Partagez | 
 

 [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Jeu 9 Aoû - 15:05


Fuite vers l'avant [1]


- Bonjour, je suis une nouvelle recrue !

Elle semblait excitée, même dynamique dans ce rôle. Un sourire honnête aux lèvres et un air enjoué, une tenue aussi légère que pratique, la demoiselle portait des bandages autour des bras tandis que son corps svelte semblait appeler à l’exercice. Son sourire était charmant : quelques hommes s’étaient retournés pour l’observer de plus près. Cette jeune femme blonde aux yeux violets, c’était Lidy Olsen, déguisée pour les bienfaits de sa mission. Elle portait le parfait accoutrement : c’était signé Mathilda Warren, ça. L’Agente de soutien avait fait un aller express en direction de Toroa, après une mission sur Nighty Town où, par bonheur, l’homme qui avait été accusé n’était pas coupable. De temps à autres, les pistes étaient fausses, et il était parfois plus difficile d’avoir des preuves de l’innocence que de la culpabilité de certaines personnes.

Amusée, elle s’avança vers le Commandant devant lequel il fallait plier la tête. Elle lui fit un signe de la main, mais il la reprit immédiatement : pour les mousses, c’était garde-à-vous obligatoire. Une mine boudeuse parfaitement imitée et elle obtempéra, pas revêche pour deux sous. Cela, ça plaisait à cet homme qui eut un sourire satisfait. Ses pensées étaient loin d’être salaces, bien au contraire ! Il se sentait littéralement supérieur.

- Bien, Mademoiselle Green, vous avez déjà visité les dortoirs il me semble ? Vous pouvez donc aller faire votre premier tour de garde, sous les ordres de… Sergent-Chef, venez ici.

Il venait d’aboyer l’ordre à un homme qui se détacha du peloton actuellement en train de faire des exercices. L’homme qui en sortit était assez maigre, il avait sûrement la trentaine bien tassé et portait sur lui les stigmates d’une bataille qui s’était déroulée ici-même. L’île était connue pour abriter l’une des plus importantes bases marines de West Blue, mais aussi des Seas. En taille, elle devait être la cinquième, après Seppen Town, Logue Town, Nighty Town et le Royaume de St-Urea.

Ainsi, être affecté ici était parfois vu comme une promotion. On sortait de la province où les affaires étaient parfois peu ragoûtantes et où il ne se passait de toutes les manières rien, à part une petite incursion pirate une fois tous les six mois. Ce n’était pas les événements palpitant de Logue Town où les Dokugans avaient fait leur œuvre, ou ceux de Nighty où Ren Tao et sa horde s’étaient acharnés sur l’île. La demoiselle pensa alors au Vice-Amiral Ericken, et fit le lien avec Ito Nabeshima, un autre Sergent-Chef qu’elle n’avait pas vu depuis quelques mois. D’ici peu de temps, il lui faudrait se rendre auprès du Compost. Elle était cependant en mission, actuellement, et il ne fallait pas qu’elle en dévie.
On fit donc commencer ses gardes à Nora Green, ancienne esthéticienne diplômée de North Blue, qui avait été affectée ici par le Colonel Dodge, selon les papiers. Personne n’irait vérifier l’affectation de chaque marine à vrai dire, à part le Cipher Poll 6 dont elle faisait partie. Et c’est pour une mission qu’elle était de toutes les manières ici. Une piste… Il y avait une piste, selon ses déductions : un trafic d’armes et d’humains ne semblait pas pouvoir être arrêté sur la mer, en raison d’une fuite d’informations aux abords de Toroa. C’était l’hypothèse, tout du moins, car en réalité on ne savait pas si c’était dû à une fuite interne ou à une chance extraordinaire des trafiquants pour échapper aux patrouilles. Dans le doute, le CP2 avait transmis l’affaire aux services des fraudes.

Or, West Blue était un nœud épineux dans les affaires de la Olsen. Elle savait qu’on y trouvait des liens avec la Triade, et elle souhaitait remonter les pistes des gouvernementaux infiltrés progressivement pour obtenir un peu plus d’informations. En tant qu’agent d’élite, elle était cependant beaucoup sollicitée. Sur un air enjoué, la jeune femme aux cheveux blonds et aux yeux violets finit donc par suivre son « supérieur » qui lui montra le premier chemin de garde qu’elle devrait faire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Jeu 9 Aoû - 16:17

Le fait de voyager d'une Blue à l'autre pouvait paraître anodin pour certaines personnes, mais pour moi, c'était surtout une immense satisfaction.
Après m'être énormément entraîné sur East Blue et avoir enchaîné les patrouilles ou divers changements d'affectation, j'ai enfin pu décrocher une affectation que je cherchais parmi tant d'autres, à savoir sortir de mon East Blue d'origine.
Ce n'est pas que j'ai autant la bougeotte que ça, c'est surtout que je veux apporter mon aide au plus de gens possible, aider au maximum la population à dormir sur ses deux oreilles. Je pense avoir fait suffisamment à East Blue pour le moment, en tout cas avec mes quelques compétences propre. De plus, écouter diverses histoires sur les différentes Blues, au fil de mes affectations, nourrissait grandement ma curiosité et mon envie de voyager... Bon, je retire ce que j'ai dis plus haut, concernant la "bougeotte" que je dis ne pas avoir...

J'avais été affecté à l'île de Toroa, avec comme ordres d'assister le Commandant, concernant diverses affaires tournant autour du trafic d'armes et qu'il manquait de bras, pour enquêter sur tout ça.
De ce que j'avais pu entendre à gauche à droite et dans divers rapports que j'avais pu éplucher à East Blue, juste avant mon départ, West Blue est une plaque tournante assez conséquente, en ce qui concerne divers trafics, humains comme matériels et ça arrive même que ça transite d'une Blue à l'autre.

Cependant, au bout de ma première semaine à la base de Toroa, je fais un amer constat: cette mission n'est clairement pas comme je l'imaginai.
Après la longue visite de la base militaire et de l'île, je me suis retrouvé bombardé "instructeur remplaçant" auprès des épéistes de la garnison. De ce que j'ai cru entendre, mon prédécesseur "s'est écroulé, après une cuite dans un bar du coin, après avoir fêté son anniversaire de façon trop arrosée" (je ne fais que répéter). En attendant que ce type revienne à son poste, après divers examens médicaux et une commission disciplinaire, j'ai passé cinq jours à entraîner plusieurs soldats, en profitant de l'occasion pour maintenir mon corps "actif", histoire de ne pas trop perdre de mes réflexes.
Entre mon épée double et mon Fruit du Démon, je ne peux pas vraiment me permettre de me relâcher dans mon entraînement.
Même si cette tâche ne fait pas partie de ce que je devais faire à l’origine, j'imagine que je devrais m'en satisfaire, au moins pour l'exercice physique que ça me procure.

Ce matin, la bonne nouvelle vient me tirer du lit: le précédent instructeur a fini par revenir à son poste, ce qui me laisse de nouveau libre de mes mouvements.
Je ne perds guère de temps, glissant mon épée double dans son fourreau dorsal, avant de partir prendre un peu l'air autour de la base, après avoir respiré de la sueur et de l'acier s'entrechoquant d'un coin à l'autre d'une salle surchauffée, sans faire de réelle pause. J'aime les épées, mais il ne faut pas abuser non plus des bonnes choses...

Passées les dix heures, je retourne à la base, pour retrouver une certaine agitation et je trouve le Commandant entre train de donner des ordres à gauche à droite.
J'attends qu'il ait terminé avec tout ça, avant de m'approcher de lui, me mettant au garde-à-vous:

-Bonjour Commandant.
Je voudrais savoir, étant donné que l'instructeur épéiste est retourné à son poste, si je peux commencer à faire ce pour quoi East Blue m'a envoyé, à savoir faire un état des lieux précis des environs, en ce qui concerne les trafics?


Le Commandant se gratte la tête un moment, semblant réfléchir:

-Ah oui, c'est vrai que vous étiez venus pour ça, à la base...
Désolé, mais cette histoire avec l'instructeur n'était pas du tout prévue et notre remplaçant officiel était déjà en poste sur une base annexe...
Bref, je vais vous indiquer l'emplacement de la salle des archives, où on a regroupé l'ensemble des rapports des derniers mois; salle 15, au sous-sol.
Merci encore pour votre aide et bonne chance.


Je me remets au garde-à-vous, avant de partir de suite pour cette fameuse "salle des archives".
La paperasse ne m'effraie pas vraiment, mais lorsque je tire la lourde porte d'acier... pour voir apparaître des dizaines de classeurs métalliques poussiéreux et un immense tas de papiers sur la table... J'imagine que ce qui se trouve sur la table est le fameux "regroupement"...

Soupirant longuement, je vais m'installer devant ce tas de rapports, envisageant déjà de faire un tri dans tout ça. J'imagine que rien qu'un classement chronologique serait un bon début...
Cependant, au bout d'une bonne demi-heure, je me rends compte d'un truc: tout est... complètement anarchique?!?
Je ne parle pas des dates qui partent d'une année à l'autre, mais bien des sujets traités, qui parlent parfois de trafic et parfois de tout autre chose!
Je bataille trente minutes supplémentaires, avant de réussir à faire quelques piles suffisamment bien ordonnées, mais je suis déjà lessivé...
Quand on me disait que l'on avait mis des rapports de coté, je ne pensai pas que je devrais refaire (ou plutôt faire tout court) tout le classement...

Je finis par ressortir de la salle, pour aller voir le Commandant à son bureau.

-Commandant.
J'ai répertorié le tas de rapports que vous m'avez mis à disposition, mais j'aurai besoin d'une paire de bras supplémentaire, au moins, pour pour étudier tout ça plus efficacement.
Serait-ce possible de pouvoir disposer d'un... "assistant"?


Le Commandant réfléchit un moment, passant un coup de fil avec un Den-Den Mushi, avant de revenir à moi:

-Hum... Je ne dispose pas d'effectifs disponibles à l'heure actuelle, mais vous pouvez toujours demander à la cadette Green, qui devrait bientôt finir son tour de garde à l'entrée Sud. Demandez tout de même la permission au Sergent-chef qui l'accompagne de la faire changer de tâche.

-Bien reçu, Commandant, merci encore.

Sans guère attendre, je sors du bureau et pars de suite pour la porte Sud, pour trouver quelques sentinelles à leur poste. Je repère rapidement le Sergent-chef et j'identifie la jeune femme blonde à ses cotés comme étant la cadette Green.

Je m'approche du duo, me mettant au garde-à-vous devant eux:

-Bonjour, Sergent-chef.
Je viens vous voir sur ordre du Commandant.
Je souhaiterai bénéficier de l'aide de la cadette Green, concernant des rapports de West Blue que je dois trier, étudier et archiver.
Serait-ce possible d'avoir votre aide, après votre tout de garde?


Pour la dernière phrase, je m'étais directement adressé à la jeune femme, me disant qu'il fallait quand même que je lui demande son avis sur la question. De ce que j'ai cru comprendre, elle vient tout juste d'arriver ici et je m'en voudrai de la "dégoûter" de la Marine, en lui faisant faire de la paperasse, sitôt arrivée ici... Autant lui laisser le choix; dans le doute, je me débrouillerai tout seul et ça prendra juste plus de temps.

Le Sergent-chef croise les bras, tournant la tête vers l'extérieur, jetant un coup d’œil circulaire, avant de revenir à moi, avec un signe de tête:

-De toute manière, c'est assez calme aujourd'hui et ça fait déjà un peu plus d'une heure que mademoiselle Green est en poste ici.
Je pense que tu as compris l'essentiel, en ce qui concerne la garde de l'entrée d'une base?
Maintenant, tu seras sous les ordres du Sergent-chef... Karmon, c'est bien ça?


J'acquiesce d'un signe de tête:

-Oui, c'est exact.
Ce programme vous va-t-il, cadet Green?


Oui, je sais que je demande beaucoup son avis à matelot et que je devrais m'affirmer d'avantage, comme me le disent certains de mes supérieurs, mais bon, j'ai encore du mal avec ce grade...


Dernière édition par Dorian Karmon le Jeu 9 Aoû - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Jeu 9 Aoû - 17:39


Fuite vers l'avant [2]


Le Commandant observait de sa fenêtre le Sergent-Chef Karmon partir de son bureau. Il avait été prudent : une masse de travail comme celle-ci devait être confié à des bas-gradés qui, s’ils découvraient quelque chose, s’empresseraient de venir le prévenir. Il n’aurait alors qu’à étouffer les preuves, et supprimer les dits jeunes apprentis de leurs fonctions en les faisant accuser de tous les maux possibles. En deux mois, on lui avait envoyé trois personnes : une s’était faite promouvoir à la sécurité d’une base recluse sur une île de South Blue, une autre avait disparu dans les caveaux après avoir rédigé une lettre de suicide, et un troisième s’était fait emprisonné à Impel Down pour avoir « transmis des informations compromettantes à des révolutionnaires ». Avec son bagage, l’homme de pouvoir avait réussi quelques coups d’éclats dont le Colonel Hornigold n’avait pas conscience. Celui-ci ne ferait pas exception : il finirait aux oubliettes, tôt ou tard, s’il mettait la main sur quelque chose. De toutes les manières, il y avait peu de chances, car les autres avaient tellement bien fait le travail derrière qu’ils avaient progressivement supprimé toutes les preuves.

Souriante et excitée, la demoiselle s’était frayée à un chemin dans la base. On lui avait enseigné le pas militaire après l’avoir vu déambulée comme une furie, sa chevelure dorée faisant le travail pour attendrir les hommes qui tentaient de la reprendre. Elle fit donc une moue insatisfaite quand le Sergent-Chef la mit devant une porte pour qu’ils puissent surveiller les entrées et sorties. En soit, principalement des militaires, mais aussi quelques civils qui venaient donner des doléances. Il fallait avoir du courage pour venir jusqu’ici, car rien que pour traverser la base, il fallait déjà plusieurs heures : entre les couloirs à rallonge et les impasses subites, rien n’était naturel dans cet endroit, durant les premiers jours. Fort heureusement, la demoiselle avait étudié un plan des lieux à une époque reculée : elle connaissait déjà les principaux axes.

Quand un autre membre de la marine arriva, arborant le même grade que son homologue aux côtés de la Green, celle-ci haussa un sourcil et attendit qu’il parle. Ils se saluèrent, et tandis qu’un coup de chance arrivait sur la tête de la demoiselle, celle-ci bénit les hospices de l’avoir envoyée ici. On pouvait dire que les archives étaient un lieu poussiéreux et reculé, mais pour une enquête qui débutait sur de nombreux aspects, l’information permettait de diriger les idées et les interrogatoires vers une issue plus intéressante.

- Ouais… ouais, aller, ce sera toujours plus passionnant que ça, fit-elle en lâchant un clin d’œil à son supérieur qui soupira simplement.

Elle répondit ensuite à son supérieur, tout en mémorisant le nom de famille de son « supérieur » actuel : « Karmon ».

- Oui, Chef ! Dit-elle en faisant un salut militaire à grands coups de bras qui bougent dans tous les sens.
- Bien. A plus tard alors !

Il laissa le duo s’éclipser. La demoiselle sourit avec amusement tandis qu’elle se dirigeait en direction des archives, si son supérieur avait bien décidé de l’emmener là-bas – mais elle n’en doutait pas. Les pensées de cet homme étaient plutôt calmes : il avait des doutes sur sa capacité à s’affirmer apparemment, ce qu’elle nota dans un coin de sa tête. De toutes les manières, il lui fallait bien des aspects pour pouvoir contrôler la psyché humaine, ou tout du moins la frôler.

- Sergent-Chef, j’aurais aimé savoir… Sur quoi travaillez-vous aux archives ? Dit la demoiselle, un peu plus calme.

Elle n’avait pas besoin de surjouer dans une relation duelle. L’essentiel était de mettre son interlocuteur à l’aise, alors autant parler d’un sujet qui l’intéressait. Tournant son visage vers lui, elle continua la lecture de ses pensées : c’était un moyen de s’assurer qu’il ne mentait pas, et surtout d’avoir en tête tous les éléments pour son enquête.
Dans les archives, les preuves s’étaient esseulées au fur et à mesure des visites. Le Commandant avait fait sortir quelques documents qui n’étaient plus : on pouvait lire que les trafics d’armes passaient au loin de Toroa, mais dans la zone de surveillance maritime. Pas une seule rencontre. Le seul indice avait été le témoignage dans un rapport d’un homme qui avait dit « apercevoir » un navire passer alors qu’il était perdu sur son navire pêcheur, dans cette zone-là. Il aurait entraperçu le navire et décrit le Jolly Roger d’un navire d’esclave bien connu.

Dans un autre rapport, une information déjà connue permettait de voir des heures d’arrivées et de départs dans des rapports de trafiquants capturés un soir, à la frontière. Ils ne donnaient que des actes passés, impossible à prédire. La surveillance avait un temps et été renforcée, mais rien n’avait été gardé.

Enfin, une dernière information résidait dans les rapports les plus récents, une fois triés et rangés dans l’ordre. Dans la continuité, on pouvait apercevoir que les personnes qui enquêtaient sur le sujet avaient changé de nom. Trois personnes bas gradés commandées par le Commandant, trois changements. Dorian ne serait alors que le quatrième à apposer son nom dans les archives… Lidy se ferait la réflexion que les bas gradés mis à ce poste, c’était étrange. On leur confiait moins de responsabilités normalement…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Jeu 9 Aoû - 20:19

Je hausse un sourcil, en voyant le matelot Green s'agiter dans tous les sens, avec des mouvements vifs et même gesticulants.
Dans un sens, cela me rassure d'avoir affaire à une personne si énergique et enjouée qu'elle. Si, au contraire, j'avais eu quelqu'un de peu sociable et renfermé sur lui-même, je pense que tout aurait été complexe de bien des manières.
Bon, après, le fait qu'elle soit si hyperactive risque d'être un désavantage, du fait que j'aurai peut-être du mal à faire passer d'éventuels ordres... Enfin bon, c'est déjà bien d'avoir une paire de bras supplémentaire et ça me fera un peu de compagnie en prime.

Sur le chemin des archives, je pense avoir affaire à une chose à laquelle j'étais aussi bien sujet de temps à autre: la curiosité.
Voilà que le matelot me posait des questions concernant les archives et ce qu'on allait y faire. Je vois... Elle fait donc partie de la catégorie des "gens curieux et qui posent des questions", contrairement aux "silencieux qui exécutent docilement les ordres".

Je réfléchis un moment à ma réponse, essayant d'être clair et concis dans cette dernière:

-Je dois dresser un état des lieux, en ce qui concerne les différents trafics de West Blue, afin de faire un rapport détaillé à East Blue. Ainsi, on saura s'il faut envoyer des moyens supplémentaires à West Blue, pour les aider dans une tâche possiblement trop ardue ou si on doit au contraire laisser les choses comme elles sont, parce que tout irait bien dans cette partie des Blues.

Ce que je disais à mademoiselle Green était un pur copier-coller de ce que m'avait dit mes supérieurs, juste avant mon départ pour West Blue et je crois que c'est la version la plus simple à donner.

De retour aux archives, je récupère mes piles de dossiers, classés par mois et années et en donne une partie au matelot.

-N'hésites pas à m'interpeller, si des choses te semblent sortir de l'ordinaire.
Et tu peux prendre une pause dehors quand tu le souhaites, si tu en as assez de respirer la poussière de cette salle.


Je lui adresse un petit sourire en coin, que je me veux rassurant et surtout "décrispé". Je ne voulais pas non plus donner la fausse idée que j'étais une sorte de robot qui ne faisait qu'obéir nonchalamment aux ordres.
C'est juste que quand tu es habitué à travailler plus ou moins seul, tu perds l'habitude de sourire (quel est l'intérêt de sourire à un mur, franchement?). De plus, comme j'embarque la cadette dans la joie de la paperasse administrative, je me dis que je peux me permettre de "relâcher la pression" et de ne rien lui imposer de trop "extrême". Je m'en voudrais de la dégoûter de la Marine, à cause d'une "indigestion de paperasse".

Après avoir essayé de "détendre l'atmosphère" comme je pouvais, je reprends où j'en étais, à savoir situer géographiquement les rapports.
J'avais une carte détaillée de West Blue, que j'avais recopié à East Blue, peu de temps avant mon départ, posée devant moi. En plus de pouvoir observer plus précisément la portée des observations de la base de Toroa, j’apprenais à me repérer de mieux en mieux sur cette Blue, même si ça reste juste à partir d'un plan.

Une bonne heure et demie passe, alors que mes haussements de sourcil se faisaient de plus en plus réguliers. Plus j'avançais dans ces rapports et plus j'étais perdu.
La chronologie était un vrai gruyère: on pouvait avoir un mois complet, avec des rapports tous les jours et le mois suivant avait cinq six jours qui sautaient complètement.
De plus, si on se base sur les rapports, le base centrale de la Marine à West Blue ne sort quasiment jamais de sa "zone de confort" et ses rapports se situent toujours géographiquement aux alentours. Ils ne parlent jamais des autres îles ou très peu, à croire que les îles ne communiquent jamais entre elles.

J'ai l'impression qu'au lieu d'aider temporairement les épéistes à s'entraîner, je devrais leur donner un cours sur la manière de faire un bon rapport... ou demander à ce qu'on leur envoie un instructeur spécialisé, parce que j'en ai marre de prendre le boulot des autres.

Je referme mon trente-troisième dossier, me frottant les yeux un moment, avant de jeter un coup d’œil au matelot Green:

-Tu as trouvé quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Jeu 9 Aoû - 22:15


Fuite vers l'avant [3]


Le travail de Lidy était efficace, et surtout incroyablement rapide. Sa vitesse de lecture était décuplée grâce à son pouvoir, et elle avait une mémoire parfaite, deux atouts qui lui permettaient de faire des liens entre des documents, de savoir exactement à quel endroit les classer dès qu’elle avait compris l’ordre dans lequel il fallait mettre les choses. Elle dessina donc un plan de rangement dans sa tête qu’elle appliqua rapidement, de sorte à ce qu’ils puissent retrouver tous les rapports les plus récents et les feuilleter. Son bienveillant supérieur était dans la paperasse, et tandis qu’elle notait des numéros sur un calepin, celui-ci renfermait déjà de quoi faire pencher la balance en leur faveur durant les prochains échanges avec leurs supérieurs. Elle comprenait deux choses de cela : d’abord, il y avait des rapports falsifiés – entre deux journées de ténèbres, un semblant de journée de beau temps inexistant – et certains entraient en contradiction. On pouvait justifier cela par le regard humain, mais elle pensait à plus que cela. Il y en avait qui avaient été réécris, a posteriori. Soufflant, elle reposait son cent-vingt-deuxième rapport au moment où son supérieur lui adressa un regard.

- Vous avez donc cartographié tout ça… Oh, je vois, je vais compléter, fit elle en situant les rapports, de mémoire, sur le papier.

Ils étaient tous localisés au même endroit. Si pour une mousse, elle était performante, elle expliquerait qu’elle faisait souvent cela avec son père, et qu’elle avait une excellente mémoire, celle de sa mère. Quand on en appelait aux parents, c’était facile de justifier un trait sans que cela ne soit suspect. Elle se contenterait donc de sourire et continuerait à coucher les rapports sur la carte. Une fois fini, ils auraient une pléiade concentrée en un seul endroit.

- On dirait vraiment que les rapports ne débordent pas de la zone… C’est un choix que d’avoir des mers sûres, mais ils pourraient faire un eff-

Elle se tut un instant puis haussa les épaules. De toutes les manières, elle était dans un personnage dynamique et donc gaffeur sur les bords, il fallait bien qu’elle ait un langage parfois limite. Les moyens des bases marines étaient actuellement au plus haut : on avait de beaux Pacifistas qui traînaient dans tous les coins, des armes de premières catégories comme les canons disponibles en plusieurs exemplaires, la Section Scientifique offrait aussi de nouveaux gadgets qui enjaillaient les foules… Mais quand il s’agissait de la sécurité des mers, il y avait encore quelques petites choses à revoir. De toutes les manières, elle n’était pas là pour juger, cela aurait été anti-professionnel.

D’un air absent, Lidy réfléchit brièvement à ce que lui avait dit le Karmon : il était là pour faire un rapport détaillé, selon ses supérieurs. En soit, oui, un bas gradé pouvait le faire. Les sous-officiers étaient souvent utilisés pour les travaux un peu ingrats dont les lieutenants ne voulaient pas. Qui plus est, un aspect à prendre en compte était la volonté d’expansion constantiniste. Ils n’allaient pas s’amuser à envoyer des officiers pour des tâches qui ne les réclamaient pas, alors qu’ils avaient une mer à conquérir. Hérail semblait clair là-dessus : le Vice-Amiral avait tout d’un homme de foi, selon la vision que le peuple avait de lui.

- Pour l’instant, voici ce que j’ai découvert : un témoignage indiquerait qu’un navire de pêcheur aurait repéré un navire de trafic sur une zone protégée mais non-surveillée à ce moment-là. Les rapports des trafiquants indiquent des dates d’arrivée et de départ qui font penser qu’ils passent aussi par cette zone lors du transport de leurs marchandises, mais sur les rapports des dates corrélées, il n’y a pas d’indication quant à une arrestation de ce genre. Jamais. Cela signifie apparemment que les trafiquants échappent à nos radars.

Elle ne dévoila pas son troisième indice. Les rapports indiquaient qu’il y avait un changement courant dans les rapports sur cette enquête, dans les enquêteurs. Qu’en réalité, le Karmon n’était pas le premier à travailler sur l’affaire, et qu’on avait envoyé plusieurs autres personnes pour analyser la situation. En soit ? Il aurait pu paniquer et gâcher l’enquête à l’idée de se faire lui-même haché menu ou à l’idée de disparaître. Il fallait qu’elle obtienne des informations du Commandant… Cependant, elle-même ne pouvait pas y aller. Elle allait donc induire l’idée à son collègue :

- Je pense que nous devrions parler au Commandant de l'état de nos recherches. Il saura nous aiguiller sur la marche à suivre.

Elle pourrait surtout profiter de cette occasion pour lire dans ses pensées. Si c’était lui qui avait commandé l’expertise, c’était sûrement pour éviter les suspicions à son égard… Or, elle ne pouvait pas confirmer cela simplement par suppositions. Il lui fallait des preuves. Le seul risque était qu'il tente de les sortir du jeu, en pensant qu'ils avaient déjà trop d'indications, mais rien n'était encore compromettant : le manque de chance était peut-être à mettre dans la balance... Même si un espion serait fortement plus probable.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Jeu 9 Aoû - 23:38

Après être resté plongé un bon moment dans mes dossiers, je ne viens de me rendre compte qu'à l'instant... Pourquoi tant de dossiers du coté de mademoiselle Green?
J'étais tellement absorbé dans la paperasse que j'avais à peine remarqué du coin de l’œil que le matelot pointait de temps à autre la carte devant moi et j'avais vaguement entendu parler de "compléter la carte".
Faisant une "micro-pause" à un moment, j'observe la jeune femme en action et... attendez un peu... elle vient de lire un dossier complet en quelques instants!?! Et un autre juste après... Et encore un!
Elle a récupéré des dossiers complètement vides ou quoi? Non, je ne pense pas, vu qu'elle prend le temps de mettre des croix sur ma carte...
Finalement, je choisis de revenir à mon propre travail, jusqu'à faire le point avec le matelot, qui se révèle être très productive et son analyse finale est vraiment excellente et me surprend grandement. Elle est vraiment très efficace au jeu de la paperasse...

La surprise étant passée, je rebranche efficacement mon cerveau, pour me concentrer sur ce qu'elle m'avait dit et que j'approuvais totalement.
Effectivement, malgré un tas de rapports plus que conséquent, la Marine de Toroa se limite étrangement à leur île de départ.
Et il y aurait si peu de trafic sur une des principales îles de West Blue? Même à East Blue, une Blue moins concernée par les trafics, on a plus de rapports d'activités sur les diverses îles, principales comme secondaires...
Après, lorsque je vois diverses notes concernant des déplacements de soldats d'une base à l'autre, laissant parfois une base annexe en sous-effectif, je peux comprendre la baisse de rapports à certains moments du mois... Une base annexe semble avoir été créée de l'autre coté de l'île et on parle plus de transfert de troupes locaux, plutôt que des soldats d'autres îles ou autres Blues.

J'écoute la proposition du cadet Green, qui me semble bien être la meilleure option. Que j'ai des doutes ou non sur ces étranges rapports, je ne pense pas que je puisse trouver la solution, juste en fouillant dans ces dossiers.

Je me redresse, époussetant mes vêtements un moment, avant de récupérer ma carte de la Blue, avant d'ouvrir la porte, la tenant pour laisser passer le matelot Green:

-Effectivement, on a besoin de plus d'informations et il sera clairement le mieux placé pour nous les donner.

De retour devant le bureau du Commandant, je toque deux coups, recevant comme réponse un "Un moment s'il-vous-plaît".
J'attends patiemment avec le cadet Green, jusqu'à ce qu'un officier sorte du bureau, pour partir dans un autre couloir, me laissant le champ libre pour entrer dans le bureau.

Je me mets de nouveau au garde-à-vous devant le Commandant, avant de déposer ma carte de West Blue couverte de croix, localisée sensiblement sur la même zone géographique.

-Commandant, nous avons trouvé, le matelot Green et moi-même, quelques informations sur vos différents rapports, mais nous avons besoin de précisions, étant donné que la plupart des rapports manquent parfois de détails et que c'est quasiment impossible d'avoir des informations précises.

Laissant le Commandant analyser la carte, je vais à la fenêtre, pouvant observer au loin un navire de la Marine à quai, les voiles semblent être rafistolées avec tout et n'importe quoi...

-Au fait, Commandant...
Dans certains rapports, j'ai remarqué que vous faisiez énormément bouger vos troupes d'une base à l'autre.
Mais, je n'ai pas trouvé trace d'une demande de transfert de troupes d'autres îles ou d'autres Blues, pour remplir les effectifs de la nouvelle base que vous avez construit sur le coté sud-est de l'île.
Si c'est pour augmenter vos chances d'interception des trafiquants, en augmentant vos points de surveillance et d'intervention, je pense que les autres garnisons alentours seraient prêtes à vous fournir des hommes. Je ne sais pas si vous avez pensés à réclamer plus de moyens humains à nos supérieurs, mais au vu de la position stratégique qu'est Toroa, je pense qu'ils accepteront sans réels soucis.


Sans plus d'informations que ça, le manque de moyens humains de cette base n'était que la chose la plus flagrante que je voyais.
Après, si je fais fausse route, j'espère que le Commandant saura me corriger et m'aider à établir un état des lieux plus précis, dans l'intérêt de l’île et des environs...
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Ven 10 Aoû - 22:51


Fuite vers l'avant [4]


Lorsqu’il accepta la proposition, malléable comme il était, la demoiselle se dit qu’elle était tombée sur le bon poulain. Plein de bonnes intentions, incapable de s’affirmer réellement et un peu crédule. Il avait tout du cheval qu’elle pouvait monter pour les diriger vers la résolution de cette enquête, une victoire de plus dans son dossier au poste de Directrice. Elle avait une attitude excitée et toujours dynamique, ce qui rendait son comportement studieux un peu « suspect » mais cela avait été savamment justifié. Elle ne devrait juste pas s’attirer les soupçons du Commandant tant que celui-ci n’aurait pas été soit inculpé, soit blanchi. Au moins, en utilisant le Karmon, elle s’assurait d’une couverture idéale. Un sourire sur le visage, elle se dirigea donc à la suite du Sergent-Chef.

Lorsqu’ils arrivèrent au niveau du bureau de leur supérieur, elle ne posa pas la question de savoir si elle avait le droit de rentrer ou non. Il fallait qu’elle ait un contact visuel avec leur supérieur pour comprendre ses pensées. Sans cela, sa recherche d’informations serait court-circuitée. D’un autre côté, elle aurait pu utiliser cette nouvelle technique, mais elle n’avait pas encore assez confiance en son allié du moment pour risquer d’être attaquée pendant ce moment d’inconscience qu’elle aurait. De toute évidence, elle devrait de toutes les manières encore travaillé sur ça.

Au garde-à-vous, elle vit le jeune homme déplié la carte sous le regard interrogatif. « Ils ont été plus rapides que les autres… Et plus organisés » se dit-il en voyant les données indiquées. « Il en manque certaines… Surtout des incidents. ». Il y avait donc eu d’autres incidents, mais tous avaient sûrement été éradiqués au fur et à mesure : cela signifiait que les témoins étaient peut-être encore sur Toroa. Les patrouilles ne devaient pas être impliquées, sinon cela aurait fait du bruit. Lidy pensait à plein régime : comment leur interlocuteur avait-il pu être aussi précautionneux ?

- Les rapports manquent de détails ? Je ferai parvenir cette remarque à mes subordonnés.

« Ils ont intérêt à manquer de détails. Les changements de dernière minute ne sont pas notifiés, heureusement il y en a eu peu. ». Sans rencontre avec les trafiquants, il était impossible que les escarmouches fassent des victimes : le problème était donc là, puisqu’il devait changer sûrement in extremis une partie de la cargaison. La Olsen observait l’homme qui ne lui adressa ni un regard, ni même une parole. Elle n’avait pas d’importance pour lui.

Enfin, il semblait… La demoiselle se figea. Le Sergent-Chef avait pris un ton accusateur, ou du moins il avait quitté sa position de subordonné. Cela fit tiquer l’homme qui eut une image très sanglante dans la tête, sans intention de l’exécuter sur l’instant. Lidy en eut le souffle coupé. « Il y avait encore des traces de ces mouvements ? Merde. »

- Ces demandes, c’est le Colonel Hornigold… Enfin c’est au Colonel qu’il faut les transmettre. Vous savez, parfois c’est un peu compliqué, la paperasse. Je tâcherai de le faire, cela pourrait effectivement nous permettre de traduire les trafiquants en justice.
- J’ai lu dans le journal,
intervint Lidy avec un air un peu amusé et une voix absolument pas professionnelle, que les effectifs de la base de Toroa avaient été augmentés le mois dernier, et avaient subi un gonflement de… 5% ? C’est énorme !
- Ah, oui, à cause de l’attaque des hors-la-lois. Ils sont dédiés à la surveillance du port, jusqu’à ce que la pression retombe, et des campagnes.


« Heureusement, on ne m’a rien imposé, on avait d’autres priorités. Et puis, même si le trafic continue… ». Il continua de sourire. Le dernier rapport envoyé à East Blue faisait effectivement état d’une bonne santé générale de la base : des moyens nombreux, autant financiers qu’humains, et une aide de la Section Scientifique pour améliorer la défense du lieu. En soit, ce fort était presque imprenable, et il n’y avait que les suspicieux pour s’en inquiéter. Ce qui se passait, dans cette affaire, n’avait même pas lieu directement sur l’ile. La Olsen avait cependant une conviction : cet homme était impliqué jusqu’au cou. Il était en charge de la gestion des rondes maritimes, et devait donner des parcours à ses hommes, puis les transmettre aux trafiquants. Il fallait le prendre sur le fait… Pour cela, elle devait obtenir l’information de son esprit. Satané pouvoir.

- La base est en bonne santé, et j’espère bien que votre rapport ira dans ce sens, Sergent-Chef !
- La mission du Sergent-Chef n’est pas de dre-
- Matelot, merci de ne pas prendre la parole si vous n’y êtes pas invitée par un supérieur.


Le Commandant fut sec, et une nouvelle pensée sanglante lui traversa l’esprit. Elle déglutit, sourit tandis qu’une goutte tombait le long de son front et se remit au garde-à-vous sans répondre. C’était au tour du Karmon de jouer, ou de les sortir de cette situation. S’il décidait de quitter le bureau, elle devrait trouver un autre moyen d’obtenir des informations sur les différents trafics… Mais s’il continuait la discussion, il y avait fort à parier que le sujet aille sur le terrain voulu.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Ven 10 Aoû - 23:49

J'écoute attentivement les diverses réponses du Commandant, récoltant quelques informations supplémentaires, mais sans plus.
Je manque de beaucoup de choses dans cette histoire et ça m'intrigue grandement. Cette base parait à la fois active, avec ses lourds effectifs dispersés stratégiquement sur l'île, mais aussi inactive, à voir ses rapports clairsemés à gauche à droite... C'est étrange...

Au bout d'un moment, le matelot Green intervient dans mon dos, parlant de la légère augmentation d'effectifs du mois dernier, chose dont j'avais été brièvement informé, avant de partir sur West Blue.
Mais... seulement 5% d'effectifs supplémentaire, dans un si grand nombre de bases annexes, avec une position tactique si importante à surveiller et à défendre?
... Oui, mais bon, je ne suis pas vraiment là pour faire l'état des troupes ou la disposition des lieux, mais pour l'état de l'activité des trafiquants. Je me disperse trop sur ce coup-là et je devrai me concentrer de nouveau sur ce fameux rapport à faire.

Cependant, le ton monte bien vite et le Commandant me lance une réplique cinglante et ferme, ce qui me fait grimacer, alors que je lui tournai toujours le dos.
J'entends la cadette Green se faire invectiver par notre supérieur, de manière bien sèche et brutale, mais j'étais déjà plongé dans mes pensées.
On m'a demandé de venir ici pour faire un rapport détaillé et surtout sincère. Je ne vais quand même pas ramener un conte de fée à mes supérieurs. Ce n'est pas dans l'intérêt de cette base que je mente et encore moins mon intérêt personnel.

-Mes ordres sont clairs, fermes et précis, Commandant.
Désolé, mais je ne peux pas transmettre si peu d'informations au Haut-Commandement. Mon rapport sera considéré incomplet et ils enverront un autre soldat pour faire un nouveau rapport.
Vous avez des arguments convaincants, concernant le "bien-être" de votre base, mais j'ai besoin de preuves concrètes, de chiffres précis et surtout d'un maximum d'informations sur les trafiquants.
Ce sont ses dernières informations que nos supérieurs veulent connaître et je ne pense pas qu'ils se contenteront d'un simple bilan de comptabilité, que ce soit pour les moyens financiers ou les effectifs des troupes.


Je passe la main dans mes cheveux, songeur, avant de me retourner vers mon supérieur et au matelot Green, qui restait bien silencieux, depuis qu'elle avait été rappelée à l'ordre.

-Commandant, je suis là pour vous aider, croyez-moi sur parole. Mais pour cette aide, j'ai besoin de récupérer le plus d'informations possibles, pour satisfaire au mieux les exigences de nos supérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Sam 11 Aoû - 11:00


Fuite vers l'avant [5]


L'esprit du Commandant était en ébullition. Il s'imaginait déjà décrocher la tête du corps du Karmon, le jeter dans la mer pour que les poissons viennent le bouffer... Cette pensée était si ancrée en lui qu'elle fit monter le sang de la Olsen dont les mains se crispèrent. Il y avait presque un semblant d'hostilité, comme s'il se retenait avec difficulté de mettre en œuvre son plan maintenant. Lorsque les trafiquants furent évoqués, cela n'eut pas l'effet escompté : il s'en fichait, il n'avait qu'une seule envie, assouvir ses pulsions. Ainsi donc, c'était un moyen d'échapper à la lecture que d'avoir un comportement et un esprit sanguins. Lidy tiqua un instant avant de se demander s'il n'aurait pas mieux fait de s'élancer sur Dorian pour qu'ils en finissent maintenant et qu'elle l'arrête dans la foulée. Mais trop d'inconnues : elle ne connaissait pas son niveau, elle ne connaissait à vrai dire rien de lui.

- Nous avons tendance à penser qu'il n'y a que peu de trafics sur cette mer, mais vous pourriez aller vérifier par vous-même. Le lieu départ des marchandises du seul trafic dont nous imaginons qu'il puisse être fait est une île hors juridiction gouvernementale, dans un pays qui possède les moyens de nous embêter en cette période de conflit Décima...

« Et dont je suis originaire » pensa-t-il cette fois-ci avec une étrange plénitude et satisfaction. Ainsi était-ce le pays entier qui était à l'origine de ce trafic ou cet homme faisait-il partie d'une bande organisée ? La question était pertinent, mais la Olsen se retint de la poser à haute voix. Cela changerait l'échelle de l'enquête. En tout cas, ils venaient d'obtenir une nouvelle information qui ne figurait pas dans les rapports. Heureusement que cette conversation était sur écoute : elle pourrait s'en servir pour donner un écart entre les rapports et la réalité connue du Commandant. Si cela apparaissait sur les registres des trafiquants, ce n'était pas soulevé, à aucun moment.

Cet aveu était en tout cas une provocation : il invitait le Karmon à déplacer l'enquête sur le terrain. En tant qu'agent d'élite, la Olsen voyait clairement que même avec un escadron de mousses, ce ne serait qu'une mise à mort espérée par cet homme sur un investigateur un peu trop prenant. Il avait même déjà prévu de masquer les circonstances en falsifiant les rapports, disant qu'ils n'étaient jamais arrivés à bon port et qu'ils avaient été attaqués par des pirates. Il suffirait de faire cela.

- Je peux vous donner quelques hommes pour cette opération. La base en elle-même ne possède pas plus d'informations sur ces « trafiquants » dont vous parlez : nous arrêtons systématiquement le peu que nous croisons dans les eaux territoriales. Le reste revient à Nighty Town, ou lorsqu'on nous le demande à notre base, mais ces rapports se trouvent dans les archives centrales, et pas celles de la base sud, comme vous avez pu les consulter.

Il ne mentait pas. Ils arrêtaient les concurrents de son cartel, et cela dès qu'ils en avaient l'occasion. Ils voulaient se créer le monopole, à l'image de Konan – ou de la Triade, pensa la jeune Olsen qui fut déçue de ne pas voir ce nom apparaître. Cet homme était donc corrompu, elle en était persuadée. Intérieurement, un soupir las la cueillit : il fallait maintenant réunir les preuves et trouver ses potentiels alliés pour déterrer le mal à la racine. Être envoyé sur une île ennemi avait ses avantages et ses inconvénients : ils pourraient effectivement trouver le cartel et, s'il n'était pas trop puissant, faire le travail du Cipher Pol 9, cette entité inconnue même de certains hauts gradés. Sinon... La demoiselle ne voyait pas l'utilité : il fallait mettre le Commandant sur écoute, pour capter l'appel vers les trafiquants. Ce serait déjà une bonne chose. Il ne devait cependant pas appeler avec les ressources de la base, elle se contenterait donc d'une écoute à distance, si elle restait sur les lieux. Ensuite, elle enverrait du renf-

- Et le matelot Green vous accompagnerait évidemment, elle a l'air de vous apprécier !

« Deux en un » pensa-t-il. Encore fallut-il que le Karmon accepte. Il pouvait continuer son enquête à cette base ou déplacer celle-ci sur le terrain. Ici, le risque était que les informations sur les trafiquants ne sortent jamais. Là-bas, qu'ils ne s'en sortent jamais.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Sam 11 Aoû - 19:29

Les nouvelles informations du Commandant me laissaient perplexe... jusqu'à la mention de Décima, ce qui me fit tiquer légèrement.
Ah, j'avais oublié ce "léger détail", concernant le fait que j'étais passé agent double des Décima chez la Marine... Trop occupé par mon entraînement et n'osant pas vraiment tirer "profit" de mon grade obtenu assez récemment, je n'avais pas vraiment matière à leur fournir un rapport, encore moins un rapport utile...

Cependant, plus ça allait et plus j'avais l'impression que le Commandant commençait à perdre patience, voulant juste expédier cette histoire de rapport aux supérieurs.
Voilà qu'il me demande d'aller voir moi-même sur place, avec quelques hommes... et le matelot Green?
À la mention de la cadette, je tourne la tête vers elle, avec un haussement de sourcil interrogateur. M'apprécier? J'ai plutôt l'impression qu'elle voulait juste clarifier la situation, concernant les raisons de ma venue ici... Et puis bon, je ne suis pas vraiment affecté à cette base et je m'imagine mal disposer tranquillement du personnel militaire, comme si j'étais chez moi, même si j'ai l'aval du Commandant.
Et puis bon, je ne pense pas avoir fini mon travail ici, sans compter les bases annexes.
L'idée du Commandant me semble bonne, mais je vais quand même rester sur mes positions et essayer de procéder de manière stratégique.

-Votre suggestion est intéressante et je la retiens, Commandant.
Quant à la proposition de me fournir des hommes, j'apprécie l'attention, mais je vais décliner l'offre. Je ne peux pas me permettre de vous priver d'effectifs, alors que vous avez tant de points à surveiller et protéger.
Et ce refus vous concerne aussi également, matelot Green. Je ne peux pas vraiment disposer comme je l'entends des effectifs d'autres Blues, même si j'ai l'aval du Commandant.


En parlant de la cadette Green, je m'étais naturellement tourné vers elle.
Hum... j'imagine que l'on peut dire que j'apprécie de travailler avec elle. Son enthousiasme et son efficacité font plaisir à voir, surtout chez une nouvelle recrue, mais bon, comme je l'ai indiqué plus tôt, je ne peux pas "jouer" avec les effectifs d'autres bases, surtout sur un point central comme Toroa, qui doit faire l'objet d'une surveillance et protection constante.

Je me tourne de nouveau vers le Commandant:

-J'irai seul aux coordonnées que vous m'indiquez, lorsque j'aurai fini d'étudier les rapports et d'interroger quelques officiers de vos bases annexes. Je partirai à l'extérieur que lorsque j'aurai fini mon enquête au sein de la Marine.
Je n'ai pas vraiment le temps de traiter l'ensemble des rapports de toutes les bases de l'île, donc j'espère que vous comprendrez le fait que je doive m'informer d'une autre manière, afin de fournir le meilleur rapport possible à nos supérieurs, afin que toutes les meilleures mesures soient prises.
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Sam 11 Aoû - 20:32


Fuite vers l'avant [6]


« Il veut mourir ? ». La question du Commandant, Lidy aussi se l'était posée. Elle avait lorgné sur l'homme qui venait de proposer d'aller seul au front. C'était à la fois de l'altruisme, mais aussi de la folie. On ne pouvait pas expressément lui dire qu'il ne fallait pas se rendre seul dans un territoire ennemi, à moins de chercher à être discret, ce qui était peut-être l'objectif sous-jacent... Mais avec les indications, il aurait mieux fallu partir en petit bataillon, quitte à sacrifier des soldats. C'était du moins la pensée du gradé qui se contenta de hausser les épaules. En restant ici, il était persuadé qu'il ferait patiner son enquête. En revanche, celle de Lidy pouvait exploser si elle trouvait un moyen de mettre sur écoute ce supérieur de la marine. D'autres gradés semblaient être dans le coup, puisqu'à la réflexion d'interroger d'autres personnes, il se dit que « certains pourraient être plus bavard et qu'il avait tout intérêt à les prévenir. ». Cependant, comment faisait-il passer les informations ? Une information qu'elle n'aurait pas pour l'instant.

- Très bien, faîtes à votre guise, vous avez une mission et vous n'êtes pas un de mes hommes.

« Et ne te plains pas de mourir. » pensa-t-il. Cette fois-ci, il eut à nouveau l'image du bas-gradé en train de se faire égorger, mais par une somptueuse femme. Lidy la connaissait des dossiers qu'elle avait vu dans la base : c'était la Commandante Vidame. Elle était en charge d'une partie de la base sud-est. Des formes agréables, une langue fourchue, elle faisait partie de la race des femmes-serpents, mais n'en avait que peu de traits – dont les yeux. Si elle était aussi haut-gradée, c'était sûrement un coup du destin. En revanche, son implication dans cette affaire risquait de faire mauvaise pub aux hommes-animaux dans la marine...

Qu'importe, Lidy n'était pas là pour juger. Elle considérait que la Justice était bien au-delà des races. Kid était un nain, et elle l'avait acceptée à ses côtés. Les autres, des humains, avaient tout intérêt à ne pas faire montre de racisme dans son équipe : elle ne tolérait pas cela, du fait de son passé. Lorsuq'elle entendit le Commandant les congédier, elle sortit à la suite du Sergent-Chef, une fois que celui-ci aurait fini de parler avec le gradé. Ici, elle ne pouvait rien faire de plus. Cet homme avait commencé à repenser à des choses plus frivoles, et à des actions de gradés : des rondes, ce genre de choses. Il prenait son travail au sérieux...

« Récapitulons », se fit la Olsen dont le cerveau, même s'il était muni d'une mémoire parfaite, n'était pas forcément plus intelligent qu'un autre. On l'avait envoyé ici pour enquêter sur une histoire de trafic dans les eaux territoriales de la base. Il y avait une fuite d'informations, permettant aux contrebandiers de se faufiler entre les rondes de la marine. Les informations étaient précises : comme on n'apercevait pas les ennemis, et qu'un seul témoignage semblait les vendre, il avait fallu les rapports de contrebandiers qui indiquaient des trajets qui passaient normalement dans les eaux de la base. Ces hypothèses, elle avait pu les confirmer grâce aux pensées du Commandant, mais il était bien trop peu locasse pour qu'elle puisse, dans ses pensées, trouver les indices qu'elle allait dégôter dans la réalité. En revanche, deux choses étaient positives : elle avait une autre Commandante sur le fil, et il y avait en plus de ce réseau organisé une possibilité de faire accusé cet homme d'assassinat. En revanche, elle devait d'abord trouver les autres membres de ce réseau, et les faire condamner.

- Sergent-Chef, j'aimerais vous accompagner pour me présenter en même temps aux autres gradés de l'île... Je serai sûrement amenée à travailler avec eux, vous savez, tout ça !

Elle avait agi avec dynamisme et amusement. À présent qu'ils étaient seuls, les émotions et pensées de cet homme seraient faciles à lire. Pendant l'interrogatoire, elle n'y avait pas prêté attention réellement : il était droit dans ses bottes et ferait plus tard un bon gradé, du moins le pensait-elle pour l'instant.

S'il décidait de l'amener, ils pourraient interroger des collègues qui n'auraient pas plus d'informations pour l'instant. En revanche, ils seraient bientôt amenés à rencontrer la Commandante dont la demoiselle avait vu le visage : une femme très en beauté, qui se maquillait les pieds quand elle serait visitée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Sam 11 Aoû - 21:05

Moi, casse-pieds? Oui, c'est possible, mais je m'en accommode très bien.
Je n'ai pas l'intention de faire courbette sur courbette devant les gens, encore moins pour des histoires de promotion, d'affectation ou autre. Je vais là où le "destin" m'emmène, sans chercher à forcer les choses.
Dans ce cas présent, je m'efforce de rester professionnel, mais je suis malgré tout ravi de voir la conversation tourner court avec le Commandant. J'ai vraiment l'impression de l'agacer avec cette histoire d'enquête, mais bon, si les rapports avaient été mieux rédigés, on n'aurait pas eu besoin de m'envoyer, pour faire une quatrième enquête.
S'il coopérait plus efficacement, on aurait finis avec cette histoire depuis longtemps et chacun serait rentré chez soi.
J'aime bien prendre le temps de faire les choses, mais pas lorsque l'on me met clairement des bâtons dans les roues, mais bon, que puis-je faire d'autre que me plier aux ordres? Au moins, sortir visiter l'île et ses infrastructures me permettra de prendre l'air, après avoir respiré la poussière des archives des heures durant.

Je me remets cependant bien au garde-à-vous devant le Commandant, avant de sortir:

-Merci, Commandant.

Cependant, alors que je me préparai à sortir du bureau, je me fais intercepter par le matelot Green, qui demande à m'accompagner... Hum, son argument passe parfaitement... Et puis bon, elle s'est déjà montrée assez efficace et je pense que de l'aide, même indirecte, ne serait pas de refus, surtout avec mon court délai d'enquête.

J'hoche la tête avec un sourire soulagé, me retenant même de soupirer de soulagement:

-Si le Commandant est d'accord, j'accepte votre compagnie.

Oui, je sais que je la tutoyais sans problème aux archives, mais bon, je préfère me montrer "neutre" au maximum devant mes supérieurs, question de principe.

Sortant de la base centrale, je sors rapidement une carte de l'île, prise dés mon arrivée sur place, pour déterminer un point de départ.
Hum... Les bases du Sud et de l'Est me semblent être les plus proches. Je n'ai qu'à faire le tour de l'île dans le sens horaire inverse, pour revenir à la base centrale par la suite.

Je descends la colline menant au coté Sud de l'île, tout en inspirant une grande bouffée d'air frais. Ah bon sang, il y a pas à dire, c'est bien mieux que de traîner dehors qu'enfermé entre quatre murs!
Même si faire de la paperasse de temps à autre me dérange pas, une pause de temps à autre à l'air libre me va aussi tout à fait.

En cours de route, je réfléchis un moment à la cadette qui m'accompagnait, très vive et qui semblait assez maligne, même si elle n'avait pas eu tellement d'occasions de s'exprimer:

-N'hésites pas à prendre la parole si tu le souhaites, surtout si c'est pour donner un avis ou une suggestion.
Bon, après, je parle pour moi, pas pour tes autres supérieurs, dont j'ignore complètement les réactions, même si le Commandant m'a donné un certain aperçu, concernant la prise de parole des "bas-gradés".
Donc, ne t'inquiètes pas trop sur le fait de trop en dire ou non avec moi; je considère toute parole bonne à prendre et à écouter.


Je souris de nouveau au matelot, arrivant plus ou moins à me détendre.
J'avais bien besoin de me détendre un tantinet, avant de reprendre le mode "sérieux", lorsque je devrai commencer à interroger les divers officiers de l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Dim 12 Aoû - 0:03


Fuite vers l'avant [7]


Ainsi donc commençait leur coopération. Lidy sourit en sentant que les choses allaient dans son sens. Elle manipulait ce petit homme comme un pantin, pour les biens de son enquête, du moins le croyait-elle. Quand le jeune homme lui donna son aval pour s'exprimer, ce fut encore plus aisé pour elle de se projeter sur le terrain : au moins, il était loin d'être enquiquinant, voire carrément arrangeant. Elle fit donc un sourire amusé, tandis que ses pensées se dirigeaient vers quelque chose de plus plaisant. S'ils arrivaient à résoudre cette enquête sans sortir de l'île, elle n'aurait pas à mobiliser la cavalerie. C'était déjà largement suffisant pour la motiver, et elle se dit que les choses n'allaient aller qu'en s'arrangeant.

- Merci ! Dit-elle. J'ai vraiment du mal à ne pas m'exprimer quand je pense à quelque chose, avoua-t-elle sur le ton de la plaisanterie.

Lier un lien. Construire la toile, progressivement. Il était un pion à sa merci... Non, elle se secoua mentalement la tête. C'était un soldat, et il avait peut-être un avenir dans la marine. On l'avait nommé Sergent-Chef, si elle enquêtait elle pourrait savoir à la suite de quels événements... Plus tard. Ce n'était pas le sujet, et cela n'avait pas d'intérêt : il n'était pas du genre à apprécier quelqu'un qui flattait son égo. En revanche, la route pourrait être relativement longue si elle laissait un blanc, ainsi, elle décida de parler d'elle-même. Pas par vantardise, mais pour créer un lien.

- Vous savez, entre mon père et ma mère, j'ai toujours suivi un entrainement draconien ! Je ne suis pas fille unique, alors mon frère aîné a repris l'affaire de famille, mais il fallait quand même faire quelque chose des autres marmots ! J'ai été envoyée dans la marine – ça aide d'avoir des contacts dans les forces de l'ordre. J'attendrai d'être mutée à Nighty Town ou dans la garde civile d'Illusia, plus tard !

Pourquoi tisser un mensonge si imposant ? La Olsen n'était pas du genre à se laisser aller, mais aujourd'hui cet homme la mettait en confiance. Elle devait donc lui permettre de passer un bon moment, au moins en guise de remerciement, puisqu'il ne saurait jamais qu'elle avait été du Cipher Pol 6. Ainsi étaient les agents de cette agence : inconnus des marines et du grand public. En soit, ce n'était d'ailleurs pas important d'être connu : elle était ici maquillée et déguisée, et une jeune femme blonde comme elle... Ah, quelle beauté même éphémère !

En continuant la conversation, elle attendrait un retour de la part du jeune homme. Connaître un peu son histoire : où était-il né ? Avait-il fait ses classes ? Comment s'était-il retrouvé dans la marine ? Souvent, on en oubliait de conter l'histoire des « quidams » comme elle aimait les appeler. Avec un air sympathique et amusé, la demoiselle continuait d'écouter et de raconter des histoires personnelles. En soit, elle ne disséminait pas une goutte d'information vraie dans ses paroles : tout était inventé, cohérent.

- Oh, nous sommes arrivés, dirait-elle en toquant d'elle-même à la première porte avant de dire « Oups » en s'excusant auprès de son supérieur d'un sourire gai.

Égayer la journée de cet homme. Quand les quelques minutes suivantes s'écoulèrent, ils eurent tôt fini d'obtenir des informations, en fonction des questions posées par le Sergent-Chef. Ici, c'était le Commandant Inase, en charge de la base Sud. Il ne possédait pas d'informations et à vrai dire son côté de l'île attrapait régulièrement les truands qui y passaient. Ils avaient le plus haut taux depuis la création des bases de Toroa. Il se mit même en avant, disant que les bases Est et Sud-Est avaient la belle vie : tellement peu d'incursions que ça en faisait rugir le reste de l'île !

- Les courants de cette zone sont peut-être non propices au trafic..., dit la demoiselle en soulevant les épaules.

Il leur restait encore une base à visiter dans le secteur. La base sud-est, commandée par la femme la plus appréciée des soldats de l'île, de par sa beauté naturelle. La Commandante Vidame. Elle était à son bureau, en train de se peindre les doigts de pied à coup de vernis à ongle. Lorsque les deux jeunes gens entreraient dans les lieux, elle sourirait avec un air amusé :

- Oh, mais que faîtes-vous donc ici, mes petits ?

C'était une femme-serpent, mais elle n'en avait que peu de traits. Sa beauté, en revanche, était stupéfiante. Observant la gradée, Lidy nota deux choses : elle était forte, ses muscles saillants le montraient, et elle avait une peau écailleuse sous ses vêtements, sûrement digne des gilets par balle. Ici, c'était un adversaire loin d'être atteignable sans aide extérieur. Finalement, la Olsen prendrait la parole avec un sourire enjaillé :

- Nous venons vous consulter sur les trafics !

À ce moment-là, les pensées de la jeune femme devinrent blanche. Lidy sentit une goutte de sueur se déverser le long de sa tempe, et elle retint sa respiration un instant. C'était la même chose qu'avec Imejo : elle ne ressentait plus rien, comme si elle s'était concentrée un instant à recevoir un asasut imminent. C'était un instinct de prédateur. Cette femme était définitivement dangereuse. Pourtant, cet instant ne dura qu'une très brève seconde après laquelle elle s'exprima, sans penser à autre chose que ce qu'elle devait dire :

- Vous avez de la chance, je commençai justement un rapport de l'activité criminelle. Vous voyez, Toroa a été attaquée plusieurs fois en peu de temps alors les contrôles ont été plus fréquents durant quelques semaines. Des criminels comme ce Raki ont eu de la chance de s'enfuir. On a noté un attentat sans victimes du côté de la campagne de l'île, mais... Rien de bien pertinent. Concernant les trafics... Nous avons la chance d'avoir une parcelle de mer particulièrement calme à surveiller.

Elle sourit. Ses pensées étaient cette fois-ci plus volage. Lidy laisserait le Sergent-Chef mener la conversation, une fois de plus. Ainsi, cette femme était au courant du trafic. Elle savait qu'il avait lieu. Elle savait que des informations fuitaient.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Dim 12 Aoû - 1:29

Bon, je pense avoir bien géré sur ce coup-là, avec mes propos qui semblent "décoincer" le matelot Green. Bon, du peu que j'avais vu, je ne crois pas qu'elle soit vraiment "coincée", mais bon, avec le mini-sermon d'un Commandant, beaucoup peuvent se "braquer" et ne plus dire grand chose après, de peur de représailles.
Autant que je dissipe tous malentendus avec elle dés maintenant.

-Ne t'en fais pas pour ça.
De toute manière, comme l'a bien fait signalé le Commandant, je ne suis pas "un de ses hommes", alors sois tranquille; je ne ferai pas de rapport sur toi, à la fin de la journée. Si on me pose la question, je dirai simplement que tu as fait ton travail.
Tu peux donc profiter tranquillement de ta visite des bases annexes.


Cela avait du bon d'être en compagnie d'un soldat "lambda", sans prise de tête.
C'est assez usant de toujours rester droit dans ses bottes et ce genre d'instants "posés et détendus" me permet de gérer le stress, surtout avec ces histoires de promotion.
J'imagine que c'est une des raisons pour lesquelles je reste le plus souvent à l'entraînement: je ne me sens pas forcément encore prêt à diriger des troupes ou autres missions. Je sais que je vais forcément devoir passer par-là un jour ou l'autre, mais bon, je vais y aller progressivement, au lieu de me précipiter et de tout faire rater.

Les "barrières" étant coupées entre le matelot Green et moi, cette dernière commence à me parler d'elle et j'en apprends un peu plus sur son passé. Visiblement, elle n'a pas eu tellement le choix dans ses options de carrière, mais elle semble bien s’accommoder de sa vie dans la Marine.
Je dirai que son caractère fort peut être une bonne chose, pour "survivre" à la rigueur parfois rude de l'armée, mais bon, comme elle a pu le voir tout-à-l'heure, il y a des moments où il faut savoir temporiser.

Je croise les bras derrière ma nuque, levant les yeux au ciel:

-C'est bien de déjà envisager ses prochaines mutations, mais évites de trop t'y projeter, surtout quand tu es encore en "formation"; tu risquerais d'être distraite et la moindre erreur pourrait te coûter ta place, même en tant que matelot.
Eh bien, si ton entraînement physique est aussi efficace que ton efficacité pour la paperasse, je vais peut-être revenir sur ma décision de t'emmener à l'extérieur avec moi.
Hum... Personnellement, j'ai aussi eu des histoires de gros entraînement, lorsque j'étais adolescent. Je passai d'élève de ma mère à son dojo de Bo-jutsu à milicien, pour protéger ma minuscule île perdue dans un coin d'East Blue. Un soir, une attaque pirate a dévasté en partie mon village et la Marine est intervenue en même temps que moi et la milice.
Le lendemain matin, j'embarquai sur le navire de la Marine.


Discuter tranquillement, sans se prendre la tête, sans pression des supérieurs dans le dos, c'était vraiment sympa; je devrai mettre une pause officielle dans mon planning...

La première base, celle située la plus au Sud, était tenue par le Commandant Inase et son rapport était clair et concis.

-Personne ne passe par ici sans être contrôlé et on enchaîne les captures de petits pirates de passage.
Par contre, les pilleurs sont quasi inexistants dans cette zone; ils ont peut-être changés leur itinéraire, en voyant que la sécurité était renforcée un peu partout sur l'île.
Vous allez vers l'Est? Vous allez rien avoir chez eux, à part leurs canons en train de rouiller, tellement ils ne sont pas utilisés! Il ne se passe jamais rien chez eux.


Au milieu de ce rapport, la cadette Green avait toujours quelques "éclairs de vivacité", ce qui me rassurait d'avantage. Elle apportait beaucoup à la conversation et à mon enquête, juste avec quelques mots et c'était tout ce qui comptait pour moi.
Et puis bon, elle me semble suffisamment sociable pour gérer les nouvelles rencontres avec ses supérieurs.

La base du Sud est donc expédiée plus vite que ce que je pensais et je prends bien soin de noter les quelques infos que j'ai pu obtenir, directement sur la carte de l'île.
Après une nouvelle marche, nous arrivons à la base du Sud-Est, dont je me rappelle avoir entendu quelques choses à gauche à droite de la part des soldats de la base centrale... mais je ne me souviens plus de quoi.

Finalement, je percute ce que j'avais "oublié", lorsque je me retrouve face au Commandant Vidame.
C'était une femme-serpent absolument ravissante et qui me rappelait de suite les quelques conversations avec des soldats complètements hagards et rêveurs, lorsqu'ils parlaient d'elle...

Je bloque une bonne seconde devant elle, avant de me ressaisir et de brancher le mode sérieux.
Je ne savais pas comment interpréter le fait que Vidame me parle aussi vite de rapport... Le Commandant l'aurait-elle informé de ma venue? C'est possible, mais bon, je ne vais pas me plaindre d'avoir un rapport supplémentaire.
Sans compter les divers détails donnés par la femme-serpent, qui me sont aussi utiles.

Je souris finalement au Commandant Vidame:

-Je vous remercie pour toutes ces informations.
Nous allons poursuivre notre route; bonne continuation à vous.


Après un dernier garde-à-vous, je prends congé avec le matelot Green, pour aller vers les bases du Nord/Nord-Est.


Dernière édition par Dorian Karmon le Dim 12 Aoû - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Dim 12 Aoû - 19:23


Fuite vers l'avant [8]


La jeune « Green » observa, sidérée, le Sergent-Chef. Il voulait mettre si rapidement un terme à cette conversation... La femme-serpent avait bien géré son coup. Elle était totalement innocentée à ses yeux. C'était bien trop précipité, les rapports n'étaient pas remis en cause malgré les preuves qu'ils avaient en leur possession. Ils auraient du la cuisinier, du moins c'est ce qu'elle aurait fait en tant qu'Agent du Cipher Pol. En soit, seul le Commandant de la première base était en ligne de mire... Dommage, elle aurait bien aimé avoir plus d'informations. Fort heureusement, le jeune voulut continuer l'enquête. Les bases Nord étaient toutes exempt de problèmes : la base Nord-Est indiquait une baisse la criminalité sur ses flots du côté Est avec une recrudescence du côté Nord, mais les autres avaient semble-t-il toujours le même type de démarche. La demoiselle aux cheveux blonds se contenta de noter mentalement que ces hommes semblaient innocents et qu'elle ferait mieux de s'en remettre à son instinct pour continuer l'enquête, sans quoi elle risquait d'être prise de court sans preuves.

Lorsqu'elle sortit du dernier bureau après une longue journée à crapahuter dans la base en compagnie du Sergent-Chef, la jeune femme observerait ce dernier avec un air sérieux et déterminé. Elle espérait bien qu'il serait bientôt en mesure de montrer de quoi il valait... Mais de toutes les manières, la première partie de l'enquête était close. Les interrogatoires avaient été facilités par cet homme, et ils devraient, elle et lui, bientôt regagner leurs dortoirs.

- Merci pour cette balade, fit-elle en souriant. Nous devrions nous revoir bientôt, je pense ! J'espère avoir encore l'occasion de travailler avec vous !

Elle inclina légèrement la tête, fit un garde-à-vous volage et se mit à courir joyeusement en direction du dortoir. Quand elle fut enfin arrivé à ce dernier, elle apperçut les draps de son lit défaits et le coffre au bas de ce dernier à moitié ouvert. Bien sûr, on avait tenté de fouiller dans ses affaires. Sortant un petit matériel de sa poche, elle observa les alentours avant de prendre les empreintes sur la serrure. La personne qui avait fait cela n'avait pas eu la descence de nettoyer derrière elle, et en plus elle s'était assurée de nettoyer l'endroit ciblé avant de l'utiliser au cas où ce type de situation arriverait. Gardant l'enchantillon dans sa poche, elle refit le lit et déclencha le micro dans sa bouche.

- A tous les agents présents sur l'île, les suspects sont le Commandant Noctilus, et la Commandante Vidame, des bases Est et Sud-Est. Enquêtez, trouvez des preuves à l'occasion. Roger ?
- Roger !
Firent trois voix simultanément.

La Olsen arrêta de parler. Elle n'avait pas à donner d'explication : elle pourrait justfier ses soupçons a posteriori. En attendant, elle avait toute la lattitude d'action, et préférait ne pas perdre de temps. Tandis que les Commandants seraient inculpés par les preuves engrangées par les agents sous sa tutelle, elle devrait se charger de trouver les membres moins gradés pour qu'ils soient tous attrapés. C'était une procédure de longue haleine : mise sur écoute, reccueil de preuves parmi les gradés les plus proches des Commandants soupçonnés... Elle aurait encore besoin du Sergent-Chef pour cela.

Ainsi, une fois la nuit passée, la jeune femme se rendrait sur les terrains d'entraînement pour participer à l'entraînement du matin où elle démontrerait de bonnes qualités, sans se mettre trop en avant. Elle chercherait ensuite le Karmon, et si elle finissait par le trouver, elle le saluerait sur un ton très dynamique en secouant la main en l'air très fortement.

- Eh oh ! Comment ça va ? J'ai bien dormi ! J'ai encore été affecté pour aider pour le Sergent-Chef machin d'hier, dit-elle avec un sourire.

En réalité, elle lui avait soufflé l'idée qui lui était miraculeusement apparue comme étant magnifiquement plaisante. Il n'était pas fan des personnes qui avait beaucoup d'énergie. S'en débarasser, c'était s'assurer du calme, et il ne voulait que cela. Au moins, il était loin d'être suspect. Quand elle aurait donc annoncé « la bonne nouvelle » à son supérieur de la journée, elle dirait sur un ton plein d'entrain :

- Je pense qu'on devrait demander des infos aux Agents de la base, genre les un peu moins gradés que les Commandants. Ils ont toujours plein de trucs à dire, surtout si on cible les trafics !

« Parler des trafics aux bas-gradés » c'était cela l'idée. Au moins elle avait le mérite d'être claire. À savoir si elle plairait au Sergent-Chef.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Dim 12 Aoû - 23:42

L'enquête se poursuit assez aisément, avec un coté Est et Nord/Est aussi tranquilles que le Sud et Sud/Est.
Après, je ne savais pas trop quoi penser de tout ça. J'ai fais une moitié des bases de l'île et si je devais vraiment me fier à 100% aux déclarations, l'île est relativement tranquille.
Mais dans ce cas, pourquoi m'envoyer enquêter ici, alors que je savais que d'autres enquêtes avaient été menées ici? C'est qu'il doit y avoir forcément quelque chose qui cloche... ou alors les autres enquêteurs auraient mal fait leur travail et le Haut-Commandement préfère avoir un autre avis sur la question.
C'est vrai que j'avais déjà entendu et vécu ce genre de situation: deux enquêteurs qui viennent travailler sur la même histoire, l'un après l'autre.

Avec un bon rythme, nous finissons la visite de la moitié Est de l'île, peu avant la tombée de la nuit et le matelot Green manifeste son désir de rentrer, ce qui me va tout à fait. Je préfère commencer mon rapport final dés maintenant, histoire d'avoir un support pour la suite de mes interrogatoires. J'ai deux trois idées qui pourraient m'être utiles pour la suite.

-Je l'espère aussi. Tu m'as été d'une grande aide aujourd'hui et j'espère que ça pourra se poursuivre demain.

Le retour à la base se fait tranquillement et je ne perds guère de temps, pour regagner mes quartiers et commencer le rapport. En plus de prendre de l'avance sur le travail final, je récupère un support pour la suite de l'enquête, si jamais je tombe sur des informations contradictoires sur un même lieu ou une même personne.
Alors, on commence par la base centrale... la base du Sud... Sud/Est... Est... Nord/Est... Nord... Ah oui, je devrais aussi faire un état général de l'île et de sa position géographique, sans compter cette histoire de "territoire affilié Décima" dans les environs...
Ce dernier point me dérange cependant... Si j'en fais mention et que ça amène à des arrestations, les Décima pourraient aussi bien remonter jusqu'à moi et comprendre que j'ai divulgué des informations compromettantes...
Remplir le début de rapport et réfléchir à cette histoire de Décima me prend des heures, avant que je m'écroule sur mon lit, peu après trois heures du matin.

Quatre heures plus tard, je suis réveillé, plus ou moins frais et dispo, mon début de rapport glissé dans ma poche de veste, juste avant de partir m’entraîner un peu, histoire d'être en meilleure forme. Sur place, je tombe de nouveau sur le matelot Green, qui s'entraîne un peu plus loin. Tout en ferraillant contre un mannequin ou un autre Marine, j'observe du coin de l’œil la cadette, curieux de voir le fruit de son entraînement "draconien"... qui s'avère être moyen... Oh, je ne critique aucunement, il y a des plus et des moins... mais je m’attendais à autre chose, vu comment elle parlait avec enthousiasme de ce fameux entraînement... Bon, après, vu qu'elle parle toujours de tout avec enthousiasme, j'imagine que je voyais peut-être trop haut, je ne sais pas...

Plus tard, la jeune femme s'avance vers moi, m'expliquant qu'elle était de nouveau affectée pour m'assister... L'explication du fonctionnement d'une base, avec gardes et patrouilles en ville ne devaient-elles pas prendre au moins deux jours? Peut-être que ça change en fonction des bases; en tout cas, je me souviens avoir passé deux jours en "formation garde"... Bah, tant pis.
En tout cas, je suis soulagé d'avoir de nouveau de l'aide sur ce dossier.

-Ça va, j'ai juste passé une petite nuit, après avoir commencé mon rapport, mais je suis 100% opérationnel pour la suite.

En parlant de suite, voilà que le matelot Green me proposait un programme pour la journée à venir, qui pourrait être un bon rajout à ce que j'avais déjà prévu.

-Proposition intéressante, cadet, que je peux rajouter sans hésitation à notre emploi du temps.
Pour ma part, je pensais sortir à proprement parler du domaine de la Marine, afin d'aller interroger quelques habitants. Qui sait, peut-être aurons-nous des informations complémentaires et surtout un autre point de vue que celui des militaires?
Voyons... Nous pourrions commencer par interroger quelques soldats, avant de reprendre notre tour d'horizon des bases, tout en parlant à quelques habitants sur le chemin.
Qu'en dites-vous?


Là encore, la présence, même assez lointaine d'autres soldats, me faisait brancher le mode "solennel" avec le matelot Green, mais bon, qu'importe.
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Lun 13 Aoû - 0:08


Fuite vers l'avant [9]


Il suspectait quelque chose. Une formation « garde » devait en effet durer quelques jours. Dans la majorité des cas, deux jours étaient suffisants, mais parfois, comme à Toroa, les lieux étant hautement sécurisés cela prenait plus de temps. Or, le Sergent-Chef l'avait lâchée plus tôt. Il avait compris qu'avec ce comportement enthousiaste, elle allait l'embêter, et le surlendemain un autre gradé viendrait prendre le relais, alors il fallait juste attendre qu'elle soit entre d'autres mains pour que la formation soit complète. Cela, Lidy n'en avait pas réellement conscience. Elle n'utilisait pas son fruit tout le temps : parfois, le silence était une bien précieuse valeur. En mission, cependant, cela lui arrivait de le garder à 100% ouvert. Ainsi, lorsqu'elle arriva près du Karmon, ce fut comme une seconde nature que de fouiller dans ses pensées. Elle n'en tira rien d'intéressant, et se contenta donc de le suivre en acquiesçant à ses paroles. Interroger les civils... Effectivement, ils avaient peut-être vus des choses ou étaient en contact avec des gens.

Cela s'apparentait à une bien belle réalité dans laquelle ils se trouvaient : parfois, les informations se trouvaient là où on les attendait le moins. Dans l'esprit d'un petit civil de pacotille par exemple. Après tout, c'était pour eux, pour les défendre ou les asservir que le Gouvernement Mondial existait. Qui donc aurait pu profiter de la plus grande organisation criminelle du monde sinon ceux qui subissaient des sévices des deux côtés ? Ils étaient les grands perdants et les grands gagnants de l'histoire, mais ils ne voyaient rien. C'était pour cela qu'une fois la corruption éteinte, la Olsen espérait bien que le monde serait plus tranquille.

L'enquête se poursuivit donc dans l'enceinte de la ville. À l'orée, quelques citoyens rabâchaient des plaintes sur les taxes de l'effort de guerre, imposée à hauteur de 20% de ce qu'ils payaient. En soit, c'était nécessaire, mais cela les embêtait. C'était cependant une limite bien maigre pour leur sécurité, qu'ils acceptaient malgré tout. Lidy se demandait même si ces plaintes n'étaient pas là pour masquer un simple mal-être. Elle ne le releva pas, mais commença à interroger soldats et peuples sur sa route. Elle trimballait aujourd'hui un petit calepin pour faire plus sérieuse : sa chevelure blonde lui permettait d'attirer les regards, et son attitude donnait le sérieux nécessaire à ce qu'on ne s'attarde pas sur ses attributs physiques falsifiés.

- Alors, vous avez entendu parler de trafics ? Comment vous sentez-vous dans la ville ?

Un sentiment de grande sécurité ressortait de ces interrogatoires publics. Personne ne semblait craindre d'attaques, dans les prochains mois, et tous espéraient continuer à vivre paisiblement ici. Ils étaient plein d'espoir pour un avenir encore meilleur, et quand ils pensaient, cela allait dans le même sens. Quelques peurs personnelles, mais rien de bien concluant : en soit, ils étaient tous dans le même bâteau et considéraient que ce lieu n'était pas le lieu du trafic.

En revanche, du côté des soldats, et particulièrement des Sergents interrogés, certains étaient suspicieux. Ils témoignaient de manière acerbe. Certains avaient été affectés au service du Commandant et disaient qu'ils le trouvaient étrange. Ils ne l'aimaient pas particulièrement, et il avait cette mauvaise manie de reprendre systématiquement leurs rapports avec eux. Ce qu'ils signaient à la fin était le fruit d'un travail commun, mais ils sentaient quelque chose d'étrange.

« Falscification de rapport. Ça, ça va lui valoir cher. » Pensa Lidy en soupirant. Elle continua ses questionnements. Durant ceux-ci, son oreillette invisible derrière sa tignasse grésilla et elle reçut une nouvelle information qui vint changer la donne. Elle devait faire sortir le loup de sa tanière. Elle arriva finalement au Lieutenant Listoire. Cet homme était un féru de géopolitique, et il en parlait durant des heures à ses collègues. Cela l'avait exclu des « bandes » formées par les marines, et quand il était devenu impopulaire, il avait sombré dans la solitude. C'est alors qu'il avait été repéré par Noctilus... La jeune femme put lire dans ses pensées en l'interrogeant.

- Que pensez-vous des trafics qui ont lieu à l'est ?
- Comment vous sav...
- Sergent-Chef Karmon !
Hurla la Olsen en se tournant vers le jeune homme. Nous avons un suspect.

Elle avait prêché une parole pour le surprendre, et cela avait fonctionné. Coupable du crime qu'on l'accusait, le lieutenant se sentait déjà piégé. Il haleta un instant avant de se diriger vers la sortie de la base, dans le but de fuir. En tant que Lieutenant, il avait de bonnes capacités martiales, normalement, mais la jeune femme ne s'en faisait pas : si son poulain n'était pas capable d'arrêter l'ennemi, d'autres le feraient pour lui. Il venait juste de faire montre de sa culpabilité. Sortant des couteaux, il s'apprêta à recevoir un assaut.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Lun 13 Aoû - 2:01

Comme dit le dicton, qui ne dit mot consent.
Ne perdons pas d'avantage de temps, avec la grosse journée qui nous attend et en route!

La première partie de journée se passe bien tranquillement, même si j'aurai préféré avoir quelque chose de concret à pouvoir noter sur mon rapport.
Les civils sont globalement très satisfaits de la protection de la Marine et ne parlent aucunement de trafics quelconque.
Les soldats verraient donc des choses que les locaux ne voient pas? Ils ne parlent pas vraiment de ce qu'il se passe autour de l'île, même par forcément de ce qu'ils peuvent lire dans les journaux.
Après, il y avait pas mal de plaintes sur les diverses taxes sur l'effort de guerre et je comprenais leur colère. Même moi, je trouvais ça abusé de faire autant payer la population pour leur protection; encore une superbe décision prise par un gouvernement qui s'estime au-dessus de tout...

Soupirant longuement, après un autre interrogatoire d'une grande tristesse, avec les mêmes soucis concernant les taxes, je me ressaisis, avant de commencer la visite des bases du coté Nord/Ouest.Les soldats semblaient plus bavards que leurs supérieurs, mais ils étaient aussi pas mal médisants sur ces derniers.
Vraiment? Les soldats se font reprendre sur leurs rapports? Et ce sont leurs supérieurs qui font ça?
Hum... Ça commence à devenir intéressant là.

Cependant, tout dégénère rapidement, lorsque le matelot Green prend la direction d'un interrogatoire, avant de me hurler dessus, semblant incriminer le lieutenant Listoire.
Que... Hein quoi?!? Comment a-t-elle pu arriver à cette conclusion, alors que cet homme n'a pas dit un mot?!?

En tout cas, sa déclaration semble avoir un effet sur le lieutenant, qui semble se décomposer sur lui-même, avant de commencer à prendre la fuite. Je le vois ensuite sortir des couteaux et se mettre en garde... Bon sang, la situation m'a complètement échappé...

Bon, réfléchissons et tâchons de se calmer... Jusqu'à présent, le matelot Green a toujours été vivace et assez perspicace... mais au point d'accuser un lieutenant qui n'a même pas pu dire un mot?
... Arh zut! J'espère pour elle qu'elle a raison!
Avec les supérieurs sur le dos, je ne peux pas me permettre de revenir sur East Blue les mains vides!

Pas le temps de sortir mon épée double de son fourreau dorsal, avec ce "suspect" qui va prendre la fuite!
Je balance vivement mes bras vers l'avant, tout en changeant ces derniers en lames de ciseaux, "tranchant" le sol, de mes pieds vers l'avant. Je tape ensuite violemment du pied sur la partie découpée, faisant "onduler" le sol sur un petit couloir délimité par ma découpe initiale. Les ondulations font trébucher le lieutenant, qui perd l'équilibre.
Avant de lui laisser le temps de se ressaisir, je lui bondis dessus en utilisant le Soru, mes bras changés en ciseaux croisés devant moi, pour heurter et plaquer au sol l'adversaire, avant de l'immobiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Lun 13 Aoû - 18:17


Fuite vers l'avant [10]


Les réactions du Karmon furent en soit tout à fait adéquats. Il ne réfléchit qu'un cours instant, et la Olsen put lire l'hésitation dans son regard mais ne la souleva pas. L'homme qui était à présent à terre hésita à se relever pour se protéger. Sa position inédaquate au combat le rendait incapable de bouger correctement sans blesser le gradé, cependant la base en était remplie : s'il voulait fuir, il aurait du se rendre dans le bureau du Commandant qui se serait sûrement injurié et l'aurait tué en pretextant qu'il avait tenté de l'assaillir. Cette excuse, Lidy pouvait la lire dans l'esprit de ce pauvre homme incapable de revenir à la raison. Il se débattit un peu avant d'abandonner tandis qu'elle s'approchait.

- Il a commencé sa phrase, mais je me suis un peu excitée, fit la « Green » en tirant un peu la langue.

Et si elle s'attendait à une réprimande sur le fait d'aller trop vite en besogne, la jeune femme fronça les sourcils quand elle vit que l'homme lui jetait un regard noir et haineux. Il faillit lui cracher aux pieds, mais elle l'anticipa et se contenta de se décaler nonchalamment avant de se tourner vers l'escouade qui arrivait, composée d'un Lieutenant qui fronça les sourcils. Celui-ci avait l'air honnête, et il soupira, attachant le malheureux avec les menottes quand la situation lui fut expliquée. Il avait lui aussi des doutes quant à l'intégrité de cet homme. « Bah, de toutes façons il parlera, on va le mettre en salle d'interrogatoire. ». Lidy acquiesça. Elle soupira : pendant qu'elle était ici, en train de parler avec le Karmon, son équipe avait été fouiller dans le bureau du Commandant. Ils avaient trouvé un dossier avec les différents trajets des navires marines, et des indications pour passer tranquillement sur la mer.

C'était donc un sur les deux Commandants impliqués qui avait été déjà arrêté, ou du moins qui menaçait de l'être à tout moment. Encore fallait-il qu'ils trouvent tous les bas gradés impliqués : ce ne serait pas facile de faire émerger les noms en recoupant aux informations de ceux qui étaient le plus fidèle à l'homme de la base Est.

- Sergent-Chef, c'était une superbe arrestation ! Je suis sûr que ça vous fera briller, même si ce n'est pas ce que vous recherchez, à ce que j'ai cru comprendre ! Dit-elle avec amusement.

Mais en réalité, son inquiétude se trouvait autre part. Normalement, en cas de risque de fuite, leurs ennemis devraient éliminer rapidement ce garçon. Il en savait beaucoup : il était chargé de transmettre les informations vers l'extérieur grâce à des sorties en mer fréquentes dues à son rôle dans la base, qui était de se rendre vers des tourelles mobiles posées deux mois auparavant qui recoupaient des informations, en réalité falsifiées sur place. Les vraies informations, celles qui n'étaient pas dans les archives, étaient dans... Ah, elle n'avait pas réussi à le lire dans ses pensées, il était trop loin à présent.

- Il faudrait peut-être interroger cet homme pour votre rapport, je pense que ce serait intéressant de voir les méthodes concernant les trafics sur cette mer !

Et il ferait le parfait appât pour la Commandante. Lidy avait déjà échafaudé un plan. Ils allaient capturer le premier Commandant à l'aide de Alistair : celui-ci le ligoterait et ferait entendre sa voix à Mathilda qui appellerait la Vidame, l'autre personne gradée impliquée, et lui dirait de faire le sale boulot. Lui éloignerait les gardes : elle les contacterait pour leur demander de s'éloigner le temps car des besoins urgents avaient lieu en bordure de cité. Quand la Commandante attaquerait, elle prouverait sa culpabilité et son implication dans l'enquête : ce serait largement suffisant pour l'amener à rejoindre Impel Down. Lidy était satisfaite de son équipe : entre Mathilda qui jouait le rôle d'agente de soutien à distance, et Alistair, Kid et Reutsuna dont la présence sur l'île facilitait les choses, elle avait une charge amoindrie. En même temps, pour une opération de cette envergure, ils pouvaient bien être plusieurs à être mobilisés.

Cela dépendrait cependant de Dorian. Celui-ci avait à nouveau un choix à faire. S'il choisissait l'interrogatoire, ils pourraient se rendre auprès de la « victime » et commencer à l'interroger. La Olsen aurait besoin d'un court temps pour prévenir son équipe du plan, et elle compterait sur la lourdeur des démarches administratives pour le lui acheter, car le Karmon n'étant pas de la base, il devrait sûrement remplir un tas de formulaires inutiles.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Lun 13 Aoû - 19:50

Trop de choses se passent en même temps et je n'aime pas quand la situation m'échappe comme ça.
Voilà que je me retrouve avec un Lieutenant de la Marine à terre, après qu'il nous ai menacés avec des armes, après que le matelot Green ait hurlé à sa culpabilité, alors qu'il avait à peine bafouillé quelque mots.
Et maintenant, ce "suspect" se fait menotter par un autre Lieutenant, intervenu rapidement avec quelque hommes.

Bon... temporisons un peu la situation, mais après avoir isolé ce suspect.
Le garder en plein milieu d'un couloir de base militaire, c'est loin d'être discret. Et puis bon, apprendre qu'un haut-gradé appartient à une liste de suspects... je peux difficilement laisser la chose s'ébruiter sur tout l'île.
C'est pour ça qu'en récupérant les clés des menottes, ainsi que le suspect, je donne une directive au Lieutenant et à ses hommes.

-Ne parlez pas de cette arrestation aux autres; il s'agit d'une enquête importante demandée par le Haut-Commandement d'East Blue.

Sans plus attendre et guère prêter attention aux propos de la cadette Green, dont le comportement m'échappe quelque peu sur l'instant, je fais rentrer le prisonnier dans la première pièce venue, à savoir un dortoir, heureusement désert.
J'attache un poignet du prisonnier au montant d'un des lits, avant de récupérer une chaise et de m'asseoir en face de lui.

-Matelot Green, surveillez la porte et refoulez les gens qui voudraient rentrer. Sortez toutes les excuses que vous pourriez inventer, mais je ne veux pas être dérangé.
Quant à vous, vous allez me dire pourquoi vous avez cherchés à fuir, lorsque nous voulions vous interroger sur les trafics entourant l'île de Toroa.


Laissant le prisonnier répondre ou non à cette question, j’échafaudai déjà quelques théories dans ma tête, avec le cerveau qui carburait à plein régime.
Soit cet homme est juste un supérieur qui se considère vraiment "supérieur" aux autre et qui s'est bêtement offusqué, après une simple question posée par un "bas-gradé"; c'est une chose qu'il m'est arrivé d'entendre de temps à autre. Mais ça me parait peu crédible.
Soit il a effectivement vu des choses, mais n'a pas pu intervenir ou s'est laissé acheter par un pot-de-vin ou je ne sais quoi et il cherche à se défendre dans la panique, lorsqu'on le met en face de ses responsabilités. Pourquoi pas, mais j'ai autre chose en tête.
Soit il est impliqué dans l'affaire et se considère "intouchable", parce que son "chef" est intégré dans la hiérarchie militaire de l'île, ce qui pourrait expliquer le fait qu'il sorte "tranquillement" les armes dans une base de la Marine, sans craintes de se faire capturer, parce qu'il serait couvert par un haut-gradé...

Sortant mon Den-Den Mushi de son holster, sous ma veste en cuir, je commence à pianoter lentement dessus:

-Au moins, le Commandant devrait être ravi d'apprendre que j'ai un coupable dans cette histoire.
Je vais finir mon enquête, faire mon rapport et le laisser tranquille, débarrassé une bonne fois pour toutes de ces trafics.


Pur bluff de ma part, mais je me dis que le "moyen-gradé" devrait réagir au fait que je mette le "haut-gradé" dans la balance.
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Lun 13 Aoû - 20:22


Fuite vers l'avant [11]


- Faîtes vite, marmonna Lidy.

Elle avait senti que les choses lui échappaient. La réaction du Sergent-Chef était inattendue : il œuvrait selon des méthodes peu usitées. Sa réaction lorsqu'il eut le lieutenant sous contrôle fut aisée : il prit le suspect avec lui et s'élançant vers une porte un peu au hasard, la fit sceller par la présence du matelot. Il ne respectait pas les règles, ce qui voulait dire qu'il cherchait à extirper les informations le plus rapidement possible. Il allait tout faire foirer... Sauf si... Oui, elle pouvait encore reprendre le contrôle de la situation. Alistair était positionné non loin du Commandant et allait pouvoir l'intercepter à n'importe quel moment. Il suffisait qu'il soit assez rapide, et que l'interrogatoire dure assez longtemps... Elle avait besoin de suffisamment de temps.

- Les gars... Vite !

Autre part dans la base.

Alistair entendait bien les demandes de sa supérieure. L'agente d'élite avait en effet décrit la situation comme « catastrophique ». Elle n'aimait pas attendre, à vrai dire, et quand elle était comme ça, c'était que la situation était critique. La puissance du Commandant, évaluée après l'avoir observée lors d'un entraînement, semblait être abordable... Et en effet, l'homme du Cipher Pol 6 lui tomba dessus. Il avait allumé son Den Den Mushi, et tandis que l'homme gradé lâchait un « Qu'est-ce que c'est que ça ? », Mathilda Warren entendait les paroles de cet homme.

- L'appel !
- J'y suis déjà... Vidame, y'a un de mes gars qui vient de se faire prendre. Une lopette. Faut que t'ailles t'en occuper, il est retenu dans un dortoir avec le Sergent-Chef Karmon... Ouais, tu peux te débarrasser de lui.


Elle acquiesça en pestant avant de raccrocher. La Warren soupira. Elle avait eu son rôle, tout reposait sur les agents de terrain à présent. Quelques instants plus tard, la Commandante parcourerait la base tandis que l'interrogatoire continuait.

Dans la "salle d'interrogatoire"...

- J'vais tout t'dire... P'tain... P'tain... Je vais tout t'dire...

Il grognait, il pleurait, aurait-il aimé être ailleurs qu'il n'en avait de toutes les manières pas les moyens. À présent, c'était du ressort du Sergent-Chef qui l'avait capturé : il avait été plus puissant que lui pendant un instant, et c'était déjà assez impressionnant. Cependant, lorsqu'il fut pris dans ce tourbillon, il ne put se taire. À vrai dire, c'était une panique assez mesurée qui le parcourait. Ils étaient seuls... Mais il voulait tout avouer, se libérer de ce poids, tout en sachant qu'il était de toutes les manières condamner : au moins, en coopérant, il pourrait peut-être... Oui, peut-être être épargné par cet homme, et ne pas finir à Impel Down.

- C'est les Commandants... Noctilus et Vidame... Ils permettent à des navires de passer dans les eaux territoriales en leur laissant les routes... Et... Merde, s'il-te-plait, j'suis pas un mauvais gars... Y'a aussi le lieutenants Dough et les Sergents-Chefs Marisse et Tori.

Il vendait ses collègues, cependant alors qu'il commençait à parler avec plus de précipitation, le tuyau d'aération se brisa sur le sol. La Commandante Vidame venait d'apparaître, et la femme-serpent était loin d'être de bonne humeur. Elle siffla, avant de s'élancer sur Dorian : à sa main, des faux-ongles en métal qu'elle utilisait pour se battre. Elle comptait bien abattre son ennemi... d'un seul coup.

Lidy, de son côté, observait dehors et interdisait d'entrer. « Il y a des punaises, l'entreprise est en train de faire son œuvre... Ouais, c'est moche... Hein, hein. ». Et personne ne semblait se donner la peine de s'arrêter. Elle n'était pas vraiment suspecte, jusqu'au moment où la bouche d'aération se brisa. Elle comprit ce qu'il se passait, et entrant dans la pièce, elle prit en vidéo la scène. Tentative de meurtre sur un autre gradé, bien que bas-gradé. En plus des preuves que Kid était en train de réunir en allant dans le bureau de cette femme, ce serait... Aisé de les faire tomber. En attendant, Reutsuna avait demandé des renforts. Un Commandant devrait arriver sous peu pour maîtriser la situation, mais le Karmon était seul... pour l'instant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Lun 13 Aoû - 21:19

Visiblement, mon coup de poker avait marché et c'était tant mieux. Je n'ai aucun vrai moyen de pression sur cet homme, ne jouant pas "à domicile" dans cette histoire et les hauts-gradés étant assez "langue de bois", contrairement aux bas-gradés.
Le Lieutenant passe à table bien vite et j'emmagasine l'ensemble des noms donnés, ce qui me faisait frémir d'avance... Dans quoi m'étais-je embarqué? Voilà qu'il balance deux commandants dans tout ça... Du coup, c'est le coté Sud qui est impliqué dans tout ça? Cela expliquerait pourquoi ils parlaient de "coins calmes" et pourquoi ils envoyaient un rapport, comme par hasard lorsqu'un enquêteur sortait de la base centrale pour les interroger sur ces fameux rapports... Attendez... Du coup, le Commandant de la base centrale est aussi impliqué?

Un fracas métallique se fait entendre dans mon dos et je me retourne vivement, sortant mon épée double de son fourreau dorsal, me mettant en position de garde... face au commandant Vidame?Comment est-elle entrée ici?!? Le matelot Green ne montait-elle pas la garde?
Arh, je n'ai pas le temps de penser à ça, avec tout ce que m'a dit le Lieutenant, je peux difficilement raisonner "librement", avec une femme-serpent qui se jette sur moi, ayant clairement l'intention de m'abattre.

Tenant mon épée de la main gauche, je transforme mon bras droit en lames de ciseaux, ayant une plus grande surface pour contrer les griffes/ongles du Commandant Vidame et je pare la lourde charge ennemie, profitant de l'inertie de la charge pour tournoyer sur moi-même, mon épée double balayant en tourbillon, pour faucher la femme-serpent.
Par mesure de précaution, j'utilise le Soru pour partir vers l'arrière, pointant ma lame double vers Vidame:

-Écartez-vous, Commandant! J'allai interroger cet homme à l'instant!

Nouveau coup de bluff, sachant que j'ignore si elle a pu entendre ce que disait le Lieutenant, mais je préfère essayer de "simuler" le fait qu'il est hors de cause, pour assurer sa survie et garantir d'avoir au moins un "suspect vivant" qui passera mieux dans mon rapport et les éventuels procès qu'il y aura après.
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Lun 13 Aoû - 21:46


Fuite vers l'avant [12]


- Ne me prenez pas pour une imbécile, Sergent-Chef... Heureusement, bientôt, vous serez tous les trois morts, fit la Commandante en renforçant son attaque de plus en plus fort.

La femme-serpent était d'une impatiente rare. Elle souhaitait évidemment assassiner son ennemi, mais aussi faire le nettoyage, le tour complet du propriétaire en quelques sortes. Elle ne se doutait pas, concentrée sur la proie qu'elle devait avaler, que celle-ci n'était pas la plus dangereuse de la salle. Entre un matelot, et un Sergent-Chef, sa priorité était vite faite... Et elle s'en mordrait bientôt les doigts. Lidy comprit que le bluff n'avait pas pris au moment où la force de l'attaque redoubla et qu'elle acharna ses coups sur l'homme pour qu'il soit mis à terre en peu de temps. Son fruit du démon ne serait d'aucune utilité s'il n'avait pas le temps de l'activer, hors, Lidy le trouvait d'une utilité plutôt remarquable. Elle décida donc de foncer sur l'ennemi, genou en avant, tout en pratiquant un Soru. En plein milieu de son assaut, la femme-serpent fut éjectée sur le côté.

- Quoi ? Fit-elle avec un air vexée.
- Sergent-Chef, préparez une attaque sur le côté, marmonna Lidy. Je vais attirer son attention, et profiter de la moindre occasion pour l'assommer.

Travail d'équipe, c'était tout simple. Elle devait faire diversion, en attendant les renforts. Il fallait qu'un gradé vienne arrêter la Vidame, avant qu'il ne soit trop tard. Cette pionne serait remplacée par un autre ennemi. Tandis qu'elle s'élançait cette fois-ci vers la matelot « Green », cette dernière sauta sur le côté pour esquiver le coup au dernier moment, prévoyant parfaitement le timing de l'attaque. C'était rare qu'elle se batte, mais autant qu'elle se donne à fond à présent. Ce serait ça de plus à noter dans le rapport. En prime, elle devait s'assurer que les deux hommes à ses côtés restaient vivants. Or, l'un était impliqué directement dans le combat.

Les deux femmes se faisaient donc face. L'une, séduisante, ravageuse, l'autre, impassible, concentrée. Elles étaient ennemies, et cela allait sans dire qu'il fallait qu'une partie d'elles-même soient particulièrement impliquées dans l'affaire. Sortant son arme sous son uniforme, Lidy dévoila un pistolet très bien ouvragé. Tant qu'elle n'aurait pas maîtrisé le Rokushiki, cela lui serait indispensable. Il fallait qu'elle soit armée, elle avait donc trouvé une technique pour le cacher sous son uniforme. Heureusement, l'enquête ne s'était pas éternisée, sinon cela aurait pu se voir.

- Peste, siffla la femme-serpent en s'élançant.

Cette fois-ci, elle ne voulait pas laisser le temps à son adversaire de réagir... Ce qu'elle n'eut malheureusement pour elle pas le luxe de faire, car cette dernière balaya le sol sur le côté et esquiva le coup in extremis, avant de lui donner un coup de poing dans le ventre, ce qui eut le don de la faire reculer. À cet instant-là, elle fut vulnérable. Si le Karmon n'attaquait pas, il risquait de perdre une des meilleures occasions du combat. À cet instant, au moment où il pourrait porter son coup, le Commandant de la base Nord-Est arriverait en sueur, prévenu un peu plus tôt par une Reutsuna elle-même très prise dans sa mission. Il ne serait pas encore en état de s'élancer sur l'ennemie, mais d'ici un bref instant, ce serait chose faite si le coup de Dorian portait.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 113
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 15.838.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Lun 13 Aoû - 22:51

-Dans ce cas, inutile de discuter plus longtemps...

Je fais donc face aux assauts déchaînés du Commandant Vidame et je pare du mieux que je peux les assauts avec mon bras droit, toujours changés en lames de ciseaux.
Petit à petit, je me fais égratigner par les ongles acérés de mon assaillante, tandis qu'elle me repoussait centimètres pas centimètres. Dans le doute, je conservai ma lame double dans ma main gauche, guettant l'occasion de l'utiliser.
Pour l'instant, je ne voyais pas l'intérêt de casser ma garde, même si les ongles ennemis passaient parfois sur mon coude ou mon torse. Même si j'arrivai à contrer la majorité des coups, je sentais bien l'impact lourd des attaques.

Soudain, dans le ferraillement intense, j'entends un bruit sourd dans le dos de la femme-serpent, la faisant tomber à terre. Reculant quelque peu, j'observe sur le coté, attentif à ce qu'il se passait derrière l'ennemie... la cadette Green? Qu'est-ce que... Quoi? Voilà qu'elle me balance une stratégie de combat maintenant.

Je secoue vivement la tête, pour essayer de mettre de l'ordre dans mes idées:

-Je... Bon d'accord, on part sur ça.

Que pouvais-je dire ou faire d'autre? Commencer à disputer la cadette pour avoir quitté son poste, risquant de rendre le champ de bataille confus et avantager l'ennemi?
Non... et puis j'avoue être assez curieux de la voir à l'oeuvre, en terme de combat. Je vais juste tâcher de rester alerte, à la fois en guettant le moment de la contre-offensive, mais aussi pour éventuellement venir en aide au matelot.

J'observe donc le nouveau duel, haussant un sourcil en voyant le pistolet que sortait la cadette Green... Il est vraiment "chic" pour quelque chose détenu par une cadette...
Plus ça va et moins j'arrive à saisir l’origine de ce matelot... si c'est vraiment un matelot... Vu que je pensai il y a encore un moment aux "hasards", avoir un matelot qui insiste tant pour rester avec moi et m'accompagner durant mon enquête, était très vivace et loquace sur la manière de procéder à cette enquête...

Finalement, la fenêtre de tir tant attendue arrive, lorsque la femme-serpent se fait repousser à l'écart du matelot Green.
Ayant pris le temps de ranger mon épée double dans son fourreau dorsal, je tenais ce dernier à la main gauche, en position de "départ".
J'utilise le Soru pour me propulser dans le dos du Commandant Vidame et frapper brutalement sur sa nuque avec un grand swing avec le fourreau dorsal en cuir.
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Agent d'élite CP6
avatar
Messages : 181

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
108/120  (108/120)
Berrys: 37.985.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   Lun 13 Aoû - 23:29


Fuite vers l'avant [13]


L'attaque du Karmon atteignit l'ennemi à la nuque, vivement comme désiré. Lidy ne put s'empêcher de lâcher un petit sourire victorieux. Elle fit un signe de la main et tandis que leur adversaire tombait sur le sol, elle observa le Commandant essoufflé s'approcher d'elle et lui mettre les menottes. Il souffla à grand poumon en essayant de lâcher un malheureux « Vous... êtes... en... état... d'arrestation ! ». Si cela lui prit le temps, il put donner les charges : « Abus de confiance, détournement d'informations, falsification de rapports... » et la liste était longue. Par le Décret Décima, elle était passible d'un tour direct à Impel Down. Souriante, la jeune femme observa le Sergent-Chef et leva un pouce dans sa direction, toujours dans son rôle.

- Matelot Green, il faudra que nous parlions d'une promotion... Ahahah. Bon, aller, on va... Tiens, il y a aussi le lieutenant ?
- C'est une longue histoire,
dit la jeune femme avec un sourire.

Ses cheveux blonds et ses pupilles violettes, elle était encore parfaitement maquillée. Elle lâcha alors, sûre que son identité ne serait de toutes les manières pas mise en péril avec les déformations dues à son maquillage :

- Agent du Cipher Pol 6, je suis venue ici pour enquêter sur le cas des trafics d'informations qui impliquaient la Commandante Vidame, et le Commandant Noctilus. Sergent-Chef Karmon... Merci du coup de main.

Elle sourit en montrant l'insigne qui démontrait son appartenance à cette organisation sans donner son grade. Tant qu'elle était sûre qu'on ne pouvait pas la reconnaître, elle se laissait le droit de dévoiler son identité. Si le Commandant pensa « J'espère qu'elle ne découvrira pas ma collection de pornos », elle s'intéressa aussi au jeune homme en face d'elle qu'elle comptait bien féliciter. S'approchant, elle lui tendit la main pour la lui serrer. En effet, grâce à lui, ils avaient enfin résolu l'enquête.

- On suspectait ces hommes à cause du rapport fait sur les contrebandiers attrapés la semaine dernière, et dont le Cipher Pol 2 a découvert les informations. Nous, qui sommes chargés de découvrir les traîtres, avons été envoyés sur le terrain.

Elle redoublait d'efforts pour expliquer les choses, histoire qu'il ne soit pas perdu. Il fallait qu'il ait des informations claires pour son rapport à East Blue, qui devrait donc déterminer que le manque d'effectifs n'était pas le problème dans la base, mas que des agents corrompus en réseau avaient été arrêtés. Ils touchaient un très gros pactole sur chacune des transactions, et certains se voyaient déjà quitter leur rôle de larbin après avoir mis assez de côté, pour vivre à Holiday Island où ils seraient protégés. Cela ne se passait malheureusement pas toujours comme ils le voulaient.

Les criminels arrêtés, la jeune femme n'avait plus de raison de rester sur l'île. Pourtant, elle serrait ravie de discuter un peu avec le Sergent-Chef Karmon s'il avait des questions, afin d'éclaircir les différents points de l'enquête. En effet, comment avait-elle su pour différents éléments à différents moments ? Elle s'était en effet permise de faire fouiller les appartements des Commandants à différents moments, et cela avait permis de les condamner tous les deux, cependant... Oui, cependant il y avait plus que cela, et elle aurait peut-être à se justifier sur plusieurs points.

Attendant donc sagement, elle ne se doutait pas que dans la base adjacente, le Commandant Noctilus était déjà emmené par les forces marines de l'île avec un de ses acolytes. Lidy, éventuellement, interrogerait le lieutenant attaché dans le dortoir pour qu'il lui donne les mêmes informations qu'à Dorian et ferait arrêter les trois autres personnes impliquées. Reutsuna se faufilerait rapidement hors de l'île et de son poste tandis que l'infirmière en vacances qu'elle remplacerait reviendrait étonnée de ne pas être surchargée de travail. Kid, de son côté, avait joué un rôle déterminant en réunissant les preuves contre Vidame, et disparaîtrait lui aussi au niveau du port. Le dossier était constitué avec les preuves envoyées au compte goutte par l'Agente de soutien Valentine, à Ennies Lobby.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] - Fuite vers l'avant [Pv : Dorian Karmon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La fuite vers l'avant.[Margouille]
» Premier pas vers l'avant
» [Heinrich-Wolfram]Fuite vers l'ouest
» départ assis...
» Joachim Patinir (1485-1524)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Île de Toroa-