Partagez | 
 

 [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Almar

avatar
Messages : 23
Race : Humain
Équipage : Aucun pour le moment

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
23/80  (23/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Sam 10 Nov - 23:13

Une vente non désirée

Almar arriva à bon port dans l'Archipel Shabaody. Avant de partir, il remercia tous les membres du navire pour s'être bien occuper de lui jusqu’à maintenant. Posant un pied dans le port, le gardien parti en repérage pour trouver un équipage. Cependant, il se perdit rapidement à cause de la fraîcheur de nouveautés qui s'offraient à lui ! Le fait de n'avoir jamais quitté Pandore durant tout le long de sa vie, le laissa bouché bée devant l'architecture même de l'archipel... Dire que la ville se présentant à lui se tenait sur les racines d'un arbre géant, il fallait le voir pour y croire. D’ailleurs, un événement inhabituel provoqua un attroupement massif tout proche du phare. En s'approchant d'un peu plus prés, Almar put apercevoir une personne se tenir tout en haut du bâtiment. Il semblait vouloir mettre fin à ses jours vu les dires qu'il prononçait à tout va :

«Je vais me tuer ! J'en ai marre de cette vie de merde !» Il bue cul sec le fond de sa bouteille. «Je me fais virer ! Ma femme m'a trompé avec mon meilleur ami ! Non mais hoooooooo !!!! ça suffit maintenant ! Je vais prendre les choses en main désormais !» Ce pauvre homme était plus au top de sa forme. Il devait avoir dans la quarantaine, quasiment plus un poile sur le caillou, la peau sur les os, des vêtements d'ouvrier sale et tout déchirer. Il semblait être l'ombre de lui-même désormais...

Un homme se tenant juste en dessous, s’exclama en disant :

«Monsieur ! Ne sautez pas ! Vous risquez de mourir ou de blesser quelqu'un ! Descendez avant de faire une bêtise !!!»

Et là, le suicidaire répondit en éclatant de rire :

«Je fais ce que je veux ! Pauvre Cloche !» Il balança la bouteille dans le vide, lors du fracas de cette dernière sur le sol, cela fut le coup d’envoie pour l'ivrogne de faire le grand saut. Apeuré, on pouvait entendre des gens hurler face au drame qui allait se produire. Heureusement, Almar utilisa le pouvoir de son fruit pour empêcher ce drame. En effet, le colosse sépara son corps en deux parties, faisant l'éviter la partie supérieure de son corps, il attrapa de justesse ce pauvre bougre. Une fois sur la terre ferme, le gardien plaqua l'individu contre le sol, l’empêchant de lui donner des coups, vu le mécontentement de ce dernier.

«Pourquoiiiiiiiiiiiiiii !!!!!? Pourquoi !!!!? pourquoi m'avoir sauvé....?» Il se mit à pleurer, perdant toute volonté de cogner son sauveur. «Je voulais seulement partir vers un monde meilleur... J'en peux plus de vivre dans ce monde de merde... Je n'ai jamais eu aucune chance dans ma vie...»

Extérieurement, Almar n'afficha aucune émotion à l'égard de ce bougre, mais intérieurement, cela fut tout le contraire. Il éprouvait une grande empathie vis à vis de son malheur. Le monde n'a jamais été bon avec n'importe quel individu. Chacun trace une route aléatoire qui le mènera loin vers la lumière ou les ténèbres. Relâchant un soupir, le colosse prononça quelques paroles avant de lâcher prise :

"Je suis sincèrement désolé pour tout ce qui vous est arrivé... Mais, vous ne pouvez pas abandonner maintenant, il vous reste encore un long chemin devant vous." Il posa un regard tout autour de lui, faisant signe à la foule de déguerpir, histoire de parler calmement d'homme à homme. "Bon... Il semblerait que nous pouvons enfin parler tranquillement." Il tendit sa main vers l'inconnu. "Je me nomme, Almar Vicioli, et vous ?"

Un peu intimidé par cette soudaine sympathie, ce frêle gaillard prit un certain temps avant d'accepter la poignée de main. Juste après, ils partirent vers une zone plus tranquille du port, à l'abri des regards.

«Je m'appelle, James Scott... Enchanté de vous rencontrer...» Il essuya ses larmes d'un simple geste de la main. «Vous êtes vraiment un drôle de bonhomme, vous savez ? Ce n'est pas tous les jours que quelqu'un, vient en aide à un homme tel que...» Soudainement, le visage du dégarnie semblait d'un coup dévorer par la peur : Ses yeux étaient grands ouvert, l'intégralité de son front était plissé et sa bouche resta figé, comme s'il essayait de dire quelque chose de très important à son sauveur. Mais le temps de comprendre la situation, Almar se fit frapper d'un violent coup sur la tête. Le choc fut d'une telle violence que le colosse s'écrasa violemment par terre, tombant dans l’inconscience.

Une heure plus tard...

Lors de son réveille, Almar ouvrit avec une grande difficulté ses paupières. Il arrivait à peine à décrire le décor qui l’entourait, à cause du sang dégoulinant sur son visage. Juste à sa droite, se trouvait de multiples cages où l'on pouvait voir à l'intérieur une multitude d'individu diverses et variés, comme des femmes et enfants de tout âge... D’ailleurs, en essayant de comprendre ce qu'il se tramait, le colosse s’aperçut tardivement que son corps était attaché contre un mur. Ses liens étaient faits en granit marin, impossible d’utiliser son pouvoir dans cette condition fâcheuse. Puis, Cela explique cette soudaine perte d’énergie, Almar ressemblait clairement à un animal sans défense...

"Je suis où ? Bon sang..." Prononça fébrilement le colosse.

Une douce voix provenant d'une cage vint lui répondre :

«Vous êtes dans un entrepôt se situant tout prêt du port... Et... Nous allons être vendus dans une vente aux enchères... Comme des animaux de cirque...»

Almar tenta d'apercevoir son interlocutrice, mais c'était peine perdu, il ne voyait quasiment rien à cause de l’obscurité des lieux. Seul un individu monstrueux se présenta au gardien en sortant des ténèbres de la pièce. Le colosse fit face à la réincarnation de la gourmandise, un bibendum sur patte armé d'un fouet recouvert de piques. Ce monstre au visage ravagé par les flammes, semblait chercher un être humain à torturer. Hélas, la sentence tomba sur Almar, vu qu'il était le seul à ne pas être enfermer dans une cage. Profitant clairement de ce moment, le bibendum s’approcha à quelques centimètres de sa victime, prenant clairement un malin plaisir à voir le visage de ses proies tourmenter par la peur. Mais cependant, pour la première fois de sa vie, le bourreau vit que sa «victime» était en proie à la joie, car un sourire sinistre était gravé sur le joli minois du colosse. Agacé par cette provocation, le gros tas de graisse rentra dans une colère noire :

«Je vais t'apprendre à me provoquer !!! Enflure !» Un coup de fouet fut lancé, mais c'est sur cette attaque que nous quittons le gardien, revenant aux côtés de James Scott...

Une heure auparavant....

Ce pauvre bougre prit la poudre d'escampette au moment du larcin. Toutefois, il avait eu le courage de suivre les agresseurs jusqu’à l’entrepôt où fut enfermer son sauveur. Totalement prit de tremblotes, James ne savait pas quoi faire... Devait-il agir de lui-même ? Ou appeler d'autres personnes pour l'aider dans sa quête ? Connaissant parfaitement sa condition physique, James ne réfléchit pas très longtemps, il prit sans hésiter la deuxième option. Il se mit à courir comme un damné dans la ville, beuglant de toutes ses forces :

«Je vous en supplie ! Quelqu'un !!? J'ai besoin d'aide ? Mon ami vient d'être enlever par un monstre ! À l'aide ! Je vous en supplie !!!» James glissa dans une flaque de boue. «Je vous en supplie... Quelqu'un peut-il m'aider !!!?» Les passants autour de lui, portaient guère la moindre attention à son égare. Tous les habitants de la zone le connaissaient, ils croyaient que l’alcool lui était certainement monté une nouvelle fois à la tête. Mais James n'avait pas encore dit son dernier mot, il continua sans relâche, jusqu'à que quelqu'un vienne à son secours.
; color:black;">
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Dim 11 Nov - 18:32

Une vente non désirée


Depuis quelques jours, le deux Toupex, Kanäe et Nana, se trouvaient et se promenaient sur l'archipel des Shabaody. La plus jeune, une femme-plante passionnée par ses congénères végétaux, semblait chaque jour gagner en émerveillement alors que la plus grande, bien moins rêveuse, profitait de l'ambiance de l'archipel marquant la fin de GrandLine, une porte presque ouverte vers le Nouveau Monde. Elles étaient arrivées quelques jours plus tôt par l'intermédiaire du Dog et de sa malédiction, cherchant maintenant à découvrir un peu plus cet ensemble majestueux de terre soutenue par la nature de quelques titans forestiers.

Kanäe, primée à un peu moins de deux cent millions de Berrys, semblait se faire à la vie de la zone et privilégiait la vie dans les quartiers hors-la-loi, les plus calmes d'entre eux pour éviter de trop se faire remarquer. Son caractère difficile, impulsif selon certain, l'avait déjà conduit à aligner deux forbans qui pensaient pouvoir obtenir des faveurs intimes de la personne de Nana, quelque chose d'impensable pour la maudite du scorpion qui leur avait appris une leçon bien difficile. Les deux hommes avaient fini dans un sale état, laissés à l'ombre d'un arbre millénaire, en sang.

Malgré ses quelques... travers, la maudite verte essayait de ne pas attirer l'attention, elle savait que même au sein des grooves de criminels elle pouvait croiser de fortes têtes, des personnes capables de la vaincre sans qu'elle ne puisse opposer qu'une résistance bien limitée. Au-dessus de la liste se trouvait évidemment l'ancienne Amirale de la marine, une femme spécialisée dans la chasse aux primés et d'une puissance incroyable : Jasmine. Dereto ou elle-même représentaient des risques sérieux qu'il fallait à tout prix éviter lorsque l'on était affilié au révolutionnaire le plus recherché du moment. Bien qu'il existe une trêve entre inquisition et gouvernement, celle-ci n'était pas opposable aux chasseurs de prime : un souci à n'en pas douter.  

Quoiqu'il en soit, et bien que méfiante, la Toupex profitait de cette nouvelle journée sur l'archipel en compagnie de sa petite soeur de coeur pour faire quelques achats, notamment vestimentaires. Nana était au moins aussi intéressée que la primée par leur style et chacune d'entre elle dépensait des sommes non-négligeables dans une quête de remplissage des dressings. Les investissements de l'inquisition sur l'île de Momorio commençait à porter leurs fruits, offrant des revenus plus que substantiels à la traitresse qui pouvait enfin profiter dans voler de l'argent à son petit frère. La journée s'annonçait donc couteuse mais agréable.

Pourtant, sortant alors d'une boutique de robe, un sac sous le bras, la révolutionnaire fut interpellée par les cris d'un homme allongé dans la boue, au milieu de la rue. L'homme semblait dans un état passable, au mieux, sale et puant l'alcool. Il hurlait que son ami avait été pris, qu'il avait été enlevé. Si les passants connaissaient le hurleur, la maudite ne le connaissait pas. Nana et elle s'approchèrent donc, la femme-plante usant de ses cheveux-pétales pour entourer le clochard présumé et le remettre debout avec une certaine douceur, devant le Midorisasori.

Calme toi. Dis moi qui tu es et ce qu'il se passe pour que tu sois dans un état pareil. Si je peux t'aider, je le ferai.  


Protéger la vie et les intérêts civils pouvaient avoir un prix, tempérer les alcooliques en était l'un d'entre eux par moment. C'était encore davantage le cas lorsque ce dernier parlait d'enlèvement sur une archipel connue pour ses ventes d'esclave.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Almar

avatar
Messages : 23
Race : Humain
Équipage : Aucun pour le moment

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
23/80  (23/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Hier à 23:56

UNE VENTE NON DÉSIRÉE
Contre toute attente, un duo de jeunes demoiselles vinrent au secours du pauvre James. Tentant de retrouver son souffle, il fut relevé par une des deux inconnus, grâce à l'attribut spécial de cette dernière. Une tentative d'apaisement fut lancée par sa partenaire, qui posa quelques questions pour comprendre la situation. Le temps étant compté, il ne devait guère partir trop dans les détails, il devait parler de l'essentiel. Néanmoins, cette course contre-la-montre avait eu comme effet positif de le dé-saoule un tant soit peu. Frappant ses joues pour se remettre d’aplomb, James s'exclama en tremblotant :

«Je m'appelle James Scott ! Je... Je... J'ai tenté de me donner la mort, il y a une heure de cela, et un homme m'a sauvé la vie en utilisant un pouvoir étrange comme le vôtre.» Il ferma les yeux, mordant ses lèvres de rage. «Mais... Cet homme a été attaqué par un horrible personnage... Je n'ai pas eu la force de le prévenir du danger, qu'il était déjà trop tard... Puis... J'ai eu tellement peur que je me suis enfui... Je n'ai même pas tenté de le sauver... Je ne suis qu'un lâche...» Il se mit à pleurer quelques larmes, avant de dégainer un poignard de sa poche. «Je... Je les ai suivis sur le port, ils cachent Monsieur Vicioli dans un entrepôt... Suivez-moi !!!» Déterminé, le dégarnis courra dans la direction du lieu indiquer.

Revenons vers Almar...

Défiant le bibendum sur patte, le colosse subissait la torture sans broncher. Son visage resta totalement impassible, comme si la douleur n'arrivait guère à l'atteindre. D'ailleurs, l'arme vicieuse du bourreau créa un spectacle sordide aux spectateurs enfermés dans leur cage. Les femmes cachèrent les yeux des jeunes bambins, voulant éviter à tout prix de montrer les explosions d’hémoglobine qui giclèrent dans tous les sens. La chaire du gardien éclata lors de chaque impact du fouet et les piques reliées à l'arme, l’acérèrent le restant de peau encore intact. À   la toute fin, le corps d'Almar ruisselait de sang, on pouvait clairement se demander s’il n'avait pas fini par mourir, à cause du silence présent tout le long de la torture. Cependant, légèrement agacé par cette mise à  l'épreuve, le gros tas de graisse s'approcha de sa victime avec un léger rictus. Se pensant triomphant, il s’exclama fièrement en ayant sa tronche boudiner à quelques centimètres du visage de sa victime :

«Alors ! On fais moi le malin, HEIN !!? Sale bata...»

Bam !!! *Bruit de coup de tête.*

Sournoisement, le colosse assena un puissant coup de boule, usant du reste de ses forces. Le choc fut tellement violent que le nez de ce gros tas fut brisé. La douleur fut telle, qu'il posa un genou à terre, hurlant de douleur. Pour une fois, Almar se réjouissait de faire souffrir un être vivant. À ses yeux, cette «chose» ne méritait guère de vivre. Cependant, tout ce boucan fut interrompu par l'arrivée d'un autre individu. Émergeant de la pénombre, un nabot vêtue d'un sublime costard et armé d'une belle moustache, engagea la conservation en ayant le faciès dévorer par la colère :

«Je t'avais pourtant dit d’arrêter d’abîmer la marchandise, Averell... Mais, que cela te tienne de leçon, pauvre idiot.» L'inconnu encastra la tête du bourreau dans le sol. «Tu as faillit tuer notre vedette !!! Regarde dans quel état il est !!! Tu penses que je peux vendre une marchandise défectueuse à un acheteur !!? NON !!!! Cela serait une honte pour la famille Dylton... Tu as de la chance d'être mon petit frère, sinon, tu ne serais déjà plus de ce monde.» Il le relâcha, regardant son petit frère d'un air méprisant. «Dépêche toi de le détacher et de le mettre dans la cage avec les autres, ont va bientôt y aller...» Il jeta des bandages dans la cage la plus proche. «Mes dames, vous allez le soigner pour la vente de demain... S'il meurt, je peux vous garantir que vous allez le regretter...» Le nabot tapa du pied «Averell !!! Dépêche toi !!!»

Terrifier, le Bibendum exécuta l’ordre sans perdre de temps. Il détacha le colosse de ses entraves et le balança dans la première cage venue. Suivi de cela, il se retourna vers son frère en pleurant comme un enfant :

«Mais Joe ! C'est lui qui a commencé !»

Le grand frère rétorqua en frappant à nouveau le cadet :

«Je ne veux rien entendre ! Tu vas voir quand je vais tout dire à maman !»

Lorsque les deux frères disparurent dans les ténèbres et que la paix regagna les lieux, Almar relâcha un profond soupire. La douleur parcourant son corps était indescriptible, il n'arrivait plus à bouger aucun muscle. Ses satanés menottes le rendaient tellement vulnérable, qu'il avait l'impression d'être un fardeau. Une chose fortement déshonorante pour un homme pourvu d'un orgueil démesuré. Heureusement que les braves femmes partageant sa cage, usèrent des bandages soigneusement donné par leur ravisseur pour stabiliser l'état du gardien. Hélas, Almar perdit peu à peu connaissance, ses paupières se fermèrent lourdement, le faisant tomber dans l’inconscience.
; color:black;">
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   Aujourd'hui à 20:14

Une vente non désirée


Les deux jeunes femmes écoutèrent l'alcoolique, Nana d'une oreille discrète et bien plus intéressée par les choses qui se passaient ailleurs dans la rue, la végétale se lassant assez rapidement de tout type de situation ou presque. A part les combats, les problématiques botaniques, la compagnie de ses amies ou, plus encore, la bouffe, rien ne parvenait à conserver l'attention pleine et entière de la plus jeune des Toupex. La plus grande, Kanäe, était bien plus concentrée et taillait un constat difficile de la situation car oui, elle croyait l'alcoolique. S'il mentait, son jeu émotif était parfait, il était un maître dans l'art de cacher ses émotions et le piège se refermerait devant la verte. Son haki nouvellement maîtrisé pourrait la sauver le moment venu mais pour l'heure, elle le croyait.

Shabaody est un lieu connu pour la vente d'esclave et de lots intéressants. Si ton ami a des pouvoirs spécifiques, il peut être une cible prioritaire pour ses rapaces. Mène-moi à l'entrepôt, je vais voir ce que je peux faire.  


Qu'elle le lui demande ou non, le pauvre homme n'avait pas attendu pour prendre ses jambes à son cou et s'orienter vers l'entrepôt. Le bonhomme était passablement aviné, cela se sentait à son haleine et se voyait à sa façon de courir : il donnait tout mais le duo de révolutionnaire le suivait sans la moindre difficulté. Dans la course, qui n'en était une que pour le guide, la maudite du scorpion s'enquit d'en savoir plus aussi bien sur le prisonnier que sur les ravisseurs.

Dis-moi, qui est ton ami ? Quel genre de pouvoir a-t-il ? Et ses ravisseurs ? Tu les as reconnu ? As-tu une information pouvant m'être utile ? 


Autant mettre un maximum de chance de son côté dès le début de cette expédition, savoir à qui elle avait affaire et surtout pour qui elle se battait. L'inquisitrice oeuvrait pour le bien être civil, si par erreur des esclavagistes avaient capturé un assassin, elle ne le libérerait probablement pas. Pire encore, elle devrait débarrasser le monde de cette menace, comme de celle représentée par les vendeurs de chair humaine.

Quoiqu'il en soit, le groupe avançait et bientôt ils arriveraient au niveau des entrepôts. Au sein de ses derniers, situés dans les grooves de non-droit, l'on trouvait de tout : marchandises de contrebande, esclaves, animaux exotiques, armes... Le parfait petit coin pour tout type de salopard. S'approchant donc de la zone, la maudite posa une main souple sur le torse du guide.

Indiquez nous la zone, nous allons continuer seules. La nuit tombe, les gardes vont débuter leurs tours, je peux me battre mais je ne peux vous mettre en danger. 


Une fois l'indication acquise elles partiraient en direction de la zone désignée pour se battre, pour voir le fameux "Monsieur Vicioli".

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Une vente non désirée. [Pv Kanaë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» remise en vente des maisons abandonnees
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» [VENTE] Divers : Codex , Rackham , GW , JDR ...
» Interdiction vente chats et chiens en magasin Belgique
» Vente Elysien Forge World (GI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-