Partagez
 

  L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 513
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue38/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue302/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (302/350)
Berrys: 16.672.996.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeDim 13 Jan - 18:35

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 682897325885barre20separation













L'araignée exultait. Le vulgaire moucheron impétueux venait d'être cueilli au vol. Le coup de genou l'avait envoyé contre le bastingage avec tant de force qu'il était passé par dessus bord, remontant juste à temps pour être estropié par ses rankyakus. Malgré la barrière capillaire de fortune érigée in extremis, celui qui se pavanait quelques secondes auparavant avait bien piètre allure, à présent. Oh, qu'elle adorait ce regard qu'il lui accordait. Qu'elle adulait cette rage, cette envie d'en découdre malgré ses blessures, cette fierté qui le poussait, encore et toujours, à s'accrocher à l'image mirobolante de lui-même qu'il s'était créée ; comme si un miroir était venu déformer la réalité afin de lui accorder plus d'importance que de raison. La seule chose dont elle raffolait encore plus - et bien ! - c'était de briser en mille morceaux ce simulacre navrant ! L'ego de ce forban parlait pour lui, la Zoan n'eut pas besoin d'entendre la menace qu'il lui avait réservée pour comprendre les intentions belliqueuses de ce pauvre cloporte. Oui.  Lentement, très lentement...

Elle allait le broyer.

Ce fut à ce moment précis que deux éléments salvateurs lui rendirent la raison. Premièrement, la musique de Raki venait drastiquement de perdre en intensité, puisqu'elle s'était éloignée de l'épicentre des combats. Quand bien même, il avait changé de tempo ! L'araignée en elle n'étant plus incitée à se déchaîner par les notes aux violents effets, la jeune femme eut un élan de clarté. Deuxièmement, une voix masculine la tira brutalement de sa projection morbide :


- Oh, la broute-gazon ! Amie ou ennemie ?


L'officier derrière elle... Elina l'avait complètement oublié, l'espace d'un instant, alors qu'elle s'apprêtait à humilier le pirate avant de l'achever. L'assassin respira profondément, s'obligeant à se calmer, tout en gardant à l'oeil sa victime. Il était absolument inconcevable de se laisser aller à ses bas instincts ! Pas aujourd'hui ! Pas maintenant ! Elle devait rester maîtresse d'elle-même et, à l'avenir, se prémunir contre ce genre de brusque revirement ! Son masque de glace reprit peu à peu place sur son visage hybride. Elina s'écarta de quelques pas de l'amas de chair à moitié vivant devant elle, avant de jeter un bref coup d'oeil à l'homme qui l'avait invectivée.


- J'imagine qu'à partir d'ici vous aurez la situation en main sans aucun problème, officier ? Une attaque en tenaille aurait été de très mauvais augure pour la marine.


Amie ou ennemie ? Elle n'était aucune des deux. Juste une femme d'affaire qui tentait de garder son empire loin des yeux bien trop curieux du gouvernement mondial. Mais ce mastodonte n'avait pas besoin de le savoir. Qu'il la range dans la case la plus avantageuse pour elle, aujourd'hui, était tout ce qui lui importait. Après un bref coup d'oeil à la ronde, elle comprit qu'effectivement le reste des pirates n'étaient que des petites frappes. Même celui qui semblait être le second ne représentait pas une menace digne de ce nom. L'araignée bondit loin de la possible ire vengeresse de sa proie, lança un dernier Rankyaku avec pour but de faucher les pirates ayant encerclé Aggaddon, puis s'éclipsa du navire comme elle était venue. L'araignée réapparue aux cotés de Francis Levignac, qu'elle salua d'un bref hochement de tête avant de lui lancer discrètement :


- J'espère que vous vous amuserez plus que moi, Maestro.


Soudain, les yeux de la Zoan se posèrent sur le champ de bataille, et elle le vit. Piso était au coude à coude avec un décima. Elina dut plisser les yeux pour tenter de suivre les mouvements des deux intéressés. Le jeune garçon semblait plus rapide que le Vice Amiral, mais peut être que le Zoan rétablirait la balance ? Si ces deux là semblaient de niveau proche, plusieurs nouvelles firent pester en silence l'araignée. Akira était une nouvelle fois à terre. Se relèverait-il cette fois-ci ? De son coté, Raki se débattait avec un adversaire plus rapide que lui et, de manière générale... la marine perdait. La cour semblait peu à peu gagner du terrain : les mouettes tombaient une à une et les duels viraient peu à peu à l'avantage des sbires de Centes.


- Je retire ce que j'ai dit, déclara-t-elle soudain. Voilà de quoi nous divertir tout notre saoul.


Et sur ces bonnes paroles, elle se mit à détailler les affrontements afin de trouver quelle personne assassiner le plus efficacement possible. Ce faisant, elle essaya malgré tout de garder ses sens aux aguets pour contrôler son environnement, rendant la manœuvre plus longue que si elle s'était plongée corps et âme dans l'inspection des combats. La protectrice de Yakoutie Island devrait agir avec doigté afin de faire pencher la balance du bon coté. Ses yeux rouge sang scrutèrent donc avec une attention redoublée tous les protagonistes à la recherche d'une faille à exploiter. Ce faisant, elle se rapprocherait par voie détournée du champ de bataille afin de maximiser ses chances de réussite. Le plan était simple, surgir, occire, disparaître et surtout, surtout, ne pas rentrer dans la mêlée ! Ne pas perdre le contrôle. Il s'agissait, à n'en point douter, de la clé du succès. Du leur, tout du moins.






Résumé :
Elina réussit à retrouver ses esprits grâce à la musique de Raki qui s'arrête / l'éloignement / le marine qui l'interpelle et lui rappelle ce qu'elle doit accomplir. D'un coup d'oeil elle comprend que le pire est sans doute passé. Elle lance un Rankyaku pour tuer une partie des pirates qui menacent Aggaddon, puis s'éclipse comme elle est venue.

Après une rapide discussion avec Francis, elle se lance dans une analyse du champ de bataille et prévoit des attaques en "In and Out" pour élaguer les rangs décimas.
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 586
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue34/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue132/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (132/250)
Berrys: 26.078.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeLun 14 Jan - 6:47

I HaTe You


Voilà qu’il était entouré par des forbans qui le menaçait d’un pistolet et qui n’hésiterais certainement pas à faire feu. Si on lui avait laissé le temps, le Médixès aurait certainement soupiré. Profitant de ne pas avoir user de sa malédiction, en termes de création, depuis qu’il avait formé l’araignée avant que les autres ne le rejoigne et que les explosions se répandent sur l’île, le mathématicien créa alors une paroi hexagonale faisant un peu plus que le contour de son corps. Les biscuits permettraient d’au moins ralentir un peu les balles si elles étaient en mesure de transpercer ce mur fin, mais construit d’un matériau plus résistant que l’acier. Dans le même temps, se basant sur le réflexe de tirer à hauteur humaine et espérant leur fait penser qu’il se baserait uniquement sur ce bouclier de biscuit pour se protéger, il laisserait ses pieds partir à droite et à gauche pour passer en grand écart faciale, ou en tout cas aller jusqu’à ce que ses pieds rencontrent la matière maudite. De là, il laisserait torse descendre en arrière jusqu’à ce que son dos touche le sol pour ensuite placer ses pieds sur l’axe horizontal de son ventre. Il joignit les mains sur sa poitrine en attendant que les coups de feu cessent, ce qui l’amena à ne pas faire attention à l’intervention de la dame arachnide dans son affaire.

Depuis cette position qui, de par sa souplesse, ne le faisait guère souffrir. Durant ses quelques instants, son sang commença à frémir dans ses veines. Une rage folle montait, montait encore. Une rage meurtrière. Un courroux violent causé par ce sentiment, cette sensation de soumission. C’était comme ce jour-là. C’était comme avec elle. Cette femme. Son unique amour totale. Son unique haine absolue. Oui. Celle-là même qui l’avait berné, qui lui avait fait connaître la dépression, le désir du suicide, qui avait fait naître son addiction à la scarification, qui lui avait donné envie de se transpercer la cuisse, de s’arracher les tripes, de se pendre avec son intestin, de s’ouvrir la poitrine pour en extraire l’organe pulsatile. Les traits blancs de ce visage froid se déformèrent tandis qu’il perdait quelque peu l’esprit. Plus jamais il ne laisserait le diable en personne asservir son esprit, que ce soit par l’amour ou autre chose. Il allait l’annihiler. Il allait lui faire connaître le pire des enfers pour se venger de ce qu’il avait vécu par sa faute. Il allait faire taire sa voix.



Voix ? Est-ce que ce bourdonnement incessant était un agglutinement de voix ? Mais c’était incompréhensible ! Peut-être fallait-il tenter de les écouter, de faire un effort pour entendre ce qu’elle avait à dire. Non, c’était inutile pour l’instant. Il suffisait d’étriper tout le monde pour que ça s’arrête. Cela c’était passé comme ça la première fois, il y a quatre ans. Tout ce qui comptais, c’était que cette domination s’efface, que l’impuissance vole en éclats, que la Faucheuse se repaisse des âmes de tout ces malandrins qui lui rappelait la succube.



I hAtE yOU


Il posa ses paumes sur le sol avant de contracter les abdominaux pour ramener ses jambes avant de les dérouler pour se retrouver en poirier. Tant pis pour sa bonne résolution de ne pas utiliser l’Escrime Acrobatique. Il déposa ses pieds sur la paroi et prit une impulsion pour s’élancer dans les airs où il tourna sur lui-même tout en dégainant sa rapière afin de réaliser une lame acrobatique tournoyante qui était en fait une lame d’air circulaire dont il était le centre et dont la partie basse visait la masse d’ennemi. Retombant par la suite, il n’attendit pas un instant et, se tournant vers l’endroit où se trouvait le plus d’hommes, envoya son bras en avant tout en vrillant son poignet durant ce coup d’estoc. La pointe de sa rapière pivota donc tout déformant le vent, ce qui forma une lame d’air en spirale qui tournait sur elle-même et qui avait un diamètre d’un mètre.

-MANGE-MONTAGNE.

Il ne restait plus qu’à voir combien de personnes seraient fauchés par cette foreuse aérienne. Le fluide pourpre s’envolerait certainement. Néanmoins, il n’allait pas rester à attendre que cela se passe pour voir le résultat. Aggaddon n’était plus en mesure d’attendre de toute manière, il avait besoin de se déplacer, d’essayer d’échapper à ces ombres. Il s’élancerait à l’assaut de cette troupe pour tenter de les éliminer les uns après les autres, ne cherchant plus à esquiver que les coups mortels, acceptant sans broncher les autres plaies. Le bal mortel était en marche tandis que son regard inhumain crépitait d’une folie, d’un mal-être profond et inextinguible explosant en une fureur insatiable, d’un désespoir qui avait rongé chaque partit de son être pour faire de lui une personne qui n’avait en vérité fois quand uniquement deux choses : montrer à la démone qu’elle avait tort et lui faire goûter à ce qu’elle lui avait fait endurer. Son visage pourtant ne se crispait qu’en de rares moments alors qu’il était parti dans cet enchaînement fluide dans lequel il impliquait toute son agilité. Cependant, pour un œil avisé, les mouvements aériens montraient des à-coups anormaux, signes qu’il rassemblait sa force dans ses membres tremblants sous le coup d’une émotion vive. Il allait venir recouvrir d’un maximum de rouge cette toile. Est-ce qu’un crépuscule en pleine journée serai une peinture qui ravirait Francis ? Cette question ne pouvait bien entendu pas traverser l’esprit de celui qui avançait en funambule sur la corde mince qui séparait une inconscience de berserker se servant des sentiments de sa pensée pour l’engloutir dans les affres de la souffrance psychique et sa raison de scientifique qui luttait par esprit de survie. Et au milieu de son capharnaüm mental, il se stopperait quelque instant. Il n’en pouvait plus. Ça lui démangeait. Il en avait besoin. C’était trop douloureux. Il avait l'impression que des bestioles rampaient sous sa peau et qu'il fallait les arracher.

-MANOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNN, beugla-t-il.

Sa tête bourdonnait et en même temps les images de ses souvenirs déferlaient sur sa conscience, ces horribles entités psychiques qui l’empalait à coup de lances, ces horreurs informes et vide de toute lumière qui le dévorait. Oui il en avait besoin. Sa lame se posa sur son avant-bras et il ouvrit lui-même une plaie. LA sensation se déversait dans tout son corps en un léger frémissement de plaisir, ou plutôt de délivrance. Oui c’était plutôt ça. De la délivrance. Durant quelques instants, la douleur physique surpassait celle mentale. Quelques secondes de bonheur dans ces landes infâmes. Il amena l’acier sur sa langue, semblant vouloir goûter au sang, mais il se contenta juste d’entailler sa propre langue avant de tourner sur lui-même, toute lame dehors, pour toucher des personnes qui aurait pu être à portée, n’ayant même pas vérifier s’il y en avait. La bête qui s’éveillait en lui semblait prendre le dessus. C’est alors que sa conscience amorça un mécanisme de défense afin de reprendre le dessus. Il allait devoir lutter intérieurement pour reprendre le dessus sur lui-même.



Paradise x Tuskiyo







i LovE yOU
siati?que?Poé?





 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Manon_10
Manon Charlotte Blanche Maintenon de Valroy

Deux silhouettes se faisaient face au cœur de l’immensité du palais mental du Médixès. Ils étaient séparés par le gouffre qui avait traversé cette dimension qui n’existait pas réellement, une entaille géante dont s’échappait une fumée brumeuse aussi noir que l’abysse. C’était cette matière psychique qui s’était assemblé autour de la lumière aveuglante, vibrante, pulsatile qui traversait tout l’espace mental sans s’arrêter à ce qui était supposer être opaque. La voix du passé s’incarné en une figure qu’Aggaddon ne connaissait que trop bien. Face à ce visage, il était pris de tremblements. Une terreur sans borne ne cessait de croître en lui tandis que ses yeux parcouraient cette incarnation de son amour et se haine. Des larmes longeaient les joues immatérielles du savant tandis qu’il sentait son cœur exploser. Il tomba à genoux, regardant pitoyablement ses mains alors que tout son corps était pris de convulsion. La contempler ne faisait qu’agrandir les fissures de son cœur déjà brisé. Chaque pensée tournée vers elle était un calvaire, chaque minuscule instant où un sursaut de sa présence se répandait en lui le faisait s’écrouler psychologiquement. Le temps était passé, mais rien n’avait changé. Rien. Le désespoir en lui était immense. Cela faisait maintenant trois ou quatre ans qu’il n’arrivait même plus à se relever face à la vérité, renforçant ainsi la part de folie et de refus de la réalité qui était le jour où il avait découvert la vérité, le jour où la seule véritable lumière de sa vie s’était éteinte dans son être et avait été travesti, corrompu, pour sceller celui qu’il était au moment où il avait cédé pour s’offrir à la mort.

Noir
Noir
Noir
Noir comme l’ombre
Noir comme les secondes
Noir est le monde
Noir toujours et immonde
Noir sont destin et passé
Noir réalité

Arrête-ça

Arrêter-quoi ?

Ça

Mais c’est toi

M’exprimer sur ce que je ressentais ne m’a jamais aidé. Au contraire.

C’est surtout que tu refuses d’être ce que tu es

Celui que j’étais. J’essaye de me contrôler. De t’oublier… De…
Aidez-moi
Comme-si cela allait marcher.

Je… ne suis qu’un minable de toute manière… Peut-être que je ne te méritais pas… Je me suis longtemps demandé pourquoi le destin m’avait accablé de notre relation… Une fois j’avais pensé que c’était pour que je puisse accepter la vraie nature malfaisante de cet univers, le fait que les sentiments de l’être humain ne sont que des anomalies et qu’ils n’apportent que la souffrance… Mais au final, c’était peut-être simplement ça… Je ne mérite pas le bonheur… Je me dis parfois que c’était pour que je sois prêt à tout abandonner pour mes idéaux, pour instaurer cette tyrannie parfaite qui apporterait une paix durable en soustrayant toutes libertés pour qu’aucune erreur ne soit possible, en devenant assez fort pour écraser toutes contestations, en gérant suffisamment bien le monde souterrain pour contrôler les intermédiaires grâce à leurs ambitions et leurs désirs, pour que j’abandonne mes émotions afin de devenir impartial. Dans cet optique, j’ai tué mon petit frère chéri, mon professeur adoré, j’ai éliminé deux autres de mes grands frères, j’ai manipulé des gens, j’ai suivi des ordres pour évoluer au soin du monde souterrain, même lorsque cela impliquait d’exterminer toute la population d’un village qui n’avait rien demandé à personne. Et pourtant… Et pourtant… C’était peut-être simplement pour me montrer à quel point je suis impuissant. Peut-être ai-je mésinterprété. Peut-être que c’est sa vision de la paix, l’absence de tout être de raisons, à imposer par l’annihilation de toutes les civilisations, de tous les peuples, toutes les races, qui est la bonne. Et dire que nous élaborions des projets pour tenter de concilier nos deux points de vues, nous nous imaginions refaire le monde pour qu’enfin la paix règne, même si cela imposait de faire ce qu’il fallait faire…

Tout ce qu'il me reste
Ce sont les cendres noirs
D’un monde en perdition
Qui refuse son expiation,
Qui refuse sa vérité
Dans l’astrale dimension
Quand il n’y a plus de damnés.

Ecoute toi et regrette.
Regrette l’illusion
Car le bonheur est un mur
Faisant partie d’une forteresse.
Tu passes ta vie à le chercher,
Trouver quel chemin mène à ce mur,
Duquel on ne peut plus rien voir,
Et derrière lequel se cache
Le monde réel, le monde qui souffre.

Mais au final… Je ne sais toujours pas pourquoi tu as choisi de me trahir… Pourquoi ? Pourquoi ? … Bordel… Putain de bordel…

Son cœur se serrait encore plus dans sa poitrine. Il avait l’impression que tout son esprit étouffait, que tout son être se retrouvait comprimé. C’était pire que de se sentir malade. C’était pire que ces bourdonnements réguliers qui revenait frapper l’intérieur de son crâne. C’était quelque chose que seule cette femme était en mesure de générer chez lui. L’abandon. L’acceptation d’une fatalité. Son esprit renonçait si facilement face à cette figure absolue. Et malgré tout. Malgré ces années, malgré la perdition, malgré tout… S’il souffrait encore autant, c’était car il ne parvenait pas à faire son deuil. Il l’aimait encore aussi fort qu’autrefois, tout en la haïssant du plus profond de ses entrailles. Ces deux sentiments se mélangeaient pour ne faire qu’un, ils étaient indifférenciables pour le mathématicien.

Je suis impuissant, déclara-t-il en se redressant pour regarder dans les yeux ce corps qui flottait au-dessus du vide, au-dessus de l’abîme et qui était davantage la manifestation de la pensée’ de son lui d’autre fois, quand il avait complètement perdu toute présence d’esprit, que de la véritable demoiselle avec qui il avait lié son corps.

Tu l’as toujours été

Oui

Si je t’ai renié, c’est car tu n’as aucune utilité.

M’as-tu aimé ?

Peut-être

Aggaddon leva les yeux vers le haut pour admirer l’immensité infini. Ses yeux se refermèrent alors qu’un nouveau flot de larmes jaillit. Il n’y avait plus rien à dire.
Tuez-moi.
Les fleurs mourraient. Le vent mourrait. Les vagues mourraient. Le soleil mourrait. La lune mourrait. La pierre mourrait… Les paupières closes, le Médixès écoutait son âme agoniser. Sa chair ne tarderait pas à être déchiqueter. Le sang apparaîtrait et flouterait un peu cette scène pour que pendant quelques instants, le visage de Manon s’efface pour que ne demeure plus que la lumière corrompue, mausolée d’un autre âge, d’un autre lui... Sa main se posa sur sa poitrine et il commença à entamer un chant, un chant qui l’avait jadis aidé à passer cette terrible épreuve jusqu’à ce qu’il crée ce sceau aux confins de son palais mental mais qui c’était avéré être si facilement accessible… Ce chant qui, paradoxalement était né de cet relation, conçu ensemble comme un serment. La voix féminine et la voix masculine s’unirent, les deux silhouettes, l’une en face de l’autre, offraient un requiem…




Cruel and cold like winds on the sea
Will you ever return to me
Hear my voice sing with the tide
My love will never die

Over waves and deep in the blue
I will give up my heart for you
Ten long years I'll wait to go by
My love will never die

Come, my love, be one with the sea
Rule with me for eternity
Drown all dreams so mercilessly
And leave their souls to me

Play the song you sang long ago
And wherever the storm may blow
You will find the key to my heart
We'll never be apart

Wild and strong you can't be contained
Never bound nor ever chained
Wounds you caused will never mend
And you will never end

Cruel and cold like winds on the sea
will you ever return to me
Hear my voice sing with the tide
Our love will never die



©️ Jawilsia sur Never Utopia



Indication : La scène qui se passe dans le palais mental à lieu en parallèle de la perte de raison, donc même si le post se retrouve coupé et qu'Agga se retrouve arrêté dans son action, à priori elle se passe quand même.

Techniques :
 
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
Francis Levignac
Messages : 94
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue26/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue113/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (113/200)
Berrys: 151.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeMer 16 Jan - 22:14


”Red Day”




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 1542150908-akajisei
Akajisei, "La Mort Rouge"



- Faites vous plaisir, ma Dame. Cette sortie est tout à fait rafraîchissante, répondit malicieusement le tueur à son employeuse.

Certains mouvements devaient cesser, pour le bien de l'oeuvre. Ceux des navires catégorisés comme étant "ennemis" dans ce grand chaos que les intervenants se sentaient obligés de hiérarchiser avaient donc été supprimés de l'acte, par le biais d'une intervention punitive assez efficace. Il fallait donc que quelque chose d'autre prenne le relais... et si le metteur en scène s'était agréablement surpris de constater la résistance de sa cible, il fut encore plus amusé de voir comment le nobliau découpait la chair de ses adversaires ! Une véritable bête ! Un petit "Oh Oh" admiratif quitta les lèvres sous le masque, presque comme un sifflement édifiant destiné à souligner l'unicité de la vision offerte par son compère. Son corps, gracieux et souple, passait au travers des ennemis comme une tornade de pétales de rose ensanglantés. Comme un vent pourpre et mesquin qui n'écoutait aucune complainte. Comme un ruisseau d'acier sinueux, entre les cadavres rustres et salissants des pauvres hères qui tentaient de s'opposer à sa furie. Oh, c'était magnifique. Un instant durant, le Levignac se demanda pourquoi toutes ces belles choses étaient apparues en si peu de temps dans sa vie : il rangea rapidement l'interrogation, tant la réponse était évidente.

Il s'était lancé avec encore plus de conviction que jamais dans la création d'une oeuvre sans précédent, une oeuvre qui marquerait les mémoires de par sa composition hors norme, ses acteurs hauts en couleur, ses sons et ses lumières tantôt aguicheurs, tantôt terrifiants, et le déroulement d'un récit qui plongerait les cœurs dans l'émoi. Il était l'humble serviteur d'une force supérieure dont l'inspiration était un outil et dont la persévérance était une valeur. Il était une effigie de l'art, qui devait transmettre à ce triste globe la beauté et le plaisir d'une composition extrême. En ces conditions, il était évident que cette déité capricieuse qu'il servait n'allait pas le laisser sans rien sous la dent !

Sur ces pensées qui flirtaient avec sa mégalomanie discrète, nourrissant son ego maltraité par la folie et renforçant ses croyances qui pouvaient paraître aussi ineptes que profondes, l'artiste se redressa élégamment avant de séparer son fusil en deux. Désolidarisant ainsi ses deux Prologues, il les croisant devant sa poitrine et fit une sorte de révérence étrange au forban qui lui tenait tête. Quel inconvénient ! Lui qui s'attendait à le voir mourir rapidement, il allait visiblement devoir passer à une autre vitesse pour arriver à ce but. Observer les choses de loin l'ennuyait, désormais. Il avait besoin d'action ! L'heure était venue d'abandonner la longue distance pour se rencontrer sur quelque chose de plus palpitant... chose qu'il fit en se dirigeant vers le navire d'une course féline et gracieuse, qui ne manqua pas d'ajouter la douleur des brûlures à l'adrénaline et l'excitation qui l'attendaient. Comme un rossignol, le tireur d'élite prit son envol bien assez vite avant de s'accrocher aux reliefs grossiers et creusés de l'énorme navire. Se hissant alors rapidement à bord, il trouverait une position en hauteur avant de s'y percher, amusé.

- Sacrés ongles ! Pas pratique pour se gratter le cul, par contre, j'me trompe ? Provoqua-t-il le pirate.

Il restait dans son personnage feint, encore une fois. Laisser tomber les politesses, qui devenaient rapidement ennuyeuses car unilatérales dans ce genre de situation. Les gens avec lesquels il allait désormais composés fonctionnaient à l'hémoglobine et au meurtre : cela lui rappelait sa prime jeunesse ! Ah... comme le monde était petit. On avait beau fuir sa nature, elle finissait toujours par revenir, d'une façon ou d'une autre, vous mordiller les mollets avec un mélange de rage et d'affection.

- Du coup, tu fais quoi ici, à part jeter ton avenir par dessus bord ? S'enquit-il.

Il fallait toujours essayer d'en savoir un maximum. Chaque geste, chaque réponse, chaque mimique délivrait des informations que les paroles ne dévoileraient jamais. Il attendit ainsi de voir ce que son interlocuteur aurait à lui répondre, non sans observer finement l'environnement : il ne s'attendait pas à ce que la discussion reste une discussion bien longtemps et, à ce moment là, il lui faudrait être prêt.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 471
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue33/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue193/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (193/250)
Berrys: 4.110.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Jan - 22:35




Adieu Dame Hika !



Le vent secouait la fourrure qui recouvrait mon corps, son doux sifflement m’apportant les cris de rage, de souffrance et de peine du champ de bataille, le tout formant une symphonie macabre une oreille aliéné se serait nourrit de cette mélodie, savourant chaque supplique, se nourrissant des diverses suppliques et se serait repu du spectacle enivrant qu’il aurait sous les yeux. Une oreille comme la mienne mesuré l’étendu de l’aliénation humaine, comment en arrivé la ? Pourquoi combattre pour une hégémonie dictatoriale d’un coté ou pourquoi défendre un conglomérat dont l’intérêt n’était que de dominer toute forme de vie ? N’y avait-il pas un homme ou une femme ici prêt à se battre pour autre choses que pour la domination ?

C’est la que je vie Akira tomber, poursuivant ma course je sentais la colère monter en moi en même temps que j’entonnais le refrain. Une colère sourdre et noir, je venais de trouver le seul lascar combattant à présent pour la vengeance. Je ne pus m’empêchais de sourire sadiquement en voyant le sang dont il était couvert, certainement en provenance tout droit du cadavre à présent pourrissant de la malheureuse dame Hika, victime de son orgueil la sotte ne s’était pas suffisamment méfier, laissant ainsi entrée non pas le loup mais bien le chat dans la bergerie.

Mais en parlant de bergerie revenons a nos mouton, la colère me fit ralentir, suffisamment pour que le Pion me dépasse, cela ne faisant que renforcer ma rage je compris vite son manège lorsqu’il entreprit de se positionnais en face de moi, j’allais trop vite pour me stopper net et évité le moindre dégât, mais pas trop pour tenter une tout autre manœuvre, il me suffisait de changer quelque paramètre a l’équation de ce combat.  Je stoppais ma musique regagnant ainsi ma vitesse naturelle en forme hybride et n’attendant pas d’être sur le sabreur je lancerais ma guitare au dessus de l’homme. Je continuerais ma course jusqu’à arrivé presque a la porté de l’épéiste, faisant mine alors de changer direction et de trajectoire, j’effectuerais un léger dérapage envoyant au passage une gerbe de neige en direction du visage de l’adversaire. Mais je ne m’arrêterais pas la profitant de la feinte je poursuivrai ma course vers le décérébré, je plongerais vers les jambes de l’adversaire, prenant au passage ma forme animal pour, par la différence soudaine de taille, augmenter la difficulté pour mon adversaire de toucher sa cible. Je passerais entre ses jambes avec la vitesse de ma course à laquelle s’ajouter celle de ma propulsion de dernière minute. Une fois ses jambes passé je reprendrais ma forme hybride propulsant instantanément ma queue autour de son cou pour stopper net ma course et usé de la vitesse accumulé pour envoyer l’ennemis se fracasser au sol en effectuant un arc de cercle au dessus de moi, pour l’envoyer au sol le plus violement possible dans la mesure de mes capacité. Durant tout l’enchainement je tenterais d’anticipé les mouvements de l’ennemis notamment si une attaque survenais a ce moment la. Une fois l’homme au sol je lui enverrais une série de griffe d’air en m’éloignant a une distance qui me permettrais en cas de besoin de me proteger efficacement, j’étais conscient de rivaliser très légèrement avec lui en vitesse et l’allonge que lui conféré son sabre était loin d’être négligeable. Dans la situation actuelle je ne pouvais me permettre de prendre le risque de resté dans le périmètre de son arme.





Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 432
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue30/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue168/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (168/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeLun 21 Jan - 22:36

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs


Akira était sur le point de se battre avec son adversaire. Il ne faisait pas attention à ce qu’il se passait autour de lui. Il venait de donner un coup-de-poing que le mec en face de lui avait esquivé tout aussi facilement que le cornu l’avait envoyé. Il voulait juste essayer de le toucher sans pour autant le mettre ko car il avait envie de s’amuser. Mais une chose était sûre, Akira n’avait absolument pas prévu ce qu’il allait se passer. Alors qu’il s’apprêtait à attaquer une nouvelle fois, il se prit un coup mal placé sur le crâne.

Avant même de ne comprendre quoi que ce soit Akira sentait le sang couler le long de son crâne, il se sentait léger et ne pouvant plus combattre. Akira se pensait mort. Le cornu sentait son corps le lâcher pour tomber à genoux devant son ennemi puis poser le corps contre le sol violemment. Il avait été tuer sans vergogne et sans rien comprendre. Mais il pouvait compter sur sa dernière poupée qui sortait de son corps en aillant le crâne fendu en deux. Le cornu restait au sol pour voir ce qui allait se passer.

Alors qu’il regardait l’homme qui venait de le tuer, il été aller aux champs de bataille tout à l’heure et semblait même avoir perdu mais c’était faux. Et une mante religieuse s’était posé entre l’homme debout et celui au sol. Une fois en forme hybride Akira pouvait apercevoir le vice-amiral Piso. Il venait sans doute lui prêter main forte à lui ce pirate de bas étages qui pourrait montrer une plus grande détermination et force.

C’était alors que le chasseur se relevait après coup en remerciant Piso de s’en prendre à ce monstre qu’était Léon. Quant à Akira il savait qu’il ne lui restait plus aucune petite poupée et qu’il se devait d’en refaire, mais avec cet homme sur les bras ce serait une toute autre histoire. Akira savait que pour faire quoi que ce soit, il se devait de se transformer en poupée géante au bout d’un moment. Mais ce ne serait pas une mince affaire, il débuterait d’abord aux poings et ensuite avec son fruit du démon. Il regardait droit dans les yeux Toru !


« La mort ne m’a toujours pas vaincu, mais elle est là pour venir te chercher mon petit ! »

Akira transformait la paille qu’il avait sur lui en bouclier pour se protéger ensuite pour courir vers l’homme aux cheveux blancs. Une fois à sa hauteur, il lui donnait un coup-de-poing droit pour le faire esquiver, rapidement il enchaînait avec un coup de pied pour voir comment il allait réagir. Ce n’était que le début de son combat et il ne devait pas se donner à fond pour le moment, il ne savait pas encore quel pouvoir pouvait bien avoir cet adversaire plus rapide que le chaton ! L’heure était donc de se donner à fond !
Code de Frosty Blue de Never Utopia


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 168
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue22/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue81/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/120)
Berrys: 12.088.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeJeu 24 Jan - 18:48

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens


-J’t’aimais mieux quand tu savais pas parler, j’crois.

Cela avait été la réponse immédiate du vieil homme à la jeune mouette qui le regardait avec un air de défi, quelques trois mètres en contrebas. Ou peut-être était-ce quelques millimètres ? Dans le château, les mesures avaient tendance à se perdre.

Baissant son, arme, il se détourna d’elle, la laissant là pour se diriger vers l’un des murs extérieurs du manoir d’un pas sec. Si sa colère retombait peu à peu avec sa douleur, et que son esprit se faisait à nouveau plus clair, la jeune fille ne le saurait peut-être pas. Coincée comme elle était, elle ne pourrait qu’entendre la voix éraillée du fossoyeur dans son dos.

-J’sais pas si t’as r’marqué, mais t’es pas vraiment en position d’me menacer.

Elle ne pouvait pas l’ignorer. Elle était à sa merci la plus complète. D’une seule pensée du vieillard elle pouvait vivre ses derniers instants dans cette forteresse, et aucun de ses collègues ou de ses amis n’en saurait jamais rien. Lorsque tout cela serait fini, elle aurait droit à une belle sépulture fleurie au milieu de la forêt, où tous les animaux du bois pourraient venir se recueillir. Qui pourrait donc le déranger ?

Les Decimas, peut-être. Les pupilles du grand homme, toujours meurtries, purent tout de même distinguer les silhouettes qui se positionnaient face à lui. Il cligna des yeux plusieurs fois, essayant en vain de normaliser sa vue.

Plusieurs secondes s’écoulèrent, le vieil homme attendant le moment dans une tension palpable. Ce ne fut que lorsque les silhouettes semblèrent prêtes à faire feu qu’il se décida à agir. Bondissant sur la gauche d’une vitesse surprenante, il leva sa pelle en direction des hommes, une de ses mains se posant sur la poignée de l’arme pour y presser une détente cachée. Immédiatement, une détonation se fit entendre et cinq balles de plomb étoilées fusèrent en direction de son peloton d’exécution. Dans le même temps, une fine meurtrière s’ouvrit dans le haut de son torse, y dévoilant une version miniature du fossoyeur, un autre fusil à pompe en main, tirant à son tour cinq balles identiques aux précédentes qui décuplèrent soudainement de taille en quittant son corps.

Les dix projectiles se disperseraient rapidement, le vieil homme ne pouvait donc nullement prévoir lequel de ses exécutants serait atteint. Cependant, aussitôt que l’ancêtre poserait pied à terre, les fusiliers qui se montraient toujours menaçants se verraient soudain affublés de la mâchoire ou de la patte griffue d’un énorme ours brun grognant autour du cou. Tout en fouillant dans ses poches pour recharger ses armes, le vieil homme s'approcha de son animal.

-Mircko, maison. Le monsieur est pas ton repas.

A l’intérieur du château, le vieil homme se tournerait à nouveau vers la lieutenante, tandis que la fenêtre se refermait derrière lui.

-Par contre, j’suis vachement curieux d’savoir c’que ton Piso il pourrait m’offrir depuis sa tombe, tiens!

Etait-ce là une menace ou un prédiction ? Ni l’un ni l’autre : une simple révélation. Frya l’ignorait, puisqu’elle était déjà à l’abri du château lorsque c’était arrivé, mais Burmeister Piso avait disparu du champ de bataille lorsque les explosions avaient retenti. C’était à la recherche de son corps que le vieil homme s’était lancé.





Résumé et Techniques:
 
[/color]

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 WUPhkz9
"Avant moi rien n'était, nul ne fut enfanté,
Hors les êtres crées d'éternelle substance,
Et moi je suis comme eux, car j'ai l'éternité,
Vous qui passez le seuil, laissez toute espérance."

Dante Alighieri, La Divine Comédie
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1738

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeJeu 24 Jan - 22:37




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Captai10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Second10
Toto le taré, primé à 29.000.000 B et Cham le raisonnable, primé à 17.000.000 B

L'assaut capillaire avait manqué sans même que la Kokuro s'y intéresse réellement. La femme araignée avait bondi loin du capitaine des Unicorns et avait rendu son attaque maladroite totalement inefficace. Toto ne s'était jamais fait humilié de la sorte, enfin pas depuis les deux derniers jours étant donné que la semaine passée, il s'était littéralement fait marcher dessus par la Dame Hika. Il était relégué à l'état d'une simple larve, d'un insecte insignifiant qui ne pouvait absolument rien faire contre cette femme qui ne jouait définitivement pas dans la même catégorie. Soupirant, Toto lança un regard plein d'ardeur et d'envie en direction de Jorogumo, reluquant allègrement son derrière au passage.

    - Je ferai de toi ma reine des pirates. 


Comme tout bon forban rêveur un peu fou, le taré rêvait du titre tant convoité et dont les Yonkous semblaient inexorablement s'approcher. Utopiste, fou ; il l'était sans l'ombre d'un doute mais c'était avant tout un sombre idiot amoureux de toute femme qui le surpassait : une inconnue mathématique incalculable si l'on tenait compte de la grandeur des mers et du potentiel qu'il pouvait s'y trouver. Il voulut la poursuivre, faisant fi de la discussion qu'elle entretenait avec le monstre de muscle, mais il ne le put... L'amour était cruel autour de lui.

Non loin de là, la lame lancée par Elina avait fauché une bonne moitié des hommes qui s'apprêtaient à tirer sur Aggadon, lui évitant alors une amer déconvenue. Pourtant, et alors que les pirates s'attendaient à une farouche résistance, ils virent l'homme se tortiller dans tous les sens, se fondant au sol pour esquiver dans un mouvement ridiculement compliqué. S'il put esquiver la première salve grâce à cette souplesse, la seconde fut moins gentille et les forbans parvinrent à faire couler le sang. Certes, ils furent broyer par une vrille d'air pour la plupart la seconde suivante mais, au moins, le Medixes souffrirait de cette rencontre. L'un des projectiles ayant pénétrer les chairs de sa cuisse gauche alors qu'un autre lui laisserait un amer souvenir au niveau de la paume de la main gauche. Deux blessures assez peu douloureuses grâce à l'adrénaline mais diablement handicapantes. Heureusement, il n'était pas seul et une proposition ne tarda pas.

Plus loin sur le pont, Cham faisait face à son adversaire qui avait commis l'erreur de se rapprocher, se rendant alors à portée de l'utilisateur du retour à la vie bien que le tireur semblait sur ses gardes. Il restait à une distance minimum, cherchait la faille mentale mais tomba bien tristement sur un mur d'indifférence. Cham portait bien son surnom, il était LE raisonnable, la tête pensante des Unicorns qui ne se laissait pas retourner par une femme ou par toute autre situation.

Son capitaine venait de se faire later la tronche, ni plus ni moins. Le colonel de la marine allait les défoncer sans ménagement, leur promettant alors un avenir radieux derrière les barreaux d'Imper Down, et pourtant, Cham restait parfaitement raisonnable. Il regarda l'homme en combinaison rouge en partie cramée et se mit à le toiser d'une mine stoïque.

    - Au contraire, j'ai juste à allonger mon ongle et à le courber pour me gratter, même pas besoin de faire un mouvement, vachement pratique.  


Devant ce qui se voulait être la seconde provocation, le second jeta un regard plus inquiet à son capitaine avant de soupirer, bien las des actions irréfléchies de cet homme qu'il estimait plus que quiconque.

    - L'avenir... Je m'en fous pas mal. C'est ce con là-bas qui décide et bon... Il a jamais été réputé pour sa perspicacité. On va finir à Impel Down quoi... A moins que tu nous aides, toi et ton ami la danseuse.  


Toto ne ferait jamais le poids contre le commandant de la marine, surtout dans son état actuel et même en bénéficiant de l'aide de son second. Cependant, si Akajisei et l'homme à la chevelure noire et aux corps maintenant blessé s'y mêlaient, alors ils auraient une chance. Interpellant alors plus franchement le tireur et le faiseur de biscuit, il leur fit une offre claire.

    - Aidez nous, et on se met à votre service. Toute façon, le capitaine est déjà dingue de la patronne.  


 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Norino10

Cham tentait le tout pour le tout, Toto s'apprêtait à se battre contre la montagne de muscle mais celui-ci ne se débina pas, il avançait vers le capitaine des Insane Unicorns, un sourire dur aux lèvres.

    - Je vais te défoncer et après, je te rase la gueule. 


Si personne n'intervenait, le primé en tête des Unicorns ne ferait plus jamais parlé de lui.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev11
Frya

La jeune femme avait beau se débattre de tout son corps, elle ne pouvait rien faire contre son état actuel. AU dehors, son hôte se débrouillait plutôt bien et la surprise de sa vivacité en avait surpris plus d'un qui ne s'attendait plus à ça de la part d'un homme si vieux. Les tireurs manquèrent tous, ou presque, l'une des balles pénétrant très légèrement le bras droit du fossoyeur y laissant une légère éraflure. De l'autre côté, le premier coup et surtout la surprise de la malédiction avaient réussi à éliminer six des dix assaillants, l'ours de Chapter alourdissant la note de deux unités de plus. Sur le peloton, deux hommes persistaient, un ayant eu la bonne idée d'enrager l'ours en lui tirant dans la patte, le second ne sachant pas s'il devait fuir, pleurer, attaquer l'ours ou le vieux... Perdu dans ses pensées.

Dans le château, si elle était agitée et inépuisable, Frya devint plus calme lorsque l'on aborda un sujet primordial pour elle : le destin de son meneur, Burmeister Piso. La remarque aurait pu la piquer, si la jeune femme ne l'avait pas considérée comme la chose la plus idiote qu'elle n'avait jamais entendu.

    - Le Vice-Amiral ? Mourir ? Tu ne le connais pas vieux fou, je peux te l'assurer. Il va remporter cette bataille, asseoir sa dominance sur North Blue. Tu peux faire parti de cet élan, tu peux améliorer ton destin, bâtir ton avenir comme tu l'entends, devenir le croque-mort officiel de la marine de North Blue. Libère moi, assiste moi, et tu seras le fossoyeur numéro un de cette mer. 


Elle ne connaissait pas le vieux mais avait bien appréhendé ses centres d'intérêts, le prendre par les sentiments semblait être la meilleure des idées.

Derrière, Hilor Gura regardait la scène sans dire un mot, le vieux l'épatait. Pour ça, il le détestait.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_de11
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000 et Maki le naufrageur, primé à 67.000.000

Le combat avançait sous les yeux des spectateurs, un véritable déballage de coups monstrueux qui causaient de plus en plus de stigmates sur le sol d'Izaria. Bennsen n'était pas une force de la nature, elle était bien plus que cela, un véritable monstre de puissance, une cornue qui devait rivaliser avec les géants. Pourtant, si elle était tout cela, elle ne serait pas victorieuse si la lutte se poursuivait. Les échanges s'allongeaient de plus en plus, on ne misait plus sur un seul coup mais bien sur un combo du côté de la gouvernementale, ce qui ne jouait plus en sa faveur face à un homme qui se servait de l'art des hommes poissons avec une justesse exemplaire. Invoquant son eau pour esquiver, dévier, contrer ou se protéger, Maki semblait bien plus en forme que la Contre-Amirale que la fatigue commençait à terrasser.

Elle perdait.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Img-2210 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev14
Kirok, Cy Wolf et Le dormeur

Entre les deux combattants de longue distance, la dynamique était inverse : le gouvernement semblait prendre l'ascendant. Contre toute attente et après avoir été maltraité sérieusement durant quelques bons moment, Kirok avait adapté son style de combat à son ennemi grâce à ses capteurs sensorielles. Au début, il essayait de concurrencer le tireur sur le terrain de la distance, misant sur de la destruction brutale et massive. Depuis, il avait abandonné l'idée et cherchait l'issue la plus favorable : le close combat. Il s'approchait sans cesse, gagnant et grignotant du terrain pour arriver à portée de croc. Le dormeur perdait en précision et en vivacité, il était peu à peu submergé et bientôt, il serait attrapé. Néanmoins, pour l'heure, ses tirs étaient toujours bons et rien ne semblait lui échapper sur le champ de bataille.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev12
Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000

A l'instar d'un gymnaste trop entreprenant, le matou avait eu les yeux plus gros que le ventre. Sur un ennemi plus réfléchi, plus en possession de ses facultés cognitives et pouvant douter de ses choix, sa tentative de feinte aurait pu fonctionner mais devant un pion, elle n'avait été qu'une perte de temps. Prenant la neige en plein visage, Hibuki n'en stoppa pas son attaque pour autant, sa lame rencontrant alors la chair du Zoan avant que celui-ci ne se transforme, tranchant son bras gauche assez profondément, une blessure non-seulement douloureuse mais également handicapante. S'il n'avait pas bénéficié de sa vitesse de félin, Raki aurait tout simplement perdu un bras.

S'il avait perdu du temps et donc s'était ouvert à la blessure dont il avait écopé, la feinte et le handicap imposé par le matou à son ennemi lui fut par la suite profitable, sa queue de chaton s'enroulant autour du coup du pion, l'emmenant au sol avec une certaine violence, lui laissant une vilaine douleur dans le haut du dos. Les griffes d'air qui parachevaient l'attaque tranchèrent quelques morceaux des vêtements du révolutionnaire et causèrent quelques plaies superficielles avant que ce dernier ne s'en protège par ses propres lames d'air. Se relevant instantanément, il se jeta sur Raki d'une façon similaire au coup précédant mais ne lançant plus sa lame à la verticale, il cherchait l'horizontale maintenant, le regard à la fus du moindre changement de cap ou de la moindre esquive : s'il se transformait en chat, Hibuki le découperait instantanément.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_de10
Toru Treodor, primé à 62.000.000

Toru l'enragé était blasé. Il n'avait pas réagit à l'interruption de son supérieur, il n'avait pas réagit à la mort d'Akira et encore mois à sa résurrection. Il ne réagit pas plus lorsque le maudit se vanta d'avoir braver la mort une fois de plus. Finalement, il ne réagit que lorsque l'homme de paille se jeta sur lui, de front, un sourire se déssinant sur le visage du décima. Le cornu était-il idiot ? Toru l'avait vu lors de leur précédent échange : sa vitesse dépassait largement celle du paramécia alors pourquoi attaquer de front.

S'esquivant sans le moindre mal au coup de poing et au coup de pied qui suivit, le Treodor passa sur le côté du Suzuran et abattit ses deux dagues, la première au niveau du poignet du poing précédemment lancé contre lui et la seconde vers la cuisse du pseudo immortel. Le premier coup était celui qui était lancé le plus proche du corps de l'ennemi, il avait presque le potentiel de priver de sa main le manipulateur de paille alors que le second, plus éloigné dans la position, visait la cuisse d'une façon moins violente mais peut-être plus handicapante : une blessure à la jambe n'était jamais une mince affaire.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev10
Colonelle Lexi Hersé, renommée à 33.000.000

Derrière le Suzuran, une fois la double attaque passée, un oiseau reprit forme humaine, se pressant contre le maudit pour le réceptionner s'il était projeté ou l'assisté s'il repassait à l'action.

    - Vous, le sorcier vodoo, je suis derrière vous ! 


Avec ce surnom, elle avait tapé dans le mille dans le savoir.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Himeic10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 2nd_to10
Vice-Amiral Burmeister Piso, régent de North Blue renommé à 270.000.000 et Léon Winter, esclave" />

Enfin, au milieu de ce champ de bataille magnifique et sanglant, un combat avait lieu, plus violent et plus intense que tous les autres. Un échange se déroulait entre deux hommes plus rapides, plus puissants et plus intelligents que tous les autres combattants présents sur Izaria. Burmeister Piso et Léon Winter dansaient, littéralement. Leur corps semblaient engagés dans un ballet mortel où le décima cherchait les points vitaux, obligeant le gouvernemental à jouer La Défense. Pourtant, malgré cette position peu envieuse, la mouette tenait avec un certain aplomb. Acculé mais pas vaincu, très loin de là, la mante religieuse avait encore son mot à dire.



Spoiler:
 

Ordre de réponse :
Elina - Francis - Agga - Raki - Akira - Chapter (purement indicatif, vous faites comme vous voulez)

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Alors, dans l'ordre :

Elina > La différence de lvl, la supériorité d'Elina et les sentiments de Toto font la différence : tu n'as pas ton égal sur cette zone et Elina peut s'en rendre compte en partant. Toto pare donc comme il peut, mal en soit et Jerinoha va s'occuper de la suite s'agissant du capitaine des Unicorns. Pour les combats, j'ai abordé un peu toutes les situations environnantes des principaux PNJ, à toi de voir.

Agga > Beaucoup d'effort pour peu de choses, pendant tes arabesques, les pirates perdent pas de temps. Grâce à Elina qui en fauche une partie non négligeable, tu minimises les dégâts reçus, sans compter les pirates qui te loupent. Tu écopes néanmoins d'une balle dans la cuisse gauche ainsi que d'une seconde dans la main gauche. (zone déterminée selon le hasard)

Francis > Tes provocations marchent pas, du tout. Cham, comme son surnom l'indique, est effroyablement raisonnable et a parfaitement conscience de son état actuel dans le conflit. Il n'est pas spécialement belliqueux contre toi et semble plus perturber par le destin de son capitaine. Il te fait une offre à toi et Agga.

Chap > Frya est toujours sous contrôle, elle s'énerve. Pour le peloton, ta manigance fonctionne plutôt bien et tu parviens à éliminer environ 60% de tes ennemis, donc 6 sur les 10 quoi. Tu prends une balle qui ne fait que t'effleurer Le Bras grâce à ton mouvement d'esquive. Ton ours s'occupe de deux des tireurs mais prend aussi un petit pruneau perdu dans la patte.  Toi aussi, tu obtiens une nouvelle proposition, un boulot.

Raki > Comme Agga, beaucoup de choses et d'efforts pour une simple esquive. Le pion se moque un peu des fioritures, il va à l'essentiel. Son coup poursuit sa course malgré les artifices et te coupe assez méchamment le bras gauche, estafilade moyennement profonde, douloureuse et handicapante mais ton bras et encore utilisable. Pour autant, les préparatifs qui t'ont couté la blessure sont utiles, Hibuji est gêné par la neige et ne peut correctement anticiper la transformation Zoan. Tu parviens donc à l'éclater au sol. Le reste de l'attaque est une semi-réussite/semi-échec. Hibuki repart direct au combat.

Aki > Attaquer de front au CAC un mec bien plus rapide que toi, mauvaise idée. Lorsque tu lances ton poing, il Dodge sans mal et t'envoie un coup de dague double. La première dague a le potentiel pour t'infliger une sévère blessure au niveau de poignet (les veines vont souffrir si ça passe), la seconde dague vise la cuisse mais le mouvement est moins poussé, l'impact sera donc plus léger. Je te laisse le choix de l'utilisation de la poupée restante, à toi de déterminer quelle attaque consommera la poupée et comment tu vas gérer la seconde attaque. Lexi reprend forme humaine dans ton dos et te dit qu'elle se tient prête à se battre avec toi.

Contexte > Les affrontements se poursuivent. Le tireur perd du terrain sur Kirok avec le temps, Maki prend l'ascendant assez nettement sur Bennsen. Dans le dos de Akira, Léon cherche à finir Piso le plus rapidement possible, s'il est en défense pour le moment, il tient bien la baraque.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl 37 (Zoan insecte + Armement standard et observation en éveil)
Cy Wolf Kirok, lvl 32
CA Bennsen, lvl 33 (force surhumaine, tekkai et maniement de la hallebarde)
Colonel Jerinoha, lvl 31 (retour à la vie des muscles)
Colonelle Lexi Hersé, lvl 25 (Zoan du Moineau)
Lieutenante Frya Utera (haki de l'armement en éveil)

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ???
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl 34 (maniement du sabre)
Hilor Gura, lvl ???
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 38 (Les deux hakis + force et rapidité exceptionnelles)
Le dormeur, lvl 31 (tireur d'élite, précision diabolique)
Maki, lvl 33 (karaté des hommes poissons + Haki de l'armement)
Toru Treodor, lvl 29 (Manieur de dagues + Haki de l'observation)

Côté Pirates :
Toto, le taré, capitaine des Insane Unicorns, lvl 29 (retour à la vie capillaire)
Cham, le raisonnable, second des Insane Unicorns, lvl 23 (retour à la vie des ongles)
Les Insane Unicorns : 50 pirates lvl 15 répartis sur deux navires (environ une trentaine sont HS)" />
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 513
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue38/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue302/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (302/350)
Berrys: 16.672.996.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeVen 25 Jan - 0:08

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 682897325885barre20separation













La Zoan avait délaissé en l'état l'escarmouche sur le navire, sans même un regard en arrière. Tant le sort du noble que celui des pirates lui importaient peu, au final elle n'avait qu'un seul objectif ici : maintenir son pouvoir sur North Blue en éliminant la menace latente que représentait l'armée de Centes. Le trait d'esprit de Francis Levignac la fit néanmoins sourire, suite à leur bref échange, constatant une nouvelle fois la facilité avec laquelle cet homme semblait distribuer aussi bien la mort que les remarques raffinées. Son air guilleret disparut aussi vite qu'il était apparu lorsqu'elle se concentra sur le champ de bataille, véritable boucherie où les gerbes de sang carmin se mêlaient aux flocons immaculés et aux cratères démesurés, le tout dans un chaos surnaturel.

L'araignée remarqua immédiatement l'avantage que prenait peu à peu le Cy-Wolf, acculant centimètre après centimètre le tireur d'élite en s'aventurant toujours plus proche. Ce faisant, il le faisait sortir de sa zone de confort et le contraignait à un combat inconfortable où il devait tenir à distance une bête infatigable là où lui, simple humain, finirait par se trahir avec un faux pas ou une maladresse qui lui serait fatale. Quelques secondes ? Une minute ? Peut être plus... dans tous les cas, sauf ingérence extérieure, cet affrontement semblait pencher en la faveur des marines.

Elina jeta un bref regard du coté de Raki et Akira qui, jusqu'à présent, avaient fait preuve d'une efficacité hors norme, réalisant une prouesse qui dépassait ses espérances les plus folles lorsqu'elle avait sollicité leur aide : réussir à venir à bout de la cheffe des décimas ! Pour l'heure, ils semblaient bien plus en difficulté. Un instant, elle hésita à intervenir en faveur d'Akira une nouvelle fois, tant son adversaire semblait le dominer en terme de vitesse. Cependant, l'avantage conféré par une vue d'ensemble du champ de bataille lui permit de repérer une marine qui vint prêter main forte au maudit, selon toute évidence.


« Devrais-je aider Raki, en ce cas ? », se questionna-t-elle un infime moment.


Elle rejeta bien vite cette possibilité. Le musicien venait d'écoper d'une blessure au bras mais, en échange, avait réussi à malmener le pion contre qui il se battait. L'affrontement semblait très légèrement pencher en la faveur du décima, mais pas assez pour que Raki ne trépasse en quelques instants. L'assassin avait appris à ne pas sous-estimer cet homme aux ressources insoupçonnées, aussi préféra-t-elle lui accorder sa confiance. Après tout, il lui avait prouvé qu'il était un adversaire retors ! Il saurait se défaire de ce sbire.

Bien plus inquiétant était le combat opposant la contre amirale Bennsen et l'homme poisson. À l'image d'Akira et du manieur de dagues, l'écart de vitesse jouait bien trop en faveur des décimas, sans qu'aucune aide ne soit apportée à la mouette dans le cas présent. Selon les rumeurs qui couraient sur sa race, le primé nommé Maki possédait l'avantage d'un karate amphibien étonnant qui lui permettait apparemment, couplé à sa vivacité, de mettre à mal une combattante pour le moins expérimentée et reconnue sur cette mer glacé ! La nouvelle fit froncer les sourcils à la femme. Plus les secondes s'écoulaient, plus son diagnostic se précisait : la marine perdrait. Ses gestes semblaient plus gourds, maladroits et malheureusement trop lents pour atteindre un homme poisson plus frais qui voulait, selon toute vraisemblance, user de son art martial pour fatiguer la gouvernementale jusqu'à la pousser à la faute et prendre l'ascendant de manière définitive.

Un bref coup d'oeil en direction du combat du Vice Amiral Burmeister rassura la jeune femme : il n'allait probablement pas se faire occire dans la seconde. Au contraire, il semblait réussir à tenir tête à cet homme à la vitesse ahurissante, dont elle peinait à suivre les mouvements. Cela ne présageait rien de bon pour la suite des événements et, à titre personnel, cette constatation lui rappela qu'elle avait malheureusement bien des progrès à réaliser avant de pouvoir se hisser au sommet de North Blue de manière incontestable ! Revenant à la situation présente, Elina jeta un coup d'oeil circulaire pour contrôler son environnement et s'assurer que son approche soit la plus efficace possible. Si elle avait su prendre par surprise ce « Toto le taré » sans aucun mal, cet homme poisson semblait plus expérimenté.

Elle estima avoir l'avantage malgré tout.

La jeune femme se faufila dans ses angles morts, progressant dans le champ de bataille sans faire de geste brusque qui aurait pu attirer son attention, tout en réduisant ses envies meurtrières au minimum. Elle espérait ainsi maximiser ses chances de réussite car, elle le savait, un combattant de ce niveau ne se focaliserait pas seulement sur son opposant direct et prendrait en compte les événements indésirables... à savoir les engeances de son espèce. Tout en cheminant rapidement vers sa cible, l'assassin prit garde à ne pas entrer dans le champ d'action d'un autre combat, afin de ne pas se faire entraîner dans un affrontement qui ne serait pas à son avantage. Elle profita de ce temps d'observation pour analyser le style de combat de Maki, s'accoutumer à son rythme et à sa vitesse de réaction. Lorsqu'elle estima qu'elle s'était suffisamment approchée, elle attendit une nouvelle attaque de la contre amirale ou, mieux encore, le fameux tournant qu'espérait l'homme poisson pour passer à l'action.

L'art de l'assassinat reposait avant tout sur un principe immuable : le timing. Se lancer trop tôt risquait de laisser le temps à la cible de corriger son erreur et de répondre à l'attaque sournoise de manière efficace. En revanche, attendre un peu trop longtemps équivalait bien souvent à laisser passer sa chance, parfois même son unique chance, d'occire sans bavure sa proie. Elina profita de ce temps de flottement dont elle disposait pour s'effacer, se fondre dans la bataille sans pourtant y participer. À l'instar du martin pêcheur qui attend le moment exact ou un poisson tente de gober une mouche, Elina patientait. Lorsqu'elle repérerait la fraction de seconde, le simple battement de cœur où l'homme poisson tenterait de profiter d'une faille dans la garde de la marine, la Zoan fuserait de toute sa vitesse pour cueillir sa proie.


- Shunpo, murmurerait-elle pour elle-même.


Elle disparaîtrait aux yeux des hommes les plus faibles pour réapparaître, pied en avant, afin de blesser à la jambe Maki selon un angle qui ne pourrait pas nuire à la contre amirale. Car, malgré toute sa préparation afin d'estropier son adversaire, l'assassin savait qu'elle risquait d'être esquivée. Si tel était le cas, le pire scénario aurait été que son attaque touche la manieuse de hallebarde ! Ainsi, si Maki réussissait à éviter le coup qui devait réduire sa mobilité, l'araignée ne s'avouerait pas vaincue. D'une pirouette, elle enverrait un coup de pied fouetté qui forcerait l'homme à bloquer ou se contorsionner pour esquiver de nouveau... et elle profiterait de son déséquilibre à son insu.


- Kinu Kansei ! scanderait-elle, les bras pointés vers les pieds de l'homme poisson.


Deux boules de toile gluante seraient donc projetées à pleine vitesse, avec la claire intention de clouer cette anguille sur place. Son forfait réalisé, il ne lui restait plus qu'à laisser champ libre à la mouette qui, selon toute probabilité, se ferait un plaisir d'écraser son arme imposante sur une cible ralentie ou, mieux encore, immobilisée par un faisceau de toile ! Fidèle à son rôle d'assassin, Elina tenterait donc de reculer d'un bond. Elle souhaitait non seulement éviter d'être la cible de représailles de Maki, mais également ne pas gêner la contre-amirale ou, pire encore, apprendre de manière sanglante que cette dernière se fichait de trancher une araignée en même temps qu'un poisson.

Ainsi, en fonction de la tournure des événements, la Zoan étudierait ses possibilités et réagirait en conséquence pour pousser un peu plus l'avantage des marines sur Izaria.






Résumé :
Elina ne jette même pas un regard en arrière sur le navire, tant elle est absorbée par le champ de bataille. Elle hésite, mais finit par attaquer en deux temps l'ennemi de la contre amirale Bennsen, avant de sembler se replier. La suite du mouvement dépend de la réaction de l'homme poisson, mais en résumé elle tente :
- D'abord de l'attaquer par surprise avec un coup aux jambes pour diminuer sa mobilité.
- S'il esquive/bloque/pare elle le force à réagir à sa présence en poussant son attaque (deuxième coup de pied) avant de tenter de l'immobiliser ou au moins de le ralentir avec  deux jets de la toile gluante vers les pieds.


Techniques utilisées:
Shunpo: (lvl 32)
La maîtrise de ses transformations en Nephila et en forme hybride lui permet de combiner un grand bond en avant et une transformation en araignée minuscule, avant de réapparaitre plus loin. La technique donne l’illusion qu’elle disparait avant de réapparaitre au corps à corps. La force de propulsion couplée à sa petite taille lui octroie une vélocité un peu plus importante mais, contrairement au Soru, sa vitesse n’est pas drastiquement augmentée. Plus l’écart de niveau avec sa victime est grand, plus l’effet est important, et vice versa.

Kinu Kansei : (lvl 20)
L’araignée combine deux types de fils pour cette technique. D’une part du fil gluant, de l’autre des fils simples. Elle tisse une boule de toile gluante, enrobée d’une toile basique et compacte qui, lorsqu’elle atteint sa cible, enserre la zone touchée avec de la toile collante.
- Forme hybride standard et forme araignée bolas.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 168
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue22/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue81/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/120)
Berrys: 12.088.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeDim 27 Jan - 17:43

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens

Une vive sensation de brûlure pulsait dans son bras directeur, pénétrant la peau pour s’enfoncer bien trop profondément dans la chair du fossoyeur, malgré la superficialité objective de la blessure. Le vieil homme supportait particulièrement mal la douleur, ce qui l’avait indéniablement éloigné de la voie martiale malgré son passé en compagnie des chasseurs de Whiskey Peak. Cette éraflure qui aurait sans doute été à peine remarquée par la plupart des occupants actuels de l’île lui fit serrer les dents, déjà dangereusement proche de sa limite de tolérance. Pour autant, elle ne le détournait pas de l’essentiel. Huit nouveaux corps jonchaient le sol autour de lui, ceux-là dus à sa propre intervention. Des anonymes, des visages sans noms et sans histoire, à l’échelle des évènements globaux qui se déroulaient sous ses yeux, mais qui n’en méritaient pas moins une fin digne et un repos confortable. Rien de bien grandiose ou de spectaculaire, à l’image de la vie qu’ils avaient vécue, mais au moins de quoi offrir à leurs âmes un passage sans regrets. Il s’assurerait bien entendu que cela soit fait.

Lorsque le rugissement du grand ours brun se fit entendre, le fossoyeur posa précipitamment sa main gauche sur la nuque de l’animal prêt à bondir, les longs doigts crochus s’enfouissant dans la fourrure drue faisant immédiatement disparaître l’ursidé de la surface. Un pas en avant suivi d’un mouvement vif projeta le tranchant remarquable de la longue pelle d’acier en direction de la nuque du malheureux qui avait osé s’en prendre à la pauvre bête, et si l’utilisation des muscles de son avant-bras arracha un grognement au grand homme, la trajectoire de l’arme n’en fut pas moins nette. Selon toute attente, le neuvième tireur rejoindrait très vite ses compagnons dans l’au-delà. Il n’y avait plus qu’à espérer que lui aussi n’y rencontre un destin plus chanceux que dans ce monde-ci.

Le dernier opposant semblait hésiter, aussi l’Eden s’immobilisa, tout en lui jetant un regard lourd de sens. Aussi longtemps que le Decima  limiterait son intervention, il n’aurait pas besoin du travail salvateur du vieux fossoyeur, qui avait de toute façon d’autres chats à fouetter. Gardant un œil sévère sur le criminel, le vieillard ne put pourtant pas s’empêcher de se distraire, écoutant la jeune soldate. S’il avait bel et bien, d’une certaine façon, deux corps différents, il n’avait toujours qu’un unique cerveau, qui était pour l’heure largement utilisé.

Fossoyeur officiel de la marine de tout un océan… L’offre, si elle était sérieuse, était indéniablement alléchante. S’il n’appréciait guère la demoiselle, l’ancêtre ne pouvait lui nier un certain sens des affaires. Et pour la première fois, Eden Chapter se vit hésiter, face à un dilemme qu’il n’aurait pu envisager. Prenait-il le risque de se placer du côté des perdants, pour un pari qui pourrait s’avérer particulièrement payant ? Le vieil homme, tout imbu de lui même et fier de son travail qu’il était, n’était pas dupe : s’il pouvait très certainement déjà se targuer d’être le meilleur fossoyeur de North Blue, sinon du monde, il ne pouvait nullement prétendre agir à une ampleur et une échelle telle que le lui offrait actuellement la mouette. Il disposerait de toute l’influence qu’il avait tenté d’obtenir en intégrant le monde sous-terrain.

Et pourtant, malgré cette offre, il ne parvenait pas à se résoudre à offrir toute sa confiance à la Marine. Peut-être était-ce son instinct, ou peut-être son expérience ou sa folie qui lui criait que le gouvernement mondial ne sortirait pas triomphant de cette guerre. Que s’il se rangeait du côté de la Justice autoproclamée, il perdrait ce qu’il avait pu construire jusqu’à présent. Ou peut-être simplement qu’il trahirait les dépouilles des criminels dont la vie éternelle reposait sur ses épaules.

A nouveau immobile au milieu du chaos, ses yeux gris et fatigués fixés sur le tireur Decima tandis que sa main gauche pressait fébrilement une plaie saignante bien moins grave qu’il n’aurait voulu le croire, le fossoyeur se posa alors une question fatidique. Une question qui, quelle que soit la suite des événements, aurait sans le moindre doute un impact majeur sur son propre avenir. Une question qui pourrait le propulser au sommet, ou au fond d’une fosse commune.

Que ferait Big Bear ?

S’il était évidemment bien trop tard pour se mettre sous le masque d’ours grimaçant, et si l’agitation alentours aussi bien que la douleur qui parcourait son bras et résistait encore au fond de ses yeux l’empêchait d’adopter pleinement le raisonnement froid et calculateur de son alter-ego, le vieil homme pouvait au moins tenter de s’approcher de cette façon de penser, de cette folie sage qui avait largement fait ses preuves sur Yakoutie Island. Et la tentative fut concluante. Une seconde plus tard, le visage sillonné du grand homme se serait déformé en un sourire morne et sans vie.

Frya sentirait une fois de plus le sol se dérober sous ses pieds, et le plancher monterait rapidement, lui laissait tout juste le temps de prendre sa respiration avant d’être complètement engloutie. Ainsi isolée, elle n’entendrait pas la voix rauque qui s’élèverait de la gorge du vieil homme, s’adressant à l’homme masqué qui était resté non loin.

-Eh Machin ! Ton Roi, l’a-t-il pas besoin d’un fossoyeur de r’nom à son service?

Elle n’aurait pour autant pas le temps de se laisser aller à la panique. Un instant plus tard, elle sentirait ses jambes libres de se mouvoir et, immédiatement après, ce serait tout son corps qui retrouverait sa liberté tandis qu’elle chutait des deux mètres qui séparaient le sol du plafond de la petite pièce qui se trouvait juste en dessous du grand salon.

Elle n’aurait sans doute pas de difficultés à se réceptionner sans dommage sur l’épais tapis rouge qui recouvrait le plancher de son nouvel environnement : un cabinet ordinaire, orné d’un bureau de bois brut et de deux fauteuils à l’apparence fort confortable disposés devant un âtre pour l’heure éteint. Un lustre métallique éclairait sobrement la pièce, dont le seul lien avec l’extérieur était une solide porte de chêne cloutée… Qui ne tarda pas à s’ouvrir, dévoilant derrière elle la silhouette du fossoyeur qui s’était reformée à cet endroit, accompagné du grand ours qui boitait d’un air penaud. Le grand homme n’attendit pas d’invitation pour pénétrer dans la pièce, l’animal blessé sur les talons.

-T’es douée avec les bestioles, non ? Tu l’soignes, et j’réfléchis à ton offre.

Poussant l’ursidé à s’avancer vers la dresseuse avant de s’allonger sur le tapis moelleux, la figure du grand homme, qui devait se baisser pour évoluer dans cette pièce bien trop basse de plafond qui avait autrefois été dévolue à Mr Bongs, s’installa confortablement dans l’un des sièges avant d’allumer une nouvelle cigarette.

-T’as dit qu’c’était quoi déjà, ta mission?






Résumé et Techniques:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 WUPhkz9
"Avant moi rien n'était, nul ne fut enfanté,
Hors les êtres crées d'éternelle substance,
Et moi je suis comme eux, car j'ai l'éternité,
Vous qui passez le seuil, laissez toute espérance."

Dante Alighieri, La Divine Comédie
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
Francis Levignac
Messages : 94
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue26/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue113/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (113/200)
Berrys: 151.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeMer 30 Jan - 16:22


”Red Day”




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 1542150908-akajisei
Akajisei, "La Mort Rouge"


Mais c'est qu'il ne manquait pas de répondant. Souriant sous son masque, le tireur fit tourner l'une de ses armes par la détente, lui faisant décrire un cercle parfait et fluide sans réellement se concentrer sur le geste. L'illustre inconnu répondait non seulement à son introduction, mais il se permettait en plus de faire une proposition à son encontre. Joindre leurs forces pour vaincre l'ennemi ? S'allier face à une menace commune, en échange de quoi ils obtiendraient l'allégeance des pirates actuellement en déroute ? Qu'il était raisonnable. Qu'il faisait preuve de pragmatisme ! Quel homme de responsabilités et d'efficience. Ah ! Comme il trouvait cela triste. Sous ces lunettes et ces yeux d'airain se terraient l'ennui, la sobriété et la prudence. Il n'avait pas affaire à un artiste, mais à un gestionnaire, un planificateur qui usait de logique rationnelle pour emprunter les branches de l'arbre de la vie. Il ne s'était jamais entendu avec ce genre de personnage. À dire vrai, il en était à l'antipode absolu, ce qui expliquait une certaine césure entre son humble personne et la caste des stratèges au sens commun du terme. Il se laissa tomber non loin de l'homme, sans pour autant se départir de son jeu de main.

D'un point de vue rationnel, effectivement... mettre toutes les chances de leur côté semblait être la façon la plus logique de résoudre cette affaire. L'homme au service de la Marine ne les laisserai pas partir sans au moins les avoir interrogés, ce qu'il avait l'air de préférer faire avec ses poings, dans la configuration actuelle des choses. De fait, même si son concours pouvait indubitablement précipiter la chute des boucaniers, il n'était pas certain que sa neutralité fut acquise à la fin de l'affrontement... pourtant, il ne fallait pas être né de la dernière pluie pour comprendre que, des deux camps s'affrontant et entre lesquels la petite brigade surprise s'était glissée sans être invitée, celui du Monarque avait été désigné comme le plus gênant en cas de prise de contrôle. La Marine, elle, sortirait dans tous les cas de ce conflit plus affaiblie qu'auparavant... mais les Décimas ? Combien ? Combien de partisans allaient-ils récupérer s'ils triomphaient ici ? Combien d'âmes apeurées et lâches, enhardies par la lumière éphémère d'une victoire dans la neige, qui oseraient finalement sortir des ombres nourrissant leurs doléances secrètes et haineuses ? D'un autre côté, s'allier aux criminels des mers permettrait sans doute de renverser la vapeur, éviter un avantage trop concret du Gouvernement Mondial par la mer... gagner des troupes ? Le Levignac s'esclaffait mentalement à l'idée. Le fait qu'un spectacle requérait beaucoup d'acteurs ne signifiait pas que les auditions devaient être passées au rabais. Quel manque de goût terrible !

- Ok. Ça m'semble bien. Par contre, j'peux pas parler pour l'autre boucher, là-bas. On est pas exactement potes, dit-il en faisant finalement claquer la crosse d'un de ses pistolets dans sa paume droite. J'peux pas assurer sa coopération, quoi.

Aussi incongru que cela puisse paraitre, Francis acceptait l'offre qui lui était faite. C'était pourtant si prévisible, plat, insipide. L'alliance de circonstances pour terrasser plus gros que soi. À dire vrai, ça en était presque dérangeant pour lui... pourtant, il avait accepté. Après tout, la Jorogumo ne serait pas contre un peu de main d’œuvre, si on la triait proprement. Puis... il valait sans doute mieux limiter le pouvoir du Gouvernement, son poids dans cette bataille. Le priver de ses appuis par la mer restait la meilleure façon de le faire : avec un armement pareil et un homme aussi brusque aux commandes, il n'était pas exclu qu'une pluie de boulets de canon viennent faucher l'amusement du peintre écarlate avant l'heure. Ce qui, en tout état de cause, était un affront qu'il ne pouvait souffrir de vivre. Où peut-être n'en avait-il juste pas envie... mais dramatiser était une manière comme une autre de donner un peu de beauté à la déception.

- Calme tes gaillards... ou c'qu'il en reste ? Demanda-t-il tandis que l'escrimeur serait sans doute encore en train de faire couler le sang.

Il espérait vite que l'état profond de rage dans lequel il s'était placé s'estomperait ou que, à défaut, il l'utiliserait pour mourir avec un panache donnant une raison au contretemps que son trépas représenterait. Après tout, il allait avoir besoin de lui pour la suite des festivités... pour l'heure, il se contenterait d'observer les échanges entre un Toto le taré proche de finir avec la tête au carré et un Jerihona toujours plus proche de l'excès musculaire. Un plan se dessinait dans son esprit, un plan tel qu'on lui connaissait. Arriverait-il à le mettre en œuvre ? Son avenir, ainsi que celui des forbans, en dépendrait sans doute. Restait à cesser d'imaginer la scène... et à commencer à la jouer.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 586
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue34/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue132/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (132/250)
Berrys: 26.078.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeVen 1 Fév - 6:46






K177L0A3U88
iuosqPéatei




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Manon_10
Manon Charlotte Blanche Maintenon de Valroy

Le monde crépitait d’arborescences incandescentes tandis que le chant cessait. Des pulsions immatérielles venant troubler l’ordre établit. Les blessures que le corps du Médixès subissait se répercutaient jusqu’ici, venant disperser quelque peu la netteté des tourments imaginaires du palais mental. Un battement de cil imperceptible. Un chevauchement des plans de la réalité factice. Un revirement anormal. Tels étaient certaines des caractéristiques qui évoquèrent au mathématicien perdu l’état dans lequel il était plongé et qu’il pouvait aisément reconnaître maintenant qu’il faisait un minimum attention. Le combat avec son inconscience ne serait pas aisé, mais il devait tenter de reprendre le dessus. C’est ainsi que l’humain se mit à avancer, peu déterminé mais bien avide de ce luxe indomptable, traversant le vide qui se reconstruisit sous ses pieds alors que Manon lui faisait face, le toisant davantage au fur et à mesure qu’il s’avançait.

-Ne crois pas pouvoir prendre le dessus si facilement déchet.

J’ai beau être un déchet. C’est moi qui ait raison. Il faut asservir l’humanité, pas l’annihiler.

Ah oui ? Viens me montrer ça !

La demoiselle en robe commença à reculer, préparant une charge visant à atteindre l’esprit de son futur. La peau de ses mains se craquela pour laisser sa place à du sang tandis que des ailes de chauves-souris sortir du dos de la représentation de la Valroy, le tissu de la robe commençant à se solidifier pour se transformer en une chair d’un mauve très pale similaire à celle d’un cadavre en décomposition. Sa chevelure se transforma en un amas de serpents tandis que ses dents revêtirent une forme plus acérée alors que les yeux sortir de leurs orbites qui se transformèrent en deux tentacules d’escargot avant de venir réenglober les sphères oculaires. Une apparence somme toute monstrueuse qui était une image de comment le cœur meurtri de l’amoureux voyait sa bien aimé après la trahison de celle-ci, un démon n’ayant rien d’humain. Cette forme de consolation entouré de haine de menait au final nulle part, mais elle s’attachait aux tripes pour demeurer dans l’esprit du déchu, pour ne jamais quitter ses entrailles, rester à jamais dans sa mémoire. Et là, dans l’immensité vide crée de toute pièce par son cerveau, il faisait face à ce qui rongeait sa vie à chaque instant, ce à quoi il essayait de jamais penser alors qu’un rien était en mesure d’attirer son attention dessus, comme s’il y avait une gravité intangible le ramenant toujours à ce sujet. Les larmes recouvrant ses joues tandis qu’à l’extérieure il attaquerait tout ceux qui tenteraient de s’approcher, le Médixès se mit à genoux et baissa la tête quelques instants avant de la relever vers cette créature qui fonçait vers lui. Combattre par le corps ne menait à rien puisque cela retranscrivait un conflit psychique qui ne pouvait pas avoir de fin. Non, il fallait passer par d’autres moyens. La silhouette surnaturelle traversa la projection interne de la raison d’Aggaddon alors que celui-ci tentait tant bien que mal de garder son sang-froid. Des tremblements l’agitaient, tout autant dans le monde physique que dans celui-ci. Il serrait le poing, tentant de ne pas à cette tornade de voix qui le tourmentait, s’insinuant de toutes parts pour le transpercer. Il devait résister, reprendre son calme pour reprendre possession de ses moyens, se souvenir de ce qu’il se passait à l’extérieure, savoir s’il était en danger. Mais est-ce que cela avait réellement une importance ? La colère et la haine au sein de lui refirent surface lorsque l’incarnation de son passé murmura à son oreille cette pensée simple mais authentique. Oui, Aggaddon voulait pouvoir s’abandonner à ses tourments pour venir faire déferler toutes sa rage sur cette succube… Néanmoins, quelque chose au fond de lui le ramena à un peu de calme, comme si son instinct l’incitait à revenir à lui pour une question de survie en dépit de ses sentiments entièrement tournés vers cet être qui tournoyait autour de lui. Cherchant à se concentrer sur cela plutôt que sur la Valroy, le Médixès scinda son être à la recherche de la source potentielle de ce sentiment étrange. Ce qu’il trouva l’envahit bien rapidement : un ensemble assourdissant, une cacophonie qui remplissait sa tête pour ne plus laisser aucune autre pensée filtré, le détachant petit à petit de son ancrage dans le palais mental, un brouillard épais et cryptique, pour ne pas dire pixélisés voir neigeux à la manière d’un brouillage de signal, s’échappant du corps psychique afin d’avaler le reste, d’engloutir toutes ces tracas et ainsi de momentanément les oublier pour surgir de l’abîme, pour ne plus se soumettre à la douleur et s’en extraire, en dépit de son addiction à la scarification.


©️ Jawilsia sur Never Utopia



Monde physique : Agga tente de s'attaquer à ceux qui sont proche de lui
Palais mental : Agga tente de reprendre le dessus, en vain dans un premier temps, puis en cherchant au fond de lui un moyen de résister à la tentation de succomber à la haine il tombe sur le haki de l'observation et essaie d'en prendre le contrôle, voyant en cette "sensation" sa porte de sortie pour revenir à la réalité même s'il n'en comprends pas encore la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 471
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue33/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue193/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (193/250)
Berrys: 4.110.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeDim 3 Fév - 20:53




Souplesse et rapidité !




Je pouvais sentir la croche douloureuse et lancinante qui me surinait le bras gauche, cette sensation pulsatile, à la fois familière, désagréable mais aussi réconfortante. J’avais connu ça depuis suffisamment longtemps pour considéré la chose comme une vieille amie, si je pouvais la ressentir c’est que j’étais en vie et même si elle ne m’apportait pas que des bienfaits elle avait pour avantage de vous faire redescendre les pieds sur terre. Je ne pu retenir une grimace douloureuse tandis que je m’éloignais de l’épéiste, ressentant le dégoulinement poisseux du liquide rougeâtre et vitale qui s’écoulait de ma blessure, ma grimace se transforma bien vite en sourire.

J’embrassais a bras le corps cette vieille maitresse, enlaçant et supportant son désir irradiant de mon bras gauche je concentré mon regard sur mon adversaire. Je devrais en finir rapidement si je voulais sortir de ce combat en un seul morceau et surtout pour poursuivre mon plan. Il était temps de mettre un terme a cet opéra macabre, Hika n’était qu’une chose et si le Winter et le Piso c’était rendu compte de la situation de la dame, il n’en était rien du reste du champ de bataille. Il fallait donc faire tomber le masque comme le symbole des décimas. J’avais tout ce dont j’avais besoin a ma disposition, il ne me manquait plus qu’une chose, me défaire du Pion décimas.

En parlant de lui il se défit facilement de mes griffes d’air, pour cette fois me foncer dessus, je me positionnais le laissant venir à ma rencontre la tension dans mes muscles se propageant au fur et a mesure, je devais économiser mes forces et jouer les cartes que j’avais a ma disposition en tenant compte du handicap de mon bras gauche. La chose était simple dans ma tête, si je ne pouvais compter sur mes bras pour parvenir a une attaque suffisamment puissante j’avais la possibilité d’utiliser mes jambes.

L’attaque horizontal de l’ennemis arriverait a ce moment la, me servant de la souplesse que m’offrait ma malédiction je basculerais en arrière pour faire un pont laissant la lame et son délicat sifflement transcendant l’air au dessus de moi, je n’attendrais pas plus longtemps pour envoyer ma queue s’enrouler autour du poignet et de la main tenant la lame, je me servirais de l’élan de son mouvement pour le déséquilibré et plonger sa lame dans le sol. Je finirais enfin mon mouvement en basculant le reste de mon corps pour me rétablir plus tard sur mes pieds, a la différence que j’intercalerais dans ce geste simple un violent coup de pied toutes griffes dehors diriger vers la gorge de l’ennemis. Je ne pourrais m’empêcher de grimacer de douleur en m’appuyant sur mes bras et quelque goutte de sueur perlerait sous le pelage de mon visage.





Code by Wiise sur Never-Utopia



_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 432
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue30/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue168/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (168/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeMer 6 Fév - 20:53

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs

Akira toujours sous le choc de ce qu’il venait de se passer, l’attaque il ne l’avait vraiment pas vu venir. Cet homme était fort, mais il avait un autre gus avant à battre. Il ne voulait pas s’éparpiller en combattant sur tous les fronts. Akira devait se dépasser pour battre son ennemi qui était beaucoup plus rapide que lui. Il l’était même plus que Raki, le cornu allait devoir s’entraîner sur sa vitesse, mais il ne pouvait pas tout faire. Sa masse volumineuse n’était pas facile à déplacer. Il l’avait encore remarqué une nouvelle fois, cet homme esquivait facilement la double attaque du chasseur.

Il savait donc que ça allait être extrêmement dure de la battre, mais c’était un bon entraînement. Et puis de toute façon, il ne fallait qu’un simple ADN pour gagner. Dès qu’il l’avait une poupée serait faite et il irait attaquer Léon pour que son adversaire du jour succombe aux blessures, et il ne resterait plus qu’à faire la même chose avec Léon.

Le pêcheur n’avait pas spécialement compris ce qu’il venait de se passer, l’homme avait esquivé avec facilité et il avait attaqué Akira avec ses deux dagues. Une attaque visait le poignet, que le cornu encaissait tout en laissant sortir sa poupée, cette blessure aurait été plutôt grave et vachement handicapant pour le reste de la bataille. Puis de toute façon il lui restait encore huit poupées, mais il faudrait changer de forme. La poupée sortait de son corps avec le poignet quelque peu sectionner. L’autre dague se plantait dans la cuisse gauche du Suzuran. Cela serait quelque peu handicapant, mais beaucoup moins que le poignet.

Cette attaque enfin finie, il se demandait comment le battre, ce serait compliqué, mais il lui faudrait sûrement de l’aide. C’était à ce moment-là que la rose s’était posé derrière lui en lui disant. C’était un miracle qu’elle soit là. Akira souriait tout en chuchotant que seule Lexi pouvait entendre.

« J’ai seulement besoin d’un cheveu ou autre, dès que ça concerne son ADN c’est bon ! Une fois cela fait, j’aurais besoin d’une couverture d’une minute maximum !»

Il ne voulait pas révéler cela à la marine, mais pour le coup il était vraiment obligé. C’était seulement à deux que le combat pouvait être gagné par eux. Et peut-être qu’ensuite il pourrait aider Piso de la même façon et pourquoi pas piquer l’ADN de Piso. Une fois les paroles finies et que la marine avait compris, Akira se transformait en poupée géante de paille. Il fallait tout donner, c’était sa dernière solution. Il devenait plus grand, approchant des trois mètres, si Raki voyait ça, il se dirait que le cornu était arrivée en bout de course et qu’il n’avait plus aucune solution, mais qu’il se donnait aussi à fond. Le but du jour était de gagner contre les décimas et si possible s’en prendre à la marine mais ce serait beaucoup plus compliqué que ça ne pouvait en avoir l’air. Une fois son corps massivement fini d’être modelé en paille. Il commençait à se mouvoir, il se sentait plus rapide, mais surtout plus facilement remarquable, et donc on pourrait facilement le viser au cour d'une des attaques. Akira envoyait des lames d’air avec ses pieux qu’il avait au bout des doigts, il y avait en tout deux attaques de lames d’air faites à la suite, cette attaque était faite pour faire reculer le décima, mais aussi pour couvrir la Rose d’une attaque sans que cet homme n’ait le temps de la voir venir. C’était le seul moyen que le cornu avait trouvé pour palier vitesse et ADN, jouer en duo et à distance. Il espérait juste que le moineau pouvait ensuite s’en sortir pour choper un cheveu ou le faire saigner. Il ne restait plus qu’à voir ce qu’elle allait faire pour voir la suite du combat et s’il serait plutôt gagner ou perdu d’avance !
Code de Frosty Blue de Never Utopia



Spoiler:
 


Dernière édition par Suzuran Akira le Dim 17 Fév - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1738

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeDim 10 Fév - 14:18




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Captai10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Second10
Toto le taré, primé à 29.000.000 B et Cham le raisonnable, primé à 17.000.000 B

    - L'ironie, c'est quand même la plus grosse des putes... Hein mon gros ? 


Le capitaine des Unicorns n'était pas connu pour son sens tactique, pour son phrasé élégant, pour ses capacités de commandement mais davantage pour sa folie, son impulsivité et, il fallait l'avouer, sa chance. Le blondinet était fou mais certainement pas malchanceux ; il était impulsif et fonceur mais certainement pas totalement idiot. Mis dans un état pitoyable par la nouvelle femme de sa vie, délaissé par cette dernière face à un ennemi qu'il ne pouvait plus battre, la licorne chevelue était persuadé que la fin de son voyage serait Impel Down, bien qu'il refusait de l'avouer à voix haute. L'amour naissant, sa fougue naturelle, le désir de venger tous ses hommes qui tombaient les uns après les autres, sans oublier son besoin irrépressible de toujours dire à son second : "tu vois, je t'avais dit que ça passerait" ; tout l'empêchait de baisser les bras, tout le poussait à espérer un retournement de situation impossible. Pourtant ...

D'un oeil diverti et à moitié inconscient, il suivit l'état des choses sur le navire et arriva à un conclusion qu'il avait délivré à Jerinoha avec tout son naturel : l'ironie était vraiment la pire des catins.

En effet, contre toute attente, le mec en combi rouge avait accepté un partenariat pour défoncer la marine. Cham avait réagi dans l'instant et avait ordonné à ses hommes, enfin, au peu qu'il restait de ne pas toucher au tireur d'élite ainsi qu'à son pote acrobate. Et si l'alliance avec ce dernier n'était pas certaine selon le Levignac, le déroulé des choses fit en sorte que Aggadon Medixes n'aurait probablement plus le choix. En effet, celui-ci, perdu dans ses pensées, sembla prendre à coeur de tuer inconsciemment tous ceux qui s'approchaient de lui. Instinctivement, et voyant que les pirates s'en étaient pris à lui, deux jeunes mouettes avaient brisé les rangs pour venir en soutien du faiseur de biscuit. Manque de pot, prit dans son palais mental, il les avait buté, sans nul autre forme de cérémonie. Trente secondes auparavant, Toto semblait condamné et maintenant, les importuns se rangeaient ou se rangeraient de son côté. Une fois que le fou amoureux serait sorti de sa transe mentale, le blondinet s'adresserait directement à Francis et à Aggadon.

    - Les gars, on défonce gros con là et après, je vais pécho votre patronne. Vous inquiétez pas, je vous donnerai des trucs en échange.  


S'ils acceptaient, Toto lancerait plusieurs de ses mèches de cheveux à l'assaut du tas de muscle, Cham surenchérirait immédiatement avec son ongles en comptant sur le soutien de leurs possibles nouveaux amis. Après tout, le pouvoir de l'amitié ne surpassait-il pas tout ?

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Norino10

    - Fils de chienne... 


S'il visait principalement le Medixes pour le geste honteux qu'il venait de faire, à savoir massacrer deux jeunes mousses, Jerinoha englobait dans l'insulte l'intégralité des hommes qui risquaient maintenant de se battre de concert contre lui. Un contre un, vu l'état du capitaine, c'était plus que simple. Deux contre un, Easy. Trois contre un, ça passait encore. Mais là, avec la danseuse, même s'il venait de se ramasser un pruneau, ça devenait tendu. Si son retour à la vie des muscles causait chez lui une perte corrélative de facultés cognitives, il n'était aussi con qu'il y paraissait et le bilan commençait à s'alourdir sérieusement. Se retournant donc vers l'un de ses mousses, le plus proche du bastingage et de la terre, il l'invectiva en lui confiant une mission d'une importance première.

    - Toi, la petite merde, va prévenir le Vice-Amiral, on est seul contre tous ces salopards. 


Les cartes semblaient se redistribuer encore une fois, Izaria allait sans doute devenir un bordel sans nom du fait de la simple absence meurtrière d'un homme amoureux.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev11
Frya

Elle avait retrouvé sa liberté, on lui proposait un deal dans lequel elle ne pouvait être que gagnante, de quoi la jeune gouvernementale pouvait rêver de mieux ? Plus encore, même si Chapter l'avait enfermé dans une salle avec son ours pour tenter de la condamner, la manieuse de dague aurait quand même soigné l'animal. Là était son souci majeur, son premier défaut et un obstacle conséquent dans la course gouvernementale vers la promotion. En effet, dresseuse de profession, amoureuse infinie de la race animale et ayant une affinité toute particulière avec les êtres issus de la nature, Frya avait une tendance problématique à faire passer ses objectifs de mission au second plan dès lors qu'un animal avait besoin de son assistance. Certes, actuellement, la lieutenante se devait de rejoindre le champ de bataille en récupérant un maximum d'allié possible : d'où la tentative de recrutement sur le vieux ramasseur de cadavre. Mais la simple vision de cet ours souffrant lui arracha une larme de rage qu'elle ne put combler qu'avec une douceur infinie adressée à cette bête meurtrie. Si l'Ours aurait sans doute du attaquer pour se protéger, par douleur ou par simple doute ; lorsque la chasseresse arriva à son contact, il se calma immédiatement et se coucha sur le côté pour laisser une plus ample marche de manoeuvre à la première intéressée. L'intervention commença en pleine salle de la forteresse d'un maudit définitivement pas comme les autres.

Lorsqu'enfin il s'intéressa à elle, à son but dans la vie, la vétérinaire/dompteuse ne releva pas la tête, se contentant de parler à voix basse pour ne pas perturber l'ursidé en pleine souffrance.

    - Je dois m'assurer qu'aucun élément perturbateur vienne bouleverser le cours de la bataille, enfin... Pas plus que ce n'est le cas. Selon nos rapports, tu n'es pas le premier étranger à poser le pied sur l'île depuis le début de la journée. Je ne peux rien faire pour l'autre groupe, mais toi, ton pouvoir est incroyable. Tu pourrais être un allié déterminant dans ses affrontements. Tu peux y trouver ton compte et nous le nôtre. 


 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev10
Hilor Gura, primé à 16.000.000

A l'extérieur de la forteresse, les yeux du vieux fossoyeur pourraient se poser devant le decima masqué qui se départirait dudit masque qu'il arborait depuis plusieurs dizaines de minutes. Alors, au milieu d'un visage tout à fait normal le vieil homme pourrait voir un symbole, un sorte de vaguelette gravée sur le front du noiraud.

    - Tu as eu ta chance, vieil homme. 


L'instant suivant, Hilor disparut d'un coup. Laissant Chapter seul, légèrement en dehors de la mêlée qui ne semblait pas se décider, aucun camp ne prenant un réel ascendant.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_de11
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000 et Maki le naufrageur, primé à 67.000.000

Une esquive, un coup direct dans les côtes de la Contre-Amirale, Maki prouvait que s'il était fort dans l'eau, sa puissance terrestre n'était pas des moindres non plus. Il prenait une avance considérable et la cornue qui lui tenait tête commençait à serrer les dents lorsqu'elle encaissait un coup. Sa défense si parfaite était épuisée et le reliquat de ses forces lui servait maintenant à contenir un homme qui pourrait poser de très gros problèmes à Burmeister Piso s'il avait pour idée de lui envoyer de l'eau de mer. Maki avait bien conscience de sa force et de l'aspect déterminant du karaté des hommes-poissons face à un ennemi ayant consommé un fruit du démon. Son idée était donc des plus simples : finir vite la Bennsen pour aller au soutien de Léon et massacrer le régent de North Blue.

Concentrant toute sa force dans son poing, il profita d'une faille dans La Défense de la gradée pour s'approcher d'elle, il allait la finir, la briser, lorsqu'un inopportun apparut devant lui, comme par magie.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev10
Hilor Gura, primé à 16.000.000

    - Esquive arrière, prend de la distance. 


Interrompant immédiatement son action, l'amphibien exécuta l'ordre et s'éloigna d'un bond en arrière alors qu'à la place qu'il avait précédemment occupé apparaissait une femme aux allures d'arachnide qui lui envoyait déjà deux toiles. Mobilisant un peu de l'humidité présente dans l'air, et devant agir vite, Maki contra les projectiles ennemis avec deux petites balles d'eau. Se tournant vers l'apparition de son allié, il lui adressa un signe de tête en remerciement alors que ce dernier dirigea son regard avec la Kokuro.

    - EH bien, Raki Goshuushou n'était peut-être pas le chef du groupe finalement. L'araignée est rapide n'est-ce pas ? Sans moi, Maki aurait sans doute été dans un triste état. Tu veux combattre avec la Contre-Amirale ? Bien, je me joins donc à la danse si tu le veux bien. 


Hilor n'était pas réel, pas totalement du moins, Elina le savait déjà. Mais avec son assistance, l'homme poisson disposait de son propre haki de l'armement et du haki de l'observation de son collègue, un avantage non-négligeable devant deux ennemies qui n'en maitrisait aucun sans oublier que l'une des deux femmes était déjà dans un piteux état.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Img-2210 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev14
Kirok, Cy Wolf et Le dormeur

Les échanges perdaient en intensité pour la simple et bonne raison que l'un des deux participants n'était plus au top de sa forme. Le décima qui combattait si vaillamment avait fait un choix : laisser passer une attaque pour tenter sa chance, pour prendre un oeil au chien de Piso. Manque de chance, il avait encaisser de très lourd dégâts et la merveille de technologie améliorée pour le régent avait pu esquiver en partie. La balle était venue se loger dans son épaule avant gauche, limitant ses déplacements et déréglant quelque peu son système de motricité mécanique mais n'enlevant rien à sa dangerosité. Les explosions continuaient alors que les tirs ne suivaient plus. Dans les instants à venir, le tireur d'élite au service de Centes ne serait probablement plus de ce monde.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev12
Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000

S'il avait été un combattant d'exception et un stratège plus qu'efficace, Hibuki n'était pas au top de ses capacités, le traitement infligé par Centes le privant de la majorité de ces dernières. Dans son état normal, le Yoneratsu avait joué de sa lame et de son agilité pour reculer en urgence, anticiper l'esquive et aurait sans doute délester le matou de sa queue de Zoan au passage. Pourtant, en l'état, il porta son coup jusqu'au bout et ne put s'extirper de la prise du maudit félin. La suite se poursuivit bien trop rapidement et devant la menace des griffes de Raki, le pion ne put que lever son bras gauche en guise de bouclier. Le sang gicla en quantité et bien que son bras était toujours utilisable, chose importante même si le sabre était tenu par sa main droite, plusieurs lacérations profondes handicapaient maintenant l'être sans volonté.

Ne mouftant pas le moins du monde, ne montrant pas le moindre signe de douleur ou de colère, son état l'en empêchant, Hibuki chargea directement son ennemi qui se rétablissait encore dans une acrobatie douloureuse à l'aide de son épaule gauche, sa sabre bien en attente derrière. Le pion semblait estimer que son bras gauche étant déjà blessé, un surplus sur ce même membre ne serait pas gênant et pourrait lui offrir une bonne chance de porter un coup de lame décisif. La malédiction de Centes ne pouvait pousser un être au suicide mais le sens moral ou tactique du sacrifice n'en était pas exclu.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_de10
Toru Treodor, primé à 62.000.000

Ses coups portaient et son égo surdimensionné ne l'était qu'un peu plus à chaque instant. ce ne fut absolument pas différent lorsque son haki lut la volonté du moineau qui prenait son envol et l'intention du Suzuran de lui envoyé des pics d'air.

    - Je crois que j'ai rarement vu un mec aussi con... 


A peine avait-il insulté son ennemi qu'il dessina deux arcs de cercle dans l'air, libérant deux lames qui se dirigèrent vers les pics d'air et les broyèrent sans difficulté continuant leur route jusqu'à s'échouer avec violence sur le maudit de la paille. Bien plus volumineux, les lames d'air du puriste l'étant aussi, Akira ne pourrait esquiver pleinement et deux nouvelles poupées ne tarderaient pas à sortir de son corps alors que Toru s'élançait déjà dans le sillage de ses projectiles pour passer dans le dos de son ennemi et lui porter un coup de dague derrière chaque genou. Il avait remarquer que son adversaire se délestait d'une poupée à chaque coup et en tirait une conclusion : il serait bien à court à un moment ou à un autre.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev10
Colonelle Lexi Hersé, renommée à 33.000.000

La colonelle avait suivi les ordres de son allié de l'heure, rejoignant donc le ciel pour fondre sur l'ennemi et lui prendre une mèche de cheveux. Pourtant, lorsqu'elle arriva au dessus de lui et alors qu'il venait de balancer ses lames d'air en direction du Suzuran, la maudite ne put que suivre l'assaut de Toru de ses yeux de volatile : il la surclassait largement en termes de rapidité. Sans contre ordre, elle chercherait à le suivre et à obtenir son sésame : un cheveu.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Himeic10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 2nd_to10
Vice-Amiral Burmeister Piso, régent de North Blue renommé à 270.000.000 et Léon Winter, esclave" />

Si l'échange se poursuivait sans la moindre blessure tangible ou sérieuse pour l'heure, le rythme des coups semblait s'intensifier. Au début de leurs échanges, les mouvements de chacun des deux hommes pouvaient être suivis par la majorité des combattants ayant un peu d'expérience et de niveau. Depuis, seuls les guerriers d'un niveau remarquable pouvaient suivre les mouvements. Kokuro Elina serait sans doute de ceux là quant aux autres ? Cela semblait bien plus incertain.




Spoiler:
 

Ordre de réponse :
Elina - Francis - Agga - Raki - Akira - Chapter (purement indicatif, vous faites comme vous voulez)

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Alors, dans l'ordre :

Agga/Francis > M'ayant laissé une grosse marge de manoeuvre dans ton poste sur l'aspect extérieur d'Aggadon, j'ai appliqué à la lettre ton action, manque de pot, des gouvernementaux étaient montés t'aider et tu les a tué sous les yeux de leur chef. Ca et la traitrise de Francis, Jeri est chafouin.  Cham et Toto sont contents, ils vous proposent un 4 v 1, Jerinoha est chaud, il vous attend.

Elina > Ton attaque est un échec du fait de l'intervention de Hilor que tu as donc poussé à dévoiler ses talents. Vous comprenez maintenant qu'il a un pouvoir qui lui permet de faire apparaitre des clones de lui, immatériels. Tu apprends aussi qu'il a un haki de l'observation et qu'il va aider Maki contre toi et Bennsen.

Chap > Hilor t'envoie péter, fallait pas abuser de sa gentillesse. Frya s'attèle au soin de l'ours.

Raki >  Mouvement réussi en totalité mais pas avec la portée que tu pouvais espérer. Hibuki étant un pion, il a pas les facultés cognitives habituelles qui lui aurait sans doute permis de te couper la queue. Là, il parvient seulement à mettre ton bras en opposition, tu le lacères donc au bras gauche assez sérieusement. Il peut encore s'en servir mais il saigne abondamment. Il est droitier. Il te charge à l'épaule gauche pendant que tu te rétablis, prêt à t'envoyer un coup de lame en fonction de ton déplacement. On pourra voir ça ensemble.

Aki > J'ai pas compris. Tu as dit en convo de groupe "je fais un peu comme au tour précédent". Celui où t'as pris deux blessures. Bah rebelote du coup. Tori annule tes lames d'air (il est plus HL et sabreur pur) et les siennes traversent les tiennes. Vu la rapidité de ses projectiles, ta taille nouvelle et leur taille, tu peux pas esquiver totalement et tu perds sans doute deux poupées de plus. Il cherche ensuite à te prendre totalement de vitesse, t'es une grosse cible vivante pour lui maintenant. Il essaye de t'envoyer un coup de lame derrière chaque genou, Lexi a pas eu le temps d'arriver sur lui, il la dépasse largement en vitesse également.

Contexte > Les combats se poursuivent. Le Cy-Wolf prend un avantage plus sérieux mais un mauvais coup, un des balles l'atteint sur le haut de la patte avant gauche et dérègle ses systèmes de mobilité. Il continue néanmoins à attaquer, le Dormeur est de plus en plus mal. Piso et Léon continuent à se taper dessus, ils sont très rapides sur leur CAC et, à part Elina, aucun d'entre vous n'arrive à voir tous leurs mouvements.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl 37 (Zoan insecte + Armement standard et observation en éveil)
Cy Wolf Kirok, lvl 32
CA Bennsen, lvl 33 (force surhumaine, tekkai et maniement de la hallebarde)
Colonel Jerinoha, lvl 31 (retour à la vie des muscles)
Colonelle Lexi Hersé, lvl 25 (Zoan du Moineau)
Lieutenante Frya Utera (haki de l'armement en éveil + Lien animal inné)

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ???
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl 34 (maniement du sabre)
Hilor Gura, lvl ??? (Haki de l'observation extrêmement précis)
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 38 (Les deux hakis + force et rapidité exceptionnelles)
Le dormeur, lvl 31 (tireur d'élite + précision diabolique)
Maki, lvl 33 (karaté des hommes poissons + Haki de l'armement)
Toru Treodor, lvl 29 (Manieur de dagues + Haki de l'observation)

Côté Pirates :
Toto, le taré, capitaine des Insane Unicorns, avec ses blessures lvl 26 (retour à la vie capillaire)
Cham, le raisonnable, second des Insane Unicorns, lvl 23 (retour à la vie des ongles)
Les Insane Unicorns : 50 pirates lvl 15 répartis sur deux navires (environ une quarantaine sont HS)" />
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 513
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue38/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue302/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (302/350)
Berrys: 16.672.996.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeDim 10 Fév - 21:29

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 682897325885barre20separation













La jeune femme grinça des dents à la seconde où elle vit Hilor se matérialiser devant elle. Pire encore, les quelques mots qu'il adressa à l'homme poisson finirent de lui gâcher son plaisir ! Un Haki de l'observation... Quelle autre explication aurait-elle pu trouver à cette intervention salvatrice aussi précise qu'inopinée ? Maki eut donc tout le loisir de contrer son attaque savamment orchestrée, malgré tous ses efforts et sa préparation. Cette dernière se remit bien vite de sa déception et, se plaçant d'un petit bond hors d'atteinte de l'ire des deux hommes, commença à analyser la situation. Elle prêta une oreille peu attentive aux dires du décima masqué, préférant assurer ses arrières à l'aide d'un coup d'oeil circulaire sur le champ de bataille puis, si personne d'autre ne la menaçait directement, reporter ses sens aiguisés sur les deux ennemis en face d'elle.




« Son pouvoir est une plaie, comme je le suspectais... », réalisa une nouvelle fois la Zoan.


Elle respira calmement. Ce n'était pas la première - ni même la dernière fois ! - qu'elle était confrontée à un pouvoir étrange et gênant. Prête à réagir au moindre mouvement des deux hommes, son cerveau analysa au plus vite toutes les données dont elle disposait pour élucider ce mystère qui risquait de renverser la situation. Cet homme venait d’apparaître à partir de rien, juste devant elle, en étant toujours intangible à fortiori. Elle était certaine qu'il ne s'était pas déplacé plus vite qu'elle ne pouvait le percevoir, puisqu'elle arrivait encore à cerner les mouvements brutaux du vice amiral Burmeister et de sa Némésis, les deux personnes les plus fortes sur cette île mis à part elle, Elina en aurait donné sa main au feu.

L'assassin passa en revu les différentes apparitions d'Hilor, depuis le rivage jusqu'à la tour, puis son arrivée sur le champ de bataille avec les autres officiers décimas en sortant du bâtiment, sans oublier son action dans la forêt en apparaissant de nulle part puis à l'instant, de la même manière... un éclair la frappa. Cet homme n'avait jamais interagi physiquement avec aucun d'entre eux ; pas même avec un élément du décor pour ce qu'elle en avait vu ! L'explosion qu'il avait créée était sans aucun doute reliée à un détonateur, ce qui nécessitait d'utiliser son vrai corps... or il n'avait pas été touché par les flammes. Autrement dit... Hilor était resté caché tout du long, à surveiller l'escarmouche sans prendre part aux combats directement mais, plutôt, en les dirigeant avec doigté à l'image d'un chef d'orchestre...

Ou d'une tour de contrôle.

Les yeux carmins de Jorogumo s'étrécirent, à mesure qu'un sourire moqueur étirait ses traits. Le sale petit rat. Quelle meilleure cachette que celle au milieu de la figure, celle que nul n'irait réellement explorer, trop occupé par les combats ? Hilor était-il seulement sorti de cette tour depuis leur arrivée ? Elle en doutait fortement. La thèse selon laquelle il couplait son Haki de l'observation à ses apparitions éclairs pour aiguiller les troupes prenait de plus en plus forme dans l'esprit de l'araignée. Il faisait donc office de pointeur, de support à toute l'armée en place.

Lorsqu'il proposa un combat à deux contre deux, la jeune femme émit un rire de nez mais ne pipa mot. Quel beau parleur ! Effectivement, ce genre d'affrontement serait à leur désavantage et tournerait à ce qu'elle redoutait le plus : entrer sur le champ de bataille pour ne jamais en ressortir, s'enliser dans une bataille rangée ce qui était tout l'inverse de ce que souhaitait un assassin. Elle préférait bien plus utiliser son cerveau et penser stratégiquement. À cet état de fait s'ajoutait son envie de ne pas s'épuiser, afin de pouvoir agir partout où elle le devait sans se mettre en danger de manière déraisonnable. Elle souhaitait juste permettre aux marines de triompher d'une courte tête, mais de triompher tout de même... ce qui signifiait garder Piso en vie. Or, vu la tournure de son affrontement avec le jeune brun, les premières blessures ne tarderaient pas à pleuvoir... puis les faux pas et, inévitablement, la défaite d'un des deux combattants.

La situation n'était pas désespérée pour autant. Il lui suffisait de ne pas donner à Hilor ce qu'il souhaitait : acheter du temps pour voir son champion triompher, ou laisser Maki intervenir dans le duel. De l'aveu même d'Hilor, Elina savait qu'elle pourrait gérer la vitesse de Maki malgré le pseudo Haki de l'observation qu'il lui fournirait. Car, après tout, Hilor devrait percevoir sa voix, relayer ses intentions à Maki après un court laps de temps, et l'homme poisson devrait recevoir l'information, l'assimiler et y réagir. L'avantage était bien moindre qu'avec un "réel" fluide détenu par le karetaka ! Confiante, l'araignée fit craquer sa nuque avant de prendre la parole :


- Contre amirale Bennsen, je vais m'occuper de ces deux idiots, si vous le voulez bien. Je vous suggère d'aller prêter main forte au loup, puis de l'utiliser pour détruire cette tour. Le réel corps de notre invité surprise s'y trouve certainement !


Sans crier gare, la jeune femme se transforma en une autre forme hybride, profitant du bref choc que provoquerait sa déclaration chez ses deux adversaires. Elle utilisa son fruit pour muer en « Araignée bolas », bien plus redoutable pour les combats à mi distance comme ce qu'elle s'apprêtait à engager. Car si la règle première en assassinat était de savoir maîtriser son timing, le corollaire était bien entendu de ne jamais se lancer dans un combat qu'on ne pouvait pas gagner. Et dans le cas présent, l'araignée allait manger le poisson.


- Kumo-ito ! Kinu Kansei !


De ses quatre appendices à soie se déversèrent un flot ininterrompu de balles compactes de toilacier, mais aussi de boules de soie gluante visant les jambes ou l'abdomen de l'homme poisson. La Zoan prenait bien garde à ne pas créer de « balle perdue » en direction de Piso, car le sort de la bataille dépendait en grande partie de ce duel au sommet, selon elle. Elle obligeait plutôt Maki à éviter de toutes part sans réellement pouvoir compter seulement sur les transmissions données par Hilor vu le nombre bien trop grand d'attaques auxquelles il devait réagir ! Ce faisant, Elina ne lui laissait pas vraiment l'occasion d'intercepter la contre amirale - si tant est qu'elle accepte de suivre ses directives - malgré le fait qu'Hilor et lui soient tous deux au courant de leurs plans. Après tout, avec un Haki de l'observation, elle n'aurait pas pu le cacher bien longtemps de toute manière.

La manœuvre de l'araignée était fort simple en définitive. Elle avait transformé un affrontement en deux contre deux désavantageux - où elle aurait du protéger la contre-amirale en risquant de s'exposer - en un combat à une contre deux en diminuant l'impact de ce Haki de l'observation par procuration. Par ailleurs, en déplaçant la contre amirale vers le Cy Wolf, elle éliminait un pion supplémentaire et risquait de menacer le chef d'orchestre si ses spéculations étaient correctes. Tout ce qu'elle avait à faire était de maintenir Maki à distance sous un flot d'attaques trop compliquées à détailler de vive voix. L'absence d'eau pure jouait en la défaveur de Maki, car Elina doutait qu'il puisse utiliser la neige pour son karate amphibien. Tout au plus, l'humidité ambiante lui servirait mais, partant de ce postulat, tout l'avantageait dans un combat à mi-distance. Et s'il venait au corps à corps, elle lui montrerait qu'elle avait encore de vilains tours en réserve.

Enfin, la manœuvre abritait un secret espoir, en plus de celui de mettre hors d'état de nuire Maki : épuiser l'homme poisson qui avait déjà beaucoup combattu, contrairement à elle, afin d’accroître encore plus la différence de vitesse entre eux. Ce faisant, cela lui permettrait de le prendre de court malgré le Haki de l'observation d'Hilor, si Maki ne disposait plus physiquement d'assez de temps pour réagir.






Résumé :
Elina analyse la situation et croit comprendre le role d'Hilor depuis le début des affrontements. Pour retourner la situation, elle demande au contre amirale Bennsen d'aller finir "le dormeur" avec le Cy Wolf puis de détruire la tour, la où elle suspecte Hilor de se cacher.
Elle ne laisse aucune chance à Maki de tenter d'intervenir en le canardant sans relache de Kumo Ito et de Kinu Kansei de ses 4 bras ! Elle compte sur le fait qu'Hilor devra rester un minimum attentif à ce qu'elle fait, au risque de voir Maki finir "dans un triste état" pour de bon. Elina se tient prête à réagir à la contre attaque de l'homme poisson qui ne manquera pas d'arriver selon elle.



Techniques utilisées:

Transformation en araignée bolas : (lvl 32)
Forme hybride spéciale, associant une taille humaine à des capacités arachnéennes. Spécialiste des "lancers de toiles" à longue distance, ainsi que du modelage des projectiles. Elle est dotée de plusieurs orifices à soie supplémentaires, sur les poignets des quatre membres centraux, ainsi que de la capacité à modeler ses fils en armes de jets. Forme assez lente, mais qui compense par la forte capacité à produire de la toile et la portée démultipliée de son lancer.


Kinu Kansei : (lvl 20)
L’araignée combine deux types de fils pour cette technique. D’une part du fil gluant, de l’autre des fils simples. Elle tisse une boule de toile gluante, enrobée d’une toile basique et compacte qui, lorsqu’elle atteint sa cible, enserre la zone touchée avec de la toile collante.
- Forme hybride standard et forme araignée bolas.


Kumo-ito: (lvl 35)
Balle de toilacier extrêmement compacte, projetée à très forte cinétique. Ne peut être utilisé que par la forme « Araignée bolas ».
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
Francis Levignac
Messages : 94
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue26/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue113/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (113/200)
Berrys: 151.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeMer 13 Fév - 21:16


”Red Day”




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 1542150908-akajisei
Akajisei, "La Mort Rouge"




- Ah merde, lâcha le tireur.

Dommage. Ils auraient pu tenter de ménager la chèvre et le chou, mais il semblait que le nobliau avait quelques difficultés à reprendre ses esprits. Les pirates s'étaient certes écartés de lui, lui offrant un espace serein dans lequel reprendre son calme... mais l'information n'était pas passée chez tout le monde. Ah, non ! non non ! Ah ! Aie... oh, celui là ne se relèverait pas de si tôt. Celui là non plus... deux jeunes guerriers fougueux, désireux de venir en aide à un inconnu qu'ils avaient jaugé comme digne d'être défendu. Leur sang souillait désormais le plancher de ce navire jonché de cadavres. Deux vies de plus... il y avait une certaine tragédie là dedans, tant le courage lisible dans leurs yeux s'était évaporé en un simulacre de surprise avant que la mort ne les saisisse. Pourtant, cela n'arrangeait en rien les affaires du Levignac : il espérait pouvoir étirer le conflit encore un peu... pouvoir obtenir un vainqueur triomphant et méritant ! Désormais, les jeux étaient faits... et comme les propos du Colonel le confirmèrent bien assez vite, ils auraient une montagne de muscles de plus à gérer.

Dégainant ses pistolets, s'érigeant sur ses appuis, le peintre de la mort laissa sa grâce reprendre le dessus tandis que le gradé aboyait un ordre clair : aller prévenir le reste des troupes de l'assaut des pirates et de la fourberie des invités surprise. Le Vice-Amiral en charge des opérations, s'il était impliqué, ne tarderait pas à faire le lien entre les hors-la-loi et l'araignée... si elle se montrait, bien sûr. Auquel cas, ils brûleraient leur couverture avant l'heure. Ce qui signifiait que le spectacle durerait moins longtemps et se terminerait de façon ostensiblement plus prévisible ! C'était hors de question ! Serrant les dents à cette idée, l'acrobate s'élança à nouveau dans le décor, restant à bonne distance de l'imposant Colonel qui aurait de toute manière mieux à faire. Une fois la ligne de mire dégagée sur le jeune oiseau qui prenait son envol, le chasseur mettrait fin au voyage d'une cartouche en pleine tête.

- Bonjour par chez toi, gamin ! Dirait-il.

Il ne serait cependant pas certain qu'il réussisse... oh, il ne manquait pas de rater : c'était même tout à fait improbable, considérant ses compétences. Cependant, un gradé avisé et protecteur aurait tôt fait de se jeter sur la trajectoire du projectile pour l'encaisser : considérant sa constitution, le Goliath ne souffrirait que peu d'une blessure de cet acabit, laissant un David effondré observer ses chances de faire culminer son oeuvre s'évanouir dans le froid d'Izaria. Aussi le pistolero ne s'arrêterait pas à un seul tir : il continuerait à se déplacer, empruntant les angles les plus complexes possibles pour parvenir à abattre cet impertinente petite souris raconteuse de mauvaises histoires.

La priorité viendrait ensuite à Jerihona... mais le masque de porcelaine souriant était pleinement conscient de son incapacité à frapper décisivement à son encontre. Non... il devrait jouer de malice.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 586
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue34/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue132/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (132/250)
Berrys: 26.078.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Fév - 3:43

Blood and Cake


Le mathématicien reprenait conscience. Son regard était porté sur les planches composant le pont alors que ses paupières s’ouvraient et se refermaient rapidement. Les pupilles cherchèrent d’abord les traces de blessures sur le corps afin de faire un constat de la situation. Ce n’était pas vraiment le top, mais cela ne semblait pas non plus trop grave, il avait connu bien pire. Il ne prit pas longtemps avant de repérer les corps des deux marines non loin de lui et pesta intérieurement. Cela ne l’arrangeait pas du tout. Il avait fait encore des siennes en ayant perdu la maîtrise de son corps. Son visage se releva, grandement recouvert par ses longs cheveux. Le Médixès capta ainsi les paroles de Toto et comprendrait plus ou moins la situation en voyant que le camarade masqué semblait désormais porter une certaine aide aux forbans. Restant muet, il hocha vaguement la tête. Les paroles du colonel qui suivirent lui accordèrent un frisson froid. Quelle merde. Bon… Il fallait désormais essayer de rééquilibrer les choses pour le meurtre des deux jeunes marins, si c’était bien lui qui avait ça, mais il n’avait que peu de doute sur ce qu’il était en mesure de faire une fois qu’il avait perdu pied. Cela ne le blanchirait peut-être pas totalement, mais ce serai un moyen de montrer qu’il s’agissait d’erreurs et qu’il agissait bien pour la victoire des troupes gouvernementales, en dépit de ce qu’il avait essayé de transmettre aux deux hurluberlus avec son petit signe de tête. Alala. Vraiment la seule chose intéressante qu’Aggaddon trouvait à cette journée était la rencontre du tireur rouge et de la femme arachnide, le reste était d’un intérêt fort peu élevé et s’il n’était pas motivé à essayer de proposer les services de L’éternel à Jorogumo, il serait certainement retourné au bateau pendant qu’Akira et Raki serait retourné sur le champ de bataille après les explosions dans la forêt. Il forma une lame de biscuit tout en attrapant un de ses pistolets, puis il envoya l’outil tranchant en direction du dos de Toto tout en essayant de propulser le projectile de plomb dans le crâne du scélérat. Suite à cela, ayant vaguement noté les positions de pirates. Il chercherait à s’éloigner le plus possible et le plus rapidement possible pour se mettre à couvert, si possible au niveau du gaillard arrière.

Si le capitaine pirate était mort, il n’aurait plus qu’à chercher à quitter la bataille pour retourner dans la forêt en créant un pont de biscuit assez primaire entre la poupe et la terre ferme où il pourrait se réfugier derrière des arbres afin de se servir de ses vêtements pour former des bandages dans le but de compresser les blessures qu’il avait pu recevoir en attendant que le conflit prenne fin. Il avait suffisamment donné à son goût et il en avait ras-le-bol de ces combats qui ne l’intéressait que peu. Néanmoins, s’il n’avait pas réussi à infliger de blessure fatale au capitaine ennemi en le prenant par surprise, il attendrait pour chercher un plan tout en se préparant à se défendre contre des ennemis qui chercherait à le déloger de la cachette qu’il aurait pu trouver. Ce qu’Aggaddon aurait adoré faire était de trancher purement et simplement la tête du flibustier d’un coup de rapière, mais cela s’avérerait certainement très compliqué, surtout s’il devait s’investir pour combattre. Il valait mieux garder ses forces pour l’assaut du marquisat. Il lui faudrait donc tenter de tirer sur le capitaine pirate ou son second alors que les compétences de tir à distance du nobliau n’était guère prodigieuse à l’inverse d’Akajisei.



Paradise x Tuskiyo
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 471
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue33/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue193/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (193/250)
Berrys: 4.110.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeVen 15 Fév - 21:00




Iron souplex !



Suite a mon mouvement je me retrouvais dans les airs, amorçant une réception sur mes pieds tandis que plus que ma propre douleur je pouvais ressentir la chaleur du sang qui avait jailli. Dégoulinant, poisseux, coagulant, j’avais son odeur qui imbibait mes sens olfactifs a tel point que je pouvais sentir l’odeur ferreuse du liquide vitale presque n’importe où. Cela ne fit qu’exciter un peu plus les instincts de prédateur que ma malédiction me conférait. Je voulais chasser, dévorer, m’amuser avec ma victime comme un félins l’aurait fait avec la sienne, mais je n’en avais pas le loisir. L’ennemis n’étais pas une souris comme une autres, en terme de rongeur il s’apparenter plus au rat musqué, extrêmement appétissant par la quantité de viande, mais proportionnellement dangereux. Je ne pouvais tout simplement pas l’aborder comme j’avais abordé Hika, je pouvais lui tendre un piège mais pas sans prendre de risque et la blessure a mon avant bras me le rappelais douloureusement.

Tandis que j’approchais du sol je le vis fondre sur moi pour envoyer un coup d’épaule de son bras lacéré tandis que son autre bras armé de son sabre en retrait attendrais très certainement le moindre de mes faux pas pour passer a l’action et me réduire en lambeaux sanguinolent. Mais il n’y avait pas que des point négatif a la situation, le sol couvert de neige souiller de rouge a cause de nos diverse effusion me donna une idée, j’allais lui tendre un  nouveau piège et tandis que tout se mettait en place dans mon esprit j’atteignais le sol, plaçant me pied de tel façon a glisser au moment de la réception je partais légèrement en arrière tandis que le coup m’atteignais, exhalant mon souffle au même moment pour ne pas avoir le souffle coupé je fit le dos rond au moment du choc pour amoindrir les dégâts et donner l’illusion que le coup avait porté complètement, mais je ne m’arrêtais pas la.

J’enverrais ma queue, tablant sur le fait qu’il m’avait vu plusieurs fois utiliser le stratagème je n’attendais qu’une chose qu’il tente de l’attraper pour poursuivre, ce qui ne tarda d’ailleurs pas. Au moment où le sabreur tentait d’attraper l’appendice, je la retirerais brusquement tout en envoyant mes jambes pour le ceinturer au niveau de la partie supérieur des bras, je garderais un œil attentif au second bras prêt à modifier ma manœuvre initial via un coup de griffe capable de lui sectionner le membre armé si nécessaire. Je poursuivrais mon mouvement en me réceptionnant sur les bras transformant ma manœuvre de gymnaste en souplex de catcheur en poussant un cri a la fois de rage et de douleur, j’encastrerais le sabreur tête la première dans le sol pour une nouvelle fois à la suite de ça prendre encore du recul par rapport au corps du Pions. J’espérerais en finir avec lui pour aller donner un coup de mains aux autres. Il n’était pas question de s’arrêtais en si bon chemin, il était temps de faire un rééquilibrage des force en présence sur North blue, non pas pour l’hégémonie du monarque ou la toute puissance de la marine, mais pour l’expansion de la simple liberté dans son plus pur état, brute, sauvage et chaotique.  





Code by Wiise sur Never-Utopia




HRP: pnjisation vu avec le MJ

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 432
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue30/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue168/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (168/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Fév - 23:09

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs


Akira était plutôt fier du petit plan qu’il avait imaginé, le prendre en duo, prendre son ADN et aller se battre contre Léon. Mais cela ne serait pas aussi simple qu’il ne l’aurait espéré, cet assassin allait lui donner plus de fils à retordre qu’il ne l’avait imaginé. Il ne pensait pas qu’il allait être aussi fort, il ne l’avait pas sous-estimé, loin de là. Il l’avait estimé à sa juste valeur, mais elle semblait fausse. Il ne savait plus comment gérer cet ennemi et cela allait sûrement l’énerver.

Le cornu avait donc envoyé ses lames d’air pour le tenir à distance et pouvoir faire en sorte de l’occuper et de laisser le moineau attaquer pour lui prendre de l’ADN. Alors que le chasseur semblait content d’avoir envoyé son ennemi lui envoyait une lame d’air beaucoup plus puissante. Il semblait être un épéiste plutôt fort. Les deux lames d’air s’étaient entrechoquées et celle du cornu avait céder sous la pression de celle de l’assassin.

Akira ne s’attendait pas à voir cela, il était pris par surprise. Alors que les deux lames avançaient rapidement vers notre héros, celui-ci matérialisait son fouet de paille pour espérer avoir une chance d’immobiliser Toru si celui-ci venait à sa rencontre. Il fallait vraiment la jouer fine, cet homme devait sûrement posséder un haki, et sûrement celui qui permet de voir ce qui allait se passer au vu de la facilité d’esquive des deux attaques. Akira ne s’en rendrait sûrement pas compte de cela, lui-même n’est pas encore friand de ce pouvoir qu’il n’avait pas éveillé.

Alors que les deux lames se rapprochaient de plus en plus du cornu, il ne savait plus quoi faire, la seule chose qu’il fallait faire, c’était encaisser, la seule chose qu’il savait vraiment faire, encaisser et toujours encaisser. Akira encaissait donc les lames d’air et il n’avait pas fait attention, mais son adversaire avait suivi son attaque et s’était rapidement trouver dans le dos du cornu en forme de poupée de paille. Alors qu’il remarquait qu’il se trouvait dans son, il commençait à se retourner alors qu’il attaquait ses genoux, une des deux lames avaient réussi à toucher le pêcheur. Il venait donc de perdre trois poupées qui étaient toutes tombées au sol sans vie. Une fois complètement retourné, et cela, en quelques secondes pendant que l’homme attaquait, le cornu envoyait son fouet sur Toru pour l’agripper.

Si son agripage fonctionnait au nom, il avançait rapidement sa main gauche ou plus précisément un de ses pieux pour pouvoir le planter au niveau de son épaule droite. Akira ne savait vraiment pas ce que lexi allait faire ou si son attaque pouvait fonctionner. Si elle fonctionnait ce serait parfait, mais cet homme n’allait sûrement pas se laisser faire comme ça, d’autant plus que le fouet n’avait peut-être pas toucher sa cible et il attaquait dans le vent. Mais il fallait bien donner du fils à retordre a cet homme qui se trouvait en face d’eux. Quel allait-être le résultat de son attaque, allait-il réussir à l’immobiliser, car une fois immobiliser, Akira avait le dessus en termes de force. Mais si son attaque ne fonctionnait pas, il commencerait à être irrité et s’énerverait assez rapidement.

Code de Frosty Blue de Never Utopia



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 168
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue22/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue81/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (81/120)
Berrys: 12.088.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeJeu 21 Fév - 21:45

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens


-Tu as eu d’la chance, vieil homme.

Le vieil homme en question avait-il mal entendu la réplique du Decima, ses oreilles sifflant toujours sous le coup des explosions? Son subconscient avait-il délibérément déformé les propos pour convenir au message qu’il voulait entendre? Difficile à déterminer, toujours est-il que le résultat était là : ce que l’homme masqué voulait être un refus sec et sans appel résonnait pour le fossoyeur comme un défi lancé. Il avait eu de la chance ? Un appel clair à lui démontrer le contraire, à faire ses preuves auprès de l’armée du monarque. « Tu n’es pas digne de nous », avait-il dit un peu plus tôt ; il ne demandait visiblement rien de mieux que d’être contredit.

Ainsi soit-il.

Le vieillard observa un instant la figure du jeune homme, apparue un peu plus loin pour prendre part à l’affrontement entre l’homme-poisson et deux guerrières de la Marine. Un regard fatigué survola ensuite le champ de bataille sans réellement s’y intéresser, avant de s’arrêter en un point. Il passa une main décharnée sur son cuir chevelu, avant de s’élancer.

-D’accord.

S’il était resté silencieux durant de longues secondes, contemplant la jeune femme sans manifester la moindre expression, le grand homme dans le fauteuil avait fini par soupirer, pour répondre aussi sommairement que possible. Après quoi il s’était laissé glisser le long de son siège, son corps perdant sa consistance pour disparaître dans le sol de la petite pièce, y laissant la dresseuse seule avec un ours gémissant de douleur mais confiant.

Il émergea un instant plus tard au sein du hall principal du château, se saisissant rapidement du fusil à pompe qu’il avait abandonné là. Un regard bref, mais dépourvu de toute animosité, fut accordé aux trois canidés, comme pour les rassurer sur le bon état de santé de leur maîtresse. Il se détourna ensuite d’eux, mais ne cessa pas de les surveiller pour autant ; au premier signe de menace, ils rejoindraient instantanément la jeune femme, qui les calmerait très certainement.


A la vue du monde extérieure, le vieil homme continuerait d’avancer, à un rythme soutenu pour lui, même s’il restait relativement lent comparé au commun des mortels. Un de pelle accueillerait toute personne, indépendamment de son camp, qui se dresserait sur son chemin ; du moins jusqu’à atteindre sa cible, qui continuait à harceler le criminel aux cheveux clairs de tirs divers.

Ce n’est qu’une fois à une distance raisonnable du loup justicier que son activité augmenta subitement, comme elle avait pu le faire face aux tireurs Decimas quelques instants plus tôt. Le vieil homme plia les genoux, presque imperceptiblement, pour les détendre subitement, et s’éleva dans les airs, à une vitesse et une hauteur impressionnante : exploit rendu possible tant par la longueur de ses membres que par la légèreté extrême de son corps.

Bien rapidement, il se retrouverait en l’air, plusieurs mètres au dessus du dos du Cy-Wolf. Il se laisserait ensuite retomber rapidement, arme vers le sol. Une fois à proximité de l’animal, ayant acquis une vitesse certaine dans sa chute, il armerait son bras, pour projeter la longue pelle d’acier vers le bas en un coup d’estoc qui pourrait être redoutable… s’il était le but de la manœuvre. Le loup, qui aurait selon toute vraisemblance remarqué sa présence, se préparerait certainement à une attaque de contact ; c’était là sa chance. Une fraction de seconde avant le moment supposé de l’impact, les doigts squelettiques du fossoyeur se serreraient sur la poignée de son arme, et une détonation se ferait entendre. La capsule exploserait dans le canon de l’arme, et un large cône de gros sel fuserait en direction du sol. Ce léger décalage vis-à-vis de l’attaque attendue suffirait-il à surprendre la machine de guerre ? Il y avait fort à parier que non, mais ce n’était pas un souci.

Durant la confusion semée par la colonne de sel, une fine meurtrière s’ouvrirait dans le torse du fossoyeur. Que le Cy-Wolf esquive le premier tir ou non, la minuscule copie de l’occupant du château presserait à son tour la détente. Trois billes barbelées, versions plus massives de celles qui avaient eu raison des tireurs, fuserait hors de la forteresse en direction de la dernière position du canidé. Il ne resterait dès lors qu’à prier pour que le double effet de surprise ne s’avère payant.

A supposer que toute la manœuvre se déroule sans encombre, le vieil homme poserait pied à terre, avec une souplesse toute discutable. Espérait-il réellement triompher d’une créature spécialement conçue pour la guerre ? Bien sûr que non ; même lui tout désillusionné qu’il était, n’était pas si fou. Mais ce n’était pas ce qu’il visait : il lui fallait simplement gagner suffisamment de temps pour permettre au Dormeur de reprendre le dessus.







Résumé et Techniques:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 WUPhkz9
"Avant moi rien n'était, nul ne fut enfanté,
Hors les êtres crées d'éternelle substance,
Et moi je suis comme eux, car j'ai l'éternité,
Vous qui passez le seuil, laissez toute espérance."

Dante Alighieri, La Divine Comédie
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1738

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeDim 24 Fév - 17:27




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Captai10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Second10
Toto le taré, primé à 29.000.000 B et Cham le raisonnable, primé à 17.000.000 B

Comme Toto l'avait relevé plus tôt, l'ironie était une notion tellement spéciale, tellement volatile et, comme il la qualifiait lui-même : "la pire des putes". Un instant, il était un fier capitaine pirate libre de toute attache, prêt à voguer sur les mers froides de North Blue avant de passer sur GrandLine, océan où il trouverait fortune, ou mort. L'instant suivant, il était mis à terre par une décima élégante et sensuelle, une femme qui lui avait volé son coeur et qui l'avait mis sous ses ordres, une femme comme il les aimait. Ensuite, il était cet inopportun salvateur, celui qui mettrait les mouettes dans de sales draps, celui qui prendrait le navire de Piso et le retournerait contre lui. Plus tard, il était encore la victime d'une femme de poigne laissé à la merci d'un colonel de la marine passablement bête suite à son changement physique. Enfin, il avait bouleversé l'équilibre des forces grâce à des inconnus, grâce à son second. Quatre contre un... Du gâteau, même malgré ses blessures. Il avait attaqué sans regarder derrière lui, certain d'être épaulé par tous ses alliés de circonstances. Le tireur d'élite devait gérer le fuyard, qu'à cela ne tienne, il en restait trois contre un seul, un seul qui devait protéger son messager. Alors pourquoi se retourner ?

La lame de biscuit pénétra son dos en même temps que la balle se frayait un chemin entre ses mèches rebelles, pénétrant finalement l'os du crâne avec violence et causant la chute du capitaine des licornes. Toto le taré ne causerait plus le moindre mal à personne, il venait de retrouver la paix, le repos éternel. Le dos transpercé, le crâne perforé, le blondinet mourrait comme il avait vécu : avec panache, sans trop que l'on comprenne comment il en était arrivé là.

Non loin, son second n'avait rien manqué de la scène et avait réagit avec horreur. Le visage transit d'une haine que personne ne pouvait lui connaitre, il modifia totalement la trajectoire de ses dix ongles et les envoya à l'assaut du meurtrier de son capitaine et ami. Ses dix lames extensibles viseraient le torse du fabriquant de biscuit dans un but simple : le transpercer et venger le défunt taré. Il ne laisserait pas fuir et le pourchasserait de ses ongles jusqu'à ce que l'un d'eux tombe définitivement. Aggadon Medixes avait tué un ennemi, enfin, un potentiel ennemi. Mais il venait d'initier un véritable merdier ; un bordel sans nom. En l'espace de deux actes, il s'était mis à dos tous les groupuscules de l'île. A lui, et potentiellement à ses camarades.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Norino10

Délesté d'un poids non négligeable, à savoir les attaques des deux forbans, le gradé de la marine voyait son statut s'améliorer largement. Il passait d'un quatre contre un à une absence totale de menace étant donné que plus aucun assaut ne lui était destiné. Un forban était mort, le second cherchait à se venger, l'assassin semblait vouloir dégager et le tireur cherchait à abattre son messager.

    - Humpf... La plus grosses des catins ouais...  


Sacrée ironie ... S'il avait perdu en faculté mentales au profit de muscles puissants, le colonel ne prit pas plus de temps pour réagir et se glisser sur la trajectoire des balles envoyées par le Levignac. Y opposant une main, son torse, sa jambe et même son front, il apparut rapidement que les balles classiques du masqué n'avait pas le moindre effet sur le cuir tanné de ce monstre de brutalité.

    - Ça picote, t'as rien de mieux pédale ? 


Le messager s'éloignait en direction de la plaine, en direction du Vice-Amiral Burmeister Piso et vers un combat entre alliés qui ne tarderaient plus à devenir un affrontement total où la notion de camp livré à lui-même serait la règle majeure. En soit, les Decimas ne perdaient rien à cela, déjà vu comme l'ennemi de tous. Mais la marine et les hors-la-loi allaient devoir composer avec la nouvelle : des traitres étaient présents. Sur la navire, Jerinoha encaisserait les tirs tant qu'ils auraient cours en avançant lentement vers son ennemi spécialiste de la distance. Il finirait bien par le coincer dans un coin pour casser la gueule non ?  

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_de11
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000 et Maki le naufrageur, primé à 67.000.000


La Contre-Amirale assista à l'intervention, presque impuissante mais ne se plaignait pas. Comme le disait cette femme maudite d'un Zoan, selon toute vraisemblance, la priorité n'était pas aux batailles d'égo mais bel et bien à une réussite brillante et totale. Maki bénéficiait d'un nouvel apport grâce au haki de son collègue et il devenait plus compliqué à prendre en charge, là elle n'était déjà pas à son avantage dans un seul un contre un. Cette nouvelle arrivante était sans doute moins puissante qu'elle mais la vitesse était son atout sur cet homme poisson à la puissance admirable. Face à de tels réflexes, à une telle vitesse d'exécution, elle pourrait maintenir Maki occupé et rendre inopérant ou presque l'atout stratégique de l'homme incorporel. Elle ne se fit donc pas prier et tourna le dos à son alliée de circonstance, la gratifiant d'un simple.

    - C'est que partie remise.  


Une menace ? Non, il s'agissait là de la manière de Bennsen de prouver sa gratitude. Si Elina était menacée par un ennemi, la hallebarde de la Contre-Amirale ne serait pas loin.

En face de la Kokoro se tenait donc ses deux adversaires, l'un corporel, de son niveau et spécialisé dans un style bien particulier et un second, intouchable, qui ne servirait que de soutien, un soutien mineur. L'échange à semi-distance débuta et, contre toute attente, et malgré les quatre bras de l'une des participantes, l'échange se déroula sur un total pied d'égalité. Se servant de la neige fondue au sol par le brasier forestier, de l'eau présente dans l'atmosphère et de toutes les sources possibles, Maki multipliait les balles d'eau avec une rapidité déconcertante. Il tirait plus rapidement qu'Elina mais avait aussi deux fois moins de projectile à départ simultané. Adaptant sa position aux quelques consignes sommaires de Hilor selon l'instant, l'homme-poisson comptait avant tout sur ses réflexes, oscillant entre balle de contre et balle d'attaque qui serait sans doute à son tour contré par Elina. En l'état des choses, les deux combattants s'enlisaient dans une bataille longue où l'endurance déterminerait le vainqueur. Pourtant, si l'intervention d'Elina n'était pas encore décisive sur le plan combattif, la maudite de Yakoutie venait de bouleverser, à elle seule, l'équilibre entier de ce champ de bataille, la Contre-Amirale l'illustra très rapidement.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev10
Hilor Gura, primé à 16.000.000

    - Gaffe à celui-là ! A droite .. A gauche ... Elle va vite la diablesse ! 


S'il disposait d'un haki de l'observation extrêmement précis et ce depuis bien des années, l'homme possédant de toute évidence un talent bien particulier semblait intéressé par cette femme totalement inconnue. Il s'était renseigné sur les environs et pourtant, aucune information au sujet de cette arachnide n'avait atteint des petits oiseaux fouineurs... Une poisse en un sens et une belle découverte selon un autre point de vue.

Retirant son masque, le Gura dévoila un visage identique à celui aperçu plus tôt par l'hybride à une différence prêt : ce signe étrange sur son front. Le Hilor d'une scène n'était clairement pas celui d'une autre.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Img-2210 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev14
Kirok, Cy Wolf et Le dormeur

Kirok gagnait du terrain, inlassablement, et pourtant, soudain, il stoppa toute action agressive alors qu'une énième balle fusait en sa direction. Le dormeur ne baissait pas les bras, tout engagé qu'il l'était dans ce bras de fer à semi distance, trop engagé... Malgré sa précision légendaire, il avait focalisé toute son attention sur le canidé cybernétique qui commençait d'ailleurs à bouger de nouveau mais qui ne regardait plus vers lui. Clairement, le tireur pensa avoir son occasion par la venue aérienne d'un vieil homme un peu fou, c'était son instant. Il leva son arme et ... le néant. Dans son dos, une lame puissante et déterminée venait de le trancher en deux, dans le sens de la diagonale. Une femme cornue envoyée par une arachnide transformait cet affrontement en une victoire éclaire. Elle devait soutenir l'animal de son supérieur mais un autre chantier l'attendait déjà... Le dormeur était un anonyme pour le gouvernement, il le resterait à tout jamais.

De son côté, et après avoir stoppé ses tirs suite à l'arrivée d'une alliée de poids, les capteurs sensoriels de Kirok l'avaient averti d'une nouvelle menace. Levant le museau avec instinct, ce fut bientôt l'épaule de l'animal qui se souleva, libérant un système de destruction qui n'attendait qu'à cueillir le maudit de la forteresse. Une fusée décolla et fonça vers le pauvre vieil homme, ne lui laissant que quelques solutions. Encaisser avec violence et mourir ; détruire le projectile et subir une explosion et un souffle destructeur qui le mettrait hors combat ou miser sur la surprise et se présenter aux corps en granit marin du monstre qui l'attendait plus bas. Il finirait dans un état déplorable, impossible de continuer et à la merci des menottes des mouettes.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev12
Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000

La charge à l'épaule avait été encaissée, la tentative de saisi avait été contrecarrée mais une chose persistait, la plus imposante et la plus écrasante des menaces que pouvait présenter un homme comme Hibuki Yoneratsu : son sabre. Alors, lorsque le matou se présenta, jambes en avant pour le saisir, le réflexe du sabreur ne fut pas de trancher dans le vif, là où il parait pu priver le maudit de l'une de ses jambes. Non. Sous l'effet de la surprise ou par pur intérêt de la blessure la plus déterminante possible, le sabreur ne fit que placer son coude en opposition, laissant le matou l'enserrer. Lorsqu'il décolla dans les airs, poussant sur son coude valide, la sabreur débloqua son bras avec facilité et porta le coup le plus simple possible, visant la partie du corps la plus large. S'il cachait, Raki ne pourrait esquiver. S'il tentait de resserrer la prise, sa jambe glisserait simplement sur le coude. S'il se transformait, la surface à toucher serait encore suffisante. En somme : le coup était totalement imparable car il ne visait pas une extrémité. Certes, le révolutionnaire aurait pu tenter de priver d'un bras son ennemi mais cela n'aurait pas mis un terme à la combativité du matou. Non, son instant primaire de pion trancha dans le vif : il empala purement et simplement le Zoan d'un sabre dans l'abdomen.

Si le mouvement de Raki était lancé, si Hibuki allait se prendre un méchant choc au sol, ce dernier serait amoindri par la blessure qui briderait la force du chat. Hibuki se relèverait alors que son ennemi ne tiendrait plus debout seul, il ne pouvait plus se battre, pas avec une telle blessure. Non mortelle, pour le moment, la blessure mettait un terme aux coups d'éclat du matou sur Izaria, sans soins préalables à tout le moins. A la merci du pion, il l'était et manquait de mourir, tout du moins jusqu'à ce qu'une hallebarde intercepte une lame destinée à découper le Zoan.

Une cornue surpassait de toute sa hauteur le musicien, lui adressant un oeil parfaitement inexpressif.

    - Eh bien... C'est à moi de prendre le relai j'imagine.  


 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_de10
Toru Treodor, primé à 62.000.000

Un coup de fouet, une bonne idée pour restreindre un homme si rapide. Mais quelle chance avait-il au corps à corps le plus extrême ? Le fouet commença sa course mais avant que le bout n'atteigne son but, le rapide decima s'était éloigné. Plus larme est longue, moins elle est efficace dans la proximité. Akira Suzuran l'apprenait à ses frais alors qu'une nouvelle lame d'air fusait vers lui, une attaque destinée à couvrir le repli de l'insaisissable Toru.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Pnj_ev10
Colonelle Lexi Hersé, renommée à 33.000.000

Une lame d'air, encore une, encore une poupée qui allait sauter. Enfin, si le maudit en avait encore en réserve ... La jeune zoan comprenait la problématique de cet affrontement et comprenait davantage encore qu'elle ne serait pas décisive, qu'elle ne pourrait saisir ce cheveu précieux, elle devait plutôt offrir des ouvertures, de servir de sa malédiction comme un élément perturbateur. Elle se jeta donc sur le chemin de la lame d'air, reprenant forme humaine pour tanker ce coup et pour perdre le moins de plumes possibles, au sens propre comme au sens figuré. Pourtant, encore maintenant, elle était un obstacle. Toru s'était placé d'une telle façon à pouvoir l'attaquer sans que le maudit de la paille ne puisse agir sans mettre en danger le petit moineau.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Himeic10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 2nd_to10
Vice-Amiral Burmeister Piso, régent de North Blue renommé à 270.000.000 et Léon Winter, esclave" />

De leur côté, les monstres échangeaient toujours à armes relativement égales. Pourtant, l'oeil le plus avisé remarquerait quelque chose : une goutte de sang perlait lentement de la lèvre de Burmeister Piso alors que Léon était toujours parfaitement indemne.

***

Sur le navire, alors que ce joyeux bordel n'était pas encore totalement résolu, un cri dément se fit entendre, strident et puissant à l'excès.

    - OOOUUUUUUUUUUUUUUUEEEEEEEEEEEK !


Le navire tangua brusquement, quelque chose venait de le percuter. Une chose qui s'envola haut dans le ciel suite à un nouveau cri et qui retomba lourdement sur le pont où les affrontements battaient encore le plein.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 133810Ouak
Ouek

Un aroma dial sur la tête, un pingouin passablement étrange se releva mollement en regardant autour de lui, zone où déjà se répandait une odeur de poisson pourri intenable. L'animal était perdu, ou peut-être pas. Seul lui le savait finalement.




Spoiler:
 

Ordre de réponse :
Elina - Francis - Agga - Raki - Akira - Chapter (purement indicatif, vous faites comme vous voulez)

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Alors, dans l'ordre :

Agga/Francis > Gros bordel. Par principe, le mouvement de Francis passait mais vu que Agga tue Toto, Cham change de cible pour attaquer Agga. Il t'envoie ses ongles en visant ton torse. Débarrassé, Jerinoha se met en opposition sur les tirs de Francis et bloque avec ses muscles. Son messager parvient à s'éloigner sur la plaine.

Elina > Excellent mouvement. Grâce à ton intervention, Bennsen se trouve libérée et défonce littéralement le dormeur avant de vaquer à d'autres occupations. Tes attaques rapides, si elles ne blessent pas maki qui se défend efficacement, ont pour effet d'empêcher Hilor d'user correctement de son haki. Contre toute attente, le masqué enlève son masque lentement et te regarde avec intérêt. Au moment des coups décisifs, il prévient Maki qui, pour l'heure, fait jeu égal avec toi sur le combat à distance. Par contre, Kirok ne peut pas encore attaquer la tour, il a un nouveau copain à gérer.

Chap > Aie aie aie... Tu t'en doutais. Avec l'écart de lvl, le fait que Bennsen soit intervenue rapidement, la liberté nouvelle du Cy Wolf et encore une fois, l'écart de lvl significatif, Kirok voit ton attaque à deux km. Il te prend de court et, à peine en l'air au dessus de lui, il tire une fusée explosive sur toi. Je te donne le choix mais dans tous les cas, ça va faire très mal. Soit tu tires sur la fusée, étant en l'air, tu prends le souffle + l'explosion et tu finis en vrac quelques dizaines de mètres plus loin, sans pouvoir te relever. Soit tu tires pas et la fusée explose sur toi, causant donc ta mort tragique. Soit tu me sors un truc inattendu avec ton fruit ou autre mais Kirok t'attend à la descente avec ses crocs dont certains sont en GM et tu finiras en charpie au sol, impossible pour toi de continuer. Dans les trois cas, tu l'auras compris, le phase d'action de l'event est finie pour toi. Soit tu meurs, soit tu finis Hors combat dans un coin, à la merci des mouettes qui se presseront de te passer les menottes et de te capturer.

Raki >  Aie... Y'a pas d'autres mots. Tu désamorces son bras blessé mais l'attaque avec le sabre prêt à s'abattre, c'était pas la meilleure des idées. Hibuki voit donc ton coup arrivé et ta tentative de prise par la même occasion. Pourtant, il se laisse saisir et place juste son coude en opposition pour libérer facilement son bras armé. Au cours de ton mouvement, il t'empale, purement et simplement. Il plonge donc sa lame dans ton ventre et la retire avant de se faire mettre au sol. J'ai estimé qu'avec le coup que tu prends la force de ta propre attaque a été largement divisée donc il ne ressort qu'avec une blessure légère de plus. Tu es clairement dans de beaux draps mais Bennsen vient en soutien et commence directement l'échange. Dans ton état actuel, tu ne peux plus te battre, tu as même du mal à tenir seul debout. Pour info, j'ai joué ta blessure au dès entre les trois plausibles, t'as eu de la chance sur le tirage.

Aki > L'idée est bonne mais le fouet au corps à corps contre un manieur de dagues rapide, c'est pas optimum. En gros, en voyant ton mouvement de poignet, Toru comprends bien qu'il va se prendre un coup de fouet, il bouge donc, s'éloigne dans ton dos et lance une nouvelle lame d'air sur son repli. Cette dernière est bloquée tant bien que mal par Lexi mais Toru l'attaque elle maintenant en se mettant dans ta trajectoire. Si tu tentes un coup de fouet, tu toucheras Lexi.

Contexte > Les combats se poursuivent sur la même lancée mais l'équilibre commence à pencher côté gouvernement suite à l'arrivée salvatrice de Elina. Le dormeur se fait massacrer par Bennsen en un seul coup, cette dernière va maintenant vers Raki pour lui prêter main forte vu ce qu'il vient de se prendre. Dans le château, Frya continue son boulot pour le moment, en attendant de voir le choix de Chap sur les conséquences de son attaque. Enfin, et pas des moindres, le dernier PNJ de cet évent vient d'apparaitre, un invité surprise parfaitement neutre mais diablement puissant.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl 37 (Zoan insecte + Armement standard et observation en éveil)
Cy Wolf Kirok, lvl 32
CA Bennsen, lvl 33 (force surhumaine, tekkai et maniement de la hallebarde)
Colonel Jerinoha, lvl 31 (retour à la vie des muscles)
Colonelle Lexi Hersé, lvl 25 (Zoan du Moineau)
Lieutenante Frya Utera (haki de l'armement en éveil + Lien animal inné)

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ???
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl 34 (maniement du sabre)
Hilor Gura, lvl ??? (Haki de l'observation extrêmement précis)
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 38 (Les deux hakis + force et rapidité exceptionnelles)
Le dormeur, lvl 31 (tireur d'élite + précision diabolique)
Maki, lvl 33 (karaté des hommes poissons + Haki de l'armement)
Toru Treodor, lvl 29 (Manieur de dagues + Haki de l'observation)

Camp neutre :
Ouek, lvl ??? (retour à la vie des cordes vocales non maîtrisé + aroma dial dans le bec)

Côté Pirates :
Toto, le taré, capitaine des Insane Unicorns, avec ses blessures lvl 26 (retour à la vie capillaire)
Cham, le raisonnable, second des Insane Unicorns, lvl 23 (retour à la vie des ongles)
Les Insane Unicorns : 50 pirates lvl 15 répartis sur deux navires (environ une quarantaine sont HS)" />
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 471
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue33/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (33/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue193/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (193/250)
Berrys: 4.110.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeMer 27 Fév - 21:12




Mon double !

 


ou a vous de choisir !



Je ne pus littéralement rien faire, tandis que je sentais ma prise sur l’ennemis s’amenuisait je ne pus réagir correctement tandis que la lame de l’adversaire me perforer envoyant au passage une décharge hurlante de douleur. Ma prise se relâcha un peu atténuant par la même occasion l’impacte que mon mouvement aurais put avoir. La douleur pulsée dans mon être un rythme diabolique, je m’effondrais plus que je ne me réceptionnais, hoquetant le liquide rougeâtre me monter a la bouche suite a la blessure que je venais de subir. Portant par reflexe ma mains a mon abdomen je commencer a voir ma vision de voiler tandis que j’entendais une voix féminine s’adressais a moi.

Qui étais elle, des cornes, une armure et une hallebarde, étais-ce une légendaire valkyrie descendu des cieux pour emmener mon corps et mon âme meurtrie loin des champs de bataille et festoyer en compagnie de guerrier légendaire et intemporel ? Où une succube venu exacerber mes appétits lubrique pour mieux se repaitre de mes entrailles perforées ? Je perdais pied et tandis que la douleur me ronger littéralement, une lueur s’éveilla d’abord un simple fluide chaleureux et agréable je ne savais comment mais je cherchais a m’en approcher, étais-je entrain d’halluciner ?  Le fluide pris en intensité, passant de délicat torrent lumineux a un flot bouillonnant et boueux, je m’horrifiais peu a peu tandis qu’il prenait une forme que je connaissais particulièrement.

J’avais en fasse de moi mon double, un jumeaux parfait, identique en tout point comportant les même blessures et arborant un sourire a la fois chaleureux et sadique, le décor autour de nous vrilla passant de la pleine neigeuse d’Izaria a une terre que je connaissais particulièrement, un enfant que je ne connaissais que trop bien pleurant dans le coin d’une pièce rudimentaire. L’autre entama alors la conversation :


« Tu ne salut donc pas un vieil ami ? Rappel toi, rappel toi comme nous étions faible ! Certes nous n’avions nullement a subir mais…. »


L’image vrilla a nouveau, je voyais le même enfant quelques années plus tard trimant dans les mines, supportant les coups de fouet, la mort, la destruction, la famine, tout défila tandis que la phrase de l’entité resté en suspend et raisonner a la fois en mon sein. Elle se figea alors sur le visage, mon visage d’adolescent. J’avais les traits tirés par une détermination brute et une envie de vengeance quasiment absolue, c’est alors qu’il reprit :

« Toutes ses épreuves nous on façonné, elles nous ont taillé comme la pierre de l’ile qui nous a vue naitre. Rappel toi, ce qui nous caractérise…. »

L’environnement pivota à nouveau, mon apprentissage chez Magnus, puis sa mort, et enfin la descente au enfer qui s’en suivis. Les traques incessantes et la recherche d’une vengeance sans discontinuer. Il n’y avait pas eux un seul de ces instant ou je m’étais poser la question de savoir si j’allais vivre ou mourir, je n’avais cherché qu’une chose l’annihilation pur et simple de ceux qui m’avait fait souffrir, quoi que cela m’en coutait. L’image se stoppa à nouveau cette fois sur la prétendu mort de Mélia, je me rappelais l’état d’esprit dans lequel j’étais, d’abord suicidaire je m’étais ensuite repris et avait laissé libre court a ce que j’étais au plus profond de mon être, je comprenais qui était ce double et cela ne me plaisait pas plus que ça de discuter avec lui mais au point ou j’en étais qu’avais-je a perdre ? Il reprit alors :


« Nous ne somme pas méchant de nature, ce monde nous a pousser à devenir ce que nous sommes, l’avons-nous laissait nous privé de notre liberté ? »


Je revoyais des images de ces derniers temps, Toroa, ou j’avais pris une déculotté je me rappelais alors qu’a ce moment la je n’avais pas hésité une seul seconde. Je voulais vivre !

J’avais toujours voulus vivre, survivre malgré l’adversité ou la dureté des situations,  J’avais toujours eux cette envie inarretable d’aller de l’avant, de surpasser ce qui pourrait être insurmontable a mes yeux. Cette sensation chaleureuse grandit un peu plus en moi tandis que mon double s’approchait de moi. Il posa alors sa mains sur mon épaule et tandis que la chaleur et la lumière grandissait autour de moi l’image qui se figea ne fut autre que mon corps étendu sur la neige d’Izaria, le sang s’écoulant peu a peu de ma blessure tandis que mon regard vide de vie n’indiquer que ma propres mort. Je serrais alors les dents et le poing tandis que mon double me susurra a l’oreille :

« Est-ce comme ça que tu veux que ça finisse ? L’homme que nous sommes n’accepterait jamais de mourir sans emmener l’ennemi avec lui ! Il est temps d’accepter ce que nous sommes, ni bon, ni mauvais, nous faisons ce qui doit être fait un point c’est tout ! Et pour ça nous devons vivre, nous devons nous battre, éliminer les obstacles et prouver a ce monde qu’il existe tant de choses plus importante que l’argent, le pouvoir, ou l’autorité ! »

Nous nous empoignâmes la main, tandis que sa chaleur réconfortante et vitalisante se rependait en moi ma vision se brouilla a nouveau.

J’ouvris alors les yeux brusquement, j’avais toujours un mal de chien et me sentait affaiblis mais la rage de vivre qui m’animé me poussa a me redresser en grimaçant. Je constatais que tout ça n’avait duré qu’un instant, et tandis que je plongeais un regard béta sur Bensen je lui souriais du mieux que je pouvais  et lui répondait d’un ton étrangement badin :



« Vous a ton déjà qualifier d’Ange Bensen ? Avoir le secoure d’une si belle femme devrais plaire a n’importe quel homme en possession de ses moyens. »

Je cherchais a me redressais prenant ma forme animal, je lui dis alors en crachant un peu de sang au sol :

« Si cela ne vous ennui pas vous serait-il possible de me projeter vers ma guitare j’en aurais besoin si nous voulons faire tomber cette tour, et qui sais votre patron pourrais avoir besoin d’un peu de soutien contre le serviteur de la défunte dame Hika ! »


Je ne sais pas si elle me répondit mais me projeta vers ma guitare et j’eu un mal de chien à me rétablir convenablement sans souffrir, une fois a coté de ma bien aimé maitresse d’ébène je ne put retenir un large sourire en repensant a mon double, je me sentais entier, en paix avec moi-même et j’avais plus que jamais envie d’en découdre avec ce titan de pierre qui se dressait dans la plaine. J’avais un doute depuis qu’Hilor nous avait fait exploser la foret au visage, et si le lascar n’avait jamais quitté la tour ? La théorie valait le coup d’être tenter, mais avant ça il fallait que je bande ma blessure, déchirant un pan de mon T-shirt je me bander en fourrant dans la neige au creux de ma blessure a la fois pour atténuer la douleur avec le froids mais aussi pour la nettoyer et diminuer le saignement grâce au froid. UN simple bandage de fortune en somme mais couplet avec certaines de mes mélodies tout ça me permettrais d’assouvir cette soif de revanche et de vivre qui se déployer en moi comme un feu nouveau. Je pouvais la sentir évoluer en moi comme un brasier dévorant, irrigant chaque centimètre de mon être générant de léger picottement sous mon épiderme et se déployant dans mes veines afin de nourrir chacune de mes fibre musculaire.  




Code by Wiise sur Never-Utopia





Spoiler:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 1463386999-raki-sign-2


Dernière édition par Raki Goshuushou le Ven 1 Mar - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 513
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue38/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue302/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (302/350)
Berrys: 16.672.996.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeVen 1 Mar - 10:51

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 682897325885barre20separation













Elina fronça les sourcils dès le début du combat à mi distance. Ainsi donc, même avec des conditions aussi désavantageuses, les hommes poissons étaient capables d'utiliser l'eau d'une manière aussi impressionnante ? Elle prit bonne note de cette information capitale, renforçant sa concentration de plus en plus. Les projectiles filaient à toute vitesse, frôlaient les corps des deux combattants ou subissaient une fin prématurée en percutant un contre savamment ajusté. L'araignée avait pensé nullifier le Haki d'Hilor en optant pour cette approche mais, de toute évidence, il arrivait à fournir une aide suffisante à Maki pour tenir ce duel sereinement.

Sa stratégie devait être modifiée. Si elle pourrait très probablement épuiser Maki à ce rythme, malgré l'intervention d'Hilor, ce plan s'avérerait probablement insuffisant si elle continuait ainsi. Mais pour jouer un coup correct, elle devait tout d'abord cerner les limites du Haki de l'Observation. Sa connaissance du fluide demeurait trop superficielle pour le moment, se limitant à des céphalées sporadiques qui - dieu merci - semblaient vouloir diminuer avec le temps. Les informations qu'elle avait réussi à glaner lui avaient montré que les utilisateurs confirmés pouvaient capter les émotions et les intentions directes de leurs adversaires, le plus souvent à très court terme.

Mais qu'en était-il des plans étalés dans le temps, ou fomentés de manière indirecte ?

L'araignée accueillit les remarques d'Hilor sans montrer la moindre expression faciale, mais plutôt en accélérant encore un peu plus le tempo. Elle ne souhaitait absolument pas relâcher la pression sur ce duo de décimas, au contraire, elle allait trouver la faille et briser leur combinaison ennuyeuse. Son cerveau s'activa en arrière plan, tandis que son corps réagissait aux attaques et tentatives éventuelles de débordement de la part des deux hommes.

Malgré la majeure partie de son attention accaparée par les balles d'eau envoyées par l'homme poisson, la Zoan réussit à utiliser la périphérie de sa vision pour tenter de suivre le déroulement de la bataille. Ainsi, elle put entrapercevoir la contre amirale Bensenn découper littéralement le tireur qui affrontait le Cy Wolf, alors que ce dernier entrait aux prises avec un échalas sorti de nulle part. Son coeur manqua un battement lorsqu'elle crut voir Raki se faire empaler, laissant une balle d'eau de Maki lui frôler la joue. Elle retourna à son duel un peu plus sereinement lorsqu'elle remarqua que la femme cornue s'était interposée entre le pion et le chat, mais aussi que Piso gardait l'autre décima en respect pour le moment.

Elle allait pouvoir s'amuser, elle aussi.




Comme elle le suspectait, la subtile accélération qu'elle avait entamée elle-même la faisait tourner en sur-régime. Elle perdait pied peu à peu et manqua, plusieurs fois, d'être touchée par les balles d'eau. L'araignée recula de plusieurs pas, mise à mal selon les apparences. L'inquiétude commença à la gagner peu à peu, un doute profond qui ne pouvait être feint, ni même ignoré par un Haki de l'observation. Cela étant, elle ne doutait pas de ses chances, mais craignait plutôt que le fluide d'Hilor ne soit assez affûté pour discerner la cause de ses craintes : être découverte dans sa tentative de supercherie. Elle espérait bien plutôt qu'il analyserait cette émotion néfaste dans un sens avantageux pour elle : le désespoir face à la blessure d'un camarade ou la peur d'être vaincue elle-même, par exemple. L'esprit retors de la jeune femme venait d'imaginer une solution pour écourter le combat. La Zoan s'attendait potentiellement à être blessée dans la manœuvre, tout en espérant pouvoir limiter les dégâts. Mais il s'agissait d'une étape nécessaire pour attirer les deux moucherons dans sa toile.

Tout à coup la Zoan bondit en arrière, tentant de mettre un peu plus de distance entre eux de manière brutale. D'un œil extérieur, il pouvait s'agir d'une tentative pour souffler un peu dans une bataille qui tournait à son désavantage, mais la raison de cet écart était tout autre. Anxieuse, l'araignée continua ses lancers de toiles et attendit de voir la réaction de Maki afin de savoir sur quel pied danser. S'il finissait par bondir à sa suite, elle ralentirait le rythme, comme pour tenter de reprendre le contrôle d'une situation qui avait failli lui échapper. Néanmoins, il s'agissait plutôt de maintenir l'homme poisson en place, dans une situation fortement désavantageuse pour lui !

Car si Maki bondissait à sa suite pour garder la même distance entre eux, il se retrouverait dans la zone où les balles d'eau rencontraient les balles de toile gluante depuis tout à l'heure. Or, une fois les projectiles entrés en contact, ils explosaient inévitablement en petites gerbes d'eau polluées par une toile collante et retombaient au sol. Ainsi, l'homme poisson seraient au beau milieu d'une mare de toile gorgée d'eau, véritable piège à mouche géant où il s'engluerait au moindre mouvement. Et l'araignée prendrait bien soin de maintenir sa proie sous pression afin de l'empêcher de se sortir de ce mauvais pas, ou même de simplement penser à utiliser l'eau pour autre chose que de contrer ses tirs redevenus précis au possible : il serait criblé de balles de soie compacte, mais également englué par des boules gluantes à la seconde où il relâcherait son attention pour tenter de laver le sol à l'aide de son karate amphibien.

Sa toile refermée sur Maki, au sens propre comme au sens figuré, il ne restait plus à la Zoan qu'à attendre. Si ses suppositions étaient correctes, dès la destruction de la tour Hilor disparaîtrait, trop occupé à gérer son propre combat, privant ainsi son comparse de son Haki par procuration. Ainsi, elle pourrait forcer l'homme poisson à la faute. Il tomberait, ce n'était qu'une question de temps.






Résumé et explications :
Trop occupée par de multiples informations à engranger, Elina ne remarque pas le changement sur le visage d'Hilor. Elle entre aperçoit ce qui se passe sur le champ de bataille, ce qui lui permet de se concentrer sur son duel.

Elle comprend qu'elle va devoir ruser contre Maki / Hilor et se lance dans un plan en plusieurs étapes pour piéger l'homme poisson :
1) Elle accélère volontairement le tempo en réponse à la remarque d'Hilor, comme un sursaut d'ego. Ce faisant, elle passe en sur-régime et perd peu à peu du terrain car elle ne controle plus assez bien la précision de ses tirs pour pouvoir maintenir le rythme accéléré. Normalement, l'échange penche donc un peu plus dans le sens de Maki. La situation inquiète Elina peu à peu, surtout car il s'agit d'une étape cruciale pour son plan : elle veut qu'Hilor repère sa détresse (qui n'est pas feinte) et que cela le pousse à la faute en les faisant presser leur avantage.
NB: Elle cherche à attirer Maki et Hilor vers elle en jouant sur l'inquiétude qu'elle ressent, mais elle cherche également à déterminer si le Haki de l'observation d'Hilor lui permet de savoir pourquoi elle est inquiète ou simplement repérer son inquiétude.

Si l'étape 1) ne fonctionne pas, le plan est avorté et elle devra changer de tactique au prochain post.

2) Elle bondit en arrière pour mettre de la distance entre eux. Si Maki s'aventure vers elle de la même manière:
- elle revient à un rythme plus controlé où elle peut le maintenir en place du fait de ses tirs précis de nouveau, qui l'oblige à se concentrer sur elle.
- il se retrouve à peu près à l'endroit où les balles d'eau rencontraient les balles de toile gluante précédemment : il est cerné par une mare de toile gorgée d'eau collante à souhait, qu'ils continuent d'alimenter avec leur duel.

4) Elina l'empêche de sortir de la zone ou de la laver en le maintenant sous pression, puis attend le moment fatidique où Hilor sera trop occupé pour l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 586
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue34/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue132/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (132/250)
Berrys: 26.078.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeDim 3 Mar - 22:21

Blood and Cake


Tout partait en vrille suite à l’action qu’il venait d’effectuait, mais tout ce qui importait le mathématicien en cet instant était tout simplement la fuite. Allant le plus vite qu’il pouvait, il essaya de passer au travers des tirs même si certains viendrait sans doute lacérer quelque peu sa peau. Montant à la poupe pour tenter de s’abriter à l’abri le temps, il prendrait quelques instants pour souffler, accroupi au sol, alors qu’il se concentrait à créer un pont de biscuit entre la coque et la terre ferme, plateforme qui s’effondrerait bien vite et lui permettrait potentiellement de rejoindre la forêt pour s’abriter et atteindre la fin du combat en espérant qu’Akira et Raki n’était pas mort sur le champ de bataille, sinon il devrait aller se chercher de nouveaux alliés pour faire chuter son ainé. Pour ce qui était de la bataille en elle-même, il n’avait pas davantage d’intérêt pour celle-ci comparé à avant. Il espérait que leurs actions avaient pu faciliter une victoire de la Marine en affaiblissant ces derniers un minimum. Néanmoins, le renversement du pouvoir gouvernemental à North Blue n’était pas du tout sa priorité même s’il était prêt à aidé l’Inquisition si jamais cela entrait dans les plans d’Erwin Dog, avec qui le nobliau avait de bons rapports, notamment en l’ayant aidé avant la fondation de son mouvement et lors de la quête autour de l’arme enseveli dans les profondeurs d’Alabasta par ancien monarque de ce pays désertique : Armageddon.  

Une fois prêt, il s’élancerait, passant par-dessus le bastingage sans problème grâce à son agilité, puis traverserait la passerelle de biscuit à toute vitesse avant de continuer sa course en zigzag, afin d’éviter de nouveaux tirs, en direction des bois en dépit des explosions qui en avait ravagé une bonne partie. Il restait cependant suffisamment de végétation pour que le Médixès puisse aller s’enfoncer dedans et se mettre hors de vue du vaisseau. Après avoir avancé d’une vingtaine de mètres entre les arbres, le mathématicien se laisserait tomber au sol, dos contre un arbre. C’était finit pour lui, il attendrait ici quelques temps avant de repartir en direction du bateau pour attendre les autres. Néanmoins, il devait d’abord s’occuper des blessures qui résultait de sa perte de contrôle de lui-même. Usant de la dentelle et de partie de sa chemise qu’il découpait grossièrement à la rapière, il se confectionna des bandelettes qui lui permirent de compresser les plaies. Ceci fait, il prépara un nouvel arachnide de biscuit en prenant son temps afin que la créature le transporte jusqu’à l’embarcation. Eviter les efforts éviteraient de faire s’aggraver des blessures qui ne lui paraissait pas trop grave même si elles étaient assez douloureuses pour le mince acrobate.



Paradise x Tuskiyo
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
Francis Levignac
Messages : 94
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue26/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Left_bar_bleue113/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty_bar_bleue  (113/200)
Berrys: 151.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitimeMer 6 Mar - 18:42


”Red Day”




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 1542150908-akajisei
Akajisei, "La Mort Rouge"




- Ah merde, lâcha le tireur, une nouvelle fois.

Celle là, clairement, il ne s'y attendait pas. C'était cocasse : ce fou furieux aux allures de bourgeois était tellement imprévisible qu'il l'avait positivement pris de court ! Une chose qui n'arrivait pas tous les jours, bien entendu... et bientôt, Jerihona s'activa en sa direction, sa peau aussi solide qu'un mur de brique, le chargeur du tireur bien trop mal rempli. S'il avait su... il se serait équipé avec un peu plus de minutie. Enfin, il n'avait pas eu une seconde à lui depuis les événements de Yakoutie ! La vie d'Artiste était décidément bien trop chargée pour se permettre des sauteries. Oh, il avait bien ravi le coeur d'une tendre demoiselle trop naïve pour son propre bien, ainsi que promené l'intégralité de la capitale en récitant vers et chansons, mais... n'était-ce pas justement ça, la vie d'artiste ? Ricanant sous le masque, il comprit que la situation tournait au vinaigre, ce qui l'enchanta autant que l'inverse : le messager allait répandre le contenu malsain de son message, brisant ainsi le peu de relations cordiales entre les forces de la justice et les hors-la-loi qui combattaient jusque là un ennemi commun. Mais d'un autre côté... il le savait.

Il savait que cet homme pouvait le tuer. Ces mains, ces muscles, ce regard. Il était déterminé, dangereux, puissant. Il pourrait l'attraper et le briser en deux, comme une brindille. Il avait résisté à son feu nourri, il avait maintenu à quai plusieurs criminels en même temps sans difficulté apparente. Il était létal. Et les gens de cette catégorie l'intéressaient toujours... alors, que faire ? À quel jeu jouer pour gagner un peu de temps ? Il s'activa, tandis que le nobliau l'abandonnait à son sort. Quelqu'un de normal aurait hurlé à la trahison, à l'injustice, à la haine. Pas lui. L'artiste pourpre était enchanté de constater qu'il existait encore des individus capables d'allumer les pires étincelles. Oh, bien entendu, cela mettrait certainement fin à leur collaboration : mais n'était-ce pas le jeu ?

- Si tu me laisses le temps de sortir le Bazooka que j'ai dans la poche, on peut essayer de jouer à "bouge pas, je te déglingue". Mais... t'as pas l'air jouasse, je me trompe ? Questionna le pistolero à l'article du trépas.

Le temps tiquait. Il adorait cette sensation. Que faire ? Il avait beau observer, rien ne pouvait lui venir en aide dans cette situation. Les cordages étaient trop espacés ou déjà tombés, le plancher n'arrêterait pas un tel béhémoth, les barils de poudres avaient déjà pris feu ou étaient, à l'inverse, noyés. S'il sortait son arme, il parviendrait peut-être à gagner quelques maigres secondes... mais ce serait non seulement prévisible, mais également très sot. Il envisagea de se rendre, voir ce qu'il se produirait. Après tout, être emprisonné ne signifiait pas que l'art prenait fin : au contraire, tout être génial comme lui avait besoin de prendre un peu de bon temps, de temps à autres. Et en toute transparence, même la pire cellule de Impel Down ne lui faisait pas peur.

Puis, elle vint. La providence, masquée sous les traits harmonieux d'un volatile des grands froids auquel il manquait fort certainement un petit quelque chose dans les gênes. Lorsque le navire tangua, il parvint à conserver l'équilibre avant de voir retomber sur le navire cet obus de la nature, ce brutaliseur de galion, cet inconnu lancé sur scène comme le dernier des idiots... et pourtant déjà si éclatant, si incroyable ! Lorsqu'il poussa son cri de guerre, le tireur resta subjugué. L'odeur insoutenable commença à lui chatouiller les narines, mais il avait connu pire qu'un peu de poisson pourri. Non... c'était rêvé ! Qui aurait pu s'attendre à cela ? Personne ! De plus, la bête n'était pas tombée bien loin de lui... il était temps de tenter le tout pour le tout, d'improviser : il adorait les dialogues qui venaient du coeur et se tourna donc vers Ouek.

- Patron, c'est pas trop tôt ! Je commençais vraiment à croire que vous alliez me laisser là ! Lâcha-t-il avec un naturel effarant qui ne laisserait aucun doute : il était sincère.

Il se prépara malgré tout à une ultime bravade du Colonel à son égard, qui se serait sans doute soldée en KO technique retentissant s'il n'avait pas tenté quoi que ce fut pour s'en défaire. Il se rapprocherait le plus possible de la bestiole, sans la brusquer. Après tout, il ne savait pas encore de quoi elle était capable... et ce n'était, de toute façon, pas dans le plan.

- L'odeur de poisson pour vous camoufler... pas mal ! Vous avez mis l'engin en place ? Surenchérit-il en décrivant un large objet carré de ses mains, comme une grosse boite... ou une grosse bombe, aussi.

Il n'avait aucune idée de ce qu'il était en train de faire, mais ça lui plaisait bien.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» C'est l'histoire d'une jeune demoiselle qui a terminé sa présentation (a)
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-