Partagez
 

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeSam 27 Avr - 22:42

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
Never Going Back

"So I'm never giving up, never gonna crack,
I'm never giving in, never going back"
The Score – Never Going Back
Never Going Back - The Score



Il s’était préparé. Le doigt crispé sur la détente, la gueule du canon de son arme cherchait sans cesse à trouver une trajectoire de tir, guidée par son poignet. L’homme-bouc s’était élancé férocement dans le combat. Et à la grande surprise de Clyde, il ne chercha pas à toucher l’adversaire, mais à offrir un angle de visée au tireur sur un plateau d’argent en souhaitant attaquer le sol soutenant l’ennemi afin de le déstabiliser. Malin. Sauf qu’à peine le sol frappé par Shalon, celui-ci fut cueilli par un coup de pied. L’œil unique de Clyde ne fut qu’un piètre spectateur à la scène qui venait de se dérouler. Cela s’était passé en un éclair, un claquement de doigt, si bien qu’il n’eut pas le temps de réagir. Lui qui attendait une quelconque ouverture, une brèche… Si l’attaque de Shalon avait pu fonctionner, il aurait peut-être eu ce qu’il souhaitait. Malheureusement pour lui, leur adversaire commun n’était pas de cet avis. Beaucoup plus fort, beaucoup plus rapide.

Pour autant, le chasseur de primes s’en foutait. Ce type lui revenait pas. Il l’avait attaqué sans raison, il pouvait bien être le mec le plus fort de l’univers, Clyde ne s’écraserait pas. Parce que ce type lui revenait pas.

Si Clyde n’eut pas d’ouverture, ce fut le contraire pour la lame gardienne qui en profita donc pour attaquer. Ils étaient en trois contre un… Et pourtant leur adversaire semblait avoir toujours l’avantage. Un monstre. Le constat était simple. Comment pouvaient-ils triompher d’un monstre, et dans quel merdier s’étaient-ils fourrés ?

Il l’attaquait. Encore. Et encore avec une lame d’air. Et encore une fois, l’homme-bouc se mit en travers afin de protéger le blond. Blond qui ne lésina pas à engueuler son sauveur.
- Mais t’es con !
Cependant, l’œil du borgne se refocalisa sur la cible. Et put voir qu’il était désormais à découvert. Il ajusta son pistolet pour éviter de mettre Shalon sur la trajectoire et tira en visant ce qu’il voyait de l’ennemi. Trois balles à nouveau sortirent de la gueule béante du canon, filant droit sur leur cible. A moins que l’homme ne soit encore une fois trop réactif.
Codé par Kari Crown


Clyde n'a donc pas une ouverture suffisante ni la possibilité de tirer ses balles. Il finit par tirer trois balles voyant enfin l'ennemi à découvert après l'intervention de Shalon pour encaisser la lame d'air.

A l'attention du noteur : après discussion avec le MJ, je considère que Clyde n'a pas l'ouverture suffisante pour tirer ses 4 balles (l'ennemi ne semble pas déstabilisé par l'attaque dans le poste, donc toujours derrière la lame gardienne). Et si il avait réussi à être visible depuis la position de Clyde (assez pour pouvoir être pris pour cible), vu les 11 lvl d'écart en faveur de l'ennemi, dur pour mon p'tit Clyde de réagir instant par rapport à la vitesse des mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeLun 29 Avr - 12:02







L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Kyoka-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Tsugaru-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Sasaki-Shota-150x300
Pyrotechniciens remplaçants - Sasaki Shota



Shota ne comprenait pas vraiment où ce mec voulait en venir. Il enchaînait les bourdes avec les coups qui pouvaient potentiellement le mettre à mal, ce qui ne permettait absolument pas au décima de juger de son niveau réel. Pouvait il se montrer à la hauteur, lui offrir un combat digne de ce nom, ou alors n'était il qu'un clown qui avait eu de la chance jusque là ? Tout à ses réflexions, Shota fut encore plus déstabilisé lorsque Vincent envoya son sabre dans les airs...


« Mais... qu'est ce qu'il fout, ce con... ? », eut il le temps de se demander en pensée, avant de découvrir la vérité.


L'enfoiré avait joué avec lui depuis le début ! Il s'était fait passer pour un combattant véritable, pour attirer son attention alors que... c'était... c'était...


- Mais t'es complètement con, en fait ? lacha Shota sans crier gare.


Complètement médusé par cette nouvelle catastrophique, le combattant comprit, trop tard, la véritable intention de son adversaire. Lorsqu'il attaqua Tsugaru, qui jusqu'à là rampait en direction des feux d'artifices, ce fut Shota qui se sentit hyper con ! Il s'était fait berner comme un bleu ! Avec un temps de retard, il réagit comme il put mais, trop tard, le fumeur venait de se manger un coup monstrueux. Celui de trop. Le pauvre gars fut donc envoyé bouler de nouveau et, cette fois ci, resta à terre avec les yeux en spirale, incapable de reprendre connaissance. Une veine gonfla sur le front de Shota, avec qu'il ne tente d'ouvrir la bouche qui se referma aussitot, lorsqu'il fit face à un feu d'artifice le menaçant. Pourtant la menace de Vincent le laissa de marbre, et il répliqua de la sorte :


- Tu sais que t'as besoin de l'allumer, pour que ce soit dangereux, hein ?


Et pour la deuxième fois de la soirée, un corbeau croassa en arrière plan, avant qu'un vent estival ne souffle de la poussière sur la plage en un sifflement caractéristique. Ce fut à ce moment que Vincent put voir un coup de poing fulgurant lui arriver en pleine face !



De son coté, Alban continuait d'appeler à l'aide mais, après le spectacle d'un pauvre homme s'était fait dégager sans aucun ménagement... les civils détournèrent le regard et passèrent leur chemin. Après tout, c'était pour ça qu'ils avaient des lames gardiennes, non ? Pendant ce temps, Kyoka continuait de gagner du terrain mais, coup du sort, fut pris de court lorsqu'Alban jeta la pipe de son collègue vers les flots. Après un court instant de doute, il finit par grogner et jurer comme un charretier, avant de se jeter à l'eau pour la repêcher rapidement ! Une fois le sauvetage fait, il reprit la course de son mieux... mais était à présent trop loin pour espérer le rattraper à temps à présent.

Aussi, Alban fut soulagé d'enfin passer les portes du villages. Un quart de seconde. Juste avant qu'il ne tombe sur la zone d'affrontement sanglant qu'était devenu l'auberge !




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Pisuke-600-771718-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Morgiana-full-1584249-Copie
Lame gardienne Pisuke - Morgiana




Lorsqu'elle se retourna après avoir porté assistance aux civils, Pisuke vit rouge. Une veine saillante gonfla sur le front de la lame gardienne caractérielle et, hors d'elle, la jeune femme entreprit de se ruer à leur poursuite. Tout du moins le voulut elle un instant, avant que ses sens pourtant développés ne finissent par happer son attention... tel un trou noir absorberait la lumière. Peu à peu, l'emprise d'Asuki se raffermit même sur cette femme expérimenté et, quelques pas plus tard, sa vitesse ralentit rapidement jusqu'à devenir nulle. La résistance de la jeune femme s'effrita et, quelques instants plus tard, elle fut totalement dominée par cette hypnotiseuse hors paire.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Ayuzawa-Miki-150x300
Ayuzawa Miki



Le dome scintillant arrêta net les attaques des hommes asservis, brisant même plusieurs branches à l'impact. Pourtant, plusieurs d'entre eux continuèrent à agir comme des automate, attaquant sans relache des cibles qu'ils ne pouvaient atteindre. Lorsqu'elle comprit que le furet était un maudit et, qu'en plus, il parlait aussi bien que la plupart des humains... elle se sentit toute émoustillée. Après s'être léchée les babines, elle sourit à la remarque de Fizz avant de répondre d'un air espiègle :


- Ce qu'on vise ? Notre propre bastion Sur East Blue, avec une population de locaux entièrement à nos ordres, qui s'entraîneront sans relâche auprès des dojos. De quoi donner au Roi une armee digne de lui sur cette mer !


Avec un sourire malicieux elle lança alors au trio :


- Mais vous serez bientôt aux premières loges pour le vivre, meme si vous ne serez plus vraiment vous meme !



Alors, elle fit mine de commencer une séance d'hypnose de manière convaincante, en mimant les gestes d'Asuki. Bien sûr, les trois nouveaux amis ne pouvaient en aucun cas savoir qu'il ne s'agissait pas là de sa méthode pour asservir les hommes, la véritable était bien plus glamour et seyante pour une femme renarde. D'un autre coté, la horde d'admirateurs qui lui obéissaient au doigt et à l'oeil avait de quoi faire réfléchir ! Car son but était simple : pousser les trois hommes à la faute pour qu'ils baissent ce rideau infranchissable emmerdant. Ensuite ses petits chéris s'occuperaient d'eux !

Pendant qu'elle tentait quelque chose, Hermès et Fufu se regardèrent un instant, puis comprirent la situation. Ils glissèrent discrètement au furet :


- Si vous êtes d'accords, à notre signal baissez cette protection. On s'occupe des civils, maîtrisez la femme.


Après quelques secondes d'échauffement, pour laisser le temps à Fizz de proposer autre chose s'il le voulait, les deux hommes hurlèrent en cœur :


- Maintenant !


De leurs deux instruments vrombirent des notes de musique puissantes. Si puissantes quelles repoussèrent les six esclaves mentaux un instant et les firent tomber à la renverse ! La manœuvre déstabilisa la femme renarde qui ouvrit de grands yeux estomaqués, laissant à Fizz une occasion en or.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Koujaku-Nagami-150x300
Berserker




Le berserker voyait trente six chandelles. La bête humaine était censée offrir une diversion des plus encombrantes aux lames gardiennes de ce pays, les forçant à joindre leurs efforts sur lui, quitte à ce qu'il y laisse sa peau, pour permettre au gros de la troupe de remplir leur objectif principal : placer l'ile toute entière sous la coupe du monarque. Se faire ainsi contrer avait de quoi les enrager, ce malgré un plan huilé et une analyse détaillée des combattants principaux de l'île ! Voir une poignée d'emmerdeurs sortis de nulle part réduire à néant leurs efforts aurait pu mettre un coup au moral des décimas. Pourtant, cet homme ci n'avait plus le luxe d'y réfléchir. Tout ce qui l'obnubilait c'était les petits oiseaux qui venaient de remplacer les chandelles.

Et un poing qui lui arrivait droit dans la face.

Le premier coup de Karim porta à la machoire et décupla le malaise du Berserker. Ce dernier agita son bras blessé dans la direction approximative de son adversaire. Si la première attaque de Karim n'avait souffert d'aucune résistance, sa deuxième tentative remporta un succès plus mitigé. Il réussit effectivement à poinçonner le forcené d'un coup surpuissant... mais écopa du revers de la médaille dans le même temps. Un coup qui, si l'épaule de cette brute n'avait pas été entaillée profondément, lui aurait littéralement broyé la cage thoracique. Au lieu de quoi, l'attaque au plexus coupa la respiration de l'homme loup et le repoussa sur quelques pas, tandis que son adversaire tombait à la renverse.

Après un grognement de plus, la bête humaine sembla enfin arrêter de bouger pour la première fois depuis de longues, longues minutes. Le loup était ressorti victorieux de cette confrontation entre deux animaux enragés.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Yosa-Nagami-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Goto-Yoshinobu-150x300
Homme inconnu - Goto Yoshinobu




Il avait été poussé dans ses retranchements. L'attaque conjointe de ces trois enfoirés avaient réussi à ménager une ouverture, un boulevard énorme pour le tireur blond. Et, une fois encore, Shalon venait de se jeter sur sa lame d'air pour écoper d'une profonde blessure en plein thorax. S'il avait tenté de bloquer avec un membre, ce dernier aurait été tranché net... il s'en tirait bien.  Pour l'heure, le sabreur avait d'autres chats à fouetter ! Le blondinet ajustait tout juste un tir que le vairon armait une nouvelle lame d'air.

Il ne pouvait pas continuer ainsi.

Le tireur le menaçait moins que la lame gardienne. Pour autant, après l'homme bouc, c'était sans doute le borgne qui devait être mis hors d'état de nuire. Après quoi, Goto tomberait rapidement. Il replia son bras déjà blessé et encaissa deux balles de plus en grognant, tandis qu'il réussissait à esquiver la troisième en fonçant vers le borgne.

Mais Goto avait anticipé une telle réaction.

La lame d'air vint trancher un long sillon dans la jambe du monstre à figure humaine. Pour autant, cela ne l'arrêta pas ! Il fut par contre suffisamment ralenti pour que, cette fois ci, Clyde puisse repérer bien vite qu'il était la cible d'une attaque horizontale ! Au vu de la distance et des blessures de son adversaire, il aurait le temps de réagir au dernier moment, afin d'éviter de passer l'arme à gauche plus tôt qu'il ne l'aurait voulu. De son coté, Goto tenta de suivre la cadence mais avait un train de retard. Et, compte tenu des blessures de Shalon, il aurait du mal à contrer l'attaque sauvage du meurtrier, lui aussi.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Asuki-Hoshi-150x300
Asuki Hoshi



Pendant ce temps, la demoiselle continuait à l'aide de gestes lents et de paroles savamment instillées d'endormir la méfiance d'une majeure partie de la population. Grace aux hauts parleurs installés par les locaux, ses paroles se diffusaient largement et seuls les personnes proche de l'auberge ou sur la plage pouvaient espérer échapper au mauvais sort qu'elle leur réservait. Pour le moment. La poudre hypnotique dont étaient bourrées les fusées viendrait verrouiller ce travail d'orfèvre auquel se livrait la jeune femme.

Pourtant, le doute commençait à s'insinuer dans l'esprit placide de l'hypnotiseuse. Cela prenait trop de temps. Bien trop de temps. Les deux hommes qu'ils avaient placés près des artifices étaient censés relâcher toute la marchandise dès le signal reçu. Elle ne pouvait pas maintenir sous son emprise autant de personnes à la fois pendant un temps indéfini. Elle allait se fatiguer, s'épuiser à la tache bien plus vite que prévu... Et lorsqu'ils se rendraient compte de la supercherie, les hommes et les femmes locaux finiraient par comprendre la raison de leur passage à vide et, immanquablement, tournerait leur colère vers elle.

C'était l'histoire de sa vie.





Ordre de passage: MJ - Vincent - Karim - Fizz - Clyde.
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Et la carte du village festival pour que vous vous représentiez mieux où vous vous situez :
Spoiler:
 


Plan devant l'auberge MAJ

Spoiler:
 


Vincent > Shota est complètement pris au dépourvu et tu arrives à faire passer ton attaque loufoque ! Tu défonces donc Tsugaru (et non Kyoka ^^) et menace Shota qui... ne réagit pas, puisqu'ils ne sont pas allumés. Il t'attaque avec un coup de poing fulgurant au visage là.


Fizz > Ta technique repousse de manière efficace toutes les attaques. Miki se lance en contre attaque avec des gestes qui font penser à une technique d'hypnose. Fufu et Hermès te proposent de te prêter main forte pour s'occuper des sbires, pendant que tu t'occuperas de la femme renarde, et te demandent de te coordonner à eux avec un signal.

Alban continue d'appeler à l'aide sans effet, mais le fait qu'il balance la pipe de Tsugaru fait douter Kyoka qui finit par sauter à l'eau pour la repêcher rapidement. Il reprend donc la course mais est à présent trop loin pour te rattraper ! Il arrive aux portes du village et... aux abords de l'auberge.


Coté auberge:
-> Cible du Berserker : Karim.


Karim > Ta double attaque fonctionne ! Le premier coup aggrave l'état du Berserker et le second l'envoie sucrer des fraises ! Cependant, le second t'expose à sa contre attaque malhabile. Heureusement qu'Eileen a tranché son épaule : ton souffle est coupé et tu es repoussé, mais tu n'as pas la cage thoracique défoncée et éclatée pour autant. Par contre tu vas douiller, je te laisse en choisir la manière.


Clyde > Deux de tes balles touchent. Ce faisant, le monstre se tourne vers toi et fonce sur toi pour une attaque de tranche horizontale. Puisque Goto à profité de l'ouverture que tu ouvres à ton tour pour blesser une des jambes de ton adversaire, tu es capable de suivre les mouvements ralentis. Shalon est à terre. Goto trop loin pour t'aider.



Liste des PNJs (non exhaustive, évidemment) :
Berserker - Niveau 22, rien ne change ce tour ci.
Tsugaru - Niveau 14 - à terre, en train de ramper vers les feux d'artifice.
Kyoka - Niveau 20 - un bras en sale état, une jambe qui a morflé et secoué par Vincent.
Homme inconnu - Niveau 31
Sasaki Shota - Niveau 30
Esclaves de Miki - Niveau 8 chacun.
Ayuzawa Miki - Niveau ???


Koyaso Kao - Niveau ???
Goto Yoshinobu - Niveau ???
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 271
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue8/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (8/250)
Berrys: 265.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeMer 1 Mai - 23:58

Il s’était retrouvé à terre, quelques côtes fêlées et une douloureuse sensation dans le corps lorsqu’il se relevait. L’homme-loup avait permis d’assommer l’adversaire, et quand il fronça les sourcils ce ne fut que pour retrouver totalement sa vue et observer la scène qui l’englobait. Le seul adversaire encore debout était un homme qui avait l’air d’être bien occupé par un tireur et par la personne juste à côté de lui… Et Shalon. Pourtant, instinctivement, l’homme-loup sentit qu’il ne serait sûrement d’aucune utilité dans cette lutte. L’homme-bouc était plus fort que lui, ou tout aussi, cela dépendait des moments. A multiplier les adversaires, le tireur perdrait ses chances de tirer.

Ainsi, le loup se perdit dans la contemplation de l’ennemi à terre. Un instant, il s’arrêta sur les traits éteints de celui-ci, et se permit un soupir de soulagement : cette fois-ci encore, il n’avait pas tué. C’était là un de ses rares leitmotivs : il était contraire à la philosophie de son clan qui souhaitait offrir la mort au plus d’adversaires possibles pour être sûrs qu’ils ne recroisent jamais la route d’un quelconque errant. Le loup n’était pas réellement de cet avis. Quand il se tourna en direction de ses alliés, ceux-ci étaient déjà en train de se replier : c’était sûrement le moment de mettre la poudre d’escampette et de se tirer de ces batailles qui ne les regardaient pas…

    - Attendez, fit l’homme-loup en s’approchant de ses camarades. Faut pas qu’on parte de suite.

Il échangea un regard qui se porta sur l’incompréhension de Aïchounne. Cette dernière secoua la tête et inspira péniblement tandis qu’Eileen regardait avec un certain désarroi la situation, mais comprit immédiatement ce que le jeune homme attendait de lui. Alors que le sabreur serait à peu près sur le tireur, la jeune femme se mit en arrière-plan de celui-ci, hors du champ de vision de son allié d’infortune.

Alors, elle changea de forme, et se transforma en spectre, un spectre qui allait donner une occasion au maître du dojo s’il n’était pas lui aussi pris dedans et à Clyde de finir l’adversaire qui serait loin de comprendre ce qu’il lui arrivait. Au pire des cas, il tenterait sûrement de fermer les yeux, mais cela serait suffisant pour laisser le temps nécessaire à une dernière, une ultime action pour faire rejoindre à l’homme son camarade déjà au sol.

La jeune femme, elle, était assez en arrière-plan pour qu’elle puisse s’échapper au besoin. Karim avait rejoint Aichounne et Jean-Gab, et il se tenait péniblement les côtes, tandis que Shalon se relevait et fut pris dans la terreur avant de s’autoriser à détourner le regard : il fut donc incapable d’agir à nouveau ce tour ci en faveur du tireur. Si Goto tardait à se sortir de cet état, Shalon viendrait lui indiquer de ne pas regarder le spectre. Celui-ci était intangible, suffisamment pour que les attaques sans Haki lui passent au travers, mais ça ne voulait pas dire qu’elle ne serait pas un précieux atout pour le guerrier qui allait devoir avancer à l’aveugle prochainement.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeSam 4 Mai - 17:34

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
Sur le fil

"You're not alone
We're not afraid
This is our moment it won't come again"
All Good Things – Get Up
Get Up - All Good Things



À nouveau, un petit rictus triomphant étira ses lèvres. Deux. Deux de ses balles tirées durant l'opportunité qu'on lui avait créée avaient touché leur cible. Il n'y avait pourtant aucun triomphe dans cet acte, leur adversaire se tenait encore debout, prêt à remettre le couvert encore une fois. Mais en même temps, toute victoire, aussi petite soit-elle, était bonne à prendre. Et cela en était une, quand on savait que cet homme avait trucidé bien du monde devant cette simple auberge, et qu'il avait aussi démontré sa force contre la jeune demoiselle lame gardienne.

Le regard de Clyde n'avait d'yeux que pour cette scène. Dans la précipitation des événements, il en avait même oublié l'homme enragé et le type qu'on lui avait jeté dessus.

Un sifflement ressemblant plus à un feulement  sortit de la bouche du chasseur de primes. L'homme-bouc qui lui avait servi de bouclier humain par deux fois ne pourrait le refaire une troisième. L'autre épéiste, malgré une tentative d'attaque à distance à peine lancée, ne pouvait pas faire grand-chose depuis sa position. Les lames d'air avaient leur limite, Clyde pensait même que celles-ci servaient surtout à harasser l'adversaire. Il était donc bien loin d'imaginer que certains pouvaient couper des bâtiments avec.

Ce fut donc avec cet état d'esprit qu'il réfléchit. L'énorme couloir qu'on lui avait apporté sur un plateau d'argent pour qu'il tire ses balles n'était pas à sens unique. Si lui avait un boulevard, l'ennemi aussi. Et après avoir écopé de la lame d'air lancée par la lame gardienne, l'homme décida d'emprunter ce vaste corridor.

Il n'y avait rien entre Clyde et lui. Rien qui ne pourrait protéger le blond, mis à part ses balles. Mais c'était déjà trop tard, l'épéiste était déjà sur lui, le bras engagé dans un mouvement ample qui annonçait une tranche horizontale.

Le borgne écarquilla les yeux en se laissant tout bonnement tomber à genoux au sol, penchant la tête en avant si il le fallait pour éviter d'être scalpé de justesse. Sitôt après sa chute, et si il avait encore la tête sur les épaules, il monterait sa main libre pour aller empoigner fermement l'avant-bras tenant le sabre, souhaitant l'empêcher de faire revenir son bras sur ses pas. S’il était assez rapide, il pourrait même l'attraper avant que l'autre ne finisse son mouvement.

Parallèlement, Clyde poserait son pistolet contre la cuisse de la jambe indemne de l'adversaire avant de tirer une fois à bout portant, histoire de l'empêcher de se mouvoir correctement.

Du côté de sa main accrochée, il n'était pas en reste. Le Jenkins n'était pas un vrai combattant au corps-à-corps : il pouvait donner deux trois coups de poing et coups de pied mais rien de transcendant contrairement aux pugilistes. En revanche, il était loin d'avoir dévoilé sa carte maîtresse. Clyde ne savait rien de la présence de la demoiselle dans son dos ni de la forme spectrale qu'elle avait pris pour tenter d'effrayer son vis-à-vis. Pour lui, il ne restait qu'une chose à faire : laisser la magie opérer, ou plutôt sa malédiction. Si sa main avait réussi à atteindre l'avant-bras et s'y agripper, il laisserait un fil sortir de sa paume et s'attacher à cet avant-bras, sans pour autant s'en décoller. Le but était simple : tenter d'user de l'une des facettes du pouvoir que lui avait conférer son fruit du démon, à savoir jouer les marionnettistes. Et il espérait franchement que cela marche sur ce bougre. Sinon, il ne donnait pas cher de sa peau.
- Bouge pas.
Cela fut son mot d'ordre. Si l'avant-bras de l'homme devenait sa marionnette, il voulait qu'il reste immobile. D'ailleurs, il ne comptait pas enlever sa main de son bras : sa malédiction était un secret qu'il souhaitait garder comme tel le plus longtemps possible. Ici, sa main épousant la forme de l'avant-bras, personne ne pourrait se douter du véritable tour de passe-passe, il en était certain.
Codé par Kari Crown


Du coup ! Clyde se laisse tomber à genoux et penche la tête en avant (si nécessaire) pour éviter l'attaque horizontale. Et il contre-attaque directement en tentant d'attraper l'avant-bras qui tient le sabre et d'apposer un fil dessus, fil qui relierait donc sa main (qui est sur l'avant-bras en toute logique) et l'avant-bras, pour contrôler le membre grâce à sa malédiction. Contrôle, qui si cela se fait, consisterait à garder cet avant-bras immobile. Parallèlement, de l'autre main il pose son pistolet contre la cuisse de la jambe indemne de l'adversaire et tire une balle dessus, à bout portant évidemment.

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 32
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue81/100L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/100)
Berrys: 5.490.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeVen 10 Mai - 17:17

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Les gens qui aiment faire la fête


Derrière moi, j’entends mon poursuivant cracher les pires insanités avant de se détourner de ma trajectoire. Je ne permets pas de me relâcher pour autant ; ce n’est qu’une fois dans l’enceinte du village que je pourrai m’offrir le luxe de souffler de soulagement.

Hélas, cet instant ne vient pas. Peut-être ne viendra-t-il jamais. A la seconde où je passe l’angle de l’auberge, mon sang se glace tandis que mon regard se fige sur une vision de pure horreur. Je sens les larmes monter tandis que mes yeux parcourent les cadavres mutilés qui jonchent le sol, et que je reconnais l’un des deux hommes qui a provoqué le chaos dans la taverne, dans un état certes peu enviable mais moins déplorable que son opposant… et certainement moins tragique que les malheureux gardes.

Le souffle me manque, et mes jambes me trahissent. Je tombe à genoux, happé par le désespoir, sanglotant. Un meurtrier sur mes talons, d’autres devant moi… Où est-tu, Fizz ?


_________



Il te faut un instant pour réaliser avec horreur le Roi dont il est question. Tu n’es pas réellement en mesure de redire quoi que ce soit au principe de la monarchie, mais Lui… La guerre qui l’oppose aux forces armées du gouvernement est de notoriété mondiale. Il n’est pas étonnant qu’il profite de la situation pour tenter d’asseoir sa dominance ailleurs. Rien de tout cela n’arrive par hasard, tu en es à présent. La tension insupportable qui régnait dans les loges ? Son œuvre, même si tu ignores tout des moyens. La foule terrifiée qui fuyait l’auberge ? Son ouvre, qui met très certainement en péril la sécurité de ton frère. Et cette jeune femme gracieuse…

La maîtriser ? Le musicien t’en demande beaucoup ; tu n’es pas un combattant dans l’âme. Tu ne l’as jamais été. Tu es tout juste bon à utiliser tes pouvoirs pour te protéger, toi et les personnes autour de toi. Aussi, tu es plus que réticent à baisser tes défenses. Cependant, le guitariste semble sûr de lui, et les mouvements de la renarde te laissent craindre que tu n’as guère le temps d’hésiter. Peut-être est-il préférable de lui faire confiance.

D’accord. En cas de pépin, criez. Je tâcherai de vous protéger.

Tu te plies donc à la demande du jeune homme. Lorsqu’il te l’indique, tu décroises les doigts, puis les recroises immédiatement.

Bari Bari no Wheel !

Une petite sphère se forme autour de toi, et tu la fais rouler, te propulsant à toute vitesse, en direction directe de la femme-bête. Si elle se laisse surprendre par ton approche osée, tu percuteras rudement ses jambes, dans l’espoir de la faire basculer. Tu n’hésiteras alors pas un instant, et formeras une nouvelle paroi, plate cette fois-ci, au niveau de son crâne dans la direction de sa chute. Tu n’as bien entendu aucun souhait à la blesser, mais elle te rendra un service certain si elle se laisse simplement assommer.

Bien sûr, tu te tiens prêt à t’interrompre à tout instant, pour protéger tes nouveaux amis s’ils en expriment le besoin.






Résumé et Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeMar 14 Mai - 0:15







L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Kyoka-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Tsugaru-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Sasaki-Shota-150x300
Pyrotechniciens remplaçants - Sasaki Shota



Sasaski Shota venait d'une famille malaisée et dans le besoin. Il avait été élevé à la dure, battu plus qu'il ne l'aurait du et chassé du domicile familial plus tôt qu'il ne l'aurait voulu. Pour être tout à fait exact, il considérait avoir été élevé par la rue, dans les affres d'une jungle urbaine violente et décadente où seule une loi subsistait : celle du plus fort. De fait, malgré l'hégémonie du gouvernement mondial, les petits pontes locaux ou les gros bras pouvaient profiter des yeux détournés de certains officiers pour imposer certains régimes totalitaires totalement illégaux et injustes. Autrement dit : ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient puisque personne ne pouvait leur tenir tête. Puisqu'ils étaient les plus forts, ils se trouvaient au sommet de leur petit monde, à l'image d'un gros poisson dans un petit étang. Il s'agissait là de toute la philosophie de vie de cet artiste martial : grimper toujours plus haut, devenir toujours plus fort pour augmenter son étang.

Aussi avait-il vu dans le Wardog et sa réputation le précédent un plat de résistance ! Une occasion de progresser encore un peu plus. Pourtant, il jonglait encore et toujours entre scepticisme, coups de sang, passes d'armes sérieuses et gags loufoques. Rien ne l'avait préparé pour un tel duel et, pourtant, il ne cessait de tenter de démêler le vrai du faux. Cet olibrius était-il un charlatan ? Ou alors il se payait sa tête ? Ou bien était-ce ainsi qu'il avait vaincu ses ennemis jusqu'à présent... par la ruse autant que par la force ? Tout à ses réflexions, il écrasa son poing sur la pommette de Vincent qui fut propulsé au loin ! Shota jeta un bref coup d'oeil à Tsugaru, inconscient, puis au dernier endroit où il avait vu Kyoka partir comme un dératé à la suite d'un nobliau. Fallait vraiment tout faire soi-même ici !

Profitant de la garde baissée de son adversaire, le décima se précipita vers les feux d'artifices. S'il était bien incapable d'en créer un et, logiquement, de comprendre leur fonctionnement d'une manière poussée... il savait au moins qu'allumer ces fichues fusées faisait partie du plan. Pire encore : c'était la pierre angulaire de leur stratégie ! Raison pour laquelle on l'avait affecté à la surveillance et à la protection des pyrotechniciens, après avoir empoisonné ceux qui auraient du s'occuper de cette tache. Il s'était attendu à un peu d'action - enfin à moitié - mais il avait quand même été déçu.

Il s'était gravement fait chier.

Aussi, devoir s'occuper de l'autre charlot était bien le truc le plus réjouissant qu'il avait eu à faire jusqu'à présent ! Même s'il ne savait toujours pas sur quel pied danser avec lui... En tout état de cause, le décima eut le temps de craquer une allumette et de mettre le feu aux poudre, lançant un compte à rebours Ô combien important ! Il se remit alors en garde, prêt à repousser les éventuels assauts du pirate qui serait peut être sérieux... enfin il l'espérait.

Si rien n'était fait, les fusées s'élanceraient dans le ciel d'ici une minute, au grand maximum.


De son coté Kyoka avançait un peu plus pesamment, commençant réellement à souffrir de ses blessures infligées par Vincent. Il devait également composer avec un point de coté qui ne le lachait plus depuis son plongeon pour récupérer la pipe de son collègue... Autant dire qu'il n'était pas, mais alors pas du tout jouasse. Il allait retrouver le petit fuyard et lui faire la peau ! En tout cas, c'était son intention jusqu'à ce qu'il arrive aux abords de l'auberge à son tour et qu'il hoqueta de surprise. Sous le coup de l'émotion, il en lâcha même l'objet qu'il avait eu tant de mal à récupérer.

Cette mission commençait à sérieusement sentir le roussi !




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Ayuzawa-Miki-150x300
Ayuzawa Miki



La femme-renarde accueillit le choix de Fizz avec une moue narquoise. Son plan avait fonctionné ! Ces idiots avaient cru qu'elle allait les hypnotiser, alors qu'elle souhaitait simplement leur faire baisser leur garde. Au moment même où la barrière s'évanouit, la jeune femme pointa un doigt impérial dans la direction des trois fauteurs de troubles et ordonna d'une voix ferme à ses esclaves :


- Attaquez-les !


Cependant, ses pantins n'eurent jamais le temps d'obéir. À son grand dam elle vit et, surtout, entendit les deux musiciens repousser ses hommes de main grâce à une déferlante sonique ! Cette grande facilité à déjouer ses plans la contraria au plus haut point et elle serra les dents. Mais le pire restait à venir ! La petite boule de poils ne s'était pas contenté d'offrir une belle opportunité à ses collègues de repousser ses sbires. Les deux musiciens venaient de lui renvoyer l'ascenseur en focalisant un bref instant l'attention de la décima sur eux, laissant ainsi tout le loisir à Fizz de la prendre par surprise !

La barrière en forme de sphère percuta de plein fouet Miki et, fatalement, la projeta à la renverse. Mais la jeune femme sut user de son agilité pour éviter le pire et se retrouver tout bonnement assommée sans autre forme de procès ! En effet, d'une torsion du buste les bras tendus, elle réussit à non pas se fracasser le crane contre la barrière mais, plutôt, l'utiliser comme marchepied pour y apposer sa main. Elle poussa en un instant sur cette dernière pour effectuer une pirouette et retrouva son équilibre dans la seconde ! Repérant tout de suite l'auteur de cette attaque sournoise, elle se renfrogna un bref instant, avant de s'écrier :


- Viens là, mon petit chéri ! Tu seras une pièce de choix dans ma collection !


Et elle jeta son dévolu sur lui... en plongeant littéralement à sa rencontre, les deux mains droit vers son corps pour le retenir et ses lèvres pulpeuses s'approchant dangereusement de celles de Fizz !

Qu'est ce que c'était que ce délire ?!



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Yosa-Nagami-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Goto-Yoshinobu-150x300
Yosa Nagami - Goto Yoshinobu



L'homme était semblable à un bloc de glace en temps normal, à l'image des plans qu'il échafaudait sans relache : froids et efficaces. Seulement aujourd'hui, la frustration le prenait de court devant un flot ininterrompu d’embûches totalement inattendues. Passait encore la lame gardienne, les gardes et les rares combattants locaux : il avait tenu compte de ces données dans ses estimations des forces de l'île. Mais que venaient foutre les autres ici ?! Il aurait pu sans mal se défaire de toutes les forces de l'île, gardant les plus aptes en vie, en attendant qu'Asuki et Miki n'en prennent le controle, de gré ou de force. Or, à présent, il ne comptait plus ses blessures et se rapprochait dangereusement de sa limite.

Mais ce n'était pas ce qui inquiétait cet épéiste froid.

Lorsqu'il avait voulu frapper Clyde, la lame d'air de Goto l'avait grandement ralenti. Mais, comme si cela n'était pas suffisant, une apparition spectrale sortie d'on ne savait où avait terminé de le déstabiliser, laissant amplement le temps au tireur de passer sous un sabre qui aurait du le décapiter. Un coup propre et net, transformé en une grossière bavure.

Mais ce fut pas ce qui désarçonna cet homme de glace.






Non. La peur monta d'un cran au creux de ses entrailles, lorsqu'il sentit un sabre lui perforer le flanc gauche de part en part. Les braises qu'il maintenaient éteintes depuis des années s'animèrent en son sein. Malgré son faciès imperturbable, il avait grandement pris sur lui tout au long du combat. Un sang vicié coulait dans ses veines, à l'image de feu son grand frère, terrassé par cet homme loup inconnu. Si Koujaku s'était transformé en un ivrogne, un animal prêt à sauter sur la moindre occasion d'user de sa rage incontrôlable, lui avait choisi un tout autre chemin. Crachant allègrement sur toutes les traditions familiale, refusant de se plier aux lois tacites de son clan, il avait appris à contrôler ce feu intérieur, à le dompter pour en faire une force sourde et puissante, un flux constant de puissance et non un torrent erratique et destructeur. Mais depuis le début du combat, sa patience était mise à rude épreuve et, peu à peu, la coupe s'était remplie. Et à présent, le doute s'était emparé de lui. Lui, Yosa Nagami, allait être vaincu par ces moucherons ?! Ce simple sursaut d'ego fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase.

Une braise rougeoyante s'éveilla, dans les tréfonds de son inconscience. Lentement, des flammèches vinrent lécher les limites de ses barrières mentales, les faisant flétrir comme autant de lettres mortes. Son air froid et distant fondit comme neige au sommeil, laissant apparaître un faciès que Karim ne connaissait que trop bien. Il serait sans aucun doute le premier à s'en rendre compte et, peut être, aurait-il la présence d'esprit d'alerter ses collègues.


Un grondement, semblable au feulement d'un félin sauvage gardé trop longtemps en cage s'éleva des entrailles de cet épéiste redoutable. Clyde eut tout juste le temps de verrouiller son bras droit avant de possiblement se rendre compte du changement, la balle qu'il réservait à son ennemi n'aurait pas le temps de partir. Goto, quant à lui, réussit à faire pivoter son arme pour mutiler un peu plus la chair de ce monstre, inflexible défenseur des civils prêt à se salir les mains pour mettre à mort cette menace. La victime ne broncha pas.

Car le mal était fait.






Un cri sauvage déchira le silence, pétrifiant les âmes les plus faibles. Fort heureusement pour Clyde, le bras droit tenant un sabre avait été handicapé au point où le Berserker ne put pas le bouger d'un millimètre. Malheureusement, la joie fut de courte durée. Le monstre avait d'ores et déjà trouvé sa première proie et, assimilant son bras droit à un obstacle pour ravager sa cible... il prit une décision radicale.

Il se l'arracha.

Son membre inerte retombait à peine à terre, qu'il bouscula le chasseur de primes pour se précipiter vers Eileen en rugissant. Un coup fulgurant fusa vers l'apparition... et échoua lamentablement. Le fou furieux traversa littéralement le spectre, atterrissant à deux pas de Karim. Si ce dernier pourrait s'effrayer de la dangereuse proximité d'un deuxième Berserker, ce dernier se soucierait de lui comme d'une guigne. Son échec décupla sa rage, attisant un feu intérieur qui n'en demandait pas tant.

Le cri de rage d'un homme fut remplacé par le feulement sauvage d'un prédateur. Les pupilles de la bête se déformèrent et, ivre de rage, il repartit à l'assaut. Cependant, cette fois-ci, des crépitations secouèrent le bras d'un homme rendu fou par une colère trop longtemps contenue. Un ire incandescente consumait son âme et le poussa à dépasser un cap jamais franchi.

Il venait d'éveiller son Haki de l'armement.

Si Eileen ne prenait pas gare, le coup de poing vicieux la percuterait en plein estomac, l'étalant probablement au sol sans faire aucun cas de sa forme éthérée.

La bête était enragée. Restait à savoir si les chasseurs sauraient la maîtriser.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Asuki-Hoshi-150x300
Asuki Hoshi



Pendant ce temps, l'hypnotiseuse gardait sous contrôle la petite foule à ses pieds, rentrant toujours plus profondément dans leur subconscient. Si l'exploit pouvait épater, la réalité demeurait bien moins reluisante du point de vue de l'artiste exceptionnelle. Une goutte de sueur commença à perler dans son cou, à mesure que son souffle se raccourcissait. Comme elle l'avait pressenti, garder autant de personne sous controle était trop ambitieux sans l'aide de la poudre. Elle ne pourrait jamais verrouiller son emprise sur toutes ces personnes !

Un soupçon d'angoisse commença à poindre, en arrière plan, mais elle la fit taire bien vite. Ce n'était sans doute qu'un simple contre-temps ! Elle aurait bientôt le soutien nécessaire pour mener à bien le plan de Yosa... il ne pouvait en aller autrement ! Elle ne pouvait pas revivre ce traumatisme innommable qui l'avait presque fait sombrer dans la folie et qui l'avait laissée à moitié morte !


« N'y pense pas... Ils ne t'échapperont pas, cette fois-ci. », pensa-t-elle.


Mais la jeune femme forte et expérimentée avait beau tenter de toutes ses forces, dans un recoin de son esprit persistait l'image d'une petite fille laissée pour morte dans une ruelle, ensanglantée, respirant à peine, après avoir été démasquée par une foule en colère. C'était d'ailleurs ce jour là où elle avait été recueillie par Yosa Nagami. C'était ce jour là où elle s'était jurée de ne plus jamais faillir.

Elle allait tenir, quitte à s'épuiser, et les hypnotiser le temps qu'il faudrait.

Elle tiendrait, pour ses amis et frères d'armes.

Pour son Roi.





Ordre de passage: MJ - Vincent - Karim - Fizz - Clyde.
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Et la carte du village festival pour que vous vous représentiez mieux où vous vous situez :
Spoiler:
 


Plan devant l'auberge MAJ

Spoiler:
 


Vincent >


Fizz > Hermes et Fufu réussissent à tenir en respect les pantins. Tu réussis à prendre par surprise Miki, mais elle renverse la vapeur et n'est pas assommée. D'une pirouette, elle finit par retrouver son équilibre et tente... de t'embrasser fougueusement !


Karim / Clyde > Félicitations, vous rentrez dans la dernière phase du combat : le mode cauchemar est donc [ON] OFF (spéciale dédicace à Erwin !).

Clyde réussit à esquiver sereinement le coup censé le décapiter, en partie grâce à l'intervention d'Eileen et de Goto. Pendant que le berserk est en train de s'éveiller, Goto le transperce au flanc gauche et Clyde peut en profiter pour prendre contrôle de son bras droit sans problème.

L'homme que vous avez bien affaibli et blessé à de multiples reprises est donc lui aussi un berserk, tout comme son grand frère, mais lui a réussi à se maitriser très très longtemps... Sauf lorsqu'il comprend qu'il est foutu à son tour. Contrairement à son grand frère il n'est pas doté d'une force totalement démesurée, mais reste assez puissant pour que vous sentiez passer ses coup !

Lorsqu'il "s'éveille", il s'arrache son bras droit en se rendant compte qu'il ne lui répond plus, l'assimilant à un obstacle pour aller défoncer sa cible.

Première cible jouée au dés : apparition sous forme de spectre d'Eileen.

Le premier coup manque, mais la bête enrage et s'éveille à l'armement de manière brutale. Le deuxième risque donc fortement de toucher !

Vous pouvez tous comprendre IRP de quoi il s'agit et, surtout, l'enjeu de cette fin de combat : tenir le temps que votre adversaire se vide de son sang. Au vu de ses blessures, il est évident que plus il va s'activer et plus son trépas arrivera vite. Mais en attendant : démerdez-vous !




Liste des PNJs (non exhaustive, évidemment) :
Berserker - Niveau 22.
Tsugaru - Niveau 14 - à terre, en train de ramper vers les feux d'artifice.
Kyoka - Niveau 20 - un bras en sale état, une jambe qui a morflé et secoué par Vincent.
Yosa Nagami - Niveau 31 - son niveau ne bouge pas, mais il devient totalement incontrolable. Il se bat à main nue (oui parcequ'il n'en a plus qu'une, du coup).
Sasaki Shota - Niveau 30
Esclaves de Miki - Niveau 8 chacun.
Ayuzawa Miki - Niveau 21


Koyaso Kao - Niveau ???
Goto Yoshinobu - Niveau ???
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue182/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (182/250)
Berrys: 67.634.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeJeu 16 Mai - 19:18



La castagne, c'est comme le vélo ?!
Ca ne s'oublie pas !!

►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄



Inconsciemment, je savais qu’il se passait quelque chose de pas net sur l’ile, mais malgré cela, j’agissais avec une nonchalance exacerbée. En réalité, j’avais d’intérêt sur Shimotsuki que pour certaines petites choses. Wakaba, les potes et les sabreurs de génies présents. En dehors de tout ça, l’ambiance me plaisait beaucoup. Je pouvais appréhender les lendemains avec plus de sérénité, loin de la course à la liberté qui me caractérisait tant auparavant.

Pourtant, malgré toutes ces petites choses qui rendaient mon quotidien bien agréable, je sentais au fond de moi qu’il manquait quelque chose. Une saveur de défi, le besoin du danger, que je tentais d’éveiller en affrontant les sabreurs de l’île. Malgré cela, le caractère compétitif et leurs puissances décroissantes rendaient le tout un peu plus fade chaque jour. Je pouvais clairement laisser passer, si les choses ne s’étaient pas aussi mal engagées face aux artificiers, mais je me rendais compte que moi aussi je me laissais trop aller.

Aussi prétentieux et bête que je pouvais l’être, j’avais réussi à leurrer mon adversaire en lui faisant miroiter ma propre bêtise. En réalité, j’avais juste agi en réfléchissant à peine. Une lueur d’espoir avait éclos en moi lorsque je l’avais menacé de mon arme à feu improvisée. Autant dire que j’étais fier et con. Je n’étais rien de plus qu’un abruti. Le coup fusa sans que je puisse riposter. Le gars était un combattant au corps à corps expérimenté, puissant et profitant de mon intelligence légèrement déficiente pour m’accabler d’un puissant coup de poing en pleine face.

Son coup était suivi d’une myriade de « T’es un idiot ! », « Abruti !» et « Espèce de con… ». Dans mon esprit, tout se chamboulait. Je prenais conscience de ma stupidité. Agir sans réfléchir avait toujours marché, même si j’étais capable d’élaborer certaines stratégies lors de mes combats, je ne me servais pas du peu d’intellect que mes parents m’avaient transmis. Sans doute la faute à mon éducation légère et à mes voyages aux côtés de Morihei. Si je savais faire preuve d’initiative, je n’en demeurais pas moins inculte et franchement pas brillant.

De cette nonchalance naissait peu à peu une colère incompréhensible. J’étais passé à deux doigts de l’évanouissement. La surprise mêlée à la puissance du coup avait failli me faire tourner de l’œil. Sans doute que l’impact contre le sol et le glissement m’avait maintenu dans un état éveillé. Au final, je n’étais rien de plus qu’un combattant lambda qui se faisait latter à la moindre difficulté. Mon art du sabre était peut-être au-dessus de la moyenne, mais je n’étais pas capable de me défendre… Ma colère montait.

Couché à même le sol, j’entendais les pas de Sasaki Shota se rapprocher, mais ne jamais m’atteindre. Il s’était arrêté au niveau des feux d’artifices. J’avais eu raison : ils étaient importants. Je ne me relevais pas de suite, et j’entendais le crépitement d’une flamme allumer l’un deux. Leur plan allait être mis en place et je n’aurais rien fait. L’indolence dont je faisais preuve avait rendu cela possible et je rageais sans pour autant agir. Les secondes semblaient durer des heures et intérieurement, je repassais le fil de la journée, de la semaine, du mois passé. Je revoyais tout ce qui s’était passé et jusqu’où ça m’avait amené. J’étais couché, au sol, étalé par un coup de poing simpliste mais dévastateur et j’attendais. Comme un idiot… Encore et toujours.

« J’en ai maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarre !!! »

Un cri venu des profondeurs ! Cette situation trop calme, cet endroit trop posé m’avait rendu mou, malléable et les désirs de Wakaba étaient passés au-dessus de mes desseins. J’avais perdu l’essence de ce qui faisait de moi le Warlord ! Je n’étais devenu qu’un petit chien, un chien de guerre certes, mais un chien prêt à tout pour une femme et pire que me dégouter, ça me rendait faible ! Je me relevais promptement, lançant un regard maudit sur le type qui m’avait étalé. Si les choses sérieuses devaient commencer, c’était maintenant. Un gars chauve avec un longue queue aurait précisé qu’il ne restait qu’une minute, tout au plus, avant que la planète n’explose, mais il n’était pas là et les Namek pouvait être soulagé. Pourtant, le temps était compté et même si je n’avais pas conscience du danger que représentaient les feux d’artifices, je savais qu’il était nécessaire de les éteindre avant qu’ils ne soient lancé.

Pas pour Shimotsuki, pas pour Wakaba ou les habitants de l’île, mais juste pour un besoin personnel. Ils m’avaient bien fait chier, toute la journée, et le pugiliste était la goutte d’eau qui avait fait déborder mon vase émotionnel. J’allais m’occuper de lui.

Sans un mot, je me précipitais dans sa direction, fondant sur lui à toute allure, reprenant mon sabre qui retombait. La lueur dans mes yeux devait sans aucun doute être différente pour lui et il comprendrait bien assez tôt que je ne plaisantais plus. Dans des gestes qui ne me ressemblaient pas, j’exécutais une quantité de petits mouvements qui, pour des experts, paraitrait aux antipodes de mes gestes habituels. Précis, articulaires et sans aucune fioritures apparentes, j’accédais aux postures du Serpent, le Dojo que j’avais affronté par deux fois. J’avais pu apprendre facilement leur uses et coutumes en combat et j’avais compris sans complexe qu’ils avaient une méthodologie différente de la mienne. Méthode que j’avais fait mienne et que j’allais user contre le pugiliste.

Par de petites attaques bien équilibrées, j’allais le faire reculer, assez pour l’éloigner des feux d’artifices. Et s’il ne reculait pas, je l’écorcherais suffisamment pour qu’il ne puisse pas réagir. Un coup porté au niveau du haut du torse, de sorte à blesser efficacement. S’il tentait de parer, je décalerais un peu pour porter le coup au niveau des tendons présents sous le bras. Avec la vivacité du cobra, je porterais alors un second coup, bien moins pernicieux, mais bien plus dévastateur. Un coup d’estoc en plein estomac. Le but étant toujours de l’éloigner, s’il restait, la lame le traverserait sans doute de part en part.




résumé:
 

Technique utilisée:
 

Aucun PNJ présent n'est nivelé, et d'autres pourront apparaitre durant le RP, tout dépend des actions de mon personnage Wink

PNJ présents:
 


Dernière édition par Vincent W. Turen le Jeu 30 Mai - 6:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 271
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue8/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (8/250)
Berrys: 265.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeSam 18 Mai - 17:27

    - Il enrage ! Hurla Karim sans trouver les mots justes pour prévenir ses alliés.

Si des personnes qui n’étaient pas habituées à cet homme-loup ne pourraient comprendre, ses alliés n’eurent qu’à observer son regard et le suivre pour saisir ce qu’il disait. Ils fermèrent les poings et se mirent en garde, sans savoir si un seul de leurs coups allait pouvoir porter. L’homme désarmé était à présent pris d’une folie qui était caractéristique de ce personnage étrange. Alors même qu’il s’élançait sur Eileen en s’ayant arraché le bras, Shalon se releva en titubant, difficilement. Il lui faudrait encore quelques secondes pour totalement se ressaisir, et il ne serait d’aucune utilité… Enfin, pas tout de suite.

    - Vise la tête, lâcha l’homme-bouc au tireur qui se trouvait non loin.

Viser la tête, c’était condamné ce personnage à mort, mais il avait été à l’origine d’un massacre trop important pour que le pardon lui soit accordé. Il serait sûrement exécuté avant d’être emprisonné, et si son sort était scellé il valait mieux que ce soit fait avant qu’ils ne prennent les armes. Un sourire distant sur le visage, Shalon tenta de s’avancer, en vain. Il allait être une cible facile, alors il se baissa à nouveau, essayant de se faire discret et attendant le moment opportun pour intervenir.

De son côté, Eileen sentit le premier coup la traverser tandis que la peur s’était insinuée dans son propre esprit. Karim avait à présent l’homme berserker entre lui et son amie, ce qui l’empêchait de ressentir la terreur, et il agit alors le plus vite possible. Il allait falloir en finir rapidement : lui tenir un bras serait inutile, mais s’il devait sacrifier quelque chose… Il n’allait pas louper une luxation de l’épaule avec cette attaque-là, mais tant pis. S’élançant en direction du berserker, directement à sa suite, il n’eut pas le temps d’empêcher le coup venir frapper, de manière surprenante, Eileen en plein estomac. Elle fut projetée sur quelques mètres, et se transforma à nouveau sous forme humaine, incapable d’agir à présent. Ses yeux s’étaient fermés.

L’homme-loup s’était élancé avant ce coup, et en profita pour saisir les jambes de l’adversaire. Ce dernier devrait d’abord se dégager de lui s’il voulait avancer… Et il ne comptait pas lâcher de sitôt, si cela permettait aux autres d’en finir de manière exprès avec cet adversaire.

De leur côté, Aichounne et Jean-Gab commençaient à évacuer les civils en leur intimant de partir d’ici. C’était autant de cibles en plus, mais surtout autant de distractions qui risquaient d’empêcher ceux qui étaient sur ce terrain miné d’en finir. Le sang coulait le long du corps du berserker, et la perte d’un bras devrait le mettre à terre très rapidement : normalement, il n’aurait fallu que quelques brèves secondes pour un humain normal… Celui-ci était à peine normal.

    - Partez, partez, lâchait Aichounne en s’inquiétant, ses oreilles tendues pour écouter ce qu’il se déroulait.
    - Allez… Partez, vite ! S’écriait Jean-Gab, avec une forme de terreur dans les yeux.

Ils espéraient pouvoir en sauver la plupart… Mais qui allait les sauver, eux ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 32
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue81/100L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/100)
Berrys: 5.490.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeMar 21 Mai - 11:11

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Les gens qui aiment faire la fête


Bari Bari no Sphere !

Une nouveau globe translucide, à peine plus grand que toi, apparaît autour de ton corps au moment où la jeune femme essaye de se saisir de toi. Elle peut te soulever avec cette balle protectrice, elle ne t’atteindra pas pour autant. Tu lui es hors de portée, d’autant qu’il lui est sans doute impossible d’effectuer sa danse les mains prises… Mais elle te l’est également. Tu n’es pas un guerrier, et tu ne disposes d’aucun moyen de la mettre hors d’état de nuire. Tu n’es qu’un simple furet.

Non.

Tu es un noble du Royaume de Goa.

Pourquoi ? Pourquoi prendre la liberté de ces hommes ? Pourquoi offrir cette île à un roi qui se fiche de ses sujets ? Pourquoi servir un homme tel que lui ?

Tu es sincèrement curieux. Tout ce que tu sais de Centes Decima, tu le sais des journaux du Gouvernement. Si la moitié de ce qui en est dit est vrai, cependant… La perspective de voir cet homme régner sur ton océan est terrifiante.

Et cette jeune femme semble si unique. Il t’est inimaginable qu’elle soit fondamentalement mauvaise. Elle doit forcément avoir ses raisons. Si tu les connaissais, peut-être que…

Tu n’as pas le temps. Chaque seconde qui passe me rapproche peut-être un peu plus d’un bien funeste destin. L’heure n’est pas à la diplomatie, et les tremblements qui parcourent ton dos t’en rendent plus certain encore. Ton instinct ne te trompe pas.

Un regard furtif en direction de l’auberge, hors de ta portée, puis un autre vers les deux musiciens, et tu te décides. Vous ne pouvez plus rester là bien longtemps.

La sphère disparaît, et tu retombes au sol, tu l’espères en échappant aux mains de la renarde. Tu ne la lâches pas des yeux, tandis que tu t’adresses à ton nouvel ami.

Hermès !

T’apprêtant à dresser une paroi infranchissable entre la jeune femme et toi, tu ne peux qu’espérer que le musicien comprenne ton appel. Il vous faut continuer.

__________

Les sanglots parcourent mon corps, et ils se font d’autant plus forts lorsque j’entends le bruit derrière mon dos. Me retournant, mes pires craintes se confirment : vais-je mourir, ici et maintenant ?

Je recule tant que je peux, me traînant à moitié sur le sol, la terreur déformant mes traits. Je sens un liquide chaud se répandre sur mes jambes et maculer mon pantalon. Je ne peux pas mourir. Je ne veux pas. Je ne veux pas…

Mon dos se colle à une paroi : le mur de l’auberge. Je n’ai nulle part où reculer… D’un côté le massacre, de l’autre cet homme. Je ne veux pas. Je ne veux pas. Je ne veux pas.

Les appels à quitter les lieux me tirent de ma stupeur. Je n’ai pas le temps de m’interroger sur l’identité de ce gosse ou de cette femme étrange. Me lever. Partir. Survivre. C’est tout ce qui compte.

Bon Dieu Fizz, où es-tu ?

Ma main droite s’appuie sur le mur du bâtiment, tandis que je me relève maladroitement en toute précipitation, trébuche, me redresse à nouveau. Sans réfléchir un instant, je me jette dans la direction qu’ils indiquent. Où vais-je ? Aucune idée. Partir. Courir. Survivre.

Survivre.

Rien d’autre n’a d’importance.






Résumé et Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeMar 21 Mai - 21:57

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
Turn

"Mask of steel
Silent words,
Waiting till the coin has turned."
All Good Things – Fight
Fight - All Good Things



Il avait senti le sabre passer au-dessus de sa tête, il avait senti l’air se déplacer, bouger quelques-uns de ses cheveux… Sa main était venue s’apposer sur l’avant-bras de son adversaire, sonnant le glas de ce combat en immobilisant ce membre, le réduisant à une simple marionnette sous son contrôle, devenant inutile à cet épéiste. Clyde ne se trompa pas quand il émit cette hypothèse maligne, enfin il ne se trompa pas en partie. Car la cloche n’avait pas véritablement sonnée, la bataille n’était pas terminée, et ça, le chasseur l’apprendrait bien assez tôt. Goto avait réussi à venir l’embrocher, lui infligeant une blessure supplémentaire. Il était fini. Un grondement sembla émaner de son être. Un grondement, qui ferait presque tache de la froideur dont cet être avait fait preuve tout du long. Il n’avait jamais bronché, alors que se passait-il ? Le pistolet contre la cuisse de l’opposant, le borgne n’eut pas le temps d’appuyer sur la détente. Alors qu’il relevait lentement la tête, son visage se retrouva moucheté de perles couleur rouge carmin. Sa main tenait encore l’avant-bras du type, elle s’abaissa lentement, au fur et à mesure que ce qu’il tenait tombait.

Le chasseur de primes eut un moment de latence, pris dans les tourmentes de la stupeur, jusqu’à ce qu’il se retrouve bousculé par ce même homme qui venait de s’arracher le bras. Il se l’était arraché… Qui était capable de faire ça ? Qui pouvait volontairement faire une croix sur une partie aussi utile de son corps, surtout pour un sabreur dont il s’agissait de la main dominante ?

La seule raison qui s’imposa à Clyde fut celle prononcée par Karim : il était devenu fou… C’était la réponse la plus logique à la question. Ce type allait finir par mourir en se vidant de son sang, sans soins… Que voulait-il, crever ?

Se relevant en lâchant ce qu’il tenait du bras, le chasseur chercha à se ressaisir, et vite. Ce mec avait voulu le tuer dès qu’il s’était pointé, il avait voulu le fracasser, le découper avec des lames d’air, le trancher avec sa lame d’acier. Etait-ce vraiment le moment de s’inquiéter de ce qu’il adviendrait de lui ? Peut-être pas, surtout qu’il risquait encore de s’en prendre à lui. Il prit finalement le temps de répondre à l’homme-bouc :
- Non, sans dec’.
Alors que le berserk se retrouvait être la cible du jeune homme-loup et qu’Eileen venait d’être projetée par un coup de poing enragé, Clyde leva son pistolet, qu’il tenait encore, et visa. La tête de l’ennemi, alignée avec l’encoche de visée. Quatre détonations suivirent son geste. S’il le ratait, il ne donnait pas longtemps à cet être pour mourir exsangue. A moins que son cœur ne s’arrête avant. Dans tous les cas, dès que les balles seraient déchargées sur l’ennemi, le blond, d’un mouvement expert et habitué, déverrouillerait l’emplacement du chargeur et laisserait ce dernier tomber. Sur les dix balles qu’il contenait, il venait de toutes les utiliser. Il lui faudrait donc quelques secondes pour fouiller la poche de son pantalon et trouver un nouveau chargeur, et une poignée de plus de temps pour le glisser dans son arme. D’ici là, tout pouvait arriver.

Pendant cette manipulation, son œil resterait fixer sur le berserk. Savait-il qu’il allait mourir ici ? Effectuait-il un baroud d’honneur, pour en emporter le plus possible avec lui dans la tombe ?

Un rictus naquit sur les lèvres du maudit des fils.
- Allez, ramène-toi mon gros…
Codé par Kari Crown


Clyde se fait envoyer bouler. Il se relève, envoie une réplique à Shalon. Il voit monsieur berserk taper Eileen et Karim s'en prendre à lui, il profite donc de cette pagaille pour tirer 4 balles à visant la tête de Yosa.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeJeu 23 Mai - 23:24







L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Kyoka-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Tsugaru-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Sasaki-Shota-150x300
Pyrotechniciens remplaçants - Sasaki Shota



Si Shota avait entretenu des doutes envers le potentiel de Vincent, cette incertitude fondit comme neige au soleil lorsqu'il se releva. L'étincelle dans ses yeux n'avait plus rien d'espiègle ou de nonchalante, mais recelait une rage de vaincre que seuls les combattants déterminés à se battre jusqu'au bout pouvaient allumer. Le pugiliste accueillit la nouvel d'un sourire empli de joie : Ah ! Ce salopard s'était donc foutu de lui en se faisant passer pour plus con qu'il ne l'était et, maintenant que sa stratégie ne fonctionnait pas, il passait aux choses sérieuses ?


- Amène toi... marmonna-t-il dans sa barbe, fébrile à l'idée d'enfin danser pour de bon.


L'artiste martial reconnut tout de suite le changement de posture et de tactique. Les gestes amples et classiques venaient de laisser place à des mouvements rapides, précis et virulents. L'économie de mouvement dont faisait preuve le Wardog aviva l'instinct combatif du décima qui refusa catégoriquement de reculer. Certes, il était désavantagé en allonge face à un sabre, sans parler de la dangerosité d'une telle arme... mais il s'était fixé un objectif, une philosophie de vie, et allait s'y tenir coute que coute ! La concentration du combattant atteignit son paroxysme lorsque les premières petites attaques furent lancées. Il souhaitait se contorsionner et tenter de dévier la lame du plat de la lame lorsqu'il le pourrait, évitant des coupures profondes qui pourraient lui couter cher.

Mais il se ravisa au dernier moment.

Il s'attendait à des attaques périphériques pour le forcer à la faute, mais la coupe millimétré vers son thorax lui fit comprendre d'entrée de jeu que Vincent optait pour une stratégie bien plus directe : l'estropier. Le décima grogna et dut concéder un peu de terrain pour éviter de se faire trancher. Shota avait cru saisir, par instinct, que Vincent en profiterait pour attaquer d'un revers fulgurant pour tenter de le prendre de court, raison pour laquelle il se projeta en avant pour tenter une manchette brutale au visage.

Lorsqu'il comprit, aux mouvements d'épaules, que son adversaire armait un estoc, il ne dut son salut qu'à des réflexes aiguisés suite à de longues années d’entraînements. Il pivota et l'acier mordit la peau en superficie, là où il aurait du être littéralement empalé. Sa propre riposte en patit et il ne put placer qu'un coup de coude à la tempe, avant de tenter de frapper le poignet de Vincent d'un coup de poing dévastateur, dans l'espoir de lui faire lacher prise. S'il échouait, il fouetterait le sol d'un coup de pied pour envoyer du sable dans le visage du pirate et effectuerait un énorme bond en arrière, une main sur sa plaie, pour tenter de reprendre en main ce combat qui venait de glisser en sa défaveur.

Une première depuis des lustres !

Pendant ce temps, une mèche se consumait lentement mais surement, laissant approcher une heure bien sombre pour cette ile paisible d'East Blue...


De son coté, Kyoka restait paralysé devant la scène complètement irréaliste. Voir Yosa virer en enragé venait de lui retourner les entrailles aussi surement que de voir un requin voler. Jamais, ô grand jamais, cet homme n'avait montré la moindre faille, la moindre attitude agressive ou le plus petit éclat de voix ! Il en était presque venu à se demander si c'était pas un foutu cyborg, vu le peu d'émotions qu'il dégageait. Mais non, comme son grand frère étalé à terre, c'était un monstre à l'apparence humaine. Le pyrotechnicien voulut partir, mais il ne put faire le moindre geste, glacé de l'intérieur devant ces corps sanguinolent et le combat bestial qui prenait place devant lui.

Il resta là, les bras ballants, incapable de même détourner le regard du macabre spectacle qui se déroulait devant lui.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Ayuzawa-Miki-150x300
Ayuzawa Miki




La jeune femme-renarde pensait avoir réussi à prendre par surprise le petit furet. Persuadé qu'il avait joué d'une simple chance éhontée pour repousser ses hommes mais que, face à elle, il ne serait aucunement capable de lui résister... elle s'était précipitée. La sphère qu'elle reçut en plein visage lui fit comprendre son erreur. Au lieu d'étreindre la petite fourrure soyeuse de son futur animal de compagnie, ses lèvres se heurtèrent à une surface indestructible.

Or, son visage ne l'était pas.

La force de sa poussée fit le reste du travail et, immanquablement, sa lèvre supérieur explosa lorsqu'elle fut coincée entre sa dentition et la barrière de Fizz. Le sang gicla et, les yeux écarquillées, la décima recula d'un pas avant de porter une main tremblante à son beau visage. Lorsqu'elle y constata du sang... elle frappa de toutes ses forces dans la sphère de Fizz d'un coup de pied rageur... avant de sautiller en se tenant son petit peton qui venait d'écoper une fêlure. Au bout d'un court instant à beugler de douleurs et de rage, Miki finit par se laisser tomber à terre et à éclater en sanglots :


- BON BISAAAAAAAGEEEEE !


Voilà tout ce que les trois hommes encore en pleine possession de leurs moyens pourraient comprendre des sanglots intarissables qui secouaient la jeune femme. Elle était bien incapable de répondre aux questions de Fizz, à présent, totalement dévastée par la destruction de son anatomie. Apparemment, se faire défigurer était bien la pire des fatalités, pour elle, femme de peu de foi et si obnubilée par les apparences et la beauté qu'elle ne pouvait supporter une telle humiliation.

Comment les trois nouveaux amis réagiraient ils face à cette déconvenue inattendue ?




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Yosa-Nagami-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Goto-Yoshinobu-150x300
Yosa Nagami - Goto Yoshinobu




Karim avait eu la bonne idée de prévenir ses alliés d'une manière, certes, assez intrigante pour qui n'avait pas suivi son combat précédent, mais qui avait le mérite d'être concise. Effectivement, l'homme avait basculé, via une rage séculaire, vers un état proche de la folie furieuse. Sans que l'homme loup ne puisse rien y changer, il vit son amie se faire poinçonner par un poing vengeur et s'écrouler quelques mètres plus loin, inconsciente.

Ce fut donc tout naturellement que la bête se tourna vers sa cible suivante, juste en face d'elle : le tireur. Il fit un pas brutal dans sa direction, avant de se rendre compte que quelque chose entravait ses mouvements. D'un regard bouffi de colère, il remarqua tout de suite l'opportun qui lui enserrait les jambes. Loin de tenter de se dégager, la bête ne trouva qu'une seule réponse envisageable face à une telle agression.

Elle frappa.

Si le coup ne secouerait pas Karim autant que ceux de son précédent opposant, la force de frappe de Yosa restait conséquente pour un combattant des Blues et, malheureusement pour l'homme loup, il n'aurait aucun moyen d'esquiver. Car s'il s'était attaché exprès aux membres inférieurs de l'homme bête avec ses bras, il ne restait ainsi plus qu'aucune barrière entre l'ire destructrice de cet homme et sa cible. Le premier coup frappa au crane, avant que Yosa n'arme de nouveau sa seule main valide pour tenter de frapper de nouveau.

Quatre détonations s'élevèrent soudain.

Si le Berserk ne s'était pas baissé pour frapper Karim, sa tête reposerait d'ores et déjà au sol, victime des attaques de Clyde. Au lieu de quoi, trois balles se perdirent dans la nuit sans jamais toucher de cible, tandis que la dernière vint se loger dans le membre qu'il avait levé dans l'espoir de défoncer la colonne de Karim. Le faciès ivre de rage du benjamin des Nagamis se tourna lentement vers le responsable de cette attaque en traitre. Malgré la cruelle déficience intellectuelle dont il souffrait à présent, l'animal comprit sans peine ce qui venait de se passer : on venait de lui tirer dessus. Délaissant dès lors l'homme loup à ses pieds, il galopa au plus vite vers le borgne avec la ferme intention de lui fracasser le crane. Ici et maintenant.

Ce fut ce moment que choisirait Goto pour sortir de sa stupeur.

Il avait été totalement estomaqué par le choix démentiel de son adversaire. Se mutiler de la sorte n'avait absolument aucun sens pour un homme aussi droit que lui. Se priver de son bras, volontairement, était inconcevable pour un sabreur digne de ce nom. Il n'avait pas réagi lorsque l'homme loup s'était fait attaquer mais, à présent que le fauve fonçait dans sa direction et celle de Clyde, l'instinct de survie lui secoua les tripes. D'un bond, il tenta de se placer de manière à gêner la charge de leur ennemi enragé, mais prit toujours garde à laisser une fenêtre d'action au chasseur de primes.

Au dernier moment, il tenta de faucher les jambes de son adversaire qui, immanquablement, avait signé son arrêt de mort. La seule chose à faire était d'immobiliser la bête avant de l'achever. Néanmoins, le principal intéressé ne l'entendait pas de cette oreille. Il sauta, percuta Goto de plein fouet et se ramassa comme il put dans la mêlée pour foncer de nouveau sur Clyde.

Un poing ensanglanté fut armé et, la seconde suivante, la colère innommable de l'homme fut projetée de toutes ses forces vers le visage de son adversaire qui le harcelait à distance depuis trop longtemps déjà !

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Asuki-Hoshi-150x300
Asuki Hoshi


La douleur enflait.

Tout du moins, elle sentait poindre un début de migraine, sournoise et insidieuse, qui augmentait peu à peu à mesure de sa concentration intense. Une tension enserrait peu à peu sur ses épaules, comme une chape de plomb qui tombait sur son cou à mesure que les secondes passaient. Lentes. Douloureuses. Pénibles. À l'image de l'agonie d'une bête de traie.

Asuki Hoshi souffrait.

Mentalement et physiquement, maintenir son emprise sans aide extérieure sur autant de personne s'avérait de plus en plus comme une tache insoutenable, même pour elle. Forte de son talent et de la confiance qu'elle accordait à Yosa, elle s'était convaincue que ce mauvais moment ne durerait qu'un bref instant, avant qu'elle ne puisse totalement verrouiller son charme de manière chimique. Force était d'admettre qu'elle s'était fourvoyée.

Que s'était-il donc passé ? Etaient-ils blessés ? Incapables d'agir ? Morts ?!

L'angoisse commençait à resserrer son emprise glacée sur les entrailles de la jeune femme. Lentement, un autre étau se resserrait sur son esprit. Oui, Asuki Hoshi souffrait tant mentalement que physiquement. Mais le pire était à venir. Son épuisement, son échec et, inévitablement, la rage de la foule... autant d'images horrifiques qu'elle tentait de garder loin de sa conscience. Autant de souvenirs poignants d'une autre vie. Elle avait peur, mais tiendrait bon. Encore un peu.

Juste un peu plus...





Ordre de passage: MJ - Vincent - Karim - Fizz - Clyde.
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Et la carte du village festival pour que vous vous représentiez mieux où vous vous situez :
Spoiler:
 


Plan devant l'auberge MAJ

Spoiler:
 


Vincent > Le premier coup fait reculer Shota d'un pas, il tente de contre attaquer et manque d'un cheveux de se faire empaler. Il va pour te frapper d'un coup de coude au visage, puis tente de frapper ton poignet dominant pour te faire lacher ton sabre. S'il échoue, il te jettera du sable au visage, d'un coup de pied fouetté, avant de battre en retraite rapidement.


Fizz > Lorsque Miki fonce sur toi et ta sphère, elle se blesse au visage dans la foulée. Elle tente de frapper la sphère... mais se fait mal au pied. Elle fond donc en larmes et ne répond même pas à tes question, totalement détruite par son visage blessé.


Karim / Clyde >  Yosa est gêné par la prise de Karim et se baisse pour lui éclater la tronche, laissant trois balles passer au dessus de lui et une dernière se planter dans sa main, armée au niveau de la tête. Dès lors, le berserk tente par tous les moyens de foncer vers Clyde.
Goto tente de s'interposer mais se fait écarter et, après une réception maladroite, Yosa arrive au corps à corps et tente de frapper Clyde au visage d'un grand coup de poing.


Liste des PNJs (non exhaustive, évidemment) :
Berserker - Niveau 22.
Tsugaru - Niveau 14 - à terre, en train de ramper vers les feux d'artifice.
Kyoka - Niveau 20 - un bras en sale état, une jambe qui a morflé et secoué par Vincent.
Yosa Nagami - Niveau 31 - son niveau ne bouge pas, mais il devient totalement incontrolable. Il se bat à main nue (oui parcequ'il n'en a plus qu'une, du coup).
Sasaki Shota - Niveau 30
Esclaves de Miki - Niveau 8 chacun.
Ayuzawa Miki - Niveau 21


Koyaso Kao - Niveau ???
Goto Yoshinobu - Niveau ???
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 271
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue8/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (8/250)
Berrys: 265.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeDim 26 Mai - 11:18

Le premier, le seul coup fut suffisant pour abattre l’ire d’un berserker sur Karim. Lorsqu’il ressentit sa tête s’enfoncer dans la terre battue, il n’eut pas le temps de réagir. Ses oreilles sifflaient trop forts déjà pour qu’il n’entende pas la détonation qui semblait menacer son adversaire, mais qui n’atteignit qu’en partie jamais sa cible. Ses bras se détachèrent mollement de son ennemi, tandis qu’un petit corps s’élançait déjà en direction de l’homme-loup. Il se sentit se faire tirer, le crâne en sang. La force que déployait celui qui le tenait relevait de la force d’un surhomme, vu la teneur de la bataille. Il n’entendait rien, et tandis qu’il prendrait un moment pour récupérer, son poing viendrait s’enfoncer un peu dans le sol, bloquant sa progression tandis qu’il se levait difficilement.

    - Eh, fais pas l’con ! Lâcha Jean-Gab dont les mains lâchèrent ses jambes.

Aichounne était proche d’Eileen et commençait à ce moment-là déjà à la déporter sur le côté pour éviter qu’elle ne soit à nouveau en proie au berserker. Le gamin, ami de Karim, avait l’air inquiet pour l’homme-loup au crâne en sang, dont le regard était parcouru d’un fin filet écarlate. Il grognait, incapable d’entendre quoi que ce soit et de réagir à quelconque avertissement. Son poing se serrerait tandis qu’il ferait un pas inconstant en direction de celui dont le bras s’était fait arracher par sa propre personne.

    - Eh ! EH ! Hurlerait-il en direction du berserker.

Il n’entendait pas sa propre voix. Elle était éteinte, tandis que sa tête lui tournait. Pourtant, il se relevait : l’adrénaline des derniers instants d’une conscience trop peu éveillée faisait effet. Shalon le remarquait aisément : c’était pour cela qu’il suivait l’homme-loup. Il se mordillerait la lèvre tandis qu’il observerait la scène. Il était plus proche de Clyde que de Karim, et plus proche encore du mystérieux ennemi responsable du massacre des gardes.

Il fallait donc qu’il agisse, à présent qu’il avait récupérer. Ainsi, pendant la course qui menait l’homme à sa cible, le bouc fit preuve d’une témérité qu’il se connaissait peu dans ses plus jeunes années. Il viendrait à nouveau au niveau des pieds de l’adversaire, sachant pertinemment qu’en étant aussi « évident » dans ses gestes il se ferait rabrouer d’un coup de pied et que son ennemi continuerait sa route. Alors pourquoi ce geste ? Parce qu’il était une nouvelle occasion, une dernière occasion d’aider le tireur en se mettant sur la trajectoire de son opposant.

D’un air déterminé, il viendrait donc au niveau de l’ennemi dont la course folle devrait donc normalement être interrompue par l’arrivée de l’homme-bouc qui avait eu tout le loisir de se positionner, et il viendrait tenter de lui donner un coup de poing dans le genou. Si cela fonctionnait, il risquait surtout de se casser quelques phalanges : un bien maigre prix si cela permettait à Clyde d’en finir avec l’adversaire tandis que Karim beuglait sans but pour attirer une attention bien peu méritée.
/blockquote>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 32
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue81/100L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/100)
Berrys: 5.490.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeLun 27 Mai - 16:16

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Les gens qui aiment faire la fête


Je cours, durant ce qui me semble être une éternité. Mes oreilles bourdonnent tandis que le sang bat mes tempes d’une violence inouïe. Factuellement, je n’ai sans doute parcouru que quelques dizaines de mètres, mais cela paraît si long. Finalement, je m’effondre à genoux, incapable de continuer. L’adrénaline retombant peu à peu, la réaction de survie purement instinctive s’estompe, et la sévérité de la situation dans laquelle je me trouvais m’apparaît enfin pleinement. Le monstre surgit dans mon esprit, une bête féroce se mutilant sans sourciller, animée par la seule volonté de tuer. Obnubilé par mon poursuivant, j’avais occulté cet être, mais à présent je saisis toute l’ampleur de sa présence. Je prie en pensée pour les hommes inconnus qui l’affrontaient tant bien que mal.

Et soudain, à l’instar de mes jambes, tout me lâche. Je me mets à trembler de tout mon être, les larmes coulant abondamment le long de mes joues maculées de poussière. Un râle informe s’échappe de ma gorge, incapable de former un son cohérent qui expliciterait l’horreur qui m’emplit.

Quelque part au fond de moi, j’espère que tout cela ne soit qu’un cauchemar. D’ici quelques minutes, je m’éveillerai dans une luxueuse chambre du Manoir Mallory, sur un oreiller de soie, à l’odeur des viennoiseries fraîches amenées par un domestique.


_______

Tandis que la jeune femme s’éloigne en criant, tu décroises les doigts, faisant tomber ta barrière. Un regard adressé aux musiciens leur communique qu’il est temps de quitter les lieux. Tu te détournes, prêt à partir une fois de plus en direction de l’auberge, jusqu’à entendre les pleurs.

Te figeant, tu fixes la renarde durant plusieurs longues secondes. Ton regard se met ensuite à osciller entre elle et ton objectif, rendant ton hésitation plus évidente encore. Tu n’as plus rien du jeune seigneur assuré qu’Hermès a pu observer dans les loges. Tu n’es plus qu’un petit être incertain, tentant de faire taire ta conscience.

En vain. Miki peut très bien être une ennemie et un danger potentiel, tu ne peux t’empêcher de la prendre en pitié. La pauvre semble complètement brisée. A cet instant, son malheur s’empare de toi ; un malheur que tu as causé. C’est à présent certain : tu ne peux l’abandonner à son sort. Cela serait bien trop cruel.

Est-ce une mauvaise idée ? Très certainement. Mais cela ne change rien. C’est tout simplement plus fort que toi, tu es bien obligé de l’aider. D’autant plus que si tu ne le fais pas, la culpabilité t’accablera pendant bien longtemps.

Et qu’en pensera ta conscience si ce temps perdu s’avère fatal pour moi ? Tremblant légèrement, tu balayes cette sombre pensée de ton esprit. Je m’en sortirai. Fidèle à moi-même. Sois-le également.

Soupirant, tu implores silencieusement mon pardon, puis adresses un regard contrit à tes deux nouveaux amis, haussant légèrement les épaules. Ils comprendront, tu l’espères.

D’un pas prudent, tu t’approches de la jolie Decima, puis avec une lenteur et une précaution extrême, tu poses une petite patte rassurante sur le genou de la demoiselle, et lèves sur elle un regard chaleureux. C’est d’un ton particulièrement doux, bien différent de celui utilisé jusqu’à présent et convenant sans doute bien mieux à ta voix haut perchée, que tu t’adresses à elle cette fois.

Nous avons de très bons médecins à Goa, ne vous inquiétez pas ! Une fois passée en leurs soins, votre beauté sera complètement intacte !

Tu lui offres un sourire rassurant, espérant être parvenu à obtenir son attention malgré sa souffrance, avant de poursuivre.

Soyez raisonnable Miki, laissez partir ces hommes. Je me porte garant de votre bien-être ! Tout s’arrangera, vous en avez ma parole.

Parviendras-tu à gagner sa confiance ? Rien n’est moins sûr… Ce qui ne t’empêchera pas d’y faire ton possible.






Résumé et Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue182/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (182/250)
Berrys: 67.634.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeJeu 30 Mai - 6:57



La castagne, c'est comme le vélo ?!
Ca ne s'oublie pas !!

►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄



Serrant les dents lorsque l’attaque allait porter, comme pour accentuer la puissance de mon coup, j’en entendis quelques-unes craquer sous la pression. Pourtant, rien n’avait réellement fonctionné et je me retrouvais vite en position de faiblesse. Si mes assauts avaient été lancé avec une envie folle d’en finir rapidement, il était clair que je n’y arrivais pas aussi simplement que prévu. Le pugiliste avait sans aucune doute l’expérience du combat et il avait réussi à esquiver et parer mes assauts avec une facilité qui me déconcertait.

Pour autant, malgré que mes attaques ne firent pas mouches en totalité, elles n’en furent pas moins inutiles, au contraire. Fatalement, le tranchant de ma lame rendait le combat plus aisé. Ainsi, j’avais réussi à grignoter une partie de la peau de mon vis-à-vis et j’aurais continué s’il n’avait pas été aussi insistant. Son coude, rapide et vaillant, ne tarda guère à frôler mon visage et je sentis la virulence du coup avec la forte rafale qui suivit. J’eus la chance d’esquiver la première des attaques, mais la seconde arrivait déjà.

Je pris appuis sans soucis sur le sol, de manière à pouvoir m’abaisser rapidement et passai mon bras au-dessous du coup qui venait chasser l’arme de ma main. En esquivant ainsi, j’espérais profiter de la proximité qui nous unissait dans une danse morbide, mais je n’eu pas le temps d’armer une énième attaque qu’un jet de sable vint me cueillir. Son pied m’en avait envoyé une bonne lampée dans l’œil droit qui se ferma instinctivement tandis que je tentais de garder l’autre ouvert d’une manière ou d’une autre.

« Enfoiré… »

Une technique des plus sournoises, indubitablement efficace mais tellement rancunière. J’avais envie de l’écorcher vif, le salaud. Je gardais l’œil sur lui, malgré l’irritation, mais je profitai sans attendre de sa fuite pour me décaler vivement en direction des feux d’artifices qu’il avait abandonné pour les découper du mieux que je pouvais. Les étincelles qui pétillaient par-ci par-là ne tarderaient pas à s’éteindre à leur tour, et même si elles continuaient, elle se retrouverait à une extrémité vide, à l’écart du reste de leur création.

« Alors, connard ?! On fait moins le malin, maintenant ! »

Je ne voyais toujours rien d’un œuil , mais l’autre était déjà habitué au problème. Je perdais une part de ma visibilité, mais j’avais au moins réussi à éteindre ces fichus explosifs – quand bien même je ne savais toujours pas à quoi ils servaient…

Dans mon discours, je gardai un œil attentif sur le gars qui ne tarderait sans aucun doute à revenir à la charge. Le gars n’était pas du genre à laisser tomber si facilement et je ne doutais pas un instant de son retour. Il aurait à peine le temps, néanmoins, d’arriver avant que je n’éteigne toutes leurs incandescentes créations. Au final, cette chasse aux explosifs avait du bon, il était probablement obligé de venir à moi pour m’empêcher d’atteindre mon but et maintenant que j’étais prêt à l’affronter sereinement, je n’hésiterais pas à reculer pour éviter son assaut. Après tout, il devrait maintenant les rallumer et je serais là pour l’en empêcher.

Ainsi, s’il revint à la charge, j’esquiverais d’un pas à en arrière et je me préparerais à l’accueillir s’il tentait de me suivre.



résumé:
 

Technique utilisée:
 

Aucun PNJ présent n'est nivelé, et d'autres pourront apparaitre durant le RP, tout dépend des actions de mon personnage Wink

PNJ présents:
 
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeSam 1 Juin - 17:28

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
Target

"You're messing with a true villain
Loyal as a Marshall imitant
I'll do it one at a time, shoot them like Columbine
How the fuck am I gonna lose when I'm winning ?"
Deuce – Look at Me Now
Look at Me Now - Deuce

- Fait chier !
Le Jenkins était loin d’être au bout de ses peines, en cet instant. Pourtant, il en avait déjà marre. Bordel, quand est-ce que ce type allait se manger ses balles et clamser ? L’un des projectiles qu’il avait tiré toucha, mais encore une fois, n’eut pas l’effet escompté. Les gestes avaient été précis et mécaniques : laisser tomber le chargeur vide, qui désormais lui était inutile, pour le remplacer par un autre, intact, et ses quelques dix balles. Avait-il vraiment eu le temps de finir sa manœuvre ?

Cette situation l’emmerdait, et en même temps, il en était content. Le sourire qu’il avait affiché l’espace d’un instant n’avait pas été feint. Il avait tourné en rond, traqué et attendu un mec qui s’était réfugié dans les coulisses. Il était arrivé devant une scène sanglante, on l’avait pris en grippe dans le but de le tuer, sans raison apparente, de son point de vue. Il pouvait avoir les nerfs en pelote, être en rogne. L’adrénaline qui avait été libérée dans son corps allait en ce sens, il avait envie de cogner. Avec ses flingues, sa malédiction, même ses poings. Il voulait faire passer les choses, se défouler et faire manger la poussière à cet ex sabreur manchot. La poussière… Ou les pissenlits par la racine.

Peut-être que le type, ou la bête, avait entendu son invitation. Peut-être, ou peut-être pas. Etait-il encore seulement doué de raison, dans son état ? Le borgne avait un doute. Dans tous les cas, il n’eut pas le temps de réfléchir. L’homme s’élança vers lui avant qu’il n’eut fermé la glissière sur son arme.

Goto octroya quelques précieuses secondes à Clyde pour finir son geste. Dans la foulée, le chasseur de primes, qui n’avait même pas pris le temps de baisser son arme pour aller plus vite, tira sur le berserker avec l‘ouverture que lui offrait la lame gardienne.
- Je vois qu’on est pressé… Ça tombe bien, moi aussi.
Viser la tête, le cœur, peu importe, tant qu’il s’agissait de points vitaux. Après Goto, ce fut l’homme-bouc, que Clyde pensait KO, qui vint barrer le chemin de la bête enragée, offrant à nouveau au blond un peu de temps supplémentaire. S’il avait le temps, il tirerait six balles, en utilisant les attaques de Goto et Shalon. Parallèlement, sa main libre irait chercher son deuxième pistolet, encore caché dans son holster et reposant contre son flanc. Avec, il ferait sensiblement la même chose qu’avec sa première arme.

Si le berserker continuait néanmoins sa course pour venir frapper le natif des Shabondy de son poing, celui-ci n’aurait d’autre choix que de lâcher ce qu’il tenait de sa main droite en voyant ce fou lui foncer droit dessus, peu importe les obstacles. Il opposerait sa paume de main au poing pour tenter d’arrêter la main qui viendrait à son visage. Le geste ne servirait sans doute à rien, si ce n’est minimiser, au mieux, l’impact. Clyde utiliserait sa malédiction une nouvelle fois pour immobiliser ce bras, comme il l’avait fait précédemment, en tirant avantage du contact, peut-être en utilisant cette attaque un peu avant l’impact, le poing lui semblant redoutable. Mais ça, c’était s’il était assez rapide pour le faire.
Codé par Kari Crown


Du coup, Clyde finit de recharger son pistolet, en partie grâce à l'attaque de Goto. Dans la foulée, il tire sur monsieur le berserk, et profite également de l'attaque de Shalon pour tirer. Parallèlement, après avoir fini de recharger, il sort son deuxième pistolet. Et tire avec, en même temps qu'avec l'autre.
J'anticipe un peu, si jamais le berserk continue son attaque et veut frapper Clyde avec son poing, Clyde en le voyant continuer à lui foncer dessus malgré les obstacles lâcherait l'un de ses pistolets (le premier qu'il tient en l’occurrence) pour tenter de la placer à la rencontre du poing avant son visage. Il compte utiliser la même attaque avec son fruit pour le premier bras, mais cette fois avant l'impact, le coup de poing lui faisant peur. Bien évidemment, entre ce qu'il veut faire, sa rapidité et la rapidité du monstre il y a une bonne marche, donc je me doute fortement qu'il n'aura pas le temps de faire.

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeMar 4 Juin - 10:33







L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Kyoka-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Tsugaru-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Sasaki-Shota-150x300
Pyrotechniciens remplaçants - Sasaki Shota



Shota avait réussi à se préserver de l'acier froid de Vincent, mais il réalisait à peine le prix qu'il devait payer par ce réflexe, cet instinct de survie malheureux : la destruction des feux d'artifices reliés à la mèche allumée ! Le décima grinça des dents, son tempérament s'enflammant de plus en plus suite à la moquerie mordante du pirate. Oui, il faisait moins le malin actuellement. La mission semblait compromise au plus haut point et, s'il ne battait pas ce type dans les instants qui suivaient, la situation échapperait définitivement à la cour... Car si le pugiliste avait bien retenu une seule chose du plan c'était que leur hypnotiseuse avait réellement besoin de cette poudre pour maintenir son emprise, au risque de s'épuiser et de voir la foule se rendre compte de la supercherie.

Et il ne pouvait se le permettre !

Le combattant bondit de nouveau à la rencontre du forban qui, il l'avait noté, venait de perdre l'utilisation de son oeil droit à cause du jet de sable, information Ô combien importante. Sasaki Shota le savait : il n'avait plus une seconde à perdre. S'il aurait préféré affronter Vincent à son plein potentiel et faire durer le combat pour son plaisir personnel, il savait pertinemment que, les mèches à présent éteintes, cette option n'était plus envisageable. Il allait donner le tout pour le tout ! Un coup. Un mort. Le Wardog avait beau se faire passer pour un gland, Shota avait vu son véritable visage à l'instant. Il était donc clair qu'il s'attendait à ce que le décima profite de cette faille dans son champ de vision.

Il prit donc la résolution de partir à contre pied.

S'élançant à vive allure, il fit plusieurs embardées pour tenter de perdre l'épéiste et, peut être, laisser un autre estoc passer dans le vide... pour lui offrir une ouverture salvatrice. Il arma une feinte ostensiblement, comme un appel du pied presque trop évident. Ses pieds prirent un angle étrange pour une attaque frontale, ses hanches semblèrent commencer à pivoter et ses yeux bifurquèrent légèrement vers la droite. Toute son attitude corporelle criait presque au visage de Vincent qu'il allait changer de trajectoire. Sans doute dans son angle mort afin de le prendre de court ? Réaction logique et prévisible.

Il alla tout droit.

La feinte se transforma en poing vengeur. Au dernier moment, l'artiste martial arma réellement son coup et se propulsa de toutes ses forces pour perforer les défenses du pirate et le mettre hors d'état de nuire, tant pis s'il le tuait sur le coup. Et si cela n'était pas suffisant, il frapperait de la main gauche au cou, en pleine trachée, pour broyer les voies respiratoires de Vincent. Il savait qu'il prenait un risque énorme au vu du caractère lunaire et fantasque de son adversaire. Car si sa feinte ne lui mettait pas la puce à l'oreille... il se ferait embrocher !


De son coté, Kyoka tomba à genoux devant le spectacle horrifique auquel il assistait. Il semblait impossible à sortir de sa torpeur, comme piégé dans un cauchemar éveillé dont il ne pouvait se défaire. Enchaîné à une réalité trop complexe à appréhender ou, tout simplement, qu'il refusait d'admettre : la cour allait perdre. La cour allait être défaite et la mission, fatalement, serait un échec cuisant. Il devait faire quelque chose ! N'importe quoi ! Aider ses camarades malgré son corps meurtri et son esprit au bord de la rupture. Mais, rien n'y faisait, il ne pouvait bouger le moindre orteil. Ce fut donc avec horreur qu'il assista, impuissant, à la suite des événements.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Ayuzawa-Miki-150x300
Ayuzawa Miki




La vue affligeante d'une beauté ravagée par ses actions venait de prendre aux tripes le petit furet. Ce dernier, dont le coeur pur et généreux semblait guider ses actions, se dirigea donc vers la femme renarde qui pleurait toutes les larmes de son corps et hurlait à la mort, requiem d'une perfection esthétique reléguée au passé. Si Miki entretenait l'image d'une fille superficielle, d'une dévergondée, d'une tête de linotte... bref, si elle obéissait à l'ordre muet « sois belle et tais-toi. », il s'agissait malheureusement d'un tour odieux auquel elle se livrait depuis belle lurette. Loin d'être sotte, la petite peste était en réalité une manipulatrice de première, toujours prête à user de ses charmes ou des tours les plus vils pour arriver à ses fins. Après tout, ne disait-on pas « malin comme un renard ? ». L'expression aurait du être conjuguée au féminin, cela dit.

Au moment même où Fizz poserait sa petite patte sur le genou tremblant de Miki, cette dernière ferait volte face et tenterait d'agripper les mains du furet et de sceller son destin d'un baiser aussi fougueux qu'ensanglanté. Bien sûr, puisqu'elle ne pouvait tenir la tête de son amant fugace, ce geste d'affection empoisonné serait sans doute moins précis que le précédent. Cependant, elle avait l'avantage cette fois-ci. La femme-bête avait, bien entendu, remarqué les doigts croisés de Fizz à chaque fois que ces maudites barrières apparaissaient, de même qu'elles semblaient s'évanouir dès qu'il cessait ce geste enfantin. En d'autres termes, bloquer les mains du furet lui assurait la victoire ! Si tout se passait comme prévu, elle le prendrait sous son contrôle d'ici quelques secondes et l'utiliserait comme bouclier humain, ou tenterait d'user de sa malédiction pour se faire la malle.

De leur coté Hermès et Fufu avaient compris les intentions pacifiques de Fizz, mais ils étaient tout simplement trop occupés avec les sbires de la décima pour lui venir en aide. Tout au plus ils réussirent à le prévenir dès qu'ils remarquèrent qu'il s'approchait dangereusement près de Miki :


- RECULE FIZZ ! lui intimerait hermès.
- ATTENTION ! lui crierait Fufu.


Mais aurait-il seulement le temps de réagir ?



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Yosa-Nagami-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Goto-Yoshinobu-150x300
Yosa Nagami - Goto Yoshinobu



Le Berserker était comme un train lancé à pleine vitesse. Peu importait ce qui se trouvait sur son chemin, son seul but était d'atteindre sa destination et, en l’occurrence, il s'agissait du nez de Clyde ou de toute autre partie de son visage à enfoncer d'un grand coup de poing enragé. Pour autant, les interventions de Shalon et Goto lui donnèrent du fil à retordre. Le premier fit match nul avec son genou, s’abîmant autant la main qu'il endommagea le genou du monstre. Le second fut donc à deux doigts de lui couper les jambes mais, finalement, fut éjecté sur le coté lorsque la bête le percuta tout en le repoussant de son seul membre valide. Les précieuses secondes qu'ils donnèrent au tireur firent la différence entre une agonie lente douloureuse... et une autre bien plus expéditive.

Contrairement aux fois précédentes, Yosa ne disposait ni d'un sabre ni de ses jambes en état pour esquiver ou dévier les projectiles. La précision et le sang froid de Clyde permirent à ses projectiles mortels de toucher au but. Un à un, ils vinrent se ficher dans le corps meurtri du décima. Épaule perforée, plaie au thorax, plomb fiché dans la jambe d'appui ou le bras... il avait beau se démener comme un beau diable pour rejoindre le plus vite possible le tireur, le bilan s’alourdissait de seconde en seconde jusqu'à ce que, finalement, la bête humaine ne lâche un râle étouffé à quelques centimètres seulement de Clyde.

Le poing levé retomba vers le visage du chasseur de primes avec plus de mollesse qu'il ne l'aurait du, les forces démentielles du berserker l'abandonnant finalement. Ce qui aurait du emplafonner la tête de Clyde dans son thorax lui fit plus l'effet d'une attaque de pilier de bar. Douloureuse, certes, puisqu'il n'eut pas le temps de bloquer le bras du monstre en face de lui, mais il était en vie. Contrairement à Yosa qui s'effondra de tout son long sur le blondinet, l'attirant dans sa chute inexorable vers le sol. Un bruit sourd s'éleva lorsque les deux corps tombèrent à la renverses et mordirent la poussière.

L'un d'entre eux ne se relèverait jamais plus.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Asuki-Hoshi-150x300
Asuki Hoshi



Une goutte de sueur glacée roula le long de son échine lorsque la lame gardienne commença à remuer et à grogner. Bien vite, l'hypnotiseuse renforça son emprise spécifiquement sur la jeune femme qui se débattait... mais, ce faisant, perdit le contrôle sur des quidams qui semblèrent peu à peu sortir de leur torpeur, un mal de crane en prime.

Au compte goutte, elle perdit pied.

Les uns après les autres, les habitants furent relâchés, glissant entre ses doigts aussi surement que des anguilles. Asuki Hoshi frémit, blêmit en appréhendant la suite des événements. Des images d'antan l’assaillirent, une foule ivre de colère, l'ire d'une meute déchaînée qui la rouait de coups jusqu'à la laisser pour morte dans une contre allée.

Elle défaillit.

Son contrôle de soi envolé, le charme se dissipa comme par magie, laissant des spectateurs hagards en face d'une artiste qui s'évanouissait sur scène. En sueurs, le souffle court, Asuki Hoshi resta prostrée à terre, des larmes d'impuissance coulant le long de ses joues. Elle était épuisée, lessivée tant mentalement que physiquement et, si tel était son destin, la jeune femme ne pourrait rien y faire.

Elle ferma donc les yeux et attendit les premiers coups.

Prête à mourir pour son Roi.

Elle avait échoué.





Ordre de passage: MJ - Vincent - Karim - Fizz - Clyde.
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Et la carte du village festival pour que vous vous représentiez mieux où vous vous situez :
Spoiler:
 


Plan devant l'auberge MAJ

Spoiler:
 


Vincent > Shota tente le tout pour le tout : il te feinte et veut te faire croire qu'il va se déporter au dernier moment vers ton coté aveuglé par le sable, alors qu'il va foncer tout droit pour tenter de t'assommer / te défoncer.


Fizz > Tu t'en doutais, Miki faisait son cinéma pour te faire approcher. Lorsque Fizz pose la pate sur le genou de la renarde, elle tente de lui attraper les mains pour l'empecher d'invoquer une barrière et va pour l'embrasser. La tentative est moins précise qu'auparavant, puisqu'elle ne peut pas maintenir ton visage avec ses mains. Hermes et Fufu te préviennent au dernier moment que tu dois faire attention.


Karim / Clyde >  Mode cauchemar ON [OFF] (oui déjà ^^)
Yosa tombe sous les coups et les balles, il donne un coup de poing à clyde (digne d'un ivrogne plutot que d'un berserker enragé, du à la perte de force/de sang) et s'affale de tout son long sur lui lorsqu'il meurt. Clyde est donc bloqué sous la masse de Yosa pour le moment.


Liste des PNJs (non exhaustive, évidemment) :
Berserker - Niveau 22.
Tsugaru - Niveau 14 - à terre, en train de ramper vers les feux d'artifice.
Kyoka - Niveau 20 - un bras en sale état, une jambe qui a morflé et secoué par Vincent.
Yosa Nagami - Niveau 31 - son niveau ne bouge pas, mais il devient totalement incontrolable. Il se bat à main nue (oui parcequ'il n'en a plus qu'une, du coup).
Sasaki Shota - Niveau 30
Esclaves de Miki - Niveau 8 chacun.
Ayuzawa Miki - Niveau 21


Koyaso Kao - Niveau ???
Goto Yoshinobu - Niveau ???
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 271
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue8/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (8/250)
Berrys: 265.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeJeu 6 Juin - 23:16

Tout ce raffut, tout ce « vacarme » pour… ça ? Si les méchants avaient gagné au moins, mais il n’en était rien. Le regard de Jean-Gab, affolés quelques instants plus tôt, s’était transformé en un concentré de déception. Il regardait la chose sans s’inquiéter réellement pour sa vie, bien que celle de certains de ses camarades soient menacées. Au moins, les méchants auraient pu péter un bras à Karim ou tuer Shalon – il n’aimait pas ce vieux bouc moralisateur de toutes les manières. Rien. Le néant. Bah, il y aurait bien d’autres occasions. Après avoir tenté de détruire cette île, Shimotsuki Town, et avoir échoué à cause de l’intervention de Karim et d’un épéiste dont il n’avait pas retenu le nom, le petit ancien habitant du Royaume de Goa constatait que d’autres avaient aussi sûrement faits choux blancs. Enfin, ils avaient eu plus d’effet puisque les cadavres au sol en témoignaient.

S’approchant de Karim, il observa ce dernier qui tentait de rester debout. La vanité de son action corrélait avec l’état pitoyable dans lequel il se trouvait. Deux combats, ça avait été beaucoup trop pour lui, et il était au bout du rouleau. Apposant une feuille sur sa tête, le jeune garçon vêtit son camarade avec une tenue qui masquait queue et oreilles, tandis qu’Aichounne prenait Eileen pour la traîner sur une de ses épaules.

    - Bordel, quelle est lourde, fit la jeune femme-chien en observant la poitrine généreuse de sa seule compagnie féminine dans ce groupe.
    - On devrait pas traîner par ici, lâcha Shalon en observant Klyde écroulé sous sa victime. Il y a eu beaucoup de raffut : pas de doute, les marines vont débarquer.

Les regards des personnes de ce groupe se croisèrent tandis qu’une forme de résolution paraissait. Ils allaient devoir laisser ces lieux avant de se faire choper. Allait encore pour la prime d’Aichounne, la Voleuse de Pomme, mais celle de Karim commençait à faire mal.  L’homme-loup ne tint finalement plus, et tandis qu’il semblait avoir repris conscience pour un dernier cri inutile, il s’effondra dans les bras du garçon qui l’aidait. Celui-ci grommela mais fut bientôt rejoint par l’homme-bouc qui, contre son avis si on le lui avait demandé, traina à son tour l’Ookami.

    - Les habitants de cette île vont avoir un sacré souvenir… On ne devrait pas prendre le gars, là…, lâcha Jean-Gab.
    - L’incontrôlable berserker qui tuerait sans faire de distinctions ? Sans moi.

Ils parlaient de l’ennemi de Karim qui, pour une raison étrange, avait cet incroyable besoin de tenter de recruter tous ceux avec qui il se battait. Bien sûr, deux choses faisaient penser à Shalon que cette action était inutile : l’homme en question venait de perdre son allié, tué grâce à eux… Et il n’était pas du genre à apprécier ce type de personnes. Le Vieux avait sûrement préparé une embarcation sur laquelle Bayt et Finn devaient être prêts, du moins c’est ce que pensait le petit groupe en mouvement. Ils allaient pouvoir quitter l’île par les côtes les moins visibles, comme lorsqu’ils étaient arrivés. Ils pourraient aussi voler un autre navire, mais cela attirerait trop l’attention.

Ils n’avaient pas dit « Bonjour » et ils ne diraient pas « Au Revoir ». Par instants, Karim se réveillerait et ses pensées iraient toutes vers une frustration immense : celle de ne pas avoir progressé depuis tout ce temps, celle d’être resté aussi faible que lorsqu’il était encore sur le Nouveau Monde. Il se sentait sans pouvoir, sans capacité, et cette constatation le rendait fou. Ses lèvres se croisaient, tandis que son cœur se serrait. Pourtant, ces pensées pourraient rapidement s’évacuer quand ils mettraient le cap sur une autre île : l’Archipel Konomi, où ils pourraient trouver un peu de repos, sans savoir que cette île avait déjà changé depuis leur dernière visite quelques mois plus tôt…
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeDim 9 Juin - 17:00

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
Darkest hour has an end

"You may think he's a sleepy tired guy
Always takes his time
Sure I know you'll be changing your mind
When you've seen him use a gun, boy"
Annibale E I Cantori Moderni – Trinity (Titoli)
Trinity (Titoli) - Annibale E I Cantori Moderni


Ses alliés avaient permis de lui acheter de précieuses secondes, temps qui fut on ne peut plus bénéfique pour eux. A chacune des balles qui touchaient, à des points sensibles, le chasseur de primes affichait un sourire qui s’élargissait. Malgré tout, Clyde n’eut pas la rapidité escomptée lorsqu’il dut se défendre de ce poing levé et qui menaçait son crâne. La main s’avançait bien trop vite, et il ferma l’œil à l’approche du choc, qu’il pensait effroyable. Cependant, la force qui le heurta fut bien plus amoindrie, presque douteuse. Une patate de forain bourré, molle mais douloureuse pour le chasseur qui poussa une exclamation sourde. Et le berserker entama une involontaire ultime attaque, chutant sur le blondinet, qui perdit l’équilibre, tombant une nouvelle fois au sol, de nouveau un corps sur lui, mais bel et bien mort, cette fois-ci.
- Raaaaaah merde !
Une ecchymose ne tarderait pas à fleurir sur sa pommette, en s’élargissant. Un goût de fer commença à inonder doucement sa bouche. Avait-il perdu une dent dans le processus, ou était-ce plus bénin ?

Le borgne s’affaira à pousser le cadavre de Yosa pour se libérer, le tout sans ménagement. Respect au mort, non merci, surtout quand celui-ci souhaitait vous tuer. Après plusieurs efforts, il parvint enfin à se dépêtrer.

Se relevant, ramassant ses pistolets et son œil parcourant son environnement, il finit par ranger ses armes dans leur holster respectif. Le combat était fini, et le calme était en quelque sorte revenu. Nul doute qu’il serait rapidement remplacé par une nouvelle agitation. Clyde jeta un regard morne au tapis de cadavres qui jonchaient les environs. Karim et les siens ne l’intéressaient pas le moins du monde, il ne leur adresserait jamais un quelconque remerciement. Enfin, le seul qu’il pouvait remercier était Shalon. Nul doute que cet homme-bouc lui avait sauvé les fesses plus d’une fois en ce jour. Son œil azuré se posa finalement sur la lame gardienne. Puis, le Jenkins tourna la tête en direction de l’auberge d’où provenait initialement Karim et le soiffard, même si il ne le savait pas. Sans un mot, il s’avança dans cette direction, évitant de marcher sur les corps, ses semelles prenant peu à peu une teinte rouge en marchant dans les flaques de sang, conséquences de ce carnage. Le goût de fer toujours présent dans sa bouche, il cracha en atteignant la porte de l’auberge. Puis il entra, silencieusement, dans ce lieu déserté. Il se dirigea vers le comptoir et jeta un bref coup d’œil au barman, qui semblait complètement sous le choc.
- Je peux avoir deux verres de whisky ?
L’homme le regarda, hagard, avant de finalement balbutier, tout bas, un « servez-vous », en pointant les bouteilles du doigt.

Le natif des Shabondy fit le tour du comptoir, se dégota une bouteille de whisky, fouilla ses poches à la recherche de quelques pièces et billets oubliés, qu’il déposa sur le comptoir, à la vue du barman. Au même moment, son regard fut happé par des affichettes, prenant un coin de mur. Certaines, presque neuves et fraîches, attirèrent son œil. Et sur l’une d’elles, il reconnut sans peine un visage qu’il venait de croiser.
- Karim Ookami, lut-il.
D’avoir laissé échapper un primé après lequel il ne courait pas ne lui fit ni chaud ni froid. Ce n’était pas comme s’il n’avait pas de bons amis chez les pirates ou autres hors-la-lois.

Il attrapa deux verres d’une main, et la bouteille dans l’autre, servit les dits verres. Clyde ressortit avec les deux boissons comme il était venu, se dirigeant vers Goto. Arrivé à sa hauteur, il lui tendrait un verre. Si l’homme refusait, il le poserait au sol, s’assiérait par terre avant de prendre à pleine main le second verre, de le lever et de le boire dans la foulée.
- Au fait, je m’appelle Clyde.
Codé par Kari Crown


Clyde se mange le pain de Yosa puis son corps qui lui tombe dessus. Il tente de s'en dégager. Quand c'est fait, il part en direction de la taverne pour... boire un verre ? En tout cas il revient vers Goto avec deux verres à la main, et lui en tend un, avant de boire le sien.

Le passage avec le barman a été vu en PV avec le MJ afin de pas faire attendre une action pour pas grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 32
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue81/100L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/100)
Berrys: 5.490.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeSam 15 Juin - 16:54

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Les gens qui aiment faire la fête


Stupeur.

Stupeur et incompréhension t’accablent lorsqu’Ayuzawa Miki se jette sur toi contre toute attente. Toute ? Certainement pas. Les deux musiciens, moins naïfs que toi, ont bien tenté de te prévenir. Moi-même, eus-je été là, aurais pu t’y préparer. C’est que j’en ai entendu, des histoires concernant les hommes-bêtes, à la cour : aussi fourbes, violents et cruels que le sont les habitants des mers. C’est la nature animale qui prédomine, chez eux. Cela se sait.

Tu n’as pas voulu les croire. Tu n’en as fait qu’à ta tête, comme toujours – après tout tu sais mieux que nous autres pauvres idiots. Il t’était d’ailleurs impossible d’en douter. La gentillesse et la douceur, couplées à un esprit affûté et une apparence adorable, t’ont toujours ouvert toutes les portes sans le moindre effort. Et pour couronner le tout, tu as été adopté dans l’une des plus nobles familles de l’océan. Autant dire que tu n’as nullement l’habitude de te voir refuser tes désirs.

Et pourtant, c’est ce que fait la renarde à cet instant. Cela te semble si improbable que tu ne parviens tout d’abord pas à y croire. Aussi restes-tu stoïque lorsque ses mains agrippent tes pattes, les immobilisant sans la moindre difficulté et te privant par la même de tes pouvoirs. Ce n’est que lorsque les lèvres enflées s’approchent dangereusement de toi que tu finis par te ressaisir. Sa force physique est complètement incomparable à la tienne, mais tu possèdes d’autres avantages. Même si l’agilité et la souplesse semblent être ses atouts majeurs, elle est tout de même, en grande partie du moins, humaine. Et aucun humain ne peut rivaliser avec un corps taillé spécialement pour la chasse et l’aisance en espaces clos.

A une vitesse stupéfiante, ton petit corps se tord d’avant en arrière, de gauche à droite, se tend et se détend entre les doigts de la Decima. Aucune position improbable n’est épargnée, jusqu’à ce que tu ne parviennes à un angle profitable, permettant à ton long cou de suffisamment se tordre pour porter ta tête près des mains qui te retiennent prisonnier, et d’y planter quatre canines pointues avec une puissance que la taille de ta petite mâchoire ne laisserait que très peu deviner. Ton désir est simple, même évident : la forcer à te lâcher, ou au moins desserrer son emprise suffisamment pour te permettre de faire appel à ton don unique… avant de t’éloigner d’elle à toute vitesse.

Car tu ne souhaites toujours pas la combattre. Et après la trahison que tu viens de subir, tu n’es plus prêt à la raisonner. Tout ce que tu veux, c’est me retrouver, au plus vite. Et tout ce qu’il te reste à faire pour cela, tu l’espères du moins, et de libérer d’une simple barrière tes deux compagnons du jour de leurs assaillants, et bien sûr quitter les lieux sans plus attendre.






Résumé et Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeLun 17 Juin - 10:47







L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Kyoka-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Tsugaru-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Sasaki-Shota-150x300
Pyrotechniciens remplaçants - Sasaki Shota

Le pyrotechnicien était en train de faire un cauchemar. Oui, ça ne pouvait être que cela. D'ailleurs, les civils étaient censés être pris au piège par Asuki, alors pourquoi en voyait-il et en entendait-il toute une tripotée arriver depuis l'estrade ? Ça n'avait pas de sens. Ce fut seulement lorsque Yosa succomba que Kyoka reprit ses esprits. La vue du chef de la petite escouade en train de mordre la poussière, littéralement, fut comme une gifle en plein visage. Le décima prit ses jambes à son cou et, sans plus attendre, fila comme le vent avec une vigueur toute retrouvée en direction de la plage. Il y retrouverait sans mal Shota qui tentait de réparer les feux d'artifice, son adversaire était étalé au sol, inconscient ou mort ? Il ne prendrait pas le temps de s'en enquérir et hurlerait à pleins poumons :


- SHOTA ! ON SE CASSE ! YOSA ET KOUJAKU SONT MORTS ! ET ASUKI A FOIRÉ SON COUP ! ON SE TIIIIIIIREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !


La stupeur frappa tout d'abord Shota en plein coeur. Yosa ? Défait ? C'était impossible ! Puis la réalité le rattrapa : Kyoka ne plaisanterait jamais pour ce genre de choses, surtout pas en mission aussi importante. Ils avaient donc échoué ?! Ni une ni deux, l'artiste martial laissa en plan le Wardog qu'il avait étalé d'un formidable coup de poing en pleine tête, grace à sa feinte un peu plus tôt. Il attrapa Tsugaru comme un vulgaire sac à patates avant de foncer vers une petite embarcation amarrée dans un coin. Asuki n'était même plus capable de les aider, c'était une certitude : si elle avait lâché prise, la foule l'avait lynchée voire battue à mort. Et il ne sentait pas d'aller lui porter secours dans ces conditions...

Ainsi les deux décimas survivants et le troisième larron, toujours inconscient, abandonnèrent leurs collègues sans la moindre vergogne et fuirent via la mer au plus vite. Ils laissèrent derrière eux de profondes cicatrices dans le paysage et dans les coeurs des habitants de l'ile, une de leur plus vieille tradition souillée à jamais par l'ambition démesurée de Centes Decima. Fort heureusement, l'histoire avait voulu que leur plan ne soit jamais mené à bien.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Ayuzawa-Miki-150x300
Ayuzawa Miki



Un sourire mauvais étira les lèvres animales de Miki lorsqu'elle réussit à s'emparer des petites pattes de Fizz. Toute à sa victoire anticipée, prête à savourer l'asservissement futur de ce furet de malheur, la femme renarde en oublia un point des plus importants : Fizz était un furet. C'était une bête sauvage dotée de griffes et... de crocs. Incapable de l'atteindre pour sceller sa condition d'esclave ensorcelé par ses lèvres, Miki prit les mouvements rageurs de sa proie pour autant de tentatives de se débattre et de retarder l'inévitable. Elle se voyait chasseresse dominant une pauvre petite boule de poils. En l'espace d'un instant, des crocs puissants vinrent se planter dans la main de la jeune femme qui, surprise, hoqueta de douleurs et relacha sa poigne en secouant son membre blessé en tous sens.

Malgré tout, un événement impondérable vint bousculer l'issue de ce combat qui semblait se précipiter vers une victoire de Fizz, Hermès et Fufu. Une foule de civils fit trembler la terre et déboula à plein régime en criant de peur... ou de rage ? Dans tous les cas, les hommes et femmes qu'ils soient locaux ou simples hères de passages foncèrent vers le port du village et passèrent devant les affrontements sans même prendre garde à qui était dans leur passage. Hermès et Fufu eurent le réflexe salvateur de se ruer vers Fizz pour l'empêcher d'être piétiné sans autre forme de procès par une foule rendue folle par l'emprise mentale relachée d'Asuki.

Lorsque l'orage fut passé, les trois larrons se rendirent compte que leur adversaire en avait profité pour filer, sans doute avec les civils. Ce ne fut qu'avec le calme revenu qu'Hermès reprit la parole après s'être raclé la gorge :


- Et bin... il s'en est fallu de peu ! On en était où avant tout ce bordel ?
- On se dirigeait vers l'auberge, je crois, avança Fufu sans grande conviction.
- Ouais, sans doute... Je propose plutot de mettre les voiles ! Je sais pas vous, mais j'ai eu ma dose là !


Après un court moment de silence, le musicien excentrique reprit en rougissant légèrement :


- Sinon, Fizz, avant tout ce merdier on en avait un peu discuté, et on s'était dit avec Fufu que ça serait plutot sympa de t'accompagner sur les mers ? Ça serait pas l'occasion de s'en aller, maintenant ?
- Si tu es d'accord, bien entendu... ajouta Fufu avec un regard un brin amusé vers son collègue.
- Ah... ouais, bien sur.


Les deux musiciens restèrent donc dans l’expectative de la réponse d'un petit furet, chose qu'ils n'auraient jamais imaginée quelques heures auparavant. Y'avait pas à dire : l'aventure, ça avait que ça de vrai !



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Goto-Yoshinobu-150x300
Goto Yoshinobu



Tandis que Karim et sa clique s'enfuyaient et que le borgne entrait dans l'auberge, la lame gardienne reprenait son souffle. Le sang de Goto ralentissait pour trouver un rythme plus lent, moins poussé par l'adrénaline et, bien vite, la douleur se rappela à son corps : aussi bien physique que mentale. L'affrontement ne l'avait pas épargné, même s'il était sans doute moins à plaindre que ce pauvre homme bouc ou son collègue homme bête complètement nu. Il aurait sans doute pu, ou du, arrêter cet exhibitionniste, mais le combat l'avait complètement lessivé. Pire encore, il pleurait intérieurement la mort d'un grand nombre de ses amis, étendus dans leur propre sang dans une pagaille sans nom.

Il réagit à peine lorsqu'une horde de civils passèrent à quelques mètres de lui, fuyant un festival du feu qui resterait dans les annales pour la tournure tragique qu'il avait pris en quelques heures seulement. Nul doute que les anciens trouverait comment arranger les faits et relancer la ville, mais Shimotsuki pleurerait des jours durant. Un soleil rouge allait se lever demain, la lame gardienne en était persuadé. Un bruit de verre tira Goto de ses sombres pensées lorsque Clyde revint avec deux verres de Whisky. Les avait-il payés ? Ou bien s'était-il simplement servi ? Intérieurement, Goto sourit devant la pensée dérisoire par rapport au carnage dont il avait été témoin et, surtout, l'aide précieuse que cet homme avait apporté en fin de compte. Dire que la soirée avait commencé par une mise sous surveillance de ce blondinet... alors qu'il leur avait sans doute sauvé la mise, lui et ces hommes bêtes sortis de nulle part !


- Merci, finit par répondre le sabreur en tendant le bras.


Il regarda un instant le liquide ambré, avant de vider le verre cul sec. Le liquide réchauffa son gosier puis ses entrailles, redonnant à son corps une seconde vie après un combat harassant. Il attrapa son verre de la main gauche, puis se tourna alors vers le chasseur de primes et lui tendit la droite en signe de remerciement sincère :


- Je pense que je vous dois milles merci, Clyde. Je me nomme Goto Yoshinobu, enchanté. Si le coeur vous en dit, j'aimerais vous présenter à plusieurs personnes qui seraient capables de vous récompenser comme il se doit pour tous les risques que vous avez pris ce soir. C'est le moins que je puisse faire.


Avec un regard dans la direction où étaient partis Karim et sa troupe, il termina à mi voix :


- Certains n'auraient pas pu avoir cette chance, au vu de leur réputation.


La lame gardienne attendrait la réponse de Clyde et, s'il acceptait, le laisserait se reposer ce soir pendant qu'il participerait au nettoyage et aux éclaircissements sur ce triste tournant emprunté par le festival du feu. Ils auraient tout le temps de discuter au calme, demain.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Asuki-Hoshi-150x300
Asuki Hoshi



La foule allait la tuer, c'était une certitude.

Pourtant, les coups peinaient à venir, tardaient à s'abattre sur cette femme brisée. Elle finit par rouvrir une paupière pour trouver une place vidée de moitiée. Une partie des civils avaient fui lorsque plusieurs personnes avaient rapporté des rumeurs de massacres du coté de l'auberge. D'autres s'étaient évanouis et certains erraient, encore un peu hagards.

C'était sa chance !

Rassemblant péniblement ses maigres forces, l'hypnotiseuse commença à ramper discrètement vers les coulisses, profitant de la chance qui lui souriait pour la première fois de sa vie. Malheureusement pour elle, quelqu'un ne l'entendait pas de cette oreille.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Pisuke-600-771718-150x300
Lame gardienne Pisuke



- Je ne crois pas que je puisse vous laisser partir, mademoiselle.


Soudain, Asuki sentit le contact froid d'une lame de katana sur sa gorge. Loin de la lui trancher, il s'agissait plutot du plat de l'arme posée simplement sur son cou, comme un ultime avertissement. La jeune femme laissa tomber son front contre le sol, défaite, incapable de se défendre. Elle se laissa emmener dans des geoles improvisées par la lame gardienne, où elle attendrait son sort, seule, abandonnée par ses camarades de fortune.

Ils avaient échoué.





Ordre de passage: MJ - Vincent - Karim - Fizz - Clyde.
Délai : 72h par rapport au post précédent.

Ceci est normalement mon dernier post, vous pouvez conclure de votre coté. Merci à tous pour cet évent.


Vincent > Puisque tu n'as pas répondu, je considère que Shota réussit à t'étaler avec son premier coup. Pendant que tu es K.O. Il tente de réparer les feux d'artifices mais Kyoka arrive finalement et ils prennent la poudre d'escampette par la voie des mers.


Fizz > Ce meme xD ! Fizz utilise morsure, c'est très efficace ! Miki lache prise et tu réussis à créer une barrière pour libérer Hermès et Fufu des sbires. C'est à peu près à ce moment là que vous voyez une foule de civils arriver en tous sens et manquer de vous piétiner. Vous vous en sortez tous mais, après l'orage, Miki a disparu. Hermès et Fufu te proposent de te rejoindre sur les flots et de se tirer vite fait bien fait de l'ile. Si tu acceptes je te donnerai les fiches PNJ en HRP.


Karim > Bonne sortie d'event !

Clyde >  Goto te regarde un instant d'un air indécis, puis finit par accepter ton Whisky qu'il avale d'un trait, avant de pousser un profond soupir. Il te remercie pour ton aide et te propose de rencontrer les chefs de l'ile pour discuter d'une récompense, mais seulement après que les locaux aient pu remettre un peu d'ordre dans Shimotsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 32
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue81/100L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/100)
Berrys: 5.490.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeMer 19 Juin - 22:47

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Les gens qui aiment faire la fête


Ouais, bien sûr.

C’est d’un air particulièrement distrait que tu réponds à la proposition d’Hermès, qui en toute autre circonstance te ferait sauter de joie. Si tu as tenté un instant de retrouver du regard la jeune Decima, tu te rends bien vite à l’évidence : elle est déjà loin. Quant à toi, une fois la foule passée, tu as d’autres chats à fouetter. Tu accordes un dernier coup d’œil à tes nouveaux amis, et leur fais signe de te suivre. Tu sais qu’ils souhaitent quitter l’île au plus tôt, et tu les comprends parfaitement ; c’est ton cas également. Seulement, tu as d’autres priorités. Tu t’élances une fois de plus en direction de l’auberge, cette fois-ci pour de bon. Il ne te faut pas longtemps pour me reconnaître, effondré sur mes genoux dans la poussière, tremblant de tout mon être.

Al ! Tout va bien Al. On s’en va.

Tu remontes le long de ma manche à toute vitesse pour te lover contre ma nuque, et il ne me faut pas longtemps pour calmer mes spasmes. Il me faut ensuite passer plusieurs secondes à te gratter derrière les oreilles, avant de hocher la tête avec un sourire triste, essuyer mes larmes du revers de la main, et me relever sans conviction. J’inspire alors profondément, avant de prendre la parole d’une voix bien plus chevrotante que je ne le voudrais.

Rassemblons les hommes. Nous rentrons à la maison.

Juché sur mon épaule, tu me souris d’un air rassurant, avant de te tourner vers les musiciens, s’ils se sont donnés la peine de te suivre jusqu’ici. Autrement, tu me demanderas de retourner à votre position précédente, espérant les retrouver. C’est d’un air bien plus enjoué et serein que tu t’adresses à eux.

Messieurs, ce serait un immense honneur pour Alban et moi de vous accueillir à bord du Corte-Real. Le navire aurait grand besoin de quelques mélodies pour l’accompagner sur les flots.

Si tes paroles sont mesurées, dignes d’un seigneur et d’un capitaine, tes yeux brillent d’une joie enfantine que les deux musiciens connaissent déjà bien. Tu les as adopté, et tu n’aurais de toute façon pas accepté de mettre les voiles sans eux.

Bien sûr, toi comme moi ignorons que l’un d’entre eux au moins a une prime à son nom. Si cela ne change évidemment rien à la sympathie que tu ressens pour eux, tu n’es pas pour autant complètement irresponsable. Des émissaires d’un royaume affilié au Gouvernement Mondial tels que nous ne pourraient en aucun cas se permettre de se trouver associé à un criminel recherché. Aussi, si tu viens à l’apprendre, tu l’expliqueras aussi bien que tu le peux à Fufu, expliquant qu’il comprendra. S’il ne pourra certainement pas voyager bien longtemps à bord du navire, il restera toujours un ami ; tu seras là pour lui en cas de besoin, et si Constantin le veut il en fera de même.

Mais tout cela viendra plus tard. A présent, nous ne souhaitons tous qu’une seule chose : quitter cette île. Et nous le ferons ensemble, quoi qu’il arrive.






Résumé et Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitimeMer 19 Juin - 22:53

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
End

"Time is now"
Damned Anthem – Time is Now
Time is Now - Damned Anthem

En tendant le verre à son comparse, le Jenkins ne fut même pas pris d’un instant d’hésitation. Il ne serait même pas offusquer que la lame gardienne refuse le verre tendu. Un remerciement fut prononcé et des doigts s’agrippèrent finalement au verre, laissant un sourire s’élargir sur le visage du borgne.

Autour d’eux, l’apocalypse semblait s’être abattue, déployant ses foudres sur de pauvres âmes dont les corps gisaient au sol et ne se relèveraient pas. La situation relevait de l’irréel, un tableau aberrant d’un environnement morbide et deux vivants avalant un verre de whisky en premier plan.

Clyde lorgna un bref instant sur la main tendue, écoutant son interlocuteur le remercier… Plus qu’il ne le méritait à vrai dire. Enfin… ouais non, le mec avait tenté de le tuer injustement. Il aurait pu crever.

Le borgne changea également le verre de main et posa sa paume contre celle de Goto avant de refermer sa poigne.

Récompense avait-il dit ? Une expiration semblable à un petit ricanement s’extirpa de ses lèvres. Le goût du whisky, qui n’avait pas été mauvais, embaumait encore sa bouche et amusait son palais. Bouche qui était encore malgré tout douloureuse, le Jenkins n’aurait qu’à tenter de bouger sa langue pour sentir les dégâts du coup de poing qu’il avait subi.

Ce n’était pas le premier pain qu’il se mangeait de cette façon. Habitué des tavernes et autres endroits où l’alcool coulait parfois à foison, il avait vu de simples insultes tourner en bagarres générales.

Récompense… le mot ne disparut pas des pensées du blond. Il ne pouvait bien entendu pas refuser cela. On lui offrait un truc, fallait être con pour refuser.

Il donna le nom d’une auberge de Shimotsuki, celle où il avait pris une chambre. L’homme devrait sans doute connaître, ou à défaut il pourrait trouver le lieu moyennant quelques indications.
- Vous savez où me trouver maintenant.
Pas un salut, pas un remerciement supplémentaire. Clyde tourna les talons, le verre vide à la main, en direction de la taverne. Il entra, posa le récipient vide sur la première table à portée, jeta un bref coup d’œil au comptoir et au barman avant de repartir.

En sortant de la bâtisse, le chasseur de primes enleva la veste noire qui recouvrait sa chemise. Il la balança nonchalamment sur son épaule, la retenant à une main, avant de filer… à l’opposé des habitations, contournant la taverne pour se retrouver face à l’océan.

Il resterait là sans doute quelques minutes, si ce n’était quelques heures. Il allait pouvoir profiter d’un moment de répit, en solitaire, avant d’aller se coucher dans un lit bien chaud et bien douillet…. Jusqu’au lendemain.
Codé par Kari Crown


Clyde accepte la rencontre pour recevoir une récompense !

Merci au MJ et aux copains, d'avoir notamment sauvé les fesses de ce bêta de Clyde =X
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» La longue histoire d'un Ange...
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Shimotsuki Town-