Partagez | 
 

 [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 466
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
7/250  (7/250)
Berrys: 17.142.000 B

MessageSujet: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Mar 8 Jan - 21:57




feat Shinji Nakata

Un Ange à Kanazakura



Kanazakura, une terre comme les autres parmi celles qui s’élevaient au-dessus des flots. Si elle n’avait rien de particulier à offrir, c’était une étape des pérégrinations d’Ishtar De Lérhane. N’ayant pas trouvé de commerçant l’acceptant pour le nouveau voyage qu’elle entamait, la bilcane aux quatre ailes et qui mesurait trois mètres de hauteur avait dû se résigner à user de sa malédiction pour se déplacer d’île en île jusqu’à la contrée d’aventures visée. Néanmoins, elle préférait s’éviter quelques désagréments, notamment le fait qu’on la voit employer ses pouvoirs avant même qu’elle atterrisse sur l’île, alors c’était l’occasion d’essayer quelque chose…

La pluie battait son plein, déferlent avec virulence sur les planches de bois, ruisselants dans les interstices pour s’infiltrer au cœur des demeures. Les vents virevoltaient au sein de l’espace et du temps, n’hésitant pas à embarquer ce qu’il pouvait engloutir dans sa spirale aérienne. La colère des cieux semblait s’abattre sur l’île de Kanazakura. Tandis que le firmament aussi sombre de l’abîme déversait des litres de liquide sans montrer le moindre signe d’éclair, un trait vif se déplaçait entre les nuages dans des mouvements circulaires. Ses iris reptiliennes d’or brillaient d’un éclat solaire au sein de ce chaos diluvien alors que son corps de serpent d’une dizaine de mètres de longueur suivait les bourrasques tourbillonnantes. Le plumage aux reflets d’émeraude en lieu et place des écailles, le mythologique Serpent à Plumes, empereur légendaire de jade des jungles tropicales, se dirigeait avec assurance vers le port de cette contrée peu connue et, comme tant d’autres, délaissée. Quand elle fut à une distance suffisante, l’Archange du Typhon entama sa décente vers le sol, se laissant tomber pour gagner en vitesse tandis qu’elle passait sous sa forme hybride. Dépliant ses appendices emplumés, la fille de Bilca freina la fin de sa chute tout en revenant à sa forme humaine, ou plutôt angélique. C’est ainsi qu’elle arriva avec une grande vitesse sur le sol du port, le genou à terre alors que l’autre jambe était pliée, donnant véritablement l’impression qu’un ange était tombé du ciel. Dépliant tout son corps, la grande femme dévoila ainsi ses trois mètres de hauteurs qui étaient agrémentés de ses quatre appendices qui rajouté de l’amplitude à ce corps massif à la force surhumaine qui était pourtant assez peu musclé en apparence par rapport à des sportifs pratiquant le combat au corps à corps. Passant une main dans sa chevelure blonde bien mouillé par l’intempérie, elle sentie une vague venir s’abattre sur son dos. La tempête avait embarqué les flots dans un bal brutal qui augmentait sa portée. L’Archange afficha un sourire aux personnes présentes avant de s’excuser, même s’ils n’allaient certainement pas comprendre pourquoi.

-Pardon.

Sans en dire davantage, elle avança vers les premières ruelles avec l’intention de pénétrer dans cette cité qui semblait avoir pour principale monarque la pauvreté. Alors qu’elle s’était éloignée d’un ou deux pas de l’emplacement de son atterrissage, qui, en dépit de son freinage, avait fissuré quelque peu le sol, ses prunelles argentés reprirent une couleur ambrée tandis que la pupille s’allongeait verticalement. Ils reluisirent au cœur des ténèbres durant ces courts instants, temps suffisant pour utiliser sa technique Fille du Soleil. D’un coup d’un seul, les rayons de l’astre du jour percèrent l’épais manteau de nuages qui commença peu à peu à se dissiper pour laisser sa place à un soleil resplendissante et une atmosphère estivale. D’ailleurs, les vagues ne tardèrent pas à retrouver un calme olympien. Il était bien normal qu’elle annule la météo qu’elle leur avait infliger puisqu’elle n’avait aucune intention de leur nuire. Bon… Il ne restait plus qu’à trouver un endroit où passer la nuit pour reprendre son odyssée le lendemain avant de voir ce que la ville avait à offrir et si elle pouvait aider des habitants.






©️ By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
avatar
Messages : 14

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
32/80  (32/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Mer 9 Jan - 0:56


   

   

   
Un ange à Kanazakura.

   
feat. xx

   

   


   Le garçon n’avait que treize années à son actif. Seulement un peu plus d’une dizaine d’annuité, pourtant un bon nombre de leçon de vie. Le jeune garçon aux cheveux bicolore ne résidait déjà plus chez ses parents à cette époque. Il se souvenait de ce tragique épisode durant lequel il avait été frappé au visage par son propre géniteur, avant d’être jeté comme un bac de déchet, tout en étant au bord de l’évanouissement. Shinji ne ressentait aucune honte malgré l’énorme humiliation subie. Au contraire, le garçon autodidacte n’était pas animé par un sentiment d’embarras, car c’était bel et bien la flamme de la rage qui l’animait. Cette haine était attisée depuis sa naissance. L’émotion négative se voyait accroître à chaque coup qu’il prenait sur le coin du nez, depuis qu’il avait l’âge de marcher.  

  Ce jour-là, le malheureux se remémorait les récents évènements de sa vie. Une partie de sa conscience s’était focalisée sur la séparation douloureuse, si bien physique que morale, qui s’était déroulée quelques temps auparavant, avec ses parents. Néanmoins, d’autres péripéties majeures s’étaient produites, comme son adhésion au sein d’un réseau de drogue. Son travail n’était pas compliqué d’après ce que ses supérieurs -plus vieux de quelques années seulement- juraient sur la tête de différentes divinités.  Pourtant, il avait reçu une arme, un petit calibre, muni d’un barillet à six coups. Elle lui servait de moyen de défense afin de ne pas perdre la marchandise qu’il se voyait transporter. C’est ce même canon qui lui avait permis de commettre son premier crime, d’effectuer son tout premier meurtre. Il avait ôté la vie d’un agresseur, par peur de devoir subir la colère de ses patrons.

  L'accident se rejouait en boucle dans son esprit. Tout d'abord, il s'imaginait qu'il n'aurait pas dû à supprimer cet individu, s'il n'avait pas pris ce chemin. Il repensait également aux réactions qu'il aurait pu avoir, lors de la tentative racket. Puis, il s'effraye toujours avec le son lourd du corps s'éclatant sur le sol, et de la respiration fébrile de l'homme. Lorsqu'il était plongé dans son imagination, les yeux du jeune passeur semblaient vides et immobiles, comme le reste du corps à vrai dire. C'est d'ailleurs ce qu'il se passait, jusqu'à ce qu'il soit surpris, par l'arrêt soudain de la pluie violente.

  Il se trouvait assis à l'un des endroits qu'il avait choisi, pour se reposer lorsqu'il ne travaillait pas. Il était ironiquement rentré dans une des maisons pour mettre la main sur une chaise, disposant d'une assise lui convenant. C'était un siège en bois basique, qu'il avait choisi de positionner contre le mur d'une baraque. Il était protégé de l'eau qui tombait sur sa tête par une tôle en aluminium. C'est d'ailleurs l'absence du son de l'eau qui se fracassait contre le semblant de parapluie qui l'avait sorti de son autohypnose. Il était content de voir un peu de soleil, car il faut dire que l'environnement était déjà assez sombre et triste sans l'intervention des lourds nuages.

  Shin' avait alors décidé de se promener, histoire de se changer les idées. Son esprit était embrumé, et de l'air frais ne pouvais lui faire que du bien. Cependant, son estomac vide qui criait famine avait la qualité d'être clair ; il avait très faim. Son programme de la journée se dessinait petit à petit. Il rangea alors la chaise, en la balançant à travers la fenêtre sans vitre de la maison inhabitée contre laquelle il s'adossait. Le vendeur de drogue rangea son arme sous son pantalon ample bleu, avant de le cacher à l'aide de sa fameuse veste large de la même couleur. Il avait décidé de se diriger vers le port, où il allait sûrement piquer deux ou trois aliments à se mettre sous la dent, avant d'aller voir si l'un de ses gros bonnets pouvaient lui fournir de quoi toucher de l'argent.

    « J’irai là où la dalle me mènera, j’en peux plus faut absolument que j’bouge d’ici. Si je passe par là, en tournant dans toutes les ruelles j’devrais être au port rapidement. Faut que j’me remue aussi, j’me demande s’ils ont un job pour moi ? »

   L’immense labyrinthe que constituait les ruelles du quartier pauvre ne posait aucun problème au jeune adolescent qui avait déjà planifié l’intégralité de l’itinéraire à suivre pour rejoindre son restaurant. Le garçon commença alors une foulée motivée par la disette soudaine. En réalité, le coureur passait plus de temps à tourner dans tous les sens, à s’engager dans des virages, plutôt que d’effectuer de longues lignes droites.

   Shinji sentait la fraîcheur marine, il était content de savoir que son repas se rapprochait. Soudainement, il aperçu un titan au loin, sûrement un autre mercenaire qui venait faire du ménage dans le quartier misérable. Il détestait ce genre de type, toujours la même dégaine, armé jusqu’aux dents, surdimensionné pour un simple humain. Il passa la main dans son dos, serrant la crosse de son arme de toutes ses forces infantiles, tout en serrant ses dents. Il ralentissait la marche, comme pour montrer qu’il n’avait pas peur, malgré le fait qu’une falaise de puissance pouvait séparer leurs niveaux de compétences de combat. Le nouvel orphelin enrageait, et ressentait quelques pincements aux cœurs lorsqu’un étranger s’approchait de son terrain.

   Étrangement, lorsqu’il souleva davantage le menton, il ne s’agissait pas d’un visage carré surmené d’une barbe qui se dévoilait. C’était plutôt un visage angélique, avec de longs cheveux blonds. Le garçon arrêta sa course, puis chercha à croiser le regard de la femme. Les étrangers n’étaient pas les bienvenues, et qui sait ce que cette femme pouvait subir si elle venait à plonger en face des gros bras de la cité. D’une voix douce, mais ferme, le misérable prit la parole.

      « Excusez-moi, madame, mais vous ne devriez pas aller dans cette direction. Je ne vous connais pas, mais vous savez, les gens d’ailleurs ne sont pas les bienvenus malheureusement. De toute manière, ça ne sert à rien de continuer là-bas, ça fait plus de treize ans que je cherche, et j’ai jamais rien trouvé qui en valait le détour dans ce quartier.  »

   L’auteur de ce discours avait prit une voix d’enfant innocent, loin de sa réelle personnalité de livreur de drogue, doublé de criminel. Il cherchait à éviter le conflit, sans pour autant forcer l’interdiction d’accès à la zone. Néanmoins, Shinji Nakata doutait toujours de la personne, et restait à distance raisonnable de ses longs bras. Il serrait d’ailleurs de plus en plus son arme, à laquelle il avait enlevé la sécurité par crainte, attendant la réaction de l’inconnue.  

   

   A-Lice | Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 466
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
7/250  (7/250)
Berrys: 17.142.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Mer 9 Jan - 2:36




feat Shinji Nakata

Un Ange à Kanazakura



Alors qu’elle marchait en cherchant son chemin, découvrant avec tristesse que la misère était toujours la même gangrène pour certaines de ces villes oubliées du reste du monde. Il y avait de grandes chances pour qu’ici ce soit la loi du plus fort qui règne et que chaque strate de la société se retrouve à devoir magouiller, qu’il le souhaite sincèrement ou qu’il y soit contraint par le malheur de sa condition précaire au sein de ce monde de pègre et de trafics. Bien triste histoire qui se répète en bien des endroits, même si un fait l’ayant marqué très récemment submerger son esprit et qui la rendait encore plus méfiante qu’elle pouvait l’être au naturel. L’ange était en effet cherché à délivrer un élevage d’esclaves tenu par des vampires dans une des îles les plus reculés de cet océan occidental, aux confins de cette mer en des landes qui échappe à tous les regards. La De Lérhane n’avait pas été la seule, d’autres personnes avaient traversé cette épreuve avec elle et bien d’autres malheureux avaient également tenté cette épouvantable aventure, finissant ainsi dans l’enclos d’élevage au lieu de réussir à sauver qui que ce soit. En effet, de biens nombreux pièges étaient dressés et de biens nombreux serviteurs étaient prêt à intervenir à tout instant. La plus sombre de ces entourloupes résidaient dans une femme, une fermière, qui se faisait passer pour une victime des vampires, sa famille ayant été soi-disant enlevé par ces derniers pour rejoindre la formation pour le trafic humain. Elle prétendait vouloir se venger et profiter de la visite de ces sauveurs pour participer. En dépit de toute sa prudence et de la méfiance qu’elle avait dirigé envers cette inconnue, le piège c’était refermée et, sous couvert de maladresse, celle qui était en vérité un valet du seigneur suceur de sang avait entrainé dans sa chute une personne avant de plonger Ishtar dans une illusion. Tout le monde avait été fait prisonnier, sauf deux chasseurs de vampires expérimentés qui avait péri en réussissant à emporter l’un des deux majordomes du domaine. Ce n’était pas un heureux coup du sort, même deux à vraie dire, que le petit groupe avait pu s’exfiltrer. En effet, le garde charger de les surveiller était dépressif et regrettait d’avoir rejoins le vampire. Il avait fini par les libérer et les avaient aidés à traverser le manoir pour se libérer de leurs entraves tandis que, dehors, une unité suicide de la Marine se battait avec la famille seigneuriale. Toutes ces circonstances permirent à l’unité de partir en emmenant avec eux quelques esclaves. Bien sûr, l’histoire était bien plus complexe que ceci, mais s’en était un résumé assez explicite. L’ange devait redoubler de prudence et appuyer davantage ses doutes.

C’est alors qu’une voix parvint à ses oreilles, une voix jeune. Ce que racontait ce garçon était certainement très vrai vu le décor de cette ville. Néanmoins, tant de candeur et d’innocence dans un gamin née dans ce milieu, c’était bien trop louche, bien trop utopiste, pour y croire. Que voulait-il ? Lui voler de l’argent ? De la nourriture ? Autre chose ? Il fallait garder ses distances sans pour autant se montrer trop méfiante. L’ange étant de manière naturelle assez impassible, à cause de la discrimination qu’elle avait vécu à l’adolescence à cause de ses quatre ailes bien différentes des ailettes habituelles des anges, elle avait appris avec le temps à forcer les traits de son visage pour retranscrire ce qu’elle ressentait. Elle pouvait donc se servir de ça pour éviter de trahir ses véritables sentiments et tenter de tromper la vigilance de son opposant afin de pouvoir parlementer sans que la menace de la double méfiance ne vienne interférer. C’est ainsi qu’elle afficha un sourire tout en posant un genou par terre pour se rapprocher de la taille du bicolore, tout en prenant garde à conserver de la distance.

-Merci pour le conseil, mais je m’en doutais. La vie ne doit pas être facile ici. Qu’est ce qui se passe dans ce genre de quartiers ? Tu sais s’il y a des gens que je peux aider ? Des gens à qui je peux faire quitter l’île ?

C’était assez dangereux comme question car il pouvait très bien l’emmener dans une entourloupe, l’envoyer tout droit en direction d’un groupe de bandits qui seraient chargé de la dépouiller et qui donnerait une petite part de leurs gains au jeune garçon. Elle se préparait à cette éventualité et, passionnée par le combat comme elle l’était, des vermines de faubourgs ne l’inquiétaient que peu. Il ne faut pas sous-estimer un adversaire, mais il fallait également être réaliste et ne pas croire qu’il y avait des génies martiaux cachés dans les bas-fonds de toutes les villes du monde, des Blues au Nouveau Monde.




Kriss Grandbling
Primé à 4.630.000

-Mais je veux pas y aller… pesta le capitaine de seconde zone à son lieutenant.

-Arrête tes caprices. On a déjà eu suffisamment de mal à trouver une raison pour venir dans cette ville sans éveiller la curiosité du reste de l’équipage et te camoufler pour pas qu’on te reconnaisse, tu ne vas quand même pas reculer maintenant ?

Les deux hommes s’étaient habillé dans une tenue des pays chaud qui plaçait un voile sur le visage, ce qui permettait à Kriss de cacher son identité sous le tissu. Il avait honte. Oui, terriblement honte. Ce n’était pas un pirate particulièrement sanguinaire et il prenait énormément soin des apparences, notamment sur ses origines. Il avait raconté provenir d’une noble famille dont il avait été déshérité par la marâtre s’étant marié avec son paternel suite au décès de sa mère. Une bien belle histoire faisant palpiter les cœurs mais qui n’avait en fait rien de vraie. Le vaurien avait vu le jour à Kanazakura et était le fils d’un mercenaire travaillant pour l’un des riches marchands qui avait la main mise sur la ville. Ayant été emmené durant l’enfance dans la maison de ce négociant au côté de son père, le jeune garçon c’était extasié de la différence entre sa maison des faubourgs avec ce qui lui semblait être un palais. C’est ce jour là qu’il décida de devenir riche pour avoir un manoir aussi beau que celui qu’il avait visité. Cependant, faisant face à l’inévitable destin de cette ville, il avait compris qu’il ne percerait jamais en ce lieu et avait pris la mer pour devenir riche par le pillage afin de pouvoir un jour mener la vie dont il rêver. Entraîné par son père mercenaire qui voulait lui faire reprendre l’affaire familiale, il s’avéra suffisamment fort et menteur, ses récits d’enfant prince étant cru de cet auditoire qui n’était au départ que de simples spectateurs, pour impressionner plusieurs personnes qui le rejoignirent. Avec le temps, le poids de la vérité l’étranglait de plus en plus, tant et si bien qu’il se confia à son second qui jura de conserver le secret. Comme il n’arrivait plus à évoluer personnellement, ce fidèle confident lui suggéra d’aller rendre visite à son père pour renouer le contact et ainsi embrasser son passé.

-Allez ! On y va ! lança le second de Grandbling avant de se diriger vers les ruelles pour forcer Kriss à le suivre.


???

-Madame ? lança la petite fille ayant un escargophone dans la main. Vous aviez bien parlée d'une archange en plus du kangourou ?





©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 25
-Kriss Grandbling Lvl ??
-Son second Lvl ??
-Équipage de Grandbling : 16 marins Lvl 6 à 10
-??? Lvl ?
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
avatar
Messages : 14

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
32/80  (32/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Mer 9 Jan - 19:26


 

 

 
Un ange à Kanazakura.

 
feat. xx

 

 


  Le jeune trafiquant de drogue se tenait droit devant le colosse féminin, attendant une réponse plus ou moins nette. C’est d’ailleurs en fixant cette imposante dame que le gamin remarqua la présence de nombreuses ailes. Elles étaient au nombre de quatre, et semblaient fixées dans le dos de l’interlocutrice. Pour Shinji qui n’avait jamais vu ni entendu parler d’habitant de Skypeia, la surprise était totale. Le garçon ne s’était pas fait à l’idée que cette personne pouvait être un ange qu’il avait eu l’occasion de voir dans différents bouquins religieux, de par la taille incompréhensible de l’individu, mais également par le fait que le jeune dealer ne croyait, en aucun cas,  à ce qu’il considérait comme des foutaises. Il en déduisit donc que cela devait être la marque d’un fruit du démon, sûrement d’une race d’oiseau inconnue.

 Avant de prendre la parole, l’ange difforme posa son genou sur le sol, se mettant à hauteur même de Shinji. Heureusement pour lui, l’inconnue garda la certaine distance que le jeune trafiquant avait instaurée sans pour autant dire un mot. Les pensées du jeune passeur fusaient dans la boîte crânienne. Il se demanda tout d’abord si la raison de l’ajustement de hauteur partait d’un sentiment de respect, ou simplement d’une provocation comme pour souligner l’importante différence de taille. Les doutes se dissipèrent lorsqu’un doux sourire s’esquissa sur le faciès de l’ange. Le garçon se sentait alors rassuré, et commença à lentement desserrer la crosse de son revolver fétiche. C’est durant la réplique de la mystérieuse dame que Shinji lâcha totalement son arme, la laisse bloqué dans son dos, par son pantalon. Il espérait que ses gestes habiles et naturels n’alarmeraient pas l’attention de la nouvelle connaissance, après tout il ne voulait pas l’effrayer.

 D’après ses dires, la prévention du jeune garçon ne l’avait pas choquée. Mais pourquoi perdre son temps entre des maisons croulantes et des bidonvilles? Mais les paroles suivantes mis en alerte l’enfant, qui ne savait pas comment réagir. Elle le questionna d’abord sur les activités du quartier, qui s’était fait réputé sur l’île comme la supérette de la drogue. Ensuite, elle tenta de s’informer si elle pouvait fournir une potentielle aide, voir d’offrir l’exil à des habitants. Le garçon pensait alors à avoir à faire à ce qu’il craignait le plus ; un membre du gouvernement. En effet, qui voudrait sauver une prostituée droguée au crack, où même s’intéresser au trafic de cannabis ? Mais quelque chose le tracassait. Pourquoi la marine voudrait offrir la possibilité à un déchet de la société de s’enfuir ?

 Shinji réfléchissait à cette personne intrigante. En effet, il ne pouvait pas déballer tout son sac. Il ne s’autoriserait pas à dire que c’était un passeur de drogue meurtrier, par peur de finir au cachot. Il ne balancerait également pas ses collègues, par peur de se voir passer la lame sous la gorge. L’honnêteté est une bonne qualité, mais dans le milieu, la fidélité est préférable. Il réfléchissait donc à ce qu’il pouvait dire, et laissa apparaître un air pensif pendant plus d’une seconde. Avant de donner une réponse mensongère, le garçon afficha un très beau sourire, exhibant ses dents blanches alignées, dont il était fier.

  « Ce qui se passe dans ce genre de quartier.. ? Euuuh…. Bah en fait rien de spécial ! Certains se débrouillent pour trouver du travail sur la zone portuaire, sinon les gens essayent de survivre. Rien d’extraordinaire en réalité ! Bon il arrive que l’on va voler de la nourriture sur le port, je l’avoue… Mais vous savez, à mon âge c’est difficile de contrôler son esprit le ventre vide, et ça m’ait arrivé que deux fois je le jure !  »

  Le garçon affichait un sourire attachant, même si dans le fond il évacuait la pression. C’était la première fois depuis son meurtre qu’il parlait à un total inconnu. Il avait l’impression que tout le monde avait été mit au courant, que les regards portés sur lui étaient différents depuis. Avant de laisser un blanc apparaître, et le malaise s’installer, le gamin reprit la parole, après s’être raclé la gorge.  


  «  Des gens à sauver ? C’est compliqué, la seule chose dangereuse ici, c’est la faim. Donc si vous voulez être utile, cherchez donc à nourrir les avortons des familles, c’est la seule aide que je peux vous apporter. Le quartier reste très tranquille en général, madame je vous assure !  »

  Le jeune délinquant n’avait pas trouvé l’utilité de dévoiler les côtés les plus sombres de la cité, n’en sachant pas plus sur cette parfaite inconnue. Ils n’avaient d’ailleurs pas encore échangé d’informations basiques, tels que leurs nom. Cela dérangeait assez Shin’, en effet il sentait que la femme n’en avait pas fini avec le garçon, et que même s’il venait à partir, il se verrait la recroiser dans tous les cas.


  « Excusez-moi, madam’ mais puis-je savoir votre nom ? D’ailleurs, je tenais à vous dire que vos ailes, sont vraiment très belles ! Vous avez mangé un fruit du démon, non ? Je peux en avoir moi aussi des ailes comme ça ?   »


 

  A-Lice | Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 466
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
7/250  (7/250)
Berrys: 17.142.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Mer 9 Jan - 20:48




feat Shinji Nakata

Un Ange à Kanazakura



Adolescence et majorité sont séparer par une mince barrière d’âge, mais qui n’est pas constituer de maturité dans son essence même. Bien des jeunes gens peuvent se montrer plus mature que leurs aînés et ce n’est pas une base sur laquelle un esprit comme celui de l’ange de Bilca pouvait se reposer. Ce jeune bicolore pouvait tout à faire parler avec la ruse du renard. Elle le ressentait bien, les comportements des habitants n’étaient pas ceux des villages qui n’avaient que peu à craindre de la criminalité. Ne serait-ce que dans leur regard, on pouvait trouver une étincelle bien étrange qui n’avait pas pour origine une sérénité de sécurité. Il y avait beaucoup de chances pour que ce jeune garnement mente. Pour autant, l’Archange du Typhon ne considérait pas que cela était de sa faute. Elever dans un tel milieu où il faut se battre pour survivre, l’humain s’adapte et se plie aux règles de son environnement. C’était tout ce système qui engendrait le vice et les maux dans autant de gens. La fleur du mal peu s’épanouir à l’ombre d’un arbre, mais c’est bien dans les méandres ténébreux quelle prolifère.

-Seulement la faim ? Vraiment ? Je ne pense pas que tu me dise la vérité, déclara-t-elle en se relevant. Néanmoins je ne t’en veux pas si c’est vraiment le cas et que je ne me fourvoie pas.

D’un geste expert et vif, que l’adolescent aurait certainement du mal à suivre aux vues de l’écart entre leurs capacités physiques, la De Lérhane planta Ashunera dans le sol. Elle avait exécuté cela sans montrer la moindre animosité. Cette claymore mesurant deux mètres de longueur était un héritage, ce qui lui restait de son père et de sa vie dans les îles célestes avant qu’on ne la pousse et la fasse chuter dans les mers bleues, il y avait sept ans. Etant martialiste, elle ne s’en servait quasiment jamais pour combattre, mais elle la gardait pourtant à ses côtés en permanence. Elle s’assaillit sur la garde, même si elle avait une fesse dans le vide. L’ancienne révolutionnaire croisa les bras et sourit encore une fois à son jeune interlocuteur.

-Je suis Ishtar De Lérhane. J’arpente les mers pour rencontrer des gens, les aider, vivre des aventures, combattre pour mes idéaux et ce genre de choses.

Bien sûr, elle n’allait pas révéler qu’elle se trouvait actuellement dans l’armée de Centes Décima, le monarque de Merveille qui avait user de sa malédiction pour porter l’un des coups les plus sévère que la Marine avait eu à subir. Il avait ni plus ni moins manipulé l’amirauté après qu’un de ses lieutenants ait enlevé le puissant chef des armées Kamiji afin d’envoyer l’élite de la Marine dans un piège. L’amiral en chef Kizaru, les amiraux Aokiji et Akainu et bien d’autres vice-amiraux expérimentés avaient ainsi étaient transformés en pions sans aucunes volontés qui résidaient désormais dans les mains du seigneur Décima. Seule Chairoka avait put s’en sortir avec deux camarades et s’attelait à reformer la Marine pour pouvoir mener une partie d’échecs d’ampleur mondiale avec Centes. Leurs pouvoirs respectifs étant la contre-offensive à celui de l’autre, chaque mouvement était complexe. Néanmoins, la bilcane avait rejoins l’ordre du roi de Merveille avant que ces événements aient lieu, quand ce mouvement était tout juste naissant l’année précédente. Depuis, elle avait eu le temps de regretter le choix de cette affiliation, même si la Révolution avait subi des coups durs, bien loin malgré tout de la catastrophe qui aurait lieu en 1505, à savoir la chute de Baltigo et la disparition du grand leader Arias, condamnant les révolutionnaires à se regrouper en plusieurs mouvements pas toujours d’accord les uns avec les autres. Cependant, si la fille de Bilca demeurait chez Centes, c’était simplement car elle craignait les méthodes de ses « collègues » et qu’elle voulait exécuter les missions qui lui était confiée sans que la population ait à souffrir, ce qu’elle craignait qu’il se passe avec d’autres soldats décimas. Ainsi, dévoiler son affiliation était tout sauf une bonne idée, surtout qu’il lui arrivait de coopérer avec la Marine pour le bien de certaines villes, et elle ne pouvait le faire qu’à des personnes ouvertes d’esprit qui accepteraient d’écouter sa situation sans la juger préalablement.

-Oui j’ai un fruit du démon, mais ces ailes ne viennent pas de lui.

Les habitants des Blues étaient nombreux à prendre ces artéfacts que l’on devait ingurgiter pour des légendes, tout comme la possible existence d’anges comme elle. Alors soit le jeune homme était, comme elle le supposait, bien informé car il était immergé dans un monde propice à la connaissance de ces fruits, comme celui de la pègre, soit il croyait en ce mythe, soit encore il en avait lui-même trouvé un.

-À vrai dire, je ne peux pas m’en servir pour voler. C’est une caractéristique du peuple des anges et, même si j’ai deux ailes en plus et qu’elles sont bien plus grande que celles des autres, j’y suis soumis. Néanmoins, grâce à ma malédiction je peux les utiliser. Et si tu arrive à trouver un fruit du démon qui permette de devenir un oiseau, tu pourrais avoir des ailes, mais en général quand on tombe sur un fruit du démon nous ne pouvons pas déterminer quelle pouvoir il va nous donner.

Pour l’instant, elle n’avait l’intention de lui révéler l’animal qu’elle incarnait grâce à son zoan du type le plus rare qui soit, encore plus que les logias.






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 25
-Kriss Grandbling Lvl ??
-Son second Lvl ??
-Équipage de Grandbling : 16 marins Lvl 6 à 10
-??? Lvl ?
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
avatar
Messages : 14

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
32/80  (32/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Jeu 10 Jan - 20:37


 

 

 
Un ange à Kanazakura.

 
feat. xx

 

 


 Shinji commençait vraiment à être intrigué par cette dame, si bien qu’il en avait presque oublié sa faim. Il était clair que même s’il trouvait de l’intérêt envers l’inconnue, le délinquant n’allait pas dévoiler les petits secrets de son quartier, ou même le meurtre qu’il avait commit. Il pointa du doigt la famine comme seul problème, et unique responsable du désastre de ce quartier. Il est vrai qu’il était tout de même un problème majeur, voire sources d’autres problèmes, mais il ne fallait pas se leurrer, un réseau de drogue était bel et bien implanté dans cette zone géographique. Le gamin pensait avoir entourloupé l’ange, mais que nenni. Même un idiot aurait compris que cette zone était dangereuse. Elle fit d’ailleurs une réflexion directe au petit, l’insultant indirectement de menteur. Le garçon leva alors un sourcil, tout en grattant ses cheveux rouges. Il hésita à lui répondre des insultes, il n’aimait pas se faire prendre de haut. En effet, il considérait les paroles de son interlocutrice assez condescendantes. Il n’en tenait pas rigueur, et n’allait pas provoquait une stupide querelle sur des paroles si insignifiantes, surtout que la femme ailée ne connaissait sûrement rien à cette île. Elle ne connaissait pas le code de conduite que Shinji devait avoir, la loyauté qu’il devait montrer au quartier, sous peine de se faire tabasser à mort par les autres délinquants.

Il essayait de cerner la personne qu’il avait en face de lui, c’était un petit jeu auquel il aimait se prêter lorsqu’il fait la connaissance avec une nouvelle personne. C’est en ce demandant l’âge précisément que le colosse pouvait avoir, qu’il remarqua tant bien que mal un mouvement. Il était si vif, qu’il se demandait s’il avait bien cru voir, et commença à accuser stupidement son manque de sommeil. Il se frotta les yeux, puis remarqua soudainement une immense lame. Elle devait bien le dépasser de cinq têtes ! Des frissons parcoururent le corps de l’enfant, qui réalisa alors. Cette femme n’était pas ordinaire. Shin’ se trouvait plutôt rapide dans les mouvements qu’il exécutait, mais le spectacle auquel il avait tenté d’assister était d’un autre niveau. La différence de taille relatait bien l’écart de capacités physiques présentées par les deux individus.

D’une voix pleine d’assurance, la femme fini par dévoiler son nom. Shinji ne pouvait pas s’empêcher de sortir un petit sourire. Il était content, il avait finalement fini par obtenir son nom. Malgré la récente démonstration, la femme qui se nommait donc Ishtar ne présentait pas de signe d’agressivité, le jeune dealer n’en avait pas peur. Lorsqu’elle continua la description d’elle-même, le jeunot relâcha une bouffée d’air, un soupir. Il était heureux de ne pas avoir entendu les mots « gouvernement », « marine » ou même « mercenaire ». La femme semblait être un simple vagabond, tant mieux pour Shinji. Cependant, il faut avouer que la destination du crash que la femme venait d’accomplir n’était pas des plus récréatifs.

Le jeune orphelin même eu la chance de confirmer ses pensées. La femme était bien la détentrice d’un fruit du démon. Néanmoins, ce que les gens considéraient comme un fruit maudit n’était pas la raison de ses ailes, que Shinji trouvait si jolies et gracieuses. Comme il s’en doutait, la femme lui expliqua qui lui était impossible pour lui, d’avoir des ailes, sans l’acquisition d’un fruit du démon.

Il en savait plus sur l’ange Ishtar, ce qui semblait le ravir. Le jeune garçon armé était content d’avoir eu tant de sincérité de sa part. Il se disait qu’il pouvait bien lui avouer une astuce sur l’île, en signe de remerciement. Il réfléchissait, et se disait qu’il pouvait sûrement trouver un arrangement.

 
«  Je suis vraiment ravi de faire ta connaissance, même si tu es très impressionnante, à cause de ta taille ! Mon nom à moi c’est Shinji, Shinji Nakata ! Enfin bon, mon nom de famille ne signifie pas grand-chose, puisque je n’ai jamais pu savoir ce que c’était d’en avoir une… »


La voix du garçon semblait alors plus fébrile et tremblante. Il faut dire que les évènements étaient encore récents. Même si la séparation avec son père semblait l’arranger, il était plutôt déçu de ne pas avoir eu la chance d’entendre sa mère une dernière fois, qui devait d’ailleurs, à son tour,  subir toutes les colères de l’ivrogne.
« Enfin bref, je dois t’avouer qu’être détenteur d’une de ces malédictions, non merci ! En plus, d’après certaines rumeurs, il est impossible de pouvoir se baigner après ça, la grosse loose ! »
Le garçon continuait d’afficher son plus beau sourire. Il était toujours autant intrigué par cette dame, qui semblait être une experte dans le maniement de la lame. Il voulait absolument voir l’ange en action, la lame à la main. Il n’avait jamais vu personne bretter une épée aussi impressionnante.  
 
« D’ailleurs, tu disais vouloir aider la population ? Tu sais, ce n’est pas dans les ruelles du quartier pauvre que tu trouveras des gens corrompus. Si tu veux réellement nous aider, par donc provoquer le quartier riche, au risque de te retrouver empalée sur la place publique. Ces fumiers n’hésitent pas à nous envoyer une horde de mercenaire, et on ne peut même pas espérer avoir l’aide des autorités locales. »


Le garçon faisait transparaître toute sa haine envers les bourgeois, qui passait leurs journées à provoquer et humilier la plèbe. Lorsqu’il était énervé, le garçon laissait des troubles comportementaux visibles. Il avait notamment tendance à serrer les dents, si fort que les muscles de la mâchoire pouvait-être aperçu à travers ses joues. Ses narines s’agitait, et l’un de ses sourcils était alors prit de tremblement. Un spectacle qui mettait de côté tout le côté infantile.

Le garçon ouvrit alors les poches de la veste qu’il portait. Il est vrai qu’elle sentait un peu la sueur, mais Shinji n’était pas un adepte de la lessive. Il décida de bouger, et avança de quelques pas. Soudainement, il se retourna en direction de la dame, avant de lui faire une gentille proposition.

« Je me dirige vers les réels terroristes de l’île !  Tu m’accompagnes ? »


 

 A-Lice | Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 466
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
7/250  (7/250)
Berrys: 17.142.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Jeu 10 Jan - 22:06




feat Shinji Nakata

Un Ange à Kanazakura



Ishtar avait peu à cacher. En dehors de son affiliation à Centes et son ancienne appartenance à la Révolution d’Arias, l’Archange du Typhon était prête à parler de sa vie, de ses voyages, de son monde céleste et de biens d’autre sujet aux autres. La connaissance passe par le partage, la découverte de nouveau point de vue et l’établissement de relations humaines. La demoiselle à la chevelure blonde et au regard d’acier cherchait à s’épanouir au travers des autres et tentaient de générer une évolution réciproque chez l’interlocuteur. L’ouverture d’esprit et l’assimilations de connaissances sont des denrées immatérielles essentielles à l’avancé vers la sagacité. Alors raconter tout ceci à un enfant qui pouvait au final s’avérer être un ennemi n’était pas une erreur de sa part, puisqu’il faut savoir dialoguer avec son adversaire, comprendre sa vision des choses, à défaut de pouvoir l’accepter dans certains cas, et tenter de lui en faire voir d’autres.

Le garçon finit par révéler son nom : Shinji Nakata. Nakata, comme Fenice Nakata ? Au final c’était anecdotique, puisque retrouver des noms ou des prénoms communs à divers personnes n’était pas un fait exceptionnel en soit, mais c’était assez rigolo. En tout cas, il semblait avoir perdu les siens. C’était une épreuve assez difficile pour un jeune homme, l’ange savait plus ou moins de quoi il parlait même si elle avait pu connaître le bonheur au sein de sa propre famille, avec ses parents et son frère. Alors qu’elle avait six ou sept ans, la date précise étant assez flou dans sa tête puisque cela remontait à sa prime jeunesse, le groupe de quatre amis dans lequel elle se trouvait avait fait face à de terrible événements. Le père du casse-cou Sakuga Keigo, un parent qui détestait assez sa progéniture et sa femme pour leur faire beaucoup de mal, avait mangé un fruit du démon et c’était mis en tête de raser le village de Bilca, le sentiment de puissance lui montant à la tête. Son meilleur ami, Janus Icarus, père des deux autres enfants du groupe d’amis, Eva et Omnis, avait dû s’interposer pour défendre les habitants du zoan fou, ce qui l’avait amené à perdre la vie sous les yeux de toute la petite bande. Ce fut au tour des deux parents d’Ishtar de s’interposer, sa mère Leanne tentant de protéger Sakuga tandis que son père Séphiran s’occuper de protéger la femme du guerrier monstrueux. Néanmoins, le Keigo prit un élan de courage et décida d’offrir sa vie à son père en échange de celles de tout le village. C’est ainsi que le fils fut emporté par le père loin de Bilca sous les pleurs de la mère, ainsi que pour le trio restant qui avaient à la fois perdu un ami très cher et quelqu’un de très proche qui était même le père de deux d’entre eux. Cette journée avait complétement redéfini la vie d’Ishtar, Omnis et Eva qui avaient tout trois perdu leur innocence et naïveté pour plonger dans le monde féroce des adultes, malgré le fais qu’ils vivaient sur une île autarcique. Chacun commença à s’entraîner afin de respecter leurs promesses et ils ne revirent jamais Sakuga. Destin tragique qui avait trouvé un écho par la suite dans leur adolescence et qui n’avait pas finit de planer au-dessus d’eux, notamment pour la De Lérhane qui, sans le savoir, naviguer sur les mers bleues à l’instar du Keigo qu’elle recroiserait certainement un jour. À ce moment-là, ils pourraient voir à quels points l’un et l’autre avaient changés. Ainsi, de par la connaissance qu’elle avait de la souffrance d’Omnis et Eva suite à la tragédie, la décima était en mesure de comprendre le type de tourments qui pouvaient affecter un enfant perdu et sans parents.

C’est alors que Shinji se mit à parler des tyrans de l’île et du fait que pour aider les gens il fallait directement sans prendre à ceux-ci.

-Ce n’est pas si simple… déclara-t-elle soudainement plus sérieuse dans la voix. Eliminer ceux qui opprime les plus faibles ne résoudra que peu de problèmes. Vous serez peut-être tranquille quelques temps, mais quelqu’un reprendra la suite pour vous soumettre à un système toujours plus contraignant. Que cette personne sorte du peuple ou de la pègre, c’est assez rare que cela finisse bien. Au final, rien ne sera arranger. D’autant plus que je pense que ce genre d’endroit intéresserait certainement le terrible Konan si la Marine ne se mêle pas de ce qu’il se passe ici et à ce moment-là vous connaîtrez un destin plus funeste encore que la famine et les hordes de mercenaires. Pour pouvoir vous libérer d’un despotisme, éliminer le sommet de la pyramide sociale ne suffit pas, il faut préparer l’après à l’avance pour être certains de s’en sortir, établir des relations hors de l’île, signer des accords, obtenir la protection de certaines puissances en qui avoir confiance. Si j’ai pu établir quelques contacts durant mes années de pérégrinations, je ne suis clairement pas en mesure de tout régler par moi-même, l’idée elle-même étant bien présomptueuse d’ailleurs. En somme, je veux bien vous aider à quitter l’île pour trouver un endroit meilleur comme Maniralie, Azra Monata ou l’île Iade qui sont toutes à West Blues, je suis en mesure de pouvoir vous aider face à des mercenaires, mais je refuse d’obéir à votre désir de vengeance contre les tyrans qui pourrait vous amener d’un côté à de grosse représailles et de l’autre un nouveau système encore pire que celui existant. Pour assouvir une vengeance, il faut parvenir à passer au-delà de la colère aveuglante afin de pouvoir aborder la chose avec un minimum de sagesse. À part s’il existe un mouvement révolutionnaire ayant déjà planifier la suite des événements et qui soit bien implanté que je pourrai assister le temps de mon séjour. Donc je veux bien te suivre, mais il faut que tu m’explique ce que tu compte faire, conclut-elle finalement en se relevant et en récupérant son arme pour avancer aux côtés du jeune bicolore qu’elle garderait à l’œil pour éviter qu’il ne lui vole quoi que ce soit.






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 25
-Kriss Grandbling Lvl ??
-Son second Lvl ??
-Équipage de Grandbling : 16 marins Lvl 6 à 10
-??? Lvl ?
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
avatar
Messages : 14

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
32/80  (32/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Sam 12 Jan - 22:20




Un ange à Kanazakura.

feat. xx




La situation n’avait pas évolué depuis quelques minutes, le garçon tenait toujours la discussion cette femme. Une femme assez particulière puisque celle-ci disposait de deux paires d’ailes. C’était en réalité une guerrière venant des îles céleste, qui se prénommait Ishtar. Le nom sonnait bien dans la tête du garçon, et il faut avouer qu’il le trouvait assez élégant. Tout comme l’interlocutrice, la discussion n’était pas du tout banale. Le gamin et la décima échangeait sur un sujet bien trop sérieux, pour l’âge du plus jeune des deux. Il semblait que la femme ailée souhaitait mener une petite enquête sur la situation de l’île, et disposait même de trop d’informations sur les actes illicites se produisant dans les bas-fonds du quartier abritant au quotidien le garçon à la chevelure bicolore.

Le garçon n’aimait pas cet aspect là. Il considérait que la curiosité était un vilain défaut, et que sa trop grande connaissance pouvait lui porter préjudice. Heureusement, les expressions de visage qu’il employait ne trahissaient nullement le réel fond de sa pensée. En effet, les représailles de la rue étaient terribles si l’on se voyait la trahir. Mourir poignardé, brûlé, noyé, ou même se voir être torturé. C’est ce qu’il l’attendait s’il déballait tout son sac. La règle fondamentale, c’est de ne pas trahir son quartier.  Cependant, il avait tenté de tirer profit de la curiosité de sa nouvelle connaissance. Il avait remarqué qu’elle semblait être prédisposée à combattre. Il savait d’ailleurs qu’un fossé d’écart les différenciait, malheureusement pour le garçon. Il faut avouer que Shinji n’avait pas l’instinct d’un combattant, et ne cherchait en rien à s’améliorer sur ses capacités physiques, c’est pour cela qu’il se trimbalait toujours munit de son pistolet.

Shinji tenta de retourner la situation, en visant explicitement les bourgeois comme responsables de toutes les crises sur cette zone géographique. Le garçon n’avait pas vraiment tord, puisqu’ils n’hésitaient pas à forcer des misérables à travailler sur les ports pour une pincée de pièces, sous peine du pire. Lorsqu’ils n’arrivaient pas à faire violence eux-mêmes, des mercenaires se ramenaient sur l’île, punissant plus que le coupable. La marine fermait les yeux sur les évènements. Il faut dire que l’autorité locale n’était pas en position de force sur ces terres, et que le gouvernement n’avait jamais eu l’idée d’envoyer des renforts, le secteur n’étant pas assez intéressant.

Le délinquant avait alors proposé à sa nouvelle camarade d’aller semer la pagaille au quartier riche. Proposition qu’apparemment, la femme ne trouvait pas intéressante. Elle justifia son refus par plusieurs arguments, que Shin’ ne prit en aucun cas en compte. Selon elle, éliminer les riches ne résoudrait aucun problème, expliquant que des personnes malfaisantes seront toujours prêtes à bondir sur l’occasion, pour se nourrir de l’abominable population de ce sol.

Il était clair que le dealer avait déjà pensé à ces conséquences, mais il s’en foutait. Une protection ne l’intéressait en aucun cas, il ne voulait pas se retrouver soumis à une autre personne. Ce qu’il voulait c’était sa liberté, et celle du reste de l’île. Il était natif de Kanazakura, et restait très nationaliste. Les affaires de l’île sont celles de l’île. Il ne se voyait pas être protégé par un équipage de pirate totalement inconnu et étranger. De toutes manières, l’île n’aurait jamais eu les ressources pour payer la rémunération pour un tel service.
La femme ne cessait de contredire Shinji, voulant peut-être lui faire voir un peu plus clair. De son côté le gamin ne souhaitait pas rétablir la paix dans son pays, mais simplement se soulager un peu. Lorsqu’une situation du quotidien semblait délicate, l’esprit du jeune homme l’assimilait directement à la noblesse. Il était donc normal pour le jeune malandrin de vouloir faire preuve de violence, auprès de ce qu’il considérait comme ses ennemis. Si l’obsession de Shinji envers la bourgeoisie semblait inexhaustible, ironiquement de l’autre côté personne ne connaissait son existence. Le garçon avait de plus immatriculé quelques visages orgueilleux.

Tout comme Shinji ne comprenait pas la réaction de la femme nommée Ishtar, celle-ci ne pouvait sûrement pas concevoir ce que le garçon ressentait au fond de lui. Il était évident que la misère dans laquelle il avait vécu n’était pas commode, et qu’il était impensable de laisser des êtres humains vivre de cette manière. Il fut rapidement prit d’un sentiment d’exaspération, seulement quelques secondes après que la valkyrie eu finit de parler. Il prit alors un ton ferme nuançant avec sa voix encore juvénile, qui le stupéfia lui-même, tout en s’adressant à la femme.  


 
«  Soit, si tu ne veux pas venir ne m’accompagne pas. Il ne s’agit pas de vouloir rendre la liberté à cette île, mais d’honneur. J’ai été traité comme un misérable toute ma vie, depuis que je suis né. Je n’ai jamais connu le luxe de pouvoir prendre, ce que vous appelez un bain, de faire un sport, de participer à un banquet. Ici, c’est la merde, et si tu ne cherches pas à survivre, tu meurs tout simplement. Tu me prends peut-être pour un parano, mais ici, j’ai l’impression d’être condamné. Je n’ai pas plus de quinze ans, et pourtant j’connais le bruit du charbon, la vie dure. Kanazakura, quand tu n’es pas aisé, c’est pire que l’enfer, pire que pire ! Peut-être que ça ne changera rien, mais j’ai besoin de ce sentiment de soulagement… »


Même si l’intonation de voix pouvoir le laisser prétendre, Shinji n’était pas en colère contre Ishtar. Certes, le garçon était frustré. Il prétendait qu’une jolie femme, à la force impressionnante tout comme sa carrure, ne pouvait pas avoir eu une terrible vie. Néanmoins, la haine qui s’était attisé au court du monologue n’avait aucun rapport avec l’ange. Celle-ci n’était due qu’au sujet de la discussion. Shinji baissait alors la tête, ne laissant apparaître que sa crinière de neige et de sang. Lorsqu’il releva afin de regarder la décima, quelques larmes coulaient de ses yeux.

Plus aucun son ne sortit de sa bouche, il se retourna, donnant son dos à l’ange. Il sortit son arme avec désinvolture, avant de sortir le barillet du revolver à l’aide d’un petit geste du poignet dirigé vers le côté. De sa main gauche, il sortit quelques balles, trois pour être exact, qu’il introduisit dans le chargeur. Il n’avait pas voulu remplir l’arme, il n’en sentait pas la nécessité, puis il rangea de nouveau l’arme, entre son pantalon, et sa peau. D’une voix attristé, et tremblante il s’adressa de nouveau à la femme, sans prendre la peine de retourner sa tête.


« Si tu souhaites tant que ça nous aider, tu peux aller dans le quartier pauvre. Ne mentionne pas mon nom, s’il te plaît, je risque d’avoir des ennuis sinon. Il y a de nombreuses femmes seules, devant élever leurs enfants dans la misère, tu peux leurs faire quitter l’île. Mais, fais attention, ça risque de ne pas plaire aux caïds.  »




A-Lice | Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 466
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
7/250  (7/250)
Berrys: 17.142.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Sam 12 Jan - 23:37




feat Shinji Nakata

Un Ange à Kanazakura



Les paupières de l’ange se refermèrent quelques instants pendant qu’elle écoutait la réponse du jeune garçon qui avait assurément vécut suffisamment de chose pour avoir un caractère pouvant sembler asse adulte, mais rempli d’un étouffement causé naturellement par une situation globale aussi oppressante. Si elle était en mesure de comprendre l’avis de Shinji, elle ne le validait pas. Ce qu’il appelait de l’honneur, c’était surtout un mélange d’orgueil et de vengeance.

-Ce que tu cherche n’est donc pas une solution, mais une illusion. C’est un désir bien égoïste de se moquer des conséquences. Ce n’est pas par les sentiments personnels que l’on fait avancer les choses mais avec des liens collectifs. De plus, juger à partir de ce que l’on connait alors qu’on ignore tant du reste du monde est quelque chose de bien futile. Comme si j’avais connu des banquets, que je pouvais prendre des bains à loisir ou faire du sport pour le plaisir. J’imagine bien que ta souffrance doit être grande, mais des villes comme celle-ci j’en ai vu beaucoup, des gens qui souffraient de conditions affreuses j’en ai vu des centaines, et je n’imagine même pas comment doit être la vie à Impel Down. Au sein de la Révolution j’ai entendu bien des récits, bien des histoires qui ont conduit certaine personne sur la voie de la rébellion. Tu es adolescent et tu n’aies pas dans un état si pitoyable. Tu as tes deux bras, tes deux jambes, des deux yeux, ton nez, tes oreilles… Il y a des endroits ou des enfants de huit ans ont des membres en moins pour les empêcher de se révolter contre le système. La loi de la survie, en cette ère de crise mondiale, s’applique quasiment partout, et même au sein de la noblesse où les assassinats vont bon train. C’est le monde entier qui est un enfer. Alors on peut bien chercher à éliminer pour se venger, pour trouver une satisfaction, et participer à un grand tourbillon qui a pour conséquence de faire perdurer le système, enlever l’espoir qu’un jour cela s’arrête, chose qui aurait pu te permettre de ne jamais vivre ce que tu vis.

Malgré son avis qui allait à l’opposée de celui du Nakata, la Bilcane étant quelqu’un qui faisait passer en priorité les intérêts des autres avant les siens, l’Archange du Typhon avançait avec lui. C’était peut-être dur de parler en ces termes, néanmoins l’ancienne révolutionnaire préférait générer un électrochoc pouvant amener à un changement de mentalité, même s’il n’y avait aucune garantit de succès, plutôt que de ne rien répondre afin d’éviter de trop bousculer l’adolescent. Les larmes qu’il avait affichées étaient sincères, son corps réagissait à ses sentiments. Comment en vouloir à des gens livrés à eux-mêmes de ne penser qu’à eux ? Alors qu’avec un grand sérieux il incitait l’étrangère à trouver des femmes à qui venir en aide tout en tournant le dos à la grande blonde, cette dernière décida de passer sa main dans les cheveux du jeune-homme pour les ébouriffer un peu, même si elle s’attendait à un réflexe de défense, avant de continuer à avancer avec lui. Elle n’avait pas l’intention de continuer le débat puisqu’elle ne voyait pas quoi dire de plus pour lui faire comprendre l’état d’apocalypse qui pouvait régner à certains endroits du globe ainsi que l’importance de mettre au maximum ses désirs de côté pour prendre les meilleures décisions, ce qui n’induisait pas pour autant de ne plus rien ressentir.

-Tu n’arriveras pas à accorder ton violon avec le mien, lâcha-t-elle avec un petit ricanement.

Le malheur, la tristesse, la solitude, la rudesse de la vie… Tout ceci était devenu son quotidien, surtout depuis qu’elle avait quitté le Centaurus. Ainsi, même dans ce genre d’endroit peu propice à la manifestation de la joie, la De Lérhane cherchait toujours dans les relations humaines l’étincelle de braise qui réchauffe le cœur. Cela ne sert à rien de s’apitoyer indéfiniment, il faut se relever et accepter les choses pour avancer.


???

Une petite fille qui ne devais pas avoir plus de dix ans commença à apparaître au coin d’un des embranchements. Elle portait un kimono rose pâle de mauvaise qualité déchirait par endroit. Son visage était extrêmement blanc et posséder de grands yeux bleus dont elle se servait pour chercher à exprimer de la tristesse, un sentiment de perdition. Elle avançait à quatre pattes au sol en pleurant.

-S’il vous plait… Aidez-moi…

Cela faisait bien vingt-deux jours que la petite demoiselle avait débarqué à Kanazakura, Shinji pouvait donc très bien l’avoir déjà croisé et même discuté avec elle. Cette dernière, qui se faisait appeler Ayama, cherchait à rassembler de manière subtile des informations et choisissait avec minutie les questions qu’elle posait, faisant attention à ne pas se montrer trop intrusive pour éviter d’éveiller les soupçons. Il s’agissait là d’une situation exceptionnelle qui la contraignais à changer de posture afin d’atteindre cette femme aux quatre ailes. Rester à voir si son plan aller marcher.

-Je… Mes parents… Rués de coups… Aidez-les… Je vous… en prie… Ils sont… Par là… désigna-t-elle d’un petit signe de la tête.

Ayama s’affaisserait alors un peu plus, comme si elle croulait sous le poids d’un objet très lourd, qui était assurément la peur et la douleur psychique.






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 25
-Kriss Grandbling Lvl ??
-Son second Lvl ??
-Équipage de Grandbling : 16 marins Lvl 6 à 10
-??? Lvl 8
Revenir en haut Aller en bas
Shinji Nakata
Simple Civil
avatar
Messages : 14

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
32/80  (32/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Hier à 21:17

@Shinji Nakata a écrit:



Un ange à Kanazakura.

feat. xx




    Le garçon avait mit son cœur à plat, ouvert sur la table, comme il l’avait que très rarement fais dans le passé. A cet instant précis, le garçon se sentait extrêmement seul, malgré la surpopulation de l’île. Shinji n’avait pas frotté les larmes qui coulaient sur ses joues juvéniles, de toutes manières, l’action aurait était inutile puisque les sanglots ne cessaient de couler. Cependant, ce n’était pas une triste émotion qui l’animait, mais un vilain sentiment de rancœur, mélangée à une forte haine.

  Ce que ressentait le jeune filou ne fut pas calmé par les paroles que lui dictait l’ange. Ils n’étaient définitivement pas du même avis. La femme nommée Ishtar s’obstinait à vouloir rendre le jeunot lucide. Une nouvelle leçon de morale sortait de sa bouche, que Shin ne se forçait pas à écouter, ne retenant que la moitié. Une nouvelle fois, il prouvait qu’il était entêté, ou simplement immature. Néanmoins, un détail attira l’attention du gamin. Apparemment ce colosse aurait fait parti de la révolution. La fameuse révolution ! Ce qui expliquerait l’important niveau d’écart qu’il avait pu ressentir auparavant. Finalement, peut-être que ce discours aura pu percuter l’esprit que Shinji s’était efforcé à fermer.

  Shinji ne pensait vraiment pas que la femme pourrait l’aider, c’est pour cela qu’il lui conseilla d’aller dans le quartier pauvre afin de faire quelques heureux, les emmenant loin de cette misère, loin de ce purgatoire. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque le garçon sentit une main se poser sur le sommet de son crâne, de façon affective. La chérubine gesticula sa main dans les cheveux nuancés du rejeton, comme s’il s’agissait d’un brave petit. Ce dernier ne se sentit pas offusqué puisque ça seule réaction fut l’arrêt de ses sanglots, suivit d’un léger sourire.

« Merci ! » s’exclama t-il, comme si cette simple caresse l’avait lourdement apaisé.

  Le petit homme se sentait soudainement moins seul. Il hésita par ailleurs à enlacer la valkyrie, comme pour combler le manque d’affection qu’il ressentait depuis tant d’année. Malheureusement, sa profonde timidité envers les femmes le tétanisait. De toutes manières, qui savait quelle réaction aurait-pu avoir Ishtar. Le garçon savait qu’il avait été agaçant, de par ce que la dame qualifiait comme égoïsme, mais également par les manières qu’il avait adopté au préalable. Pourtant, rien ne laissait apparaître ce désappointement que Shinji pensait avoir provoqué chez son interlocutrice. Elle admit même qu’ils ne seraient jamais d’accord, soutenant cette pensée à l’aide d’une raillerie.


«  Je suis d’accord, nous ne serons jamais d’accord. Pourtant, tu te trouves toujours auprès de moi. Nos différences nous unissent, ces nuances d’esprit sont de réelles richesses. Tu es vraiment exceptionnelle, mais malheureusement tes leçons de morales ne seront pas vraiment utiles, sur un garçon aussi stupidement têtu que moi, ahah !  »


  Le garçon sortait des mots bien sages, trop pour son âge même. C’était peut-être dû à une redescente de ses émotions, il osait pouvoir remonter dans l’estime de la femme ailée. C’est alors qu’une fillette sortit d’un coin de rue. La première réaction de Shinji, fut de l’examiner. De ses souvenirs, la fille ne semblait pas provenir de l’île, après toutes ces années à errer, le garçon n’avait pas le vague souvenir de son visage. Sa tenue vestimentaire traditionnelle indiquait que celle-ci ne venait pas de la partie basse de Kanazakura, malgré les entailles que présentait le tissu à quelques endroits. Que faisait une pauvre gamine, plus jeune même que Shinji, seule dans les rues ?  

  Le garçon avait pitié de cette fille qui était dans un triste état, mais ne savait pas comment réagir. Lorsque celle-ci implora de l’aide, le garçon ne pu se retenir, et se rua alors sur la jeune fille qui se déplaçait à quatre pattes, sur le sol. Mettant un genou au sol afin de se mettre à bonne hauteur, le garçon donna sa main pour aider la fille à se remettre sur pied, même s’il fallait que celle-ci garde appuie sur le délinquant pendant un moment. Le cœur du garçon se brisa lorsque la fille tenta d’exprimer une violence parentale. Le jeune brigand dirigea son regard vers sa connaissance, avant de prendre la parole.



« Tu vois ce que cette île engendre ? Les enfants subissent les violences de leurs propres parents. Les parents sont mentalement ravagés par la pauvreté, ou par la richesse. Certains nobles expulsent leurs enfants dans la rue. La terreur ne doit pas se diriger en sens unique. Nomme-moi terroriste si tu le souhaites, je m’en fiche.   »


  Le garçon reprit son revolver, à l’aide de sa main forte. Il était déjà chargé, et prêt à agir. Le garçon ne comptait pas pardonner les oppresseurs de cette fille, qui occupaient également la fonction de responsables légaux. Il se sentait particulièrement concerné par cette situation, et intérieurement se rappelait les moult raclées qu’il subissait, depuis sa vilaine enfance. Lui qui semblait reprendre le contrôle de ses mouvements se retrouvait finalement de nouveau sous l’emprise du mépris envers la communauté de sa terre natale.


« J’espère que tu n’oseras pas faire une nouvelle leçon de morale. Montre-moi que toi aussi tu arrives à être indignée par cette situation. Montre-moi que tu éprouves de la compassion, envers ce que chaque enfant de cette foutue île subit ! S’il te plaît, viens avec moi…    »




A-Lice | Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 466
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
7/250  (7/250)
Berrys: 17.142.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   Aujourd'hui à 0:04




feat Shinji Nakata

Un Ange à Kanazakura



???

L’ange répondit un sourire au jeune garçon quand celui-ci évoqua la richesse qu’était la rencontre de deux points de vue en opposition. Voilà quelque chose qui était important. Encore fallait-il qu’il comprenne qu’intégrer les autres opinions étaient fondamentales dans ce monde, là où tant de personnes, pirates comme criminelles, révolutionnaires comme marines, civiles comme décimas, ne cherchait qu’à accroître leur pouvoir, à gagner en influence, à s’enrichir, sans jamais chercher à faire de leur univers quelque chose de meilleur. Par la suite, elle continua d’avancer en se demandant ce qu’elle allait rencontrer au bout de ce chemin aux côtés de Shinji. Titillant d’un doigt la lame de sa claymore qu’elle avait récupérée avant de se mettre en marche, la fille de Bilca ne s’imaginait pas que le garçon des rues vivait un dilemme intérieur pour manifester plus tangiblement ses remerciements face au comportement de l’Archange du Typhon qui n’était pas du genre à délaisser des gens avec qui elle n’ait pas d’accord, sauf si cela menace des vies, et cela même lorsqu’elle ne validait pas forcément certains choix. Néanmoins si elle avait pu lire en lui, la De Lérhane en aurait en aucun trouvé cela idiot puisqu’elle-même avait eu du mal à s’ouvrir aux autres.

Tout ceci prit bien vite fin puisqu’une petite demoiselle qui avait tout l’air d’être traumatisé apparut pour implorer ces nouveaux arrivants de lui venir en aide. Le Nakata fut bien vite compatissant, une empathie naturelle pour une personne qui était dans une condition similaire à la sienne. S’il se précipita vers elle, la bilcane demeura méfiante tout comme elle l’avait été avec Shinji au départ. Rien ne garantissait que ce ne soit pas un piège, mais dans l’autre sens l’absence de blessure grave n’invalidait pas pour autant des maltraitances. De plus, les paroles pouvaient être interprétés d’un autre sens qui n’avait pas sauté aux oreilles de son compagnon du jour : le « Aidez-les » pouvait tout aussi bien indiquer qu’il fallait sauver les frères et sœurs de cette inconnue qu’aller sauver les parents qui, dans ce cas-ci, serait ceux qui se serait fait rués de coups. Dans tous les cas, cela pouvait s’avouer être un traquenard dans lequel le binôme pouvait s’enfoncer comme dans la gueule du loup… Et bien évidemment, le Nakata invectiva plus ou moins l’ange en s’injuriant de la situation de la fillette. Elle ne formula aucune réponse au garçon. Si en effet, qu’une fille soit battue par sa famille était quelque chose d’indignant, la fourberie que cela pouvait être, faisant appelle aux émotions, pouvait se montrer tout aussi répugnante. C’était là un bien grand calvaire d’une personne qui cherchait à être sagace et clairvoyante, comme l’était Ishtar : en fonction de la situation, elle pouvait passer pour une personne sans cœur ou au contraire pour quelqu’un de bien trop gentille. Ainsi la seule chose que la De Lérhane déclara, sur un ton assez neutre, fut :

-Je te suis.

-Merci beaucoup… Ne vous inquiétez pas pour moi… Allez-y…
lança celle qui se faisait appeler Amaya.

En suivant la direction qu’avait pointé la pauvre martyre, le duo pourrait arriver en vue d’une bâtisse en bois plus grande que celles avoisinantes, mais qui ne semblait pas pour autant être dans un meilleur état d’entretien, certaines tuiles de très mauvaise qualité manquant à l’appel. Toutefois, en faisant attention, ce que Shinji, emporté par la rage de la situation d’Amaya, ne remarquerait pas à priori, on pouvait remarquer qu’en vérité l’entretien était concentré en un seul et unique endroit, comme s’il n’y avait qu’une ou deux pièces qui comptaient réellement. En effet, là on trouvait une toiture de qualité, les murs étaient dépourvus de fissures tout comme quelques fenêtres discrètes. Un cri s’éleva bientôt dans l’air.

-PAPA !

En pénétrant dans la demeure, après une entrée vide de tout meubles et de lumières, le Nakata et la De Lérhane pourrait traverser un couloir en piteux état qui les mèneraient au salon illuminé par un lustre en argent sur lequel trôné plusieurs bougies. La décoration, absente jusque-là, s’avérait bien riche entre le mobilier en cheine, une ou deux peintures accrochées aux murs ainsi que des tapisseries murales. Les rentrées d’argent du locataire s’avéraient clair. Pourtant quelques détails dénotés, comme la présence de cadre brisé ou baissés qui cachait toutes photographies familiales qui se trouvaient dans la maison ou encore une certaine négligence sur la disposition des meubles et des toiles, qui bien que présentes n’étaient pas droites. Un homme se trouvait debout, un autre était à genoux et le dernier, assez musclé et massif, était allongé sur le tapis. Ce dernier s’avérait être un mercenaire travaillant pour un des riches marchands de Kanazakura.


Kriss Grandbling
Primé à 4.630.000

-PAPAAAAAAAAAAA ! hurlait l’homme qui se retrouvait désormais à quatre pattes au-dessus du cadavre de son paternel qui rendait tout juste son dernier soupire dans une mare de sang.






©️ By Halloween



-Ishtar De Lérhane Lvl 25
-Kriss Grandbling Lvl ??
-Son second Lvl ??
-Équipage de Grandbling : 16 marins Lvl 6 à 10
-??? Lvl 8
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Un Ange à Kanazakura (feat Shinji Nakata)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...
» PNJ pour Shinji

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-