Partagez | 
 

 [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Ven 24 Aoû - 17:42

Amitié interfactionelle  



  Kana, franchement t’es lourde à vouloir t’arrêter tout le temps comme ça. Tu sais bien que j’ai hâte d’arriver sur North Blue nan ?    


La manieuse de lance à l’épaule détruit, la belle Lily Mikao, était impatiente d’enfin rejoindre la mer du Nord où elle pourrait enfin rencontrer les médecins qui remettraient son épaule en état. Enfin, les médecins qui remplaceraient son épaule par un concentré technologique serait une tournure plus approprié mais chapeau blanc, blanc chapeau. Quoiqu’il en soit, depuis le départ de la voie 6 et leur rencontre avec Mori Ranmaru qui avait déjà remis le visage de Sayara en état, la maudite du scorpion avait déjà marqué deux pauses. La première pour rencontrer Tenshi Taya, impératrice des amazones dans le but de lié un pacte d’alliance, un objectif atteint en partie. Et une seconde fois pour profiter de l’hostilité très temporaire d’une bande de timbrés plus intéressés par les sous-vêtements des visiteurs que par leur personnalité. Ces deux premiers arrêts avaient entamé la patiente de la jeune brune blessée qui fulminait maintenant que la verte annonçait un troisième arrêt.

  Dis moi, Mademoiselle la navigatrice, comme tu comptes arriver en vie sur North Blue si on ne mange pas ? Aux dernières nouvelles, avec les goinfres que l’on a à bord, tout le stock de nourriture a été vidé. Hors, entre Arnold et toi, il y a de gros mangeurs. Seul différence, Arnold est un ours de vingt mètres de haut. Mange moins, on s’arrêtera moins.    


Vexée par les propos plein de vérité de sa supérieure, et estimant qu’elle ne mangeait quand même pas autant que le mammifère géant, à raison, la brune tourna les talons et alla se réfugier dans la bibliothèque sous les sourires amusés des autres membres de la bande. Sayara et Kim vaquaient tranquillement à leurs occupations et n’avaient pas pour ambition de quitter leur « navire » qui n’était autre que Bulle, la baleine-île. Quant à Nana, la petite végétale, elle dormait ; comme très souvent en ce moment. En effet, depuis quelques jours, la petite jeune femme plante semblait couver quelque chose, elle dormait beaucoup mais semblait particulièrement alerte entre ses phases de sommeil.

Quoiqu’il en soit, lorsque Bulle approcha et accosta sur une petite île située à la frontière entre les voies 2 et 3 de GrandLine, la cheffe du groupe fut la seule à poser le pied à terre, enfin, la seule humaine. Pour porter les courses et être véhiculée tranquillement, Kanäe avait réveillé Arnold, l’ours de vingt mètres et avait sollicité son aide. Ce fut donc la verte et sa monture et descendirent par la bouche de Bulle et commencèrent à avancer sur la terre de faible importance qu’ils venaient d’accoster. Cette île, dénommée Hitéa si l’on en croyait Lily, n’avait pour seul intérêt que la possibilité de s’y approvisionner. Non-affiliée au gouvernement mondial car probablement jugée trop petite et sans intérêt, les révolutionnaires primés pouvaient s’y balader plutôt tranquillement, un calme qui plaisait beaucoup à la Zoan. Depuis les événements de la prison d’Ezra, et malgré la trêve conclue entre Erwin et Aston Finley, la maudite préférait éviter les gouvernementaux et les chasseurs de prime, la sienne ayant grimpé drastiquement. Ici, sur ce lopin de terre perdu, elle ne risquait pas grand chose et pourrait faire ses courses tranquilles. Si un petit gradé ou un chasseur de prime de petit envergure se trouvait ici-bas, il réfléchirait probablement plusieurs fois avant de partir à l’assaut d’un ours titanesque et d’une primée à près de deux cents millions de berrys.

Ce fut donc sans encombres que la Toupex put rejoindre la ville, enfin le bourg unique de l’île, et commencer ses courses sous les yeux tantôt ébahis, tantôt effrayés des locaux quille reconnaissaient ou qui notaient simplement la présence immense qui se trouvait en lisière de la place du marché, aux portes de la forêt. Là, le bel Arnold était assis et attendait sagement et patiemment le retour de sa maîtresse qui viendrait charger divers sacoches sur son dos. Il savait pertinemment que s’il était sage, il aurait droit à une récompense à la mesure de son imposante taille, un demi-boeuf ferait une friandise acceptable pour ce titan de la nature.

Passant d’échoppe en échoppe, la traitresse prenait plaisir à retrouver cet instant simple du quotidien, à discuter avec les marchands sous les regards circonspects des passants et habitants du bourg. Elle était l’attraction de l’après-midi et finalement, cela l’amusait. Pourtant, et alors qu’elle revenait de son premier voyage de chargement des sacoches d’Arnold, un mal de crâne monstrueux la prit et lui fit serrer les dents et courber l’échine pour venir tomber à genoux sur le sol. Apparement, son haki de l’observation encore non-maîtrisé avait décidé de lui jouer des tours et de pourrir la petite journée de détente que l’ex-gouvernementale s’offrait.

Elle se retrouvait donc là, à genou au sol, au milieu d’une place de village, sous l’oeil étonné des personnes présentes, incapables de faire autre chose qu’attendre la fin de la crise.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 450
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
68/350  (68/350)
Berrys: 4.574.509.498 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Mer 29 Aoû - 19:15



Amitié interfactionelle

Que pouvait bien faire le jeune contre-amiral Spown sur une île dénuée de toute attention ? La réponse à cette question en elle-même était assez simple, mais une explication complète et détaillée permettrait de justifier celle-ci beaucoup plus facilement.
Cela faisait maintenant quelques jours que la partie deux de l’évènement surnommé Mars s’était achevé. Bien qu’un peu différent de la première édition, de violent combat avait eu lieu à travers les différentes salles du château. Concernant Caligula, il s’était confronté à un Nebula pour la première fois et avait eu la chance d’avoir un combat intéressant non pas forcément en lui-même, mais surtout par rapports aux différents idéaux échangés entre les deux adversaires. Leur affrontement physique s’était donc achevé de façon prématurée, mais selon la promesse du Jorgensen, les deux hommes se rencontrerait très prochainement.

En plus de son affrontement, le shandia avait aussi eu la chance d’assister à la mort de Makui en direct par la main du Vice-amiral Kurohebi. Celle-ci avait eu lieu dans un violent combat qui n’avait pas laissé le Vairon indemne, et même si ce dernier se refusait de l’avouer devant son équipage, ses blessures et le temps passé en compagnie des médecins de Marijoea en révélait long sur sa réelle condition physique.

Une fois tout le monde remis sur patte, La Couronne et Les Mads Dogs avaient eu leur petite entrevue avec les Thalassa, devenant presque une habitude, et c’est sans plus attendre que Ghetis avait annoncé la reprise du projet îles célestes.
L’équipage ne tarda pas plus que ça et se dirigèrent une nouvelle fois vers Jaya à bord de leur super navire pour traverser une nouvelle fois le Knock-Up-Stream mais avant ça, ils avaient besoin de vivre pour que le cuistot qu’était le shandia puisse nourrir toutes les bouches de cette grande famille qu’était La Couronne.
Il avait ainsi quitté le navire à coup de geppou pour atteindre la terre ferme et venir s’approvisionner sur cette petite île où régnait le calme.

Alors qu’il se promenait de commerçants en commerçants, le shandia entendit de son oreille indiscrète quelques voix légèrement effrayée mais surtout surprise par un certain individu apparemment présents sur l’île.

- T’es sur que c’est elle ?
- Je te le dit et redit ! Mais n’essaie même pas de la capturer, tu mourrais avant même que tu ne t’en rendes compte.
- Où ça ?  
Caligula fit frémir d’un seul coup les deux hommes en s’immisçant soudainement au sein de leur discussion. Le shandia avait pensé que malgré le fait qu’il ne porte pas son manteau de Contre-amiral, la population locale le reconnaitrait…mais la manière avec laquelle les deux hommes l’avaient regardé avant de continuer leur chemin lui fit clairement comprendre qu’il ne représentait « rien » sur cette île.

Il entendit alors une petite agitation venant d’à côté et en s’y haletant, il aperçu une jeune femme à terre avec un public un peu déboussolé ne sachant pas comment réagir. Lorsqu’il reconnu celle-ci et fut sûr d’être en face de cette personne le shandia s’approcha d’elle et parla à haute voix s’adressant à la foule mais surtout à Kanäe qui reconnaitrait peut-être sa voix.

– Je me charge de cette jeune femme. Retournez vaquer à vos occupations, tout est sous contrôle avec moi le grand Caligula !  
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Mer 29 Aoû - 21:00

Amitié interfactionelle  


Ces maux de crâne réguliers commençaient à réellement représenter un souci dans la vie de la maudite qui ne pouvait qu'être abattue à la moindre crise, pour le moment du moins. Au fil des occurrences, et si les changements étaient plus que légers, il semblait que la puissance des migraines allait en décroissant et surtout, que le brouhaha dans sa tête trouvait une sorte de mini-organisation. Sachant pertinemment de quoi il s'agissait depuis le temps, la verte imaginait que les voix perçues commençaient à se calmer, à se mettre dans l'ordre et que cela atténuait sa souffrance. Malgré tout, elle était encore loin du stade de maîtrise dit "standard" de son haki et à des années lumières de la maîtrise d'Erwin ou de Ghetis. Enfin, à ce titre, elle ne pouvait pas réellement se plaindre, son haki de l'armement avait déjà franchi les barrières traditionnelles de ce domaine et se présentait maintenant comme une arme de bon calibre. Quoiqu'il en soit, la migraine était là, violente, et la seule chose que percevait la maudite était le pas lent et lourd de son fidèle Arnold, l'ours géant, qui se rapprochait lentement de sa maitresse. Il ne comptait pas la laisser livrer à elle-même et la protégerait de tout danger.

Alors, lorsqu'un homme roux vint se planter près d'elle, portant clairement un intérêt à la pauvre torturée, l'ours accéléra le pas, quelque chose que sentit aussi l'ex-mouette. Elle ne comprit pas jusqu'à ce que la voix du gouvernemental se mit à raisonner. Il n'eut même pas à finir sa phrase qu'elle avait déjà mis un nom sur ce timbre qu'elle ne connaissait que trop bien. A partir du "jeune femme" qu'il avait prononcé, plus le moindre doute n'était possible et, malgré sa crise qui diminuait, la verte leva une main solitaire en direction de sa fidèle monture.

Arrête... c'est un ami.  


Interpellé par l'ordre de celle qui s'occupait de lui au quotidien, l'ours s'immobilisa et vint à poser son derrière massif non-loin de la place du village, sous les regard apeurés et affolés de la majorité des badauds qui déambulaient par là. Nombre d'entre eux s'étaient imaginés mourir entre les griffes du mammifère gigantesque, les coups de la révolutionnaire primée ou du mec qu'ils ne semblaient pas connaitre mais qui était particulièrement confiant. Dans son intervention, la voix de la Zoan invertébrée portait la marque de la douleur qu'elle ressentait encore mais retrouver son ami, celui qu'elle n'avait pas revu depuis bien trop longtemps, la poussa à combattre ses maux.

Prenant un appui plus ou mois adroit, elle se remit debout avec quelques difficultés et finit par être soulager de son fardeau. A peine ses pieds supportaient son corps que son haki décida de se retirer, de façon tout à fait unilatérale, comme toujours. Devant elle, fier et toujours aussi vantard, se tenait donc "le Grand Caligula". Il n'avait pas changé, toujours gouvernemental, toujours fidèle à lui-même et, source d'inquiétude, toujours avec l'Archer. Aux vues des événements de sa dernière rencontre avec le capitaine de la couronne, Kanäe se demandait si le rouquin allait suivre les traces de son mentor et tenter de casser du révolutionnaire. Son intervention, sur le ton de l'humour et la légèreté, était un trait classique du Spown qui ne l'empêcherait pas se battre, il aimait le combat et y prenait plaisir. Enfin, aux dernières nouvelles.

Si elle était incertaine de ce qui l'attendait, il n'en restait pas moins qu'elle ne souhaitait pas se battre, pas contre lui, pas ici et pas après autant de temps sans se voir. Alors, presque nonchalamment, elle s'approcha et ouvrit ses bras, d'abord sans un mot, pour étreindre cet ancien ami. S'il acceptait l'étreinte, cela signifiait qu'il ne en voulait pas, probablement pas autant que Ghetis en tous les cas. S'il acceptait, alors sa langue se délierait.

Cali, je suis très heureuse de te revoir.  


Il était gouvernemental, elle était révolutionnaire mais pour elle, cela ne changeait rien. Et, à cet instant, un souvenir lui revint en tête et la fit sourire : Whiskey Peak. Sur l'île de Zeke Lundren, elle avait retrouvé son petit-frère. A l'époque, elle était gouvernementale et lui révolutionnaire. Elle lui avait alors dit quelque chose, quelque chose qu'elle appliquait aujourd'hui au shandia : "Il n’y avait, n’a et n’aura jamais de question de différence de camp entre nous deux."
©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 450
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
68/350  (68/350)
Berrys: 4.574.509.498 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Jeu 30 Aoû - 1:54



Amitié interfactionelle

La dernière fois qu’il avait rencontré Kanäe, seul à seul, le shandia s’était battu comme une bête face à cette dernière à la suite d’un malentendu et une incompréhension entre les deux individus. Mais heureusement, avec l’intervention de Kalgo, les deux amis réussirent à reprendre leur esprit attend, avant que cette petite querelle n’aille trop loin.  Ils avaient tous deux étés blessés et assez lourdement qui plus est, mais de graves séquelles avaient pu éviter.

Aujourd’hui, Kanäe était désormais un grave criminel primé aux abords de 200 millions de berrys et le poste de contre-amiral du shandia lui ordonnait de tenter tant bien que mal à neutraliser cette menace révolutionnaire. Cependant, depuis leur combat, Caligula avait bien compris que le lien l’unissant à la verte ne pouvait être brisé par de « simple » grade ou faction. Il connaissait pertinemment la zoan et savait que celle-ci n’agirait jamais dans le but de nuire à autrui gratuitement. Ainsi il pouvait même la savoir dans les rangs des pires brigands de la mer bleue, qu’il ne se méfierait jamais des intentions de celle qui avait été l’une de ses collègues, et qui était aujourd’hui, l’une de ses plus chères amies.

Ainsi quand celle-ci vint accueillir le zoan préhistorique dans ses bras, le shandia n’avait point réagit sur le moment, se laissant tout simplement étreindre. Mais en entendant les paroles de son amie, il ne put s’empêcher d’à son tour enlacer la révolutionnaire tout en esquissant un sourire non pas insolent ou narquois comme à son habitude, mais bel et bien chaleureux et amical.

– Ouais…ça fait plaisir, Kanäe.
Il resta ainsi quelques instants, profitant pleinement des retrouvailles, puis se rendit compte en regardant aux alentours les regards des quelques habitants n’ayant pas décidé de « retourner vaquer à leurs occupations », que les deux individus avaient complètement perdus.
Habituellement, le shandia n’était pas très à l’aise concernant la manière d’exprimer ses émotions et avoir un public n’arrangeait pas la chose. C’est ainsi que sentant la gêne monter en lui, il attrapa finalement Kanäe par les épaules pour la repousser légèrement.

– Oui bon bah ça va hein, ça fait pas si longtemps que ça après tout. Et puis qu’est-ce que tu fiches ici ? Et c’est quoi c’est animal énorme juste derrière toi ?! J’ai l’impression qu’il me regarde de travers !
L’habituel comportement du shandia était revenu, aussitôt coupant court à la scène émouvante. Mais il s’agissait surement de sa maladresse et son comportement fier, qui faisait de lui ce qu’il était et la raison pour laquelle il était si proche de Kanäe.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Jeu 30 Aoû - 10:32

Amitié interfactionelle  


Caligula Spown était un homme assez complexe qui se caractérisait par beaucoup de choses et de penchants que le principal intéressé ne lâchaient jamais, ou presque. Impulsif, vantard, fier, piquant, intransigeant et vantard - pour lui le dire deux fois était nécessaire - le rouquin commençait à se faire connaitre non seulement pour son talent mais aussi pour ces traits de caractère. Pour la Toupex, il était effectivement tout ça, bien qu'elle aurait encore rajouté un "vantard" à la liste, pour qu'on oublie pas ce petit travers si spécial. Mais, si l'on creusait un peu, si l'on connaissait un peu le Contre-Amiral, s'il nous appréciait et que nous l'apprécions, alors il était possible de découvrir un jeune homme d'une grande simplicité, avec une certaine sensibilité et, contre toute attente, plein de gênes.

Consciente que cet échange physique ne durerait pas bien longtemps, la primée profita des retrouvailles avant de se sentir repoussée, un sourire amusé sur les lèvres. Ce genre de démonstration en public l'avait dérangé pendant très longtemps, durant la très grande majorité de sa vie gouvernementale. Aujourd'hui, libérée de bon nombre de ses démons et de ses travers castrateurs, le scorpion était plus chaleureux, plus avenant et n'hésitait plus à exprimer ses émotions aussi bien par les mots que par les gestes. Cali n'en était pas encore là, pas en public, et probablement ne le serait-il jamais : quelque chose qui faisait de lui ce qu'il était, qui lui avait fait gagner l'amitié et la confiance de ce rouquin.

Reculant d'un pas, et remettant donc une petite distance entre eux, une distance que le shandia apprécierait sans aucun doute, la verte afficha donc un de ses plus beaux sourires, franc et amical devant la gêne évidente de son ancien collègue de la couronne.

Je suis en transit, probablement comme toi j'imagine. Mon groupe a besoin de vivres, je m'y suis collé. Quant au magnifique ours que tu vois derrière moi, il s'agit de mon petit Arnold. Peluche, monture, alarme sur pattes, outil de dissuasion, videur de garde-manger ; il remplit beaucoup de rôle. 


La "peluche" ne réagit pas vraiment, trop occupé qu'il était à lorgner sur un stand de viande non-loin tout en gardant le gradé de la marine à l'oeil.

Ne lui en veut pas, Arnold est protecteur, il ne te connait pas, il t'a pris pour un ennemi. Mais ne t"inquiète pas, c'est un vrai ourson si on sait comment le prendre.  


Kanäe remarqua alors que la foule autour d'eux persistait, et, a fortiori, grossissait. L'attraction de la journée venait de connaitre un nouveau rebondissement, la gradée n'était plus seule mais bel et bien avec une autre personne. Qui était-il ? Avec son grade, la criminelle savait que quelqu'un finirait par le reconnaitre, elle pensa donc à la carrière de son ami et lui proposa de bouger.

Nous devrions parir d'ici Cali. Je ne suis pas certaine que Yang ou Ghetis apprécient la nouvelle s'ils apprennent que leur fidèle Caligula a taillé le bout de gras avec la traitresse, allons dans un endroit plus tranquille.  


Elle se tourna alors vers la forêt, et vers Arnold qui se trouvait sur le chemin et invita l'ours à s'en retourner jusqu'à leur embarcation animale, leur belle baleine-île, Bulle. Le mammifère géant ne se fit pas prier et quitta la zone d'un pas lourd et lent alors que la maudite commencerait à s'enfoncer entre les branchages, probablement suivie de la mouette.
©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 450
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
68/350  (68/350)
Berrys: 4.574.509.498 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Ven 31 Aoû - 16:28



Amitié interfactionelle

Kanäe connaissait bien son ami, ainsi elle n’avait pas mal pris le geste du rouquin qu’elle comprit assez facilement en prenant elle-même une légère distance correspondant environ à la « zone de confort » du shandia. Cela ne l’empêchait pas, bien évidemment, de se sentir proche de ses amis. Il avait tout simplement d’autres manières pour le montrer.
Comme son ami, Kanäe s’approvisionnait sur cette île avant de reprendre la route avec son groupe comme elle venait de le dire. L’ours qui la suivait constamment n’était autre qu’Arnold…un animal de compagnie entre autres qui remplissait néanmoins de nombreux postes et qui, malgré son apparence un tantinet effrayante, s’avérait être très chaleureux et amical d’après la révolutionnaire.

Alors que la foule se remplissait petit à petit et que la verte l’avait déjà remarqué, le shandia continua de mirer la « peluche » se lançant même dans ce qui semblait être un duel de regard. Le zoan avait l’habitude de facilement tomber dans ce genre de défi stupide le plus drôle étant, qu’il en sortait perdant la plupart du temps, ce qui ne l’empêchait cependant pas de continuer encore et encore ce genre de gamineries.

Il suivit cependant Kanäe lorsque celle-ci eut la bonne idée d’aller se mettre à couvert pour éviter que certaines personnes constatent qu’un gouvernemental et une révolutionnaire fasse copain-copain. Si ceci ne gênait pas Caligula une seconde, comme le signala la verte, cette information agacerait beaucoup plus l’une des cinq étoiles et même le capitaine de La Couronne qui n’avait guère apprécié le changement de camp de « sa fille ». Caligula l’ignorait mais un violent affrontement entre la verte et Ghetis avait eu lieu mettant fin par la même occasion aux liens les unissant l’un à l’autre.

S’enfonçant dans la forêt avec Kanäe et Arnold, le shandia profita de l’occasion pour remercier Kanäe pour son geste tout en évitant tant bien que mal les diverses branches et racines sur son chemin.

– C’est sympa d’avoir pensé à moi. C’est vrai que si la marine apprend que je suis en compagnie d’une révolutionnaire, ça va barder Iahahahaha…
Mais de ton côté, tes relations peuvent-elles t'attirer quelques soucis? Fin, je suppose que vous avez aussi une sorte de hiérarchie nan ?

Il ne voulait pas non plus causer du soucis à son amie bien qu’il souhaitait passer un peu de temps avec elle étant donné qu’il ne l’avait pas vu depuis si longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Lun 3 Sep - 21:16

Amitié interfactionelle  

En forêt, et comme à son habitude, la maudite se mouvait avec la plus grande des facilités, à l'inverse du serpent géant qui, même sous forme humaine, semblait aussi empoté qu'un animal de plusieurs mètres de long. Entendant les branches se briser, les pieds du rouquin buter dans les racines et autres témoins de sa maladresse forestière, l'ex-mouette ne put retenir un sourire amusé et légèrement moqueur. Techniquement, sur ce terrain, son expérience était bien plus grande que celle du Shandia. Ayant vu le jour sur une île totalement couverte d'une végétation luxuriante, ayant appris à chasser en son sein, arpenté ses hauteurs pendant plusieurs années, la verte savait évoluer dans cet écosystème comme dans une plaine vierge.

Assouplis toi Cali, t'éviteras de coucher la moitié de la forêt comme ça.  


Les piques, les vannes et autres moqueries avaient été le quotidien de ces deux amis pendant plusieurs mois au sein de la couronne, Kanäe et Caligula étant souvent proches au travers de leurs piques en apparence acerbes. Pourtant, dans le fond, et ceux qui les avaient connu ensemble le savaient, les deux anciens camarades s'adoraient et étaient proches. Malheureusement, le destin avait souhaité les séparer. Enfin, le destin et les ambitions et idéaux de la maudite Zoan. Quoiqu'il en soit, elle oublia rapidement ses petits souvenirs pour se focaliser sur la question du roux.

Inconsciemment, elle sourit davantage et ne put s'empêcher de penser que le jeune homme prenait en compte sa situation personnelle, malgré leur différence de camp, comme elle le faisait pour lui.

Pas vraiment non. Enfin, si, il y a une hiérarchie au sein de l'inquisition. Pour ce qui est de la révolution, depuis la mort d'Arias, sachant que je n'ai pas connu cette époque, il n'y a plus de hiérarchie générale. Perso, je suis la subordonnée d'Erwin, comme tu le sais.  


Nul doute que l'antique avait eu vent des nouvelles affiliations de la Toupex et notamment de l'équipage qu'elle avait rejoint et, évidemment, de son leader. Peu de chances que Ghetis n'ait pas mentionné ce petit renseignement lorsqu'il avait parlé d'elle aux différents membres de l'équipage. Et, s'il ne l'avait pas fait, les journaux auraient tôt pris le relai pour parler de l'inquisition, de ses membres et des différents fronts que l'organisation avait pu couvrir. Depuis, et notamment depuis le rehaussement de sa prime, l'appartenance du scorpion ne faisait plus aucun doute.

Je ne dois des comptes qu'à lui et il comprendra facilement, il sait d'ores et déjà que tu es un ami. S'il apprenait que j'ai eu un entretien avec toi, il m'en tiendrait pas rigueur, au contraire, je pense qu'il serait heureux pour moi. Pour le reste des acteurs révolutionnaires, je m'en moque, je parle à qui je veux. Et, entre nous, nous ne parlons pas de secrets militaires mais seulement de nous, ils n'ont donc rien à me reprocher.  


Des soucis en le rencontrant ? La verte n'en risquait aucun, enfin, selon elle. L'inverse cependant.

Pour Ghetis, je ne sais pas, à toi de voir. Mais si j'étais toi, j'éviterais de dire à Yang, Shang ou n'importe quel Thalassa que tu m'as croisé. Enfin, sauf si tu leurs fais croire que tu m'as combattu et que je t'ai détruit. Mais, te connaissant...  


La verte éclata alors de rire en imaginant son ami confesser une défaite inventée devant l'étoile du gouvernement et les différents membres de sa famille.
©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 450
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
68/350  (68/350)
Berrys: 4.574.509.498 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Sam 8 Sep - 15:24



Amitié interfactionelle

Il n’avait bien évidemment pas l’agilité de son amie malgré les quelques temps passés avec elle et leur mission en pleine forêt. Mais le conseil, ou le petit pique de Kanäe lui avait donné une idée merveilleuse…selon lui.
On lui avait demandé de s’assouplir, et par chance Caligula possédait un fruit très utile pour ce genre de chose. Ainsi, il écouta mot pour mot son amie et cet ainsi que l’idiot de contre-amiral arbora sa forme de combattant. Sa morphologie n’avait ainsi pas tant changé que ça, laissant simplement sa peau se recouvrir d’écailles de titanoboa. Cette transformation s’accompagnait, en plus d’une grande force, d’énormément de portée et de souplesse, actuellement requise pour traverser la forêt.
Le shandia se mit alors à traverser la forêt en laissant ses membres s’allonger un à un pour qu’ensuite le reste du corps rejoigne la première partie et de cette manière, il put en effet esquiver habilement branche et racine et avança plus aisément et facilement dans la broussaille.

– Iahahahaha, j’en viens même à me demander pourquoi je n’y ai pas pensé avant. C’est que vous en avez de bonnes idées les révolutionnaires !
Un peu d’humour ne leur ferait pas de mal et ils pouvaient malgré tout continuer leur discussion tout en s’aventurant dans la nature. Le zona fut content d’apprendre qu’il n’apporterait aucun souci à la verte qui n’avait que son frère pour supérieur. Cependant, la situation était beaucoup plus dangereuse du côté shandia. Kanae n’avait énoncé que Ghetis et Yang, mais en réalité n’importe quel soldat du gouvernement mondial qui verrait le rouquin avec la célèbre traitresse était une source de problème.

– Ouais je vais éviter d’en parler, bien qu’ils ne me font pas peur hein…Par contre, laisse-moi te le dire un truc…JE PREFERE DIRE QUE JE T’AI LAISSE PARTIR PAR PITIE QUE D’INVENTER UNE DEFAITE !  
Kanäe s’y attendait évidemment. Son ami était comme ça, et beaucoup trop fier pour inventer une défaite contre une rivale qui plus est.
Mais par mégarde, Caligula fit un faux mouvement suite à sa réaction excessive et il se retrouva complètement emmêlé dans les diverses branches et racines pour finalement se retrouver à la merci des éventuelles bêtes de la forêt.

– Aïe aïe aïe, euuuuuh, un peu d’aide ne serait pas de refus Iahahaa…  
Attendant impatiemment l’aide de Kanäe et peut-être celle d’Arnold, le shandia gaffeur profita pour interroger Kanäe par rapport à celui qui fut son ancien capitaine.

– D’ailleurs, tu as revu Ghetis depuis que tu as changé de camp ? Enfin tout est relatif hein, pour moi tu n’as pas vraiment changé de camp…sauf si tu fais des trucs que je ne tolère pas, mais je ne t’accuses pas non plus ! C’est juste que…et puis dépêchez-vous de me faire sortir de là !!  

[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Lun 10 Sep - 21:12

Amitié interfactionelle  

Cet homme était un idiot fini mais un grand idiot, un idiot au grand coeur, un homme comme on en faisait finalement très peu, encore moins au sein du gouvernement mondial selon les révolutionnaires et selon l’une d’entre elle en particulier. Son idée de souplesse avait apparemment réveillé l’inventivité de son camarade qui usa de son Zoan pour combler son manque, enfin son absence totale, de finesse naturelle. Pourtant, ce qui fit le plus sourire la verte ne fut pas tant sa transformation mais bel et bien le remarque qui l’accompagna, celle sur l’intelligence des révolutionnaires.

Prie pour que ton père ne t’entende jamais Cali.  


Ghetis était un homme ouvert, elle l’avait connu de cette façon mais aujourd’hui avec la révolution et surtout avec l’inquisition, le torchon n’était plus immaculé mais bel et bien brûlé. La Toupex, abandonna alors les références au Vairon et ria de bon coeur lorsque le roux évoqua la possibilité, ou son absence, d’inventer une défaite contre elle.

Par pitié ? Bah je te remercie. Si tu veux, on peut arranger ça, avant de séparer, je te donne une leçon et tu n’auras pas à mentir comme ça.  


Là aussi, et comme à leur habitude, Kanäe plaisantait. Elle avait déjà livré bataille contre lui à une reprise de façon très sérieuse, dans les rues d’Alabasta alors qu’ils étaient encore tous les deux des membres du gouvernement mondial. Ce combat avait été une énorme erreur basé un quiproquo d’importance et s’était terminé sur un abandon des deux côtés. Aujourd’hui, ils n’étaient plus affiliés à la même faction mais ils étaient plus amis que jamais, elle ne l’affronterait pas. Si un jour leur chemin devait se croiser dans une circonstance plus triste, lors d’une bataille entre les forces du gouvernement et de la révolution, Kanäe devrait faire face mais elle ne l’abattrait pas, jamais. Se résigner à tuer de vieilles connaissances, la traitresse l’avait fait mais il existait des exceptions, au moins deux, et Caligula en faisait parti. Quoiqu’il en soit, lorsque l’on chasse la naturel, il revient souvent au galop et pour le roux de la couronne, il revenait encore plus vite.

Ainsi, lorsqu’elle se retourna devant la complainte de son ancien collègue, son sourire ne put que s’accentuer encore, chose qu’elle ne vivait pas si souvent que ça et toujours en compagnie de ses proches.

Tu es vraiment le roi des boulets hein, on va dire que ça fait ton charme.  


Elle transforma alors sa main en pince et découpa les quelques liens qui restreignaient les mouvements de l’antique jusqu’à ce qu’enfin le couperet tombe, la question à laquelle elle ne s’attendait tout simplement pas. Par réflexe plus que par envie, elle laissa s’échapper un début de réponse : une piste.

Il ne t’a rien dit…  


En même temps que ces quelques mots, le sourire malin de l’ex-mouette disparut de son visage qui devint bien plus grave, la gêne étant palpable. De toute évidence, très clairement, l’Archer n’avait rien dit à son fils, il n’avait pas abordé leur dernière rencontre, celle où le scorpion avait failli perdre la vie. Voulait-il protéger le roux ? Ne supportait-il plus de parler de celle qu’il avait appelé sa fille ? Avait-il des regrets sur son comportement ? La venimeuse n’en savait rien mais elle ne cacherait pas la vérité au serpent, il était assez grand pour la connaitre.

Nous nous sommes croisés sur Boyn. Apparemment, il ne savait pas que j’avais attaqué Impel Down avec Erwin et le Fenice. Les choses se passaient bien, je voulais lui avouer avant notre séparation. Malheureusement, et je ne sais pas comment il a su, mais Ghetis a reçu un appel des Thalassa. Ils lui ont demandé de me ramener, de force s’il fallait. Tu me connais, tu le connais, je n’allais pas me laisser faire. Il a fait son choix, suivre les ordres lui a semblé être la meilleure solution. Nous nous sommes … battus ? Enfin, il m’a combattu, je ne rendais pas les coups, je ne faisais que me défendre. Tu connais sa force, il m’a vaincu et m’a balancé à la mer. Si ma baleine-île et mes subordonnées n’avaient pas été dans le coin, j’y passais. Depuis nous ne nous sommes plus parlés, il vaut mieux j’imagine.  


Kanäe souffla longuement et termina de libérer le Spown, puis, faisant quelques pas de plus, elle vint à s’asseoir sur un tronc couché au sol.

Je dois t’avouer que j’ai une petite rancoeur contre lui, celle de ne pas m’avoir compris, pas tellement le passage à tabac qu’il m'a infligé.   


Alors, elle attrapa la ceinture de son kimono et la laissa tomber lentement. Une fois libérée de l’entrave, elle écarta la partie haute de son vêtement et dévoila son épaule, ainsi que le haut de sa poitrine. Pourtant, si l’homme aurait pu être attiré vers la zone charnelle, son attention pourrait largement se focaliser sur une balafre disgracieuse trônant maintenant sur l’épaule de la traitresse.

Il m’a fait ça. Ça a pris du temps pour guérir, mais maintenant ça va mieux. J’ai juste quelques pertes de sensations de temps en temps. Pour la cicatrice, je pense au tatouage, je ne sais pas encore quoi graver dans ma peau. Enfin… Comme je t’ai dit, pour ça, je ne lui en veux pas. Il ne m’a seulement pas comprise, je le déplore. Aujourd’hui, je suis une ennemie de la couronne Cali. Maintenant que tu es au courant, j’espère que rien ne changera entre nous.   

©️ Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 450
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
68/350  (68/350)
Berrys: 4.574.509.498 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Mar 2 Oct - 22:44



Amitié interfactionelle

Sa bêtise et son immaturité l’avait contraint à finir dans une position des plus délicates face à son amie et le grand Arnold. Heureusement pour lui, Kanae possédait elle aussi un zoan des plus efficaces et c’est en deux temps trois mouvements qu’elle libéra le marin des racines et lianes le retenant prisonnier.
Si l’ange en fut ravi, n’eut le temps d’exprimer sa joie puisque la verte entama un sujet un peu plus grave et le tout avec une première phrase d’accroche assez étonnante. Celle-ci suffit au contre-amiral pour comprendre non seulement que la relation s’était à coup sur mal finie, mais en plus de ça que Ghetis avait préférée les laisser à part et le traiter comme un gamin. Il était indéniable qu’à travers cet acte le vairon voulait tout simplement protéger son fils, mais pouvait-il vraiment le laisser en dehors des affaires de « famille » et ce éternellement ?

–Bordel !
Kanäe avait tout expliqué et Caligula ne put sur le coup retenir ses émotions. Il laissa alors son poing fendre vers le sol avec un mélange de colère, de tristesse et de haine ce qui fissura celui-ci et blessa les phalanges du zoan. Les deux personnes pour lesquelles il avait le plus d’estime s’étaient déjà séparées auparavant, et maintenant celles-ci en étaient venues aux poings. Et alors qu’il croyait tout savoir, il put voir l’hideuse cicatrice sur le corps de son ami ce qui lui permit de bel et bien comprendre la violence du passage à tabac mené par son père.

Le shandia se laissa alors submergé par ses émotions et serra son poing une nouvelle fois pour s’acharner à plusieurs reprises sur le sol, le fissurant de plus en plus. Son poing droit en vint à prendre la couleur du sang et dès lors il se mit à effectuer la même chose avec le gauche. Il se mordait les lèvres à pleines dent pour non seulement encaissé la douleur, mais aussi pour retenir les larmes qui montaient en lui.

Caligula n’était pourtant pas du genre à pleurer. Il s’était promis de ne plus le faire étant petit, mais imaginant la scène ainsi que ce qui aurait pu arriver à Kanae, il ne put retenir ses émotions.

Il fut d’abord en colère contre Ghetis. Comment le brun avait il pu s’en prendre à celle qu’il avait un jour considéré comme sa fille pour une simple histoire de faction, de camp. L’uniforme de Kanäe était il la seule et unique chose faisant d’elle un membre de La Couronne ? Le capitaine était certes sous la pression des Thalassa, mais il avait très clairement dépassé les bornes !
Puis, peu à peu, le visage de Ghetis disparu dans sa tête pour se remplacer par celui d’un jeune roux. En effet, le shandia commença à s’en vouloir personnellement ce pour la simple raison qu’il n’avait pas pu être là. Il était surement le lien et la seule cause pour laquelle Ghetis et Kanäe pourrait trouver un terrain d’entente. S’il avait été là, nul doute qu’il aurait pu arrêter Ghetis et peut-être permettre aux deux individus de garder une certaine relation entre eux.

Caligula devint alors pâle, et se dirigea face à Kanäe pour effectuer un acte qu’il n’avait encore jamais fait de sa vie que ce soit sur les mers blanches ou sur la mer bleue : il se jeta au sol, front à terre, de manière à montrer à son amie toute sa bonne foi.

–Pardon Kanäe ! Je te demande pardon en tant qu’ami et membre de La Couronne ! Si seulement j’avais été là…Désolé !
Ses excuses ne changeraient nullement la donne, mais elles avaient le mérite d’être sincères et il espérait que son amie les accepterait.

Il se leva finalement pour s’asseoir juste à ses côtés sur le même tronc d’arbre et il reprit la parole, cette fois-ci avec une intonation un peu plus grave.

–Si tu revois Ghetis, tu voudras surement une revanche n’est-ce pas ? Je ne t’en empêcherais pas. C’est ton droit et je ne peux me permettre de jouer au moralisateur alors que je l’ai laissé t’attaquer sauvagement.
Il pouvait au moins faire ça pour elle. Il savait comment était son amie, tout aussi fière et vaillante que lui et c’est pour cette raison qu’il ne se mêlerait pas de cette affaire lors de la prochaine rencontre entre Kana et Ghetis. Il espérait néanmoins, qu’aucun des deux ne perde la vie dans celui-ci car il ne saurait pas comment réagir et malheureusement, ce sont ses sentiments qui le mèneraient à agir ce jour-là.
Caligula avait entre-autre reprit son calme. Il prit son courage à deux mains et regarda une nouvelle fois la plaie de son amie. Ghetis n’y était pas allé de main morte et le corps de la verte en avait gardé des séquelles, bien qu’il semblât désormais s’y être habitué.

–Je suppose que tu as déjà essayé tes onguents bizarre, ça n’a rien donné ?  
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Mer 3 Oct - 9:37

Amitié interfactionelle  


Lorsqu'il s'était mis à marteler le sol de ses poings puissants, la Toupex avait affiché une mine attristée mais avait laissé le Shandia faire selon son bon plaisir. Après tout, Cali était comme ça, un grand sanguin passablement émotif si on le connaissait bien et qu'il appréciait là ou les personnes visées. Se défouler sur des choses inanimées, ici le sol, était un comportement typique du Spown, quelque chose qui lui permettrait de sortir toute sa frustration, une chose que la Toupex comprenait allègrement étant donné qu'elle avait fait exactement la même chose suite à la mort de son fidèle Norok. C'était d'ailleurs au cours de ce procédé qu'elle avait découvert sa nouvelle force, son haki de l'armement avancé.

En attendant qu'il ait terminé, la maudite garda un oeil affectueux sur son ami tout en restant consciente que la suite des événements pourrait se révéler relativement désagréable. Elle se voyait déjà faire face à un Caligula prenant potentiellement le parti de Ghetis, tentant de convaincre son amie et "soeur" de couronne de les rejoindre de nouveau ; de trahir le Dog pour redorer son blason auprès des instances de la marine, auprès des Thalassa. Ce n'était pas tant que le rouquin soit impliqué politiquement mais qu'il essaie peut-être de renouer les liens d'une famille maintenant détruite : d'un lien entre le vairon et le scorpion qui ne serait plus jamais le même.

Pourtant, contre toute attente, l'impensable se déroula sous les yeux presque ébahis d'une ancienne mouette qui ne pouvait imaginer à un tel spectacle au cours de sa vie. Lui, le fier et puissant Caligula Spown, amuseur, fauteur de trouble et têtu notoire de la marine venait se s'agenouiller dans les plus vieilles règles de la tradition et demandait le pardon de son interlocutrice. Si, en voyant cette scène, Arnold eut un raclement de gorge moqueur envers le roux, la verte était partagée entre étonnement, incompréhension et gêne. En fin de compte, il n'aurait rien pu faire. Peut-être aurait-il pu stopper Ghetis mais alors le vairon aurait probablement capturé la Toupex qui aurait fini, un jour ou l'autre, entre les mains des étoiles et, en toute logique, dans les geôles d'Imper Down. Devant de telles excuses, elle garda le silence et attendit que son ami vienne s'asseoir à ses côtés. Alors, naturellement, elle eut un geste tendre envers lui et vint lui poser une main douce sur la joue, le tout accompagné d'un sourire franc et réconfortant.

Ne soit pas bête Cali... Si tu avais été là, les choses auraient pu être pires encore... Si tu l'avais arrêté, il n'aurait pas essayé de me tuer, il m'aurait ramener avec vous et les mouettes m'auraient envoyé en prison, probablement celle par laquelle je me suis révélée comme criminelle.  


L'épaule toujours dénudée, sa cicatrice bien visible, la verte écouta les tergiversations de son interlocuteur quant à sa possible vengeance sur le vairon, son envie d'en découdre avec lui lors de leur prochaine rencontre. Cette éventualité, elle y avait pensé de très nombreuses fois et y pensait encore certains soirs lorsque sa blessure se rappelait à son bon souvenir par une légère impression de tiraillement. Cette question, elle l'avait retourné dans tous les sens, pensé à toutes les possibilités, tous les scénarios et pourtant, elle n'avait trouvé aucune réponse ferme et définitive, seulement une vague préférence.

Je ne sais pas trop Cali... Pour dire vrai, je ne pense pas. Très honnêtement, je pense que Ghetis et moi seront amenés à nous affronter de nouveau un jour mais pas pour une vengeance de ma part mais bien mais bien pour une cause plus grande. Il défendra es idéaux du gouvernement, moi ceux de la révolution... Nous sommes ennemis lui et moi aujourd'hui. Et s'il se met sur ma route, je devrais l'affronter, le vaincre. Pourrais-je le vaincre ? Je ne sais pas. Il y a peu, j'aurais dit non sans hésiter mais maintenant je ne sais plus.   


La puissance de Kanäe avait bien augmenté ces derniers mois. Haki avancé, meilleure maitrise de son fruit du démon, expérience dans des combats de plus hautes volées, entrainements réguliers avec un homme qui surpassait la puissance de l'Archer : les choses n'étaient plus les mêmes. La Zoan n'était plus celle de Boyn et, la prochaine fois, elle rendrait les coups, sans concessions.

En parlant, son regard s'était un peu perdu dans le vide, arpentant nonchalamment la forêt derrière le Spown, la traitresse ne regardait plus Caligula mais lorsqu'elle revint à lui, elle remarqua qu'il était encore fixé sur ses cicatrices, sur cette blessure disgracieuse. Comme pour justifier son comportement, il posa une question sur l'état de la zone, peut-être le signe d'une réelle inquiétude pour son ancienne coéquipière. En tous les cas, la qualification des onguents de la maudite en tant que "bizarres" la fit rire. Et ce fut amusée qu'elle répondit à son ami.

Oui, ils m'ont aidé à cicatriser et le médecin de l'inquisition s'est bien occupé de moi. Heureusement, s'il avait mis plus de temps à arriver, j'aurais pu y passer. Enfin ! C'est du passé. Comme je t'ai dit, je ferai couvrir cette blessure un jour ou l'autre.   


Elle couvrit alors son épaule avec son kimono, faisant ainsi disparaitre la preuve du délit et remit sa ceinture en place pour plus de confort. Alors, une fois de nouveau parfaitement présentable, elle s'étala un peu sur le tronc et leva les yeux en direction du ciel. Des visages défilaient devant ses yeux, des gens qu'elle avait apprécié.

Comment vont Madi et Sheira ? Je pense à elles parfois, et à Pride... 


Les deux femmes susmentionnées, membres de la couronne, avait été des amies et elle les appréciait toujours dans le fond. S'agissant de Pride, les sentiments de la Toupex étaient bien différents. Fut un temps, elle l'avait apprécié, puis elle avait découvert le vrai visage de cet homme. Lui, plus que tout autre membre de la couronne, méritait la haine que les révolutionnaires pouvaient porter aux gouvernementaux. Lui, elle apprécierait de lui prendre la vie.

©️ Codé par Kari Crown

_________________


Dernière édition par Kanäe Toupex le Lun 5 Nov - 10:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 450
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
68/350  (68/350)
Berrys: 4.574.509.498 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Mar 30 Oct - 17:15

Amitié interfactionelle

Le spectacle que venait d'offrir le shandia à son amie ainsi qu'à l'ours prénommé Arnold s'avérait être assez pathétique. D'autant plus pour Kanäe qui connaissait très bien son camarade et le comportement de celui-ci. Il avait fait abstraction de toute arrogance, orgueil et prétention pour exprimer de sincères excuses à la verte qui les méritait amplement selon lui. Et bien qu'elle lui fît comprendre que sa présence aurait pu être problématique, le shandia n'en resta pas moins persuadé qu'il aurait assurément arranger la situation.
Quant à son éventuelle envie de vengeance, la détentrice d'un zoan invertébré avoua qu'elle aurait surement à affronter Ghetis un jour, mais que la vengeance n'était pas un objectif en soi, chose qui rassura le contre-amiral sans pour autant oublier le mal effectué par son capitaine sur son amie. Si un combat devait avoir lieu, le shandia se devait avoir la force nécessaire pour le regarder et ne pas intervenir quel que soit la tournure de celui-ci.

Kanäe avait apparemment beaucoup progressé depuis leur dernière rencontre et il y avait fort à parier que l'affrontement entre le Vairon et elle serait incroyable et digne de ce nom. La seule chose que pouvait espérer le zoan, ce n'est qu'aucun des deux ne perdent la vie durant le combat.
S'il misait sur une victoire de Ghetis dans un premier temps, il n'oubliait pas que Kanäe avait une vitesse d'apprentissage incroyable et une marge de progression hors norme. Il ne pouvait le lui avouer, mais Caligula avait assez vite compris que dans l'état actuel des choses il ne pouvait même pas espérer battre la verte. Elle avait gagné en expérience et en maturité pendant que lui avait quasiment stagné ces derniers temps.
Il devait lui aussi se donner au maximum pour ne serait-ce que rattraper et même dépasser aussi bien Kanäe que Ghetis pour qui il représentait plus une gêne qu'autre chose.

Ayant peu à peu repris son calme et après que Kanäe recouvrit son épaule cachant donc à nouveau la fameuse cicatrice, Caligula s'adossa sur un arbre tout en mirant le ciel peu après Kanäe, se rappelant qu'en effet elle s'entendait plutôt bien avec Sheira ainsi que Madi dont la nature d'homme-arbre avait fortement intéressé la verte.

– Elles vont bien. Madi est toujours aussi autoritaire et Sheira toujours aussi…tête brulée ? Elles parlent de toi de temps en temps. Des trucs du genre "Quand Kanäe était là" ou "Je me rappelle qu'avec Kanäe". Quant à Pride bien que ça ne t'enchante pas, il est toujours en vie haha.  
En effet, l'évènement de Whiskey Peak avait fait de Pride un ennemi aux yeux de la verte et Caligula ne pouvait que la comprendre. Pour le coup, il ne put même oser prendre la défense du membre de La Couronne dont l'action avait causée beaucoup de soucis aussi bien à l'île, qu'à l'équipage de Ghetis Archer qui s'était même fragmenté à l'époque.

– Il y a aussi Kalgo. Je pense que de l'équipage c'est celui à qui tu manques le plus, mais bon il fait avec et prend sur lui : j'en ai fait un vrai petit shandia Iahahaha…
Le jeune garçon avait intégré La Couronne à la suite d'une rencontre avec le shandia et la verte qui lui ont permis d'échapper à une vie barbante tout en exploitant son talent de navigateur. Il était donc reconnaissant envers eux deux et l'Abscence de Kanäe l'avait un tantinet perturbé au départ d'autant plus qu'il ne l'avait pas vu depuis une rencontre aux alentours d'Alabasta, remontant aussi au dernier combat entre l'ex marine et l'actuel contre-amiral.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Mer 31 Oct - 16:21

Amitié interfactionelle  


Elle n'était plus une gouvernementale, elle était une criminelle. Si Caligula l'acceptait, acceptait de parler avec elle, de partager des moments d'amitié sans aucune difficulté, il y avait encore fort à parier que peu seraient les membres de la couronne à tomber dans les mêmes travers. En réalité, le décret décima, appliqué à la lettre, rendait le Contre-Amiral Spown criminel tout autant que son interlocutrice, dans son cas, si cela venait à se savoir, il bénéficierait sans doute de quelques largesses. L'influence de l'Archer jouerait d'ailleurs pour lui et si les Thalassa pourraient perdre confiance, peu de chances que le gradé finisse à Impel Down pour cet échange cordial.

Ce type de moment, Kanäe aurait aimé pouvoir en vivre avec ses anciennes copines de la couronne, les susnommées Madi et Sheira. Madi était une rebelle dans le fond, elle se moquait souvent de Ghetis, en faisait à sa tête régulièrement et avait un fond contestataire. Cela, associé à son coup de coeur pour la Toupex, l'empêcherait peut-être de la considérer comme une ennemie, elles pourraient probablement passer un bon et calme moment. A l'inverse, la traitresse voyait Sheira comme une femme impliquée, gouvernementale jusqu'au bout des ongles, une gradée qui, malgré leurs liens passés, ne ferait pas deux poids deux mesures, elle attaquerait la verte à vue selon cette dernière.

Pourtant, et comme le souleva bientôt l'ange, il y avait un autre membre de la couronne qui avait une place particulière dans le coeur de sa libératrice, le jeune Shandia, Kalgo. Ce bonhomme avait été délivré d'une vie ennuyante par le duo "Kanaligula", elle le soupçonnait  d'avoir eu un petit béguin pour elle, innocent, presque enfantin. Depuis son départ en fanfare du gouvernement, l'ex-colonelle n'avait plus tellement penser à ses anciens collègues, encore moins au shandia sous les ordres du Spown. Les souvenirs lui revinrent en masse, des souvenirs heureux, malheureux, gênants ou simplement communs.

Embrasse Madi et Kalgo pour moi, Sheira aussi si elle ne m'en veut pas trop. L'on dit que seules les montagnes ne se rencontrent pas non ? J'espère que le jour où je les croiserai, elle pourra faire la part des choses.  


Finalement, une autre tête prit la place des anciens camarades, un visage qu'elle appréciait moins et qui était venu sur le devant de la scène quelques instants auparavant. Ainsi donc, le cyborg de la couronne était toujours toujours vivant, un information relativement peu étonnante en soit.

N'hésites pas à dire à Pride que s'il souhaite mourir, je lui offrirai ce plaisir sans aucun problème.   


Elle se mit à sourire, un sourire à la fois mesquin et rieur. Elle plaisantait, mais à demi-mot seulement, la vie de ce rouquin était une chose qu'elle aurait adoré prendre, une chose à laquelle elle ne renoncera toujours pas aujourd'hui. Loin de la haine qu'elle avait pu ressentir pour d'autres êtres, le Joa était un homme dangereux, mauvais.

Il était plus fort que moi, peut-être l'est-il encore, qu'en sais-je. Nous grandissons tous, avec le temps. Je me demande si je pourrais le vaincre. Je me demande si je pourrais te vaincre.  


Elle se mit à sourire, beaucoup plus amicalement, ils s'affronteraient un jour mais pas aujourd'hui, peut-être pas dans de si bonnes conditions.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 450
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
68/350  (68/350)
Berrys: 4.574.509.498 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Mer 31 Oct - 21:36

Amitié interfactionelle
– Pas de soucis pour Madi. En revanche pour Kalgo et Sheira, en dehors même du fait que celle-ci pourrait éventuellement t'en vouloir, j'aimerais éviter que tout l'équipage soit au courant que je t'ai vu. Non seulement ça ne serait pas une bonne chose pour moi, mais en plus ça pourrait attirer des soucis et je ne voudrais pas que Kalgo ait à subir une quelconque pression par rapport à tout ceci.  
En effet en plus de lui attirer des problèmes, il pourrait aussi mettre les membres de La Couronne en danger si ceux-ci étaient mis au courant de ses fréquentations et n'en informerait pas les autorités supérieures. L'idéal serait même de garder cette rencontre secrète et faire de même avec les éventuelles rencontres futures. Caligula lâcha néanmoins un soupir et rassura Kanäe.

– Mais ne t'inquiètes pas. Je lui ferai implicitement comprendre que tu vas bien et que tu ne l'as pas oublié. Il a le droit d'en connaitre un peu plus sur la situation après tout. Ce n'est plus un pleurnichard.
S'il fut heureux d'apprendre l'intérêt que Kanäe portait à ses ex-copines et celui qui la considérait comme une grande sœur, Caligula ne put s'empêcher de rire aux éclats lorsque la verte lui proposait ouvertement de régler le compte de Pride. Car bien qu'elle eût tourné ça sur le ton de l'humour, tous deux s'avaient très bien que cette plaisanterie pourrait très vite devenir réalité si les deux énergumènes avaient la chance de se croiser un jour où l'autre.

Pouvait-elle le battre ? Il y avait fort à parier que oui et il en était de même pour Caligula, mais elle avait raison de se poser la question puisque l'issue d'un combat ne pouvait jamais être déterminé à cent pourcent. Ainsi le shandia reprit position sur ses deux jambes, s'étira un peu et répondit franchement à son ami avec lui aussi, un sourire taquin n'étant autre qu'une preuve d'affection à la Caligula.

– Il me semble que pour l'instant tu ne m'as jamais battu Kanäe, je me trompe? Je ne vois pas pourquoi cela changerait soudainement…mais j'espère sincèrement que la prochaine fois qu'on s'affrontera, ce sera par choix et non par obligation.
En effet si leur faction ne gênait pas la relation qu'ils avaient entre eux, elles pouvaient lourdement entacher leur rencontre publique ou en présence de gouvernementaux.

– Oulà, je dois retourner faire mes courses moi ! Ça te dirait de regagner la place publique ? On ne se sent pas tous à l'aise en forêt.
Il regarda Arnold et sa maitresse puisqu'étant de grands amoureux de la nature et se remit en direction du marché en espérant être suivi par les deux professionnels sans qui il se perdrait assurément dans la broussaille.
Et c'est soudainement qu'un détail lui parvint à l'esprit. Le shandia fut même surpris de ne pas y avoir pensé et se tourna soudainement vers Kanäe avec un air étonné, pensant avoir fait la découverte du siècle.

– KANÄE ! Ne me dis pas que t'as remplacé le célèbre Norok par ce vieil ours tout pourri ?!  Je viens de réaliser que lui aussi ça fait un moment que je l'ai pas vu… hormis si en fait, cet ours n'est autre que Norok déguisé en ours ??
Idiot comme il est, le shandia s'approcha donc du mammifère et tira légèrement, puis de plus en plus fort sur sa peau pour voir si il ne s'agissait pas d'un déguisement comme dit plus tôt pour éviter d'être reconnu par les gouvernementaux.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Jeu 1 Nov - 11:54

Amitié interfactionelle  


Il avait raison, parfaitement raison, si le rouquin transmettait les amitiés de la verte à tout le navire, Ghetis l'apprendrait et ne réagirait pas forcement de la meilleure des façons. Potentiellement bien plus grave, et même s'il ne se ferait probablement pas sortir de la marine pour ça, d'autres personnes plus influentes et plus puissantes que l'Archer pourraient aussi l'apprendre, causant un tort non-négligeable aussi bien au Contre-Amiral qu'à l'ex-colonelle. Devant de telles révélations, les Thalassas pourraient penser qu'envoyer Caligula affronter la Toupex serait une bonne idée. Enfin, il avait raison, un constat terrifiant pour une traitresse qui se mit à avoir peur.

Tu serais devenu... malin ? 


Le Shandia était un éternel idiot alors tant de perspicacité de sa part ne pouvait qu'étonner une jeune femme l'ayant toujours vu comme une tête brulée, un imbécile fini parfois. L'intelligence était une force pour beaucoup, un atout majeur. Pour le Spown, sa plus grande force était probablement l'inverse : son instinct, son savoir combattif. Il n'avait pas besoin d'établir de longues stratégies, d'autres le faisaient pour lui. Il était un homme de terrain et, en cela, ils se ressemblaient.

Quoiqu'il en soit, Madi serait mise dans la confidence. Elle était suffisamment forte mentalement pour garder un secret, qui plus est si elle avait toujours ce petit sentiment d'attirance pour la maudite du scorpion. Kalgo aurait l'information, par chemin détourné, elle faisait pleinement confiance à Caligula pour que tout cela circule dans le plus grand secret.

Finalement, le sujet des anciens camarades fut clos avant que celui des affrontements passés entre les deux amis refasse surface. Effectivement, comme il l'avait dit, l'antique n'avait jamais perdu contre l'invertébrée, il avait concédé un match nul sur Alabasta mais rien de plus, rien pour le moment. Kanäe en était certaine, un jour prochain, ils auraient à s'affronter de nouveau, par choix ou par obligation. Caligula avait sa préférence mais, dans le fond l'ancienne membre de la couronne ne la partageait pas forcement. Un combat par choix serait une exhibition, un entrainement, quelque chose dans lequel les adversaires ne se donnait pas entièrement. Elle respectait le Spown, elle voulait se battre de toutes ses forces, peut-être serait-ce plus simple dans le second cas.

Elle se contenta d'acquiescer simplement d'un signe de tête, elle ne pouvait le lui dire car au fond d'elle, elle s'en voulait. La révolution avait été la voie qu'elle avait choisi, celle dans laquelle elle s'épanouissait au mieux mais aussi celle opposée à certains êtres chers. La révolution et la marine s'affronteraient de nouveau dans un combat à grande échelle un jour, l'inquisition ferait partie de la faite, peut-être en tant que meneur par le biais de son leader. En face, la couronne serait là, ça ne faisait pas le moindre doute. Ce jour-là, Kanäe Toupex les affronterait tous.

Légèrement déboussolée par ces quelques réflexions, elle ne releva pas tout de suite à la proposition de départ du reptile et ne réagit que lorsqu'elle le vit s'éloigner.

Allons-y mais je t'abandonnerai avant d'arriver sur la place. J'ai terminé mes emplettes et il vaut mieux pour toi qu'on ne te revoit pas avec moi, Contre-Amiral Spown. 


Elle suivit le maudit un temps avant que celui-ci ne commette une erreur, quelque chose de plus qu'habituel lorsque l'on connaissait le maudit du Titanoboa.

Nook est mort, il a été tué par une gradée de la marine.  


Contrairement à la joie qu'elle mettait dans cette rencontre depuis le début, cette fois, la maudite affichait une mine plus gênée, plus froide. Elle ne versait pas la moindre larme, ne semblait pas au bord du gouffre, mais sa voix ne transmettait plus la même émotion. Elle n'en voulait pas à Cali, et alors que l'ours géant le gratifiait d'un grognement, la Toupex passerait à côté de son ami pour prendre les devants, sans ajouter un mot.

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 450
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
68/350  (68/350)
Berrys: 4.574.509.498 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Jeu 1 Nov - 16:39



Amitié Interfactionelle

Si Caligula avait ressenti une énorme joie en retrouvant une très chère amie dont il n'avait plus eu les nouvelles depuis belle lurette, il s'avère que cette journée avait aussi été pleine de mauvaises nouvelles et penser que la plus grave d'entre elle avaient été annoncée était une grave erreur. Car certes Kanäe avait été malmenée et gravement blessée par Ghetis, mais elle avait eu la chance de ressortir vivante de cet affrontement. Et cette chance-là, Nook n'avait pu en bénéficier.

Le shandia ne connaissait pas la bête aussi bien qu'il connaissait Kanäe ce qui expliqua sa réaction mêlant gêne et tristesse lorsqu'il eut la réponse à sa question, mais il éprouvait surtout de la peine pour Kanäe qui avait connu le défunt animal à un moment de sa vie où elle n'avait plus aucun camarade ou allié, où elle devait se confronter à la solitude. Savoir en plus de ça qu'il avait été tué par un marine n'aidait surement la dernière dans ses relations avec les gouvernementaux, mais elle n'avait pourtant pas laissé transparaître ne serait-ce qu'une larme et décida de continuer la marche vers la place.
C'est Arnold qui avait entre autres exprimé les sentiments de cette dernière en "grondant" Caligula à sa manière, chose à laquelle le shandia répondit avec un sourire témoignant une once de tristesse et le regard vers le sol. Il s'adressa au poilu à voix basse de manière à être audible que par celui-ci qui constaterait bien la peine du contre-amiral.

– Apparemment, je ne suis pas devenu si malin que ça hein.
Il regarda alors Arnold avant de soupirer un coup et de suivre Kanäe. Le mal avait été fait et pour le coup, le shandia ne pouvait s'en vouloir éternellement étant donné qu'il n'était tout simplement pas au courant et n'avait aucun moyen de le savoir. Il valait même mieux qu'il le sache maintenant et pas dans une situation qui aurait pu être plus délicate.
Il fit ainsi le choix de ne pas s'attarder sur le sujet et après un bref "désolé" à l'égard de son amie, il continua sa marche vers la place publique.

Et s'il était assez bon pour dégrader une ambiance, Caligula avait aussi la particularité de faire revivre un groupe et redonner un petit moment de joie à celui-ci. Il s'arrêta alors brusquement dans la forêt et stoppa par la même occasion la verte et Arnold.

– Oï, j'ai un petit défi à vous proposer vous deux. Sur votre propre terrain, je propose que l'on fasse une course jusqu'au village. Maintenant que j'ai survécu à l'enfer des arbres une première fois, je peux m'affirmer expert en botanique Iahahaha
Ne se rendant même pas compte de la bêtise qu'il venait de déblatérer, Caligula continua à rire quelques secondes avant de reprendre son calme et finir son explication.

– Une simple course jusqu'au village à travers cette forêt. Bien sûr pas le droit d'abattre les arbres et autres végétaux sinon c'est trop simple pour le mammifère juste ici. Alors Kanäe ça te tente ? J'espère que tu n'as pas peur de perdre dans ton élément !

Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Jeu 1 Nov - 22:23

Amitié interfactionelle  


Cali était un gaffeur. De mémoire de Toupex, il l'avait toujours été et le serait à jamais. Il était typiquement le style de mec à féliciter une femme pour l'heureux événement qu'elle attend alors que cette dernière n'est pas absolument pas enceinte ; à féliciter un homme pour son bon goût en matière de femme alors que ce dernier a été plaqué deux jours avant ou encore à se lier d'amitié avec une adversaire totale. Oui, sans aucun doute, il était ce genre d'homme. Elle le savait, elle ne lui en aurait de toute façon pas voulu, il ignorait ce tragique événement.

Tu ne pouvais pas savoir, ne t'en fais pas. 


La maudite poursuivit sa marche, dans un silence de cathédrale. Dans ces moments-là, lorsqu'elle repensait à son ami nocturne, elle aimait se remémorer des souvenirs qui n'appartenaient qu'à elle, ces instants précieux qui avaient rythmé la vie de Kanäe et Norok Toupex pendant plusieurs années. Elle avait grandi à ses côtés, avait progressé à ses côtés, s'était découverte à ses côtés mais aujourd'hui, il n'était plus là. Comme la navigatrice qui avait égaré son logpose, la chasseresse verte avait perdu son fidèle compagnon, sa boussole. Nana comblait cette place en un sens mais la chose n'était pas similaire. La jeune femme végétale aux apparences d'enfant comprenait et commençait à découvrir sa supérieure mais elle était encore loin d'en savoir autant que cette bête volante.

Parfois, certaines nuits, Kanäe revivait en rêve l'instant où elle avait appris le "départ" de son protégé pour une vie plus sombre, éternelle. Kim lui avait appris les circonstances de ce départ, un tir dans la tête, direct, sans bavures. Il était mort sur le coup, ça ne faisait pas le moindre doute. Norok... Elle y repensait souvent et souriait à chaque fois, comme à cet instant dans la forêt avec le Spown. Au milieu de sa tristesse, un sourire immergeait. Mélancolique mais empli d'une véritable joie. Elle avait vécu avec le défunt, elle l'avait aimé et l'aimerait à jamais.

Bientôt, pour briser l'ambiance difficile qui s'était instaurée, le maudit du Titanoboa se mit à proposer un nouveau défi à son ancienne camarade, un défi où il ne pouvait gagner. La Zoan du scorpion le savait, il le savait aussi très probablement.

Si tu veux. 


Elle se préparerait alors et attendrait le départ, se mettant en position pour prendre une impulsion initiale éclair à l'aide de sa queue de scorpion. Derrière eux, Arnold ne comprenait pas le principe du défi et semblait ne pas vouloir y participer. Il avancerait à son rythme, tranquille. De son côté, une fois le coup donné, la maudite irait aussi vite que possible et attendrait son rouquin d'ami pour lui dire au revoir, il serait plus lent. Enfin, pouvait-il en être autrement ?

©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 450
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
38/75  (38/75)
Expériences:
68/350  (68/350)
Berrys: 4.574.509.498 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Ven 2 Nov - 21:48



Amitié Interfactionelle

Il le savait bien que son amie allait accepter le défi. Non seulement elle était sûre de gagner, mais en plus de ça supporter les moqueries et pics du shandia pendant toute la durée du trajet retour dans le cas où elle aurait refusée était bien plus épuisant qu'une petite course en forêt et surtout pour elle. Arnold n'avait quant à lui pas trouver la nécessité d'y participer, chose un peu embêtante pour Caligula qui pensait pouvoir éviter la dernière place si l'ours s'était joint à eux.

En effet, il avait beau être bête, Caligula savait pertinemment qu'il n'avait aucune chance de battre Kanäe dans une course en forêt sans aucune aide, évènements extérieurs ou coups bas. Mais son objectif n'était pas la victoire pour le coup, bien qu'elle ne lui ferait pas de mal, il espérait surtout quitter son amie sur un moment agréable et pouvoir rire de celui-ci à chaque fois qu'il y penserait. Car en effet maintenant que la verte avait quitté le gouvernement mondial, Caligula ne verrait son amie que de manière occasionnelle et il fallait pour ça qu'aucun des deux ne perdent la vie durant une bataille, sans oublier qu'en présence de soldats du gouvernement les deux individus ne s'adresseraient surement pas de grandes politesses.
L'affrontement entre Ghetis et elle lui avait bien fait comprendre que pour la marine, Kanäe n'avait plus aucune importance et qu'aucun cadeau ne lui serait fait. Le shandia s'était alors resigné à laisser un petit bout de fierté sur le côté et se montrer plus amical avec la verte.

Caligula se métamorphosa partiellement laissant simplement ses jambes s'unirent pour former une queue qu'il replia ensuite sur elle-même de manière à former une sorte de ressort qui lui permettrait de se propulser tout droit vers la sortie de la forêt. Il ne comptait cependant pas s'en sortir uniquement avec son fruit du démon et alors qu'il entama le compte à rebours qui déclencherait le départ, il se mit à glisser sa main dans la poche de son manteau de contre-amiral.

– Trois…Deux…Un…
Il sorti discrètement une boule de couleur bleue de sa poche qu'il éclata au sol juste devant Kanäe espérant la déconcentrer un maximum.

– PARTEZ !
Il s'agissait d'une boule avec la capacité de geler la surface avec laquelle elle rentrait en contact. Ainsi si la verte n'avait guère fait attention, elle risquait de perdre son équilibre une fois les pieds posés sur la petite couche de glace, puis de tomber par la même occasion de perdre une poignée de seconde laissant donc à Caligula, qui s'était dès lors propulsé comme convenu, une chance de victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1786
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   Lun 5 Nov - 10:52

Amitié interfactionelle  


Lorsqu'elle vit le projectile glaciaire éclaté sur sa route, non-loin de son point de projection prévu, la maudite du scorpion se mit à sourire. Elle pouvait l'esquiver facilement en le survolant grâce à son impulsion initiale mais les choses l'amusèrent, elle y posa le pied sciemment, laissant alors le shandia prendre une avance légère. Il jouait pour gagner, comme il l'avait toujours fait, comme elle essayait de le faire le plus possible également. Récemment, elle avait beaucoup joué, toujours pour la victoire mais à des jeux bien plus durs, bien plus sanglants, plus sérieux. Elle avait joué, avait perdu Norok goûtant ainsi à l'amer goût de la défaite personnelle. Pourtant, de cette épreuve était né quelque chose, du positif : son haki de l'armement avancé s'était dévoilé à elle.

De ces récents événements, de ces jeux de la mort, la Toupex en avait tiré une leçon primordiale : si la défaite doit-être évitée, elle n'en reste pas moins une grande source de savoir. L'arrivée de Nana, sa maîtrise du haki, l'éveil de son fluide de l'empathie, son rapprochement avec le mouvement de Sor, sa place affirmée sur la scène révolutionnaire et inquisitoriale : tout avait découlé d'une partie qui avait été une victoire politique mais une défaite personnelle.

Toujours le même hein... 


Elle ne souffla ces quelques mots que pour elle-même, le rouquin ayant déjà pris quelques longueurs d'avance. Caligula avait surement perdu quelque part, en était-il ressorti grandi ? Elle l'ignorait mais il perdrait aujourd'hui et pourrait apprendre une leçon : la petite Kanäe n'était plus.

Plantant sa queue dans la plaque de glace, la brisant au passage, la maudite s'offrit une impulsion puissante qui souleva un morceau de terre au moment du relâchement. Elle évoluait dans le milieu forestier avec une aisance folle, preuve de ses années de chasse en territoire hostile des années avant cela. Les végétaux, la forêt : c'était son élément. Elle rattraperait le Spown assez rapidement et chercherait à le dépasser avant la ligne d'arrivée. En parvenant à ses côtés, quelques images revinrent à la révolutionnaire. Elle se voyait mettre un pied sur le bateau de la couronne, le premier qu'elle y avait posé. C'était Caligula qui l'avait mené là, lui promettant de lui présenter la père de cette famille, une idéologie à laquelle Kanäe n'avait trop réussi à adhérer. Elle se voyait se chamailler avec le serpent dans les couloirs de l'embarcation, se battre avec lui sur l'île des moches ou encore contre lui à Alabasta. Elle se voyait sur Whiskey Peak, laissant cet ami derrière elle ; à Olandaina après leur séparation et ici, maintenant, ami malgré tout.

Une certaine mélancolie prenait possession du coeur de la verte alors qu'une idée fixe commençait à s'y insinuer : "C'est peut-être la dernière fois, ce calme". L'avenir était écrit quelque part, un jour, ces deux-là se recroiseraient mais dans quelles circonstances, elle ne pouvait le dire.

Kanäe se tournerait alors vers son ami, en pleine course, avant d'accélérer le rythme.

Grâce à toi, j'ai grandi. A toi maintenant. 


Accompagnant sa remarque d'un sourire, elle accéléra soudainement, prenant un nouvel appui déterminant sur un tronc massif. Elle remporterait la course.

Quoiqu'il en soit, une fois celle-ci terminée, il serait temps de se séparer.


©️ Codé par Kari Crown

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Amitié interfactionelle (PV Cali)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Peut-être le début d'une nouvelle amitié... [PV Nuage De Pie]
» Amitié animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-