Partagez
 

 L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Dorian Karmon
CommandantCommandant

Dorian Karmon
Messages : 155
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue5/120L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/120)
Berrys: 25.400.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeMer 20 Mar - 15:07

Difficile de faire le point sur le combat contre ce Décima, vu tout ce qui se passe en peu de temps.
Ma première lame réussit à découper les armes du terroriste, qui se retrouve désarmé face à moi, mais j'ai oublié la forte vélocité de mon ennemi, qui s'esquive sur le coté, pour éviter en partie ma deuxième attaque. Je sens un léger craquement sur son épaule et mon regard se pose une fraction de seconde sur le sol à ses pieds... Il y a du sang qui semble couler de son mollet? Bizarre, je ne me rappelle pas avoir attaqué dans les jambes...

Soudain, le Décima fauche mes jambes d'un nouveau mouvement rapide, me faisant tomber lourdement à terre et j'ai à peine le temps de me remettre de la chute que je vois un projectile être jeté sur moi. Je tente une roulade sur le coté par pur réflexe, mais l'explosion sourde et lumineuse m'atteint quand même, alors que j'avais à peine eu le temps de me mettre sur le coté.
Un sifflement strident me vrillant les tympans et ma vision étant sacrément brouillée, je continue cependant ma roulade sur le coté, pour éviter un nouvel assaut et essayer de me remettre d’aplomb.

J'entends alors une voix différente du Décima, même si je ne comprends rien à ce qui se dit...
Ce n'est pas la voix de l'autre type qui accompagnait mon adversaire? Mais il ne s'était pas enfui tout-à-l'heure, poursuivi par les marins? Ce n'est pas rassurant de pouvoir l'entendre parler à son partenaire comme ça... Mais ça veut dire qu'il a réussi à s'enfuir?!? Il doit peut-être informer par Den Den Mushi mon adversaire, pour lui dire de rappliquer ou une chose du genre!

Grimaçant, je me relève, essayant d'analyser l'endroit vers lequel s'enfuit le Décima, avant de me concentrer et de découper plusieurs lames de pierre au sol, pour les projeter dans plusieurs directions, visant au mieux l'endroit où j'entendais des bruits de pas s'éloigner.
Cependant, un grand fracas métallique finit par s'entendre, alors que je partais sur la gauche, pour faire d'autres lames de sol et je reçois alors des projectiles dans le dos, les jambes et un autre sur le crâne. Je me retrouve enseveli sous de lourds objets, alors que j'entends d'autres fracas un peu plus loin dans le hangar.

J'ai essayé de faire mes lames de sol les plus longues possibles, que ce soit pour faire d'autre murs pour bloquer le Décima, pour le frappe directement ou même pour juste se fracasser contre les murs du bâtiment. Depuis le temps où j'envoie le décor un peu partout, le raffut devrait attirer l'attention sur les autorités, j'espère.

Complètement sonné, assourdi et la vision brouillé, une vive douleur parcourt tout mon corps, alors que je me retrouvé écrasé par des projectiles que j'arrive difficilement à voir comme étant des tuyaux, surtout par une forme assez floue...
Je me dépêtre comme je peux de tout ça, essayant de caler une lame de ciseaux, pour découper ce que je peux et me dégager, pour continuer ma poursuite.

Actions du rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kadan Seitetsu
Toucher Mortel
Kadan Seitetsu
Messages : 392
Race : Humain
Équipage : Boendr

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue31/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue135/250L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (135/250)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeJeu 21 Mar - 18:32



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 E42dff349fb75af94eed0985f65c6e29bb7d1d28_hq

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Groupe 10

La bonne nouvelle, c’était que, dans une situation comme celle-ci, ma malédiction pouvait être vraiment très utile. A vrai dire, je n’avais strictement rien à faire si ce n’est toucher un peu tout et n’importe quoi tout en laissant le charme opérer. Le Mato Mato était vraiment un fruit pour flemmard mine de rien, et je ne pouvais guère m’en plaindre pour le coup. Les différentes armes et objets que j’avais touché dernièrement s’étaient donc précipités aussi vite qu’ils le pouvaient étant donnée la distance parcourue pour rejoindre la position de l’assassin en le suivant comme des têtes chercheuses. Grâce à ça, je fus en mesure de le blesser au mollet, l’handicapant légèrement mais suffisamment pour réellement lui causer quelques problèmes. Il devait me haïr à ce moment précis. Et puis, je n’étais pas le seul à m’acharner sur lui. Le jeune marine n’y allait pas de main morte lui non plus, cherchant tant bien que mal à le piéger, à l’immobiliser pour l’empêcher de s’enfuir. Mais.. Il fallait dire que ce Decima avait plus d’un tour dans son sac.

De plus, il y avait un souci majeur dans cette histoire. Le Marine se trouvant littéralement entre l’assassin et moi, il ne pouvait passer outre la trajectoire des projectiles, si bien qu’il se retrouva vite enseveli sous plusieurs tuyaux. Le pauvre. En même temps, j’y pouvais rien moi, j’avais pas le don de contrôler ça ! Une fois lâchés, les projectiles étaient totalement livrés à eux-mêmes, je ne pouvais en aucun cas les manipuler, ça aurait été trop beau sinon. Bref, c’était bien malheureux pour lui, mais le brun allait devoir s’y faire et agir en fonction désormais. Quoi que.. J’avais bien une petite idée en parallèle.

Sans plus attendre, je me mis à courir pour entrer à l’intérieur de l’entrepôt endommagé pour y trouver de nouvelles choses. Là-dedans, il y aurait bien de quoi me ravitailler en « munitions », à n’en pas douter ! Et.. bingo ! Il y avait des balles de toutes sortes. Revolvers, fusils, etc… Avec ça, j’aurais clairement de quoi faire et avec un peu de chance je serais à même de blesser le Decima une nouvelle fois. Alors, attrapant une grosse poignée de balles de 12 millimètres, je fis en sorte de les balancer d’un coup sec et de toutes mes forces, de façon à ce que la poussée les propulse sur le côté du bâtiment d’à côté. Avec cette astuce, les projectiles se traceraient une trajectoire nouvelle en le contournant pour revenir juste en face de Joker. Eh oui, cette fois-ci, le danger n’arriverait pas de l’arrière mais bien de l’avant ! Et de cette façon, le Marine ne se retrouverait pas en danger. En tout cas normalement. Je l’espérais.

« Ne crois pas pouvoir t’en tirer si facilement, assassin ! »

Dans tous les cas, il fallait qu’on en finisse vite pour que je puisse me faire soigner. Mon nez ne me faisait pour le moment plus très mal, sûrement à cause des endorphines libérées par le « plaisir » de la confrontation, mais dès que tout ça serait fini, je me retrouverais dans un calvaire pas possible.

awful pour Epicode

Eh non, vous êtes tombés dans le panneau bande de bleus !

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tsusha Nokunito

Tsusha Nokunito
Messages : 48
Race : Humaine
Équipage : Elle même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue16/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue4/100L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (4/100)
Berrys: 103.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeDim 24 Mar - 21:19

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Avec Choryo Supai, Dorian Karmon et Kadan Seitetsu
La jeune fille s’en était sorti plutôt bien. Le couteau était maintenant bien loin de la main de son ancien propriétaire, mais la jeune femme avait fini par se laisser emporter par l’adrénaline. Surestimant sa force, elle tenta une clé de bras, qui se solda par un échec cuisant. Le marin maître de cordes s’y substitua sans mal, ses muscles étant bien plus développés que ceux de l’adolescente. Celle-ci fut projetée contre le marin, qui la reçut avec un joli coup de poing dans le ventre lui coupant le souffle. Tsusha fut ensuite soulevée du sol par le pirate ayant apparemment la ferme intention de terminer sa vie ici. Heureusement, Uzo, qui en avait terminé du premier pirate, assomma le dernier d’un coup sec à la nuque.

Atterrissant violemment sur les fesse, la rouquine prit quelques instants pour reprendre son souffle. Finalement elle se releva, récupérant au passage son cher Mekatana pour le rengainer. La question de l’état de la jeune fille fut posée par son sauveteur, ce à quoi Tsusha répondit humblement entre deux respirations.

- J’ai surestimé ma force sur la fin, et il a retourné la situation. Je suis pas super contente de moi, mais en tous cas on a gagné ici, donc c’est déjà ça.

Observant les environs, Tsusha remarqua un jolly roger dans un coin, pas réellement caché. Ils étaient sur un navire pirate plutôt qu’un navire décima ? Même si la rouquine avait encore du mal à distinguer les différentes factions, elle pouvait dire que les marines avaient perdu du temps ici. Quoi qu’il en était, maintenant, le commandant Marine souhaitait qu’elle reste en sécurité, ce qui déclencha une moue exaspérée sur le visage de la gamine. Se campant sur ses appuis, elle ne répondit rien, se contentant d’observer la fillette. Elle savait pertinemment que de toute façon, s’amuser à discuter avec les personnes prononçant ses mots ne servait à rien, agir était plus utile.

Elle était restée sur le navire, faisant mine de lentement suivre Uzo. Dans les faits, elle cherchait surtout une fenêtre d’action afin de pouvoir agir autrement qu’en suivant son accompagnateur. C’est lorsque les voiles du dernier navire s’abaissèrent et qu’Uzo jura que Tsusha comprit que le navire des décima partait du port. Un rapide coup d’oeil à la trajectoire, et la rouquine comprit que les terroristes passeraient tout prêt du bateau pirate en question. Une occasion en or à saisir au plus vite. Mission d’infiltration : lancement.

Tsusha observa la position de la barre du navire décima se dirigea vers la proue du navire pirate et s’accrocha sur le flanc du navire invisible aux yeux des décima. Finalement, elle attendit que le navire décima passe et s’accrocha à la coque de ce dernier. Escaladant latéralement le bâtiment, elle se dirigeait vers la barre afin de prendre Legato de dos dans une attaque surprise. Lorsqu’elle sera en place elle grimpera discrètement sur le plancher du vaisseau, dans l’angle mort du décima, afin de porter une tranche des plus dangereuses à son côté gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeLun 1 Avr - 4:44



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 J1il
Joker l'assassin

Sa fourberie avait payé à nouveau, l'assassin vit une ouverture pour filer à nouveau entre les doigts de ses poursuivants. Répétant son exploit échoué quelques secondes plus tôt, il décida de se relever et d'utiliser sa jambe encore valide pour se propulser au sommet du mur et le passer. C'est également à ce moment que son escargophone sonna, ce dernier n'ayant pas prononcé un mot depuis déjà quelques mois maintenant. Il n'avait pas pour habitude de communiquer à travers ce type d'appareil, mais cette action était tout spécialement interdite lors de cette opération. C'est pourquoi l'assassin eu la surprise de sa vie lorsqu'il entendit la voix du Legato retentir près de sa ceinture. Pour un peu plus il serait bien tombé du mauvais côté du mur ! Qu'importe, visiblement son partenaire venait de frapper un mur, sans quoi il ne les aurait jamais contacté de la sorte. Le point de rendez-vous avait changé, et pour couronner le tout il n'avait plus que quelques minutes pour atteindre le port... Avec une jambe amoché et un bras en moins. La chance.

Sautant du muret, l'assassin tenta de mettre les voiles aussi vite que son état de santé le lui permettait. Boitant à une vitesse acceptable pour quelqu'un d'aussi amoché, le décima commença à faire le calcul. Il avait tout au plus cinq minutes pour rebrousser chemin, atteindre la section nord du port et semer ses poursuivants. Le gamin refusait de lâcher prise et en prime une série d'objets volants venus de nul part semblaient se balader dans les environs. Pouvait-il y arriver ? Il estimait ses chances à 20%, mais ça ne l'empêcherait pas d'essayer. Fonçant ainsi vers la porte de sortie, il détourna à nouveau son attention de son objectif, curieux de connaître la source du fracas qu'il venait d'entendre derrière lui. Apparemment le gamin avait choisi de s'emporter et de balancer des morceaux de sol un peu partout. Des bandes de pierre partaient dans tous les sens, frappant lourdement les murs en tôle de l'entrepôt. Presque exaspéré par la naïveté du marine semblant céder à la panique, l'assassin se pensait en sécurité derrière le mur qu'il venait de franchir. Si seulement. Dans les faits, une part du mur avait été tranché au milieu de tout ce bordel et avait été balancé dans la direction du décima. Surpris, il n'arriva pas à esquiver. Choisissant plutôt de sauter et mettre un pied sur le morceau de pierre pour se laisser porter. Bien malmené par le transport brutal, il défonça la porte de l'entrepôt avec l'aide du morceau de pierre, avant de se faire catapulter dans la rue en faisant quelques tonneaux. Il n'eut même pas le temps de se relever, qu'une volée de projectiles lui lacérèrent la peau. Encore des projectiles mystères sortis de nul part. Comme les précédents, ils n'avaient pas faits de dommages sérieux. S'ils étaient arrivés assez vite pour pénétrer la chair ils n'avaient pas la pénétration d'une arme à feu traditionnelle. Impossible de déterminer leur provenance pour le moment. Il devait mettre les voiles. Se relevant en titubant, encore déstabilisé par la raclé qu'il venait de se prendre, il se dirigea aussi vite que possible vers l'entrepôt voisin pour disparaître avant de se diriger vers le nord.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 8anfL'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Lou0
Denary la joueuse, Fitz le danseur

Planqué derrière une caisse, la joueuse était en pleine panique. Le bateau était parti sans elle ! Et tout ça c'était la faute de ce pauvre con de pervers ! Si elle avait encore le temps elle aurait bien rebroussé chemin pour l'achever à coup de barre de fer en pleine tête. Bon, elle devait maintenant faire son chemin sans se faire repérer, ce qui en soit ne devrait pas être trop problématique. Après tout, en dehors de l'autre psychopathe qui la poursuivait un peu plus tôt, qui soupçonnerait une jolie jeune femme comme elle ? « GAAAAH !» Tournant le coin, elle s'arrêta net en voyant sortir de la ruelle l'abruti qu'elle avait cogné. Hurlant pour une histoire de viol (tu parle d'une situation ironique), elle ne croyait pas qu'il l'ai repéré, mais son cri de surprise était tout sauf discret. Tentant de s'éclipser en retournant dans sa ruelle pour en sortir de l'autre côté, elle se dirigea vers le nord en courant à toute vitesse. Ses partenaires étaient peut-être prêts à crever pour leur petite cause, mais il n'était pas question qu'elle laisse la peau dans cette opération débile !

De son côté le danseur avait entrepris de poursuivre l'hypnotiseur, relativement inquiet qu'il allait répandre des calomnies sur sa personne. Il était un artiste ! Comment il allait manger si de telles rumeurs commençaient à circuler sur lui hein ?! « Aya ! Tu peux pas te balader et dire des trucs comme ça ! Tu veux tuer la mood à mes représentations ou quoi ?! Me too j'ai besoin d'un bon groove avec les ladies!!! »


-----------------------------------------------------------------------------------------------------

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Kbkh
Legato le musicien

Tenant fermement la barre, le décima pris une grande inspiration et regarda droit devant lui. Il était relativement tendu, chose rare chez un homme d'un naturel si professionnel. Son attention était concentrée sur le port et sur la mer, attendant avec impatience la contre-attaque marine qui arriverait inévitablement. Il était déjà presque à mi-chemin de sa destination et, pour le moment, rien ne s'était encore manifesté. Le bateau au large n'avait toujours pas bougé, ce qui le poussait à croire que le QG n'avait pas encore réagit à son message. C'était une bonne chose, mais dans son attente d'une riposte marine, le décima n'avait pas remarqué la jeune civile s'étant accroché à son navire. Encore pire, il ne la remarqua pas lorsqu'elle se hissa sur le pont derrière lui et ne la remarqua pas non-plus lorsqu'elle lui donna un grand coup de katana dans les côtes.

Elle était relativement talentueuse à n'en pas douter, malheureusement elle avait mal choisie sa cible. La veste du terroriste regorgeant de gadgets en tout genre, celui-ci avait pu s'épargner une blessure trop grave, le coup de lame ayant été partiellement bloqué par quelques bâtons de dynamite qu'il gardait en réserve. Si le résultat en fut une coupure relativement sévère, le décima n'eut aucun mal à se retourner pour mieux filer un grand coup de botte à son assaillante. « Sérieux... T'aurais dû viser la tête petite. » Si le coup de pied ne visait pas à blesser la rousse, il avait suffit à créer un peu de distance entre les deux combattants. Du moins assez pour laisser le temps au décima de se mettre en position de combat. Lâchant le gouvernail, l'homme enfila rapidement une paire de gants trafiqués avec de petits explosifs sur la paume. Il n'avait rien d'un combattant, mais il pouvait tout de même gérer une gamine de 12 ans se trimbalant un gros couteau... Ainsi, fonçant sur la rouquine, il prépara une esquive à un coup défensif avant de se ruer sur son bras armé. À partir de là, il se contenterait de lui agripper le poignet pour le faire sauter puis il lui ferait exploser la tête... Du moins c'était le plan. L'exécution allait s'avérer bien plus difficile maintenant que le gouvernail du navire avait choisie de tourner violemment sur la droite faute de personne pour tenir la barre.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 9jp3
Second de St-Urea Lazar Pauvrebleu
« Message d'urgence à toutes les troupes stationnées dans le quartier nord. » Posé dans sa chaise, un sourire en coin, le Pauvrebleu s'était penché sur le papier venant d'être posé sur son bureau par l'un des administrateurs dans la salle bourdonnant sans relâche. « Nous tenons les responsable de l'attaque de l'attaque. Un navire se dirige présentement vers le nord de la zone portuaire pour prendre les fuyards. Vous avez pour ordre de l'arrêter par tous les moyens nécessaires. La barricade doit toutefois être maintenue. Nous comptons sur vous. » Raccrochant le combiné de son den den mushi, le bras-droit du Vice-Amiral Borderline se tourna vers le reste de la salle l'air triomphant. « Quant à vous, préparez vous à mobiliser les troupes. La menace sera bientôt éliminé et je m'attend à ce que les bateaux partent dès que la confirmation sera envoyé. » Cette journée avait été un désastre total, mais avec un peu de chance ils pourraient encore sauver les meubles. Il restait encore un peu de temps pour envoyer les renforts sur Grand Line, le vrai problème était encore d'enrayer le flot de victimes sur St-Urea. S'ils laissaient s'échapper ces terroristes, la réputation de la marine sur cette île en prendrait définitivement un coup...


Ordre de passage: MJ - Choryo - Dorian - Tsusha - Kadan
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Joker - lvl 23 --> blessé (sévèrement)
Legato - lvl 18 --> blessé (légement)
Denary - lvl 16 --> connasse
Bozek - lvl 15 --> k.o
Zorek - lvl 20 --> k.o
Andrei - lvl 17 --> occupé
Marins - lvl 12 (4/6 morts) --> occupés

Carte:
 


Dernière édition par Maître-Jeu le Sam 13 Avr - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Choryo Supai
Matelot
Choryo Supai
Messages : 69
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue67/120L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (67/120)
Berrys: 14.450.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeJeu 4 Avr - 1:25


Violeur Nécrophile !







Un nouveau regard dans son dos provoqua subitement en lui un nouvel effroi tandis qu'apparaissait à sa poursuite la carcasse imposante de son agresseur sexuel. Ses yeux s'écarquillèrent tandis qu'il se remettait finalement à fixer la route devant lui, usant de ses capacités de fuite développer au cours des années pour regagner en vitesse face au danger. Il lâcha un nouveau cri sous la pression sans que cela ne paraisse être autre chose que la normalité désormais, néanmoins cette fois-ci un écho de son cri se fit entendre quelques mètres devant lui, attirant malgré lui son regard. Son esprit bien trop préoccupé par ce qui arrivait dans son dos, alors même que ses fesses étaient à l'air libre à la merci de ce sodomite en puissance, pour autant il parvint à capter un mouvement qui sembla disparaître dans la ruelle sur le côté. En ces lieux quasiment désert ce simple fait sembla soudainement lui redonner espoir tandis que son cerveau s'accrochait à cette nouvelle information, il y avait du monde, il y avait de l'aide !

Aussitôt il bifurqua à la suite de la forme qui déjà semblait tourner à nouveau plus loin, repartant dans une direction qu'il ne parvenait pas à déterminer, totalement perdu par tous ses derniers mouvements pour même savoir où il se trouvait. Il ne se retournait même plus, les simples bruits de pas lourd de son poursuivant suffisant à lui confirmer sa présence malsaine prête à s'immiscer dans les endroits les plus obscurs de son corps. Il frissonna à nouveau, tout son être se tendant tandis qu'il saisissait à peine quelques mots des paroles de celui qui l'avait pris pour cible. Ne parvenant à capter clairement que quelques instants de son discours il ne s'était arrêté que sur un point, l'homme voulait le tuer ! Il venait de l'avouer haut et fort ! Avait-il abandonné ses délires d'abus sexuel, le trouvant trop résistant à son goût où avait-il seulement des tendances nécrophiles en plus de cela. Des gouttes de sueur commençaient à tomber de son visage tandis que son corps tout entier réagissait aux déductions de son esprit, il était poursuivi par un psychopathe de la pire espèce ! Tournant à nouveau dans une ruelle il aperçu plus loin la forme humaine qui courait devant lui, sans parvenir à la reconnaître pour autant. A bout de nerfs et dans l'incapacité totale de réfléchir sainement il cria simplement :

Revenez ! Revenez-ici tout de suite !
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
CommandantCommandant

Dorian Karmon
Messages : 155
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue5/120L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/120)
Berrys: 25.400.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeJeu 4 Avr - 14:50

Le sifflement aigu à mes oreilles commence tout juste à s'atténuer et ma vision se rétablit petit à petit, me permettant de voir le bazar que j'ai mis. Les bandes de pierre que j'ai projeté dans tous les sens ont fracassés quelques étagères et caisses en bois et quelques bouts de bandes ont frappé les murs en tôle, pliant légèrement ces derniers.
Je n'ai pas du tout réfléchi sur l'instant, ne pensant juste qu'au fait qu'un danger pour la population était en train de prendre la fuite et que je devais l'arrêter urgemment.

Je ne prends guère plus de temps pour faire le constat de tout le bordel que j'ai mis, fonçant vers la porte d'entrée de l'entrepôt, défoncée par une bande de pierre, pour rapidement tomber sur du sang au sol.
Je stoppe quelques secondes, pour observer les gouttes de sang partir dans une direction, ainsi que des billes de plomb éparpillées... On dirait des munitions type chevrotine, pour les fusils... Bizarre, je ne pense pas avoir entendu de détonation d'une arme de si gros calibre et le terroriste ne semblait pas avoir d'arme à feu sur lui...

Un appel sur mon Den Den Mushi me fait sortir de mes brèves réflexions et je décroche, tout en partant sr la piste du sang.
J'écoute attentivement le message s'adressant aux troupes du nord et je tâche de me rappeler du plan fourni au début de l'opération. Je suis en plein milieu de la zone des entrepôts et le port se trouve sur la berge ouest et sud... Avec l'appel que j'ai à peine pu entendre entre les deux terroristes, je fais rapidement le calcul, me disant que le premier fuyard ou un complice (la femme aux cheveux blancs évoquée dans le briefing ou un autre encore) est aux commandes d'un navire, pour récupérer ses partenaires et prendre la fuite. Le chaos ambiant et le fait que les troupes Marines soient dispersées à gauche à droite; tout ça ne joue pas en notre faveur, mais on a encore une chance de finir cette opération! Il faut juste réussir à se coordonner avec le peu que l'on a, dans un court laps de temps!

Je m'empresse donc de décrocher et répondre au supérieur, tout en poursuivant la piste de sang au pas de course:

-Sergent-chef Karmon au rapport! Je poursuis un suspect blessé à travers la zone des entrepôts et il semble se diriger vers les quais! Si possible, essayez de bloquer la sortie maritime nord, pour leur couper leur retraite!

Dans le doute, je préfère donner un conseil pour bloquer la fuite des terroristes, avec une phrase rapide, me disant que ça ne coûte pas grand chose.
Soit les supérieurs ont déjà envisagé ce cas de figure et je ne fais que souligner le geste verbalement; soit je donne une idée comme une autre à mes supérieurs et ils agissent en conséquence.
Mais bon, je ne vais pas m'attarder d'avantage sur la stratégie, préférant me concentrer sur ma poursuite, épée double à la main gauche et ma main droite changée en lame de ciseaux, me tenant prêt à encaisser un autre piège perfide envoyé par cette "savonnette Décima".
Revenir en haut Aller en bas
Tsusha Nokunito

Tsusha Nokunito
Messages : 48
Race : Humaine
Équipage : Elle même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue16/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue4/100L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (4/100)
Berrys: 103.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeDim 7 Avr - 11:26

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Avec Choryo Supai, Dorian Karmon et Kadan Seitetsu
La prise par surprise était un succès. Malheureusement pour la jeune femme, cela aura moins d’impact que prévu : veste rembourrée ? Obstacles dans le vêtement ? Tsusha ne savait pas trop, mais quoi qu’il en était, elle avait, au passage, tranché quelque chose d’autre que de la chaire. Le terroriste réagit rapidement, envoyant valser la jeune fille plus loin d’un coup de pied réflexe. Tsusha commençait donc le combat avec un léger avantage, mais rien n’était gagné d’avance. Le décima prit le temps d’enfiler des gants, et malheureusement la rouquine avait été envoyée trop loin pour utiliser ce moment à son avantage. Le véritable combat allait commencer maintenant.

Les gants qu’avait enfilé Legato ne rassuraient pas la jeune fille. Après tout, on enfile rarement ce genre de choses pour le style, surtout dans la présente situation. Les armatures métalliques présentes un peu partout n’aidaient pas à se faire à l’idée que les gants étaient inoffensifs, si bien qu’au final, Tsusha décida de garder une attention toute particulière aux mains de l’ennemi. Il bougeait bien, c’était à n’en pas douter, mais la rouquine savait se battre, et elle allait devoir le prouver ici. Si elle voulait gagner, elle allait devoir mettre son adversaire en position délicate. Ainsi, la sabreuse observa son environnement, remarquant la barre qui n’était plus tenue. Elle allait certainement bouger, de ce fait, n’est-ce pas ? Tsusha n’avait pas particulièrement le pied marin, mais ceci était chose plutôt connue.

La rouquine s’était rapprochée du terroriste, afin de revenir dans le combat. Combat qui semblait compliqué à négocier. Savoir comment agir face à l’imprévisible était compliqué. Il allait falloir ruser. Son but était purement et simplement d’empêcher le terroriste de fuir, ainsi, étant donné que le bateau virait déjà à droite, la jeune fille essaya de gagner du temps. Un coup de biais parti, esquivé avec brio par le terroriste qui semblait l’avoir préparé. C’est ensuite que ce dernier cibla le poignet de la jeune femme avec ses gants. C’était maintenant à Tsusha d’esquiver. Chacun son tour, n’est-ce pas ? Elle pivota en prenant appuis sur sa jambe arrière et rapprocha les poids de sa lame vers la garde afin d'accélérer le coup de bas en haut qu’elle portait au bras tendu de Legato, afin de purement et simplement le trancher. Solidement campée sur ses appuis, la jeune femme s’attendait au violent virement de bord qui venait de se faire sentir, chose que Legato n’avait apparemment pas anticipée puisque son équilibre fut compromis.

Les choses se déroulaient très rapidement, si bien qu’aucun des deux n’étaient sûr d’être avantagé. Se battre sur un bateau sans personne pour tenir la barre était peut-être une mauvaise idée, après réflexion. De toute façon, Tsusha ne pouvait plus y faire grand chose, à ce rythme-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Kadan Seitetsu
Toucher Mortel
Kadan Seitetsu
Messages : 392
Race : Humain
Équipage : Boendr

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue31/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue135/250L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (135/250)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeDim 7 Avr - 17:27



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Tumblr_ommxk3GX961tqjhmao1_500

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Groupe 10

Tous les projectiles que j’avais été en mesure d’envoyer jusqu’à maintenant avaient mis l’assassin Decima dans une situation bien délicate. Et pourtant, malgré mes efforts et ceux du jeune marine bien décidé à en venir à bout, il parvenait sans arrêt à nous échapper. Autant dire qu’il n’était pas n’importe qui. C’est au moment où il encaissa les balles de 12 millimètres que je me rendis compte d’une chose – ou plutôt, j’eus un déclic. Certes, il était blessé à présent. Mais justement, outre l’optique de vouloir me débarrasser de lui pour les actes de son groupe, il y avait moyen de penser et d’agir autrement. Pourquoi chercher désespérément à le mettre hors d’état de nuire alors que, manifestement, il semblait capable de survivre et continuer à fuir presque éternellement ? Si ça se trouve, aucune de nos offensives futures ne permettraient de le mettre à terre définitivement. Alors, bien évidemment, les paroles prononcées à l’intérieur de l’escargophone du marine ainsi que les siennes juste après me permirent de comprendre que le fuyard cherchait à quitter les lieux par la voie des mers. Cela signifiait tout simplement qu’il partirait en groupe et que, dès lors, j’aurais tout le loisir de faire couler le navire qui les transporterait jusqu’au large. Seulement… N’était-il pas plus préférable pour mon intérêt personnel et surtout celui de Boendr de chercher à rallier ces Decima sous mon aile plutôt que de les traquer et les tuer ? Leurs connaissances et leur façon d’opérer pouvaient nous être bénéfiques dans diverses situations. C’était donc un élément essentiel à prendre en compte pour mes actions futures.

Par conséquent, lorsqu’il s’échappa dans la grande rue pour se diriger en direction des quais, rapidement poursuivi par le jeune brun, je pris le parti d’endosser un autre rôle. De revêtir une autre apparence : la Tête de Boendr, Sato Daisenshi. Jusqu’alors, l’assassin ne m’avait jamais réellement vu utiliser ma malédiction, donc le fait de l’approcher sous une seconde identité ne pouvait être qu’un avantage. Après tout, aurait-il été assez fou pour rejoindre l’Organisation d’un garçon dont il aurait explosé le nez d’un simple coup de genou ? Évidemment que non. C’est pourquoi je ne pouvais garder ma vraie apparence. Prenant donc rapidement le temps d’enfiler mon masque et tout ce qui va avec, en faisant également bien attention à changer de tenue pour ne pas éveiller les soupçons, je sortis de l’entrepôt en récupérant quelques fumigènes d’une caisse remplie. A l’extérieur se trouvait quelques rondins de bois, sûrement réunis ici par un artisan charpentier pour construire ou réparer un bâtiment naval. Je n’allais pas jouer les égoïstes et tout lui piquer, non, il m’en fallait seulement un.

Décidant de ce fait de monter sur l’un d’eux en l’agrippant un minimum, il se mit à trembler quelque peu avant de se soulever et avancer tout seul. Sa cible était bien évidemment Joker.

Ainsi, en gagnant de la célérité bien assez vite, ce moyen de transport original me permit de remonter la rue jusqu’à atteindre le marine qui poursuivait son assaillant en courant. Sur le coup, il n’avait pas pu constater ma présence, en tout cas jusqu’à ce que je ne dépose ma main « libre » sur son épaule l’espace d’un instant.

*Le voilà marqué. Je n’ai plus qu’à en finir.*

Suite à cela, je me laissai porter pour atteindre la position du Decima, m’approchant donc dangereusement de lui. Toutefois, je ne comptais pas le laisser encaisser le rondin lancé à pleine vitesse. Ce faisant, je pris soin de lâcher deux fumigènes emportés auparavant, qui se dirigeraient droit vers le Karmon pour exploser à sa hauteur et le plonger dans un épais nuage opaque. Puis, je fis de même en touchant à nouveau le morceau de bois. Par conséquent, le solide projectile changea immédiatement de cible, me permettant de plus d’en descendre. Avec tout ça le marine se retrouverait sans doute dans une situation délicate, incapable de continuer avant un temps.

« Je peux vous offrir à tes collègues et toi un avenir meilleur et plus sûr que celui que Centes Decima vous a promis. Tu as vu de quoi je suis capable avec ma malédiction, et ce n’est encore rien par rapport à ce que je serai en mesure de faire plus tard. Imagine jusqu’où nous pourrons aller. »

Plongeant ensuite un morceau de papier sur lequel était écrit mon numéro d’escargophone dans l'une de ses poches, je souris et m’écartai d’un bond pour m’éloigner de la zone en terminant avec une dernière parole.

« Je vous conseille d’accepter. Sinon, apprêtez-vous à devoir vous défendre éternellement de mes attaques où que vous soyez. Ce serait bête de couler en pleine mer et finir en nourriture pour les poissons.. N’est-ce pas ? »


awful pour Epicode

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeSam 13 Avr - 12:23



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 J1il
Joker l'assassin

Boitant le long des quais, l'assassin tentait tant bien que mal de garder un bon rythme de course. Il avait tenté de semer ses poursuivants en prenant un chemin moins prévisible, mais voilà qu'il se retrouvait coincé entre l'eau et les bâtiments. De sa position il pouvait voir le bateau derrière lui, bateau qui venait d'ailleurs de rentrer dans le muret de pierre que constituait le port de St-Urea. Il y avait des problèmes à bord et il ne pouvait absolument rien y faire dans la présente situation. Choisissant de se concentrer sur son présent objectif et de faire confiance à son partenaire, l'assassin continuait d'avancer vers le port. Il doutait que son partenaire puisse le voir depuis sa position, le point de rendez-vous ne changerait donc pas.

Enfin il n'était pas au bout de ses peines. En effet, apparemment le marine était toujours sur ses traces et venait de pointer le bout de son nez une dizaine de mètres derrière lui. Comment avait-il su le trouver ? Le sang. Évidemment. Après tout, l'assassin avait déjà utilisé ce petit truc maintes fois pour traquer un rat jusqu'à sa tanière. Il avait réussit à oublier ce détail avec tout ce joli bordel. Et pour couronner le tout, voilà qu'un autre projectile lui fonçait maintenant dessus... Sauf que cette fois c'était un rondin ! À croire que le diable lui avait chié sur la tête.

Se préparant à esquiver l'attaque surprise, l'assassin pensa qu'il devait y avoir un problème. Quelque chose d'anormal s'était produit et voilà qu'il se retrouvait la cible d'une série interminable de projectiles. Sans le savoir, la réponse à ses interrogations se trouvait déjà en chemin. Alors qu'il allait se jeter sur le côté, le décima constata que le rondin s'était arrêté à mi-chemin comme par magie. Le chevauchant, un drôle de type descendit du bout de bois après avoir balancé des fumigènes. Comme pour ajouter au petit spectacle, le projectile retourna d'où il venait, fonçant cette fois dans la direction du jeune marine à sa poursuite. Apparemment il recevait un coup de main à l'improviste, mais ça ne voulait pas dire qu'il ne demeurait pas sur ses gardes.

Écoutant patiemment son interlocuteur, le décima compris rapidement la situation dans laquelle il se trouvait. C'était ce type qui lui balançait tous ces projectiles depuis le début et, apparemment, il espérait convertir l'assassin et son petit groupe à sa cause... Après l'avoir attaqué à plusieurs reprises ? Il avait du mal à suivre son raisonnement, mais l'assassin n'y pensait déjà plus. Lui ne pouvait plus se concentrer que sur deux détails. De un, ce type venait d'insulter l'honneur de son suzerain. De deux, il était responsable de toutes ces attaques... Ce qui voulait également dire que, malédiction ou pas, il ne lui lancerait plus rien s'il crevait en vitesse.

Calculant ses chances, l'assassin hésita malgré tout un instant. Il n'était pas certain que le marine ai arrêté sa poursuite et il était maintenant plus qu'évident que la marine convergeait maintenant vers sa position. Un peu d'aide ne ferait pas de mal, mais il n'était pas question qu'il trahisse ou accepte même de servir temporairement ce type. Il risquait sa vie ici précisément pour que son roi prenne le pouvoir, il était prêt à mourir pour lui ! Jamais il n'abandonnerait son poste. Mais d'un pragmatisme naturel, l'assassin préférait tourner cette altercation en véritable opportunité. Si ce type voulait prendre du galon, il aurait l'occasion de le faire dans l'empire que bâtirait Centes... « Si tu souhaite un combat à mort, soit. Moi et mes camarades n’avons  pas peur de mourir pour la cause. Mais si tu souhaite vraiment trouver des alliés puissants je te suggère plutôt de rejoindre notre famille. Ton pouvoir nous serait utile. » Faisant mine de reprendre son chemin vers le nord tout en prononçant ces mots, l'assassin fit clairement comprendre à l'inconnu qu'il était le bienvenue sur leur navire s'il souhaitait devenir un membre de la cour décima. Dans le cas contraire ils régleraient leurs comptes en vitesse... Dans tous les cas il fallait bouger immédiatement.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Kbkh
Legato le musicien

L'échange de coups avait été rapide et difficile à suivre. Pas habitué aux combats au corps à corps, le décima avait du mal à surveiller proprement les membres de la gamine et à évaluer les distances. Malgré tout, il demeurait confiant. Devant lui se tenait une simple gamine. Elle ne devait pas avoir plus de 12 ans ! Elle n'était rien de plus qu'une nuisance temporaire qu'il devait s'efforcer d'écraser le plus rapidement possible. Il ne comptait pas mourir aujourd'hui, et si sa volonté venait à être piétiné par la machine gouvernementale, il s'assurerait de traîner un maximum de ses ennemis dans la tombe avec lui.

Malgré tout, son opposante savait mieux se défendre qu'un soldat lambda. Celle-ci avait réussi à esquiver son attaque directe au poignet et à se déplacer dans son angle mort et ce, pile au moment où il perdit l'équilibre. Elle avait eu un bon professeur, mais elle tentait clairement de le vaincre avec des coups très directs, voir prévisibles. Ayant perdu l'équilibre sur la gauche, un pied levant de terre, comme s'il se préparait à un combat de sumo, il aperçu l'angle que prenait l'étrange katana de son adversaire. Un coup provenant du bas. Il était dans une sale position, mais ça ne voulait pas dire qu'il ne pouvait pas l'exploiter malgré tout. Elle s'était positionné pour un coup direct sur son bras encore tendu, un bon coup qui malheureusement trahissait encore son manque d'expérience. Comme la plupart des combattants, elle avait choisie de se concentrer sur ses mains, considérant que c'est de là que proviendrait le danger. Une drôle d'idée considérant qu'il lui avait déjà démontré qu'il était parfaitement capable de se servir de ses jambes aussi...

C'est sur cette note que le décima fit redescendre lourdement son pied sur le katana de la jeune fille. Sa lourde botte renforcé avait ignoré le tranchant de la lame, cette dernière n'ayant pas eu le temps de gagner en vitesse. En un mouvement il avait pu ouvrir sa garde et bloquer une éventuelle riposte. Ayant retrouvé son équilibre, il donna un double coup de main en direction des épaules de la jeune fille, de quoi déclencher deux bonnes explosions, lui amocher les bras et l'envoyer contre, voir par-dessus, la rambarde. Si ça fonctionnait il pourrait accourir vers la barre et éloigner le bateau des quais avant qu'il ne soit trop amoché... Si ça fonctionnait. Pour le coup il regrettait grandement d'être sur un navire fragile et de ne pas simplement pouvoir balancer quelques bâtons de dynamites sur cette empêcheuse de tourner en rond. Et en prime, il semblait bien que le navire marine avait reçu l'alerte et se dirigeait maintenant dans leur direction. Plus de temps à perdre, la collision avec le quai leur avait déjà fait perdre suffisamment de temps.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 8anfL'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Lou0
Denary la joueuse, Fitz le danseur

Et merde ! Cet abruti de pervers s'était maintenant lancé à sa poursuite !... Encore !!! Elle avait une poisse pas possible ! Il fallait semer ce connard en vitesse, mais pour le coup elle doutait que le coup de l'embuscade fonctionne une seconde fois. Scannant les rues du regard, elle cherchait désespérément un échappatoire. Elle ne le trouva toutefois pas avant d'arriver sur les quais, non-loin du navire qu'elle était censé prendre. Plus loin devant elle se trouvait un épais nuage de fumée, un signe qui, elle l'espérait, venait de sa bonne étoile. À travers cette purée de pois elle aurait une chance de semer son poursuivant et de filer en douce en direction du point de rendez-vous... Et il commençait à être temps ! Elle était essoufflée merde ! Fonçant droit vers le nuage, cette dernière allait, sans le savoir, passer à côté d'un marine dans une sale situation. Avec un peu de chance elle ne se ferait pas remarquer...

De son côté, le danseur n'avait toujours pas lâché prise. Collant aux basques du nudiste en herbe il était déterminé à lui faire fermer le clapet sur ses abus sexuels... Qu'il n'avait pas commis ! Ça n'était pas un problème de toute façon, il pourrait rattraper ce drôle d'oiseau en une seconde avec ses grandes enjambés et son cardio digne d'un lion!... D'une seconde à l'autre... Mais merde ! C'était à croire que le type qu'il poursuivait avait couru toute sa vie ! Impossible de réduire les distances ! Désespéré et terrorisé à l'idée de poursuivre ce mec à travers toute la ville alors qu'il criait au viol, le danseur se résolu à commettre un acte pas exactement groovy en balançant un sceau qui traînait là dans les genoux du marine. Juste de quoi le stopper brièvement hein ! Ça comptait pas comme un assaut... Non vraiment !


Ordre de passage: MJ - Choryo - Dorian - Tsusha - Kadan
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Joker - lvl 23 --> blessé (sévèrement)
Legato - lvl 18 --> blessé (légement)
Denary - lvl 16 --> connasse
Bozek - lvl 15 --> k.o
Zorek - lvl 20 --> k.o
Andrei - lvl 17 --> occupé
Marins - lvl 12 (4/6 morts) --> occupés

Carte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kadan Seitetsu
Toucher Mortel
Kadan Seitetsu
Messages : 392
Race : Humain
Équipage : Boendr

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue31/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue135/250L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (135/250)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeSam 13 Avr - 13:14



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Tumblr_ommxk3GX961tqjhmao1_500

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Groupe 10

Ma proposition – ou plutôt ma menace – était certes osée, mais pouvait fonctionner si l’assassin n’était pas du genre suicidaire comme certains de ces terroristes kamikazes. A vrai dire, en l’énonçant, je ne m'attendais pas à ce que l'idée marche à cent pour cent, mais c'était au moins une tentative à exécuter. Après tout, qu’avais-je à perdre dans une situation telle que celle-ci ? Le Decima était déjà suffisamment amoché pour ne plus pouvoir représenter un réel danger pour les autres comme pour moi. Pour faire simple, trois options lui étaient disponibles et non seulement deux. Dans la première, il pouvait chercher à fuir avec ses petits camarades et m’appeler par la suite s’ils parvenaient à survivre. Dans la seconde, il me suivrait, alors que je ferais de mon mieux pour le faire disparaître temporairement. Et enfin dans la dernière, il refuserait d’une traite, sans même considérer les bénéfices que Boendr pourrait leur offrir.

Malheureusement pour lui, il décida d’opter pour la troisième option, à mon grand désarroi. Enfin, je n’allais pas non plus verser une larme pour ce genre d’énergumènes, je n’étais pas aussi fragile. Mais c’était bien dommage. Ses talents à lui, et probablement ceux de ses compagnons auraient pu être intéressants pour l’organisation. Ma foi, tant pis, pas de rédemption pour eux. Faisant donc mine de ne plus m’intéresser au sujet, je continuai seulement de m’écarter de sa position, alors qu’il cherchait apparemment à me rallier à la cause Decima. Me prenait-il pour un idiot ? A cette même heure, le Gouvernement Mondial affrontait son chef et ses subordonnés aux quatre coins du monde. Et, concrètement, je n’étais pas assez fou pour placer un jeton sur la victoire de ces idiots d’idéalistes. Le Gouvernement gagnerait, sans aucun doute. Il était bien trop puissant de façon générale pour perdre face à cet ennemi.

« Eh bien, je vous souhaite de survivre face à la Marine qui est déjà à vos trousses. Et je souhaite également bien du courage à votre ‘Maître’ dans sa quête de victoire. J’ai déjà hâte de connaître le dénouement de cette immense partie d’échecs. »

Affichant un large sourire prouvant à la fois ma sérénité et mon orgueil, je commençai à me retourner, prêt à disparaître tel un inconnu dans les rues du Royaume de St Urea en prononçant quelques dernières paroles.

« Va, rejoins donc tes camarades. Je ne m’en prendrai pas à toi. »

La vérité était toutefois toute autre, mais elle dépendrait avant tout de mon humeur sur le moment. A partir de maintenant, je voulais les voir se débattre, chercher à survivre et à retrouver leurs terres. Dès lors, s’ils parvenaient miraculeusement à échapper aux troupes navales envoyées par le Gouvernement Mondial, peut-être leur laisserais-je l’opportunité de survivre.

Pour l’instant.

awful pour Epicode

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
CommandantCommandant

Dorian Karmon
Messages : 155
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue5/120L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/120)
Berrys: 25.400.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeSam 13 Avr - 16:22

Après une rapide course-poursuite, suivant attentivement les traces de sang au sol, j'arrive finalement à apercevoir le terroriste au loin, dans le dédale de ruelles. Il semble boitiller quelque peu et je peux voir le sang goutter de ses blessures, me faisant accélérer d'avantage le pas. Je vois encore plus
en avant la grande étendue bleue de l'océan; il faut que je l'arrête à tout prix avant qu'il n'arrive sur les quais!

Soudain, au milieu de ma course, je sens quelque chose me taper sur l'épaule droite et j'ai à peine le temps de tourner la tête sur le coté, pour apercevoir... un tronc d'arbre voler à mes cotés?!?
Clignant rapidement des yeux, pour être sûr de ne pas avoir d'hallucinations, mais je n'ai guère le temps de me raviser de cette étonnante vision qu'un projectile m'est balancé aux pieds. Une explosion de fumée envahit la zone, me faisant crachoter quelque peu et brouillant ma vue de nouveau... C'est quoi ces types qui n'arrêtent pas de vouloir m'aveugler depuis le début!?!

Pestant un moment, j'envisage de sortir de la fumée en partant sur le coté... lorsque j'entends un léger sifflement en face de moi: Non, pas question de me prendre une attaque comme ça!
J'utilise le Soru au dernier moment, alors qu'une masse sombre passe juste à coté de moi... pour labourer ma hanche gauche au passage, causant une gicleur de sang et un cri de douleur de ma part. L'inertie de mon action désespérée, pour tenter d'esquiver, me fait me projeter lourdement contre un mur d'entrepôt, dans un grand fracas métallique, avant que je ne glisse au sol, complètement sonné.

Observant du coin de l’œil le rondin de bois continuer sa route, je pose de nouveau le regard sur mon adversaire... avec quelqu'un d'autre à ses cotés? Un allié de dernière minute? De ce que je peux voir, il ne ressemble pas à l'autre suspect accompagnant ma cible actuelle, encore moins à une femme aux cheveux blancs qui serait notre autre suspecte.
Si l'ennemi commence à recevoir du renfort, ce n'est pas bon du tout... C'est pour ça que je m'acharne à poursuivre et vouloir arrêter ce Décima: éviter de me faire prendre en tenaille ainsi! Mais non, je galère à toucher cette savonnette qui me sert d'ennemi et les renforts ennemis ont le temps de m'amocher après!

Me redressant difficilement, une douleur aiguë lançant ma hanche gauche en sang, alors que je repars vers le premier terroriste, haussant un sourcil, en remarquant que son "complice" s'est éclipsé je ne sais où, pendant que je me relevais.
Grimaçant de douleur, je reprends ma poursuite, pestant intérieurement, en voyant que j'avais perdu du terrain avec cette fichue diversion ennemie!
Allez! Il faut en finir avec ce carnage! Je ne saurai pas regarder mes supérieurs en face, pour leur dire que j'ai échoué à capturer un suspect blessé, surtout quand ce dernier est responsable d'autant de destruction humaine et matérielle!
Revenir en haut Aller en bas
Tsusha Nokunito

Tsusha Nokunito
Messages : 48
Race : Humaine
Équipage : Elle même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue16/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue4/100L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (4/100)
Berrys: 103.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeJeu 18 Avr - 22:21

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Avec Choryo Supai, Dorian Karmon et Kadan Seitetsu
Son adversaire avait de l’expérience, c’était indubitable. Legato utilisa le déséquilibre provoqué par le virement soudain du navire à son avantage : son pied levé fut utilisé pour stopper le katana de Tsusha dans sa course: plantant légèrement la pointe dans le plancher du sol sans laisser aucune trace sur la semelle renforcée de la botte du terroriste. La jeune fille s’était faite dépassée, signe qu’elle avait encore du chemin à faire. Les poids de sa lame n’avaient pas encore eu le temps de terminer leur course que la jeune fille s’était faite repoussée, comme un garçon un peu trop entreprenant lors du premier rendez-vous.

Et finalement, la jeune fille ne put plus tellement se défendre : ses bras reçurent les violentes explosions comme un navire ayant été pris pour cible par une armada de canons. Ses vêtements brûlés n’avaient pas tellement amorti le choc, et sa peau avait partiellement subit la déchirure de l’importante chaleur des paumes du décima. Mais ce n’était pas tout ! L’important souffle que reçut la jeune femme eu le malheur - ou bonheur, selon les gens - de compromettre encore plus l’équilibre déjà vacillant de la jeune fille, ayant subi un changement violent de direction à cause de la botte du décima. En plus, le fait d’être sur un bateau n’aidait pas tellement. Ainsi, la jeune femme fut projetée, et se heurta violemment au bastingage, par dessus lequel elle continua sa course, la terminant malheureusement dans l’eau.

La jeune fille se dirigea rapidement vers la berge du port, sur laquelle elle remonta à grand renfort de coup de Katana et d’escalade. Son épaule gauche la faisait souffrir au niveau de l’articulation. Le choc avait peut-être été trop violent ? Son dos aussi lui faisait mal, ayant heurté violemment la rambarde. Finalement, les brûlures n’étaient quasiment plus qu’anecdotiques, à présent. En tous cas, les choses se profilaient, et Tsusha devaient bouger : elle allait suivre le bateau Décima le long de la berge. Peut-être rejoindrait-elle des alliés potentiels ? C’était une solution qui lui paraissait plus logique, et aussi plus raisonnable, même si moins entrainante.

La rouquine rangea son sabre dans le fourreau adéquat, au côté de son tout premier Katana, qu’elle gardait toujours avec elle. C’est ensuite qu’elle prit la route, courant sur la berge en suivant le navire terroriste.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeLun 29 Avr - 14:39



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 J1il
Joker l'assassin


Tendu, l'assassin fixait son interlocuteur. Il s'était arrêté brièvement devant son refus de suivre. C'était à prévoir, mais il aurait malgré tout préféré éviter la confrontation. Ayant laissé quelques couteaux de lancé glisser dans sa main, il fixait l'homme lui ayant tourné le dos. À travers le viseur de ses lunettes, il était concentré sur la nuque de l'inconnu, prêt à le tuer d'une attaque bien placé. Et pourtant il hésitait à bouger. Il connaissait le visage de son assaillant et avait maintenant une vague idée de son pouvoir, mais n'avait malheureusement pas encore toutes les informations. Devait-il prendre le risque d'engager le combat pour prévenir un futur problème ou devait-il le laisser filer sans rien dire ? Impossible de connaître son potentiel combatif ou l'étendue de ses pouvoirs. Et au vu de l'assurance avec laquelle l'homme était venu vers lui, il était difficile de croire qu'il n'avait pas un as dans sa manche. Joker n'était pas naïf. À force de mauvaises rencontres dans les rues de Maisetsu, il avait appris à ne jamais faire confiance à personne, mais surtout à ne jamais se faire avoir par un coup de bluff. Quel que soit le pouvoir de ce type, il se doutait qu'il devait avoir une faille ou au moins une limite.

Considérant ses blessures et voyant son interlocuteur s'éloigner, l'assassin devait prendre une décision rapidement. C'est le mouvement qu'il vit sur sa droite qui le poussa à bouger. Le rondin avait percé la fumée et apparemment le gamin s'en était sorti. Pas le temps d'engager un combat dans cette situation, il fallait mettre les voiles... Tournant les talons en direction du point de rendez-vous, le décima jeta immédiatement une poignée de makibichi derrière lui histoire de ralentir son poursuivant. Ce gamin maîtrisait peut-être cette technique de déplacement rapide, mais il savait également qu'elle n'était pas adapté aux longues distances. Il devait simplement creuser l'écart, ce qu'il n'aurait pas trop de mal à faire. Profitant de sa longueur d'avance, il jeta un fumigène au sol arrivé à l'intersection suivante avant de continuer tout droit. Juste de quoi faire douter son poursuivant. Pestant contre sa décision de ne pas éliminer le marine dès leur première altercation, l'assassin fonça vers le quai. Il pouvait suivre la progression du bateau le long du port, ce qui lui confirma au moins que le plan se déroulait comme prévu. Il ne lui fallut finalement qu'une minute pour atteindre le point de rencontre, ignorant totalement à quel point il avait pu distancer le marine...


L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 67n7L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Lou0
Commandant Uzo, Fitz le danseur


Courant à plein poumons, le marine s'arrêta d'un coup à une section vide du port, fixant l'eau en contrebas. Un spectateur aurait pu croire qu'il cherchait des poissons, mais il se pencha plutôt pour pêcher une gamine dans un sale état. « Et merde. Ça va aller ? Quelle idée de lui sauter dessus sans renfort aussi... » Apercevant ses blessures, l'expression du commandant se durcit. Elle avait vraiment risqué sa vie cette fois, et comme un con il était celui qui l'avait traîné dans cette situation. Au moins les blessures n'avaient pas l'air trop profondes, mais il ne doutait pas qu'il lui faudrait des soins médicaux aussi tôt que possible. « Tout le monde a déjà commencé à converger vers le nord... » La jetant sur son épaule comme un sac de patate, le commandant repris sa course de plus belle sans demander sa permission à la sabreuse. « Je peux pas te laisser ici. Ça me fait chier, mais va falloir qu'on atteigne leur point de rendez-vous pour que quelqu'un s'occupe de toi. Et cette fois, pas question de te laisser faire un truc aussi stupide. » Il avait pris le contrôle de la situation et rattrapait maintenant très vite le retard accumulé sur le navire. Ils auraient un peu de retard, mais au moins ils pourraient atteindre le point de rencontre en même temps que les renforts.

De son côté, le danseur avait effectué une... légère erreur de calcul. Lui qui avait initialement voulu toucher les jambes de l'hypnotiseur avec son seau pour stopper sa course... Hé bien il avait visé un peu plus haut que prévu... En pleine tête pour être exact ! Et voilà que ce drôle de type était inconscient ! Que faire ?! Il n'eut même pas le temps de prendre une décision qu'il entendit quelqu'un arriver derrière lui. En panique devant le corps inerte, l'homme parfaitement innocent préféra se planquer dans la ruelle voisine et observer la situation. Apparemment il s'agissait de la gamine rousse et de l'homme à la coiffure funky qu'il avait croisé plus tôt. Dans la mesure où il venait d’assommer leur pote, ce n'était qu'une raison de plus pour ne pas se montrer. Observant l'homme pousser quelques jurons contre son partenaire cul nul, il le vit prendre le corps inerte sur son épaule vacante, avant de filer plus loin. Un problème d'évité au moins.


L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 67n7L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 8anf
Commandant Uzo, Denary la joueuse


« Ah... Ce type là-bas c'était pas ?... AAAH, mais merde Joker attend moi ! » Ne réalisant que trop tard qu'elle venait d'apercevoir son partenaire, la jeune décima se releva avec difficulté de sa chute. Elle avait bien failli se faire rentrer dedans par l'autre type caché dans cette fumée et résultat elle avait perdu l'équilibre. Enfin au moins ce type ne semblait pas l'avoir vu et était venait de partir aux trousses de... Son partenaire... MERDE. Il fallait qu'elle se grouille de les rattraper !!! Du moins c'est ce qu'elle avait voulu faire, mais voilà que son passé la rattrapait avec ce marine à la con qui se dirigeait dans sa direction et... « MAIS MERDE, CE PERVERS ME LAISSERA JAMAIS TRANQUILLE ?! » Pointant l'homme inconscient sur l'épaule du commandant, ce dernier se sentit interpellé et se décida finalement à lâcher la jeune épéiste sur son épaule.

« Miss ? Les civils devraient évacuer la zone. Vous devriez partir par là. » Voyant qu'il pointait dans la direction totalement opposée à celle qu'elle voulait aller, la jeune femme tenta de concocter une histoire à l'arrache. « Je... Heu... Je suis chasseuse de prime ! J'allais attraper un de ces types en fait ! Je vais prêter main forte au gouvernement pour les coincer. » Pour le coup elle mentait très mal. Sa voix tremblotante et ses spasmes musculaires trahissaient sa nervosité. Elle avait déjà eu trop d'émotions aujourd'hui et leur succession avait commencé à créer des failles évidentes dans son jeu d'actrice. En prime, elle venait de réaliser qu'on son histoire ne ferait aucun sens si ce type se rappelait l'avoir vu jouer les citoyennes paniquées un peu plus tôt. Elle était dans la merde ! « Si vous vous en sentez capable... Je ne refuserais pas un peu de renfort. » Ah... Ou pas. Nouveau coup de chance pour la joueuse, elle avait affaire à un gentleman. Le genre de mec qui ne doutait jamais des paroles d'une jolie jeune femme. Un vrai... Un... Ouais abruti quoi.


L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Kbkh
Legato le musicien


Il s'était finalement débarrassé de la gamine et, coup de bol, le navire n'avait pas été trop amoché par son impact avec le port en pierre. L'embarcation s'était prise une éraflure, mais heureusement pour les décimas l'impact n'avait rien eu de direct. Il suffisait maintenant de se diriger vers le point de rendez-vous... Et tant qu'il y était il pouvait tout aussi bien s'occuper du navire marine convergeant maintenant sur sa position.

Il n'avait eu qu'à presser un bouton sur le détonateur dans sa poche, et voilà que le navire des mouettes volait en éclats. Il n'avait rien laissé au hasard... Enfin presque. Il avait parié que le seul navire marine présent dans cette section du port serait également celui qui serait chargé de surveiller leur sortie lorsque tout commencerait à sauter. Une petite modification à la cargaison deux trois jours au préalable, et voilà que le cas de ce navire était résolu avant même qu'il ne devienne un problème. Toujours avoir un plan en plusieurs volets, c'était le secret d'une bonne opération.

Arrivant à destination avec un message clair de la détermination décima, le poseur de bombe jeta l'ancre et poussa la passerelle qui tomba sur le quai. Sans surprise, Joker avait réussi à arriver à l'heure. Sans surprise également, Denary avait réussie à se perdre. Tant pis pour elle, il ne pouvait plus se permettre de l'attendre. Les soldats convergaient déjà sur leur position et il pouvait déjà en voir quelques-uns débouler dans les rues leur faisant face. « C'est bon, monte ! D'autres bateaux sont sûrement déjà en route. » Observant son camarade d'un professionnalisme remarquable, le chef d'opération commença à trafiquer quelque chose dans la large besace qu'il traînait à sa ceinture. Il avait une dernière surprise pour St-Urea...


Ordre de passage: MJ - Choryo - Dorian - Tsusha - Kadan
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Choryo est sorti de l'event comme il ne peut plus poster pour un mois.

Joker - lvl 23 --> blessé (sévèrement)
Legato - lvl 18 --> blessé (légement)
Denary - lvl 16 --> connasse
Bozek - lvl 15 --> k.o
Zorek - lvl 20 --> k.o
Andrei - lvl 17 --> occupé
Marins - lvl 12 (4/6 morts) --> occupés

Carte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
CommandantCommandant

Dorian Karmon
Messages : 155
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue5/120L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/120)
Berrys: 25.400.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeLun 29 Avr - 17:40

Concentré sur mon ennemi, j'entends à peine des éclats de voix dans mon dos, tournant légèrement la tête, arme à la main, en cas d'attaque-surprise dans le dos... Ce n'est vraiment pas le moment d'avoir encore des empêchements supplémentaires, surtout avec l'accumulation de blessures sur ma personne.
Haussant un sourcil, j'aperçois vaguement dans la fumée une femme discuter avec un homme, portant quelqu'un sur son épaule... L'homme évacuerai des blessés dans la zone du port et demanderai à la femme si elle a besoin d'aide... J'ai du mal à clairement décrire les inconnus, mais vu qu'ils ne semblent pas pointer d'arme sur moi ou me poursuivre, je choisis de passer outre et de foncer.

Soudainement, je me retrouve face à un nouveau problème, à savoir un tas de projectiles d'acier sur ma route... C'est pas ces boules de piquants utilisées par des ninjas? Mais il a encore combien d'atouts dans sa manche ce type!?! Entre la poudre piquante, les fumigènes, des lames de combat et maintenant ça, je m'attends presque à recevoir des shurikens par la suite!
Bon, pas d'inquiétudes, j'ai la technique qu'il faut pour régler ça!
J'utilise Scissors Change sur mes jambes, pour changer ces dernières en lames de ciseaux et passer tranquillement dans ce "champ de mines", sans risque de me faire charcuter les pieds. Heureusement que ce ne sont pas des explosifs et que je peux poursuivre en ligne droite, sans avoir à faire un détour ou déblayer des décombres.

Après avoir dé-transformer mes jambes, j'assiste au retour des fumigènes, au prochain croisement, me faisant hésiter quelques secondes... Mais non, je dois continuer dans cette direction, que ce soit pour arriver au port ou dans un des axes principaux, pour mieux m'orienter... Je sais à peu près vers où se dirigent les terroristes, pour évacuer et qui sait, même si je me perds, je pourrai tomber sur des Marines dans les grandes rues, pour m’aiguiller. Allez, on se bouge!

Passant à travers la fumigène, avec un bond renforcé avec le Soru, pour éviter des obstacles éventuels dans la fumigène, je grimace à l’atterrissage, la douleur à ma hanche se faisant encore vive... Ce fichu rondin de bois m'a bien entamé et je peine à courir à mon maximum et le Soru utilisé à l'instant est loin d'être optimisé, me permettant quand même de franchir le nuage de fumée. Mais je devrai y aller plus doucement sur le Rokushiki, pour éviter d’aggraver d'avantage cette blessure, ou alors en cas d'extrême urgence.

À mon grand soulagement, j'arrive en fin sur les quais du port... pour être accueilli par une nouvelle explosion, sur la mer cette fois-ci, avec un bateau sombrant dans les flammes bien vite! Une bataille navale? Un sabotage? Un tir d'artillerie venant des murailles? Difficile et même impossible à dire, mais en voyant un autre navire à quai, sur lequel je vois mon fuyard s'engouffrer, je reviens vite au moment présent et fonce comme je peux, commençant sérieusement à être essoufflé... Ça va être trop juste... La navire a largement le temps de lever l'ancre et de prendre le large, se mettant hors de portée de moi, ne pouvant pas nager à cause de ma "malédiction"!

Baissant les yeux au sol, avant d'observer de nouveau le navire, je fais un rapide calcul... Cela va être juste, mais je n'ai pas mieux comme solution!
Changeant mes bras en lames de ciseaux, de nouveau avec Scissors Change, j'utilise Ornemental Cutting pour découper la plus longue bande de roche possible, tout en fonçant le plus vite possible en ligne droite sur le port, me rapprochant comme je peux du bateau Décima.
Lorsque j'arrive à une bonne longueur de coupe, je fais un léger virage sur la gauche, avant de sauter des pieds joints sur la bande de roche, faisant onduler et décoller cette dernière.
Longue d'une bonne vingtaine de mètres, je projette la bande de sol dans les airs, pour la faire s'abattre sur le navire ennemi, pour le faucher, le couler, l'endommager, bref gêner la fuite de l'ennemi.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tsusha Nokunito

Tsusha Nokunito
Messages : 48
Race : Humaine
Équipage : Elle même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue16/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue4/100L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (4/100)
Berrys: 103.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeLun 29 Avr - 23:02

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Avec Choryo Supai, Dorian Karmon et Kadan Seitetsu
Le moins que l’on puisse dire était que la rouquine avait tenté sa chance. Peut-être était-elle un poil trop tête brûlée ? En tout cas, ça avait l’air de beaucoup plus déranger Uzo que Tsusha, qui commençait à lui faire la morale. Lui sauter dessus sans renfort, blablabla… Il faut saisir les occasions lorsqu’elles se présentent, n’est-ce pas ? En tous cas, c’était le mode de pensée de la fillette.

“Encore un… Peut-être qu’un jour, quelqu’un verra qu’une adolescente peut-être aussi utile qu’un adulte ?” pensa la rouquine.

En tous cas, elle venait de se faire soulever et poser sur une épaule, comme si ce n’était rien. Apparemment, tous les acteurs principaux de ce conflit se dirigeait vers le nord de la bourgade. Uzo s’y dirigeait aussi, une rouquine et un marine à moitié vêtu sur les épaules. En tous cas, Tsusha bougonnait à moitié. Elle considérait la situation actuelle comme une humiliation, mais elle ne pouvait pas réellement la changer, bien hélas. Ses épaules la faisait toujours souffrir, mais c’était supportable. A part cela, elle se sentait plutôt bien, malgré une légère douleur à cause d’un certain coup de pied. Tenir un sabre serait compliqué, mais pas impossible.

Le décima qui contrôlait le navire… D’après ce qu’elle a vu, il possède des gadgets étranges, et des explosifs sur lui. Une menace de taille, n’est-ce pas ? Surtout lorsque l’on entend une immense explosion d’un navire amarré au port qu’ils venaient tous de quitter. Tsusha cru bon d’avertir Uzo.

- Au fait, petite indication. Le mec qui conduit le bateau manie des explosifs et des gadgets bizarres. Il a utilisé des gants avec des charges explosives dans les paumes, contre moi. Je sais pas si vous l’avez rencontré, mais c’est un type avec un manteau vert kaki, un peu de barbe sur le menton, la moustache, un truc étrange sur le front et des traces de je ne sais quoi sous les yeux. On le reconnaîtrait comme un colibri orange fluo au milieu de la forêt de Kawaii Kazan Shima.

Finalement, le trajet se poursuivait, et le groupe de trois tombait sur une jeune femme a moitié paniquée, qui hurla envers le marine inconscient sur l’épaule d’Uzo. Un pervers, hm, ca tenait la route puisqu’il était à moitié nu. M’enfin, de là à savoir s’il avait fait exprès… En tous cas, celle qui se qualifiait de chasseuse de prime semblait très nerveuse… Normale, si l’on prend en compte le nombre incommensurable de morts et d’explosions qu’il y a eu depuis le début des évènements. Ca ne choqua pas Tsusha, qui se focalisa surtout sur retrouver l’équilibre et la perception de son corps puisqu’elle venait de toucher terre. Finalement, tous les quatre partirent pour le port.

Ledit port se dessinait devant les yeux de la jeune femme. Le bateau sur lequel elle s’était infiltrée, puis duquel elle avait été rejetée, se dessinait devant les yeux. Elle voyait de là le décima manieur d’explosif d’auparavant. C’est ce qu’elle indiqua au commandant à son côté

- C’est lui, l’artificier. Là, sur le bateau. Il a une petite blessure au flanc. J’aurais peut-être pu lui faire encore plus mal…

Sa main se posa par pure réflexe sur la garde de ses katana. Elle ne pouvait pas faire énormément puisqu’Uzo était là. Et puis, autant se battre à deux, n’est-ce pas ? Voir peut-être trois, vu que la jeune chasseuse de prime se tenait à leur côté. Tsusha décida donc d’attendre des ordres avant d’agir. Ca lui évitera peut-être d’être considérée comme la gamine de service, en plus de ménager ses pauvres épaules.


Dernière édition par Tsusha Nokunito le Mar 7 Mai - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kadan Seitetsu
Toucher Mortel
Kadan Seitetsu
Messages : 392
Race : Humain
Équipage : Boendr

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue31/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue135/250L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (135/250)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeMar 30 Avr - 12:43



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Tumblr_ommxk3GX961tqjhmao1_500

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Groupe 10

La proposition refusée, je m’étais donc retourné pour m’échapper de la zone. En tout cas, c’était ce que j’avais voulu faire croire. En réalité, j’avais simplement en tête de m’éclipser pour rejoindre un entrepôt à côté, où je pourrais toujours avoir un visuel sur les quais. Il n’y avait pas que des vérités dans mes paroles.. Loin de là. Dans mon milieu, il fallait mieux être capable de bluffer aussi bien que possible pour tourner les choses en son avantage. Ici, mon but avait été de provoquer un sentiment d’incertitude dans l’esprit de l’assassin : le mettre face à ses doutes. De cette façon – et connaissant désormais mes capacités dans les grandes lignes – il pourrait probablement agir autrement en fonction des événements qui arriveraient dans un futur très proche. En effet, si la Marine mettait son groupe à mal, l’empêchant de fuir l’île, peut-être déciderait-il de composer le numéro que je lui avais gracieusement offert (ce qui serait la chose la plus intelligente à faire). En revanche, si lui et ses camarades parvenaient à prendre l’ascendant, ma morale et mon éthique m’obligerait à agir sans plus de cérémonie.

C’est pour cela que je fis en sorte d’observer tout ce qui était en train de se passer quelques mètres plus loin. Et, justement, je me rendis vite compte d’une chose assez importante dans les faits. Un navire Gouvernemental venait tout bonnement de voler en éclats. Sans aucun doute un coup de ces Decima. Qu’allait donc faire la Marine désormais, pour les prendre en chasse ? Le groupe semblait manifestement avoir oublié un élément essentiel. En amarrant son navire sur le quai, l’homme s’exposait. Et pas seulement lui. C’est justement pour cette erreur que le jeune marine à la chevelure châtaine prit l’initiative de continuer sa traque, utilisant à nouveau sa malédiction pour tenter de faire s’abattre une partie du sol sur l’embarcation.

C’était là qu’il fallait frapper, évidemment. Sans moyen de transport, ces terroristes n’avaient plus aucune échappatoire. Souriant donc en admirant la scène, je pensais également à ma propre intervention. Mais ce n’était pas encore le moment. En décidant d’agir trop vite, je ferais seulement échouer mon plan et compromettrais mes chances de victoire. Pour cela, il me fallait donc attendre. Attendre encore un petit peu…


awful pour Epicode

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeDim 5 Mai - 15:44



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 J1ilL'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Kbkh
Joker l'assassin, Legato le musicien

Les marines s'étaient positionnés, formant une ligne de tir bien définie. Clairement le résultat d'un entraînement militaire rigoureux. Qu'importe. L'assassin avait déjà réussi à monter à bord du navire et voilà que lui et son partenaire levaient l'ancre. Il n'était, certes, pas enjoué à l'idée de laisser la jeune Denary sur cette île, mais elle était probablement la plus susceptible de s'en tirer dans pareille situation. Après tout, elle était la seule de leur petit groupe à être native de St-Urea. En ce sens, elle était la plus à même de se créer un alibi lorsque viendrait le temps des interrogatoires... Parce qu'elle ne trahirait jamais Centes pas vrai ?

Cette interrogation fut interrompue par l'arrivée à l'improviste de son poursuivant. Il avait mis plus de temps que prévu à le rattraper. Probablement la première bonne nouvelle depuis qu'il avait croisé cet emmerdeur. Il avait eu une hésitation à simplement tuer le jeune marine de ses mains lorsqu'il en avait eu l'occasion, et il en avait certainement payé le prix jusqu'à maintenant. Et malheureusement pour le duo, ils n'étaient pas au bout de leur peine. En effet, alors qu'un nouveau trio venait d'arriver sur les quais, le jeune marine lui, avait décidé de poursuivre sa traque en lançant un nouvel assaut. Coupant une bande de pierre dans le port à l'aide de ses ciseaux magiques, le gamin avait balancé ladite bande directement en direction de leur coque.

Résultat ? Les dommages furent relativement limités. Dans les faits le bout de roche avait frappé trop haut pour mettre à risque leur flottabilité, et celle-ci avait plutôt percé l'étage des chambres. Rien de grave se dit-il. Les voiles venaient d'être déployées et voilà que le bateau... Demeurait immobile !? Réalisant ce qui se passait, l'assassin pesta contre la bande de pierre en faisant signe à son partenaire. Le bateau était amarré de côté, une position problématique étant donné que le morceau de pierre agissait maintenant comme la pêne d'une serrure les empêchant d'avancer... Et pour une fois, l'assassin n'avait aucun tour dans son sac qui puisse les aider.

De son côté, le chef d'opération décima avait immédiatement compris la source du problème et trouvé un plan pour gagner un peu de temps. Se dirigeant vers la rambarde du navire, il constata que les soldats de la marine avaient rapprochés leur ligne de tir en réalisant la situation dans laquelle se trouvait leur navire. Le plus large de la douzaine s'était immédiatement lancé dans une série de somations sans intérêts. « Rendez vous » et « Vous n'avez nul part où fuir », la chanson habituelle quoi. Enfin ce n'était pas exactement à eux de faire le petit discours ici. Après tout, c'est le duo décima qui représentait le vrai pouvoir mondial ici... Et surtout c'était eux qui avaient toutes les cartes en mains.

« Hé. Avant de faire feu, laissez moi vous montrer un truc. » Plongeant une main dans sa besace, Legato avait rapidement sorti un petit dispositif cylindrique tenant parfaitement dans le creux de sa main. « Vous voyez ce truc ? C'est bien un détonateur. Et étant donné ce qu'on a passé la semaine à trafiquer dans votre petite ville, vous vous doutez de ce qu'il peut faire je me trompe ? » Agitant le petit appareil entre ses doigts, il indiqua du bout de son index l'espèce de vis se trouvant à sa base, suivit du compte à rebours semblable à celui d'une cocotte minute à son sommet. « Dans trois minutes ce machin activera simultanément toutes les bombes qui n'ont pas encore sautées dans la ville. Mais c'est très simple à empêcher, suffit de dévisser la base du détonateur pour l'empêcher de s'activer. » Tendant sa besace à son camarade, sous le regard énervé de tous ces marines en contrebas, le décima acheva son petit discours sur une dernière petite révélation. « Ah, et j'ai plus d'une trentaine de détonateurs identiques. Va falloir vous bouger ! »

Sur ces mots, le poseur de bombes lança le détonateur qu'il tenait en direction de l'attroupement. Ayant compris la tactique, l'assassin lui emboîta presque immédiatement le pas, balançant une série de détonateurs et de grenades tirées tout droit du sac que venait de lui refiler son partenaire. Le chaos fut immédiat. Les marines avaient rapidement lâchés leurs armes pour s'emparer des dispositifs lancés dans leur direction, tombant tour à tour sur un détonateur ou sur un explosif. Les quelques civils étant venus assister au spectacle s'étaient rapidement réfugiés devant le spectacle et les soldats en chemin mettraient encore une bonne minute à arriver.

De son côté, le Legato avait choisi de profiter du chaos pour sortir une autre de ses précieuses bombes de son manteau. Celle-ci était toutefois destiné à cette fichue bande de pierre plutôt qu'à l'attroupement maintenant en panique. Il ne lui faudrait qu'une minute pour libérer leur navire et mettre les voiles, d'ici là il fallait simplement les tenir occupés.


L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 8anf
Denary la joueuse

Observant le chaos que venaient de causer ses partenaires, la joueuse y vit immédiatement une opportunité en or de rattraper son retard. Jusque là elle avait pris soin de rester derrière ses deux nouveaux accompagnateurs, mais il était déjà temps de se défaire de leur présence désagréable. Plongeant sa main dans son décolleté, la jeune femme en avait discrètement sorti un poignard aiguisé dans son fourreau. Poignard qu'elle s'empressa d'enfoncer dans la cuisse du marine à la coupe de cheveux étrange avant de commencer à courir. Son objectif ? La bande de pierre créée par le gamin un peu plus loin devant elle. Avec un peu de chance, elle arriverait sauter dessus et à monter à bord du navire avant qu'elle ne soit détruite... Dans le cas contraire elle était foutue. Un autre pari qu'elle aurait préférée ne pas prendre !



Ordre de passage: MJ - Choryo - Dorian - Tsusha - Kadan
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Choryo est sorti de l'event comme il ne peut plus poster pour un mois.

Joker - lvl 23 --> blessé (sévèrement)
Legato - lvl 18 --> blessé (légement)
Denary - lvl 16 --> connasse
Bozek - lvl 15 --> k.o
Zorek - lvl 20 --> k.o
Andrei - lvl 17 --> occupé
Marins - lvl 12 (4/6 morts) --> occupés
Soldats - lvl 5 à 10 (2/12 morts)

Carte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
CommandantCommandant

Dorian Karmon
Messages : 155
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue5/120L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/120)
Berrys: 25.400.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeDim 5 Mai - 18:29

La première réaction au résultat de mon action est un simple juron grogné du coin des lèvres: j'ai encore quelques difficultés à gérer mon Fruit du démon et les projectiles que je peux créer avec... Ou alors, c'est cette fichue blessure à la hanche qui commence à sérieusement me picoter et perturber ma concentration.
En tout cas, le bateau semble bloqué et j'entends alors le discours balancé par le terroriste présent à bord, qui semble avoir réussi à échapper aux marins que j'avais croisé à la sortie d'un entrepôt... J'ai quelques craintes concernant leur état de santé à l'heure actuelle, mais j'espère pour ce type qu'ils sont encore vivants...

Que... hein? Trois minutes avant que la ville n'explose?!? Mais... Et l'évacuation de la zone, elle en est où?!? À voir arriver quelques civils du coin de l’œil, je ne me fais pas vraiment d'illusion, surtout avec le briefing fourni en début d'opération: les consignes Marines utilisées pour éviter de laisser passer des Décimas ralentit trop l'évacuation. Même si cet homme peut bluffer et chercher à gagner du temps pour fuir, je ne peux pas courir le risque de voir la ville se changer en cratère fumant empli de bouts de chair carbonisés!

Je vais pour fondre sur le bateau ennemi, lorsqu'une pluie de projectiles est expédiée dans toutes les directions par l'assassin que je course depuis tout-à-l'heure, s'éparpillant un peu partout dans la zone. Je vois même une bombe atterrir à mon pied, me faisant frémir... que faire et surtout comment faire? Aider à attraper tous les détonateurs? Ce serait donner l'occasion à ces types de s'enfuir et le chef terroriste pourrait bien faire sauter toute la ville dans la foulée, avec un autre détonateur... Foncer sur le bateau, pour essayer de tout stopper à la source? C'est courir le risque de rencontrer une grosse opposition à bord... Je ne sais pas s'il y a des renforts ennemis cachés sur le bateau et pour courir depuis un bout de temps derrière l'assassin, je sais que ce type est dangereux, malgré les quelques coups que j'ai pu porter... Et le chef doit sans doute réserver d'autres fourberies semblables à tout ce que j'ai déjà pu subir depuis le début...

Secouant vivement la tête, pour me décider, je snobe complètement la bombe à mes pieds et bondis sur ma bande de roche, courant à toute vitesse dessus, tout en changeant mes bras en ciseaux... Pas le moyen, je dois absolument neutraliser l'ennemi par tous les moyens, quitte à découper le bateau en milieu de morceaux et sombrer au fond du port!
Une bombe et un détonateur tombent sur mon "pont de pierre" et rebondissent dessus pour tomber à l'eau. Si ça explose alors que je suis au-dessus de l'eau... Non, je dois me concentrer sur la course, pas sur le fait de mourir noyé ou sur ma blessure me lançant toujours à la hanche.
Arrivé à portée du navire, mon cœur manque un battement, en voyant le visage du terroriste surgir devant moi... Et puis zut, à l'abordage!

Utilisant le Soru pour casser le plus vite possible la distance entre l'ennemi et moi, j'agite mes bras-ciseaux devant moi, tailladant furieusement tout ce qui se trouve sur ma route: bois ou chair, qu'importe! Avec une ville quasi-prise en otage par ces cinglés, plus question de faire dans la demi-mesure!

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kadan Seitetsu
Toucher Mortel
Kadan Seitetsu
Messages : 392
Race : Humain
Équipage : Boendr

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue31/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue135/250L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (135/250)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeLun 6 Mai - 11:49



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 E42dff349fb75af94eed0985f65c6e29bb7d1d28_hq

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Groupe 10

Il allait bientôt être temps d’agir maintenant. L’assassin Decima venait de monter à bord du navire apporté par son collègue au visage étrange et ils semblaient prêts à lever l’ancre. Toutefois, ils avaient sans doute omis un petit détail : l’embarcation était reliée au port par la bande créée par le gamin de la Marine. Par conséquent, impossible pour eux de s’écarter de l’île pour le moment. Soudain, alors qu’ils se retrouvaient dans une situation des plus délicates, Legato s’approcha du bord du navire et prit la parole haut et fort. Ses mots étaient assez simples à comprendre puisqu’il annonça purement et simplement que ses compagnons et lui avaient eu tout le temps de piéger d’autres bâtiments du Royaume. Pour le coup, ça craignait. Vraiment. Et c’est en énonçant cela qu’il se mit à balancer un outil mécanique, rapidement rejoint par plusieurs autres sensiblement identiques : des détonateurs. Qu’allaient donc pouvoir faire le Gouvernement pour résoudre cette nouvelle crise ? A première vue, ça semblerait compliqué... Mais, alors que je regardais la scène avec intérêt, tous mes sens en éveil, je pus constater l’action du jeune garçon.

Il comptait réellement chercher à s’en prendre aux Decima, seul, au lieu de tenter de venir en aide au peuple de St Urea ? Quel genre de défenseur de la Justice pouvait accepter une telle chose ? Moi qui le croyais plutôt sérieux et dévoué à sa cause, j’en fus particulièrement déçu. Mais bon, tant pis. Au moins, il ne poserait pas problème pour la suite des événements. En effet, en s’approchant spontanément du navire depuis la bande de pierre, il me mettait dans une position délicate, à la base. Car si je venais à agir tel que je le désirais pour me débarrasser des terroristes, il se retrouverait sans aucun doute pris pour cible lui aussi. Seulement, après avoir constaté sa façon de penser, je n’avais plus vraiment de remords à ce sujet.

Touchant donc les projectiles deux par deux à l’aide de mes deux mains, je les laissai s’échapper hors de l’entrepôt, adoptant une trajectoire automatiquement adaptée pour pouvoir rejoindre leurs cibles. En tout, ce fut pas loin d’une vingtaine de boulets qui furent envoyés sur le Decima ainsi que sur le Marine. Et s’ils ne faisaient rien, l’embarcation maritime finirait tout bonnement par s’échouer au fond de l’océan, laissant leurs occupants à la merci de la justice, s’ils parvenaient à survivre aux explosions.

Au même moment, je pus entendre de nombreux pas de course dans la rue perpendiculaire au port. Il s’agissait probablement de soldats en renfort. Après tout, il allait falloir empêcher les bombes d’exploser dans la ville. Et pour ça, j’espérais pouvoir me rendre utile aussi... Ainsi, tirant mon masque hors de mon visage, et rangeant mon déguisement du mieux que je le pouvais, je décidai de sortir du bâtiment pour emboîter le pas également.

« Je vous suis, soldats ! »

Sur ces mots, je me mis à courir en me fondant dans leur groupe sur quelques mètres jusqu’à atteindre directement le port où se trouvaient déjà les quelques autres marines qui tentaient désespérément de gérer les détonateurs. Pendant ma course, je pris le temps de réfléchir autant que possible pour trouver une solution viable. Il y avait pas mal de déclencheurs, et nous n’aurions sans doute pas le temps de tous les désamorcer. Nous n’avions donc pas le choix : tous devaient être anéantis en même temps, ou presque.

Il ne devait rester déjà plus que deux minutes maintenant...

Prenant alors une profonde inspiration pour calmer mes nerfs et permettre à mon cerveau d’être suffisamment oxygéné, j’eus une idée. Un coup de génie, je l’espérais, mais c’était la seule chose que j’avais en tête sur le moment. Ça ne nous coûtait absolument rien d’essayer puisque de toute façon, si nous ne faisions rien, une bonne partie de la ville serait anéantie. Par conséquent, je fis en sorte de directement la dévoiler aux membres du Gouvernement.

« Écoutez, je sais que je ne suis qu’un civil à vos yeux, mais vous allez devoir m’écouter et faire ce que je dis, à moins que vous ayez vous-même un éclair de génie pour gérer cette situation. »

Prenant une légère pause, je repris ensuite immédiatement en me dépêchant de faire un tas grossier avec les différents détonateurs en les assemblant à l’aide d’un fil de fer que j’avais pu récupérer lors de mes escapades dans les entrepôts de la ville.

« Soyez vifs. On manque clairement de temps. Alors donnez tout ce que vous avez à partir de maintenant ! Vous devez frotter rapidement et longuement vos mains sur des matières telles que le caoutchouc, l’argent, ou encore l’or. Vous devez pouvoir trouver un peu de tout ça sur les semelles de vos chaussures, vos bijoux, et vous pouvez également essayer sur vos vêtements s’ils sont faits en polyester. Ne cherchez pas à savoir ce que c’est si vous n’en avez jamais entendu parler, c’est scientifique. Vous devez juste savoir si vous en avez, rien de plus ! Bref, en faisant ça, vous allez vous charger d’électricité statique. A partir de là, vous devrez tous apposer vos mains sur le tas de détonateurs. Normalement, ça devrait les désactiver... En théorie. »

awful pour Epicode

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tsusha Nokunito

Tsusha Nokunito
Messages : 48
Race : Humaine
Équipage : Elle même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue16/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue4/100L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (4/100)
Berrys: 103.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeMar 7 Mai - 10:40

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Avec Choryo Supai, Dorian Karmon et Kadan Seitetsu
La situation avait bien changé, et ce en quelques instants à peine. Le port était occupé par une ligne de marines entraînés et mettant en joue le vaisseau terroriste, tandis que ceux-ci semblait en rester de marbre. Un calme hautain, presque arrogant, semblait habiter les Décimas, un calme qui perturba toujours plus la rouquine, qui finissait par penser qu’elle n’était peut-être pas à sa place, en plein milieu de ce que l’on pourrait comparer à une ligne de front. Même si ces lignes sont bien plus souvent navales que terrestre, dans ce monde.

C’est le petit monologue de celui que Tsusha avait laissé filé il y a peu qui acheva de paniquer la jeune fille, déjà mal en point.

Bombes.
Détonateurs.
Désamorcer.
Morts.

Le souffle court, le regard vide, la rouquine essayait de comprendre au mieux ce qu’il se passait. Seulement quelques mots-clés lui venaient. Les mots-clés de la porte de la mort. Une vaine tentative de se calmer en respirant. Des mains tremblantes saisissant précipitamment les détonateurs les plus proches. Des grenades fuyant la scène. Puis finalement, la lumière d’une puissante voix vint clarifier l’esprit embrumé de la rouquine, tel le vent balayant la brume matinale.

L’homme en question avait apparemment une solution. Alors que celui-ci regroupait les détonateur restants en un tas, Tsusha ramassa rapidements les détonateurs proches, dégageant au passage quelques grenades à l’aide de coups de pieds bien placés. Finalement, le tout fut saucissonné dans un fil de fer. La suite ? Frotter ses mains n’importe où pour générer de l'électricité statique en masse.La jeune fille commençait à y voir un peu plus clair. Sans un mot, elle posa ses fesses par terre et frotta ses mains sur ses semelles de chaussures. Après tout, elle portait des bottes dont la semelle était en caoutchouc.

Répondant aux directives de Kadan, Tsusha, après une longue séance de frottement, apposa ses mains en compagnie du reste des gens sur le tas de détonateurs.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeDim 12 Mai - 15:46



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 J1ilL'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Kbkh
Joker l'assassin, Legato le musicien

Balançant le dernier détonateur dans le tas de marines, l'assassin analysa rapidement la situation. Le chaos dans le port avait débuté et deux marines semblaient déjà hors combat. En prime il venait d'apercevoir Danery fonçant droit vers leur navire. Et pendant ce bref instant, le décima cru vraiment qu'ils allaient tous s'en sortir sans conséquences. Centes allait établir sa dominance sur le monde et ses sacrifices allaient finalement être récompensés... Malheureusement, les fondations de ce monde merveilleux s’écroulèrent d'un coup. Le gamin le traquant depuis ce qui semblait maintenant être une éternité venait de se lancer à l'assaut du navire. Les choses se compliquaient, mais la volée noirâtre de boulets se profilant quelques dizaines de mètres plus loin achevèrent de détruire tous les espoirs de l'assassin. Ce connard avait menti et avait choisi d'attaquer hein ?... Prévisible. Un autre type qu'il aurait dû tenter de tuer tant qu'il en avait l'occasion... Mais il n'était pas question que ses erreurs coûtent la vie à ses camarades.

Voyant le jeune marine se lancer dans un déluge de coups de ciseaux dirigés à son partenaire, l'assassin pris une décision rapide. Seules quelques informations lui avaient alors traversées l'esprit. Comme des bribes de conversation mélangés à quelques flash d'images. Le reste de ses actions fut poussé par l'automatisme et l'adrénaline. D'un coup de sa jambe abîmé, il repoussa son partenaire, afin de l'éloigner de son assaillant. La douleur dans son appendice était encore bien présente, mais ce n'était rien comparé à celle du bras qu'il venait de se faire trancher par les lames de ciseaux. Tant pis. La volée de boulets arriverait d'une seconde à l'autre et l'assassin ne pouvait rien faire d'autre que d'agir sur une intuition. Attrapant le jeune marine avec son bras restant, il poussa ce dernier par dessus bord. Il ignorait si les boulets le suivraient comme l'avait fait le rondin un peu plus tôt. Peut-être l'eau annulerait-t-elle cet étrange pouvoir ? Dans tous les cas, il avait rapidement calculé qu'il s'agissait là de la meilleure chose à faire. Il éliminait la menace marine sur le navire et donnait à ce dernier au moins une mince chance à ce dernier de survivre assez longtemps pour s'éloigner.

De con côté, le poseur de bombes avait perdu le fil des événements un bref instant. Trop concentré sur son assaillant aux ciseaux, il ne compris pas d'où venait le coup de pied qu'il s'était pris en plein estomac. Dans sa confusion le décima paniqua brièvement avant de finalement relever la tête. Devant lui ne se trouvait plus que du sang et le bras tranché de son camarade. Une vision paniquante, qui ne fut que renforcée par la volée de boulet qu'il remarqua finalement quelques mètres plus loin. Figeant devant cet assaut, le décima observa les projectiles effectuer un court arc vers le bas. Et soudain, la terreur fit place au chaos. Une série d'explosion sur le bord du port et sous l'eau poussèrent le navire, faisant presque chavirer la large embarcation. Une large partie des boulets avait frappé le sol en pierre, alors que le reste s'était enfoncé dans l'océan. Pour le chef d'escouade, il était impossible de savoir ce qui venait de se produire. Tout ce qu'il savait, c'était que cette explosion avait libéré le navire de la bande de pierre le maintenant en place... et que son partenaire n'était pas près de remonter sur le bateau.

Pestant contre sa décision, le décima agrippa le gouvernail et le tourna un grand coup vers la gauche. Ses voiles avaient déjà été déployées un peu plus tôt et l'explosion avait libéré le navire de sa dernière attache à l'île. Cela voulait donc dire qu'il devrait nécessairement jeter l'ancre s'il souhaitait rester un peu plus longtemps, un luxe qu'il ne pouvait plus se permettre. Un nouveau navire marine venait de faire son apparition plus loin au sud, ce qui signifiait également que sa fenêtre de sortie se fermerait d'un instant à l'autre. Il avait choisi de fuir. Après tout, il n'avait plus rien à faire pour ses camarades, mais il pouvait encore réaliser un dernier exploit... En supposant que sa coque soit encore en un seul morceau. Ça, il le saurait seulement dans une dizaine de minutes... Et c'est en voguant vers une mort certaine que le décima regretta amèrement de ne pas pouvoir faire exploser personnellement le reste des bombes plantées à travers l'île. Si seulement la portée de ces détonateurs était plus importante... Il aurait pu leur faire payer la mort de ses camarades.


L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 67n7
Commandant Uzo

La douleur lui ayant envahie la cuisse avait fait pousser un juron au marine. Cette garce l'avait planté ! Réalisant l'erreur humiliante qu'il avait commis, le marine fixa Dorian et la traîtresse montant à bord du navire. Il était trop loin pour les rattraper et encore plus pour s'occuper des détonateurs... Il allait devoir improviser. Attrapant sont boken à deux mains, l'épéiste visa longuement la décima avant de balancer son arme de toutes ses forces dans sa direction. Le projectile improvisé avait rapidement fendu l'air, assommant la jeune fille sans trop de difficulté avant de la faire tomber à l'eau. Un sur trois. Certes le commandant n'aimait guère faire du mal à une femme, mais dans les conditions... Il explosait de rage !

Il fallu la chute de son camarade et la série d'explosion qui suivie pour le faire redescendre sur terre. D'où venaient les boulets de canon ? Aucune idée. Tout ce qui importait c'était qu'un homme ayant été placé sous son commandement était maintenant en grave danger. Ses instincts de tête brûlé avaient rapidement repris le dessus. Oubliant les bombes, les détonateurs et les décimas, il fonça aussi vite que sa blessure le lui permettait vers le quai, avant de plonger à l'eau. Les courants tièdes de South Blue avaient rendus la transition presque agréable, mais le spectacle s'offrant à lui l'était bien moins. Un nuage de sang polluait l'eau, bloquant sa vue et lui faisant craindre le pire. Au moins dans cet environnement il pouvait se mouvoir avec ses appendices encore valides, ce qui était déjà préférable à la terre ferme. Perçant la brume d'un rouge carmin, il posa finalement les mains sur un premier corps inerte. Sa main posé sur son visage masqué lui avait rapidement communiqué qu'il ne s'agissait pas de celui qu'il recherchait. Le corps tombait presque en lambeaux et les plaies qu'il sentait sous ses doigts lui indiquaient qu'il n'y avait plus rien à faire pour lui. Il devait plonger plus profondément et son souffle se faisait déjà court. Fort heureusement, les profondeurs avaient été épargnées par le sang de la première victime, ce qui signifiait également qu'il avait une vue directe sur son partenaire.

L'attrapant, il remonta la carcasse immobile vers la surface, croisant les doigts pour que ce dernier s'en soit sorti. Il semblait avoir été épargné par le gros de l'explosion, mais cela ne voulait nullement dire qu'il allait bien ou qu'il n'était pas blessé. En prime, la jeune recrue ne risquait pas de lui faire signe pour lui dire que tout allait bien... Du moins pas sous l'eau avec une malédiction. Perçant finalement le voile de la surface, le commandant pris une grande respiration avant de se tourner vers son camarade. « Hé ! T'es pas autorisé à crever sous mon commandement ! » Jetant un œil autour de lui, il réalisa que le navire avait déjà commencé à se barrer. Pas moyen de poursuivre la traque dans son état... Enfin au moins deux de ces connards avaient cassés leur pipe dans cette histoire. Du moins en théorie. « Et merde, plus qu'à espérer que les renforts vont nous sauver le cul ! ».


--------------------------------------------------------------------------------------------------


Les marines n'avaient pas briefé la deuxième vague de renfort. Le plus large d'entre eux s'était plutôt contenté de beugler un ordre se rapportant à l'importance de réunir les détonateurs au même endroit. Coup de bol, deux civils avaient décidés de se joindre à leur effort et, considérant le temps qu'il leur restait, les soldats n'allaient pas dire non. Il ne leur fallu essentiellement qu'une minute pour tout ramasser et attacher le lot ensemble, le fil leur ayant été fournit par l'un des deux inconnus. Il ne restait plus qu'à tout désactiver maintenant, et c'était probablement là le problème. Impossible de savoir si le décima leur avait dit la vérité. En prime, il devait leur rester une minute, tout au plus pour mettre hors d'usage la trentaine de dispositifs. La communication était rapide et confuse. Certains débattaient de la nécessité de détruire les engins, alors que d'autres jugeaient plutôt préférable de tenter de les désactiver.  Ce fut l'un des deux civils qui capta l'attention du groupe, afin de leur exposer un plan. Une histoire de frottement lié à l'électricité statique. La plupart des marines avaient compris, certains endossant même l'idée. Même la jeune épéiste s'étant joint à leur combat avait commencé à frotter ses semelles et ses vêtements. Et, alors qu'une partie du groupe avait commencé à s'exécuter malgré le doute pesant sur le temps qu'il leur restait, le plus large des marines entra en scène. Attrapant le bazooka qu'un de ses camarades avait laissé au sol, l'homme un peu cinglé s'approcha du tas de détonateurs et tira à bout portant avec l'arme de service, balayant du même coup sa cible. Il n'avait ni le temps ni l'envie de jouer avec la vie de civils de St-Urea avec une histoire d'électricité statique. En particulier en considérant qu'ils n'avaient aucune idée du fonctionnement de ces machins !

Les fesses au sol, le marine qui avait tiré sans réfléchir se para à une explosion. Si ça se trouvait, il venait de condamner des centaines de civils... Mais le silence de mort qui suivit signala au groupe d'une quinzaine d'hommes que le danger était passé. Ou peut-être n'y avait-il jamais eu de danger ? Pour ce qu'ils en savaient, le décima leur avait raconté un bobard en espérant leur faire perdre du temps... Et voilà que son navire s'éloignait. « Ils filent... », avait laissé échapper le plus musclé des hommes. « Pas tous, je crois qu'on en a eu un ou deux. J'ai vu un mec lutter avec un de nos hommes... », avait répondu l'un d'entre eux. L'optimisme n'était pas au rendez-vous dans la petite troupe. Les dégâts et les victimes étaient nombreuses et, en prime, l'un de ces enfoirés était en train de se faire la malle. Mais le pire avait été évité, du moins c'est ce dont tentait de se convaincre celui qui avait tiré au bazooka. Se relevant avec difficulté, l'homme fit signe à quelques-uns de ses partenaires d'aller vérifier les quais, avant de tourner son attention vers les deux civils. « Merci du coup de main. Sans vous on aurait sûrement perdu beaucoup de monde. On va devoir nettoyer la zone et se lancer à la poursuite de ce type... Si c'est encore possible de le rattraper. Passez par la base marine quand vous aurez le temps. » Sur ces mots, l'homme s'était immédiatement précipité vers les quais à la suite des autres soldats. Ils avaient déjà l'impression d'avoir combattu dans une guerre et voilà qu'ils devaient repartir dans le cœur de l'action immédiatement. Il n'y avait plus qu'à envoyer les renforts au reste de South Blue...



Ordre de passage: MJ - Choryo - Dorian - Tsusha - Kadan
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.

Choryo est sorti de l'event comme il ne peut plus poster pour un mois.

Legato s'échappe, à moins que vous ayez un plan pour le rattraper. Joker s'est pris le gros de l'explosion (il était au-dessus de Dorian en plongeant) et en est mort. Denary est tombé dans l'eau et, suite à l'explosion, il est impossible de savoir où elle est pour le moment.

En fonction de vos décisions, ceci sera le dernier ou l'avant dernier post de cet event (à moins que vous ne partiez à la poursuite de Legato).

Joker - lvl 23 --> mort (sévèrement --> oui sévèrement mort)
Legato - lvl 18 --> blessé (légement)
Denary - lvl 16 --> connasse inconsciente*
Bozek - lvl 15 --> k.o
Zorek - lvl 20 --> k.o
Andrei - lvl 17 --> occupé
Marins - lvl 12 (4/6 morts) --> occupés
Soldats - lvl 5 à 10 (2/12 morts + 5 en renforts)

Carte:
 


Dernière édition par Maître-Jeu le Mar 14 Mai - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kadan Seitetsu
Toucher Mortel
Kadan Seitetsu
Messages : 392
Race : Humain
Équipage : Boendr

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue31/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue135/250L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (135/250)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeDim 12 Mai - 16:44



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 E42dff349fb75af94eed0985f65c6e29bb7d1d28_hq

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Groupe 10

Lorsque j’avais pu toucher les différents boulets de canon dans l’entrepôt à proximité, je m’étais totalement débarrassé de la charge qui « pesait » sur mes épaules. En effet, je savais manifestement qu’ils iraient directement atteindre mes cibles, leur offrant un avenir bien malheureux. C’est pourquoi je ne fus pas surpris de l’explosion provoquée sur le bord du port. En revanche, s’il y avait bien quelque chose qui m’avait déçu, c’était la réaction de l’assassin. Celui-ci avait décidé de se jeter à l’eau en emportant le jeune marine avec lui. De cette façon, les boulets ne pouvaient guère atteindre l’embarcation, lui permettant ainsi de résister. Cet homme avait manifestement dédié toute sa vie à la cause Decima. Je ne savais pas s’il entretenait de réels liens amicaux avec ses camarades en revanche. Mais se sacrifier pour laisser le second partir était une action pleine d’ambition. De ce fait, la bande de pierre retenant le navire au port se délia et s’émietta, laissant champ libre au navigateur pour s’éloigner et ainsi prendre la fuite.

Au même moment, l’un des soldats du Gouvernement décida d’empoigner un lance-roquettes et tira sans crier garde en direction du tas de détonateurs sans même réfléchir. Il était fou. Enfin, au moins aussi fou que moi, au final. Nous avions chacun une idée différente pour nous débarrasser des potentielles explosions, mais je n’allais même pas avoir le temps d’essayer la mienne. Assez proche de la zone lorsque la détonation eut lieu, je fus projeté sur quelques mètres, râpant mes vêtements sur le sol et m’octroyant quelques brûlures superficielles sur les avant-bras dont je m’étais servis pour me protéger. Et, c’est en retenant ma respiration que je m’aperçus d’une chose importante. Le temps était désormais écoulé et rien ne s’était passé. Aucun bruit provenant de la ville. Aucune fumée, aucun feu en vue. Ça avait marché ? Sans doute, à moins que toute cette histoire ait été une simple ruse pour gagner du temps. Peu importe. L’important était que le peuple demeurait à présent sauf, libéré de la menace Decima.

De son côté, le jeune marine était parvenu à sortir de l’eau, sauvé par son supérieur qui n’avait pas hésité à se mouiller pour lui venir en aide. De ce que je pouvais voir, il avait écopé de quelques blessures causées par l’explosion, mais il allait s’en sortir. Tant pis, je ne pouvais désormais plus agir pour m’en débarrasser. Je n’avais plus qu’à espérer qu’à l’avenir, il prenne de meilleures décisions pour le bien des innocents.

Le Decima navigateur avait finalement profité de tout ce chahut pour partir, laissant par la même occasion ses deux camarades. De toute façon, il ne pouvait littéralement plus rien faire pour eux maintenant. Toutefois, il pouvait être bien de le faire couler, lui aussi. Après tout, s’il y avait bien encore des bombes présentes à différents endroits, il pourrait potentiellement les faire exploser en revenant un jour, lorsque le calme serait revenu. Je me devais d’empêcher ça. Immédiatement.

« Passez-moi ce Bazooka, j’vais m’en occuper une fois pour toute. »

Après m’être relevé, j’affichai un air sérieux et fis en sorte de récupérer l’arme à feu au marine en la chargeant d’une roquette présente sur le sol, non loin de là. Puis, je mis le navire en joue et retins ma respiration autant que possible en me concentrant sur la cible. Il ne fallait pas que je me loupe et la zone atteinte serait très importante.

« Va en enfer, fumier. »

Le projectile fut tiré dès lors que je fus sûr de mon coup. Voilà la meilleure chose à faire pour le moment. Avec un peu de chance, l’embarcation prendrait l’eau et commencerait à couler, laissant ainsi le loisir aux Gouvernementaux de l’aborder en toute facilité. Quant à moi, je n’avais maintenant plus qu’à m’en aller. Je n’avais plus rien à faire ici. Faisant donc un signe aux soldats et supérieurs présents autour de moi, je rendis l’arme et fis machine arrière pour m’enfoncer dans la rue la plus proche. J’avais besoin de récupérer mes affaires avant de quitter l’île.

« Je vous souhaite bon courage pour la reconstruction et la sécurisation du Royaume, marines. Puisse le sort vous être favorable. »

awful pour Epicode

Résumé:
 

C'est terminé pour moi du coup ! Merci pour l'évent Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
CommandantCommandant

Dorian Karmon
Messages : 155
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue22/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue5/120L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (5/120)
Berrys: 25.400.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeDim 12 Mai - 20:43

Là encore, ce fichu type masqué entre dans la danse et envoie valser ma cible principale de mon assaut, se mettant sur ma route. Je vois gicler du sang... avant que je ne me retrouve projeté hors du bateau, des boulets de canon apparaissant dans mon champ de vision... Que... Il se passe quoi à la fin?!? Je n'ai pas entendu le moindre tir de canon et je me retrouve au beau milieu d'une série d'explosions de boulets!

Avant d'atterrir dans l'eau et de sombrer, je peux juste voir la vision peu subtile du corps de mon adverse s'embraser sous les flammes des explosions au-dessus de nous.
Cet assassin s'est clairement sacrifié pour laisser une chance de fuite à son partenaire et avec cette histoire de détonateurs sur le quai, je ne suis pas certain que mes collègues puissent s'occuper de traquer le fuyard... Bon sang, ça craint, cette mission risque d'échouer dans les grandes lignes, si on laisse échapper le moindre suspect!
Enfin je dis ça, mais en me sentant couler comme une enclume dans l'océan, je me dis que l'échec d'une mission est le cadet de mes soucis!

Je gigote les bras dans tous les sens, essayant de nager comme je peux, mais rien à faire et je sens même bien vite mes forces restantes quitter mon corps... C'est la première fois que j'expérimente la "malédiction des utilisateurs de Fruit du Démon" et clairement, ça correspond bien à toutes les histoires que j'avais pu entendre à ce sujet...
Ma vue se brouille petit à petit, alors que le manque d'oxygène se fait de plus en plus ressentir, surtout que je n'avais pas vraiment pris le temps de prendre une bonne bouffée d'air, avant de plonger, dans le feu de l'action...

Soudainement, je suis saisi par quelqu'un et remonté à la surface en quelques instants, inspirant un grand coup une fois à l'air libre, crachant mes poumons, mais encore bien affaibli, à cause de l’immersion dans l'eau de mer.
Reprenant difficilement ma respiration, je tourne la tête vers mon sauveur, pour reconnaître de suite le commandant Uzo, qui me crie quelque chose que je mets du temps à comprendre, trop occupé à reprendre mon souffle.

-Ah... Désolé, Commandant... Je leur ai courus après depuis les entrepôts... mais ils trouvaient chaque fois le moyen de s'échapper...

Frappant rageusement l'eau du plat de la main, je peste contre moi-même... Si j'avais choisi d'affronter sérieusement cet assassin, au lieu de vouloir le neutraliser, on aurait peut-être eu plus de chances de réussite!
Une explosion sur les quais me fait sursauter... Non... Les détonateurs ont sauté?!? Et pourquoi une roquette passe au-dessus de nous, en direction de l'océan?!?

Me faisant traîner par le commandant jusqu'à une échelle sur le ponton, je peine à remonter par mes propres moyens, devant même aider mon supérieur, qui semble blessé à une jambe.
Une fois remonté, je vois avec grand soulagement les civils et les soldats indemnes, malgré quelques brûlures et écorchures, avec un petit cratère fumant au milieu de la masse de gens. Une explosion au lieu de la trentaine tant crainte... J'imagine que c'est une meilleure issue que tout le reste et personne ne semble être mort.

Tâtonnant dans mon dos, pour vérifier si Karmonia est toujours dans mon dos, je pars de suite aider quelques civils encore secoués et à terre, ignorant la vive douleur sur ma hanche... L'eau de mer n'a pas arrangé mes blessures et je pense que je vais devoir bien vite aller faire soigner ça, avant que l'eau salée n’aggrave d'avantage la plaie.
Je suis pris en charge tant bien que mal par un soldat et je me contente d'un bandage bien serré et désinfecté autour de mon torse, pour ma plus sévère blessure. J'ai aussi les jambes qui sont bien lourdes et je dois régulièrement m'asseoir, pour reposer mes jambes et reprendre mon souffle. Les violentes balayettes dans mes jambes et les utilisations successives du Soru m'ont bien fatigué tout du long de l'opération...

Après avoir aidé comme je pouvais sur le quai, je retourne voir le commandant, me mettant difficilement au garde-à-vous:

-Commandant, je vais aider comme je peux en ville pour le reste de la journée, avec votre permission. Je m'occuperai de toute la partie paperasse ce soir ou dès demain matin.

Pour le reste de la journée, j'arpente la ville dans tous les sens, me concentrant surtout sur les nuages de fumée éparpillés en ville. Avec mes pouvoirs, je peux aisément découper et retirer des débris à gauche à droite, pour dégager le passage ou secourir des gens, mais je ne m'attarde guère à chaque fois, laissant les soldats et civils environnants prendre le relais des soins et de l'assistance et je pars aider ailleurs.

Pour en finir avec cette journée, je passe au bar du tout début de l'opération, pour donner un coup de main au barman, dont l'établissement semble avoir aussi bien été endommagé, avant de répondre à ce que j'avais suggéré lorsque je parlai au barman tout-à-l'heure... Après tout, j'avais bien dit que j'allai prendre un verre en fin de service, n'est-ce pas?
Hors-rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tsusha Nokunito

Tsusha Nokunito
Messages : 48
Race : Humaine
Équipage : Elle même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue16/75L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (16/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue4/100L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (4/100)
Berrys: 103.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeMar 14 Mai - 11:51

L'histoire est écrite par les vainqueurs
Avec Choryo Supai, Dorian Karmon et Kadan Seitetsu
C’était un bazar sans nom. La rouquine frottait, mais il faut croire qu’un marine inconnu perdit patience. Sortant un bazooka comme s’il s’agissait d’un sabre tout à fait commun, il explosa quasiment à bout portant les détonateurs. Au moins, c’était réglé. pendant ce temps, des boulets explosifs fusèrent magiquement vers le bateau, une série partant dans l’eau, suivant la course d’un marine qui fut mis hors course par un décima masqué, qui semblait déjà bien amoché. L’autre salve fonça vers Legato, ce qui ne fut pas un mal. Même si les dégâts furent limités sur l’embarcation, un décima de moins état à compter. Observant plus précisément, tu vis la prétendue Chasseuse de Prime bien sembler faire copain copain avec les décima… Un boken lancé magistralement bien par Uzo et assommant la jeune femme acheva de convaincre Tsusha que celle-ci n’était pas du bon bord.

Tout s’était passé presque en même temps, mais tu pensais avoir capté au moins l’essentiel. Un décima certainement mort, une autre tombée à l’eau, un s’enfuyant, des détonateurs mis hors services, et un civil tirant au bazooka sur le bateau déjà parti. Le même ayant proposé le coup de l’élèctricité statique, d’ailleurs. L’homme qui avait tiré au bazooka pour détruire les détonateurs se relevait difficilement, et s’adressa à Tsusha ainsi qu’à Kadan, les remerciant de leur aide. Mais visiblement, il n’avait pas capté que quelqu’un pouvait encore être à capturer. Répondant favorablement à l’invitation de passer plus tard à la base Marine de St Urea, Tsusha se précipita sur la berge, laissant son manteau à terre et plongeant pour récupérer la décima. Ses bras musclés par la pratique du sabre permirent à la jeune fille de remonter la blonde sans trop de soucis. Inconsciente, Denary fut étalée au sol par la jeune femme, vérifiant son état et si elle n’était pas en train de se noyer. Voyant que ce n’était pas le cas, Tsusha garda un oeil sur sa prisonnière tout en demandant quelque chose.

- Quelqu’un a des menottes, s’il vous plaît ?

Un marine eut l'obligeance de lui fournir les siennes, des paires de menottes en métal classiques, et Tsusha les passa aux poignets de la Décima. Ensuite, ramassage de manteau, puis c’était direction la base Marine de St Urea que les deux iraient. La rouquine, avec son excellent sens de l’orientation, trouva le chemin facilement. Mais le soucis n’était pas de trouver le chemin. Le soucis était de le parcourir. Une adolescente de quatorze ans devant porter une prisonnière sur une distance assez grande… Bon, bah il allait falloir se débrouiller, hein… Sur le début, la jeune fille essaya de toute ses forces de porter sur son dos ou ses bras la décima afin que ce trajet ne soit pas trop embêtant, mais elle dû se résoudre à la tirer à travers les gravats et les débris des explosions. Ce qui mettait la prisonnière dans son élément, au final, non ? Oh, hisse ! Oh, hisse ! Tsusha tirait du mieux qu’elle pouvait, faisant régulièrement des pauses. Ce n’est qu’une fois arrivée au QG Marine de St Urea que la jeune fille se présenta, haletant au passage

- Bonjour, je vous apporte une prisonnière décima capturée sur le port. C’est une des responsables des explosions qu’il y a eu partout dans la ville.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitimeJeu 16 Mai - 15:49



L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Kbkh
Legato le musicien

Remontant frénétiquement les escaliers menant à la cale, le Legato se jeta à la barre pour redresser le cap. La cale avait été endommagé, mais fort heureusement il n'y avait guère eu d'infiltration d'eau. Naviguer seul risquait d'être difficile, mais il pensait pouvoir s'en sortir, au moins le temps d'atteindre l'île voisine. À partir de là il devrait prendre un nouveau bateau et s'efforcer de disparaître jusqu'à la fin de cette guerre. Il priait pour une voir une victoire décima. Il priait pour ne pas avoir fait tous ces sacrifices pour rien. Cette opération avait été un désastre, mais au moins leur objectif avait été accompli.

Plongé dans ses pensés, le décima figea en entendant le son d'une nouvelle explosion. Pendant un bref instant, il cru que le navire marine l'avait déjà rattrapé et lui tirait dessus. Fort heureusement, ce dernier était encore loin. Tout semblait indiquer que quelqu'un l'avait attaqué depuis le port, ce dernier arrivant à faire sauter l'arrière du bateau et sa chambre au passage. Regardant au loin, il chercha à identifier le responsable sans grand succès. Seule une silhouette se dessinait au milieu d'un groupe d'hommes vêtus de blanc. Et par dessus le marché, aucune explosion n'avait suivit cette attaque. Les détonateurs n'avaient pas activés les bombes, son bateau était dans un sale état et ses compagnons étaient morts... Sentant la fatigue des dernières semaines s'abattre sur lui, il se surpris à souhaiter prendre une retraite mérité sous un nouveau régime. Si seulement...


L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 9jp3
Second de St-Urea Lazar Pauvrebleu

Luttant contre son mal de crâne et le brouhaha de la pièce administrative, Lazar remplissait un rapport tant bien que mal. Leur chef d'escouade intérimaire venait de leur faire un rapport préliminaire relativement positif, ce qui voulait également dire que la pièce était maintenant en ébullition. Les appels donnant des indications aux différentes escouades et aux navires fusaient maintenant dans tous les sens. Au milieu de tout ce boxon, le Pauvrebleu s'était assurer de prévenir son supérieur hiérarchique du succès relatif de l'opération. Étant donné la situation, il n'avait guère été étonné de recevoir une réponse satisfaite, mais très solennelle. Après tout, même si un seul décima avait pu s'échapper, les victimes étaient toujours nombreuses et il n'y avait certainement pas de quoi se réjouir.

Sur la feuille posé maladroitement sur son bureau, le contre-amiral ne cessait de recompter les victimes. On totalisait déjà un peu plus de 26 décès, et ça ce n'était qu'en comptant les victimes civiles. Le compte montait facilement à 43 en comptant les marines présents sur le bateau au large. Et le constat était encore pire à travers la ville. Au total, quelques centaines de victimes avaient été causées par les actes décimas et au final ils n'avaient pu arrêter que sur l'un d'entre eux. Et encore, même ce type n'avait pas survécu. Lazar aurait presque été tenté de le compter parmi les victimes de la journées s'il n'avait pas commis des actes aussi atroces. Au moins le pire avait pu être évité.

Repensant au rapport du commandant Uzo, le marine considéra les braves soldats ayant contribué à arrêter ce cauchemar. Malgré ses excuses répétés pour ses échecs et son manque de leadership, le chef temporaire d'escouade avait su prendre assez d'initiative et sortir de cette histoire avec toute son équipe en vie. De quoi au moins prouver qu'il avait certaines aptitudes pour diriger des troupes. Et s'il avait été soulagé d'apprendre que Duromur n'était pas dans un état critique, le commandant n'avait pas hésité à exprimer ses regrets durant cette opération. Quant aux hommes sous ses ordres, ils semblaient s'en être relativement bien sortis. Le Karmon avait su faire preuve d'initiative et d'une détermination impressionnante pour un marine de son rang, bien que son insistance sur la capture des coupables semblait avoir prévalu sur la protection des civils à une ou deux reprises. Supai quant à lui semblait s'en être tiré sans trop de mal, ce dernier étant arrivé à identifier rapidement le leader du groupe décima... Bien qu'il apparaissait clair que le commandant cherchait à camoufler les nombreuses... Indiscrétions commises par le matelot au cours de l'opération. Quant au soldat Becket qui avait pris l'initiative de détruire ces détonateurs, il semblait dû pour une promotion au rang de lieutenant. Il était toutefois dommage qu'il leur ai été impossible de retrouver les civils ayant participé à la protection de leurs concitoyens. Leur disparition soudaine rendait leur identification impossible, un fait qu'un homme aussi honorable que le vice-amiral Borderline trouverait regrettable à n'en pas douter.

Tapant son crayon contre son bureau à la recherche des mots justes, le Lazar s'arrêta finalement pour répondre à son escargophone sonnant depuis déjà quelques minutes. « Contre-amiral Pauvrebleu ? Monsieur il semblerait qu'on ai capturé un décima à l'issue de l'opération nord. Une chasseuse de prime vous attend au rez-de-chaussé. » Sentant son cœur faire un bond dans sa poitrine, le second de la base raccrocha soudainement, se précipitant presque aussitôt vers les escaliers. Il fallait prendre les bonnes nouvelles lorsqu'elles tombaient au moins !





Voilà ! Merci à vous pour cet event, je passe les rennes au staff et ils vous en redonneront des nouvelles ! Bon rp !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]   L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire est écrite par les vainqueurs [Groupe 11]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» La longue histoire d'un Ange...
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version
» Histoire en litographie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de StUrea-