Partagez | 
 

 [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Almar

avatar
Messages : 30
Race : Humain
Équipage : Aucun pour le moment

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
23/80  (23/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Sam 10 Nov - 23:13

Une vente non désirée

Almar arriva à bon port dans l'Archipel Shabaody. Avant de partir, il remercia tous les membres du navire pour s'être bien occuper de lui jusqu’à maintenant. Posant un pied dans le port, le gardien parti en repérage pour trouver un équipage. Cependant, il se perdit rapidement à cause de la fraîcheur de nouveautés qui s'offraient à lui ! Le fait de n'avoir jamais quitté Pandore durant tout le long de sa vie, le laissa bouché bée devant l'architecture même de l'archipel... Dire que la ville se présentant à lui se tenait sur les racines d'un arbre géant, il fallait le voir pour y croire. D’ailleurs, un événement inhabituel provoqua un attroupement massif tout proche du phare. En s'approchant d'un peu plus prés, Almar put apercevoir une personne se tenir tout en haut du bâtiment. Il semblait vouloir mettre fin à ses jours vu les dires qu'il prononçait à tout va :

«Je vais me tuer ! J'en ai marre de cette vie de merde !» Il bue cul sec le fond de sa bouteille. «Je me fais virer ! Ma femme m'a trompé avec mon meilleur ami ! Non mais hoooooooo !!!! ça suffit maintenant ! Je vais prendre les choses en main désormais !» Ce pauvre homme était plus au top de sa forme. Il devait avoir dans la quarantaine, quasiment plus un poile sur le caillou, la peau sur les os, des vêtements d'ouvrier sale et tout déchirer. Il semblait être l'ombre de lui-même désormais...

Un homme se tenant juste en dessous, s’exclama en disant :

«Monsieur ! Ne sautez pas ! Vous risquez de mourir ou de blesser quelqu'un ! Descendez avant de faire une bêtise !!!»

Et là, le suicidaire répondit en éclatant de rire :

«Je fais ce que je veux ! Pauvre Cloche !» Il balança la bouteille dans le vide, lors du fracas de cette dernière sur le sol, cela fut le coup d’envoie pour l'ivrogne de faire le grand saut. Apeuré, on pouvait entendre des gens hurler face au drame qui allait se produire. Heureusement, Almar utilisa le pouvoir de son fruit pour empêcher ce drame. En effet, le colosse sépara son corps en deux parties, faisant l'éviter la partie supérieure de son corps, il attrapa de justesse ce pauvre bougre. Une fois sur la terre ferme, le gardien plaqua l'individu contre le sol, l’empêchant de lui donner des coups, vu le mécontentement de ce dernier.

«Pourquoiiiiiiiiiiiiiii !!!!!? Pourquoi !!!!? pourquoi m'avoir sauvé....?» Il se mit à pleurer, perdant toute volonté de cogner son sauveur. «Je voulais seulement partir vers un monde meilleur... J'en peux plus de vivre dans ce monde de merde... Je n'ai jamais eu aucune chance dans ma vie...»

Extérieurement, Almar n'afficha aucune émotion à l'égard de ce bougre, mais intérieurement, cela fut tout le contraire. Il éprouvait une grande empathie vis à vis de son malheur. Le monde n'a jamais été bon avec n'importe quel individu. Chacun trace une route aléatoire qui le mènera loin vers la lumière ou les ténèbres. Relâchant un soupir, le colosse prononça quelques paroles avant de lâcher prise :

"Je suis sincèrement désolé pour tout ce qui vous est arrivé... Mais, vous ne pouvez pas abandonner maintenant, il vous reste encore un long chemin devant vous." Il posa un regard tout autour de lui, faisant signe à la foule de déguerpir, histoire de parler calmement d'homme à homme. "Bon... Il semblerait que nous pouvons enfin parler tranquillement." Il tendit sa main vers l'inconnu. "Je me nomme, Almar Vicioli, et vous ?"

Un peu intimidé par cette soudaine sympathie, ce frêle gaillard prit un certain temps avant d'accepter la poignée de main. Juste après, ils partirent vers une zone plus tranquille du port, à l'abri des regards.

«Je m'appelle, James Scott... Enchanté de vous rencontrer...» Il essuya ses larmes d'un simple geste de la main. «Vous êtes vraiment un drôle de bonhomme, vous savez ? Ce n'est pas tous les jours que quelqu'un, vient en aide à un homme tel que...» Soudainement, le visage du dégarnie semblait d'un coup dévorer par la peur : Ses yeux étaient grands ouvert, l'intégralité de son front était plissé et sa bouche resta figé, comme s'il essayait de dire quelque chose de très important à son sauveur. Mais le temps de comprendre la situation, Almar se fit frapper d'un violent coup sur la tête. Le choc fut d'une telle violence que le colosse s'écrasa violemment par terre, tombant dans l’inconscience.

Une heure plus tard...

Lors de son réveille, Almar ouvrit avec une grande difficulté ses paupières. Il arrivait à peine à décrire le décor qui l’entourait, à cause du sang dégoulinant sur son visage. Juste à sa droite, se trouvait de multiples cages où l'on pouvait voir à l'intérieur une multitude d'individu diverses et variés, comme des femmes et enfants de tout âge... D’ailleurs, en essayant de comprendre ce qu'il se tramait, le colosse s’aperçut tardivement que son corps était attaché contre un mur. Ses liens étaient faits en granit marin, impossible d’utiliser son pouvoir dans cette condition fâcheuse. Puis, Cela explique cette soudaine perte d’énergie, Almar ressemblait clairement à un animal sans défense...

"Je suis où ? Bon sang..." Prononça fébrilement le colosse.

Une douce voix provenant d'une cage vint lui répondre :

«Vous êtes dans un entrepôt se situant tout prêt du port... Et... Nous allons être vendus dans une vente aux enchères... Comme des animaux de cirque...»

Almar tenta d'apercevoir son interlocutrice, mais c'était peine perdu, il ne voyait quasiment rien à cause de l’obscurité des lieux. Seul un individu monstrueux se présenta au gardien en sortant des ténèbres de la pièce. Le colosse fit face à la réincarnation de la gourmandise, un bibendum sur patte armé d'un fouet recouvert de piques. Ce monstre au visage ravagé par les flammes, semblait chercher un être humain à torturer. Hélas, la sentence tomba sur Almar, vu qu'il était le seul à ne pas être enfermer dans une cage. Profitant clairement de ce moment, le bibendum s’approcha à quelques centimètres de sa victime, prenant clairement un malin plaisir à voir le visage de ses proies tourmenter par la peur. Mais cependant, pour la première fois de sa vie, le bourreau vit que sa «victime» était en proie à la joie, car un sourire sinistre était gravé sur le joli minois du colosse. Agacé par cette provocation, le gros tas de graisse rentra dans une colère noire :

«Je vais t'apprendre à me provoquer !!! Enflure !» Un coup de fouet fut lancé, mais c'est sur cette attaque que nous quittons le gardien, revenant aux côtés de James Scott...

Une heure auparavant....

Ce pauvre bougre prit la poudre d'escampette au moment du larcin. Toutefois, il avait eu le courage de suivre les agresseurs jusqu’à l’entrepôt où fut enfermer son sauveur. Totalement prit de tremblotes, James ne savait pas quoi faire... Devait-il agir de lui-même ? Ou appeler d'autres personnes pour l'aider dans sa quête ? Connaissant parfaitement sa condition physique, James ne réfléchit pas très longtemps, il prit sans hésiter la deuxième option. Il se mit à courir comme un damné dans la ville, beuglant de toutes ses forces :

«Je vous en supplie ! Quelqu'un !!? J'ai besoin d'aide ? Mon ami vient d'être enlever par un monstre ! À l'aide ! Je vous en supplie !!!» James glissa dans une flaque de boue. «Je vous en supplie... Quelqu'un peut-il m'aider !!!?» Les passants autour de lui, portaient guère la moindre attention à son égare. Tous les habitants de la zone le connaissaient, ils croyaient que l’alcool lui était certainement monté une nouvelle fois à la tête. Mais James n'avait pas encore dit son dernier mot, il continua sans relâche, jusqu'à que quelqu'un vienne à son secours.
; color:black;">
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1835
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
85/750  (85/750)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Dim 11 Nov - 18:32

Une vente non désirée


Depuis quelques jours, le deux Toupex, Kanäe et Nana, se trouvaient et se promenaient sur l'archipel des Shabaody. La plus jeune, une femme-plante passionnée par ses congénères végétaux, semblait chaque jour gagner en émerveillement alors que la plus grande, bien moins rêveuse, profitait de l'ambiance de l'archipel marquant la fin de GrandLine, une porte presque ouverte vers le Nouveau Monde. Elles étaient arrivées quelques jours plus tôt par l'intermédiaire du Dog et de sa malédiction, cherchant maintenant à découvrir un peu plus cet ensemble majestueux de terre soutenue par la nature de quelques titans forestiers.

Kanäe, primée à un peu moins de deux cent millions de Berrys, semblait se faire à la vie de la zone et privilégiait la vie dans les quartiers hors-la-loi, les plus calmes d'entre eux pour éviter de trop se faire remarquer. Son caractère difficile, impulsif selon certain, l'avait déjà conduit à aligner deux forbans qui pensaient pouvoir obtenir des faveurs intimes de la personne de Nana, quelque chose d'impensable pour la maudite du scorpion qui leur avait appris une leçon bien difficile. Les deux hommes avaient fini dans un sale état, laissés à l'ombre d'un arbre millénaire, en sang.

Malgré ses quelques... travers, la maudite verte essayait de ne pas attirer l'attention, elle savait que même au sein des grooves de criminels elle pouvait croiser de fortes têtes, des personnes capables de la vaincre sans qu'elle ne puisse opposer qu'une résistance bien limitée. Au-dessus de la liste se trouvait évidemment l'ancienne Amirale de la marine, une femme spécialisée dans la chasse aux primés et d'une puissance incroyable : Jasmine. Dereto ou elle-même représentaient des risques sérieux qu'il fallait à tout prix éviter lorsque l'on était affilié au révolutionnaire le plus recherché du moment. Bien qu'il existe une trêve entre inquisition et gouvernement, celle-ci n'était pas opposable aux chasseurs de prime : un souci à n'en pas douter.  

Quoiqu'il en soit, et bien que méfiante, la Toupex profitait de cette nouvelle journée sur l'archipel en compagnie de sa petite soeur de coeur pour faire quelques achats, notamment vestimentaires. Nana était au moins aussi intéressée que la primée par leur style et chacune d'entre elle dépensait des sommes non-négligeables dans une quête de remplissage des dressings. Les investissements de l'inquisition sur l'île de Momorio commençait à porter leurs fruits, offrant des revenus plus que substantiels à la traitresse qui pouvait enfin profiter dans voler de l'argent à son petit frère. La journée s'annonçait donc couteuse mais agréable.

Pourtant, sortant alors d'une boutique de robe, un sac sous le bras, la révolutionnaire fut interpellée par les cris d'un homme allongé dans la boue, au milieu de la rue. L'homme semblait dans un état passable, au mieux, sale et puant l'alcool. Il hurlait que son ami avait été pris, qu'il avait été enlevé. Si les passants connaissaient le hurleur, la maudite ne le connaissait pas. Nana et elle s'approchèrent donc, la femme-plante usant de ses cheveux-pétales pour entourer le clochard présumé et le remettre debout avec une certaine douceur, devant le Midorisasori.

Calme toi. Dis moi qui tu es et ce qu'il se passe pour que tu sois dans un état pareil. Si je peux t'aider, je le ferai.  


Protéger la vie et les intérêts civils pouvaient avoir un prix, tempérer les alcooliques en était l'un d'entre eux par moment. C'était encore davantage le cas lorsque ce dernier parlait d'enlèvement sur une archipel connue pour ses ventes d'esclave.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Almar

avatar
Messages : 30
Race : Humain
Équipage : Aucun pour le moment

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
23/80  (23/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Mar 20 Nov - 23:56

UNE VENTE NON DÉSIRÉE
Contre toute attente, un duo de jeunes demoiselles vinrent au secours du pauvre James. Tentant de retrouver son souffle, il fut relevé par une des deux inconnus, grâce à l'attribut spécial de cette dernière. Une tentative d'apaisement fut lancée par sa partenaire, qui posa quelques questions pour comprendre la situation. Le temps étant compté, il ne devait guère partir trop dans les détails, il devait parler de l'essentiel. Néanmoins, cette course contre-la-montre avait eu comme effet positif de le dé-saoule un tant soit peu. Frappant ses joues pour se remettre d’aplomb, James s'exclama en tremblotant :

«Je m'appelle James Scott ! Je... Je... J'ai tenté de me donner la mort, il y a une heure de cela, et un homme m'a sauvé la vie en utilisant un pouvoir étrange comme le vôtre.» Il ferma les yeux, mordant ses lèvres de rage. «Mais... Cet homme a été attaqué par un horrible personnage... Je n'ai pas eu la force de le prévenir du danger, qu'il était déjà trop tard... Puis... J'ai eu tellement peur que je me suis enfui... Je n'ai même pas tenté de le sauver... Je ne suis qu'un lâche...» Il se mit à pleurer quelques larmes, avant de dégainer un poignard de sa poche. «Je... Je les ai suivis sur le port, ils cachent Monsieur Vicioli dans un entrepôt... Suivez-moi !!!» Déterminé, le dégarnis courra dans la direction du lieu indiquer.

Revenons vers Almar...

Défiant le bibendum sur patte, le colosse subissait la torture sans broncher. Son visage resta totalement impassible, comme si la douleur n'arrivait guère à l'atteindre. D'ailleurs, l'arme vicieuse du bourreau créa un spectacle sordide aux spectateurs enfermés dans leur cage. Les femmes cachèrent les yeux des jeunes bambins, voulant éviter à tout prix de montrer les explosions d’hémoglobine qui giclèrent dans tous les sens. La chaire du gardien éclata lors de chaque impact du fouet et les piques reliées à l'arme, l’acérèrent le restant de peau encore intact. À   la toute fin, le corps d'Almar ruisselait de sang, on pouvait clairement se demander s’il n'avait pas fini par mourir, à cause du silence présent tout le long de la torture. Cependant, légèrement agacé par cette mise à  l'épreuve, le gros tas de graisse s'approcha de sa victime avec un léger rictus. Se pensant triomphant, il s’exclama fièrement en ayant sa tronche boudiner à quelques centimètres du visage de sa victime :

«Alors ! On fais moi le malin, HEIN !!? Sale bata...»

Bam !!! *Bruit de coup de tête.*

Sournoisement, le colosse assena un puissant coup de boule, usant du reste de ses forces. Le choc fut tellement violent que le nez de ce gros tas fut brisé. La douleur fut telle, qu'il posa un genou à terre, hurlant de douleur. Pour une fois, Almar se réjouissait de faire souffrir un être vivant. À ses yeux, cette «chose» ne méritait guère de vivre. Cependant, tout ce boucan fut interrompu par l'arrivée d'un autre individu. Émergeant de la pénombre, un nabot vêtue d'un sublime costard et armé d'une belle moustache, engagea la conservation en ayant le faciès dévorer par la colère :

«Je t'avais pourtant dit d’arrêter d’abîmer la marchandise, Averell... Mais, que cela te tienne de leçon, pauvre idiot.» L'inconnu encastra la tête du bourreau dans le sol. «Tu as faillit tuer notre vedette !!! Regarde dans quel état il est !!! Tu penses que je peux vendre une marchandise défectueuse à un acheteur !!? NON !!!! Cela serait une honte pour la famille Dylton... Tu as de la chance d'être mon petit frère, sinon, tu ne serais déjà plus de ce monde.» Il le relâcha, regardant son petit frère d'un air méprisant. «Dépêche toi de le détacher et de le mettre dans la cage avec les autres, ont va bientôt y aller...» Il jeta des bandages dans la cage la plus proche. «Mes dames, vous allez le soigner pour la vente de demain... S'il meurt, je peux vous garantir que vous allez le regretter...» Le nabot tapa du pied «Averell !!! Dépêche toi !!!»

Terrifier, le Bibendum exécuta l’ordre sans perdre de temps. Il détacha le colosse de ses entraves et le balança dans la première cage venue. Suivi de cela, il se retourna vers son frère en pleurant comme un enfant :

«Mais Joe ! C'est lui qui a commencé !»

Le grand frère rétorqua en frappant à nouveau le cadet :

«Je ne veux rien entendre ! Tu vas voir quand je vais tout dire à maman !»

Lorsque les deux frères disparurent dans les ténèbres et que la paix regagna les lieux, Almar relâcha un profond soupire. La douleur parcourant son corps était indescriptible, il n'arrivait plus à bouger aucun muscle. Ses satanés menottes le rendaient tellement vulnérable, qu'il avait l'impression d'être un fardeau. Une chose fortement déshonorante pour un homme pourvu d'un orgueil démesuré. Heureusement que les braves femmes partageant sa cage, usèrent des bandages soigneusement donné par leur ravisseur pour stabiliser l'état du gardien. Hélas, Almar perdit peu à peu connaissance, ses paupières se fermèrent lourdement, le faisant tomber dans l’inconscience.
; color:black;">
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1835
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
85/750  (85/750)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Mer 21 Nov - 20:14

Une vente non désirée


Les deux jeunes femmes écoutèrent l'alcoolique, Nana d'une oreille discrète et bien plus intéressée par les choses qui se passaient ailleurs dans la rue, la végétale se lassant assez rapidement de tout type de situation ou presque. A part les combats, les problématiques botaniques, la compagnie de ses amies ou, plus encore, la bouffe, rien ne parvenait à conserver l'attention pleine et entière de la plus jeune des Toupex. La plus grande, Kanäe, était bien plus concentrée et taillait un constat difficile de la situation car oui, elle croyait l'alcoolique. S'il mentait, son jeu émotif était parfait, il était un maître dans l'art de cacher ses émotions et le piège se refermerait devant la verte. Son haki nouvellement maîtrisé pourrait la sauver le moment venu mais pour l'heure, elle le croyait.

Shabaody est un lieu connu pour la vente d'esclave et de lots intéressants. Si ton ami a des pouvoirs spécifiques, il peut être une cible prioritaire pour ses rapaces. Mène-moi à l'entrepôt, je vais voir ce que je peux faire.  


Qu'elle le lui demande ou non, le pauvre homme n'avait pas attendu pour prendre ses jambes à son cou et s'orienter vers l'entrepôt. Le bonhomme était passablement aviné, cela se sentait à son haleine et se voyait à sa façon de courir : il donnait tout mais le duo de révolutionnaire le suivait sans la moindre difficulté. Dans la course, qui n'en était une que pour le guide, la maudite du scorpion s'enquit d'en savoir plus aussi bien sur le prisonnier que sur les ravisseurs.

Dis-moi, qui est ton ami ? Quel genre de pouvoir a-t-il ? Et ses ravisseurs ? Tu les as reconnu ? As-tu une information pouvant m'être utile ? 


Autant mettre un maximum de chance de son côté dès le début de cette expédition, savoir à qui elle avait affaire et surtout pour qui elle se battait. L'inquisitrice oeuvrait pour le bien être civil, si par erreur des esclavagistes avaient capturé un assassin, elle ne le libérerait probablement pas. Pire encore, elle devrait débarrasser le monde de cette menace, comme de celle représentée par les vendeurs de chair humaine.

Quoiqu'il en soit, le groupe avançait et bientôt ils arriveraient au niveau des entrepôts. Au sein de ses derniers, situés dans les grooves de non-droit, l'on trouvait de tout : marchandises de contrebande, esclaves, animaux exotiques, armes... Le parfait petit coin pour tout type de salopard. S'approchant donc de la zone, la maudite posa une main souple sur le torse du guide.

Indiquez nous la zone, nous allons continuer seules. La nuit tombe, les gardes vont débuter leurs tours, je peux me battre mais je ne peux vous mettre en danger. 


Une fois l'indication acquise elles partiraient en direction de la zone désignée pour se battre, pour voir le fameux "Monsieur Vicioli".

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Almar

avatar
Messages : 30
Race : Humain
Équipage : Aucun pour le moment

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
23/80  (23/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Jeu 22 Nov - 22:56

UNE VENTE NON DÉSIRÉE
Désormais accompagné, James courrait à vive allure en direction du port. Le stress prenait lentement le dessus sur son mental, sa respiration était irrégulière, de la sueur dégoulinait sur son front et il tremblait comme une feuille. Néanmoins, cette altération physique ne l’empêcha pas d’amener à bon port les deux demoiselles. Puis durant sa course, la demoiselle à la chevelure verdoyante posa une panoplie de questions au clochard, qui s’empressa de répondre en essayant de reprendre un peu de son souffle :

«Je... Je... Pour Monsieur Vicioli... Je peux rien vous dire... Je ne le connais pas assez... Il m'a sauvé la vie sans aucune raison, puis... Pour son pouvoir, je crois bien l'avoir vu détacher en deux parties son corps... Il flottait dans les air et il m'a intercepter en pleine chute...» Il passa sa main sur son front. «Pour ce qui est des ravisseurs... J'ai cru reconnaître le plus jeune de la famille Dylton... Un groupe de crapule expert en vente d'esclave.» Il pointa son regard dans ceux de la demoiselle. «Faite juste très attention à l’aîné de la famille... Joe Dylton... Il est peut-être petit, mais il est dangereux... Très dangereux... Et je ne vous parle pas de sa mère ! Anna Dylton !!! Un véritable monstre !!!» Rien que de parler de la chef de cette terrible famille, James ressentait de terrible frisson parcourir son corps. Il n'avait jamais eu affaire à cette femme et il espérait ne jamais croiser son chemin, car les rumeurs la concernant, parlaient de cannibalisme...

cinq minutes plus tard...

Une fois arrivée, le dégarnis se cacha derrière une pille de tonneaux, faisant signe d'être discret à ses partenaires. Il regarda dans la direction de l’entrepôt, observant attentivement le nombre de gardes protégeant la zone. Tandis que son regard portait vers le bâtiment, la demoiselle posa délicatement sa main sur le torse du clochard. Surpris, James écouta attentivement les paroles de cette dernière. Il aurait voulu les suivre dans cette folle escapade, mais il ne voudrait guère être un fardeau auprès de ces gentes dames. Attristé, il soupira un bon coup et montra du doigt la bâtisse en question :

«C'est ici que Monsieur Vicioli a été enfermer... Je... Je... S'il vous plaît... Donnez-lui ceci» Le dégarnis tandis le poignard vers la belle créature. «Pourriez-vous le lui remettre ? Je n'en ai plus besoin désormais...» Il releva la tête et offrit son plus beau sourire à Kanäe. «Faîtes attention à vous...» Après avoir prononcer ces paroles, James se planqua dans un tonneau, attendant le moment fatidique pour faire son retour.

Revenons vers Almar...

Lors de son réveil, le colosse était toujours dans le même cas de figure. Son corps était tellement ravager par la douleur, qu'il était dans l'incapacité de bouger le moindre muscle. Heureusement, les belles demoiselles firent un excellent travaille et stoppèrent l’hémorragie. Fixant le plafond de la cage, le gardien tentait d’imaginer un plan d'évasion, mais vu l'état actuel de la situation, c'était peine perdue. Seul un miracle pourrait le sortir de ce pétrin... Une vague de désespoir pesait sur le cœur du maudit, la lueur dans son regard s'assombrissait au fil du temps. Il n'avait pas fait tout ce chemin pour finir ainsi... La vie pouvait se montrer cruel avec les plus malchanceux de ce monde.
; color:black;">
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1835
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
85/750  (85/750)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Sam 24 Nov - 21:40

Une vente non désirée


Une nuit sans lune avait posé son voile sur l'archipel des Shabaody, plongeant les quartiers des honnêtes gens comme les grooves de non-droit dans une obscurité digne des plus grandes scènes d'horreur. Au milieu de cette obscurité, se reposant toutes les deux sur leur fluide perceptif, les deux Toupex avançaient en évitant tout conflit ouvert. Un premier garde avait été placé à un point stratégique, un endroit où il fallait passer pour rejoindre la zone finale souhaitée. Le bonhomme avait fait son tour de garde, il s'était soulagé dans un buisson et avait finalement été interpelé par quelque chose : une sorte de voile fin grisâtre avec des tâches vertes. Il s'était demandé de quoi il s'agissait et s'était mis en tête de prévenir ses collègues avant que la chose en question vienne le bâillonner et l'attirer dans les buissons les plus proches. La chose en question était en réalité un pétale, l'homme avait ensuite été reçu par le poing solide d'un Zoan connue. Il avait rejoint les bras de Morphée et avait permis aux deux intruses d'entrer plus loin encore dans la zone sous surveillance.

Arrivée au niveau des premiers entrepôts, Nana quitta le sol et vint rejoindre le toit de l'une des bâtisses à l'aide son retour à la vie des pétales, elle serait l'élément de surprise si les choses tournaient mal ; le garde-corps si Kanäe avait besoin d'un soutien. De son côté, la maudite du scorpion passait d'une forme humaine à une forme totale lorsque l'endroit devenait trop fréquenté. Haki de l'observation actif, elle effleurait la présence des êtres présents ici et, finalement, en s'approchant de la bâtisse désignée par le paumé alcoolique, elle sentit plusieurs voix. Se transformant de nouveau en un petit scorpion de quelques centimètres de long, elle passa sous les taules de l'entrepôt à un endroit dévoré par la rouille et se retrouva donc à l'intérieur d'un bâtiment vétuste, de larges bouts de taules métalliques à peine imbriqués les uns dans les autres avec des cages et des hommes parqués à l'intérieur.

Kanäe s'approcha du groupe, dans l'un des cages, un homme était très mal au point pris en charge par de nombreuses jeunes femmes, de futurs biens destinés à être vendu. Toujours en forme de scorpion, elle n'était que très difficilement visible et n'inspirerait qu'une peur logique de la piqure à l'un ou l'une des civils qui finirait par la voir. Elle s'approcha encore de la cage pour comprendre de quoi il s'agissait avant de comprendre que l'homme avait très récemment été battu avec une violence énorme. Révolutionnaire dans l'âme aussi bien que dans l'acte, un tel comportement ne pouvait que révulser la maudite, plus encore lorsqu'il était accompli par la pire espère de l'humanité : les esclavagistes. Devant ce constat alarmant, une seule solution s'imposait à elle, aussi bien dans le respect de ses convictions que de celles du commun des mortels.

Kanäe quitta la discrétion offerte par sa forme Zoan totale et se rua sur les deux seuls gardes présents à l'entrée de l'entrepôt. Pris par surprise, pris de vitesse, elle les élimina en les assommant sans la moindre once de difficulté et bientôt, elle se retrouvait seule être libre des lieux. Les esclaves en devenir auraient pu assister à la scène, à ce petit coup rapide en règle et comprendraient rapidement qu'ils avaient affaire à une ennemie de leur ravisseur : ils avaient tout à y gagner. Autour d'elle, les prisonniers commençaient à s'activer, à solliciter son aide. Elle porta un doigt à sa bouche, leur intimant de faire moins de bruit pour ne pas attirer plus de problèmes. S'approchant finalement de la cage de l'homme blessé et des femmes, elle en brisa la serrure d'un coup de pince avant de se pencher vers le blesser.

Elle sortit une petite fiole de son sac et commença à en appliquer le contenu sur le corps de cet homme qui ne pouvait pas réellement résister aux soins forcés.

C'est un baume, il apaisera les douleurs et vous aidera à cicatriser.  


Dans le même temps, elle tendit les clés qu'elle avait récupérer sur un garde à l'une des soigneuses, lui proposant de libérer les autres détenus et précisant à tous que personne ne devait sortir seul : les gardes les massacreraient tous.

Je vais vous faire sortir, tous. Mais en attendant, je cherche un certain Monsieur Vicioli. Est-il ici ? 


Elle parcourait la foule du regard, bien loin de se douter que l'objet de ses recherches était actuellement sous ses mains expertes.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Almar

avatar
Messages : 30
Race : Humain
Équipage : Aucun pour le moment

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
23/80  (23/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Sam 1 Déc - 16:48

Les Poings de la Faim
Pris au piège dans cette fiche cage, Almar se remémora certaines scènes du passé. Il se demandait très clairement comment sa vie se serait déroulé, si sa mère n'avait pas été terrasser par la maladie. Peut-être, serait-il devenu un citoyen lambda, travaillant dans la ville basse pour nourrir sa famille ? Ou peut-être, serait-il tout simplement mort dans un cas niveau du dédale, qui sait ?  Mais, ce genre de questionnement inutile n'allait pas arranger la situation. Désormais, il était confronté à subir par son plus grand désarrois, une vente non désirée. Finir en esclavage n'était point du tout le but de son voyage. Mordant de colère sa lèvre inférieure, le colosse pestait intérieurement contre lui-même, il aurait tellement voulu sauver ce pauvre James... Certainement que cette horrible crapule d'Averell laissa aucun témoin après l’incident sur le port. Ce sauvetage était donc un échec dès le départ...

Soudainement, le gardien entendit de drôle de bruit, comme des corps tombant brutalement contre le sol. Curieux, Almar tenta de se mouvoir pour observer une partie de l'environnement, mais les soigneuses l'immobilisèrent sans la moindre once de difficulté. Légèrement agacé, le colosse lâcha un bref soupire. Le simple fait d'être aussi faible le répugner au plus au point, il avait l'impression d'être redevenu ce vulgaire gamin, ce vulgaire voleur qui n'avait jamais pu sauver sa mère. Il cacha son visage de honte, laissant quelques larmes courir le long de ses joues :

*Pourquoi... Pourquoi, je dois revenir au point de départ ? Pourquoi, je suis toujours aussi faible... J'ai pourtant réussi à sauver le peuple de Pandore... Et, me voilà coincer dans ce trou à rat... Je ne peux pas l'accepter... Plutôt mourir que de devenir un esclave...*

Clac ! *Bruit de verrou se cassant.*

*Hein !?*

Le regard du colosse se posa sur une charmante demoiselle venant de briser la serrure. D'un coup d’œil rapide, Almar observa attentivement cette mystérieuse jeune femme. Sa chevelure verdoyante, ainsi que son joli minois, ne laissa guère de marbre ce grand dadais. Cependant, il resta silencieux lors de l'application du baume sur ses nombreuses plaies, écoutant sagement les paroles de la soigneuse. Puis, surpris par la fameuse question de cette dernière, le maudit ne put s’empêcher d'effectuer un léger sursaut :

*Pourquoi cette femme est elle à ma recherche ? Et surtout, comment connaît-elle mon nom ? James était-il encore en vie ? Il était le seul avec qui j'ai échanger mon identité...*

Dans un élan de vigueur, Almar attrapa délicatement le bras de la soigneuse et s’exclama avec une certaine difficulté en disant :

"Monsieur Vicioli est juste sous vos yeux..." Il toussa légèrement et tenta de se relever avec le restant de ses forces. "Rassurez-moi, charmante demoiselle... Est-ce bien, Monsieur Scott qui vous envoie ? Est-il toujours en vie ?" Le regard du colosse était animé par une profonde inquiétude. Son visage tout entier était la réincarnation même de la tristesse.
; color:black;">
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1835
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
85/750  (85/750)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Dim 2 Déc - 13:57

Une vente non désirée


Il régnait dans l'air une odeur pestilentielle, une odeur de cadavre, de mort. Plus elle passait du temps en ces lieux, plus la maudite du scorpion était convaincue de l'origine de l'odeur : un corps en décomposition. Il n'y avait finalement rien d'étonnant à cela, s'ils étaient capable de mettre l'homme qu'elle soignait dans un état pareil malgré sa musculature imposante, les esclavagistes avaient probablement dû dépasser les bornes sur des pièces plus fragiles. Ces salopards n'avaient aucun limite, sans même parler de code d'honneur ou de toute chose dans ce genre là; les dilemmes moraux n'étaient pas la priorité de ces déchets de l'humanité. Dans un coin de l'endroit, esseulés, à l'abri des regards des lots actuels, plusieurs corps sans vie devaient attendre le jour où un larbin serait assez courageux pour leur offrir une sépulture plus décente.

Quoiqu'il en soit, elle avait aussi un corps en mauvaise état à traiter, une personne inconnue pour l'heure qui aurait pu rejoindre le tas de mort si son tortionnaire ne s'était pas arrêté à temps. Les plaies étaient profondes et nombreuses, elles étaient présentes sur tout son corps et, malgré la musculature de l'individu, il semblait passablement touché et amoché. Malgré tout, et contre toute attente, le titan parvint à articuler quelques mots, à décliner son identité. Kanäe porta un regard étonné sur le jeune homme et se mit à sourire avec une certaine bienveillance. Ainsi donc ce sauveur était la pauvre victime d'un traitement inhumain, Vicioli avait payé un cher tribu pour avoir sauver une vie que beaucoup aurait laissé filer.

Oui, ne vous inquiétez pas, James va bien. Il m'a mené jusqu'à cette zone et je l'ai renvoyé en ville pour ne pas l'exposer au danger. Une amie est dehors, elle m'aidera à vous protéger.  


Kanäe parcouru le corps maintenant plus ou moins soigné. L'onguent maison de la Zoan allait endiguer les saignements et assisterait les chairs dans leur processus de reconstruction. Le musclé allait guérir plus rapidement et ne garderait que peu de traces des mauvais traitement qu'il venait de subir. Pour l'heure, il fallait penser à la suite, gérer la sortie de ses personnes ou envisager un autre plan.

Monsieur Vicioli, James a parlé d'un pouvoir don vous seriez titulaire. De quoi s'agit-il ? Peut-il nous aider à fuir cette zone malgré votre état ?


A travers ce monde, il existait des pouvoirs d'une utilité incroyable. La Zoan était bien placée pour le savoir, elle qui avait pour petit-frère et supérieur un homme capable de se téléreporter à volonté à travers le monde. Il existait encore d'autres personnes capables de devenir des éléments, d'autres capables de se transformer en bêtes gigantesques, à l'image de son ami Caligula par exemple. En bref, dans l'inconnu pour le moment, la verte cherchait à en savoir le plus possible pour organiser la fuite des esclaves. Pourtant, un autre but l'animait : défaire les salopards à l'origine de l'incarcération de ces pauvres personnes.

Elle releva alors la tête et s'adressa à la totalité de son assemblée, tous ceux dont elle venait de permettre la libération.

Savez-vous où je peux trouver vos ravisseurs ? Une fois que vous serez en sécurité, je compte leur rendre la monnaie de leur pièce.


L'inquisition était un groupuscule au service des civils, de leur protection actuelle et à venir. Pour assurer cet objectif, pour se mettre au service de ses propres idéaux, le scorpion se devait de détruire ses esclavagistes. Il ne s'agirait que d'un pavé jeté dans un océan mais d'un pavé qui pourrait être le début d'un barrage gigantesque.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Almar

avatar
Messages : 30
Race : Humain
Équipage : Aucun pour le moment

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
23/80  (23/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Jeu 6 Déc - 21:46

Une vente non désirée
Suite à la bonne nouvelle annoncée par la guérisseuse, Almar relâcha un soupire de soulagement. Malgré toutes ces péripéties, le colosse s'en tira à bon compte finalement. Certes, son corps avait subit de lourdes blessures, mais la vie d'un innocent venait tout justement d'être sauvé des griffes de la mort. Le faciès du gardien était comme raviver par la flamme de la vie : son sourire était sincère, dénuer de la moindre source de malice, tandis que dans son regard, une puissante détermination vint immerger. D’ailleurs, le maudit éprouva un profond respect envers cette jeune femme, il aimerait entendre son nom, mais la situation actuelle l'en empêche malheureusement. Il devait en priorité trouver un moyen de sortir d'ici sans alerter la garde... Puis, comme l'avait dit la beauté d’émeraude, une alliée à elle attendait à l’extérieur, prêt à secourir tout ce beau monde. Le seul gros soucis dans cette histoire, était les liens accrochés aux poignets du titan. Sans ça, il aurait quasiment aucun problème à ce mouvoir en usant de son pouvoir démoniaque. Et en parlant de fruit du démon, la belle demoiselle vint le questionner à ce sujet, elle voulait connaître la nature de son pouvoir. Une demande que le colosse se fit un plaisir de répondre en disant :

"Mon pouvoir est issu du fruit de la fragmentation. Je peux séparer des morceaux de mon corps et flotter dans les airs à ma guise. Je ne crains pas les attaques tranchantes et le seul défaut de mon pouvoir, et qu'il m'est impossible de faire flotter mes pieds... Mon pouvoir est utile dans beaucoup de circonstance, mais..." Il posa un regard sur les liens en granite marin. "Malheureusement, je ne peux vous faire de démonstration à cause de ceci... C'est un certain, Averell, qui détient les clés de mes menottes..." Durant ce temps, armé du trousseau de clé, la jeune femme libéra la totalité des autres esclaves, une fois cela fait, elle tenta de faire de même avec le titan. Hélas, cette tentative échoua en beauté, aucune clé ne rentra dans l’interstice, laissant une nouvelle fois Almar dans une belle panade...

"Madame, je crains que personne ne connaisse l'emplacement exacte des ravisseurs. Ils sont certainement non loin d'ici, mais où ? Ça, je me le demande..." Il pointa du regard le plafond du bâtiment. "Puis, je pense que tout le monde ici présent devrait emprunter le toit. L’obscurité de la nuit aiderait tout le monde à s'échapper sans éveiller le moindre soupçon."

Grâce au soin prodiguer par la beauté d’émeraude, le maudit arriva enfin à se lever. Sortant enfin de cette fichu cage de métal, il se déplaça difficilement vers un endroit nauséabond, là où un monticule de cadavre fut préalablement posé. Des femmes, des vieillards et des enfants en décomposition, semblaient avoir été tués de la même façon par une arme vicieuse, comme un fouet par exemple. Répugner, Almar connaissait déjà l'auteur de ce crime, seul un monstre de son espèce pouvait prendre un tel plaisir à tuer. Il devait à tout prix venger ces pauvres malheureux... S'armant d'une pince coupante, le maudit emprunta une longue mèche de cheveux d'une des défuntes. Ce procéder macabre pouvait s’avérer étrange pour un être humain normal, mais dans la famille Vicioli, il arrivait parfait lors de mission d'assassinat, d’utiliser des cheveux provenant d'une femme pour étrangler à mort une cible. Une simple mèche de cheveux pouvait être extrêmement solide, puis à la fois assez souple, pour offrir un combo mortel à son utilisateur. Toutefois, Almar vit non loin de sa position une échelle et pointa du doigt sa trouvaille à tout le groupe :

"Vous devriez prendre cette échelle à côté de moi, cela vous permettra de quitter la zone rapidement..." Il revint tout prêt de la cage et braqua un regard sérieux vers la déesse d’émeraude. "Ma Dame, je pense que l'un deux va revenir d'un moment à l'autre." Il tendit de toutes ses forces la mèche de cheveux. "Je vais rester avec vous... Je veux tuer de mes mains l'immonde salopard qui a tué tous ces gens... Et, je ne reviendrais pas sur ma décision..." Un sourire malicieux vint entacher son joli minois. Le colosse était bien décidé à arracher la vie de ce truand. On pouvait facilement lire dans son regard, qu'il était prêt à lui faire vivre un véritable enfer...
; color:black;">


Dernière édition par Almar le Lun 10 Déc - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1835
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
85/750  (85/750)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Ven 7 Déc - 15:16

Une vente non désirée


Décidément, la maudite passait de surprise en surprise. Après avoir eu celle de découvrir l'être recherché déjà installé sous ses mains et soigné par ses soins, la maudite du scorpion avait pu prendre connaissance de la malédiction que possédait ce tas de muscles, un malédiction apparemment très utile. Le pouvoir de se fractionner à volonté, de ne craindre d'être tranché par aucune lame non-enduite de haki de l'armement ou faite en granit marin. Il s'agissait là d'un atout indéniable dans un monde en proie à la prédominance des lames dans le milieu militaire. Affirmer l'inverse serait mensonge, les pugilistes et les épéistes étaient représentés en un nombre à peu près égal et très loin devant les lanciers ou autres utilisateurs d'armes différentes. En plus de cette capacité à se fractionner, ce qui étonna la Zoan dans le pouvoir du paramécia était sa propension à pouvoir prendre de la hauteur par rapport à ses pieds destinés à rester cloués au sol.

Si tout cela pouvait s'avérer utile dans le cadre d'une recherche d'ennemi, le granit marin aux poignets du bonhomme l'empêchait de se rendre véritablement utile pour le moment, d'un point de vue physique en tous les cas. A défaut de ses muscles, il se servit de sa tête, proposant le passage par le toit puis en désignant l'échelle laissée non-loin.

Oui, allez-y et ne vous inquiétez pas pour la descente au sol, mon acolyte pourra vous aider à sauter du toit jusqu'au sol en toute sécurité. Ne vous précipitez pas, écoutez la et tout se passera pour le mieux. Je garderai un oeil sur vous pour m'assurer de votre sécurité.


En parlant d'oeil, la femme-scorpion évoquait son haki de l'observation nouvellement maîtrisé et qui lui permettrait d'avoir un visu sur les esclaves en fuite. En tous les cas, auprès de Nana, les pauvres êtres n'auraient en principe pas trop de difficultés à retrouver une zone plus civilisée de l'archipel. Ils pourraient reprendre une vie a minima normale et partir loin de cet endroit qui s'apparentait pour eux à une vie d'esclave évitée de justesse. Pour subvenir à leurs besoins immédiats, Nana leur offrira quelques milliers de Berrys, de quoi se payer une traversée et prendre un nouveau départ.

Pour le reste, à l'intérieur de l'entrepôt, si le gros du groupe se mettait seulement en position pour partir, la verte eut à faire face à un comportement inattendu : le Vicioli voulait se venger ; lui et les défunts. Pouvait-elle réellement l'en empêcher ? Il ne semblait pas un être homme faible et bien qu'il se soit fait capturer, il n'en restait pas moins un tas de muscle. Enfin, en l'état, menotté avec du granit, il ne pouvait pas se débrouiller seul, il serait un boulet pour le groupe.

Bien, vous resterez avec moi mais restez en retrait. Le granit marin prive les maudits de leur pouvoir mais aussi d'une partie de leur force. J'en sais quelque chose, je suis une Zoan comme vous avez pu le voir.  


Tranquillement, la maudite aiderait alors les esclaves à montrer sur le toit dans le prévision de les laisser à la diligence de Nana puis irait s'asseoir sur une caisse en attendant le retour des criminels.

Asseyez-vous, je les sentirai venir avec mon haki.  


Ils pourraient converser l'espace de quelques instants, avant l'arriver de la future victime du duo. Soudain, une pensée lui revint. Elle porta la main à sa poche et lança au balourd la lame donnée plus tôt par l'alcoolique.

Votre ami m'a laissé ça pour vous.  



©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Almar

avatar
Messages : 30
Race : Humain
Équipage : Aucun pour le moment

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
23/80  (23/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Lun 10 Déc - 21:32

Une vente non désirée
était vraiment ravie de faire équipe avec la déesse d’émeraude. Grâce à son intervention oratoire, l’intégralité du groupe fut rassuré et emprunta l'échelle sans perdre plus de temps. La seconde étape allait certainement être plus délicate à gérer pour la partenaire du duo de choc, mais le colosse était confiant vis-à-vis de l'opération. Personne dans le secteur ne fut encore alerter, augmentant à son paroxysme les chances d’échappatoire de tout le groupe. Enfin rassuré, le titan écouta attentivement les paroles de sa partenaire, elle lui expliqua qu'il pouvait rester, mais qu'il devait être en retrait à cause du granite marin encore accrocher à ses poignets. Certes, il savait clairement que ce détail majeur le rendait totalement inutile, mais il prenait en considération ces dires, vu qu'elle était une maudite tout comme lui. D'ailleurs, c'était bien la première fois que notre cher gardien croisa une autre personne ayant manger un fruit du démon. Une première rencontre qu'il ne sera pas près d’oublier de sitôt... Surtout, une question n’arrêtait pas de cogiter dans sa tête, une question sur le fameux fonctionnement du haki ? Cela faisait plusieurs fois que la guérisseuse en parlait, comme si elle avait entre les mains une arme hors du commun... Curieux, Almar ne put s’empêcher de poser la question en s'asseyant en tailleur :

"Je suis sincèrement désolé de vous importuner avec ça, mais... Depuis un petit moment vous parlez de haki. Est-ce une aptitude que vous avez découverte grâce à un entraînement ? Cela vous permet de faire quoi exactement ?" À peine avait-il terminer sa phrase, que la dame jeta à ses pieds un soit disant «cadeau» provenant de James. "Pour moi... ?" Attrapant l’objet en question, Almar se rendit compte que c'était un poignard : la lame était légèrement émoussée, cependant, la poignet semblait être en excellent état ; le bois était comme neuf, cet objet devait être soigneusement entretenu par le dégarnis. Rangeant précautionneusement la lame dans sa poche, le titan revint à parlementer "Revenons à notre sujet initial... Je pense qu'on devrait penser à une stratégie avant leur arriver. Vu que vous êtes une maudite de type Zoan, vous devriez soit vous cacher dans les ombres et attendre le meilleur moment pour frapper ou sinon..." Une idée de génie vint éclairer sa lanterne. "Vous êtes une femme scorpion, si je ne me trompe pas... Pourquoi ne pas prendre votre forme animale et vous cachez dans mes cheveux ? Pendant ce temps, je servirai d'appât et lors du moment opportun, vous pourriez porter le coup fatal..." Il lâcha un soupire. "Enfin, je vous propose ce genre d'alternative, mais rien ne vous empêche d'agir à votre guise, dame émeraude." Suite à ça, le colosse se mit en méditation, attendant avec impatience la venue du misérable bourreau.

Pendant ce temps, non loin de là....

Dans un petit hangar à proximité, les deux frangins étaient installés à une table. Le silence régnait en maître dans la pièce. Le Benjamin de la famille s'empiffrer de nourriture exquise, tandis que son aîné le fixait méchamment. Joe était toujours mécontent de ses agissements envers la marchandise, le chiffre d'affaire avait baissé à cause du nombre de morts considérables provoqué par son crétin de frère. Il devait impérativement rattraper ses erreurs ou sinon, sa mère lui fera amèrement regretter ses échecs...

«Averell ! Dépêche toi d'apporter de la nourriture à notre vedette, il doit être en pleine forme pour demain.»

Le bibendum répliqua d'un air très agressif :

«Non ! Il peut bien crever ce sale type ! Je fa...»

BAAAAM !!! *Coup de poing se fracassant contre la table.*

«Silence, Averell !!! Ce n'est pas une demande, mais un ordre !!!! Tu dois assumer tes conneries ! Alors vas apporter cette fichu nourriture à notre hôte, avant que je te tue ! C'est compris!!!?»

Perdant clairement le face à face, le gros tas ramassa le maximum de nourriture à la table, avant de partir rejoindre son présumé invité dans le hangar. Lors de son départ de la salle, il pesta tel un enfant gâté à l'encontre de son frère, lui qui voulait l'impressionner, cela semblait être foutu d'avance.
; color:black;">


Dernière édition par Almar le Mer 12 Déc - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1835
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
85/750  (85/750)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Mer 12 Déc - 17:33

Une vente non désirée


Tranquillement assise sur sa caisse, la maudite du scrorpion profita d'un certain calme avant la tempête malgré une rage latente qui bouillonnait au fond de son coeur. Si elle aimait le temps d'attendre entre le calme et le combat, la présence de tous ses corps innocents non-loin de là mettait la Zoan dans un état difficilement égalable. Les esclavagistes étaient les pires déchets de l'humanité, bien loin devant les dealeurs ou autres revendeurs d'armes. Ils profitaient de la faiblesse d'un être, d'une de ses caractéristiques propres pour en faire un bien commercial attribuable, on privait la "marchandise" de sa vie, de sa famille, simplement pour faire de l'argent. Idiote ou hypocrite, la Toupex ne l'était pas, elle savait que les berrys constituaient le nerf de la guerre ici-bas, que rien n'était possible si l'on ne possédait pas les fonds nécessaires pour l'acquérir ou la force nécessaire pour s'en emparer.

La force, il semblait réaliste de dire que la verte en possédait en quantité tout à fait respectable. Pour l'argent, cela avait longtemps été le contraire mais depuis l'essor des commerces de Momorio, depuis les dons de son frangin dans le domaine, elle n'avait plus moindre souci à ce niveau-là non plus. Son petit empire commercial ou celui d'Erwin, bien plus grand, ne touchait en aucun cas à ses pratiques horribles, preuve en était donc que l'on pouvait amassé de la fortune sans réduire les peuples et les individus à l'état de vulgaires morceaux de viandes.

Quoiqu'il en soit, et si la majorité de ses pensées avaient jusqu'alors tourné autour du calme et de la haine, l'inquisitrice fut bientôt interpellé par son collègue de fortune pour en savoir plus sur la force de perception qu'elle avait évoqué plus tôt : le haki. S'il était un maudit, très probablement un guerrier, le Vicioli ne semblait pas tout connaitre de ce monde et des merveilles qu'il accueillait, les hakis en étant une des plus répandues sur GrandLine.  

Le haki, ou les hakis plutôt, existent sous trois formes. Le plus rare d'entre eux, le haki des rois, permettrait à son utilisateur de soumettre la volonté des êtes vivants. Je n'en ai moi-même jamais vu à l'oeuvre directement, les titulaires de ce pouvoir sont extrêmement rares. Il s'agit de la seule forme que je ne maîtrise pas.  


Quittant soudain l'assise de sa caisse, elle se rapprocha de son interlocuteur et lui présenta sa main. Sans qu'elle n'attendre bien longtemps, celle-ci vint à se couvrir d'une plaque noire semblable à un métal sombre.

Pour les types plus communs, on trouve d'abord le fluide offensif ou haki de l'armement. Celui-ci permet beaucoup de choses qu'il serait bien trop long de lister mais il a pour premiers objectifs de toucher le corps d'un maudit, son véritable corps, sans prendre en compte sa malédiction et d'offrir au membre enrobé une force de frappe plus conséquente, comme ci une plaque de métal recouvrait la zone. Pour ce qui est du second type de haki, je ne peux vous le montrer, il n'est pas visible mais joue sur les perceptions. Il s'agit du haki de l'observation. Je ne maîtrise ce dernier que depuis très peu de temps. Il offre la possibilité à son titulaire d'entendre les intentions immédiates d'une personne et due sentir la présence des êtres à proximité. Grâce à lui, lorsque votre tortionnaire se pointera, je pourrai sentir son arrivée. S'il dispose du même pouvoir que moi, il saura que nous sommes les deux dernières personnes présentes dans l'entrepôt. 


Pour une première approche succincte, le cours de la Toupex lui parut plus ou moins complet, suffisant à tout le moins. Elle allait s'apprêter à débattre des possibilités lorsque, justement, une voix nouvelle arriva à la portée de la perception de son fluide.

Quelqu'un vient. Je vais me transformer en scorpion et aller dans vos cheveux. Evitez les gestes brusques, je préfère ne pas vous piquer par inadvertance. Si possible, en me posant sur votre épaule, faites en sorte que je n'ai pas à toucher le granit marin, sinon je perdrai mes pouvoirs.  


Délaissant son apparence humaine dans la seconde, Kanäe se transforma en un scorpion tout à fait banal prête à être disposée par le colosse dans la chevelure de ce dernier. Elle y demeurerait jusqu'à ce qu'elle ait finalement l'occasion de jouer son rôle : celui de vengeresse.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Almar

avatar
Messages : 30
Race : Humain
Équipage : Aucun pour le moment

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
23/80  (23/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Sam 15 Déc - 21:41

Une vente non désirée

Durant sa méditation, le titan écouta attentivement le court explicatif de la demoiselle. Connaître les différentes formes du haki allait s’avérer très utile pour la suite des événements. Grâce à ce savoir, le gardien pouvait désormais apprendre que son corps n'était point insensible aux objets coupant face à un utilisateur du haki de l'armement. Une information qu'il gardera précieusement dans un coin de sa mémoire. Pour le cas du haki de l'observation, l'apprenti pourra pleinement observer son professeur, vu qu'elle semblait aussi utiliser cette forme. Puis, sur le dernier type «le haki des rois» Almar prit en compte l'information, même s'il préférait ne jamais voir à l’œuvre cette forme particulière. Ce don pouvant soumettre la volonté d'un être vivant, devait être mis entre de bonnes mains ou sinon, on pouvait clairement craindre le pire. D’ailleurs, la déesse d'émeraude prévint le colosse de l'arrivée d'un individu. Il prit bien en compte les revendications de cette dernière, avant de la déposer avec la plus grande délicatesse dans sa masse capillaire. Au même moment, une pensée obscure traversa son esprit... Dans sa maniaquerie obsessive, le maudit espérait que l'odeur du sang incrustée dans son cuire chevelu n'allait point dégoûter la femme scorpion. Il grimaça légèrement à cause de cette idée déplaisante. Cependant, il revint rapidement à un état spirituel calme et apaiser.

"Merci beaucoup, Dame Émeraude... J'ai pu apprendre beaucoup de choses de votre part... Je ne l'oublierai jamais..." Voulant faire le vide autour de lui, le colosse refoula toutes idées malveillante à l’intérieur de son esprit. Il bougeait de façon harmonieuse ses mains, comme s'il dessinait un soleil. Sa respiration quant à elle, était presque inaudible.

L'arrivée imminente du bourreau était sur le point de commencer. Ouvrant lentement la porte du hangar, l'énorme bibendum entra d'un pas déterminer dans l’enceinte du bâtiment. Voyant que deux gaillards de son groupe gisaient au sol, Averell lâcha son plateau garnis de nourritures, dégainant son arme de prédilection : son fouet.

«Qui est là !!? Montrez-vous !!» Son regard se porta sur les cages complètement vide. «Mais... C'est quoi ce bordel...» Surpris, l'homme semblait totalement hagard. Baissant légèrement la tête, le gros tas vit encore un prisonnier se tenir face à lui. Par chance, cela semblait être l'esclave le plus  onéreux qui n'avait pas pris ses jambes à son cou. Heureux de cette nouvelle, Averell marcha lentement et sûrement vers le titan.

«Je peux te féliciter ! Tu as sauvé les autres esclaves et tu es rester ici dans le but de me ralentir ?» Ce gros monstre se mit à sourire. «Tu n'as pas à t'en faire, quand je t'aurai renfermer dans ta cage, je partirai à la recherche des autres bâtards ! Et je me ferai un plaisir de tous les tuer ! HAHAHAHAHAHAHA !!!» Le bibendum tenta d'effrayer le colosse en balançant des coups de fouets au sol, ce qui ne perturba pour le moins du monde la méditation de ce grand gaillard. «Hum... J'avais oublié que mon arme ne servait à rien contre toi...» Il jeta son arme au sol et fit craquer ses poings. «Je vais pas perdre mon temps, tu vas gentiment rentrer dans ta cage.» En s'approchant d'avantage, ce pauvre imbécile venait tout simplement de signer son arrêt de mort. Le châtiment divin pouvait enfin commencer...
; color:black;">
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1835
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
85/750  (85/750)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Dim 16 Déc - 10:55

Une vente non désirée


En forme totale, dans l'oreille du titan à la longue chevelure, la maudite susurra quelques mots, une présentation qui faisait aussi oeuvre de la défiance qu'elle avait pour le surnom que le maudit de la fragmentation lui donnait : "Dame Emeraude".

Kanäe, appelez-moi Kanäe.  


Si le surnom était relativement flatteur, il lui rappelait l'époque où elle et Raki Goshoushuu s'étaient rencontrés, une époque où il n'étaient alliés comme ils l'étaient aujourd'hui mais où ils s'étaient affrontés, le matou usant de ce sobriquet de "belle d'émeraude" sans cesse. Il avait preuve d'une audace que le scorpion avait mis un certain temps à lui pardonner et cette référence à la pierre précieuse de la même couleur que les cheveux de notre Toupex ne pouvait que la faire tiquer toujours davantage. Plus encore, il n'était pas dans ses habitudes de ne pas se présenter, elle ne savait pas si le paramécia avait entendu parler d'elle mais elle préférait nettement être identifiée clairement. Que ce soit par son prénom ou pas son appartenance à la révolution et même, aux forces de l'inquisition.

Pour le reste, Kanäe patienta le temps qu'il fallut, entendant le porte s'ouvrir lentement, voyant, entre les mèches de cheveux d'Almar, sa cible se rapprocher, déglutissant devant l'horreur qu'était cet homme inconnu et devant les choses odieuses qu'il avait pu faire à tous ses esclaves. A peine l'avait-elle vu que la lieutenante de l'inquisition avait eu envie de quitter son perchoir pour aller le priver de ce bras avec lequel il maltraitait sans cesse. Elle contint néanmoins ses ardeurs pour pouvoir agir au moment le plus opportun. Elle ne doutait pas le moins du monde que ce "Averell" était un faible, il ne se confrontait pas à des combattants mais attaquait sournoisement, torturait des personnes ligotées et bâillonnées. Il ne valait rien dans un combat ouvert, cela se voyait à sa manière de se tenir et de tenir son arme. Il était un bagarreur de comptoir, certainement pas un soldat expérimenté. Puis, le gros avança et signa l'erreur la plus grande qu'il avait fait de sa vie, après avoir rejoint un trafic d'être humain, évidemment.

Sautant de l'épaule de sa monture passagère, la maudite profita de ce léger temps en l'air pour changer de forme et reprendre une forme totalement humaine. Elle était plus efficace, plus dangereuse et plus puissante en forme hybride mais elle n'en aurait pas besoin face à ce colosse de gras. Un touche au sol du bout du pied, c'est tout ce qu'il fallut à l'ancienne-mouette pour se projeter directement vers la partie haute de cet homme aux proportions dantesques. Petite par la taille, Kanäe ne pouvait espérer atteindre la tête de son ennemi en gardant les pieds au sol. Elle avait pris de la hauteur, avait littéralement marché sur le ventre protubérant du tortionnaire pour finalement arriver au niveau de sa tête, son genou partant directement dans la tempe de ce dernier. La traitresse dardait le gros d'un regard d'une froideur inégalable, elle aurait aimé lui prendre la vie dans l'instant, le décapiter sans plus de délai mais son oeuvre n'était pas terminée.

Le gros allait chanceler et s'échouer sur le sol, le coup lui faisant perdre la notion d'équilibre. Une fois à terre, la maudite pourrait le maitriser sans trop de difficultés avant de s'adresser à lui directement. Elle n'avait cure de ses éventuelles excuses et ne chercherait qu'une seule et unique réponse.

Qui gère ton petit trafic ?  


Dans le même temps, elle inviterait le Vicioli a cherché la clé de ses menottes sur la victime du coup de la Zoan. Il aurait sa vengeance, Kanäe la lui laisserait mais après qu'il ait répondu à ses questions. Le but premier de la révolutionnaire n'était pas de venger des maltraités et les assassinés mais de faire en sorte qu'aucune autre personne n'ait à souffrir du travail des frangins. Une fois la chose faite, venger les défunts serait une tâche tout à fait honorable.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Almar

avatar
Messages : 30
Race : Humain
Équipage : Aucun pour le moment

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
23/80  (23/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Ven 21 Déc - 19:23

Une vente non désirée
Le moment fatidique arriva enfin. La dame d’émeraude sortit de sa cachette pour combattre l'horrible personnage. Avec l'aide d'une grâce inouïe, la soigneuse arriva à mettre fin au combat en un claquement de doigts. Un coup de genoux bien placer dans la tempe fit s'effondrer le gros tas contre le sol. Un choc pour le bibendum de s'être fait avoir aussi facilement, lui, vaincu par une femme, l’impensable venait de se produire juste sous ses yeux. Puis, quand il entendit la question posée par la dame, il ne put s’empêcher d'éclater de rire, sa tête vacillante de gauche à droite à cause du coup porter :

«HAHAHAHAHA !!!! Je n'ai rien à te dire, pauvre conne ! Je suis Averell Dylton ! Je ne crains perso...» Il ne put finir sa phrase, à cause d'un pied titanesque venant épouser sa joue. Le colosse n'était pas contre un interrogatoire forcé, mais renfrogné par cet acte irrespectueux, il en profita pour piétiner violemment la boite crânienne de ce bâtard, dérobant au passage la clé qui pendouillait à son cou.

"Je pense que vous n'êtes pas en position pour faire le malin, Averell. Si, vous ne répondez pas dans les plus brefs délais à la question de la dame, je vous prendrai votre œil gauche... C'est bien compris...?" Durant son temps de parole, Almar incrusta dans l’interstice des menottes en granite, la clé libératrice. Un bruit sourd en ressortit de cette manipulation, libérant enfin le maudit de sa captivité. "J'ai l'impression de revivre..." Une partie de sa puissance revint rapidement, le colosse pouvait le ressentir rien qu'à la fluidité de ses mouvements, il n'avait plus cette horrible impression de fatigue continuelle. Désormais libre, Almar s'amusa à défragmenter son corps autant qu'il le pouvait. Lorsqu'il termina son petit échauffement, il détacha ses mains de son corps, prêt à commencer l’interrogatoire.

"Bien ! Je pense qu'on peut commencer le décompte..." Il positionna son index face à  l’œil gauche du bourreau. "Le moment où je prononcerai le mot «zéro», je plongerai mon doigt dans votre orbite... Répondez vite avant qu'il ne soit trop tard..." Son visage démontrait aucune forme d'agressivité, il semblait juste satisfait du retournement de situation. Certes, il voulait éliminer ce truand au plus vite, mais il devait attendre que l'information soit donnée, avant de donner une sentence mortelle à ce vil gredin.

"Attention... Dix... Neuf... Huit... Sept... Six... Cinq..."

La confiance du bibendum se décomposa littéralement sous les traits de la terreur. De la sueur dégoulinait à flot sur son horrible faciès, il était à la limite de fondre en larme.

«Non ! Non ! Attend ! Fais pas le con ! Je vais tout te dire...» Il reprit son souffle. «Celui qui dirige les lieux, c'est mon frère, Joe... Mais la personne qui gère notre organisation, c'est notre mère... Anna Dylton... Elle n'est pas ici... Elle se planque dans la région d'Alabasta...» Il se mit à trembler et pleurer de façon grotesque. «Je vous ai tout dit ! S'il vous plaît... Ne me tuez pas... Je suis seulement les ordres de mon frère... Par pitié...»

Après avoir commis autant de souffrances, autant de morts derrière son sillage, comment pourrait-on prendre en considération sa demande ? La seule chose dont il pouvait être sûr, c'est qu'il allait repartir entre quatre planches... Maintenant que l'interrogatoire fut terminé, Almar plaça sa main droite sur la bouche de ce fumier, demandant une certaine faveur à la déesse d'émeraude :

"Dame Kanäe, pouvez-vous m'aider à paralyser définitivement les membres du coupable ici présent ? J'aurai juste besoin qu'il ne bouge plus durant le temps de sa pendaison..." La main gauche virevoltant à côté de la dame, partit farfouiller la poche de son maître, sortant de cette dernière, la longue mèche de cheveux permettant d'effecteur la mise à mort du détenu... Plus aucune émotion semblait animé le visage du maudit, seul son regard injecté de sang reflétait l'envie irrésistible de tuer ce chien galeux.
; color:black;">
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» [vente echange] lot fig Warhammer
» [Vente] C - Créations graphiques =)
» [Vente]Amethyste
» vente Malifaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-