Partagez
 

  L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 433
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue30/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue168/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (168/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeSam 9 Mar - 19:41

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs


Akira ne savait plus comment gérer, il était acculé. Il ne s’était jamais battu comme ça auparavant. Il était tombé contre le plus chiant des adversaires. Lui qui appréciait plutôt ceux qui fonçaient dans le tas, Toru était tout l’inverse. C’était plutôt un assassin de la même trempe que l’araignée. Le cornu ne savait donc pas quoi faire, il avait tout essayé, le tenir à distance pour que la rose attaque, ça à foirer, l’entraver avec une corde de paille, un nouveau foirage car le manieur de dague avait esquivé facilement. Il était vraiment rapide et cela énerver de plus en plus le pêcheur.

L’homme aux cheveux blancs avait encore disparu de son champ de vision, sans savoir où il se trouvait, le chasseur entendait une attaque arrivée dans son dos. C’était encore cet homme, il allait encore perdre une poupée, il ne pouvait pas en perdre encore plus, mais il n’avait aucun moyen d’en retrouver. Il devait trouver un moyen, mais s’il s’absentait, Toru allait pouvoir attaquer et sûrement tuer le moineau. Et Akira n’était pas ce genre d’homme qui laissait mourir les gens, même si ceux-ci étaient ses ennemis. Le moineau était déjà assez gentil pour l’aider, il ne pouvait pas lui laisser cette difficulté. Alors qu’il tournait la tête vers l’attaque il voyait son amie marine amortir l’attaque, elle venait de le sauver, il devrait sûrement la remercier, mais il ne savait pas vraiment comment il faudrait.

Alors qu’elle était en train d’amortir, il regardait le champ de bataille, Léon et Piso toujours en train de se battre, Akira ne voyait aucune ouverture pour attaquer l’un d’eux. Ce qui le choquait le plus, c’était de voir son ami se faire embrocher. Pour ensuite finir sur le sol agonisant. Mais l’autre marine cornue allait sûrement l’épauler. Une cornue… Il n’en avait jamais rencontré auparavant, il aurait aimé converser avec elle, mais ce n’était sûrement pas le moment, ni même le temps. Puis de toute façon elle n’accepterait sûrement pas. Mais ce n’était pas le moment de réfléchir à ça. Il y avait plus urgent, les décimas prenaient de plus en plus le dessus sur le groupe allier aux marines et ce n’était pas bon.

« Putain. Putain. PUTAAAAAAAAAAAAAAIN »

Akira gueulait sur-le-champ. Il ne savait plus quoi faire, il en avait marre, Raki était lui aussi trop occuper à voler vers sa guitare pour lui venir en aide. Akira allait donc devoir se battre seul, à fond, quitte à mourir, il n’avait que cette seule option. Cinq poupées sur sa forme géante, c’était encore cinq nouvelles attaques mortelles encaissables. Une fois ce seuil passé, la mort lui tendrait vraiment les bras. Mais avant ça, il ferait vraiment tout pour emmener une ennemie avec lui six pieds sous terre. Il allait se battre à fond sans chercher à mourir, il allait faire comme il faisait normalement.

Toru s’était placé parfaitement devant la jeune femme pour que notre héros n’ai aucun moyen de l’attaquer. Akira regardait Toru, il se disait que lui aussi devait fatiguer, Akira commençait à ressentir une fatigue due à l’utilisation de son pouvoir, mais aussi de jouer avec ses nerfs. Il se décalait sur la droite de la rose pour ne plus l’avoir dans son champ d’attaque.

« Dès que j’aurais lancer l’attaque, essaye de le ralentir au maximum pour qu’il n’esquive pas cette fois, ça commence à bien faire ! »

Une fois ces mots lancer à Lexi, Akira agitait ses deux bras de pailles, il faisait ça 3 fois avec ses bras. Chacun de ces balancements envoyait des pics de pailles pour le faire aller dans une direction. Il y avait cinq pics à chaque fois. Une fois la trentaine de pics envoyée, le cornu se concentrait pour voir avec attention Toru, une fois que cela était fait, il envoyait trois pics d’air à la suite dans la direction où il se trouvait. Il ne savait vraiment pas si ses attaques allaient fonctionner ou si cela allait permettre au moineau de le blesser. Mais il fallait jouer le tout pour le tout. Il restait sur ses gardes une fois ses deux attaques envoyées.
Code de Frosty Blue de Never Utopia



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 215
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue22/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue81/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (81/120)
Berrys: 12.148.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeMar 12 Mar - 11:39

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens


Avait-il commis une erreur ? Avait-il, peut-être, agi de façon précipitée ? L’espace d’un unique instant, le doute traversa l’esprit du vieux fossoyeur. Une hésitation fugace, qui disparut tout aussi brusquement qu’elle était née, balayée par l’ancêtre en un froncement de sourcil.

Non, impossible.

La faute ne reposait pas sur lui ; personne n’aurait pu prévoir l’intervention foudroyante de la femme cornue, et la résistance inexistante de celui à qu’il aurait dû soutenir, dans l’anéantissement de ce canidé. Le grand homme les maudit de tout son être, tous les trois. Pourquoi donc ces idiots ne pouvaient-ils pas se cantonner au plan ?

Tout cela n’avait après tout pas tant d’importance. Avant même que la moitié du corps de son potentiel allié ne touche le sol, avant même que le projectile qui lui était destiné ne quitte l’épaule de son expéditeur, Eden Chapter eut une certitude : il allait mourir.

Il lui avait suffi de plonger ses yeux dans ceux du loup qui levait la gueule en sa direction, une dizaine de mètres sous ses pieds, pour le savoir. Un frisson froid lui parcourut l’échine, un qu’il n’avait ressenti qu’une unique autre fois dans sa vie, et qui ne lui laissa aucun doute : s’il ne faisait rien, il allait s’éteindre dans les minutes qui suivraient, brisé sur une petite île sans importance d’un océan qui n’était pas le sien.

Et ce n’était pas cela qui le terrifiait.

Car la mort, après tout, n’était qu’une étape parmi d’autres. Un passage obligatoire pour tous. Un passage qu’il avait déjà franchi par le passé, et qui déjà à l’époque ne l’avait nullement effrayé ; et pourtant, à cet instant précis, le vieillard sentit tous les muscles de son corps se crisper sous la terreur.

Car avec cette certitude en venait une autre, autrement plus horrible : celle de voir son corps malmené, profané, oublié. Jeté sans autre forme de cérémonie au fond d’un trou glacé, au milieu de tant d’autres. Abandonné dans une fosse commune putride, collé à celui du tireur au cheveu blonds, des neuf Decimas à qui il avait lui-même ôté la vie et de Dieu seul savait quelle autre pauvre âme perdue. Condamné à se mêler à eux pour l’éternité, incapable de trouver le moindre repos. Un calvaire sans nom, qui ne s’arrêterait pas même lorsque les derniers restes de son enveloppe terrestre tomberaient définitivement en poussière. Il ne serait à jamais qu’un esprit errant, coincé sur cette mer froide et inhospitalière, tourmenté par des fragments de souvenirs qui lui reviendraient parfois, du temps où il pensait avoir sa place quelque part.

Ce sort, qu’il s’était tant battu à éviter à qui que ce soit, il le subirait lui-même, de la plus cruelle des façons.

L’ironie, se dit-il sans savoir d’où lui venait une telle philosophie, était tout de même la pire des catins.

Cette dernière pensée lui arracha un sourire amer, et un son râle rauque émergea de sa gorge. Aussi rapidement que ses sombres pensées lui étaient venues, elles avaient consolidé sa détermination, et lui avaient fourni une autre certitude.

Tout cela n’allait pas arriver aujourd’hui.


______________
Cannelle


-Côôôt !

Cannelle allait bien. Dansant joyeusement d’une patte sur l’autre, elle caquetait de bonheur, l’esprit léger.

On pouvait même dire que Cannelle allait très bien. Peut-être n’avait-elle jamais été si satisfaite de sa vie. Elle était au chaud, à l’abri du danger, on la laissait tranquille et, maintenant, mieux que tout le reste, elle allait pouvoir se gaver comme aucune poule ne s’était jamais gavée.

Elle avait bien entendu caqueter une de ses anciennes amies, Becky, qui fut un temps se vantait sans cesse d’avoir tant à manger qu’elle pensait que son ventre allait exploser, et que, mieux encore, elle n’avait rien à faire pour cela : la nourriture se déversait directement dans son gosier, et elle n’avait qu’à s’allonger pour en profiter.
Mais, pour commencer, Cannelle n’avait jamais réellement apprécié Becky. Becky était désagréable, aigrie, mauvaise langue, et Cannelle l’avait toujours soupçonnée d’être un rien mythomane sur les bords. Cette histoire de gavage avait donc probablement été grandement exagérée.
Et puis surtout, Becky était une oie. Une fort laide oie au long cou et au bec dentelé. Donc, techniquement, pas une poule. Cannelle était donc à l’abri de cet historique, et pourrait bien se gaver comme jamais poule ne l’avait fait. Un vrai bonheur, n’en déplaise à cette pimbêche de Becky qui devait toujours avoir tout fait mieux que tout le monde.

Voilà ce qui rendait Cannelle si heureuse, tandis qu’elle contemplait avec envie la miche de pain encore frais qui reposait sur le comptoir devant elle.

-Côôt !

Depuis qu’elle était arrivée dans ce lieu étrange, adoptée par cinq enfants sympathiques mais fort prenants, Cannelle n’avait pas eu un moment à elle. Sans cesse jouer avec eux, se faire poursuivre, se faire caresser, il y avait de quoi vous fatiguer une poule. Et Cannelle n’avait plus vingt mois.

Et puis, il y avait le Vieux. Depuis l’instant où elle l’avait rencontré, Cannelle avait su qu’elle ne l’aimait pas. Pas une fois elle ne l’avait vu sourire. Il ne faisait que maugréer, fumer, maugréer, boire un peu, jurer lorsqu’elle se trouvait dans se pattes, et encore maugréer. Et comme si cela n’était pas suffisant, il se prenait pour le chef de la maisonnée : il ne cessait de lui interdire de se promener où elle le souhaitait. Elle était cantonnée à quelques chambres et un couloir, et n’avait jamais pu ne serait-ce qu’approcher des cuisines. Chaque fois qu’elle s’y essayait, toute discrète qu’elle l’était, il semblait le savoir immédiatement. Et il était là, apparu comme de nulle part, pour la chasser d’un coup de pied au derrière en proférant des insanités. Quel détestable bonhomme.

Mais aujourd’hui était différent. Les enfants ne semblaient être nulle part, et le Vieux devait être occupé ailleurs, l’esprit sans doute accaparé par quelque tâche sans intérêt. Lorsque Cannelle s’était aventuré hors de la chambre, elle n’avait pas entendu le moindre bruit. Lorsqu’elle avait déambulé d’un pas faussement distrait, le « hasard » l’emmenant rapidement vers les étages supérieurs qui attisaient sa convoitise, pas plus. Et lorsque, avec mille précautions, elle avait aventuré une patte à travers la porte entrouverte des cuisines... toujours rien.

-Côt.

Cannelle avait donc bien toutes les raisons du monde d’être heureuse. Debout sur un plan de travail en toute impunité, elle fixait avec envie son futur repas, et le goût qu’elle imaginait au pain la satisfaisait tout autant que le pied-de-nez adressé à Becky et au Vieux. Aujourd’hui, elle prenait sa vengeance sur le monde.

Elle avança d’un pas, fière d’elle-même, approcha un bec affamé de son trésor… et déchanta rapidement.

-Côôôt ?

Devant ses yeux, son repas venait de disparaître. Et pas dans son gosier, non ! Tout simplement disparaître, comme s’il ne s’était jamais trouvé sur le comptoir de cette cuisine ! Que se passait-il ? Malheureusement, elle ne tarderait pas à avoir la réponse.

-Côôôôôôôôôôôôôôôôôôôôt !

Cannelle sentit son coeur se serrer tandis qu’elle chutait. Un instant elle s’était trouvée sur ce comptoir, prête à savourer sa miche de pain, et celui d’après elle le traversait sans la moindre résistance, comme s’il était devenu liquide. Battant frénétiquement des ailes tandis qu’elle était appelée par la gravité, elle n’eut pas le loisir de se souvenir que les poules ne volaient pas ; un autre fait que Becky adorait lui rabâcher sans cesse.

Sans cesser ses tentatives de se stabiliser, elle traversa une autre pièce, qui devait se trouver sous ses pattes, plissa les yeux lorsqu’elle vit le sol de celle-ci foncer vers elle à vive allure… et le traversa également. Rien ne semblait vouloir arrêter sa chute.

Celle-ci dura donc longtemps. Si longtemps que Cannelle, bien que toujours en panique, eut le loisir d’observer les alentours, et de remarquer un fait étonnant sur les pièces qu’elle traversait successivement : toutes, sans exception, étaient vides.

C’est avec cette curiosité en tête que Cannelle traversa un énième plancher, et que, contre toute attente, elle ne vit pas une nouvelle pièce de la grande demeure.

-Côôôôt ! Côôt côt côôôôôôôôôôôôôôt !

Si elle continuait à battre des ailes, espérant un miracle, c’était à présent un vent glacial qui filait entre ses plumes. Au dessus de sa tête, elle aperçut la frêle silhouette du Vieux qui se détachait sur un ciel bleu. Et lorsqu’elle fit pivoter son cou pour comprendre ce qui lui arrivait, elle vit un bien triste spectacle se dérouler.

Partout autour d’elle et jusqu’à loin sous ses pattes, tous les objets qu’elle avait cottoyé récemment au sein de sa nouvelle maison subissaient le même sort qu’elle. C’était à croire que le château s’était subitement vidé, et que tout ce qui s’y était jadis trouvé tombait désormais inexorablement en direction du sol. Livres, nourriture, malles, fauteuils, vaisselle, et même un vieil ours brun rondouillard partageaient son désarroi. Plus loin au-dessous, une famille de canidés sans doute aussi paniqués qu’elle, autour d’une gigantesque table de pierre brute grise qui avait occupé une bonne moitié du grand hall, le tout au milieu d’une quantité astronomique de babioles, papiers, draperies, bouteilles…
Et, comme une cruelle moquerie, si près et pourtant si loin, Cannelle put distinguer sa miche de pain tant désirée qui semblait la narguer.

_______________

Encore plus bas sous les autres décombres, à l’abri du regard de la pauvre gallinacée, un autre ours plus jeune et blessé, accompagné d’une jeune marine innocente, auraient subi le même traitement. S’ils ne subiraient sans doute pas l’explosion de plein fouet, les objets divers continuant de s’étendre sous eux également, ils y seraient cependant bien dangereusement exposés.

Le choix n’aurait pas dû être facile. Mirko était un animal fort attachant, et Frya était sa seule caution, sa seule preuve de fidélité au gouvernement mondial. Il avait besoin d’elle pour obtenir tout ce qui lui avait été promis, et plus encore, s’il avait su se montrer habile.

Il n’avait pour autant pas hésité un seul instant. Mr Bongs lui-même eût-il été dans le château à cet instant, la décision du vieux fossoyeur n’aurait pas été différente. Ses priorités étaient évidentes.

La purge avait concerné l’intégralité du château, ou presque. Tout ce qui y avait un jour été amené, tout le mobilier qui n’avait pas été directement créé par le pouvoir du fruit du démon, en avait été brusquement sorti et balancé sur le Cy-Wolf. Seules trois parties faisaient exception : la petite pièce sombre, cachée au cœur de l’épaule droite, qui faisait office de bureau au grand homme et qui recelait les ouvrages précieux et les objets les plus importants ; les caves, situés dans le bas de la jambe gauche, qui contenaient les principales réserves d’alcool et quelques autres biens auxquels il n’avait pas encore estimé avoir à faire appel ; et bien sûr les cryptes de la jambe droite, et tous les malheureux corps qui y reposaient en attendant une sépulture plus sérieuse.

Pour la suite, l’incertitude était totale. Si cet amas incroyable de matière ne suffisait pas à lui épargner le souffle de l’explosion, si l’apparition soudaine de la jeune protégée de son maître sur le chemin de la roquette ne parvenait pas à distraire le loup suffisamment longtemps, alors plus rien ne dépendrait de lui. Eden Chapter serait laissé à la merci du Destin. Mais s’il percevait une ouverture, la moindre petite faille dans le comportement de la machine de guerre face à ce pouvoir dont elle ne savait encore rien, alors peut-être avait-il encore une chance… Ou mieux. Il n’hésiterait pas à tirer les deux charges qu’il avait prévu, au besoin, mais ce n’était plus la priorité : blesser l’animal n’avait jamais été l’objectif, en réalité. Il ne s’agissait que de l’occuper suffisamment longtemps pour que le tireur blond ne l’achève. A présent, le plan était similaire, seul l’objectif avait changé. Il ne s’agissait désormais que de s’offrir le temps de s’éloigner autant que possible de l’animal… ou peut-être que non.

Car dans l’éventualité, certes peu probable, où l’immense masse de contenu du château parvenait à déborder le Cy-Wolf, ne serait-ce que l’espace d’une seconde, alors peut-être le vieil homme ne fuirait-il pas immédiatement.

Après tout, il ne s’agissait pas là du dernier tour dans son sac.






Résumé et Techniques (lis bien c'est important Surprised ) :
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 WUPhkz9
"Avant moi rien n'était, nul ne fut enfanté,
Hors les êtres crées d'éternelle substance,
Et moi je suis comme eux, car j'ai l'éternité,
Vous qui passez le seuil, laissez toute espérance."

Dante Alighieri, La Divine Comédie
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeMar 12 Mar - 22:49




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Second10
Cham le raisonnable, primé à 17.000.000 B

Il avait visé l'assassin de son capitaine, il voulait le venger, mourir la tête haute, comme l'homme fidèle et mesuré qu'il était et qu'il avait été durant toute sa vie. Malheureusement pour lui, l'utilisateur de l'art ongulaire ne put que grimacer en voyant que son attaque, aussi vive soit-elle, était bien loin de pouvoir rattraper ce fabricant de biscuit. L'homme à le chevelure noire fuyant en direction de la forêt, le raisonnable eut pour ambition d'en finir rapidement avec le colonel de la marine pour ensuite partir à la recherche de ce traitre horrible. Au fond de lui, le second des licornes bouillait totalement, il lança ses ongles vers le poitrail de la montagne de muscle alors que Francis commençait un jeu étrange avec le pingouin. Cham le sentait, il aurait sa vengeance, il vaincrait, les trompettes de la gloire viendraient accompagner sa victoire, un trompette résonna, un son bien particulier.

    - OUEEEEEK !  


Cham fut balayé, ni plus, ni moins. Son corps fut emporté par une onde sonore d'une puissance remarquable, il décolla, son nez et ses oreilles libérant de fines rivières de sang. Il atterrirait à l'eau, quelques dizaines de mètres plus loin, déboussolé, l'eau viendrait faire son oeuvre, le noyer, prendre sa vie. Toto et Cham, l'intégralité des Unicorns, tous avaient été décimés sur cette île : un équipage prometteur s'était éteint.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 133810Ouak
Ouek

Le pingouin avait crié de façon naturelle et ne visait pas spécialement le second des forbans, il ne pensait même pas qu'il ferait du mal à sa victime et ne comprenait d'ailleurs pas ce qu'il s'était passé. Ouek avait subi le recul de son assaut sonore, sa tête expulsée vers l'arrière viendrait frapper le mat avec puissance mais ce dernier se releva immédiatement, l'odeur de poisson pourri continuant à se répandre dans l'air. Le pingouin se sentit plus ou moins concerné par les mots du peintre morbide mais se contenta de penchera tête vers la gauche, sans répondre, sans attaquer personne.

D'ailleurs, savait-il seulement ce qu'était une attaque, lui qui était victime de ses assauts intempestifs au moins autant que les personnes qu'il "visait" lorsqu'il essayait de se sociabiliser. Il resta donc immobile, idiot, attendant peut-être sa prochaine prise de parole.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Norino10

 Les muscles pompaient de l'énergie, du sang, celui habituellement utilisé pour l'oxygénation massive de ce cerveau remarquable. En temps normal, il aurait compris que le pingouin ne comprenait rien de la situation, qu'il était un simple importun, qu'il partirait aussi brusquement qu'il était arrivé. Pourtant, sous sa forme de brutasse, ses facultés cognitives n'étaient pas à leur apogée... Très loin de là. Il imita donc Ouek et pencha la tête vers la droite pour réfléchir. Il avait un ennemi avéré, un autre potentiel, voilà ce qu'il ressortait de sa tergiversation. Intuitivement, un solution lui vint en tête : défoncer les deux à la suite en prenant pour priorité celui qui le faisait le plus chié. Il s'orienta donc vers Francis et se mit à charger avec une lenteur relative mais une puissance impressionnante. Une fois arrivé au contact, le musclor entamerait des mouvements de bras, paumes ouvertes, pour claquer le tireur comme on claquait un insecte.

Une fois que le masqué serait vaincu, il attaquerait la pingouin. Enfin, s'il n'était pas parti ailleurs.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000

Sur un autre côté de l'île, en son centre pour être plus exact, un coup violent avait été dispensé et un maudit avait été passablement handicapé. Pourtant, contre toute attente, alors que le commun des mortels, l'être doté d'une raison logique, aurait simplement stoppé le combat pour se reposer dans un coin, Raki décida de faire autrement en interpelant la cornue qui venait de s'interposer. Il usa d'abord de flatteries, de dragues bidons avant d'en venir au point intéressant. La brute gouvernementale se saisit du bonhomme avait un certaine rigueur avant de la balancer comme un sac de légume en direction de sa guitare.

    - Evite d'empirer la situation ... Joli coeur...  


La projection du félin fut assez sèche et violente, elle aurait été sans doute moins appuyé sans ce jeu de charme qui exaspérait ce genre de femme. Elle l'avait donc empoigné avec plus de vigueur et avait lancé sur une trajectoire plus sèche. La projection, si elle répondait aux désirs du musicien, était néanmoins une erreur pour sa santé, les traces de sang sur son chemin en témoignait largement. Son bandage de fortune retiendrait un peu de son sang mais le primé semblait oublié que la plaie était traversante et que son dos saignait également, sans compter que la neige ne stopperait pas tout. Un rafistolage qui offrirait quelques minutes au matou en somme.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev12
Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000

De l'autre côté, il ne fallut pas longtemps au pion pour se jeter sur son nouvel ennemi, enfin, sa nouvelle ennemie. La femme à la hallebarde fronça les yeux devant la ligne droite de son adversaire decima, un ancien révolutionnaire... Quelle blague ? Elle n'aurait pas la moindre peine à frapper pour tuer, il ne s'agissait pas d'un vieil allié mais d'un illustre ennemi. Il la surpassait en terme de vitesse, certes, mais son corps avait subi de nombreux chocs qui divisaient largement sa force, un coup de lame qui se stoppa sur son armure naturelle, son tekkai puissant.

    - Pitoyable... 


Sa hallebarde s'abattit sur une zone vide alors que l'épéiste s'était déjà éclipsé pour passer dans son dos, pour lui envoyer un nouveau coup qui ne pénétra pas les défenses de la cornue. Un nouvel affrontement débutait entre deux adversaires déjà fatigué mais où la force de l'un équilibrait sa faiblesse : défense parfaite contre vitesse ahurissante. La condition de pion de Hibuki jouait enfin en sa faveur, il ne baisserait pas les bras alors que la Contre-Amirale restait esclave de ses sensations.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_de11
Hilor Gura, primé à 16.000.000 et Maki le naufrageur, primé à 67.000.000

Les échanges se multipliaient sous divers front mais le calculateur maudit semblait se rendre compte d'une donnée jusqu'alors sous-évaluée : et si les envoyés de Centes venait à perdre. En l'état des choses, Léon semblait le guerrier le plus fort de la plaine, il prenait un avantage dans son combat contre Piso suite à une tierce intervention mais... Pour le reste. Maki était dépassé, le dormeur avait été massacré, Toru n'était plus aussi parfait et Hibuki enchainait les ennemis sans prendre un avantage colossal : les choses allaient mal et pourtant... Le Gura concentrait la majeure partie de son attention sur la Kokuro, cette femme bien singulière.

Il se mura dans un silence réfléchit et étudia les gestes de l'arachnide sans prévenir l'homme-poisson. Son regard changeait, était-il le seul ?

A côté de lui, le complexe de Elina n'eut pas à se mettre en place car, lorsqu'elle accédera le rythme, elle put s'apercevoir que son ennemi amphibien ne la suivait plus. Il était à son maximum et la différence fraicheur, de puissance et d'expérience se rendait enfin visible. Maki encaissait quelques tirs de toile et, par la même, commençait à ralentir. La toile l'handicapait à mesure qu'elle le touchait, il reculait pour se laisser de l'air, plus de marche manoeuvre mais il était de plus en plus en difficulté : Kokuro Elina prenait le dessus.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Img-2210
Kirok, Cy Wolf

Lorsque le bazar du maudit se déversa et au milieu de tout ce joyeux bordel, Kirok identifia clairement une alliée, la lieutenante Utera. Malheureusement, il était trop tard et bientôt une explosion retentissante prit place dans le ciel d'Izaria, entre le Cy-Wolf qui n'en souffrirait pas et le maudit de la forteresse qui serait repoussé avec force par le souffle de l'explosion. En temps normal, certains Wolf prendrait du temps pour repartir de plus belle, la mort d'un allié par leur faute entrain clairement en dissonance avec la matrice d'action. Cependant, Kirok n'était pas comme les autres, il avait vécu de nombreuses aventures, chasses et batailles aux côtés de son maître, le Vice-Amiral Burmeister Piso. Aussi, la ligne de code "dommage collatéral allié" ne lui était pas étrangère et il ne fit aucun cas de la mort de la pauvre lieutenante, des ours, des chiens de la gouvernementale ou même de la poule qu'il avait vu entre un buffet et une table... Il s'agissait là d'une erreur regrettable, d'un dommage collatéral.

Non, l'attention de l'assaillant animal était focalisé sur autre chose : Eden Chapter. Le souffle de l'explosion l'avait repoussé avec virulence et le vieil homme heurterait bientôt le sol quelques mètres plus loin. Alors, sans attendre, Kirok se lança sur la tracé emprunté par le corps du vieux et, avant que ce dernier n'atteigne le sol, usa d'une nouvelle arme, bien moins létale cette fois. Son épaule se souleva, pas celle remplie de missiles, et un filet de capture fut expédié vers le paramécia.

Suffisamment évolué pour analyser l'information, le cyborg avait compris que son ennemi de l'instant disposait d'une malédiction et avait agi en conséquence. En effet, les fibres du filet étaient composées de quelques grammes de granit marin, un matériau parfait pour restreindre pour de bon l'homme-château.  

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_de10
Toru Treodor, primé à 62.000.000

Un sprint, une cible ; le tout pour réduire le nombre, pour se retrouver en un contre un, dans un combat où la défaite était presque impossible. Il s'attendait à tout et ne fut pas déçu lorsque son haki lut le mouvement du Suzuran, un simple bond de côté pour tenter de le toucher avec une attaque à distance. Malin, certes, mais diablement prévisible. Toru se déporta donc légèrement à son tour pour repasser sous le couvert de Lexi et s'attendait à une esquive de cette dernière, une aubaine pour lui qui aurait alors la voie libre pour frapper son véritable graal : le maudit du vaudou. Pourtant, contre toute attente, la colonelle ne bougea pas, même lorsque les lames du decima entrèrent dans sa chair.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10
Colonelle Lexi Hersé, renommée à 33.000.000

Lexi avait entendu l'ordre de Piso, elle avait entendu la plan de Akira et en avait tiré des conséquences.: pour vaincre cet homme, il faudrait le ralentir. Pour le ralentir, il fallait le blesser et ... on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs, non ?

Elle ne bougea donc pas et lorsque les lames découpèrent sa chair, le moineau prit une forme hybride et entoura le spinteur de ses ailes, lui coupant la route du repli immédiat. Les clous d'Akira parvinrent au Decima et blessèrent leur cible en même temps que les ailes de la gouvernementale. Toru se recula en infligeant un coup de lame supplémentaire, l'idéal pour faire lâcher la prise à la Hersé mais dans son mouvement de recul, une donnée transparaissait : il n'était plus aussi rapide, plus aussi à l'aise. Il possédait une vitesse prodigieuse, au dépend d'une résistance plus que passable. Akira avait touché une fois, il avait été touché de très nombreuses fois mais le combat n'était pas fini.

Restant à distance, et devant le corps tuméfié et brisé de la colonelle, il enchaina une dizaine de lame d'air dont la moitié visait chacun de ses opposants, de quoi occuper le paramecia alors que ses projectiles en finiraient avec la Zoan.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Himeic10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 2nd_to10
Vice-Amiral Burmeister Piso, régent de North Blue renommé à 270.000.000 et Léon Winter, esclave" />

Le combat, s'il était d'une rare intensité, pouvait paraitre affreusement morne pour le commun des combattants. Les pauvres ne voyaient pas la moitié des coups échangés et, surtout, ne comprenait pas que les deux hommes puissent partir sur un simili pied d'égalité. Burmeister Piso jouait La Défense comme personne devant un Winter qui ne faiblissait pas et tentait de saisir toutes les ouvertures qu'il pouvait voir. Malheureusement pour le gouvernemental, une nouvelle lui tomba sous la forme d'un messager laissé sur son navire. L'homme, essoufflé, se présenta non loin de l'échange sans prendre garde au danger et hurla à l'intention du Vice-Amiral.

    -  Mon Amiral ! Le groupe de hors-la-loi s'est retourné contre le colonel Jerinoha, les pirates risquent de prendre l'ascendant et de nous prendre en tenaille ! 


S'il était un combattant d'exception, Burmeister Piso était un stratège de pur génie. Il était intraitable avec la vermine mais pouvait être de côté ses rancoeurs lorsque la logique le commandait. Il traita l'information et ouvrit une brèche dans sa défense. Le poing de Léon frappa lourdement ses côtés alors que les lames insectoïdes présentes sur ses bras grandissaient subitement, preuve d'un changement de forme Zoan. Il balaya largement l'air devant lui, obligeant Léon à reculer brusquement, un moment d'interruption calculé, un coup encaissé et un handicap concédé pour le bien de la bataille. Son choix était fait.

    - Membre de la marine de North Blue ! Les éléments non-identifiés appartenant au groupe de cette femme-araignée et du criminel Raki Goshuushou ne doivent être considérés comme ennemis dans la seule hypothèse d'une menace avérée et présente contre nos intérêts sur ce champ de bataille. A défaut, vous avez interdiction formelle de les confronter.  


L'ennemi de mon ennemi est mon ami. Léon ne voyait pas sa situation empirer mais Piso s'assurait une certaine stabilité en mettant ses principes moraux de côté. Si Jerinoha devait y passer, il aurait tout le temps de voir la chose en temps et en heure, pour l'heure justement, il s'offrait des alliés : une donnée sans prix dans le contexte actuel. Et alors que le décima revint à la charge, Piso adopta de nouveau sa forme Zoan hybride classique. L'échange évoluait et le coup encaissé donnait une longueur d'avance au Winter qui semblait plus incisif et plus précis, ou était-ce le Vice-Amiral qui avait perdu de sa superbe ?







Spoiler:
 

Ordre de réponse :
Elina - Francis - Agga - Raki - Akira - Chapter (purement indicatif, vous faites comme vous voulez)

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Alors, dans l'ordre :

Agga > Comme vu en HRP, tu te replies donc en forêt et redevient au calme, l'évent est donc fini de ton côté.

Francis > Ouek hurle, hurlement joué aux dès je le rappelle et ... ca t'aide pas parce qu'il s'oriente vers Cham le fait décoller. Quand tu lui parles, il te regarde silencieusement avec un air d'abruti et ne répond pas, évidemment. Jerinoha hésite un instant mais se dit qu'il pourrait toujours défoncer Ouek une fois qu'il t'aura frapper toi. Il te charge donc. Il est assez lent pour que tu lises ses mouvements mais tu ne pourras pas en esquiver 40.

Elina > Tu prends l'ascendant au moment où tu accentues le rythme, oui c'était pas du tout ton plan mais ça fonctionne. Maki commence à payer le prix de son affrontement contre Bennsen et il est pris de vitesse, il encaisse quelques attaques qui le ralentissent encore un peu plus. Il recule de quelques pas pour se donner de l'air en poursuivant ses tirs. Tu as des premières ouvertures visibles que tu peux éventuellement exploiter, Hilor est toujours là mais silencieux, il t'observe assez intensément pour le moment.

Chap > Ton plan fonctionne, en partie au moins. La masse de meuble et êtres balancés encaissent l'explosion assez violemment. Tous les êtres vivants meurent dans l'opération mais Chapter ne prend que le souffle de cette dernière. Tu es donc projeté en arrière et tu retombes au sol assez lourdement. J'ai joué au dès la réaction de Kirok avec une propension à la poursuite de l'échange vu que le bestiau est proche de Piso depuis un bail. En l'occurence, tu as pas de chance mais un peu de chance tout de même. Dans ta chute, il s'élance dans ta direction et soulève sa seconde épaule, il tire une sorte de balle filet. Tu ne le sais pas, mais certaines des fibres du filet contiennent du Granit Marin, s'il te touche, tu es emprisonné mais vivant et relativement en forme.

Raki >  Bennsen te balance donc, tu saignes assez sérieusement lors de la projection. Ta tentative de drague échoue plus que lamentablement, la CA prend même moins de pincettes pour te lancer. Pour le reste, rien de plus, t'as pas fait autre chose.

Aki > Ton mouvement est une semi-réussite mais pour la première fois, tu touches ton ennemi. A quel prix cependant ? Lexi s'expose largement pour te permettre de toucher et prend des coups assez méchants de la part de Toru, elle est quasiment hors-combat.

Contexte > Ca se poursuit avec une petite différence, le combat entre Piso et Léon prend une nouvelle tournure : Piso se laisse prendre pour repousser son ennemi et remettre l'église au milieu du village. Il traitera le cas du groupe PJ après et préfère avoir des alliés potentiels contre les Décimas. Léon ne réagit pas spécialement mais note que le champ de bataille tourne à son désavantage. Il attaque de plus bel Piso qui n'est plus aussi tranquille qu'avant, il commence à encaisser quelques coups mais tient bon.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl 37 (Zoan insecte + Armement standard et observation en éveil)
Cy Wolf Kirok, lvl 32
CA Bennsen, lvl 33 (force surhumaine, tekkai et maniement de la hallebarde)
Colonel Jerinoha, lvl 31 (retour à la vie des muscles)
Colonelle Lexi Hersé, lvl 25 (Zoan du Moineau) (sérieusement touchée)
Lieutenante Frya Utera (haki de l'armement en éveil + Lien animal inné)

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ???
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl 34 (maniement du sabre)
Hilor Gura, lvl ??? (Haki de l'observation extrêmement précis)
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 38 (Les deux hakis + force et rapidité exceptionnelles)
Le dormeur, lvl 31 (tireur d'élite + précision diabolique)
Maki, lvl 33 (karaté des hommes poissons + Haki de l'armement)
Toru Treodor, lvl 29 (Manieur de dagues + Haki de l'observation)

Camp neutre :
Ouek, lvl ??? (retour à la vie des cordes vocales non maîtrisé + aroma dial sur le crâne)

Côté Pirates :
Toto, le taré, capitaine des Insane Unicorns, avec ses blessures lvl 26 (retour à la vie capillaire)
Cham, le raisonnable, second des Insane Unicorns, lvl 23 (retour à la vie des ongles)Les Insane Unicorns : 50 pirates lvl 15
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 513
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue38/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue302/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (302/350)
Berrys: 17.437.996.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeJeu 14 Mar - 17:49

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 682897325885barre20separation














Lorsqu'elle avait augmenté le rythme de l'affrontement, l'araignée s'était attendue à devoir se jouer à la fois d'Hilor et de Maki afin de parvenir à ses fins. Pourtant, le premier resta étrangement silencieux et le second se retrouva totalement submergé par cette brusque accélération. Bien malgré elle, Elina ne put réprimer une certaine pointe de déception devant ce changement de situation : la prédatrice en elle préférait de loin jouer avec ses proies ! D'autant plus si celles-ci se débattaient ou faisaient preuve d'une certaine résistance. Cependant, elle se reprit bien vite : le combat était loin d'être terminé et, surtout, un élément perturbateur vint changer la donne.

Le message délivré par le marine essoufflé eut le mérite de lui faire rater un battement. Les entrailles roidies, la peur au ventre, elle tenta de maintenir la pression sur Maki de son mieux afin de l'handicaper, tandis que son cerveau s'activait à plein régime. Qui avait fauté ? Et comment ? Malgré ses pulsions artistiques, jamais elle n'aurait imaginé que Francis puisse manquer de professionnalisme. Ce nobliau qui les avait suivis était-il donc le responsable de cette cacophonie ? Elle chassa ces idées de son cerveau bien vite, focalisant son attention sur la réponse de Piso qui, fort heureusement, lui arracha un sourire carnassier.

La Zoan remarqua avec une satisfaction profonde que ses tirs concentrés sur les jambes de Maki avaient fini par faire mouche : il était criblé de blessures, empoissé dans de la toile qui le ralentissait encore plus. Ainsi, elle n'avait pas eu besoin de l'attirer dans un guet-apens et, malgré les indications d'Hilor, la différence de vitesse serait à présent bien trop importante pour qu'il puisse espérer survivre à un affrontement direct.

Il était l'heure de jouer.

En une fraction de seconde, l'assassin mua en sa forme hybride et effectua un bond en avant... dans la direction de l'adversaire de Piso. Elle prit bien garde à ce que le vice amirale ne soit pas sur sa trajectoire, afin qu'aucun quiproquo ne soit possible sur sa cible : le jeune décima. Ce faisant, elle laissa exploser toutes les pulsions macabres qu'elle avait tenté de canaliser depuis le début de son combat, libérant une véritable aura meurtrière. Un esprit avisé pourrait éventuellement noter le choix étonnant de cette femme qui s'était montré prudente jusque là : s'attaquer à un gros poisson de manière aussi ostentatoire, qu'avait-elle donc en tête ?

Si elle avait tenté de faire preuve de sagacité préalablement, élaborant un stratagème afin de tester les limites de ses deux adversaires, Elina avait radicalement changé de tactique. Ici, la manœuvre se passait de supercherie ou de complexité : elle allait estropier cet homme ici, et maintenant. Toutes ses pensées n'étaient focalisées que sur les mouvements du brun aux yeux écarlates, prête à saisir la moindre opportunité pour qu'il écope d'une blessure sévère. À mesure qu'elle s'approchait à vive allure du duo de choc, ses traits prenaient des allures plus bestiales et son son envie de blesser augmentait crescendo. Tout portait à croire qu'elle était sérieuse.

Pourtant, au dernier moment, alors qu'elle allait pénétrer dans la zone d'action des deux têtes d'affiches, Elina bifurquerait instantanément. À pleine vitesse, elle fuserait vers Maki d'un Shunpo éclair, tentant d'esquiver les éventuelles attaques qu'il lui avaient réservées. Tout comme aux échecs, il était parfois possible de menacer deux pièces en même temps, suite à un mouvement fort simple. Dans le cas présent, l'araignée s'était payé le luxe de s'offrir cette possibilité à ce moment précis : distraire Léon un court instant pour relâcher la pression sur Piso, tout en affolant Maki, avant de le prendre de court.

Passant outre les éventuelles balles d'eau qu'elle recevrait malgré sa technique, Elina fuserait vers l'homme poisson à toute vitesse. Elle profiterait de l'avoir blessé aux jambes et de la toile qui limiterait ses mouvements pour lui asséner un coup de poing de toutes ses forces dans le sternum. Immédiatement après le premier impact, elle viserait la gorge afin de lui briser la trachée. S'il réussissait à contrer, elle lui réserverait un coup de pied en plein estomac pour éclater sa garde une bonne fois pour toute... moment où elle l'achèverait en bonne et due forme.

Son méfait accompli, l'assassin reprendrait ses distances et ses vieilles habitudes : observer, analyser, puis réagir. Ainsi, elle passerait en revue le plus vite possible l'état du champ de bataille afin de décider de ses prochaines actions. Achever l'homme poisson s'il avait survécu ? Traquer Hilor ? Se défendre face à un nouvel adversaire ? Porter assistance à un allié ? Les possibilités étaient nombreuses mais, en définitive, elle devrait choisir avec discernement pour resserrer un peu plus l'étau autour de la gorge des Décimas. Ces derniers se trouvaient pour l'instant sur une pente glissante. Il ne restait plus grand chose pour les précipiter dans l’abîme.






Résumé :
Lorsqu'elle comprend que son plan va être avorté car elle a déjà pris l'avantage, Elina ne peut réprimer une pointe de déception. L'araignée aurait préféré jouer avec le poisson ! Mais elle se reprend bien vite après l'échange entre le messager et Piso.
Lorsqu'elle estime Maki suffisamment blessé aux jambes et/ou englué dans de la toile collante, elle reprend sa forme hybride et fonce vers Léon Winter. Il s'agit en réalité d'une feinte qui a un double but : prendre Maki par surprise et tenter de surprendre Léon, pour relacher un peu la pression sur Piso.
Alors qu'elle est sur le point de se joindre à l'affrontement Léon / Piso, elle fait une embardée le plus rapidement possible pour prendre de court Maki avec un coup de poing à pleine puissance dans le sternum, suivi d'un autre à la gorge. Enfin, elle lui assène un coup de pied dans l'estomac pour l'achever, avant de s'écarter.
Elle attendra de voir le résultat de son attaque, tout en jetant un coup d'oeil aux alentours pour choisir que faire par la suite.


Techniques utilisées:
Shunpo: (lvl 32)
La maîtrise de ses transformations en Nephila et en forme hybride lui permet de combiner un grand bond en avant et une transformation en araignée minuscule, avant de réapparaitre plus loin. La technique donne l’illusion qu’elle disparait avant de réapparaitre au corps à corps. La force de propulsion couplée à sa petite taille lui octroie une vélocité un peu plus importante mais, contrairement au Soru, sa vitesse n’est pas drastiquement augmentée. Plus l’écart de niveau avec sa victime est grand, plus l’effet est important, et vice versa.
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 485
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue33/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue193/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (193/250)
Berrys: 4.110.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeJeu 14 Mar - 21:23




Un hymne a l'anarchie !




Le moins que l’on puisse dire c’est que malgré toutes ces folles envies qui me gagner de plus en plus la douleur et le saignement demeuré présent et bien qu’armé de ma guitare je pensais pouvoir dissiper pendant un temps la douleur, cela ne résoudrait en rien le problème de fuite qui me concerné présentement.

Je savais ce que j’avais à faire, et empoignant ma guitare je commençais a me redressais en grimaçant et en laissant encore un peu de sang couler. Je regardais un peu plus autour de moi, j’aurais pu m’inquiété pour Bensen mais a voir comment elle se débrouillait il n’y avait pas trop de risque a ce qu’elle ne vienne pas a bout de l’épéiste. Je posais alors le regard sur cette maudite tour qui dominait la plaine. Je souris de façon ironique, si j’avais su que j’y retournerais j’aurais pris un peu plus la peine de laisser mon regard trainer sur les plans de bataille et autre détail croustillant. Je soupirais longuement en me disant que j’aurais tout donner pour avoir le temps de griller une cancéreuse a cet instant précis, mais n’ayant pas le temps je me contentais de gratter quelques notes en disant a Bensen d’un ton amusé et taquin malgré la douleur qui transparaissait dans mes mots :


« Bensen j’aurais pu vous jouer une douce ode mais ça serra plutôt un hymne à l’anarchie ! Rassurer vous je ne compte pas rendre la situation plus délicate, assurez vous juste de rester en vie et de me rejoindre quand vous aurez finit de faire mumuse ! »


J’inspirais un peu plus prenant difficilement ma forme hybride j’hoquetais un peu plus de douleur au passage et sentant le gout ferrique du sang me monter en fond de gorge je crachais rageusement avant de dire d’un ton a glacer le sang :

« Chaos Theory ! »


La musique explosa autour de moi et plus particulièrement dans mon être et mon esprit. Libérant une décharge émotionnel a tel point que mon faciès hésitant entre sourire, pleure, ridulle de rage et yeux flamboyant de détermination, tout implosait en moi pour ne formait qu’une décharge salvatrice qui me permettrais de parvenir a tenir la route malgré mon état pendant un temps relativement court. LA tristesse et la détermination me permirent de passer outre la douleur et la fatigue que ressentais mon corps. L’amour me donnant un sentiment de béatitude à m’en donner des ailes, je pris mon essor comme si mon corps n’attendait que ça. J’évoluais à une vitesse suffisamment importante pour avaler la distance entre ma position de départ et celle de la zone de combat d’Akira, Je positionnerais ma course de tel façon a pouvoir envoyer un coup de fouet aérien a l’adversaire de mon ami tandis qu’il entreprenait d’envoyais ses lames d’air. Puis me stoppant sur la latérale a distance du combat je laissais le loisir a mon coéquipier de finir ce qu’il avait commencé tandis que de mon coté estimant la distance entre la zone et la tour entre quinze et vingt mètre j’inspirait un grand coup entre deux parole puis j’’expirerais le tout en dirigeant mon cris droit sur la tour déployant une onde a la tonalité si grave que seul un animal ou un Zoan serait en mesure de l’entendre. Ainsi si tout se passait comme prévu la tour finirais par s’effondrait sous les assauts de mon onde. Je resterais néanmoins attentif tout du long a la moindre ingérence pouvant provenir de la part de l’ennemis.




Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 1463386999-raki-sign-2


Dernière édition par Raki Goshuushou le Dim 31 Mar - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
Francis Levignac
Messages : 94
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue26/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue113/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (113/200)
Berrys: 151.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeDim 17 Mar - 21:07


”Red Day”




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 1542150908-akajisei
Akajisei, "La Mort Rouge"




- La musique nous transporte toujours, au fond, soupira Francis en observant Cham finir à l'eau.

C'était relativement impressionnant et surtout inattendu : cet espèce de gallinacé stupide des grands froids semblait capable de prouesses vocales, comme en attestaient les résultats de son "cri" en direction du forban. Était-ce voulu ? Il semblait en tout cas que la magnifique destruction dont il pouvait faire preuve était à minima ciblée et que, fort heureusement -ou malheureusement, il était toujours friand de sensations nouvelles- le tireur d'élite n'en avait pas été la cible directe. Adieu, petit homme trop raisonnable, se dit-il. Il regrettait de ne pas avoir pu lui mettre une balle en plein crâne de lui même, tel un dernier baiser toxique déposé par des lèvres faites d'acier froid et de plomb plutôt que par une ravissante créature à la chair tendre et parfumée. Il aurait voulu voir le désarroi dans ses yeux lorsque, après les avoir aidés à affronter Jerihona, il se serait chargé de leur cas de façon sournoise et vicieuse.

La mer le privait de cette distraction, mais une autre, plus grosse encore, fonçait désormais vers lui.

Il comprit rapidement que rien sur ce navire, dans l'environnement, ne pourrait réellement l'aider à affronter le colosse. Le décor était trop faible, trop limité pour arrêter la charge d'un tel mastodonte, tandis que ses propres armes avaient montré des limites assez certaines : sa peau ne semblait même pas souffrir des impacts de ses balles, alors à quoi bon ? Pourtant, il était également proscrit de prendre la fuite bêtement. Il serait sans doute rattrapé et réduit à néant... tant que cela ne devenait pas le seul choix possible, il devait s'astreindre à une approche plus joueuse. Non, il plaisantait. Il se mentait à lui même, ça lui arrivait. La réalité était que ce gros pingouin idiot l'intriguait fortement.

Il se jeta donc derrière la bête, l'utilisant comme bouclier, tandis que le Colonel fonçait en sa direction.

Il savait que cela ne sauverait pas sa peau, du moins pas d'office : mais il était curieux. Une curiosité morbide et implacable qui le titillait profondément. Cette situation était totalement hors de contrôle et, si l'animal ne semblait pas foncièrement comprendre ce qu'il lui racontait, il s'était montré capable de réactions envers son environnement. À partir du moment où l'artiste balistique se retrouvait emporté dans un scénario si grand qu'il en perdait lui même le fil rouge, il n'avait d'autre choix que de composer avec le casting assez surnaturel de cette scène pour tenter de sortir vainqueur de l'affrontement. Certainement, cela ferait un jour l'objet d'une quelconque ballade racontant le combat sans merci ayant eu lieu... et il comptait bien faire en sorte que ce pingouin en soit l'un des protagonistes principaux.

Car si Jerihona voulait l'atteindre, il devrait passer sur le corps de la bête, sauf si cette dernière s'écartait : auquel cas, le Levignac la suivrait savamment, jusqu'à pouvoir provoquer un impact entre le Marine et la bête.

Et si ça, vraiment, ça ne marchait pas... eh bien, il aurait encore un tour dans son sac.

- Dîtes bonjour au gros monsieur, Boss ! Intimerait-il à l'animal.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 433
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue30/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue168/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (168/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeMer 20 Mar - 20:51

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs


Le combat reprenait de plus belle, il faisait tant d’effort et aucun ne semblait vouloir réussir. Akira n’avait jamais cherché autant à trouver un plan. A l’accoutumer c’était le chaton qui faisait les plans tandis que la poupée exécutait les plans. Mais là c’était tout autre, son adversaire le surpassait sur la vitesse et cela jouait beaucoup. S’il avait été au corps-à-corps, le pêcheur aurait été bien plus puissant. Mais Toru restait toujours à distance et attaquait grâce à sa grande vitesse.

Alors qu’il avait commencé son attaque avec ses pics de pailles, il avait encore vu l’assassin esquiver avant de finir bloquer. Bloquer par la rose qui se battait aux côtés de notre héros. Celle-ci avait fait barrage tout en encaissant les coups de couteau, celle-ci se transformait en hybride pour pouvoir garder en ses bras l’homme aux cheveux blancs. Les pics d’air envoyé par les pieux du vaudou touchèrent leur cible pour une fois mais aussi la marine. Akira s’en voulait un peu de l’avoir blessé, mais elle avait juger elle-même que c’était la meilleure situation pour pouvoir bloquer leur adversaire.

Akira se sentait frustré d’avoir blessé cette femme, il ne voulait pas le faire. Il commençait à se sentir coupable, il n’était pas assez fort et ne maîtrisais toujours pas encore son fruit du démon. S’il avait été plus fort ça ne serait jamais arrivé. Il n’aurait même pas eu besoin d’aide. Le pêcheur voulait devenir plus fort, cette envie de vouloir devenir plus puissant faisait naître en lui une sensation de puissance, une sensation qu’il pourrait déplacer des montagnes, une sensation qu’il n’aurait plus besoin d’aide et pourrait protéger n’importe qui. Cette sensation s’apparentait à une énergie enfouie en lui qui venait de s’éveiller. Cette énergie allait rendre notre ami plus fort que jamais !

Après avoir senti cette énergie en lui, Akira s’était mis en route pour rejoindre les deux. Quand celui-ci touchait Lexi et Toru, il avait vu l’homme reculé. Cela voulait dire qu’il voulait encore se protéger mais aussi attaqué à distance. Akira avait réussi à pratiquement se rapprocher du moineau. Le cornu ne savait vraiment pas si elle allait pouvoir se défendre.

Le chasseur regardait droit dans les yeux Toru, il le voyait envoyer une dizaine de lames d’air, sans réfléchir, Akira se plaçait sur la trajectoire de Lexi et envoyait lui aussi des lames d’air. Il se souvenait de l’essaye non-fructueux d’un peu plus tôt, mais ce n’était pas grave. Il se sentait vraiment plus fort avec cette énergie qui coulait maintenant dans ses veines, elle traversait chacun des vaisseaux sanguins de son corps. Pour lui ses lames étaient plus puissantes et pouvaient sûrement rivaliser avec celle de Toru. Mais lui aussi semblait bizarre, il n’était plus aussi rapide ni plus aussi fort, il avait l’air déstabilisé et son attaque moins puissante. Akira pu protéger Lexi tout encaissant le moins de lame d’air. Il espérait qu’elle soit au nombre de deux, comme ça il ne lui resterait plus que trois poupées et après il deviendrait vulnérable.

Alors qu’il avait fini son attaque, une petite attaque allait sûrement faire changer la donne. Akira voyait Raki fondre vers Toru pour essayer de lui assener un coup avant de continuer sa course. Ni une ni deux, Akira saisit cette opportunité, soit Toru se prenait une attaque soit deux, rien n’était sûr, mais c’était la pensé du cornu. Il pouvait toujours tout esquiver. Donc pour en revenir, Akira lançait deux ou trois pics d’air suivirent d’une lame d’air en direction de Toru. Il fallait l’attaquer au maximum. Comme ça il se prendrait le plus d’attaque et le duo fraîchement composer serait sûr de leur victoire !

Code de Frosty Blue de Never Utopia



Spoiler:
 


Dernière édition par Suzuran Akira le Ven 5 Avr - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 215
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue22/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue81/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (81/120)
Berrys: 12.148.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeVen 22 Mar - 16:44

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens


Le loup ne fit que peu de cas de la manœuvre, mais elle fonctionna tout de même ; et elle fut salvatrice, à en juger par l’état déplorable de tout ce qui se trouvait sous ses pieds. Tandis qu’un débris de pierre de la taille de son avant-bras fusait à quelques centimètres de sa tête à une vitesse ahurissante, le vieux fossoyeur accorda une pensée émue à la jeune marine, dont le corps serait certainement moins récupérable encore que celui d’Omicron, sur Yakoutie. Les animaux étaient des animaux. Le vieil homme pouvait s’y attacher, mais ils ne possédaient pas d’âme, et leur sépulture était optionnelle. Frya, quant à elle… Il venait peut-être de condamner la jeune femme au sort qu’il avait lui-même réussi à s’épargner.

L’onde de choc, bien que fortement atténuée par son action, le percuta fermement, lui arranchant un grognement et le repoussant vers le ciel l’espace d’un instant tandis que son outil de prédilection quittait ses doigts sous la rudesse de l’impact. Lorsque son corps entama sa descente vers le plancher des vaches, il baissa les yeux vers le canidé, et put voir le filet quitter son habitacle.

Cet animal était décidément aussi plein de surprises que lui. Heureusement qu’il ne possédait que deux épaules, là où le château disposait d’un nombre de pièces si important que lui-même en oubliait le compte. Assez, en tout cas, pour ne pas se retrouver immédiatement à court de ressources.

L’arme, bien que non létale, signerait instantanément sa fin : le grand homme ne comptait pas sur la bête pour l’épargner, ce qui le ramenait à la problématique précédente. Hors, malgré ses erreurs de jugement, il avait pu se faire une idée des capacités de l’animal. Les maigres chances qu’il avait de s’en sortir à présent s’évaporaient à l’instant où ses gestes se retrouvaient entravés. Il ne pouvait le permettre.

Heureusement, il avait vu là une nouvelle opportunité.

Tandis qu’il chutait encore, deux actions se firent simultanément. La première, visible, glissa sa main droite sous le long manteau orange, extrayant habilement un long revolver noir du holster de cuir situé dans son dos. Le vieil homme avait compris récemment qu’il ne pourrait pas en toute situation se reposer sur sa malédiction, et s’était depuis lors équipé de la sorte, en dernier recours. La seconde, clandestine, vit apparaître une version miniature de lui-même au sein des caves du château, épargnées par la purge précédente. Il était à présent temps. Il jeta un regard satisfait autour de lui, et une dizaine de tonneaux de chêne, parmi les nombreux entreposés là, s’engouffrèrent à leur tour dans le sol de pierre, pour ressortir un instant plus tard de la jambe gauche du fossoyeur pour chuter verticalement.

A supposer que le même tour parvienne à faire effet deux fois de suite, le filet propulsé par le Cy-Wolf devait s’enrouler autour de ces cylindres de bois, coupant sa course. Et c’était là que tout se jouait.

Car si une moitié de ces barils contenaient des denrées tout à fait ordinaires pour le lieu où elles étaient stockées – alcool fort ou viande et poisson salés – c’était dans les cinq restants que résidait leur véritable surprise. Il ne restait qu’à espérer que l’odeur des premiers ne suffisent à camoufler à l’odorat sans doute avancé de canidé la contenance des seconds. Rien n’était moins sûr, mais c’était là sa dernière chance.

D’autant plus qu’occupé par ses gestes, l’Eden ne pourrait nullement soigner son atterrissage. Il ne pourrait étouffer un cri tandis que son bras gauche, sensé amortir sa chute, se plierait sous son poids, émettant un craquement peu enchantant tandis qu’une douleur atroce brûlerait son poignet. Il s’étalerait alors de tout son long dans la neige et la tête, y glissant sur plusieurs dizaines de centimètres en s’éraflant douloureusement de l’épaule au pied. Ces blessures signeraient en tous les cas la fin de l’affrontement… resterait seulement à savoir en faveur de qui.

Car si la souffrance déformerait son visage, plus hideux encore qu’à l’accoutumée, le vieil homme aurait tout de même la force de serrer les dents en un ultime effort, et lever son bras valide pour diriger le canon du pistolet en direction de son adversaire.

Dans l’hypothèse où les sens olfactifs aussi bien que l’intellect de la machine de guerre parvenaient à être trompés, l’animal préférerait très certainement le chemin le plus court vers sa cible… Celui passant juste au dessus, où à côté, des cylindres de bois, à quelques mètres du vieil homme affalé à terre. C’est à cet instant précis que le fossoyeur ferait feu… Non pas sur l’animal, mais bel et bien sur les barils.


Eden Chapter n’avait jamais aimé les explosifs, et n’avait donc jamais appris à en faire usage. Il n’avait aucune idée de leur puissance ou des quantités nécessaires. C’est donc par une très grossière estimation, presque par hasard, qu’il avait décidé d’utiliser la moitié de la poudre noire qui lui avait été confiée par cet homme mystérieux, lorsqu’il avait été engagé, et qui n’avait finalement pas servi. Si dix barils étaient sensés suffire à faire sauter le marché noir, cinq devraient bien tuer un satané clébard… Ou du moins il l’espérait. Il n’en savait rien. Tout comme il ignorait totalement s’il se trouvait à distance suffisante de l’explosion pour ne pas en être lui-même victime. Comble de l’ironie qui l’aurait presque fait ricaner, s’il n’avait pas si mal.








Résumé et Techniques:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 WUPhkz9
"Avant moi rien n'était, nul ne fut enfanté,
Hors les êtres crées d'éternelle substance,
Et moi je suis comme eux, car j'ai l'éternité,
Vous qui passez le seuil, laissez toute espérance."

Dante Alighieri, La Divine Comédie
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeDim 24 Mar - 19:24




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 133810Ouak
Ouek

Stoïque, idiot, pour ne pas dire simplet, le pingouin pouvait paraitre beaucoup de choses mais ce fut en réalité un réel sentiment de tristesse qui emplit son coeur au moment de son second cri depuis l’arrivée sur cette île hivernale. L’homme à la chevelure brune lui semblait bien sympathique, il avait donc souhaité le saluer comme il se devait, de sa voix cristalline et douce mais….Comme d’habitude, on s’éloignait de lui, on repoussait ses tentatives sociales de rapprochement, on ne prenait même pas la peine de lui répondre avant de partir. Cham était un connard, comme tous les autres. Oui, inconscient de la puissance de ses cordes vocales et de leur impact sur le monde, Ouek ne cherchait qu’une chose : un ami. Ou au moins une personne avec qui converser. Il ne se rendait même pas compte qu’il se propulsait lui-même en arrière par phénomène de recul à chaque fois qu’il prenait la parole. Un pauvre animal en quête de relations amicales mais un animal un peu con, tout de même.

Alors, lorsqu’un nouvel être s’était intéressé à lui, une chaleur douce avait repris place dans son coeur d’animal du grand froid. Lorsque ce même bonhomme s’était approché de lui en dans un mouvement soudain et passionné, le jeune Ouek imagina rapidement un rapprochement amical, une phase de « pré-calin » si l’on peut dire. Il en fut heureux et flatté, une ferme attention naquit en lui : saluer ce nouvel ami déjà conquis par ce style si particulier qu’arboraient tous les membres de sa fratrie. Il commença donc à se détourner pour faire face à Francis lorsqu’il remarqua non seulement la montagne de muscle mais aussi et surtout, l’attention que l’homme en costume portait à ce dernier. Sans attendre, son cerveau n’ayant fait qu’un tour, l’animal comprit.

Akajisei allait lui présenter un autre copain, le second en si peu de temps… Quelle chance avait Ouek en ce jour béni. Levant donc faiblement une nageoire amicale, il salua ce nouvel intervenant, d’un simple :

    - OUEEEEEEEK ! 


La suite ne fut pas étonnante. Suite à ce cri parfaitement non-maîtrisé, l’oiseau des glaces émit une onde de choc virulente qui vint impacter durement le physique avantageux de ce stratège maintenant moins performant sur le terrain intellectuel. Mais dans un premier temps, ce ne fut pas le dommage le plus immédiat, non. Comme à l’accoutumé, Ouek ne maîtrisait pas sa force et subissait lui même le contrecoup : un recul qui le propulsait dans la direction opposée à l’interlocuteur qu’il décidait de saluer. Devant lui, le colonel, sa cible. Derrière lui, le bastingage et l’eau mais surtout, Francis Levignac. L’onde se mit en mouvement en même temps que la tête molle du volatile qui s’écrasa, une à deux secondes plus tard dans la poitrine du tireur d’élite. S’il était lancé avec violence, le corps du pingouin était incroyablement moue, une sorte de masse géante de pâte avec quelques os qui s’y baladaient. L’homme en costume rouge aurait le souffle coupé quelques secondes, partiraient légèrement en arrière avec son ami animal et aurait à déplorer quelques côtés fêlées. Blessures douloureuses, certes, mais d’une importance toute relative.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Norino10

Les muscles gonflés à bloc, prirent la mesure de l’assaut sonore, des vagues tangibles se reflétant sur ses derniers et démontrant alors au premier observateur le pouvoir de Ouek : il lançait des ondes vocales en continu. Massif, Jerinoha ne fut pas projeté par dessus bord comme Cham mais dû reculer de quelques pas sous la puissance de l’assaut. D’un aspect extérieur, et dans un premier temps au moins, le gradé n’eut pas à déplorer le moindre dommage. Ses muscles n’avaient pas craqués, son corps n’avait pas la moindre blessure visible et, plus encore, son aplomb semblait toujours aussi intense. Pourtant, alors que la colère du chef de bord gouvernemental grandissait, deux rivières carmins se mirent à s’écouler lentement des oreilles du monstre de puissance : l’attaque avait causé des dégâts internes. Chancelant une seconde, Jeri abattit sa grosse main sur le bastingage non loin de lui pour reprendre ton équilibre. Il lança un regard noir au duo et, plus particulièrement, à celui qui venait de le mettre dans cet état. Il comprenait tout : le tireur d’élite n’était que le pantin, le vrai ennemi se trouvait être cette étrange créature à l’odeur nauséabonde, une odeur qui ne tarderait probablement pas d’indisposer sérieusement le Levignac tant il était proche de l’aroma dial.


 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev12
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000 et Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000

La Contre-Amirale semblait totalement intouchable mais le révolutionnaire devenu pion dansait littéralement autour d’elle, sans jamais lui laisser la moindre chance de frapper, sans jamais ne perdre l’espace d’une seconde avant de disparaitre du tracé de la hallebarde. Ainsi, rapidement, tout autour de la position de la gradée, un cercle de sang se dessina, le sang du révolutionnaire qui tombait au sol suite aux blessures qu’il avait reçu de la part du chat qu’il avait empalé. Le saignement n’était pas d’une abondance magistrale, bien loin dont celui souffrait justement le matou, mais il était tout de même présent et douloureux. 

Douleur et fatigue : deux éléments qui apparaissaient finalement comme les déterminantes finales de cet échange de haut niveau, deux paramètres auxquels Bensenn était soumise, deux données que la condition de Pion de Hibuki lui permettait d’ignorer. Il la surpassait maintenant, il menait le combat à son rythme et cantonnait la cornue à la simple utilisation de son tekkai maintenant actif de façon quasi-constante. La Contre-Amirale ne bougeait plus, ou presque, elle encaissait coup après coup avec une efficacité encore parfaite mais le temps jouait très clairement contre elle : une seule seconde de relâchement et sa peau serait tailladée en profondeur par le sabre déjà couvert de sang du l’ancien subordonné de Kichiko Jonas. Quelques minutes et la la femme en armure ne serait plus à prendre en compte dans l’addition.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_de11
Hilor Gura, primé à 16.000.000 et Maki le naufrageur, primé à 67.000.000

Maki était totalement pris de cours, aussi bien en terme de rapidité d’exécution qu’en terme de protection devant les assauts que devaient supporter ses jambes maintenant bien engluées. L’homme-poisson savait que bouger n’était pas une option viable en cas d’assaut soudain, il avait compris que la Zoan qui lui tenait tête n’aurait pas de répit avant qu’il soit tombé et, surtout, qu’il ne pouvait plus garder ses cartes maîtresses en stock bien longtemps. S’il voulait avoir la moindre chance de vivre et, a fortiori, de l’emporter, il devait faire basculer la tendance d’un coup, d’un seul. Alors, lorsqu’elle s’écarta de lui pour se propulser vers Léon et Burmeister Piso, l’amphibien pensa d’abord à un salut incroyable, un coup du destin qui avait poussé la maudite à le délaisser pour, probablement revenir plus tard. Malgré tout, trop expérimenté, trop habitué, il ne quitta pas la course de cette femme du regard et ne put que serrer la mâchoire lorsqu’il vit un nouveau revirement de situation, et de destination.

Elle attaquait, elle y allait franco cette fois et ne comptait apparemment plus jouer sur la distance : elle comptait en finir, le naufrageur en était convaincu et comprenait parfaitement : il aurait fait la même chose. Ses mouvements étaient restreints, son corps lourd et l’eau autour de lui manquait plus que cruellement, il était en faiblesse et la maudite ne pouvait l’ignorer : c’était le coup de grâce. Le coup de grâce, et donc le moment parfait pour retourner la situation. Au moment où elle serait sur lui, Maki frapperait son torse d’un bras tout en initiant un mouvement caractéristique de son art de son second bras. Sous son vêtement, son dernier coup de chance, deux poches d’eau de mer qu’il conservait en cas d’urgence contre un maudit, quelque chose qui apparait plus que pertinent face à l’arachnide. Il lui projeta donc une gerbe d’eau directement sur elle qui, si elle ne la priva pas de ses pouvoirs car non suffisamment grande, viendrait néanmoins amoindrir la force de la Zoan quelques courts instants. Maki encaisserait l’assaut avec facilité et couperait le combo. Avec son bras manipulateur d’eau il décocherait une droite titanesque en direction de l’abdomen de la femme à l’identité secrète. Si son coup passait, Kokuro Elina verrait plusieurs de ses côtes se briser sous l’impact, l’esquive simple ne serait pas une option viable, il faudrait une botte secrète pour s’extirper de celle du naufrageur sinon… Elle en payerait la note.

    - M… 


« Mademoiselle, je m’écarterais sur la gauche à votre place », voici ce qu’allait dire le maudit au pouvoir si mystérieux au moment où l’homme poisson avait frappé son poitrail avec virulence devant l’assaut de proximité qui le menaçait. Malheureusement pour lui, comme pour Elina, à la place de cette intervention salvatrice, l’image du Gura disparut subitement en même temps que la tour qui avait abrité les décimas s’effondrait sur elle-même. De toute évidence, la Kokuro, celle qui avait la première pensé à cet abri pour l’intangible ne s’était pas trompée et le Goshuushou avait repris cette voie de pensée en exécutant son plan jusqu’à sa finalité. Dommage pour le groupe de hors-la-loi, il venait de se passer d’un allié précieux et calculateur, un homme à la fidélité faillible qui s’orientait déjà vers la leader de Yakoutie depuis quelques tours et qui s’apprêtait à consommer sa trahison dès maintenant : le pire des timing possible pour tous, sauf pour Maki, évidemment. Raki Goshuushou venait de sceller le destin d’un membre des decimas, ou ne l’était-il déjà plus ? Etait-il réellement mort ou simplement occupé à ne pas perdre la vie au milieu de tous les gravats ? Pour l’heure, seuls les utilisateurs de haki de l’observation pouvaient le savoir mais personne ne se précipitait pour aider Hilor.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Img-2210
Kirok, Cy Wolf

Malin… Tenace et malin, ce vieux con avait de la ressource et le loup mécanique au service du Burmeister ne pouvait pas le nier : il commençait sérieusement à le faire chier. Alors que son filet s’entourait autour de tonneaux largués par le pied, l’animal cybernétique vit bientôt un nouvel ensemble de cinq tonneaux tomber sur son tracé, menaçant de lui offrir un obstacle et, chose plus dérangeante, de couper sa vue direct sur le fossoyeur. Bifurquant donc légèrement sur la droite, et ne prêtant pas attention à l’odeur qui se mêlait à celle des denrées présentes dans les tonneaux, Kirok bifurqua légèrement sur la gauche : sa proie toujours en vue. Pourtant, au moment où il passa à côté des tonneaux, et même s’il se trouvait à plusieurs mètres, il ne put qu’encaisser le souffle d’une explosion à laquelle il se s’attendait tout simplement pas.

Pris de court, surpris et, surtout, soulevé par ce même souffle, l’animal fut mollement projeté sur sa propre gauche et roula dans les neiges à quelques reprises avant de se stopper une petite dizaine de mètres plus loin, les poils à droite de son abdomen légèrement roussis par les flammes. Se redressant après quelques secondes, l’animal montra les crocs en direction de son ennemi qui en aurait sans doute profiter pour creuser l’écart. Il se mettrait alors immédiatement en route et, évidemment, le rattraperait à la course. Ne fois à quelques mètres de lui, et sans se laisser berner une seconde fois par un stratagème similaire, il viendrait ouvrir la gueule, libérant ainsi trois balles qui viseraient les jambes du vieillard. Encore une fois, et si elles se ressemblaient toutes, l’une d’entre elles recélait une petite surprise  ; une surprise de type incapacitante pour le maudit. 

Burmeister Piso était un stratège à la position non remise en cause, que son Cy-Wolf dispose de quelques petits atouts spéciaux n’avait finalement rien d’étonnant.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_de10
Toru Treodor, primé à 62.000.000

Lents, beaucoup de personnes l’étaient comparé à lui et malgré sa blessure légère à la cuisse, sa vitesse surpassait toujours celle de bon nombre de combattant sur ce champ de bataille. Certes, des Burmeister, Winter ou Kokuro pourraient sans doute lui tenir la dragée haute avant de le surpasser mais pour le reste, il était le maître. Au top de ses capacités, le félin aurait pu le suivre un temps, il aurait peut-être même pu l’égaler sur le terrain de l’agilité mais en terme de vitesse pur et de course rapide, il demeurait le premier. Malheureusement pour lui, Raki n’était pas au top, pas du tout, son attaque fut donc un échec cuisant et n’effleura même pas le corps de ce primé à la crinière blanche. Pourtant, s’il ne l’avait pas blessé, le guitariste eut au moins le mérite de distraire le Treodor et donc, de l’empêcher de produire plus de lames d’air pour assaillir et harceler la Zoan et le Paramecia qui le confrontaient.

S’agissant du second, le sprinteur ne put retenir un sourire lorsqu’il vit la position adoptée par le maudit face à ses projectiles d’air : il l’imita.

    - Ni l’eau chaude, ni le fil à couper le beurre… T’as pas du inventer grand chose toi.  


Ce genre de confrontation entre deux assauts à distance avait déjà été tenté par le manipulateur de paille et il s’en était mordu les doigts. Pourtant, il reproduisait un schéma identique. Plus rapide, plus expert dans l’art noble de la lame d’air, Toru en produisait des plus puissantes à un rythme plus soutenu, si le Goshuushou n’était pas intervenu, Akira aurait été noyé sous un flot de projectiles qui auraient fini par le découper entièrement. En l’occurence, les attaques se croisèrent et, sans surprise, celles du décima prirent le dessus, quatre d’entre elles passant les défenses et venant arracher de nouvelles poupées à cet étrange personnage. Ce fruit du démon étant problématique et le puriste commença à penser qu’il affrontait un immortel. Une erreur monumentale étant donné que toutes les cartouches du Suzuran étaient maintenant vides, ou presque.

Enfin, ce fut le mouvement du matou allié aux derniers projectiles du Vaudoo qui eurent un effet bénéfique : un pic d’air percuta assez violemment l’épaule du bretteur, brisant sa clavicule et rendant l’utilisation de ce bras bien trop douloureuse pour cet homme rapide à la résistance physique médiocre. Toru abandonna la dague liée à son bras gauche alors que ce dernier ne faisait que pendre mollement dans le vide. Le Decima ne bougea plus, jaugeant la situation et prenant conscience de son avantage mais aussi de sa précarité. Il devait jouer sa victoire sur une ou deux offensives placées, un maximum de coup en un minimum de temps pour user la vie de ce maudit. Une vie déjà quasiment à découvert mais il l’ignorait.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10
Colonelle Lexi Hersé, renommée à 33.000.000

Ni une, ni deux : une ouverture lui était enfin offerte et elle devait en profiter. Abandonnant sa forme hybride, la belle femme à la chevelure rose se transforma en un animal d’une petite dizaine de centimètres et s’envola dans les cieux d’Izaria, l’aile peu hagarde et le vol relativement peu constant. S’éloignant un peu sans partir totalement de la zone de combat, la gouvernementale ne put qu’accueillir la bonne nouvelle avec le sourire : l’ennemi venait de voir son potentiel mortifère divisé par deux, une aubaine dans pareille situation. Malgré tout, elle savait pertinemment que la vitesse de ce criminel était largement supérieure à la sienne et à celle de son allié, une donnée qui ne se modifiait que peu après ce coup et qui, a fortiori, n’avait pas grandement évolué depuis le début des confrontations. Un pic d’air dans la jambe avait légèrement amoindri les courses du blanc mais sans que cela ne soit décisif.

Grimaçant donc du bec, la maudite se mit à tourner autour de Toru avec la ferme intention de lui prendre un cheveu. Ils finiraient pas gagner, elle combattait aux côtés d’un immortel après tout. Selon elle.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Himeic10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 2nd_to10
Vice-Amiral Burmeister Piso, régent de North Blue renommé à 270.000.000 et Léon Winter, esclave" />

De l’extérieur, le déroulement de l’affrontement entre les deux grosses pointures n’évoluait que peu et tous les soldats des factions ennemies semblaient plus intéressés par ce combat de titan que par leur propre affrontement. L’habituel chair à canon avait perdu de son entrain et avait en parti délaissé les armes pour assister à l’échange qui, en tous les cas, solderait cette bataille neigeuse. Si Léon l’emportait, la marine allait perdre. Si Piso gagnait, il prendrait la vie de tous les décimas présents. Le seul inconnu était ces hors-la-loi et cette femme insecte qui semblait d’une vitesse peu ou proue équivalente à celle des deux leaders. Cette assemblée voyait des coups être lancés, rapides et complexes pour leurs yeux de grouillots, une parfaite égalité. Mais il se trompait.

Lorsque le poing gorgé de haki du Winter avait frappé les côtes flottantes parées de la même matière chez le Vice-Amiral, ce dernier avait été surpassé. Différence de haki, de force physique pur, un changement de forme trop axé sur la vitesse et l’attaque au détriment de la défense, un contexte spécial, une petite fatigue accumulée : les facteurs pouvaient être nombreux mais le résultat était le même. En effet, et malgré les apparences, Léon prenait le dessus, petit à petit, le gérant de North Blue reculait et encaissait. Loin, très loin, de la défaite, il s’éloignait pourtant de la victoire.







Spoiler:
 

Ordre de réponse :
Elina - Francis - Raki - Akira - Chapter (purement indicatif, vous faites comme vous voulez)

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Alors, dans l'ordre :

Francis > Pauvre Ouek. Heureusement que tu lui parles et t’approches de lui, il reprend confiance et parle de nouveau. Evidemment, j’ai joué son action au dès et c’est un demi coup de chance, mais tout de même. Ouek crie en direction de Jeri, une onde de choc puissante part donc dans sa direction et l’impact durement, il est massif donc ne s’envole pas mais il y a quelques choses : ses oreilles se mettent à saigner et, évidemment, il considère maintenant Ouek, non seulement comme une menace mais aussi comme sa principale cible. Sur le second lancé de dès, moins de chance du coup, comme annoncé, Ouek prend son recul et part en arrière. Derrière lui, il y a toi. Tu prends donc un coup de crâne non intentionnel dans le ventre qui te fêle quelques côtes sans que ce soit bien grave. Ouek est assez « moue » physiquement.

Elina > Ton stratagème fonctionne pas du tout sur Léon qui n’est pas du genre à stresser et qui lit ton assaut avec son haki. Par contre, ça surprend plus l’ami Maki qui ne bénéficie plus du tout de l’appui de Hilor. Il utilise donc son dernier recours et frappe son torse avec du bras, sous ses vêtements se trouvent deux poches d’eau de mer et, au moment où tu arrives sur lui, il les explose et te projette leur contenu. J’estime donc que tu perds une partie de ta force mais pas ta forme hybride (pas assez d’immersion). Ton coup ne lui fait donc pas grand chose et, plus encore, il t’envoie une droite vers l’abdomen qui va faire mal. Pour esquiver, un mouvement de recul ou latérale ne sera pas suffisant : le coup passera si t’as pas un truc plus « exotique » ; si ça passe, il te cassera quelques côtes. Dommage qu’un copain ne t’ai pas prévenu …

Chap > Ton plan fonctionne une nouvelle fois, en partie encore. Le filet s’enroule autour des premiers barils. Pour ce qui est de l’explosion et des seconds barils, Kirok les a contourné par la gauche d’une façon assez large pas à cause de l’odeur mais simplement pour garder la visu sur toi. Quand ils explosent, le souffle le pousse un peu sur la gauche, lui roussit quelques poils et ont un effet moins cool : ça le met un peu en rogne. Tu as quelques instants après qu’il parte en roulé-boulé et qu’il reprenne sa course mais il la reprend et tu es maintenant sa priorité. Il tire trois balles en direction de ta cuisse si tu te mets à courir pour tenter de fuir avec sa bouche. Tu ne le sais pas, mais une balle en GM est dans le lot.

Raki >  Ton coup sur Toru est un échec cuisant. Raki et Toru, au top de leur forme, sont d’une vitesse équivalente à peu près, là, avec l’état des deux, Raki serait totalement prit de cours, ce qui permet à Toru d’esquiver facilement. Malgré tout, vous offrez un tour de répit à Lexi qui peut se transformer en moineau et s’envoler en battant de l’aile. Pour la suite, ton attaque fonctionne, la tour s’effondre et Hilor disparait subitement du côté de Maki/Elina. En soit, un bon move, sauf que tu prives Elina d’un avertissement salvateur qui va donc probablement se prendre une charge.

Aki > Comme dit, Toru esquive Raki et ses lames d’air transperce les siennes. Alors, pour le coup, c’est une décision plutôt mauvaise dans le sens où, étant puriste, ses lames sont plus fortes et étant plus rapide, il les génère plus vite. J’estime donc que tu en lances environ autant que lui vu qu’il est interrompu par Raki. J’ai lancé le dès, sur les 10 lames, 4 t’arrivent dessus encore quasiment intact. Tu manges donc 4 coups supplémentaires assez violents : sauf erreur, plus qu'une poupée. Par contre, la diversion de Raki vous offre un temps mort à Lexi comme à toi et s’il parvient à contrer tes attaques d’air, une d’entre elle passe et lui impact assez sérieusement l ‘épaule gauche, il lâche sa dague sur ce bras et tu te rends bien compte qu’il est plus vraiment utilisable. Pour l’heure, il vous jauge et n’attaque plus. Il sait qu’il doit miser sur un ou deux coups pour gagner et il a toujours sa vitesse pour lui.

Contexte > On arrive dans une phase finale où la majorité des combats trouvent une conclusion et où d’autres débuteront probablement. Du côté de Hibuki vs Bensenn, la CA est en difficulté. Hibuki attaque de tous les côtés et sa condition de pion lui permet d’oublier douleur et fatigue même s’il saigne toujours de ses blessures causées par Raki. Pour Piso vs Léon, là aussi les décimas sont bien. Suite au coup prit sur le tour précédent, Burmeister est moins serein et, surtout, un peu moins rapide. Pour vous, d’un point de vue extérieur, c’est infime, mais contre Léon, c’est pas rien.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl 37 (Zoan insecte + Armement standard et observation en éveil)
Cy Wolf Kirok, lvl 32
CA Bennsen, lvl 33 (force surhumaine, tekkai et maniement de la hallebarde)
Colonel Jerinoha, lvl 31 (retour à la vie des muscles)
Colonelle Lexi Hersé, lvl 25 (Zoan du Moineau) (sérieusement touchée)
Lieutenante Frya Utera (haki de l'armement en éveil + Lien animal inné)

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ???
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl 34 (maniement du sabre)
Hilor Gura, lvl ??? (Haki de l'observation extrêmement précis)
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 38 (Les deux hakis + force et rapidité exceptionnelles)
Le dormeur, lvl 31 (tireur d'élite + précision diabolique)
Maki, lvl 33 (karaté des hommes poissons + Haki de l'armement)
Toru Treodor, lvl 29 (Manieur de dagues + Haki de l'observation)

Camp neutre :
Ouek, lvl ??? (retour à la vie des cordes vocales non maîtrisé + aroma dial sur le crâne)

Côté Pirates :
Toto, le taré, capitaine des Insane Unicorns, avec ses blessures lvl 26 (retour à la vie capillaire)
Cham, le raisonnable, second des Insane Unicorns, lvl 23 (retour à la vie des ongles)Les Insane Unicorns : 50 pirates lvl 15
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 513
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue38/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue302/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (302/350)
Berrys: 17.437.996.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeDim 24 Mar - 22:10

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 682897325885barre20separation













Lorsqu'elle bifurqua de manière subite, la Zoan nota avec une moue défaite l'absence de réaction de Leon Winter. Aucune personne normalement constituée n'aurait pu ignorer une charge dotée de telles pulsions meurtrières. Aucune, sauf un combattant doté d'une capacité décidément ennuyeuse : le Haki de l'observation. Elle ne voyait pas d'autre explication devant ce manque de réponse à une attaque censément crédible au possible jusqu'au dernier moment. Ainsi donc, la carte maîtresse des décimas disposait également de ce fluide au potentiel dérangeant ? Elle trouverait comment y remédier plus tard !

Pour l'instant, une autre proie attendait son heure.


Maki, quant à lui, disposait à présent de réserves d'eau diminuées, de jambes engluées et percluses de blessures savamment distribuées afin de l'handicaper au mieux. Elle fusa dans sa direction, confiante, prête à achever cet adversaire affaibli. Néanmoins, arrivée à quelques coudées de l'homme-poisson, les sens arachnéens d'Elina s'agitèrent ! Loin d'être aussi performant que le Haki, ce simple signal d'alarme ne lui suffit pas à deviner le danger qui la guettait. Elle se doutait que le primé pourrait garder un as dans sa manche, mais l'assassin ne pouvait que conjecturer. Aussi, lorsqu'il se frappa le torse et arma un coup de karate amphibien, la Zoan comprit, trop tard, ce qui l'attendait.

Exténué, embourbé dans de la toile, contraint de se lancer dans des actions sournoises, Maki jouait là son va-tout... alors qu'elle n'avait clairement pas atteint ses limites. La gerbe d'eau lui toucha le haut du torse, malgré tous ses efforts pour s'y soustraire en totalité. Elle le savait, son assaut venait d'être purement et simplement rendu caduque par ce contact aqueux, la privant sans recours aucun d'une bonne partie de sa force de Zoan. Cependant, l'esprit retors et le corps souple de l'araignée évitèrent la catastrophe. Tout ce travail exécuté en amont lui sauva la mise d'un cheveux, alors qu'elle aurait pu s'exposer à une sévère déconvenue.

Elle ne dut son salut qu'à l'écart de vitesse entre eux.

Le poing frappa le vide, là où il aurait du briser des os. Dans son état actuel, peut être Maki repérerait la petite araignée, située là où le pied droit de l'hybride se trouvait une seconde auparavant. L'arachnée continua à avancer en l'air, du fait de l'élan pris pour ce qui aurait du être un coup de grâce. Pour autant, il ne s'agissait là que d'un vulgaire contre temps. Cette vicieuse offensive esquivée, la Zoan reprit sa forme hybride et ne toucha pas le sol, évitant ainsi de subir le même sort que le petit moucheron coincé dans sa toile.


- Geppou.


Le simple mot, froid et incisif comme l'acier sur la peau, s’élèverait depuis le flanc de l'homme poisson, tandis qu'Elina se dirigeait dans son dos. En un instant, la combattante pivoterait, avant de frapper aux cervicales du bras droit, d'un coup de poing fulgurant dans un angle qui forcerait Maki à se contorsionner s'il désirait esquiver, chose malaisée au vu de sa position. Pour autant, Jorogumo avait appris à se défier de cet adversaire bien plus coriace qu'elle ne l'aurait cru. À moins qu'elle ne se soit montrée un brin gourmande ou impudente, comme cela lui arrivait de temps à autre lorsqu'elle jouait avec sa nourriture ? Dans tous les cas, elle ne s'y trompa pas deux fois.

Si le premier Geppou lui avait permis de ne pas finir empêtrée dans sa propre toile - comble de l'ironie pour une araignée - le second lui servirait à prendre de court l'homme poisson. Tout du moins l'espérait elle ! Elina savait que Maki pourrait esquiver, ou tout du moins atténuer le coup s'il en avait l'occasion. Il venait de lui montrer que, lui aussi, savait se défendre bec et ongles. Aussi, s'il venait à limiter les dégâts, essayerait-il sans doute de rendre la monnaie de sa pièce à son ennemie. Dans sa position très désavantageuse, une adversaire dans son dos et ses jambes immobilisées, il n'avait pas milles et une façon de s'en sortir : se contorsionner pour frapper, ou bien se renverser, dans l'espoir d'emporter avec lui l'hybride voire de la projeter.

D'un second pas de lune, l'assassin effectua un salto groupé pour tenter de passer hors de portée de sa proie, avant de lui asséner avec toute la force de la rotation et de sa hargne un coup de talon formidable. Elle ajusterait sa frappe en fonction des mouvements de sa cible, prête à frapper à la tête, à la colonne ou au bassin par exemple. Mais si ce dernier assaut passait, elle poinçonnerait sa cible de toutes ses forces... pour tenter de la précipiter pour de bon dans ses rets.

Quelle image cocasse que celle d'une araignée plongeant de force sa proie dans une tourmente de soie.






Résumé :
Lorsqu'elle arrive au contact de Maki, son « spider sense » l'informe d'un danger qu'elle ne comprend pas. Ce n'est qu'au moment où l'homme poisson se frappe le torse pour faire éclater les poches d'eau qu'elle réalise qu'elle va perdre l'échange. Elle réagit au quart de tour, avant d'être totalement aspergée. L'eau la touche au torse malgré tout, ce qui lui enlève des forces mais, des propres mots du MJ, ne la prive pas de ses pouvoirs. Elina utilise une technique d'esquive pour se retrouver au niveau de son pied droit, sous forme d'araignée minuscule, avant de réapparaitre sous forme hybride sur le flanc de Maki.

Je considère que j'ai le temps de réaliser ce tour de passe passe vu la différence de niveau et la fatigue de Maki, mais je peux bien sur me tromper.

Portée par la vitesse, Elina passe donc sur le flanc Maki et tente de le prendre à revers d'un coup de poing violent au cervicales. Elle utilisera un Geppou pour ne pas toucher le sol et donc la toile gluante, puis un autre pour passer au dessus de lui d'un salto et lui asséner un coup de talon de toutes ses forces qu'elle ajustera en fonction de sa réaction. Si elle réussit, elle espère se défaire de Maki ou au moins le projeter au sol, sur de la toile gluante.



Techniques utilisées:
Kaihi: (lvl 27)   (la technique d'esquive)
Grâce à une bonne maîtrise de son fruit, Elina est à présent capable de parfaitement contrôler le timing de ses transformations. Cela se traduit par la capacité à esquiver des attaques directes en se changeant en forme complète, avant de contre-attaquer en passant en forme hybride en une fraction de seconde.

Couplée à la capacité passive pour se transformer au niveau de son pied droit.
Henka : (lvl 33)
Maitrise totale de ses formes complètes et hybrides. Elina est capable de choisir le point de son corps à partir duquel ses transformations s’opèrent. Ainsi, elle peut choisir d’apparaitre sous forme complète là où elle a posé sa main, à titre d’exemple.


Geppou: (lvl 34)
Elina peut bondir sur l'air donnant ainsi l'impression de voler. Pour ce faire, elle frappe plusieurs fois dans le vide a très grande vitesse afin de compacter l'air et pouvoir bondir dessus .
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 485
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue33/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue193/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (193/250)
Berrys: 4.110.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeSam 30 Mar - 21:33




Sauveteur sans frontière !




De la poussière, des gravats, un vacarme, un souffle, le tout magnifiquement diriger par la main maitresse d’un chef d’orchestre chaotique qui ce jour, ne se trouvais être autre que moi. Je ressentais l’exaltation du travail bien fait, mais plus que tout un sentiment de liberté total induite d’une part par ma mélodie frénétique mais aussi par le chaos qui s’effondrais sous mes yeux.

Je m’approchais un peu plus de la structure a présent en ruine, par fascination pour mon œuvre, par colère envers mon ennemis, par tristesse envers ces pauvres âme qui n’avait rien demander a personne, et enfin pour assouvir une détermination induite par une idée d’un plan plus vaste que ce que j’avais pu présenter jusqu’à maintenant. Regardant rapidement par-dessus mon épaule je pouvais voir le combat entre la mante et le sabreur, et j’étais convaincu d’une chose. Piso ne s’en sortirais pas sans aide, je pensais savoir autre choses également. Le jeune homme n’avait pas attaqué Akira de la sorte sans aucune raison.

Il l’avait clairement ciblé, comme pour confirmé des doute dans un premier temps puis pour le réduire a néant si Piso n’était pas intervenu a ce moment la. Puis il y avait sa disparition soudaine, pile au moment de la mort de la dame blanche, et enfin cerise sur le gâteau le sang. S’il y a bien une chose que j’ai apprise jusqu’à présent c’est que le sang ne ment pas, jamais, implacable et tellement révélateur par son tracé tacheteux, il laissait une œuvre d’art sanguinolente a chaque fois différente. A voir les avant bras et les vêtements du lascar j’avais eu la quasi certitude que l’homme avait du la tenir dans ses bras. Maintenant il ne me resté plus qu’à savoir pourquoi ? Par amour ? Par dévotion ? Par Traitrise ?

Une forte odeur de sang avait commençait a me chatouiller les narines suite a la chute de la tour et c’était l’une des multiples raison qui m’avait poussé a m’approcher et a entreprendre la fouille des décombre a l'aide de ma queue tout en me guidant avec mon odorat, il ne me resté plus qu’a découvrir sur quoi j’allais tomber.  La fouille me prendrait un petit moment avant que je ne tombe enfin sur quelque chose. Si je tombais sur Hilor vivant et encore conscient je lui sourirais, laissant s’estomper ma musique a ce moment la je lui dirais d’un ton amical :


« J’ai un deal a te proposer l’ami, si tu m’aide, je t’offre ton tiquet de sortis de cette enfer ! »

A l’inverse si je tomber sur le corps sans vie de la Dame Hika je sourirais également mais cette fois d’un sourire carnassier. Il n’y avait qu’une choses a faire d’elle, et ce serais en tablant sur un coup de poker que je lancerais légèrement Hika pour enfin profiter d’une longue note de ma mélodie, et me servir de ma guitare comme d’une batte de base Ball pour envoyer un coup de gratte dans le crane de l’infortune, un coup digne d’une course au home run avec pour cible une personne, ce cher Léon ! Mon œuvre faite je relâcherais ma musique espérant offrir une ouverture suffisante a Piso pour qu’il puisse en profité. Je tomberais alors a genoux a la limite de l’inconscience je lâcherais a l’adresse des gravât d’une voix a demi démente :


« Hilor, l’ami si tu m’entends, si t’as pas envie de crever sur cette île j’ai un moyen pour te faire sortir d’ici.  Un homme avec tes capacité ça pourrais être utile ! »





Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 215
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue22/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue81/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (81/120)
Berrys: 12.148.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeVen 5 Avr - 13:41

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens


S’il avait cette fois-ci fermé les yeux au moment où la balle avait atteint sa cible, ne pouvant permettre d’être aveuglé une fois de plus, il les rouvrit bien rapidement : il n’avait pas le loisir de quitter le loup du regard, et la détonation lui sembla de toute façon décevante, à l’ouïe. Impression qui se confirma lorsque ses paupières se soulevèrent.

Comment était-il sensé mettre fin à un commerce entier, avec une détonation à peine double de celle-ci, si ridicule ? L’organisation, ou les hommes qui prétendaient la représenter, s’étaient-ils joués de lui ? S’agissait-il là d’un piège ?

Il n’avait pas le temps de s’interroger à ce sujet, en cet instant précis. Il n’avait d’autre choix que de rester concentré. Car malgré tout, son stratagème avait fait son petit effet, lui offrant encore une fois un brin d’espoir.

La main valide et armée du vieil homme suivit la course aérienne du corps velu. Lorsque celui-ci  s’apprêtait à percuter le sol gelé de l’île, le canon scié se posa sur lui, l’index décharné se resserra sur la détente…

Et se leva subitement de plusieurs centimètres, changeant de cible au profit de celui qui venait d’apparaître dans le champ de vision du fossoyeur. Le grand homme était dans un état déplorable ; qu’il triomphe ou non du canidé, il aurait un besoin net d’alliés fiables. Un besoin que le gamin masqué lui avait refusé jusqu’à présent, le laissant faire ses preuves. Qu’à cela ne tienne ! Il allait à présent y subvenir lui-même… et peut-être même gagner le défi qui lui avait été lancé par la même occasion.

Ignorant tout de sa malédiction, il n’avait aucune idée de l’identité de l’homme en manteau bleu et blanc qui lui faisait dos. En revanche, la vitesse et la puissance inouïe de l’affrontement auquel il se livrait ne laissait aucun doute sur la qualité de protecteur potentiel du decima qui lui faisait face. D’autant que dans une lutte si équilibrée, faire pencher drastiquement la balance d’un côté ou de l’autre était généralement un jeu d’enfant. Il n’y était pas parvenu avec ce tireur aux cheveux blancs, mais il n’était pas trop tard pour retenter sa chance.

Ainsi, à l’instant où le pelage de Kirok toucha la neige, l’Eden pressa la gâchette, fermant l’oeil gauche, avant de détendre le doigt pour le resserrer à nouveau, aussi vite qu’il en était capable. Couché dans la neige, le coude appuyé au sol, il répéta ce geste à de nombreuses reprises.

Ainsi, durant les quelques secondes où le Cy-Wolf roulait douloureusement à terre, projeté par le souffle de l’explosion, ce serait la moitié du barillet vingt-quatre coups qui fuserait à une vitesse ahurissante, à quelques dizaines de centimètres au-dessus de lui. Très loin du tireur d’élite, Eden Chapter n’en était pas moins une bonne gâchette, et les moyennes distances étaient sa spécialité. Et si ni la douleur qui parcourait son corps, ni son empressement certain, ni sa position inconfortable n’aidaient à sa visée, il restait confiant sur sa capacité à toucher l’homme-insecte, d’au moins quelques munitions. Le but, là encore, n’étant que de le déstabiliser suffisamment pour permettre au jeune homme à lunettes de l’abattre rapidement. Suffisamment rapidement, selon tout espoir, pour qu’il puisse venir à sa rescousse.

Le doigt squelettique se détacha de la détente au moment où il vit la paillasse grise rompre son immobilisme. Ce moment coïncida par ailleurs à celui où sa vue périphérique lui offrit la vision de la tour effondrée, lui fournissant une nouvelle piste de gain de temps. Une fois de plus, il n’était pas à cours de tours à jouer.

C’est donc en même temps que l’animal qu’il entreprit de se redresser ; malheureusement, il était infiniment plus lent. Sa main droite, tenant toujours fermement le revolver, appuyée au sol, lui permit tout juste d’en décoller son buste en un gémissement douloureux, tandis que la gauche pendait mollement sur son avant-bras, hors d’usage. Le vieil homme supportait très mal la douleur, et, si le désespoir et la rage lui offraient quelques dernières forces, il restait évident que les blessures  pourtant légères qu’il avait d’ores et déjà subi brisaient sa volonté. Ainsi, il n’était parvenu qu’à placer un pied et un genou au sol, la poitrine toujours inclinée, les lèvres déformées en un rictus de souffrance, alors que le loup avançait déjà vers lui d’un pas léger.

Son bras armé toujours appuyé dans la neige, le fossoyeur n’hésita pas un instant. Une figure décharnée apparut une fois de plus dans l’enceinte du grand hall, se saisissant du fusil à pompe qui était resté là. Une meurtrière s’ouvrit sur la poitrine du vieil homme, en même temps que les crocs du canidé. Un index se resserra sur la détente de l’arme…

Et la figure maigre disparut aussi brusquement qu’elle était venue, au moment où un cri rauque secoua l’entièreté du château, à présent vide. La fenêtre se referma elle aussi, contre toute volonté de son possesseur, et le fusil à pompe retomba au sol en un tintement métallique.

A l’extérieur, Eden Chapter fixait, sidéré, la tâche rouge sombre qui s’étendait sur son pantalon de toile, au niveau de sa cuisse. Il ne comprit pas réellement. Le matériau était après tout fort rare, presque inconnu en dehors de Grand Line. Qui aurait envisagé d’en offrir à un vulgaire clébard ?

Mais il n’y avait pas besoin de comprendre. Il ne put que jurer lorsque sa jambe droite céda sous son poids, son énergie le quittant.

-Fils de...

Il s’effondra rudement, retrouvant la position qu’il avait occupée quelques secondes plus tôt seulement. Le chien de la marine continuait de s’approcher, imperturbable. Chapter fixa sur lui un regard fiévreux, la poitrine soulevée à intervalles irréguliers par un souffle rauque.

Ce fut une voix faible, tremblante, presque brisée, qui sortit de sa gorge. Dieu seul savait si l’animal l’entendrait, ou si son souffle serait emporté par le vent.

-Allez, viens connard. Viens ! J’bouge pas...

Sa main droite, tremblant au bout d’un long bras étendu au sol, se crispa contre la crosse du revolver. Il allait faire sauter la cervelle de ce satané clebs. Même s’il devait lui fourrer le canon dans la gueule jusqu’à la glotte.





Résumé et Techniques:
 


Note au noteur: ce poste n'est pas à prendre en compte à la notation, je suis hors délai puisque je devais passer avant Akira ce tour-ci. Vu avec le MJ pour que je poste quand même (<3)

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 WUPhkz9
"Avant moi rien n'était, nul ne fut enfanté,
Hors les êtres crées d'éternelle substance,
Et moi je suis comme eux, car j'ai l'éternité,
Vous qui passez le seuil, laissez toute espérance."

Dante Alighieri, La Divine Comédie
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 433
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue30/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue168/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (168/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeVen 5 Avr - 19:55

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs


Le cornu ne faisait pas attention à ce qu’il c’était passé plus tôt dans leur affrontement. Il s’en foutait de savoir si ce genre de combat avait eu lieu, il voulait juste protéger la marine. De ce fait il devait minimiser les dégâts. Il savait qu’il n’était pas aussi fort que l’assassin sur les lames d’air du fait qu’il soit un puriste aux armes blanches. Mais cela avait pour résultat d’aider la rose. Ainsi quatre lames d’air avaient pu passer pour finir dans le cornu. Quatre poupées étaient sorties de ce corps, il ne lui restait plus qu’une seule poupée. C’était le moment fatidique, mais Akira ne comptait plus les poupées. Il avait autre chose en vue.

La chose qu’il avait en vue, était cette attaque réussie qui faisait saigner son adversaire. Le pic avait perforé son bras gauche et lui avait casser la clavicule. Le chasseur était content, mais ce n’était pas suffisant, il lui fallait ce sang, pouvoir créer cette foutue poupée était la une mission particulièrement dure mais réalisable maintenant. Il avait vu sa camarade du jour devenir un véritable oiseau. Alors qu’elle s’envolait il lâchait quelques mots en espérant qu’elle avait entendu.

« Avec le sang c’est aussi possible ! »

Le sang contenait de l’ADN et il pouvait créer une poupée avec cela. Maintenant il fallait espérer que Lexi comprendrait ces quelques mots. Une seule goutte de sang et c’était la fin de cet homme aux cheveux blancs. Le pêcheur laissait le moineau voler, il regardait son adversaire qui ne faisait plus rien. Les deux hommes jaugeaient la situation, c’était critique, une ou deux attaques décideraient du vainqueur, Akira pourrait perdre toutes ses poupées et mourir, Toru lui pouvait perdre avec la création d’une poupée.

Sentant toujours cette force en lui, Akira s’était dit qu’il pouvait aller l’affrontement de front au corps-à-corps. Il s’était aussi dit qu’à la prochaine attaque encaisser il redeviendrait un homme normal car pour lui il lui restait au moins deux poupées alors que c’était faux. Il devrait plus faire attention aux poupées consommer.

Akira s’était donc mis en route dans une course. Alors qu’il courait vers Toru, un balançait son bras droit pour envoyer cinq pics de pailles pour entraver sa vue, dans un second temps il envoyer un pic d’air vers la direction où Toru allait aller en esquivant. Ensuite dans sa main gauche, il créait son fouet pour l’envoyer vers le pied de Toru pour le forcer à rester concentrer sur le cornu pour ne plus faire attention au moineau. Ces attaques permettraient aussi à Akira de se rapprocher pour enfin l’avoir au corps à corps et lui infliger beaucoup de dégâts, mais ça c’était une autre histoire, il fallait que Toru soit moins rapide et qu’il était tomber dans l’une des trois attaques de notre héros. Maintenant il fallait attendre patiemment un faux pas de cet homme pour créer une poupée avec son ADN récupérer.


Code de Frosty Blue de Never Utopia


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeSam 6 Avr - 0:42




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 133810Ouak
Ouek

Prit dans son propre recul, étonnant ainsi le gradé de la marine autant que l'artiste sanglant, le pingouin avait le crâne dur mais souffrait encore de ne pas maîtriser les salutations qu'il adressait à tous les êtes avec qui il serait susceptible de se lier d'amitié. Il partit donc en arrière, heurtant violemment le torse du tireur d'élite et lui fissurant quelques côtes au passage alors que ce dernier se laissait lui-même emporter plus que de raison par le choc.

En effet, habile maître de son corps, le tireur avait tout fait pour s'éloigner du mastodonte de la marine et le recul offert par Ouek s'avérait très clairement salvateur, il prenait un coup sévère et douloureux mais au prix d'une fuite bénéfique. Le bonhomme pourrait ainsi rejoindre la côte et, par la suite, sa supérieure pour le meilleur, ou pour le pire de certains.

    - OUEEEEEEEK ! 


Sur le navire, une onde sonore fut projetée en direction du bastingage où venait de passer Francis, arrachant la balustrade au passage. Il ne comprit pas où était le copain masqué, cet ami épisodique qui lui permettait de se socialiser et, cette absence soudaine ... L'animal marin eut le coeur brisé alors qu'une larme solitaire perlait de son oeil gauche, la solitude reprenant ses droits. Soudain, un éclat de génie, il retourna la tête et vit son autre copain.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Norino10

La fuite inopinée n'alarma pas le moins du monde le tas de muscles qui n'avait d'yeux que pour le volatile maritime, le tout était de défoncer cette saloperie pour ensuite s'occuper du masqué et retrouver les forces du gouvernement déjà à terre.

    - Aller, viens, saloperie de poulet, je vais te cramer la gueule. 


Le coeur de Ouek se serra, manquant un battement au passage : le gros monsieur lui parlait, à lui, directement. La larme de tristesse suite au départ de Francis se mua en plusieurs larmes de joie et, forçant sur ses petites jambes palmées, le débile sauta en direction du gradé, ailes ouvertes, prêtes à l'enlacer.

Jerinoha prépara son poing, prêt à l'envoyer dans la gueule du pingouin, un contact attendu par le destinataire qui s'exclama de joie.

    - OUEEEEEEK ! 


Le poing fut repoussé à bout portant, de la même façon que le gradé qui recula de nouveau de quelques pas, le sang coulant plus abondamment des orifices de son visage alors que son ennemi était encore projeté en sens inverse dans les airs, son corps s'écrasant mollement contre le mat du navire. Ouek prenait l'avantage dans l'affrontement alors qu'il n'avait pas encore compris qu'il se battait : un être hors du commun.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev12
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000 et Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000

Les coups pleuvaient sans cesse, toujours plus précis, toujours plus sérieux alors que les forces de la cornue la quittait de plus en plus. Son tekkai devenait moins puissant, moins précis, ce qui poussa la gradée a abandonné une application totale pour la restreindre à quelques parties de son corps. En gros, elle suivait le mouvement du pion et protégeait la partie visée, une stratégie qui avérait payante pendant au moins quarante cinq secondes avant que le lame ne la surpasse en terme de vitesse et qu'elle vienne se loger profondément dans son épaule gauche, celle articulant Le Bras tenant l'arme massive de la Contre-Amirale.

Cette dernière lança son arme dans sa main droite et reprit son rythme de défense alors qu'Hibuki semblait un peu ralentir malgré tout. Les blessures infligées lors des différents échanges pesaient enfin sur ce pauvre révolutionnaire, s'il ne sortirait pas de l'épisode d'Izaria en bon état, il pouvait en ressortir vivant, une issue de moins en moins envisageable concernant son ennemie de l'heure.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_de11
Maki le naufrageur, primé à 67.000.000

Une catégorie : voilà ce qui séparait les deux combattants. Le poisson était un combattant vaillant et fort mais il ne jouait pas dans la même cour que la Zoan de l'arachnide, pas encore. En terme de force brute, il la surpassait probablement, en termes de maîtrise du haki également mais en vitesse et défense, il avait du retard. Pourtant, ici, ce ne fut pas ces deux éléments qui lui firent perdre l'affrontement mais bel et bien l'ingéniosité.

Devant un coup offert dont il ne pensait pas avoir la moindre opposition, Maki vit soudainement son ennemie disparaitre et réapparaitre l'instant suivant sur son côté, gratifié alors d'un premier coup qui n'était que le début d'un combo assassin. Surpris, pris de court et de vitesse, le naufrageur ne put réagir et encaissa la totalité de l'assaut, ses appuis étant trop figés par la toile. Lorsque le membre de l'araignée entra en contact avec son crâne, il perdit connaissance sur le coup, s'affalant au sol, devant les pieds de son bourreau. Elina avait alors un choix à faire : finir l'homme-poisson ou le laisser vivre avant de passer sur un autre tableau.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Img-2210
Kirok, Cy Wolf

Le Cy-Wolf toucha enfin au but, mais à quel prix. Alors qu'il tirait, alors que sa balle arrivait enfin au but, il vit les tirs et comprit immédiatement à qui ils étaient destinés. Trop loin, pas assez rapide, l'animal s'enragea soudainement et accéléra pour venir détruire ce vieux fou qui avait osé tirer sur son maître, il allait le dévorer, ni plus ni moins.

Pourtant, un sifflement le rappela à une autre tâche plus importante. La colère bestiale du loup ne disparut pas mais il ne pouvait en finir avec le paramécia, pas pour le moment tout du moins. Pour le garder sous le coude, il lui lança un nouveau filet sans granit marin et s'en retourna en arrière, laissant le vieux à ses petits soucis, à sa douleur et à ses faiblesses de maudit. Eden avait gagné du temps mais n'avait pas gagné plus de liberté.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_de10
Toru Treodor, primé à 62.000.000

    - Putain mais t'es vraiment con toi... 


Blessé oui mais certainement pas plus aimable, au contraire. Le decima lut rapidement dans les intentions de son ennemi et put réagir en conséquence, envoyant quelques projectiles d'air pour contrer les éléments envoyés par Akira. Depuis le début, Toru démontrait un avantage excessif dans le combat à distance, il ne comprenait même plus pourquoi son ennemi s'entêtait à agir dans le domaine. Il comptait tout contrer et surenchérir lorsque, finalement, son haki de l'observation le prévint d'un danger. Il encaissa sciemment une pique d'air pour conserver sa lame libre en présentant son épaule déjà blessée, le tout en serrant les dents, s'effaça devant la courbe du fouet et présenta sa lame dans une trajectoire non-utilisée par le maudit du Vaudoo.

Il s'agissait là d'une erreur grossière : encaisser un coup pour se défendre d'une source inconnue. Ou pas.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10
Colonelle Lexi Hersé, renommée à 33.000.000

Toru venait de prendre un coup, elle l'avait vu, elle l'avait lu. Ajouté à cela l'information délivrée par le Suzuran, Lexi crut qu'il s'agissait du bon moment pour récupérer du sang, un cheveux ou tout autre brin d'ADN. Elle piqua donc en forme Zoan, reprenant sa variante hybride au dernier instant, au moment même où une lame se présenta sur sa course.

Ecarquillant les yeux, le métal vint la mordre avec violence, lui entaillant profondément l'abdomen du haut de la poitrine droite à la hanche gauche. La jeune femme s'étala dans un bain de sang teintant la neige d'un rouge carmin, noyant les quelques gouttes du précieux liquide perdu par le blanchet sur le sol d'Izaria. Akira avait pu toucher son ennemi mais à quel prix ? Pour l'heure, Toru reprit sa position défensive, une lueur nouvelle animant son regard, il était prêt à jouer, il préparait quelque chose.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Himeic10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 2nd_to10
Vice-Amiral Burmeister Piso, régent de North Blue renommé à 270.000.000 et Léon Winter, esclave" />

L'avantage penchait du côté de Léon, déjà. Alors comment cela aurait pu en être autrement lorsque quelques balles entrèrent dans la chair du Vice-Amiral de la marine trop occupé par la vitesse de son opposant pour faire attention aux êtres insignifiants qui oeuvraient dans son dos. Quelques balles fut manquées, passant loin ou non, mais d'autres, trois, purent trouver leur cible et pénétrer le dos maintenant criblé de l'homme fort du gouvernement.

Pris par la douleur et la surprise du choc, l'insecte fut déséquilibré et légèrement envoyé vers l'avant, une aubaine pour le decima en forme du jour qui lui envoya quatre coups de poing tonitruants en plein visage. Menton, joue gauche, tempe droite et finalement nez, les chocs furent violents et durs à encaisser pour le maudit en charge de la mer du Nord. Contre toute attente, bien loin de ce combat qui surpassait largement son propre niveau, Eden Chapter venait de retourner une situation et s'offrait par la même les faveurs de l'homme le plus fort en ces lieux. Léon avait beau avoir une envie de vengeance, il n'en oubliait pas les éléments qui lui apportait un soutien non-négligeable. S'il l'emportait au final, Chapter pourrait avoir une récompense à la hauteur de son intervention. Dans le cas contraire, la note serait bien plus salée.

Acculé par les coups, le Burmeister recula brutalement et siffla d'un coup sec. Restreint dans ses mouvements, il avait besoin d'un appui, d'un ami fidèle qui ne tarderait plus à arriver. Malheureusement pour lui, le Winter revenait déjà à la charge et lui envoyait de nouveau coup, cherchant à passer dans son dos pour s'appuyer sur les blessures qu'il venait d'encaisser par surprise. Piso était mal parti, mais là, il était clairement dans de beaux draps.

***

Les débris étaient balayés sans cesse par la queue du matou pour finalement libérer un corps, enfin... un homme. Vivant.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10
Hilor Gura, primé à 16.000.000

Ensanglanté de la tête au pied, le maudit décima avait le visage déformé par la douleur qu'il ressentait suite à l'écroulement de la tour, un morceau de pierre massif appuyant fortement sur le bas de son dos. Le gravât en question, massif, demanderait un effort bien plus conséquent pour être bougé, un effort qui arracherait quelques difficultés à Raki et qui le priverait d'un peu plus de sang, un grava qui ne serait probablement pas la cause d'une mort à venir mais qui avait fait d'autres dégâts.

    - Utile !? A toi sale con ! Tu peux aller crever ! C'est ta faute si je suis dans cet état ! 


Le calme et passif Hilor avait laissé sa place à un être énervé au ressenti bien plus grand que ses capacités, qu'il s'agisse de son fruit du démon ou de son haki si précis. Il souffrait horriblement et ne devait cette blessure qu'à l'impétuosité d'un homme primé.

    - Va te faire foutre toi et tes débiles, vous n'aurez rien de moi ! 


Le Gura détestait le Goshuushou probablement plus que n'importe quelle autre âme en ce monde mais un autre constat le taraudait.

    - Je sens plus mes jambes putain...









Spoiler:
 

Ordre de réponse :
Elina - Francis - Raki - Akira - Chapter (purement indicatif, vous faites comme vous voulez)

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Alors, dans l'ordre :

Francis > Tu te prends Ouek dans le vide et fini à l'eau, comme tu me l'as demandé pour PNJisation et c'est assez logique pour moi.

Elina > Bon bah... L'esquive passe et, évidemment, l'enchainement aussi. Maki est KO et dans un très très sale état, tu peux l'achever facilement avant de te lancer sur un autre plan.

Chap > La balle en GM te prive donc de tes pouvoirs mais le plan est ... intelligent, clairement. Piso se mange une partie des tirs et ça l'handicape. Kirok te menace mais est rappelé en renfort par son maître pour l'aider avec ce qu'il vient de se prendre. En cadeau d'adieu, il te balance un filet vu que tu peux plus trop esquiver. Il n'est pas en GM.

Raki > Tu tombes sur ... Hilor ! Il n'est pas mort mais... Bah il t'en veut un peu quand même à cause de ce que tu viens de lui faire, et donc, il t'envoie chier assez brutalement. Il ne bouge pas la partie basse du corps, ses jambes sont brisées et il te dit ne plus le sentir.

Aki > L'enchainement te permet deux choses : occuper Toru et le restreindre à La Défense pour le moment. Tu ne perds aucune poupée et tu parviens même à le blesser une nouvelle fois avec un projectile d'air. Par contre, grâce à son haki, il sent ton coup de fouet venir et la tentative de Lexi. Il esquive ton arme de paille et, surtout, utilise sa propre dague pour défoncer Lexi et lui envoyer une blessure finale qui la couche au sol définitivement, pas morte mais HS. Toru se contente encore de La Défense mais il prépare un truc, ça se voit à son regard.

Contexte > On arrive dans une phase finale où la majorité des combats trouvent une conclusion et où d’autres débuteront probablement. Du côté de Hibuki vs Bensenn, la CA se bouffe un coup de lame très méchant dans l'épaule gauche, celle qui tient son arme. Elle change de main pour continuer à se défendre mais c'est le début de sa fin. Hibuki poursuit ses assauts. Pour Piso vs Léon, Chap vient de retourner la game. Piso ne prend pas toutes les attaques, du fait de l'état de Chap mais il prend quelques plombs qui le mettent clairement en difficulté, il se prend un enchainement de quelques coups dans la tête, il est en déclin.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl 37 (Zoan insecte + Armement standard et observation en éveil)
Cy Wolf Kirok, lvl 32
CA Bennsen, lvl 33 (force surhumaine, tekkai et maniement de la hallebarde)
Colonel Jerinoha, lvl 31 (retour à la vie des muscles)
Colonelle Lexi Hersé, lvl 25 (Zoan du Moineau) (sérieusement touchée)
Lieutenante Frya Utera (haki de l'armement en éveil + Lien animal inné)

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ???
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl 34 (maniement du sabre)
Hilor Gura, lvl ??? (Haki de l'observation extrêmement précis)
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 38 (Les deux hakis + force et rapidité exceptionnelles)
Le dormeur, lvl 31 (tireur d'élite + précision diabolique)
Maki, lvl 33 (karaté des hommes poissons + Haki de l'armement)
Toru Treodor, lvl 29 (Manieur de dagues + Haki de l'observation)

Camp neutre :
Ouek, lvl 34 (retour à la vie des cordes vocales non maîtrisé + aroma dial sur le crâne)

Côté Pirates :
Toto, le taré, capitaine des Insane Unicorns, avec ses blessures lvl 26 (retour à la vie capillaire)
Cham, le raisonnable, second des Insane Unicorns, lvl 23 (retour à la vie des ongles)Les Insane Unicorns : 50 pirates lvl 15


HRP : Je confirme pour Chapter, je prend son poste en compte pour la fluidité et le beau jeu, mais la nota ne s'applique pas au poste précédant.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 215
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue22/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue81/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (81/120)
Berrys: 12.148.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeLun 8 Avr - 11:53

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens


Une fois de plus, il avait atteint son but ; bien mieux que prévu, même. Non seulement ses tirs s’étaient avérés payants, mais l’animal cessa contre toute attente sa course mortelle, lui projetant un nouveau filet avant de se détourner de lui. Cette fois-ci, l’Eden ne put que tressaillir tandis que la toile s’affalait sur lui, le clouant au sol pour de bon, comme si c’était encore nécessaire.

-C’est ça… Casse toi donc...

Sa voix n’était plus qu’un chuchotement, à peine audible même pour lui, mais son regard restait fermement fixé sur l’affrontement en cours. Si le loup s’en allait aider son collègue marine, cela signifiait que le soutien que lui-même apportait au petit binoclard ne pouvait s’arrêter là. Il en allait de sa survie.

Stupide clébard… Il aurait dû le tuer sur place. Un début de ricanement émergea de la gorge du fossoyeur, s’arrêtant tout aussi sec pour se transformer en un toussotement rauque et douloureux. Tout cela n’allait pourtant pas l’arrêter. Le filet pouvait sans doute être une atout remarquable au contact, mais il ne suffisait nullement à mettre hors d’état de nuire un tireur. Il pouvait encore apporter son grain de sel.

D’autant plus que même privé de sa malédiction, le vieil homme n’était pas sans ressources ; son corps avait d’autres particularités. Deux décennies passées dans la tombe, à respirer un air extrêmement raréfié et à se nourrir, dans les bons jours, de quelques insectes, avaient ralenti son organisme au point qu’on pouvait pratiquement le prendre pour un cadavre ambulant. Ce même ralentissement qui lui assurait que les blessures dont il avait écopé aujourd’hui mettraient de longs mois à guérir ne serait-ce que partiellement, lui offrait tout de même certains avantages. En l’occurrence, une endurance à toute épreuve, son corps ne se fatigant que très peu même lors d’efforts intenses.

Ainsi, si le contact du granit marin, dont il n’avait toujours pas conscience, drainait son énergie à une vitesse phénoménale, il n’en était pas encore à court. Pas assez, en tout cas, pour être oublié.

Le canon noir du revolver se fraya un chemin entre les mailles étroites, pour se lever avec une difficulté évidente. Tremblant sous le poids du filet, de la fatigue et de la douleur, la main armée tenta tant bien que mal de se stabiliser, fixant un point bien précis. Les lèvres serrées, le grand homme couché à terre inspira profondément, avant de bloquer complètement sa respiration sifflante durant de longues secondes. Cette fois-ci, pas question de tirer aveuglément : une seule balle, peut-être sa dernière, qui allait tout changer. Patiemment, malgré ses forces qui l’abandonnaient peu à peu, il attendit, immobile, que le crâne du marine déjà blessé apparaisse dans son viseur. Puis son index pressa la détente sans la moindre hésitation.

Si la balle fusa, impitoyable, en direction de sa cible, le recul du pistolet n’en surprit pas moins le vieux fossoyeur, dont la prise était plus faible qu’il n’aurait aimé le croire. Instinctivement, ses muscles se tendirent, pour s’opposer à la poussée... et un nouveau hurlement rauque se fit entendre tandis que l’Eden sentait une nouvelle coulée de sang le long de sa cuisse, les projectiles s’étant enfoncé plus profondément encore sous les tissus. Cette fois-ci, la souffrance ne lui épargna rien. Les doigts s’ouvrirent, incapables d’en faire plus, et l’arme retomba sur le sol glacé en même temps que la main, pressée par la gravité et le filet qui la recouvrait.

Sa jambe droite pulsant, à chaque battement de cœur heureusement relativement rare, d’une douleur toujours plus ardente, le vieil homme se mordit la lèvre inférieure, serrant les dents si fort qu’il sentit le goût du sang dans sa bouche. La plaine enneigée commençait à tourner, lentement, autour de lui, et il sentait déjà son esprit s’éloigner de la lumière.

Il n’avait plus qu’à remettre son destin entre les mains de ceux qui restaient.  







Résumé et Techniques:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 WUPhkz9
"Avant moi rien n'était, nul ne fut enfanté,
Hors les êtres crées d'éternelle substance,
Et moi je suis comme eux, car j'ai l'éternité,
Vous qui passez le seuil, laissez toute espérance."

Dante Alighieri, La Divine Comédie
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 513
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue38/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue302/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (302/350)
Berrys: 17.437.996.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeLun 8 Avr - 15:55

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 682897325885barre20separation













Le poing de la Zoan s'enfonça dans les cervicales de Maki avec un claquement sec. Le coup vicieux fut suivi, dans la seconde, par un talon en plein crane qui vint poinçonner l'homme poisson et le ficher au sol. Immédiatement, la Zoan reprit sa forme d'araignée bolas pour immobiliser totalement le corps de sa proie dans un solide cocon de toilacier, avant de lui asséner un dernier coup sur le crane dans le but de le maintenir dans les limbes. Ce fut à ce moment précis qu'elle entendit les coups de feu successifs. Lorsqu'elle releva les yeux, le spectacle lui glaça le sang : Piso avait été pris en traître par un tireur qui déchargeait une bonne partie de son chargeur dans le dos du Vice-Amiral ! Et bien entendu, son adversaire n'en demandait pas tant.

Les méninges d'Elina fonctionnèrent à plein régime et, en l'espace d'un battement de cœur, elle analysa le champ de bataille au mieux. La contre amirale Bensenn pliait. Akira était dans de beaux draps. Raki fouillait la tour. Le loup revenait vers son maître. Piso allait mourir d'une balle ajustée, ou face à son adversaire initial. Le corps de l'araignée réagit de la manière la plus adéquate possible afin de leur sauver la mise à tous. D'un regard, elle ajusta un tir de toile gluante pour emprisonner le bras tendu de ce pistolero de malheur à l'aide d'un Bolas, ce afin de l'empêcher de parachever son forfait. L'instant suivant, elle effectuait un Shunpo éclair pour rejoindre les deux têtes d'affiche le plus vite possible.

Malheureusement, elle avait beau être rapide, la Zoan arriva évidemment trop tard pour empêcher l'homme à lunettes de profiter de la brèche... du gouffre béant dans la garde de Piso. Ce dernier avait écopé de plusieurs attaques brutales et, alors que le Cy-Wolf personnel du marine revenait, la criminelle s'interposa la première entre l'ire du decima et le corps meurtri de la mouette. Elle trancha l'air devant elle, visant l'homme brun à l'aide de deux lames d'air pour le faire reculer.


- Rankyaku Diez !


La voilà qui protégeait un autre marine ! L'image la fit d'ailleurs sourire un bref instant, tant le comique de la situation était palpable une nouvelle fois. Cependant, son hilarité cessa aussi brusquement qu'elle avait pointé le bout de son nez. À peine avait-elle posé le pied sur le chemin de son nouvel adversaire, qu'elle se mit en garde, en forme hybride. Tous ses sens arachnéens étaient dirigés vers ce cador, prête à réagir au quart de tour au moindre mouvement suspect. Elle avait pu s'en apercevoir : cet homme là était un énorme danger, même pour elle. À la différence de tous les autres opposants qu'elle avait pu croiser, il était le seul qu'elle n'était pas certaine de pouvoir dominer.

Et l'araignée en elle se délectait du challenge.

Malgré tout, elle n'en oublia ses priorités. Se confronter à l'élite de cette mer avait de quoi la griser, que dire, c'était même une aubaine pour elle qui peinait à se situer sur une échelle des combattants locaux. Pour autant, il s'agissait d'une chance... uniquement si elle survivait. L'assassin respira calmement, amenant son esprit et son corps dans un état de concentration nécessaire pour aborder un tel combat. Tout en surveillant de près cet homme inconnu, les sens aux aguets, elle prit la peine de s'adresser au blessé pour un juste retour d'ascenseur :


- Vice-Amiral, si vous pouviez envoyer votre loup à la rescousse de nos alliés respectifs, je vous en serai fort gré. Ils ne survivront pas sans lui, et il serait dommageable que leurs adversaires se coalisent contre nous. En attendant, je suffirai amplement à la tache ici.


Cette petite bravade assumée n'était pas anodine. L'homme en face d'elle disposait d'un Haki de l'observation, de cela elle était certaine au vu de la feinte précédant la fin de Maki. Il était rapide, capable de tenir tête à un Zoan de haut niveau... le combat allait être serré. Pour l'heure, l'assassin resta en position défensive, prête à repousser les assauts de cet homme aux yeux aussi écarlates que les siens. Son but était de laisser au Vice-Amiral assez de temps pour stabiliser ses blessures si possible et, peut être, lui apporter une aide secourable dans un second temps. Dans le cas contraire, Elina ferait front seule contre l'ennemi. Son cœur battait un rythme régulier, ses yeux étaient vissés sur les faits et gestes de cet homme, tandis que son corps, serein, attendait de se mettre en branle au maximum de ses possibilités.

Elle était prête.






Résumé :
Elina immobilise Maki après l'avoir vaincu, en le piégeant dans un cocon de toilacier. Elle repère Chapter (sans le reconnaitre) lorsqu'il tire sur Piso. Elle lui envoie un bolas de toile gluante sur la main pour dévier son prochain tir et tenter de piéger son membre au sol.
Ensuite, elle fonce entre Piso et Léon d'un Shunpo, avant de tenter de faire reculer le Décima d'un Rankyaku Diez. Elle tente de convaincre Piso d'envoyer son Cywolf aider Akira et Bensenn, et surveille de près Léon, prête à en découdre.



Techniques utilisées:
Bolas: (lvl 35)
Lancer de toile en fils « Béta » permettant de reproduire un bolas : un fil assez solide reliant deux masses gluantes qui s’enroulent et se collent autour du corps de la victime à l’impact. Ne peut être utilisé que par la forme « Araignée bolas ».

Shunpo: (lvl 32)
La maîtrise de ses transformations en Nephila et en forme hybride lui permet de combiner un grand bond en avant et une transformation en araignée minuscule, avant de réapparaitre plus loin. La technique donne l’illusion qu’elle disparait avant de réapparaitre au corps à corps. La force de propulsion couplée à sa petite taille lui octroie une vélocité un peu plus importante mais, contrairement au Soru, sa vitesse n’est pas drastiquement augmentée. Plus l’écart de niveau avec sa victime est grand, plus l’effet est important, et vice versa.

Rankyaku: (lvl 20)
Technique apprise après un dur combat contre une famille d'assassins. Elle consiste à trancher l'air avec son pied et de créer une véritable lame d'air pour blesser son adversaire.
- Toutes les formes.
- Variation: Rankyaku « Diez »: (lvl 31)
Deux Rankyakus lancés en forme de croix qui tournoient sur eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 485
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue33/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue193/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (193/250)
Berrys: 4.110.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeJeu 11 Avr - 0:05




Proposition !




 D’abord surpris par ma découverte, je tombais donc sur un Hilor meurtrie et rageur. Pourquoi cela ne me surprenais pas, il avait prit une tour sur la tronche et se retrouver ensevelie sous les décombre avec pour seul faciès salvateur celui de la personne qui avait fait en sorte que la tour tombe. Souriant un peu plus tandis que l’homme lançais son venin je m’asseyais au sol, laissant la fatigue induite par ma mélodie et ma blessure prendre le pas, je laissais échapper une grimace douloureuse avant de rire légèrement lorsqu’il eux finit.

J’était dans un piètre état, blessé à de multiple reprise et la fatigue de la journée et des combat me tombais dessus comme une matraque dur et implacable. Je ne répondais pas de suite a Hilor, portant difficilement ma mains a mon paquet de cigarette j’en porté une a mes lèvres, et l’allumant dans la foulée, j’en proposerais une d’un geste amicale au lascar et s’il accepté je lui lancerais doucement le paquet et mon briquet, trop las pour faire le moindre mouvement supplémentaire.

Une information dans les dire du masqué décimas me chagriné, il ne sentais plus ses jambes certes a tout problème il y avait sa solution et bien que celle concernant son problème de membres inférieur ne sauté pas au yeux de primes abord, il y aurais bien un temps pour réfléchir a tout ça. L’urgence était a l’évacuation, prenant mon éscargophone je composer le numéro du navire pour dire rapidement :


« Kabi, j’ai besoin d’une évacuation, prend deux de tes gars avec on sait jamais. Rendez vous au niveau de la tour. »


Entendant une affirmation de la part du capitaine pirate, je me tournais enfin vers Hilor pour lui répondre d’un ton détacher et dénué de toute agressivité :

« Mon ami, quand on part en guerre il faut s’attendre a prendre des coups, du moins c’est ce que mon paternel m’as toujours dit. Si on veut compter les points comme deux gamin boutonneux, je pourrais te dire que tu m’as fait péter des bombes a la gueule et envoyer un décérébré m’embrocher comme une brochette pour faire un barbeuc entre potes, mais… »

J’inspirais longuement sur ma cancéreuse plongeant mon regard directement dans celui de HIlor, une lueur déterminé brulant dans mon regard :

« …le fait est que nous n’avons plus quatre ans, que tu es blessé et plus sérieusement que ce a quoi je m’attendais. Donc, je n’irais pas par quatre chemins, il n’est pas encore temps de réfléchir a une potentiel proposition de ma part. Certes Paradise est une organisation qui se bat pour une liberté total des individues, mais nous offront également l’asile. Je ne te propose aucunement de me rendre service. Par contre je ne te laisse pas le choix, mes hommes devrait arrivé d’un moment a l’autre, on t’embarque avec nous, non pas pour te garder en otage ou te soutirer des informations. On t’embarque pour te fournir des soins, et qui sais on pourra peut-être faire quelque choses pour ces jambes…. »

J’inspirais une nouvelle fois sur ma clope, laissant doucement échapper ma fumée en me disant que ça faisait bien trop longtemps que je n’avais pas fumé. Je finit enfin par reprendre en lui souriant ironiquement :

« Oui je suis direct, mais concrètement et réfléchis y bien, si je te laisse ici, tu crèveras, de faim ? De Maladie ? Ou encore tu seras capturé par la marine qui te fera passer une sale quart d’heure avant de t’exécuter comme une vermine. Concrètement l’ami, ce que je t’offre n’est ni plus ni moins que l’asile. »


-----------
Au niveau du bateau de Paradise, c’est un Kabi légèrement éméché et deux de ses hommes qui se mettait en route en direction de la tour.




Code by Wiise sur Never-Utopia





Spoiler:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
Francis Levignac
Messages : 94
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue26/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue113/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (113/200)
Berrys: 151.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeSam 13 Avr - 23:56


”Red Day”




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 1542150908-akajisei
Akajisei, "La Mort Rouge"



Un rire dément, voilà tout ce qui marqua la fin du séjour de Francis sur ce navire maudit. Lorsque le pingouin offrit sa voix au monde, dans un tintamarre sonore capable de fissurer des matières solides, le génie artistique eut un instant de satisfaction. Il semblait avoir compris sa volonté... ou en tout cas l'avait-il interprétée de façon fort arrangeante ! La nature était pleine de merveille, et ce gros coussin simplet doté d'un bec en faisait indéniablement partie. Puis était venue la deuxième phase de cette approche sonore : le recul, comme pour une arme finement travaillée. Le corps entier de l'animal, bien que relativement mou, s'était enfoncé de toute sa masse dans celui du tireur qui avait hoqueté de surprise. Ce craquement dans ses côtés, il le connaissait : des côtes que l'on brise. Une musique qu'il n'avait pas pratiquée depuis longtemps, préférant le doux murmure des gâchettes et le rugissement vorace des canons enivrés de poudre à la simple et basse violence d'un gourdin, ou d'un marteau. C'est alors qu'il avait éclaté d'un rire qui n'avait rien de bien sain, emporté dans un élan infernal qui finit par l'amener au dessus du bastingage.

Il pénétra dans la surface bleue dans un éclaboussement sonore, essayant malgré sa douleur de se placer dans un angle le plus raide et droit possible : il était peu enviable de faire un plat... aussi bien d'un point de vue performances que d'un point de vue physique. L'eau s'infiltra dans son masque de porcelaine, ce second visage qui était devenu le seul qu'il voulait bien montrer, alors que sa silhouette gracile et élancée sombrait doucement. Il profita un instant du silence et du calme de la mer. Il était aux portes d'un grand désert aqueux, parsemé dans sa proximité immédiate de quelques fleurs exotiques. Des bras inertes, des mines figées, pas un bruit : un petit cimetière en train de naître, résultat attendu de la rixe qui se passait en surface. Si l'on omettait ce détail dérangeant pour les gens normalement constitués, l'endroit avait quelque chose de fantasque, d'hypnotique. Une sorte de cocon liquide qui appelait à rester encore un peu... rester à jamais.

Ou pas, en réalité.

Le Levignac se lassa en quelques secondes de l'immobilisme, et trouva même un certain plaisir à sentir ses côtes le tirailler, à sentir les brûlures sur sa jambe le ronger. Il y avait dans ces sensations primaires une sorte de beauté qu'il ne s'expliquait pas. La vie était une véritable oeuvre d'art. Une trame complexe, entrelacée sur elle même, ponctuée d'étoiles diverses et fourmillante d'une diversité sans parallèle. Il y avait dans la vie une dimension suprême et insurmontable qui le fascinait et l'agaçait à la fois : c'était peut-être par jalousie qu'il la désacralisait à toutes les occasions, qu'il la terminait, qu'il l'écourtait. Peut-être que pour le peintre écarlate, la certitude de ne jamais pouvoir dépasser le niveau de complexité de la vie dans ses propres œuvres les plus transcendantes était devenu une évidence... celle d'une concurrence si dure qu'il ne pouvait que l'évincer de la manière la plus lugubre possible pour la dépasser.

Il nagea jusqu'à la surface, au rythme qu'il lui était possible d'adopter, avant de revenir à l'air libre. Une goulée d'air frais le ramena dans le monde de la surface alors que son flanc le labourait d'une sensation délicieusement désagréable. Il toussa. Était-ce le goût de son sang, qu'il avait dans la bouche ? Oh, c'était fort possible. Agrippant la première lande de terre à portée, il chercherait alors un moyen de remonter dans la forêt désormais calcinée pour reprendre la route du champ de bataille initial. Il devait retrouver la seule personne faisant un peu de sens dans sa journée... et la Jorogumo, assurément, ne dirait pas non à quelques coups de feu supplémentaires.

- C'est fou, ce que le hasard peut bien faire les choses. Ou mal faire les choses ? Ah, je ne sais plus. Quel calvaire... trop de choses à penser, si peu de temps, pas assez de calme, monologuait-il.

Il traverserait les vastes étendues cendrées, sans y accorder plus d'importance que cela, laissant le souvenir encore vivace des flammes léchant ses mollets se perdre dans la neige et le froid. Son esprit, tiraillé par de nombreuses pensées, partait de toute manière dans tous les sens.

- Je prendrai bien un verre de brandy... constata-t-il. Non, idiot ! C'est mauvais pour l'acte. À quand remonte ton dernier verre, d'ailleurs ? Oh, je ne sais plus. Finalement, une simple salade m'irait bien aussi.

Il ricanerait, avant de se mettre à siffler un air dont il avait le secret. La journée n'était pas encore finie...





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 433
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue30/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue168/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (168/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeMar 16 Avr - 23:31

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs

Le cornu essayait d’attaquer à distance pour empêcher l’assassin d’attaquer le moineau, mais il semblait posséder une force encore inconnu à notre héros. Il semblait pouvoir prédire certaines attaques, notre homme ne sait pas comment cela se faisait, mais il attaquait du plus fort qu’il pouvait, du plus rapide qu’il pouvait, avec la meilleure intention qu’il avait. Il avait un plan dans sa tête, récupéré une parcelle d’ADN de toru, ensuite en faire une poupée et aller aider l’assaillant de Léon, mais pour le moment ce n’était même pas réussit.

Il était encore sous sa forme de paille, il lui restait une poupée, mais il était une cible de choix sous cette taille. Il se demandait s’il ne devait pas revenir à son style de combat primitif, c’est-à-dire attaquer avec les poings et les pieds. Le combat au corps à corps et de style un peu de la rue était ce qu’il maîtrisait le mieux. Tout ce qu’il venait d’utiliser avec son fruit du démon n’avait quasi eu aucun effet. A si toucher l’épaule de son adversaire après une multitude d’attaque. Il ne savait plus quoi faire. D'ailleurs, il venait de le voir se défendre avec son épaule déjà endommagée. Il avait encaissé comme un véritable homme, avant de s’attaquer à Lexi. L'homme au cheveu blanc avait réussi à mettre KO la rose. Cela ne plaisait pas au cornu mais c’était les joies du combat, il avait été plus fort que les deux réunis. Était-ce vraiment la fin? Akira se disait que le combat était perdu d’avance.


Tout seul face à cet homme plus rapide que le chaton, il ne pouvait rien. Akira fermait les yeux et se rappelait ce qu’il avait vécu jusque-là, il s’en était toujours sortit, même quand l’adversaire était plus fort. Il n’avait aucune raison de douter. Il était en train de revoir la défaire de la rose devant ses yeux. Il rouvrait ses yeux quelques instant après, toujours avec Lexi en vu qui baignait dans son sang. Il devait se dépêcher pour ne pas qu’elle ai perdu trop de sang. Le cornu redevenait humain, un coup de poker sûrement. Il perdait la moitié de ses attaques, mais ce n’était pas un souci. Il posait son regard déterminé dans celui de l’assassin. Son regard lui disait de venir le battre dans son domaine de prédilection, il voulait que cet homme, Toru ait le courage de venir se battre en face. Il n’avait plus qu’un seul bras, il devait être fatiguer d’avoir combattu deux adversaires. Tous ces éléments étaient réunis pour offrir une maigre victoire à notre héros. IL attendait de pied ferme Toru, il était aussi bien sûr la défensive que sur l’offensive, il était prêt à tout. Il savait qu’un faux pas et c’était sûrement la mort assuré. Akira faisait un signe à Toru de l’approcher !

Code de Frosty Blue de Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeJeu 18 Avr - 21:28




Depuis le champ de bataille que le Levignac rejoignait petit à petit et qu'il atteindrait très prochainement, des cris étranges semblaient se répandre dans l'air depuis la côte Nord, des hurlements que le tireur d'élite pourrait reconnaitre. Certes, les paroles d'un animal aquatique étaient étouffés par la distance mais comment l'Akajisei pouvait oublier les exclamations si caractéristiques de celui qui lui avait clairement sauvé la vie, ou qui l'avait éloigné d'une promesse de détention dans les cellules du gouvernement mondial. Là-bas, à l'abri des regards, un bras de faire se poursuivait.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Himeic10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 2nd_to10
Vice-Amiral Burmeister Piso, régent de North Blue renommé à 270.000.000 et Léon Winter, esclave" />

Si le régent de la mer aurait pu être mis en danger par le nouveau tir de l'homme qui l'avait déjà mis dans une position délicate, le bonhomme vit sa main se faire prendre par un tir de toile venu d'ailleurs. Différence de niveau entre les combattants en question, sens de la stratégie équivalent et intérêts divergents, la Kokuro avait eu l'avantage et venait de priver le Chapter d'un coup de maître, d'un coup qui aurait tout fait pencher en faveur de Léon. Pour l'heure, la balance semblait toujours pencher du côté gouvernemental, mais pour combien de temps encore ? Le paramecia de la forteresse allait-il encore faire des siennes et modifier le cours des choses ? Sous son filet, immobilisé et éloigné, il se trouvait à l'écart de tout. Un souci s'il voulait se montrer suffisamment efficient mais une aubaine si l'on considérait sa situation plus que ... précaire. Eden Chapter avait donc encore quelques moments devant lui avant que la situation se conclut fermement autour de lui, son futur allait se décider prochainement, le tout restait de savoir s'il avait son mot à dire dans le choix en question.

Au sein du combat qui opposait encore deux hommes, pour quelques instants du moins, le Winter accentua encore sa suprématie en plaçant deux nouveaux coups violents à son ennemi. Un lourd coup de poing au tympan droit suivi d'un coup de talon tonitruant au niveau des côtes flottantes gauche. Devant la violence des impacts, le maudit insectoïde ne put qu'être projeté à quelques mètres en arrière, encore placé sous le danger d'un nouvel assaut qui le prendrait de court. L'insecte s'attendait a en prendre davantage mais il ne vit pas son ennemi s'approcher, au contraire.

Contre toute attente, Léon recula de deux pas et se décala lentement vers la droite au moment exact où une ombre rapide s'insinuait entre les deux têtes de fil de chacune des armées. Si le haki de l'observation du Burmeister commençait sérieusement à être gerable, presque utile, il n'avait pu sentir cette arrivée salvatrice, chose que Léon avait pu percevoir sans mal. Il avait lu l'assaut et les intentions de l'arachnide, s'était écarté pour éviter les lames d'énergie caractéristiques des agents des Cipher Pol tout en conservant une proximité qui lui permettait d'agir rapidement sur la nouvelle venue. Ainsi, alors qu'Elina viendrait à peine de lancer ses attaques et de proposer une stratégie à son allié de circonstance, elle verrait le servant de la défunte Hika se jeter sur elle, un doigt blindé au haki de l'armement visant très clairement sa poitrine. Si elle esquivait, Léon n'aurait qu'à faire quelques pas de plus pour que son assaut puisse se poursuivre en direction d'un Vice-Amiral qui venait de siffler fortement et s'apprêtait déjà à avancer vers les deux autres combattants. Il ne pourrait aider l'araignée à se prémunir du coup mais peut-être pourrait-il agir a posteriori.

En attendant, si l'assassine de Yakoutie avait encore une fois joué de la meilleure des façons pour laisser une chance au gouvernement, elle venait également de prendre le plus gros risque de la journée, et peut-être de sa vie.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev12
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000 et Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000

Les coups pleuvaient de toute part et les coupures sur le corps de la Contre-Amirale se faisaient de plus en plus nombreuses, comme les perles de sang qui s'échappaient de plus en plus de la bouche de la gradée. Alors, toujours parfaitement stoïque et calme, le pion prit un recul soudain, plaça sa lame pour une ultime estoc qui viendrait infliger une blessure fatale à l'ennemi, un coup final qui ne vit pas le jour. A l'instant où le révolutionnaire allait se propulser vers l'avant pour en finir, il fut happé par une explosion mineure qu'il ne put esquiver que de justesse, un loup prenant alors place entre lui et sa cible.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Img-2210
Kirok, Cy Wolf

Kirok venait de prendre part à une nouvelle bataille, en équipe, les gouvernementaux pourraient probablement prendre le dessus, si le révolutionnaire n'obtenait pas d'aide. S'il enchainait les échanges depuis le début de la bataille, le concentré de technologie tout droit sorti des ateliers de la section scientifique semblait au-dessus des problématiques liées à la fatigue. Les améliorations que Piso avait commandé pour son assistant robotique avait fait de l'animal un outil aux multiples usages et capacités, son statut d'être mi-organique, mi-artificiel le sortait des paramètres normaux des êtres de chair. Hibuki bénéficiait de la bénédiction du fruit du démon de Centes mais Kirok de l'ingéniosité des cerveaux de la section. Le combat se déroulait à trois mais deux têtes allaient donner davantage, Bennsen ne devenant alors qu'une simple assistante pour le chasseur de criminel que pouvait être le plus fidèle allié de Burmeister Piso.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_de10
Toru Treodor, primé à 62.000.000

Le daguiste vit soudain son opposant abandonné sa forme si spéciale qu'il utilisait depuis de longues minutes pour redevenir un humain de tout à fait lambda. Alors, sûr de lui et de son efficacité, l'homme à l'égo surdimensionné comprit en cette manoeuvre que le maudit était à bout de force et de ces saloperies de poupées qu'il n'arrêtait pas de cracher sans arrêt depuis plusieurs minutes. Pour le puriste, il apparaissait donc que les poupées reflétant les dégâts existaient en nombre illimitée mais que la forme lui permettant cet exploit était quant à elle cantonnée à une limite de temps, ou d'énergie. Pourtant, si son ascendant semblait total, le décima ne se jeta pas comme une brute sur son adversaire, pas sans s'offrir un petit coup de spectacle. Il plongea sa main partiellement invalide sans sa poche et en ressortit un pistolet de qualité mineur qu'il souleva difficilement en grimaçant en direction du Suzuran avant de libérer une balle qui fusa vaguement dans sa direction. En réalité, le tir allait passé à environ deux mètres du paramecia mais cela importait peu, ce coup était simplement destiné à occuper l'esprit de l'homme de paille, à le mettre sur une fausse piste en le forçant à traiter une information supplémentaire. Alors, il s'élança dans le sillage de son projectile et chercherait à infliger un coup sévère, très sévère. L'objectif était de trancher l'abdomen du maudit sur la totalité du flanc gauche. Toutefois, si son petit stratagème ne fonctionnait pas, l'assaillant ne prendrait pas le risque de subir un nouveau coup de face, il s'esquiverait sur le côté et tournerait autour d'Akira pour le fatiguer un peu plus dans le but d'en finir.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10
Hilor Gura, primé à 16.000.000

    - Mon ami ? Tu me prends pour ton pote bon à rien de débile ? Regarde toi, tu pisses le sang, qu'est ce que tu pourrais m'apporter ? Crever ou partir avec toi ? Mon choix est vite fait, rejoins tes potes et barrez vous. Laissez moi là et profitez surtout que Léon soit occupé. Quand il aura fini, il vaudrait mieux pour vous que vous soyez loin.  


Un ultimatum, voilà ce que lui proposait le matou. Il n'en voulait pas. Pas suivre l'homme qui venait de l'estropier, pas se lier à une personne comme ça, à un être qu'il considérait comme un idiot sans le moindre sens de la logique et de la stratégie. Anarchiste, Raki se revendiquait de ce bord, et bien cela n'étonnait plus le paramécia qui ne lui attribuait pas cette qualité comme compliment, très très loin de là. Il jeta un regard noir au Zoan et remarquait finalement la teinte pâle de ce dernier. Il se mit à pouffer de rire.

    - Regarde toi, vraiment. Tu vas tomber dans les vapes, t'es pitoyable. 


En effet, devant lui, la perte de sang et le retour des combats commençaient à porter leurs effets. Raki ne tiendrait pas plus de deux ou trois minutes supplémentaires, il était temps pour lui de partir se reposer, de s'en aller de ce champ de bataille, une aubaine que ces hommes arrivaient enfin sur place.







Spoiler:
 

Ordre de réponse :
Elina - Francis - Raki - Akira - Chapter (purement indicatif, vous faites comme vous voulez)

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Alors, dans l'ordre :

Francis > Peu de chose, carte blanche pour toi.

Elina > Tu dévies le coup de Chap, grâce à toi, en partie, Piso ne prend pas de coup sur ce tour. Par contre, Léon réagit vite à ta présence et cherche à diminuer les forces en présence.

Chap > Ton coup est dévié par Elina et, en plus Kirok était en couverture.

Raki > Tu te prends une bâche assez virulente. Seconde chose, la blessure te rattrape et s'ajoute à la fin de ta technique : c'est, en principe, ton dernier tour.

Aki > Toru se joue un peu de toi et tente un petit coup de fourbe pour te prendre en traitre. Je te laisse libre réaction, évidemment, à toi de voir si tu joues le jeu ou non etc... J'ai rajouté un petit passage au conditionnel, si tu apparais très sur la défensive et en opposition brute devant sa charge, il s'esquivera sur le côté et tournera un peu autour de toi.

Contexte > On arrive dans une phase finale où la majorité des combats trouvent une conclusion et où d’autres débuteront probablement. Du côté de Hibuki vs Bensenn, la CA recule encore mais reçoit une aide bénéfique de Kirok. A deux, peu de doute qu'ils reprendront la main, même si ça s'apparente davantage à du Kirok vs Hibuki et Bennsen en soutien. Pour Piso vs Leon, Leon place deux coups de plus avant de reculer de deux pas pour se prémunir d'Elina sans trop s'éloigner, là il cherche à placer une sorte de Shigan qui n'en est pas vraiment un mais un coup de doigt avec du Haki en visant l'épaule d'Elina. Piso est derrière Elina et ne peut donc pas la protéger, il commence néanmoins à bouger vers l'avant.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl 37 (Zoan insecte + Armement standard et observation en éveil)
Cy Wolf Kirok, lvl 32
CA Bennsen, lvl 33 (force surhumaine, tekkai et maniement de la hallebarde) (Gravement touchée)
Colonel Jerinoha, lvl 31 (retour à la vie des muscles)
Colonelle Lexi Hersé, lvl 25 (Zoan du Moineau) (sérieusement touchée)
Lieutenante Frya Utera (haki de l'armement en éveil + Lien animal inné)

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ???
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl 34 (maniement du sabre)
Hilor Gura, lvl ??? (Haki de l'observation extrêmement précis)
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 38 (Les deux hakis + force et rapidité exceptionnelles)
Le dormeur, lvl 31 (tireur d'élite + précision diabolique)
Maki, lvl 33 (karaté des hommes poissons + Haki de l'armement)
Toru Treodor, lvl 29 (Manieur de dagues + Haki de l'observation)

Camp neutre :
Ouek, lvl 34 (retour à la vie des cordes vocales non maîtrisé + aroma dial sur le crâne)

Côté Pirates :
Toto, le taré, capitaine des Insane Unicorns, avec ses blessures lvl 26 (retour à la vie capillaire)
Cham, le raisonnable, second des Insane Unicorns, lvl 23 (retour à la vie des ongles)Les Insane Unicorns : 50 pirates lvl 15
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 513
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue38/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue302/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (302/350)
Berrys: 17.437.996.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeJeu 18 Avr - 22:44

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 682897325885barre20separation













La Zoan entendit avec satisfaction un sifflement s'élever dans son dos, alors que le loup s'éloignait en direction des combats latéraux afin de porter une assistance non négligeable à la Contre Amirale en bien piètre posture. Si tout se déroulait selon ses plans, l'animal saurait tirer Bensenn de ce mauvais pas puis, par effet boule de neige, extirper Akira d'un âpre combat ! Sa félicité fut néanmoins de courte durée car, à peine l'échange avec Burmeister Piso terminé, ses sens aux aguets repérèrent l'attaque éclair de son nouvel adversaire. Une brève vision vint roidir les entrailles d'Elina, lorsqu'elle aperçut une plaque noirâtre recouvrir le membre tendu dans sa direction.


« Un Haki de l'armement également ?! », hoqueta-t-elle en silence.






En un battement de cœur, les sens affûtés de la Zoan lui envoyèrent une foultitude d'informations, tandis que l'adrénaline la faisait sourire, tant il était rare de se frotter à un être de ce calibre ! Alors que son corps se mettait en branle, son ego entra dans la partie également. Les brûlures qu'elle avait déjà ressenties par le passé refirent surface en parcourant toute sa colonne vertébrale, tandis que son mental s'embrasait à son tour, avivé par les flammes du combat ! L'araignée en elle se délectait de la situation. Elle souhaitait en découdre et ressortir triomphante de cet affrontement qui s'annonçait comme l'un des plus âpres de toute sa vie. Oui. Elle brûlait d'un feu inextinguible, face à cet homme extraordinairement dangereux !

Avant de pêcher par excès de confiance elle se reprit bien vite, tandis que dans les rouages de son esprit s'actionnaient en arrière plan. Il n'y allait pas par quatre chemins : une attaque frontale dès le début ! Elle s'était attendue à plus de subtilité de la part d'un homme qui avait mis à mal le gérant de North Blue. Néanmoins, si cette approche semblait bien simpliste de prime abord, une donnée supplémentaire vint bien vite rectifier le jugement hâtif que la Zoan avait établi : elle ne pouvait pas se permettre d'esquiver. Si elle se fiait aux bruits dans son dos, Piso se trouvait juste derrière elle. Aussi, le décima ne se contentait pas de lui mettre la pression d'entrée de jeu, il menaçait également le blessé qui ne pourrait pas rester dans le combat éternellement s'il continuait d'encaisser les coups.

Contrairement à ce qu'elle avait supputé, Piso s'était bien vite remis de ses blessures et l'assistait d'ores et déjà dans le combat. Ainsi, bien qu'il soit mal en point, l'appui du marine allait fortement jouer en sa faveur ! L'ennemi était rapide, un rien plus véloce qu'elle, et disposait d'un Haki de l'observation : c'était faire preuve de sagesse que d'accepter la main tendue par le Vice Amiral, bien qu'une partie d'elle même aurait aimé estimer un peu mieux son niveau de combattante. L'araignée plissa les yeux et réagit au quart de tour.


Et par ce simple fait, la danse macabre débuta entre les trois antagonistes.


Le coup cinglant visait sa poitrine mais, au lieu de reculer, l'araignée resta stoïque en tissant de la toilacier de ses deux mains. Alors qu'elle amorçait un mouvement pour parer le coup au mieux en se décalant légèrement vers sa droite, la Zoan lança soudain de sa main droite un jet de toile pour créer un enchevêtrement de fils résistants comme l'acier qu'elle attrapa de sa griffe gauche. Alors que le doigt tendu de son adversaire s'approchait de son épaule gauche, elle recula d'un petit bond pour minimiser l'impact, tout en prenant garde à ne pas reculer trop loin au risque de percuter Piso. Dans le même temps, elle effectua un moulinet de la main gauche autour du membre tendu de Léon en un éclair. Une fois la boucle de soie créée, elle tira de toute ses forces de ses deux mains pour tenter d'enserrer le coude de l'homme dans ce garrot de soie. Le fil de toilacier solide serrerait l'articulation mais, surtout, les artères à cet endroit stratégique, avant d'être adroitement fixée par deux jets de toile gluante à ses extrémités. Une douleur fulgurante la ferait accuser le coup un très bref instant, tandis que son épaule gauche encaissait un choc brutal malgré sa carapace chitineuse.

Mais l'assassin n'en avait pas terminé !

Sans jeter un coup d'oeil à sa réalisation, ni même à sa blessure, l'araignée savait qu'elle devait pousser l'homme dans ses retranchements, ne pas lui laisser une seconde de répit ! Si le garrot tenait, il était impératif qu'il ne puisse pas le retirer afin de le priver de son membre dominant. Dans le cas d'un échec, Elina devrait tout de même forcer ce combattant à se concentrer sur elle, dans l'espoir de ménager une ouverture à son illustre allié du jour. Malgré la douleur cuisante, son épaule restait utilisable, bien qu'un peu moins adroite, et elle comptait bien en tirer profit.

Deux boules de toiles collantes fusèrent vers les pieds de Leon Winter afin de limiter ses mouvements, à l'instar de ce qu'elle avait réalisé avec Maki. Néanmoins, la jeune femme savait d'ores et déjà qu'il éviterait cette attaque. Il le lui avait prouvé : elle allait devoir redoubler de subterfuges face à lui ! Aussi, tentant de lire son esquive au mieux, l'araignée tenterait de le cueillir d'un coup de pied fouetté au thorax pour le forcer à bloquer... mais ce coup banal cacherait en réalité un Rankyaku. Car elle ne se montrerait jamais trop prudente : une attaque en trois temps, rien que ça, ne serait pas de trop pour tenter de créer une petite fenêtre d'action pour son comparse maudit !






Résumé :
Elina tente de réagir à l'attaque de Léon. Elle se fait toucher à l'épaule gauche dans la manœuvre (supposément par le bras droit de Léon) et tente avant l'impact d'enserrer le membre de Léon dans un garrot de toilacier hyper serré, au niveau du coude, collé à ses extrémité (au niveau du biceps et de l'avant bras droit de Leon) avec de la toile gluante.
Peu importe le résultat de sa tentative, elle va tenter de l'occuper le plus possible à partir de ce moment : soit pour l'empêcher de retirer le garrot, soit pour ménager une ouverture à Piso. Elle lance donc deux boules de toiles collantes pour tenter d'immobiliser ses jambes, puis un coup de pied fouetté pour forcer Léon à bloquer... mais qui cache en réalité un Rankyaku pour tenter de le cueillir malgré tout !



Techniques utilisées:

Kousatsu : (lvl 17)   (ici pour tenter de faire un garrot sur le bras de Léon)
Elina entre-tisse plusieurs fils en un câble assez résistant, et s’en sert pour étrangler sa proie par surprise. Si elle le désire, la victime peut tenter de briser le fil, étant donné qu’il est un peu moins solide qu’une corde de violon. L’autre solution consiste, bien sûr, à s’en prendre directement à l’assassin. Elina peut également s’en servir comme d’un lasso et tenter d’emprisonner un membre de son adversaire.
Variation : (lvl 30) :Utilise un câble d’acier à la place. Peut toujours être brisé, mais le personnage doit pouvoir se défaire de l’acier...


Kinu Kansei : (lvl 20)
L’araignée combine deux types de fils pour cette technique. D’une part du fil gluant, de l’autre des fils simples. Elle tisse une boule de toile gluante, enrobée d’une toile basique et compacte qui, lorsqu’elle atteint sa cible, enserre la zone touchée avec de la toile collante.
- Forme hybride standard et forme araignée bolas.


Rankyaku: (lvl 20)
Technique apprise après un dur combat contre une famille d'assassins. Elle consiste à trancher l'air avec son pied et de créer une véritable lame d'air pour blesser son adversaire.
- Toutes les formes.
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 485
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue33/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue193/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (193/250)
Berrys: 4.110.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeSam 20 Avr - 21:10




La même saloperie !



Idiot, débile, ce mot revenait sans cesse dans les paroles de l’estropier, et je ne pouvais qu’en sourire. Je n’avais pas la prétention d’affirmer posséder une intelligence digne des plus grand loin de la. Il pouvait bien penser ce qu’il voulait a mon sujet j’en m’en foutais comme de l’an quarante. A vrai dire mon regard était attiré par un autres être intéressant, un vieillard qui s’amuser à prendre pour cible le Piso lui-même rien que ça. Audacieux, et amusant, tout ce qu’il fallait pour attiser ma curiosité.  Il me fallut quelque minute pour décrocher mon regard de ce mec et prendre une décision le concernant.  Je finis enfin par sourire un peu plus au décimas lui disant d’un ton taquin et nonchalant :

« Un idiot ? Des Débiles ? Ton disques est rayé ou quoi ? Trouve autre choses, car en attendant l’idiot a réussi à te passer sous le nez et a précipité la chute de la planche a pain qui te servait de maitresse. »

J’inspirais un peu plus sur ma cancéreuse, sentant de léger vertige me gagner, la douce sensation des perlés de sueur froides gagnant mon dos et se mêlant au sang pour s’écouler. J’allais perdre connaissances sous peu je le savais, mais avant ça j’avais des ordres à donner, Bon dieux ce que j’avais une saintes horreur de faire ça mais il fallait que je tienne au moins jusque la. Ricanant un peu je continuais sur ma lancée en disant toujours sur un ton bon enfant :


«  Mon état ? Dans le pire des cas je meurs ? Faut bien passer l’arme à gauche un jour ou l’autre mais crois moi ce n’est pas demain la veille que ça arrivera, pour ce qui est d’être pitoyable, qui est le plus pitoyable, l’homme qui se démène jusqu’à perdre conscience pour se battre pour ce en quoi il croit ? Ou l’homme trop fier et a l’égo excessivement développé pour accepter la main secourable du premier ?  Tout n’est qu’une question de point de vue l’ami….. »


J’inspirais un peu plus sur ma cancéreuse exhalant tranquillement ma fumer pour enfin continuer :

« Décimas, marine, dans le fond c’est la même saloperie, ils sont juste trop con pour s’en rendre compte. Vous voulez juste vous battre pour que d’autre vous dises quoi faire, quand le faire et pire que tout, vous donne la raison de le faire pour satisfaire votre conscience. Ou est la liberté dans tout ça ?  Tu vois ton Léon, un fier et noble guerrier sans l’ombre d’un doute pourquoi se bat-il maintenant ? Réfléchit deux minutes, que pensera-t-il en sachant que tu étais la, que tu n’as rien vue venir, et pire encore que la femme que je le soupçonne d’aimé, a était assassiné alors qu’elle se trouvait sous ta protection, que pensera-t-il de tout ça ? S’il survit à ma charmante collègue bien évidement et crois moi la connaissant il est dans de beaux draps….. »

J’écraserais alors ma cigarette, souriant en voyant trois silhouette arrivé, tandis que ma vision commençait a se voilé, je trouvais alors la force de prendre ma forme animale et de dire a un Kabi-Yo et a ses deux hommes :

« Si le jeune homme ici présent change d’avis on l’embarque, ya un autre lascar qu’il serait fâcheux de laissé croupir dans les geôles du gouvernement, le vioque la bas dans un filet on l’embarque aussi un gars qui cherche a flinguer un vice amiral on voix pas ça tout les jours….. »

Je plongeais dans l’inconscience a ce moment la, me laissant emporter par les tourbillons ténébreux des méandres de mon esprit

-------------------

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Https_10
Kaby-Yo


Les trois hommes était arrivé juste a temps pour entendre les derniers Mots du goshuushou avant qu’il ne sombre dans l’inconscience. Réactif Tim avait attrapé le co-leader de Paradise en forme de chat, et patienterais en attendant que son collègue Bill ait finit se qu’il avait a faire. Le deuxième homme de Kabi avait entrepris de se diriger discrètement vers l’homme prisonnier du filet, il profiterait de l’agitation des combats pour passer plus ou moins inaperçu sur le champ de bataille. Il arriverait au niveau du flet et signifierais au vieillard de se taire et de ne pas réagir outre mesure, en plaçant un doigt devant sa bouche. Par soucis de rapidité le pirate habitué a porté des charges agripperais le filet et embarquerais le Chapter sans ménagement dans son transport de fortune. Il rejoindrait ainsi Tim en prenant autant de précaution qu’a l’allé.

Ce n’est qu’une fois arrivé la que Kabi-yo dirait a ses deux hommes de rentré au bateau, si le gringalet décimas changer d’avis il était en total mesure de le porter tout seul, de son coté. Il avait pris le temps de s’enfiler quelque litre d’alcool et avait préparé quelque boule de neige, qu’il prendrait un malin plaisir a lancer sur les trajectoires du Toru en disant a la suite d’un rire gras :

« Aller Blanche Neige souris un peu on s’amuse bien tu trouve pas ? »




Code by Wiise sur Never-Utopia




Dernier poste pour moi a prendre en compte vue que je tombe inconscient, je continuerais de poster pour jouer les PNJs

Spoiler:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
Francis Levignac
Messages : 94
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue26/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue113/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (113/200)
Berrys: 151.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeMar 23 Avr - 15:17


”Red Day”




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 1542150908-akajisei
Akajisei, "La Mort Rouge"



L'écorce noircie s'écrasa dans la neige, vestige carbonisé d'une vie qui avait jusque là battu son plein... malgré le froid, le blizzard et la mort portée par un vent qui gelait ce qu'il touchait. La forêt qui entourait la tour n'était plus qu'une vaste ruine fumante, dont les exhalaisons toxiques hurlaient encore le trépas de centaines, de milliers de formes de vie diverses et variées. Francis écrasa le charbon informe du pied, non sans pousser un petit hoquet de surprise lorsque la douleur s'invita à nouveau dans son flanc. Il semblait s'être dégoté là un plaisir spécial, l'amour d'une maîtresse capricieuse et invisible qui lui rappelait sans arrêt qu'il avait encore du pain sur la planche. Ce qui n'était qu'un grossier euphémisme : par tous les saints qu'il avait pu bafouer, comment pouvait-on attendre de lui qu'il profite de tous ses jouets à temps ?!

Arrivé à la lisière calcinée des bois qu'il avait précédemment fuis, le tireur masqué ne pu que s'extasier de la pluralité des possibles qui s'offrait à lui, sans pudeur aucune, malicieuse et joueuse comme la braise la plus dansante. De nombreux combats se déroulaient là, des combats qui impliquaient d'ailleurs plusieurs têtes qui ne lui étaient pas inconnues. En particulier, celle de l'Araignée qui semblait prise dans un affrontement qui le dépassait fort certainement. Restait également le grand dadais qui accompagnait le Goshuushou, qui semblait pour sa part ne pas en mener large face à son opposant. Un peu plus loin, un Cy-Wolf s'échinait à mettre à terre un puissant épéiste, aidé d'une demoiselle aux couleurs de la Marine de North Blue. Restaient également les soldats de basse gamme, ceux que l'on envoyait s'écharper avec aussi peu de dignité et de gloire que de simples amas de chair capables de tenir une lame... pathétique, vraiment. Il sifflota quelques instants, tandis que ses mains se mouvaient gracilement dans sa tenue et sur ses côtés. Heureusement qu'il était bon ingénieur... nettoyer ses pistolets et changer la poudre ne lui prit qu'une vingtaine de secondes, montre en main. Ses doigts dansèrent sur les courbes harmonieuses de ses armes, soupesèrent une énième fois les formes arrondies et solides, caressant avec une douceur surprenante la moindre fioriture habillant ces beautés tirées de son imagination.

Puis, avec élégance, il les enjoignit à ne plus faire qu'une. Il les poussa à une fusion harmonieuse et, pour l'heure, silencieuse. Un silence qu'il briserait violemment dans quelques instants, comme dans une retombée puissante et suprême d'un son brutal et incontestable. Bientôt, il empoigna l'arme qu'il venait de remettre d'aplomb : son arme de longue portée, celle avec laquelle il savait assurément se montrer le plus meurtrier.

Une arme parfaite, dans un rôle comme le sien.





- Aujourd'hui, cher public... murmura-t-il à un auditoire invisible, d'une voix terriblement suave et séductrice. Aujourd'hui, nous vous offrons cette unique représentation... autant de rouge pour vos roses, autant de bleu pour les lèvres gelées dans la neige... autant de bruits pour autant de souffles...

Il s'allongea dans la neige, laissant la lunette de son fusil se synchroniser avec son œil d'aigle. Il avait d'ici une vue parfaite de tout le champ de bataille, tant qu'il se décidait à y prêter de l'attention, bien sûr. De plus, sa vue naturellement aussi acérée que celle d'un rapace rendait tous les détails insignifiants aussi clairs et éclatants que des bombes, dès lors qu'il y accordait un peu d'intérêt... autant dire qu'il serait difficile pour quiconque dans sa vision de jouer au plus fin, au plus malin et sournois, tant qu'il criblerait le terrain devant lui de sa terrible capacité à observer... ou de balle, d'ailleurs.

- Tu étais le meilleur d'entre nous... oh, peut-être pas, en fait... dirait-il avant le premier assaut.

Il commencerait par aider l'homme de paille : il était visiblement en difficulté et, en tout état de cause, il semblait être un ami plus qu'un ennemi... même si le comportement d'Aggaddon, un peu plus tôt, suggérait qu'il était difficile de faire confiance à ces hors-la-loi primaires. Oh, eh bien... tant pis. Il aviserait plus tard, ferait preuve d'improvisation. L'homme aux dagues semblait prendre confiance en lui alors que les échanges se déroulaient : il commettrait donc un impair, à un moment ou à un autre. Impair qui lui vaudrait une balle, de préférence logée dans la cervelle. Quelque fut le résultat de son tir initial, il se tournerait ensuite vers un combat entre deux lambdas, avant d'abattre celui qui ne porterait pas les couleurs de la fière garde du Gouvernement Mondial. Le but ? Il était très simple.

Si Toru parvenait miraculeusement à esquiver l'assaut surprise et l'ouverture que cela offrirait à Akira, il serait surpris de la deuxième détonation et tenterait de se prémunir d'une balle... qui n'arriverait jamais. Alors, le combattant de Paradise aurait une seconde opportunité de s'en prendre à son ennemi frontalement.

- Tu devrais prendre un siège. Tu es tout rouge, s'esclafferait-il en observant un homme s'écrouler.

Du côté de l'affrontement entre Elina, Piso et Léon, les combattants entendraient deux tirs plus lourds que les autres ne les concernant pas... et les ignoreraient, comme tout le reste des bruits autour d'eux, tout simplement. Alors, le troisième tir arriverait directement sur Léon : un coup de feu que le Levignac n'espérait pas du tout mortel, mais bien assez distrayant pour forcer le Winter à un geste couteux... un simple temps d'arrêt, une simple courbette de trop. Si l'on considérait même ses capacités sensorielles qui semblaient dépasser la moyenne, il restait un point critique qui jouerait en faveur de Akajisei : l'attention. Même s'il était doté d'une forme de prudence incroyable, le guerrier des Décima ne pouvait décemment pas porter son attention aux alentours en face de deux combattants aussi vindicatifs... auquel cas, même une nuisance mineure comme le pistolero de la mort pouvait devenir mortelle.

- Celle là est en votre nom, Madame... murmurerait-il.

Puis, il tirerait à nouveau sur Toru, si ce dernier était encore debout, le prenant à nouveau de court. Il changerait ensuite le rythme : un tir sur Léon, puis un tir sur Toru, puis un tir dans le vent... puis un nouveau tir dans le vent, un nouveau tir sur Toru... puis cela deviendrait hasardeux. Totalement hasardeux et imprévisible autrement que par des capacités exceptionnelles et une concentration constante sur sa propre personne : autrement dit ? Une chose que les deux combattants ciblés ne pouvaient pas se permettre actuellement...

Tant qu'il resterait là, à faire pleuvoir la mort, le tireur d'élite n'aurait nul besoin de se montrer plus dangereux ou vindicatif qu'un autre : il serait, miette d'imprudence par miette d'imprudence, la ruine de ces guerriers plus forts que lui... au travers des mains d'autres personnes qui auraient juste à profiter de ses talents.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 215
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue22/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue81/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (81/120)
Berrys: 12.148.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeSam 27 Avr - 15:09

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens



A l’instant où il pressait la détente, son bras fut repoussé contre toute attente pas dans la direction du recul. Une masse molle et blanchâtre apparut autour de sa main, déviant la balle qui poursuivit sa course bien trop loin de sa cible pour la déranger ne serait-ce qu’un rien. En revanche, la toile collante rendit également au vieil homme ce qui pouvait presque ressembler à un service, compte tenu de sa situation : s’enroulant autour du membre décharné avec une force prodigieuse, elle garda les doigts de l’Eden fermement empoignés autour de la crosse du pistolet. Une aide pourtant toute relative, puisque dans la suite de sa trajectoire, le projectile vint plaquer le bras de l’homme dans le sol enneigé, et l’y coller tout aussi solidement.

Ce fut un autre élément imprévu qui remédia à ce dernier problème. Son champ de vision s’obscurcissant peu à peu sous la douleur toujours plus criante, le vieillard n’avait pas vu arriver l’homme. Son esprit s’éveilla brusquement lorsqu’il se sentit décoller de la neige fraîche, et il se dévissa difficilement la nuque pour observer ce nouvel intervenant. Ce fut en un unique grognement, comme dans un dernier souffle, qu’il s’adressa à l’inconnu.

-T’es qui toi ? T’es sous le p’tit roi?

-Tu le sauras bien assez tôt.

S’il avait commencé par répondre de façon énigmatique à sa première question, l’inconnu avait tourné vers le fossoyeur un regard d’incompréhension lorsqu’il avait évoqué le Monarque. « Tu es fou vieil homme, ne comprends-tu donc vraiment rien à la situation dans laquelle tu te trouves ? », voilà le sens que ce regard prenait pour son destinataire. Qui était donc cet homme ? Un marine ? Il ne portait pas l’uniforme, mais cela avait également été le cas de la gamine. Les mouettes étaient devenus fourbes. De son temps, aucun d’entre eux n’aurait privilégié l’anonymat à l’insigne. Cette génération était décidément bien différente. Une chose était donc certaine : ce type ne présageait rien de bon. Il était hors de question qu’il se laisse emmener de la sorte.

Toujours tremblant mais pourtant parfaitement assuré, le canon de l’arme toujours engluée à son propriétaire se leva en direction de la nuque du porteur, qui ne remarquerait rien du mouvement dans son dos. A l’instant où il se colla sur les cervicales, l’index meurtrier se plia une fois de plus, implacable. Un tir à bout portant qui ne laisserait aucune chance au pauvre homme, qui ne pourrait jamais expliquer à son assassin qu’il était en réalité là pour le secourir. Que disait-on, déjà, sur l’ironie ?

Si la balle atteignait son but, le vieil homme s’effondrerait douloureusement au sol, aux côtés du cadavre tout frais. La rudesse du choc lui arracherait une quinte de toux rauque et pénible, qui se terminerait par un raclement de gorge et le crachat d’un glaire rougeâtre. Il pourrait alors remarquer, levant la tête, que le filet qui avait servi de sac de transport se trouverait à présent en grande majorité sous lui, ne le recouvrant plus que partiellement. Une maigre consolation dont il ne pourrait pas réellement profiter, le saignement de sa jambe s’étant fait plus conséquent à chaque mouvement, et le drainage de ses réserves énergétiques, pourtant conséquentes, plus rapides.

Une autre insectoïde – décidément, les gouvernementaux disposaient d’une belle réserve de bestioles – s’était joint au combat de sa cible précédente, le loup était allé prêter main forte à la contre-amirale face à l’homme auquel il s’était adressé au début de la bataille, et un tireur embusqué canardait les forces décimas restantes. Une situation bien plus désagréable qu’il n’aurait pu le vouloir, même lui pourrait le comprendre, tandis qu’un nouveau vertige le secouerait, provoquant un haut-le-coeur. Il ne pourrait plus participer longtemps avant que son esprit ne sombre pour de bon. Il lui fallait agir vite et intelligemment, peut-être plus que jamais.

C’est pourquoi, après avoir hésité un instant, son regard oscillant entre la mante religieuse et la cornue, ce fut finalement la raison qui l’emporta. Il se devait avant tout d’assurer sa propre survie. Son regard parcourut alors mollement les visages encore présents en un ultime effort de concentration, à la recherche d’une face connue : le fusilier decima qu’il avait épargné quelques minutes plus tôt, après l’ordre d’exécution donné par le masqué. S’il ne le trouvait pas à proximité, n’importe quel soldat du monarque non loin ferait l’affaire.

Si l’homme choisi était pris dans un affrontement, l’Eden tenterait dans malgré toutes ses afflictions de le libérer de son adversaire d’un nouveau tir bien placé ; si l’homme-insecte n’avait pas pu éviter ses balles malgré sa puissance évidente, il espérait bien qu’un simple soldat ne pourrait le faire malgré l’état bien plus déplorable du tireur.

Ayant selon tout espoir attiré l’attention du soldat royal, il lui adresserait faiblement un signe, l’enjoignant à s’approcher. Il l’appellerait dans le même temps, mais l’homme ne pourrait que voir les lèvres bouger mollement, la voix du vieil homme devenue bien trop faible pour porter à plus de quelques centimètres.

Et comme pour prouver sa bonne foi, le fossoyeur banda avec une souffrance évidente les muscles rachitiques de son bras droit, dirigeant son arme en direction de la gradée en armure. Ses gestes étaient à la fois lents et saccadés, manquant cruellement de la précision nécessaire à influencer cette affrontement. Il tenta, l’espace d’une seconde, de stabiliser sa main, toutes les veines de son front se gonflant sous l’effort. Et cela ne fut pas suffisant. Le bras tout entier retomba mollement le long de son corps. Toute nouvelle tentative du vieil homme pour le soulever ne résulta même pas en une légère crispation; son corps refusait tout simplement de lui répondre.

Il venait de consommer ses ultimes forces, et le peu d’énergie nécessaire à le maintenir conscient le quittait bien rapidement. Il voulut jurer, mais n’eut pas la force d’ouvrir la bouche.







Résumé et Techniques:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 WUPhkz9
"Avant moi rien n'était, nul ne fut enfanté,
Hors les êtres crées d'éternelle substance,
Et moi je suis comme eux, car j'ai l'éternité,
Vous qui passez le seuil, laissez toute espérance."

Dante Alighieri, La Divine Comédie
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1776

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitimeDim 28 Avr - 18:33




Depuis le champ de bataille que le Levignac rejoignait petit à petit et qu'il atteindrait très prochainement, des cris étranges semblaient se répandre dans l'air depuis la côte Nord, des hurlements que le tireur d'élite pourrait reconnaitre. Certes, les paroles d'un animal aquatique étaient étouffés par la distance mais comment l'Akajisei pouvait oublier les exclamations si caractéristiques de celui qui lui avait clairement sauvé la vie, ou qui l'avait éloigné d'une promesse de détention dans les cellules du gouvernement mondial. Là-bas, à l'abri des regards, un bras de faire se poursuivait.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Himeic10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 2nd_to10
Vice-Amiral Burmeister Piso, régent de North Blue renommé à 270.000.000 et Léon Winter, esclave" />

Sur le champ de bataille aux trois têtes les plus imposantes de l'île, le sort décima ne semblait pas encore clôt, bien loin de là. Son coup avait porté sur Elina mais la Zoan avait réagit promptement en tentant un coup restrictif, probablement pour leur donner un avantage dans la suite des combats. Dans le même temps, Piso avait tenté un coup décisif sous cette forme hybride spéciale ou ses bras grandissait de façon exponentielle, faisant de ses lames d'insecte de véritables Nodachis destructeurs. Pourtant, devant le danger que représentait le Vice-Amiral et la simple promesse de léger handicap proposé par l'araignée, Léon fut rapidement son choix et s'esquiva sur la droite pour finalement se retrouver pile entre ses deux adversaire. Pris en sandwich, l'on aurait pu penser qu'il avait commis une erreur mais cette disposition empêcherait la mouette de se servir de son allonge sans menacer son alliée et, en sens inverse, à cette alliée de balancer des lames d'air ou autres attaques d'ampleur, le gradé étant dans son viseur également. Le Winter se contenta donc de conserver son bras restreint pour le moment et allait se servir de ses jambes pour tenter une double offensive sur ses deux ennemis à la fois lorsque son haki et son oeil écarlate le prévinrent de l'arrivée d'un as de la vitesse.

Las, il regarda en direction de la tour et soupira profondément, laissant seulement ses espérances accompagner cette expiration mêlant tristesse et résiliation.

    - Adieu, mon aimée. 


Il se jeta vers la gauche.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_de10
Toru Treodor, primé à 62.000.000

Les choses se passaient de plus en plus mal. Non seulement son ennemi ne semblait pas distrait le moins du monde par la balle qu'il avait expédié mais maintenant une nouvelle pièce était arrivée sur l'échiquier, une pièce problématique qui se trouvait en juste limite de son haki de l'observation. Devant la pugnacité d'Akira et la gêne occasionnée par Francis, le Treodor vira soudainement de bord et s'éloigna brutalement de l'homme de paille qu'il affrontait depuis de longues minutes. Se faisant, il laissa son regard balayé la plaine d'Izaria, se poser sur les cadavres et les corps inconscients de ses collègues et amis fidèles, un constat s'imposant toujours un peu plus à lui.

Face à deux ennemis s'approchant très dangereusement de son niveau de combat, avec ce nouveau pion qui s'amusait à canarder tout le monde et à semer le doute et une graine de vigilance supplémentaire dans le cerveau des fidèles de Centes, dans son propre état de santé maintenant largement dégradé : les chances décimas lui apparaissaient comme nulles, ou extrêmement faibles tout du moins. Alors, un choix s'imposa à l'homme qui semblait être maintenant le seul en état d'accomplir ce plan ultime, cette surprise finale qui ne manquerait de ramener toujours plus de piquant à l'affrontement d'Izaria. En principe, il comptait se servir de ça pour donner un avantage monumental à Léon dans son combat à trois têtes mais le champ de bataille avait été bouleversé et il était maintenant trop tard pour cela.

Il jeta un ultime coup d'oeil à Akira et lui présenta le sourire le plus sadique qu'il n'avait jamais adressé à quiconque avant, le gratifiant de quelques mots qui marqueraient la fin de leur rencontre.

    - Félicitations l'homme de paille, tu me laisseras le souvenir du plus gros débile que j'ai jamais rencontré.  


Alors, à l'image d'un lanceur de couteau dans un cirque bon marché, il abandonna sa dague et la lança violemment en direction du paramecia du vaudou pour le distraire et lui donner de quoi s'occuper quelques secondes, une précaution peu utile avec cet écart abyssal de vitesse entre les deux hommes. Sa lame fusait vers l'arrière et lui se projeta vers l'avant en direction d'un autre champ de bataille, son sourire toujours bien présent sur son visage. Il arriva dans le dos de Elina et de face à Piso, entrainant par la même un simili étonnement chez Léon qui ne demanda pas son reste et s'esquiva vers la gauche avant de lui-même de projeter d'un équivalent de Soru en direction du coeur de la plaine et, plus précisément, du Chapter. Piso leva alors son bras-lame en direction de Elina et lui intima l'ordre le plus logique pour l'heure.

    - Suis le ! Je te rejoins immédiatement.  


Sautant alors par-dessus l'araignée, et sans faire attention à savoir si elle avait suivi ou non son ordre, la mante religieuse transforma son corps pour reprendre de nouveau cette forme hybride aux deux bras incroyablement longs et aiguisés. Il abattit son bras droit sur Toru qui ne put glisser que quelques mots dans l'intervalle de temps.

    - Profite, Burmeister.   


La seconde suivante, le corps du daguiste était purement et simplement tranché en deux morceaux distincts par le membre animal de cet adversaire bien trop fort pour lui. Un était qui ne dura que quelques instants alors que la partie droite du corps de défunt explosait au contact direct du Vice-Amiral appliquant dans la plus grandes des urgences une plaque de haki sur son bras assassin, alerté qu'il avait été par la remarque de son ennemi et une partie du dispositif mis à nu dans sa manoeuvre de boucher.

Dans le même temps, ailleurs sur la plaie, des corps explosèrent.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev12
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000 et Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000

Le combat venait de changer d'équilibre et le Cy-Wolf venu en renfort réalisait un véritable exploit, intervenant sur toutes les trajectoires du révolutionnaire sous emprise et permettant à la Contre-Amirale fatiguée de placer un coup de temps à autre sans bénéfice pour le moment. Pourtant, après tant d'effort, de blessures et de perte de sang, le pion finit par commettre une erreur. En tentant un mouvement d'esquive probablement trop élaboré pour sa condition, il encaissa durement la hampe de la hallebarde de son ennemi en armure alors que Kirok s'apprêtait déjà à planter ses crocs dans la nuque de cet inopportun. Encore loin, et en l'air, le loup fut balayé par un souffle, le souffle d'une explosion qui fit disparaitre le pion en dizaines de morceaux de chair et, avec lui, le bras encore valide de la Bennsen.

La Contre-Amirale s'effondra dans la neige, rapidement soutenue par Kirok qui s'était déjà jeté à son soutien.

***

Plus loin encore, solitaire, prisonnier d'un cocon arachnéen, ce fut le corps encore vivant d'un homme-poisson qui explosa sans ne causer le moindre dommage collatéral. Il avait fait son devoir et avait trépassé en combattant fidèle.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Pnj_ev10
Hilor Gura, primé à 16.000.000

Hilor, toujours parfaitement bloqué sous ses gravats senti grâce à son sens mental exceptionnel l'intention qui habitait son ancien allié qu'il avait trahi un instant avant d'être brisé : Toru. Alors, malgré la douleur et la peine, malgré cette absence de sensation au niveau des jambes, malgré la haine qu'il éprouvait à l'encontre du matou qui s'était déjà éloigné sur l'épaule de l'un de ses larbins, le paramécia de la projection ne put retenir un sourire hautement sadique et victorieux. Il savait quel serait son destin immédiat, il savait qu'il n'aurait bientôt plus de regrets et qu'Izaria serait son chant du cygne, son dernier voyage.

    - Je t'aurai emmerdé jusqu'à la fin, criminel. Profite de la vie, elle ne durera plus très longtemps.  


Ce plan, il en était l'instigateur. Au moment de sa conclusion, il était sous les ordres de la Hika, une femme qu'il appréciait à sa juste valeur et qu'il n'aurait trahi pour rien au monde, sa mort lui ayant causé une sérieuse remise en question à ce propos. Questionnements qu'il avait fini par résoudre en prévenant Elina du danger que pouvait représenter l'homme-poisson l'espace d'une demi-seconde.

En effet, avant même le début de la bataille, les décimas jugés comme les plus fidèles avaient été gratifiés d'un dispositif que certains pions décimas avaient eu en avant-première. A l'image de Kizaru, Hibuki avait une jolie bombe fixée à l'intérieur de son corps, un dispositif qui avait donc été installé sur Toru, Hilor et Maki. Les deux les plus insaisissables du groupe, Toru avec sa vitesse et Hilor avec son fruit du démon, avaient même eu un petit bonus : si leur coeur venait à s'arrêter, toutes les bombes posés sur les serviteurs de Centes placés sur Izaria exploseraient. Un plan que le Treodor avait finalement mis en place pour permettre à l'amoureux en peine de prendre la fuite, de rassembler ses forces et, plus tard, de tous les venger. Il s'était élancé vers les deux Zoan insectes avec une simple idée en tête : se faire massacrer en un seul coup, un service que lui rendit le Burmeister voyant en cet assaut une tentative d'ouverture suicidaire causée par Francis au profit de Léon. Un erreur du Vice-Amiral.

Quoiqu'il en soit, tout cela n'avait plus la moindre importance. S'il avait attiré les grâces de la Zoan de Yakoutie, il l'aurait prévenu pour l'existence des bombes et ce plan de repli suicidaire prévu en première intention pour préserver la vie de la Dame Blanche et de son amant mais... Le sort en avait décidé autrement.







Spoiler:
 

Ordre de réponse :
Elina - Francis - Raki - Akira - Chapter (purement indicatif, vous faites comme vous voulez)

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Alors, dans l'ordre :

Contexte > Comme vous le savez pour la plupart des membres animés, je lance des dès régulièrement. En l'occurence, j'en lance un depuis 5 tours pour la mise en place d'une nouvelle surprise et, finalement, ce jet de dès vient de tomber. On approchait de la fin de l'event, mais celle-ci va encore être précipitée selon toute vraisemblance.

Au niveau du contexte général, ça bouge beaucoup et ça rox du poney. Surprise ultime.

Francis >Ton plan pousse Toru à réagir plus promptement à donner le tout pour le tout. Ta stratégie, pourtant simple, emmerde quand même bien nos amis décimas. (HRP, tu as augmenté les chances de résultat sur le lancé de dès)

Aki > Tu n'as pas posté mais tu m'as dit ce que tu voulais faire. Le fait que tu ne tiennes pas compte de la balle tirée embête un peu Toru qui en profite pour faire un point sur leur situation et se rendre compte d'une donnée importante : ils vont perdre. Francis apporte un élément problématique en plus et il lui apparait que Piso et Elina ensemble pourraient battre Léon. Il se désintéresse de toi et fonce vers Piso et Elina avant de connaitre un funeste destin et une fin... détonante.

Elina > Léon est un maître du CAC, mais vous le saviez. Il te touche donc mais ne peut éviter le garrot, d'ailleurs il ne cherche pas spécialement à le faire. Il se décale immédiatement entre toi et Piso pour se retrouver en sandwich. Si cela semble idiot, il vous oblige à 'un comme à l'autre à restreindre vos mouvements autour de lui. Piso doit repasser en forme hybride simple et abandonner ses lames insectoïdes allongées et, quant à toi, j'imagine que tu ne lanceras pas de Rankyaku si ton collègue est dans la trajectoire. Dans tous les cas, avant que cela ne se passe, Léon semble regarder par dessus ton épaule avec un léger étonnement et se décale encore pour finalement s'éloigner en direction de Chapter. Dans ton dos, face à Piso, Toru arrive, un sourire carnassier aux lèvres. Piso saute au-dessus de toi et le tranche en deux en t'intimant de poursuivre Léon, qu'il te rejoint de suite. Manque de pot, c'est pas aussi simple. Au moment où le corps de Toru se divise en deux morceaux, il explose. Et pas tout seul.  

Raki > Au moment où l'ami Toru explose, trois autres explosions ont lieu. Une te concerne directement puisqu'il s'agit de l'ami Hilor. J'ai estimé que Kabi était déjà parti vers Chapter (vu en HRP) et que Raki et Bill avaient commencé à bouger vers votre navire. Vous encaissez pas l'explosion directement mais le souffle léger de cette dernière. En gros, Bill se vautre dans la neige avec toi sur l'épaule quoi.

Chap > Le lancés de dès fait mal a pas mal de monde mais ... Bah toi tu en profites plus qu'autre chose étant donné que tu es loin de tout ça et que Léon se dirige très rapidement vers toi. Il arrivera sur toi environ quelques secondes avant Kabi.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl 37 (Zoan insecte + Armement standard et observation en éveil)
Cy Wolf Kirok, lvl 32
CA Bennsen, lvl 33 (force surhumaine, tekkai et maniement de la hallebarde)
Colonel Jerinoha, lvl 31 (retour à la vie des muscles)
Colonelle Lexi Hersé, lvl 25 (Zoan du Moineau) (sérieusement touchée)
Lieutenante Frya Utera (haki de l'armement en éveil + Lien animal inné)

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ???
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl 34 (maniement du sabre)
Hilor Gura, lvl ??? (Haki de l'observation extrêmement précis)
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 38 (Les deux hakis + force et rapidité exceptionnelles)
Le dormeur, lvl 31 (tireur d'élite + précision diabolique)
Maki, lvl 33 (karaté des hommes poissons + Haki de l'armement)
Toru Treodor, lvl 29 (Manieur de dagues + Haki de l'observation)

Camp neutre :
Ouek, lvl 34 (retour à la vie des cordes vocales non maîtrisé + aroma dial sur le crâne)

Côté Pirates :
Toto, le taré, capitaine des Insane Unicorns, avec ses blessures lvl 26 (retour à la vie capillaire)
Cham, le raisonnable, second des Insane Unicorns, lvl 23 (retour à la vie des ongles)Les Insane Unicorns : 50 pirates lvl 15
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» La longue histoire d'un Ange...
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version
» Histoire en litographie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-