Partagez
 

 L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sakuga Keigo
Pirate
Sakuga Keigo
Messages : 407
Race : Ange

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue30/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue107/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (107/200)
Berrys: 8.388.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Déc - 15:36

L'histoire est écrite par les vainqueurs [4]


Sakuga n’était pas un idiot en vérité, il avait un cerveau assez éclairé sur un grand nombre de sujets. Les combats, les inventions scientifiques, la mer blanche, la nourriture, etc. Ce n’était pas réellement un homme de discussion mais plutôt quelqu’un avec des convictions fortes. Rappelons nous un peu pourquoi le Keigo se trouvait ici sur cette île hivernale… Il avait voulu suivre sa nouvelle « famille » pour combattre sur ce qui allait sûrement être le plus grand champ de bataille de tous les temps sur le fond de cette guerre entre les Décimas et le Gouvernement Mondial. Le seul problème est qu’il n’avait pas pu rejoindre les forces du gouvernement en perdant la prime qu’il s’était vu attribué pour tous les crimes qu’il avait commis. Il avait donc voulu jouer les passagers clandestins sur un navire du gouvernement stationné à Jaya mais visiblement il s’était trompé et c’était retrouvé ici à Fuyu.

Revenons donc au présent, le Keigo s’était vu coincé dos au mur après sa promenade pour trouver un moyen de rentrer sur l’île de Jaya et ainsi donc de repartir sur les îles célestes. Il n’allait jamais arriver à l’heure à Marine Ford donc autant retourner à la maison hein. Le Keigo s’était donc retrouvé en face d’une base marine où il était menacé et affublé de provocation. Il fallait qu’il s’excuse de son manque de politesse due au froid ou due à sa simple exaspération de s’ennuyer ici sur cette île hivernale.

« - Ah désolé si vous avez pris ça comme une provocation ! C’était une petite blague ! En ce qui concerne l’hospitalité de cette île même si c’est vrai vous ne saurez le cacher vu la belle lance que vous me pointez dessus ! Mais vous avez raison, je n’ai été invité nulle part, j’aurais adoré au moins être invité sur un grand champ de bataille ou même à une présentation scientifique tiens ! Vous savez, nous les ingénieurs des îles célestes, on est obligés de comparer nos innovations en terme de dials entre nous, j’ai pas discuté souvent avec quelqu’un qui étudiait autre chose que les dials. 
Mais pour en revenir à votre question, je vous l’ai dit tout à l’heure, je suis perdu, je veux juste rentrer chez moi !
»

Le bilcan racontait sa vie. Ouais, il avait rien de mieux à faire que cela après tout, il ne savait comment justifier sa présence ici. Il était paumé mais après tout il voyait le gouvernement d’une manière bien différente que la vision amère qu’avait laissé son service à la marine d’Angel Island. Il avait encore en tête la sympathie de tous les membres de la couronne. Il ne faisait bien évidemment pas de généralité mais il préférait agir amicalement avec ses personnes plutôt que d’être sur le ton de la défensive ou de l’agressivité. Après tout que pourrait-il arriver de ma…


Les pensées du Keigo furent coupés par l’intervention d’une petite rousse. Elle venait de le menacer ou plutôt de dévoiler l’identité de primé du Keigo et l’entièreté de son « palmarès » de criminel. Plusieurs émotions traversaient le visage du Keigo, on pouvait le reconnaître directement, il était acculé, dos au mur. Il n’avait aucune porte de sortie, son envie de rejoindre le gouvernement allait sûrement être compromis par cette révélation. Il prit donc la parole devant toute ses accusations pour plaider en sa faveur.

« - Hé je suis un roi moi ! Pas un simple pion sur l’échiquier ! Oui je suis primé à 14 millions de Berries. J’ai hérité de cette prime pour avoir aidé des anciens compagnons qui m’ont trahi, j’ai tué des civils, je suis un démon un être horrible. Je ne mérite même pas les ailes blanches immaculées que j’ai dans mon dos. Oui je suis resté discret aux yeux de la marine, du gouvernement pour une seule raison. Je souhaite me racheter, je me suis ressourcé chez moi dans les îles célestes et j’ai pris la décision de purger mes crimes en tant que soldat du gouvernement. »

Le ton du Keigo n’était pas devenu aussi sérieux et son regard aussi depuis un moment. Se repentir, c’était son nouveau but, son nouvel objectif. Il ne voulait plus devenir quelqu’un qu’on parlait dans les légendes du monde mais il voulait bâtir sa propre légende. Il était convaincu de cela et sur ses épaules, son ange et son démon ne pouvait pas le détourner de cette voie. Il recula d’un pas pour se protéger d’une éventuelle tentative d’une attaque envers sa personne avant de reprendre ses paroles.

« - Un homme m’a dit un jour, que si je recherche le pardon je l’obtiendrais si j’agis pour une cause qui m’est noble. Alors je vais clarifier ma demande, où se trouve le chemin de l’île de Jaya. »

Il était désormais sur ses gardes, l’homme avec sa lance avait vraiment besoin réellement d’éloigner le Keigo de la base marine. Cela intriguait un peu sa curiosité mais il fallait qu’il rejoigne son pays, ce n’était qu’une étape aujourd’hui. Plus le temps avançait, plus les choses allaient basculer de façon irréversible et la tranquillité sur cette île glaciale allait être bouleversé à tout jamais.
Codage par Libella sur Graphiorum


Résumé :
Encore une fois vu avec mes partenaires de RP etc.
Beaucoup de discussions, Saku recule un peu quand Venus dit sa prime, je ne le dis pas dans mon poste mais Saku à son bras proche du pommeau de sa lame, même si il ne le touche pas.  

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
'Ayn
Aspirant CP2
'Ayn
Messages : 37
Race : Humain.
Équipage : xxx

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue20/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue93/100L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (93/100)
Berrys: 13.000.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeVen 28 Déc - 14:48

l'Histoire est écrite par les vainqueurs.

Où 'Ayn prévoie des plans de fuite.


Mon malaise du tour précédent va en augmentant. En effet, même si le conflit n'est pas imminent, les esprits sont bien partis pour s'échauffer beaucoup trop pour mon bien. La lance de Yao, la main au fourreau de l'Ange et surtout la révélation d'Evie.

Je n'aime vraiment pas ça.

Il va falloir y remédier.

Ou bien partir.

Comme dit plus tôt, lors des premières interactions entre l'Ange et mes camarades de la sécurité, je reste en arrière-plan. J'évalue la situation. Ma peur de laisser la base seule s'estompe en analysant le comportement du blond. Le fait qu'il ne cherche qu'à rentrer chez lui est sincère, c'est certain. Il n'est effectivement qu'un bienheureux candide et non une diversion.

Perte de temps.

Cependant, quelque chose sonne faux dans son langage corporel. On sent qu'il essaie de cacher quelque chose. Je le sens du moins. Ah, Sakuga Keigo. Évidemment que tu veux garder ton identité secrète. N'importe qui d'aussi primé que toi voudrait garder ça secret, je comprends.

La réaction estomaquée de l'Ange à la révélation d'Evie me conforte dans ma théorie qu'il n'est pas une diversion. Je me retiens de froncer les sourcils, légèrement agacé par la décision de ma collègue. Elle continue de nous faire perdre du temps. Même si ce choix est compréhensible de son point de vue, je sais qu'il est inutile. Effectivement, le forban aurait pu avoir rejoint une organisation criminelle entre temps. Mais il est évident pour moi qu'il ne veut que rentrer sur l'île de Jaya.

Comment couper court à cette histoire ?

J'hésite à juste demander à Lin Yao de juste donner la direction de son île au forban. Mais je réalise que c'est potentiellement vain. En effet, étant donné la prime du personnage, il est probable que le chef de la sécurité refuse de le laisser partir. Cela pourrait assez rapidement tourner en combat et je ne veux pas avoir quoi que ce soit à faire avec ça. Il me faut trouver un échappatoire.

Bon.

Chef ! Il m'a l'air sincère dans son désir de vouloir juste partir, alors donnons-lui ce qu'il veut et retournons d'où nous venons. S'il veut vraiment se repentir et rejoindre le gouvernement, ce n'est pas nous qui devons nous en charger.

Par ailleurs, comme dit ma collègue, s'il s'avère vraiment être une diversion, nous avons mieux à faire que perdre du temps avec lui.

En fonction de la réaction de mon supérieur, je proposerai d'y aller seul 'par prudence'. En effet, il y a de fortes probabilités qu'il refuse que nous partions tous les trois en laissant le primé s'en aller, mais il est plus probable qu'il me laisse partir seul. J'insisterai sur le fait que je serai plus utile là bas qu'ici où nous sommes trois contre un.

Il n'est pas une diversion, c'est certain. Si c'était le cas, retourner seul à la base serait risqué, car je me retrouverai probablement face à plus d'ennemis que juste cet ange. Mais ici, la base n'est pas un risque. Ou du moins c'est un risque moindre en comparaison au combat qu'il pourrait se passer ici.

La dernière fois que tu as pris une décision qui te semblait 'pas risquée', tu as fini à l’hôpital, je te rappelle.

Hilarant.

Ce n'était pas une blague.

Toujours est-il que je ne pars pas tant que Lin Yao ne m'en a pas donné l'autorisation. J'espère que mon jeu sur la corde de la prudence le touchera, surtout avec Evie qui a amené la question avant moi. Si j'ai l'autorisation du chef de la sécurité, je me dirigerai au plus vite vers la base. Ce que j'y ferai sera déterminé sur le moment.

Comme c'est agaçant d'être sous l'autorité de quelqu'un.


Spoiler:
 
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
Harlock Zora
Messages : 3307
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue38/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue111/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (111/350)
Berrys: 1.026.050 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeMer 2 Jan - 20:58

L'Histoire est écrite par les vainqueurs.


4 : nouveaux intrus


Zora alias Jū
 

Le calme avant la tempête. Personne ne prêtait attention aux plantes disséminées de part et autre dans le village côtier, laissant ainsi aux jeunes pousses tout le loisir de croitre à leur rythme. Si elles ne représentaient pas encore un quelconque menace dans l'immédiat, leur impact sur la populace locale une fois arrivées à maturation fourniraient peut-être à l'escouade du Monarque une diversion "fortuite". C'était du moins ce que Jū s'efforça d'expliquer à son supérieur du jour sur le chemin vers la base.

— Au pire, conclut-elle en enfilant à nouveau son masque, mon dispositif facilitera notre retraite en cas de départ précipité.

L'échec n'était pas une option, certes, toutefois un sujet devenait moins utile à son roi une fois mort ou captif. Le détour de notre centenaire relevait davantage de la mesure de précaution supplémentaire que de l'étape indispensable. C'était une habitude commune parmi les anciens détenus : l'un de leur premiers réflexes en arrivant dans un endroit inconnu était de localiser les voies de sorties les plus proches, comme par crainte de perdre cette liberté fraichement retrouvée.

[...]

Le duo retardaire fut accueilli par le son strident de l'alarme de la base. Elle n'avait, à en juger par le calme dont ils faisaient preuve, pas été déclenchée par les autres membres de l'équipe, postés à l'abri des regards aux abords de la zone. Le quatuor fit face à cette massive porte métallique, surplombée par un inquiétant gastéropode. Leurs masques protégeraient leur identités, mais rien n'empêchait l'équipe de sécurité à l'intérieur de notifier les responsables des lieux de la présence de nouveaux intrus. Il va falloir agir vite.


hrp: Je suis hors délai je sais. La nota pourra ignorer ce post, j'ai surtout écris pour la cohérence !
Edit Nak : C'est l'esprit de Noël, on le compte !

_________________
C'est monsieur, hors-rp...
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 1419787044-sign-impa-chibi L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 1439104760-sign-from-hell-to-paradise
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 681

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Jan - 16:54


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Shang_10
Chef de la Sécurité, Lin Yao.

Evie avait été la première à réagir en constatant que Lin Yao ne reconnaissait pas le fieffé forban qui le toisait impunément : les informations capitales qu'elle offrit à son supérieur poussa ce dernier à se renfrogner d'autant plus. Un primé... Voilà qui ôtait immédiatement un part considérable d'innocence et de bêtise aux agissements de cet interlocuteur inédit. Il était rare qu'un criminel foule du pied le sol de Fuyu et lorsque cela arrivait, ils ne se perdaient jamais jusqu'à la base, trop enfoncée dans les terres. Ils préféraient se cantonner aux villages côtiers, là où l'alcool pouvait encore couler à flot, là où le chef de la Sécurité finissait toujours par les confronter et par les renvoyer d'où ils venaient, de cet océan sanguinaire auquel ils appartenaient tous... Quatorze millions de berrys. Pas excessif, c'était le moins que l'on puisse dire : l'homme à la lance avait déjà défait des assaillants cinq fois plus recherchés. Toutefois, il ne pouvait pas s'empêcher de demeurer sur ses gardes. Sa fonction et ses responsabilités lui en intimaient l'ordre, de toute manière. La présence de la base scientifique sur Fuyu était un secret absolu, et cela devait rester un secret : si elle commençait à s'éventer, si des ennemis mal intentionnés pouvaient éventuellement finir par la dénicher, alors tous les systèmes de sécurité du monde ne suffiraient plus à garantir la sécurité des scientifiques qui y opéraient. Ils devraient alors mettre la clé sous la porte et opter pour une autre localisation, plus vaste, moins exposée, afin de continuer leurs études en tout genre... Cela, le chef de la base ne pouvait pas se le permettre et les informations ainsi que les conseils dispensés par Evie semblaient tous aller en ce sens également. Néanmoins, avant que l'homme à la lance n'intervienne plus fermement, les deux autres protagonistes eurent l'occasion de faire entendre leurs voix à leur tour : le forban tentait de calmer les esprits qui semblaient s'échauffer et Adam, de son côté, avait l'air de prôner le pacifisme, ou a minima l'écoute et l'accalmie. Voilà qui tranchait singulièrement avec l'impulsivité d'Evie... Les arguments d'Adam semblèrent faire mouche, toutefois, au moins au sujet d'un souci : il n'était pas nécessaires de demeurer ici à trois face à un seul primé à quatorze millions de berrys... puisqu'il demeurait deux éventualités.

Soit la prime de Sakuga Keigo était méritée, justifiée et correctement attitrée, auquel cas il n'était qu'un obstacle de pacotille pour le chef de la garde qui pourrait le terrasser en quelques passes d'armes, tout au plus... Soit il était nettement plus fort, ayant eu l'occasion d'améliorer ses compétences, et sa mise-à-prix était fortement sous-estimée, auquel cas Lin Yao n'aurait guère besoin de subordonnés susceptibles d'entraver ses mouvements et de le gêner quant à l'arrestation de ce possiblement dangereux renégat. Dans un cas comme dans l'autre, l'homme à la lance préféra renvoyer Adam avant de trancher à propos du blondinet : mieux valait agir dans l'ordre de priorité, après tout.

-Soit. Hareng, retourne à la base. Elie, par contre, tu restes avec moi, et tu me secondes. S'il tente quoi que ce soit de louche, tu as le devoir d'intervenir. Mais pas d'initiative.

Voilà qui mettait les choses au clair au sujet de Adam... Mais ça n'éclaircissait pas pour autant le cas Sakuga, qui restait à trancher. Dans le sens figuré... ou propre, selon les tournures qu'emprunterait la situation actuelle. Non sans un froncement de sourcils, Lin Yao se rapprocha de son vis-à-vis d'un pas. Un seul pas, pas davantage : il ne voulait pas l'oppresser, juste avoir une vision plus détaillée de son regard et de son faciès. Les mots mentaient plus facilement que les gestes, après tout... Cela étant, le chef de la garde n'était pas physionomiste : voilà pourquoi il n'avait pas pris le risque de se rapprocher davantage. Il conservait une vision d'ensemble sur l'étranger, afin de ne pas perdre la moindre miette de ses mouvements. Sa voix ferme se fit entendre à nouveau, calme et implacable : il s'imposait comme une figure d'autorité, n'importe qui aurait pu en prendre conscience en un instant.

-La Marine ne recrute quasiment jamais d'anciens parvenus ! Quelles que soient les raisons derrière vos forfaits, vous avez été coupables et si la prime est encore d'actualité, c'est que vous avez refusé de faire amende honorable en affrontant les tribunaux... Pour quelles raisons devrions-nous vous laisser partir ?

Il ne pouvait malheureusement pas en dire davantage. Pour l'heure, malgré l'alarme qui s'était déclenchée, Sakuga Keigo n'avait pas la moindre idée de ce qu'abritait Fuyu. Il avait bien sûr toutes les raisons du monde de croire qu'il s'agissait d'une antenne installée par l'une des institutions du Gouvernement Mondial, mais les candidats étaient sérieux et aucun n'était forcément à privilégier par rapport aux autres... D'autant plus que Lin Yao, seulement épaulé de deux autres illustres inconnus, c'était là un cordon de sécurité particulièrement maigre. Le primé n'avait pas la moindre raison de croire qu'il s'agissait là d'un endroit où la Section Scientifique œuvrait en cachette... Ce qui rendait la trêve possible, à défaut de la rendre probable.

-D'autant plus que Jaya se trouve à des jours de navigation d'ici ! Vous ne pourrez jamais vous y rendre sans un navire et un équipage expérimenté...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Yuuki_10
Membre de la Sécurité, Momiji.

-Te voilà enfin... Ce vacarme me vrille les tympans... Et vous, que faites-vous ici ? Oh, c'est sans importance.

Momiji avait vu l'agent d'entretien entrer dans la pièce, puis avait remarqué Lidy tandis que cette dernière se faufilait sur les talons du premier. Elle n'avait toutefois fait que peu de cas de la présence de cette nouvelle recrue, dont elle avait pu suivre quelques pérégrinations au détour des escarméras implémentés sur les murs de la base. Pour l'heure, toutefois, la jeune femme en charge de la surveillance ne semblait avoir d'yeux que pour les quelques gastéropodes qui retransmettaient en continu et en direct les images lointaines qui leur parvenaient de l'échange entre Lin Yao, Evie et Sakuga Keigo. Le retour imminent d'Adam n'avait guère échappé à la jeune femme qui, néanmoins, préférait sagement conserver un œil sur la suite des opérations, considérant qu'il faudrait peut-être à terme intervenir plus directement et d'une façon plus concrète que via le simple système d'alarme. Parmi la myriades d'écrans, toutefois, l'un d'entre eux, situé sur les côtés, semblait avoir échappé à sa surveillance assidue : on semblait y distinguer quelques silhouettes relativement dissimulées, à proximité de la porte d'entrée nord... Momiji avait été incapable de les distinguer, trop préoccupée par les faits et gestes de son supérieur et surtout ceux du primé qui lui faisait face. Peut-être Lidy aurait-elle davantage de perspicacité : il fallait l'espérer, en tout cas, car dans le cas contraire, les agents du Gouvernement Mondial risquaient fort de perdre de très précieuses secondes. La Olsen semblait avoir été bien inspirée de ne pas poursuivre davantage la discussion brève entretenue avec Nettie... Restait à savoir si elle prendrait de surcroît la décision d'activer une alarme supplémentaire, encore plus stridente, ainsi que les dispositifs de sécurité principaux, ou si elle se contenterait d'avertir Momiji quant à la présence de ces êtres étranges.



Ordre de réponse :
PNJ Decima - Lidy - 'Ayn - Vénus - Sakuga - Zora
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

'Ayn / Vénus / Sakuga > 'Ayn peut s'en aller, il en a la permission. Par contre, la tension augmente d'un cran quant au reste de la petite bande... Pour le moment !
Lidy > Décision judicieuse : Momiji est trop préoccupée par l'échange entre Saku et Lin Yao et en a oublié la surveillance des alentours. Tu peux distinguer les silhouettes qui se trouvent face à l'entrée nord, si tu balades tes regards sur l'intégralité des écrans. Quant à la suite, la décision t'appartient !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Decima)

PNJ (Decima)
Messages : 123

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeLun 7 Jan - 19:37




Ni, San


D'habitude le groupe de masqués travaillait dans l'ombre, pour et contre les pires crapules avec les poches les plus remplies, mais ils avaient assez de vécu derrière eux pour savoir comment fonctionnaient les supposés garants de la Justice avec un grand J. Aussi, avant même qu'ils n'arrivent sur l'île, ils savaient tous que cette fameuse base allait être solidement défendue mais surtout surveillée de tous les côtés possibles. Même encore maintenant le gouvernement mondial n'y allait pas avec le dos de la cuillère pour protéger ses intérêts, postant des caméras dans tous les conseils possibles et imaginables pour ne rien laisser au hasard, ce qui ne facilitait guère la tâche des masqués.
Certes ils n'avaient aucune crainte quant à la découverte de leur identité car celle-ci n'existait plus depuis bien longtemps, ils étaient tranquilles de ce côté-là, mais la présence de caméras incluait également la présence de personnels de l'autre côté des écrans de surveillance. Et c'était là que le plan se compliquait, ils le savaient tous car l'activation de l'alarme allait être à double tranchant pour eux. Que se passerait-il si, pendant cette activation, ils étaient repérés et qu'une résistance les attendait à l'intérieur de ces sombres couloirs ? Ils ne reculeraient pas, évidemment, mais tous s'étaient posé au moins une fois la question.

Une fois tous rassemblés il ne fallut qu'un simple mouvement de tête du chef de groupe pour que les agents de l'ombre se mettent en marche à grande vitesse, pénétrant en territoire ennemi sans qu'un seul mot ne soit prononcé entre eux : ils savaient très bien quel était leur rôle ici. Si le numéro un fit un signe de la main pour indiquer au numéro deux et trois de se diriger ensemble vers la gauche, confiant que leur vitesse et leur agilité surhumaines leur permettrait de fouiller les pièces en un temps record à la recherche de la salle de surveillance, le bretteur fit signe à la dernière recrue de le suivre pour se diriger vers la droite.

Qu'allait-il y trouver ? C'était un peu la loterie, évidemment, mais intérieurement le chef de groupe espérait que personne ne chercherait à lui opposer de résistance. Tuer n'était jamais une fin en soi, à peine un outil ou même un obstacle à l'accomplissement de sa mission, et ici le temps jouait trop contre le petit groupe pour qu'un tel obstacle soit toléré.

Ils allaient agir comme l'éclair et retourner à leur maître : tels étaient leurs ordres.

Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
Lidy Olsen
Messages : 295

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue31/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue203/250L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (203/250)
Berrys: 80.189.300 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeMer 9 Jan - 22:30


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [5]


Tout n’allait prendre qu’un instant. Chaque décision pouvait renverser la situation, et chaque instant coûterait cher à leurs alliés. Quand elle entra dans la salle de sécurité, la jeune femme haussa un sourcil : un seul agent de sécurité était largement assez pour occuper ces fonctions dans un endroit aussi peu fréquenté. Pourtant, il s’agissait d’un lieu assez confiné, un lieu qui n’aurait d’intérêt que pour des personnes informées de l’existence des expériences top secrètes qui s’y trouvaient. Finalement, ce reliquat d’ingéniosité n’était pas si secret que cela : entre le garçon qui s’était mis en tête de se poster devant, et… Oh. Une seconde. C’était déjà trop long. Elle ne répondit pas à la question qu’on venait de lui poser, et en même temps qu’elle agit, elle déclina finalement son identité avec un air aussi concentré que d’habitude : des systèmes de sécurité, elle en avait vu des tas. Pas besoin d’être une lumière pour les initialiser.

- Agente d’élite Olsen, je décline mon identité.

Elle activa alors son oreillette, et d’un ton autoritaire lâcha :

- Moi, Lidy Olsen, prend à charge la requête suivante : des intrus se faufilent par une autre entrée de la base. Veuillez en informer immédiatement Lin Yao, le Chef de la Sécurité. Je répète : des individus masqués infiltrent la base.

Elle n’attendit pas avant de se tourner vers le membre de la sécurité, et observa celui-ci. Il n’était soit pas très futé, soit de mèche : son regard détourné des caméras n’était en rien une plus-value. Il fallait enclencher les systèmes sommaires : c’est-à-dire tous ceux qui permettraient de fermer des portes ou de piéger les intrus à l’extérieur de la base. Il fallait les ralentir le plus possible et commander les opérations d’ici. Finalement, cette opération risquait de tomber à l’eau mais les personnes qui voulaient s’infiltrer avait l’air bien vives et trop dangereuses pour les engager sans l’appui du chef de la sécurité.

Avec un air finalement déterminé, elle s’adressa à Momiji en désignant l’écran qu’elle avait fixé quelques instants avant de reporter son attention sur tous les autres :

- Il faut les ralentir sans qu’ils se doutent qu’on est au courant de leur présence, fit la demoiselle. Si vous avez un système pour communiquer avec les agents en interne, sans passer par l’alarme, activez-le. Sinon, tant pis : activez le protocole d’urgence et communiquez les informations.

Elle avait peu de temps pour réfléchir. Une alarme plus stridente encore serait le signe qu’ils avaient repéré l’ennemi. Cependant, si les scientifiques n’étaient pas alertés, ils ne pourraient pas mettre en sûreté leurs laboratoires et inventions. Certes, la science n’attendait pas, et des personnages exubérants comme Enrico risquaient fort de ne pas vouloir quitter leur laboratoire, mais…

D’un geste de la tête, elle se contenta d’utiliser tout son savoir sur la base pour agir avec discernement : un savoir encore frais, mais qu’elle ne laisserait pas de côté. Il fallait qu’elle identifie les systèmes de sécurité, les issues et les plus importantes expériences à protéger. Son rôle d’agente du Cipher Pol 6 était secondaire à cet instant, bien qu’elle se servirait de cette occasion pour comprendre comment de tels personnages avaient pu avoir des informations sur la base. Ça sentait la fuite d’information à plein nez : restait à savoir d’où elle venait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 148
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue23/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue7/120L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeSam 12 Jan - 3:22







Si Vis Pacem Para Bellum



La Nostradame lança un regard en coin vers l’autre agent. Ses sourcils étaient froncés, son regard froid et sévère, ses veines palpitaient. « Sincère. » Vraiment ? Depuis quand la sincérité était quantifiable par l’expression physique ? Même les actes démontrant la plus grande des loyautés pouvaient cacher une manipulation. Comme si on pouvait se fier d’une quelconque manière que ce soit à un hors-la-loi. Trop de clémence est dangereux et peut conduire à des défaites futures. Tout ceci n’était que des outils que des espions comme elle utilisait pour parvenir à leurs fins sans jamais croire à une seule des choses qu’ils disent ou affichent face à leurs proies. De plus, s’il était réellement une diversion, rien ne garantissait qu’il se contenterait qu’on lui fournisse ce qu’il demande. C’était un coup à se faire poignarder dans le dos. Oui, Vénus grinçait des dents. La seule réponse à la criminalité était une fermeté absolue. C’était la chose la plus expéditive et la plus définitive qui soit. Néanmoins, le responsable de la sécurité eu la présence d’esprit de ne pas se détourner de cette menace vivante que se tenait droit en face d’eux en osant demander une rédemption. Un primé voulant rejoindre le Gouvernement Mondial, c’était blasphématoire. Elle admettait volontiers qu’il fallait faire des sacrifices dans cette ère de trouble, et ces exceptions pouvaient bien être les capitaines corsaires qui eux étaient des outils de premiers choix, mais accepter des forbans recherchés au sein des troupes gouvernementales c’était tendre le fouet pour se faire battre. Le nombre faramineux de corsaires qui avaient finalement trahit le Gouvernement Mondial d’une manière ou d’une autre tendait d’ailleurs à faire constater qu’il était nécessaire de traiter rigoureusement ces vermines que l’on tolérait pour se servir d’eux. De Fenice Nakata ayant attaqué Impel Down aux côtés d’Erwin Dog à Mozero travaillant pour la Guilde Marchande en passant par Mendela Yorkshire et son assaut d’une base de la Marine et Reina Elizabeth qui avait lamentablement échouée à arrêter le précédent, ce qui était une trahison de la confiance des instances mondiales, beaucoup de ces personnes avaient prouvés que l’on ne pouvait faire que très peu confiance dans les flibustiers. Bien entendu il y avait quelques exceptions : Phélès Mephisto, un gardien d’Impel Down, que le mentor de la Nostradame, Dash, avait définit comme étant un ancien corsaire qui trouverait sa retraite plaisante au fond de cet enfer. Et dire qu’aujourd’hui Dash était peut-être entre ses griffes, la demoiselle l’ayant envoyé croupir aux fonds des geôles sous-marines pour l’ignominie dont il avait fait preuve en s’associant à des scélérats.

-À vos ordres, se contenta-t-elle de répondre en restant prête à intervenir même si pour elle il aurait fallut l’arrêter immédiatement, mais la hiérarchie devait être respecté malheureusement.




La voix de Lidy résonna alors, trouvant un écho dans l’esprit de l’agente qui sentit, durant ses instants perdus en suspension dans le temps, une rage indéfinissable monter en elle. Elle avait vu juste. Oui ! C’était une diversion. Il ne fallait pas perdre davantage de temps et expliquer la situation plus rapidement possible et en mettant le moins de doute possible sur l’origine de l’information, se perdre dans les détails de la couverture de Lidy et leurs missions originelles étaient clairement superflue : il fallait à tout prix protéger le complexe et ses artefacts scientifiques qui pourrait être retournés contre le Gouvernement Mondial. Ni une ni deux, Vénus ouvrit pleinement la bouche pour hurler, le regard déterminer, afin de retranscrire l’urgence de la situation présente.

-Monsieur ! Il y a bel et bien infiltration d’ennemis dans la base ! Il n’est qu’une diversion ! En tant qu’affiliée des Cipher Pol, je me suis permis d’introduire des oreillettes de communications afin de faciliter la surveillance et une agente indique très clairement que des individus masqués ont pénétrer la base par une autre entrée. Il n’y a plus un instant à perdre !

Elle serra le poing et attendit de voir ce que Lin Yao allait faire tout en espérant qu'Ayn confirmerait l'information derrière. Plusieurs options s’offraient à eux : Lin Yao pouvait tenter de terrasser rapidement l’importun Keigo, laisser les deux agents le retenir pendant que le chef de la sécurité allait à la rencontre des intrus ou même, si le système existait, fermer les portes de la base pour que les trois gouvernementaux s’enfonce dans le centre à la recherche des infiltrés sans que l’entrée ne puisse être percé par le primé, néanmoins cette dernière solution impliquait de laisser la possibilité au primé de contacter ses camarades pour les informer qu'ils étaient découvert. La Nostradame espérait bien que l’aspect concret de cette situation, apparemment sans précédent d’après les dire du Yao sur les fausses alertes, l’empêche de se questionner pour l’heure sur les tenants les aboutissants de la révélation qu’avait été contrainte de faire l’agente, qui avait malgré tout en partie mentit pour simplifier la chose et également préserver la couverture de Lidy puisque Vénus n’était pas certaine que celle-ci l’avait brisé. En tout cas, c’était au chef de se la sécurité de prendre une décision et ceux le plus rapidement possible.

-MONSIEUR ! VOS ORDRES ?! QUELS SONT VOS ORDRES ?!

S’il ne se décidait pas dans les dix secondes, il allait falloir passer à l’action immédiatement. Chaque seconde pouvait s’avérer fatale pour la défense des ressources scientifiques de la base. Ainsi, si ce laps de temps que la femme à la chevelure de cuivre avait fixé s’était écoulé sans que Lin ne parvienne à décider, elle prendrait le choix en main en proposant de manière affirmative une solution au responsable, à savoir :

-Allez-y ! Vous occupez pas de nous ! On va le retenir et le garder à l’œil !

Codage par Libella sur Graphiorum

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 88px-Blason_Empire_Latin_de_Constantinople.svg


Changement d'ordre !
Revenir en haut Aller en bas
'Ayn
Aspirant CP2
'Ayn
Messages : 37
Race : Humain.
Équipage : xxx

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue20/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (20/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue93/100L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (93/100)
Berrys: 13.000.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeLun 14 Jan - 23:59

l'Histoire est écrite par les vainqueurs.

Où 'Ayn prévoie un double-check.



J'ai pas l'habitude de ce genre de situations sous adrénaline.

C'est drôle.

À la seconde où mon supérieur me donne l'autorisation de partir, je hoche la tête et m'empresse de rebrousser chemin, non sans sourire intérieurement. La technique de la porte au nez fonctionne toujours aussi bien.

Satisfait, j'ai le temps de faire quelques pas quand j'entends ce que ma collègue d'élite nous ordonne. Je fronce les sourcils, agacé. Je peux pas avoir tort. L'ange peut pas être une diversion, il n'est pas si doué pour le mensonge... si?

Ugh.

Frustré, même si satisfait d'avoir évité d'être une fois de plus sans défense face à des intrus, je m'arrête. Je prends un instant pour réaliser toutes les implications de ce que je viens d'apprendre. Premièrement, la mission est bien partie pour ne plus jamais revenir à son stade initial. Deuxièmement, je ne dois en aucun cas me retrouver seul face aux intrus. Néanmoins, je dois faire cela tout en évitant un maximum de passer pour un lâche, surtout au vu de l'importance soudaine que vient de prendre la mission étant donné cette attaque. Je pourrais également penser à...

Monsieur ! Il y a bel et bien infiltration d’ennemis dans la base ! Il n’est qu’une diversion ! En tant qu’affiliée des Cipher Pol, je me suis permis d’introduire des oreillettes de communications afin de faciliter la surveillance et une agente indique très clairement que des individus masqués ont pénétré la base par une autre entrée. Il n’y a plus un instant à perdre !


Coupé dans mes pensées, je suis rappelé à la réalité par l'aboiement de la collègue. Je me contiens une moue de frustration. Je déteste quand on me coupe l'herbe sous le pied.

Tant pis.

Reste que de toute façon, il n'y avait pas beaucoup d'autres options. Il faut effectivement lui transmettre l'information comme ordonné par ma supérieure de mission. Aussi, je m'empresse de dire que je fais partie des CP et de confirmer l'assaut sur la base.

Au moment où nous lui disons cela, je réalise la confusion dans laquelle il sera quand il réalisera. Utilisable. Je réfléchis à quoi faire de ça. D'une part, je ne peux pas aller à la base, et être entouré d'ennemis. D'autre part... si j'ai effectivement tort et que le Keigo est un ennemi, j'aurai envie que Yao soit avec nous pour nous soutenir.

Mais encore une fois, je dois éviter les choix qui montrent explicitement que je me soucie plus de moi que de la situation.

Hum.

Ajoute à ça le fait que vous aviez une mission à la base et que cette attaque est probablement liée.

... en plus.

Cela voudrait dire que...

MONSIEUR ! VOS ORDRES ?! QUELS SONT VOS ORDRES ?!


*soupir*

Pendant que l'autre contribue à la probable confusion de notre supérieur, je décide de me concentrer sur le danger potentiel qui me prend actuellement la tête. Je lui dis alors d'un ton qui se veut le plus pacifiste et compréhensif du monde...

Si vous êtes un allié du Gouvernement, jetez toutes vos armes vers nous et reculez de trois pas, en gage de bonne volonté. Si vous n'avez rien à vous reprocher, comme vous le dites, faites le directement et vous prouverez ne pas être une diversion. Vous ne craignerez rien et nous ferez gagner un temps précieux.

Je mets un masque d'inquiétude bienveillante en disant cela, espérant le convaincre. S'il est vraiment une diversion, il obeira certainement. Dans le cas où il nous fait perdre du temps...

Bref.

Je regarde notre supérieur, esperant qu'il ne vive pas mal mon initiative. Ce n'est pas un ordre trop abusif et Yao aura probablement autre chose à faire que se soucier de ça, avec la rousse qui lui crie dessus.

Ma demande me permet de faire d'une pierre deux coups. Prouver à l'autre que l'Ange n'est pas une diversion et... dans le cas où j'aurais tort, le forcer à se trahir ce qui nous donnera plus de cartes avec lesquel-

Allez-y ! Vous occupez pas de nous ! On va le retenir et le garder à l’œil !

Hrmpf.

C'est pas sûr que cette partie se produise pour être honnête. C'est fonction des réactions de Lin Yao.

Et bien dans tous les cas, si le Keigo obéit directement, je soutiens les dires de ma collègue ou les formule, avec moins de rudesse. Dans le cas où il n'obéit pas ou bien s'il essaie de gagner du temps, je m'abstiendrai de tout commentaire et m'adapterai.

Mais ça ne va pas arriver, n'est-ce pas ? L'Ange est sincère.

Au pire...

Au pire, Yao sera là et nous aidera, en fait. Je mettrai on absence de la base sur le compte d'une mauvaise décision du chef de la sécurité si on me le reproche.

Je n'ai fait que prendre une décision rationnelle en demandant à l'intrus de jeter ses armes, non ?
Mes dieux, 'Ayn. Que va-t-on faire de toi?

Ah et, dernière chose, je notifie Lidy de nos actions et surtout de celles de Yao dés qu'elles se produisent. Gage de bonne volonté.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
Sakuga Keigo
Messages : 407
Race : Ange

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue30/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue107/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (107/200)
Berrys: 8.388.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeMar 15 Jan - 0:28

L'histoire est écrite par les vainqueurs [5]


L’homme à la lance qui s’adressait à Sakuga était assez menaçant, agressif. Le Keigo ne se sentait pas réellement menacé mais la situation risquerait de grimper d’un cran si il ne trouvait pas les bons mots, les bonnes explications afin de ne pas laisser planer le moindre doute sur son innocence. Le Bilcan soupira un bon coup, après l’annonce du fait que l’île de Jaya, le principal moyen de retourner sur les îles célestes se trouvait à des jours de navigation. C’est alors que certaines conversations avec sa nouvelle famille lui revint en tête.

« Dans la situation présente, menez-moi sur l’île de la justice où j’y serais jugé et j’aurais une peine à la hauteur des crimes que j’ai commis. Si je veux partir, c’est que je souhaite expier mes pêchés, me repentir. J’ai tué des dizaines de personnes en faisant confiance à des gens qui m’ont trahi. La piraterie n’est qu’un monde sans pitié. J’ai détruit la vie de plusieurs enfants, de familles sous prétexte que j’avais oublié ce prix. »

Des beaux discours, c’était tout ce que le Keigo avait comme défense devant ce représentant de la justice sur ses lieux. Sa prime ne serait pas oublié du jour au lendemain, tout ses crimes c’est de sa faute et il fallait qu’il les répare lui-même.

C’est alors qu’une terrible annonce vint de la bouche de la présumée « Elie » vint prouver une nouvelle fois, le terrible manque de chance de notre protagoniste. En effet, le pirate ne se doutait pas que son intrusion dans ce périmètre de sécurité allait provoquer une ouverture pour un groupe qui allait s’infiltrer dans la base marine.

Le bilcan se préparait donc à esquiver une éventuelle attaque. Cela était sans compter l’intervention de l’agent qui l’avait aussi défendu un peu plus tôt. Le Keigo commençait à sincèrement apprécié cette personne qui n’avait pas l’air d’avoir une vision tranchée des choses. Il s’exécuta comme le présumé « Hareng » l’avait suggéré. Gardant néanmoins les yeux fixés dans le blanc de celui qui semblait être le supérieur avant de prononcer ces quelques paroles.

« Ahem il semblerait que je sois bel et bien malchanceux. Je ne suis pas une diversion et j’ai aucune idée de ce dans quoi je me suis embarqué mais mon arrestation pourrait prouver une nouvelle fois que j’ai rien à voir avec ses individus, appréhendez-moi. »

Le silence n’était que la meilleure des réponses à toutes ces accusations et agir de manière si docile prouverais son innocence. L’homme ne voulait pas déranger après tout, il ne voulait que rentrer chez lui. Il allait sûrement devoir passer par l’étape d’un tribunal et de la justice mais cela en valait la peine pour avoir le pardon complet de ces péchés. Le Keigo était néanmoins paré à esquiver une attaque venant du supérieur des deux agents qui avaient pris la parole. Il commençait à prendre du galon en terme de combats et une situation pareille il l’avait déjà connu. Cela pourrait déraper beaucoup plus que la situation pourrait devenir hors de contrôle après tout…

« Garde ton calme tout se passera bien », lui disait son petit ange dans sa tête. Il avait raison après tout, il était innocent il n’avait que les crimes qu’il avait commis à Goa à se reprocher…
Codage par Libella sur Graphiorum


Résumé :
Blabla again
A la Réponse de Lin Yao au sujet de Jaya, Saku demande à être emmené un endroit où il pourrait recevoir un jugement.

Après la révélation sur l'intrusion dans la base, Saku suis les consignes d'Ayn', il reste quand même sur ses gardes d'une éventuelle attaque de Lin Yao
Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
Harlock Zora
Messages : 3307
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue38/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue111/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (111/350)
Berrys: 1.026.050 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeVen 18 Jan - 0:26

L'Histoire est écrite par les vainqueurs.


5 : Porte de sortie


Zora alias Jū


Un mouvement de tête plus tard, le quatuor infernal passait d'un immobilisme total à une course effrénée vers cette entrée d'apparence faiblement protégée. Justement, pénétrer dans la base fut facile, très facile.  Trop facile ? pensa notre centenaire alors qu'elle mit à son tour les pieds dans le batîment discret. La zone était géographiquement isolée au milieu d'une zone désertique, sur une île sans histoire. On pouvait comprendre qu'elle ait été choisie pour abriter une pièce critique à l'abri des regards, mais si les Decimas étaient ici cela signifiait que cette idée, aussi brillante fut-elle, avait une faille. La numéro dix acquiesca d'un signe discret de la tête avant de s'enfoncer dans le couloir sur sa droite. D'un calme étonnant, elle se surprit à divaguer sur la nature de ce qu'ils étaient venus trouver ici, comme si l'effraction dans une base gouvernementale et la perspective de faire coincer - voire pire, de finir à Impel Down - ne l'inquiétait nullement. C'était en réalité une situation dans laquelle elle s'était retrouvée à d'inombrables reprises, à force c'était presque devenu une routine.

Leur temps était à présent compté. Ils ne les connaissaient pas encore mais les Decimas affrontaient désormais les responsables des lieus dans un jeu du chat et de la souris aux implications dramatiques. Chaque seconde écoulée et chaque décision prise par chaque acteur du jour pouvait influer drastiquement sur l'issue de la mission. Le premier réflexe de l'ancienne rebelle fut donc d'avancer prudement la tête relevée à la recherche d'une bouche d'aération, ce qui au passage lui permit d'apprécier les nombreux modèles d'escaméras qui ornaient les murs. Ces derniers n'auraient toutefois rien d'autre à offrir à leur spectateur qu'une silouhette masquée couverte d'un voile aussi pâle que la neige à l'extérieur.

Avec une facilité déconcertante, Zora prit appui sur le mur immaculé et bondit pour atteindre la cage qui bloquait l'accès à la ventilation. S'y faufiler n'était bien évidemment pas possible, même pour un gabarit aussi modeste que le sien ; on ne voit ce genre de scènes que dans les fictions de toute façon. Par contre, il y avait là parfaitement la place pour qu'un végétal puisse y croitre à l'abri des regards. En absence de sol fertile dans lequel plonger ses racines, la plante décèderait très rapidement, mais dans le cas présent ça ne semblait pas déranger la botaniste qui y déposa l'une de ses Eden Ball, avant de se laiser tomber sur le plancher des vaches. La sphère translucide se brisa rapidement sous la pression de la biomasse qui crut en elle et se propagea dans le conduit.

Cette plante, à l'instar des Nargueuses écarlates disséminées dans le village côtier, leur offrirait dans un avenir très proche, une option de sortie supplémentaire.


edit:
Techniques:
 

_________________
C'est monsieur, hors-rp...
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 1419787044-sign-impa-chibi L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 1439104760-sign-from-hell-to-paradise
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 681

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeSam 19 Jan - 11:08


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Shang_10
Chef de la Sécurité, Lin Yao.

En un clin d'oeil, la situation passa d'inquiétante à angoissante : les préoccupations sommaires de Lin Yao furent soudainement broyées et remplacées par des questionnements diantrement plus importantes tandis que les révélations se succédaient, clarifiant les choses sous bien des coutures. Des intrus supplémentaires avaient été décelé, ce qui semblait permettre à Ellie de conclure que Sakuga Keigo était non seulement leur allié, mais également une couverture leur permettant d'éloigner momentanément certains des gardes de cette base perdue. Ellie, justement, et deux autres nouvelles recrues parmi lesquelles Hareng, faisaient en vérité partie des services des Cipher Pol, une institution alliée, appartenant également au Gouvernement Mondial, mais dont la présence n'était pas forcément de bonne augure. Enfin, Ellie, toujours elle, le poussait à prendre une décision prompte quant à la personne qui continuait à leur tenir tête, quoique s'étant dépouillée de son arme à la demande d'Hareng. Si la jeune agente sous couverture semblait s'inquiéter au sujet de l'efficacité de Lin Yao, celle-ci n'était en soi pas à démontrer : on ne lui avait pas fourni la sécurité d'une importante succursale de la Section Scientifique sur un coup de tête irrationnel. On savait ce qu'il valait... Et il le prouva. En un instant, il fit volte-face tout en faisant tournoyer sa lance entre ses mains : le blondinet n'était pas une menace, et il y avait une excellente raison à cela. S'il avait réellement été une diversion, il aurait pris le parti de les attaquer au moment où la nouvelle d'une seconde intrusion se répandait. Il aurait de la sorte pu tirer parti de la surprise, et les mettre à mort. Pire encore, s'il était réellement une diversion, ses collègues ne lui rendaient clairement pas service en l'abandonnant à son sort face à trois gouvernementaux armés : autant dire que, quoiqu'il arrive, ils ne tenaient pas franchement à lui. Tout cela poussait le chef de la garde à une conclusion peut-être hâtive, mais pas dénuée d'arguments : c'était un grossier coup du sort, une mauvaise blague du destin... Et pas un coup monté.

-Suivez-moi ! Vite ! Vous, le pirate... Libre à vous de quitter l'île, ou de prouver votre bonne foi en nous prêtant main forte. Mais au moindre signe suspect... Je vous liquide.

Sur ce, il ne perdit pas davantage de temps et il s'élança prestement dans la direction de la base qu'ils venaient tous les trois de quitter. Ils n'arriveraient sans doute pas à temps pour empêcher les premiers agissements des criminels, mais ils avaient l'avantage indéniable de connaître les lieux et surtout les personnes responsables des systèmes de sécurité...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Yuuki_10
Membre de la Sécurité, Momiji.

-Oh... Je... oui... Attendez !

Momiji pianota rapidement sur les divers panneaux qui lui faisaient face, grandement aidée par l'agent d'entretien qui était venu l'aider à désactiver l'alarme. Cela crevait les yeux : à défaut d'être compétente et efficace, elle était pleine de bonne volonté... C'était sans doute cela qui l'avait aidé à demeurer au sein d'une structure aussi rigoureuse. Toujours fut-il qu'il ne leur fallut, à tous les deux, qu'une poignée d'instants tout au plus afin de satisfaire la volonté de Lidy : on le lui annonça d'emblée, conscient du caractère crucial de chaque seconde qui s'écoulait.

-C'est bon ! Nous sommes en liaison directe avec tous les occupants habituels de la base ! Que... Que devons-nous faire ? En attendant le retour de Lin Yao, la responsabilité vous en incombe... Je peux faire tomber des portes en acier pour cloisonner les couloirs, libérer des gaz toxiques, activer les tourelles automatiques... Les scientifiques ont certainement des armes, aussi, et... Ah, il y a ce prototype d'X-Edition, dans la salle de stockage technologique ! Il ne marche pas aussi bien que les vrais, bien sûr... Quelques gardes attendaient dans le dortoir, en attendant des ordres par rapport à l'apparition de Sakuga, ils peuvent intervenir pour ralentir nos ennemis, mais... S'ils ne suffisent pas, il faut prendre une décision supplémentaire !

Et elle ne la prendrait pas : ce n'était clairement pas dans ses cordes, à en voir l'air paniqué qu'elle arborait. C'était la première fois depuis la conception de ce lieu, sur Fuyu, que le système de sécurité était mis à aussi rude épreuve. Une espèce de baptême en grandes pompes, dont tout le monde ici se serait bien passé... Autant dire que dans de telles conditions, Lidy était encore la seule à être plus ou moins rompue aux situations de crises et d'anxiété : Lin Yao mis-à-part, elle était donc probablement celle qui, aux manettes, prendrait les décision les plus pertinentes.

---

Le petit groupe d'intrus avait, suite à son passage en force vis-à-vis de la première porte, débouché sur une pièce d'aspect sobre, à l'image du reste de la base scientifique de Fuyu. On y trouvait entassés pêle-mêle manteaux, chaussures, gants et autres tenues propices aux sorties sur cette île au climat indéniablement rigoureux. Quelques bancs et quelques armoires achevaient de garnir l'endroit, qui semblait donc être le principal lieu de passage des éclaireurs et chasseurs s'éloignant dans la neige pour quelque raison que ce fut. Si Ichi et Ju purent bientôt observer, face à eux, un couloir interminable et tout aussi immaculé que la première pièce, Ni et Sang, quant à eux, furent confrontés à une pièce étonnamment plus sombre, quoique similaire à la première. C'était également un dépôt, mais on n'y trouvait pas le moindre manteau : c'étaient plutôt des fusils ou des épées qui se trouvaient là, en l'attente d'un utilisateur adroit susceptible de les mettre à profit. Pas âme qui vive, en tout cas : contrairement au couloir. Car Ichi et Ju n'avaient pas encore pu s'avancer jusqu'au premier et seul couloir bifurquant sur leur droite qu'une porte, à leur gauche, s'ouvrit à la volée : des dortoirs. Plusieurs gardes s'extirpèrent de la salle, armes aux poings. Ils n'étaient pas spécialement bons combattants et ne seraient probablement pour les deux Decimas ni plus ni moins qu'une grossière formalité... Formalité qui, néanmoins, leur ferait perdre un temps précieux s'ils se décidaient à les affronter directement. En tout cas, les gardes ne semblaient pas vouloir leur laisser le choix : ils étaient prêts à en découdre.



Ordre de réponse :
PNJ Decima - Lidy - 'Ayn - Vénus - Sakuga - Zora
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

'Ayn / Vénus / Sakuga > Lin Yao a tranché en faveur d'un non lieu : l'apparition de Sakuga est louche, mais il est trop peu probable qu'elle soit liée à la venue d'autres criminels.
Lidy > Tu as une brève description des divers systèmes de sécurité que la base possède. Tu peux choisir parmi ces systèmes-ci, ou venir causer en pv si t'as des idées autres !
Zora et Lorn > J'ai mis à jour le plan pour que vous sachiez quelles sont les pièces déjà explorées !

Les gardes normaux de Fuyu sont lvl 15.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Decima)

PNJ (Decima)
Messages : 123

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Jan - 13:41




Ni, San


Enfin dans la gueule du loup, enfin en pleine action là où tous leurs sens étaient en alerte, là où leurs réflexes ressurgissaient des ténèbres en prenant conscience de la gravité de la situation. À quand remontait leur dernière opération, tous ensemble, comme une équipe ? Plusieurs semaines au moins et heureusement cela n'avait pas été assez pour que leurs réflexes s'amenuisent, les deux êtres masqués s'en rendaient bien compte alors qu'ils pénétraient dans la toute première salle sur la gauche. Ils savaient que les bases de la marine étaient savamment gardées et surveillées, surtout quand ces bases renfermaient de précieuses informations, aussi les deux compétiteurs n'avaient-ils pas vainement espéré tomber directement sur la salle de surveillance. Cela aurait été trop simple et, peut-être bien, un peu moins amusant ainsi car la véritable compétition ne prenait tout son sens qu'à travers le franchissement d'obstacles.
En rentrant dans cette pièce remplie d'armes les deux masqués échangèrent un regard furtif, acquiesçant silencieusement qu'ils ne pouvaient pas rester dans cette pièce plus que quelques secondes. La base devait avoir au moins un ou deux autres réserves semblables à celle-ci, aussi détruire les armes avec un engin explosif n'aurait que peu d'impact sur les capacités des marines à riposter. Car oui, même s'ils ne se doutaient pas qu'ils étaient déjà repérés, à chacune de leurs opérations tous ces hommes masqués prévoyaient toujours le pire des scénarios afin de ne jamais être pris au dépourvu.

Les deux hommes partaient donc du principe qu'ils pouvaient voir des gardes à n'importe quel moment et, de ce fait, savaient toujours où ils étaient afin de gagner la sortie dés que possible. En voyant cet amas d'armes de toutes sortes les deux hommes observèrent la pièce, un instant, avant de faire demi-tour car aucune autre porte n'était visible.


Ichi


Rien, rien du tout.  Était-ce seulement étonné ? Pas pour le bretteur qui avait été nommé chef de groupe en tout cas, il devait se douter que la salle de surveillance devait être au cœur même de la base et pas tout proche d'une sortie. Ne voyant pas d'autre issue hormis la porte devant lui, le numéro un referma la main sur le manche de son sabre avant d'ouvrir la porte. Un simple coup d'oeil lui permis de repérer les gardes qui sortaient d'une pièce toute proche.  Coïncidence ? Non, il ne croyait pas en une telle chose. Ils devaient déjà être repérés ce qui n'était pas pour lui plaire.
Refermant la porte, le masqué pivota légèrement en direction du mur sur lequel était accrochée la caméra de cette pièce, avant de lâcher froidement :

    - Bien piètre diversion, celui-là. Je lui en toucherai deux mots quand tout ceci sera fini.


L'alarme n'avait pas été enclenchée par hasard, un intrus avait été repéré et, au vu des gardes présents, quelqu'un dans la salle de surveillance avait déjà repéré leur présence. Il comptait donc sur la présence d'un individu derrière les caméras pour enregistrer ce message, pour semer le doute  en direction du premier intrus pour lequel l'alarme avait été déclenchée. Peut-être serait-ce un coup d'épée dans l'eau mais il devait essayer, car le doute était sans doute la plus pernicieuse des plantes.

Que faire ? Se replier pendant qu'ils le pouvaient encore ? Non, bien sûr que non, ce n'était pas acceptable. Faisant un simple signe de tête pour signifier à sa partenaire de lui emboîter le pas, le sabreur rouvrit la porte avec fracas avant de foncer à grande vitesse vers la demi-douzaine de gardes qui lui faisaient face. Amateurs.

En un mouvement né de l'expérience, de dizaines et dizaines de combats, le grand sabreur extirpa son sabre de son fourreau en un mouvement de tranche qui, par sa rapidité et sa puissance, trancha dans la chair de deux gardes comme s'il s'agissait d'une vulgaire plaquette de beurre. Avant même que ces deux malheureux ne retombent froidement sur le sol,  l'un de leurs collègues dégaina sa lame mais trop tardivement, ne pouvant pas éviter le sabre qui s'abattit sur son épaule en diagonale, coupant en deux un morceau de son torse sans qu'il ne puisse balbutier autre chose qu'un horrible gargouillis. Suivant ce mouvement le sabre se redressa et télescopa un coup d'estoc directement dans la gorge de l'autre garde le plus proche.

Hum, il avait espéré pouvoir s'occuper des six d'un coup mais peut-être n'étaient-ils pas tous incompétents. Alors que deux ombres masqués bondirent au-dessus de ce qu'il restait du groupe, avant de s'enfoncer silencieusement dans le couloir à leur gauche, le bretteur se tourna légèrement vers sa partenaire du jour pour voir si, elle aussi, accepterait de sa salir les mains face aux deux gardes encore debout.



Ichi est lvl 32
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
Lidy Olsen
Messages : 295

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue31/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue203/250L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (203/250)
Berrys: 80.189.300 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeMar 22 Jan - 21:35


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [6]


Ce n’était pas une situation évidente. Les ennemis étaient au nombre de quatre, mais ressemblaient tous plus ou moins à des mercenaires : ils devaient être entraînés et avaient sûrement un but précis qu’ils tenteraient d’atteindre par tous les moyens. Que cherchaient-ils précisément : si elle en avait la moindre idée, la Olsen aurait clairement pu leur mettre des bâtons dans les roues. Une invention ingénieuse, un scientifique à l’âme corruptible, qu’importe : il y avait forcément quelque part une chose qu’elle ne savait pas et qui allait leur porter préjudice. Ainsi, elle devait en apprendre le plus possible à travers leurs actes et les caméras qui les surveillaient. Elle analysa non seulement les paroles mais aussi les actions des personnes sur les écrans, emmagasinant de précieuses informations qui pourraient leurs être utiles. Ainsi, elle put voir une des personnes s’approcher d’une bouche d’aération pour y envoyer quelque chose : peut-être un éclaireur ou une arme à gaz. C’était en tout cas dangereux de laisser cela au hasard.

A présent, il fallait qu’elle se serve à la fois de ses connaissances, acquises par la mémoire d’Enrico, mais aussi de sa capacité à trier les informations. Elle repéra rapidement ceux qui pourraient lui être utile dans les personnels de la base, sans pour autant en faire strictement le tour : elle se concentra dans un premier temps sur les scientifiques.

- Ayn, va rejoindre les scientifiques et aide-les à mettre en place un système de défense de leurs laboratoires. Je pense qu’ils sont visés eux ou leurs travaux. Si les ennemis arrivent aux laboratoires, détruis les travaux avec l’aide des scientifiques. Nos ennemis ne doivent rien obtenir.

C’était la première chose à faire. Prévenir, plutôt que guérir. Avec le pirate dans leurs rangs, et le prototype de Pacifista X-Edition mis au point par Enrico, ils avaient toutes les cartes en mains pour affronter les quatre ennemis. Certes, Evie était encore novice dans son rôle mais peut-être pourrait-elle arriver à tenir l’un d’entre eux. Pendant qu’elle parlait, Lidy n’était pas restée inactive. Elle avait indiquée à la garde de baisser des panneaux aléatoirement pour diriger les ennemis dans de fausses directions. De cette sorte, ils ne sauraient pas quelle partie avait de l’importance. Elle devait cependant, et là était la délicatesse de l’affaire, ne pas bloquer le chemin de leurs camarades. Il fallait d’abord miser sur l’aspect technologique.

- Activez les tourelles automatiques pour ralentir nos ennemis. Nous aurons besoin des gardes plus tard, ils sont mortels, contrairement au Pacifista. Faîtes-le armer, envoyez quelqu’un sur les lieux. Et quoiqu’il y ait dans les aérations, nous devons le gérer si nous voulons pouvoir utiliser les conduits pour un gaz paralysant une fois les ennemis débarrassés de leurs masques. Nous ne savons pas s’ils filtrent les toxines, et nous ne pouvons prendre aucun risque en attendant.

Elle comptait bien se servir de ce qu’elle savait. Sans attendre, elle contacta en dernier lieu Vénus pour lui indiquer ce qu’elle savait des guerriers qui arrivaient : leur taille approximative, leur style de combat, tout ce qu’elle avait pu observer jusqu’à présent. Elle avait aussi en tête de descendre et leur voler quelques pensées une fois qu’ils seraient hors d’état de nuire, histoire de profiter d’eux dans toute leur splendeur, de les capturer et de les envoyer à Impel Down. Ils allaient connaître pour la première fois un avant-goût de l’Enfer là-bas.

En ville, Reutsuna et Kid avaient eu vent de ce qu'il se passait. Non seulement étaient-ils en train de gérer l'exfiltration, mais aussi faisaient-ils face à un dilemme : partir ou non. Ils n'étaient pas là pour protéger les civils, et leur supérieure et amie était en danger.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 148
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue23/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue7/120L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Jan - 18:48







BaseDefense.exe



Le temps de s’enfoncer dans la base à la recherche des intrus était donc venu. Un grincement de dents vint mourir entre les lèvres de la Nostradame sans passer au-delà. La miséricorde humaine était une faiblesse. L’empathie était fondamentalement mauvaise pour le bien commun. Qu’est ce que cela aurait couté d’éliminer cette vermine pour s’assurer de la bonne marche du destin. Cela l’agaçait d’évoluer au sein d’instance gouvernementale n’étant pas prêtes à mettre tout en œuvre pour la suprématie de la suprême et divine théocratie devant reconquérir son monde. Après tout, les certitudes n’étaient que des écrans de fumée servant à se faire embobiner par autrui. Même se baser sur des raisonnements logiques pouvaient conduire à l’erreur tant l’absence de certaines données pouvaient modifier l’équation. La solution absolue aux yeux de l’extrémiste religieuse était, durant cette ère où la menace était omniprésente, de supprimer les sources de problèmes purement et simplement. Vraiment, c’était agaçant. Néanmoins, les ordres étaient les ordres et il fallait les exécuter. Ses lèvres se refermeraient donc pour se rouvrir uniquement en cas de besoin. De plus, ses yeux iraient de temps à autres se poser sur Sakuga si celui les accompagnait. Une douleur immense traversait les tripes de la fanatique. Allait-elle vraiment devoir se battre aux côtés d’un primé de manière officiel et non pour une infiltration ? Ce seul fait venait peser sur son âme et la faisait enrager, tant et si bien que quelques tremblements traversèrent ses jambes et ses bras pendant que son regard devenait plus que glaciale, remplis d’une haine certaine contre l’hérésie, qui ne changerait aucunement peu importe sur qui ces yeux se poseraient.

Le décor de la base ne tarderait donc pas à défiler tandis que le petit groupe avançait dans sa traque. Lidy, quant à elle, était sur le pied de guerre et n’hésitait pas à communiquer ses ordres, à la manière d’un chef d’orchestre dirigeant la défense de la base. ‘Ayn fut le premier à recevoir des instructions de la part de la responsable des opérations de l’unité des Cipher Pol infiltré ici. Si Vénus recevait également les descriptifs dont voulait lui faire part la Olsen, la fanatique n’attendrait pas un seul instant avant de communiquer les précieuses informations à Lin Yao, faisant cela au fur et à mesure et n’attendant pas que l’agente d’élite ait terminé de tout expliquer. Dans cette situation, toutes secondes gagnées étaient bénéfiques pour la sécurité gouvernementale. Il ne restait plus qu’à se diriger au milieu de ce couloir pour retrouver les ennemis et s’occuper de leur cas. Lin Yao allait certainement pouvoir leur montrer ce dont il était capable. La Nostradame redoutait un peu la confrontation car en tant qu’espionne et assassine elle était clairement plus habituée aux attaques dans le dos qu’aux batailles en face à face. Ce n’était pas non plus une raison pour se défiler et se déshonorer. Il fallait tenir coûte que coûte pour prendre le dessus sur les adversaires autant sur le terrain face à eux qu’au niveau tactique via les défenses de la base.

Codage par Libella sur Graphiorum

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 88px-Blason_Empire_Latin_de_Constantinople.svg


Je repasse avant 'Ayn du coup !
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
Sakuga Keigo
Messages : 407
Race : Ange

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue30/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue107/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (107/200)
Berrys: 8.388.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeLun 28 Jan - 23:58

L'histoire est écrite par les vainqueurs [6]


L’urgence de la situation avait visiblement penché dans la faveur du plaidoyer du pirate. Ses actes pacifiques avaient fait orienter le choix du chef de la sécurité de la base vers un non lieu. Le cas des infiltrés dans la base marine étaient bien plus importants qu’un jeune agneau égaré. Le pirate était même invité à prouver sa bonne volonté, son bon fond à aider à repousser les envahisseurs. Une mission bien complexe surtout que le pirate n’avait aucune idée de quels types d’ennemis, il pourrait rencontrer dans cette nouvelle aventure dans laquelle il était mêlé aujourd’hui.

« Je vais vous suivre et vous aider, la situation semble assez urgente et dramatique, des bras de plus ne seraient pas de trop pour renverser la situation et repousser les intrus. »

L’ange récupéra alors sa lame au sol et usa de la technique qu’il avait appris en devenant un « Archer » pour rejoindre en toute vitesse, ceux qui à peine une poignée de secondes avant n’étaient encore que des adversaires. Tout comme les membres du gouvernement l’avaient fait aujourd’hui, l’ange le ferait lui aussi un jour. Il donnera sa chance à quelqu’un comme lui et lui portera son aide pour sortir de ce cauchemar qu’est la violence de la vie de criminel. Après tout dans ce monde, la criminalité faisait presque loi et chaque jour des personnes perdaient la vie, des innocents comme des coupables ou encore des victimes. Les lois de la guerre et de la piraterie dictaient cela. Chaque personne méritait un jugement digne et un procès équitable, c’est ce qui faisait de l’être humain ce qu’il était, une conscience. Et aujourd’hui commençait le procès, le jugement du Keigo, il avait déjà la bénédiction d’un vice-amiral prodige et avait pour frère d’armes un contre-amiral qui en avait fait des choses. Il devait cependant faire ses propres armes, prouver par sa propre force qu’il méritait de faire partie de cette « famille ».

Le Keigo suivait donc sans prononcer once de mot derrière les agents du gouvernement, il pensait un peu à la bataille que livrait ses proches en ce moment même. Il en avait le cœur net comme les fois où il s’entraînait sans relâche contre son capitaine, il était sûr que c’était des durs à cuirs des costaux et que lui aussi il l’était. Sa faiblesse d’autrefois et d’aujourd’hui seraient peut-être sa plus grande force ce qui le mènera à la victoire contre ses ennemis.

« - Allez Saku, tu vas le faire aujourd’hui. »,se disait-il dans sa tête. Un peu comme un discours pour se persuader que cette aventure était sa chance pour changer de vie. Sa chance pour devenir pleinement un « Archer », sa chance pour pouvoir faire face à la tombe de sa défunte mère en ayant le sourire. C’est avec un regard empli de conviction de croyance que le Keigo attendait des ordres ou plutôt des consignes venant du chef de la sécurité en se déplaçant avec eux. Il espérait que ce champ de bataille déguisé en base du gouvernement avec des petits aspects de laboratoire ne tournent pas au désastre. Ce serait dommage de gâcher de si beaux locaux avec des batailles sanglantes.

L’esprit ingénieux et passionné de la science des îles célestes tournait lui aussi à milles à l’heure. La curiosité de notre blondican, s’activa au fur et à mesure qu’il parcourait la base avec le petit groupe à la recherche des intrus. Il y avait bel et bien un petit aspect de laboratoire qui donnait un côté très mystérieux et intéressants. Des scientifiques, le blond le savait, un scientifique pris dans son élan de création dans son travail n’a pas le sens d’un danger imminent et protégerait ses créations de sa propre vie. Si c’était bien le cas qu’il se trouvait désormais dans un laboratoire, le Keigo ne laisserais le sang d’aucun génies du gouvernement couler aujourd’hui au sol. Telle était sa mission ou plutôt son devoir en tant que guerrier mais aussi en tant que scientifique…
Codage par Libella sur Graphiorum


Résumé :
Saku suit le groupe dans la base et c'est tout ! (d'important comme choix du moins)
Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
Harlock Zora
Messages : 3307
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue38/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue111/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (111/350)
Berrys: 1.026.050 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeJeu 31 Jan - 16:59

L'Histoire est écrite par les vainqueurs.


6 : Eclosion


Zora alias Jū


Ichi avait de la suite dans les idées. Derrière sa prise de parole en apparence anodine se cachait un coup bien placé envers leur adversaire, quel qu'il soit. Attirer l'attention sur le premier arrivé à la base pouvait créer un appel d'air leur permettant juste assez de liberté que pour trouver l'objet de leur visite. Cependant, bien que le Decima se soit volontairement tourné vers l'escamera avant de s'exprimer, Jū craignait que le message n'ait pas été bien compris par les forces ennemies. Il suffit que la salle de surveillance soit en pause... Le brusque mouvement de son supérieur du jour la tira de ses pensées. Le guerrier franchit la porte du hall d'entrée pour se retrouver nez-à-nez avec une demi-douzaine de soldats qu'il neutralisa sans plus d'efforts. Par réflexe, la centenaire dégaina la petite lame suspendue à sa taille.

Impulsion explosive sur ses membres inférieurs, flexion, pas en avant puis détente du bras armée et un battement de cils plus tard cette petite lame devenue longue de près d'un mètre perçait de part en part le buste d'un premier soldat, cible de cette  Flèche parfaitement exécutée. La Decima retracta sa lame du bide étranger sans une once de remords et usa de son agilité pour virevolter vers son prochain ennemi. A cette distance presque intime, enlacer le corps du soldat à l'aide de ses jambes était un jeu d'enfant, suite à quoi elle pourrait user de son poids et de l'inertie du mouvement pour l'emmener au sol pour le maitriser, ceinturant le cou du malheureux par ses jambes dans une clé articulatoire complexe et efficace. La technique était d'autant plus efficace qu'elle avait été effectuée conjointement à une utilisation discrète du paramecia de l'âge pour fragiliser par endroits le corps du jeune homme.

C'est le moment que choisirent les deux autres membres de l'escouade pour émerger depuis le sas d'entrée. J'en déduis qu'il n'y avait rien d'intéressant dans cette pièce, pensa-t-elle en référence au dépot d'armes. Ils allaient se retrouver à quatre dans ce long couloir, du pain béni pour la défense qui n'aurait qu'à cueillir les intrus avec une attaque de masse. Il suffisait de se mettre à leur place pour comprendre que ce n'était pas vraiment une bonne idée. La botaniste se permit donc d'utiliser l'une de ses mains qu'elle porta à sa ceinture pour y attraper une Eden Ball. Sous l'influence du pouvoir maudit, l'orbe translucide rayonna brièvement d'un modeste indigo avant que sa créatrice ne l'enfourgue dans une bourse en cuir, qu'elle lança en direction du sabreur.

— Il vaut mieux éviter d'évoluer en groupe compact, expliqua-t-elle sous son masque, en forçant sa victime à se relever tout en maintenant sur elle son emprise. En utilisant ce sac à l'extérieur, devant l'entrée, tu devrais pouvoir créer un accès vers le toit, on devrait tenter notre chance par-là.

Mais il pouvait partir devant car elle devait d'abord s'occuper du soldat sous son emprise. Elle le contraingnit donc à se diriger vers les dortoirs où elle comptait lui faire subir un rapide interrogatoire.

Les Décimas étaient en mouvement et ce jusque dans les canaux d'aération, ou presque. Le Death Tree inséré depuis le sas d'entrée avait essayé tant bien que mal de grandir dans cet environnement étroit et hostile en y déployant désespéremment ses racines à la recherche des nutriments nécessaires à sa survie. Si l'arbre était mort bien avant d'avoir pu trouver quoi que ce soit, sa carcasse en décomposition, hautement inflammable, allait progressivement répandre ses particules à travers toutes les pièces voisines connectées à l'aération.

Nargueuse écarlate

Loin du tumulte de la base militaire, le village côtier vivait ses derniers instants de tranquilité. Placée sous l'influence d'une puissance malédiction, cette jeune pousse de plante avait grandi sans se soucier des lois de la nature.Ses récents propriétaires l'avaient reçue d'une petite fille plus tôt dans la journée. Cette pousse aux couleurs déjà chatoyantes s'ouvrit et déploya ses larges feuilles qui, au départ rosée, s'affirmèrent  progressivement dans le rouge. A vrai dire au même moment et ce dans le plus grand des calmes, les trois autres nargueuses disséminées dans ce village côtier exécutèrent la même chorégraphie, dans ce même silence inquiétant. Quatre pots, quatre nargueuses, quatre lieux dorénavant susceptibles de basculer à tout moment dans l'agitation totale.
Dispute de couple qui dégénère en drame ?
Conflit au marché aux dimensions disproportionnées ?
De querelles d'ivrognes à bagarre généralisée ?
Panique dans la grange aux animés fous à lier ?
Impossible de prédire ce qu'il se passerait réellement, mais cette énumération illustrait l'un des futurs proches les plus probables pour ce village pourtant si tranquille.


Résumé:
 
Techniques:
 

_________________
C'est monsieur, hors-rp...
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 1419787044-sign-impa-chibi L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 1439104760-sign-from-hell-to-paradise
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 681

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeVen 1 Fév - 17:59


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Yuuki_10
Membre de la Sécurité, Momiji.

-Bien ! Je vais activer tout ça...
-Bon. Je me charge du Pacifista. Par contre, ça devrait me prendre quelques minutes, au moins cinq... On l'active pas souvent, donc on a pas vraiment mis la priorité sur sa rapidité d'allumage...

Tandis que l'agent d'entretien prenait la porte afin de se diriger vers la pièce où le prototype était entreposé, démontrant comme on pouvait l'attendre de la part d'un homme travaillant pour la Section une polyvalence qui s'étalait loin du simple rôle de mécanicien, Momiji s'occupa quant à elle d'actionner quelques boutons et leviers que Lidy pouvait scruter sans peine, positionnées juste sous les différents écrans qui leur permettaient de capter les moindres faits et gestes des envahisseurs. Quelques cloisons d'acier ne tardèrent pas à chuter de leurs gonds, au niveau du plafond, obstruant momentanément les chemins qui s'offraient aux envahisseurs. Cela ne les bloquerait sans nul doute qu'une poignée de secondes, au maximum, mais c'était déjà un gain de temps considérable : l'urgence était à la fois d'en apprendre davantage sur les compétences de ces intrus et de déployer tout l'arsenal nécessaire à leur exécution, ou à leur capture.
Cela n'empêcha cependant pas Zora de prendre un soldat en otage, le contraignant à la suivre sans pouvoir opposer de résistance digne de ce nom. Le premier bataillon ayant tenté d'endiguer la progression des visiteurs indésirables s'était de ce fait heurté à un échec pour le moins retentissant : les armes standards ne suffiraient assurément pas à régler cet accident impondérable à l'envergure encore trop floue. Les tourelles rencontreraient-elles davantage de succès, dans l'adversité ? Aux quatre coins du laboratoire, des armes à feu automatisée sortirent à leur tour du plafond, à l'instar des murs improvisés, pour s'orienter systématiquement vers les présences hostiles détectées par le biais des divers escarméras garnissant les parois de cette base hivernale. Sakuga lui-même ne serait pas pris pour cible : en l'occurrence, le signalement était nécessaire pour que ces armes puissent déchaîner un feu nourri sur leurs cibles... Il s'agissait de ne pas mettre à mort la moindre nouvelle recrue par simple étourderie, après tout.

-Attendez, qu'est-ce qu'il vient de dire ? Diversion ?

Momiji n'était pas certaine d'avoir bien compris la phrase de l'homme masqué, pas davantage d'ailleurs que son sens véritable, mais cela avait nécessairement de quoi interloquer... Éberluée, et manifestement inquiète, elle jeta un regard à Lidy, comme dans l'attente d'un ordre ou d'une consigne particulière à ce sujet. Il était désormais évident que la membre de l'équipe de Sécurité ne prendrait pas la moindre décision digne de ce nom seule : elle passerait systématiquement par l'initiative ou l'approbation d'autrui.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Shang_10
Chef de la Sécurité, Lin Yao.

-Ils ont fait tomber les portes ? C'est du sérieux... Hareng, Ellie, vous avez vos ordres, c'est bien ça ? Faîtes ce que vous avez à faire. Le blondinet, si t'y tiens, tu peux me suivre... Mais tu quittes en aucun cas mon champ de vision. Si tu t'éloignes trop, ou si tu agis étrangement, je donne l'ordre de t'abattre. Directement.

Autant mettre les choses au clair avant d'être confrontés au pire ! Pour l'heure, l'agitation allait devoir attendre. Si Lin Yao était pathétique quant à la mémoire des prénoms, il demeurait en revanche doté d'un sens de l'orientation absolument irréprochable. Et comme cela faisait plusieurs années qu'il vivait ici, jour après jour, autant dire qu'il avait eu le temps d'intégrer les plans parfaitement. Il savait également, de surcroît, quelles étaient les parois que Momiji avait choisi d'abattre... Des murs qu'il leur fallait donc éviter, s'ils ne voulaient pas prémâcher le travail des envahisseurs. Faire le tour, et les choper par le flanc pendant que les tourelles se chargeraient d'engager le conflit : une stratégie simpliste, primaire même, mais qui avait déjà démontré son efficacité en de maintes occasions. Sans perdre une seule seconde, il se mit en mouvement à l'instant même où plusieurs blouses blanches quittaient les laboratoires, interloqués par les sonneries retentissantes qui n'en finissaient plus de les informer au sujet d'une menace encore invisible. Allaient-ils, eux aussi, devoir prendre les armes ? Si ça n'était probablement pas leur principale spécialité, plusieurs d'entre eux semblaient dotés de pistolets aux formes étranges, ou de fioles desquelles émanaient des parfums tantôt alléchants, tantôt repoussants. Pour le commun des mortels, combattre l'un de ces scientifique, c'était la garantie d'aller de surprise en surprise...
Il ne faudrait pas très longtemps à Lin Yao et à Sakuga pour déboucher sur un couloir leur permettant d'avoir une ligne de vue directe sur les différents intrus ayant eu l'audace de pénétrer la bâtisse sans prendre de gants : restait à savoir qui aurait l'initiative, et qui ferait le premier pas pour débuter les hostilités les plus sérieuses...

Au niveau du village...

-Des... Brocolis ? Mais je t'ai déjà dit que je détestais ça ! Raaah !
-Oui, bah toi, c'est ta sale tête que je déteste !

La scène semblait tristement anodine, mais entre la colère disproportionnée du mari et le couteau brandi de sa femme, on pouvait se douter que quelque chose d'hors du commun était en train de se produire. Pourtant, personne ne semblait en avoir réellement conscience : si, en l'occurrence, l'amour parvint à éviter le pire, d'autres lieux furent le théâtre d’événements plus sordides, plus tragiques. La morosité des uns dégénéra en défiance ouverte, et la cupidité des autres refit violemment surface, les poussant à opter pour un comportement belliqueux. Quelques personnes saines eurent tôt fait de contacter les renforts, déjà en route pour venir en aide à la base de la Section Scientifique dont les alarmes ne semblaient jamais vouloir se taire, mais il allait sans dire qu'il faudrait en attendant composer avec ces accès de brutalité pour le moins inhabituels... La population de Fuyu, plutôt taciturne et renfermée sur elle-même, n'était généralement pas prompte à ce type de débordements. Les marines à bord des navires ayant changé de cap et ayant l'habitude de jeter l'ancre dans les environs seraient par ailleurs les premiers déstabilisés face à cette annonce incompréhensive : mis-à-part pour parer à l'agressivité de personnes étrangères à cette île glaciale, ils n'avaient pas l'habitude d'être dépêchés dans le coin pour régler des conflits, de quelque sorte que ce fut...



Ordre de réponse :
PNJ Decima - Lidy - 'Ayn - Vénus - Sakuga - Zora
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Les tourelles automatiques de Fuyu sont l'équivalent du lvl 18-20. Elles suivent les mouvements et tirent apparemment un flot de balles continu dès qu'elles ont une cible en visu.
Les gardes normaux de Fuyu sont lvl 15.

Spoiler:
 

J'ai rajouté deux petites choses au plan :
Les portes métalliques sont représentées par les traits gris.
Les tourelles automatiques sont représentés par les ronds rouges.

'Ayn, Vénus, Saku > Vous arrivez dans la base par l'entrée sud. (Tout en bas donc) Vénus, 'Ayn, je vous ai déjà filé le plan complet donc je vous laisse vous orienter comme vous le souhaitez. Saku, je te précise en pv le trajet que vous suivez exactement.
'Ayn et Vénus, vous êtes libres de vos agissements. Saku, tu dois suivre Lin Yao : tu débouches, dans un couloir, face aux Decimas (Lorn précisera dans son poste, et prendra sans doute une première initiative).
Au besoin, les portes peuvent s'ouvrir devant vous pour vous laisser passer.

Lidy > Momiji suit tes directives, vraiment pas rassurée. L'agent d'entretien, quant à lui, s'éclipse pour aller activer le X-Edition.

Zora > Le garde se laisse faire. Enfin, il essaye de lutter, mais vu le décalage de lvl, il pourrait tout aussi bien se la jouer docile que ça changerait pas grand chose !
Si tu veux, afin d'avoir plus de matière, tu peux me demander avant de poster ce que tu lui demandes précisément, histoire que je te formule ses réponses.

Les renforts sont déjà en route, mais certains vont probablement être ralentis par les villageois en proie aux effets de la Nargueuse écarlate.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Decima)

PNJ (Decima)
Messages : 123

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeMar 5 Fév - 18:52





Ichi


C'était bien la toute première option que le sabreur réalisait avec cette femme, celle qui avait pris le numéro dix de l'équipe, autant dire pas assez de temps pour se faire une solide opinion d'elle, mais la court moment où celle-ci fut forcée de passer à l'action fut suffisante pour le rassurer sur un point : elle ne serait pas un boulet pour le reste de son équipe. N'était-ce pas le plus important ? Chacun  ici présent était prêt à mourir ici si cela pouvait servir leur cause, à s'ôter eux-même leur vie plutôt que d'être capturés car ils ne savaient que trop bien ce qui arrivaient aux hommes de l'ombre comme eux. Mais qu'en était-il de cette femme ? Possédait-elle une résolution aussi ferme que la leur ? C'était encore trop tôt pour le dire mais en tout cas elle savait se défendre et, surtout, elle savait faire preuve d'un minimum de jugeote.

Hochant silencieusement la tête face à l'observation de cette femme, bien conscient qu'un groupe  serré était la plus facile des cibles dans un environnement aussi étroit, le sabreur attrapa la bourse qui lui était lancée sans poser davantage de questions. Ils étaient trop nombreux pour des couloirs aussi petits, peut-être que par le trou ils trouveraient un autre point d'entrée. Fort de cette idée, certain que ses deux camarades masqués sauraient se débrouiller sans lui, le numéro un retourna sur ses pas et, une fois à l'air libre, plongea sa main gantée dans la bourse pour y récupérer l'orbe donnée par sa partenaire.

Pas le temps de se poser plus de question sur le fonctionnement de cette orbe, voilà ce qui passa par la tête du sabreur lorsqu'il posa la boule par terre pour laisser bientôt cet étrange arbre prendre vie. Une fois que cela serait fait il ne manquerait pas de grimper sur ce dernier avec toute l'agilité dont il était capable, en supposant que sa partenaire ne serait pas loin derrière lui. Que trouveraient-ils sur le toit de cette base ? Un point d'entrée, voilà ce qu'il espérait.


Ni, San


Sans un mot, sans un bruit, les oreilles des deux autres masqués se tendirent lorsque les premières tourelles commencèrent à se déployer, signe évident – s'il était encore nécessaire – que leur position avait été compromise et qu'ils allaient devoir redoubler d'efforts à présent. Alors que le numéro deux dégainait ses deux lames croisées dans son dos pour s'occuper des deux tourelles, pour éviter d'être transformé en passoire alors qu'il venait juste d'arriver, le silencieux braqua son masque sur la paroi qui venait de descendre brusquement devant eux. Système de protection ou volonté de les guider dans un piège ? Cela importait peu, le temps leur était compté. Alors que le muet s'engouffra dans la coursive perpendiculaire laissant derrière lui quelques précieux cadeau recelant plusieurs accueillantes surprises, il eut tout le loisir de voir son camarade se ruer vers la paroi devant lui avec l'évidente intention de la trancher. Le but ? Se créer une autre voie d’accès, un autre chemin que celui vers lequel on les forçait à se diriger. Après tout il était assez doué avec les lames pour que l'acier ne lui oppose aucune résistance.

Il espérait que cela suffise.

De son côté le silencieux posa les yeux sur les chemins d'accès autour de lui et reporta son attention sur la droite, précieusement sur le seul couloir menant directement sur leur position. Plongea ses mains dans ses poches, il y sortir 4 objets plats et ronds qui, une fois éjectés, vinrent se coller sur les parois menant directement à leur position. La nature de ces objets ? Des mines qui s'activeraient dés que le premier curieux pointerait le bout de son nez par ici. Le souffle de l'explosion serait dirigé évidemment vers l'adversaire et, si cela ne suffisait pas,  le muet avait bien d'autres cadeaux dans ses poches. Si son camarade n'était pas en mesure de trancher la paroi métallique, par exemple, il avait avec lui une substance corrosive qui ferait parfaitement l'affaire.

Vite, vite, vite.


Ichi est lvl 32
Revenir en haut Aller en bas
Vénus Nostradame
La Fleur de la Mort
Vénus Nostradame
Messages : 148
Race : Constantiniste
Équipage : CP9

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue23/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (23/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue7/120L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (7/120)
Berrys: 8.653.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeVen 8 Fév - 0:05







BaseDefense.exe



La demoiselle à la chevelure de cuivre pouvait effectuer deux tâches. Si ‘Ayn ne faisait pas la tâche que Lidy lui avait confié, à savoir s’occuper des scientifiques et empêcher leurs travaux de tomber entre les mains de l’ennemi, tâche d’une importance cruciale. Sinon jetterait un regard vers 'Ayn pour vérifier qu’il aille le faire tout en voyant s’il ne voulait pas qu’elle parte avec lui, ce qu’il pourrait signifier d’un signe de la tête auquel elle répondrait par un hochement classique. Sinon, elle resterait derrière Lin et Sakuga, gardant fermement ce primé à l’œil. Il n’avait pas intérêt de tenter de pénétrer dans l’une des salles sinon l’agente lui sauterait dessus instantanément, prêt à enfoncer un shigan dans son dos au moment où il franchirait une porte sans en avoir l’autorisation. Bien sûr la rousse aurait pu essayer de faire croire à Lin Yao que le Keigo avait trahit sa parole et tenté quelque chose afin de justifier de pouvoir le faire éventrer sur place, mais l’espionne avait trop de respect pour le système hiérarchique pour pouvoir tenter quelque chose d’aussi fou. Pourtant utilisé la ruse ou des fourberies pour protéger le monde l’influence des mécréants blasphémateurs n’était pas quelque chose qui effrayait foncièrement la Nostradame, cette dernière jugeant que tous les moyens, même les plus vils, était bénéfique s’ils servaient la cause suprême des dieux. Néanmoins, il fallait se plier aux règles du jeu et pour l’instant c’était Lin Yao et Lidy qui avait le destin de la base entre leurs mains, Vénus savait pertinemment qu’elle n’était ici qu’une exécutante et n’avait aucun souci avec ça. Être un outil d’un plan n’était pas quelque chose de rabaissant à ses yeux, il n’y avait aucun mal à ça et ne pas briller dans une opération ne la dérangeait pas non plus. D’ailleurs, si elle voulait de la reconnaissance de la part des non-constantiniste, de la masse ou de ses confrères, la rousse n’aurait pas choisi d’intégrer l’agence secrète dont les actions cachées aux yeux de la majorité du monde et dont l’existence même est très peu connu.

Restant bien à un ou deux mètres derrière le binôme du responsable de la sécurité et du primé, si la femme à la chevelure de cuivre ne devait pas partir voir les scientifiques à la place d’Ayn, elle maintiendrait cette distance et ralentirait même à chaque angle de couloir croisé au cas où elle constaterait une attaque de la part du groupe infiltré. Elle n’était pas du style à se battre en face à face et privilégié les attaques dans le dos, mais pour le coup elle n’avait aucune chance de pouvoir infiltrer l’unité adverse. Il faudrait prendre une décision sur ce qu’elle allait faire une fois en face des décimas… Ah moins qu’elle puisse communiquer avec Lidy pour expliquer la situation et potentiellement pouvoir coordonner d’autres opérations. Si jamais l’agente d’élite avait un plan pour sortir Lin d’une situation difficile en confrontation, il faudrait que la Nostradame l’explique rapidement… Néanmoins elle n’avait guère le choix, il fallait se lancer dans l’affrontement, faire face aux ennemis. Ah… Oui, c’est l’assassinat qu’elle préférait, même avec cette adrénaline qui montait lors des infiltrations complexes et du moment où il fallait gagner la confiance de son interlocuteur.


Codage par Libella sur Graphiorum

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 88px-Blason_Empire_Latin_de_Constantinople.svg


Changement d'ordre ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Sakuga Keigo
Pirate
Sakuga Keigo
Messages : 407
Race : Ange

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue30/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue107/200L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (107/200)
Berrys: 8.388.000 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Fév - 19:40

L'histoire est écrite par les vainqueurs [7]



Le petit groupe pour la protection de la base de l’île de Fuyu allait donc se séparer pour être beaucoup plus efficace. Diviser pour mieux régner, cette expression pouvait marcher dans plusieurs sens autant pour leurs ennemis que pour les alliés du jour. Le Keigo allait faire équipe avec Lin Yao, le chef du groupe qui allait pouvoir surveiller les actions du pirate et être ainsi le témoin de toute la bonne volonté du criminel. Le pirate suivait alors le Chef de la sécurité en allant à toute vitesse. Le temps pressait après tout, si le pirate avait tout bien suivi, les murs avaient étés abattus et cela semblait être du sérieux selon les dires du Yao. Un combat intense semblait attendre notre héros du jour.

« Je vais vous assister ! Je vous suis ! »

Le blondican usa alors de toute sa vitesse pour continuer le chemin en direction des intrus dans cette base. Le destin faisait peut-être bien les choses, le Keigo allait devoir stopper des intrus dans un laboratoire marine. C’était une occasion rêvée pour lui de prouver sa bonne volonté ainsi que d’aider des collègues scientifiques pour être en sécurité d’une menace extérieure. Après quelques instants de course, les ennemis étaient enfin en visuels pour le jeune duo du pirate et du chef de la sécurité. Ils étaient au nombre de deux parfaits pour avoir un duel chacun pensait immédiatement le Keigo.

« Non ! Gros débile, vous êtes deux agis en équipe pour une fois. », la voix de ce diable de père se manifestait encore dans son esprit. Il était vrai que cet homme aussi violent qu’il était autrefois pourrait lui servir un peu d’exemple aujourd’hui. Prenant alors appui sur le sol avant de bondir dans les airs en commençant à s’engager dans le couloir, le Keigo pivota alors sur lui-même avant de projeter une véritable averse de lames d’airs en direction du duo d’intrus.

« Demon Style : Lucifer’s Hurricane ! »

Cela faisait partie des nouvelles techniques de l’arsenal du Keigo qu’il avait réussi à maîtriser en affrontant à maintes reprises ses nouveaux amis de la Couronne. Elle était surtout utile pour engager un affrontement face à des ennemis tout en restant à distance. Le but de cette technique était avant tout de mener un premier assaut face à ces adversaires masqués. Elle servirait aussi à les jauger ainsi qu’à voir quel serait leurs premières réactions. C’était alors en descendant de son bond que le Keigo remarqua son erreur, une explosion se fit alors ressentir et la déflagration était en direction du Keigo. La seule réaction dans la vitesse que le Keigo puisse prendre était de d’essayer d’affaiblir le choc qu’il allait recevoir. La précipitation, c’était ce qui faisait souvent défaut au pirate dans la plupart de ces batailles mais il n’était plus le combattant d’avant qui ne savait pas réagir dans certains cas de surprises. Il allait cracher du sang, se rattrapant assez mal sur sa chute mais il allait sûrement réussir à amortir le choc ou plutôt à réduire la puissance de cette déflagration grâce à sa maîtrise de son sabre.

Si le Keigo s’en sortirais sans trop de dégâts de cette première explosion, il reculerait d’un bond en vitesse en direction de son allié du jour pour le prévenir que le couloir était piégé par les ennemis qui étaient face à eux avec de grande chances pour empêcher certains malheureux de les poursuivre.

« Ils ont miné le terrain, il faut peut-être prendre un autre chemin pour les bloquer. J’ai fais du mieux que j’ai pu pour essayer de les ralentir. Vous connaissez les lieux bien mieux que moi. Comment on pourrait faire pour les rejoindre ? ».

Il attendait bien entendu une réponse de la part de son allié du jour. Il fallait faire vite pour arrêter les infiltrés…  
Codage par Libella sur Graphiorum


Changement d'ordre vue HRP comme les tours d'avant

Résumé :
Une fois que le tour a été fait avec Lin Yao pour rejoindre le couloir piégé par les décimas. Saku saute dans les airs et balance une série de lames d'air pour ralentir/blesser mais surtout jauger la force des deux décimas et leur capacités à esquiver. Il se mange bien sûr, une mine et essaye de réduire la puissance du choc en vain. Enfin si il s'en sort sans trop de blessures (sans blessures graves en gros), il recule et prévient Lin Yao que le couloir est piégé et qu'il faut trouver une autre façon de rejoindre les deux intrus

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
Harlock Zora
Messages : 3307
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue38/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue111/350L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (111/350)
Berrys: 1.026.050 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeMer 13 Fév - 18:29

L'Histoire est écrite par les vainqueurs.


7 : Interrogatoire musclé


Zora alias Jū


Une forêt de lits superposés au linge de lit monochrome, caractéristique des dortoirs militaires ; l'endroit parfait pour ce qui allait suivre. Il ne devrait pas y avoir d'escameras ici, se dit-elle en scrutant tour à tour les murs et le plafond. Non pas que leur éventuelle présence n'y changerait grand chose mais elle limiterait du moins la marge de manoeuvre de la décima. Sans relacher son emprise le soldat captif, elle fit tomber l'une de ses Eden Ball, d'un coup de rein bien placé, dans une corbeille à papier pourtant tapissée de déchets en tout genre ; quelqu'un avait visiblement du mal à respecter les consignes.
Parmi restes de poulet, trognons de poire et autres détritus en tout genre naquit ainsi la délicate Maitresse de Maison sans que toutefois ne puisse témoigner de son élégance, enfin, pas dans l'immédiat. En effet, sans crier gare, Jū déséquilibra le sbire avant d'enfoncer sa tête dans la poubelle, la maintenant fermement par les cheveux, à quelques centimètres de la ravissante plante qui y avait élu domicile. Le parfum de cette dernière, dont les minutes étaient comptées en raison de l'environnement dans laquelle elle avait vu le jour, s'infiltra donc dans les narines du garde avant de se répandre également progressivement dans la pièce.

— Du calme. Détends-toi, respire profondément, dit-elle d'une voix douce et monotone qui se voulait rassurante. J'ai juste quelques questions à te poser puis je te laisse partir, d'accord ?

Elle put sentir le corps du jeune homme se détendre peu à peu et adapta en conséquence son emprise authoritaire pour se contenter de lui caresser le dos d'une main en lui maintenant la tête au-dessus de la Maitresse de Maison de l'autre. Le parfum de la plante avait instauré un climat propice à la discussion, de quoi faire débuter cet interrogatoire sur une base saine.

— Quel est l'utilité de Fuyu pour le Gouvernement Mondial ? Quel genre d'activité a lieu ici ?
— Au vu de mon grade, je ne suis pas habilité à connaitre le détail de tous les projets en cours dans la base. On nous a dit que ce serait tranquille, que personne ne viendrait chercher à Fuyu. Tout ce qu'on avait à faire c'était de protéger la base en cas d'intrusion...
— Relax, soldat. Tu as fait du bon travail, ne t'en fais pas, murmura-t-elle sur un ton rassurant. Maintenant concentre-toi et parle moi des projets en cours.
— Tout ce que je sais c'est que Bohr et Fermi bossent en collaboration directe avec Mariejoa sur ces deux projets ambitieux. Le premier consiste à étudier la conception des Pacifistas X-Edition, dans une optique de diminution des couts.

Les Pacifistas étaient l'un des atouts majeur du Gouvernement Mondial et de toutes les déclinaisons connues à ce jour, lex X-Editions étaient les plus redoutables. Zora n'en avait jamais vu personnellement et ne connaissait rien de leur possibilité en dehors des rumeurs qu'on pouvait entendre sur le sujet. Un seul de ces modèles était aussi efficace qu'une flotte entière et voilà qu'ils cherchaient à produire ces abominations en masse ? Une armée d'un tel calibre et renflouable à souhait de surcroit octroierait un avanntage considérable à son détenteur.

— Tu veux dire qu'il y a actuellement des Pacifistas X-Edition au sein du complexe ? demanda-t-elle avec une étonnante sereinité.
— Je n'en ai personnellement jamais vu et je suis ici depuis un certain temps.
— Je vois, souffla-t-elle, consciente que cette possibilité n'était toutefois pas à exclure. Parle-moi du second projet.

Le garde, désormais complètement sous l'emprise de la Maitresse de Maison, s'exécuta sans la moindre hésitation. Dans le même registre, le tranquilité totale de Zora à la lumière des informations qu'elle recevait témoignait également, dans une moindre mesure certes, des effets du parfum apaisant.

— L'autre projet dont j'ai entendu parler concerne la réplication du Fruit du démon, lacha-t-il en fermant les yeux pour pouvoir mieux apprécier l'odeur de la plante.
— Pour créer des fruits démoniques artificiels ? demanda-t-elle en pensant à ces fruits aux malédicitions instables qui étaient apparus sur le marché noir avant son incarcération.
— Oui. Enfin, non. Enfin, leur idée c'est de créer une copie d'un fruit du démon qui existe déjà. Je ne sais pas si ça répond à la question, je n'y connais pas grand chose.
— C'était parfait soldat, chuchota-t-elle, pensive. Maintenant parle-moi de la base et de ses responsables..

Ce qu'il fit promptememnt. Jū eut donc vent de l'organisation spatiale de la base, dont les salles de stockages générale, bio-chimique et technologie, munies d'un système de sécurité supplémentaire, n'étaient pas libre d'accès. Probablement l'endroit où se trouve ce qu'on est venu cueillir aujourd'hui. A la lumière des informations acquises, elle put ainsi dresser un profil plus clair de ce qui se jouait aujourd'hui. Enrico Bohr et Marie Fermi, les deux chercheurs en charge de ce complexe scientifique transformé depuis en mini-bastion sous la tutelle de Lin Yao, oeuvraient activement sur plusieurs fronts dans le but de renforcer considérablement le Gouvernement Mondial. Une zone d'ombre restait toutefois à éclaircir : Choisir un lieu isoler, recevoir les instructions directement depuis la Terre Sainte, limiter le nombre de personnes impliquées, etc. Leur protocol était solide et pourtant, par je ne sais quel moyen, sa majesté a eut vent de ce qu'il se tramait ici... Même avec la malédiction du monarque, la présence des forces Décimas sur l'île enneigée était improbable. Zora en vint donc à la conclusion que quelqu'un au sein de la chaine de commandement de cette ambitieuse opération scientifique devait avoir volontairement laissé fuiter de l'information et si cette personne se trouvait à Fuyu, il s'agissait alors d'un allié important qui devait courrir un danger de mort depuis l'intrusion.

— Sors en premier, je te suis de prêt, ordonna-t-elle en profitant des derniers instants d'efficacité du parfum de la Maitresse de Maison, désormais en pleine décomposition dans la corbeille.

Docile, le soldat se retrouva dans le couloir à présent entrecoupé de massives portes en acier. En réaction au mouvement, la tourelle de sécurité déployée en face de l'accès au dortoir s'ajusta sur le garde sans toutefois ouvrir le feu. En revanche, lorsque l'intruse masquée apparut dans son dos, la tourelle n'hésita pas un instant à tirer. Jū dût essentiellement son salut au corps du soldat qui fit office de bouclier, lui permettant alors de s'extirper du flux incessant de balles en empruntant le même chemin que celui pris par Ichi quelques instants plus tôt. Elle repassa donc dans le hall d'entrée avec la ferme intention d'escalader à son tour l'imposant palmier dressé à même l'entrée par laquelle le groupe s'était faufilé, avant que l'arbre ne dépérisse à cause du froid.


Résumé:
 
Techniques:
 

_________________
C'est monsieur, hors-rp...
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 1419787044-sign-impa-chibi L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 1439104760-sign-from-hell-to-paradise
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
Lidy Olsen
Messages : 295

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue31/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue203/250L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (203/250)
Berrys: 80.189.300 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Fév - 10:09


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [7]


- La diversion, c'est dit de manière trop évidente... Je doute que ce soit réel.

Ils avaient réussi à en capturer un : ça voulait dire des informations dont ils ne se priveraient pas. Si Lidy ne doutait pas qu’ils devaient déjà savoir pas mal de choses en entrant dans ces lieux, elle espérait au moins qu’ils seraient pieds et mains liés sur place. Or… Ce n’était pas le cas avec quelqu’un qui habitait ici tout au long de l’année. Elle allait devoir redoubler de prudence. D’abord, les tourelles, les portes, l’avancée de Lin Yao qui promettait de les amener là où ils avaient leur place… Le Pacifista allait bientôt être activé, cinq minutes c’était cependant énorme. Cela voulait dire qu’il fallait qu’ils soient réactifs, et qu’ils utilisent leurs ressources sur place.

- Un des hommes a mis des mines près de l’entrée qui mène vers lui, déclara Lidy dans son oreillette. Les tourelles ne les ralentiront pas bien longtemps. Un autre a utilisé une sorte de palmier qui a poussé à une vitesse hallucinante, et l’a utilisé pour le mener sur le toit.

Puis, se tournant vers Momiji elle ajouta en urgence :

- S’il y a des entrées sur le toit, bloque-les. On ne peut pas se permettre de le laisser trouver les scientifiques.

Elle pouvait coordonner ses efforts avec ses alliés, mais il fallait qu’elle s’assure que l’ennemi principal reste loin des scientifiques… Qu’elle risquait de mettre à contribution d’un instant à l’autre. Elle allait ouvrir une ligne avec eux pour pouvoir les alerter de la suite, ou du moins elle demanderait cela à Momiji, mais avant il fallait qu’elle s’occupe des bouches d’aérations.

- Est-ce que vous avez un système d’évacuation des gaz toxiques dans la base ? Un système d’aération qui permette de prévenir à ce type d’accidents ?

Elle répondit qu’il y en avait un, mais qu’il valait mieux évacuer pendant que ça filtrait. C’était à cause du temps que cela risquait de prendre, mais pour l’instant ils n’avaient pas de meilleure solution pour endiguer ce que l’ennemi avait mis dans les bouches : elle demanda à l’activer en expliquant succinctement pourquoi. Un mauvais point pour la base : en soit, la Olsen espérait que ce serait plus facile. Elle pesta intérieurement avant d’ajouter :

- Ouvre une ligne avec les scientifiques, on va devoir coordonner nos efforts.

Une fois la ligne ouverte, la demoiselle devrait leur expliquer ce qu’elle avait dit à Ayn’ : qu’il fallait qu’ils se préparent à l'attaque de l'ennemi et à détruire leurs travaux au besoin, et qu’il fallait que rien ne tombe entre les mains de l’ennemi. Une seule erreur de leur part, et cela pourrait provoquer de très gros ennuis au Gouvernement Mondial. Bien sûr, elle ne leur précisa pas que la CP9 présente dans cette base serait sûrement à même de les tuer s’ils étaient capturés, et qu’elle n’aurait pas le luxe d’hésiter si elle devait appuyer sur la gâchette elle-même… Enfin, ils n’en étaient pas encore là.

Elle devait observer et tenir ses alliés au courant de la situation progressivement.

Le village était en proie à une fièvre étrange. Instinctivement, l’ancienne chasseuse de prime s’éloigna des plantes et grommela : elle ne pouvait pas laisser les choses comme ça, la colère l’envahir… Surtout pas si les renforts arrivaient d’un instant à l’autre. Alors même qu’elle pensait cela, une ombre passa à toute vitesse au-dessus de leur tête et alla se poser plus loin, bien plus loin, à l’écart des plantes et de leur effet néfaste.

- On doit gérer ça ? Putain… Allez, au boulot, chacun une !

Les plantes avaient pris de l’ampleur, mais les trois agents n’étaient pas n’importe qui : c’était des agents de terrain. Ils utilisèrent des tissus pour couvrir leurs voies respiratoires, et s’attaquèrent immédiatement aux bases des plantes les plus proches, la première avec ses éventails, le second avec sa lance, et le troisième avec sa télékinésie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 681

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue0/0L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeMer 20 Fév - 16:19


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Yuuki_10
Membre de la Sécurité, Momiji.

-Il n'y a pas d'accès depuis le toit... Enfin, à part les quelques grilles d'aération inclinées...

Les ennemis n'allaient d'ailleurs pas tarder à les dénicher : c'étaient les seules aspérités sur ce toit lisse et immaculé d'un tapis neigeux dense... Quant à savoir s'ils allaient pouvoir s'y glisser et progresser sans difficulté, toutefois, c'était une toute autre histoire. Même si les grilles pouvaient évidemment être fermées hermétiquement, notamment afin d'empêcher une tempête de neige de refroidir la totalité de la base en s'engouffrant par cette myriade de conduits, il n'était peut-être pas nécessaire d'aller jusque-là dans le seul but de protéger leur enceinte d'une intrusion supplémentaire. Après tout, il fallait une sacrée souplesse, une corpulence fine et une bonne détermination pour se frayer un chemin au travers de ces conduits étroits et longilignes, qui bifurquaient sans cesse, tantôt à gauche, tantôt à droite, pour se rendre dans les cuisines ou les salles d'eau. La jeune membre de la sécurité se souvint bientôt que, de manière générale, toutes les pièces étaient reliées aux grilles d'aération, même s'il était par exemple impossible pour un être humain normalement constitué de rejoindre les entrepôts par ce biais tant les conduits se rétrécissaient encore et encore. Elle imagina que son cerveau, rongé par les inquiétudes, divaguait au lieu de la mettre sur une piste fructueuse et elle chassa donc ces considérations triviales d'un revers de la main, non sans exécuter la demande de Lidy. Finalement, elle fit une proposition que les scientifiques approuveraient à contre-cœur d'un hochement de la tête las.

-On pourrait sceller les labos ? Si les choses reviennent dans l'ordre, ça nous demandera des heures pour les desceller... mais si une intrusion doit se faire, et que les accès sont forcés, une explosion surviendra dans le laboratoire pour ne laisser aucune trace des projets sur lesquels les scientifiques travaillent. Enfin... Il y a aussi des coffres cachés, sous certaines dalles, qui pourraient permettre de planquer le gros des projets sans les exposer directement, mais ça risque de prendre un certain temps aussi.

Les idées et les dispositifs lui revenaient pèle-mêle, et elle en éprouvait d'immenses remords. Cependant, le caractère exceptionnel de cette attaque furtive la conduisait immanquablement à paniquer... Elle n'avait pas l'expérience des situations de crise et les protocoles, s'ils étaient rodés, dépendaient sur Fuyu majoritairement des gardes et de leur sang-froid. Autant dire que dans les circonstances actuelles, le système de sécurité n'était pas forcément aussi hermétique qu'il aurait dû l'être, dans la théorie. Ce qui ne signifiait pas pour autant que la mission des Decimas serait simple...

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Shang_10
Chef de la Sécurité, Lin Yao.

-Bon sang !

Ils étaient bloqués. Les mines semblaient suffisamment dissuasives pour empêcher Lin Yao et le forban malchanceux de passer en force, sans prendre de précaution aucune... D'un autre côté, leurs ennemis voyaient leurs possibles chemins entravés par la présence de cette porte monumentale, qui les avait guidé tout droit vers le chef de la Sécurité locale. En somme, les intrus tout comme les occupants habituels de la base scientifique de Fuyu étaient dos au mur, et pouvaient se lorgner pesamment, en chien de faïences. Rien, si ce n'était le bruit pétaradant et incessant des tourelles automatiques, ne semblait pouvoir rompre ce silence tendu... Jusqu'au moment où Lin Yao se rendit compte que l'un des deux larrons auxquels il faisait face était en train de s'en prendre à la porte qui restreignait leurs alternatives drastiquement. Combien de temps l'acier dans lequel elle avait été taillé pourrait-il tenir ? Pas assez longtemps, manifestement : la première entaille avait suffi à atteindre le cœur de l'obstacle, une fine plaque de titane qui renforçait la structure amovible. Deux, trois, quatre coups d'épées supplémentaires suffiraient possiblement à l'intrus pour se frayer un chemin : à partir de là, il serait libre de reprendre ses exactions sans entraves, et il faudrait aux deux garants de l'ordre et de la sécurité un bon moment avant de lui mettre définitivement le grappin dessus. Quelques secondes qui pouvaient s'avérer précieuses, et pouvaient également avoir des conséquences désastreuses... Alors quoi ? Se séparer, se précipiter dans la gueule du loup, tenter de mener une vaine diversion ? La témérité l'emporta sur la bêtise et l'empressement invita le chef de la garde à réaliser une action déraisonnable au possible : il s'élança dans la direction des deux malfrats, faisant fi des mines restantes qui ne manquèrent évidemment pas de se déclencher sur son chemin.

-Yú chā !

Les deux bougres seraient surpris, à n'en pas douter : Sakuga et Ellie eux-mêmes céderaient peut-être du terrain à l'étonnement. Mais si Lin Yao allait sans nul doute éponger de sévères blessures, il ne capitulerait pas pour autant. Essayant de tirer profit de la surprise qu'il générerait chez ses adversaires, il se ruerait sur le premier d'entre eux pour finalement projeter sa lance à une allure extraordinaire droit vers le second... Celui-là même qui, une seconde auparavant, s'acharnait sur la porte en acier. S'il ne réagissait pas rapidement et intelligemment, il risquait fort d'être cloué au mur, empalé par l'arme pointue du chef de la garde. Cependant, ce dernier n'aurait pas triomphé pour autant : il restait encore un opposant... Et lui n'avait plus d'arme pour s'en charger, sans parler des multiples brûlures qui parcouraient son flanc droit, resté exposé lors des détonations.

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Yagen_10
Marie Fermi.

-Mademoiselle, attendez !

Elle n'avait pas été assez réactive pour intercepter Lin Yao et l'étranger qui semblait être de leur côté, mais Vénus, en revanche, elle avait pu l'interrompre. Elle lui tendit immédiatement un objet étrange, donc la forme, anodine, semblait être celle d'un pistolet normal, à cela près qu'il était garni de quatre capsules, alignées de part et d'autres de son canon. Ces capsules, créées dans une matière flexible, pouvaient manifestement être activées à volonté : Marie se chargea d'en expliquer le fonctionnement très sommairement, sachant qu'il valait mieux éviter de s'ériger trop longtemps entre le service de sécurité et les intrus belliqueux.

-Gaz, feu, foudre et pression. Prenez ces capsules supplémentaires. Elles font office de munitions. Vous pouvez en déclencher deux simultanément, et... Faîtes attention à vos alliés. Ce n'est qu'un prototype. Je veux dire, vraiment qu'un prototype. N'en attendez rien.

Elle préférait être claire, même si elle souhaitait, d'une certaine manière, contribuer. Elle n'était pas assez forte pour prendre part à ce conflit, mais elle avait passé le plus clair de son temps libre de ces derniers mois à bosser sur ce projet... Une arme dont le coût était nettement trop élevé pour être commercialisée mais qui, en revanche, pouvait témoigner de son potentiel dans des circonstances exceptionnelles. Vénus allait peut-être pouvoir en tirer profit... ou peut-être pas. Dans un cas comme dans l'autre, la Fermi ne la retint pas davantage : elle fit volte-face et s'en retourna auprès de ses apprentis, pour l'immense majorité paniqués et désœuvrés, qu'Enrico tempérait de son mieux.



Ordre de réponse :
PNJ Decima - Lidy - Vénus - Sakuga - Zora
Vous disposez de 72h pour répondre. Écoulé ce délai, votre tour sera automatiquement passé. Vous disposez d'un délai de 24h additionnelles exceptionnellement, que vous pouvez utiliser au besoin afin d'étendre votre tour.
Si vous ratez deux tours consécutivement sans prévenir personne en amont, vous serez exclus de l'event. Si vous ratez un tour mais que vous prévenez les MJs et vos compagnons, ça n'aura aucune incidence et vous pourrez reprendre tranquillement !

Lin Yao est lvl 30.
Les tourelles automatiques de Fuyu sont l'équivalent du lvl 18-20. Elles suivent les mouvements et tirent apparemment un flot de balles continu dès qu'elles ont une cible en visu.
Les gardes normaux de Fuyu sont lvl 15.

Spoiler:
 

J'ai rajouté deux petites choses au plan :
Les portes métalliques sont représentées par les traits gris.
Les tourelles automatiques sont représentés par les ronds rouges.

Du côté de Saku, Lin Yao, Ni et San, la situation est tendue jusqu'au moment où Ni parvient à trancher une bonne part de la porte renforcée. Lin Yao comprend que la situation est trop grave, et il décide de traverser le couloir en encaissant les explosions des mines. Il est blessé, mais veut jour sur l'effet de surprise pour balancer sa lance à toute allure droit vers Ni, pour engager les hostilités impitoyablement.

Du côté de Lidy, les informations continuent d'affluer à mesure que Momiji se les remémore. Il y a donc notamment la possibilité de sceller les laboratoires temporairement, quitte à tout perdre si une tentative d'intrusion devait avoir lieu, ou celle de simplement planquer le gros des projets en espérant que rien ne soit découvert, quitte à y perdre un peu de temps.

Marie, enfin, interrompt la course de Vénus pour lui passer un pistolet légèrement plus volumineux que la moyenne. Quatre capsules sont situées sur ses bords et peuvent faire office de munitions. Il est possible de fusionner les effets de deux capsules.

Je ne précise rien de plus au niveau du village : le chaos s'engage, mais ne règne pas encore totalement. Les renforts n'arrivent pas encore, et sur le toit, rien ne sort totalement de l'ordinaire.

Je vais essayer de discuter avec Ayn, je vous tiens au courant, mais par défaut, son tour prochain sera sauté (deux tours ratés successivement)
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Decima)

PNJ (Decima)
Messages : 123

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeSam 23 Fév - 21:45





Ichi


Ichi avait choisi d'être oublié de tous en évoluant dans les ombres, en frappant depuis les ténèbres avant de disparaître de nouveau, car il se savait suffisamment rapide et implacable pour réaliser chaque mission qui pourrait lui être présentée. Malgré tout, malgré ce qui lui semblait être une éternité passée dans l'anonymat, le grand sabreur ne pouvait pas oublier sa vie d'avant, le fragment de son existence où sa seule préoccupation était de manier ce sabre jour après jour jusqu'à ce que ses mains en deviennent douloureuses. Cela faisait si longtemps qu'il avait presque oublié la raison pour laquelle il avait décidé de prendre les armes, pour commencer, mais il se rappelait bien de la raison qui l'avait fait continuer : parce qu'il aimait cela. Il n'avait jamais été inutilement violent ou sadique, bien sûr, mais lors de ses premiers combats il n'avait pu ignorer le sentiment de puissance au moment de mettre à bas un adversaire et, depuis ce jour, il n'avait fait que voguer de combat en combat à la recherche de cette sensation comme un accroc à la recherche de son prochain fix.

Était-ce la seule raison ? Non mais la seconde était moins avouable, la seconde était enterrée beaucoup plus profondément dans ses entrailles, sous une couche de saleté qu'il n'avait nul désir d'essuyer. C'était bien mieux ainsi car si aujourd'hui sa recherche de combat s'était apaisée, écrasée par une mission bien plus noble, l'autre raison n'était pas de celles qu'il pourrait faire taire aussi facilement. Il était donc préférable de l'oublier, de l'enterrer en priant pour qu'elle ne remonte pas à sa surface durant le pire des moments.

En arrivant sur le toit de cette immense base le sabreur s'était attendu à trouver une antenne radio, une porte ou quelques éléments à exploiter mais, si on laissait de côté les conduits d'aération trop grands pour son immense carrure, il ne trouva rien d'exploitable et laissa cette frustration glisser sur sa peau. Fort heureusement la nouvelle venue du groupe ne tarda pas à pointer le but de son nez, amenant avec elle son lot d'informations que le sabreur masqué ne manqua pas de noter dans un coin de sa tête. Réduire le coût de construction des X-Editions et copier artificiellement un fruit, était-ce donc là le but de cette base perdue au milieu de nulle part ? Il ne revenait pas au masqué de juger de l'intérêt ou non de ces informations, il lui revenait de rapporter des preuves solides et concrètes à son suzerain.

Pointant de la pointe de son sabre la bouche d'aération non loin d'ici, se remémorant la configuration de la base telle que présentée par sa partenaire, le sabreur s'avança jusqu'au bord opposé du toit.

    - Utilise ces conduits et vois ce que tu peux trouver, il nous faut des éléments tangibles. Je vais rejoindre les autres pour le nettoyage de la base.


L'instant d'après le grand sabreur disparut dans le vide, sautant du haut du toit tout en laissant son instrument de mort s'enfoncer dans la paroi pour ralentir sa chute. Enfin il finit par arriver depuis l'entrée sud et, bientôt, il s'y engouffrerait en prenant immédiatement à droite. Il ferait son possible pour esquiver ou trancher les tourelles qui le viseraient, bien sûr, mais sa priorité était de débarrasser cette base de tout obstacle gênant pour faciliter le travail de ses collègues.


San, Ni


Le numéro deux du groupe était un sabreur suffisamment compétent pour se charger de trancher l'acier, cela tout le monde le savait mais, lorsque sa lame commença à mordre dans la paroi, le masqué se rendit compte que cette tâche ne serait pas aussi simple que prévue. En effet en-dessous de cette couche d'acier se trouvait une couche bien plus solide qui, de ce fait, allait demander toute son attention. Raffermissant la prise sur son arme alors qu'il s'attaquait à cette couche de titane, le masqué tourna très légèrement sa tête en direction du muet.

    - Couvre-moi.


Comme à son habitude le concerné ne répondit que d'un presque imperceptible hochement de tête, rapidement attiré par l'arrivée des renforts sur leur position. Il aurait pu utiliser sa double faucille pour foncer et trancher dans le lard de ces imbéciles mais il ne le fit pas, préférant passer une main dans son dos pour attraper l'éventail de modeste taille qui y était accroché. Le muet n'était peut-être pas la plus fine lame du groupe mais il avait son agilité pour lui ainsi qu'une panoplie de techniques, comme autant de cartes dans ses mains.

Puis vint cette pluie de lame d'airs, cette pluie d'attaques et, en guise de réponse, le masqué effectua un coup de tranche verticale qui généra une puissante bourrasque, suffisamment violente pour disperser cette première attaque sans grande difficulté. Oh oui il savait qu'il ne pourrait retenir ces renforts bien longtemps, il connaissait ses capacités mieux que personne mais il tiendrait bon aussi longtemps que possible. Telles furent ses pensées avant que celles-ci ne soient chamboulée par la charge héroïque d'un homme semblant faire fi du bon sens et de son instinct de survie. Qui était-il ? Cela ne faisait aucune différence, mais son courage devait être salué, tout autant que son attaque que l'aveugla manqua de peu de rater. Puisant dans ses réflexes et sa rapidité impressionnante, le masqué effectua un mouvement de tranche horizontale, de droite à gauche, qui vint dévier la lance de sa trajectoire initiale. Ce fut avec une violence inouïe que la pointe de l'arme vint s'enfoncer dans la paroi non loin du numéro deux du groupe, ce dernier ne broncha presque pas en réalisant à quel point il était passé près d'une mort violente.

Pourquoi ? Parce qu'il s'en remettait au muet pour le protéger de nouveau. Ce dernier lancerait bientôt une autre bourrasque afin de repousser les renforts plus loin dans le couloir, afin d'offrir quelques précieuses secondes à son camarade pour qu'il leur ouvre une porte de sortie.


Ichi est lvl 32
Ni est lvl 28
San est lvl 28

Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
Lidy Olsen
Messages : 295

Feuille de personnage
Niveau:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue31/75L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Left_bar_bleue203/250L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty_bar_bleue  (203/250)
Berrys: 80.189.300 B

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Fév - 14:22


L'histoire est écrite par les vainqueurs. [8]


Quand on utilise son cerveau plutôt que ses muscles pour avancer, il ne faut pas s’étonner de trouver sur son chemin de nombreux obstacles. Pour le coup, Lidy était d’avis qu’exploiter ses facultés mentales lui permettraient d’accéder à ce qu’elle désirait, tandis que se montrer vindicative ne serait pas assez efficace. Elle était perdue dans une conception du monde qu’on avait ouvert récemment, par l’intermédiaire de Belladone Grimm, la compagne de la bleue. Elle aurait bien dit « nouvelle compagne » mais en réalité ses conquêtes étaient plutôt pauvres en termes d’effectifs. Elle ne s’en plaignait cependant pas.

Ainsi, elle avait développé ses aptitudes au Rokushiki à travers les entraînements qu’elles faisaient ensemble, quand l’Agente du CP2 était à Ennies Lobby. L’ancienne assassine était une source d’apprentissage constante, et une source de plaisirs dévorants. Elle n’avait rien à envier à ses camarades, même si elle ne maîtrisait pas elle-même l’art du Cipher Pol, surtout réservé au Cipher Pol 9, mais partagé avec le reste du Gouvernement Mondial pour améliorer leur efficacité.

Quand elle regarda les caméras de surveillance, Lidy put constater deux choses : les ennemis ne reparaissaient pas, et le combat s’était engagé entre le commandant de la base et les deux sabreurs. Ils étaient cependant clairement des écrans de fumée. Le Pacifista promettait d’être activé d’ici quelques temps, mais il n’était pas encore en état de marche : en attendant, il fallait tout faire pour arrêter l’avancée des adversaires.

- Nous allons avoir besoin de temps… Scellez les laboratoires. S’ils sont forcés, c’est signe que nous avons échoué. Tant que les scientifiques restent en vie, les recherches pourront reprendre. En même temps, je vais vous acheter du temps. Et Momiji… Ferme les grilles d’aération, la priorité est d’empêcher les fuites, ne prenons pas de risques.

C’était en contradiction avec ce qu’elle avait demandé précédemment, mais les adversaires la mettaient au pied du mur. L’explosion des laboratoires permettrait de protéger les projets, mais elle n’avait pas conscience de condamner toute la base si cela venait à être avéré. D’un autre côté, elle venait de voir que l’un des ennemis avait pénétré dans la base par la porte à côté de la sienne. Il se dirigeait dans la direction un peu opposée à la sienne, mais il valait mieux prévenir que guérir. Elle allait devoir intervenir avant qu’il n’exécute les plus proches scientifiques. Déclenchant son système de communication, elle s’adressa à Ellie d’un ton inquiet :

- Un ennemi a pénétré au sud, et un ennemi a disparu sur les toits. S’il ne reparaît pas, c’est qu’il a emprunté les systèmes d’aération par un moyen quelconque. Il suffit que ce soit un Zoan et c’est chose possible.

Elle n’épilogua pas, ouvrit la porte et la referma en volet  avant d’utiliser un Soru magistralement mal effectué qui l’envoya tournebouler devant l’ennemi au sabre, l’interposant entre lui et les scientifiques. Elle ne maîtrisait toujours pas parfaitement cet art-là. Alors, le regardant, intrigué, elle sentit que les choses allaient être compliquées à gérer. D’un geste alors contondant, elle envoya une lame d’air en direction de son adversaire, dans le simple but de le faire reculer et de le mettre sur ses gardes.

Dans la ville où les nargeuses avaient commencé à étendre leur effroyable sortilège, mais bientôt les sauveurs arrivèrent. Les agents du Cipher Pol 6 faisaient partie de l’équipe de la Olsen, et ils avaient de ce fait un avantage clair : celui de subir des entraînements réguliers et minutés par leur cheffe qui n’en menait, à bien des égards, pas plus large qu’eux. La lame de la lance de Prometheus vint trancher rapidement la base de la plante pour la faire chuter. Il tua rapidement les quelques racines qui pourraient repousser avant de se diriger vers le dernier des quatre plants visible.

Reutsuna n’eut pas plus de résistance, elle effectua une attaque qui vint cisailler les branches avant de s’en prendre à la base du problème. Ce fut Kid qui traina un peu plus en cherchant des objets tranchants capables d’accomplir leur œuvre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]   L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Histoire est écrite par les vainqueurs. [Groupe 6]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Le forumhaiti face à l'histoire d'Haiti de 1986 à 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-