Le Deal du moment : -60%
Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
60 €

Partagez
 

 Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue47/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue355/750Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeDim 14 Oct - 18:42

Ce n'est pas la fin du monde ? 


Bulle avait été parfaite, comme toujours. Elle avait traversé GrandLine avec efficacité pour rejoindre le pied à terre le plus habituel de sa maîtresse, une île en pleine expansion commerciale et militaire peuplée d'une diversité de presque femmes toutes plus belles les unes que les autres. La baleine-île retrouva le canal intérieur et progressa pour emmener ses passagères le plus près possible des habitations Okamas. Peu de temps avant l'arrivée, Kim et Ken étaient parvenus à contacter Erwin et à lui notifier leur arrivée sur l'île des hommes maquillés. Ils l'avaient alors chaudement conseillé de les y rejoindre, quelque chose s'était passé et la Toupex y avait perdu quelques plumes, ou une partie de santé mentale en tous les cas.

Lorsque Kim avait quitté la pièce, Ken avait rassuré le patron sur l'état physique de sa petite soeur mais lui avait confirmé le besoin de soutien de cette dernière sans développer outre mesure. Kanäe devait avouer et assumer ses erreurs et ses excès par elle-même, elle en avait conscience et ne put que devenir plus grave encore lorsque Kim lui avait annoncé la nouvelle : les chances que le Dog se présente sur Momorio étaient immenses, il ne tarderait pas selon toutes vraisemblances.

En posant le pied à terre, les différents membres de l'escouade et leur invité, Ken Shuri, se divisèrent assez rapidement. D'un coté, la conseillère particulière de l'impératrice de l'île ne salua que rapidement l'impératrice en question et se dirigea vers ses quartiers personnels en compagnie de Nana devenue femme suite à sa croissance végétale. Elle avait encore besoin de réfléchir à la façon dont elle allait parler à son petit-frère. Ken, Sayara et Kim étaient quant à eux restés avec Bonnie Bella, l'impératrice, et lui avait conté les récents événements en oblitérant certains passages. Ils parlèrent de l'éveil de son fruit, de la rage du scorpion et de la mort de Bart Jonas, l'ancien mentor de la traitresse.

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] 1bf45b10
Bonnie Bella, impératrice de Momorio

 Oh la pauvre chérie ! Je vais demander à nos petites de lui remonter le moral. On pourrait...  


Sayara se permit d'intervenir devant le roi des lieux et posa une main amicale sur les épaules musclées de cet être efféminée à la gentillesse extrême.

Non, s'il te plait, ne prépare rien. Erwin Dog devrait arriver sous peu. Quand il sera là, Kana et lui devrons parler en tête à tête, assure toi seulement qu'ils ne seront pas dérangés. Dans une situation comme celle-là, avec ce qui s'est passé, je pense qu'il est le seul à pouvoir la remettre sur pied.  


Et pour cause, la maudite s'en voulait d'avoir tuer Bartholomew Jonas mais elle s'en voulait probablement encore davantage d'avoir mis fin aux jours du père biologique du rouquin. D'ailleurs, en pensant à la mouette qui avait donné sa vie pour la Toupex, pour sa petite fleur, Sayara précisa une nouvelle chose à l'impératrice.

 Autre chose, Kana a contacté deux personnes. Extrêmement importantes pour elle. Elles s'appellent Helene et Tsuki Jonas et elles arriveront ici dans les prochains jours. Devant elles, restez discrets, ne parlez pas de l'importance de Kana sur l'île ou de nos liens avec vous. Ce sont la femme et la fille du mentor qu'elle a tué. Elle doit leur présenter ses excuses, elle a pensé qu'ici... Les choses seraient plus simples.  


Devant la confiance évidente que la Toupex portait à son peuple, le souverain efféminé ne put que sourire franchement en arborant une mine étrangement grave. Cacher leur alliance avec l'inquisition, pas de soucis, en particulier pour le compte de la représentante du groupuscule auprès de leur gouvernement. Malgré tout, il s'inquiétait pour la Zoan, il ne pouvait rien faire. Il se retourna donc en direction de Salem et d'un autre de ses conseillers.

Bon, les filles. On prépare ce qu'il faut pour l'arrivée des amies de Kana-chan et pour celle d'Erwin Dog. Dès qu'il pose le pied sur l'île, je veux qu'il soit bien accueilli et qu'on me l'amène. Je dois rencontrer ce beau garçon.  


***

Dans ses appartements privés au palais de l'impératrice, Kanäe était assise devant son miroir et laissait Nana s'occuper de ses cheveux, essayant de les remettre en état convenable suite aux quelques jours qu'elle avait passé à les entortiller sous le stress. En se laissant manipuler de la sorte, elle avait tout le loisir de réfléchir inlassablement au même sujet : comment lui dire ? Comment avouer à Erwin que l'Arsenal n'était pas son père et briser son bonheur en complétant par la mort du titulaire de ce titre, sous sa main ?

 Je crois que je serai directe... Il m'en voudra, évidemment... Peut-être ne voudra-t-il plus me voir...  


Elle espérait que Le Roux puisse accepter la nouvelle sans arriver à de telles extrémités.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4413
Race : Humain
Équipage : Compost

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue57/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue468/1250Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (468/1250)
Berrys: 202.977.549.666 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeMar 16 Oct - 19:23

Ce n'est pas la fin du monde ? [1]

Le retour à la réalité à la suite de la mort de Zayne fut arraché au rouquin par le travail harassant sous lequel il était envoyé par Katia. Elle semblait trouver la moindre petite tâche pour lui occuper l’esprit, comme si elle craignait qu’il ne sombre dans la dépression. Lui-même ne savait pas réellement ce qu’il pouvait faire : il avait perdu un ami, et il avait perdu plus que cela aussi. Son humanité s’était presque éteinte au moment où il avait failli tuer son propre père. La mort de cet homme aurait marqué un tournant dans la personnalité du leader révolutionnaire qui, grâce à Shiki, l’avait échappé belle. Il ferma les yeux en imaginant les contours de Momorio, avant de se représenter le ciel, et il disparut alors, comme un évadé, de son bureau.

Le coup de fil qu’il venait de recevoir n’était pas de bon augure : Kanaë était dans un sale état. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Il n’avait pas la patience de poser des questions, alors à peine lui eut-on annoncé la nouvelle qu’il se téléporta. Ce fut l’homme de la situation, Ken Shuri, qui l’accueillit. Les Okamas avaient l’air de le trouver à leur goût, mais il ne leur accordait aucune espèce d’importance. L’ancien Vice-Amiral aux traits sérieux et à l’air affirmé semblait encore plus tendu que d’habitude. La nouvelle de l’éveil de Kanaë n’avait pas tardé à lui arriver aux oreilles, mais il n’avait pas encore conscience de l’impact que cela avait eu sur la jeune femme.

Quand il arriva donc sur l’île, les personnes qui l’accueillirent furent tout simplement décontenancées devant son air à la fois affolé et torturé. Il semblait s’attendre à pire nouvelle que celle de l’état dans lequel sa sœur se trouvait. « Ouf, elle n’est pas aux portes de la mort. ». Il n’avait rien écouté de ce que Ken lui avait dit sur l’état physique de la demoiselle, et alors qu’il était encore en train de s’imaginer le pire, celui-ci n’était pas arrivé.

- Amenez-moi à elle, ordonna-t-il sur un ton sec, qui ne laissait absolument pas place à la discussion.

Si l’on avait cru que le rouquin était un homme au cœur tendre, son côté « leader » ressortait dans les situations d’empressements, du moins celles qui l’étaient pour lui. Personne ne broncha. La présence d’une épée de haute facture à sa ceinture, qu’il ne cachait plus à présent, ou même ses traits tirés semblaient jouer en sa faveur. Il avait les épaules hautes, le torse bombé, et un air plus masculin que jamais. Ce n’était pourtant pas cela qui le faisait être apprécié de ses alliés : on le disait surtout compréhensif, attentionné et avenant. Ce n’était pas ce qu’il ressortait de son contact auprès des Okamas. Celles-ci étaient en train de discuter, quand elles furent finalement happées par le jeune homme et sa démarche.

- Oh, je le croquerais bien, celui-là…
- C’est Erwin Dog… Oh, c’est une bague que je vois à son doigt ? Un anneau ?


Il portait effectivement sa bague de fiançailles. Cela ne refroidissait personne ici, enfin du moins pas dans leurs fantasmes qui en resteraient. Ils avaient adulé Arias, ils ne dépréciaient pour l’instant par Erwin. Celui-ci pressa le pas en sentant la voix de sa sœur, grâce à son puissant Haki de l’Observation. Aujourd’hui, il était juste le frère affolé, celui qui voulait connaître l’état de sa sœur. Alors même qu’il s’approchait, il ouvrit en grand les portes et se dirigea vers la verte d’un pas, un seul. Grâce à sa téléportation, il fut sur elle en un rien de temps, la serrant dans ses bras comme pour se réconforter, et la réconforter.

- J’ai eu peur qu’il te soit arrivé quelque chose. Est-ce que tu vas bien ? Est-ce que… Que t’est-il arrivé ? J’ai eu si peur…

Il ferma les yeux, soupira et finit par sourire tout en caressant le sommet de la tête de la verte avant de retirer sa main et d’atteindre, patiemment, qu’elle puisse parler. Ken, simple spectateur, avait quitté la salle et le couloir. Il ne restait à une vingtaine de mètres à la ronde que les deux frères et sœurs.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue47/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue355/750Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeMar 16 Oct - 23:44

Ce n'est pas la fin du monde ? 


Kanäe n'avait pas bougé d'un pouce, pas du moindre centimètre, toujours blottie dans les bras de Nana qui ne la lâchait plus depuis son évolution et surtout, depuis les faits qui torturaient maintenant la Toupex. Le femme-plante maintenant son haki de l'observation en quasi constance pour prévenir tout arrivée impromptue qui, d'un coup, elle se mit à desserrer son étreinte, agrémentant le tout d'un seul prénom : de celui que la verte attendait depuis quelques dizaines de minutes. Les cinq lettres formant ce nom aimé torturèrent l'esprit de la Zoan qui ne put que sentir une migraine nouvelle poindre au plus profond de son être. Depuis peu, l'intensité de ces maux de crâne avait drastiquement baissé mais il n'en restait pas moins que le brouhaha de voix était encore présent, rendant ainsi toute lecture précise totalement impossible.

Malgré tout, au milieu du trafic de ses pensées, il lui semblait qu'un son était plus fort que les autres. Véritable évolution de son haki ou pressentiment devant l'évidence apporter par les dons de Nana, la verte vit finalement sa petite soeur s'écarter et se diriger vers la sortie, empruntant la porte à l'exact moment ou celle-ci s'ouvrait sur un grand homme roux. Elle ne prit pas le temps de le saluer et referma les battants immédiatement derrière elle. Cet instant était le leur, cette entrevue devait être privée. Elle abandonna donc son haki et se dirigea au bout du couloir où Ken Shuri et le reste de l'escouade attendaient, en compagnie de l'impératrice Okama. Là-bas, personne ne parlait, tous savaient que le moment était grave, certains plus que d'autres. Erwin Dog et Kanäe Toupex étaient détruits mentalement, tous les deux et pourtant, le pire était encore potentiellement à venir.

Etait-ce finalement la fin d'un monde ?

Dans la chambre, Kanäe n'anticipa pas la malédiction et sentit immédiatement l'étreinte qui lui était offerte et y répondit rapidement par un geste similaire. Fermant les yeux, elle profita de l'instant alors même que ses maux de crâne persistaient. Ressentant chaque souffle du roux, entendant chacun des battements de son coeur, appréciant la chaleur de sa peau, elle chérissait ce geste si commun pour eux mais donc elle avait peur de ne plus en recevoir. Elle devait lui parler aussi bien tant que subordonnée qu'en tant que soeur. Dans sa mission d'inquisitrice, elle n'avait pas failli, elle avait vaincu un ennemi dangereux et problématique. Dans son rôle de grande soeur, elle avait probablement commis la plus grande des erreurs, la pire de toutes.

 Non, pas vraiment. S'il te plait, assied toi.  


La maudite lui indiqua alors un faute situé tout à côté de son lit en rompant leur étreinte. Elle avait profité de chacune des secondes passées et apparaissait maintenant plus froide qu'elle ne l'avait jamais été avec le Dog. En s'asseyant, celui-ci pourrait alors remarquer un détail qui ne sautait pas aux yeux : la paire de menottes en granit marin située sur la table de chevet de la primée. Il pourrait encore être plus étonné en voyant à quoi sa proche les destinait.

Dès lors qu'il aurait quitté le lit, Kanäe tendrait mollement le bras vers ses bracelets d'un genre spécial et s'y enfermerait un poignet avant de la ramener à elle, ses forces l'ayant abandonné. Elle savait les moments à venir passablement pénibles et ne souhaitait pas perdre le contrôle une nouvelle fois. Depuis les événements des jours passés, le scorpion semblait sous contrôle, Kanäe évitant de trop s'emporter ou de trop de laisser submerger. Pourtant, face au paramecia, elle se devait de ne laisser aucune place au doute.

 J'en ai besoin... Ken a dû te dire pour mon fruit du démon... Il s'est éveillé. Dis moi, que connais-tu des Zoans lors de leur première éveil ?   


Elle ignorait l'état des connaissances du roux et attendrait d'avoir sa réponse avant de livrer le résultat de sa propre expérience.

 Je l'ai ressenti, une pulsion bestiale incontrolable. Elle m'a retourné et je me suis perdue au fond de moi-même. Je ne voyais rien, je n'entendais rien, je ne ressentais rien et même si des images me reviennent, je n'ai pas encore tout récupéré. Je te dis ça pour que tu comprennes, je n'avais aucun contrôle sur moi. Sur mes actes.   


Elle se mit à pleurer, silencieusement, alors que ses mots ne semblaient pas le moins du monde impacts par les sanglots qui perlaient maintenant de ses yeux embrumés. S'il avait activé son haki, Erwin pourrait percevoir une rancune infinie que la maudite avait tourné contre elle-même, un sentiment de tristesse et de détresse profond qui semblait attaché à l'âme de l'inquisitrice.

 Il y a quelques jours, Kim a reçu une information. Des hommes d'Arsenal avaient été repérés. Nous nous y sommes rendues et, au final, nous les avons trouvé. Arsenal s'est joué de nous, de moi et mon Zoan a réagit violemment. Fruit du hasard ou coup du destin, Bart était présent. 


Bien qu'il ne l'ait jamais rencontré, Erwin savait pertinemment qu'il s'agissait là du mentor de la Toupex, de celui qu'elle avait considéré et qu'elle considérait aujourd'hui comme un second père.

 Je me suis transformée en monstre Erwin... Je l'ai tué.   


Les larmes affluèrent en grand nombre sur les pommettes de la traitresse qui ne perdait toujours pas le fil de sa conversation. Elle avait le regard fixé dans les yeux de son supérieur, des yeux pourtant vides de toute joie, de tout bonheur de le voir devant elle : dans ses yeux, rien ne semblait transparaitre.

 Je l'ai tué, j'ai tué mon second père... Mais j'ai fait pire que ça... Je ne sais pas comment te le dire... Tu vas... Tu ne pourras plus me regarder...   


Pour la première fois, son discours fut secouée aussi bien que son corps par quelques tremblements de tristesse, la perte de ses forces par l'effet du granit marin n'arrangeant rien au tableau général. Dans son lit, devant l'inquisiteur, Kanäe Toupet était abattue, tournant et retournant les mots dans sa tête pour annoncer l'erreur la plus horrible qu'elle n'avait jamais commise. En cet instant, et bien que son haki se soit retiré, son esprit n'était qu'un flot de lamentations incessantes cherchant l'issue la plus favorable, ou la moins difficile pour la relation qu'elle entretenait avec son interlocuteur.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4413
Race : Humain
Équipage : Compost

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue57/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue468/1250Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (468/1250)
Berrys: 202.977.549.666 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeMer 17 Oct - 10:17

Ce n'est pas la fin du monde ? [2]

L’esprit d’analyse du rouquin s’était posé à côté de son cerveau lorsqu’il était entré. Il n’avait d’yeux que pour Kanaë, espérant qu’elle aille bien… Et elle était loin d’aller bien. Se mordillant la lèvre, il tenta de chercher dans ses émotions ce qui n’allait pas. C’était assez brouillon là-haut, et il finit par abandonner : de toutes les manières, impossible de garder son calme. Son Haki ne fonctionnait que lorsqu’il était en capacité d’avoir ses idées claires. S’il s’affolait, comme nombre d’utilisateurs, il devenait incapable d’utiliser son pouvoir de l’observation. Alors même qu’il passait son regard dans la chambre, il put noter la présence des menottes en granit marin – sûrement la paire que Ken avait, et qui devait être là pour réconforter Kanaë à l’idée de se transformer en Zoan éveillé, touchant alors presque obligatoirement l’objet.

- Les Zoans éveillés… C’est une forme unique à chaque utilisateur d’un Zoan, elle déchaine les pouvoirs de ce dernier quand il est en situation de grand désespoir. C’est tout ce que je sais.

Et c’était déjà beaucoup. Il avait déjà vu quelqu’un s’éveiller par le passé, et avait déjà du participer à l’arrêt de son éveil, à sa maîtrise. Bien sûr, seul, il n’avait jamais réussi mais avec l’aide de quelqu’un d’autre, rien n’était impossible. Ken s’était de toute évidence mis en grand chevalier durant cette affaire, et il devrait l’en remercier plus tard. Il avait oublié de le faire. Sa sœur était passée en premier lieu dans son esprit.

Finalement, elle expliqua. Il ne bougea pas tandis que les mots sortaient de la bouche aux lèvres fines de la verte. Quand elle parlait, ses sentiments explosèrent, mais le rouquin n’en savait rien. Il était hésitant, cherchant un moyen de la réconforter sans le trouver. Finalement, la toucher n’aurait fait que la faire sursauter et la ramener à une réalité trop brutale pour elle. « Aucun contrôle. ». Il réfléchit. Des personnes semblaient avoir réussi à maîtriser cet éveil : il pensait bien que par exemple Satan était en pleine possession de ses moyens lorsqu’il faisait cela… Et peut-être était-il tout simplement en forme éveillée constante, avec une force pareille.

La seconde révélation fut plus difficile à avaler. Il retint son souffle, tout en comprenant qu’elle lui avait caché des choses. Lui-même n’avait pas été assez puissant pour arrêter l’Arsenal seul. Quand elle parla alors de son mentor, le sang du jeune homme se glaça. Il se figea un instant, attendant la révélation qu’il savait fatidique. Elle avait tué son « second père », un homme qu’elle portait en haute estime. Soudain, et sans qu’il ne puisse le contrôler, sa main vint se porter sur la tête de la Toupex. Il lui avait causé tellement de tracas.

- C’est à cause d’Arsenal que tout cela s’est produit. Il nous manipule, fait de nous des poupées pour tester notre puissance et nos limites. C’est un expert dans nombre de domaines : il pense tout savoir. Je suis désolé que tu aies été impliqué là-dedans… Non, en réalité, je suis désolé pour ton mentor. Je sais qu’il comptait beaucoup pour toi.

Il s’arrêta un instant, car elle avait dit que quelque chose de pire s’était produit. Ken n’en avait pas parlé, alors il ne devait pas réellement être au courant. Ce n’était pas le genre à savoir garder un secret. Alors que le rouquin soupirait, il entendit des pas dans le couloir et une porte s’ouvrir. Des personnes arrêtèrent la voix qu’il reconnut : Octave. Que faisait-il ici ? Ah, oui. Il faisait partie des personnes qui avaient été enlevées et détenues par son père, à l’image de Shiki. C’était étrange d’ailleurs : même s’il appréciait le jeune révolutionnaire, ce dernier n’était pas censé être aussi « important » pour les plans du paternel. Quelque chose lui échappait.

En tout cas, il s'arrêta et sembla attendre. Le rouquin s'en occuperait plus tard. Pour l'instant, seule Kanaë importait.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue47/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue355/750Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeMer 17 Oct - 13:31

Ce n'est pas la fin du monde ? 


Il avait les mots, par sens inné ou par habitude de réconforter celle qu'il connaissait parfaitement, des mots qui auraient fonctionné habituellement mais qui, aujourd'hui, n'avaient pas la moindre utilité. Il savait quelques petites choses sur les Zoans mais tellement peu, il n'avait pas vécu cette sensation destructrice, ce pouvoir intenable, il ne pouvait comprendre et probablement pas pardonner.  Elle l'écoutait sans vraiment l'écouter, cherchant toujours les bons mots et, finalement, décida de reprendre par le commencement.

 Lorsque nous avons trouvé les hommes d'Arsenal, ils nous ont attaqué. Il y avait une femme aux cheveux roses qui a affronté Sayara quelques temps. Entre temps, une troupe de chasseur de prime est arrivée... Pour la femme, je ne sais pas. Quant aux chasseurs de prime, je les ai... quand je me suis transformée. L'homme...  



Guillermot


L'image de sa victime tournait en boucle dans sa tête, en vie puis morte sur le sol, le corps découpé en deux morceaux parfaitement distincts. Elle entendait perpétuellement la voix mécanique de l'Arsenal qui lui apprenait la véritable identité de son larbin. Elle ressentait toujours et encore la puissance du choc qui l'avait secouée, la peine de la découverte et le sentiment de culpabilité ... Ce dernier réapparut, aussi puissant que la première fois. La Toupex aurait alors juré que sans ses menottes, elle aurait encore succombé au pouvoir du scorpion.

L'homme avait des cheveux mi-longs, bruns... Il était tout ce qu'il y a de plus banal. Il m'a attaqué, m'a affronté et je n'ai pas eu le choix ou je n'ai pas voulu l'avoir. Tu sais dans quel état je suis lorsqu'il s'agit de ton pè... d'Arsenal. Je me suis laissé prendre par ma colère, la violence de mon fruit qui ne s'était pas encore réveillé. Je l'ai coincé entre mes pinces, j'ai utiliser mon haki avancé et j'ai frappé. Il a essayé de résister mais ... il n'a pas pu. Avant de mourir, il n'a murmuré qu'une chose. Kim a cherché des informations sur lui et elle a obtenu un nom, seulement un nom : "Guillermo". Avant de mourir, il a murmuré ton nom.


Les sanglots de Kanäe s'intensifièrent alors de manière significative mais elle ne s'interrompit pas, elle poursuivit son récit tant bien que mal.

 Après l'avoir pris, un messager s'est dévoilé... Arsenal nous a parlé à travers un escargophone.. Il m'a dit qui était l'homme que je venais de tuer... 


Cette fois-ci, elle ne put poursuivre. La tête primée à près de deux cents millions de berrys était bien loin, seule restait une jeune femme paumée et relativement inconsolable.

 Erwin... C'est... C'était...  


Elle ne pouvait le dire, elle ne put aller plus loin, pas devant lui. Il avait là pour elle des dizaines de fois mais pouvait-elle en dire autant ? Pouvait-elle sincèrement dire qu'elle l'avait déjà soutenu, aidé ou même réconforté à un point suffisant ? Non, elle ne pouvait définitivement pas le lui dire, égoïstement elle avait peur de le perdre à jamais, qu'il ne puisse lui pardonner.

Elle leva alors enfin les yeux pour croiser le regard de Dog, un regard emplit d'inquiétude et de tristesse devant une femme qu'il aimait. Les mots glissèrent alors, libérateurs pour elle mais destructeurs pour lui. Elle n'en enchaina que deux, la sentence terrible pour un enfant qui pouvait enfin se libérer du joug d'un homme horrible.

 Ton père.  



©️ Codé par Kari Crown

_________________
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Suna_n10


Dernière édition par Kanäe Toupex le Lun 22 Oct - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4413
Race : Humain
Équipage : Compost

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue57/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue468/1250Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (468/1250)
Berrys: 202.977.549.666 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeLun 22 Oct - 9:52

Ce n'est pas la fin du monde ? [3]

Un froid intense parcourut le corps d’Erwin. Un froid intense et invivable, comme si on était en train de lui couper la gorge avec sa propre lame. Déni, colère, marchandage, dépression, acceptation. Il passa par tous ces états en quelques instants. Brutal. Il avait un père ? Un autre père ? Pourquoi « Guillermot » lui disait quelque chose ? C’était lui, son visage, son sourire, qui revenaient en tête au jeune homme. Il avait combattu à ses côtés, ça lui revenait. Il avait tué avec lui sa première victime. Leurs affrontements les avaient rapprochés, sans qu’ils ne puissent jamais rien partager, sous le contrôle de l’Arsenal. Mais il était là avant. A ses six ans, quand sa mère était partie, il… Son regard paternel lui revint à nouveau en pleine tête.

- C’est…

« Je me souviens. ». Et pourtant, c’était simplement comme ces détails anodins du passé qui revenaient. C’est impossible. « Déni… ». Il ne pouvait pas croire que c’était en train d’arriver, il ne pouvait pas se représenter les choses ainsi. Pourtant… C’était de sa faute. « Colère ». C’était à cause de cet enfoiré d’Arsenal, il avait… il avait fait les choses ainsi, comme pour les détruire de l’intérieur. Il voulait qu’Erwin lâche l’une des seules personnes encore capables de le protéger.

- …

Peut-être qu’il avait menti. Peut-être qu’il n’était pas son père, il n’était pas mort. Son vrai père était encore en vie, et c’était une ordure. Pourquoi croire de telles paroles ? C’était naïf… « Marchandage… ». Il ne pouvait pas le croire. Oui, son père était… Non, il ne l’était pas. Il était mort. Il l’avait laissé comme tant d’autres avant lui. Tous ceux autour de lui mourraient… « Dépression… ». Tous mourraient. « Acceptation… ».

- Je vais tuer ce fils de pute.

Il avait le regard froid. La colère du rouquin n’était pas dirigée vers la Toupex, contrairement à ce qu’on aurait pu attendre. Il semblait même loin de lui en vouloir. On aurait dit qu’il haïssait à présent réellement l’homme qui l’avait « élevé ». « Elevé » ? Non. Enlevé. Enlevé à son père, à tout ce qui aurait pu constituer une vraie famille à l’époque. Mais maintenant il avait une vraie famille. Il allait les protéger. Certes, l’homme qui aurait pu être son père n’était plus là, mais il ne l’avait pas réellement connu. Au lieu d’une colère fantôme à l’égard de Kanaë, il préférait reporter celle-ci sur celui qui avait osé tenter de les monter l’un contre l’autre.

- Il connait mon lien avec la famille, mais il a oublié quelque chose. Je ne vais pas te condamner pour quelque chose qu’il t’a poussé à faire, Kanaë. Tu es ma sœur. C’est triste pour cet homme, mais je ne le connaissais pas… Pas réellement.

Il s’arrêta. On aurait pu croire que sa réponse était dénuée de sentiments, et pourtant elle était pleine de l’amour qu’il ressentait pour sa sœur. D’un geste fraternel, il vint serrer la jeune femme contre lui. Il caressa son dos, de manière douce et bienveillante.

- Tu n’as pas à te le reprocher. Je sais que c’est difficile, mais, Kanaë… Arsenal nous manipule. Il veut obtenir de nous que l’on se laisse de côté, l’un l’autre. Ne cède pas à cela.

Alors qu’il la prenait dans ses bras, la collant qui lui, une larme vint s’évanouir, invisible aux yeux de sa sœur. C’était la première larme qu’il versait pour son géniteur. Comment allait-il l’annoncer à sa mère ? Allait-elle être aussi compréhensive et l’accepter ? Elle serait triste, peut-être. Comment avait-elle pu le lui cacher ? Tandis qu’un tourbillon de questions résonnait dans son esprit, le jeune homme arrêta d’y penser. Il se concentra sur sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue47/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue355/750Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeLun 22 Oct - 10:23

Ce n'est pas la fin du monde ? 


Dès lors qu'elle avait prononcé les quelques mots libérateurs et assassins, la maudite du scorpion s'était laissée aller en sanglots devant la seule et unique personne qui l'aurait comprise à titre habituel. Mais là, comme aurait-il pu comprendre ? Elle se ferma au monde un instant, elle se ferma à lui l'espace d'une seconde pour faire le point, pour envisager l'avenir, pour cultiver la haine qu'elle avait entretenu et récemment développé à l'encontre de l'homme au visage déformé. Son haki de l'observation ne la taraudait plus, son fruit du démon ne semblait plus pousser le moindre cri, ses souvenirs sombres s'étaient refoulés d'eux-mêmes et pourtant, les larmes continuaient de couler. Elle n'entendait que le son de ses sanglots, vaguement une insulte prononcée par son petit frère, quelque chose qui ne lui était pas destiné mais bientôt, les insultes la concernant arriveraient.

Devant cette évidence, elle entendit de nouveau le mot qui l'avait taraudé durant l'ensemble de sa phase de transe Zoan, ce même mot qui l'avait brisé de nombreuses fois pour enfin être entendu par le biais de la voix du rouquin : "Pitoyable". Elle s'attendait à ce qu'Erwin le lui dise, réellement cette fois, qu'il lui dise qu'elle était pitoyable, qu'il ne pouvait avoir une soeur comme elle, qu'elle n'était rien, que l'inquisition lui tournait le dos et que... il ne voulait plus la voir.

Elle s'était fermée au monde, elle s'était fermée à lui, pas plus d'une seconde... Elle n'avait même pas capter l'essence de la tirade du Dog qui l'innocentait, entendant simplement ses mots sans chercher à en peser le pour, le contre, à en définir un sens. Elle était loin en étant proche... Elle fut ramener à la réalité, d'un coup, d'un seul ; violent et soudain : une étreinte à laquelle elle ne pouvait s'attendre. Sur le coup, elle n'eut pas d'autre réaction qu'un arrêt total de ses pleurs, le sentiment d'étonnement ayant brisé jusqu'à la plus petite des parcelles de tristesse qui envahissait son coeur.

Elle sentit la chaleur de cet homme, les caresses régulières de la main de cet être aimé dans son dos, son souffle rapide mais rassurant, son amour.

 Erwin... 


Le prénom avait été à peine soufflé, comme l'avait Guillermo avant de mourir sous le coup tonitruant de la Toupex. Néanmoins, ici, le ton était bien différent. L'homme l'avait prononcé par désespoir, celui de ne jamais revoir son enfant, celui de voir sa vie s'arrêter ici. Kanäe, à l'inverse, était animée d'un espoir et d'une joie palpable, un apaisement infini prenant peu à peu position en elle. Toujours sous l'étreinte du rouquin, elle porta sa main libre au bracelet de Granit marin qu'enlevait toujours au poignet gauche et se libéra de l'emprise de la matière qu'elle redoutait. Retrouvant alors ses forces et un peu de couleurs, elle passa ses mains dans le dos du roux et le serra, presque aussi fort qu'elle le pouvait, sans prendre le soin de mesurer sa force.

La traitresse pensait avoir perdu le centre de sa famille, son petit-frère, elle s'était trompée et prenait soudain compte de la portée de cette révélation. Elle avait massacré le père qui avait donné la vie à cet homme et il ne lui en voulait pas... Un instant, elle repensa aux mots qu'il avait eu : "je ne le connaissais pas", "Tu n'as pas à te le reprocher", "Arsenal nous manipule". Essayant de se mettre à la place du leader de l'inquisition, la Zoan se sentit presque idiote alors que de nouvelles larmes perlaient lentement, presque sereinement. En effet, si l'inverse s'était produit, dans les mêmes conditions, Kanäe n'aurait certainement pas renié le paramecia, elle aurait accusé la personne derrière tout cela, celui tirant les fils de cette intrigue.

Je n'irai jamais contre toi. 


Alors, le plus tendrement du monde, elle lui dit simplement qu'elle l'aimait, chose qu'elle avait déjà faite mais en de rares occasions seulement. Tout le monde le savait, même les personnes qui ne connaissaient pas le duo si bien que ça, mais l'annoncer, l'extérioriser n'était pas simple pour la verte depuis la mort tragique de ses parents, puis de Norok. En ce jour, dans le palais des Okamas, ils n'étaient que deux, elle se le permit donc, ses deux mots simples qu'elle ne prononçait pas, ou beaucoup trop peu.

Elle n'ajouterait rien pendant quelques instants, laisserait Erwin profiter de l'instant, digérer sa peine autant que possible. Alors, elle parlerait d'une éventualité, de celle évoquée plus tôt par le roux.

 Le jour où nos chemins croiseront celui d'Arsenal, je me transformerai de nouveau. Que j'ai le contrôle ou non de la bête, je me suis promise une chose : la prochaine victime de ma colère, ça sera lui. Nous serons ensemble ce jour-là, nous le prendrons ensemble. Je te le promets.  



©️ Codé par Kari Crown

_________________
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4413
Race : Humain
Équipage : Compost

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue57/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue468/1250Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (468/1250)
Berrys: 202.977.549.666 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeLun 22 Oct - 12:29

Ce n'est pas la fin du monde ? [4]

La menace de mort proférée, le rouquin resta stoïque. Si sa sœur tuait son père… Plutôt l’Arsenal, elle pourrait lui éviter de tomber dans ce tort suprême qu’il pourrait avoir : celui du parricide. Du moins, tant qu’il le considérait encore comme la personne qui l’avait élevée. Le regard impassible, il se contenta d’essayer de s’arracher un sourire certes triste, mais surtout déterminé : leur avenir commencerait à s’éclaircir une fois qu’ils en auraient fini avec leur tortionnaire, celui qui n’était capable que de leur donner la nausée et leur infliger les pires maux du monde. Quand bien même aurait-il pu en vouloir à sa sœur, ne l’aurait-il pas fait. C’était une membre de sa famille, et elle bénéficiait de ce fait d’une certes immunité. Les traîtrises n’étaient que monnaie courante dans certains domaines. Lui comptait sur l’honnêteté et la bienveillance.

- Merci, fit-il en dernier recours.

Puis il s’assit dans un fauteuil et lorgna sur le plafond. Il était épuisé. Sa cicatrice avait depuis longtemps cessé de lui faire mal, mais elle était comme une part d’Impel Down qu’il avait emmené avec lui. Le sourire aux lèvres, il finit par se tourner vers sa sœur, mais au moment où il s’apprêtait à lui adresser la parole, on toqua à la porte. Octave n’en pouvait plus d’attendre, et il avait simplement décidé de venir.

Ce garçon aux cheveux châtains avait été capturé, puis libéré par un mystérieux nain difforme lors des dernières aventures de Kanaë. Il s’était rapproché des hautes strates en passant dans une cour un peu plus grande de confidentialité, ces derniers temps, mais sa puissance au combat semblait commencer à stagner. Il était le détenteur d’un Haki de l’Observation avancé, dont il ne maîtrisait pas le pouvoir complet, et seule la peur le déclenchait pour l’instant. Pour autant, cela n’avait rien à voir avec ce qui l’amenait aujourd’hui. Son regard peiné, il adressa une salutation à Erwin… Et un regard froid à la Toupex. On lui avait raconté cette histoire. Son cœur était serré, et son regard porté vers le sol tandis qu’il n’osait parler.

- Que se passe-t-il ? Demanda, détendu, le rouquin au jeune homme.
- Tu ne lui as pas dit…

Il accusait clairement la verte. Erwin fronça les sourcils. Elle lui avait dit, mais il ne comprenait pas comment il pouvait lui reprocher son silence sur ce sujet. Ça ne le regardait pas vraiment, même s’il ne voulait pas le formuler de la même manière. Soudain, il sentit que Octave était sur le point de céder.

- Tu l’as tué ! Tu l’as tué putain ! T’avais d’autres solutions que de tuer… T’as tué mon père et celui d’Erwin !

Les larmes de rage d’Octave coulaient le long de ses joues. Il semblait détruit intérieurement. Erwin se figea, et lâcha « Comment ? ». Mais celui-ci sembla mourir dans une gorge étranglée. Il déglutit, posa sa main sur son front et écarquilla les yeux en entendant ce qui suivait.

- T’as bien entendu… Guillermot était mon père aussi. Je suis son premier fils…

La révélation était d’autant plus surprenante qu’inattendue.

- Je l’ai appris en même temps que Kanaë… Nous sommes nés avec deux ans d’écart. Ma mère n’a jamais voulu dire à mon père que j’étais son enfant mais… Il y avait… D’autres solutions…

Il s’était approché de Kanaë et avait commencé à lui taper sur le torse, sa tête enfouie entre ses bras. Ses coups étaient faibles, et ils ne pouvaient pas blesser la jeune femme. Au fur et à mesure qu’il sanglotait, il enfouit sa tête contre le torse de la verte. C’était un enfant qui venait de perdre son père, et ses reproches n’étaient que les reflets d’une colère triste. Finalement, Erwin se tut. Il n’avait pas le droit d’intervenir. Pas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue47/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue355/750Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeLun 22 Oct - 13:10

Ce n'est pas la fin du monde ? 


Si la peine, la culpabilité et ce sentiment de dégoût d'elle-même ne l'avait toujours pas quitté, la Toupex était rassurée quant à l'avenir, son avenir avec le Dog. Il ne la détestait pas, ne semblait pas lui en vouloir outre mesure et comprenait parfaitement qui était l'instigateur de toute cette pagaille. Quand elle fut libérée de l'étreinte d'Erwin, ses larmes semblaient avoir enfin cessé de couler. Les yeux rouges, elle balaya les traces aqueuses encore présentes sur ses joues et répondit au sourire triste de son petit-frère par un sourire teinté de la même émotion. Les deux se trouvaient donc là, souriant tant bien que mal malgré les épreuves mais ensemble, apparemment toujours aussi soudés.

Un instant, la maudite lorgna sur les menottes en granit marin encore déposées sur sa couette, d'un léger mouvement de genoux, elle fit tomber ce carcan et se concentra sur le visage du leader de l'inquisition. Elle sentit son Zoan en elle, elle le matérialisait dans son esprit et tentait de le verrouiller, de le mettre en cage jusqu'au jour où elle le libérerait de nouveau. Cet effort deviendrait constant mais nécessaire, elle ne pouvait de toute façon pas se permettre de garder les menottes sur elle en tout temps et de les passer au premier signe de danger. Il aurait s'agit là d'un choix non seulement de facilité mais incroyablement dangereux si sa malédiction la poussait hors de ses limites en plein affrontement. Elle ne pourrait alors compter que sur elle-même, passer les bracelets incapacitants étant alors impossible. Elle referma la cage de son esprit, son scorpion incontrôlable tassé dans cet espace réducteur et elle adressa enfin un regard plein d'espoir au Dog. Elle crut le voir ouvrir les lèvres, comme pour parler lui parler de quelque chose, mais la porte s'ouvrit brusquement sur un Octave qui fusillait la verte du regard.

Immédiatement, la maudite sembla comprendre que l'affaire n'était pas finie, qu'un nouveau rebondissement dans tout cela allait apparaitre : qu'une nouvelle donnée la replongerait dans la détresse. Le jeune homme baissa les yeux devant la verte qui se demandait sans cesse ce que le jeune révolutionnaire pouvait bien lui vouloir. Elle le connaissait depuis peu, ils s'entendaient plutôt bien et voilà que le pauvre bougre arrivait en trombe, le regard chargé d'une animosité palpable et d'une tristesse profonde. Soudain, il annonça la couleur. Les doigts de la verte se crispèrent alors sur les draps azurs offerts par ses hôtes, sa mine s'assombrissant encore : Kanäe semblait avoir mal.

En elle, un battement unique et profond. Cette fois, elle savait pertinemment quelle en était la cause : son fruit du démon se nourrissait de sa haine, de sa détresse, il essayait de prendre le pouvoir à nouveau. La maudite se déconnecta de la réalité autant que possible, elle gardait l'esprit ouvert, le yeux fixés sur Octave mais se devait de refréner ses pulsions si elle ne voulait pas mettre ses deux alliés en danger. Elle serra encore un peu plus la couette et maintint la porte de la cage fermée. La bête frappait, essayait de défoncer la porte mais ces chocs furent secondaires car bientôt, la Toupex en ressentit d'autres, bien plus faibles mais bien plus réels. La cage tint bon, l'esprit de la traitresse repartent vers le pauvre jeune homme qui se tenait devant elle, à genoux dans son lit. Elle sentit finalement son front se poser sur le haut de sa poitrine et relâcha les tissus de nuit pour venir étreindre tendrement Octave.

Je suis désolé Octave... Votre père m'a attaqué, je ne savais pas et Arsenal m'a prise au dépourvu... Ca n'excuse en rien mon geste, je le sais mais je ferai mon possible pour me racheter. Je vengerai la mémoire de Guillermo.  


Erwin pourrait alors noter que la voix de sa grande soeur ne tremblait plus, son regard autant que ses mots étaient emplis d'une détermination irréfragable que l'ex-mouette n'avait que très rarement porté jusque là.

Tu n'es pas seul, nous sommes là. L'inquisition est la famille d'Erwin, la mienne. Maintenant, nous serons également la tienne. 


Elle affirma un peu plus sa prise autour des épaules du garçon et attendrait que ce dernier se calme. Il était plus vieux que le Dog à l'époque mais Kanäe ne faisait là que retranscrire les gestes qu'elle avait pu avoir envers le roux plus d'une dizaine d'années en arrière. Elle jeta alors un regard à Erwin, accompagné d'un sourire chaleureux, presque trop au vu de la situation mais lui comprendrait. Kanäe avait pris sa décision, elle avait un objectif. La chasse reprenait, l'homme masqué, le manipulateur avait été le chasseur trop longtemps, il deviendrait la proie à partir de maintenant.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4413
Race : Humain
Équipage : Compost

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue57/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue468/1250Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (468/1250)
Berrys: 202.977.549.666 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeLun 22 Oct - 15:05

Ce n'est pas la fin du monde ? [5]

Le rouquin regardait la scène tandis que les sanglots d’Octave se perdaient dans le corps de la jeune femme. Il était de toute évidence en train de faire le deuil d’un père qu’il n’avait jamais eu. Lorsque ses sanglots se calmèrent, le garçon leva son regard. Il s’essuya les larmes et ne put qu’acquiescer aux paroles de la Toupex. Sa colère était passée, même s’il semblait en train de remettre ses idées en place. Lorsqu’il finit d’ouvrir ses yeux, ceux-ci se portèrent vers le rouquin qui lui adressa un sourire.

- Alors comme ça, on est frères ?
- Demi-frères, oui… Ma mère était une femme charmante, elle est décédée aujourd’hui.
- Nous sommes de la même famille, avant même que l’on ne l’ait su. Tous les membres de l’Inquisition en font partie.


Il acquiesça et se releva. Une fois les derniers sanglots passés, il se contenta d’une accolade au rouquin, saluant ce dernier et la verte avant de repartir. Son apparition avait été express. Ken Shuri semblait le laisser revenir vers lui, tandis qu’il le raccompagnait plus loin. Octave était le type d’homme qui portait en lui des stigmates. Il avait vécu nombre d’épreuves, et en était ressorti grandi. Avec un air absent, Erwin se tourna vers sa sœur.

- Je pense que nous devrions bientôt y aller. Tu dois recouvrir de ta fatigue, et laisser ton corps guérir. Micqueot est un endroit idéal pour cela… à moins que tu ne veuilles rester auprès de tes amies, ici.

Il regarda l’endroit, intrigué. Cette île ne lui était pas inconnue, il était déjà venu ici. Il devait avouer que ce n’était pas son endroit préféré au monde, et les Okamas avaient leur propre manière de voir le monde, cependant… Rien n’était figé dans le marbre, il pouvait toujours commencer à l’apprécier. Alors même qu’il pensait à cela, une longue course se fit entendre derrière lui. Il fronça les sourcils, tourna légèrement son corps et entendit quelques instants plus tard la porte voler littéralement en éclats. L’absence du Shuri avait permis à quelqu’un de s’infiltrer.


- Erwin-chouuuu !

La personne qui venait d’entrer sauta sur le rouquin, les yeux pétillants et la bave dégoulinant le long de ses joues. Le rouquin n’hésita pas une seconde. Il se tourna, et brusquement son pied vint cueillir le visage de la personne qui l’assaillait, comme pour lui dire bonjour. L’attaque fut tellement spontanée qu’il eut du mal à contrôler sa force, et la personne retraversa la porte. Il se mit une main sur la figure en soupirant, déjà agacé de la présence de cet Okama dans la salle. Voilà pourquoi il avait une mauvaise image de cette île, et de ses représentants.

- Ahah, Erwin-chou, tu es toujours aussi énergique. J’ai entendu que tu te mariais, fit la femme en repassant la porte, le nez pissant le sang. Je voulais te saluer à ma façon !
- Tu m’agaces, Cherry, dégage de là !
- Je suis sur mon île, ahah ! Enfin bon, l’Impératrice aimerait te voir.


Elle fit signe au jeune homme de venir avec sa sœur. Il soupira, et proposa de l’aide à celle-ci pour qu’elle puisse se mettre debout. Il n’avait jamais rencontré la nouvelle Impératrice de la seconde île des femmes, un nom qui lui faisait penser à Tenshi, aujourd’hui en froid avec le révolutionnaire. Il s’éloigna ainsi de la chambre, repensant aux jours heureux et tendres, et pensant à tous ceux qui viendraient succéder au présent. L’absence de certaines personnes les rendait plus sombres, mais ils ne pourraient jamais tenir l’espoir. Du moins, c’était ce qu’Erwin pensait à cette époque : et qu’est-ce qu’il avait tort. Oh oui, qu’est-ce qu’il avait tort !
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue47/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue355/750Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeLun 22 Oct - 16:02

Ce n'est pas la fin du monde ? 


Kanäe réconforta le jeune Octave le temps qu'il fallut pour que ce dernier puisse retrouver un semblant de quiétude, d'harmonie. Finalement, s'il ne put se départir de la tristesse profonde qu'il avait maintenant en commun avec le Dog, les deux hommes se retrouvèrent autour d'un thème qui tombait maintenant sous le sens : leur lien de parenté. Ils étaient encore timides, bien loin de la relation que pouvait entretenir le rouquin avec ses deux soeurs, Katia et Kanäe. Pourtant, au milieu de cette chambre du palais impérial des Okamas, un nouveau lien se tissait. La verte ne put que suivre la scène, un sourire encore nuancé aux lèvres mais l'espoir que l'avenir était plein de promesses.

Sans trop attendre, et saluant en retour Octave qui était sur le départ, l'ex-colonelle de la marine se détendit et sortit de son lit pour préparer la suite de la journée, l'impératrice Bella devait rencontrer le Dog et... Elle fut rapidement coupée dans ses pensées par l'arrivée d'une personne, une Okama, qui semblait particulièrement attirée par le rouquin. Cette rouquine, la maudite la connaissait, comme la grande majorité des personnes sur cette île. Elle n'avait pas de lien avec elle, ne la connaissait pas personnellement et, plus encore, n'avait échangé que de simples salutations avec elle, pourtant elle connaissait son nom, un nom rapidement scandé par le Dog après une scène de violence qui ne put qu'étonner la traitresse. Elle s'était perdue dans ses pensées, entre Miqueot et la rencontre avec Bonnie, alors le double passage dans la porte de Cherry n'avait pu que l'étonner.

Pourtant, dans un second temps, la maudite se départit de son visage habituellement amical qu'Erwin connaissait pour devenir bien plus sérieuse, bien plus grave.

Cherry, j'avais demandé à ne pas être dérangée. L'impératrice Bella m'en avait assuré, j'imagine donc qu'elle n'est pas au courant. Nous allons la voir justement, je te remercie de prendre les devants et de nous annoncer.  


Le ton était cinglant, assez froid et pourtant la Okama n'afficha qu'un sourire légèrement gêné avant de se confondre en petits excuses relativement anodines.

Excuse-moi Kana-chan, j'avais tellement envie de revoir mon petit chou.  


D'un geste de la main, la première conseillère de Momorio passa l'éponge et envoya l'arrivante inopinée aux affaires confiées plus tôt à savoir prévenir Bonnie de l'arrivée imminente du duo d'inquisiteur. Kanäe se changea alors en vitesse pour passer une robe bien plus complexe que ses habituels vêtements, demandant par la même l'aide du roux pour la fermer.

Ne te moque pas, à chaque fois que je viens Bonnie m'offre au moins dix robes confectionnées par les couturiers de l'île. Elles sont toujours très... spéciales. D'ailleurs, je serai probablement obligée d'en porter une le jour de tes noces. 


Elle se plia en deux pour faire passer son bras dans une des bretelles de la robe et se retourna pour faire face à son petit frère.

Excuse moi si tu m'as trouvé dure avec ton amie, Cherry. Mais ici, je ne suis pas seulement Kanäe, je suis une conseillère de l'impératrice, j'ai des responsabilités et je dois montrer une certaine autorité. Je ne suis pas forcement à l'aise dans le rôle mais Bonnie estime que c'est mieux pour conserver le respect de ses belles et m'imposer sur l'île.  


Après avoir recueilli les avis de l'inquisiteur sur sa position en ces lieux, Kanäe le mènerait à travers l'imposant palais pour enfin arriver devant une porte, ouverte. A peine passerait-elle la porte qu'un homme à l'allure haute en couleur l'agresserait à moitié pour câliner "sa petite Kana-chan".

Oh ma Kana-chan ! Comment ça va ? On s'inquiétait pour toi et ... Oh dis moi, alors c'est lui. Mignon...


Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] 1bf45b10
Bonnie Bella, impératrice de Momorio

Le chef des Okamas abandonna alors totalement Kanäe pour marcher d'un pas sûr et élégant vers Erwin, un pas duquel toute trace de virilité avait été saignement retiré pour ne laisser qu'une sensualité et une grâce parfaitement maîtrisée. Une fois devant le leader de l'inquisition, le supérieur de sa conseillère et, surtout, l'homme qui avait investi plusieurs milliards sur son territoire, Bonnie lui tendit le dos de la main et attendit le fameux baise-main. Pas besoin de torture ou de haki avancé pour voir que l'impératrice n'attendait que de sentir les lèvres douces de cet homme de pouvoir, dommage que ce ne soit que sur la main.

Erwin Dog, je suis enchantée de te rencontrer, Kana-chan m'a beaucoup parlé de toi mais je ne te pensais pas si grand et si... séduisant.


Sous le sourire amusé de Kanäe, Erwin avait donc enfin le privilège de rencontrer celui qui avait réussi à réunir les Okamas après la mort de Pamela, celui qui avait eu le courage de retourner vers la révolution malgré leurs pertes. S'il était un Okama et un Showman avant tout, Bonnie était une personne au sens moral indéfectible, un bête de leadership.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4413
Race : Humain
Équipage : Compost

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue57/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue468/1250Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (468/1250)
Berrys: 202.977.549.666 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeMar 23 Oct - 10:48

Ce n'est pas la fin du monde ? [6]

- Ce n’est pas mon amie, fit-il en bougonnant légèrement.

Cherry n’était effectivement pas son amie, mais c’était une autre histoire. Il se contenta de prendre la direction de la salle où se trouvait l’Impératrice, cherchant simplement à effacer ses souvenirs de son esprit. Quand il entendit le bruit des pas caractéristiques des Okamas qui fonçait sur la Toupex, il fit un pas de côté pour éviter de se retrouver sur la trajectoire de Bonnie Bella. Comme s’il se pliait sciemment aux exigences de chaque territoire sur lequel il posait un pied, il se contenta d’embrasser avec tout le protocole le dos de la main de l’Impératrice. En soit, cela n’avait rien de choquant : il l’aurait fait pour une jeune demoiselle, il ne voyait pas pourquoi il ne le ferait pas pour une fière Okama. Son respect des différences, celles par rapport à lui, était inscrit dans son esprit. De toute façon, la différence c’était une question de point de vue.

- Je suis enchanté de te rencontrer aussi, il n’y a pas besoin d’être formel alors je t’appellerai Bonnie, et tu pourras m’appeler Erwin, à ton bon vouloir.

Il inspecta du regard la salle dans laquelle ils se trouvaient, par curiosité. Les couleurs n’étaient pas sans rappeler l’exubérance de ce peuple. Contrairement à Cherry, ces personnes étaient clairement tournées vers des aspects plus sains de leur propre vie. Il était juste tombé sur la mauvaise personne, et il pensait bien que le côté qu’il avait vu chez cette Okama n’était pas le plus reluisant.

- Comment se déroulent les travaux sur l’île ? Il est vrai que nous avons alloué certaines sommes, j’aime bien savoir comment elles sont dépensées.

« Au profit du peuple » pensait-il simplement. Il aimait le fait de pouvoir compter les sous qu’il dépensait. Son empire financier avant depuis longtemps dépasser les milliards, et ses investissements continuaient à fleurir. Les prochains qu’il devait faire étaient en lien avec la Guilde Marchande lui semblait-il… Une opération de quelques dizaines de millions, simplement. Il n’avait pas à avoir les yeux plus gros que le ventre : toutes les sommes qu’il obtenait, il les réinvestissait pour faire en sorte que l’argent tourne. C’était essentiel dans sa conception du monde, car si les Berrys aidaient le monde à tourner, ils étaient aussi un des engrenages défaillants qui créaient richesse et pauvreté, un système arbitraire qui remplaçait le troc. A vrai dire, pour certaines compétences, ils étaient plus pratiques. Par exemple, comment mettre en place le transport avec juste du troc ? La valeur des objets n’était après tout que celle de leur « utilité » à l’origine, et le reste était octroyé arbitrairement, ou par un degré de finition et de richesse. Ah, il ne voulait pas y réfléchir.

- Par ailleurs, j’aimerais vous demander votre position vis-à-vis de la Révolution.

Il semblait toujours aussi calme, en posant une question pourtant très importante à ses yeux. Cela pourrait déterminer des enjeux politiques énormes… Et surtout la possibilité de recruter des forces parmi les guerriers de cette île, avant leurs prochaines guerres ouvertes contre le Gouvernement Mondial. Il se contenta de réfléchir en attendant les réponse de l’Impératrice, un sourire aux lèvres, debout dans cette salle de rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue47/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue355/750Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeMar 23 Oct - 12:02

Ce n'est pas la fin du monde ? 


Lorsqu'il lui proposa de passer les formules de politesse pour se considérer comme deux égaux, le tout en s'appelant par leur prénom, l'impératrice Okama joignit ses deux mains devant elle et commença à émettre un petit son de gorge particulièrement caractéristique si l'on connaissait un peu Bonnie : elle aimait bien ce garçon.

Hmmm très bien !


Accompagnant son expression favorite lancée avec un lyrisme à toute épreuve, l'okawa en chef se saisit de sa première conseillère par les épaules et la colla à lui pour les échanges à venir. Depuis que la Toupex avait posé le pied sur l'île quelques mois plus tôt, elle et la nouvellement nommée suzeraine avait eu un excellent feeling qui se concrétisait aujourd'hui par une relation de confiance commune et presque inconditionnelle. Kanäe savait que Bonnie oeuvrait pour le bien de son peuple, qu'il était un homme efféminé fort, déterminé mais aussi doté d'un grand coeur et d'une grande bonté. Dans l'autre sens, l'okawa avait vu avec une certaine joie que la traitresse était une femme ouverte, acceptant parfaitement et totalement le mode de vie de ces belles un peu spéciales sans jugements ni aprioris. Alors, rencontrer enfin le supérieur de cette dernière, et connaissant bien leur relation, avait un caractère différent pour l'impératrice, loin de tout autre rencontre politique.

Malgré tout, il ne faisait aucun doute que cette entrevue avait un aspect stratégique, économique et politique que le rouquin ramena sur la table non sans le sourire et une certaine légèreté. Devant les deux questions posées à la suite, la Bella fit une moue chafouin avait d'emmener Kanäe avec lui avec les canapés. Cette dernière, habituée et résignée devant les manies toujours exubérantes de la souveraine ne lutta pas le moins de monde et termina donc assise sur un petit canapé azur aux côtés de la jeune monarque. La verte soupira encore davantage devant le petit cinema qu'offrait Bonnie à Erwin.

Eh bah, tu me l'avais bien dit Kana-chan, qu'est ce qu'il est sérieux ce petit Erwin !


Le moustachu maquillé invita alors le leader de l'inquisition à prendre un siège et commanda du thé et des petits gâteaux pour ses invités avant de se lancer dans les discussions bien moins passionnantes et bien plus politiques. Rapidement, la collation fut servie dans des tasses en porcelaine ornées de fleurs roses, le tout accompagné de petits biscuits représentants des animaux de la forêt.

Avant de parler des avancées effectives, j'aimerai te remercier. J'ai déjà remercier cent fois notre petite Kanäe mais elle me crie dessus... Donc je te remercie mon petit Dog pour les sommes que tu nous as alloué, cela représente beaucoup pour nous, et pour la culture de notre peuple. Grâce à ces investissements "l'okawa-style" va se répandre et nous y gagnerons.


Parler de choses si sérieuses fatiguaient un peu l'impératrice qui était bien plus tournée vers les dernières collections vestimentaires ou les tendances maquillages. En principe, Salem était celui qui gérait les questions "sérieuses" mais il était actuellement sur le chantier naval pour superviser les constructions. Prenant donc un légère lampée de thé, l'okawa se détourna vers la Toupex et se mit à sourire. Son regard, son attitude, son parlé : rien ne laissait à penser qu'il était le suzerain et pourtant... Il avait une confiance totale de la part de tous ses sujets.

S'agissant des travaux, le casino est terminé, il reste quelques finitions, des travaux de peinture et de décoration. Je ne vais pas te mentir Erwin, ce genre de travaux et le plus important pour nous. L'hôtel et la boutique de Kana, l'herboristerie, sont prêts et ouvriront en même temps que le casino Okama. Enfin, pour les derniers investissements, les travaux avancent bien, le chantier naval est en construction, il demande beaucoup d'énergie à nos charpentiers. Surtout pour de frêles et timides jeunes femmes comme nous.


Bonnie adressa alors un clin d'oeil malicieux au roux devant une Kanäe qui ne put que sourire assez largement. Elle savait que son petit-frère n'avait pas la part de féminité des Okamas, loin de là, et que Hope, son compagnon, partageait ce trait avec lui. En somme, il se retrouvait là face à des hommes qui lui était bien opposé. Enfin, pas sur tous les points.

Pour ce qui est de notre ... affiliation. Les choses sont réglées avec Kana-chan : nous sommes révolutionnaires. Notre regrettée Pamela avait rejoint le parti d'Arias par conviction. Certes, c'est à cause de la guerre que nous l'avons perdu mais nous partagions et partageons encore ses idéaux. Arias n'est plus mais Kanäe nous a convaincu de prendre ton parti cette fois. Tu es un homme bon, ambitieux et nous nous reconnaissons dans ta vision des choses. Le moment venu, tu pourras compter sur les Okamas comme nous espérons pouvoir compter sur vous si notre paradis est menacé.


La promesse de protection, Bonnie en bénéficiait déjà par le biais de la Toupex. Mais aujourd'hui, il se trouvait devant le boss, alors autant affirmé sa position, chose qu'Erwin faisait également en demandant l'orientation politique des habitants de Momorio.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4413
Race : Humain
Équipage : Compost

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue57/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue468/1250Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (468/1250)
Berrys: 202.977.549.666 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeMer 24 Oct - 12:07

Ce n'est pas la fin du monde ? [7]

Le rouquin écoutait avec attention la personne qui se trouvait en face de lui. Il sentait qu’elle avait des choses intéressantes à lui dire, et lors même qu’il pensait à ce qu’ils pourraient établir comme relations commerciales plus approfondies avec le reste de cette voie, que déjà il remarqua que les choses avaient avancé sans son intervention. Il ne put que sourire devant les avancées commerciales, et se félicita d’avoir signé ce papier, se disant que de toutes les manières les sommes allouées l’avaient été par le Conseil du Commerce. Oh, en réalité il n’avait pas à se féliciter, et il le savait très bien. Un sourire fendit son visage tandis qu’il dévoila finalement les véritables héros de l’histoire :

- L’Inquisition possède un Conseil chargé de définir la gestion des fonds. J’ai un pouvoir dessus mais ce sont eux qui ont voté le budget alloué à Momorio. Je pense qu’ils le faisaient en toute connaissance de cause, et je suis ravi qu’ils aient pris cette bonne décision.

Il n’avait jamais eu aucun doute. Quand Kanaë avait requis une somme importante, il ne s’était pas posé de questions. Son aval donné, il y avait juste eu un petit souci : cet investissement plus important que prévu avait réduit la vitesse de conquête de la voie verte. Momorio, Bulgemore, l’île au Trésor et Height Rock étaient sous la bannière, plus ou moins visible, de l’Inquisition. Il restait High West, mais sa proximité avec les mers blanches la rendait dangereuse pour les révolutionnaires qui pourraient y perdre plus de plumes que prévu. Mieux valait, pour l’instant, se tenir loin de cet endroit, et qui sait, peut-être plus tard aller y chercher des alliés.

En attendant, il préférait penser au positif : Momorio s’était développé et il n’avait rien à se reprocher sur ce point-là. Il pouvait donc simplement se contenter d’imaginer que l’avenir allait être bien meilleur.

- Je suis honoré par la confiance que vous m’accordez, et que vous accordez à Kanaë. Ma petite-sœur la mérite. Mon pouvoir nous permet d’intervenir rapidement en cas de soucis, et j’ai par ailleurs mis en place sur plusieurs îles un système de communication perpétuel. Nous pourrons le mettre en place sur votre île pour prévenir des invasions.

La communication perpétuelle ne demandait pas beaucoup de ressources, mais des personnes alertes. Elles étaient sélectionnées sur le fil, et faisaient parties du réseau d’espionnage qui se gonflait de jour en jour sous le joug de Maow Rockal, l’homme que le rouquin avait recruté sur South Blue et qui, s’il commençait à en avoir marre de diriger un empire de l’ombre, semblait accepter grâce aux sommes octroyées ce rôle important.

Quand il serait remplacé, le rouquin espérait qu’il pourrait l’être par Kira Hotomi, un homme qu’il ne connaissait que peu mais qui avait su faire ses preuves. Une telle pointure serait un réel atout. Soupirant, le jeune homme se laissa porter par une envie de découvrir l’île, de sortir d’ici. Il pourrait le faire un peu plus tard, pour voir de lui-même ce qu’on venait de lui conter. En attendant…

- J’aimerais que vous me disiez si vous avez besoin d’autres choses, d’autres finances ou d’un support technique. Je compte par ailleurs mettre en place une bourse annuelle pour la recherche et les études, pour créer des centres d’apprentissages. Si vous désirez, nous pourrons en inaugurer un sur votre île.

Il sourit. Ce projet était un projet pour l’avenir, pour permettre de subsister une fois le Gouvernement déchu. Il n’avait pas pour vocation de former des révolutionnaires, mais des personnes instruites et capables de penser par elles-mêmes, quelques soient leurs convictions.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue47/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue355/750Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeMer 24 Oct - 12:49

Ce n'est pas la fin du monde ? 


Grande soeur, je suis plus vielle que toi petit-frère.


La remarque fut donnée avec un sourire moqueur, en coupant les discours sérieux du rouquin qui avait tout écouté avec un silence religieux. Elle aimait à croire qu'être considérée comme la grande-soeur dérangeait un peu le leader de l'inquisition qui, malgré leur âge, lui était hiérarchiquement supérieur. De temps en temps, cela lui plaisait donc de lui remémorer d'eux deux, qui était né en premier. Il aborda ensuite des questions plus précises, plus politiques comme la mise en place d'une communication perpétuelle entre Momorio et les forces de l'inquisition. Il s'agissait là d'une sécurité tout à fait à propos que l'impératrice Okama se dépêcha de saisir.

Oui, je pense que cela serait une excellente idée, pour nous surtout. Pour vous... L'un de vos opérateurs aura la tâche délicate de devoir supporter les ragots de notre communauté tout au long de ses journée... Prévoyez peut-être une commère, notre chargée de communication est... expansif.  


Le suzerain ponctua son explication d'un rire cristallin qui vint rappeler sa condition de douce et délicate jeune femme, malgré sa musculature imposante, sa moustache fournit, et le ton relativement grave de sa voix qu'il tentait pourtant de maquiller sous couvert d'intonations aigües. Enfin, Ce fut la question de investissement sur le long terme qui fut abordée par Erwin, une question assez différente sur Momorio que sur les autres îles que le Dog avait pu rallier. A l'énoncé du mot "apprentissage", l'impératrice de l'île ne put que sourire, presque timidement, alors que sa première conseillère, Kanäe, répondait à son frère, lui prouvant alors la connaissance de système de vie Okama qu'elle avait acquise depuis peu.

Pour ce qui est de l'apprentissage, Momorio est ... différent. L'éducation n'est pas une chose à prendre en cause. Les Okamas, homme ou femme, s'identifient à l'autre sexe, comme tu le sais. C'est un choix de raison, quelque chose de nécessaire pour eux. Mais ce choix est souvent tardif, il n'y a donc pas, ou extrêmement peu d'enfants sur Momorio, seulement quelques uns qui accompagnent un père ou une mère ayant fait son choix de style de vie. L'éducation est prise en charge par quelques habitants en fonction de leur domaine de compétence souvent assez élevé. Mais quoiqu'il en soit, ce n'est pas un problème à gérer. Pour le reste...


La traitresse se détourna du Dog et reporta la majorité de son attention sur la Bella.

Ton peuple excelle dans certains domaines, la mode et les arts culinaires notamment. Penser à un centre d'apprentissage et à un pôle de développement de ces deux domaines, sur Momorio, pourrait être une bonne idée. Certaines îles sont connues pour l'un ou l'autre de ces arts, à vous de voir si tu souhaites que Momorio représente les deux à la fois. Nous devrions bien y réfléchir, attendre que la casino fasse des profits pour financer ces centres. Si l'inquisition est seul investisseur, les yeux vont se braquer sur les fonds inconnus, ménageons un peu notre monture.  


Bonnie semblait conquis par l'idée et estima qu'il s'agissait effectivement d'une piste à creuser en conseil impérial plus tard, en compagnie de tous les décidants des lieux. L'entretien semblait toucher à sa fin, mais bientôt, la quiétude nouvelle dans laquelle était plongée la maudite vint se rompre sous l'effet d'un nouveau mal de crâne. Comme le précédent, l'intensité de ce dernier n'avait rien de comparable aux toutes premières occurrences mais il restait désagréable. Essayant de surpasser au mieux cet épisode migraineux, et parlant avec quelques traces de douleurs, l'ex-mouette partagea son ressenti à l'intention de l'autre détenteur de haki de l'observation dans la pièce.

Mon haki... Les migraines se font moins fortes. Je ne perçois toujours rien de précis mais les maux de crâne ne sont plus si handicapants.  


Nana le lui avait dit mais elle se demandait ce que cela pouvait signifier : un recul de ce don ou l'aboutissement vers la maîtrise ?

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4413
Race : Humain
Équipage : Compost

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue57/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (57/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue468/1250Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (468/1250)
Berrys: 202.977.549.666 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeMer 24 Oct - 13:37

Ce n'est pas la fin du monde ? [8]

Alors même que le rouquin écoutait les considérations de l’Impératrice de la Seconde Île des Femmes, il se demanda s’il pouvait allouer plusieurs sommes dans d’autres installations. Cependant, comme l’avait fait remarquer l’Okama en chef, il s’agissait d’une décision qui revenait d’abord au peuple de l’île. Il acquiesça et se laissa porter par ses pensées, avant d’observer Kanaë qui était en proie à de nouveaux maux de tête. Le rouquin la considéra d’un regard attendri avant de se souvenir qu’effectivement, il avait lui aussi vécu l’évolution de son Haki  - d’une manière tout à fait différent mais il était malgré tout passé par là. Un sourire sur les lèvres, il ne put que répondre aux interrogations de la demoiselle.

- Le Haki se vit de manière différente pour chacun. L’Observation, surtout. La violence d’un maux de tête peut s’intensifier ou s’atténuer. Bientôt tu entendras les voix des personnes autour de toi. C’est assez… intime, à vrai dire.

La lecture des émotions, sommaire, était l’un des aspects qui plaisait le plus au rouquin, bien qu’elle soit aussi responsable de maux particuliers : celui de sentir la détresse de quelques civils dans des situations désespérées par exemple. Lui-même avait appris à éteindre son pouvoir en fonction des situations. Autre point, il ne pouvait pas réellement l’utiliser s’il n’était pas « calme ». En l’énervant, on pouvait l’empêcher d’utiliser son Haki de l’Observation, ce qui donnait souvent l’ascendant à quelques adversaires… Enfin, qu’importe, la prédiction était et restait lié à certaines connaissances de l’utilisateur de ce pouvoir.

Il se tourna en direction de Bonnie et finit par la saluer, lui disant qu’il avait été ravi de la rencontrer. C’était toujours un plaisir de venir à la rencontre d’une personne pareille. Il jeta un coup d’œil à Cherry et soupira, avant de demander à sa sœur de lui faire visiter les lieux, si elle le voulait bien. Il l’aiderait à se déplacer : la visite pourrait ainsi commencer en douceur.

Le soir était venu rapidement. Le rouquin avait quitté sa sœur, en fonction de son choix, avant ou après sa visite de l’île. Il s’était déplacé vers le lieu où était logé Octave, en attendant de rentrer chez lui. Le garçon avait été choyé depuis son arrivée en ces lieux : bien qu’il soit plus vieux que le rouquin, il était aussi plus frêle et semblait plus jeune à présent. Son regard se posa sur le garçon, tandis qu’on lui faisait essayer quelques vêtements flashy, comme pour lui changer les esprits.

- J’aimerais que vous nous laissiez seuls, fit le rouquin en souriant.

Les Okamas s’échangèrent un regard amusé et quittèrent rapidement la tente, laissant Octave dans une tenue qui pouvait provoquer les rires de certains, mais pas ceux d’Erwin. Il s’assit sur un des coussins, en tailleur, le regard amusé. Ses lèvres s’étirèrent, et il finit par dire :

- Alors comme ça, nous sommes demi-frères… Je dois avouer que je suis étonné.
- Moi aussi… J’aurais aimé que notre père soit là.
- Il a sûrement regretté toute sa vie d’être sous le contrôle d’Arsenal. Il a été si longtemps lobotomisé qu’aujourd’hui il ne devait plus être qu’un esprit en errance.


Octave acquiesça. C’était la même conclusion qu’il avait fini par avoir.

- Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?
- J’aimerais que tu viennes habiter avec moi à Micqueot. Kanaë est mobile, et elle est ma grande-sœur… Mais Katia et toi, vous pourriez rester à mes côtés, tout en parcourant le monde pour vos missions. J’aimerais apprendre à te connaître mieux.


Même s’ils faisaient tous deux partie de l’Inquisition, ils n’avaient pas eu l’occasion de réellement parler depuis leur rencontre, ou du moins de réellement se connaître. Le sourire aux lèvres, Octave rougit et acquiesça d’un signe énergique de la tête. Il était heureux que cette proposition vienne d’Erwin.  Après avoir échangé quelques rires gênés, ils finirent par parler jusqu’au petit matin.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue47/75Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Left_bar_bleue355/750Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitimeMer 24 Oct - 14:05

Ce n'est pas la fin du monde ? 


Après qu'Erwin ait fini de saluer Bonnie ainsi que son amie Cherry qui n'était finalement pas une amie mais qui semblait attirer les sentiments contraires du rouquin, la verte se permit de partager une étreinte entre jeunes filles en compagnie de l'impératrice du coin. Certes, l'une était plus féminine que l'autre mais ce n'était pas forcement celle à laquelle on pouvait penser : Kanäe ne relevait pas la jambe avec innocence et élégance au milieu de l'accolade.

Une fois excusés, le duo d'inquisiteur quitta donc le Palais Royal et la traitresse entreprit de faire visiter l'île à son petit-frère. Momorio était un territoire magnifique où feuilles roses côtoyaient sans cesse les couleurs souvent très criarde de la décoration des habitants de l'île. Evidemment, la maudite avait débuté son tour de l'île par les chantiers de l'inquisition sur place, connus et inconnus. Casino, hôtel, herboristerie et chantier naval, la Toupex avait finalement mené le Dog jusqu'à une entrée parfaitement dissimulée dans la forêt. Descendant alors sous la terre, le leader de l'inquisition y avait alors découvert la base souterraine révolutionnaire commandée par l'inquisitrice et, a fortiori, par le groupuscule mené par paramecia.

Kanae lui avait alors expliqué que les travaux avançaient à bon train et que la base serait probablement finie dans les temps, qu'une fois aménagée, elle pourrait servir de base de repli pour les forces découvertes, de quartier général pour leurs opérations ou de base annexe pour l'inquisition. L'édifice avait été creusé et travaillé dans le plus grand des secrets de telle sorte que tout le peuple des musclés efféminés n'en connaissait pas l'existence, seulement quelques-uns d'entre eux. La visite fut longue et fatigante pour une ex-colonelle qui se remettait seulement de ses émotions des jours passés. Une fois seule, retrouvant son lit, elle remarqua ce qui trônait fièrement au sol, aux pieds de son lit : les menottes en granit marin. Elle ramassa la paire et se les passa au poignet droit, gardant son membre droit totalement libre de toute entrave.

Ses forces se dissipèrent pendant plus d'une dizaine de minutes jusqu'à ce qu'enfin la révolutionnaire se décide à se débarrasser des bracelets. Il était temps de leur dire adieu, d'assumer la responsabilité de ses actes aussi bien au présent que pour l'avenir. Nana, qui la rejoint assez rapidement, fut chargée de rendre les inhibiteurs de pouvoirs maudits à Ken Shuri. Pendant ce nouveau temps de solitude, la maudite se coucha et sombra dans le sommeil, un sommeil bien plus agréable que les tous ceux des jours passés et des jours à venir. Elle espérait un peu de tranquillité, malheureusement, elle n'en aurait pas bien longtemps.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]   Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce n'est pas la fin du monde ? [PV Erwin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 5 :: Île de Momorio-