Partagez
 

 L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue45/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue405/500L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (405/500)
Berrys: 512.850.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Fév - 23:21

Wrath of the beast.





Mon père me l’a souvent rabâcher durant mon enfance : la patience est une vertu. J’ai tenter maintes fois de l’être, mais plus le temps avance et plus je me rends compte qu’attendre n’est qu’une perte de temps. Il faut savoir provoquer son destin plutôt que patienter bêtement. L’attente est une chose inutile car le temps lui ne reviens pas en arrière. Cela se saurait. C’est pourquoi j’avais troqué mon assurance pour désormais de la sauvagerie sans aucune limite. Je ne rejetais pas mon intelligence pour autant, mais plutôt qu’être un scalpel, j’étais devenu un marteau. Frapper vite et fort est un luxe que tous ne peuvent pas se permettre et quand j’aurais réussis cette mission, j’allais prouver à cette salope de “ Chairoka “ qu’elle avait eu tort de me rire au nez. Je vais m’entourer des pires saloperies qui soient, je vais créer une organisation qui se rependra sur ce monde tel un virus à différence que cette fois-ci, aucun remède ne pourra être trouver. Nous serons une idée, un symbole et qu’importe les gens qui tombent, même ma propre personne ne sera pas le pilier principal de cette histoire. Jamais ce projet ne mourra et c’est ainsi que je laisserais une trace dans l’histoire. Mon groupuscule sera le plus virulent qui soit, impossible à arrêter, implacable, impitoyable, incontrôlable. C’est donc dans cet optique que j’avançais, dans le but d’imposer ma volonté et non faire comme les autres idiots qui tentent de se faire une place. Finit de demander, d’attendre, désormais je prends, je créer ma propre route et j’avance inlassablement, pas après pas, jusqu’à atteindre ce but, cette lumière que j’aperçois au loin. Un jour, elle sera mienne et je l’engloutirais dans l’obscurité dans laquelle je suis né.

Ainsi donc, j’attendais des réponses sérieuses de cette femme connue pour son rang dans l’ancienne révolution. Ce mouvement basé sur une seule personne. Et dire qu’en une journée tout c’est écroulé... Comme c’est pitoyable... Mais là n’est pas le moment pour cracher sur les morts. Arias a fait son temps, c’est un fait. Restais à voir ce qu’allaient faire ces verts pour reprendre la main. Allaient-ils se laisser engloutir dans l’oublie ? Ou lutter pour au contraire conquérir cette menace et renaître de leurs cendres ? En tout cas, le fait de s’être totalement dessoudé n’est pas une bonne chose. Là étaient leurs forces... Mais désormais, ce ne sont que des électrons libres. Et là est ma chance, qui sait si un de ces électrons telle Ceresa Yoko ne pourrait pas être une bonne chose ?
Bref, écoutant alors sa réponse, mon air ne changeait pas et pour cause, je ne bluffais en rien. Si la moindre chose me déplaisais, je pourrais tout simplement dénigrer toutes ces personnes ici présentes et devenir la bête pourpre qui fait parler d’elle. Pas de plan, juste une violence d’un tel niveau que seul les compétences de chacun pourraient faire la différence. Manque de chance, ses paroles étaient ...

“ Hm ? ... Vous pensez qu’une chose comme ça arriverais à faire le voyage jusqu’à Marinford ? Vous vous foutez de ma gueule ?! “

Le ton était monté et on se demande encore comment je faisais pour rester en place. Pas besoin d’être Einstein pour savoir que ce genre d’engin ne doit pas aller rapidement... Et même si mes connaissances géographiques ne sont pas parfaites, pas besoin d’être bon pour deviner que Marinford n’est pas la porte à côté. Une bataille titanesque dure combien de temps ? Un siège du genre leader contre leader dure combien de temps en général ? Quoi qu’il en soit, je ne pensais pas que la bataille au centre de ce monde puisse durer des jours. Bref, l’argument d’emmener ceci là-bas était du pipo selon moi. Mon “ aura “ continuait d’agrémenter l’ambiance alentour. Malsaine et lourde, je grognais mon mécontentement et me fis comprendre en passant carrément du vouvoiement au tutoiement avec elle.

“ Met toi ça dans le crâne ma belle ... Je n’aime pas Centes ni le Gouvernement. Sans doute est-ce la seule chose qui m’empêche de te sauter au cou dans l’immédiat. Je vais t’aider temporairement mais toi comme moi le savons, ce n’est qu’éphémère. Toi comme moi au moindre faux pas, on tentera d’en finir avec l’autre de part la gêne qu’on représente l’un pour l’autre. Si tu désires une sûreté, il faudra y mettre les preuves, et même avec cela, sache que tu n’auras pas ma sympathie la plus explosive qui soit... N’oublie pas ce détail... Yoko Ceresa. “

Me tournant alors pour aller vers le bord de cet espèce de navire, je vins à observer les scènes alentour. Des combats se déroulaient avec une certaine férocité et malgré mon envie de ne pas vouloir faire de compliments outre à moi-même, je devais avouer que ...

“ ... Ils sont d’un faible... C’est lamentable. “

En revanche, les membres d’une cette multi-organisation gouvernementale dont faisait partit Rei semblaient doués. L’un se débarrassait de ses ennemis avec une telle aisance alors qu’un autre semblait plus défensif. J’ignorais les autres préférant me concentrer sur des “ cibles “. Ils sont rapides à vu d’oeil, mais pas invincible. L’un semblait plus faible qu’un autre alors autant se garder le dessert pour la fin non ? Attendant le moment opportun, ne laissant guère la pression retomber quant à mon humeur démoniaque, j’observais silencieusement ces alentours et me concentrais sur deux combats principalement... Puis un...
Ma présence palpable grâce au haki commença à doucement s’abaisser jusqu’à finalement disparaitre. Ou du moins pour ceux ayant un haki inférieur au mien. Jusqu’à maintenant, je n’avais pas croisé de personne avec un haki de l’observation assez avancé pour déjouer le mien et je ne comptais pas me faire avoir si facilement. Notant les mouvements de chacun, en prédateur que j’étais devenu, j’attendais le moment opportun pour alors agir. Avec mon haki avancé, je serais sans doute difficile à capter, pour ne pas dire impossible et aurais le luxe d’une attaque surprise aussi puissante que violente, j’allais m’en donner à coeur joie.

En un clin d’oeil, je passais du stade statique à mouvement. D’un geste, je disparaissais pour alors apparaitre à un autre endroit tant la rapidité avait été brutale. Un véritable éclair rouge se fit voir, mais ceux pas assez “ puissants “ pour voir le mouvements comprendraient qu’il est trop tard. Ma course en ligne droite avait été simple. Peu importe ses opposants, je venais de partir en ligne droite et tentais de frapper en plein visage l’agent du Cipher Pole avec un coup qui finit en une détonation puissante et meurtrière. Le but était simple bien sûr : tuer. Et pour s’assurer de la puissance du choc, une nouveauté avait vu le jour : mon poing était devenu noir. Additionné à mon haki de l’armement, l’attaque allait être deux fois plus meurtrière de part l’impact initial auquel s’ajoute l’explosion immédiate. Une entrée en scène détonante et qui en disait long quant à mon objectif ici : faire un carnage.
Si rien ne m’empêchait à faire cela, je me redresserais normalement avant de sourire en coin aux gens présents ici et qui auraient assistés à cela. Il fallait s’y faire, la bête est relâchée. Un courroux sans précédent allait voir le jour et ce champs de bataille allait sentir encore plus le sang. Laissant ma présence de nouveau voir le jour, je gardais un “ oeil “ sur les alentours ne voulant pas faire l’erreur d’être prit à mon propre jeu. Le regard noir, j’étais clair dans mes gestes, ma posture, mon attitude... De mes ennemis du jour, aucun n’en sortirait vivant, je m’en portais garant. Un sourire discret mais malsain se dessina sur mes lèvres et si la révolutionnaire se faisait spectatrice, elle le comprendrait : qu’elle me trahisse ou non, que le destin tente de s’acharner sur moi ou non, tant que je serais conscient, rien ne pourrais m’arrêter. Les obstacles je les détruirais, les difficultés je les pulvériserais et qu’importe les blessures ou le sang qui coulera, je ne mettrais pas un genoux à terre. Car dans l’immédiat, à ce moment précis, je suis bien là. Ren Tao entre en scène dans cette bataille pour le pouvoir et l’équilibre de bien des forces dans ce bas monde.

------------

“ Bien ...  Nous y voilà. Je te laisse et j’y retourne. “
“ Minute.. Ce ne sont pas les ordres ! “


Sortant de l’ombre du navire, l’homme ancien marine approchait de l’invité et le toisa du regard. Hm ? C’est donc lui le fameux prisonnier qui devait être rapatrié ? L’ex mouette se demandait où était Ren, mais devinait ses ordres. S’il n’est pas là, il faut y aller et il reviendra, c’est généralement ainsi avec lui. Laissant les autres silhouettes dans le navire soupirer, le jeune homme remit en place sa paire de lunettes et vint à finalement réfléchir à quoi faire. Devaient-ils vraiment désobéir ou ... Tenter plus ? Les appel d’escargophone ne marcheraient pas, quand Ren est occupé, il décroche rarement... Hmm...

“ ... Prends ces deux-là... Ils vont pouvoir faire leurs preuves... “

Faisant un signe de tête aux deux nouveaux de l’équipe, le second de l’équipage laissa les deux silhouettes se redresser et approcher. L’une plus droite que l’autre, plus “ civile “, alors que la seconde était plus sauvage d’apparence. Observant les lieux, cherchant à comprendre la situation, elle reniflait presque l’air comme un chien qui analyse son environnement. Une femme et un homme allaient se joindre à la bourrasque du sud et tenter de l’épauler. Une voix sombre réussit à sortir de l’espèce de masque en forme de bec d’oiseau qu’une ombre avait revêtit.

“ ... Je vais pouvoir tester mes produits je suppose ? “
“ Vous verrez sur le moment... Pour l’heure, retournez là-bas et voyez ce qui peut être fait. Discret pour commencer ... A voir ce que Ren décide. L’objectif principal du jour est remplit... Krake continu de vérifier les mers alentours pour éviter qu’on se fasse avoir... Au moindre renfort ou navire de trop, on décampe. Vous devrez vous d’emmerder. “


Se tournant alors vers l’invité, le second se demandait bien ce qu’il allait faire. Il l’invitait à s’installer en attendant le déroulement de la suite, prendre ses quartiers. Ainsi donc, il est un gars de konan ? Méfiance est mère de sûreté, cela se sentais que l’informateur ne faisait pas encore confiance à ce dernier et son épée proche de sa main ne faisait pas uniquement décoration.

Les trois silhouettes quant à elles partaient à toute allure, regagnant donc le royaume corrompu qu’était devenu Alabasta. Une chose était sûre, encore une fois, une “ paix “ apparente allait être totalement brisée, et un possible chaos sans précédent allait être instauré selon comment les choses déraperaient. Une nouvelle fois, on parlerais des Shadow Ghost, ou  à défaut... Ren Tao.


Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 

Techniques utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
Nils Gratz
Messages : 1700
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue38/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue50/350L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 107.957.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeMer 20 Fév - 23:19




L'histoire est écrite par les vainqueurs



Nils haussa un sourcil. Le bougre était sacrément dur en affaire. Il était bien évident que ce dernier, masqué, cherchait à faire baisser le tarif du mieux qu'il pouvait. Son fils était pourtant de très bonne facture et tout le laissait à penser. Se tournant légèrement pour regarder les débandades en tout genre des petits jeunes, le vieillard se laissa aller à un soupir de nonchalance avant de reprendre la parole, en faisant presque fi de la proposition du banquier. Rien de plus normal : il fallait toujours montrer sa supériorité et son air sur de soi dans une négociation !


- Tu es doué mon ami ! Je ne pensais pas que tu esquiverais si bien cette technique porcine... je me souviens d'un troll avec qui ça avait pourtant bien fonctionné...

Se rattrapant de justesse pour ne pas déblatérer des heures sur cette aventure rocambolesque, le vieil homme tenta une nouvelle approche en vantant les mérites de son fils.

- Regarde le ! Dans la fleur de l'âge ! Si agile, gracieux... il tient tout de son père !

S'esclaffant d'un rire gras capable de faire frissonner quiconque prendrait ce "compliment pour lui", le contre-amiral continua plusieurs secondes la présentation de son "produit". Avec une belle dot, nul doute qu'il parviendrait à acheter le roi pour la rançon de sa petite fille. Tout était négociable... absolument tout.

Ayant finalement assez peur de ne pas être suffisamment convaincant avec ses gestes grandiloquents et ses mises en avant, Nils dut se rendre à l'évidence. Ce n'était pas lui qui menait la danse et il allait devoir faire avec. Dans une certaine moue de résignation, il tenta tout de même une dernière approche, s'il ne pouvait pas être force de proposition, alors il devait écouter son homologue... quelle horreur ! Se faire avoir à son propre jeu, voila qui risquait de faire vomir l'ancêtre bien des fois s'il y repensait trop souvent.

Toujours sans animosité, persuadé qu'il ne pouvait pas y avoir autre chose que ce petit "jeu" des jeunes déjà en cours, le Gratz se laissa finalement aller.

- Allez vas-y ! Dis-moi quel est ton prix.

C'était là l'unique ouverture lucide du grand-père. Si l'homme masqué souhaitait éclairer la lanterne du vieux barbu, ce serait là sans doute son unique chance. Le déni, l'incompréhension, le bordel aidant, Nils s'était une nouvelle fois fourré dans de beaux draps.



Posté sur la limite du temps !

Nils pige queue d'alle toujours... en même temps on lui dit rien au vioque ! Allez ! Je compte sur vous pour éclairer sa lanterne !
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
Zylphia
Messages : 133
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue30/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue4/200L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (4/200)
Berrys: 6.150.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeSam 23 Fév - 23:18


   

   

   
La demande

   
Event !  

 




 En reniflant, Zylphia passa ses doigts fins dans ses longs cheveux d’or. Bien qu’inconsciente de ce fait, la gnomette n’avait, depuis son départ de Dwarf Town et son entrée dans la Marine, rien appris en terme d’affrontement. Déjà, lors des recrutements du Gouvernement Mondial, elle avait perdu connaissance lorsque l’un de ses adversaires avait réussi à trancher involontairement un cheveu de la coquette. Et, comme si l’histoire tournait en rond, voilà que la gnomette se retirait du champ de bataille pour prendre soin de sa chevelure. Zylphia ne plaisantait pas avec la capillarité, ni même avec son apparence générale. Pour prétendre à l’amour, elle devait être parfaite.

Alors qu’elle s’y affairait, une ombre terrifiante, menaçante, quoi que moins impressionnante que celle d’un humain, terrassa la petite fée de toute l’horreur qui l’animait. Zylphia releva les yeux vers son assaillant et découvrit le monstre qu’elle avait été censée combattre, prêt à en venir à bout. En bon être vivant, elle n’attendait pas le trépas avec impatience. Ainsi, lorsque le pingouin fou se jeta sur elle pour la réduire en bouillie, elle n’hésita pas une seconde. Ses cheveux attendraient : d’instinct, elle plaça sa vie à plus haute estime que la beauté de sa crinière. D’un coup d’ailes puissant, elle se projeta dans les airs. Dans la précipitation, pour se dépêtrer de cette situation au plus vite, le mouvement de ses ailes avait dû être puissant. Plus que de décoller du sol, elle provoqua une virulente bourrasque. C’était ça, l’effet papillon.

Zylphia n’en vit rien. Elle n’en avait pas eu le temps, car, trop apeurée à l’idée de devoir faire face au monstre une deuxième fois, elle avait fusé dans la pièce loin de celui-ci. En fait, tout prenait trop de temps. Elle devait prouver à la Reine qu’elle devait l’adopter, mais pourquoi devait-elle le prouver à travers autant de violence ? Une princesse, c’était un être doux, calme, attentionné. Une princesse, ça attendait l’amour d’un chevalier, pas un coup d’épée dans la panse et des cheveux emmêlés. Alors, soudain, la fée réalisa que toutes ces actions belliqueuses étaient vaines. Elles ne prouvaient en rien les qualités d’une princesse. Elle voleta gaiement vers la Reine, et une fois face à elle, s’y adressa toute guillerette :

- Votre Majesté, j’ai compris ! Les princesses, dans toutes les situations, doivent être douces et, comme le Roi et la Reine, fières. Elles doivent avoir une image positive, et être gentille avec le peuple. Je vous promets que je serai capable d’être comme ça. Je ferai tout ce qu’il faut pour apprendre à devenir une bonne princesse !

Jugeant son discours complet et sans faille, prête à toutes les folies – sauf le combat – pour rentrer dans la famille royale, elle ralentit le mouvement de ses ailes jusqu’à l’arrêter totalement. Elle se déposa ainsi délicatement sur le sol, et si rien ne l’en empêchait, elle s’agenouilla devant Sa Majesté. Elle inspira profondément, prit son courage à deux mains, mains qu’elle déposa sur son cœur, et leva la tête vers la dirigeante des lieux, les yeux pleins de rêves et d’espoir.

- Votre Altesse… voulez-vous devenir ma maman ?



   



Résumé :

Zyzy esquive le coup de Oouk et le jarte (sauf s’il esquive ou quoi) par la même occasion. Puis elle demande au roi de l’adopter. DIS OUI STP


Technique utilisée :
L'effet papillon
« Petites cauuuuses, grandes conséquences » disait le poète. Un battement d’aile suffit à Zylphia pour créer une (relativement) puissante rafale de vent.
Niveau 25
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

Logan V. Seyfried
Messages : 352
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue224/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 5.959.266.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Fév - 3:30



L'histoire est écrite par les vainqueurs.





Logan porta son regard bleuté sur la jeune femme qui lui faisait face. Il avait l’impression de tourner en rond et commençait à perdre patience. Cependant, il l’écoutait tout de même attentivement. Il fallait avouer qu’elle marquait un point. La marine n’avait pas encore connaissance des pouvoirs du Seyfried et l’épée de Damoclès que ceux ci représentaient était bel et bien réelle. Pendant une seconde, Logan sembla ébranlé. Il réfléchissait. N’était-ce pas la l’occasion de rentrer dans un organisme qui le considérerait enfin à sa juste valeur. Depuis son entrée dans la marine, il errait sans but. Peut être était ce enfin le moment de trouver sa voie, se battre pour quelque chose… Choisir qui être quand il sera grand et Dieu seul savait à quel point il en était temps.

« Je suppose que ce n’est pas une mauvaise proposition. Cependant, j’en veux plus. Ne pense pas que j’ignore la valeur de mes capacités. Même pour Centes, un lecteur de ponéglyphe est particulièrement rare. Mes talents ont un prix. »

Logan restait Logan ; fourbe, intéressé, manipulateur. Il marqua une brève pause avant de reprendre, comme s’il avait voulu faire monté le suspens de ses exigences. Un léger sourire en coin s’était dessiné sur son visage gracile. Il était homme à obtenir ce qu’il voulait, tout ce qu’il voulait.

« Si vous arrivez à me fournir un objet ; un fruit du démon, le fruit des miroirs pour être plus exacte, je rejoindrais vos rang et jurerai allégeance au monarque. Considère ça comme une offre officielle. »

Rejoindre Centes n’était qu’une maigre demande comparé à cet objectif. Qui plus est, les Décimas l’avaient toujours intrigué… Lui même avait toujours vu les humains comme trop stupide que pour se gérer eux même. Un monarque n’était finalement pas une si mauvaise idée… Surtout s’il venait à mourir dans les heures à venir finalement. Centes aurait besoins d’un remplaçant.

« Par contre, pourquoi faire confiance à Yoko Ceresa ? Elle ne vous laissera jamais partir avec Pluton et, mis à part Shadow, personne ici ne pourrait lui tenir tête. »

Cette réponse lui importait peu finalement. Tout ce qu’il voulait, s’était le fruit des miroirs. Il coula tout de même un regard dans la salle, cherchant Shadow des yeux.






Résumé et techniques utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
Shigo Ike
Messages : 1211
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue34/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue187/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (187/250)
Berrys: 4.013.555 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeVen 1 Mar - 9:15





"L'histoire est écrite

par les vainqueurs."



Ike se sentait vivant.

C'était la première fois qu'il pouvait user de ses talents de super héros à leur maximum depuis qu'il avait revêtu son costume. Un sauvetage top secret ? Un duel dans une discipline inconnue ? Un pingouin allaité aux anabolisants ? Un super vilain épaulé par une bande toujours plus nombreuses de malfrats ? Il relèverait tous les défis ! Il se sentait vivant ! Vivant comme jamais il ne l'avait été. Comment avait-il fait pour vivre... survivre, avant ces jours bénis ? Il était taillé pour ça. Il était né pour ça ! Son ancien lui avait du mourir pour, que de cuir de Krokes rutilant, renaisse une future super star dans le domaine héroïque. Il...


« C'est bon ? », l'interrompit Wilson mentalement. « T'as finis de t'envoyer des fleurs ? »
« Jamais. Personne d'autre m'en envoit alors il faut bien que quelqu'un se dévoue ! »
« On se demande pourquoi... », ironisa Chuu de la même manière.


Alors qu'il allait répondre, le dégénéré mental se rendit compte de plusieurs faits inquiétants. L'échange mental n'avait pas duré plus d'une seconde, juste avant qu'il ne se lance à l'assaut du pingouin d'un coup de poing qu'il avait voulu fulgurant ! « Saitama Punch ! » qu'il appelait ça. Les picotements avaient déjà commencé à lui titiller le poing, mais ils ne trouveraient jamais de libération salvatrice à leur colère, car ce fut à ce moment précis qu'Ike se rendit compte que tout ne roulait pas comme sur des roulettes en ce monde de brutes. L'ascenseur émotionnel fut rude !

Tout d'abord, son papillusion s'engagea dans un corps à corps éclair avec l'enfoiré d'alcidé suicidaire, coupant par la même occasion l'herbe sous le pied de son dresseur. Ike resta donc là, le poing armé, à cligner des yeux comme un con. Malgré sa frustration d'avoir été privé de sa vengeance - méritée au possible - il allait féliciter malgré tout son protégé pour son initiative : enfin une personne qui respectait les règles sacrés du duel !

La désillusion fut rude.

Son papillusion qu'il pensait plus futé que la moyenne se révéla non seulement être une fille... mais en plus une fille-girouette ! Elle proposa à Don Giovanni, le kidnappeur de Mew, de l'adopter ! L'horreur absolue... Comment se pouvait-il qu'on laisse d'honnêtes gens se faire dépouiller de la sorte ?! À moins qu'elle n'ait été hypnotisée, qu'on la force à agir de cette façon ? C'était sans doute cela... cela ne pouvait être que cela, même ! Mais le monde n'avait pas fini de l'ébranler. Car déjà non seulement avait-il suspendu son mouvement, la future dérouillée qu'il souhaitait administrer au pingouin, mais en plus s'était-il exposé à la contre attaque sonique du laquais de l'autre tache sur son trône !

Le cri strident lui vrilla le crane.

Une demi seconde.

Puis Shigo manqua de se pisser dessus de rire devant le timbre haut perché de l'être au sexe indéterminé ! Il se tortilla en tous sens pendant plusieurs secondes, pris d'un fou rire sans nom. Le fêlé du bocal finit même par s'écrouler à terre et taper du poing sur le sol, complètement anéanti par le comique de situation. Pleurant à chaudes larmes, le dresseur amateur - futur meilleur des meilleurs - finit par se relever après avoir écopé d'un mal de crane lancinant malgré tout. C'était donc vrai ce qu'on disait : les voix haut perchées tapaient sur le système ! Néanmoins, le - ou la - responsable avait beau l'avoir fait hurler de rire malgré lui - ou elle - il  - ou toujours elle - n'en restait pas moins un ennemi - ou... non c'est chiant en fait - à abattre !





Et en bon super héros, Ike ne pouvait pas laisser passer une telle occasion de faire régner la justice sur ces terres exotiques ! Il leva donc le doigt pour se récurer l'oreille à travers son masque. Pointant son regard accusateur sur la frimousse blonde de son adversaire, le chasseur de primes fronça les sourcils en constant que son mal de crane ne disparaissait pas. C'était l'heure de passer à la caisse.


- I will be the very very best... bitch.


Sans crier gare, le farfelu personnage lança son attaque de toutes ses forces. Il avait réservé cette correction au pingouin précédemment, mais le destin avait voulu que ce soit « Soprano » qui en écope en bonne et due forme, à cause de son crime : lui avoir passé le cerveau dans un presse agrume. Aussi, le super héros fonça vers le criminel notoire d'un bond véloce, avant de lui appliquer une correction digne de ce nom.


- SAITAMA PUNCH ! scanda Ike à haute voix.





Et pendant ce temps, le grand père se lançait dans le négoce. Il marchandait le super héros et souhaitait estimer une dot, comme un vulgaire marchand de tapis... À se demander si ses géniteurs ne l'avaient pas bercé trop près du mur dans son enfance !





Désolé pour le retard.


Résumé:
Compte tenu de la différence de niveau, j'ai estimé que l'attaque de Pixie n'était pas très efficace (pour rester dans le thême ^^), elle perturbe un peu Ike / il douille un peu, mais c'est surtout le fou rire qu'il se tape qui l'handicape de mon point de vue.

Il finit par se relever avec une petite migraine débutante malgré tout, se récurre l'oreille, et contre attaque avec le Saitama Punch qui a la base était prévu pour Ouuk.

_________________
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 221190deadpool1
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1688

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeSam 2 Mar - 16:04


Dans les sous-sols.


Daisy



La balle était dans le camp du marine qui ne tarda guère à profiter de la situation, sans doute au-delà de ses capacités. La créature resta muette un léger instant, pendant que le Seyfried tentait de l’acculer vocalement. Ses services, en plus de ne pas être gratuit, devenait facilement une monnaie d’échange pour le lecteur de ponéglyphe. Il se savait être une denrée rare et profitait de cet état de fait, mais il ne se figurait probablement pas de l’inévitable. Il faisait face à une simple tour, qui n’avait accès qu’à une partie des informations. Sa mission était simple et discutailler avec le jeune marine ne l’empêchait aucunement. Plus elle gagnait du temps, mieux c’était pour elle. Finalement, elle répondit délicatement.

« Une allégeance de ce type ne m’enchante guère, mais si tel est ton souhait… Je ne peux pas te promettre monts et merveilles, ma place ne me le permet pas. Il faut que tu vise plus haut dans la hiérarchie. »

Elle laissa un moment de silence, sans doute pour laisser à Logan le temps de digérer sa réponse. Elle reprit après avoir repris un semblant de souffle.

« Comme pour mes pouvoirs au sein du groupes qui sont limités, mes informations le sont aussi. Ce n’est pas moi qui choisit les alliés des décimas, mais sa protection nous est nécessaires pour… »

Elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu’elle sembla perdre toutes les couleurs de son corps stérile.


Shadow, Directeur du CP9

De son bras, le sang des mutilés continuait de couler quand il approcha de Logan à une vitesse ahurissante. La tour décima déglutina sans même avoir le temps de bouger un pouce alors qu’il la foudroyait du regard. Discuter avec l’ennemi alors que les autres étaient à l’abattoir ? Shadow ne resta pas immobile longtemps et commença à s’avancer vers la décima, bien décider à l’expédier dans un monde bien plus tranquille. Si dans son sillage, la mort venait prendre ses ennemis, Daisy sentait ses derniers instants s’écouler.

« Alors ? Est-ce bien Pluton, Logan ? »

Savoir comment il pourrait le deviner lui importait peu pour l’instant. L’idée même de se trouver aux portes d’une arme antique rendait le chef du Cipher Pole 9 instable. Resserant son poing de métal, prêt à frapper, il n’attendrait pas la réponse de Logan pour frapper. Sauf si… Il tressaillit. Ren Tao avait bougé et il entendit ses collègues s’exclamer à l’encontre d’un de ses lieutenants… Muuaji. Il s’évapora l’instant suivant, laissant de nouveaux les deux complotistes à leurs affaires. Il reviendrait demander des comptes aux deux loustics bien assez tôt, de toute manière.


Shadow et Muuaji, membres du CP9

Alors qu’il venait d’encaisser une attaque d’une vigueur exemplaire pour un ancien commandant, mais insuffisant pour lui porter réellement atteinte. Usant d’un Tekkai des plus perfectionné pour démolir le bras frappeur, Muuaji contre-attaqua immédiatement d’une série de dans les pectoraux de son ancien homologue qui, même en serrant les dents, ne put en supporter davantage et s’étala au sol, sans échappatoire.

Alors qu’il venait de ressentir la mort du commandant, Scorpion ressentit la disparition de la voix du Tao. Instinctivement, il eut un mauvais pressentiment. Perdre sa voix aussi violemment alors qu’il ne combattait pas revenait sans doute à une puissance mentale supérieure et il sentit dans son dos une froide sueur le traverser. Il n’eut cependant pas le luxe de voir grand-chose et profita de cet accès d’adrénaline pour attaquer violemment le contre-amiral qui lui faisait face. Un coup violent de ses deux lames au niveau du poitrail de l’ancien membre de l’amirauté suivi d’une attaque violente sur la base de son coccyx avec un puissant coup de pied rendit tout mouvement adverse quasi-inutile.

L’ancien membre de la marine était maintenant à la merci de son adversaire, à genou. C’est là qu’il comprit ce qui était arrivé à son ami et collège Muuaji. Le maintenant allié des décimas venait de fondre sur le membre d’élite qu’était Mr Propre. La violence, inouïe, couplée à la vitesse impressionnante du hors-la-loi, n’avait laissé aucune chance au membre du Cypher Pole… Le coup avait porté sans qu’il ne puisse opposer aucune résistance. Le corps inerte de son adversaire s’était éclipsé pour s’écraser contre un mur, des dizaines de mètres plus loin.

Quand Scorpion vit alors le visage souriant du rouquin, son sang ne fit qu’un tour. La menace était claire et limpide, ce n’était plus un combat contre des moins que rien. L’adversaire serait tenace et, même s’il n’en ferait qu’une bouchée, il irait de manière désespérée venger son collègue. La mort serait au rendez-vous. Découpant brièvement la tête de l’ancien gouvernemental, il fondit à son tour en direction du primé sans détour. Arrivé à sa hauteur, il se changerait en homme scorpion pour lancer un triple Shigan avec ses bras-pinces et sa queue. Le but était simple et limpide : tuer cet enfoiré.


Dans la salle du trône.


Cernunnos


Le vieux continuait à débiter ses dingueries, mais Cernunnos tenait bon. Le laxisme avec lequel tempérait le vieil homme frôlait la folie ; il ne devait pas savoir où il se trouvait. Le Décima resta tout de même d’un calme olympien avant de serrer ses poings tandis que ses deux alliés se faisaient mettre en respect par les compères du vioc, ce n’était plus l’heure pour la discussion, peu importait l’état de santé mentale de son vis-à-vis.

« Je vais devoir vous frapper pour que vous compreniez ? »

Mêlant le geste à la parole, l’être à la caboche desséchée s’apprêtait à effectuer une frappe somme toute classique à l’encontre du contre-amiral sénile. Le coup filait, de haut en bas, pour viser le visage du Gratz d’un poing dévastateur. Même s’il était clair que ce n’était pas dans les habitudes du banquier, il n’en restait pas moins fatal pour le commun des mortels. Il ne répondrait plus à l’homme qui débitait sans cesses des inepties incompréhensibles…

= = = = = = = = = = =

Pas d'image pour le demi-dieu.
Ouuk


Les yeux d’Ouuk s’ébouriffèrent. Sans qu’il ne comprenne quoi que ce soit, s’il lui était arrivé de comprendre quelque chose, il sentit ses pieds s’élever doucement le faisant de ce fait rater sa cible – qui ne tarda pas à tenter de prendre la tangente. L’être inhumain reprit rapidement le chemin de la terre ferme, mais ne suivit pas la petite fée pour laquelle il avait déjà perdu tout intérêt. Ceci, bien évidemment, jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’elle se dirigeait droit vers le roi…

« Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuk !!! »

Ni une ni deux, sans se soucier de ce que faisait le super-héros et le vieux débris, il traversa la salle aussi vite que possible. Sans faire attention, il arriverait proche de la jolie fée qu’il voulait écraser précédemment pour tenter de l’écraser une nouvelle fois, le roi n’aurait même pas le temps de répondre à la demande de la pauvre petite crêpe…



Pixie


Les combats, qui pour certains n’avaient pas lieu d’être, avait commencé. C’était le cas pour Ouuk, Cernunnos et les gens dans le sous-sol, mais celui qui nous intéresse maintenant lie deux hommes – ou bien ? Ok. J’arrête aussi – dans un affrontement sans pareil. L’un, épique et fantastique, l’autre aux antipodes même de son prédécesseur. Evidemment, les chances de voir un combat de cette envergure étaient rares et seuls quelques élus pourraient en profiter en ce jour de noir dessein, mais… Que fait-il ?!

Le gars s’était carrément étalé au sol, mort de rire. La voix cinglante de son adversaire l’ayant perturbé à tel point qu’il laissait une ouverture béante au ténor. Lui, qui était si fier de sa voix, venait encore de se faire ridiculiser. Inapte à comprendre son affront, il resta hébété quelques secondes avant de voir son adversaire se relever. Lui aussi devait avoir des problèmes mentaux, à l’instar du vieux que côtoyer Cernunnos… A moins qu’ils le soient tous en réalité.

« Tu ne t’en tireras pas comme ÇAAAAAAAAAA !!! »

Avant même la riposte n’arrive, l’envoyé des décimas tenta un assaut vocal de nouveau dans lequel serait pris le chasseur de prime. Ce ne serait pas aussi puissant que son assaut précédent, mais le but n’était pas le même. Cette fois, il tenterait de ralentir – ou tout simplement arrêter – la course de son adversaire. Finalement, ça ne marcha pas totalement et le coup fusa tout de même. En effet, le gars était trop rapide pour lui et il ne put se prémunir totalement de son assaut violent.

Il frotta alors un temps le sol avec ses deux guibolles avant de s’éclater rudement sur l’un des murs du bastion royal. Du sang perlant de sa bouche, il sentait chaque muscle de son corps le faire souffrir, c’était une nouvelle humiliation qui venait s’ajouter aux précédentes. Il ne pouvait plus reculer. Même avec difficulté, il se releva rapidement et allait jouer de ses atouts pour défaire cet adversaire des plus désagréables.

« Ugo Scream »

Une sorte de vent commençait alors à sortir de sa bouche comme si sa voix se faisait fluette avant de déclencher une violente bourrasque à la fois venteuse et vocale. Son cri, déformé par la puissance de son attaque, transcendait alors toute espérance et vint jusqu’à détruire le sol entre lui et son adversaire. Si rien n’était fait pour l’arrêter, il détruirait tout dans la direction du chasseur de prime et même derrière lui, jusqu’à créer un trou béant menant à l’extérieur du bâtiment.

= = = = = = = = = = =
Dans les environs du palais.


Dans une ruelle à la périphérie du palais royal, les gardes continuaient éperdument leurs recherches. Mick Mwu ne devait pas s’échapper, pas avec toutes les informations qu’il pouvait avoir. Le groupe de trois qui revenaient sur leur pas, s’ils ne déviaient pas de leur trajectoire, ne tarderaient pas à croiser la route de deux gars qui cherchaient le membre de l’AOI fuyard.



Ordre de réponse :
Nils - Zylphia - Logan - Ren - Shigo
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé : Faisons donc ça de manière logique.
Shadow fait un petit coucou à Logan et Daisy qui sont encore en train de discuter quand Ren passe à l'attaque.
Il tue probablement sur le coup Muuaji, le membre du CP9.
En tout cas, il ne saura pas bouger et s'il survit devra avoir des soins d'urgence, assurément. A voir.
Les autres membres de l'escouade sont choqués et Shadow entend bien voir ce qu'il se passe et laisse donc Daisy et Logan seuls, de nouveau.
Témoin de la scène, Scorpion tue le contre-amiral et fonce sur Ren en tentant de le tuer en un coup, avec trois Shigan.

En haut, les choses vont bon train, Ouuk n'arrive pas à frapper Zylphia, mais ne la laisse pas parler au roi parce qu'il essaie de l'écraser juste avant.
Cernunnos perd patience en voyant les autres combats commencer et frappe d'un coup de poing le vieil homme.
Quant à Shigo, Pixie souffre de son attaque mais a réussi à réduire les dommages suffisamment pour y survivre. Il utilise alors une attaque violente qui détruit tout sur son passage, il vise encore Shigo.

Aux abords des festivités, les trois lurons de Ren vont bientôt rencontrés deux types qui recherchent Mick.

Les souterrains :

Yoko Ceresa est niveau ??
Shadow est niveau ??
Scorpion est niveau ??
Muuaji est niveau 36
Daisy est niveau ??
Anatole est niveau ??

Salle du trône :

Roi est niveau ??
Ouuk est niveau 30 (Comment définir le niveau d'un demi-dieu ?)
Pixie est niveau 29
Cernnunos est niveau ??

Autre part :

Mick Mwu est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue45/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue405/500L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (405/500)
Berrys: 512.850.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeDim 3 Mar - 1:56

Wrath of the beast.





II était l’heure de déverser mon courroux dans cette pièce et ce lieu tout entier. Ayant accepté d’aider la révolutionnaire, je traiterais plus tard avec elle pour ne guère trainer auprès du Monarque aussi courte soit sa vie à l’heure actuelle. Pour le moment, je me contentais de me laisser aller à cette pure violence que j’avais retenue depuis belle lurette. Autrefois subtile, peu à peu, mes échecs - pour certains justifiés et pour d’autres beaucoup moins - m’ont apprit qu’au fond, seule la réelle puissance peut faire la différence. Certains usent d’un scalpel, pour ma part j’allais être le marteau qui fracasserais les lieux et les obstacles qui me faisaient face. C’est donc en ayant cette optique que je m’étais élancé. Rapide, brutal, fourbe, mon poing avait rencontré le visage de cet homme masqué et l’explosion qui en avait suivis semblait suffisante pour envoyer valser cet homme. Ce dernier vola même dans la pièce pour finir encastré dans un mur tant le choc avait été puissant. Voilà un premier exemple de ce que mon courroux signifiait. Des attaques destructrices qui affirmait que mon surnom était amplement mérité. La bête pourpre entrait en scène et n’allait laisser personne indifférent ici.
Me redressant, je vins à me faire attentif aux voix aux alentours et souris en coin. Après quelques secondes, alors qu’une voix fonçait vers moi, un simple murmure s’échappa d’entre mes lèvres pour alors laisser exprimer une remarque simple et efficace qui ne manquerait pas d’énerver autrui.

“ Un de moins... “

Me demandant si les révolutionnaires allaient m’aider, pour ma part, je vis alors une silhouette se dessiner devant moi. Oh ? Mon sourire à peine défait de mes lèvres, je fixais les yeux de cette personne. D’une neutralité affolante, quelque chose me disait que lui vaudrait la peine de m’amuser et c’est donc avec amusement que j’usais de mon haki de l’armement ainsi que mon observation pour contrer ses coups comme je pouvais. Usant d’une faible explosion venant de mes mains pour me décaler, c’est une belle couche de haki qui rencontra ses assauts - jusqu’à preuve du contraire - nullement renforcés et qui avaient la chance de me frôler. Sa tentative était marrante, mais je n’allais pas me laisser faire. Il avait tenter sa chance et il était l’heure de contre-attaquer. À peine mon mouvement était réalisé que mes mots agrémentaient mes mouvements virulents.

“ A mon tour... “


Débutant une contre-attaque destructrice , je donnais droit à cet assassin une multitude de coups tel un boxeur aguerris avec la seule différence que là le but était de tuer. En effet, je visais des endroits non pas aléatoirement mais toujours avec des dégâts importants à la clé : yeux, foie, gorge... Le tout était en plus que parfois, les coups étaient explosif, rendant difficile de suivre la cadence face à un tel déversement de violence pure et dure. Concentré au plus haut point puisque dans mon élément pour le moment, je profitais d’une énième explosion pour tenter un coup fourbe mais qui risquait de diablement faire mal à l’homme qui me faisait face. S’il ne trouvait pas un moyen de contrer cet enchainement ou qu’un miracle ne vienne pas l’aider, alors qui sait si lui aussi n’irait pas rejoindre les rangs des vaincus par ma personne.
Suite à une explosion, je fis taire ma voix pour alors possiblement le faire paniquer quand il se rendrait compte de cela s’il en avait les capacités. Usant d’un pas rapide, je me glissais derrière lui et vins à délivrer un coup dans son dos, visant principalement entre les deux omoplates pour l’handicaper un maximum si ce n’est pas tuer sur le coup. En effet, le coup de base puissant renforcé au haki était agrémenter d’une explosion, mais cette fois largement plus concentrée. Une fois de plus, une détonation verrait le jour et si l’homme n’avait guère un moyen de se prémunir de cette déferlante de puissance, qui sait quel sort lui était réservé. Un coma ? Une perte de contrôle ? Une mort direct ? Allez savoir.

Quoi qu’il en soit, gardant toujours ma présence cachée cette fois-ci, je m’apprêtais à reculer ou me décaler sur le côté si le moindre geste suspect se faisait voir dans mon champs de vision. Il ne fallait jamais baisser sa garde tant que l’ennemi n’est pas totalement mort après tout. N’empêche, si ce dernier se faisait avoir si facilement, on pourrais dire que je serais grandement déçue de ces hommes... Rei m’avait grandement recommandé de faire attention aux hommes des “ Cipher Pol “ bien qu’elle ne m’avait prévenu de l’existence que de huit groupes distincts... Quel était le chiffre de ceux-là hein ? Et leurs fonctions ? Si le but était de protéger les choses rares, ils allaient rencontrer un bel os aujourd’hui...

“ ... Pitoyable... “

Aux aguets, je m’apprêtais à la suite.


------------------

Soupirant de lassitude, la “ Bourrasque du Sud “ avançait à pas régulier. Ne parlant guère, on ne peut pas dire que ses autres comparses étaient très bavards... L’un se faisait silencieux alors que l’autre se contentait de grognements bestiaux quand on tentais de lui parler. Apprendre le langage à cette sauvage avait été difficile et à défaut de le comprendre, elle ne le parle absolument pas... Pas très efficace pour communiquer, mais en combat en revanche, les choses sont simples... Bref...
Le trio avançant dans le désert, bientôt, ils arrivèrent devant la grande cité et évitaient soigneusement les gardes qui semblaient aux aguets. Intrigué d’un tel déploiement, “la”maitre roublard se demandait s’il n’y avait pas anguille sous roche... Haussant les épaules au final, elle se contenta de faire signe à ses deux compagnons d’avancer avec elle. En effet, elle allait revenir au château et cette fois-ci, il allait falloir forcer le passage se disait-elle. Mais cela devrais être facile puisqu’ils étaient déjà sortis une fois avec Anatole... Rentrer serait une chose aisée et cas où, pour s’assurer qu’une partie des gardes soient occupés, en chemin, l’une des silhouette lâcha plusieurs sortes de “ balles “ de forme ronde dans divers endroits. Avec un intelligent système de minuteur, ces merveilles seraient des bombes qui exploseraient sous peu, créant ainsi un chaos certain. Nul doute qu’en cas d’attaque, les gardes iraient voir ce qui se passait. L’heure du chaos avait sonné pour cette île qui n’avait pourtant rien demander...


Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 

Techniques utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
Zylphia
Messages : 133
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue30/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue4/200L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (4/200)
Berrys: 6.150.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeLun 11 Mar - 17:08

La zoan du papillon, apercevant au dernier moment le pingouin un peu limité qui lui sautait à nouveau dessus, poussa un cri aigu, à nouveau. Elle ne comptait toujours pas mourir de si tôt, et s’empressa de tisser un cocon en soie autour d’elle, aussi vite qu’il lui était donné de le faire, pour se protéger d’Ouuk. Seulement, et elle le savait, ce bouclier de fortune ne suffirait pas à la sauver. Trop fragile pour résister à l’assaut de l’animal, deux avenirs s’ouvraient à la gnomette : le cocon serait pulvérisé par Ouuk et la petite fée aplatie sous le pingouin, ou, par chance, il ne serait que fendu et la fée pourrait à nouveau vaquer à ses occupations. Ou encore, par une quelconque action de la Providence, Zylphia s’en sortirait vivante. En fait, si elle survivait, la petite filerait à vive allure sous les jupons de sa future mère, ou plus exactement, droit vers l’entrejambe du souverain des lieux.



Technique utilisée :

Butterfly Jail
Un fil de soie, quelques secondes, et la Zoan du Papillon enveloppe son adversaire dans un cocon relativement solide. En fait, un coup peut suffire à le fendre, mais de l’intérieur, sans élan, c’est beaucoup plus dur.
Niveau 23


Note au noteur (entre autres) :
Dai nous a gentiment permis de poster malgré le retard. Du coup, je mets pas en page et tout parce que ce post ne doit pas être noté, mais j'espère que ça suffira pour pas trop couper le RP ! (Du côté de Zyzy en tout cas)
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

Logan V. Seyfried
Messages : 352
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue224/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 5.959.266.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeMer 13 Mar - 3:48



L'histoire est écrite par les vainqueurs.





Alors que le rouquin discutait avec un adversaire qui n’avait finalement pas beaucoup d’intérêt, Shadow entendait bien presser la chose. Il n’avait pas tord. Après tout, l’urgence de la situation était palpable et Logan, comme à son habitude, se contentait de parler. Oui, le colonel taillait le bout de gros alors que les troupes des deux camps se faisaient décimer… Pas très malin certes. Ce n’était pas vraiment le moment. Il se contenta donc de répondre sur un ton qui était d’un calme olympique à Shadow, ne laissant pas transparaitre la moindre émotion dans les yeux. Logan avait manqué de prudence, Shadow aurait pu entendre la précédente conversation. Ca c’était joué à pas grand chose !

« Oui, c’est bien Pluton. Je vais rentrer dedans et essayer d’en apprendre plus sur son fonctionnement. »

Dit-il en plongeant son regard sur Daisy comme s’il n’y avait pas la moindre chance qu’elle réussisse à l’arrêter. Cela semblait très réel dans la tête de Logan, s’il décidait de passer en force, il y arriverait sans le moindre problème. Sans doute était il trop imbu de sa personne. Peut être que ses nouveaux pouvoirs lui étaient monté à la tête. Après tout, il s’agissait d’une mission importante et ses adversaires étaient loin d’être débutants. S’il arrivait à rentrer comme prévu et à comprendre le fonctionnement de l’embarcation, Logan pourrait sans doute renverser la vapeur avec une facilité déconcertante. Cependant, Shadow était déjà partit, il avait failli tuer Daisy aussi rapidement qu’il était apparu mais avait sans doute eut plus urgent à faire. C’est donc tout naturellement et arborant un sourire carnassier que Logan se tourna en direction de la jeune fille.

« Très bien. Maintenant écarte toi de mon chemin. Je passe et j’ai besoins que tu restes en vie pour transmettre ma requête à des instances supérieures. »





Ses mots étaient accompagnés d’une transformation corporelle. Logan grandissait à vue d’oeil. De longues griffes se profilèrent et un pelage rouge apparu sur sa peau. Le Seyfried faisait appel à ses pouvoirs de fruit du démon artificiel. Il commençait à les apprécier, après tout, il avait eu une certaine chance avec ses formes. En même temps, le jeune garçon sortit deux pyro-dials de sa sacoche. Sans perdre plus de temps, il appuya dessus pour les ouvrir à plein débits et libérer une quantité de feu incroyable ! Des langues de feu, d’une chaleur inouïes dansaient autour du garçon. Une fois le feu du démon libéré, il rangea ses dials et, aussi étrange que ça pouvait paraitre, attrapa le feu avec ses griffes qui n’avaient rien d’humaine ou animal !

Daisy était sous le choc. Elle avait failli mourir et la couleur blême de sa peau témoignait la peur qui était encore en elle. C’était le moment de passer car il était fort à parier qu’elle ne réussie pas à réagir au mieux de ses capacités. Voir la mort en face laisse des traces et la terreur était encore en elle. Usant de tous les pouvoirs qui l’animait, Logan avait donc attrapé littéralement le feu comme si celui-ci était matériel. Il donnait plusieurs coups de poignet pour qu’une tornade de flammes se mettent à entourer la jeune fille, la piégeant dans l’oeil d’une sorte de cyclone, s’arrangeant pour que des flammes en ferme le dessus, ayant bien remarqué les ailes de son adversaire. En plus de ça, il se créa une sorte de couloir de feu en direction de l’entrée de l’embarcation, le séparant ainsi de la jeune fille !

Il n’avait plus qu’à utiliser le soru pour foncer à toute vitesse dans l’embarcation. Il n’était cependant pas suffisamment naïf que pour la perdre des yeux ! En effet, si celle-ci avait la mal chance de s’attaquer à lui de manière frontale, Logan utiliserait sa vitesse d’inertie pour effectuer un mouvement de rotation et lui infliger un coup de marteau géant qu’il activerait à la dernière seconde pour ne pas le ralentir ! Il était bien plus rapide et fort sous cette forme et pouvait en plus protéger ses angles mort à l’aide de flammes solides et brulantes !

Logan avait décidé de passer ! En plus, les plumes de la jeune fille semblait particulièrement inflammable !







Résumé et techniques utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
Shigo Ike
Messages : 1211
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue34/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue187/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (187/250)
Berrys: 4.013.555 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeJeu 14 Mar - 16:58





"L'histoire est écrite

par les vainqueurs."



Le super héros avait le vent en poupe.

Ike avait remarqué la tentative du chanteur eunuque pour le retarder dans son bond vengeur, poing en avant et costume sur mesure crissant. Son attaque s'en était retrouvée amoindrie, c'était un fait. Mais il lui avait quand même bien limé la face, ça aussi c'en était un. Fier de sa forme physique, le justicier en herbe contracta ses biscotos en tous sens, montrant avec fierté ce corps entraîné par des heures interminables de musculations acharnées, de déambulations grotesques et de combats loufoques en tout genres. Il était tellement occupé à se la raconter, que le super héros ne sentit pas vraiment que le vent venait de tourner.

Tout autour de lui, l'équipe de Don Giovanni semblait s'être mise en branle. Son papillusion un peu volage avait du plomb dans l'aile à cause du pingouin. Le grand père sénile s'était vu refuser toute négociation - comme un sentiment de déjà vu avec un certain troll de South Blue - et à présent... son propre adversaire pittoresque refaisait des siennes. Il le laissa se relever, par fair-play, et pencha la tête sur le coté, un doigt sur le menton, lorsque son opposant commença à se concentrer. Il avait vu ça dans un film, ça donnait l'air intelligent apparemment. Ou en tout cas, ça laissait penser que le gars réfléchissait ! Exercice auquel il se risquait très peu souvent.


« Est ce que j'ai bien attaché l'Ike-O-Mobil', moi ? », se demanda soudain en pensée le trublion.


Trop tard, Wilson comprit que ça sentait le roussi pour eux. Trop tard, il reprit le contrôle du corps. Trop tard pour esquiver, trop tard pour contrer facilement l'attaque puissante avec une technique... mais malgré tout, les vieux réflexes avaient la vie dure. Ainsi, l'ex mercenaire avait tout de suite repéré que l'affreux Jojo tentait un retournement de situation à l'aide d'une compétence fétiche. Et, pour lui, il n'existait pas de meilleur moment pour activer son fruit du démon !


« C'est le moment où je dis "Sharingan !", là ? C'est ça ? »
« Ta gueule, Wade... Laisse faire les pros ! »


Tout à coup, le temps sembla s'écouler plus lentement. Instinctivement, Wilson venait d'user de leur capacité de copie absolue pour analyser, décortiquer et assimiler le fameux « Ugo Scream » de Pixie. Les muscles complètement tétanisés, l'esprit focalisé uniquement sur la technique de son adversaire, le chasseur de prime expérimenta les changements de pression et le début de la violente bourrasque avec une certaine appréhension. Vu l'état du sol, c'était plus que compréhensible ! Néanmoins, lorsque le cri puissant arriva jusqu'à lui, la compétence extrêmement intéressante de son adversaire n'avait plus de secret pour lui. Et pour cause ! Il venait de la manger de plein fouet.

Ike retrouva le contrôle de son corps et fut projeté comme un vulgaire fétu de paille au gré du vent. Il fut arrêté violemment par le mur, avant que lui même ne cède. D'un réflexe salvateur, il réussit à écarter ses bras avant d'enfin contrer la technique du chanteur castré :


- SONIC BLAST !


Les deux ondes sonores éclatèrent et vinrent disperser la puissante bourrasque, laissant au chasseur de primes juste assez de temps pour s'accrocher aux débris du mur. Le sempiternel couillon se hissa jusque dans la salle à la force des bras, laissant échapper un juron et un grognement sous l'effort. Il s'en était fallu de peu pour qu'il soit lui aussi éparpillé aux quatre vents ! Le fumier de transgenre avait gardé un as redoutable dans sa manche. Néanmoins, à présent que l'ex mercenaire avait le contrôle du corps, la plaisanterie allait tourner court. Le chasseur de primes se remit en garde, prêt à réagir au moindre signe d'alerte dans la salle. Avoir contré cette bourrasque avait pompé pas mal d’énergie à l'énergumène, mais il en avait encore à revendre. Et si le petit magicien était adepte des inepties, Wilson n'avait qu'un leitmotiv : efficacité. Pour l'heure, cet homme pragmatique n'avait qu'une seule idée en tête.

Il avait un cul à botter !






Résumé:

Ike fait le mariole en voyant que son attaque passe... et inévitablement se mange la contre-attaque de Pixie en pleine poire... mais ce faisant, il copie la technique lorsqu'il la voit ! Il douille un peu mais réussit à se stabiliser avec deux Sonic Blasts. Il est fatigué et se met juste en garde, prêt à réagir au quart de tour.

_________________
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 221190deadpool1
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1688

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Mar - 20:36


Dans les sous-sols.


Scorpion, membre d'élite du CP9

L’allié des révolutionnaires allait lui donner du fil à retordre, c’était certain. Scorpion le savait et s’était élancé tant avec des envies de meurtres qu’avec une capacité d’analyse hors-norme. Il connaissait Ren autant par sa réputation que par les faits qu’il lui était affublé. Pourtant, il n’hésita à fondre sur lui avec une de ses attaques les plus sauvages. Néanmoins, il n’avait pas réalisé l’écart de puissance qui pouvait les séparer et c’est à peine s’il parvint à l’effleurer tandis que le rouquin s’éclipser sur le côté. Pas le moins du monde déboussolé par l’esquive de la bête pourpre, il se remit immédiatement sur la défensive, présageant aisément la contre-attaque du hors-la-loi.

Assaut qu’il ne pensait pas si sauvage, malgré tout ce qu’il avait pu entendre à son sujet. Les coups qu’il recevait était tous d’une ardeur infinie et il ne saurait garder sa position longtemps. Protégeant au mieux ses parties vitales, il prenait de temps à autres un coup qu’il protéger à coup de Tekkai virulent. Si l’enchainement de coup aurait put lui être fatal s’il s’était fait avoir par surprise, il tint cependant bon, relâcha quelques sons vides, répercussion de l’air sortant de sa bouche muette.

Son corps d’hybride, bien que solide, combiné à son Tekkai n’avait pas suffit à le protéger totalement et, bien qu’il soit encore en état de se battre, l’assaut de Ren avait laissé quelques séquelles non négligeables. Scorpion n’aurait jamais imaginé telle fureur émaner d’une seule personne. Alors, tandis qu’il sentait l’utilisation du Haki de son adversaire s’activer, il usa d’une autre partie de sa fusion avec le fruit du Scorpion et jeta à l’encontre du hors-la-loi un jet de venin des plus toxiques. L’objectif, son visage. Lui infliger une cécité plus que temporaire pourrait effectivement le rendre moins dangereux.

Néanmoins, il savait que sa vitesse n’était pas suffisante et sentait que sa petite attaque ne ralentirait pas l’homme qui venait l’achever. Il concentra son Tekkai au maximum pour accueillir l’assaut de son adversaire. Il devait au moins tenir assez longtemps pour une contre-attaque !


Shadow, Directeur du CP9

Si Scorpion attendait que son heure arrive, son supérieur n’allait pas rester inactif en voyant un de ses subordonnés mourir encore une fois, et surtout pas celui-ci. Dans son élan, il ne faisait pas attention aux autres membres du CP9 qui continuaient à décimer les troupes de Centes. Non, la seule chose qui l’importait c’était la tête de l’homme qui avait tué Muuaji. N’agissant pas par vengeance ou n’importe quel autre sentiment s’en rapprochant, il voulait s’occuper d’une menace trop grande pour ses comparses. Si l’ancienne seconde d’Arias était déjà un beau poisson, Ren était assurément celui qui pourrait poser le plus de problème sur le moment.

La réponse rapide et sereine de Logan le gênait. Sans s’éterniser sur la question, il usa d’un Kamisori sournois pour arriver l’instant précédent l’attaque ultime de Ren pour l’attaquer à son tour. Visant lui aussi la tête rouquine de la bête pourpre, Shadow avait l’intention d’en terminer en un seul coup. Un coup de faux autour du coup du hors-la-loi pour la séparer à jamais du reste de son corps. Si jamais il parvenait à l’esquiver le chef du Cipher Pole n’en resterait pas là et le frapperait d’un coup de pied violent qui se transformerait en Rankyaku s’il s’éloignait de trop.


Daisy, Tour Décima



La présence furtive de Shadow avait perturbé l’être hybride. Daisy ne pouvait pas se remettre d’une telle rencontre et elle savait aussi que Logan avait eu de la chance. Pourtant, le jeune homme ne laissa transparaitre aucun état d’âme. Jouait-il sur plusieurs tableaux, à l’image du gouvernement ou disait-il réellement la vérité et se sentait-il soulagé ? L’être fertile ne pouvait trouver de réponse à cette question, mais sourit quand même quelques secondes après le départ du chef du Cipher Pole 9, Logan était clairement un menteur. Daisy l’avait compris et savait désormais qu’il ne pourrait probablement jamais passer les tests de Centes.

Ayant perdu sa foi en cet homme attirant dès l’instant où il s’était transformé. Si les flammes auraient pu lui faire peur, elle ne s’en inquiéta pas plus que ça et, après un mouvement rotatif répété expulsa un coup de sabot violent qui vint éteindre une partie du feu qui l’entourait. Elle put ainsi s’en extraire et suivre le jeune homme sans se porter à sa hauteur.

« Logan. Je ne pense pas que ça pourra le faire entre nous, si tu continue à mentir à tout va. Dis-moi, m’as-tu menti jusqu’à présent ?! »

Elle laissait émerger un sentiment de colère assez léger, néanmoins, elle était sur le point d’entrer dans le combat qu’attendait le gouvernemental. Se mettant en position de combat, elle regardait le jeune homme d’un air grave, loin de la jolie bouille qu’elle pouvait avoir jusqu’alors.


Yoko Ceresa, la marraine de Sagev.


« Bon ! Je crois qu’il est temps. »

L’instant d’après, son Den Den mushi se réveilla et sa sonnerie emblématique résonna dans le sous-sol. Elle sourit narquoisement et décrocha. « Gatcha. ». A l'appareil, un simple « Tout est prêt, enclenchez la procédure. » résonna sur un ton sourd qui ne porta la voix jusqu'à aucun des participants de ce petit jeu auquel la Ceresa s'était attelée. Elle déploya ses ailes et quitta le pont du navire tandis que le bateau entamait une lente course qu'il avait arrêté.

Alors, elle sortit l'une des fermetures éclairs qu'on lui avait confié. Elle était plus grosse, semblable à sa taille de demi-géante. Elle zippa alors un coup dans les airs. Son sourire s'effaça tandis que le néant se présentait devant elle durant un instant et qu'un cri sourd résonna dans la caverne de l'autre côté. Les décombres de Mars, son jardin pour être plus précis, étaient à présent visibles. Shadow fut un instant surpris, et sa voix se perturba tandis que ses actions devenaient incertaines. Quelques agents d'élite à proximité tentèrent de s'approcher, mais les ailes de la Marraine se déployèrent et déclenchèrent chez eux une incroyable peur. De l'autre côté, des rails étaient positionnés pour accueillir le bateau.

« Nous écrivons l'Histoire. »

Yoko Ceresa souriait. D'ici quelques secondes, la course du navire s’accélérerait pour finir dans le château. Tous les occupants du navire seraient transférés sous peu à Mars, où l'accueil serait des plus glacial. Pourtant, la Ceresa était sereine : elle ne comptait pas suivre le mouvement, mais aider le Tao à terminer le ménage ici. Elle éliminerait ensuite les membres de l'escouade des Décimas. Au loin, on pouvait discerner une présence familière pour les avis de recherche : celle de la douzième Chevalière, Emiko. La scientifique s'apprêtait à remplir son rôle. En l'état, personne ne pouvait intervenir. En l'état, personne à l'exception du Tao n'était en mesure de contrecarrer ses plans, encore eut-il fallu qu'il passe le barrage psychique des ailes de la Révolutionnaire. En l'état, elle et le roux ici présent avaient gagné.

Dans la salle du trône.


Pixie, Tour Décima


Son coup avait évidemment bien fonctionné et avait détruit une partie du château. Il se foutait totalement du décor, tant qu’il réalisait ses objectifs. Et pour l’instant, son objectif était simple, s’en prendre à Shigo Ike qui avait osé se moquer de lui.

« Hé, le bellâtre ! Je te prierais de bien vouloir t’excuser… Je n’arrêterais que lorsque tu m’auras fait tes excuses, et pas avant ! »

Et agissant en accord avec ses dires, il s’approcha lentement du gars costumé. L’Ugo Scream n’avait pas suffi, ce n’était pas grave. Il avait d’autres cordes – vocales – à son arc.

« Amon Burn ! »

Après avoir respiré une grande quantité d’air, Pixie le ressouffla d’une manière lente et peu orthodoxe. En réalité, sa technique, basée sur ses cordes vocales, lui permettait de modifier les sons qui émanaient de son corps. Cette fois, c’était un son léger, mais en réalité très puissant. En fait, en soufflant de cette manière, il parvenait à créer un souffle brûlant. Lequel était visible par une sorte de flou que pourrait percevoir Shigo Ike tandis que le Décima approchait avec une technique presque invisible mais qui viendrait brûler le chasseur de prime s’il ne bougeait pas.

= = = = = = = = = = =

Pas d'image pour le demi-dieu.
Ouuk, mercenaire au service du roi


Violent, le coup était à la hauteur du canard. Si la jeune fée n’était pas des plus combatives, elle avait le mérite d’être réactive. Le changement de forme du petit papilusion avait un instant déconcentré le mercenaire. Néanmoins, ce n’était pas ça qui l’aurait arrêté de toute manière et il frappa presque comme prévu. On ne pouvait décemment dire si c’était la technique de la petite chose ou celle, grotesque, du lourdaud, mais le coup ne donna pas réellement ce que voulait Ouuk.

Bien sûr, la défense subtile de la gouvernementale ne suffit pas à la protéger et elle fut frapper presque de plein fouet, mais elle semblait bien plus résistante qu’elle ne paraissait et le canard compris qu’il s’était fourvoyé sur son compte, ce n’était pas un simple papillon, de type insecte, lambda… C’était sans doute un méga-papilusion ! La peur dans l’estomac, il savait que le roi allait réagir à leur intervention et cela ne se fit pas attendre.


Aslan Oja, Roi d'Alabasta


Narquois et quelques peu calculateur, le roi d’Alabasta savait profiter de tout genre de situation et cette fois ne faisait pas exception. Les deux voulaient prouver leur importance, soit ! Il n’en resterait qu’un.

« Humm… Et bien. Fichez-moi la paix, vous deux… Je ne peux m’encombrer d’autant de fardaux… Je ne pourrais en garder qu’un ; lequel de vous deux ? A vous de voir comment vous aller vous arranger, je m’en fous. Bon courage, petite fée. »

Une petite relance auprès de la gouvernementale et une petite pique envers le mercenaire qui « assurait » sa protection devrait sans aucun doute remettre d’aplomb les deux combattants. Du moins, c’était ce qu’il espérait. De toute manière, tout allait pour le mieux. Et même si Pixie avait commencé à détruire le château, les choses allaient aller en s’améliorant dans les jours à venir, il en était certain !

= = = = = = = = = = =
Dans les environs du palais.


« Et merde… A ce rythme, on va le perdre… Comment un type comme lui peut nous filer entre les doigts aussi facilement ?! »

Les deux hommes n’étaient pas les seuls à chercher l’agent de l’AOI, bien au contraire, mais la foule de soldat au service des décimas n’était pas assez efficace pour le retrouver… A moins que.




Ordre de réponse :
Nils - Zylphia - Logan - Ren - Shigo
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé : Alors, pour les souterrains.
Ren esquive l'attaque, même s'il est légèrement touché (ce n'est pas bien grave, c'est pour le style) et Scorpion a du mal à se dépêtre de ses attaques, il douille sévère, mais reste debout et jette une quantité importante de venin en direction des yeux de Ren pour l'aveugler (définitivement ?).
Quant à la seconde offensive de Ren (celle après avoir effacé sa présence) Shadow en profite pour l'attaquer par derrière en tentant de lui couper simplement la tête. S'il tente de s'éloigner, il attaque avec un coup de pied qui devient un Rankyaku si Ren s'éloigne. Considère que toutes les attaques de Shadow sont avec le Haki. Il est cependant surpris par l'intervention de Yoko et de la fermeture éclair. Tu entends un cri sourd qui provient de l'intérieur de Mars, comme si quelqu'un souffrait.

Daisy laisse passer bien malgré elle Logan avant de s'extirper du piège de feu assez facilement. Elle suit Logan pour lui demander des comptes, voyant comment il ment facilement. Elle n'est pas surprise par l'ouverture de la fermeture éclair ou le cri sourd, en revanche si tu es dans le navire au tour prochain tu changeras de groupe d'animation pour passer sur Mars (sauf intervention extérieure).

Pixie laisse faire le pitre à Ike jusqu'à ce qu'il revienne et l'attaque, attendant des excuses.

Ouuk frappe fort et touche Zylphia de plein fouet. Malgré le cocon, tu prends un coup important, mais qui ne te termine toutefois pas. Il comprend maintenant que tu es plus solide que tu en as l'air.

Le roi vous propose de régler vos comptes de votre côté et de ne pas le déranger.

Dehors, les décimas cherchent encore Mick. Va-t-il réussir à s'échapper ?!

Les souterrains :

Yoko Ceresa est niveau ??
Shadow est niveau 40+, Haki de l'armement permanent. Maitrise parfaite du Rokushiki.
Scorpion est niveau 38, maitre du Rokushiki.
Muuaji est niveau 36
Daisy est niveau 33.
Anatole est niveau ??

Salle du trône :

Roi est niveau ??
Ouuk est niveau 30 (Comment définir le niveau d'un demi-dieu ?)
Pixie est niveau 29. Retour à la vie des cordes vocales. Il a prit un mauvais coup, mais tient encore bien debout.
Cernnunos est niveau 30+

Autre part :

Mick Mwu est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue45/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue405/500L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (405/500)
Berrys: 512.850.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeMer 20 Mar - 1:50

Wrath of the beast.





Cet homme face à moi n’en démordait pas, je devais bien l’admettre... Mais rien qu’il ne puisse faire ne changerait son destin : il est condamné. Tandis que mes coups formaient un rush aussi sauvage que meurtrier, mon haki me prévenait du danger immédiat. Usant de mes réflexes donc, mes coups s’adaptaient à la menace adversaire et ses jets de poison n’étaient que coup d’épée dans l’eau. Au mieux, quelques éclaboussures vinrent s’attarder sur mes épaules, mais rien d’assez méchant pour m’arrêter dans mon instant de sauvagerie. Les coups pleuvaient sur cet homme qui bientôt irait rejoindre son collègue. Après un énième coup explosif donc, je profitais de la création de poussière pour passer dans un angle mort et frapper ce dernier de façon brutale et sournoise. Une bête n’a pas de règle... Que ce soit les histoires d’honneur ou autre, rien de tout ça n’a d’importance pour moi et c’est pour cela que je me faisais imprévisible. Envoyant valser sans doute l’agent d’élite - pas si élitiste que ça selon moi - c’est que trop tardivement que j’entendis le bruit d’une arme fendant l’air. Une épée ? Une lame quelconque ? Détournant la tête et le regard immédiatement, quand la lame entra dans mon champs de vision, je m’écartais le plus rapidement qui soit en mettant du haki sur la zone visée en cas de frôlement. Une décapitation ? Quel genre d’homme fait ça de nos jours hein ? Reprenant pied, je fus pris de court et tentais de me reculer en vain, une lame d’air me frappa de plein fouet au niveau du torse, me faisant bien reculer sur le coup, m’envoyant en arrière même sans me faire tomber pour autant. Un liquide carmin s’étalait sur le sol, signe qu’une blessure était officielle. Pas une blessure grandement sévère, pas qui me ferait perdre mes moyens, mais ... Quelque chose de clairement dérangeant pour mon aspect.

Un misérable pantin arrive à me blesser ? Ma main se pose alors sur mon torse et mon habit désormais foutu et je vins à sentir ce liquide couler. Légèrement mais sûrement... Ce liquide quelque peu chaud, visqueux... Regardant ma main devenue carmin après avoir touchée cette zone, je vins à serrer le poing et reprendre clairement mes esprits. Ces gens... Le Cipher Pol... Ces chiens du gouvernement mondial. Qui sont-ils hein ? Pensent-ils vraiment pouvoir m’arrêter en si bon chemin ? Ils ne stopperont en aucun cas ma personne et mon essai de voler ce navire, cette arme. Yoko Ceresa aura la main sur cette arme ainsi que moi à la fin de cette bataille. Alors aucun ne pourrait lever assez la main sur moi au point de me mettre en danger.
Mais alors pourquoi être blessé ? Est-ce de la faiblesse ? Ais-je sous estimé ces gens ? Ou au contraire me suis-je sur estimé ? Cette pensée me dégoûtait.. Moi qui ais passé des mois, des semaines à m’entraîner, moi qui me suis forgé par ma seule force de caractère, moi qui ais subit le destin jusqu’à maintenant. Encore une fois on allais me dicter ma conduite ? Non... Bien sûr que non. Je refuse une telle réalité, je refuse une telle chose, je renie cette possibilité et force la chose. La chance, c’est à moi de la provoquer et non l’attendre. J’aurais du largement le comprendre plus tôt. Aussi, je ne vais donc pas laisser ces gens la possibilité de reprendre la main.

“ Pour qui vous prenez vous... “

L’ambiance devenait glaçante... Des frissons pourraient parcourir l’échine de bien des personnes ici présentes. Ma soif de sang pouvait désormais se sentir à des kilomètres et une sorte d’aura pourpre malsaine se formait autour de moi. Le regard clairement haineux envers bien des gens et notamment le responsable de ma blessure, mon ton se fit d’autant plus glacial.

“ Pour qui me prenez vous ? “

Faisant un pas vers le directeur du Cipher Pol 9, c’est alors que cette accumulation de rage destructrice se libéra. Mise de côté depuis trop longtemps, cette dernière rassemblait la frustration de bien des moments, bien des souffrances trop retenues depuis le temps. Non... Ce don qui touche une personne sur des millions allait voir le jour de la plus effroyable des façons. Ce rassemblement d’émotions négatives se relâcha d’un coup en une sorte d’explosion palpable. Rien de physique, mais quelque chose de puissant, une aura explosive qui se dégageait d’un seul coup de ma personne. L’ambiance froide s’enfonçait brutalement dans les méandres de la folie. Tout ce qui avait de plus malsain se rependait aux alentours, menaçant de frapper toute personne ici présentes et sans doute affecter les esprits les plus faibles incapable de tenir face à tant de choses si viles.


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 013558dbccf0b1d824df07ce7a951de8aae8e114_00


“ Je suis Ren Tao... Et vous... Vous n’êtes rien !!! “

L’aura pourpre brumeuse se rependait. Des éclairs sombres jaillissaient ici et là avant que mon corps ne bouge, dissipant presque cette effet visuel alors que l’aspect émotionnel lui persistait dans les alentours, comme si le temps s’était suspendu pendant quelques secondes. Et cela, juste avant que la demi-géante n’entre en action. Ainsi donc, peu importe que le directeur soit distrait par le phénomène “ royal “ qui venait de se produire ou par l’intervention de la Ceresa, c’est un éclair pourpre qui fonça vers ce dernier et frappa de plein fouet celui-ci. Poings recouverts de haki, le coup visa le ventre et explosa brutalement additionnant encore l’effet détonant et la course folle pour un duo d’action détonnant.

Si par chance le coup portait et que j’avais mes gestes libres par la suite, c’est là et quelque peu tardivement que je verrais alors le navire se diriger vers une sorte de fermeture géante. Qu’est-ce que c’est que ça ? C’est ça qui peut faire bouger cet enfin jusqu’à Marinford en un clin d’oeil ? Encore des cachoteries... Et je n’aime pas ça. De ce fait, laissant de nouveau ma voix se faire entendre, je vins à gueuler vers la femme papillon.

“ Yoko... Qu’est-ce que c’est que ce foutoir ? Réponds immédiatement ou je te tue sur le champs. Toi et toutes les personnes ici présentes“

Elle n’avait plus le choix. Si elle voulait que l’opération soit un franc succès, elle devrait s’expliquer mot pour mot. Qui était l’allié d’aujourd’hui ? Où mène cette sorte de fermeture ? Quelles vont être les conséquences si ce navire atterrit là-bas ? Un seul de ces détails manquerait dans son argumentaire et en ce lieu, à cette heure... Il y aurait une guerre totale envers moi et les personnes ici présentes. Encore dans l’hypothèse que je sois libre de mes mouvements à ce moment, je m’élancerais furieusement vers le reste des hommes de l’agence secrète pour les balayer tous autant qu’ils sont, voir m’en prendre à Yoko par la suite selon ce qui allait se dérouler. La rage clairement démontrée, ma réputation n’était plus à prouvée. Si des moyens radicaux n’étaient pas utilisés pour me vaincre, c’est moi qui les utiliseraient pour éliminer mes obstacles. Telle était ma philosophie. Voilà pourquoi “la bête pourpre”. Tuer ou être tué, telle est la seule loi de ce monde qui nous régit.

Le chaos qui régnait ici allait clairement se répercuter ailleurs. Des innocents allaient en payer le prix, mais une chose était sûre : je m’en foutais. Seule ma colère actuelle et ma soif de pouvoir comptait.


--------------


Et si on croit que le sort du sous sol n’avait rien à envier à d’autre, alors toute l’assemblée se mettait le doigt dans l’oeil. En chemin, la bourrasque du sud avait prit contact avec Ayabusa pour revoir le plan. L’idée était de récupérer Ren, mais une chose était sûre : combattre avec lui serait une gêne. Il fallait lui offrir une diversion. Quelque chose de chaotique qui ferait river les yeux ailleurs. De ce fait, voilà le test qui était donné aux deux nouveaux de ce groupe : capturer une personne importante. Tandis qu’ils forçaient le chemin jusqu’au palais que ce soit discrètement ou non, une fois de nouveau dans les lieux, la demoiselle responsable se sépara du groupe, dans l’idée d’aller voir ce qui se tramait dans les sous-sol. Des explosions retentissaient de plus en plus signe que le chef était en train de s’amuser.Les deux autres en revanche avaient du pain sur la planche et pour cause, leur cible n’était nul autre que ... Le roi.


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Doku10L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Dokuse10
Doku & Dokusei, membres des S.G


Deux silhouettes. Une féminine et masculin s’avançait jusqu’à la salle du trône d’où semblait se dégageait un vrai brouhaha... Une fête y était-il donner ? Les deux compagnons ne se connaissent ni d’Eve ni d’Adam, mais ils allaient devoir bosser ensemble. De ce fait, alors qu’ils arrivaient à la porte qu’ils enfonçaient si cette dernière n’était pas ouverte, ils n’attendraient pas une quelconque réaction de qui que ce soit pour frapper. Après tout, le roi était la seule priorité. Plaçant bien son masque qui le caractérisé, Doku vint à fixer l’assemblée avant d’agir....

“ Il y a trop de monde dans cette pièce... “

Il vint à lancer deux objets. Ces derniers de la taille d’une balle de base-ball, il serait difficile pour ne pas dire impossible de la renvoyer sans la casser. De ce fait, en se brisant contre un mur ou le sol, ces boules allaient libérer un gaz toxique aux propriétés fort utile dans ce genre de situation. En effet, lentement mais sûrement, toutes personnes qui auraient absorbé de ce gaz se verraient être paralysés lentement, mais sûrement. Le but ici était de ralentir les mouvements ennemis. Et d’ailleurs, si rien n’était fait pour contrer cette entrée en scène, alors que son acolyte y mettait sa touche personnel, le chimiste lancerait une nouvelle salve de balles hautement fragiles et qui cette fois libérerait une substance liquide, dans le but de toucher les cibles les plus proches, à savoir l’espèce de canard protecteur, ainsi que toutes personnes à proximité. La substance liquide aurait pour effet de pénétrer les ports de la peau et vite faire ressentir un effet néfaste. Celui de ressentir ses sens de l’équilibre se dérégler. Les victimes allaient vite se retrouver incapable de tenir debout ou marcher droit...

Quant à la femme arbre, celle-ci se fit plus sournoise encore... Comprenant que son “ acolyte “ tentait quelque chose, elle tenta alors de piéger sur place les ennemis visibles à sa portée. Tendant un bras, ses doigts semblaient grandir pour alors s’élancer vers les jambes des deux mercenaires. Que ce soit l’homme en rouge ou le canard, son but serait d’élancer ses doigts vers leurs jambes pour les lier et les empêcher de bouger. Si par chance ils échappaient à cela, elle agiterait la main pour envoyer des coups de fouets inlassablement vers eux pour les gêner, voir leur faire mal.

La situation semblait clairement grotesque au départ, mais désormais, elle prenait une tournure encore plus chaotique avec l’arrivée d’une réelle menace. Le groupuscule des Shadow Ghost allait encore faire parler de lui, et pas en bien comme à son habitude... Et pour annoncer la couleur - en supposant que des gens soient censés dans cette assemblée - l’homme au masque d’oiseau regarda le roi pour clairement faire comprendre son message vocal assez clair quant à la suite de cette intervention.

“ Nous sommes venu pour toi... “

Coup de théâtre. Alors que le roi était en proie à l’ennui jusqu’à maintenant. Désormais, il était ciblé par un kidnapping en bonne et due forme.


--------------



Dans les alentours du navire qui avait emmener les Shadow Ghost ici... Des personnes s’étaient déployées et pour cause, si la mer était surveillée, les alentours du désert l’était tout autant et pour assurer la protection du navire, ce n’est nulle autre que la femme lionne qui avait été convoquée afin d’assurer une ronde des alentours. Le désert regorge après tout de diverses surprises non ? Les sens en éveil, elle observait les alentours en se demandant si quelque chose allait apparaitre vers eux.


Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 

Techniques utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
Zylphia
Messages : 133
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue30/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue4/200L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (4/200)
Berrys: 6.150.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeMer 20 Mar - 12:21


   

   

   
La fardeau

   
Event !  


 


 Atterrée, blessée mais encore en vie, les yeux de la fée tremblaient sous le pingouin, qui l’écrasait de sa taille, et… de son poids. Littéralement. Un râle frêle s’extirpa de sa petite bouche alors que ses ailes s’effaçaient. Elle avait beau forcer sur ses bras pour se tirer d’en-dessous du fessier d’Ouuk, l’effort était vain : il était trop lourd, et elle, trop faible. Un instant, elle en vint même à penser que son aventure allait se terminer là, bêtement, juste devant sa mère adoptive. La pauvre ne s’en remettrait certainement jamais, mais que pouvait faire Zylphia ? Rien. C’était fini. La gnomette ferma les yeux, prête à rendre les armes – qu’elle n’avait jamais vraiment sorties. « Et puis, j’ai eu une belle vie », se rassura-t-elle.

- Je ne peux m’encombrer d’autant de fardeaux…


Fardeaux ?


A chaque problème, une solution ! Si Zylphia ne connaissait pas ce mot, elle ne s’en inquiéta pas. A Dwarf Town, alors qu’on tentait de lui enseigner l’écriture et la lecture avec toute une floppée de petits gnomes, elle avait retenu une règle qu’on leur avait dictée : « Lorsque je ne connais pas un mot, je dois regarder à quel autre mot il ressemble ». Zylphia n’avait jamais su lire, mais elle avait appris que cette règle fonctionnait pour la musique des mots. Elle ne pensait pas qu’à l’oral, c’était tout de même bien moins efficace. Ainsi, dès que la mélodie du mot « fardeaux » parvint à ses oreilles, elle tenta de trouver ce à quoi il ressemblait. « Phare d’eau » ? Après quelques essais peu convaincants, elle préféra chercher avec le contexte de la phrase et se fier à son instinct. Celui-ci lui murmurait que « fardeaux », ça sonnait bien, que « fardeaux », c’était un mot plein de tendresse, que « fardeau », c’était un « Nom féminin. Personne à qui l’on donne tout son amour. Je tiens beaucoup à cette fardeau. ». Et, en effet, c’était parfois difficile d’aimer de tout son cœur plusieurs personnes à la fois. Elle comprenait la Reine, car elle-même, Zylphia, aimait tout le monde, mais personne de manière inconditionnelle. Elle n’avait pas encore trouvé sa fardeau à elle. La reine devait faire un choix, mais devait faire le bon. Il était normal de prouver sa valeur pour l’aider dans sa décision.

C’était sans compter ces quelques mots d’encouragement - « Bon courage, petite fée » - qui venaient de faire pousser des ailes à Zylphia. Pas littéralement. Mais cette phrase, aussi concise fut-elle, redonna à la gnomette tout le courage dont elle avait besoin pour poursuivre l’aventure. Non, elle n’en avait pas fini avec la vie, et elle allait tout faire pour vaincre. En la sollicitant de la sorte, la Reine venait de faire naître dans le cœur de Zylphia une étincelle d’acharnement, qui alla briller dans son regard.

Comme si elle venait de retrouver toute sa vigueur, la fée se tira hors du sous-fessier du pingouin, non sans difficulté, mais avec toute la détermination du monde. Une fois libre, elle fit à son adversaire la proposition suivante :

- Pour savoir qui reste, on n’a qu’à lui montrer nos talents ! Et comme ça, elle pourra choisir. Je suis sûre que tu es très doué pour quelque chose. Même si j’espère que je vais gagner. Ca te va ?


Et sans même attendre la réponse d’Ouuk, Zylphia se retourna vers sa future maman et lui fit sa requête :

- J’ai besoin d’un peu de repos, avant. Si Votre Majesté me le permet, je vais me mettre dans un cocon quelques minutes. S’il vous plaît, à mon retour, j’aurais besoin d’un violon à ma taille. J’ai oublié le mien sur le bateau du majordome, de la grosse dame de la cantine, du garçon qui dit toujours « t’as vu » et tous les autres. Mais je pourrai jouer sur un autre violon, même si ce sera moins bien !

Là non plus, elle n’attendit pas la réponse de la reine et passa sous sa forme totale. Une paire de pattes lui poussa sur les côtes, tandis que ses bras et ses jambes, rétrécissant, se recouvrait d’un poil noir, fin et soyeux. Son corps s’affina, ses cheveux semblèrent se coiffer en deux antennes tourbillonnantes, et enfin, de grandes ailes noires et blanche, sobres et élégantes, s’étendirent dans son dos. Elle s’envola à vive allure vers l’extérieur, au soleil, en passant par le trou que Pixie avait fait plus tôt. Là, elle se posa contre le mur, s’enroula légèrement, et enfin, tissa un cocon dans lequel elle s’installa confortablement. Si elle ne pouvait pas se guérir, au moins, elle pourrait se reposer un peu avant la suite !

   



Résumé :

Zyzy propose à Ouuk de faire une sorte de concours pour aider le roi à choisir qui il garde. Du coup elle part dehors pour se reposer avant de commencer.


Technique utilisée :
Chrysalide
Zylphia s’enferme dans un cocon en soie confectionné par ses soins, pour se transformer en chrysalide. Avec un fil de soie fabriqué au préalable, elle s’accroche sur la surface de son choix. Elle peut ensuite prendre la couleur de son support et se cacher ou laisser traîner tranquillement son attention parmi les passants. Les cocons ont des oreilles !
Niveau 15
(Mais là c'est juste pour faire la sieste)

J'ai posté avant Papy mais c'est vu en PV toussatoussa
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
Shigo Ike
Messages : 1211
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue34/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue187/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (187/250)
Berrys: 4.013.555 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeVen 22 Mar - 15:27





"L'histoire est écrite

par les vainqueurs."



Ça commençait à sentir le sapin.

Y'avait pas d'autres mot : ça puait. L'autre eunuque revenait à la charge en tentant un coup d'haleine, ce qui risquait de lui chatouiller les papilles vu que l'attaque olfactive déformait l'air dans sa direction ! Mais ça passait encore. Non, ce qui emmerdait bien plus le super héros demeurait l’enchaînement des faits qui, encore une fois, confinait au chaos. On débutait par le changement de camp de son Benedict Arnold de papillusion. Puis le vieux qui s'était pris une mandale en pleine face et qui ne bougeait plus, sans doute mort sur le coup... à moins qu'il ne pique une sieste ? Il en était capable, ce con... Mais le point d'orgue de ce merdier restait l'arrivée fracassante de deux autres loustics. Une team de dresseurs rivaux qui, pour faire bonne mesure, tapa sur tout le monde !


« Un Smogogole et un Herbizarre... le mec est fan du végétal ! », crut comprendre Wade en pensée en voyant un nuage de fumée et des lianes foncer vers lui.
« Laisse faire... », commença Wilson mentalement.
« Regardez l'artiste ! Let's roll, baby ! », le coupa de la même manière le petit magicien.


Ike se racla alors la gorge de manière théâtrale, avant de mimer la prise d'un micro. Soudain, il activa son fruit du démon avant de s'écrier d'une voix fracassante :




Instantanément, l'attaque précédemment lancée par le soprano castré fut reproduite à pleine puissance. Les cordes vocales du chasseur de primes s'activèrent pour créer une bourrasque qui vint repousser absolument tout sur son passage : nuage étrange, volutes d'haleine peu ragoutantes voire même lianes baladeuses qui seraient venus tripatouiller son gracieux popotin ! Le super héros se transforma en arme de destruction sonique le temps d'un instant. Un court instant qui dut prendre de court toute l'assistance, tout du moins la partie ayant assisté à la démonstration de son adversaire. Profitant de cette possible ouverture, Ike s'élancerait tout de suite après la fin de sa technique pour poinçonner Pixie d'un formidable coup de poing de super héros :


- SAITAMA PUNCH !


Encore une fois, il espérait jouer sur sa rapidité et la surprise de son attaque pour venir à bout de son adversaire en deux temps trois mouvement. Car il avait du pain sur la planche ! Réveiller l'ancêtre à coup de claques. Dire deux mots sur la loyauté envers son dresseur à son Papillusion. Botter le cul de Don Giovanni et...


- EH ! Mais... le kidnappe pas ! Il doit encore me dire où se trouve Mick Mew ! lancerait Ike au vil garnement qui tentait de s'en prendre au roi.


Décidément, les règles des affrontements dans cette région étaient totalement à revoir ! Il était bien loin, le temps des affrontements à Kanto... Mais le trublion se reprit bien vite. À l'époque il farfouillait dans les hautes herbes. À présent, il avait intérêt à se creuser les méninges, avant de se faire couper l'herbe sous le pied par une équipe rivale. Et vu comme il était aidé, ça promettait...






Résumé:

Ike comprend que la situation dégénère lorsque le duo des PNJs de Ren arrive. Il ne saisit pas pourquoi ils attaquent tout le monde, mais se défend ! Il utilise la technique copiée de Pixie pour repousser les volutes brulantes, la fumée toxique et tenter de repousser également les fouets de la femme-arbre !

Copie vue avec le staff.


Techniques utilisées :

YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! (oui j'ai osé)
En utilisant le retour à la vie des cordes vocales qu'il a volé à une castatrice, Ike lance une puissance déferlente de son qui brise absolument tout sur son passage ! Le rayon d'action est limité à un cone, en face de lui, la portée augmente avec le niveau.

Saitama Punch ! (lvl 33). Une technique complexe associant un Super Hero Punch associé à un Sonic blast, boosté au haki de l’armement... et le tout grâce à un Soru qui amène notre taré de première avec une vélocité très importante, ce qui renforce encore l’efficacité du coup de poing.

_________________
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 221190deadpool1
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

Logan V. Seyfried
Messages : 352
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue32/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue224/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (224/250)
Berrys: 5.959.266.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Mar - 6:25



L'histoire est écrite par les vainqueurs.





Logan avait finalement réussi à passer sans pour autant faire de mal à la jeune fille qui semblait d’une douceur infinie pour la combattante qu’elle était probablement. Elle s’était tout de même échappée du piège de feu avec une facilité déconcertante une fois que la peur de la mort imposée à son esprit par Shadow lui-même s’était effacée. Le roux écouta sa question avec une dernière attention toute particulière. Logan était menteur, Logan était joueur, Logan était énigmatique, Logan était ce qu’il devait être pour survivre.

« Je ne t’ai pas mentis et je ne souhaite toujours pas t’affronter. »

Cette phrase semblait pourtant sincère. Elle l’était. Malheureusement dans le monde de Grand Line, la sincérité n’était pas suffisante. Cependant, l’heure n’était plus à la discussion. La situation prenait une tournure dangereuse. Un détail particulier attira l’attention du colonel. Yoko était entrée en scène. Une fermeture éclaire venait de s’ouvrir dans l’air, annonçant nombre de complications. C’était l’ouverture de Mars ! Voila comment la révolutionnaire prévoyait d’envoyer Pluton au quartier général de la Marine. Une vague d’inquiétude traversa le regard du Seyfried. Il ne s’inquiétait pas pour la marine ou le gouvernement, il ne s’inquiétait pas non plus pour les soldats ou les civils… Il s’inquiétait pour Caligula et Taito, pour Violet et même Ghetis. Il s’inquiétaitpour les rares personnes qui avaient obtenue sa considération et même son amitié. Toutes ces personnes étaient rassemblées dans un seul et même endroit… La destination de Pluton. Si le navire arrivait à destination, Caligula perdrait la vie sur le front.

« Cependant, il y a des personnes à Marine Ford que je veux garder en vie, peut importe le prix. »

Logan avait changé. Lui qui s’était contenté de discuter jusqu’à présent n’en faisait plus rien. Une étincelle glaciale s’était allumée dans son regard, glaciale et terrifiante qui n’avait plus rien d’humain. Pour une des premières fois de sa vie, le Seyfried comprenait que des vies étaient en jeux et ces vies étaient importantes à ses yeux. Il s’était toujours refusé de nouer des liens dans la marine se sentant lui-même comme un intrus et pourtant… Voila qu’il était prêt à mettre sa vie en danger dans l’espoir de… De quoi finalement ? Quel lourd fardeau qu’est l’amitié.

« Ne me suis pas ou tu mourras. Il y a des monstres pires que Shadow sur Mars. »


Une nouvelle fois son corps se transforma pour augmenter drastiquement en température. Il devait se débarrasser de Daisy et ne ferrait cette fois-ci pas attention à sa vie. Un nouveau pyro-dial dans chaque main, il libéra toutes les flammes présentes dans ceux-ci. Ce n’était pas de simple langue de feu cette fois-ci mais bien un océan qui déferlait. Un réel océan car Logan ne s’était pas arrêté à si peu, en effet, il avait encore sortis 2 nouveaux pyro-dials qu’il vida une nouvelle fois entièrement. Plus question d’éviter les pièges de feu… Le feu était absolument partout ! Si la jeune fille voulait éviter que ses plumes ne prennent feu, elle allait devoir déguerpir le plus rapidement possible ! Pas question non plus de s’envoler car dans les airs, des grenades de feu explosaient un peu partout ! Logan n’avait qu’à ramasser le feu à ses pieds pour le lancer et créer une arme explosive du meilleur effet. Il s’agissait la d’un de ses combos les plus puissants… Et pourtant ce n’était qu’une diversion !

Le feu dégageait non seulement une chaleur intense qui affecterait ses adversaires mais en plus de ça, une vive lumière ! Suffisamment pour aveugler la jeune fille le temps de mener son plan à bien ! Tapant son pied sur le sol à une vitesse hallucinante, Logan disparu du champ de vision de tous, se déplaçant à l’aide d’un Soru parfaitement exécuté dont les effets avaient été décuplé par sa forme actuelle. Ou pouvait-il bien aller comme ça ? Dans le bateau ? Même pas… Il se dirigeait en direction de Yoko…

Un peu plus tôt, la fermeture l’avait marqué le forçant à trouver un plan qui retournerait la situation. Yoko avait à peine considéré sa présence et ne s’était donc probablement pas inquiétée de ses agissements ce qui voulait dire qu’il pouvait encore espérer mettre un terme à ses plans ! Logan avait bien remarqué la peur que les ailes de la révolutionnaire engendraient. Sans doute une forme d’hypnose intimidante à l’image des papillons. Cela ne marcherait pas sur lui, il était trop intelligent pour ça et indifférent à toutes sortes d’hypnoses. Qui plus est, un détail particulièrement important jouait en sa faveur… Une dimension entière faisait écran entre lui et la révolutionnaire ! Cette fermeture éclaire qu’elle avait ouverte avait par la même occasion créé un angle mort. Un angle mort précieux et exploitable.

Il avait donc utilisé le Soru pour approcher à toute vitesse de la brèche dimensionnelle, cachée par celle-ci aux yeux de Yoko ! Pendant le déplacement, le Seyfried avait porté sa main à son cou pour en arracher un petit collier qui en une seconde à peine prit la forme d’un marteau géant de plus de deux mètres parsemés d’épines et qui semblait avoir une volonté de mouvement propre. Sans demander son reste, Logan arma ses bras le plus largement possible et frappa la fermeture éclaire pour forcer la fermeture de celle-ci. Le coup était d’une puissance phénoménale. Toute la force de son fruit du démon y était passée.

Cependant, ce n’était pas tout ! Dans la mesure ou il arriverait jusque la, il enchainerait avec autre chose de tout aussi surprenante. Le Seyfried plongea sa main dans le feu qui était sur le sol, dans un mouvement de poignet rapide, il rassembla la plus grande quantité de feu possible qu’il avait libéré un peu plus tôt et qui continuait d’embrasser la salle de manière de plus en plus large !

« Shadow, couvre-moi. »

Cette phrase, si le chef du CP9 était dans l’incapacité de lui venir en aide, aurait au moins le don de glacer le sang de Daisy, l’empêchant peut-être de bouger et d’attaquer ! La grenade de feu qu’il créait gagnait en taille et puissance à vue d’oeil. À peine quelques secondes ! Juste avant que la fermeture éclaire ne se referme si elle venait à le faire, Logan lancerait la boule de feu dedans ce qui engendrerait surement d’énormes dégâts à Mars !

Une fois le tout fait, réussi ou non, le corps de Logan rapetisserait pour prendre la forme d’une boule de lave en fusion le rendant ainsi intouchable par toutes personnes ne possédant pas le haki de l’armement ! Du mieux qu’il le pouvait, il tenta d’assurer son placement pour être embarqué lui aussi sur Mars si son plan venait à tourner en échec. Nul doute qu’il avait sacrifié une bonne partie de ses forces dans cet assaut.








Résumé et techniques utilisées :
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1688

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeSam 30 Mar - 17:52


Dans les sous-sols.

Shadow, Directeur du CP9, Yoko Ceresa, la marraine de Sagev


C’était un foutoir incroyable. Cela ravissait Yoko autant que ça inquiétait Shadow. Il n’était pas du genre à montrer la moindre émotion, mais force était de constater que cette journée n’avait rien de commune avec toutes les autres. Il resserra sa prise sur sa faux tandis que son corps tout entier était contraint par les événements, qu’il devait agir vite, que ses agents d’élite étaient d’une inefficacité prompt… Enfin, il ne pouvait pas clairement se démettre de la situation : Yoko Ceresa était un poids qu’il ne pouvait affronter, alors il fallait la jouer autrement. Le premier événement qui le décontenança fut l’éveil incontrôlé du Tao. Celui-ci prit toute la zone autour du navire et interrompit promptement l’action du Seyfried et de Daisy. Si Shadow fut lui-même un instant pris dans cette furie meurtrière qui lui fit plier l’échine, ses agents d’élite ne purent agir suffisamment vite pour éviter les armes que Yoko sortit de sa ceinture. Leurs jugulaires éclatèrent toutes les trois tandis que les autres combats cessaient, au profit du Cipher Pol qui se servit de cet instant en leur faveur. Les derniers pions tombèrent dans l’inconscient, les dernières tours cédèrent du terrain et reculèrent.

    - Put-

L’injure portée par le Directeur mourut dans l’explosion qui le percuta de plein fouet. Une énorme fumée sortit de ce choc, et alors que son corps subit un contrecoup formidable, il libéra son ultime pouvoir, son ultime puissance, pour ne pas reculer. Au contraire, il encaissa l’attaque mais en profita pour saisir le bras du Tao qui sentirait une puissance comme il en avait rarement ressenti. N’était pas Directeur du CP9 qui le voulait. Maître dans le Rokushiki, il avait maîtrisé les six voies à son plus jeune âge, et il était à présent l’un des meilleurs dans son domaine : y compris dans la maîtrise de la septième voix. Le Rokuogan, il l’avait perfectionné durant des années, et elle lui conférait un pouvoir qu’il qualifiait orgueilleusement de « sans limites » face à ses adversaires.

    - Je suis Shadow, assassin du Cipher Pol 9, Directeur de l’Agence. Ren Tao, ta vie s’achève ici.

Le rouge ne pourrait pas parer le coup à bout portant qui l’expulserait à une vingtaine de mètre contre la paroi de terre. L’affrontement qui s’engageait réellement ici promettait d’être d’une violence sans pareille, d’une brutalité folle. La Ceresa n’aurait pas le temps de donner des explications immédiatement, puisqu’elle allait être occupée avec les agents qui restaient sur place. Sans aide, elle serait évidemment contrainte de reculer progressivement : sa mission était de toutes les manières terminée. Cependant, si elle pouvait profiter de cet instant pour démontrer au monde qu’elle avait des ressources inexploitées, et qu’elle était plus dangereuse qu’on le croyait… Très bien, elle le ferait.

Elle fut cependant interrompue par une étrange alarme. Deux agents du Cipher Pol 9 s’évaporèrent alors dans les escaliers à toute vitesse, ne laissant que quatre ennemis à la Ceresa et rétablissant une sorte d’équilibre précaire.

    - Amusons-nous, fit elle tandis que la fermeture éclair se fermerait derrière elle.



Daisy, Tour Décima, Emiko, 12e Chevalière Decima

De son côté, Daisy était intervenue avec une incroyable retenue. Elle avait senti que le danger se profilait et qu’elle ne pouvait pas rester sur place. Elle ne pouvait pas non plus laisser le Seyfried se poser en victime, maintenant qu’il se montrait capable de lire des ponéglyphes : il fallait donc qu’elle le prenne. Et alors qu’il serait encore sonné par le Haki des Rois de Ren, qu’elle aurait elle-même subi à une moindre mesure, elle l’évacuerait à l’intérieur du navire brutalement. Le choc lui couperait le souffle et l’empêcherait d’agir un court instant, l’instant suffisant pour passer la fermeture éclair. Quand celle-ci se refermerait derrière eux, une douce aura l’entourerait avant de l’extraire du vaisseau qui se trouvait à présent à Mars. Emiko, chevalière de l’Ordre, le regarderait avec dégoût.

    - Qui est-ce ? Qu’importe, faîtes le prisonnier. Emmenez-le.
    - Il a un fruit du démon, préviendrait Daisy avec le souffle coupé.
    - Nous avons de quoi faire.

L’homme qui viendrait au contact lui mettrait un grand coup qu’il subirait de plein fouet s’il désirait résister. En attendant, ce furent des menottes en granit marin qui vinrent lui ceindre les poignets. Il allait être acheminé jusqu’aux geôles, sans possibilité de se débattre, par un petit bataillon, tandis que sur le navire les charpentiers transportés gisaient dans l’inconscient : satané Ren Tao.


Pixie, Tour Décima, Aslan Oja, Roi d'Alabasta

C’était quoi ce putain de dégénéré ? Pixie ne l’avait pas vu venir : il avait utilisé sa propre technique contre lui. S’il était improbable qu’il ait les mêmes capacités, il ne comprenait pas encore le fonctionnement de cet adversaire. Malheureusement, il n’en aurait jamais le temps. L’attaque combinée fortuitement du Ike et de Doku le prit par surprise, et tandis qu’il tentait d’esquiver pour se mettre à l’abri, une fiole vint le frapper de plein fouet. Il tomba à la renverse, et sentit son corps se paralyser. « Putain ! » se dit-il en fermant les yeux. A ce moment-là, il sentit qu’il était déjà incapable de rouvrir les paupières.

Une alarme résonna au moment où les deux Shadow Ghosts étaient entrés dans la pièce : le Roi avait analysé la situation et il ne pouvait plus se permettre de se laisser vaincre. Les gardes en ville allaient rappliquer d’un moment à l’autre : ils allaient laisser le champs libre à Mick Mwu qui ne manquerait pas d’en profiter. Une partie du château avait déjà été endommagée, et finalement l’affrontement qui opposait Nils à Cernnunos fut déporté sur une autre pièce.

- OUUUUUUUUUUEEEEEEEEEEEEEEK !

L’attaque de la femme arbre percuta le corps du mercenaire qui s’était brusquement endurci. Il semblait même s’être transformé, comme s’il était devenu plus solide. Le mercenaire n’opposait pas une forte résistance au papillon et ne le poursuivit, mais il était sûrement en train… d’évoluer ! Mais oui, bien sûr ! La fumée qui sortait de ses trous auditifs, son corps qui virait au rouge : il dévoilait enfin ses vraies capacités. Et alors qu’il tenta de s’en prendre directement aux deux membres des Shadow Ghosts en leur fonçant dessus à grande vitesse, deux autres voies menaçaient d’arriver au même moment que le Roi reculait : deux agents du Cipher Pol 9 avaient reconnu l’alarme sensiblement identique à toutes celles que les Monarques utilisaient. Ils avaient bien sûr leurs raisons pour y répondre promptement au-delà des ordres du Directeur. Leur insouciance n’était pas anodine et quand ils arriveraient au niveau de la salle du trône, le premier d’entre eux dévirait Ouek et l’enverrait contre le chasseur de prime, un peu plus loin.


Molly, Agente d'élite du CP9, Lagoon, Agent d'élite du CP9

    - P’tain, encore un Roi qui… Oh, la flemme.
    - Notre Seigneur nous impose de sauvegarder les Autorités Royales. Garde à tes paroles, Molly.
    - Ouais, ouais, ta gueule, et fais ton taff, Lagoon.

Les deux arboraient des croix du constantinisme. Ils se déplaçaient avec la ferveur des leurs : et tandis qu’ils entraient dans la salle, ils ne lanceraient pas directement l’assaut.



Ordre de réponse :
Zylphia - Ren - Shigo
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé :

Ren > Ton Haki interrompt plusieurs actions. Yoko semble ne pas vraiment y être soumise, en revanche cela décontenance Shadow qui reçoit le coup de plein fouet... Et doit donc dévoiler ses vrais pouvoirs. Il passe en mode Rokuogan, et te fait passer un sale quart d'heure en t'envoyant contre une paroi. Tu vois beaucoup de cadavres / corps évanouis (tout le monde sauf Yoko et les quatre CP9 qui sont contre elle). Deux CP9 partent mais tu ne pourras pas les arrêter. Tu te retrouves donc dans un 1 VS 1 contre Shadow, et Yoko dans un 1 VS 4.
De la connaissance que ton personnage a du corps à corps, tu sais qu'il est puissant et que tu vas devoir agir vite contre lui, mais que ça va aussi être un combat de longue haleine. De fait, tu n'as pas eu le temps de demander à Yoko ce qu'elle faisait puisqu'il t'a enchaîné.

Logan > Tu n'as pas tenu compte du post de Ren, et le tien était très long. J'ai interrompu ton action. Daisy a une volonté assez grande et a l'avantage. Tu es donc envoyé dans le navire, capturé par les Décimas. La suite se fera sur Mars (si tu ne veux pas faire la suite tu devras juste attendre la fin de l'event pour connaître ton sort). Nakata ouvrira prochainement, je te conseille de te rapprocher de lui. Tu n'as plus à poster ici du coup.

Zylphia > Je considère que tu réussis ton action sans soucis.

Shigo > Pixie tombe K.O., et quand Ouek tente d'attaquer les SG... Tu reçois Ouek comme un boulet de canon. Ton personnage ne peut pas vraiment percevoir l'arrivée des deux membres du CP9.

PNJs SG > Doku réussit donc à défaire Pixie qui est paralysé. En revanche, deux membres du CP9 arrivent alors que Ouek attaquent les deux SG et se fait finalement envoyé bouler sur Shigo. Ils semblent puissants mais affrontables. Le Roi recule et a déclenché une alarme qui résonne partout. Les gardes désertent donc la ville, et Mick Mwu est tiré d'affaire. Pour l'instant, rien ne se déroule du côté de Klara.

Nils quitte l'event et Cernnunos part avec lui dans une autre pièce.

Les souterrains :

Yoko Ceresa est niveau ??
Shadow est niveau 44, Haki de l'armement permanent. Maitrise parfaite du Rokushiki.
Scorpion est niveau 38, maitre du Rokushiki. (face à Yoko)
Muuaji est niveau 36
Agents d'élite CP9 contre Yoko (3/6)
Anatole est niveau ??

Salle du trône :

Roi est niveau ??
Lagoon est niveau 35+
Molly est niveau ??
Ouuk est niveau 35 (Comment définir le niveau d'un demi-dieu ?)
Pixie est niveau 29. Retour à la vie des cordes vocales. Il a prit un mauvais coup, mais tient encore bien debout.

Autre part :

Mick Mwu est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
Zylphia
Messages : 133
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue30/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue4/200L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (4/200)
Berrys: 6.150.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeSam 30 Mar - 18:55


   

   

   
Quiproquo

   
Event !  


 


 Dans son cocon, tandis qu’elle attendait de se remettre de ses blessures, la petite fée réfléchissait au meilleur moyen de gagner ce concours. Pas le moins du monde compétitrice dans l’âme, elle avait bien du mal à se satisfaire de ses idées. Comme unique talent, la musique était son atout le plus redoutable, car bien qu’inoffensive, c’était là l’arme qu’elle maîtrisait le mieux. Zylphia avait conscience de ses qualités de musicienne. Seulement, alors qu’elle avait passé quelques minutes à chercher le morceau le plus écoutable, connu, ou apprécié des foules, la violoniste avait oublié l’essence de son pouvoir. Même si de nombreux musiciens dans le monde la dépassaient, elle était sans aucun doute capable de quelques virtuosités, d’impressionner par la dextérité et la vitesse de son doigté. Seulement, ce n’était pas là son point fort. Son talent ne venait pas de sa technique, car il lui arrivait de s’autoriser quelques laisser-aller solfégiques, quelques improvisations intimes au beau milieu des plus grands classiques. Non, Zylphia était forte de sa liberté, de son âme bohème qu’elle laissait s’échapper de ses cordes. Lorsqu’elle jouait, on entendait sa joie, son rire, son amour, on le ressentait, on le vivait. Zylphia jouait pour ce qui lui était cher : rendre le monde heureux.

Finalement, elle réalisa donner moins d’importance à ce concours que ce qu’elle pensait. Si elle perdait, ce n’était pas grave, car elle savait que l’échec ne serait qu’un signe. Si elle perdait, c’était que l’Homme de ses Rêves ne se trouvait pas dans ce royaume. Elle participerait pour donner le sourire à la Reine ; et si elle réussissait, alors elle n’aurait besoin de rien d’autre.

Persuadée par sa propre réflexion, reposée – bien que non soignée – de ses blessures, le petit papillon défit la soie qui brodait son cocon, et de quelques battements d’ailes se faufila à nouveau dans la pièce. Lors du trajet, elle reprit sa forme de fée, ses pattes articulées se transformant en de petits bras gantés et de petites jambes chaussées de ballerines noires. Seules ses ailes lui restaient du papillon. Elle entra toute guillerette dans la pièce, et découvrit que quelques éléments avaient changé : le pingouin était devenu encore plus bizarre, et deux nouveaux invités venaient de faire leur entrée. Mais la gnomette avait du nez. Du moins, si elle n’avait pas vraiment compris que la reine était un roi, et que celui-ci était bien loin du souverain aimant et attentionnée qu’elle imaginait, elle avait deviné que les deux nouveaux venus ne voulaient pas vraiment de bien à ses amis du jour. A toute vitesse, elle s’envola juste devant le roi, face à ses assaillants et écarta bras et jambes, comme pour leur bloquer le passage.

- Ne lui faites pas de mal !

Mieux vaut prévenir que guérir. C’est l’adage qui guida les actions de Zylphia. Sans attendre ni l’assaut, ni la réponse des deux guerriers, elle se retourna en déployant ses ailes aussi grandes que possible pour en dévoiler le motif, battant juste assez pour ne pas tomber. Elle repensa au monsieur qui plus tôt, l’avait aidée à faire face au pingouin, et poussa un cri de courage :

- PAPILUSION !

Ceux qui poseraient leurs yeux sur ses ailes se sentiraient peut-être loin du monde.

   



Résumé :

Zyzy revient dans la salle du trône, voit Lagoon et Molly, et persuadée qu'ils vont s'en prendre au roi, elle essaye de le protéger.


Technique utilisée :
Papilusion
Le motif sur les ailes de Zylphia lui permet d’hypnotiser les personnes qui le regardent, les gardant dans un état végétatif tant que leur regard n’est pas détourné.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue45/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue405/500L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (405/500)
Berrys: 512.850.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeDim 31 Mar - 18:07

Wrath of the beast.





La bête pourpre était un surnom bien choisit. Pourpre car quoi qu’on en dise, le rouge et rouge foncé était ma couleur de prédilection. Quant au fait d’être une bête, à défaut d’être un mangeur de fruit du démon, mon attitude se rapporte souvent à celle d’un animal, un prédateur, un dominateur qui refuse de se faire abattre par un quelconque chasseur. Aujourd’hui encore, je n’allais pas me faire avoir par n’importe qui ici présent et l’aura meurtrière qui émanait de moi ne faisait qu’aggraver cette description des plus morbide. Rage, désir de vaincre, envie de tuer... Toutes ces émotions étaient désormais unit pour ne former qu’une seule et même chose : une vague de brutalité que rien ne peut stopper sauf peut-être la mort. Je n’ai pas la prétention de prendre le rôle de la faucheuse, mais à l’heure actuelle, toutes les personnes qui représentaient une menace pour moi seraient victime d’un courroux sans nul autre pareil.

Pour l’heure, les hommes que je rencontraient ne faisaient pas le poids. Il n’étaient que des êtres insignifiants qui me gênaient et que je me devais de balayer. Ce dernier pion face à moi allait être tout aussi balayé que les autres, ou du moins, je le pensais... Alors que l’explosion retentit et que je sentis bien le coup porter directement, je ressentis aussitôt une résistance, signe qu’il n’était pas propulsé ou mort sur le coup. Non... Il est là, vivant et une main me saisit le poignet. Arquant un sourcils, ma voix se fait entendre alors que quelque chose se produit. Inexplicable, brutal, violent, c’est comme si un choc intangible traversa mon abdomen. Transpercé sans l’être, l’homme venait de réaliser un coup que théoriquement j’avais déjà rencontrer dans le passé.

Envoyé contre un mur, cela pourrais presque sonner comme une défaite et pourtant... Si le monde se montrait attentif - notamment Yoko - elle pourrait clairement ressentir que ce n’était pas terminé. L’atmosphère morbide continuait de planer, pire encore, elle polluait les lieux. Malgré ce coup, je n’étais guère mort, blessé tout au plus, mais rien d’énormément grave à mes yeux. Le diagnostic évident de ma personne était le suivant : je l’ai sentis passé. Réalisant cela, je vins à sourire de façon malsaine. Un sourire non pas de mécontentement, mais bien de satisfaction. Ce coup... Sa présentation... Voilà qui ferait une belle tête sur mon tableau de chasse me disais-je. Le directeur d’un Cipher Pol ? Carrément ? Moi qui désirais un adversaire à ma hauteur, j’étais servis.
Il émanait de lui quelque chose de froid. Ses mouvements étaient contrôlés et sa force n’était pas à prouvée. Je n’arrivais pas à déterminer son réel niveau, cependant, il était officiel qu’il ferait un adversaire à mesure. Pire encore, j’allais devoir redoubler de vigilance pour le vaincre rapidement. Ou alors, si je jouais la montre, ce ne serais qu’une partie insipide et peu intéressante. Attendre que Yoko vienne aider serait possible, mais ... J’en avais clairement la flemme. Démontré ma dangerosité en le tuant ici même serait une preuve indéniable de ma puissance meurtrière. Ainsi donc, je vins à me décoller de ce mur et me craquer la nuque.

“ ... Enfin de quoi jouer... “

Son regard contre le mien, je sentis comme un brun d’excitation. Chose amusante, cela était réciproque car en regardant un bref instant ma personne, je remarquais sur mes poils étaient hérissés. Damn... Depuis quand n’ais-je pas ressentis un tel plaisir ? Une telle excitation ? Je ne crains pas la mort et pourtant, lui arrive à me faire frissonner de plaisir. Me pourléchant les lèvres face à cet état de fait, je le fixa intensément avant de serrer les poings. Il allait falloir la jouer fine et ça ... C’est pas mon truc. Souriant de façon narquoise, je vins alors à foncer sur lui. Surprise en revanche, j’alliais deux techniques afin de le surprendre. S’il souhaitait prendre le taureau par les cornes que grand bien lui en face, mais cela ne serait pas sans risques...
Alors que derrière moi le sol explosait presque, ma propulsion folle ne lui laissa que quelques secondes de répit et même si sa vision réussissait à suivre le mouvement, il pourrait noter un petit soucis : sept Ren apparaissaient. Fonçant sur lui ou plutôt sa proximité, je commençais à me mouvoir de façon folle. Droite, gauche, haut, côté... Petit à petit, ce sont bien sept personnes qui tournaient autour de lui de façon folle, tentant de le sermonner. Et là où la dangerosité se faisait voir, s’était s’il possédait un haki capable de ressentir la présence d’autrui qui pourrait démanteler la faiblesse de cette technique avancée. Mon haki activé, ma présence se trouvait effacée. De ce fait, que ce soit ma réelle personne ou mes images rémanentes qui suivaient le mouvement, il allait devoir trouver un moyen de découvrir laquelle de ces images était ma réelle personne avant que je ne profite de cette occasion de trouble. De plus, de part la faible luminosité ainsi que la rapidité de mouvement, il était difficile de voir mon ombre. Un des seuls détails qui me différenciais avec mes images rémanentes. Le harcelant et mettant la pression à ce dernier donc - ou essayant tout du moins - avant qu’il n’ait l’idée d’attaquer tout le monde à la fois - ce qui est une solution logique après tout - je vins à me propulser sur le côté. Tandis que tous allaient vers lui, pour ma part j’étais situé à sa gauche et je tenta de porter un coup dans ses côtés au niveau du foie. Là encore, le coup serait explosif et aurait pour but de le blesser encore et toujours. Assassin pour ma part, je jouais finement en frappant à des endroits stratégiques sans me montrer trop gourmand pour le coup. Là encore l’image de bête me collait à la peau et pour cause, je jouais la stratégie du chasseur qui blesse petit à petit sa proie plutôt qu’aller la cueillir directement. Peut-être pensait-il que j’irais directement sur des zones à favoriser tel que le coeur ou la tête... Des zones où les coups sont mortels. Quoi qu’il en soit, si aucune contre offensive était lancée après ce coup ou dès l’explosion, je profiterais du nuage de poussière provoqué par l’explosion pour redevenir “ tangible “ en terme de voix et reculer pour prendre mes distances.

Il voulait jouer ? Il allait être servit. L’excitation était à son paroxysme et s’il survivait encore et toujours à ce genre d’assaut, cela ne ferait qu’empirer mon “ bonheur “. Je continuerais d’adopter cette méthode de meurtre simple mais terriblement efficace, une pointe sadique mais redoutable. En revanche, je me demandais quel genre d’assassin il était. Jouerait-il de son intellect ? Ou comme moi autrefois, était-il du genre formaté ? À ne pas réfléchir aux réactions de son adversaires et simplement tuer pour tuer ?

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Doku10L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Dokuse10
Doku & Dokusei, membres des S.G

Dans la salle du trône , les choses n’allaient pas forcément comme prévu par le jeune duo. En effet, l’assaut pourtant réfléchit ne porta pas ses fruits correctement. Le premier assaut fut repoussé par un homme bien trop bruyant tant aux yeux de Doku que Dokusei. Ainsi donc, le nuage semblait repoussé et se dissipa suite au cri infernal de l’homme en costume. L’assaut de type liquide en revanche ne semblait pas avoir été prit en compte par qui que ce soit et disparu dans la nature comme s’il n’avait jamais existé, ce qui surpris le jeune chimiste, mais le seul commentaire qui sortit de sa bouche fut le fait de critiquer le fait que le chasseur de prime était “ bruyant “. Sa collègue se contenta de grogner alors que ses mains reprenaient une forme normale. Il fallait agir vite, car monsieur le roi avait prit soin de prévenir sa garde grâce à ... Une alarme ? Chose étonnante, il avait à proximité un bouton d’urgence. Ce détail ne semblait pas coller avec le décor de ce palais somptueux mais comment en vouloir à un roi d’être prudent ? La chance jouait en sa faveur, mais cela n’allait en rien contre carrer leurs plans. Alors que la femme arbre allait s’en prendre au pingouin qui semblait devenir menaçant, voilà que des tiers personnes entraient et firent irruptions. Repoussant la menace qu’était cette sorte de garde du corps, le chimiste et la sauvage eurent quelques secondes à peine de flottement avant de reprendre les devants. Concentrés sur ces deux nouveaux arrivants clairement plus “ intrigant “ que le reste de l’assemblée ici présente, que ce soit Doku ou Dokusei, aucun d’eux ne regarda l’intervention utopique de la femme papillon et ses idées imaginaires.

“ Vraiment trop de monde... DOKUSEI !!! “

Cette dernière sauta haut dans les airs sans pour autant fracasser le plafond et s’accroche à ce qu’elle pouvait pour rester en hauteur, pouvant avoir ainsi une vue d’assemblée, mais surtout ne pas être aux premières loges de ce qui allait suivre. En effet, l’homme au masque d’oiseau sortit un joli nombre d’objets ayant la taille d’une balle de base-ball et les éclata au sol. Deux types de poisons se trouvaient dans ces balles et de ce fait, l’homme tentait tout simplement d’enfumer la pièce, ou au moins 3/4 rapidement. Restais à voir si qui que ce soit ici soit capable de créer un ouragan pour dissiper cette fumée envahissante et aux effets toxiques. En effet, le gaz agissait par absorption mais aussi contact physique. Ainsi, les premiers à subir ce mélange paralysant et asphyxiant seraient les agents du cipher pole, suite à quoi les autres seraient prit pour cible par la fumée, à moins de prendre la hauteur par exemple. La fumée de couleur jaune léger se propagea dans la pièce et menaçait de l’envahir si rien n’était fait. Elle n’obstruait en rien la vision, mais on ne pouvais pas en dire autant des réflexes musculaires et de la respiration. Par chance... L’homme responsable de cette attaque au gaz avait la chance inouïe d’être immunisé. De ce fait, l’homme observa pour l’heure avant d’être attrapé par sa collège et tiré vers le haut. Intrigué, il admira alors le résultat de son travail en supposant que rien ne lui avait été fait entre temps.

---------------------------

Dans les bas fond de château, les affrontements retentissaient et cela se voyais. Bien qu’à l’endroit où les cellules se trouvaient, Loïs pouvait ressentir toute l’intensité des batailles. Finalement, aider serait une mauvaise idée se dit-elle. Que ce soit la brutalité qui se dégageait de la zone mais aussi la sorte d’atmosphère dérangeante qui émanait de là bas, l’envie d’y aller lui était coupée... Mais alors que faire ? Aller aider dans la salle du trône ? Alors que la miss réfléchit, elle se mit faire demi tour et observer les différentes cellules, une personne sembla interpeller la jeune roublarde et donc, elle se pencha sur son cas cherchant à voir s’il était vivant. Ren ne l’avait pas vu, mais elle... Elle a l’oeil pour voir les gens qui sortent de l’ordinaire et qui sait si elle n’avait pas là une petite perle.

“ Hey... Tu veux sortir de là ? Parle moi de toi dans ce cas et ... Je te sortirais de là. “

Mensonge bien sûr... Elle ne sortirait de là, que celles et ceux qui pourraient être utile. A ce titre, elle comptait libérer toutes les personnes qui pourraient être “ dangereuses “ pour la population. Afin que le danger soit bien trop multiple et dissipé pour être encadré aisément. La définition même du chaos... Une vague que rien n’arrête.

Dans le désert, la lionne lynx continuait sa ronde frénétiquement, tel un chien de chasse.


Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 

Techniques utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
Shigo Ike
Messages : 1211
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue34/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue187/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (187/250)
Berrys: 4.013.555 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeLun 8 Avr - 16:39





"L'histoire est écrite

par les vainqueurs."



Hell yeah, cette nouvelle technique dépotait ! Sacrée malédiction que celle dont il avait écopée sans le vouloir, quelques mois seulement auparavant. S'il peinait toujours autant à en comprendre le fonctionnement et, à fortiori, à le maîtriser... bah ça restait quand même super efficace, ce truc ! Seul souci, le léger mal de gorge qui commençait à se faire sentir, la faute sans doute à un manque d'exercice. Il ferait des vocalises plus tard ! Il tenta bien de crier aux deux guguss de ne pas kidnapper le roi, mais on aurait dit un fumeur de quarante balais qui sortait d'un concert de Bruce Springsteen. Pas étonnant qu'ils ne l'écoutent même pas. Il adopta donc une position plus pragmatique, face à ce mal fort incommodant :


- Personne n'aurait un bonbon au miel ? lança-t-il à la cantonade. Ou mieux, une tisane avec une petite cuillère de miel dedans, comme me faisait ma maman ?

« À fortiori, non. », le nargua Wade en pensée.
« Ça fait deux fois. Tu connais les Inconnus, à fortiori, toi. Non ? », répliqua mentalement Wade à Wilson.
« De... hein ?! », répondit de la même manière l'ex-mercenaire.
« Rien, rien... », sifflota le jeune magicien.


Laissant le couillon de première de coté, Wilson grommela quelques jurons avant de jeter un coup d'oeil au champ de bataille... et se rendre compte que c'était encore plus le merdier qu'avant ! C'était un bordel sans nom, cette région ! Promenant un regard complètement ahuris autour de lui, Ike fit le point sur ce qu'il voyait. Un chanteur castré qui était parti sucrer des fraises. Un pignouf assis sur un trone, imitation or massif, qui jouait les « Dons » locaux. Des dresseurs pas nets qui voulaient l'embarquer et balançaient du gaz partout une nouvelle fois. Un vieux qui négociait mal avec les trolls et les cerfs. Un papillusion tourne casaque qui demandait à deux nouveaux arrivants de laisser Don Giovanni tranquille. Un pingouin volant. Un trou dans le mur. Le carrelage ravagé de partout, les colonnes brisées. Des... Wait what ?


Complètement pris par surprise par la trajectoire modifiée de Ouuk, Le chasseur de primes se mangea l'animal de plein fouet. Le souffle coupé il fut projeté contre le mur une nouvelle fois et, sous la force du coup, pourrait même peut être le traverser ! Dans tous les cas, une violente douleur serait sa seule récompense pour son inattention chronique. Plusieurs cotes probablement fêlées, l'énergumène cracha du sang à l'impact, mais ne perdit pas connaissance. Lorsqu'il se relèverait après cet assaut insolent, le chasseur de primes s’époussetterait, feignant une indifférence totale face à cette attaque pourtant douloureuse. Du ton de la conversation, il lancerait à son adversaire opiniâtre :


- Je suppose que t'es pas venu m'apporter ma tisane au miel ? Hein ?


Et sans crier gare, il fracasserait la tête du pingouin contre le mur d'un combo ravageur, décidément saoulé de se voir arrêté dans sa noble tache de sauvage de miche. Mew n'allait pas se sauver tout seul, si ? Bon ! Et après ce serait lui qu'on blâmerait pour ne pas avoir réussi à le ramener dans les temps : ça foutrait un coup à sa réputation naissante de super héros et, ça, il ne pouvait pas se le permettre ! Bref... où en était-il... Ah oui !


- SONIC GATGLING !


Une multitudes de punchs soniques fusèrent en direction de Ouuk. D'humeur massacrante, Ike allait lui poncer la face une bonne fois pour toute, avant de retourner à ses obligations de super héros. Non mais !





Je poste en retard suite à l'accord du MJ, pour que je puisse participer malgré mon absence. Merki encore o/. Ne pas compter ce poste dans la notation.


Résumé:
Ike est perdu, complètement, et a mal à la gorge après son cri. Il se prend Ouuk sur le coin de la gueule, car il n'avait pas anticipé que Molly le dévie sur lui ! Il s'écrase contre le mur (voire le traverse selon l'appréciation du MJ). Lorsqu'il se relève, il douille quand même pas mal et est bien saoulé par ce pingouin qui revient tout le temps l'emmerder ! Du coup, il met les bouchées doubles pour lui éclater la face.



Technique utilisée :

Sonic Blast ! : (lvl 20)
Technique de : José Fine (PI révolutionnaire arrêté) (« ??? » – lvl ??)
Cette technique consiste à frapper d’une manière particulière, afin de produire une véritable onde de choc lors de l’impact. À la base, José Fine l’utilisait avec des battes de baseball ou des baguettes de batterie, mais notre chasseur de primes n’est pas musicien et n’aime pas les battes. Ike utilise donc ses poings pour cette technique.
Variation (inventée par Ike) :
« Sonic Gatling ! » : (lvl 32) Plus haut niveau de cette technique. Véritable combo dévastateur, Ike enchaine les « Sonic Blast » pour créer une multitude d’attaques soniques. Ça fait bobo.

_________________
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 221190deadpool1


Dernière édition par Shigo Ike le Lun 8 Avr - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1688

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeLun 8 Avr - 17:46


La pièce dans laquelle était entrée le Ike était une des artères du palais qui menait vers une nouvelle sortie. Il s’agissait de l’un des cabinets du Roi où de nombreux dossiers étaient enregistrés. Au sol, un corps froid était déposé, sûrement dans un état de proche décomposition. L’odeur était tue par une série d’encens qui rôdait dans les lieux. Le super-héros ne le verrait que s’il commençait à y faire attention : sur son vêtement se trouvait une broche dorée de très belle facture. A défaut de lui donner à lui l’identité de cet homme, il pourrait comprendre qu’il s’agissait d’un signe distinctif permettant à d’autres autorités de l’identifier. Etait-ce une victime du Cipher Pol 9 ? Ou était-ce une victime d’une autre machination ? En tout cas, il s’agissait certainement de quelqu’un de très important pour le Royaume.

Ouuk prit peur quand il sentit les coups lui venir dessus. D’habitude, la peur, il ne connaissait pas. Cette attaque fut l’exception qui lui coupa le souffle pendant quelques instants, sans qu’il ne puisse réagir. Lui-même avait été sonné par la rencontre avec son adversaire, et il sentait que son corps tout entier souffrait plus que de nature, sûrement parce que son gain de vitesse et de puissance se mesurait de manière équivalente avec sa perte de résistance. Cela, le combattant aguerri qu’était le chasseur de prime pourrait le saisir. S’il était éjecté un instant plus tard en dehors de la pièce dans laquelle venait d’entrer le super-héros, il n’eut malheureusement pas la chance de contre-attaquer. Inhalant le gaz qui se trouvait déversé par ses ennemis, il sentit ses voies respirations se bloquer et ses mouvements se ralentir. Il venait d’être pris dans une malheureuse situation.


Aslan Oja, Roi d'Alabasta

Enfin, le brouhaha proche pourrait être interrompu par le déplacement impromptu du Roi. Ce dernier avait profité de la scène pour se diriger vers l’ouverture gentiment offerte par le chasseur de prime. Il fit mine d’ignorer celui-ci, n’ayant de toutes les manières plus aucun garde du corps à proximité. Aslan Oja ne sembla pas surpris face à la présence du cadavre sur le sol, et son regard afficha même une bien effrayante expression : il savait de qui il s’agissait, puisqu’il avait pris plaisir à le tuer, ce « ministre » envoyé par le Gouvernement Mondial pour contrôler ses affaires. Heureusement, il avait employé quelqu’un pour prendre sa place dans les communications régulières faites avec les hautes instances, et ce n’était pour l’instant qu’une question de temps avant qu’il ne reprenne le contrôle de la situation.


Molly, Agente d'élite du CP9, Lagoon, Agent d'élite du CP9

Les deux agents rencontrèrent une série de problèmes qui venaient dans un ordre relativement croissant. D’abord, la jeune fille papillon revint dans la pièce pour se mettre devant le Roi. Ce dernier profita du bouclier qu’elle représentait visuellement pour s’éloigner vers l’ouverture, et tandis qu’il s’enfuyait, son mouvement alerta Lagoon… Qui regarda en direction de Zylphia. Son regard fut alors complètement captivé, hypnotisé par la jeune fille, et il n’entendit rien du brouhaha qui se produisit autour de lui.

Lorsqu’en plus les fioles éclatèrent sur le sol, il ne put se retenir de commencer à inhaler les gaz qui commencèrent dès lors à faire leur effet néfaste. L’exubérante Molly eut en revanche le réflexe salvateur de s’élever dans les airs d’un Geppou, utilisant une agilité naturelle pour s’échapper des gaz. Elle ne pouvait pas faire grand-chose, mais elle devait empêcher ce combat de tourner rapidement au un contre deux : alors ses jambes bougèrent naturellement tandis qu’elle sortait sur un ton très énergique :

    - Hurricane Control !

La tempête qui se déclencha balaya bien vite les gaz, et tandis que l’air qu’elle envoyait prenait la forme de la fumée… Celle-ci grimpa en direction de la femme-arbre qui se retrouverait bientôt en prise avec l’attaque, si jamais elle ne sortait pas rapidement de cet endroit. Il y avait aussi fort à parier que Zylphia serait prise en feu croisé dans cet affrontement qui promettait d’être titanesque, mais tandis qu’elle risquait de s’envoler, une petite main salvatrice viendrait se poser sur la sienne et la tirerait à l’extérieur de ces lieux, dans un couloir adjacent, lui permettant de s’évader temporairement…

Lagoon, de son côté, reprendrait progressivement conscience de ce qui l'entourait. S'il avait été assommé, il n'était plus au top de sa forme et lorsqu'il s'élancerait vers Dokusei, il ne pourrait pas tenter de le combattre correctement avec ses poings, pourtant si efficaces en temps normal !


Animal qui parle

    - Ne t’en fais pas, les renforts sont arrivés !

La petite créature ressemblait à un lapin aux grandes oreilles, mais son apparence était tout à fait inexistante dans ce monde. Il avait l’air clairement de savoir ce qu’il faisait pourtant, et s’il avait eu vent de la position du Compost récemment, il connaissait aussi les membres qui le composaient, y compris les moins connus. Et la fée faisait partie des moins connues : pour cause, elle ne figurait pas dans les rapports que le vieillard peinait à envoyer, pour peu qu’un seul de ceux signés de sa main aient vraiment été rédigés par lui ou par de bons samaritains bas gradés.

Sans s’étendre sur le sujet, le petit être d’une soixantaine de centimètres se gratta la tête avec une de ses deux oreilles qui tombait sur le sol. Il fronça les sourcils avant de se demander s’il ne devrait pas donner plus d’explications.

    - Nous avons reçu un appel de détresse de la part de Mick Mwu, et notre escouade avait reçu une mission de faire des recherches dans le désert d’Alabasta suite à sa disparition. Oh, si tu savais… Enfin, qu’importe, nous l’avons retrouvé sain et sauf, et nous devons à présent évacuer les membres du Compost repérés dans cette ville. Apparemment, il y en a dans le sous-sol. Tu viens ?

Il donnerait la direction des prisons à la gnome pour qu’elle vienne l’aider à sortir ceux qui se trouvaient là-bas de leur calvaire.


Judge

Dans les prisons, l’homme dévoila un regard rouge, pourtant voilé. Une fine pellicule s’était appliquée au fil des générations sur les yeux de ceux de son « espèce ». Il s’agissait sans aucun doute d’un homme des sables, et il ne tarderait pas à le dévoiler à Loïs. Tandis que son sourire carnassier referait surface, il tendrait une main en direction de la cellule. Il pouvait encore bouger, contrairement à certains de ses camarades de cellules.

    - Tu me sors de là, et je te suis, c’est simple comme deal. Tant que t’es pas avec ces crevures de Décimas ou ces enfoirés de gouvernementaux… Je suis Judge.


Shadow, Directeur du CP9

Le Tao était un adversaire qui s’apprêtait à donner du fil à retordre au Directeur du CP9, plus que les rapports ne le laissait paraître. Il n’avait jamais été évalué à sa juste force, de toute évidence, et si le manque d’informations pouvait être fatal, Shadow avait l’habitude lorsqu’il allait sur le terrain de jouer avec cette lacune. Quand il se retrouvait face à un ennemi dont il ne savait rien, il fallait bien souvent improviser. Ainsi, lorsqu’il attaqua de front, le Directeur s’apprêta à le recevoir simplement de front, sachant qu’il n’avait pas affaire à quelqu’un qui jouait dans la dentelle. Il s’apprêta à envoyer en échange un Rokuogan à pleine puissance…

Mais l’attaque ne vint jamais. Elle s’éteignit aussi vite qu’elle avait été lancée, tandis que des doubles semblaient surgir de toute part. Il n’était pas assez sot pour croire à un fruit du démon, mais il pouvait clairement deviner que cette technique était une technique de duplication d’images rémanentes. Un travail sur la pupille.

- Intéressant.

Il ne pouvait pas prédire d’où venait l’attaque, de toute évidence. Quand celle-ci arriva sur lui, il eut tout juste le temps d’utiliser son Tekkai pour se protéger de l’assaut, propulsé malgré tout sur une centaine de mètres et rasant le sol de tout son long avant de revenir à la charge sans prévenir. Il abusa de son Soru en passant à travers le nuage de poussière. Son bras s’était alors transformé en un Shigan simple et géant qui menaçait de transpercer l’adversaire, et de passer au travers de son Haki… Quand celui-ci arriverait à destination, le mouvement s’interromprait brusquement. En effet, Shadow utiliserait un Geppou parfaitement maîtrisé pour se propulser dans un salto avant réceptionner au quart de tour derrière son adversaire et atterrir rapidement derrière lui. Il se trouverait alors en position d’infliger de sévères blessures à l’épaule droite du Tao.




Ordre de réponse :
Zylphia - Ren - Shigo
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé :

Ren > Ton action fonctionne, mais Shadow réplique !

Logan > Tu n'as pas tenu compte du post de Ren, et le tien était très long. J'ai interrompu ton action. Daisy a une volonté assez grande et a l'avantage. Tu es donc envoyé dans le navire, capturé par les Décimas. La suite se fera sur Mars (si tu ne veux pas faire la suite tu devras juste attendre la fin de l'event pour connaître ton sort). Nakata ouvrira prochainement, je te conseille de te rapprocher de lui. Tu n'as plus à poster ici du coup.

Zylphia > Tu paralyses Lagoon... Et ce dernier se prend une attaque de Dokusei. Tu sens que ton corps risque de s'envoler avec l'attaque de Molly, mais une petite main vient te sauver et t'emmènes dans le couloir adjacent. Si tu acceptes de le suivre, tu seras au tour prochain (MJ) à la prison.

Shigo > Tu expédies Ouuuk dans la salle où le gaz vient le finir. Il est hors combat pour le moment. Tu vois Aslan Oja qui passe près de toi et qui regarde le cadavre dans la pièce avec dégoût.

PNJs SG > Lagoon est un peu touché par les gaz, grâce à Zylphia, pas en quantité suffisante pour le tuer cependant. Il est affaibli (malus temporaire). En revanche, Molly utilise une attaque qui permet d'envoyer les gaz vers la femme-arbre.
Lagoon fonce vers Dokusei mais il est clair qu'il n'est pas au top de sa forme.
Dans la prison, Lois trouve un homme des sables qui semble vouloir partir.

Les souterrains :

Yoko Ceresa est niveau ??
Shadow est niveau 44, Haki de l'armement permanent. Maitrise parfaite du Rokushiki.
Scorpion est niveau 38, maitre du Rokushiki. (face à Yoko)
Muuaji est niveau 36
Agents d'élite CP9 contre Yoko (3/6)
Anatole est niveau ??

Salle du trône :

Roi est niveau ??
Lagoon est niveau 35+
Molly est niveau 36
Ouuk est niveau 35 (Comment définir le niveau d'un demi-dieu ?)
Pixie est niveau 29. Retour à la vie des cordes vocales. Il a prit un mauvais coup, mais tient encore bien debout.

Autre part :

Mick Mwu est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue45/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue405/500L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (405/500)
Berrys: 512.850.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeLun 8 Avr - 21:50

Wrath of the beast.





Tuer c’est simple... La vie est une chose trop fragile et c’est en tuant qu’on l’apprends. Il est facile de prendre plutôt que donner et c’est clairement ce que j’avais appris au cours de mes années de vie. La vie n’a rien à donner, mais il faut prendre ce qu’elle peut offrir. Ainsi donc, j’allais prendre la vie de Shadow ici et maintenant en ne lui laissant aucun répit. Si ce dernier avait des atouts telle qu’une résistance physique hors du commun, il allait bien vite voir que dans ce monde, il y a des gens bien pire que lui. Puissance destructrice et vitesse, tels sont mes deux principaux atouts dont j’abuse à outrance désormais. La défense, c’est pour les faibles... La meilleur défense est l’attaque comme on dit et c’est ce que je démontrais en attaquant l’homme sans relâche. S’il comptait rester sur la défensive soit, ce serais un combat d’endurance et il verrait vite que ce n’était pas lui le cheval gagnant aujourd’hui. Bien que je n’imagine pas leurs entrainements ou même son passé, mon égocentrisme me poussait à dire qu’au fond, aussi fort soit-il, je suis bien meilleur. Ce challenge me plaisait et me forçait à aller à fond tout en réfléchissant. Le genre de combat où la moindre erreur peut coûter cher.

Ainsi donc, l’homme semblait baisser sa garde, mais cela ne me fit pas stopper mon coup. Je le frappais donc au foie sans réellement savoir quels étaient les effets sur lui. Haki ou non, il devait forcément sentir quelque chose et moi, exploser son corps, je pouvais le faire toute la journée s’il le fait. En est-il de même pour sa défense ? Le secret est de ne pas perdre son sang froid et même si en “ apparence “ rien ne semble lui faire effet, je restais calme, contenant ma rage pour l’heure, la transformant en force brute, une force que rien n’arrête. Il volait au loin et le nuage de poussière brouilla notre vision un bref moment. Que de surprise alors que je désactivais mon haki pour redevenir normal. Il surgit, me forçant à devoir agir immédiatement. Par un réflexe surhumain, je fonçais sur lui pour tenter d’entrer en contact et me fis avoir par sa ruse, ou du moins... En partit. Je fonçais à lui et le laissais disparaitre, cependant, je ne stoppais pas mon élan avançant quand ce dernier se trouvait derrière moi.

Me retourner pour me mettre en garde serait une perte de temps... L’ouverture serait trop glorieuse pour lui et il me fallait donc réfléchir à quoi faire. Réfléchissant à toute allure, c’est là que je pensais à un coup fourbe. Son mouvement avait été presque invisible à l’oeil nu et je ne me doutais pas de comment il était passé derrière moi, mais moi, j’allais lui faire une surprise. Souriant à cette idée, ceci était tout simplement fou... La position, l’idée, le résultat... C’est quitte ou double. J’allais mettre mes réflexes à rude épreuve ainsi que mon corps. Usant de mes explosions via mes mains, je vins à faire une sorte de salto arrière en usant de mon élan et mes explosions pour me propulser en arrière, mais au lieu que le corps soit vertical, il se trouvait à l’horizontal et en hauteur, laissant passer le tueur si ce dernier ne voyait pas le coup venir. Mais est-ce tout ? Non... Via ma maîtrise du geppou, je pu me stabiliser au bon moment pour enchaîner avec mon réel coup de cette fois. Vite, profitant de toute cette rapidité emmagasiné, je vins à délivrer non pas un coup de poing, mais bel et bien un coup de jambe diablement rapide. Le coup en écharpe partit en direction de sa nuque pour le frapper de plein fouet et exploser encore une fois. L’idée était de le surprendre et cette fois-ci frapper de façon létale. La tête étant fragile quoi qu’il puisse y être appliqué... Nous allions enfin voir qui de mes explosions ou sa défense allaient vaincre. J’allais bien voir si ces gens me connaissaient si bien que ça. Après tout, je n’utilisais jusqu’à présent que mes poings, mais est-ce que la surprise de mon coup de pied allait payer ? Qui sait.

En tout cas, si le coup avait porter, je profiterais de la possible ouverture pour foncer sur lui, haki et sens en éveil pour l’achever une bonne fois pour toute. Pas question de le laisser souffler.


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Doku10L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Dokuse10
Doku & Dokusei, membres des S.G

Du côté de la salle du trône, les choses ne se passaient pas comme prévu. En effet, le nuage de fumée semblait bien être là, mais ces gens savaient faire assez de vent pour dissiper tout ça. Oh ? En plus ils renvoyaient tout ça ? Intrigué, le jeune homme aux talents de chimiste ne s’inquiéta pas pour ça... Non, plus pour autre chose... Cette “ liane “ ou cette “ racine “ autour de lui le brulait un peu, où les zones étaient à nue. Il fallait vite agir, en plus de ça, le roi se barrait... Mauvais plan. Fort heureusement, la sauvage ressentit le danger et ne se laissa guère faire. La main tenant son compagnon l’envoya au sol promptement alors qu’elle relâcha son attache. Formant une sorte de grande main. La main imposante allait lui faire perdre en vitesse en cas de combat direct, mais là, le but était clair : deux en un. Faisant main plate comme si elle faisait “ feuille “, la demoiselle donna un grand coup vers le bas. Non seulement elle tenta de frapper vers le bas la personne qui se propulsait vers elle, mais en plus sa main eu l’effet d’un éventail, renvoyant le peu de fumée dans la direction de molly... Ce combat serait-il une partie de ping-pong ?
Quoi qu’il en soit, ces deux là montraient une fourberie étonnante dans leur façon de combattre de part leurs spécialités. L’un était plutôt indirect et préférait empoisonner les autres, alors que l’autre est très direct et dangereux au corps à corps. Ce duo de personnes “ différentes “ comptait bien se démarquer aujourd’hui. Proche de l’entrée donc, le chimiste fit signe à la miss de le suivre. Ces deux enquiquineur mettaient en échec leur mission... S’ils s’engouffraient de force dans la pièce à côté, qui sait où ça mène ? Ce serait trop exigus pour y combattre. À moins que ...
Sont-ils ici pour eux ? Ou le roi se dit le chimiste ? Voulant vérifier son hypothèse, il sortit une paire de balles de taille moyenne encore et toujours et les propulsa violemment vers la zone où le roi et les autres étaient. Restais à voir qui serait privilégié... Eux ? Ou le souverain de ce pays ? Selon la pensée du jeune homme, le groupe voulait de la notoriété... Capturer un roi c’est bien, mais au fond, le tuer est aussi important non ? Le but est de réussir et s’enfuir ensuite. Quoi qu’il arrive, ça déstabilisera le pays non ? Bref, l’objet n’était pas intercepté et explosait bien là-bas, le jeune homme viendrait à faire peser la menace clairement.

“ ... Vous devriez vous dépêcher ... Ce poison bien dosé à pour effet d’asphyxier... Inspiré ou via contact de la peau, celui-ci empêche le bon fonctionnement des poumons... À votre avis... Le roi peut tenir combien de temps en apnée ? “

Souriant derrière son masque, l’homme regarda la fauve à côté d’elle, qui semblait prêt à frapper encore. Il fallait choisir, partir ou rester ? Si quelqu’un tentait de se propulser vers eux, la femme arbre viendrait interposer sa main énorme sur le trajet de la cible, et si en revanche ils s’en allaient vers le roi, qui sait ce qu’ils feront... En profiter ? S’enfuir ?


---------------------------


En bas, la roublarde admirait l’homme en mauvais état. Quoi que... Peut-être il l’était autrefois mais plus maintenant. Souriant en douceur, la demoiselle vint à doucement réfléchir à ses propos. Il semblait bien brave ce jeune homme. Elle lui dit d’un ton faussement amusé.

“ Bien au contraire... Décimas et Gouvernement sont nos principaux ennemis... Nos proies favorites. Tu veux te venger même ? Suis et reste avec moi après tout ça. Nous saurons t’offrir bien plus qu’une simple aide. “

Souriante de façon énigmatique, elle ne mentait pas. “ Nous “, les Shadow Ghost, elle parlait au nom de Ren en priant que ce dernier ne lui en veuille pas. Ainsi, armant ses poings, elle tordit les barreaux pour alors offrir une main salvatrice à l’homme tout en lui demandant quelques informations en chemin, tel que la raison de sa présence ici et ses possibles qualités. Avançant dans les prisons, la roublarde comptait fuir au plus vite avec lui dans l’objectif de regagner le navire rapidement et évacuer la zone.

Dans le désert, rien n’était à signaler pour la lionne, encore et toujours aux aguets. Elle décida donc de s’avancer à peine plus, histoire de pouvoir aider en cas d’arrivée des amis dans l’urgence.


Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 

Techniques utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
Zylphia
Messages : 133
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue30/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue4/200L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (4/200)
Berrys: 6.150.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeMer 10 Avr - 23:09


   

   

   
Nouveau copain

   
Event !  


 


 Un sourire souleva le coin de ses lèvres alors que la fée apercevait l’un des deux assaillants se faire prendre par son sort. Elle-même avait peine à y croire : elle avait réussi, pour la première fois, à tenir tête à un adversaire pour défendre les siens. La Reine pourrait s’en sortir sauve, et Zylphia n’y était pas pour rien. C’était une grande fierté pour elle, qui n’avait jamais rien accompli de sa vie ; le genre d’histoire qu’elle raconterait à ses petits-enfants.

- Fuyez, ma Reine ! Je les retiens !

Si elle se sentait si forte, c’était aussi grâce au bonhomme masqué. Tandis qu’elle retenait l’homme à la cape, elle repassait ce moment dans son esprit, à l’arrivée dans la salle du trône, où on l’avait choisie, elle, l’être minuscule, insignifiant, ridicule qu’elle était. Elle se souvenait de cet instant où, une nouvelle fois, elle avait grandi. La première fois, c’était à son départ de Dwarf Town. Elle s’était senti pousser des ailes, au sens propre puisqu’elle venait de manger son fruit du démon, mais aussi au sens littéral, puisque pour la première fois, elle quittait son pays natal. Et chaque aventure l’avait élevée un peu plus, jusqu’à ce « Je te choisis ». C’était elle, personnellement, qu’il avait désignée. Il avait eu confiance. Et à présent, elle lui donnait raison en prouvant ses qualités d’hypnotiseuse. Elle s’élevait encore.

Mais à force de s’élever, on finissait par se brûler les ailes. C’est l’idée de ce qui suit. Soudain, une rafale de vent emporta la gnomette qui, en roulés-boulés violents dans les airs, ne comprenait plus rien à sa situation.

- MAYDAY ! MAYDAY ! L’appareil ne répond plus !

Dans la panique, Zylphia ne savait plus ce qu’elle racontait. Elle se découvrit la tête à l’envers au moment où une sorte de petit monstre lui attrapait la main pour la tirer de ce mauvais pas. A première vue, il n’avait pas l’air agressif. Zylphia le remercia alors qu’elle posait son petit derrière sur le sol, en face de la créature, et ne put retenir un rire en le voyant agir – se gratter la tête avec une oreille n’était pas commun. Reprenant un peu de son sérieux, puisque la chose n’avait pas l’air de plaisanter, elle l’écouta et crédule, ne posa aucune question. A vrai dire, les questions n’étaient pas ce qui la préoccupait le plus :

- L’Arbre des Miracles ! Il va bien ? Il est en sécurité ? Il faut le ramener à Dwarf Town ! Oh la la, il est si loin de la maison… Enfin je crois. On est loin de la maison ?

Elle souffla un coup, marqua une pause, inspira grandement, et souffla à nouveau avant de juger qu’elle s’était calmée.

- C’est quoi, les membres du Compost ? Plutôt les bras ou les jambes ? Enfin, comme tu veux ! Je ne savais pas qu’il y avait des membres en bois - ils sont en bois ? -  dans le sous-sol. Ni qu’il y avait un sous-sol. Mais si ça ne te dérange pas, je préférerais qu’on aille chercher mes copains d’abord. Tu verras, ils sont super forts, ils pourront nous aider !


   



Résumé :

Zyzy papote viteuf avec le ptit truc bizarre et accepte de le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Shigo Ike
Super héros fêlé
Shigo Ike
Messages : 1211
Race : Humain
Équipage : Lui-même

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue34/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue187/250L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (187/250)
Berrys: 4.013.555 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeJeu 11 Avr - 18:54





"L'histoire est écrite

par les vainqueurs."



Le déchainement de testostérone du super héros en herbe avait fait son petit effet. Alors qu'il martelait l'air de ses poings, délivrant autant d'ondes de chocs violentes vers le pingouin insistant, le fieffé couillon finit par sentir ses poings se pâmer de ces picotements étranges qu'il ne comprenait toujours pas jusqu'à présent. Sa colère semblait liée à ces nouvelles sensations inconnues, tout comme cela avait été le cas précédemment sur Military Island. Pour autant, dans le feu de l'action, il n'y prêta pas plus d'attention que cela. Au bout de ce qui dut - sans doute - paraître une infinité de tartes dans la poire du stupide alcidé, la déferlante cessa et il fut projeté dans la salle voisine où des nuages bizarres s'élevaient un peu partout. En un rien de temps, son adversaire sembla sombrer dans les vapes au contact de cette drôle de fumée. Une nouvelle inquiétante, d'autant plus qu'il allait sans doute être le suivant !

Avant qu'il ne puisse réagir, Ike observa avec étonnement une femme planer dans les airs et, suite à des mouvements trop vifs et complexes pour qu'il puisse les analyser, disperser les fumées en un temps record ! Pourtant, ce ne fut pas ce point qui intéressa le plus le chasseur de primes... mais bien le passage du grand méchant vilain juste à coté de lui ! Il voulut l'interpeller d'un doigt tendu, mais remarqua un détail important en suivant le regard de Don Giovanni. Les yeux du grand manitou du crime s'étaient posées sur un cadavre avec une expression de contentement dérangeante ! Même l'énergumène imprévisible en avait eu le sifflet coupé. À en juger par l'état du corps et son odeur, il n'était d'ailleurs pas mort hier ! Comment avait-il pu ne pas s'en rendre compte avant ? En réalité, le trublion comprit bien vite : il avait tellement été occupé à défoncer le pingouin qu'il n'avait pas fait attention à son environnement. En y regardant de plus près, il put réaliser que les habits de la victime étaient de très bonne facture et, en plus, qu'il était doté d'une broche élégante qui ressortait particulièrement...

Le super héros reprit soudain ses esprit :


- ON SE FIXE, VILAIN ! lança-t-il d'un ton impérieux à celui qu'il prenait pour un magnat du crime. Je suis ici pour récupérer Mick Mew, celui que vous avez lâchement kidnappé à des fins criminelles !


D'un doigt tendu, inflexible et menaçant, l'homme en costume voulut ordonner à Don Giovanni de lui remettre son captif, mais il n'en eut jamais le temps. Deux balles sortirent de nulle part et libérèrent soudain le même gaz qui s'était propagé dans la grande salle du trone. Instinctivement, Ike comprit :


« C'est une situation de merde ça, je reconnais ! », lança-t-il mentalement.


Lui même n'était pas certain de pouvoir réchapper aux effets de cette fumée, ou quoi que ce truc était en réalité. Mais le pire dans tout ça, était que cette attaque gazeuse menaçait également le seul être capable de lui dire où se trouvait la cible à sauver pour sa mission hyper secrète et hyper officielle ! Serrant les dents, Ike prit une décision en extrême urgence : sauver le méchant, pour lui soutirer des informations plus tard. Car après tout, les morts ne parlaient pas. Il prit donc une grande inspiration avant que le gaz ne remplisse toute la petite pièce puis, d'un bond, attrapa le méchant - contre son gré s'il le fallait - pour s'enfuir vers la grande salle, où l'air ne semblait pas vicié.


« Soru ! », pensa Wade sans ouvrir la bouche ni respirer.


S'il réussissait à se tirer de ce mauvais pas, l'énergumène aspirerait une grande bouffée d'air pur avant de reprendre là où il en était : pointer du doigt Don Giovanni et lui tirer les vers du nez.


- ON SE REFIXE, VILAIN ! Où est Mick Mew, et qui est ce type mort dans la salle à coté ?! Foi de super héros, je tirerai cette affaire au clair !


On ne se refaisait pas. Quand on était con... on était con.





Résumé:
Ike défonce le pingouin avec joie ! Il finit par se rendre compte qu'il y a un cadavre et que le roi (Don Giovanni dans sa tête) passe à coté de lui. Il tente de lui tirer les vers du nez, mais l'attaque des PNJs de Ren arrive avant. Ayant vu ce que la fumée avait fait au pingouin, il retient sa respiration et tente de chopper le roi pour s'éloigner d'un Soru vers la grande salle. S'il réussit, il recommence à demander au roi où est Mick Mew en gueulant, mais également qui est le cadavre dans la salle à coté !



Technique utilisée :

Soru : (lvl 28)
Technique de : Un connard quelconque (PNJ pirate arrêté sur Military Island)
Le Soru est un mouvement si rapide qu'il donne l'impression de faire disparaitre son utilisateur. Pour l’exécuter, Ike donne dix coups sur le sol très rapidement et se propulse à l'endroit où il veut aller à grande vitesse.

_________________
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 221190deadpool1
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1688

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeLun 15 Avr - 8:38






Animal qui parle
La plupart des protagonistes présents dans la pièce était dérangée. Autant dire que les nouveaux arrivants ne faisaient pas exceptions et la petite bestiole qui avait emportée la petite fée hors des lieu la regardait avec un air perplexe. Ses dires étaient à la hauteur de la réputation de Nils Gratz, à la fois incompréhensible et tordus. Il essayait à plusieurs reprises de comprendre ce qu’elle essayait de lui faire comprendre, mais rien n’y faisait, il comprendrait peut-être en arrivant dans les geôles.

« Oui. Faisons-ça ! »

Virevoltant en dehors du bâtiment, ils arriveraient rapidement au passage qui menait au sous-sol. L’endroit n’était presque pas gardé pour l’instant, mais les sous-fifres du roi ne tarderaient pas à pointer le bout de leur nez. En tout cas, une chose était certaine, quand ils quitteraient les lieux, ils seraient tous de retour.

« Tu sais où ils se trouvent ? »

Si l’endroit avait pas mal changé depuis le passage des membres du Cipher Pole, de Logan et des membres des Shadow Ghost, il n’en restait pas moins puant et désagréable pour toutes personnes normales. La fée ne tarderait pas à poser son regard sur ses coéquipiers et elle n’aurait alors aucun problème à prévenir le petit « Animal qui parle ».


Molly, Agente d'élite du CP9, Lagoon, Agent d'élite du CP9


« Suffisamment longtemps pour que je te pète la gueule ! »

La jeune femme ne tarda pas à tenter d’accorder ses gestes à ses paroles. Fondant avec l’aide d’un impeccable Soru, elle esquiva sans difficulté la bourrasque et la fumée qui allait avec. Dans le même mouvement, elle se déplaça sur le côté pour éviter le mouvement de défense de la femme-arbre pour attaquer par le flanc. Il ne fallait pas plaisanter avec le Cipher Pole et tandis que Molly tenter de frapper violemment Dokusei d’un coup de pied virulent, Lagoon se déporterait pour s’occuper du chimiste. Il aurait plus de mal à esquiver le coup de vent de la femme-arbre, mais tiendrait bon et arriverait au niveau du criminel au moment où Shigo leur sauvait la mise.

Sans attendre, il allait frapper Doku d’un coup de poing puissant. Sa vitesse, même réduite, n’était pas à négliger et il ferait comprendre aux criminels présents qu’il n’était pas en reste en comparaison de Shadow ou Scorpion !


Aslan Oja, Roi d'Alabasta

C’était un taré, ça, c’était une réalité. En plus de porter un masque et une tenue de cuir, il avait des expressions faciales qu’on pouvait clairement deviner derrière le tissu qui le cachait du reste du monde. Pourtant, il était doué au combat et serait sans doute des plus incontrôlables des ennemis, d’ailleurs, Aslan Oja ne vit pas le bougre l’attraper rapidement pour le sortir d’un mauvais pas. En fait, il venait carrément de lui sauver la vie, car personne n’aurait pu venir le sortir de ce pétrin-là.

« T’es vraiment un taré, toi. »

Le justicier n’aurait pour l’heure que cette réponse, tandis qu’ils s’étaient tout deux éloignés des combats. Enfin, il n’aurait eu que cette phrase comme seule récompense s’il n’avait pas insisté – et qu’il ne l’avait pas sorti d’affaire.

« Le gars, à côté ? Hum… Sans doute un homme au service du palais, je ne connais pas tous mes sujets, vois-tu. Et ce Mick Mew… Tu dois sans doute parler de Mick Myu… C’est sans doute un traitre. Il a essayé de lancer des accusations à mon encontre et… Ce n’était pas permis… Il doit encore être dans une des geôles de mon palais… »

Plus bavard que prévu, le souverain commençait à trouver étrange la situation et n’avait qu’une solution pour s’en sortir : faire équipe avec ce gars-là. S’il se faisait attraper par le CP9 alors qu’il tentait de flouer le gouvernement mondial, il aurait des problèmes et s’il se faisait avoir par les criminels qui leur faisait face, il aurait du mal à s’en sortir sans Pixie, Cernunnos et Ouuk… Autant dire que ses forces étaient au plus mal, il n’espérait plus que l’autre revienne vite. En attendant, il devait faire avec Shigo Ike, un mec dont la bassesse le rendait malade, mais qui était sans doute celui qui était le plus corruptibles de la bande.

« Je peux te montrer où il est, si tu veux vraiment le récupérer ! »


Judge

Tandis que les joyeux lurons continuaient à s’entretuer un peu plus haut, Lois continuait sa chasse à l’homme emprisonné. Si elle avait plié les barreaux avec une vigueur et une facilité presque déconcertante, l’homme n’en fut pas réellement étonné. Coi, il se contenta de suivre son sauveur sans entrecouper ses mouvements d'une désagréable sensation qui pesait sur son corps. Ils pourraient parcourir la distance qui les séparaient de l'entrée du palais avant que deux êtres à la taille ridicule en comparaison à la sienne ne s'approchent à leur tour de cette prison.


Shadow, Directeur du CP9

Shadow n’allait pas se faire avoir si facilement. Après tout, Ren usait d’un stratagème assez similaire au sien. Si le directeur du Cipher Pole 9 était un combattant aguerri, le chef des Shadow Ghost pouvait se targuer de rivaliser avec lui et ce n’était pas une mince affaire. Pour autant, l’attaque du vilain ne laisserait que des séquelles relatives au maitre du Rokushiki qui, d’une parade savamment exécuté par son bras surpuissant, comblé avec un Tekkai inébranlable, parvint à parer l’attaque sauvage. Ce n’était pas tout, puisqu’il pu profiter de l’absence de support du Tao pour lui infliger une contre-attaque sans aucune fioriture.

Son Rokuogan, sans doute son attaque la plus dévastatrice, ne serait pas assez vive comme attaque, donc il se contenterait d’un coup de poing puissant, en direction du thorax de la bête pourpre pour le sonner. Certes, ce ne serait pas le coup final, mais il pourrait clairement lancer une contre-attaque après cela. En effet, cela aurait sans doute pour effet de le priver un instant d’un souffle qui lui permettrait de prendre l’ascendant dans ce combat, fondant sur Ren qui reviendrait maladroitement à l’assaut. Sans attendre il frapperait plusieurs fois, par des frappes assurées, usant de poings serrés et de Shigan, pour atteindre le corps de Ren. Le tout était bien évidemment combiné à un Haki de l’armement des plus dévastateurs.



Ordre de réponse :
Zylphia - Ren - Shigo
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Résumé :

Ren > Ton action fonctionne à moitié, car Shadow bloque et contre-attaque immédiatement. Après la confrontation, il revient à la charge avec plusieurs coups visant à te blesser avec des coups de poings et des Shigan à répétition.

Zylphia > L'animal qui parle ne comprend pas tout ce que tu dis, mais part devant. Quand vous arrivez dans les geôles, tu peux rapidement trouver les membres du composts.

Shigo > Tu réussi à sortir du merdier où vous étiez, avec le roi sur tes bras. Il t'insulte, puis te propose de travailler ensemble pour retrouver Mick Myu.

PNJs SG > Rassérénés par l'aide de Shigo, Molly fonce sur la femme-arbre pour la frapper d'un coup puissant et Lagoon approche de Doku pour l'avoir à son tour.
Dans la prison, Lois trouve un homme des sables et se barre avec.

Les souterrains :

Yoko Ceresa est niveau ??
Shadow est niveau 44, Haki de l'armement permanent. Maitrise parfaite du Rokushiki.
Scorpion est niveau 38, maitre du Rokushiki. (face à Yoko)
Muuaji est niveau 36
Agents d'élite CP9 contre Yoko (3/6)
Anatole est niveau ??

Salle du trône :

Roi est niveau ??
Lagoon est niveau 35+
Molly est niveau 36
Ouuk est niveau 35 (Comment définir le niveau d'un demi-dieu ?)
Pixie est niveau 29. Retour à la vie des cordes vocales. Il a prit un mauvais coup, mais tient encore bien debout.

Autre part :

Mick Mwu est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
Ren Tao
Messages : 1059
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue45/75L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (45/75)
Expériences:
L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Left_bar_bleue405/500L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty_bar_bleue  (405/500)
Berrys: 512.850.000 B

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitimeLun 15 Avr - 16:10

Wrath of the beast.




La brutalité faisait rage. Les chocs étaient si intenses qu’ils faisaient presque trembler les lieux. Onde de choc, explosion, simple coup surpuissant... N’importe qui, amateur ou pro pourrait le dire, ce qui se déroulait ici n’était pas anodin. Pas n’importe qui ne pourrais intervenir pour arrêter les affrontements ou faire pencher la balance. C’est dans cet objectif de vaincre que je frappais brutalement. Tentant de prendre à son propre jeu le directeur de l’organisation numéros 9 du gouvernement, ce dernier sembla prêt à encaisser le coup. Chose qui m’intrigua. Autrefois il avait volé suite à mon explosion, mais là il ne bougeait pas ? Mon analyse était fausse... Je ressentis un coup me surprendre au thorax et me faire avoir un temps de pause de quelques secondes. Mais à peine revenu à moi, je me mis à foncer vers lui et ressentir son déferlement de coups. Il ne comptait pas me laisser avoir du répit ? Tant mieux... Moi non plus. Débutait donc un véritable échange de coups. Un rush des deux camps se réalisait sous les yeux de tous et n’importe quel spectateur pourrait le dire, ce “ duel “ était des plus chaotique qui soit. Les yeux faibles ne verraient que deux corps immobiles qui bougeaient à peine alors que les plus aguerris pourraient le dire : il s’agissait d’un combat au sommet.

Deux forces égales, deux personnes aux capacités meurtrières... Seul un pourrait gagner et rester debout. Les deux camps avaient des forces pour aider, mais pour l’heure, je comptais uniquement sur ma propre personne. Nul doute que le papillon semi géant pourrait venir me donner un coup de main, mais dans l’immédiat, je me voulais être celui qui l’enverra six pieds sous terre et non après avoir été aider. Ainsi donc, via mon haki de l’observation et une utilisation raisonnable de mon haki, je tentais de frapper après chaque parades. Parfois, je sentais ses poings frapper mes épaules, mon estomac, frôler ma joue... Parfois, ses doigts pénétraient ma chaire au niveau du bras quand je contrais. Il s’agissait là d’un jeu d’échec. Se faire toucher signifiait perdre des pions et les zones sensibles étaient des pièces importantes. En aucun cas il n’aurait mon roi - à savoir le coeur - et encore moins ma reine - mes poings - et de ce fais je me protégeais comme je pouvais. De mon côté, je réalisais un rush de puissance brutale, mêlant quelques explosions pour le ralentir ou casser son rythme de croisière. Continuer à ce rythme serait inutile et cela me faisais mal de l’admettre. Son endurance n’était pas à prouver et cela m’amusais... Enfin un homme à ma hauteur. Un sourire narquois aux lèvres sans perdre mon expression malsaine, je rendais coup pour coup en attendant l’opportunité doré qui se présenterait à moi non pas grâce au destin, mais via ma volonté de fer. Après tout, je suis Ren Tao et qu’il soit directeur ou sous-fifre, je ne laisserais personne s’élever au dessus de moi. Si un ennemi ose se présenter comme plus imposant que moi, alors en roi sanguinaire que je suis, je me dois de m’élever encore plus haut, dépasser mes limites et m’enfoncer encore plus dans la brutalité la plus pure qui soit. Ainsi donc, enchaînant les coups, laissant mon endurance être entamée - à différence de lui qui semblait invincible, infatigable, imbattable, insensible - je me mis à accélérer. Plus vite, plus fort, plus précis... Mes sens fatiguaient mais se focalisaient à la fois.

“Il est temps d’en finir ! “


Serrant les poings ainsi que les dents, une couche de haki se mit à recouvrir mes poings. Partiellement au début, puis totalement, je me concentrais, décidé à surpasser sa défense. Qu’il soit solide n’y changerait rien, il restait physique et tant qu’il était là, sous ma main, il serait victime de ma férocité. Gagnant en intensité tant en terme de présence que de puissance, mon regard s’assombrissait. Autrefois amusé, désormais une seule sensation émanait de moi, un seul sentiment qui pourrait peut-être atteindre l’homme face à moi : l’envie de tuer. Anciennement simple échange, là, les gestes avaient pour but de tuer, faire mal, faire souffrir, dérouter pour mieux vaincre, écraser. Inlassablement, je frappais pour alors soudainement faire un coup qui ne manquerait pas de surprendre. Faisant semblant de préparer une jambe, je ne fis qu’une simple feinte pour le distraire suffisamment de temps pour lancer mon coup. Un coup du bras droit qui irait rencontrer sa personne. Qu’il pare le coup ou non n’aurait aucune importance, puisque la technique viendrait faire son effet dès le contact. Coup en écharpe, le but était de dégager son ou ses bras et ainsi m’offrir une ouverture vers son coeur. La surprise résiderait dans le fait que comme un coup des hommes poissons, l’attaque se répéterait comme si je frappais la même zone encore et encore et cela, une quinzaine de fois jusqu’à enfin s’estomper. Mais pendant ce cours laps de temps où une ouverture verrait peut-être le jour, mon poing gauche se serrait refermé et mon coup prêt à être lancer.

“ Hors de ma vue ! “

Mettant une force démentielle dans ce coup, je déployais là mon plein potentiel. Montrant une nouvelle donnée à cet homme, je démontrais le résultat d’entraînements longs et intensifs. Le coup serait rapide, puissant, donnant une impression de lourdeur comme si une masse frappait. En plus d’être renforcé au haki, ce dernier offrait là une belle démonstration de puissance brute au sens propre. La force dévoilée égalait presque celle d’un géant et pour cause, cette dernière avait été acquise après moult événements passés. Ainsi donc, cette brutalité destructrice viendrait frapper l’homme à la défense immortelle et exploserait de façon dantesque. Plus de retenue, il s’agissait là du meilleur du meilleur, le fameux “ best shot “ dont on peut faire preuve.
Une manifestation pure de l’aura relâchée plus tôt lors de cette bataille. La puissance monstrueuse d’un homme qui se veut au dessus de tout, tant des gens que des lois. Un tyran qui écrase ses proies, qui joue avec avant de les finir. Comment diable allait-il contrer ou encaisser ça ? Telle était la question à mes yeux. Tout en restant sur mes gardes, je délivrais cette frappe qui ferait trembler le monde entier.

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Doku10L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Dokuse10
Doku & Dokusei, membres des S.G

Un plan c’est bien, mais ça ne fonctionne pas tout le temps et de ce fait, la loi de Murphy semblait s’appliquer. En effet, dans ce plan quelque peu brouillon que le chimiste avait eu, il était question de menacer le roi directement. Manque de chance, la tiers personne avec le monarque sembla donner un coup de main à ce dernier. Le poison ne faisait pas effet ? Étrange se dit l’homme, mais pas de temps pour réfléchir trop longtemps, son bluff tombait à l’eau et cela impliquais de se battre en retrait. En effet, rester ici signifiait risquer de se faire attraper. Hors, se faire attraper dès la première opération, cela aurait un air de déjà vu pour le patron de l’organisation... Nul besoin de le contrarier si tôt.
Ainsi donc, l’homme avant d’être prit pour cible siffla pour signaler à sa comparse qu’il fallait y aller. Mais voilà que le membre de l’agence gouvernementale fondit sur lui. Bien que amoindrit par son poison, il ne manquait pas de vivacité. Ainsi, l’homme au masque sur la bouche se fit frapper. Se protégeant fébrilement en croisant les bras, il fut propulsé vers la sortie promptement. Mais en chemin, l’agent du cipher pole pu clairement voir un souci qui l’empêcherait de continuer si aisément : de nouveaux gaz. En effet, en s’en prenant à l’homme au masque, il avait frapper de plein fouet ce dernier, or, celui-ci possède des réserves sur lui. Ainsi donc, plusieurs balles avaient été brisées et se rependait sur les lieux. Autant le chimiste était immunisé à ses créations, mais peut-on en dire autant de l’homme du CP9 ? Qu’il prenne une respiration ou non, cette fois-ci, les poisons affectaient aussi autrui via contact. Le corps à corps était clairement une chose à éviter avec l’empoisonneur.

Quant à la femme arbre au plafonds, cette dernière n’en resta pas immobile. Son coup de paluche manqua d’effet certes, mais elle ne comptait pas se faire avoir aisément. La présence féminine qui arriva à lui fut accueillit comme il se doit. La guerrière ne comptait pas se faire avoir facilement. Molly était rapide, c’est certain et elle prit de court la demoiselle, mais dès que le pied toucha la peau de la belle guerrière, celle-ci avait déplacé son bras de taille normale vers celle-ci et profita du timing de l’attaque pour allonger soudainement son bras. Le but était simple : planter l’adversaire. Si le coup ne pénétrait pas l’agente, le coup aurait sans doute pour effet de la repousser et si tel était le cas, elle n’hésiterait pas à faire un mouvement en écharpe avec la main à l’horizontale pour ne pas dissiper la fumée, mais bien balayer la possible personne dans les fumées toxiques. Dès que le chemin serait libre, elle se frayerait un chemin pour fuir en direction de son compagnon et s’en aller d’ici.

----------------------

Loïs allait bon train avec l’homme spécial. L’escortant comme l’ex laqué de Konan, elle marchait et courait à rythme régulier. Ses autres compagnons ont peut être besoin d’aide et Ren ne tolérerait pas de pertes inutiles. De ce fait, à mi-chemin alors qu’ils étaient dans le désert, la femme s’arrêta après avoir observer les alentours.

“ Fonce tout droit et détourne toi de quarante-cinq degrés une fois que tu atteins la dune avec la ruine de la tour.... Au bout du chemin, tu trouveras notre navire. Prends ceci pour montrer patte blanche. “

Lui donnant un babiole, la demoiselle espérait qu’il ne partirait pas dans son coin. S’il suivait ses instructions, l’homme tomberait bien vite entre les griffes de Klara qui inspectait les lieux.

De son côté, la demoiselle repartit vers la cité, bien décidée à retrouver ses autres compagnons.



Codage par Libella sur Graphiorum



résumé:
 

Techniques utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]   L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire est écrite par les vainqueurs. [Grand Line 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Le forumhaiti face à l'histoire d'Haiti de 1986 à 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3 :: Royaume d'Alabasta-