Partagez | 
 

 Vaincre la difficulté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 556
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
99/250  (99/250)
Berrys: 29.191.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Jeu 25 Oct - 11:18




feat Vincent W. Turen

Vaincre la difficulté



En entendant une voix s’élever de manière plus ou moins volontaire, Ishtar cessa de s’afférer pour tendre l’oreille ainsi que tourner le regard, le tout afin de capter davantage d’informations. Apparemment le fameux primé traité ses supposés agresseurs quasiment comme des amis. Leur hypothèse sur l’appartenance de ces deux là au groupe de malfrats étaient donc erroné ? Possible mais pas nécessaire. S’ils n’avaient pas la puissance nécessaire pour faire à un tel adversaire, ils pouvaient très bien avoir employé la ruse plutôt que la force ce quoi aurait conduit à cette scène-là. De plus, le fait qu’un d’eux semblait réellement nerveux pouvait tout à fait pencher dans les deux sens, soit il avait peur d’être découvert par le supernova, soit il craignait des représailles pour dès événements ultérieures, possiblement ceux qui auraient pu les amener à cesser leur beuverie. Néanmoins, la De Lérhane ne tenait pas particulièrement à aller demander, n’envisageant même pas de tenter un sauvetage héroïque sur cet ivrogne. Un pirate de ce type ne devait pas foncièrement être doué des qualités qu’elle appréciait. Ainsi, elle retourna auprès de ses deux compères pour leur raconter la scène et tout deux approuvèrent lorsqu’elle exposa son opinion et la dichotomie de possibilités sur l’origine de ce moment.

Discutant à trois pendant encore un moment, ils tournèrent finalement la tête pour voir le reste de l’équipage monter et Janaffe s’avancer vers eux. Le trio raconta alors toutes les informations qu’ils avaient recueillit ainsi que les diverses hypothèses à prendre en compte ainsi que leur avis qui imposait la prudence. Le capitaine acquiesça, néanmoins il refuse de lever l’ancre immédiatement. Il y avait une ultime tâche qui attendait la bilcane.

-Nous allons avoir besoin de plus de vivres et d’eau pour éviter de faire trop d’escales et ainsi perdre du temps. Deylan et Ishtar, allez vous occuper de ça pendant qu’avec Levail nous nous tenons prêt à larguer les amarres. Dépêchez-vous.

Les deux personnes concernés hochèrent la tête avant de sauter par-dessus le bastingage, ce qui allait faire un peu de bruit à l’atterrissage en raison de la force physique surhumaine de l’archange, les pavés se fissurant légèrement sous ses pieds.

-Suis moi, lança Deylan qui s’était déjà occupé du ravitaillement juste avant et qui devait par conséquent savoir vers qui se tourner pour obtenir rapidement ce qu’il manquait pour quitter cette ville, peut-être par paranoïa.

-T’inquiète. Courons pour aller plus vite, rétorqua sa camarade.






©️ By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 303
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
134/200  (134/200)
Berrys: 20.803.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Lun 29 Oct - 10:27


 

 

 

 Vaincre la difficultéUne histoire originale avec Ishtar !

 

 

 
Le souffle de l’explosion m’avait rapidement propulsé vers l’extérieur du bâtiment. Alors que je voyais les décombres s’écrouler dans ma direction, je bougeai rapidement pour en éviter les plus petits qui m’auraient assommé à nos rencontres. Le plus gros, j’en fis mon affaire en le coupant en deux, mais leur nombre ne faisait qu’augmenter à mesure que je me rapprochais du sol et, alors que la plupart s’affaissait directement sur l’auberge elle-même, je ne parvenais qu’à voir l’amoncellement qui se jouait directement sur moi.

Puis le choc. Le sol était arrivé à toute vitesse, sans l’avoir vu. J’étais trop concentré sur les morceaux de murs et de plafonds qui se jetaient clairement sur ma personne et la rencontre avec lui me délia la bouche en une sorte de râle brut et violent. Les larges pellicules de bois et de pierres vinrent alors me recouvrir voluptueusement, écrasant mes jambes, mon bras et une bonne partie de mon buste, je ne pouvais plus bouger, ou presque…

Pendant un moment, mon mutisme forcé par la douleur lancinante de mon bras me permit d’entendre l’écroulement encore important de l’auberge. Plus que tout, c’était Johnattan qui m’inquiétait. Je ne l’avais pas vu, dès l’instant où la bombe avait explosé, comme s’il avait été happé par la puissance de l’explosion ou pire, avait travaillé avec eux et s’était enfui avant qu’elle n’ait lieu. Toutes mes pensées étaient alors tournées vers lui, comment pourrais-je me pardonner s’il lui était arrivé malheur ? Comment pourrais faire confiance à nouveau s’il nous avait trahi ? Était-il en réalité un marine ou un membre du gouvernement venu pour nous arrêter ? A ce compte, il s’était bien joué de nous.

Quand le calme de la détonation commença, je sentis enfin les parties du corps que je pouvais mouvoir. Mon bras droit, en partie, était sans doute celle qui avait le plus de liberté et, même j’avais relâché mon sabre à l’impact, j’espérais l’avoir à proximité. Si je parvenais à lui mettre la main dessus, je pourrais éventuellement me libérer de l’emprise meurtrière de l’auberge délabrée.

C’est après quelques essais infructueux et un silence de mort que j’entendis les « secours » approcher et les quelques membres d’une garnison s’afféraient à protéger les locaux. Les quelques paroles que je pu entendre furent assez confuses, comme si elles étaient éloignées, mais en réalité, c’était le choc avec le sol qui m’avait pas mal assommé. Je restais alors là, inerte, quelques minutes avant de sentir quelques gravas s’échapper et libérer une partie de ma cage thoracique, réparant l’affront de ma constriction. Je pu alors bouger amplement mon bras et réussi à mettre la main sur mon sabre.

Quelqu’un venait de me secourir, mais je n’avais pas le temps pour les sentiments. Je traversais l’amas de pierre qui se trouvait sur mes jambes et le reste de mon corps avec le sabre, les tranchant d’un mouvement vif, faisant fi de la proximité avec les secours. Ainsi libre, je me relevai rapidement et senti un mouvement derrière moi. Instinctivement je me retournai, prêt à l’affrontement, mais c’était un civil qui s’approchait pour s’enquérir de mon état.

Vincent W. Turen – Pas le temps. D’autres sont sous les décombres.

Je disparu l’instant d’après, furetant dans la rue où se trouvait Guth…

De leur côté, Jameson et Dawson était finalement arrivé à leur bateau. Laissant de côté leur étonnement, lorsqu’ils virent les deux personnes s’en aller en direction du village. Même si la géante de Bilca leur avait tapé dans l’œil immédiatement, les deux hommes restèrent concentrés sur leur mission. Après tout, ils en avaient déjà assez de Morihei pour s’inquiéter au point de voir leurs pilosités blanchir. Pour l’histoire, mon maitre s’était rendormi aussi sec qu’il s’était réveillé. Il en tenait une bonne de ces cuites. Finalement, ils entrèrent dans leur bâtiment naval avant de déposer leur paquet délicatement sur un des plus confortables lits du navire.

Navire était un bien grand mot, en réalité. C’était une petite goélette qui servait au transport des marchandises entre le petit village où se déroulait notre histoire et la plus grande ville de l’ile, au nord-est. Les courants étaient très pratiques pour transporter les marchandises et facilitaient énormément le travail des habitants. Une simple embarcation comme celle-ci, avec un seul mat, suffisait pour faire le voyage une à deux fois par jour avec une cargaison tout à fait honorable. En soi, ils avaient réquisitionné ce voilier juste pour l’occasion.

Ils ne tarderaient pas à larguer les amarres aussi, il fallait juste qu’ils finalisent deux trois petites choses avant de pouvoir partir.

 

 ©️️ Jawilsia sur Never Utopia
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 556
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
99/250  (99/250)
Berrys: 29.191.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Lun 29 Oct - 19:01




feat Vincent W. Turen

Vaincre la difficulté



Les deux camarades arrivèrent finalement au marché couvert où Deylan avait démarché quelques temps plus tôt. Ainsi, il se dirigea naturellement vers le négociant avec qui il avait fait affaire, suivit de la grande bilcane pourvue d’ailes qui changeait pas mal des deux jeunes hommes avec qui le révolutionnaire était venu auparavant. Cela suscita la curiosité du vendeur qui tressaillit en voyant cette créature céleste arriver avant de se reprendre, même s’il lançait régulièrement quelque regard vers cette personne bien trop impressionnante physiquement pour l’humble marchand qu’il était, lui qui employait quelques mercenaires pour protéger son commerce et ses marchandises sur ces territoires soumis aux diverses menaces pesant sur Grandline. Deylan prit donc la parole en déposant une bourse sur le comptoir de Gil Fal dit la Marmotte

-Rebonjour. Finalement, nous aurions besoin de plus de réserves puisque nous allons devoir voguer plus longtemps que ce que nous pensions avant de nous arrêter. Tiens, voici l’argent.

-Et bien, si cela ne vous suffit pas c’est que votre expédition va vous amener très loin d’ici ! Rédac. Beltrame. Amenez deux tonneaux de fruits, deux tonneaux de légumes, un tonneau de viande et deux tonneaux d’eau.


Ce cher Gil la Marmotte procédait d’une manière particulière pour ranger sa marchandise. En effet, dans ces fameux tonneaux il plaçait des planches de bois de manière régulière afin de faire ainsi plusieurs étages. De cette manière il pouvait stocker plusieurs types d’ingrédients sans les mélanger ce qui offrait une certaine diversité même si cela le forçait à créer ses propres tonneaux pour qu’il y ait un accès à chaque niveau du contenant.

Ishtar prit les quatre premiers tandis que Deylan s’occupa du transport des trois qui restaient. Saluant de la tête le marchand, les deux révolutionnaires quittèrent les lieux sous le regard du Fal qui faisait signe de la main tout en restant plus ou moins ahurit face à la nature de cette demoiselle sortit tout droit d’un autre monde pour lui qui n’avait jamais rencontré que des humains. Il se demanda même s’il n’avait pas rêvé. Il ne manquerait plus qu’il croise un homme-poisson, un homme-plante ou un homme-bête ! Il tourna d’ailleurs la tête vers Beltram, un de ces fameux mercenaires qui lui servait également d’assistant.

-Tu as bien vu ce que j’ai vu moi aussi ?

-Ouai elle est sacrément grande cette donzelle. C’est aussi la première fois que je vois un ange avec d’aussi grande ailes. Les deux seuls que j’avais rencontré étaient de taille normal et avaient que de petites ailettes.







©️ By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 303
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
134/200  (134/200)
Berrys: 20.803.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Jeu 1 Nov - 12:02


 

 

 

 Vaincre la difficultéUne histoire originale avec Ishtar !

 

 

 
J’avais le bras en compote. Incapable de m’en servir efficacement, je ne parvins à ranger mon sabre qu’après plusieurs essais. C’était clairement plus difficile de l’insérer dans son fourreau lorsque celui-ci brinqueballer à la ceinture. Habitué à l’avoir accroché de cette manière, je ne m’étais jamais dit que cela pourrait un jour devenir un problème. Finalement, je réussis dans mon action quand j’approchai d’un étal. En courant comme un dératé, je n’avais pas vraiment regardé où j’allais, cherchant désespérément Guth et ses acolytes pour leur flanquer une raclée.

Vincent W. Turen – Putain… Putain, putain… Mais merde… Johnattan…

Même si mes pensées étaient confuses, je me sentais vraiment mal pour mon apprenti. Et dire qu’il était peut-être mort, cela me peinait plus que je ne l’aurais imaginé. C’est qu’il commençait à devenir important pour moi. Pouvoir apprendre les conneries que Morihei m’avait appris devenait un régal quand je pouvais éviter ses erreurs. Successivement, et sans m’en rendre compte, j’avais fait les mêmes erreurs que lui, mais d’une manière différente. S’il l’avait fait volontairement, dans une atmosphère relativement contrôlée, que ce soit à Little Garden ou sur Shabondy, il avait toujours été derrière moi, sans que je ne le sache. Autant, mes mises en danger de mon jeune élève n’étaient jamais supervisées et elles n’arrivaient jamais au bon moment.

A dire vrai, même si je n’y faisais pas attention, j’étais sans doute un maitre exécrable, feintant l’impitoyable, je n’étais qu’un papa poule refoulé. Mais là, comme d’habitude, je ne contrôlais rien, quand Mori’ n’était pas là. Esseulé, je courrais à perdre haleine quand j’arrivais à ce magasin ambulant. Ils vendaient un peu toutes sortes de fruit et légume, mais ce n’était pas le plus important. Je profitai de cet instant d’égarement pour me poser. Qu’avais-je pu rater ?!

Marchand – Tout va bien, monsieur ? Vous saignez beaucoup, vous devriez aller voir un médecin, jeune homme.

Mon état ne m’inquiétait pas, j’avais connu pire, mais il était vrai que mon bras ne se trouvait pas être le seul à avoir bien morflé. Si mon épaule était démise, j’avais deux côtes en piteux état et j’avais un mal de chien aux genoux. Je morflais, littéralement.

Vincent W. Turen – Vincent W. Turen – Non. Ca va aller. Vous n’auriez pas vu de grands dadais dans le coin. Je cherche un chauve et un homme qui ressemble à un arbre qui bouge…
Marchand – J’ai rien vu dans ce style, mon gars… Tu devrais vraiment aller voir un docteur…
Vincent W. Turen – Tu me fais chier avec ton docteur… J’ai pas le temps !
Client – Un grand type, j’en n’ai pas vu non plus, mais il y a une géante ailée dans le coin. Je l’ai croisé au bout de la rue…

Une géante ailée. C’était forcément la bilcane. Comme je n’avais rien d’autre comme indice, je ne pouvais que me diriger vers elle. Je me rendis compte alors que je boitais un peu lorsque je marchai lentement. Je me frayais un passage entre les passants, les clients et les différents vendeurs à la sauvette. Je vis même un petit groupe de voleur qui réussit à dérober deux trois affaires de valeur à un vendeur de vêtement de luxe. Il y avait vraiment de tout dans ce petit marché. On était à quelques dizaines de croisement de l’explosion, pourtant le calme ambiant, qui contrastait avec les alentours de l’auberge, me parut un peu forcé.

Lorsque j’arrivais enfin au coin de la rue, je ne pu que reconnaitre la blonde. Dépassant facilement chaque villageois, elle était là. Pourquoi ? Je me rapprochais lentement, du mieux que je pouvais…

Vincent W. Turen – Je t’avais pas dit de déguerpir aussi vite que possible ? Qu’est ce que tu fais encore là ?

Je finissais ma prise de parole par un chuchotement que je m’adressais personnellement. « Et merde… rien ne va en ce moment… » sortit alors de ma bouche. Elle pourrait l’entendre, mais ça ne lui était pas du tout destiné.

 

 ©️️ Jawilsia sur Never Utopia
 

 


Dernière édition par Vincent W. Turen le Mar 15 Jan - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 556
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
99/250  (99/250)
Berrys: 29.191.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Mar 6 Nov - 4:00




feat Vincent W. Turen

Vaincre la difficulté



Une voix attira l’attention de la grande demoiselle qui, de par ses jambes immenses, pouvait se mouvoir rapidement au sein des rues, mais s’avérait autant gêner que son camarade Deylan par la foule ce qui avait dû permettre à un homme blessé comme Vincent de pouvoir la rattraper malgré tout. Surprise de la présence de celui qu’elle avait suspectait plus tôt, elle fronça les sourcils et lui répondit sans chercher particulièrement à se montrer amicale aux vues de la manière d’être de cet homme qu’elle n’approuvait guère.

-Ça se voit pas ? Je transporte du ravitaillement. Va plutôt voir un médecin pour s’occuper de toi. En l’état, je suis pas certaine que tu puisse faire face à ces brigands s’ils se représentent devant toi.

-Qui es-tu ?
demanda alors Deylan en s’approchant, prêt à lâcher ses contenants pour saisir son arme, l’état du Turen jouant en sa défaveur à cette première impression.

-C’est l’homme dont je vous ai parlé tout à l’heure. Mais il a raison, on est à la traine. Il faut sa dépêcher. Sur ce, soigne-toi bien et évite de te faire tuer, lança-t-elle en s’élançant dans une marche rapide, allant aussi vite qu’elle pouvait avec ce qu’elle transportait, distant sans peine son collègue qui n’était pas pourvu d’une taille si avantageuse pour ce genre de choses.

S’il n’y avait pas cette histoire de réunion, elle l’aurait volontiers aidé, mais il fallait savoir mesurer la valeur de chaque acte. Se révéler ici, même pour sauver la vie d’un homme, pouvait avoir de grave conséquence amenant des centaines de révolutionnaire à sombrer dans les profondeurs de l’océan équatoriale, le Centaurus en premier d’ailleurs. Les Cipher Pol pouvaient être partout, encore plus que ceux qu’en pensait la bilcane qui ignorait bien évidemment l’existence du Cipher Pol 9. La Marine était l’ennemi naval numéro un, mais des criminels pouvaient également en vouloir à la Révolution d’Arias par crainte des actions qu’elle pourrait mener. Une assemblée se tenant dans le Nouveau Monde pouvait amener des lieutenants d’Empereurs Pirates à se méfier et à vouloir prendre aucun risque en exterminant la potentielle menace sans parler de la pègre qui devait certainement profiter de ce genre de conflit pour alimenter tout les camps en armement et qui aurait donc toutes les raisons de faire échouer une telle rencontre pour que la guerre soit encore plus violente. C’était des injustices de l’univers, devoir choisir entre des âmes. On pouvait juger leurs valeurs par le nombre, par les sentiments, par leur importance. Le cœur et la raison devait prendre une décision de concert et dans ce cas ci il était tout trouvé. Ainsi, si Vincent ne l’arrêtait pas, l’archange ferait en sorte de s’éclipser pour rejoindre le bateau et partir sur le champ ce qui n’allait prendre que peu de temps vu que tout les préparatifs avaient déjà été lancé dès le retour de la taverne.






©️ By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 303
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
134/200  (134/200)
Berrys: 20.803.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Mar 15 Jan - 12:24


 

 

 

 Vaincre la difficultéUne histoire originale avec Ishtar !

 

 

 
Pour l’instant, mon état n’était pas des plus alarmant, mais je ne savais pas quoi faire d’autre, mis à part courir dans tous les sens pour retrouver Morihei. Même si je ne voulais pas l’admettre, c’était sans doute le seul qui pouvait me sortir d’affaire. Je me souvins alors de la conversation que j’avais eu avec le type au gatling. Il était amené loin de cette île. S’il ne mentait pas, comme je l’imaginais, ils avaient dû le trainer sur un bateau. Je me dirigeais alors, presque à la suite de la bilcane, en direction du port.

Cette garce m’avait carrément abandonné et malgré ces mots de « réconfort », je ne parvenais pas à me défaire de l’idée que c’était une trainée. A vrai dire, notre relation était née pour être conflictuelle, c’était acté à présent. Peu importe ce qu’elle pourrait faire, je ne songeai plus à la pardonner. Elle venait d’entrer dans un palmarès que peu de gens peuvent se vanter. Si je la revoyais, elle mangerait, pour sûr.

Ainsi, trébuchant de temps à autre, j’avançai rapidement en direction du port. Je n’étais pas sûr de ma destination, mais après quelques demandes, je ne tardai pas à approcher de l’endroit que je visais. Bien évidemment, aucun étendard ne viendrait m’aider et encore moins un type ne m’annoncerait l’objet de mes désirs, c’est donc avec entrain que je me dirigeai avec le plus de vélocité à l’intérieur d’un premier bateau.

Il était rempli de civils qui œuvraient pour reconstituer une coque en mauvais état. Sans doute des charpentiers, ce n’était pas mes cibles. Cela étant, après une bonne prise en main des choses, je pu découvrir que seuls deux navires étaient sur le départ et qu’ils se trouvaient à plusieurs dizaines de pas plus haut. Je sautais donc sur le rivage, sur le bois du port qui constituait une sorte de rue où les gens passaient avec des charriots et autres affaires. Je songeais alors au pire, si Morihei était réellement hors d’état de nuire, comment je pourrais m’en sortir…

S’ils avaient été réellement capable de l’avoir, je ne serais absolument pas de taille contre eux, mais l’idée que Guth ait pu arriver à un niveau tel, il ne devait pas être l’instigateur d’une telle attaque…

= = = = = =

Le bateau avait pris le large alors que Guth était arrivé le sourire aux lèvres et braillant à sa victoire, inconscient que le Warlord avait survécut et qu’il était sur ses traces. Alors qu’il approchait du corps fermenté du mentor de Vincent, il souriait encore plus.

Guth – Quand nous serons assez loin de l’île, nous le jetterons par-dessus bord, pas besoin de nous encombrer de ce déchet…
Dawson – Pourquoi ne pas le tuer, tout simplement ? Il est à notre merci, là !

Le regard de Guth changea du tout au tout lorsque l’un de ses sous-fifres proposa de tuer Morihei. Aucun de ceux présents ne sauraient dire si c’était de la peur, du respect ou tout autre sentiment qui le motivait, mais il s’approcha férocement de Dawson et lui parla d’une manière qui ne donnait aucune place à la répartie.

Guth – On ne touche pas à Morihei. C’est compris ?

Le silence prit alors place jusqu’à ce que Jameson réalisât l’absence de certains de leurs collègues. Si Anderson avait été défait par Vincent, Jefferson était resté en retrait pour s’occuper d’éventuelles répercussions.

Jameson – Chef, chef ! Où sont Anderson et Jefferson ?!
Ferguson – Ils sont restés sur l’ile pour s’occuper de vérifier si on a bien réussi notre job. Maintenant occupe-toi de tenir la barre…

= = = = =

J’arrivai alors à proximité du dernier bateau restant. A ce moment-là, je ne savais pas que c’était celui des révolutionnaires, les potes de la femme ailée, mais je m’approchai vivement du bastingage pour les interpeler !

Vincent W. Turen – Hé ho !!! Rendez-moi Morihei maintenant sinon, je monte !! »

 

 ©️️ Jawilsia sur Never Utopia
 

 

Guth et ses types (sauf Jefferson et Anderson) s'en vont avant que Vincent n'arrive pour vous interpeller.

PS: je mettrais les couleurs demain =D
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 556
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
99/250  (99/250)
Berrys: 29.191.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Mer 16 Jan - 2:16




feat Vincent W. Turen

Vaincre la difficulté



Après avoir laissé le pauvre blessé en arrière, même si cela faisait naître en elle quelques regrets en dépit de la nature assez conflictuelle de leur relation, l’ange et son camarade retrouvèrent rapidement le Centaurus, ayant pour figure de proue l’animal mythique dont le zoan avait été ingurgité par l’impératrice pirate Erika. Il ne restait plus qu’à lancer les derniers préparatifs. Montant à bord en passant au-dessus du bastingage, elle amena le tonneau dans les entrailles de l’embarcation avant de s’extraire de ces abysses sombres afin de participer aux mouvements ayant lieux dans l’équipage afin de mener à bien sa mission. Rapidement, elle remarqua qu’un autre navire quittait le port. Ce constat lui fit froncer les sourcils. Il n’y avait pas de conclusions à tirer, juste des suspicions à avoir. Après tout, cela pouvait être tout à fait anodin où être des ennemis qui les avaient repérés et s’apprêtait à les couler. Toutes les spéculations ne se basaient sur rien de concret et revenaient plus ou moins à de la paranoïa, donc il n’y avait aucune raison de se montrer plus méfiants, d’autant plus que cela rendrait l’équipage encore plus exposés, encore plus facilement découvrable. Même si elle avait un mauvais pressentiment, la De Lérhane ne fit que hausser les épaules avant de retourner vaquer aux occupations plus urgentes de l’instant présent. Assurément, le bateau pourrait partir dans cinq minutes. Les révolutionnaires pourraient ainsi retrouver la caresse des flots et les bras de Neptune qui, dans cette période où ils devaient évoluer dans le secret, étaient plus rassurants que toutes les terres et tous les ports qu’ils pouvaient fouler. Néanmoins, alors que tout allait pour le mieux, que tout semblait se coordonner pour leurs permettre de s’en aller, une voix s’éleva pour invectiver les révolutionnaires du Centaurus de rendre un certain « Morihei ». Une irrépressible envie de lever les yeux au ciel monta en Deylan tandis qu’Ishtar se contenta d’un soupir. Suite à un mouvement de main du capitaine, l’archange se dirigea vers le bord adjacent au quai pour sauter à nouveau par-dessus le bastingage derrière son supérieur et atterrir sur le sol en face du plaignant.


Janaffe "P'tit" Barne

-Encore-toi ? Tu as encore un problème ? déclara-t-elle en sentant un début d’exaspération qui naissait en elle.

-Qui est-ce ?questionna le Barne.

-C’est l’homme dont j’ai parlé tout à l’heure, raconta brièvement la bilcane.

La demoiselle ailée descendue du ciel ignorait qu’en vérité tout ce qu’avait subit Vincent était dû à un seul et unique problème auquel il cherchait encore à échapper en cet instant.

-Bon et bien… C’est quoi cette histoire de personne à vous rendre ? Nous n’avons aucun camarade qui se nomme Morihei à bord. Vous nous avez peut-être confondu avec un autre bateau.

-C’est surement ça sinon il me l’aurait certainement demandé tout à l’heure quand je l’ai croisé.

-Vous avez besoin d’aide ? Je vous aurai bien proposé de vous soigner et de vous aider à chercher, mais malheureusement nous devons nous faire discret et quitter le port le plus tôt possible, et je ne pense pas que vous cherchiez votre ami en mer
, réfléchissait à haute voix le « P’tit Barne ».

-Et je ne sais même pas si ce cher Warlord accepterait de se faire aider, rajouta-t-elle, n’appréciant toujours pas le caractère que l’homme lui avait montré. Enfin… Janaffe a raison… À moins que ce Morihei soit sur l’embarcation qui est en train de quitter le port, releva la De Lérhane, ce qui offrirait au Turen la possibilité d’accepter l’offre du révolutionnaire s’il considérait que le vaisseau mentionné par Ishtar était celui qu’il devait viser.






©️ By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 303
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
134/200  (134/200)
Berrys: 20.803.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Dim 3 Mar - 14:34


 

 

 

 Vaincre la difficultéUne histoire originale avec Ishtar !

 

 

 
Crispé comme jamais, l’attente avant une réponse me sembla aussi long que ma pénitence à Impel Down. A vrai dire, je n’avais pas encore connu cette sensation d’enfermement et je vivais encore avec une sorte d’innocence… En réalité, je succombais facilement à la facilité, mais loin de moi l’idée de lâcheté. Au contraire, je pense que j’étais dans une période de ma vie où le crédo du dojo était encore bien ancré dans mon corps. Ainsi, mon objectif en tête, je ne faisais plus attention à la douleur, ni même à l’animosité que je pouvais avoir à l’encontre de certaines personnes. A l’instar de la bilcane qui m’avait fait rager une bonne partie de la journée, je restais serein quand elle descendit de son bateau en présence d’un certain Janaffe. Sans doute le capitaine de la géante.

Pour autant, et même si j’écoutais avec attention ce qu’ils pouvaient me dire, je gardais en tête qu’ils pouvaient me mentir et qu’elle m’avait suivi toute la journée pour justement m’éloigner de Morihei. Cette semi-certitude mise à part, je comprenais qu’ils essayaient au moins de m’envoyer bouler aussi loin que possible, jouant sur un semblant de transparence quant à leur présence ici. J’écoutais leurs dires jusqu’à ce que l’ailée parle d’une autre embarcation. Elle insista à peine sur le fait que c’était peut-être celle-là que je cherchais et ni une ni deux, je compris qu’il me fallait me trouver sur le bateau qui se trouvait déjà trop loin pour que je puisse l’atteindre en solitaire.

Ainsi, bien que désagréable, la proposition d’aide de la De Lérhane était bienvenue.

Vincent W. Turen – Je ne sais pas comment demander ce genre de chose, donc je vais être direct. Il me faut aller sur ce bateau, tu as sans doute raison, il doit s’y trouver.

Ravalant ma fierté, je me voyais déjà leur donner des ordres pour prendre leur bateau et prendre en chasse celui de Guth, mais je me ravisai presque immédiatement. Mon esprit me jouait encore des tours et j’aurais plus de facilité à les avoir sur la terre ferme, il me fallait donc y aller tout seul. Pour plusieurs raisons, cela me semblait être la meilleure solution. Que ce soit pour garder l’équipage d’Ishtar sur la terre ferme ou pour éviter de me retrouver coincé sur leur bateau entouré d’ennemi, toutes mes idées se rassemblaient pour m’éviter ce genre de mésaventure.

Je regardais alors avec insistance les deux personnes qui me faisaient face. Encore une fois, je ne savais pas comment donner mes instructions. Même si j’avais rien à faire de leur pensée me concernant, je devais quand même tenter de jouer un peu la diplomatie, de sorte à ne pas les brusquer pour qu’ils puissent – et ce de manière rapide et immédiate – accéder à mes demandes. Ainsi, je cherchais mes mots avec un semblant de minutie, calquant mes idées de types pompeux à des conversations plus solennelles.

Vincent W. Turen – Je vous prierais, s’il vous plait… De bien vouloir m’aider à me diriger sous peu… vers le bateau ci-là-bas.

Totalement ambiguë comme demande, je ne tardais pas à rajouter deux trois explications. Si l’un d’eux était suffisamment costaud, à l’image de la grande femme, pour me balancer jusque là-bas, je l’accepterais volontiers, prêt à charger le petit navire de Guth et sa bande. J’allais secourir Morihei, pour une fois.

 

 ©️️ Jawilsia sur Never Utopia
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 556
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
99/250  (99/250)
Berrys: 29.191.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Dim 3 Mar - 16:08




feat Vincent W. Turen

Vaincre la difficulté



L’ange arqua un sourcil suite à la première prise de parole de l’homme. Qu’est ce qu’il allait encore lui sortir… C’est alors qu’elle fut prise de cours, complétement stupéfaite par la brusque politesse dont il usa pour recevoir de l’aide. C’était si soudain alors qu’il avait passé le reste de son temps à être assez vulgaire et antipathique à l’Archange du Typhon. Janaffe, lui, demeura stoïque, passant son regard de sa lieutenante à l’inconnu. Etant donné que c’était elle qui l’avait le plus côtoyer aujourd’hui, le capitaine jugeait que c’était à la bilcane d’offrir une réponse au blessé. La De Lérhane, lâcha un soupir qui se transforma en grommèlement alors que ses yeux étaient crispés et sa tête baissée en avant. Si ce malpoli faisait tant d’efforts, c’était que cela devait vraiment être important pour lui. La révolutionnaire avait beau ne pas l’apprécier, elle s’en serait voulu de lâcher une personne qui serait dans un aussi grand besoin d’aide qu’il plierait son propre caractère pour cela alors que ses réactions précédentes étaient plus qu’à l’opposé de cela. Après une dizaine de secondes, elle releva la tête et termina enfin de râler dans sa gorge.

-Allez… Je vais vous aider. Je vais vous envoyer sur leur navire, si vous êtes d’accord capitaine.

-Je me fie à ton jugement Ishtar
, répondit ce dernier avant de grimper sur le pont.

Elle regarda avec insistance le Warlord avant de faire de même tout en aidant l’étranger s’il en avait besoin. Les ordres commencèrent à fuser et la manœuvre de départ était engagé, néanmoins la De Lérhane s’approcha du bastingage au niveau de la proue tout en faisant signe à Vincent de la suivre. Le vaisseau commencerait à peine à s’engager sur l’eau que l’ange expliquait ce qu’elle comptait faire.

-Soit vous attendez qu’on les rattrape, soit je vous balance immédiatement vers eux.

La suite dépendrait de sa réponse. S’il prenait la première option, le Centaurus se ferait quelque peu distancer au début, le temps qu’il commence sa course sur les flots. Dans l’autre cas, la demoiselle ailée se saisirait du Turen et emploierait sa force surhumaine dans un large mouvement qui ressemblerait à un tir de boulet de canon à mains nues. Les frottements de l’air durant le voyage ainsi que l’impact ne seraient pas des plus agréables, néanmoins c’était assurément la voie la plus directe pour atteindre sa cible. Quel que soit la décision du Warlord, l’Archange du Typhon prendrait ensuite son poste pour la suite des manœuvres. Cet homme qu’elle avait rencontré aujourd’hui était réellement une drôle de personne, mystérieuse et sombre. Qui pouvait bien être ce Morihei ? Ce nom lui disait quelque chose, mais elle était incapable de s’en souvenir plus largement pour l’instant. En effet, elle mémorisait bien souvent des avis de recherches et pour le coup, juste l’évocation de son nom n’avait pas suffi à lui rappeler l’identité du forban. Son visage aurait certainement ravivé ses souvenirs. Enfin… Elle se demandait si elle reverrait ce combattant un de ces jours sur les mers, ce qui ne serait pas forcément bien pour elle.






©️ By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 303
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
134/200  (134/200)
Berrys: 20.803.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Dim 3 Mar - 16:40


 

 

 

 Vaincre la difficultéUne histoire originale avec Ishtar !

 

 

 
Ca ne m’enchantait pas des masses, mais ils allaient larguer les amarres d’ici quelques instants, sans que je ne puisse rien y faire. Je restais quand même calme et attendit les réponses arriver, chacune leur tour. Si la blonde accepta de me balancer sur le bateau, son capitaine n’y voyait pas d’objection et ils partirent presque immédiatement sur leur embarcation. Finalement, ils partaient déjà, une mauvaise chose considérant qu’ils pouvaient encore me mentir. Elle avait accepté si facilement que cela me semblait louche à en mourir. Cependant, faire la course avec l’autre bateau, sans que je sois capable de savoir s’ils en étaient réellement capables ne me plaisait pas du tout. Alors, quand elle me proposa de faire un choix, j’accéder directement à la requête.

Après être monté sur le bateau, j’avais pu voir tout l’équipage travailler à l’unisson, c’était une véritable équipe, soudée. Chose que je n’avais pas l’habitude de connaitre, je m’approchai de la femme géante pour qu’elle puisse me propulser en direction de ma cible « prioritaire ». Je trouverais bien un moyen de les rattraper s’ils me jouaient un mauvais tour.

Vincent W. Turen – Je suis prêt, c’est quand tu veux !

Reprenant peu à peu un semblant de liberté dans mon langage, je précipitai mes basques dans les bras de la bilcane pour qu’elle réussisse l’exploit de m’envoyer valser à des centaines de mètres. Je n’avais pas peur de tomber à l’eau, par chance, je n’avais pas encore mangé mon fruit du démon – et même si je l’avais fait, il m’aurait sans doute aidé à me reprendre. Connaissant l’envergure de mes capacités, je pouvais aisément me faufiler à la nage jusqu’au navire si c’était sur une courte distance. Non, ce qui m’inquiétait réellement c’était de mal tomber sur le pont et de me casser quelque chose d’autre. Par chance, je pu trouver du réconfort dans la toile tendue qui leur servait de voile. Piquant dans sa direction, je profitais de la vitesse pour tenter de prendre mes futurs adversaires de court, si tant était qu’ils étaient bien là.

Prenant appui sur la voile avec mon dos, je profitai de ma lame pour ralentir ma chute. A la manière d’un grappin mal incrusté, je sentais mon sabre déchirer le tissu de plus en plus lentement jusqu’à son terme. J’atterris alors quelques secondes après, au milieu d’un pont quasiment vide. Seuls deux personnes, intrigués par ma présence, restaient subjugués. Je ne laissais pas de temps de répits aux deux gars et leur sautai au cou immédiatement, lame en avant.

Si le premier m’avait clairement reconnu et s’était évadé sur le côté, le second resta figé un instant, punitif. Il n’eut pas le loisir de réagir à mon assaut. J’avais lancé mon attaque sans prendre en compte la possibilité de me tromper et j’avais fendis l’air horizontalement, pour priver l’archer d’une quelconque parade. Ayant prévu une quantité importante de parade aux vues de son arme, je pensais qu’il était clairement de mon ressort de l’éradiquer d’un seul geste. Je frappais donc violemment et, même s’il mit sur le chemin son misérable bout de bois, je sentis le choc lorsque ma lame rencontra la première paire de cote, traversant avant cela son arc et son bras. Son sang, encore chaud, s’étala rapidement à ses pieds et ses cris rameutèrent la troupe de Guth, dans laquelle je pu reconnaitre l’homme-arbre et le grand dadais qui m’avait invectivé par la fenêtre. J’étais au bon endroit.

Vincent W. Turen – Si vous me rendez Morihei maintenant, vous pourrez peut-être vous en sortir en vie.

Même si mon état n’était pas des meilleurs, je savais pertinemment que je saurais me dépatouiller d’une bonne partie d’entre eux… Il ne manquait plus qu’à savoir s’ils resteraient fidèle à Guth après qu’un ou deux de ses subalternes se soient retrouvés mutilés et à terre.

 

 ©️️ Jawilsia sur Never Utopia
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 556
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
99/250  (99/250)
Berrys: 29.191.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Dim 3 Mar - 17:08




feat Vincent W. Turen

Vaincre la difficulté



-Toutes voiles dehors !

Le navire s'éloignait du quai et commençait petit à petit à gagner en vitesse, fendant les flots le long de sa ligne de flottaison. L’organisation de l’équipage était quasiment parfaite, ayant vécu de nombreuses années de rodages et chacun connaissant parfaitement plusieurs des postes à remplir pour les diverses manœuvres. Néanmoins, la De Lérhane, intriguée par les événements du jour autour du Warlord, s’approcha du capitaine et lui demanda la longue-vue afin d’observer ce qu’il se passait sur le pont de l’autre embarcation. Elle découvrit donc la scène où le Turen mit hors d’état de nuire l’un de ses adversaires. Même si la bilcane n’aimait guère le scélérat de forban, elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander s’il n’avait pas bon fond sous ses manières rustres. Ainsi, elle avait quelques regrets et se tourna vers le maître du navire.

-Est-ce que l’on s’approche d’eux pour les aborder au-cas où il aurait besoin d’aide ?

-Tu es sûr de toi ?
demanda Janaffe intriguée par le comportement de la subordonnée. On doit être discret je te rappelle.

-Non je ne suis pas certaine… Excusez-moi pour mon impertinence capitaine.


Ce dernier leva un sourcil, puis haussa les épaules avant de reprendre en main le gouvernail pour tourner le bâtiment naval en direction du grand large et surtout des falaises pourpres de Redline, colossale muraille derrière laquelle se cachait le Nouveau Monde, cet océan de tous les dangers, de tout les pires flibustiers de la planète et de l’inconnu. L’ange rejoignit ses camarades et s’accouda au bastingage avec eux pour observer la suite des événements ayant lieu sur l’embarcation où se trouvait le Turen dont ils s’approchaient pour s’en aller en haute mer. Chacun irait certainement de son petit commentaire, mais l’ange en pourrais s’empêcher de se remémorer la journée pour analyser plus en détail la façon d’être très nerveuse de Vincent. Il y avait peut-être une menace, lié à ces kidnappeurs, qui planait sur lui et ses compagnons qui l’avait amené à être aussi méfiant et désagréable sous le stress. Cela pouvait justifier son comportement. Enfin, pour en juger pleinement il faudrait qu’elle le rencontre à nouveau pour voir s’il était toujours aussi antipathique hors de ce contexte et, malgré cette curiosité, la De Lérhane n’avait pas non plus hâte de se retrouver à nouveau en face de lui vu la journée assez mauvaise qu’elle avait passé en partie à cause de lui.






©️ By Halloween

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Vincent W. Turen
Wardog
Vincent W. Turen
Messages : 303
Race : Inconnu
Équipage : Inconnu

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
134/200  (134/200)
Berrys: 20.803.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Hier à 16:49


 

 

 

 Vaincre la difficultéUne histoire originale avec Ishtar !

 

 

 
Je pensais avec certitude ne pas avoir besoin d’aide pour me défaire d’une bande de branquignole de cet acabit. Qui plus était, s’ils avaient peur de moi. Finalement, l’idée même d’avoir été par la blonde ne m’atteignait plus et sa présence commençait déjà à s’évaporer de ma mémoire. Elle n’était finalement pas liée, même de près, à cette histoire et même si je devrais sans doute m’excuser auprès d’elle, je n’en avais rien à faire. Cette déglinguée du ciboulot ne m’avait sans doute aidé que pour un sentiment personnel propre à l’être humain. Elle voulait probablement que j’ai une dette envers elle et cela me chagrinait plus que je ne pouvais l’imaginer.

Cette rancœur que je portais au genre humain ne datait pas d’hier et je commençais, en suivant les traces de Morihei dans l’apprentissage, à faire passer le même message à mon élève. Autant dire que j’éduquais un nouveau paranoïaque au compteur. Finalement, cette pensée me ramena sur terre, ou plutôt sur le bateau. Si Johnattan avait disparu, c’était sans doute parce qu’il les avait aidés et qu’il s’était retourné contre moi et Mori’… Ainsi, dans un calme impertinent, je m’arrêtai soudain alors que j’allais éventrer un autre des acolytes du lourdaud.

Vincent W. Turen – Et tant qu’à y être, dites-moi où se trouve Johnattan ! Il doit se trouver quelque part par-là, lui aussi !

Si tant était qu’il ne les avait pas aidés, sa disparition m’inquiétait plus que la présence de trois autres costauds sur le pont. Il connaissait la planque de mon fruit du démon et pouvait, s’il m’avait réellement trahi, s’être déjà dirigé vers elle. Autant dire qu’il allait mettre la main sur l’Ope Ope No Mi que j’avais mis tant de temps à gagner. Le rat ! Je serrais les dents et les poings sur mon sabre. Le premier qui prit la parole fut le gros barbu, c’est celui qui attira directement mon attention et par extension mon arme. LE coup fut bref, et tandis que les autres étaient encore les yeux écarquillés, je profitais de la surprise pour m’aventurer jusqu’à Jameson qui para avec son arme à feu. Cette fois, mon sabre ne traversa pas. Au contraire, je fus un peu repoussé par le contact.

Pas autant que le gros tas qui recula de deux pas avant de se rétablir correctement. C’est à ce moment-là que Guth prit la parole. Il voulait sans doute me faire comprendre que j’étais en infériorité numérique et que j’allais sans doute me faire avoir, mais j’allais lui faire comprendre qu’il avait tort.

Guth – Vincent ! Comment t’as… C’est pas grave. On va te tuer ici et maintenant et…
Vincent W. Turen – Et rien ! Ferme ta gueule, sale con ! T’as pas compris que j’étais pas venu pour récupérer Morihei, mais pour m’occuper de vous.
Ferguson – Outre le fait que tu te retrouve seul face à quatre ennemis, tu es salement amoché… Je ne crois pas qu’un type simplement armé d’un sabre puisse supporter nos attaques synchroniser !
Vincent W. Turen – Tu veux essayer ?

Le sourire aux lèvres, je savais maintenant lequel d’entre eux allait le plus payer, c’était ce satané homme-arbre. Je n’avais pas rencontré beaucoup de membres de son espèce et pour cause, ils n’étaient pas nombreux, dommage que ce gars se soit mis sur mon chemin, j’allais sans doute réduire sa communauté.

Néanmoins, je restais proche du lascar à la barbe épanouïe. Le gars était à la fois le plus accessible, mais aussi le plus détaché du reste de mes ennemis, et puis, il fallait bien commencer par quelqu’un. Après l’archer, ce serait Jameson qui allait morfler.

Vincent W. Turen – Si vous êtes tous au même niveau que l’autre taré avec sa mitraillette, ça ne devrait pas durer longtemps.

Mes dires furent alors suivis par un enchainement visant à me défaire d’un des quatre gugusses. En premier lieu, je frappais violemment avec mon arme pour tenter d’écorcher le visage du roux et quand il réussit à parer l’attaque, je frappais violemment avec un coup de pied des plus énergiques qui l’envoya voler à plusieurs mètres sans qu’il puisse se remettre sur pied immédiatement. J’allais le rejoindre quand je sentis la présence d’un autre ennemi fondre sur moi, par derrière.

 

 ©️️ Jawilsia sur Never Utopia
 

 

Vincent frappe violemment Jameson deux fois avant de l'envoyer valser non loin du bastingage.

Il y a sur le bateau Guth, Ferguson, Jameson, Manson et Dawson (qui est au sol).

Fergusson et Anderson sont sur l'ile.

Morihei est dans la cale du bateau.

[spoiler=couleur des personnages]Guth = Gold
Ferguson = lightblue
Dawson = darkgreen
Jameson = à voir
Manson = à voir[spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar De Lérhane
Archange du Typhon
Ishtar De Lérhane
Messages : 556
Race : Ange de Bilca

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
99/250  (99/250)
Berrys: 29.191.000 B

MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   Hier à 18:05




feat Vincent W. Turen

Vaincre la difficulté



Depuis la poupe, Ishtar tournait son regard vers l’embarcation où se trouvait Vincent. Difficile de voir précisément le déroulement du combat, néanmoins le War Lord avait l’air de tenir encore debout. Aurait-elle dû aller l’aider ? Cela aurait beaucoup ralentit le Centaurus et aurait mis en danger toute l’opération. La réponse était donc clairement non. C’était le mieux à faire pour le bien du plus de personnes possibles. La céleste enfant de la mer blanche avait déjà suffisamment aidé cet impoli de toutes manières et si elle le recroisait un jour, elle aurait certes la certitude qu’il avait survécu mais ce serai à tout les coups pour revivre une journée placée sous le signe d’une confrontation et d’un froid social des plus éreintant. La blonde aux yeux argentés tourna donc le dos à l’île afin de redescendre sur le pont et rejoindre Ushuul, Valgoon, Saki et Yelugh tandis que Ashertul et Ashidal entamaient à nouveau un duel sous le regard du vieux Yorgunn s’entraînant toujours pour conserver sa masse musculaire hors norme pour ne pas se faire devancer par les « petits jeunes ». Si de leur côté, Bilt et Deylan entamaient une discussion au sujet de la manière de cuisinier du saumon, Joshua, Levail et Marcus s’afféraient à suivre les instructions de Janaffe afin de veiller à ce que vaisseau maintienne le cap en gardant notamment un œil sur l’Eternal Pose. Ils ne seraient relayés par d’autres membres de l’équipage qu’une ou deux heures plus tard, de quoi laisser largement le temps à Ishtar et ses quatre camarades rassemblés autour d’un tonneau d’entamer une petite partie de cartes durant laquelle la demoiselle ailée recevrait des questions au sujet du Turen qu’elle avait côtoyé une bonne partie de la journée, les acolytes de l’ange étant bien curieux d’en savoir plus sur le déroulement des événements. Si la céleste donna les réponses attendues, elle ne tarda pas à exprimer son désir de changer de sujet. Il fut ainsi question des attentes de chacun pour la prochaine île à laquelle il ferait une escale, poussant Valgoon et Yelugh à ouvrir des paris, chacun d’eux misant cinq mille berrys sur ce qu’ils avaient envie de trouver sur place, amenant Saki à lever les yeux au ciel pendant qu’Ushuul riait à gorge déployé et qu’Ishtar soupirait lourdement.

Le regard de la demoiselle ailée se tourna vers le capitaine assis sur les marches menant au gaillard arrière où Levail maintenait le gouvernail, Janaffe profitant du temps plutôt calme pour avancer dans la lecture de son live, « L’assassin du quartier bleu », un roman policier dans lequel un lieutenant de la Marine était confronté à une série de meurtres dans les bas quartiers de la Logue Town avec comme particularité que chaque victime avait été privé d’un de ses organes après sa mort. Pas très joyeux, mais les récits d’enquêtes intéressaient particulière le Barne alors qu’Ishtar était plus intéressé par les récits d’aventures et de guerres. Les différences entre les goûts de chacun en matière de livres, enfin pour ceux qui aimaient lire, avait conduit la petite troupe à classer la bibliothèque de la cabine de Janaffe pour que chacun ait son propre coin où placer ses livres. Le regard de l’ange se porta vers les nuages tandis que Saki passait son tour. Les yeux de l’ange se dirigèrent donc vers sa main et une lueur d’amusement traversa son esprit. Elle avait en main un as et un roi, de quoi bien prendre l’avantage dans cette partie et oublier les désagréments de cette escale.






©️ By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vaincre la difficulté   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vaincre la difficulté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Mes propositions (Système à 2 modes de difficultés
» Haïti Santé : Le Secteur Sanitaire Confronté à d’Enormes Difficultés
» L’impunité au quotidien
» A bord du Goeland
» Votre avis m'intéresse : de la mort des PJ et de la difficulté des scénarios ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-