Le Deal du moment :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Carrefour et ...
Voir le deal

Partagez
 

 La colère froide du Monarque [Rp pré-event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ (Decima)

PNJ (Decima)
Messages : 135

La colère froide du Monarque [Rp pré-event] Empty
MessageSujet: La colère froide du Monarque [Rp pré-event]   La colère froide du Monarque [Rp pré-event] Icon_minitimeJeu 8 Nov - 22:48



Centes Decima

Un hurlement de douleur déchira l’ombre du château des Decimas. Merveille n’avait actuellement de merveilleux que son nom : la folie à laquelle était en proie la plus jeune des chevaliers rendait chacun morose. Elle se morfondait le plus simplement du monde dans la triste réalité qui était la sienne. Les voix qui s’éteignaient, elle avait fini par s’y habituer. Mais quand c’était celle d’un ami, qui plus elle celle d’une personne qui avait été violemment tuée à Impel Down, elle ne pouvait pas définir plus triste état. C’est ainsi que la nouvelle était arrivée aux oreilles de Centes bien avant la déclaration de Chairoka, et qu’il avait gagné quelques précieuses et nécessaires heures sur sa vengeance. Les épaules hautes, il lorgnait sur la foule présente dans son château. De grands noms étaient rassemblés : une heure à peine après l’exécution de Natao, le Dopplegänger, il avait sommé la plupart de ses alliés de venir le rejoindre. La majorité avait répondu à l’appel.

    - Nous sommes déchirés entre la peine et la colère, déclara le Roi en gardant une main las sur sa joue.

Ses yeux étaient rouges : il avait pleuré, et osait le montrer à ceux qui étaient devant lui. Il était loin d’être le monstre sans émotion dont on lui prêtait facilement le rôle. Son corps semblait lourd, et il ferma les poings en se levant de son trône. Il n’était pas l’heure de pourparlers avec l’ennemi ou de s’accorder du répit. L’excitation était vibrante pour certains. Sayouri Taka attendait ce moment depuis des mois : sa vengeance ultime était sur le point de prendre place. Elle frémissait d’avance, comme si l’extrémisme dans lequel elle avait plongé venait enfin de trouver sa voie de salut.

    - Aujourd’hui, un de nos compagnons a été tué. Natao était l’un de mes amis les plus fidèles… Et le Gouvernement Mondial n’a pas fait cela sans raison. Bientôt, il va me provoquer pour m’attirer avec mes alliés sur Marineford, un bastion du Gouvernement Mondial. Nous répondrons présent à son appel.

Il semblait confiant, comme si les choses étaient simplement en train de se mettre en place dans son esprit. Pour des personnes comme Sayouri, ou encore Lillibeth, cela ne faisait aucun doute que le plan du Monarque était infaillible. Il était infaillible tant que ses ennemis ne le trahissaient pas : mais dans cette salle, il n’y avait que des traitres en puissance qui le poignarderaient dès qu’il n’aurait plus d’utilité. Il ne l’ignorait pas, raison pour laquelle Kamiji se trouvait à ses côtés. L’ancien dirigeant des armées gouvernementales semblait toujours plongé dans cet état d’extase.

Dans la salle étaient dispersés, assis à différents endroits, les Décimas. Certains semblaient en proie à une terrible souffrance, tandis que d’autres abordaient la situation avec un calme méthodique. Ils avaient tous l’ambition de se venger. Si Akainu ne suivait pas cette rage, il était au moins autant conscient que les autres que le plan pour défaire Chairoka et ses sbires allait demander un effort général auquel il participerait.

    - L’heure de sonner le glas du Gouvernement Mondial est enfin venu. Marineford sera le tombeau des ambitions de ces profanateurs de mémoire. Nous éteindrons la marine là-bas, et avec elle les derniers espoirs de résistance de nos ennemis.

Des sourires se hissèrent. Centes était en colère, et c’était ce que la plupart d’entre eux voulaient. Particulièrement une tête qui s’avança dans la foule. Cette tête connue du Nouveau Monde était l’une des dernières trouvailles du leader des forces ennemies du Gouvernement. Il se tenait aux côtés d’une rousse saucissonnée dans des bandelages, mais ses pas étaient sûrs tandis que son équipage arborait un air moins rassuré. Noda, dit « Le Fou », avait déjà décidé dans quel camp il serait lors de cette périlleuse mais nécessaire aventure qui l’amènerait à détruire l’Amirauté, comme il le désirait à présent.

    - Alors, quand commençons-nous ?


Noda, dit "Le Fou"

Revenir en haut Aller en bas
 

La colère froide du Monarque [Rp pré-event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 4 :: Merveille-