Partagez
 

  L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 510
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue37/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue127/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (127/350)
Berrys: 13.796.296.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeDim 2 Déc - 14:55

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 682897325885barre20separation













L'entrevue s'était apparemment bien déroulée. La Zoan en voulait pour preuve qu'ils étaient toujours en vie, qu'aucun décima ne leur avait sauté à la gorge et, surtout, le sourire qu'affichait clairement Raki depuis sa sortie de la tour. Pourtant, la situation s’avérait toujours délicate de son point de vue : coincé entre deux camps qui les dépassaient en effectifs et en réputation, leur petit groupe allait devoir jouer finement pour profiter de la situation. À l'image de l'eau dormante, l'araignée imaginait leur expédition punitive comme le flux d'une rivière entre deux immenses montagnes : le courant aurait beau mugir, le roc ne plierait pas sous ses assauts furieux. En revanche, avec un peu d'astuce et de persévérance, il était possible de s'insinuer dans les failles poreuses d'une falaise, et d'en ronger la pierre jusqu'à ce qu'elle s'écroule sur elle-même.

Et il en allait de même pour eux, aujourd'hui.

Elina avait rapidement compris où souhaitait en venir Francis, aussi lui fournit-elle avec un sourire toute la toilacier dont il avait besoin sous forme d'autant de câbles sur lesquels marcher en silence. Alors seulement, la Zoan remarqua un fait alarmant : le groupe de Piso venait de se mettre en branle, tandis que le vice amiral et son Cy-Wolf manquaient à l'appel. Immédiatement, elle se ressaisit et braqua ses prunelles carmin sur toutes les cachettes disponibles. Heureusement, son réseau d'information avait depuis un certain temps commencé à dresser des fiches sur les officiers réputés de North Blue et, bien évidemment, Burmeister Piso avait été le premier a être catalogué. Selon les rumeurs, il disposerait d'un Zoan invertébré, tout comme elle, mais elle n'avait aucunement réussi à découvrir lequel.


« Autrement dit, il peut se dissimuler n'importe où... », comprit Elina.


Elle-même était friande de ce genre de procédé. Après tout, ne pas repérer son adversaire provoquait immanquablement ce sentiment stressant, cette sensation d'être épié en permanence par une paire d'yeux insaisissables, de se retrouver à la merci d'une ombre. Pour autant, l'assassin retrouva bien vite son calme face à un événement inratable : l'arrivée en trombe du fameux loup mécanique. Alors que la petite troupe de hors la loi se mettait en branle pour contrer les missiles de cette monstruosité, la Zoan ne bougea pas d'un pouce, toujours à l’affût.


« Si j'étais lui... », se lança Elina à elle-même. « Si j'étais lui, j'utiliserais le Cy-Wolf comme diversion pour prendre à revers mes ennemis. »


L'araignée eut le temps de jeter un coup d'oeil circulaire au terrain avant que le premier missile ne soit détruit en plein vol par Francis Levignac. Elle sourit mentalement, appréciant encore une fois l'efficacité de ce tireur d'élite hors paire. Au vu de la conformation des lieux et de la bataille en cours, leur petit groupe représentait une proie simple pour briser l'arrière garde et, ensuite, taillader le flanc du bataillon de décima. Cette prise en tenaille les contraindrait à la fuite désorganisée et à leur rapide défaite, si aucune manœuvre adéquate n'était prise. Et l'araignée ne pouvait se permettre d'être rangée dans le même sac qu'eux. Lorsqu'Aggaddon érigea en extrême urgence un mur de biscuit, lorsqu'elle fut soudain dissimulée par un nuage de neige et de poussière, Elina voulut se lancer dans le même jeu que Piso.

Mais la suite des événements ne lui en laissa pas le temps.

Le nobliau sembla se diriger vers l’orée de la forêt afin de se dissimuler à la vue du groupe de marines. Mais, pour l'heure, l'araignée avait d'autres préoccupations. La troupe de marines ne l'inquiétait guère, elle ne reconnaissait même pas les officiers en charge ! Quant au reste des soldats, ils semblaient faire des proies faciles. Non. Les deux points urgents à régler étaient Piso et, dans une mesure plus immédiate, le Pacifista. Mais une autre donnée tout à fait incroyable vint balayer les pièces qu'elle avait mentalement placées sur son échiquier : Raki venait d'arracher le cœur d'Akira ! La nouvelle la laissa sans voix, complètement déboussolée : les avait-il trahis volontairement ? Non, elle n'en voyait pas l'intérêt pour lui. Impossible qu'il poignarde son acolyte pour cette simple prise de bec non plus ! Alors pourquoi ? Les décimas avaient-ils eut le temps de le convertir contre son gré ?! Elle avait manqué de prudence !

Et comme un malheur n'arrivait jamais seul, son Haki de l'observation se réveilla immédiatement. Cependant, contrairement aux épisodes précédents, elle savait que de vives émotions pouvaient lui provoquer ces migraines insupportables. Aussi depuis l'éveil de ce pouvoir au potentiel certain sur le royaume de Luvneel, l'araignée avait peu à peu appris à s'en accommoder, sinon à le dompter pour l'instant. La céphalée ne lui vrilla pas le crane, pas plus qu'elle ne l'incapacita comme cela avait pu être le cas précédemment. Cependant, la douleur lancinante lui fit grincer des dents. Elle accueillit soudain la remarque de Raki, décontracté, d'un oeil circonspect. Il n'était donc pas sous leur emprise, puisqu'il pouvait parler à sa guise. Quant à la véracité de ses propos, elle ne connaissait aucun homme qui aurait « vu pire » qu'un coup de griffe amputant son coeur ! Mais, puisqu'il semblait tout à fait sérieux et, au vu de l'urgence de la situation, elle pesta en silence et reporta toute son attention sur les marines.

Le plan restait inchangé : glisser entre les armées, ne pas les affronter directement et, si possible, les laisser s’entre-tuer en aidant la marine à l'emporter de justesse. Juste assez pour qu'ils puissent s'enfuir par la suite. Alors, lorsque le musicien tenta de paralyser le loup mécanique avec un son strident, l'araignée jeta de nouveau un coup d’œil autour d'elle. Son sang martelait ses tempes mais, heureusement, la douleur restait supportable par rapport à jadis, lui laissant tout le loisir d'inspecter les abords de la forêt et le Cy-Wolf. Il fallait qu'ils évitent de laisser place libre à Piso sans qu'elle ait le temps de réagir. Or, puisque le maître ne se montrait pas, il fallait le faire sortir avant d'engager les pourparler avec lui... en espérant « l'intraitable » saurait écouter avant de frapper.

Sans crier gare, elle s'avança à vive allure vers le cyborg avant de changer d'apparence, arborant une forme hybride spécialisée dans le lancer de toile. Elle tissa une quantité faramineuse de soie en un instant, avant d'ensevelir le pacifista sous un filet de toile gluante qui embourberait ses mécanismes en s'infiltrant partout... et un autre, en toilacier, qui restreindrait ses mouvements au mieux :


- Zurui Ami ! scanda-t-elle.


Contre toute attente, elle ne tenta pas de mettre à mort l'animal. Au contraire ! Elle reprit sa forme hybride standard et recula d'un bond, prête à réceptionner la moindre attaque. Ce faisant, elle jeta un coup d'oeil très bref vers le géant, comme pour s'assurer qu'il était toujours debout. Si elle n'avait pas été distraite, peut être aurait-elle profité du rideau de neige et de fumée pour tenter de l'achever discrètement, laissant l'assemblée mettre sa mort sur le compte du pacifista... elle avait manqué une petite occasion d'élaguer les rangs adverses.

Espérons qu'elle ne le regrette pas.






Résumé :
Elina est surprise par la mise à mort d'Akira et écoppe de vilains maux de têtes à cause de son Haki de l'observation. Elle décide de se focaliser sur le Cy Wolf et les marines pour l'instant, laissant à Raki le bénéfice du doute... Elle tente d'immobiliser le pacifista, puis fait un bond en arrière, les sens aux aguets, prête à esquiver une attaque si besoin.



Techniques utilisées:

Forme Araignée Bolas: (lvl 32)
Forme hybride spéciale, associant une taille humaine à des capacités arachnéennes. Spécialiste des "lancers de toiles" à longue distance, ainsi que du modelage des projectiles. Elle est dotée de plusieurs orifices à soie supplémentaires, sur les poignets des quatre membres centraux, ainsi que de la capacité à modeler ses fils en armes de jets. Forme assez lente, mais qui compense par la forte capacité à produire de la toile et la portée démultipliée de son lancer.


Zurui Ami : (lvl 16)
Elina prend son temps pour tisser une toile complexe et compacte. Elle finit par la lancer sur un adversaire sous la forme d’un filet de soie résistante, d’un mètre de rayon, qui se déplie instantanément. Elle peut utiliser n’importe quel type de fils pour cette technique, à partir du moment où elle sait les créer (ex : fils gluants lvl 18).
- Forme hybride standard et forme araignée bolas.

-> Deux filets : un gluant et un en acier.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 148
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue19/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue16/100 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (16/100)
Berrys: 11.193.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeLun 3 Déc - 13:05

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens


Lui ami animaux ? Les joues creuses et sillonnées du vieil homme se déformèrent hideusement en ce qui devait être un simulacre de sourire, et un ricanement amer s’échappa de sa gorge. Lui ami pas grand monde, à vrai dire, et il était rare que l’on l’affuble de ce titre. Mr Bongs y était parvenu, durant les quatre dernières années, dans une certaine mesure ; cela n’avait pas empêché l’Eden de le laisser partir dans l’indifférence la plus totale, et le singe – tout comme ses fils – était instantanément redevenu une silhouette parmi d’autres, à l’image de toutes les personnes qui avaient partagé à un moment donné la vie du fossoyeur. Si aujourd’hui encore, il pouvait percevoir un peu de sa fille dans la quasi-totalité des jeunes femmes qu’il rencontrait, ce n’était pas, malgré ce qu’il aimait à croire, qu’elle lui manquait terriblement. C’était tout simplement qu’il n’avait plus depuis bien longtemps le moindre souvenir un tant soit peu précis de l’enfant, que ce soit son apparence ou son caractère. Toutes lui ressemblaient donc, puisque dans l’esprit du grand homme elle ressemblait à toutes.

Bien sûr, on pouvait sans grande peine croire qu’il avait plus de facilités à s’attacher aux animaux : ils ne parlaient pas, ne laissaient pas traîner leurs affaires partout dans les salons du château, ne s’essayaient pas à dessiner sur les murs… Pour autant, il ne se prenait pas d’un amour fou pour toutes bestioles, petites et grandes. La beauté de la nature le laissait généralement de marbre. Il n’était épris que de son travail, et ne vouait un respect inconsidéré qu’aux défunts.

Défunts qui le rappelèrent d’ailleurs bien vite à l’ordre. Les détonations retentirent, derrière le vieil homme, et il se retourna pour observer les affrontements à présent bien entamés. Les corps s’entassaient déjà, d’un côté comme de l’autre, et bien qu’aucun visage connu ne soit encore à terre, ces braves soldats anonymes à la solde des puissants ne méritaient pas non plus de croupir au milieu d’un champ de bataille.

Ses yeux gris parcouraient d’un air morne la plaine et l’agitation qui y régnait, ses vieilles oreilles se concentraient sur les détonations, le tintements métalliques et les cris ; il n’entendait plus la jeune fille qui tirait sur son manteau, le forçant à se pencher légèrement, et ne lui accordait plus le moindre signe d’intérêt. Seule la scène qui se déroulait devant ses yeux comptait.

Dans le bas de son dos, une porte identique à la précédente s’ouvrit, à travers chair et vêtements.

-Mirko, Gecko. On y va, annonça-t-il d’un air absent, les yeux toujours rivés sur les combats en cours, détaillant un à un les hommes et les femmes à terre, ayant rendu leur dernier souffle.

Une fois que les deux ours se seraient avancés vers l’ouverture pour y disparaître soudainement, le fossoyeur se remettrait en marche, à ce rythme infiniment lent qui était le sien, faisant fi de la demoiselle qui le tirait toujours par le col. La trappe ne se fermerait pas immédiatement, et si les loups ou leur maîtresse décidaient de la franchir, il ne les en empêcherait pas. A vrai dire, il n’était même pas certain qu’il le remarque.

Si tel était le cas, Frya se retrouverait dans un couloir de pierre grise et brute, éclairée par des lampes à huile fichées à intervalles réguliers dans les murs. Un épaisse et douce moquette rouge couvrirait le sol sous ses pieds, s’étendant sur les marches du grand escalier montant à la rampe finement ouvragée auquel elle ferait face.

Eden Chapter, quant à lui, avancerait, imperturbable, jusqu’à atteindre le bord du champ de bataille.






Résumé et Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 428
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue28/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue36/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeMer 5 Déc - 19:33

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs


Le chemin s’était passé sans encombre, malheureusement le semi-géant n’avait pas lâcher aucun mot. Il semblait lobotomisé par les décimas et Akira trouvait cela plus que blessait. Il allait devoir essayer de réveiller Doven pour retrouver la vie qu’il devait réellement mener. Le plan allait sûrement fonctionner, Akira savait que Raki allait réussir à lui infliger une blessure mortelle pour que la personne à qui appartenait ce cheveu allait mourir. Alors que le groupe était tranquillement en train d’organiser ses plans, le tireur d’élite était monté sur un arbre pour défendre d’en haut, le reste de la troupe toujours en bas, attendant un moment pour passer à l‘action. Ce moment parfait qui pouvait retourner n’importe quelle situation, le groupe de compagnon attendait dans la forêt quand tout à coup une chose apparu devant tout le monde. Un loup, un loup était apparus devant la troupe et le géant, et il avait tiré des missiles, plus précisément deux missiles, un pour le géant et un pour la troupe. Heureusement qu’Akajisei était là car il avait détruit les deux missiles.

Le premier missile explosait non loin du semi-géant, tandis que l’autre explosait un peu loin du groupe. Mais par précaution Aggaddon avait créé un mur de biscuit pour sûrement protéger le reste, quant à Raki, il avait plongé sur Akira pour que celui-ci ait vraiment une protection et pour ne pas gâcher l’avantage qu’ils avaient réussi à acquérir. Les voilà donc tout deux derrière le mur, protéger de toutes sortes d’attaques et de regard indiscret. Raki prit une forme hybride et plongeait sa main dans le torse de notre héros, celui-ci avait le sourire aux lèvres quand cela arrivait. Cette attaque lui avait fait mal, il sentait un picotement dans sa poitrine, du sang sortir de sa bouche, cela semblait suivre le plan. Alors qu’il sentait un poids en moins dans son corps, il se laissait tomber à la renverse pour faire croire à sa mort pour ses ennemis qui le regardaient peut-être au loin. Alors que le cornu se trouvait sur le sol, le cœur disparaissait de la main du chat pour retourner dans le torse du paillasson.

La poupée qu’il venait de créer sortait de son corps avec un gros vide au niveau du torse, a la place du cœur précédemment arraché. Cette Attaque avait ciblé Syrianna Hika, qui n’aurait jamais pu imaginer recevoir ce genre d’attaque. Les décimas devraient perdre leur chef car il était quasi impossible d’éviter une telle attaque. Le cornu se relevait quelques secondes plus tard en reprenant son souffle et en regardant Raki.


« Euh… La prochaine fois autre chose, la sensation de ne plus avoir de cœur dans la poitrine est tellement bizarre ! Mais bon, normalement le plan doit avoir fonctionné ! »

Il ne restait plus qu’à attendre la réponse du sniper pour savoir ce qu’il venait de se passer. Raki était ensuite s’attaquer au loup, Aggaddon avait disparu, il avait sûrement dû se cacher pour pouvoir envoyer de nouveau un message à la marine, car ses insectes avaient presque tous été balayé dans le souffle de l’explosion. Il n’avait pas fait attention à ce que faisait l’araignée, mais le cornu se relevait rapidement, il allait se mettre derrière un arbre pour évaluer la situation. Il n’avait plus de poupées, et il avait vérifié certaines auparavant, l’ADN doit être frais pour faire une poupée, si un homme meurt avant d’avoir utilisé la poupée celle-ci se détruit automatiquement et les fibres mortes étaient inutilisables. Le cornu devrait donc s’aventurer sur le champ de bataille pour aller choper un peu d’ADN pour se battre et aider du mieux qu’il le pouvait ses amis. Et alors qu’il se trouvait derrière un arbre, il se demandait de qu'elle façon il allait récupérer ces ADN, s'il devait utiliser une de ses techniques ou bien s'il devait agir avec ses compagnons et en étant plus en sécurité au cas où. Il réfléchissait derrière un arbre tout en faisant attention si un ennemi ne venait pas par derrière pour les attaquer alors qu'ils étaient tous occupé avec le loup.
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1639

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeMer 5 Déc - 21:16




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Img-2210
Kirok, Cy Wolf

L’attaque de l’arme vivante avait été un échec partiel. S’il n’avait pu atteindre ses cibles et les réduire en poussière, le fier animal avait néanmoins largement fait reculé le semi-géant, détruit une bonne partie de l’étendue d’insecte étrange et prouvé de quoi il était capable. L’armement qui se trouvait à l’intérieur de son corps était un concentré de technologie de pointe créé par les savants les plus compétents. Comme tous ses congénères, Kirok était une arme de destruction massive mais à l’inverse d’une majorité d’entre eux, il n’était pas un modèle de base, son propriétaire avait fait en sorte qu’il devienne plus dangereux que le modèle commun. Armes diverses, outils de perception améliorés, surprises en pagaille : le Cy-Wolf n’était définitivement pas un être à prendre à la légère. D’ailleurs, sur l’autre front qu’il avait attaqué, la poussière retombait seulement et laissait apercevoir un résultat étonnant. La Contre-Amiral Bennsen était encore debout. Plus encore, elle ne semblait pas souffrir de la moindre blessure. Elle n’avait pas été prise pour cible, les cratères représentant les explosions se trouvant à deux ou trois mètres devant elle. En réalité, la gradée n’avait du encaisser que les souffles de missiles alors que Léon Winter, l’esclave inconnu, avait été visé bien plus directement. D’ailleurs, il n’y avait plus aucune trace vivante de ce dernier : il avait tout simplement disparu, probablement atomiser par les projectiles.

Malheureusement pour lui et malgré les modifications dont il avait fait l’objet, sa nature animale existait toujours. Tantôt utile, lui donnant cet instinct de chasseur sans pitié, ces caractéristiques bestiales pouvaient devenir un inconvénient dans certaines circonstances. De cette façon, lorsque l’ultrason arriva à sa portée, l’animal ne put se mettre que sur la défensive, courbant l’échine quelques secondes il était à la merci d’un assaut extérieur. Si sa constitution pouvait le prémunir d’un choc physique, il ne pourrait s’extirper d’une charge différente. En l’occurence, ce coup vint de la part de la femme araignée qui, si elle ne chercha pas à le blesser, venait de bloquer l’animal sous une toile à la résistante incroyablement efficace.

Après quelques secondes, quatre ou cinq, Kirok releva l’échine tant bien que mal malgré le lien. Il avait modifié ses paramètres de perception et s’était mis sur une fréquence où les ultrasons ne le dérangeraient plus. Il regarda donc le matou et l’arachnide non-loin de lui mais resta parfaitement calme, étrangement. Son comportement venait de changer du tout au tout, le loup avait laissé place à l’agneau sans que rien ne puisse l’expliquer. Il n’avait plus d’attention belliqueuse. Non, il les avait seulement reportées ailleurs. Soudain, son museau sembla flairer quelque chose, il tourna la tête direction de la tour : sa cible avait changer. Ouvrant la bouche avec une certaine lenteur, un flot de flammes se mit à sortir et à dévorer une partie de la toile lancée par la femme inconnue sur une quarantaine de centimètres de diamètre. S’extirpant de la chose, conservant quelques morceaux de toile gluante dans les poils, la bête s’immobilisa et délaissa tout trace d’attention pour Raki et Elina, se reportant totalement sur les têtes qui venaient de se présenter.

Là-bas, la tour s’animait et des hommes sortaient de toute part, s’il n’étaient pas beaucoup plus nombreux que les soldats de la marine, ils n’en étaient pas moins déterminés à porter les couleurs de la belle et élégante Syrianna Hika. Les forces de Centes commencèrent à former un arc, à s’étaler devant les forces gouvernementales en approche. Si les combats se poursuivaient trop longtemps, les larbins du monarque pourraient prendre les ennemis en étau. Pourtant le réel danger ne semblait pas provenir de cette disposition de bataille mais bel et bien des quelques têtes plus connues qui venaient de se présenter au milieu de l’arc formé par les troupes.


 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev12 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_de11 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_de10
Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000, Hilor Gura, primé à 19.000.000, Maki le naufrageur, primé à 67.000.000 et Toru Treodor, primé à 62.000.000

Le pion d’origine révolutionnaire venait de quitter le service d’une maîtresse dont personne ne connaissait le sort. Francis n’aurait rien plus voir de probant à l’intérieur de la tour et personne ne semblait communiquer sur le sujet à l’extérieur. Le pion, décérébré par le pouvoir de Centes, ne pourrait dans tous les cas pas s’étendre sur le sujet mais les autres têtes d’affiche connues ne semblaient rien dire. En effet, aux côtés du pion s’étalaient des personnages connus à commencer par l’homme masqué, Hilor. Il était le seul homme connu du groupe d’invité et le seul à avoir été repéré par la marine depuis l’arrivée des troupes de Piso. Ce fut donc avec un pincement aux lèvres que les différents gouvernementaux remarquèrent les présences d’un homme-poisson connu pour sa violence exemplaire et d’un autre primé reconnu pour ses compétences de découpeur professionnel.

Le second, chevelure aussi blanche que la Hika, avait une dague dans chaque main, un sourire carnassier aux lèvres et un instinct meurtrier dans le regard. Toru était un électron libre, pas spécialement affilié à Syrianna, il était simplement fidèle à Centes. Il avait écopé d’une prime rondelette suite à un raid de la faction décima sur une base secondaire de la marine. Il y avait décimé les forces présentes donc deux petits commandants qui n’avaient pas fait le poids. Sa prime reflétait donc son geste mais certainement pas son réel potentiel. Mais cela, les forces de Chairoka et le groupe de hors-la-loi s’en rendraient rapidement compte.

Enfin, à la droite de Hibuki se tenait une dernière tête, un visage connu pour ses capacités finalement retranscrite dans un simple titre : « le naufrageur ». Personne n’avait la moindre idée de sa force réelle en combat singulier, mais lors d’une bataille navale, il était d’une efficacité démentielle. Sa prime lui avait été offerte après qu’il ait envoyé par le fond un petit contingent de gouvernementaux et de chasseurs de prime. Les abrutis n’avaient même pas eu le temps d’arriver sur leur canons que leurs embarcations s’étaient déjà échouées sur les rochers les plus proches. En mer, il aurait sans doute pu vaincre Piso en personne sans la moindre difficulté, sur terre, il avait encore toutes ses preuves à faire. Le visage fermé, ce fidèle inconditionnel de la dame blanche était prêt à en découdre. Il était son homme de confiance, celui à qui elle avait demandé d’actionner la surprise qui ne tarderait plus.

Les primés étaient réunis et faisaient face à la marée de mouette qui s’avançait.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev14
Le dormeur

Arrivant au niveau de ses collègues, notre cher dormeur regarda rapidement en direction de Hilor qui avait mis son masque. Sans chercher le moindre ordre, sans douter un seul instant, le grisonnant se saisit d’une simple pistolet présent à sa ceinture, un modèle des plus basique et tira trois coups avec une nonchalance insolente en direction de la forêt. Les tirs semblaient presque fait pour dissuader les mouettes d’avancer car il ne regardait qu’à peine dans la direction de ses balles et pourtant… Les trois projectiles se suivaient parfaitement, fusant vers la cime d’un arbre en particulier, se dirigeant à vive allure vers un torse, celui d’un sniper, celui d’Akajisei. Si le tireur d’élite rattaché à Tsukiyo était talentueux, il venait de trouver son égal ou mieux encore, son maître. Le dormeur, quant à lui, ne regardait absolument pas vers sa possible victime, il lorgnait vers la « pire des saloperies » comme il aimait à les qualifier : les Cy-Wolf.

    - Fais chier… Je vais encore devoir vider quarante chargeurs avant de l’abimer…  


Il ne se faisait pas d’idées. Précis, il l’était. Mais ces saletés avaient le cuir dur.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev13
Doven Jor

Bien plus loin, un autre décima avait changé de comportement. Il avait été soufflé par l’explosion, il n’avait pas vu le faiseur de biscuit se barrer en forêt mais avait simplement eu l’occasion de voir le matou tué son ami et de voir ce dernier se relever juste après. Sur le coup, ça ne l’avait pas dérangé plus que de raison, il s’en moquait pas mal mais avait bien compris que le mort ressuscité avait un pouvoir spécial… Qui ne l’aurait pas compris ? Il avait donc ramassé son immense croix haute de cinq mètre et large d’au moins trois avec pour idée d’aller exploser cette saleté de cabot. Pourtant, en regardant vers la mêlée, il vit que l’arme de son ami était pointée dans son sens, puis il entendit les trois détonations.

Le visage du semi-géant, totalement inexpressif depuis le début des festivités, se déforma totalement pour devenir l’incarnation de la colère. Son teint pâle se mua en un rouge profond et ses muscles semblèrent sur le point de déchirer les bras de son vêtement. Il se saisit de sa croix, balaya du regard la zone à la recherche de l’être le plus proche et remarqua l’homme qui avait bravé la mort. Sans une once d’hésitation, il leva sa croix pour l’abattre en direction de sa nouvelle cible. La force du semi-géant allié au poids de l’objet allait faire de très lourds dégâts. S’il ne trouvait pas un moyen de s’extirper, le maudit du vaudou allait prendre une addition plus que salée.

Akajisei ne pouvait le protéger, il avait ses propres soucis à gérer et que ferait une balle à un monstre comme lui. Le Medixes était maintenant trop loin à l’image de Raki et Elina qui s’étaient avancés vers Kirok : Akira Suzuran était seul face à l’immensité d’une arme hors du commun et d’une puissance bien supérieure à celle d’un humain.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000 et Colonelle Lexi Hersé, renommée à 33.000.000

Les deux femmes sous les ordres de Piso venait de se rejoindre face aux troupes décimas. Elles étaient en sous-nombre au niveau des têtes fortes mais en surnombre s’agissant des effectifs globaux. Le combat s’avérait difficile mais les choses semblaient déjà se gâter entre les décimas et les autres parties présentes. Jerihona arriverait probablement bientôt en renfort, Kirok était là et le Vice-Amiral ne devait pas être bien loin. Rien n’était perdu et, au final, la situation semblait même sous contrôle.

Pourtant, alors que le calme s’installait dans la plaine, inaugurant des combats violents et que la croix du semi-géant ferait bientôt trembler la terre, des bruits de tirs de canon se feraient perceptibles, au nord. Personne n’avait la bonne position pour voir ce qu’il se passait, excepté Francis Levignac s’il y prêtait attention en gérant l’offensive dont il était la cible. S’il le faisait, il verrait deux navires aux pavillons de forban débuté les hostilités avec le navire de Piso. Le colonel Jerihona ne viendrait pas tout de suite, il allait avoir du pain sur la planche. Devant Bennsen et Hersé, la voix de Hilor retentit sous son masque, une moquerie bien méritée.

    - Surprise !  



 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev11
Frya

La jeune femme n’avait pas demandé son reste et alors que les deux ours du fossoyeur retrouvaient la douce chaleur de leur habitation humaine, la jeune dompteuse siffla la petite famille de canidé qui se rapprocha au pas de course. Une fois tout ce beau monde rassemblé, ils empruntèrent l’une des trappes encore ouverte et disparurent à l’intérieur du corps du maudit de la forteresse. S’il entrait en lui-même pour vérifier les activités de ses invités de la journée, le maudit verrait que la petite famille animale ne quitterait pas d’un poil leur maîtresse et déambulerait simplement dans les couloirs du château en regardant à droite et à gauche. Non émerveillée, la jeune femme semblait très intéressée et souriait, cherchant finalement une fenêtre ou quelque chose pour voir vers l’extérieur.

Du reste, le vieux fossoyeur pouvait continuer sa route et rejoindre le point qui retenait son intérêt : le champ de bataille. S’il conservait son rythme, il finirait bientôt au milieu des combats.





Carte MAJ:
 

Ordre de réponse :
Raki - Elina - Francis - Akira - Aggaddon - Chapter

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Aller, on est parti !

Francis : Les tirs ont été vu avec moi donc tu détruis les projectiles. Par contre, quelque chose comme une minute plus tard, tu es toi-même pris pour cible de trois tirs ennemis. Ils viennent du dormeur vu par Elina juste avant.

Elina/Raki : Le Cy-Wolf est touché par l’ultrason et se met donc en position de faiblesse l’espace de 4 ou 5 secondes avant d’adapter son système auditif pour sortir de l’emprise de l’ultrason. Pendant ce temps, il est « sans-défense » et se fait prendre dans la toile d’Elina. Bon, il y reste pas longtemps étant donné qu’il la crame. Cependant, il ne vous attaque plus, il est occupé d’un coup à regarder vers la tour et la troupe de copain qui arrive.

Chap : Ta copine et ses toutous entrent dans une des trappes et ne donne plus signe de vie pour le moment. Enfin, tu peux les sentir avec ton fruit mais ils avancent dans les couloirs sans trop en demander davantage. Tu peux donc reprendre ton avancé en paix.

Aki : Pour une raison qui t’échappes, suite aux tirs du dormeur, Doven s’énerve et tente de frapper le membre le plus proche de votre groupe avec sa croix géante. Manque de chance, tu es l’heureux élu. Il t’attaque donc avec la chose passablement lourde et grande. En gros, si tu trouves pas un truc, t’es vraiment mal, voire mort.

Agga : Bah t’es dans la forêt et tu fais tes biscuits. Have fun

Contexte général : Les décimas sortent, plusieurs têtes d’affiche se rendent au pied de la tour. Léon a disparu, peut-être vaporisé par les tirs de Kirok. Notre dormeur regarde en direction de Doven encore une fois, sort une arme à feu et tire trois balles diaboliquement précise en direction de Francis au-dessus de son arbre. Bennsen n’a rien. Les troupes gouvernementales arrivent au contact. Le corps des affrontements est sur le point de commencer. Piso est toujours absent.

Dernière chose, au loin en direction du Nord, vous entendez des coups de canon mais aucun boulet n’arrive à vous. Avec la forêt en écran, vous ne savez pas ce qu’il se passe sauf Francis qui peut voir deux autres bateaux à pavillon pirate arriver vers le navire de Piso.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl ???
Cy Wolf Kirok, lvl 30+
CA Bennsen, lvl 30+
Colonel Jerinoha, lvl ???
Colonelle Lexi Hersé, lvl ???

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ??? (état inconnu)
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl ???
Hilor Gura, lvl ???
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 33+ (disparu)
Le dormeur, lvl ???
Maki, lvl ???
Toru Treodor, lvl ???

Côté civil :
Frya est lvl ???
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 510
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue37/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue127/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (127/350)
Berrys: 13.796.296.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeJeu 6 Déc - 12:48

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 682897325885barre20separation













Le spectacle la laissa sans voix.

Elina avait simplement jeté un regard en direction du semi-géant, pour assurer ses arrières mais également, hélas, du fait de son manque de réactivité précédemment : raison pour laquelle le fameux Doven tenait encore debout. Ce simple coup d'oeil réflexe lui permit, grâce à une chance éhontée, d'englober la situation avec bien plus de précision que jusqu'à lors. De multiples informations se frayèrent un chemin jusqu'à son cerveau et, vieille habitude, son esprit analytique les décortiqua en un temps record. Le Cy-Wolf semblait s'être désintéressé d'elle, après s'être libéré de sa toile sans difficulté, puis avoir braqué son regard cybernétique sur les primés nouvellement arrivés qu'elle pouvait voir sortir de la tour. Tous arboraient un air passablement revêche. L'un d'entre eux prit même l'initiative de tirer par trois fois dans une direction qui pourrait sembler incongrue mais qui, à l’œil averti d'Elina, ressembla bien plus à trois tirs de précision en direction de leur propre sniper !

La nouvelle la glaça.


« Pourquoi ce revirement soudain ?! », s'était-elle demandé un bref instant, avant de tomber sur la solution.




Akira.

Cet homme était toujours en vie ?! Plus étrange encore, une poupée semblait sortir de son corps, amputée d'une bonne partie de son thorax. L'exacte même blessure dont aurait du écoper le cornu. Et lui même se retrouvait indemne par ce processus qui, inévitablement, était lié à un fruit du démon ! Ses connaissances en la matière ayant évolué, elle put le rattacher au type paramecia sans aucun mal. Par un raisonnement fort simple, Elina comprit qu'il s'agissait là d'un transfert de blessure vers ce corps inanimé grâce à sa malédiction. Pour autant, le puzzle demeurait incomplet pour l'heure, comme s'il manquait une pièce particulièrement importante afin d'englober la totalité du problème. Ce fut alors que ses capacités d'analyses recoupèrent cette information avec l'attitude agressive des décimas et, surtout, l'absence de la pièce maîtresse de la cour : la fameuse Dame Syrianna Hika. Elle aurait très bien pu se dissimuler pour profiter de l'effet de surprise, mais en ce cas pourquoi les décimas se seraient-ils retournés contre eux si subitement ? Quel avait été la raison et le moteur pour leur faire comprendre le double jeu auquel ce petit groupe de hors la loi se livrait depuis le début ? Au milieu d'un brouhaha incompréhensible de voix perçues bien malgré elle, la Zoan réalisa soudain ce qui lui manquait. L'élément déclencheur s'imposa à elle comme une évidence, lorsque son champ de vision engloba Raki. Le seul d'entre eux à avoir été en contact avec à la fois avec la decima et Akira. Le seul a avoir insisté pour se rendre auprès d'elle avec tant d'assurance depuis le début, avec cette audace qui l'avait rappelée à l'ordre. Soudain, un sourire mauvais illumina son visage.


« Un transfert de blessure ! Vilains petits cachottiers... », s'amusa-t-elle en silence.


Elle ne savait pas exactement comment ces deux là s'étaient débrouillés, mais son intuition lui soufflait que la blessure n'avait pas été transférée à cet amas de paille... mais plutôt à une personne bien précise ! Le processus n'était pas sans rappeler les poupées vaudou auxquelles les légendes prêtaient des capacités similaires de transfert de maux. Il s'agissait là d'un pouvoir redoutable. Pour l'heure, même si ses déductions pouvaient être correctes, l'araignée devrait se concentrer sur des problèmes bien plus urgents : Francis était pris pour cible, Piso était toujours introuvable et, à présent, les décimas les avaient sans aucun doute percé à jour. Elle en voulait pour preuve l'attitude corporelle de ce semi-géant qui hurlait depuis tout à l'heure sa rage sans avoir besoin d'ouvrir la bouche. Et la cible pour déverser sa colère était toute trouvée : le responsable le plus proche, Akira. Elina ne prendrait aucun risque, pas le moindre, de voir un homme doté d'une malédiction si rare disparaître. Peut être disposait-il d'un temps de recharge ? D'un stock limité ? De conditions pour créer des poupées ? Peut être pourrait-il encaisser ou esquiver l'attaque que le mastodonte ne manquerait pas de lui lancer... Mais peut être pas. Francis saurait sans aucun doute se défaire d'une attaque à distance, quant à Piso, elle allait lui donner matière à réfléchir.





- Shunpo, lança-t-elle pour elle-même.


Un battement de cils plus tard, Jorogumo réapparaissait à toute vitesse sur le flanc exposé de Doven qui, totalement enragé, venait de s'emparer de son énorme croix sur le sol et de se redresser avec la claire intention de l'abattre sur Akira. Avant qu'il ne puisse effectuer la moindre action, Elina profita de son vif élan pour lui enfoncer de toutes ses forces sa jambe dans le flanc, additionnant sa force de Zoan à l'attaque surprise éclair. Le but était simple : lui briser les cotes et lui perforer un poumon par la même occasion, tout en permettant à Akira d'éviter d'être aplati par l'arme gargantuesque. Prête à réagir à toute tentative du semi-géant ou d'un autre adversaire, l'assassin espérait néanmoins que sa force soit suffisante pour repousser le colosse de quelques mètres, leur laissant une plus grande marge de manœuvre pour s'organiser.

Mais le combat frontal n'avait, encore une fois, jamais été une option.

Contrairement à son attitude précédente, Elina jeta un regard dépourvu d'émotion à Hilor et ses camarades, avant de leur sourire sans une once d'humour. Sans un regard en arrière vers ses compagnons, la Zoan lança d'une voix claire :


- Beau travail, Raki, Akira. Nous nous replions, maintenant !


Sans demander son reste, Jorogumo commença à s'éloigner à vive allure en direction de l’orée de la forêt. Elle n'en oublia pas de rester vigilante, prête à réagir aux attaques qui ne manqueraient pas de surgir ! Mais bien loin de vouloir fuir, la Zoan ne souhaitait qu'une seule chose : attiser la haine et la colère qu'elle avait vu naître dans le cœur de ces fanatiques écervelés. Feindre la fuite après avoir porté un coup aussi dur ne pourrait sans doute avoir qu'une seule réponse à offrir, de la part des décimas : une poursuite implacable pour assouvir leur clair dessein de vengeance. Il faudrait mitiger cette affirmation par la présence des marines, bien sûr. Mais qu'ils les poursuivraient ou non, ils disposaient à présent d'une carte à jouer autre que celle de la fourberie et de la traîtrise. Une option que Francis venait précisément de leur offrir en s'établissant dans les sous bois. La guérilla serait bien plus à leur avantage qu'une bataille rangée en bonne et due forme qui semblait, pourtant, être de mise pour l'heure. Comme si un accord tacite avait été passé entre les mouettes et les decimas pour se jeter à la gorge l'un de l'autre sans aucune retenue, comme de vulgaires animaux.

Cependant, de leur coté, ils n'avait jamais suivi les règles. Pourquoi commencer aujourd'hui ?





Echange vu avec Raki.


Résumé :
Elina retrace plus ou moins ce qu'il s'est passé en voyant Akira se relever et en apercevant la poupée mutilée. Au vu de la colère de Doven et du tir du dormeur, elle comprend qu'ils se sont fait démasquer et suppose que la cible de "l'attaque" de Raki et Akira était en fait Hika.
Elle bondit d'un Shunpo en direction de Doven et tente de le blesser au flanc en lui brisant les cotes d'un coup de pied fulgurant pour lui embrocher un poumon et tenter de le repousser.

Elle annonce clairement qu'elle souhaite fuir avec Akira, Raki, Aggaddon et Francis, puis commence à se diriger vers la forêt en restant attentive aux éventuelles attaques.


Technique utilisée:
Shunpo: (lvl 32)
La maîtrise de ses transformations en Nephila et en forme hybride lui permet de combiner un grand bond en avant et une transformation en araignée minuscule, avant de réapparaitre plus loin. La technique donne l’illusion qu’elle disparait avant de réapparaitre au corps à corps. La force de propulsion couplée à sa petite taille lui octroie une vélocité un peu plus importante mais, contrairement au Soru, sa vitesse n’est pas drastiquement augmentée. Plus l’écart de niveau avec sa victime est grand, plus l’effet est important, et vice versa.
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 453
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue31/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue178/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (178/250)
Berrys: 4.098.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeJeu 6 Déc - 23:04




La dame de coeur !



Je souris en voyant l’animal mécanique pris au piège de la toile de l’araignée. Certes ce ne fut que pour une courte durée mais par chance il sembla porter son attention dans une autre direction. Celle de la tour, en effet un groupe de décimas venait de sortir dont le fameux Hilor, celui sans qui rien n’aurait était possible. Mon sourire amicale se transforma doucement, révélant non plus un visage bienveillant et amplis d’amitié mais plutôt un sourire carnassier avec un feu brulant d’en finir avec les décimas dans le regard.
Je reprenais rapidement de la constance tandis que la divine mélopée douloureuse qui me lanciné les méninges s’élevé aux confins de mon cerveau, elle était supportable, pour l’instant du moins. Et tandis que je sentais un florilège  d’émotions se déverser un peu plus en moi les maux s’accentuèrent, grimaçant sous cape j’oscillais en cet instant entre excitation, joie, colère, pulsion meurtrière et l’envie purement primal de déchainer le chaos sur ce champ de bataille qui n’avait ni queue ni tête.

Ce ne fut que les cris de rage et les coups de feu qui me firent reprendre le dessus, l’heure n’étais pas encore venu de lâcher les enfers sur tous ce beau public. Je n’eu pas le temps d’agir pour sortir mon ami de la mouise que Jorogumo se chargeait du cas du demi-géant. Pour enfin sonner la retraite, la connaissant il devait s’agir d’autre choses, et je prenais le partis de la suivre, mais il fallait faire quelque choses avant, haussant le ton suffisamment fort pour qu’ils m’entendent je dis alors d’un ton calme et limite narquois :


« Hilor mon ami ! Comment se porte la dame de mon cœur ? Toujours prête a me l’offrir a la fin de cette laborieuse journée ?..... »

Je souriais alors de façon carnassière, leur dévoilant l’entièreté de mes crocs je poursuivais alors sur un ton bien plus malsain :


« Où avais-je la tête ! Je m’en suis déjà emparer n’est ce pas ?! »

Je commençais alors a prendre la suite de la zoan courant aussi vite que ma propres malédiction me le permettais je lâchais alors a l’adresse du noble :


« Aggaddon balance la sauce ! »

Une nuée d’insecte de biscuit se présenta, déferlant pour faire je ne savais trop quoi mais au moins il couvrirait ma fuite et mon entrée dans la foret, qui une fois atteinte je m’adresserais a l’araignée avant de m’enfonçais un peu plus loin dans le sous bois :

« Désolé de pas t’avoir parler de la malédiction du cornu, on est jamais trop prudent avec ces lascar et tu comprendras bien que j’aime l’idée de garder un atout dans ma manche vis-à-vis d’eux. J’ai bien un petit programme de festivité a vous proposer mais laissons d’abord le luxe a nos invité de s’aventurer sur notre terrain de chasse ! »





Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
Francis Levignac
Messages : 91
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue24/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue67/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (67/120)
Berrys: 151.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeDim 9 Déc - 22:43


”Red Day”




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 1542150908-akajisei
Akajisei, "La Mort Rouge"



De nombreuses choses s'enchaînèrent, sans que Francis ne puisse réellement réagir adéquatement. Tout d'abord, l'explosion des missiles fut suivie par un événement pour le moins déroutant : en contrebas, sur la terre ferme, leurs alliés commencèrent à s'entretuer. Le Goshuushou, jusque là calme et plaisant, venait tout simplement d'arracher le coeur de son partenaire ! Qu'est-ce que cela voulait dire ? Pourquoi ? Avait-il retourné sa veste ? Secrètement, le tireur espéra que ce fut le cas. Il adorait les tragédies et, même s'il était évident qu'en être la victime n'aurait jamais paru agréable à un quelconque esprit sain, la psyché malade du Levignac raffolait de ce genre de situations compliquées. Bientôt, le cornu s'écroula au sol, l'organe vital marquant son dernier battement dans le vide. Le liquide carmin vint bientôt teinter la neige de son halo de vie hasardeux et faiblissant, sous les yeux d'un peintre pourpre qui souriait à pleines dents sous son masque.

Hélas, il n'y avait aucune trahison à signaler dans la continuité de ce mouvement : tout au plus, il semblait s'agir d'une stratégie ! Bientôt, le chat noir lui demanda ce qu'il en était de sa "future épouse". La dirigeante des troupes adverses... jetant un coup d'oeil en direction de la tour, tentant d'y voir plus clair via la lunette de son sniper, le tireur d'élite ne pu malheureusement pas répondre à ce questionnement. Il y avait bien quelques fenêtres, mais impossible de voir quiconque au travers.

- Rien, dit-il avec une voix plus calme et moins bourrue que précédemment. Il resta ainsi quelques instants, tandis que le Cy-Wolf était visiblement maîtrisé par la charmante araignée. Par contre, on a de la visite.

En effet, sans être certain que cela était lié à leur action, les abeilles Décima s'extirpaient en grand nombre de la ruche. Une véritable nuée qui semblait prête à se déverser sur le champ de bataille, pour affronter les troupes de la Marine. Quelques têtes connues s'avancèrent, mais l'artiste n'eut pas réellement l'occasion d'y prêter une attention particulière : un homme, avec une insolence et une paresse que beaucoup auraient considérées insultantes, se donna le luxe de le prendre pour cible ! Le visage du tireur s'illumina littéralement sous son masque tandis qu'il observait l'énergumène réaliser un tir magnifique en sa direction. Malgré son geste que les novices auraient trouvé totalement hasardeux, il n'en était rien : il s'agissait d'un véritable as de la gâchette, à n'en pas douter. S'il n'avait d'ailleurs pas lui même été expert dans le domaine, celui qui progressait actuellement sous l'identité de la Mort Rouge aurait sans doute perdu la vie. À l'image d'un samurai pouvant discerner un épéiste confirmé d'un novice, il avait compris rapidement qu'il devait esquiver ce tir... là où un initié l'aurait pris pour une farce. Avant de mourir.

Se laissant tomber contre la branche qui le soutenait, il y enroula ses jambes et pivota bientôt pour se retrouver la tête à l'envers. Au dessus de lui, quelques éclats de bois marquèrent une ligne parfaite, formant presque le symbole "trois" d'un dès à six face. Trois balles en pleine poitrine... perforation assurée du cœur et d'un poumon. Mort quasiment instantanée dans le meilleur des cas... lente agonie dans le pire. Cet homme était dangereux, et c'était précisément ce qui plaisait au Levignac dans cette situation.

- On dirait qu'ils sont pas tous mauvais, en face ! S'esclaffa-t-il presque tandis que ses compagnons s'occupaient du semi-géant.

Ainsi la tête en bas, il hésita un court instant à se munir à nouveau de son fusil et tirer en direction de son homologue. Il éluda rapidement la question : il manquait d'appui, sa visée ne serait pas totalement parfaite et il perdrait irrémédiablement l'occasion de réaliser une esquive pareille à nouveau. De fait, il opta pour la qualité au lieu de céder à la gourmandise. Il se laissa donc totalement tomber avant de se réceptionner sur ses deux pieds, dans un équilibre irréprochable. Lorsque le Goshuushou demanderait au Médixès de laisser sa nuée d'insectes les couvrir, il suivrait le mouvement... non sans secrètement souhaiter retrouver ce fin tireur un peu plus tard, dans des circonstances où il pourrait le changer en une oeuvre éclatante. Désolidarisant les différentes parties de son fusil de précision, il s'assurerait de rapidement retrouver ses deux armes de poing. Après tout, en pleine forêt, mieux valait être prompt que précis : les Décima ne pourraient décemment pas les laisser fuir gratuitement, alors qu'ils devraient composer non seulement avec la Marine, mais avec la menace d'un groupuscule hors-la-loi comme le leur...

aussi s'assurerait-il de pouvoir accueillir dignement leurs envoyés. Ils avaient sous-estimé les criminels et, si le destin le voulait, cette erreur leur aurait été fatale. Si se faire ravir le cœur n'était pas pour plaire aux monarchistes, rien ne l'empêcherait de les rendre meilleurs qu'ils ne l'étaient... avec un peu de plomb dans la cervelle.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 428
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue28/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue36/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeMer 12 Déc - 0:30

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs


Akira se contentait de réfléchir à la situation. Il trouvait que le groupuscule avait bien géré les choses en ayant peut-être réussi le pari de tuer une tour décima, mais ce n’était sûrement que le début des hostilités. Les décimas n’allaient surement pas en rester là et voudront venger leur chef quoiqu’ils leur en coutaient et tous étaient prêt à en découdre, même si certain un peu moins. Akira se savait à cours de poupée pour créer les petites nécessaires à sa survie première. La forme totale, ainsi que les grandes poupées devaient servir en dernier recours, c’était sa botte secrète, et donc une botte secrète se gardait pour la fin ou dans un cas d’extrêmes urgences.

Alors qu’il baillait aux corneilles, trois tirs le faisait revenir à la réalité de l’instant. Akira ne devait pas penser à autres choses, il pouvait mourir à tout instant et ce serait une chose horrible pour certaines personnes, alors il se devait de rester en vie ! Il voyait les tirs voler la cime d’un arbre, sûrement pour abattre le sniper, mais c’était en levant la tête que le cornu revenait vraiment à la réalité de la chose. Il voyait le bras du semi-géant en l’air tenant sa croix. Ce n’était pas bon signe cela, de plus il hurlait à la mort, la colère l’avait envahi et il fallait répercuter cela sur quelqu’un, et cette personne se trouvait être finalement notre héros.

Il ne pouvait rien faire stupéfait par la colère qu’il avait en face et en voyant la croix arriver sur lui. Il se disait même que c’était son heure, il retrouverait ses parents bien-aimés sans avoir réellement pu accomplir sa mission. Il regardait dans le vide commençant à accepter son sort à cause d’une erreur de jugement en ne se préparant pas comme il l’aurait fallu. Il venait de suivre les pas du chaton, chacun avait fauté, mais tout d’eux avec la même puissance, ça aurait du leur valoir la mort. Sur Toroa Raki avait échapper de peu au marine et cette fois-ci Akira échappait de peu au décima.

Alors qu’il regardait dans le vide en entendant la croix arriver sur lui à grande vitesse, il voyant dans son champ de vision la jeune femme rentrer dans le lard de Dove. Comment dire que cela le réveillait et qu’il plongeait loin de l’attaque, c’était le saut du désespoir, le saut pour échapper à la mort, Jorogumo venait de lui sauver la vie et il lui en devait une maintenant, elle ne l’avait sans doute pas fait dans cette otique là, mais pour le chasseur le résultat était le même, grâce à elle il se trouvait encore en vie. La croix du semi-géant n’avait pas dû tomber bien loin du cornu qui s’était ensuite empresser de se lever et de suivre la femme dans la forêt. Il avait remarqué que le chat avait demandé au noble de lancer lui aussi son pouvoir pour sortir de ce merdier ou en tout cas essayer d’en sortir.

Alors qu’il suivait sa sauveuse, il lui parlait franchement avant que les autres ne soient vraiment là.

« Merci, sans toi je serais devenu une crêpe, je t’en dois une maintenant ! »

C’était sur ces mots qu’il continuait de la suivre pour sans aucun doute aller élaborer un nouveau plan d’attaque. Entre temps, le cornu se demandait si avec ses insectes Aggaddon ne pourrait pas récupérer quelques particules d’Adn et ainsi créer sa réserve de poupée.

Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 539
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue32/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue230/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (230/250)
Berrys: 26.078.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeMer 12 Déc - 0:31

Si Vis Pacem Para Bellum


La sonnerie de l’escargophone ne tarda pas à résonner dans le cocon de biscuit où le Médixès venait de se loger afin de se prémunir d’assauts portés par des troupes qui passeraient par-là, préférant être prévoyant en créant même une couche à même le sol pour contrer de potentielle attaque souterraine. Néanmoins, l’appel soudain était une mauvaise nouvelle. Aggaddon n’avait guère eu le temps de produire beaucoup plus d’insectes et ce ne serait jamais suffisant pour engloutir les décimas et par conséquent offrir en partie la victoire au Gouvernement Mondial, puisque les meilleurs éléments en seraient certainement sortis indemne. Enfin, se doutant de ce qu’on allait lui dire, le mathématicien décrocha le combiné tout en profitant de ces instants pour créer quelques ultimes pantins minuscules tout en disloquant l’araignée messagère dont l’utilité serait certainement inexistante si on en était déjà à ce stade-là. Raki donna en effet l’ordre d’envoyer la vague des bestioles.

-Très bien, répondit simplement le Médixès avant de raccrocher.

Il aurait aimé en savoir plus sur la situation pour pouvoir adapter l’assaut mais il se contenterait d’être le plus incisif possible, ne sachant même pas que ce mouvement servait uniquement à couvrir une fuite et non plus porter préjudice aux adversaires. Enfin, si l’ordre était envoyé c’était que leur couverture d’allié des décimas avait d’une façon ou d’une autre était mise en défaut, c’était une déduction logique découlant de cette demande plus que direct. Etant partie directement en forêt, il n’avait guère eu l’occasion de voir Raki plonger sur Akira et n’avait pas donc pu comprendre qu’ils avaient déjà retourner leur veste. Si ce chien mécanique n’avait pas envoyé ses missiles et détruit une bonne partie des insectes ou si le renouvellement aurait pu durer, l’attaque aurait pu avoir un véritable impact sur les forces adverses. Tant pis. Aggaddon envoya donc un ordre à ses petits pantins de biscuits, celui de déferler en formant une vague triangulaire, ce qui était la meilleure chose à faire pour couvrir le plus de possibilités de configuration vis-à-vis de ses camarades, pour s’écarter s’ils croisaient un de ses quatre alliés pour se reformer derrière eux, les couvrant ainsi si jamais il était d’un en cas de retraite, afin d’ensuite s’éparpiller. S’il ne pouvait pas faire un raz de marée dont la taille serait suffisante pour pallier aux assauts dévastateurs, il n’allait pas vainement tenter de les faire foncer dans le tas pour qu’ils soient pulvériser par une attaque d’un puissant combattant. Non, ils allaient se répandre sur le champ de bataille en étant le moins regroupé possible, devenant ainsi une multitude innombrable de petites cibles éparses ayant des positions, hauteur comme abscisse et ordonnée, qui nécessitaient chacune un mouvement pour être éliminé, pour se poser sur le cou, les épaules, le dos ou carrément sur le visage d’une victime pour ensuite avancer et pénétrer dans une narine de celle-ci et s’enfoncer dans son système respiratoire, principalement les poumons, pour y répandre le chaos grâce à leurs petites pattes de biscuits. Des difficultés respiratoires étaient un handicap conséquent à priori, notamment pour la concentration des soldats. Mais dans la situation actuelle, qui n’était pour lui qu’un des cas, il fallait d’abord qu’ils survivent à la protection de la retraite de Raki.

De son côté, il sortit du dôme en fendant celui-ci en deux pour se tenir debout. Venant poser sa main sur sa rapière pour la dégainer, il créa en même temps des quatre pattes de chaque côté de l’ouverture séparant la demi sphère et où se tenait le Médixès. Ainsi, il pourrait se déplacer sans problème et avec efficacité en usant d’aucune énergie physique. De plus, il forma sur ce qu’il restait du dôme des lames de biscuits pour compléter la protection avant de faire monter les parois jusqu’à ce qu’elle le protège entièrement, ne laissant qu’un cadre vide au niveau du visage afin de pouvoir distinguer de potentiels arrivants. De cette position, il était à la fois prémuni des attaques, prêt à se déplacer et également capable de déterminer s’il s’agit d’alliés ou d’ennemis.


Paradise x Tuskiyo
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 148
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue19/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue16/100 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (16/100)
Berrys: 11.193.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Déc - 23:37

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens



Lorsqu’il sentit les nouvelles présences pénétrer dans le château, le maître des lieux referma instinctivement les portes derrière eux. Il les surveilla par la suite distraitement. Si Frya et ses familiers pourraient déambuler librement dans les couloirs de la forteresse, ils ne tomberaient dans un premier temps que sur des portes fermées. Il était hors de question qu’ils se retrouvent au hasard de leur exploration dans les chambres, ou pire, dans les cryptes. Le seul endroit accessible aux invités sans l’accord explicite du châtelain était le grand hall, et c’était là qu’arriverait tôt ou tard la jeune fille, si elle continuait à déambuler. Elle ne trouverait pas de fenêtres pour satisfaire sa curiosité, mais la grande salle centrale richement meublée et décorée était suffisamment pleine pour occuper son attention momentanément.

L’enveloppe externe du vieil homme continuait à avancer en direction du champ de bataille, mais il fronçait les sourcils. Quelque chose dans la scène qui se déroulait devant lui le perturbait. Il ne parvenait pas à mettre le doigt dessus, mais quelque chose semblait manquer.

Ce fut seulement une fois à proximité de sa destination que l’évidence le frappa. Soupirant, le fossoyeur passa sa main sur ses joues creuses d’un air circonspect. Quelque chose manquait, effectivement. S’il avait fini par l’apercevoir quelques minutes plus tôt, avant de se laisser pleinement distraire par la petite sauvage, il n’y en avait à présent plus la moindre trace. Depuis les explosions ? C’était possible.

Mais… Déjà ?

Si c’était bel et bien arrivé si tôt, il y avait fort à parier que la bataille prendrait une tournure bien différente de celle attendue. Certainement, d’ailleurs, qu’elle se terminerait bien plus rapidement que prévu. Ce qui ne signifiait nullement qu’elle serait moins meurtrière. Bien au contraire, peut-être. Il n’aurait pas moins de travail.

En revanche, il devait admettre qu’il devrait probablement remettre en question sa façon de le faire. Son plan initial – qui consistait à ne pas en avoir – ne serait de toute évidence plus adapté. Il lui fallait trouver autre chose… et vite.

Son manteau battant l’air, le vent froid frappant ses flancs à peine couverts, il se gratta l’arrière du crâne tout en parcourant des yeux la mêlée. Face au chaos toujours grandissant, au nombre croissant de corps affalés dans la boue glacée, il devait bien s’y résoudre : il n’y parviendrait pas seul.

Fouillant dans sa poche, il porta une nouvelle cigarette à sa bouche, pour en tirer une longue bouffée qu’il expira durant plusieurs secondes. C’est alors que son regard se porta enfin sur la tour qui se détachait devant la forêt, seule construction humaine sur ce minuscule bout de terre perdue. Sur elle, et sur la vague humaine qui se plaçait devant elle, prête à la défendre face à l’implacable puissance gouvernementale. Implacable puissance qui ne l’était apparemment plus tant que ça, ce qui justifiait pour lui ce changement de comportement. A remettre en question sa sacro-sainte neutralité, au profit direct de ceux qu’il servait le plus assidument. Parfois, il fallait savoir se mettre du côté des vainqueurs. Il ne le faisait pas pour lui-même après tout.

Cigarette dans une main, pelle d’acier dans l’autre, il se remit en route à un rythme effréné – pour lui tout du moins – changeant brusquement sa trajectoire. Il passerait derrière les lignes Décimas, droit vers la tour de pierre… Et si personne ne l’arrêtait d’ici là, ne ralentirait que lorsqu’il approcherait des quatre visages célèbres qui se tenaient là. Si l’Eden était bien incapable de nommer n’importe lequel d’entre eux, au moins les deux plus hauts primés lui étaient vaguement connus de visu, ayant probablement aperçu leur avis de recherche à un moment ou l’autre.

Ce fut donc l’ancien révolutionnaire, certainement chef des troupes, qu’il fixait lorsqu’il s’approcherait, l’interpellant lorsqu’il arriverait à une dizaine de mètres de lui. Son visage ridé se crispa encore une fois en un piètre simulacre de sourire, et ses efforts pour avoir l’air aussi avenant que l’avait été son alter-ego ursin ne convaincraient certainement personne. Chacun se battait avec les armes à sa disposition, après tout.

-Holà. Ca va, par chez vous ?

Il s’arrêterait à distance raisonnable, tirant une nouvelle bouffée de fumée en scrutant les figures face à lui.

-Vous inquiétez pas, braves gens, j’suis pas là pour vous embêter. J’veux juste savoir où est l’corps du gamin.

Quant à l’identité du gamin en question, il ne se fatigua pas à l’expliciter. C’était après tout parfaitement évident.






Résumé et Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1639

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeSam 15 Déc - 17:14




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev13
Doven Jor

Il allait atomiser ce petit saligaud, sans bavures, sans réflexion et d'ailleurs, comment pouvait-il réfléchir lui qui n'était qu'une âme perdue contrôlé par le flot du pouvoir d'un homme bien trop puissant pour ce faible d'esprit. Pion ? Non, Doven Jor ne l'était pas le moins du monde, il avait son libre arbitre, enfin... Ce qu'il en restait. Syrianna était une femme influente et elle savait s'entourer de personnes qui l'étaient tout autant, certaines qui possédaient un sens inné pour la persuasion, pour insuffler la terreur dans une âme. Doven avait été menacé, on lui avait bien fait comprendre que sa famille perdrait la vie s'il ne devenait pas le petit toutou de la dame blanche. Le pouvoir du monarque était merveilleux mais l'immondice d'un homme, Philatos de Ghilé, l'était tout autant si l'on avait quelque chose à défendre, à préserver. Il avait travailler le semi-géant au corps pendant de longues et longues semaines, il lui avait fait comprendre l'importance de l'obéissance avant d'être confié à sa nouvelle maîtresse.

Il avait donc suivi les ordres, comme un chien. Si les troupes décimas agissaient d'une façon ou d'une autre contre des forces inconnues, même des alliés potentiels, il avait à faire ses preuves, à les écraser de sa croix gigantesque. Pas de place au doute, s'il échouait, s'il trahissait ou pire, s'il fuyait, sa famille subirait un sort bien plus sombre que celui que la Hika pourrait lui infliger. La destruction de ce groupe d'inconnu était sa première priorité, peu importe qui ils étaient ou ce qu'ils avaient fait pour mériter un tel châtiment. Le "mec qui dort tout le temps" avait tiré vers eux et il n'en avait pas fallu plus. Il avait donc abattu son arme mais n'avait absolument pas vu l'insecte, si l'on comparait Elina à sa propre taille, qui s'était approché de lui. S'il était puissant et résistant, il ne peut se protéger de l'offensive, cette femme était particulièrement forte elle aussi. Il sentit ses côtes se briser plia légèrement sous la douleur alors qu'il perdait son souffle. Pourtant, son mouvement était lancé et même lui ne pouvait plus arrêter La croix massive qu'il portait en permanence dans son dos.

Le coup de la Kokuro avait eu pour seule efficacité quant à son geste de dévier légèrement ce dernier, le porteur s'étant tout aussi légèrement tordu vers la gauche suite au coup. Sa cible, l'homme qui devrait être mort à l'heure actuelle mais qui se portait toujours comme un charme grâce à un pouvoir bien étrange, avait quant à lui chercher à sauter pour esquiver. Sans la femme-araignée, le pauvre bougre aurait supposément eu les jambes brisées mais là, il eut plus de chance. Le coup ne le toucha pas, pas directement du moins. Si ces alliés étaient soit en l'air, soit plus loin, Akira Suzuran venait de se faire projeter en direction de la forêt à une vitesse incroyable, l'onde de choc de la croix contre le sol avait suffi à le soulever. L'homme de paille, qui n'usa apparemment pas de son pouvoir, fit quelques mètres en l'air avant d'être brusquement arrêté par un tronc d'arbre, cette rencontre lui laissant une vive douleur sur le côté gauche de l'abdomen, une ecchymose marquant rapidement l'entièreté de la zone de contact. La blessure n'était pas mortelle et le Suzuran était suffisamment solide pour que ses os ne flanchent pas mais le résultat serait relativement handicapant pour quelques temps encore.

A l'issue de ce travail d'équipe aux résultats peu catastrophiques, le géant vit, malgré sa propre douleur et son souffle toujours difficile à reprendre du fait de son poumon perforé, le groupe partir en forêt, couvert par une petite vague d'insecte ridicule. De colère, de rage et d'impuissance, il saisit sa croix et la lança directement à la suite de ses adversaires actuels. Le coup de Elina l'handicapait de telle sorte que l'arme n'alla pas bien loin. Elle ne menacerait pas le moins du monde les fuyards mais viendrait détruire sans ménagement la nuée d'insecte en biscuit.

Déjà, le groupe Paradise/Tsukiyo à l'abri, ces derniers pourraient entendre et percevoir un pas lourd, celui du semi-géant dont le haut du crâne dépassait légèrement de la cime des arbres. Il ne fallait pas être une grand scientifique pour comprendre que ce dernier allait partir à leur poursuite pour les finir, ou les commencer tout du moins. Malgré tout, quelque chose se produisit, une chose sans explication pour les forces hors-la-loi. Francis Levignac, dont l'acuité visuelle dépassait celle des autres, verrait le crâne du monstre chuter vers l'avant, immédiatement suivi d'un son lourd mais reconnaissable : une masse gigantesque s'affalant au sol. Pour un assassin comme la moitié des membres du groupe, et s'il s'agissait d'un corps aux proportions différentes de ceux qu'ils connaissaient, une conclusion sautait aux yeux : c'était le bruit d'un corps humain s'étalant au sol sans résistance. Pendant quelques instants, il n'eut plus le moindre signe de vie, Doven Jor était présumé mort. S'ils se rapprochait du cadavre tombé à une dizaine de mètres, ils verraient une entailles profonde au niveau de la nuque du semi-géant. Le haut de sa colombe vertébral avait été tranchée nette, la blessure infligée par Elina n'était pas la cause de la mort, il y avait eu un autre facteur. Si une autre personne était présente, ou avait été présente ici, il ou elle n'était plus là.

Le groupe de cinq aurait alors un réel repos, l'espace d'une ou deux minutes. Pas un bruit, pas une présence, pas le moindre sentiment d'être épié mais au bout de ce court laps de temps, les yeux des membres du groupe verraient tous une silhouette apparaitre entre les troncs et se diriger vers eux, toujours sans émettre le moindre bruit lors de ses déplacements.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10
Hilor Gura, primé à 16.000.000

L'homme, totalement masqué maintenant, s'approcha de ses dorénavant ennemis avec un rythme calculé. Il était suffisamment lent pour bien faire comprendre aux autres qu'il n'allait pas attaqué mais suffisamment rapide pour bien montrer qu'il n'avait pas peur. Rien ne se dégageait de lui en particulier, il semblait parfaitement calme et stoïque. Il se présenta donc au groupe, tranquillement, sans animosité dans la voix, en s'adressant à celui qui l'avait interpellé plus tôt.

    - Cher Raki, croyez bien que je suis désolé, notre arrangement ne tient plus. Le coeur de ma Dame ne vous est plus promis et vous serez dorénavant traité comme nos ennemis. A ce titre, je me dois de vous exterminer.  


Un ton parfaitement calme, légèrement obstrué par le masque porté par le décima. Ce dernier porta une main à sa poche et en ressortit une sorte de dispositif miniature sur lequel ne trônait qu'un unique bouton solitaire.

    - Raki, mon ami. Je ne vous offre pas le coeur de Dame Syrianna mais sa fureur. 


Le serviteur de la dame blanche appuya sur son petit dispositif, déclenchant alors l'apocalypse sur l'île. Visibles de l'extérieur mais bien plus de l'intérieur de la zone forestière, des explosions incendiaires eut lieu partout dans la zone boisée. La bande du Goshuushou avait oublié un détail majeur dans leur plan de repli : les décimas avaient investi l'île depuis un certain temps et ils avaient eu tout le loisir de préparer diverses surprises aux forces de la marine et à tout autre inopportun qui serait venu les déranger. Syrianna avait envisagé la possibilité que les forces de Piso passent par la forêt pour préserver un certain effet de surprise, pour rester hors de vue. Si le Burmeister était un stratège intelligent et avait compris qu'il ne pouvait s'aventurer en une zone aussi couverte, un autre groupe n'avait pas eu la même réflexion. Les décimas avaient placés des bombes incendiaires un peu partout, habilement dissimulées, elles offraient maintenant un véritable challenge aux assaillants hors-la-loi.

Explosant toutes au même moment, les flammes furent une surprise réelle pour tous les habitants de la forêt. Des animaux perdirent la vie dans l'instant alors que des humains seraient bientôt tout autant menacés. Par chance, le groupe mené par Raki et Elina n'était à proximité que d'un seul engin explosif. Ce dernier avait fait son oeuvre dans le dos de la Kokuro, la plus proche de l'explosion, celle qui en subirait le plus grand des contrecoups. Une langue de flamme l'avalerait bientôt et si elle ne pouvait prendre la vie de Elina, elle lui infligerait quelques brulures particulièrement sévères pour un corps humain normal. Francis Levignac, second concerné, serait pris dans la même vague que sa supérieure. Néanmoins, plus loin qu'elle, les brulures dont il aurait à souffrir serait bien moindres, en particulier sur la partie basse de son corps où les flammes ne s'étaient pas ou peu déployées pour l'heure. Enfin, le Zoan du chat était le dernier à entrer dans le champ d'action de l'engin, rien de méchant pour lui, il perdrait seulement quelques cheveux et poils dans l'opération, une odeur de cochon grillé le poursuivrait sans doute jusqu'à sa prochaine toilette.

Devant eux, Hilor se tenait toujours debout, des flammes le dévorant. Ou plutôt le traversant. En effet, ses interlocuteurs verraient rapidement que l'homme debout devant eux ne prenait pas feu, qu'il n'était inquiété par les flammes et, qu'à fortiori, ses vêtements eux-mêmes ne brulaient pas, comme s'il était immatériel.

    - Mes amis, je vous souhaite bonne chance. 


Il resta là, debout, au milieu de flammes qui ne le dévoraient pas, attendant de voir comment allait réagir les membres de ce groupe d'intrus. La forêt entière brulait, il ne leur restait plus qu'à retourner sur la côté ou dans la plaine où la bataille venait de débuter.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev14
Le dormeur

La tension avait été palpable un moment et le dormeur avait pris la mesure de la chose jusqu'à ce qu'il soit plus ou moins distrait par un vieux. En effet, et contre toute attente, un papi avançait derrière leur rang, tranquillement, sans la moindre marque d'animosité, une clope au bec.

    - Encore un mec chelou... 


Arme en main, il était prêt lui trouer la peau au moindre signe de menace. Il ne le fit pas car il n'en avait pas reçu l'ordre pour le moment. La personne en charge gérait ce genre de souci et elle n'avait pas bougé, alors pourquoi s'embêter ?

La question de Chapter resta d'abord sans réponse, le pauvre l'ayant posé à un pion qui n'avait plus réellement la possibilité de répondre. Décérébré par le pouvoir du monarque, Hibuki n'avait même pas entendu la question et avait juste conservé ce regard bovin qu'il adressait à la Contre-Amiral Bennsen. L'instant suivant, cette dernière avait donné l'ordre, ses troupes avaient chargé, vite suivi par celles des décimas, tout ce beau monde se lançant dans une mêlée épique où les meilleurs combattants de chaque camp croisaient le fer. Kirok, le Cy-Wolf de Burmeister Piso, était lui-même entré en mêlée et distribuait coups de crocs et de griffes à tous ceux qui passaient à sa portée. Pourtant, s'il avait un spectacle fort attrayant devant lui, Chapter ne pourrait en profiter longtemps, l'une des tête d'affiche s'étant pointé juste devant lui, masque baissé, ton particulièrement sympathique.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10
Hilor Gura, primé à 16.000.000

    - Bonjour à toi vieil homme. Que fais-tu ici ? Tu ne sembles pas être une mouette, je me trompe ? Et de quel gamin parles-tu ?  


Hilor se désintéressait totalement de la mêlée, il s'agissait là d'une situation qu'il n'aimait pas et avait donc décidé de jouer de ses talents ailleurs, sur deux fronts : avec le vieux et face au groupe de hors-la-loi. Ce fut d'ailleurs après sa question que la forêt explosa littéralement dans un déluge de flammes, un beau spectacle vu de l'extérieur.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev11
Frya

A l'intérieur du vieux et juste après le premier contact du masqué, la jeune femme se mit à frapper le mur comme on pouvait toquer à une porte, en plein milieu du hall que lui avait ouvert le maudit de la forteresse.

    - Monsieur ? Toi entendre ? Toi pouvoir venir ? 


Elle insisterait jusqu'à avoir une réponse : sale gosse impatiente.



Carte MAJ:
 

Ordre de réponse :
Raki - Elina - Francis - Akira - Aggaddon - Chapter

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Aller, on est parti !


Chap :  Bah tu t'approches, personne te calcule trop mais le dormeur te regarde du coin de l'oeil. Quand tu poses ta question au revo, évidemment, il te répond pas et les affrontements commencent. Tu as cependant un double contact. Hilor s'avance vers toi et, en toi, la petit Frya te sollicite avec une certaine insistance.

Tsukiyo/Paradise : Doven se prend le coup de Elina qui dévie légèrement le tracé de son arme, ceci associé à l'esquive, il manque partiellement son coup mais l'onde de choc projette notre cher poupée de paille, vous pouvez vous enfuir dans la forêt. Au cours de cette retraite, vous percevez divers choses et pouvez tirer des conclusions évidentes que j'ai développé dans le post. Une bonne idée ce petit camping, manque de chance, les décimas avaient prévu quelques petites choses et vous propose maintenant un barbecue géant, ils savent accueillir. Avant toute chose, vous recevez donc un invité, Hilor, qui aimerait bien participer à la fête, ensuite, il allume le barbeuc.

Pour plus de transparence, je vous précise que j'ai procédé à trois lancés de dès pour le traitement des explosions par rapport à votre groupe et des dégâts subis.
S'agissant des dégâts en question, chacun d'entre vous ressentira le souffle, Elina, tu es la plus proche de l'explosion sans pour autant qu'elle soit à côté de toi. Tu es donc touché par une belle langue de flamme. Francis, tu es le second, les flammes arrivent donc à ta portée mais sont plus mineurs. Etant en armure, tu risques d'avoir très chaud et quelques pièces d'armure vont gentiment cramer. Raki, tu es le troisième, pour toi, juste quelques poils et cheveux qui vont bruler et tu vas sentir le cochon grillé. Agga et Aki, safe.

Contexte général : Je n'ai pas précisé les spécificités de la bataille car aucun de nos campeurs ne peut la voir et que Chapter a des copains avec qui parlé. Vous ne connaissez donc pas l'état des différents intervenants ni même leur force réelle ou leurs aptitudes. Sinon, évidemment, la forêt crame. Sinon, même si vos perso l'ignorent tous, oui oui, Hilor est bien à deux endroits à la fois. Qu'il est bon ce Hilor.

Dernière chose,  vous entendez toujours des coups de canon au Nord. D'ailleurs, ils s'intensifient.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl ???
Cy Wolf Kirok, lvl 30+
CA Bennsen, lvl 30+
Colonel Jerinoha, lvl ???
Colonelle Lexi Hersé, lvl ???

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ??? (état inconnu)
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl ???
Hilor Gura, lvl ???
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 33+ (disparu)
Le dormeur, lvl ???
Maki, lvl ???
Toru Treodor, lvl ???

Côté civil :
Frya est lvl ???
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 510
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue37/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue127/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (127/350)
Berrys: 13.796.296.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeDim 16 Déc - 20:58

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 682897325885barre20separation













Tandis que l'araignée se repliait, une moue déçue apparaissait peu à peu sur son visage émacié. Le semi-géant avait fait preuve d'une résistance inattendue, réduisant considérablement l'efficacité de son intervention qui s'était voulue salvatrice. Le constant demeurait donc mitigé, Akira ayant été propulsé par l'onde de choc jusque sur un tronc où il avait été stoppé brutalement. Néanmoins, sans doute lui avait-elle sauvé la vie car, si tel était le résultat du souffle de l'attaque, à n'en pas douter un coup direct aurait été dévastateur ! Reprenant ses esprits la jeune femme retrouva la sécurité toute relative des sous-bois et reprit son observation minutieuse du terrain. Deux faits marquants la frappèrent immédiatement : le semi géant, non content de se relever, avait pulvérisé l’essaim créé par Aggaddon, avant d'être abattu sans qu'elle puisse repérer l'auteur du crime.

Cette nouvelle la fit frémir.

Malgré la distance, elle aurait dû être capable de percevoir ne serait-ce qu'un mouvement éclair du meurtrier, alors qu'elle en avait été réduite au même constant que ses collègues - selon toute probabilité - le colosse était tombé raide mort sans prodrome aucun ! Mais la Zoan n'eut pas le temps de ressasser cette donnée ennuyeuse car, déjà, un homme au masque familier s'était avancé vers eux. Ses déplacement toujours imperceptibles tant à l’ouïe qu'à l'odorat surprirent une nouvelle fois l'araignée, mais ce fut surtout ses gestes et ses paroles qui la déstabilisèrent ! En un battement de cil, l'orée de la forêt avantageuse pour la petite équipe s'était transformée en fournaise proche de l'enfer ! L'assassin avait été prise de court et, trop vite pour qu'elle ne puisse esquiver, les flammes vinrent lécher son épiderme. Elle réagit promptement et bondit hors de portée du brasier avant de noter un fait tout à fait exceptionnel :


« Cet homme n'est pas atteint par le feu ? », releva-t-elle mentalement.


Bien vite, alors que son instinct de survie propulsait son corps le plus vite possible hors de portée de l'incendie de forêt, ses méninges s'activèrent de nouveau. Elle additionna les maigres éléments dont elle disposait sur ce fameux Hilor, les recoupa comme elle le put pour arriver à une conclusion logique. L'ouie et l'odorat ne pouvaient le percevoir, les flammes ne le blessaient pas et, certainement, si elle avait tenté de l'attaquer, sans doute ses griffes l'auraient traversé sans heurt, elles aussi. En d'autres termes, il était séparé du plan matériel : la signature d'un autre fruit du démon. Projection astrale ? Immatérialité ? Capacités fantomatiques ? Le fond du problème restait le même : cet homme allait être une plaie à combattre ! Mais telle n'était pas la fonction première de Jorogumo, aujourd'hui, sur cette ile ravagée par la guerre.

Elina reprit bien vite ses esprits après cette courte période de flottement, avant de réagir promptement :


- J'ai besoin d'un coéquipier vers l'affrontement naval ! Sortez de cet enfer et ne foncez pas dans la mêlée ! Nous nous retrouverons au navire de Paradise en cas de problème !


Les mots avaient pris des tournures de directives, par force de l'habitude, bien que Raki et son équipage ne soient pas sous ses ordres directs. La jeune femme ne s'en émut pas, pas plus qu'elle ne nota mentalement les chemins pris par ses collègues : dans l'urgence, les esprits s'échauffaient autant que les corps ! Ses collègues lui pardonneraient sans doute cette initiative s'ils s'en sortaient tous vivants. Pour sa part, son dos lui cuisait depuis qu'Hilor avait activé son piège. Fort heureusement, elle avait pu compter sur son exosquelette pour se prémunir au mieux des dommages des flammes, à l'instar de l'explosion dont elle avait souffert sur Yakoutie quelques temps auparavant. Si elle n'avait pas hérité d'un Zoan, le constat aurait été indubitablement plus sévère ! Elle calma son esprit alors qu'elle arrivait à l'aurée du bois, ayant esquivé au mieux les flammes lors de son trajet, passant si elle le devait par la clairière, juste à la limite de la végétation calcinée. Elle se rapprochait encore et toujours des coups de canons qui résonnaient depuis quelques instants déjà, prête à en découdre, n'oubliant pas de surveiller ses arrières durant tout le trajet.


« Si on prend en compte la réaction des décimas lors des premières explosions, il s'agit sans doute d'alliés pour eux. », comprit-elle rapidement. « Si rien n'est fait pour endiguer le flot de renforts, la marine sera prise en tenaille et subira de lourdes pertes... »


Et elle ne pouvait le permettre, pas aujourd'hui tout du moins.

Elle sourit bien malgré elle devant l'ironie de la situation ! Elle dont la vie de criminelle la vouait à un jeu de chat et de souris avec la marine, à des affrontements futurs certains, s'était résolue aujourd'hui à les voir triompher. Entre deux maux, elle avait choisi le moindre et, très certainement, si Centes Décima triomphait, il serait un souverain bien plus intransigeant et problématique à l'encontre des criminels comme elle. Ce fut sur ces pensées qu'elle arriva aux abords de la forêt, du coté de la zone de débarquement de la marine et lieu des bombardements. Les sens aux aguets, sa migraine régressant peu à peu après le stress causé par l'incendie surprise, Jorogumo se tenait prête à réagir au moindre signe d'agression à son encontre.

Et son humeur massacrante appelait à trouver un exutoire.






Résumé :
Elina écoppe d'une brûlure mitigée grâce à son exosquelette (vu avec le MJ). Elle tente de rappeler aux copains de ne pas se jeter dans la mêlée et demande de l'aide pour aller contrer les renforts décima vers les coups de canons.
Elle arrive aux abords de la forêt et tente de faire un état des lieux, parée à réagir à toute éventualité.
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 453
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue31/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue178/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (178/250)
Berrys: 4.098.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeLun 17 Déc - 0:08




Wrath requiem !




Je grimaçais en voyant le Cornu voler suite a l’impact de la croix du semi géant. Plus que la force du colosse la dangerosité de l’attaque résider dans l’arme en elle-même, l’association de son poids, de la courbe décrite par l’arme et la vitesse accumulé donner un résultat détonnant dont mon ami avait fait les frais. Je suivait l’araignée dans la foret tiquant lorsque la silhouette du décimas s’effondra non pas suite a la blessure causé par la zoan mais bien par une intervention extérieur que je n’avais même pas vue venir.

Et enfin il y avait eu le monologue d’Hilor, l’homme m’informait d’une chose que je savais déjà et m’expliqua qu’il me délivré la fureur de sa maitresse, avant que les explosions ne commencent. Un déluge arythmique s’éleva dans l’air, accompagné de ses secousses vibratoires intenses et de la chaleur corrosive qui y était associé. Par chance l’engin qui explosa non loin de nous ne m’atteins que pour bruler quelque poil laissant une odeur de porcin grillé s’élever, mais rien de bien méchant en soit. Je ne faisais a ce moment plus attention au reste du groupe trop focaliser sur ce qui me sembler être un reflet du servant de la décimas, nul flammes ne le bruler, pas d’odeur particulière et encore moins de bruit particulier. Juste un calme serein, ce gars commençais décidément a me plaire, je n’écoutais que d’une oreille ce que Jorogumo avait a dire, tandis que je hochais la tête je diriger mon regard vers Akira, lui faisant comprendre en commençant a faire craquer mes articulations. Je fit basculer ma guitare pour la tenir d’une main et dire d’un ton qui ne supporterais aucune contradiction par sa froideur :


« Que ce qui reste avec moi se bouche les oreilles ! Satanas je compte sur toi pour me couvrir tu pourrais t’amuser à casser quelque gueule de décimas pour changer de la marine pour une fois !  »


Seules les personnes autour de moi pourraient entendre mes dires, j’insister volontairement sur le terme casser tout en sachant que ce terme anodin pourrait faire mouche dans l’esprit du Cornu. J’espérais dans le fond avoir un minimum de couverture, mais l’heure n’était plus à la supposition, ou au plan ficelé du début a la fin. J’activé le mécanisme de ma guitare qui déploierais l’enceinte de ma guitare et commençant a jouer je regarderais Hilor lui souriant non plus d’un sourire amicale mais cette fois sadique et carnassier, je lui dirais enfin d’un ton glacial :


« Tu appels ça de la fureur ? Laisse moi rire, une panoplie de pétard mouillé, beaucoup de bruit de la fumé et des flammes crois moi mon coco il m’en faut plus pour m’impressionner. En revanche laisse-moi te montrer ce qu’est une vraie fureur, Wrath Requiem ! »


La musique explosa tandis que je commençais a m’approchais  de la lisière du bois en feu, je sortirais du bois laissant mes sens en éveille pour prévenir toute agression a mon encontre tandis que ma mélodie s’insinuerais dans le cœur et l’esprit de toute les personnes l’entendant. La mélodie nouvellement développer agissait sur l’instinct primal de colère et de fureur de tout un chacun et avec ça s’accompagner le lot de problème y étant associer, le tout pour finir au potentiel joyeux spectacle d’allier s’entredéchirant poussé par leur propre rage au meurtre de leur ami et a l’ivresse d’une soif de sang incontrôlable. Je resterais a admirer le spectacle tout en restant sur mes gardes, suffisamment proche des bois pour ne pas être repérable de suite par les diverse troupes ennemis, mais suffisamment loin pour ne pas subir les effets du bois calciné. Le spectacle pouvait enfin commençait sous un tonnerre de rage et de pulsion dévorante. Tel était en ce jour la dur loi de la guerre.





Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
Francis Levignac
Messages : 91
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue24/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue67/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (67/120)
Berrys: 151.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Déc - 18:04


”Red Day”




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 1542150908-akajisei
Akajisei, "La Mort Rouge"



Décidément, les notes s'enchaînaient, chaotiques, sans rythme défini, audacieuses et folles ! C'était un véritable paradis ! Alors même qu'ils continuaient de courir pour s'éloigner du champ de bataille, voilà que le semi-géant à la robustesse quelque peu étonnante si l'on considérait ses capacités apparentes s'écroulait, frappé par une force invisible. Qui l'avait tué ? Pourquoi ? Était-ce fait pour intimider ceux qui le fuyaient apparemment ? Pour le punir d'un échec ? Gratuitement ? Tant de questions qui rendaient sa mort tout aussi décevante qu'alléchante, car Francis n'avait jamais bien longtemps supporté le suspens lorsqu'il en était l'infortunée victime. Néanmoins, il n'eut pas réellement l'occasion de tergiverser bien longtemps : lorsque l'envoyé des Décimas décida d'apparaître, le tireur écouta ce qu'il avait à dire. Visiblement, la promesse de mariage était désormais rompue : oh, quelque chose s'était mal passé. Très mal passé. Il sourit à l'idée, sans pour autant savoir exactement de quoi il en retournait... même si les cabrioles de ces individus de Paradise laissaient présager un certain montant de fourberies diverses.

Une fourberie comme celle, prévisible en fin de compte, qui leur fut réservée.

Lorsque la détonation à côté d'eux menaça de les changer en charpie, le tueur rouge remercia presque le ciel de s'être trouvé à une distance plus raisonnable de l'explosion que sa supérieure : non pas qu'il fut heureux d'être encore en vie, mais mourir sous la forme d'un tas sanguinolent et anarchique de chair éclatée et brûlée n'avait rien de bien glorieux ! Il préférait, au demeurant, mourir de façon tragique où même glorieuse, afin de susciter des émotions plus tenaces et puissantes chez ceux qui en seraient les témoins. Après tout, les individus qui passaient l'arme à gauche d'une façon peu envieuse étaient rarement cités pour autre chose que leur mort ridicule. En tant que représentant de l'Art sur terre, le chef d'orchestre du trépas ne pouvait pas se permettre une telle transgression de ses propres principes. N'en resta pas moins que les flammes sinuèrent dans la neige comme autant de serpents enflammés, s'emparant de ses jambes dans un éclair douloureux et vorace qu'il s'empressa de faire taire au plus vite : se jetant dans la poudreuse, il laissa la fumée marquer l'extinction du mal incandescent qui avait pris possession de ses guiboles. La souffrance typique de la peau brûlée ne manqua pas de le mordre férocement quelques instants, avant qu'il ne se pousse à l'ignorer. Oh, c'était bien joué... en plus, il y avait presque eu quelque chose d'harmonieux dans le déclenchement de cet enfer programmé. Voilà que les protagonistes, apeurés ou calculateurs selon le point de vue, traverseraient la fournaise comme autant de difficultés à surmonter pour arriver à leur objectif. Poétique.

Se redressant rapidement, jetant un regard à l'homme qui semblait se tenir dans les langues de feu incapables de s'en saisir, Akajisei resta silencieux. Visiblement, ce Hilor n'était pas de ce monde... pas dans cet état. Le feu ne le touchait pas. Il avait pris tout le monde par surprise lors de son arrivée. Néanmoins, il n'attaquait pas : comme s'il en était incapable. Soit il s'agissait d'un fantôme depuis le début, soit il était maudit d'une prouesse inconnue. Dans les deux cas, le tireur se lamenta intérieurement de n'avoir aucun moyen de tester sa théorie. La neige ne semblait guère le gêner, ses balles ne feraient pas mieux que le feu salvateur en train de sillonner au travers de son enveloppe éthérée, et il ne possédait pas la fabuleuse capacité de toucher les maudits dont on lui avait parfois parlé et qu'il aurait autrefois associé sans difficulté à des affabulations.

- Serrez vous les coudes, je suis la demoiselle ! Clama-t-il à l'intention des autres brigands.

Oh, il aurait pu rester avec le Zoan qui s'échinait désormais à retourner au conflit pour faire tâter de ses talents musicaux haï des journaux gouvernementaux et chantés dans la sphère criminelle des blues. Après tout, le Goshuushou était une sacrée pièce qui aurait pu garantir son amusement sans aucune difficulté durant des jours durant, il en était persuadé : il n'en restait pas moins que sa fascination la plus pure, aussi malsaine et morbide put-elle être parfois, s'était tournée vers la Kokuro et la noirceur qui habitait son âme. Cette tarentule venimeuse et vicieuse qui s'était installée dans l'esprit de la belle comme une mygale fonde son terrier était l'une des raisons pour lesquelles le Levignac comptait passer plus de temps en la charmante compagnie de la Jorogumo : il n'aurait raté cette occasion de la voir faire l'étalage de ses talents pour rien au monde, assurément. Quant à lui, il avait un travail à accomplir et, malheureusement pour leurs ennemis, quelques brûlures aux jambes ne représentaient aucunement un handicap pour un tireur embusqué de sa trempe.

Il suivrait donc l'araignée dans l'enfer boisé, restant à l'affut de tout dispositif n'ayant pas encore détonné dans le sillage de ses congénères, sans doute mis en évidence par les gerbes de neige dégagées ou fondues par la fournaise environnante. Une fois en compagnie de l'assassine, après avoir suivi les détonations de canon, il analyserait rapidement la situation afin de discerner les différentes cibles d'intérêt et la configuration optimale pour s'installer et faire pleuvoir l'enfer sur ses ennemis. Les eaux bordant Izaria se teinteraient bientôt de rouge... il comptait, de son côté, apporter la plus grande partie de cet effort.

- Votre volonté, mes canons, ma Dame... dirait-il malicieusement à la tueuse s'ils étaient seuls, retrouvant sa classe habituelle sans pour autant se départir du soupir sifflant induit par son modificateur de voix.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 428
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue28/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue36/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeVen 21 Déc - 0:05

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs


Retour quelques secondes auparavant. Akira avait esquivé le coup grâce à l’aide de l’araignée, il avait sauté sur le côté se retrouvant le nez dans la neige. Il pensait que cela était fini, mais non, il se fourvoyait, le choc de la croix sur le sol provoquait une onde de choc qui le faisait voler.

« JE VOLE !!!!! »

Ah non, son moment de joie fut très court, un arbre stoppait sa course. Il s’écrasait contre l’arbre et subirait sûrement une ecchymose au niveau de l’abdomen gauche. Il avait craché du sang au moment de l’impact, il savait maintenant que ce géant serait un adversaire coriace et à sa taille. Il devait tout deux être de la même puissance en général, même si en force pure le semi-géant le dépassait et de beaucoup. Une fois qu’il s’était relevé il s’enfuyait avec les autres, il fallait partir loin et se reconcentrer sur de nouveaux objectifs.

Alors que le groupe courait en forêt suivit de prêt par Doven, il voulait sûrement finir le travail qu’il avait commencé. Mais il ne le pourrait pas, il tombait inerte au sol, on venait de le tuer, en se rapprochant rapidement, le cornu voyait qu’il avait une entaille au niveau de sa nuque. Une fois qu’il avait vu l’entaille, Akira retrouvait les autres avant de revoir l’homme masqué. Cet homme s’adressait à Raki et Akira n’écoutait absolument rien de ce qu’il venait de dire. Il se tenait sur ses gardes pour toutes attaques surprises. C’était des explosions, la surprise, la forêt avait pris feu, des animaux commençait à mourir dans ce brasier. Le cornu ne supportait pas de voir ces animaux périr de la sorte, il se souvenait des animaux sur Gaimon. Ils étaient tous gentils et il se demandait ce qu’ils devenaient tous. Akira irait retourner faire un tour sur cette île dès qu’il en aurait l’occasion surtout qu’il avait une promesse envers eux. Tout en pensant à ces animaux, il repensait à cette marine qui n’en était plus une, fan des animaux. Surtout de ce petit hamster qui voulait sauver son maître. Il se demandait ainsi comment kana allait, mais le temps n’était plus au recensement de souvenirs.

Le retour à la réalité des explosions, le chasseur se trouvait assez loin des flammes pour ne pas être touché, mais d’autres n’avaient pas cette chance. Leur assaillant nageait dedans sans être affecté, il devait avoir un fruit du démon pour cela. Une sorte de fantôme, le cornu resterait sur le fait que cet homme pouvait créer un fantôme de lui-même !

Akira avait écouté les paroles d’Elina, fin à moitié. Il avait compris que Jorogumo voulait un coéquipier pour un affrontement naval, mais la suite avait été quelque peu mal interprété. Les paroles de la demoiselle étaient de ne pas aller dans la mêlée, ce que notre héros avait entendu était qu’il fallait sortir de cet enfer tout en allant dans la mêlée. Un sourire aux lèvres apparaissait sur son visage. Se dirigeant vers Raki qui se faisait craquer les doigts, c’était signe de combat, il n’était pas le seul. Son amour du combat prenait le dessus, il n’avait pas spécialement écouté ce que le musicien avait dit, mais le cornu avait remarqué la guitare de son ami. Il sortait donc ses boules qu’il mettait dans ses oreilles pour pouvoir se battre sans être gêné par la musique.

Le temps que le musicien préparait le terrain, Akira concentrait de la paille dans ses mains pour créer son fouet, son fouet était particulièrement long pour pouvoir attraper les décimas de loin. Une fois cela fait, Akira se rapprochait rapidement de la zone de bataille, envoyait son fouet, attrapait un décima et le tirait vers lui, une fois cela fait il l’assommait. Akira réitérait cette action cinq ou six fois, il ne voulait pas trop abuser du temps qu’il avait pour capturer ces hommes. Une fois les cinq hommes attrapés et assommés, il les emmenait dans les bois pour les dépouiller d’un cheveu tous les cinq. Il se concentrait pendant quelques minutes avant de retourner vers son ami.

« Je suis prêt… L’échauffement est fini, on peut passer au vrai combat. »

N’entendant pas la réponse, Akira marchait cette fois-ci calmement vers le champ de bataille, il n’avait plus d’impératif. Il se rapprochait surtout de la zone occupée de la marine, il espérait juste qu’ils n’allaient pas faire les cons et l’attaquer parce que c’était un pirate primé. Mais comme le proverbe disait, les ennemis de mes ennemis sont mes amis !


Code de Frosty Blue de Never Utopia


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 539
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue32/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue230/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (230/250)
Berrys: 26.078.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeVen 21 Déc - 5:34

Si Vis Pacem Para Bellum


L’explosion jaillit bien vite. Pourtant cela faisait peu de temps que tout le monde c’était retrouvé. Par chance la distance qui séparait le Médixès de l’épicentre incendiaire le plus proche était plus ou moins salvatrice, en tout cas pour la création de biscuit qui l’entourait. Il semblait que les décimas ne comptaient pas laisser passer les exactions de cette troupe. Les batailles à grande échelles avec des sommités, c’était si ennuyant. Le mathématicien avait hâte de pouvoir quitter les lieux pour reprendre sa propre quête en usant correctement de ces deux outils qu’étaient Akira et Raki, et pour se faire il ne devait pas trépasser en ce jour plutôt funeste. C’est en déplaçant sa création de quelques pas arachnéens qu’Aggaddon remarqua que l’envoyé de la cour du Monarque n’était aucunement atteint par les flammes. Une réflexion portée en ce point pour créer une sorte d’hologramme avec des escargophones servant de hautparleurs ? Trop complexe pour si peu d’utilité. Une forme spectrale engendrée par une malédiction fruitée ? Plus probable. Une dématérialisation temporaire des zones touchés ? Un bouclier illusoire ? Beaucoup de conjectures loufoques. L’hypothèse du fruit du démon demeurait la plus probable. En tout cas, cela pouvait signifier que cette émissaire ne pourrait pas les impacter physiquement parlant. Observant les trois personnes atteintes par le brasier se dépêtrer de cette situation, le Médixès entendit Elina parler. L’affrontement navale ? Cela permettrait de s’éloigner de la bataille rangée très peu intéressante étant donné que le savant ne désirait pas user de son escrime acrobatique aujourd’hui, se contentant de ses créations de biscuit.

-Je viens avec vous madame, déclara-t-il avant de la suivre, toujours dans sa bête à huit pattes surmonté d’une boite de protection, prêt à user de sa malédiction pour créer des dômes afin d’étouffer le feu ou des ponts épais dans le cas où ils seraient confrontés à un mur de flammes qu’il faudrait franchir pour atteindre la destination au plus vite.

Les coups de canon retentissait dans le lointain tandis que le nobliau, les bras croisé au milieu de sa protection lui permettant également de se mouvoir en émettant aucun effort physique, observait cette femme qui pouvait s’avérer être une employeuse intéressante pour L’éternel ainsi que son camarade masqué tout aussi intéressant. Soudain, un nouveau mal de crâne lui vint, plus violent que le précédent. Fronçant les sourcils, la peau de son front se plissa tandis que sa créature ralentit quelque peu. Le Haki de l’observation se montrait ici plus violent que précédemment. Pressé par la situation et la nécessité de ne pas perdre la femme araignée de vue, le mathématicien tenta de repousser cet obstacle mental qui lui martelait l’intérieure du crâne afin de se concentrer suffisamment pour redoubler la cadence de la marche de sa bête de biscuits. Ce ne fut pas chose aisée et il était ainsi contraint de demeurer pleinement concentré à cette tâche durant la suite du trajet jusqu’à ce qu’il s’habitue assez à cette souffrance pour la gérer plus naturellement et être plus efficace en attendant qu’elle ne se rétracte. Durant ces quelques instants, il repensa à la destruction de tous ses insectes, qu’il avait clairement ressentit en en perdant totalement le contrôle puisqu’elle n’existait plus, à laquelle il s’attendait plus ou moins vu la manœuvre qu’il avait effectué avec le peu de bestioles qu’il avait eu le temps de recréer suite à l’attaque du cy-wolf. Décidément, quelle journée ennuyeuse. Comme s’il n’avait que ça à faire de s’amuser qu’à envoyer des créations à la destruction pendant que les autres vadrouillaient à faire des choses pour tenter de faire pencher la balance du côté de la Marine. Vu comment ils se démenaient pour si peu de résultats, il n’y avait pas à plus s’investir que l’usage de sa malédiction aux yeux du nobliau.


Paradise x Tuskiyo


Aggaddon suit Elina et Francis en étant prêt à utiliser sa malédiction pour se frayer un passage dans les incendies s'il y a besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 148
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue19/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue16/100 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (16/100)
Berrys: 11.193.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeMar 25 Déc - 23:49

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens



Ce fut une autre personne qui s’avança vers lui : un jeune homme mielleux, au visage dissimulé. Un petit ricanement s’échappa des lèvres du fossoyeur tandis qu’il tirait une longue bouffée de fumée âcre. Décidémment, il semblait voué à ne traiter qu’avec des acolytes masqués. Celui-là semblait cependant un brin décevant ; il n’avait pas la prestance et le raffinnement de Francis Levignac, et moins encore sa justesse de parole et de ton. Il s’adressait à lui d’un ton bienveillant mais parfaitement banal, et le choix de ses mots ne présentait pas cette précision poussée à l’extrême, qu’avaient les formulations du pistolero. Cela était cependant une bonne nouvelle. Le vieil homme qui avait posé le pied sur cette île était Eden Chapter, et non Big Bear ; chacune des deux identités avait ses capacités et ses prérogatives clairement définies. En l’occurrence, il était là pour une tâche claire, simple, terre-à-terre. Une tâche que personne sur cet océan, peut-être même personne sur la surface du globe, ne pouvait réaliser mieux que lui. Une tâche évidente mais cruciale, qui ne lui laissait pas le loisir de se laisser distraire par des cajoleries et des jeux de langage. Aujourd’hui, il était bien tel qu’il était. Simple, direct, pratique.

-Une mouette ? Non non, moi c’Chapter. J’suis là parce que z’avez b’soin d’moi. ‘Fin j’dis vous, mais pas que vous hein, on s’entend. J’suis là pour le boulot, t’vois bien non ?

Au moment où il clôturait sa réponse à l’homme masqué, désignant d’un mouvement de menton son outil de travail fétiche planté dans le sol meuble, un vacarme assourdissant s’abattit sur l’ensemble de l’île. Le bruit des explosions ne fut cependant pas le principal problème.

Depuis plus de vingt-cinq ans, l’Eden n’avait pas vu la lumière directe du soleil. Ses deux décennies d’isolement tombal l’avaient habitué à vivre dans des ténèbres quasi-totales, et lorsqu’il était enfin sorti, c’était à travers les étroites fentes d’un grand masque richement rembourré qu’il avait regardé le monde. Aujourd’hui pour la première fois, ses yeux affaiblis et habitués à une pénombre relative s’étaient retrouvés à la luminosité ambiante. Avec le temps maussade de la mer hivernale, cela n’avait pour l’heure pas été un réel handicap. Jusqu’à cet instant.

Si les détonations provenaient de partout aux alentours, ce fut vers sa droite que leregard du vieil homme se porta instinctivement, là où la forêt était la plus visible pour lui. Et la gerbe de flammes qui engloba l’ensemble de la végétation de l’île fut plus que ce qu’il ne pouvait supporter : la luminosité intense le fit se pencher violemment en avant en jurant, sa main gauche lachant sa cigarette pour venir se porter à ses yeux. Une douleur vive et perçante avait foudroyé ses globes occulaires, comme si quelqu’un y avait brusquement introduit une fine aiguille d’acier.

Il resta là, plié en deux, durant de longues secondes, la brûlure de ses pupilles ne faiblissant pas. Un râle rauque, presque imperceptible, naquit dans sa gorge, pour s’amplifier peu à peu tandis qu’à l’intense douleur venait s’ajouter l’insistance de la petite dresseuse qui semblait attendre impatiemment une réponse.

Ce ne fut qu’après ce long moment d’immobilisme qu’il se redressa. Ses doigts se décolèrent de ses paupières, l’espace d’un instant seulement : s’il tenta d’ouvrir les yeux, ce ne fut qu’un interminable panorama de taches lumineuses rouges et orangées qui se présenta devant lui, et sa souffrance redoubla instantannément. En même qu’un cri eraillé déformait ses traits, ses paupières se fermèrent à nouveau, et sa main s’écrasa une fois de plus sur son visage.

Lorsqu’une fois de plus la gamine frappa sur le mur du château, il explosa. Sortant sa pelle du sol d’un geste empli d’agressivité, il rugit enfin en réaction. Si Frya entendrait sa voix, résonnant entre les murs du manoir, elle ne serait donc pas la seule, puisque Chapter hurlait réellement, tout en balançant son arme.

-QUOI PUTAIN ? QU’ESS'TU VEUX ?







Résumé et Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1639

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeDim 30 Déc - 23:50




Sur le champ de bataille, nul besoin d'une mélodie enivrante poussant à la colère pour voir que le coeur des hommes était empli de ce sentiment sombre mais tous gardaient un semblant de sang froid pour ne pas commettre d'erreur, pour ne pas perdre la tête et s'attaquer à n'importe qui. La chose changea du tout au tout lorsqu'une mélodie de se mit à parcourir la plaine enneigée, emplissant l'air d'une aura sombre qui commença à pousser les hommes aux pires erreurs. Elles commencèrent dans les rangs décimas, au moment où un jeune soldat avait plongé sa lame dans la gorge d'un vétéran de son propre camp avant d'essayer d'en pourfendre un second. Le premier, âgé, devenant fou moins rapidement grâce à son expérience, conservant ses facultés un instant de plus, ne pensa nullement pouvoir être pris pour cible par un collègue, il se fit donc transpercé et mourut sans la moindre résistance. Le second visé par le jeune fou enragé, n'était pas du même calibre. Plus excentré du champ de bataille, ayant reçu les effets de la musique quelques millièmes de seconde avec le gros des troupes, le jeune décima s'était élancé vers son allié, son chef plus exactement.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_de11
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000 et Maki le naufrageur, primé à 67.000.000

L'homme-poisson, aux prises depuis quelques instants avec la Contre-Amirale Bennsen, s'écartait de cette dernière lorsqu'il vit la lame alliée qui le menaçait. Sans chercher à comprendre le pourquoi du comment, sans savoir s'il s'agissait d'une erreur ou d'un défaut d'appréciation, le puissant amphibien brisa la lame d'un coup de poing avant d'écraser son assaillant d'un coup de pied mortel. Il reporta alors un regard vide de toute émotion envers son adversaire gradée qui, quant à elle, cherchait à comprendre l'origine de ce geste. L'un comme l'autre semblèrent d'accord pour mettre leur combat en pause l'espace d'une seconde pour prendre des nouvelles en regardant autour d'eux. S'ils avaient noté la présence de la musique, notant par la même qu'ils se sentaient eux-même plus prompt à envoyer des coups mortels à leur adversaire, les deux cadres de chaque camp ne ressentaient pas les effets que pouvaient éprouver tous les bleus qui les accompagnaient.

Dans le camp des Décimas comme dans celui des gouvernementaux, les échanges mortelles et fratricides se multipliaient alors que les personnes échappant aux notes du matou commençaient à faire les liens entre la cause et l'effet. Soupirant en lançant un regard noir au musicien, la Contre-Amirale balança quelques mots en l'air qui ne purent qu'être approuvés par son ennemi aquatique.

    - Trou du cul, jamais vu un con pareil. 


De son côté, elle ne savait pas que l'intention première du duo mené par le musicien était l'assistance aux forces de la marine, à ses forces donc. Si, à l'heure actuelle, elle devait deviner l'allégeance de cet électron libre, elle ne le qualifierait certainement pas d'allié mais bien de troisième camp, un groupe voué à "faire chier le monde" et qui finirait par prendre part à un conflit entre deux groupuscules bien trop important pour eux. La musique avait attisé ce sentiment latent et elle attendait maintenant d'en finir avec le naufrageur pour passer à la suite et aller briser cette maudite guitare ainsi que son possesseur, à moins que quelqu'un ne s'en charge avant.

En face, Maki tenait un constat similaire mais avec une conclusion différente : Raki et compagnie étaient des ennemis. Alliés ou non des mouettes, ça ne faisait pas la moindre différence, ils avaient essayé de se jouer des forces de la Hika, ils allaient maintenant payer le prix de la trahison. Lançant un énième regard vide vers le gros des troupes en plein combat, l'amphibien nota qu'il n'y avait plus deux camps mais bel et bien une mêlée épaisse et compacte qui s'affrontait sans que personne ne puisse réellement savoir qui était avec qui. Les uniformes se battaient entre eux, les sans uniformes faisaient de même... Les fossoyeurs allaient avoir du travail.

Les deux combattants abandonnèrent l'étude du combat, l'un se moquant du sort de ses bleusailles et l'autre rassurée de voir que quelqu'un cherchait à calmer les troupes au service du gouvernement, à leur faire reprendre conscience. Un regard plus tard, la hallebarde de la Contre-amirale s'écrasait au sol à la place précédemment occupée par l'homme-poisson alors que le poing de ce dernier manquant la tempe de la première de peu. Leur combat était équilibré en apparence, ils étaient partis pour un certain temps.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Img-2210 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev14
Kirok, Cy Wolf et Le dormeur

Si la Contre-Amirale et l'homme-poisson animaient bien l'Est du champ de bataille, le nord de ce dernier n'était pas en reste non plus, en proie à de multiples explosions causés par la rencontre de fusées explosives et de balles affreusement précises. Kirok était en attaque et le dormeur se contentait de défendre pour l'heure, il n'avait pas le choix. Le Cy-Wolf, magnifique concentré de technologie qu'il était, usait de tout son attirail pour acculer son ennemi et, plus encore, cherchait à lui couper ses possibilités en s'approchant toujours plus. Le grisonnant décima percutait les attaques à distance de ses propres projectiles pour rester hors d'atteinte et restait en mouvement pour ne pas être pris par les crocs et les griffes du fidèle compagnon du Burmeister Piso.

Comme tout le monde, ces deux-là avaient entendu la musique mais ils ne semblaient pas en faire le moindre cas. Placide et inexpressif à souhait par nature, notre tireur decima sentait un minimum d'émotion poindre le bout de son nez au fond de son coeur, bien loin de suffire à lui faire perdre les pédales ou à le pousser à l'erreur face à la bête issue des laboratoires de la section scientifique. Concernant l'animal en question, justement, ses instincts intacts lui avait permis de sentir le danger de la mélodie dès les premières notes. Il avait alors immédiatement modifié ses paramètres de perception auditif pour se placer sur une fréquence basse, suffisamment pour rendre la musique inefficace ou presque. Minutieux, stratégique et méthodique, Kirok était un chasseur parfait, à l'image de son maître encore disparu. Esseulés, les deux adversaires échangeaient à armes plus ou moins égales pour l'heure mais un constat sautait aux yeux : si le combat s'éternisait, le Cy-Wolf en sortirait vainqueur. Un vainqueur épuisé et probablement blessé, certes, mais vainqueur tout de même.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10
Colonelle Lexi Hersé, renommée à 33.000.000

Au coeur de la mêlée, une jeune femme à la longue chevelure rose luttait avec une rage sans nom. Pas contre ses ennemis, pas contre ses alliés mais bel et bien contre ses pulsions. Lexi Hersé était une colonelle prometteuse que le Burmeister avait prise sous son aile, une subordonnée réfléchit et particulièrement intelligente qui n'avait qu'un seul et unique défaut : sa douceur. Gouvernementale convaincue, elle n'avait pour ambition que de défendre la veuve et l'orphelin. Piso était un moyen parfait pour ce faire et, au final, la colonelle était l'une de ses plus fidèles suivantes. Lorsque ses hommes avaient commencé le massacre, pris par l'effet de la musique, la jeune gradée avait réagit au quart de tour. Transformant ses bras en aile, elle écartait à l'aide de petites bourrasques ses hommes lorsque ceux-ci semblaient sur le point de se battre, les redirigeant autant que possible vers les ennemis.

Maudissant l'air démoniaque du primé hors-la-loi, la Zoan tentait finalement de ne pas se laisser prendre elle-même pas le jeu de ce dernier. Délaissant un peu les troupes pour se concentrer sur elle-même, elle sembla perdre l'esprit un instant, lorsque ses pieds transformés en pattes d'oiseau vinrent égorger un troupier decima. La vue du sang la bloqua un instant et la ramena à un semblant de raison. Jetant un regard vers Akira, qui s'approchait du champ de bataille, elle ne comprit pas ce qu'il se passait et comment ils avaient pu en arriver là, ils étaient les ennemis des décimas pourtant...

Abandonnant la totalité de son apparence humaine, le jeune moineau prit son envol et se dirigea vers le paramécia du vaudou, elle ne cherchait pas à l'attaquer mais devait retrouver un minimum de certitudes. Malheureusement, avant d'arriver sur lui, elle remarqua qu'elle ne serait pas la seule à chercher à approcher le maudit de paille.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_de10
Toru Treodor, primé à 62.000.000

Contrairement à tous ses collègues, ce decima là usait de ses sentiments comme d'un moteur, il était violent, impulsif, barbare, sanglant et intransigeant. Aussi, la musique colérique avait agi sur lui comme un déclencheur parfait, celui selon lequel il était temps de passer à l'attaque. Remarquant rapidement le musicien, il pensa se jeter sur lui mais la colère prit le dessus et sa cible changea pour quelqu'un de plus proche. Voyant un jeune se saisir de ses subordonnés qu'il ne considérait pas le moins du monde, Toru le laissa faire les deux premières fois mais intervint lorsque Akira chercha à en saisir un troisième. Il décapita la cible du fouet d'un coup de dague avec un sourire carnassier avant de jeter un regard meurtrier au paramecia ennemi.

    - T'es mort ! 


Ni une, ni deux, le manieur de dagues se rua sur le Suzuran, dague en avant. Rapide, plus que sa cible, il parcourut la distance les séparant en quelques secondes avant de menacer son ennemi de ses armes, il chercherait les coups décisifs dès le début en visant la nuque et le coeur. Toru n'était pas là pour plaisanter mais bien pour tuer. Il avait ouvert les hostilités contre ces électrons libres maintenant catégorisés comme ennemis mais il n'était pas le seul.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev12
Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000

Le pion était resté immobile depuis l'engagement des combats, il attendait les directives de ses maîtres ou l'apparition de la personne qu'il avait été chargé de tuer en priorité. Pourtant, lorsque les choses se mirent à dérailler, lorsque la folie des hommes apparut devant ses yeux bovins, le blondinet se mit à regarder vers le musicien à l'origine de cette folie. Un murmure frôla son oreille et un premier pas fut fait par le pion en direction de la cible qu'il devait maintenant abattre. Dans son dos, un Hilor Gura était apparu et avait sollicité l'intervention du fidèle de Jonas.

Levant sa lame dans le ciel, il avançait à un rythme parfaitement calme et lent, la mine totalement neutre, loin, très loin, des affres de la musique du matou. Il abaissa son arme d'un coup sec et fit alors naitre la première attaque qui serait destiné à Raki. Si ce dernier avait pu s'attendre à voir se créer une lame d'air, il comprendrait bien vite que la menace était autrement plus grave car se furent des fragments de lame similaires à de larges couteaux de lancer qui se mirent à fuser vers lui à la suite de ce mouvement. Ainsi, quatre projectiles menaçaient maintenant le Zoan qui pourrait sans doute esquiver mais avec justesse et sans pouvoir endiguer la menace de cet homme dangereux qui s'approchait inexorablement de lui. D'une autre trempe que les petits décimas, le leader de Paradise faisait face à un ennemi décérébré par le pouvoir d'un autre, il s'agissait là de son seul avantage sur le papier.

Hibuki Yoneratsu était connu pour son talent à l'épée, malgré le lavage de cerveau du monarque, certaines choses étaient immuables.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10
Hilor Gura, primé à 19.000.000

La réponse pour le moins singulière du vieil homme fit sourire le masqué qui ne comprenait définitivement pas qui était ce vieux machin. Il n'était pas une mouette, enfin selon ses dires, et se présentait ici pour le boulot sans pour autant précisé de quoi il s'agissait. Si la conversation prenait une tournure intéressante, au milieu de ses coups, ses détonations et autres bruits de bataille, la musique enivrante se mit finalement à passer à portée des deux hommes. Si Chapter sembla impacté en s'énervant contre une chose inconnue pour le Gura, ce dernier ne sembla pas changer d'attitude, pas le moins du monde. De prime abord, la musique glissait sur lui, comme le feu l'avait fait plus tôt.

    - Eh bien mon ami, que vous arrive t-il ? Et quel est ce métier dont nous avons tant besoin ? Êtes-vous un nettoyeur de gouvernementaux ?  


Lançant un signe de tête vers les cadavres en uniformes non loin, le decima s'imaginait déjà avoir un petit renfort supplémentaire envoyé par le monarque ou par Philatos. C'était toujours ça de pris après tout.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev11
Frya

A l'intérieur du château, les hurlements du maudit résonnèrent et vinrent tirer une grimace à la jeune chasseresse et à ses camarades poilus. Soudain, la mine de cette dernière se durcit et son air candide disparu brusquement. Elle leva la tête vers le plafond, se saisit de sa lame et interpella de nouveau son hôte, bien plus correctement que par le passé.

    - Je te conseille de descendre vieil homme. Je dispose du haki de l'armement, je peux transpercer ton ventre sans difficulté, et je dois te parler.  


S'il ne voulait pas subir une belle incision au niveau de l'estomac, Chapter avait intérêt à retourner voir sa jeune invitée.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Norino10
Colonel Jerihona, renommé à 102.000.000

Au Nord de l'île, les festivités se poursuivaient mais avaient enfin des spectateurs en les personnes de Kokuro Elina, Francis Levignac et Aggaddon Medixes. Les trois hors-la-loi verraient enfin ce qu'il se passait et comprendraient que les décimas avaient prévu plusieurs petites surprises en plus des flammes dont le trio avait été victime. Face au bâtiment du Burmeister, deux navires pirates tiraient à foison pour briser les forces à l'effigie de la mouette. Sur le navire blindé de régent de North Blue, un petit binoclard organisait La Défense d'une main de maître, permettant ainsi de minimiser les dégâts occasionnés au bâtiment naval. Face à lui, les deux assaillants avaient encaissé des coups plus sérieux et l'avant du bâtiment le plus à l'Ouest avait été très lourdement impacté. Malgré cela, les deux embarcations avançaient toujours et étaient enfin à portée d'abordage.

Sur les bastingages, les forbans s'alignèrent et sautèrent enfin sur le navire ennemi. Pas plus d'une bonne cinquantaine, deux hommes hurlaient les ordres et menaient l'expédition depuis leur navire respectif.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Captai10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Second10
Toto le taré, primé à 29.000.000 B et Cham le raisonnable, primé à 17.000.000 B

A l'ouest, le blondinet, capitaine évident de ce petit groupe, beuglait comme un taré en agitant ses cheveux dans tous les sens et en envoyant déjà quelques mèches sur les premiers gouvernementaux à portée.

    - ALLER ON LES FUME !!!! DEFONCEZ LEUR LE C.. 

    - Capitaine, molo... On va encore avoir des ennuis.


Sur le navire de l'Est maintenant quasiment collé à son jumeau, le seconde l'équipage essayait tant bien que mal de tempérer les ardeurs de son supérieur. Cham, bien plus malin que son leader, déplorait la situation. Toto avait une fâcheuse tendance à s'amouracher de toutes les femmes qui le violentait sérieusement et cela avait été le cas pour Hika. Il lui avait tout promis et la tour decima en avait évidemment profité pour accepter et tourner cela à son avantage. Devant une balle le visant à l'aide d'un ongle jaillissant de sa main, le second soupira de nouveau, il savait que lui et son capitaine ne seraient pas trop de deux pour battre Jerinoha. Ils avaient des spectateurs mais ça, il n'en savait rien.

Ils sautèrent alors tous à bord du navire de Piso, sous le regard embêté du colonel en charge des lieux. Il allait devoir s'y mettre et ça le dérangeait passablement, son côté combattant le repoussait à bien des égards.

    - Vous ne me laissez pas le choix messieurs.  


Soudain, les muscles du colonel se mirent à croitre de façon exponentielle, transformant le gringalet en une bête de culturisme au langage fleuri.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Norino10

    - Venez que je vous défonce les pédales ! 




Carte MAJ:
 

Ordre de réponse :
Raki - Elina - Francis - Akira - Aggaddon - Chapter

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Alors, dans l'ordre :

Aki > Tu es attaqué par Toru, dans le même temps, tu as pu voir la jeune Lexi se transformer en moineau et avancer vers toi et ton ennemi.

Raki > Ta mélodie fait des ravages chez les bleus mais t'attire les foudres des décimas et de certains gouvernementaux, en gros, t'es pas en odeur de sainteté. Plus encore, tu es visé par Hibuki qui continue à avancer vers toi.

Elina/Francis/ Agga : Vous prenez connaissance de la situation. Le navire gouvernemental a pris quelques coups mais va bien. Face à lui, deux bâtiments pirates menés chacun par un mec de façon assez claire. Pour l'heure, les pirates ont l'avantage mais un petit binoclard sur le navire gouvernemental mène les choses d'une main de fer.

Chap : Tu es regardé avec questionnement par Hilor et menacé directement par Frya qui semble avoir retrouver un sens de la parole parfaitement normal.

Contexte : Les premiers face à face se sont engagés.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl ???
Cy Wolf Kirok, lvl 32
CA Bennsen, lvl 33
Colonel Jerinoha, lvl 31 (retour à la vie des muscles)
Colonelle Lexi Hersé, lvl 25 (Zoan du Moineau)

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ??? (état inconnu)
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl 34
Hilor Gura, lvl ???
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 33+ (disparu)
Le dormeur, lvl 31
Maki, lvl 33
Toru Treodor, lvl 29

Côté Pirates :
Toto, le taré, capitaine des Insane Unicorns, lvl 29 (retour à la vie capillaire)
Cham, le raisonnable, second des Insane Unicorns, lvl 23 (retour à la vie des ongles)
Les Insane Unicorns : 50 pirates lvl 15 répartis sur deux navires

Côté civil :
Frya est lvl ???
Revenir en haut Aller en bas
Eden Chapter
Le Passeur
Eden Chapter
Messages : 148
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue19/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (19/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue16/100 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (16/100)
Berrys: 11.193.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeMer 2 Jan - 22:03

L’histoire est écrite par les vainqueurs
Feat. Un tas de gens


La douleur n’était pas son seul problème. Petit à petit, à mesure que la souffrance du vieil homme s’amenuisait, sa frustration augmentait ; si son esprit était trop accaparé par son malheur pour se rendre conscient de la présence dangereuse de la musique qui emplissait tous les esprits de la même rage, il l’entendait bien, quelque part loin de lui, comme un bruit de fond, et son effet se faisait sentir. L’Eden, d’habitude si placide et imperturbable, tremblait de fureur ; une fureur déformait ses traits, peut-être plus encore que la douleur, et qui faisait fléchir sa voix qui manqua de se briser tandis qu’il hurlait.

Lorsque l’homme masqué s’adressa à nouveau à lui, le fossoyeur s’immobilisa, son visage se tournant vers le decima, sourcils froncés et mâchoire serrée. Pour qui ce jeune imbécile se prenait-il ? Pour qui le prenait-il ? Un nettoyeur. Un nettoyeur ? Rien que cela ?

Il était tant plus qu’un simple nettoyeur. Son rôle était infiniment plus important, peut-être le plus important qui soit. Réduire son action à du simple nettoyage ? C’était une insulte sans nom. A lui, à son art, à tous les défunts qui avaient bénéficié de ses services depuis près de soixante ans. Et c’était peut-être là le pire ; assimiler les corps dont il s’occupait à des détritus qu’il fallait nettoyer, c’était un affront plus grave encore que l’injure qui lui était adressée personnellement.

Son visage haineux toujours tourné en direction de la voix, le vieillard ouvrit une fois de plus les paupières, avec une lenteur infiniment précautionneuse malgré la fureur qui le parcourait. Sa poitrine se soulevait à un rythme régulier, ses dents jaunies et désordonnées filtrant sa respiration sifflante.

Si la lumière le dérangea une fois de plus, il prit cette fois-ci sur lui et passa outre l’éblouissement. Ses pupilles se remettaient peu à peu du choc, et il pouvait à présent percevoir parmi les taches de lumière vive des silhouettes sombres. L’une d’entre elles se détachait clairement, la plus proche de lui.

Après une seconde de contemplation silencieuse, la tension qui parcourait les muscles du vieil homme augmentant sensiblement et sa respiration se saccadant de plus en plus, le regard à moitié aveugle de l’ancien chasseur se raffermit brusquement. Un son rauque s’échappa de sa gorge tandis qu’il s’élançait en avant, soulevant sa longue pelle pour la saisir à deux mains, entamant un mouvement circulaire horizontal qui devait planter le tranchant de l’outil dans la chair du criminel.

Et s’il aurait en temps normal continué son mouvement, l’enchaînant même par d’autres attaques qui auraient remis le jeune impudent à sa place, le vieil homme se figea aussi soudainement qu’il s’était avancé, et ce peu importe la réaction de Hilor. Sa fureur s’était subitement dirigée vers une autre cible. Une cible dont le decima n’avait pas connaissance.

A l’instant même où la jeune sauvage terminait sa menace, elle sentirait ses pieds s’enfoncer dans le sol. Et si elle baissait les yeux, elle pourrait voir que l’épais tapis rouge sur lequel elle se trouvait s’était ramolli, presque liquéfié. Elle s’enfoncerait dans le parquet à une vitesse dictée par la gravité, et tout objet auquel elle pourrait tenter de s’agripper en ferait de même. Sa chute ne s’arrêterait que lorsque son menton atteindrait le niveau du plancher, et le sol reprendrait alors rapidement sa consistance habituelle, restreignant le moindre de ses mouvements. Haki de l’armement ou pas, la gamine insolente ne représentait aucun danger si elle était incapable de bouger. Si à l’extérieur, le vieil homme était fragile et exposé, toujours à moitié aveugle à son environnement, l’affaire était tout autre en l’enceinte du château. Il était le maître incontesté des lieux ; il percevait tout ce qui s’y déroulait et contrôlait tout ce qui s’y trouvait. Si la petite espérait lui causer du tort, elle aurait mieux fait de le faire en dehors de son domaine.

Une fois sa chute stoppée, une silhouette émergea mollement du sol comme la fillette s’y était enfoncée, pour prendre la forme voûtée du vieux fossoyeur, tenant en main un fusil à pompe dirigé vers le visage de la demoiselle. Si les canidés tentaient ne serait-ce que de s’approcher du châtelain, ils sentiraient le sol se dérober sous leurs pattes également, et eux s’enfonceraient jusqu’à ce qu’il ne reste plus trace d’eux à l’air libre. Il en était de même pour Frya ; si par miracle, l’enfouillissement jusqu’à la nuque n’était pas suffisant à la retenir, le vieil homme n’aurait aucun scrupule à la noyer dans les murs de son château, surtout dans son état actuel. Si elle voulait parler, il valait mieux pour elle qu’elle ne fasse que cela.





Résumé et Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
Raki Goshuushou
Messages : 453
Race : humain
Équipage : Paradise

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue31/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue178/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (178/250)
Berrys: 4.098.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeMer 2 Jan - 23:08




Une partenaire de Danse !




J’avais sous les yeux une image digne de l’enfer, les hommes dans leur grande mansuétude s’entretuer encore une fois. Non pas pour subvenir a un besoin impérieux ou vitale. Non, ils se battaient pour deux hégémonie diamétralement opposé et avide de pouvoir. Je n’avais fait que donner un coup de pousse a ce massacre, la ou avant mon intervention la scène présenter deux camps se battant bec et ongles pour venir a bout de l’adversaire, ici chacun combattait pour sa propre survie, ses propres pulsion, sa propre rage. Je vis Bensen au loin au prise avec une poiscaille qui me donna presque envie de saliver, depuis que j’avais mangé mon fruit je ne me l’expliquer j’adorer le poisson et l’hybride d’homme et de poisson n’échapper pas a la règles. Mais un bruit de pas me fit tourner le regard.

L’homme a l’épée qui accompagné la Dame Hika se diriger vers moi, un rythmique lent et calme accompagnant son pas dans le sol neigeux, puis vint l’attaque. Je ne cherchais pas a envoyer quoi que ce soit pour la contrecarré, au contraire mon esprit fonctionna a toute allure, et je ne fis qu’esquiver de justesse ce qui s’avéra être des lames. Esquiva via des roulades dans la neige et en me servant de mon agilité et de ma vitesse pour embrayer je modifier légèrement le rythme de ma musique. L’heure n’était plus à l’amusement, je ne dis strictement rien, il n’était pas question non plus de faire de la provocation, je me contentais de me concentrer sur l’ennemis en face de moi, tout en gardant une vue d’ensemble de ce qui se passer sur le champ de bataille. Il était temps de montrer a la marine que nous n’étions pas leurs ennemis et j’étais conscient que mon petit coup d’éclat qui venait de prendre fin n’allait pas jouer en ma faveur.

J’attrapais alors ma guitare commençant à gratter quelque note dessus je ciblais une personne qui contrairement a moi se trouver au milieu de la tempête. Bensen ne devais certainement pas me porter dans son cœur a l’heure actuel mais un petit coup de pousse amicale de ma part ne pourrait pas lui faire de mal. Je dis alors d’un ton calme et serein :

« Duality Tempo :  Haters and lovers »


L’amour explosa en même temps que mon chant et très probablement la colère de ma partenaire de danse. De la même manière je laisserais un message pour la marine au travers des paroles de ma musique, toutes personne l’entendent comprendrais que je me moquer ouvertement du monarque Decimas. Et dans tout cela mon amour me porterais a courir, non pas droit sur l’épéiste, mais plutôt, pour entamer une courbe, gardant suffisamment de distance pour pouvoir esquiver toute attaque de sa part je lui enverrais une onde en direction de son bras d’arme, tout en continua ma course vitaminé par ma technique. L’onde en question si elle toucher ne ferais rien de visible a proprement parlé, mais sur le long terme elle me permettrait de prendre le dessus. Il n’était nullement question de tabler sur une attaque frontal, pas après la leçon que j’avais reçu sur Toroa.




Code by Wiise sur Never-Utopia




Spoiler:
 

_________________
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 1463386999-raki-sign-2
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
Kokuro Elina
Messages : 510
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue37/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue127/350 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (127/350)
Berrys: 13.796.296.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeVen 4 Jan - 13:01

L'histoire est écrite par les vainqueurs.
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 682897325885barre20separation













La jeune femme avait noté avec plaisir le soutien de Francis dans son expédition vers les coups de canons. Surprenante, par contre, avait été l'envie du nobliau de se joindre à eux. Néanmoins, son pouvoir avait été plus qu'intéressant jusque là et l'assassin ne doutait pas qu'il saurait se montrer utile à plus d'un égard. Le trio avait donc cheminé au plus vite, sans échanger de paroles superflues dans cette situation d'urgence. À n'en point douter, la stratégie décima devait être contrée pour éviter aux marines de voir leur arrière garde enfoncée. Peut être les mouettes auraient-elles pu se débrouiller seules, mais la Zoan ne se fiait pas aux hasards, aux conjectures ou autres probabilités qu'une tierce personne effectue correctement son devoir pour établir un plan digne de ce nom. S'en remettre à des intermédiaires inconnus et donc, par définition, indignes de confiance ne pouvait que précipiter sa propre perte. La marine balayée, les maigres forces criminelles ici présentes ne feraient pas le poids face à la cour.

Tout en longeant le plus vite possible la forêt en proie aux flammes, Elina avait laissé ses oreilles et ses yeux traîner sur le champ de bataille. Ni la fournaise ni sa blessure récente n'avaient en rien altéré son jugement. La manœuvre lui permettait de remplir deux objectifs : faire le point sur l'état des affrontement afin de déterminer quel camp commençait à prendre le dessus - toujours dans l'optique de permettre à la marine de l'emporter d'une courte avance - mais également de se prémunir d'une éventuelle attaque à son encontre. Fort heureusement, elle n'eut pas à subir pareille déconvenue et put se faufiler rapidement en direction de la cote. Néanmoins, un événement intercurrent la prit au dépourvu : Raki venait d'entonner une chanson étrange qui sembla aviver les pulsions de Zoan qu'elle gardait sous contrôle la plupart du temps. Refrénant ses ardeurs au mieux, l'assassin sentit pour autant l'araignée remuer en son sein, flairer le sang et la peur... deux drogues à l'attrait inconditionnel, pour elle.


« Foutu anarchiste ! », pesta-t-elle aller en pensée suite à un élan de colère incontrôlable.


Elle avait besoin de garder son calme pour agir avec doigté, non pas de se laisser aller au carnage qui, sans aucun doute, signerait sa perte ! Tant la marine que les décimas les dépassaient en nombre ! Elle devait se contenir, laisser les deux camps s'entretuer et s'affaiblir avant de porter le coup de grâce si nécessaire...




Mais l'araignée s'en souciait comme d'une guigne.

L'assassin sentit le cœur sombre qu'elle recelait s'éveiller pleinement, tandis que ses pupilles se dilataient peu à peu. D'un regard écarlate à l'éclat ravivé, Jorogumo repéra tout de suite les deux fauteurs de troubles principaux. Deux pirates aux primes assez élevées pour les Blues, mais elle se voyait déjà leur transpercer la gorge devant leur regard empli d'incompréhension, puis la peur qui les habiterait en sentant leurs forces s'amenuiser avant, d'enfin, les abandonner.


- Je m'occupe de l'énergumène blond, lâcha-t-elle d'une voix glaciale.


Attendant que les deux navires pirates ne passent à l'abordage, Elina utilisa un Shunpo pour surprendre les forbans. La Zoan fonça à toute allure vers l'asticot le plus virulent, celui dont la verve et la crinière hirsute avaient, immanquablement, attiré son attention et avivé ses bas instincts. Lancée à pleine vitesse, elle sentit de nouveau ces étranges brûlures parcourir son corps, attiser son envie d'en découdre et sa soif de combat. Son corps vibrait. Après avoir été restreint trop longtemps, la Zoan allait en profiter et s'adonner à sa passion morbide : jouer avec les moucherons.

Elle réapparut tout à coup sur le flanc du jeune coq, pour lui asséner sans crier gare un coup de genou percutant. Sans lui laisser la moindre chance de comprendre ce qui se passait, la Zoan effectua un rapide bond en arrière tout en tournoyant sur elle même. Ses jambes tranchèrent le vide, créant deux lames d'air qui fusèrent vers le pirate sous la forme d'une croix tournoyante. Et, comme si cela ne suffisait pas, l'assassin se tint prête à lire la possible esquive de sa proie, ou l'ingérence d'un membre de son équipage, afin de poinçonner le cloporte d'un coup de poing fulgurant en plein estomac. Alors, seulement, elle lui laisserait le temps de souffler. Alors, seulement, elle débuterait son jeu macabre et, s'il le fallait, exterminerait un à un ses hommes devant lui pour le pousser à la faute et, toujours un peu plus, l'amener vers la tombe sans jamais lui faire franchir la ligne trop tôt.

Il aurait été dommageable de ne pas profiter d'une si belle opportunité de s'amuser.






Résumé :
Elina est en proie à son Zoan, à cause de la musique de Raki, et attaque donc plus vite et de manière plus virulente que souhaitée Toto le taré. La colère et l'envie de broyer Toto lui fait utiliser son Haki de l'armement. Elle lance d'entrée de jeu un coup de genou au plexus porté à pleine vitesse, suivi d'un petit bond en arrière tout en lançant un double Rankyaku, avant de replonger vers lui s'il réussit à esquiver pour un coup de poing fulgurant.



Shunpo: (lvl 32)
La maîtrise de ses transformations en Nephila et en forme hybride lui permet de combiner un grand bond en avant et une transformation en araignée minuscule, avant de réapparaitre plus loin. La technique donne l’illusion qu’elle disparait avant de réapparaitre au corps à corps. La force de propulsion couplée à sa petite taille lui octroie une vélocité un peu plus importante mais, contrairement au Soru, sa vitesse n’est pas drastiquement augmentée. Plus l’écart de niveau avec sa victime est grand, plus l’effet est important, et vice versa.


Rankyaku: (lvl 20)
Technique apprise après un dur combat contre une famille d'assassins. Elle consiste à trancher l'air avec son pied et de créer une véritable lame d'air pour blesser son adversaire.
- Toutes les formes.
- Variation: Rankyaku « Diez »: (lvl 31)
Deux Rankyakus lancés en forme de croix qui tournoient sur eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Suzuran Akira
Satanas Dolly
Suzuran Akira
Messages : 428
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue28/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue36/200 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/200)
Berrys: 10.285.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Jan - 22:11

Feat


Paradise X Tsukiyo X Chapter X MJ
L'histoire est écrite par les vainqueurs


Akira voyait Bennsen aux prises avec l’homme poisson qui était arrivé plus tard avant que la troupe n’ait été dispersée par les attaques en chaînes des décimas. De ce fait, il ne restait plus que d’un côté le duo Raki et Akira et d’un autre côté, le trio avec Aggaddon, Akajisei et Jorogumo. Lequele de ces deux groupes allaient avoir le plus de chances dans cette bataille ne serait sûrement pas le premier groupe qui s’attaquait directement au champ de bataille qui allait leur réserver des surprises.

Le cornu était toujours en train de chopper des décimas pour piquer leur ADN tout en restant sur ses gardes au cas où un marine ou un décima allait l’attaquer. Il avait grâce à cela remarquer une marine à la chevelure rose se transformer en moineau ainsi que sa venue. Après l’avoir remarqué, le cornu s’était ensuite remis à son activer en attrapant un troisième larron avant de le voir se faire décapiter. Akira s’était dit que celui-ci n’allait plus pouvoir lui servir, il était donc maintenant à deux poupées. Pour une bataille complète ce ne sera qu’un défi plus ardu, mais il avait plus d’un tour dans sa paille. Il pouvait maintenant compter sur le pouvoir de la paille et non plus que sur celui du vaudou.

Le chasseur avait entendu ce que son ennemi lui avait dit et n’avait pas répliqué de suite, il n’avait pas envie de crier. Cet homme qu’il avait en face de lui était rapide, il se retrouvait rapidement à la hauteur de notre héro tout en pointant deux dagues, une sur la nuque et une au niveau du cœur. Akira n’avait pas cherché à esquiver, il regardait l’homme qui devait mesurer environ un mètre quatre-vingt-cinq, mais en soit toujours plus petit que notre homme. Akira avait un peu analysé la vitesse de son ennemi, il pouvait dire qu’il était plus rapide que le chaton, et tout aussi rapide que Pernica, il était fort et cela plaisait à notre héros. Il attendait avec impatience un combat comme celui-ci. Il y avait longtemps qu’il n’avait pas ressentit cette réelle envie de combat. Si problème il y avait, le chasseur pouvait compter sur Raki qui se trouvait non loin et pourquoi pas la marine aux cheveux rose pour le seconder. Akira regardait l’homme qu’il avait plus tôt lors du rassemblement des décimas plusieurs minutes auparavant.

« Moi mort ? Je suis l’homme qui a bravé la mort un bon nombre de fois… On peut même dire que je suis la mort et je suis là pour venir te chercher ainsi que tous tes amis ! »

Ce n’était absolument pas vrai ce qu’il venait de dire, c’était simplement pour énerver son adversaire et espérait que ça allait fonctionner. Pendant qu’il avait regardé cet homme et parlé avec lui, Akira avait créé son armure de paille sur son corps pour limiter les dégâts encaissés, surtout qu’il ne s’était toujours pas remis totalement de la rencontre avec l’arbre. Cette armure s'arrêtait au niveau de son cou pour ne pas que son ennemi la vois directement et ainsi qu'il penserait que ses attaques étaient inefficaces contre notre héros. Mais il serait bientôt prêt 100%. Alors qu’il se reculait pour ne plus avoir les deux armes blanches sur lui il envoyait un coup-de-poing vers le visage de son adversaire, c’était le premier coup de leur combat, maintenant il suffirait de savoir qui d’Akira ou de son adversaire allait ressortir gagnant de leur bataille.
Code de Frosty Blue de Never Utopia


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'Éternel
Aggaddon Médixès
Messages : 539
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue32/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue230/250 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (230/250)
Berrys: 26.078.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeMar 8 Jan - 23:10

Si Vis Pacem Para Bellum


Les yeux du Médixès se posèrent sur la bataille navale qui était née en ces lieux. Un affrontement somme toute standard mais qui ne rendait pas pour autant ses enjeux factices. Chaque goutte de sang versé pesait dans la balance pour déterminer le camp qui triompherait de l’échauffourée et il était hors de question de laisser agir ces vilains garnements qui menaçaient l’instance gouvernementale alors que les Décima étaient au périgée de leur règne. Ils avaient été affaiblis petit à petit tandis que la plupart de leurs manœuvres avaient été déjoués, si on en croyait les médias. Néanmoins, c’est quand la bête se meurt, qu’elle n’a plus rien à perdre et que la rage explose au fond de ses entrailles, qu’elle est au summum de sa dangerosité. S’il fallait vraiment les arrêtés ici et maintenant, il fallait ligoter ces décimas pour les empêcher de nuire pendant que le corps principal de la créature se débattait contre son bourreau à Marineford.

-Allons danser au bal, lâcha Aggaddon avant de réduire son arachnide à l’état de farine.

Il modela ainsi à partir des biscuits déjà créer préalablement des lames perforante en adaptant leur forme à l’extrémité pour que cela puisse rentrer dans une arme à feu comme, à tout hasard, celle d’Akajisei. Si une partie risquai de se casser lors de la détonation, cela n’enlèverait rien au phénomène de propulsion qui s’en suivrait et qui enverrait les projectiles en direction de la coque des vaisseaux pirates et de préférences sous l’eau, en espérant que les talents de tireur de cet homme était suffisamment bons. Si l’eau désagrégeait progressivement les biscuits, ici le temps où la matière serait exposée serait assez minime. De plus, il avait veillé à faire ces projectiles suffisamment gros non seulement pour que les trous généraient soient vraiment impactant mais que si l’eau avait malgré tout un effet, il en resterait suffisamment pour perforer la coque.

-Si tu arrive à les toucher sous le niveau de la mer avec ça, ils seront fortement lésés. Si ça agit assez rapidement, ils seront coincés ici sans solutions de repli et ça les ralentira dans tous les cas s’ils s’échappent. Et puis, on aura toujours l’occasion d’encore plus saccager leurs vaisseaux en montant à leur bord. Tu en pense quoi ? lança le nobliau à la Mort Rouge en lui tendant les projectiles spéciaux.

Une fois ceci fait, le mathématicien devrait s’atteler à grimper à bord des embarcations pour participer à l’affrontement jusqu’à gagner le pont des forbans afin de faire plus de dégâts afin d’incapacité le bâtiment naval. Pensant d’abord à créer un pont de biscuit, il se ravisa afin de ne pas trop s’épuiser dans la maîtrise de sa malédiction afin de garder cela pour la confrontation directe. Il enchaînerait alors quelques acrobaties en se servant de la coque pour atteindre le bastingage et monter dessus. De là, il s’élança pour charger dans la mêlée en usant de sa rapière pour repousser les pirates qu’il trouverait sur sa route, voir les éliminer s’il voyait une ouverture dans leur garder. Il ferait attention à esquiver grâce à sa souplesse sans faire ainsi de grand mouvement, décalant simplement la partie du corps visée. Et si un gouvernementale tentait de s’en prendre à lui, il se contenterait d’éviter l’attaque ou la parer sans riposter. Il fallait qu’ils se montrent en tant qu’allié de la Marine pour que ceux-ci ne leur coupent pas la retraite et éviter d’être poursuivie après. De plus, le savant n’espérait pas se retrouver avec une prime sur sa tête à l’heure actuelle. En tout cas, il ferait de son mieux pour atteindre l’un des bateaux de flibustiers avec pour but de continuer la tactique proposer à Akajisei, la cible la plus importante mais la plus dure à faire tomber étant le mat principale. Enfin, une petite explosion ferait le travail si jamais un tonneau de poudre trainait dans le coin, même si une puissante lame en biscuit passait dans la tête du scientifique. Pour ce qui était d’utiliser sa malédiction pour s’occuper des pirates, cela viendrait juste après si ce petit stratagème suivait son court de manière satisfaisante mis à part si l'une des figures de premier plan de cette agglutinement de scélérats s'interposait entre lui et une de ses proies : à savoir le mat, le gouvernail et les cordages.


Paradise x Tuskiyo


Changement d'ordre !
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
Francis Levignac
Messages : 91
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue24/75 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (24/75)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue67/120 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (67/120)
Berrys: 151.000 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeSam 12 Jan - 22:54


”Red Day”




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 1542150908-akajisei
Akajisei, "La Mort Rouge"


Il ne s'était pas attendu à voir le nobliau les rejoindre dans leur brave élan au travers des bois embrasés, mais il s'amusait de constater que l'accoutrement riche de cet individu n'avait aucun rapport avec son comportement la valeur de son courage : cela ferait un nouvel acteur dans cette grande pièce en bord de mer. Assurément, il saurait faire preuve de capacités particulières : la création de biscuit dont il usait abondamment depuis quelques minutes chaotiques n'était en tout cas pas le fruit d'une prestidigitation de caniveau, à n'en pas douter ! Oh, que le monde était plein de surprises et d'engouement, pour quiconque savait chercher. Francis se consternait souvent de voir à quel point les œillères qu'une société castratrice imposait à des citoyens ignorants se trouvaient puissantes, solides, presque indétrônables. Le fait même de mettre sa vie en danger ou de s'en prendre à autrui était souvent considéré comme de la folie pour l'un, comme un crime pour l'autre. Pourtant, c'était ça ! L'adrénaline qui le maintenait en vie, la beauté qui sillonnait dans ses veines, la substance l'extasiant qu'il maudissait pour son ivresse tout en l'adorant sans cesse ! Elle ne se trouvait que dans ce genre de situations !

Le tableau d'ocres, de rouges, de jaunes et de hurlements qui se dressait devant lui ne cessait de le satisfaire. La bataille navale semblait déjà bien engagée et, si le bâtiment de la Marine semblait pris au piège, il renvoyait néanmoins l'image d'un titan sur ces eaux troubles. Les canons tonnaient, les matelots s'affairaient, l'odeur de la poudre emplissait l'air et les cieux eux-mêmes hurlaient la rage des combats. Le froid hivernal n'était brisé que par la chaleur des corps s'écroulant sans vie et par l'incandescence des projectiles qui s'enfonçaient avidement dans les chairs comme dans les coques de navire, chaque impact résonnant délicieusement dans les oreilles du Maestro comme une note de plus dans un ballet de destruction et de sang.

Tiré de sa contemplation par un Aggaddon désireux de donner un nouveau ton à la scène, il mit bien vite de côté le désagrément d'une contemplation brisée pour se recentrer sur le cadeau qui lui était fait par le Médixès : des munitions ? Fascinantes, de surcroît ! Elles ressemblaient à du biscuit, ni plus ni moins, et pourtant... elles étaient aussi solides que l'acier le mieux travaillé. Comprenant rapidement où le savant voulait en venir, la Mort Rouge sourit sous le masque : priver le gibier de ses pattes avant de finalement lui trancher la gorge, une technique de chasse comme une autre, mais qui aurait ici de terribles conséquences sur les forces du Monarque. S'ils parvenaient à venir en aide à la Marine, alors aux prises avec des ennemis plus nombreux... tout en lui offrant des cibles à achever, une gloire à saisir... alors ils seraient dans une position parfaite pour frapper en son dos même lorsque le moment s'avérerait exaltant. Dépliant l'armature de son fusil à nouveau, dans un geste expert qui témoignait d'années d'expérience dans le domaine, le tireur d'élite s'empressa rapidement de charger d'une façon peu orthodoxe les jouets expérimentaux dont il était l'heureux testeur. Oh, bien sûr, ça pouvait tout aussi bien lui exploser au visage : raison de plus pour tenter le coup !

- File ça. Je vais t'en faire du gruyère, de ces navires, souffla-t-il péniblement sous son modificateur de voix.

C'est alors qu'elle intervint. Enchanteresse. Ultime. Une ode à tout ce qu'il avait toujours été, aussi loin que sa mémoire pouvait le lui rappeler. Une ode à ce qu'il serait toujours, dans ses meilleurs comme dans ses pires moments. Un chant hypnotique d'instrument divin, qui venait percuter son esprit et son cœur. L'art ! L'art de la mort, de la destruction, du chaos ! Pourquoi sentait-il aussi puissamment ces pulsions qu'il avait côtoyées durant des années entières, qui l'avaient façonné, qui l'avaient créé tel qu'il était ? Heureusement pour lui, il était heureusement ou tristement habitué à ces besoins dévorants qui montaient désormais dans son être. La violence et la mort étaient deux réponses qui lui plaisaient, depuis longtemps : mais il avait appris à se baser sur ces terribles amies pour créer des tableaux de plus en plus performants. Dans la musique du Goshuushou, qui venait désormais caresser ses oreilles comme une amante passionnée et voluptueusement néfaste, Francis ne trouva aucun chaos intérieur. Il ne perdit pas le nord. Il ne dérailla pas... mais il trouva une inspiration renouvelée, car l'animal terrible qui résidait dans ses manières de gentilhomme avait le pont de plusieurs navires pour s'exprimer.

- Il était un petit navire, il était un petit navire... qui ne na, na, naviguerait plus jamais, qui ne na,na,naviguerait plus jamais, ohé ohé... murmura-t-il d'une manière glauque en ciblant la surface de l'eau, le meurtre brillant dans les trous qui renvoyaient aux miroirs de son absence d'âme.

Il pressa la détente avidement, sans prendre le temps d'ajuster complètement son tir, qui resta au demeurant exceptionnel : une cible aussi aisée, il ne pouvait pas la rater. Le premier navire hors-la-loi en train d'aborder celui du Colonel verrait bientôt sa coque se munir de cavités bien indésirables. La musique continuait, le lancinant dans un ballet terrifiant. Il ne parvenait tout simplement plus à s'arrêter. Autour de lui, la folie semblait avoir pris le pas sur sa vieille rivale qu'était la raison. La voix glaciale de la Jorogumo, qui annonçait la mort de sa cible comme une prédatrice choisit sa proie, le laissait encore plus extatique : cette femme était un véritable bijou dont il voulait observer tous les éclats. Une pensée qu'il se martela bientôt car, après avoir décoché autant de tirs que possible dans les coques des navires "ennemis", espérant que les biscuits tiendraient leurs promesses de solidité, il se retrouva bientôt visuellement sur le pont du navire de guerre de la Marine.

Elle était là, elle dansait au travers de la tempête. Elle distribuait la souffrance et proposait la mort avec une grâce sans parallèle, aussi séduisante qu'un coucher de soleil et aussi terrible qu'une nuit dans un blizzard. Il ne cessait de revoir ces yeux vides, son regard éteint. Il ne cessait de ressentir à nouveau la pression dans sa nuque, ses vertèbres craquant lentement sous un sort oppressant et inéluctable. Il ne cessait d'entendre ce timbre de voix qui pouvait devenir aussi sombre que le plus profond des souterrains, tout en gardant de coutume la vie et l'enthousiasme d'une femme tout à fait plaisante. Il aurait pu tirer, là, maintenant. La musique le lui sussurait. Son cœur battait un rythme régulier mais rapide, dû à l'excitation qui dilatait ses pupilles. Dès l'instant où il avait entendu parler d'elle, il avait voulu en faire une pièce de collection dans son portfolio. Il n'avait alors aucune idée d'à quel point cette obsession grandirait... il avait l'occasion de le faire. Il pouvait l'abattre en plein élan : elle était occupée ailleurs. Elle ne se méfierait pas d'un coup de feu tiré de sa position : il gageait même qu'elle reconnaîtrait peut-être la détonation dans la mêlée, affûtée comme elle était. Le projectile pourrait la toucher, la livrer à ses ennemis comme à l'incompréhension... ou peut-être raterait-il ? Peut-être réaliserait-elle l'acte manqué, dont elle aurait du être l'infortunée victime ? Peut-être qu'elle le tuerait... froidement. Avec cette précision morbide et cette efficacité terrible qui la caractérisaient.

Non. Le moment n'était pas venu. Pas alors qu'il avait encore tant à découvrir, tant à manipuler. Tant d'émotions à faire chanter du bout des doigts. Le spectacle devait continuer ! Il devait continuer aussi longtemps que possible, car il était assurément une pièce maîtresse de l'oeuvre qu'était sa vie ! Une pièce inégalable ! Alors, il maudit son impatience, il maudit son démon intérieur et imaginaire dont il savait pertinemment n'être qu'un proxy parcourant la terre. Il maudit jusqu'au destin lui même, un concept dans lequel il ne prêtait usuellement aucune foi, de le soumettre à autant de tentation.

- Malédiction ! Lâcha-t-il presque en criant soudainement, comme un homme quelques instants avant de subir une déconfiture.

C'est alors que ses véritables munitions d'origine furent mises à contribution : si l'un des forbans qu'attaquait désormais l'araignée risquait fortement de ne pas pouvoir se défendre, l'autre était visiblement libre de nuire... tant que la montagne de muscle qui venait de naître du corps pathétique de ce qui ressemblait jusque là à un rat de bureau ne décidait pas de s'en mêler. Aussi le Levignac tira-t-il avec une précision démoniaque non pas sur sa muse ténébreuse et sensuellement mortelles, mais bien sur une cible dans son sillage : à son insu, Cham avait été choisi pour devenir l'heureux possesseur d'un estomac perforé et d'une mâchoire éclatée. Deux blessures douloureuses et handicapantes au possible, qui laisseraient cependant le temps à Akajisei d'apprécier la mort lente et cuisante de sa cible...




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1639

Feuille de personnage
Niveau:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Left_bar_bleue0/0 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitimeDim 13 Jan - 14:35




 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Captai10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Second10
Toto le taré, primé à 29.000.000 B et Cham le raisonnable, primé à 17.000.000 B

Un seigneur parmi la populace puante et insignifiante, voilà comment se comportait le capitaine pirate au milieu du navire de Burmeister Piso. Ses mèches de cheveux incroyablement longues battant l'air, balayant ou empalant ça et là les petits combattants de la marine, éradiquant la vie de père de famille qui ne faisaient que leur devoir, qui oeuvraient pour la liberté, contre les décimas. Toto avait déjà massacré une dizaine de gouvernementaux et s'apprêtait à passer au plat principal, la montagne de muscle maintenant bien moins intelligente qui se présentait non-loin comme l'actuel maître à bord. Les mèches blondes se mirent à croitre davantage, toutes dirigées vers le colonel parfaitement serein et confiant de sa propre puissance. L'homme en question allait choper le paquet de cheveux, attiré l'ennemi à lui, et lui envoyer un bon gros direct des familles dans le visage. Malheureusement pour lui et ses espoirs belliqueux, il n'en eut pas le temps.

Sous ses yeux ébahis, et sans que la victime en devenir ne puisse le voir, lui, une femme à l'apparence inhumaine était apparue directement aux côtés du forban et venait de lui envoyer de genou monumental au niveau de l'abdomen qui envoya sa cible directement contre elle bastingage du navire de Piso. Si l'embarcation ne céda pas, prit par la vitesse, Toto passa par-dessus bord mais se retint à l'aide de ses mèches avant de se tracter sur le navire où il était déjà accueilli par deux lames immatérielles.

Mobilisant un maximum de cheveux en un minimum de temps, la brute masochiste parvint à amortir le choc et à dévier une partie de l'attaque sur la gauche, le tout lui arrachant une estafilade profonde sur l'intégralité du côté gauche de son corps et l'envoyant, une nouvelle fois dans les airs. Retombant lourdement sur le pont du navire à l'effigie de la mouette, l'utilisateur du retour à la vie capillaire se redressa avec de grandes difficultés, un oeil brillant destiné à l'arachnide.

    - Oh toi ma cochonne, tu vas être à moi. 


Il tenait à peine debout, sa chevelure n'avait plus la même longueur partout sur son crâne, il saignait abondamment d'un côté mais il était là, toujours vaillant et toujours prêt à en découdre pour le coeur de sa belle, ou de la belle qui comptait bien faire sienne plutôt. Il envoya alors trois mèches maladroites et relativement lentes à l'assaut d'une femme contre qui il ne pouvait rien faire. Toto était un homme relativement fort comparé au contexte d'une bleue, une vraie terreur. Mais Kokuro Elina ne semblait pas jouer dans la même cour... Il adorait ça.

Plus loin sur le pont, Cham découpait du gouvernemental avec une élégance assez incroyable. Enchainant arabesques et autres mouvements particulièrement gracieux, les ongles allongés du second des Insane Unicorns découpaient, au sens propre, la chair des pauvres fous qui avait bien voulu rester en compagnie de Jerihona. Le musculeux colonel était encore sous le choc, traitant l'information de l'intervention de la Zoan et ne prêtait pas attention à l'utilisateur du retour à la vie des ongles. Pourtant, la danse de ce dernier s'arrêta nette lorsqu'il vit que son propre navire venait d'être secoué par des tirs relativement étranges. La panique s'installait sur l'embarcation des Unicorns alors que son regard se porta instinctivement sur le plage où il remarqua assez rapidement la présence de deux canailles. Deux tirs plus tard, ses ongles accueillait avec fermeté les balles lui étant destiné, les envoyant plus loin dans le décor.

Une moue contrariée prit forme sur le visage du second qui, trop loin d'eux, ne pouvait atteindre le tireur d'élite et le faiseur de biscuit. Il découpa un gouvernemental de plus, puis un autre, tout en gardant un oeil particulièrement attentif sur les deux lascars, en oubliant par la même son propre leader maintenant mal au point.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Norino10

Toujours sur le même navire, un troisième homme, probablement le mâle le plus fort des lieux, restait totalement pantois. Il regardait à droite et à gauche en se demandant qui il devait taper. Finalement, la pensée se matérialisa par quelques mots à l'intention de Jorogumo.

    - Oh, la broute-gazon ! Amie ou ennemie ? 


Sous cette forme brutale, il n'avait pas toute sa tête et encore moins sa légendaire délicatesse.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10
Hilor Gura, primé à 19.000.000

Il s'attendait à tout et à rien de particulier devant le comportement du fossoyeur et son caractère particulièrement changeant et, en l'occurence, il ne fut ni déçu, ni surpris. Le vieil homme se mit à l'invectiver avec une certaine virulence avant de lui adresser un coup qui n'alla jamais à son terme et qui resta en suspens, pour toujours probablement. Le masqué décima ne bougea pas d'un pouce, imperturbable comme à son habitude. Il n'initia pas le moindre mouvement de recul, pas le moindre battement de cil, pas la moindre once de terreur, pourquoi cela après tout ? Il était à l'abri, immatériel et totalement intouchable. Ses yeux, seuls visibles à travers son masque, percèrent le regard de ce manieur de pelle et transcrire un certain amusement chez ce dernier. Il se retourna et partit en direction du champ de bataille en adressant à Chapter une ultime parole, celle d'un adieu ou d'un simple au revoir avant de se rencontrer à nouveau.

    - Je vois, tu n'es pas digne de nous. 


Arrivé à la lisière du champ de bataille, il transperça un de ses hommes, de tout son corps, sans lui causer le moindre dommage, comme un fantôme. Il rassembla rapidement une petite dizaine d'hommes en les envoyant immédiatement à l'encontre de cet illustre inconnu : le fossoyeur allait passer un mauvais quart d'heure. Les hommes se rassemblèrent bien vite et formèrent une ligne, armes braquées sur le maudit de la forteresse, un véritable peloton d'exécution qui s'apprêtait déjà à faire feu.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev11
Frya

S'il était taraudé au-dehors, Eden Chapter l'était tout autant au dedans. Sa visiteuse fut absorbée par le sol sans avoir le temps de sauter, ses compagnons canidés restant en retrait sur l'ordre de la chasseresse à la dague. Aucune chance qu'elle puisse les mettre en danger, malgré sa mission. Elle leva donc les bras autant que possible et se laissa absorber par le sol en se débattant au début, comprenant finalement sa position précaire. Bientôt, seule la partie supérieure de son corps dépassait, sa tête et le haut de ses bras, comme le manipulateur de son château intérieur l'avait prévu.

Respirant, retrouvant peu à peu son calme, Frya essaya d'entrer dans une sorte de transe, elle cherchait à atteindre quelque chose, à retrouver une force. Elle essaya quelques longues secondes avant de souffler de lassitude, mêlant la parole aux actes.

    - Haki de merde.... J'arrive jamais à l'utiliser quand je veux. 


Trop peu expérimentée dans ce domaine, elle n'avait invoqué pour la première fois que quelques semaines auparavant, elle était au stade de l'apprentissage, de l'éveil. Elle aurait eu besoin de cette force ici mais elle ne pouvait pas l'utiliser... Elle était bloquée. Elle délaissa donc la voie guerrière pour la voie plus diplomatique. Elle regarda alors le vieux qui s'était matérialisé devant elle, le dardant d'un regard froid.

    - Je suis Frya Utera, lieutenante de la marine. Je t'ordonne de me laisser partir, si tu refuses, je t'assures que tu le regretteras. Les décimas sont une abomination, si tu m'aides, si tu me laisses sortir ou si tu m'assistes dans ma mission, j'assurerai ta protection et mon supérieur, le Vice-Amiral Piso Burmeister te récompensera. 


La porte des décimas était close mais une autre venait de s'ouvrir pour le fossoyeur.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_de11
Contre-Amirale Bennsen, renommée à 189.000.000 et Maki le naufrageur, primé à 67.000.000

Les échanges de coups se poursuivaient entre les deux guerriers, sans que l'un arrive à prendre l'ascendant sur l'autre. Maki frappait fort, usait de l'eau présente partout pour attaquer et malmenait son adversaire sans que celle-ci ne semble gênée le moins du monde. Avant chaque assaut, elle se raidissait, son corps se solidifiant sous l'effet d'un tekkai parfaitement maîtrisé et évitait ainsi tout dégât. De l'autre sens, la Contre-Amirale frappait comme une bête mais ne parvenait jamais à toucher un ennemi trop rapide pour elle. Lorsque la nouvelle mélodie de Raki parvint à ses oreilles, elle sentit la colère monter en elle, comprenant parfaitement qui en était la source. Elle encaissa un coup de plus, serra les dents et regarda avec rage vers le guitariste, la colère qu'il insufflait en elle commençant à prendre le dessus.

    - Mais putain gros débile, casse toi ! Tu m'emmerdes !  


Ses pulsions colériques devenaient problématiques et elle ne tenait aucunement compte de la petite chanson qu'avait initié le maudit félin. Qu'il parle de Centes Decima, De Hades Teryon, de Yang Thalassa ou du père de Bennsen, cette dernière s'en foutait, elle était en rogne. Certes, elle avait noté que ses coups causaient plus de dégâts mais elle n'était pas plus rapide mais surtout plus dispersée dans sa stratégie. Maki esquiva et plaça un nouveau coup dans l'abdomen qui entraina une légère grimace chez la combattante gouvernementale. L'homme-poisson commençait à prendre le dessus. Il envoya un autre coup en visant la mâchoire mais le refrain de la musique arriva enfin, la mouette esquivant d'un coup, retrouvant un vitesse plus intéressante.

Sa puissance avait été réduite mais sa vitesse augmentait, en même temps qu'un sentiment chaleureux au fond de son coeur. Elle se tourna vers Raki après une esquive nouvelle et souffla dans l'air, ne relâchant que quelques mots que seul Maki entendrait.

    - Imbécile d'anarchiste... 


Pou la première fois, elle comprenait que ce criminel n'était pas forcement un ennemi. Elle esquiva et repartit à l'assaut dans un combat qui s'annonçait toujours aussi équilibré.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Img-2210 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev14
Kirok, Cy Wolf et Le dormeur

Tir contre tir, balle contre balle, explosifs de masse contre précision démoniaque : la machine animale et le tireur calculateur échangeaient des coups à distance sans qu'aucun des deux n'arrive à prendre l'avantage, ils étaient sur un pied d'égalité. Kirok causait de plus importants dommages mais notre dormeur touchait plus souvent, à l'usure, l'un allait flancher, mais lequel ?

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev12
Hibuki Yoneratsu, pion décima, primé à 144.000.000

Stoïque, parfaitement calme, presque désincarné ou totalement sous emprise : voilà ce que présentait pour l'heure l'ancien révolutionnaire au service de Kichiko Jonas. Hibuki avait toujours été un homme calculateur qui combattait avant toute chose avec sa tête, une faculté dont il ne disposait plus pour l'heure, restant seulement un sabreur. Un sabreur, certes, mais un sabreur d'une très grande qualité. Il suivait son ennemi félin du regard, en temps normal, il aurait été lasse et aurait surement déjà réussi à prendre l'avantage mais là, il n'avait pas ses facultés cognitives d'exception. Par réflexe, par ordre et par expérience latente, il accéléra, dévoilant un peu plus sa vitesse magnifique et impérieuse. Il esquiva l'onde musicale sans même le vouloir, simplement en accélérant, il imita son ennemi, courant vers l'avant en dessinant un arc de cercle, se rapprochant d'un Raki à peine plus lent que lui. Ce dernier tenait la distance mais soudain la musique s'inversa, le musicien se mit à ralentir et le sabreur prit l'ascendant de la vitesse, se présentant brutalement devant lui, l'épée levée qui descendait déjà en direction de l'ennemi. Un coup simple, bête et méchant, un coup handicapant s'il portait. Raki avait gagné en force mais perdu en vitesse, l'esquive ne pouvait plus être totale en l'état actuel des forces. Force ou vitesse, deux éléments en opposition ici et maintenant.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_ev10
Colonelle Lexi Hersé, renommée à 33.000.000

Lexi survolait la zone et avançait lentement en direction de Akira qui tentait son premier coup face à son ennemi. Soudain, d'un coup, d'un seul, la situation changea. Elle abandonna sa première destination pour chercher quelqu'un de l'oeil, il était temps. Soudain, elle fut rassurée par une apparition mais peut-être trop tardive.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Pnj_de10
Toru Treodor, primé à 62.000.000

Menant clairement au niveau de la vitesse, et bien que ses coups soient esquivés avec une certaine aisance, signe qu'il n'avait pas suffisamment misé sur l'effet de surprise, Toru se pencha sur la gauche et esquiva le coup d'Akira sans la moindre difficulté, très loin d'être mis en danger à un seul instant. L'homme de paille semblait puissant et plein de surprise, mais il était lent, bien trop pour une flèche comme lui. Il allait repartir, tenter le coup décisif quand une apparition le sortit de son état de violence, il était un subordonné, le nouvel arrivant était le chef.

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 2nd_to10
Léon Winter, esclave

Devant les yeux de Toru, dans le dos de l'impétueux Akira, venait d'apparaitre un jeune homme, forçant clairement sur une vitesse hallucinante, surpassant de très loin celle du maudit du vaudou et passant bien au-delà des limites du matou qui lui servait de chef. Si le Suzuran ne pouvait voir l'homme, Raki se trouvant plus loin, Lexi et Toru, pouvaient tous apprécier l'apparition qui venait d'avoir lieu, un véritable fantôme qui soudain s'était laissé voir. Contrairement à sa première apparition sur le champ de bataille, le jeunot avait délaissé sa mine placide pour une rage bouillante évidente, il n'était plus calme, plus du tout. La mine fermée, les yeux plus rouge que jamais, les dents apparentes, les avant-bras maculés d'un sang qui ne semblait pas être le sien, il décerna un coup étonnant. Les cinq doigts parfaitement tendus, il envoyait un coup sec sur la boite crânienne du maudit de paille, le transperçant de part en part, le tuant immédiatement, sans nul autre forme de délai.

Akira tomberait au sol... Et se relèverait à un moment ou à un autre, un de ses poupées sortirait de lui et la personne affiliée verrait sa vie se terminer, le crâne totalement ouvert. En se redressant, Akira pourrait voir son assaillant, il verrait le doigt blindé au haki qui menaçait son coeur, qui menaçait de lui prendre la vie et sa dernière poupée. Akira Suzuran allait être tué, il ne faisait simplement pas le poids. Au sol, debout, peu importait, s'il regardait vers le sol, il ne verrait que pour seule compagnie devant la mort qu'une sorte de mante religieuse qui se tenait entre lui et son ennemi. Il pourrait se résigner à rejoindre l'autre monde, la sentence approchant, cet insecte serait son dernier ami vivant. Un ami ou ...

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Himeic10
Vice-Amiral Burmeister Piso, régent de North Blue renommé à 270.000.000

Soudain, l'insecte disparut et laissa place à un homme parfaitement connu de toutes les personnes présentes, l'apparition hybride d'un homme mi-humain, mi-animal, les bras ressemblant à des lames magnifiques, les armes typiques de sa race. Deux paires d'ailes insectoïdes présente dans son dos, le Vice-Amiral Burmeister Piso se tenait là, son bras devenu lame recouvert d'une plaque de haki de l'armement, la mine fermée, d'une froideur sans nom.

    - Tu as mis du temps à apparaitre, Léon Winter, esclave et protecteur de Syrianna Hika. Tu as failli dans ta mission. Je serai ton bourreau. 


Le sang sur les bras de Léon avait une origine que le groupe Paradise pourrait largement deviné à la lumière des révélations de Piso : Syrianna Hika avait été tuée avec succès par la puissance insoupçonnée du fruit de Suzuran Akira. Léon devait vérifier l'exactitude de cette théorie et l'avait fait en privant le maudit de l'une de ses poupées. Maintenant, le combat des deux êtres les plus puissants de l'île débutait sous les yeux de tous. Le Zoan qui combattait pour la liberté contre l'homme presque inhumain qui oeuvrait pour la vengeance.

***

En arrière plan, la mêlée commençait à devenir moins épaisse, les décimas prenaient l'avantage, les mouettes tombaient les unes après les autres. Piso comptait sur la surprise, il attendait son véritable ennemi suite à la mort de Syrianna pour ne pas être surpris par son apparition s'il était déjà engagé dans un affrontement. Léon Winter, un secret pour beaucoup que le gouvernement avait récemment percé, l'histoire d'un ancien esclave devenu l'époux d'une noble de la cour de Centes, son protecteur, son pilier et maintenant, son vengeur.  



Carte MAJ:
 

Ordre de réponse :
Elina - Francis - Agga - Raki - Akira - Chapter (purement indicatif, vous faites comme vous voulez)

Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Alors, dans l'ordre :

Elina : Différence de lvl + effet de surprise, tu fais mal, très mal. Ton premier coup passe tranquille et propulse Toto contre le bastingage. Il manque de passer par-dessus bord mais se retient à l'aide de ses cheveux. Il contre tant bien que mal tes rankyakus, plutôt mal d'ailleurs. Son comportement change un peu mais il poursuit dans son idée et t'attaques avec ses cheveux.

Agga/Francis : Votre combo fonctionne sur les navires pirates. Vous occasionnez quelques trous dans la coque et tuez même quelques pirates qui étaient à l'artillerie. Francis, Cham a noté votre présence et dévie tes balles avec ses ongles, il n'a rien et se méfie de vous. Trop loin, il se contente de découper des gouv en gardant un oeil sur toi. Tu remarques son style particulièrement élégant. Agga enfin, tu montes sur le navire et tu y tues deux pirates qui s'attaques à toi immédiatement. Malheureusement, tu es rapidement encerclé par une dizaine de forbans qui te tirent dessus avec leurs armes à feu. L'esquive est passablement compliquée, si tu fais ce choix, tu prendras au moins une ou deux balles.

Chap : Devant ton attaque, ou la menace plutôt, Hilor ne bouge pas d'un pouce, il recule pas et se contente de peu. Il se détourne de toi, comprenant que t'as pas le gaz à tous les étages et envoie une dizaine d'hommes face à toi. Tu peux les vaincre sans trop de difficultés en principe. A l'intérieur de toi, une petite surprise identitaire, ton mouvement est passé.  

Raki > Ta mélodie nouvellement créée pour toi et Bennsen change pas grand chose pour elle. Elle tape un peu plus fort mais arrive toujours pas à toucher Maki. De ton côté, tu vois Hibuki esquiver ton onde et courir en arc de cercle pour te rejoindre. Tu peux alors noter que ton boost de vitesse n'est pas un luxe, Hibuki est extrêmement rapide et rejoint rapidement en face à face en commençant par un coup d'épée descendant assez simple.

Aki > Toru esquive sans la moindre difficulté ton coup, il est plus rapide que toi et il a anticipé grâce à son haki.  L'instant d'après, tu te prends un coup venu de l'espace au niveau du crâne et ... tu meurs. Dommage. Enfin, dommage pour une de tes poupées qui prendra la mort à ta place. A peine ta première poupée cramée, tu vois enfin ton adversaire, c'est le mec qui combattait Bennsen avant et qui est bien chaud. Il t'envoie une sorte de Shigan en direction du coeur. Tu bénéficies d'une aide salvatrice avant de perdre une deuxième poupée, tonton Piso est là.

Côté Gouvernement
VA Burmeister Piso lvl 37 (Zoan insecte + Armement standard et observation en éveil)
Cy Wolf Kirok, lvl 32
CA Bennsen, lvl 33 (force surhumaine, tekkai et maniement de la hallebarde)
Colonel Jerinoha, lvl 31 (retour à la vie des muscles)
Colonelle Lexi Hersé, lvl 25 (Zoan du Moineau)
Lieutenante Frya Utera (haki de l'armement en éveil)

Il y assez peu de soldat, surtout des combattants d'élite. Ils ne sont pas tous apparus, évidemment.

Côté Decima :
Syrianna Hika, tour decima, lvl ???
Hibuki Yoneratsu, pion decima, lvl 34 (maniement du sabre)
Hilor Gura, lvl ???
Doven Jor, lvl 28 (Force immense et croix de métal géante)
Léon Winter, lvl 38 (Les deux hakis + force et rapidité exceptionnelles)
Le dormeur, lvl 31 (tireur d'élite, précision diabolique)
Maki, lvl 33 (karaté des hommes poissons + Haki de l'armement)
Toru Treodor, lvl 29 (Manieur de dagues + Haki de l'observation)

Côté Pirates :
Toto, le taré, capitaine des Insane Unicorns, lvl 29 (retour à la vie capillaire)
Cham, le raisonnable, second des Insane Unicorns, lvl 23 (retour à la vie des ongles)
Les Insane Unicorns : 50 pirates lvl 15 répartis sur deux navires (environ 15 sont déjà HS)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


 L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)    L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1) - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire est écrite par les vainqueurs. (North Blue 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Le forumhaiti face à l'histoire d'Haiti de 1986 à 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-