Partagez | 
 

 [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ [Civils]

avatar
Messages : 148

MessageSujet: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Jeu 9 Aoû - 15:35



Kaemichi, Kaemidori

- Elle est moooowte tu croac ?
- Arrête de dire des bêtises… Je crois qu’elle va bien.

Changeant la compresse d’eau fraiche sur la tête de la naine, les grenouilles se regardèrent, un peu dépitées. Ces êtres étaient littéralement des batraciens. Ils habitaient aux abords d’Alabasta, à Kaeru no Kuni, le village caché des grenouilles. C’était un lieu de pur bonheur : personne n’avait jamais découvert leur position, et ils bénéficiaient d’un écosystème adapté à l’humidité dont ils avaient besoin pour survivre. Idyllique, c’était le mot adapté. Pourtant, ce village de grenouille était bien plus évolué que la plupart des villages qui existaient : il s’agissait d’un lieu sans nul pareil, où les animaux portaient des vêtements à leur taille.

- Quand elle se réveillera, tu lui feras visiter le village… Enfin, quand elle se réveilla, si elle réveille.
- Croooaaaac ? Tu croac que c’est à mooooah de le faiwe ?

La grenouille s’énerva avant d’être remis à sa place d’un simple coup de canne sur le haut du crâne. A son âge avancé, Mamie Verte avait toutes les difficultés du monde à se mouvoir correctement. Les autres membres du clan adoraient sa présence, mais ils craignaient surtout sa disparition. Après des années de bons et loyaux services à la communauté, elle espérait parfois pouvoir avoir une fin paisible, dans son sommeil… Et quand elle se réveillait chaque matin, elle remerciait le monde de ne pas l’avoir quitté. Il lui restait tant à partager !

Kaeru no Kuni s’apparentait à un grand village d’une demi-douzaine de kilomètres, tout en longueur, cachés derrière des rochers qui donnaient sur une sorte de marécage propice au développement de leur nourriture principale : les insectes. Les lieux étaient boueux, et les rayons du soleil perçaient le plafond de manière à transmettre ce qu’il fallait de lumière pour rendre le lieu vivable.

Les maisons étaient construites en paille et en nénuphar, mais certaines constructions relevaient de l’expertise humaine, volée à l’arrachée par une partie de la population verte. Ils avaient, pour certains, décidé de voyager. C’était en revenant d’un voyage que Kaemichi avait donc trouvé cette demoiselle endormie, à côté d’un vieillard impossible à transporter, et de toutes les manières trop gros. Il était sûrement séché dans le désert à l’heure actuelle.

- Eh, oh, réveille-tooooa ! J’ai pas envie de passer ma jouwnée ici !

Kaemichi s’impatientait avec le départ de Mamie Verte, aka Kaemidori.

Tu es dans une maison nénuphar.

Kaemichi est niveau ??
Kaemidori est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Jeu 9 Aoû - 21:41


   

   

   
Réveil au pays des grenouilles

   
ft. LES GRENOUILLES <3 et Papy !  

 




 Zylphia fronça les sourcils, paupières closes, lorsque qu’une voix coassa son impatience. Son visage se crispa alors qu’elle s’éveillait dans un gémissement fébrile. Son corps entier était douloureux, comme si elle avait passé une très mauvaise nuit sur un matelas trop rugueux. Parfois, le lit douillet qu’elle avait abandonné à Dwarf Town lui manquait, mais à aucun moment elle ne regrettait d’être partie. L’aventure valait bien tous les sommeils inconfortables du monde. Du moins, elle avait tout le temps de rattraper ce sommeil ; c’est d’ailleurs ce qu’elle pensa et fit. Accompagnant le mouvement d’un grognement qui se rapprochait du ronronnement, la gnomette se tourna sur le ventre pour poursuivre sa nuit... et s’écroula sur le sol.

- Aaaïïïee…

Elle entrouvrit un œil, l’esprit encore embrumé, alors que se décollait mollement de son front le linge humide qui y avait été déposé. Tous ses muscles étaient tendus, courbaturés, si bien que le moindre geste paraissait d’un effort herculéen pour la lilliputienne. Elle poussa sur ses bras en grimaçant, tentant de ramener ses souvenirs à la surface. Elle se rappelait d’un couloir immensément long, infini, et de quelques petits vieux du Compost qui l’accompagnaient. Il y avait un bocal, aussi, et un jardin. Ensuite, c’était assez flou. Elle ressentait beaucoup d’agitation sans réussir à se voir dans la scène. Ce devait être un rêve, pensa-t-elle premièrement. Un cauchemar, plutôt, car la chose n’avait rien de plaisant. A part un baiser, peut-être.

Assise par terre, dos contre le lit, elle observa la pièce dans laquelle elle se trouvait. L’endroit n’avait pas été construit à la grandeur des humains, mais sa taille n’était pas non plus adaptée à Zylphia. C’était à peine trop grand pour elle, mais il lui semblait que les meubles restaient convenables et atteignables. Aux yeux de la gnomette, c’était en tout point une chambre de poupée. Un instant, elle pensa que son voyage n’avait jamais eu lieu, et que, de son départ à cet étrange jardin, tout n’avait été qu’un rêve. Mais elle élimina bien vite cette hypothèse, convaincue qu’elle n’était pas à Dwarf Town : le mobilier un peu trop haut, les murs à l’aspect végétatif, et surtout ce petit être à la peau verte, tout semblait lui dire qu’elle était bien loin de ce qu’elle connaissait déjà. Et cette sensation s’avérerait, car de toute son entière vie, jamais Zylphia n’avait posé les pieds sur une île de Grand Line.

Seulement, la petite n’avait aucune idée de l’endroit où elle se trouvait. Elle pivota le visage à droite, puis à gauche ; dans le mouvement, elle vit à nouveau l’étrange personnage qui la surveillait. La première fois, elle n’avait pas réellement prêté attention à sa présence, ne remarquant que sa peau verte. La seconde fois, elle buta un peu dessus, mais ne réalisa pas tout à fait qu’un être lui faisait face. Mais sa curiosité fut piquée, et la troisième fois où ses yeux croisèrent ceux de la grenouille, elle sursauta, avant de plier ses genoux dans ses bras pour se faire toute petite. Elle l’observa silencieusement, sans comprendre.

Et alors que la timidité - ou peut-être la peur - la terrait dans le silence, alors que son réveil se faisait petit à petit, elle se souvint des événements de la veille. C’était étrange, mais, sans qu’elle ne puisse se le prouver, elle comprit que ça n’avait rien d’un rêve. Tout ce qu’il s’était passé était réel, mais la fin de sa journée sur Mars était floue. Elle se rappela avoir eut l’intention d’enrouler un homme dans un cocon, avant qu’une vieille dame ne l’envoie valser vers une étrange ouverture. La suite, elle n’en savait rien ; il fallait croire que le coup avait suffi à assommer la petite créature. Alors elle se releva, non sans moins de peine qu’à son éveil, mais avec beaucoup plus de vigueur, et pleine d’inquiétude, questionna son hôte :

- Où sont les autres ?! La vieille dame, les filles et tous les papis, et la dame de la cantine ? Le majordome, aussi ! Est-ce qu’ils sont ici ? Je dois les retrouver !


Zylphia voulut s’élancer vers l’extérieur, mais encore fébrile, trébucha et s’étala sur le sol. Elle posa alors la question qui aurait dû être la première :

- Et… où est-ce qu’on est, ici ?

   
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1692
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
323/350  (323/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Sam 11 Aoû - 10:07




Kaeru no Kuni


Tout était noir pour le vieillard, que ce soit dans son esprit ou autour de lui, il n'avait pas ouvert les yeux depuis un moment. Le rythme de son coeur s'accélérant petit à petit, l'ancêtre se réveillait au gré de la chaleur environnante. Nils ne supportait pas cette chaleur. Un râle de souffrance le tira de sa torpeur tandis qu'il ouvrit un premier oeil, le second se refusant à tout effort. Il ne se souvenait tout simplement de rien.

Amenant une main au niveau de ses yeux, le vieil homme se mit plein de sable dans les yeux et commença à râler sous la surprise, se relevant presque instantanément assis avant de pousser un cri de douleur retentissant. Le regard affolé de son unique oeil se posa sur une blessure bien moche au niveau de son ventre, remontant jusqu'à ses côtes. Une cicatrice horrible traversait presque de part en part le corps de l'ancêtre.

La chance était néanmoins de son côté : cette dernière était cautérisée et, bien que douloureuses, la plaie avait été parfaitement ligaturée. Que s'était-il passé ? Les vêtements déchirés, son blouson de sergent ne ressemblait plus à rien. De toute façon, il crevait déjà de chaud. Enlevant le haut difficilement, le vieillard se retrouva torse nu. Il lui fallut d'ailleurs plusieurs minutes pour se relever... difficilement.

Ainsi recommençait l'histoire d'un vieil homme... une nouvelle fois seul. Une chance pour lui, il retrouva son bâton de fortune à côté de lui et put prendre appui sur ce dernier. Dans une marche difficile, il entama une descente de colline sablonneuse. Ayant fait un turban de son uniforme pour se protéger de la chaleur, le vieil homme chercha à repérer le moindre signe de civilisation.

Au bout de quelques secondes, il dut se rendre à l'évidence : du sable. Rien que du sable.

Plusieurs heures s'écoulèrent sans que rien ne se passe, ni autour de lui, ni dans sa tête, le vieil homme était simplement perdu, déambulant comme un pauvre dément dans les couloirs d'un hopital. Soudain, Nils cru repérer un point d'eau : des palmiers, une étendue verdoyante ! Que demander de plus ?!

Lâchant son bâton dans une descente, le vieil homme déjà diminué vint à se rétamer et à dévaler le peu de dénivelé. Alabasta. Nils venait de se souvenir de quelque chose ! Il était déjà venu ici ! Il avait déjà combattu même ici ! A l'époque, il n'était que sergent... et il y avait un ventilateur géant sur pattes !

Se relevant avec une motivation nouvelle, le Gratz venait de remettre en ordre tous ses souvenirs. Dans un élan surhumain, il appela le piaf géant pour avoir un peu d'air et se souvint finalement du plus important. Arrêtant tout simplement de bouger, il se retourna enfin vers ce qu'il percevrait peut être comme un dernier mirage. Dans un râle de peur, d'angoisse et de détermination, Nils cria à plein poumons.


GINNYYYY !!





Et c'est le retour !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Civils]

avatar
Messages : 148

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Sam 11 Aoû - 18:14


Le désert s'étendait à perte de vue. Le regard du vieillard devait se porter sur les multitudes d'illusions qui le déchiraient, et l'une d'elle sortit presque de nul part. Du sable, une sorte de batracien sortit sa tête. Elle semblait se mouvoir avec aisance dans cette masse informe qu'était le désert. Il n'y avait ni Ginny, ni Compost. La seule vue qui s'offrait à lui, de temps à autre, était cet étrange animal. Il relevait la tête et la remettait dans le sable, impudent. Brusquement, la tête sortit entièrement, puis le corps s'éleva, s'appuyant sur ses pattes. L'animal se dirigea en sautant vers lui, et le vieil homme pourrait apercevoir d'étranges malformations au niveau de ses branchies : il semblait évacuer le sable par là. De plus, sa gorge était légèrement plus importante que la moyenne des grenouilles.

    - Brrroac ! Fit l'animal avec un air totalement absent.

Son regard était vide. Il tourna la tête sur le côté, passa sans s'arrêter près du vieillard et poursuivit sa route. Il se dirigeait non pas vers la mer, mais en direction d'un autre endroit bien plus exotique. Si le vieillard le suivait, il verrait à quelques kilomètres de là un grande rocher qui sortait du désert, érectant de tout son long vers le ciel. Caché derrière les colinnes, dans un espace très valonné, il n'arrivait que rarement qu'il puisse être distingué comme cela.

Au pied de ce rôcher, une grotte.


Kaemichi

La surprise se lut sur le visage de la grenouille qui ne s'attendait clairement pas à ce que la petite naine se réveille de cette manière – venait-il de faire un pléonasme ? - et d'un air affligé, le batracien finit par prendre un court temps pour répondre à la question de la demoiselle une fois qu'elle fut totalement calme, pour peu que ce soit possible.

    - On n'a trouvé que vous, mentit le petit batracien, comme il l'avait fait avec le reste du village. Ici, on est à... Alubarna ! Capitale d'Alabasta !

Pourquoi mentir ? Pourquoi ne pas avouer le village qu'elle découvrirait sous peu ? Et bien tout simplement parce qu'une grenouille doit mentir au moins cinq fois par jour pour se porter bien ! Et durant le voyage, sans compagnon, il avait accumulé un certain nombre de mensonges à dire. Or, s'il n'était pas bon à cela, il continuerait tant que la petite fille n'aurait pas découvert son manège. Un large sourire maléfique et un petit rire de circonstance s'échappèrent de sa gorge de batracien, une sorte de « Croac, croac, croac, croac, croac... » un peu long qu'il termina par un raclement de gorge tout à fait ordinaire.

    - Je vais te faiwe visitew !

Il sauta alors. Les grenouilles de ce village étaient plus grandes qu'un nain. C'était une particularité due à leurs origines : elles avaient fui leur terre natale des centaines de générations plus tôt à cause de leur petite taille comparée à leurs voisins. Ici, la taille n'étant pas si importante, elles avaient arrêté de grandir. Seuls quelques membres de leur espèce étaient anormalement grands, mais ils n'étaient pas au village actuellement, fort heureusement.

Dehors, le village de nénuphar était magnifique. L'atmosphère avait été transformé par de bien belles fleurs qui venaient apporter un peu plus d'ombres. Les rayons du soleil étaient filtrés par de la verdure, et cet endroit ne ressemblait absolument pas au désert de sable qu'était Alubarna. Pourtant, pour l'instant, le petit être n'en démordrait pas. Chose surprenante : les grenouilles ici étaient toutes de la même taille ou presque et se montraient dans des positions presque humanoïdes : assises dans des chaisses, debout pour des combat de sumo, ou accroupies pour dévorer les mouches des marécages en arrière-plan.


Nous sommes encore sur le tour d'introduction.

Zylphia > Tu peux visiter la ville nénuphar (et si tu as des questions HRP n'hésite pas à les poser)
Nils > Vas-tu suivre la grenouille ? Pareil, si tu as besoin d'indications pour faire ton post, n'hésite pas !

Côté Zylphia :

Kaemichi est niveau ??
Kaemidori est niveau ??

Côté Nils :

Grenouille étrange est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1692
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
323/350  (323/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Sam 11 Aoû - 18:43




Kaeru No Kuni



Du vert. Le vieillard avait initialement pensé à une petite parcelle de pelouse. A croire qu'il s'était trompé sur toute la ligne. Il devait débloquer monstrueusement dans la mesure où il était maintenant nez à nez avec une grenouille... une grenouille ?!

L'esprit de Nils ne fit qu'un tour tandis que son ventre se mit à gargouiller. Un bruit détonnant s'amplifia lorsqu'il réalisa qu'il avait faim. En plus de cette grenouille, l'ancêtre en voyait maintenant plein d'autres ! Une multitudes de grenouilles vertes et passablement énorme dans la mesure où il s'agissait d'une illusion horrible : le vieux se mit instantanément à genoux pour commencer son repas. Le gout du sable eut le don de le rassasier quelques secondes à peine alors qu'il tenta de s'approcher du véritable petit animal.

Malheureusement, dans un cri de désespoir, l'ancêtre voyait son repas s'en aller ! Quelle logique issue que de se mettre à courir après. Il fallut plusieurs minutes au vieillard pour rattraper l'être vert. Dans une ulltime tentative, Nils se jeta littéralement sur elle la salive à la bouche. Ce fut un échec terrible.

La réalisation fut terrible pour le Gratz qui commençait tout bonnement à désespérer. Levant les yeux au ciel, il se mit à penser à la fin. Au loin, il aperçut finalement l'étrange tour. Un édifice exceptionnel et particulièrement bien caché. Une larme, ou tout au moins une légère touche humide perla au niveau de l'oeil du grand-père qui réalisait soudainement une seule chose. Même en étant ancien, il avait encore et toujours de magnifiques découvertes à faire.

Suffoquant avec la chaleur, Nils se mit à penser que, quitte à mourir, autant que ce ne fusse pas par la chaleur. De temps en temps, il revoyait la grenouille faire des apparitions et chaque fois, il tentait une approche discrète. Un pas sur le côté, une tentative de diversion nouvelle avec un caillou ramassé là. Un juron plus tard et le vioque était toujours bredouille.

Il était très certainement avec le moral au plus bas, les idées noires refaisant peu à peu surface. Son but était cependant très clair, se mettre à l'ombre. Après tout, avec un peu de chance, c'était dans des endroits plus frais qu'il pouvait trouver de l'eau.

Si tout se passait comme convenu, le vieil homme atteindrait sa destination comme convenu. Une sorte de dernier tombeau en somme. Avec un peu moins de chance, la déshydratation aurait raison de lui. Seul l'avenir le lui dirait, Nils se poserait alors certainement aux abords pour récupérer un peu de forces.




Petit poste vu que la tour est encore très loin !
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Sam 11 Aoû - 22:30


   

   

   
Bienvenue à Alubarna !

   
ft. LES GRENOUILLES <3 et Papy !  

 




 Trouvée ? demanda la gnomette, déçue par la réponse de la grenouille.

Elle soupira, inquiète pour ses camarades, et inquiète pour elle-même. Elle était seule, perdue au beau milieu d’une ville qu’elle ne connaissait pas, accompagnée d’un étrange être vert tout aussi inconnu. Zylphia savait qu’il s’agissait en tout point d’une grenouille, à ceci près que celle-ci était dotée du don de parole ; c’était ce qui la rendait pour le moins originale. Et, si à première vue, elle avait été surprise en la découvrant, elle ne s’en contraria pas longtemps. Après tout, le monde extérieur, au-delà des frontières de Dwarf Town, regorgeait de bizarreries en tout genre. Des humains et leur drôles d’inventions à ce crapaud parlant, on aurait pu penser que Zylphia avait tout vu. Et pourtant, sage de son ignorance, elle se contentait d’être ravie de sa découverte, convaincue qu’il lui restait la vie entière pour tout savoir du monde.

Si, durant les premières secondes qui suivirent les paroles de Kaemichi, Zylphia s’inquiéta pour ses compagnons du Compost, il lui suffit de réaliser qu’elle se trouvait dans une capitale pour retrouver son enchantement naturel. Elle se releva en poussant sur ses deux petites mains, son visage s’illumina et ses yeux brillèrent lorsqu’elle s’adressa à celui qui lui proposait une visite :

- Alubarna ?! Alabasta ?! Je ne connais pas.

Dès qu’elle fut à l’extérieur, quelle ne fut pas son extase de découvrir une ville toute de vert vêtue, tapissée de nénuphars et peuplée exclusivement de grenouilles. Bien que n’ayant ni l’apparence ni la taille des humains, elles vivaient comme eux, s’affairaient de la même façon. La ville, elle, ne se différenciait que par la matière première des bâtiments – du nénuphar à perte de vue.  Zylphia s’émerveillait à chaque instant de cet endroit fantastique, frétillant de tout son être en levant le nez vers des lotus gigantesques qui ombrageaient les lieux, amusée par une camaraderie de crapaud attablés autour d’un jeu de cartes, attendrie par les têtards sur le chemin de l’école, séduite par l’immensité de la ville d’un peuple presque à sa taille. D’une certaine manière, Alubarna lui rappelait son chez elle.

Toute en marchant, n’ayant habituellement besoin de voler que pour être à hauteur de visage pour les humains, Zylphia tilta soudainement. Cette histoire de capitale titillait ses idées. Dans l’imaginaire de la gnomette, tout n’était que conte de fée, et par conséquent, royaumes de princes et de princesses. Si elle se trouvait dans une capitale, c’était qu’il existait certainement un château, où vivait un prince en attente de celle qui comblerait son cœur. Surtout, elle avait souvenir qu’on lui avait narré, dans son enfance, les aventures de princes changés en grenouilles par d’affreuses sorcières. Et si c’était le cas, le prince ne pourrait retrouver sa forme humaine que grâce à un baiser d’amour sincère. Sans faire part de tout son raisonnement à son guide, Zylphia frappa un poing dans sa main et s’écria :

- Dis ! Il y a un château, ici ? Avec un prince ? Qui c’est, le prince ? Je veux le rencontrer, s'il te plaît.

Si ses plans se passaient comme prévu, il se pouvait que les recherches de Zylphia s’arrêtent en ce lieu, où enfin elle aurait trouvé l’Homme de ses rêves.

   
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Civils]

avatar
Messages : 148

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Dim 12 Aoû - 19:55



Ruhonma

Le sable d'Alabasta s'étendait à perte de vue : les colinnes ressemblaient à des vagues immobiles, figées dans un océan sec. Avec tout le courage qu'il devait lui rester, le vieil homme avait parcouru des kilomètres pour arriver à sa destination. Pas mal pour un ancêtre, dont les yeux ne pourraient se porter sur plus aucune grenouille. Celle-ci avait disparu dans l'obscurité dans laquelle il ne s'enfonçait pas. Quand il aurait finalement commencé à se reposer, la même grenouille en sortirait, mais cette fois-ci habillée de la tête aux pieds, un costume de circonstances sur le dos. Elle toussoterait, crachant quelques grains de par sa bouche, et dirait sur un ton intéressé :

    - Nous ne somme pas du genre à laisser un homme seul dans le désert. Suivez-moi.

Alors, il ferait un signe de la patte, tandis qu'il s'enfoncerait dans la grotte. Celle-ci avait un plafond relativement haut, et sec. Pas un seul gramme d'humidité à disposition, et pourtant, plus ils s'enfonceraient, plus il ferait frais, jusqu'à ce que la morsure des ténêbres ne fasse son œuvre. Quand finalement la grenouille appuyerait sur un bouton, celui-ci ouvrirait les lieux vers un village relativement grand, mais de taille assez « minuscule » pour un humain. Bien sûr, les grenouilles pouvaient y vivre, mais les hommes avaient leur espace dédié.

    - Suivez-moi, nous avons de quoi vous désaltérer.

Ils seraient amenés à traverser précautionneusement les lieux, sous les respect suspicieux des autres batraciens. Il y en avait de toutes les couleurs, mais un pointe comun les rapprochait. Leurs branchies absorbaient le sable et le recrachait. En réalité, c'était leur particularité. En se développant dans le désert, un caractère avait été sélectionné : celui d'être capable de trier l'oxygène présent entre les grains de sable, et de l'utiliser même à faibles quantités. Quand ils seraient assis, la grenouille gentleman pourrait expliquer où ils se trouvaient, en espérant que le vieil homme écouterait entre chaque gorgées.

    - Nous sommes dans le Village Caché des Grenouilles de Sables, Suno No Kaeru No Kuni. Ici vivent le clan des grenouilles des sables : nous sommes moins nombreux que nos homologues sur la côte, mais nous sommes civilisés. En réalité, à cause d'une terrible trahison de leur part, nous sommes en guerre. Un assaut est prévu pour demain, alors après vous être revigoré, vous feriez mieux de partir pour la Capitale. Nous vous indiquerons le chemin. Ah, je m'appelle Ruhonma.

La grenouille incapable de mentir : il disait tout sans qu'on le lui demande, et dévoilait ses plans sans penser à mal. Après tout, la vérité était le seul point positif à être capable de parler.


Kaemichi, Kaeraion

Avec un air passionnée, Zylphia réussit à transmettre sa passion à Kaemichi. Elle demandait un prince ? Elle allait en avoir un ! Observant à droite et à gauche, il s'assura de s'approcher de la demoiselle et lui dit dans l'oreille qu'un prince se trouvait non loin. Il fallait l'embrasser le plus vite possible, car il courrait un terrible danger : une maladie insidieuse qui lui rongeait le corps et le ferait bientôt mourir. Si elle voulait le sauver, elle, la belle princesse, elle devrait se rendre à son chevet.

    - Et ce prince... C'est Kaeraion ! Fit-il en pointant du doigt une tente.

À l'intérieur se trouvait effectivemment un autre batracien, bien habillé et bien en forme. L'être supérieur portait un chapeau sur la tête, une sorte de petit bob qui masquait une partie de son visage. Si Zylphia était assez rapide, elle n'aurait aucun mal à forcer le baiser... Mais il faudrait qu'elle tente cette action-là, bien sûr, au grand plaisir de Kaemichi qui regarderait la scène avec grand plaisir et espièglerie.


Côté Zylphia :

Kaemichi est niveau ??
Kaeraion
Kaemidori est niveau ??

Côté Nils :

Ruhonma est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1692
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
323/350  (323/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Dim 12 Aoû - 21:14




Kaeru no Kuni




Le vieillard tournait de l’œil. Certes, la grotte au sein de l'édifice était impressionnante et renfermait le peu de fraîcheur que le vieillard espérait. Un instant suffit ainsi pour que ce dernier somnole quelques secondes. Finalement, c'est une grenouille bien différente qui vint le trouver en haut de forme... en haut de forme ? La surprise fut totale pour le vieillard qui ne put dissimuler l'espace de quelques secondes l'envie de rassasier son estomac. Un mince filet de bave coulant le long de son habit. Les yeux vitreux, le regard avide, il entendit finalement les quelques paroles de la grenouille sans tout comprendre.


Vous péchez quoi ? Laisser un hameçon dans le désert ? Une drôle d'idée tout de même.

L'ouïe du grand-père ne s'était visiblement pas améliorée après toutes ces péripéties. La grenouille commença à avancer et quoi de meilleur qu'un petit poisson ou un petit lézard du jour ? Certain de pouvoir se rassasier comme il l'espérait, Nils suivit le batracien jusque dans son antre, au plus profond de la grotte.

La fraîcheur commençait peu à peu à revigorer l'ancêtre qui n'en demandait pas tant. Pourtant, Nils écarquilla les yeux lorsqu'il découvrit pour la première fois le village de ces petits être verts qu'il avait bien failli dévorer quelques minutes auparavant.
Le contre-amiral n'avait que peu de fois rencontrer de petits êtres. La seule qu'il avait rencontré était une petite gnomette du nom de Zylphia... et encore : il ne s'en souvenait absolument pas, les événements précipitant ainsi une amnésie sans doute passagère.

Nourriture et boissons, bien que de petites tailles, parvinrent à faire briller les yeux du vieillard qui ne sut se retenir tellement il était dans le mal. Engloutissant tout ce qui pouvait se trouver à sa portée, le Gratz laissa sa faim s'étancher au péril de ses vêtements qui se retrouvèrent dégoulinants de crasse. Visiblement, il n'avait pas mangé depuis bien trop longtemps. Son âge avancé aurait certainement du avoir raison de lui avec cette canicule... cependant, il tenait encore étrangement debout.

Les explications commencèrent à arriver au cerveau du vioque qui haussa simplement un sourcil avant de balayer ces dernières d'un revers de la main. Quelques temps auparavant, Nils avait dû combattre dans un désert une armée de Décima... même s'il ne s'en rappelait pas expressément, il savait par expérience que la guerre ne menait jamais à rien. Étrangement, il ne put retenir ses paroles, toutes emplies de la sagesse d'un vieil homme... relatif au fait qu'il s'agisse d'un Gratz.


La guerre n'a jamais mené à rien... une trahison vous dites ?! J'en ai connu des vertes et des beaucoup moins mures.

Réalisant qu'il venait de parler d'une couleur qui caractérisait plus ou moins l'ensemble de sa population, Nils tenta désespérément de se reprendre.


Faut savoir mettre du sable dans son désert ! Qu'est ce qui a provoqué tout ça ? Et si on discutait tous autour d'un fe... euh... d'un verre de vin ! J'me souviens à l'époque lorsque mon fils a essayé de soulever les jupes de la voisine et...

Hélas, Nils n'avait rien perdu de sa superbe pour les récits. Désireux d'en dire davantage, s'il était coupé, il écouterait tout de même les paroles de l'autre grenouille. Les morts, la guerre, tout ça était surfait : le Gratz n'était pas un héros mais le passage de vie à trépas était une chose qu'il ne connaissait que trop bien, alors autant l'éviter, non ?




Crôa Crôa
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Dim 12 Aoû - 21:35


   

   

   
Le prince charmante

   
ft. LES GRENOUILLES <3 et Papy !  

 




 Kaea..ra…rion… riaon…

Zylphia ne put prononcer son nom, et se désista rapidement d’y parvenir. Son prince et elle-même auraient tout le temps qu’ils voudraient pour apprendre à se nommer. L’important, c’était le baiser, ce témoignage d’un amour pur et unique, qui s’apprêtait à être donné. Bien que n’ayant pas la prétention d’être une princesse, la gnomette désirait cette étreinte plus que tout. Après tout, ce n’était qu’épiloguer que de songer à ce qu’était présentement le statut de Zylphia. Une fois que les deux seraient mariés, elle serait une princesse pour de bon. Ce n’était qu’une question de patience. Ainsi, elle s’assura de la véracité des faits, sans même apercevoir celui qui se cachait dans la tente :

- C’est vrai, c’est vrai ? C’est un prince, c’est vrai ? J’ai le droit d’y aller, tu crois ?

Cependant, de patience elle n’avait pas, et, animée de passion pour le royal inconnu, elle ne put retenir son euphorie. Sans attendre l’autorisation, en un clin d’œil, la gnomette avait avalé la distance qui la séparé de la tente, pénétré celle-ci en en bâillant amplement l’ouverture de ses deux bras, et embrassé la pauvre Kaeraion qui n’avait rien demandé. Dans le feu de l’action, elle ne saisit pas que la grenouille tenait plus de la princesse que du prince. Zylphia était aux anges. Enfin, elle l’avait eu, son baiser charmant, son titre qui lui offrirait le bonheur et allumerait la flamme de son cœur. Enfin, il était là, son cher, son tendre, celui qui partagerait toute sa vie à ses côtés ! Elle s’imaginait déjà vieille femme, entourée d’une armée d’enfants et de petits-enfants. L’image était mignonne pour Zylphia, mais objectivement déconcertante : à quoi était censé ressembler le produit de l’accouplement entre une gnome et une grenouille ? Rien n’était moins sûr que la chose fût désirable.

Elle attendit une seconde, paupières closes, que le crapaud devienne prince. Elle attendit une deuxième seconde, alors que son bouillonnement commençait à la chatouiller. Rien. Rien ne vint. Peut-être était-elle trop pressée, mais surprise de ne sentir aucune transformation, elle rouvrit les yeux, pour découvrir une grenouille au globes oculaires blancs, sans pupille ni iris… ni amour, d’ailleurs.

Car, Kaeraion, elle, n’éprouvait aucun bonheur dans ce baiser volé par une parfaite inconnue. Zylphia le comprit lorsqu’un petit grognement émana des lèvres de la batracienne. A vrai dire, elle entendit un souffle agacé aspiré par ce qu’elle pensait jusqu’alors être un prince, et sans prévenir, ce fut une pilosité hirsute et large qui poussa sur le crâne de Kaeraion, sur ses joues et son menton aussi. Si Zylphia aurait pu penser à des cheveux et une barbe, cette hypothèse s’évanouit bien vite : les pattes de la créature se recouvrirent de poils blonds, se munirent de coussinets moelleux et surtout de griffes acérées.

- ROOOOOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAAAAAAAAAR !

- HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !


Face à la Zoan du Lion, Zylphia ne demanda pas son reste. Par réflexe, ses ailes se déployèrent et battirent l’air de toute leur force, à toute vitesse, pour fuir hors de la tente.

- Ce n’est pas un prince ! C’est un liooo…

Poum !

Avant même d’avoir pu échapper au terrible monstre, la fée venait de se prendre de plein fouet Kaemichi, s’il n’avait pas trouvé un meilleur angle de vue pour admirer la scène. Elle se retrouverait les fesses sur le sol, sonnée, se tenant la tête en grimaçant. Ses ailes frémiraient encore comme pour poursuivre l’évasion, sans que le mouvement ne fût assez puissant pour la porter loin de la féline.


   



La transformation de KaelegnelgZOANLION a été vue avec Erwin !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Civils]

avatar
Messages : 148

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Dim 12 Aoû - 23:21


 
Ruhonma, Ruojii


Le récit du vieil homme captiva un auditoire de plus en plus nombreux. Attirées par cette nouveauté, et ne craignant pas pour leur vie, les grenouilles observèrent ce vieillard qui semblait en avoir vécu des choses. Les yeux pétillants, l'homme était vraissemblablement un peu sourd de la feuille, puisque les quelques paroles qu'ils purent lui adresser à mi-voix furent savamment ignorées. En réalité, leurs chuchotis n'étaient que tant d'anneés à ne parler qu'entre eux, et donc à porter leurs voix pour être entendus de près. Quand des « Ooooh » unis et des « Aaaah » dissonants commencèrent à parcourir l'assemblée, une nouvelle figure d'autorité se dégagea, calme. La vieille grenouille se déplaçait encore à l'image des batraciens qui composaient son espèce, bonds par bonds, et elle arriva finalement près de son homologue âgé.

    - Votre récit est fort intéressant, crooooac, fit-il lorsqu'il vit une pose à celui-ci et qu'il souhaita l'interrompre sous les regards déçus de ses compères. Je suis Ruojii, le « Sage » du village, on m'appelle aussi « Tempête de Sable ». J'aimerais te parler de moaaaaa, mais je n'ai pas le temps, croaaac. Ruhonma, peux-tu lui raconter ton histoire pour qu'il comprenne ? Croac ?

Le vieux batracien avait en effet écouté depuis le début les dires de ses compères. Il n'était jamais loin quand quelque chose se déroulait, sûrement à cause de sa mauvaise habitude à épier les femelles lors de leurs bains communs, où elles se savonnaient mutuellement et où leurs... Ah, il bavait, perdu dans son monde, et tout le monde commença à l'ignorer. Secouant la tête, l'autre grenouille soupira et remit son monocle en place.

    - Il y a quelques années déjà, nos deux villages avaient un accord de paix tacite. Nous vivions en parfaite neutralité, et sans échanges aucuns. Parfois, nous nous reproduisions pour élargir le champ des possibles de notre espèce, mais toujours en partageant à égalité le nombre d'enfants sortis... Un jour, ma femme, mes enfants et moi sommes allés nous promener dans le désert. Les grenouilles de Kaeru no Kuni nous ont tendus un piège... Ils ont assassinés ma femme, et kidnappé mes enfants qu'ils ont servi à des chefs humains, qui les ont dévoré. J'ai voulu croire en leur innocence, mais nos enquêtes nous ont mené à confirmer qu'ils étaient responsables de cela... Par vengeance, mais aussi pour que plus cela n'arrive jamais, nous avons décidé de lancer l'assaut. Nous ne tuerons pas, nous ne nous y abaisserons pas, mais nous les capturerons jusqu'au dernier et tiendrons en justice les responsables !

Si la vengeance aurait pu le pousser à se laisser aller au massacre, Ruhonma n'était pas de ce genre. Les héros ne pouvaient pas tuer après tout. Il retenait ses larmes tandis que ses camarades eut aussi voyaient l'eau couler le long de leurs joues visqueuses. Si Nils voulait intervenir, il aurait le temps d'apprécier la vision de la justice, bienveillante envers les innocents et juste envers les pécheurs.


Kaemichi, Kaeraion

Un baiser, une transformation. Presque un prince charmant. Kaeraion était une jeune grenouille pleine de fougue. Elle aimait être un peu coquette, un peu dénuée de sens de la pudeur, mais quand on en venait à l'embrasser par surprise – comme l'avait déjà tenté Kaechii la semaine passée – elle avait développé une technique particulière de diversion. Elle se transformait en hybride lion, une crinière lui poussait tandis qu'on en oubliait son sexe. Effectivement, les lionnes n'avaient pas de crinière, ou quasiment pas. Certaines en portaient, dont Kaeraion.

Alors même qu'elle reculait, Zylphia percuta de plein fouet Kaemichi qui n'aurait raté cette scène pour rien au monde. Un sourire narquois se transforma en regard terrifié tandis que le dos de la fée le percuta. Il tomba sur le sol, mal en point, ou du moins un peu sonné. Sortant de son « antre » nénuphar, Kaeraion observa le petit farfelu qui se trouvait aux côtés de leur invitée. Ele passa à côté de la gnome, saisit la grenouille par la cape et le tira jusqu'à sa tente. Durant un court instant, avant d'entrer, il tenta de s'agripper au sol. En vain. Une dizaine de seconde plus tard, après un vacarme qui résonna dans la tente et des cris de pardon et de pitiié, ils ressortirent.

    - Excusez-moi pour cela, croaaarrrr, fit Kaeraion d'une voix douce.

Elle avait repris forme grenouille, et sourit à leur invité. Elle était douce, quand elle n'était pas dans une situation de combat.

    - Je me présente, Kaeraion, croaarrrr. Votre baiser était une petite fleur... Dans mon...

Elle tiqua. Son œil se fit plus grand, et ses narines se dilatèrent. Subitement, elle sauta sur Zylphia, la gueule ouverte.


Kaemidori

Ce ne fut qu'un coup de canne qui vint cueillir sa tête et l'empêcha de continuer. Kaeraion avait un petit soucis avec la chasse : à chaque fois qu'elle voyait une proie intéressante, elle ne pouvait s'empêcher de la poursuivre. Pour un fidèle destrier, elle était un peu catastrophique, mais son Zoan la rendait fière et puissante. Elle croassa avant de s'excuser à nouveau tandis que Kaemidori s'était approchée de la bande.

    - Je m'excuse. Kaemichi, Kaeraion, j'ai une bien mauvaise nouvelle... On m'a rapporté que Ruhonma prévoyait une incursion sur le village demain. Nous devons préparer les défenses, croac.
    - Oh, non, croaaaac... Où sont Kaenowi et Kaepoewa ?
    - Au nord du village... Kaemichi, va les prévenir. Voudriez-vous y aller aussi, jeune Gnome, croac ?

L'ancienne sourit tristement. Elle lui proposait de se rendre plus au fond du village, près des marécages.


Côté Zylphia :

Kaemichi est niveau ??
Kaeraion est niveau ?? - Zoan du Lion
Kaemidori est niveau ??

Côté Nils :

Ruhonma est niveau ??
Ruojii est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Lun 13 Aoû - 11:30


   

   

   
Princesse et princesse

   
ft. LES GRENOUILLES <3 et Papy !  

 




 Tandis qu’elle reprenait ses esprits, Zylphia observa Kaemichi tenter vainement de s’accrocher à la poussière. Elle patienta les quelques secondes qui furent animées par la torture du menteur, avant que les deux grenouilles ne ressortent. Elle n’avait aucune envie de savoir ce qu’il s’était passé là-dedans, et, toujours apeurée par la zoan du lion qui s’approchait, elle commença à se relever pour disparaître. Seulement, la voix délicate de Kaeraion la retint, et, même plus, la surprit. Elle retourna le visage, puis le corps entier vers la grenouille.

Une fille ?! J’ai embrassé une fille ?

La gnomette n’y avait jamais songée, élevée aux princes et aux princesses, mais jamais aux princesses et aux princesses. Un instant, elle réfléchit à la chose. Si, d’un aspect moral, elle n’analysa rien de mauvais – ni de bon, la chose semblait neutre – dans une telle sorte d’amour, la question de la descendance lui fit froncer les sourcils une seconde. Puis elle haussa les épaules, se rappelant qu’elle ne savait pas comment faire les bébés. Pour Zylphia, de toute manière, l’important résidait en la passion partagée ; le reste importait peu. En réalité, le plus embêtant, c’était qu’à présent le champ des possibles s’élargissait : et si le prince tant recherché était en fait une princesse ?

La chose était pourtant évidente dans les idées de la gnomette : l’amour pouvait se trouver n’importe où, avec n’importe qui. Elle dut remuer la tête pour sortir de sa réflexion alors que Kaeraion se présentait.

- Dans ton ?

Elle pencha la tête sur le côté, sans comprendre ce que Kaeraion était en train de faire, avec son œil, et la questionna naïvement :

- Tu vas bie… HIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

Au bond de la grenouille, la fée s’envola bien au-dessus d’elle, mais si la canne de Kaemidori n’avait pas réceptionné le crâne de l’assaillante, la fée, elle, aurait sûrement été croquée. Tremblant de tout son long, ayant frôlé la mort par digestion deux fois en trop peu de temps, Zylphia observa d’en haut les batraciens, pas certaine de vouloir atterrir à nouveau.

Seulement, il en fallait bien peu pour rassurer la gnomette, et les douces excuses de Kaeraion couplées à celles de Kaemidori suffirent à l’attendrir. Elle se posa aux côtés des grenouilles, réalisant qu’elle se sentait presque des leurs, sûrement grâce à la proximité de la taille. A moins qu’inconsciemment, la candeur de Kaeraion et de Kaemichi ne les rapprochât. D’une certaine manière, elle était bien plus à l’aise avec elles qu’avec les humains, à ceci près que les humains, eux, n’essayaient pas de la manger. Mais cette affirmation était encore à vérifier pour Jon Snow, le renard blanc qui avait trouvé la fée dans sa soupe.

Lorsque la vieille dame, impressionnante de par son âge et sa sagesse apparente, proposa à la gnome de se joindre à eux, cette dernière accepta sans sourciller. Mais une Zylphia sans questions n’était pas une Zylphia ; elle prit ainsi la parole :

- Je veux bien venir. Mais qui est ce Ruhonma, et pourquoi est-ce qu’il vous veut du mal ?

Tout en parlant, elle effaça ses ailes d’une pensée, décidant de marcher à leurs côtés. Elle voulait bien aider ses nouveaux amis, mais craignait qu’il ne s’agisse d’un trop grand conflit, auquel elle n’aurait aucunement l’envie de participer. Mais, plutôt que de penser aux malheurs de Kaeru no Kuni, elle préféra amener une petite précision, réalisant que, faute de présentations, la vieille grenouille l’avait appelée  « Jeune Gnome » :

- Au fait, vous pouvez m’appeler Zylphia !


   
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1692
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
323/350  (323/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Mer 15 Aoû - 11:05




Kaeru no Kuni



La famille, Nils connaissait bien, c'était peu dire même. Depuis toujours à la recherche de ses propres petits enfants, le vieillard eut une pensée nostalgique envers les siens qui lui manquaient terriblement. il était persuadé d'avoir revu Ginny quelques temps auparavant mais ne parvenait pas à se souvenir de tout. En effet, son amnésie passagère ne s'était pas spécialement améliorée avec la chaleur et la déshydratation. Certes, il allait mieux depuis quelques minutes et continuait de se goinfrer comme il le pouvait avec tous ces mets, cependant, une partie restait encore un mystère pour le grand-père.

Le décès d'enfants était la chose la plus terrible qui puisse exister aux yeux du grand-père. Dévorés, il y avait de quoi avoir quelques frissons supplémentaires. Un haut le cœur prit l'ancêtre en imaginant la scène. Remettant l'ensemble dans le contexte, il ne put faire autrement que de s’imaginer une recette de cuisses de grenouilles. Un air absent et un filet de bave commençaient alors à apparaître sur son visage. Tentant tant bien que mal de faire bonne figure, Nils se resservit de l'eau avant de poser davantage de questions.

- Croâ ! Vous avez enquêté et avez découvert le coupable ?.. Ou bien du coup vous comptez punir tout un village ?

Le Gratz avala d'une traite le contenu de sa coupe avant de continuer.

- J'veux dire, la justice, c'est quand même surfait nan ? Z'avez eu affaire à un être ignoble et allez au devant d'un grand conflit, n'est ce pas ?


La question se voulant rhétorique, le vieillard ne put s'empêcher de continuer repensant au meurtre des enfants. Un regard compatissant envers la petite grenouille, Nils ajouta toute sa sympathie.

- Toutes mes condoléances, je sais ce que c'est que de perdre un être cher...


Il avait sorti cette phrase sans même savoir pourquoi. Visiblement, son for intérieur lui criait qu'il connaissait véritablement cette peine. Une larme coula même sur les joues de l'ancêtre qui chercha tout de même à rester le plus sérieux et calme possible.

- Vous allez donc juger punir l'entièreté d'un village pour des brebis galeuses. Avez-vous tenter de discuter ? Vous partiez d'un accord au départ pour en arriver à une rupture de communication totale. Et si, et cela ne reste qu'une supposition, vous vous étiez trompé ? Qu'un tiers était apparu dans cette histoire ? Les Zoans de grenouilles existent vous savez...

La phrase était lourd de sens sans que lui même ne la comprenne : une nouvelle fois, cette analyse était sortie toute seule. Nils ne remettait aucunement en cause la douloureuse épreuve de ce père de famille cependant, il savait par expérience que les entreprises démesurées étaient souvent à même d'apporter de nombreux regrets.

- Je veux dire : pensez-vous réellement que le peuple, avec lequel vous avez réussi à obtenir un accord par le passé, aussi petit soit-il, ait cherché à faire du mal pour faire du mal ? Savez-vous pour quelle raison ils ont servi vos enfants à de tels monstres ?

Lorsqu'il s'agissait de famille, Nils paraissait bien plus calme, serein et sérieux qu'à l'accoutumé. Il y avait des choses importantes dans la vie. Certes, il ne connaissait ces petits êtres que depuis quelques minutes mais il les sentait bien trop "jeunes" pour réfléchir posément à une situation. Voyant que son ton était plus sérieux, le vieillard eut une réalisation et essaya de reprendre contenance du mieux qu'il put : il devait ajouter une marque de respect, vite ! La seule idée qui lui vint en panique fut d'hausser les sourcils avant d'ajouter comme une sorte de questionnement...

- Croâ ?





Petit soucis de codage que je dois essayer de régler !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Civils]

avatar
Messages : 148

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Mer 15 Aoû - 13:28


 
Ruhonma, Ruojii


L'eau dégoulinait le long de la bouche du vieil homme qui semblait, pauvre de lui, incapable de la garder dans sa bouche. Les grenouilles prirent un air consterné, mais néanmoins particulièrement empathique. Des questions, interrogations légitimes mais néanmoins dérangeantes, sortirent de cette bouche incontinente. Il continuait malgré tout en bon courageux de boire pour se désaltérer, fait que les grenouilles comprenaient : une fois de temps à autre, elles devaient elles aussi retrouver l'eau dans leur corps. Quand il évoqua finalement « un être ignoble », un regard de stupeur général se porta sur lui : il était à côté de la plaque. Cet homme, ce grand homme, avait tout compris de travers. Il lui manquait des informations, mais Ruhonma se contenta de le laisser parler. Un son général ému sortit de la bouche des grenouilles quand l'homme lâcha une larme. Puis un sermon arriva, comme un cheveu sur la soupe. Un murmure se propagea alors dans la foule, interrogatif...

    - Le village entier n'est sûrement pas responsaaaaable, fit Ruojii en observant l'homme devant lui, reprenant la parole avec un air sérieux. Et tous les innocents seront libérés, croac ! Nous avons déjà demandé à ce qu'ils nous livrent les responsaaaables, cependant ils sont aujourd'hui encore dans le villaaaaaage, croac... Les preuves sont accaaaaaablantes ! Nous savons, pour sûr, que l'un des responsaaaaaables est Kaeraion,  croac! Il y en d'autres, et d'autres qui les ont couverts !
    - Les preuves sont réellement accablantes, mais je souhaite que tous les responsables sans exception comparaissent. Ils refusent de nous livrer les coupables, alors nous irons les chercher.

La sentence était sans appel. Pourtant, certaines grenouilles semblaient frileuses à l'idée de se lancer dans cette attaque. L'une d'entre elle se détacha du lot.


Rukyoufu

Elle était plutôt frêle, plutôt « mignonne » et marchait sur ses deux pattes arrières, comme un humain. C'était l'une des rares qui pouvait le faire, à cause de son ossature plutôt étrange. Lors même que le vieux pervers se tourna vers elle, elle frissonna. Peureuse comme pas deux, elle était cependant plus courageuse quand il s'agissait de sauvegarder sa vie.

    - Rukyoufu... Que veux-tu, croac ?
    - Monsieur le géant incontinent, crrrrooooaaaacccc... Est-ce que vous pourriez nous accompagner ? Vous vous assurerez que... que personne ne meurt, crrrrrroac ! Et que seuls les coupaaaaables soient arrêtés, crrrrooooaaacccc.


Ruojii haussa ses épaules tandis que Ruhonma acquiesça grandement avec espoir. Un géant effrayerait les ennemis après tout, et ce serait plus facile de mettre un terme rapidement à toute résistance !


Kaemichi

Sautillant, Kaemichi se mit en tête du cortège, composé de lui et de Zylphia, pour se diriger vers les deux grenouilles qu'ils devaient aller chercher. Ils étaient en train de marcher, quand la demoiselle posa enfin une petite question qui semblait être anodine, mais amènerait une réponse bien plus grande. Il s'arrêta, et prit une mine sombre. Une mine si sombre qu'elle en semblait déraisonnable. Alors, il trembla légèrement, à l'évocation du nom de « Ruhonma » : cet homme avait quelque chose de particulier.

    - Cet homme est crrrruel, il appartient à la « Ligue des Vilaines Grenouilles »... C'est un puissant ennemi de notrrrre camps... Il nous accuse d'avoirrrr mangé sa femme et tué ses enfants.

Il secoua la tête, et continua sa route. Avait-il menti ou le sujet était-il trop grave pour qu'il puisse y appliquer un mensonge ? Continuant sa route, il le fit avec moins d'entrain et toujours en silence, obtenant le nom de sa comparse. Brusquement, ils entendirent une explosion à l'écart, une fumée blanche et... Kaemichi s'élança dans cette direction, tandis que la fée le suivrait sûrement.

    - Qu'est-ce qu'il se pa-... ?




Kaekaga, Kaepoera, Kaenori

Trois grenouilles se trouvaient autour d'une maison nénuphar en ruine. La première était couverte de noir. Une sorte de couche de suie couvrait sa peau et ses bras mécaniques. Elle salua d'un geste de la main les nouveaux arrivants, sous le regard noir des deux autres. Il s'agissait de Kaekagakugijutsu, aussi nommée Kaekaga par ses amis. Il se présenta ainsi en s'excusant pour le « bordel ». Apparemment, il ne devait pas se trouver là. C'était une grenouille spécialisée en technologies en tout genre, qui s'était créée des bras mécaniques dans le but de sauter toujours plus haut. Point négatif : il faisait exploser la majorité de ses inventions !

Celle sur la droite était Kaeopoera. Il s'agissait d'une sorte de grenouille-racaille. Sa couleur de « cheveux » rose était en réalité une sorte de perruque qu'il s'était posé sur la tête pour se permettre de se donner un style. Lors de son enfance, Kaepoera avait suivi un stage intensif auprès d'un puissant maître des arts martiaux. Il en possédait une grande maîtrise. Le problème, c'était que s'il comprenait le langage courant, il ne le parlait pas, et était complètement débile sur les bords

Le dernier, c'était Kaenori, qui baillait sans cesse. Elle avait été réveillée de sa sieste par le bruit de l'explosion, mais comptait bien retourner y dormir. D'une force spectaculaire pour une grenouille, elle possédait la capacité de faire léviter des objets, et même son propre corps ainis qu'une personne dessus. Bon, quand elle était réveillée seulement : en général, ses siestes duraient de 14h à 22h, avec une petite nuit ensuite, généralement...

    - Et donc, je te présente ces twois-là, fit Kaemichi en ayant terminé sa présentation. Ils sont l'élite de notre village, croac !


Côté Zylphia :

Kaemichi est niveau ??
Kaeraion est niveau ?? - Zoan du Lion
Kaemidori est niveau ??
Kaenori est niveau ??
Kaepoera est niveau ??
Kaekaga est niveau ??

Côté Nils :

Ruhonma est niveau ??
Ruojii est niveau ??
Rukyoufu est niveau ??
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1692
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
323/350  (323/350)
Berrys: 65.957.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Mer 15 Aoû - 14:13




Kaeru no Kuni



Le pauvre groupe de grenouilles était visiblement décidé, ce qui eut le don de refroidir le grand-père. Il ne réussit pas à raisonner les petits êtres et voyait déjà que la situation risquait de vite déraper. Il était simplement aujourd'hui de bon ton de trouver un compromis qui permettrait peut être, d'une façon un peu détournée, d'amener à de la discussion. Des éléments manquaient au grand-père et, en entendant le récit de l'autre côté, nul doute qu'il aurait ses éclaircissements. S'ils ne donnaient pas les brebis galeuses, c'est qu'un problème persistait : personne ne souhaitait garder des criminels dans leurs rangs.

- Et si, plutôt que de donner l'assaut, vous y allez armés, prêt à en découdre comme les beaux jeunots que vous êtes... pour au final leur demander de fournir les responsables avec l'ultimatum de l'attaque ?

Un effet de surprise était important lors d'une attaque d'envergure, ça, même le vioque en avait conscience. Nils espérait tout de même éviter le maximum de blessé et surtout n'avoir aucun mort. Se triturant la barbe d'un air songeur, le gouvernemental n'eut que quelques secondes de répit avant qu'un petit être tout chétif ne sorte des rangs.

Le géant incontinent ?! LE GÉANT INCONTINENT ?! Le respect venait sans doute de passer un avis de recherche pour sa disparition. Renfrogné, le Gratz ne put s'empêcher de lacher un petit rale de mécontentement.

- Les jeunes, c'plus c'que c'était...

Finalement, les paroles de la grenouille étaient censées bien qu'il réagit au quart de tour.

- J'suis médecin, pas véto' moi !


Se décontractant presqu'immédiatement en voyant qu'il avait haussé le ton, le vieillard eut un regard d'excuse avant de préciser sa pensée d'une façon plus posée et en regardant l'ensemble des grenouilles présentes.

- Evidemment que je vais venir... si vous pensez pouvoir répandre le chaos sans que pépé ne mette la fessée à ceux qui feraient un excès de zèle ! Cependant, je vais avoir besoin d'un cours accéléré sur votre anatomie et spécificité ainsi que de divers ustensils : seringues, bandages, alcool... tout comme sur celle de vos futurs ennemis ! Je ne veux de morts dans aucun des camps ! C'est bien compris ?

Comme si le grand-père avait le droit à la parole. Voyant l'assemblée comme de petits enfants, il ne pouvait s'empêcher de prendre son rôle de grand-père à cœur. Un sourire se dessina même sur son visage alors qu'il revoyait les pauvres petites heures qu'il avait pu passer dans le temps avec un ami vétérinaire. Le médecin n'avait que quelques bases rudimentaires et ces êtres étaient vraiment différents de ce qu'il avait pu voir.

Dans tous les cas, même s'ils refusaient, le vieillard n'aurait d'autre choix que de suivre le mouvement. En effet, ces petits êtres croassants étaient venus en aide à l'ancêtre, il ne pouvait décemment pas les abandonner à leur sort, surtout si un danger de mort planait sur deux peuples entiers.

Reportant son regard sur la petite grenouille verte frileuse et peureuse, le vieillard tendit sa main et plus particulièrement son index en signe de fraternité comme pour conclure un accord d'une poignée de main.

Cette histoire puait vraiment...




Revenir en haut Aller en bas
Zylphia
Fée Lée
avatar
Messages : 118
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 2.550.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   Hier à 19:50


   

   

   
Une candeur pure

   
ft. LES GRENOUILLES <3 et Papy !  

 




 Les jambes de Zylphia la portaient à la suite de Kaemichi lorsqu’elle le questionna. La demande était naïve, mais il n’en était rien de la réaction qui s’ensuivit. Elle comprit, face à l’inquiétude de son nouvel ami, que la compagnie de Ruhonma n’était pas à envier. Les paroles qui suivirent ne firent que confirmer ce présentiment, si bien que la fée elle-même en vint à frissonner.

Pensive, elle baissa la tête, marchant aux côtés de Kaemichi encore plus inquiète. A en entendre ces dires, Ruhonma faisait froid dans le dos. Ses accusations étaient graves, et la gnomette n’imaginait même pas qu’un tel crime puisse exister. Ses yeux s’élevèrent timidement vers le guide, et une terrible idée lui traversa l’esprit : et si Ruhonma ne mentait pas ? Elle secoua la tête, ferma les paupières une seconde, et refusa d’y croire. Certes, la petite Kaeraion avait manqué de la croquer par deux fois, mais elle s’en était excusée, et la vieille grenouille l’avait sanctionnée. C’était une personne gentille. Zylphia sentait que le peuple qui l’entourait n’était pas mauvais. Ou, inconsciemment, elle n’acceptait pas cette version.

Alors elle se demanda si Ruhonma lui-même était aussi mauvais que ce qu’il y paraissait. La réponse était compliquée à trouver, car elle ne le connaissait pas le moins du monde. Seulement, Zylphia était un être animé de bonté pure, et elle n’arrivait pas à concevoir le mal qui habitait son monde. Lorsqu’elle avait affaire à une personne en apparence mauvaise, ou simplement triste, elle s’efforçait tant qu’elle le pouvait de faire ressortir tout son bien. Ce n’était pas toujours une chose qu’elle réalisait, sa bienveillance agissait comme un instinct. Humains, gnomes, grenouilles et autres : tous avaient un cœur. C’était là l’essentiel.

Ainsi, peu importait que Ruhonma, Kaeraion ou d’autres encore eussent un jour mal agi. Forte de son insouciance, ne saisissant pas – ne désirant pas saisir – que certains crimes étaient difficilement pardonnables et pardonnés, elle se décida à tout faire pour éviter qu’une bataille n’éclate entre Ruhonma et les autres grenouilles. Faire la paix, ce n’était pas si compliqué.

Elle soupira, entrouvrit les lèvres pour en informer Kaemichi, mais avant qu’un seul son ne sorte de sa bouche, une explosion retentit à quelques décimètres d’eux. Au pas de course, elle se dirigea derrière Kaemichi vers le lieu en question. Lorsqu’elle découvrit le trio excentrique que formaient Kaekaga, Kaepoera et Kaenori, la petite fée en oublia tous les précédents soucis, et ne put retenir un rire amusé face à la scène qu’il offrait. Un peu de légèreté, dans une situation aussi grave, ne pouvait qu’être bon.

Se calmant peu à peu, elle s’excusa de rire et se présenta à son tour aux nouvelles venues. Elle exprima par un regard brillant son admiration face à cette élite, même si elle était, en apparence, bien loin des preux chevaliers ou des grands guerriers que l’on trouvait parmi les humains. Si ces trois-là avaient les bras pour défaire l’ennemi, Zylphia n’aurait certainement pas à se mêler de l’affront, mais elle ne put s’empêcher de diriger les grenouilles vers une solution plus pacifique.

- Vous avez essayé de parler à Ruhonma ? demanda-t-elle naïvement.

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] - Kaeru no Kuni [Pv : Compost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de rang S à Hoshi no Kuni, fragments d'étoiles!
» [ CONTEXTE ] Kiri no Kuni
» [Fiche d'île] Royaume de Wa no Kuni
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Elena de Sotomayor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3 :: Royaume d'Alabasta-