusait l'idée même de l'oublier. Le discours continua et, alors qu'il n'aurait pas cru pouvoir être plus surpris, le jeune homme écouta des mots qui avaient été les siens peu de temps auparavant. Chaque vie comptait et, là où d'autres personnes laissaient leur ambition les aveugler et les tirer vers le bas en cas d'échec, d'autres individus teintés d'abnégation devaient leur apporter la lumière par un sourire, un geste, un mot placé au bon moment. C'était cela le rôle du juene homme, il n'avait pas besoin d'être le meilleur dans son domaine mais le meilleur pour ceux qui en avaient besoin.
Tout simplement.

Passant ses deux mains sur son visage et ses cheveux comme pour rassembler ses pensées, comme pour éviter de craquer en cet instant, il se laissa aller à un discret sourire tout en lâchant dans un murmure :


 « Je...merci. Vous n'imaginez pas à quel point j'avais besoin d'entendre cela. »

Il avait toujours essayé de se convaincre qu'il avait fait le bon choix, que cette voie était la bonne mais, lorsque la nuit se faisait plus oppressante et qu'il était laissé avec sa solitude pour seule compagne, le doute essayait de se frayer un chemin jusqu'à son cœur. Mais, pour une fois, ces mots n'étaient pas les siens et le seul fait que quelqu'un partage son avis était suffisant pour lui redonner du baume au cœur.


 « Un choix difficile ? Je suis navré de l'apprendre. Dans ce cas venez, un repas et un verre nous ferons du bien à tous les deux. Profitons du temps qu'il nous reste, avant que nous destins respectifs ne nous séparent. »

Forçant sur ses jambes pour se redresser, s'aidant de son fourreau comme d'une canne dans cet effort, l'homme invita sa camarade à le suivre d'un simplement mouvement de tête. La journée allait encore être longue pour le jeune homme mais, plutôt que de méditer, il avait l'assurance que passer plus de temps avec femme serait plus bénéfique pour lui que tous les repos du monde. Il en avait besoin, en avait envie et comptait profiter de chaque seconde en sa possession.

Bientôt il partirait loin et, de ce qu'il en savait, peut-être ne se reverraient-ils jamais plus.
   
   
© ANARCISS sur epicode
           
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 1251
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue47/75[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Left_bar_bleue721/750[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty_bar_bleue  (721/750)
Berrys: 559.000 B

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitimeLun 22 Avr - 17:23




feat Kyoshiro

Un jour à Graou



L’esprit de la bilcane cessa de se balader dans ses pensées et elle tourna petit à petit le visage vers le bretteur à ses côtés pour écouter ce qu’il voulait lui répondre. En effet, leurs parcours équivalent se retrouvaient être parallèles, mais décalés temporellement. Trouver sa place au cœur d’un groupe permettait toujours à des personnes comme eux d’avancer dans les questionnements qu’ils se posaient, d’évoluer sur leur voie. Celle de l’épéiste avait beau être le bushido et celle de l’Archange du Typhon le corps à corps, au final cela demeurait deux chemins de guerriers et possédaient donc de nombreuses similarités dans leur développement du combattant. C’est alors que Kyoshiro libéra quelques paroles qui firent sourire la grande blonde aux prunelles argentés. Une rencontre qui avait de l’importance ? Oui. Assurément il avait raison. Cela marquait donc non seulement la demoiselle ailée.

-C’est gentil, déclara-t-elle en rougissant intérieurement.

À la suite de cela, le jeune homme la remercia à son tour pour les paroles qu’elle avait déclaré en se laissant emporté par ses pensées. Ce qu’elle pouvait constater aisément c’était que cette conversation faisait autant de bien à l’un qu’à l’autre. C’était toujours amusant de remarquer comment le destin pouvait nous amener à faire des rencontres importantes sans que l’on s’y attende. Graou Island n’était absolument par sur la route menant à Jaya et le capitaine du vaisseau de la Flotte Noire avait tenu à y passer pour faire quelques affaires. Cette simple décision avait engendré la situation actuelle où deux êtres aux nombreux points communs partageaient un moment ensemble, un moment qui deviendrait un souvenir important pour ces deux personnes qui n’avait que peu de chances de se recroiser un jour. Le samouraï se releva et fit une proposition que la fille du ciel ne pouvait pas décemment refuser. Tirant sur ses jambes pour se redresser à son tour, elle accepta donc l’invitation et se mit à suivre Kyoshiro.

-Oui, c’est une bonne idée. Cela nous donnera l’occasion de discuter de davantage de choses.

La zoan mythique comptait parler des voyages qu’elle avait à travers le monde durant toutes ces années à voguer sur les mers, d’Uk-nuuha à Kanazakura, d’Azra Monata aux Landes de Magyarolachia, de l’imprononçable Zbazrfgthiuk à la paisible Okalmoa, avant de questionner son camarade sur les péripéties qu’il avait bien pu vivre de son côté, sur les rencontres qu’il avait faite et sur les personnes qu’il avait aidé, partageant avec lui également ses propres expériences de ce genre comme sa relation assez particulière avec Shinji Nakata, sa camaraderie avec des gens comme Karim ou Alexander, l’aide qu’elle avait apporté à quelques populations et encore bien d’autres choses. Bien évidemment, ils pourraient continuer de parler de leur vision des choses, mais évoquer des exemples concrets d’application de leur principe, comparer leurs parcours, leurs actions, serait également une chose très intéressante, à la fois pour en apprendre plus sur eux même, mais également sur le reste du monde. D’ailleurs, si Kyoshiro parlait d’îles quelles ne connaissait pas, la bilcane les noteraient dans sa tête pour penser un jour à aller les visiter. Peut-être même pourrait elle communiquer à cet nouvelle connaissance les répercussions qu’avait eu ses actions après son passage si jamais d’aventures les deux se recroisait dans l’avenir. Nouvelle connaissance, le mot ne rendait peut-être pas véritablement ce qu’en pensait la De Lérhane puisqu’en vérité on pourrait dire qu’elle avait trouvé là un ami. Alors qu’ils s’éloigneraient en parlant, l’ange passerait quand même une poignée d’instants à s’imaginer ce qu’aurait pu donner un de ses affrontements si elle avait été épéiste.






Bien plus tard, lorsque que la guerre finale contre l’ordre de Centes battait son plein aux quatre coins de la planète, Ishtar se confrontait à un décima suivant la voie du bushido, Kyusuke Sadaemon, tandis que de l’autre côté de la planète, au pied de Redline à l’entrée du Nouveau Monde, Kyoshiro, devenu le second de Fenice Nakata, se confrontait à Agrid Maslow Jr., un pugiliste confirmé s’avérant être un lieutenant de l’empereur pirate Hadès Tenryon. Comme si une connexion fusait à travers l’espace alors que l’un et l’autre se confronté au style de combat de son partenaire d’entraînement lors de cette fameuse journée à Graou Island sans bien évidemment pouvoir le savoir, les pensées de la De Lérhane se dirigèrent vers le bretteur pirate qui avait même reçu une bien conséquente prime sur sa tête depuis le temps, se remémorant ce qu’il lui avait appris dans l’analyse du style de combat de son adversaire. Un sourire s’immisça sur les lèvres et elle lâcha dans un murmure inaudible quelques paroles à l’attention de ce dernier.

-Tu as suivi le même chemin que moi jadis, mais ta valeur à de loin dépasser la mienne Kyoshiro. J’espère que là où tu te trouves, tu pourras te prouver à toi-même ce dont tu es capable.

La maudite s'élança en direction de la maison sur laquelle se trouvait son adversaire et dans laquelle s'enfonça son poing.





©️ By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Empty
MessageSujet: Re: [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)   [FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Un jour à Graou (feat Kyoshiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Graou Island-