Partagez
 

 Dans les brumes du Paradis [Flash Back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

Golden Hana
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue26/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue66/120Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeVen 6 Avr - 21:19



Elle fit tourner son verre entre ses doigts. Elle venait de finir sa mission pour William Trader, le « maire » de la cité, un usurpateur dont les préoccupations étaient des moins honorables. Ce poltron comme la jeune femme aimait les appeler venait de l'envoyer tuer un de ses concurrent, un homme qui lui était semblable. Set n'avait que faire des agissements des uns et des autres, elle se contentait de débarrasser le monde d'imbéciles qui passaient leur temps à s’entre-tuer. Elle se lécha les lèvres, récupérant des restes de mousse, puis finit sa choppe de bière. Parcourant la salle d'un regard désintéressé, elle se leva. Il était tant pour elle de quitter le royaume de Trader. Elle avait besoin de détente.

Elle grimaça lorsqu'en s'étirant sa main frotta sa joue irritée. Au retour elle avait rencontré un drôle d'individu qui avait eut l'audace de la provoquer en duel. Il était malheureusement loin de son niveau mais elle était fatiguée et c'était laissée prendre au jeu. Un des poings de l'audacieux avait éraflée sa joue. Elle se retrouvait maintenant avec une griffure sur la pommette. Faisant fit de cette sensation désagréable, elle termina de s'étirer en baillant d'une façon fort peu féminine, mais elle n'en avait que faire, puisqu'elle était homme.

Elle récupéra sa besace, la jeta sur son dos puis se dirigea d'un pas fluide vers le barman. Elle posa l'argent sur le comptoir, sans un mot, mais lorsqu'elle se retourna pour quitter la pièce elle s'arrêta net. Devant elle, à quelques centimètres, se trouvait un homme. Elle aurait pu le remarquer rien qu'au parfum viril qui émanait de lui. Malgré elle, ses poumons s'ouvrirent à cette senteur nouvelle et pourtant tellement habituelle. Elle ne put s'empêcher d'inhaler. Lentement, la jeune femme leva les yeux. Il ne la dépassait que d'une quinzaine de centimètres, et pourtant. Hana retrouva brutalement sa féminité face à l'homme. Consciente qu'il n'avait de doute sur son identité masculine, elle s'écarta d'un mouvement fluide. Ses yeux azurs, par contre, mirent un peu plus de temps à se détacher de lui. Blond aux cheveux mi-long, son physique témoignait d'un dur entrainement et son visage, pourtant en partie dissimulé par un bandeau rouge, de sa jeunesse. Hana se surprit en sentant la chaleur monter en elle, l'alcool aidant surement, et c'est à cet instant qu'elle décida de changer ses plans. Un bon restaurant ne suffirait pas. Il lui fallait un endroit de plaisir et de débauche pour extérioriser ce qu'elle ressentait maintenant.

« Excusez-moi. »

Elle contourna finalement le jeune homme et prit la porte.
L'Archipel Paradise serait parfait pour combler son manque.


En arrivant au port quelques instants plus tard, elle n'accorda aucun regard à la garde de Trader qui y faisait la loi et monta dans l'unique bateau qui reliait Paradise. Lorsqu'elle fut en vue de l'Archipel, une sensation étrange la dérangea, la même qu'à chaque foi. C'était un endroit dont émanait quelque chose de perturbant. Le fait anormal que les quatre îles de Paradise soient identiques était singulier et étrange. Hana avait toujours ressentit pour ce lieu une certaine antipathie. Comme ci ces quatres îlots de même forme, de même taille et de même dispositions naturelles étaient des aberrations de la nature. Et peut-être l'était-ce ?

Le regard de la jeune femme se perdit dans l'horizon et la nuit qui tombait, puis s'en détourna. Sa besace toujours sur son dos pour un trajet qui n'avait duré que quelques heures. Elle suivit des yeux une mouette. Dans une vingtaine de minutes le bateau accosterait. Elle se dirigea vers l’intérieur du navire. Nombreux était ceux qui se rendait sur l'île, tous assis dans l'unique salle accueillant les passagers. Hana balaya du regard toutes ces personnes, si différentes les unes des autres. Un sourire vint effleurer ses lèvres et une étincelles d'amusant éclata dans ses prunelles. Elle s'enferma dans les toilettes. Elle fut rapide à se débarrasser de ses vêtements poussiéreux. Elle fit couler de l'eau du robinet et se rinça le visage avant d'enfiler des vêtements féminins. Elle noua un bandana dans ses cheveux pour les dissimuler et enfila une longue robe qui moulait son corps avec délice. Elle esquissa un rapide sourire. Ici, peu importait qui elle était, de toutes manières il y avait peu de chances que l'on cherche à discerner son tatouage dans le noir, ici tout le monde l'était plus ou moins.

Elle poussa la porte, se rendit sur le pont. On amarrait le navire et elle descendit avec la foule. Après avoir foulé quelques pierres du port elle s'arrêta. Où prendre son hôtel ? Elle se prêtait à changer d'endroit à chaque passage sur l'île. Il n'était jamais bon pour un hors-la-loi, même un hors-la-loi de l'ombre d'avoir des habitudes et des exigences. Elle se mit en marche vers les quartiers chauds de la ville. C'est à sa bordure qu'elle avait, un soir dernier, repéré une auberge descente et discrète. Le genre parfait pour elle.


Une sonnette tinta, Hana s'essuya les pieds sur le tapis rouge de l'entrée où une inscription usée l’accueillait d'un « Bienvenue » sinistre. La jeune femme haussa les épaules et s'avança vers le comptoir. Un homme arriva peu de temps après, alerté par le carillonnement de la cloche d'entrée. Il était assez âgé, dans la force de l'âge comme qui dirait, et lui adressa un sourire édenté.

« Bonsoir. Vous désirez, Madame ? »

Elle lui rendit son sourire d'un air très poli et posa sa bourse sur le plateau.

« Une chambre pour la nuit, je vous prie. »


Lorsqu'elle quitta de l'auberge, plus tard, pour se rendre dans les quartiers chauds, elle sortait d'une douche bien méritée. Ses cheveux courts avaient reprit de belles boucles et donnaient à son visage un air sauvage. La robe noir, courte et provocante qu'elle portait laissait apercevoir ses nombreuses cicatrices mais les ténèbres de la nuit empêchaient de les voir clairement.

Elle se laissa avaler par les rues sombres du quartier et poussa la porte d'une boîte renommée.
[/font]


Dernière édition par Golden D Hana le Sam 7 Avr - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15126
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue52/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue879/1000Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeSam 7 Avr - 19:37



Le jeune blond marchait lentement dans les rues calme du Royaume de Trader. Ses pas résonnaient dans la ruelle calme et obscure, la nuit blanche et magnifiquement ronde lui permettant d'avancer sans trop de problèmes. Les yeux fixés sur le sol, il se demandait ce qu'il pourrait bien trouver à faire dans les prochains jours. S'il était sur cette île, c'était parce qu'il avait du réaliser une tâche : rapporter une pierre précieuse à un marchand du coin. Le travail avait été bien payés et comme le maudit était quelque peu à court ces derniers temps, une tâche aussi simple n'avait pas été de refus. Bien sûr, il avait du tabasser quelques bandits qui refusaient manifestement de laisser partir un si beau trésor, mais ces derniers n'avaient été rien de plus qu'une mise en bouche. Les hormones du mâle lui demandaient de trouver un moyen de se défouler au plus vite. Taper sur des imbéciles imbus d'eux même ne donnait qu'une envie supplémentaire de se donner à fond.

Nakata poussa la porte d'une auberge et il balaya l'intérieur de celle-ci d'un regard calme. Ce ne serait sans doute pas ici qu'il pourrait affronter quelqu'un de puissant, mais une bière lui permettrait néanmoins de se passer les idées. Il avança de quelques pas en direction du comptoir en refermant la porte et s'arrêta. Une jeune femme lui faisait face. Cette dernière ne voyait pas ses yeux, mais lui pouvait voir les siens. Il les trouva magnifique, comme deux saphirs sur une couronne déjà sertie de diamant. Car même si le reste du visage de cette demoiselle laissait présager d'une banalité incroyable mais aussi de luttes ayant laissées quelques cicatrices, le musicien la trouvait d'une beauté stupéfiante. Cette jeune femme prononça quelques mots en guise d'excuse et se détourna avant de sortir de l'endroit. Le Fenice la suivit des yeux avant d'aller jusqu'au comptoir et de commander une bière. Il la but lentement en repensant à cette fille. Il avait rarement eu l'occasion de fréquenter une personne du sexe opposé, ces derniers temps, et l'amusement avait été totalement obscurci de sa vie. Il était temps de résoudre cela. Il irait à l'Archipel Paradise le jour suivant.

Après une nuit calme et sans problèmes, il se dirigea vers le port. Il se changea en oiseau de feu avant de prendre son envol en direction de l'archipel qui lui promettait un peu de détente avant de reprendre les "affaires". Le vent était calme et doux, mais permettait un vol rapide et plus qu'agréable. Pour une fois, il ne fallait pas affronter les rafales pour progresser parmi les nuages : le vent seul permettait de porter un oiseau et le phoenix en profitait. Rien n'était plus beau que la mer étendue à perte de vue, avec les reflets du soleil sur cette dernière. Nakata accéléra l'allure en continuant son chemin, voulant arriver le plus rapidement possible. Quand l'archipel fut en vue, le pirate le trouva tout d'abord étrange. Il n'avait jamais vu ces paysages et était étonné de les trouver totalement identiques. Il plongea en direction de l'une des îles avant de reprendre une forme humaine et de se diriger vers une auberge.

Plusieurs minutes lui furent nécessaires pour trouver enfin un endroit où dormir digne de ce nom : un petit hôtel aux prix bas mais aux chambres plutôt sympathiques. L'ancien gouvernemental prit possession des clés et se dirigea ensuite vers la rue où il marcha calmement, comme à son habitude. La nuit tombait déjà. Il n'avait pas pu manger grand chose, juste quelques morceaux de pains et un mélange de légumes prit au petit restaurant face à l'hôtel. Cependant, cela lui était amplement suffisant. Il n'avait pas plus envie de manger et s'est le ventre plein qu'il se dirigea vers une boite. Il entra et alla s'assoir sur un siège proche du comptoir avant de commander une bière. Il la vida doucement avant de tourner son regard vers la porte qui s'ouvrait à nouveau, dévoilant une jeune femme aux airs charmeurs. Ses pupilles bleutées rappelèrent immédiatement au Fenice la demoiselle aperçu plus tôt et il la contempla en silence. Elle était désormais habillée dans une féminité presque palpable et Nakata en fut presque assommé pendant quelques secondes. Un peu honteux, il se rendit compte qu'il s'était perdu dans ses pensées à la simple vue d'une si délicate créature et il tourna son regard vers le mur une nouvelle fois, restant parfaitement silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

Golden Hana
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue26/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue66/120Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeSam 7 Avr - 23:22



La boite était fréquentée, pourtant le regard de la jeune femme tomba immédiatement sur une tignasse blonde qui lui rappelèrent irrésistiblement ceux de l'homme qu'elle avait quitté plus tôt. Il était accoudé au comptoir d'une manière tout à fait masculine. Cette pensée fit sourire la jeune femme et son sourire de transforma en rictus. Que faisait-il ici ? Elle se mordit outrageusement la lèvre inférieure alors qu'une lueur débridée naissait dans son regard. Il n'y avait pas trente-six raisons pour venir faire un tour dans les quartiers chauds de Paradise. Le jeune homme cherchait l'aventure. Sa bouche s'ouvrit légèrement alors qu'elle passait la main sur son épaule pour se dévêtir de son manteau qu'elle posa sur une chaise coincée dans l’effervescence de la salle. Il voulait de l'aventure ? Elle traversa la salle, passant d'un geste poli par l'habitude sa main dans ses cheveux. Celle-ci s’attarda sur sa nuque, elle se sentait nue sans son foulard et sentait le tatouage sous ses doigts. Peu importait, elle était fière de cette inscription. Son regard descendit machinalement sur son bras droit, mais elle l'avait recouvert, comme toujours. Sa robe ne descendait pas plus bas que la moitié de ses cuisses et s'ouvrait en haut découvrant sa peau de son cou à ses épaules ainsi qu'une partie de son dos. Ses manches noires recouvrait ses bras jusqu'au coude et même sans cela un ultime bandage serait son épaule droite. Elle souffla de soulagement.

Mais alors qu'elle s'asseyait sur un tabouret de chêne, elle se demanda ce qui lui passait par la tête. Elle cherchait à fricoter avec un homme qui l'avait vue sous la forme de Set ? Tout en sachant qu'elle serait incapable de le tuer ensuite ? Elle émit un soupire inaudible. C'était vraiment tordu comme sorte d'amusement. Elle posa son coude sur le comptoir, frôlant inconsciemment le blond. Ce contact l'électrisa. Non, c'était lui qu'elle voulait. Elle le savait. Elle l'avait su dès l'instant ou son regard c'était posé sur lui, dans la taverne. Elle se passa ses doigts sur une cicatrice qui parcourait son avant-bras en se disant que c'était elle qui était complètement tordue, folle. Elle évita de perdre contenance en hélant le barman, bien qu'ayant conscience que dans une boite aussi grande, personne ne faisait attention à elle. Celui-ci vint prendre sa requête, déposant face au jeune homme blond une bière.

« Un cocktail, je vous prie. »

L'homme ouvrit la bouche, certainement pour lui demander quelle sorte de cocktail elle voulait, mais elle le prit de vitesse.

« Celui que vous voulez, peu m'importe. »

Et elle accompagna sa demande d'un vague geste de la main et d'un sourire charmeur. Ce ne serait pas lui sa proie ce soir, elle n'avait que faire d'une perte de temps avec un serveur. Hana se tourna vers celui qui l'intéressait avec un petit sourire sournois. Elle passa doucement sa main sur sa jambe, remontant sa robe de manière provocatrice et débauchée, et appuya son menton sur sa deuxième, posant un coude sur la table.

« Alors ? »

Elle sentit qu'il ne comprendrait pas sa question et compléta.

« Pourquoi venir dans ce genre d'endroits malsains alors que vous pourriez avoir la côte dans un salon bien plus huppé ? »

Il s'était tourné vers elle et la jeune femme était frustrée de ne pas pouvoir lire dans son regard. Elle aurait voulu étirer le bras afin d'arracher son bandana pourpre. Peut-être qu'ainsi elle aurait pu glisser ses amis dans sa chevelure pâle et... Non. La jeune femme secoua imperceptiblement la tête. Elle trouverait un moyen bien plus subtil de le lui enlever. Patience... Le barman empêcha le jeune homme de lui répondre immédiatement en déposant un cocktail devant la brune dont le nez se fronça légèrement d'agacement.

« Votre cocktail. »

Hana posa une pièce sur le plateau et se tourna de nouveau vers l'homme, sirotant sa boisson avec délectation.

« Je vous prie. » déclara-t-elle avec un sourire dénudé de toute innocence.

C'était ainsi qu'elle était. Sa féminité était devenue pour elle un exutoire. Elle n'était plus ni elle-même en temps que femme, ni elle-même en temps qu'homme. Elle vivait comme avec deux âmes et un corps sans être aucun des trois.

[/font]


Dernière édition par Golden D Hana le Dim 8 Avr - 12:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15126
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue52/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue879/1000Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeDim 8 Avr - 0:07



Le maudit sentit la présence de la jeune femme s'asseoir à ses côtés et il sentit son cœur battre étrangement. Une chaleur ampli son corps et un frisson le parcouru. Il ne put s'empêcher de tourner le regard vers la demoiselle et il fixa ses yeux bleus. Elle ne pouvait pas voir ses pupilles mais c'était bel et bien la dernière chose à laquelle il pensait à ce moment-là. Nakata regarda les lèvres de cette femme qui était vêtue de manière peut être même plus provocante que la moitié des dames réunies en ce lieu, qui, pourtant, était un des lieux de débauche des plus réputés de l'archipel. Ces douces lèvres, le phoenix eut envie de les embrasser. Mais il garda son calme et regarda les yeux de la jeune femme en écoutant sa douce et belle voix. Elle résonnait comme une mélodie à ses oreilles et il sourit doucement avant de boire une gorgée de bière. Il enleva sa veste et la mit sur le comptoir à côté de lui, laissant dévoiler ses bras musclés et son T-shirt blanc, ainsi que les menottes de fer qui pendaient à son cou. Il regarda la fille à nouveau et répondit, la voix teinté d'un amusement :

-A votre avis ? Ma raison est sans doute la même que la vôtre.

L'ancien révolutionnaire but une autre gorgée de la bière avant de fixer la jeune femme à nouveau. Son sourire malicieux amplifia les battements du cœur du musicien. Comment se faisait-il que cette demoiselle lui fasse autant d'effet ? Il se sentit vibrer quand leurs deux bras s'effleurèrent à nouveau. Il vida sa choppe et la tendit au barman en disant à son attention :

-La même.

L'homme repartit remplir le récipient pendant que Nakata se tournait vers la jeune femme en souriant agréablement et poliment. Même s'ils se trouvaient dans un endroit chaud, la politesse restait toujours un bon moyen de séduction. Les rustres se retrouvaient rarement en une si jolie compagnie. Et cette compagnie, le pirate ferait tout pour la garder, au moins cette nuit. Mais pour le moment, tout ce qu'il voulait, c'était passer du temps avec elle. Peu importerait la longueur, juste être avec elle. Il sentait son cœur battre quand elle ne faisait que ciller, et son corps vibrer quand elle passait une langue sur ses lèvres. Le jeune blond dit avec un sourire à son attention :

-Excusez moi, je ne me suis pas présenté. Nakata Fenice. Et vous ?

Il n'avait pas envie de lui mentir sur sa personnalité. Cette fois, il voulait être honnête. La seule chose qu'il cacherait serait le fait qu'il soit pirate même si, après quelques instants de réflexions, il se dit que cela ne pouvait pas tellement gêner. Même si la plupart de la population pensait que tous les hors-la-loi étaient des êtres sanguinaires, cette femme avait l'air différente. D'ailleurs, le fait qu'elle ait changé de style vestimentaire n'était plus un signe mais une preuve. Elle aussi, cachait quelque chose. Mais il s'en fichait. De toute manière... il ne pouvait pas mourir. De plus, si cette jeune femme avait réellement voulu l'éliminer, elle aurait pu le faire depuis plusieurs minutes : il lui avait tourné le dos quand elle était entrée, et l'avait quitté du regard. De plus, quand il avait enlevé sa veste, il avait, pendant quelques instants, perdu tout moyen de se défendre en cas d'attaque.
Nakata se retint de pousser un soupire. Il chassa cette idée de sa tête. Il ne lui servait à rien d'être sur ses gardes à cet instant. Il regarda la demoiselle en souriant agréablement, attendant une réponse. Alors que son visage restait immobile, son bras, lui, toucha celui de la jeune femme quand il prit la choppe de bière que le barman venait de reposer. Son cœur battit encore un peu plus rapidement qu’auparavant et il ferma les yeux un instant, profitant du contact malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

Golden Hana
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue26/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue66/120Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeDim 8 Avr - 16:58



Il prit son temps pour répondre enlevant sa veste avec une grâce non feinte. La jeune femme se mordit la lèvre. Elle voyait ses muscles saillirent, elle pouvait même les imaginer jusque sous son T-shirt. Malheureusement, elle n'avait pas seulement envie de les imaginer. Elle entendit des bourdonnements dans ses oreilles et joua avec son verre pour se détendre. Son regard s'attarda un instant sur les menottes qu'il portait autour du cou. Elle se demanda un instant pourquoi il avait cela et ainsi, puis haussa les épaules. A vrai dire peu lui importait, elle avait juste envie de les lui retirer ou de jouer avec pour laisser glisser sa main sur son torse... Mais pire que ça, ce fut lorsqu'elle remonta vers ses lèvres que son coeur eut un sursaut. Il était réellement beau, d'une beauté mystérieuse, presque mythique, le genre d'homme qu'elle aimait, pas étonnant qu'elle se soit arrêté sur lui au Royaume de Trader. C'était comme ci son corps avait choisi de lui-même. Elle envoya un sourire au jeune homme lorsqu'il répondit enfin à sa question. Evidemment.

Et un nouveau frisson courut de son bras jusqu'à ses épaules, sa nuque. Il redemanda une bière au barman alors qu'elle finissait son cocktail. Elle avait déjà bu dans la journée et même si elle tenait bien l'alcool elle aimait boire de façon... « modérée ». Lorsqu'elle sortait le soir, elle aimait s'en souvenir le lendemain et des abus de boissons ne lui en laissait pas toujours le pouvoir. Elle passa donc sa paille sur le fond du verre pour récupérer les derrières gouttes de cocktail. Elle quitta le récipient des yeux. Il la regardait de nouveau, ou du moins elle pouvait facilement l'imaginer puisqu'il lui souriait. Un sourire un peu trop attirant au goût de la jeune femme. Il lui donnait juste envie de se lever et de se pencher légèrement vers lui pour le lui happer, s'en accaparer. Cette constatation fit sourire la jeune femme. Elle passa une main sur sa nuque. Décidément, il fallait qu'elle se calme. L’abstinence ne la réussissait pas. Elle se mordit doucement l'intérieur des joues, mais impossible d'éteindre le feu de ses entrailles car il le raviva lui-même, les mots glissants sur l'air portés par une voix grave. Elle aimait cette voix. Un frisson se propagea sur sa poitrine rien qu'à son écoute. Électrisée par ce simple son, elle fut incapable de répondre immédiatement. Sa bouche s'entrouvrit mais aucun son n'en sortit.

La question qu'il lui posa cependant la dérangea. C'était toujours une étape qu'elle appréhendait. Elle passait son temps à peser le pour et le contre, et pourtant... elle finissait toujours par répondre la même chose. Elle lâcha son sourire le plus mystérieux, passa son pouce sur ses lèvres et se tourna vers le barman.

« Un autre. »

Elle hésita.

« S'il-vous-plait. »

Son coeur fit un bon dans sa poitrine lorsqu'elle sentit le coude du blond frôler le sien... puis s'éterniser. Rompant délibérément le contact elle se tourna de nouveau pour lui faire face.

« Ann. »

Elle attrapa son cocktail que le serveur venait de déposer devant elle.

« Goldy Ann. »

Elle ne mentait pas vraiment, ou du moins, elle essayait de soulager sa conscience. A vrai dire, elle n'avait jamais eu aucun scrupule à mentir, mais lorsqu'il s'agissait d'un homme à qui elle prévoyait d'offrir son corps, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir cette hésitation. Ce nom qu'elle donnait était le sien sans vraiment l'être. Elle avait tellement eu de noms différents qu'un de plus, un de moins ne changeait rien à ses états d'âme. C'était ainsi qu'elle se faisait nommer lorsque encore enfant elle se prêtait à des jeux de rôles. Elle se tourna vers lui et soutint son regard sans ciller. Enfin, disons qu'elle ne fut pas tellement déstabilisé parce qu'il portait un bandeau qui en plus de retenir ses cheveux d'un blond malicieux, dissimulait ses yeux. Elle laissa traîner ses doigts sur le comptoir, pianota sur un instrument invisible avec un petit sourire. Elle maudissait parfois ses moments où elle se sentait si... femme.

« On dirait que c'est la première fois que vous mettez les pieds sur cette île... »

Elle but un peu de son cocktail, puis se lécha les lèvres de façon délurée pour finalement laisser traîner son regard sur le visage de hm... Nakata. Une unique pensée la traversa. Il avait des lèvres bien trop tentatrices.

« Je me trompe ? »

[/font]


Dernière édition par Golden D Hana le Dim 8 Avr - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15126
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue52/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue879/1000Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeDim 8 Avr - 17:40



La jeune femme avait retiré son bras, empêchant ainsi le contact entre leurs peaux nues. Était-ce là une tentative pour se rendre un peu plus intéressante, comme moins accessible ? Ou bien encore juste une preuve d'une timidité malgré son caractère d'apparence plus que social ? Un bon nombre de questions se soulevaient dans la tête du musicien qui se concentra sur les paroles de la demoiselle. Ann. Un joli prénom, à son goût. Elle avait prit son temps pour prononcer ces paroles, malgré le fait qu'elle ait camouflé son hésitation dans une nouvelle commande. Le blond porta la choppe de bière à ses lèvres et il avala une gorgée avant de fixer cette Ann à nouveau. Il fut heureux d'avoir le bandeau rouge qui lui permettait de la détailler du regard sans qu'elle ne puisse s'en rendre compte. Il regarda les doigts de la demoiselle qui se baladaient allégrement sur le comptoir, jouant une mélodie insonore, qui se complétait merveilleusement avec sa voix douce. Une nouvelle question fut prononcée, et la langue revint lécher les lèvres si attirante de la dénommée Ann pour y ôter les quelques gouttes d'alcool restantes. Nakata releva son regard vers les pupilles de couleur ciel avant de répondre :

-Oui, c'est bel et bien la première fois que je me retrouve ici. Mais j'ai déjà entendu parlé de cet archipel et j'avais envie de venir m'y détendre.

Il but une autre gorgée du breuvage alcoolisé en prenant son temps. S'accélérer ne servait à rien. Son corps vibrait déjà d’excitation rien qu'en sentant cette présence féminine si proche de lui. Il n'avait pas côtoyé de personne du sexe opposé depuis quelques temps, surtout un être aussi charmant... et il comptait bien prendre son temps et profitant de sa voix douce, et de ses lèvres si bien dessinées.
Il la regarda à nouveau. Plus ses yeux la détaillait, plus il se sentait absorbé. Il ne pourrait bientôt plus la quitter du regard, il le savait. La chaleur que lui produisait la bière, malgré le fait qu'il se soit habitué au rhum et autres alcools forts, accentuait cet effet d'envie. Ses sourcils, ses cheveux, ses pommettes, tout chez cette jeune femme lui donnait envie de la prendre contre lui et de l'embrasser sauvagement. Mais le peu de civilités qui restait profondément ancré chez l'ancien gouvernemental lui interdisait formellement de faire cela, tant qu'il n'était pas sûr des intentions d'une si jolie femme. Peut être voulait-elle simplement devenir amie ? Un pincement de cœur prit le maudit à cette pensée. Il la voulait, pour lui et seulement pour lui. Cette pensée égoïste traversait bien souvent les hommes lorsqu'ils se sentaient remués, et le Fenice n'y faisait en aucun cas exception.
Il termina sa choppe et la reposa sur le comptoir et étira son bras gauche en poussant un soupire. Il avait certainement un peu rouillé, puisqu'il n'avait pas eu le temps de s'entrainer depuis quelques temps. Il ferait attention à son corps plus tard. Son katana, accroché à sa taille, attendrait bien un peu. Le plus important était cette Ann. Il était charmé par une beauté si pure et qui semblait si indomptable. Mais ça, il en jugerait bien plus tard. Il répondit par une interrogation :

-Et vous ? Êtes vous une habituée de cet archipel ?

Il s'apprêta à l'écouter attentivement, fixant ses pupilles l'air complètement absorbé. En réalité, sa question était plus une politesse et un moyen d'écouter sa voix une nouvelle fois plutôt qu'un moyen de se renseigner sur elle. Il ne la jugerait sûrement pas si elle disait qu'elle était une habituée du coin. Mais cela restait, de toute manière, un passage obligatoire pour faire plus ample connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

Golden Hana
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue26/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue66/120Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeDim 8 Avr - 22:46



Lorsque Nakata lui répondit, qu'en effet, c'était la première fois qu'il mettait les pieds sur cette île, l’assurance de la jeune femme vacilla un peu. Elle se demanda si les vents qu'il avait eut sur ce Paradis étaient fidèles à la réalité. Elle savait exactement ce que voulaient la plupart des gens qui se rendait ici, mais lui ? Elle passa lentement son doigt sur le bord du comptoir. Avait-elle le droit de continuer dans cette voie ? Elle balaya sa gêne d'un geste de la main, attrapant au passage son cocktail et le finissant d'une traite. Elle sentit sa tête lui tourner légèrement. La chaleur monta en elle. Pas très prudent de sa part de boire une boisson dont elle ne connaissait pas le contenu. Elle repoussa le verre et se tourna de nouveau vers le jeune homme lorsqu'il lui demanda si elle était une habituée du coin.

« Eh bien... »

Elle croisa les jambes, lascivement.

« Je viens de temps à autres. »

C'était vrai, elle aimait cet endroit où elle pouvait jouer un nouveau rôle, ce rôle libérateur qui canalisait ses pulsions. Elle passa sa main sur son épaule dénudée replaçant une invisible bretelle.

« J'aime bien, pour me détendre. »

Elle laissa ses yeux errer sur le corps du jeune homme.

« Ca me change. »

Oh oui, elle avait juste envie de se lever, là, maintenant, et de se jeter sur lui comme une sauvage, juste envie de passer ses mains dans ses cheveux blonds, de lui arracher ce fichu bandana, juste envie de poser ses lèvres sur les siennes, avidement. Hana sentit l'air lui manquer. Elle papillonna des yeux, étonnée. Des frissons lui parcourait le corps, irrésistiblement, alors qu'elle ne touchait pas Nakata à cet instant. Elle décroisa les jambes, mal à l'aise. C'était étrange qu'elle est autant envie de cet homme. Le genre de chose qui lui arrivait peu souvent, pour ainsi dire jamais. Seulement, alors qu'elle changeait de position, son pied vint effleurer la cheville du jeune homme. Elle sursauta, puis un sourire malicieux remplaça celui charmeur qui s'était emparé de ses lèvres un peu plus tôt. Le meilleur moyen de savoir s'il avait réellement conscience de la situation était de voir s'il réagissait à ces avances. Elle recroisa les jambes, laissant son pied nu errer sur la cheville du blond, puis remonter légèrement. Hana se perdit dans son propre contact. Son cœur s'emballa. Sa respiration fut courte. Instinctivement, elle ferma les yeux. Elle les rouvrit aussitôt. Non il fallait qu'elle le provoque, réellement et de façon imperceptible. Elle glissa son pied un peu plus haut.

« Mais il y a quelque chose d'étrange avec ces îles... »

Elle fit tourner sa paille dans son verre vide, redescendant lentement le long de la jambe de Nakata.

« J'ignore pourquoi, mais quelque chose me dérange... »

Elle se sentit défaillir. Elle se mordit la lèvre un instant et continua.

« Alors je ne passe pas souvent par ici. »

Alors qu'elle allait quitter sa jambe, un frisson plus fort que les autres remonta jusqu'à sa nuque. Elle ressentit le besoin de s'abandonner, là, maintenant. Elle attrapa son verre et le tendit au serveur qui passait. Encore un peu, elle voulait profiter de cet instant, jouer avec l'homme qui se tenait à ses cotés. Elle laissa son pied redescendre dans le vide, perdant la chaleur du contact. Elle avait besoin de lui ce soir. Cet homme qu'elle connaissait à peine, si semblable et si différent de tous les hommes.

Un nouveau frisson courut sur ses épaules, mais cette fois, il fut de froid. Comme ci en délaissant son touché elle avait perdu sa propre chaleur. Elle voulait sentir ses bras sur elle, ces mains qui tenait la bière l’étreindre. Elle joua un instant avec l'ourlet de sa robe cherchant quelque chose à ajouter, puis, plus audacieuse qu'auparavant. Elle releva la tête avec un sourire amusé et parcourut du regard le bandeau rouge du blond.

« Vous cherchez quelque chose ? » demanda-t-elle en passant innocemment les doigts sur le bord de sa mâchoire.




Dernière édition par Golden D Hana le Ven 27 Avr - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15126
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue52/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue879/1000Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeLun 9 Avr - 17:13



Sa voix était douce. Elle raisonnait à ses oreilles comme le chant d'un oiseau, comme le son d'une flûte. Il ferma les yeux à nouveau, profitant pleinement des vibrations qui se prolongeaient en lui, le faisant trembler délicatement. Il sentit ensuite le pied de la jeune femme sur son talon. Elle commença à la bouger doucement sur la jambe de Nakata qui frémit une nouvelle fois d'excitation et d'envie. Le coeur battant, il la regarda presque amoureusement sans s'en rendre compte. Il regarda ensuite les doigts d'Ann. Ceux-ci touchaient la paille délicatement, la faisant bouger dans le verre. Il eut envie de prendre cette main douce dans la sienne, mais se retint. Il se mordit la langue lentement pour garder son calme avant d'écouter la demoiselle à nouveau. Cette dernière se mordit la lèvre. Une nouvelle montée d'adrénaline se fit chez le musicien, le faisant vibrer à nouveau. Il se sentait agréablement bien et, dans un premier temps, il la laissa bouger son pied comme elle le souhaitait. Il sentit le pied quitter sa jambe lentement puis fixa la main de cette si parfaite créature tendre un verre au serveur qui retourna le remplir.
Lorsqu'Ann posa sa question en souriant malicieusement, le cœur du blond tapa une nouvelle fois contre ses côtes. Il se sentit comme transporté par ce rictus amusé et il sourit à son tour avant de mettre deux doigts sous son bandeau. Il le retira en fermant les yeux avant de regarder les pupilles bleutées de la demoiselle. Il mit le bandeau cramoisi sur le comptoir et regarda la demoiselle avant de répondre :

-Non, je ne cherche rien.

Il se demandait comment cette demoiselle allait réagir en découvrant enfin ses pupilles d'un brun clair. En principe, Nakata n'aimait pas qu'on le fixe ainsi, mais là, il se sentait comme différent. Tout ce qu'il souhaitait, c'était rester avec cette agréable connaissance et discuter avec elle avant d'entretenir une relation plus intime. Il brûlait d'envie de l'embrasser, là, maintenant. Et inconsciemment, il vint prendre sa main doucement en la regardant. Il s'en rendit compte quelques instants plus tard et sursauta légèrement, mais en continuant de tenir la douce main. Il aimait sa peau. Il resta ainsi à la contempler, sans un mot, les lèvres entrouvertes pour laisser passer une respiration légère.
Il ne s'était pas sentit aussi bien depuis plusieurs mois. Totalement reposé, agréablement calmé. Il était plus qu'heureux d'avoir franchit cette porte pour venir passer un petit moment. Cette instant changerait peut être sa vie. Mais quoiqu'il arrive à l'avenir, il s'en fichait. Il voulait vivre dans le présent, profiter de cet instant. Puis, lentement, avec une expression de fascination inscrite sur le visage, le maudit vint caresser la jour, puis les cheveux de la dénommée Ann. Il fixait toujours ses pupilles, charmé d'un bleu aussi parfait qui lui rappelait la mer telle qu'il la voyait depuis le ciel. Il ne s'était jamais douté qu'un jour, il verrait de si beaux yeux. Le cœur tambourinant, il approcha son visage de celui de la jeune femme, doucement. Puis, une fois à quelques millimètres seulement, il se recula en remettant ses bras le long de son corps l'air gêné :

-Désolé, je me suis emporté...

Il se sentait confus. Confus de s'être laissé allé à ce point, de s'être laissé charmé aussi facilement. Mais surtout confus d'avoir arrêté son geste aussi proche du baiser. Il détourna son regard en se mordillant la lèvre sans rien ajouter. Plus il y pensait, plus il s'en voulait, sans pour autant savoir quoi penser. Il se remit un peu plus droit, se détournant un peu de la demoiselle avant de commander une autre bière.
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

Golden Hana
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue26/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue66/120Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeSam 14 Avr - 19:12


Il passa ses doigts dans ses cheveux et, doucement, les passa sous son bandeau. Lorsqu'il le retira, le regard d'Hana s'accrocha irrémédiablement aux yeux noisettes du jeune homme. Son coeur accéléra brutalement. Elle sursauta presque quand ses doigts rencontrèrent les siens qui dansaient toujours sur le bar. Il saisit sa main. La jeune femme fut parcourue d'un irrépressible frisson. Ses yeux glissèrent sur son visage, se détachant du regard brun de l'homme pour s'arrêter sur ses lèvres entrouvertes. Son souffle se fit court. Véritable appel à la tentation. Et, sans qu'elle ne fasse un geste, ce fut lui qui se rapprocha. Il lui caressa la joue avec une telle tendresse que toute la passion qui sommeillait encore en elle s'éveilla d'un même trait. Malgré l'ardent feu qui lui dévorait les entrailles, l'échange fut si doux que la jeune femme fut parcourue d'une sensation de soulagement. Comme ci cette douceur, totalement absente et inadaptée à sa vie, lui avait manqué. Hana s'était perdue dans le geste de la main de l'homme sur sa joue.

Son coeur battait si vite qu'elle en ressentait ses pulsations dans ses tempes, mais là où elle aurait dû se ressentir un désir hargneux et sauvage, il n'y avait plus qu'une passion sereine. Elle savait pourtant que la fièvre reviendrait, plus forte et plus exaltée que jamais. Ses yeux parcoururent le menton bien dessiné du jeune homme, passèrent une nouvelle fois sur ses lèvres, s'y arrêtèrent un instant, puis continuèrent leur chemin jusqu'à ses yeux à lui. Ils étaient sublimés d'un éclat d'or. La jeune femme se délecta de la flamme qui brûlaient dans ses pupilles reflet ennobli de son propre appétit. Elle se sentit frémir lorsqu'il passa la main dans ses cheveux. Naturellement, ses lèvres s'ouvrirent, quémandant une rencontre avec celles du blond. Il se rapprocha encore, tellement qu'elle put sentir sa respiration sur son visage. Ses yeux se fermèrent, anticipant le contact. Un contact qui ne vint pas.

« Désolé, je me suis emporté... »

Hana sortit brutalement de sa torpeur. Il s'était reculé. La jeune femme fronça les sourcils, frustrée. Ses lèvres se pincèrent. Il n'avait pas le droit de se dérober ainsi ! Pas maintenant. Elle refusait qu'il détourne le regard, elle ne devait pas se soustraire à elle. Il avait tenté de reprendre contenance en commandant une nouvelle bière. Prise d'une colère inexpliquée, elle attrapa l'épaule du jeune homme, fermement, et le tira pour qu'il soit face à elle.

« Nakata ! »

Sa voix dérapa. Ce fut un cri qui mua en désespoir. Il lui était vital à cet instant.
Elle lui attrapa le menton et couvrit ses lèvres des siennes. Elle s'en empara, avidement, déversant toute sa frustration, puis peu à peu son désir violant se mua en étreinte passionnelle. Sa main glissa sur sa joue rasée. Sensuellement, ses doigts coulèrent entre les cheveux du jeune homme, il passèrent sur sa nuque. Un flot de sentiments se déversa en elle, il tourbillonna, la fit chavirer et elle se noya sous les sensations. Ses lèvres tant attendues, elle étaient si douces, si chaudes alors que les siennes un peu râpeuses, un peu abîmées par l'air de la mer les ravageaient. Parce que si douceur on lui donnait, rien n'arrivait à entamer sa manière d'être, brute et sauvage. On aurait eut envie de lui polir les angles, de lui donner un costume sur mesure mais c'était impossible. Elle s'était façonnée ainsi d'elle-même au cour des années, sans aucunes règles, aucuns principes.

« Vos boissons. »

Elle grogna. Avec une douceur étrangère, elle se détacha du jeune homme, remarquant qu'elle s'était spontanément collée à lui, s'appuyant sur son torse. Elle se redressa, laissant dans un état second ses mains parcourir le T-shirt immaculé qui glissait sous ses mains. Elle fusilla le serveur du regard et attrapa son verre d'un geste dévolu. Elle en avala une gorgée avant de le reposer sur le comptoir. Son regard azur chercha son pair. Lorsqu'il le trouva, un sourire amusé naquit sur le visage de la jeune femme. Un petit rire franchit ses lèvres.

« Eh bien moi, je le ne suis pas. »



Dernière édition par Golden D Hana le Sam 14 Avr - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15126
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue52/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue879/1000Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeSam 14 Avr - 19:39



La voix de la jeune femme retentit dans le bar, plus forte qu'à son habitude. L'une des mains de la demoiselle se posa sur l'épaule du blond qui commença à se tourner vers elle, un peu intrigué. Mais il n'en eut pas le temps. Ann l'embrassa si subitement qu'il écarquilla les yeux de surprise. Il sentit le corps frêle de la sublime créature contre son torse dans lequel son cœur avait reprit ses battements rapides. Les paupières de Nakata se fermèrent lentement et ses mains prirent la fille par la taille tandis qu'il prolongeait le baiser avec un amour et une tendresse presque palpables. Il se sentait si bien... A cet instant, il aurait tout donné pour que tout cesse, que le temps arrête son défilé incontrôlable. Cet instant de tendresse lui fit perdre tout contrôle de son corps et il serra Ann contre lui avec passion. Cependant, la voix du serveur rompit brutalement cet atmosphère pourtant si profitable. Les lèvres se détachèrent avec lenteur et le musicien relâcha la taille de la demoiselle et il se remit un peu plus droit en fixant ses joues. Il prit ensuite la bière et but une gorgée en retrouvant un calme bien mérité, son sang reprenant une circulation normale. Le baiser avait été incroyablement imprévisible et c'était certainement mieux comme ça. En effet, la surprise avait rajoutée une part de charme à la belle et le hors-la-loi se retenait déjà pour ne pas lui sauter dessus et l'embrasser à nouveau, tant l'envie de ressentir ses lèvres sur les siennes et son corps contre le sien se faisait forte.

Après quelques instants, le jeune blond se tourna à nouveau vers Ann. Il regarda ses pupilles agréablement bleutées, prit d'un frisson d'amour d'une intensité stupéfiante. Le bruit du bar et de ses occupants ne parvenait plus aux oreilles de Nakata tant il était absorbé par sa contemplation. Il se demanda un instant s'il pourrait seulement la quitter des yeux et, pire encore, partir sans elle de cet endroit. Non, c'était impossible. Dans l'instant présent, il ne voulait ni ne pouvait l'oublier simplement, et il en était parfaitement conscient. En peu de temps, cette si belle inconnue était devenue la bien aimée, l'être aimé et chéri que chaque homme rêve d'avoir et de conserver. L'intrigue et l'envie avaient fusionnés avec l'affection et la passion pour former l'amour, cet amour qui donne des ailes, rend aveugle, transforme une personne et crée des miracles. Aucun sentiment n'était plus primordial aux yeux du pirate qui, désormais, se retrouvait proie à cet amour si puissant.

Le rire de la demoiselle le fit frémir à nouveau. Il se sentit troublé d'autant de passion qu'il n'avait jusqu'alors pas soupçonné. Il avait bien eu quelques amourettes, bien entendu, mais jamais il n'avait ressentit un besoin si fort d'être en présence d'une personne du sexe opposé. Il la prit dans ses bras en fermant les yeux une nouvelle fois et il l'embrassa doucement, le cœur recommençant son battement rapide. Les mains du Fenice parcoururent le dos de la jeune femme avec tendresse, profitant de ce dernier autant qu'il le pouvait. Chaque chose de cette femme l'attirait, lui donnait une envie sauvage mais également romantique, bien plus subtile que la nature ne le faisait à son habitude. Il rompit le baiser avec lenteur et laissa son visage à quelques millimètres de celui de la douce créature avant de murmurer avec passion :

-Tu es bien trop charmante... Cela serait presque un crime...

Cette passion incontrôlable, cette envie si puissante, tout était réuni à l'intérieur de Nakata concernant cette si jolie demoiselle. Il prit sa main avec douceur en restant près d'elle et en regardant tour-à-tour ses lèvres, ses pupilles, ses sourcils, ses joues. Il déposa un nouveau baiser sur sa tendre bouche, mais bien plus court que les précédents, et il la regarda à nouveau. La gêne qui l'habitait quelques instants auparavant seulement avait tout simplement disparue, enlevée par la fougue amoureuse qui avait redoublé à leur premier baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

Golden Hana
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue26/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue66/120Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeVen 20 Avr - 23:03


Hana avait sentit la pression délicieuse des mains de Nakata sur ses hanches. Elle frémit lorsqu'il les en retira. Elle but encore une gorgée de cocktail. L'alcool descendit en elle, laissant une ligne de feu dans sa gorge, alimentant le brasier qui faisait ravage au fond de ses entrailles. Elle se lécha les lèvres. Il respirait l'homme. Il respirait ce qui manquait à Hana pour en être véritablement un et qui réveillait sa nature de femme. Elle regarda le jeune homme avaler quelques lampées de bière avec délice. Lorsqu'il se tourna vers elle, elle eut juste envie de se jeter entre ses bras, mais il s'avança vers elle. Se demandant jusqu'où il pourrait aller cette fois-ci, Hana ne bougea pas, dévorant le blond du regard avec un petit sourire moqueur. Il passa ses mains sur ses bras. Elle frissonna. Il les descendit vers son dos. Elle frémit. Il captura ses lèvres... et elle s'y abandonna. Elle se sentait chavirer sous la tendresse de son baiser. Il la portait vers un ciel lointain, un monde inconnu. Il compensait sa rudesse par la douceur de ses gestes, comme s'il avait eut peur de la briser. En peine sous cette tempête des sensations, les mains de la jeune femme s'agrippèrent spontanément à la chemise de Nakata. Elle pressa son corps contre le sien. Lorsque les mains du jeune homme frôlèrent sa peau nue, Hana grogna sous le plaisir. Instinctivement, elle passa ses dents sur les lèvres du jeune homme.

Il rompit le baiser et la jeune femme avança les lèvres, quémandant le contact perdu.

« Tu es bien trop charmante... Cela serait presque un crime... » souffla-t-il sur ses lèvres.

Il passa sa main sur la sienne un instant. La jeune femme, profitant du moment, ferma les yeux. Elle sentait son souffle chaud sur son visage. Elle inspira son parfum. Son coeur battait plus vite lorsqu'elle respirait son odeur, tellement... mâle. Il l'embrassa de nouveau. Ce fut court, presque chaste. Tentant de calmer les battements rapides de son coeur, la jeune femme reposa ses lèvres sur les siennes, puis sur sa joue, et lentement elle traça un chemin de baisers papillons jusqu'à son cou. Elle s'arrêta un instant, le nez sur sa peau nue, puis la mordilla doucement. Comme ci ce geste parvenait à la calmer, un sentiment de plénitude descendit en elle. Lentement elle se redressa, passa sa main dans les cheveux fous de la nuque du jeune homme, s'appuyant sur lui plus que de raison. Elle lui lança un sourire charmeur, passant sa langue sur ses dents blanches.

« Qu'est-ce qui serait un crime ? » demanda-t-elle en passant les doigts sur la joue de son homologue masculin.

Sa main glissa alors dans son cou, puis sur son épaule pour descendre le long de son bras, appréciant sous ses doigts les muscles du jeune homme. Elle effleura à peine la main voisine et passa sur sa cuisse. Elle s'y appuya pour se redresser et alla chercher son cocktail pour le finir rapidement. Elle sentit le sang affluer dans ses joues et la tête lui tourna quelque peu, si bien que ses doigts se crispèrent sur le pantalon du blond. Elle reposa le verre, doucement. Son regard se fixa de nouveau dans celui, aubrun, du jeune homme. Ses doigts grimpèrent jusqu'à sa ceinture et elle s'y accrocha. Elle hésita avant de formuler sa demande.

« Et si on quittait cet endroit ? » finit-elle par dire avec un petit sourire qui frôlait le mal à l'aise.

C'était quitte ou double. De nouveau, elle se perdit dans ses yeux mordorés. Malgré leur couleur anodine, ils respiraient l'envie, la jeunesse, la liberté. Une liberté qu'elle aurait tellement voulu capturer. Comme ci ce regard rayonnants avait pu briser ses chaines un instant. Et il le pouvait. Voilà pourquoi Hana le voulait autant. Son autre main, toujours perdue dans celle de Nakata, glissa ses doigts entre les siens. Elle les entremêla. Un sourire naquit sur ses lèvres. Un véritable sourire, presque un sourire d'enfant heureux. Plus aucun poids ne pesait sur son coeur à cette instant. Elle était... libre. Seulement pour une seconde peut-être, mais une seconde, c'était déjà tellement. Elle avait tout oublié, seul subsistait face à elle, ce regard mordoré.

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15126
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue52/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue879/1000Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeSam 21 Avr - 19:49



Le jeune homme regarda la jeune femme comme absorbé par sa beauté profonde. Lorsque les lèvres de la demoiselle s'approchèrent de lui, il ferma les yeux intentionnellement pour profiter du court baiser. La bouche d'Ann se promena alors sur sa joue, son cou, pour s'attarder sur ce dernier. Le jeune baissa la tête sur le côté pour aider la si belle inconnue lorsque celle-ci vint le mordiller avec une tendresse omniprésente. Il apprécia au maximum ce contact, le cœur battant à nouveau un peu plus rapidement. Il redécouvrait un sentiment oublié, l'amour. Cet amour qu'il avait laissé de côté pendant les derniers mois ressurgissait enfin, tel un lion se jetant sur une proie. Et comme cet animal, ce sentiment poussait Nakata à rester proche de la parfaite créature qui parcourut son corps de sa main. Lorsque celle-ci prit appui sur sa cuisse, le blond sentit l'excitation grandir. Elle l'attirait sans doute plus que n'importe quelle autre. Le Fenice la regarda finir son breuvage et il fit de même rapidement. Il avait plus ou moins anticipé sa demande et il répondit à celle-ci par un sourire suivit de douces paroles :

-Oui... cette musique me fait un peu mal à la tête...

Était-ce réellement la musique qui lui montait au crâne et le tambourinait ? Ou bien cet étrange envie échappant totalement aux hommes, envie qui fait succomber la raison du plus sage ? Le musicien n'en savait rien et s'en fichait éperdument. Tout ce qu'il voulait était être avec Ann. Étrangement, en l'espace de quelques minutes seulement, il en arrivait à penser qu'elle était indispensable dans sa vie. Il sentit les doigts de la demoiselle se mettre dans sa main et il les serra doucement. Il fixa les pupilles bleutées de la femme en souriant calmement, malgré le fait que son cœur, lui, était tout sauf calme. Il était tellement brutal que le maudit se demanda un instant s'il était réellement possible que son interlocutrice n'entende pas le tapage qu'il produisait sans interruption.
Le blond se releva, jetant un billet sur le comptoir et demandant au barman de garder la monnaie. Le billet étant largement plus élevé que ce qu'il devait à l'établissement, l'ancien révolutionnaire en profita pour éponger la dette de la douce femme. C'était la moindre des choses en dédommagement des vibrations qu'elle produisait en son for intérieur. Il remit sa veste, puis son bandage avant de reprendre la main de la jeune femme dans la sienne en souriant agréablement. Le maudit sortit de l'endroit en gardant la main d'Ann dans la sienne, ne la brusquant bien entendu pas et la dévorant du regard. Une fois sur le pas de la porte, il demanda, la voix encore plus douce et gentille qu'auparavant :

-Tu sais où aller ?

Étant donné qu'à par sa chambre d'hôtel modeste, il n'avait rien, il préférait laisser le choix à celle qui pouvait déjà connaitre un peu mieux les lieux. Peut être savait-elle en effet où il fallait aller pour passer d'agréables moments en compagnie de l'être aimé. Cette pensée peu morale fit vibrer le corps du Fenice avec un peu plus d'intensité que la normale, mais il n'en laissa rien paraitre. Il sentait un souffle de vie l'habiter et l'emplir à chaque instant qu'il passait avec cette Ann. Comme si, jusqu'à leur rencontre, il n'avait été rien d'autre qu'un être vide et sans intérêt. Il trouvait que tout ce qu'il avait accompli pendant les derniers jours ne pouvait pas égaler une seconde aux côtés de cette demoiselle. Décidément, il avait bien fait de vouloir visiter cet archipel : il n'y avait, en ce bas monde, aucun lieu aussi agréable à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

Golden Hana
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue26/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue66/120Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeJeu 26 Avr - 22:03



Il utilisa la musique comme un prétexte, mais Hana ne se faisait pas d'illusions. Elle ne doutait pas de ses véritables intentions. Elle savait qu'elles allaient dans son sens. Il lui offrit un sourire pétillant. Elle lui rendit mais elle sentait que le sien vacillait sous l'émotion. Il se redressa, la jeune femme suivit le mouvement, puis il lui lâcha la main. La brune grinça des dents, elle n'aimait pas perdre son contact. Elle tendit la main un instant, dans un geste vain, puis referma les doigts, replia le bras. Le jeune homme enfilait sa veste et remettait son bandeau. Il lui attrapa la main avec délicatesse. Si elle ne pouvait pas le voir elle sentait clairement qu'il la caressait du regard. Elle lui adressa un sourire, reflétant son ravissement sous ses attentions. Elle se sentait flattée. Elle attrapa sa veste au passage alors qu'ils quittaient la boîte de nuit. Il s'arrêta à la sortie. La jeune femme en profita pour enfiler son manteau. Il se tourna vers lui, lui demandant si elle souhaitait aller quelque part d’une voix qui la fit vibrer. Certes, elle passait pour une habituée. Et d’ailleurs, elle était une habituée. Cependant, elle ne venait que pour des nuits accompagnées et ne connaissait rien d’autres que les boîtes et les chambres d’hôtel. Lorsqu’elle voulait se reposer, elle n’allait pas à l’Archipel Paradise. Elle était plutôt du genre à s’offrir de longs voyages dépaysant. Elle sourit au jeune homme, effleurant ses lèvres des siennes dans un geste si doux qu’il la surprit elle-même.

Le désir grondait au fond d’elle, si fort qu’il remontait par vague de son bassin jusqu’à sa poitrine, puis il parcourait sa nuque et ses bras. Elle attrapa sa deuxième main s’y appuyant pour atteindre les lèvres de Nakata qu’elle pressa des siennes. Elle voulait sa présence, plus que tout. Instinctivement, son corps se coula contre le sien. Elle passa sa langue entre leurs lèvres, sa main remontant lentement le long de son bras pour glisser dans sa nuque, jouer avec ses cheveux. Elle voulait sentir ses mains sur ses hanches. Elle aimait la façon dont il parcourait son corps. Elle aimait la manière dont ses lèvres et sa langue se mêlaient avec les siennes. Et par-dessus tout, elle aimait le regard qu’il posait sur elle. Cette manière qu’il avait de la dévorer des yeux. Doucement, elle passa sa main sous son bandeau, le soulevant juste assez pour qu’elle puisse apercevoir cette étincelle de passion au fond de ses pupilles.

Elle se détacha de lui, haletante, juste assez pour reprendre son souffle, gardant ses yeux perdu dans ceux noisettes du propriétaire blond. Propriétaire dont elle ne pouvait se séparer. Sa main avait glissé sur son épaule. Elle y reposait, la soutenant. Elle lui lança un sourire aguicheur, essuyant une inexistante couche de sueur, son pouce se glissa sous son T-shirt, caressant la peau mordorée par les lampadaires du jeune homme. Délicatement, elle reposa ses talons au sol.

« Je ne connais pas d’endroit plus approprié qu’une chambre. Une chambre calme, sans l’ombre d’un bruit qui reposerait à coup sûr tes oreilles. »

Un sourire provoquant prit place sur son visage. Elle effleura son oreille du bout des doigts.

« Cependant… »

Elle flatta ses muscles, descendant ses doigts le long de son torse.

« Il nous est offert de créer notre propre musique. Une musique qui sonnerait juste à tes oreilles. »

Ses doigts quittèrent le T-shirt du blond.
Elle se retourna, l’entrainant à travers les rues par la main qui la reliait toujours à lui. D’un geste condescendant, elle caressait sa main de son pouce. Ses pas les portaient vers son hôtel. Elle marchait à une allure raisonnable, ni pressée, ni trop lente, mais ses mouvements étaient saccadés, comme entravés par le désir. Nakata marchait à ses côtés, elle pouvait sentir son parfum se confondre avec l’odeur de la nuit. Inestimable sensation. Ses poumons accéléraient leurs mouvements au rythme de ses battements de cœur. Et ce dernier tentait de prendre un envol vers les étoiles. La jeune femme ne pensait plus à se calmer. Il était trop présent. Elle resserra inconsciemment sa prise autour des doigts de l’homme qui la portait dans l’obscurité vers un lieu de vie et de lumière.

Et ils arrivèrent devant l'hôtel.
Elle poussa la porte, doucement, mais cette discrétion était inutile puisque la sonnette de l'entrée s'agita. Son son strident fit grincer des dents la jeune femme. Il faisait nuit. Elle ne tenait pas spécialement à réveiller la moitié de l'hôtel. Elle entra d'un pas furtif. Adressant un sourire au vieillard qui gardait le hall lorsqu'il lui adressa un clin d'oeil. Puis elle monta les escaliers, guidant son aimé vers sa chambre. Les lumières du couloir faisaient ressortir ses trop nombreuses cicatrices, créant des ombres mouvantes sur sa peau, mais Hana n'avait pas honte. Elle n'avait pas peur. Nakata pouvait les voir. Elle les lui offrait comme elle lui offrirait son corps et son âme dans leur bataille nocturne. Elle passa sa main dans la poche de son blouson, en ressortant une petite clé de métal qu'elle glissa dans la serrure. Il y eut un déclin. La porte s'ouvrit. Un sourire naquit sur les lèvres de la jeune femme. Et les lumières blanches artificielles du couloir laissèrent place au voile sombre de la nuit.

Ils se glissèrent dans la chambre, ensemble.
Impatiente, la jeune femme referma la porte d’un coup sec et plaqua presque son compagnon dessus. Elle attrapa ses lèvres entre les siennes et lui offrit un baiser passionné. Il le lui rendit. Une vague de frissons grimpa le long de son dos en même temps que les doigts de son homonyme. Elle-même glissa les siens sur ses épaules pour se hisser à sa hauteur. Les mains du jeune homme se coulèrent entre ses cheveux et Hana sentit ceux-ci se hérisser sous la caresse. Passion et tendresse se mêlaient dans les gestes de l’homme et lorsqu’il redescendit ses doigts sur la peau de son dos nu, elle se prit à rêver. Elle frissonnait à son contact. Il la rapprocha de lui, l’attrapant les hanches. Le brasier qui faisait feu en elle n’avait de mots pour le décrire. Elle ferma les yeux, se laissant entraîner par ce déchaînement de sensations, se donnant aux mains qui tenaient ses hanches, s’abandonnant aux bras de Nakata Fenice.




Dernière édition par Golden D Hana le Lun 16 Juil - 15:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15126
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue52/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue879/1000Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeJeu 26 Avr - 23:05



La demoiselle se rapprocha de lui un instant, faisant légèrement frotter leurs lèvres ensemble. Cette douce caresse ravit le blond qui sourit doucement en regardant la jeune et séduisante femme. Elle se recula ensuite, fixant Nakata dans les yeux. Il laissa ainsi leurs deux regards unis, attendant qu'elle reprenne la parole de sa voix calme et aux teintes de provocation presque excitantes. Elle vint poser sa main sur son épaule robuste et il ne bougea pas d'un cheveu, tolérant le geste autant qu'il l'appréciait. Ann continua de parcourir le buste du jeune pirate qui la laissa faire en frissonnant de temps à autres, l'écoutant attentivement. Un sourire amusé naquit sur ses lèvres et il laissa la main de sa bien aimée prendre la sienne avant de la suivre dans sa folle escapade aux travers des rues. Il n'avait qu'une envie, aller le plus vite possible. Mais l'allure modérée de la demoiselle lui permettait de conserver son sang froid. Le sang battait jusque dans ses tempes, tant l'envie grandissait. A chaque instant, il se sentait capable d'exploser d'une fougue et d'une ardeur amoureuses comme il n'en avait que très rarement connu. Elle lui donnait plus envie que celles qu'il avait par le passé côtoyé, et ce sentiment n'avait fait qu'amplifier depuis le début de leur rencontre.

Son cœur battait toujours plus puissamment alors qu'ils traversèrent le hall, main dans la main. Le vieux concierge les regarda passer sans que le musicien, lui, ne lui prête attention. Ses pensées étaient totalement embrouillées par la présence de celle qui lui tenait la main et le guidait déjà dans les escaliers de l'immeuble. A chaque pas, l'instant où leurs corps nus s'uniraient approchait. Et cela délivrait en Nakata une telle sensation de vie qu'il en fut pris d'un frisson légèrement plus puissant que les autres, alors qu'il continua son avancée au côté de la jeune femme. Ses yeux se baladèrent sur le corps d'Ann qui paraissait frêle, malgré les nombreuses cicatrices qu'il arborait. Mais elles ne le gênait pas. Lui même avait été blessé plusieurs fois et s'il n'avait pas eu son pouvoir, il aurait sans aucun doute la même peau marquée par les combats. Et cette peau prouvait clairement que la jeune femme avait l'esprit combatif. Cette pensée aida l'envie à grandir au sein de l'ancien révolutionnaire. Il avait hâte.

Lorsqu'enfin elle s'arrêta devant une porte, il dut redoubler d'efforts pour calmer ses ardeurs, pour attendre d'être à l'intérieur avait de consommer les plaisirs charnelles du monde terrestre. Le morceau de bois s'ouvrit enfin suite aux cliquettements si particuliers aux serrures. Le blond entra en même temps qu'Ann qui referma la porte d'un mouvement sec avant de plaquer son compagnon sur celle-ci. Il se laissa faire, parcourant son dos, puis ses cheveux de ses longues mains blanches. Il se laissa apprivoiser par les caresses expertes de la jeune femme, le cœur ne voulant décidément pas cesser de battre à chaque instant un peu plus. Les secondes qui suivirent le baiser, il la prit par la taille et la serra contre lui avec amour, passion et ardeur entremêlées.

Le Fenice quitta la taille de la jeune femme de sa main gauche, allant refermer la serrure calmement. Puis il la repoussa jusqu'au lit en souriant, le cœur reprenant ses battements de plus bel, délaissé lors de son bref mouvement pour condamner la sortie. Lorsqu'elle commença à chuter en arrière, elle posa sa main sur la nuque du blond et l'entraina avec lui, les yeux pleins de malice et d'amusement. L'envie se faisait de plus en plus oppressante et Nakata avait du mal à y résister. Il alla, inconsciemment, et une nouvelle fois, poser ses lèvres sur celles de sa bien aimée. Ils partagèrent alors un baiser empli de tendresse, alors que les mains de l'homme glissaient dans les cheveux de la femme, tandis que cette dernière passa ses membres sous le Tee-shirt du maudit. Celui-ci frémit, mais se laissa faire, appréciant pleinement leurs caresses partagées.

L'ancien gouvernemental rompit le baiser après quelques instants d'échange. Même si ce fut avec difficulté qu'il interrompit le bal des langues, tant il se sentait attirée par Ann, il se redressa et enleva sa veste, puis son Tee-shirt. Il les jeta sur le sol, un peu plus loin, restant torse nu devant cette demoiselle qui finit par le repousser sur le lit, le soumettant. Cela ne fut pas compliqué, puisque le maudit n'avait attendu que cela depuis le début. Les deux mains glaciales de la jeune femme sur son torse le firent frissonner et il resta à la contempler ainsi. Il la laissa libre de ses mouvements et pencha la tête légèrement sur le côté pour l'aider à venir déposer un baiser sur son front. Il ferma les paupières à ce contact, en profitant au maximum. Elle le faisait vibrer, et il s'abandonnait à elle seule lors de cette nuit qui resterait sans aucun doute inoubliable. C'est avec la conviction de lui rendre ce sentiment qu'il passa à son tour ses mains sous sa robe. Il caressa la peau nue des cuisses de la jeune femme avant de la débarrasser de son vêtement, en profitant pour parcourir son corps de caresses multiples.
Revenir en haut Aller en bas
Golden Hana
Vice-capitaineVice-capitaine

Golden Hana
Messages : 672
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue26/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (26/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue66/120Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (66/120)
Berrys: 4.335.000 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeLun 27 Aoû - 13:48


Elle sentit sa main quitter sa taille lorsqu'il fermait la porte à double tour. Le geste la fit sourire. Elle n'aurait pas pensé à la verrouiller, toute à ses attentions. Il la poussa vers le lit avec impatience, pourtant, de la tendresse émanait de chacun de ses gestes. Elle passa ses mains derrière sa nuque. Et quand ses jambes heurtèrent le rebord du meuble, elle entraîna Nakata dans sa chute. Instantanément, ses lèvres vinrent se sceller avec celles de son homonyme.


Comme toujours, la jeune femme se réveilla bien avant son compagnon, sûrement car elle ne dormait jamais d'un véritable sommeil. Elle se redressa en s'étirant longuement, fraîche de sa nuit. Elle bailla comme un chat et jeta un coup d'oeil par la fenêtre. Il faisait encore noir dehors. Son regard dévia sur le corps endormis de son homme d'un soir. Elle le trouva magnifié, allongé là, à moitié découvert des couvertures. Un sourire lui échappa, puis ses yeux cherchèrent dans le noir ses affaires. Elle les trouva où elle les avait laissés en abandonna sa robe dans une poubelle. Elle passa sans bruit ses vêtements, s'habillant comme un homme. Son regard dériva une dernière fois sur le corps de Nakata Fenice et elle quitta discrètement la chambre.

Elle descendit prudemment l'escalier et régla la note au propriétaire qui semblait... ne jamais dormir. Sans plus s'attarder sur cette constatation, elle quitta l'auberge. Sa nuit sur l'Archipel Paradise avait été fructueuse, comme toujours, et comme toujours, elle refusait de s'y attarder.


Il avait plu, les dalles de pierres couvrant la chaussée s'illuminaient sous ses bas, glissantes. Les lampadaires, seule lumière, éclairaient la rue d'une lueur sordide. Hana croisa le regard d'un chat, quelques ivrognes qui tentaient de courir les rues de l'aube au son des musiques qui sortaient encore des discothèques et boites de nuit. Elle respira l'air frais de la nuit. Elle aimait cette ambiance, plus que tout, la nuit et ses instants sauvages, les étoiles éparpillées dans le ciel, l'air salé de la mer, légèrement humide. Elle aimait les éléments grâce auxquels elle se sentait vivante.

Elle arriva sur le port. Le port de l'Archipel Paradise était un lieu qui débordait toujours d'activité. L'Archipel ne s'arrêtait jamais de vivre. Elle observa un moment les passagers monter et descendre des bateaux. Son regard dériva sur la bourse accrochée à sa ceinture. Elle était encore assez pleine, cependant... Son regard dériva sur les riches qui descendaient d'un bateau luxueux. Elle ne pouvait s’empêcher d'avoir envie de les détrousser en voyant ce collier scintillant.
Toujours se méfier des apparences.

La jeune femme les suivit un instant. Les provoquer en duels ? Faire de la tire à la bourse ? La jeune femme n'arrivait pas à se décider. Elle les suivit encore un instant, décidant de la deuxième option, moins encombrante et plus discrète. Un couteau glissa dans sa manche alors qu'elle se rapprochait de sa proie, fendant la foule d'une habileté offerte par l'expérience.

« Oh ! »

Elle bouscula l'homme si fort qu'il tomba sur la dame à ses côtés. Dans son élan, la lame vint trancher les cordons de la bourse et celle-ci tomba dans son sac. L'homme ouvrit de grands yeux écarquillés.

« Au... Au voleur ! »

La jeune femme lui offrit un sourire carnassier et elle se glissa dans la foule. On voulut lui boucher le passage. Hana sortit son sabre et le fit tournoyer jusqu'à rencontrer une autre lame.

Au loin, elle aperçut un éclat doré.
Elle ignorait l'ampleur de l'erreur qu'elle avait commise.

Nakata Fenice serait plus tard la source de bien des ennuis.

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15126
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue52/75Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Left_bar_bleue879/1000Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitimeMar 28 Aoû - 1:15


Le soleil vint doucement déranger le Fenice dans son sommeil. Ses rayons, filtrés en partie par les volets de la chambre à moitié clos, vinrent taquiner les iris du pirate qui se réveilla alors lentement, émergeant d'un repos qui avait su le requinquer. Ces derniers temps, il n'avait réellement pas pris le temps de vivre, la nuit dernière étant une exception. Il bailla ostensiblement en s'étirant, avant de se redresser en position assise et d'observer la chambre où il s'était endormi. Il était encore tôt, mais le soleil était parfaitement visible dans le ciel. Cet astre resplendissait de mille feu, comme l'étrange sensation de bien être qui habitait dans le coeur de Nakata. Cette sensation, il ne l'avait plus vécu depuis plusieurs semaines. Il se sentait frai, reposé. Avec lenteur, sa tête pivota pour parcourir le lit. Ann était déjà partie... Avec une pointe de dépit, le jeune pirate se releva à son tour, cherchant alors ses habits. Il était sûr de les avoir laissé sur le sol... Mais il n'y avait absolument aucune trace d'eux, nul part. Il poussa un soupire en continuant à chercher, se disant qu'ils finiraient par réapparaître. Peut être les avaient-ils fait glisser sous le lit ? Mais peu importait où il cherchait. Il ne les trouvait pas. Il ferma les yeux en essayant de trouver où ils pourraient se situer mais rien n'y faisait, ils demeuraient introuvables. Avec un soupire ennuyé, il regarda par la fenêtre, balayant la rue du regard. Peut être qu'Ann avait voulu lui faire une blague... C'est ce qu'il pensa jusqu'au moment où il l’aperçue, dans la rue, avec justement ses habits. Elle les portait... Et elle s'en allait. Sans rien comprendre, l'ancien révolutionnaire cligna des yeux calmement. La situation le dépassait totalement, d'autant plus qu'il venait de se réveiller. Son esprit n'était donc pas très vif et il mit plusieurs secondes à réaliser qu'elle lui avait volé ses vêtements. Il parcourut alors le peu de distance qui le séparait encore de la fenêtre et il posa ses mains sur le rebord de celui-ci, en le serrant. Ses dents, elles aussi, venaient de s'entrechoquées, et il regarda la demoiselle l'air stupéfait. Elle avait tout préparé ? Sûrement pas... Enfin, il ne pensait pas qu'Ann soit ce genre de femmes capable de vendre leurs corps, surtout pour aussi peu... Des vêtements trouvables sur n'importe quel marché et surtout, d'une qualité moyenne. Ce genre de femmes faisaient habituellement payer leurs services assez chers...

Mais même si la perte de ces bouts de tissus n'aurait pas été très embêtante en temps normal, là, c'était totalement différent pour l'ancien gouvernemental qui se retrouvait nu comme un ver au milieu d'une chambre d'hôtel. Il n'avait absolument rien à se mettre. Il ne pouvait décemment pas poursuivre la demoiselle ainsi ! Il devait donc se contenter de regarder ses vêtements s'en aller au rythme des pas de la jeune femme. Nakata se mit alors à tourner en rond dans la chambre, en se frottant les cheveux. Que pouvait-il faire ? Rien pour sa tenue, en tout cas. Il avait heureusement son fruit du démon... Puisqu'il était de type zoan, il pouvait prendre la forme complète et ainsi, ne pas passer pour un exhibitionniste aux yeux des habitants de l'Archipel Paradise. C'était une bonne solution... De plus, il n'avait rien d'autre à faire ici. Il avait prit du repos, et surtout du plaisir... De toute façon, il finirait par retrouver cette Ann ! Et à ce moment là, enfin, il aurait sa vengeance. Il se demanda longuement comment lui faire payer... Peut être en la déshabillant en place publique ? Non, il allait passer pour un pervers, rien de plus. Ce n'était donc pas vraiment une bonne idée... En soupirant, il haussa les épaules, se disant qu'il finirait par trouver tôt ou tard. Il se changea alors en phoenix et, d'un simple mouvement d'aile, sortit de la chambre par la fenêtre et s'envola dans le ciel éclairé par l'astre solaire, laissant le vent guider ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Empty
MessageSujet: Re: Dans les brumes du Paradis [Flash Back]   Dans les brumes du Paradis [Flash Back] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans les brumes du Paradis [Flash Back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans les brumes du Paradis [Flash Back]
» FLASH BACK - Traque à l'homme [PV Masahiro]
» FLASH BACK ♦ Il y a trois semaines
» FLASH BACK an 1753 - Gloria n'est pas la Gloire des elfes [PV Lyroe]
» invinsible [FLASH-BACK]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Archipel Paradise-