Partagez
 

 Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vertex Shader
Chasseur de pirates
Vertex Shader
Messages : 247
Race : Homme plante - Hura Crepitans
Équipage : Boendr

Feuille de personnage
Niveau:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue33/75Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue12/250Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (12/250)
Berrys: 0 B

Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty
MessageSujet: Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]   Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Icon_minitimeJeu 21 Fév - 3:19

Boendr : Frais d'établissement


Sans vergogne



Tamarisk ne ressemble à rien.

Bon OK c'est méchant, disons que Tamarisk ressemble à ce petit village de cailloux superposées et de sable que je construisais à l'arrache quand je jouais avec mes figurines en bois. Du sable sur lequel quelqu’un était venu déposer des bâtiments, voilà comment décrire ce petit village en quelques mots ; une description qui résumait bien bon nombre de ville dans le coin d'ailleurs, mais passons. Personne ne vient à Tamarisk, d'abord parce que c'est une galère impossible pour se déplacer jusqu'ici, même depuis Katorea pourtant située un peu plus au nord, mais aussi parce qu'en terme de ville en bord de mer, les voyageurs n'avaient qu'à naviguer un peu plus à l'ouest pour accoster à Nanoha, une vraie ville avec un port digne de ce nom et des batailles historiques.
Tamarisk en revanche est le lieu idéal pour se la jouer profil bas et agir sous les radars ; raison pour laquelle j'ai passé ces deux dernières semaines à placarder des affiches dans les bars des villes importantes d'Alabasta. Le message allait droit au but :

"Boendr recherche individus compétents pour un projet ambitieux mais un peu borderline,
Berrys faciles à la clé. "

Le papier indiquait aux intéressés de se présenter dans l'unique café de Tamarisk aujourd'hui à midi, heure à laquelle le soleil au zenith frappait le plus fort sur l'ensemble de cette île désertique. Personne ne se risquerait à l'extérieur par une telle chaleur et la majorité des locaux devait probablement même dormir. Le café en question n'était plus en fonction depuis plusieurs semaines déjà, mais son propriétaire n'avait pas juger bon d'en verrouiller l'accès avec un cadenas. Après tout, il n'y avait rien à y voler et puis qui se déplacerait jusqu'à Tamarisk ?

Bah moi déjà.

Et puis aussi les futures recrues de Boendr.

— Si quelqu'un finit par se pointer.

Une heure que j'attends ici. A la base j'avais choisi ce café en me disant que j'y trouverais de quoi me désaltérer gratuitement le temps d'en finir, sauf qu'il n'y avait ni glacière, ni même arrivée d'eau dans ce taudis.  Heureusement que l'ancien propriétaire s'était occupé des sanitaires avant de délaisser l'endroit, sinon quoi j'aurais en plus du supporter l'odeur d'excréments séchés. Une longue heure donc,  au cours de laquelle l'envie de me barrer s'était manifestée à de nombreuses reprises. Malheureusement je suis coincé ici, le délire du recrutement c'est mon idée et du point de vue de Kadan, je suis à Alabasta pour déployer la DP...

Sauf qu'en deux semaines, je n'ai pas réellement progressé sur ce dossier. Chaque fois qu'il m'appelle, je lui dit que j'avance en lui parlant vite fait de ce à quoi j'ai réfléchi (donc, surtout du vent et rien de bien concret à lui raconter) puis je le rassure en lui disant que tout sera fait le lendemain et je raccroche avant qu'il n'ait le temps de réagir. Bien sûr, je ne lui raconte pas mes péripéties à Alubarna ni même ces trois jours passés à investiguer le casino de Rain Base, à la recherche de toutes les informations possibles sur leur colossal aquarium. J'aimerais bien en avoir un similaire quelque part, mais pour ça il me faut des berrys.
Beaucoup de berrys.

C'est justement toute la raison d'être de ce recrutement improvisé : avec des sbires, je devrais pouvoir mettre facilement la main sur un primé sans avoir fournir trop d'efforts, de quoi toucher suffisamment de berrys que pour m'acheter du verre renforcé. Si je me le fais livrer, je devrais pouvoir reproduire  l'aquarium du casino en miniature. Bref, plus vite cet achat sera fait, plus vite je pourrai me concentrer sur le projet initial. D'autant plus que si je capture un primé, ça rentre dans mes quota et le Cipher Pol me lachera pour un moment. Et si Kadan m'appelle et me demande ce que je dis, je lui répondrai  sans vergogne :

— "Je bosse dur ouais, j'ai même recruté des nouveaux..."

Revenir en haut Aller en bas
Almar

Almar
Messages : 53
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue14/75Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (14/75)
Expériences:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue43/80Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (43/80)
Berrys: 100.000 B

Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty
MessageSujet: Re: Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]   Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Icon_minitimeVen 22 Fév - 22:18

Frais d'établissement


Depuis son arrivée au royaume d'Alabasta, Almar chercha dans les bourgades du coin, des informations concernant la famille Dylton. Rentrant dans un bar, le titan tomba sur une étrange annonce parlant d'un groupe se nommant « Boendr » qui semblait chercher des nouveaux membres avec de l'argent facile à empocher. Le lien du recrutement était situé à Tamarisk, une ville retranchée dans un coin peu fréquenté. Concernant la date du recrutement, il fallait s'y rendre dans deux jours, à midi pile pour être plus précis. Étant totalement dans l'impasse à cause du manque d'information, le maudit et son acolyte, James, partirent donc en direction de ce lieu fraîchement indiqué. Pour combattre la chaleur écrasante du soleil, le duo fut entièrement recouvert d'une grande et longue tunique sombre, puis, ils firent le plein en provision pour effectuer ce périple.

Un jour plus tard...

Malgré toute la bonne volonté du monde, James peinait à suivre le colosse dans cette immense bourbier de sable. Son corps était de plus en plus lourd et la déshydratation le dévorait de minutes en minutes. Voyant que son partenaire allait finir par s'effondrer, Almar privilégia le repos en s'installant tout près d'un rocher perdu. Hélas, cette fichu caillasse n'offrit guère d'ombres aux pauvres voyageurs, mais cela leurs permirent de se poser un peu. Donnant la gourde à son acolyte, le maudit s’exclama en observant l’inclinaison du soleil :

"Reprendre la marche est inutile, vu que dans moins d'une heure, le soleil va disparaître brutalement, pour laisser place au froid. On devrait mieux installer la tente, vous en pensez quoi, James ?"

Terminant de ce réhydrater, le faiblard affirma la question d'un vif hochement de la tête :

«Je suis entièrement d'accord avec vous, Almar ! Dépêchons-nous avant que la nuit ne tombe.»

Ils installèrent le campement sans la moindre once de difficulté et commencèrent à faire un feu pour le repas du soir. James étant au fourneau, allait préparer quelque chose de spécial dans le but de redonner des forces pour la marche de demain. Il prépara une sorte de bouillit avec du riz, pas très appétissant, certes, mais il n'y avait rien de mieux que de manger après une longue journée de marche. Un certain silence s'installa durant le repas, on pouvait entendre le vent caresser le sable du désert, ainsi que le bruit des cuillères raclant le bol de nos chers affamés. Seulement, le colosse brisa le silence établis en posant comme question :

"James, comment vous sentez-vous depuis que vous ne buviez plus d'alcool ?"

Posant son assiette, le dégarnis se gratta le restant de son cuir chevelu :

«Comment vous dire... Depuis qu'on a quitté le bateau, je me sens bien mieux, même si parfois, j’aimerai boire une petite lichette de pinard, mais... Je ne vais pas vous mentir, je ne veux plus tomber dans cette merde... Si par hasard, je faisais la bêtise d'y retoucher, faîtes en sorte de me cogner un bon coup sur le crâne... D'accord ?»

Le titan ne savait pas quoi répondre face à ça... Son visage était clairement sous le trait de la surprise : Ses yeux de couleur gris furent grand ouvert, son front était plissé et sa bouche resta quant à elle solidement fermé. Devait-il sincèrement le frappait à chaque fois qu'il succombera à son vis ? Ce châtiment était bien trop difficile à mettre en place, Almar n'avait pas pour pratique de frapper les gens lors d'un échec. Il réfléchira des conséquences si ce genre de cas devait arriver.

"Je refuse de vous frapper pour ce genre de raison... Néanmoins, je crois avoir trouvé une autre méthode pour votre cas."

Curieux, James répliqua immédiatement :

«Ha bon !!! Quelle méthode ?»

Un rictus se dessina sur le minois du titan :

"Je sais pas... Peut-être que je vous rattacherai au mas du bateau, Bararararararara !!!" S’esclaffant tel un enfant, Almar fit remémorer à son partenaire un très mauvais souvenir... Cela se termina sur un cri de panique provenant de ce pauvre James qui brisa le silence envoûtant du désert.

«Nonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!!!»

Le lendemain... Vers un village rocailleux... Onze heures trente du matin...

Arrivant enfin au bout de leur périple, le duo débarqua dans le fameux village d'Amarisk, une bourgade bien triste où aucune âme égarer semblait parcourir les rues à cette heure de la journée. À cause de cette chaleur étouffante, quasiment aucune boutique n’était ouverte, seul l'endroit du recrutement fut accessible à nos voyageurs. Rentrant en même temps dans la bâtisse, les deux hommes firent face à un étrange individu. Une race inconnue, une sorte d'homme insecte si l’analyse était exacte par nos deux convives.

Ce genre de personnage ne rassura point du tout le binoclard, il n'avait pas pour habitude de faire face à ce genre d'individu. Ses jambes de maigrelet  n’arrêtaient pas de trembler, comme sa mâchoire d’ailleurs qui rentra en symphonie avec le reste de son corps. Heureusement, Almar rattrapa la gaffe de son partenaire en s'inclinant respectueusement devant l'inconnu : Son poing droit épousa son cœur, tandis que son sourire et ses yeux prirent une forme jovial.  

"Veuillez excuser les manières de mon coéquipier, il arrive à facilement perdre son sang froid. Je suis Almar Vicioli et l'homme qui se tient juste à côte de moi se nomme James Scott... Nous sommes venus ici grâce à votre proposition de recrutement. Nous sommes au bon endroit, n'est-ce pas ?"
; color:black;">


Revenir en haut Aller en bas
Vertex Shader
Chasseur de pirates
Vertex Shader
Messages : 247
Race : Homme plante - Hura Crepitans
Équipage : Boendr

Feuille de personnage
Niveau:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue33/75Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue12/250Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (12/250)
Berrys: 0 B

Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty
MessageSujet: Re: Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]   Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Icon_minitimeSam 6 Avr - 1:09

Boendr : Frais d'établissement


le test d'interview improvisé



Qu'ils soient chauds ou froids, je déteste les déserts. Je suis déjà très tatillon sur le climat en général, mais les désert c'est l'horreur absolue : rien que le nom te faut déjà bien comprendre que l'endroit n'est pas fait pour être habité. Le désert, par définition, c'est le vide, le néant, du sable et du soleil certes mais pas de vie, pas de mouvement.

Bref le désert c'est la mort.

Et pourtant, pour on ne sait quelle raison, une bande d'humains a jugé bon il y a de cela quelqeus centaines de milliers d'années, de venir s'y installer. Alors, attention, je ne juge pas les ancêtres lointains. Ils avaient leur raisons. Puis si ça se trouve, à l'époque Alabasta était un gigantesque jardin regorgisseant de vie et d'activité.

Nan, le problème vient clairement de ceux qui ont eut la flemme de bouger pendant que l'île se transformait en désert. Parce que du coup, ils ont donné le mauvais exemple à leur descendance... et voilà comment on se retrouve avec des villages comme Tamarisk.

Tama - bordel de - risk. Mais quelle idée d'habiter un coin pareil ! Alors ok, le soleil sans aucun signe d'éclairci à l'horizon, du lever au coucher, presque tous les jours de l'année, c'est cool et je ne m'en plainds pas, ça me fait une source d'énergie disponible H24. Le sol en revanche c'est une catastrophe. Déployer mes racines aussi profondément possible dans le sable n'y changeait rien : pas moyen de faire pousser quoi que ce soit ici.

— Almar Vicioli et James Scott, c'est cool. Je suis Vertex Shader, enchanté, dis-je en les invitant à rejoindre les autres arrivants affalés autours de plusieurs tables et chaisses entassées dans un coin de la pièce. Je vous aurais bien proposé à boire, mais il n'y a pas la moindre goutte de liquide dans ce taudis.

J'avais utilisé des variantes de cette même blague pour chaque nouvel arrivant. Oui, parfois je suis drôle. Fallait bien détendre l'atmosphère, histoire de les rassurer. Pas tous les jours qu'ils voient un aussi bel homme-plante que moi. Et encore, le fait d'être sur mon réserves depuis deux jours m'a fait perdre en biomasse. J'ai pratiquement la même taille qu'eux... à l'exception de cet "Almar", qui domine véritablement la pièce de par sa carrure.

En temps normal, je n'aurais pas à lever les yeux pour lui parler. Avec James et lui, un total de dix intéressés avait fini par se montrer... de quoi lancer les festivités.

— Bon, je vous explique la situation, dis-je en posant successivement ma main sur une série d'affiches apposées au préalable sur ce mur branlant. Tout ce que vous avez besoin de savoir dans l'immédiat, c'est que, à terme, Boendr vous permettra de faire tout ce que vous désirez.

Regards dubitatifs, mais pas de quoi m'impressioner, on continue.

— Ce n'est pas qu'un simple idéal à atteindre ok ? Nous on fait plutôt dans le pragmatique. Les primes que vous voyez-là nous serviront à financer diverses projets futurs, mais on aura l'occasion d'en reparler.

Financer mon aquarium par exemple, oui. Esmeralda Dihark ou Barbass Necro étaient des forbans d'une réputation telle qu'obtenir ne serait-ce qu'un cinquième de leurs primes respectives suffiraient déjà largement à lancer l'orga. Mais bon, pourquoi se limiter à ça ?

— Sauf que pour chopper ces lascards, il va nous falloir de la main d'oeuvre, et c'est là que vous...

soudain interrompu par la sonnerie de mon escargophone, je m'écartai du groupe un moment, le temps de comprendre ce qu'il pouvait bien y avoir de si grave pour que ...

— QUOI ? Tout est parti ?
— Ouais... je me suis absenté deux secondes même pas, tout était vide.

Toute la Dream's Paradise péniblement acheminée jusqu'à Tamarisk, envolée. Retrouver la drogue devenait d'un coup la top priorité, le recrutement allait devoir être remis à plus tard. A moins que...

— Bon, changement de plans, fis-je en m'adressant à nouveau à l'assemblée. Je viens d'apprendre que quelqu'un nous a dérobé un produit de la plus haute importance. Celles et ceux d'entre vous qui parviendront à tirer cette histoire au clair auront l'honneur de devenir des membres à part entière de notre organisation !

A dix, on sera plus efficaces que seuls. Comme ça, avec un peu de chance, le problème sera réglé avant même que Kadan n'en entende parler.


Revenir en haut Aller en bas
Almar

Almar
Messages : 53
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue14/75Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (14/75)
Expériences:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue43/80Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (43/80)
Berrys: 100.000 B

Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty
MessageSujet: Re: Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]   Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Icon_minitimeLun 15 Avr - 0:36

Frais d'établissement


Désormais accueillit à bras ouvert dans l'établissement par leur hôte, Shader Vertex, le duo improbable s'installa à une table non loin d'autres participants voulant rejoindre l’organisation. Ils devaient être une bonne dizaine, rien de bien concluant pour un début, mais c'était un résultat positif. Le seul point négatif que releva le maudit de la défragmentation, était l’état de propreté de la salle, poussière, insecte rampant et une odeur fétide indescriptible venant chatouiller les narines des pauvres occupant de la pièce. Voulant immédiatement résoudre ce problème, le maudit défragmenta son index et son pouce de chacune de ses mains, venant immédiatement les poser sur son nez et celui de son coéquipier. Appréciant le geste, James remercia son collègue avec un pouce de la victoire, avec un petit clin d’œil en prime.

Juste après ça, il ne fallut pas longtemps pour que Monsieur Vertex explique la situation et le véritable but de l'organisation. Dans un premier temps, le duo allait devoir traquer des criminelles pour collecter suffisamment d'argent pour aider l'organisation. Fort bien, Almar aimait la tournure que prenait les événements. Aider une organisation à se fonder pour le bien commun du monde, était pour lui une excellente occasion de se racheter. Attraper de redoutables criminels, allait être un véritable défi de choix, sauf pour James, qui visiblement, ne semblait pas du tout emballer par cette proposition. Le pauvre dégarnis tremblait comme une feuille et semblait totalement perdu dans ses pensées. Almar essaya de le rassurer en tapotant amicalement son épaule, souriant comme toujours de façon à remonter le moral de ce pétochard.

"James, n'ayez crainte, je serai là pour vous protéger, nous sommes une équipe, ne l'oubliez pas."

Terminant par reprendre ses esprit, le binoclard fit un hochement de la tête et répondit d'un air peu rassuré à son compatriote :

«Je sais, Almar... C'est juste que... J'ai peur d'être une gène lors du moment fatidique.»

"Si vous avez peur de vous battre, alors rester en retrait, la seule chose que je vous demande, c'est de rester en vie."

Malheureusement, la discussion s'acheva brutalement à cause d'un événement inattendu. Vertex revint devant tout le monde et annonça le problème en cours. Il venait de se faire voler quelque chose de très important à ses yeux, si c'était un objet de valeur inestimable, vu l’état de pauvreté que pouvait représenter ce patelin minable, il ne fallait pas s’étonner qu'un petit malin chaparderai l’intérieur de ce contenu. Maintenant, le duo allait devoir réussir à résoudre ce problème pour faire leur preuve auprès de l'organisation, une chose qu'Almar se fera le plaisir de démontrer à l’ensemble des occupants de la pièce.

"Monsieur Vertex, je comprends votre urgence, mais avant de partir à la recherche de votre voleur, j'aimerais plus d'information sur votre «produit de la plus haute importance», car cela m'aidera à rapidement régler le problème grâce à mon fruit du démon." Il fit une petite démonstration en défragmentant la globalité de son corps, avant de revenir au sujet initial. "Si le vole en question c'est produit il y a peu de temps, le voleur doit encore être dans les parages, nous devons rapidement partir à sa recherche où il sera trop tard."
; color:black;">


Revenir en haut Aller en bas
Mickael Forbes

Mickael Forbes
Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue14/75Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (14/75)
Expériences:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue16/80Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (16/80)
Berrys: 100.000 B

Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty
MessageSujet: Re: Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]   Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Icon_minitimeLun 15 Avr - 1:17



 

 
 

 
" Mickael Forbes "

 
Une vie bien rangée

 
Informations sur le RP • Présent sur Alabasta en compagnie de Vertex Shader et d'Almar. L'un membre de l'organisation Boendr, comme moi et l'autre en passe de le devenir.

 Introduction • Une rencontre comme les autres
Au pas de course, j’avalais les quelques mètres qui me séparaient du port. Voilà une bonne chose de faites et je sautais par-dessus le bastingage pour atterrir sur le ponton. Les voiles venaient d’être rentrées et l’encre jetée maintenait maintenant mon fier et beau bateau. Si, pour le moment, rien ne le rendait unique, nous allions bientôt débattre quant à l’utilité de lui trouver un nom et un design plus proche de nos gouts respectifs.

Pour le coup, j’étais simplement accompagnés d’Ella et de Bryan. Tandis que le lourdaud s’occupait principalement de gérer les membres d’équipage, la jolie blonde était tout en haut, s’occupant simplement de la surveillance des mers, une vigie de qualité, bien que sa malédiction ne l’aidât guère dans ces conditions. Quand elle s’aperçut de mon départ imminent, elle plongea par-dessus les sécurités pour s’agripper au bastingage et comme j’avais vu son ombre défiler vivement, je me retournais pour la saluer.

« Je te laisse t’occuper du voyage retour, Ella. Je serais probablement de retour d’ici quelques heures ! Je te confie le bateau, prends-en soin ! »

Je ne lui laissai pas le temps d’ajouter quoique ce soit, prenant mes jambes à mon cou, évitant ses sempiternelles réflexions. Quelques jours plus tôt nous avions eu une discussion et bien qu’elle fût quelque peu en désaccord avec les principes que je lui avais évoqué, elle avait accepté de m’accompagner. Ses sermons, d’un genre nouveau, avait la fâcheuse tendance de me faire doute, alors j’avais fuis la conversation, direction Tamarisk. Lieu de rencontre proposé par Vertex en personne.

« Je ne fais pas confiance à ce ‘Vertex’ ! Je te le dis, il n’est pas net, ce gars-là ! m’avait-elle exprimée, au retour de notre rencontre.
- Bah, tu sais… C’est un chasseur de prime. Ils sont peut-être tous comme lui, dans le milieu. Après, ce qu’il nous propose est plutôt simple et c’est de l’argent facile. Ca ne peut que nous aider dans nos objectifs et… Si jamais on se retrouve dans une situation compromettante, on n’aura qu’à s’en aller sans rien demander de plus.
- Une perte de temps, en somme…
»

Elle n’aimait pas l’homme-arbre et elle n’était pas la seule, dans l’équipage. Timmy le trouvait bizarre et Sophie le trouvait trop grand pour être honnête. A vrai dire, j’avais quelques doutes au début, moi aussi, mais après avoir écouté les différentes propositions, j’avais fini par accepter le challenge. Après tout, on ne me proposait rien d’autre que de l’argent facile, alors pourquoi dire non.

Ce ne fut pas difficile de faire entrer ça dans la caboche des autres, même si les plus réticents étaient encore perplexes et attendaient des résultats pour s’affirmer. Néanmoins, j’avais la plupart des membres dans ma poche – comme d’habitude – et je gardais ça en tête en quittant Nanoha à vive allure, avec seule une gourde emplie d’eau douce. Le trajet n’était pas long, à vue de nez, nous étions passés non loin de ma destination avec mon bateau quelques minutes auparavant. Une grosse heure de route et j’étais arrivé !

N’hésitant pas à étancher ma soif à l’occasion, je pus profiter de l’espace. C’était d’un vide ! Pourtant, cela ne me dérangeait pas plus que ça. Au contraire, depuis qu’on avait quitté mon île natale, j’avais pu en voir du pays et cette espèce de champ électromagnétique qui occasionnait des îles uniques de ce genre rendait le voyage d’autant plus passionnant. Mes premiers pas sur Tamarisk furent accompagnés d’un silence de mort. Rien dans la ville ne bougeait, on aurait cru voir un village abandonné et – même si ce n’était pas véritablement le cas – je me dirigeai bon gré mal gré en direction du seul et unique point de vie présent dans le coin, espérant trouver le chef.




 ©️️ Halloween
 


 


 


Dernière édition par Mickael Forbes le Ven 19 Avr - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vertex Shader
Chasseur de pirates
Vertex Shader
Messages : 247
Race : Homme plante - Hura Crepitans
Équipage : Boendr

Feuille de personnage
Niveau:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue33/75Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue12/250Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (12/250)
Berrys: 0 B

Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty
MessageSujet: Re: Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]   Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Icon_minitimeMer 17 Avr - 16:02

Boendr : Frais d'établissement


Deux groupes




— Plus d'information sur notre produit, répetai-je instinctivement en essayant de gagner un maximum de temps. Mais bien sûr.

Hors de question d'évoquer la Dream's Paradise. A ce stade, sans aucune idée des individus à qui j'ai à faire, l'information est encore trop sensible. Il faut pourtant que je réponde à cette question, il me faut une excuse, une idée. Une bonne idée.

— Du sucre, annonçai-je soudain en pointant Almar de l'index pour attirer son attention.

Très bonne idée ça, continuons sur cette lancée !

— ... Des épices, mais aussi des tas de bonnes choses ! Ce sont des ingrédients de départs à de nombreux plats qu'il n'est pas commun de trouver dans la région. Malheureusement, dans le tas se trouve un autre élément ajouté par mégarde : l'agent chimique X !

Voilà, comme ça pas besoin de mentir puisque la cargaison contenait effectivement des condiments censés couvrir le fait qu'il s'agissait essentiellement de drogue. Heureusement que les mensonges par omissions sont à la portée de n'importe qui, même d'un piètre menteur comme moi. Une bonne chose de fait en tout cas, ne manquait plus qu'à traiter sa seconde remarques.  

— Quant aux voleurs, c'est un peu plus compliqué que ça... Je soupçonne le gars que j'ai chargé de surveiller la marchandise de s'être endormi à son poste. Le vol a peut-être eu lieu plus tôt en journée.
— Ce qui veut dire qu'ils peuvent actuellement être n'importe où, fit soudain une voix émanant d'un recoin à peine éclairé par la lumière du jour.

Shinonomyia, si je me rappelle bien. Arrivée parmi les premiers, elle s'était placée dans un coin après s'être brièvement présentée, sans dire grand chose jusqu'à présent. Probablement une guerrière à en juger par l'imposant sabre qu'elle arborait dans son dos... Par contre, j'avais chaud rien qu'à la regarder (et c'est pas pour son joli minois, non), quelle idée de porter autant de couches de vêtements sur cette île à cette heure de la journée.

— Shinonomiya et Almar ont tous deux raisons, fis-je en m'adressant au reste du groupe. Qu'ils soient dans les parages ou pas, on doit se dépêcher si on veut espérer les attraper. Par contre, avec le soleil au zénith, un voleur qui gambade dans Tamarisk ou aux alentours se remarqera assez facilement.

A ces mots, je sortis trois bébés escargophones, dont la portée devait à peine couvrir la région. La communication à longue distance avec ces bestioles n'était pas possible, ce qui rendait en même temps leur communications plus robustes aux tentatives d'interceptions.  

— On va se répartir le travail. Le premier groupe ira arpenter la ville, voir s'il y trouve quoique ce soit qui ressemble de près ou de loin à un voleur, dis-je en plaçant l'un des escargophones entre les mains d'Almar. Le second groupe ira jetter un oeil dans le désert aux alentours de la ville, on ne sait jamais, enchainai-je en balançant cette fois-ci un gastéropode pour Shinonomiya.

Ce qui me faisait donc deux chefs d'équipes désignés. Le reste des candidats se regroupa naturellement autour du premier ou du second, selon les envies. Trois d'entre eux toutefois perdirent patience et décidèrent de ne pas se prêter au jeu. Ils quittèrent donc le café, visiblement frustré de ce précieux temps perdus.... Dommage pour eux, ils passent à côté de l'occasion de participer à un projet de grande envergure.

— On reste en contact via ces bébés. Notifiez-moi de la moindre information, OK ? Je sais que c'est un peu ingrat de vous demandez ça mais ne vous en faite pas, ce travail sera généreusement récompensé, leur dis-je en me dirigeant à mon tour vers la sortie, prêt à braver à nouveau l'etouffante atmosphère d'Alabasta à midi.

Bon, la récompense ne viendrait peut-être pas directement après, mais s'ils finissaient par rejoindre l'organisation par la suite et que le projet parvenait à se mettre en place alors oui, leur travail serait très largement récompensé.

Une fois à l'extérieur je croisai un jeune homme évoluant en direction du café, probablement un retardataire intéressé par l'offre de l'organisation. N'ayant pas le temps dans l'immédiat de lui réexpliquer la situation, j'optai pour une autre approche.

— Si tu es ici pour le job, je viens de donner les instructions. Les autres sont encore à l'intérieur, tu peux voir avec eux.

Sans attendre une réponse de sa part, je me mis alors en chemin vers le lieu où était censé être stocké la marchandise. Il fallait que j'inspecte les lieux du crimes, j'y trouverai peut-être quelques éléments de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Boendr
Terroriste
Boendr
Messages : 27

Feuille de personnage
Niveau:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue0/0Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue0/0Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 7.134.000 B

Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty
MessageSujet: Re: Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]   Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Icon_minitimeMer 17 Avr - 18:03

Boendr
En ce début d'après-midi, Tamarisk avait l'air d'une ville fantôme. Si effectivement le village ne grouillait pas de vie en apparence, il n'en demeurait pas moins particulièrement actif. Il était commun pour les enfants en bas-âge et les personnes plus agées d'en profiter pour faire une bonne sieste, ce qui n'était en général pas le cas de la jeunesse, qui se retrouvait alors en général dans des lieux convenus, à l'abri du soleil. La large cave à vin d'un ami aisé, le sous-sol d'un grenier à épices ou encore les halls d'entrées d'immeubles habitées par plusieurs familles. Si personne ne s'attardait dans les rues, ces lieux en revanche regorgeaient de monde.
???

Accroupie à l'angle formée par le mur d'une imposante batisse, une jeune femme au regard concerné guettait justement l'entrée d'un restaurant traditionnel à l'autre bout de la rue, dont la cave était généralement réquisitionné par la franche aisée de la population locale pour y stocker des denrées importées depuis l'étranger. Le propriétaire s'assurait que le lieu soit protéger en allant jusqu'à engager des mercenaires pour protéger le restaurant durant la période de sieste. S'adressant à ses acolytes dans son dos, qui attendaient visiblement un signe de sa part, la jeune femme prononça finalement les mots suivants :

« Il est seul, mais armé. Dès que j'aurai attiré son attention, vous en profitez pour entrer dans les caves par l'accès arrière. »

Suite à quoi elle s'élança à toute vitesse vers le garde qui, surprit de la voir débarquer, n'eut pas le temps de dégainer son sabre et se prit un violent coup de pied au visage. Furieux, il se releva et s'élança à sa poursuite.

[...]
???
A l'extérieur de Tamarisk, dans le désert déjà brûlant d'Alabasta crépitait pourtant un grand feu duquel s'échappait une fumée blanche. A côté de ce dernier, un groupe d'individus munis de pelle était occupé à nourir le feu de cette substance poudreuse entassée sur le côté, sous la supervision d'un homme blasé assis sur un rocher un peu en retrait. Ce dernier changea soudain d'attitude lorsqu'il remarqua le comportement étrange de certains à proximité du feu.

« Qu'est-ce que vous faites ? Hey ! Ne mangez pas ça, c'est du sable ! »

[...]
Shinonomiya
Enfin, à l'intérieur du café reconvertit pour l'occasion en salle de réunion improvisée, la tension était montée d'un cran suite à la distribution des rôles de Vertex. Trois des dix candidats étaient partis et le reste se retrouvait affublé d'une mission importante. Shinonomiya, visiblement pas déconcentenancée le moins du monde par le caractère inhabituel de la situation, fut la première à prendre la parole.

« Mon groupe attrapera le voleur avant vous... et vous pourrez dire adieu au job et à la récompense. »

[...]

Du monde dans les halls et les immbeubles, de l'action dans les rues malgré le soleil, un nuage de fumée en provenance du désert et une candidate particulièrement compétitive, la journée s'annonçait mouvementée.
©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Almar

Almar
Messages : 53
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue14/75Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (14/75)
Expériences:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue43/80Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (43/80)
Berrys: 100.000 B

Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty
MessageSujet: Re: Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]   Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Icon_minitimeVen 19 Avr - 8:28

Frais d'établissement


Malgré l’information émise par son compère, Almar resta dubitatif sur la réel contenance de la cargaison. Son visage n'exprima clairement aucune émotion pouvant compromettre son sourire narquois, seul sa pensée semblait être en ébullition total. Réfléchissant à diverses possibilités sur la motivation du voleur, il récupéra au même moment un bébé escargophone distribuer par ce cher Vertex. Les ordres établis furent claires et précises, deux groupes allaient se séparer pour trouver au plus vite le fugitif. Appartenant au groupe numéro un, le colosse devra fouiller la ville de fond en comble, muni de deux équipiers supplémentaires, qui, lors de la distribution des tâches, s’allièrent au duo improbable. Un autre groupe fut formé sous la juridiction d'une ravissante jeune femme au tempérament bien tremper. D'autres, agacer par cette perte de temps, sortirent de la salle en lançant des jurons, perdant en crédibilité auprès des autres participants.

Lors du départ du meneur de l’opération, la belle Shinomiya crut bon de provoquer ouvertement le premier groupe, en disant très clairement qu'elle allait tous les renvoyer à la case sans emploi. Une prise de parole presque futile, vu qu'Almar revint rapidement à sa situation de départ. Il était assis sur sa chaise en position de l'homme penseur, le visage quasi inexpressif, le fond de son regard perdu dans les abîmes de son subconscient. Il était en aucun cas en position pour répondre au challenge lancé par la ravissante créature. Les autres membres du groupe ne prirent guère la parole, seul James semblait prêt à pimenter le défis. Bombant fièrement le torse, le binoclard s'approcha de la jeune femme en éprouvant aucune peur, ses yeux étaient animés par un courage et une détermination sans faille. Il devait très certainement caché quelque chose dans sa manche.

«Écoutez-moi bien, jeune demoiselle !» Il écrasa son index sur son nez. «Nous ne sommes pas venus ici pour jouer avec vous, Almar, mon collègue ici présent, n'a que faire de l'argent gagner par cette mise à l'épreuve... Même, je vais être plus claire ! Tous ceux de notre groupe vont vous rejoindre.» Il fit signe aux deux autres d'aller dans le groupe numéro deux. «Désormais, nous sommes à égalité. Notre duo va vous écraser, n'est-ce pas, Almar ?» Il tourna la tête vers son partenaire «Almar ?»

*Bon sang... Si la cargaison contenait bien de la nourriture... Il se pourrait que des enfants soient les auteurs de ce méfait... Si c'est le cas, je dois trouver une solution pacifique pour résoudre ce problème...* Il posa un regard rapide sur ses poignets. *Je pourrai très bien leur offrir mes bracelets de combat incrusté de pierres précieuses en échange. Cela me semble être une bonne idée. Il faut que j'en parle avec tout le monde...* Relevant la tête, le maudit fut intrigué par le changement drastique du comportement de son partenaire. Il écouta toute la conversation sans dire un mot, pour à la toute fin, applaudir de façon calme et posé. Il était vraiment fier du répondant explosif de ce dernier, même s'il n'avait rien suivi depuis le début. Voulant conclure cette mission, le colosse se leva en lâchant à gorge déployer, un rire des plus atypique dans le monde des mortels.

"Bararararararararara !!!!! Bravo, James ! Je pense qu’après votre beau discours, nous pavons partir en mission le cœur léger." Franchissant le seuil de la porte avec son collègue, Almar rajouta comme dernière parole. "Dame Shinonomiya, tout le monde, je vous souhaites bonne chance..." Juste après avoir déclaré ces mots, le duo improbable partie à toute vitesse dans une direction aléatoire de la ville.

Durant la course, James en profita pour s'excuser auprès du colosse :

«Almar... Je... Je suis désolé de mettre emporté... Je ne sais pas ce qui m'a pris, elle était pourtant armée, j'aurai dû avoir la frousse, mais je n'ai pas réussi à rester calme... Sa façon de parler m'a franchement mis en rogne.»

"Vous n'avez pas à vous excuser, je pense que vous avez bien fait de vous affirmer et de ne craindre sous aucun prétexte cette jeune femme. Vous prenez confiance en vous, c'est le plus important." La voix douce et serein du colosse apaisa les craintes du froussard.

Pendant ce temps là, dans un coin reculé du désert, une bande de dégénéré semblait attendre les ordres de leur suprême leader. Un homme à la musculature titanesque, recouvert de ferraille et de piques, s'affirma auprès des siens, en montant sur le dos de sa fidèle monture : Un âne minuscule du nom de Petit Pois.

«Mes frères ! Aujourd’hui est un grand jour ! Notre cher ami, Joe Dylton, nous donne une belle récompense pour capturer des esclaves dans ce pitoyable village...» Il leva son énorme masse dans le ciel. «Tuez uniquement les hommes et les vieillards, prenez le plus de femmes et d'enfants possible ! Éclatez-vous, HIHAHAHAHAHA !!!! » Il donna une claque sur les fesses de l'âne à la taille ridicule. «On va bien s'amuser!!! Petit Pois !»
; color:black;">


Revenir en haut Aller en bas
Mickael Forbes

Mickael Forbes
Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue14/75Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (14/75)
Expériences:
Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Left_bar_bleue16/80Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty_bar_bleue  (16/80)
Berrys: 100.000 B

Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty
MessageSujet: Re: Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]   Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Icon_minitimeVen 19 Avr - 18:23



 

 
 

 
" Mickael Forbes "

 
Une vie bien rangée

 
Informations sur le RP • Présent sur Alabasta en compagnie de Vertex Shader et d'Almar. L'un membre de l'organisation Boendr, comme moi et l'autre en passe de le devenir.

 Introduction • Une rencontre comme les autres
Ca allait plutôt bien, finalement. A la moitié du chemin, malgré l’émerveillement, j’étais persuadé de ne pas finir mon trajet. La chaleur, presque inhumaine, ne m’avait pas trop dérangée en début de course, mais avait finie par me rattraper. Néanmoins, après deux bonnes lampées d’eau, j’étais finalement requinqué et sans m’en rendre compte, j’étais arrivé au village de Tamarisk. Le silence était de mise et malgré tout, je gardais conscience que j’étais là pour le travail. Je devais retrouver le chef et prendre part à la mission qui était la nôtre. Une sorte de recrutement, m’avait-on dit un peu plus tôt. Pourtant, je me voyais mal afficher mon affiliation au groupe alors que je n’avais eu que quelques discussions avec Vertex.

Pour autant, ils avaient pris la peine de me demander, alors je faisais au moins acte de présence – a défaut d’être d’une quelconque utilité. C’était avec cet état d’esprit, légèrement ouvert, que je me dirigeai en direction du café où nous avions rendez-vous. J’étais persuadé d’y croiser des gens de tous bords, à l’instar du chasseur de prime et de mon équipage – qui, sans l’organisation, ne se seraient jamais rencontrés. Prêt à faire la rencontre des nouveaux membres du groupuscule, j’avançai avec une assurance non feinte jusqu’à ce qu’une poignée de gens me croise avec des têtes d’enterrement. Je m’écartai de leur chemin pour éviter tout ennui avec des gens du coin et continuai mon chemin.

Ce fut ce moment-là où toutes mes prédictions partirent en fumée. Vertex approchait de moi et, presque aussi fier qu’un nouvel élève quand il voit son nouveau prof, je souris bêtement en espérant un salut de sa part. Si rien ne sorti directement de sa bouche de bois, j’allais prendre la parole pour le saluer et lui dire que le bateau était prêt à quelques encablures d’ici, mais ce fut lui qui parla en premier, me prenant sans doute pour quelqu’un d’autre ! Il ne m’avait pas reconnu ! C’était, tout du moins, l’impression que j’en eus… Je restais alors silencieux, ne comprenant pas. J’étais perdu. Il m’a demandé et…

Un peu bête, sur le coup, je ne réagis pas assez vite et il disparu au détour du croisement et ne sachant pas trop quoi faire, je pris sa suite. Le chemin était tortueux, et je parvins à le suivre un instant jusqu’à le perdre totalement, car il avait pris trop d’avance. Fais chier. Déambulant dans les rues sans repère, je perdis patience avant de tomber nez-à-nez avec une situation qui me parut étonnante. Une jeune demoiselle était en train de s’attaquer à un homme armé d’un sabre, puis elle s’était mise à courir. Ni une ni deux, le garde s’était relevé et l’avait poursuivi. Ne sachant pas comment réagir à ces actions, mon cœur me dit de les poursuivre, afin de comprendre leurs comportements, mais ma raison me garda en haleine un peu plus et c’est là que je vis un groupe d’individu se diriger vers la porte derrière la position du gars armé.

Elle avait donc bel et bien agit de manière à attirer l’homme loin de son poste de garde. Un stratagème maintes fois utilisé mais qui avait le mérite d’être efficace. Je gardais un œil sur les quelques gars qui s’infiltraient dans le bâtiment quand j’entendis deux hommes approcher, en discutant. L’un était grand et musclé tandis que l’autre était tout à fait banal. On pourrait croire que « banal » était une insulte dans certaines parties du monde, mais face à la diversité mondiale, être banal devenait presque… unique ! Pour autant, ce fut le grand gaillard qui attira le plus mon attention et, alors même que je ne le connaissais pas, je sentis une sorte d’alchimie entre nous deux. Sans doute que ses ornements de qualité jouaient en sa faveur, je ne savais pas. En tout cas, je n’hésitai pas une seconde pour m’approcher d’eux.

« Bonjour, messieurs. Vous êtes des locaux ? Je me présente, Mickael Forbes. Je travaille avec un homme-arbre, mais je ne parviens pas à mettre la main dessus. Vous ne l’auriez pas vu ? »

D’un naturel assez sociable, et ce depuis quelques années déjà – merci à mes amis de m’avoir rendu moins marginal – j’étais maintenant du genre à aller vers les gens avec une facilité déconcertante. Je n’attendis cependant pas longtemps avant de reprendre la parole, après tout il y avait une effraction à quelques pas.

« Ne restons pas là. Une bande de voleur est entré par effraction dans le complexe un peu plus loin. Je viens de les voir rentrer… »



 ©️️ Halloween
 


 


 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Empty
MessageSujet: Re: Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]   Boendr : Frais d'établissement [PV Almar] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Boendr : Frais d'établissement [PV Almar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L’éducation soutient l’établissement d'une kleptocratie
» L’école capitaliste en Haïti : les failles de la loi portant régulation des frai
» L'arnaque du déblocage de la participation
» Le cake aux saint-Jacques et tomates cerises
» Des nouvelles de Darta ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3 :: Royaume d'Alabasta-