Partagez
 

 L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1633

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeMer 27 Mar - 15:12



L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Kabura10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Ishida10

Poisseroy Voltaire, Soldat de la Section Scientifique, et Vice-Amiral Sakuraba Yu.

Les soins de la vice-amirale Hijime étaient terminés. Ce fut la nouvelle que Voltaire partagea immédiatement lorsqu'il apposa à son poignet le dernier point de suture : tous les officiers du Gouvernement Mondial présents à Marineford en eurent donc vent immédiatement, à l'instant même où les vices-amiraux Nowaki et Horoji revenaient de leur escapade périlleuse. En l'état et dans l'immédiat, cela ne signifiait pas grand chose, mais elle était envers et contre tout réputée pour être une bretteuse de renom... Elle allait donc forcément pouvoir apporter sa pierre à l'édifice, tôt ou tard. Il n'était pas trop tard pour qu'elle ait son mot à dire, et le soldat de la Section Scientifique entendait bien permettre aux deux autres mutilés de s'exprimer à leur tour... Il se dirigea donc immédiatement sur Styff, commençait à le prendre en charge en faisant montre de son professionnalisme et de son expertise, tandis que les autres docteurs se dirigeaient plutôt volontiers vers Taito, dont le cas était plus facile à prendre en charge. La privation de son membre allait empêcher le zoan de récupérer sa main, dans l'état des choses : la décision de la remplacer ou de conserver sa balafre telle quelle lui appartiendrait à l'avenir mais pour l'heure, l'urgence se situait simplement dans l'arrêt de son saignement abondant. S'ils voulaient, lui aussi, le voir retourner sur les lignes de front dans les secondes à venir, il valait mieux s'assurer qu'il n'ait pas trop à souffrir de la balafre sanguinolente qu'Anubis avait pu lui offrir... Les pensées de l'officier au sujet du combat qui se déroulait encore, au sommet de l'ancienne tour de guet, ne passèrent pas inaperçues. Tandis que les tireurs d'élites continuaient à faire feu sur les Dévoreurs pour tenter d'en abattre le plus grand nombre possible et tandis que Julia profitait de ce bref répit pour souffler, le vice-amiral Sakuraba répondit au zoan antique directement, en utilisant bien sûr le canal mental instauré par l'amiral-en-chef dans l'optique de faciliter leurs communications.

-Ils s'en tirent. Ne vous triturez pas les méninges à leur sujet, vice-amiral. Vous avez agi aussi intelligemment que possible. Félicitations.

Il était important de lui faire comprendre qu'il n'avait pas à se morfondre à leur sujet. De toute manière, sa présence n'aurait rien changé et, a contrario, le fait qu'il ait épaulé les tireurs pendant leur fuite désespérée avait permis à la Marine d'éviter un grand nombre de pertes. C'était évidemment là une maigre consolation face à la main dont il avait été dépouillé, mais tout ce qu'il avait réalisé contre les Dévoreurs avait pu permettre aux forces gouvernementales de sauvegarder un grand nombre de ses effectifs. Fort heureusement, la trahison de Louisiane allait leur offrir un second souffle bienvenu et le déploiement des X-Editions, quant à lui, allait soulager un certain nombre des combattants de la justice en les libérant de certains opposants trop coriaces. En somme, toute la bataille commençait à prendre un tournant défavorable pour le camp des Decimas : restait à savoir si les agents du Gouvernement allaient pouvoir profiter de l'occasion afin d'enfoncer le clou... ou si tout cela allait s'avérer vain. Une seule erreur pouvait coûter cher, à ce stade du conflit...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 572826Chairoka

Amirale-en-chef Asya Lida, Chairoka.

-Avis à tous. Nous allons organiser une expédition à l'intérieur de Mars, dont l'objectif sera de ramener prioritairement Kokuwo Nala et Taka Sayouri. Si vous souhaitez en être et que vous êtes libérés de tout opposant, ou si les Pacifistas peuvent se charger de vous remplacer, alors revenez au navire de toute urgence. Mais je vous préviens : une fois à l'intérieur, vous ne pourrez compter que sur vous-mêmes.

L'annonce venait d'être passée, et l'amirale-en-chef ne pouvait guère octroyer à ses troupes plus que quelques dizaines de secondes pour venir la rejoindre. Un simple regard circulaire sur les occupants du navire lui permit de sélectionner deux profils, qui s'en iraient à l'intérieur de la dimension maudite, à n'en pas douter. Il s'agissait de la vice-amirale Horoji Julia, l'ancienne Wave des Cinq Légendes, et du contre-amiral Bartheo Jeffer, à qui elle avait finalement expressément demandé de ne pas retourner sur le champ de bataille tout de suite. Ces deux combattants étaient doués et robustes, mais ils allaient à n'en pas douter avoir grand besoin de renforts supplémentaires s'ils entendaient mener cette mission à bien... Les autres figures présentes sur le navire ne pouvaient décemment pas s'aventurer en terre inconnue, ou bien devaient au préalable se voir soignées. Malia et Aston devaient rester afin d'assurer la sécurité de Chairoka elle-même, Yu jouissait de capacités plus intellectuelles que physiques, qui ne lui seraient d'aucune utilité à l'intérieur du bastion adverse, les tireurs ne seraient pas plus utiles que lui, Himan devait continuer à manipuler John John sur Marineford et les autres étaient en grande majorité dans un bien piteux état... Il allait donc sans dire que les deux gradés sélectionnés allaient devoir attendre un petit moment avant de s'élancer au devant des ennuis. De quoi offrir à leurs collègues l'opportunité de les rejoindre... A condition, bien sûr, de ne pas mettre en péril le déroulement de la bataille dans sa globalité.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Ravana10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 858106PacifistaXEdition

Skratch, primé à 605.000.000 berrys, et Pacifista X-Edition.

-Sac à merde ! Reviens ici !
-Aaaah !

Skratch s'apprêtait à s'élancer à la poursuite de son opposant lorsque l'un de ses collègues vit sa tête être encastrée dans le sol par un coup de poing inquisiteur de l'une des deux machines, qui venaient tout juste de faire irruption sur le pont de leur navire. Il grommela un court instant supplémentaire, puis fit volte face : il savait pertinemment que l'immense majorité de ses compères étaient incapables de seulement résister face à ces bêtes d'acier nées de cervelles malades et qu'il devait par conséquent les seconder au mieux. Fort heureusement, une résistance âpre s'était immédiatement organisée parmi les plus solides des Nebulas lors de l'apparition de ces deux machines de guerre. Si, sur le Nouveau Monde, les laquais d'Erika Orato n'avaient pas réellement l'habitude de se frotter aux créations folles furieuses de la Section Scientifique, ils en avaient néanmoins eu quelques échos et ils savaient de toute manière répondre à l'imprévisible... Deux bretteurs se chargèrent donc de limiter les mouvements de la première tandis qu'un canonnier repoussait péniblement la seconde jusque sur l'un des flancs de l'embarcation, où elle serait susceptible de causer moins de dégâts. Cependant, il allait en falloir beaucoup plus afin d'en venir à bout... Une impulsion sèche permit au maudit de se porter au contact de l'une des engeances robotiques, qu'il percuta d'un coup de pied sauté couvert de haki. La machine fut repoussée, mais ne broncha guère, démontra l'incommensurable solidité qui était sienne. Il s'était retrouvé dépouillé d'un ennemi solide, certes... mais il faisait finalement face à un assaillant quasiment aussi robuste, en l'état. A ceci près que sa malédiction affectait bien moins cette montagne d'écrous et de boulons que le corsaire lui-même : le granit marin entrait dans l'équation, et risquait fort de rendre la tâche nettement plus ardue au baroudeur fou...

A quelques dizaines de mètres de là, sur le chemin d'Heziel, quatre autres silhouettes aux armatures lourdes s'extirperaient des os, au niveau de la côte de Marineford. Ces silhouettes ne tarderaient guère à se diriger vers différents champs de bataille : à en croire leurs trajectoires naissantes, les deux premières fonçaient sur Kali et les Chevaliers tandis que les deux dernières fonçaient respectivement sur Azer Ty et Qwer Ty et sur Orim. Ces intervenants auraient besoin de quelques secondes supplémentaires afin de prendre place sur le champ de bataille, mais leur aide ne tarderait guère plus...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 952616Devoreur

Anubis et les Dévoreurs.

Si les deux fuyards avaient effectivement pu aisément prendre la tangente, grâce à la compétence du Nowaki qui lui permettait de voler, cela ne corrigeait pas totalement le souci que les Dévoreurs posaient aux troupes du Gouvernement Mondial. Ces petits êtres carnassiers pouvaient encore continuer à vagabonder et à déchaîner sur les rangs adverses des montagnes de plaies et de mutilations, et ce constat ne changerait pas tant que rien n'était fait pour les éradiquer une bonne fois pour toutes. Les tirs à répétition de certains membres de l'escouade autrefois menée par l'amirale Midoritaka avaient réussi l'exploit indicible d'émailler les défenses de certaines de ces bestioles issues du Nouveau Monde, mais l'immense majorité d'entre elles n'étaient guère inquiétées par ces balles qui manquaient terriblement de panache... Fort heureusement, Sypher prit bientôt l'initiative de joindre son logia à la petite sauterie organisée par les tireurs d'élite encore accoudés aux bastingages du navire flottant. Sa première offensive, qui visait une masse de Dévoreurs, se heurta globalement à l'échec. Ces créatures étaient vives, et méfiantes, notamment depuis que leur chef semblait avoir été grièvement touché. La plupart d'entre eux parvinrent donc à s'esquiver avant d'être réellement en proie à la sève, mais quelques unes n'eurent pas cette chance et finirent momentanément engluées. Cela ne sembla guère les décontenancer, puisqu'elles se ressaisirent l'instant suivent, en commençant à planter leurs crocs acérés dans la matière qui les maintenaient plus ou moins immobiles. Contre toute attente, elles essayaient de se libérer... En digérant la sève qu'elles ingéraient dans des proportions astronomiques. Le piège ne serait bientôt plus vraiment efficace, et la plus grande partie de ces spécimens étranges se tournaient déjà dans la direction d'Azer Ty, qu'ils entendaient bien épauler. Si les géants parvenaient à terrasser leurs trois ennemis, alors ils pourraient à n'en pas douter s'en retourner à d'autres conflits, qu'ils risquaient d'influencer puissamment. Et l'arrivée en masse de ces petites bêtes risquait fort de leur faciliter la tâche...

Anubis, finalement, fut pris pour cible par Sypher. Il avait été grièvement touché par l'assaut quasiment suicidaire du vice-amiral Nowaki, même si les apparences semblaient annoncer le contraire. Ses parois buccales et stomacales étaient effectivement plus fragiles que sa cuirasse externe, sans pour autant être fébriles et aisées à dégrader : il fallait après tout protéger ses organes des produits parfois extrêmement dangereux qu'il ingérait... Ainsi, le chef des Dévoreurs, même blessé, demeurait redoutable : il avait largement de quoi continuer à causer des dommages aux troupes obéissantes aux ordres de Chairoka, et l'intervention de Sypher fut donc à ce titre plus que bénéfiques pour ses collègues. Le projectile élancé dans la direction de la créature carnassière se vit effectivement avalé tout rond par la créature, qui semblait trop heureuse de pouvoir se sustenter d'un brin de sève afin de faire passer le goût désagréable qui avait envahi son palais au moment de la détonation. Une grossière erreur que son intellect réduit rendu possible, et qu'il ne comprit que trop tard. Une fois la nouvelle explosion déclenchée, un volute de flammes et de fumée s'extirpa d'entre les crocs de la bête, qui tressaillit puis convulsa un court instant. Sa vision floutée, elle tituba un bref instant et bascula en arrière, perdant connaissance pour s'effondrer sur les pavés fissurés du quartier général de la Marine. Les Dévoreurs ne semblèrent pas si décontenancés que ça de la disparition manifeste de leur leader, sur le moment : ils continuèrent de se ruer dans la direction des différents combattants qui s'affrontaient vaillamment, non loin de là, dans l'optique d'ajouter leur pierre à l'édifice.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 H1qrL'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Yang_w10

Maître de Célestia Azer Ty et Colonel John John.

-Kaaameeee...haaameee...HAAAAAAAAA !

John John, flottant dans les airs à une trentaine de mètres seulement d'Azer Ty, joignit ses mains et projeta une espèce de laser bleuté droit vers le torse du géant qui encaissa l'assaut, sans broncher. Il se projeta ensuite dans la direction du gigantesque être, semblant vouloir le gratifier d'un coup de pied en plein front : tentative toutefois avortée lorsque la main gauche du maître de Célestia s'éleva soudainement, manquant de le percuter par le bas pour le projeter haut dans les airs. L'intervention d'un Dereto alerte, néanmoins, permit au colonel d'éviter le pire : un kamisori plus tard, et voilà que les deux hommes étaient soudainement éloignés de la trajectoire de ce coup fourbe, qui les manqua d'une bonne dizaine de mètres. John John, toujours aussi peu soumis aux règles élémentaires de la gravitation, et le chasseur de primes qui, quant à lui, usait du geppou pour se maintenir à la même hauteur que son collègue, échangèrent alors quelques mots en voyant la marée de Dévoreurs qui surgissaient, au loin, pour tenter de venir leur glisser des bâtons dans les roues.

-Faut couvrir Ronald, le temps qu'il en finisse avec l'autre ! Distrais Azer Ty, je vais le faire tomber !
-Okay !
-Vous ne ferez rien !

La voix du géant tonitrua tandis qu'il menaçait de frapper des mains exactement à l'endroit où ils se trouvaient tout deux, comme on aurait pu chasser un insecte trop gênant. Fort heureusement, les deux hommes étaient restés réactifs, et ils parvinrent à s'éloigner juste à temps. Azer Ty était le danger principal, pour l'heure, mais ça n'était pas à cause de ses capacités offensives : il était comme une montagne, inexpugnable mais d'une lenteur indéniable pour ces deux êtres, dont l'un excellait dans le domaine du corps-à-corps, et dont l'autre était actuellement manipulé par une malédiction des plus pratiques. Dereto, souhaitant laisser à son collègue la liberté nécessaire pour se défouler en toute quiétude, s'éloigna à nouveau de quelques pas, se maintenant constamment dans les airs grâce à son geppou. John John, une fois seul, ne manqua pas de prendre une pose théâtrale face à un géant qui, décontenancé, voulait apparemment le laisser approcher pour pouvoir mieux s'occuper de son cas.

-C'est fini, Vegeta ! Kaioken !
-Qu'est-ce que tu barati...

En un éclair rouge, John John fusa jusqu'à atteindre le front de son opposant, auquel il destina un coup de poing des plus fougueux. Le choc fut impressionnant, et les appuis fermement ancrés d'Azer Ty ne manquèrent pas de faire voler en éclats une part du sol qui l'entourait, mais le maître de Célestia tint bon et se contenta d'un simple hochement de la tête afin de tenter d'offrir à son petit opposant un coup de boule en bonne et due forme. Le pauvre colonel parvint à éviter en se jetant sur le côté in extremis, mais le revers de la main gauche que le titan avait levée un instant auparavant parvint néanmoins à le cueillir, l'expédiant au sol avec fracas. L'occasion ne fut toutefois pas manquée par Dereto, qui se rua entre les deux pieds de l'envahisseur. Il percuta l'un des talons de toute sa force, faisant ainsi chanceler cette montagne de muscles, grâce notamment au déséquilibre amené par John John une seconde plus tôt. Cela ne suffit pas, contrairement à leurs prédictions les plus folles, à faire chuter l'être à la stature exceptionnelle... mais cela le força à se tenir tranquille, et il ne put pas réitérer d'assaut tandis que le pantin d'Himan se redressait, peu ou prou indemne.

-Ah... J'ai plus mon Kakohien...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Ace_tr10

Folle Decima Vermillon Iris.

Elle pensait avoir échappé au pire. Ses deux ennemis s'étant soudainement unifiés pour venir à bout d'elle et du Shérif avaient bien failli avoir sa peau, mais la douleur qu'elle s'était infligée à elle-même était un moindre mal en comparaison de la mort ou, pire encore, d'une éternité à demeurer seule, isolée, au beau milieu d'Impel Down. Malheureusement, la jeune femme n'était pas vraiment au bout de ses peines et à peine eut-elle atterrie sur le sol dur de Marineford qu'elle se rendit donc d'une présence hostile, au-dessus d'elle, prête à la gratifier d'un torrent de coups de poings. Si elle eut le temps de plonger une main dans l'une de ses poches, prête à en extirper une bourse d'une seconde à l'autre, plusieurs choses toutefois l'en empêchèrent. Premièrement, elle était désorientée par le coup qu'elle venait d'endurer et par le vol plané qu'elle avait réalisé contre son gré. Deuxièmement, Caligula avait eu l'intelligence de l'attaquer dans un angle mort, et avec un sens du timing pour le moins irréprochable. Troisièmement, il avait fait en sorte de multiplier les assauts à une vitesse tout bonnement ahurissante, empêchant de ce fait la folle Decima de se concentrer sur une attaque unique. Tout cela mis bout-à-bout empêcha la servante de Centes d'agir aussi efficacement qu'elle n'avait pu le faire contre Daisuke, un petit peu plus tôt. Elle demeura là, figée, stupéfaite, tandis que la tornade de coups s'abattait sur elle, impitoyablement. Et elle en endura les sévices un court moment, avant que son corps plaqué contre le sol ne cède finalement : elle perdit connaissance, fracassée à tout va contre les dalles qui venaient tout juste de la réceptionner.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 248569PNJ2L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 50669010
Orim Asakura et Vice-Amirale Kisa Mojoni.

Mark aurait pu passer l'arme à gauche, dans d'autres conditions, dès lors qu'Orim avait décidé de jeter son dévolu sur lui. Il était l'un des responsables de la survie de Matochika Cho, et l'un de ceux qui avait permis sa libération... A ce titre, sa mise-à-mort était prioritaire. Malheureusement, elle fut rendue impossible, dans un premier temps, par la faute de l'intervention de Daisuke Aurola, qui parvint non seulement à repousser son collègue pour lui éviter une balafre mortelle, mais aussi et surtout à se mettre hors de danger lui-même. Le scorpion grommela tandis que le contre-amiral évitait la sève générée par Sypher à son encontre : il était hors de question que le Cuthvine s'en aille ailleurs alors qu'il percevait de plus en plus nettement le besoin de venger son collègue de toujours, tombé au combat. Ils étaient dans un état de supériorité numérique plus que marqué, même si le Decima demeurait largement plus fort que le moindre d'entre eux isolé... Et il ne fallut pas longtemps, une fois l'intervention de Daisuke réalisée avec brio, pour que les agents du Gouvernement Mondial viennent encadrer le zoan afin de se placer dans ses angles morts et afin de supprimer la plus grande partie de ses solutions d'échappatoires. Les colonels Daar-San et Tempesky, dans son dos, étaient les plus fébriles et les plus fragiles, ceux qu'il pouvait le plus aisément prendre par surprise, et ceux qu'il aurait le moins de mal à exterminer. Néanmoins, non loin d'eux se dressait la vice-amirale Kisa Mojoni, qui veillait au grain. Face à lui, Daisuke et, un petit peu à l'écart, Mark, allaient manifestement faire en sorte d'attirer son attention jusqu'à ce que l'un de leurs collègues puisse l'abattre... Collègue qui, selon toute vraisemblance, se trouverait potentiellement être leur supérieure. S'il n'était pas encore réellement en danger, l'acolyte de Kali savait que cela ne tarderait guère. Il s'était isolé, et n'avait pas eu la chance d'évincer un grand nombre de ses ennemis avant que les renforts ne pointent le bout de leur nez : maintenant, il était noyé sous la présence des marines, qui semblaient vouloir le terrasser tant qu'ils le voyaient loin de tout.

-Vous deux, vous restez en retrait !
-Bien !

Kisa, sabres en main, s'élança droit vers Orim, tentant de le contourner afin de l'attaquer sur le flanc. Dans le même temps, Eileena recouvrit la pointe de son pinceau d'une couleur jaune vive, tandis que Daar-San se plaçait légèrement devant elle, bouche ouverte et particulièrement concentré. Mark fit apparaître un disque vert dans sa main gauche, et recouvrit son poing droit d'une plaque du haki de l'armement avant de s'élancer à son tour, fougueux comme jamais. Le logia allait-il le suivre, ou se contenter de les observer de loin ? Dans tous les cas, l'Asakura fit volte face pour accueillir la vice-amirale : ses mains devinrent des pinces et il conserva sa queue dressée, dans son dos, comme dans une vaine tentative d'intimidation. Les deux pinces et les deux épées se percutèrent, avant que les autres lames fixées aux jambes de la vice-amirale ne contraignent le Decima à reculer d'un bond. Ce fut ce moment-là que le Cuthvine décida de saisir au vol, bondissant pour offrir à Orim un coup de poing. Ce fut inefficace, malheureusement : le dard positionné au bout de la queue du criminel fondit droit vers le buste du contre-amiral, qui se jeta sur le côté afin d'éviter une blessure mortelle. Il se redressa dans la foulée, agacé de ne pas pouvoir toucher au but : même s'ils étaient en surnombre, le combat s'annonçait ardu...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Er3dL'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 948731Wakai

Mozero, ex-corsaire primé à 480.000.000 berrys, et amiral Wakai Tsuki, alias Sorafuka.

En combat solitaire, seul Wakai Tsuki était capable de tenir tête à Mozero parmi les trois combattants du Gouvernement Mondial qui s'étaient chargés de la mission périlleuse de défaire cet ancien corsaire. Cependant, leur nombre était un facteur capital à prendre en compte, qui complexifiait la tâche du mercenaire et rendait une victoire de sa part hautement improbable. Lui qui espérait un combat singulier et loyal contre l'amiral avait rapidement remarqué que cette pimbêche de Nu Wa avait profité d'une occasion pour se tirer de cet enfer... Et voilà qu'il se retrouvait à devoir ramasser les pots cassés ! Ses mâchoires crissèrent l'une contre l'autre tandis que l'Archer revenait à la charge, ne lui laissant pas une seule seconde de répit. Leur stratégie était banale, élémentaire, incontournable dans de telles circonstances : ils voulaient le pousser à utiliser l'entièreté de son haki avancé, afin de le priver de l'une de ses meilleures armes. Si cela devait arriver, alors le forban, exténué, ne tarderait guère à courber l'échine... Cela ne pouvait pas arriver, par conséquent, puisqu'il en allait de sa survie. D'autant plus que tant qu'il en conservait en réserve, il possédait une arme dissuasive lui permettant de contenir les assauts fougueux de ses assaillants. Si ceux-là s'exposaient déraisonnablement, après tout, il pouvait encore faire en sorte de les cueillir afin de punir un excès de confiance... Mais cela n'arrivait pas, à cause de plusieurs facteurs, parmi lequel l'expertise et la patience de ses trois ennemis. Ces gars ne semblaient pas inquiétés, même si leurs collègues passaient un sale quart d'heure à quelques dizaines de mètres de là seulement. Le vice-directeur de l'AOI avait déjà été défait, et Kali Nomade ainsi qu'Agamemnon allait sans nul doute s'en donner à cœur joie afin d'achever la tâche qui était la leur, mais ces trois officiers continuaient à concentrer tous leurs efforts sur lui, sans chercher à précipiter la fin de cet affrontement interminable... Voilà qui n'arrangeait guère l'ancien corsaire, qui était contraint de s'en remettre à autrui : si Kali avait la présence d'esprit de venir lui filer un coup de main une fois ses ennemis abattus, alors ils pourraient s'en tirer mutuellement, mais tant que ça n'était pas le cas, il devait attendre patiemment qu'elle daigne lui filer cette aide indispensable... Et ça lui était intolérable.

La fournée de coups de poings que Ghetis lui expédia ne lui posa pas vraiment problème. Ses deux mains n'eurent même pas à se recouvrir du haki de l'armement et, contre toute attente, il ne grimaça pas quand l'Archer usa de son observation avancé pour une raison des plus simples : il l'avait coupé, momentanément. Il n'en avait pas besoin, tant qu'il était en duel face à ce vice-amiral, qu'il surclassait très largement en terme de vitesse. Il le prouva en déviant le moindre des coups qui le menaçait : les mains et les poings s'entrechoquèrent follement à de multiples reprises sans que ni l'un, ni l'autre des deux combattants ne parvienne à récupérer l'ascendant. L'Archer, toutefois, avait l'avantage de ne pas être seul et Alion contourna ce conflit musclé pour tenter de trancher le flanc du mercenaire d'un coup d'épée tranchant. Ce fut inutile, car une plaque noire du haki coupa court à la trajectoire de sa lame, qui vint se heurter à la peau sans l'ouvrir d'un iota. Au moment où Ghetis recula, ce fut Sorafuka qui reprit sa place, abattant ses deux lames sur le torse de Mozero en dessinant une croix. Une fois de plus, ce fut un échec, car le hors-la-loi interposa un bras couvert du haki, tout en reculant afin d'accuser le coup plus souplement. Ce n'était guère nécessaire d'engager un bras de fer à tout bout de champ, il allait simplement se fatiguer plus vite qu'eux... Alion, qui continuait à courir sur son côté droit, menaça de lui envoyer un rankyaku afin de couper court à sa solution de retraite : l'épéiste du Nouveau Monde dut néanmoins reculer précipitamment à son tour lorsque le bras droit du membre de la Guilde Marchande se mit en branle, projetant dans sa direction une fournée d'éclairs qui menacèrent de le griller. Bien sûr, l'Archer ne manqua pas cette opportunité d'intervenir à nouveau, et il fut bientôt face à l'ancien Schichibukai, qu'il tenta de percuter au niveau de l'abdomen : ce dernier, qui avait pris sa décision une seconde auparavant, ne put qu'en profiter à son tour. Il bondit et, tout en couvrant sa jambe droite du haki de l'armement, il prit appui sur le poing qu'on tendait brusquement dans sa direction. L'impulsion fut si virulente qu'il décolla à une vitesse toute bonnement époustouflante : tant et si bien que ni Alion ni Tsuki ne purent le poursuivre pour continuer à le mettre à mal. Il allait traverser des centaines de mètres en vol plané afin de finalement retomber dans l'océan, à cette allure : il venait de se faire la malle.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Bleach10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 456074PNJ1
Vice-Amirale Ortenssia Emy et Kali Nomade, criminelle primée à 809.000.000 berrys.

-Ysaac ! Putain !
-Tu as aussi beaucoup à faire.

Emy encaissa péniblement le coup de son adversaire, qui la percuta d'un coup de pied en plein dans la hanche gauche. Elle fut projetée, soudainement déstabilisée, et elle eut besoin de plusieurs mètres afin de récupérer le plein contrôle de son corps tandis qu'à quelques mètres de là, Tanaka Ysaac mordait la poussière, après une confrontation des plus douloureuses avec le poing d'Agamemnon. Ils n'étaient pas à la hauteur : c'était un constat qu'elle avait déjà pu dresser alors qu'Eracless combattait à leurs côtés mais, en l'occurrence, ils n'étaient même pas capable d'opposer une résistance digne de ce nom aux deux brutes qui leur faisaient face. Ils n'étaient pas encore mort, pour sûr, et c'était un miracle : mais ils n'allaient pas tarder à l'être si rien n'était fait pour leur fournir un soutien indéfectible en temps et en heure. Le vice-amiral Tanaka toussotait et crachotait, à quatre pattes, le souffle court et le corps tremblant. Elle était encore dans un plutôt bon état, mais elle était absolument incapable d'atteindre son adversaire, qui la dominait en tout point. Kali, l'air blasée, semblait estimer que nul gouvernemental ici présent n'allait pouvoir la distraire durablement. Elle jeta un bref regard aux autres justiciers qui, non loin, se donnaient autant de mal que possible afin de venir à bout des chevaliers. Lim Focker parvint à octroyer à Majo Bexinos un coup de coude virulent, qui repoussa momentanément l'ange aveugle. La langue de zoan de Yonass, quant à elle, s'enroula autour du bras gauche de Zakka Li qui fut ainsi projeté dans un mur déjà à demi-écroulé, qui s'effondra d'autant plus. Restait Flais qui, malgré sa condition de logia particulièrement peu avantageuse face au haki avancé du géant, parvenait à mettre la pression sur Goliath tant et si bien que ce dernier ne prenait quasiment plus aucune initiative. En somme, les trois gouvernementaux avaient, sur ce plan, réussi à prendre l'ascendant... Mais c'était vain. Et la silhouette d'Agamemnon, lassé de s'acharner sur Ysaac, ne manqua guère de le leur rappeler : d'une seconde à l'autre, le lion allait abattre sa furie sur ceux qui malmenaient ses amis... Et il allait causer un véritable carnage.



Ordre de réponse :
Ghetis - Taito - Caligula - Sypher - Daisuke - Heziel - PNJ Decima
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !
Petit poste ce tour-ci, vous vous en doutiez (et j’ai prévenu en plus =X). Prenez votre temps pour répondre derrière !

HRP :
Résumé :
Dans l'ordre du poste :
Voltaire a fini de soigner Malia, et s'occupe désormais de Styff. Les médecins prennent rapidement Taito en charge. Yu rassure Taito. Là-dessus, c'est Chairoka qui se prononce, dans vos têtes directement. L'assaut sur Mars va être donné incessamment sous peu, et vous avez une chance d'en être. Pour cela, rien de plus simple : faut vous présenter au navire dans les délais les plus brefs.

Heziel arrive à retourner sur Marineford quand la bataille entre Pacifistas et pirates éclate. Skratch est obligé de faire demi tour pour venir en aide à ses compagnons d'infortune, dont seule une poignée parvient à tenir bon sans réellement inquiéter les X-Editions.
Quatre autres X-Editions sortent ensuite de l'eau au niveau de MF pour foncer sur les différents conflits qui y ont lieu.

Les quelques Dévoreurs bloqués dans la sève commencent à l'ingérer pour en sortir. Le plus grand nombre des Dévoreurs est libre et se dirige vers John John, Dereto et le vice-amiral Ezra Ronald. Anubis quant à lui avale l'obus de Sypher et perd connaissance après cette deuxième explosion.

Quand on parle d'eux, d'ailleurs ! John John et Dereto font un tag team pour permettre à Ronald de combattre Qwer Ty en 1v1. Et ça marche bof.

Petite formalité à laquelle se livre Caligula : Iris est vaincue, car incapable de se tirer de ce faux pas !

Au niveau d'Orim, Mark évite le poing de sève de Sypher afin de prendre part au combat. Kisa mène l'offensive, suivie de Mark, mais Orim parvient à se protéger de l'un comme de l'autre de ces deux ennemis. Daar-San et Eileena, pour l'heure, restent en retrait.

Pour Ghetis, ta strat' marche parfaitement dans la mesure où il utilise de lui-même ton coup de poing pour s'éloigner de Marineford hyper rapidement. Ni Alion ni Tsuki ne peuvent surenchérir, sur le coup (mais, de toute façon, comme le but était de l'éloigner, c'est pas comme si y en avait plus besoin que ça xD)

Au niveau des autres combats, Kali maltraite Emy et Isaac est déjà à demi-KO. Lim a l'avantage sur Bexinos, Yonass a l'avantage sur Zakka Li, Flais a l'avantage sur Goliath... Mais Agamemnon se tourne dans leur direction.

Récap lvls et aptis  :
Tour de guet :

William Lancaster (Akainu) → Niveau 50+ (?), primé à 1.150.000.000 berrys.
Possède le Logia du Mercure, les hakis de l'observation et de l'armement.

John Pacifique (Shirokuma) → Niveau 48.
Corps-à-corps pur, rokushiki, hakis de l'armement et de l'observation.
Camille Elkens (Midoritaka) → Niveau 46.
Maîtrise parfaite des armes à feu, hakis de l'observation et de l'armement.


Aux abords de la tour de guet :

Anubis (Chef des Dévoreurs) → Niveau 45.
Résistance extraordinaire, combat au corps-à-corps avec leurs attributs naturels (griffes, crocs).
Dévoreurs → Niveau 35.
Résistance extraordinaire, combat au corps-à-corps avec leurs attributs naturels (griffes, crocs).


Au sol :

Kali Nomade → Niveau 50, primée à 809.000.000 berrys.
Hakis de l'armement et de l'observation, corps-à-corps pur brise espace.
Agamemnon → Niveau 50, primé à 240.000.000 berrys.
Zoan du Lion éveillé, haki de l'armement.
Mozero → Niveau 48, primé à 480.000.000 berrys.
Corps-à-corps brut, haki de l'armement avancé, haki de l'observation standard.
Azer Ty → Niveau 45.
Corps-à-corps, taille démesurée, haki de l'armement avancé (armure totale).
Orim Asakura → Niveau 42.
Fruit du démon du scorpion.
Qwer Ty → Niveau 41.
Corps-à-corps, haki de l'observation.
Syrilia Frija → Niveau 41, primée à 150.000.000 berrys.
Sabreuse pure, haki de l'armement.
Dream Vespier → Niveau 40.
Zoan mythique du yéti et corps-à-corps.

Li Zakka → Niveau 40, primé à 170.000.000 berrys.
Wind Gear.
Goliath → Niveau 39, primé à 195.000.000 berrys.
Force colossale, un marteau et un bouclier, haki de l'armement avancé.
Bexinos Majô → Niveau 38, primé à 130.000.000 berrys.
Corps-à-corps très brutal.
Iris Vermillon → Niveau 38.
Combat avec des bourses étranges, geppou, haki de l'armement.
Shérif Bürmingon → Niveau 38, primé à 78.000.000 berrys.
Homme-bête tireur, haki de l'armement.

Les géants → Niveau 35.
Corps-à-corps, armes en tout genre.
Autres pions, contre-amiraux ou colonels.



Wakai Tsuki (Sorafuka) → Niveau 48.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Keternel Alion → Niveau 45.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Ortenssia Emy → Niveau 44.
Corps-à-corps pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Cuthvine Mark → Niveau 36.
Paramecia de la vélocité, corps-à-corps, haki de l'armement.
Roncia Lochal → Niveau 36.
Zoan de l'araignée modèle Nephila komaci, corps-à-corps, haki de l'armement.

Tempesky Eileena → Niveau 33.
Colors Trap, corps-à-corps.
Daar-San → Niveau 31.
Retour à la vie des cordes vocales, corps-à-corps.

Yamamoto Eracless → Niveau 46.
Zoan du lion des cavernes, hakis de l'armement et de l'observation.

Dereto → Niveau 45.
Corps-à-corps, rokushiki, hakis de l'armement et de l'observation.
Milosephko Yonass → Niveau 43.
Zoan de la grenouille kokoi, haki de l'armement.  
Ezra Ronald → Niveau 43.
Zoan de la hyène, hakis de l'armement et de l'observation.
Exalva Flais → Niveau 43.
Logia du plomb, haki de l'observation.
Horoji « Wave » Julia → Niveau 42.
Paramecia de l'amortisseur, hakis de l'armement et de l'observation, corps-à-corps.
Tanaka Ysaac → Niveau 40.
Corps-à-corps, rokushiki, hakis de l'armement et de l'observation.
Kisa Mojoni → Niveau 39.
Hachitoryu, rankyaku et soru, hakis de l'armement et de l'observation.
Focker Lim → Niveau 38.
Corps-à-corps pur frappe-terre, gants en granit marin, haki de l'observation standard, haki de l'armement éveil.
John John → Niveau ?
Aptitudes ?


Sur le navire :
Asya Lida (Chairoka) → Niveau 55.
Paramecia du mental, corps-à-corps, hakis de l'armement et de l'observation.
Aston Finley → Niveau 55.
Paramecia de l'assimilation, hakis de l'armement et de l'observation.
Jasmine → Niveau 48.
Paramecia de la gravité, hakis de l'armement et de l'observation.
Hijime Malia → Niveau 43.
Sabre et corps-à-corps, hakis de l'armement et de l'observation.
Matochika Cho → Niveau 41.
Corps-à-corps, musique de combat, haki de l'observation.

Jean-Bart Nonoha → Niveau 40.
Paramecia du formatage, rokushiki, tir, hakis de l'armement et de l'observation.

Bartheo Jeffer → Niveau 39.
Corps-à-corps pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Poisseroy Voltaire → Niveau 39.
Zoan du Raton-laveur, haki de l'observation.
Flamingo Joshua → Niveau 39.
Corps-à-corps, haki de l'armement.

Turoi Nagate → Niveau 38.
Combat à la lance, soru et tekai, hakis de l'armement et de l'observation.

Wolst Maya → Niveau 35.
Fruit BEAST artificiel.

Sakuraba Yu → Niveau 30.
Ichitoryu, haki de l'observation.
Tireurs lambdas → Niveau 30.
Armés de fusils, certains possèdent des balles spéciales, d'autres se contentent de faire feu avec une précision remarquable.
Gringo Himan → Niveau 20.
Paramecia de la console.


Au large :
Rasgarat Abel → Niveau 49.
Paramecia des vecteurs, hakis de l'armement et de l'observation.
Un Pacifista X-Edition → Niveau 45.
Spécialisé dans le corps-à-corps et les arts martiaux. Outillages et armements divers.
Un Pacifista X-Edition → Niveau 43.
Spécialisé dans les tirs et les utilisations d'armes à distance. Outillages et aremements divers.

L'Incontrôlable → Niveau 48, primé à 928.000.000 berrys.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Skratch → Niveau 45, primé à 605.000.000 berrys.
Il a des gants ! Et le haki de l'armement.
Une foule de pirates plus ou moins célèbres → Niveaux 20 à 40.
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

Ghetis Archer
Messages : 1956
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue47/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue718/750L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (718/750)
Berrys: 18.533.208.528 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeSam 30 Mar - 3:19

God of Sky

Ore Wa Kurohebi Da !




L’arrivée de l’Archer avait eu pour effet de débloquer la situation dans laquelle se trouvaient depuis trop longtemps ses deux collègues de l’amirauté. Il était vrai que s’occuper des géants n’avaient pas été le choix le plus stratégique du brun, cependant il ne pouvait que se féliciter d’une telle performance dont l’utilité restait certaine malgré tout.

Pour  ce qui était de l’ancien corsaire, l’utilité de Ghetis fut un peu plus relative au premier abord, étant donné que l’ennemi continuait à parer efficacement les coups. L’affrontement aurait pu durer encore plusieurs bonnes minutes bien trop précieuses pour le Gouvernement Mondial. Il fallait triompher rapidement des ennemis et le Vairon l’avait bien compris, puisqu’il n’employa que des techniques vigoureuses à l’encontre de ses adversaires. Il avait déjà éjecté Nu Wa qui finit par partir d’elle-même, tout comme il avait éjecté Syrilia.

Face à un homme tel que Mozero cette stratégie paraissait moins viable, mais il fallait tout de même tenter celle-ci, l’ennemi étant acculé. En soi, la fuite ou l’éjection était une solution des plus rentables. Néanmoins, il s’agissait d’un fier guerrier, de ce fait il y avait fort à parier qu’il ne souhaite pas fuir.

Le trio poursuivit donc son assaut fulgurant, saisissant la moindre ouverture pour essayer de prendre l’avantage et cela arriva enfin ! La puissance délivrer par le vice-amiral allait enfin servir réellement ! Lui qui avait imaginé pour solution la fuite de l’ennemi ou son éjection, il était loin d’imaginer que l’adversaire opterait pour un subtile mélange des deux en unissant la puissance du coup de poing à celle de sa jambe. Par une action telle que celle-ci il allait sans doute se retrouver à un point encore plus éloigné que Syrilia, mais cela arrangeait le Gouvernement dans le fond…

Cette fuite sonnait comme une petite victoire pour le trio et cela se ressentirait nettement sur la tournure qu’allait prendre la guerre de Marineford. Trois têtes d’affiche venaient de se libérer, signifiant trois grandes forces en présence.

- Bien… Il est temps de….

Interrompu dans sa prise de parole par l’annonce de Voltaire suivi de près par celle de Chairoka, le brun eut un léger sourire qui ne tarda à se resserrer sur une mine plus sérieuse. Il était satisfait de la situation, mais savait pertinemment que les choses sérieuses commençaient maintenant !

Il allait pouvoir tirer son épingle du jeu ! Les alliés du bateau étaient d’aplomb et Mars semblait être à portée ! C’était l’occasion pour Ghetis d’évincer l’homme à cause de qui toute cette histoire avait eu lieu et paradoxalement, celui qui avait créé la situation propice à son ascension prompte au sein de la Marine.


Centes.


De même, il avait également la possibilité d’affronter l’adversaire qu’il s’était dédié depuis le tout début de cette guerre et qu’il voyait comme son ennemi ultime : Akainu.

Il voyait en lui l’ennemi servant à prouver qu’il valait largement un amiral, qu’il était le nouvel élément fleurissant de l’institution militaire que représentait la Marine. Ce fut donc tout naturellement que son regard se dirigea vers la tour de guet, avant de descendre sur les dévoreurs que les tireurs semblaient avoir du mal à contenir. Par la suite il vint à observer les deux géants encore en lice et termina son tour d’horizon sur une scène des plus préoccupantes… C’était une bataille annexe qui se déroulait là-bas, une bataille  que le groupe composé d’Ysaak Tanaka et bien d’autres avait du mal à contenir.

En dépit de cette scène perturbante, Ghetis brûlait d’impatience à l’idée de se mesurer à Akainu et comptait véritablement se rabattre sur lui de façon immédiate. Il était prêt à prendre cette impulsion, de quoi nourrir son envie d’affrontement dantesque, de quoi satisfaire cette sorte de libido guerrière qui l’animait dans les guerres, cette envie toujours grandissante de se battre avec autrui. C’était son moment !

Mais….

Ce n’était pas le moment…


Resserrant ses poings, il regardait à nouveau la scène au loin et voyait notamment Tanaka dans une posture plus que désavantageuse… Ghetis et lui n’avaient guère échangé depuis Drum, mais aujourd’hui sa libération du joug de Centes était bel et bien due à la performance de La Couronne durant cette fameuse bataille. Ainsi, le vairon voyait en lui une personne qu’il « connaissait » et un vice-amiral qu’il respectait. De plus, il savait pertinemment qu’il serait plus utile à ce groupe et permettrait d’offrir un net ascendant à ses alliés.


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Tumblr_n6pv8v4XZt1sr7neao1_500

Alors un sourire fendit ses lèvres alors qu’il soupira lâchant d’un ton amusé.

- C’est donc ça le sens des responsabilités. L’intérêt des miens avant mon intérêt personnelle.

Ghetis venait de faire un grand pas, en faisant ni plus ni moins une croix sur Akainu pour le bien d’autrui.  Cette décision était bien plus grande qu’elle n’y paraissait. Lui qui avait déjà élargi son concept de famille à l’ensemble des citoyens des îles en sa possession, désormais il l’avait étendu à l’ensemble des membres du Gouvernement Mondial.  
Menant son index et son majeur sur sa tempe comme si cela lui permettait de se connecter au réseau de Chairoka et destiné un message à l’attention de ses fils !

* Mes fils. Je ne peux pas vous accompagner dans Mars pour le moment, je suis plus utile ici. Vous connaissant je suppose que vous voulez y entrer… Alors faites le sans crainte et marquer votre ère ! Je m’occupe de la protection de Marineford ne vous inquiétez pas. Et n’oubliez pas… vous êtes ma plus grande fierté ! *

Il savait que cette étape de la guerre serait particulièrement périlleuse pour eux comme pour lui, alors il tenait à leur livrer ces mots symboles de son amour paternel, c’était une chose importante en pareil instant.

*Quant à toi Taito. Tu sais déjà ce qu’il te reste à faire.* Dit-il d’un ton fier à son rival de toujours.

Coupant la discussion sur ces quelques paroles, l’Archer mena sa main droite à son épaule gauche et vint saisir le tissu de son manche longue, puis d’un geste puissant il arracha littéralement l’habit ! Abandonnant le bout de tissu, c’était un corps sculpté qu’il dévoilait, mettant en avant la croix du Gouvernement Mondial trônant dans son dos en un tatouage, mais aussi le symbole de la Marine sur son cœur.

Cela était devenu « banal » dans la mesure où ces tatouages avaient déjà été vus. Cependant, ce n’était pas sûr eux que l’attention devait se tourner, mais bel et bien sur celui qui serpentait l’ensemble de son bras droit.

En effet, un serpent ébène venait désormais s’enrouler autour du bras du Vairon, prenant racine depuis l’épaule pour finir la gueule ouverte sur le poignet. Au milieu de ce serpent avait été laissée une zone de chaire laissant apparaître la date 1506. Il s’agissait d’une date forte de sens pour l’Archer, elle représentait son éveil, le fait qu’il s’était trouvé un but lui étant propre. Il avait déjà commencé ce tatouage après son altercation avec la Toupex, mais l’œuvre n’en était alors qu’à l’avant-bras, zone très souvent caché par le brun. Il l’avait terminé il y avait peu au final.

La bataille arrivait à son apogée

- Amiral Sorafuka, Vice-Amiral Keternel, combattre à vos côtés a été un honneur. Je m’en vais aider le groupe d’Ysaak Tanaka. Vice-amiral Keternel pourriez-vous m’épauler ? Il faut une personne capable de contenir Kali Nomade le temps que je libère un peu tous nos alliés pour concentrer nos forces sur elle et le lion décima. Je suis convaincu que vous en êtes capable, mais surtout ne la sous-estimez pas.  

De même que pour Tanaka, Ghetis fit partie du groupe monté par Nakata Fenice pour sauver l’amiral Wakai Tsuki et pourtant c’était la première fois que l’ex-chasseur de primes fut emmené à collaborer avec lui. En ce qui concernait Alion, le fait d’avoir partagé un combat à ses côtés suffisait pour que le brun puisse le voir comme une bonne personne.

* Il est temps d’agir comme un futur amiral !*

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 HappyFarawayAracari-small


Ne faisant pas davantage de cérémonie, le capitaine prit un appui ferme au sol et se propulsa d’une traite en direction du groupe de Tanaka qu’il allait pouvoir survoler un bref instant ! Il fallait vaincre Kali Nomade, mais aussi Agamemnon le lion surpuissant de l’armée Décima. Pour cela le Kurohebi allait devoir s’entourer des bonnes personnes !

Zakka Li, qui venait d’être projeté violemment par Yonass, subirait ainsi l’assaut d’un Ghetis survolté propulsé à coup de Kamisori pour l’accoster d’un virulent coup de poing en plein poitrail pour ainsi exploser toute sa cage thoracique !  Le but étant clairement d’ouvrir le Zakka Li avec une attaque surprise surpuissante et un haki de l’armement conjugué à une bonne dose de force herculéenne !

Ne perdant pas de temps le vice-amiral reprit appui au sol à la façon d’une bête féroce pour fuser directement sur Bexinos, saisissant l’ouverture de Lim Focker pour arriver en trombe sur l’homme des mers blanches ! Un détail qui allait sans doute faire de Ghetis une véritable plaie pour l’ange, sa zone de haki condensé autour de lui venant ainsi frapper brusquement l’ange ! D’une main puissance, le Vairon saisit l’homme à la gorge refermant d’une traite sa main sur son cou qui cèderait sans mal sous la pression, la main libre irait quant à elle effectuer une percer en plein cœur !

*Portez secours à Tanaka, le lion est un ennemi bien trop puissant !* Adressa-t-il en pensée à Yonass et Focker.

Retirant sa main de des chaires de l’ennemi, Ghetis fixa alors Agamemnon, un ennemi d’un tout autre niveau, néanmoins il ne pouvait pas encore s’occuper de lui, puisqu’il voulait avant tout libérer les gouvernementaux du joug de l’ennemi. Supposant qu’Alion et Emy  gêneraient suffisamment Kali, que Yonass et Lim Focker seraient d’une grande aide pour Tanaka, il ne restait plus que deux ennemis gênants, le géant et Orim le scorpion. Flais semblait être sur le point de le vaincre, alors Ghetis opta pour un assaut à l’encontre d’Orim.

Ce scorpion avait osé blesser grièvement Caligula par le passé et il était temps de lui rendre la pareille ! Profitant du fait qu’il soit complètement acculé le Vairon fusa ainsi sur lui à l’aide du soru et ainsi arriva brusquement sur son flanc ! Venant lui prodiguer une double-attaque survolté !

Les poings tendus pour rencontrer furieusement la tête pour l’un et les cotes pour l’autre ! Les poings américains en granit marin sur ses phalanges, combinés au haki de l’armement et sa force signifiaient une chose simple ! Orim ne bénéficiait plus de la protection de son zoan et risquaient des blessures sans doute mortelles ! Le crâne risquait d’être littéralement briser par le coup de poing, tout comme l’ensemble des côtes du flanc ciblé risquaient d’être complètement cassé, enfin il y avait bien évidemment une propulsion violente sur une distance que l’Archer n’avait même pas estimé.

Il fallait renverser la vapeur !

- Escouades Anti-Décima, je ne peux réellement vous donnez d’ordre, mais les dévoreurs vont bientôt acculer le groupe d'Ezra, je pense que votre aide leur sera utile. Ici il ne reste que des ennemis monstrueux et il est inutile de risquer vos vies alors que vous pouvez encore combattre. De plus je reconnais là une utilisatrice du color trap, les géants sont pour elle des cibles de choix, je préconise une couleur comme le noir de la trahison pour qu'ils se battent entre eux, ou le rouge pour que les dévoreur se ruent sur eux. Songer à les marquer à plusieurs endroits différents.

Vice-Amiral Kisa, votre ancienneté m’empêche également de vous dire quoi faire, je pense que vous connaissez vos compétences et savez vers quoi vous orienter. Je vais porter secours au vice-amiral Tanaka, soyez tous prudents.


Ne perdant pas de temps il accouru donc en direction de Tanaka, courant aussi vite qu’il le pouvait pour arriver à lui, Ghetis espérait que sa présence ici change réellement quelques choses.

* Vice-Amiral Tanaka ! Je vous estime énormément alors ne perdez pas la vie sous mes yeux ! Je viens de suite vous épauler !* Adressa-t-il en pensée à l’homme en pleine souffrance.

DEV NERD GIRL




Résumé,Techniques,Pnjisations,Explications:
 


Dernière édition par Ghetis Archer le Mar 2 Avr - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 525
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue38/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue246/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (246/350)
Berrys: 180.532.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeLun 1 Avr - 22:49

Never give up



“ Putain de merde !!!! “

Je grognais à cause de la douleur toujours présente. Les désinfectants se faisant multiples, les piqûres ou autres méthodes pour soigner n’étaient pas tendre et malgré ma volonté, je n’en reste qu’un humain. Perdre un membre est une chose rare et désormais, on peut dire que je fais partit de ceux qui souffrent le martyr. Pourtant, malgré la douleur, je me retenais de laisser perler la moindre larme supplémentaire, serrant les dents et jurant aussi souvent qu’il me l’était donner de le faire. J’espérais que le Wenham puisse venir à bout de cette bestiole, sans quoi, ce “ sacrifice “ sera vain et pour sûr que ma rage n’en sera que plus grande. Cependant, volontairement ou non, le Vice-Amiral stratège de la marine répondit à ma principale question et me changea donc les idées, oubliant presque la douleur physique qui m’attaquait sans relâche. Tandis qu’on pensais ma plaie béante, je vins à le regarder et être pensif.

Qu’importe ses félicitations, qu’elles soient sincères ou non, je ne m’en réjouissais guère. J’avais beau avoir sauver des gens au péril de ma vie et au prix de ma main gauche, je pensais surtout à ces deux personnes qui étaient quelque peu le centre de cette bataille pour le moment. Akainu était un adversaire redoutable et sans nul doute que s’il n’était pas retenu, il ferait des ravages sur ce champs de bataille qu’était devenu Marineford. Ainsi donc, quand bien même j’arrêtais de m’en vouloir de ne pas être rester, je tentais de remettre en place mes pensées, souhaitant de la chance et du succès pour ces hauts gradés qui sont comme des modèles à mes yeux. Shirokuma le baroudeur, expert en corps à corps et Midoritaka, la pro en tir. Deux monstres de la marine qui ont des capacités hors du commun dans deux domaines que je privilégie dans mes combats. L’un comme l’autre était important bien qu’une personne privilégie de part l’attirance que je ressens à son sujet. Mais professionnellement parlant, les deux s’équivalaient.

Pensif donc, je sortis de mes songes quand une voix se fit entendre. La personne qui apparue et qui vint à moi n’était nulle autre que ma propre soeur. Celle-ci s’approcha de moi avant de vérifier mon état. Pas de câlin, pas de larmes, mais un regard vif et intense qui traduisait bien des choses. Me grattant la nuque avec ma dernière main valide, je me contentais de lâcher de brève paroles qui servaient à la rassurer surtout.

“ J.. Je vais bien... “

Mensonge à demi faux, je me laissais donc soigner alors que ma soeur restait à mes côtés le temps qu’on me soigne. Et c’est là que le message de la grande patronne se fit entendre dans nos têtes. Nous figeant sur place, moi comme ma soeur, nous échangions des regards comme pour se questionner. Ma soeur devina immédiatement ma réponse tandis qu’elle se mordait la lèvre. Elle était faible, pas forcément peu confiante en elle, mais elle savait que ce lieu serait trop dangereux, même pour moi... Pourtant, malgré l’avis qui serait sans doute négatif de la part des médecins, je vins à mettre de côté ma douleur et affirmer ces mots.

“ ... Je vais y aller. “

Le regard de ma soeur s’agrandissait alors qu’elle écarquillait les yeux. Elle ne pouvait pas m’empêcher de cela. Il ne s’agissait pas là d’une tentative d’obtenir des “ hauts faits “, mais bien d’être utile de part mes capacités. Il s’agissait là d’entrer dans une zone dangereuse et en extraire deux personnalités reconnues et extrêmement utiles à l’ennemi. L’une semblait douée de pouvoirs lui permettant de créer des fermeture éclaires défiant l’espace, alors que l’autre semblait défier tout lois via de simples règles. Priver Centes de ces deux personnes ferait sans doute pencher gravement la balance dans notre sens... Mais à quel prix ? Sans nul doute que là-bas les ennemis sont nombreux et surtout surpuissants... Amiraux, pions redoutables, il est certain que Centes a encore des cartes dans sa manches, dont le fameux personnage capable de se jouer du temps, ou des événements qui se déroulent actuellement. Cette mission était hautement risquée, peut-être même suicide, cependant  je ne pouvais pas me permettre de rester là les bras croisés. Ma vitesse pourrait avoir son utilité dans cette parenthèse décisive.

“ Je vais y aller ... Et aider mes collègues. “

Peut-être serait-ce la dernière fois que je me battrais, ou inversement, ceci serait le début d’une légende qui restera gravée dans le granit marin dont la marine dispose jalousement.
C’est à cet instant que le message de l’Archer parvint à nos esprits. Hm ? ...

“ Tsss... Celui-là alors... “

Venant à m’adresser aux médecins en charge de ma personne, je vins à grogner une ultime fois et tenter de savoir le plus de choses possibles et obtenir la moindre chose qui pourrait m’être utile.

“ ... Pensez vous pouvoir minimiser la douleur rapidement ? Pour ne pas dire l’éteindre temporairement ? Drogue, dopant peu importe... Remplacer la main perdue immédiatement relève de l’utopie, nous verrons ça plus tard si cela est possible, cependant,... Pensez vous avoir la moindre chose utile à me fournir ? Armes, gadgets ou objet pouvant ou bien doper mes performances, augmenter ma vitesse et/ou immobiliser des ennemis ? L’objectif est d’agir vite et bien... “

Avoir le haki de l’observation était clairement un plus, un luxe que je n’avais guère à ma disposition, cependant je saurais compenser ce manque par mon haki de l’armement. Ma vitesse et mes crocs renforcés seraient une lame que rien ne peut briser, ou du moins je l’espère. Restais à voir si un quelconque gradé s’oppose à cette décision, mais je doutais que cela se produise. J’en demandais même discrètement l’avis à l’Amirale en chef, comme si j’espérais un feu vert pour totalement me relâcher dans cet ultime moment qui était crucial.  

Dévoué... Jusqu’à la fin, en supposant que ce soit celle-ci. Mais une chose est sûre... Si cela doit être ma fin, comme prouvé lors de ma rencontre troublante avec Akainu, je ne lâcherais rien sans me battre au préalable. Je vins alors à regarder ma soeur et lui donner des ordres.

“ Quoi qu’il puisse arriver Violet... Épaule tes collègue. Ne laisse rien te barrer la route et protège tes semblables, car tel est notre rôle. Ne laisse rien ébranler ta foi et ta lame sera impossible à briser.. “

La regardant droit dans les yeux, je me vins à soupirer et grogner alors qu’un pic de douleur refaisait surface. Tss.. Saleté. Attendant une réponse de ma “ patronne “, je laissais mon corps aux mains des médecins en l’attente du fameux départ vers “ Mars “, non sans envoyer une pensée à l’Archer.

“ Je te retourne le conseil ... Ghetis... “

Première fois que j’utilisais son prénom, plutôt que son nom. Un rapprochement ? Allez savoir... Sans doute qu’à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Bref... Tendant une main vers ma soeur, je refermais ce poing pour alors espérer qu’elle colle le sien aussi au mien. Une façon de se faire une promesse plutôt que se câliner. Ceci n’était qu’un au revoir, plutôt qu’un adieu. Je me convainquais de cela tout du moins, car si par malheur il m’arrivais quelque chose, quand bien même je ferais tout pour veiller sur elle, qui prendrait réellement soin d’elle hein ? Une brève pensée s’en alla vers la dirigeante de la marine, mais s’effaça rapidement, refusant de l’encombrer avec ce genre de conneries... Je reviendrais victorieux quoi qu’il m’en coûte. Cette guerre devait être gagnée et je ne laisserais rien se mettre au travers de notre route. Telle était ma vision des choses : une victoire juste pour celui qui l’est le plus : nous, la marine, le gouvernement mondial.

Me redressant en attendant les réponses, je vins à regarder la tour, sans rien penser officiellement, mais en ayant bien des idées. Eux aussi devaient être victorieux, car j’avais bien des choses à leur dire tant à l’un que l’autre.



Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

Caligula Spown
Messages : 464
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue38/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue196/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (196/350)
Berrys: 7.789.389.498 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeJeu 4 Avr - 12:14



Acte final : Décima

Et de deux ! L'imprévisibilité du shandia couplé à la situation actuelle de la folle décima conduit cette dernière tout droit vers un profond sommeil. Lorsque le shandia sentit le corps ennemi s'écraser sur les dalles de Marineford, et au repos il stoppa aussitôt son assaut et atterri à côté de ce dernier.
Il n'allait premièrement pas se fatiguer plus que ça et profitait d'un léger temps de repos qu'il n'avait que brièvement eu après sa victoire sur Dream. Qui plus est, bien qu'appréciant énormément le combat, le contre-amiral n'était pas non plus ce genre de barbare qui s'acharnait sur les corps inertes de ses victimes tout en sachant qu'il n'avait fait que récupérer les restes. Constatant la sacoche que possédait la jeune demoiselle, Caligula réfléchit quelques instants et se décida à la prendre : elle pourrait s'avérer être utile pour la suite et au pire, Ghetis était un homme qui portait beaucoup d'intérêt pour les objets possédés par ses adversaires. Cela lui ferait surement plaisir.

Caligula enfila donc la sacoche et s'agenouilla à côté de la décima pour lui adresser une première et dernière parole.

– Je m'excuse pour la fourberie dont j'ai fait preuve, et je m'excuse aussi de ne pas avoir pu t'offrir un beau combat.  
Il se releva alors fièrement et laissa dans son dos le corps de sa deuxième victime. Tout comme avec Dream, il regrettait de ne pas avoir pu affronter Iris dans un vaillant et artistique combat. Mais sur Marineford la place n'était pas à l'art mais bien à la victoire, une victoire dont la marine ne pouvait se priver.

Le message de Chairoka venait tout juste de lui parvenir alors que son regard était déjà en direction de la première personne contre laquelle il avait décidé de se battre au début de cette grande bataille : le géant Qwer Ty n'avait pas attendu le shandia et c'est le vice-amiral Ezra Ronald qui avait remplacé le zoan antique. Un excellent remplaçant contre lequel le géant ne s'ennuierait surement pas.
Vint ensuite le message de son paternel pour lui et Sypher les incitant à aller dans un Mars et lui laisser le champ de bataille. L'Archer Senior était confiant en ses capacités, mais aussi en celle de ses gosses et il leur avait clairement fait comprendre. Comment Caligula pourrait-il dès lors ne pas écouter son capitaine.

Le shandia usa alors lui aussi de la connexion établie par Chairoka pour adresser une phrase d'encouragement à son paternel et capitaine qui aurait beaucoup à faire ici même.

– Je m'en vais détruire Mars une bonne fois pour toute, pendant que toi…Occupe-toi d'eux comme il se doit et arrange nous tout ça avant que l'on revienne!!
Ce genre de phrase entre les deux hommes se finissaient souvent par un petit check, mais la distance les séparant l'un de l'autre les en empêcherait pour ce jour.

À la suite de ça, Caligula regagna comme convenu le navire en mirant les individus qui viendraient eux aussi à Mars et rejoindrait son frère et co-équipier Sypher si celui-ci était de la partie. Leur travail d'équipe avait été incroyable et il espérait bien le montrer aux ennemis qui les attendraient de l'autre côté.


Résumé et Techs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

Sypher Wenham
Messages : 373
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue39/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (39/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue9/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (9/350)
Berrys: 51.068.521 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeVen 5 Avr - 9:11

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Tumblr_p10yqeMrxA1wzb0pfo2_500

L'Histoire est écrite par les vainqueurs

Feat Event - Groupe 10

Mon offensive consistant à engloutir le groupe de Dévoreurs pour les mettre hors d’état de nuire n’avait que très peu fonctionné. Seulement quelques-uns s’étaient retrouvés englués dans la sève, si bien que les autres avaient pu s’empresser de rejoindre une autre partie du champ de bataille avec la ferme intention de faire des victimes. Mais même pour ceux s’étant retrouvés handicapés, la libération était à portée de main. En effet, et comme j’aurais pu m’en douter, ils s’étaient mis à dévorer la substance avec énergie, sans qu’elle n’ait un quelconque effet sur leur organisme ou même qu’elle n’entrave leur mâchoire. Ces créatures demeuraient extrêmement étranges décidément. A partir de là, je ne pouvais pas vraiment faire quoi que ce soit de plus pour les défaire.

Toutefois, pour leur chef, ce n’était pas la même limonade. Mon pseudo plan de camouflage avait fonctionné, si bien qu’il avait totalement englouti le projectile explosif sans la moindre crainte, jusqu’à ce que les effets ne se déclenchent. Une puissante détonation retentit à l’intérieur de sa gorge, le plongeant immédiatement dans un comas profond et le laissant retomber puissamment sur le sol de Marine Ford. En voilà un de moins, et le plus puissant en plus ! En constatant cela, je ne pouvais qu’être soulagé, car même si leur bêtise les rendait moins puissants que des être doués d’une intelligence certaine, ils n’en restaient pas moins extrêmement dangereux lors d’un affrontement comme celui-ci.

Dans tous les cas, j’étais parvenu à « sauver » Taito de ses poursuivants, le laissant ainsi aux équipes médicales qui l’aideraient à se requinquer pour la suite. De mon côté, je n’avais cessé de scruter le champ de bataille, cherchant toujours de nouveaux dangers, de nouvelles informations que je pourrais procurer aux combattants gouvernementaux. Et c’est lorsque l’Amirale-en-Chef Chairoka nous dévoila son idée d’infiltration de Mars que je compris une chose : la fin de la Guerre approchait, et nous reprenions peu à peu l’ascendant. Mais... Quels genres de monstres pouvaient bien nous attendre à l’intérieur ? Comme elle le disait très clairement, en acceptant d’être de la partie, nous nous engagions à réaliser cette mission sans aucun soutien extérieur. En somme, nous serions livrés à nous-mêmes.

Sur le moment, j’eus une petite pensée pour Noctis qui avait autrefois perdu la vie en cet endroit. Si les choses tournaient mal, Mars demeurerait sans doute mon tombeau à moi aussi. Mais je ne pouvais pas mourir. Pas maintenant, pas aujourd’hui. Mes objectifs étaient encore à atteindre quoi qu’il arrive et je ne pouvais pas tout lâcher.

Je me battrai.

Scrutant le champ de bataille, je pus rapidement m’apercevoir de la présence du plus puissant Chevalier Decima : Agamemnon, l’homme-lion. A en croire son positionnement et sa façon de se tenir, il comptait sans plus attendre foncer sur nos trois collègues qui faisaient chacun face à un adversaire. Et pour le coup, même s’ils semblaient avoir l’avantage sur leur vis-à-vis, l’intervention du Zoan pourrait tout changer et tourner en catastrophe. Alors, je me devais de faire quelque chose avant de partir. C’est à ce moment là que j’entendis les propos de Ghetis à l’égard de Caligula et moi. Esquissant un très léger sourire, je ne pris pas le temps de répondre, mais il savait très bien ce que je pouvais en penser.

Quoi qu’il en soit, je ne tardai pas à informer les trois combattants pour qu’ils soient prêts.

«  Flais, Yonass, Lim, le Lion Decima est sur le point de se déchaîner sur vous. A mon signal, foncez tous les trois sur lui et donnez tout ce que vous avez ! »

Ce faisant, je propulsai ma bouche – sur laquelle j’avais déposé mon sifflet – à toute vitesse en direction du Decima avant de souffler aussi fort que possible et le plus près possible afin de le déstabiliser suffisamment pour que les gouvernementaux puissent s’occuper de lui. Au même moment, mon sniper silencieux était maintenu près de mon épaule pour que je puisse tirer une balle explosive en Granit Marin.

« Maintenant ! »

Si tout fonctionnait comme prévu, le Chevalier se retrouverait obligé de reprendre forme humaine, et serait potentiellement touché par la balle qui l’empêcherait de se transformer à nouveau et l’affaiblirait. C’était tout ce que je pouvais faire pour les soutenir de là où je me trouvais, mais j’espérais sincèrement qu’ils puissent faire quelque chose sans se retrouver dans une situation trop délicate.
awful pour Epicode



Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1245
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue38/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue103/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (103/350)
Berrys: 115.598.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeLun 8 Avr - 2:58

« L'histoire est écrite par les vainqueurs. »
Event




Concentré quasi-exclusivement sur l’homme-scorpion, Daisuke ne parvenait pas à se défaire d’une intuition qui le rendait perplexe. Il se savait inférieur physiquement, par rapport au membre du groupuscule Décima, mais connaissait aussi l’avantage tactique apporté par la supériorité numérique. Si bien, qu’ils avaient réussi, lors d’un entrainement dans des locaux non loin, à résister à la puissance d’Alion pendant quelques minutes. Cela étant, il était bien conscient que ce n’était pas un entrainement et, bien qu’il était capable de se laisser aller à des attaques dangereuses lors de ce simulacre de bataille, il savait que toutes les blessures encourues lors de cette bataille serait difficile à supporter, à l’image de celle infligée par Nu Wa. Tout un tas de stratagème naissait dans son esprit, mais une chose était sûre, ils devaient profiter du nombre pour défaire leur adversaire commun.

C’était pour cette raison qu’il avait demandé à la jeune vice-amirale de le laisser entrer dans la danse pour les aider. Pour cela, et aussi pour prêter main-forte à ses nouveaux camarades, les membres de l’escouade anti-décima. S’ils venaient de perdre Lochal, à cause de ce même homme-scorpion, il voyait très bien la détresse de Mark et son envie irrépressible d’en finir rapidement. Comprenant parfaitement les agissements de son homologue, il savait néanmoins que son idée léthale n’était pas des plus bénéfiques pour leur groupe. Le voyant foncer tête baissée, profitant du surnombre, pourrait paraitre ingénieux, mais le blond voyait clairement dans le jeu du contre-amiral : il voulait en finir vite et personnellement. Une erreur de jugement qui pourrait causer la perte du nouveau trio.

C’était donc pour le calmer et offrir aux gouvernementaux de meilleures chances de victoires qu’il se permit, grâce au réseau psychique offert par l’amirale-en-chef, de glisser quelques mots à l’attention de son nouvel ami.

« Je suis désolé pour Lochal, mais nous devons rester concentré sur notre mission, Mark. C’est probablement difficile d’entendre ce que je te dis en ce moment – j’ai vécu ce genre de situation – mais la précipitation ne sera pas ta plus grande alliée. Prenons le temps d’agir de concert et profitons bénéfiquement de notre supériorité numérique. En deux mots : Calme-toi. »

Bien évidemment, il savait que ses mots ne l’atteindraient que d’une manière spontanée et que quelques invectivassions de la part d’Orim à son encontre suffirait à le faire chavirer dans une haine des plus incontrôlables, mais il se devait de prévenir le Cuthvine du danger qu’il représentait pour lui et Kisa Mojoni. Une personne n’ayant pas les idées claires rendaient les tactiques de groupe relativement bancales et serait plus un poids mort qu’une aide précieuse, malgré les capacités combatives et maudites du gradé.

Tandis que Mark esquivait l’attaque de l’Asakura, le blond fondit à son tour, profitant de l’attaque du décima pour l’attaquer dans son flanc. L’attaque, bien que pas très synchrone avec les autres n’avaient pas pour but de blesser férocement l’ennemi, mais connaitre ses réflèxes, sa dextérité et sa vitesse dans pareille situation. Bien qu’il approchât pour frapper son ennemi, il gardait son éveil de l’empathie concentré dans la direction du décima pour essayer d’en comprendre les intentions. Finalement, s’il sentait qu’il pourrait le toucher, il le frapperait d’un coup de poing assez classique, tandis qu’il aurait intégré la puissance du chargeur Frey dans le gant qui toucherait son ennemi. L’explosion n’aurait rien de vraiment déstructrice, mais elle aurait le mérite de le présenter. S’il pensait affronter Kisa Mojoni et Mark Cuthvice, il aurait maintenant la présence de Daisuke Aurola à gérer en plus. Bien évidemment, avec son Haki de l’empathie activé et concentré, il n’hésiterait pas à s’esquiver s’il sentait un danger bien trop effrayant pour se présenter de la sorte. Une simple tentative suffisait, de toute manière.

« Non pas que je sois adepte du sacrifice, mais je suis le plus apte à servir d’appât, mon fruit du démon aidant lors de grave blessure – il suffit de regarder mon bras pour comprendre – je peux vous proposer une tactique qui pourrait fonctionner et qui a déjà fait ses preuves face à Alion Keternel. »

Le blondinet savait de quoi il parlait, que ce soit de sacrifice ou de technique. En effet, avec son logia et ses capacités personnelles, le jeune gradé savait qu’ils pouvaient compter sur sa résistance à la douleur pour continuer la bataille, même dans un piteux état. De plus, même s’il ne connaissait pas la force brute de la vice-amirale, il savait pertinemment qu’elle avait une puissance supérieure à celle de Mark et la sienne donc elle serait probablement celle qui porterait le coup fatal et il s’en accommodait parfaitement – après tout, il n’était pas là pour briller, mais pour gagner cette putain de guerre.

Au moins, ils étaient prévenus et, bien que cette discussion eût lieu silencieusement, il pouvait leur expliquer les tenants et les aboutissants avec assez de précision pour que même la jeune femme n’ayant pas participé à l’entrainement puisse comprendre où il voulait en venir. La forme du blondinet était telle qu’il pouvait aisément sacrifier son bras déjà en bouilli pour agacer l’homme-animal, tandis que la vice-amirale pourrait le tenir en haleine le temps que Mark engendrait une sphère capable de ralentir leur ennemi commun ou accélérer la vitesse de la jeune femme – c’était en gros l’idée. Bien évidemment, le combat ne serait pas gagné aussi facilement, mais il imaginait bien user de cette tactique pour montrer à Orim qu’il devait craindre chacun des trois combattants qui lui faisaient face. Un bon moyen pour lui faire perdre sa concentration vis-à-vis des autres combats alentours et surtout la présence de Daar-San et Eilenna qui pourrait, le cas échéant, trouver d’autres personnes à aider ou venir en aide au trio d’une manière ou d’une autre.

Ne s’inquiétant pas pour eux, ressentant dans les voix alentours, le retour d’alliés et le soulagement à l’apparition de Pacifista de qualité – qui aurait dispensé la section scientifique de quelques jours de repos mérités et ayant fait fondre leurs caisses comme neige au soleil – que dégageaient les voix qui pouvaient les apercevoir, Daisuke pouvait se concentrer sur sa tâche.

Si ses dispositions étaient acceptées, il n’hésiterait pas à repartir à l’assaut, non pas directement, mais avec ses armes à feu. S’il était doué à longue porté et moyen au cors-à-corps, il excellait presque dans la moyenne portée, que ce soit avec ses Colts ou avec son Desert Eagle, il était une véritable plaie que l’homme-scorpion devait se méfier. Il se décalerait, pour s’éloigner de la vice-amirale et tirer deux balles de feu en direction d’Orim ; seconde présentation.

Ensuite, il continuerait son assaut avec un simple coup de poing de fumée, usant de son bras écrasé pour attaquer sans se soucier de la douleur et du danger que représentait sa présence face à un utilisateur confirmé du haki de l’armement. Il était prêt à sacrifier son bras – même s’il ferait tout pour l’éviter – si cela pouvait les conduire à une victoire sans morts supplémentaires.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


résumé:
 

techniques utilisées:
 

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1855
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue44/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (44/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue383/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (383/500)
Berrys: 67.386.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeLun 8 Avr - 13:40





Aux premières loges du désastre.


La bataille, jusque là composée d'une succession de décisions et de conséquences, prenait un tournant décisif. Heziel sentait son cœur battre dans sa poitrine tandis que l'urgence de la situation se saisissait de son être. L'appel de Chairoka était clair, sans ambiguïté aucune : elle avait besoin de bras pour remplir une mission particulière, une mission qui pouvait être la dernière pour les braves qui l'entreprendraient. Une mission suicide ? Peut-être. Le vent sifflait et cinglait contre son visage, comme une ultime mise en garde. Lorsque la voix de la Focker lui parvint, encore fringante, il se rasséréna une première fois. Puis il fit rapidement le tour de la question : elle était une guerrière, une combattante. Il n'était pas question de croire en elle, mais bien de l'obligation de respecter cela. Tiraillé, notamment à cause de la présence de l'énorme lion Décima qui semblait prêt à réduire en charpie les belligérants, il manqua toutefois de se jeter à son aide et à celle du groupe formé par ses collègues en train de vaillamment vendre leur peau.

L'intervention du Vice-Amiral Archer qui, envers et contre tout, constituait un homme qu'il respectait et dont il reconnaissait les capacités combatives, lui rendit un peu de mesure. Il se chargerait d'apporter une aide poignante à ce bras de fer qui semblait pour l'heure mal engagé. Ils ne pouvaient pas se permettre de s'éparpiller... pas maintenant. La folie vorace qui animait cette bataille se devait d'être étouffée, annihilée, effacée. Pour cela, ils devaient porter le combat aux portes mêmes du domaine éthéré de Centes Décima, dans les recoins les plus sombres de son repaire hors de ce monde. Ils devaient se jeter dans la gueule du loup... pour mieux tuer la bête de l'intérieur.

Le ciel hurlait, l'océan se déchaînait sous les impacts titanesques qui retentissaient aux quatre coins de Marineford et la terre tremblait sans cesse de façon audible. Perdu entre deux eaux en cet infime instant, le noiraud se confondit en pensées jusqu'à finalement arriver à un constat : qu'avait-il réellement à perdre, si ce n'était sa vie ?




Il n'était plus le garçon candide, joyeux et sympathique d'autrefois. Il n'était plus l'enfant heureux et enthousiaste de Mormoilnoeud. Il n'était plus le cuisinier aimable, serviable et empathique de Notebouque. Il n'était même plus le pirate droit et fier qu'il avait autrefois été. Sa famille ? Il la fuyait pour la protéger. Ses amis ? Même principe. Les forbans le détestaient, les Marines l'exécraient. Il n'y avait nulle part au monde où il se sentait, actuellement, capable de revenir pour paisiblement profiter d'une vie sereine. Cette rage en lui, il ne s'en départirait jamais. Elle le rongerait vivant jusqu'à ses plus vieux jours, il en était désormais persuadé. Alors... si ses vieux jours devaient arriver aujourd'hui même... ce n'était peut-être pas plus mal.

Ce n'était même pas à propos de Lim, même pas à propos des autres. C'était à propos de lui.

Il avait une occasion unique : entrer en enfer, volontairement, afin de sauver un nombre incalculables de vies d'un conflit qui risquait de s'éterniser et se pérenniser. Il était peut-être une bête, mais un constat était impossible à éluder : une bête se lâchait parfois sur des cibles. Et il avait deux cibles à ramener, ou mettre hors d'état de nuire. Il pouvait choisir de rester sur Marineford, de participer à une bataille rangée qui durerait et durerait encore, de survivre et voir un lendemain criblé de nouveaux conflits. Mais il avait le sentiment poignant, en tout état de cause, que cela aurait été une nouvelle fuite. Au fond de lui, derrière ce visage lugubre et ce corps puissant, rageait un terrible sentiment. Celui du désir d'absolution... car il avait pêché, il avait commis des erreurs, il avait causé du tort. Bien plus que beaucoup ne pourraient s'en targuer, fussent-ils fiers de le faire. Il devait se racheter. C'était tout ce qui le faisait encore mettre un pas devant l'autre. Peut-être que les sentiments qu'il éprouvait, bien que réels, n'étaient qu'une façade derrière laquelle il cachait ses propres intentions. L'idée était saugrenue... mais il la trouva tout à la fois terriblement pertinente et réaliste.

Ses pieds se posèrent lourdement sur le navire alors qu'il arrivait finalement au point de rendez-vous. Les mines austères n'avaient pas changé, tandis que le sang tâchait encore le plancher. Il adressa à l'Amirale-en-Chef un regard stoïque et neutre, comme à son habitude. Sa musculature ciselée, bien que tâchée de sueur et de la crasse des combats, ne démontrait aucune blessure qu'il était impossible de tout simplement ignorer : le combat contre Skratch avait été un match nul total. Il se rendit seulement compte, alors, qu'il avait oublié ses vêtements sur un navire qui toucherait sans doute le fond de l'océan dans les heures qui suivraient. Pour une raison qu'il identifia clairement, cela l'agaçait. Il éluda la question : ce n'était pas le moment.

- J'ai besoin de toutes les informations que vous pouvez me donner, constata-t-il. Marcher dans un traquenard est une chose, le faire aveuglément en est une autre.

Il savait pertinemment qu'il serait reçu avec toute la déférence dont il était possible de faire preuve, de l'autre côté du voile. Si Chairoka avait pu apprendre quelque chose, alors c'était le moment d'en faire part. À son insu, Louisiane avait sans doute dévoilé des informations à la Louve Brune, par sa simple présence. Topologie des lieux, forces en présences, plans de Centes Décima, pièges et autres manœuvres sournoises... voire même l'emplacement des cibles qu'ils devaient neutraliser et ramener.

Une autre idée lui traversa l'esprit. Une idée folle... mais sa vie n'était plus que folie, alors quelle différence cela faisait-il ?

"Amirale-en-Chef, j'ai un service à vous demander."


ⒸHeziel Coffe


HRP:
 


_________________





"Are you a man... or a monster ?"



Dernière édition par Heziel Coffe le Jeu 11 Avr - 10:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1633

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeMer 10 Avr - 22:51



L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Paper10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Yang_w10

Dereto, chasseur de primes, et Colonel John John.

-Mange ça !
-Shoryuuuken !

Les poings de Dereto et de John John percutèrent la montagne mouvante avec une telle force que cette dernière fut contrainte à reculer de trois bons pas. Elle grogna, plus de mécontentement que de douleur, et leva la main afin d'envoyer à ces cloportes les remontrances qu'ils méritaient... Inutile. Les deux hommes se volatilisèrent si tôt la menace érigée. Ils étaient insaisissables, autrement plus que le Coffe, qui misait lui aussi sur la force brute... Dereto, d'une succession de geppou et de soru intelligemment ajustés, passa dans le dos de sa cible monumentale et empoigna alors le bas de son pantalon. Il tira aussi fermement qu'il le put, veillant à déséquilibrer Azer Ty, lequel eut la nécessité de réaliser encore un pas en arrière afin de se stabiliser. Le colonel en profita, sournois : il lévita à une vitesse surprenante jusqu'à son flanc afin de le harceler d'une succession de lasers énergiques colorés, lesquels allèrent se fracasser contre la peau impénétrable du titan sans y causer une seule égratignure. Les pouvoirs dont John John était actuellement affublés étaient colossaux, mais ils disposaient d'une faille que l'ennemi ne pouvait qu'embrasser... Ils étaient la cause d'un fruit du démon et, à ce titre, étaient en peine face à un utilisateur du haki de l'armement avancé. La victoire semblait donc intégralement reposer sur le chasseur de primes favori de Jasmine, lequel misait majoritairement sur un gain de temps... Une œillade lui permit de se rassurer au sujet du vice-amiral Ezra Ronald. Ce dernier avait été légèrement déboussolé par le coup reçu quelques temps auparavant, mais il était à nouveau dans une forme olympique et il malmenait un Qwer Ty qui, de son côté, tentait sans cesse de se rapprocher de son aîné. Une lutte vaine, car le zoan se déplaçait infiniment plus vite que lui, et car les deux alliés de ce dernier faisaient en sorte d'éloigner le maître de Célestia à chaque pas que son cadet réalisait dans sa direction. Une poursuite par conséquent interminable qui, pourtant, sembla se compliquer à l'instant où la majorité des Dévoreurs commencèrent à se répandre dans les alentours. Le premier exposé était bien évidemment le vice-amiral lui-même, mais ce dernier n'eut pas l'occasion de piper mot à propos de cette menace surgissante... Et pour cause. Une nuée de missiles plus petits qu'une main s'élancèrent vers cette horde aux mâchoires claquantes et la percuta de plein fouet, générant un mur d'explosions aux allures cataclysmiques. Les Dévoreurs heurtés frontalement furent repoussés de plusieurs dizaines de mètres, et les autres durent momentanément calmer l'allure. Un tas de ferraille, bijou technologique issu des cerveaux les plus performants du monde, se dressa bientôt sur leur chemin. Le X-Edition avait choisi ses cibles de sorte à maximiser les chances du Gouvernement Mondial sur ce front : il allait donc se charger d'éloigner temporairement les créatures du Nouveau Monde, au moins le temps qu'Ezra Ronald puisse en finir avec le premier des deux titans.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 50669010L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Tumblr10
Vice-Amirale Kisa Mojoni et Contre-Amiral Cuthvine Mark.

Les propositions et les recommandations de l'Aurola furent dûment écoutées, mais n'aboutirent malheureusement pas. Et pour cause : la vice-amirale avait à peine reçu les directives de Chairoka qu'elle faisait volte face et s'en retournait au navire, sans piper mot. Elle ne tenait pas à combattre aux côtés de Daisuke, mais elle l'aurait fait par sens du devoir s'il en était allé de la sécurité des membres de l'Escouade Anti-Decima. Orim était un ennemi qui n'était pas à leur portée, pas s'ils ne recevaient pas un support conséquent... Elle avait été ce support, mais elle ne l'était plus. Croyant avoir une opportunité d'en finir avec ses opposants, le criminel affilié au Monarque se jeta à la rencontre de Daar-San et d'Eileena, qu'il souhaitait manifestement tuer simultanément, d'un coup de queue et d'un coup de poing. Cela n'eut malheureusement jamais lieu : une main glacée et encore humide vint se saisir de sa queue de zoan à l'instant même où cette dernière se tendait, et Orim fut projeté vers l'arrière par une force prodigieuse, qui l'outrepassait très largement. Il se heurta sèchement à un mur à demi effondré et réalisa un rouler-bouler supplémentaire avant de poser ses yeux sur l'auteur de ce sauvetage incongru. Un Pacifista se trouvait là, également un modèle X-Edition... Une machine de guerre qui, seule, n'était même pas à sa portée. La présence vindicative des anciens amis de Lochal Roncia, qu'il avait poignardé de sang-froid, alourdissait ce tableau déjà bien pénible à soutenir en l'état. Il était dans de beaux draps... Il ne put s'empêcher de jeter un regard anxieux en direction de Kali, et ce qu'il aperçut ne lui plu guère. Il allait devoir se débrouiller seul, pour le moment... Au moins jusqu'à ce que l'un de ses collègues n'ait les mains libres afin de le décharger de l'un ou de l'autre de ses adversaires. Mark Cuthvine, qui semblait déjà entrapercevoir la victoire à portée de mains, fit à un pas supplémentaire afin d'accentuer la pression qui pesait déjà sur le meurtrier. Celui-là demeurait aux abois, sur la défensive, sa queue dressée comme pour tâcher de dissuader ses opposants de l'acculer davantage. Cela n'allait pas suffire éternellement, néanmoins...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Bleach10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 456074PNJ1
Vice-Amirale Ortenssia Emy et Kali Nomade, criminelle primée à 809.000.000 berrys.

-Alors, salope ? On fait moins la garce ?
-Fanfaronne autant que tu veux... Ces Pacifistas ne te sauveront pas éternellement.

Même si elle demeurait fière et assurée, Kali n'en était pas moins effectivement désappointée par la tournure de la situation. Elle s'apprêtait à porter le coup de grâce à Emy lorsque deux X-Editions avaient surgi et s'étaient jetés sur elle, pour la maîtriser. Elle s'en était tirée, bien sûr, sans peine même, mais elle n'en était pas moins anxieuse. Elle était dotée d'un palmarès assommant et d'une expérience tangible, que l'on retrouvait dans la prime dantesque qui lui était attribuée, mais elle n'avait encore jamais eu à se frotter à ces produits-ci de la Section Scientifique. C'était une grande première, et le fait d'avoir à se méfier d'une vice-amirale compétente de surcroît ne l'arrangeait guère... Elle aussi allait devoir prendre son mal en patience, et demeurer observatrice, au moins dans un premier temps. Les combats alentours ne manquèrent pas d'attirer sur son faciès une moue agacée. Orim risquait d'être défait d'une seconde à l'autre et à part eux, la majorité des Decimas semblaient dans de beaux draps... Ils avaient grand besoin d'un peu de sang neuf. D'autant plus que les mercenaires, pourtant une force de frappe considérable, avaient soit été vaincus, soit pris le luxe d'aller voir ailleurs. Nu Wa et Mozero, notamment, ne s'étaient pas donnés autant de mal que Centes Decima avait bien pu l'espérer. Des services coûteux, très coûteux, pour une qualité des plus douteuses... C'était à craindre. Les mercenaires n'étaient pas du genre à mourir pour une cause, même généreusement financée. Malgré leurs pedigrees respectifs, ces deux criminels n'y faisaient guère exception... La Nomade se demanda, tout en se mettant en garde, ce que le Monarque avait bien pu espérer en recourant à leurs services. C'était finalement à elle de rattraper les pots cassés... Et elle allait faire en sorte d'offrir aux gouvernementaux une prestation qu'ils n'allaient pas pouvoir oublier avant belle lurette.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 916170CAEastBlueL'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 804316Angel
Vice-Amirale Focker Lim et 8ème Chevalier de l'Ordre Decima, Majô Bexinos.

-Non ! Arrête !

Il allait mourir. Ce crétin de Wenham allait pour la dernière fois réaliser une grossière erreur. Immobiliser une bête de l'acabit d'Agamemnon, avec son stupide sifflet ? Une ineptie, voilà tout. Il n'allait suffire au lion qu'un seul geste pour décapiter le logia, qui n'aurait en aucun cas une chance de s'en tirer suffisamment vite pour esquiver la mort. La vice-amirale comprit qu'elle était la seule à pouvoir intervenir, à pouvoir empêcher le massacre, et potentiellement même la seule à savoir que Sypher courait à sa perte actuellement. S'il attirait l'attention du lion, il mourrait. C'était aussi simple que cela et ni Flais, ni Yonass, ni elle ne pourraient rien y changer, même s'ils conjuguaient tous les trois leurs forces pour se dresser sur le chemin du Tyu. Aussi se jeta-t-elle sur la trajectoire que prenait la bouche de l'homme-sève... Et aussi la percuta-t-elle d'un violent coup de poing, n'ayant guère l'opportunité de se montrer plus délicate dans la situation d'extrême urgence qu'était celle qu'elle traversait actuellement. Le coup de poing eut deux effets distincts : d'abord, le sifflet s'envola et alla s'échouer à quelques dizaines de mètres de là, sur une dalle fissurée de Marineford, et ensuite le corps du Wenham reprit soudain son intégrité habituelle, de chaire et de sang. Le maudit serait momentanément sonné et potentiellement amoché, mais il serait en sécurité, sur le navire où se trouvaient également Aston, Chairoka et Jasmine. Lim venait de lui éviter un sort peu envieux... mais elle avait elle-même, pour ce faire, dû baisser sa garde. Et Bexinos ne manqua pas cette chance : il s'élança sur elle à vive allure et la gratifia d'un coup de pied en plein dans l'épaule gauche. Le choc fut sec et brutal, et projeta la gradée violemment. Elle eut besoin de plusieurs mètres avant de se stabiliser, et elle sentit que sa main gauche ne répondait plus aussi habilement qu'auparavant : elle venait de sauver la vie d'un collègue, certes, mais à quel prix ?

-Votre bon cœur va vous perdre, vice-amirale. Vous auriez pu m'achever, et laisser cet homme mourir...
-J'aurais pu.

Elle trancha clairement dans les moqueries sereines de son interlocuteur. Elle n'était pas venue ici pour bavarder, et elle se redressa péniblement, non sans retrouver toutefois une certaine forme d'aplomb. Elle n'avait pas encore perdu la bataille, cela allait sans dire, et son ennemi allait encore devoir déployer d'énormes efforts s'il espérait pouvoir la vaincre, à terme...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 532010Arma
Agamemnon, primé à 240.000.000 berrys.

Il était libre. Libre de ses mouvements, de ses choix. Il pouvait libérer sa rage, sa colère à chaque instant sur leurs ennemis. Les ennemis qui s'étaient toujours dressés sur le chemin de Centes, et qui continueraient tant qu'ils n'auraient pas été défaits. Tanaka Ysaac n'était pas un ennemi suffisant pour lui tenir tête. Il était encore plus fragile que Yamamoto Eracless qui, déjà, faisait pâle figure contre sa puissance brute et impitoyable. Seul John Pacifique, jusqu'à présent, lui avait offert un combat honorable et équitable... Combat dont il avait été privé lors de l'étrange retour en arrière les ayant tous ciblé. Si le zoan léonin n'était plus aussi intelligent que lors de ses années de règne, durant l'époque lointaine où il était lui-même encore un vrai Roi, il était encore suffisamment malin pour comprendre qu'il devait agir de manière à promouvoir les idéaux de ses amis... Et il savait pertinemment que cela passait par leur protection à eux tous. Et les trois Chevaliers l'ayant accompagné jusqu'à l’œil du cyclone étaient dans une posture passablement mauvaise... Goliath tenait bon, certes, mais Zakka Li et Bexinos étaient manifestement dominés par des adversaires trop virulents pour eux. Le regard acéré du carnassier passa de l'un à l'autre desdits adversaires, pendant une demie-seconde d'hésitation qui risquait d'aboutir sur un meurtre des plus sauvages. Ils devaient anéantir la résistance futile que Chairoka avait envoyé à leur rencontre, avant de reporter leur attention sur le navire mère de l'amirale-en-chef. Les ennemis qui les y attendaient seraient à n'en pas douter à sa hauteur, et il se promettait un combat des plus âpres... Mais il n'eut finalement pas le temps d'y prétendre réellement. Car une silhouette fondant sur Zakka Li le contraignit à agir avant. Une impulsion sèche permit à Agamemnon Tyu de se dresser sur la route de Ghetis Archer, de le dominer de toute sa hauteur, de toute sa splendeur, afin de barrer son chemin. Il était hors de question, alors qu'il se trouvait encore aux côtés de ses camarades, que l'un d'entre eux soit sauvagement massacré par un vice-amiral opportuniste. Cette idée intolérable poussa le félin à lever sa patte droite, et à fendre les cieux dans un geste horizontal qui ne manquerait pas de cueillir Ghetis en plein buste. Il lui coupait donc la route, mais pas seulement : il voulait aussi et surtout le trancher lui, et lui infliger une blessure qui le laisserait à moitié mort, à n'en pas douter. Il n'avait jamais été connu pour sa délicatesse, et cela n'allait pas commencer durant cette bataille effervescente...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Kabura10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Ishida10
Poisseroy Voltaire, Soldat de la Section Scientifique, et Sakuraba Yu, Vice-Amiral.

Le cas Nowaki était particulièrement épineux. Pas parce que sa blessure était étrange ou qu'elle présentait un caractère délicat, au contraire... C'était une mutilation somme toute banale, qu'il avait pu traiter par le passé, et à laquelle il serait sans nul doute à nouveau confronté à l'avenir, s'il survivait à cet enfer. Non, c'était le cadre, mais aussi et surtout l'avenir du vice-amiral qui rendaient cette opération particulièrement bizarre. Si Voltaire faisait de toute manière de son mieux pour stabiliser l'état du zoan, notamment pour l'empêcher de décéder des suites d'une hémorragie trop importante et incontrôlée, il ne pouvait pas s'empêcher d'appréhender le moment où ce combattant prometteur serait à nouveau en proie à la menace d'une mort imminente. Les Decimas n'allaient certainement pas le lâcher, encore moins maintenant qu'il était grièvement handicapé... Taito Nowaki allait être une cible privilégiée des assauts adverses, ils allaient focaliser leur attention sur lui car, contrairement à Malia ou à Janz, il n'aurait pas la possibilité de retrouver son membre manquant dans les délais les plus brefs. Sa main était perdue, quelque part dans l'estomac de l'une de ces satanées créatures qui avaient décidément causé bien du tort aux forces en présence sur Marineford... Et il était impossible de le pourvoir d'une main robotique d'un claquement de doigts. Il fallait prendre des mesures et préparer une pièce unique, sur mesure, susceptible de convenir à ses usages et à ses réflexes, à ses habitudes. Autant dire qu'une telle pièce ne serait jamais existante avant la fin de cette bataille ardue... Et encore moins avant que le Nowaki ne s'engage au sein de Mars, qui semblait être sa prochaine destination à l'heure actuelle.

-Je suis obligé de vous prévenir, vice-amiral, ce sera risqué. Très, risqué.
-Mais nous ne pouvons pas nous passer d'une présence supplémentaire.

Yu grinça des dents tandis qu'il prononçait ces mots avec regret. Il avait été difficile à convaincre, mais Louisiane savait être persuasive. Entre la rage qui l'habitait et sa certitude qu'il n'y aurait jamais d'autre chance aussi inouïe d'en finir avec le règne de cet Imposteur de Monarque, elle avait tout ce qu'il fallait pour s'opposer à l'analyse froide et posée du Tacticien de l'Enfer... Et lui-même devait admettre que l'idée de s'introduire dans Mars, si elle était terriblement risquée pour ceux qui se porteraient volontaires, pouvait également porter ses fruits de façon radicale. Mettre la main sur Nala ou sur Sayouri, comme l'avait si justement souligné l'amirale-en-chef, risquait de leur offrir la tête du Monarque sur un plateau d'argent. Ce serait le moyen d'annihiler tout ce qu'il avait bâti jusqu'à présent afin de leur tenir tête... C'était inespéré. Quasiment trop beau pour être vrai, selon le Sakuraba, qui reporta avec une frustration quasiment palpable son attention sur le champ de bataille.

-Je peux éventuellement vous permettre de faire taire cette bête, corsaire, mais en aucun cas vous permettre de la contrôler. Pas si je perds le contact avec vous.

L'amirale-en-chef, d'ailleurs, s'était avérée très directe avec le corsaire lorsque celui-ci avait sollicité son aide. Si elle n'avait aucune raison d'être froide à son égard, considérant le mal qu'il s'était donné pour obéir à ses directives jusqu'à présent, elle n'était pas spécialement cordiale et conservait les formules de politesse pour une occasion plus sereine. En l'état des choses, elle demeurait imperturbable, concentrée autant sur le bataillon suicide qui se montait de toutes pièces que sur les différents combats qui s'entérinaient, non loin de là. Le Gouvernement Mondial semblait récupérer l'ascendant, petit-à-petit... Mais pour combien de temps ? Centes Decima avait engagé les hostilités et avait amené ses amis à se déverser sur le champ de bataille. Il tenait à eux, c'était son talon d'Achille... Pourquoi ? Il n'avait pas pu prévoir le départ précipité de Mozero ou de Nu Wa, sans nul doute, mais il ne pouvait pas considérer pour autant que la bataille serait gagnée d'avance. Il y avait un pépin, une sombre histoire peu engageante derrière ce mystère opaque... Et ils risquaient d'y être confrontés à leur insu. Il valait donc mieux permettre au Coffe de s'engager dans Mars la tête libre, de lui permettre de savoir ce qui était envisageable, et ce qui ne l'était pas. Aucune fausse idée : ils auraient déjà bien besoin de se serrer les coudes... Sans quoi c'en serait fini de leur petite équipe.

-Aston ? Allez me chercher Cuthvine.
-Oui.

Le Directeur de l'AOI déposa sa main sur la silhouette gracieuse de Jasmine et, l'instant suivant, revint avec la chasseuse de primes surprise et le contre-amiral Cuthvine, au moins aussi éberlué. Les yeux ronds, le gradé s'apprêta à protester mais fut brutalement réduit au silence par une intervention mentale de l'amirale-en-chef. Ses souhaits de vengeance allaient devoir attendre : il était trop important. L'escouade qui allait s'inviter dans le palais du Decima ne pouvait pas se passer de son pouvoir, même si l'envie de Mark de répandre le sang d'Orim était somme toute compréhensible. Il allait devoir remettre sa vindicte à plus tard... Ou la déposer entre les mains de ses collègues qui, eux, allaient pouvoir s'attarder auprès du meurtrier de Roncia Lochal.

-Tout le monde est là. Lorsque vous serez à l'intérieur, vous n'aurez qu'une seule fermeture pour revenir en urgence. Une seule et unique. A moins de mettre la main sur Nala, ce sera votre seule échappatoire, j'insiste là-dessus.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 948731WakaiL'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Okita_10

Amiral Wakai Tsuki, alias Sorafuka, et vice-amiral Keternel Alion.

L'équipe qui lui faisait face était certes très hétérogène, mais elle était également plutôt prometteuse. L'amiral Wakai Tsuki et le vice-amiral Keternel Alion, fers de lance de la Marine et de l'épéisme, ne tardèrent pas à joindre leurs sabres terriblement affûtés à cette escouade prestigieuse montée à l'improviste. Kisa Mojoni, elle aussi, ne fut pas longue : elle put de ce fait reprendre sa place aux côtés du contre-amiral Cuthvine, qui demeurait boudeur, mais qui semblait néanmoins avoir été refroidi par l'intervention de Chairoka. Là-dessus se trouvaient les très prometteurs Taito Nowaki, Caligula Spown et Sypher Wenham : trois têtes fraîches de la Marine, mais pas autant que la vice-amirale Horoji Julia. Compétaient cette fine équipe le corsaire Heziel Coffe et le contre-amiral Bartheo Jeffer... Dix personnes. En tout et pour tout dix intrus dans la dimension de Mars. Dix combattants triés sur le volet, bien sûr, dont quatre faisant partie de la désormais célèbre mais néanmoins récente escouade anti-Decima... Mais dix seulement. Il allait sans dire que les périples qu'ils allaient devoir braver n'auraient rien à voir avec la sécurité relative qui avait pu régner sur Marineford depuis le début du conflit. Ils seraient livrés à eux-mêmes : mais sur cela, l'amirale-en-chef n'avait d'ores et déjà que trop insisté. Finalement, cette dernière offrit un bref regard à la Professeur traîtresse, qui le soutint sans piper mot, ajoutant quelques précisions aux figures rassemblées face à elle.

-Je vais vous transmettre toutes les connaissances qu'elle a des forces qui vous attendront, et de la topographie des lieux. Vous pourrez vous repérer, vaguement, mais gardez à l'esprit que ces informations sont incomplètes, et que Centes a forcément dû se rendre compte de sa trahison. Rien ne sera facile.

Là-dessus, elle empoigna la fermeture que Louisiane lui avait rapporté, et la tendit à Sorafuka qui l'empoigna à son tour sans l'ombre d'une hésitation. Il serait le chef de cette incursion suicidaire, un chef tout désigné, et qui ferait sans nul doute l'unanimité... Un chef qui semblait briller d'une rage rare, qu'on n'observait que très rarement chez lui. Il était habituellement d'un calme olympien, d'une sérénité lunaire : il semblait désormais prêt à dégainer ses lames pour donner le meilleur de lui-même. Il avait longtemps maudit Centes sans pouvoir lui faire payer l'affront qui lui avait été fait lorsqu'il avait été réduit à la condition d'esclave pour ce Tyran... Il avait désormais l'opportunité de le lui faire payer, au centuple. Ce n'était pas qu'une affaire de guerre et de politique : c'était également tout-à-fait personnel.

-Alons-y.

La fermeture s'ouvrit et, le premier, il la franchit sans fléchir.



Ordre de réponse :
Ghetis - Taito - Caligula - Sypher - Daisuke - Heziel - PNJ Decima
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !
Petit poste ce tour-ci, vous vous en doutiez (et j’ai prévenu en plus =X). Prenez votre temps pour répondre derrière !

HRP :
Résumé :
Dans l'ordre du poste :
Dereto et John John se débattent plus qu'ils ne se battent avec Azer Ty. Ils gagnent du temps pour Ronald, qui domine Qwer Ty. Quand les Dévoreurs arrivent enfin, ils font face à un X-Edition qui semble bien décidé à ne pas les laisser passer.

Kisa Mojoni laisse sa place à un X-Edition, qui repousse Orim sans mal. La bataille risque de s'avérer très compliquée pour le Decima, qui demeure pour l'instant sur la défensive.

L'arrivée de deux X-Editions auprès d'Emy rééquilibrent largement le combat.

Lim frappe Sypher avec un gant en GM. Il retrouve forme humaine mais il est blessé et perd son sifflet. Ensuite, elle se fait frapper par Bexinos qui retrouve du poil de la bête.

Agamemnon coupe la route de Ghetis et essaye de le trancher d'un coup de griffes.

Blabla sur le navire et go !

Récap lvls et aptis  :
Tour de guet :

William Lancaster (Akainu) → Niveau 50+ (?), primé à 1.150.000.000 berrys.
Possède le Logia du Mercure, les hakis de l'observation et de l'armement.

John Pacifique (Shirokuma) → Niveau 48.
Corps-à-corps pur, rokushiki, hakis de l'armement et de l'observation.
Camille Elkens (Midoritaka) → Niveau 46.
Maîtrise parfaite des armes à feu, hakis de l'observation et de l'armement.


Aux abords de la tour de guet :

Anubis (Chef des Dévoreurs) → Niveau 45.
Résistance extraordinaire, combat au corps-à-corps avec leurs attributs naturels (griffes, crocs).
Dévoreurs → Niveau 35.
Résistance extraordinaire, combat au corps-à-corps avec leurs attributs naturels (griffes, crocs).


Au sol :

Kali Nomade → Niveau 50, primée à 809.000.000 berrys.
Hakis de l'armement et de l'observation, corps-à-corps pur brise espace.
Agamemnon → Niveau 50, primé à 240.000.000 berrys.
Zoan du Lion éveillé, haki de l'armement.
Mozero → Niveau 48, primé à 480.000.000 berrys.
Corps-à-corps brut, haki de l'armement avancé, haki de l'observation standard.
Azer Ty → Niveau 45.
Corps-à-corps, taille démesurée, haki de l'armement avancé (armure totale).
Orim Asakura → Niveau 42.
Fruit du démon du scorpion.
Qwer Ty → Niveau 41.
Corps-à-corps, haki de l'observation.
Syrilia Frija → Niveau 41, primée à 150.000.000 berrys.
Sabreuse pure, haki de l'armement.
Dream Vespier → Niveau 40.
Zoan mythique du yéti et corps-à-corps.

Li Zakka → Niveau 40, primé à 170.000.000 berrys.
Wind Gear.
Goliath → Niveau 39, primé à 195.000.000 berrys.
Force colossale, un marteau et un bouclier, haki de l'armement avancé.
Bexinos Majô → Niveau 38, primé à 130.000.000 berrys.
Corps-à-corps très brutal.
Iris Vermillon → Niveau 38.
Combat avec des bourses étranges, geppou, haki de l'armement.
Shérif Bürmingon → Niveau 38, primé à 78.000.000 berrys.
Homme-bête tireur, haki de l'armement.

Les géants → Niveau 35.
Corps-à-corps, armes en tout genre.
Autres pions, contre-amiraux ou colonels.



Wakai Tsuki (Sorafuka) → Niveau 48.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Keternel Alion → Niveau 45.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Ortenssia Emy → Niveau 44.
Corps-à-corps pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Cuthvine Mark → Niveau 36.
Paramecia de la vélocité, corps-à-corps, haki de l'armement.
Roncia Lochal → Niveau 36.
Zoan de l'araignée modèle Nephila komaci, corps-à-corps, haki de l'armement.

Tempesky Eileena → Niveau 33.
Colors Trap, corps-à-corps.
Daar-San → Niveau 31.
Retour à la vie des cordes vocales, corps-à-corps.

Yamamoto Eracless → Niveau 46.
Zoan du lion des cavernes, hakis de l'armement et de l'observation.

Dereto → Niveau 45.
Corps-à-corps, rokushiki, hakis de l'armement et de l'observation.
Milosephko Yonass → Niveau 43.
Zoan de la grenouille kokoi, haki de l'armement.  
Ezra Ronald → Niveau 43.
Zoan de la hyène, hakis de l'armement et de l'observation.
Exalva Flais → Niveau 43.
Logia du plomb, haki de l'observation.
Horoji « Wave » Julia → Niveau 42.
Paramecia de l'amortisseur, hakis de l'armement et de l'observation, corps-à-corps.
Tanaka Ysaac → Niveau 40.
Corps-à-corps, rokushiki, hakis de l'armement et de l'observation.
Kisa Mojoni → Niveau 39.
Hachitoryu, rankyaku et soru, hakis de l'armement et de l'observation.
Focker Lim → Niveau 38.
Corps-à-corps pur frappe-terre, gants en granit marin, haki de l'observation standard, haki de l'armement éveil.
John John → Niveau ?
Aptitudes ?


Sur le navire :
Asya Lida (Chairoka) → Niveau 55.
Paramecia du mental, corps-à-corps, hakis de l'armement et de l'observation.
Aston Finley → Niveau 55.
Paramecia de l'assimilation, hakis de l'armement et de l'observation.
Jasmine → Niveau 48.
Paramecia de la gravité, hakis de l'armement et de l'observation.
Hijime Malia → Niveau 43.
Sabre et corps-à-corps, hakis de l'armement et de l'observation.
Matochika Cho → Niveau 41.
Corps-à-corps, musique de combat, haki de l'observation.

Jean-Bart Nonoha → Niveau 40.
Paramecia du formatage, rokushiki, tir, hakis de l'armement et de l'observation.

Bartheo Jeffer → Niveau 39.
Corps-à-corps pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Poisseroy Voltaire → Niveau 39.
Zoan du Raton-laveur, haki de l'observation.
Flamingo Joshua → Niveau 39.
Corps-à-corps, haki de l'armement.

Turoi Nagate → Niveau 38.
Combat à la lance, soru et tekai, hakis de l'armement et de l'observation.

Wolst Maya → Niveau 35.
Fruit BEAST artificiel.

Sakuraba Yu → Niveau 30.
Ichitoryu, haki de l'observation.
Tireurs lambdas → Niveau 30.
Armés de fusils, certains possèdent des balles spéciales, d'autres se contentent de faire feu avec une précision remarquable.
Gringo Himan → Niveau 20.
Paramecia de la console.


Au large :
Rasgarat Abel → Niveau 49.
Paramecia des vecteurs, hakis de l'armement et de l'observation.
Un Pacifista X-Edition → Niveau 45.
Spécialisé dans le corps-à-corps et les arts martiaux. Outillages et armements divers.
Un Pacifista X-Edition → Niveau 43.
Spécialisé dans les tirs et les utilisations d'armes à distance. Outillages et aremements divers.

L'Incontrôlable → Niveau 48, primé à 928.000.000 berrys.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Skratch → Niveau 45, primé à 605.000.000 berrys.
Il a des gants ! Et le haki de l'armement.
Une foule de pirates plus ou moins célèbres → Niveaux 20 à 40.
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1855
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue44/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (44/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue383/500L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (383/500)
Berrys: 67.386.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeJeu 11 Avr - 11:46





Aux premières loges du désastre.


Il se contenta de hocher du chef en direction de Chairoka, la laissant procéder à son tour de magie. C'était tout ce qu'il demandait : pouvoir s'engager dans ce bourbier sans avoir à craindre ses propres pulsions. L'heure était grave, critique. Aujourd'hui, ils livraient une bataille dont la fin serait structurante pour le monde de demain. En s'engageant dans ce monde hors du monde qu'était Mars, les valeureux mettraient volontairement leurs ambitions, leurs rêves et leurs avenirs de côté, le temps d'un ultime effort. Ils auraient besoin de mobiliser toutes leurs compétences, toute leur audace et toute leur astuce s'ils voulaient tirer leur épingle du jeu. Cela ne faisait aucun doute. Dans ces circonstances, il était impensable pour le Coffe de laisser la moindre chance à la créature qu'il pouvait devenir de s'extirper de sa prison, de briser ses chaînes. Il mettrait l'intégralité de l'expédition en danger s'il le faisait, en plus de s'exposer de façon outrageusement imprudente à la puissance des adversaires qu'ils risquaient encore de rencontrer. Centes Décima avait bien des tours dans son sac et, en tout état de cause, on ne menait pas une guerre contre le Gouvernement Mondial pendant aussi longtemps et avec autant d'efficacité sans avoir de matière grise à revendre...

L'idée que la Louve Brune fut capable de sceller momentanément le Juggernaut, par le biais de sa malédiction, le laissa songeur. Au delà des applications possibles, il éprouvait un certain inconfort à l'idée que cette femme fut plus apte que lui, d'un seul regard, à maîtriser la chose qui rageait en son for intérieur. C'était... injuste ? Peut-être, oui. Ou peut-être que c'était le signe que c'était possible. Réalisable. Faire taire cette chose, de manière continue et constante, par un formidable travail de l'esprit... cette idée réchauffa légèrement son cœur, malgré la dangerosité de ce qu'il s'apprêtait à entreprendre. Il fit un nouveau pas vers l'avant, tandis que la fermeture apparaissait en déchirant les airs, gueule béante vers une terre inconnue dont il ne reviendrait peut-être pas.

l'Amiral Sorafuka s'engagea dans l'abîme sans montrer la moindre hésitation. Il se plaça de façon à en faire de même, directement à sa suite. Le temps n'était pas aux regrets. Pourtant, il y avait de quoi faire.

Il repensa à de nombreuses choses, qu'il abandonna au seuil de cet endroit irréel. Sa vie défila à une vitesse impressionnante dans sa tête, dans sa mémoire. Des souvenirs de joie, de tristesse, de courage et de peur, d'amour et de haine. Des visages adorés, d'autres haïs. Il n'aurait jamais pensé pouvoir faire le tour de son existence d'une façon aussi limpide et discrète à la fois, et pourtant... le cerveau était une machinerie pleine de merveilles, qui semblait cependant trop prompte à tirer au flanc et pourtant capable d'exercices surréalistes. Pourtant, un constat lui éclata au visage : tout ça, toute son histoire... c'était si loin. De sa main entrelacée dans celle d'une autre, à ses concours de cuisine multiples, en passant par la gratitude dans les yeux des gens auxquels il avait porté secours. Tout ça était passé. Tout ça ne le définissait plus. Ce qui le définissait, c'était ce qu'il faisait, ici et maintenant. Il refusa pourtant presque d'accepter cette réalisation, comme si elle contrevenait à cette image qu'il s'était forgée de lui même. Et pourtant...

... pourtant, alors que sa propre mort approchait peut-être à grands pas, Heziel Coffe était pris d'un sursaut final de courage, d'espoir et de croyance. Ridicule, se dit-il. Ridicule et motivant tout à la fois.

- Je vous suis, répondit-il simplement à Tsuki alors qu'il lui emboitait le pas.

Le Corsaire s'enfonça alors dans l'ouverture de toute sa carrure. C'était peut-être la dernière fois qu'il voyait le monde auquel il tournait désormais le dos... ou c'était peut-être l'occasion de passer un baptême du feu tout nouveau, de se prouver qu'il était encore utile, qu'il pouvait encore faire la différence. En cet instant, malgré les affres et les tourments qui s'annonçaient, Heziel détenait en son cœur une force considérable.


ⒸHeziel Coffe


HRP:
 


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 525
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue38/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue246/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (246/350)
Berrys: 180.532.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeVen 12 Avr - 16:59

Never give up



Les médecins travaillaient dur. Je n’étais pas expert en médecine, mais j’étais certain qu’à l’heure actuelle, ils bossaient tous autant que moi lorsque je me battais quelques instants plus tôt. Me faisant soigner donc, j’entendais l’avis médical de Voltaire et me contenta de sourire presque timidement. Je me retenais de tout commentaire et à défaut de m’angoisser moi, ma soeur en revanche se mordit la lèvre. Elle savait que le danger était réel, elle le comprenait. Mais aller à Mars serait du suicide pour elle. Elle serait un boulot et en avoir conscience était sans doute la pire des choses. Enfin elle comprenait mon état d’esprit quand on est face à quelque chose de plus gros que soit. Se sentant même minuscule, elle maintenu sa lame en main se la serre fermement. Elle se battrait, elle devait le faire et le ferait. Son grade ne signifiait rien, mais elle le savait elle devait faire des efforts, assumer son rôle et toujours chercher plus.

Me redressant donc, je vins à approcher du groupe qui se formait. L’escouade qui irait sur Mars. Cette bataille serait aussi épique que dangereuse et ça, l’Amirale en Chef nous le dit de la plus simple des manières. Sa recommandation était limpide. Au moindre soucis, une seule porte de sortie serait disponible. Cette fois-ci, il n’y aurait pas de protection mentale supérieure, de nombreux collègues prêt à nous donner un coup de main. Là... Le moindre faux pas pourrait être mortel de part les personnes théoriquement présentes à Mars : Kamiji, Aokiji, Sayouri Taka, Nala et bien sûr... Centes. Pire encore, peut-être que dans un coin se terre même le troisième ex amiral... Autant le dire, la brochette d’ennemis qui se trouvait là bas serait l’une des plus meurtrières que nous tous réunis aurions rencontrer et peut-être que ce sera notre dernière bataille...
Ravalant ma salive, je vins à observer l’Amirale en chef sortir une fermeture et la tendre à Sorafuka. Alors que je m’apprêtais à aller en avant, je sentis un poids me retenir, des bras m’enlacer. Mon cerveau ne mit pas long à comprendre de qui il s’agissait et je vins à me mordre les joues pour ne rien laisser paraitre. La demoiselle avait décidée de se battre ici et épauler l’Archer - qui était un peu le vrai bouclier de la marine sur Marineford à cette heure - cependant, si un malheur devait arriver, elle ne voulait en rien regretter une séparation abrupte. Laissant transparaitre ses émotions, elle murmura quelques paroles qui n’arrivèrent pas dans les oreilles d’un sourd.

“ ... Revenez vite ... Toi.... Sorafuka... Et les autres... “

Alors que j’avais des doutes autrefois, j’appris une chose étonnante à cet instant. Se pourrait-il qu’elle ... Cette révélation me surprit autant qu’elle me ravit. Décidément... On va finir par croire que la famille Nowaki a le charme pour aimer les hauts-gradés... Me dégageant de sa prise, je vins à ne guère me retourner alors que la fermeture s’ouvrait en grand, signalant le grand départ pour la dernière parenthèse de cette guerre infernale.

“ On reviendra ! Veillez sur Marineford en notre attente ! Écrasez nos ennemis. “

Et sur ces mots, je m’en allais dans ce passage qui défiait les lois de la physique. Disparaissant avec les autres, j’assimilais au passage les connaissance de la traitresse venue nous offrir une chance de frapper un grand coup. Si nous réussissions, la table tournerait enfin sur cette guerre et un jour nouveau se lèvera sur le monde. La fin du monarque arrivait à grand pas. À moins... Que ce soit la notre ?

Se reprenant et essuyant le peu de larmes qu’elle avait déversées, la jeune femme serra son katana et se dirigea vers le bord du navire. Observant le champs de bataille, elle s’adressa finalement au stratège de l’enfer et le cerveau des opérations.

“ Vice-Amiral Yu... Amirale-en-Chef, où pensez vous qu’il faut frapper pour déstabiliser l’ennemi ? “

Elle n’avait pas une vue d’ensemble sur le champs de bataille, alors une instruction l’aiderait à donner le meilleur d’elle-même pour cette dernière ligne droite.



Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

Ghetis Archer
Messages : 1956
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue47/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue718/750L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (718/750)
Berrys: 18.533.208.528 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeLun 15 Avr - 3:47

God of Sky

Ore Wa Kurohebi Da !




C’était un peu l’action facile de l’Archer quand il entrait sur scène,  écraser les basses besognes pour imposer sa puissance avant de s’occuper du gros gibier. Il aimait démontrer sa force à sa cible avant de lui faire ressentir cette même force. Néanmoins, le lion prit le parti de l’arrêter en plein vol !

La décision était assez surprenante car on ne laissait que rarement à l’Archer le temps d’être pris par surprise. En général c’était lui qui fonçait sur ses opposants pour les briser d’une attaque ! Ce lion était sans doute très proche de lui sur ce point, mais son absence de considération pour la capacité de réaction du Vairon en était presque blessante ! Il fonçait sur son ennemi sans tarder en tentant de le griffer grossièrement en plein poitrail. Le coup n’était pas caché et l’observation du brun le révèlerait bien quand il serait enfin dans son périmètre d’action. De plus en pénétrant dans ledit périmètre, son absence de réaction permettrait à Ghetis de comprendre à quel genre d’ennemi il avait affaire : avec ou sans mantra ?

Son entrée fracassante dans la « zone » de haki fut significative, puisqu’il ne broncha point, démontrant une absence de mantra activé, ce qui ne poussa as Ghetis à relâcher la pression, bien au contraire ! Son ennemi était connu en tant que zoan éveillé, une forme que le marine n’avait rencontrée qu’en de rares occasions.



Néanmoins, il était botaniste et connaisseur en fruit du démon, il avait déjà aidé des individus tels que Sypher, Fudo, Caligula ou encore Taito à aborder différemment leur malédiction. Les zoans n’avaient, de ce fait, que peu de secrets pour lui qui voyait ces fruits comme surpuissants. Il lui était déjà arrivé de songer à sa vie de guerrier si un tel fruit avait été en sa possession, songeant à la force bien plus grande qu’il aurait pu développer. Malheureusement la vie était ce qu’elle était.

Le destin s’acharnait sur lui à tel point qu’il avait développé un haki de l’observation au lieu d’un armement. Qu’importe……

Il y avait une ouverture, mince, une ouverture fine, mais une ouverture qui pouvait donner tout son sens à l’orientation qu’avait choisie le brun en tant que guerrier. Il fallait que son talent sur les fruits du démon lui serve !

Ramenant son poing dans un sens ascendant sur la griffe d’Aggamemnon il bloquait en hauteur la patte qui le menaçait, mais surtout, il brisait quoi ? La malédiction du lion ! L’animal ignorait le fait que les poings américains du vice-amiral soient en granit marin ! Cette carte de la surprise allait ouvrir une brèche folle à Ghetis ! Faisait sans aucun doute le lion perdre sa forme éveillée puisqu’il n’avait appliqué aucun recouvrement concret de haki !

Il ignorait tout de la forme « originelle » du zoan, mais il n’y avait que deux possibilité qui l’intéressaient : que la « dé-transformation » ait éprouvé son énergie, la transformation étant de base assez éprouvante, ou qu’elle le pousse  l’évanouissement comme dans certains cas.

Le cas Deux paraissait impossible, mais la fatigue du cas Un était plus qu’envisageable ! Une chose était sûre, la surprise de la perte de sa forme éveillée était une chose à saisir !

- Je n’ai plus droit à l’erreur !

Sans plus attendre l’autre poing fondit d’une traite dans le buste de l’ennemi, le tout couvert d’une fluide ébène, le granit menaçant comme toujours son vrai corps ! L’Archer savait que ce coup de poing serait son unique chance de déployer un maximum de sa force sur Aggamemnon pour un maximum de dégâts !

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Original


Le coup se fit donc vif et prodigieux ! Déferlant toute l’intensité du guerrier en un point pour propulser avec fureur son opposant dont l’ensemble des os du buste et muscles se retrouvaient en grand danger !

L’impulsion du coup allait ainsi projeter son adversaire sur une folle distance et autant dire que pour lui l’océan ne serait pas une étape aussi tranquille ! La puissance déferler était sans doute équivalente au coup offert à Mozero, sauf que cette fois-ci, il allait s’avérer un peu plus douloureux pour Ghetis qui le déployait de façon très voir trop prompt pour son épaule ! Néanmoins si la frappe portait, cette douleur serait un sacrifice nécessaire !

Cela étant, il n’allait pas se contenter d’une propulsion cette fois-ci ! Il devait s’assurer de sa réussite, alors il pivota sur lui-même et d’un geppou incomparable au précédent il prit un énorme appui dans les airs et se propulsa d’un coup dans la direction où il devait avoir éjecté le lion !


Il ne pourrait sans doute pas le rattraper, mais il pourrait faire autre chose !  

Alors que son haki avait relâché son périmètre restreint, l’Archer se trouva assez proche de sa cible, entendons par là le fait qu’il était à une assez bonne distance pour lui infliger une attaque à distance pour l’éloigner encore plus Marineford ?

- Gun déploie tes ailes !

Le gunbai sortit alors de la sacoche, l’oiseau venait tout simplement de prendre sa forme hybride, venant se placer dans le dos de son propriétaire qui n’eut qu’à l’attacher alors que la bestiole dévoilait ses ailes arc-en-ciel. De là ce fut autour des poings de prendre le relai !

Le coup de poing avait sans doute désarçonné le lion et lui avait probablement causé une belle douleur, mais s’il reprenait ses esprits même un bref instant des projections aériennes étaient à craindre !

La frappe du Bouddha.

Un premier poing fendit alors les cieux délivrant une telle puissance qu’il en projeta une balle d’air si puissante qu’elle prit l’apparence du poing de géant avant d’exploser avec puissance à l’impact ! Le second poing enchainant de suite ! Et avec une légère latence entre chaque coup l’Archer enchaina encore et encore ! Il y avait alors trois options !

Le coup de poing d’origine l’avait éjecté suffisamment loin et fort dès le début un comme avec Mozero et Syrilia, alors Ghetis n’aurait pas besoin des projections d’air.

Le coup l’avait envoyé assez loin dans les cieux, mais la myriade de frappes aériennes seraient nécessaire pour l’envoyer à la flotte une bonne fois pour toute.
L’ennemi avait bloqué l’action à un stade et Ghetis aurait alors besoin d’aide pour finir son éjection d’où cette pensée adressée à tous ceux qui voulait bien l’entendre !

- Si quelqu’un a un projectile pour écarter Aggamemnon une bonne fois pour toute je suis preneur !

L’ouverture du lion devait être saisie pour l’éjecter dans les eaux de Marineford et ainsi l’éliminer !

* Les miens ne sont pas partis prendre la victoire pour me retrouver perdant à leur retour !* Pensa-t-il en son for intérieur.  

DEV NERD GIRL




Résumé,Techniques,Pnjisations,Explications:
 
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Aurola
ColonelColonel

Daisuke Aurola
Messages : 1245
Race : Humain
Équipage : Escouade anti-décima

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue38/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue103/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (103/350)
Berrys: 115.598.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Avr - 16:31

« L'histoire est écrite par les vainqueurs. »
Event




Il était des choses qu’il ne pouvait pas contrôler. Sa colère et son empressement étaient toutes deux, dans le temps, des sentiments qu’il ne parvenait pas à réprimer. Néanmoins, et ce depuis très peu de temps, l’Aurola avait quelques contrôles sur ces deux-là. Bien évidemment, il y avait d’autres points sur lesquels le colonel ne pouvait pas jouer. Sa faiblesse apparente et son envie irrépressible de jouer dans la cour des grands. Ce n’était pas tant dans l’envie de concurrencer ses homologues, mais bel et bien pour imposer sa vision des choses.  

Daisuke savait qu’il avait une vision du monde arbitrairement différente des autres marines et gouvernementaux. Cela tant par son antipathie avec le pouvoir en place que par les relations qu’il entretenait avec les autres. Autant dire qu’il était difficile pour lui de trouver sa place dans le groupe gouvernemental. Les marines étant pour lui de simple soldat au service d’instances de mauvais augures. Pour ainsi dire, il n’était pas capable de faire entièrement confiance à d’autres personnes qu’à certains membres de l’escouade anti-décima et pour le coup, il se sentit trahis lorsque la jeune vice-amirale s’éloigna sans crier gare alors qu’ils étaient sur le point de lancer un assaut coordonné sur l’homme-scorpion.

Si, pour lui, cet acte était représentatif des marines de cette génération, il savait qu’elle agissait dans l’intérêt qu’elle pensait le plus juste. Certes, la fin de la guerre était à la fois une finalité et un nouveau départ, mais le jeune homme pensait avant tout à ce que ce futur se déroule en compagnie de ses proches. Changer les choses ne l’intéressait pas si c’était pour se retrouver à nouveau tout seul. A quoi bon créer un monde meilleur si c’était pour en profiter en solitaire… Non, ses ambitions étaient toutes autres et même si le blond savait qu’il ne pourrait pas sauver tout le monde, il fallait au moins qu’il essaie d’en sauver le maximum.

« Eileena ! Attention ! »

Alors, quand Orim s’était élancé vigoureusement en direction de ses amis, il n’hésita pas une seule seconde à le poursuivre. Ses pensées étaient alors confuses, entre la colère qui montait à l’encontre de la fuyarde. S’il arrivait quelque chose à ses amis à cause de sa disparition, il ne pourrait lui pardonner facilement. Même après ce qu’il lui avait fait subir à plusieurs reprises, ce genre d’agissement le rendait amer. Néanmoins, et malgré sa vitesse, le colonel sentait son désespoir grandir, il n’y arriverait pas à temps ! Sa détresse s’était sans doute entendue dans sa voix et il continua à se précipiter jusqu’à ce qu’un être de métal apparaisse pour protéger ses alliés – à sa place.

Sa peur s’était intensifiée en quelques instants et l’adrénaline continuait à affluer dans son corps engourdis par la douleur de son bras et l’ampleur du danger environnant. Vif d’esprit, le blond restait sur ses gardes malgré la venue d’un bras armé d’une supériorité physique nette. Alors, tandis que sa course s’arrêtait à proximité de ses deux alliés, il n’hésita pas à leur donner quelques directives.

« Ne restez pas là… C’est bien trop dangereux. On va se charger de lui avec Mark et cette machine. Rapprochez vous du bateau, s’il vous plait, le danger est omniprésent… Je ne saurais vous aider en cas d’attaque. »

Très soucieux quant à leur sécurité, il savait pertinemment que ce genre de demande était à la fois égoïste et très mal venue. Cela imposait une sorte de supériorité, mais il s’en fichait allègrement. Leur sécurité était pour lui la seule priorité. S’il ne pouvait pas les protéger, alors il ne pourrait être serein et donc, par extension, se donner à fond – corps et âme.

« S’il vous plait… »

Il s’éloigna d’eux, se rapprochant d’Orim. Face à Mark, le Pacifista et lui, l’homme-scorpion serait contraint de se donner à fond pour tenir. Sentant une force pragmatique émaner de l’arme du gouvernement, il imaginait tout un tas de situation possible. A la vue de la puissance du géant d’acier, Daisuke se sentit revigoré. A vrai dire, il n’avait jamais eu l’occasion de se battre au côté de ce genre d’outil gouvernemental. Cette première, il la voulait explosive et il se sentait d’humeur à massacrer du Décima. C’est là qu’Aston apparu pour attraper Mark et disparaitre, laissant le colonel avec le Pacifista.

Sans se poser plus de question, il pouvait comprendre la nécessité de la présence de son ami lors de l’escapade sur Mars, même s’il aurait préféré être mis au courant. Voyant l’escouade se séparer ainsi rendait le jeune blond concis. Il fallait en finir vite ici pour libérer de la place pour ses alliés partis à la conquête du repaire de l’ennemi.

Ne connaissant pas du tout les capacités de son nouvel allié, il n’hésita cependant pas à prendre les devants, imaginant sans soucis que l’arme gouvernementale était apte à le dépasser par une vitesse supersonique. Il fonça en faisant attention à son environnement en direction de l’homme-Scorpion. Même s’il se savait inférieur physiquement, il pourrait au moins le ralentir – à l’inverse de Nu Wa – quelques minutes plus tôt.

Une balle de foudre partie en direction d’Orim. Une attaque dévastatrice, s’il en était, pour le commun des mortels, mais qui aurait comme but simple et unique d’attirer l’attention du combattant maudit. Ensuite, une attaque simple, mais qui avait fait ses preuves. Un coup de poing enfumé, à distance, pour permettre un repli efficace. Ainsi, le jeune marine n’hésiterait pas à prendre l’aggro sur le Décima, quitte à prendre quelques risques. Son objectif était simple : attirer l’attention de leur ennemi pour que la bête de métal l’écrase.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


résumé:
 

techniques utilisées:
 

_________________
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 1382813805-daisuke

Ao Haruya:
 


Domination:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1633

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitimeHier à 21:26



L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Ishida10
Vice-Amiral Sakuraba Yu.

Avec le départ de l'escouade, et notamment celui de Taito Nowaki, les médecins purent se reporter sur le cas Barber Janz lequel, cloué au sol, n'en finissait plus de fustiger la Terre entière à propos du pied dont on l'avait privé. Il semblait, revanchard, avoir hâte de retourner sur le champ de bataille afin de montrer aux Decimas ce dont il était capable, mais cela allait devoir attendre, en l'état... D'autant plus que si Malia pouvait encore prendre le luxe de se priver d'une main ou d'en minimiser les actions, ce ne serait pas le cas du corsaire, dont le pied devrait être sollicité dès lors qu'il se redresserait et qu'il esquisserait le moindre mouvement ample. Autant dire que les médecins étaient plutôt pessimistes à son sujet, et c'était entre autres raisons ce qui les avait poussé à faire passer la vice-amirale en première. L'allié du Wenham, quant à lui, serait bientôt retapé mais ne semblait guère vouloir s'en retourner au conflit pour le moment... Compréhensible, compte tenu du fait qu'il avait littéralement frôlé la mort et que seule sa chance lui avait permis de s'en tirer vivant. Restait que le navire ambulant avait été vidé de la plupart de ses occupants, et que seules quelques têtes terriblement prestigieuses continuaient à le garnir, parmi lesquels le vice-amiral Sakuraba qui accueillit la question de la jeune sœur de Taito avec un froncement de sourcil. Elle souhaitait se rendre utile ? En l'état, il pouvait être important d'acculer les Decimas qui se trouvaient encore sur Mars, afin de les empêcher d'opter pour un éventuel repli... Sans quoi l'escouade qui venait de s'élancer dans Mars risquait fort de rencontrer des problèmes imprévus. Le tacticien de l'enfer n'eut pas besoin de chercher longtemps pour lui offrir quelques recommandations : pour le coup, c'était l'évidence qui primait sur l'audace, puisqu'ils avaient grand besoin de stabilité et de sécurité.

-Vous pouvez rejoindre le colonel Amiral ou le vice-amiral Ezra pour les aider à en finir rapidement avec leurs ennemis. Nous aurons besoin de renforts afin de maîtriser les chevaliers, et il nous faudra également dérouter un X-Edition vers le navire des Nebulas au moment venu, sans quoi les deux qui s'y sont aventurés risquent fort de finir en pièces détachées...

Pour l'heure, les deux Pacifistas censés épauler le Schichibukai Rasgarat Abel tenaient bon, au même titre que l'homme aux vecteurs lui-même par ailleurs, mais cela risquait d'être de plus en plus ardu pour ces bijoux technologiques à mesure que la confrontation se prolongerait. Ils étaient en terrain ennemi, cernés par les forbans, et ceux-ci n'étaient clairement pas des enfants de chœur... La barbarie des sbires d'Erika Orato était connue jusque sur les Seas Blues, et leur penchant avéré pour la brutalité tendait à les transformer en de redoutables combattants. Ils avaient une expérience colossale et leurs puissances individuelles pouvaient tout-à-fait se combiner, malgré les idées reçues qui pouvaient amener leurs ennemis à croire qu'ils n'étaient ni plus ni moins qu'une bande d'ahuris et de dégénérés... En somme, un troisième pacifista serait nécessaire pour continuer à les tenir en respect, voire pour les repousser instamment. Resterait le cas épineux de l'Incontrôlable qui, de son côté, avait toutefois fort à faire avec le capitaine corsaire le plus taciturne de l'Histoire.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 248569PNJ2L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 858106PacifistaXEdition
Orim Asakura et Pacifista X-Edition.

-Quoi ? Non ! C'est hors de question !
-On devrait l'écouter, Eileena.
-Tu vas pas t'y mettre, si ?!
-Est-ce que tu vois un seul pion encore en état, ici ?

Daar-San était pragmatique. L'escouade anti-Decima avait été scindée en deux lorsque les officiers étaient partis dans la dimension de Mars... Et s'ils n'avaient pas été emmenés par Aston Finley, au contraire de Mark, c'était tout simplement parce que leurs compétences respectives n'avaient pas été jugées suffisantes. En d'autres termes, ils risquaient d'être des boulets s'ils étaient placés dans une situation trop extrême, trop périlleuse... Orim Asakura était un être qui n'était pas à leur portée, et qui les tuerait en un instant s'il disposait d'une fenêtre exploitable pour ce faire. Ils ne pouvaient pas se reposer sur leurs collègues et supérieurs éternellement afin d'assurer leur propre sécurité... Pire encore : l'un comme l'autre avaient été choisis afin de contrecarrer d'éventuels pions, afin de contribuer à la capture de ces êtres décérébrés. Or, il n'y en avait plus, sur Marineford, depuis que les derniers avaient été défaits. Il y en avait peut-être dans Mars, certes, et ils ne manquaient pas d'ennemis ici bas, mais quelle espèce d'utilité pouvaient bien avoir Eileena et Daar-San contre des personnes qui pouvaient les foudroyer d'un seul regard ? Ils avaient vécu leur faiblesse durement, lors des premiers événements qui avaient finalement été annulés par le pouvoir mystique de Winch Alucard, puisqu'ils avaient forcé l'amiral Sorafuka, notamment, à garder un œil sur eux pour les maintenir en vie. Ils pouvaient offrir de légers coups de pouce à leurs camarades, ça oui... Mais s'il s'agissait, par la suite, de devenir de grossiers handicaps, alors le jeu n'en valait peut-être pas la chandelle. Ils avaient déjà fait ce qu'ils pouvaient faire, jusqu'à présent, afin de se rendre utiles. La suite ne leur appartenait peut-être pas... Eileena, pataude, baissa le regard honteusement tandis que son collègue s'approchait du cadavre du contre-amiral Roncia, qu'il attrapa et souleva avant de le placer sur ses épaules. Il n'allait pas abandonner la dépouille d'un ami sur le champ de bataille : autant le ramener sur le navire, en même temps qu'eux... Où il pourrait reposer sereinement, jusqu'à la fin du conflit.

Orim, contre toute attente, remarqua que c'était finalement l'Aurola qui semblait décidé à l'idée d'engager les festivités à nouveau. La disparition de Cuthvine et le départ totalement volontaire de Mojoni étaient largement contrebalancé par l'apparition du colosse en acier, et le criminel savait pertinemment qu'il ne gagnait pas au change. Le nombre était une force, pour sûr, mais il était également une faiblesse dès lors que les opposants étaient moins forts que lui, ou trop avides de vengeance, à l'instar de Mark Cuthvine lui-même... En l'état, le camarade de Kali aurait pu annihiler le groupe qui se dressait contre lui jusqu'alors en les éliminant un à un, précautionneusement, méticuleusement. Ce n'était plus possible, considérant le fait que le X-Edition qui lui barrait la route était non seulement insensible et automate, ce qui restreignait forcément la marge d'erreurs exploitables à ses yeux, mais aussi et surtout une arme polyvalente dont il ignorait encore tout et qui disposait très certainement d'artifices brutaux et imprévisibles. Qu'avait-il planqué dans son immonde carcasse de ferraille ? Des lames ? Des explosifs ? Des canons ? Du granit marin, peut-être ? Éventuellement tout ceci réuni... Il allait devoir rester alerte, même si le colonel au logia faisait en sorte de le distraire habilement. La balle de foudre le frôla sans jamais l'atteindre, puisqu'il s'était penché à temps pour pouvoir l'éviter aisément. Le coup de poing de fumée, quant à lui, fut obligé de se disperser : le zoan interposa sa queue empoisonnée sur la trajectoire de ce membre qui, s'il progressait sa route en demeurant tangible, s'empalerait de lui-même et placerait son possesseur dans une situation périlleuse. On ne plaisantait guère avec le venin des scorpions... Néanmoins, ce qui devait arriver arriva évidemment : le X-Edition n'était pas programmé pour se tourner les pouces, et le fait de voir son opposant s'échiner à tenir bon le motiva à entrer dans le vif du sujet. Une projection vigoureuse le plaça sur le flanc de l'Asakura, et un coup de pied en estoc percuta le hors-la-loi de plein fouet, lequel eut toutefois la présence d'esprit d'interposer ses bras. Il fut repoussé sèchement, et une série de rouler-bouler s'ensuivit, plus ou moins contrôlée. Qu'allait-il se passer, ensuite ?

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Bleach10L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 456074PNJ1
Vice-Amirale Ortenssia Emy et Kali Nomade, criminelle primée à 809.000.000 berrys.

-Crève, pétasse !
-Hm... on devrait peut-être changer les règles du jeu...

Les deux X-Editions l'encadraient, afin de la prendre en tenaille, et Emy, quant à elle, ne s'embarrassait pas d'une trajectoire en parabole : elle fonçait en ligne droite, furibonde et prête à porter à la criminelle un coup d'une virulence sensationnelle. Cette dernière s'était attendue à une démarche aussi brute et sans fioritures, et elle commençait par ailleurs, chose rare, à croire qu'elle était dans de beaux draps. Bien sûr, elle ne s'estimait pas en danger mortel, ce qui ne risquait par ailleurs pas d'arriver sur Marineford considérant les forces en présence du côté du Gouvernement Mondial, mais elle avait néanmoins face à elle un trio tenace et solide, qui ne pourrait que lui poser problème et lui glisser des bâtons dans les roues. L'arrivée des X-Editions avait drastiquement rééquilibré la lutte, et celle-ci risquait de s'éterniser un petit bout de temps, si l'on en croyait les conflits qui subsistaient çà et là... La plupart étaient très équilibrées, à commencer par le leur et par celui qui débutait non loin, opposant également deux têtes féroces et combatives. Agamemnon se précipitait droit sur les poings en granit marin du vice-amiral Archer... En avait-il seulement conscience ? Le lion pouvait se tirer de ce mauvais pas fâcheux s'il réalisait qu'il s'aventurait dans une impasse mais, à la connaissance de la Nomade, ses capacités cognitives étaient assez limitées. Il n'était pas devenu l'un des proches de Centes grâce à son intelligence d'esprit, force était de le remarquer... Et, en l'état, il ne devait pas tomber. C'était une certitude inébranlable que ressentait la jeune femme et qui comprenait que ce lion était tout ce qui lui permettait encore de livrer bataille tranquillement. D'autant plus qu'Orim, dans son dos, se retrouvait dans un péril grave dont elle était éventuellement la seule à pouvoir le tirer... Elle devait agir, au plus vite. Et elle le fit. Un simple coup de poing se dirigea vers la direction approximative de la lutte de ces deux colosses et Emy, interloquée, comprit un instant trop tard ce qu'elle souhaitait réaliser en agissant de la sorte. Elle ne ciblait pas le vice-amiral Archer, qui aurait été en mesure de se défendre : elle visait Agamemnon. Son style pur permit à la demoiselle de briser l'espace qui le séparait de son collègue d'infortune et elle l'agrippa fermement, avant de tirer sèchement : il perdit l'équilibre, et fut entraîné sur le côté, ratant de ce fait la confrontation que lui et Ghetis semblaient avoir prévu. Le granit marin ne toucha pas les griffes mais la Nomade, quant à elle, dût faire face à des représailles imminentes.

-Ton ennemie, c'est moi !

Les deux bras d'Emy se dirigèrent vers elles, et semblèrent simultanément se multiplier par trois. Des images rémanentes factices, espèces d'illusions qui ne lui causeraient aucun tort, ou de véritables assauts bel et bien tangibles, simplement déraisonnablement rapides ? La criminelle n'eut aucun mal à connaître la réponse, notamment grâce à sa propre expertise en matière de corps-à-corps : la vice-amirale Ortenssia n'était pas de ceux qui utilisaient des tours de passe-passe... Et elle entendait bel et bien la percuter six fois simultanément. Un claquement de la langue de Kali sur son palais matérialisa son agacement, et elle jaugea d'un regard les deux silhouettes d'acier qui lui fonçaient dessus en tentant de lui fournir, conjointement, un coup d'épaule dont elle risquait de se souvenir longtemps. Si elle demeurait immobile, elle serait coincée par les créatures de la Section Scientifique, compressée, puis fracassée par la haute-gradé enragée... Un sort bien peu enviable, qu'elle abrogea par la seule méthode qui lui vint à l'esprit. Elle se jeta à la rencontre de l'ennemie, en lui fonçant dessus et en lui barrant la route : les deux Pacifistas se percutèrent bel et bien, mais derrière elle. Cela étant, les coups de poings étaient armés, et lui foncèrent dessus sans qu'elle ne puisse y répondre décemment... Une plaque de l'armement fut chargée de contrecarrer cet assaut fulgurant, et Kali parvint à conserver suffisamment de prestance pour ne pas succomber à cette attaque. Elle fut cependant projetée à vive allure, et elle survola les deux Pacifistas avant de retomber prestement, quelques mètres plus loin.

-Statu quo... La situation n'évoluera pas davantage. Et c'est pour le mieux.

Le constat de la Nomade était limpide. Il leur faudrait des jours pour aboutir à une conclusion, quelle soit favorable au Gouvernement Mondial ou, au contraire, aux envahisseurs. C'était en tout cas vrai pour ce côté-ci du champ de bataille, où les forces en présence se contrecarraient parfaitement... Ce qui risquait d'évoluer le plus promptement, c'était le conflit où les géants prenaient racine et se voyaient malmener par des ennemis coordonnés et compétents. Les Dévoreurs risquaient de ne pas changer grand chose à la situation, considérant l'arrivée du X-Edition là-bas : le vice-amiral Ezra Ronald n'allait pas tarder à défaire Qwer Ty, et les chances de victoire d'Azer Ty s'envoleraient avec son frangin.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 532010Arma
Agamemnon, primé à 240.000.000 berrys.

Les prévisions et les planifications de Ghetis avaient une nouvelle fois été contrées par la présence de Kali Nomade, qui semblait petit-à-petit endosser le rôle de pièce maîtresse de la force invasive des Decimas. Elle réfléchissait à la place du lion qui, de son côté, se contentait de frapper ce qui lui passait à portée de main, ou simplement ce qui ne lui plaisait guère... Ce lion, d'ailleurs, qui avait donc été décalé sèchement par la jeune femme, reprit sans difficulté une position plus stable et darda l'Archer d'un regard où se mêlaient incompréhension et surprise. Lui-même ne semblait pas avoir anticipé les agissements de sa collègue, et il semblait absolument hermétique à la notion de combat en équipe... C'était possiblement pour cela que la criminelle haute primée s'était donnée la peine d'intervenir sur leur affrontement naissant : parce qu'elle savait pertinemment que le zoan, quant à lui, n'aurait jamais le réflexe de lui rendre la politesse et d'unir leurs deux combats. Dans tous les cas, l'Archer allait finalement pouvoir laisser libre court à sa folie ravageuse, puisqu'il jouissait cette fois-ci de l'initiative... A moins qu'un autre imprévu ne l'interrompe, bien sûr.



Ordre de réponse :
Ghetis - Taito - Caligula - Sypher - Daisuke - Heziel - PNJ Decima
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !
Petit poste ce tour-ci, vous vous en doutiez (et j’ai prévenu en plus =X). Prenez votre temps pour répondre derrière !

A L'ATTENTION DU NOTEUR !
Pour le tour précédent et à partir de ce tour, Hez, Taito, Caligula et Sypher ne sont plus tenus de poster ici.
Sypher et Taito le peuvent encore, grâce à leurs PNJs, mais n'y sont pas obligés.
Merci !

HRP :
Résumé :
Dans l'ordre du poste :
Yu propose à Violet de miser sur le combat de Dai ou celui de Ronald.
Orim esquive les attaques de Dai mais est percuté par le X-Edition.
Kali veut manifestement gagner du temps, et elle empêche Ghetis d'atteindre Agamemnon en décalant ce dernier.
Agamemnon est du coup légèrement déstabilisé, et Ghetis a de nouveau l'initiative.

Récap lvls et aptis  :
Tour de guet :

William Lancaster (Akainu) → Niveau 50+ (?), primé à 1.150.000.000 berrys.
Possède le Logia du Mercure, les hakis de l'observation et de l'armement.

John Pacifique (Shirokuma) → Niveau 48.
Corps-à-corps pur, rokushiki, hakis de l'armement et de l'observation.
Camille Elkens (Midoritaka) → Niveau 46.
Maîtrise parfaite des armes à feu, hakis de l'observation et de l'armement.


Aux abords de la tour de guet :

Anubis (Chef des Dévoreurs) → Niveau 45.
Résistance extraordinaire, combat au corps-à-corps avec leurs attributs naturels (griffes, crocs).
Dévoreurs → Niveau 35.
Résistance extraordinaire, combat au corps-à-corps avec leurs attributs naturels (griffes, crocs).


Au sol :

Kali Nomade → Niveau 50, primée à 809.000.000 berrys.
Hakis de l'armement et de l'observation, corps-à-corps pur brise espace.
Agamemnon → Niveau 50, primé à 240.000.000 berrys.
Zoan du Lion éveillé, haki de l'armement.
Azer Ty → Niveau 45.
Corps-à-corps, taille démesurée, haki de l'armement avancé (armure totale).
Orim Asakura → Niveau 42.
Fruit du démon du scorpion.
Qwer Ty → Niveau 41.
Corps-à-corps, haki de l'observation.
Syrilia Frija → Niveau 41, primée à 150.000.000 berrys.
Sabreuse pure, haki de l'armement.
Dream Vespier → Niveau 40.
Zoan mythique du yéti et corps-à-corps.

Li Zakka → Niveau 40, primé à 170.000.000 berrys.
Wind Gear.
Goliath → Niveau 39, primé à 195.000.000 berrys.
Force colossale, un marteau et un bouclier, haki de l'armement avancé.
Bexinos Majô → Niveau 38, primé à 130.000.000 berrys.
Corps-à-corps très brutal.
Iris Vermillon → Niveau 38.
Combat avec des bourses étranges, geppou, haki de l'armement.
Shérif Bürmingon → Niveau 38, primé à 78.000.000 berrys.
Homme-bête tireur, haki de l'armement.

Les géants → Niveau 35.
Corps-à-corps, armes en tout genre.
Autres pions, contre-amiraux ou colonels.



Ortenssia Emy → Niveau 44.
Corps-à-corps pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Roncia Lochal → Niveau 36.
Zoan de l'araignée modèle Nephila komaci, corps-à-corps, haki de l'armement.

Tempesky Eileena → Niveau 33.
Colors Trap, corps-à-corps.
Daar-San → Niveau 31.
Retour à la vie des cordes vocales, corps-à-corps.

Yamamoto Eracless → Niveau 46.
Zoan du lion des cavernes, hakis de l'armement et de l'observation.

Dereto → Niveau 45.
Corps-à-corps, rokushiki, hakis de l'armement et de l'observation.
Milosephko Yonass → Niveau 43.
Zoan de la grenouille kokoi, haki de l'armement.  
Ezra Ronald → Niveau 43.
Zoan de la hyène, hakis de l'armement et de l'observation.
Exalva Flais → Niveau 43.
Logia du plomb, haki de l'observation.
Tanaka Ysaac → Niveau 40.
Corps-à-corps, rokushiki, hakis de l'armement et de l'observation.
Focker Lim → Niveau 38.
Corps-à-corps pur frappe-terre, gants en granit marin, haki de l'observation standard, haki de l'armement éveil.
John John → Niveau ?
Aptitudes ?


Sur le navire :
Asya Lida (Chairoka) → Niveau 55.
Paramecia du mental, corps-à-corps, hakis de l'armement et de l'observation.
Aston Finley → Niveau 55.
Paramecia de l'assimilation, hakis de l'armement et de l'observation.
Jasmine → Niveau 48.
Paramecia de la gravité, hakis de l'armement et de l'observation.
Hijime Malia → Niveau 43.
Sabre et corps-à-corps, hakis de l'armement et de l'observation.
Matochika Cho → Niveau 41.
Corps-à-corps, musique de combat, haki de l'observation.

Jean-Bart Nonoha → Niveau 40.
Paramecia du formatage, rokushiki, tir, hakis de l'armement et de l'observation.

Poisseroy Voltaire → Niveau 39.
Zoan du Raton-laveur, haki de l'observation.
Flamingo Joshua → Niveau 39.
Corps-à-corps, haki de l'armement.

Turoi Nagate → Niveau 38.
Combat à la lance, soru et tekai, hakis de l'armement et de l'observation.

Wolst Maya → Niveau 35.
Fruit BEAST artificiel.

Sakuraba Yu → Niveau 30.
Ichitoryu, haki de l'observation.
Tireurs lambdas → Niveau 30.
Armés de fusils, certains possèdent des balles spéciales, d'autres se contentent de faire feu avec une précision remarquable.
Gringo Himan → Niveau 20.
Paramecia de la console.


Au large :
Rasgarat Abel → Niveau 49.
Paramecia des vecteurs, hakis de l'armement et de l'observation.
Un Pacifista X-Edition → Niveau 45.
Spécialisé dans le corps-à-corps et les arts martiaux. Outillages et armements divers.
Un Pacifista X-Edition → Niveau 43.
Spécialisé dans les tirs et les utilisations d'armes à distance. Outillages et aremements divers.

L'Incontrôlable → Niveau 48, primé à 928.000.000 berrys.
Sabreur pur, hakis de l'armement et de l'observation.
Skratch → Niveau 45, primé à 605.000.000 berrys.
Il a des gants ! Et le haki de l'armement.
Une foule de pirates plus ou moins célèbres → Niveaux 20 à 40.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10] - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Le forumhaiti face à l'histoire d'Haiti de 1986 à 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Marine Ford-