Partagez | 
 

 Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1521

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Mer 12 Sep - 17:54



Le navire avait commencé à naviguer après un passage éclair sur l’Archipel Shabaody. Étrangement, le voyage aura paru court à Harlock Zora : il n’y avait eu aucune immersion, simplement une transition sur un navire civil, et une rencontre avec les Gardes de Marijoa qui avaient tenus à envoyer des unités vérifier les navires marchands en ces temps de crise. Ainsi, leur traversée avait commencé ainsi sur le Nouveau Monde. L’île desservie était celle dont le plus grand nombre d’Eternal Pose était à disposition dans le monde hors-la-loi. Aucune difficulté pour s’en procurer un, pas plus pour en comprendre la direction. Le trajet promettait d’être agité, mais des mercenaires avaient pris part bon gré, mal gré à ce périple. En échange d’une liberté presque totale, le Monarque avait soumis chacun d’entre eux à une loyauté lors de ses commandes ou celles de ses Chevaliers. C’est ainsi que Emiko avait pu user une nouvelle fois de son influence.

    - Nous serons bientôt arrivées, fit-elle.

Le voyage avait duré en ligne droite plus d’une semaine. Le navire avançait à vive allure et les courants étaient favorables. Des monstres marins avaient été apportés pour fendre la mer plus rapidement par les mercenaires : les Monster Hunters étaient des hommes spécialisés dans la protection de transports de marchandises. Ainsi, leur chef Kitiro s’était simplement amusé d’une mission aussi simple. Entre les chutes de grêlons et les tornades qu’ils durent essuyer, et tandis qu’une île fut transportée dans les airs pour s’écraser à quelques centaines de mètres du navire, les événements les plus incroyables semblaient continuer de se mettre sur le chemin d’Harlock Zora.

Seul problème dans l’équation : quelque chose commencerait à changer dans la révolutionnaire. Elle sentirait un doux sentiment de loyauté commencer à émerger pour Centes Decima. Au-delà de l’admiration, il s’était produit quelque chose qu’elle ne pouvait contrôler. Mais quoi ? Cela, elle pourrait l’interroger… Si elle le remarquait et voyait l’écart avec son ancienne « elle ».


Seikatsu - Port secondaire

L’arrivée sur Seikatsu fut étrangement tranquille. Le Royaume semblait, comme à son habitude, relativement calme. Les gardes parcouraient les rues sans prendre en compte les factions de chacun. On pouvait y trouver des figures parmi les hors-la-lois, des primés qui semblaient trouver ici une quiétude temporaire, obligés de reprendre la mer à un moment ou à un autre. Les lois ici étaient tout ce qui importait : les enfreindre menait à la perte du privilège des Vivres Cards, à l’annihilation de son embarcation dans le cas du menu fretin et à un emprisonnement. Ni les Empereurs, ni les Hors-la-lois ne souhaitaient s’en prendre à ces personnes-là…

Enfin, Emiko s’en fichait. Elle abordait depuis déjà quelques jours un air maussade dont nul de ses camarades n’aurait su la sortir. En effet, la distance avec Centes était toujours une torture, cependant cette mission était capitale. On aurait presque pu y mettre deux Chevaliers, mais la volonté du Monarque était absolue. Nala, elle, semblait relativement calme. Elle avait tronqué son habituel casque avec un simple masque de kitsune, et ses habits noirs moulants pour une robe élégante. Son corps était cependant entièrement couvert, comme si elle cherchait toujours à masquer les affres de son passé. Une fois les taxes payées, Emiko s'adressa à la maudite du vieillissement et lui dit sur un ton absent :

    - Notre contact ne devrait pas tar… Ah, le voici déjà. Ponctuel, comme d’habitude.

Les mercenaires à l’arrière ne ronchonnaient pas. Ils n’avaient pas fini leur mission, même si ils ne seraient en réalité pas d’une utilité remarquable. Le sourire de la personne qui s’approchait relevait bien des inquiétudes chez certains des hommes présents près du navire : il semblait exercer une menue pression rien que par sa présence.


Honji Olozetta
    - Honji Olozetta, enchanté, fit-il en clignant des yeux. Je suis votre intermédiaire aujourd’hui… L’Empereur a accepté de nous accorder son précieux temps. Vous ferez la visite des lieux après… Ah, il a dit « Pas de mercenaires ».
    - Très bien, soupira Emiko. Nous ne serons que toutes les quatre à venir, fit-elle. Attendez ici, lâcha-t-elle nonchalamment aux mercenaires.
    - Qu… Mais si vous ?
    - Attendez ici, lâcha-t-elle sèchement en leur jetant un regard froid.

Agacée, c’était bien le terme. Ce type de tâches ne lui correspondait pas. Enfin, elles purent partir de l’endroit où elles se trouvaient, en direction d’une petite taverne.

Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Sam 15 Sep - 21:26

Le remède contre la vieillesse


1 : inquiétante sereinité



Le trajet se déroula sans encombre, à la limite du non évènement si on ommettait un bref échange avec Zeke Lundren ainsi que les tentatives de notre centenaire à créer de nouvelles Eden Ball depuis précieux sac de graines, sur un établi de fortune composé de caisses empilées.

Ce voyage était emprunt d'une certaine nostalgie. Dans une précédente vie, se rendre à Marijoa pour quitter North Blue était le quotidien de la dénomée amirale Harlock. Chacune de ses expéditions, menée sous les ordres du souverrain de Luvneel, démarrait avec l'accord de la Terre Sainte. Bien qu'elle ne fut pas aux commandes cette fois-ci, Zora ne put s'empêcher de dresser un parallèle entre les deux situations.
La similarité était d'autant plus importante que l'une des composantes principales de ces expéditions à l'époque étaient l'excitation de l'incconnu ainsi que la découverte de nouveaux phénomènes ou paysages et sur ce point, bien que le voyage ne fut pas très long, l'équipage avait été servi.

Le proportion démesurée des fluctuations climatiques et autres phénomènes de houle avaient motivé le recours aux services d'une Guilde de mercenaire, choix discutable en général mais qui ici était particulièrement raisonable : Centes pouvait s'assurer leur loyauté. Le monarque avait d'ailleurs délégué son autorité à Emiko, dont l'air maussade n'avait pas quitté le visage depuis le départ. En tout cas ce voyage était une preuve supplémentaire de la supériorité de la Cour Décima et des moyens qu'elle était capable de déployer, de la dimension de Mars aux monstres marins employé par les Monters Hunters. Effectuer un trajet périlleux sur papier avec une telle facilité était plutôt remarquable.  

C'est ce que Zora pensa à l'instant où elle posa pieds sur le quai de fortune du port secondaire de Seikatsu. Parmi les ennemis du Gouvernement Mondial amenés à voyager, beaucoup connaissaient cette île de nom car elle offrait une alternative intéressante aux Eternal Pose. En effet, posséder la Vivre Card de ses camarades au sein d'une faction rebelle permettait, en plus de connaître leur localisation précise, d'avoir de l'information constante sur leur état de santé, le tout sans possibilité d'être espionné.

Cette mission nécessitait une certaine discrétion, une réalité mise en exergue de par le caractère restreint du groupe de protagonistes. En effet, même en considérant le soutien des mercenaires, ce beau monde ne ferait probablement pas le poids si jamais un conflit éclatait avec l'une des nombreuses grandes figures présentes sur l'île. Cette nécessité fut en outre soulignée par les consignes de Honji Olozetta, émissaire en charge de la liaison entre les deux factions. L'homme dégageait une inquiétante sereinité, annonçant sans retenue que la rencontre aurait lieu dans une taverne, non loin.

— Espérons qu'il ne soit pas trop misogyne, lacha-t-elle dans une maladroite tentative pour détendre l'atmosphère.

Emiko, Nala, Lilibeth, Zora, le quatuor était en route vers son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1521

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Mer 19 Sep - 20:28




Honji Olozetta

La Harlock n’avait pas souvent eu l’occasion de se rendre sur le Nouveau Monde, de toute évidence. Elle n’en connaissait pas réellement les us et coutumes, selon l’analyse qu’avait pu en faire Emiko. Car, même si elle ne lui avait pas parlé, et même si un air maussade n’avait quitté son visage qu’à l’arrivée sur l’île, elle s’était attardée sur les réactions et le comportement de son inquiétante partenaire. Les quatre femmes qui participaient à cette opération étaient intérieurement portées par une mission qui les dépassait. Pourtant, aucune ne pouvait réellement le notifier.

    - C’est ici.

A peine une dizaine de minutes s’était écoulée, comme si l’Empereur avait choisi un endroit où toute autre personne aurait été vulnérable. Il attendait certainement à l’intérieur de ces locaux avec une armée. Pourtant, pas un garde visible à l’horizon. Pas l’ombre d’un de ses lieutenants, là où il aurait pu arriver en grande pompe. Ça ne ressemblait pas à son caractère dominateur, pensa la scientifique, mais en il fit fis. Elle s’avança quand le bras de Honji vint se mettre en travers de sa route. Il était plus alerte, et à peine eut-il stoppé la course de la jeune femme qu’une porte s’ouvrit à la volée. Un homme couvert d’hématomes et de sang, un bras complètement tordu, sortit de l’auberge. Il cracha une dent aux pieds de la révolutionnaire tandis que tout le monde semblait continuer sa petite vie tout autour d’eux.

- Aide-m…

Et il disparut. L’illusion n’avait durée qu’un instant, mais une sueur froide coula des tempes de Lilibeth, dont le regard recommença à bouger. Apparemment, elles étaient toutes les quatre les seules à avoir vu cette image.

    - Sûrement le pouvoir de « Lurid ». Un expert.

Un expert dans l’art de détruire les esprits. Lurid était un homme connu dans le nouveau monde. Il avait un pouvoir particulier qui, même s’il était su par ses adversaires, pouvait tout de même leur infliger les pires sévices possibles… Tout ce qu’elles risquaient de voir ici était sans doute une illusion ou une partie d’une illusion.

Alors qu’ils avanceraient vers l’intérieur, le bras de Honji baissé, le bar se dévoilerait à eux avec une certaine simplicité. Ce n’était pas un endroit flashy, comme on avait pu en voir dans les rencontres entre dirigeants. Il s’agissait d’un lieu simple, serein, immaculé. Sur une chaise en bois de maigre facture, l’Empereur croisait les bras, attendant simplement et patiemment la femme qu’on lui avait promise.


Hadès, Empereur Pirate

Une pression se dégageait de cette entité. Il possédait le plus puissant et le plus vaste des quatre Empires, en terme de nombre et de force armée. Il possédait des riches et des ressources que nul n’aurait pu imaginer. Et quand bien même cela n’aurait pas suffi, il était l’une des seules personnes au monde que Marijoa craignait dans son état actuel… Alors qu’est-ce que cela aurait été s’il avait conservé sa maîtrise avec la jeunesse de son corps. Son visage n’affichait pour l’instant aucun sourire.

    - Bienvenue, Harlock Zora… Et les autres.

Un dédain naturel du à sa supériorité s’était posée dans sa voix. Il ne la jugeait pas au même niveau d’intérêt que ses camarades. Entre l’ancienne gouvernementale, la constantiniste et la scientifique, il y avait pourtant du beau monde… Mais il n’en avait cure. Qu’importe les sacrifices, qu’importe le prix à payer, il semblait prêt à en faire la concession. Car il savait ce qui l’attendait. Il n’en connaissait cependant pas le tarif.

Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Jeu 20 Sep - 19:28

Le remède contre la vieillesse


2 : jeunesse éternelle  


Plus elles progressaient et plus Zora avait cette désagréable impression de foncer vers un piège. Sa légère paranoïa habituelle, exacerbée par la teneur de l'enjeu du jour contrebalançait le sentiment de sécurité prodigué par la bannière Decima. Sur le qui-vive, elle posa machinalement la main sur le manche de sa lame lorsque d'une porte surgit brusquement un homme en très mauvais état.

Pour une obscure raison, Zora ne put détourner son regard de la dent que l'inconnu cracha à ses pieds et lorsqu'elle finit par redresser la tête, le spectacle macabre avait disparut. Pas de trace de sang sur le sol, pas de de dents à ses pieds, comme si rien de tout cela n'avait existé. Un bref échange de regard avec ses comparses vint toutefois rapidement lui affirmer le contraire. Que s'est-il passé ? A cette question, Honji délivra un premier élément de réponse qui ne rassura pas l'ancienne révolutionnaire. Si un individu était derrière cette apparition, cela signifiait qu'on les attendait de pied ferme.  Ce Lurid devait vouloir nous jauger... Si seulement je pouvais le localiser. Il y avait trop de monde pour qu'elle parvienne à garder son haki sous contrôle, haki qui de toute façon n'aurait pas été d'une grande pour repérer une voix inconnue.

Zora pénétra donc dans l'établissement avec l'intime conviction d'être surveillée par un potentiel ennemi. Le quatuor fut accueilli dans cette taverne étonante de simplicité par l'illustre forban dont la présence seule suffit à faire monter la pression. Hadès Tenryon dominait l'ensemble de la pièce de par sa carrure imposante, mais semblait n'avoir d'intérêt que pour la centenaire. Ce serait donc à elle de parler.

— Hadès Tenryon, commença-t-elle en balayant la pièce du regard à la recherche d'un quelconque élément suspect. Je t'apporte un moyen de prendre le dessus sur tes adversaires et de te hisser au sommet, je t'apporte la jeunesse éternelle.
 
Elle avait prévisualisé cet instant un nombre incalculable de fois, imaginant la suite de gestes et de paroles à adopter pour que cette négociation se déroule sans accroc. La première étape était de se rendre indispensable. Il était en effet possible qu'Hadès considère l'éventualité de tuer l'ex-Révolutionnaire pour tenter de mettre lui-même la main sur le Paramecia de l'Age.

— Je suis moi-même bien plus vieille que j'en ai l'air, dit-elle alors que la peau de se visage se couvrit de rides l'espace d'un court instant, avant de retourner à la normale. J'ai passé de longues années à utiliser ce pouvoir, que je manie donc à un stade avancé.
 
La seconde étape était d'instaurer une confiance mutuelle, en permettant à l'empereur de bénéficier d'un aperçu de ce qu'il aurait en acceptant la requête de l'émissaire Decima. Cette confiance était nécessaire dans la mesure où la future manipulation considérée par Zora dans le cadre de cette opération s'avérait plutôt complexe.

— Je pourrais me contenter de rajeunir ton corps en te touchant, auquel cas tu pourrais jouir de tes anciennes capacités physiques en conservant ta sagesse actuelle. On pourrait même le faire dès maintenant, proposa-t-elle en tendant lentement sa main vers le pirate. Malheureusement en procédant ainsi, l'effet s'estomperait au bout d'un certain temps, précisa-t-elle alors sans entrer dans les détails. Il m'est techniquement possible de te rajeunir de façon permanente via une autre technique.

La dernière étape était de lui exposer les termes de l'échange. Il s'agissait de la partie la plus délicate, celle pour laquelle la situation pouvait potentiellement dégénerer selon le type de réponse de l'empereur. Zora prit donc une profonde inspiration, avant de poursuivre.

— En échange, je ne demande pas grand chose, il te suffit d'accepter une alliance avec Centes Decima, déclara-t-elle alors sans mesurer son engouement.  
 
Elle lui avait ainsi fait part de sa demande dans les grandes lignes, la balle était désormais dans son camp.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1521

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Ven 21 Sep - 18:26




Hadès, Empereur Pirate

Contrairement à ce que son attitude des premiers instants avait pu laisser penser, Hadès n’apportait pas un si grand intérêt que cela à Zora. Il voulait juste éviter de perdre plus son temps, alors qu’une bataille l’attendait à un autre endroit du Nouveau Monde. Cette terre neutre avait le mérite d’être idéalement placée par rapport à ses concurrents, et de servir de rempart naturel aux attaques ennemies. Il se taisait simplement. Il écoutait. La vieille femme – son pouvoir le montra – lui faisait la plus juteuse proposition de sa vie. Bien qu’il soit venu en connaissance de cause, il devait avouer n’avoir eu aucun espoir que cela soit réel. Seul un fort pragmatisme l’avait poussé à choisir l’option la plus viable pour la pérennité de son Empire : il était pour l’instant encore au sommet de sa gloire, mais son corps était sur le déclin. Quand ses alliés l’auraient compris, ils risquaient de se tourner vers de plus jeunes prodiges, que cela soit des Nebulas ou d’autres Empereurs.

Ainsi, lorsque les dernières paroles de Zora eurent sonnées le glas d’une ère, et le début d’une nouvelle, le vieillard posa un pied qui fit monter la pression un peu plus. Il était effrayant, et contrairement à ce que beaucoup auraient pu croire, il n’avait besoin de personne pour se protéger. En son temps, il avait tenu tête aux meilleurs, et aux plus puissants. Aujourd’hui, c’était toujours lui, le serein dominateur de ce monde en décrépitude, qui avait le lauréat du plus grand empire. Il ne lui manquait plus que sa puissance jadis perdue.

Sa réflexion avait été poussée. « Si cela est vrai, l’a-t-elle déjà utilisé sur quelqu’un d’autre ? Quels sont les effets secondaires ? ». Une technique sans danger aurait sûrement déjà été utilisée. Différentes options, différents chemins se trouvaient détruits par ces pensées, et d’autres s’ouvraient. Certains plus sûrs que d’autres. Les milliers de possibilités étaient toutes calculées en un quart d’instant dans l’esprit vif et expérimenté du vieil homme, pourtant un jeunot en comparaison de Harlock Zora.

Le prix à payer était faible. « Alliance », c’était un terme barbare pour définir quelque chose qu’il pouvait offrir à de nombreuses personnes sans jamais la respecter. Ici, avec un homme comme Centes Decima…

Il n’avait plus bougé depuis qu’il s’était levé. Pas plus pendant le long discours qu’au moment de la main tendue. La pièce était acculée sous la pression de cet Empereur. Emiko le ressentait, et Lilbeth était en proie à de nouvelles sueurs.

    - Quels sont les contrecoups d’une telle technique ? Demanda-t-il avec un regard vif et franc.

Il allait les calculer. Calculer le gain et le risque. Elle avait tout intérêt à lui dire la vérité.

Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Sam 22 Sep - 22:52

Le remède contre la vieillesse


3 : course contre la montre  


L'empereur ne laissait pas transparaitre la moindre émotion, mais le simple fait qu'il soit resté attentif tout au long de la proposition indiquait un intérêt prononcé pour l'idée de la centenaire. Zora avait donc vu juste : la perspective de retrouver sa jeunesse l'avait piqué au vif, la question était maintenant de savoir jusqu'où il était prêt à aller pour obtenir ce cadeau. Zora déglutit lorsque le forban, presque trois fois plus grand et pourtant presque deux fois moins agé qu'elle, lui demanda un supplément d'informations sur la méthode utilisée et ses possibles effets secondaires. C'était une façon indirecte de demander : "vaux-tu la peine que je sacrifie mon précieux temps ?", parce qu'au fond, c'était de ça dont il s'agissait pour lui. La course au One Piece était une course contre la montre, contre son propre corps qui se dégradait de jour en jour, indépendemment de sa volonté.

Moins d'un demi-siècle plus tôt, il faisait partie, tout comme Roger, des nombreux noms à étayer les journaux au quotidien. Même confinée dans son petit mouvement contestataire sur North Blue, Zora avait été témoin de son ascension fulgurante, de ses faits d'armes et de ses coups d'éclats. Désormais à la tête d'une armée imposante, l'homme se retrouvait à lutter d'égal-à-égal avec ceux qui, autrefois, n'étaient que des "gamins", un sentiment que la centenaire ne connaissait que trop bien. Elle comme lui, vestiges d'une époque révolue, étaient des anomalies.

— Avant de m'avancer sur ma méthode, répondit-elle en levant légèrement ses mains pour indiquer qu'il ne fallait pas aller trop vite,  Il y a un élément capital dont nous devons discuter.

Hadès Tenryon était un homme bien conservé, capable, malgré son âge avancé, de tenir tête aux meilleurs de ce monde. Pour que les effets bénéfiques du rajeunissement soit optimaux, il fallait choisir le nouvel âge avec précision. Chez les humains, il se situait généralement entre vingt-sept et trente-deux ans, même si cela pouvait varier fortement d'un individu à l'autre.

— J'ai besoin de savoir à quel âge ton corps était le plus performant. Cette occasion ne se représentera probablement plus, il faut que ce soit parfait. Si tu as une idée précise sur la question, je suis toute ouïe, sinon... Elle se tourna un instant vers ses trois camarades, avant d'ajouter : il va falloir qu'on le détermine de façon empirique.

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1521

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Dim 23 Sep - 19:25




Hadès, Empereur Pirate

Le Tenryon sembla tiquer un instant. Malgré son masque de calme, il attendait une réponse à sa question, et il ne l’avait pas obtenue. Si en apparence les choses semblaient s’être offertes à lui, il n’était pas dupe quant à la finalité de cet échange. Il avait un prix à payer… Et le temps était une avance qu’il avait offerte à ceux qui marchandaient avec lui. Mimant une expression fermée, l’homme renforça ses épaules, continuant de croiser les bras. Cette fois-ci, il semblait plus déterminé qu’un instant plus tôt à obtenir une réponse… Et il dut alors réfléchir.

Quand avait-il été au meilleur de sa forme ? Quand il avait vingt-cinq ans ? Non, à cette époque il était encore relativement faible… Sa puissance militaire était devenue incommensurable à peu près au moment où Roger était apparue. Cet homme l’avait empêché d’atteindre des sommets… Ses adversaires n’étaient alors que des moucherons qu’il écartait aisément. C’était lui le plus ancien au poste, il avait affronté des générations d’Empereurs et avait fini par devoir reconnaître l’existence de ce saleté de « Seigneur des Pirates ».

Sa pleine puissance physique… Il avait alors environ trente-huit ans. C’était avant le Seigneur des pirates… 1500 pour la mort de Roger, il avait alors 69 ans… Et trente-et-un ans plus tôt, alors que cet homme était encore un bambin, lui-même avait atteint sa pleine puissance physique.

    - Ma pleine puissance… Au moment de la bataille de Quart-Tenaille, le « Royaume Englouti ».

Englouti aujourd’hui. Zora devait s’en souvenir : les médias gouvernementaux avaient diffusé en masse cet événement. Il était vrai qu’il s’agissait d’une des plus épiques batailles de ce siècle. A cause de trois empereurs qui s’étaient affrontés là-bas, à l’écart des territoires de Kouji Taka qui n’y était alors pas apparu, l’île avait été totalement submergée par les os. Le socle sur lequel elle se trouvait s’était écroulé, et la population y avait totalement perdu la vie…

    - Triste événement, fit il, songeur.

Lui aussi y avait beaucoup perdu. En réalité, cela avait failli lui coûter sa place. C’était à cet instant précis qu’il s’était inscrit sur le déclin de sa puissance physique… Peut-être parce que son mental en avait aussi pris un coup. Les deux étaient liés, mais son rêve de domination n’avait pas faibli, lui.

Il attendit alors les dernières précisions de cette femme qui lui coûtait pour l’instant une certaine dose de patience.

Emiko grommelait quant à elle, tandis que Nala et Lillibeth étaient sur leurs gardes. Hadès, seul, c’était inimaginable. Il y avait anguille sous roche.

Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Lun 24 Sep - 20:44

Le remède contre la vieillesse


4 : 38


Avec l'intriguant tour de passe-passe avec lequel on les avait accueillies, les membres du quatuor Decima ne pouvaient qu'être sur leurs gardes. Zora décida pourtant de faire fit de son environnement afin de concentrer toute son attention sur son prestigieux interlocuteur. C'est que l'homme, principale source de danger dans la pièce, ne laissait pas paraître ses émotions. Il était difficile à lire, mais il restait possible de s'imaginer son état d'esprit en analysant sa posture, ses paroles, ses décisions ainsi que l'ensemble de la situation actuelle. Il est serein, ses acolytes doivent être disséminés sur l'ensemble de l'île. La perspective de rajeunir l'emballe, mais je ne l'ai pas encore convaincu. Il reste toutefois disposé à m'écouter jusqu'au bout, reste à savoir si... La réponse du pirate interrompit brusquement son fil de pensée. De sa réflexion avait émergé la bataille de Quart-Tenaille.

— « Le Royaume Englouti », prononça-t-elle en même temps que lui. Je m'en souviens, oui.

Elle y avait effectivement pensé. Le fait remontait à près d'un demi-siècle et le paysage politique et militaire de l'époque n'avait rien à voir avec l'actuel. Mais cette bataille, comme toutes les escarmouches qui lui avaient précédée n'avait jamais été pour elle qu'un épisode isolé d'un feuilleton qu'elle suivait sans véritablment se sentir concernée. Se retrouver en face d'un des acteurs majeurs de cet évènement historique était une expérience surréaliste, d'autant plus que le souvenir semblait avoir marqué l'empereur qui dévoila alors une facette insoupçonnée de sa personnalité.

— Cet évènement a contribué à construire ta légende, Hadès. Je dois reconnaître que ce choix d'épithète me surprend, confia-t-elle. Si je ne me trompe pas, il faut remonter trente-huit années en arrière. Bien, ça devrait nous prendre une minute tout au plus.

La donnée manquante désormais acquise, il était temps de lui exposer la méthode employée. Il s'agissait de la partie critique de son plan, celle durant laquelle tout pouvait potentiellement dérailler. La première inconnue était Hadès, lui-même. Il suffisait qu'il tourne les talons pour que toute l'opération parte en fumée. La seconde inconnue, l'actuelle masse d'individus occupant le Royaume de Seikatsu, était tout aussi préocupante. Parmi eux pouvaient se trouver des ennemis qui se saisiraient de l'opportunité pour se débarasser définitivement du Tenryon. Zora prit une profonde inspiration, histoire de se donner un peu de courage et se tourna un instant vers la scientifique.

— Emiko, afin d'accomplir la mission que sa majesté m'a confiée, lui dit-elle en s'étonnant a moitié du vocabulaire inconsciemment choisi pour parler du Decima, j'ai besoin que vous veillez sur moi pendant les deux prochaines minutes.

Ceci fait, la centenaire attrapa un chronomètre subtilisé dans la serre de la prof Louisianne. Puis, sans détacher le regard du cadran dans un premier temps, elle entama sa courte explication.

— La maitrise de mon pouvoir me permet de modifier la perception du temps qui s'écoule chez un vivant. Je compte donc alterner ton "horloge interne" pour que tu rajeunisses à mesure que le temps passe, à raison d'une année par seconde, expliqua-t-elle en levant sa main droite vers le forban, les yeux rivés sur le cadran. Il faut que je désactive la technique dans exactement trente-huit secondes.

Sinon quoi bébé Hadès, bien que toujours doté de toutes ses capacités, serait une cible beaucoup plus simple à éliminer qu'à l'accoutumé. Tout ce qu'un assassin avait à faire était d'éliminer la centenaire après activation de sa technique. Zora se tenait donc prête à démarer le chronomètre dès lors qu'Hadès consentirait à sa requête.
Reste à savoir s'il tiendra parole ou bien s'ils nous éliminera une fois ces trentes-huites secondes écoulées.
Trente-huit secondes avant la fin du monde.


Technique:
 

HRP : La technique a été validée il y a ... presque une décénie en vrai xD, je peux comprendre que ça puisse faire grincer des dents, jusqu'à présent je ne l'utilisais que pour faire pousser des arbres avec un décalage.
La logique derrière est la suivante: il y a dans ma FT trois manières d'altérer l'âge, une qui fonctionne de manière quasi instantanée (bonus) mais réversible (malus) et qui n'altère que le physique (malus), une qui fonctionne avec un décallage (malus) et n'altère que le physique (malus) mais non réversible (bonus) et une qui altère physique et mental (bonus), réversible (malus), non instantanée (malus).

Fight me What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1521

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Lun 24 Sep - 21:28




Hadès, Empereur Pirate

Il écouta, tandis qu’Emiko acceptait de faire attention à la « vieille » dame pendant le temps nécessaire à l’utilisation de cette technique. Et étrangement, malgré les milliers de possibilités, tout se passerait bien… Tout. Rien ne semblait prêt pourtant. Le temps passa, simplement, sans que les gens ne le suivent. Il se déroula en sens inverse, et de ses soixante-quinze ans, Hadès remonta à ses trente-huit ans. Son apparence se modifia quand l’horloge atteignit la dernière seconde indiquée par Zora, et s’il ne bougea pas, le pouvoir s’arrêta d’opérer.


Hadès Tenryon, à 38 ans

La magie d’une telle opération restait incompréhensible, et ses effets secondaires, s’ils n’étaient pas immédiatement mortels, mériteraient d’être étudiés. « Ais-je gardé la même longévité ? » se demanda-t-il. Créer des mortels plus vieux… Si cette information se répandait, cela attirerait un très grand nombre de prétendants aux côtés de cette femme.

    - Si je comprends bien… c’est mon apparence, et mes capacités physiques ? Oh… intéressant, Harlock Zora… Vraiment intéressant.

Il sourit. Sur une autre île, peut-être aurait-il fait une démonstration de force. Cependant, à l’heure actuelle… Bah, il s’en fichait.


Ragnarock, second de l'équipage de Hadès

Brusquement, un homme apparut aux côtés de la maudite, une lame sous sa gorge… Et la pièce auparavant vide se remplit des silhouettes des membres de l’équipage du Tenryon. A présent qu’il était à nouveau au sommet de sa puissance, il n’avait plus à utiliser ce subterfuge de camouflage… Les membres de son équipage n’avaient jamais été loin, toujours si près que l’illusion de leur absence en était d’autant plus étonnante.

    - Baisse ta lame, Ragnarock. Ahahahah… Bien joué, Harlock Zora !
    - Centes t’offre le Nouveau Monde, Empereur Tenryon… à la seule condition que tu interviennes en sa faveur sur celui-ci, quand ton aide sera requise.

Il acquiesça d’un signe de la tête à Emiko qui avait parlé sans réfléchir, se désintéressant toujours un peu plus d’elle. De toute évidence, il était de bonne humeur. Cette bonne humeur, c’était une chose rare ces derniers temps : malgré les victoires, il n’éprouvait plus de plaisir au véritable combat. Son corps était en parfait état actuellement. Il allait saisir ses victoires les plus éclatantes dans l’année : Taka puis Mijushike… Ou Mijushike puis Taka, qu’importe l’ordre. Il écraserait Erika, puis lorsqu’il aurait développé de nouvelles techniques, Tengen. Personne ne possédait une flotte d’une telle puissance… Et il n’aurait pas besoin d’héritier pour s’en convaincre.

Si son sourire resplendit, il apposa une main sereine sur l’épaule de Zora. Elle était… paternelle, comme il avait pu l’être autrefois. Cet aspect-là n’était pas renvoyé par son apparence vieillissante… Une apparence qui avait souffert de la perte d’une femme et d’un fils lors de cette fameuse bataille.

    - Rejoins mon équipage, en tant qu’une de mes lieutenantes, Harlock Zora !

Emiko se figea, Lilibeth retint son souffle et Nala recula d’un pas. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Il avait décidé de les trahir ? Déjà ? Une telle proposition… Personne n’aurait pu la refuser. Et pourtant, Zora le ferait. Zora le ferait, pas par choix… Mais parce qu’elle ne pouvait pas faire autrement. Les membres de l’équipage du Tenryon attendaient une réponse positive qui ne viendrait jamais…

Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Mar 25 Sep - 16:50

Le remède contre la vieillesse


5 : Non merci

Trente-neuvième seconde, celle qui marquerait peut-être le début d'une nouvelle ère. Zora en était tout du moins convaincue : l'anomalie qu'elle venait d'engendrer allait définitivement perturber l'ensemble des forces présentes sur l'échiquier.

— Apparence et capacité physique d'antan, oui. Par contre, les blessures de guerres accumulées au fil des ans resteront, rectifia-t-elle.

Le forban semblait plus que satisfait, un soulagement pour le quatuor Decima, qui ne fut toutefois que de très courte durée. En effet, la pièce en apparence vide se révéla soudain remplie de monde. Par réflexe, Zora porta une main à sa ceinture mais fut rapidement immobilisée par la lame menaçante d'une illustre figure. Il s'agissait du scénario qu'elle redoutait, celui dans lequel comblé par sa jeunesse fraichement retrouvée, l'empereur décidait de la rayer de la carte. Une utilisation du haki aurait probablement révélé le subterfuge, mais le risque de perdre le contrôle (encore trop présent à ce stade) et d'échouer la délicate opération de rajeunissement n'en valait pas la chandelle.

Alors que la centenaire serra les dents, prête à ravaler sa fierté dans une ultime tentative pour sauver sa peau, toute la tension dans la pièce retomba brusquement à l'initiative d'un Hadès très content de sa nouvelle condition. L'homme, dont le sourire rendait méconaissable malgré la familiarité de ses traits, posa une main chaleureuse sur l'épaule d'une Zora toujours confuse. Ainsi, lorsque ce dernier émit sa proposition, elle arqua un sourcil et soutint un moment le regard de son interlocuteur, tentant d'y déceler un signe d'ironie.

Rejoindre l'équipage d'Hadès... Ce serait un bon plan. A vrai dire, c'était l'une des étapes du scénario d'évasion 19 - celui qui impliquait un possible deal avec Hadès pour quitter les Enfers. L'influence du Gouvernement Mondial au sein du Nouveau Monde était négligeable, l'homme était proche des mouvemements contestataires, un rapprochement à terme avec la Révolution semblait envisageable. D'autant plus qu'avec les moyens dont disposait son armée considérable elle pourrait certainement bénéficier d'infrastructures d'une certaine qualité. Lieutenante d'Hadès... Un poste à responsabilité, qui impliquerait probablement de diriger une flotte, de progresser dans une mer encore remplie de mystères avec la promesse d'une aventure riche en sensations, comme à l'époque. Oui, la vie de pirate était tentante.

— Non merci, déclara-t-elle pourtant, à la surprise quasi-générale.

Elle déclina cette offre alléchante sans la moindre hésitation, en opposition totale avec l'issue qui semblait pourtant déjà écrite. Le plus étrange est qu'elle en avait pleinement conscience : Ce n'est pas cohérent. Et pourtant, au moment de s'exprimer, ces mots lui étaient apparus comme la seule réponse possible, un impératif dont elle devina toutefois l'origine. Se tournant lentement vers Emiko, elle replongea dans ses souvenirs pour y trouver un quelconque signe avant-coureur.  

— J'appartiens déjà à la Cour Decima, j'imagine, ajouta-t-elle en cherchant le regard de la scientifique.

La graine plantée dans sa tête avait eu le temps d'éclore et de germer dans son subconscient. Depuis combien temps y était-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1521

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Mar 25 Sep - 22:17




Hadès Tenryon, à 38 ans, Emiko Nakagawa, 12e chevalière Decima

Hadès avait compris le subterfuge, aussi bien qu’Emiko. Un poste de Lieutenante, offert à une bleusaille centenaire, c’était de la provocation. Il savait qu’elle devait dire oui. Et il savait qu’elle dirait non. Il voulait juste s’en assurer, obtenir les informations nécessaires. Son petit jeu n’était qu’une manière de provoquer Centes, et de le pousser dans les retranchements de son pouvoir, tout en apprenant à le connaître. Ainsi, il ne s’offusqua pas de la réponse, mais à ce moment-là, son désintérêt pour Harlock Zora fut total, et il se tourna vers Emiko, tout comme la vieille femme l’avait fait. Une goutte de sueur coula sur le front de la Chevalière qui, malgré son intelligence scientifique, n’avait pas vu cela venir.

    - Désolé, mais tu te doutes que Centes prendrait ses précautions… Ce n’est pas personnel. Tu as largement rempli ton rôle.
    - Pourquoi m’allierais-je à un pouvoir comme celui-ci ? Fit remarquer Hadès.
    - Un jour ou l’autre, il risque de vous plier à sa volonté… Mais il ne s’intéresse pas au Nouveau Monde. Les royaumes du Gouvernement Mondial qui lui reviennent sont sur Paradise et les Seas Blues…

Le fringant « jeune » homme se demanda si cela était réellement possible, mais il comprit qu’il ne pouvait pas le réfuter. Il lui fallait cependant une garantie, et elle était toute trouvée. Il claqua des doigts, tandis qu’un homme qui portait un parchemin sur la tête s’avançait. Son claquement de doigt, et il n’en eut conscience qu’un instant plus tard, fit vibrer le verre des fenêtres. Sa puissance était définitivement revenue à son état originel.

Lorsque l’homme s’avança en traînant, ses veines commencèrent à gouter du sang. Un effrayant personnage, apparemment. Et cependant, ce n’était pas une illusion.

    - Le fruit du pacte de sang, c’est un fruit radical, celui qui ment… meurt.

Un sourire parut sur les lèvres de Hadès. Il avait recruté ce joyeux luron peu de temps auparavant. De toute évidence, sa bonne humeur n’était due qu’à une accumulation de facteurs. Il lui suffisait de faire passer le contrat par Emiko pour que Centes signe avec son « sang royal ». La nouvelle fit tiquer la scientifique qui se contenta de hausser les épaules. Si le Monarque gagnait sa guerre contre le Gouvernement Mondial, le Nouveau Monde deviendrait hors de sa portée… Mais il était prêt à prendre ce risque.

Elle acquiesça donc simplement. Ils pourraient discuter des modalités du contrat plus tard, mais avant il souhaitait savoir une dernière chose.

    - Quelles seraient ses demandes ?
    - Centes souhaite simplement que tu agisses à la frontière du Nouveau Monde, le moment venu… Pour occuper les forces alliées du Gouvernement Mondial… avec eux.

Elle désigna Honji qui haussa un sourcil. Il n’était pas au courant de toutes les manigances des hautes sphères, mais celle-ci, il en avait entendu parler. Oui, ils allaient intervenir. Bon gré, mal gré, ils allaient intervenir. Le sourire de Hadès fut plus sincère que jamais : il semblait déjà s’impatienter de la bataille à venir…


Lilibeth

Lilibeth s’avança vers Zora, et la tira vers elle, pour la sortir d’ici. Personne ne les empêcherait de quitter la pièce, et encore moins de se rendre à l’extérieur, à présent qu’ils avaient déterminé que la révolutionnaire n’était qu’un pion. Le choc de cette nouvelle allait peut-être affecter la botaniste, et Lilibeth souhaitait éviter autant que possible les débordements. Une fois dehors, elle se retournerait en direction de son alliée.

    - Je n’étais pas au courant, mais je m’en doutais… Je pense que Centes… utilise son pouvoir sur les gens à moitié inconscients. Essaye de rajeunir, et tu verras que cela t’es impossible.

Elle laisserait la révolutionnaire essayer, et lui laisserait faire ses remarques, utiles ou non à toute cette opération.

    - Qu’est-ce que tu vas faire maintenant, Harlock Zora ?

Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Lun 8 Oct - 1:04

Le remède contre la vieillesse


6 : Le plan

Elle était passée de pièce centrale du puzzle a élément du décor en un temps éclair. De retour parmi les personnages secondaires, elle ne rencontra pas la moindre opposition lorsque Lilibeth la tira en dehors de l'établissement. L'essentiel de son rôle dans les évènements à venir tenait en une seule action, dont les répercussions amèneraient certainement à une situation sans précédent.

— Essayer de rajeunir ? dit-elle dans un premier temps, avant de comprendre le sens caché derrière cette suggestion. Je vois, oui. L'idée de rajeunir pour se soustraire à l'influence du roi est intéressante, je le reconnais,  mais néanmoins vouée à l'échec, enchaina-t-elle sur un ton amusé.  

Impossible qu'une idée pareille puisse fonctionner et pour cause : le pouvoir de Centes lui permettait justement de composer avec des individus envers lesquels il n'avait aucune confiance. Pourquoi se limiter aux puissants soldats de la Marine lorsque l'on pouvait garantir une coopération totale de la part de n'importe qui ? Cette capacité avait certainement permis au monarque d'accepter à bras ouverts les espions missionés par des organisations en tout genre car non seulement il pouvait s'assurer leur silence, mais en plus il pouvait leur soutirer de l'information.

— La jeunesse du Tenryon retrouvée et le fait que je sois sous l'influence de sa Majesté joue en ma faveur auprès de la Cour. marmona-t-elle en dévisageant l'enseigne de la taverne, lieu désormais historique. Tout se déroule comme prévu, le plan reste le même : créer un danger anti-gouvernemental réel.

C'était le plan en effet, celui qu'elle avait en s'inclinant devant le monarque dans sa salle du trône, celui qui l'avait poussée à suivre les Decimas dans la dimension de Mars, celui qu'elle avait élaboré depuis sa cellule durant ses premiers jours d'incarcérations en Enfer. Ce n'était en revanche pas le plan initial dont l'origine datait d'une discussion impromptue survenue à Téresse.

— Mais dans l'immédiat, il va  falloir gagner sa confiance et gravir les échelons...

Justement, l'expédition punitive de Nighty Town n'avait jamais eut lieu pour la centenaire tout comme l'entiereté de son passage à la Suicide Squad. Dans son état actuel, Zora ignorait donc tout du pacte scellé entre D2537 et Lilibeth. L'ex-détenue repentie avait disparu ce jour-là pour laisser place à la rebelle fraichement incarcérée et la différence était telle que l'on pouvait pratiquement en parler comme deux individus différents ; D2537 d'un côté et Zora de l'autre, les deux faces d'une même pièce.

Or Lilibeth n'en savait rien.

Pour être plus précis, D2537 l'avait avertie :Je risque de me comporter de manière étrange à partir de maintenant, ce qui ne remettait pas en cause leur pacte : Aide-moi à infiltrer les Decimas. Si Marijoa tombe, nous serons dans le camp des vainqueurs, si la Cour tombe, je m'arrangerai pour que le Gouvernement Mondial t'épargne.

Infiltrer les Decimas. D'accord, mais qu'en était-il de Centes ?

D2537 avait misé sur l'impossibilité pour le monarque d'accorder sa confiance trop rapidement, ce qui le pousserait à placer la maudite sous son influence avant de l'utiliser à ses fins. Que Lilibeth lui communique ou non l'idée de D2537 d'infiltrer la Cour Decima n'y changeait rien, Centes était certainement lui-même parti du principe que Zora avait des intentions cachées, comme beaucoup d'autres sujets sous sa coupe.

C'est ce qui le conduira à sa perte, avait-elle alors pensé en mettant ce plan à exécution. Rajeunir lui permettrait peut-être de se soustraire de son influence, auquel cas elle obtiendrait une petite fenêtre dans laquelle il serait possible de frapper dans le dos de la Cour Decima, au sens propre comme au sens figuré. S'il lui était impossible de le faire sciemment, rien n'empêchait toutefois le rajeunissement de survenir de façon inconsciente. Il suffisait que les conditions soient réunis pour que la magie opère.  

— D'ailleurs, je ne crois pas te l'avoir déjà demandé, mais quelle est la raison pour laquelle tu fais partie de l'Ordre Decima ? demanda-t-elle en arquant un sourcil.

C'est que la question méritait d'être posée. Si la pertinence de la présence d'Emiko, de Nala ou de Zora au sein du quatuor ne faisait pas l'ombre d'un doute, celle de Lilibeth pouvait paraitre curieuse. Qu'apportait la constantiniste à Centes ?


Déso pour le délai ^^'
Petite piqûre de rappel pour mon master plan, parce que c'est toujours cool. Sinon ouais, j'ai pas grand chose d'autres à faire ce tour-ci
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1521

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Dim 14 Oct - 13:57




Lilibeth

Une question pertinente. Pourquoi Lilibeth faisait-elle partie des hordes Decimas ? Pourquoi l’avait-on retrouvée, elle, une femme qui n’avait rien à voir avec le mouvement. Les interrogations, tout comme les révélations de Harlock Zora étaient pertinentes, et permettaient de mettre en lumière quelques points qu’on n’aurait « pas vu venir ». Elle eut un regard désolé, quand soudain, elle soupira. Elle aussi  n’était qu’un pion qu’on manipulait.

    - Je suis au cœur d’intrigues qui te dépassent. Je suis la raison pour laquelle Sergueï ne sera pas une menace pour le Gouvernement Mondial quand nous en aurons besoin.

Le nom de Sergueï était connu, et il était si connu qu’il fit frissonner celle-là même qui le prononça. Le nouvel Amiral était connu comme étant l’un des plus puissants combattants sur terre, les ténèbres dans la lumière que la marine offrait au monde, le plus fidèle des chiens de la Haute Religion. Et cette femme disait pouvoir être sa perte ? C’était insensé, n’est-ce pas ? Comment ?

    - Je ne détaillerai pas le plan, dit-elle en lorgnant sur le côté. Mais notre coopération s’arrêtera aujourd’hui. Je devais… Comment dire ? Être envoyée en mission pour te recruter, et t’accompagner comme une de tes premières attaches. Cependant…

Elle eut un regard à nouveau attristé, tandis que des souvenirs affluaient. Cette femme, cette Lilibeth, avait reçu le plan de Zora. Elle l’avait entendu sur Nighty Town, là où l’aventure de cette centenaire avait commencé dans un nouveau temps. Alors, Centes s’était arrangé de ce qu’elle avait dû lui rapporter, lui raconter. C’était cela qui la dérangeait sur l’île, c’était cela ses hésitations, ses réflexions. Elle n’était pas une alliée. Elle était la perte de la femme qui se trouvait en face d’elle. Et rien ne pouvait lui arracher les mots qui permettraient de la mettre au courant.

    - Harlock Zora, tu… Tu es une femme incroyable.

A nouveau un silence, puis elle enchaîna.

    - Nous sommes sur Seikatsu, il y peut-être quelque chose que tu veux faire en attendant notre départ ?

Sur cette île, il y avait tout. Et sur ce point-là, Lilibeth était presque sûre que Zora pourrait trouver une idée de ce que ce « tout » représentait pour elle. La Cour Décima n’était pas dans leurs pattes, alors autant en profiter.


Je te laisse me proposer des trucs par Discord ou MP que tu puisses avancer !
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3280
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   Dim 18 Nov - 19:46

Le remède contre la vieillesse


7 : duo (?)

 Même si peu de personnes pouvaient mettre un nom sur son visage, le nom de Sergueï Ivanovitch suffisait à faire trembler de nombreuses figures du monde de la pègre. Drappé d'un voile de mystère, l'homme et les faits qui lui étaient attribués avait tout d'une véritable légende urbaine. Sa foi exemplaire avait à n'en pas douter cimenté le regain de confiance accordé au Gouvernement Mondial par la population, allant à l'encontre de ce que nombreux révolutionnaires avaient pu prédire à l'instigation du décret Decima. "Je suis la raison pour laquelle Sergueï ne sera pas une menace", répensa-t-elle lentement comme pour graver cette phrase dans son esprit. A l'intersection entre Centes et Saint Constantin, le rôle que Lilibeth aurait à jouer semblait capital, Zora ne ressentit toutefois pas l'envie de pousser davantage dans cette direction. Le silence géné et la mine attristé de sa partenaire lui fit comprendre qu'elle n'en saurait pas plus sur le sujet aujourd'hui.

D'ordinaire peu sensible à la flatterie, la centenaire ne put toutefois réprimer son léger sourire en coin en recevant le compliment de la constantiniste. Détournant son regard vers ce chat en équilibre sur la rembarde d'un balcon.

— Peu de personnes partagent cet avis hélas, répondit-elle instinctivement avant de lui retourner la pareille : d'ailleurs tu n'as rien à m'envier sur ce point, je te rassure.

Le chat prit fermement appui sur ses pattes arrières avant de se laisser tomber sur l'appui de fenêtre du voisin en contrebas, un mouvement qu'il semblait avoir exécuté à maintes reprises et qu'il réitira jusqu'à retrouver le plancher des vaches. Ainsi, en observant le félin insouciant détaller à travers une foule qui ne lui prêtait guère attention, Zora prit une profonde inspiration et ferma temporairement les yeux. Si elle parvint relativement bien à faire abstraction des voix des passants, identifier avec précision celle de l'animal se révéla en revanche plus compliqué. Elle relacha alors son haki de l'observation en poussant un soupir d'exapsération : il lui aurait bel et bien été inutile face au pouvoir de Lurid.

Après ce moment de silence, Lilibeth finit par la relancer, l'occasion pour la centenaire de proposer une idée qui lui trottait dans l'esprit leur arrivée dans le royaume.

— J'aimerais profiter de l'endroit pour me fabriquer une Vivre card. Je n'aurais peut-être jamais mis les pieds à Impel Down si j'en avais possédé une, dit-elle en pensant aux rares personnes inquiètes à son sujet. Et puis, si comme tu le dis, notre coopération s'arrête réellement ici, j'aimerais tout de même qu'on garde le contact.

Sur le chemin jusqu'au navire, il leur serait probablement aisé de trouver un artisan susceptible de leur faire ça à un prix abordable. L'acquisition de ce papier était en raccord avec sa résolution prise au moment de sa liberation. Son incarcération s'était passé sans encombre parce qu'aucun n'allié n'avait cherché à l'aider, une erreur qu'elle ne comptait pas réitérer.

Et alors que le duo se mit en route, elle sorta d'une des poches de sa tunique un petit carnet dans lequel elle y griffona quelques notes résumant dans les grandes lignes cette folle journée, une habitude qui lui venait de son ancienne vie d'exploratrice. Les carnets de bords étaient en effet une source d'information importante en plus de permettre au roi de s'assurer que son argent était sagement dépensé.


J'insiste donc sur le fait que, si l'achat est validé, Zora donne un morceau de sa Vivre Card a Lilibeth.
J'ai probablement loupé une belle occasion ici, mais je pense que ça devrait cloturer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le remède contre la vieillesse [Pv : Harlock Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Harlock Zora [notation]
» Harlock Zora [Fiche Technique]
» Le meilleur remède contre l'anémie c'est le sang~ [ Pv Calista]
» (Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora)
» Tactique gobelins contre nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Le Nouveau Monde-