Partagez | 
 

 [FB] Les Tréfonds de la Pierre (feat Nojiko Fujita)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 422
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
6/200  (6/200)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: [FB] Les Tréfonds de la Pierre (feat Nojiko Fujita)   Mer 24 Oct - 21:06




feat Nojiko Fujita

Les Tréfonds de la Pierre



Kamkhos Loubal Shamitroa, un nom sacrément étrange pour une île qui l’est tout autant. Dressée au travers des cieux, la Tour Garlam s’étendait au milieu des nuages comme un bras désireux d’attraper l’astre solaire et caresser la nocturne Lune. C’était l’élément permettant d’identifier le lieu depuis le large, néanmoins il ne s’agissait que du sommet de celle-ci, une colonne de pierre s’élevant dans les hauteurs en cachant, selon les rumeurs, un groupuscule de terribles criminels se servant de cette contrée sans monarque comme repaire, dirigeant prétendument les quelques villages que l’on pouvait y trouver depuis les ombres de cette tour naturelle. En effet, Kamkhos Loubal Shamitroa n’était pas un lieu très connu ou exploré en raison de sa particularité stupéfiante pouvant interpeller plus d’un humain : ses falaises. Cette île en était un enchevêtrement qui ne cessait de grimper pour atteindre le pied de la colonne gargantuesque à deux kilomètres de hauteurs, à côté d’un unique plateau dont l’existence n’était connue que de ceux qui parvenait à l’atteindre, un plateau recouvert de la Forêt Putride, un lieu abandonné et marécageux qui empestait la mort à cause de cette multitude d’arbres aux feuillages violets ou marrons qui produisaient une sève toxique. Seul de luxuriantes arborescences d’un bien meilleur effet que celles du plateau alpin s’étendaient entre les divers falaises qui se dressaient en un puzzle complexe, ces lieux n’étant que peu aménagé à cause de leur positionnement et de la difficulté de les rejoindre. Puisqu’en dépit des apparences, on pouvait se déplacer au sein de Kamkhos Loubal Shamitroa au lieu de longer les côtes en bateaux ou envisager l’escalade. Un système très complexe de tunnels se trouvaient au cœur de ces immensités minérales, un ensemble de souterrains qui permettait de monter aux falaises supérieures si on savait y évoluer, un unique chemin permettant de rejoindre l’intérieur de la Tour Garlam selon ce que prétendait les légendes urbaines locales des trois cités de l’île. En effet, trois lieux permettaient d’entamer son aventure dans ce vaste réseau labyrinthique et on y avait construit des cités.

Les Gorges de Nohal était la plus grande d’entre elles pour la simple et bonne raison qu’il s’agissait d’une caverne naturelle, qui se terminait par l’entrée de l’architecture souterraine, aménagé par des maisons sur pilotis et autres pontons. Simple d’accès et possédant son propre port, c’était la plus importante de toutes puisqu’elle avait sût attiré quelques populations, des pirates espérant trouvé un trésor ou encore des hors-la-loi malicieux. Au final, il était difficile d’y vivre lorsque l’on était marchand ou propriétaire d’un commerce puisque les contrebandier imposaient leurs règles, que ce soit pour organiser des rencontres avec des clients ou pour instaurer une taxe de « protection ».

À l’opposé on trouvait Nok Al Tahann, un village habité majoritairement habité par d’anciens aborigènes qui auraient régné sur les hauteurs de l’île quelques siècles auparavant et auraient fini par descendre pour profiter des bienfaits de la mer et du commerce. Le lieu était assez atypique pour la simple et bonne raison que tout est construit à flan de falaises, depuis la porte de bois qui cachait l’ouverture vers le labyrinthe de Kamkhos Loubal Shamitroa jusqu’à la mer où avait été construit un unique quai. Tout avait été fait avec le bois des forêts difficilement accessible, enfin autrefois puisque des pirates avaient incendié la cité il y a quatre décennie, contraignant les survivants à rebâtir avec des buches importés pour éviter d’avoir à trop arpenter les tréfonds de l’île qui grouillait alors déjà d’aventuriers et surtout de personnes aux intentions malveillantes.

L’ultime bourg était Port Keshal, un coin spécial puisqu’il s’agissait en fait d’une forteresse faites avec les épaves des bateaux qui s’étaient échoué là en tentant d’atteindre l’entrée dans la falaise, certainement guidées par l’espoir que cette ouverture inédite les conduiraient directement à la Tour Garlam où ils espéraient trouver un trésor d’un ancien célèbre pirate, le mythe urbain qui avait précédé celui de l’organisation criminelle. Cette assemblage d’embarcations réalisé sous la direction du charpentier de génie Keshal il y avait cent six ans possédait réellement tout une cité dans ses murs, des maisons aux négoces en passant par les tavernes et autres bars. Elle était relié au monde extérieure par des quais mis en parallèles permettant d’accueillir jusqu’à une vingtaine de vaisseaux standards, la ville vivant abritant bon nombres de pirates aimant y festoyer ainsi que de son commerce à la manière d’un centre commerciale de grande envergure et habité, même si les prix pouvaient être plus élevés qu’ailleurs à cause d’attaques de forban. Ici, pour pénétrer les tunnels il fallait traverser les rues supérieures de la forteresse, coins habités par de vils personnages prêt à détrousser tout les aventuriers qui désireraient tenter leur chance, afin de rejoindre le gaillard arrière d’un ancien navire de la Marine qui était rattaché à l’ouverture dans la paroi de pierre par des cordages soutenus par des mats récupérés.






©️ By Halloween



C'est toi qui vois où tu veux atterrir ^^

Carte de l'île :
 
Revenir en haut Aller en bas
Nojiko Fujita

avatar
Messages : 29

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
20/100  (20/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Tréfonds de la Pierre (feat Nojiko Fujita)   Dim 28 Oct - 17:59


- L'île étrange -




Le bateau est au ralenti, la petite embarcation empruntée n'est ni plus ni moins qu'une vulgaire coquille de noix. Il faut dire que Nojiko n'est plus aussi riche qu'avant, son départ en catastrophe de la royauté de San Yobusa y est pour beaucoup à vrai dire. Le navire s'était rapproché d'un pan de falaise dans lequel baigne plusieurs dizaines de nénuphars et de fleurs de lotus, une vision intéressante compte tenu que l'embarcation mouille toujours dans la mer qui borde l'île de: Kamkhos Loubal Shamitroa.
Un nom peu banal, beaucoup trop long, il faisait rappeler à la princesse son premier voyage sur une île volcanique qui portait le nom de : Gémalocumékanjpétsaväamieu. La belle reine de San Yobusa avait entendu parler d'une légende locale, disant que cette île possède une tour en son centre, abritant criminels et trésors.


"Alors Mam'zelle. Où qu'on va ? Parce-que moi je sais qui a genre... Trois chemins différents. Hips ! Mais je vous l'avais d'jà dis hein. Alors on prends quel chemin, zêtes décidée ? "

En effet, Nojiko avait eût vent des différents choix qui pouvaient s'offrir à elle. Les gorges de Nohal, Nok Al Tahann et enfin Port Keshal. Les trois chemins proposent leurs avantages et leurs inconvénients. Les gorges n'étaient clairement pas le meilleur choix. Un porteur de fruit du démon pourrait facilement tomber à l'eau et mourir bêtement. Le deuxième choix semble le plus sûr, mais cependant plus difficilement praticable, et le troisième et dernier choix ne lui inspirait rien de bon. La reine de San Yobusa avait donc fait son choix, elle emprunterait "Nok Al Tahann". Elle l'indique au vieil homme qui dirige l'embarcation. Le vieil homme s’exécute alors et dirige son navire en direction d'un nouveau flanc de falaise, après quelques dizaines de navigations difficile, sous une houle infernale et des vagues scélérates de biais, la progression maritime connais des hauts et des bas. Le navire accoste sur un quai rudimentaire et à l’abandon, Nojiko prend soin de payer à nouveau le vieil homme pour que celui-ci soit bien présent à son retour.

Elle entame alors une longue marche en direction de ce qui semble être des habitations vieilles de plusieurs décennies, totalement abandonnées elles aussi. Un silence lourd et pesant s'installe dès lors, seul le vent qui s'engouffre entre les bâtisses semble perturbé cet étrange endroit. Nojiko, armé de sa patience et de son silence s'aventure d'ores et déjà à l'intérieur du village. La nature y a totalement reprit ses droits et rien ne semble indiqué que quiconque puisse y vivre encore. Elle s'avance d'un pas rapide et sûr, comme si elle ne craignait pas les lieux, qui semblent pourtant impressionnant et intimidant, de part l'architecture mais aussi par cette atmosphère qui s'en dégage. Elle arrive au sommet du village, une épaisse muraille naturelle se forme tout autour, l'entrée d'une vaste forêt à l'allure tout aussi inquiétante que le village qui la précède. Aucune chance de s'y repérer sans une carte ou des indications claires. Que faire donc ? C'est à ce même moment, qu'un bruit se fait entendre dans l'une des dernières maisons du village.


Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
avatar
Messages : 422
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
6/200  (6/200)
Berrys: 5.677.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les Tréfonds de la Pierre (feat Nojiko Fujita)   Mar 6 Nov - 1:43




feat Nojiko Fujita

Les Tréfonds de la Pierre




Yok Nahann, Lépante De Kustav

-Avance misérable païen, pestait l’homme au manteau pourpre, vêtement qui cachait alors la croix tatoué sur son dos.

Lépante était loin d’être un aventurier ordinaire. La raison de sa présence sur ces falaises de Kamkhos Loubal Shamitroa n’étaient en aucune façon la même que celles de tout ces plébéiens qui arpentés la mer en quête de gloire ou de richesse. Non, le noble comte de Kustav n’était ni plus ni moins qu’un constantiniste qui venait là pour répandre le sang des hérétiques criminels qui avaient fait de ce bastion naturel un mythe bien dangereux qui attisait la haine. Les constantinistes n’avaient pas encore une influence énorme à ce moment-là, mais c’était devenu la mode dans le royaume où vivait le noble et en tant que premier ministre avide de pouvoir il avait adopté cette nouvelle religion, plaçant les dragons célestes comme de véritables dieux vivants ayant la légitimité de régner sur le monde depuis leur Olympe au sommet de Redline, dans l’optique de prendre le contrôle de cette faction politique naissante. Cela avait créé des dissensions avec le monarque en place et engendré une scission entre les partisans des deux hommes de pouvoir. La guerre civil n’avait donc pas tardé à éclaté et la secte clandestine sur laquelle régnait Lépante avait également mise à jour par des nobles de la cour travaillant comme espion pour leur souverain. Dans l’aberras face à cette situation qui remettait en cause la foi qu’il portait au constantinisme aux yeux de tous, la secte qu’il dirigeait dans l’ombre s’étant accaparé des esclaves destiné à Sabaody où ils auraient put intéresser la noblesse mondiale, le comte de Kustav avait accepté la demande de ses partisans : réaliser une mission de punition contre des hérétiques pour prouver son allégeance aux Saints de Marijoa.

Au pied du mur pour la première fois de sa vie, le politicien qui tenait sa chance de devenir le fondateur d’une nouvelle dynastie monarchique dans son pays, la faction du roi étant aux portes de la défaite, avaient donc été contraint d’accepter, ce qui l’avait mené jusqu’ici, la légende de cette île aux multiples falaises étant très connus dans sa nation, ce qui lui accorderait un certain prestige supplémentaire. D’ailleurs, il avait déjà fait répandre le sang de plusieurs bandes de pirates en chemin et avait conservé leurs têtes pour rajouter au prestige de son expédition, ne manquant pas de dresser des croix pour leur mort pour prouver qu’il avait purifier leurs pauvres âmes de leur souillure, même s’il ne croyait pas un traître mot de cette religion complétement débile à ses yeux. Ainsi, il avait débarqué ici il y a plusieurs jours de cela. Ayant tenté sa chance à Port Keshal, il avait été refoulé et c’était donc finalement tourné vers le village côtier pour pénétrer discrètement cette immense réseau de galerie avec le groupe de mercenaires qu’il avait engagé en plus de ses fidèles hommes de main de la secte « La Main Rouge ». À Nok Al Tahann, le ministre avait capturé en cette journée Yok Nahann, l’un des aborigènes survivants, afin de l’interroger toute la journée durant dans une des maisons du village. Faisant craquer l’homme par la torture, ce dernier accepta de jouer le rôle de guide pour le compte de l’infame noble n’ayant aucune considération pour ce misérable étranger aux vêtements si exotiques qu’ils en étaient répugnant. Ainsi, Lépante, Yok ainsi que les huit mercenaires et cinq hommes de main du Kustav quittaient enfin le baraquement pour se diriger vers la porte derrière laquelle se trouvait le lieu que désirer traverser la majorité des aventuriers venu sur cette île perdu et inexploitable. Armé de l'intention de répandre les entrailles de tout ceux qui se trouverait sur sa route pour devenir le premier dirigeant constantiniste de l'île de Corilinthie, le noble se sentait rassuré d'avoir enfin une piste qui s'ouvrait pour le mener au sommet du système pyramidale de la monarchie.

À plusieurs centimètres aux dessus des flots, une créature mystique volait à toute vitesse afin d’atteindre ce qui se dessinait déjà devant elle. Le serpent au plumage verdoyant d’une dizaine de mètres de long virevoltait donc droit vers la façade sud de ce lieu au nom presque immémorable.  Kamkhos Loubal Shamitroa se présentait à la maudite qui passa en forme hybride à mesure que le quai apparaissait devant elle. Reprenant alors forme Ishtar, atterrit finalement sur le ponton en posant un genou et un poing sur le bois qui ne manqua pas de trembler quelque peu vu l’énergie nécessaire pour stopper un projectile vivant envoyé à grande vitesse. Notant la présence d’un seul navire à quai, des sbires de Lépante conservant la caraque de leur maître non loin des Gorges de Nohal en attendant que celui-ci les contactent, la femme blonde aux iris argentés mesurant pas moins de trois mètres de haut et arborant quatre ailes dans son dos, résultat d’une malformation, ou d’une évolution peut-être, génétique, avança pour grimper jusqu’au sommet du village. En quête d’aventures pour se changer les idées depuis son départ de Jaya où elle avait rencontré et sympathisé avec le vice-amiral Archer et l’équipage de la Couronne, l’ancienne révolutionnaire et décima, qui demeurait dans l’ordre du monarque afin de défendre les innocents des malversations que pourraient causé certains fidèle de Centes si c’étaient ceux qui réalisé les missions qu’elle exécutait, avait décidé de chercher elle aussi ce fameux chemin de Kamkhos Loubal Shamitroa qui devait mener à la tour s’élevant dans le ciel plutôt que de simplement user de sa malédiction pour s’élever jusque là haut. La De Lérhane suivit donc le chemin pour entamer l’ascension à l’instar de Nojiko qui l’avait précédé. Néanmoins, contrairement à cette dernière, l’Archange du Typhon tomba nez à nez avec quatre hommes de mains du comte de Kustav qui étaient chargé de surveiller le quai pendant que leur maître se trouvait dans les hauteurs du village. Pensant que rien ne se passerait, ils s’étaient retiré dans une maison abandonné pour faire quelques parties de carte ainsi que déguster quelques victuailles misent de côté par leur riche employeur jusqu’à ce que l’un d’eux sortent prendre l’air et découvre qu’une embarcation était apparu. Craignant avoir manqué à leur tâche, ils se précipitaient pour aller inspecter le navire.

-Bonjour, leur lança Ishtar en levant un sourcil.

-Personne n’a le droit de passer !

-Pourquoi ?
demanda-t-elle en croisant les bras tout en baissant le menton pour regarder les hommes sans les toiser.

-Parce que ! Notre chef demande à ce que personne ne vienne le déranger, alors personne ne passera.

La femme céleste scruta quelques instants les mouvements de ces hommes afin de juger de leur niveau avant de les attaquer dans le but de les envoyer boire la tasse en contrebas. Il n’avait pas l’air si fort que ça ces sbires d’arrière-garde.






©️ By Halloween




Carte de l'île :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Les Tréfonds de la Pierre (feat Nojiko Fujita)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Les Tréfonds de la Pierre (feat Nojiko Fujita)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-