Partagez | 
 

 Quand le passé vous rattrape [PV Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1633
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
201/350  (201/350)
Berrys: 5.633.750.733 B

MessageSujet: Quand le passé vous rattrape [PV Zora]   Ven 13 Juil - 20:36


Posé dans le siège principal de son dirigeable, l'ingénieur fixait l'océan en contrebas par le hublot de son zeppelin. La lune se reflétait merveilleusement dans les courants paisibles de Grand Line, ambiance qui offrait un contraste des plus total avec la tempête qui les avait frappé une douzaine d'heures auparavant. Il était pensif. Cela faisait bien deux heures qu'il était planté là à regarder au loin en ressassant le passé. Le den den mushi posé sur une table et connecté à l'un de ses frères blancs semblait inconfortable, mais l'inventeur n'y prêtait guère attention. Peut-être était-il temps de faire "l'appel fatidique". Le genre de machin qui lui garantirait un ennemi de plus si ça venait à mal se passer. M'enfin, il devait bien s'essayer en bout de ligne. À dire vrai il ne savait même pas s'il pourrait déjà contacter l'ex-révolutionnaire. Si elle était encore dans sa petite dimension coupé du monde, il ne faisait aucun doute que son appel ne passerait simplement pas, mais dans la mesure où il n'avait pas encore essayé de l'appeler une fois, il était naturel qu'il sente la pression monter lors de sa première tentative.

Composant le numéro de son médecin de bord, histoire de contacter l'escargophone qu'il avait filé à Harlock Zora, l'ingénieur se dit que c'était le moment idéal pour avoir cette conversation. La sérénité des lieux ne pouvait que l'aider à trouver les bons mots. De toute façon, si sa tentative échouait, ça n'aurait rien de trop dramatique non-plus. Ce n'était pas comme si sa vie était en jeu.

Écoutant la sonnerie résonner à l'autre bout du fil, le tout ponctué des ronflements des membres de son organisation se trouvant derrière lui, l'ingénieur prit la parole dès que le son caractéristique du "gatcha" sorti de son combiné. En théorie il avait rejoint la bonne personne, alors il pouvait bien se permettre d'être direct.

-Alors comme ça t'as réussi à t'évader d'Impel Down ? C'était un coup de pouce de Mars ou un exploit personnel ?

Peut-être trop direct ? Qu'importe. Il était littéralement la seule personne à pouvoir la contacter sur ce den den mushi, il ne faisait donc pas de doute qu'elle comprendrait à qui elle parlait...

-Hm... Je devrais peut-être commencer par te présenter mes excuses. Après tout, j'ai un peu tenté de te réduire en cendre l'autre fois. Enfin pour ma défense je ne savais pas qui j'avais en face de moi... Enfin les excuses j'en aurais d'autres à présenter je suppose...





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3267
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Quand le passé vous rattrape [PV Zora]   Ven 14 Sep - 20:12

Quand le passé vous rattrape


1 : Machinehead



Naviguer dans le Nouveau Monde était une expérience riche en sensations fortes qui relèguait les déplacements sur Paradise, avec ses vents capricieux et sa météo imprévisible, au rang de simples voyages de croisière. D'autant plus que notre exploratrice n'était pas aux commandes, elle avait en effet du confier son destin à des étrangers. Fait logique puisqu'elle était une passagère VIP dont le champ d'action se résumait essentiellement à errer dans les différents compartiments de la cale.

La sonnerie soudaine de l'escargophone cagoulé sonna donc dans un premier temps comme une source de tracas supplémentaire et Zora fixa le gastéropode s'époumoner de longues secondes durant avant de répondre, se demandant s'il ne valait pas mieux s'en débarasser.

Poussée par sa curiosité, elle décrocha sans prononcer le moindre mot dans un premier temps, sous les regards intrigués des mercenaires la protégeant. Elle avait finalement affaire à celui par qui l'enfer avait commencé.

— Si tu es là à me parler, dois-jen en déduire que tu t'es débarassé de la rouquine ? commença-t-elle sur un ton sarcastique. Ce serait plutôt envers elle que tu devrais t'excuser. A l'époque, si je n'avais pas été trop occupée à essayer de survivre à ses assauts, tu n'aurais jamais eu la moindre occasion de me capturer. Elle leva les yeux, pensive, avant d'ajouter : et  nous connaissons tous deux la suite de l'histoire, Machinehead.


Elle n'éprouvait pas de rancoeur vis-à-vis de Machinehead, elle savait qu'il n'avait été qu'un pion impliqué malgré lui dans une opération qui le dépassait. Elle eut toutefois le besoin vital d'exprimer ce qui sortit ensuite de sa bouche.


Avant d'entendre la raison de cet appel, je vais te poser une question à laquelle tu vas me répondre sans langue de bois : qui est Van le Shaman ?


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1633
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
201/350  (201/350)
Berrys: 5.633.750.733 B

MessageSujet: Re: Quand le passé vous rattrape [PV Zora]   Ven 14 Sep - 21:12


S'accrochant au combiné de son escargophone, l'ingénieur continuait de jeter un regard pensif sur l'océan en contrebas. La réponse initiale de la vieille n'avait pu que le faire sourire. Elle avait tout compris d'un coup et était entré direct dans le vif du sujet visiblement. Il ne se moquait pas, mais le fait qu'elle insistait à l'appeler par son surnom avait lancé son cerveau dans une tangente qui l'amusait. Il était vrai qu'il avait pris ce surnom à l'époque de manière un peu improvisé. "Machinehead" était le premier truc un peu con qui lui était venu en tête et, ironie du sort, le destin avait voulu que son surnom devienne réalité. Faisant tourner l'énorme vis qu'il avait de coincé dans le crâne, il se dit qu'il ferait aussi bien de continuer d'utiliser l'alias à l'avenir. Pas que ça ai une quelconque importance ou utilité dans la présente conversation, mais il ne pouvait pas contenir ses habituelles divagations...

Enfin bref, elle avait fait les liens qu'il fallait, il était donc peut-être temps de lui apporter des réponses. Mais alors qu'il s'apprêtait à lui répondre, il fut interrompu par une question dont il ne compris absolument pas le sens. "Van le shaman" ? Fouillant dans sa mémoire, l'ingénieur resta bouche bée plusieurs secondes. Il tentait tant bien que mal de trouver à quoi son interlocutrice pouvait faire référence, allant même jusqu'à envisager l'idée qu'elle soit devenue complètement folle à Impel Down, mais soudain une image lui revînt finalement en tête. Il se souvint d'un Noctis couvert de bandages de la tête aux pieds juste avant leur séparation lors des événements de Mars. Une histoire de "fausse identité" qu'il disait, une autre de ses idées farfelues qu'il avait encore poussé un peu plus loin que le nécessaire. Il n'avait jamais retenu le nom du personnage, mais considérant la nature de cette conversation il ne pu que présumer qu'il s'agissait bien de l'individu concerné.

-Hm... Pour le coup je ne peux rien affirmer avec une confiance absolue, mais si je devais deviner je dirais que tu parle de mon... "Collègue" ce jour-là ? Ça fait du sens, tu veux savoir savoir la raison derrière l'attaque...

Se repositionnant dans son siège, il commença à se gratter le crâne comme s'il était un peu embarrassé d'admettre la vérité. Et comment ne pouvait-il pas l'être ? Il discutait avec quelqu'un pour qui une action en apparence sans importance avait pris une ampleur démesuré...

-À vrai dire, une raison il n'y en avait pas... Ce n'était ni un complot ni un acte prémédité. On est arrivé, il t'as reconnu, il m'a filé le tuyau avant qu'on se sépare et... J'ai sauté sur une occasion qui se présentait... Quant à lui c'était un simple chasseur de prime. "Noctis Archer" de chez Renaissance... Enfin pas de vengeance à trouver de ce côté-là, il est mort le jour de ta capture. Son organisation elle... On pourrait dire que j'ai absorbé ce qui en restait. Bref, il n'y a que moi pour le coup.

Marquant une pause, il tenta tant bien que mal de trouver autre chose à dire. Ce n'était pas qu'il n'avait rien d'autre à ajouter, mais plutôt que rien ne semblait vraiment approprié.

-Ah, et je présume que tu n'en a pas spécialement besoin maintenant vu les avis de recherche, mais... Tu peux m'appeler Zeke. C'est déjà un peu plus court que ce surnom à deux balles.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3267
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Quand le passé vous rattrape [PV Zora]   Ven 14 Sep - 21:51



— Je vois.


Noctis Archer. Le nom de famillle lui arracha un petit sourire.


— Par contre, je vais rester sur Machinehead, ajouta-t-elle avec sérieux. J'ai passé...

Elle marqua une pause, essayant de déterminer la durée de son incarcération, sans pouvoir parvenir à une réponse exacte.

— J'ai passé de nombreux mois à associer ce nom à cette cagoule, dans ma tête tu es Machinehead.

Et le ton sérieux se fit soudain plus cynique, voire même menaçant.

— Le jour de mon incarcération, lorsque j'ai quitté la dimension dans laquelle tu m'as enfermé, j'ai perdu un compagnon qui m'est cher.

Cette conversation pouvait prendre une toute autre tournure selon ce que le jeune homme avait à dire par rapport à Golbat.

— J'imagine que ça aussi ce n'était pas prémédité ?


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1633
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
201/350  (201/350)
Berrys: 5.633.750.733 B

MessageSujet: Re: Quand le passé vous rattrape [PV Zora]   Sam 15 Sep - 23:34


S'attendant à une réponse peut-être plus émotionnelle, son interlocutrice lui posa plutôt une nouvelle question sur laquelle il bloqua. Décidément elle avait le don de le forcer à dépoussiérer sa mémoire. Cette fois il trouva toutefois une réponse un peu plus rapide. S'il ne connaissait pas le nom "Golbat" il compris au moins qu'elle parlait de son animal de compagnie.

-Ah la chauve-souris ? Heu ouais. Je sais pas ce qui lui était arrivé avant la capture, mais il était plutôt mal en point. J'ai vérifié vite fait avec mon médecin et il avait l'air de dire que ses tympans étaient défoncés alors...

Hésitant sur comment expliquer ce qu'il avait fait avec la bête lors de son passage sur Little Garden, il repensa à Sullivan et ses expériences avant de finalement s'expliquer.

-Disons que je l'ai réparé ? Ou plutôt guéri ?... Ouais non pas exactement... Disons que je lui ai bricolé des yeux pour compenser la surdité quoi. Il a l'air... Un peu différent, mais il va bien dans l'ensemble...

Retournant à un sujet avec lequel il était sans doute plus à l'aise, l'ingénieur tenta d'aborder les conséquences de cette petite histoire plutôt que les questions personnelles.

-Enfin, bref. Tu l'as déjà compris je crois, mais je n'appelais pas seulement pour parler du bon vieux temps. Je suppose que je tenais à m'excuser de ce coup en traitre. Après tout, à l'époque je n'étais ni chasseur de prime ni un membre du gouvernement. Je ne peux pas exactement me cacher derrière une vision de la justice quelconque ou mon métier. C'était un acte purement motivé par le profit qui a eu des répercussions bien plus graves que je n'aurais pu l'imaginer... Pas de quoi être fier en somme.

Jetant un oeil derrière lui pour s'assurer que ses camarades continuaient de dormir profondément, il se décida finalement à aborder la question plus délicate.

-C'est l'autre point que je voulais aborder. Je sais pertinemment que les événements de Baltigo on en quelque sorte découlé de ton incarcération. Du coup je suis un peu indirectement responsable pour la débâcle de la révolution et... La réputation de merde que tu t'es faite. Si je regrette le second, je ne peux pas dire que c'est le cas du premier. Disons que... Je crois qu'il y a moyen de transformer cet échec en succès.

Se faisant silencieux pour quelques secondes, étant donné qu'il préférait éviter de monologuer dans le vide, l'ingénieur décida d'attendre une réponse avant d'aller plus loin. Il ignorait encore totalement l'état émotionnel de son interlocutrice et, de ce fait, il n'osait guère s'avancer plus que ça dans ses explications...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3267
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Quand le passé vous rattrape [PV Zora]   Dim 16 Sep - 1:26


Savoir Golbat en vie lui arracha un soupir de soulagement, le mammifère étant l'un des rares êtres vivant capable de provoquer chez elle pareille réaction. Machinehead pouvait bien sûr mentir, mais il était le premier à lui donner des nouvelles sur ce sujet et la pensée la réconforta. Elle n'écouta donc les excuses de Zeke que d'une oreille.

— Oui, tu es gentil mais tes excuses n'effaceront pas la marque aposée sur mon bras, elles ne m'intéressent pas, déclara-t-elle sur un ton sec. Viens en au fait.

Ce que le jeune homme, bien éduqué, fit promptemement.

— Toi, responsable ? répondit-elle, incrédule. Ce serait t'accorder bien trop de crédit. Non, comme tu l'as bien expliqué toi-même, tu n'étais qu'un opportuniste motivé par le berry facile.

A son stade, des futilités telles que sa réputation ne l'intéressaient pas le moins du monde. En revanche, elle avait un projet à réaliser, projet pour lequel il serait stupide de refuser une main tendue, quelle qu'elle soit. L'heure n'était plus aux caprices.

— La Révolution d'Arias, cet échec que tu espères tourner en profit, avait le mérite de se battre pour une cause qu'elle pensait légitime, ce que les vautours de ton espèce ont probablement du mal à comprendre.

Aucune rancoeur on a dit.

— Sauf lorsqu'il s'agit du sacro-saint berry et ça, je l'ai bien compris. J'ai eu le temps de réfléchir dans ma cellule et me suis rendu compte que ma façon de faire les choses n'était pas la bonne. Comme j'apprends de mes erreurs, j'ai décidé de faire les choses différemment cette fois-ci.

L'approche devait être plus frontale, plus radicale et considérer toutes les possibilités, Pègre comme Décimas. Elle qui autrefois était réfractaire rien qu'à l'idée d'associer l'armée contestataire avec des pirates était désormais prête à accepter de l'aide sous toutes ses formes. Elle était tout ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1633
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
201/350  (201/350)
Berrys: 5.633.750.733 B

MessageSujet: Re: Quand le passé vous rattrape [PV Zora]   Dim 16 Sep - 2:24


Cette fois l'ingénieur ne pu retenir rire. S'il avait initialement hésité à appeler celle qu'il avait balancé en enfer, c'était aussi principalement parce qu'il n'avait aucune base  sur laquelle avancer. Mais mine de rien cette petite conversation commençait à lui dresser un portrait de plus en plus clair de son interlocutrice et il devait admettre qu'il aimait bien ce qu'il découvrait. Pas qu'il ai une quelconque affinité pour ce type de personnalité, mais c'était au moins clairement quelqu'un avec qui il pouvait travailler.

-L'analyse est relativement simple. Tu l'as dit toi-même, la révolution d'Arias est un échec. La vrai question n'est pas de savoir à quel point, mais plutôt de savoir pourquoi. Et le pourquoi est assez évident non ? L'actuelle situation de la révolution en est un indice assez clair. Vous avez fait l'erreur de vous en remettre à un seul chef.


Mine de rien il commençait à prendre un peu en assurance maintenant qu'il savait à quoi il avait à faire. C'était au moins suffisant pour lui permettre d'aller droit au but.

-Par exemple, si tu pouvais assassiner juste une personne au sein du gouvernement, qui serait ta cible ? Ça n'a strictement aucune importance. Au final le gouvernement est une institution. Si une tête tombe elle sera remplacé aussi rapidement. Alors pourquoi la révolution a jugé bon de foutre une énorme cible sur la tête de son leader ? Et en quoi les Décimas sont-ils mieux au juste ?

Ce dernier point lancé plus comme une pique que comme un argument prenait tout son sens en considérant les liens que semblait tisser son interlocutrice avec Mars. Quand on savait les liens étroits existant entre l'organisation de Makui et celle de Centes, il était difficile de comprendre exactement pourquoi une femme avec son passé s'associerait avec un groupe présentant les mêmes problèmes fondamentaux...

-Si ton but est toujours de faire tomber la marine, il me semble qu'il existe de meilleures façon de procéder non ? C'est là que l'éclatement de la révolution te procure les moyens de rebâtir un truc plus stable avec les morceaux... C'est aussi là que ta réputation et les berrys sur lesquels tu crache deviennent assez importants.

Il la travaillait comme il pouvait avec le peu d'informations dont il disposait. Après tout, il n'avait d'autre choix que de présumer de ses intentions et de jouer sur celles-ci pour la convaincre, sans quoi son argumentaire n'aurait simplement aucun effet.

-L'offre est simple. Je peux te faire disparaître, te donner une nouvelle identité et te redonner ton animal de compagnie. En contrepartie, j'ai besoin d'un coup de pouce pour rebâtir cette petite armée "correctement". Ça t'intéresse ou tu préfère continuer avec une autre organisation voué à l'échec ?

La dynamique avait peut-être changé un peu brusquement. C'était peut-être parce qu'il avait lui-même cerné la situation assez rapidement. Son interlocutrice manquait cruellement d'options. D'un côté la marine voulait sa tête, de l'autre la révolution souhaitait l'écorcher. Si elle voulait atteindre ses objectifs, elle ne pouvait plus que se tourner vers deux ou trois groupes. Plus de raison de tourner autour du pot en somme...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3267
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
71/350  (71/350)
Berrys: 21.026.050 B

MessageSujet: Re: Quand le passé vous rattrape [PV Zora]   Mar 18 Sep - 0:43


La jeunesse n'avait en général pas assez de recul pour apprécier la toile dans son ensemble, ce qui parfois donnait de leur part ce genre d'analyses, cohérentes mais incomplètes et donc inexactes.  

— Je ne me prononcerai pas sur les Decimas, répondit-elle avec une certaine exaspération. En revanche, laisse-moi te faire un petit cours sur l'histoire des mouvements contestataires.

A ces mots, Zora se saisit du gastéropode délicatement.

— Arias, de même que la structure pyramidale du mouvement, était nécessaire afin d'avoir une quelconque coordination possible au niveau mondial,  sans quoi jamais la Révolution n'aurait été inquiétante. Elle repensa un instant à cette époque de transition vers un mouvement rebelle global. Et puis, comparer la Révolution à peine agée de dix ans avec une organisation vieille d'au moins huit siècles me semble assez injuste.

La conversation se recentra sur les deux protagonistes. Zeke Lundren tenta alors de vendre son idée, en insinuant notamment qu'elle allait dans le sens suivit par la centenaire. D'ailleurs, d'une certaine manière, il avait visé juste. Rejoindre Centes Decima, s'attirer les bonnes grâces d'Hadès Tenryon, tout ceci avait pour but de créer une opposition tangible et menaçante à Marijoa.

— Tu as malheureusement raison sur un point : berrys et réputation sont des clés importantes. L'erreur serait d'ignorer de les ignorer et de croire que la Révolution, seule, pourrait prétendre à être le principal danger pour le Gouvernement Mondial, l'opposition doit être globale.

Elle marqua un temps d'arrêt histoire de laisser ses mots s'installer dans l'esprit de son interlocuteur.

— Ton offre est intéressante, mais je ne peux pas traiter avec quelqu'un qui se sert de mon Golbat comme monnaie d'échange, finit-elle par lâcher, acerbe. J'imagine que cette discussion reprendra lorsque je passerai le récupérer. Je m'attends à le trouver en bonne santé, propre et bien nourri, sinon quoi ma visite pourrait se transformer en expédition punitive, si tu vois ce que je veux dire.


Elle avait entendu ce qu'il avait à dire, lui avait fait part de son avis et lui avait même fixé un rendez-vous. Restait maintenant à savoir comment lui tendre un piège, mais c'était un problème auquel elle aurait le temps de penser plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1633
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
201/350  (201/350)
Berrys: 5.633.750.733 B

MessageSujet: Re: Quand le passé vous rattrape [PV Zora]   Jeu 25 Oct - 15:35


Décidément son interlocutrice était bien plus solide qu'il ne s'y serait attendu. Elle savait ce qu'elle voulait et où elle allait, quelque chose qui ne pouvait que faciliter ses interactions avec elle. En même temps ça coulait peut-être de source en considérant l'âge apparent de celle-ci.

-Ah, mais il n'a jamais été question d'inclure cette chauve-souris dans un quelconque deal. Lui je te le refile sans condition. Disons que je n'ai jamais été trop fan de m'occuper de trucs... Organiques. Les animaux ça crève et c'est plus un fardeau qu'autre chose. Alors je me ferai un plaisir de te le remettre en main propres à notre prochaine rencontre.

Jetant un coup d’œil en contrebas, l'ingénieur constata que sa destination était presque atteinte, signe qu'il était probablement temps d'abréger la conversation qui s'était déjà étiré plus que nécessaire. Pas besoin d'entrer dans des débats politiques et historiques, encore moins à travers un escargophone. De toute façon la vieille révolutionnaire n'était pas essentielle à son projet, elle ne présentait qu'un attrait supplémentaire. Si à leur rencontre ils pouvaient s'entendre ça lui ferait une allié de plus, dans le cas contraire, qu'importe.

-Bref, je vais devoir te laisser malheureusement. On discutera des détails de cette petite histoire à notre prochaine rencontre je suppose... Holiday Island, dans un mois. Je tenterai d'indiquer ma présence... Clairement. D'ici là, bonne chance avec tes petits copains, t'en aura besoin si j'en crois ton historique. ~

Raccrochant sans autre forme forme de politesse, l'ingénieur entama immédiatement les procédures de descente pour son dirigeable. L'opération à venir allait être autrement plus importante que la dernière...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand le passé vous rattrape [PV Zora]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le passé vous rattrape [PV Zora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand l'ennui vous pèse, la plume vous apaise...
» Je ne vous abandonne pas
» Quand le passé vient frapper à ta porte! - feat: greg
» Quand Mère Nature vous offre des surprises... pas toujours bonnes. | Adrian & Willy
» Quand la faim vous pousse... [ Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Den Den Mushi-