Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Partagez
 

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1934

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeMar 13 Nov 2018, 00:02




Le boss avait mis les voiles, au sens propre du terme. En effet, depuis très peu de temps, l’île de Seppen Town était orpheline du meneur gouvernemental en charge de toute la mer. Piso Burmeister avait pris son navire, bon nombre de ses hommes disséminés partout sur la zone et s’était rendu à Izaria dans le but de couper les projets décimas, de les tuer dans l’oeuf. En son absence, le bastion du nord était certes plus faible mais un homme demeurait, celui qui était connu comme la personne en charge de la base de l’île lorsque le régent ne s’y trouvait pas.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Ca_fro10
Contre-Amiral Jack Frost

Sur le balcon le plus haut de la base construite par le gouvernement, un édifice disproportionné aux défenses jugées intouchables, l’homme à la tête des opérations faisait les cents pas en adressant quelques regards tendus à une jeune femme à la chevelure rose se tenant debout derrière lui et à l’animal cyborg couché aux pieds de cette dernière. En arrière-plan, un homme couvert de sang rentrait dans la base, il avait réalisé son office et pouvait maintenant se retirer.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev10L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Img-2210
Colonelle Akisa Tohano et Jiko, Cy Wolf

    - Où en sommes-nous de l’arrivée des renforts ?  


La commandante ouvrit lentement un cahier recouvert d’une grande pochette de cuir et commença à lister les dernières arrivées.

    - Les commandants Kiroka et Biro sont arrivés ce matin ainsi que plusieurs de nos lieutenants qui sont rentrés de mission suite à votre appel. Nos forces en présence sont prêtes et opérationnelles. Nous avons également vu l’arrivée de quelques chasseurs de prime présents sur North Blue ainsi que d’un jeune équipage mené par la lieutenante Kudo, PACIFIST.  


Devant cet état des lieux, et ayant de son côté bien en tête les effectifs présents sur l’île depuis le départ de Piso, le plus gradé en ces lieux ne put qu’émettre un son désagréable et disgracieux en fixant l’horizon.

    - C’était bien le moment pour qu’on nous prive de notre X-édition. L’alphabeto ou le X-édition de remplacement n’arrivera pas avant plusieurs semaines, il ne faut donc pas compter là-dessus… Je me demande si le Vice-Amiral avait prévu tout ça… Probablement, sinon il ne m’aurait pas demandé de rester avec vous.  


Burmeister Piso était parti pour éradiquer les décimas mais il y avait quelque chose qu’il n’avait pas été prévu : que les subordonnés du monarque se soient servis de leur présence sur Izaria pour pousser le fermier à quitter ses terres et ainsi inviter le loup à entrer dans la bergerie. En effet, à peine trois heures avant, l’information était tombée : un fou de Centes avait été aperçu sur l’île. Immédiatement, le Contre-Amiral avait lancé ses meilleurs limiers sur le coup, cinq espions parmi les plus compétents de la mer du Nord. Après deux heures de recherches intensives, ils étaient parvenus à remonter la piste dans la forêt à l’écart du village hivernale. L’île, bien que très petite, bénéficiait d’une petite forêt à l’Ouest de l’unique village abritant la base gouvernementale gigantesque. En ces lieux, sous couvert de la verdure, les espions s’étaient avancés et avaient gouté à la fureur des décimas et de leur meneur pour cette bataille, celui qui avait été repéré plus tôt. Un seul d’entre eux était revenu, un seul avait pu transmettre les informations au Frost mais c’était amplement suffisant pour que la situation soit alarmante.

    - Bien, organisez une réunions en extrême urgence. Tous les gradés doivent venir me retrouver dans dix minutes dans la salle de briefing, n’invitez que les meneurs, pas besoin d’avoir 150 personnes à briefer. Les décimas seront là d’un moment à l’autre.  


A l’horizon, la lisière de la forêt semblait bien calme, pourtant, en son sein, une fermeture éclair était ouverte, les subordonnées du monarque la traversant, investissant les lieux sous l’oeil d’un homme souriant. Son plan débutait parfaitement, bientôt, le sang coulerait.  

Sur l’île, des messagers gouvernementaux partaient dans tous les sens à la recherche de toutes les personnes conviées par le Frost. Un des messagers se devait de dénicher la lieutenante Kudo, membre en charge du groupe PACIFIST, une fois cela fait, elle serait invitée à rejoindre la salle de réunion de la base, seule. Ses éventuels alliés, subordonnés ou gardes du corps auraient alors le choix : la suivre mais rester devant les portes de la salle ou se rendre utile et se déplacer vers le port où des contingents gouvernementaux se formaient déjà en vu de l’arrivée imminente des forces ennemis.

***

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev15L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev14
Commandant Kiroka et Commandante Biro

Dans la salle de réunion, quelques dizaines de minutes plus tard, les gradés et chefs d’organisation étaient rassemblés autour d’une grande table ovale, debout au milieu de l’assemblée, le Contre-Amiral Frost gérait les choses et préparait ses forces au combat qui s’annonçait.

    - Mes amis, l’instant est difficile, je ne vais pas vous mentir, nous allons devoir faire face à une menace telle que Seppen Town n’en a jamais connu. L’attaque de Jafar Al’tair n’était rien face à la vague qui se présage à l’horizon. 


Il indiqua alors la fenêtre de la salle donnant sur la forêt de l’île, l’on ne distinguait toujours rien, tout semblait d’un calme religieux.

    - Notre île est infestée… A l’heure où nous parlons, des combattants décima se rassemblent dans la forêt grâce à la malédiction de Nala. Pour nous défendre, chacun doit donner son maximum. Je sais que, parmi vous, certains sont titulaires de grands pouvoirs…  


Un instant son regard se posa sur la Kudo, maudite du Zoan du dragon de glace, son pouvoir était un atout majeur, un monstre de destruction comme il n’en existait aucun autre sur l’île, enfin, pas en terme de puissance brute, pas encore.

    - Je vais être honnête, selon les informations obtenues par mes espions, le groupe d’assaillant est mené par Philatos de Ghilé, le fou décima. Il serait à l’origine de ce rassemblement, celui qui aurait amené le fruit de la malédiction de la Kokuwo sur Seppen Town. S’il ne s’agissait que de lui, nous pourrions garder la situation sous contrôle mais comme vous pouvez vous en douter, il n’est pas seul. Parmi les assaillants figurerait notre très chère Vice-Amirale Alice Merveille. La pauvre serait envoûtée depuis peu par le pouvoir de Centes Decima. Avec elle dans les rangs ennemis, il nous sera difficile de conserver notre position. J’ai donc sollicité l’aide de l’un de nos plus puissants guerriers en mission sur notre belle North Blue. 


A cet instant, le Contre-Amiral maintint un certain effet de suspens et un sourire se dessina sur son visage. Alice Merveille était une combattante extrêmement puissante mais l’homme qui devait arriver pourrait lui tenir tête, la vaincre avec un minimum d’aide mais pour cela…

    - Nous devons tenir l’île jusqu’à son arrivée, si Seppen Town tombe, il ne pourra la reprendre seul, les décimas remporteront cette bataille. Le Vice-Amiral Chesterfield Michigan est en route, notre mission est donc des plus simples. Nous devons nous défendre, maintenir l’ordre sur l’île, conserver la base et éliminer un maximum d’ennemi pour pouvoir changer le cours de la bataille finale. Attention, si nous ne sommes pas suffisamment performants, la présence du Vice-Amiral ne changera rien. Me suis-je bien fait comprendre ?  


Dans la salle, les gradés se levèrent tous en posant une main sur le coeur, ils comptaient se battre pour la victoire. Pour beaucoup, l’objectif n’était pas simplement d’attendre le Chesterfield mais bel et bien la victoire, détruire les forces de Centes. Peut-être était-ce possible, ils avaient l’avantage du terrain après tout.

    - Parfait, vous pouvez rejoindre vos hommes à l’extrémité du village, le premier objectif est de repousser l’invasion, aucun décima ne doit entrer dans nos murs. Chacun devra se battre pour notre cause, au fil des affrontements, nous devrons nous adapter, défendre différentes zones de la cité, je compte sur votre clairvoyance. Pour les combattants, sachez que le commandant Urta et la lieutenante Kudo sont connus pour leur sens de la stratégie, n’hésitez pas à recourir à leur expertise.  


L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Stratz10
Commandant Jaguino Urta

Les stratèges étaient nommés, au cours de la bataille, ils pourraient être déterminants, au moins autant que les combattants.  


***

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Philat10
Philatos de Ghilé, fou décima, primé à 96.000.000 B

A l’extrême lisière de la forêt, un homme se tenait adossé à un arbre, parfaitement à l’abri de tout regard pouvant provenir du camp adverse. Sur ses doigts, le froid avait solidifié le sang des quatre hommes qu’il venait de massacrer, les quatre espions au service du gouvernement, des pauvres bougres qui avaient été trop idiots pour comprendre la différence entre eux et lui. Lui, il n’était pas n’importe qui, il était l’un des membres de la cour du monarque, un homme ayant obtenu le titre de « fou » : Philatos de Ghilé, « le tortionnaire ». Les rumeurs le disaient relativement proche du quatrième chevalier de l’ordre mais les informations, certaines, le qualifiait de l’être le plus abjecte de la faction de Centes. Si le monarque voulait faire parler quelqu’un sans user de son pouvoir il pouvait le mettre entre les mains de son tortionnaire. Le résultat était alors sans appel : le suzerain avait ses infos et le torturé n’était plus qu’une ombre vide et morne.

Devant la perspective de bataille, devant la promesse des litres de sang qui s’écouleraient au sol, Philatos ne pouvait contenir sa joie, un sourire parfaitement soigné qui dénotait totalement du visage fermé qui se tenait non-loin derrière lui.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev13
Vice-Amirale Alice Merveille, renommée à 220.000.000 B

Elle était l’adversaire tant redouté par le Frost, l’un des derniers pions en date du criminel le plus recherché au monde, une arme massive qu’il avait retourné contre sa terre natale : North Blue. Alice Merveille avait fait ses classes sur cette mer, elle y avait gagné en puissance, en renommée, avant de passer sur GrandLine où elle avait fait forte impression. Une capture de supernova, un combat acharné contre les cartels de la mer de tous les périls, la gradée était une femme d’action au potentiel encore grandissant. Pourtant, quelques semaines à peine avant le grand choc actuel, la Vice-Amiral était tombée sur des forces qu’elle ne pouvait contenir. Mise à genoux par la tour chargée de l’affrontement contre Burmeister Piso, Centes n’avait eu qu’à se pencher pour murmurer son ordre : « tu obéiras au moindre des ordres de Syrianna ». La tour l’avait emmené avec eux, ici, elle l’avait confié à son second pour cette mission, Philatos, et maintenant la Vice-Amirale Merveille n’avait qu’une destination : Seppen Town.

    - Ma chère, prépare toi. Bientôt, cette belle base sera à nous. 


Le temps ne leur était pas favorable, Chesterfield Michigan était en chemin, mais cela, les décimas l’ignoraient.

***


Dans les rues de Seppen Town, les habitants étaient menés vers le port, les navires de transport avaient tous été préparés dans la précipitation pour l’évacuation de la population civile. Au milieu des rues, alors que tout le monde semblait paniqué, une jeune fille accompagné d’un animal bien étrange déambulait en sens inverse, en sautillant.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Mariss10
???

Le reptile entortillé autour d’elle avait la tête posé sur son chapeau, il semblait endormi. Contrairement à lui, la petite fille était parfaitement éveillée, elle cherchait quelque chose, de quoi jouer ou sa maman peut-être. Elle remarqua un jeune homme à la chevelure verte et se dirigea vers lui.

    - Wouah ! Ils sont trop beaux tes cheveux Monsieur ! Comment tu fais ? Dis, tu veux pas m’en donner pour une perruque à Ponpon ?  


A l’évocation du nom de cet inconnu, ce « Ponpon », le reptile blanc ouvrit un oeil jaune et menaçant directement plongé dans l’iris du jeune homme aux cheveux verts, un certain prince en vadrouille si l’on en croyait des rumeurs que la petite fille n’avait pas entendu.

    - Alors Monsieur, tu m’en prêtes ? Hein, s’il te plait ?  


Liam Melfgau aimait la candeur et la gentillesse, ça tombe bien, la petite fille devant lui était probablement l’incarnation humaine de ces deux traits de caractère.



Carte:
 

Ordre de réponse :
Natsumi - Alex - Chris - Liam
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

PNJisation pour Liam et Natsumi. Natsu, tu es convoquée et tu assistes à une réunion au sommet pour La Défense de Seppen Town. Liam, t'es au milieu de la ville, tu te trouves là pour la raison de ton choix et tu tombes sur une jeune fille très sympa qui veut... tes cheveux pour son ponpon.

Alex et Chris, vous faites plus comme vous voulez. Vous pouvez suivre Natsu mais vous n'entrerez pas dans la salle. Sinon, port ou seul accès à la ville face à la forêt où se trouve la majorité des soldats.

Pour le cadre général : bah c'est la merde, la base a peur de ce qui se trouve dans la forêt, Frost joue la montre en attendant l'arrivée salvatrice d'une brute.

Côté Gouv : (Tous les intervenants ne sont pas encore présentés)
CA Frost, lvl 30
Colonelle Akisa Tohano, lvl ???
Cy Wolf, lvl ???
Commandant Kiroka, lvl ???
Commandante Biro, lvl ???
Commandant Jaguino Urta, lvl ???

Côté décima : (tout le monde n'est pas là)
Philatos de Ghilé, lvl ???
Alice Merveille, lvl ???

Côté civil :
La petite fille et son serpent, lvl ???


Dernière édition par Maître-Jeu le Sam 24 Nov 2018, 10:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natsumi Kudo
Lieutenant
Natsumi Kudo
Messages : 38
Race : Humaine
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue19/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue30/60L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (30/60)
Berrys: 11.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeMar 13 Nov 2018, 22:42



L'histoire est écrite par les vainqueurs
With Alex - Chris - Liam - MJ





Voilà. C'était ce genre de journées. Celles que même notre éternelle apathique petite dragonne ne pouvait qualifier de banale. Rien qui ne l'avait empêché de savourer son repas et de s'accorder une tasse de thé. Après tout, il ne servait à rien d'aller plus vite que la musique. À moins d'avoir une quelconque capacité qui se montre utile, tout voyage demandait un certain temps à effectuer. Pourtant, ses valeureux compagnons auront peut-être décelé de légers changements dans l'attitude de leur capitaine. Ce genre d'attitude qu'elle adoptait lorsque quelque chose éveillait son intérêt. Depuis cet appel urgent qu'elle avait reçu, les détournant de leur trajet initial, Natsumi s'était installée sur le pont à réfléchir, fixant de ses yeux désormais animés d'une flamme, la destination qu'ils ne pouvaient pas encore discerner. Les membres de Pacifist avaient été informés du peu d'informations qu'on lui avait accordé. Suffisamment malgré tout pour faire prendre conscience à la demoiselle que s'ils répondaient à cet appel, ils allaient s'engager dans une aventure on ne peut plus périlleuse que ce qu'ils avaient connu jusqu'à présent. Durant les minutes, les heures entières qui les séparaient de Seppen Town, la poupée avait cherché à mesurer les risques. Encore trop élevés. Trop de facteurs pour le moment inconnu. Elle n'oubliait pas que son équipage était encore jeune, manquait probablement d'expérience, ce qui augmentait leurs chances de rencontrer en cas de coup dur, une défaite cuisante, dont les séquelles seraient peut-être irrémédiable. En regardant chacun d'eux vaquer à ses occupations, elle se demandait s'ils étaient prêts à prendre ces risques. Est-ce qu'elle, en tant que stratège, en tant que capitaine et en tant que personne, était prête à perdre l'un d'entre eux ? L'urgence était réelle. Le danger l'était. Ils auraient de toute manière un jour eut à se jeter à l'eau. Le moment arrivait seulement plus tôt que ce qu'elle aurait imaginé. Tout ce qu'elle pouvait faire maintenant, c'était de mettre en œuvre toutes les ressources dont elle disposait et avec leur aide, traverser la tempête. S'ils en ressortiraient ou non et dans quel état était une question actuellement sans réponse.

Leur navire ne fut pas le premier et pas davantage le dernier à amarrer. Quant au tourisme, il valait mieux faire une croix dessus. Depuis que l'équipage avait descendu la passerelle, ils découvraient peu à peu, la réalité que vivait présentement l'île. Ils n'étaient évidemment pas les seuls à être venus en renfort et purent se faire une petite idée en voyant le nombre de bateaux de la marine accostés. Des actions étaient déjà entreprises. Des troupes notamment s'activaient à évacuer des civils qui, chargés du strict minimum ou parfois muni uniquement de leur corps, quittaient leur maison, sans certitude de pouvoir la retrouver debout à leur retour. Mais sans doute cela était-il préférable pour la majorité de perdre leur habitation et ce qu'elle contenait que de perdre la vie. Les murs se rebâtissent. Les habits et les meubles se rachètent ou se réparent. Les morts eux, restent morts. Lentement, la ville de Seppen Town se vidait de toute animation mais également de toute joie. L'occupation ne permettait pas complètement d'occulter l'ambiance pesante et la tension que ressentait beaucoup des soldats. Ils étaient inquiets, cela se comprenait. Néanmoins, en tant que représentant des forces de l'ordre, ils se devaient de maîtriser ces émotions pour accomplir au mieux leur devoir. Cela était d'autant plus vrai pour les gradés à leur tête. Si le calme olympien de la jeune femme allait en surprendre quelques uns, en choquer d'autres, il allait certainement être source d'apaisement pour plusieurs soldats. En effet, elle regardait tout autour d'elle sans faire montre d'agitation, acquérant les données qu'elle pouvait acquérir car avant même de recevoir le moindre ordre, la moindre indication, son travail de stratège avait d'ores et déjà débuté.

Ce n'est qu'un peu plus tard qu'on la trouva pour l'informer de la réunion qui allait se dérouler sous peu et lui indiquer par la même le chemin vers la salle qui allait accueillir les gradés. Entourée de ses camarades, Natsumi se rendit au lieu du rendez-vous. Quittant ces derniers devant la porte, elle leur adressa toutefois un petit signe de la tête. Nul besoin de leur assigner une tâche quelconque pour le moment. Pas plus qu'elle n'éprouvait le besoin de leur ordonner de l'attendre à un endroit donné. Ils feraient ce qui leur semblerait juste au besoin. De plus, la noble jugeait Alexander largement capable de retenir son disciple si celui-ci était pris de ces élans si particuliers qui le prenaient parfois. C'est donc l'esprit tranquille qu'elle entra.

Les nouvelles étaient mitigées. La situation loin d'être au beau fixe n'était pas catastrophique non plus. Pas encore du moins. Cela dépendait de la façon dont il allait gérer les heures à venir. Leur objectif principal était donc de tenir l'île en amoindrissant les forces ennemis du mieux qu'ils le pouvaient au possible. De la défense ? Ce ne serait pas sa première fois. Mais l'ennemi était d'un tout autre calibre. L'identité révélée de celui à qui ils devaient faire face fit, comme le nota la demoiselle, esquisser une moue ou un froncement de sourcils chez certains marines. Leur adversaire était le tristement célèbre tortionnaire de Centes. Une tête de plus chez les ennemis que l'on aurait préféré voir dans les prisons qu'à se balader sur un champ de bataille. La Kudo, elle, pour peu que l'information soit avérée, préférait savoir à qui elle avait affaire fut-ce le diable en personne. Le savoir était une clé non-négligeable pour ouvrir les portes de la victoire. Or, ce savoir, le Contre-Amiral Frost faisait de son mieux pour le leur transmettre. La détentrice du dragon de glace enregistra mentalement l'ensemble des données, acquiesçant d'un léger mouvement de tête lorsque son nom fut énoncé. Malgré son grade qui était loin d'être le plus élevé, le fait que l'on mette le savoir-faire de tous les stratèges, le sien donc y compris, ne l'étonnait guère. En revanche, la Kudo avait également cru comprendre qu'en plus de ses atouts cognitifs, on allait attendre d'elle une participation martiale du fait qu'elle soit détentrice d'un fruit aux capacités redoutables. Le regard qu'elle avait soutenu en réponse à celui du contre-amiral était resté impénétrable.  Comme ses pairs, la poupée aux cheveux sables se leva et porta le poing au cœur. Lorsque la réunion s'acheva, elle se dirigea vers le Commandant Urta, confrère en stratégie. Son pas gracieux s'arrêta lorsqu'elle se trouva devant lui tandis qu'elle prenait la peine de se présenter à nouveau.

- Commandant Urta. Lieutenant Natsumi Kudo. Il semble que nous partagions une tâche commune. Aussi, si vous partagez mon avis, je pense que nous devrions nous accorder sur quelques points avant les hostilités.

Si le Commandant l'acceptait, Natsumi ne sortirait que bien une vingtaine de minutes après les autres. L'entretien quoique bref aurait servi d'introduction. S'ils devaient diriger ensemble, ils devaient accorder leurs violons. La noble avait ainsi échangé un moyen de communication avec le jeune homme avec lequel ils avaient brièvement instauré les bases pour l'heure assez élémentaire d'une communication codée. Si le déroulement des évènements le leur permettait, ils se retrouveraient un peu plus tard pour une planification plus approfondie de la marche à suivre pour atteindre au mieux leurs objectifs. Ils avaient également consulté rapidement la carte de l'île afin que Natsumi ait une idée du terrain sur lequel leurs soldats tout comme les ennemis devaient évoluer. Déjà dans son esprit et en discutant avec le commandant, des lignes directives commençaient à se tracer. Mais pour le moment, Natsumi retrouva ses compagnons non loin de la porte qui attendaient son retour.

- Pardonnez mon retard. Je présume que vous souhaitez en savoir plus sur ce qui nous attend.

En quelques lignes, elle leur résumerait la réunion en leur parlant de Philatos qui était à l'origine de cette invasion en se servant des pouvoirs du fruit de Nala et de la Vice-Amirale Alice envoutée par Centes qui allait se trouver dans les rangs ennemis. Elle leur fit part de leur objectif de tenir l'île jusqu'à l'arrivée des renforts. Et finalement, elle acheva par une mise en garde.

- Cette bataille risque d'être périlleuse. Évitez de vous montrer impétueux. Et si nous sommes amenés à être séparés, je compte sur vous pour que l'on se retrouve, même si cela ne se produit qu'une fois tout terminé.


©️ Natsumi Kudo




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tylor V. Alexander
Lieutenant
Tylor V. Alexander
Messages : 174
Race : Humain
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue28/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue21/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (21/120)
Berrys: 17.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeMar 13 Nov 2018, 23:42


Si vis pacem, para bellum.
ft PACIFIST et Liam





-Une vice-amirale ? Ça risque d'être coton... Le moins qu'on puisse dire... C'est qu'on va en baver.

Alexander destina à Christopher un regard aussi paradoxalement soucieux que confiant. C'était un baptême du feu des plus périlleux pour son jeune élève, celui-là même qui n'avait connu que la quiétude d'Okalmoa, parfois troublée par quelques badauds énervés ou ivres, rarement par des menaces tangibles et dignes de ce nom. Ils risquaient d'y passer, tous : l'ancien mercenaire ne pouvait l'ignorer, même s'il tâchait éperdument de se convaincre du contraire en son for intérieur. Il devait demeurer fort, inébranlable, austère mais pas désabusé, pas déprimé ni consterné. Certes, les Decimas risquaient fort de leur donner du fil à retordre, jusqu'ici, sur North Blue, alors même que le gros du conflit était plutôt attendu à Marineford... Mais c'était le chemin sur lequel ils avaient, conjointement, choisis de s'engager. Bien sûr, en tant que père secret de la Kudo, et en tant que maître à combattre du Crawford, le quarantenaire allait faire tout ce qui serait en son pouvoir pour leur faciliter la tâche... Restait à voir si cela serait suffisant pour leur assurer la victoire sans jamais risquer de les embourber dans un drame. En tout cas, force était d'admettre que l'occasion était belle afin de faire leurs preuves : pour l'heure, ils avaient tout juste quitté l'île natale de leur formation, et s'étaient contentés d'écumer les mers sans rien réaliser, sans triompher d'aucun autre ennemi que les vagues froides et sempiternelles du plus grisaillant des océans... C'était l'occasion rêver de faire leurs preuves, et de défrayer les chroniques. Rêvait-il de gloire ? Pas vraiment. Toutefois, il désirait ardemment une seule et unique chose : progresser, afin de pouvoir toujours protéger sa fille, la seule personne qu'il chérissait plus que sa propre existence, désormais. Il allait sans dire que le progrès ne se ferait ni sans affrontements véhéments, ni sans déconvenues cinglantes : il n'était pas sot, et il avait déjà suffisamment fait l'expérience de la défaite pour savoir qu'on ne progressait jamais davantage que couverts d'hématomes et sanguinolent de la tête aux pieds. Le plus périlleux, c'était encore de parvenir à rentrer au bercail en un seul morceau, et cela... Le Tylor allait devoir y veiller. Il ne pouvait pas accepter, en tant que mentor de ce trop jeune équipage, que l'opération se résume en un grossier fiasco. Lui, qui avait déjà l'expérience des champs de batailles cacophoniques et anarchiques, qui avait déjà vécu de près les détonations et le sifflement des balles, qui avait ressenti à la fois le désespoir et l'extase inhérents aux retournements de situations qui pouvaient parfois apporter la mort ou la félicité jusqu'à vos pieds, lui ne pouvait que se douter que cette expérience serait d'autant plus terrible et féroce pour les deux jeunots qu'elle ne le serait pour lui. Natsumi était maligne, et Christopher intrépide à souhait... Ils devaient réussir à mettre ces traits caractéristiques à profit pour en puiser le meilleur. Et lui devait s'assurer qu'ils soient dans les meilleures dispositions possibles pour ce faire.

-On ferait mieux de se mettre en route, j'imagine. Je doute que les Decimas nous attendent sagement.

Si ses deux collègues acquiesçaient, le trio pourrait promptement se mettre en route. Alexander, fidèle à sa condition de subordonné de Natsumi, telle que l'organisation avait été décidée sur Okalmoa considérant les compétences tactiques de la jeune fille, se contenta de suivre le mouvement qu'il venait d'amorcer. Il restait à sa place, sobre et stoïque, son uniforme impeccable et soigneux : on lui avait déjà fait la remarque, ce matin, qu'il l'avait mis à l'envers, chose qu'il s'était empressé de rectifier à l'aune d'un conflit d'une si dantesque envergure. Quant au reste, ses poings solides étaient aussi échauffés que son esprit : il était paré à toute éventualité, prêt à se jeter dans la mêlée avec la férocité du lion et la robustesse de l'ours.
Alors que ses propres pas le berçaient, il fit de son mieux pour éloigner momentanément ses pensées du conflit qui s'annonçait pour le moins imminent. Il fallait demeurer concentré sur les impératifs, bien sûr : ne pas se laisser accabler par les divertissements et les pensées parasites... Néanmoins, se focaliser sur les épreuves qui les attendaient risquaient de les desservir grassement. Ils ne pouvaient se permettre de souffrir d'anxiété, dans un tel instant... Or, une fois de plus, le Tylor, de part son expérience, ne pouvait qu'être lucide. Christopher était suffisamment stupide pour ignorer la peur et Natsumi, quant à elle, devait être en mesure de conserver la tête froide... Au moins tant que le désastre ne serait pas à portée. Que se passerait-il, si la chose tournait à l'hécatombe, du côté du Gouvernement Mondial ? L'ancien garde-du-corps n'était en mesure de le prédire avec certitude. D'un côté, il avait confiance : il savait qu'elle était sereine et posée, comme elle avait pu le montrer aux pires moments, notamment lors de l'attaque des pirates sur Okalmoa... D'un autre côté, il craignait que son identité de paternel ne le pousse à fantasmer des compétences, à les exacerber amplement. Une fois encore, seul l'avenir, décidément bien taquin, finirait par lui octroyer une réponse... Réponse qu'il n'espérait, pour le coup, pas vraiment découvrir, puisqu'il préférait terminer cette petite sauterie en vie, et entier.

Non sans une relative nonchalance, donc, le quarantenaire laissa le fil de ses pensées dériver très légèrement, se remémorant les souvenirs de douce harmonie qui s'étaient récemment ancrés dans sa vie. Son alcoolisme latent l'avait déserté, pour l'heure : il ne se sentait plus obligé de boire dès qu'il se retrouvait précipité dans la solitude... Potentiellement parce que sur le navire, il jouissait d'un rôle clé, celui de navigateur, et qu'il était par conséquent constamment au centre de l'agitation. Toujours était-il que la chimère d'Anastasia n'était pas reparue depuis belle lurette : il savait s'occuper, en son absence, mais n'arrivait pas à cesser d'espérer qu'elle se manifeste à nouveau. Il avait beau exécrer ses apparitions, elles lui permettaient néanmoins de maintenir son souvenir intact... Encore un sentiment curieux, pour le coup : sentiment qui le hantait de plus en plus indélébilement. Il croyait naïvement qu'apprendre que Natsumi était sa fille biologique et qu'il allait pouvoir la protéger et la chérir quotidiennement lui permettrait de repartir d'un bon pied, sur ce plan-là : il s'était fourvoyé si lourdement qu'il trouvait sa candeur plutôt loufoque. Un sourire sardonique se glissa momentanément sur ses lèvres, et à ses dépens, tandis qu'il réfléchissait à l'endroit où il aurait pu se trouver actuellement si Anastasia n'était pas morte, lors de cette expédition fatidique... Loin d'ici, en tout cas. Et la jeune Kudo, sa propre fille, n'aurait probablement jamais vue le jour. Pouvait-on dire qu'elle était née grâce à la mort d'une autre ? D'une certaine manière, oui, et c'était là la pensée la plus triste et la plus sardonique que le Tylor pouvait invoquer. Il les aimait toutes, d'un amour évidemment différent, opposé... Choisir entre elle aurait été source d'un tiraillement colossal. Et pourtant... N'aurait-il pas dû choisir Anastasia, puisqu'il n'aurait, dans le cas de figure où elle serait restée en vie, jamais eu à regretter l'inexistence de Natsumi, qu'il n'avait engendré que des années plus tard ? Encore une fois, le noiraud avait la fâcheuse impression d'être le jouet désarticulé d'une entité supérieure et à l'esprit particulièrement impénétrable et nébuleux. Il n'aurait pas pu être une plus cynique caricature du mélodrame humain...
Caricature qui, ce jour-là, entendait bien relever la tête. Il ne perdrait personne : il ne pouvait s'y résoudre. C'était un vœu niais, il ne pouvait l'ignorer... Mais c'était le vœu pour lequel il avait choisi de se dresser, et de se battre. Les Decimas n'avaient qu'à bien se tenir, vice-amirale dans leurs rangs ou pas : cela faisait trop longtemps que ses poings n'avaient pas mordus os et muscles, et il allait rattraper le temps perdu avec la férocité qui, autrefois, avait pu faire sa renommée dans les milieux du mercenariat. Ah, ce que la brutalité bête et limpide avait pu lui manquer...


Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
Christopher E. Crawford
Messages : 72

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue25/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue19/80L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (19/80)
Berrys: 21.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeMer 14 Nov 2018, 23:49

L'histoire est écrite par les vainqueurs

PACIFIST &  MJ



Le jeune homme était né et avait vécu dans une île que d'autres pourraient considérer comme paisibles, là où il ne se passait pratiquement rien à l'exception d'une attaque de pirates, quelques années plus tôt. Il n'était pas né au milieu du sang et des cris, des champs de batailles et des fosses communes et, à ce juste titre, il pouvait paraître inexpérimenté aux yeux des autres marines qui n'avaient pas eu la chance de connaître une telle paix. Certains n'avaient pas eu de réel choix à faire, tiraillés entre criminalité et justice, d'autres avaient été appelés par la vengeance ou un sens aiguë du devoir et, au milieu de cet amas de militaires qui se battaient pour des raisons aussi personnelles qu'admirables, il pouvait parfois faire office de touriste. Lui qui n'avait personne à venger, qui ne ressentait pas les cloches du devoir, lui qui ne se battait pour personne d'autre que lui même s'était engagé pour la plus égoïste des raisons : créer sa propre légende.
Il savait très bien que les autres grouillots pouvaient le voir comme un arriviste prétentieux, comme un simple blanc-bec prêt à écraser tous ses collègues pour grimper les barreaux de l'échelle et il ne leur en voulait pas, car c'était exactement ce qu'il était. À un moment de sa vie chaque héro était amené à accepter son glorieux destin en le regardant dans les yeux, à se rendre à l'évidence et à cesser de lutter contre le courant. Le jeune Crawford ici présent avait simplement compris quelle était sa voie plus tôt que les autres et, même s'il n'était pas encore totalement prêt à rendre son nom éternel, il avait déjà commencé à mettre le pied à l'étrier en s'entraînant du matin jusqu'au soir à chaque fois que son travail lui permettait une petite pause.

Car en effet si rentrer dans la faction des marines lui avait ouvert plusieurs opportunités intéressantes, la quête principale était ponctuée de petites quêtes sans importance qu'il se devait de réaliser au risque de perdre pas mal de réputation auprès de cette faction nouvellement découverte. Les deux années qui suivirent son intégration furent pénible mais enfin, un beau matin, son maître lui annonça qu'il quittait l'île pour des horizons plus incertains. Les yeux remplis d'étoiles, Christopher y vit l'opportunité d'enfin laisser ce trou perdu loin derrière lui pour poser le pied sur des territoires plus hostiles et, surtout, au niveau général plus élevé qu'Okalmoa.

- Enfin. Enfin ! Enfin la prochaine zone !  

Si le jeune pugiliste n'avait eu de cesse de répéter ses exercices encore et encore pendant toute la durée du trajet, mettant son corps à rude épreuve comme seuls lui et son maître savaient le faire ici, il s'était servi de cette motivation nouvelle pour redoubler d'effort et puiser dans le feu qui jaillissait en lui. Il avait très vite compris que cette petite île, à peine plus grande que son île natale, était en proie à quelques conflits et que son équipage allait participer activement au nettoyage de tout ce foutoir. Vêtu de son uniforme réglementaire à peine entre-ouverture vers le haut, sa casquette vissée sur sa tête et cachée sa tignasse sauvage, ayant fait l'effort de s'habiller correctement pour que son arrivée sur cette nouvelle zone se passe bien, le jeune homme était resté devant la porte pendant toute la durée de la réunion. Enfin la jeune cheffe du groupe était libérée de nouveau, prête à dévoiler le contenu de l'opération en cours et, très clairement, le jeune combattant ne pouvait qu'être enjoué par ce qu'il entendait.
Un terrible ennemi ? Du temps à gagner en attendant des renforts ? Une situation aussi précaire qu'elle pourrait l'être ? Cette première quête semblait palpitante et, lorsque la leader du groupe termina enfin ses explications, ce fut avec tonus que Christopher déclara :

- Bon, autant partir du bon pied. Quête acceptée.

D'un coup de l'oeil le pugiliste dévisagea son maître qui, à juste raison, dévoila son avis sur la situation en cours. En effet en plus du grand ennemi dont l'ombre s'étendait sur ce petit ilôt, le Grand Ennemi avait réussi à convertir à sa cause l'une des plus hautes gradées des défenseurs de la Justice. Si d'un côté le garçon était excité à l'idée de se confronter à un ennemi de ce calibre, son énergie débordante ne l'aveuglait pas pour autant, car il était tout à fait conscient que face à une telle pointure il se ferait sans doute neutraliser en un coup. Alors que le trio s'en allait donc remplir son rôle, laissant la demoiselle prendre la tête du groupe, le Crawford répondit sobrement à son maître de classe :

- Je n'imaginais pas les choses autrement. Pas pour un événement de cette envergure.


Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Liam Melfgau

Liam Melfgau
Messages : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue14/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (14/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue18/40L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (18/40)
Berrys: 1.395.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeVen 16 Nov 2018, 10:57

L'histoire est écrite par les vainqueurs - 1



Cela faisait déjà deux semaines que le précepteur du jeune prince l’avait laissé voyager seul. L’homme devait partir voir de la famille sur West Blue ce qui avait laissé au Melfgau, le soin de choisir sa prochaine destination dans son voyage initiatique. Le jeune homme avait donc choisi une destination parfaite pour poursuivre son périple tout en s’amusant. Si cela faisait déjà quelques mois qu’il naviguait sur North Blue, il n’avait jamais eu le temps de s’approcher de cette petite île hivernale. Sûrement parce que Diego choisissait le plus souvent les escales. Quoiqu’il en était le jeune garçon avait fait son choix depuis le départ de Diego, il allait venir à Seppen Town !

Ah, Seppen Town, l’île était tout le contraire du royaume qui a vu naître notre bien aimable héros princier. En effet le Royaume de Juluma comme la majorité des îles de South Blue possédait un climat assez chaud qui faisait de lui toute sa splendeur. Ici à Seppen Town, c’était tout l’inverse ! Il faisait froid, très froid ! C’était le climat parfait pour goûter aux spécialités de ce pays, les merveilleux chocolats chauds de la ville.

Le Melfgau commençait alors à écrire ses aventures comme à son habitude sur son carnet, cela lui faisait pas mal de souvenirs à chaque fois pas mal de souvenirs. Après avoir écrit la date du jour et le merveilleux lieu où il se trouvait le petit prince commençait à porter ses lignes sur le papier :

«  Cher journal de voyage, aujourd’hui je suis arrivé à Seppen Town. Il fait très froid mais la ville du Flocon est magnifique. Il y assez de monde qui court dans les rues. Je ne sais pas ce qu’il se passe mais il doit y avoir une fête dans la direction où tout le monde accourt. J’ai hâte de voir ce qu’il se passe. Un festival de bonhomme de neige peut-être ? »

Le garçon à la chevelure émeraude sortait alors sa tête de son carnet quand il fut stoppé par une jeune fille avec un chapeau assez étrange. Cette petite fille se promenait dans cette ville accompagné d’un serpent qui dormait enroulé sur son chapeau. La jeune fille parlait alors avec un langage comme on l’attendait des enfants de son âge. Elle voulait un peu de la longue et belle chevelure de notre prince pour son serpent dénommé Ponpon. Elle était tellement mignonne et le demandait si gentiment. Pourquoi refuser une telle demande d’une petite ange après tout ? Détachant alors le nœud qui servait à dompter cette grande et longue chevelure de jade, Liam laissait alors exploser la myriade de cheveux qu’il avait.

« J’espère que tu as de quoi les couper un peu, je ne les ai jamais vraiment coupé depuis longtemps ! On va faire une mignonne petite perruque pour Ponpon et si tu le veux bien on ira faire un bonhomme de neige après d’accord ? »

Le prince voulait son bonhomme de neige et il l’aurait. L’agitation aux alentours ne semblait pas réellement le déranger. Liam adorait les jeunes enfants après tout, il ferait tout pour les rendre heureux et oublie souvent ce qu’il se passe autour de lui quand il est avec un jeune enfant qui a besoin de son aide. C’était ça le credo auquel le Melfgau adhérait…
Codage par Libella sur Graphiorum


Résumé : Liam se trouve à Seppen Town pour découvrir les lieux, il réponds à la jeune petite fille qu'il veut bien lui donner un peu de ses cheveux et lui propose de faire un bonhomme de neige après avoir confectionné la perruque pour Ponpon !

Techniques Utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1934

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeVen 16 Nov 2018, 13:01




L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Stratz10
Commandant Jaguino Urta

    - Enchanté lieutenante, oui voyons cela tous les deux, il semblerait que le Contre-Amiral mise beaucoup sur nous... Si seulement le Vice-Amiral Burmeister était là, c'est un grand stratège.  


L'entretien des deux stratèges pourraient alors commencer. Au cours de celui-ci, le commandant expliquerait à sa jeune subordonnée que la ville et la base étaient situées, comme elle aurait pu le noter en explorant les lieux, sur deux niveaux de relief différents. La base surplombait la ville qui surplombait elle-même la plaine et la forêt. Il lui expliqua ensuite que les tourelles de défense de l'île étaient principalement destinée à défendre des attaques aériennes et maritimes plus que les assauts terrestres, concluant qu'il ne fallait donc pas compter sur les pièces d'artillerie. Il lui expliqua par la suite que le gros des combats allaient se dérouler sur la plaine, que les troupes avaient pour ordre d'empêcher l'incursion des forces dans la cité et d'éviter le combat en forêt, zone maintenant prise par Philatos de Ghilé.

    - Comprenez-moi bien lieutenante, ce salopard est un tortionnaire, un sadique. La forêt est son territoire, elle sera considérée comme telle et comme zone perdue tant que les forces décimas n'auront pas été vaincues. S'aventurer derrière les lignes de cet homme s'apparente à une mort immédiate, a fortiori si le Vice-Amiral Merveille est avec eux. 


Puis viendrait le rôle de chacun des deux gradés, un rôle d'organisation de la bataille en fonction des avancées de chacun des groupes.

    - Nous avons pour ordre de ne pas entrer dans la forêt, de contenir l'ennemi. Les Décimas ont un ordre parfaitement inverse. Comme a pu l'expliquer le Contre-Amiral Frost, et comme vous pouvez vous en doutez, nous n'avons pas l'avantage sur le papier et la bataille va évoluer, bouger. Notre expertise sera primordiale car nous serons en charge des lignes de défense. Le Contre-Amiral est un excellent gestionnaire, un très bon combattant mais il n'est pas un fin stratège, nous sommes donc ses ... délégués.   


Après avoir parlé de leur rôle, il offrit à sa comparse un petit escargophone qu'elle pourrait aisément glisser dans sa poche, un appareil prévu pour la communication à courte portée entre les différents porteurs de l'appareil, un sorte de talky en réalité. Il expliqua enfin qu'il manoeuvrerait depuis la ville-même, que Natsumi serait leurs yeux à tous les deux sur le front en attendant que les civils soient tous évacués. Alors, seulement, les stratèges pourraient se séparer.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Ca_fro10L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev15L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev14
Contre-Amiral Jack Frost, Commandant Kiroka et Commandante Biro

A l'image de la majorité des gradés et des soldats de seconde zone présent en ces lieux, les personnes ayant assisté à la réunion avaient quitté les hauteurs de Seppen Town pour venir côtoyer la plaine basse, pour se mettre en première ligne et se préparer à échanger les premiers coups contre un adversaire encore invisible. Jack Frost tenait fermement sa canne-épée alors que Kiroka ajustait et resserrait les bandages qu'il portait perpétuellement autour de ses poings. Plus loin derrière, parfaitement placée sur le bord de la falaise, en parfaite extrémité de la ville, la commandante Biro préparait ses armes à feu dans l'optique de bientôt faire pleuvoir l'enfer sur les premiers larbins du monarque à se montrer. Ici, personne ne comptait plaisanter, tous étaient là pour la victoire.

En première ligne, Frost respirait calmement, donnant le change et insufflant autant de confiance que possible à tous les hommes se tenant derrière lui. Malgré tout, en son for intérieur, il n'était pas rassuré et n'espérait qu'une chose : que Michigan arrive dans les plus brefs délais. Il jeta un coup d'oeil en direction de la base, presque entièrement déserte, seules y résidaient ses deux armes secrètes.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev10L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Img-2210
Colonelle Akisa Tohano et Jiko, Cy Wolf
 
La colonelle était assise au milieu de la cour d'entrainement de la base gouvernementale, son Cy Wolf parfait couché à ses côtés. De prime abord, l'on pouvait croire que l'animal était la propriété de Frost mais ce n'était pas le cas. Akisa Tohano était une guerrière talentueuse, une étoile montante de North Blue comme l'avait été Alice Merveille dans ses jeunes années. On lui avait offert ce concentré de technologie pure, un présent de Piso en personne et elle savait qu'il pourrait être essentiel aujourd'hui, qu'ils pouvaient l'être tous les deux. Pourtant, ils avaient reçu un ordre, un ordre direct de Jack Frost : "n'entrez pas en combat tant que la Vice-Amiral n'aura pas été engagée". Elle patientait donc sagement, en attendant le signal, avec son petit compagnon à quatre pattes.

***

Les minutes passaient, semblant devenir des heures pour les soldats de la marine. Le groupe PACIFIST aurait eu tout le loisir de descendre de la base pour rejoindre la ville basse, plus la plaine et enfin le champ de bataille encore en sommeil. Ils auraient eu tout le temps de prendre la mesure du stress ambiant, de comprendre ce qui allait se jouer ici. Certains y cherchaient la gloire, d'autre la justice ; certains voulaient protéger les êtres chers, d'autres les innocents. L'un d'entre eux cherchaient même à obtenir de l'XP supplémentaire. Mais toutes ses considérations ne purent qu'encore grandir lorsque deux silhouettes se détachèrent du couvert forestier.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Philat10L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev13
Philatos de Ghilé, fou décima, primé à 96.000.000 B et Vice-Amirale Alice Merveille, renommée à 220.000.000 B

Philatos de Ghilé, le tortionnaire Decima, le sadique par excellence se tenait là, souriant comme s'il venait de devenir père, comme si son maître venait de mettre à mort l'Amirale en chef de la marine, comme s'il se délectait déjà du bain de sang qu'il allait causé. Pourtant, si son aura avait quelque chose de dérangeant, s'il inspirait la peur et le dégoût, les mouettes seraient probablement plus inquiétés non pas par le tortionnaire mais bien par la femme qui se tenait à ses côtés.

Jack Frost claqua sa langue contre sa palet, sans relever à la remarque de Kiroka maudissant le pouvoir du monarque et honorant la mémoire des espions morts pour une information essentielle et finalement réelle. L'un comme l'autre des combattants ne put qu'attendre, sachant que les choses n'allaient pas encore commencer, que le chargé de mission pour le compte de Centes allait faire sa comédie, qu'après seulement, il lancerait l'attaque.

Le sombre decima s'avança et se mit à discourir sur l'avenir.

    - Mes chers petites mouettes. Centes Decima et Syrianna Hika vous transmettent leurs plus sincères salutations. Nous sommes là pour prendre Seppen Town et tous vous massacrer avec l'aide, merveilleuse, de notre belle Alice.  


Claquant alors des doigts, la forêt sembla s'animer, des dizaines d'hommes, peut-être plusieurs centaines, quittèrent son couvert. Il y avait là beaucoup de soldat, des hommes qui ne seraient que de la chair à canon contre des Contre-Amiraux ou des dragons de glace mais, parmi eux, il y avait des combattants plus remarquables, certains primés, d'autres seulement connus par leur nom. Pourtant, tous n'avaient qu'une ambition : écraser les mouettes.

Pendant ce temps, Philatos avait repris son monologue, exprimant l'utilité parfaite de la fuite de Piso, l'ironie de la chose alors que le bastion qui souhaitait protéger en s'éloignant allait finalement être rasé par la puissance etc... Bref, il semblait innarêtable jusqu'à ce qu'un coup de feu se fasse entendre. Sur l'ordre discret de Frost, la commandante Biro avait libéré son première projectile directement destiné au front du meneur ennemi, une balle interceptée par le plat de l'épée d'Alice Merveille.

Philatos prit une mine dégoutée et souffla un simple:

    - Je vois 


Il leva le bras au-dessus de sa tête pour finalement l'abaisser, déclenchant alors une marée humaine en direction des forces gouvernementales : la mêlée s'initiait.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Mariss10
???

Lorsque son interlocuteur accepta, les yeux de la petite se mirent à briller d'une lueur splendide, le prince venait de faire une heureuse, c'était peut-être même le plus beau jour de sa vie.

    - Merci ! C'est le plus beau jour de ma vie Monsieur ! 


En réalité, elle qualifiait de "plus beau jour de sa vie" tous les instants où une personne était gentil avec elle, ce qui arrivait, dans son cas précis, tous les jours. Sans attendre plus longtemps, elle se saisit de sa sacoche et en tira une paire de ciseaux grâce à laquelle elle vint priver le Melfgau d'une mèche de cheveux, sans pour autant lui en prendre trop.

    - OH MERCIIII ! Ponpon, donne ta tête. 


Le serpent dardait toujours un oeil mauvais sur le prince, peut-être encore plus maintenant qu'auparavant mais ne put refuser la requête de sa jeune maîtresse. Il se déroula donc en partie du corps de la petite pour lui présenter sa tête et ainsi la laisser nouer la touffe de cheveux autour de sa tête. Une fois cela fait, la petite semblait plus heureuse que jamais, contemplant son reptile qui avait un air totalement ridicule.

    - Tu es trop beau mon ponpon. 


Elle s'enquit alors de répondre à la proposition de bonhomme de neige, en prenant une moue moins joyeuse.

    - Nan ! J'aime pas la neige. C'est froid, y'a des cailloux dedans et ma grande soeur elle dit tout le temps que des gens font pipi dedans alors je touche pas.  


Alors qu'elle explicitait un certain dégoût compréhensible pour l'urine humaine, Ponpon profita de la diversion pour s'extirper de sa prison capillaire et pour avaler d'un coup la mèche offerte par le sang-royal en lui jetant un regard mauvais. En langage corporel, cela signifiait quelque chose comme :

    " - Fais gaffe ou je bouffe le reste et ce qui va avec" 


Malheureusement pour le reptile, l'enfant vit son acte innommable et se mit à rougir dans une dimension hors-norme. Elle flanqua une baffe sur la sommet du crâne du serpent en hurlant comme les petites filles le faisaient si bien.

    - MECHANT ! MECHANT PONPON ! T'es moche ! T'es moche et t'es méchant ponpon ! Marissa est en colère contre ponpon maintenant.  


Elle croisa les bras sur son petit corps et détourna la tête du regard d'un ponpon qui s'en retourna dormir sur le chapeau de sa maîtresse sans rien ajouter de plus. Il avait une erreur, certes, mais tout allait s'arranger, comme toujours.




Carte:
 

Ordre de réponse :
Natsumi - Alex - Chris - Liam
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

PACIFIST : On y est, ça commence. Les décimas sortent, Philatos fait son speech mais est interrompu par Biro qui cherche à le tuer directement, elle manque. Les forces décimas foncent sur vous et l'intégralité des mouettes. Alice et Philatos restent en retrait pour le moment avec quelques autres décimas.

Natsu > Ici tu peux commencer à diriger la bataille, Frost est en arrière garde, tu peux le rejoindre pour qu'il transmette tes ordres.

Alex et Chris : Carte blanche. La plupart des soldats décimas sont lvl 10 environ, vous pouvez donc les vaincre sans trop de difficulté sans pouvoir en coucher 10 par minutes.

Liam > La petite fille est contente, puis pas contente puis très en colère. Sacré ponpon. Je le reprécise quand même, mais la ville est actuellement en pleine évacuation, c'est donc le bordel.

Côté Gouv : (Tous les intervenants ne sont pas encore présentés)
CA Frost, lvl 30
Colonelle Akisa Tohano, lvl ???
Cy Wolf, lvl ???
Commandant Kiroka, lvl ???
Commandante Biro, lvl ???
Commandant Jaguino Urta, lvl ???

Côté décima : (tout le monde n'est pas là)
Philatos de Ghilé, lvl ???
Alice Merveille, lvl ???

Côté civil :
La petite fille et son serpent, lvl ???


Dernière édition par Maître-Jeu le Sam 24 Nov 2018, 10:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natsumi Kudo
Lieutenant
Natsumi Kudo
Messages : 38
Race : Humaine
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue19/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue30/60L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (30/60)
Berrys: 11.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeDim 18 Nov 2018, 15:32



L'histoire est écrite par les vainqueurs
With Alex - Chris - Liam - MJ





Une fois encore, le temps imparti était limité. Le champ de possibilités s'en trouvait diminué. Mais pas suffisamment pour lever le masque d'impassibilité sur le visage de la petite noble. Elle avait des cartes à jouer et si elle utilisait son jeu intelligemment, alors ils pourraient l'emporter. Cela demandait malgré tout une réflexion constante, une analyse la plus complète des possibles et des choix bien pesés. Avant de quitter la base, Natsumi passa un appel vers leur navire, invitant le dernier membre de leur quatuor à les rejoindre dans la ville. Sa présence leur serait plus utile sur le terrain qu'à garder un lieu qui ne serait certainement pas une priorité pour l'ennemi. Elle reprit ensuite le cours de sa réflexion, ne parlant que pour répondre à ses deux camarades si on lui adressait la parole. Des informations qu'elle avait obtenue jusqu'à présent, de ses discussions avec le Commandant Urta et de la carte de l'île sur laquelle ils s'étaient tous deux penchés, la poupée aux yeux émeraudes se représentait spatialement le terrain et tentaient mentalement divers placements. Elle tentait également de prédire les actions ennemis en fonction des possibilités qu'ils avaient. Durant une partie du trajet menant à la ville, la demoiselle déplaça ainsi les pièces encore et encore, expérimentant un maximum des combinaisons durant ce laps de temps, comme si elle se livrait bataille contre elle-même à son jeu favori. C'est d'ailleurs forte de cette expérience qu'elle pouvait conserver une certaine organisation dans ses pensées et prendre en compte un nombre de données plus élevés que la moyenne des gens.

Une fois dans la ville, la capitaine des PACIFIST constata l'agitation ambiante, bourdonnante. Les soldats étaient nerveux, ce qui était compréhensible. Mais à l'heure où l'ennemi ne s'était pas encore montré et où il n'était qu'une sourde menace, l'envie de faire ses preuves, de briller, de répondre à un appel de la justice, prônait sur la crainte que chacun étouffait. Mais personne n'était dupe. Les bruits couraient. Ils savaient tous qu'aujourd'hui seraient une dure journée. À travers les rues, le nombre d'habitants avaient drastiquement chuté. On voyait le plus fréquemment l'uniforme des mouettes qui traversaient à pas pressés ou au pas de courses, se dépêchant de remplir la tâche qu'on leur avait confié. Mais si l'évacuation avançait bien, le trio verrait bien à l'approche du port que le nombre de civils à mettre à l'abri était encore important. Combien de temps leur faudrait-il pour achever ? Combien de temps tiendraient-ils avant que l'armée ennemie ne marche sur la ville ? Il faudrait gagner du temps durant cette première phase. La présence de civils sur le champ de bataille ne pourrait jouer qu'en défaveur du camp marine. Heureusement, l'une de ses cartes allait donner un peu de répit aux justiciers pour leur permettre d'achever leur tâche. Il y aurait très certainement de quoi distraire les simples pions adverses.

Quittant les civils des yeux, elle chercha du regard la tête brune connue qui devait les rejoindre. L'intéressé justement ne tarda pas à se montrer, son arme de prédilection en sa possession. Maintenant que ses plus proches camarades étaient réunies, la stratège leur résuma la situation dont certains avaient déjà saisi en partie la portée et leur faire part du déroulement des opérations, au moins les premières étapes. Croisant un bras sur sa poitrine dont la main soutenait son autre coude, elle commença ses explications accompagnées d'un léger mouvement de l'index dans l'air.

- Je résume la situation. Nos ennemis arriveront de ce qu'on en sait de la forêt. Selon les informations, nous sommes en sous-nombres. Autant dire que nous ne pouvons garder une plaine et certainement pas avec nos ressources actuelles. En revanche, elle nous servira à les ralentir et potentiellement les priver d'entrée de jeu de quelques soldats. Pour cela, je vais avoir besoin de votre aide.

Une carte. Seul, c'était un facteur incertain à manipuler avec précaution. Elle l'avait bien évidemment pris en compte dans ses calculs. La situation tendrait à rendre cette carte incontrôlable et lui imposer des barrières au mauvais moment pouvait se retourner contre eux par la suite. Plongeant ses prunelles dans les yeux de leurs cuisiniers, la belle aux cheveux sables s'adressa directement à lui.

- Christopher. J'ai une quête à te soumettre, si tu l'acceptes.

Si le jeune homme prenait sa quête, la Kudo lui expliquerait le rôle qu'il aurait à jouer.

- La ville se trouve en hauteur par rapport à la plaine. Nous placerons des tireurs qui tenteront d'abattre le plus d'ennemis possibles et te serviront de soutien. Ta mission sera de mettre hors d'état de nuire un maximum des pions de l'ennemi. Cette tâche est importante car plus tu en auras, plus tu rétabliras un équilibre des forces, voir nous offrir un avantage. Attention, j'émets toutefois quelques conditions à la réussite de cette quête.

Natsumi en usant de ce choix de mots espérait avoir une oreille plus attentive de la part du Crawford car après tout, sa quête en dépendait. En effet, elle devait certes accepter de prendre quelques risques et faire confiance à ses camarades. En tant que stratège, elle devait en revanche s'assurer de garder un certain contrôle sur la situation.

- Première condition : tu seras accompagné par Alexander. Je compte sur vous pour veiller l'un sur l'autre. Seconde condition : Interdiction de s'en prendre aux généraux adverses, j'entends par-là Philatos de Ghilé et la Vice-Amirale Merveille. Ou toute autre pièce du jeu qui se montrerait et représentant une menace pour votre duo seul. Si l'attaque vient de leur côté, je vous demande de privilégier la retraite temporaire. Pensez si l'envie vous prend de désobéir qu'il n'y a rien de glorieux à se faire "OS par un boss" pour reprendre tes termes Christopher. Je pense que vous avez bien saisi mes attentes alors du reste, tant que vous les respectez, je vous laisse carte blanche.

La jeune femme leur conseilla de prendre le temps qu'il restait pour se préparer et discuter si besoin était de la manière dont ils comptaient procéder pendant qu'elle-même et Ianos allaient continuer quelques préparatifs ailleurs. Elle savait qu'Alexander avait été le maître de leur cuistot et que ce premier pourrait raisonner son jeune élève sur le terrain si celui-ci s'enflammait un peu trop. De plus, ils se connaissaient et combattaient souvent l'un contre l'autre quand ils n'étaient pas côte-à-côte sur un champ de bataille. Ce duo se montrait souvent bénéfique à une situation. Et si vraiment celle-ci tournait au vinaigre, Natsumi avait encore un ou deux atouts dans ses manches. Cependant, c'est dans sa poche qu'elle fouilla pour le moment, à la recherche du petit Denden pour contacter son collègue stratège.

- Commandant Urta. Ici la Lieutenante Kudo. Sachant que nous avons déterminé nos positions précédemment, je vous laisse préparer la zone. Néanmoins, je vais vous fournir quelques ressources supplémentaires... Gardez-moi informée de votre avancée. De mon côté, j'ai mis en place du C pour la phase 1 qui somme toute sera du T de N2-N3. Le E risque également de se trouver influencé en notre faveur. Je vous recontacte s'il y a du changement.

Après avoir raccroché, la détentrice du dragon de glace alla à la rencontre des gradés qui déjà étaient en position, les yeux rivés vers la forêt. Natsumi les salua poliment avant de rendre son rapport.

- Lieutenante Kudo au rapport. Avec le Commandant Urta, nous avançons dans nos préparatifs pour la bataille. Avec votre permission Contre-Amiral, voilà le positionnement que je vous propose dans un premier temps.

Avec calme et clarté, la stratège lui indiqua donc la hauteur sur laquelle se trouvait la ville et qui donnait une vision dégagée de la plaine. Les soldats placés sur ce promontoire pourront le temps que l'ennemi se montre exécuter plusieurs tirs avant que l'ennemi arrive jusqu'au bas de la butte. Or, cela sera d'autant plus un avantage qu'en campant sur cette position, ils feront parcourir à l'adversaire le double de la distance que s'ils s'étaient trouvés dans la plaine et qui plus est, dans la neige. Sans être un réel obstacle, celle-ci les ralentira toujours plus que s'il s'était agi d'un terrain standard. Un environnement d'ailleurs favorable pour la noble qui l'utiliserait en leur faveur en donnant un petit coup de pouce. Elle dévoila également qu'elle avait envoyé deux membres de son équipage sur le terrain et qu'elle leur faisait confiance pour clairsemer davantage les lignes ennemies, encourageant donc les tireurs à leur porter assistance dans leur démarche. Ensuite, elle présenta le troisième de ses compagnons les plus proches, déclinant son identité.

- C'est certes un élément encore jeune tout comme notre équipage, mais c'est un tireur qui a du potentiel. Il pourrait seconder la Commandante Biro et, je pense, profiter de cette occasion pour apprendre à son contact. Si la Commandante est d'accord cela va de soi.

Ce n'est que plus tard que les deux camps se rencontreraient enfin. Une fois qu'en ce court laps de temps, les marines se seraient préparés du mieux qu'ils le pouvaient. Une fois les soldats en place, une fois les PACIFIST à leur poste respectif. Une partie des troupes avait été envoyé dans la ville avec le second stratège. La demoiselle aux cheveux sables depuis la butte vit tout comme les soldats qui allaient constituer leurs lignes de tireurs Philatos sortir du couvert des arbres, en compagnie de la Vice-Amirale. Un duo que la Kudo observa longuement pendant que l'homme discourait. Elle en profita pour sortir son Denden qu'elle installa sur son épaule temporairement. Le message ne fut pas très long et l'interlocuteur évident.

- Ils sont là. Ennemis en vue en position initiale. Début des hostilités imminent. Puis, plus pour elle que pour son compère même s'il comprendrait certainement. Le sable a commencé à s'écouler.

Elle rangea ensuite le petit gastéropode bien au chaud dans sa poche tandis que suite à l'intervention de la Commandante Biro, l'armée adverse quittait le couvert forestier pour s'élancer comme une vague à leur encontre. À l'heure qu'il était, le maître et l'élève devaient être prêt. Mieux valait car dès que les premiers ennemis entrèrent dans la portée des fusils dont la portée était la plus longue, les coups de feu tonnèrent en réponse à l'ordre donné du côté des marines. La poupée aux cheveux sable entama une phase d'observation de l'entièreté du champs de bataille, promenant ses yeux ici et là, gardant un œil sur les membres de son équipage et une oreille attentive à une éventuelle demande ou à un appel. Parallèlement, elle usa de son pouvoir à sa manière et sans bouger de sa position, depuis ses pieds, elle propagea une vague au sol sur la plus grande largeur possible de la pente de haut en bas. Une aide discrète qui surprendrait les pions de Centes car une fois traversé la neige poudreuse qui rendait le pas moins agile et moins vif, ils se feraient probablement surprendre par une pente glissante car recouverte de verglas. La dite pente étant déjà recouverte de neige, Natsumi n'avait eut qu'à produire une fine couche de sa propre glace qui se mêla à la neige ambiante pour aller solidifier celle-ci sur quelques centimètres. La traversée allait être rigoureuse pour l'ennemi entre l'environnement, le duo des PACIFIST et les tirs dont ils étaient victimes. Pourtant, à n'en pas douter, les plus malins, vicieux ou chanceux finiraient sûrement par se faire une brèche. À force, il finirait par en passer car il était illusoire de penser tous les arrêter de la sorte. Bientôt, leur nombre au bas de la petite colline augmenterait. Ils seraient ensuite de plus en plus. Toutefois, les premiers à arriver qui penseraient avoir à faire à de la poudreuse comme cela avait été le cas déchanteraient rapidement. À l'inverse les alliés de la belle se verraient offerts, quelques salves supplémentaires de tirs à bout portant.


©️ Natsumi Kudo



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tylor V. Alexander
Lieutenant
Tylor V. Alexander
Messages : 174
Race : Humain
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue28/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue21/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (21/120)
Berrys: 17.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeLun 19 Nov 2018, 15:31


Si vis pacem, para bellum.
ft PACIFIST et Liam





-La première ligne. Je ne vais pas avoir de quoi me ménager, donc...

Il avait persiflé contre lui-même, sardonique, mais la situation actuelle lui convenait. Ou plutôt, il parvenait à s'en accommoder. Il aurait bien sûr préféré que les circonstances de la bataille soit inversée : que le Gouvernement Mondial, en large supériorité numérique et bénéficiant des meilleurs officiers, prenne la décision musclée et brutale de sauter à la gorge de quelques Decimas exposés et esseulés... mais toutes les batailles ne pouvaient pas être gagnées d'avance, et c'était à travers les conflits les plus haletants et les plus anxiogènes qu'on s'améliorait le plus. Nul gain sans mise... Et là, ils allaient miser gros, à en croire les petits stratagèmes que Natsumi mettait sur pieds. Oh, bien sûr, le quarantenaire demeurait plutôt confiant : il savait que la première partie de cette bataille ne serait assurément pas la plus périlleuse, et que les choses se corseraient sans doute au final des minutes. Dans les faits, les Decimas allaient sans doute jouir de leur large supériorité numérique pour épuiser les troupes de la Marine, avant d'essayer de les balayer tous d'un coup d'un seul. C'était une stratégie simple et évidente qui, toutefois, risquait d'être précipitée ou avortée considérant le fait que des renforts d'envergures étaient à prévoir, du côté des représentants de l'ordre. Les ennemis auraient-ils le luxe de patienter éternellement, jusqu'à voir les rangs de leurs assaillants gonfler drastiquement ? C'était peu probable. Ils allaient tenter de les saper et de les engloutir assez promptement. Il y avait fort à parier que les ténors Decimas ne demeureraient en retrait qu'une poignée de minutes, tout au plus : le temps de remarquer les gradés les plus virulents et les plus efficaces, ceux qu'ils devaient cibler prioritairement afin d'aider leurs sous-fifres les plus frêles à se frayer un chemin dans la foulée. En somme ? S'ils se trouvaient sur le devant de la scène et s'ils offraient à leurs ennemis un spectacle remarquable, Christopher et Alexander seraient tôt ou tard immanquablement pris pour cible par des pointures... Mais l'ancien mercenaire n'attendait que cela. Il n'était pas sot, bien sûr : il était même plutôt réaliste. Il ne finirait par cette bataille en un seul morceau : son corps serait sans nul doute constellée d'une nuée de blessures supplémentaires, dans le meilleur des cas... Mais c'était une expérience douloureuse indispensable afin de le remettre en forme dans les délais les plus brefs. Il avait rejoint une formation de la Marine au sein de laquelle s'épanouissait sa propre fille : il se devait de renouer avec son plus haut niveau, et même de transcender largement ce dernier, de devenir plus redoutable qu'il n'avait jamais pu l'être. Assimilait-il cette bataille périlleuse à une espèce d'entraînement ? En l'état, oui. Partiellement, en tout cas.

Lorsque la jeune stratège décida de s'en aller rencontrer ses pairs et confrères, Alexander, de son côté, invita Christopher à le suivre tandis qu'il se rendait au niveau des marines qui, fébriles, composaient l'avant-garde malheureuse qui risquait de se confronter, la première, à la charge odieuse de leurs ennemis sanguinaires. Non sans nonchalance, il posa sa main sur l'épaule d'un gosse, peut-être encore plus jeune que son élève, qu'il éloigna de son chemin d'un pas, puis il se positionna légèrement devant le gros des troupes, braquant un regard aussi serein que possible sur les ennemis qui, de l'autre côté de la plaine, les toisaient également. La vice-amirale était là, et s'il ignora le moindre des mots que le chef adverse prononça, l'ancien garde-du-corps fut toutefois fasciné par la présence tranquille voire neutre de cette ancienne haute-gradée. Elle dégageait un charisme qui n'émanait que des grands de ce monde : il ne leur serait absolument pas bénéfique de croiser le fer avec elle, cela allait sans dire. Toutefois, ils avaient encore l'opportunité de dégrossir quelque peu les rangs adverses...

-On n'exagère pas, Chris. Et on reste près l'un de l'autre, surtout.

Seraient-ils submergés ? Immanquablement, oui. S'ils pouvaient évincer deux ou trois ennemis à la minute chacun, il en pleuvrait rapidement des dizaines : ils allaient sans doute pouvoir tenir le terrain, surtout s'ils luttaient dos-à-dos, mais des soldats prendraient vite la décision de les contourner pour se jeter sur le gros des troupes en faction aux abords de la ville. Ils devaient ralentir un maximum d'assaillants pour se montrer réellement utiles... Et ce n'était, fort heureusement, pas la première fois que le Tylor se trouvait être dans une situation similaire. L'infériorité numérique lui collait à la peau depuis ses quinze ans, en fait : les mercenaires étaient rarement recrutés pour aider une armée qui dominait déjà. C'étaient les perdants qui, désespérés, jetaient leurs ultimes deniers dans la fausse en espérant que des crève-la-faim suffiraient à rehausser le niveau de leurs fusiliers. Quelques fois, les mercenaires se faisaient trouer avant d'avoir touché leur solde... Et, d'autres fois, Alexander était de la partie. Il avait survécu jusqu'à maintenant : c'était une habitude tenace qu'il n'espérait pas perdre de si tôt.

-Oh. Et si certains d'entre eux ont des armes à feu... Fais en sorte de ne jamais t'arrêter de bouger. C'est juste un conseil. Une balle, ça n'a l'air de rien, mais ça fait souvent plus mal que tu ne l'imagines.

La cohue prendrait rapidement le pas, et il serait alors bien malaisé pour les tireurs d'abattre des combattants sur les premières lignes de front : ils risqueraient alors de toucher leurs alliés. Seuls les combattants experts dans le domaine pourraient continuer de la sorte : les autres devraient se rabattre sur l'arrière garde afin de la dégarnir avant même qu'elle ne touche au but, et avant même qu'elle ne prenne part aux combats.


Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
Christopher E. Crawford
Messages : 72

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue25/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue19/80L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (19/80)
Berrys: 21.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeMar 20 Nov 2018, 06:51

L'histoire est écrite par les vainqueurs

PACIFIST &  MJ


Le jeune homme n’arpentait pas la voie guerrière depuis très longtemps, il n’était qu’une petite bleusaille à peine sortie des couches de sa mère si on le comparait à son cher maître de classe, mais il s’était rapidement habitué à cette vocation. Même s’il n’avait jamais participé à une bataille de grande envergure, ailleurs que durant ses sessions de jeu de rôle en tout cas, il était tout de même capable de sentir lorsque l’atmosphère était chargée d’une certaine tension en préparation d’un féroce combat à venir. Il ne s’agissait pas juste de lui le langage corporel de ceux qui l’entouraient, n’importe quel homme un peu observateur devait en être capable. Non, il s’agissait ici de laisser ses cinq sens aux aguets  et d’humer l’air autour de lui pour prendre la température au sens figuré du terme. Si on prenait la situation présente comme un exemple, même en n’étant là que depuis quelques minutes, le jeune homme sentait l’agitation qui s’était emparée de la base en attendant le début imminent des hostilités, il sentait l’électricité dans l’air et cette seule anticipation stimulait déjà ses sens comme pour préparer la machine à fonctionner à plein régime lorsque cela serait nécessaire. Cela n’allait pas tarder, cela ne devait pas tarder car Christopher avait attendu beaucoup trop longtemps pour goûter à une véritable bataille.

Il avait gagné ce droit, il ne pouvait en être autrement.

Alors que les informations circulaient dans sa tête, comprenant qu’il ne s’agissait pas ici d’une bataille rangée mais d’une survie en attente de renforts cruciaux, le sergent écouta d’une oreille attentive la supposée-cheffe de ce groupe et la proposition qu’elle avait à lui faire. Les termes étaient simples, le langage lui était très familier mais, par-dessus tout, ce furent les conditions spéciales qui titillèrent sa curiosité. S’il était ravi de se battre avec son capitaine et non pas contre lui, pressé de voir si son entraînement pourrait enfin porter ses fruits sur le terrain, Christopher acquiesça sobrement de la tête lorsque la seconde condition parvint à ses oreilles. Pas s’attaquer aux grosses pointures ? Certes en étant en sous-nombre les grouillots étaient les cibles principales, pour soulager le reste des marines anonymes, mais le Crawford savait bien que ces derniers ne seraient d’aucune utilité contre un individu un minimum expert. Ils se feraient faucher par dizaines, sans difficultés, aussi l’attention desdites pointures se tournerait forcément vers l’inséparable duo.

Certes Christopher était vaillant mais pas suicidaire, pas assez pour s’attaquer à un boss d’au moins deux fois son niveau et qui pourrait se débarrasser de lui d’une simple pichenette. Ces conditions étaient assez raisonnables, aussi le marine se contenta t-il de répondre :

- Quête acceptée.

Un pas après l’autre, le garçon suivit donc son mentor et traversa la rangée de marines anonymes devant eux, décidé à leur montrer l’exemple et ne pas laisser la peur s’installer dans ces rangs. Le moral des troupes était aussi important que les capacités de chacun, mais le sergent gageait que son mentor serait, à l’heure actuelle, plus inspirant qu’il ne pouvait l’être. Logique.
Le pugiliste posa donc ses yeux sur la plaine devant lui, posa ses yeux sur les ennemis qui l’allaient pas tarder à être à portée de son courroux. Devait-il foncer dans le tas en criant « Sus au loot ! » comme il en avait initialement l’intention ? Non, ici le plus important n’était pas de fouiller tous ces futurs cadavres à la recherche de quelques objets intéressants, mais bien de réussir cette quête dont la récompense devrait être assez intéressante. Alors qu’il sentait ses muscles se tendre et son sang se réchauffer à la seule pensée du combat à venir, ce fut avec une certaine tension mêlée d’excitation qu’il s’autorisa à penser à voix haute.

- Enfin, une vraie bataille.

Ses batailles s’étaient déroulées dans ses livres ou dans sa tête et, s’il était conscient que la réalité ne serait jamais à la hauteur de la fiction, il était tout de même impatient de se battre et d’apporter un vent de changement avec ses seuls points. Alors que ses yeux se perdaient sur la plaine devant lui, se demandant quel genre de pointure pouvait bien se cacher au milieu de ses ennemis, il n’en oublia pas d’écouter pour autant les conseils de son maître. En effet ce dernier savait très bien ce qu’il faisait, conscient que l’union ferait leur force et qu’une certaine mobilité était indispensable pour ne pas finir en passoire. Le rôliste ne pouvait qu’acquiescer face à ce dernier conseil, conscient de ne pas avoir encore d’armure métallique scintillante comme tout bon héros se devait de posséder, mais aussi conscient que sa résistance naturelle était encore trop basse pour le protéger des projectile qui pourraient lui être lancés. Pas encore, mais ce jour finirait forcément par arriver.

- Bien compris, maître.

Maître. Les grands héros n’étaient pas connus pour leur humilité car ils visaient le sommet et uniquement le sommet, mais Christopher n’était pas encore à ce stade et se devait de reconnaître celles et ceux qui pourraient l’aider à traverser les nuages pour atteindre les cieux. Qui d’autre que son mentor, à côté de lui, pouvait se vanter d’avoir reconnu son potentiel ? Qui d’autre lui avait tendu la main ? Qui d’autre croyait en ses capacités à devenir un formidable combattant ? Personne et c’était pour cette exacte raison que seul son maître pourrait gagner le droit de se faire appeler ainsi par le pugiliste. Seul lui, lui et personne d’autre.

Prenant une profonde inspiration et sentant cette tension grimper au creux de sa cage thoracique, faisant le ménage dans sa tête pour chasser toute pensée parasite ne lui étant pas utile à l’heure actuelle, Christopher ferma les deux cinq petites secondes avant de les rouvrir sur le futur théâtre de cette formidable et sanglante bataille. Enfin, avant que les festivités ne commencent, il tendit son poing droit fermé en direction de son maître comme un ultime geste de camaraderie avant que les flammes de la bataille ne viennent les lécher.

Ils n’étaient pas des frères, Chris n’était pas encore arrivé à ce niveau, mais cela ne l’empêchait pas de saluer une dernière fois son mentor avant que les choses ne commencent. Sobrement, silencieusement car les deux n’étaient pas du genre à s’épancher en mièvreries.
Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Liam Melfgau

Liam Melfgau
Messages : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue14/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (14/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue18/40L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (18/40)
Berrys: 1.395.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeJeu 22 Nov 2018, 19:51

L'histoire est écrite par les vainqueurs - 2



Le prince ne savait pas réellement comment réagir face à cette situation. La jeune petite fille n’aimait pas réellement la neige ce qui était bien dommage. Le serpent de la jeune fille avait l’air lui aussi bien agressif. Il venait de dévorer la belle petite mèche de cheveux que le Melfgau venait de lui offrir. Pas commode ce reptile, la petite fille n’avait pas l’air d’être très heureuse de ce que venait de faire son petit Ponpon.

«  Cela te dirait bien d’aller au port du coup ? On pourra voir des beaux bateaux partir et naviguer hein tu veux bien ? »

Il proposait cette solution de secours à la jeune fille parce qu’elle ne voulait pas de bonhomme de neige, retourner au port ne devrait pas être une difficile affaire après tout. S’approchant de la jeune fille, Liam lui tendit alors la main, il trouverait de quoi satisfaire son bonheur.

« Mais dis-moi, tu viens de parler de ta grande sœur, que dirais-tu qu’on la retrouve aussi hein ? Tu m’as l’air assez perdue Marissa ? »

Le jeune avait retenu cette information que la petite s’appelait Marissa et qu’elle avait une grande sœur, il fallait maintenant retrouver la famille de cette petite. Elle serait peut-être heureuse si on retrouvait sa famille ? Il n’y avait pas tant de solutions que cela. Le Melfgau lui aussi avait une petite sœur et un petit frère tout mignons. Il se rendit alors compte du monde qu’il l’entourait, c’était la panique général, le Melfgau ne put s’empêcher de penser au pire. Il imaginait déjà que la petite fille avait été séparé dans la confusion générale de sa grande sœur et que celle-ci la cherchait partout. La panique envahissait son corps, il imaginait être à la place de cette fameuse grande sœur parcourir une ville en pleine évacuation à la recherche de sa petite sœur.

Tant mieux pour la petite Marissa, elle était tombé sur un prince plus que charmant. Un prince qui allait l’aider à retrouver sa grande sœur. Il essayait d’afficher un sourire pour que la jeune fille se sente en sécurité avec lui. Il allait la protéger au cas où et retrouver la grande sœur de cette jeune petite gamine devenait alors la priorité du jour…
Codage par Libella sur Graphiorum


Résumé : Liam propose à la fille d'aller au port avant de se rendre compte qu'elle s'est peut-être perdue et lui propose de retrouver sa grande soeur !

Techniques Utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1934

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeJeu 22 Nov 2018, 23:21




L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev14
Commandante Biro

Sur les hauteurs, les forces s'étaient organisées selon les ordres de la stratège dépêchée sur le champ de bataille. Elle avait envoyé du monde à l'arrière, dans la ville, auprès du second planificateur tout en conservant la majorité de ses propres forces sur une position stratégique. Au final, seuls quatre gouvernementaux se trouvaient en contrebas : Le Contre-Amiral, le commandant Kiroka et les deux autres membres de Pacifist. Biro se tenait, quant à elle, à disposition, prête à obéir aux moindres consignes de la Kudo. Si elle n'en recevait aucune, elle continuerait à canarder Philatos pour le tuer, Alice Merveille baisserait peut-être la garde après tout... Toutefois, si la commandante recevait l'ordre de tirer sur les ennemis majeurs en contrebas, elle ne pourrait que mettre en garde la stratège.

    - Lieutenante, malgré la position ascendante, le champ de vision est passablement obstrué, je risque de toucher l'un des nôtres.  


En effet, la disposition du champ de bataille n'était déjà plus du tout la même et la stratégie devait évoluer en conséquence. Après la première salve de coup de feu ordonnée par la maudite du dragon des glaces, ce furent une trentaine de combattants décimas qui retrouvèrent les limbes infinies. Les armes cracheraient rapidement le feu sur la seconde ligne d'assaillant mais les tireurs pourraient alors voir avec horreur la technique des chiens du monarque. En effet, ces derniers avaient eu pour consignes de la part de Philatos de ne pas faire de sentiment. Rapidement après que leurs collègues aient rejoint le monde des morts, les suivants s'étaient emparés des cadavres parfaitement chauds pour s'en servir de boucliers. Les corps sans vie encaissaient les balles pour les vivants, permettant une avancée plus bien efficiente. De temps à autre, un tireur plus précis parvenait à tirer sur le porteur et l'envoyait rejoindre son bouclier mais les troupes décimas avançaient jusqu'à rejoindre la première ligne : des combattants presque suicidaires.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Ca_fro10L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev15
Contre-Amiral Jack Frost et Commandant Kiroka

Voyant que les adversaires n'avaient aucun honneur, mais que cette absence de principes moraux leur permettaient d'avancer efficacement, le Contre-Amiral, grand protecteur de Seppen Town en l'absence de Piso, prit sur lui de régler la situation en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Il se saisit de sa canne-épée et commença à décrire un large cercle dans l'air. Il visait clairement les troupes ennemies avec l'objectif premier d'en décimer un bon nombre avant qu'ils n'arrivent à son niveau. Pourtant, au moment où la lame d'air aurait dû se former, sa arme fut bloquée par un pied, un pied minuscule presque sorti de nul part et recouvert d'une plaque noire.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Tontat10
Darko Finoss, primé à 62.000.000 B

En voyant le jeune tontatta qui venait de le bloquer, le Contre-Amiral Frost ne put retenir un rictus colérique, il espérait ne plus avoir de mauvaises surprises et la présence de ce minus en était clairement une. Il recula d'un pas pour s'écarter du champ d'action du nabot, lui qui bénéficiait de toute la rapidité de sa race.

    - Frost, c'est con. Pour une fois que tu sors des jupes du grand con de Piso, tu vas y passer.  


Sa voix était grave, incroyablement grave et caverneuse, un trait rare chez les tontattas. Plus encore, ce qui pouvait marquer les auditeurs restaient encore ce ton très sombre, celui d'un homme sérieux, prêt à donner a mort. Il jaugeait son ennemi du regard et se jeta sur lui avec vivacité : le combat débutait et, pourtant, Frost semblait déjà pris de vitesse.

Autour des gouvernementaux, et suite à l'échec du Contre-Amiral, les bleusailles décimas se mirent à les submerger, ou plutôt à les esquiver. Les premiers titulaires du grand titre de "chair à canon" avaient tenter leur chance face à Kiroka, Alexander et Christopher mais aucun d'entre eux n'était à la hauteur. Kiroka les enchainait avec une violence rare jusqu'au moment où sa main rencontra un fourreau. Le propriétaire de la chose le repoussa d'un geste ample direction des deux membres de PACIFIST avant de dégainer son sabre.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev12
Zandatsu, primé à 14.000.000 B

Silencieux, le samurai désigna du sabre les trois gouvernementaux devant lui et se mit à sourire. Adoptant une position de combattant, il les invita à approcher d'un simple signe du doigt. Il était connu pour son impassibilité dans l'affrontement, un trait de caractère qui plaisait beaucoup à Philatos, bien plus expansif par nature. Zandatsu n'était que peu connu et donc, peu primé, mais il n'en restait pas moins un combattant tout à fait remarquable sur un champ de bataille.

Pendant ce temps, la petite armée decima avait fini d'englober le berceau des batailles, ils ne prêtaient pas attention à leurs supérieurs ou au gradés, l'ordre était simple : prendre la ville.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Philat10L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev13
Philatos de Ghilé, fou décima, primé à 96.000.000 B et Vice-Amirale Alice Merveille, renommée à 220.000.000 B

A l'arrière du champ de bataille, le sourire de Philatos n'avait jamais semblé si radieux, en total contraste avec une pionne parfaitement stoïque et inexpressive, à l'image de tous les larbins lobotomisés par le monarque. Le sadique se retournait de temps en temps vers son petit pion personnel en l'encourageant à profiter du spectacle. Ne connaissant pas toutes les limites et les acceptions du fruit du démon de son maître, par moment, le tortionnaire aimait s'adresser au "soi profond" de la vice-amirale.

    - Oh si seulement, quelque part au fond de toi, Alice Merveille était encore consciente... Elle pourrait profiter du spectacle ... Si beau.  


Il agrémentait régulièrement ses interventions d'un rire dérangeant qui ne fit que s'intensifier lorsque Darko sortit des rangs pour se mesurer directement à la seconde tête de Seppen Town : le Contre-Amiral Frost. Le jeune Finoss était un decima des premiers temps, l'un des premiers convaincus, un tontatta qui ne voyait que par la parole éclairée de Centes. Depuis peu, le tortionnaire avait trouvé en ce nabot un réel intérêt, plus que combattif, il était spirituel. Darko avait cette part sombre, cette horreur en lui, une qualité indéniable pour Philatos qui se mettait à applaudir devant les facilités de son petit pantin.

Rapidement, le bruit de ses applaudissements fut accompagné par celui d'une paire de talons se heurtant aux racines de la lisière forestière.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Dalia_10
Dalia Hiberia

La jeune femme n'était pas une tête connue de la faction decima. On ne lui connaissait aucune prime, pas le moindre fait d'arme notable et pas la moindre menace. Pourtant, pour les plus informés, ils se disaient qu'elle était plus ou moins inséparable du tortionnaire, pas choix ou non.

    - Quelle manie tu as de toujours être si bruyant... La bataille se passe bien, ils seront bientôt débordés, alors garde ta liesse pour plus tard... Abruti...  


Le membre de la cour de Centes ne répondit rien et stoppa simplement ses applaudissements en accompagnant le tout d'un sifflement agacé... Cette pouffe n'était jamais bien loin, une vraie plaie... Enfin, elle avait raison, les choses se déroulaient au mieux pour le moment, alors pourquoi s'en faire ?  

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Mariss10
Marissa et Ponpon

L'état d'énervement de la jeune Marissa ne semblait pas s'apaiser de lui-même, elle qui s'était tant donnée, ou presque, pour obtenir un magnifique toupet pour son fidèle serpent... Ce ponpon avait une audace à tout épreuve, lui qui désobéissait tout le temps à sa jeune maîtresse, qui n'hésitait pas à se montrer hostile envers tout être s'approchant un peu trop près de sa petite Marissa. Avec Ponpon, il n'y avait pas la moindre exception, la grande soeur de la petite bénéficiait également de ce traitement de défaveur. Pourtant, malgré la violence et la hargne qu'il affichait à l'égard de tous, le reptile aimait la petite brune d'un amour infini, et cet amour l'aida à s'endormir d'un oeil alors que le verdâtre devant lui causait encore avec son petit bout de choux.

Cette dernière accueillit les propos du Melfgau avec une moue interrogatrice. Le port ? Mais pourquoi voulait-il donc aller au port ? Marissa avait toujours entendu de sa grande soeur qu'il ne fallait jamais écouter les inconnus qui voulaient l'emmener au voyage en bateau, c'était des kidnappeurs pédophiles selon elle. Trop jeune, Marissa n'avait jamais vraiment bien compris le concept de pédophilie mais avait plus ou moins bien appréhendé celui de kidnapping : on la séparerait de sa seule famille et pire encore, de ponpon. Ce fut donc tout naturellement qu'elle répondit à son interlocuteur avec des mots compliqués qu'elle-même ne comprenait pas.

    - Nan, ma grande soeur elle dit que le port c'est pour les pédifilms qui veulent me prendre ponpon. 


Plus que le concept, c'est également le mot que la pauvre enfant avait mal retenu... Quoiqu'il en soit, le message était clair : pas de port ou de voyage en mer avec la petite. La neige pleine de pipi, le port plein de méchants qui voulaient prendre ponpon ; décidément, le Monsieur qui l'avait rendu tellement heureuse commençait à lui faire un peu peur. Mais enfin, contre toute attente, et alors que Liam ne pourrait pas réellement se douter qu'il effrayait la petite, cette dernière sembla totalement séduite par la dernière idée.

    - Ah oui, viens Monsieur, on va prendre mon passage secret pour aller voir Dalia. 


Alors, sans attendre la petite tourna les talons et s'enfonça dans une ruelle, elle ne vérifia pas si elle était suivie ou non et se contentait d'avancer vers son ainée, Dalia : une belle brune maintenant mise sous le feu des projecteurs. Mais ça, Liam ne pouvait le savoir.



Première MAJ de la carte:
 

Ordre de réponse :
Natsumi - Alex - Chris - Liam
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Natsu > Suite à ta première salve de tir, tu abats environ une petite trentaine de décima "de bas étage". Ceux de derrière utilisent alors une technique peu orthodoxe : il ramasse vite fait les cadavres des anciens copains pour s'en faire des boucliers. Système D. Le première vague arrive au niveau de l'avant garde gouv, à savoir Frost, Kiroka et tes deux acolytes vu que tu as retiré le premier bataillon de la plaine. Les premiers soldats prennent quelques coups mais englobent rapidement les gradés, pourtant, ils ne s'arrêtent pas et avancent vers la ville et notamment la butte qui permet d'atteindre le premier relief. La commandante Biro se tient prête à recevoir tes ordres, par défaut, elle va tenter de tuer Philatos en tirant dessus. Une précision importante : malgré la hauteur, le tir sur les ennemis directs des gradés plus bas est dangereux pour eux.

Chris/Alex : Les premiers décimas arrivent donc sur vous, au début, vous pouvez donc en coucher quelques uns mais très rapidement, deux combattants sortent du lot. Le tontatta bloque Frost qui s'apprêtait à balayer les bleus d'une lame d'air, il est à l'aise dans la parade. Le second bloque un coup de Kiroka avec son fourreau et le repousse vers vous. Vous êtes encerclés par les décimas mais ils ne prêtent pas vraiment attention, les têtes d'affiches s'occupent de vous. En l'état actuel, on se dirige vers un Frost vs Darko et un Kiroka vs Zandatsu.

Liam > Marissa écarte l'idée du port mais est intéressée par celle de retrouver sa soeur. Elle se te propose de la suivre par son passage secret pour la rejoindre. Elle commence d'ailleurs à partir sans toi en caressant son ponpon, si tu la suis pas, clairement elle t'attendra pas.

Côté Gouv : (Tous les intervenants ne sont pas encore présentés)
CA Frost, lvl 30
Colonelle Akisa Tohano, lvl ???
Cy Wolf, lvl ???
Commandant Kiroka, lvl 23 (Cac)
Commandante Biro, lvl ???
Commandant Jaguino Urta, lvl ???

Côté décima : (tout le monde n'est pas là)
Philatos de Ghilé, lvl ???
Alice Merveille, lvl ???
Dalia Hiberia, lvl ???
Darko Finoss, aux alentours du lvl 30 (Haki de l'armement)
Zandatsu, lvl 25+ (sabreur)

Côté civil :
Marissa et ponpon, lvl ???
Revenir en haut Aller en bas
Natsumi Kudo
Lieutenant
Natsumi Kudo
Messages : 38
Race : Humaine
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue19/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue30/60L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (30/60)
Berrys: 11.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeDim 25 Nov 2018, 16:38



L'histoire est écrite par les vainqueurs
With Alex - Chris - Liam - MJ





Les premiers tirs étaient partis. Promenant ses yeux d'un bout à l'autre de cette vague humaine, Natsumi regarda ici et là quelques formes s'écrouler dans la neige. Mentalement elle les décompta approximativement à mesure que les quatre individus se dressant devant environ trois centaines d'hommes semblaient prêts à les accueillir à leur manière. Alexander et Christopher qui étaient de ceux-là privaient tour à tour plusieurs ennemis de la possibilité d'atteindre la butte. Ils s'ajoutaient à la liste de ceux que les tireurs mettaient hors d'état de nuire. Parmi eux, le troisième membre des PACIFIST ne lésinait pas non plus. Comme son capitaine le lui avait demandé, Ianos conservait un œil attentif sur ses deux compères et tirait sur tout larbin qui menaçait de s'en prendre à eux. Tout bon soldats qu'ils étaient, il valait toujours mieux éviter les débordement et cela le cornu s'en assurait. Du reste, lorsque la voie était libre de leur côté, il se concentrait à faire reculer la ligne en visant ceux qui s’avançaient le plus. Sa formation auprès de son père et son expérience personnelle lui avait en la matière doté d'une capacité de jugement en laquelle la Kudo avait une certaine confiance, lui permettant de reporter son attention ailleurs. Notamment sur un autre tireur, ou plutôt... une autre, en la personne de la Commandante Biro. La stratège suivit à une ou deux reprises ses tirs dirigés vers le général ennemis mais dont la précision ne suffirent malheureusement pas à atteindre leur cible car déviées à chaque fois par la Vice-Amirale. Devait-on cesser cet assaut qui ne semblait vouloir porter ses fruits ou insister jusqu'à voir une fissure dans la garde adverse ? La poupée aux cheveux sables ne connaissait le pouvoir de Centes que dans les grandes lignes et c'était la première fois qu'elle avait face à elle, l'un de ses pantins. Plusieurs questions se posaient. Parmi elles, le niveau de conscience de la personne. Si Alice Merveille était Alice Merveille, alors cela pouvait signifier ceci. Mais si ce n'était pas le cas, alors il était possible que cela. La réflexion ne pourrait se prolonger davantage mais la décision de la stratège à ce sujet était prise. Elle conforta la Commandante dans la poursuite de ses tirs sur Philatos. Du moins pour le moment... À force d'observer le comportement de la Vice-Amirale, même si cela était de manière discontinue, Natsumi pourrait récolter quelques informations intéressantes...

Et des informations, on en récoltait tout au long d'un combat. La mesure que le général ennemi ordonna à ses hommes, sa manière de procéder dévoilait au dragon de glace un peu plus sur le camp d'en face. Si quelques marines furent bien choqués de voir l'utilisation que faisaient les autres de leur défunt, la demoiselle en resta de marbre. Chacun avait sa façon de gérer et même si certains trouveraient cela odieux, d'un point de vue tactique, c'était une réponse comme une autre. Mis à part les valeurs morales et tout ce qui s'en suivait, la noble n'aurait tout de même pas fait ce choix. Pas dans ces conditions. Les hommes devaient déjà lutter contre l'environnement neigeux. Porter un corps d'homme adulte sur ce type de terrain, même en guise de bouclier s'avérait une difficulté supplémentaire. En effet, même s'ils se trouvaient temporairement à l'abri de quelques tirs ce qui n'était d'ailleurs pas garanti, ils devaient peiner à avancer. Et admettons là encore que le temps leur importe peu dès lors qu'ils atteignent leurs objectifs, seuls une trentaine d'hommes sur trois centaines pouvaient se protéger de la sorte. 60 s'ils y allaient à deux ? 90 s'ils s'y mettaient à trois ? Cela ne faisait toujours qu'un tiers de leurs effectifs partiellement protégés laissant les autres, ceux qui ne se faisaient pas terrasser par le duo PACIFIST, à la portée des tireurs marines comme c'était déjà le cas. Et même si de nouveaux hommes tombaient et servaient à leur tour de bouclier, plus se ralentiraient d'eux-même. Ils accordaient plus de temps à la faction des mouettes pour réduire leur nombre. La dernière mauvaise nouvelle pour les pions Décimas ? La montée de la butte en temps normale aurait pu se faire sans les mains. Mais celle-ci étaient couverte de verglas, ce qui la rendait très peu praticable même avec ses mains. Mais alors sans les mains ? La montée serait inenvisageable. Autrement dit, ils devraient de toute manière abandonner leur bouclier et laisser les fusils marines se réorienter vers le bas de la butte, vers eux. Des tirs facilités par une distance réduite, des cibles plus grandes aussi. Et après tout cela, s'ils arrivaient à atteindre le haut de la butte, avant même d'effectuer un repli, les soldats auraient encore la possibilité de dégainer une lame, sabre, dague ou tout équivalent qui leur permettrait de planter la première ligne de grimpeur avant de se retirer vers la ville.

Autant dire, comme aucun de ces téméraires n'avait seulement atteint la butte que Natsumi pouvait s'octroyer le temps de préparer les prochains coups et d'analyser la situation sur le reste du front. Cela lui permit par ailleurs de constater l'étrange posture du Contre-Amirale Frost ainsi que la cause de cette position. Elle ne reconnut pas le tontatta comme l'un de ses alliés et pour cause, il s'agissait d'un pion adverse. Et pour oser s'attaquer ainsi à celui qui représentait leur chef à leur actuelle, il ne s'agissait pas d'un simple larbin. Tour, Fou, Cavalier ? Nous avions là l'intervention d'une pièce à laquelle il allait faire attention. Était-ce le seul ? Non. Un autre là-bas à proximité de ses compagnons. Elle fronça légèrement les sourcils. Et continua sa recherche visuelle un moment. Ici ? Non ? Là ? Rien d'anormal. La seule autre nouveauté était une personne, une femme qui s'était rajoutée au rang de spectateur. Nouveau paramètre à prendre en compte. Tandis qu'elle réfléchissait ne pouvant se permettre d'interrompre son analyse personne, Natsumi ressortit le Denden.

- C'est moi. La vague est lancée. Le plan suit son cours. Nous avons deux interventions ennemies à gérer de la part de pièces de rang 2, voire 3. L'une d'elle fait face au Contre-Amiral. Présence également d'une troisième pièce en retrait pour l'heure du côté du Fou. Est-ce que vous êtes bientôt prêt de votre côté ?

Elle attendrait d'avoir quelques nouvelles de la part du petit escargot tout en observant à tour de rôle le groupe de Philatos toujours visé par la tireuse, le trio composé du maître, de l'élève et de la Commandante Kiroka et enfin le face-à-face entre Frost et le petit être. Lorsque son collègue aurait fini de parler, elle mettrait fin à leur brève séance d'informations par quelques dernières nouvelles.

- Je compte sur vous. Je pense devoir moi-même faire un bref passage sur l'échiquier. Je mènerais vers la phase 2 comme prévu et vous passerais le relais.

La stratège n'avait pas lâché le front des yeux. Deux endroits à risque méritaient une certaine attention. Cependant l'un d'entre eux étaient défendus par deux personnes en qui elle avait confiance. De plus, ils avaient le support d'un allié qui pourrait les aider. Une victoire était le meilleur cas envisageable mais à défaut de gagner, ils lui offrirait le temps de s'occuper de l'autre côté du front. En effet, Natsumi qui limitait ses interventions sur le terrain jugea bon d'aller voir de plus près du côté du contre-amiral. La petite noble se tourna vers Biro et Ianos et leur donna une nouvelle consigne.

- Je vais m'absenter quelques instants. Je serais normalement revenue en temps voulu mais si vous voyez que je tarde quelque peu et que vous avez atteint la dernière étape, je compte sur vous pour mener à bien la retraite de nos hommes.

Après quoi, la demoiselle tout en conservant ses traits humains, fit apparaître une paire d'ailes dans son dos. Malgré la présence d'un toboggan qu'il aurait en d'autres circonstances été divertissant d'emprunter, la jeune femme préféra la voie des airs, se dirigeant vers l'endroit où se trouvait Frost. Elle se posa à quelques pas, mirant de ses yeux émeraudes leur ennemi avant de prendre la parole.

- Contre-amiral. Pardonnez mon intervention mais j'ai jugé bon de vous apporter mon soutien.


©️ Natsumi Kudo

Revenir en haut Aller en bas
Tylor V. Alexander
Lieutenant
Tylor V. Alexander
Messages : 174
Race : Humain
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue28/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue21/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (21/120)
Berrys: 17.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeMar 27 Nov 2018, 11:31


Si vis pacem, para bellum.
ft PACIFIST et Liam





Les hordes humaines commençaient à se déverser sur les marines en tête du bataillon chargé de la protection de la ville, et tandis que cette armée dégueulait ses larbins sur le duo impitoyable que formaient Christopher et Alexander, des nuées de plombs vinrent faucher les plus intrépides et les plus sots des Decimas, les expédiant dans la boue sans coup férir. Tenir les positions : un exercice d'une simplicité évidente, mais qui nécessité néanmoins à la fois endurance et réactivité. Fort heureusement, le quarantenaire possédait l'une et l'autre de ces qualités. Grâce à ses décennies d'expérience, il avait eu l'occasion à de maintes reprises de forcer sur ses muscles et de les éprouver au maximum... Tant et si bien que les coups qu'il infligeait désormais à tour de bras n'étaient à ses yeux ni plus ni moins qu'un échauffement. Il n'était cependant pas forcément le combattant le plus problématique, du point de vue des Decimas : la palme revenait sans doute pour l'heure au contre-amiral, chose prévisible considérant son grade et ses responsabilités, et il fut donc celui qui, le premier, fit face à la riposte adverse. Ce fut ensuite le commandant, qui fut à son tour repoussé par un épéiste qui semblait prêt à en découdre. L'apparition de ces deux adversaires, assez imprévisible, laissa le Tylor dans une posture relativement circonspecte. Le reste des Decimas semblaient les ignorer magistralement, préférant continuer leur petit bout de chemin et commencer à se déverser sur la pente, dans l'optique de la franchir, sans grand succès jusqu'à présent. Malheureusement, considérant froidement le peu de cas qu'ils faisaient des cadavres de leurs amis, il y avait fort à parier que les premiers morts serviraient d'escaliers improvisés aux seconds... Et ainsi de suite. Ils risquaient de générer une échelle macabre jusqu'à la ville, grâce à laquelle les adversaires pourraient patauger gaiement jusqu'à massacrer les premières lignes de tireurs, celles-là même qui peineraient à se reculer à temps... Et c'était bien sûr à eux de l'empêcher. Si les combattants d'Okalmoa pouvaient difficilement prétendre à endiguer le flot ennemi seuls, par la seule force de leurs bras, ils pouvaient néanmoins abattre leurs têtes pensantes. Pas le Fou et son Pion, bien sûr... Mais cet épéiste et le petit homme qui avaient tenté de nuire au contre-amiral, en revanche, c'était une toute autre paire de manches.

Lorsque, du coin de l'oeil, Alexander vit une silhouette ailée faire irruption aux côtés du contre-amiral, il comprit que la stratège avait pour l'heure décidé de déléguer son rôle à autrui. La savoir sur le champ de bataille provoquait en lui des sentiments tout-à-fait contradictoire. D'un point de vue tout-à-fait pratique et martialiste, il savait que son fruit du démon représentait une force de frappe considérable contre laquelle les Decimas seraient bien en peine... Mais d'un point de vue affectif, évidemment, il ne pouvait que s'inquiéter amèrement de la voir ainsi exposée à l'ire potentielle de leurs opposants. Il fit crisser ses dents, l'espace d'un instant, puis prit une décision qui, si elle ne reflétait pas réellement son grade et ses responsabilités, pouvait assurément être appuyée par ses années d'expérience en matière de lutte âpre et périlleuse : il prit la parole à l'intention du commandant qui, s'il était son supérieur hiérarchique, n'en était pas moins son cadet.

-Commandant ! Allez aider le contre-amiral. Christopher et moi nous occupons de celui-ci...

La sécurité du contre-amiral était l'absolue priorité. Déjà parce qu'il était potentiellement l'un des seuls marines présents sur Seppen Town qui pouvait, à terme, poser problème au Fou Decima et à la Vice-Amirale renégate qu'il utilisait comme un bouclier. Ensuite parce qu'il était, en l'absence du Vice-Amiral Burmeister, le maître des lieux : s'il tombait, le moral des gouvernementaux risquait de suivre de près et, pire encore, on pouvait aisément craindre un mouvement de panique et un désœuvrement qui leur nuirait cruellement, à tous les niveaux. Il ne devait pas tomber... Le commandant était-il meilleur ou moins bon que les deux représentants d'Okalmoa ? Difficile à dire, mais selon toute vraisemblance, il était a minima d'un niveau similaire. Et comme ils avaient l'habitude de combattre l'un contre l'autre, Christopher et Alexander posséderaient une synergie autrement plus valeureuse entre eux qu'avec cet illustre inconnu qu'une bataille avait attiré à leurs côtés. Si le commandant agréait à cette proposition, le quarantenaire pourrait alors prendre les choses en mains, imaginant que son apprenti risquait d'être trop tête brûlée pour commander un premier assaut : leur assaillant était muni d'une épée, et eux, pugilistes, devaient par conséquent jouer de prudence. S'ils arrivaient à se rapprocher de l'ennemi au point de le coller, ils pourraient le malmener sans peine... En revanche, s'il parvenait à installer et à prémunir une relative distance de sécurité afin de pouvoir manipuler son arme sans la moindre gêne, il prendrait l'ascendant et dicterait le rythme de ce conflit. En d'autres termes, le premier objectif primordial du Tylor était de réduire drastiquement la distance qui les séparait... Et il avait, pour ce faire, une petite idée derrière la tête.

Le quarantenaire n'était pas sot. Il avait vu, peu de temps auparavant, que les Decimas étaient parfaitement capables d'user du corps de leurs alliés pour leur garantir une relative sécurité. En d'autres termes, l'ennemi se foutait probablement royalement du sort de ses pairs... Avec cette idée en tête, le noiraud attrapa par le col un corps qui gisait à ses côtés. Cadavre fraîchement abattu par les tireurs ou simple pauvre hère dont il avait fracassé le crâne d'un coup de pied virulent, il n'en avait franchement pas la moindre idée... Et il s'en foutait royalement. Il se contenta, usant de sa force colossale, de projeter le corps encore chaud sur l'épéiste qui, selon toute vraisemblance, l'écarterait avec nonchalance et indignité... Et si tel était le cas, alors il trouverait sur son chemin un Alexander déterminé. Utiliser ce lancer de cadavre afin de camoufler son avancée : une technique basique, qui ne fonctionnerait probablement qu'une seule et unique fois, et qui permettrait à l'ancien mercenaire de se rapprocher drastiquement de l'ennemi sans trop avoir à se mettre en danger pour autant. Néanmoins, le quarantenaire n'oubliait évidemment pas de lorgner en direction de la lame ennemie, celle-là même qui brillait furieusement de sa soif de sang. Il devait s'assurer que l'ennemi ne le tailladerait pas d'un coup d'un seul, et il devait donc rester particulièrement alerte vis-à-vis de ses mouvements. S'il entrapercevait une faille, donc, il s'y ruerait et percuterait son ennemi d'un coup robuste en plein abdomen. En revanche, s'il était mis en danger, il tâcherait de se reculer à temps pour éviter une déconvenue... Tout en pestant allègrement. Il n'aimait pas l'idée qu'un affrontement contre un sabreur puisse se prolonger outre-mesure : il avait déjà couvert son torse de cicatrices excessivement, et n'était guère enjoué à l'idée d'y rajouter une estafilade supplémentaire...




En gros, Alex demande au commandant d'aller aider le contre-amiral et Natsumi contre le tontatta. Lui et Chris se chargent de l'épéiste. Ensuite, Alex attrape un cadavre et le lance sur l'ennemi avant de se ruer dans sa direction tout en surveillant la lame. Si le cadavre lui offre une ouverture, il s'avance et il frappe. Sinon, il recule brusquement.
Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
Christopher E. Crawford
Messages : 72

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue25/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue19/80L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (19/80)
Berrys: 21.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeMer 28 Nov 2018, 00:21

L'histoire est écrite par les vainqueurs

PACIFIST &  MJ


Le pugiliste avait rapidement compris la situation dans laquelle il se trouvait ainsi que les forces en présence, ayant un esprit stratège assez affiné pour se sortir des pires situations lors des plus horribles sessions de jeu de rôle mais, pourtant, il avait encore du mal à croire que cette situation était vraiment réelle. Il sentait bien les murmures qui passaient entre les rangs des marines derrière lui, entendait les petits conseils qui étaient échangés, essayait de passer outre l'inquiétude grandissante de certains des plus jeunes éléments pour qui cet affrontement pourrait bien être le baptême du feu. Pour lui aussi c'était son entrée dans le grand bain, le premier pas dans la cour des grands et c'était justement pour cette même raison qu'il ne pouvait laisser le moindre douter entacher sa glorieuse ascension. Il n'avait rie de commun avec les marines anonymes derrière lui car il était conscient que seule la grandeur l'attendait derrière ces étendues boisées mais, malgré cette conviction que rien ne pouvait ébranler, il savait quelle quantité colossale d'efforts il allait devoir rassembler pour être à la hauteur du destin qui s'offrait à lui. Car oui une porte lui était ouverte, il l'avait vite compris, mais restait encore à faire un pas en avant et l'ouvrir en tournant la poignée : personne ne pourrait le faire à sa place.
Le premier pas en avant fut la préparation mentale à la bataille à venir, l'analyse de tous les scénarios possibles comme il le faisait à chaque session de jeu de rôle et, enfin, l'acceptation solennelle que les choses pourraient ne pas se passer du tout comme prévues. Cherchant un peu de soutien chez son frère d'armes et mentor, son maître, Alexander juste à côté de lui, Christopher tendit un peu en un dernier symbole de fraternité avant que le feu de la guerre ne le fasse suffoquer. Malheureusement son maître choisit de ne pas répondre à ce geste, de ne pas rassurer son élève de quelque façon que ce soit et, peut-être bien, de le laisser affronter seul cette nouvelle épreuve comme un oiseau laisserait son enfant voler de ses propres aîles. Était-ce vraiment ce qu'il se passe ici, ou le mercenaire était-il trop concentré pour en avoir quelque chose à faire de son trublion d'élève ? Un peu des deux probablement, mais le poulain en question n'allait pas laisser un tel vent le perturber.
Après tout son maître n'était qu'un outil pour l'aider à atteindre la grandeur, rien de plus qu'un personnage secondaire qui disparaîtrait de la liste des contacts du jeune marine une fois que celui-ci aurait connu la gloire. Il ne pouvait en être autrement. Laissant de côté ce moment qui aurait pu être gênant s'il avait été vraiment important pour lui, le jeune marine prit une profonde inspiration et laissa les premières balles faucher les rangs des plus téméraires des racailles devant lui. Il ne tarda pas à arquer un sourcil de surprise en voyant le peu de considérations que ces racailles avaient pour les corps de leurs défunts compagnons, il ressentit une pointe d'admiration face à autant de détermination avant de laisser son esprit revenir de nouveau sur terre.

Puis vint enfin le moment de foncer, le moment de rester maître de lui-même lorsqu'une tempête se déchaînait autour de lui, le moment d'être la meilleure version de lui-même. Si ce fut son pied qui accueillit le premier opposant face à lui, vidant certainement les poumons de ce dernier en l'envoyer percuter ses camarades derrière lui, le combat gagna rapidement en intensité sans que Christopher n'ait vraiment à réfléchir. Il n'avait pas besoin de sélectionner ses cibles car elles étaient trop nombreuses pour qu'il se permette d'être tatillon, il n'avait pas non plus besoin d'établir de stratégies car ces badauds utilisaient la force de leur nombre au profit de leurs aptitudes personnelles si bien que deux trois tombèrent bientôt sous les coups du sergent. Quelle était cette sensation ? De la chair de poule ? Non ce picotement était différent, comme si son corps tout entier s'éveillait en goûtant à une première bouffée d'adrénaline.

Du haki, peut-être ? Était-ce cette capacité spéciale dont il avait entendu parler ? Dur à dire mais cette sensation avait quelque chose d'agréable, de vivifiant, de grisant. Fort de cette nouvelle réaction, Christopher posa les yeux sur un homme qui sortait aisément du lot. Un sabreur, ici ? Le pugiliste s'y connaissait assez pour savoir que, dans un cas comme celui-ci, la clé était d'empêcher l'homme d'utiliser toute l'amplitude de son arme mortelle. Le contact était la clé et, justement, lui et son maître étaient des spécialistes de ce domaine.
S'abstenant de tout commentaire face aux directives données au commandant, laissant bien volontiers la stratégie à son mentor, le futur héros laissa le mercenaire foncer en premier tout en ne perdant pas du regard le sabre de leur nouvel ennemi. Peut-être n'étaient-ils pas les plus forts ou les plus rapides mais leur synergie pourrait faire des merveilles, ils se connaissaient assez pour n'avoir besoin que d'un regard afin de se comprendre mutuellement. Aussi, lorsque le mercenaire partit à l'assaut, Christophe bondit sur le côté et usa de ses puissantes jambes pour contourner le sabreur de telle sorte qu'il se trouve en sandwich entre les deux pugilistes. Était-ce la façon la plus sage d'agir ? Peut-être pas mais au moins, dans l'idée qu'il s'en faisait, le jeune sergent savait que le sabreur ne pourrait pas toucher les deux pugilistes en même temps. S'il attaquait l'un, cela donnerait une ouverture pour l'autre, restait à savoir qui il viserait en premier.

Si la diversion du mercenaire fonctionnait et que son attaque directe avait des chances d'être portée, alors le poulain en profiterait pour effectuer une puissante balayette afin de faire perdre l'équilibre à son opposant. Dans le cas contraire il resterait sur ses gardes, vigilant, surveillant le sabreur mais aussi tous ceux qui pourraient venir vers lui. Resterait à savoir ce qui allait se passer à présent, rester à savoir quelle direction allait prendre cet affrontement.


Isalia (c) 16


Revenir en haut Aller en bas
Liam Melfgau

Liam Melfgau
Messages : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue14/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (14/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue18/40L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (18/40)
Berrys: 1.395.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeMer 28 Nov 2018, 23:56

L'histoire est écrite par les vainqueurs - 3



Le jeune homme n’avait pas réellement compris comment Marissa s’exprimait. C’était la douceur de la jeunesse après tout. Des pédifilms, cela devait être sa manière de parler des voleurs et des marchands d’esclaves, des gens odieux. Quoiqu’il en était, la petite fille semblait tellement enjouée d’aller voir sa sœur qu’elle pris les devants et s’enfonça dans une ruelle.

« - Oh ! Attendez-moi Marissa, Ponpon ! »

La petite fille n’était visiblement pas perdue, ou plutôt elle connaissait le chemin pour rentrer chez elle. Le jeune prince essayait de la suivre de très près néanmoins, il souhaitait ramener cette jeune fille saine et sauve à sa grande sœur. Le jeune homme avait néanmoins oublié les règles fondamentales de bienséance, il allait donc se présenter à la charmante petite fille et à son serpent.

« - J’ai oublié de me présenter, Liam Melfgau, Héritier du trône du Royaume de Juluma, un petit archipel de South Blue. Je suis le 68ème héritier à ce trône. Je parcours le monde pour apprendre à être un vrai roi ! »

Il parlait de son rêve comme il l’avait tant répété depuis des années, la petite fille réagirait sans doute avec émerveillement quand le Melfgau ajusterait sa petite couronne de la famille royale de Juluma. Il ne se présentait pas souvent d’une manière aussi formelle sauf pour les enfants. En général, Diego lui avait enseigné qu’il ne fallait pas faire confiance à grand monde quand on était un membre de la royauté. Le Melfgau savait certes se défendre un tout petit peu grâce à son pouvoir si bien caché  Il restait quand même malgré tout cela un piètre combattant avec une malédiction bien timide et assez facile à comprendre. Le jeune homme ayant mangé le Kaya Kaya no Mi, suivait donc la jeune fille sans se douter de la vérité derrière la grande sœur de celle-ci.
Codage par Libella sur Graphiorum


Résumé : Liam se présente enfin et suit Marissa (post assez court en effet je voyais pas réellement quoi dire plus !)

Techniques Utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1934

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeJeu 29 Nov 2018, 17:04




Au bout du fil, et avant que la dragonne se lance à l'assaut du petit tontatta et à l'aide des gradés Frost et Kiroka, le stratège en chef de l'île, Jaguino Urta rassura la lieutenante Kudo sur l'avancé des préparatifs. Il lui expliqua succinctement qu'il avait bloqué plusieurs des rues dont ils avaient parlé ensemble plus tôt selon leur accord et que les plus gros barrages étaient encore en construction. Pour ce faire, le commandant avait sollicité quelques engins explosifs détenus par ses hommes, de simples grenades pour la plupart, et avait fait effondrer quelques bâtiments mineurs dans le but de récupérer de quoi bloquer les voies d'accès sur lesquelles il s'était accordé avec Natsumi. Il avait également reçu ses renforts et commençait à les dispatcher autour des points d'intérêts pour venir à bout de l'ennemi avec bien plus de facilités. Après avoir pris connaissance de son projet de se rendre sur le champ de bataille, Jaguino encouragea sa collègue et la supplia de se méfier des ennemis, de faire attention à elle. Ensuite seulement, il raccrocherait pour retourner vaquer à ses occupations.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev14
Commandante Biro

L'ordre, ou le conseil, de la jeune Kudo avait été clair : poursuivre l'exercice de tir pour, en cas de défaillance de la Vice-Amiral sans volonté, mettre un terme définitif à la vie du sadique chef de groupe Decima. Elle tirait de façon irrégulière, pour ne pas plonger l'ennemi dans un rythme parfaitement habituel, en visant toujours le fou mais jamais au même endroit deux fois d'affilés. Coeur, poumons, tête, appareil génital lorsqu'elle s'énervait : elle visait une zone vitale ou relativement désagréable qui pourrait causer un état de rage chez le sadique, le poussant à l'erreur. Dans le camp adverse, la carte maîtresse n'avait pas bougé. Dans leur propre camp, le joker caché était aussi en stand-by. Il fallait agir en dernier, laisser l'autre commettre la faute et se dévoiler. Elle insisterait donc sur sa cible, oscillant entre concentration totale et énervement de voir l'épée de la Merveille bloque chacune de ses balles.

    - Salope... 


Elle respectait infiniment Alice Merveille, la femme que beaucoup considérait comme l'héritière de la mer froide en cas de disparition de son actuel gérant. Mais le pion qu'elle était maintenant ne causait chez la gradée que déception, pitié et une pointe de colère.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Ca_fro10L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev15
Contre-Amiral Jack Frost et Commandant Kiroka

Kiroka avait déféré au conseil du Tylor et avait rejoint le plus haut gradé des lieux. Effectivement, le garde du corps avait raison, si Frost y passait, si tôt dans la bataille, à la vue de la majorité des gouvernementaux, les troupes perdraient de leur aplomb et se laisseraient plus facilement déborder. Dans un premier temps, le Contre-Amiral tenta une offensive en coopération avec le pugiliste. La canne épée fut bloquée sans difficulté par la main recouverte de haki du tontatta alors que sa petite taille lui offrait un avantage conséquent : il était difficile de lui porter un coup simultané. Kiroka y parvint, plus ou moins mais fut accueilli par une mauvaise surprise : le décima avait vu le coup venir et avait repoussé le commandant d'un simple coup de pied.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Tontat10
Darko Finoss, primé à 62.000.000 B

    - Amateurs... Vous êtes vraiment des bons à rien... J'aurais du rester sur Izaria, j'aurais pu dérouiller Piso. Aller, cassez-vous les pisseuses, j'ai une ville à conquéri... 


Il se stoppa presque net en voyant débarqué une jeune femme au teint pâle et à la chevelure de sable aux côtés du duo qu'il devait lui même combattre. Le plus notable dans cette arrivée était néanmoins l'attribut animal que la jeune femme portait dans son dos, deux ailes de dragon. L'apparition fit naître un sourire sur les lèvres du tontatta qui ne put que se permettre un commentaire. Il savait bien ce qui allait commencer maintenant.

    - Déjà Lieutenante Kudo ? Eh bah, bon courage.  


Il reporta son attention sur le pugiliste et le sabreur, ses ennemis et il se mit à se marrer, se foutant ouvertement de leur gueule.

    - Les filles, on va jouer à trois.  


Natsumi voulait assister son supérieur, le Contre-Amiral Frost mais elle allait avoir fort à faire.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev12
Zandatsu, primé à 14.000.000 B

A côté du spectacle offert pas le Finoss, un autre decima oeuvrait avec splendeur pour se débrouiller face à ses adversaires. Le plus âgé des deux était malin, sa technique était certes sournoise mais il s'agissait là d'une qualité pour le sabreur qu'était Zandetsu. Lorsque le corps sans vie de ce qui fut un allié fondit sur lui, il initia une sorte de mouvement de rotation qui commença par un coup ascendant de sabre en direction du pauvre bonhomme qui avait rejoint le monde des morts un peu plus tôt. Il ne semblait pas appuyer son coup, ses muscles fins se contractant à peine, il trancha net le petit corps sans vie dans un mouvement alliant grâce et efficacité. Son sabre avait pénétré la chair avec une facilité déconcertante, les os n'offrant pas plus de résistance qu'une motte de beurre. Un professionnel des lames l'aurait remarqué sans mal : ce sabre était d'une grande qualité.

A peine le corps découpé, le sabreur vit qu'il ne s'agissait que d'une simple diversion, sans grande surprise finalement. Il était de côté, ne pouvant pas parer avec son arme, étant à la merci de son ennemi pour encaisser un choc tonitruant. Alexander la verrait, cette brèche qu'il attendait tant, lui qui se focalisait sur le sabre de son opposant, il ne verrait pas immédiatement la seconde menace. L'arme tranchante, ayant terminé son coup ascendant, se trouvait au dessus de la tête du Zandatsu, bien loin de son genou gauche où l'autre main de l'homme se mit à initier un même mouvement ascendant. Dans cette main, le fourreau du sabre. Alexander était un combattant expérimenté et s'il ne l'avait pas vu plus tôt car trop pris par l'arme principale, il remarquerait sans doute qu'autre chose arrivait vers lui et pourrait initier ce mouvement de repli qu'il planifiait au cas où. Malheureusement pour lui, il recula un peu tard et sentirait le métal mordre sa peau en surface. Alors, en reculant, il remarquerait sans doute la pièce de métal tranchant qui se trouvait au bout du fourreau et qui venait de couper ses vêtements et de lui causer une nouvelle entaille relativement longue sur le torse. Rien de grave, la blessure saignait à peine, seule la peau avait été entaillée, les chairs ne souffrant d'aucun dommage sérieux mais cela pourrait permettre au duo élève-maître de voir que l'adversaire du jour bénéficiait non seulement de ressources mais aussi d'une très belle réactivité.

C'est d'ailleurs ce dernier trait de caractère qui poussa le larbin de Centes à abattre sa lame en un coup descendant directement en direction de Christopher. Grâce à la diversion de son maître le jeunot aurait vu le premier coup et aurait pu anticiper celui qui le visait, il pourrait donc se reculer à temps sans risquer le moindre dommage. Pourtant, lorsque la lame s'abattit, elle frôla le visage du jeunot qui pourrait en tirer une leçon : sans la présence d'un allié, il aurait perdu bien plus qu'une occasion de blesser son ennemi.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Philat10L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev13
Philatos de Ghilé, fou décima, primé à 96.000.000 B et Vice-Amirale Alice Merveille, renommée à 220.000.000 B

A la lisière de la forêt, Philatos s'amusait. Riant à gorge déployer, il laissait Alice gérer les projectiles lui étant destiné depuis le début des affrontements. Il voyait que Zandatsu offrait satisfaction, que Darko s'amusait et que son plan semblait partir sous les meilleurs auspices. Pourtant, son rire se tarit immédiatement lorsqu'il remarqua la jeune femme ailée qui venait d'atterrir sur le champ de bataille. Se tournant alors vers Dalia toujours à ses côtés, il lui prit la main et y déposa un baiser tendre, le tout accompagné d'un sourire particulièrement sadique.

    - Comme d'habitude, tu es une perle. Tes informations sont parfaites. La lieutenante Kudo, maudite du dragon est bien ici. Bon... Je voulais pas sortir mon jouet si tôt mais il semblerait que le dragon ait décidé de se mêler à la sauterie.  


Dalia afficha un sourire satisfait. La jeune femme n'était pas spécialisée dans le combat mais dans l'enquête. Elle avait un rôle simple parmi les troupes de Syrianna Hika : la collecte d'information. Elle était inconnue du gouvernement mondial avant ce jour et se baladait donc où elle le désirait. Elle était arrivée sur Seppen Town plus tôt avec Philatos et avait fait son petit marché. Apprenant que la Kudo était là, se renseignant sur son compte, elle avait rapidement entendu parler de sa malédiction et en avait informé le Fou Decima qui avait pris ses précautions. Rien de mieux qu'un monstre pour en abattre un autre.

    - Pupuce, au pied ! 


Le tortionnaire semblait s'adresser à un animal de compagnie mais ce fut bel et bien un homme qui sortit du couvert de la forêt, des chaines brisées au pied, il se jeta au pied de son maître. Ce dernier, toujours aussi excité, lui indiqua la poupée de porcelaine sur le champ de bataille et accompagna le tout d'un ordre bien connu.

    - Attaque. 


L'homme se retourna, dévoilant enfin son visage au gouvernementaux.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_my10
Pupuce

Son corps était parsemé de marques rouges semblables à des tatouages mais qui trouvaient leurs origines dans l'un des jeux sadiques du tortionnaire de Centes. Il était un homme brisé, non pas par le pouvoir du monarque mais bel et bien par l'art du membre de sa cour. Depuis, il était devenu son animal, sa monture, son esclave, son passe-nerf. Pupuce était beaucoup de chose mais il était surtout un monstre parfaitement fidèle. Alors, sans attendre, il se jeta sur le champ de bataille, pieds nus dans la neige en courant comme un dément avec une seule personne dans le regard : Natsumi Kudo.

Arrivé au milieu de la plaine, l'homme commença à se transformer, à grandir de façon exponentielle pour, tout à coup, se transformer en une bête gigantesque.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Cerf_d10

Haut de plus de cinq mètres, sans compter des bois qui en mesuraient presque autant, un cerf magnifique ébranlait le sol d'un pas de course aussi démentiel que lorsqu'il était un humain. A l'image de sa course, son objectif n'avait pas changé et il n'avait d'yeux que pour la semi-dragonne présente un peu plus loin. Si elle ne bougeait pas, la bête des bois viendrait la piétiner, elle et tous ceux présents dans sa zone.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Mariss10
Marissa et Ponpon

    - Bah dépêche toi monsieur le prince aussi ! 


Finalement, Marissa n'avait pas accorder la moindre importance à la couronne de Liam, pas plus qu'à la forme de ses propres présentations. Elle avait compris qu'il connaissait son nom à elle et à son précieux reptile donc elle ne comptait pas se fatiguer outre mesure. Elle avait ainsi mené le maudit à l'écart de la ville, à flanc de colline, où deux mètres plus bas, au milieu de la paroi rocheuse, se trouvait un trou. Ponpon s'y faufila le premier en laissant une partie sa queue autour de la petite fille qui profita donc d'un moyen d'accès facilité. Une fois arrivée à bon port, elle cria à son accompagnateur de la suivre, et vite !

    - Monsieur, dépêche toi, Dalia elle va crier sinon ! 


La jeunette avait sans doute oublié qu'elle était sur le chemin du retour vers sa frangine sur le conseil du Melfgau mais ça... C'était une autre histoire. Liam pourrait donc rejoindre le tunnel, tout juste assez grand pour lui et passerait quelques minutes à le traverser alors, qu'en dehors, les bruits de bataille se faisaient plus présents. Puis, au bout d'un calvaire de stress et de contorsion, il verrait la lumière et se retournerait au milieu des bois, avec une Marissa qui hurlait à tout va.

    - DALIA ! DALIA ! ON EST RENTRÉ AVEC PONPON ET MONSIEUR LE PRINCE. 


Après quelques secondes, une minute tout au plus, une femme brune fit son apparition entre les arbres.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Dalia_10
Dalia Hiberia

Voyant la petite brune à chapeau elle tenta de se jeter dessus pour l'étreindre mais fut contrainte à la mesure par le regard menaçant d'un ponpon toujours aussi méfiant. Personne ne pouvait approcher sa maîtresse, personne. Pas même sa soeur s'il n'en avait pas envie. Marissa ne lui en tint pas rigueur, trop occupée qu'elle était à présenter son nouveau copain.

    - Dalia ! Regarde, c'est un monsieur gentil ! Il est prince en plus ! Et, en plus du plus, il m'a donné des cheveux pour ponpon mais ponpon il les a mangé... J'étais pas contente. 


L'ainée remarqua alors Liam qui sortirait probablement seulement de son trou et se fit méfiante, presque autant que le reptile blanc.

    - Qui êtes-vous ? Pourquoi êtes-vous avec ma soeur ? Gouvernemental ? 


S'il l'étudiait de près, Liam verrait sa doute la main de la belle brune, posée sur la garde d'une dague impressionnante par sa longueur. Le danger était bien présent.

***

S'agissant de l'avancée des troupes decima, celles-ci s'enlisaient effectivement en bas de la bute de glace créée par la dragonne. Les premiers cadavres s'amoncelaient, permettant aux autres de trouver un couvert et un moyen de reprendre l'ascension de cette phase difficile. Au bout du compte, il leur faudrait encore un peu de temps et une nouvelle trentaine de soldat allaient perdre la vie.



Première MAJ de la carte:
 

Ordre de réponse :
Natsumi - Alex - Chris - Liam
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Natsu > Suite à ta descente sur le champ de bataille, et à la présence de tes ailes de dragon dans ton dos, Philatos semble très très content. Darko ne bouge pas, il sait ce que ton arrivée signifie, vous le voyez s'étirer et il taunt Frost et Kiroka. Philatos fait alors sortir un nouveau protagoniste de sa torpeur, ce dernier te fonce dessus en hurlant comme une bête. Il te défie très clairement, il est là pour pour toi. Au milieu de la plaine, il se transforme en un cerf gigantesque, il mesure plus de cinq mètres de haut, sans compter les bois. Il poursuit sa course vers toi.

Chris/Alex : Zandatsu est un combattant plein de surprise qui combat avec son sabre MAIS aussi son fourreau. Au bout de celui-ci, une pièce de métal tranchante.Il tranche le cadavre que Alex lui balance avec une facilité déconcertante même si vous avez l'impression qu'il ne met pas de force. Alex, tu précises que tu es surtout focus sur le sabre, tu ne vois donc pas le fourreau arrivé mais au dernier moment, tu recules devant la menace. Il t'entaille très légèrement le torse, la blessure est superficielle, et déchire tes vêtements sur la même zone. Chris, la diversion a fonctionné mais tu vas quant à toi être menacé par son sabre qui a déjà fait le tour. Etant sur tes gardes, tu peux esquiver pleinement mais ça passera pas loin. Tu remarques néanmoins que ton esquive n'est possible que grâce à Alex, sans lui tu auras probablement perdu un membre.

Liam > Marissa t'emmène hors de la ville par une sorte de petit tunnel creusé à flanc de relief sur l'un des bords de la ville. Tu peux y passer tout juste mais Marissa et Ponpon y passe izy. Au final, vous débouchez dans la forêt, dans les racines d'un arbre énorme. Marissa appelle Dalia qui finit par vous rejoindre. Elle est seule pour le moment et vous n'êtes pas en bordure de forêt.

Contexte : Darko attend que Natsumi ait son nouveau copain pour le moment, il est prêt à dérouiller les deux autres gradés. Alice Merveille continue de bloquer les tirs de Biro et Philatos se marre.

Côté Gouv : (Tous les intervenants ne sont pas encore présentés)
CA Frost, lvl 30
Colonelle Akisa Tohano, lvl ???
Cy Wolf, lvl ???
Commandant Kiroka, lvl 23 (Cac)
Commandante Biro, lvl ???
Commandant Jaguino Urta, lvl ???

Côté décima : (tout le monde n'est pas là)
Philatos de Ghilé, lvl ???
Alice Merveille, lvl ???
Dalia Hiberia, lvl ???
Darko Finoss, aux alentours du lvl 30 (Haki de l'armement)
Zandatsu, lvl 27 (sabreur)
Pupuce, lvl ??? (Zoan, de toute évidence)

Côté civil :
Marissa et ponpon, lvl ???
Revenir en haut Aller en bas
Natsumi Kudo
Lieutenant
Natsumi Kudo
Messages : 38
Race : Humaine
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue19/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue30/60L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (30/60)
Berrys: 11.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeDim 02 Déc 2018, 16:16



L'histoire est écrite par les vainqueurs
With Alex - Chris - Liam - MJ





La lutte engagée, chaque camp devait désormais composer avec ce que l'autre lui réservait. Et le Décimas semblaient bien avoir quelques petites surprises en poche. Si elle n'en fut pas déstabilisée plus que cela, la stratège ne put s'empêcher de relever les propos de Finoss. Si sa mémoire était juste, elle ne se rappelait avoir décliné son identité a aucun moment. Ni que le Contre-Amiral, le Commandant ou qui que ce soit d'autre ne l'ait fait depuis le début de cette bataille. Or, elle doutait d'avoir déjà atteint un rang de célébrité rendant sa personne si connue. Les ennemis étaient en possession d'informations. Comment ? Elle n'était pas encore certaine de le savoir mais il allait falloir se montrer prudent, car elle ignorait ce qu'ils avaient pu apprendre d'autre. Un petit appel supplémentaire serait nécessaire. Du moins... lorsqu'on lui en laisserait l'opportunité. La mesure des paroles du tontatta prit plus de sens encore quand le trio de marines vit l'arrivée du nouveau pion.

Peu vêtu et pieds nus dans cette étendue de neige, il courait comme si tout cela ne le concernait pas. Le froid, les engelures, les combats qui se déroulaient tout autour. Ressortant sur sa peau, des dessins. Des tatouages ? Allez savoir. Il était encore trop loin pour que la noble appuie une hypothèse plus qu'une autre. En revanche, elle croisa le regard de cet être qui fonçait vers eux. Un regard qui en disait long et qui paraissait fixé sur sa personne. Tiens, cela allait bien dans le sens de ce que racontait le petit homme. Toutefois, il lui fallait en être sûre. Observant ses actions, Natsumi eut tout le loisir de voir Pupuce devenir une bête majestueuse qui malgré tout conserva sa course et sa trajectoire, à cela près qu'elle était désormais bien plus imposante, munie de sabots et de bois dont on préférerait éviter de devenir la cible.

- Tant d'empressement...

Gardant son sang-froid coutumier, la demoiselle posa ses mains au sol et créa un mur de glace de trois ou quatre mètre de hauteur, qu'elle prolongea un peu plus en largeur par mesure de précaution pour offrir à ses supérieurs, se situant à quelques pas, tout le temps d'esquiver le zoan si celui-ci décidait subitement de modifier sa trajectoire. Que Pupuce le brise ou décide de sauter par dessus, le mur avait surtout pour objectif de couper cette course et par la même de vérifier vers qui les attaque du cervidé étaient dirigées. Deux personnes hiérarchiquement plus élevées que la jeune femme se trouvaient non loin après tout et à moins de vouloir sciemment s'en prendre à elle, ce nouvel adversaire n'avait aucune raison de les ignorer. Une fois le mur créé, quelques secondes avant que la bête n'arrive, la poupée aux cheveux sables se tint prête à esquiver de côté et une fois ce premier assaut passé, les ailes toujours présentes dans son dos la ferait s'élever en quelques puissants battements hors de portée du cerf. Le temps que, reportant son attention sur Darko, elle lui adresse quelques paroles.

- Vous aviez raison, je suis déjà contrainte de vous laisser. Mais peut-être nous retrouverons nous plus tard Monsieur le Tontatta.

Si l'attention de Pupuce se maintenait sur elle, la Kudo déciderait de s'éloigner pour ne pas rester dans les jambes de Frost et Kiroka. Néanmoins, n'ayant pas entièrement percé le comportement du pion, elle préféra jeter un coup d’œil de temps en temps pour s'assurer qu'il la suivait bel et bien, ne s'éloignant pas trop vers l'avant ou en hauteur, de sorte à ne pas lui retirer cette carotte qu'elle semblait représenter. Ou ce tissu rouge selon les préférences... Cette petite phase du chat et de la souris permit au moins à la seconde de regarder à nouveau comment évoluait le champ de bataille. Sachant ce qui se déroulait du côté du contre-amiral, elle parcourut les autres fronts à la recherche d'informations pertinentes. Philatos et compagnie n'avaient toujours pas bougé visiblement. Le général adverse donnait juste l'impression de bien s'amuser mais venant du Fou Décima, cela n'étonnait guère la détentrice du dragon de glace. Rien de nouveau cela dit. La butte, elle, était encore défendue vaillamment par les mouettes malgré l'avancée progressive des attaquants. Ceux-avaient perdu encore quelques têtes mais il ne fallait pas relâcher les efforts. Biro et Ianos sachant ce qu'elle attendait d'eux, il lui restait encore un peu de répit. Par contre, du côté des deux membres  des PACIFIST, le combat semblait tourner en leur défaveur. Kiroka étant venu en renfort, ils n'étaient plus que le maître et l'élève, tous deux spécialistes du corps à corps, pour affronter un sabreur qui savait de toute évidence manier son arme. La menace se révélait finalement presque aussi importante que celle qu'affrontait le Contre-Amiral. Problème, si Alexander avait un certain bagage qui allait lui rendre bien service, Christopher, lui, était un bon élément mais qui n'en était en tant que combattant qu'à ces débuts. Or, si elle était stratège, la jeune femme était également leur capitaine et ne souhaitait pas voir ses compagnons subir un combat à sens unique où ils risquaient d'y perdre trop de plumes. Pour la première comme pour la seconde raison, elle fit son choix. Savoir s'adapter sans cesse et moduler les tactiques était nécessaire dans son domaine.

Natsumi savait déjà comment elle allait procéder. Est-ce que l'on attendrait ce genre d'initiatives de sa part, ennemis ou alliés ? Chacun aurait probablement sa réponse et ses réactions à ce sujet. Cependant, si l'on faisait toujours exactement ce que l'on attendait d'elle, elle ne serait pas stratège.

Continuant à voler, la poupée aux yeux émeraudes se dirigea vers la masse des larbins décimas emmenant avec elle ce cher Pupuce. S'il ne prenait pas la peine de les esquiver, quelques têtes ennemies supplémentaires se verraient piétinées par les sabots de la bête ou éjectées par sa charge. Elle profitait ainsi du comportement que l'on avait induit à cet être, le tournant à son avantage. L'autre avantage dont elle profitait, était l'absence dans la plaine de son propre camp. N'ayant que quatre personnes du côté des marines à prendre en compte, la Kudo pouvait aisément se déplacer sans craindre de toucher les siens qui étaient pour la plupart sur la butte alors que ceux d'en face lui offraient un jeu de quilles en nombres. Après avoir exécuté une large courbe pour en toucher le plus, la demoiselle dont le temps était limité passa la prochaine étape et brusquement prit un peu d'altitude avant de réaliser une pirouette arrière dans les airs, de sorte à se retrouver au-dessus du cerf, se laissant tomber sur son dos.

Se doutant qu'il ne se laisserait sûrement pas faire, elle serra les jambes autour de lui et s'accrocha à sa fourrure avant de se pencher sur son encolure essayant d'atteindre ses oreilles. Cette pièce n'était pas comme les autres. D'une certaine manière, elle était plus proche de ce qu'était présentement Alice. Il n'était pas comme le Finoss ou Zandatsu. Natsumi qui ne voulait rien laisser au hasard voulait donc tâter le terrain, mesurer la température. D'une voix calme, s'accrochant pour éviter de se faire éjecter trop tôt, elle commença donc à s'entretenir brièvement avec lui.

- Je pense que tu n'es pas comme eux. Tu as le regard de quelqu'un qu'on a cherché à briser et transformer en bête. Mais selon moi, la conscience ne s'éteint jamais entièrement. On a juste obligé la tienne à se cacher très profondément. Je n'ai aucun intérêt à te faire du mal. Alors, si tu veux que je t'enlève ces chaînes, peu importe leur nature, dis-le. Si tu veux être libre, trouve un moyen de me le faire savoir et je t'aiderai.

Elle avait tenté de ne pas perdre trop de temps et avant de se retrouver en mauvaise posture, préféra une fois le message passé, s'envoler à nouveau. Il lui fallait encore aider ses amis avant qu'ils ne soient en réelles difficultés.

Pendant ce temps, le jeune Detrakov avait continué à tirer avec précisions sur chaque cible qui se présentait, montrant un bel exemple aux plus jeunes recrues comme à des soldats faisant partie de la marine depuis plus longtemps que lui. En l'absence de Natsumi, il avait gardé un œil sur l'ensemble de la butte pour observer les endroits où l'amas de corps commençait à permettre l'ascension jusqu'à eux. Il faudrait incessamment sous peu sonner la retraite comme cela était prévu. Mais avant cela, il voulait essayer quelque chose. L'agacement croissant de la Commandante ne lui avait pas échappé. À l'heure actuelle, il y avait certainement quelque chose qui aurait pu lui faire plaisir et même s'il n'était pas sûr qu'ils y arrivent, il pouvait au moins essayer. Il leur restait juste assez de temps avant la retraite pour faire quelques tentatives. La première serait d'autant plus importante car elle bénéficierait de l'effet de surprise. Ainsi, pendant qu'elle continuait ses tirs et lui-même sans discontinuer, Ianos proposa à sa collègue de réaliser un tir simultané en visant deux endroits différents. Alice avait beau être douée et aller rapidement, s'ils visaient bien, sa lame ne pourrait pas forcément dévier les deux balles. Et une balle tranchée équivalait à deux morceaux qui poursuivait leur course. Alors si elle s'amusait à les trancher dans un même coup, ils auraient quatre morceaux de balle à gérer. De plus, ils ne s'attendaient pas à recevoir l'assaut d'un second tireur d'élite qui s'il n'était pas aussi expérimenté que son ainée, avait une maîtrise de son arme bien supérieure à celle d'un soldat standard. Peut-être de quoi obliger Philatos à bouger un petit doigt. Ou plus, s'ils étaient chanceux. Il fallait rappeler à ces gens que la marine ne possédait pas que des sabreurs, des pugilistes et des maudits à craindre. Les tireurs étaient également de la partie.


©️ Natsumi Kudo




Résumé : Natsumi tique d'abord en entendant son identité et grade déclinés et se met donc à penser qu'ils ont des informations. Mais elle ne sait pas encore jusqu'à quel point pour le moment ni comment ils les ont eu, mais elle n'a pas le temps d'y penser. Elle voit l'arrivé de Pupuce et note ce qu'elle voit physiquement et au niveau du comportement avant de créer un mur de glace pour se permettre le temps d'esquiver ainsi qu'à ses supérieurs car malgré qu'elle s'en doute avec ce qu'elle voit et ce qui a été dit, elle n'en est pas certaine à 100%. Une fois l'esquive réalisée, si le cerf continue à s'occuper d'elle, elle l'attire ailleurs pour pas gêner les autres et en profite pour jouer aux quilles avec le zoan sur les décimas en faisant un beau chemin. Après quoi, parce qu'elle considère que le combat Chris-Alex vs Zandatsu va en défaveur de ses premiers, elle décide de leur prêter main forte mais avant ça, elle monte sur le cerf pour papoter (oui bon, dis comme ça c'est un résumé hein !).

Du côté des tireurs. Ianos constate que la retraite va bientôt devoir être donnée mais avant ça, il propose son aide à Biro en ce qui concerne Philatos et Alice. En résumé, il lui propose donc un tir simultané en visant des zones différentes, jugeant que s'ils font ça bien, elle ne pourra pas dévier les deux simultanément et que si elle veut les trancher sur un même mouvement, elle va juste causer plus de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Tylor V. Alexander
Lieutenant
Tylor V. Alexander
Messages : 174
Race : Humain
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue28/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue21/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (21/120)
Berrys: 17.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeLun 03 Déc 2018, 18:44


Si vis pacem, para bellum.
ft PACIFIST et Liam





Ce bretteur était bon. Suffisamment, il l'imaginait gravement et sérieusement, pour le vaincre en combat singulier. Alexander n'avait jamais été spécialement à l'aise avec les épéistes : il n'aimait pas réellement la sensation déplaisante et acérée d'une lame glissant le long de sa peau, s'immisçant dans sa chaire ou dans ses muscles pour y laisser une morsure indélébile et douloureuse à souhait. S'il n'avait jamais réellement essayé de se prémunir de ces assauts tranchants, ce n'était pas l'envie qui lui en manquait, dans les faits. Simplement, il avait fini par considérer que toutes les plaques d'acier qu'il pourrait accrocher à ses bras lui seraient plus nuisibles qu'utiles : elle le ralentissait, rigidifiait ses membres, l'empêchait de profiter de son habituelle vitesse à plein régime. Il était bien placé pour savoir qu'un dixième de second pouvait s'avérer plus que fructueux, sur un champ de bataille... Alors, comment faire pour mettre à mal un sabreur ? Habituellement, lorsqu'il était encore mercenaire, il profitait des tumultes omniprésentes au cours d'une bataille pour semer son opposant ou pour le divertir momentanément. En somme, il jouait au couard... C'était un comportement peu valeureux, certes, bien loin du caractère honorable que revêtaient médiatiquement les Marines, mais un comportement qui permettait, à défaut, de rester en vie. Comportement qu'il aurait sans nul doute appliqué sans crier gare, dans d'autres circonstances... Sauf que plusieurs choses, pour sûr, l'en empêchaient pour l'heure. La présence de Christopher auprès de l'ennemi, déjà : comment diable la situation pourrait-elle évoluer si le mentor se faisait lâchement la malle en délaissant son élève sur le front ? Celle de Natsumi et du contre-amiral Frost, ensuite : s'il faisait volte face et se carapatait sans demander son reste, la tension qui pesait sur sa fille et son supérieur seraient exacerbés à cause de l'intervention potentielle de ce foutu sabreur... Dans un moment aussi crucial, cela pouvait éventuellement finir par sonner la débâcle pour le Gouvernement Mondial. Il restait enfin au Tylor une ultime raison : son propre parcours. Jusqu'à présent, et depuis qu'il avait déserté les champs de bataille pour accepter le poste, plus plan-plan, de garde-du-corps des Kudo, il n'avait cessé de s’empatter et de voir ses compétences martiales s'amenuiser de jour en jour. Il nourrissait désormais l'ambition de s'en retourner à son plus haut niveau, et même de le surpasser allègrement... Chose qui n'arriverait jamais, ô grand jamais s'il fuyait face à l'adversité et au danger. Il ne pouvait pas espérer devenir un combattant plus formidable encore s'il refusait de s'exposer à ses ennemis : on ne tirait pas la moindre leçon d'une victoire aisée.

Pourtant, la bataille ne serait pas aisée... Pire encore, elle promettait d'être périlleuse à souhait. Le premier assaut des deux marines n'avait pas été utile pour un sou : l'épéiste jouissait à la vérité de deux armes, et non d'une, comme le noiraud aurait pu l'espérer préalablement, et il avait réussi à éloigner l'un et l'autre des baroudeurs en usant d'amplitude de ses lames. Il parvint même à infliger une légère estafilade sur le torse d'Alexander, dont ce dernier souffrirait davantage à cause de l'amertume qu'à cause de la douleur elle-même. C'était désespérant : le premier type qui se présentait à eux pouvait littéralement déchiqueter la quasi-totalité des gradés présents sur Seppen Town sans le moindre effort, pour le peu qu'il venait d'en constater. Comment pouvaient-ils espérer tenir bon jusqu'à l'arrivée des renforts, dans de telles conditions ? Et cette dernière changerait-elle réellement la donne ? La vice-amirale Merveille elle-même était encore en retrait, et même si ce que l'on énonçait au sujet des pions s'avérait exact, à savoir leur nature simplette et stupide, elle était envers et contre tout une vice-amiral accompagnée d'un criminel hautement redouté. Alors, si un autre vice-amiral pointait le bout de son nez pour les confronter conjointement... Arriverait-il à triompher d'eux ? Pas nécessairement. Et le contre-amiral ne serait à cet effet pas de la moindre utilité, lui qui était d'ores et déjà mis en difficulté par un type dont la prime était établie aux alentours des soixante millions. Et dire que ce bretteur n'était qu'à quatorze millions... Dérisoire, déplorable, risible. Le Tylor avait traqué les primés suffisamment longtemps pour savoir que les primes sous la barre des vingt millions était généralement attribuées à des petites frappes n'ayant, au regard de leur carrière criminelle, réalisé qu'une ou deux exactions répréhensibles d'une gravité généralement relative. En éventreur de petites gens, voilà ce que ce type aurait dû être. Pas un combattant susceptible de tenir tête à deux lieutenants bercés dans le combat en équipe...

-Prudence, Chris ! Laisse-moi l'engager... Et achève-le.

Il était plus robuste et plus endurant que Christopher, pour l'heure : il était donc plus à même de s'épuiser face à l'épéiste en le forçant à multiplier les gestes amples pour l'empêcher d'approcher. Cela allait être particulièrement risqué, certes, mais cela pourrait à terme permettre d'offrir à son élève, opportuniste de nature, une possibilité d'attaquer virulemment. Il fallait l'espérer, en tout cas : Alexander était certain que le garnement serait à même de fournir au bretteur primé de quoi regretter son insolence. Venir tenir tête à deux gradés simultanément, c'était sans doute un peu trop...
Sans plus attendre, l'ancien mercenaire mit à profit la stratégie qu'il venait seulement d'esquisser. Il commença par un puissant coup de pied, qui lui permit de projeter un peu de neige en direction du visage adverse. C'était peu ou prou la même diversion que celle réalisée par le biais du cadavre, certes, mais elle venait d'une direction improbable et aurait possiblement un effet encore plus désagréable : on n'écartait pas un flot de neige aussi aisément qu'un cadavre plus ou moins rigide, après tout. Sachant que l'ennemi jouissait de deux lames, le noiraud aux multiples balafres prendrait encore plus garde à ses mouvements qu'initialement : il allait se rapprocher à pas feutrés, ne laissant que la neige crisser légèrement sur son avancée, avant de tenter de lui offrir un coup de pied au niveau des talons. L'offensive devrait avoir lieu loin des lames : de quoi lui permettre de se jeter sur le côté s'il les voyait surgir, voraces et virulentes.


Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
Christopher E. Crawford
Messages : 72

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue25/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue19/80L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (19/80)
Berrys: 21.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeMar 04 Déc 2018, 19:45

L'histoire est écrite par les vainqueurs

PACIFIST &  MJ


Un combattant était toujours composé de deux faces bien distinctes qu'il devait gérer durant toute sa vie et, comme son mentor et n'importe quel homme d'armes, le jeune pugiliste n'échappait pas à cette règle. D'un côté il y avait le face calme et sereine, celle qu'il affichait quotidiennement comme un rappel du mental d'acier qu'il possédait, mais comme tous les autres le jeune pugiliste avait une seconde face bien moins avouable avec laquelle il devait vivre. Elle était toujours là, comme une ombre juste sous la surface de l'eau, comme une bête virevoltant silencieusement dans cette étendue bleutée, à la recherche d'un pauvre idiot à attraper et attirer jusque dans les profondeurs des fonds marins. Si on lui donnait bon nombre de noms différents, qu'il s'agisse de la colère ou de simples pulsions animales, ce que le jeune homme sentait tout le long de sa colonne vertébrale n'était pour lui que la face sombre de ceux qui vivaient pour et par le combat : un instinct de tueur, de prédateur. Il n'avait pas été fier d'arriver à cette conclusion depuis le jour de cette fameuse attaque pirate, depuis le jour où il avait laissé ses poings parler pour lui, mais il en savait désormais assez pour savoir que même les plus grands héros possédaient une face sombre, quelques péchés peu avouables.
Était-ce juste et héroïque que d'aimer faire couler le sang, que d'aimer asseoir sa propre supériorité en fracassant le visage d'un homme jusqu'à le réduire à l'état de pulpe ensanglantée ? Pas du tout, pas le moins du monde mais malheureusement le jeune marine ne pouvait pas faire comme si de rien n'était, il ne pouvait pas faire semblant de ne rien ressentir alors que ce terrible combat débutait sur les chapeaux de roues. Certes grâce aux enseignements de son professeur il pouvait juguler et maîtriser ce poison qui couler dans ses veines, celui qui lui hurlait de frapper là où cela ferait le plus mal afin de faire ravaler son air calme et suffisant à ce fichu sabreur, mais il ne pouvait pas ignorer la seule présence de ce cri diffus. Honte ? Non, il ne le voyait pas comme cela du tout. À ses jeunes yeux il ne s'agissait que de la violence qui était présente en chaque homme, en chaque être humain, mais seuls les combattants cherchaient véritablement à l'éveiller pour pouvoir s'en servir. Et parmi ces hommes ne vivant que pour le combat une petite parti d'entre eux arrivait véritablement à maîtriser cet écho d'une violence sourde, à ne pas être les jouets de leurs émotions les plus primaires, à puiser dans cette source d'énergie pour en ressortir grandis.

Peut-être que son propre maître y était arrivé mais le jeune homme n'était pas encore à ce stade, il entendait l'appel du prédateur tapi au fond de lui mais ne parvenait pas encore à refermer sa poigne contre ce serpent pour en éviter la morsure. Pas si mal pour un débutant, non ? Car il ne s'agissait véritablement que de son second combat réel dans toute sa vie et, sans vantardise aucune, il trouvait qu'il se débrouillait assez bien pour repousser cette pulsion de violence qui tentait de grimper le long de sa gorge. Il avait envie de faire mal, d'attraper ce fichu sabre de le faire bouffer à son propriétaire par l'anus, mais Christopher avait encore l'esprit assez clair pour savoir quoi faire et où viser.

Un mental d'acier, une énergie inépuisable et un facilité d'adaptation étonnante : un combo gagnant qu'il avait travaillé d'arrache-pied.

Conscient de ses atouts et ses faiblesses, conscient que ses mouvements parfois inutiles sapaient trop rapidement son endurance, la future légende fonça vers le bretteur en ne perdant pas de vue son sabre. Qui eut cru que son fourreau serait aussi dangereux ? Pas le rôliste en tout cas et, s'il sentit une petite décharge à l'arrière de son crâne en voyant le sang de son maître venir colorer le sol, il n'eut pas le luxe de s'y attarder davantage. En un instant, voyant le sabreur se tourner vers lui, Chris pivota sur le côté et sentit littéralement l'air déplacé par cette lame venir caresser sa peau de très près...de trop près, très clairement.

Avait-il eu peur, de passer si près de la mort ? Pas du tout, après tout il ne s'agissait que d'un jeu mais il aurait assez mal vécu de devoir recommencer un autre personnage alors que celui-ci commençait à peine à être intéressant à jouer. Allez, un peu d'effort. Que diable ! Il commençait à peine à débloquer des compétences utiles, il n'allait pas s'arrêter à la première marche !

Voyant son maîtrise retourner à l'assaut, faire face au sabreur, Christopher ne perdit pas de vue la lame et le fourreau tout en partant lui aussi à l'attaque, toujours dans le dos du bretteur. Usant de ses longues et puissantes jambes, le pguiliste prit une impulsion si fort qu'il disparut en un instant, apparaissant tout contre le dos de l'homme avant de fracasser son poing droit contre le bas de sa colonne vertébrale. Ainsi, au moment où son coup rencontrerait la moindre résistance, il sentirait son bras frémir comme il avait pu le sentir auparavant, cette drôle de sensation sur laquelle il n'avait pas encore mis de nom.
Que l'attaque porte ou non, le combattant resterait sur ses gardes et saurait bondir pour se remettre hors de portée si le bretteur tournait une nouvelle fois son attention vers lui.

Un pas après l'autre, un coup après l'autre. Ainsi viendrait la victoire.


Isalia (c) 16



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liam Melfgau

Liam Melfgau
Messages : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue14/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (14/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue18/40L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (18/40)
Berrys: 1.395.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeSam 08 Déc 2018, 11:37

L'histoire est écrite par les vainqueurs - 4



Suivre Marissa n’était pas de tout repos pour le prince de Juluma. Il suivait la petite fille en silence dans son passage secret. Il semblait réellement que l’enfant n’était pas perdue. Combien de temps cela avait duré ? Il ne le savait pas réellement mais il restait convaincu que c’était une bonne chose de ramener l’enfant à sa grande sœur. La grande sœur en question s’appelait Dalia si on devait en croire la jeune fille. C’était une information qui devait rester gravé e dans la tête du Melfgau. Il ne se doutait pas un instant qu’il allait être pris dans un chaos sans précédent dans sa vie.

Il était assez naïf, il ne se doutait qu’un conflit d’une violence rare se déroulait sur les terres qu’il foulait aujourd’hui. Après ce long et pénible voyage, le duo se retrouvait ainsi en face de la fameuse Dalia. Marissa avait déjà présenté le Prince sans qu’il n’ait eu à le faire. La réaction de la grande brune étonna le Melfgau, elle avait la main sur une dague assez impressionnante. Le prince était en danger mais cela restait relatif, il venait de ramener la jeune Marissa à la maison.

« - Du calme, du calme, je m’appelle Liam Melfgau. Je viens de South Blue et je suis le prince de Juluma, un petit archipel pas très connu dans le monde. Et non mon royaume n’est pas gouvernemental ou plutôt je ne sais pas ça fait plus de cinq ans que j’ai quitté mon île natale. Je ne sais pas si mon père a finalement rejoint le gouvernement ou qu’il est resté en marge du monde  »

Respirant un bon coup après cette présentation, le prince se mit alors sur les genoux tout en regardant Dalia.Il devait se mettre en sécurité, il avait un peu peur. Il se souvenait néanmoins des leçons de son précepteur, « Un prince ou un futur roi doit essayer de garder son sang froid même menacé d’un danger imminent ».


« - Je suis avec votre sœur car je l’ai rencontré par hasard dans la ville de Seppen Town. Je lui ai offert un morceau de ma chevelure mais comme elle l’a dit, Sire Ponpon l’a dévoré. Je lui ai donc proposé d’aller vous retrouver car en ville c’est la panique générale. Voilà pour mon histoire. »

Le prince avait essayé d’être le plus clair possible. Il ne savait pas très bien mentir donc il disait toute la vérité à cette femme, elle était armée après tout. Le maudit des Feux d’Artifice n’avait plus qu’à attendre désormais la réponse de son interlocutrice. Il préparait néanmoins son pouvoir dans la main gauche qui était fermé sur son genou. Son pouvoir n’était pas très offensif mais une gerbe d’étincelles sur un ennemi dont le Prince ne connaissait rien pourrait au moins le sauver en cas d’attaque ?
Codage par Libella sur Graphiorum


Résumé : Liam se présente et il prépare au cas où dans sa main gauche un bâtonnet si on l'agresse pour repousser Dalia.
Techniques Utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1934

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeDim 09 Déc 2018, 21:10




L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Cerf_d10
Pupuce

Un mur de glace entre lui et sa cible, telle fut la première précaution de la jeune femme face à la charge dont elle semblait faire l'objet. La poupée de porcelaine cherchait probablement à savoir si elle était bel et bien la cible de l'animal mythique et tel était le cas. Ce mur, qui n'était pour le cerf gigantesque qu'une simple formalité, fut franchi sans la moindre difficulté d'un saut empli d'une grâce sans non. La bête retomba lourdement de l'autre côté, plus proche que jamais de la bute menant au village et des combats en décima et gradés. Massive à l'excès, le cervidé causa un tremblement majeur au moment de sa retombée, un choc qui ébranla la zone la plus proche, se répercutant aussi bien sur le sol que sur les roches constituant les reliefs naturels de l'île. Devant cette vibration soudaine et puissante, la glace présente sur les roches des pentes ne tint pas le choc alors que celle présente dans la montée vers les habitations se vit amputée d'environ 50% de sa constitution totale. Les troupes décimas pourraient grimper bien plus rapidement maintenant, entrainant le repli ordonné plus tôt par la lieutenante Kudo.

Pour l'heure, cette dernière justement aurait sans doute compris qu'elle était la cible du mammifère mythique, lui qui aurait viré de cap après son saut pour la poursuivre plus loin sur le champ de bataille. Pupuce était enragé naturellement suite aux traitements du tortionnaire du monarque mais il n'en était pas pour autant dénué de la moindre once d'intelligence. Aussi, lorsque la semi-dragonne le fit passer à travers les troupes de son propre camp, l'élégant cerf blanc se contenta de sauter par-dessus la mêlée, préservant ainsi toutes les vies de sa faction. S'il se moquait totalement de la vie de ces merdes, qualifiant ainsi l'intégralité de la faction décima, le larbin du tortionnaire ne pouvait se permettre de mettre son maître en colère. S'il le faisait, il allait être puni et Philatos punissait les gens avec une efficacité inégalable. Après avoir esquiver les "siens", il enchaina donc sa course en s'éloignant de la troupe en compagnie d'une Natsumi qui se tenait hors-de-portée grâce à son fruit. Ce fut alors qu'elle fit quelque chose qui interpella aussi bien Philatos de loin que le jeune pupuce de bien plus près : la lieutenante essayait tout simplement d'en faire sa monture.

Sous sa forme Zoan, le maudit ne pouvait absolument rien faire pour l'en empêcher, pourtant, lorsque la jeune blonde parviendrait au niveau du coup de son ennemi, avant qu'elle ne puisse attraper une touffe de poil, elle verrait le corps du maudit rapetisser pour redevenir le jeune homme qu'il était plus tôt. Un jeune homme qui ne comptait pas se laisser soumettre par la prise d'une autre personne. Depuis que le fou décima l'avait pris en charge, le maudit ne supportait plus les contacts physiques, ils l'horrifiaient, lui qui avait trop peur d'être battu de nouveau. Par obédience, par terreur totale, il acceptait ceux de Philatos, mais aucun autre. La proximité physique le rendait nerveux, violent. En voyant que sa cible s'apprêtait à le faire, il avait donc abandonné sa forme contraignante et se défendit immédiatement. Natsumi était proche et si elle avait été avertie par le changement de forme soudain, elle ne pourrait se prémunir du coup de talon que le Zoan lui envoya en plein abdomen. S'il avait été précis, le jeune homme avait abattu son pied dans la précipitation et sans réellement penser à la suite, cherchant davantage à se protéger d'une éventuelle contact ennemi qu'à réellement blesser. Le coup serait douloureux donc mais sans la moindre gravité. Natsumi serait légèrement projeté en arrière, vers les airs, alors que Pupuce retournerait au sol et regarderait la femme d'un oeil mi-malveillant, mi-terrifié.

Elle pourrait comprendre que l'acte qu'elle avait tenté était la bête noire de l'animal géant, les seuls contacts qu'il acceptait pour l'heure étant ceux qu'il pourrait porter lui-même, probablement un échange de coups violents comme son maître l'avait demandé. Pourtant, encore sous le choc de la tentative du reptile des glaces, le jeune homme resta immobile un instant, attendant de voir ce que lui réservait son homologue Zoan. Par précaution, il adopta une forme hybride où son corps se couvrait de poils, ses bois poussaient sur son crâne et pieds se transformaient de puissants sabots.

Pupuce avait été une bête folle, elle était maintenant une bête apeurée et enragée.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev14
Commandante Biro

Le choc issue de la chute du Zoan avait été dément, la glace avait cédé un peu partout et les bataillons décimas, s'ils avaient été déstabilisés par le tremblement de terre, reprenaient une ascension bien plus efficace. N'étant plus obligé d'user de leur main, ils pouvaient enfin rendre quelques tirs et les premiers sangs gouvernementaux coulaient enfin sur Seppen Town. La lieutenante Kudo avait donné des ordres plus tôt à Ianos et à la commandante elle-même : aux premiers débordements, les troupes devaient se replier pour retourner au ville. Ce fut donc en toute logique et dans le respect militaire des stratèges que la commandante lâcha une dernière balle en direction de Philatos avant de se redresser et d'hurler un ordre simple :

    - Repli ! On rentre dans la ville. Prenez-vos positions ! 


Les troupes n'attendraient pas bien longtemps avant d'exécuter les ordres, quelqu'uns tombèrent sur le chemin du second spot mais la masse de décimas prenait aussi des projectiles et, finalement, une nouvelle vingtaine de soldats trouvèrent la mort, dans chaque camp cette fois-ci.

La commandante Biro atteignit le premier bâtiment en bordure de la ville avec rapidité avant de se retourner vers le premier champ de bataille. Ses hommes arrivaient et dans le fond de cette scène, les premiers troupiers décimas parvenaient à leur niveau. Son regard ne prenait plus en compte le relief, elle regardait le sol, comme si elle cherchait à voir au travers pour prendre des nouvelles du Contre-Amiral Frost. Elle l'avait vu en difficulté et maintenant, ils étaient seuls en bas, elle croisait les doigts pour sa victoire à lui, et au commandant Kiroka.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Ca_fro10L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev15
Contre-Amiral Jack Frost et Commandant Kiroka

Les deux gradés avaient bénéficié d'un repos salvateur pendant l'interruption offerte par Natsumi. L'adversaire avait conscience que la dragonne n'était certainement son adversaire mais bien celui du toutou du boss. Il s'en moquait, il avait son propre ennemi à abattre, il en avait même deux depuis peu. Pupuce et la Kudo commencèrent à s'amuser entre monstres et le cervidé modifia le terrain, redonnant ainsi l'avantage au camp decima pour l'heure. Frost se retrouvait donc de nouveau engagé dans un combat en duo, un affrontement difficile mais pas insurmontable, il devait tenir et vaincre. Dégainant sa canne épée, il tenta de prendre le tontatta au dépourvu en tirant une lame d'air large et contondante en direction du nabot. Pourtant, comme la première fois, sa lame fut interrompue au milieu du mouvement par un pied minuscule recouvert d'une plaque de haki de l'armement.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Tontat10
Darko Finoss, primé à 62.000.000 B

    - Tu vaux vraiment rien mon pauvre vieux... Je vais en finir avec toi et j'offrirai la ville à mon roi. Tu vas te prendre la pire des branl... 


Beaucoup l'auraient compris, Darko était un homme qui aimait parlé, qui aimait déstabiliser son ennemi aussi bien par l'acte que par la parole mais, en l'occurence, son ennemi n'était pas seul. Pris dans son propre monologue et dépourvu du haki de l'observation, il n'avait pas vu Kiroka passer dans son dos et n'avait finalement eu l'occasion que de couvrir son torse de haki lorsque le poing du commandant vint à ce niveau. La force, la différence de taille et l'inertie du nain fit que la victime du coup ne put qu'être propulsé un plus loin. Frost félicita son subordonné d'un simple hochement de tête alors que ce dernier se tenait le poing avec une légère grimace de douleur. A quelques mètres de là, une voix grave s'éleva en même temps qu'un petit être se redressait.

    - Bah ouais mon pote, c'est ça de frapper une plaque de haki quand on a une force de mouche. 


Le combat reprenait déjà par une charge du tontatta, les efforts combinés des deux gradés ne seraient pas de trop pour retenir ce petit combattant expérimenté.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Pnj_ev12
Zandatsu, primé à 14.000.000 B

Contrairement à toutes les autres personnes de la zone, Zandatsu ne semblait pas le moins du monde dérangé par les petits jeux des deux mythiques, il était dans son combat et ne se déstabilisait pas pour si peu. Il avait parfaitement conscience de sa situation actuelle, en sous-nombre, un ennemi devant lui et l'autre derrière, masqué. Selon le premier échange, il avait pu voir que l'ennemi dans son dos n'avait pas l'expérience et la rapidité du second, il était un problème mineur comparé à ce vétéran qu'il avait égratigné après son premier assaut. Selon le sabreur, la plus grande vertu du combattant n'était pas la jeunesse ou la puissance mais bel et bien l'expérience. Il était lui-même un épéiste relativement expérimenté et qui connaissait parfaitement les problématiques d'un affrontement en infériorité numérique. Il savait qu'il ne devait pas être surpris. Utiliser un cadavre pour couvrir son approche, il s'agissait là d'un comportement logique pour cet homme sans coeur, un moyen guerrier de couvrir un coup plus important. Lancer un homme mort nécessitait une certaine force morale, un certain talent stratégique et une véritable volonté de vaincre tout en restant un guerrier malin. Alors, lorsqu'il se retrouva devant une masse moyenne de neige, le sabreur fut prit de court, tout simplement.

Il pensait que Alexander était de la même trempe que lui, un homme prêt à tout pour gagner tant que l'on restait dans les limites de l'honneur d'un homme. Un peu macho, il considérait la fourberie et la faiblesse d'âme comme des vertus féminines. Lancer du sable ou de la neige, il s'agissait là d'un comportement honteux pour lequel il ne fallait avoir que couardise et honte, il ne s'imaginait pas voir cela chez la mouette face à lui. En temps normal, il aurait pu envoyer une petite lame d'air pour disperser la neige mais il était pris, il n'avait plus l'occasion de le faire et son sabre ne pouvait trancher la neige comme il tranchait un corps. Ne pouvant donc faire face avec l'aplomb qu'il avait afficher lors du premier échange, le sabreur opta pour l'esquive et dans une glissade circulaire élégante, elle partit sur sa droite pour esquiver le lancé de neige. C'est alors que, contre toute attente, il se déroba par la même occasion au coups que lui vouait le jeune Christopher. Ayant usé d'un Soru, le jeunot ne pouvait adapter sa charge comme Alexander le ferait, il était arrivé à l'exact endroit où il avait prévu mais à portée de Zandatsu qui lui destina un coup de sabre au niveau du flanc, un coup initialement prévu pour maintenant Alexander à distance au cours de son esquive.

En ouvrant ainsi sa grade pour blesser le jeune héros, il s'exposait à un coup du vétéran mais si ce dernier n'intervenait pas pour pousser son apprenti hors d'atteinte, il encaisserait un dégât lourd, une plaie profonde au-dessus de la hanche. Bien plus rapide que le jeune homme, le décima ne lui laissait aucune chance d'esquive par son propre biais, tout reposait sur Alexander. Profiter de l'ouverture béante qu'il avait pour infliger un dégât sévère à Zandatsu ou protéger son coéquipier. Le choix était sien.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Mariss10
Marissa Hiberia et Ponpon

Si la discussion entre l'ainée et l'héritier avait commencé, Marissa s'en désintéressait bien vite pour reporter la majorité de son attention sur la chevelure de Liam. Elle aimerait vraiment que ponpon ait de si beaux cheveux mais il les mangeait ce débile... Elle lorgna vers elle corps du reptile toujours endormi sur son chapeau et pesta.

    - Méchant ponpon... Tu seras plus beau avec des cheveux.  


La langue du reptile claqua et il ouvrit un oeil jaune en direction des deux autres humains présents ici-bas. Il émanait de l'animal une violence rare, il était prêt à les dévorer, à les massacrer s'ils cherchaient à s'en prendre à sa petite Marissa. Ce calme apparent, ce sommeil léger ; ce n'étaient que des semi-apparences, il était toujours prêt à tout pour sa petite et jeune maîtresse. Sa langue claqua une fois de plus alors que son regard se perdit en lisière de forêt, il sentait la présence de Philatos et d'Alice... Cet insecte et sa poupée, il ne pouvait pas les blairer...

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Dalia_10
Dalia Hiberia


L'héritier du petit royaume développa son curriculum vitae avec une certaine efficacité et une profonde franchise. Professionnelle de la chasse à l'info, Dalia savait reconnaitre le menteur et le royal ne semblait pas l'être même s'il était passablement naïf.

    - Ah, je vois. Merci d'avoir ramené Marissa ici avec son écharpe. 


La langue du reptile claqua une fois de plus, accompagné d'un sifflement se voulant menaçant. L'ainée n'y prêta pas attention et laissa son regard parcourir les bois environnant. Dans un coin, assis par terre, un homme semblait assoupi, ou totalement stressé, difficile à dire. Le visage caché entre les genoux, la peau hâlée et peu couverte, il se tortillait sans cesse, attendant son heure. L'informatrice en revint à l'héritier et décida qu'il était temps de sortir son épingle du jeu. Depuis trop longtemps, elle était le larbin du tortionnaire, la suivante de la Hika, c'en était assez. Elle avait la force de Marissa et de Ponpon, il lui manquait un atout stratégique et ce dernier venait d'arriver.

    - Vous avez l'air d'un homme noble, je vais donc vous expliquer notre situation. Marissa et moi sommes des réfugiés réduites à la servitude de Philatos de Ghilé et de ses hommes. Avant lui, le gouvernement nous a tout pris. Aujourd'hui, nous pouvons retourner la situation. Acceptez-vous de nous aider ? De nous sauver ?  




Première MAJ de la carte:
 

Ordre de réponse :
Natsumi - Alex - Chris - Liam

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Natsumi : Globalement, ta stratégie concernant Pupuce est un échec, il esquive les décimas, brise une bonne partie de la glace que tu avais mis sur les accès à la ville et quand tu essayes de le chevaucher, il reprend forme humaine et t'envoie un bon coup de talon dans l'abdomen. C'est douloureux mais rien de grave.

Chris/Alex : En esquivant la neige lancé par Alex, Zandatsu esquive aussi le coup de Chris et lui destine un coup de lame bien vénère. Chris, tu ne peux pas esquiver par toi-même, il est trop rapide et tu sors de ton Soru. Alexander, tu as le choix du roi : l'ennemi t'a ouvert une très grosse faille dans se défense. Tu pourras pas le tuer mais tu peux lui briser une jambe ou un bras "facilement. Ou, tu interviens en poussant Chris, vous ne serez ainsi pas blessé, ni l'un, ni l'autre. Par contre, l'ennemi retrouvera sa garde et ouverture close.

Liam : Dalia a une compétence naturelle pour dénicher le vrai du faux, elle te croit donc pour ton affiliation et cherche à en savoir plus que l'héritier de Juluma, enfin, de sa capacité à les aider plutôt.

Côté Gouv : (Tous les intervenants ne sont pas encore présentés)
CA Frost, lvl 30
Colonelle Akisa Tohano, lvl ???
Cy Wolf, lvl ???
Commandant Kiroka, lvl 23 (Cac)
Commandante Biro, lvl ???
Commandant Jaguino Urta, lvl ???

Côté décima : (tout le monde n'est pas là)
Philatos de Ghilé, lvl ???
Alice Merveille, lvl ???
Dalia Hiberia, lvl ???
Darko Finoss, lvl 32 (Haki de l'armement)
Zandatsu, lvl 27 (sabreur)
Pupuce, lvl 22 (Zoan, de toute évidence)

Côté civil :
Marissa et ponpon, lvl ???
Revenir en haut Aller en bas
Natsumi Kudo
Lieutenant
Natsumi Kudo
Messages : 38
Race : Humaine
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue19/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue30/60L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (30/60)
Berrys: 11.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeMer 12 Déc 2018, 17:19



L'histoire est écrite par les vainqueurs
With Alex - Chris - Liam - MJ





Ce qu'elle avait fait n'avait pas aboutit, ou plutôt, avait eut un résultat autre que celui escompté. En effet, loin de s'appesantir sur l'échec de ses tentatives, Natsumi en tirait des leçons. Ses manœuvres au travers des décimas et la manière dont son poursuivant s'était comporté montrait une intention volontaire de ne pas les heurter. Bien que concentré sur sa cible, il était donc encore tout à fait capable d'avoir conscience de son environnement. Plus intéressant encore, la réaction qu'il avait offert lorsque la poupée avait cherché le contact. Coursant la seconde d'avant, il avait repoussé la demoiselle avec une vivacité stupéfiante. La noble reçut le coup en plein abdomen et fut envoyée plus loin. Heureusement dans les airs, elle put se servir de ses ailes à bon escient pour réduire la propulsion. Tout en massant son ventre douloureux, la zoan mythique resta quelques secondes là où elle était, le temps de retrouver son souffle sans pour autant lâcher la menace des yeux. Une menace qui en cet instant ressemblait à un jeune faon apeuré. Lui aussi gardait son regard rivé sur elle, prêt à répondre semble-t-il à une tentative d'agression. Une agression oui. Voilà comment il avait probablement perçu son geste. Mais au moins désormais... elle avait toute son attention.

Le tout était désormais de savoir comment l'aborder. Il pouvait aussi bien se mettre à paniquer, à fuir ou à attaquer au moindre geste qu'elle ferait, à la moindre parole qu'elle prononcerait. Approcher un animal sur la défensive n'avait rien de simple et de manière générale demandait de la patience, du temps. Évidemment, difficile de se voir accordé ce temps sur un champ de bataille. Gérer la situation dans son ensemble était un défi de taille surtout lorsque l'on devenait soi-même une pièce de la partie. Qu'importe. Elle résoudrait tous les problèmes qui se présenteraient et contrerait l'ennemi encore et encore. Le combat ne faisait que commencer.

Portant les mains à la ceinture qui tenait son manteau fermé, Natsumi commença à la défaire. Ironiquement, la zoan du dragon dont les émotions étaient limitées faisait face à un être aux réactions primaires et violentes. Éloignés tous deux de la norme, chacun dans son sens, était-il envisageable de les voir communiquer ? Si oui, par quel biais ? La jeune femme ôta le manteau noir encore emprunt de sa chaleur ne portant désormais plus que sa robe tout aussi sombre. Quelques années auparavant, le froid ambiant aurait mordu la peau de la demoiselle. Mais depuis qu'elle avait été maudite, son corps s'était progressivement accoutumé à de basses températures et elle ne portait ce vêtement supplémentaire que par simple confort et parce qu'elle savait encore apprécier la  douce chaleur d'un bon duvet. Il aurait fallu bien plus pour refroidir notre dragon de glace. De la même façon, la stratège avait bien constaté que le cerf ne prêtait pas plus attention qu'elle à la température. Et pourtant... Aussi intriguant que cela puisse sembler à qui regardait la scène à cet instant, le capitaine des Pacifist laissa glisser le manteau de ses doigts offrant une tâche de tissu sombre à ce parterre immaculé sur lequel elle avait atterrie presque silencieusement.

- Si tu veux bien le garder. Je reviendrai le chercher.

Nul doute, elle était certaine qu'ils n'en resteraient pas là. Lui n'avait pas atteint son but et elle non plus. Cependant, comme il est coutume de le dire : une chose à la fois. Elle devait une fois de plus s'en aller. Pupuce était encore perturbé et le geste de la demoiselle ne devait pas l'avoir aidé à s'y retrouver. Oh, elle ne s'attendait pas réellement à ce qu'il lui garde le vêtement sagement. Il pouvait l'ignorer ou le mettre en morceau après coup, cela importait peu. C'était simplement sa manière de lui dire qu'elle comptait bien revenir à lui. Sans le toucher et risquer de l'offenser. En revanche, elle ne lui laissa pas le temps de comprendre le sens de ses paroles qu'elle battit fortement des ailes et monta rapidement sa vitesse pour s'éloigner de lui. La méthode était injuste. Au final, elle profitait de cet état effarouché pour le semer. Il valait mieux éviter qu'il ne la suive de trop près là où elle allait. S'il se remettait à la suivre, il lui fallait profiter de cette avance qu'elle pouvait se créer.

Sachant encore où elle était localisée dans la plaine, Natsumi chercha rapidement des yeux ses collègues. Pendant qu'elle s'occupait du cervidé, elle n'avait pas pu suivre le déroulement de l'affrontement. Les deux hommes étaient encore aux prises avec leur adversaire mais l'avancée vers ce dernier était périlleuse. Ils devaient bien en avoir conscience car ils étaient précautionneux dans leurs déplacements. Survolant la plaine enneigée, la poupée aux cheveux sables vit le navigateur lancer de la neige en direction de son ennemi. Elle aurait félicité l'initiative si son regard ne s'était pas posé sur Christopher qu'elle vit s'approcher à son tour certainement pour tenter de le prendre à revers. Mais notre héros avait-il prévu l'esquive de Zandatsu ? Et avec elle pour conséquence, sa course en direction de sa lame meurtrière ?

~ ~ ~ ~ ~


Du côté de la bute, la retraite était devenue inévitable. L'attaque de Pupuce plutôt avait rendu aux Décimas leur capacité d'ascension et ils finirent indubitablement par arriver au sommet malgré l'ardeur des mouette à les en tenir éloignés. Tandis que Biro lançait d'une voix forte les instructions, Ianos continua ses tirs, cette fois-ci, dans l'optique de couvrir la retraite des marines. Ayant accompagné son amie d'enfance plus tôt dans la journée, il l'avait vu notamment créer ce pont de glace sous lequel les soldats allaient passer, reliant par le haut deux bâtiments se faisant face. Il savait donc ce qui devait suivre. Mais pour ce faire, il devait d'abord aider la tireuse à assurer une retraite efficace et sécuritaire. Avec le nombre croissant d'ennemis et malgré ses capacités et sa bonne volonté, le cornu ne put malheureusement empêcher quelques membres de son camps de rejoindre le monde des morts. C'était frustrant mais les soldats de par leur profession étaient exposés à ce genre de danger. Il fallait être sot pour l'ignorer. Conservant sa concentration sur les vivants, à mesure que ceux-ci entraient dans l'enceinte de la ville, Ianos se recula petit à petit à son tour restant en arrière. Il fit savoir à la Commandante qu'il allait fermer la marche, sachant qu'il devait protéger ses alliés mais aussi un point stratégique de son mieux en attendant l'arrivée de Natsumi. Et si celle-ci n'arrivait pas ? Le brun lui faisait confiance pour avoir envisagé cette éventualité.

Et en effet. La belle n'était pas la seule stratège sur le terrain du côté des représentants de la justice. Tout comme elle, son compère n'aurait pas laissé ce point sans défenses en comptant uniquement sur la présence ou non d'une personne qui dans le second cas leur poserait problème. Oh non, laissons ça aux romans. Dans une vraie situation, ce duo se devait de laisser le moins possible place au hasard.


©️ Natsumi Kudo



Résumé : Natsumi continue à cumuler des informations notamment sur Pupuce via ses comportements. Après le coup de pied, vu qu'elle doit partir, elle décide de laisser son manteau et elle s'en va speed. Elle essaie de retrouver le combat de Chris et Alex et tout en approchant de la zone où ils sont et en voyant que ce premier est en danger, elle pique vers eux.

Du côté de la bute, Ianos couvre la retraite alliée et dit à Biro qu'il va fermer la marche. Il sait qu'il doit protéger un certain point en attendant l'arrivée de Natsumi.

Eeeeeeet (j'avais oublié dans le post précédent), voici avec l'accord de notre MJ, la nouvelle MAJ de la carte.

Spoiler:
 

Edition:
 


Dernière édition par Natsumi Kudo le Lun 17 Déc 2018, 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tylor V. Alexander
Lieutenant
Tylor V. Alexander
Messages : 174
Race : Humain
Équipage : P.A.C.I.F.I.S.T.

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue28/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue21/120L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (21/120)
Berrys: 17.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeJeu 13 Déc 2018, 17:17


Si vis pacem, para bellum.
ft PACIFIST et Liam





Le coup de grâce n'allait pas venir de si tôt. Si l'initiative neigeuse dont il avait fait preuve avait pu toucher au but, prenant momentanément l'épéiste de court et lui coupant l'herbe sous le pied, cela n'eut néanmoins pas l'efficacité escompté. Le Decima avait en effet de la suite dans les idées, et s'il fut désarçonné par cette seconde tentative présumément pleutre de la part de l'ancien mercenaire, il eut toutefois la présence d'esprit de se décaler à temps afin d'éviter une désillusion liée à la charge héroïque du jeune Christopher. Le noiraud, de son côté, eut la possibilité de scruter la scène dans sa plénitude grâce au recul qu'il avait conservé : il put ainsi anticiper la riposte de Zandatsu avant qu'elle ne se présente... Et comprendre qu'il possédait de surcroît une chance inouïe de mettre un terme à leur querelle. Le bras que ce bretteur tendait impudemment et franchement droit vers son apprenti, issu d'Okalmoa, était une prise miraculeuse à laquelle Alexander pouvait s'agripper. S'il le faisait, il aurait indéniablement l'opportunité de lui briser le coude, et de remonter en jouissant à la fois de la douleur et de l'effet de surprise pour empêcher le primé de se carapater. Dès lors, et une fois au contact, il n'aurait plus qu'à procéder méthodiquement pour le mettre à mort : il lui faucherait les jambes, lui fracasserait l'épaule qui soutenait son bras encore indemne, lui casserait l'une ou l'autre de ses jambes pour l'empêcher irrémédiablement d'en user comme d'un appui afin de prendre brusquement la poudre d'escampette, et le rouerait de coups au visage ou sur le buste jusqu'à ce que mort s'ensuive. C'était virulent, pour sûr, et ça n'était guère dans les habitudes du Tylor qui, même s'il se laissait parfois porter par l'impétueux fleuve de ses sentiments, tâchaient de conserver son sang froid y compris dans les situations les plus tendues et les plus anxiogènes... Mais c'était une sauvagerie canalisée, et incontournable dans une telle situation. Les Marines étaient submergés, et devraient se retirer de la plaine d'une seconde à l'autre : s'ils ne vainquaient pas brutalement leur opposant actuel, il risquait tôt ou tard de leur tomber sur le râble, lorsque les circonstances seraient moins propices à l'affrontement honorable, en bonne et due forme...

Pour certains, cette situation aurait donc eu des allures de dilemmes. Vaincre en mettant dûment et consciemment en péril l'intégrité physique de l'un de ses pairs, ou renoncer à la victoire afin de garantir la sécurité des siens ? Pour le quarantenaire, en revanche, ce choix absurde ne pouvait en aucun cas faire office de dilemme. Il y avait, à ce titre, toute une foule de raisons tangibles et concrètes qui s'entrelaçaient et se fortifiaient l'une l'autre. D'abord, le lien qui l'unissait à Christopher l'empêchait d'utiliser ce dernier comme appât : c'était un jeune garçon qui était petit-à-petit devenu son apprenti, à défaut d'être une espèce de fils spirituel. Il allait sans dire qu'Alexander, à ce titre, tentait d'incarner une figure protectrice, fiable, et qu'il ne pouvait décemment souffrir d'une déconvenue de l'adolescent tout en essayant d'en tirer profit par le biais d'un comportement opportuniste. Ensuite, la situation en elle-même les contraignait à la prudence et à l'entraide. Ils étaient en sous-nombre, face à des ennemis qui les méprisaient, qui tentaient purement et simplement de les balayer. Ils ne pouvaient gagner qu'en formant un bloc uni, soudé, face à toutes les intempéries qui tenteraient de les submerger. Vaincre Zandatsu n'était ni un impératif, ni même un luxe à s'octroyer considérant qu'il fallait, pour les Marines, uniquement gagner du temps : combien d'autres Zandatsu se trouvaient-ils dans les rangs des Decimas, pour combien de Christopher ? A en jauger froidement les compétences que le contre-amiral lui-même semblait posséder, lui qui était malmené par un simple criminel dont la prime ne flirtait même pas avec les cent millions, le mercenaire songeait que la qualité leur faisait cruellement défaut et que les gradés qui restaient à leurs côtés étaient pour l'essentiel des amateurs inexpérimentés et au grade généralement surestimé. C'était un constat qui, certes, allait vite en besogne, mais un constat qu'il convenait de dresser afin de se faire une idée plus ou moins précise de l'importance que revêtait son jeune apprenti : pour le quarantenaire, cette importance-ci était trop massive pour qu'il y renonçât sur un coup de tête. Enfin, il restait un ultime argument qui le poussait à préférer un tempérament défensif à une ruade belliqueuse à souhait : l'honneur.

On pouvait tout dire et son contraire, au sujet d'Alexander, mais pas qu'il était dénué d'honneur. Certes, cette valeur ne prenait pas une place de premier ordre dans sa vie et certes, il ne régissait pas son fonctionnement autour de cette qualité rare, mais il respectait envers et contre tout un certain code moral auquel il ne savait pas déroger. Ce code moral lui interdisait d'utiliser un allié pour arriver à ses fins : or, comme il avait limpidement demandé à Christopher d'attaquer suite à sa propre initiative, il aurait trop eu l'impression de l'avoir cruellement manipulé s'il avait décidé de recourir à la sauvagerie tout en sachant le jeune homme en péril. Il pouvait utiliser la neige, des cadavres ou n'importe quoi d'autre pour masquer son avancée : l'adversaire utilisait une arme, luxe qu'il ne s'octroyait pas et, à ce titre, il s'autorisait une marge de manœuvre conséquente afin de ne pas s'exposer trop inutilement. En revanche, il ne pouvait décemment pas sacrifier son élève dans la seule optique de briser le bras du sabreur : cela n'avait aucun sens...
Aussi sauta-t-il puissamment dans la direction du jeune natif d'Okalmoa, qu'il extirpa brutalement de la trajectoire sanguine de l'attaque que le criminel lui décernait. S'il jaugea bien précairement la force dont il usa afin de réaliser cette bourrade, elle lui permit à tout le moins de leur éviter le pire, à lui comme à son poulain. Une roulade preste plus tard, il se redressait afin de darder Zandatsu d'un regard mauvais : ce type commençait à lui taper sur le système, puisqu'il continuait à demeurer insaisissable lors même qu'il était seul contre deux et que ses lames auraient dû l'encombrer modérément... Néanmoins, le gouvernemental aux multiples cicatrices fut empêché dans son retour sur le devant de la scène par une constatation qui lui fit froid dans le dos : l'ordre de repli était donné, et les marines commençaient d'ores et déjà à s'en retourner vers la ville... Les Decimas avaient déjà su atteindre leurs retranchements ? L'immense cerf qui avait chargé Natsumi n'y était sans nul doute pas tout-à-fait étranger... Le quarantenaire fronça les sourcils, tout en imaginant qu'eux aussi allaient devoir s'en retourner sur des positions plus quiètes d'une seconde à l'autre : plus ils demeuraient là et plus ils risquaient d'être cernés et encerclés. Cependant, un dernier détail clochait : la présence du contre-amiral qui, non content d'être encore et toujours assailli parle même opposant, ne semblait pas être en mesure d'amorcer le repli qu'on attendait également de lui.

-On se casse. Pas la peine de s'attarder davantage ici !

Evidemment, l'ennemi n'allait pas les laisser prendre la poudre d'escampette sans bouger le petit doigt : s'il se mettait à pister le duo et à s'élancer sur leurs talons, toutefois, il aurait rapidement affaire à une résistance à laquelle il ne s'attendait probablement pas. Le noiraud allait simplement agripper les soldats ennemis les plus proches pour les balancer brutalement dans la direction de leur assaillant : de quoi ralentir ce dernier, même dans le cas de figure où il déciderait de les trancher sans davantage de cérémonie.


Revenir en haut Aller en bas
Christopher E. Crawford
Game Master
Christopher E. Crawford
Messages : 72

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue25/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (25/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue19/80L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (19/80)
Berrys: 21.100.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeJeu 13 Déc 2018, 22:04

L'histoire est écrite par les vainqueurs

PACIFIST &  MJ


Le champ de bataille allait devenir de plus en plus chaotique à mesure qu'un nombre croissant de combattant étaient impliqués dans cette violente opposition, bon nombre de civils allaient perdre la vie pour le simple et malheureux fait de s'être trouvé au mauvais endroit et surtout au dernier moment : Christopher n'avait que peu d'expérience mais savait qu'il en allait toujours ainsi des guerres depuis la nuit des temps. Il l'avait lu, l'avait vu et même senti au travers de ses parties de jeu de rôle : les civils étaient toujours les premiers à payer le prix d'un combat qui n'était pas le leur. Face à ce constat simple la position du jeune homme était assez précaire, car à un aspect purement pratique s'opposant le héros qu'il était censé devenir. Le rôliste en lui savait très bien que ces civils et marines anonymes constituaient une masse inconnue dont il ne pouvait se payer le luxe de se soucier, qu'ils n'étaient que des créations secondaires juste bonnes à remplir le décor  et générer quelques dialogues pré-enregistrés, aussi ne leur donnait-il pas la moindre importance la plupart du temps.
Mais malheureusement il y avait une autre partie en lui, celle qui recherchait désespérément la grandeur, celle qui voulait graver son nom dans les cieux, celle qui voulait laisser sa trace au fer rouge jusque dans les fondations même de ce monde. Christopher avait lu assez de romans et vécu suffisamment d'aventures intérieures pour savoir que les héros n'étaient pas illustrés que par leurs faits d'armes légendaires et leur absence totale de peur, ils étaient les parangons de la Justice et surtout les protecteurs des faibles. Alors comment lui, le jeune pugiliste, le rêveur, pouvait prétendre à atteindre ces sommets de réussite en dénigrant l'un des points les plus importants de son futur rang ? Non, c'était impensable et pourtant il n'arrivait pas encore à considérer ces personnages secondaires comme des créations dignes de son attention, dignes de ses efforts. C'était donc fort de ce constat, de cette lutte intérieure constante, que le jeune homme avait pris la décision de se concentrer sur ce tout premier réel affrontement en occultant de son esprit le risque qui pesait sur les frêles épaules de cette masse de moutons de l'autre côté des remparts.
Même si cela lui coûtait de l'admettre le jeune pugiliste savait qu'il était encore trop faible pour se concentrer sur autre chose que le combat, il n'était encore qu'un aspirant héros et ne pouvait se permettre de baisser sa garde ne serait-ce qu'un instant. Oubliant les civils, oubliant les combats extérieurs au sien, Christopher profita d'une attaque de son maître pour fondre sur le bretteur avec le vain espoir d'en finir avec cette simple attaque. Pourquoi vain ? Parce qu'il se rendit compte bien trop tard de son erreur et de son arrogance lorsque son poing ne rencontra que le vide, lorsque ses ouvrir se posèrent sur le bretteur qui, en un simple mouvement, avait esquivé son coup pourfendeur.

La plupart des hommes se pissaient dessus lorsque la grande faucheuse apparaissait devant eux, lorsque leur dernière venue était venue, mais lorsque le sabre meurtrier s'approcha à une vitesse prodigieuse du pugiliste maladroit, ce dernier ne ressentit pas une once de peur ou de désespoir. Ses yeux s’écarquillèrent de surprise, bien entendu, mais lorsque celle-ci laissa place à une évidente frustration un seul mot s'extirpa de sa bouche :

- Merde.

Déjà ? Allait-il déjà devoir créer un nouveau personnage, après que celui-ci ait été pourfendu sans avoir passé son tout premier vrai combat ? C'était ridicule, frustrant et énervant. Les vives pensées du jeune homme furent balayées en même temps que l'air de ses poumons lorsque son maître, une fois de plus, le sauva aussi brusquement que violemment. Projeté en arrière, réalisant à peine qu'il ne devait son salut qu'au bon vouloir de son mentor, bien conscient que ce jour serait marqué du sceau de l'échec pendant un bon moment, le jeune sergent se redressa en serrant les dents,  tentant de balayer de son esprit sa volonté de repartir à l'assaut.

Mais non, il savait qu'il avait trouvé plus fort que lui et, surtout, il avait un esprit tactique assez affûté pour comprendre que loin de la protection des remparts la situation n'était pas à son avantage. Oui le bretteur était plus fort que lui,cela ne faisait aucun doute, mais abandonnerait-il pour autant ? Évidemment que non. Et puis, avec un peu de chance, peut-être u aurait-il un adversaire à sa taille sur ce vaste champ de bataille.

Il pouvait bien le supposer, non ? Il emboîta donc le pas de son maître à vive allure, acceptant cet ordre de repli non sans une pointe d'amertume. Et merde.

Isalia (c) 16
Revenir en haut Aller en bas
Liam Melfgau

Liam Melfgau
Messages : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue14/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (14/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Left_bar_bleue18/40L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty_bar_bleue  (18/40)
Berrys: 1.395.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitimeDim 16 Déc 2018, 03:17

L'histoire est écrite par les vainqueurs - 5




« Merci d’avoir ramené Marissa et son écharpe. »

Un simple merci avait fait oublié toute sensation de danger que le Melfgau ressentait. Il souriait avec un franc sourire à la jeune femme qui se trouvait alors devant lui. La Hiberia lui avait donc fait une proposition de démontrer sa prestance royale ou plutôt sa capacité à protéger un petit peuple. Le Melfgau n’était pas un réel combattant, ni utile sur les champs de bataille ce n’était qu’un membre de la noblesse après tout. Il avait reçu dans les cours les plus ennuyeux pensait-il l’histoire de l’art de la guerre. C’était des histoires barbantes et exécrables, les gens doivent être gentils obligatoirement et pas ressentir de la haine pour s’exterminer et mourir.

Liam activa alors son pouvoir cette fois devant la Hiberia pour faire sortir de la paume de sa main gauche un bâtonnet un peu plus petit que la normale. Par un simple mouvement de pression, le bâtonnet se mit alors à s’éclairer d’un joyeux scintillement rouge écarlate. Le prince de Juluma tendait alors le bâtonnet à la dénommé Dalia tout en souriant. Il ne montrait pas souvent sa malédiction à des personnes et la préservait le plus souvent assez discrète car ce n’était pas commun après tout un tel pouvoir dans ce monde. Enfin pas commun pour un chic type, la plupart des grands méchants ou des grands combattants avec du sang pleins les doigts étaient dotés eux aussi d’une malédiction d’un fruit du démon.

« - Je suis un maudit ou plutôt un béni de la force des Feux d’Artifices. Je peux en générer de toute sorte c’est assez joli à regarder. Je ne sais pas ce que vous comptez réellement faire mais grâce à ce pouvoir, je peux au moins vous aider à fuir !  »

Laisser des gens dans le besoin n’était pas du tout le style du jeune roi. Il était plutôt du genre à toujours aider son prochain surtout quand il y avait des jeunes personnes dans l’affaire. Si il y avait bien quelque chose en quoi le Melfgau croyait, c’était que l’innocence de l’enfance devait être protégé de tout mal comme lui il l’avait été. Il rêvait d’un monde où les jeunes pousses d’aujourd’hui seraient les parents de demain, qu’ils aient eux aussi cette conviction de protéger encore et encore les générations futures. C’était cela le Royaume que Liam voulait bâtir, un Royaume dédié à l’Avenir mais surtout au bonheur.

Quoiqu’il en soit, le garçon feux d’artifices usa une nouvelle fois de son pouvoir pour tendre un bâtonnet à la petite Marissa comme cela il n’y aura pas une once de jalousie entre les deux sœurs. Il prit de nouveau la parole avec une voix beaucoup plus mature que son habitude. Ce n’était plus un jeune homme en quête d’apprentissage qui parlait mais bien l’héritier du trône de son royaume qui s’adressait encore à Dalia Hiberia.

« - Quelque soit votre plan pour vous échapper, retourner cette situation. Je n’exige qu’une seule chose pour que vous puissiez acquérir mon aide et c’est la promesse qu’aucun sang ne sera versé aujourd’hui. Je vous promets l’exil dans les quartiers nobles de mon petit royaume isolé sur South Blue. Le temps y est excellent, vous m’avez bien l’air d’avoir besoin de vivre loin et en sécurité de tout ses conflits. Faites moi confiance, je vous aiderais. »

« On aurait dit Père », pensait-alors le petit prince de Juluma. Il fallait néanmoins qu’il essaye de se servir de son cerveau mais aussi de ses connaissances en matière d’exil. Sa lignée était eux même exilés d’un pays lointain avant d’établir un Royaume sur l’Archipel Juluma. Il allait faire tout ce qui était en ses capacités pour aider à ses sœurs à trouver un endroit paisible pour continuer leur vie loin de la servitude d’un criminel ou de s’agenouiller devant un état avec une identité omnisciente sans avoir son mot à dire…
Codage par Libella sur Graphiorum


Résumé : Liam montre sa malédiction et tente de passer un deal avec Dalia en gros il accepte de l'aider uniquement si elle accepte l'exil à Juluma et qu'aucun sang ne sera versé quelque soit son plan.


Techniques Utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)   L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Seppen Town-