Partagez
 

 La vérité sur la paternité (PV Nojiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeLun 19 Nov - 20:58




La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Papa10
Papa

A peine aurait-elle embarqué dans le sous-marin tout confort, pour ne pas dire "grand luxe" du père de famille, que la princesse de San Yobusa comprendrait que la richesse possible de son royaume avait trouvé de quoi lui tenir la dragée haute. Cet homme, un assassin au visage inconnu par le gouvernement mondial, avait réussi à réunir un grand nombre de richesse, des bibelots en tout genre qui ornaient maintenant son bâtiment naval. Son travail était parfait, il était un tueur, mais pas seulement. Plus encore, il travaillait pour l'une des organisations les plus puissantes au monde, il savait entretenir ses affaires et apporter du profit, à sa propre personne comme à ses alliés. Dans ce sous-marin, pourtant immense, les âmes vivantes n'étaient pas légion. "Papa" n'était pas un homme qui aimait être beaucoup entouré, il s'équipait et intervenait lui-même, prenant ainsi la casquette d'homme de ménage, de cuisinier, de navigateur et évidemment de père de famille.

Il avait trois enfants, trois belles jeunes femmes et un majordome, uniquement. Pourtant, ce jour n'était pas comme les autres, il avait invité une nouvelle personne, la septième âme vivante sur son moyen de transport, si l'on comptait l'animal de compagnie de la famille. Ainsi, à peine serait-il descendu dans l'incroyable bâtiment qu'il adorait la Zoan avec une certaine classe pour lui faire poser le pied en ces lieux magiques. Derrière le père se trouvait un homme habillé d'un costume parfaitement taillé, sans le moindre pli.

    -  Ma chère Nojiko, je te présente Gus, il est le majordome de ces lieux, il a pour mission de veiller à l'accueil de nos convives ainsi qu'à l'approvisionnement du sous-marin. De mon côté, je gère le reste : tâches ménagères, cuisine, navigation, réparation etc...  


D'un pas, Gus s'avança et tendit un bras vers la logia, l'invitant à lui donner sa main pour pouvoir y apposer un baiser, comme le voulait l'étiquette la plus noble. Une fois la chose faite, il invitera d'un geste de la main Nojika à le suivre.

    - Gus va te montrer tes quartiers. Si tu as besoin de parlé, je te le déconseille, il est muet mais sait très bien écouter. Je lui ai coupé la langue pour ça... Prend tes aises, profite des lieux,  et demande à Gus de te mener à moi lorsque tu seras prête.


La ton était donné. Bientôt, Gus mènerait la maudite jusqu'à sa chambre. Sur le chemin, elle verrait l'étalage d'un faste merveilleux puis, sa chambre. Grande de plus de trente mètres carré, le nid de la belle avait de quoi charmer. Salle d'eau personnel, lit disproportionné, râtelier d'arme dans un coin, coiffeuse magnifique : il y avait là tout ce dont la rousse pouvait rêver. Elle pourrait profiter aussi longtemps qu'elle le souhaitait en compagnie de son petit majordome personnel, le père de famille ne pressait personne, il avait tout son temps.

De leurs côtés, les filles étaient parties profiter de leurs propres salles d'eau, Rima profitait d'un bain long et silencieux alors que les jumelles avaient fait le choix d'une baignade commune, bruyante et passablement inondante pour la pièce. Papa allait pouvoir s'offrir un petit tour de ménage plus tard dans la journée.

Enfin, l'homme le plus puissant des lieux, le tueur redouté était cloitré dans son bureau et venait de décrocher son DenDen mushi.

    - Salut ! ... Ouais ça va bien. Dis, j'ai trouvé quelqu'un de très intéressant, je pense que j'aurai bientôt une nouvelle fille. Quand elle aura fait ses preuves, je te la présenterai, tu pourras voir par toi-même. ... Ouais on fait ça. Sinon, comment vont les affaires ? ....


Les deux hommes de poigne parlerait un certain temps, de projet futurs, en attendant la nouvelle.

Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
Reine de Yobusa
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue23/75La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue36/120La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeLun 19 Nov - 21:35


- 20.000 Lieux sous les mers -




Il s'en passe des choses sur Grand-Line. Nojiko a pu prendre la fuite, accompagnée du Père et de ses "filles". Après une bataille acharnée dans la prison, la princesse de San Yobusa avait ainsi pu s'accorder les faveurs d'un mystérieux assassin. Si la fuite de l'île avait été particulièrement simple, Nojiko reste sur la défensive, non pas qu'elle n'est pas confiance aux filles et au Père, mais elle ne peut pas sous-estimer la puissance du Gouvernement et de la Marine, qui plus est, ses actes ne resteront sûrement pas impunis. Mais la plus terrible et effroyable découverte était survenue sur la fin de cette étrange épopée, le Père lui avait montré que son intangibilité n'était pas un pouvoir universel et absolu, et qu'elle avait aussi prit des risques inconsidérés en s'interposant entre la lance du père d'Etowaru et le corps inerte de Rima. Une folie, qui aurait pu lui coûter la vie, mais l'enseignement utile du Père lui avait ainsi permit de découvrir un pouvoir hors du commun qui pourrait simplement lui causer des dommages irréparables.

Quelques temps plus tard, après une échappée discrète de l'île, le sous-marin plonge au fond des mers avec à son bord, la reine de San Yobusa elle-même. La jeune femme ne peut-être qu'éblouie par le luxueux bâtiment naval, un concentré de beauté, de confort. Un lieu rempli de charme et raffinement qui pourrait faire pâlir de honte la salle du trône de la reine héritière. Nojiko ne sait pas où laisser se poser ses yeux, mais elle n'a de cesse que d'écouter le Père. Un majordome se présente à elle, un dénommé Gus, ce dernier s'applique de la meilleure manière qui soit pour satisfaire l'impérieuse personnalité de la princesse. Devant tant d'événements et malgré les derniers ordres de sa sainte Reine, Kenji, le Tontatta conseiller et ami royal s'exprime alors.


"Ma reine, le protocole exige que personne ne vous tutoie ! C'est une insulte à la royauté ! C'est ... C'est... Un crime de l'es majesté ! Je vous en conjure madame, partons tant qu'il est temps, cet homme ne peut rien apporté à votre royaume et ses fondements."

Elle gratifie simplement son conseiller d'une pichenette sur son crâne dépourvu de cheveux, se contentant ainsi de le faire taire, ou du moins de lui éviter de parler trop fort, car peu de temps après, le voilà râler de nouveau.


"Bien. Dans ce cas, je vais me retirer et revenir vers vous dès que je serais fin prête."

Tout en suivant le majordome, Nojiko profite de chaque détails, de chaque étagères de livres, de chaque tableaux, des sculptures, des ornements, des moulures. Tout le navire est décoré avec soin, goût et style. Une explosion visuelle permanente qui va non sans rappeler à la jeune femme ce qu'elle laisse derrière elle. Un Royaume enchanteur perturbé par des fanatiques: Le Glaive. Perdre son temps ? Kenji n'a peut-être pas tort, plus le temps s'écoule, plus la jeune femme perds ses espoirs de reconquête. Mais qu'avait-elle mieux à faire ? Yokai semblait avoir disparu, et plus personne au sein de son île natal ne peut agir librement. Le Père reste donc la seule piste valable pour elle. Après avoir ruminer quelques temps, elle prends soin d'observer la chambre, tout aussi élégante et luxueuse. Elle profite de tout son confort, douche, coiffeuse, après une courte toilette, la voilà prête à rejoindre le Père. Lorsqu'elle ouvrit à nouveau la porte, Gus était là lui aussi, prêt à conduire la jeune femme. Il se penche légèrement avant de laisser sa main s'incliner en direction du bureau du maître des lieux. Il ne faut pas longtemps à la Reine de Yobusa pour rejoindre l'office, après avoir frappé à la porte, elle entre alors dans le luxueux endroit. Bureau en acajou, un immense aquarium repose derrière l'épais dossier du fauteuil. De part et d'autres gît aussi des bibliothèques, seule témoins des dires et des propos du Père, mais elles garderont le silence pour l'éternité.
Elle prend alors place sur l'un des fauteuils placés devant le meuble en bois.


"Me voilà. Je ne sais pas ce que je peux faire d'autre pour vous mon cher, mais je suis tout ouïe désormais."

La Reine de San Yobusa est désintéressée, une qualité ou un défaut qui revient souvent chez elle, une récompense ? Baliverne, elle n'a besoin que d'aide pour parvenir à élaborer son plan et y parvenir, que diable voulait cet homme ? Seul l'avenir peut le prédire.

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeMar 20 Nov - 10:05




La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Papa10
Papa

En frappant à la porte, la jeune rousse entendrait un franc et joyeux "entrez" avant donc de découvrir le faste qui s'étalait jusque dans le bureau relativement grand du père de la famille. Bibelot en tout genre, meubles de qualité et fond musical de goût emplissait cette pièce avec un équilibre parfait, digne des plus grands décorateurs. Pourtant, le coin de la pièce qui attirait le plus l'oeil était bel et bien un pan de mur sur lequel trônait de nombreuses armes en tout genre, très ouvragées pour la plupart, à la destination totalement obscure pour d'autres. En réalité, il s'agissait là de son mur de chasse, tel le chasseur qui alignait les têtes empaillées au-dessus de sa cheminée, le tueur présentait les armes favorites de ses plus belles victimes. Il était passablement fier de sa collection mais n'en fit pas référence, pas pour le moment. Il invita donc la rousse à s'asseoir et débuta avant même qu'elle ne puisse poser sa question.

    - Tu as pu te détendre ? Veux-tu quelque chose à boire ma chère Nojiko ?  


Peu importe ce qu'elle sollicitait, elle l'aurait. Gus n'était pas loin et pourrait répondre à ce premier désir si le père n'avait pas le nécessaire dans l'antre de ses machinations. Une fois les questions de rafraichissements réglées, l'assassin pourrait entrer dans le vif du sujet et répondre à celle qu'il avait fait monté à son bord, celle qui pour qui il avait de grands projets.

    - Tu es une femme comme on en voit peu, une reine a fortiori. Tout d'abord, avant de m'expliquer sur les causes qui m'ont poussé à te demander de nous accompagner, j'aimerais en savoir plus sur toi et surtout, sur tes rêves, tes ambitions. Une reine loin de son royaume, cela attire ma curiosité. D'ailleurs ton petit conseiller miniature semblait dire que tu avais besoin d'assistance pour ton territoire. Je voudrais connaitre les tenants et les aboutissants de cette histoire.


Il voulut prendre une lampée du soda qu'il s'était versé quelques secondes avant et sollicita un temps mort avant que le récit ne commence, il avait un peu chaud et boire avec son masque représentait un souci de taille. Il porta alors la main à l'accessoire fracturé et dévoila son vrais visage.

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Papa_u10
Papa

Le sourire que l'on pouvait deviner régulièrement sous le masque se trouvait déjà sur le visage du démasqué, lui qui retrouvait enfin la sensation d'air sur son visage. Il invita alors, d'un calme olympien, la rousse à débuter son récit, une histoire qu'il écouterait avec la plus grande des attentions.

Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
Reine de Yobusa
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue23/75La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue36/120La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeLun 26 Nov - 8:14


- San Yobusa -




Elle a beau être loin de son île, mais les jeux de la cour ne cessent de la poursuivre. Le Père avait dévoilé son visage, un homme charmant, avec un large sourire qui venait formé quelques rides en coin. Nojiko ne s'attarde pas réellement sur le visage de l'individu, elle a une opinion bien tranché sur ceux qui portent des masques, mais elle n'allait pas pour autant vexé son hôte. Revenons en au problème initial donc, le Père a posé toute une série de questions, d’interrogations, des éléments obscurs qui le font sûrement douter. Kenji semble muet pour le coup, même si elle peut entendre de là son avis personnel. Cette fois-ci il n'aurait pas tort. Devait-elle réellement parler de ses ambitions et de ses plans ? Où devait-elle seulement parler de son royaume ? Un choix cornélien se présente devant elle, mais le silence devient pesant dans la salle et lui intime de répondre avec plus d'empressement pour contenter l'étrange oiseau qui se dresse devant elle. Avec une élégance et un regard puissant, Nojiko s'élance dans un discours qu'elle veut bref.


"Kenji parle trop. Je suis la dernière héritière en âge de gouverner mon royaume, l'île de San Yobusa sur Grand Line. A cause de mouvement séditieux, séparatiste et religieux qui vont avec l'essence même de notre civilisation belliqueuse, mon père feu le roi a du créer un organisme pour pallier à une crise sociétale et politique d'envergure. Le Glaive. Pour avoir l'opinion publique en poche, il a nommé à sa tête l'un des leaders de la résistance pour apaiser tout le monde. Mais donnez à un enfant un carré de chocolat il réclamera la tablette entière. Par une manœuvre que j'ignore le Glaive est arrivé à accumuler des nombreux alliés et à prendre le pouvoir. J'ai pu m'enfuir de justesse, et j'ai juré de reprendre mon royaume et mettre un terme à cette mascarade immonde."

Tout en se remémorrant la bataille finale dans la capitale de Yobusa, le Glaive avait donc prit le contrôle total des lieux et à l'heure actuelle elle n'avait aucun moyen de savoir comment pouvait évoluer la situation sur l'île. Elle doit être en permanence sur la défensive et prête à bondir, le Glaive veut son retour, sans ça le peuple ne peut prêter allégeance. Mais vient un autre point dérangeant. Ses ambitions, ses plans ? Doit-elle vraiment les dévoiler au grand jour aussi simplement au premier inconnu dont elle ne sait absolument rien ? Si ce n'est qu'il semble être riche, et particulièrement habile pour distribué la mort. Mais après tout, si il avait voulu, Nojiko reposerait déjà parmi les poissons et il lui fallait bien trouver un premier allié dans la reconquête de son île.


"Actuellement je n'ai aucun plan, du moins rien de défini. Je compte lever une armée, et fondé mon propre équipage pirate, j'ai compris que j'étais un danger pour le glaive. Plus mes exactions seront connues, plus le peuple et surtout le Glaive sauront que je suis encore en vie et plus dangereuses que jamais. Je compte dans un premier temps faire assez de bruit pour être repéré par le gouvernement mondial et devenir Corsaire, j'ai déjà un avantage de poids qui les forceront sûrement à venir me voir... Je suis peut-être encore faible pour le moment, mais la Marine ou le Gouvernement ne voudraient sûrement pas voir une Logia dans le camp adverse et préféreront sûrement l'avoir sous contrôle. Avec tous les avantages que confère cette fonction je serai bien plus libre de mes mouvements pour recruter mon armée et reprendre le contrôle... Après... Le fossé entre la théorie et la pratique est drastique."

Elle passe sa main dans son épaisse crinière pour remettre quelques mèches rebelles en place avant de reprendre une posture quasi-divine, le regard impérieux, la tête haute, le dos droit. Une posture royale digne des plus grands.

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeLun 26 Nov - 10:57




La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Papa_u10
Papa

    - Je vois.  


Le père avait écouté le récit de la souveraine d'une oreille attentive et avec tout le respect possible, il s'était laissé prendre au fil des mots, réagissant de manière souvent compatissante aux propos de celle qui animait certaines de ses ambitions. La première partie, celle consacrée à l'histoire de son île, avait été une mise en bouche un peu fade, intéressante historiquement mais fade. Nojiko ne s'y livrait pas, elle ne faisait que relater des faits sans réellement parler de ses blessures. D'abord, l'homme au nom inconnu pensa qu'il n'obtiendra rien de plus dans l'immédiat, qu'il devrait se dévoiler pour obtenir ce qu'il souhaitait. Mais le destin lui démontra bientôt toute l'ampleur de son erreur lorsque la rousse reprit la suite de son récit. Elle abordait ses plans, ses ambitions, ses rêves et ses envies.

Reconquérir son royaume ? Oui, "Papa" l'avait déjà bien compris par l'intermédiaire des interventions inopportunes de son conseiller miniature mais la réalisation en elle-même était bien plus intéressante. Nojiko, sa Nojiko en devenir, voulait donc lever une armée, créer son propre équipage, prendre en renommer pour finalement attirer l'oeil du gouvernement mondial et obtenir son appui. Si la première partie lui semblait justifiée, la seconde n'allait pas réellement dans son sens ... quoique. Son sourire se fit plus radieux encore à mesure qu'il s'avançait sur son fauteuil pour se rapprocher de son bureau et de son interlocutrice. Il souhaitait faire de cette femme un nouveau membre de sa famille, son objectif était clair et il ne s'en écarterait pas.

    - Lever une armée, gagner en réputation et en puissance, rejoindre les rangs des capitaines corsaires et monter ton propre équipage. Voilà un projet bien ambitieux effectivement et je comprends donc pourquoi tu as besoin d'alliés mais... Me permettrais-tu de te donner mon avis jeune reine ?  


Qu'elle l'accepte ou non, l'assassin professionnel le donnerait, il était un homme très tranché et prodigieusement stratège. Pour lui, ce monde était un plateau de jeu de rôle sur lequel ses pions étaient parfaitement placés. Intouchables ? Non, ses pions pouvaient périr mais il bénéficiait de la bienveillance d'une main puissante, il n'était pas seul et son "employeur" était partout.

    - Sur les mers du monde, il existe une quantité d'île absolument faramineuse. Te rappelles-tu ce que je t'ai dit il y a quelques heures ? "Le monde est un kaléidoscope aux milles couleurs". Ton royaume est l'une de ses couleurs. Lever une armée te permettra d'en modifier la teinte mais pas forcément pour celle que tu désires. Des mercenaires attaqueraient sous tes ordres mais seraient indisciplinés, ils s'en prendraient aux innocents, t'attirant alors l'antipathie du petit peuple. Te lier au gouvernement mondial au titre des capitaines corsaires est une excellente idée pour ta liberté, mais recourir à un appui gouvernemental pour la reprise te placera sous leur tutelle, ton île ne serait qu'un morceau insignifiant d'un tout gigantesque. Mifune, Abel, les soeurs Bremurias, bien plus récemment Heziel Coffe ; ces personnes se sont placés sous la protection du gouvernement mais semblent être des personnes passablement indépendantes, il ne faut pas l'oublier. S'agissant enfin de ta reconnaissance par le gouvernement mondial, aux vues des faits de la prison, ta tête sera bientôt sur une petite affichette, comme la mienne à une certaine époque.  


Plongeant la main dans un tiroir de son bureau, le père en ressortit une petite affiche de prime, quelque chose de courant sur les mers de ce monde. La papier avait jauni et le visage du paternel semblait bien plus jeune, presque méconnaissable aujourd'hui. Les cheveux bien plus courts, une lueur de violence dans l'oeil, une mine grave, l'on se trouvait bien loin du personnage souriant prenant place devant Nojiko. Pourtant, sous la photo de l'homme, un nom et un montant.

"Sig Galeon, le boucher"
"320.000.000 B"

La prime était conséquente, et encore il s'agissait là d'un belle euphémisme. En son temps, plus d'une dizaine d'années auparavant, Sig avait été un pirate connu pour sa cruauté et sa puissance. Il arpentait les mers en semant misère et désolation jusqu'à ce qu'il périsse de la main d'un héros du gouvernement. Le pauvre homme avait été qualifié de héros à titre posthume, lui qui avait ôté une vie mais qui avait perdu la sienne par la même occasion. Sig Galeon avait été déclaré mort, sa prime s'effaça en même tant que la crainte qu'inspirait le boucher.

    - Mon employeur est à l'origine de ma "mort". Mes activités de l'époque n'allaient pas dans leur sens et, sans le vouloir réellement, je causais du tort à une entreprise en pleine expansion. Malgré tout, quelques membres de cette organisation ont vu en moi un certain potentiel à exploiter. La renommée apporte son lot de conséquences qu'il faut manier avec une certaine efficacité. Aujourd'hui, mon visage n'est plus connu et je porte un masque lorsque cela est nécessaire.


Sig reprit son petit souvenir et le glissa dans le tiroir qu'il avait ouvert un instant auparavant. Il se laissa tomber dans le fond de son fauteuil et expliqua la raison de ses révélations.

    - Si je te parle de ces vieux souvenirs, Nojiko, c'est parce que je mise sur toi. Tu comprendras par ses actes que mon employeur a de grands pouvoirs, que moi-même je ne suis pas à prendre à la légère. Comme tu peux le voir, j'ai de l'argent, de la force et des moyens. Je peux être le moyen pour toi de récupérer ton royaume. En échange, je veux que tu deviennes ma fille, comme Rima, Mü et Jü.


La proposition était faite, Nojiko avait donc un choix à faire : rejoindre cet homme pour bénéficier de ses atouts et relations, ou partir pour ne plus jamais le revoir. Si elle demandait plus d'explications sur les implications de son choix, la père lui expliquerait qu'il ne s'attendait pas à l'avoir auprès de lui, qu'il acceptait qu'elle vogue sur les mers selon son bon vouloir mais que lorsqu'il avait besoin d'elle, elle devait le rejoindre, lui obéir.

Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
Reine de Yobusa
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue23/75La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue36/120La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeLun 26 Nov - 13:22


- Offre et demande -




Le père avait abattu ses cartes et prit soin de jouer le joker de la franchise. Une quinte flush qu'il a méthodiquement mis en place pour surprendre la Reine. Car oui, il s'agit bien d'un jeu politique qui se déroule sous leurs yeux, mais ils sont tout deux bien trop polis et académique pour se l'avouer. Mais Nojiko sait jouer, et elle aussi dispose de certains atouts dans sa manche. Un atout de taille, un projet qui n'est autre qu'un foetus larmoyant d'un passé trouble, celui de Nojiko. Elle soupire un long instant pour reprendre ses esprits, étrangement, les voix sont absentes, mais ses doutes, eux, sont bien réels. La kyrielle d'informations administré avec brio par le Père ne laisse en aucun cas la rouquine indifférente. Elle observe la prime, écoute attentivement, boit les paroles, ingurgite le tout, réfléchi, prends son temps. Chaque mot émis par l'homme est lourd de sens, apporte de nouvelles réflexions et manipule autrement son esprit. Nojiko hoche la tête bêtement, préférant se mettre en accord avec elle-même. Après tout, ce qui a séduit le père, le répondant, la fougue, la fulgurance d'esprit.


"Un concept intéressant je dois l'admettre. Mais les jeux de la politique se jouent sur plusieurs tableaux. Et les jeux sont faits pour les enfants... Lorsqu'ils grandissent, ils délaissent leurs jouets pour d'autres jouets. Et c'est exactement ce que je compte faire mon cher. Yobusa repose sur des traditions belliqueuse que l'on peut juger inhumaine, nous avons notre propre code d'honneur qui est aussi paradoxalement contrebalancer par la volonté de vaincre. Tout ce que j'ai cité ne sont que des moyens. J'ai un autre projet à dire vrai, pour venir saper tous les acteurs qui graviteront autour de moi... Une organisation criminelle... Pas une organisation banale comme on peut voir un peu partout, non. Quelque chose de bien plus conceptuel... Mon père disait toujours que les meilleures armes du soldat, ne sont ni plus ni moins que la duperie et les subterfuges. Qu'il faut savoir non pas seulement usé de ses armes mais aussi de son environnement. Cette organisation commencera sur un navire que je veux gigantesque, assez grand pour que d'autres petits bateaux puissent entrer en son sein, un gigantesque marché noir flottant ! Le but de cette organisation fantôme sera tout simplement de vendre, receler, troquer des informations pour tous ceux qui en veulent. Au fil de l'eau, en prenant de l'ampleur, nos informations seront paroles d'évangiles et pour qui veulent bien les entendre, l’énonciation de la vérité. Je veux devenir la maîtresse des secrets, celle qui sait tout, partout, n'importe quand. Et une fois que tout ceci sera en place, je serai celle qui peut manipuler n'importe quelle information pour la rendre authentique. Il existe bien des moyens dans ce monde de conquérir une île... Le commun des mortels utilise les armes. Moi j'utiliserai l'intellect, la politique, la désinformation. Je ne parle de lever une véritable armée, mais de regrouper une poignée de fidèles. C'est ça la véritable puissance."

Son regard est emplit de détermination, une espèce de lueur scintille en elle, comme si elle pouvait d'ores et déjà toucher du bout des doigts son projet pharaonique. Elle ne perdrait pas la face devant un homme qui pense pouvoir l'adopter bien sagement. Nojiko est une tempête, une foudroyante femme fatale qui ne s'arrêtera qu'une fois morte. Elle avait donc repris calmement son discours.


"Vous me faites une offre, intéressante. A ne pas en douter. Mais je ne suis pas stupide, tout travail mérite salaire n'est ce pas. Que dois-je vous fournir en échange dans ce cas ?"

Nojiko est en train de déployé des trésors de volonté et de détermination pour ne pas plié devant son interlocuteur. Il est impressionnant, et la jeune femme a grandi bien trop vite pour être catapulter dans un univers froid et sombre. Rejoindre Rima et les autres ne la gêne pas. Mais dans quoi s'engage t-elle véritablement ?


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeLun 26 Nov - 13:54




La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Papa_u10
Papa

    - Exact ma chère, tout à fait exact et tout le coeur du pouvoir est là.  


Sig souriait plus que jamais, un sourire exprimant à la fois une joie parfaite mais aussi un sadisme qu'il n'avait jusqu'alors pas laissé transparaitre, une violence enfouie qui était restée parfaitement tranquille au sein de la prison et une envie soudaine de poursuivre l'échange. Il voulait cette femme, il la voulait parmi les siens, parmi ses alliées et parmi ses filles. Jü et Mü étaient deux jeunes combattantes très compétentes, parfaitement complémentaires et surtout, parfaitement inconsciente des concepts du bien ou du mal. Rima était quant à elle titulaire d'un sens cynique comme on en faisait peu, d'une puissance remarquable, d'une capacité d'investissement inégalable et d'une conscience parfaite sur le monde. Cette disposition avait fait en sorte que les deux jumelles étaient régulièrement placées sous les ordres de la rouquine qui savait ce qu'elle faisait mais se moquait totalement de la souffrance de ses éventuelles victimes collatérales. Les trois filles du père, les membres de sa famille proche, celles qu'il avait gardé avec lui alors que tant d'autres étaient morts ou déjà partis, formaient un trio parfait mais enfin se présentait le dernier élément : la pièce manquante du quatuor. Une capacité d'analyse, un regard critique, une ambition totale, une puissance grondante, une insensibilité parfaite... Nojiko semblait détenir toutes ces choses que le paternel recherchait chez une femme, tout ce qu'il fallait pour que son escouade soit parfaite.

La rousse à forte poitrine maîtrisait son dialogue, elle usait des mots avec une justesse effrayante et amusait largement le stratège qui se trouvait devant elle. Imaginant finalement la finalité, et estimant la proposition du tueur, la maudite de la foudre vint à lui poser la question fatidique : le but de l'échange pour elle. Comme il avait pu le lui dire, il ne désirait qu'une chose : son implication lors d'événement définis, comme la fille qui obéit parfaitement aux directives édictées par son père. Elle voulait en savoir plus, elle était la première des quatre femmes présentes sur le navire à creuser la question. Rima avait accepté sans nulle autre forme de délai, le père l'ayant sorti d'une condition d'esclave passablement compliquée. Les jumelles, plus qu'accepter, avaient remercier leur nouveau père pour son offre et s'étaient mises à son service de façon naturelle, se considérant comme ses filles biologiques immédiatement après l'offre de l'assassin. Celle-ci, Nojiko, n'avait une dette immense, elle n'avait pas l'esprit fragile et poussait donc ses investigations... Intéressant pour le Galeon.

    - Cette organisation criminelle tentaculaire dont tu parles, il en existe déjà sur les mers. L'empire de Konan, l'underworld de ce cher Dario qui ne devrait plus tarder à faire parler de lui et la triade... Depuis quelques temps, on a aussi le petit Tao commence à faire parler de lui, un jour il pourrait rejoindre la liste. Sayouri Taka sait s'entourer et devient également un problème. Même si les deux derniers gamins s'amusent plus à jouer les terroristes qu'autre chose... Enfin. Pour l'heure, je ne peux t'en dévoiler beaucoup mais, comme tu l'auras peut-être compris, je travaille pour l'un de ces géants, un géant qui t'apportera ce dont tu désires si tu sais te montrer indispensable comme je l'ai fait.  


Sig avait bénéficié d'un traitement de faveur au jour où sa mort avait été orchestré. Mais ce don, il l'avait remboursé au centuple depuis ce temps là, il s'était montré parfait, il n'avait jamais commis la moindre erreur et, aujourd'hui, il était l'un des indispensables ; l'une des personnes à qui l'on donnait beaucoup mais que l'on exterminerait sans la moindre pitié s'il venait à quitter l'organisation. "Papa" savait beaucoup de choses, il avait beaucoup de relation et contre ses services, il les mettrait au service de Nojiko, un jour.

    - Pour parler franchement, c'est très simple, je te solliciterai ponctuellement pour obtenir ton assistance sur des missions. Comme à Rima et aux jumelles, je te cacherai rien. Assassinats, complots, coups montés, falsifications, protections : tu sauras tout. Mais si tu t'engages à mes côtés, si tu acceptes mon offre, cela sera sans retour possible. D'ailleurs, ne nous mentons pas, je t'en ai déjà beaucoup trop dit et si tu venais à me trahir, à dévoiler les informations que j'ai pu partager avec toi aujourd'hui, je serai dans l'obligation d'intervenir. Mais tu es souveraine, tu le comprends aisément. Quoiqu'il en soit, en échange de tes loyaux services, en devenant ma protégé, ma fille, tu obtiendras ce dont tu as besoin. Sollicite les jumelles ou Rima si tu le désires, elles confirmeront mes propos.  


Il prit le verre trônant sur son bureau et en prit une gorgée pour laisser réfléchir son interlocutrice. Contrairement à son habitude, il prêchait une non-convaincue, il lui fallait donc plus de tact qu'à l'accoutumé.

    - Sans oublier que, si tu acceptes, ces missions t'apporteront leurs lots de connaissances, des informations utiles dans tout type de relations. 


Les organisations tentaculaires comme celle à laquelle il appartenait avaient des moyens, des informations et des marchandises qui n'étaient pas seulement destinés aux criminels, le gouvernement lui-même et ses grands pontes n'hésitaient pas à piocher dans le gâteau.

Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
Reine de Yobusa
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue23/75La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue36/120La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeDim 2 Déc - 8:18


- Pacte -





Les fautes du père se reportent sur le fils. Ce vieil adage faisait parole d'évangile en cette étrange journée. Il joue cartes sur table, dévoile clairement ses intentions et n'a pas peur d’effrayer en administrant une vérité que l'on pouvait d'ores et déjà entrevoir. Elle peut sentir Kenji qui gigote, sûrement en signe de protestation et de négation à l'encontre d'une telle offre. Elle se redresse lentement dès lors, et remonte sa manche droite, dévoilant un poignet couvert de nombreuses scarifications. Des traces récentes de sang à peine séché, mais aussi des plus anciennes et des bien plus douloureuses. La jeune femme saisie alors une lame présente sur le bureau du Père avant de s'entailler assez profondément, puis elle place son bras ensanglanté au-dessus du bureau en bois rare et précieux, laissant ainsi perlé plusieurs gouttes du fluide divin.


"Le pacte est scellé à la manière de mes plus anciennes croyances. Revenir sur notre accord, reviens à renier ma royauté et ma lignée. Ne sous-estime pas le prix du sang. Si tu es le père, je suis la fille."

Elle plonge un regard rempli de défi de d'arrogance dans celui du Père. Un regard profond, puissant, évocateur de bons nombres de sentiments, comme la détermination où l'envie d'agir, le courage, mais aussi la peur. Une peur de ne pas pouvoir un jour, de ne pas avoir les capacités nécessaires pour reprendre un royaume en déperdition. Mais si Yobusa tombe de nouveau sous le joug de la royale lignée, Nojiko se souviendrait du Père. Il serait alors le bienvenu sur l'île, lui et ses filles et seraient libre de construire et avoir un lieu sûr. La jeune femme retire son bras, laissant le sang coaguler dans sa manche comme le veut la coutume de son royaume. Yobusa est tourné uniquement vers la religion guerrière de ses dieux, son mode de vie entier est construit autour.


"Maintenant, je suis ton alliée, maintenant je peux agir au nom de ma personne mais aussi d'un royaume. Si je préfère l'utilisation des mots à ceux de la violence, j'accepte aussi de devoir détruire ou tuer. Tu dois comprendre que je suis bien plus qu'une femme ou qu'une reine, ou une Logia. Je suis quelque chose de bien plus grand, bien plus puissant. Je suis une idée, les idées peuvent dresser des idoles, les idées sont à l'épreuve du temps, de la fatigue, de la mort. Une idée peut devenir une légende et conquérir les mers. Je ne veux pas me cacher, plus on me connaîtra, plus on parlera de moi, plus mes ennemis auront peur, plus le peuple m'adulera."

D'un geste impérial et rempli de grâce, la jeune femme s'assoit de nouveau, profitant du confort non négligeable des sièges de ce faste bureau. Que ce passerait-il désormais ? Était-ce dont ça la fameuse récompense du père ? Aucune idée. Une chose est sûre cependant, la trajectoire de Nojiko venait de prendre un étroit tournant.


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeDim 2 Déc - 14:18




La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Papa_u10
Papa

Une nouvelle fois, le père écouta l'intervention de sa comparse avec tout l'intérêt de monde, ne se débarrassent jamais du sourire qu'il affichait depuis le début et ne cherchait pas à cacher le fond de sa pensée. Pourtant, lorsqu'elle sortit une lame, son sourire se fit moins amusé, un peu plus sérieux il écarquilla les yeux au moment où la rousse s'entailla la peau et se mit à pisser le sang sur son bureau. Un pacte de sang, il se demandait ce que pouvaient avoir tous ces gens avec le sang, à se promettre des choses sur le sang de chacun... Un pacte de sang n'engageait finalement à rien de plus qu'une poignée de main classique ou qu'un accord vocal. Si l'une des parties voulait trahir l'autre, le sang mélangé n'y changerait rien. C'était néanmoins un aspect des négociations que son organisation gérait d'une façon différente.

Quoiqu'il en soit, l'assassin se rapprocha du bureau, toujours bien assis dans son fauteuil, avant de se saisir d'un coupe papier parfaitement aiguisé trainant sur son bureau de bois précieux. A son tour, et dans le respect des croyances de celle qui se présentait comme sa nouvelle fille, il entailla le bout de son doigt et fit couler quelques gouttes de sang terminant leur chute dans la plus grosse quantité déversée par la logia. Il porta ensuite la blessure à sa bouche et inspira le peu de sang qui pourrait passer, revenant ensuite à des affaires plus sérieuses. Ce petit épisode de promesse l'avait amusé finalement. S'il ne prenait aucun plaisir à se départir de son fluide vital, il avait réussi à atteindre son objectif : il avait une nouvelle fille, une nouvelle recrue pour son groupe.  

    - Sache que je suis très heureux de pouvoir te compter parmi nous, comme ma propre fille. Inutile de dire que tu as un accès total et illimité aux installations de mon sous-marin. Tu peux t'y séjourner quand tu le voudras et aussi longtemps que tu le voudras. Pour ton opposition à te cacher, je n'y vois aucun inconvénient, les filles ne portent pas de masque comme tu as pu le voir.  


Cette obsession de rester dans l'anonymat, seul le père l'entretenait, pour le bien de son activité et son propre bien être. "Pour vivre heureux, vivons caché", il s'agissait là de son credo, pas celui de sa famille.

    - Ah, et d'ailleurs, en parlant des filles. Je te confie les jumelles pour l'accomplissement de tes futurs missions et de tes projets. Elles sont très compétentes, de parfaites exécutrices mais ont besoin de prendre de l'expérience. A tes côtés, elles en auront la possibilité. Pour le reste, je te confierai très bientôt une mission à accomplir, je dois seulement organiser les choses, trouver une quête parfaite pour toi et tes capacités. D'autres questions ma chère fille ?  


L'entretien de recrutement avait été un succès et il aurait pu en rester là. Pour autant, l'assassin professionnel n'était pas un homme seulement intéressé par son travail, il prendrait un grand plaisir à converser davantage avec cette chère petite, celle qui était maintenant sa petite, sa fille. Grâce à ce choix, Nojiko venait de s'offrir quelque chose d'inestimable : des perspectives.



HRP : Papa a décidé de te confier Jü et Mü, je t'enverrai la fiche PNJ des jumelles à faire valider à l'issue de cette animation.
Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
Reine de Yobusa
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue23/75La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue36/120La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeDim 2 Déc - 20:27


- Pacte -



Le pacte est scellé. Le Père et Nojiko sont désormais liés, même si elle pouvait déjà entendre Kenji protester une fois qu'ils seraient tous les deux seuls. La femme foudre prends le temps d'écouter sagement et poliment son interlocuteur, et voilà qu'il décide de frapper fort et sur le bon tableau, celui de l'honneur des promesses. Il décide de confier les deux jumelles à Nojiko, elle obtient donc deux psychopathes doués de talent et de parfaite machine de combat. Un privilège et un honneur que d'avoir ces deux "pestes" avec elle. Mais Nojiko ne se leurre pas, elles seront présentes à ses côtés, mais leurs cœurs iront droit au Père.


"Et bien je m'occuperais d'elles du mieux que je peux dans ce cas. Mais, si vous faites preuves de transparence et de franchise en respectant votre parole dès les premiers instants. Je dois en faire de même, je suppose que vous avez déjà dans le coin de votre esprit, une tâche à me confier n'est-ce-pas ?"

Tranquillement assise, elle observe de nouveau le Père, impassible. S'il y avait effectivement une nouvelle tâche, Nojiko devrait s'en acquitter. Après tout, elle n'avait pas encore de réel plan pour parvenir à ses fins, il y avait bien une trame, un plan global, mais les détails restent encore flou et le dessein reste flou. Si Grand-Line reste un endroit parsemé de dangers et de folies, un nouveau départ s'offre à elle dès sa première arrivée. Elle n'était pas partit de son île natale depuis longtemps, mais le mal du pays se fait déjà sentir. Mais Jü et Mü seraient désormais à ses côtés, réduisant drastiquement les problèmes d'un seul coup, elle gagne ainsi deux alliés de poids, deux futures soldats de la nation de Yobusa peut-être.
Peut-être allait-elle aussi ressentir le poids de nouvelle responsabilités, ou l'esprit de famille ? Aucune idée. Mais Fujita est là, devant cet homme, tout s'enchaîne pour une Reine au destin incertain et à l'avenir fulgurant et prometteur, mais déjà, ailleurs, le spectre de la violence et de l'horreur poind au loin pour venir contrecarrer les rêves d'avenirs.

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue0/0La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeDim 2 Déc - 23:41




La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Papa_u10
Papa

Le père ne fut pas surpris de la seule interrogation de la rouquine. Quoi de plus normal pour un être doué d'un minimum d'intelligence de chercher à savoir de quoi sera fait son avenir ? Sur le plan de la réflexion, la logia était bien loin devant les deux jeunes femmes qui venaient d'être mises sous ses ordres alors la question fut considérée des plus normales par le paternel qui se réinstalla bien confortablement dans son fauteuil de travail. Il détailla les quelques feuilles qui trônaient encore sur son bureau, comme s'il en cherchait une précisément mais il n'en saisit aucune, préférant se contenter d'une réponse à demi précise.

    - J'ai quelques possibilités mais je dois voir avec mes différents contacts pour voir là où ton aide sera la plus utile. Ne t'inquiètes pas, tu seras mise au courant dans les plus brefs délais ma fille, bien avant de quitter le sous-marin.  


En effet, l'intervention de l'assassin et de ses recrues était sollicitée sur plusieurs fronts. D'ailleurs, Rima ne tarderait elle-même plus à partir pour des cieux moins cléments, sur North Blue, dans le but d'assassiner la prétendante d'un prince dans le but futur d'y placer un pion de l'organisation mère. Enfin, il s'agissait là d'une affaire qui n'intéressait pas la foudroyante rousse. De son côté, l'on pensait à quelque chose de plus utile pour le bon déroulé de certaines opérations.

    - Nous aurons probablement besoin de toi pour récupérer des informations importantes et récupérer une personne l'étant tout autant. Reste à déterminer les détails et à identifier la personne en question. Tu peux rejoindre tes quartiers si tu le souhaites.  


Le père en avait fini pour l'heure et si ça fille n'avait pas plus de question, il pourrait mettre un terme à la rencontre et recueillir les détails manquants pour la mise en place de la première intervention de Nojiko dans sa nouvelle famille.

Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita
Reine de Yobusa
avatar
Messages : 110

Feuille de personnage
Niveau:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue23/75La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Left_bar_bleue36/120La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty_bar_bleue  (36/120)
Berrys: 516.000 B

La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitimeMar 4 Déc - 21:03


- Nouvelle ère -



Nojiko se lève à son tour avant de saluer poliment l'homme devant elle. Quelle étrange direction, hier elle était là, pleurant son royaume, hier elle était dans une prison pour des raisons presque inconnues, aujourd'hui elle est ici, et demain elle sera sûrement là-bas, mue par un désir insondable qu'est celui de l'aventure et de la vengeance. Les croyances comme la peur ou l’amour sont des forces à comprendre comme nous comprenons la théorie de la relativité et les principes de l’incertitude. Un phénomène qui détermine le cours de nos vies.
Hier, sa vie avait pris une direction. Aujourd’hui, elle en prend une autre.
Hier, elle n'aurait jamais cru pouvoir faire ce qu'elle fais aujourd’hui.
Ces forces qui souvent refondent le temps et l’espace, et qui altèrent ceux que nous imaginons être, commencent bien avant notre naissance et continuent après notre mort.
Nos vies et nos décisions sont écoutées à chaque instant, à chaque point d’intersection et à chaque rencontre, elles suggèrent potentiellement une nouvelle direction, un nouveau choix, une nouvelle conséquence. Calamité ou bénédiction. Sa main est encore en sang, inutile pour elle et ce malgré son chic et son impétuosité, de panser la blessure. Non, le sang du pacte doit rester frais et présent, étrangement, aucune voix n'avait parlé en ce jour. Elle se dirige dès lors vers la lourde porte battante du bureau avant de la pousser avec délicatesse, de part et d'autres, Mü et Jü sont présentes, consciente d'ores et déjà de leur nouvelle affectation. Suivre une Nojiko fulgurante et prête à tout, devenir plus fortes, devenir plus futés et plus symbiotique que jamais. Un nouveau mouvement s'instille en ce moment même au sein du sous-marin, mais personne ne pouvait encore ressentir sa portée, sa puissance, ni ses desseins. Ou peut-être que le Père en avait une esquisse qui dépassait largement les protagonistes du tableau général.


"Mü, Jü, nous partons. Direction le Cap des Jumeaux."

Les deux fillettes se dévisagent sans réellement comprendre, une kyrielle de nouvelles informations arrive quelques instants après, racontant méticuleusement les événements entre le père et sa nouvelle fille. Le Sous-Marin change de cap à la demande de la jeune femme et se dirige désormais vers le cap des jumeaux, inutile de préciser que c'est ici que Nojiko souhaite élaborer la première partie de son plan. Une nouvelle ère d'aventure et d'histoire foulent les pieds des trois jeunes filles. Une ère que Nojiko n'aurait jamais cru arriver. Kenji sors à son tour du décolleté proéminent de la reine, la gratifiant d'un simple regard plein de vie et de fougue. Les batailles de l'avenir, les promesses du futures, le feu ardent de la passion et des aventures brûle d'un puissant brasier. Rien ne peut plus arrêter la Reine légitime de San Yobusa, prête à démontré l'entièreté de sa détermination au reste du monde.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Empty
MessageSujet: Re: La vérité sur la paternité (PV Nojiko)   La vérité sur la paternité (PV Nojiko) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La vérité sur la paternité (PV Nojiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Célérité
» La contrée des tristes vérités... - Terminé
» La Vérité se cache au fond du Verre [PV]
» Les trois vérités (contes du Bénin)
» Un repos bien mérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-