Partagez
 

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Fév - 16:36

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
Première impression

"We are young
But we have heart
Born in this world as it all falls apart
We are strong
We don't belong
Born in this world as it all falls apart"
Hollywood Undead – Young
Young - Hollywood Undead



Les paroles du blond ne semblaient avoir aucune prise sur le vigile. Soit. Le chasseur ne s’en formalisait pas plus que ça, tant que son interlocuteur ne revenait pas à la charge. Surtout que les arguments étaient en sa faveur.

Clyde Jenkins s’élança tranquillement vers la foule amassée devant la scène, les mains dans les poches et l’air serein. Le borgne ne remarqua pas la curieuse personne qui avait commencé à le suivre, ni l’étrange manège qui opérait dans son sillage. Déjà que son champ de vision était réduit d’un côté, jamais il n’aurait pensé être pris en filature. Pas ici, pas alors que Virgil lui avait rappelé que le festival était se dérouler sans incartades inter-factions… Et il ne prit donc même pas la peine de jeter un coup d’œil derrière lui alors qu’il se mêlait de nouveau à la foule devant la scène.

L’originaire de Shabondy en avait strictement rien à faire de la musique qui était jouée au même instant, et il ne s’attendrit même pas en voyant la charmante créature qui complétait le duo de musiciens et jouait du tambourin : le blondinet n’avait aucune douceur et aucune sensibilité pour ce genre de choses. Oh que non, son attrait allait davantage envers l’alcool et les femmes…

Dans ses poches, ses doigts ne tardèrent pas à bouger nerveusement. L’attente lui semblait longue, et tandis que son œil lorgnait sur la scène en cherchant à analyser l’architecture de la structure qui supportait les artistes, il finit par sortir son précieux paquet de clopes. Peut-être que finalement, il pourrait utiliser sa malédiction pour rejoindre son primé… ou au contraire l’attirer à lui avant que la chanson ne finisse. Mais ça l’emmerdait : la foule, les groupies, tout ça allait le faire profondément chier et entraver la capture. C’était sûr et certain. Alors, est-ce qu’il ne devrait pas attendre sagement la fin de la prestation, comme il l’avait annoncé au vigile ?

Une cigarette allumée plus tard et le ballet d’impatience de ses doigts se calmait. Sa bouche avait retrouvé l’odeur familière et apaisante du tabac. Il se laissa aller à fermer les yeux l’espace d’une seconde.  Sa dépendance n’était plus à prouver. Rien que la première inhalation opérait comme un calmant et lui apportait une sérénité réconfortante. Il avait tant exécré le goût quand il était plus jeune, trop jeune pour toucher à ce genre de trucs. Mais bon, il avait bien fallu qu’il se donne un air plus vieux, pour être pris plus au sérieux. Les groves malfamés de l’archipel Shabondy ne faisaient de cadeau à personne, et c’était bien de pouvoir donner une impression de puissance dès le premier regard, même si cela ne restait qu’une impression…
Codé par Kari Crown


Clyde rejoint donc le public du concert. Il ne remarque pas le type qui le suit.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeVen 22 Fév - 12:40







L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Kyoka-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Tsugaru-150x300
Pyrotechniciens remplaçants




Pendant un bref instant, Tsugaru pria. Tout sembla rentrer dans l'ordre, alors que son acolyte colérique remballait sa fierté mal placée pour retourner à ses fusées et que le petit curieux se recroquevillait. Ce fut à ce moment que le fumeur de pipe tourna son regard vers Vincent... et faillit défaillir. Le ton, les insultes, les insinuations et la réputation du pirate - qui ne leur était définitivement pas inconnue - firent soupirer l'artificier remplaçant. Avec ça, c'était foutu.


- Oi... grogna une voix derrière lui.


Tsugaru n'essaya même pas de se retourner, pas plus qu'il ne tenta de raisonner à nouveau son comparse : il savait ces deux actions inutiles. Il n'y avait pas que son penchant pour les bombes qui était dangereux chez Kyoka, mais son tempérament explosif l'était bien plus ! Aussi, plutôt que de s'échiner à rectifier le tir en vain, Tsugaru ralluma sa pipe pour en tirer une longue bouffée, tandis que le jeune brun retroussait ses manches en se dirigeant vers Vincent.


- Toi, t'es bon pour la soupe jusqu'à la fin de tes jours... ABRUTI TOI MÊME, CONNARD !


Alors que Vincent aurait voulu retourner une gifle des familles au fumeur, son acolyte fut plus rapide et se jeta sur le forban pour lui assener un coup de paume en plein ventre. Les traits du brun se déformèrent sous l'effet de sa rage, avant qu'il ne hurle :


- IMPACT !


Une énorme onde de choc vint ébranler Vincent car, si le coup de l'artificier ne l'aurait certainement pas fait grimacer en lui-même, la puissance développée par le dial sorti d'on ne savait trop où serait suffisante pour le projeter comme un fétu de paille sur une dizaine de mètres. Kyoka secoua la main en grimaçant de douleur, encaissant lui aussi une partie de la force emmagasinée par le coquillage. De son coté, Tsugaru soupira une nouvelle fois, laissant s'échapper une volute de fumée épaisse. Cette dernière sembla soudain muer, puis se déplacer dans les airs à l'image d'un serpent par reptations successives...


- J'aurais aimé que vous n'insistiez pas... mais j'imagine qu'il est trop tard pour vous demander de tenir vos langues ?


Et sans crier gare, un véritable serpent de fumée s'éleva, à l'image d'un cobra guettant ses deux proies en contrebat... les deux hommes qui n'avaient rien demandé à personne, mis à part peut être aider leur prochain en participant aux festivités ou à l'aide d'une délation en bonne et due forme.


- Vipera Strangula.


Alors, la fumée se divisa en deux faisceaux qui se ruèrent vers les cous de Julian et Alban, avec la très claire intention de les étrangler. Si Kyoka se laissait dominer par ses pulsions colériques, Tsugaru restait maitre de ses émotions et savait réagir de manière pragmatique. Or, il ne pouvait se permettre de laisser ces trois personnes rapporter ce qu'il avaient vu ici bas. L'avenir de la Cour en dépendait. Ce faisant, tout en tenant sa pipe de la main droite, il sortit de son kimono via sa main gauche un petit Den Den Mushi avant de composer un numéro... vu la réputation du pirate, ils allaient avoir besoin d'aide.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Morino-Oniji-150x300
Jeune garçon au genou écorché




Alors qu'une bagarre éclatait, les pleurs du petit garçon continuaient inlassablement, sans même varier d'un iota, tel une litanie pleurnichante, une ode à la folie qui s'était abattue sur cette triste place. Les couples d'amoureux continuaient de s'émerveiller des étoiles ou de se promener comme de rien n'était, trop occupés... ou trop embrumés, pour prêter attention à l'altercation cinglante.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Standardiste-de-la-marine
Standardiste de la marine




Après plusieurs sonneries, la jeune fille finit par souffler ostenssiblement avant de décrocher, sans aucune motivation apparente. C'était son deuxième jour en tant que standardiste et ce nouveau boulot l'ennuyait déjà ! Sa maman l'avait pistonnée, alors qu'elle aurait préféré être chanteuse, et elle se retrouvait coincée à recevoir les appels de mamies en détresse qui avaient perdu leur chat... la lose !


- Centre d'appel d'urgence de la marine d'East Blue, Sakura pour vous servir, récita-t-elle comme un automate.


À peine les premiers mots lachés par son interlocuteurs que Sakura fronça le nez d'un air dépité typique des adolescentes. Elle avait oublié ! Quand c'était pas les mamies et leurs chats égarés, c'étaient les poivrots et leurs navires perdus ! Elle souffla de nouveau : stupide boulot ! Néanmoins, un nom attira bien plus vite son attention : Vincent W. Turen. C'était pas un pirate ? MAIS SIIII ! Elle s'en souvenait maintenant, Marjorie lui avait montré son avis de recherche et il était trop craquant ! Enfin ça c'était qu'elles apprennent qu'il avait trucidé un roi... ou alors un prince ? Enfin dans tous les cas c'était pas glamour.


- Très bien, on vous envoie une escouade pour vérifier !


Toute excitée, Sakura fonça vers le bureau de sa responsable pour lui annoncer la nouvelle... et s'y faire réprimander ! Elle n'avait ni localisation précise sur l'île, ni identité de la personne les ayant renseignées, et encore moins de numéro pour le joindre en cas de demande de précision ! C'était du travail baclé... Cela dit, malgré les effectifs réduits de la marine des Blues actuellement, sa responsable estima qu'il était nécessaire d'envoyer une escouade. Après tout, il s'agissait d'un pirate violent qui avait perpétré un régicide avec son équipage ! Dieu seul savait ce qu'il avait prévu sur cette ile d'escrimeurs...




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Koujaku-Nagami-150x300
Soiffard invectivé par Karim



Dans la grisaille causée par sa précédente attaque, le soiffard se démenait comme un beau diable en tous sens. Il tentait d'atteindre le petit chiot à l'aide d'attaques maladroites mais à la puissance démesurées ! Il sentit soudain quelque chose percuter la jambe qu'il avait lancé au niveau du mollet de son adversaire, enfin là où il espérer réduire en miettes les os de l'homme bête ! Il pulvérisa le misérable bout de bois placé sur la trajectoire de sa frappe, absolument pas déstabilisé. Sa force était de loin supérieure à ce que Karim pouvait développer et si, précédemment, l'attaque derrière ses genoux avait réussi à le mettre à terre avant qu'il ne soit "chaud", c'était une tout autre paire de manche en opposant une résistance frontale. Il poussa un rugissement puissant lorsqu'il sentit le choc au niveau de son tibia. Ce faisant, malgré son cerveau rendu fou furieux par la rage, il comprit que son adversaire était proche ! Immédiatement, il frappa de nouveau au sol de ses deux poings, manquant d'un cheveux d'encastrer Karim dans le plancher.

L'onde de choc développée par la force monstrueuse du Berserker repoussa l'homme bête sur quelques mètres, de même qu'elle volatilisa la poussière un bref instant. Un court moment où les deux hommes purent s'apercevoir et se jauger de nouveau, avant que le nuage grisatre ne retombe sur le batiment et n'obstrue leur vision. Ce faisant, l'homme furibon s'élança vers la dernière position connue de Karim avec toujours le même idée en tête : le pulvériser. Un coup de poing vicieux au niveau du thorax pourrait inquiéter le nudiste, entremêlé de plusieurs coups dans le vent.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Yosa-Nagami-150x300
Homme inconnu.




À l'extérieur de l'auberge, Eileen et les civils qu'elle afait fait sortir tombèrent sur un spectacle qui les médusèrent. Ils comprirent enfin pourquoi les gardes n'avaient pas déjà arrêté le massacre, à l'intérieur de l'auberge : ils gisaient tous à terre, baignant dans leur sang. Au milieu, tronait un homme au calme inhumain qui darda ses prunelles blafardes sur les nouveaux venus, avant de s'en désintéresser dans la seconde : aucun ne semblait l'inquiéter. Comme s'il s'agissait d'une permission accordée par ce monstre, les passants prirent leurs jambes à leur cou, alors qu'une jeune femme s'avançait, épée au clair, vers le bourreau placide.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Koyaso-Kao-150x300
Koyaso Kao




La jeune femme au parapluie immaculé plaçait un pied devant l'autre d'un air serein, évitant sans même les regarder les flaques de sang. Son kimono d'un blanc pur tranchait avec le carnage qui avait eu lieu à l'extérieur de l'auberge, couvert par le tumulte créé à l'intérieur, de sorte que personne n'avait pu entendre quoi que ce soit.


- Koyaso Kao, lame guardienne du Dojo du lion. Et vous êtes ?


L'homme en face d'elle ne pipa mot, la regardant de son regard morne sans esquisser le moindre geste. La jeune femme tiqua, mais continua à avancer lentement dans la direction de l'escrimeur qui avait étripé une dizaine de garde en quelques secondes. L'affrontement semblait inévitable.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Shima-Kinzou-600-694004-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Fujioka-Aorin-150x300
Musicien - nom de scène "Hermès" - Invité d'Hermès surnommé "Fufu"



La foule acclama la fin du spectacle à grands renforts de vivats et d'applaudissements. Les musiciens saluèrent la foule, le bassiste retira même son T-shirt avant de l'envoyer vers un groupe de femmes qui s'écharpèrent pour mettre la main sur le bout de tissu dégoulinant de sueur ! L'oeil amusé d'Hermès, empli de joie, vint se poser sur Fizz qu'il invita à monter sur ses épaule d'un geste élégant : il s'accroupit avant de tendre le bras vers le petit animal, prêt à lui accorder un trone de fortune.

De son coté, Fufu semblait bien plus discrêt. Il salua la foule de manière formelle, accorda un sourire ou deux mais se dirigea bien vite vers les coulisses, bientôt imité par le reste de la bande. Si Fizz acceptait l'invitation d'Hermès, il serait lui aussi embarqué vers les coulisses, alors que le présentateur s'occupait déjà de distraire les spectateurs en leur présentant l'artiste suivant... enfin le changement de programme inoppiné qui en décevrait plus d'un : Elle D. Eutera ne se produirait pas tout de suite.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Vigile
Virgil le Vigile




Virgil n'esquissa pas un mouvement lorsque les musiciens amenèrent Fizz vers les coulisses. Selon ses consignes les musiciens et leurs proches pouvaient aller et venir sans être inquiété de la moindre des façons. Aussi, le petit furet de Goa put découvrir l'ambiance derrière la scène, tout aussi électrique... mais pas dans le bon sens du terme.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Goto-Yoshinobu-150x300
Homme au parapluie




Le blondinet semblait porter une attention particulière au spectacle pour le moment, aussi l'homme au parapluie resta immobile, fondu au sein de la foule, à surveiller le potentiel fauteur de trouble d'un regard acéré. Rien n'échappait à oeil d'aigle et il se tenait prêt à réagir si le chasseur de primes ne respectait pas les traditions locales.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 NGPXnpc3uu-nv4t7l-ADYswf-BWz0-150x300
Diva




La petite troupe de musicien en liesse passa la porte des coulisses, amenant leur bonne humeur et leur joie de vivre dans une pièce saturée d'émotions négatives. La douche froide fut aussi immédiate que brutale, lorsque les artistes fusillèrent presque la petite troupe. Le sourire d'Hermès fondit comme neige au soleil, alors que Fufu crispa ses doigts sur son instrument. Quelque chose d'étrange était en train de se dérouler dans cette pièce, une aura électrique, mauvaise, hérisserait les poils de Fizz sur tout son corps et feraient frétiller ses moustaches. Une sale magie était à l'oeuvre ici bas, si tant est que la magie existe !


- Qu'est ce que... NON MAIS JE RÊVE ! reprit de sa voix de crécelle la diva infatiguable. Depuis quand est on autorisé à amener des animaux ici ?! DE QUEL DROIT ?! ET SI J'ETAIS ALLERGIQUE ET QUE JE NE POUVAIS PLUS ME PRODUIRE ?! HERMES !!!


Alors que la jeune femme tentait d'être calmée à grand renfort de diplomatie par les organisateurs, plusieurs autres artistes se mirent à se chamailler pour des raisons aussi stupides qu'étranges. Tout semblait partir à vau l'eau ! Seule une poignée de personnes semblaient rester calme pour le moment : Fizz, Hermès, Fufu, une jeune femme rougissante dans un coin qui se faisait conspuer par une autre diva, et un mime qui observait la situation avec deux yeux grands comme des soucoupes et une bouche grande ouverte, estomaqué.





Ordre de passage: MJ - Vincent - Karim - Fizz - Clyde  - Elle D. Eutera
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Et la carte du village festival pour que vous vous représentiez mieux où vous vous situez :
Spoiler:
 

Les étoiles à 4 branches sont les couples et les enfants qui jouent, ainsi que les deux personnes responsables des feux d'artifices.
Le cercle orange est la taverne.
Le rectangle rouge l'estrade, avec les loges des artistes accolées qui sont représentées par l'étoile jaune.
Le triangle rose est le rassemblement d'hommes près du bassin floral.
Les stands sont représentés par les rectancles verts, vous avez tous à présent accès à la liste :
1) Stand de Dangos, tenu par une vieille dame qui pue l'alcool.
2) Stand de sushis, tenu par un homme d'age mur très précis au couteau.
3) Stand d'onigiri, tenu par deux gamins qui galèrent.
4) Stand de sake, tenu par un homme éméché.
5) Stand de jus, tenu par un couple rieur.



Vincent / Fizz > Well... that escalated quickly ! Vincent se fait attaquer par surprise, Kyoka utilise un impact dial, le coup est assez puissant pour projeter vincent sur une dizaine de mètres. Cependant, vu l'expérience de Vincent, tu peux comprendre que c'est surtout le dial qui est responsable de la puissance de frappe et non Kyoka ! Enfin, si jamais tu sais ce qu'est un impact dial IRP.
Alban et Julian sont attaqués par Tsugaru à l'aide de la fumée de sa pipe qui semble prendre vie ! Il crée un serpent de fumée à deux têtes qui tente d'étranger vos PNJs.

Sur scène, le public applaudit chaudement Fizz et Hermès t'amène vers les coulisses si tu te laisses faire, tu peux y retrouver l'ambiance tendue et ton apparition semble énerver certains artistes encore plus ! Apparemment, l'initiative d'Hermès d'inviter un fan n'est pas très bien accueillie, mais c'est surtout lui qui est pris à partie, personne ne s'en prend à toi directement pour l'instant.

Une standardiste de la marine reçoit ton appel et semble un peu lente à la détente... mais elle finit par comprendre ce que tu lui rapportes ! Elle te dit qu'elle va envoyer quelqu'un avant de raccrocher aussi sec.

Karim > Le croche patte n'oppose qu'une maigre résistance face à la force de frappe du berserker, et il pulvérise le pied de table. Absolument pas déstabilisé, il frappe au sol de ses deux poings, à nouveau, et manque d'un cheveux de t'encastrer dans le sol. Tu es repoussé par la puissance de la frappe et l'onde de choc permet une brève visualisation de l'intérieur de l'auberge, avant que la poussière ne vous obstrue la vue de nouveau. Il recommence ensuite ses attaques sans queue ni tête en se dirigeant vers toi (enfin ta dernière position connue), toujours un peu plus rapidement qu'auparavant.

À l'extérieur, Eileen comprend pourquoi aucun garde n'a réussi à empêcher le drame : ils ont tous été trucidés par un homme que tu ne reconnais pas. Une jeune femme s'avance vers elle, épée au clair, prête à engager le combat.

Clyde > Tu vois Hermès et ta cible se diriger vers les coulisses, pour l'instant personne ne vient t'ennuyer.

Elle D. Eutera > Les choses continuent de s'envenimer dans les coulisses en ton absence !



Liste des PNJs (non exhaustive, évidemment) :
Soiffard invectivé par Karim - Niveau 19 à présent qu'il est "chaud", pas de niveau gagné ce tour ci.
Tsugaru - Niveau 14.
Kyoka - Niveau 20.
Homme inconnu - Niveau ???
Koyaso Kao - Niveau ???
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue182/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (182/250)
Berrys: 67.634.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeDim 24 Fév - 9:59



La castagne, c'est comme le vélo ?!
Ca ne s'oublie pas !!

►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄



Si je ne m’attardais sur aucun point important de l’histoire, sans doute pour des raisons évidentes, mon ancien compagnon de cellule parvenait sans mal à s’attacher aux détails de l’environnement. Néanmoins, et malgré son regard affuté, il n’avait pas vu les choses empirer aussi vite depuis le départ de Genishi. A vrai dire, c’était vrai que nous n’avions pas les meilleures relations, lui et moi. Alors, pour le coup, même si le gamin nous désintéressait autant que le troisième homme présent pour aider les artificiers, le pirate du Nouveau Monde avait gardé leur présence en tête.

Quand la colère était montée, je ne vis rouge que pendant un laps de temps assez réduit. A vrai dire, ce genre de ressentiment d’urgence, virulent et imprévisible, j’arrivais peu à peu à les contrôler depuis mon arrivée sur cette île d’un calme presque divin. Si avec Raki et compagnie, je parvenais à garder un semblant de contrôle sur mes émotions, ma pérennité venait à se manifester uniquement depuis que je vivais des jours « paisibles » en compagnie de Wakaba et des autres – si on laissait de côté le tournoi qui s’était arrêté durant les festivités, bien évidemment.

J’étais sérieux avec toutes mes propositions et les aider aurait sans doute pu être un plaisir s’ils n’avaient pas joué les cons. Ma réaction était mesurée, du moins, selon mes critères… Cependant, je ne m’attendais pas à une réaction à la fois si violente et si réactive. Je ne songeais pas un instant qu’ils puissent avoir un certain talent pour les frappes de ce type. Sans doute Julian aurait saisi, de part son expérience et son calme plus flagrant que moi, que les gars étaient louches, sans doute sa question venait-elle de là. Et puis, le coup frappa.

Je vis le gars approcher violemment de moi, mais je ne réagis pas, trop orgueilleux pour me protéger. Ma petite claque ne passa pas, finalement, et je sentis la frappe, violente, m’envoyer baltringuer sur plusieurs mètres. Oh, putain… Glissant un peu sur le dos avant de m’arrêter lentement, mes dents se serraient tandis qu’un sourire malsain se dessinait lentement sur mon visage. Ils me faisaient véritablement chier. Le temps de me relever et de décider lequel des deux finirait à la casserole en premier et je vis qu’ils s’en prenaient déjà à Julian et à l’autre gars sans importance.

Je ne comprenais pas comment le gars avait réussi à attraper Julian dans ses filets, lui qui était pourtant si robuste et rapide, mais je ne m’en fis pas, cette fois c’est moi qui gagnerais. Après tout, même s’il venait de me prouver qu’il avait un œil plus perçant que moi en déterminant la couleur des feux d’artifices, je lui monterais que je frappe plus fort. Il n’y avait que comme ça, d’ailleurs, que je pouvais lui rendre la monnaie de sa pièce… Ridicule, non ?

« Un dial, n’est-ce pas ? »


J’avais déjà vu ce genre d’outil, surtout que Sakuga n’arrêtait pas de nous bassiner avec son sabre qu’il voulait modifier – si ce n’était pas déjà fait – avec cette sorte de technologie céleste. Un vif remous émotif, me rappelant des souvenirs de l’époque des Psycho Circus remonta en même temps que ma colère tressaillait à l’intérieur de mon corps. Peu à peu, j’associais tous les mauvais instants de ma vie à cette période pourtant si agréable. Aurais-je oublié les histoires que j’avais vécu avec Morihei ?!

Néanmoins, je ne connaissais pas en détails les différents objets gastéropodes pour saisir la puissance du machin. A vrai dire, je pouvais en effet me douter que le coup avait été si puissant par la force de son étrange escargot. Alors, tout en me rapprochant, je lui avais posé la question. Et sans attendre sa réponse, je fondis en direction du fumeur. Dans ma course, je passais très près du gamin placide et je ne fis pas d’écart quand je déboulonnais sur les deux hommes prit en grippe par la fumée de l’artificier.

Cette fois, je ne me laisserais pas faire. Ce ne serait pas un coup similaire au premier, mais bel et bien une frappe des plus impressionnante que je pouvais offrir. Ils m’avaient fait chier, ils m’avaient remballé deux fois, m’avaient presque insulté et ils venaient de me frapper. Je ne pouvais tout simplement pas accepter cet état de fait. Ils allaient déguster jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus bouger, à minima.

La frappe, classique, dans mon inventaire, viendrait rendre son verdict horizontalement. L’ultimawashi, frapperait au niveau du basin du fumeur pour l’envoyer valser aussi loin que possible. Bien entendu, les choses ne seraient pas les mêmes et si l’autre tentait de s’interposer, il prendrait le coup à sa place, je n’allais pas lui laisser le loisir de réitérer le coup précédent.

Si le coup venait à porter ses fruits sur le fumeur et que ça permette de libérer les deux zouaves qui s’étaient fait avoir de manière assez ridicule, je lançai deux trois mots à l’intention de mon ami.

« Va dire à Wakaba que je suis désolé, mais… Je pense qu’il n’y aura pas de feux d’artifices ce soir. »

Il n’y aura peut-être même plus de fête, en réalité. S’il ne se dépêchait pas de la faire revenir à lui, il casserait tout à proximité…


= = = = = = =

Alors que la musique arrivait à sa fin, les spectateurs dansaient et chantaient avec le bassiste et l’animal. En réalité, les deux natives de Shimotsuki venaient à peine d’entrer dans le bain et danser maintenant avec la fan d’Hermes. C’est à ce moment-là qu’il décida de lancer son T-Shirt et c’est avec quelques mouvements de contorsionnistes et de jeux d’épaules, la fille du Nouveau Monde avait réussi à l’atteindre in-extremis. Elle tint bon, mais sentit qu’au moins une autre personne le tenait. Tiraillée entre tirer fort et risquer de le déchirer et relâcher la pression au risque de le perdre, elle essaya de se rapprocher jusqu’aux personnes suspectes…

« C’est MON T-Shirt !!! »



résumé:
 

Technique utilisée:
 

Aucun PNJ présent n'est nivelé, et d'autres pourront apparaitre durant le RP, tout dépend des actions de mon personnage Wink

PNJ présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 271
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue8/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (8/250)
Berrys: 265.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Fév - 17:34

Lorsqu’il avait senti le souffle de la mort sur lui, Karim avait compris que les choses avançaient à vive allure et que son instinct lui avait fait défaut. Non seulement le choc fut d’une violence inouïe, mais en plus son adversaire offrait une résistance hors du commun. La peur qu’il ressentit à cet instant-là fut réelle et réveilla ses sens les uns après les autres. Il ferma son poing, inspira un instant et entreprit une esquive qui fut salvatrice, alors qu’une de ses côtes venait de se fissurer sous le coup de son adversaire. Il était tel une tempête que rien ne semblait pouvoir arrêter sinon la mort, et pour l’homme-loup, ce n’était pas une option acceptable. Il avait beau aimer la violence dans sa forme la plus pure, il ne cautionnait pas ces abattements quotidiens qui mettaient en risque la vie de ses adversaires, ou celle de ses amis.

Quand son esquive avait failli et qu’il était resté à portée de son ennemi, il ne dut sa survie qu’à un réflexe salvateur dont seul son peuple avait le secret. La mort n’était pas une option, mais le dégénéré utilisait une puissance qu’il risquait de regretter : une puissance aveugle. Regardant les environs, l’homme-loup décida pour la première fois depuis longtemps de développer une stratégie de survie. Il s’élança en direction du bar et y saisit les premières armes tranchantes qui se trouvaient à proximité. Il n’était qu’un abruti qui se battait avec les moyens du bord, et il continuerait ainsi.

D’un geste simple, il envoya une bouteille s’éclater contre le sol à ses côtés, où il laissa tout un lot de lames dont les effets pourraient être beaucoup plus néfaste que ses propres coups. Quand l’adversaire tentait de sauter par-dessus de le comptoir et d’écraser sa position, il userait à nouveau d’un mouvement d’esquive pour qu’il s’abîme ses poings ou ses pieds de manière significative. Il n’avait pas pour objectif d’être « un gentil », bien au contraire….

Le spectacle en dehors de l’auberge était pour le moins surprenant. Des cadavres de gardes, une populace qui hurlait. Après en avoir eu marre de regarder ce match sans aucun sens, Eileen s’était extirpé de l’endroit où elle se trouvait, pour enfin rejoindre les innocents du bar, pour peu que ces salauds d’humains le soient. Ce qu’elle vit la terrifia, et il en fallait beaucoup pour la terrifier. L’homme en face d’elle n’était en réalité plus qu’une bête sanguinaire : c’était un monstre à la recherche de quelque chose, ou de quelqu’un. Elle inspira, et recula d’un pas avant d’apercevoir une lame de l’île intervenir, et écarquilla les yeux : si elle n’était pas très érudite, elle avait vu Finn s’informer sur ce qui se passait ici, et cette tête ne lui était pas inconnue.

Alors même qu’elle pensait cela, un petit groupe dirigé par Shalon s’approcha des lieux. C’était eux, l’équipe de Karim. Ce dernier serait sûrement sidéré de les voir ainsi, impressionnés par le danger. La mort promettait de s’abattre encore dans les prochaines minutes, et il allait falloir choisir un côté auquel s’allier. D’un geste agacé, Shalon s’apprêta à passer son chemin pour se diriger vers le bar où Karim avait loué une chambre, sans s’interroger sur l’endroit où se trouvait son camarade.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 32
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue81/100L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (81/100)
Berrys: 5.490.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Fév - 16:28

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Les gens qui aiment faire la fête


Quelque part en dehors du village, un vigie à l’esprit émoussé par l’alcool raccroche le combiné, satisfait du travail bien accompli. Sa tête le fait souffrir, mais sa mission est assurée : la marine viendra bientôt sauver la mise. Il a bien mérité quelques minutes de repos… Très rapidement, sa tête alourdie se laisse tomber en arrière, contre le dossier molletonné et confortable du fauteuil de son capitaine… Et il ne faut pas plus longtemps pour qu’un ronflement assourdissant résonne dans la petite pièce bercée par les flots.

___

Si les paroles du musicien t’ont blessé, tu ne le montres pas bien longtemps. Si c’est le menton haut et l’air faussement hautain que tu acceptes de retrouver ton perchoir d’il y a quelques minutes, estimant l’importance de faire comprendre à ces braves gens comment l’on se comporte lorsque l’on s’adresse à un Mallory, ton sourire niais revient bien rapidement à la charge : c’est tout simplement plus fort que toi.

Tu te trouves dans un village en fête, prêt à découvrir et recenser toutes les merveilles du festival, tu viens de te faire propulser au rang de musicien et tu as même ta place en coulisses, parmi tous ces artistes incroyables ; pourquoi donc ne serais-tu pas d’humeur si joyeuse ?

Etrangement, la réponse à cette question vient bien plus rapidement que tu ne l’aurais cru. Lorsque vous pénétrez dans les loges, sous le regard désinvolte d’un vigile massif, la tension est palpable, au sens quasi-littéral du terme. Si tu sens tes poils se dresser dans ton dos, et les muscles de tes pattes inférieures se crisper sensiblement, tu ne te laisses pas démonter, et ton sourire ne défaillit pas. Après tout, la Cour n’est pas un endroit bien calme, et c’est précisément à ce genre de scène que nous avons été tous deux habitués dès notre plus tendre enfance. Aussi, tu soutiens le regard de la jeune femme furieuse sans ciller, avenant au possible, s’assurant qu’elle puisse pleinement percevoir la compréhension dans tes grands yeux noirs. Tu bondis alors de l’épaule du guitariste, te réceptionnant souplement à quatre pattes au sol, avant de t’avancer vers la demoiselle, d’un tout aussi assuré que l’est ta voix fluette lorsque tu t’adresses à elle, de ce ton ferme mais chaleureux que tu maîtrises si bien.

Fort heureusement Ma Dame, vous ne l’êtes pas, et votre voix semble se porter on ne peut mieux !

Un petit sourire énigmatique fend ton visage rondelet. La pique n’en est pas une, et la dame ne pourra percevoir la moindre once de moquerie dans tes paroles ; tu sembles sincèrement te réjouir de ces capacités vocales. Toi comme moi savons cependant qu’il ne s’agit là que de l’élégance et du tact du diplomate prudent.

Arrivé près de la jeune femme, les doigts de ta patte gauche se croisent, et une nouvelle rampe inclinée bleutée apparaît, s’étendant de tes pattes à la moitié de sa hauteur. Tu gravis rapidement le chemin qui vous sépare et lui présentes ton autre patte, paume ouverte, l’invitant à t’offrir la sienne pour un baise-main cérémonieux exécuté à la perfection, comme par automatisme. Qu’elle s’y prête ou non, tu poursuis sans hésiter, de ce même ton bienveillant.

En tous les cas, je vous présente mes plus sincères excuses si mon apparition vous a surpris... Seigneur Fizz Mallory, à votre service. A qui ai-je l’honneur ?

Pour toute personne possédant une connaissance correcte de la politique d’East Blue, le nom Mallory est, à minima, pas totalement inconnu. Tu ignores si c’est le cas de qui que ce soit dans la pièce, et tu t’en fiches, à vrai dire ; c’est autre chose qui t’amuse.Tu ne peux t’empêcher de jubiler intérieurement, imaginant la réaction d’Hermès, dans ton dos, face à la transformation drastique qui vient de s’opérer sous ses yeux, d’adorable mascotte scénique à seigneur confiant. Peut-être est-ce à son tour d’être impressionné.

____

Alban Mallory IV


Je ne peux réprimer une immense vague de satisfaction, lorsque l’homme brun fait voler le forban d’un unique coup bien senti. Ce sentiment est cependant de bien courte durée, tout autant que l’espoir d’obtenir l’aide de ces deux hommes pour l’arrestation du criminel. Une nouvelle vague de panique m’envahit, alors que le blond s’adresse à l’acolyte de Turen et moi-même. Tenir nos langues ? Je comprends brusquement que quelque chose ne va pas. Le comportement nerveux des deux hommes, leurs paroles cryptiques… La réplique du pirate concernant le remplacement inattendu des artificiers résonne soudainement dans mon esprit, et il me vient l’envie de me frapper. Obnubilé comme je l’étais par la présence de cette détestable brute, je suis passé à côté d’avertissements pourtant très nets, et j’ai la très désagréable sensation que cette négligence va me coûter. Qui sont donc ces hommes ? Que veulent-ils ? Et pourquoi…

Attendez, vous...

Je n’ai pas le temps de finir ma phrase. Mon cœur s’emballe tandis que le monstre de fumée saute à mon cou, me projetant à terre. Mes doigts tentent d’agripper la créature, de la décoller de ma peau, pour me permettre de respirer, ne serait-ce qu’une dernière fois... en vain. Mes tempes me font un mal de chien. Un effort indescriptible me permet de prononcer quelques mots, d’une voix sifflante et suppliante, plus faible à chaque syllabe.

Vous ignorez… Qui je suis… S’il m’arrive quelque chose… Moi Roi… Toute l’armée...

Je suis absolument incapable de finir de proférer ma menace. Je ne suis même plus certain qu’il reste le moindre gramme d’air dans mes poumons. Déjà, ma vue se brouille, mon esprit s’endort, et je me surprends à te voir, dans un délire fiévreux, arriver à ma rescousse, percutant mon agresseur de toute la puissance de l’amour fraternel, me sauvant de justesse des griffes de la mort.

Quel piètre capitaine je fais.






Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeSam 2 Mar - 16:59

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
Not this time...

"So dance, fucker, dance
I never had a chance
It was really only you"
The Offspring – You're Gonna Go Far, Kid
You're Gonna Go Far, Kid - The Offspring



Il se faisait un peu chier quand même. Hermès, son acolyte et la petite boule de poils qui se trouvait près d’eux venaient visiblement de terminer leur spectacle. Et Clyde avait manifestement décidé d’attendre. Rien ne pressait, il suffisait juste d’agir au moment propice. Etait-ce le cas à l’instant ? Non, trop de facteurs étrangers pouvaient lui nuire. Il était peut-être un salaud mais il n’était pas encore trop con.

Et le primé sous couverture de « Fufu », comme attendu de tout artiste ayant fini son show, fut happé par les coulisses, pressant Clyde à prendre une décision. Le Jenkins avait maintenant perdu le visuel avec sa cible, et ça aussi, ça le faisait chier, même s’il savait pertinemment que ça aurait dû arriver à un moment ou à un autre.

Machinalement, il laissa son regard, sortant de son désormais unique œil bleu, flotter dans son environnement. Devant lui, sur l’estrade, un présentateur venait déjà d’apparaître pour introduire la suite du programme. Rien d’intéressant, maintenant qu’il savait qui et où chercher.

Si l’engouement pour Hermès et sa musique avait laissé place à une foule plus silencieuse, des cris, assez lointains sur la gauche, tombèrent dans l’oreille du chasseur de primes. Si, dans l’atmosphère festif, quelques élans clamés haut et fort, quelques rigolades bien franches ou autres hurlements en adéquation avec l’ambiance du festival n’auraient, en l’occurrence, pas attirer l’attention du maudit des fils, ces cris-là étaient bien plus gorgés de peur et d’horreur que ceux auxquels il s’attendait. Et par conséquent, il tourna la tête dans la direction du bruit, pour apercevoir un mouvement de foule.

Clyde fronça les sourcils. Allons bon, qu’est-ce qu’il se passait encore là-bas ? Sûrement rien de bien folichon, s’il se fiait à ce que lui fournissait ses oreilles et son œil. Il jeta un nouveau regard à la scène. Qu’est-ce qu’il devait faire ? La raison lui dirait de continuer à traquer le blondinet apprenti musicien… mais sa curiosité, elle, était déjà piquée par autre chose… Après, l’autre n’allait pas sortir des coulisses tout de suite, si ? Il pourrait toujours le cueillir à la sortie, vu que de toute façon, le vigile allait lui barrer l’accès.

Il expira. La fumée monta une nouvelle fois dans le ciel avant d’y mourir. Ses talons pivotèrent en direction de l’auberge. Il ne pouvait pas encore voir les restes de la scène qui s’était déroulée juste devant, mais ça ne saurait tarder.

Qui sait ce qu’il trouverait là-bas ? Une vilaine baston qui aurait dégénérée ? Un pirate, car si les criminels étaient tolérés durant la durée du festival, Clyde doutait que sa cible soit la seule personne hors-la-loi dans le coin, qui faisait des siennes ?

Si rien ne l’empêchait, le Jenkins ferait le chemin complet jusqu’à l’auberge. Ou du moins, jusqu’à cette scène sordide et irréaliste. Néanmoins, il jetterait quelques coups d’œil derrière lui, à intervalles réguliers le long du trajet, pour surveiller la sortie des coulisses et la scène, des fois que son primé choisisse de prendre la poudre d’escampette.
Codé par Kari Crown


Clyde entend les cris en provenance du devant de l'auberge pendant le changement d'artiste du spectacle. Il voit également un mouvement de foule (le MJ m'a confirmé que c'était possible d'entendre quelques cris depuis la foule pendant l'entre-deux et d'apercevoir un mouvement de foule) qui le rend curieux, et décide donc de se diriger par là-bas. Il cherche néanmoins à continuer de surveiller Fufu en zieutant vers les coulisses régulièrement pendant le trajet.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeMar 5 Mar - 21:53







L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Kyoka-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Tsugaru-150x300
Pyrotechniciens remplaçants




Confiant, Tsugaru avait lancé ses deux vipères de fumée pour étrangler les curieux. Il pensait que Kyoka, au tempérament explosif, pourrait s'occuper sans souci du dernier gêner si lui-même retenait les deux autres. Pour sa part le contrat était rempli sans aucun problème et, alors qu'il reprenait une belle bouffée de tabac pour entretenir ses créations, il pensait que son acolyte ferait de même. Il s'était donc tout naturellement concentré sur l'appel escargophonique en extrême urgence pour tenir au courant leurs renforts qui, pour une raison obscure, avait décidé d'aller se balader ! Le fumeur eut tout juste le temps d'entendre la voix au bout du fil et de déclarer sobrement :


- On a besoin de renfort, reviens tout de suite.


Puis il raccrocha sans autre forme de procès, avant de retourner à la strangulation de ses deux victimes sans s'occuper de Vincent. Il ne prêta aucune attention aux pathétiques tentatives d'Alban de l'effrayer, ni même à son environnement d'ailleurs. Grave erreur.

De son coté, le brun avait surestimé ses capacités. Le coup qu'il avait envoyé était effectivement assez puissant pour projeter le pirate primé sans aucune difficulté, mais le revers de la médaille fut terrible pour lui. Dans un craquement infame, il avait senti son coude vriller lors du choc et avait dû, lui aussi, encaisser une partie de l'assaut préalablement stocké par le coquillage. Le pauvre gars se tenait à présent le bras droit, sans aucun doute fêlé, qui ne supporterait pas une autre de ces altercations. Mais le pire restait à venir !

Impuissant, il vit Vincent s'élancer sur son comparse et lui asséner un coup de pied dans le bassin qui coupa le souffle au malheureux. Il fut à son tour projeté sur plusieurs mètres et peina à se redresser, le pelvis à présent en miettes. Fort heureusement pour lui, sa pipe atterrit à quelques dizaines de centimètres de lui à peine. Malheureusement, le choc eut raison de sa concentration et l'étreinte douloureuse se desserra sur les cous des deux malheureux qui purent aspirer goulument une bouffée d'air salvatrice ! Pour autant, Tsugaru avait de la suite dans les idées. Tandis que Kyoka retournait au corps à corps en tentant un crochet du droit qui masquait une vicieuse balayette contre vinent, le fumeur réussit à se trainer dangereusement en direction de son ustensile de mort...




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Morino-Oniji-150x300
Jeune garçon au genou écorché




Et pendant ce temps, le marmot sanglotait toujours de la même manière, inlassable ode à la tristesse qui viendrait, sans aucun doute, irriter de plus en plus les esprits en ébullitions des jeunes gens ici présent.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Sasaki-Shota-150x300
Homme masqué.




Ce jusqu'à ce qu'un coup violent vienne le plonge dans l’inconscience et le fasse taire, quelques secondes plus tard, accompagné d'une réplique tout aussi acerbe :


- Ta gueule, le mioche, tu pompes l'air.


Derrière Vincent, Julian et Alban, aux prises avec les deux artificiers, un homme masqué venait d’apparaître. Et il était d'une humeur massacrante.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Koujaku-Nagami-150x300
Soiffard invectivé par Karim




Le cerveau du Berserker était on ne pouvait plus simple à prédire : repérer ce qui bougeait, l'approcher, le réduire en purée, passer à la cible suivante. Sans aucune distinction, cet homme rendu fou furieux pour une raison inconnue attaquerait à vue toute personne entrant dans son champ de vision. Pour l'heure, celui-ci restait misérablement réduit à un fin voile de poussière produit par les coups surpuissants de cette bête enragée. Une mince ouverture s'était ouverte dans la grisaille, laissant l'homme frapper avec joie le petit chiot qui, il le devinait, s'était réfugié derrière le bar.

Sans laisser le temps à deux neurones de se connecter, le forcené fonça tête baissée et fracassa la façade de l'auberge, ni plus ni moins. À l'image d'un emporte pièce dans une pâte sablée, un trou béant s'ouvrait à présent dans le bois du batiment. Dans la manoeuvre, le soiffard s'était blessé de plus belle à cause des charmantes attention de son adversaire : des éclats de verre s'étaient logés partout sur son corps. La douleur l'envahit de nouveau, puissante, cruelle, implacable et... explosive. À l'image de l'huile qu'on jette sur le feu, le brasier de sa colère sembla grandir un peu plus. Frustré de voir le chiot s'échappé, échauffé par ce combat, harassé par ces piqûres insignifiantes sur tout son corps, son corps se déchaina en retrouvant la vue... et contemplant une ribambelle de nouvelles personnes à tabasser.

La bête rugit, littéralement, propulsant presque une onde de choc partout aux alentours qui finit de dissiper le moindre doute : il déclarait la guerre au monde entier. À commencer par un homme qui faisait face à une femme, épée au clair. Il choisit de débuter par l'homme, plus proche de ses points et donc de la bataille.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Yosa-Nagami-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Koyaso-Kao-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Goto-Yoshinobu-150x300
Homme inconnu - Koyaso Kao - Homme au parapluie




Deux fauves se regardaient sans ciller.

Voila l'image que pourraient apercevoir tous les curieux, mais également les plus peureux qui prendraient leurs jambes à leur coup sans plus attendre. La tension montait peu à peu, sans que l'homme n'esquisse le moindre mouvement. Lorsque d'autres visiteurs semblèrent émerger, les yeux froids de l'épéiste repérèrent immédiatement deux têtes qui sortaient du lot : un borgne blond coiffé en queue de cheval, mais aussi un local aux yeux vairons doté d'un parapluie. Leurs démarches tranchaient par rapport à celles des simples badauds attirés par le bruit : ceux là étaient habitués au combat.

Soudain, un bruit de craquement infame s'éleva et la bête humaine émergea de l'auberge en emportant avec lui un bout du mur. L'inconnu détourna nonchalamment son regard vers le berserker, tandis que celui-ci fusait dans sa direction, avant d'ouvrir la bouche pour lacher un mot, un seul :


- Assis.


Sans même hausser le ton, ce simple mot vibra et paralysa l'assistance tant la force émanait de cette homme. Le fou furieux pila net. Il sembla lutter, sur le point d'enrager ou... de se mettre à pleurer ? Tous ses muscles saillants et sa machoire et ses poings crispés jusqu'à en blanchir, le chien fou attendait. L'attention du molosse retenue, l'inconnu pointa du doigt le petit groupe qui arrivait tout juste pour assister à la scène, avant d'ordonner de sa voix irradiant de pouvoir :


- Attaque.


Les yeux injectés de sang de la bête humaine pointèrent en direction du premier venu et ses pupilles dilatées se posèrent finalement sur Clyde. D'un bond, il fonça sans se soucier de quoi que ce soit sur le borgne en hurlant de rage. Les civils s'affolèrent et se bousculèrent pour s'éloigner, rentrant dans l'homme au parapluie et même le chasseur de primes sans vergogne pour les écarter. Le poing du berserker se ferma et, si le blond ne faisait rien, il se ferait fracasser le crane d'un direct doté d'une force phénoménale. Fort heureusement pour le chasseur de prime, l'énergumène semblait encore un peu lent, juste assez pour s'en sortir sans trop de casse, tout du moins.

De son coté, l'homme placide ne bougea pas d'un millimètre, reportant toute son attention sur la jeune femme, épée au clair, qui sentit une sueur froide descendre lentement le long de son dos. C'était à se demander qui des deux inconnus était le plus effrayant. Elle n'arrivait pas à déterminer qui, de ces deux là, était le réel monstre. Sa poigne se resserra sur sa garde, tandis qu'elle jetait des coups d'oeil aux alentours pour tenter de trouver de l'aide.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Shima-Kinzou-600-694004-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Fujioka-Aorin-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 NGPXnpc3uu-nv4t7l-ADYswf-BWz0-150x300
Musicien - nom de scène "Hermès" - Invité d'Hermès surnommé "Fufu" - Diva




La petite troupe de musicien s'en allait à peine que les groupies entraient en jeu. Alors que tout aurait pu se finir sans heurt, le T-shirt envoyé en pleine foule sembla arrêter le temps un court instant... avant que des fans en furie se jettent toutes dessus. Bien vite, le duel sembla opposer Sabrina à une jeune pimbèche rousse en robe rouge qui, non contente de tirer sur le tissu comme si sa vie en dépendait, insultait copieusement sa concurrente. Elle se mit même à tenter de lui tirer les cheveux !

Dans les coulisses, l'ambiance était également au crêpage de chignon. Alors qu'Hermès accusait l'assaut vocal de sa collègue avec une mine renfrognée au possible, Fufu lui posa une main amicale sur l'épaule qui le calma quelque peu... jusqu'à ce que sa mascotte descende de son épaule et se mette à parler ! Tout à coup, l'ambiance sembla retomber, à l'image d'un soufflé au fromage brusqué qui retombe à plat. Les tensions s'arrêtèrent nette, les règlements de compte furent mis de coté et tout le monde regarda avec un intérêt infini cette boule de poil qui venait de remettre à sa place - et avec des manières impeccables !  - la diva qui irritait toutes les coulisses depuis de longues et pénibles minutes. Un petit rire contenu échappa à Hermès, tandis que Fufu souriait sous cape et que la principale intéressé rougissait.

Mais était-ce de honte ou de colère ?

Avant que le fin mot de cette histoire ne soit élucidé, l'animal saugrenu recommença ! Mieux encore ! Il érigea par la pensée une estrade pour se mettre à la hauteur de la jeune femme qui, totalement décontenancé, accepta le baise main d'un air absent, comme si elle ne croyait pas un seul instant qu'elle était bel et bien éveillée. Aussi, lorsqu'enfin l'invité surprise révéla son identité, le titre de noblesse fut accueillit par un rire aux éclats d'Hermès et un sourire décidément amusé de Fufu : ils avaient fait d'un noble leur mascotte ?! C'était la meilleure ! Totalement bousculée, la jeune diva resta coite - une première dans sa vie - avant de bégayer quelques instants sans aligner correctement trois mots. Le feu aux joues, elle finit par effectuer une révérence gracieuse avant de s'excuser platement car, si elle avait été habituée à être obéie au doigt et à l'oeil comme une véritable princesse, cette jeune femme capricieuse connaissait de réputation toutes les familles nobles d'East Blue. Et elle n'aurait jamais cru que la rumeur d'un furet anobli soit fondée !


- Je... je vous prie de m'excuser monseigneur Mallory. Je suis profondément émue de pouvoir enfin vous rencontrer et j'espère que vous saurez pardonner mon excès de zèle... La... L'amour de la scène m'a fait dépasser les bornes.


Sans même attendre la réponse de Fizz, Hermès se dirigea vers les coulisses, tout en gratifiant le nobliau d'un clin d'oeil espiègle. Il l'invita d'ailleurs d'un geste à le rejoindre, une fois que les choses seraient réglées avec la diva. En l'attendant, il se prélasseraient avec Fufu et déboucheraient jus de fruits et bouteilles d'eau pour étancher leur soif !






Ordre de passage: MJ - Vincent - Karim - Fizz - Clyde.
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Et la carte du village festival pour que vous vous représentiez mieux où vous vous situez :
Spoiler:
 

Les étoiles à 4 branches sont les couples et les enfants qui jouent, ainsi que les deux personnes responsables des feux d'artifices.
Le cercle orange est la taverne.
Le rectangle rouge l'estrade, avec les loges des artistes accolées qui sont représentées par l'étoile jaune.
Le triangle rose est le rassemblement d'hommes près du bassin floral.
Les stands sont représentés par les rectancles verts, vous avez tous à présent accès à la liste :
1) Stand de Dangos, tenu par une vieille dame qui pue l'alcool.
2) Stand de sushis, tenu par un homme d'age mur très précis au couteau.
3) Stand d'onigiri, tenu par deux gamins qui galèrent.
4) Stand de sake, tenu par un homme éméché.
5) Stand de jus, tenu par un couple rieur.



Vincent / Fizz > Vincent éclate Tsugaru (Cf. écart de niveau) et lui fracture sans doute le bassin. Il essaye tout de même de ramper vers sa pipe pour recommencer à étrangler Julian et Alban qui, pour l'instant, peuvent respirer de nouveau !

Sur scène une groupie se bat avec Sabrina en lui tirant les cheveux pour récupérer le T-shirt !
Dans les coulisses, ton intervention étonne et le nom de ta famille finit d'apaiser les tensions peu à peu : tu deviens bien vite le centre de l'attention. La diva se confond en excuse et semble perdre ses moyens. Hermès est hilare et retourne dans son coin des coulisses, avec Fufu, où il te propose de les rejoindre d'un geste lorsque tu en auras terminé avec la diva. Apparemment, que tu sois noble lui importe peu !

Karim > J'ai estimé que ton action passait pendant le moment où la visibilité revenait durant un court laps de temps, mais donc que ton adversaire pouvait à peu prêt savoir où tu te dirigeais. Il fonce - te loupe  - et s'encastre dans le mur avant de le défoncer. Il se retrouve dehors, enrage de plus belle, puis cherche un ennemi à défoncer à l'extérieur. Il jette son dévolu sur l'homme qui semble avoir tué tous les gardes... à moins que ?

Clyde > Tu suis le bruit et arrives devant la scène chaotique : une auberge à moitié défoncée, un trou dans le mur d'où sort une espèce de malade : yeux injectés de sang, écume à la bouche, coupures sur tout le corps... il n'a clairement plus toute sa tête ! Suite à un ordre de la part d'un épéiste qui fait froid dans le dos il te fonce dessus ! Le coup est télescopé et un poil lent : il te vise d'un crochet du droit en pleine face.

Elle D. Eutera > Suite à une discussion Discord, Elle quitte l'event pour raison IRL.



Liste des PNJs (non exhaustive, évidemment) :
Soiffard invectivé par Karim - Niveau 20 à présent sa vitesse augmente encore, ses yeux sont à présent injectés de sang.
Tsugaru - Niveau 14 - à terre, en train de ramper.
Kyoka - Niveau 20 - un bras en salle état.
Homme inconnu - Niveau ???
Homme masqué - Niveau ???

Koyaso Kao - Niveau ???
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue182/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (182/250)
Berrys: 67.634.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Mar - 17:18



Un bon vieux combat à main nue !?
Ah... Que de souvenir !!

►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄



« Mais… Sabrina ?! Commença Wakaba. Qu’est-ce que tu…
- Connasse, lâche-ça tout de suite, coupa en hurlant la fille du nouveau monde…  je vais te rosser une jambe si tu lâche pas ce T-shirt… Il… est… à… MOIIIIIIIIIII ! »
Alors que tout semblait se passer au mieux jusqu’à présent, la folie sembla s’emparer des deux jeunes femmes, mais Sabrina n’abandonnerait pas, elle l’aurait, ce T-shirt. Si Wakaba resta incapable de réagir, malgré le fait qu’elle ait des réflexes imposants, Leiko ne tarda pas à venir prêter main forte à leur amie. Dégainant presque l’une de ses armes à feu, elle s’approcha de la rousse et, dans un regard à la fois hautain et plein de mordant.

« T’es sûr de vouloir de vouloir ce bout de tissu, la grognasse ?! »

La brune sentait clairement que la situation allait dégénérer, elle aurait préféré que Vincent et Julian soit là, pour au moins calmer les ardeurs des deux jeunes filles… Si seulement elle savait ce qu’il se passait à quelques mètres de là…

= = = = =

Tandis que le coup avait porté, je m’étais détourné vers mon ami et l’autre gars sous l’emprise de la fumée de l’artificier. Sans considérer la présence des deux connards, je réitérais la demande que j’avais faite à Julian, lui demandant de s’activer, comme si cela avait une réelle importance. Après, je savais aussi qu’il comprendrait par là qu’il fallait prévenir aussi les autres, Bryon et Shin en priorité. Si les choses venaient à dégénérer, ils savaient ce qu’ils avaient à faire, préparer le bateau au cas où… Notre départ été prévu, mais pas dans l’immédiat, le combat contre le dojo du dragon devait décider de l’avenir de l’ile, mais si je venais à massacrer des villageois, mon statut de pirate pourrait clairement jouer en défaveur de Genishi et c’était clair qu’on ne voulait pas que cela n’arrive.

« Tu vas te bouger le cul ?! Dis-je sur le moment. Faut prévenir Wakaba et les autres… Vite ! »

Profitant de la récente liberté qu’il venait d’acquérir, Julian s’échapperait, dès cet instant. A vrai dire, il aurait profité de prendre le gamin avec lui si je n’avais pas insisté sur le « Vite ! » précédent. Voyant l’autre gars approcher et frapper le gamin, il avait intuitivement compris que les complications liées à son arrivé allaient le retarder plus que de raison. Il fonçait donc, espérant passer outre les mailles fumeuses du filet de l’artificier. S’il parvenait à s’échapper, il foncerait droit vers le centre des festivités actuelles, repassant sans regarder sur sa route les différentes échoppes.

De mon côté, comme je savais qu’il réussirait sans peine à s’échapper, je continuais ma petite boucherie personnalisée. Me souvenant rapidement de mon combat contre Karim, quelques semaines plus tôt à quelques kilomètres de là, sur la même île, je me souvins des coups que l’homme-animal avait reçu et je me souvenais aussi de la dextérité approximative du gamin. Similaire à celle du garnement, celle de l’artificier ne me surprenait pas le moins du monde et je profitais de l’écart significatif de vitesse et de puissance pour le surprendre tandis qu’il m’attaquait de front. Usant d’un vieux stratagème que j’avais en main depuis des lustres, je copiais ses mouvements, avec une précision hors-norme. Filant dans sa direction pour l’arrêter dans sa course et le frapper d’un crochet du droit puissant qui cachait une vicieuse balayette. Bien évidemment, les coups étaient plus rapides et plus puissants, de sorte à finir le combat au plus vite. Dans la foulé, même si je ne réussissais pas à l’étaler au sol, je lui enverrais un Ultimawashi dans la tronche. Le but était simple et sans concession, l’empêcher de répliquer… Pour de bon.

Après tout, il n’était pas aussi intéressant que les sabreurs que je devrais affronter dans quelques jours, il me fallait garder une certaine énergie pour les combats qui m’attendaient. Surtout que Genishi comptait sur moi… J’espérais quand même que les choses ne s’enveniment pas de trop et que je puisse fouler le sol de cette île que j’affectionnais tant sans problème aucun… C’était pas gagné…



résumé:
 

Technique utilisée:
 

Aucun PNJ présent n'est nivelé, et d'autres pourront apparaitre durant le RP, tout dépend des actions de mon personnage Wink

PNJ présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 271
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue8/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (8/250)
Berrys: 265.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Mar - 13:46

Le choc fut étonnement puissant, encore une fois. L’onde se propagea au point qu’elle décontenança l’homme-loup : il y avait réellement un écart entre la puissance de ce gars et sa vitesse, et pis encore, il était certainement dans une situation où la mort le guettait. Ses instincts animaux se réveillèrent. Il écarquilla les yeux, avant de reculer encore un peu, mais la bête se dirigea dans une autre direction… En fracassant le mur. Les civils étaient peut-être toujours dans une situation compliquée. Il n’en avait rien à foutre, mais un massacre allait alerter la marine. Il devait au moins ne pas risquer de retomber sur ce foutu lieutenant à qui il avait mis une déculotté la dernière, ni sur cette nana, là, qui lui avait fait froid dans le dos.

D’une propulsion du pied, Karim se dirigea en dehors du bar par la même sortie que la bête… Et assista à un spectacle sanglant, qui lui glaça le sang. Des cadavres de gardes, des civils, et des hommes. La bête venait de s’arrêter, et un « Attaque » à l’encontre d’un autre homme inconnu au bataillon fut lancée.

    - C’est MON ennemi ! hurla le loup en s’élançant en perpendiculaire à la course de l’ennemi pour l’empêcher d’atteindre sa cible.

D’un coup d’épaule, il interromprait sûrement la course des ennemis. En tout cas, pour le coup, cela ne laissait aucun doute quant au camps que la petite troupe allait rejoindre. Si l’homme-loup réussissait son action, il s’écarterait tandis que Jean-Gab ferait un arc de cercle avant de balancer une pierre sur la tête de son camarade et de l’habiller en faisant apparaître des vêtements pour ne pas choquer les gosses. Sinon, il resterait aux côtés d’Aichounne à commenter la scène tandis que celle-ci, ahurie, n’oserait pas encore bouger d’un chouia.

    - On va peut-être devoir intervenir…
    - Il va se vexer, lâcherait la femme-chienne avec un air réservé.

Il le savait. Mais ces personnes étaient tout sauf normales : mieux valait en finir avec l’ivrogne et fuir, quitte à obliger Karim à reculer. Sans quoi, ils devraient rapidement rebrousser chemin et peut-être finiraient-ils par se faire prendre dans un feu croisé entre la marine et ces personnes qui étaient… qui étaient quoi d’ailleurs ? L’homme-bouc ne s’était pas encore posé la question, et l’ivrogne un peu chaud semblait incapable de répondre à quoique ce soit. Ainsi, il se tourna en direction de son acolyte, ne sachant pas s’il pourrait lui apporter plus de réponses

    - Qui êtes-vous et pour qui bossez-vous ? Demanderait-il à l’étrange personnage.

Il ne bougerait pas beaucoup, de sorte à profiter de la moindre faille significative de l’adversaire de l’homme-loup pour le prendre à revers et l’envoyer au pays des rêves. En attendant, le descendant des quadrupèdes ne semblait pas trop amoché. Il avait un peu plus la tremblotte que d’habitude, mais cela ne faisait que renforcer le sentiment que cette situation était affreusement dangereuse.

Eileen ne s’était quant à elle pas posée de question. Elle profita que l’attention soit portée sur les ennemis pour disparaître dans un des sabres d’un des gardes. Elle n’était pas aussi tendre que l’Ookami, et refusait savamment de se laisser entraîner dans une des histoires les plus sordides de cette île. Ainsi, le sabre s’éleva en direction de l’ennemi et elle tenterait de le planter directement dans le flanc, envoyant l’objet qu’elle avait commencé à hanter. Si elle réussissait, l’arme viendrait se planter directement dans l’ennemi, incapable de réfléchir et donc d’anticiper une attaque dont il ne connaissait pas la nature, du moins le pensait-elle.
Spoiler:
 
Plan devant l'auberge:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 32
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue81/100L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (81/100)
Berrys: 5.490.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeMer 13 Mar - 0:04

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Les gens qui aiment faire la fête


Déjà, je sens ma conscience s’éloigner, tandis qu’une tache noire s’étend devant mes yeux. Est-ce vraiment ainsi que cela se termine ? Je sens des larmes chaudes couler le long de mes joues. Il est trop tôt. Je suis trop jeune. Notre voyage vient à peine de débuter. Va-t-il réellement se finir aussi brusquement, à cause d’une rencontre malheureuse avec la mauvaise personne. Cet homme maudit détruit décidément tout ce qu’il approche. Je ne peux pas… Je ne veux pas…

Soudainement, l’étreinte se desserre, et je ravale avidement une large bouffée d’air salvatrice. Mes poumons se remplissent douloureusement, et mon esprit me revient peu à peu. Mon dos toujours collé au sol, je tourne péniblement la tête pour voir le Turen s’éloigner de l’homme à la pipe qui semble se trouver dans un bien piètre état.

Mon corps immobile, ma mâchoire se crispe rudement, tandis que les larmes coulent de plus belle, de frustration cette fois. Est-ce donc à cela que j’en suis réduit ? Alban Mallory, quatrième du nom, héritier de l’une des plus nobles maisons d’East Blue, Capitaine du Corte-Real, représentant du Royaume au service direct de Sa Majesté… Sauvé par un vulgaire forban. Dépendant pour sa survie  de la pitié de la pire engeance qui ait un jour foulé le sol du palais. Pathétique. A dépendre des autres, voilà ce qu’on gagne. Moi qui espérais te voir arriver à ma rescousse, me voilà bien servi.

Plus jamais.

A cet instant, couché dans la poussière, le souffle court, les yeux trempés et les membres encore paralysés, je prête serment ; à moi-même, à toi et à tout notre équipage. Si je caresse encore l’espoir de redorer le blason familial, si je souhaite mener notre navire aux portes de Grand Line et plus loin encore, je me dois de le faire par mes propres capacités. A compter de ce jour, je ne dépends plus de la protection d’autrui ; pas même la tienne, Fizz. Bientôt, c’est moi qui vous protégerai. Tu en as ma parole.




Un sourire compréhensif s’étend sur tes lèvres, tandis que tu hoches la tête. Les basses gens se voient bien souvent impressionnés en présence de la noblesse, et celle-ci ne fait pas exception. C’est d’une voix douce que tu lui réponds, soutenant son regard honteux avec compassion.


Allons ma chère, il n’y a pas mort d’homme ! Et puis vous avez bien raison, l’art nous fait parfois commettre des folies.

Du coin de l’œil, tu aperçois le signe que t’adresse Hermès, et y réponds d’un bref hochement de tête. Il te tarde de le rejoindre, car l’homme n’a malgré tout eu aucune difficulté à gagner ton affection. Mais cela devra attendre quelques instants de plus ; maintenant que ton identité est connue, tu ne peux plus te montrer impoli envers la jeune femme. Il en va de l’image publique de notre famille. Tu te fais donc un devoir de faire avec la jeune chanteuse ce que tu fais le mieux : tu l’enduis de miel.


A mon grand malheur cependant, je ne pense pas avoir eu le plaisir d’entendre le vôtre… Me feriez-vous l’honneur d’un petit aperçu ?






Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Mar - 21:38

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
You're going too far, b*tch

"Your life can end inside a moment
It slips by the more you try to hold it
It's alright 'cause everybody knows it
Life's like a trigger when you pull it, like a bullet"
Hollywood Undead – Bang Bang
Bang Bang - Hollywood Undead



Il eut du mal à croire ce que son œil lui montrait. La scène qui se déployait devant lui n’était pas la première chose qu’il avait imaginée en entendant ces cris lointains et en suivant du regard le mouvement de foule qui les accompagnait. Pour autant, ce n’était sûrement pas la dernière chose qui lui serait venue en tête : des rixes ensanglantées et qui avaient très mal fini, il en avait vu par dizaines sur l’archipel Shabondy. Ça dépendait des groves, mais comme il avait passé une majorité de son enfance et de son adolescence dans une zone de non-droit, il était bien plus habitué à fréquenter les coins malfamés que les endroits touristiques et proprets à souhait.
- Oh putain de merde…
Sa vulgarité n’était qu’une marque d’étonnement. Le regard virevoltait en tous sens, tentant de comprendre, même si tout était déjà compris : les auteurs de cette tuerie étaient ici, vraisemblablement.

Les multiples cadavres gisaient au sol, leur fluide vital s’étant échappé de leur corps. C’était une mare d’horreur, constituée de flaques rouge carmin, un vrai massacre. Le Jenkins ne chercha même pas à pousser la réflexion sur le pourquoi du comment. Il était devant le fait, c’est tout. Son regard passa sur les différentes personnes encore présentes et qui ne semblaient pas prendre la poudre d’escampette, comme la majorité des gens qu’il avait croisé en chemin avaient pu le faire. Son œil s’arrêta un instant sur le mur à moitié détruit de ce qui semblait être une auberge. Puis, inexorablement, il fut attiré par ce qui se trouvait au sol. Le morbide, ce qui rendait parfois la curiosité humaine très étrange, cette fascination pour le macabre que tout un chacun possédait mais à des degrés différents. Aux extrêmes, Il y avait ceux qui fuyaient, honteux de leurs gestes et qui n’assumaient pas cette pulsion malsaine, et il y avait ceux qui s’en délectaient, prêts à beaucoup de choses pour assouvir cette insanité. Et entre eux… il y avait pas mal de monde, dont Clyde… qui finit par relever la tête. Non, au final, il n’était pas très fan de ce genre de scène.
- Attaque.
La voix fendit l’air jusqu’aux oreilles du chasseur de primes. Ça, c’était de mauvais augure. Le regard de Clyde croisa un bref instant celui de… de quoi au juste ? La bave écumante aux lèvres, les yeux injectés de sang, cet individu avait tout d’un malade. Et Dieu sait que le natif des Shabondy n’avait pas la moindre idée de la maladie que ce type avait contractée… Si c’était bien une maladie. Cela pouvait venir d’une drogue aussi. Dans tous les cas, le chasseur se doutait bien que ce n’était pas un état normal.

Cependant, un nouvel individu attira son attention. Individu qui se rua sur l’homme enragé, qui lui-même fonçait soudainement en direction du Jenkins. Clyde n’aurait pas le temps de faire grand-chose, quoi qu’il puisse arriver. Il fallait dire qu’il avait mis les pieds en plein bordel, et était arrivé pile au bon moment pour juste se faire prendre pour cible.

Si le nouvel intervenant, à la silhouette quelque peu animale, arrivait à stopper la machine de muscles qui voulait se jeter sur le blond, ce dernier s’adresserait alors à son « sauveur » :
- Comment ça, « ton » ennemi ?
Si rien d’autre ne le menaçait directement, Clyde irait alors, d’une main, chercher l’un de ses pistolets dans son holster avant de le braquer sur le type qui avait donné l’ordre d’attaque pour le tenir en joue.
- Ta tête me r’vient pas, dirait-il avec un fin sourire.
Sinon, si le malade était instoppable, le borgne aurait tout juste le temps de jeter son buste en arrière, légèrement sur le côté, accompagnant son geste d’un pas, de façon à vouloir éviter le coup. Et dans le même temps, dans un geste défensif, sa main remonterait de son bassin jusqu’aux épaules dans un mouvement ample et en légère diagonale pour balayer, doigts écartés et paume vers le fou furieux qui s’en prenait à lui. De ses doigts s’échapperaient des fils dont le but était de trancher la chair qui allait à leur encontre… Si toutefois ce type n’était pas assez réactif quant à la défense.
Codé par Kari Crown


Clyde arrive sur le lieu du massacre. Deux possibilités : si Karim arrive à choper le mec enragé, Clyde se concentre sur le type qui a donné l'ordre de l'attaquer et le met en joue. Il adresse aussi un mot à Karim. Si l'homme-bête échoue, tentative d'esquive du coup en reculant d'un pas et en reculant le buste (légèrement sur le côté, pour ne pas se prendre le corps de l'ennemi sur la tronche) tout en remontant sa main, doigts écartés et fils sortis au bout des doigts, dans un geste de balayage, dans le but de "trancher" le mec.

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeVen 22 Mar - 13:08







L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Kyoka-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Tsugaru-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Sasaki-Shota-150x300
Pyrotechniciens remplaçants - Homme masqué



Sous les yeux éberlués du nouvel arrivant, Vincent contra sans aucune difficulté l'assaut en deux temps de Kyoka. Pire encore ! Il copia à la perfection les mouvements gauches de l'artificier pour leur donner une précision et une vigueur dignes d'un artiste martial. Le crochet du droit manqua de décrocher la mâchoire du brun colérique, le mettant déjà fort mal en point. La balayette aurait terminé de lui broyer une jambe, si un pied n'avait pas dévia la course de la jambe du pirate. Celle-ci vint se plonger dans le sable, tandis que l'artificier retombait à plat en se tenant la bouche en sang. Le vaincu leva un regard de gratitude en direction de son collègue qui, lui, n'avait d'yeux que pour une seule personne :


- Vincent... W... Turen. «The WarDog ». Vingt trois millions de Berrys, capitaine pirate, expert en arts martiaux et... régicide.


À mesure qu'il récitait le C.V. du forban, le nouveau venu souriait de plus en plus sous son masque qu'il ne tarda pas à jeter au loin. De même, il se défit de son manteau pour ne garder qu'un Kimono léger et adapté à tous les mouvements souhaités par son possesseur. Cet homme était paré au combat, cela se sentait à des kilomètres. Il laissa le temps à Vincent de répondre s'il le souhaitait, mais partirait tout à coup à l'assaut en s'esclaffant à tue tête :


- ÇA RISQUE D'ÊTRE FUN !


Vincent pourrait ressentir comme une impression de déjà vu : pour la troisième fois en quelques instants, l'homme reproduirait les mêmes mouvements : une attaque de la main droite suivie d'une balayette millimétrée. Cependant, à la différence de son collègue, il était d'un tout autre niveau. Aussi rapide, sinon plus, que Vincent, précis et vif comme une mangouste, cet homme fonderait sur le pirate à l'image d'un oiseau de proie. L'excitation se lisait sans mal sur ses yeux et il avait complètement oublié Alban et Julian qui pourrait prendre leurs jambes à leur cou... si seulement Tsugaru n'était pas un vrai professionnel. Car de son coté, le fumeur rampait toujours vers sa pipe et ses doigts la frôlaient à présent : bientôt, il pourrait s'occuper des gêneurs !

Mais pour l'heure, Vincent devrait se concentrer sur son robuste adversaire qui ne laisserait aucune place à l'approximation dans leur combat. Il lirait sans mal toute tentative de contre de Vincent et s'y adapterait en un battement de cil, de sorte à pousser « WarDog » dans ses retranchements dès le début du combat.


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Pisuke-600-771718-150x300/]L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Morgiana-full-1584249-Copie
Lame gardienne Pisuke - Morgiana


- FOI DE MORGIANA TU VAS LACHER CE T-SHIRT ! POUFFIASSEE !


Pendant ce temps, dans la fosse juste devant la scène, deux groupies se crêpaient le chignon pour récupérer le T-shirt tant convoité ! Néanmoins, alors que les deux femmes tiraient de toutes leurs forces, un élément perturbateur vint plomber le duel : Leiko sortit une arme à feu pour menacer la jeune rouquine. Elle eut à peine le temps de réaliser la porter de son acte, qu'une lame vint se poser délicatement sur son cou et apposer une minime pression, qui suffit à faire perler le sang sur la peau de la jeune femme au tempérament sanguin. Un calme surnaturel revint soudain sur la grande place, laissant tout le loisir à la lame gardienne de se présenter:


- Bonsoir, mesdemoiselles, je me nomme Pisuke, lame gardienne du Dojo du Serpent. Je vais vous demander de me suivre, toutes les trois. J'apprécierai que vous ne tentiez rien de stupide.


La demande resta en suspens, le temps comme figé de manière grotesque ! Morgiana et Sabrina ayant probablement cessé de se chercher des poux, Leiko ayant stoppé ses vociférations et, surtout, la foule retenant son souffle.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Koujaku-Nagami-150x300
Soiffard invectivé par Karim



La bête humaine grognait et fonçait en direction de Clyde, répondait à l'injonction de son maitre, à l'image d'un chien de chasse. Cependant, malgré son intellect au raz des paquerettes, le Berserker ne pouvait ignorer un hurlement tel que celui proféré par Karim lorsqu'il le chargea de nouveau. Dans la périphérie de son champ de vision, le forcené repéra l'homme bête qui tentait de l'interrompre. Mais son ordre était absolu : il devait attaquer la cible désignée. Aussi, lorsque Karim arriva à son niveau pour le bousculer, il fut agripé de force et balancé comme un vulgaire sac à patates sur Clyde et les civils, sans autre forme de procès. Malgré la force du lancer, Karim n'écoperait pas de bien grandes blessures car il atterrirait sur le chasseur de primes, ou un civil si ce dernier réussissait à esquiver.

Alors qu'un sourire mauvais étirait les traits déformés par la haine du Berserker, un hoquet de stupeur le figea sur place, avant qu'un hurlement de rage ne ravage la zone. De rage, oui, mais aussi de douleur intense. Un sabre était à présent planté dans son flanc assez profondément pour ressortir en biais dans son dos. Sous les yeux médusés de l'assistance, l'homme ivre de rage saisit l'arme pour la faire ressortir de son corps, avant de la briser à main nue comme s'il s'était s'agit d'une brindille. Il hulula de plus belle, des veines saillantes partout sur son corps à présent. La douleur était palpable, mais elle ne l'arrêta pas pour autant. Non content de se relancer à l'assaut, le fauve sembla encore accélérer ! La blessure demeurait sévère mais, pourtant, elle ne l'arrêterait pas définitivement.

Sans plus attendre, totalement hors de lui, les yeux du Berserker furetèrent dans la foule. La douleur, la rage et les civils affolés lui avaient fait perdre la tête... à tel point qu'il en avait oublié l'ordre de son maitre. Lorsque son regard finit par se poser sur le responsable potentiel de sa souffrance. Il vit rouge. À l'instar d'un taureau enragé, il chargea ni plus ni moins l'homme loup. D'un bond prodigieux, il fusa poing en avant pour démolir le crane de l'impudent. Le coup vertical pulvériserait le sol, si jamais l'homme loup réussissait à esquiver.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Yosa-Nagami-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Koyaso-Kao-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Goto-Yoshinobu-150x300
Homme inconnu - Koyaso Kao - Homme au parapluie



La cible de tout ce merdier était resté d'un calme olympien face à une force de la nature. Lorsqu'il avait vu l'attaque conjuguée de Karim et Eileen faire mouche, il avait simplement sorti son arme à feu pour tenir en joue l'homme responsable de la situation : l'épéiste. Lorsqu'il avait interpellé cet homme laconique, l'auteur du massacre lui avait accordé un regard froid, comme pour jauger ce nouvel adversaire un court instant. De son coté, Koyaso Kao avait cru y percevoir une ouverture et s'était immédiatement élancé ! Clyde aurait tout juste le temps de cligner son dernier oeil valide... et le combat serait déjà terminé.

Faute de support tangible à ses cotés, la jeune épéiste avait été balayée en un instant. Le maitre de la bête humaine avait semblé disparaître, pour réapparaître derrière la sabreuse en rengainant son sabre. Cette dernière s'écroula, une longue ligne carmin souillant son Kimono immaculé. Cette image jeta un froid dans l'assistance, tandis que les derniers curieux commençaient à se dire qu'il ne fallait pas trainer ici ! Le capharnaum enfla encore d'un cran lorsqu'ils commencèrent à fuir. Toujours sans un mot, l'inconnu se tournerait vers Clyde nonchalamment.

S'il y prêtait attention, le chasseur de primes pourrait voir l'homme au parapluie à ses cotés, le seul qui n'avait pas fui dans l'assistance hormis la bande de Karim. Ce dernier avait laissé tomber son ombrelle pour saisir son sabre, les traits crispés. Il se tenait prêt à dégainer et à réagir au quart de tour ! Pourtant, les deux hommes furent pris de court lorsqu'une lame d'air fusa vers Clyde sans crier gare. Un choix cornélien s'offrait à présent au borgne : esquiver, au risque de laisser un civil pâtir de cette attaque meurtrière, ou se mesurer à cet adversaire qui semblait le surclasser... au risque d'être lui-même blessé ?

Pendant ce temps, le responsable avança sans se presser dans la direction des affrontement, laissant son chien de garde semer la zizanie pour le moment.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Shima-Kinzou-600-694004-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Fujioka-Aorin-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 NGPXnpc3uu-nv4t7l-ADYswf-BWz0-150x300
Musicien - nom de scène "Hermès" - Invité d'Hermès surnommé "Fufu" - Diva



Lorsque le noble lui rappela qu'elle ne s'était pas présentée, la jeune diva passa à deux doigts de l'attaque d'apoplexie. Quelle honte ! Elle qui se targuait de manières irréprochables se ridiculisait devant un jeune noble d'East Blue, un peu plus chaque seconde ! Si cela n'avait pas été inconvenant, elle se serait giflée elle-même... Mais elle ne pouvait décemment pas perdre la face un peu plus aujourd'hui. La furie, quelques instants auparavant, bégaya devant le furet comme une petite sotte, sous le regard interloqué des organisateurs :


- Ka... Karina Nathroy ! Pour vous servir, monseigneur.


Mais avant qu'elle ne puisse se racheter, montrer toute sa connaissance de l'étiquette à Fizz Mallory, la situation sembla se déverrouiller et l'information qu'un noble avait envahi les coulisse se fraya enfin un chemin dans tous les cerveaux. Et qui disait noble, disait possibilités de reconnaissance, de représentations multiples, de célébrité ! Or, dans une pièce emplie d'artistes... la compétition s'annonçait rude. En un instant, l’atmosphère redevint électrique mais pour une toute autre raison que précédemment : la hargne avait laissé place à la combativité, à la quête de l'attention du jeune noble. Les yeux avides se pressèrent, les mains se tendirent, les voix fusèrent en même temps dans un brouhaha incompréhensible pour le petit furet qui serait assailli de toutes part sans aucune intention hostile, si ce n'est celle d'écraser la concurrence pour briller à ses yeux.

Au sein de cette émulation collective, une sensation bien moins plaisante pointerait de nouveau le bout de son nez. L'instinct animal de notre furet lui ferait frétiller le nez, tandis que ses poils se hérisseraient de nouveau sur tout son corps. Quelque chose de très mauvais était en train de se dérouler ici, et maintenant. Bien qu'il était incapable d'en discerner l'origine pour l'heure, Fizz pourrait sans mal comprendre qu'à l'instar de précédemment, les bonnes intentions de chacun pourrait prendre une tournure bien moins plaisante... il se retrouvait de nouveau sur une pente douce.





Ordre de passage: MJ - Vincent - Karim - Fizz - Clyde.
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Et la carte du village festival pour que vous vous représentiez mieux où vous vous situez :
Spoiler:
 

Les étoiles à 4 branches sont les couples et les enfants qui jouent, ainsi que les deux personnes responsables des feux d'artifices.
Le cercle orange est la taverne.
Le rectangle rouge l'estrade, avec les loges des artistes accolées qui sont représentées par l'étoile jaune.
Le triangle rose est le rassemblement d'hommes près du bassin floral.
Les stands sont représentés par les rectancles verts, vous avez tous à présent accès à la liste :
1) Stand de Dangos, tenu par une vieille dame qui pue l'alcool.
2) Stand de sushis, tenu par un homme d'age mur très précis au couteau.
3) Stand d'onigiri, tenu par deux gamins qui galèrent.
4) Stand de sake, tenu par un homme éméché.
5) Stand de jus, tenu par un couple rieur.


Plan devant l'auberge (je reprends celui de Karim vu précédemment HRP).
Spoiler:
 


Vincent > Vincent manque de défoncer Kyoka également, mais il est arrêté par l'homme masqué qui contre sans souci son attaque. Ton nouvel adversaire te repouse avant de retourner au corps à corps avec le sourire. Il te fait le même coup que Kyoka en apparence : une manchette suivie d'une balayette, mais les gestes sont beaucoup plus maitrisés. Si tu tentes d'y répondre comme face à Kyoka il adaptera ses mouvements pour t'empêcher d'avoir le dessus.
Tout le monde s'écarte de Sabrina lorsqu'elle se bat avec la rouquine pour récupérer le T-shirt. Personne n'intervient tout du long, jusqu'à ce que Leiko sorte une arme à feu. Quelques secondes plus tard, une lame vient se poser sur le cou de Leiko et derrière elle, une voix féminine s'élève pour lui demander de ranger cette arme et de s'éloigner du concert sans faire d'histoire.

Fizz > La diva rougit encore plus et bredouille son nom. Plusieurs personnes se massent autour de toi (quasiment toute la salle sauf Hermès et Fufu en fait) afin de te parler tous en même temps ou de te toucher. Tu ressens soudain un petit vertiges et tes poils se hérissent de nouveau sur ta tête. Ton instinct animal te dit de nouveau que quelque chose de très mauvaise se passe ici, mais tu es incapable de savoir qui en es à l'origine.

Pour l'instant Alban est sauf, mais il peut voir Tsugaru s'approcher dangereusement de sa pipe en rampant, il l'atteindra le tour prochain.


Karim > Le Berserker t'entend hurler et te choppe lorsque tu arrives à sa hauteur pour te balancer sur les civils. Ce faisant il se prend le coup de Katana et hurle de douleur et de rage, avant de ressortir la lame pour la briser en deux. Il écume de rage et se déchaine : il attaquera la première personne qui lui fait face, totalement hors de lui. La cible du Berserker pourra changer tous les tours : le résultat sera vu au dé, pondéré par les actions de chacun et le nombre de PNJs ou de civils encore sur les lieux.
-> La première cible est : Karim. Il plonge dans la mélée pour te coller un crochet du droit.

Clyde > Tu tiens donc en joue l'homme inconnu qui te regarde un bref instant. Koyaso Kao croit voir une ouverture et s'élance contre lui. Mais soudain, il semble disparaitre à tes yeux pour réapparaitre derrière la jeune femme en blanc qui s'éffondre.
L'homme inconnu se tourne donc vers toi et te transperce du regard. Tu as le temps de cligner des yeux pour te rendre soudain compte qu'une lame d'air arrive vers toi à toute vitesse. Sans réaction de ta part, tu la prendras de plein fouet. Je rappelle que des civils sont en train de s'échapper autour de toi, mais potentiellement inquiétés par l'attaque, eux aussi, si rien n'est fait. Pendant que tu réagis à sa lame d'air, il commence à avancer tranquillement vers vous.
Pendant ce temps, le Berserker passe à coté de toi pour foncer sur Karim.



Liste des PNJs (non exhaustive, évidemment) :
Soiffard invectivé par Karim - Niveau 21 à présent, il est encore plus rapide, est blessé sévèrement mais a l'air de ne pas s'en soucier du tout pour le moment.
Tsugaru - Niveau 14 - à terre, en train de ramper.
Kyoka - Niveau 20 - un bras en sale état, une jambe qui a morflé et secoué par Vincent.
Homme inconnu - Niveau 31
Homme masqué - Niveau 30

Koyaso Kao - Niveau ???
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue182/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (182/250)
Berrys: 67.634.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeVen 22 Mar - 22:28



Un bon vieux combat à main nue !?
Ah... Que de souvenir !!

►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄



Évidemment, les choses se passaient bien mieux que prévu par l’autre énergumène. A vrai dire, il était lent et faible physiquement. Enfin, par rapport à moi ou aux autres sabreurs de l’île. Autant dire qu’il ne faisait clairement pas le poids et qu’il n’aurait pas supporter la seconde attaque. Si seulement l’autre gars masqué s’était pas ramené, je l’aurais éclaté une bonne fois pour toute et il ne m’aurait plus fait chier. Par contre, je venais sûrement de trouver un adversaire à ma taille, puisqu’il n’eut aucun mal à parer mon assaut ; que ce soit la surprise ou la chance, elle n’avait probablement rien à voir avec sa parade. Je reculais donc d’un ou deux pas pour me faire une idée de qui je pouvais maintenant avoir en face de moi.

Tandis que Julian était en train de s’éloigner, je pouvais mesurer l’apparence du gars qui venait d’approcher. Le gars ne me rappelait personne, si ce n’était Akira avec ses cornes, mais rien en lui ne m’interpelait plus que ces deux excroissances crâniennes. Au final, je gardais une impression de plaisir à voir un homme d’une telle férocité approcher. Ça me faisait peut-être du bien de rencontrer des types autres que des kendoïstes, férus de dignité et d’honneur. Malgré tout, le type semblait me connaitre, ou au moins connaitre mon avis de recherche et la raison de cet te prime. Cependant je ne tardais pas à revenir sur ses propos, juste avant qu’il ne lance son assaut.

« Il n’y a plus d’équipage… Et aucun régicide n’en faisait partit. Sinon, oui, je suis bien le « WarDog » comme on m’appelle désormais. Je crois que je préférais le bon temps où on m’appelait le « WarLord », m’enfin, viens, je t’attends. »

A son tour, après plusieurs adversaires natifs de l’île, un homme-loup et quelques autres mésaventures, il allait déguster de mes tatanes. Je n’étais pas foncièrement mauvais, mais j’allais lui faire regretter de s’être mis sur ma route…

= = = = = =

« Mais… Leiko… Qu’est-ce… Continua discrètement Wakaba, avant que la blonde ne se fasse menacer par une lame. »

Celle qui se présentait en tant que lame gardienne du dojo du Serpent était pour ainsi dire une personnalité connue des locaux. Si les deux natives de l’île pouvait la connaitre, la réciprocité n’était probablement pas une réalité. Wakaba hésita un instant à intervenir, mais la situation était bien évidemment en train de dégénérer et sa présence auprès de ses deux amies ne seraient pas nécessaire et pourrait même envenimer les choses si la sabreuse pouvait prendre sa présence comme un danger supplémentaire. Elle fit alors comme une poignée de badaud, et s’éloigna de quelques pas, silencieuse, observant la situation.

« Leiko. Range ton arme… Demanda Sabrina, qui commençait déjà à reprendre ses esprits, sans lâcher le T-shirt.
- Je rangerais mon arme quand l’autre folle aura retirer son arme… »

Fallait pas déconner, la blonde avait une réputation à conserver. Le temps était au beau fixe et tandis que les artistes ne défilaient plus sur scène, le T-shirt d’Hermès avait crée une situation presque dramatique. Pourtant, la jeune et pimpante native de l’île restait sereine. Elle connaissait à peu près le principe des lames gardiennes. Ils étaient peut-être des gardiens, mais ils n’étaient ni des juges ni des bourreaux. Elle n’avait aucun droit, seule la famille de Völun avait son mot à dire sur le comportement de la jeune fille et personne d’autre.

Genishi avait, depuis des années déjà, pris soin de remettre presque tous les jours la jeune femme sur les bons rails. Les deux avaient depuis une sorte de rivalité gentillette qui rendait les actes foncièrement mauvais de Leiko plus… Acceptable. Donc, elle n’obéirait pas sous la menace, bien qu’elle perdait peu à peu d’intérêt pour la pimbêche qui tentait de voler le T-shirt de son amie.

Alors que Wakaba s’était éloigné des différentes hostilités, que Sabrina tirait le plus discrètement possible sur le T-shirt pour ne pas se faire voir par la gardienne, tout en essayant de paraitre la plus neutre possible, Julian arrivait au niveau des Stands de nourriture, qu’ils avaient visité quelques minutes plus tôt. Si simplement le temps d’une ou deux chansons s’étaient écoulés, il avait l’impression que leur entrevue avec les artificiers avaient duré des heures et, alors que je lui avais dit de prévenir Wakaba qu’il n’y aurait pas de feu d’artifice, il se posait des questions plus pernicieuses. Il était sans doute plus intelligent que moi – il savait comment se servir de son cerveau pour autre chose que le combat en tout cas – et avait remarqué des choses qui m’étaient totalement invisibles. Hors de porté de la fumée de Tsugaru, il n’allait pas tarder à arriver au niveau de la scène, là où s’étaient dirigé les filles. Normalement.

= = = = = =

Bien que les actions du gars qui me fonçait dessus semblaient similaires à l’autre abruti, je pouvais clairement voir dans son jeu. Du moins, c’était une idée que je me faisais. Le gars était tout aussi – voire plus – capable que moi dans le domaine du combat et tentait de répliquer une attaque semblable à celle que j’avais usé sur Kyoka pour l’étaler au sol. Une droite suivie d’un coup de latte des familles. Cependant, je n’avais pas encore l’intention de me battre avec autant d’explosivité.

« Tu parle de que genre d’arts-martiaux ? Je me bats, généralement, avec un sabre – ou plusieurs. Tu devrais le savoir, vu que tu connais mon identité et mon passé. »

En effectuant un pas en arrière de manière assez acrobatique, je me rapprochais inconsciemment d’Alban qui se trouvait derrière moi. Le gars était encore couché par terre et attendait quoi ? Qu’on le ramasse, peut-être ? J’n’avais ni le temps ni l’envie. Le gars en face de moi, en tout cas, ne me laisserait pas une seconde de répits. Je n’avais donc qu’une seule solution pour en finir efficacement.

« Retour ! »

Mon sabre était resté au village, soit à plusieurs kilomètres. Je ne savais toujours pas comment il fonctionnait, mais tant que j’avais ma bague au doigt, il revenait toujours vers moi. Des fois, ça ne prenait que le temps du trajet, à la manière d’un boomerang qui revenait à moi. D’autres fois il pouvait faire le tour du monde avant de me rejoindre, c’était le plus chiant. Alors, même si je savais que je ne pourrais pas avoir mon sabre pour finir ce combat, je savais que je pourrais me débrouiller sans.

« Les choses funs commenceront quand je l’aurais décidé, le cornu ! Tenchō. »

Me surélevant, sur la pointe des pieds je gagnai quelques centimètres. Cette technique me permettait de gagner de la vitesse. Cette fois, c’était avant tout pour surprendre mon adversaire. Ce n’était pas encore digne d’un Soru, mais ma vitesse était relativement importante déjà et je pouvais jusqu’à la doublée dans mes bons jours. En ce jour, je n’aurais pas su dire si c’était le cas, mais je me sentais léger – sans doute que les combats en intérieur avait rendu l’air libre plus attrayant – et je me décalais sur le côté pour prendre l’homme masqué de revers.

Bien conscient qu’il était vigilant, rapide et performant, je ne tentais pas le diable et frappais d’un coup de pied provocateur. Le but n’était pas de tout donner, mais l’«Ultimawashi » ferait des dégâts s’il ne se défendait pas efficacement. Je visais la partie droite de son corps, de sorte à le priver de ses capacités physiques s’il ne parait pas efficacement. Un bon point pour débuter un combat entre deux superstars.




résumé:
 

Technique utilisée:
 

Aucun PNJ présent n'est nivelé, et d'autres pourront apparaitre durant le RP, tout dépend des actions de mon personnage Wink

PNJ présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 32
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue81/100L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (81/100)
Berrys: 5.490.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeDim 24 Mar - 11:31

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Les gens qui aiment faire la fête


Mes yeux emplis de larmes de frustration et d’impuissance restent rivés sur le Turen. Comment est-il arrivé que cette ordure devienne en ce moment mon allié ? Je jure, je laverai cette tache sur mon nom. Le forban connaîtra la justice, de mes propres mains.

Un léger bruit du côté de mes pieds me fait tout de même relever la tête. C’est avec horreur que j’aperçois l’homme blond se rapprocher peu à peu de sa pipe, cet objet de terreur qui a propulsé ce serpent de fumée à ma gorge. J’ai d’abord accordé cette apparition funeste à une malédiction, certain que l’homme a consommé un fruit du démon, comme toi. Cependant, je me pose maintenant la question. S’agirait-il d’un autre tour de passe-passe ? Toujours est-il que l’accessoire semble être un catalyseur nécessaire à l’utilisation de son pouvoir, quelque soit son origine.

L’arrivée du troisième homme me laisse perplexe, jusqu’à ce que ça tirade me glace le sang. Ma colère évanouie en un instant, c’est avec une peur nullement exagérée que mon regard parcourt les divers visages présents, après m’être partiellement redressé.

Ils savent qui il est.

Ils connaissent l’identité du régicide. Ils connaissent ses crimes. Cela explique sans l’ombre d’un doute leur propension à l’agressivité… tout comme la raison pour laquelle ils s’en sont pris à moi. Ils me prennent certainement pour l’un des siens ! Après tout, je me suis présenté face à eux aux côtés de l’homme, prétextant le même objectif. Quel imbécile !

Mes pensées fusent à toute allure, mes yeux oscillant entre le fumeur et le masqué, incapable de décider de la marche à suivre. Si ces hommes sont en réalité des défenseurs de la justice, tout comme moi, je ne peux me permettre de leur donner plus de raisons qu’ils n’en ont déjà de me voir comme un allié du Wardog. Pourtant, je suis également certain que l’homme à la fumée n’écoutera pas mes explications. Pas avant d’avoir lancé son monstre à ma gorge une fois de plus, en tous les cas.

Mes yeux effectuent un dernier aller-retour, avant que la vue du fumeur ne m’assure que je n’ai plus le loisir de l’hésitation. Mes mâchoires se crispent, et l’empressement me fait oublier mes bonnes manières. Si Mère m’entendait…

Peste !

D’un bond, je me retrouve sur pied. Si la poussière qui couvre mes joues est parcourue de sillons humides, mon regard est on ne peut plus résolu. L’instant suivant, je me dirige au pas de course vers  Tsugaru et sa pipe.

Si j’en ai le temps, je me saisirai de l’objet, avant de continuer ma course pour laisser suffisamment de distance entre son propriétaire et moi. Si le risque qu’il s’en saisisse est trop élevé, c’est un simple coup de pied qui propulsera l’ustensile loin des doigts de l’homme, et je suivrai sa trajectoire pour tenter de le ramasser plus loin, plus sereinement.


_______

Vous me voyez très honoré, Dame Nathroy. Je...

Tu n’as pas le temps d’achever ta réponse qu’un homme jusque là resté en retrait t’aborde, te tendant la main. Tu lui souris poliment, hochant la tête, mais là encore, tu n’as pas le loisir de prononcer le moindre mot. En un instant, l’ambiance devient plus électrique encore qu’à ton arrivée, et c’est une pluie de présentations et de flatteries qui s’abat sur toi, ne t’offrant pas la moindre chance de réagir. Les poils de ton dos se hérissent une foi de plus, et si tu ne sais où donner de la tête, tu as au moins une certitude : quelque chose ne va pas. La tension qui sature l’air de la salle a un goût amer, peu naturel. Quelqu’un, ou quelque chose, attise le feu qui brûle en chacun de ces artistes ambitieux. Tu n’as plus aucun doute là-dessus, ton flair ne te ment pas.

Quelques secondes après le début des hostilités, passées à tourner la tête d’un côté à l’autre, tâchant d’enregistrer tant qu’il t’est possible les visages et noms présents, tu décroises les doigts de ta patte gauche. Immédiatement, la plateforme sur laquelle tu te tiens s’évapore, et tu disparais entre les jambes de celles et ceux qui t’entourent. Aussitôt au contact du plancher, tu te propulses en avant sur tes quatre pattes, profitant de l’agilité et de la vitesse qui sont propres à ton espèce pour te faufiler entre les pieds des convives, tâchant de tromper leur attention tout en prenant garde à ne pas te laisser piétiner par erreur. Tu changes rapidement de direction, et tu effectues ainsi plusieurs tours de la pièce, disparaissant à l’occasion sous un meuble, un manteau ou un sac. Ce n’est qu’une fois que tu estimes la confusion sur ta position suffisante, que tu te détaches du petit attroupement, pour te diriger tout aussi précipitamment en direction du coin isolé où se trouvent actuellement tes compagnons de scène.

T’immobilisant enfin à leur hauteur et te redressant sur tes pattes arrière, tu leur accordes un sourire un brin tendu, haussant les épaules.

Chers amis, que diriez-vous d’aller prendre l’air ? Je me sens un petit creux !

C’est bien entendu faux ; les dangos dévorés tout à l’heure pèsent encore sur ton petit estomac. Mais tu dois sortir d’ici. Tu as besoin de réfléchir, et il t’est impossible de le faire en ce lieu.







Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 271
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue8/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (8/250)
Berrys: 265.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Mar - 20:05

Il fut balancé sur la foule avec une force qui défiait encore et toujours l’entendement. Karim écarquilla les yeux, ne s’attendant clairement pas à être réceptionné comme un vulgaire sac à patates. Il grogna dans son menton tandis que le personnage derrière lui finirait finalement par se défaire. Il avait un mal de chien avec le gars, là ! Putain, c’était vraiment le bordel de partout, il fallait agir le plus vite possible… Et alors que l’homme-loup relevait difficilement la tête, encore un peu sonné, il vit une scène étrange : un katana s’enfonça dans le corps du berserker avant que n’en sorte… Une figure spectrale. Il fut pris d’une terrible peur qui se dissipa immédiatement quand Eileen reprit forme humaine.

Ce fut cependant largement suffisant pour que la colère du soiffard l’emmène dans des circonstances tragiques au demeurant. Roulant sur le côté pour esquiver le poing destructeur de sa cible, il ne laissa s’enfoncer dans le sol sans répliquer. Il fallait qu’il s’extirpe de cette situation, et rapidement. Avec cette attaque, il était sûr d’une chose : le combat ne serait jamais, jamais équitable. Et quand bien même, il ne le mènerait pas jusqu’au bout sans se briser quelques os – pas que ça le dérange, mais il ne savait pas à ce stade QUELS os seraient brisés.

    - Put-

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que le coup pulvérisa le sol et envoya le blond voler à quelques mètres de là. Alors qu’il roulait, il put constater que les combats ne semblaient pas près d’être gagnés de l’autre côté non plus. Dans son élan, il décida de se relever et prit appui sur le sol pendant sa course, reprenant une position d’attaque qui lui promettait de s’élancer. Il allait falloir qu’il fasse diversion. Il prit donc quelques gravats qu’il lui envoya, prêt à esquiver le prochain coup.

De son côté, Eileen avait repris une forme spectrale et s’était à nouveau dirigée dans un sabre. Elle attendait d’être suffisamment discrète et que la cible soit suffisamment concentrée pour lui couper la nuque. Il fallait qu’ils terminent ce berserker rapidement, et elle n’hésiterait pas à le tuer comme ils avaient tué les personnes qui se trouvaient autour d’eux. Pas sûr que ça plaise à l’homme-loup cependant.

Pendant que le combat se déroulait, les choses se corsaient du côté de l’inconnu qui défie la gardienne du dojo d’un seul coup. Il semblait plus puissant que les autres, largement plus puissant, bien trop puissant. Shalon savait qu’il ne ferait pas le poids, mais il ne pouvait pas laisser la situation comme cela. Il allait se concentrer sur ce qu’il pouvait réaliser.

Quand la lame d’air fut lancé, il avait déjà pris de l’avance et saisi un cadavre qui se trouvait près de lui. Il s’était alors interposé avec celui-ci en guise de bouclier, l’utilisant pour encaisser une partie des dégâts : il sentit une petite secousse et l’air lui lacérer quelques morceaux de peau sans le blesser gravement pour autant. Qu’allaient-ils pouvoir faire contre un adversaire ce niveau ? Un problème insoluble, au premier abord, s’ils n’obtenaient pas rapidement l’aide de Karim et d’Eileen.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Mar - 23:19

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
Bang Bang

"This heart beats cold
Like the devil his own … The devil his own"
Blues Saraceno – The Devil You Know
The Devil You Know - Blues Saraceno



Le nouvel arrivant allait bel et bien stopper la course de l'homme enragé. C'est du moins ce que crut Clyde, jusqu'à ce que l'homme-bête se fasse attraper et balancer sans ménagement... dans la direction du chasseur de primes. Ce dernier ne put réagir promptement et le corps de Karim le heurta de plein fouet. Le Jenkins se dégagea en maugréant. Il tenta d'analyser rapidement son environnement : le berserker ne semblait plus lui accorder d'attention. Son oeil se riva à l'homme qui avait donné l'ordre d'attaquer et le chasseur ne put s'empêcher de lui adresser quelques mots provocateurs. Il profita également de ce moment pour sortir l'un de ses pistolets du holster avant de le mettre en joue.

Et bien mal lui en prit. La gueule sombre du canon de son arme à feu avait été la détente quant à la suite des événements. La jeune femme qui se trouvait là et qui semblait jauger la scène depuis l'arrivée de Clyde avait décidé de passer à l'assaut.

Le natif des Shabondy, eut à peine le temps de voir la demoiselle s'écrouler, avec dans son dos cet homme mystérieux. Une attaque aussi rapide que l'éclair et aussi invisible qu'un courant d'air, jusqu'à ce que l'attaquant réapparaisse dans le dos de la demoiselle. Le Jenkins n'avait pas pu suivre ce qu'il s'était passé.

Son oeil s'écarquilla un instant. Et contre toute attente, le chasseur de primes resta silencieux. Il n'eut malheureusement pas le temps d'entamer une réflexion sur l'homme qui venait de mettre la jeune femme à terre. Celui-ci semblait l'avoir bel et bien pris en grippe puisqu'il lança une lame d'air dans sa direction. Il aurait pu être dépassé par la situation, s'affoler, voir sa vie défiler devant ses yeux... Au contraire, le maudit était parfaitement lucide. Ce type était fort, certes, mais tout aussi mortel qu'eux tous. Qui pouvait réussir à le blesser, il ne le savait pas pour l'heure. Il n'était même pas sûr de pouvoir le faire lui-même.

Quand il vit la lame d'air foncer vers lui, le premier réflexe qu'il eut, et le seul, fut de se jeter en avant afin d'éviter l'attaque d'air. Pas un instant il ne pensa aux civils derrière lui, il ne daigna même pas leur accorder un regard... Et ne se rendit même pas compte de la présence de l'homme au parapluie qui le suivait depuis un moment.

Il s'était jeté prestement au sol alors que Shalon tentait de faire rempart. Shalon, ou autrement dit un individu qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Dès que l'attaque serait passée, ou qu'il estimerait qu'elle pourrait être passée si rien ne l'avait arrêtée, Clyde se relèverait rapidement, le pistolet toujours en main. Et il remettrait en joue celui qui venait de l'attaquer, de les attaquer, prenant soin, s'il le fallait, de faire un pas de côté  afin d'éviter que l'homme-bête ne soit sur sa trajectoire.

Son doigt presserait finalement la détente. Une fois, deux fois, trois fois. Trois balles qui se dirigeraient vers l'instigateur de tout ce merdier.
- C'est cadeau.
Codé par Kari Crown


Clyde se prend donc Karim sur la tronche. Une fois "débarrassé" de Karim, il met donc en joue l'inconnu et lui adresse les quelques mots énoncés dans le précédent poste (c'est surtout de la redite ici). Clyde se jette ensuite au sol par réflexe pour éviter la lame d'air même si Shalon s'interpose. Il se relève ensuite et tire trois balles sur l'homme inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeLun 8 Avr - 23:39







L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Kyoka-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Tsugaru-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Sasaki-Shota-150x300
Pyrotechniciens remplaçants - Sasaki Shota




Alban avait eu une riche idée en se jetant sur la pipe de Tsugaru. Tant et si bien que le pauvre fumeur, qui rampait de son mieux jusqu'à son arme improbable, ne put qu'assister, impuissant, au vol honteux dont il fut victime. Le noble d'East Blue lui coupa l'herbe sous le pied sans autre forme de procès et, son bien en poche, se lança dans une grande fuite ! Le pseudo pyrotechnicien remplaçant tapant du poing dans le sable, de rage, et crispa la machoire, avant de se tourner vers son collègue pour lui hurler :

- Kyoka ! Rattrape le et ramène moi mon arme !
- Tu m'as pris pour ton chien à me demander de courir après un bout de bois ?! lui répondit le brun colérique. J'sais pas si t'as vu mais j'suis pas mieux loti que toi, Tsugaru !
- Alors imagine ce que ce sera s'il court chercher du renfort !
- On a qu'à lancer les fusées ? Comme ça personne viendra nous chercher des noises, non ?


La proposition jeta un blanc entre les deux hommes, seulement ponctué par les bruits de l'affrontement entre Vincent et leur sauveur masqué. Toujours étalé à terre, celui aux cheveux cendrés sembla réfléchir un instant. C'était pas du tout ce qui était prévu ! Est ce que ça valait vraiment le coup de tenter de balancer la poudre tout de suite ? Ils n'avaient même pas reçu le signal qui annonçait qu'Asuki avait commencé... Non. Il fallait attendre, elle avait été très claire : ne pas lancer les feux artifices prématurément ! À contre coeur, il résolut de contre dire son camarade :


- C'est trop tôt, et tu le sais. Tente de le rattraper ou fait un truc, je sais pas !


Jurant comme un charretier, le deuxième larron se releva et tenta de poursuivre Alban, cahin-caha, alors que ce dernier avait déjà une bonne avance ! Cependant, malgré ses blessures, Kyoka demeurait plus rapide que le noble.


De leur coté, les deux combattants échangeaient les amabilités d'usages avec fougue. Tout en se battant, le cornu avait sourit à la réponse de Vincent : pour sûr qu'il était préférable d'être un seigneur qu'un chien de guerre ! En tout cas, le loustic avait compris qu'il y avait anguille sous roche et avait préféré se reculer d'un petit bond en arrière. L'homme se releva et, alors que Vincent attaquait à son tour, décida de reprendre la parole :


- Au fait ! Moi c'est Sasaki Shota. Enchanté de te démonter !


Vincent était rapide, surtout pour un combattant des Blues. Mais Shota l'était encore plus. Si le pirate avait choisi de se diversifier, afin de partir à la conquête de multiples styles de combat, lui était resté un pugiliste dans l'ame. Aussi, lorsqu'il vit son adversaire armer un coup de pied... il avança d'un bond à sa rencontre pour avaler la distance. Loin de se jeter sur lui la gueule enfarinée, Shota passa son bras droit sous le genou de Vincent pour le bloquer avant qu'il ne le déplie, tout en poussant sur sa jambe droite. De la main gauche, il vint lever sa garde afin de parer à toute manoeuvre vicieuse du WarDog en réponse à ce rapprochement. Enfin, il força Vincent à reculer en poussant derechef, tout en balayant sa jambe d'appui avec sa jambe gauche ! Ainsi, le coup de pied de Vincent, attaque frontale sans aucune manoeuvre associée, se retourna contre lui. Si Shota n'était pas arrêté, le primé basculerait en arrière et écoperait d'un coup de coude au visage dans la foulée !




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Pisuke-600-771718-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Morgiana-full-1584249-Copie
Lame gardienne Pisuke - Morgiana




La blondinette fougueuse faisait de la résistance. Pisuke soupira un bref instant, reconnaissant une locale qu'elle avait déjà aperçue quelques fois sur l'ile, sans jamais s'y intéresser jusqu'à aujourd'hui. Puisqu'elle habitait sur Shimotsuki, elle savait que les lames gardiennes devaient maintenir l'ordre au nom de leur dojo et que, par conséquent, leurs actions étaient limitées pour de pas ternir la réputation de leur maison. Pour autant, la demande de la blonde était irrecevable :


- Vous maintenez en joue une civile pour une raison triviale et, lorsque je le demande calmement, refusez d'obéir ? Je pensais vous avoir demandé de ne rien faire de stupide...


Sa voix, sur la fin de sa tirade, s'était voulue plus tranchante. La simple inflexion se transforma en certitude, lorsqu'elle reprit la parole : si elle avait été diplomate en premier lieu, la réponse des deux pimbêches ne lui convenait absolument pas.


- Lâchez votre arme, où je devrai vous considérer comme dangereuse... avec tout ce que cela implique. Ceci sera votre dernière sommation.


Une chose était certaine à présent : la lame gardienne n'avait aucune patience.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Koujaku-Nagami-150x300
Berserker



Les gravats asticotèrent la bête qui grogna, avant de se diriger vers Karim à pas vifs. L'écume aux lèvres, le cerveau éteint, l'homme avait laissé place à l'animal. Aussi, cette simple stimulation fit effet boule de neige et, l'esprit de nouveau accaparé par l'homme loup, il fonça sur lui d'un bond pour tenter cette fois ci un combo de coups de poings, toujours aussi puissants, mais un brin désordonnés : il semblait viser partout et nulle part à la fois... jusqu'à un coup millimétré en direction du foie de Karim. Ou bien s'agissait-il seulement d'un coup de chance ?

Ce fut à ce moment que le sabre vola à sa rencontre. S'il s'était complètement fait avoir la première fois, le Berserker réagit par instinct en apercevant dans la périphérie de sa vision un éclat lumineux. La mémoire de la chair et l'instinct de survie outrepassait tout, même la rage irraisonnée. Aussi, en lieu et place d'une nuque tendue à couper, Eileen ne put qu'être déçue. D'une contorsion improbable, le mastodonte évita une décapitation in extremis... mais la lame vint pénétrer son épaule droite assez profondément. Il hurla de plus belle et, d'une main droite tendue à toute vitesse, vint tenter d'attraper la lame par la garde...  Mais s'il l'obtenait, il ne la briserait pas, cette fois ci. Il l'utiliserait d'une coupe horizontale maladroite mais puissante vers Karim, son épaule ne répondant sans doute plus aussi bien qu'il le voudrait, malgré la douleur qui ne semblait pas le gêner plus que ça.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Yosa-Nagami-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Goto-Yoshinobu-150x300
Homme inconnu - Goto Yoshinobu



Le tueur de sang froid arqua un sourcil, pour toute réaction initiale, lorsque Shalon utilisa un mort comme bouclier humain afin de minimiser les dommages. Alors, l'impensable se produisit : ce bloc de glace sourit. Il ne s'agissait pas d'un éclat de rire, pas plus que d'un sourire chaleureux ou engageant. Non. C'était bien plus un rictus infâme, fenêtre vers une ame dérangée maintenue bien à l'abri, derrière une façade placide. Aussi, une deuxième lame d'air se dirigea vers l'homme bête, pour distraire l'assassin.

Ce fut à ce moment que le borgne offrit ses « cadeaux » à son obligé.

Si les deux premières balles de Clyde furent esquivées sans mal par cet homme peu expressif, une franche surprise éclata sur son visage lorsqu'une lame d'air vint tenter de le cueillir dans son esquive ! Immédiatement, il contra l'attaque à distance mais, ce faisant, s'exposa à la troisième munition du chasseur de prime. Avec une moue ennuyé, il accueillit donc sa première blessure : une balle dans le bras gauche. Il y jeta un regard désabusé, avant de se concentrer sur ses deux adversaires tous désignés. L'arme au clair, il s'avança à la rencontre de celui qui venait de retenir son attention : l'homme au parapluie qui avait suivi Clyde jusqu'ici, presque par hasard. Ce dernier crispa ses doigts sur son arme, avant de lancer au borgne :


- Je suis Goto Yoshinobu, lame gardienne du Dojo du dragon. Si j'ai votre soutien, nous pourrons peut être venir à bout de ce monstre. Je compte sur vous.


Sans un mot de plus, il s'avança peu à peu vers l'homme qui avait massacré une bonne partie de ses camarades. Bientôt, les lames purent presque se toucher... Les deux hommes croisèrent soudain le fer mais, entre chaque passe, Goto prenait bien garde de se repositionner pour laisser une fenêtre à Clyde. Fenêtre que l'homme silencieux s'empressait de refermer en corrigeant sa position, pour placer la lame gardienne dans l'axe de tir du blond. Ainsi, le vairon adoptait une posture défensive, prêt à tirer partie de toute ouverture que lui donnerait le chasseur de primes. Mais encore fallait-il que les deux coéquipiers de fortunes puissent se coordonner à temps. Car s'il résistait bien mieux que sa collègue, Goto était moins rapide et dextre que son vis-à-vis. Il finirait immanquablement par perdre, sans intervention extérieure.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Shima-Kinzou-600-694004-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Fujioka-Aorin-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 NGPXnpc3uu-nv4t7l-ADYswf-BWz0-150x300
Musicien - nom de scène "Hermès" - Invité d'Hermès surnommé "Fufu" - Karina Nathroy


La troupe de d'opportunistes et  d'artistes aux dents longues autour de Fizz fut esquivée par le petit furet sans qu'aucun n'arrive à mettre la main dessus. Ils se regardèrent entre eux, s'accusèrent mutuellement de lui avoir fait peur... avant de paniquer en se demandant s'ils ne l'avaient pas écrasé par mégarde ! Tandis que les curieux soulevaient leurs chaussures d'un air benêt, le principal intéressé avait rejoins ses deux autres camarades. Lorsqu'il les invita à sortir discrètement, Hermès sourit et Fufu opina du chef d'un air amusé. Tous trois s'éclipsèrent sans être inquiétés par qui que ce soit.


- On peut aller au stand de Dangos, ceux de mamie Nini sont excellents, conseilla Hermès. Ou alors à celui du maitre sushi ! Il manie le couteau comme un dieu, ce type ! Ou alors...
- Hermès, l'arrêta soudain Fufu. Il se passe quelque chose de louche.
- Hein ? Ah... effectivement, ça pue.


De son doigt pointé, le violoncelliste pointa deux endroits qui, effectivement, tranchaient nettement avec l'image d'un festival calme et amusant ! D'un coté, près de la scène, les civils avaient fait place nette autour de Wakaba, Leiko, Pisuke et Morgiana. Ils avaient donc une vue nette sur l'arme à feu et le katana, tous deux au clair. À l'opposé, on pouvait apercevoir une horde de civils aux mines apeurés courir... ou plutôt fuir les environs de l'auberge, bien qu'il soit impossible d'en déterminer la raison, de là où ils se trouvaient.

Un choix s'imposait et, d'un accord tacite, les deux hommes se tournèrent vers Fizz avec une mine interrogative.


Pendant ce temps, dans les coulisses, la jeune femme brune qui se faisait houspiller par une diva se releva lentement, avant de la faire taire d'un geste lent et élégant, couplé à une phrase inaudible par le reste de la salle. La diva se rassit, l'air déboussolé, avant d'oublier totalement la présence de celle qu'elle conspuait la seconde d'avant. Sans que personne ne lui prête attention, elle commença à se diriger vers la scène.

Personne ne l'arrêta.





Ordre de passage: MJ - Vincent - Karim - Fizz - Clyde.
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Et la carte du village festival pour que vous vous représentiez mieux où vous vous situez :
Spoiler:
 


Plan devant l'auberge (je reprends celui de Karim vu précédemment HRP).
Spoiler:
 


Vincent > Ton coup de pied est télescopé pour Shota, puisque tu ne tentes même pas de le masquer. Il tente donc de te déséquilibrer en arrière et, dans la mêlée, de te coller un coup de coude en prime !

Pisuke est très mécontente de la réponse de Leiko. Elle vous fait une dernière sommation mais, clairement, elle est sérieuse.

Fizz > Tu réussis sans souci à t'esquiver de la pièce. À ce moment, tu es pris à partie par Hermès et Fufu qui te demande de choisir quoi faire : si tout d'abord il est question de nourriture, bien vite tu te rends compte que plusieurs choses ne tournent pas rond, notamment au pire lorsque Fufu les pointe du doigt. Ils te demandent (sans le dire) de choisir entre :
- Aller du coté de la taverne, là d'où viennent des villageois appeurés.
- Aller du coté de la rixe entre Wakaba / Leiko / Morgiana et Pisuke.

Tu peux également voir une jeune femme brune s'avancer vers le devant de la scène.

Alban réussit à se saisir de la pipe et à s'enfuir, Kyoka se lance à sa suite. S'il est plus rapide qu'Alban, même blessé, il a un petit retard du fait de la discussion avec Tsugaru.

Coté auberge:
-> Cible du Berserker : Karim.


Karim > Je confirme ce que j'ai dit sur discord pour la minimisation de la blessure de Shalon. La diversion fonctionne et le Berserker se rue sur toi. Lorsqu'il attaque, je considère qu'Eileen en profite pour le lacérer. Cette fois ci, il réussit à se contorsionner pour n'être "que" tranché à l'épaule. Il est donc gêné pour attaquer de ce coté mais, pour compenser, tente d'attraper Eileen par la garde afin de s'en servir contre toi d'un coup horizontal.

Clyde > Le sabreur esquive tes deux premières balles mais, soudain, est pris par surprise par une lame d'air qu'il pare, au prix de ta troisième balle qui se loge dans son bras gauche. Le type à coté de toi est le responsable, il se présente et te demande de le couvrir avant de s'avancer vers votre adversaire, sans faire aucun cas du Berserker.



Liste des PNJs (non exhaustive, évidemment) :
Berserker - Niveau 22 suite au dernier coup. Son épaule droite est touchée, rendant ses coups de ce coté moins puissant : il n'arrive plus à déployer sa fameuse force monstrueuse de ce coté là uniquement.
Tsugaru - Niveau 14 - à terre, en train de ramper.
Kyoka - Niveau 20 - un bras en sale état, une jambe qui a morflé et secoué par Vincent.
Homme inconnu - Niveau 31
Sasaki Shota - Niveau 30


Koyaso Kao - Niveau ???
Goto Yoshinobu - Niveau 28
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue182/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (182/250)
Berrys: 67.634.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeJeu 11 Avr - 18:26



Un bon vieux combat à main nue !?
Ah... Que de souvenir !!

►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄



Sasaki Shota était un homme cornu, à la mandale qui faisait sursauter mes muscles, mais à la fâcheuse tendance à s’auto-satisfaire. Autrement dit, il me ressemblait beaucoup, et un petit duel de poing ne m’aurait pas déplu si seulement je n’avais pas compris qu’il me dominait largement au corps-à-corps, pur et dur. L’être qui me faisait face était clairement adepte des coups de pieds et poings, d’affrontements à la régulière pour le commun des pugilistes. Néanmoins, comme souligné par le maitre du jeu, j’avais pris le parti de me diversifier et les frappes qui étaient ses spécialités étaient pour moi une manière d’étendre mes capacités physiques. J’étais bien plus doué un sabre à la main qu’avec mes poings et il s’en rendrait compte bien assez tôt.

En attendant, je n’eus pas le temps de chanter mes louanges qu’il contrecarrait mes plans. Si l’Ultimawashi, mon attaque fétiche pour entamer un combat face à ce genre d’acabit arait pu être dévastatrice, il n’en fut rien, puisqu’il avait aisément arrêté mon mouvement pour me balancer un coup de coude en plein visage. La violence du choc était à la fois étourdissante et revigorante. Aucun membre des dojos du village n’avait une puissance brute telle que celle-ci et probablement même que Genishi ou Julian ne rivalisaient probablement pas encore avec une telle force de la nature.

Je pris donc le coup, sans aucune sommation, qui m’envoya valser sur plusieurs mètres. J’étais satisfait. J’allais enfin avoir droit à un combat dantesque face à autre chose qu’un sabreur, quelque chose de rare sur Shimotsuki…

= = = = = = =

A quelques pas de la scène, Wakaba était presque interloquée. Si elle connaissait bien le principe des lame gardienne, elle ne saisissait pas l’ampleur du danger dans lequel s’étaient fourrées les deux demoiselles qui l’accompagnaient. Si Sabrina s’était calmée d’amblée, Leiko était tout aussi fougueuse qu’un jeune pratiquant du Taijutsu entrainé par Gai-Sensei. Il en était des jours où Wakaba regrettait la vie sur Shimotsuki, enfermé dans un village presque autarcique, mais elle comprenait maintenant tout le mal que l’éloignement avait fait à son amie blonde.

Alors qu’elle allait tenter d’intervenir, une main se posa sur son épaule. Rapidement, elle comprit que quelque chose n’allait pas quand elle vit le visage de Julian se poser sur la scène.

« On n’a plus beaucoup de temps. Vincent est… en train de se battre un peu plus loin. Je crois que les choses vont empirer rapidement… »

Il ne lui laissa pas le temps de dire quoi que ce soit, encore perdue dans les évènements. Il reprit successivement la parole.

« Si les choses deviennent ingérables, avec Sabrina, on va devoir s’en aller. Je pense que Bryon devra partir aussi et… Je pense que tu connais les conséquences de son départ ? Je m’en vais préparer le bateau, juste au cas où. Il faut que tu préviennes Sabrina… S’il te plait. »

Et il partit. S’il croisait Fizz et les chanteurs, il pourrait reconnaitre l’idole de Sabrina, mais serait trop concentré sur sa mission pour s’arrêter et demander un autographe pour sa comparse. Non, il passerait devant eux, tandis qu’ils faisaient leur choix quant à l’endroit où se diriger. Elle, elle le regarda partir et vit les deux hommes accompagnés par la bête qui chantait avec eux et comprit dans cette vue que c’était là, la voix d’issue de Sabrina.

« Mais… Ce n’est pas « Hermés », là-bas !!? »

Sa faute de prononciation était naturelle. Elle ne connaissait pas cet homme et elle avait agi sans vraiment réfléchir. En tout cas, cela eut un effet sur Sabrina qui tourna la tête dans cette direction, relâchant presque se poigne. Tandis qu’elle venait de réitérer sa demande auprès de Leiko, elle lorgnait dans la direction de Wakaba. La blonde, quant a elle, ne pu que se résigner à abandonner. Elle savait la lame gardienne inférieure à Genishi ou Volun, mais elle se savait elle-même moins forte physiquement que la plupart des sabreurs de l’île et elle était véritablement incapable de se battre à mort contre quelqu’un.

« Ok ok… J’abandonne. »

Et elle baissa son arme.

= = = = = = = = = = =

Le cornu était plus rapide que moi, c’était une évidence, mais ce n’était pas nécessairement une fatalité. Je pouvais user de stratagème pour contrecarrer cette vitesse et mon arme qui ne saurait tarder – je l’espérais – entrerait dans la danse pour me prêter main-forte. Néanmoins, je devais faire sans au moins jusqu’à ce que je comprenne l’étendu du merdier dans lequel je m’étais fourré.

« Je ne savais pas qu’il y avait des gens aussi fort sur cette île ! T’es pas d’ici, je me trompe ?! »

Je m’étais relevé dès que j’avais pu et repris une pose de combat des plus alambiquées. Je n’étais pas doué pour avoir une posture simple et classieuse. Non, j’étais plutôt du genre désordonné. Je trouvais que ça intimidait plus et que ça rendait moins appréciable mon niveau de combat. Allez savoir, peut-être que ça marchait ?!

Je n’avais cependant pas le loisir de rester inactif, si je restais sur la défensive, avec sa vitesse, il pourrait me prendre à défaut assez rapidement. Non, je devais l’empêcher d’agir, tant que je n’avais pas mon sabre.

« Quand le marteau du Cyclope, la bombe d’Héchatonchirès, le bouclier de la Gorgone et l’horloge cyclique d’Aiôn sont rassemblés, on appelle le roi des monstres !!! »

Si j’avais réellement une idée de ce que je disais, j’aurais sans doute parier sur une imitation d’un personnage d’un livre que j’avais feuilleté ou peut-être une référence à un groupement de personnage, qui savait. En tout cas, je savais pertinemment qui appeler !

« Akira !! Uuuuuuuuuuuuuuuooooooooooooooooooooooh !!! »

Contractant tous les muscles de mon corps pour épaissir ma carrure, je ne laissais aucun espoir à cet homme. Ma technique, simple, consister à impression le cornu et à le faire douter et ce même si rien n’améliorer mes capacités, ce n’était que du bluff !!

Grognant presque maintenant, j’approchais du gars avec un sourire presque carnassier. J’allais fondre sur lui dans quelques instants, bien que… Malheureusement, je ne le fis pas. Alors que j’avançais, je pris un coup sur l’arrière de la tête… Mon sabre était arrivé, d’une manière plus ou moins rocambolesque et je venais le récupérer d’une manière totalement burlesque.

« Euh… On peut peut-être reprendre ou on en était ? »



résumé:
 

Technique utilisée:
 

Aucun PNJ présent n'est nivelé, et d'autres pourront apparaitre durant le RP, tout dépend des actions de mon personnage Wink

PNJ présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 271
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue8/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (8/250)
Berrys: 265.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeSam 13 Avr - 19:30

L’attaque fut subite, à nouveau, et arracha un cri de douleur à l’ennemi. Celui-ci bouillonnait intérieurement et extérieurement : de toute évidence, ces concepts n’avaient plus place pour la bête enragée qui se ruait sur l’Ookami et ses alliés… Enfin, plus particulièrement vers l’homme-loup dont les premiers réflexes avaient été salvateurs et dont les suivants le seraient sûrement tout autant. Alors que la lame pénétrait la chair de l’ennemi, ce dernier était en proie à une envie de s’en prendre d’un coup de lame horizontal au loup. Celui-ci était concentré sur les actions de son adversaire, et si les gravats ne suffirent pas à l’embêter, ils permirent sûrement de concentrer l’attention sur le blond, ce qui était l’objectif initial.

Quand il vit la lame arriver vers lui, le jeune homme se prémunit d’un « Putain » qui sortait du corps, et s’il était en train de réfléchir à la manière de s’en sortir, il se décida finalement à profiter du handicap de son adversaire pour se reculer, sans se laisser acculer. D’un geste habile du poing, il concentra celui-ci et l’envoya en direction de l’ennemi. Il ne comptait pas le vaincre avec ce coup, mais le mouvement d’air subit avait pour but de lui faire lâcher l’épée que l’ennemi tenait, car s’il n’était pas très habile il ne pourrait pas se contortionner suffisamment pour bloquer les différents poings d’air qui venaient dans sa direction. L’un d’entre eux finirait sûrement par toucher sa cible.

La lame tombant peut-être à un moment, Eileen voyait clairement la stratégie sous-jacente à ces actions. Dès qu’elle serait sur le sol, elle reprendrait le contrôle de l’objet et faucherait les pieds ou le pied de l’ennemi dans un coup sec qui aurait pour but de mettre fin à ses incessantes gesticulations. Ainsi, elle arracherait la victoire en peu de temps : et cela, ça la satisfaisait amplement. Encore fallut-il qu’ils puissent profiter du dernier coup pour arriver à leurs fins.

De son côté, Shalon observait la scène en lâchant le cadavre qui lui avait servi de bouclier, et il entendit en arrière-plan le flingue tirer sur l’ennemi. Cette attaque, elle fut à la fois vive et déstabilisante puisqu’elle permit à l’homme au parapluie de lancer une lame d’air, finalement simple subterfuge pour permettre à une balle de toucher. Quand les deux épéistes s’étaient finalement emportés dans leurs échanges de formalité, le bouc avait compris qu’ils n’auraient qu’une fenêtre de tir assez peu importante. Il regarderait le borgne d’un air avisé, sachant qu’il allait falloir qu’il se mette brièvement en danger pour permettre une ouverture à ce fringant jeune homme.

Il allait donc le faire. Le regardant tandis que l’attention de l’épéiste était portée sur le tireur, il lui indiqua de se tenir prêt. Et quand enfin il se décida à agir, il s’élança dans la mêlée sans avoir clairement l’avantage sur aucune des deux personnes présentes. Alors, agissant ainsi, il ne frapperait pas l’adversaire mais le sol qui le soutenait pour créer un problème de distorsion, espérant que le maître du dojo puisse lui venir en aide tandis que l’ennemi devrait se décaler et serait donc la proie facile d’une série de balles peut-être tirées à quelques instants de décalages, un peu avant. Pour Shalon, cet élan d’énergie était sûrement l’un des rares qu’il pourrait donner durant le combat, et s’il le fallait il se mettrait à nouveau en arrière pour ne plus être à portée. Cette stratégie ne fonctionnerait sûrement pas deux fois… Mais il fallait espérer au moins une.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 32
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue81/100L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (81/100)
Berrys: 5.490.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Avr - 18:46

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Les gens qui aiment faire la fête


Al.

C’est ta première réaction lorsque tu aperçois la foule affolée. Pour autant que tu le saches, je me trouve encore à l’auberge, et je suis donc potentiellement en danger. Petit frère, si seulement tu savais.

Tu n’as pas toujours été si protecteur avec moi, mais à vrai dire je n’ai pas toujours été exposé à des situations périlleuses. Jusqu’il y a peu j’étais un haut noble vivant dans son manoir, choyé par ses serviteurs – le plus gros risque auquel je m’exposais était un coup de soleil après m’être trop longtemps prélassé dans les jardins. Aujourd’hui, je suis capitaine d’un navire d’exploration, sans la moindre compétence martiale, navigant dans un océan dont nous avons entendu mille et une légendes, toutes plus terrifiantes les unes que les autres. Tu ne peux pas permettre qu’il m’arrive quoi que ce soit.

Face à l’inquiétude pour ton sang, la lame gardienne qui appréhende une groupie récalcitrante n’a aucune importance, et l’étrange sensation ressentie à l’intérieur n’a plus la moindre importance. Tu te retournes tout de même un instant, jetant un dernier regard suspicieux vers les portes des loges, à temps pour en voir émerger une jeune femme, l’air parfaitement placide. Curieux. Voilà qui méritera ton attention, plus tard.

Reléguant cette idée dans un coin obscur de ton esprit, tu t’élances en avant, quatre pattes au sol, en direction de l’établissement. Tu fais aussi vite que tu le peux, espérant que les deux musiciens puissent te suivre. Il t’est complètement incertain que ces deux-là peuvent se montrer utiles en pareille situation, mais leur compagnie t’es quelque peu rassurante.


« Mais… Ce n’est pas « Hermés », là-bas !!? »

Bari Bari no Wall.

Sans l’ombre d’une hésitation, sans même un regard accordé en la direction dont provient la voix, tu croises les doigts, et une paroi translucide, haute d’un mètre cinquante et longue d’une demi-dizaine, apparaît entre ton groupe et la jeune femme, dans l’axe de votre trajectoire. Tu ne peux pas permettre à des fans trop joyeux de vous faire perdre du temps. Pas maintenant.

Continuant ta course à trois pattes, tu presses tout de même le pas. Un sentiment désagréable te traverse les entrailles.



Quant à moi ?

Je cours.

L’arme de l’artificier fermement serrée entre mes mains, je fuis aussi rapidement que me le permettent mes jambes. Si ma course s’est faite moins pressante au départ, m’autorisant à sommairement inspecter l’objet d’un rapide coup d’oeil, je me suis vite ressaisi en entendant le mouvement dans mon dos.
L’homme est blessé, mais s’accroche. Pire, il gagne du terrain. Des regards réguliers par-dessus mon épaule m’en font douter, puis finissent par m’en assurer. Une goutte de sueur froide coule le long de ma colonne vertébrale.

Je vois peu à peu le village-festival se rapprocher, mais clairement pas assez vite. Il va me rattraper.

Courageusement, j’en appelle à la meilleure arme de mon arsenal.


A L’AIDE !

Je suis émissaire du Royaume de Goa, on m’attaque !

A L’AIIIIIIDE !





Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clyde Jenkins
Lethal Weapon
Clyde Jenkins
Messages : 44
Race : Humain
Équipage : /

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue23/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue79/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (79/120)
Berrys: 19.154.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeMer 17 Avr - 22:34

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Karim, Vincent, Fizz, Elle & MJ
A la rescousse

"Drop dead a bullet to my head
Your words are like a gun in hand"
Sum 41 – Still Waiting
Still Waiting - Sum 41



La dernière balle qu'il venait de tirer arracha un rictus au chasseur de primes lorsque celle-ci toucha sa cible. C'est qu'il était vif pour esquiver, ce con. Heureusement... que cette lame d'air avait su détourner son attention durant un laps de temps suffisant pour que le projectile fasse mouche. Lame d'air qui surprit le borgne, d'ailleurs, qui ne s'attendait en rien à voir une attaque partir de l'un de ses côtés.

Clyde daigna jeter un rapide coup d'oeil à l'auteur de la lame d'air, distinguant fugacement une silhouette en kimono tenant un sabre. Puis il écouta cette même silhouette se présenter et quérir son aide. Le Jenkins ignorait presque tout des us et coutumes de l'île de Shimotsuki mais il n'avait pas le temps de s'interroger sur les termes "lame gardienne" et "Dojo du dragon".

- Compte sur moi mon pote.

Il avait cette familiarité si habituelle pour qui connaissait un peu l'homme, et en toute occasion, même avec des inconnus. Parfois, cela faisait simplement tiquer comme parfois cela déclenchait un ouragan de colère.

Clyde garda l'ennemi en joue, laissant son camarade s'approcher, cherchant le prochain angle de tir, alors même que les sabres allaient à la rencontre l'un de l'autre. Pour autant, le natif des Shabondy fut vite déçu.

Sitôt que la lame gardienne se positionnait de façon à laisser une ouverture au chasseur de primes, l'autre con faisait tout pour fermer cette brèche visuelle menant à son corps. Visiblement, prendre une balle dans le bras lui avait suffit.

Heureusement pour lui, ou pour eux, un troisième larron vint se greffer à la fête. Troisième larron qui s'était empressé de faire barrage à la première lame d'air avec un cadavre. Clyde ne put refuser l'aide qu'on lui apportait. Quand il vit l'homme-bête s'élancer, il se tint prêt à toute éventualité, suivant de près chacun des mouvements de l'ennemi. Et dès qu'il verrait une occasion pointer le bout de son nez pour tirer sur l'ennemi, comme par exemple l'attaque de Shalon, il tirerait une nouvelle salve de balles d'une main experte en la matière, quatre exactement, en évitant soigneusement ses alliés de l'instant.
Codé par Kari Crown


Alors alors ! Clyde accepte d'aider Goto Yoshinobu. Il met en joue l'ennemi, se tient prêt suite à l'indication de Shalon, et tirera dès qu'il aura une ouverture suffisante.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1748

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeSam 20 Avr - 1:06







L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Kyoka-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Tsugaru-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Sasaki-Shota-150x300
Pyrotechniciens remplaçants - Sasaki Shota


Tsugaru regarda Kyoka courir après Alban avec un soupir de soulagement. Il jeta un bref regard vers le combat de Shota pour se rendre compte que la situation était sous controle également. Lentement, l'éclopé commença à ramper vers les feux d'artifice. Toutes les fusées n'avaient pas été remplies, mais il devait encore les allumer lorsqu'il recevrait le signal. Il s'agissait de sa part, de son job critique dans ce plan bien huilé pour prendre le controle de l'île ! S'il se plantait, il ne ferait que sacrément compliquer la tache d'Asuki et de Miki... Il fallait qu'il y arrive à temps !

De son coté, Kyoka sentait son corps branque-ballant le faire souffrir à chaque pas, ses poumons le brûler à chaque inspiration et sa vision se voiler par instant. Ce salopard de WarDog n'y était pas allé avec le dos de la cuillère ! Pour autant, l'autre nobliau avançait comme un escargot et malgré son corps qui hurlait à la maltraitance, l'homme colérique gagnait de plus en plus de terrain ! Même si le village se rapprochait, il allait le rattraper et lui sauter dessus pour le plaquer au sol... Ce jusqu'à ce qu'il commence à hurler comme un goret, ce salopard !

Pour autant, Alban l'ignorait mais aucun garde ne pourrait venir le sauver : la majeure partie avait été décimée, tandis que l'autre se trouvait bien trop loin pour l'entendre. Malgré tout, ses vociférations attirèrent l'attention de Joe, un clodo au visage pourpre et au nez gros comme une patate. Ce dernier se mit en tête de s'approcher  - en clopinant d'une démarche aussi vive que chaloupée - de ce gentilhomme bien fringué pour lui quémander une p'tite pièce en échange de son aide. Et ce faisant, il se retrouva en plein sur la trajectoire de Kyoka qui, d'un geste rageur, lui balança un coup de coude des familles dans le foie pour l'éjecter. Malheureusement, l'artificier sentit ses propres cotes grincer sous le choc et dut ralentir, perturbé par une quinte de toux qui lui arracha un crachat sanguinolent.

Pestant à haute voix, il finit par reprendre sa course poursuite à une allure plus lente, mais qui lui permettrait malgré tout de rattraper le nobliau sous peu !



Spoiler:
 



Du coté des deux combattants, la lutte avait commencé sur les chapeaux de roues ! Il avait pour l'instant le dessus et avait réussi à contrer l'attaque de son opposant, trop évidente et directe. Pour autant, il s'était relevé la rage de vaincre au ventre, prêt à redonner le meilleur de lui même ! Un tel dévouement au combat fit plaisir au pugiliste. Mais la suite lui donna du grain à moudre ! Si les propos incompréhensible de Vincent lui firent pencher la tête d'un air de celui qui prend son interlocuteur pour un fou, la technique du forban lui fit tout de suite reprendre contenance.


« Il rassemble ses forces ! Intéressant ! », comprit de travers le combattant.


Il avait certes une mission à remplir mais, plus que tout, cet homme vivait pour le combat. Il ne faisait pas partie de ces enfoirés qui profitaient d'une telle ouverture pour couper court au combat en prenant en traitre son adversaire. Pas le moins du monde ! Si le mec en face de lui voulait donner le meilleur de lui-même, alors il ferait de même. Et il gagnerait ! Pourtant, malgré ses bravades mentales, il ne put s'empêcher de faire un pas en arrière, mesure de précaution instinctive devant la dangerosité et la résolution d'un homme. Mais ce petit écart ne dura qu'un temps ! À son tour, Shota commença à emmagasiner ses forces, bandant ses muscles qui se pâmèrent de veines saillantes ! Une aura bestiale se dégagea de son corps, en réponse à la technique de Vincent.

Tout présageait un combat au sommet ! Jusqu'à ce que...










Leur rencontre avait été explosive et très sérieuse dès le début et, à présent, la technique inquiétante de Vincent venait de faire reculer Shota d'un pas, par réflexe... Mais que dire de sa réaction en apercevant son valeureux adversaire se faire interrompre par son propre sabre ? Se faire avoir comme le dernier des bleus et s'écrouler à terre comme un gland ? Toute trace de sérieux s'évapora de la scène en un instant. Un corbeau croassa au loin, tandis que le pirate se relevait. Il tenta de recoller les pots cassés et de demander au décima de passer l'éponge, d'oublier absolument tout ce qu'il venait de voir pour reprendre le combat comme si de rien n'était. Plus facile à dire qu'à faire !


« Ce... Ce mec est sérieux, ou bien... », hésita-t-il en son for intérieur. « Qu'est ce que j'fous là... »


Il secoua tout à coup la tête avant de reprendre ses esprits. Une goutte de sueur perla sur l'arrière de son front, sans doute liée au dépit devant ce spectacle affligeant, mais il tenta de garder bonne contenance. Après s'être raclé la gorge, il reprit d'une voix qui se voulait assurée :


- Hum... On va dire ça... Je... Je t'attends ! Enfin... quand tu seras prêt, quoi... Hum.


Il se remit en garde, mal à l'aise, et préféra attendre que l'autre guignol ne reprenne les hostilités. Et s'il lui réservait d'autres pitreries pour le déstabiliser par la suite ?! Il soupira. Quelle galère !



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Pisuke-600-771718-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Morgiana-full-1584249-Copie
Lame gardienne Pisuke - Morgiana



La situation semblait vouloir se complexifier, au vu du caractère de cochon de ces femmes ! Pourtant, deux événements simultanés vinrent délier ce paquet de noeud. À l'annonce de son idole visible, en chair et en os, Morgiana délaissa immédiatement le T-shirt pour se ruer dans la direction du chanteur ! De son coté, la lame gardienne vit avec plaisir celle qu'elle tenait en respect abaisser son arme. Pour autant, son devoir n'était qu'à moitié accompli, il convenait d'isoler ces femmes dangereuses et de les empêcher de menacer une autre civile !


- Bien ! lança-t-elle d'une voix pincée. Je vais vous demander de me suivre en détention provisoire sans faire d'histoire, à présent. Ce jusqu'à ce que...


Un cri strident perturba la jeune femme. Morgiana, trop heureuse de pouvoir se jeter sur Hermès et lui arracher son T shirt, n'avait pas vu la barrière protectrice érigée par Fizz. Ainsi, elle s'était jetée sur son amour... pour se fracasser le nez contre une plaque incassable pour un corps si frêle qu'elle. Une gerbe de sang et un craquement infame plus loin, plusieurs témoins s'étaient attroupés autour d'elle pour lui porter secours. Apercevant ce spectacle terrible, la gardienne rengaina subitement et lança un avertissement aux deux amies de Vincent :


- Restez ici, vous deux ! Si je dois vous courir après pour vous placer au trou, je le ferai après m'être occupée de cette pauvre malheureuse ! Mais cela vous coutera cher !


Et sans un mot de plus elle fonça vers la blessée pour calmer les badauds.




L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Ayuzawa-Miki-150x300
Ayuzawa Miki



Le trio formé d'un furet et de deux hommes avançait bon train en direction de l'auberge. Ils étaient d'ailleurs presque rendu à mi chemin ! Fizz avait beau courir vite, Hermès et Fufu disposaient de grandes jambes. Aussi, ils purent le devancer et l'arrêter soudainement, avant qu'une massue improvisée n'écrase son petit crane de furet. L'arme grossière, simple branche d'arbre assez solide, vint fracasser le sol tandis que le musicien et le pirate se plaçaient devant le noble, les dents serrées. Devant eux se tenaient une demi douzaine de civils, la bave aux lèvres et les yeux en forme de coeur, littéralement.


- Aaaaaaaah lala... les garçons sont trop nuls ! fit une voix claire d'un ton pincée. Je le savais, que ces empotés feraient trop de grabuge et feraient tout capoter !


Dans la seconde, son timbre changea du tout au tout lorsqu'une femme renarde se dévoila entre ses sbires, caressant le menton de l'un d'eux d'un air cajoleur :


- Mais heureusement que je suis là, moi, Ayuzawa Miki. Et heureusement que je vous ai, vous, mes chéris !
- Ouiiiii, maitreeeeesse ! répondirent-ils tous à l'unisson d'un ton dégoulinant de guimauve.
- Mes amours, attrapez moi ces trois là ! Je suis certaine qu'on pourra en faire quelque chose... j'ai un faible pour ceux qui jouent aux héros !
- OUI ! MAITRESSE ! vociférèrent-ils, comme des mâles en rut.


Comme un seul homme, les esclaves de cette femme-bête avancèrent de leurs démarches saccadées vers les trois amis de fortune. Trois combats en deux contre un s'annonçaient, chacun des homme semblait possédé, dépourvu de capacité de réflexion, soumis à cette étrange créature canidée et enchanteresse. Ils attaqueraient tous par gestes mécaniques, sans grande précision mais de manière répétée... Fizz se ferait donc prendre en tenaille, un coup de massue vertical pour l'enfoncer dans la terre, tel un vulgaire clou, tandis qu'un autre, en biais, tenterait de lui défoncer le crane par un angle improbable !

Tout autour d'eux, c'était la panique. Les civils se ruèrent vers la seule porte de sortie à leurs yeux : en direction de la scène.



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Koujaku-Nagami-150x300
Berserker




L'Homme se disait au dessus de l'animal. Une croyance implantée, presque de manière tacite, dans l'imaginaire collectif et entretenu par la société dans son ensemble, grâce à des règles complexes telles que la "bienséance" ou le "savoir vivre". Conneries. L'Homme était un animal, ni plus ni moins. Cependant, certains l'étaient plus que d'autres.

Lorsqu'il vit son adversaire s'esquiver de nouveau, le Berserker fulmina. Il avait beau avoir perdu toute faculté de raisonnement, il sentait qu'il était diminué par rapport à la puissance qu'il pouvait déployer en temps normal. Et ça le foutait en rogne ! Aussi, lorsque l'homme loup lui envoya un coup de poing à distance, il ne comprit pas la manœuvre et tenta de charger en frontal.

Grossière erreur.

L'air comprimé le percuta en pleine tête et le désarçonna. Il tomba à la renverse mais, loin de lacher son arme, se rattrapa à elle telle une canne. Une canne affûtée qui s'enfonça dans la terre comme dans du beurre sous le poids et la force du mastodonte. Le sabre perfora le sol jusqu'à la garde, ou peu s'en fallut. Enragé, il en oublia même l'arme et fonça de plus belle vers l'homme loup qui, décidément, lui mettait les nerfs en pelote. Ce faisant, il en oublia même un détail gênant : son sens de l'équilibre venait d'être perturbé par ce coup à la machoire imprévisible.

Le formidable coup de poing qu'il arma fut donc encore moins précis qu'auparavant ! Le fou furieux, désaxé dans son coup, déséquilibré par sa propre charge, s'affala à moitié, genou à terre !  Il secoua la tête plusieurs fois pour chasser les étoiles devant ses yeux... laissant une ouverture énorme dans sa garde !



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Yosa-Nagami-150x300L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Goto-Yoshinobu-150x300
Homme inconnu - Goto Yoshinobu



L'homme placide fit la moue en voyant l'homme bouc se ruer vers lui, esquivant d'un cheveux la lame d'air mal ajustée qu'il lui avait lancée précédemment. Mais il se reconcentra bien vite sur ses propres problèmes : trois contre un ? Il s'était attendu à ce genre de situation car, après tout, son grand frère n'avait jamais été assez doué pour être bien utile. Aussi, il s'était toujours reposé sur ses propres capacités pour les tirer de mauvais pas. Il avait aiguisé ses sens, affermi son corps et sa résolution mais, aussi, étudié l'art du combat sous toutes ses formes. Malgré tout, trois adversaires était un défi trop important à long terme, même pour lui, et il le savait.

Aussi, lorsqu'il vit Shalon se ruer sur lui, il comprit que le blondinet resté en arrière ou l'épéiste allait profiter de la manoeuvre de diversion. Un sourire sadique s'étira sur son visage et, au moment même ou Shalon frappait le sol, il serait cueilli par un coup de pied éclair qui le projetterai entre Clyde et sa cible... comme un bouclier humain. Mis à part si l'homme bouc avait un autre tour dans son sac, il se prendrait les quatre balles en lieu et place de l'épéiste. Malgré tout, la manoeuvre réussit à ménager une maigre ouverture à Goto qui laissa un long sillon sanglant sur le torse de leur adversaire.

La lame gardienne poussa son avantage dans un furieux échange. La douleur sembla un instant décontenancer l'épéiste taciturne et Goto le força à reculer. Bien vite, le petit frère du Berserker reprit du poil de la bête et contre attaqua. Au moment où il sentit la vapeur s'inverser, le natif de Shimotsuki recula de plusieurs pas vifs ! Ce faisant, le meurtrier de sang froid se rendit compte que plus rien ni personne ne se trouvait alors entre lui et Clyde ! Ce salopard l'avait tellement fait reculer qu'il était à découvert !

Dans une manoeuvre désespérée, l'homme lança une autre lame d'air sur le chasseur de primes, bien que cette dernière soit moins imposante que la précédente car tranchée dans la précipitation, comme une tentative de dissuasion. Trop d'assaillants le tenaillaient ! Il allait falloir renverser la tendance, et vite !



L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Asuki-Hoshi-150x300
Asuki Hoshi



Malgré tout le grabuge qui se déroulait sur l'île, la jeune femme avançait vers le centre de la scène d'un pas souple et lent, emplie d'une grace surnaturelle qui, bien vite, captiva l'assistance encore benoîtement attentive au festival. Les esprits échauffés par les artistes précédents se refroidirent peu à peu. Lorsqu'elle arriva enfin à se saisir du micro, sa voix douce et calme finit de rassurer les spectateurs qui, pour l'instant, n'avaient pas encore saisi toute la gravité de la situation. Ils étaient bien trop loin des horreurs de l'auberge. Trop loin de la femme renarde. Trop loin de la plage.  Bénis étaient les ignorants.

Les fuyards ralentirent petit à petit, à mesure qu'ils posaient leurs yeux sur cette jeune femme envoûtante. Ceux et celles qui avaient pu assister au massacre des gardes continuèrent leur fuite quelques instants de plus avant de finir par succomber, lentement mais surement. Leur peur régressa peu à peu. Leurs coeurs se calmèrent, battant à l'unisson avec la voix apaisante de la jeune femme. Leur respirations se synchronisèrent avec celle de la nouvelle arrivante. Leurs pensées ralentirent, ralentirent, jusqu'à se figer, à l'image d'une eau dormante, calme, lisse... Prête à suivre le courant.

Après les avoir entretenus de banalités, simple technique de diversion pour obtenir leur attention, la jeune femme ferma les yeux un instant, avant de les rouvrir.


- Chers habitants de Shimotsuki, bonsoir, lança-t-elle finalement d'une voix digne d'une berceuse. Je me nomme Asuki Hoshi et je me ferai une joie de vous offrir un spectacle sans pareil pendant les prochaines minutes. Enchantée.


D'une somptueuse révérence, la jeune femme brune s'inclina bien bas devant un public qui, intuitivement, lui rendit son salut. Et sans plus tarder, la jeune femme débuta son numéro à l'aide de gestes lents et d'un chant sibyllins. Le simple numéro d'une artiste, en apparence. Le poison d'une hypnotiseuse hors paire.

Sur la plage où se battaient Vincent et Shota, un Den Den Mushi résonna soudain, enclenché par une diva ensorcelée dans les loges des artistes. Tsugaru décrocha le combiné et, en quelques mots à peine, comprit ce qu'il avait à faire.

Le signal venait enfin d'être donné.





Ordre de passage: MJ - Vincent - Karim - Fizz - Clyde.
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Et la carte du village festival pour que vous vous représentiez mieux où vous vous situez :
Spoiler:
 


Plan devant l'auberge MAJ

Spoiler:
 


Vincent > Tu m'as tendu la perche et on est dans One Piece, alors j'ai décidé de me faire plaisir et de te troller un peu ^^. Tu déstabilises totalement Shota avec tes conneries xD. Il se remet en garde malgré tout et tente de passer l'éponge sur ce qu'il a vu : il t'attend et te recevra comme il se doit.

Vu le calme, tu peux sans doute entendre le Den Den Mushi sonner et donc voir Tsugaru ramper vers les feux d'artifices, mais la conversation ne t'est pas accessible.



Fizz > Alors que tu t'approches de l'auberge, Hermès et Fufu t'arrêtent et une massue fracasse le sol là où ta tête allait se retrouver quelques instants plus tard. Six civils sont devant vous, de toute évidence ensorcelés par une femme renarde qui parade ! Elle les lance sur vous et ils obéissent comme des zombies. Tu te fais attaquer par deux hommes armés de massue : une attaque verticale, une autre en biais.

Alban peut voir Kyoka se rapprocher de plus en plus, jusqu'à ce que quelqu'un réponde à son appel à l'aide ! Joe le clodo, lui-même, qui tente de te rattraper pour quémander une p'tite pièce... et qui se fait sauvagement défoncer par Kyoka. Du coup, il doit ralentir pour cracher ses poumons, avant de tenter de repartir à la poursuite d'Alban ! Tu gagnes donc du temps mais, si rien n'est fait, il le rattrapera presque au prochain tour.


Coté auberge:
-> Cible du Berserker : Karim.


Karim > Ton coup porte à la machoire et déséquilibre le Berserker. Lorsqu'il tombe, il se rattrape au sabre comme une canne et force dessus, ce qui l'enfonce profondément dans le sol. Il tente de t'attaquer mais s'emmêle les pinceaux et s'affale à moitié. Tu as une ouverture pour frapper si tu le souhaites.

Je ne l'avais pas précisé dans le dernier résumé, mais Shalon était pris pour cible par une lame d'air ce tour ci également. Je considère que son mouvement lui permet malgré tout d'esquiver d'un cheveux l'attaque à distance. Par contre, lorsque Shalon s'avance pour faire pêter le sol, l’épéiste s’accroupit et lui colle un coup de pied pour le projeter sur la trajectoire des balles de Clyde.


Clyde > Tu as une ouverture lorsque Shalon attaque, mais lorsque tu tires ta salve tu vois que l'épéiste a compris votre manège : il va projeter l'homme bouc d'un coup de pied sur la trajectoire pour s'en faire un bouclier humain.
Ce faisant, Goto réussi à le blesser au thorax et à le faire reculer. Ils sont tellement pris dans leurs passes d'armes que tu as de nouveau une ouverture lorsque Goto recule soudainement, t'offrant une parfaite ligne de mire. Ta cible tente de te faire peur avec une lame d'air, elle est visuellement moins impressionnante que la précédente mais risque quand même de faire mal !




Liste des PNJs (non exhaustive, évidemment) :
Berserker - Niveau 22, rien ne change ce tour ci.
Tsugaru - Niveau 14 - à terre, en train de ramper vers les feux d'artifice.
Kyoka - Niveau 20 - un bras en sale état, une jambe qui a morflé et secoué par Vincent.
Homme inconnu - Niveau 31
Sasaki Shota - Niveau 30
Esclaves de Miki - Niveau 8 chacun.
Ayuzawa Miki - Niveau ???


Koyaso Kao - Niveau ???
Goto Yoshinobu - Niveau ???
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 330
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue182/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (182/250)
Berrys: 67.634.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Avr - 1:01



Par les pouvoirs du cinquième élément !
Je m'aime et je me déteste en même temps !?

►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄►◄



Avec de la chance, Julian s’était précipité en direction du bateau sans croisé l’armée de soldat zombie dirigée par la renarde et pouvait continuer sa course tranquillement. Il allait sans dire qu’il était assez inquiet par les évènements, même s’il se doutait que ses potes parviendraient à s’en sortir sans trop de soucis. Il courrait donc jusqu’à la taverne que j’avais acquise quelques semaines plus tôt pour prévenir les autres, Bryon et compagnie. De là, il pourrait même joindre Genishi avec de la chance – lui qui s’était retiré avec les autres chefs de dojo. En tout cas, il se préparait à quitter les lieux en toute hâte.

= = = = = = = = =

Pas loin de la scène, par contre, ce n’était pas aussi tranquille que la forêt qui menait au village de Leiko et Wakaba. En effet, malgré la présence de la lame gardienne, les choses n’arrêtaient pas d’empirer, comme s’ils subissaient une attaque calculée sans pour autant y voir un véritable assaut. C’était épars et bien organisé, de sorte à faire croire à des cas isolés, bien qu’il s’agissait certainement d’un coup monté. Je n’en avais absolument pas conscience et Wakaba et les autres filles étaient dans le même cas que moi. Seul Julian avait capté quelque chose qui m’échappait. M’enfin, la diversion de ma petite amie fonctionna parfaitement et elle pu s’éloigner un instant de l’attroupement pour se rapprocher des deux demoiselles délaissées par la gardienne de l’île.

« Ca a l’air d’être véritablement le bordel, en ce moment.
- C’est-à-dire ?! Demanda Leiko en rangeant son arme à feu.
- J’sais pas trop… Julian vient de passer et il m’a dit de te dire, reprit la brune en regardant Sabrina, de partir sur le champ. Il faut que vous partiez. Vincent est en train de se battre sur la plage… Je dois aller voir ce qu’il s’y passe.
- Non ! Interrompit l’originaire du nouveau monde. Si Julian m’a dit de partir, c’est que c’est trop grave pour qu’on puisse y faire quelque chose… Il faut partir, maintenant.
- Mais… Je ne peux pas laisser Vincent. »

Bon… Je vous écourte un peu les choses, mais en gros elles arrivèrent à trouver un terrain d’entente en laissant la blonde venir voir comment ça se passait de mon côté tandis que les deux autres suivaient le même chemin que Julian, afin de rejoindre le bateau. Après tout, Leiko n’avait aucune raison de quitter l’ile, à l’inverse de deux autres qui étaient respectivement le binôme d’aventure de Julian et mon binôme amoureux. Si nous devions quitter l’île, hors de question de le faire sans elles et c’était bien compréhensible !

= = = = = = =

Je reprenais substance, lentement, mais… lentement. Mon sabre ne m’avait jamais fait un coup pareil, mais je ne connaissais pas vraiment pas son fonctionnement. A vrai dire, ça lui était déjà arrivé de me faire poireauter plusieurs mois… Alors je pouvais déjà m’estimer heureux de l’avoir si rapidement. Cette sorte de Deus Ex Machina devait sans doute être désamorcée d’une manière ou d’une autre et, pour le coup, cette petite entrée en matière me permis d’observer les alentours avec plus ou moins de netteté. Si je parvenais encore à apercevoir les silhouettes des deux qui étaient partis après Julian, c’étaient ceux qui étaient restés qui m’intéressait le plus. Si le gars le plus costaud semblait se tenir entre moi et les feux d’artifice, le second s’en rapprochait vaille que vaille et cela me rendait perplexe, il prenait vraiment son job à cœur, à moins que…

Je ne pouvais pas dire si toute la scène passée s’était déroulée une seconde fois dans ma tête, mais sa réaction, à l’évocation de la poudre verte avait tout déclenché : la fuite de Julian et le combat contre l’autre cornu… Je ne pouvais pas faire le rapprochement, mais je comprenais juste que ces feux d’artifices avaient une importance capitale pour les deux hommes qui me faisaient face et… Vous me connaissez sûrement… Si je pouvais faire chier mes opposants en détruisant ce qui leur est précieux… Alors je ne me gênais pas. Un nouvel objectif était né dans mon esprit tandis que j’avançais lentement en direction de mon adversaire tout désigné. Il fallait que je le passe pour atteindre l’autre et j’avais déjà ma petite idée !

Alors que dans un premier temps j’avançais lentement, je pris rapidement de la vitesse une fois ma stratégie établie. Ce fut à ce moment-là que l’escargophone sonna pour prévenir de l’avancée de leur plan. Je saisis cette occasion pour lancer trois techniques de ma conception. Elles étaient avant tout là pour créer le contraste entre ma puissance et ma débilité apparente – et souvent non feinte. La première, un coup de génie pour certain, de la crétinerie pour d’autre, aurait pour but de détourner l’attention de mon homologue combattant.

« Āsusora no Ryūyō »

En un instant, mon sabre disparut de mon fourreau pour s’envoler à plusieurs mètres de haut. Pitrerie ! Non, c’était un appât ou du moins, le premier. Je continuai ma course pour presque atteindre le cornu et je sortis le grand jeu !

« Aaaaaaah ! »

Comme si je me rendais compte de ma propre stupidité, j’hurlais d’un grand « Aaaaaah ! » à quelques pas de Sasaki Shota. Pour autant, je n’arrêtais pas course, espérant qu’il observait encore mon sabre quand j’ai lancé mon cri déstabilisateur, mais je n’allais pas le laisser respirer, je reprenais avec un air benêt et un sourire niais avec ma technique ultime.

« Béééééééééh ! »

Cette attaque, fatale, aurait sans doute raison de sa concentration et au final, je me retrouverais à ses pieds alors qu’il serait déstabilisé et je pourrais ainsi l’atteindre. Néanmoins, ce n’était pas le but final de tout cet enchainement et malgré le fait qu’il ait ou non une garde moins importante, j’allais tenter de lui faire croire à une attaque à son encontre, mais je ferais à sorte de l’esquiver pour atteindre le gars déjà à terre pour le frapper.

« Qu’est-ce que tu crois faire, là ! Lui dirais-je, avant de l’envoyer dormir pour de bon. »

S’en suivrais une action qu’aucun d’entre eux n’aurait soupçonné ni même moi, puisqu’elle fut totalement improvisée. J’attrapai un des feux d’artifice pour viser le cornu avec un sourire carnassier au visage.

« On fait moins le malin, l’abruti ! »

Bon… Je ne savais pas vraiment si j’avais le droit d’insulter quiconque d’abruti… M’enfin… Il l’avait bien mérité… Je pense.



résumé:
 

Technique utilisée:
 

Aucun PNJ présent n'est nivelé, et d'autres pourront apparaitre durant le RP, tout dépend des actions de mon personnage Wink

PNJ présents:
 
Revenir en haut Aller en bas
Karim Ookami

Karim Ookami
Messages : 271
Race : Homme-Loup

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue8/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (8/250)
Berrys: 265.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Avr - 20:01

L’ouverture était trop belle pour être vraie, et si elle ne l’était pas, il aurait fallu l’inventer. L’Ookami était face à un adversaire redoutable, et il jouait en équipe avec une femme d’une cruauté dont il n’avait pas idée : cependant, leur duo s’arrêta brutalement quand l’épée fut plantée dans le sol et que la demoiselle ne put la retirer par la possession de l’arme. Elle était capable de bien des prouesses, mais pas de faire face à une force supérieure à la sienne, bien au contraire. Ainsi, pestant, elle ne fit que laisser son corps sortir de l’arme, et le spectre qu’elle formait retrouva forme humaine sans provoquer de frayeur, du fait de la vitesse de l’action. Elle était essoufflée, mais satisfaite d’avoir pu participer à cette bataille. Cependant, loin de se reposer sur ses lauriers, la jeune femme commença à s’éloigner de la scène pour ne pas prendre un coup – ou une balle – perdu. Son corps tout entier tremblait devant l’effroyable ennemi qu’elle avait réussi à blesser par deux fois.

Karim, lui, était moins imprudent qu’à son habitude. Son instinct lui dictait sa conduite, et il ne laisserait pas une telle opportunité passer. Frapper sur un endroit qui était déjà exposé ? Cela ne mettrait pas à terre l’adversaire, et ça risquait d’augmenter encore sa rage et ses capacités de combat. Alors que faire d’autre ? L’exécuter d’un coup sec en saisissant le premier caillou venu ? Non, il était loin d’être un meurtrier. En revanche, il ne pensait pas à un moindre mal lorsqu’il alla en direction de l’ennemi. L’action serait brève, car il se serait lancé presque au moment où l’adversaire tombait, ayant déjà prévu de repartir à l’assaut.

Il allait viser la tête, pour le faire s’évanouir. Il n’allait cependant pas faire « que » viser la tête. Tandis que l’adversaire la secouait, le coup viendrait de sa gauche. La « droite » de Karim, le poing le plus monstrueux qu’il pourrait envoyer, car il était doublement puissant. A proximité, il lâcherait un « Poing d’Air », l’enclenchant tout en continuant son mouvement. La charge d’air viendrait frapper l’ennemi dans un premier temps, qui serait alors exposé au second poing, plus direct, de Karim. L’attaque viendrait alors en pleine poire de son adversaire, dans le simple et unique but de l’envoyer dans les vapes. De fait, l’Ookami s’exposait, mais le prix en valait la chandelle : du moins, c’était ce qu’il espérait inconsciemment.

L’homme-bouc sentit dans un premier temps que l’ennemi l’envoyait bouler. Il ne dut son salut salvateur qu’au tir qui ne partit jamais de Klyde : ce dernier s’était arrangé d’une manière ou d’une autre pour ne pas tirer, contre toute attente. Il n’avait sûrement pas vu d’opportunité : ça n’en restait pas moins un acte qui ne fut pas perdu, car l’adversaire fut blessé au torse par l’épéiste du dojo. « Un coup de placé. » pensa Shalon en s’interrogeant sur le nombre d’attaques qu’il faudrait pour venir à bout de cet effroyable adversaire.

Cependant, il valait mieux rester sur la défensive tant que l’adversaire n’aurait pas pris le parti de… Tiens, il sentait quelque chose sur sa tête. Une pierre ? Lorgnant sur le côté, il vit que celle-ci n’était pas intervenue par hasard : c’était Jean-Gab qui l’avait envoyée à l’homme-bouc. Celui-ci écarquilla légèrement les yeux, s’interrogeant sur l’utilité de l’action… Avant de sourire avec intérêt. Le petit être de chair avait pensé pour une fois : il était toujours étonnant de voir un adversaire changer de vêtements au milieu de l’attaque… Quoique cette stratégie était risquée, compte tenu de la stoïcité de leur ennemi.

Mieux valait tenter sa chance au moment opportun : pour l’instant, le beau rôle semblait revenir au tireur. Sans réfléchir, gardant la pierre sur la tête Shalon utilisa sa vitesse pour briser la lame d’air lancée sur le tireur, le protégeant ainsi… Il ne s’attendait cependant pas à ce que l’attaque lui fasse aussi mal. Une partie de son bras moteur subit quelques dégâts modérées, du fait de la précipitation : il espérait au moins que son allié opportun pourrait profiter de ce menu sacrifice pour tirer, et qu’il comprendrait qu’il était succinctement protégé, au moins par la présence des cadavres qui se trouvaient autour et que l’ennemi avait éparpillé sans se rendre compte de l’avantage qu’il donnait à de ses potentiels ennemis, quand on osait s’en servir.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fizz
Grand Explorateur
Fizz
Messages : 32
Race : Furet

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Left_bar_bleue81/100L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty_bar_bleue  (81/100)
Berrys: 5.490.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitimeVen 26 Avr - 17:32

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Les gens qui aiment faire la fête


Mes prières sont entendues… Si peu. Un seul homme, brave désœuvré sans le sou, s’avance à ma rescousse. Il ne fait malheureusement pas long feu, et son sort peu désirable me convainc d’une chose. L’homme qui s’est lancé à ma poursuite ne présente pas le moindre scrupule à s’en prendre à des civils innocents. Il est donc, comme je le supposais, parfaitement inutile de m’évertuer à lui expliquer la véritable situation. Il tentera de m’assassiner, comme l’a fait son compère, avant que je n’aie le temps de prononcer le moindre mot.

S’il ralentit un instant, je me rends bien rapidement compte que cela ne sera pas suffisant. S’il y avait eu le moindre objet à ma portée, j’aurais pu le renverser à mon passage, placer autant d’obstacles que possible sur sa route afin de perturber sa course, peut-être même le faire chuter. Mais le village me semble loin, si loin, et mon assaillant est toujours plus proche. Je n’aurai pas le temps.

Le rapide regard jeté à l’objet que je tiens précieusement entre les mains ne m’a rien dévoilé d’anormal ; il semble s’agir d’une pipe tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Cependant, la curiosité et le désespoir l’emportent sur la logique. Tout en courant, je porte l’accessoire à mes lèvres, pour en tirer une bouffée de fumée. L’espoir de moi-même invoquer ce monstre grisâtre, pour le lancer à l’assaut de mon agresseur, me grise quelque peu. Ainsi donc j’aspire, souffle, cherche quelques instants un quelconque mécanisme sous mes dents...

Cependant, je ne m’acharnerai pas. Si cela ne fonctionne pas, je secouerai la tête un instant avant de lancer la pièce de bois de toutes mes forces sur ma gauche. La côte ne se trouve qu’à quelques dizaines de mètres, aussi ai-je bon espoir de voir la pipe finir sa course dans l’eau. Si mon poursuivant veut s’assurer de mon silence, sur un sujet dont je ne sais pourtant rien, il y a tout de même fort à parier qu’il préférera sauver le précieux outil de son partenaire. Et quelque soit l’origine de ce terrifiant serpent invoqué par l’homme aux cheveux cendrés, je peux être presque certain que s’il m’est impossible de la faire apparaître, il le sera également pour celui qui s’est lancé à mes trousses. Le temps qu’il n’aille récupérer l’outil, et se voie hésiter entre reprendre la poursuite ou ramener la pipe à son camarade, je serai déjà loin. Sain et sauf.

Pour autant, je ne cesse pas d’appeler à l’aide. Sait-on peut-être qu’une autre personne m’entende.

__________

Tu affiches un air désolé lorsque la fan excitée se blesse contre ta barrière, mais tu n’as nullement le temps de t’inquiéter pour elle. Quelques douleurs, un léger saignement, et elle ira bien. Moi, en revanche… qui sait dans quel pétrin je me trouve ?

Distrait par ces pensées, tu ne prêtes pas assez attention à ton environnement. Lorsqu’Hermès et le violoniste t’imposent l’arrêt, tu secoues la tête, tâchant de reprendre tes esprits. Ils viennent très certainement de te sauver la vie.

Et la voilà. Tu l’identifies immédiatement comme l’une des raisons pour lesquelles nous sommes venus sur Shimotsuki en ce jour. Le festival est bien entendu célèbre, et si la joie de vivre qui est sensée y régner ne nous a pas repoussé, c’est avant tout les merveilles que nous devions y découvrir qui a justifié, officiellement, notre escale. Parmi ces merveilles, une femme-bête à la beauté remarquable. Ayuzawa Miki, de toute évidence. Il est décevant de la découvrir moins avenante que tu ne l’aurais espéré.

Bari Bari no Dome.

A l’instant où la renarde lance ses sous-fifres en votre direction, tu croises à nouveau les doigts de ta patte droite, faisant apparaître un dôme vous englobant complètement, les deux musiciens et toi. Les gourdins peuvent tant qu’ils le souhaitent s’acharner sur ta barrière, ils ne vous menaceront nullement. A ce jour, rien ni personne n’est jamais parvenu à outrepasser tes défenses. Ce n’est pas aujourd’hui que cela changera.

Qu’est-ce que vous visez, Miki ? Que préparez-vous, avec ces hommes ?

Tu t’exprimes avec la Voix du Seigneur, celle que nous connaissons si bien. Si le timbre est toujours aussi fluet, le ton est ferme, sans appel. Il ne laisse aucun doute sur ton sérieux. Pourtant, tandis que tu parles, tu es distrait. Ton regard parcourt les quelques visages présents, parmi les esclaves de la belle comme parmi les rares fuyards encore à proximité. Nulle trace de nos hommes d’équipages à terre, moins encore de moi. C’est à la fois rassurant et inquiétant ; ton instinct animal te souffle que l’Ayuzawa n’est pas l’unique menace ayant provoqué le mouvement de panique depuis l’auberge. Tu ne peux donc te permettre de perdre trop de temps avec la belle demoiselle ; il te faut me retrouver.







Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe EB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» La longue histoire d'un Ange...
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Shimotsuki Town-