Partagez | 
 

 Justice ultime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scarlet Nyx

avatar
Messages : 3

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Justice ultime   Lun 2 Juil - 21:35


Pseudo



  • Nom : Nyx
  • Prénom : Scarlet
  • Surnom : Valkyrie
  • Âge : 30 Ans
  • Sexe : Féminin
  • Race : Humaine
  • Lieu de naissance : Water Seven
  • Camp : Marine
  • Métier : Archéologue
  • FDD / Arme : Hie Hie No Mie - Fruit de la Glace
  • Équipage : Aucun
  • Buts / Rêves : Devenir Amiral, établir une justice absolue, devenir la déesse de la beauté



Description Physique



Scarlet s'est bâtie une image de peur et de crainte. Tout repose sur son apparence et son allure hors du commun. Son visage pâle est d'une beauté sans pareille. Mais son regard émeraude est le centre des intérêts sur son visage froid. Toujours un cigare en bouche, elle ne s'en sépare jamais. Certains affirment même que l'on peut savoir lorsque la femme de glace approche grâce à l'odeur significative de son tabac. De longues boucles d'oreilles en anneaux dorés reposent sur le lobe de ses oreilles, cependant, ils sont la plupart du temps cachés par son épaisse chevelure bleutée qui lui descend jusqu'au milieu du dos. Le volume imposant de ses cheveux  lui permet de les coiffer à sa convenance, la plupart du temps avec une petite queue remontante, pour donner une impression travaillée. Le plus important reste les mèches qu'elle ajuste sur son visage afin de cacher quelques imperfections de la peau.

Vestimentairement, elle arbore un style et une classe indémodable. Elle garde une large veste de la Marine qui lui couvre constamment les épaules. Elle est généralement vêtue d'un tailleur blanc, une paire de collants sombres et des escarpins noirs ou bleu marine selon l'occasion.
Les apparences sont bien souvent trompeuses. Tout ce qui brille n'est pas d'or, et la beauté, perfide, est l’éternelle amie de la traîtrise. Vous pourriez vous arrêter aux apparences, à cette aura éclatante qui émane de Scarlet, et immédiatement la juger superficielle et hautaine. Sa posture travaillée et son dos tenu droit avec une fierté presque insolente vous donneraient raison au point de vous faire courber l'échine. Tout portant à croire qu’elle n’est rien d’autre qu’une jolie enveloppe, un épiderme de porcelaine attendant la moindre secousse pour tomber en morceau, on ne saurait vous en tenir rigueur. Mais ce serait manqué de jugement. Un regard plus attentif tomberait sur des muscles subtils, mais bien présents, des bras fins, mais travaillés par la sueur de la voie du combat, de l'entraînement.
Lésions, égratignures, griffures et éraflures ont longtemps fait partie de son quotidien monocorde rythmé par ses tendances auto-destructrices qu'étaient de s'apparenter à la voie du parfait soldat.


Description Mental

On dit souvent, que l'on peut apprendre plus d'une personne à sa gestuelle et ses mimiques qu'en échangeant quelques mots.
C'est exactement le cas pour Sainte Scarlet. Un simple regard vous permet de comprendre et d'englober plusieurs traits de personnalité de la jeune femme. Sa façon de se tenir, d'être coiffée, de s’asseoir. Tous ces petits gestes du quotidien permettent de lire en elle. Tout est construit chez elle de façon à vous séduire et vous rendre esclave de sa personne.

Ayant grandi au sein de la noblesse, Scarlet est une personne en total décalage avec la réalité. Pensant que tout lui est dû de par son sang noble, elle abuse de son pouvoir et de sa puissance qui est rattachée à de vieilles traditions qui atteste de son statut de "noble".
Imbus d'elle-même et particulièrement belle, son ego et son narcissisme dépassent l'entendement, la jeune femme se considère comme la plus belle femme du monde ! Grâce à ses privilèges, elle a grandi à l'abri du besoin, constamment servit, aidé, épauler, la jeune femme fait preuve d'une grande naïveté vis-à-vis du monde et de ce qui l'entoure. Elle n'a aucune notion de bien ou de mal, étant éduquée dans un système corrompu ou la vie humaine passe au second plan, la jeune femme n'a pas pu se développer mentalement comme le reste du monde. Grâce à ses privilèges, elle a grandi à l'abri du besoin, constamment servit, aidé, épauler, la jeune femme fait preuve d'une grande naïveté vis-à-vis du monde et de ce qui l'entoure. Elle considère tous ceux qui ne sont pas de la noblesse comme étant des êtres inférieurs, ne méritant pas le droit divin de fouler la terre tant leurs existences est insignifiante.
Comme tous les individus de son rang, Scarlet est hautaine, méprisante et un brin sadique pour faire bonne mesure. Mais s'il y a bien une chose avec laquelle elle ne transige pas, c'est l'incompétence qu'elle punit avec ferveur.

Depuis son plus jeune âge, Scarlet est élevée dans les préceptes de la noblesse et les applique avec soin, elle se vante de posséder "le sang des créateurs du Gouvernement", et pour elle, cette condition suffit à justifier ses actes et à défendre le Gouvernement Mondial. Ce seul fait lui permet de même ignorer la loi à sa guise quand elle va à l'encontre de ses intérêts personnels. Elle n'a aucun respect pour la justice et elle n'a ni remords, ni aucun état d'âme à réaliser ses bases besognes qui semblent on ne peut plus naturel pour elle. Ce que Scarlet veut, Scarlet l'obtient.

Cependant, elle est une femme modérée. Depuis l'absorption de son fruit du démon, elle a fait le choix de vivre l'aventure qui est commun aux petites gens. Cet acte a profondément marqué le désarroi et l'incompréhension de sa famille, tout comme sa décision de s'engager dans la Marine pour défendre l'héritage flamboyant de sa famille. Son père avait d'ailleurs réagi vivement lui imposant son exil sur les Blues. Entre autre, c'est une femme extrêmement cultivée, passionnée de lecture et d'histoire en tout genre. Elle est devenue un véritable expert en géopolitique, elle suit les mouvements de la Marine et des Décimas avec une grande attention. On la dit doué d'une intelligence hors norme.

Outre ces aspects sombres de sa personnalité, la Noble est aussi une femme extrêmement superficielle, en tant que prétendante du trône de la "Plus belle femme du monde" elle déchaîne toutes ses compétences, ses contacts, mais surtout ses berrys pour devenir adulée. Elle aurait pris au pied de la lettre les prétentions de la Noblesse, qui affirment être des héritiers des constructeurs du Gouvernement. Elle reste ainsi, persuadée être la descendante de la déesse de l'amour et de la beauté. Elle n'est jamais ponctuelle, à cause, de cette obsession qui prends le dessus sur tout le reste. Elle peut passer plus de trois heures dans sa salle de bain pour se préparer.

C'est une personnalité complexe qui se dresse donc au plus profond de la jeune femme.

Devant l'essor de la révolution et de la piraterie et leur obsession pour le siècle perdu, Scarlet s'est sentie très concernée par la situation. Son père l'avait déjà mis au défi de restaurer sa noblesse à la suite de ses écarts de conduite, sous peine d'être déshéritée. De ce fait, elle à déclarer haut et fort de faire une mission divine visant à endiguer le flux d'informations sur le siècle perdu. Elle place dans cette mission de grands espoirs et voudrait par son biais montrer au Gouvernement Mondial et aux forces de l'ordre, que les nobles prennent à cœur la suprématie gouvernementale et qu'ils intéressent de très près à la situation actuelle. C'est en partie à cause de cet état de fait, qu'elle décide d'étudier l'archéologie, l'art et l'histoire.

Par ailleurs, elle compte aussi reprendre le marché des esclaves et le réglementé de manière bien plus dure. Jugeant qu'il est trop facile pour n'importe qui possédant un peu de berrys d'obtenir un esclave, elle estime devoir faire passer cette possibilité comme un droit divin, réservé uniquement aux Dragons et aux nobles. Outre le fait qu'elle pourrait en tirer un profit presque intarissable, elle estime pouvoir avoir la main mise sur des esclaves intéressants qui pourraient l'aider dans sa conquête de la noblesse, tels des outils à usage unique. Bien entendu, elle se devrait d'être extrêmement discrète afin de concilier cet aspect corrompu et illégal avec sa fonction de soldat de la Marine.

Sa quête permanente de la beauté absolue, est sûrement le but qui l'anime le plus et la force à bouger ciel et terre pour accomplir sa destinée et devenir la Déesse incarnée de la beauté. Cependant, depuis la tragique perte de ses droits divins, la jeune femme à dû déployé des trésors de volonté pour apprendre à s'adapter à la vie du commun des mortels, donnant naissance à des situations cocasses et impromptues.

Par ailleurs, Scarlet possède des avis bien tranchés sur le monde qui l'entoure et les diverses factions qui dominent le monde en profondeur. Pour le gouvernement mondial par exemple:
Cent-soixante-dix pays, ralliés sous une seule et même bannière, celle du Gouvernement Mondial. Et on voudrait faire croire à Sainte Scarlet qu'il s'agit là de l'incarnation du mal absolu ? Le Gouvernement Mondial est une organisation politique fondée, il y a 800 ans, par 20 lignées royales à Mariejoa. Elle est composée de la quasi-totalité des nations du monde et est actuellement gouvernée par le Conseil des 5 Étoiles. Chacun des acteurs, des institutions, des hommes et femmes qui composent le Gouvernement Mondial, œuvrent dans l'ombre au maintien de la paix. La Marine, le Cipher Pol, les Grands Corsaires, tous ces rouages assemblent le gigantesque engrenage fonctionnel de la paix mondiale.

Les pays membre conservent leur autonomie et leur souveraineté, en ce sens qu'ils gèrent leurs affaires internes, bien que le gouvernement mondial se mêle parfois de ces dernières, mais coopère avec ce dernier dans le cadre des relations internationales.
À première vue, le gouvernement semble mondial pour maintenir la paix dans le monde afin qu'elle puisse profiter à tous. Par l'intermédiaire des Marines, ils poursuivent les criminels qui mettent en danger la vie d'innocents, le Gouvernement offre sa protection et sa bienveillance.
La plupart des gens se cantonnent à l'aspect militaro-judiciaire du Gouvernement. Mais la populace oublie aussi les différents programmes sociaux, d'aide, les constructions titanesques qui apportent des emplois. Ils oublient aussi qu'ils pourraient être sous le joug de pirates, de révolutionnaires, qui les renverraient droit à l'âge de pierre !

Qui plus est, la création du Gouvernement est une décision d'ordre divin, quiconque remet en cause cette institution remet en cause les Dragons Célestes, la noblesse et leur héritage. C'est une trahison, une aberration que de penser qu'ils puissent exister un meilleur système que celui du Gouvernement Mondial, une super-entité créer dans le but de protéger et servir les pays membre.

Vivant dans un monde à part, Scarlet ne peut pas voir certaines réalités et d'autres aspects défectueux propre à tout système. Mais pour la jeune femme, le maintien du pouvoir face à l'oppression doit se faire dans la force. La loi n'est pas assez stricte et est bien trop permissive. Une fédération se doit être totalitaire dans une certaine mesure, et assurer la destruction des ennemis de l'état. Supprimer le Gouvernement Mondial reviendrait à remettre en cause les décisions d'ordre divines, mais aussi faire sombrer le monde dans un chaos permanent et une corruption irréversible.
Il lui arrive aussi parfois de songer à l'ennemi éternel de la Marine: les pirates. L'avantage réel de la piraterie réside dans le fait qu'ils soient malhonnêtes et en dehors des lois. De ce fait, ils restent prévisibles, et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive... Honnêtement, ce sont des hommes honnêtes dont il faut se méfier, parce qu’on peut jamais prévoir à quel moment, ils feront un truc incroyablement... Stupide ou pathétique. Même s'ils répandent le chaos sur les mers, ils font partis du fragile équilibre du Gouvernement, notamment avec le système de Corsaire qui est un mal nécessaire pour accomplir là où le Gouvernement possède un champ d'action limité. Qui plus est, les pirates restent des outils et des vecteurs fiables pour répandre le chaos dans l'ombre, des outils efficace, et les meilleurs colporteurs de nouvelles qui soient.

Le véritable problème des pirates, mise à part qu'ils soient des criminels bien entendu, c'est qu'ils puissent incarner quelque chose de bien plus grand. On me dit de me souvenir de l’idée et non de l’homme, parce que l’homme peut échouer, il peut être arrêté, il peut être exécuté et tomber dans l’oubli, comme la plupart des pirates en fait ! Alors qu’après 400 ans, une idée peut encore changer le monde. Nous connaissons d’expérience le pouvoir des idées. J’ai vu des hommes tués en leurs noms... Et mourir en les défendant. Mais on ne peut embrasser une idée. On ne peut la toucher ou la serrer contre soi. Les idées ne saignent pas, elles ne ressentent pas la douleur... Et elles ne peuvent aimer. C'est pourquoi les pirates sont un réel danger, leurs idées, leurs rêves de grandeur et de liberté pourraient insuffler une idée assez puissante pour que des dizaines, des centaines d'entre eux suivent sa voie. Et ceci... Nous ne le voulons pas, vraiment pas.
Ils ne sont pas exceptionnels en fait, ils ne sont pas des flocons de neige merveilleux et unique, ils sont faits de la même substance organique pourrissante que tout le reste, ils sont la flétrissure de ce monde prête à servir à tout, ils appartiennent tous au même tas d’humus en décomposition, destiné à une seule et unique chose. Servir, avoir un but, et mourir.

Cependant, ce qui échappe encore plus à la déesse, c'est encore les Décimas et les révolutionnaires qu'elle range dans la même case.

Ils sont un danger grandissant et sous-estimé. Les mouvement terroristes qui souhaitent renverser le gouvernement déviant de plus en plus présent sur les mers. Ils tentent de saper l'autorité des Dragons en demandant au peuple de réaliser des actes barbares. Pour Sainte Scarlet, il ne s'agit là que d'une bande de criminels sans raisonnement logique. Ils se disent défenseurs du peuple, en faisaient exploser des cibles clés, en assassinant, laissant des centaines d'enfants sans pères, sans mères, créant ainsi une nouvelle génération d'ennemis à leur encontre. Pour chaque acte de violence, la répression est toujours plus violente. Ils voudraient changer un ordre millénaire qui rallie une centaine de pays ? Les Décimas et les révolutionnaires ne sont rien d'autre qu'une bande de mercenaires qui se persuade d'avoir un but pour justifier leur violence, ils sont pires que les pirates. Eux au moins, ne se voilent pas la face.
Mais la Marine et le Gouvernement ne sont pas assez durs avec eux et restent beaucoup trop laxiste quant aux représailles. Sainte Scarlet voudrait que la répression et que la contre-insurrection soit beaucoup plus dur afin de dissuader quiconque d'effectuer des recherches ou de remettre en compte la puissance du Gouvernement Mondial. Pour elle, il vaudrait mieux agir et réfléchir ensuite à l'impact qu'un tel groupuscule rebelle pourrait avoir à court, moyen et long terme.


Histoire

Le pouvoir. Nous faisons tous des choix. Mais à la fin, ce sont nos choix qui nous définissent et qui font ce que nous sommes. La notion de choix entraîne la notion de conséquence, et Scarlet était en train de comprendre cette simple phrase.
Elle était au sol, deux gardes lui tenait chaque bras, le troisième s'était avancé derrière elle avant d'utiliser son couteau pour taillader le tissu et l'ouvrir largement. Saint Ru, son père, s'était assis sur son siège observant la scène avec intérêt, la punition devait être exemplaire ! Les frères et sœurs de Scarlet étaient là eux aussi horrifier par tout ce qui venait de se produire. Elle avait défié l'autorité de son père, une fois de plus et mis en péril sa famille et la noblesse et voilà qu'elle devait en payer le prix. Un autre garde s'était approché avec un fer représentant le sceau de la famille, il était rouge vif, le feu avait presque porté le métal à son point de fusion. Ru avait fait un simple signe de la main, et aussitôt, le garde avait parfaitement centré et apposé la marque sur le dos de la jeune femme qui avait hurler. L'odeur de chair brûlée avait envahi la pièce, Scarlet s'était recroquevillée sur elle-même dès que les gardes l'avaient enfin lâché. Saint Ru s'était levé, contemplant sa fille avec un regard hautain et dégoûté.

"J'avoue ne pas comprendre ! Je vous ai tout offert ma fille. Vous aviez de quoi être l'une des plus grandes de ce monde, et au lieu de ça. Vous avez préféré me désobéir. M'humilier. De ce fait... Je vous dépossède de vos titres, vous n'êtes plus un Dragon Céleste, la noblesse ne vous reconnaît plus comme telle. Vous serez conduit sur les Blues pour vivre au milieu du bas peuple."

Scarlet n'avait pas pipé mot, se remettant difficilement de sa blessure. La brûlure laisserait une marque indélébile, aussi bien sur son corps que dans son esprit. Saint Ru était descendu de son piédestal pour rejoindre sa fille, il ne ce serait jamais accroupi pour se mettre à son niveau. Saint Ru était le chef de famille et il était hors de question de s'assimiler à la cause d'une roturière, même si cette dernière reste sa propre fille.

"Cependant, par amour et respect envers votre mère. Je ne ferme pas totalement la porte. Vous pourrez nos intérêts, et je vous laisse la vie sauve. Vous devrez mériter votre titre. Vous n'aurez aucune aide, aucun soutien, ni de vos sœurs, ni de vos frères, et encore moins de votre mère. Vous partirez de rien... Et vous devrez devenir tout. Je doute fortement de vos compétences, et au vu de cet acte barbare que vous avez commis à mon encontre, je ne garantis pas votre survie. Vous êtes excommunié de notre famille pour le moment. Garde ! Mettez là dans le premier navire qui part de Mariejoa. Je ne veux plus la voir ni l'entendre."

Les gardes avaient récupéré le corps inerte de Scarlet, le choc émotionnel, la blessure au fer rouge, tout ça l'avait épuisé et son corps n'avait pas suivit, préférant l'endormir.
Quelques heures plus tard elle s'était réveillée sur un navire de la Marine, elle n'avait aucune idée d'où elle pouvait être ni même où elle pouvait se diriger. Le Capitaine du navire était à ses côtés au réveil, elle était dans une cabine du navire, toujours vêtue de sa robe déchirée, elle pouvait cependant sentir un épais bandage dans son dos.


"Ne bougez pas trop, vous avez pris un sacré coup ! Notre médecin s'est bien occupé de vous !"

Comme le ferait le commun des mortels, Scarlet aurait remercié le Capitaine pour le travail du médecin. Enfin normalement.


"Comment oses-tu rustre ? Personne ne doit toucher mon auguste personne ! Vil cloporte ! Retourne donc à la porte et frappe ! Attends que je sois assez bonne pour t'autoriser à entrer !"


Le Capitaine était ébahi, comment cette femme dont on ne savait rien, pouvait être aussi imbuvable devant le service rendu ? Le Capitaine, totalement choqué, s'était même surpris à s’exécuter et retourner à la porte pour la refermer et frapper de nouveau. Elle avait simplement dit qu'il pouvait entrer.


"Je...Euh... Nous faisons route vers East Blue en ce moment même. Et je.."

Le pauvre Capitaine n'avait pas eût le temps de finir sa phrase, que déjà, Sainte Scarlet le reprenait.

"Je n'ai que faire des excuses Capitaine. Maintenant allez-vous en, vous êtes une horreur pour les yeux et j'en ai plus qu'assez de vous entendre palabrer sans cesse. Faites moi porter mon repas et partez."

Le Capitaine du navire venait d'enlever sa casquette pour la tenir devant lui, l'air chagriné et navré. Il se devait d'annoncer progressivement les choses à cette étrange dame.

"C'est que voyez-vous madame... Vous devrez manger au réfectoire comme tout le monde. Vous êtes une simple passagère ici, conformément à nos instructions. De ce fait..."

Scarlet s'était subitement redressée avant de mettre une gifle magistrale au Capitaine, le bruit avait était si fort, que deux autres soldats de la Marine avait fait irruption dans la cabine pour vérifier que tout aille bien. Le vieil homme avait un simple signe de main pour calmer la situation tandis que la Sainte était partie dans son monologue impitoyable.

"Ca t'apprendra chien ! Tu as cru que ma noble et divine personne se mêlerait aux vers qui te servent d'hommes ?! Ne sois pas stupide ! Ce navire est à moi ! Tu dois faire ce que je t'ordonne et je jure que ta vie aura moins de valeurs que celle d'un excrément canin ! Rampe à mes pieds pour implorer mon pardon !"

Quelques jours plus tard, sur une île de East Blue:

"Lâcher là ici, ne détacher pas le bâillon par contre ! Si je l'entends dire encore un mot je pense que je la tue ! On a fait notre boulot maintenant elle se débrouille !"

Les soldats avaient déposé la jeune femme qui ne s'était pas débattue cette fois, mais la colère en elle était aussi bouillante que sa soif de pouvoir naissante. Une soif qu'elle devait étancher pour espérer retrouver son statut divin ou une similitude. Elle avait ainsi compris durant la traversée, que ses avantages étaient quant à eux, bels et bien révolus. Il lui faudrait donc composé avec son caractère et ses envies pour pouvoir accéder à la société moderne, une vaste inconnue pour elle. Le bateau avait déjà fait demi-tour, il ferait sûrement escale plus loin, Scarlet, elle, était au beau milieu d'un marché au poisson et il n'avait pas fallu très longtemps pour qu'elle soit repérée. Un homme s'était approché d'elle avec une lame pour venir défaire son bâillon. Aussitôt, l'esprit de Scarlet avait dû cogiter pour trouver les mots appropriés, elle ne connaissait plus ce mot tant elle l'utiliser peu et pourtant, il était revenu assez facilement.

"Merci."

L'homme l'avait aidé à se relever avant de la conduire hors du marché, profitant ainsi des embruns matinal du port. L'homme en question était Nick Spencer, il faisait un métier en rapport avec les poissons puisqu'il était Maquereau. Ca n'avait pas interpellé la belle d'ailleurs quand il lui avait dit avoir du travail. Un emploi grassement rémunéré, avec des conditions social exemplaire. La jeune femme n'avait pas saisi l'ironie et n'avait pas non plus compris qu'on en voulait plus à son corps qu'à ses compétences réelles. C'est ainsi que le premier soir de travail, on l'avait surprise à houspiller le premier client qui s'était laisse croire qu'il pourrait laisser sa main traîner dans l'énorme décolleté de la jeune femme. La bagarre n'était plus très loin lorsque la jeune femme avait saisi un sabre à l'un des hommes de main de son patron. Elle l'avait pris sans réfléchir, allant oublier même qu'un sabre était la raison pour laquelle on l'avait renié et déshériter cruellement.


"Pose ça ma jolie ! Tu vas te faire mal !"


Elle s'était mise en position de garde haute, laissant croire ainsi que tout le bas de son corps était vulnérable, elle avait fermé les yeux comme il lui avait appris pour ressentir l'instant et le moment. Elle avait su déclencher son coup pour frapper le bras de son opposant. Des cris, des hurlements, voilà maintenant qu'elle est personne non grata au sein de l'établissement et qu'elle doit fuir rapidement.
Il n'avait pas fallu courir longtemps pour semer ses poursuivants. En sueur, dégoulinante et apeurée, la jeune femme avait trouvé refuge dans une taverne locale, elle avait trouvé une ficelle pour fixer son sabre dans le dos.


"Si vous ne consommez pas vous dégagez !"


La serveuse avait tapé du poing sur la table de Scarlet, et cette dernière allait le regretter lourdement, si bien qu'elle n'avait même pas idée qu'elle aller sûrement se retrouver au sein d'un nouvel esclandre.


"Écoutes moi bien souillon. À qui crois tu t'adresser en m'apostrophant de la sorte ? Je suis non seulement de sang divin, mais je suis aussi ta cliente ! Si tu veux que ton établissement, enfin ta porcherie, reste encore debout pendant le peu d'années qu'il te reste à vivre, tu as intérêt à changer de ton avec moi femme. Fais toi pardonner en te mettant à genoux et en implorant ma clémence, où je donnerais ton corps à mes chiens !"


La serveuse était livide, elle ne s'attendait sûrement pas à une tirade du genre, et les codes sociaux ne permettaient pas de telles insultes, mais un homme venait de voler à la rescousse de Scarlet en posant quelques berrys sur la table.

"Elle a eu une sale journée. Et elle veut un verre d'eau et moi une bière !"

La serveuse avait ainsi encaissée sans broncher avant de reprendre sa direction vers le comptoir. L'homme avait fouillé dans sa poche avant de sortir une petite affichette.


"Tu as l'air un peu perdue hein ? Tu veux t'engager dans la Marine ?"


Une idée si folle et pourtant si logique, servir le Gouvernement qui défends avec véhémence et fougue les intérêts de la Noblesse. Dans l'esprit naïf de la jeune femme, tout était devenu limpide, elle était née pour être soldat de la Marine et défendre ses privilèges de la sorte ! Bien des mystères entourent encore ce sombre personnage. Comment avait-elle trahit son père ? Pourquoi avoir été excommunier ? Que s'est t-il passé durant son séjour préliminaire dans la Marine ? Qu'est devenue sa famille. Tant de questions, tant d'interrogations... Une page se tourne, une nouveau livre s'écrit. Un livre fait d'aventures, de joies, de tristesses, voici les futures chroniques de Scarlet.





Dernière édition par Scarlet Nyx le Mer 4 Juil - 19:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scarlet Nyx

avatar
Messages : 3

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Justice ultime   Lun 2 Juil - 21:36

Hello ! C'est fini ! Bonne lecture et merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1779
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: Justice ultime   Mer 4 Juil - 9:50

Plop à toi ! J'avais manqué ton message, excuse moi. Je prend en charge ta notation dans la journée également !

Et bienvenue sur les mers houleuses, dangereuses mais néanmoins sympathiques de One Piece Seken !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 1779
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
45/75  (45/75)
Expériences:
4/500  (4/500)
Berrys: 12.819.000 B

MessageSujet: Re: Justice ultime   Mer 4 Juil - 11:13

Alors me revoilà pour une autre cause que la notation. Il y a une petite précision sur laquelle tu ne pouvais pas avoir d"information donc je viens te le préciser avec de te noter, que tu puisses changer sans être sanctionnée pour ça : un membre ne peut jouer un dragon celeste. EN l'occurence, ton perso ne l'est plus étant donné qu'elle s'est exilé mais son sang de teryubito pourrait être une cause de pas mal de souci IRP.

EN soit, être enfant d'une famille noble est possible, mais pas dragons célestes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Scarlet Nyx

avatar
Messages : 3

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Justice ultime   Mer 4 Juil - 19:31

Je m'occupe de l'édition dès que de possible, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Justice ultime   

Revenir en haut Aller en bas
 

Justice ultime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Les oubliés de la Justice haitienne...
» Haïti : La justice américaine émet un mandat international contre l’ex-président
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Préface - Les Bases :: Personnage :: Présentations-