Partagez | 
 

 [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Lun 30 Juil 2018, 13:43

Le Sceptre Sacré




Maximilien de la Vérendrye


Maximilien avait beaucoup bossé durant cette semaine intense. Depuis que l’expédition de l’Inquisition avait atteint les tréfonds du caveau renfermant l’arme nommé Armageddon dans ses entrailles, y découvrant au passage qu’il fallait plus que le Cœur d’Hortance pour l’ouvrir, l’archéologue avait travaillé comme un forcené afin de retrouver la localisation d’Alulim « le Sceptre de l’Adon », l’artefact rompant le premier sceau de l’arme de destruction qu’Erwin et ses camarades voulaient détruire. Après plusieurs jours à recouper des informations provenant de ses contacts historiens aux quatre coins du monde, la Vérendrye était parvenue à découvrir où l’objet occulte avait été emporté après avoir été volé au tombeau dans lequel il était enfermé. Un souverain de West Blue, le prince de Maniralie ayant régné il y a deux cents ans, s’était lui-même emparé du bâton durant une visite de courtoisie à Alabasta. En effet, à l’époque, le pillage des tombes souterraines était devenu une activité lucrative pour un bon nombre de criminel venu expressément dans ce pays pour cela. Le prince profita ainsi de cette couverture pour s’emparer des richesses de plusieurs mausolées rattachés à la monarchie du désert, les caveaux des rois morts étant souvent mieux cachés que ceux de leurs suivants qui avaient le droit à cela grâce à leur loyauté et aux actes ayant marqués leur vie. Le prince emporta ainsi le sceptre, comme tant d’autres objets ayant plus ou moins de valeur, avant de se rendre compte des pouvoirs de l’objet qui démultipliait les capacités de son porteur. Il usa ainsi de l’objet sacré afin de s’emparer du trône en provoquant la chute de son père. Malheureusement pour lui, son frère ainé ne laissa pas ces machinations impunies et parvint à piéger son cadet. La sentence pour le coup d’état fut la mort et la famille royal enterra l’artefact bien trop dangereux avec le corps du prince damné. C’est cette guerre familiale lié à un sceptre magique qui permit à Maximilien de sentir que c’était Alulim qui se cachait derrière ces évènements. Malheureusement, ledit tombeau avait été pillé quelques dizaines d’années auparavant. Ainsi quelqu’un c’était emparé du Sceptre de l’Adon. Puisqu’aucun de ses camarades historiens n’avait d’idée de la localisation de l’objet, il y avait peu de chance que ce soit un archéologue honnête qui ait mit la main dessus pour l’étudier et l’exposer…

C’est en recoupant ces recherches avec le témoignage d’un membre de la garde d’Elhargande qui avait survécu à la destruction complète de la ville, ayant eu lieu durant cette même année, que Maximilien comprit qui se cachait derrière tout ça. En effet, l’île-cité, faite entièrement de bâtiments en pierre construit sur un rocher qui atteignait son point culminant à une vingtaine de mètres sous la surface, avait gardé en son sein la quasi-totalité des personnes qui y avait débarqués. Ils étaient pris dans un phénomène qu’ils ne parvinrent pas à définir aux responsables de l’enquête. Aucun d’eux n’avait l’envie de partir de l’île, même les obligations de certains officiers de bas étages de la Marine ne parvinrent pas à les tirer de ce désir de rester à Elhargande. De plus, le membre de la garde avait déclaré que l’homme qui disposait du rôle de régent, un des fondateurs de la ville qui était à l’origine de ce projet d’utopie, usait d’un sceptre magique qu’il utilisait chaque jour au moment de faire la messe, comme pour envouter la population de toutes l’île. Pour la Vérendrye, c’était clairement Alulim. Ainsi, l’historien se replongea dans son exploration et analyse du caveau abritant Armageddon tandis qu’il envoyait Erwin et Aggaddon, les deux personnes ayant découvert le Cœur d’Hortance à Shivering Island, et ceux qui voudraient les accompagner en direction des ruines d’Elhargande, l’endroit ayant été ravagé par un monstre géant provenant directement du Nouveau Monde et qui avait déjà causé du tort à des villages isolés de la route de tous les périls, afin d’y retrouver l’artefact. L’homme s’étant attribué le titre de Saint Empereur Spirituel Suprême avait en effet était déclaré mort comme tout les autres cardinaux l’aidant à régner et la majorité de la population qui n’avait pas eu le temps de fuir.

Pour atteindre ce lieu particulier, le Dog n’aurait certainement besoin que d’une téléportation à l’une des premières îles de Grandline avant de suivre les indications de navigation, se basant principalement sur les positions des étoiles, afin de rejoindre en une petite journée ce qu’il restait d’Elhargande, des bâtiments de pierre à moitié écroulé avec un énorme monticule composé des restes de la cathédrale s’étant élevé jadis dans le ciel pour dominer toute l’île et qui s’était écroulé suite à l’attaque du monstre géant. Autant dire qu’il s’agissait d’un spectacle de grande désolation.

ft Air Win Dog
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mar 07 Aoû 2018, 01:43

Le Sceptre Sacré [1]

Le rouquin attendait avec impatience le coup de fil qui le mettrait sur la piste du sceptre. Il continuait malgré tout sa vie de révolutionnaire, et ses combats constants contre la marine de North Blue. S’il fallait superviser des opérations, il devait accepter de déléguer des batailles et éviter de trop se mettre en avant. Ses pouvoirs étaient un atout majeur, après tout. Réfléchissant à cela, Camille lui avait interdit de participer aux prochains combats, pour que ses troupes se forment à combattre des ennemis plus embêtants. Il ne serait pas toujours là pour leur sauver la mise. Ainsi, s’il étudiait la stratégie en se tournant les pouces dans son bureau à Micqueot, il eut bientôt un appel qui raviva la flamme. Son esprit se mit à échafauder mille plans tandis qu’il faisait affréter un navire sur le port de Shivering, où il retrouverait Aggaddon. Il le téléporterait alors dans la direction voulue, pour permettre à son camarade et à lui-même de profiter du voyage…

La petite escouade était composée de membres différents de la dernière fois. Il fallait récupérer le sceptre, et cette fois-ci le rouquin avait misé sur un groupe aux compétences tout à fait variables. Cid assurait la sécurité du site archéologique et ne pouvait pas être ramené ici, ce qui réduisait fortement le nombre de combattants tandis que la plupart étaient déjà mobilisés à la défense de leurs bases.

- Arthur, tu es sûr que cela est bien nécessaire ?

L’homme d’une discrétion légendaire n’avait pas tardé longtemps après Baltigo à rejoindre l’Inquisition. L’équipage, composé de plusieurs membres déjà vaillants, avait accueilli avec joie les nouvelles têtes qui s’érigeaient en tant que futurs têtes de proue de leur bien bonne mer froide. On leur donnait de grandes qualités, et celui-ci possédait au moins celle de la discrétion. Il n’était pas primé, ne possédait pas d’antécédents suffisamment important pour être connu de la marine. Ses capacités d’analyse étaient ce qui avait poussé le rouquin à le réquisitionner sur le terrain. Il agissait avec prudence, et contrairement à son camarade primé, Amaz Dorlin, il était moins à même de se faire repérer.

Ainsi, le jeune homme observait avec patience ce qui se passait devant lui. Il avait réuni nombreuses affaires, des « On ne sait jamais » qui servaient une fois sur mille. Cette fois-ci, il comptait bien en utiliser au moins une. La bouilloire serait peut-être appréciée, bien qu’elle fonctionne au gaz et qu’il n’y en ait pas dans ces lieux. Avec un haussement d’épaules plutôt dédaigneux, le révolutionnaire inexpérimenté se dirigea vers un autre endroit du ponton et continua à rêvasser. Le trajet promettait d’être long.

Plus loin, un autre membre de l’Inquisition avait croisé les jambes. C’était Hope Stanley, le bien-aimé du rouquin, qui avait insisté pour venir et quitter sa tendre Micqueot. Il voulait participer à une partie de cette opération : loin était le temps où il l’accompagnait sur le Royaume d’Orphée et où il rencontra le Médixès. Ils ne s’étaient peut-être pas revus depuis. Tellement de choses s’étaient passées.

De son côté, un dernier membre de l’expédition attendait sagement les ordres, adossé au bastingage. Il s’agissait d’Arédian Moldin. Cette personne était… intéressante. On pouvait lire dans son attitude une incommensurable froideur. Pourtant, tout autant qu’il était intégré dans l’Inquisition, il ne répondait encore qu’aux ordres de Stan Kubrique dont il était le bras droit. Erwin avait par défaut décidé de le prendre en support marin, Blue étant occupé à un mission relativement capitale dans l’écartement des routes de commerce des marines.

- On est bientôt arrivé ? Fit Arédian en observant l’eau, après s’être retourné pour s’accouder aux barres de bois.
- Je ne sais pas encore… Mais nous ne devrions plus tardé. Capitaine ?
- Ça ne devrait plus tarder
! hurla l’homme interpellé, comme si tous étaient sourds sur ce navire. Terre en vue ! Ajouta-t-il à peine cinq minutes plus tard.

Tous se précipitèrent pour observer le paysage avec admiration.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mar 07 Aoû 2018, 03:03

Le Sceptre Sacré


Plus le bateau se rapprochait de l’île, plus les dégâts qu’elle avait subi été visible. Des ruines, des ruines et encore des ruines. C’était là seul chose que l’on trouvait à Elhargande désormais, si on faisait abstraction des trous dans le sol menant aux structures souterraines servant jadis de support aux bâtiments tout en étant construit directement sur le rocher océanique. Les demeures éventrés et amas de rochers étaient légions, tant et si bien que certaines bâtisses n’existaient tout simplement plus. Certaines chairs putrides se trouvaient parmi les décombres, des restes de cadavres de gens qui n’avaient rien demandés à personnes. On trouvait également par-ci par-là des meubles en plein milieux des rues, propulsés lors de la destruction des maisons. À vraie dire, cette désolation était similaire à celle d’un cyclone qui aurait engloutit tout une île tout en arrachant les parties des corps des habitants. Cela avait une efficacité similaire à un Buster Call apparament, même si le paysage ne se retrouvait pas embrasé par les feux célestes du jugement de l’amirauté.

-Retrouver le sceptre dans un bazar pareil ne va pas être une mince affaire, souligna le Médixès avant de se dire qu’il fallait faire un commentaire sur les vies perdus afin de ne pas donner l’impression d’être trop inhumain. Dommage que personne n’ait été là pour empêcher ce désastre d’arrivée.

Le Médixès voulait véritablement collaboré sur le long terme avec l’Inquisition, voir l’intégrer un de ces jours. Il devait donc s’évertuer à faire bonne impression auprès de ses membres les plus éminents. C’est également dans cette optique que, lorsqu’il l’avait aperçu, le mathématicien avait salué aussi amicalement que possible Hope dont il avait reconnu le visage, souvenir de l’époque où le mouvement du Dog commençait à peine à naître. Le royaume d’Orphée… Cette île avait été bien plus accueillant que cette cité fantôme malgré le complot qui s’y était tramé. Aggaddon descendrait au sol dès que le navire serait amarré aux bollards survivants, la majorité s’étant retrouvé décapité par les diverses projections. Le mathématicien observa longuement la route qui n’avait plus rien de droit et aux nombreuses dalles brisées. C’était décidément impréssionant.

-Bon… D’après les dires de Maximilien, la cathédrale principale se trouvait au centre de l’île. Cela devait donc être à la place de cette énorme structure. Si le souverain est mort ce jour-là, on peut imaginer qu’il se trouvait dans sa demeure. Cela devrait être une bonne piste pour commencer non ? Cela risque de prendre pas mal de temps, conclut-il en grinçant des dents.

La capacité de téléportation que la malédiction du fruit du démon offrait à Erwin trouverait là une utilité somme toute évidente, mais il ne fallait pas s’appesantir d’une telle trivialité. En transportant trop de masses de pierre à la fois, il serait tout à fait envisageable que le Dog transporte par inadvertance le sceptre ce qui fausserait la fouille du monticule. Un bien gros casse-tête mélangeant prudence et manque de temps. Enfin, quelques surprises attendaient le groupe expéditionnaire quoi qu’ils choisirent de faire…

ft Air Win Dog


Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mar 07 Aoû 2018, 13:19

Le Sceptre Sacré [2]

Hope acquiesça aux paroles du Médixès alors que le rouquin affichait un air affligé sur ses traits. Il n’aimait pas l’idée que dans un même temps autant de gens soient morts… Mais qu’il n’ait rien pu faire. Malgré son pouvoir il devait s’avouer à nouveau quelque chose : il ne pouvait pas être partout. Il ne pouvait cumuler toutes les situations que ce monde injuste offrait, et où de nombreuses personnes mourraient sans avoir reçu l’aide de leurs bienfaiteurs. En cela, il ne se servirait pas de l’opération des marines si celle-ci était amenée à sauver des civils. Au contraire, il serait prêt à les aider, ce qui déplairait fortement à certains de ses camarades les plus belliqueux. La mort d’un civil n’était jamais qu’un drame. Et lorsque le théâtre menaçait de voir le rideau se baisser, il y avait parfois quelqu’un pour retenir les rouages un peu plus longtemps.

- C’est dommage, effectivement, insista Arthur en fronçant les sourcils.

Il n’avait jamais entendu parler de cette île : les informations étaient rares de Grand Line à North Blue lorsqu’elles n’étaient pas contrôlées par le Gouvernement Mondial. D’autant plus pour une île aussi spéciale… Sa forme devait ressembler à une croix. Vu du ciel, elle avait dû être un jour magnifique. Cette petite mélancolie venait s’installer chez le jeune homme discret, qui posait une main sur sa dague. Les aberrations avaient tendance à poindre leur nez dans la nature au pire moment et à faucher de nombreuses vies. Pour cela, il n’arborait pas toutes les couleurs de la révolution, et si un mal était nécessaire, il devait être balancé par un bien de même valeur… Or, le mal coûtait souvent plus cher que le bien.

Amarrant, le rouquin finit par poser le pied sur l’île. Les pierres étaient brisées, et les maisons détruites. Une odeur de charogne aurait pu faire s’évanouir un grand nombre de personnes, pourtant, les révolutionnaires ne flanchèrent pas. S’ils ressentaient une infinie tristesse, ils ne pouvaient laisser leurs émotions les détourner de cette mission sacré qui était la leur. Retrouver le sceptre, mettre fin à Armaggeddon… Et en avançant sur les conseils d’un Aggaddon dont les sourires firent chaud aux cœurs de ceux qui les recevaient, et étaient retournés au pareil, ils purent tous observer une île ravagée.

- Allons-y. Je pense que nous devrions marcher, et observer. Par où sommes-nous arriver ? Fit le jeune homme en observant les alentours.

Il ne s’attarderait pas sur l’information, mais dans un même temps il lui faudrait comprendre leur position. La ville ne semblait disposer d’aucun signe de vie. Tous avaient été tués par ce qui s’était produit ici. L’excitation avait laissé place à une forme de deuil respectueux. La procession avançait en silence vers le lieu identifié par le nobliaux : ils avaient l’occasion de se trouver sur des lieux qui avaient autrefois accueilli un culte, aux yeux de certains leur seule vision de la vie y était enfermée. Un soupir las, le rouquin finit par reprendre la parole après avoir avancé :

- Nous devrions prendre un temps plus tard et envoyer une équipe s’occuper des dépouilles. Au moins pour les enterrer, même si nous ne savons pas de qui il s’agit.

Hope acquiesça. Les autres se contentèrent de hausser les épaules : c’était une utilisation bien triste de leurs moyens, et les personnes qui s’y colleraient n’allaient pas apprécier le travail. Au moins, ils pourraient faire reposer les morts en paix : mais n’était-ce pas qu’un moyen de rassurer les vivants sur le sort de leurs corps après leur mort ? Erwin était loin d’en être persuadé. Il avançait avec prudence dans la vie : chaque choix était fait pour sauver le plus de vies possibles. Il resta silencieux, pour que finalement, quelques temps plus tard ils commencent les fouilles là où ils le devaient.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mar 07 Aoû 2018, 14:03

Le Sceptre Sacré


Le désert humain qu’était ces restants civilisationnels était tout à fait compréhensible. Face au fléau qui s’était abattu, tous avaient fuit et ceux qui n’y était pas parvenu à temps avait finalement périt. Aucun d’eux n’avait voulu revenir et l’absence de nourriture et d’eau potable, les mécanismes des installations de purification des eaux n’étant plus en état de marche, rendait la vie en ces lieux complexe. Bien évidemment, cela pouvait faire office de cachette, mais il faudrait parvenir à trouver une source de vivres et donc des contacts extérieurs. Enfin… Cette île artificielle qu’avait fait construire l’homme s’étant emparé de la relique convoitée par les membres de l’expédition n’était au final plus qu’un amas de gravas qui résisterait certainement mal aux assauts du temps.

-Je me demande ce qui a bien put causé un tel cataclysme… lâcha le Médixès en continuant d’avancer tout en scrutant les détails d’un temple dont une partie de la façade tenait encore debout.

Le temps continuerait de défiler alors que le paysage ne changeait que très peu. Soudainement, un tremblement de terre vint secouer l’intégralité de la construction titanesque sur laquelle ils se trouvaient. Cette instabilité fit s’écrouler sur elle-même deux habitations, à la manière de fleur dont les pétales se refermeraient à la manière de roses avant de faner. Un immeuble, déjà endommagé, faisant partie d’une série trônant sur l’équivalent d’un immense chemin de ronde d’un rempart qui était en vérité un immeuble très long eut un destin bien plus funeste. Une partie de ladite « muraille » s’effondra, faisant basculer la bâtisse vers l’avant tandis qu’une grande partie du sol, faisant pourtant sept-huit mètres d’épaisseur, se détacha pour tomber dans la structure servant de support à la surface de l’île. L’immeuble chuta ainsi dans les membres abyssaux de la cité. L’impact supposé qui pulvériserait l’habitation ne se fit pas entendre, puisqu’elle pénétra dans l’eau de mer qui avait envahit le dédale de murs porteurs et colonnes gigantesques, avoisinants les vingt mètres de haut, qui avaient beaucoup souffert du cataclysme. En effet, le fléau avait également touché les parois d’Elhargande et l’eau de la mer se déversait à l’intérieur des fondations.

-Qu’est ce que… Qu’est ce que c’était que ça ? demanda Aggaddon tandis que le tremblement s’arrêter de manière aussi net qu’il avait commencé. C’est bien trop court pour être un séisme et si c’était une région sismique jamais des gens n’aurait construit une telle chose ici, cela aurait été absurde.

Malgré tout, il fallait continuer et espérer que le sceptre n’avait pas subit le même destin que cet immeuble, sinon il serait bien plus difficile d’arpenter les sombres profondeurs d’Elhargande envahis par les flots. En tout cas, il était certains que la cité en ruine recelait des mystères qui n’attendait que d’être découvert, des mystères peu attrayants et, semble-t-il, bien dangereux…

ft Air Win Dog


Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mar 07 Aoû 2018, 16:15

Le Sceptre Sacré [3]

Erwin fut estomaqué par le tremblement de terre qui suivit le début de leur petite excursion. A vrai dire, il s’attendait à ce qu’une telle structure soit branlante mais pas qu’elle menace de s’effondrer à chaque instant… Y avait-il quelque chose à la base qui les empêchait de tenir debout ? Fronçant les sourcils, le rouquin observait alors l’effondrement de plusieurs bâtiments, dont l’un qui dans l’eau mourrait dans un silence déplaisant. Seul le bruit du choc et des vagues pourrait leurs revenir aux oreilles, mais le brouhaha qui régnait dans l’effondrement des autres bâtiments avait supplanté celui-ci. Le jeune homme fronça les sourcils et demanda à presser le pas. Il n’avait pas d’hypothèse sur la raison de ce tremblement de terre, mais Arédian en avait, lui : un monstre marin, un courant un peu trop puissant, voire même un risque sismique nouveau, né d’une altération du paysage.

- Nous allons devoir nous avancer jusqu’à la cathédrale, lâcha Arthur en pointant l’édifice.
- Je vais aller vérifier ce qui se passa sous l’-
- Ces mers sont dangereuses, fit le rouquin en secouant la tête. Nous restons ensemble.


Il obtempéra. De toute évidence, envoyer un homme-poisson dans l’eau était une bonne idée. Ici, il considérait qu’il s’agissait plus d’une sorte d’erreur stratégique. Sans autres informations, il pouvait très bien mourir sous un autre bâtiment effondré des suites d’un tremblement de terre, ou dans les griffes d’un monstre plus puissant que lui. De toute façon, ils devaient s’astreindre à aller sous l’eau par un autre moyen s’ils ne trouvaient pas le sceptre. Pour cela, le rouquin était persuadé d’avoir les matériaux nécessaires à leur réussite : l’Inquisition était surprenante de ressources.

Un air concentré sur le visage, toujours figé entre des sourcils droits et un regard fixe, le jeune homme s’approchait de l’édifice qui se trouvait en bien piteux état. Ils avaient marché un bout de temps et étaient passé à côté de deux temples, sûrement des lieux de culte érigés pour des rituels divers.

- Nous y sommes. Commencez les fouilles.

Les quelques membres de l’expédition se mirent immédiatement au travail. Le maudit de la téléportation tourna un peu plus autour de l’édifice tandis qu’il y trouvait des morceaux de corps, et des pierres trop lourdes qu’il enlevait p ar la force de ses armes, précautionneusement. Leur fouille durerait au moins une bonne heure, sans pour autant avancer, dans un environnement qui ne leur disait rien de bon. Le jeune homme était persuadé qu’il y avait des solutions exploitables, plus rapides, mais bon… Il fallait parfois se contenter de ce qu’ils avaient sous la main sans chercher à rameuter tout North Blue sur un lieu aussi branlant.

- Aggaddon, peux-tu localiser les appartements de l’homme qui possédait ce sceptre ? J’aimerais que nous les visitions.

Il sourirait à moitié à son allié, sans lui donner d’ordres. S’il refusait, il se collerait lui-même à cette tâche. Le jeune homme était après tout capable de cela aussi. A l’intérieur de la cathédrale, les fouilles seraient plus difficiles. Si l’édifice avait été en partie épargné, il ne resplendissait plus comme autrefois. On lui trouvait des caractéristiques assez fades : les vitraux avaient explosés en mille morceaux, tandis que le clocher s’était sûrement jeté dans la mer ou sur une maison plus loin. Le toit était donc en partie supprimé, et à ciel ouvert les quelques matériaux qui résidaient en ce lieu avaient pris la pluie et s’étaient dégradés. Pourtant, Erwin utiliserait son Haki de l’Observation pour localiser de potentielles voix dans cet édifice et sous celui-ci. Il n’était pas persuadé que personne n’avait survécu à ce fameux massacre…
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mar 07 Aoû 2018, 23:16

Le Sceptre Sacré


Les fouilles commencèrent ainsi et furent longue… longue… très longue… Les trouvailles étaient redondantes : bois de meubles, tapisseries, chair humaine, restes de statues… Seuls quelques trésors comme des calices ou des objets rituels et de cérémonie sortaient du lot, mais les quelques crosses et sceptres trouvables n’avait rien de la description d’Alulim puisqu’ils n’étaient ornés d’aucune gemme et que c’était la caractéristique principale du Sceptre de l’Adon, la pierre ayant été extraite directement du caveau où était scellait Armageddon. Le Médixès soupira alors qu’il poussait une énième pierre révélant un nouveau défunt, un garde qui avait succombé à cause des roches qui lui était tombé dessus. Contrairement au soldat dont Maximilien avait reçu la déposition, celui-là n’avait pas eu l’occasion de fuir. Dans tous ces décombres, certaines personnes n’étaient pas mortes sur le coup, mais, privés de nourriture et d’eau, et n’ayant pas la possibilité de se mouvoir, ils avaient finalement péri après tous ces longs mois. Certains avaient luttés en mangeant des insectes qui trainait et l’eau de pluie qui coulaient entre les roches jusqu’à eux, mais le temps avait eu raison d’eux et de leur détermination… enfin… C’est ce que pensait Aggaddon, car sous les décombres de Towerlys, trois personnes persistez et continuait de survivre avec le vain espoir toujours présent de recevoir de l’aide. Ils étaient ensemble dans une poche de six mètres carrés, pour quatre-vingt centimètres de hauteurs, sous une plaque de sol à se serrer les coudes et à se remonter le moral pour continuer leur survie, même s’il y avait eu un quatrième qui lui avait abandonné. Si le Dog arpentés les alentours de la cathédrale à la recherche de survivants avec son haki de l’observation activé, il finirait indéniablement par tomber sur eux et pourrait ainsi en savoir plus sur l’utopie qui avait été construite en ces lieux.

-Bon bah je vais essayer, répondit le mathématicien à la proposition d’Erwin tout en regardant le vide où se trouvait auparavant les fondations, et donc les appartements, sous la cathédrale « suprême » en espérant que ce n’était pas là.

Après une dizaine de minutes à arpenter ce qu’il restait des salles encore visitable, la voix du savant quitterait le troisième étage afin de rejoindre les oreilles de ses camarades de l’expédition.

-Je crois que j’ai trouvé !

La pièce en question était richement décoré et de nombreuses représentation, que ce soit sous formes d’idoles, de peintures, d’enluminures, de tapisserie ou de photo, montrait une même personne à plusieurs moments de sa vie recouvraient le sol, les meubles branlants et les murs. Les moulures avaient bien souffert et la salle était éventré à une extrémité puisqu’elle était suffisamment grande pour s’étendre jusqu’à la partie désormais absente du monument, montrant ainsi l’importance de la personne qui y vivait. De plus, il était étrange aux yeux du savant qu’il y ait aussi peu de tenues, que ce soit dans les armoires ou sur le sol… C’était comme si la majorité avait été voler. Des personnes mal attentionnées ce serait accaparé les richesses qu’ils pouvaient sur l’île ? Les brigands de ce type était nombreux après tout. En attendant l’arrivée de ses camarades, il réfléchit davantage à la question tout en scrutant les livres qu’il pouvait trouver dans cette chambre décidément richement pourvu. Il avait la réponse à sa question, faisant également office d’hypothèse, sur le potentiel raid de brigands… Restait à voir si ses camarades aboutissaient à la même conclusion en la matière.

ft Air Win Dog


Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Jeu 09 Aoû 2018, 12:46

Le Sceptre Sacré [4]

Ces ruines étaient à la fois belles et sanglantes. Le rouquin était dépité par cet aspect pluriel, et il aurait aimé n’avoir pas à assister un jour à ce type de contradictions. Déplaçant un rocher, il put apercevoir le cadavre d’un religieux, dont la position indiquait qu’il était en train de prier au moment de sa mort. Un soupir las, le rouquin ne put que se montrer défait par tant de violences : ils avaient une mission et devaient aller jusqu’au bout. C’était avec un certain flegme qu’il prit donc le pli de de se remettre aux fouilles. Ils avaient déjà commencé leur œuvre depuis quelques minutes quand le jeune homme s’enfonça dans la cathédrale, dans le but d’y trouver de nouveaux indices. Rapidement, il se mit à comprendre que les événements ici avaient vraiment été violents. Les traces de sang indiquaient parfois des escarmouches, sûrement dues à la folie qui régnait dans un tel cataclysme. Un calice avait été utilisé pour assommer une jeune femme, et son agresseur avait finalement été écrasé sous des tonnes de débris.

Au milieu de l’édifice religieux, Erwin se posa un instant en tailleur et ferma les yeux. Il observa les voix aux alentours : celles qu’il commençait à bien connaître, comme Aggaddon et Arthur, mais d’autres dont la tessiture était plus… abstraite. Il fronça les sourcils quand dans la bulle autour de lui, il finit par localiser de faibles résidus. S’il avait été inattentif, il n’aurait d’ailleurs jamais pu les sentir : elles étaient à quelques mètres loin d’ici, sous terre.

- Arédian ! Hurla le jeune homme en rouvrant finalement les yeux et en se relevant.

L’homme-poisson abandonna son bout de roc pour se précipiter à toute allure en direction du leader de l’Inquisition. Il avait rejoint la bannière de cet homme par défaut, mais son sérieux lui permettait de faire la part des choses. Lorsqu’il arriva à sa hauteur,  le rouquin lui expliqua la situation. Sous quelques mètres de débris se trouvaient des voix, encore faibles, au nombre de trois. Elles avaient étonnamment survécu, sûrement grâce aux rats et aux pluies qui devaient leur apporter les coulées nécessaires à leur survie.
Ils procédèrent donc avec vivacité. Tandis que le Moldin utilisait sa force d’homme-poisson pour retirer les rochers, les portant à bout de bras avec aisance, Erwin s’assurait de la stabilité de la structure et corrigeait régulièrement le tir. L’écho du nom de son compagnon s’était perdu entre les murs de la cathédrale rapidement, mais le choc des pierres provoqua un brouhaha qui sembla réveiller les personnes en dessous. Elles s’agitèrent et l’une d’entre elle se mit rapidement à hurler à l’aide, comme pour les diriger. Excavant les derniers rochers, ils purent donc apercevoir le trio improbable. Entre un homme d’église dont le vêtement ample avait servi de couverture aux deux autres, un enfant d’une dizaine d’années et une femme aux traits épuisés, le petit groupe ressemblait à une erreur de casting dans une pièce de théâtre mal montée.

Dans un premier temps, les regards sidérés se portèrent sur le visage du primé, puis ils se contentèrent de rester dans un mutisme prononcé. L’homme d’église était encore en relativement bon état, contrairement au cadavre de son collègue qui avait fini par pourrir, tandis qu’une partie de sa chair semblait avoir été enlevée.

- Que Dieu me pardonne, dans sa toute miséricorde, fit-il en s’éloignant du trou où il avait passé plusieurs semaines. Ô, révolutionnaire hérétique, je vous remercie de votre bonté.
- Père, fit Arédian dont la vue sembla subitement terrifier les trois personnes épuisées.

L’homme-poisson soupira, recula et fit signe à Arthur de se diriger vers les trois personnes qui venaient de sortir de leur caveau. Le jeune homme arriva à leur hauteur, et une fois qu’il se fut présenté, il lança sur un ton calme :

- Que s’est-il passé ici ?

Une fois des couvertures chaudes et une petite équipe médicale à leurs soins, ils purent conter les péripéties qui les avaient mené à cette malheureuse fin.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Jeu 09 Aoû 2018, 13:27

Le Sceptre Sacré


Les trois survivants avaient levé les yeux vers leurs sauveurs, leurs esprits exultant d’être enfin délivré. Si le religieux n’était pas des plus heureux de la nature des héros qui les avaient délivrés d’un funeste destin, l’enfant et la femme lancèrent leur regard sidéré au Dog tout en ayant des étoiles dans les yeux. Après tant de temps passé là sans bouger, encore plus restreint que des mineurs enfermés dans une cavité lointaine suite à un coup de grisou monumental, en étant contraint de se nourrir avec ce qui leur passer sous la main, prenant même des bouts de leurs vêtements pour se sustenter à la manière justement de mineurs susmentionnés, la nature de leur sauveur les importaient peu. Ils étaient simplement heureux d’avoir été retrouvé. Un calvaire interminable prenait fin et venait féliciter leur courage et leur espoir. Ils étaient simplement trop faibles et trop engourdis, normal aux vues des positions qu’il avait dû adopter pour vivre dans un espace aussi confiné, pour se mouvoir correctement et n’avait pas assez d’énergie pour tenir debout sans perdre l’équilibre régulièrement. Le prêtre quant à lui, membre du culte créer par celui qui c’était fait très modestement appeler « le Saint Empereur Spirituel Suprême » et qui, de par ce fait, n’avait pas été la cible des manipulations mentales du souverain pour garder les gens à Elhargande, semblait être d’un meilleur état, peut-être grâce à une constitution solide lui ayant permit de conserver des forces. Vu la situation, une fois que tout serait mis en place, c’est lui qui prit la parole pour conter ce qu’il s’était passé ce funeste jour, voyant bien que la femme et l’enfant n’aurait pas put supporter de l’expliquer par eux même. De plus, se retrouvait obligé de révéler une partie des secrets du pouvoir de ce qui avait été une splendide cité.

-Cela s’apparentait à un jour comme les autres, mais tout à déraper bien… Vous devez ne pas connaître le fonctionnement de notre cité, puisque vous êtes des étrangers alors je vais vous expliquer, d’autant plus que vu l’état de l’île, il n’y a plus rien à cacher… Les sept fondateurs d’Elhargande étaient des idéalistes ayant en tête une utopie depuis bien longtemps que leur chef voulait mettre en œuvre grâce à un bâton assez spécial qu’il avait découvert dans un tombeau d’un de Blues, je ne sais plus laquelle. Ainsi, chacun eu un temple à son nom et Mithridate prit leur tête en élisant son bâtiment « cathédrale ». Cependant, beaucoup des cardinaux étaient très âgés, Elhargande représentant le but de leur vie, l’utopie qu’il voulait construite depuis qu’ils se connaissaient. Certains d’entre eux moururent donc et furent remplacer par des religieux plus jeunes… C’est là que l’histoire prend une sombre tournure. Tout à commencer quand il est apparu que les démonistes qui avaient élus domicile en ville étaient sous le commandement de l’un des cardinaux, Bloodlight. Ils semèrent le chaos tout en se préparant à mener un raid contre les cardinaux ainés encore vivant. J’avais appris en effet que les nouveaux cardinaux étaient passé à l’action un peu avant et avait envoyé la garde à l’autre bout de la ville pour les empêcher d’intervenir le moment venu. Et encore, si cette femme géante ailée et ce garçon n’était pas venu rapporter les informations à la cathédrale, jamais nous ne l’aurions su. C’est à ce moment là que je suis descendu avec des hommes pour tenter de porter assistance à messire Solius, paix à son âme, qui croulait sous les assauts des démonistes alors qu’il était en pleine messe…

Il prit une lourde inspiration, pleine de tristesse, d’anxiété et de terreur qui causa un tremblement chez le garçon et la femme qui comprirent ce qu’allait raconter le religieux. Il serait certainement difficile de démêler ce qui tiens de l’exagération causé par l’horreur et la peur et la réalité des choses, mais c’était déjà une source d’information conséquente.

-C’est là que ce monstre de l’enfer est apparu… Une créature immense qui semblait remplir à lui seul tout le firmament a émergé après qu’un immense cri c’est élevé dans les airs, comme si on l’invoquait… C’était terrifiant. Je n’avais jamais vu ça de ma vie. Le monstre s’est mit à attaquer la cathédrale, puis c’est dirigé vers la population. Sa bouche n’était absolument pas normale, comme si sa mâchoire était en trois partie et non deux. Il se servait de cela pour attraper les gens et les dévorer. C’était ignoble… Il y avait du sang partout. Les bâtiments s’effondraient au passage de la bête… Tout le monde essayait de sauver sa peau tandis que l’illusion de l’Empereur se brisait… Quelle fin ignoble pour ce si beau projet… C’était le chaos, juste le chaos…

Raconter la perdition du peuple dont l’égoïsme ressortait sous la peur de la mort n’était pas nécessaire et le religieux avait perdu tout envie de parler… Il avait dû avouer d’une certaine manière qu’il avait participé à construire ce mirage gigantesque et cette société dans laquelle le garçon et la femme avait été piégé… Seule la voix de l’enfant finit par briser le silence tendu qui s’installait en suspension.

-Maman est morte n’est-ce pas ? …


ft Air Win Dog


Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Sam 11 Aoû 2018, 19:33

Le Sceptre Sacré [5]

Qu'est-ce qui appartenait à la réalité et qu'est-ce qui appartenait au fantasme ? Erwin était peu instruit sur les histoires de cultes, mais il en avait côtoyé un de près et il savait que cela n'apportait que malheur et illusions. Il ne souleva donc pas les illusions à grande échelle dont il était question. Sa seule interrogation, c'était de savoir où se trouvait à présent le sceptre. Il devait le retrouver pour supprimer Armaggeddon, Son seul objectif à présent le poussait à s'interroger sur les paroles de cet homme : il ne connaissait pas les personnes citées : cette avalanche de noms ne lui disait rien. Le rouquin fronça les sourcils : il ne pouvait pas y aller comme un bourrin pour obtenir des réponses. Alors, le jeune homme entendit les paroles du garçon qui vinrent le sortir de sa réflexion. Il haussa un sourcil, avant de porter son attention vers le gamin.

- Oui, répondit-il en posant une main sur sa tête. Je suis désolé.

L'enfant retint ses larmes un court puis il éclata en sanglot. Ses petits vinrent frapper le torse du rouquin, inébranlable, tandis qu'il affichait un masque de marbre. Pendant quelques dizaines de secondes les coups et les pleurs redoublèrent. Erwin le prit dans ses bras et le serra un instant contre lui. Des voix, il n'en avait pas entendu d'autres sur l'île. L'injustice de la mort de sa mère était présent, et si la revoir était la seule chose qui le faisait survivre jusqu'alors, le deuil n'en serait que plus difficile.

- Qu'est-ce qu'il va devenir ? Fit la femme.

Elle était triste, mais n'avait de toute évidence pas envie de se le voir refourguer. C'était un semblant d'appréhension mêlé à un peu de peur qui était inscrit dans son regard. De toute évidence, cette femme était une « vieille dame » célibataire d'une trentaine d'années. Elle expliquerait qu'elle était issue d'une partie de la populace récente. Elle avait émigré ici suite à une rupture difficile. L'illusion de plénitude avait été un frein à son départ. À présent, elle voulait regagner sa terre natale.

Le petit garçon s'appellait Zyvan. Il était né ici. Sa mère était une femme de bonne famille, son père était mort quand il était enfant. Ses souvenirs, ils volaient dans son esprit comme lors d'un rêve. Bientôt, l'enfant s'endormit dans les bras musclés de son sauveur. Il s'y aggripa quelques instants. Le jeune homme laissa les deux adultes se reposer et disparut avec l'enfant. Il arriva devant l'Orphelinat Kubrique où le révolutionnaire était présent. Il observa un instant Erwin et sourit à ce dernier tandis qu'il lui confiait l'enfant endormi.

En revenant, le jeune homme se posa devant la cathédrâle et observa la cité. Ce monstre, qu'était-il devenu ? Était-il responsable du tremblement de terre ? Il concentra son haki sans arriver à le localiser. Ce monstre avait peut-être pris le large une fois son massacre terminé, s'il avait un jour existé. Les hypothèses, nombreuses, ne supplanteraient pas la réalité. Les lieux avaient été dévastés par quelque chose, ce monstre potentiellement, et il restait encore des ruines.

- Localisez le sceptre. Je vais faire le tour de l'île à la recherche d'autres survivants, dit finalement le rouquin. Je me suis trompé. Mon objectif, c'est d'abord les vivants.
- Je viens avec toi, fit Arédian avec un air sérieux.

Le rouquin acquiesça tandis que Arthur restait sur place avec l'équipe de fouille et Hope. Il soupira, tandis que l'ancien marine s'approchait. Celui-ci semblait avoir une idée en tête. Au niveau des deux victimes sauvées de l'asphixie, il observa l'homme de foi. Il n'avait aucun respect pour ceux qui prônaient un culte au dépend des autres.

- Où était l'homme au Sceptre au moment des faits ? Nous le cherchons.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Sam 11 Aoû 2018, 20:50

Le Sceptre Sacré

-La dernière fois que je l’ai vu, il était dans la cathédrale…

Ce fut la seule réponse que put apporter l’homme d’église puisqu’il avait justement quitter ce bâtiment pour venir en ce lieu, décision qui par les hasards de la vie lui avait offert la chance de survivre qu’il avait saisit avec la femme et l’enfant. Pourtant, comme les autres personnes qui avait gardé leur conscience, il avait aidé à maintenir l’illusion d’Elhargande sur la population. La mort frappait sans discernement et la justice n’était que rarement appliqué par ses doigts squelettiques de faucheuse lancinante. De biens nombreuses vies précieuses ayant, à priori, moralement plus de légitimité à survivre avaient été arrachés aux enveloppes charnelles sans aucunes autre forme de pitié. Durant ce temps, le silence régnait dans la pièce où se trouvait le Médixès qui commençait à s’inquiéter de ne pas voir ses camarades arrivés pour étudier avec lui les possessions du souverain de cette île artificielle qu’il avait lui-même fait bâtir. Le nobliau observait les représentations du vieillard afin de pouvoir potentiellement reconnaître son cadavre si jamais il tombait sur lui, cette assurance permettant certainement de trouver l’objet des convoitises du groupe d’expédition non loin du damné. Il fut alors surpris par ce qu’il se passa. En effet, un nouveau tremblement débuta…



Le sol se mit à se soulever par endroit tandis que de nouveaux bâtiments tombaient dans les obscurs limbes des fondations au cœur des eaux calomnieuses. Les vibrations commencèrent à doubler en intensité tandis que tout une partie des quais s’enfonçait dans la mer pour ne plus jamais revoir la surface.

-C’est lui, se mit subitement à dire le prêtre en chutant en arrière. C’est lui.

Il connaissait bien ces secousses qui annonçaient un mouvement qui terrifiait d’avance la victime du cataclysme qui avait frappé cette nation et qui, quelques parts dans le dédale souterrain, patientait en espérant pouvoir bientôt regoutter à la chair de l’espèce humaine qu’il était contraint de chasser en désespoir de cause. C’est ainsi qu’un rugissement, qui parut démoniaque aux oreilles du Médixès, s’étendit pour traverser l’île, jaillissant des divers trous branlants ouverts par les tremblements. C’était un hurlement désespéré, une faim qui arrachait l’estomac de la bête désireuse de se rassasier. La bête était bien réelle et ne semblait pas des plus jouasses, la frustration de se trouver loin des siens et de ses terres d’origine et de chasse s’accumulant au fil des ans.

-C’est quoi ce bordel ? se demanda à haute voix Aggaddon en se concentrant sur ses aptitudes naturelles pour conserver son équilibre, la nature même de ces secousses n’étant pas les mêmes que les précédents qui étaient simplement du fait de la dégradation progressive des fondations grandement démolis par la créature.

Il ne remarqua cependant que bien trop tard que l’état d’un des murs se dégradait. La fissure fit place à la chute. C’est bientôt une partie du plafond qui tomba sur le mathématicien tandis que le plancher craquelait pour se rompre sous le poids de la pierre qui venait écraser le savant. C’est comme cela qu’une nouvelle partie de la pièce se délogea pour rejoindre les amas de gravats en emportant avec elle un humain.

ft Air Win Dog


Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Lun 13 Aoû 2018, 10:57

Le Sceptre Sacré [6]

Le tour fut rapide sur les branches Est et Sud. Il avait repéré des blessés dans un premier temps : ceux-ci étaient en train de se morfondre sur leur sort, tandis qu'ils cherchaient toujours et encore un moyen de s'enfuir. Ils s'étaient nourris des vivres qu'on avait laissé dans les casernes, et ainsi avaient pu se sustenter jusqu'à l'arrivée des bénis secours. Leur joie passée, une colère insurmontable contre les religieux les parcourut... Mais tandis que la première réponse tombait, un hurlement retentit. Un cri qui interpella tous les révolutionnaires dont le regard se figea un instant tandis que le Haki se déclencha. Les poings serrés, ils se tournèrent vers le sol : ça venait d'en bas ? Un nouveau tremblement suivit. La structure de la cathédrâle, déjà fragile, commença à s'écrouler un peu plus... un peu plus... Jusqu'à ce que les arches ne cèdent.

- Sortez d'ici ! Hurla Hope en direction des membres de l'Inquisition.

La plupart n'était pas de grands combattants. Un pilier commença à s'effondrer sur l'un d'eux quand brusquement une tignasse roousse apparut. Le révolutionnaire en chef n'avait pas attendu bien longtemps pour revenir auprès de ses hommes, après avoir évacué les civils qu'il avait trouvé. L'ancien marine eut un soupir de soulagement lorsqu'il comprit que l'incident n'aurait fait aucune victime. Après une minute d'évacuation, Erwin avait sorti tout le monde. Les décombres de la cathédrale étaient encore plus lourds, et Hope avoua qu'il s'agissait de l'endroit où l'homme au sceptre avait été aperçu la dernière fois.

- Et avec tout ça, on a un monstre sur le dos... Tiens, où est Aggaddon au fait ?
- C'est vrai ça... Je ne l'ai plus vu depuis que... Oh.
- Oh.
- Et merde.


Depuis qu'il avait été envoyé seul à l'intérieur de la cathédrale. Bien qu'il semble savoir se défendre, un édifice pareil était quand même assez impressionnant quand il nous tombait sur la tête. Il fallait espérer qu'il n'ait pas reçu de commossion sur la tête et qu'il ne soit pas en train de se vider de son sang quelque part, ou qu'il ne soit pas déjà mort. L'idée fit frémir Erwin qui serra les poings. Il était là pour ramener tout le monde à la maison. Arédian posa une main palmée sur l'épaule de son leader, et dit sur un ton sérieux :

- Nous allons le retrouver. Continue à chercher les civils pendant ce temps.

Le jeune homme acquiesça finalement. Ils étaient là en connaissance de cause des risques. Or, les civils avaient encore besoin de son aide. Il reviendrait très bientôt pour son camarade, mais il devait d'abord se concentrer sur la mission qu'il avait oublié en premier lieu. Quand il eut disparu, les recherches commencèrent donc du côté du dernier endroit où avait été aperçu le noble. Les pierres furent sorties des ruines, et de plus en plus rapidement les hommes se mirent à accélérer leurs actions. Ils étaient si investis qu'ils ne virent pas le temps passé. Au bout d'une demi-heure, grâce à la force de l'homme-poisson et celle d'un Hope dynamisé, ils purent apercevoir le sol qui s'était effondré. De son côté, Erwin avait du faire une opération très délicate pour libérer quelques personnes piégés dans les décombres d'une cave branlante, où la survie avait été faite sur le dos des rations pour les animaux qu'ils y gardaient autrefois.

Il arriva donc à ce moment-là, fronçant les sourcils tandis qu'il serrait les poings : il fallait qu'ils aillent plus bas, qu'ils trouvent un moyen d'accéder aux catacombes, dans le but de libérer leur ami, s'il était encore vivant, ou de ramener sa dépouille.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Lun 13 Aoû 2018, 13:28

Le Sceptre Sacré


Les vibrations se perpétuaient inlassablement en un écho répréhensif que le savant peinait à contrer. Ce brouhaha embrumait son esprit tandis qu’il tentait de comprendre où il était. Il était entouré de pierre et de bois. Les souvenirs de ce qu’il s’était passé un peu plus tôt lui revinrent comme des flashs lumineux. Le plafond c’était détaché et il avait à peine eut le temps d’utiliser sa souplesse et son agilité pour prendre une position qui ne mettrait pas en danger ses points vitaux. Ainsi sa tête avait subi un choc modéré non fatal contrairement à son bras gauche qui semblait cassé et son dos qui lui faisait souffrir le martyr. Son esprit lancinant peinait à comprendre s’il était tourné vers le haut ou vers le bas, mais cela ne fait au final que peu d’importance, ce qui comptait était qu’il était encore vivant et que les hommes de l’inquisition finiraient par le chercher et le retrouver, il en avait la certitude.

Le temps passa lentement… très lentement… Une attente inéluctable… Une attente angoissante… Les pupilles du Médixès virent à plusieurs reprises des petites bêtes se faufiler entre les restes de la salle où il se trouvait. Un frisson de dégout parcourra le noble quand il vit qu’un mille-pattes s’approchait dangereusement de sa bouche, mais heureusement il se détourna. Etant dans l’incapacité de se mouvoir, mis à part avec des mouvements infimes, le nobliau devait prendre son mal en patience en espérant qu’un second hurlement ne viendrait pas rajouter du poids sur le tas de ruines, ce qui soumettrait le corps svelte de l’homme à une pression supplémentaire potentiellement fatale aux vues de la configuration dans laquelle il se trouvait qui était très différente de celle du groupe de trois qui s’était par miracle retrouvé dans une poche où le poids du plafonds se retrouvait porté par tout ce qui composait les murs ornés de petits interstices d’où arriver l’air de la surface et les insectes.

L’homme pria intérieurement le dieu de l’harmonie, Majora, et le laisser achever la mission qui lui incombait en tant que dernière personne du culte et ultime héritier de cette foi sur cette planète. Ses prières furent comme entendus puisque des sons se mirent à résonner dans le monticule. Il semblait clair qu’on tentait de le retrouver. Il cria alors de manière régulière pour tenter de guider ses camarades d’expédition vers l’endroit où il était prisonnier, ce qui bien sûr prit un certain temps qui fut plus long encore que l’attente précédente. Alors que le bois du plancher de la chambre du souverain commençait à apparaître aux yeux des révolutionnaires, la rétine du Médixès fut éblouit par la lumière naturelle à laquelle il n’était plus vraiment habitué, ce qui nécessita quelques secondes de réglages à son œil.

-Je vous remercie camarades ! lancerait-il finalement en tentant de se relever en usant que de son bras valide et de ses jambes tremblantes, avant de chuter sur son fessier. Pourriez-vous m’accorder un peu d’aide ? Je crains que j’ai un bras brisé et mon dos est dans un piètre état également…

Pour ce qui était de l’évolution des recherches, il existait certains moyens qui permettaient de descendre dans les fondations en pierre composés d’immenses pièces vides arborant des dizaines de colonnes de plusieurs mètres de rayon disposés de manières à soutenir le poids du sol de l’île avec les murs et les quelques souterrains et catacombes que ces mêmes colonnes supportaient par endroit. Le Dog touchait juste. C’était en effet par ces quelques lieux qu’on pouvait descendre réellement dans les fortifications permettant à la cité de se dresser hors des flots, ce qui permettait ainsi de régulièrement entretenir celles-ci, voir les renforcer, afin d’éviter que le sol ne se dérobe et que la cité tombe en lambeaux, comme elle était en train de le faire à cause des dégâts que la créature infernal avait causé à la structure.

ft Air Win Dog


Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mar 14 Aoû 2018, 17:55

Le Sceptre Sacré [7]

- Ouf, il est vivant, lâcha Arthur qui avait imaginé le pire.

Erwin se gratta la base de la nuque. Pendant un instant, il avait imaginé que des sous-sols lui permettraient d'accéder en dessous de cette pièce aux différentes parties inexplorées, mais tout laissait croire qu'ils se trouvaient dans une situation où ils n'auraient pas accès aux catacombes. Ils allaient devoir continuer à chercher dans cette zone, un peu à l'aveugle. Heureusement, ce n'était pas encore l'heure de se coucher : après avoir manger, ils pourraient se remettre aux fouilles... Enfin, le rouquin partagea son idée avec ses compagnons : celle d'aller dans les catacombes. Les colonnes qui maintenaient l'île étaient sûrement très solides et n'avaient pas du flancher durant le fléau. Les personnes qui se connaissaient bien l'île avaient pu s'y réfugier... Alors comment y accéder sans fragiliser la structure des lieux ?

- Ce sera peut-être utile, dit Hope en sortant une carte chiffonnée et humide.

À moitié effacée, elle dessinait le système d’égouts qui permettait autrefois à la ville d'avoir une hygiène plutôt raisonnable. Les regards échangés permirent de faire comprendre qu'aucun n'avait envie de s'y aventurer : depuis le temps, les lieux devaient dégager une odeur nauséabonde, et des cadavres s'y étaient sûrement empilés lors des effondrements successifs. Erwin était un peu plus optimiste : il se disait que le fait de se diriger dans ces lieux permettrait de descendre dans l'île, dans le cœur de ce qu'ils pouvaient explorer. Seulement, cela voulait dire que les personnes au-dessus seraient loin d'être à l'abri des risques... Un choix difficile à faire.

Finalement, ils abdiquèrent : il fallait choisir la solution la plus sage. Une fois qu'ils auraient terminé leurs fouilles actuelles, Erwin renverrait le gros de l'équipe et garderait avec lui les quelques courageux qui voudraient bien l'accompagner dans cette fouille désagréable. Ils pourraient au passage prendre des masques à gaz pour se protéger.

- Mettons du cœur à l'ouvrage ! Allez ! Hurla Hope tandis qu'un nouveau cri et une secousse moindre vinrent le couvrir.

Il grogna mais se remit au travail une fois le repas terminé. L'équipe termina bientôt les fouilles en ayant trouvé pour des millions de berry d'articles d'église, mais rien qu'ils ne recherchaient : ni victimes sinon des cadavres, ni sceptre. Le rouquin finit de bien inspecter l'île et les autres temples pendant ce temps-là, où il trouva des entrées pour les catacombes, bouchées par des tonnes de pierre qui, si elles étaient déplacées, ne feraient que s'écrouler un peu plus en profondeur. Il décida donc de s'en tenir au plan initial, et de se diriger vers une entrée à peine visible sur le plan, mais encore en état selon les explorateurs. Une fois les fouilles interrompues et le personnel renvoyé sur Micqueot, Erwin commença sa descente dans les égoûts.

Ils étaient poisseux, et la fange immonde déposée sur le sol donnait un aspect apocalyptique aux lieux. Des cadavres d'humains à perte de vue : les masques à gaz avaient beau empêcher de le pire d'arriver à leurs narinnes, le spectace était insoutenable. Le rouquin ne frémit pas, cependant : il resta droit, s'habituant progressivement à l'horreur des lieux. Bientôt, il presserait le pas pour arriver avec son équipe dans les sous-sols de la cité : les catacombes, fiers Atlas qui maintenaient les ruines à vue de tous. L'île risquait pourtant de s'effondrer à tout instant, et plus le rouquin descendait, plus il se disait que « ça puait » car la créature ne devait plus être bien loin.

- Je me demande vraiment ce que c'est, fit Hope en déglutissant. Ce monstre...
- Rien qui ne nous donne envie de danser sur place,
lâcha Arédian en continuant sa route. Ne te pose pas trop de questions, nous aurons les réponses assez vite...

« Et dans le pire des cas, Erwin nous sauvera. ». C'était ce que se disaient les membres de l'expédition. Malheureusement.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mer 15 Aoû 2018, 01:38

Le Sceptre Sacré


Aggaddon avait donc été pris en charge par ses camarades d’expédition qui décidaient d’un plan pour rejoindre l’antre de la bête. Le nobliau ne participa pas réellement au débat sur le passage par les égouts, ne considérant pas qu’il avait voix au chapitre et que de toute manière il devait se plier au choix de l’Inquisition afin de demeurer dans les meilleures conditions relationnelles avec ce mouvement révolutionnaire que le jeune homme jugeait prometteur et dont il espérait beaucoup. Ainsi, demandant à participer aux aventures souterraines malgré le peu d’aide qu’il pourrait apporter dans son état actuel, le Médixès suivit les autres dans les profondeurs pestilentielles du système d’égouts de la cité d’Elhargande, puisque demeurer aux côtés du Dog était une idée auréolée d’une douce impression de sécurité. Le savant ne savait guère ce qui pouvait bien l’attendre à l’autre bout de ces excrémentielles tunnels d’où émanait une odeur infecte qui fit déglutir le nobliau, se mettant à s’imaginer des monstres pouvant vivre à Grandline et qui serait ignoble. Il s’était peu renseigner sur la faune de la route de tout les périls vu que ce n’était pas dans ses objectifs à court terme de s’élancer sur cette mer, l’homme devant régler le cas de son frère ainé avant cela, et il ne pouvait que conjecturer à partir de maigre connaissance pour aboutir à la conclusion évidente que ce serait là une race qu’il ne connaissait pas et que son esprit pouvait donc fantasmer pour créer une entité imaginaire tout ce qu’il y a de plus fictifs correspondant à ses attentes vis-à-vis du rendu physique de la créature.

Le trajet fut éreintant pour la volonté du mathématicien qui hésita à maintes reprises sur le sort qu’il se réservait, à savoir abandonner le groupe en s’exposant au risque d’être engloutit par les pierres ou continuer au sein du royaume de la décrépitude malgré les miasmes s’immisçant en lieux de manière continuelle. L’universitaire tint bon et conclut ainsi la marche avec le reste du groupe, portant à sa finalité la démonstration ainsi imposée, le mathématicien faisant là un judicieux parallèles entre le courage nécessaire à la plupart des hommes pour mener à son terme une preuve avec cette odyssées souterraine, même si pour sa part il n’invoquait en aucun cas le courage pour réaliser son art scientifique puisqu’il y trouvait un plaisir fascinant et une exaltation sans pareil.

En descendant dans les fondations, le groupe d’explorateurs devaient faire face à l’eau ayant déjà envahit les lieux à causes des fissures et autres destructions des parois externes. Un moyen de traverser cela sans nager. Bien sûr, par endroit, des ruines de bâtiments émergeaient des eaux où permettrait de marcher en étant relativement peu immerger, mais bien des lieux en ces couloirs n’étaient pas pourvu de pareils vestiges, la structure résistant envers et contre tout aux tourments lui étant imposé par le cruel Destin et la puissante Nature.



-Un moyen sûr de naviguer en ces eaux serait que vous rapportiez une barque suffisamment grande via téléportation messire Erwin, lança le Médixès en proposition.

Des actions aussi complexes s’avéraient parfois bien ardu, mais la malédiction du Dog rendaient ces obstacles tellement factices que s’en était presque révoltant en certaines circonstances. En tout cas, si les aventuriers parvenaient à avancer, le Dog finirait, au bout de plusieurs minutes, à ressentir une voix, puis une seconde, via son haki de l’observation s’il s’en servait. D’ailleurs, l’une d’entre elle se rapprochait inexorablement du groupe depuis les ombres d’une zone où les effondrements n’avaient causé aucuns trous dans le plafond.

-Êtes-vous venu dérober mon précieux ? Vous êtes comme tout les autres n’est-ce pas ? Vous voulez la seule chose qui permet de réaliser mon rêve !

Ces paroles résonnèrent en écho malgré le fais que l’on comprenait que la personne qui les avaient émises était sur le déclin de sa vie, le ton étant fébrile et les inspirations fortement marqué. L’homme qui avait perdu l’esprit face à son utopie qui se retrouvait pulvérisé s’était enfoncé dans une folie morbide concentré autour de l’artefact qui constituait la dernière attache concrète de son projet, d’Elhargande.



"Saint Empereur Spirituel Suprême" Mithridate Héphaestion
Nicomède Andromaque Le-Pie-de-la-Haute-Grégoire

Porteur du Sceptre de l'Adon




ft Air Win Dog


Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mer 15 Aoû 2018, 14:06

Le Sceptre Sacré [8]

- Hope, ça va ? Aggaddon, ces blessures ?

Le rouquin n'avait pas vraiment fait attention aux blessures de son allié : il avait rapidement envoyé l'équipe de secours à ses côtés mais il ne savait pas ce qu'il en était advenu. De toute évidence, il faudrait qu'il soit pris en charge rapidement, mais comme faire autrement que de croire qu'il était assez responsable pour s'arrêter en cas de soucis ? Erwin arrêta de s'inquiéter après avoir parcouru une certaine distance. Son futur fiancé lui tenait parfois la main, observant des images qui étaient trop puissantes pour lui. De toute évidence, il n'était qu'un garçon perdu dans un trop plein d'horreur, et le maudit aurait aimé l'emmener ailleurs... Il savait cependant qu'une telle demande provoquerait une dispute, et ce n'était ni le lieu, ni le moment. Ainsi, il n'épargna pas la sensibilité du châtain qui continua l'aventure.

De son côté, Arédian trouvait les égouts repoussants. Cette eau, il aurait aimé ne jamais y nager. À vrai dire, c'était un lieu absolument infâme... Dans lequel il espérait ne pas revenir. Un instant après avoir entendu des échos inquiétants, il observa l'eau qui se trouvait devant eux et leur barrait le chemin : ils ne pouvaient y nager sans y contraindre ses mouvements, ou dégager l'eau qui était bien trop dense. Ainsi, lorsqu'une barque apparut sur les bons conseils d'Aggaddon, celle-ci permit au petit groupe de continuer la traversée.

Quelques mètres plus loin, une silhouette se dégagea de l'ombre. Cela faisait un moment que le rouquin la sentait. Il s'approcha de la personne qui se trouvait devant eux, l'apercevant avec le sceptre dans les mains. Il aurait pu s'en approcher et le saisir, obtenir le bien qu'ils espéraient tous avoir sur cette île. Cependant, ce n'était pas normal : quelque chose clochait. Il le sentait devant lui, le Haki ne pouvait être trompé par une bête illusion, mais quelque chose le dérangeait.

- Vous êtes le...

Un cri, à nouveau, retentit. Cette fois-ci, il était plus puissant que précédemment, et le rouquin sentit que la pression dégagée par la bête était décuplée par sa proximité. Il fronça les sourcils, se tournant vers Hope, Arédian et Aggaddon. Il n'avait pas le temps de réfléchir : cette créature était bien trop rapide pour eux, et s'il n'agissait pas promptement, il y avait un très grand risque qu'ils y passent. Tous les trois. Sans réfléchir plus, le jeune homme disparut, prit les trois hors-la-lois et les ramena à la surface. Alors, traversant la terre de part et d'autres, la créature sortit de l'île comme si elle y avait toujours été, à la recherche de l'homme qu'elle tenait à présent dans sa gueule.

- Putain, c'est quoi ce monstre ?! Hurla Hope.
- Je crois qu'il s'agit de la bestiole... Et on dirait qu'elle vient tout juste de tuer ce vieux, lâcha Arédian en pointant la gueule sanguinolente de la créature.

Celle-ci tenait en effet entre ses dents l'homme d'église. Il était mort. Erwin ne s'arrêta pas dessus : ils n'avaient pas le temps. Le sceptre qu'il tenait entre les mains était toujours dans celles-ci, et lorsque le dernier spasme le parcourut, il lâcha l'objet qui fit une chute vertigineuse en direction du sol. Erwin n'eut pas le réflexe d'aller le chercher tandis qu'il se perdait à nouveau dans les ruines : de toutes les manières, il n'allait pas quitter les personnes à ses côtés actuellement dans le risque de les voir se faire bouffer. Il resta donc un instant stoïque, à réfléchir aux différentes possibilités, puis il finit par serrer une main sur la poignée de ses armes.

- Allez chercher le sceptre... Je vais affronter ce monstre.

Les deux membres de l'Inquisition déglutirent : était-il vraiment de taille ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mer 15 Aoû 2018, 16:34

Le Sceptre Sacré





Ah Buluc Chabtan


Le rugissement de la créature suivit le mouvement des doigts sur le sceptre de l’empereur, dont le cristal rayonna quelques instants, qui disparut bientôt dans la gueule à la mâchoire triple du monstre. Le choix du Dog fut assez judicieux, mais déchaina l’appétit du monstre qui s’éleva, traversant le sol de plusieurs mètres d’épaisseur, qui continua de s’effondrer après son passage, pour tourbillonner dans les airs tout en regardant avidement les humains. L’Ah Buluc Chabtan n’appréciait pas vraiment le gout de ces proies, mais en étant livré à lui-même sur la première partie de Grandline c’était la nourriture disponible qui se trouvait en plus grande quantité. L’animal du Nouveau Monde avait en effet survoler Redline sans faire attention et s’était ensuite heurter au mur qu’était ces falaises pourpres sans comprendre qu’il pouvait les franchir. Il s’était perdu sur ces mers en massacrant plusieurs villages, générant des enquêtes toujours en cours et mettant ces meurtres et ce cannibalisme sur le dos d’un équipage pirate d’illusionnistes dont la prime c’était démultiplié sans qu’ils n’aient rien fait. De plus, il avait déjà affronté des soldats de la Marine peu conciliant qui lui avait infligé quelques blessures et en avait mauvais souvenir, ce qui faisait qu’il déployait automatiquement le haki de l’armement, qu’il avait éveiller lorsque le désespoir de ne plus pouvoir se nourrir l’avait submergé quelques temps avant qu’il ne décide de s’en prendre aux humains, sur les zones où les cicatrices étaient encore visibles. Ce qui était certains c’est que la créature ne rigolait pas et sa taille faramineuse couplé à ses multiples ailes en faisait un danger conséquent pour des personnes comme les membres de l’expédition, si on excluait le Dog qui serait peut-être en mesure d’affronter le monstre qui envahissait le ciel, recouvrant la voute céleste à la manière d’une marée de nuage annonciatrice d’éclairs. L’entité descendit alors en piquet en direction du leader de l’Inquisition dont elle venait de voir les armes. Craignant de subir de nouvelles blessures, l’animal gargantuesque recouvrit ses dents de haki par instinct de sécurité. Le combat était engagé.




"Saint Empereur Spirituel Suprême" Mithridate Héphaestion
Nicomède Andromaque Le-Pie-de-la-Haute-Grégoire

Porteur du Sceptre de l'Adon


Aggaddon courut à pleine vitesse en suivant les autres membres de l’armée révolutionnaire et se jeta littéralement sur le Sceptre de l’Adon qui… se dissipa. Les yeux grands ouverts, le nobliau tourna la tête vers le Dog, puis vers la créature céleste. Où pouvait être Alulim ? Mithridate était en vérité encore en vie et était parvenu à mener à la baguette la conscience du rouquin. Le vieillard n’était pas en mesure de rivaliser en combat avec celui-ci et le haki de l’observation très puissant du révolutionnaire lui permettait de capter beaucoup de chose… Alors comment le vieil homme, qui autrefois avait côtoyer bien des guerriers, avait fait ? C’était en vérité assez simple : détournement d’attention. Le hurlement de la créature avait porter le Dog à se focaliser sur l’Ah Buluc Chabtan, permettant ainsi d’immiscer dans l’esprit du Dog l’idée que le vieil homme allait mourir engloutit et que le sceptre, son précieux sceptre, tomberait bien plus loin. Heureusement pour le vieillard, Erwin avait décidé d’affronter l’animal du Nouveau Monde et non s’occuper du sceptre que lui n’aurait pas vu, les autres n’étant pas assez fort pour percer l’illusion, sinon le déclic aurait été radical et il aurait comprit qu’il n’avait pas vraiment vu l’homme se faire tuer. Il avait vu la gueule se refermer et le sang couler et l’influence du manipulateur psychique couplé à l’amplification d’Alulim l’avait amené à une conclusion de manière naturelle. Bien au chaud accroché à la glotte dans la gorge de l’animal influençable dans lequel il avait inscrit l’envie de manger à l’aide du Sceptre de l’Adon, il comptait sur la voix de son pantin qui avait réduit à néant sa cité pour camoufler sa propre voix, mais cela serait-il suffisant pour ne pas être percé par un haki de l’observation tel que celui dont été doté Erwin ? Le choix de se réfugier là était assez étrange bien sûr, mais dans l’esprit dérangé du vieillard voulant protéger son bâton, la logique était sensiblement inexistante.

-Ils n’auront pas mon précieux !



ft Air Win Dog


Ah Buluc Chabtan (lvl 40) Haki de l'armement standard (animal donc état mental proche proche du lvl 36)
Saint Empereur Spirituel Suprême Mithridate (Lvl 28) Manipulation psychique, Alulim le Sceptre de l'Adon (donne +5 lvl à ses manipulations)

Manipulation Psychique :
Technique qui permet de convaincre le cerveau d'une personne d'un fait. L'utilisateur peut ainsi faire croire à quelqu'un qu'il est heureux alors qu'il était en colère.

Gueule ouverte :
 

Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Sam 18 Aoû 2018, 18:43

Le Sceptre Sacré [9]

- Tu vas manger tes dents, saleté !

Le rouquin avait lâché cela sur un ton réellement exaspéré. Il s'était téléporté au-dessus de la créature et avait tiré ses deux armes, Salvation et Revenge, tirant une flopée de balles explosives sur la créature dont le premier réflexe fut de couvrir une large partie de son corps d'une couche luisante qui absorba l'attaque. Cette créature était tirée de Grand Line, c'était une espèce rare, dont le jeune homme n'avait entendu que des légendes : de multiples ailes, un corps filiforme, une densité impressionnante... Le tout porté par un si intense regard qu'il semblait transpercer le corps de celui qu'il fixait. En l’occurrence, le maudit avait toute l'attention de cette créature mythique. Il souriait pourtant : cela faisait un moment qu'il n'avait pas eu de combat digne de ce nom, pas depuis que son entraînement et sa dextérité l'avaient menés jusqu'au sommet.

Le cri de la créature résonna alors et perça l'horizon. Plus personne sur l'île n'était vivant pour observer ce spectacle dément, en revanche des navires à quelques kilomètres d'ici entendirent le son brusque qui se propageait dans l'air. C'était une drôle de créature qui prenait une place incommensurable dans le ciel, et qui offrait la vision la plus proche de l'apocalypse que certains aient pu voir.

- On dirait que t'es coriace, fit le jeune homme en voyant la créature descendre à nouveau en piquée sur lui.

Le combat pourrait durer des heures et des heures. On aurait pu dire ce qu'on voulait pour le jeune homme, mais ce dernier n'était pas incapable de ressentir de la pitié pour ce pauvre animal perdu dans les terres les moins hostiles du monde, où le seul prédateur qu'il avait rencontré, c'était ce petit révolutionnaire de même pas deux mètres, un minuscule ennemi. Il n'avait jamais eu le malheur de s'opposer à plus puissant, et pourtant il haïssait déjà le sentiment d'impuissance qui le guettait et qu'il n'irait pas chatouiller.

S'élançant donc en direction d'Erwin, il reçut une nouvelle salve de balles mais cette fois-ci qui vinrent lui gluer la bouche, l'empêchant de l'ouvrir immédiatement. Cela était du à la texture de cette « colle » qu'avait créé le génie de Katia dans les armes du rouquin. La puissance d'une telle arme était encore à prouver cependant. Brusquement, la créature se recouvrit de Haki de l'Armement sur ces zones, et l'utilisa pour forcer l'ouverture. Il était donc capable d'avoir une utilisation intelligente de cela... Oui, c'était bien ce type de créatures qui existait sur le Nouveau Monde, un endroit où il irait un jour... Il fallait donc s'y faire.

- J'imagine que tu n'es pas le type d'ennemi à laisser ses proies s'en sortir...

Il arrêta de front une attaque qui le poussa dans les airs, recouvrant ses deux courtes lames de Haki tandis qu'il était emmené plus haut... Toujours plus haut. Bientôt, le sol fut si loin que le rouquin aurait sûrement pu mourir en s'écrasant dessus. C'était vraiment excitant. Le regard du jeune homme était celui d'un fou. Au moment où il sentit que l'ennemi tentait de l'amener toujours plus haut, il retira ses lames et posa sa main sur son museau. La surprise fut telle qu'il ne pensa pas à se protéger avec du Haki : alors le jeune homme le téléporta, et il perdit tout sa force cinétique. Son mouvement s'arrêta, et le temps qu'il comprenne ce qu'il se passait, le rouquin était déjà sous lui, une dague puissamment enfoncée dans son torse. Il commença à descendre, sentant la graisse qui avait encaissé l'explosion couler progressivement... Puis, quelque chose le stoppa. Une nouvelle couche de Haki... Il était plus « puissant » que le sien, sûrement plus ancien et mieux maîtrisé.

____________________

Sur le sol, Hope avait vu le rouquin s'effacer dans le ciel, angoissant de ne plus jamais le revoir. Ce fut Arédian qui dut le ramener à la raison en posant une main sur son épaule. Il acquiesça et tourna la tête : l'illusion les avait cueillis comme des bleus, et ils ne pouvaient pas déterminer l'endroit où se trouvait le prêtre, de toute évidence encore en vie. Comme un seul homme, les deux révolutionnaires se tournèrent vers Aggaddon et s'apprêtèrent à lui parler quand le son d'une navire retentit, au loin. Ils tournèrent les yeux pour apercevoir le pavillon du Gouvernement Mondial, les sourcils froncés mais la marque de la première puissance dans les airs.

- C'est un cauchemar, balança Hope.
-  Il doit y avoir un moyen de les contacter pour qu'ils ne s'approchent pas de l'île. Les bâtiments ont été détruits, mais il devait y avoir un centre de communication... S'ils viennent trop près, Erwin aura encore plus de monde à protéger, et ça risque de le déstabiliser.

L'ancien marine acquiesça. Cette aide pourrait être salvatrice dans d'autres situations, cependant pas dans celle-ci. Ainsi, ils laissèrent Aggaddon mener la marche, s'il désirait prendre le contrôle de cette opération... En attendant de pouvoir recontacter le Dog pour dire que le Sceptre n'était pas là.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Dim 19 Aoû 2018, 00:19

Le Sceptre Sacré


Grinçant des dents à cause de la frustration engendré par le fait d’avoir cru obtenir le sceptre tant désiré, la douleur se rappela au Médixès qui gémit fébrilement alors qu’il tentait de faire bouger la main du bras qui avait été fortement compressé par les décombres dans lesquelles il avait été engloutit lors du cri de ce… truc qui virevoltait pour affronter le Dog dans un combat comme il en avait rarement vu… voir jamais vu. C’était donc à ce genre de chose que ressemblait des duels entre des personnes prestigieuses ou des créatures titanesques aux capacités gargantuesques. C’était hors de sa portée pour l’instant, mais il nourrissait l’espoir d’un jour être en mesure de pareil prouesses… Mais le destin s’avérait souvent cupide et offrait rarement aux humains la possibilité de réaliser des ambitions aussi disproportionnées. S’il parvenait déjà à être un guerrier en mesure d’intégrer l’élite de l’Inquisition, ce serait un premier pas vers son objectif martial qui était encore plus grand que celui susmentionné. Il voulait surpasser les empereurs pour devenir l’être le plus fort qui existe en vue d’être en mesure de mettre fin par lui-même à toute tentative de rébellion dans le peuple une fois qu’ils seraient devenus le despote du monde afin de pouvoir réprimer toutes flammes d’espoirs en eux. Bien sûr, s’il était déterminé à atteindre cet état de fait, cela était tout sauf joué et le Médixès était à des centaines, voir milliers, d’étapes de cette configuration finale et ne pouvait légitimement pas prétendre que son utopie, ou dystopie en fonction du point de vue, était réalisable. Il n’était qu’aux prémices de son plan qui s’étalait sur des années et des décennies…

C’est alors que du chaos et de la poussière, des tremblements et des chutes de bâtiments, jaillit un pavillon orné d’un symbole bien connu des forces en présences. L’armée gouvernementale était en approche et se jetait elle-même dans la menace que représentait la monstruosité recouverte d’une multitude d’ailes et de diverses plaques noires dont le nobliau ignorait la nature. Les révolutionnaires avaient raison, s’ils approchaient les perturbations engendrées pourraient déstabiliser le Dog et changer le cours de la bataille dont dépendait l’issue même de leur quête pour détruire Armageddon. Tandis qu’il luttait contre la douleur, le mathématicien partit avec ses camarades d’expédition à la recherche du dit centre de communication qui devait être quelque part dans les ruines, en espérant qu’il ne faisait pas partie des immeubles ayant chut dans les entrailles d’Elhargande.

-Vous vous imaginez si ce qu’à provoqué cette créature n’ait rien à côté du pouvoir d’Armageddon. Conserver une arme, même scellé, en mesure de faire vivre à une île un tel enfer doit véritablement être détruit pour éviter des souffrances infinies à ce monde, déclara Aggaddon en chemin, même s’il y avait là une part de mensonge car il révérait détenir un tel pouvoir en mesure de retourner une guerre et d’annihiler les formes de résistances.

C’est ainsi que les fouilles commencèrent, alors que le temps était compté. Le noble finit par trouver un indice, au bout d’une ou deux minutes, et appeler les autres avec qui il trouverait le bâtiment recherché, mais cela représentait beaucoup de temps dans un combat tel que celui que menait Erwin… Combat qui avait donc avancé.



ft Air Win Dog


Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Lun 20 Aoû 2018, 08:44

Le Sceptre Sacré [10]

La puissance détenue par cette créature était titanesque. Le Dog n'en avait pas vu la moitié qu'il semblait déjà en mesure de trouver un adversaire à sa mesure. En d'autres lieux, en d'autres temps, elle aurait peut-être pu être une montagne insurmontable sur sa route : seulement, elle avait perdu en puissance. La chair des humains était telle la viande d'insecte pour elle. C'était une source très peu appréciable de nourriture. Le rouquin savait qu'il n'était pas contre la créature au summum de ses capacités, et tout en continuant l'affrontement titanesque, il tranchait le corps de son ennemi par plusieurs endroits, usant de sa téléportation. Cependant, elle apprenait. Ses mouvements étaient plus précis, et elle appréciait moins les longues luttes et accumulations d'énergie qui étaient interrompues par la téléportation de cet homme.

L'affrontement continua une longue et interminable minute durant laquelle chaque adversaire portait un coup à son ennemi sans ouverture. Ils étaient tous deux postés sur leurs bases, dans les airs. Quand les attaques se rencontraient, de puissants souffles venaient dégager les rares oiseaux qui s'étaient aventurés à quelques centaines de mètres de l'île. C'est ainsi que, sur le navire des marines, une mouette tomba sur le pont tandis qu'ils apercevaient aux loins les ombres d'un combat. Le Commandant Vander Kamp était une personne triste, en règle générale. C'était un homme sans avenir, qui ne possédait que pour bonne volonté de sauver le maximum de personnes possibles, dès qu'il en avait l'occasion, bravant des dangers incommensurables. Au fur et à mesure des années, il avait réussi à se faire hisser à la tête d'un bâtiment naval de toute beauté.

L'équipage de Vander Kamp lui était dévoué. Il avait recruté ses hommes à l'image des histoires de pirates qu'on pouvait s'imaginer : après chaque aventure, avec chacun leur histoire. Ce n'était pas des hommes affectés à son service... C'était des hommes qui avaient choisi d'être là, et qui avaient demandé leur mutation.

- Cap'taine ! On va pas...
- Il y a peut-être des victimes, poursuivons ! C'est le devoir de la fière marine, de notre fier étendard !
- Oui, capitaine !


Les hommes hurlèrent d'une seule voix, et le son se perdit dans les airs, portant bas dans le ciel tandis que continuait l'affrontement bien plus haut. Le rouquin n'avait aucun problème avec les combats aériens : il usait de son pouvoir pour disparaître et apparaître aux bons endroits. La créature dotée d'un cerveau comprit cependant rapidement la surpercherie. Elle n'était pas née de la dernière pluie. Lorsque plusieurs blessures commencèrent à parsemer son corps, et qu'elle en eut marre, elle décida de changer de terrain pour repartir à son avantage. Le ciel avait commencé à se parsermer de nuage, et elle finit, peut-être par instinct, par pousser le combat dans cet environnement humide.

Erwin y était aveugle. Du moins suffisamment pour que son adversaire puisse continuer à attaquer sans subir de représailles immédiates. Le rouquin sentait toujours la présence de son ennemi, dans le ciel, mais eux venaient de disparaître aux yeux de tous. La créature utilisait sûrement d'autres moyens que sa vue pour se repérer, et elle commença à s'enrouler autour du jeune homme qui prit l'une de ses dagues et lança une lame d'air circulaire. Celle-ci coupa le nuage en deux, laissant stagner le reste de l'humidité... mais ouvrant en même temps une fenêtre de vue vers un coin plus dégagé, dans laquelle il s'engouffra.

- Alors, on faiblit ?! Lança-t-il à la créature qui sortit du nuage pour foncer à nouveau sur sa proie.

Le jeune homme sourit, amusé de la situation tandis qu'il recevait une nouvelle attaque et se protégeait grâce à son Haki de l'Armement.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Lun 20 Aoû 2018, 13:17

Le Sceptre Sacré


-Regardez ! Là ! Il y a un bout de pancarte avec un escargophone représenté. Je pense que cela doit-être là. Il faudrait dégager les rochers.

En l’état, le Médixès ne pouvait contribuer que faiblement à cette opération en raison de son bras blessé, mais il fit de son mieux car, aux vues de la situation, il ne pouvait pas se permettre de prendre un risque qui amènerait Erwin à perdre et scellerait le destin de tout le monde sur cette île artificielle qui sombrerait dans les abysses si la créature continuait à y vivre. Heureusement, le Dog avait un avantage certain dans l’affrontement, déjà par sa conscience d’humain mais également parce que la créature ne devait pas connaître la faiblesse des maudits qu’était les eaux océanes. En effet, la monstruosité aurait tout à fait pu amener Erwin à se battre dans les souterrains envahit par les flots, mais la stratégie que son instinct mélangé à son intelligence de créature du Nouveau Monde avait fournit était de mener l’affrontement dans les cieux. Peut-être la créature finirait-elle par envisager une bataille dans les profondeurs des fondations, même si à chacun de ses déplacements de nombreux murs tomberaient, afin de réduire le champ d’action de son adversaire. Enfin, ce n’était pas le moment de bâtir de tels hypothèses alors que les confrontations physiques entre les deux combattants déchargeaient une énergie phénoménales qui fit tomber à plusieurs reprises le savant. Il fallait extraire les équipements de communication du bâtiment effondré en se pressant puisque la bataille dantesque qui se passait dans la voûte céleste s'avérait aussi menaçante que destabilisante. C’est ainsi que bientôt, un meuble dont une des cloisons avait été percé serait mis à la lumière du jour si les deux révolutionnaires avaient suivi le mouvement du nobliau pour déterrer de quoi émettre un signal dans les environs. Sous le bureau renversé et perforé se trouvait bel et bien un escargophone qui avait échappé de peu à la destruction comme l’indiquait l’éraflure sur sa carapace certainement laissé par le pic de pierre qui avait traversé le meuble. Le savant s’emparerait de l’objet et décrocherait le combiné sans inscrire de numéro dans l’espoir que cela émette un signal à tout les escargphones les plus proches afin de pouvoir alerter le vaisseau qui s’approchait.

-Ici le commandant Philleas Manfred ! Message au bâtiment s’approchant de l’île : n’avancez pas davantage ! Les survivants ont été évacué et il ne reste plus que nous et le vice-amiral qui s’occupe actuellement de la créature. Si vous vous approchez encore, il devra s’occuper de vous protégez en plus ce qui le perturbera dans le combat qu’il mène contre le monstre. Nous vous implorons d’attendre la victoire du vice-amiral. Je répète… déclara le Médixès avant de réitérer son message en boucle tout en attendant de recevoir une réponse de la part du navire arborant le pavillon gouvernemental.

Il espérait que les mouvements d’Erwin soient suffisamment complexes à suivre pour que, même à la longue vue, il soit impossible de le reconnaître et ainsi voir qu’il ne s’agissait pas d’un vice-amiral de la Marine, le Dog étant une personne connue des autorités aux vues de sa prime assez élevé. Est-ce que cette stratégie allez marcher ?



ft Air Win Dog


Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Lun 20 Aoû 2018, 19:55

Le Sceptre Sacré [11]

À nouveau l'ascendant de l'un ne durait pas longtemps sur l'autre. L'affrontement risquait de s'éterniser s'ils ne se servaient pas des ouvertures de l'ennemi à bon escient... Or, il n'y en avait beaucoup. La créature ennemie était capable de se contorsionner et donc d'éviter avec dextérité les attaques en traître du rouquin. Elle possédait un sens très aiguisé qui lui permettait de sentir les mouvements de l'air... Et comme le jeune homme était soumis aux mêmes règles que les autres pour son fruit, un instant de latence l'empêchait de combattre avec dextérité. Il se fit donc maître de lui-même en usant de plus de stratagèmes, et en détournant l'attention de l'immense ennemi qui lui opposait une certaine résistance. En vain. L'affrontement continuait dans le ciel et provoquait des rafales qui, en se rapprochant du sol, commençaient à ébranler à nouveau la terre maudite où la monstruosité avait plongé. Erwin ne ressentait pas encore la fatigue. À vrai dire, il se disait qu'il pourrait se battre des heures durant... Et que cela ne changerait pas grand chose pour lui.

________________

- Je pense que l'affrontement va se prolonger pendant quelques heures au moins, soupira Hope. Nous devrions utiliser le navire de l'Inquisition pour nous éloigner, nous aussi.

En effet, il se rendait à l'évidence. Le sceptre ne se trouvait pas ici : s'il n'était pas quelque part sur l'île, il devait se trouver entre les dents de cette créature. Or, ils ne pouvaient pas l'atteindre. Peut-être que le vieillard avait créé une dernière illusion pendant qu'ils étaient inattentifs : s'il en croyait les propos de cet homme ce n'était pas impossible. Ils ne pouvaient pas avancer dans ces réflexions, et à défaut de sauver toutes les personnes qui se trouvaient à proximité, ils devaient se contenter de se sauver eux-mêmes.

________________

- Hein ?! Quel Vice-Amir...
- Cap'tain ! Cap'tain ! Y'a un combat dans l'ciel. C'est putain d'impressionnant.


Il reposa sa radio quelques instants pour assister de ses yeux stupéfaits à l'affrontement titanesque qui se jouait là-bas. Il n'arrivait pas à comprendre les mouvements des deux êtres qui offraient ce spectacle, et pourtant il était sûr que les premiers coups portés par l'un étaient suffisants pour que l'autre ne meurt... Enfin, il comprit qu'il avait affaire non pas à un combat du niveau de Grand Line mais bien à quelque chose qu'il aurait pu apercevoir sur le Nouveau Monde. Ainsi, il blêmit : son équipage était en danger ici. Heureusement, la situation était sous contrôle. Un Vice-Amiral, qu'importe lequel d'ailleurs, était là. Il ne connaissait pas la personne au bout du fil, et ne savait pas si cette île avait reçu du secours, mais il aurait tôt fait de quitter les lieux et de contacter plus tard Marineford pour qu'ils envoient des personnes plus expérimentées si on lui avait menti.

Ainsi, le navire s'éloigna après confirmation auprès du « Commandant ». Ce n'était pas une fuite, mais un repli stratégique !

________________

Le ciel se couvrit. Erwin sentit les premières gouttes couler sur son visage tandis que la créature semblait brusquement entrer en sommeil, dans une léthargie étrange. Elle s'était réfugiée dans la mer pour hiberner ? S'agissait-il d'une de ses caractéristiques ? En tout cas, il vit la la première ouverture depuis des heures. Il se concentra alors...

Et trancha. Le corps de la créature tomberait alors progressivement sur le sol. Déchu, mortel, le mythique ennemi s'élançait vers le sol. Il risquait de s'écraser... Et lorsqu'il fut à quelques centimètres du sol, sembla se réveiller pour se reprendre un peu plus. Au moment où le rouquin s'approcha de l'ennemi, il sentit son changement brusque de comportement, au dernier moment. Mais il avait anticipé la feinte. Il avait compris : « Dans le nuage, il n'était pas faible. ».

« Il s'est sacrifié instinctivement pour me piéger. », et le jeune homme avait fait mine de tomber dans le panneau. Il avait fait mine de relâcher sa vigilance. Quand la créature se redressa, il était déjà trop tard. Le rouquin venait de planter ses dagues dans sa trachée.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Lun 20 Aoû 2018, 21:16

Le Sceptre Sacré


Recevant la réponse de l’interlocuteur à l’autre bout du fil dont il ne connaissait pas le grade, mais qui était prêt à demander l’identité du vice-amiral en question, ce à quoi le Médixès aurait répondu par un nom qu’il avait retenu dans les journaux, le mathématicien raccrocha et se tourna vers ses camarades d’expédition. C’est alors que Hope donna une opinion des plus justes.

-M’est avis que vous avez raison mon ami. Le sceptre ne nous est à priori pas accessible et nous même pouvons gêner Erwin par notre présence.

Ainsi, le savant suivit ses camarades afin de rejoindre l’embarcation révolutionnaire le plus tôt possible. Ils ne pouvaient absolument rien faire d’autres de toute manière. Tout reposait sur les épaules du leader de l’Inquisition et de sa victoire contre la monstruosité tout droit sortit du Nouveau Monde. Quant à la localisation d’Alulim, il fallait espérer qu’il ne soit pas perdu quelque part dans ces champs de ruines qui se retrouvaient un peu plus endommagés à chaque coup entre les deux adversaires. Les heures allaient passés sans que ceux-ci ne parviennent à se départager, ce qui aurait pour conséquence évidente que la majorité de l’île artificielle allait sombrer dans les flots tandis que les souterrains seraient engloutis par les eaux de Grandline.



"Saint Empereur Spirituel Suprême" Mithridate Héphaestion
Nicomède Andromaque Le-Pie-de-la-Haute-Grégoire


Enfermé dans le corps de la créature qu’il avait réussi à guider via des impulsions de volonté primaires, celui qui fut le seigneur d’Elgarhande peinait à ne pas s’enfoncer davantage dans les méandres du système digestif de la monstruosité qu’il perturbait donc par sa présence. Tandis que les heures passaient, le vieillard peinait de plus en plus et glissait petit à petit tout en chutant durant les secousses virulentes causés par l’affrontement titanesque qui se jouait à l’extérieure. Alors que la sueur se répandait sous forme de grosses gouttes, le corps de Mithridate se retrouva malmené une nouvelle fois par les mouvements fluides du monstre. Alors que tout son corps criait de douleur, une lame vint fendre la trachée de l’être qui semblait pourtant si invincible au Le-Pie-de-la-Haute-Grégoire. Surpris, le vieil bascula en avant et traversa le trou que venait de créer le Dog.

-MON PRECIEUX ! hurla-t-il en rattrapant in extremis le sceptre au vol.

Refermant les yeux et serrant avec force et ferveur Alulim contre lui, il ne vit pas la destinée qui l’attendait en bas. Serein de conserver sa propriété, celui qui avait plongé dans la vie à cause de la destruction de son utopie engendrée par la trahison d’Ameline vint percuter un amas de ruines s’étant écrouler sur elles même. Il ne sentit qu’au dernier moment sa colonne vertébrale se rompre sous le choc, un instant à peine avant qu’il ne soit propulsé dans les limbes de l’Hadès tandis que son corps explosait à cause de la violence de la chute, sa triple couronne fendant l'air pour retomber dans l'un des gouffres, sombrant ainsi avec le reste dans les entrailles d'Elhargande. Le Sceptre de l’Adon, deuxième des clés d’Armageddon, se trouvait là, dans la main du cadavre.



ft Air Win Dog


Carte de l'île trouvable dans les décombres :
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3613
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
54/75  (54/75)
Expériences:
609/1000  (609/1000)
Berrys: 29.628.764.666 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mar 21 Aoû 2018, 12:31

Le Sceptre Sacré [12]

Le rouquin observa la créature qui avait chu. Son Haki s'était éteint tandis qu'il abordait la victoire : une espèce de soulagement lui avait pris les tripes, mais il sentait à présent un semblant de fatigue parsemer son être. Une telle victoire, un tel affrontement arraché ainsi... Oui, il avait vaincu, mais il ne sentait pas ce goût de victoire lui parcourir les veines. La mort n'était jamais une solution : elle était l'aveu d'une impuissance notoire. Ainsi, lorsqu'il s'approcha du cadavre de la créature, il ne put s'empêcher de s'excuser, non sans lâcher un semblant de larme. Le souffle court, le garçon s'approcha ainsi de la personne qui s'était écrasée au sol. Il n'avait entendu le bruit de ce corps qui se détruisait, et ne savait pas réellement d'où il provenait. De toute façon, le Sceptre était là. Immobile.

Sortant son escargophone, le rouquin déclencha celui-ci avec lenteur. Il se saisit de l'arme à ce moment-là, et indiqua qu'il se trouvait sur l'île. Hope acquiesça tout en marquant un instant de soulagement, avant de raccrocher. Il rapprochait déjà le navire, tandis que les spectateurs de ce funeste instant ne montraient qu'un semblant de compassion en écrivant déjà les lignes qui seraient reprises par des journaux quelques jours plus tard, contant un affrontement entre un « héro mystérieux » et une « bête monstrueuse ».

- J'ai le bâton... J'arrive aussi, fit le jeune homme en tournant le dos au cadavre.

Il n'attendit pas de raccrocher cette fois-ci pour se téléporter en direction du navire. S'il ne l'avait pas remarqué, cette créature s'était acharnée sur lui et son corps était couvert de bleus. Ceux-ci lui donnaient une apparence de vaincu, avec un visage fermé caractéristique des affrontements auxquels on accordait peu de sens.

Lorsqu'il arriva sur le pont, le premier réflexe de Hope fut de se jeter sur le jeune homme. Il le saisit par le cou, enlaçant celui-ci tendrement. Un petit « Aïe » le fit se reculer, stupéfait, puis il remarqua le sourire taquin sur le visage de son futur fiancé. Lorsque leur regard s'arrêta d'être contemplatif, le rouquin déposa l'arme tandis que la personne qui s'occupait de la médication à bord venait lui mettre quelques bandages sur de fines coupures.

- C'est ça le Sceptre de... Enfin, le machin quoi, fit Arédian en le saisissant. Incroyable... La Gemme doit être taillée spécialement pour ouvrir la porte, et il doit y avoir une question de « grammage », ou un effet spécifique... C'est toujours mystérieux les serrures.

Erwin acquiesça silencieusement, puis porta son regard sur Aggaddon. Le noble avait à nouveau jouer un grand rôle dans l'aventure : sans lui, et son allié, ils ne seraient jamais arrivés ici et n'auraient sûrement pas avancé sur les pistes les unes après les autres. Il lui sourit et s'apprêta à le remercier quand un boulet de canon frôla leur bateau pour venir s'enfoncer dans le port déjà en ruines. Hope se retourna et aperçut un navire marine.

- Rentrez dans le navire, soupira Erwin.

Il s'était battu assez longtemps pour que la marine n'envoie une autre escouade. Des heures avaient passé... Et à présent, on les canardait pour leur affiliation, alors qu'ils avaient certainement permis une victoire impossible sans l'intervention de moult alliés.

Une fois que ses alliés auraient disparu, il ferait disparaître le bâtiment naval, en direction d'Alabasta. Celui-ci arriverait près des côtes : c'était au moins un endroit sûr, puisqu'ils y avaient abordé sans soucis la dernière fois. Quelques secondes plus tard, il inviterait Aggaddon à le rejoindre, et disparaîtrait, avec Hope, le sceptre et lui, dans l'enceinte du temple où ils pourraient découvrir la dernière pièce du puzzle à rassembler.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aggaddon Médixès
L'éternel
avatar
Messages : 521
Race : Humain
Équipage : Paradise, Dead-End, Allié de l'Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
34/250  (34/250)
Berrys: 26.078.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   Mar 21 Aoû 2018, 13:55

Le Sceptre Sacré

Le combat avait pris fin sous le regard des spectateurs de cette scène qui était tout à fait digne du Nouveau Monde, faisant ainsi forte impression au mathématicien qui se rendait là sur Grandline pour la deuxième fois de sa vie et qui se retrouvait ahurit face à un tel niveau. Autant dire que le Médixès, qui avait eu le temps de recevoir des soins approfondis, avait donc contemplé cela avec intérêt.

-Un grand bravo, se contenta-t-il de dire au Dog tandis que Hope fonçait déjà sur lui.

Le scientifique constata l’état physique du leader de l’Inquisition qui avait, semble-t-il, combattu au maximum de ses capacités pour repousser les assauts de ce démon animal donc la carcasse gisait désormais sur les ruines d’Elhargande qui se retrouverait détruite bien moins rapidement maintenant que la furie et la faim de la créature avait laissé sa place à l’érosion. Son regard se tourna ensuite vers le Sceptre de l’Adon qui fut immédiatement récupéré par Arédian. Le Médixès avait l’habitude, en tant que noble et férue d’art, d’admirer de telles merveilles, mais le mystère et l’importance mécanique de l’artefact pour ouvrir l’un des sceaux du caveau ajoutait une dimension occulte supplémentaire à ce bâton qui avait eu le droit à son propre nom, Alulim. Sentant un regard sur lui, le nobliau redirigea ses pupilles vers Erwin qui le fixait, prêt à lui adresser quelques paroles, cependant il n’en eu pas l’occasion. Les gouvernementaux revenaient à l’attaque. Suivant les consignes, il s’enfonça dans l’embarcation le temps que le Dog téléporte celle-ci en des contrées plus hospitalières, à savoir Alabasta où il pourrait ramener victorieusement le sceptre.





Maximilien de la Vérendrye


Maximilien se trouvait assis en tailleur devant la porte menant à la terrible Armageddon. Devant lui s’étendait beaucoup de documents, textes comme photographies, qu’il étudiait pour percer les mystères de ces tombeaux et de ce caveau. Il était seul, préférant éviter permettre à d’autres collègues de venir l’aider dans sa tâche directement ici, puisqu’offrir la position d’une telle arme à trop de monde faisait courir le risque de se retrouver avec d’autres personnes qui voudraient s’accaparer son pouvoir, ce qui était le but inverse de cette expédition et, même si Armageddon avait une valeur historique certaine, la Vérendrye était également de l’avis qu’elle devait disparaître afin d’assurer la paix et la tranquillité du monde. Dès qu’il entendrait des bruits de pas se rapprocher, comprenant qu’il y avait eu téléportation aux vues de leur apparition soudaine, il prendrait la parole, sans bouger de sa position et en faisant aller les bras de manière régulière, afin de fournir quelques explications découlant des recherches qu’il avait effectué depuis la dernière visite des membres des strates supérieures de l’Inquisition, l’archéologue recevant la visite régulière de révolutionnaire qui lui apportait de quoi se nourrir et qui, généralement, lui demandait de satisfaire leur curiosité sur certains points.

-J’imagine que si vous revenez c’est que vous avez mit la main sur Alulim. Parfait ! Depuis l’autre fois, j’ai eu le temps de conjecturer la nature de la clé du second sceau. Apparament, pour ouvrir chacune des portes il faut l’incarnation d’un symbole de l’époque. Le sceptre, héritage du garde saint, représente le culte, le cœur représente bien évidemment la monarchie puisque c’est l’œuvre même du roi et, d’après les informations que j’ai trouvées dans une des grottes, la dernière porte nécessite d’invoquer la Garde, donc l’aspect militaire. Je suis prêt à parier que nous allons avoir besoin de l’épée du premier homme des sables qui était plus ou moins le membre de le plus important de la garde royale pour le souverain si j’ai bien effectué les traductions de certaine tablette non éloignée des statues de pierres représentant ce dernier ainsi que le garde-saint. J’ai déjà contacté mes collaborateurs afin de chercher des pistes à ce sujet. Bien sûr, si je me suis trompé il y a toujours moyen de rectifier le tir, mais je doute que mon hypothèse soit fausse aux vues des indices. Si c’est bien ça, je pense que l’on peut estimer avoir une première piste d’ici trois ou quatre jours et peut-être des informations plus concrètes d’ici six ou sept journées. Déjà, d’après ce que j’ai pu comprendre, il avait légué l’arme à son fils mais elle aurait été perdue par les hommes des sables une ou deux générations plus tard, ce qui n’est pas très vérifiable puisqu’ils n’ont que peu de textes écrits mais cela ne m’étonnerait guère que ce soit dans ces eaux-là. J’ai photographié des fresques qui évoque cette épée afin de déterminé quelle particularité permettrait de la discerner d’une lame normal afin de pouvoir la retrouver sans pour autant avoir besoin de remonter des filiations jusqu’à Alabasta, ce qui m’apparait extrêmement difficile sur autant de temps avec un objet qui peut aussi bien être voler qu’offert…

Ayant enfin terminé son monologue, il se leva et se tourna vers les nouveaux arrivants, écarquillant les yeux en découvrant leur état.

-Mon dieu ! Qu’est ce qu’il vous est arrivé ?! Ne me dite pas que le fameux fléau des témoignages des survivants étaient réel et se trouvait encore là-bas après tout ce temps !

ft Air Win Dog
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Le Sceptre Sacré (feat Erwin Dog)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Conspiration en lieu sacré [ Marianne ]
» Une sceptre... Ou un archet ?
» Les 4 sacrés du ciel
» Un sacré merdier pour un premier RP
» Sceptre Magique (Arme Magique) VALIDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-