-37%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur les baskets Nike Air Max Oketo
46.97 € 74.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Conquête] Gran Torino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nojiko Fujita
Reine de Yobusa
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Gran Torino Left_bar_bleue23/75[Conquête] Gran Torino Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[Conquête] Gran Torino Left_bar_bleue36/120[Conquête] Gran Torino Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B

[Conquête] Gran Torino Empty
MessageSujet: [Conquête] Gran Torino   [Conquête] Gran Torino Icon_minitimeMar 18 Déc - 18:21


- La Déesse de la Foudre -




Road KamelotRoad KamelotNom de la Mission : Une histoire de stats
Nombre de Personnages : Au choix

Descriptif : Suite à ton recrutement, et avant ton départ du sous-marin en compagnie des jumelles, le père te fait transmettre un ordre de mission relativement précis. Il attend de toi que tu te rendes sur une petite île de South Blue, le royaume de Torino. Il s’agit d’une petite île où combattent des hommes et de oiseaux géants pour leur survie. Apparemment, rien d’intéressant pour vous. Malgré tout, des informations ont fuité et selon elles, un homme de la tribu à un pouvoir permettant à ses alliés d’évaluer leur chance de victoire, de survie ou de fuite. En gros, un homme a la capacité de prévoir les chances de réussite de telle ou telle action, sans que l’on sache comment. Ta mission est plus que simple : tu dois récupérer cet homme, l’extraire de l’île et le livrer au père. Il ne te donne aucune obligation d’agir immédiatement mais te demande de le faire le plus vite possible en fonction de tes mouvements.

Précision supplémentaire : dans le village, l’homme en question, Firass, est une ressource de première qualité pour le combat contre les volatiles. Il est bien accompagné et protégé par quelques-uns des guerriers des lieux, et pas les plus mauvais. Certains d’entre eux sont aux environs du lvl 25/27 et deux d’entre eux maîtrisent un haki de l’armement juste passable. Mais ils peuvent toucher du logia. L’attaque frontale est donc déconseillée par le paternel. Pour le reste, il te laisse gérer la chose.

Récompense : La considération de Papa et une faveur.



Le changement est radical, le soleil puissant des mers de Grand Line tanne constamment la peau de la belle Reine, qui était bien plus bronzée désormais. Il faut dire que le climat de Yobusa est bien moins clément que celui dont elle jouit depuis plusieurs semaines. Consciente, aussi, qu'il fallait avoir un certain degré d'anonymat, la jeune femme avait profité des installations du sous-marin de "Papa", pour se teindre les cheveux en blond, chassant ainsi sa couleur rougeoyante. C'est donc une nouvelle Nojiko qui ouvre l'écoutille du submersible. Jü et Mü, nouvelles fidèles de la cause de la Reine, mettent en œuvre leur talent pour sortir la petite embarcation, ramant avec des gestes sûrs vers la côte la plus proche.

Le Royaume de Torino s'offre à l'impérieuse Reine et à son duo diabolique. Mais si elles sont ici, ce n'est pas pour profiter des denrées médicinales, ni d'un safari d'ornithologue, mais bel et bien pour accomplir une mission au nom de Papa. Une mission compliquée, difficile et en soit dangereuse. Mais Nojiko Fujita n'est pas de celle qui se laisse intimider par la première difficulté venue, bien au contraire. Elle a un plan, quelque chose de très simple et très complexe à la fois, mais sa phase d'observation lui donnerait raison ou non. Le sous-marin de Papa est désormais indétectable, il erre docilement dans les courants marins des abysses insondables. Nojiko savait que ce dernier resterait ici quelques jours, le temps que la femme de foudre accomplisse sa mission. Elles avaient tout trois dressés un petit campement, une sorte d'avant-poste avant une guerre intestine et lancinante. Jü et Mü laissent une bonne partie de la nuit seule, leur cheffe. Tout est limpide dans l'esprit pourtant si tourmenté de la jeune Reine, un plan parfait, net et sans accrocs. Du moins c'est ce qu'elle aime à croire. Quelques heures plus tard, Jü et Mü reviennent près du feu où un lapin à la broche, rôti bien sagement.


"C'est comme dans le livre de la bibliothèque de Papa. Tu avais raison grande sœur. Les locaux se disputent des lopins de terre avec les animaux de l'île, de gigantesque volatiles qui chassent sans relâche. Nous avons beaucoup d'admirations pour ces créatures ! Elles sont impressionnantes. Nous avons approché de suffisamment près le village, mais aucun signe de Firass. Ton plan est toujours d'actualité ?   "

Les deux jumelles posent leurs armes prêt du conseiller Tontatta, Kenji, le vieil homme observe sa reine avec sérieux, il est question d'une mission difficile et complexe, surement la plus dure qu'elle est à accomplir depuis le siège de Yobusa. La jeune femme observe les flammes danser sans dire un mot, totalement absorbée par ses pensées les plus profondes.


"Pourquoi fait-elle ainsi ? Elle devrait suivre son plan, il est meilleure ! Tu t'attendais à quoi venant d'une moins que rien ? Silence, elle nous écoute ! Que devons-nous lui dire de faire ? Hey, chacun son tour, vous êtes trop bruyante !"

Encore une fois, sa psychose incessante prend le dessus, comme une maladie incurable qui lui rongerait les os et les entrailles de l'intérieur. Sournoisement, les voix se font plus fortes avant que Nojiko ne se relève et ne fixe Jü et Mü.
Elle soupire longuement avant de rajouter une bûchette dans le foyer.


"On ne change rien. Il est temps de faire comprendre que l'homme règne en maître et Dieu ici. Nous prendrons les nids inférieurs, de là, je pourrais agir avec plus d'aisance. Votre couverture doit être infaillible, nous devons rester sur nos gardes et être prêtes à faire face. Ce n'est pas tant des oiseaux que j'ai peur, mais bel et bien de nos comparses humanoïdes. Kenji, tu gères l'aspect politique avec moi après notre coup d'éclat. Compris ?"

Kenji hoche la tête lentement avant de sautiller en direction de sa maîtresse qui le récupère sur son épaule, il vient alors se cacher au niveau de la nuque de cette dernière sous l'épaisse crinière. Jü et Mü s'occupent d'éteindre le feu et de masquer les traces du bivouac tandis que Nojiko avance d'un pas sûr et déterminé en direction du pic. Quelques heures de marche suffisent au quatuor pour rejoindre le bas de l'étrange montagne, aucune surprise sur la route et visiblement tout se déroule selon le plan imaginé par la jeune femme. Elles empruntent alors le sentier escarpé et raid qui n'est autre qu'un ancien sentier de chasse, après une courte ascension, elles arrivent ensemble au premier nid. Le silence règne et telles des ombres chasseresses, les trois guerrières prennent position non loin du nid pour observer les quelques créatures qui y sommeillent paisiblement. Jü et Mü sortent à leurs tours leurs armes, se dirigeant vers les volatiles les plus faibles, elles les égorgent proprement et sans bruit sous l’œil avisé de Nojiko. Ce n'est pas un peu de sang qui impressionnerait la belliqueuse reine, cette dernière avait d'ailleurs chargé son attaque, relâchant un puissant éclair droit devant elle, percutant un volatile de taille moyenne, le transperçant de part en part. Le bruit du tonnerre secoue la petite île dans son intégralité, et bientôt des centaines de cris stridents et sournois se font entendre. Les oiseaux de malheur s'éveillent peu à peu, pris de panique. Ils n'ont plus l'habitude que des hommes viennent s'en prendre directement et frontalement à eux en pleine nuit. La surprise est générale, et on a tendance à s'habituer un peu trop vite au confort, c'est le cas pour les volailles hurlantes. Les filles de Papa forment une bulle de protection entre elles, chacune d'elles est prête à défendre chèrement son flanc, maintenant, il faut attendre le signal de Nojiko pour la suite des opérations. Si le premier coup de foudre n'avait peut-être pas réveillé le village avoisinant, les oiseaux et les prochains combats auraient raison du sommeil des autochtones.


"Nous n'avons pas peur grande sœur, fais ce que tu dois faire ! Papa sera fier !"

La Reine de Yobusa plisse alors les sourcils, levant sa main en l'air, elle attire la foudre sur son bras, déclenchant une nouvelle secousse sonore dans l'air qui n'a pour but que d'exciter d'avantage les oiseaux et de réveiller les habitants de l'île. Son plan est infaillible.



Une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
Reine de Yobusa
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] Gran Torino Left_bar_bleue23/75[Conquête] Gran Torino Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
[Conquête] Gran Torino Left_bar_bleue36/120[Conquête] Gran Torino Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B

[Conquête] Gran Torino Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] Gran Torino   [Conquête] Gran Torino Icon_minitimeMer 26 Déc - 11:18


- La Déesse de la Foudre -




Un énième coup de tonnerre retenti sur l'île. Cette fois-ci plus de doute possible, Firass se lève et sors de sa hutte. Les hommes les plus fiers sont déjà en train de s'armer et de se préparer pour défendre l'île. L'esprit encore embrumé par les songes et le sommeil, Firass observe le ciel, une belle nuit, claire, dégagée et aucun nuage à l'horizon, il ne faut pas longtemps pour comprendre que l'origine de tout ceci n'est pas naturel. Tout comme les plus valeureux soldats de l'île, Firass s'arme à son tour sous les yeux bienveillants du doyen et chef de la tribu qui voit en lui, un potentiel et futur successeur. Le pouvoir de cet individu y est pour beaucoup, en effet, par une science ou un art méconnu, il est capable d'estimer d'un simple coup d’œil les chances de réussite d'un individu. Autant dire qu'une telle capacité a permis par le passé d'éviter la mort d'une bonne dizaine de guerriers face aux volatiles. Tandis qu'il s'équipe, un nouveau coup de tonnerre déchire le ciel et illumine un large rayon.

Plus loin, sur le premier nid, Jü et Mü assène des coups de sommation pour faire reculer les oiseaux qui tentent de former des attaques groupées. Mais le feu, la foudre, les éléments en général, restent des moyens de peur et de pression millénaire sur les animaux en tout genre. Nojiko base l'intégralité de son plan sur les locaux, la tribu de l'île. Une bien étrange stratégie qui peut porter ses fruits si elle est bien exécutée. C'est alors qu'une nouvelle manœuvre accélère la dynamique de la reine, tandis qu'un oiseau géant tente de la picorer en vain, elle dirige ses mains en direction d’œufs non loin avant de relâcher une grande quantité d'énergie qui vient détruire les œufs. Fous de rage devant le massacre commis sur leurs progénitures, les oiseaux impuissants contre la logia de la foudre, concentrent alors leurs assauts répétés sur les jumelles qui se battent en parfaite synergie. C'est ici que réside la faille du plan de Nojiko: les déplacements. Si leur protection sous forme de "bulle" est parfaite, les déplacements exposent grandement les jumelles. Mais le premier nid est nettoyé et quelques cadavres de volatiles gisent déjà au sol.


"On touche au but ! On avance maintenant, n'oublier pas que vous êtes totalement vulnérable, faites vite et bien, je vais en retenir un maximum."

Aussitôt, le petit contingent emprunte à nouveau un sentier escarpé lui permettant de rejoindre ainsi les strates supérieures du pic et d’accéder ainsi à un nouveau réseau de nids. S'il n'y a pas eu d’incident jusqu'ici, la suite des événements risque de ce compliqué quelque peu. Nojiko, Jü et Mü, répètent leurs manœuvres. Les oiseaux sont repoussés non sans mal par les jumelles pendant que la reine de Yobusa continu la destruction continue et répétée des œufs. Kenji joue lui aussi un rôle crucial dans l’exécution du plan, et sentant l’accroissement du rythme des attaques, il préfère sauter de la nuque de sa patronne pour venir se loger dans la capuche de Jü. Un cri strident ; puissant et effroyable retenti, quelques secondes après un gigantesque oiseau atterri avec fracas, labourant la roche de ses serres, faisant trembler le sol, un nouveau cri met les jumelles à terre tant la puissance dépasse l'entendement. Nojiko se retourne aussitôt et fixe la bête, une multitude de têtes de flèches, de lances le transperce un peu partout, il s'agit là de vieilles blessures, tout comme les épaisses cicatrices qu'il arbore.


"L'Alpha..."

Acculées par la situation, Jü et Mü tentent de se ressaisir tant bien que mal, devant la présence de leur chef bestial, les oiseaux redoublent de combativité et si Jü parvient à asséner quelques coups bien placés, Mü quant à elle, est attrapée par la jambe, l'un des volatiles s'envole avec elle, resserrant la pression de son bec sur le membre inférieur. Les imprévus font partis de la bataille, et Nojiko se doit d'improviser, elle lâche un regard bienveillant sur Kenji et Mü avant de s'élancer en direction de l'Alpha, le prenant par surprise et de court, elle parvient à grimper sur son dos, elle s'accroche alors à d'épaisses plumes tandis que sa main droite vient laisser une décharge parcourir son corps tout entier. La bête hurle, le signal d'alerte émis par la créature fait immédiatement rappliquer une bonne vingtaine d'oiseau autour de lui. Ils ont pour habitude de chasser en meute, ils règnent en maître ici, mais ils n'ont jamais combattu une maudite intangible. Dépassés par les événements et l'étrange pouvoir de la blonde, les oiseaux tentent des attaques plus précises en vain. Nojiko est désormais seule, dans les airs, face à une nature dominante.

Plus bas, Mü semble inquiète pour sa sœur, le nid est désormais désert, elle pourrait s'en tenir au plan et continuer sa progression dans les nids supérieurs, mais la petite armée de la tribu la surprend au cœur du nid. Ils sont ici pour tirer au clair la situation, mais aussi prendre l'ascendant sur les oiseaux, car le petit numéro tape à l’œil et bruyant de la reine de San Yobusa n'est pas passé inaperçu. Firass est le premier à s'avancer vers l'une des filles de "Papa".


"Qui êtes-vous ? Pourquoi attaquer de front les oiseaux ? Ils sont un danger constant ici, seriez-vous tous fous ?"

Kenji sautille alors en direction de Firass, il fait une brève courbette avant de prendre la parole, voilà longtemps qu'il n'avait pas jouer aux jeux de la cour, pourtant l'occasion se présente à nouveau devant lui.


"Je suis Kenji, conseiller royal de la Reine de San Yobusa, la Reine Nojiko Fujita elle-même. Je suis garant de la pérennité des relations diplomatiques. Nous étions de passage sur cette île lorsque nous avons étés attaqués par ces gigantesques volatiles. Nous avons tout d'abord cru à une agression délibérée de votre peuple, une déclaration de guerre. Mais Dame Fujita à ouvert les yeux et a décidé par décret royal de s'en prendre directement aux belligérants de l'île. Ces oiseaux ont commis un acte irréparable contre la volonté du peuple de Yobusa en attaquant leur Reine. Mais... Au vu de vos accoutrements et de vos armes, je présume que le problème n'est pas... Nouveau ? Peut-être pourrions-nous unir nos forces pour venir à bout de cette menace ?"


Firass observe avec amusement le petit être, esquissant un large sourire. Il répond aussitôt, sur un ton neutre.

"Chance de conviction: Dix pourcent. Chance de réussite dans le combat avec les oiseaux: Vingt pourcent. Vous n'avez aucune chance de battre nos ennemis ancestraux. Votre "reine" est la personne sur le "Dévoreur" ? Nous ne risquerons pas nos vies, nous préférons rester neutre dans votre conflit et préserver notre difficile mode de vie. Je suis désolé, mais ce combat est vôtre, nous sommes venus ici uniquement pour savoir de quoi vous retourniez. Êtes-vous aussi à l'origine des puissants éclairs ?"


"Dame Nojiko savait que vous diriez cela. Mais le royaume de San Yobusa a toujours aimé avoir de nouveaux amis, en gage de confiance, elle compte vous offrir sur un plateau d'argent le moyen de survivre dignement sur cette île. Jü ici présente; est une fidèle guerrière du clan de Yobusa, comme vous-pouvez le voir, elle détruit les œufs uns à uns et a dans son sac à dos... Les plus petits œufs. Dame Nojiko compte récupérer tous les œufs et vous les offrir afin d'avoir un moyen de pression sur vos adversaires, elle compte aussi dompter celui que vous surnommez le Dévoreur pour avoir le contrôle des volatiles. Je ne sais cependant pas ce qu'elle veut en échange, êtes-vous prêt à discuter un peu plus sérieusement avec moi ?"


L'assemblée de guerrier et Firass semblent tous très étonnés par de tels réclamations, tandis que Jü signale la disparition de sa sœur.

Plus haut dans le ciel, Nojiko s'accroche toujours au plumage épais du Dévoreur, si une chute ne lui serait pas fatale, une chute au-dessus de l'eau le serait, il lui faut désormais déployer des trésors de volonté et de vivacité pour rester accrocher sur la bête qui se débat farouchement, entourée elle-même par ses plus fidèles comparses. La diversion crée par Nojiko est une aubaine pour la tribu guerrière. À l'heure qu'il est, Kenji avait sûrement dû exposer le plan et ses caractéristiques. Quelque peu perplexe par la nature de son adversaire, le Dévoreur tente une nouvelle manœuvre, il se dirige droit vers le pic pour foncer dedans, croyant que son ennemi sauterai ou qu'il succomberait contre la paroi. Mais il n'en n'est rien, il redresse alors au dernier moment pour sauver son bec, mais d'autres volatiles n'ont pas le temps d'accomplir la manœuvre et rentre dans la falaise avec fracas. Nojiko est accrochée au milieu de l'épine dorsale de la créature, c'est en progressant lentement qu'elle essaie de remonter en direction de la tête de son ennemi. Mais les mouvements toujours plus brusques font lâcher prise la jeune reine qui parvient de justesse à se rattraper sur l'une des ailes. En combat aérien et malgré son intangibilité, elle ne parviendrait pas à dominer l'animal, il faut donc le forcer à se poser. Consciente de sa position stratégique, elle tend la main laissant un serpent électrique venir mordre l'aile, si la créature semble endurer la morsure, la décharge électrique engourdi son aile, il penche aussitôt vers le bas, effectuant une vrille qui désarçonne Nojiko. En pleine chute libre, elle peine à se retourner contre le vent pour visionner son point de chute. Au-dessus d'elle, le Dévoreur continu sa chute, il ne bat plus que d'une seule aile et se réceptionne au sommet du pic, là où se trouve le nid principal. Nojiko se transforme alors en foudre avant de finir frapper le bord du nid. Confectionner en paille, en mousse, en branchage, la décharge de chaleur créer un départ de feu. L'expression "duel au sommet" n'a jamais si bien porté son nom, le reste de la meute semble impressionné par les flammes qui progressent peu à peu autour du nid. Le Dévoreur pousse alors un nouveau cri qui disperse instantanément la meute.


"Bien joué Messire Firass. Je crois que c'était le dernier œuf de grande taille que vous-avez détruis là. Jü et votre acolyte ont des sacs bien remplis, nous devrions peut-être retourner dans votre village pour les mettre en sécurité avant que les oiseaux ne se rendent compte de quoi que ce soit !"


L'opération est un véritable succès, non seulement la plupart des gros œufs prêts à éclore avaient étés détruits, et le reste des œufs avaient pu être collecté pour un élevage futur. Kenji applique les recommandations de sa reine avec succès. Tous empruntent le sentier pour rejoindre le village pour regrouper les œufs. Une fois en bas, ils mobiliseraient tout le village pour construire un gigantesque bûcher, ils pourraient ainsi menacer les oiseaux de détruire leurs descendance toute entière. La prolifération des dernières années ne permet pas une éradication simple et pure de la race des oiseaux, c'est pour cette raison que Nojiko avait élaboré un tel plan. Non seulement la tribu pourrait vivre, mais en dressant les animaux elle pourrait aussi se défendre.

Plus haut, dans le nid principal, deux batailles se livrent. La première oppose Nojiko et le Dévoreur, lui, esquive habillement les attaques de son ennemi tandis que le reste des oiseaux partent prendre l'eau de l'océan dans leurs becs pour tenter d'éteindre l'incendie qui ravage le nid. Nojiko doit constamment être à l'affût pour éviter tout contact avec l'eau. Mais la supériorité numérique des oiseaux est trop importante, elle est donc très rapidement ensevelie par une grande quantité d'eau. Une importante fatigue l'envahi alors, lui faisant plié le genou au sol. Le Dévoreur hurle une fois de plus en contemplant fièrement sa victime, prêt à la dévorer, il prend une posture fière et digne à laquelle tous les autres oiseaux répondent dans un cri. Voyant sa fin approcher, Nojiko est incapable de se mouvoir, les gouttes d'eau ruissellent le long de son corps. Le feu se fait plus dense et tente lui aussi de faire sécher tant bien que mal le corps meurtri de la jeune femme. Le bec s'ouvre, prêt à gober son ennemi. Mais un cri de douleur vient modifier la posture et l'envie d'attaquer, Mü avait été transporté dans le nid principal dans le but de servir de béquer. Mais cette dernière s'était ressaisie avant d'administrer un puissant coup de faux dans l'une des pattes de la créature. Presque sèche, Nojiko aboi ses ordres.


"Accroche-toi à son aile gauche ! Je vais sur l'aile droite, j'ai un plan, mais il nous faudra être parfaitement rythmé !"

Nojiko parvient à se relever avec difficulté avant de se diriger sur la droite, Mü, petite et maline parvient à passer entre les pattes de son ennemi pour venir s'accrocher sur l'aile gauche. Conscient que sa force réside dans sa supériorité aérienne, le Dévoreur prend son envol, Nojiko et Mü échange des regards inquiets tandis que l'ascension perdure.


"Sors ton couteau, quand je mets une décharge il penchera vers moi, si tu mets un coup toi il penchera vers toi. On doit pouvoir le diriger comme ça ! Il faut aller vers le village !"

Nojiko et Mü tentent une première fois la manœuvre, mais l'animal ne l'entend pas de cette façon et tente dans un premier temps de se débattre. Mü manque passer par dessus-bord, elle se tient plus fermement tandis que Nojiko répète l'opération. Après quelques envolées, la créature, épuisée par tous ces combats, se laisse dominer sous les yeux de sa meute, qui elle aussi se résigne. Le duo de choc parvient à orienté l'Alpha en direction du village et le faire poser au sol. Mü descend aussitôt laissant Nojiko se mettre en place au-dessus de la créature qui n'est plus qu'une vulgaire monture, elle appose alors ses deux mains sur la bête prête à formé un arc électrique. Elle administre le coup de grâce en laissant un flux continu d'éclairs jaillir de ses mains avant que ceux-ci ne se propagent dans le reste du corps de la créature. Le corps fumant tombe au sol, sous les yeux de la tribu et du reste des oiseaux. Pris de panique, les animaux acculés tente de bondir en direction des habitants et du village, mais Jü agite un épais brasero en direction du bûcher ou se trouve les ultimes œufs. Les oiseaux se posent et hurlent à la mort devant un tel chantage, conscient qu'une nouvelle ère approche.
Nojiko est en sueur et descend du cadavre de la bête, placée au cœur du village, son squelette fera sûrement office de trophée. Elle se dirige alors vers un vieil homme, entouré de toute une armée, elle subodore qu'il s'agit du chef de la tribu.


"Je suis Nojiko Fujita, Reine du fier peuple guerrier de San Yobusa sur Grand Line ! Ces oiseaux ont commis un acte de guerre impardonnable à mon encontre. J'ai décidé de les punir et de vous rendre la vie que vous méritez. Je ne demande ni allégeance, ni alliance. Vous vivrez-vos vies comme vous l'entendez, mais San Yobusa est désormais votre protecteur, votre garant ! En tant que tel, vous me serez redevable lorsque le royaume aura besoin de vous. Je veux aussi voir Firass ! Est-ce que Firass est là ?"

Firasse avance d'un pas, tout comme le chef de la tribu. Ce dernier s'approche de la reine avant de prendre ses mains.

"Merci mille fois, merci de nous avoir sauver. Mais... Que voulez-vous à Firass, c'est un homme précieux ici dans notre combat ?"

Firasse s'approche à son tour, cet air neutre et inexpressif qui perdure en lui. Que peut bien lui vouloir la Reine d'un territoire inconnu ? Il n'en n'a aucune idée. La femme froudre réponds immédiatement.


"Vous pouvez désormais dresser ces animaux. Firass n'est plus utile pour le combat. Voici ma requête, j'exige que cet homme me suive, nous avons connaissance de son pouvoir, et mon employeur veut en discuter avec lui. Je m'engage personnellement à ce que Firass retourne ici après cet entretien. Je suis venu ici non seulement pour libérer un peuple opprimé, mais aussi pour Firass, n'y voyait pas une manœuvre quelconque pour vous acheter."

L'assemblée discute entre elle, créant un vaste brouhaha. Voici la phase la plus dangereuse pour Nojiko, car de tous les pièges, celui du trône est le plus perfide. Firass fronce les sourcils tandis que le chef de la tribu semble être gêné et comme pris en otage par la Reine.

"Je refuse. Nous ne pouvons pas laisser Firass partir, c'est l'un des plus grand protecteur de notre île. Je vous remercie pour tout ce que vous avez fait, mais... C'est tout bonnement impossible."

Nojiko se dresse alors fièrement, lâchant un regard furtif à Kenji, ce dernier semble lui aussi confiant, c'est bien moins le cas des jumelles qui posent d'ores et déjà leurs mains sur les pommeaux de leurs armes.


""-Terre brûlée, décharnée, calcinée, assoiffée, polluée, négligée... Et j'en passe et pourtant, il existe un mal bien plus impitoyable au sein même de cette perle fendue qu'est Torino. Un mal millénaire que nous seuls pouvons annihiler. Ce mal c'est les oiseaux, leur corruption, leur pouvoir, leur comportement. Voyez-les, retranchés dans leurs nids, décider du sort de notre île ! Voyez leur soif bestial les aveugler et commettre les pires erreurs ! Que se passe-t-il pour que l'on puisse laisser en place des tortionnaires, des tyrans, et des profiteurs qui tirent les ficelles du monde, envoyez nos enfants à la mort par des décisions prises en quelques minutes ? Comment et de quel droit peut on juger un homme sur le seul fait qui est le seul renfort à une armée de défense ?! Comment peut on enlever des enfants pour en faire des soldats ?! Quel monde est ce dont ? Qui peut se le permettre ?! Voyez mes sœurs, voyez mes frères ! Ils nous sous-estime de nouveau, et ils ont paieront le prix! Leur aveuglement leur à empêcher de prévoir mon arrivée et votre apogée ! C'est des cendres que nous tirerons notre salut, c'est de l'ancienneté et de la désuétude que nous créons un puissant empire de Torino ! La légion est en marche, et ni leurs serres, ni leurs becs ne nous arrêterons, nous sommes le représentant direct du peuple. Il est temps de régler définitivement le compte de ces mots dépourvus de sens pour notre époque que sont "Survie" et "danger". Il est temps de faire sonner les tocsins, de faire vibrer les tambours, d'assombrir le ciel de nos navires, de faire bouillir le peuple de Torino vers sa liberté! Ils ont une armée volante?! Vous m'avez moi ! Des citoyens avides de justice et d'égalité derrière nous ! Il est temps d'abolir les privilèges de ces êtres infects ! Réveillez-vous ! Souvenez-vous des enseignements du passé ! Levez-vous, soldats de la liberté ! Marchez vers l'infamie et supprimez la !

Leur pire erreur est de me sous-estimer! Je suis là, certains en pâtiront plus que d'autres, mais une chose est sûre... Le peuple obtiendra raison, et les lâches traîtres et manipulateurs, les tyrans, les auto-proclamés. Ceux-ci je peux vous le garantir, auront leurs dépouilles exposées pour que le peuple voit que, même à l'intérieur de leur corps, la pourriture règne. Je les plains ces imbéciles qui ont cru que je m'étais laissée battre ! Je les plains ces idiots qui avaient cru s'être débarrassés de moi ! Et je les plains ces ânes qui ont cru qu'en dénigrant mon image ils m'auraient fait taire ! Je plains de façon général ceux qui ont contribué à mon départ, mais à l'heure du jugement dernier, que diront-ils ?! Que feront-ils lorsqu'ils seront confrontés à leur propre lâcheté ? Je vous le dis, ces hommes pourriront d'eux même ! Ils implorent notre pardon ! Et entendez-les geindre ! Entendez-les pleurez ! Entendez-les hurler à notre venue ! Ce que je vous apporte n'est pas la vérité, ce que je vous apporte c'est le moyen pour y accéder, car soyez-en sûr : elle éclatera, et ces "hommes" qui nous prennent de haut, qui possèdent un ego surdimensionné, qui pense obtenir de droit tout ce qu'ils veulent sans avoir les compétences. Ceux là, se retrouveront dans les fosses communes où l'on verra marquer "ci-gît de sombres idiots". Le trop plein de confiance en eux va tout simplement être leur faille, nous l'exploiterons et nous la détruirons! Victoire pour le peuple de Torino ! Révoltez-vous ! Confondez nos ennemis ! Abattez-les ! Ils ne méritent même pas leurs places parmi nous! L'ère de la domination humaine est en marche ! Partez et capturer ses animaux, faites leurs comprendre leur place."

Après ce discours flamboyant, la plupart des personnes présentes applaudissent et sous l'effet de la hargne et la foule haranguée, tous prennent les armes pour se diriger vers les nids. Lassos, cordages, chaînes... Tous sont prêt à capturer leurs ennemis millénaires, tandis que les charpentiers et les invalides construisent peu à peu des cages de contentions. Firass pose sa main sur l'épaule du chef du village et hoche doucement de la tête.
Il s'approche de Nojiko et accepte de venir avec elle, le village ne craint plus rien et tout un esclavage animalier se met en place. En quelques jours seulement, la plupart des oiseaux sont acculés et mis sous contention. Quelques poches de résistance perdurent tandis que la question de l'élevage des œufs se pose au sein du village.
Au large des côtes, le sous-marin de Papa accueil Firass.

L'île semble désormais vivre sous un nouveau jour, des perspectives d'avenir se dessinent largement et les hommes reprennent le contrôle de leurs vies, de leur expansion. Mais au fond de leur cœur, Nojiko Fujita reste une personne à craindre et le sceptre qu'un jour San Yobusa viennes réclamer des terres, se fait de plus en grand. C'est une toute nouvelle relation de confiance que doit construire la reine et son conseiller.


Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] Gran Torino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de Torino-